Issuu on Google+

F

O

R

M

E

S

A

R

T

C O N C E P TI ON URBANISME

E S T E L L E SCENARIOS REGARDS

I

M

BOLLORE

A G

I N A T I O N CREATIOND E C O R AT I O N L U M I E R E R Y T H M E

ARCHITECTURE IDEES

BOOK

PROGRAMMES GRAPHISMEC O U L E U R S L

I

G

N

E

S

E S P A C E

D

E

S

I

G

N

I D E N T I T E


BOLLORE ESTELLE Architecte DE CURSUS Février 2013

EXPÉRIENCES

Diplôme d’état d’architecte

Sujet PFE : Aménagement urbain d’un polder dans le port de Saint-Brieuc, le Légué

2010-2012

Née le 7 janvier 1988 (25 ans)

1 rue du télégraphe 22170 Plerneuf

Tel : 06.81.28.48.75 E-mail : bollore.estelle@gmail.com Site : estellebollore.blogspot.com Permis B, Véhicule

2007-2010

Stage de 2 mois Agence «Architecture Agencement» de Katel Gouessant, Yffiniac

Insertion dans la vie professionnelle d’une agence, élaboration de projet, visite de chantiers, ...

Cycle de Master à L’ENSAV

École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles

Estelle Bolloré

2012

2010

Cycle de Licence à L’ENSAV

École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles

2006-2007

Classe préparatoire aux concours des écoles d’arts,

Dessinatrice, Soutien en période de concours

2009

Stage de 2 mois Agence Bonnot Architecture, St-Brieuc

Insertion dans la vie professionnelle d’une agence, élaboration de projet, soutien pour concours...

Prépa Beaux-Arts, St-Brieuc

2006 2003

Agence Bonnot Architecture, St-Brieuc

2008 Baccalauréat Scientifique, Option physique-chimie, lycée Freyssinet, St-Brieuc

Obtention du brevet des collèges Collège la grande métairie de Ploufragan

Stage de 15 jours Entreprise Arkame et Marjot Peinture, Trémuson

(Second oeuvre, Réunion et participation aux chantiers)

2007

Numéripop part #1 & #2

Exposition numérique dans le cadre du festival Art Rock, St-Brieuc (Classe préparatoire aux concours)

3


Sommaire PROJET 01 02 03 04 05 06 07 08

Genèse de l’espace, initiation au projet Café, librairie Résidence universitaire Équipement public quartier résidentiel Au bon Coin, Réhabilitation d’un angle HEBRON, étude sur une ville palestinienne Saclay 2030, les enjeux de la faisabilité

STUDIO 01 02 03 04 05 06 07

Fragments architecturaux GANDA-MAISON, l’espace plastique Sampling poétique Green Box De la densité à la forme de la métropole structures légères entre murs Grand & Petit, Structure chorégraphique

ARTS PLASTIQUES 01 02

Cours de modèles Dessins d’architectures

PROJET CONSTRUCTIF 01 02

Construction d’un pont en papier Unités de logement

7 8 10 14 18 22 24 28 32

37 5 38 40 42 44 46 48 50

53 54 56

59 60 62


PROJET

Le projet long d’une durée de 10 à 13 semaines comprenant cours et TD et privilégiant l’enseignement et les corrections individuelles assurés par un enseignant sur un programme commun

7


01 Genèse de l’espace, initiation au projet

Enseignants responsables : Richard Scoffier Equipe pédagogique : A. Alexopoulos, A.Pangalos, D.Trottin, ...

8

1

1


License 1, P11, 2007

2

La première année en architecture commence par un ensemble d’exercices qui permet de comprendre où commence l’architecture. De nombreux questionnements sont posés grâce à différents apprentissages des éléments architecturaux. De multiples hypothèses, comme le mur, le toit, le sol, la fenêtre, la structure, les volumes, sont travaillées grâce à des maquettes en carton mousse de grande échelle.

9 5 3

Le mur : le principe de cet exercice est de définir un espace uniquement avec un mur qui pourra être plissé, découpé, creusé, texturé... La toiture : un lieu devra cette fois être uniquement déterminé par sa toiture. Ainsi, il faut réaliser une enveloppe active qui permet d’abriter et éclairer des espaces. La structure : il s’agit d’imaginer un espace déterminé par sa structure : une tribune permettant à un homme de s’adresser à une foule.

1. La structure : le mikado 2. La toiture : le tissage 4. La fenêtre : la chaise

3. La toiture : photomontage 5. Le mur : la cathédrale

4

1


02 CafĂŠ, librairie Enseignant responsable : Jean-Michel Veillerot

10

1


Licence 1, P12, 2008 Bassin de la Bastille, PARIS

Suite à une analyse urbaine et historique du site, un espace peu attrayant et complètement exigü, a retenu mon attention. C’est pour cela qu’en ce lieu, le projet est basé sur un concept d’échange entre les deux quais et la Seine. Le programme est constitué d’un café-librairie et d’un programme libre au choix de l’étudiant. Pour ma part, la création d’un atelier d’artistes peut permettre la transition avec le concept et d’apporter une nouvelle approche culturelle au quartier.

3 11

1. Photographie de la maquette 2. Dessin de la place de la Bastille, vue sur l’Opéra 3. Plan Masse, fait à la main 4. Plan de Rez de Chaussée, fait à la main

2

4


02 CafĂŠ, librairie Enseignant responsable : Jean-Michel Veillerot

12

1


Licence 1, P12, 2008 Bassin de la Bastille, PARIS L’atelier est constitué d’un grand espace de travail, très haut sous plafond, permettant ainsi une aisance dans le travail artistique. A l’étage, une salle d’activités culturelles permet la réunion des habitants du quartier autour d’animations. Une salle de projection est taillée dans l’épaisseur du mur de soutènement du quai, pour favoriser l’obscurité.

2

3

Le café regroupe différentes fonctions : à la fois, espace de détente et de convivialité, s’y ajoute une librairie. Le bar, situé dans le mur de soutènement, permet la séparation entre l’espace privé et public, mais également la conservation des livres. En effet, le mur rejette une fraîcheur naturelle souhaitable, et en plus, il protège de la lumière.

13

1. Photographie de la maquette 2. Coupe sur l’atelier d’artiste 3. Croquis du Café librairie 4. Croquis de l’atelier d’artistes 5. Coupe perspective du café librairie

4

1

1

5


03

RĂŠsidence universitaire Enseignant responsable : Olivier Girard

14

1


Licence 2, P21, 2008

Le projet de deuxième année se base sur la manière d’habiter. Comment une soixantaine d’étudiants peuvent-ils être loger dans une résidence universitaire ? Pour cela nous avons étudié différentes typologies de logements, ainsi que la configuration de chaque studio. Située entre un stade et un quartier pavillonnaire, cette résidence universitaire a pour but de dynamiser le quartier et d’offrir à la ville un nouveau pôle attractif. Orienté au sud, le bâtiment prend une forme de «L», ce qui permet de dégager de l’espace vert. Cet espace extérieur est à la fois privé et public. Un passage piéton relie la rue au stade. Le bâtiment se compose en deux parties : la résidence universitaire et le logement privatif du gardien. Ce dernier possède une autonomie pour rester en osmose avec la typologie dominante du quartier qui est pavillonnaire (avec son jardin privé).

15

Le bâtiment s’organise autour d’un atrium vitré (hall) qui rassemble aux différents étages, les lieux communs à la «communauté» et ainsi permet la rencontre des étudiants. ce hall central est considéré comme une ouverture sur la ville, offrant une interactivité avec le monde extérieur. 1. Photographie de la maquette 2. Plan de Rez de Chaussée 3. Coupe

2

3


03

RĂŠsidence universitaire, versailles Enseignant responsable : Olivier Girard

16

1

6


Licence 2, P21, 2008

Au rez de Chaussée, l’amphithéâtre, la salle de travail et la salle de restauration deviennent des lieux de rencontre entre les étudiants et les habitants du quartier. Aux étages supérieurs, les chambres, salons, salles de musique, ateliers, bureaux, cuisines collectives sont agencés autour de l’atrium. Les lieux privés de l’étudiant sont desservis grâce à une circulation croisée des escaliers. Les chambres sont composées de manière à optimiser l’espace. En effet, une séparation de la partie «sommeil» à celle du «séjour» crée une intimité pour chacun. La superficie «séjour» peut être augmentée grâce à un système de table coulissante et rétractable. En effet, elle peut être rabattue contre le mur ou au contraire, permet d’effacer la cuisine. 1. Photographie de la maquette des chambres studios 2. Plan masse 3. Plan étage courant, étage chambre 4. Façade nord 5. Façade sud 6. Détails de la protection solaire 7. Croquis de l’intérieur des studios 8. Modélisation des chambres studios 9. Plan des chambres, studios

2

3

17

7

4

5

8

9


04

Équipement public Enseignant responsable : E. Boucher

1 18

2

3


Licence 3, P31, 2009 Pantin

Suite à l’analyse du site et de ses accès, nous avons constaté que le terrain ne profitait pas suffisamment de sa proximité au métro. Le projet ouvre donc un accès plus proche et rapide, créant ainsi une faille dans le bâtiment. Cette percée offre des vues directes sur le canal et sur une nouvelle place publique. L’ensemble des accès est entièrement piéton ou cyclable, hormis livraisons et accès aux pompiers, à l’arrière du bâtiment. L’ouverture au centre de la parcelle marque l’entrée monumentale des deux programmes culturels forts : une médiathèque et une salle de spectacles, et d’un centre sportif : un gymnase. La mixité programmatique prend une place importante dans le concept du projet. Hormis les programmes incontournables, des espaces de commerces (centres commerciaux, bars, restaurants, commerces de proximité, boite de nuits...) se mêlent et offrent une palette diversifiée. 1. Photographie de la maquette d’étude 2. Photographie de la maquette 3. Schéma conceptuel 4. Plan masse 5. Photographie du site

19

4

5


04

Équipement public Enseignant responsable : E. BOUCHER

1 20

1

1


Licence 3, P31, 2009 Pantin

La place publique devient un espace où s’articule l’ensemble des circulations et de la signalétique. Ce lieu, commun à tous, rassemble les utilisateurs. De ce fait, on retrouve pour chaque unité, un lieu d’intimité, des terrasses extérieures où peuvent se croiser les acteurs. On crée ainsi une hiérarchie des espaces publics. A l’intérieur, l’ensemble des programmes communique. La petite salle de spectacle permet l’union de pôle médiathèque et de la grande salle de spectacles. Cette salle ‘‘ de transition ‘‘ est à usage mixte. En général, le projet, marqué par l’horizontalité, joue sur la confrontation et la tension entre ces entités. Cette tension est ressentie par le désaxement des bâtiments et leurs juxtapositions. La toiture de la médiathèque contribue à entretenir cette image. 1. Photomontages 3. Coupe

2. Plan de Rez de Chaussée 4. Façade

2

21

3

4


05

quartier rĂŠsidentiel Enseignant responsable : SĂŠbastien Rinckel

1 22

2

3

1


License 3, P32 Berlin, voyage d’études

23

1. Photographie de la maquette 3. Extrait de la façade 5. Coupe longitudinale

2. Perspective extérieure 4. Coupe transversale 6. Plan masse

6

4

5


06 Au bon coin, Réhabilitation d’un angle Enseignant responsable : Benoît Carrié & Laurent Lehmann

2

24

2

1

2


Master 1, P45, 2010 Domaine de Beauregard, Celle saint Cloud La question de l’adaptation et de la sauvegarde du patrimoine du XXème siècle est primordiale pour un architecte. Cet enseignement propose donc un double parcours, celui d’une réflexion théorique sur le projet et celui d’une expérimentation pratique. Le travail s’est alors tourné vers de nombreuses recherches cartographiques, d’archives photographiques... Comprendre la réalisation d’un bâtiment dans son ensemble permet de mieux appréhender la réhabilitation et de garder l’authenticité du domaine. Ici, à l’entrée du domaine, un angle est totalement délaissé et mériterait de devenir le nouveau point d’appel du domaine. Ainsi, la réhabilitation de cet angle passe par la création d’une crèche et d’équipements sociaux, espace rencontre des habitants. 1. Plan du domaine de Beauregard 2. Schéma conceptuel 3. Plan masse & Plan de situation de l’intervention 4. Perspective

25 3

4


06

Au bon coin, Réhabilitation d’un angle Enseignant responsable : Benoît Carrié & Laurent Lehmann

26

1

2


Master 1, P45, 2010 Domaine de Beauregard, Celle saint Cloud

27 Après une analyse pointilleuse du bâtiment (espaces, partitions, chauffage, isolation, canalisation...), il fallait trouver les points négatifs et positifs du bâtiment. Ici, les caves sont très peu appréciées et sombres. La création d’un parking souterrain offrirait à la population et au domaine un attrait important. De plus, l’organisation spatiale mérite quelques corrections. Les différentes modifications ont été signalés en rouge. 1. Coupe 3. Plan de Rez de Chaussée

2. Coupe 4. Façade

3

4


07

HEBRON, etude sur une ville palestinienne Enseignant responsable : Yves Roujon, Luc Vilan

2

28

1

3

5

4

6


Master 1, P45, 2011 Hébron, Palestine Pays Israélien

A travers un voyage d’étude à Hébron, El-khalil en arabe, nous nous sommes rendu compte que cette ville apparaît comme une ville plurielle, marquée par les différentes périodes d’occupation. Notre travail s’est déroulé en deux temps. Nous avons commencé par observer la vieille ville, son architecture mamelouk, son souk, l’articulation entre les ruelles et les impasses. Petit à petit notre oeil a appréhendé les rapports, les proportions, entre le bâti et l’espace public qui correspond à l’espace disponible dans la ville, notre terrain d’étude. Nous avons établi une étude approfondie sur l’habitat traditionnel palestinien, les Hochs. Nous avons ensuite approndi notre travail sur la nouvelle ville, prolongement vers le nord et Jérusalem. Nous avons également étudié le rapport des espaces : comment la transition entre l’ancienne et la nouvelle ville est t’elle possible ?

7

8 29

Notre travail s’inscrit dans une démarche en lien avec la réalisation du dossier pour l’inscription de la ville ancienne d’Hébron au patrimoine mondial de l’UNESCO. Photographies d’Hébron : 1. Vue depuis les toits 2 & 3. Barricades de fortune entre colonies 4. Rue couverte, arcade, vue sur une partie de la ville démolie 5. Rue du Souk 6. Vue sur la Mosquée D’Ibrahim Documents : 7. Plan de RDC d’un hoch (Al-Shaain) 8. Coupe correspondante 9. Extrait du plan masse réalisé sur place, à la main.

9


07

Le souk, lien entre centre historique et ville moderne Enseignant responsable : Olivier Girard

30 1

3

2

4

3


Master 1, P45, 2011 Hébron, Palestine Pays Israélien A Hébron comme dans de nombreuses villes orientales, le commerce est fortement présent et lié à l’espace public et à la pratique de la rue, depuis le centre historique jusqu’à la ville moderne. Le site d’intervention est constitué de deux rues commerçantes qui prolongent le souk ancien pour aboutir aux rues commerçantes récentes. Le projet traite du lien entre ces rues du nouveau souk. A l’intérieur de l’îlot qu’elles délimitent, un système de cours bordées de commerces permet de passer de l’une à l’autre et renforce l’identité commerçante du quartier. Cette forme s’inspire de la typologie du khan, lieu de commerce spécifique des villes du Moyen-Orient, qui s’organise sur deux étages autour d’une cour intérieure. Il s’agit également d’un travail sur l’espace public, ses différentes ambiances et ses pratiques. Les deux rues du souk sont traitées pour permettre aux commerçants de s’approprier l’espace public tout en améliorant le cheminement du piéton, et en créant différentes ambiances - rue animée et circulante, rue de souk couverte, cour commerçante intérieure. Cette réflexion s’est prolongée par la création de nouveaux espaces publics - parc urbain, aire de stationnement pour taxis - en lien avec la rue circulante et permettant la création ou la mise en valeur de liaisons avec les rues au nord. 1. Photographie de la maquette 1 3. Photographie de la maquette 2 5. Plan de l’existant 7. Plan de rez de Chaussée

2. Croquis 4. Croquis 6. Plan d’intervention 8. Coupe

5

6

31

7

8


08

Saclay 2030, les enjeux de la faisabilité Enseignant responsable : Fabien Duchêne, Thierry Lafont, Jean-Jacques Terrin

32

1

1


Master 2, P45, 2012 Plateau de Saclay, orsay Le site du plateau du Moulon, la partie sud du plateau de Saclay, a été choisi pour devenir un nouveau lieu majeur du Grand Paris. Tout d’abord, avec l’arrivée sur le site de l’École Centrale Paris, de l’ENS Cachan et d’une partie de l’université Paris-Sud 11, une forte augmentation de la population du Plateau du Moulon est envisagée. A ceci s’ajoute la volonté d’y implanter une nouvelle gare du réseau Grand Paris Express créant un lien efficace avec la capitale et ses réseaux de transport : le plateau, aujourd’hui difficile d’accès, deviendrait alors le lieu privilégié d’implantation d’une nouvelle ville dédié à la science et à la recherche scientifique.

2

3

Le projet prend place sur une parcelle d’environ 80 000 m² qui s’inscrit au centre de plusieurs programmes forts : le boulevard au nord qui relie la nouvelle gare vers le Synchrotron, l’école Supélec au sud, l’université, l’IUT à l’est et le quartier de la Ferme du Moulon à l’ouest.

33

1. Photographie de la maquette générale du plan urbain 2. Plan de l’existant, présence du patrimoine important, la ferme du Moulon 3. Schéma directeur du plan urbain 4. Division du plan en équipes 5. Plan masse général

4

5


08

Saclay 2030, les enjeux de la faisabilité Enseignant responsable : Fabien Duchêne, Thierry Lafont, Jean-Jacques Terrin

34

1


Master 2, P45, 2012 Plateau de Saclay, orsay

9 Le projet aborde des notions de densité avec un Cos allant jusqu’à 2. On traite aussi la notion d’intensité, avec une « effervescence » d’activités. Cette notion est lié à l’imbrication de programmes, à la création d’un ensemble multifonctionnel afin de créer des espaces de vie agréable à tous et une animation urbaine. Ce principe d’activités compactes favorise les courtes distances. L’effervescence d’activités crée les conditions d’une vie urbaine dense, variée et agréable au quotidien. Faire un nouveau quartier c’est réfléchir sur les façons de concilier les besoins, les exigences de densité et les nécessités d’économies d’énergie tout en proposant une haute qualité d’usage pour tous. Le projet est donc considéré comme un quartier composite. Pour répondre à cette demande, notre projet d’un quartier composite utilise quatre outils : mixité, mobilité, centralité et énergie, points stratégiques développés.

7 10 35

11

1. Plan masse de la zone étudiée Schémas conceptuels : 2. Ensemble du site 3. Voie de tram et Voie de Bus 4. Artère piétonne 5. Voies carrossables transversales 6. Modélisation du site, espaces publics La place centrale : 7. Schéma conceptuel 8. Photographie de la maquette Croquis : 9. Zone de l’IUT 10. Petits squares 11. Place centrale Zone de projet

50% d’espace public

8

Deux axes

2

Rues Nord-Sud

Un axe piéton et cyclable

transports en commun

3

4

5

6


STUDIO

Le studio de projet d’une durée de 4 à 5 semaines favorisant le regroupement des étudiants en équipes et offrant un espace privilégié pour développer des expériences pluridisciplinaires autour du projet.

37


01

Fragments architecturaux Enseignants responsables : SĂŠbastien Rinckel, RĂŠmi Rouyer, Mathieu Gelin, Gilles, Ebersolt, Pierre Antoine...

38

2


Licence 1, SP 11, 2007

1

2

Le travail de ce studio était de réaliser une banque de données de fragments de maquettes, selon trois principes : les murs, les toitures et les partitions. il s’agit de concevoir des «spatialités de murs», grâce aux différentes combinaisons entre les fragments. 1. Fragments de maquette, étape 1 2. Fragments de maquette, étape 2 3. Photographie du studio avec l’ensemble des étudiants et professeurs

3

39

1

2

1

2


02

GANDA-MAISON, l’espace plastique Artiste invité : Tadashi Kawamata Enseignants responsables : Luc Régis, Rémi Rouyer Equipe pédagogique : A. Alexopaulos, S.Rinckel, D. Trottin

40

1


Licence 1, SP12, 2008 Versailles, cour d’honneur

L’objet de ce studio de projet consiste à expérimenter à échelle grandeur une, un habitacle à travers un dispositif d’enveloppes et de partitions de l’espace. Nous avons créé des fragments architecturaux à partir de cageots de fruits assemblés par des attaches rapides. Il existe une grande variété de motifs constructifs : juxtaposition, empilement, emboîtement... Différents aspects ont été produits : élasticité, légèreté ou effet de masse, de densité.... Ces motifs constructifs constituent une typologie de «textures spatiales» qui ont été assemblés afin de reproduire les parties d’une installation à grande échelle : le transformateur. Il s’agit de trouver une économie de projet pour produire un maximum d’effets spatiaux avec un minimum de moyens matériels.

3

4

41

Tadashi Kawamata est un artiste japonais qui s’est imposé sur la scène internationale : il intervient dans le monde entier pour réaliser des projets monumentaux en accord avec le site investi. (Le passage des chaises, 197, chapelle de la salpêtrière, Paris) 1. Photomontage Fragment, échelle une :

2. Type des attaches rapides 3. Vue diurne 4. Vue nocturne

3

2

1

4


03 Sampling poétique

Enseignants responsables : Arnoldo RIVKIN, Sébastien Rinckel,Rémi Rouyer, D.Factory

42

3


Licence 2, SP21, 2008

3 Avec ce studio, on aborde une autre démarche de projet : le sampling. En effet, on cherche à inventer un espace habitable grâce aux manipulations de matériaux de projets comme des échantillons de spatialitées inédites. Ainsi, nous avons commencé par la réalisation d’une série de maquettes de fragments, nous servant de base de données. Puis la création architecturale peut commencer. De nouveaux espaces inédits sont créés. La base de données étant complétée, nous avons pû imaginer une combinaison de ces fragments. Le principe de «façades rideaux» de la maison Eames peut être ainsi mixer avec un principe de partitions de boites flottantes de Lacaton et Vassal.

4

43

3

4

1. Chapelle Saint Ignatus, Seattle, de Steven Holl 2. Maison Eames 3. Photographies des fragments de maquette de Steven Holl 4. Photographies de la maquette inspirée de la maison Eames

1

2

3

4

4


04

Green Box

collaboration entre ENSAV et Urbana Enseignants responsables : David Leclerc, Alejandro Lapunzina

44

1

1


Licence 2, SP22, 2009 Versailles, potager du roi Ce workshop a permis aux étudiants de l’ ENSAV et d’ UIUC -SAPV de collaborer sur un projet de Green box : une cellule d’habitation autonome et autosuffissante. Ce projet nous a permis de nous sensibiliser aux exigences liées au développement durable. L’orientation, les protections solaires, les matériaux, sont des facteurs importants dans la conception de ce type d’habitat, soucieux des exigences environnementales actuelles. Des murs-masse en pierre, au nord permettent de capter l’énergie nécessaire pour chauffer l’intérieur. Le toit, incurvé, accueille des panneaux thermiques et photovoltaïques, qui transmettent l’énergie nécessaire pour l’électricité et l’eau chaude. Ce même toit permet également la récupération des eaux de pluies, il est agrémenté d’un système de traitement de ces eaux. De nombreuses solutions techniques ont été mises en place afin de créer un module totalement autonome énergétiquement. 1. Diverses visions, modélisation 2. Dessin de la façade sud 3. Schéma d’orientation solaire, équipements écologiques 4. Plan de Rez de Chaussée 5. Coupes A & B

2

1

4

45

1

3

5


05 De la densité à la forme de la métropole Enseignants responsables : Djamel Klouche, Ido Avissar, Jason Danziger Equipe pédagogique : G.Bourbouze, A.Pangalos, R.Hondelate

46

1

1


Licence 2, SP22, 2009

Les architectes que nous sommes avons tendance à négliger la densité comme une variable : le nombre d’habitation par hectare, nombres de m² construits sur le terrain... Grâce à ce Workshop, nous avons pu avoir une introduction au projet de la ville..

2

3

Dans un premier travail, nous avons conçu une métropole constituée de 28 parcelles variant de COS 2 à COS 6. La contrainte de notre parcelle était une montagne. Ainsi, divers programmes peuvent s’y accrocher. La suite de notre travail a été divisé en deux phases : la réalisation d’un détail, et celle d’un plan. En effet, nous avons réalisé en maquette blanche un détail de fragments afin de pouvoir apprécier les espaces. 1. Maquette, échelle ...., détails 2. Maquette générale 3. Photomontage 4. Atelier avec l’ensemble des professeurs et étudiants 5. Plan masse de l’ensemble des travaux

47

2

1

4

5


06

structures légères entre murs Enseignants responsables : ALEXOPOULOS Andréas, EBERSOLT Gilles, HERTWECK Florian, LAFONT Thierry, LI Antoine, MUDRI Ljubica, STACHER Suzanne, WIELAND Guillermo

48 1

7

3


Licence 3, SP31, 2009 Quartier de la goutte d’or, PARIS Suite à une préoccupation de la mairie de Paris, les étudiants ont ouvert un laboratoire d’idées sur des constructions hors sol localisées dans des dents creuses du quartier de la Goutte d’Or. Dans un contexte constructif « écologiquement responsable », la création d’un centre de loisirs semble un programme privilégié afin de créer des propositions ludiques, en adéquations avec les exigences environnementales actuelles. Ce lieu, où les enfants vont se retrouver, pour y exercer des activités physiques et artistiques dans un contexte ludique, doit contribuer à cette ambiance. Ce projet est centré autour d’un axe de circulation verticale, un entonnoir qui permet d’offrir un apport de lumière considérable dans l’ensemble des pièces. Les blocs d’activités s’encastrent les uns dans les autres et dans le cône de lumière, offrant divers espaces extérieurs : terrasses, jardins suspendus ...le sol est quant à lui délibérément libre pour offrir un passage aux habitants. 1. Photographies de maquette 3. Photomontages extérieurs 5. Coupes A & B 7. Plan masse

4

5

49

2. Photographie du site 4. Plan d’étage courant 6. Détails sur le porte à faux

5

2

1

3

6


07

Grand & Petit, Structure chorĂŠgraphique Enseignants responsables : Richard Scoffier

2

50

1

1

2


Licence 3, SP32, 2010

3

Ce studio se base sur la composition archi-musique, de trois entités représentées sur une portée différente. Dans un premier temps, par la chaise, puis la maison et enfin à l’échelle de l’îlot. Ici, l’ensemble a été créé à travers différentes formes mémorielles et évolutives. Le concept principal était de créer une mélodie dominante repérable qui peut se déformer. Ainsi, par exemple, la chaise a été conçue à partir d’une mémorisation rapide du mouvement d’une personne qui s’assoit. Un système de bandes va contenir l’ensemble des mémorisations effectuées et créer différentes compressions ou dilatations pour arriver à une forme évolutive. Le passage à l’échelle supérieure est réalisé à travers différentes variations et rythmes d’épaisseurs de bandes. Maison : Chaise : Îlot :

6

7 3

51

4

8

5

8

1. Modélisation de la structure 2. Photomontages 3. Étapes de déploiement de la chaise 4. Photographie de la maquette 5. Photomontage 6. Plan masse 7. Coupe 8. Photomontages


52


Arts plastiques

53


01

Cours de modèles Enseignants responsables : Antonio Galego, B7

54


Arts plastiques

Les études d’architecture doivent être complétées par la pratique du dessin. Pour cela des cours de dessins de modèles vivants nous ont permis d’apprendre les bases et de se perfectionner en dessin. Le croquis de nu reste la meilleure méthode pour progresser rapidement dans le dessin d’observation.

55


02

56

Dessins d’architectures


Arts plastiques

57


58


Projets constructifs

59


01 Construction d’un pont en papier

60

1


Licence 2, 2009

La pensée constructive est essentielle dans les projets. Savoir construire est le résultat d’un important apprentissage des structures, des forces... Pour cela, l’exercice du pont en papier, nous a permis d’acquérir la théorie par la pratique. Ce pont devait être réalisé avec seulement quatre feuilles A4 de papier, elles pouvaient être roulées, pliées ou autre. Ce pont devait être le plus léger possible et résister à de nombreux poids. 1. Photographie du pont 2. Mise en place sur le banc : dispositif expérimental qui permet d’équilibrer le pont face à une série de poids. 3. Photographie du pont après expérience.

3 61

2

3

1

2

3


02 UnitĂŠs de logement

62

1

1


Licence 2, 2009 Viaduc d’Arcueil-Cachan

Le site peut parfois être contraignant. Ici, le projet se situe dans les arcades du viaduc d’ArcueilCachan en région parisienne. Une unité de logement réunissant un séjour, une cuisine, une chambre, salle de bain, sera créée dans l’arcade. Situé en hauteur, ce logement doit pouvoir être protégé de l’éblouissement du soleil mais également de l’effet de serre. C’est une problématique récurrente pour l’architecte. Le confort visuel doit se rallier au confort thermique. La structure joue un rôle important dans la réalisation de ce programme. Comment venir s’intégrer au viaduc sans le dénaturer et trop percer ? 1. Photographie de la maquette 2. Photographie du site, existant 3. Coupe longitudinale 4. Modélisation 5. Coupe-Perspective de la structure 6. Coupe transversale

2

3

63

4

5

6


énsa-v école nationale supérieure d’architecture de versailles


Portfolio architecture Bolloré Estelle