Issuu on Google+

UNESCO et la Crise Alimentaire Quel rôle pour l’UNESCO ? 60 minutes session 25 November 2008 Guilhem CALVO VALDERRAMA Consultant Sustainable Rural Development

Le futur a besoin de terroirs


La crise alimentaire a conduit à resituer l’agriculture au centre des discussions et des débats internationaux.

Au-delà des réponses à donner à l’urgence, la crise a souligné l’importance de repenser l’agriculture de demain et la nécessaire coordination des actions au niveau du système des Nations Unies.

Se pose la question du positionnement de l’UNESCO / aux débats en cours et plus largement vis-à-vis des questions agricoles et alimentaires.

De la vision que nous aurons des questions rurales, agricoles et alimentaires découlera la définition du rôle potentiel de l’UNESCO et de sa contribution.

Le futur a besoin de terroirs


L’agriculture n’est plus un secteur bien délimité, qui ne concernerait que les producteurs eux-mêmes, mais bien une affaire de société •

Les évolutions des systèmes agricoles et alimentaires ont toujours eu une influence sur la société, son organisation et sa durabilité.

L’agriculture + que d’autres secteurs est aujourd’hui interrogée non seulement sur sa viabilité propre, mais aussi sur ses relations avec une société en transformation (nouveaux enjeux, nouvelles demandes)

Dans une perspective de développement durable, l’agriculture est un élément incontournable, d’abord parce qu’il constitue un lien fonctionnel, à la fois culturel, économique, technique et institutionnel, entre nature et sociétés humaines.

Le futur a besoin de terroirs


Plusieurs paradigmes se confrontent aujourd’hui et chaque paradigme suppose des réponses très différenciées.

Les paradigmes se sont historiquement déplacés d’une vision réductionniste vers une vision holistique Le futur a besoin de terroirs


Leçons de l’analyse menée par SC/EES

•Paradigme techno-centré • L’agriculture est ici un secteur productif comme les autres et son développement est largement centré sur l’augmentation de la productivité agricole. •Dépendance vis-à-vis d’intrants externes

Quel rôle pour l’UNESCO ?

•Systèmes très productifs mais peu diversifiés

Le futur a besoin de terroirs


• Cherche à concilier productivité et conservation des ressources naturelles • Cherche à conserver et valoriser la diversité biologique et culturelle pour une plus grande résilience et adaptation des systèmes agricoles et alimentaires.

FIGURE GSDM-3. A multifunctional perspective of agriculture.

• Basé sur un dialogue des savoirs entre savoir locaux et savoirs formels. Systèmes intensifs en connaissances. • S’inscrivent dans de nouvelle formes d’articulation entre monde rural et monde urbain Le futur a besoin de terroirs


Face à la crise alimentaire, quelles leçons tirer de l’analyse de ce paradigme? •

Invite à repenser l’agriculture non pas comme un simple secteur productif mais comme une activité multifonctionnelle.

Il faudra produire plus mais aussi produire différemment (intégrer la notion de coût social, environnemental et culturel).

Valoriser les externalités non productives des systèmes multifonctionnels (maintien des paysages, héritage culturel, services écologiques)

Lutter contre l’homogénéisation des pratiques agricoles et alimentaires : la perte de diversité biologique et des savoirs associés a généré une situation de dépendance vis-à-vis d’un nombre restreint de variété vulnérabilité

Le futur a besoin de terroirs


Dans ce nouveau paradigme l’agriculture n’est plus seulement une affaire de S&T mais bien de sciences (sciences écologiques, sciences sociales,etc.), de savoirs, de communication, d’aspects éducatifs et culturels

Quel rôle pour l’UNESCO ? Le futur a besoin de terroirs


Action de l’ UNESCO • • • • • • • •

Sciences IAASTD Planète Terroirs Conservation des ressources génétiques …

Culture • • •

Éducation • DESD Education for Rural People • YouthXChange …

Cultures alimentaires Relation culture et développement Villes Unesco de la Gastronomie,... Communication Rôle des ICTs dans les processus de développement Dialogue entre différents détenteurs de savoirs,…

Constructivisme Le futur a besoin de terroirs

H o l i s m e


L’UNESCO mène déjà diverses actions liées aux questions agricoles et rurales, pour l’instant de manière fragmentée et dispersée entre les différents secteurs.

D’autres activités pourraient être développées en concertation avec les secteurs/divisons intéressés

Il est donc temps de se poser la question de la cohérence à donner à ces activités et de l’opportunité pour l’UNESCO de contribuer aux débats en cours sur les questions agricoles et alimentaires.

Le futur a besoin de terroirs


« L’UNESCO est dotée d’un mandat éthique et intellectuel au sein du système des Nations Unies […] Les choix de lutte contre la pauvreté appellent une réflexion large et multidimensionnelle. Lutter contre la pauvreté, c’est aussi proposer de nouvelles formes de circulation et de partage du savoir, favoriser le dialogue entre les différents systèmes de connaissances et cultures, et créer de nouvelles chances pour le développement. » Koïchiro Matsuura Directeur General, UNESCO

Le futur a besoin de terroirs


Unesco et Crise alimentaire