Issuu on Google+

Les DiffĂŠrents mouvements rock Ă  Marseille

1


« Nous nous cachons dans la musique afin de nous dévoiler » Jim Morrisson

2


sommaire / 02

Sommaire

Introduction • Réflexion sur le sujet. • Recherches personelles • Note d’intention. • Déclinaison des mouvements. R e c h e r c h e s , t r ava u x p r é pa r a t o i r e s e t p r o d u c t i o n • Sujet 1 - Le Rockabilly • Sujet 2 - Le mouvement Skinhead • Sujet 3 - Le Hardcore • Sujet 4 - Les gothiques • Sujet 5 - Le Stoner Rock • Sujet 6 - Prise de vue d’objet

en studio.

3


INTRODUCTION Réflexion sur le sujet La notion d’identité culturelle est quelquechose de trés vaste; définissant la façon d’etre de chacuns pouvant se décliner en fonction de deux facteurs: L e s o r i g in e s ; Ethnie, nation, culture, identité: tous ces termes ont en commun d’avoir été assimilés dans le vocabulaire politique de ces dernières années. A la faveur de mouvements sociaux, de plusieurs guerres et des écrits, ils ont relancés un questionnement à la fois sociologique, politique et philosophique que l’on croyait étrangers à la modernité: celui de la nature culturelle des frontières qui séparent les communautés humaines. Cela dit; son usage contemporain est ambigu: s’il lui arrive d’intervenir pour la défense de minorités opprimées, elle sert aussi à perpétuer un différencialisme qui n’est pas loin de l’idée de race, et peut supporter les différentes formes de nationalismes, xénophobies et ethnocentrismes.

4


L a culture ; Une alternative de construction de son identité culturelle est la culture dans son sens le plus litérale , un mouvement , une culture , un genre en particulier correspondant a la mentalité et ou au croyances de quelqu’un est un moyen bien plus personelle d’exprimer sa propre identité. Identité qui se construit et se transforme tout au long de notre histoire, au gré de nos multiples rencontres et interactions avec notre environnement. Ce qui veut dire qu’elle est le produit d’un processus de construction sociale et historique. Au cours de son développement, une personne s’approprie et incorpore les normes, les valeurs et les représentations de la culture de son milieu. Il se construit ainsi une identité culturelle, qu’il a en partage avec les autres membres de son groupe. C’est le phénomène dit de «socialisation / enculturation», qui commence dès l’enfance et qui dure tout au long de la vie donc toujours en construction, toujours inachevé.

5


Recherches personelles Afin d’effectuer une recherche de modele autres que ceux comptant parmis mes connaissances; J’ai eu l’occasion de suivre l’équipe de tournage de Regis Dubois ( professeur d’histoire du cinéma au ateliers de l’image et du son ) ce dernier réalisant un documentaire sur le meme sujet que le mien ( les deux projets n’étant pas liés a la base ). Cette éxperience m’as permis de m’introduire dans certains millieux et de rencontré des artistes et autres acteurs majeurs de la scene marseillaise de différents genres. Mes recherches photographiques se sont orientées principalement vers des photographes ayant effectué des travaux sur ce genre de public. Je me suis intéréssé aux travaux de Gavin Watson en ce qui concerne le milleu skinhead par exemple, Julien lachaussee et Bruce Davidson de façon plus générale pour les portraits. En adition a ces références photographiques je me suis inspiré d’oeuvres picturales comme le caravage ( pour la prise de vue de studio traitant du mouvement gothique )

6


Note d’intention Dans le cadre du portfolio a fournir pour l’examen du BAC pro , le theme étant; L’identité culturelle, confronter sa propre identité culturelle a celle de l’autre. J’ai choisi comme déclinaison de ce sujet: Les Différents mouvements rock sur marseille. J’ai choisi ce theme car ma propre identité culturelle est marquée de différents styles de musique s’aparentant au genre «rock».Mon interprétation de l’identité culturelle est que cette derniere est définie par nos gouts et afinitées avec certains mouvements culturelles et idéologique (pour certains). Pour certains , l’apartenance a un groupe précis est liée la plupart du temps a un type de personalitées précise, ou un type de philosophie de vie adopté.Le mode de présentation que j’ai choisi pour ce travail est le suivant: Photographier des personnes appartenantes a des mouvements culturelles et musicaux présents sur marseille: Les prises de vues comprendront aussi bien du portrait en studio que du portrait en éxterieur, de la photo de concert et de la prise de vue d’objets. J’ai choisi de mettres en valeur les sujets par des séries de portraits et de photos de concert. Le Gothique Le hardcore (Métal) Le Rockabily Les Skinheads antifasciste Le stoner rock

7


Les tribus Rock, le sens du style

Extraits de la note d’intention de Monsieur Regis Dubois pour son documentaire.

Les rockab: ( pour rockabilly ) vouent un culte a l’amérique

des 50’s et au roi des pionniers du rock’n Roll, elvis presley. Signes particuliers:banane gominée et «classe américaine» Obsessions: les pin-up et les grosses voitures américaines «vintage»

Les skins: ou skinheads:

Né dans les années 60 au sein du mouvement mods, le mouvement skinhead prend son véritable envol durant les années 69 et 70. Se caractérisant par un crane rasé et portant des doc marteens et écoutant du ska, du rock puis plus tard créera son propre style musicale : la oi!

8


Les Gothiques: ou «goths». Rejeton du punk

et de la New Wave, le style gothique apparait à Londres dans les années 80 et puise son inspiration dans un romatismes sombre et mélancolique. Parmi ses figures de proue, l’incontournable marylin manson. Couleur fétiche: le noir.

9


Autres mouvements Le Hardcore :

Le hardcore est un mouvement d’origine américaine initié dans les années 70 par des groupes comme « The dils », « Black flag », « Bad brains » .L’origine de ce genre musical est une radicalisation politique et musicale du punk rock. Mouvement résolument contestataire, il entend dépouiller la société américaine de tous ses artifices et subterfuges, d’où un déballage des maux publics de cette civilisation (corruption, cynisme, enrichissement sans cause, ennui, mollesse, violence faite aux immigrés). Les années 70 sont les années Reagan, la guerre du ViêtNam, le mouvement hippie, la libération de la femme, ou encore la fin de la ségrégation.

Le Stoner Rock:

Appartenant à la grande famille du rock, mais ignoré par les médias traditionnels et boudé par la presse rock conventionnelle, le stoner poursuit son aventure trépidante sans artifices ni complexes. Evolution naturelle du rock’n’roll empreint de sonorités psychédéliques, ce mouvement actif mais underground a coopté de multiples sous-catégories qui vont du Heavy Blues au Doom en passant par le Desert Rock, le Fuzz, le Riff Rock, le Heavy Rock, le Sludge, le Punk’n’Roll... Plus qu’un style musical aux frontières clairement délimitées, le stoner est avant tout un état d’esprit musical qui s’est développé autour des seventies.

10


R e c h e rc h e s , tr ava u x p r ĂŠ pa r a toir e s e t p roduction

11


LE ROCKABILLY

Mick Wigfall and the Toxics Prise de contacte: J’ai tout d’abord pris des photos de concert de ce groupe alors que j’accompagnais l’équipe de tournage du documentaire de monsieur Dubois a l’occasion d’un concert au trolleybus. (Les vues marquées d’une etiquette verte sont celles que j’ai séléctionées )

12


•Les conditions de prise de vue en concert varient en fonctions de la configuration des éclairages de la salle, la plupart du temps il faut s’adapté a des conditions de lumières basses et des sujet mouvants. Pour ce faire j’ai utiliser un objectif canon EF 50mm doté d’une ouverture maximale de F 1.8 ,j’ai réglé mon appareil en mode priorité temps de pose, le temps d’obturation étant le seul moyen dans ces conditions (où le flash est interdit) d’obtenir des sujets figés sur l’image, m’imposant une vitesse oscillant entre le 1/250 s et le 1/400 s. Malgré cette grande ouverture de diaphragme, la sensibilité devait etre poussé au maximum (3200 iso ) meme en surexposant de + 2 la latitude d’exposition.

13


14


Etape 1: Repérage

Plus tard, j’ai contacté le chanteur du groupe et arrangé une session de prise de vue au cours julien, principale lieu d’activité culturelle et musicale de marseille. Plus précisément devant l’un des principaux bar rockabilly de la ville; le pussy twister et l’une des plus anciennes salle de concert du quartier : la maison hantée.

15


Etape 2 : Prise de vue

16


17


Une fois les prises de vues éffectuées, j’ai sélectionés les vues me paraissants les plus intéréssantes, puis ais sélectioné 3 des portraits individuels pris en vue d’en faire un triptyque. Pour ce faire; J’ai assemblé les trois portraits afin de doner un effet de trompe l’oeil au tryptique. J’ai opérer de la façon suivante: Pour attenuer le trait que produisait les délimitations des calques dans l’image j’ai utiliser une tablette graphique afin de travailler de façon plus précise ainsi que l’outil gomme de photoshop dont l’opacité était réglé entre 25 et 30 pour cent afin de faire disparaitre progressivement les zone non désirés. La seconde etape du montage a été de faire disparaitre les irrégularités tels que les serrures et la poignée a l’aide de l’outil piece, dans un premier temps, puis en paufinant les details avec l’outil tampon. J’ai ensuite passé l’image en noir et blanc puis retravailler le contraste de l’image avec un calque de réglage de courbe.

18


19


Le Mouvement skinhead «Antifa» Red Howlers

Historique du Mouvement :

•Le terme «skinhead» s’applique plus spécifiquement à un mouvement né à la fin des années 1960 au Royaume Uni découlant de la rencontre de jeunes de familles issues de la classe ouvrière et de jeunes issus de familles d’immigrés jamaicaines. Ce mouvement qui existe depuis près de cinquante ans est toutefois assez mal connu. Il faut distinguer plusieurs courants. Les skinheads positionnés à l’extrême droite sur l’échiquier politique sont baptisés «boneheads», littéralement «cranes d’os» qui se traduit par «crétin», en opposition aux skinheads antiracistes et situés à gauche:les «redskin» qui se considèrent comme les seuls vrais skinheads. A noter qu’une partie considérable de skinheads n’ont pas particulièrement d’opinions politiques et n’ont donc rien à voir avec certains mouvements d’extrême gauche. Ces groupes ne sont généralement qu’actifs au sein de mouvements antifa indépendants. Fidèles à leurs racines anti-racistes et anti-fascistes, ces derniers se sont regroupés au début des années 1980, au sein du collectif SHARP (SkinHeads Against Racial Prejudice), ce qui peut se traduire par: «les skinheads contre les idéaux racistes». La figure emblématique des Sharp est Roddy Moreno, leader du groupe «The Oppressed». Les skinhead se caractérisent par un look travaillé. Ils ont les cheveux très courts ou rasés. L’origine de cette coupe est incertaine: tradition ouvrière pour éviter les accidents, opposition aux cheveux longs des hippies ou encore pour éviter une prise lors de rixes avec les forces de l’ordre ou bandes rivales. Côté look vestimentaire: polo Fred Perry, chemises portées avec des bretelles, jean Levis coupé court et porté très ajusté, chaussures Doc Martens ou rangers et blouson de style bombers sont la panoplie classique du skinhead. Notons que ce style à été inventé par la première vague de skinheads, qui s’étaient eux même inspirés du style des «mods» britanniques. Ce style à ensuite été largement repris par les skinheads nazis, ce qui peut donc parfois porter à confusion.

20


C’est pour cette raison que certains groupes de skinheads ou de groupes Antifa ont décidé de porter leur bombers retourné (donc du coté orange) pour éviter d’être confondus, notamment lors des bagarres entre groupes fascistes et anitfa. Chaque mouvance va arborer une tenue fétiche, par exemple, les skinheads néonazis ont une prédilection pour la marque Lonsdale car les lettres du centre du mot « NSDA», sont aussi le début de NSDAP, le sigle allemand du parti nazi. Les Skinhead ont souvent été des précurseurs en matière de musique.Ils sont les premiers à plébisciter la soul, le rythm’n’blues, le ska et surtout le reggae avec ses figures emblématiques comme Jimmy Cliff et bien sûr Bob Marley. Dans les années 1970, apparaît la mouvance punk à laquelle certains skinheads et mods se mélangent. C’est aussi à cette époque que les skinheads se politisent. Certains restent ancrés dans les origines du mouvement et sa tradition ouvrière positionnée à gauche. Les autres, sont séduits par les thèses de l’extrême droite et notamment celles résurgentes des néo-nazis. Dans les stades de foot ou dans les concerts, des bandes de hooligans fascinés par la violence scandent «Heil Hitler». A noter: ce mouvement est méconnu est souvent, à tort, systématiquement rattaché aux néo-nazis.

21


Gavin Watson Ma première approche concernant ce sujet a été de m’intéresser au travail de gavin watson, photographe dont j’ai entendu parlé pour la premierefois lors de son apparition dans ledocumentaire «skinhead attitude» Etant lui même skinhead traditionelle depuis son jeuneage, ses principaux sujets sont majoritairement des skinheads et des punk. Il pratique sont art dans un style rappelant la photographiehumaniste.

22


23


24


•Prise de contacte : J’ai rencontré Le groupe: red howlers en accompagnant encore une fois l’équipe de tournage . Lors de l’un de leurs concerts au bar associatife: le o’bundies (Lieu de rassemblement des Redskins de Marseille j’ai profité de l’occasion pour prendre en photo d’autres habitués des lieux avec leurs accords.

25


26


27


Le Hardcore Steren Dubois

Historique du Mouvement :

Dès 1980 le groupe Minor threat, avec son chanteur charismatique Ian McKaye, va être à l’origine du mouvement Straight edge, représentant la face la plus «puritaine» et la plus « accessible » du mouvement hardcore. C’est un groupe très engagé, prônant des valeurs qui selon eux manquent à la culture américaine de cette époque, à savoir pas d’alcool, pas de sexe (hors mariage), pas de drogues, pas de cigarettes, pas de violence. A cette époque ses valeurs commencent à saillir : le courage, la créativité, la solidarité, l’engagement, la responsabilité. Le courage de dire ce qu’on pense, la créativité musicale bien sûr, mais aussi celle déployée afin d’étendre le mouvement tout en restant hors du système traditionnel des majors (apparition des fanzines et des labels indépendants). La solidarité est très importante car chaque groupe fait la promotion d’autres groupes lors de ses concerts. L’engagement est à la fois politique et personnel, et on peut associer la responsabilité avec les actes (engagement, végétarisme, renonciation aux pratiques addictives, respect de la nature…). Les « coreux » refusent le système capitaliste, mais aussi le système communiste, qui selon eux, considèrent la terre comme un réservoir de ressources (inépuisables ?) pour l’Homme.

28


•J’ai recherché des photographes ayant deja réalisé des travaux de portrait en millieux urbains. Mes choix se sont portés sur Julien lachaussée et Bruce davidson.Julien lachaussée, pour son sens efficace de la mise en scene de portraits et bruce davidson pour sa façon d’allié efficacement son sujet a un environement urbain, notament pour sa série : «subway»

Bruce Davidson «subway»

29


Julien Lachaussée «Extraits de: Alive: Tattoo Portraits»

30


Comme pour le cas de Mick Wigfall and the Toxcis, je suis parti en repérage au préalable afin de séléctioné la scene qui habillera mon sujet, j’ai dans un premier temps repéré des endroits situé a la friche de la belle de mai , mais aprés mure réfléxions en ais éliminés certaines ( ne collant pas assez a l’esprit que je voulais donner a ma photo), d’autres n’étais pas dans le meme état le jour de la prise de vue que le jour a laquelle j’ai éffectué les prises de vues.

Etape 1: Repérage

31


Etape 2 : Prise de vue

32


33


Le mouvement Gothique •alice borel

Historique du Mouvement :

Le mouvement gothique est apparu entre la fin des années 1970 et le début des années 1980 au Royaume-Uni, issue des mouvements musicaux punk et post-punk. Le monde gothique peut être défini comme un mouvement under-ground très riche ayant un style musical, des activités artistiques, une esthétique vestimentaire et un état d’esprit. Ils aiment les balades dans des lieux secrets et obscurs ayant une atmosphère sombre, ils sont fascinés par l’inquiétant, l’étrange, le fantastique, le mysticisme et les tourments de l’esprit. Disciples de Baudelaire, les gothiques ont un goût certain pour la représentation du spleen et les thèmes morbides, pour la mise en scène de la souffrance et la dramatisation des sentiments.Le mouvement gothique célèbre l’art sous toutes ses formes : la poésie avec Baudelaire, Oscar Wilde, Sade, Lautreamont ; la littérature romantique tels que l’œuvre d’Edgar Alan Poe, Frankenstein de Mary Shelley, Dracula de Bram Stoker ; le cinéma avec Fritz Lang «Nosferatu», David Lynch avec «Eraserhead» et la peinture tels que les œuvres de Dali. D’un point de vue général, la culture gothique s’inspire largement du romantisme. Les romantiques, à la fin du XVIIIe siècle, s’insurgent contre le rationalisme et le matérialisme ambiants, ils pro-clament la supériorité du sentiment et de la passion sur la logique froide et impersonnelle et affirment la primauté de soi sur lecollectif. Ils puisent plutôt leur inspiration dans I ‘Antiquité, le Moyen-Age et aussi la légende du vampire. Mais il s’agit d’un vampirisme très allé-gorique où la relation amoureuse est vécue comme très angoissante, dé-chirante et fatale. Passionnés de musique, les gothiques ont leur style musical où ces influences se retrouvent Les thèmes abordés dans les textes ont une portée symbolique relative aux problèmes existentiels. Rythmes lourds, ambiance sombre et lugubre, chants plaintifs, les textes sont troublants et profonds. On chante l’amour et les blessures de l’âme, l’existence et ses mystères. L’esthétique du corps est avant tout une esthétique du macabre. Style froid et déroutant, extravagant et provocant, l’apparence est sévère et sophistiquée. Les gothiques sont très sensibles à l’élé-gance et à ce que l’image dégage. Leurs tenues sont plutôt raffinées et élaborées. Il existe plusieurs styles vestimentaires : «le néo-romantisme» avec des vête-ments noirs médiévaux en velours et en dentelles. Ainsi que et le style «fétichiste ou cyber punk» avec des vêtements en latex et en cuir. Une harmonie entre l’esthétique du corps et les préoccupations de l’âme s’impose au gothique, soucieux qu’il est d’être cohérent et d’être fidèle à soi-même. L’image du corps, le paraître, l’apparence doivent être en adéquation avec l’être. Car l’image permet l’expression de soi. Ainsi, tout l’être est gothique. Si la musique et le vêtement ont tant d’importance c’est qu’ils permettent d’extérioriser et d’exprimer d’une façon théâtrale et dramatique les blessures de son âme, ses sentiments les plus profonds et ses angoisses face à la vie, à l’amour et à la mort.

34


Recherches Mon idée originale concernant cette prise de vue traitant du mouvement gothique s’inspire de la vanité : Une vanité est une catégorie particulière de nature morte dont la composition allégorique suggère que l’existence terrestre est vide, vaine, la vie humaine précaire et de peu d’importance. Très répandu à l’époque baroque, particulièrement en Hollande, ce thème de la vanité s’étend à des représentations picturales comprenant aussi des personnages vivants comme: «Les Ambassadeurs» d’Holbein. Un double portrait de Jean de Dinteville et Georges de Selve peint par Hans Holbein en 1533 célèbre pour contenir, au premier plan, une des plus spectaculaires anamorphoses de l’Histoire de la peinture représentant un crane. ( image délibérément déformée qui, de face, est presque méconnaissable mais sous un certain angle retrouve une apparence normale.)

«Les Ambassadeurs» par Hans Holbein.

•Ma principale inspiration en terme de composition d’image et de mise en scene du sujet est la couverture d’un livre de regle d’un jeu de role papier nommé «vampire : la mascarade « ( un jeu évoluant dans un univers aux accents gothique/punk ou l’ont interprete un vampire issu de divers clan, dans le cas présent : les giovanni , des vampire adeptes de nécromancie)

A noter que le crane est un élément emblématique de la culture rock que j’emploi a plusieurs reprises lors de prises de vue de studio.

35


J’ai aussi employé la technique du clair obscur qui consiste en un ensemble équilibré d’ombres et de lumières, permettant de mettre en valeur un personnage ou un objet. En peinture, on appelle «clair-obscur» la technique consistant à moduler la lumière sur un fond d’ombre, en créant des contrastes propres à suggérer le relief et la profondeur. Le clair-obscur est une technique picturale dans laquelle des parties claires côtoient immédiatement et sans dégradations de couleurs, des parties très sombres, créant des effets de contrastes parfois violents. Ce procédé a été mis au point dès la Renaissance, par Polidoro da Caravaggio, mais porté à son apogée par Le Caravage et ses suiveurs, puis par des peintres des écoles du nord, notamment Rembrandt.

•Le caravage David tenant la tete de goliath

36


Réalisation J’ai Réaliser cette prise de vue en studio a l’aide d’un appareil reflex nikon D700, de Deux flashs de studio multiblitz ( l’un équipé d’un snoot , l’autre équipé d’un bol et d’un nid d’abeille ) ainsi que d’un ventilateur afin de donner du mouvement aux cheveux de mon sujet ( a noter que la forme donné aux cheveux par le ventilateur évoque la forme de la faux, accompagnant les représentation de la mort Pour obtenir ce rendu de clair obscur; j’ai opéré de la façon suivante avec photoshop j’ai dupliquer le calque originale, baisser l’exposition de tels façon a obtenir un aplat de noir. j’ai ajouté un masque de fusion a chaque calque et ensuite retravaillé a la tablette graphique les ombrages en se faisant chevaucher les deux photos de façon séléctive par le biais du masque de fusion. Puis j’ai réaussé l’éclairage sur le modele avec une courbe d’exposition L’instalation des éclairages lors de la prise de vue a été établie de la façon suivante : le flash de droite équipé du snoot était assigné a l’éclairage du sujet, alors que le second (équipé d’un bol et d’un nird d’abeille ) était assigné a ramener de la lumière sur le sujet mais surtout visais a éclairé le crane. Concernant les réglages de l’appareil a la prise de vue : j’ai compensé la haute quantité de lumière généré par les flash , en fermant mon diaphragme au maximum et en utilisant une vitesse d’obturation d’1/30 afin d’obtenir un résultat proche d’un clair obscur ce qui me facilita la retouche finale visant a pleinement transformer cette image en clair obscur.

37


•Prise de contacte : Alice est la propriétaire du Principale magasin de vétements Gothique de marseille, c’est donc tout naturellement vers elle que je me suis tourné étant une référence en la matière de par sa connaissance poussé et sa culture du mouvement gothique.

38


39


Le Stoner rock •Rescue Rangers

Historique du Mouvement :

Très influencé par Black Sabbath, le stoner rock se développe en Angleterre au début des années 1990 avec des groupes tels qu’Electric Wizard. Aux États-Unis, sur la côte Ouest et plus particulièrement en Californie un groupe émerge: Kyuss. Le stoner rock, qu’on appelle aussi Desert rock, y subit d’autres influences que Black Sabbath comme par exemple le rock sudiste, le rock alternatif de la région de Seattle (Melvins, Soundgarden...) ou encore le doom metal des années 1980 (The Obsessed, Trouble). Sur la côte Est, un groupe émerge également: Monster Magnet, plus influencé par les groupes de hard rock du début des années 1970 (Grand Funk Railroad, Blue Cheer). Quoi qu’il en soit, toutes ces tendances semblent viser à un retour aux sources du hard rock et du heavy metal, ces groupes n’hésitant pas à reprendre sur leurs albums des classiques de la fin des années 1960, début des années 1970 afin d’encore mieux affirmer leur héritage et retrouver des sensations plus «seventies» et moins ultimes, simplifiant et redynamisant, avec des éléments bluesy et très lourds, un hard rock/heavy metal devenu plein de poncifs dans les années 1980. Le stoner rock est un style de rock et de metal se caractérisant par des rythmiques hypnotiques, simples et répétitives, une basse très lourde et un esprit rock inspiré par le psychédélisme des années 1970, une imagerie mêlant comic-books, films d’horreur de série Z et références aux Ovni et à la science-fiction. Certains groupes intègrent aussi un son plus bluesy inspiré par des groupes sudistes comme Molly Hatchet ou les premiers ZZ Top. On peut également citer comme influences Hawkwind ou encore UFO, première époque. Le nom (stoner rock ou rock défoncé) provient de l’aspect répétitif de cette musique, très associée à l’état «stone» dû à la prise de diverses drogues. Il est généralement récusé par les musiciens eux mêmes qui lui préfèrent ceux de «space rock», «retro rock», et surtout, dans la mouvance des projets associés à Josh Homme (QOTSA, The Desert Sessions, Kyuss, MOR, Eagles of Death Metal): «desert rock»

40


•Prise de contacte : J’ai eu l’occasion de photographier le groupe Rescue Rangers sur le plateau de tournage du pilote d’une émission présentant des groupes de rock dans le cadre de l’examen de fin d’année d’un autre groupe d’audiovisuel étudiant dans la meme école ou j’ai suivi ma formation.

41


Prises de vue d’objets en studio Dans ma démarche de dépeindre le Rock and Roll dans son ensemble j’ai voulu représenté par des compositions, certaines significations atrait a ce sujet.

Mes premieres réflexions quand a la mise en place de cette composition étaient trés éloignées du résultat finale. En effet ; mon idée d’origine était de réaliser un pele mele d’objets en rapport avec la musique, éclairé de façon a supposé qu’il s’agit d’une porte ouverte sur un univers inconnu ou oublié.

42


•Après mure réflexion , je me suis orienté vers une idée de composition moins éclatée et moins ordonée quand a la disposition des objets. J’ai totalement revu ma composition afin de lui donner la forme d’un «corps vide» composé d’objet tenant une bouteille de jack daniels et entouré d’objet attrait au rock. La signification de cette image est que la phrase le rock est mort signifie que son age d’or est passé mais qu’il reste eternelle et immortel de par le fait qu’il vie encore au travers des gens ayant adopté un style de vie en adéquation avec cette philosophie.

•Puis j’ai séléctioné cette vue et y est apporté quelques retouches basique; réhaussez un peu l’exposition, et effacer l’étiquette du cd avec l’outil tampon.

43


Réalisation les éclairages ont était agencés de la façon suivante pour réaliser cette prise de vue

J’ai utilisé un deux flash multiblitz , l’un équipé d’un snoot (servant a éclairé les éléments situés vers le premier plan de la composition en tant qu’éclairage secondaire) et l’autre d’un bol et d’un nid d’abeille en tant qu’ éclairage principale monté sur une girafe afin d’obtenir un éclairage venant par le haut , assurant ainsi un éclairement étendu sur l’ensemble de la composition.

44


45


Composition 2 Réflexion La signification de cette image est le coté autodestructeur, qui a souvent mené certains des plus grand noms du rock une mort prématuré souvent par la prise de drogue: jim morisson, janis joplin, jimi Hendrix, sid vicious et bien d’autres encore...

•La bouteille posé sur le sommet du crane symbolise le fait que l’alcool trouble l’esprit. •La cigarette et les allumettes elles, représente le temps qui s’écoule inexorablement vers la fin de toute chose. •La fumée quand a elle symbolise l’ame qui s’évade, vers une nouvelle vie.

46


Réalisation Cette deuxième composition en studio a été réalisé a l’aide d’un moyen format mamiya équipé d’un dos numérique DM 22 équipé d’un 80mm. J’ai opéré a une sensibilité de 50 iso au 1/60 s avec une ouverture de diaphragme de F 23 afin de palier a toute surexposition dut au éclairs de flashs.

J’ai combiner deux photos de la série éffectué lorsque la cigarette se consummait afin d’obtenir deux détails intéréssant dans chacunes d’elles ; la longueur de la partie consumée de la cigarette et la forme harmonieuse que prend la fumée a cette instant. Les deux images sont fusionnées par masque. j’ai fait apparaitre la fumée de la photo du haut, sur la photo du bas ainsi que l’exposition de la bouteille de jack daniels, cette dernière étant mieux éclairé sur la photo du haut.

47


Composition 3 Réflexion Cette image représente le temps, plus précisément l’évolution des support musique. Le CD présent en haut a droite de l’image et celui du groupe queens of the stone age et l’un des meilleurs albums rock de notre époque. Le fait qu’il s’ouvre suggere qu’il dévoile ce qu’il contient, cette contenance étant les albums de groupes plus anciens, démontrant ainsi que les inspirations d’aujourd’hui sont les succès du passé et que comme dans tout les arts, la nouvelle génération s’inspire de l’ancienne comme cette dernière avant elle s’inspirais de ses prédécesseurs.

Il s’agit ici d’une version scanné du plan film a une résolution de 300 Dpi sur un scanner utilisant la technique du système antipoussiere ICE, un système réduisant l’apparation de poussières parasites en effectuant un second scan du document et en effaçant de la numérisation toute taches ne faisant pas partie de l’applat de couleur sur lequelle il est présent et l’efface du fichier de numérisation.

48


Réalisation •Prise de vue: Il m’as fallu recourir a la régle de scheimpflug, appelée aussi: règle des plans conjugués, permettant ainsi d’etre net sur son image d’un pojnt A a un point B ici ; la neteté est fait du haut du cd jusqu’en bas de l’image. J’ai opéré une inclinaison du corps avant de la chambre technique et ais refait ma mise au point. Puis répété l’opération jusqu’a obtenir la nettetée voulue entre les deux points.

Cette troisème composition a été éfféctué avec une chambre technique sinar et un objectif de 150 mm. J’ai travailler au 1/60 avec une ouverture de 22 Afin d’obtenir la correction de diaphragme a éffectué , j’ai mesuré la taile du tirage ( 7cm) au carré puis l’ai divisé par la focale de l’objectif utilisé (150 mm ) me donnant ainsi l’opération suivante:

14 / 1,50 = 14 = 9,33

9,33 / 2 = 4,66 ( Facteur de prolongation)

Soit une correction d’un demi diaphragme. (A Vérifier )

49


Les éclairages étaient configurés de la façon suivante : un flash / boite a lumière a gauche, un bol / grille nid d’abeille a droite et un réflécteur situé a droite de la chambre, ce dernier ayant pour rôle de ramener de la lumière sur la composition.

•Laboratoire: Le support sensible utilisé est un plan film 4x5 inch couleur Fuji 100 iso qui a été dévellopé avec les chimies suivantes; Révélateur: Xtol ( 1+1 soit 300 ml d’eau pour 300 ml de révélateur ) Bain d’arret: Quelques gouttes d’acide Ascétique dans 300ml d’eau Fixateur: variofix powder incorporé a 600ml d’eau. Le dévellopement a duré 12 min avec une eau d’une températur de 24° il a été éfféctué a l’aide d’une devellopeuse jobo présente au laboratooire du studio photo de l’école.

50


Annexes: D ocum e nt a tions T e c h ni q u e

51


52


53


54


55


56


dossier accompagnement antoine