Page 1

Novembre

2015

l’Histoire de la Guyane… et sa généreuse nature…

N° 13 • Novembre • 2015 - 8 €

Iles du Salut…

THAÏLANDE Rencontre Quand le meeting casse les codes

Entretien Jérôme Fouque, vice-président d’Egencia France

stratégie Marketing des destinations : s’adapter à de nouveaux défis

COLLECTION Toulouse Édimbourg Thaïlande


LA REPUBLIQUE DOMINICAINE AUX COULEURS DU MICE Au-delà d’une desserte aérienne importante, d’une infrastructure hôtelière de pointe, et de DMC performants et reconnus, la République Dominicaine vous présente sa plus grande richesse… les dominicains : un peuple authentique, généreux et hospitalier. Bienvenidos !

,, ,

accessible, performante, unique et multiple.


édito

Novembre

N° 13 • Novembre • 2015 - 8 €

2015

THAÏLANDE RencontRe Quand le meeting casse les codes

entRetien Jérôme Fouque, vice-président d’Egencia France

stRatégie Marketing des destinations : s’adapter à de nouveaux défis

coLLection Toulouse Édimbourg Thaïlande

Une publication TendanceNomad Publishing

Air France,

la mauvaise bonne nouvelle

Tél. : +33 (0)1 47 39 41 20 www.tendancenomad.com Président et Directeur de la publication : Olivier Chauvaud ochauvaud@tendancenomadpublishing.com + 33 (0) 6 24 73 76 22 Associés Olivier Chauvaud, émilie Braud, Mona Karaa Directrice Marketing & Communication : Christine Bravo cbravo@tendancenomadpublishing.com + 33 (0) 6 43 32 04 72

Publicité Directrice de Clientèle : émilie Braud ebraud@tendancenomadpublishing.com + 33 (0) 6 66 98 51 82 Responsable Administratif & Financier : Karine Cohen kcohen@tendancenomadpublishing.com

Rédaction Leprince & Pourrias Presse (LPP) Rédacteur en Chef LPP : Dominique Pourrias pourrias.dom@orange.fr Conseiller éditorial : François-Xavier Izenic - fxizenic@orange.fr Rédacteurs : Jean-François Bélanger, Karinne Delorme, Blandine Fleury, Didier Forray , Vincent de Monicault, Samia Moualla

Print & Digital Directeur Artistique Philippe Lewit - philippe@lewit.fr Responsable Digital : Mona Karaa mkaraa@tendancenomadpublishing.com Photos : Fotolia, DR, Offices de Tourisme, Alexandre Nestora Couverture : andreykr, Prod. Numrik, DR, Fotolia, Ont collaboré à ce numéro : Michel Bensadoun, Out of the Box, Concomitance Abonnement abonnement@tnmedianetwork.com TendanceNomad Publishing SAS au capital de 7 000 euros RCS Créteil : 798 949 012 Siège social : 2, rue Saint-Maur 94430 Chennevières-sur-Marne Achevé d’imprimer en septembre 2015 sur les presses de l’Imprimerie Groupe Atelier Phare Bureau commercial - 55 rue la Boétie - 75008 Paris ISSN : 2272-5148 - Dépôt légal à parution Malgré le soin apporté à la réalisation de cet ouvrage, l’éditeur décline toute responsabilité quant aux erreurs éventuelles qui s’y seraient glissées. Les noms des marques qui figurent dans les pages rédactionnelles sont donnés à titre informatif sans aucun but publicitaire. Pour les pages publicitaires, les informations sont publiées sous la seule responsabilité des annonceurs. La reproduction même partielle des pages est interdite sans l’autorisation de l’éditeur.

D

plus de 1,2 milliard d'euros. Sur l'ensemble es profits trimestriels records ! de l'exercice, le fossé deviendra gouffre, avec En quelques heures, les images un différentiel de bénéfice d'exploitation de désastreuses des membres de 1 à 1,5 milliard entre le groupe français et ses la direction d'Air France quitdeux concurrents. Quant aux low tant en urgence leurs cost, elles poursuivent leur insolocaux, chemises déchirées, ont lente ascension, Ryanair ayant été éclipsées. Le groupe vient en annoncé un bénéfice après effet d’annoncer un bénéfice impôts de plus d'un milliard d'exploitation de 898 millions d'euros sur le premier d'euros sur le dernier trisemestre 2015/16, en mestre, effaçant un record hausse de 37 %. vieux de huit ans ! Comme Mais surtout les écarts ses consœurs, la compagnie de compétitivité restent profite à plein de la baisse énormes. L'écart de coût du prix du pétrole. Entre août entre Air France et ses concur2014 et août 2015, le prix du rents dépasse les 50 % avec baril de Brent a été divisé par les compagnies low cost et deux. Il coûtait un peu plus de François - Xavier les compagnies du Golfe, et il 48 dollars le 5 novembre, jour IZENIC reste de 5 à 6 % avec Lufthande bouclage de ce numéro de Conseiller éditorial sa et de 18 à 19 % avec IAG. TendanceNomad. Pour rappel, Plus que jamais, les objectifs en 2008, il s'affichait à 145 dolde productivité s'imposent pour un acteur lars  ! Pour la première fois dans l'histoire de passé depuis 2008 du premier au cinquième l'aviation commerciale, les capitaux employés rang mondial en termes de chiffres d'affaires. de l'ensemble des compagnies aériennes seSeulement voilà, les « bons » résultats trimesront rentables. Selon Iata, le retour sur capitriels d'Air France pourraient bien gêner les taux employés devrait se situer à 7,5 % en 2015 négociations avec les syndicats qui auront alors que le coût du capital est estimé à 6,8 %. beau jeu d'insister sur la santé retrouvée de la Autre record : toujours selon Iata, le bénéfice compagnie. Un accord a minima avec les syndiopérationnel des transporteurs dépassera les cats, avec des objectifs de productivité revus 50 milliards de dollars ! à la baisse, serait une calamité pour le groupe Alors Air France tirée d'affaire ? Malheureusefrançais. D'autant que les fortes tensions atment pas, et aujourd'hui encore moins qu'hier. tendues sur les prix cet hiver vont compliquer D'abord parce que le fossé avec ses principaux un peu plus la situation. Bref, l'horizon d'Air rivaux continue de se creuser. Sur la même France est encore loin d'être dégagé. période, Lufthansa et IAG, qui possède notamment British Airways et Iberia, ont annoncé avoir dégagé un résultat d'exploitation de François-Xavier Izenic_Conseiller éditorial

3

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION Édition décembre 2015

#Corée

#Tanger

#Marseille


Tribune libre La valeur ajoutée en question ! Par Michel Bensadoun, Associé de l’agence La Fonderie Président de Hold-Up Project Agency

08

Repères

09

L’étude

10 12

Des chiffres et des faits

28 32

Rencontres et événements d’affaires à Paris Île-de-France en 2014

38

Nouveaux Codes

Entretien Jérôme Fouque, vice-président directeur général d’Egencia France

Rencontre Quand le meeting casse les codes

Stratégie Marketing des destinations : s’adapter à de nouveaux défis

Marché Cartes logées : un paiement plein d’atouts

Collection

Testé pour vous ●

16 20 22

24

Hôtel Mercure Sensoria (Saint-Lary) Hôtel Dolce Camporeal (Lisbonne)

DMC Congrès

42 72 80

Synopsis Faut-il vraiment s’équiper avec une carte logée ? Par Philippe Greco, expert en stratégie voyage d’affaires

82

Toulouse, Édimbourg, Thaïlande

Découvertes Opérations de prestige : provoquer des émotions inédites… et inoubliables

Le debrief Huitième Procigar Festival en République Dominicaine

Slow Mood H2H : le nouveau modèle universel Par Patrice Mathieu, co-fondateur de l’agence Out of the Box.

TendanceNomad COLLECTION #Toulouse

42

#édimbourg

52

#Thaïlande

62

Contents

06


Tribune libre

© DR

La VALEUR ajoutée en question !

P

our les agences événementielles et incentives, et plus généralement les prestataires dans le secteur, un des enjeux majeurs est la création de valeur. Confrontés à l’érosion des marges, à une concurrence intense, les agences et prestataires ont pour souci principal de retrouver de la profitabilité. La création de valeur ajoutée apparaît comme la solution le plus souvent évoquée, tant dans les discours commerciaux que dans la stratégie des entreprises, mais sans toujours savoir ce que représente réellement la valeur ajoutée et ce qu’il faut faire pour l’augmenter ! La valeur ajoutée est d’abord une équation mathématique qui prend en compte la valeur de transformation d’un bien ou service. On se rend bien compte que cette définition est un peu courte, et ne représente qu’une partie de la réalité. En effet, il faut intégrer la dimension de la perception de la valeur ajoutée, et c’est bien là que se situe l’enjeu majeur pour les agences et les prestataires. La perception est liée à l’émotion. Elle varie d’un individu à l’autre. Il est d’usage de dire que la finance appartient aux organisations, alors que la perception appartient aux individus.

• Novembre 2015 - n°13

M i c h e l B en s a d o u n Associé de l’agence La Fonderie Président de Hold-Up Project Agency (agence de communication événementielle collaborative) Membre de l’ANAé www.holdup-project.com

Cela explique pourquoi de bonnes propositions échouent, et pourquoi les meilleures propositions ne sont pas toujours choisies ! Je veux, bien sûr, éliminer les situations dites «  pipautées  » que nous connaissons bien, et qui bien heureusement deviennent plus rares, et qui échappent à toute logique et sont perdues d’avance… Concrètement comment une agence ou un prestataire peut augmenter sa valeur ajoutée ? De deux façons : d’abord en baissant les coûts de production, cela ne se limite pas aux achats, mais aussi à l’optimisation du temps passé, à la formation du personnel, des process, à de l’innovation, à l’appel à des modèles collaboratifs… Ensuite en jouant sur la perception : qualité des présentations des produits et services, qualités relationnelles et humaines, empathie, qualité du service et de son environnement… Au total, un ensemble de points qui mis bout à bout font la différence, créent de la valeur, et permettent de gagner des projets et de travailler avec une marge acceptable.

6


repères

84

pour cent C’est, d’après l’étude ACTE - American Express Voyages d’Affaires réalisée auprès de 350 corporate travel managers (monde entier) et intitulée « L’évolution des politiques voyages : une vision globale de l’avenir  », le pourcentage des personnes interrogées qui estiment que les économies dans les deux années à venir auront pour origine la gestion de la demande et le respect de la conformité.

55

Mad or Nomad Par

Dominique Pourrias

195

50 000 par mois

C’est le nombre d’annonces consultées sur Hotelcareer.fr, filiale du groupe StepStone, seul site (avec 6 000 inscrits et 100 clients) français qui propose une solution de recrutement parfaitement adaptée aux entreprises de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme. Hotelcareer.fr, lancé fin 2014, est accessible en version mobile et disponible en application sur Android et Apple Store.

87

pour cent

par jour

pour cent

C’est, d’après un sondage réalisé sur les sites européens de Kayak, le pourcentage des voyageurs français qui réservent un vol avec escale pour faire des économies. Selon eux, la durée idéale d’une escale se situe entre 1 et 3 heures. Toutefois, 25 % d’entre eux ne choisissent cette option qu’en l’absence d’une alternative. La perte des bagages est ce que détestent le plus les Français (37 %).

C’est, d’après une étude de Nokia citée par Khalid Slimani, fondateur d’Appsnet, dans sa tribune « Le tsunami digital », le nombre de fois que les mobinautes regardent leur Smartphone. «  Beaucoup d’entreprises disposent d’un site web, mais pas encore d’application mobile. Et, aujourd’hui, cela serait pour eux une opportunité de moderniser leur image et de montrer leur dynamisme », écrit-il.

C’est, après l’étude Egencia « Les voyageurs d’affaires et l’hôtel  » menée par Northstar, le pourcentage des voyageurs d’affaires français qui déclarent attacher une grande importance au contact humain lors de leurs séjours à l’hôtel. En effet, bien que de plus en plus connectés, ils continuent pourtant de rechercher une expérience personnalisée et une vraie reconnaissance en tant qu’individu.

-  20

pour cent

N°1

des palaces

+ de 5 000

C’est, selon une récente étude du comparateur de voyages Skyscanner, la baisse du prix moyen d’un billet aller-retour Paris-Bangkok entre 2013 et 2015 (de 782 € à 611 €). Et l’aller-retour ParisRome coûte 25 € de moins en 2015 qu’en 2013. Autres exemples : Tokyo (- 20 %), Berlin (- 19 %), Lisbonne (- 19 %). Une diminution généralisée des tarifs qui s’observe sur la majorité des destinations.

C’est, dans la catégorie des « Meilleurs Palaces dans le Monde 2015  », la place décernée par TripAdvisor au Taj Falaknuma Palace (60 chambres qui révèlent l’art de vivre impérial des Nizam) à Hyderabad (la capitale du Télangana en Inde). Cette récompense très convoitée de TripAdvisor est décernée au palace ayant obtenu les meilleures évaluations de la part des voyageurs du monde entier.

C’est le nombre des travel managers qui utiliseront CWT AnalytIQs, le nouvel outil exclusif d’informatique décisionnelle proposé après une phase pilote par Carlson Wagonlit Travel (CWT), dès la fin de son déploiement global en décembre 2015. Ce nouveau produit, du reporting statique vers un outil d’analyses dynamiques, leur permet désormais de gérer leur programme voyages de bout en bout.

• Novembre 2015 - n°13

8

utilisateurs


étude

Rencontres et événements d’affaires à Paris Île-de-France en 2014 Tous les ans, la CCI Paris Île-de-France publie un bilan des rencontres et événements d’affaires en Île-de-France. L’étude complète* offre un panorama de l’activité des salons, congrès, événements d’entreprises, spectacles, examens-formations et événements divers dans les principaux sites d’exposition et de congrès de la région capitale.

Par

Dominique Pourrias

Salons : un bon millésime

E

n 2014, après deux années 2012 et 2013 difficiles, le média salons a enregistré de bons résultats. Le nombre de visiteurs et d’exposants français a en effet augmenté de plus de 2 % en 2014 (vs 2012), la croissance de la clientèle étrangère restant quant à elle très soutenue avec une présence record de 30 323 entreprises exposantes étrangères (+ 6,9 %) et une forte participation de visiteurs étrangers (+ 3,5 %).

Congrès : portés par les visteurs étrangers Selon l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP), 227 110 congressistes étrangers ont été ac-

cueillis à Paris Île-de-France en 2014. Si le nombre de congressistes étrangers a connu une forte progression entre 2013 et 2014 (+ 6,8 %), celui des congressistes français a diminué de 2,8 % sur la même période. Le nombre total de congressistes a quasiment stagné avec une chute de fréquentation pour les congrès nationaux de moins de 500 participants et une hausse de participation pour les congrès internationaux de moins de 500 participants.

Événements d’entreprises : une année en demi-teinte En 2014, les entreprises ont organisé dans les sites d’exposition et de congrès franciliens un plus grand nombre d’événements rassemblant plus de participants, mais sur une surface plus réduite qu’en 2013. Ainsi, 2 061 événements d’entreprises totalisant 1,7 million de

participants sur une surface de 3,1 millions de m2 ont été organisés. * « Rencontres et événements d’affaires à Paris Île-de-France » - Édition 2015 » est téléchargeable sur : www.cci-paris-idf.fr/etudes/grand-paris/tourisme-congres-salons-etudes Source : CCI Paris Île-de-France

Les congrès * Un congrès est une manifestation organisée par des associations professionnelles, sociétés savantes, pouvoirs publics, organisations internationales... sans but commercial et permettant l’échange de connaissances et la confrontation d’expériences entre spécialistes d’une même discipline. Source : CCI Paris Île-de-France / Office du Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP)

Les événements d’entreprises * Les événements d’entreprises ou réunions d’entreprises sont organisés par ou pour une entreprise dans un but interne ou externe. Il s’agit des événements suivants : séminaires, colloques, conférences, conventions, remises de trophées, prix ou diplômes, assemblées générales, lancements de produits et conférences de presse, autres corporate. Source : CCI Paris Île-de-France, sites d’exposition et de congrès

Activité congrès *

2014

Évolution 2014 / 2013

Nombre de congrès

976

1,6 %

Nombre de congressistes

687 236

0,2 %

Nombre de congressistes étrangers

227 110

6,8 %

Nombre de congrès médicaux

365

- 7,6 %

Retombées économiques générées par les congrès (milliards d’euros)

1,1

2,6 %

Emplois équivalent temps plein généré par les congrès

18 794

2,4 %

Activité événements d’entreprises *

2014

Évolution 2014/2013

Nombre d’événements d’entreprises

2 061

7,1 %

Nombre de participants aux événements d’entreprises

1 665 734

16,5 %

Événements d’entreprises : surface brute couverte louée (m2)

3 079 555

- 3,7 %

9

Novembre 2015 - n°13 •


NOUVEAUX CODES

Concur s’ouvre

au monde de l’open booking Avec TripLink, Concur propose une solution pour suivre toutes les dépenses d’un voyage, même celles réservés en dehors des circuits habituels. Par

A

vec l’essor du e-tourisme et la révolution de l’économie du partage, le monde du voyage d’affaires vit à l’heure de l’open booking, et des réservations effectuées en dehors des canaux préconisés habituellement par les entreprises. Un phénomène qui monte en puissance à en croire l’étude publiée par PhoCusWright : selon le cabinet d’études, de 40 à 50 % des voyages professionnels sont désormais réservés en dehors des systèmes habituels.

rençant le site Business Table. Emmanuel Vergé précise d’ailleurs que d’autres prestataires devraient être ajoutés par la suite. Et que faire si le voyageur d’affaires effectue une réservation sur un site qui n’est pas référencé sur TripLink ? Il lui suffit alors d’envoyer la confirmation par e-mail à une adresse fournie par Concur pour que le déplacement soit pris en compte et génère une note de frais. TripLink est disponible sur PC, mais aussi sur smartphone et tablette. Le prix  ? Compter un surcoût de 10 à 15 % sur le prix de la solution.

© Hasloo Group

Un casse-tête pour les entreprises Pour Emmanuel Vergé, directeur marketing de Concur France, « un hôtel sur deux et 15 à 20 % des vols sont réservés par les salariés en dehors des cadres posés par les entreprises  ». Une pratique dite de l’open booking qui vire au casse-tête pour les entreprises. « Le problème n’est pas que les voyageurs d’affaires réservent hors du système, le problème est que les données sont alors invisibles, faussant les informations des acheteurs et des travel managers, insiste Emmanuel Vergé. Les entreprises perdent le contrôle sur les dépenses et cela a des conséquences notamment sur les négociations avec les fournisseurs, lorsqu’il s’agit d’obtenir des tarifs préférentiels. » Lancement en France de TripLink Pour répondre à cette problématique, Concur vient de lancer en France sa nouvelle solution baptisée TripLink, deux ans après le lancement aux États-Unis. Cette brique supplémentaire regroupe une dizaine de fournisseurs, compagnies aériennes, chaînes hôtelières et loueurs de véhicules, permettant une synchronisation des profils entre le site du prestataire et la plateforme de Concur. TripLink intègre d’ailleurs des prestataires plus exotiques, à commencer par le célèbre site de location d’appartements Airbnb. Trois start-up françaises référencées TripLink s’ouvre aussi à trois start-up françaises, dont Capitaine Train, spécialiste de la vente de billets de train en Europe, mais aussi Citybird, un service de motos-taxis destinés aux hommes d’affaires et disponibles à Paris et dans une dizaine de villes françaises. TripLink pense enfin aux repas d’affaires en réfé-

• Novembre 2015 - n°13

© DR

Didier Forray

10


NOUVEAUX CODES

SOLUTIONS

MorningCroissant.fr lance un compte dédié aux entreprises © DR

M

orningCroissant.fr, numéro 1 de l’hébergement alternatif pour les voyageurs d’affaires, vient de lancer un tout nouveau compte entreprise pour toutes les sociétés qui souhaitent faciliter la vie et le suivi de leurs collaborateurs en déplacement. Très simple et fonctionnel, ce service permet à une entreprise de contrôler les dépenses, faciliter le suivi et simplifier la facturation de ses salariés en déplacement (www.morningcroissant. fr/deplacements-professionnels). En résumé, il propose ainsi aux entreprises un compte 100 % gratuit (pas de frais cachés ou d’abonnement mensuel), une gestion simple des accès des collaborateurs, une simplification des réservations, un contrôle des dépenses (l’administrateur fixe, pour chaque collaborateur ou service, le montant maximum autorisé pour les frais d’hébergement), une facturation centralisée et un suivi en temps réel des collaborateurs (grâce au tableau de bord, la société sait où et quand trouver chacun de ses collaborateurs en déplacement). « Ce service répond à une demande très forte de la part de nos clients professionnels (indépendants, PMI/PME, grands groupes, ministères) qui recherchent des hébergements différents, plus indépendants et à un excellent rapport qualitéprix. Avec ce compte entreprise, MorningCroissant.fr est la première plateforme collaborative à leur permettre de simplifier la gestion des déplacements de leurs collaborateurs tout en leur proposant des logements en exclusivité au meilleur rapport qualité-prix  », explique Alix Tafflé, président-fondateur de MorningCroissant.fr. D. P.

HÔTELLERIE

Concept Nomad Hotels : novateur et atypique

A

près avoir inventé et développé les hôtels B&B, la société Oceania Hotels a lancé un concept hôtelier original, Nomad Hotels, qui repose sur des fondamentaux inédits qui « révolutionnent » les codes de l’hôtellerie  : une politique dégressive des tarifs unique en Europe, un environnement ultra connecté, une forte innovation, et une priorité marquée à l’éco-responsabilité. À savoir : le prix de départ de la chambre est un prix « tout inclus » et le client peut le faire baisser jusqu’à - 50 % en fonction de ses choix et de la durée de son séjour. Exemples : pas besoin de changer de serviettes (- 2 €), de ménage en chambre (- 7 €), de changer la literie (- 2,5 €). À ces déductions s’ajoutent des économies au titre de la démarche écoresponsable : pas de vidéoprojecteur pour regarder la télévision (- 1 €), de climatisation (- 1 €)… D’autre part, Nomad Hotels fait le pari de l’hyper connectivité  : outre une connexion Wi-Fi gratuite dans tous les hôtels, des ports USB sont intégrés aux murs ; un business center est accessible avec des ordinateurs et une imprimante en libre-service et des tablettes tactiles sont disponibles en chambre pour piloter les équipements. Par ailleurs, l’environnement est une priorité chez Nomad Hotels  : les matériaux recyclés et recyclables utilisés soulignent cet engagement tandis que l’isolation thermique et acoustique est optimisée pour un confort hors normes. De plus, les hôtels disposent d’un système de récupération des eaux de pluies, de panneaux solaires et d’une centrale de traitement d’air à récupérateur d’énergie. Nomad Hotels aujourd’hui : l’un à proximité de l’aéroport Roissy-CDG (205 chambres), l’autre gare du Havre (106 chambres). D. P.

11

Novembre 2015 - n°13 •


TESTé POUR VOUS

ainsi qu’un centre thermal. La palette d’activités se décline pour tous les goûts et à toutes les saisons : balade en raquettes, motoneige, escalade sur glace, patinoire, canyoning, rafting, randonnée, cours de cuisine...

Saint-Lary

On aime moins : on regrette l’absence d’informations

Mercure Sensoria

météorologiques au pied de la station Saint-Lary 1700 (Pla d’Adet). Grande affluence pendant les vacances scolaires.

© DR

© Frédéric Maligne

équipements et services : le Wi-Fi est installé dans toutes les chambres et les espaces communs. L’hôtel dispose de cinq salles modulables de 20 à 160 m2, équipées de grands écrans et de vidéoprojecteurs sur demande. La terrasse, privatisable, permet d’organiser des réceptions ou des dîners de gala, tandis que le bar au coin du feu est idéal pour des soirées thématiques animées par l’équipe de l’hôtel.

© Frédéric Maligne

› Niché au cœur de la station de Saint-Lary, l'hôtel a été rénové dans un esprit de chalet de montagne.

› Le Sensoria Rio, espace thermoludique abritant geysers et cascades, procure un moment de détente dans une eau de source naturelle à 32°C.

Par

Samia Moualla

› Les chambres, conçues avec des matériaux naturels, offrent un confort optimal et une atmosphère apaisante.

A

© Office de Tourisme de Saint-Lary

u cœur des Pyrénées et de la vallée d’Aure, l’hôtel Mercure Sensoria 4*, géré par le groupe Accor, est situé au cœur du village de Saint-Lary, à 830 m d’altitude. L’établissement, aux allures de chalet, est facilement accessible depuis Toulouse par la route (1h30) et par le train (gare de Lannemezan, puis liaison bus SNCF). Les 65 chambres, au décor classique et contemporain, sont spacieuses et confortables. Certaines offrent une vue sur le jardin thermal, tandis que d’autres dévoilent un panorama superbe sur les montagnes depuis le balcon.

On aime : l’accès rapide au domaine skiable (à moins de 100 m des télécabines). L’établissement thermal Sensoria, véritable cure de bien-être, abrite un spa, une salle de fitness avec sauna, hammam et bain à bulles, un espace aqualudique

• Novembre 2015 - n°13

› Le domaine skiable de Saint-Lary Soulan comprend trois zones à différentes altitudes : Saint-Lary 1700 « Pla d’Adet », Saint-Lary 1900 « Espiaube » et Saint-Lary 2400 « Vallon du Portet ».

12


R O Y A L

S E R V I C E

Paradisus Princesa del Mar est le joyau resplendissant des hôtels à Varadero. Le Royal Service le rend encore plus luxueux, et le confort des moindres détails constitue la règle exceptionnelle.

www.paradisus-princesadelmar.com

E X C E P T I O N N E L ROYAL SERVICE I LUXURY ROOMS I YHI SPA I MEETINGS & EVENTS I ADORE BY MELIÁ CUBA


TESTé POUR VOUS

Portugal

© DR

HÔtel Dolce Camporeal Lisbonne 5* © DR

› Outre une piscine intérieure, le Dolce Camporeal Lisbonne dispose d’une vaste piscine en plein air dotée d’une terrasse de style méditerranéen, avec un jacuzzi situé à proximité.

On aime moins : estampillé « Lisbonne », il faut quand même compter jusqu’à une heure pour rallier le centre historique de la capitale portugaise, et un peu moins d’une demiheure depuis l’aéroport. Navettes sur demande.

Informations pratiques : 151 chambres et suites réparties selon cinq catégories, dont la plus modeste mesure 20 m². L’hôtel propose un golf 18 trous, un centre équestre, un Divine Spa complet avec piscines intérieure et extérieure. Par ailleurs, le Dolce Camporeal Lisbonne commercialise des journées «  affaires  », tout compris, hébergement, restauration, coffe breaks, salle de réunion…

› À une quarantaine de kilomètres au nord de Lisbonne, le Dolce Camporeal Lisbonne s’inscrit dans un vaste domaine, entre vallons, bosquets et vignobles.

© DR

L

e groupe américain Dolce Hotels & Resorts a repris ce vaste complexe qui avait ouvert en 2007 sous l’enseigne Westin. C’est l’une de ses sept implantations en Europe et la première au Portugal. Conçu comme un palace historique, son architecture est plantée dans un vaste domaine au milieu de la campagne portugaise, entre vallons, bosquets et vignobles, à une quarantaine de kilomètres au nord de Lisbonne.

© DR

Par

Jean-François Bélanger

› Conçu par l’architecte Donald Steel, le parcours de golf 18 trous se dévoile le long des collines avec de nombreux obstacles.

On aime :

• Novembre 2015 - n°13

© DR

son côté palace majestueux, au tuilage ocre qui tranche avec le jaune et blanc des façades. Un équipement de 23 salles de réunion, relativement isolé, est propice à la tenue de larges opérations de tourisme d’affaires (séminaires, réceptions…). Et les possibilités de team building (golf, centre équestre, wine tasting…) sont variées… avec un rapport qualité-prix favorable.

› Pour les réunions et séminaires, le Dolce Camporeal Lisbonne propose un espace de 1 900 m2 équipé d’outils fonctionnels dernière génération.

14


© Bal du Moulin Rouge 2015 - Moulin Rouge® - 1-1028499

LA REVUE DU PLUS CÉLÈBRE CABARET DU MONDE !

DINER ET REVUE À 19H À PARTIR DE 190 € REVUE À 21H ET À 23H À PARTIR DE 77 €

MONTMARTRE

82, BLD DE CLICHY - 75018 PARIS TEL : 33(0)1 53 09 82 82

THE SHOW OF THE MOST FAMOUS CABARET IN THE WORLD ! DINNER & SHOW AT 7PM FROM €190 SHOW AT 9PM & 11PM FROM €77

WWW.MOULIN-ROUGE.COM FACEBOOK.COM/LEMOULINROUGEOFFICIEL


DMC

CACTUS TOUR

Vivez la différence !

C

au gros en eau douce… Ensuite, direction Leon en petits avions pour visiter cette ancienne capitale du pays au riche patrimoine culturel, artistique et religieux. Expérience unique ! L’escalade du volcan Cerro Negro et surtout sa descente en planche de surf sur une mer de cendre. Et, pour terminer cette opération riche en sensations : plaisirs balnéaires au lac de cratère Laguna de Apoyo et Granada (boutique-hôtel La Gran Francia) pour explorer en bateau Las Isletas, participer à un cocktail sur la place centrale, découvrir les produits artisanaux (cigares, rhum…). «  Le Nicaragua est une destination multiple d’une grande diversité d’attraits. En combiné avec le Costa Rica, c’est une option idéale pour un incentive différent, hors des sentiers battus. De plus, le pays dispose d’une très belle hôtellerie », commente Christophe Marybrasse. D. P.

© DR

’est en mars 2015 que Cactus Tour, DMC fondée il y a 20 ans par Christophe Marybrasse, a organisé un combiné Costa Rica-Nicaragua de huit nuits pour successivement quatre groupes de courtiers d’assurance belges de 50 personnes chacun. Au programme : une installation à l’hôtel Marriott à San José au Costa Rica, puis une journée de rallye jusqu’aux sources thermales du volcan Arenal agrémentée d’un canopy tour et d’une soirée sur place. Le lendemain, remontée du rio Pacuare, «  l’une des rivières de rafting parmi les plus belles au monde  », bivouac de luxe et soirée de gala au milieu de la jungle. Mémorable : la traversée de la frontière avec le Nicaragua en bateau, pour ensuite passer la nuit dans un lodge, avec à la clé l’observation des animaux, la rencontre des communautés indigènes, une partie de pêche

Experience Scotland

Haute couture à l’écossaise !

E

créativité des participants », commente Yves Lemarchand, managing director. Experience Scotland aimant les challenges, et étant probablement le réceptif le plus créatif d’Écosse, un espace de réunion éphémère a ensuite été installé au bord d’un lac privatisé pour l’événement  ! «  Après ces moments d’exception, nous nous devions de créer une soirée « rencontre avec des locaux » et, en Écosse, cela passe forcément par une halte dans nos chaleureux pubs. De même, l’Écosse est souvent associée à la région des Highlands, il était donc essentiel de donner le volant à nos invités pour un safari 4x4 dans les hautes plaines suivi d’une réunion improvisée à plus de 1 000 m d’altitude. Nous avons ensuite rejoint le manoir Kinloch House, avant le dîner de gala à Glamis Castle. Dans ce château incroyable encore habité, comme le dit si bien notre partenaire, le temps s’est arrêté  !  », poursuit Yves Lemarchand. D. P.

• Novembre 2015 - n°13

© DR

xperience Scotland, agence réceptive en Écosse depuis 1992, et 6e Sens, agence événementielle parisienne, ont travaillé ensemble dans l’organisation d’un séminaire unique pour des décisionnaires marketing d’une des plus grandes sociétés de haute couture française. Le but ? Créer des moments de travail atypiques alliant créativité, nature et retour aux sources ! « Il s’agissait pour chaque participant de devenir un lord/lady écossais. Nous avons donc privatisé Kincardine Castle et mis en avant la diversité de notre culture gastronomique (saumon fumé, cerf, fudges, whisky…). Le lendemain matin était dédié à la cohésion d’équipe ! Que demander de mieux qu’un salon dans ce château d’exception suivi d’une pause-café dans les jardins… Puis, pour un brainstorming réussi, nous avons exploité la beauté sauvage de la région des Cairngorms afin de favoriser la

16


Voyages

Vos Plus bEaux

avec

Mexique - Costa Rica - Equateur - Guatemala Nicaragua - Panama

doriane.fustec@altanueva-events.com - doriane.fustec@amahuaca-events.com - mathilde@akilanga.com European main office - 20 rue du Sentier 75002 Paris FRANCE - TĂŠl. +33 (0)1 40 13 15 70 - Fax +33 (0)1 40 13 15 55


DMC

Petite Events

Trésors au cœur de la Méditerranée

L

jour, après une réunion matinale, les collaborateurs se sont réunis pour former le logo de leur société en plein cœur de la ville. Le soir, un gala de clôture était organisé au sein de l’Hôpital des Chevaliers de l’Ordre de Malte, un lieu à la pointe de la modernité... à l’époque de sa construction en 1574 ! « La destination de Malte réserve encore de nombreuses surprises qui seront à   explorer avec un séjour   combinant la découverte de  Gozo, la petite île sœur de Malte », souligne Claudia Chevojon-Dupuy, directrice de Carré Destinations. La taille réduite de Gozo facilite en effet l’organisation d’activités incentives. Petite Events y propose sur place toute une palette d’hébergements et de moyens de locomotion originaux. V. de M.

© DR

e duo Petite Events Malte & Italie, réceptif représenté en France par Carré Destinations by PHCD, et Ormès a organisé une belle opération à Malte, pour un groupe du secteur de l’industrie pharmaceutique. La Valette, la capitale maltaise et future « capitale européenne de la culture 2018 », a servi de décor à cet événement des plus studieux. Les 280 convives sont arrivés un matin, répartis sur trois vols différents, pour assister à une plénière dans l’après-midi. Un dîner barbecue autour de la piscine de l’hôtel a clôturé une journée placée sous le signe du travail. Le lendemain, après une journée d’étude, les participants ont pu apprécier une gastronomie locale revisitée, entre cuisine fusion et saveurs méditerranéennes. Le troisième

Destination Pologne

«

Traditions et légendes polonaises ministration, ainsi que les responsables de la filiale polonaise dont le siège est à Varsovie. Le dîner de gala a été organisé dans la mine de sel de Wieliczka, à 135 mètres de profondeur. Un conseil d’administration s’est tenu dans l'ancienne bibliothèque de l'Université Jagellonne (Collegium Maius). Un jeu de piste dans Cracovie a permis de découvrir le patrimoine, les traditions et les légendes de la ville, enrichi par des échanges avec des architectes locaux. Un dîner gastronomique au restaurant Trzy Rybki a été agrémenté d'un concert de piano. Une visite de l’atelier-musée du Vitrail a été suivie par une dégustation de vodkas polonaises. On notera aussi la visite-dégustation au domaine viticole Srebrna Góra. Côté hébergement, les participants ont logé à l’hôtel Holiday Inn (5*) situé à l'entrée de la vieille ville. V. de M.

• Novembre 2015 - n°13

© Dziewul

Le rapport qualité-prix des services haut de gamme est excellent, et la satisfaction des clients totale, ce qui influe positivement sur l'image de la destination Pologne sur le marché français.  » Julien Hallier, directeur de Destination Pologne, réceptif spécialiste de la clientèle francophone, vante volontiers l’essor rapide de Cracovie sur le segment MICE, dotée depuis l’an dernier d’un nouveau centre de congrès, ICE Krakow. L’agence réceptive y a organisé en mai dernier un voyage «  Histoire et Modernité  » pour un groupe de BTP basé en France, lequel entendait profiter au mieux de sa présence dans la ville pour l'inauguration d'un complexe d'immeubles de bureaux. Un programme a été élaboré sur quatre jours-trois nuits pour une trentaine de participants, les membres du conseil d'ad-

18


CONGRès

LA Par

 le à…

Dans ces conditions, comment positionnez-vous la métropole lyonnaise ? En mettant en avant ses atouts. Le positionnement géographique de Lyon est idéal, au cœur de l‘Europe, et c’est une ville connectée par l’avion et le TGV. Lyon dispose d’un parc hôtelier de quantité et de qualité, soit 13 000 chambres hôtelières, dont plus de 4 500 dans les catégories 4 et 5*, ce qui situe la ville juste derrière la région parisienne. Également, en trouvant des critères de différenciation, en soignant par exemple la qualité de notre accueil avec la «  Lyon Welcome Attitude  », une action qui fédère l’ensemble des acteurs de la chaîne en les coordonnant au bénéfice des organisateurs, depuis l’arrivée à l’aéroport ou en gare, les transferts vers les hôtels, les centres de réunion et de congrès, les transports en commun… Enfin, nous pouvons compter sur les réseaux développés autour des nombreux pôles de compétitivité et d’excellence (sciences de la vie, recherche…) que compte la métropole.

© OT Lyon Métropole

François Gaillard Directeur général de Lyon Tourisme et Congrès

Quelles sont vos cibles prioritaires ? Notre cible majeure reste l’accueil de manifestations de grande taille, c’est-à-dire supérieure à 1 500 personnes et, si possible se déroulant durant la période de juillet et août, là où nous avons les disponibilités les plus importantes, comme le congrès mondial des bibliothécaires (5 000 personnes en août 2014), le championnat du monde d’athlétisme senior (15 000 participants cet été). Et, nous accueillerons en août 2017, les 10  000 participants aux championnats du monde de bridge. Dans le domaine des congrès et des conventions, notre champ d’action prioritaire est les pays européens et, plus particulièrement, les pays nordiques.

« Se différencier pour maintenir notre part de marché »

Quels sont les moyens dont dispose le Bureau des Congrès et des Salons ? Nos moyens restent stables. Le Bureau des Congrès et des Salons compte neuf collaborateurs et un budget de 600 000 euros. Cette année, nous avons signé avec l’État le Contrat de Destination « Lyon et Paul Bocuse, 50 ans d’excellence gastronomique » qui nous apporte des ressources complémentaires pour l’international. C’est ainsi que nous avons accueilli sur le stand de l’Expo Milano 420 prescripteurs, dont un grand nombre dans le domaine du tourisme d’affaires.

Quel est la situation du tourisme d’affaires à Lyon ?

Quelles sont les prochaines nouveautés ?

D

epuis longtemps, le tourisme d’affaires représente le fond de commerce essentiel du tourisme lyonnais. Il pèse aujourd’hui environ 60 % du tourisme global. Mais, du fait de l’attractivité de la ville et de l’engouement pour le tourisme urbain, le tourisme de loisirs progresse fortement depuis quelques années. C’est pour cela que nous nous efforçons de maintenir cette part de marché du tourisme d’affaires, et ce en dépit de la forte concurrence internationale. Je veux parler notamment des centres de congrès qui se construisent dans tous les pays du monde, notamment en Asie, ce qui déstabilise le marché.

• Novembre 2015 - n°13

Dans le domaine hôtelier plus spécialement, nous avons de nombreuses nouveautés en faveur du tourisme d’affaires comme le Mercure Lyon Centre Château Perrache, le Blue Radisson, le Parkest à proximité de Lyon-Eurexpo… avant l’ouverture de l’InterContinental attendue pour 2017 sur le site de l’hôtel-dieu, au cœur de la ville. Par ailleurs, deux hôtels de charme haut de gamme sont en chantier : le Fourvière Hôtel et la Villa Maïa. Propos recueillis par Jean-François Bélanger

20


Synopsis

Faut-il vraiment s’équiper avec une carte logée ?

© DR

L

a gestion des dépenses liées au voyage d’affaires est un enjeu financier majeur pour les entreprises. Ces dépenses représentent environ 1 000 milliards d'euros dans le monde et environ 160 milliards d’euros en Europe, 25 milliards pour la France. À titre de comparaison, ces dépenses représentent un budget équivalent à celui de la publicité. Mais la complexité des dépenses (motivations, canaux d’intermédiation, pratiques des voyageurs…) les rendent difficiles à appréhender dans leur globalité. Les entreprises affichent donc une volonté de maîtriser ces coûts directs et indirects au travers d’une politique voyage, mais ce n’est pas simple. Depuis plusieurs années, les moyens de paiement sont clairement identifiés par les entreprises comme le levier pour mieux piloter et donc optimiser les dépenses. Les argumentaires de vente des deux principaux fournisseurs de cartes logées présents sur le marché français (American Express et AirPlus)

Philippe GRECO

sont très positifs sur les promesses de meilleure visibilité sur les dépenses et donc d’amélioration du contrôle et de réduction des frais. Doit encore faire ses preuves ! Les cartes logées sont un très bon outil, mais elles n’ont pas encore fait leurs preuves compte tenu de leur pénétration, sauf peut-être dans les grands comptes. La pénétration des cartes logées est encore faible, notamment dans les entreprises de plus petite taille. Leur utilisation comme source de reporting est encore plus réduite malgré la

finesse d’analyse et la granularité des informations disponibles. Elle peut apporter une source importante d’information pour améliorer les coûts directs et indirects. Pour mémoire, les entreprises en France privilégient des modes de facturation et de paiement centralisés (paiement direct fournisseurs, virements, cartes logées…), mais environ 70 % des dépenses sont couvertes. En effet, les 30 % restant sont réalisés en situation de mobilité et donc payés par le collaborateur en déplacement avec ses propres moyens de paiement ou une carte corporate. Une solution possible pour capter toutes les données Les cartes logées permettent de capter les dépenses réalisées au travers des canaux centralisés. Mais, dans l’idéal, elles doivent être complétées avec une carte corporate pour répondre aux besoins de paiement en situation de mobilité et permettre la collecte et l’analyse de l’ensemble de la dépense liée aux déplacements professionnels…

Utilisation des cartes logées La carte logée est :

PME

ETI

Grands comptes

Un moyen de paiement utilisé

18 %

31 %

48 %

Une source de reporting utilisée

10 %

16 %

40 %

Source : études menées en France en 2014 et 2015 auprès de travels managers et d’acheteurs.

• Novembre 2015 - n°13

22


DES ÉVÉNEMENTS D’ENTREPRISE QUI MARQUENT !

Organiser vos congrès, séminaires, conventions, colloques, lancements de produits à Montpellier, c’est marquer les esprits comme nulle part ailleurs. Montpellier Events vous ouvre les portes de ses 4 sites emblématiques dans un cadre de travail d’exception qui marquera vos évènements d’entreprise de son empreinte unique.

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS

Tél. + 33 4 67 61 67 94

projet@montpellier-events.com www.montpellier-events.com

LE CORUM

LE ZENITH SUD

LE PARC DES EXPOSITIONS

LA PARK&SUITES ARENA


Entretien Voyage d’affaires

Jérôme Fouque

© Said Boudhane - SboPhotos

© DR

Vice-président d’Egencia France

« Nous sommes là pour durer »  • Novembre 2015 - n°13

24


Entretien

Devant les incertitudes qui entourent l’avenir des TMC, Jérôme Fouque réaffirme la volonté d’Egencia de devenir à terme le leader mondial du voyage d’affaires. Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 ?

D

ans un marché en baisse avec un BSP négatif, on est dans une configuration très positive car on affiche depuis janvier une croissance de 15 %. L’aérien est en hausse à deux chiffres tandis que le produit hôtel s’est développé encore plus vite, à 25  %. Non seulement on

clients internationaux. La force de notre modèle, c’est à la fois d’être propriétaire de notre outil et d’avoir une solution technologie uniforme avec l’appui d’un service client local. C’est un produit qui résonne énormément auprès de clients multinationaux.

Certains parlent pourtant d’un manque de personnalisation… Notre modèle est d’avoir une solution la plus uniforme possible et de fait, on répond à 95 % des besoins. On vient de signer deux clients en France qui étaient en relation directe avec des outils et qui sont peut-être arrivés au bout de la promesse de personnalisation qui n’était pas si délivrée que ça. Notre objectif est d’être profitable et vous comprendrez qu’on ne va pas créer un client Egencia par grand compte ! Mais notre force est d’écouter le marché et de faire évoluer nos produits si besoin. En étant propriétaire de notre technologie, on a cette capacité à aller prendre de l’intelligence

« Les entreprises ont appris à être précautionneuses dans leurs dépenses et continuent à l’être. Nous n’avons aucun client qui rouvre les vannes. Ensuite, nous faisons face à deux grandes tendances, celle de la personnalisation et celle de la digitalisation de l’ensemble de cette industrie. »

gagne de nouveaux comptes mais on va chercher de la croissance chez nos clients grâce notamment à l’hôtellerie. Si on élargit à l’Europe, notre performance est encore plus notable puisque nous enregistrons une croissance de 25 %, tirée par l’Angleterre et l’Allemagne.

PSA est depuis plusieurs années votre unique grand compte en France, que vous manque-t-il pour séduire d’autres clients de cette taille ? D’abord, ce n’est pas vrai mais je ne peux pas citer les noms des autres grands comptes. Ensuite, la perception est tronquée par la performance de

auprès de nos clients, de la modéliser, de la concevoir et de la déployer auprès de notre portefeuille.

Le rapprochement entre Expedia, votre maison mère, et Orbitz a suscité des interrogations sur l'avenir d'Egencia, comment réagissez-vous ? On est là pour durer, Expedia a investi chez nous il y a douze ans, nous sommes devenus le 5e acteur dans le monde, le 3e en France, c'est un groupe qui se développe très fortement dans de nombreux pays. Ce ne sont que des spéculations, nous sommes là pour devenir le leader à terme du voyage d'affaires.

25

Comment caractériseriezvous le marché français en 2015 ? Les entreprises ont appris à être précautionneuses dans leurs dépenses et continuent à l’être. Nous n’avons aucun client qui rouvre les vannes. Ensuite, nous faisons face à deux grandes tendances, celle de la personnalisation et celle de la digitalisation de l’ensemble de cette industrie. Appartenant à Expedia, on est bien placé pour savoir que le secteur du corporate est impacté par les habitudes du monde du tourisme. Notre métier est donc d’apporter dans le monde du corporate des outils qui répondent au standard d’efficacité, de rapidité, de mobilité auxquels les voyageurs d’affaires sont habitués à titre personnel.

Selon une étude sortie à IFTM Top Resa, les dépenses intermédiées ne représenteraient plus que 60 % des dépenses totales contre 73% en 2011. Le marché est-il en train de vous échapper petit à petit ? Je serai curieux de regarder l’analytique qui supporte cette donnée. Si on parle de la partie « managed » du marché, cela me paraît beaucoup. Quand on parle de dépenses non intermediées, c’est souvent d’hôtellerie qu’il est question car l’aérien et le ferroviaire sont bien consolidés. Or, petit à petit, nous sommes en train de régler la question hôtelière. Cela fait quinze ans que je travaille chez Egencia et cela fait quinze ans qu’on me dit que l’agence va disparaître. Quand l’agence apporte les bonnes réponses au standard universel qui est celui du BtoC, elle apporte de la valeur.

En décembre dernier, lors d’une conférence, vous disiez que les prix des services apportés à vos clients ne couvraient pas vos frais d’exploitation. La situation s’est-elle encore dégradée en 2015 ? La situation ne s'est pas améliorée en tout cas ! C'est un métier de volume et la course au volume nous a montré qu'il y avait certains comportements

Novembre 2015 - n°13 •


© Said Boudhane - SboPhotos

Entretien

qui nous paraissaient dangereux pour la profitabilité d'un compte donné. Il n'y a pas d'optimisme à avoir sur une acceptation par nos clients de payer davantage qu'ils ne paient aujourd'hui. La valeur qu'on apporte autour de la transaction est totalement méconnue de nos clients. C'est notre job d'aller expliquer où se trouve la valeur, notamment celle du offline. Chez Egencia France, le

sur le marché. Le collaboratif n’est pas une lame de fond mais, ponctuellement, il y a une vraie demande de la part d’entreprises plutôt techno avec des collaborateurs plutôt jeunes. Mais il y a des enjeux de réservation instantanée, de praticité, de sécurité... auxquels ces acteurs ont des difficultés à répondre. Cela doit néanmoins nous interroger, si les HBA (hôtel booking agency) ont pris

« Notre fil rouge aujourd’hui est la personnalisation. On lance d'ici quelques jours notre nouvelle plateforme hôtelière qui va renouveler l'expérience et améliorer le booking et la vie du voyageur. » offline représente en moyenne 40 000 contacts par semaine (par téléphone ou mail). C'est énorme. On est un métier de services, et si on est uniquement technologique, on passe à côté de ce que nos clients nous demandent.

De nouveaux intermédiaires apparaissent, notamment dans l’économie collaborative, ont-ils leur place dans le voyage d’affaires ? Est ce une menace pour vous ? Il ne faut pas être fermé à ce qui se passe

• Novembre 2015 - n°13

une certaine place, c’est que les offres des TMC classiques ne répondaient pas à ce besoin.

Depuis le 1er septembre, Lufthansa applique une surcharge de 16 euros sur les réservations effectuées via un GDS. Peut-on tirer un premier bilan de cette décision ? C’est trop tôt mais la surcharge est intégrée dans les tarifs, donc les prix de Lufthansa s’affichent avec cette surcharge et sont comparés avec les prix

26

d’autres compagnies aériennes. Les entreprises font ensuite leur choix. On considère pour notre part que le GDS est l’outil le plus abouti pour assurer le meilleur traitement des opérations dans la plus grande transparence. Encore une fois, nous sommes un métier de services et, derrière un voyage, il y a de la praticité. Plus on saucissonne, plus on perd de la continuité et de la fluidité. Si on segmente au travers de relations directes, on a une vision très simpliste et éloignée de ce que demande le client qui veut de la comparaison et du service. Sur le online (85 % de nos transactions), on continue à avoir 0,80 contact par transaction. Ce qui signifie que nos clients continuent à nous écrire par mail, à nous appeler au téléphone, et ce même dans un monde très online. Notre métier est tout sauf limité à de simples transactions.

Et si la décision de Lufthansa fait tâche d’huile ? Je peux vous assurer que ce n’est pas, pour l’instant, la position des autres compagnies aériennes.

Quels sont les nouveaux produits que vous allez lancer sur le marché ? Notre fil rouge aujourd’hui est la personnalisation. On lance d'ici quelques jours notre nouvelle plateforme hôtelière qui va renouveler l'expérience et améliorer le booking et la vie du voyageur. Nous avons répondu notamment à un besoin premier de nos clients qui est d'avoir davantage de tris sur les services additionnels comme le Wi-Fi, le parking, le petit déjeuner…… On est aussi capable d'aller renseigner les lieux favoris et on a une cartographie très efficace. Bref, c'est un produit très abouti. Et on lance la même chose sur l'aérien. Nous sommes la première TMC à proposer une solution mobile aérienne personnalisée. Le tout, aérien et hôtel, sur la même plateforme. Notre stratégie, c'est online, offline et mobile. C'est ce dernier qui va définir le standard de praticité et d'efficacité. Et l'ensemble doit s’inscrire dans une logique multicanale. La prochaine étape concerne le ferroviaire, sans doute pour 2016. Propos recueillis par François-Xavier Izenic


pag ne. us ac co m

C’e st v otr ej ou rd

o ev d n rla I ’ l els, n n o i s ments profes s événe e l r Pou . e c an h ec

Découvrez nos dispositifs d’aide financière pour l’organisation d’événements professionnels en Irlande. à seulement 90 minutes de la France, l’Irlande est une destination parfaite pour vos groupes de tourisme d’affaires. Grâce à des aides spécifiques pour l’organisation des séjours, des voyages de repérages et à la récupération de la TVA sur les dépenses d’hébergement de congrès, conférences et séminaires, l’Irlande n’a jamais été aussi accessible. Plus d’informations: www.meetinireland.fr et CPhelan@tourismireland.com.


RENCONTRE

MICE

mice

Quand le meeting casse les codes

Quand le meeting casse les codes Photographe : Alexandre Nestora

• Novembre 2015 - n°13

28

Faire évoluer les codes aussi bien dans les contenus, les prises de parole, mais aussi les supports de présentation, les formats, les lieux de réunion... Ces changements ne sont pas toujours simples et bien souvent le classicisme est de mise. Quels sont les enjeux, les tendances, les obstacles ? Des questions qui ont animé cette table ronde qui se déroulait en public sur le dernier salon IFTM Top Resa et dont les propos sont repris in-extenso ci-après.


S

Michel Bensadoun   inon casser les codes, les entre-

prises nous demandent en tout cas de les faire évoluer. Mais c’est une demande qui a toujours existé : nous devons faire des choses originales, nouvelles… Lorsqu’on travaille régulièrement avec un client, chaque année se pose la question de faire différemment de l’année précédente. Chaque fois, c’est un casse-tête, d’autant plus quand on a fait quelque chose qui a très bien fonctionné l’année précédente. Il faut donc se remettre en question à chaque fois. Pour renouveler, il faut se dépasser, aller au-delà, évoluer, changer les codes et oser faire des choses nouvelles. Par définition, une entreprise a toujours une résistance au changement, celle-ci s’exprime dans le domaine de la communication et encore plus aujourd’hui en raison des fortes tensions internes liées à la crise économique. C’est donc un sujet sensible. On peut ne rien faire et se contenter de trouver une belle salle mais si on veut aller au-delà, on est obligé de creuser et de se poser des questions sur le sens.

l E S P A R T I C I P A N TS

Annette B o t t icc h i o

Caroline

Directeur régional

Responsable France tourisme

des ventes Hyatt Hotels

d’affaires de Tourism Ireland

Antoine

Pierre

B è be

W a t rel o t

Fondateur de Hub Consulting

Directeur des ventes btob du Futuroscope

Michel

Thomas

B E N SADOU N

De s pl a n q u e s

Directeur associé

Directeur du salon

de La Fonderie

IFTM Top Resa

PHELAN

Antoine Bèbe Il est important de repréciser ce qu’est un code. De mon point de vue, c’est un système de représentation qui est partagé. Et ce système est un lien avec une réalité. Dans l’entreprise, ce système représente des liens hiérarchiques, des liens de travail, des liens de découverte… Et lorsqu’il y a des évolutions de méthodes de travail, des évolutions de la hiérarchie ou de la communication dans les organisations, à ce moment-là il est intéressant de se poser la question de l’évolution des codes. Il me semble plus important de se poser de manière régulière, voire systématique, la question de faire évoluer les codes plutôt que de les casser. C’est-à-dire de mesurer la pertinence de maintenir un code ou de le faire évoluer. Le code apporte en effet beaucoup d’avantages et d’intérêts. Parce que c’est un système de représentation partagé, cela veut dire que l’on va se comprendre rapidement. Et dans un acte de communication qu’est le meeting ou l’événement, c’est particulièrement important. Cela veut dire qu’on partage des façons de faire, de comprendre le monde, de comprendre l’entreprise, le rapport à l’autre. Le code permet aussi de fluidifier et d’apaiser les relations sociales. En même temps, ces codes sont porteurs de structure relationnelle et c’est là où ils sont très « enfermants », ils empêchent l’évolution. Au final, le


RENCONTRE

sortir des offres traditionnelles. On a la chance d’avoir un produit intégré qu’on peut habiller complètement selon les souhaits de nos clients.

Caroline Phelan  

Depuis toujours, les clients nous demandent de l’originalité, cela fait partie du Mice. Aujourd’hui, le meeting reste toutefois assez standard. Partir à l’étranger, c’est déjà casser un code pour beaucoup d’entreprises. On joue beaucoup sur les lieux originaux et les personnalités qui vont animer ces événements.

Antoine Bèbe

conformisme l’emporte très souvent car dans un environnement économique tendu et mouvant, changer les codes implique une prise de risque importante. Le risque de ne pas se comprendre par exemple. Le risque de faire plaisir ou déplaisir.

« On est toujours obligé de se remettre en question car les clients sont très exigeants. Hier, on avait la soirée agents de voyages du village des tour-opérateurs et j’ai pris un risque. » Thomas Desplanques

Thomas Desplanques On est toujours obligé de se remettre en question car les clients sont très exigeants. Hier, on avait la soirée agents de voyages du village des tour-opérateurs et j’ai pris un risque. J’ai lancé l’IFTM Tennis Cup qui aura lieu en 2016 et, en préambule à cet événement, j’ai fait venir à la soirée trois joueurs professionnels qui ont fait une exhibition sur le site. Cela a très bien marché et jouer au tennis sur un salon à 21h, c’est d’une certaine façon casser les codes. Il y a une prise de risque.

Pierre Watrelot J’entends le mot renouvellement et aujourd’hui le Parc du Futuroscope existe parce qu’on renouvelle constamment nos attractions et notre offre. J’entends aussi l’expression conduite du changement, beaucoup d’entreprises nous choisissent car il y a un parallèle entre le changement de codes dans l’entreprise et l’histoire du parc. J’entends aussi le mot partage et à travers l’unicité de lieu qu’on propose, le partage fait partie intégrante de notre offre. On a beaucoup de demandes originales et il faut sortir du carré,

• Novembre 2015 - n°13

30

Tout le monde met ici en exergue la valeur d’originalité qui est importante dans le Mice mais il y en a une autre qui me semble essentielle, c’est la cohérence. Cohérence entre les codes choisis et ce pourquoi on organise un meeting. C’est un facteur fondamental. La cohérence des codes, des contenus, des dynamiques, de l’enjeu. Se poser en permanence la question suivante : « Est-ce que ce que j’ai imaginé pour le meeting est en phase avec l’enjeu et sera accepté ? » La prise de risque est diminuée si on sait faire le lien avec l’enjeu.

Michel Bensadoun En tant qu’agence, souvent le problème n’est pas bien posé par nos clients lors du brief. Dès lors, notre réponse ne peut pas être bonne. Moi, ce qui m’intéresse est de proposer aux entreprises une réflexion en amont, et de se dire : plutôt que de mettre un certain nombre d’agences en compétition sur un problème qui ne sera pas bien posé, on pourrait plutôt proposer un brain storming avec une approche collaborative qui va permettre de mieux poser le problème et de créer la cohérence. Un problème bien posé est à moitié résolu. Cette approche collaborative me paraît essentielle car Il y a un décalage entre ce que vivent les gens sur les réseaux sociaux et ce à quoi ressemblent les conventions et les meetings.

Antoine Bèbe Je suis d’accord avec Michel et je milite pour qu’il y ait de l’innovation relationnelle dans les meetings physiques, dans les modes de présentation mais aussi les modes d’expérience. L’idée est de pouvoir transformer ces relations de travail au travers d’expériences vécues et non pas uniquement au travers de messages reçus. L’idée que les messages soient co-contruits par les participants est une tendance intéressante, en s’aidant des outils de dynamique de groupe


RENCONTRE

ce n’est pas juste une salle de réunion. En revanche, les entreprises utilisent de plus en plus des lieux originaux : granges, prisons… Certains comités de direction se tiennent même désormais chez l’habitant  ! C’est la créativité lors du séjour qui va casser les codes.

Michel Bensadoun

qui vont combiner des temps plus formels avec une vraie prise de paroles des participants qui deviennent alors co-contributeurs. C’est là une sorte de miroir avec ce qui se passe sur le web. Le collaboratif n’est pas seulement un business modèle mais aussi une question de relations de travail qui peuvent tout à fait être mises en œuvre dans le cadre d’un meeting. Il s’agit d’abord de renouveler des codes relationnels. Cela va produire des contenus différents. C’est surprenant et très efficace, à condition que cela ne soit pas un moment tout à fait isolé dans la vie de l’entreprise. Ce qui se passe avant et après le meeting est donc très important. C’est aussi très exigeant pour la hiérarchie. Quand les dirigeants sont d’accord pour s’impliquer pleinement, les résultats sont fantastiques.

Annette Botticchio  

On a aussi cassé les codes dans l’hôtellerie en lançant notre fameux Campus il y a un an au Hyatt Regency Charles-de-Gaulle. On a la chance en effet d’avoir deux grandes ailes réunies par un grand atrium. Dans la première aile, on a laissé la salle plénière, les salles de commission, le desk d’enregistrement… Dans l’autre aile, on a transformé les espaces, avec du street art, une plateforme qui s’articule autour d’une bibliothèque, une partie pic-nic area où toute la journée il y a à boire et à manger à volonté, avec un baby foot et un billard et autour de ces lieux, des salles de réunion pour pouvoir s’isoler. Le résultat est étonnant et remporte un franc succès. Dans nos hôtels plus classiques, on n’hésite plus désormais à organiser des meetings dans des suites, dans les bars et restaurants. On essaye vraiment de renouveler l’expérience meetings au sein de nos hôtels.

Quand on amène un groupe à l’étranger, on crée des conditions différentes et de facto des relations différentes. Il n’y a pas besoin d’aller au bout du monde pour créer ce dépaysement. C’est l’intérêt des destinations d’être capables de surprendre et de créer les conditions du changement. Par ailleurs, et pour rebondir sur ce que disait Antoine, on a créé il y a quelques années des formats ruche où les participants construisent le programme et créent le contenu. Cela demande beaucoup de préparation mais c’est très intéressant. On a fait aussi un des premiers team building solidaires, où on a proposé à un groupe de 400 personnes de reconstruire un village en République Dominicaine.

Antoine Bèbe Le renouvellement est tout à fait possible, encore faut-il le vouloir et encore faut-il qu’il soit pertinent. Et encore faut-il aussi qu’il soit partagé ! On ne peut pas créer de nouveaux codes sans casser le précédent. Il faut se poser la question suivante : en quoi le changement de code va-t-il apporter quelque chose d’intéressant à ceux qui vont le partager ? S’il y a résistance à ce changement, pourquoi cette résistance  ? Il est important de comprendre pourquoi les gens tiennent à certains codes. Il faut faire œuvre de créativité et de communication quand on fait évoluer les codes.

« En tant qu’agence, souvent le problème n’est pas bien posé par nos clients lors du brief. Dès lors, notre réponse ne peut pas être bonne. » Michel BENSADOUN

« Je suis d’accord avec Michel et je milite pour qu’il y ait de l’innovation relationnelle dans les meetings physiques, dans les modes de présentation mais aussi les modes d’expérience. » Antoine BèBE

Propos recueillis par François-Xavier Izenic

Caroline Phelan Quand on choisit d’emmener un meeting à l’étranger, la destination fait partie du meeting,

31

Novembre 2015 - n°13 •


STRATéGIE

Marketing des destinations : s’adapter à de nouveaux défis Face aux nouvelles tendances de consommation, et à la situation politico-économique mondiale, qu’est-ce qui fait aujourd’hui la réussite d’une marque de destination ? Quels peuvent être le rôle des agences de représentation touristique ? Autant de défis complexes, mais dont les enjeux sont considérables. Par

Eléments de réponse avec… Philippe Mugnier Fondateur de Attract Sarah Lherbier Directrice générale adjointe de Indigo Consulting et CMC Virginie Le Norgant Directrice associée de TQC (membre du GroupExpression) Laura Guarneri Directrice de la communication de Express Conseil Gaël de La Porte du Theil PDG de Interface Touris PDG d’Interface Tourism

• Novembre 2015 - n°13

Quels sont les principaux paramètres à mettre en œuvre pour faire le succès d’une marque de destination ? Philippe Mugnier  : Les marques de destinations ne valent rien seules. Elles ne contribuent à remplir les avions ou hôtels que si, en préalable à toute promotion, il existe une vraie adéquation entre des produits et les exigences et potentiel des clientèles. Ce point assuré, le succès d’une marque dépend d’un fort leadership des offices de tourisme en lien étroit avec l’industrie pour la déployer et lui donner toute sa puissance promotionnelle. En créant et portant des imaginaires séduisants et différenciants, les marques nourrissent et soutiennent un storytelling utile. Une marque n’est pas seulement un logo et une signature, c’est aussi un corpus bien réfléchi de multiples petites histoires « prêtes à l’usage » que le voyageur doit pouvoir s’approprier pour se décider à partir mais aussi relayer dans son entourage à son retour en se transformant en efficace prescripteur. Les marques performantes sont celles qui ont su créer par le branding, les RP, le digital, (…), un écosystème vertueux que tout le monde peut s’approprier et enrichir pour les faire vivre. On parle alors de « plateforme de marque ».

32

© DR

Dominique Pourrias

Philippe Mugnier Sarah Lherbier : Tout d’abord, il faut commencer par créer cette marque, elle doit être finement définie, mettant en avant les spécificités uniques de la destination et la rendre identifiable auprès de sa cible et la différencier des concurrents. Un autre élément nécessaire à une bonne campagne est la synergie avec les partenaires sur le marché. Les budgets se réduisent d’année en année et il devient de plus en plus nécessaire d’être ingénieux pour trouver des moyens de faire


STRATéGIE

communication à 360°. La destination doit aussi accompagner le voyageur connecté en tenant compte des facteurs d’influence (blogs, avis, forums) et des nouveaux outils à disposition (applications mobiles, tablettes, smartphones).

Virginie Le Norgant : Lorsqu’une destination décide de créer sa «  marque  », elle accepte d’être identifiée pour ses principaux atouts touristiques qui sont ainsi mis au cœur de la marque. Elle devient plus visible auprès de ses cibles clés et contribue au développement de produits sur mesure mis en place par les acteurs locaux et les opérateurs français. Elle revendique ainsi une place définie en assumant ses atouts, ses différences et en acceptant que certains aspects de la destination ne soient pas inclus et promus sur ce marché. Cette marque est mise en avant grâce à des outils en langue française et les visuels doivent également être adaptés au marché français. La marque doit être comprise et validée par les professionnels français, tout en sensibilisant le grand public. Chacun doit s’y retrouver et identifier en un clin d’œil tout ce qu’elle représente. La prise en compte de la culture française est essentielle pour garantir le lancement d’une marque « destination ». Laura Guarneri : La présence pérenne sur un marché est un atout essentiel pour une destination qui veut se faire connaître auprès de sa clientèle potentielle. Une marque destination s’appuie sur les relations à long terme avec les professionnels du tourisme, les médias, et se développe en termes de notoriété par le biais de campagnes de commu-

© DR

« vivre » notre budget le plus longtemps et d’optimiser chaque action. Cela passe sans aucun doute par une excellente collaboration avec les professionnels du tourisme et les médias.

Sarah LHERBIER nication digitale et hors ligne pour toucher directement le consommateur. La présence d’un office de tourisme ou de son représentant sur un marché garantit une source d’information officielle et fiable. La répétition du message, le renouvellement des images et la mise à disposition d’informations pour le grand public comme pour les professionnels du tourisme favorisent une pénétration optimale du marché. Attirer un primo visiteur est une première étape pour faire connaître la destination, mais il faut aussi valoriser les lieux méconnus et insolites afin de susciter la curiosité des visiteurs potentiels et encourager le bouche-à-oreille, notamment via des expériences uniques valorisées par une

« L’essor des nouvelles technologies, conjugué au ralentissement de l’économie mondiale, a entraîné un changement de paradigme faisant que dans le rapport de force le curseur est en train de se déplacer des gouvernements vers le citoyen et des entreprises vers le consommateur. Ce changement a de profondes répercussions sur le secteur du tourisme, où les destinations comme les entreprises doivent s’adapter à de nouveaux défis. » Taleb Rifai, secrétaire général de l’OMT.

33

Comment analysez-vous l’évolution de votre métier et votre rôle dans les années à venir ? Philippe Mugnier  : En complément d’une montée en technicité permanente pour rester en phase avec les évolutions du marketing stratégique (analyses de marché) comme opérationnel (digital, content management, RP auprès de nouveaux leaders d’opinion, big data…), notre fonction pédagogique ne fait que de s’accentuer. Évidemment sur le marché français par nos actions de promotion mais de pédagogie surtout vis-à-vis de nos clients et leurs partenaires réceptifs qui parfois n’ont qu’une connaissance biaisée du marché. En complément de notre fonction visible de promotion en France, nous sommes alors plus que jamais pour eux des décodeurs, des conseillers stratégiques et en évolution de produits, des formateurs d’acteurs réceptifs, des éveilleurs… Nos clients sont éloignés physiquement, culturellement, linguistiquement, parfois techniquement aussi… Cette fonction de catalyseur de nos différences n‘a jamais été aussi cruciale et la première compétence achetée est celle qui consiste à savoir faire le pont entre deux univers culturels différents, la destination et le marché. Sarah Lherbier : Il est évident que la place du digital dans la société a changé la façon de travailler, tout simplement parce qu’elle a changé la manière de voyager, de réserver… Aujourd’hui, il faut travailler sur tous les fronts, utiliser les outils qui sont à notre disposition, ceux que les partenaires nous proposent, sans pour autant s’éparpiller. Cela peut être tentant… mais la variété d’outils ne garantit pas pour autant le succès d’une campagne. Il est donc nécessaire de cibler les actions et affiner ses messages. Et on en revient à la marque  : la destination est elle-même devenue un produit, une entité marke-

Novembre 2015 - n°13 •


La parole à…

aux mêmes exigences d’adéquation entre l’offre et la demande.

© DR

Quel rôle jouez-vous sur le BtoB face au développement des nouvelles technologies et de la désintermédiation ? Un marché comporte un ensemble de canaux de distribution. Il faut agir sur chacun d’entre eux, car la clientèle peut, et cela de plus en plus, utiliser ces différents canaux, soit totalement, soit partiellement, tant pour se documenter que pour réserver.

Gaël de La Porte du Theil PDG d’Interface Tourism Dans un contexte mondialisé et ultra concurrentiel, quels sont les nouveaux enjeux du marketing des destinations ? Se distinguer de l’offre en insistant, autant que faire se peut, sur son ADN et sur ce qui les différencie des autres destinations. Comment procédez-vous pour développer leur attractivité sur le segment du MICE ? Les attentes de nos clients sont de disposer de plus de touristes, plus rémunérateurs, en provenance de notre marché et si possible venant en dehors des hautes saisons. Pour se faire, nous devons analyser leur positionnement par rapport à la demande française et identifier les produits pouvant y répondre. Le MICE, comme le loisir, doit répondre

ting et, à l’avenir, il faudra de plus en plus l’aborder en tant que telle dans sa stratégie de promotion. Virginie Le Norgant : Aujourd’hui, peu de destinations font appel à nos services pour une représentation complète. En majorité parce qu’ils ont décidé de supprimer l’accueil du grand public. Nous intégrons donc leurs

• Novembre 2015 - n°13

Que proposez-vous ? Toutes les destinations sont évidemment différentes tant pour les produits qu’elles proposent que pour leur notoriété, leur image et l’importance de leur clientèle française. Chacune doit faire l’objet d’un traitement adapté. Pour les destinations nouvelles sur le marché français tel que la province chinoise du Sichuan, nous jouerons d’abord sur la notoriété en utilisant le panda, animal emblématique de ce territoire. Pour certaines destinations, il faudra chercher à mieux répartir la clientèle sur le territoire. Par exemple avec l’Indonésie, deux tiers des 200 000 Français vont à Bali alors que le territoire comporte 17 000 îles. Sur d'autres destinations, il faut faire évoluer l’image vers une destination de séjour et de MICE et non de transit. C’est le cas des pays du golfe Persique ou de Singapour. Pour la Jordanie et le Kenya, il faut restaurer une confiance entamée par des événements souvent externes qui les handicapent. Propos recueillis par Blandine Fleury

équipes marketing en tant qu’experts du marché français et accompagnons les destinations dans leur approche du marché atypique qui est le nôtre. Notre expertise, nos analyses, notre veille constante du marché deviennent des outils clés. Ils suivent nos recommandations et nous font confiance lorsque nous leur suggérons d’adapter certaines marques ou parfois de renoncer

34

à promouvoir – dans un premier temps – certains de leurs atouts auxquels les Français seront de toute façon moins sensibles. Ils savent combien la relation que nous entretenons avec les professionnels (tour-opérateurs et médias) est précieuse et basée sur la confiance. Ils nous demandent d’être leurs yeux, leurs oreilles et leur voix, mais nous les encourageons toujours à venir avec nous à la rencontre de ces professionnels français, car ils demeurent les premiers spécialistes de leur destination. Notre valeur ajoutée est donc le conseil, l’écoute et la maîtrise des subtilités culturelles françaises. Nous devons et devrons de plus en plus être force de proposition. Laura Guarneri : Notre métier se digitalise toujours plus. La présence en ligne, via un site internet à jour et complet, mais également sur les réseaux sociaux, est devenue incontournable. Les représentants de destinations touristiques jouent un rôle essentiel dans la digitalisation de leurs destinations sur leur marché, notamment au niveau de la visibilité sur les moteurs de recherche. Un site ergonomique et complet, associé à un bon référencement naturel, est indispensables aujourd’hui, afin de toucher les voyageurs dont les choix de pays, villes ou régions ne sont pas encore arrêtés. C’est également l’un des rôles essentiels des médias sociaux  : inspirer les primo-voyageurs et engager les repeaters. De même, les médias qui référencent les destinations ont une portée virale et participent au référencement de la destination sur la toile. Les agences de représentation ont encore de beaux jours devant elles, moins chères qu’un office de tourisme à part entière et pointues sur leur marché, elles peuvent faire valoir un savoirfaire acquis d’une destination à l’autre, décliner et développer des opérations qui se sont avérées payantes. D’autre part, la mutualisation et les économies d’échelle en font un partenaire idéal pour les organismes de tourisme nationaux ou régionaux. Notre défi en tant qu’agence de représentation touristique est de sans cesse s’adapter aux nouvelles tendances de la communication et des réseaux sociaux, sans perdre


VIVEZ LA DIFFÉRENCE DÈS L’EMBARQUEMENT. Cet été, quatre vols quotidiens vers le Canada en tout confort. Air Canada a été nommée Meilleur transporteur aérien en Amérique du Nord pour la cinquième année consécutive par Skytrax. Voyagez en Classe affaires internationale et profitez de fauteuils-lits entièrement inclinables ainsi que d’une multitude de services qui vous sont réservés. Découvrez tous ces avantages sur nos quatre vols quotidiens au départ de Paris CDG cet été : deux vers Montréal et deux vers Toronto, nos plateformes de correspondance qui vous donnent un accès simple et rapide à plus de 60 destinations canadiennes et 50 destinations américaines. Informations et réservations : aircanada.com ou contactez votre agence de voyages.

La Classe affaires internationale est proposée à bord de tous les appareils gros-porteurs d’Air Canada assurant des vols transocéaniques. Configuration actuelle sur Paris-Toronto.


la cohérence des messages et continuer de fidéliser son audience. Le second défi est d’aider à transformer l’acte d’engagement sur les réseaux sociaux en acte d’achat d’un voyage. Quelques exemples ? Philippe Mugnier  : Nous travaillons notamment pour la Macédoine et les îles Vierges qui toutes deux sont confidentielles, nouvelles sur le marché français, et ont des noms potentiellement porteurs d’un fort imaginaire. Un imaginaire mythique pour la Macédoine avec la saga d’Alexandre le Grand, plus contemporain dans les îles Vierges avec celle de Richard Branson couplé au romanesque de l’« Île au trésor » de Stevenson. L’enjeu de marque est de capitaliser sur ces points d’appui de storytelling différenciants pour construire un imaginaire touristique qui puisse aisément se décliner vers des argumentaires produits et drainer des visiteurs vers la réalité marchande de la destination. Sarah Lherbier : Je vais prendre deux cas très différents pour mettre en avant

Virginie Le Norgant : L’office de tourisme de Tenerife a longtemps communiqué de manière globale sur le marché français. Un positionnement associé à son statut d’île espagnole exotique. Dans ce contexte, difficile pour elle de marquer clairement sa différence avec les autres îles des Canaries. Un avantage dans la mesure où les Canaries ont le vent en poupe depuis 2010 et les événements du printemps arabe. Un inconvénient car moins balnéaire que ses voisines, elle restait enclavée dans une image de destination randonnée, plus austère et moins attractive pour les Français non adeptes de resorts réputés pour être très prisés par la clientèle allemande et anglaise. En renforçant sa connaissance du marché français, et en acceptant de sélectionner en priorité certains de ses

« Les stratégies de marque des destinations sont en train de devenir un défi de plus en plus complexe à mesure que le pouvoir du consommateur augmente… » Simon Press, directeur principal du World Travel Market de Londres.

• Novembre 2015 - n°13

36

© DR

© DR

Laura GUARNERI

la diversité des situations sur lesquelles nous pouvons travailler. Tout d’abord, le celebrity marketing : Rihanna est l’ambassadrice de la Barbade et il y a deux ans nous avons fait une campagne autour de son concert sur l’île. Le budget étant limité, nous nous sommes concentrés sur des relations presse et partenariats médias. En raison de la discordance de cibles entre les fans de Rihanna et notre audience sur le marché français, nous avons décidé d’utiliser l’image et la notoriété de la chanteuse pour communiquer sur les attraits touristiques plus haut de gamme et art de vivre de l’île : sur les traces de Rihanna, ses plus belles plages, ses adresses préférées. La stratégie a véritablement aidé à positionner la destination sans pour autant dépenser un énorme budget de communication. Pour preuve : le nombre de visiteurs français a augmenté au cours des six mois suivants. Plus classique est le travail que nous faisons aujourd’hui pour les Maldives. C’est l’exemple même de la nécessité absolue de travailler avec les partenaires professionnels.

Virginie LE nORGANT atouts touristiques pour les promouvoir sur mesure en France, Tenerife a choisi de développer plusieurs marques. Ainsi sont nées Tenerife No Limits (dédié aux activités nature, sportive et outdoors), Tenerife Select (référencement les prestations haut de gamme et de charme de l’île), et Tenerife Golf. Laura Guarneri : Au mois de septembre dernier, Express Conseil a organisé un événement d’envergure à l’occasion de la venue à Paris de la chanteuse américaine Dee Dee Bridgewater, du trompettiste Irvin Mayfield et du New Orleans Jazz Orchestra. En associant les professionnels du tourisme et les médias au concert-événement des artistes américains présents à l’Olympia, l’office de tourisme de la Nouvelle-Orléans a exprimé sa volonté de mettre en exergue le dynamisme et la vitalité de cette ville emblématique de la Louisiane, au travers du vecteur musique en compagnie d’artistes de renommée internationale, qui ont euxmêmes également et amplement relayé l’opération sur les réseaux sociaux. Autre exemple, pour Macao, l’agence a choisi de communiquer au printemps dernier autour de sa gastronomie, une cuisine fusion mêlant les influences portugaises et chinoises, en lançant une opération baptisée «  Macao à Table  », avec la création graphique d’un petit livret comprenant des fiches-recettes, un partenariat avec L’Atelier des Chefs, une soirée privative au Palais Brogniart à Paris…


MARCHé

Cartes logées :

Par

Didier Forray

un paiement plein d’atouts Pour optimiser les process des déplacements professionnels, un nombre grandissant d’entreprises ont adopté un programme de cartes logées. Comment cela fonctionne-t-il ? Quels sont les avantages ? Explications.

• Novembre 2015 - n°13

38


MARCHé

De quoi séduire aussi les professionnels du tourisme !

© Sergey Nivens

S

V

ous aimez les cartes affaires ? Vous allez adorer les cartes logées  ! Ce moyen de paiement s’impose lentement mais sûrement dans le monde du voyage d’affaires. «  Les cartes logées ont le vent en poupe  : elles sont revenues à la mode », lance ainsi Véronique Parisot, directrice des partenariats chez American Express France. De quoi s’agit-il  ? En pratique, la carte logée n’est pas une carte physique, contrairement à une carte affaires, mais une carte éditée au nom de l’entreprise et dont le numéro est «  logé  » de façon sécurisée chez les compagnies aériennes et agences de voyages utilisées par l’entreprise. Tout cela reste parfaitement transparent pour le collaborateur qui doit planifier un déplacement : pour organiser son voyage, il lui suffit de contacter sa compagnie aérienne ou son agence de voyages habituelle et de réserver son billet, exactement comme il le faisait avant la mise en place d’une carte logée. À un détail près  : cette fois, le salarié n’a plus besoin de présenter une carte affaires ni d’avancer les frais avec sa carte personnelle puisque le paiement s’effectue via le compte logé.

© Flairimages

Principes et solutions Le principe de fonctionnement des cartes logées se rapproche donc du système des règlements « en compte  ». Mais la similitude s’arrête là car, dans le cas d’une carte logée, la facturation est réalisée sur un seul compte où sont regroupées toutes les dépenses voyages de l’entreprise. Autre différence  : les cartes logées sont éditées par un nombre très limité d’émetteurs spécialisés. Il existe en effet sur le › Star Clippers. marché français deux grands acteurs de la

carte logée : American Express et AirPlus, qui a noué un partenariat avec BNP Paribas, et, plus en retrait, le groupe Crédit Mutuel-CIC et Citibank. À noter au passage une petite différence entre les solutions proposées par American Express et AirPlus, les deux leaders du marché  : chez American Express, le compte logé permet de régler toutes les dépenses, y compris l’hôtellerie, qui peut alors être traité par l’agence de voyages via un système de refacturation, tandis que, chez AirPlus, la carte logée ne peut servir qu’à la réservation de billets d’avion, les autres prestations pouvant être réglées grâce à l’utilisation de cartes virtuelles basées sur des numéros uniques MasterCard.

Avantages et stratégies Pour les entreprises, les cartes logées offrent en tout cas toute une série d’avantages, à commencer par la facturation centralisée de toutes les dépenses voyages. Qu’il s’agisse de billets d’avion, de billets de train, de nuitées hôtelières ou de locations de véhicules, toutes les dépenses de tous les collaborateurs se retrouvent sur un seul et même relevé. Finie la multiplication des factures et des paiements ! Les relevés affichent d’ailleurs des données additionnelles, en plus des strictes données financières, en particulier le nom du voyageur, le détail de son voyage, les compagnies aériennes utilisées… À la clé, cela permet une meilleure visibilité des dépenses et donc la possibilité de mieux les contrôler. Les entreprises peuvent notamment veiller plus étroitement au respect de la politique voyage. Les entreprises ont aussi la possibilité

39

i les cartes logées permettent aux entreprises d’optimiser les process et les coûts liés aux déplacements professionnels, leur utilisation ne manque pas d’intérêt non plus pour les agences de voyages et les compagnies aériennes. « Tout l’intérêt des cartes logées, c’est de garantir les paiements  », assure d’emblée Linda Hellal, directrice marketing de l’agence Frequent Flyer Travel Paris. Dans un système de carte logée, le risque de défaut de paiement est effectivement entièrement supporté par l’émetteur de la carte. «  C’est nous qui prenons le risque », confirme Philippe Klopman, responsable des partenariats d’Air Plus. « Évidemment, on ne fait pas cela à l’aveugle, poursuit-il. Lors d’une ouverture du compte, il y a toute une étape d’étude du risque financier et nous pouvons recourir à une garantie du siège ou, en dernier recours, une garantie bancaire. » En contrepartie, le coût des cartes logées repose sur les agences de voyages et les compagnies aériennes. «  Mais cela vaut le coup  », justifie Linda Hellal. Dans une étude réalisée par AirPlus, Christian Mousnier, directeur général adjoint d’Avexia Voyages, a fait ses comptes  : «  Nous estimons bénéficier d’une diminution des impayés clients de plus de 20  % grâce à la carte logée  », témoigne-t-il. Au-delà du volet garanti, la carte logée présente également des avantages sur le plan des processus comptables, les factures étant traitées automatiquement.

d’élaborer plus finement des stratégies ciblées de réduction des coûts. Une analyse fine du reporting peut à cet égard donner des arguments pour renégocier chaque année les tarifs avec les fournisseurs voyages, en particulier les compagnies aériennes. « Les entreprises peuvent améliorer de 10 à 15 % leur niveau tarifaire  », estime Philippe Klop-

Novembre 2015 - n°13 •


MARCHé

man, responsable des partenariats d’Air Plus. Exemple avec Aéroports de Paris : dans une étude, AirPlus estime que « la carte logée a permis à Aéroports de Paris de négocier une réduction de 136 000 euros, équivalant à 6 % du budget aérien annuel total ».

Questions à… Philippe Klopman Responsable des partenariats d’Air Plus

Gain de temps et paiement différé

• Novembre 2015 - n°13

Le marché des cartes logées est-il mature ou a-t-il encore un fort potentiel de développement ? Il y a encore des marchés à prendre ! On estime que seulement 25 % des transactions qui passent par les agences de voyages utilisent une carte logée. De fait, nous pensons que nous pouvons facilement doubler notre nombre de clients dans les trois prochaines années à venir. Aujourd’hui, les acheteurs connaissent la carte logée, mais les entreprises doivent franchir le pas.

Comment voyez-vous le futur des cartes logées ? Est-ce qu’il y a des améliorations possibles à l’avenir ? Oui. Il est possible d’aller plus loin. En septembre dernier, nous avons ainsi mis en place notre carte virtuelle, adossé à une carte logée. Cette carte permet de régler des prestations de voyages qui nécessitent une carte bancaire, comme c’est le cas par exemple pour les hôtels ou certaines compagnies aérienne low cost. Plus globalement, il y a beaucoup à faire sur les cinq années à venir, principalement en matière d’acceptation des cartes logées. Peu à peu, l’acception s’élargit aux taxis, aux VTC, aux réservations de restaurants. Mais, demain, on pourrait aussi imaginer que les cartes logées s’ouvrent à d’autres familles d’achats en dehors du monde du voyage.

Et la mise en place d’une carte logée n’a rien du parcours du combattant. « Dans des cas simples, on peut mettre en place un programme de carte logée en deux semaines  », assure Philippe Klopman.

Délai encore plus court chez American Express puisque Véronique Parisot parle de « cinq jours à partir du moment où nous avons tous les éléments  ». Les cartes logées savent abattre leur jeu !

© Brian Jackson

© DR

Autre atout : le traitement des factures émises par les agences de voyages est automatique. L’intégration des factures s’effectue au fur et à mesure dans le progiciel de gestion, sans que le service comptabilité ne soit obligé de saisir chaque facture individuellement. De quoi gagner du temps aussi sur le processus de réconciliation entre factures et paiements. AirPlus cite d’ailleurs l’exemple de Veolia Environnement qui estime que « le passage à la carte logée a généré plus de 35 % d’économies annuelles sur le traitement des transactions payées avec la carte logée, incluant l’intégration comptable et la réconciliation facture-paiement, équivalant à plus de 280 000 euros par an ». Les cartes logées permettent ensuite de gagner en trésorerie en bénéficiant d’un paiement différé. Celui-ci s’élève à 43 jours en moyenne chez American Express, mais la durée peut être personnalisée lors de l’ouverture du compte. L’entreprise peut par exemple décider de ne régler qu’une seule facture tous les 15 jours. À cela s’ajoute ensuite un volant d’assurances pour les voyageurs, sur le modèle de ce qui existe pour les cartes premium des particuliers. Une différence toutefois  : la carte logée permet de couvrir tous les salariés d’une entreprise, mais aussi les invités, les stagiaires ou les intérimaires. Ce sont en fait toutes les personnes qui dépendent du dossier réservé avec une carte logée qui bénéficient de l’assurance. Chez AirPlus, le montant des prises en charge peut s’élever jusqu’à 600 000 euros. Véronique Parisot insiste de son côté sur le fait que « les détenteurs d’une carte American Express classique peuvent cumuler les assurances avec celles de la carte logée de leur entreprise ».

Les cartes logées s’adressent-elles à toutes les entreprises ou faut-il un minimum de transactions ? Pour qu’une entreprise soit intéressée par un système de paiement centralisé, elle doit avoir un budget voyages annuel dépassant les 50 000 euros. En dessous de ce montant, cela n’a pas franchement d’intérêt, car l’entreprise peut amplement réserver ses voyages sur les sites B2B, sans centralisation, ni outil de reporting.

40


COMBIEN VOUS COÛTENT LES DÉPENSES INVISIBLES ? Les frais professionnels sont le 2ème poste de dépenses des entreprises.

Exigez plus de visibilité.

Pour en savoir plus : www.concur.fr


TendanceNomad COLLECTION #Toulouse

42


© Fred34560

© So Toulouse © So Toulouse

#Afriquedusud

#Contents#BlandineFleury Favoris Infos pratiques

Danemark

Les réceptifs HerzÈgovine

Lieux événementiels

MontÈnÈgro

Restaurants Transports Toulouse

Paroles d'experts Conseils

Latitude > 43°36′15″ Nord Longitude > 1°26′37″ Est

UTC/GMT + 0 heure 43


© So toulouse

TendanceNomad COLLECTION_FRANCE_TOULOUSE

Toulouse France

#5raisonsd’yorganiservotreévénement

u

La quatrième ville de France et troisième plus grand campus universitaire de l’Hexagone est située au cœur du Sud-Ouest, à une heure d’avion de Paris. Cosmopolite et dynamique, elle séduit par sa douceur de vivre, la clémence de son climat et la beauté de son patrimoine.

u

La « ville rose » a été confirmée comme capitale de la nouvelle plus grande région française (« avec ses huit départements ») née du redécoupage territorial.

u

Un nouveau parc des expositions devrait ouvrir en 2017 à 15 minutes de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Avec 80 000 m2 de surface couverte, une halle multifonctionnelle de 15 000 m² et 40 000 m2 de surface d’exposition extérieure, une bonne accessibilité assurée par une ligne

• Novembre 2015 - n°13

de tramway directe depuis l’aéroport, le nouvel outil développera encore l’attractivité du territoire et hissera la ville sur le marché des gros événements.

u

Destination de sciences, de l’innovation et de la haute-technologie, Toulouse est devenue une technopole européenne avec une prédominance de l’aéronautique et des industries spatiales (elle est capitale européenne de l'espace et centre mondial de l'aéronautique), mais aussi dans le domaine de la recherche et des biotechnologies (avec, notamment, le pôle de compétitivité Cancer Bio Santé).

u

Le parc d’hébergement totalise 14 400 chambres et plus de 50 % en hôtels 3, 4 et 5 étoiles.

44


TendanceNomad COLLECTION_FRANCE_TOULOUSE_Favoris_Infos

FAVORIS

Ville d’art et d’histoire, Toulouse se découvre à pied. Les chasses au trésor ou les rallyes photo sont un excellent moyen de découvrir son patrimoine historique tout en flânant dans ses ruelles au hasard desquelles on croise de magnifiques hôtels particuliers du XVIe siècle (il y en aurait 74 !). Il faut partir de la célèbre place du Capitole pour se laisser happer par l’atmosphère conviviale toulousaine. Pour ensuite rejoindre la basilique Saint-Sernin, la plus grande église romane conservée en Europe, classée, comme le canal du Midi, au patrimoine mondial par l'Unesco, le couvent des Jacobins et sa gigantesque colonne, la cathédrale Saint-Étienne, les quartiers des Carmes, de Saint-Pierre... Tout un patrimoine historique, riche et inépuisable en termes d’incentive et de team building.

Dîners de gala entre prestige et émotion Pour donner un éclat unique à votre événement, plusieurs lieux toulousains offrent un cadre mémorable. Que ce soit le musée des Augustins ou les salles historiques de l’hôtel-dieu SaintJacques, les sites chargés d’histoire offrent de beaux écrins pour des dîners de gala et autres manifestations professionnelles loin des lieux standardisés. Dans un cadre plus contemporain mais tout aussi inédit, les Abattoirs, lieu d’exposition d’art moderne, accueillent eux aussi les entreprises pour toutes sortes d’opérations événementielles jusqu’à 2 000 personnes. Vous pourrez opter également pour le Casino Théâtre Barrière et ses espaces événementiels haut de gamme et polyvalents (1 200 places assises en formule spectacle) ou pour l’hippodrome de Toulouse. Vous pourrez même y suivre des courses hippiques programmées spécialement pour vos événements. Au cœur de l'enceinte mythique d'Ernest Wallon, plusieurs espaces modulables entièrement équipés et personnalisables sont disponibles hors jours de match, aussi bien pour des opérations de grande envergure que pour des séances de travail en petits comités.

Opérations MICE aux portes de la « ville rose » Aux portes de Toulouse, la palette des lieux qui accueillent les groupes MICE est riche et variée. Ainsi, le château de Capdeville, situé au cœur du vignoble de Fronton ou celui de Merville,

• Novembre 2015 - n°13

© à la Une

La « Perle du Midi » de la France › Le stade toulousain ouvre largement ses espaces pour les événements, d’une réunion de codir aux opérations de grande envergure. qui dispose du plus grand labyrinthe de buis d’Europe, et sont très prisés pour des événements prestigieux et des incentives. Au bord du canal du Midi, le Mas des Canelles tout en élégance et modernité, avec ses murs en briques et galets typiquement toulousains, offre lui aussi des espaces se transformant au gré des cahiers des charges dans un cadre unique (jusqu’à 200 personnes en format réunion). Pour rendre l’événement encore plus marquant, les convives peuvent arriver en bateau croisière.

Capitale européenne de l’aéronautique et de l’espace Toulouse est LA ville de l’aérospatial. La plupart des organisateurs en tiennent évidemment compte dans les briefs, que ce soit pour une simple visite de l'usine Airbus, de la Cité de l’Espace ou du nouvel espace Aeroscopia ou pour la privatisation d’un de ces sites phares. Emblématique de la ville, la Cité de l’Espace accueille toutes sortes de manifestations professionnelles dans un cadre vraiment unique et atypique placé sous le signe de la conquête spatiale, qui renforce l’impact du message que l’on souhaite transmettre à ses collaborateurs : dîner sous la station spatiale Mir, cocktail au pied de la fusée Ariane 5 ou dans les jardins illuminés parmi les engins spatiaux, séances de travail au planétarium composé d'une gigantesque voûte de 600 m2, incentive insolite (simulateur de marche lunaire, quiz géant, atelier « Cuisine ta comète »), mise en lumière, spectacles… Une équipe dédiée prend en charge le déroulement de tout événement de 10 à 5 000 personnes, de la réunion de travail à la privatisation totale du site. Aeroscopia, le nouveau musée dédié à l'aéronautique, est situé à Blagnac, en face de l'usine Jean-Luc Lagardère où sont assemblés les gros porteurs A380. En plein cœur du musée, un vaste espace de 500 m², au pied des trois icônes du musée, le Super Guppy, l'Airbus A300B et le Concorde, est privatisable et peut accueillir jusqu'à 700 personnes.

46


© So toulouse

© Manuel Huynh

› La Cité de l'Espace, implantée dans la capitale européenne de l’espace, est un des sites privilégiés pour vivre un moment original entre collaborateurs.

© y.delanaux

© DR

› Petit village au cœur de Toulouse, le quartier des Carmes est l'un des plus animés et des plus prisés des Toulousains.

› Le château de Merville et son parc, classés monuments historiques,

dévoilent un cadre exceptionnel pour les séminaires et les incentives.

› Les Espaces Vanel sont très prisés par les organisateurs qui apprécient la grande modularité des espaces, sa position centrale et sa vaste terrasse panoramique.

Trois sites InfoS pratiques complémentaires gérés par Toulouse Événements Quand y aller ? Toute et Bordeaux-Dax en 2027. l’année. Gérés par Toulouse Événements, filiale toulousaine de GL Events, les Espaces Vanel, le centre des congrès Pierre Baudis et le parc des expositions constituent un ensemble polyvalent et complémentaire. Leurs points forts ? Des positionnements différents mais une même commercialisation et une synergie permettant de mieux coller aux cahiers de charges. Au dernier étage de l'arche Marengo, en plein centre de Toulouse, les Espaces Vanel sont un lieu VIP emblématique et la référence des grandes rencontres à Toulouse de 10 à 900 personnes. Avec 1 000 m2 de surface entièrement modulable prolongée par 300 m2 de terrasse en bois surplombant la ville, le lieu est déjà en soi un événement.
Le centre des congrès Pierre Baudis est un site lumineux moderne et modulable qui s’adapte à toutes les configurations jusqu’à 1 200 personnes. Le parc des expositions, plus excentré que les deux autres sites, dispose d’une surface de 40 000 m2 répartis en 9 halls (4 000 personnes en dîner assis). À eux trois, ces structures comptabilisent 350 événements annuels.

Transport : l’aéroport international de ToulouseBlagnac est situé à 8 km à l’ouest de Toulouse (15 minutes du centre-ville). 60 routes régulières dont 43 à l’international. 80 vols quotidiens entre Toulouse et Paris. La gare Matabiau SNCF, située au cœur de Toulouse, dessert Paris et Lille en TGV via Bordeaux. IDTGV (train de nuit) depuis Paris. TGV de Marseille, Lyon via Montpellier. La LGV Bordeaux-Toulouse pourrait être mise en service en 2024

47

Toulouse serait alors à seulement 3h10 de Paris, soit un gain de près de 2h comparé à aujourd'hui. Cinq autoroutes se rejoignent sur le périphérique de Toulouse. OÙ se renseigner ? www.so-toulouse.com Les réceptifs : À la Une, CDV Événements, Chronotours, Halloween Agency, Médiane Organisation & Travel, OC’Events, PGO, Pur’Events, Sud Ouest Passion, Carte Blanche (PCO), Europa Organisation (PCO)… Liste non exhaustive

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION_france_toulouse_SELECTION_LIEUX_événémentiels

© DR

© DR

© DR

lieux événementiels

Fondation Bemberg

Meeting Lab

Domaine de Preissac

Où ? Inaugurée en 1995, la fondation est abritée dans l’un des plus beaux bâtiments Renaissance de Toulouse, l’hôtel particulier d’Assézat.

Où ? Ouvert en février 2015, à deux pas du Capitole, ce véritable «  Home Sweet Home  » professionnel installé dans un bel immeuble en brique est sans équivalent à Toulouse.

Où ? Le domaine, situé à Castelu  maurou à seulement 15 minutes de Tou-

u

u 

L’offre : les salles MICE (dîner de gala, réunion de travail, conférence, workshop...) sont les anciennes cuisines, situées en demi-sous-sol, voûtées, en brique, datant du XVIe siècle et classées monuments historiques. L’espace (200 m2) est divisé en trois salles communicantes. Il peut accueillir 140 couverts ou 200 personnes (cocktail). Une salle de conférence (120 places) est située à l’étage. La loggia extérieure peut être privatisée, ainsi que la fondation, en soirée, pour une visite privative.

u 

À noter : établissement privé, la fondation présente la collection éclectique de tableaux et d’objets d’art réunis par le mécène argentin George Bemberg. Elle propose un parcours artistique de l’art en Occident depuis la fin du Moyen Âge jusqu’au XXe siècle, dont une salle dédiée à Pierre Bonnard. www.fondation-bemberg.fr

• Novembre 2015 - n°13

u 

u 

L’offre : cet espace de travail élégant, haut de gamme et convivial, a été conçu par la société Europa Group, spécialisée dans l’organisation de congrès. 
Il offre une surface de 600 m2 pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes  : 3 salles de réunion modulables (éclairage naturel), un petit salon cosy, un auditorium aménagé dans les voûtes du sous-sol, dont les luminaires changent de couleurs selon les goûts, une salle à manger et un espace de convivialité. 
Prestations haut de gamme  : équipement de très haute technologie, interlocuteurs privilégiés, restauration savoureuse locale, conciergerie, très grande flexibilité...

u 

À noter : Meeting Lab propose des services compris dans la réservation pour faciliter l’organisation de tout événement (hébergement, animation...). www.meetinglab-europa.com

48

louse, a ouvert en mai dernier. Dans un parc de 136 hectares, il mêle patrimoine et modernité et s’impose déjà comme une adresse événementielle phare.

u 

L’offre : l’espace séminaire dispose de 8 salons d’affaires modulables et équipés sur deux niveaux pour une capacité d’accueil de 10 à 400 personnes. La configuration choisie, quelle qu’elle soit, offre une exposition à la lumière du jour et des vues imprenables sur le paysage extérieur. L’espace événementiel accueille toute réception jusqu’à 800 personnes. Une terrasse couverte par des baies vitrées et donnant sur le parc est privatisable. En 2017, le château sera restauré et abritera un amphithéâtre de 400 places.

u 

À noter : une équipe dédiée prend en charge le moindre aspect logistique de tout événement. Pour des congrès, conventions ou séminaires, le transfert peut être assuré depuis les hôtels de Toulouse. www.domainedepreissac.fr


TendanceNomad COLLECTION_TOULOUSE_FRANCE_SELECTION_HÔTELS

H

TELS

© DR

© Un Regard Sensible

© DR

u

Hôtel Mercure Toulouse Compans Caffarelli ****

u Pour qui ? Une clientèle essentiellement business, corporate et groupes.

Cet établissement fonctionnel, situé à proximité immédiate des transports en commun, conjugue parfaitement confort, équipements de pointe et calme.

Les + de l’établissement : l’accès direct au centre des congrès Pierre Baudis depuis l’hôtel, sa situation en bordure d'un parc de 10 ha.

u

À savoir : 136 chambres (cinq catégories), de style contemporain et chaleureux, offrant une belle luminosité.
 Restaurant, bar, terrasse donnant sur le jardin Compans Caffarelli.

u

Pratique : 11 salles de réunion entièrement rénovées et toutes à la lumière du jour, de l’amphithéâtre de 180 personnes avec régie intégrée à la salle de cinq personnes. Pour les déjeuners, pauses, cocktails et soirées, le patio sous verrière accueille jusqu’à 250 personnes. www.mercure.com

Crowne Plaza *****

© BOS

© BOS

u

Pour qui ? Une clientèle corporate. u Les séminaires, aussi bien régionaux qu’internationaux, sont souvent récurrents.

Niché au centre-ville de l'agglomération toulousaine, cet hôtel soigné à l’architecture contemporaine règne en maître sur la place du Capitole.

u

Les + de l’établissement : sa situation sur l’une des plus belles places d’Europe et sa capacité.

À savoir : 162 chambres toutes rénovées, dont certaines ont vue sur le Capitole ou sur les patios intérieurs. Bar-restaurant musical Live & Life Caffè, un nouveau concept de restauration thématique autour de la musique et unique à Toulouse (décliné pour les séminaires), centre de fitness.

u

Pratique : 300 m² d’espace dédié au MICE comprenant sept salles de réunion équipées pouvant accueillir jusqu’à 90 personnes. Contact unique. www.ihg.com/crowneplaza

un interlocuteur unique pour toute demande MICE, le welcomer Pullman, le Connectivity Lounge.

© DR

© DR

u

u

Pullman Toulouse Centre *****

Pour qui ? Son côté branché et décalé séduit une clientèle adepte d’hôtels design nouvelle génération et les petites conventions.

À 200 mètres de la gare et à 10 minutes à pied de la célèbre place du Capitole, l’hôtel offre une ambiance ultra contemporaine et raffinée.

Les + de l’établissement : l’étage u dédié à l’offre meeting, la présence permanente d’un event manager et

49

À savoir :119 chambres et 6 suites (cinq catégories), dont 35 twins. Restaurant bistronomique, bar SW Lounge, salle de fitness ouverte 24h/24.

u

Pratique : un étage est dédié aux événements avec 500 m² de salons modulables et équipement high tech à la lumière du jour, soit 13 salles de 12 à 180 places.. www.pullmanhotels.com

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION_france_toulouse_CONSEILS_parolesd'experts

Sylvie Rouillon-ValdiguiÉ Présidente-directrice générale So Toulouse

 les d'experts ‹ Questions à… ›

© DR

Toulouse ne dispose pas d’infrastructure pour l’accueil des congrès de plus de 1 000 participants. Quelles sont vos solutions ?

Quelles sont les missions de So Toulouse ? Notre volonté est bien évidement de répondre à la demande d'un lieu, d'une salle ou plus, mais surtout d'aboutir à une connexion avec notre économie et de permettre des rencontres, d'élargir le projet du client. Par exemple en facilitant les relations avec les entreprises, les universités, nos chercheurs… Nous partageons bien plus que nos salles de réceptions, nous faisons en sorte que notre hôte soit intégré à l'écosystème toulousain.

Michel Angely Chef d'agence à la Une

Quelles sont vos spécificités sur l’incentive ? La plupart de nos produits sont conçus autour de l’univers du rugby et de l’aéronautique, ce qui permet aux entreprises d’associer leur image et leur message autour des valeurs de l’engagement, la cohésion, la combativité et la convivialité.

Effectivement les conditions ne sont pas toujours parfaites pour répondre aux demandes des gros congrès. Nous avons un projet en cours pour y remédier. En attendant, les partenaires de So Toulouse sont toujours à nos côtés pour que nous puissions offrir des solutions originales ; nous créons des manifestations itinérantes et décentralisées sur les villes partenaires.

Des exemples ? Nous organisons des événements sur le stade toulousain dont nous avons la régie exclusive, comme des présentations de produits, avec logo projeté sur la pelouse, de l’initiation au rugby, des animations en soirées avec des quizz autour de cette discipline, le Rugby School sous l’encadrement d’anciens professionnels et de joueurs «  espoir  », mais également des conventions dans les tribunes, des plénières dans les gradins, ce qui change des amphithéâtres clas-

Quels sont les atouts de Toulouse ? Une vraie culture du partage et de la « convivencia ». Il se passe toujours mille événements à Toulouse. En 2018, Toulouse sera «  Ville européenne des sciences  ».

© DR

Par

siques. Nous développons des concepts sur mesure et adaptés à la typologie des participants. Sur le hangar 1, et depuis peu à Aeroscopia, nous montons des soirées sur mesure avec des décorations exceptionnelles et des animations, autour d’un simulateur de vol par exemple.

Et en dehors de ces deux thématiques… Des rallyes urbains numériques, des chasses au trésor sur le thème de James Bond avec course d’orientation, team building, des soirées dans des maisons privées contemporaines. On privilégie les espaces décalés.

Les conseils de TendanceNomad Toulouse a accueilli en septembre u Spatiale, fan de rugby, Toulouse u 2015 un nouveau 5-étoiles MGallery est également... gourmande ! Ne pas La Cour des Consuls Hôtel & Spa. Situé dans le quartier des Carmes, il abrite 32 chambres et deux petits salons cossus. Celle nouvelle adresse peut être conseillée à des petits comités de direction.

hésiter à programmer un dîner dans l’un des restaurants toulousains (il en existe 1 000 !) pour savourer cassoulet, magret, foie gras, saucisse de Toulouse accommodé avec un grand cru.

u

Pour dénicher le lieu de réception ou l’activité incentive idoines, le Guide

Toulouse dispose par ailleurs d’une trentaine de résidences de tourisme.

• Novembre 2015 - n°13

u

50

des solutions incentive réalisé par So Toulouse est une véritable mine de suggestions.

u

Pour une réception prestigieuse au fil de l’eau, les bateaux toulousains ou la maison de la Violette et son authentique péniche amarrée sur le canal du Midi répondront parfaitement aux attentes.


salon Accessible uniquement sur accréditation Demandez votre accréditation sur www.heavent-expo.com

plus de 450 exposants présents les débats de l’événement une nocturne after work le mardi 24 novembre

une soirée privée

uniquement sur invitation - le mercredi 25 novembre

les Heavent awards les vénus de l’innovation

24-25-26

nov. 2015

Pavillon 4 - paris porte de versailles

Le s a Lon des s oLu tions , ser v ices , pr od uits et Lieux p o ur vos m a nifestations év énementieLLes

tenue conjointe avec :

partenaires officiels

w w w . he av ent - exp o . co m partenaires presse prenium

partenaires presse

partenaires technique


TendanceNomad COLLECTION #ĂŠdimbourg

52


© Tomek Emigrant © DR © andre@cf

#Contents#VincentdeMonicault Favoris Infos pratiques Danemark

Les réceptifs Lieux événementiels HerzÈgovine

MontÈnÈgro

Hôtels Transports Paroles d'experts Conseils

écosse édimbourg

Latitude > 55° 57' Nord Longitude > 3° 13' Ouest

UTC/GMT + 0 heure

53


© alice_photo

TendanceNomad COLLECTION_écosse_édimbourg

Édimbourg

édimbourg.

écosse

#5raisonsd’yorganiservotreévénement L’Écosse et la France partagent une histoire comu mune, une sympathie réciproque. Les Français sont sensibles à la culture et au patrimoine du pays. Son image reste forte, entre châteaux (parfois hantés) et manoirs, légendes et traditions, tartan et cornemuse, pêche et golf, pub et whisky tasting... L’offre aérienne rapproche l’Hexagone de la capiu tale écossaise, accessible en moins de deux heures, et bien desservie depuis Paris et de nombreuses villes de province. Édimbourg est une ville élégante, intellectuelle et u littéraire, à découvrir pour son atmosphère, son histoire, ses musées et ses pubs anciens. Cité prospère,

• Novembre 2015 - n°13

elle mise depuis longtemps sur les services, la banque et l’assurance, n’ayant pas connu le destin de sa voisine Glasgow plongée dans la révolution industrielle. Édimbourg est une ville à taille humaine (un demiu million d’habitants), accueillante, propre et sûre. On peut se rendre à pied de l’hôtel au lieu de la manifestation et profiter en chemin des sites touristiques et culturels majeurs. De plus, son aéroport international se trouve à une demi-heure à peine du centre-ville. La première destination MICE du pays s’appuie sur u un centre de congrès moderne et performant (EICC), une offre hôtelière abondante et de qualité, des professionnels compétents...

54


THIS IS SCOTLAND! YOU’RE WELCOME.

Experience Scotland, votre partenaire depuis 1992, est probablement le réceptif le plus créatif d’Ecosse. Si vous êtes a la recherche d’un incentive à caractère sportif, d’une expérience épicurienne inoubliable, de paysages à vous couper le souffle ou d’une chasse au trésor en hélicoptère au-dessus du célèbre Loch Ness… nous sommes prêts à tout mettre en place pour vous et créer des souvenirs inoubliables. Yves Lemarchand, fondateur d’Experience Scotland, est aussi Consul de Belgique depuis 20 ans un petit plus non négligeable pour l’ouverture de lieux uniques et des moments d’exceptions. Notre équipe internationale mettra en place une offre complète en français, incluant un PPT et un budget Excel poste par poste, en français et l’adaptera pour que votre brief et budget soient respectés a 100%. Pour finir, nous sommes fiers d’être la seule agence receptive (DMC) au Royaume-Uni certifié ISO14001. Nous nous engageons donc à créer des programmes de qualité respectant l’environnement et par conséquent nos paysages exceptionnels.

Experience Scotland +44 (0) 1968 679969 yves@experiencescotland.co.uk www.experiencescotland.co.uk


TendanceNomad COLLECTION_écosse_édimbourg_Favoris_Infos

FAVORIS

Old Town surplombe la ville nouvelle. Construite sur une colline, la vieille ville est un mélange de passages médiévaux, de rues pavées, de maisons d’aristocrates et de marchands des XVIe et XVIIe siècles. Une grande artère piétonne la traverse, le Royal Mile, reliant deux demeures royales, Holyroodhouse Palace et le château d’Édimbourg. Ce dernier, nommé aussi Rock Castle, est une forteresse imposante dominant la ville. De ses remparts, on saisit la taille « humaine » d’Édimbourg, et, au loin, le Firth of Forth (l’estuaire de la Forth) ouvrant sur la mer du Nord. Dans le château, certaines salles du Queen Anne Building et la salle Jacobite sont privatisables pour des événements. On en profite pour admirer les Joyaux de la Couronne et la Pierre du Destin. Old Town est connu aussi pour le labyrinthe souterrain de South Bridge et ses salles voûtées (dont certaines seraient hantées). Construit au XVIIIe siècle, puis abandonné un siècle plus tard, le lieu est aujourd’hui réhabilité. The Caves y propose ses espaces pour des événements. Le National Museum of Scotland est un autre lieu emblématique de la vieille ville, à la fois sanctuaire du patrimoine national et « palais de la découverte ». Du musée jusqu’au château, en remontant George IV Bridge se succèdent les pubs, dont le Frankenstein Pub, le Greyfriars Bobby et le Cafe Hub aménagé dans une ancienne église. Les restaurants sont nombreux, de Victoria Street à Grassmarket. Parmi ceux-ci, citons le Cannonball House, situé au dernier étage d’une belle maison ancienne, et parfait pour des dîners de 40 à 70 personnes.

New Town, chic et commerçante La ville nouvelle, en contrebas de la vieille ville, date du XVIIIe siècle. Ce quartier aux élégantes maisons grises, de styles géorgien et néoclassique, est quadrillé comme une ville américaine. Il est traversé par la commerçante Princes Street, la très chic George Street et la piétonne Rose Street avec ses nombreux pubs. On y trouve de nombreux lieux événementiels. Le musée des Portraits, grand bâtiment néo-gothique, possède de beaux espaces pour des soirées de gala. Assembly Rooms, autre grande demeure datant de 1787, dispose pour sa part de deux grandes salles élégantes, dont le Music Hall, pouvant accueillir des réunions pour 550 personnes, des dîners pour 420 personnes et des réceptions pour 1 000 personnes. Autre lieu événementiel dans New Town, le Merchants’ Hall et ses

• Novembre 2015 - n°13

© DR

Old Town, du Royal Mile au château d’Édimbourg › Le National Museum of Scotland.

belles salles, dont la plus grande (The Hall) reçoit des réceptions jusqu’à 250 personnes.

Du Mound au stade de Murrayfield Entre ville ancienne et ville nouvelle s’étend une zone baptisée The Mound (le monticule). On y trouve la gare de Waterley, les jardins de Princes Street et la Scottish National Gallery (dîners pour 250 personnes, réception pour 600), monument de style néo-classique abritant une belle collection de sculptures et peintures dont de nombreux Impressionnistes. De l’autre côté de la colline d’Old Town, sur la route de l’aéroport se trouvent le Central Hall, avec sa belle salle pour des banquets et son auditorium de 1 000 places, et plus loin le mythique stade de Murrayfield (soirées de gala pour 1 200 personnes, 1 500 m² d’espaces d’exposition).

L’EICC, le navire amiral du MICE à Édimbourg L’Edinburgh International Convention Centre, le plus important centre de congrès et d’expositions d’Édimbourg, est situé en centre-ville, en face du Sheraton. Construit en 1995, il a fait l’objet d’une vaste extension en 2013, doublant sa capacité. Le complexe est parfait pour des manifestations de plus de 500 personnes. L’étonnante Pentland Suite (1 200 sièges) permet de séparer en quelques instants la grande salle en trois auditoriums autonomes. La plus grande salle, la Lennox Suite (1 600 m²), dispose elle aussi d’une technologie lui permettant d’aménager son configuration. On citera aussi le vaste atrium et le Cromdale Hall (1 185 m²) accueillant workshops et diners de gala.

56


© David barbour

© DR© CIS JBasile

› L’Edinburgh International Convention Centre.

© DR

› Rose Street.

© DR

› Gleneagles, à une heure de route au nord-ouest d’Édimbourg, est l’un des hôtels les plus prestigieux d’Écosse.

InfoS pratiques

› Scottish National Gallery.

FormalitÉs : carte natio-

Comment s’y rendre ?

nale d’identité en cours de validité ou passeport même périmé de moins de 5 ans.

Air France, British Airways, easyJet et Jet2.com en provenance de Paris et de province. OÙ se renseigner ?

Quand Gleneagles prend une nouvelle dimension

DÉcalage horaire :

- 1h en été comme en hiver. Langue officielle :

Gleneagles, à une heure de route au nord-ouest d’Édimbourg, est l’un des hôtels les plus prestigieux d’Écosse. Ce resort 5-étoiles est une destination MICE reconnue, avec ses 232 chambres spacieuses et suites luxueuses, ses quatre restaurants, son spa et son espace dédié à la détente. Situé en pleine campagne, il permet de pratiquer sur 340 ha un grand nombre d’activités de plein air, notamment le golf avec ses trois parcours. Racheté cet été par Ennismore, l’établissement a récemment inauguré le Gleneagles Arena, un complexe de terrains de tennis incluant un centre événementiel couvert d’environ 2 500 m², pouvant accueillir jusqu’à 2 250 personnes, et asseoir 650 convives.

l’anglais.

Visit Scotland www.conventionscotland.com Edinburgh’s Convention Bureau www.conventionedinburgh.com Interface Tourism www.interfacetourism.com

Monnaie : la livre. Indicatif tÉlÉphonique : + 44. Quand y aller  ? Toute l’année même en hiver. L’été, pendant le festival d’Édimbourg, correspond à la très haute saison.

57

Les réceptifs : Angela Shanley Associates, Cashel Travel, Experience Scotland, Hello Scotland, Incentive Spirit,K&N Travel Associates, Liberty Incentives & Congresses (Michael Alouf International), Pacific World. Liste non exhaustive

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION_écosse_édimbourg_SELECTION_LIEUX_événémentiels

© DR

© Gosford House - Callum Bennetts

© DR

lieux événementiels

Royal Yacht Britannia

Prestonfield House

Gosford House

Où ? Le Britannia, l'ancien yacht de la famille royale britannique (en activité jusqu'en 1997), est amarré définitivement le long d'un quai de Leith, le port d'Édimbourg. Il maintient des standards de qualité de service élevés, avec un souci du détail. La décoration n'a pas changé depuis l'époque où le bateau naviguait avec la reine Élisabeth II à son bord. Il s’adresse à des groupes en quête d'un lieu de prestige.

Où ? Prestonfield est une belle maison historique d'Édimbourg, située dans un lieu calme et verdoyant, idéale pour organiser des manifestations diverses. Ainsi, il s’agit d’un lieu polyvalent, avec ses salons, sa salle de gala, ses espaces de réunion, ses jardins...

Où ? Gosford House est une exceptionnelle demeure de style néo-classique située à une demi-heure de route d'Édimbourg. Pour les agences événementielles en quête d'un lieu pour des dîners de gala, réceptions, conférences, lancements de produits et activités incentives outdoor, c’est un lieu qui indéniablement « fait la différence ».

u

u

L’offre : pour une soirée, il est possible de privatiser en totalité ou en partie le navire. Les espaces pour les dîners accueillent jusqu'à 176 invités en banquet (96 personnes pour le Royal Deck) ; un espace pour un cocktail reçoit jusqu'à 380 personnes ; une salle de réunion rassemble 38 personnes. On peut également y organiser de nombreuses animations, dont l'accueil de groupes de musique.

u

À noter : la cuisine, de qualité, est concoctée à bord par un chef privilégiant les produits écossais de saison. www.royalyachtbritannia.co.uk

• Novembre 2015 - n°13

u

u

L’offre : les jardins accueillent jusqu'à 500 personnes. En face de la maison se trouvent les anciennes étables, une vaste structure circulaire de 600 m², espace flexible qui convient parfaitement pour tout type d'événement. Des tentes peuvent par ailleurs être dressées dans les jardins à la demande, autour desquelles sont organisées différentes activités incentives (barbecues, croquet, fauconnerie, highland games...).

u

À noter : la cuisine de qualité du restaurant Rhubarb (100 personnes max), les élégants salons privatisables pour un déjeuner ou un dîner. Côté hébergement, la partie hôtel (5-étoiles) dispose de 23 chambres et suites décorées. www.prestonfield.com

58

u

u

L’offre : on y trouve une succession d'élégantes salles à l'étage, autour du magnifique double escalier du Marble Hall, où l'on admire une belle collection de tableaux italiens, et deux œuvres du peintre Murillo. Possibilité de réceptions jusqu'à 600 personnes dans le Marble Hall, et de dîners de gala assis jusqu'à 120 personnes. Le grand parc de 2 000 hectares représente un terrain de jeu privilégié pour de multiples activités (highland games, vols de faucons, tir au pigeon et tir à l'arc, pique-niques et barbecues...).

u

À noter : initiation au golf sur son parcours de Craigielaw Golf Club. www.gosfordhouse.co.uk


HôTELS_édimbourg_écosse_TendanceNomad COLLECTION

H

TELS sont les frères Galvin étoilés au guide Michelin), la Peacock Alley pour les « afternoon tea ».

© DR

© DR © DR

u

Waldorf Astoria Edinburgh The Caledonian ***** Le Waldorf Astoria Edinburgh - The Caledonian, couramment appelé The Caley, est un hôtel centenaire de style victorien, situé au centre d’Édimbourg.

u

Pour qui ? Une clientèle exigeante, se partageant pour moitié entre les secteurs loisirs et affaires.

u

Les + de l’établissement : le premier spa Guerlain du Royaume-Uni, le restaurant Pompadour (dont les chefs

À savoir : 241 chambres, dont nombre d’entre elles offrent la vue sur le château d’Édimbourg.

u

Pratique : l’hôtel préféré de l’acteur Sean Connery dispose de huit salles de réunion uniques, certaines recouvertes de lambris de chêne, pouvant recevoir jusqu’à 250 personnes. Il se trouve à pied à cinq minutes du EICC. www.thecaledonianedinburgh.com

Les + de l’établissement : le spa u et l’espace fitness, le restaurant Cucina

Le G&V ***** L’hôtel Le G&V (abréviation de George & Victoria), inauguré en 2009 sous le nom de Missoni Edinburgh, se trouve au cœur d’Old Town.

© DR

© DR

au fort accent italien, le bar G&V considéré comme l’un des plus branchés de la ville.

u

Pour qui ? Des visiteurs en quête d’un établissement trendy : le G&V est connu pour sa décoration contemporaine aux touches écossaises, un design intérieur inspiré de la maison de couture Missoni.

u

À savoir : 136 chambres, dont certaines avec vue sur le Royal Mile.

u

Pratique : trois salles de réunion de 28 à 75 m², un espace de 100 m² pour les pauses. D’autres lieux accueillent petits déjeuners, déjeuners et dîners. www.gandvhotel.com

adjacent avec piscine et fitness, très lumineux, a ouvert en 2011.

restaurant comme le bar One Square proposent une cuisine britannique de qualité.

© DR

© DR

À savoir : il dispose de 269 u chambres et suites confortables. Et le

Sheraton Grand Hotel & Spa ***** Le Sheraton, rénové il y a deux ans, est le plus grand hôtel d’Édimbourg dans sa catégorie. Il est situé dans le quartier d’affaires, face à l’EICC.

u

Pour qui ? Un hôtel plutôt orienté business, profitant de sa capacité pour accueillir de nombreux groupes.

u

Les + de l’établissement : l’hôtel propose désormais des chambres avec une nouvelle décoration. Un grand spa

59

u

Pratique : le plus grand espace MICE (1 300 m²) dans un hôtel à Édimbourg, avec sa propre entrée et ses 14 salles de réunion, dont la plus grande peut accueillir jusqu’à 500 personnes. www.sheratonedinburgh.co.uk

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION_écosse_édimbourg_CONSEILS_PAROLES_DEXPERTS

 les d'experts ‹ Questions à… ›

Lesley Williams

© DR

Responsable tourisme d’affaires, Marketing Edinburgh’s Convention Bureau (MECB)

Présentez-nous le MECB... Nous sommes le bras MICE de Marketing Edinburgh, outil de promotion du tourisme de la ville créé en 2011. Nous rassemblons 180 membres (hôtels, lieux événementiels...). Nous mettons en contact nos membres et des « acheteurs  », y compris via des fam trips et workshops. Nous aidons aussi à l’organisation d’événements et facilitons l’hébergement.

Quelle est la place d’Édimbourg en Écosse ?

Amanda Ferguson Meeting & Incentive Marketing Manager, VisitScotland

Quid du marché français ?

pour le MICE. Mais nous sommes davantage perçus comme la porte d’entrée de l’Écosse. Nous occupons le 31e rang au classement ICCA en 2014 (+ 9 places vs 2013). Édimbourg est la deuxième ville de congrès du RoyaumeUni (derrière Londres). Sur l’incentive, Édimbourg est en revanche davantage associée à Gleneagles, aux Highlands ou à Londres.

Il est l’un de nos trois marchés clés en Europe. Nous nous appuyons sur deux agences en France pour le développer. Interface Tourism, notre partenaire depuis cinq ans, travaille les agences MICE, organisant nos deux fam trips annuels, des workshops, salons spécialisés et dîners. TQC gère la partie presse. Nous avons multiplié nos dépenses par six en France. Résultat, tous nos partenaires constatent une croissance du marché français.

L’offre hôtelière ? La ville compte 25 000 lits, mais ne dispose pas d’hôtels de grosse capacité. Les professionnels du MICE gèrent l’hébergement sur plusieurs hôtels, souvent proches les uns des autres. L’offre s’enrichit par ailleurs avec des boutique-hôtels aménagés dans des maisons géorgiennes, à la décoration contemporaine, tels le Nira Caledonia, l’Hôtel du Vin ou le 24 Royal Terrace Hotel.

Quels sont vos atouts ? L’Écosse est perçue comme une destination sérieuse, pas clinquante, singulière à l’intérieur de l’Europe. De plus, nombre de Français n’ont toujours pas visité notre pays. Le premier centre d’intérêt de vos compatriotes reste les paysages, dont

Édimbourg et Glasgow sont les deux principales villes

© DR

Par

les Highlands et les lacs. À Édimbourg, il faut quelques minutes à peine pour se retrouver en pleine nature.

Quelles sont les principales demandes des groupes MICE français ? Côté hébergement, les groupes MICE français recherchent plutôt des hôtels de style traditionnel. Certains secteurs sont toutefois ouverts à des hôtels plus contemporains. Tous veulent avoir une expérience dans un château, par exemple un dîner. Parmi les classiques, je citerais le whisky tasting et la visite d’une distillerie.

Les conseils de TendanceNomad

u

Consultez les sites www.conventionedinburgh.com et www.meetingedinburgh.com conçus pour répondre aux besoins des organisateurs d’événements, des outils complets et faciles d’utilisation.

u Chaque mois d’août, dans la cour d’entrée du château d’Édimbourg se tient le Military Tattoo. Cette parade des régiments de Highlanders, en kilt,

• Novembre 2015 - n°13

jouant de la cornemuse, est organisée dans le cadre du très populaire festival estival d’Édimbourg : il faut s’y prendre à l’avance pour réserver places et chambres d’hôtels.

u

Goûtez à la cuisine écossaise. Outre le haggis, le plat national, l’Écosse offre une large gamme de produits de la mer, de viandes (dont l’Aberdeen Angus steak...), de produits artisanaux tels que

60

fromage, bière, saucisses, produits à base d’algue...

u

Vérifiez le taux de change livre-euro ; il a un réel impact sur le coût de la vie en écosse, pas toujours bon marché.

u

En hiver se négocient de bons tarifs. Une période propice aux atmosphères et ambiances intérieures, souvent chaleureuses, des manoirs et châteaux.


Découvrez TendanceNomad Collection

L’expert, c’est vous ! - destinations, offices de tourisme, convention bureaux, CRT, CDT... - transports - réceptifs - hébergements - lieux événementiels Pour un nouveau regard sur votre activité, entrez dans Collection, Le guide nouvelle génération qui vous donne enfin la parole !

CRÉEZ DÈS AUJOURD’HUI LA DIFFÉRENCE ! Réservez votre espace vitrine Marie Gradwohl +33 (0)1 47 39 41 20 mgradwohl@tendancenomadpublishing.com


TendanceNomad COLLECTION #Tha誰lande

62


© kiwisoul ©Mik Man © Jool-yan

#Contents#KarinneDelorme Favoris Infos pratiques Les réceptifs Lieux événementiels Hôtels Transports Chiang Mai

Chiang Rai

Paroles d'experts Conseils

Bangkok

Latitude > 13°45.2388′ Nord Longitude > 100°30.0864′ Est UTC/GMT + 6 heures 63


© ekaphon

TendanceNomad COLLECTION_ASIE_THAÏLANDE

Thaïlande Asie

#5raisonsd’yorganiservotreévénement La région Nord de la Thaïlande dévoile une nature Chiang Mai, et le mythique Triangle d’Or qui s’étire u u portée par de luxuriantes montagnes jonchées de jusqu’aux frontières de la Birmanie et du Laos, offrent forêts tropicales. Installées au cœur de verdoyantes vallées, les anciennes capitales du royaume de Lanna, Chiang Mai et Chiang Rai, gardent vivace leur héritage culturel et architectural traversé d’influences birmanes et siamoises. De plus, avec sa population diversifiée issue d’une mosaïque d’ethnies aux coutumes et traditions ancestrales, cette destination pleine d’authenticité promet de précieux moments de partage. À 700 km de Bangkok, la vibrante Chiang Mai u mérite toutes les attentions. Bordant la rivière Ping, la « Rose du Nord  » a été fondée en 1296 par le roi Mengrai qui la nomma capitale du royaume de Lanna. Cette ville vibrante d’énergie offre aussi une formidable plongée dans l’histoire du royaume. Et puis elle est facile d’accès, à une heure de vol de Bangkok.

• Novembre 2015 - n°13

un large éventail d’activités nature et culture allant de la balade à dos d’éléphant dans la jungle à la visite d’une ferme d’orchidées. Sous ses dehors de région hors des sentiers batu tus, le Nord possède de solides infrastructures adaptées au marché du MICE. L’offre hôtelière ne cesse de s’étoffer en direction de la meeting industry, notamment à Chiang Mai qui compte désormais une quarantaine de resorts et une centaine d’hôtels ainsi qu’un Centre de convention international flambant neuf. Les organisateurs de voyages d’entreprise peuvent u compter sur l’accueil et le professionnalisme, réputés, des acteurs locaux du tourisme. Les populations ne sont pas en reste, justifiant amplement le surnom de « pays du sourire » donné à la Thaïlande.

64


TendanceNomad COLLECTION_ASIE_thaïlande_Favoris_Infos

FAVORIS © Tourism Authority of Thailand

Chiang Mai, la « rose du Nord »

U

n jour de 1296, le roi Mengrai nomma Chiang Mai capitale de Lanna au détriment de Chiang Rai. Ce glorieux passé ainsi que sa position actuelle de cinquième ville du pays confère à cette ancienne cité fortifiée établie au bord de la rivière Ping une personnalité combinant tradition et modernité, dynamisme et nostalgie. En toute harmonie. L’idéal ? Parcourir les différents quartiers à bord de « samlos », ces vélos traditionnels à trois roues. Défilent alors les ruelles arborées parsemées de temples séculaires et d’antiques maisons en bois. Vous traversez un quartier aux accents «  peace and love  » jonchés de jardins dissimulant des guest houses pleines de charme. Puis voici le marché aux fleurs éclatant de couleurs. Disposées sur des lits de glace, des brassées d’orchidées tentent de conserver leur fraîcheur. Votre réceptif vous entraînera vers ce marchand de café aux expressos bien serrés, ou ce spécialiste d’huiles essentielles et autres onguents bienfaisants de sa connaissance.

Chiang Rai, la porte du Triangle d’Or Celle qui a été au XIIIe siècle l’éphémère capitale de Lanna, le « royaume du million de rizières », recèle dans les plis d’une nature ondoyant de montagnes luxuriantes en vallées fertiles des témoignages bien vivaces du passé. On trouve ici, dans ce Triangle d’Or niché aux confins de la Thaïlande, de la Birmanie et du Laos avec le puissant Mekong pour arbitre, des traditions et des coutumes ancestrales perpétuées par les tribus

des montagnes. On parcourt ces contrées dépaysantes en 4x4 ou en radeau pneumatique, en VTT ou à dos d’éléphant, la star incontestée des lieux. De nombreux temples, parfois perchés aux sommets de collines escarpées, parsèment des paysages envoutants alternant jungles profondes, campagnes et rizières étincelantes. À Chiang Rai, on ne manquera pas la visite du Wat Phra Kaew qui abrita autrefois le Bouddha d’Émeraude, et du Wat Phra Singh, où est conservée une représentation de style Chiang Saen de Bouddha.

Art et culture en partage L’artisanat occupe une place importante à Chiang Mai célèbre pour fabriquer des ombrelles en papier ornées de motifs chamarrés. Le tissage de la soie est également l’une des remarquables spécialités de la région. Dans leurs tenues ajustées au millimètre, les modeuses affichent un « style Lanna » identifiable entre tous. On profite d’un séjour en ville pour visiter un atelier de gravure sur bois ou admirer le patient travail des spécialistes de la laque. La dextérité et la minutie de ces artisans sont époustouflantes. Sur la route menant au Triangle d’Or, la découverte de villages de tribus suscite des rencontres fortes à travers le partage d’activités. Initiation à la confection de mouchoirs en batik chez les Hmong, halte dans un village Karen dont les habitants prennent soin d’éléphants, visite d’un centre communautaire d’une tribu Phami Akha à Ban Lorcha, considérée comme un modèle pour le développement touristique de ces villages… Autant d’étapes empreintes d’authenticité qui apporteront au séjour une valeur ajoutée unique.

© Tourism Authority of Thailand

Activités nature en immersion

› Chiang Mai, l'ancienne capitale du royaume Lanna regorge de sites historiques.

• Novembre 2015 - n°13

› Célébration du nouvel an par une tribu des montagnes de Chiang Rai.

Dans la nature exponentielle environnant Chiang Mai, les activités de groupes prennent un relief particulier. Les amateurs de sensations fortes ne bouderont pas leur plaisir en tentant le « Flight of the Gibbon ». Vous voici au cœur d’une forêt tropicale

66


© Pornsakamp © Tourism Authority of Thailand

› Culture de riz en terrasses à Chiang Mai.

© Tourism Authority of Thailand

› Le temple Tham Pa Plong se niche dans les montagnes de Chiang Mai.

perchée à 1 300 m d’altitude, prêt pour un parcours en tyrolienne comportant 33 stations réparties sur 7 km. Il faut certes avoir le cœur bien accroché mais « l’exploit » est récompensé par l’observation de gibbons dont une famille est l’hôte des lieux. Plus paisible, mais tout aussi passionnant, le Maesa Elephant Camp invite durant une journée (ou une demi-journée) à s’initier au rôle de soigneur auprès de 18 pachydermes. Revêtus de la tenue traditionnelle du mahout, les participants apprennent à communiquer avec ces fragiles animaux qui nécessitent une attention constante.

› Balade à dos d'éléphant près d'un village Karen.

InfoS pratiques

Une hôtellerie synonyme d’expériences Dans cette région Nord, l’hôtellerie varie de l’intimité d’un boutique-hôtel urbain au resort en pleine nature. À Chiang Mai, le 137 Pillars House, un boutique-hôtel tout en teck installé dans une ancienne demeure du XIXe siècle propose 30 suites (minimum 70 m2) ainsi qu’un espace multifonctions (24 personnes en formation théâtre, 16 convives assis). Bordant la rivière Ping, le Sibsan, établissement intimiste 5* abrite 32 chambres et une salle de réunion d’une capacité de 50 personnes en théâtre. À quelques pas du marché de nuit, le Shangri-La (281 chambres) dispose d’un centre de conférence ultramoderne comprenant la plus grande salle de réception de la ville (1 515 m2). Installé dans un camp d’éléphants au cœur du Triangle d’Or, le Annantara Elephant Camp & Resort propose 63 chambres et suites 5*, deux salles de réunion modulables (64 et 144 places en formation théâtre) ainsi que des espaces extérieurs ouvrant sur de majestueuses collines. Le Four Seasons Tented Camp présente 15 tentes de luxe dans une atmosphère rappelant les expéditions d’aventuriers du XIXe siècle.

FORMALITÉS : passeport en cours de validité (valable au minimum 6 mois après la date de retour).

QUAND Y ALLER ? Saison sèche de novembre à mai, pluvieuse de mai à novembre.

DÉCALAGE HORAIRE : + 5 h.

TRANSPORT : vols directs vers Bangkok avec Thai Airways et Air France. Liaison entre Bangkok et Chiang Mai assurée par plusieurs compagnies aériennes.

LANGUE : le thaï. SANTÉ : aucun vaccin obligatoire. MONNAIE : bath (1 € = 38,10 THB). ÉLECTRICITÉ : 220 V (adaptateur). INDICATIF TÉLÉPHONIQUE : + 66.

67

OÙ SE RENSEIGNER ? www.tourismethaifr.com LES RÉCEPTIFS : Asian Horizon (AT&TC), Asian Trails, Exo Travel, Other Ways (Safran RP), Pacific World, Phoenix Voyages, Travex (ProAsie). Liste non exhaustive

Novembre 2015 - n°13 •


TendanceNomad COLLECTION_ASIE_thaïlande_SELECTION_LIEUX_événementiels

DHARA DEVI CHIANG MAI

LE MÉRIDIEN CHIANG RAI RESORT

Où ? À un quart d’heure de l’aéroport et 10 minutes du centre-ville, ce centre de conférence installé au sein d’un resort de luxe propose un large choix d’espaces intérieurs et extérieurs pour l'orgnaisation de tous les types d’événements.

Où ? Ce luxueux resort au style architectural thaïlandais contemporain se situe à Chiang Rai dans la région la plus septentrionale du pays abrité dans une nature foisonnante.

LE KHUM KHAM INTERNATIONAL CONVENTION CENTER

u

Où ? Situé dans le nouveau quartier des affaires de Chiang Mai, à 15  minutes de l’aéroport et du marché de nuit. Desservi par une autoroute, il est facilement accessible depuis la majorité des hôtels et resorts de la ville.

uL’offre : inauguré en avril 2015, ce tout nouveau centre de convention arbore le luxueux style architectural de Lanna, typique du nord de la Thaïlande. Le bâtiment de trois étages comprend un choix de salles multifonctions ou de sous-commissions adaptées aux conférences, séminaires, expositions et autres événements d’exception. Ce centre de conférence international peut accueillir jusqu’à 2 000 délégués. Côté équipement, le complexe est doté d’écrans muraux de 5x11 mètres dernière technologie et d’une sonorisation sophistiquée.

uÀ noter : le centre de convention international peut fournir les services d’un traiteur ainsi que diverses animations culturelles. Il dispose d’un parking de 600 places. www.khumkham.com

• Novembre 2015 - n°13

© DR

© DR

© DR

lieux événementiels

u

u

L’offre : sept espaces de réunion modulables pouvant accueillir de 10 à 1 500 délégués. La plus grande des salles, la Jum Thong Hall, dévoile des soieries murales, de riches tapis et des lustres imposant. Disposant d’une entrée privée, l’endroit convient pour des cocktails exclusifs de 500 invités ou également des banquets de 400 couverts. Par ailleurs, des réunions de 50 à 140 personnes peuvent se tenir dans une seconde salle de réception combinable avec la première.

u

À noter : un vaste espace en plein air, Khong Khao Lawn, est idéal pour l’organisation d’événements festifs ponctués d’animations comme des danses folkloriques, des spectacles de marionnettes ou d’opéra… www.dharadhevi.com

68

u

u

L’offre : le complexe offre au total 4 565 m2 d’espace de réunion et de réception comprenant quatre salles dont une salle divisible de 877 m2 pouvant accueillir séminaires et banquets. En extérieur, les événements se déroulent au choix sur les deux terrasses côté piscine ou rivière ou sur la pelouse du resort. Les différentes salles sont dotées d’un équipement technologique de la dernière génération comprenant un projecteur LCD intégré et un écran motorisé.

u

À noter : les participants à un événement peuvent profiter de diverses installations du resort comme par exemple le spa et les restaurants. Une équipe de professionnels dédiée apporte son savoir-faire pour créer des concepts sur mesure  : séminaire, team building, soirée à thème… www.starwoodhotels.com


STAR CLIPPERS Une Aventure Nautique Unique

Le charme, l’atmosphère conviviale et le confort des voiliers Star Clippers sont autant d’atouts pour la réussite d’un voyage incentive. Ces navires d’exception allient le sens de la tradition et des équipements grand confort pour vous faire vivre une expérience contemporaine de l’univers mythique de la navigation à voile. En affrètement ou en groupe, nos croisières offrent un lieu fédérateur et une dynamique du voyage grâce aux escales quotidiennes. Leur petite capacité (de 85 à 114 cabines) est propice à la privatisation et favorise ainsi une programmation personnalisée à la carte qui répondra avec souplesse à vos demandes d’organisation les plus exigeantes.

NOS DESTINATIONS Printemps-Été: La Méditerranée (Corse, Italie, Croatie, Monténégro, Grèce, Turquie, Baléares) Hiver : l’Asie du Sud Est, Les Caraïbes & Cuba Contactez votre agence incentive ou Star Clippers France : 01 39 21 10 98 beatrice.frantz@starclippers.com www.starclippers.com


TendanceNomad COLLECTION_ASIE_thaïlande_SéLéCTION_hôtels

H

TELS

SIRIPANNA VILLA RESORT & SPA (CHIANG MAI) **** Légèrement excentré, ce resort dévoile sa belle architecture typique de l’ancien royaume de Lanna au sein d’une végétation luxuriante.

belle piscine et spa installé dans une maison traditionnelle en teck. © DR

© Fabrice Rambert

© Fabrice Rambert

 Les + de l’établissement : l’acu cueil personnalisé et souriant. Très

u

Pour qui ? Des clients voulant profiter de la diversité des installations et des activités proposées par le resort comme le cours de cuisine thaïe, la récolte de riz ou la rencontre avec des bonzes

u 

À savoir : 74 chambres très confortables ouvrant sur une petite terrasse privée ou un balcon.

u 

Pratique : éventail de salles de réunion pouvant accueillir de 10 à 200 personnes. Jardin aménageable pour 500 invités. Diverses activités sur mesure. www.siripanna.com

décor ou être mise en scène lors d’un événement exclusif. Joli spa.

RATILANNA RIVERSIDE SPA RESORT (CHIANG MAI) ***** Ce luxueux établissement est aménagé le long de la rivière Ping, face au marché de nuit et à proximité des principales attractions de la ville.

© JHL

© JHL

u 

u

Pour qui ? Un groupe aimant la sophistication et le calme, mais ne voulant rien perdre de l’énergie vibrante de la ville.  Les + de l’établissement  : une u piscine immense pouvant servir de

À savoir : 75 chambres, dont 17 suites très spacieuses (entre 60 m2 et 120 m2) à la décoration thaïe.

u 

Pratique : trois salles de réunion d’une capacité de 150 personnes en formation théâtre et 90 pour un dîner assis. Au bord de la rivière, un espace peut accueillir des cocktails de 200 invités et des dîners de 150 convives. www.ratilannachiangmai.com

tagnes environnantes depuis la piscine. Le spa proposant des soins et des traitements à base de plantes traditionnelles.

© DR

© DR

u 

À savoir : 78 studios et villas très spacieux décorés dans le style Lanna contemporain.

Legend Boutique River Resort & Spa (Chiang Rai) ***** Cette propriété parsemée de bassins de lotus, de statues et d’arbres tropicaux est installée au bord de la rivière Kok, proche du centre-ville.

• Novembre 2015 - n°13

u

Pour qui ? Des clients sensibles à l’harmonie qui émane de lieux baignés de nature et pourtant à proximité du centre de la ville.  Les + de l’établissement : la vue u panoramique sur les collines et mon-

70

u 

Pratique : salle de conférence (80 participants) pouvant accueillir des réceptions ou des dîners de gala. Équipement high tech, connexion internet haut débit… Deux restaurants. http://thelegend-chiangrai.com/fr


CONSEILS_parolesd'experts_thaïlande_asie_TendanceNomad COLLECTION

Par

‹ Questions à… ›

Yves Van Kerrebroeck

© DR

Président du Thailand Convention and Exhibition Bureau (TCEB)

Quel est le rôle du TCEB ? Depuis sa création en 2004, le TCEB, qui est un organisme public, s’emploie à stimuler la croissance et à élever les normes qualitatives de l’industrie du MICE. Nous apportons du conseil et avons notamment mis en place des modules de soutien attractifs en direction des événements d’affaires.

Quelle est la place du marché français du MICE en Thaïlande ?

Directeur général adjoint d’Asian Trails

Comment se caractérise la clientèle MICE française ?

mière place européenne devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. En 2015, le nombre de visiteurs français MICE a augmenté de 12,1 % par rapport à 2014 avec 16 417 pax vs 14 424 pax. Depuis le début de l’année, nous notons une reprise globale de la fréquentation touristique qui avait subi les effets de la situation politique de 2014 (coup d’État en mai, NDLR).

Nos groupes les plus petits se composent généralement de 20 à 30 responsables ou membres de direction souhaitant combiner les réunions et les visites d’entreprises avec des découvertes culturelles et des dîners de gala. Nous recevons aussi des groupes de 50 à 100 pax. Les demandes qui nous parviennent concernent le plus souvent le secteur de l’incentive avec un angle loisir important.

Quelles actions menez-vous auprès des professionnels du secteur ?

De quelle façon créezvous la surprise lors d’un incentive ?

Le TCEB envisage d’organiser une tournée en Europe, avec notamment un road show à Paris en juin 2016. Cette initiative, qui n’est pas encore confirmée, sera l’occasion pour les partenaires du TCEB de faire des rencontres B2B.

Nous faisons en sorte de ponctuer le programme établi de petite touches qui, sans être onéreuses, apportent beaucoup de valeur ajoutée pour un groupe. Leur parfaite connaissance de la destina-

La France occupe la pre-

© DR

Nopparat Maythaveekulchai

 les d'experts

tion permet à nos équipes d’apporter une grande attention aux détails et de garantir un service répondant aux attentes d’un groupe.

Quelle vision de la Thaïlande voulez-vous partager avec vos clients ? La Thaïlande propose un mélange incomparable d'expériences culturelles, des plages magnifiques et une infrastructure touristique de premier ordre tout en offrant des prix raisonnables qui rendent la destination très compétitive.

Les conseils de TendanceNomad

u

À Chiang Mai, encouragez votre groupe à dépasser la fatigue de la journée pour faire une « expédition  » au célèbre bazar de nuit. Ils ne seront pas déçus ! On s’y balade le long d’une rue sans fin bordée d’étals regorgeant de… tout ! Étoffes tissées main, balances à opium, statues de Bouddha en fer ou en bronze, sculptures en bois, bijoux en argent ou en or…

u

Surprenez vos clients en leur proposant une excursion à Chiang Dao, une

région viticole produisant un vin que les curieux goûteront avec intérêt.

u

Si le Triangle d’Or a remplacé la culture du pavot par la culture de légumes, de fruits et de fleurs, cette région reculée conserve un goût d’aventure et de mystère propice à une profusion d’activités combinant les aspects nature et culture.

u

Ne manquez pas de prévoir un arrêt au pied des temples, souvent perchés dans

71

la montagne, pour permettre à votre groupe d’acheter de l’artisanat fabriqué par les femmes des tribus. Simple, il n’en est pas moins réalisé avec soin, et apporte des subsides aux populations locales.

u

La gastronomie du Nord est parmi les plus réputées. À juste titre ! Demandez à votre réceptif d’organiser un « food tour » à Chiang Mai par exemple. Une façon originale de déguster sur le pouce de délicieuses spécialités.

Novembre 2015 - n°13 •


découvertes

Opérations de prestige :

© DR

provoquer des émotions inédites… et inoubliables › Survol en ballon des châteaux de la Loire.

Par

Karinne Delorme

Qu’ils se déroulent en Champagne ou en Antarctique, sur la terre, dans les airs ou en mer, les événements connotés « luxe » ont pour point commun de provoquer chez les participants des émotions inédites et de faire naître des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. C’est aussi une façon pour les dirigeants de remercier avec éclat leurs équipes en les fédérant autour de la réussite de l’entreprise. • Novembre 2015 - n°13

72


découvertes

V

ous souhaitez apporter à votre événement une touche de glamour-chic ? Faire de votre groupe la star de la réception ? Abrité au sein d’un bel hôtel particulier du « Triangle d’Or  » à Paris, Studio Harcourt Paris a mis en place une offre destinée aux entreprises. Ces dernières sont conviées à investir les lieux à l’occasion de réceptions (de 10 à 100 invités) et de déjeuners ou dîners (jusqu’à 60 couverts). Intimiste, l’adresse possède un charme indéniable avec les fameuses photos en noir et blanc de stars ornant ses murs. Mais ce qui impressionne vraiment, c’est bien le mythique studio de photo, avec ses énormes projecteurs plantés au centre de la vaste pièce tandis que s’affairent maquilleuses et équipe de photographes. Objets de toutes les attentions, les hôtes prennent tour à tour la pose devant l’objectif. L’instant est plein de magie et chacun repart avec sa photo de star  ! Un Studio Éphémère se déplace également pour immortaliser divers événements en France ou à l’étranger. Il offre aussi la possibilité de thématiser des réceptions dans des cabinets d’avocats, chez des constructeurs automobiles, aéronautiques…

cotée école française de gastronomie (elle forme depuis 90 ans la crème des futurs chefs) s’ouvre depuis février 2015 à l’organisation d’ateliers de cuisine, de séminaires et autres événements d’entreprise. Les groupes alternent séances de travail dans une salle équipée high tech (jusqu’à 30 personnes) et cours de cuisine. Les apprentis chefs d’un jour sont accueillis au sein d’une cuisine de 130 m2 flambant neuve qui leur est exclusivement destinée. Entièrement équipée par Samsung, cette installation très haut de gamme est dotée de neuf postes de travail et peut accueillir 18 participants. Sous la conduite d’un chef, les duos réalisent pâtisseries (les macarons sont plébiscités) ou plats salés en deux, trois ou quatre heures. Vient ensuite l’heure de la dégustation qui récompense l’ouvrage accompli ! Ces ateliers de cuisine, qui sont aussi une façon ludique d’apprendre à fonctionner en binôme, connaissent d’ores et déjà un vrai succès.

© DR

Studio Harcourt Paris, le glamour en héritage

› Studio Harcourt Paris.

Les Caves du Louvre, une expérience sensorielle Signe prémonitoire ? Cet élégant musée interactif autour du vin, le premier du

genre, s’est installé dans un hôtel particulier classé ayant appartenu à Trudon, le sommelier et cirier du roi Louis XV. En plein cœur du « vieux » Paris, dans le Ier arrondissement, les 800 m2 de caves voûtées invitent à découvrir les secrets de fabrication du

Installée dans le VIe arrondissement de Paris, la très

© DR

Ferrandi, à vos fourneaux ! › Les Caves du Louvre.

73

Novembre 2015 - n°13 •


découvertes

La parole à… Annie-Claude Miara

› Cuisinier d'un jour chez Ferrandi.

© Champagne Remy Massin

« Le luxe reste toujours bien sûr, dans le cadre d’une opération incentive, la surprise totale que nous allons créer, ce moment magique où les participants vont dire : « Mais ce moment a été créé juste pour nous ! ». Il peut s'agir d'un lieu d'exception comme, par exemple, sur des dunes en Inde, faire chanter une soprano et prendre une coupe de champagne frappée. Ces moments sont des provocateurs d’émotion pure. Il nous est arrivé de faire venir le ballet Marinsky au musée de l'ethnographie à Saint-Pétersbourg et voir les clients pleurer d’émotion. Mais un incentive connoté très haut de gamme, c'est aussi s'amuser dans des lieux complètement improbables avec, comme idée directrice, de toujours surprendre. »

© DR

© DR

Directeur associé de STD Events

› Pique-nique chic et pétillant en Champagne.

fameux nectar au gré d’un parcours sensoriel initiatique et ludique piloté par un œnologue averti. Personnalisable par le biais d’écrans aux couleurs de la société installés tout au long du parcours, cette expérience peut s’organiser pour des groupes privés de 60 personnes. Les apprentis vignerons (jusqu’à 28 participants) sont aussi invités à participer à un ate-

• Novembre 2015 - n°13

lier d’assemblage qui leur permettra de créer et de repartir avec leur propre bouteille de vin. Les étiquettes peuvent être créées en cohérence avec la charte graphique de l’entreprise. Ce nouveau lieu convient aussi aux événements. Un espace de 150 m2 habillé de barriques siglées Caves du Louvre accueille les cocktails de 40 personnes tandis que

les repas intimistes de douze couverts se tiennent autour de la table haute d’une salle privée.

Champagne, bulles et fantaisie La région productrice de cet emblème du luxe à la française invite à un large éventail d’expériences autour du déli-

74

cat breuvage. Certaines, parmi les plus grandes maisons de la région, ont mis en place des offres à destination des événements professionnels et proposent visites privées ou ateliers œnologiques. Aux beaux jours, les bouchons de précieux flacons sautent lors de pique-niques festifs au milieu des vignes (six caves participantes) et, lorsque la saison des ven-


Notre savoir-faire

Soirées évènementielles

Évènements en mer

Lancement de produits

Team building Incentive

Séminaires & Conventions

Un nouveau souffle pour vos évènements Tapis Rouge Incentive & Events 30 avenue Mozart – 75016 PARIS Tel : +33 (0)1 42 56 55 00 events@tapis-rouge.fr

Créateur de valeurs


découvertes

© JFC

« L’idée du luxe, pour notre agence, est surtout liée à l’aspect exclusif que l’on va apporter à un événement, un voyage, une soirée organisés pour nos clients. Nous proposons par exemple de privatiser la plus belle suite d’un palace parisien à l’occasion d’un dîner exclusif pour une quinzaine de personnes. Avec la vue à couper le souffle sur la tour Eiffel, l’effet est garanti. Nous essayons aussi de faire intervenir des personnalités qui seraient inaccessibles dans la vie quotidienne. Lorsqu’un chef trois étoiles vient saluer et discuter avec la tablée à la fin d’un dîner privé et concocté sur mesure, le geste marque les esprits. De même lorsque nous privatisons un musée lors d’une exposition à succès ou quand nous emmenons un groupe visiter les châteaux du Bordelais les plus réputés et fermés au public en compagnie du pape de l’œnologie. Ces expériences sont uniques ! Lors d’une opération à l’étranger, nous nous efforçons de proposer des expériences en lien avec l’actualité. À Abu Dhabi, nous avons ainsi organisé une séance de conduite sur le circuit Yas Marina quinze jours avant le Grand Prix de F1. Notre but est d’étonner nos clients au fur et à mesure d’une opération. »

• Novembre 2015 - n°13

© DR

Directeur d’OPA Turquoise

danges arrive, les groupes sont invités à jouer les vendangeurs d’un jour. À Urville, petite commune de l’Aube, on ne manque pas la visite d’un domaine historique, le Champagne Drappier, où s’élaborent depuis plusieurs générations des cuvées d’exception. Le propriétaire, André Drappier, racontera des anecdotes sur sa relation privilégiée avec le général de Gaulle qui faisait servir à ses invités une cuvée portant désormais son nom. La visite s’achève par la dégustation de la cuvée Clairvaux, à l’occasion des 900 ans de l’abbaye. On peut aussi opter pour la découverte à l’aveugle avec le champagne Devaux ou encore pour l’atelier de dégorgement à la volée proposé par le champagne R. Dumont et Fils.

› Séjour golf aux Seychelles.

Montgolfière, la France vue du ciel Ne pas oublier son appareil photo ! Voici 20 ans que France Montgolfières emmène ses clients jusqu’au septième ciel, ou presque, à bord de ses ballons colorés qui survolent dans les lumières de l’aube ou du crépuscule quelques-uns des plus majestueux paysages de l’Hexagone. Les bases d’envol sont situées en Ardèche, Auvergne, Bourgogne, Champagne, Fontainebleau, Périgord, Pyrénées Orientales et en Val de Loire. La flotte comprend dix-sept ballons offrant une capacité par engin allant de deux à dix-neuf places. Et pour fêter le retour sur la terre ferme, le groupe est invité à partager le traditionnel « Toast des Aérostiers ».

© DR

La parole à… Florent Dupuy

› Croisière en Terre de Feu à bord du Stella Australis.

Golf aux Seychelles Avis aux amateurs de petite balle blanche et de jeu exclusif : le parcours de championnat homologué PGA du Lémuria Golf Course réserve aux joueurs affutés des parties d’anthologie  ! Ce 18 trous prend place au sein de la nature luxuriante du Constance Lémuria Seychelles, un luxueux hôtel 5* de 105 suites et villas situé sur la côte nord-ouest de l’île de Praslin. Son parcours exigeant gravit une colline qui

76

surplombe l’anse Georgette, l’une des plages les plus belles et les plus secrètes au monde. Les compétiteurs doivent rivaliser d’adresse face au trou signature n° 15 qui se joue depuis le sommet de la colline dans un panorama d’une folle beauté. Les partisans de farniente profiteront quant à eux des trois plages de sable fin bordant le domaine ou du spa prodiguant des soins Shiseido. Et tous se retrouveront pour une soirée privée autour de mets d’exception préparés à leur intention.


Myanmar

Cambodge

Laos

Inde

Népal

Bhoutan

Let us inspire you! Voyage sur Mesure pour incentive ou pour une clientèle privée de plus en plus exigeante, une conférence ou un meeting à gérer, confiez vos clients aux partenaires d’Inspirations of the World. Zani, Claire, Raji, Anup ou Anil, chacun dans sa destination, s’efforcent de donner le meilleur d’eux-mêmes en partageant leurs captivantes expériences. Professionnels ayant une réputation de par le monde pour leur éthique de travail, ils sont là pour vous et vous promettent une expérience unique.

Myanmar

Cambodge & Laos

Inde

Bhoutan

Népal

zani@inspirationmyanmar.com.mm

claire@inspiration-cambodia.com

anup@inspirationindia.travel

info@inspiration-bhutan.com

info@inspiration-nepal.com


La parole à… Véronique Perret

© DR

découvertes

› Shangri-La’s Le Touessrok Resort & Spa.

© DR

Fondatrice d’Event Premiere*

« À New York, tout semble possible en matière de luxe. Actuellement, le summum en matière de transport consiste à organiser des transferts en limousine Hummer. Le water-taxi en mode luxe avec open-bar, buffet raffiné et musique live est une autre option. Ici, il est très facile de louer un superbe yacht pour une croisière exclusive avec un cocktail au pied de la statue de la Liberté sur Liberty Island qu’il est possible de privatiser, de même qu’Ellis Island. Pour une réunion, nous pouvons privatiser une église à Harlem avec un chœur de gospel qui introduit chaque nouvel intervenant ! Dernièrement, nous avons privatisé les écrans géants de Times Square pour projeter des films sur l’entreprise que nous recevions. Les participants étaient ébahis et les flashs ont crépité. Parmi les activités haut de gamme, nous organisons des visites de la ville avec un architecte réputé, des petits déjeuners dans un studio de musique mythique ou encore des séances de shopping privé chez un designer avec un personnal shopper. Partager un entraînement avec un joueur de l’équipe NBA des Knicks est une autre expérience inoubliable. Et puis, bien sûr, pour les réceptions, nous suggérons de louer un loft avec terrasse ou rooftop. Nous faisons alors venir un traiteur français ainsi qu’un chef et un as des cocktails pour un cours de mixologie. » * Agence réceptive implantée à New York mais opérant sur l’ensemble des États-Unis.

• Novembre 2015 - n°13

Les amateurs de golf relèveront le défi lancé par les 18 trous du parcours de championnat conçu par Bernhard Langer tandis que les adeptes du bien-être cèderont aux bienfaits des soins dispensés au Chi Spa.

Magie à l’île Maurice Séminaire, incentive, team bulding, séjour golfique ou bien-être ? Les séjours d’entreprises de tout type sont les bienvenus au Touessrok, le légendaire complexe hôtelier mauricien qui fête sa réouverture sous le nom de Shangri-La’s Le Touessrok Resort & Spa, après d’importants travaux de rénovation. Repensé en profondeur le resort compte 200 chambres et trois villas, offrant toutes des vues sur l’océan Indien et un accès direct sur l’une des plus belles plages de la côte est. L’hôtel possède une grande variété d’espaces intérieurs et extérieurs, dont une île privée isolée, l’îlot Mangénie, qui prête son cadre naturel féerique à des événements sur mesure comme ces inoubliables réceptions avec musique et danse ou ces barbecues aussi savoureux que conviviaux.

Cap sur la Patagonie avec Cruceros Australis Faire flotter le drapeau aux couleurs de votre entreprise jusqu’au Cap Horn ! Tel est le rêve que propose de réaliser Cruceros Australis à bord des deux navires d’expédition Via Australis et Stella Australis de ce spécialiste des croisières en Terre de Feu. À taille humaine (64 et 100 cabines), les deux bateaux peuvent être affrétés à partir de 80/90 clients et sont personnalisables avec le nom et le logo de la société. Depuis Punta Arenas au Chili jusqu’à Ushuaia en Ar-

78

gentine (ou inversement), le groupe embarque pour une opération incentive d’exception de trois ou quatre nuits. Au programme, des excursions en zodiacs le long de glaciers à la découverte de manchots de Magellan, d’éléphants de mer et de cormorans alternent avec des randonnées en compagnie de guides francophones au cœur d’une nature vierge. Ces lieux reculés sont propices aux activités de team building idéalement ponctuées par un barbecue typique de la Patagonie s’accompagnant d’une dégustation du fameux Pisco Sour, le cocktail du bout du monde. À bord, les navires comptent des salons polyvalents pouvant accueillir réunions et réceptions. Le Stella Austalis possède une salle de sport entourée de baies vitrées panoramiques permettant d’allier l’effort physique au réconfort d’une vue fabuleuse sur la nature environnante.


Le debrief

Huitième Procigar Festival en République Dominicaine La République Dominicaine capitalise sur l’industrie du cigare qui véhicule des images fortes de luxe et d’art de vivre. De son côté, l’office de tourisme en France souhaite diversifier et faire monter en gamme la destination, en proposant des opportunités originales aux entreprises. Par

Jean-François Bélanger

DÉroulement

© DR

Le commanditaire

◗ Organisation

››

Procigar, Association of Dominican Cigar Manufacturers, réunit l’ensemble des fabricants de cigares de la République Dominicaine. Secteur : la République Dominicaine se positionne comme le leader mondial du cigare haut de gamme, entièrement fabriqué à la main, avec 210 millions d’unités premium exportées, soit 42 % de part de marché, à destination de 160 pays.

La cible Le monde du cigare dans toute sa largeur : importateurs, clients, distributeurs, et agences événementielles.

L’objectif Pour Procigar, défendre, protéger et promouvoir les cigares premium, et pour l’office de tourisme de la République Dominicaine rehausser l’image et la notoriété de la destination auprès d’une clientèle d’entreprises en s’appuyant sur un produit réputé.

• Novembre 2015 - n°13

La huitième édition du Procigar Festival a réuni, fin février dernier, 300 invités en provenance d’une vingtaine de pays du monde entier. Au programme : cinq jours de visite du pays, associant les champs de tabac et les manufactures, les cigar tasting, les sites événementiels ponctués d’animations diverses (défilés de mode, dîners de gala…).

◗ Les lieux Casa de Campo à La Romana, assurément l’un des fleurons de l’hôtellerie dominicaine. On peut y accéder par avion privé ou par hélicoptère. Il dispose d’un golf, de toutes les facilités pour l’accueil de réunions, conventions, séminaires… avec un service de qualité. Puis Santiago de los Caballeros, la capitale mondiale du cigare.

OriginalitÉ ◗ Concept Procigar a associé dans sa démarche la découverte et la visite d’une autre spécialité locale, le rhum Brugal, qui présente des caractéristiques similaires dans la dégustation et l’art de vivre.

◗ L’animation

◗ Thème

Entièrement orientée autour de ce produit phare de la culture dominicaine, elle permet de vivre en situation toute l’histoire de la fabrication du cigare depuis la plantation des plants de tabac, jusqu’à la réalisation des boîtes d’emballage.

Valoriser la qualité du produit en proposant à la découverte toute la complexité et le savoir-faire du processus de fabrication des cigares.

80

◗ Complémentarité La République Dominicaine est majo-


Le debrief

© DR

© DR

© DR

© DR

La parole à…

ritairement connue pour ses attraits balnéaires et ses hôtels all inclusive, à destination d’une clientèle familiale. L'objectif est d’élargir cette clientèle par une approche plus qualitative, notamment à destination des entreprises.

Retour sur Investissement

© DR

Pour Procigar, il s’agit d’accentuer la notoriété du cigare dominicain dans le monde et pour l’office de tourisme de diversifier sa clientèle au profit d’une clientèle MICE.

© © DR DR

© DR

 Mercedes Castillo

L'agence Robert Marre, Step Travel

«

Step Travel, spécialiste de l’est européen, a aussi vocation à organiser des opérations incentives. L’univers du cigare suscite la curiosité. Plusieurs sites d’exploitation dominicains disposent d’installations nécessaires à l’accueil de petits groupes pour des team building. Par exemple les visites des champs de tabac, des sites de production avec les multiples étapes de la fabrication se terminent par une cigar master class, et chaque participant repart avec ses cigares personnalisés. Nous proposerons ce type de découverte de l’univers du tabac, possiblement couplée avec d’autres thématiques dominicaines, orientées elles aussi sur l’art de vivre, comme le rhum, le cacao, le café… selon un déroulé similaire. Au total, des activités sur quelques jours que l’on peut compléter par deux ou trois autres de séjour balnéaire. Je pense livrer un produit fini qui sera de qualité et qui devrait être disponible sur le marché dès l’année prochaine.

»

81

Directrice de l’office de tourisme de la République Dominicaine à Paris

« La République Dominicaine est surtout réputée pour ses atouts balnéaires, ses plages, sa nature tropicale, ses hôtels de toutes les catégories. Notre destination est surtout appréciée de la clientèle familiale, avec ou sans enfants, qui constitue notre première clientèle. L’opération Procigar permet d’avoir une autre image de la République Dominicaine, certainement plus qualitative. Le milieu du cigare est empreint d’un certain art de vivre, d’un certain luxe. Il nous permet de tirer l’image de notre tourisme vers le haut. Également, Procigar nous permet de faire savoir que la République Dominicaine est susceptible d’organiser des opérations incentives à l’attention des entreprises, en s’appuyant notamment sur le segment haut de gamme de notre hôtellerie. Je suis persuadée que le marché français saura y trouver son compte.

»

Novembre 2015 - n°13 •


slow mood

H2H : le nouveau modèle universel

C © DR

ette rubrique revendique un esprit d’ouverture. Je prends donc la liberté de parler de cinéma pour mieux revenir à l’essentiel. J’ai vu il y a quelques jours le film de Yann Arthus-Bertrand : HUMAN. Il y est question de nous tous, de notre rapport à la vie, à la planète, aux autres, à nos propres contradictions, à notre quête de sens. Ce qu’il en reste  : un sentiment étonnant et symptomatique, que nous sommes tous uniques… comme tout le monde. Comme notre monde. Ce film est une belle rencontre, comme chaque voyage nous invite à en faire. Une rencontre avec la destination « d’à-côté » – puisque rien n’est plus vraiment très loin – qui nous sort de nos certitudes, de notre confort, de nos réflexes souvent autocentrés. La vérité est donc ailleurs. Elle se révèle dans cette rencontre universelle, multiple, inattendue, émouvante. À l’époque où le tout-techno, le virtuel, la fibre et les ondes structurent nos modes de communication et d’échanges, les humains que nous sommes redécouvrent avec gourmandise la proximité, le contact direct, le face-à-face, le plaisir touchant et touché du réel. Le nouveau modèle de l’entreprise de demain, qui n’est rien de moins qu’un échange ou une transaction avec l’autre, ne sera ni BtoC, ni BtoB. Il sera HtoH : Human to Human. C’est une bonne nouvelle et une belle idée. C’est une idée rassurante. C’est une idée faite pour durer. Son moteur sera la curiosité ; son mot de passe sera la générosité ; sa plateforme sera le monde entier. C’est une connexion d’une toute autre nature, mais qui est fondamentale par nature. (Re)voyez HUMAN et pensez votre prochain voyage, votre prochaine destination, comme la plus belle occasion de se redire que ce qu’il y a de plus beau en nous, c’est l’Humain.

P a t r i c e M a t h ie u Co-fondateur de l’agence Out of the Box

• Novembre 2015 - n°13

82


LA REPUBLIQUE DOMINICAINE AUX COULEURS DU MICE Au-delà d’une desserte aérienne importante, d’une infrastructure hôtelière de pointe, et de DMC performants et reconnus, la République Dominicaine vous présente sa plus grande richesse… les dominicains : un peuple authentique, généreux et hospitalier. Bienvenidos !

,, ,

accessible, performante, unique et multiple.


Novembre

2015

l’Histoire de la Guyane… et sa généreuse nature…

N° 13 • Novembre • 2015 - 8 €

Iles du Salut…

THAÏLANDE Rencontre Quand le meeting casse les codes

Entretien Jérôme Fouque, vice-président d’Egencia France

stratégie Marketing des destinations : s’adapter à de nouveaux défis

COLLECTION Toulouse Édimbourg Thaïlande

TendanceNomad #13  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you