Page 25

Forêts protégées et forêts gérées Depuis les années quatre-vingt, de plus en plus de forêts sont considérées à la fois comme des réservoirs de ressources naturelles, mais aussi comme des espaces à préserver. Ces évolutions ont été formalisées en 1993, lors de la conférence interministérielle sur la protection des forêts en Europe, établissant que « la gestion durable signifie la gérance et l’utilisation des forêts et des terrains boisés, d’une manière et à une intensité telles qu’elles maintiennent leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes aux niveaux local, national et mondial ; et qu’elles ne causent pas de préjudices à d’autres écosystèmes ». Ces principes reprennent ceux du développement durable, définis en 1987 par l’Organisation des Nations unies, en tant que développement permettant aux générations actuelles de répondre à leurs besoins tout en permettant à celles à venir de répondre aux leurs. Il en résulte, au sein de nombreux États et collectivités territoriales, de nombreux débats et travaux afin de mettre au point des modes de gestion durable et d’identification de celle-ci, en particulier par la création de labels, permettant de certifier la mise en œuvre de formes conjointes d’exploitation et la préservation des forêts. Cependant, ces labels sont portés par des acteurs associatifs, industriels et étatiques dont les visions et les pratiques amènent parois à des débats.

expo la forêt Yann Arthus bertrand  

dossier accompagnant de l'exposition sur la forêt 2011

Advertisement