Issuu on Google+

MISS FRANCE

N° 159 - 6 DÉCEMBRE 2012

Malika Ménard, Miss France 2010, appelle à voter pour elle, ce dimanche PAGE 2

Photo Laurentvu

“Soutenez la candidate de la Normandie”

Ils ne connaissent pas

le vertige !

Au-dessous d’eux, c’est le vide. Laver les vitres à des dizaines de mètres de hauteur, entretenir un clocher, élaguer les grands arbres au bout d’un filin, c’est leur quotidien. Les cordistes et grimpeurs de Caen n’ont vraiment pas froid aux yeux. PAGE 4


N° 159 - 6 décembre 2012

Temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Régie Ouest, tendancecaen@regieouest.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

✔✔ Tennis L’Open de Caen se déroule du samedi 8 au mardi 11 décembre au Zénith. Gasquet, Llodra et Mathieu seront présents.

✔✔ Café citoyen Samedi 8 décembre, au Café

✔✔ Animaux La SPA de Basse-Normandie, à Verson, organise le Noël des animaux samedi 8 et dimanche décembre à partir de 14h.

✔✔ Emmaüs Samedi 8 (9h30-18h) et di-

✔✔ Caen la mer Le prochain conseil

✔✔ Château Mardi 11 décembre, à 8h, repose du pont de la porte des Champs du château Ducal. Durée estimée : une heure.

communautaire a lieu vendredi 7 décembre à 18h à l’ESAM, cours Caffarelli à Caen.

Latin à Caen, café citoyen à 15h. Thème : “Identités et communautés”. manche 9 (14h-18h), vente de solidarité Emmaüs à Tailleville. Egalement à Caen le samedi.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Que vive le sport au Palais !”

miss france  A l’occasion du nouveau concours, Malika Ménard se raconte

“Je m’empresse de vous envoyer ce message. Je sors tout juste d’un derby haletant entre Caen et Cherbourg en handball au Palais des Sports ce dimanche. Quel match ! Quel beau spectacle ! Et dire qu’il ne s’agissait que d’une rencontre de troisième échelon national. J’invite vraiment tous ceux qui ne sont pas venus voir les Vikings à l’un de leurs matchs depuis leur montée en Nationale 1 cet été, à s’y rendre. J’espère aussi que le Caen basket Calvados montera en fin de saison pour que chaque week-end le Palais des sports vibre comme c’était le cas samedi”.

Malika Ménard, Miss France 2010, était “l’invitée de la rédaction”, l’émission du mercredi midi sur Tendance Ouest (100.2 FM). 

“Un autre choix” “Caen Event projette de lancer une coûteuse campagne de communication-marketing pour améliorer l’image de Caen et de sa région. Il vaudrait mieux, à mon avis, consacrer l’argent du contribuable à éliminer un certain nombre de points noirs : par exemple, rénover l’entrée de la rue Saint Pierre, effacer les réseaux aériens dans les rues voisines de l’Université, des Fossés Saint Julien ou de l’église Saint Nicolas, etc”. P. Belli

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

TENDANCE OUEST Caen et le Château Guillaume le Conquérant à Falaise vous offrent 22 PASS FAMILLE Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 7 décembre à partir de 9h00

■■ Que pensez-vous de Pauline Llorca qui représente la région au concours Miss France ce samedi 8 décembre ? “Je soutiendrai toujours la candidate normande. Nous avons quelques points communs puisqu’elle vient du Calvados, qu’elle veut être kiné comme mon père. Elle a également un profil qui change un peu”. ■■ Pour vous, tout a commencé à Caen durant l’été 2009. Vous aviez pourtant failli ne pas participer au concours de Miss Calvados... “C’est vrai. Je m’y suis inscrite trente minutes avant.  Une copine avait lancé un pari, persuadée que je pouvais devenir Miss France. Elle m’a un peu forcée en me disant qu’un concours ne se représenterait peut-être pas à Caen. Et lorsque le délégué m’a vue, il a accepté que je m’inscrive à la dernière minute”.

sur France 3 Ile-de-France, “Paris Tout Compris”, et une autre à la radio”. ■■ Comment vous y êtes-vous prise pour être une Miss sans polémique ? “C’est dû à ma personnalité. Je suis quelqu’un d’assez discret et sage. J’avais également été mise en garde”.

G. Berdeau

D. Lepage

“Tendance Ouest m’a porté chance”

■■ “Avec le travail que j’ai à Paris en semaine et le week-end, je n’ai pas le temps de rentrer à Caen. Vivement les fêtes” !

■■ Vous souvenezvous de votre première “Une” ? “Oui, c’était dans Tendance Ouest ! C’est un joli souvenir, c’était le début. Cela m’a porté chance car cette photo a provoqué un vrai engouement autour de moi. Après cette “Une”, les Galeries Lafayette ont mis une photo immense de moi sur leur façade, le maire m’a envoyé un bouquet pour me soutenir... j’ai eu le sentiment d’une grande solidarité caennaise. Cette photo en “Une” était très naturelle. Elle était bien plus jolie que celles qui ont été prises par la suite avant le grand jour”.

■■ Que faites-vous aujourd’hui ? “Je fais ce que j’ai toujours voulu faire : du journalisme. J’ai entrepris une formation en alternance à Paris, un mois après mon année de Miss. Je collabore ainsi à TV Magazine”. ■■ Est-ce facile de percer dans ce milieu après avoir été Miss ?  “Il m’a d’abord fallu gagner en crédibilité. Car même si les choses changent, l’image attribuée à une Miss France demeure celle d’une fille superficielle. Par la suite, il est incontestable que cela m’a ouvert des portes. On m’a proposé une émission

■■ Avez-vous envie de vous débarrasser de l’étiquette de Miss ? “Pas du tout. Je ne la renie pas. Ce fut l’une des plus belles années de ma vie. Et je savais qu’en devenant Miss France, je le resterai dans l’esprit des gens durant une bonne dizaine d’années.” ■■ Une vie, six dates . 1987. Naissance à Rennes . 1989. Emménage à Caen avec ses parents . 2007. Etudiante en droit à Caen . 2009. Devient la 63e Miss France à Nice . Janvier 2011. Intègre le Centre de formation des journalistes de Paris . Juin 2011. Présentatrice de “Paris Tout Compris”


N° 159 - 6 décembre 2012

demain

3

La prochaine Foire de Caen sur le toit du monde L

e thème est arrêté : ce sera “Himalaya, sur le toit du monde”. Du 20 au 30 septembre prochains, l’exposition-événement nous fera gravir au sommet de ce fabuleux massif montagneux, découvrir ses peuples de l’extrême, ses chevaux des cimes, sa capitale Katmandou, ses temples népalais, ses légendes et son “Darjeeling Himalayan”, petit train miniature à l’assaut des hauteurs. Stopper la baisse de visiteurs Après quelques semaines de flottement dû au départ précipité de l’ancien directeur général, plusieurs projets de développement sont étudiés pour accroître la fréquentation de la Foire de Caen. Dès cette année, la nouvelle équipe de Caen Event souhaite déployer des animations dans chacun des halls d’exposition. De nouveaux espaces vont être créés : un espace tourisme pour promouvoir la destination caennaise, un autre

dédié aux espaces verts ou encore un village tout entier dédié aux produits du terroir. Pour l’attirer, un tarif spécial sera accordé au public familial. Des chasses au trésor seront mises en place pour les enfants. Des spectacles en soirée seront destinés aux jeunes. Dans le cadre des futurs Jeux équestres mondiaux de 2014, qui seront représentés à la Foire, les abords du Parc des expositions bénéficieront d’une refonte importante. Dès le 1er février prochain, les locaux actuels de Caen Event seront démolis, laissant la place à de vastes espaces arborés. Le Hall 4 subira le même sort. Le cours de la petite rivière Odon, jusqu’alors confiné derrière les bâtiments, sera remis en valeur et une passerelle permettra de la traverser. Seule une partie de ces travaux devrait toutefois être réalisée lorsque sonnera l’heure de la Foire-expo 2013.

■■ Nouvelle équipe, nouveaux projets : Frédérique Gervais, directrice générale de Caen Event, Christian Ferré, président (à gauche), et Jean Notari, vice-président, inscrivent leur action dans “la transparence” et le développement du public de la foire.


4

N° 159 - 6 décembre 2012

NEWS

Au-dessous d’eux, c’est le vide ! Grimpeurs Mickaël Letour-

neur, employé de la Ville de Caen, a participé au concours des arboristesgrimpeurs en septembre dernier, à Pau. Il a terminé 15e sur 48.

Élagage Le service d’élagage

de la ville de Caen est composé d’une trentaine de personnes. Il dépend de la Direction de l’environnement et du cadre de vie.

Cordistes Ces véritables

alpinistes sont souvent issus du bâtiment traditionnel avant d’obtenir un Certificat de qualification professionnelle de cordiste.

Formation A Caen, la

formation des élagueurs du service “espaces verts” est assurée en interne. Elle dure de “6 à 18 mois”, explique Sylvain Feuvrier.

Entretenir un clocher, élaguer un grand arbre ou nettoyer les vitres à plusieurs dizaines de mètres du sol... c’est le quotidien des cordistes de Caen.

P

our les voir à l’œuvre, il faut lever les yeux au ciel. Leur métier? Les travaux haut perchés et difficile d’accès. Une activité bien présente à Caen. “Ils représentent 50% de mes chantiers”, explique Patrick Nenye, à la tête de la société Maintenance couverture façades. Deux fois par an, ses hommes et lui nettoient notamment les fenêtres de la grande maternité du CHU, plusieurs centaines de vitres. L’opération est complexe. Elle nécessite l’installation de points d’ancrage sur le toit pour permettre la descente en rappel des hommes puis “le travail au bout d’une corde, au-dessus du vide”, rappelle l’ancien salarié du bâtiment, passionné d’escalade. “C’est de l’acrobatie !” Patrick Nenye compte à son actif nombre de chantiers impressionnants : le rafraîchissement du pont Bailey au Mémorial, la dévégétalisation de remparts du château Ducal, la réfection des joints des façades nord et ouest du CHU ou plus récemment l’entretien extérieur de l’église SaintÉtienne. “Ça va du simple contrôle au nettoyage des chéneaux et des gargouilles. Côté cloître, nous inspecte-

■■ Ne travaille pas en hauteur qui veut. Il faut, naturellement, ne pas avoir le vertige mais être aussi prêt à affronter les aléas de la météo. Privilège de la profession par contre : des vues imprenables !

rons dans quelques jours une corniche dont une pierre est récemment tombée”. Il faut connaître tous les recoins inaccessibles de ces bâtiments. “C’est fabuleux même si cela relève parfois de l’acrobatie !” Pas question, à de telles hauteurs, de plaisanter avec la sécurité. Baudrier, casque, mousquetons... L’équipement peut parfois peser lourd. “Notre

matériel s’apparente à celui utilisé en spéléologie. Avant tout chantier, il faut analyser son environnement de travail, anticiper les risques pour soi et pour le public”. Descendre en rappel avec des bacs remplis d’eau, du produit lave-vitres, des raclettes et des chiffons relève en effet de la performance. Et gare à celui qui oublie un objet au sol ou sur le toit !

Sur un arbre perché Sylvain Feuvrier connait aussi bien la pratique du travail encordé. Même si les techniques employées pour les grands arbres diffèrent. Il est à la tête du service élagage de la Ville de Caen. “Nous taillons toute l’année. En ce moment et jusqu’au mois de mars, c’est une période forte avec la descente de sève”, souligne-t-il.

Ainsi, de 6 000 à 12 000 arbres passent chaque année entre les mains expertes d’une trentaine de spécialistes. Munis d’une tronçonneuse, dans des positions parfois d’acrobates, ils ont en commun l’absence de la crainte du vide, une dextérité et une souplesse remarquables. De surcroît, ils sont capables de travailler aussi bien de la main

droite que de la gauche ! “Physiquement, il faut être en pleine forme. Au Jardin des Plantes, certains arbres mesurent jusqu’à 35 mètres de haut. Cours Koenig, nous passons parfois jusqu’à deux heures et demie par sujet”. Et avec les saisons qui filent et l’éternel renouvellement de la nature, le travail n’est pas prêt de manquer ! Floriane Bléas


N° 159 - 6 décembre 2012

5


6

N° 159 - 6 décembre 2012

NEWS

Transports en commun : après accord, le Conseil général  obtient de se retirer de Viacités Le Conseil général souhaite depuis plusieurs mois se retirer de Viacités, le syndicat communautaire en charge du transport public dans l’agglomération. Il en sortira, sauf rebondissement, au 31 décembre 2013. D’une seule voix, les deux institutions ont confirmé

URGENCES urgences SAMU faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 92 00 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 Composez le 32 37 pour avoir la pharmacie de garde. Service médical : Le samedi après-midi, de 20 h à 8 h du matin et le dimanche, de 8h à 20h et de 20h à 8h du matin : en l’absence du médecin traitant, faire le 15. SOS médecins : 36 24

●● precision  Pierre Estrade, maire sans étiquette

Dans un article publié dans notre journal du jeudi 29 novembre 2012, intitulé “Pierre Estrade veut remettre les pendule à l’heure”, nous indiquions que le maire de Bretteville-sur-Odon était classé “divers droite”. Non, Pierre Estrade revendique être “sans étiquette”.

●● naturalisations  86 dans le Calvados

Lundi 3 décembre, une cérémonie de remise de décrets et de livrets d’accueil dans la citoyenneté française était organisée en préfecture de Caen. A cette occasion, 86 personnes ont été naturalisées, dont 57 par décret et 29 par acquisition par le mariage. C’est la troisième cérémonie de ce genre cette année dans le département. depuis janvier, 210 personnes ont été naturalisées.

●● arromanches  Dernière séance au musée

La dernière séance du documentaire de 35 minutes intitulé “Le Prix de la Liberté”, diffusé au musée Arromanches 360° depuis 1994, a été projetée le vendredi 30 novembre. Il a été vu par 3,6 millions de visiteurs. Le musée rouvrira en février avec un nouveau documentaire, plus tourné vers la bataille de Normandie.

leur divorce lundi 3 décembre. Un accord a fini par être trouvé : le Département versera 19,2 millions au syndicat mixte d’ici à 2018, soit “la part qui lui revient à l’extinction des emprunts contractés par le syndicat pour la réalisation du tramway”. Cependant,

dès 2016, et durant 18 ans, le Département accepte de contribuer pour 45 millions “à la mise en oeuvre du plan global de mobilité durable dans l’agglomération”. Une partie de ce montant pourrait notamment servir à la construction de la ligne 2 du tram. Mardi 11 dé-

cembre, le comité syndical de Viacités doit en tout cas annoncer le choix du matériel roulant pour cette seconde ligne. A l’heure où nous mettions sous presse, le protocole d’accord devait encore être soumis au vote des élus des collectivités concernées.

Un Caennais prédit la fin du monde

le buzz  

G

uillaume Leroy, un futur docteur en littérature de la Renaissance, a créé la surprise sur Youtube en diffusant une étrange vidéo, dimanche 25 novembre. Depuis c’est l’effervescence. Son témoignage a été visionné 260 000 fois en dix jours. Il y révèle une prophétie de Nostradamus qu’il assure avoir découverte : “du matin calme la fin viendra, une fois le nombre de cercles alignés à neuf sera, du cheval qui dansera”. Internet s’en empare Le thésard caennais a alors fait le lien avec le clip vidéo du chanteur coréen Psy et sa chanson “Gangnam Style” qui atteindra probablement

municipales 

L

autour du 21 décembre, la barre du milliard de vues, “soit les neuf cercles de la prophétie.” Sa découverte a fait le tour du monde. “Sauf que tout ça est une grosse blague”, assure Simon Gosselin, jeune réalisateur de 29 ans et inventeur du personnage de Guillaume Leroy. Pour crédibiliser sa démarche, il lui a créé un e-mail, un compte Twitter et un autre sur Youtube. “Je suis surpris par le nombre de médias, comme le quotidien Le Monde qui m’ont contacté pour rencontrer Guillaume Leroy !” Des sites américains ont même repris la citation qui “vit désormais toute seule”. Le phénomène lui échappe.  

■■ La prophétie de Nostradamus créée par Simon Gosselin fait actuellement le buzz sur Internet, mais aussi dans les médias.

Les Bénouvillais appelés aux urnes

es Bénouvillais s’apprêtent à voter pour des élections municipales complémentaires ce dimanche 9 décembre. Le scrutin a été provoqué par la démission de six conseillers municipaux, pourtant dans la majorité, en octobre dernier. La majorité a éclaté “Nous avons démissionné car, depuis plus de deux ans, on ne tient pas compte des avis de conseillers qui ne sont pas toujours d’accord, notamment sur l’évolution du Fond du pré au cœur du bourg,

même si nous ne sommes pas contre le projet”, justifie Odette Ouisnas, candidate sur la liste GroupAvenir et donc désormais dans l’opposition. Face à elle et aux sept autres candidats inscrits sur sa liste, fait face le groupe “Vivre ensemble à Bénouville” qui soutient le maire Alain Lepareur. “Notre liste s’inscrit dans la continuité des projets du Conseil, avec un peu de sang neuf”, expose François Geindre, ancien maire MRG d’Hérouville et Bénouvillais depuis 2003.

■■ Les Bénouvillais sont invités à voter, ce 9 décembre, à l’occasion d’élections municipales complémentaires.


N° 159 - 6 décembre 2012

NEWS Le ministre Cazeneuve   de passage chez lui En déplacement officiel en Basse-Normandie, jeudi 29 novembre, Bernard Cazeneuve, ministre chargé des Affaires européennes, a fait une halte au Conseil régional puis en Préfecture avant d’inaugurer la nouvelle usine des Maîtres Laitiers du Cotentin, à Sottevast.

ENSEIGNE

vigipirate 

Un petit bistrot très convivial

A

■■ Le bar à vin de Xavier Folliot est très tendance.

Avec ses vingt années d’expérience, Xavier Folliot connaît bien l’ambiance des restaurants et des cafés. Depuis le mois d’avril, il gère le Verre a Soi, un bar à vin qui fait aussi brasserie le midi. Le Verre a Soi associe la charcuterie, les fromages, ou les foies gras

7

et des centaines de vins différents. “Les clients aiment beaucoup l’ambiance chaleureuse de bistrot”. En vous régalant les papilles, vous pouvez vous plonger dans Tendance Ouest entre deux dégustations. Pratique. 23 quai Meslin. Tél. 02 31 83 08 77.

●● OGM  L’étude du Pr Séralini rejetée La professeur caennais Gilles-Eric Séralini a vu son étude sur l’éventuelle toxicité de certains organismes génétiquement modifiés (OGM) définitivement rejetée par l’Agence européenne de sécurité des aliments, mercredi 28 novembre. Elle réfute ses conclusions “en raison des lacunes constatées dans la conception et l’analyse de l’étude telles que décrites dans l’article”. Le professeur a relevé quant à lui une “faute professionnelle grave”.

●● hérouville  Fin du conflit avec le Syvedac Mardi 4 décembre, le Syndicat de valorisation des déchets de l’agglomération (Syvedac) a entériné l’accord trouvé quelques jours plus tôt avec la municipalité d’Hérouville. Celui-ci vient clore une polémique concernant le prix du chauffage urbain, issu de l’incinération de déchets. La mairie d’Hérouville estimait le coût du mégawatt-heure (MW h) trop élevé et ne payait plus ses factures depuis des mois. Le Syvedac avait coupé le chauffage. La Ville a finalement accepté le tarif de 20 € du MW h, contre 12 € auparavant. La commune pourra toutefois étaler le remboursement de ses arriérés.

Devant près de 900 personnes en cathédrale de Bayeux, l’évêque du Calvados, Mgr Boulanger, a présenté dimanche 2 décembre les principales orientations du diocèse pour l’année 2013. L’Eglise souhaite mettre l’accent sur les jeunes, “en leur laissant

plus de place et d’initiatives.” Mgr Boulanger a également évoqué le besoin de mieux former les catholiques qui pratiquent dans le Calvados afin qu’ils accèdent à un meilleur niveau de culture religieuse. Enfin, il encourage le soutien aux associations de solidarité.

Caen toujours en alerte rouge !

la suite des attentats de Londres en juillet 2005, le plan vigipirate de prévention d’attaques terroristes avait été élevé à Caen comme en France au niveau rouge, troisième degré de vigilance sur quatre. Le dispositif est toujours en vigueur, comme le montrent les sacs plastiques transparents qui ont remplacé les poubelles métalliques de la gare. L’eau en “surcloration” A l’aéroport de Carpiquet, les contrôles se sont intensifiés et des fouilles sont effectuées sur les bagages en cabine. L’agence de contrôle régionale de l’électricité, à Caen, a été ultra-sécurisée : elle cumule depuis portails

insécurité 

L’ancien député-maire de Cherbourg a, à l’occasion de sa visite, réaffirmé le soutien de l’État au projet de Ligne nouvelle ParisNormandie : “Nous sommes déterminés. Cette ligne est considérée comme importante. Les chances de voir ce projet aboutir sont réelles”.

Jeunesse, formation, solidarité pour le diocèse en 2013

automatiques, caméras, sas et sécurité informatique. Comme pour l’électricité, le réseau d’eau est bien gardé : “les sites sont télésurveillés”, indique par exemple David Barbin, responsable de l’eau potable à l’agence de Veolia Eau à Caen : “deux alarmes peuvent indiquer si quelqu’un entre dans un château d’eau, et s’il a eu accès à l’eau. Dans ce dernier cas, l’alimentation est coupée pour analyses.” De même, l’eau est davantage chlorée qu’en temps normal, pour éliminer les bactéries. Le dispositif est néanmoins en veille : s’il était “réactivé”, on verrait de nouveau des barrières, voire des hommes armés protéger les écoles et les sites sensibles.

■■ Si quelques mesures sont emblématiques du plan vigipirate, d’autres font l’objet de clauses de “confidentialité sûreté”.

Les Caennais se protègent

D

e l’avis des professionnels du secteur, les habitants de l’agglomération caennaise se protègent de plus en plus. “Il n’y a qu’à jauger le nombre de cambriolages pour se faire une idée du besoin croissant de sécurité”, évoque ainsi Yann Binet, de la serrurerie Voisin. De novembre 2011 à octobre 2012, on a relevé 226 cambriolages dans le département du Calvados. Soit près de sept effractions par jour. La méthode de protection la plus efficace n’est pas la plus demandée : “la

porte blindée est un véritable investissement : entre 2 000 et 2 500 euros”.

■■ La hausse constante des cambriolages dans l’agglomération fait augmenter la vente de dispositifs de sécurité.

Pour des questions de budget, les Caennais choisissent plus souvent des moyens plus légers, comme l’ajout de verrous ou d’une serrure “trois points”. Cette solution, qui offre une certaine garantie aux assurances, coûte entre 800 et 1 200 euros. L’alarme, elle, est fréquente dans les pavillons et les résidences particulières, là où les fenêtres et les baies vitrées sont faciles à ouvrir.


8

NEWS La distribution a repris à Mondeville après le sinistre Trois jours après l’incendie qui a ravagé l’antenne des Restos du coeur de Mondeville, la distribution de denrées a pu reprendre le jeudi 29, dans de nouveaux locaux situés derrière le commissariat de police et face au collège Liard, rue Albert Bayet. “Il faut

Caen 

Caen.com déploie sa fibre

A

■■ Caen.com installe la fibre optique pour les professionnels de l’agglomération depuis 2004, mais pas à Caen.

L

Un réseau de 230 km Tout a commencé en 2004, lorsque Caen.com, filiale du groupe Covage, s’est vu confier la mise en place et la gestion de cette infrastructure numérique dédiée aux professionnels, par le biais d’une délégation de service public accordée par Caen la mer. Huit ans plus tard, 200 en-

treprises se sont connectées au réseau. “Celui-ci s’étend aujourd’hui sur 230 kilomètres et devrait continuer à croître de 10% par an”, assure Pierre Corpechot, directeur de Caen. com. Cette activité fait écho à celle d’Orange qui vient de lancer la commercialisation de ses services en fibre optique au grand public pour les particuliers résidant dans certainsquartiers du centre-ville caennais, mais aussi pour les professionnels. “Il faut distinguer leur infrastructure de la nôtre qui offre par exemple plus de garanties en termes de temps de rétablissement, en cas de coupure”.

souligner la réactivité de la mairie et le mouvement de solidarité qui nous a permis de reprendre aussi rapidement nos activités”, indique Martine Prévot, présidente des Restos du cœur du Calvados. L’antenne mondevillaise compte à elle seule cette année 200 inscrits.

La forte hausse du chômage se poursuit dans le Calvados Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 1,2% en octobre par rapport au mois de septembre dans le Calvados, portant à 49 671 les personnes privés de travail dans le département. Sur un an, cette hausse atteint 9,4%, un chiffre qui s’inscrit parfaite-

ment dans la moyenne nationale, mais est supérieur de trois points à ceux des départements voisins de la Manche et de l’Orne. On comptait fin octobre 2012 98 479 demandeurs d’emploi en Basse-Normandie, soit une évolution de +7,8% sur un an.

Une seconde mosquée dans l’agglo

la mi-novembre, le conseil municipal a entériné la vente d’un terrain sur le site de l’ancien collège Guillaume de Normandie, dans le quartier de la Guérinière. S’y dressera dans quelques années la première mosquée de Caen, gérée par l’association Bras Ouverts. Ce sera le second lieu de culte musulman qui ouvrira ses portes dans l’agglomération après celui déjà existant à Hérouville. 200 à 300 fidèles L’équipement ne répondra pas “à une difficulté de surface ou de contenance mais à une nécessité de proximité”, souligne Khalid Mounir, président de l’association islamique et culturelle du

Calvados. “C’est donc une très bonne chose”. La mosquée, financée par les dons des fidèles, sera composée d’une salle de prières de 470 m2 et des salles d’activités culturelles, à l’étage, de 340 m2. A terme, 200 à 300 fidèles pourront y être accueillis dans des “conditions dignes”. Le terrain qui accueillera le lieu de culte a été estimé à 73 260 €. En le vendant, la Ville prend toutefois des précautions : “L’acte authentique de vente intégrera une clause pour limiter le délai de réalisation de la construction à dix-huit mois, à compter du démarrage effectif des travaux”. Ce délai concernera le gros oeuvre et les façades.

Skalli

ENTREPRENDRE

’installation et la gestion du réseau de fibre optique sur la zone d’activités Obect’ifs Sud à Ifs, c’est elle. Celle concernant Citis à Hérouville, c’est elle aussi. Et il en est allé ainsi pour 35 zones d’activités réparties dans la communauté d’agglomération.

N° 159 - 6 décembre 2012

■■ La mosquée sera située le long du boulevard Poincaré, dans le quartier de la Guérinière.à Caen.


N° 159 - 6 décembre 2012

NEWS Miss France : Pauline Llorca représente la Normandie Ce samedi 8 décembre, depuis Limoges et en direct sur TF1, 33 jeunes filles se disputeront le titre de Miss France 2013. Représentera la Normandie  : Pauline Llorca, 23 ans, originaire de Beuvillers, au sud de Lisieux, représentera la Normandie unie. Ceinture

Ces établissements qui pratiquent “l’inclusion” handicap 

■■ Le lycée Claudel, comme deux autres, dispense des formations adaptées aux élèves en état de handicap.

Au lycée professionnel Claudel de la Folie-Couvrechef, ils sont treize élèves de 16 à 19 ans à bénéficier d’un suivi tout particulier : ils font partie de “l’Unité localisée pour l’inclusion scolaire”. Atteints de troubles d’apprentissage, ils suivent avec les

9

autres élèves des cours en vente, en santé, en commerce... Et se retrouvent en plus quelques heures par semaine autour de leur professeur de soutien. Cette initiative répond à l’objectif de les rendre autonomes et de changer le regard des autres.

offre de soins 

C

’est un chiffre préoccupant : 50% de médecins traitants en moins dans dix ans à Caen... C’est ce qu’il pourrait se passer si, d’ici là, rien n’est fait. L’Union régionale des médecins libéraux (URML), associée à la Ville, a tiré la sonnette d’alarme mercredi 28 novembre. “A Caen, l’âge moyen des généralistes est de 53,7 ans”, a précisé le Dr Antoine Leveneur, président de l’URML 14. “40% doivent prendre leur retraite dans les dix ans”. Et seulement 9% des étudiants en médecine font aujourd’hui le choix d’exercer en libéral en France. Ajoutons à cela le manque d’accessibilité des cabinets de centre-ville

noire de karaté, elle vient de terminer ses études de kinésithérapeute. Mesurant 1m71, elle est décrite par le comité Miss France comme “volontaire, généreuse et passionnée”. Suivra-t-elle les pas de la Caennaise Malika Ménard, Miss France 2010 ? Lire page 2.

Pour la première fois, Caen a son village du Téléthon Ce week-end, un village du Téléthon s’installe à Caen, place du Théâtre. L’ouverture est prévue ce vendredi 7 décembre à partir de 14h. Les stands resteront ouverts le samedi de 10h à 18h30. Au programme : animations, baptêmes et défilés de voitures anciennes,

initiation au défibrillateur et aux gestes de premiers secours, ventes d’objets... D’autres produits seront proposés sur le marché de Noël , place Saint-Sauveur. L’Hôtel de ville accueillera le centre de promesses de dons du Lion’s Club Côte de Nacre. N° d’appel : le 36 37.

Le centre-ville bientôt en danger (“Trois-quarts des médecins caennais déclarent leurs locaux inaccessibles aux personnes à mobilité réduite)” et l’entrée en vigueur de la loi à ce sujet au 1er janvier 2015, et les médecins pourraient faire le choix de la périphérie. Objectif : se regrouper “40% des médecins déclarent travailler isolément”, précise aussi le Dr Leveneur. Pour lutter contre cette exode pressentie, la Ville cherche à encourager les regroupements, à l’instar du Pôle de santé de la Grâce-de-Dieu, afin de préserver l’offre de soins. La municipalité procède actuellement à une prospection foncière et immobilière.

■■ Caen compte actuellement 95 médecins de premiers recours. Dans dix ans, ils pourraient être moitié moins.


10

N° 159 - 6 décembre 2012

NEWS

Le départ surprenant du patron Foire-expo : une baisse réelle des gendarmes bas-normands des chiffres de fréquentation Le colonel Gilles Dautois, commandant de la Région de gendarmerie de BasseNormandie, a quitté en fin de semaine dernière ses fonctions pour rejoindre l’Administration centrale. Il a été nommé chef du service de la gouvernance à la Direction des systèmes

neo-caennais 

Ils rêvent d’éradiquer la maladie

C

Sylmi Photographie

S���ENTRAIDER

■■ L’association Huntington Espoir Ouest organise des soirées et des animations avec les malades et leurs proches.

E

lle a beau alimenter les scénarios de certaines séries télévisées en vogue comme Dr House, la maladie d’Huntigton continue d’être l’affaire de d’une minorité de malades. Environ 9 000 personnes en France en sont atteintes, mais elles sont toutes condamnées à mourir plus tôt que les autres. 15 caennais condamnés “Outre le fait que la recherche n’avance pas, le plus dur, c’est qu’il n’y a pas de structures adaptées pour accueillir les victimes de cette maladie neurodégénérative, hormis un centre dans l’Est qui peut recevoir une quinzaine de patients”, expose Sandrine Perret,

présidente de l’association Huntington Espoir Ouest. Pour la quinzaine de personnes touchées directement par la maladie dans l’agglomération, et pour leurs proches, cette association est bien souvent la seule structure de soutien. Ses membres rêvent d’éradiquer cette maladie uniquement héréditaire. Lors de la grossesse, les femmes enceintes peuvent réaliser deux tests pour écarter toute suspicion. Encore faut-il que la mère enceinte ou le père soient informés qu’ils sont porteurs du mauvais gène. Pratique. 41, rue Monseigneur Adam, à Caen. Contact : sandrineperret@ sfr.fr

●● visite  Nicolas Dupont-Aignan s’annonce à Caen Nicolas Dupont-Aignan fera escale à Caen le jeudi 13 décembre. Au programme de la visite du président de Debout la République : découverte du Centre interprofessionnel de formation de l’artisanat du Calvados et du Ganil. En fin de journée (18h), Nicolas Dupont-Aignan tiendra une réunion publique au Centre de Congrès.

●● mécénat  Legallais primé pour sa fondation La fondation d’entreprise Legallais, créée fin 2010, a reçu à la mi-novembre l’Oscar du nouveau mécène décerné par l’association Admical, au côté d’autres fondations comme celle de Veolia environnement. Chaque année, Legallais alloue 100 000 € pour développer plusieurs projets.

●● SANTé  Un portail en ligne ouvert à tous “Basse-Normandie Santé” a vu le jour sur Internet le 21 novembre. Il s’adresse à la fois au grand public et aux patients en leur apportant des réponses et en centralisant les informations sanitaires, comme aux professionnels. A retrouver sur www.basse-normandie-sante.fr.

d’information et de communication du ministère de l’Intérieur. Le colonel Dautois avait été affecté à Caen le 1er juillet 2010. “J’éprouve un réel sentiment de tristesse”, déclare-t-il. Le colonel Jacob assurera l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau patron.

Parmi les mesures que la nouvelle directrice générale de Caen Event, Frédérique Gervais, souhaite prendre, figure la “transparence” des résultats. Une nouvelle méthode de comptage établit lque la Foire de Caen 2012 a attiré 161 905 visiteurs. Soit une baisse de

6% par rapport à l’édition précédente. Le chiffre est cependant jugé “très bon dans le contexte actuel défavorable aux foires”. 49 956 entrées ont été vendues au guichet et 38 914 places offertes par l’organisateur et ses partenaires ont été comptabilisées.

Les Indonésiens font bloc !

aen, première destination française des étudiants indonésiens ? C’est en tout cas ce que disent la vingtaine de leurs représentants en Basse Normandie. La plupart d’entre eux sont originaires de la capitale d’Indonésie, Djakarta, sur l’île de Java. Difficile de venir d’ailleurs car l’archipel compte plus de 17 000 îles et 27 cultures... Vitrines de leur pays Réunis dans le cadre d’une association, c’est “naturellement” qu’ils ont choisi Caen face à Besançon ou Rennes. Les trois jeunes filles du bureau de l’association sont venues d’abord pour améliorer leur français. La première travaille déjà

depuis plusieurs années dans le prêt-à-porter. Les deux autres quitteront bientôt Caen l’an prochain pour retourner dans leur pays. L’une se destine aux arts du spectacle, l’autre aux langues. “Le plus souvent, nous étudions aussi le tourisme et l’urbanisme, pour ramener ces connaissances à la maison”, explique Sielvia, la présidente. L’association souhaite être une vitrine de l’Indonésie : “Nous aidons autant les Indonésiens qui viennent s’installer à Caen que les Caennais qui veulent visiter notre pays”. Elle intégrera bientôt de nouveaux locaux à Hérouville.

■■ Dutti, Sielvia et Shinta ne se départent jamais de leur téléphone Blackberry, l’incontournable de tout bon Indonésien !


N° 159 - 6 décembre 2012

11

PASSION

Prix Renaudot : la nouvelle vie de Scholastique Mukasonga part entière, ce qui me donne un confort que je ne peux pas abandonner. J’écrirai tant que je serai debout”. L’emballement médiatique autour de son livre ne l’a pas fatiguée, bien au contraire : elle n’a de cesse de commenter sa “nouvelle naissance”, cette “identité offerte”. Tout cela m’a donné une vraie force. C’est la meilleure chose qui pouvait m’arriver.” Scholastique Mukasonga ne se voit donc pas quitter sa vie d’avant. Ni la Basse Normandie : “Je suis profondément normande. J’ai adopté Caen lorsque je suis venue en France. A de nombreux égards, cette région me rappelle le Rwanda : la pluie, la verdure et les vaches leur sont communes.” L’auteure n’a pas attendu d’avoir le prix Renaudot pour répondre à de nouvelles inspirations. Son prochain ouvrage est achevé, mais il attendra quelque temps avant d’être publié. Et bien d’autres devraient suivre.

Promenade insolite 

L

’abbé Martin, le curé africain de Villiers-leSec, entre Bayeux et Creully, dans le joli Bessin, ne sonne plus les cloches à toute volée. Le carillon a le bourdon et on le fait seulement tinter, en sourdine, au moment des grands événements liturgiques. Le toit qui vrille… Une fois par mois, la messe est dite dans la belle petite église communale, un pur chef-d’œuvre du XIe siècle. Le chœur est classé depuis 1913 au titre des Monu-

H. Blondel

L

auréate du prestigieux Prix Renaudot 2012, Scholastique Mukasonga débute à 56 ans une nouvelle vie. Après avoir réchappé, en 1994, au génocide des Tutsis qui a frappé cruellement ses proches, cette habitante de Saint-Aubin-sur-mer d’origine rwandaise vient de connaître les feux de l’actualité littéraire avec son roman-témoignage “Notre-Dame du Nil”. “Une nouvelle identité” Après l’horrible drame, sa vie aurait pu être toute autre. “Je ne me destinais pas du tout à l’écriture : j’écrivais mes souvenirs comme une gardienne de la mémoire”, nous explique-t-elle. Assistante sociale à Caen, l’écrivaine publie depuis plusieurs années un livre tous les deux ans. Mais c’est son dernier ouvrage qui l’a révélée au grand public. “Jusqu’alors, j’écrivais en tant que victime. C’est aujourd’hui la qualité littéraire de ma fiction qui est reconnue. Je suis une romancière à

■■ Scholastique Mukasonga, qui habite Saint-Aubin-sur-mer et travaille à Caen, a passé novembre sous le feu des projecteurs. Ici en séance de dédicaces à la Fnac de Caen, samedi 1er décembre.

Villiers le Sec : l’église qui… cloche

ments Historiques, tout comme le clocher. Et si l’abbé Martin prend mille précautions au moment d’activer la cloche, c’est qu’il a une bonne raison : l’édifice a du gîte sur ses bases et pourrait menacer de perdre de grosses colonnettes qui entourent le sommet de l’église, une couverture en batière dont on dirait parfois qu’elle “vrille”. En 1932, on s’alarmait déjà de l’état du clocher. La commune, faute de moyens, n’avait pu entreprendre les travaux nécessaires.

■■ Le maire Yves Julien, à droite, et l’un de ses adjoints Bernard Louis au pied de la belle église communale. Publicité

d’euros. Pour une commune dont le budget ne dépasse pas 115 000 euros, c’est un peu lourd... La mobilisation Un héritage encombrant, l’église brinquebalante ? “Non, pas du tout”, rectifie le maire enthousiaste à l’idée de voir qu’autour de lui, ses administrés se passionnent pour le patrimoine communal et veulent sauver l’ église. “En dehors d’être un lieu de culte, notre église est aussi un point de repère pour tous les habitants”.

Puis une étude menée en 1994 par l’architecte des Monuments historiques avait conclu à la nécessité d’entreprendre “rapidement” des travaux. Le temps presse mais l’argent manque. Depuis deux ans, la commune se mobilise néanmoins autour d’une association, “Villiers mon patrimoine”. Les généreux donateurs sont accueillis à bras ouvert. La Fondation du Patrimoine soutient la mobilisation.  Le montant des travaux est estimé à plus de 2 millions

Alain Fergent

BTSI, un vrai savoir-faire La Société Bâti Tôlerie Serrurerie Industriels (BTSI) aura bientôt quatre ans. Fondée en janvier 2009 par trois associés ayant travaillé vingt ans ensemble, l’entreprise poursuit sa progression constante dans ses locaux de Soliers, à huit kilomètres au Sud de Caen. Ses savoir-faire en matière de pliage de tôle, de soudure, de création de pièces en métaux et d’alliages métalliques se vendent bien. Après un lancement sans la moindre commande, BTSI réalisait dès sa première année 760.000 euros de chiffre d’affaires, et devrait le voir grossir cette année à 1,8 million d’euros. Au départ, les trois associés étaient à la fois di-

rigeants et ouvriers. Aujourd’hui, l’entreprise compte 14 salariés “jeunes et dynamiques”.

Le sens de la réactivité

Le leitmotiv de BTSI ? La réactivité. “La majeure partie de nos clients sont du département, ce qui nous permet de répondre rapidement aux commandes”, explique le gérant, Yannick Lebrec. D’autres marchés s’ouvrent progressivement à Paris en Bretagne, et la polyvalence de BTSI s’élargit selon les besoins de ses clients. Bientôt la société s’enrichira d’une secrétaire, d’un agent de contrôle et de personnels de production supplémentaires.

15 rue Augustin Riffault

14540 SOLIERS - Tél. 02.31.08.68.51


N° 159 - 6 décembre 2012

12

A Caen, le tramway percute un piéton Un accident de tram a fait un blessé léger vendredi 30 novembre dans le centre-ville de Caen. Il était 13h29 à la station SaintPierre dans le centre-ville de Caen, lorsqu’un piéton “en état d’ébriété a glissé sous la rame et s’est cogné la tête”, selon la direction

L’incroyable coup de filet CAMBRIOLAGES 

FUSILLADE  

L

C

’est une affaire colossale. La section de recherches de Caen, appuyée par l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante, vient peut-être de résoudre plus de 174 cambriolages commis dans le Calvados, l’Orne, la Sarthe, l’Eure, l’Eure-et-Loir et la SeineMaritime, entre l’été 2011 et l’été 2012. “ Les enquêteurs ont fait des rapprochements”, a précisé Catherine Denis, procureur de Caen, qui ont abouti à trois vagues d’interpellations, notamment dans les Yvelines. Sept hommes âgés de 25 à 40 ans ont finalement été mis en examen à Caen et Lisieux.

Le préjudice est estimé à 900 000 euros Les malfaiteurs opéraient systématiquement de jour et pénétraient dans les

maisons par effraction. Des pavillons toujours situés à proximité de grands axes routiers, permettant aux suspects “de rapidement prendre la fuite”, a souligné le colonel Gilles Dautois, commandant la région de gendarmerie de Basse-Normandie. Le butin des cambriolage ? “Des bijoux, du numéraire... Des objets peu encombrants” et surtout facilement revendables. “La recherche des receleurs sera effectuée”, a souligné Catherine Denis. Le préjudice est à ce jour estimé à 900 000 euros. Tous les mis en examen, qui font partie de la communauté des gens du voyage, contestent les faits qui leur sont reprochés. A Caen comme à Lisieux, des véhicules et des caravanes ont également été placés sous main de justice.

Le père forçait ses jeunes enfants à fumer RELAXE 

En cours de séparation, un couple de fumeurs, à la tête d’une famille de trois enfants de 10, 8 et 5 ans, se déchire. Lors de l’un de ses droits de visite et d’hébergement, le 12 juin, à Aunay-sur-Odon, le père constate que son fils de 8 ans lorgne son paquet de cigarettes. Avec l’assentiment de sa nouvelle compagne, et pour l’éloigner à tout jamais de l’idée de fumer, il l’enjoint d’allumer une cigarette et laisse aussi fumer sa fille aînée. Apprenant cela, la mère

s’empresse de traduire le père de ses enfants devant le tribunal correctionnel, le 29 novembre dernier, pour violences sur mineur. Elle demande 4 000 € de dommages et intérêts. Me Lanièce, avocat de la défense, souligne qu’il s’agit de méthodes éducatives qui n’ont pas leur place au correctionnel. Le tribunal a finalement requalifié les faits en soustraction de l’enfant à l’obligation de sécurité et de santé sur son enfant. Mais le prévenu est relaxé de tout délit.

DROGUES 

S

de Twisto. Le conducteur a immédiatement immobilisé le véhicule, évitant ainsi de blesser gravement la victime. Ses blessures ne sont que superficielles. Le conducteur a été relevé de son service et un suivi psychologique est en cours.

été arrêté à Caen en avril, accusé d’avoir gravement agressé un antiquaire du centre-ville. Mis en examen pour vol avec arme et tentative de meurtre, il avait été incarcéré peu après. Son évasion avait eu lieu à l’aide d’échelles et de complices extérieurs.

d’enfance, sont rapidement interpellés. Deux ans plus tard, devant les Assises du Calvados, la justice tente de connaître le motif de la fusillade. Mais les victimes n’ont pas porté plainte et affirment “avoir pris une balle perdue”. Le ministère public soupçonne lui un règlement de compte mafieux. L’un des

prévenus, G.D, 35 ans, demandeur d’asile, explique avoir cherché à intimider des “menaceurs potentiels”. Il craint d’autant plus pour sa vie que la presse, qui a divulgué son nom, permet maintenant de le situer à Caen ! T.C, 31 ans, réfute la volonté de tuer. “J’ai toujours tiré vers le bas, jamais à hauteur d’homme”.

Un élément confirmé par la balistique. G.D a finalement été condamné à cinq ans de prison. T.C a lui écopé de huit ans, pour violences aggravées avec préméditation. Ils ont interdiction de se présenter dans le Calvados durant cinq ans et ont interdiction de porter une arme.

”Je mets ma famille en danger”

ur information “anonyme”, les gendarmes de Moult apprennent l’existence d’un trafic de drogues. Après enquête, deux revendeurs interpellés désignent leur “approvisionneur”, S.F, 19 ans, résidant à Démouville. La perquisition du 28 novembre au domicile de ses parents aboutit à la découverte de 3,223 kg

de stupéfiants, abrités dans une boite à chaussure dissimulée dans le bric-à-brac du garage familial. En garde à vue, le primodélinquant, s’il reconnaît immédiatement la revente de “six plaquettes au cours des six derniers mois”, refuse de donner plus ample renseignement. En comparution immédiate dès le 30

SUR FOND D’AMOUR  

L

Le détenu, qui était parvenu à s’échapper de la maison d’arrêt de Caen début septembre, a été interpellé samedi 24 novembre, à Aubagne. Ce jeune homme de 26 ans avait trouvé refuge dans la région marseillaise d’où il est originaire. Il avait

“Je n’avais pas la volonté de tuer”

e 3 novembre 2010 à Caen, quartier de la gare, une fusillade éclate vers 12h15. Sont retrouvées sur place 14 douilles et une traînée ensanglantée de 175 mètres. Le blessé, un ressortissant géorgien, sera le premier identifié, à son arrivée à l’hôpital. Les tireurs, eux aussi Géorgiens et amis

■■ L’affaire a été présentée à la presse depuis la caserne de gendarmerie Le Flem, à Caen.

L’évadé de la maison d’arrêt retrouvé à Aubagne

e 23 février dernier, alors qu’il souhaite se séparer de son épouse, celle-ci refuse de signer un prêt relais afin qu’il s’achète un appartement, le temps qu’ils vendent leur maison commune. La scène de ménage, sur fond d’alcool, se termine en correctionnelle par six mois d’emprisonnement.

novembre, il affirme : “Si je dis un nom, je mets ma famille en danger”. “Parceque vous connaîtriez des gens qui sont capables de tuer ?”, lui demande le président, Christophe Subts. Le prévenu explique : “Je servais juste de nourrice, je ne faisais pas de bénéfices sur les reventes”. Totalement inconnu des services

de police, le jeune homme est selon son avocat “un fumeur très occasionnel, qui, ne voyant pas d’horizon professionnel, s’est laissé tenter par de l’argent facile. Tout cela en cachette de ses parents”. S.F a écopé d’un an de prison dont huit mois avec sursis.

Il “pète les plombs”

Le divorce suit son cours tandis que le couple continue à se fréquenter et que la vente de la maison tarde à se concrétiser. Le 9 juin, nouvelle altercation : madame reçoit des coups de pied. Elle porte immédiatement plainte. Le prévenu, dépressif, sait qu’en récidive, il risque de la prison ferme et ne sup-

porte pas une telle éventualité. Il met le feu à sa voiture, tente de s’immoler avec l’essence du réservoir de la moto, mais recule. Lui vient alors l’idée d’incendier des meubles et des coussins dans une pièce de la maison dont il calfeutre les ouvertures. Les pompiers le découvriront inanimé, le 10 juin.

Jeudi 29 novembre, devant le tribunal, le prévenu de violences en récidive et de destruction de biens par moyens dangereux, indique qu’il a rompu définitivement avec sa femme. A 47 ans, il est finalement condamné à dix-huit mois de prison avec sursis. Il devra rembourser les dégâts à la maison (40 000 euros).


N° 159 - 6 décembre 2012

special etudiants

Partir un an à l’étranger I

ls sont 300 à 340 étudiants caennais à partir chaque année à l’étranger. Quelle que soit leur discipline, tous ont la possibilité de vivre cette expérience unique. Il est conseillé de partir en troisième année de licence ou en Master 1. Cependant, il faut avoir validé tous ses cours des années précédentes, avoir un niveau suffisant dans la langue utilisée à l’université de son choix, démontrer sa motivation et avoir un projet cohérent.

renseignements pratiques et de commentaires de ceux qui ont tenté l’expérience. Pour partir étudier ailleurs six mois ou un an, il est important de le prévoir au moins un an à l’avance. Les dépôts de candidatures, pour un départ en septembre 2013, ont lieu du 7 novembre au 10 janvier sur le site de l’université  : www.unicaen.fr. Les dossiers sont ensuite sélectionnés par le département des programmes d’échange.

Une expérience de vie incomparable

A l’université de Caen, il existe quatre programmes d’échange : Erasmus, avec 230 universités partenaires en Europe ; Inter Universitaire, avec 72 universités dans 50 pays des cinq continents ; ISEP, avec 138 universités aux Etats-Unis ; et enfin CREPUQ, avec 12 universités québecoises. Il faut prendre le temps de se renseigner. Des réunions d’information ont lieu à la Maison des Langues et de l’International et le site de l’université est une mine de

Au-delà de l’expérience de vie très riche que procure une année passée loin de son univers familier, on découvre un autre système d’enseignement en payant uniquement les frais d’inscription français, et on peut considérablement progresser dans une langue. L’Europe de l’Est connaît un engouement nouveau du fait que les cours sont la plupart du temps dispensés en anglais, par exemple à Budapest, Varsovie ou Prague.

■■ A l’université de Caen, les étudiants peuvent partir aux quatre coins du monde grâce à divers programmes d’échange en partenariat avec 450 autres universités.


14

SPECIAL etudiants Ce week-end : place au salon de l’étudiant, aux formations et aux métiers Afin de préparer judicieusement la poursuite de vos études et construire un projet professionnel solide, le salon de l’étudiant est le bon endroit pour disposer des informations et conseils adaptés à votre profil. Au programme, un large éventail de formations : des

Dans les Ecoles aussi, c’est possible partir a l’étranger

ce jeudi à 400 professionnels de présenter leurs débouchés, le salon lui-même se tiendra ces vendredi et samedi. Le défi est de taille. “Le nombre de nos néo-bacheliers a encore augmenté cette année”, relève le président de l’Université Pierre Si-

neux. “Ils sont 4 497 à s’être inscrits en première année de formation. La situation est certes difficile, mais des métiers embauchent. Il faut s’adapter à l’évolution des secteurs porteurs”. Pratique : Du 6 au 8 décembre, de 9h à 18h au Parc-expo de Caen, Hall 2.

La réussite au bout du clavier

AlexisChezière

ensicaen 

cursus supérieurs courts, longs, en formation initiale, en alternance, à l’université, en prépa, à l’IUT, en BTS, dans les grandes écoles d’ingénieurs et de commerce ou dans des écoles spécialisées. Après l’opération “Place aux métiers”, permettant

N° 159 - 6 décembre 2012

■■ Des études axées sur l’international encouragent les étudiants à partir à l’étranger.

P

artir à l’étranger lorsque l’on fait ses études à l’Ecole de Management de Caen n’est pas une option : c’est une obligation. En effet, le contenu des cinq années d’études est focalisé sur l’international. Il est donc logique de renforcer la théorie par une expérience concrète de vie à l’étranger. Les élèves doivent s’expatrier durant un semestre en 2ème année et un autre semestre en Master 1 (4ème année). Ils peuvent aussi partir de manière facultative entre le Master 1 et le Master 2 lors d’une année de césure ou obtenir un double diplôme en effectuant leur dernière année dans un autre pays. L’exemple parfait selon Jessica Corbinais, chargée des relations internationales, est de “repartir

en Master 2 aux Etats-Unis pour valider le diplôme français, ainsi qu’un NBA qui a une forte plus-value sur le marché de l’emploi en France comme à l’étranger.”

Deux jours pour se renseigner L’école ayant conclu plus de 150 partenariats à l’étranger, ses étudiants ont un vaste choix de destinations. Mais leur parcours scolaire doit être excellent, comme leur niveau de langue. Les 7 et 8 février, l’EMN organise des Journées Internationales avec des représentants d’universités étrangères, pour ses étudiants et leurs parents. Un moyen de se rassurer et de partir en connaissance de cause ! Pratique. Ecole de Management de Normandie, 9 rue Claude Bloch à Caen. Tél. 02 31 46 78 78

●● SOUTIEN SCOLAIRE  Anacours s’installe à Caen

L’établissement de soutien scolaire Anacours a fait son apparition à Caen à la dernière rentrée. Il propose des cours d’aide à l’apprentissage dans toutes les matières de l’enseignement supérieur, et à tous les niveaux. Anacours met l’accent sur “le degré d’expérience et la spécialisation de chacun des professionnels” qu’il recrute. Tél. 02 31 06 10 90.

●● formation  Le Centre C. Souami s’agrandit

Installé depuis huit ans à Hérouville, le Centre de formation Catherine Souami (CFcs) a intégré en juillet de nouveaux locaux au 39, rue des Compagnons à Caen. Il dispense aux particuliers comme aux professionnels des formations d’une durée de un jour à plusieurs semaines dans les domaines de la Publication assistée par ordinateur (PAO), de la création de sites web ou de la photographie. Tél. 02 31 44 00 71.

●● ensicaen  215 élèves diplômés en 2012

Vendredi 30 novembre, 215 élèves de l’école d’ingénieurs EnsiCaen ont reçu leurs diplômes. De 1971 à aujourd’hui, elle a formé 5 000 ingénieurs en activité.

■■ Christophe Rosenberger (assis), responsable de l’équipe Monétique et Biométrie du Laboratoire GREYC.

l

a section monétique de l’ENSICAEN a célébré la semaine dernière ses quinze ans d’existence. “En 1997, la première promotion d’ingénieurs de l’option Monétique et sécurité informatique se voyait remettre le précieux diplôme,” se souvient Guillaume Boitier, directeur du département des relations industrielles à l’ENSICAEN. La monétique désigne l’ensemble des techniques informatiques permettant d’effectuer des transactions sécurisées par carte bancaire. “Au-

jourd’hui, le règlement par Internet ou par téléphone mobile explose, et cela fait quinze années que nos ingénieurs participent activement à rendre ces paiements plus sûrs”.

Leader en monétique L’ENSICAEN est le leader sur ce secteur, cette école ayant été l’une des premières à s’y intéresser. “Nous proposons trois formations équivalentes au niveau master.” La formation d’ingénieur classique, en trois ans, s’obtient après

deux ans de classe préparatoire; le master spécialisé, après une licence pro, en une année. “Nous avons aégalement élargi les origines de nos étudiants en ouvrant une formation d’ingénieur en alternance, en partenariat avec l’ICEP-CFA et des entreprises, ce qui permet aux élèves qui ont fait un DUT ou un BTS d’intégrer l’école.” Chaque année, près de 80 étudiants sortent diplômés de l’ENSICAEN, et depuis 1997, l’école a formé plus de 650 ingénieurs. “Les besoins des entreprises dans ce sec-

teur sont importants, ce qui promet un plein emploi aux jeunes diplômés”. Les diplômés de l’école représentent un quart des ingénieurs de monétique en France. L’ENSICAEN est reconnue partout et les Caennais apportent beaucoup au domaine de la monétique. “L’un de nos doctorants,Romain Giot, a notamment mis au point un système révolutionnaire qui permet à l’ordinateur de reconnaître son utilisateur selon sa façon d’écrire sur le clavier ! Tout le monde s’y intéresse”.


N° 159 - 6 décembre 2012

15

SPECIAL etudiants

Les “prépas” fleurissent à Caen et dans la région A

Caen, 12% des étudiants optent pour des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Accessibles après le bac, sur dossier, elles préparent en deux ans aux concours d’entrée des prestigieuses écoles. Il en existe onze dans l’académie, il est nécessaire de connaître leurs spécificités avant de faire son choix. La filière économique est idéale pour intégrer des écoles supérieures de commerce. Trois voies sont possibles : HEC-Economique au lycée de Charles Gaulle de Caen et au lycée Le Verrier de Saint-Lô ; HEC-Scientifique au lycée Malherbe de Caen ; ou HEC-Technologique au lycée Salvador Allende d’Hérouville. Pour les littéraires, les prépas permettent de se préparer aux concours des Ecoles normales supérieures. Le lycée Malherbe et le lycée Millet de Cherbourg proposent cette option par le biais d’une classe Hypokhâgne.

sepia 

L

Les prépas scientifiques, quant à elles, offrent sept voies. Quatre d’entre elles sont enseignées dans l’académie. “Nous avons 90 étudiants en Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre (BCPST) et trois classes prépas Maths/Physique”, explique Béatrice Levilly, enseignante en sciences au lycée Malherbe. A noter, la voie Physique/Chimie se trouve au lycée Victor Hugo et la prépa Physique/Technologie au lycée Dumont d’Urville.

Endurance, persévérance “La capacité à s’organiser et l’envie de suivre des études longues sont aussi importants que le bulletin scolaire” insiste la professeure. Adélaïde, en 2ème année BCPST, ajoute : “Il faut être motivé car le rythme de travail est soutenu, mais on s’entraide !” La réorientation à l’Université reste possible, les étudiants y ont en général d’excellents résultats grâce aux méthodes acquises.

■■ Le devenir des étudiants diffère selon chaque filière. Après une classe préparatoire économique, 75% des étudiants réussissent le concours d’une école de management. Ici la prépa Biologie-Chimie-Physique-Sciences de la terre de Malherbe.

Une nouvelle école pour maîtriser l’univers graphique

’Ecole Sepia est installée dans ses nouveaux locaux depuis le 17 septembre, au 8 rue Rousselot, près du CHU. Cette école professionnelle des métiers de la communication visuelle est ouverte aux élèves de niveau Bac (toutes disciplines) après un entretien individuel où la motivation, la culture générale et la fibre artistique sont évalués. “Il n’est pas nécessaire d’avoir un talent pour le dessin, mais un goût pour l’art est primordial”, précise Betty Chivard, la directrice de l’école. “Les

techniques académiques sont enseignées lors de l’année de prépa” et cela aide à confirmer ou non son orientation avant d’entamer les trois années d’études. Selon Betty Chivard, “la philosophie du travail est très importante, la volonté et le désir de faire toujours mieux sont des comportements communs aux élèves de l’école”.

Inscriptions en janvier En sortant de leurs quatre ans de formation (3+1 an de prépa), les jeunes professionnels ont un niveau

■■ Les élèves de première année de l’école Sépia se perfectionne en dessin avant d’aborder les techniques de publicité.

licence reconnu par l’Etat et sont formés au graphisme, au packaging, ainsi qu’au design d’objet et de produit. Sarah et Elodie, en deuxième année, pensent s’orienter ensuite vers le monde du “print” (la création papier). “Il s’agit de suivre les tendances d’une marque et de faire preuve de créativité”. L’autre possibilité est de rejoindre le monde du web, “plus figé”, selon elles. Mais l’école leur apprend néanmoins à maîtriser le codage pour créer sites et visuels.

Sepia compte actuellement un taux de placement de 87% sur le marché du travail. Deux portes ouvertes sont déjà prévues les 16 février et 6 avril. Du 7 au 14 juin, les travaux réalisés par les élèves de troisième année pour l’obtention de leur diplôme seront exposés dans l’école. Un bon moyen pour les postulants de se rendre compte du niveau atteint en fin d’étude. Les inscriptions peuvent être prises dès janvier et jusqu’à l’annonce des résultats du bac.


16

N° 159 - 6 décembre 2012

SPECIAL etudiants

L’Université de Caen propose la formation à distance

Se former sur internet Le CEMU gère entre autre la mise en ligne des cours, l’entretien de la plateforme de e-learning, mais se charge surtout de développer l’offre des formations, à la demande des professeurs et des différentes filières. L’enseignement à distance a beaucoup évolué, il n’est plus centré sur la correspondance. “Grâce à de nouveaux outils de suivi, les liens entre tuteurs, professeurs et

AFT IFTIM

I

étudiants sont au centre des formations”, souligne Pierre Beust, directeur du CEMU. Tout est désormais disponible en ligne sous forme de modules comme à l’université, souvent très interactifs. Il est aussi possible pour les web étudiants de suivre des visioconférences. Cette année, le nombre d’entre eux s’élevait à 567.

Le même diplôme que les autres D’horizons bien différents, ils habitent en majorité en Normandie, mais certains suivent les formations depuis l’Allemagne, la Guadeloupe ou les quatre coins de France. “La formation répond au besoin d’éloignement, mais c’est pour des raisons de mobilité, de moyens et de handicap que les étudiants choisissent cette façon d’étudier” explique Pierre Beust. Les étudiants viennent passer les examens à Caen et le diplôme délivré est identique à celui qu’obtiennent les étudiants présents à l’université.

H.Blondel

L

’université de Caen propose plus de 26 formations à distance grâce au CEMU (Centre d’enseignement multimédia universitaire). Quatorze d’entre elles sont destinées aux étudiants, dont cinq masters, cinq licences et quatre diplômes universitaires. Les autres concernent les professionnels et ceux qui souhaitent accéder aux études supérieures. Le panel d’enseignements est relativement large : de l’histoire à la sociologie, en passant par les sciences du langage, etc.

■■ Pierre Beust, directeur du Centre d’enseignement multimédia universitaire de Caen (CEMU), gère une équipe de 21 techniciens, graphistes, rédacteurs et coordinateurs pédagogiques.

Les métiers du transport et de la logistique

nstallé depuis plus de trente ans rue du Professeur Rousselot, le centre de formation AFT IFTIM a décidé de déménager le 1er septembre au Chemin Vert, rue de la Cotonnière. “Avec tous les camions, les manœuvres et les déplacements de poids lourds que l’on demande aux élèves, nous sommes plus à l’aise dans ce nouveau lieu”, se réjouit Jacky Bertrand, le directeur du centre. Car l’AFT IFTIM n’est pas une école ordinaire. Ici, on se forme aux métiers du transport et de la

logistique. Du conducteur de poids lourds au chef d’entreprise, du cariste au responsable d’entrepôt, toutes les formations existent sous forme de différents contrats d’apprentissage ouverts aux jeunes de 16 à 25 ans. 1500 stagiaires par an “Nous recevons 1500 stagiaires par an répartis entre le CAP de conduite routière, le BAC professionnel logistique, le Brevet de technicien supérieur en méthode logistique et la préparation au Diplôme d’Etat d’ambulancier”, précise Jacky Bertrand.

Pour les personnes intéressées, une journée “portes ouvertes” est prévue le 23 mars 2013 à l’AFT IFTIM.

En parallèle, on rencontre aussi dans ce centre des salariés d’entreprise qui, grâce à la formation continue, se forment ou se perfectionnent dans un domaine. Malgré la crise, l’AFT IFTIM connaît un taux de placement sur le marché du travail de 70%. Cela vous intéresse ? Pour intégrer l’école, il faut contacter le service information et orientation (tél. 02 31 46 94 90) qui propose un entretien individuel avec le directeur pendant lequel il faut effectuer un test de

positionnement et, surtout, montrer sa motivation. “La difficulté pour les jeunes qui se forment en alternance, c’est qu’ils doivent d’abord trouver un patron qui acceptent qu’ils ne soient pas dans l’entreprise à plein-temps. Du coup, lorsqu’ils l’ont trouvé et qu’ils intègrent enfin l’école, après deux ou trois ans d’attente, ils sont extrêmement motivés et travailleurs”, assure Luc Philippe, formateur pour le CAP conducteur routier. Les inscriptions se font d’avril à juin. Tél. 02 31 46 19 00.


N° 159 - 6 décembre 2012

17

SPORTS

A. Chatel

CFA : deuxième défaite de rang CFA 2 : Mondeville fait pour la réserve malherbiste du sur-place

Mondeville tentera l’exploit, Malherbe favori

coupe  

L’équipe réserve de Malherbe a concédé sa deuxième défaite consécutive samedi 1er décembre sur la pelouse de Venoix (1-2). Après Plabennec, les jeunes Caennais sont tombés devant Fontenay. “Le scénario se répète un peu, déplore Philippe Tranchant, amer.

Mondeville est sorti frustré de son match contre SaintLô, samedi 1er décembre (00). Largement dominateurs en deuxième période, les Mondevillais ont encore péché par manque de réalisme. “Ce n’est pas comme si on jouait mal, commente le défenseur Pierre Sorin. On

crée pourtant des actions, mais on ne concrétise pas.” Les Calvadosiens réalisent une mauvaise opération sur le plan comptable puisqu’ils se rapprochent à une longueur de la zone rouge. Le 8 décembre (20h), ils recevront Châteauroux en Coupe de France.

Caen manque de garanties

A. Chatel

Ligue 2 

On donne les deux buts et c’est très compliqué quand on n’a pas notre rigueur défensive.” Ibrahima Tandia a réduit le score à l’entame du dernier quart d’heure mais Caen n’a pas été en mesure de faire mieux. Le SMC est onzième du groupe D de CFA.

■■ Comme Livio Nabab, le Stade Malherbe va tenter de retrouver de la confiance et le chemin des buts à Reims.

88 clubs participeront au huitième tour de la Coupe de France, l’équivalent des 64e de finale, le week-end des 8 et 9 décembre. Seuls deux entités bas-normandes seront de la partie : l’USON Mondeville (CFA2) face à Châteauroux (L2), et le

Stade Malherbe, qui ira affronter Reims Sainte-Anne (DH) samedi 8 à 13h45. Les Caennais ont bénéficié d’un tirage au sort favorable, eux qui ont déjà éliminé une équipe de DH au tour précédent, mais doivent s’attendre à une réception compliquée.

Les Caennaises chutent à nouveau volley 

■■ Les Caennaises n’ont pas confirmé au Plessis l’éclaircie aperçue lors du match précédent contre le Stade Français.

Les Caennaises, promues en N2, ont subi un lourd revers au Plessis-Robinson, dimanche 2 décembre (3-0), un adversaire direct dans le bas du classement. Elles ont perdu

les deux premiers sets 25-20 avant de s’écrouler dans la manche suivante (25-5). Prochain match contre le Pôle France cadettes de Chatenay-Malabry, dimanche 16 décembre.

■■ Le milieu de terrain du Stade Malherbe, Laurent Agouazi, ici contre Guingamp, s’est fait expulser peu avant la demi-heure de jeu à Dijon, lors de la défaite des Rouge et Bleu (1-0), pour le compte de la 16e journée de Ligue 2.

A

l’heure où les hommes de Patrice Garande devaient pousser sur la pédale d’accélérateur, ils ont été incapables de le faire, samedi 1er décembre à Dijon. Défaits (1-0), ils avaient pourtant l’occasion de mettre un concurrent direct à la montée en Ligue 1 à neuf longueurs. “Nous avons été incapables d’élever notre niveau technique”, pestait le milieu de terrain caennais Laurent Agouazi, exclu dès la 28e minute de jeu. “Mais il ne faut

Lady’s  soccer 

pas se cacher derrière cette expulsion, car nous n’avions pas été bons avant non plus”, analyse l’attaquant Mathieu Duhammel qui lui préfère parler de “non-match”.

Fajr toujours absent Cette défaite, après trois victoires et un nul en championnat, est venue rappeler aux Caennais combien leur marge de manœuvre est faible. En l’absence de quelques joueurs cadres, à commencer par celle de Fayçal Fajr, “leader technique et animateur de jeu”

selon Patrice Garande, le Stade Malherbe ne présente plus le même visage. La courte victoire acquise une semaine plus tôt contre Angers (1-0), n’avait d’ailleurs pas apporté plus de garanties. Caen s’en était sorti par sa solidité défensive et un maître coup-franc de Jean Calvé face à Angers, mais le reste avait été bien léger. Les Malherbistes profiteront, il faut l’espérer, d’un match en Coupe de France contre une “DH” pour goûter à nouveau à la victoire, samedi 8 décembre.

Classement : 1.Monaco 32pts; 2.Nantes 30pts; 3.Guingamp 29pts... 4. CAEN 27pts... 18.Arles 17pts; 19.Ajaccio 13pts; 20.Sedan 10pts. Le programme de la 17e journée de Ligue 2. Lundi 10 décembre à 20h45 : Clermont-Nantes; le mardi 11 à 20h55 : CAENMonaco; Auxerre-Niort; Guingamp-Arles; Istres-Le Havre; Laval-Angers; Le Mans-Ajaccio; Nîmes-Châteauroux; Tours-Lens. Le mercredi 12 à 18h45 : Sedan-Dijon.

Elles jouent contre le cancer

P

romouvoir le football féminin, c’est l’objectif du tournoi “Lady’s Soccer”. Etudiant en Master Management du Sport à l’Université de Caen, Vincent Frémont a décidé avec trois collègues de monter un tournoi de foot réservé aux femmes. Pour sa seconde édition, 18 équipes de sept joueuses s’affronteront dans une ambiance festive.

Un tournoi à enjeux Le tournoi a pour but de développer le football féminin U17, U19 et senior dans la

région, mais aussi de promouvoir la santé grâce aux activités physiques et sportives. De plus, les femmes sont entièrement mobilisées pour organiser ce tournoi en étant bénévoles ou coorganisatrices. Autre objectif : la lutte contre le cancer qui était déjà au cœur du dernier tournoi l’an passé. Celui-ci se clôturera par une soirée pour les participantes. Pratique. Rendez-vous le samedi 8 décembre de 19h à 23h à la structure du Five à Carpiquet.

■■ En plus du tournoi, des shows et ateliers rythmeront l’événement


18

SPORTS Basket : Mondeville frôle l’exploit contre Montpellier L’USO Mondeville a concédé un quatrième revers de rang, toutes compétitions confondues, samedi 1er décembre face à Lattes-Montpellier (68-71). Le constat d’échec mérite d’être largement nuancé au vu de la prestation fournie par les Normandes contre

tennis 

N° 159 - 6 décembre 2012

Jamais l’Open de Caen n’a

Q

ue ce soit du côté des professionnels ou du côté des amateurs, personne ne semble aborder l’Open de Caen à la légère. “Pour nous, c’est déjà l’heure de préparer la saison prochaine et on ne vient pas juste pour entretenir la forme”, annonce Julien Benneteau, 35e joueur mondial et médaillé olympique cet été.

Trois Caennais engagés Il pourrait retrouver sur sa route à Caen, deux autres héros des JO londoniens : Michaël Llodra et Richard Gasquet, actuels 53e et 10e au classement ATP. Sans oublier Paul-Henri Mathieu, 58e joueur mondial. Pour le Caennais Jules Ma-

Le tournoi grandit Mais pour défier l’un des cadors du tournoi, il devra passer le premier tour contre Laurent Rochette, n°21 français, samedi 8 décembre. Les deux autres Caennais, Axel Michon (n°34) et Maxime Forcin (-30) devront se défaire respectivement de Nicolas Devilder (n°20) et de Josselin Ouanna (n°11) qui comble le forfait de Gilles Simon.

Colombelles est bel et bien lancé

■■ Kadia Fissourou a réalisé un très bon match pour ses retrouvailles avec Dreux.

Son équipe a enchaîné un deuxième succès de rang (26-20). Dans le bas du classement, Colombelles n’est pas encore tiré d’affaire avant de se rendre à St-Maur, le 15 décembre.

Les Conquérants obtiennent l’argent

roller hockey 

■■ Les Conquérants de Charly Hallard ont subi une défaite logique en finale de la Conf’Cup.

Les roller skaters de Caen ont ramené une médaille d’argent de la Coupe de la Confédération européenne qui se déroulait à Villeneuve-la-Garenne les 1er et 2 décembre. Tenants

du titre de cette “petite” coupe d’Europe, ils ont été battus par l’équipe locale en finale de la compétition (5-1). Caen y a battu Mannheim (13-5), Dusseldorf (6-4) et Francfort (8-3).

Six réceptions, six victoires : le Caen Basket Calvados est d’une régularité sans faille dans son antre du Palais des sports. Trappes, qui avait réussi le petit exploit de s’imposer en terres normandes la saison dernière, a eu un aperçu des progrès réalisés par la formation

“Jamais l’Open n’aura été aussi attractif et d’un niveau aussi relevé, et c’est notamment la première fois que nous accueillons un joueur du Top 10 mondial avec Richard Gasquet”, s’enthousiasme Aristide Olivier, président du Tennis club de Caen et organisateur du tournoi. Avec cette deuxième édition au Zénith, la sixième au total, “l’Open de Caen continue de grandir, c’est en tout cas ce qu’on se dit entre nous”, confie Julien Benneteau. Maxence Gorréguès

■■ Pour la première fois,, l’Open de Caen va accueillir un membre du Top 10 mondial, avec Richard Gasquet.

Handball 

Billetterie. Dans tous les points de vente habituels (Citylive, FNAC, Carrefour, Leclerc) ou sur le site du Zénith de Caen. Tarifs : entre 6 et 8 €.

> Le programme Tous les matchs de la 6 e édition de l’Open se dérouleront au Zénith de Caen. .Samedi 8 décembre, huitièmes de finale : Nicolas Devilder-Axel Michon à 14h ; Laurent Rochette-Jules Marie à 16h ; Maxime ForcinJosselin Ouanna à 18h. .Dimanche 9 décembre, quarts de finale avec l’entrée en lice de Paul-Henri Mathieu à 14h ; Michaël Llodra à 16h ; Julien Benneteau à 18h. .Lundi 10 décembre, demi-finales avec l’entrée en lice de Richard Gasquet à 20h30. La première demifinale commencera à 18h30. .Mardi 11 décembre, finale à 20h.

Le derby a tenu toutes ses promesses

U

ne salle pleine comme un œuf avec 2 300 spectateurs, un suspense de soixante minutes, une fin de match litigieuse et un nul logique (26-26) : Caennais et Cherbourgeois ont produit l’un des plus agréables spectacles sportifs à regarder dans la capitale bas-normande depuis des mois, dimanche 2 décembre ! “On s’en sort bien, reconnaît le capitaine caennais Romain Capelle. C’est une petite victoire, même si c’est un match qu’on aurait pu vraiment gagner contre

hockey 

caennaise. Guère brillants dans le jeu, les Cébécistes ont fait preuve de solidité mentale pour obtenir un précieux succès (66-51). Maubeuge, le prochain adversaire du CBC en déplacement, samedi 8 décembre, est avant-dernier au classement.

été aussi relevé

rie, 21 ans, et qui continue de faire ses armes dans le top 50 des meilleurs tennismen français, “l’Open de Caen, c’est une occasion formidable de croiser des joueurs de classe mondiale et donc de progresser.”

feminines 

“La victoire contre StAmand a lancé notre saison”, affirmait Kadia Fissourou avant de retrouver Dreux, dimanche 2 décembre. La jeune arrière ne s’est pas trompée.

la meilleure équipe de France. Au fond du trou dans le premier quarttemps, l’USOM a surtout réagi de manière remarquable au retour des vestiaires. Coincé en milieu de tableau, Mondeville se déplacera à Bourges, samedi 8 décembre.

Le Caen Basket Calvados reste en embuscade

une équipe à notre portée.” Battues chacune lors de leurs trois dernières sorties, les deux équipes abordaient la rencontre avec une certaine pression sur les épaules. Cette tension s’est d’abord ressentie en première mi-temps, où Caen n’a jamais compté plus de deux buts d’avance (11-12, 30e). Ce nul “nous relance mentalement”, estime le coach local Christian Le Moal. Caen est cinquième du classement avant de se rendre à Lanester, samedi 8 décembre.

■■ Au vu du scénario, le nul est plutôt intéressant pour Caen. Mais la victoire était largement dans les cordes des Vikings.

Les Drakkars sortent la tête de la glace

A

près sept défaites de rang et deux mois sans victoire, le Hockey club de Caen est sorti de l’ornière en s’imposant après prolongation contre Mulhouse, vendredi 30 novembre (5-4). Leur succès comporte néanmoins un bémol : la prolongation arrachée par les Mulhousiens a permis à ces derniers de ramener un point du déplacement. “Je suis content de la victoire, précise Luc Chauvel, mais sur le plan comptable cela ne nous rapporte pas grand

chose puisque nous donnons un point à un concurrent direct.”

■■ Les Drakkars de Pierre Bennett ont mis fin à une spirale de sept défaites..

Dernière équipe virtuellement qualifiée pour les play-offs (qui concerneront douze formations sur quatorze), Mulhouse est à quatre longueurs du HCC. Il sera bien difficile de surfer sur cette victoire, samedi 8 décembre. Caen se déplacera à Angers, leader du championnat. Les Angevins restent sur une défaite surprise contre Chamonix, premier concurrent caennais dans le bas du classement.


N° 159 - 6 décembre 2012

France MONDE

AUTOMOBILE FRANCAISE

coup de froid sur le marché Selon le Comité des constructeurs, les immatriculations de voitures neuves ont perdu 14  % cette année et sont tombées “sous la barre de 1,9 million”. Motif de cette chute : non seulement la frilosité des particuliers, mais la morosité des entreprises, puisque les achats de véhicules utilitaires légers reculent autant que celles des voitures familiales. Principales victimes de la tendance : les constructeurs français PSA (- 17,7  %) et Renault (- 21,7 %), ainsi que Nissan, Toyota et Volkswagen, alors que certaines

marques étrangères se portent bien : Hyundai a augmenté ses ventes de 27,6 %, BMW et Daimler de 0,7 % et 5,7 % “Il est difficile d’envisager une reprise à court terme”, admettent les constructeurs français. Mais ils mettent un bémol aux inquiétudes : à leur avis, “pour 2013 on ne voit pas le marché se redresser mais on ne le voit pas non plus s’enfoncer de la même façon. Le plus probable sera quelques points de baisse.” “Les moments les plus difficiles sont derrière nous”, croient pouvoir affirmer les directeurs commerciaux. 

kate et william

Naissance en vue Lundi 3 décembre, communiqué du secrétariat du prince William : mariés depuis 2011, “leurs altesses royales le duc et la duchesse de Cambridge sont très heureux d’annoncer que la duchesse de Cambridge attend un bébé”. La duchesse “souffre de nausées matinales sévères” et séjourne actuellement à l’hôpital King Edward

VII de Londres. Sur son compte Twitter, le Premier ministre David Cameron s’est dit enchanté par la nouvelle : “ils seront de merveilleux parents”, assure-t-il. Petit-fils de la reine Elizabeth et fils du prince Charles, William est au deuxième rang dans l’ordre de succession au trône. Son enfant occupera le troisième rang.

Florange : Montebourg battu

■■ Voulant s’impliquer fortement dans le dossier Florange, Arnaud Montebourg n’a cessé de multiplier les volte-faces.

Arnaud Montebourg a trop parlé. D’abord en disant qu’il ne voulait plus de Mittal en France. Ensuite, en proclamant que le gouvernement étudiait “la nationalisation provisoire” du site de Florange. Enfin, désavoué par François Hollande le 30 novembre, en commençant par parler de démission mais pour déclarer qu’il ne “commenterait pas” cette déclaration… Les observateurs ont alors mis en cause, non seulement la prolixité de Montebourg, mais l’idée même d’un ministère du Redressement productif – puisque l’Elysée n’avait jamais eu l’intention de faire la politique qui aurait correspondu à la mission de ce ministère. Le 3 décembre, les syn-

19

dicats d’Arcelor se déclaraient sceptiques sur l’accord signé entre le gouvernement et Lakshmi Mittal. Ce dernier avait officiellement accepté d’investir “180 millions d’euros” à Florange, et renoncé à y appliquer un plan social. Mais il n’était pas question de rallumer les deux hauts-fourneaux de ce site. La CGT ne croit pas aux promesses du groupe indien… Elle cite l’exemple du site de Liège, où Mittal a annulé en septembre dernier ses promesses d’investissements : “nous sommes bien informés par les attitudes de Mittal. Le dernier plan du genre a été pratiqué en Belgique, et aujourd’hui les activités sont rompues”, souligne Bernard Thibault.

Le couac de Cécile Duflot

■■ La ministre “verte” du logement Cécile Duflot, ici avec le Cherbourgeois Bernard Cazeneuve, ministre aux Affaires européennes, s’est attirée les foudres des milieux catholiques… et du Parti socialiste !

S

i la ministre du Logement avait cru faire un coup médiatique et un coup politique, c’est un échec sur les deux tableaux. Son opération s’est ouverte lundi 3 décembre sur un entretien fracassant dans un quotidien. La ministre annonçait son intention de loger des SDF en réquisitionnant des locaux privés, notamment les espaces “quasi-vides” que le diocèse

de Paris, selon elle, “semblait” posséder. Mme Duflot ajoutait sur un ton menaçant : “J’ai bon espoir qu’il n’y ait pas besoin de faire preuve d’autorité !” Propos répétés peu après en conférence de presse, et relayés par l’audiovisuel. Dans l’heure suivante, l’archevêché disait son étonnement : il n’avait “pas encore reçu de lettre de Mme Duflot”, et le diocèse de Paris avait

mis en place le plan “Hiver solidaire” pour laquelle 26 paroisses ouvrent leurs portes chaque soir à de nombreux SDF ! “Des fidèles mangent et dorment avec eux puis les aident à recréer du lien pour se réinsérer. Dans Paris, encore, un foyer vient d’ouvrir pour faire cohabiter cinquante jeunes chrétiens avec cinquante SDF… Mme Duflot ne le sait apparemment pas.”

Quant au mythe des “locaux vides”, la plupart des espaces incriminés n’ont ni chauffage ni sanitaires, et ne peuvent donc – selon la loi – être transformés en dortoirs… Mais le plus dur est venu du PS. Dominique Sopo (ex-président de SOS Racisme) a accusé sur LCI la ministre d’inopportunité : elle avait, disait-il, parlé de manière irresponsable et sans connaître le dossier.


20

N° 159 - 6 décembre 2012

AUTOMOBILE

La nouvelle Golf place la barre très haut

Technologie dernier cri Plus étirée de 5,6 cm et abaissée de 2,8 cm, mais avec un empattement accru de 5,9 cm, la nouvelle Golf est devenue plus spacieuse. Le coffre y trouve aussi son compte, avec 30 litres de plus, son seuil de chargement abaissé en favorisant l’accès. La présentation intérieure exhale une saisissante qualité perçue qui valorise l’agréable planche de bord dont la console centrale

CONTACT

● La révolution MQB Les

fabrications du Groupe VW vivent une révolution avec la nouvelle plate-forme modulaire transversale (MQB) qui permet la conception de toutes les autos à moteur transversal sur une même base. Seule la distance entre la pédale d’accélérateur et le milieu des roues avant doit être identique, tout le reste, variable, entraînant des économies d’échelles en création comme en fabrication.

S

tar du dernier Mondial de l’Auto, la 7e génération de la Golf arrive dans nos rues, auréolée de multiples qualités. En Europe, une Volkswagen neuve sur quatre est une Golf ! C’est dire l’importance de ce modèle fétiche pour le premier constructeur européen. Et la 7e génération fait honneur à une longue lignée amorcée en 1974. Cette compacte conserve une personnalité attachante qui la démarque de ses rivales et l’identifie immédiatement. Mais la dernière mouture s’enrichit aussi de modelés sobres et simples, marqués d’arrêtes vives.

Repères

● Deux châssis Dans un

■ La septième génération de la Golf pourrait bien faire date pour son excellence tangible sous toutes ses facettes et son esthétique à la page, qui en font assurément le meilleur modèle de la lignée.

s’oriente vers le conducteur. Au centre s’y greffe un écran tactile couleur. D’excellents sièges et de bons espaces de rangements achèvent d’inscrire la nouvelle Golf aux confins de l’esprit “premium”. Offrant mieux que l’indispensable (climatisation, radio, etc.), la première des trois finitions (Trendline, Comfortline et Carat) standardise d’utiles prestations sécuritaires, détecteur de fatigue et mise en alerte des

systèmes de protection des occupants avec dispositif de freinage multicollision. Le haut de gamme ajoute le freinage automatique en cas de détection d’obstacle. A modèle comparable, la nouvelle Golf n’est souvent pas plus chère que l’ancienne ! Outre un bel amaigrissement structurel, la Golf dispose de blocs essence et diesel renouvelés, échelonnés de 85 ch à 150 ch, tous avec injection directe, Start-Stop et récupération de l’énergie

au freinage. Le 1.4 TSi ACT de 140 ch innove en désactivant 2 cylindres à faible charge. Et l’option suspension adaptative DCC s’ouvre à la plupart des versions. Au volant, l’essence 1.4 TSi 140 ch apparaît souple, silencieux et globalement puncheux, et donc apte à mettre en exergue la virtuosité du châssis et sa salutaire neutralité en virage, sans roulis manifeste et dans une intéressante sobriété. Si le diesel fait encore mieux

sur ce point (7,4 l./100 au maxi contre 8,7 l./100 pour l’essence), il s’avère largement plus bruyant et pèse davantage sur le train avant, au – léger – détriment de l’agrément de conduite, avec une direction alourdie et quelques pompages de suspension. Deux détails qui tranchent sur la rigueur de la Golf animée du TSi.

tous nos essais sur

souci d’alléger la Golf au maximum, le châssis reçoit un train arrière à bras tirés jusqu’à 105 ch, et une épure multibras au-delà. ● Le soin du détail Les feux

de jour à LED rectangulaires noyés dans les optiques avant ; la trappe à carburant trapézoïdale respectant l’allure générale ; l’extracteur arrière pouvant recevoir un crochet d’attelage amovible facilement déployé de son logement. ● Verdict : 17/20 Sécurité **** Finition **** Confort *** Economie d’usage *** Séduction/Prix ***

Allô la terre ? Ici la terre…

Comment réussir à communiquer d’un petit village de Normandie avec un autre tout petit village au fin fond des steppes d’Asie ? Grâce aux radioamateurs ! Ces passionnés de communication et de technologie peuvent passer des nuits entières à essayer d’entrer en contact avec l’autre bout de la terre.

Les radioamateurs Souvent on confond le le "service radio amateur" avec la radiocommunication CB. Cette dernière a été conçue pour échanger des opinions personnelles. CB signifie "Citizens Band" ou "bande du citoyen" en français et est ouverte à tous, sans examens, mais sur la base d'une concession. En 2011, la France comptait 14 478 radioamateurs, dont 344 femmes. Le code Q

QAP QRA QRL QRM QRT QSL

Ecoute permanente Position géographique de la station Occupé Bruit Arrêt des émissions Accusé de réception

Les abréviations de trafic

ABT AR AS CUD U FB GA GB GL GE HI HPE HRE IMI K OM PSE R TU TX VA YL 73 88

A propos de (About) Fin du message Attendez Pouvez-vous ? (Could You ?) Bon travail (Fine Business) Bon après-midi (Good Afternoon) Au revoir (Good bye) Bonne chance (Good Luck) Bonsoir (Good Evening) Rires J’espère (Hope) Ici (Here) Point d’interrogation Transmettez Radioamateur (Old Man) S’il vous plaît (Please) Reçu (Roger) Merci (Thank You) Emmetteur Fin des émissions Radioamateur féminin (Young Lady) Bonjour ou Au revoir Grosses bises

Les ondes radio tout autour de la Terre Les radioamateurs entrent en contact les uns avec les autres dans le monde entier. IONOSPHERE

Pour cela, ils utilisent les ondes radio, aussi appelées ondes hertziennes. Les radioamateurs ont des bandes de fréquences qui leur sont dédiées, entre 135.7 kHz et 250 GHz. Pour parcourir la Terre, les ondes se propagent dans l’air et rebondissent successivement sur la surface de la Terre, et sur l’Ionosphère.

On

de

TERRE Emetteur

Récepteur

Chaque station d’amateur (et non pas chaque radioamateur), possède un indicatif. L'indicatif, délivré par l'administration, est l'identifiant de la station d'amateur — une sorte de numéro d'immatriculation — et l'opérateur certifié, responsable de l'utilisation qui est faite de sa station, utilisera cet indicatif pour transmettre. Chaque opérateur doit respecter les prérogatives (bandes de fréquence, puissance, type de transmission) de son certificat personnel lorsqu'il opère sur une station d'amateur.

Les radioamateurs célèbres et leurs indicatifs Juan Carlos, roi d’Espagne : EA0JC Marlon Brando : FO5GJ Hussein de Jordanie : JY1 Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple : WA6BND

Source : Cornille-Havard


N° 159 - 6 décembre 2012

DETENTE

LA RECETTE

Huîtres à l’embeurrée de verdure et julienne de truffe Pour 4 personnes ●● 2 douzaines d’huîtres

d’Arcachon (n° 3)

●● 600 g de roquette ●● 2 truffes noires du Péri-

gord (80 g) ●● 1 échalote finement hachée ●● 60 de beurre ●● Sel et poivre du moulin Décoquillez-les huîtres, épongez-les délicatement dans du papier absorbant. Rincez la roquette à l’eau fraîche, coupez les tiges et épongez-la dans un torchon. Brossez les truffes, éliminez la terre sèche et épongez-les très délicatement dans du papier absorbant. Coupezles en lamelles, puis taille-

les en fins bâtonnets. Faites fondre le beurre dans une sauteuse et revenir l’échalote 3 minutes, jusqu’à ce qu’elle soit transparente. Ajoutez la roquette et faitesla fondre à feu moyen 10 minutes en remuant délicatement. Lorsque les feuilles sont bien imprégnées de beurre, ajoutez les trois quarts des bâtonnets de truffe et les huîtres décoquillées. Poursuivez la cuisson 1 minute. Salez très légèrement et poivrez. Répartissez cette préparation, en comptant 6 huîtres par personne, dans quatre assiettes creuses bien chaudes et parsemez du reste de julienne de truffe. Servez aussitôt. toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Délimitée avec précision. B – Dessin à grande échelle. Nappe d’eau écossaise. C – Elle peut mener à une rupture. D – Terminaison verbale. Ralentissement de la circulation. E – Répartie. Il a sa place dans la gamme. F – Elément de formation du gérondif. Peau plus fine que le parchemin. G – Suite de détonations. – H – Fait la peau lisse. Vivaldi lui consacra un concerto pour violon. I – Scorpion d’eau. Mesure de longueur. J – Coupe le souffle définitivement. Coupées court.

Verticalement 1 – Dénouement d’une intrigue. 2 – Il pique le flanc du cheval. Adverbe de faible quantité. 3 – Point divulgués. Sherlock Holmes la fumait. 4 – Infection cutanée à streptocoque. 5 – Revenu périodique d’un bien. Règle à suivre pour garder le droit chemin. 6 – Tantale condensé. Convient tout à fait. Terme d’appartenance. 7 – Tombées à pic. 8 – Il est caché dans un bonnet. Longue pièce de charpente en bois. 9 – Auxiliaire conjugué. Frappé de stupeur. 10 – Alcaloïde extrait de la fève de Calabar. Préposition.

LES MARÉES

L’horaire des marées du 7 au 13 décembre TROUVILLE DEAUVILLE

DIVES SUR-MER

PM

PM

BM

Horizontalement A – Délimitée avec précision. B – Dessin à grande échelle. Nappe d’eau écossaise. C – Elle peut mener à une rupture. D – Terminaison verbale. Ralentissement de la circulation. E – Répartie. Il a sa place dans la gamme. F – Elément de formation du gérondif. Peau plus fine que le parchemin. G – Suite de détonations. – H – Fait la peau lisse. Vivaldi lui consacra un concerto pour violon. I – Scorpion d’eau. Mesure de longueur. J – Coupe le souffle définitivement. Coupées court.

Sudoku

BM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

Dates

Coeff.

PM

BM

PM

BM

Vendredi 7

47-47 03.58 10.55 03.55 10.51 03.57 10.49 03.51 10.33 16.24 23.25 16.20 23.21 16.17 23.20 16.10 23.05

Samedi 8

47-49 05.09 05.06 05.11 17.37 12.03 17.34 12.00 17.35

Dimanche 9

53-58

06.19 00.40 06.15 00.36 06.24 00.34 06.17 00.18 18.47 13.24 18.43 13.20 18.48 13.15 18.41 12.58

Lundi 10

64-70

07.21 02.00 07.18 01.55 07.26 01.53 07.19 01.35 19.48 14.39 19.44 14.34 19.51 14.30 19.44 14.12

Mardi 11

76-83

08.16 03.10 08.13 03.05 08.22 03.03 07.46 02.39 20.43 15.43 20.39 15.38 20.49 15.35 20.13 15.12

Mercredi 12

89-94 09.06 04.11 09.04 04.07 09.16 04.05 08.38 03.40 21.34 16.41 21.31 16.37 21.44 16.35 21.07 16.11

Jeudi 13

98-102 09.57 05.08 09.54 05.03 10.07 05.02 09.30 04.37 22.25 17.36 22.22 17.31 22.37 17.31 21.59 17.06

11.58 05.04 11.42 17.27 -

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

Les solutions

LA TABLE

Oncle Scott’s : le plus Far-West des restaurants normands

L’huître, une perle naturelle A l’approche des fêtes, nous vous recommandons les huîtres. Goûteuses et peu caloriques, elles sont riches en oligo-éléments. Idéal en hiver !

21

Verticalement 1 – Dénouement d’une intrigue. 2 – Il pique le flanc du cheval. Adverbe de faible quantité. 3 – Point divulgués. Sherlock Holmes la fumait. 4 – Infection cutanée à streptocoque. 5 – Revenu périodique d’un bien. Règle à suivre pour garder le droit chemin. 6 – Tantale condensé. Convient tout à fait. Terme d’appartenance. 7 – Tombées à pic. 8 – Il est caché dans un bonnet. Longue pièce de charpente en bois. 9 – Auxiliaire conjugué. Frappé de stupeur. 10 – Alcaloïde extrait de la fève de Calabar. Préposition.

■■ Oncle Scott’s comptait un restaurant rue de la Miséricorde à Caen. Une nouvelle enseigne vient d’ouvrir à Mondeville.

C

’est tout juste si l’on n’a pas envie de faire résonner ses éperons en poussant la porte du nouvel Oncle Scott’s, installé derrière le bowling de Mondeville. Le bois omniprésent et la grosse mise en scène des lieux y participent. Au choix, vous pouvez manger au saloon, dans un caravansérail ou même en prison. Vous prendrez un apéritif ? Il est à 1¤ le midi ! Un pain de viande cajun La carte ne manque pas de propositions, et elle nécessite d’y réfléchir à deux fois. Ce midi, j’hésite entre une des nombreuses formules : les plats de la Speedy (entrée ou dessert, plat et boisson à 9,70¤) et de la Française (entrée+plat+dessert+ boisson à 10,50¤) sont à choisir entre jambon grillé,

steack haché ou salade canadienne. Une autre formule, la “Scott”, propose une entrée, un plat et un dessert choisis parmi toute la carte à 18,50¤. J’opte pour cette liberté et mangerai donc un “Into the Dip”, assiette de mélange “d’onion rings”, de beignets et d’un “pain de viande cajun”. C’est à tester. A suivre, un des burgers spécialités de la maison, qui s’est fait une place parmi les franchises normandes à succès. Le Vladimir burger associe avec brio le guacamole, le chèvre et la viande parfaitement cuite. C’est assez original et c’est copieux comme il faut. Pour terminer, un irish coffee ou des profiteroles ont fait l’affaire. Pratique. Oncle Scott’s, 6 rue Charles de Coulomb, à Mondeville (près du bowling). Tél. 02 31 82 53 58.

LA METEO le week-end prévu par Vendredi 7 décembre

- Temps : pluvieux en début de journée, puis éclaircies et averses. - Températures : minimales 3 à 6°, maximales 7 à 9°. - Vent : fortes rafales jusqu’à 90 km/h sur les rivages. - Mer : agitée à forte.

Samedi 8 décembre

- Temps : belles éclaircies. - Températures : minimales 0 à 4°, maximales 4 à 8°. - Vent : de secteur Nord assez fort puis modéré. - Mer : agitée. - Indice de confiance : 4 sur 5.

Dimanche 9 décembre

- Temps : éclaircies matinales, puis dégradation nuageuse l’après-midi avec petites pluies. - Températures : minimales de 0 à 4°, maximales de 4 à 8°. - Vent : de Sud-Ouest modéré à assez fort. - Mer : peu agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5


Franpi Barriaux

LOISIRS-SORTIES

N° 159 - 6 décembre 2012

●● enfantin  La Terre vous est contée

●● dépaysant  Une échappée en Corse

●● JAZZy  Du saxo et compagnie

✔✔ Mercredi 12 et samedi 15 décembre à 11h au théâtre Foz, rue Restout. 6€. Résa : 02 31 84 42 80.

✔✔ Mercredi 12 décembre à 14h45, 17h30 et 20h30, au Centre des Congrés, 9 av. Albert Sorel. Plus d’infos au 02 31 85 10 20.

✔✔ Samedi 8 décembre à 20h30, au Conservatoire de Caen, dans le cadre de “Jazz en Scène”. Tarifs : 6/9€. Infos : 02 50 08 62 44 ou www.cjbn.fr.

●● ARCHI  Faire du neuf avec de l’ancien !

●● envoûtant  De drôles d’oiseaux

●● classe  Concerts d’orgue pour l’Avent

✔✔ Jusqu’au 19 décembre à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), 13bis rue St-Ouen. Gratuit du lundi au vendredi. Infos : 02 31 38 39 40

✔✔ Vendredi 7 décembre à 20h au BBC. De 12 à 19€. Réservations au 02 31 47 96 13.

✔✔ Tous les dimanches de décembre à 17h, dans l’église Saint-Pierre. Durée : 1h. Entrée libre.

Le Théâtre Foz présente sa nouvelle création, “J’ai grandi ici”, et invite les enfants à partir de 2 ans et demi à un voyage autour de la terre.

Cette exposition met en valeur le bâti ancien du département, mêlé aux constructions modernes.

TENDANCE OUEST CAEN et Le cirque Borsberg vous offrent 20 places pour ses représentations des mercredi 12 et jeudi 27 décembre 2012 Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 8 à partir de 14h30

Dans le cadre des séances “Connaissances du monde”, Daniel Drion propose un voyage sur “l’île de beauté”.

Grâce à la trentaine d’instruments glanés à travers le monde, Hilight Tribe invite au voyage en mélangeant les sons ethniques aux rythmes avant-gardistes.

au theatre 

Solo de saxo avec le recueil “Alto !” de Patrick Martin, puis le groupe “Kumquat” et son énergie débridée.

Quatre “concerts de l’Avent” sur les deux plus grands instruments de la ville. Michel Bourcier, organiste de grande classe, est l’invité d’honneur du 23 décembre.

Noble et gentilhomme à tout prix !

M

ais qui est donc ce Bourgeois Gentilhomme ? Monsieur Jourdain est un petit bourgeois qui rêve de noblesse et de Versailles. Prêt à tout pour changer de sphère, il va multiplier les cours de philosophie, de danse, et d’épée, sans prêter attention aux railleries de sa femme et de ses professeurs. Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie française, a souhaité retrouver la forme originale du Bourgeois Gentilhomme, c’est-à-dire une comédie-ballet. Ce sont

donc les compositions de Lully, comme lors de la première représentation en 1670 devant Louis XIV, qui accompagnent les textes de Molière. Christophe Coin, directeur musical, s’associe au metteur en scène pour diriger les solistes de l’Ensemble Baroque de Limoges. Christian Lacroix finalise le spectacle en assurant la création des costumes. Pratique. Du mardi 11 au samedi 15 décembre à 20h, au Théâtre de Caen. 10 à 37€. Résa : 02 31 30 48 00.

■■ Les costumes de Christian Lacroix subliment cette comédie-ballet mise en scène par Denis Podalydès.


23

N° 159 - 6 décembre 2012

C’est noel !

●● ENIGMatiquE  Les enfants mènent l’enquête !

●● fulgurant  Fleury-sur-Orne joue avec le feu

●● ludique  Qui sera le roi des joujous ?

✔✔ Du 1er au 24 décembre à l’Office du tourisme de Caen, place Saint-Pierre. Lots à gagner.

✔✔ Samedi 8 décembre de 9h à 19h, place Jean Jaurès de Fleury-sur-Orne. Infos au 02 31 35 73 00.

✔✔ Du 7 décembre au 6 janvier à la bibliothèque d’Hérouville Saint-Clair. Spectacle samedi 8 décembre à 15h30. Gratuit. Infos : 02 14 37 28 60.

Le marché de Noël de Fleury-sur-Orne s’enrichit cette année d’une journée de spectacles gratuits, parmi lesquels celui des cracheurs de feu (photo).

●● Animations de noël Concert à Hérouville. Le chœur du CHU de Caen

ILLUMINATIONS 

Traditions européennes à Bénouville. Veillée

N

se produit samedi 15 décembre à 20h30 à l’église SaintFrançois d’Hérouville.

de Noël polonaise, hongroise, norvégienne et turque, samedi 9 décembre dès 16h au château de Bénouville. Gratuit. Inscription obligatoire au 02 31 85 42 86.

●● MARCHéS de noël Bretteville-sur-Odon. Samedi 8 (14h-19h) et dimanche 9 décembre (10 h à 18 h) à la Grange aux Dîmes, au domaine de La Baronnie. Tél. 02 31 29 19 90.

Ifs. Samedi 8 et dimanche 9 décembre (10h-18h) au complexe sportif Mendès-France. Tél. 02 31 35 27 27. Louvigny. Samedi 8 et dimanche 9 décembre (10h18h) à la salle des fêtes. Tél. 02 31 75 10 61.

Saint-Contest. Dimanche 9 décembre (9h-18h) à la salle municipale de Saint-Contest. Tél. 06 13 22 58 70. Saint-Martin de Fontenay. Samedi 8 décembre (10h-18h) à la salle Coisel. Tél. 06 23 34 59 05. ●● expo-ventes Pavillon de Normandie à Caen. L’association “La Hotte du Vieux Saint-Sauveur” présente des créations “d’art moderne et écolo”.

✔✔ Jusqu’au 13 décembre du mardi au samedi (13h-19h) puis jusqu’au 24 décembre du lundi au dimanche (10h-19h) au Pavillon de Normandie, sur le port. Infos au 06 85 71 17 34.

“C’est encore Noël” sur la Presqu’île. La Fermeture éclair propose une “sélection aussi qualitative qu’improbable” de cadeaux pour tous.

✔✔ Jusqu’au 5 janvier, de 14h à 19h à la Fermeture éclair, Presqu’île de Caen. Infos : 02 31 83 20 35.

Vente de solidarité Emmaüs. Meubles anciens, tableaux, bibelots, vêtements, jouets, luminaires et autres vinyles à retrouver à Caen et Tailleville.

✔✔ Samedi 8 décembre dans les Emmaüs de Tailleville et Caen de 9h30 à 18h, et dimanche 9 de 14h à 18h à Tailleville. Infos au 02 31 37 30 57.

“N’oublie pas mon petit soulier”, une exposition et un spectacle qui laissent la parole aux jouets oubliés .

Caen, ville de lumières !

oël approche. Les lumières installées partout dans la ville sont là pour nous le rappeler et pour créer cette atmosphère si caractéristique du mois de décembre. 14 kilomètres de guirlandes ont été installées dans les arbres, sur les lampadaires et au-dessus des rues de Caen. 643 décors seront illuminés  ! Depuis 2008, les ampoules LED ont pris la relève des guirlandes à ampoules, pour une moindre consommation d’énergie. Le clou de la décoration de

Noël, c’est cette magnifique création lumineuse projetée sur la façade de l’Hôtel de Ville qui, tout en jouant avec l’architecture du bâtiment, vous transporte dans un monde enchanteur : celui de 100 ans d’imaginaire festif, “des années folles aux années techno en passant par les années hippie”. Pratique. Jusqu’au 6 janvier. De 18h à 23h, projection toutes les 30 minutes devant l’Hôtel de Ville. Parking disponible en face de la bibliothèque centrale.

Spectaculaires

Le calendrier de l’Avent de l’Office du tourisme propose chaque jour aux enfants une nouvelle énigme à résoudre.

■■ L’entreprise rennaise Spectaculaires propose une nouvelle création à travers les âges.


24

N° 159 - 6 décembre 2012

SORTIES

●● IMPRO  El Camino incite à la création

●● FRISquet  Un saut sous la neige !

●● invisible  Des épis de faîtage au musée

✔✔ Mardi 11 décembre à 21h (slam) et premiers mardis du mois (jazz) au Camino, 36 rue de l’Eglise de Vaucelles. Gratuit. Infos au 02 31 84 40 04.

✔✔ Tous les samedis après-midi de décembre à mars. Tarifs : 119/149€. Réservations au 02 31 66 31 66 ou sur www.normandie.ajhackett.com.

✔✔ Jusqu’au 15 décembre au Musée de Normandie. Tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 18h.

Le café du quartier de Vaucelles ouvre plusieurs fois par mois sa scène aux aficionados de jazz et de slam.

Le Bazarnaom lance son “Ciné-Zinzin”

LOUFOQUE 

✔✔ Vendredi 7 décembre à 18h30 au Bazarnaom, 65 rue des rosiers à Caen. Réservation conseillée par téléphone au 02 31 85 50 83.

Onze stagiaires de l’organisme de formation Enefa ont découvert et réalisé des épis de faîtage dans le cadre de formation et de transmission d’un savoir-faire.

30 ans au son des Amériques

country 

L Yannick Lecoeur

Huit contes venus d’ailleurs, choisis pour leur bizarrerie et leur poésie, ont été mis en images et montés en film d’animation. La musique qui les accompagne a été écrite sur mesure. Ce n’est pas tout ! Ces films seront aussi bruités et doublés en direct pendant la projection, par Yannick Lecoeur et Abigail Green, les artistes à l’origine du projet. Découvrez en exclusivité des contes en marge des autres et une présentation du travail en cours !

Le viaduc de la Souleuvre ouvre son site de saut à l’élastique cet hiver ! Un bon moyen de se réchauffer !

’Orchestre régional fête ses 30 ans en célébrant la musique américaine du XX e siècle. Aaron Copland, compositeur critiqué pour avoir mis du jazz dans ses gammes, a finalement connu un grand succès, notamment avec “Appalachian Spring”, œuvre écrite pendant la Seconde guerre mondiale. L’Orchestre régional prend ensuite la route du Mexique pour faire vibrer la salle sur les rythmes de “Danzon”. Enfin, Irina De Baghy, mezzo-soprano, conclura la soirée avec

culinaire 

P

des “Old American Songs”. Pratique. Vendredi 7 dé-

cembre à 20h30 au théâtre de la Renaissance à Monde-

ville. 7 à 13€. Réservations au 02 31 35 65 94.

Devenez grand chef avec “P’tit Chef” !

’tit Chef Academy, c’est un atelier de cuisine ouvert à tous qui propose toutes sortes de formules pour découvrir l’art culinaire. Pour les enfants de 7 à 12 ans, 1h de cours le mercredi ou le samedi après-midi pour découvrir des recettes amusantes. Pour les adultes, un cours de 2h pour débuter ou se perfectionner à 45€. Mais les adultes pressés peuvent aussi apprendre à cuisiner sur la pause de midi en 30 minutes et pour 15€. Après le cours, on déguste en-

NATUREL 

■■ L’Orchestre régional a 30 ans et ne manque pas d’humour !

semble son plat autour de la table d’hôtes. Une bonne idée aussi pour passer une soirée originale entre copains ou en famille. Enfin, pour plus de challenge, optez pour “L’heure Chrono” et apprenez deux recettes en 60 minutes ! Les groupes et entreprises peuvent aussi être accueillis, jusqu’à 100 personnes. Pratique. Au 8 résidence de l’abbaye, à St-Vigor-le-Grand. Tout le calendrier des menus sur www.ptitchefacademy.com et réservez en ligne ou par téléphone 02 31 22 36 35.

■■ Pendant le mois de décembre, le foie gras est à l’honneur des cours de cuisine de “P’tit Chef Academy” !

Le théâtre se met au vert

Culture sous serre” ou comment faire du théâtre dans un jardin. Cet événement, ouvert à tous, propose de commencer par une balade dans les jardins du Londel. Puis de s’installer bien au chaud sous les serres pour profiter des spectacles du Théâtre du Maki, à 11h avec  “Le Griot Blanc”, à 15h30 avec “Vu de la Terre” et à 17h avec les jongleurs des “Vagabonds flamboyants”. Pour le déjeuner, partagez vos victuailles ainsi qu’une bonne soupe faite maison le matin même

avec les produits du potager. L’occasion est bien choisie pour parler d’agriculture et réfléchir à comment cultiver autrement avec une intervenante du Londel à 14h. Enfin, des jeux et des animations seront proposés toute la journée. Pratique. Dimanche 9 décembre sous les serres des jardins du Londel à Biéville -Beuville (à 5 minutes au nord de Caen par la route d’Epron). Entrée libre. Plus d’informations au 06 64 82 59 60.

■■ “Vu de la Terre”, un joli conte didactique présenté lors du festival “Culture sous serre” aux jardins du Londel.


N° 159 - 6 décembre 2012

SUR LES ÉCRANS

25

CINEMA

Les mondes de Ralph

UGC

• Frankenweenie (3D) : sam. 8, 15h40. • Tous Cobayes ? : mar. 11, 19h30. • La Vie moderne : jeu. 6, 10h30. • L’Année du dragon (VO) : lun. 10, 19h. • La Nuit remue (VO) : jeu. 6, 20h30. • Gigi (av. prem., VO) : lun. 10, 20h.

Mondeville 2 - Tél. 02 31 35 84 50 - Rép. 0800 000 000

Pathé-Lumière 17, bd du Maréchal-Leclerc - Caen - Tél. 02 31 86 36 33

• Comme Des Freres : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun.

10, 13h20, 15h35, 17h50, 20h, 22h10 ; dim. 9, 11h, 13h20, 15h35, 17h50, 20h, 22h10 ; mar. 11, 13h20, 15h35, 17h50, 22h10. • Les Cinq légendes : tous les jours 13h20, 17h45, 22h05. • Les Cinq légendes (3D) : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun. 10, mar. 11, 15h30, 20h ; dim. 9, 11h10, 15h30, 20h. • Les Mondes de Ralph : tous les jours 13h15, 17h45, 22h10. • Les Mondes de Ralph (3D) : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun. 10, mar. 11, 15h30, 20h ; dim. 9, 11h10, 15h30, 20h. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun. 10, mar. 11, 13h25, 15h30, 17h40, 19h50, 22h ; dim. 9, 11h10, 13h25, 15h30, 17h40, 19h50, 22h. • Populaire : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun. 10, mar.

Cinéma LUX 6, av. Sainte-Thérèse - Caen - Tél. 08 92 68 00 43

• L’Histoire du petit Paolo : dim. 9, 13h30. • La Balade de Babouchka : sam. 8, 16h15 ; dim.

Photo Disney

• Cogan : tous les jours 10h50, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. • Les Mondes de Ralph : jeu. 6, lun. 10, 11h, 13h20, 15h40, 17h50 ; sam. 8, dim. 9, 10h30, 12h35, 13h20, 14h40, 15h40, 17h, 17h50. • Les Mondes de Ralph (3D) : jeu. 6, ven. 7, lun. 10, mar. 11, 20h05, 22h15 ; sam. 8, 11h, 20h05, 22h15. • Les Cinq légendes : tous les jours 10h40, 13h50, 16h, 18h05. • Les Cinq légendes (3D) : tous les jours 20h20, 22h25. • Niko le petit Renne 2 : sam. 8, dim. 9, 10h55, 12h40, 14h25, 16h10. • Populaire : tous les jours 10h35, 12h50, 15h10, 17h30, 19h50, 22h10. • Comme Des Freres : jeu. 6, lun. 10, mar. 11, 11h05, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h30 ; ven. 7, 11h05, 13h50, 16h, 18h10, 22h30 ; sam. 8, dim. 9, 18h10, 20h20, 22h30. • The Impossible : jeu. 6, ven. 7, mar. 11, 10h50, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30 ; sam. 8, dim. 9, 17h50, 20h10, 22h30 ; lun. 10, 10h50, 13h10, 15h30, 17h50, 22h30. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : tous les jours 10h55, 14h, 16h05, 18h10, 20h20, 22h30. • Thérèse Desqueyroux : tous les jours 17h40. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : jeu. 6, 10h30, 11h, 12h50, 14h, 15h10, 16h40, 17h30, 20h, 22h25 ; ven. 7, lun. 10, mar. 11, 10h30, 11h, 12h50, 14h, 15h10, 16h40, 17h30, 19h20, 20h, 21h50, 22h25 ; sam. 8, 10h30, 12h50, 15h10, 17h30, 19h20, 20h, 21h50, 22h25 ; dim. 9, 12h55, 15h10, 17h30, 19h20, 20h, 21h50, 22h25. • Un plan parfait : jeu. 6, 13h, 15h10, 17h20 ; ven. 7, lun. 10, mar. 11, 10h55, 13h, 15h10, 17h20, 19h40, 21h50 ; sam. 8, dim. 9, 17h20, 19h40, 21h50. • Skyfall : tous les jours 10h45, 13h30, 16h20, 19h10, 22h. • Stars 80 : tous les jours 10h45, 13h, 15h20, 20h, 22h20. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté : sam. 8, 11h05, 13h30, 15h50 ; dim. 9, 11h05, 13h30. • Clochette et le secret des fées : sam. 8, dim. 9, 10h40, 12h20, 14h, 15h40. • Amities Sinceres (av. prem.) : jeu. 6, 20h. • L’Odyssee De Pi (av. prem., 3D) : dim. 9, 10h30. • Mes Héros (av. prem.) : lun. 10, 20h10. • Télé Gaucho (av. prem.) : ven. 7, 20h20.

■ Le film d’animation de Noël des studios Disney se passe au cœur du monde des jeux vidéo. L’histoire est drôle, les héros sympathiques et le rythme… très rapide

C

omme son nom l’indique, Ralphla-Casse est chargé de tout casser sur son passage, tandis que le gentil Felix reconstruit. Dans une salle d’arcade, ils sont tous deux les héros d’un jeu vidéo ancien, voire vieilli. Ralph en a assez de jouer les méchants et il voudrait bien, lui aussi, être aimé et recevoir une médaille. Il part à l’aventure, à travers d’autres jeux vidéo, et rencontre ainsi Vanellope, une fillette mal conçue qui n’arrête pas de bugger. Après DreamWorks, c’est au tour de Disney de sortir son film pour les fêtes de Noël. Et c’est le monde des jeux vidéo que le studio, sous la houlette de John Lassetter, a choisi de prendre comme décor. Avec un scénario très inventif et truffé de trouvailles réjouissantes - telle cette réunion de méchants anonymes - ce film offre une plongée dans un univers, certes spécialisé, mais qui enchantera néanmoins petits et grands… et ceux qui n’y

11, 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h10 ; dim. 9, 11h, 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h10. • Skyfall : jeu. 6, sam. 8, lun. 10, mar. 11, 13h45, 16h35, 20h45 ; ven. 7, 13h45, 16h35 ; dim. 9, 11h, 13h45, 16h35, 20h45. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : jeu. 6, ven. 7, sam. 8, lun. 10, mar. 11, 13h20, 16h, 19h, 21h40 ; dim. 9, 11h, 13h20, 16h, 19h, 21h40. • Mes Héros : mar. 11, 19h45. • L’Odyssee De Pi (3D) : ven. 7, 19h45.

Café des Images 4, sq. du Théâtre - Hérouville-St-Clair - Tél. 08 92 68 81 08

• Cogan (VO) : jeu. 6, 13h40, 15h20, 18h30,

21h50 ; ven. 7, 12h40, 15h50, 17h20, 21h30 ; sam. 8, 13h40, 19h50, 22h ; dim. 9, 12h30, 14h30, 20h, 21h55 ; lun. 10, 14h10, 15h45, 19h, 21h30 ; mar. 11, 14h40, 15h30, 21h10. • La Balade de Babouchka : sam. 8, 16h ; dim.

connaissent rien. Car ce film raconte une histoire d’émancipation et de découverte de sa vraie nature. Le héros, las d’être considéré comme un méchant, va tout mettre en œuvre pour dépasser ce destin tout tracé. L’animation est très réussie, avec de multiples détails cocasses, les personnages sont attachants, en particulier la jeune Vanellope au minois si mignon, et l’ensemble est un pur bonheur. Mais, comme pour la plupart des films d’animation américains, le rythme est beaucoup trop rapide et l’histoire trop impressionnante pour les tout-petits.

9, 14h15. • Tabou (VO) : jeu. 6, 17h45, 19h30 ; ven. 7, 15h45, 21h30 ; sam. 8, 19h15 ; dim. 9, 17h30, 20h45 ; lun. 10, 16h, 19h30 ; mar. 11, 16h15, 18h45. • Les Trois Mondes : jeu. 6, 15h40, 17h40, 19h40, 21h40 ; ven. 7, 15h50, 17h50, 19h50, 21h50 ; sam. 8, 13h45, 17h45, 19h45, 21h45 ; dim. 9, 16h20, 18h, 19h45, 21h45 ; lun. 10, 15h50, 21h, 22h ; mar. 11, 15h45, 17h45, 19h50, 21h50. • Niko le petit Renne 2 : sam. 8, 10h30, 16h10 ; dim. 9, 10h30, 14h45. • Rebelle : jeu. 6, 15h45, 20h, 21h45 ; ven. 7, 18h, 21h45 ; sam. 8, 17h30, 19h ; dim. 9, 13h30, 20h ; lun. 10, 17h45, 20h15 ; mar. 11, 15h50, 19h45. • Au-delà des collines (VO) : ven. 7, 18h50 ; dim. 9, 21h40 ; mar. 11, 21h. • La Chasse (VO) : jeu. 6, 21h50 ; sam. 8, 20h50 ; dim. 9, 15h20 ; mar. 11, 17h40. • Argo (VO) : sam. 8, 21h30 ; lun. 10, 21h45. • Amour : ven. 7, 16h15 ; dim. 9, 18h20 ; lun. 10, 15h45. • Into the Abyss (VO) : jeu. 6, 17h30 ; ven. 7, 19h45 ; lun. 10, 18h15 ; mar. 11, 21h30. • Adieu Berthe - L’enterrement de mémé : jeu. 6, 15h30.

Marie-Christine d’André

● Film d’animation américain. De Rich

Moore, avec les voix de John C. Reilly/ François-Xavier Demaison (Ralph-la-Casse), Sarah Silverman/Dorothée Pousséo (Vanellope Von Schweetz), Jack McBrayer/ Donald Reignoux (Felix), Jane Linch/Isabelle Desplantes (Sergent Calhoun) (1 h 41).

9, 16h30. • Les Invisibles : jeu. 6, dim. 9, 17h20 ; ven. 7, lun. 10, 21h40 ; sam. 8, 19h40 ; mar. 11, 21h. • Niko le petit Renne 2 : sam. 8, 14h ; dim. 9, 16h. • Operacion E (VO) : jeu. 6, 21h10 ; ven. 7, 19h20 ; sam. 8, 17h40, 21h50 ; dim. 9, 17h50, 21h40 ; lun. 10, 19h30 ; mar. 11, 13h20, 18h50. • Violeta (VO) : jeu. 6, 19h40 ; ven. 7, 19h30 ; sam. 8, 17h30 ; dim. 9, 15h10 ; lun. 10, 17h20 ; mar. 11, 16h40. • Les Lignes de Wellington (VO) : jeu. 6, mar. 11, 15h40 ; ven. 7, 16h ; dim. 9, 11h20 ; lun. 10, 16h10. • Royal Affair (VO) : jeu. 6, 18h40 ; ven. 7, 14h40, 20h50 ; sam. 8, 21h10 ; dim. 9, 17h40 ; lun. 10, 21h ; mar. 11, 18h30. • Après Mai : jeu. 6, 13h ; ven. 7, lun. 10, 13h30 ; sam. 8, 17h10 ; dim. 9, 21h45 ; mar. 11, 21h50. • Rengaine : jeu. 6, 14h ; ven. 7, 17h50 ; sam. 8, mar. 11, 13h ; dim. 9, 12h40, 20h10 ; lun. 10, 15h45. • Augustine : jeu. 6, 15h40 ; ven. 7, 18h50 ; sam. 8, 19h20 ; dim. 9, 14h, 19h35 ; mar. 11, 17h30.

Le Méliès 12, rue Genas-Duhomme - Bayeux - Tél. 08 92 68 42 31

• Les Mondes de Ralph : ven. 7, 21h ; sam. 8,

dim. 9, 14h30 ; lun. 10, mar. 11, 20h30. • Les Mondes de Ralph (3D) : sam. 8, 21h ; dim. 9, 17h. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : ven. 7, sam. 8, 21h ; dim. 9, 17h, 20h30 ; lun. 10, 14h15, 20h30 ; mar. 11, 20h30. • Les Cinq légendes : sam. 8, dim. 9, 14h30 ; mar. 11, 17h. • Les Cinq légendes (3D) : sam. 8, 17h. • Une nouvelle chance : sam. 8, mar. 11, 17h. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : sam. 8, 14h30, 21h ; dim. 9, 14h30, 20h30 ; mar. 11, 20h30. • Argo : sam. 8, mar. 11, 17h ; dim. 9, 20h30 ; lun. 10, 14h15. • Skyfall : ven. 7, 20h30 ; dim. 9, 17h. • Traviata et nous : lun. 10, 14h15, 20h30.

toute l'actualité du cinéma


26

No 159 - 6 décembre 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, 435 € CC. Rue des Tilleuls, face à la Fac, ds résidence, loue studio avec balcon, cuis. équip., parking ss-sol. Classe énergie : F. Libre. Loyer 400 € + ch. 35 €. FA 365 € + DG 400 €. Réf. 1334739. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 590 € CC, rue A. de Caumont, loue bel appt F2, séj. parqueté, kitchenette, s. de b. avec douche et baignoire, chauff. gaz. Classe énergie : E. Libre. Loyer 530 € + ch. 60 €. FA 583 € + DG 540 €. Réf. 1334553. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, loue F2, 42 m2, tour Darty, libre 7/12, S.D.B avec baignoire, cuis. aménagée et équipée, balcon, 3 gds placards, loyer : 475 € + 115 € ch. (chauf-eau-gardien), proche tram, commerces. Particulier. Tél. 06.60.82.74.34

■ Caen, 375 € CC, rue Caponière, loue studio avec kitchenette équipée, vidéophone parking. Libre. Classe énergie : D. Loyer 350 € + ch. 25 €. FA 302 € + DG 350 €. Réf. 1334748. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 386 € CC. Av. Tourville, loue appt. Cuisine séparée, parking, cave. Chauff. ind. Classe énergie : D. Libre. Vue sur canal. Loyer : 350 € + ch. 36 €. DG : 350 € + FA 302 €. Réf. 3256217. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 970 € CC. Place Villers, ds bel imm. ancien rénové, loue bel appt F3, 2 chambres, cuis. amén., parquet. 2 parkings. Chauff. indiv. gaz. Belles prestations. Classe énergie C. Libre. Loyer 880 € + ch. 90 €. FA 950 € + DG 880 €. Réf. 1334777. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 605 € CC. Résid. Sanchez, loue appt. F2 + terrasse + cave + parking. Chauff. collectif. Classe énergie : E. Libre. Loyer 500 € + ch. 105 €. FA 540 € + DG 500 €. Réf. 3128108. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 543 € CC. Rue Caponière, loue appt. 2 p.p. 2e étage. Cuis. équipée. Parking dans cour fermée. Libre. Classe énergie : D. Loyer 512 € + ch. 31 €. DG 512 € + FA 552 €. Réf. 1334303. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 890 € CC. Ds centre ancien, loue maison de ville anciennne avec 4 chambres, cuis. américaine, cour intérieure, dépendance. Chauff. gaz. Libre 1.02. Classe énergie : D. DG 890 € + FA 961 €. Réf. 1334685. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 670 € CC. Rue Domazanne, loue appt F3, cuis. équipée, séjour parqueté, 2 chambres. Classe énergie : D. Libre. Chauf. coll. Garage. Loi Besson. Revenus plafonnés exigés. Loyer 565 € + ch. 105 €. FA : 514 € + DG 595 €. Réf. 1334597. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen Vaucelles loue F4 67 m2 expo. sud est, belle cuisine, 3 chambres, séchoir, s.eau, asc. 5ème étage, DPE : F, parking, TBE, prox. écoles, commerces, libre 31 décembre, 570 € + 140 € ch. Particulier. Tél. 02.31.84.31.55

AGGLOMERATION

■ Mondeville, rue Emile Zola, à louer F1 27 m2 cuisine séparée, proximité commerces et transports, parking, 320 € + 60 € ch. (chauff. collectif). Particulier. Tél. 02.31.72.38.86 ■ Saint-Contest, 1 115 € CC. Dans copropriété, loue maison BBC neuve de 5 pièces de 100,42 m2, compr. entrée avec rangements, s. d eau avec wc, cuis. amén., grd séjour, chambre. A létage : 3 chambres avec placard de rangements, s. de b. avec wc. Garage. Terrain 407 m2. Chauff. gaz. Livraison début décembre. Classe énergie : B. Honoraires : 642,60 €. Safaur Immobilier. 14, rue Saint-Pierre - 14000 Caen. Tél. 02 31 15 56 56 02 31 15 56 57. www.safaur.fr

■ Mathieu, 560 € CC. Rue de la Chaussée, loue appt. F3 en rdc avec 2 chambres, cuis. amén., chauff. ind. élect. Classe énergie : G. Libre. Loyer : 530 € + ch. 30 €. DG 530 € + FA 561 €. Réf. 7471030. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

CALVADOS

■ Caen, 89.000 €. exclusivité. place des petites Boucheries, dans un immeuble ancien, vds ravissant 2 p.p. en bon état donnant sur cour. Faibles charges. Idéal investisseur. DPE : E. Réf. 667. Bertin immobilier Tél. 02.72.88.14.20

■ Caen, 112.000 €. vds appt. de 4 p.p. expo sud, dernier étage avec balcon. Proche toutes commodités, séj./salon, cuis. 2 chambres, cave, menuiseries PVC. Classe énergie E. Réf. 487. Bertin immobilier Tél. 02.72.88.14.20

■ Caen, 165.000 €. exclusivité. bord de l’Orne, vds ensemble 2 appts communiquants. Studio de 18 m2 et F2 de 50 m2. Possib. création F3. Dernier étage avec asc. Faibles charges. DPE : E. Réf. 676. Bertin immobilier Tél. 02.72.88.14.20

■ Caen, 169.000 €. proche rives de l’Orne. Vds appt. F2/F3 69 m2 atypique. Séj./salon parqueté. Grde chambre. Cuis. améri. équip., s. de b. Grenier. Parking Privé. Cave. DPE : D. Réf. 564. Bertin immobilier Tél. 02.72.88.14.20

■ Ouistreham, 300 € CC. Quartier du Port, loue studio en excellent état. Réf. 8836. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

IMMOBILIER VENTES CAEN

■ Caen, le port, vends T4, 74 m2, séjour, salon, cuisine aménagée, 2 chambres, S.D.B, s. d’eau, garage, cave, dernier étage, ascenseur, refait, DPE: D. 155000 euros. Particulier. Tél. 02.31.96.06.40 ■ Caen, rue des frères Colin, à v. maison avec sous-sol, RC: entrée, wc, salle d’eau, cuis., salle, étage : 3 chambres, combles aménageables, orient. sud, chauff. gaz, surf. terr. 292 m2, 190 000 euros + frais d’acte. Particulier. Tél. 06.71.57.14.03

■ Caen, 229.000 € FAi. 5 mn centre ville, vds maison 5 p.p. sur s/sol complet et beau jardin, séj. double lumineux avec chem., gde cuisine, 3 chambres dont 1 en rdc, gge dble, atelier, cellier, jardin arboré au calme et bien expo. avec petite dépend. DPE : E. Idéal 1re acquisition. Faire offre ! Agence BM Tél. 06.28.801.901

■ Caen, 130.000 €. Exclusivité, quartier Nice Caennais, vds appt de 4 p.p., 71 m2 hab. env. avec balcon expo ouest. Séj./salon, cuis., cellier, 2 chambres, s. de b., cave, parking, fenêtres PVC, chauf. gaz. DPE : D. Réf.8813. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Caen - Venoix, à vendre appt 3PP., 72 m2, 2ème étage avec ascenseur, séjour avec balcon, plein sud, cuisine, cellier, 2 chambres, placards, cave, parking, 125 000 €. Particulier. Tél. 06.30.03.38.93 ■ Caen, 292.000 € FAI. Centre ville, dans petite copropriété, vds magnif. appt duplex de 105 m2 env. offr. cuis. A/E, séjour salon avec chem., 2 grdes chambres dont 1 suite parentale, bureau, s. d’eau, pierres, poutres, 2 park., aucun travx à prévoir. DPE G. Coup de coeur, faire vite. Agence BM Tél. 06.60.54.83.44.

■ Caen/St-Gilles, 155.850 €. vds appt 3 p.p. de 64 m2, situé en rdc, compr. entrée, séjour exposé ouest, cuis. séparée, wc, s. de b., 2 chambres, cave, parking en s/sol et parking privé ext. Huiss/Pvc + volets élect. DPE D. Réf. 14003-81153. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

AGGLOMERATION ■ Caen, 375.000 €. vds très jolie maison de qualité de 6 p.p., séj./salon cheminée, cuis. équipée, véranda. 4 chambres dt 1 au rdc. S/sol total. Terrain paysagé de 780 m2. DPE : E. Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen-Chemin Vert, 155.850 €. vds pavillon de 2 85 m sur s/sol complet avec local professionnel de 26 m2, compr. entrée, séj./salon avec terrasse, cuis. amén., wc; à l’étage : bureau, 2 chambres, s. d’eau récente, partie locale avec salle d’attente, bureau et wc, terrain total de 271 m2, classe énergie D pour l’ habitation et G pour le local. Réf. 14003-81301. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, 475.000 €. Nord. bus de ville. vds maison d’achitecte de 6 p.p. Séj./salon de 65 m2 avec cheminée, cuis., 4 chambres, s. de b., s. de d., solarium, garage. Terrain de 755 m2. A découvrir ! DPE : C. Réf. 684. Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen-Haut de Beaulieu, 243.390 €. dans résid. récente, vds appt 3 p.p. de 72 m2 au dernier étage avec ascens., compr. entrée, séjour avec terrasse sud de 25 m2, cuis. US/E, wc, s. de b. + douche, 2 chambres, cave, parking en s/sol et parking privé ext. Faibles charges. En frais de notaires réduits. DPE E. Réf. 14003-81154. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Hérouville-Saint-Clair, 125 000 €. Exclusivité. Proche commerces et écoles, vds appart. en excellent état de 4 p.p. Entrée, séjour, cuisine améric., 3 chambres, s. de b., cave. DPE : D. Réf. 8793. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Mondeville, 191.800 €. Dans résidence bon standing de 2002, vds appart. 4 p.p. en duplex inversé de 88 m2 avec ascens., compr. entrée, séjour avec balcon, cuis., 2 wc, 3 chambres, s. de b., cave, parking et garage en s/sol. Classe énergétique E. Réf. 14003-82136. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Biéville-Beuville, 345.000 € FAi. Coup de coeur pour cette magnifique maison en pierre entièrement rénovée de bon goût offrant cuis. A/E, séjour, salon, 3 belles chambres, nombreuses cheminées, pierres, poutres ! Jardin paysagé clos de mur, dépendance en pierre ! Beaucoup de charme, faire très vite ! DPE : D. Prix négociable. Agence BM Tél. 06.60.54.83.44

■ Blainville-sur-Orne, 133 190 €. Dans résidence bon standing récente, vds appart. 2 p.p. de 44 m2, situé au 2e et dernier étage avec ascens., compr. entrée, séjour avec balcon ouest, cuis. A/E, wc, s. de b., chambre et parking privé ext. Faibles charges. DPE D. Réf. 14003-82385. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00


No 159 - 6 décembre 2012

■ Fleury-sur-Orne, 360.000 € FAI. vds maison 6 p.p. 110 m2 hab. entièrement rénovée offrant séjour double avec cheminée, 4 chambres et grde s. de b. douche et baignoire. Jardin arboré et terrasse plein sud bien au calme + s/sol cplet dont garage double, portes sectionnelles automatiques. A proximité de tout. DPE : C. Coup de coeur ! Faire offre ! Agence BM Tél. 06 28 801 901

■ Fleury-sur-Orne, 285.000 €. vds maison de 6 p.p. sur s/sol compr. entrée, séj./salon avec cheminée, cuis. amén., 4 chambres dont 1 au rdc, s. de d. Terrain clos de 410 m2 au calme. DPE : E. Réf. 595. Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Villons-les-Buissons, 382.400 €. vds pavillon 6 p.p. de 155 m2, compr. séj./salon avec cheminée de 42 m2, cuis. A/E, 4 chambres dont 1 en rdc avec s. d’eau, s. de b. + douche à l’étage, bureau. S-sol complet. Terrain clos au calme de 1 168. m2. Décoration soignée. DPE : E. Réf. 14003-82644. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

CALVADOS ■ Plumetot, 382.400 €. dans quartier recherché, vds pavillon 6 p.p. de 135 m2 sur s-sol complet, compr. entrée, séj./salon avec cheminée de 2 36 m , véranda d’été, cuis. A/E, 4 chambres dont 1 rdc, s. de b. et s. d’eau à l’étage, terrain clos de 1 019 m2. DPE E. Réf. 14003-75415. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham, 259.000 €. Quartier calme. Vds maison traditionnelle de 5 p.p. de plain-pied. Entrée, séj./salon cheminée, cuis. meublée, 3 chambres, s. d’eau, wc. Grenier aménageable. S/sol complet. Terrain de 730 m2 arboré. DPE : F/G. Réf. 8764. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

27

■ Riva-Bella, 98.500 €. Exclusivité, vds maison de 2/3 p.p. avec séjour, cuis. amén., s. de b.- wc, mezzanine, terrasse. Idéal résid. secondaire. Réf.8826. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Argences, 165.000 €. exclusivité, beaucoup de charme pour cette maison ancienne début XIXe. 5 p.p. 3 chambres et bureau. Jardin clos de murs. Qlqs travaux à prévoir. DPE D. Réf. 687. Bertin immobilier Tél. 02.72.88.14.20

■ Proximité Falaise, 450 000 €. Vds propriété du e 18 rénovée de 7 p.p. Séj./salon de 64 m2 avec chem., 4 chambres et bureau, s. de b. et 2 s. de d. Parc avec dépendances de 12 240 m2. DPE : E. Réf. 573. Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Moult, 68 300 €. Rue Pierre Cingal, vds 3 terrains à bâtir non viabilisé de 937 m2, 1.742 m2 et 2.188 m2, à partir de 68.300 Euros. C.O.S de 0,30. Zone U. Réf. 14003-74127. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham-Riva Bella, 217 000 €. Vue mer, vds appt traversant de 4 p.p. 81 m2 hab. dans résid. avec ascens. Hall d’entrée, séj./salon, cuis., 2 chambres, s. d’eau. Cave et parking. DPE : F/D. Réf. 8816. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Banneville-sur-Ajon, 197.000 €, vds belle maison ancienne en pierre rénovée de 140 m2, 4 chambres, huisseries PVC, terrain de 524 m2, pompe à chaleur, parfait état, garage attenant. DPE D. Réf. 14003-74500. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Banneville-la-campagne, 186.740 €. Vds maison ancienne rénovée de 100 m2, compr. entrée, s. à manger, séjour cheminée, cuis. A/E, 4 chambres, grd bureau, s. de b. Garage intégré. Terrain de 402 m2. Huiss/Pvc + volets élect. DPE D. Ref. 14003-81524. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham, 141.000 €. vds maison de bourg en excellent état avec séjour cuis. amér., véranda. Etage : 2 chambres, s. d’eau-wc, dégagement. Terrasse. Expo. Ouest. DPE : C/F. Réf.8797. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

AUTRES MARQUES

■ Dacia Logan diesel, 2009, 4 portes, 88 000 km, radio bluetooth, bavettes, crochet d’attelage, parfait état, vitres électriques, prix : 6000 €. Tel. 06.88.65.23.14

■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61

OFFRES D'EMPLOI

■ Dame 80 ans rech. personne sérieuse retraitée ne pouvant rester seule (H ou F), logée, nourrie pour ménage, entretien de la maison et jardin, avec permis de conduire pour accompagnement, Cesu. Tél. 02.31.79.00.73 ou 06.31.97.48.25 ■ Manuco Services sur Boulleville recherche technicien itinérant H/F chariots élévateurs et matériel TP, secteur 27/14/76. Expérience souhaitée. Poste en vue d un CDi. Tél 02.32.20.12.80. Envoyer CV et lettre de motivation : p.capon@manuco-services.fr

■ Ouistreham-Riva, 305 000 €. 100 m de la plage ! Ds quartier résidentiel, vds maison 1930 de 5 p.p. sur s/sol complet. Entrée, séj./salon cheminée, cuisi. amén., 3 chambres, s. de b. Garage indép. Terrain de 386 m2. DPE : E/F. Réf. 8845. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Apparence yorkshire, à vendre un chiot né le 10/08/12, mâle, non LOF, vac. et vermifugé, non pucé, 400 €, mère née le 23/09/09 pucée 250269801433972. Particulier. Tél. 07.86.29.10.97

ACHETE VOS MEUBLES OBJETS ANCIENS ET DESIGN Paiement comptant - Estimation gratuite

DEMANDES D'EMPLOI

■ Ouistreham, 70.500 €. Riva Bella. Vue mer. Vds F1 en parfait état avec balcon expo Est. Séjour, cuis. meublée, s. d’eau wc. Parking. Idéal secondaire ou investisseur. DPE : en cours. Réf.8833. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

ANIMAUX

59 av. Pierre Mendès-France (route de Paris) - MONDEVILLE 02.31.84.33.52 - horloge.penchee@wanadoo.fr - www.horloge-penchee.com

■ Pers. sérieuse et soignée rech. heures de ménage sur Caen. Tél. 02.31.24.75.75 ou 06.83.21.23.02 ■ Donne cours mathématiques à des particuliers, 1er et 2nd cycle, prépa examens-concours, longue expérience. Tél. 06.51.18.60.57 ou 02.31.93.09.28 ■ Maçon avec expérience effectue tous travaux int/ext, travail de la pierre. Tél. 06.05.96.35.85

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également le télécharger sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce MANCHE ■ Amfreville, 157.000 €. vds terrains hors lotissement de 2412 m2. Viabilisés SHON : 460 m2. Libre choix du constructeur. Réf.8899. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées AUTOMOBILES RENAULT ■ Espace Alizé, 1997, 270.000 km, d’origine, très bon état, distrib. ok, 2.800 € à débattre. Tél. 06.80.71.85.76 ou 09.79.27.62.16

Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


28

N° 159 - 6 décembre 2012


Tendance Ouest Caen du 6 décembre 2012