Page 1

24 HEURES

“Nous nous devons de réussir 2012” N° 54 - 19 AVRIL 2012

Pierre Angot, trésorier du Rouen Yacht Club et coordinateur du comité de pilotage des 24 heures motonautiques PAGE 2

NOUVELLE MEDIATHEQUE Un vrai temple du livre

PAGE 3

PRESIDENTIELLE PAGE 6 Votre soirée sur tendanceouest.com QUEVILLY-LYON PAGE 10 Gagnez votre place au Stade de France SPECIAL IMMOBILIER PAGES 12 à 18 Marché, location, programmes neufs

Port

Rouen conquérant ! Les Rouennais ont tendance à oublier qu’ils vivent dans une ville portuaire. Et que leur Grand port maritime se hisse parmi les plus performants d’Europe. Associé désormais à ceux du Havre et de Paris, il devrait faire, à terme, des étincelles ! PAGE 4.


N° 54 - 19 avril 2012

Moments forts 30, avenue de la République - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 45 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancerouen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Aux urnes Premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 22 avril. Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h.

✔✔ Le retour Les deux lurons de la “Chanson

✔✔ What’s up festival Quatre groupes de

✔✔ Football Championnat de National,

du dimanche” quittent les écrans et débarquent au 106, samedi 21 avril, à 20h.

rocks enflammeront la scène du Zénith de Rouen, jeudi 26 avril, à partir de 18h.

33e journée. Le FC Rouen reçoit Luzenac, samedi 21 avril, à 20 h, au stade Diochon.

✔✔ C’est le Printemps Les manifestations

✔✔ Vive les vacances ! Vendredi 20 avril, les écoliers sont en vacances jusqu’au 7 mai. Durant cette période, les musées de la ville sont gratuits.

culturelles vont fleurir durant le Printemps de Rouen, du 21 avril au 3 juin (lire page 20)

AU COURRIER

EXPLIQUEZ-VOUS

“Des vies sauvées”

24 heures motonautiques  Plus le droit à l’erreur

“Au lendemain de la disparition du héros de la Résistance, il est important de rappeler l’action menée par Raymond Aubrac pour le déminage de la Normandie après guerre. Posés par la Wehrmacht sur toutes les plages le long du Mur de l’Atlantique ou dans les zones de combats, des centaines de milliers de mines et autres engins explosifs empêchaient tout retour normal à la vie après la Libération. Paysans labourant leurs champs, pêcheurs frappés par des mines marines, ouvriers du déblaiement, enfants dans leurs jeux ramassant des objets mortels, de l’automne 1944 à la fin de l’année 1945, plusieurs centaines de Normands furent tuées par un engin explosif. Responsable du déminage de la France, Raymond Aubrac réussit en trois ans cet immense chantier national alors que l’armée prévoyait qu’il dure plus de dix ans ! Par son sens de l’organisation et un travail acharné, des milliers de vies normandes ont été sauvées”. M. Pottier, historien

“Cette île-là croit fort en son destin”

“J’ai lu avec intérêt votre article sur le futur aménagement de l’île Lacroix. Etant moi-même un îlien, c’est avec plaisir que je vois que l’on s’intéresse à nouveau à ce quartier négligé depuis trop longtemps. Il ne faut pas s’attendre à des miracles, peut-être, mais il suffirait de peu de choses pour que Rouen ait son île de la Cité ! Personnellement, j’y verrais bien s’installer une miniferme à la place de l’ancien centre aquatique. Des moutons à côté des Dragons : et pourquoi pas ?” F. Herby

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 30, avenue de la République - 76000 Rouen, ou sur redactionrouen@tendanceouest.com

“Nous devons réussir 2012” Après le drame de 2010 et le flop de 2011, les organisateurs des 24 H motonautiques veulent faire de 2012 l’année du renouveau. Entretien avec Pierre Angot, trésorier du Rouen Yacht Club et coordinateur du comité de pilotage. ■■ Y-avait-il urgence à changer la manière dont la course est organisée ? “Oui, il fallait changer notre image et faire oublier les deux dernières éditions. L’avenir des 24 heures repose sur cette édition 2012. Depuis juin 2011,le Rouen Yacht Club, le club organisateur présidé par Antoine Bousquet, et le comité de pilotage, travaillent dur pour offrir à nouveau une belle course. Nous nous sommes entourés de personnes compétentes et nous nous sommes professionnalisés.” ■■ Quels ont été les étapes de ce “chantier” ? “Les trois gros problèmes qu’il nous fallait régler concernaient le changement de dates, la façon d’améliorer notre communication et le problème du passage des péniches lors de la course. Sur ce point, nous avons eu

urbanisme 

L Dimanche soir, les résultats du premier tour de la Présidentielle

■■ Pierre Angot, en est convaincu : “Le grand public aime cette course”.

des échanges très constructifs avec les syndicats de bateliers, Voies navigables de France, le Grand port maritime de Rouen, la préfecture et le ministère. Cette question est réglée. Il y aura des créneaux horaires durant lesquels les péniches ne circuleront pas, même si un ou deux passages ne sont pas à exclure. En dehors de ces arrêts de navigation, les bateaux de course devront tourner à un régime de sécurité derrière un safety boat.” ■■ Et la course le 1er mai, c’est terminé... “Afin d’offrir comme avant 24 heures de course, nous nous sommes accordés pour

organiser l’épreuve sur trois jours à l’occasion du weekend de la Pentecôte : samedi 26 mai de 15h30 à 21h30, dimanche 27 de 9h30 à 21h30 et lundi 28 (férié) de 10h à 16h. Le vendredi, le parc à bateaux sera ouvert au public. L’inrérêt, c’est que cette formule représente aussi quatre repas pour les VIP, nos sponsors, sans lesquels une telle course ne pourrait exister.” ■■ Que reste-t-il à faire, à un peu plus d’un mois de l’épreuve ? “Aujourd’hui, nous travaillons encore d’arrachepied sur l’organisation ‘pure’ de l’événement. Par

exemple, il nous faut définir précisément tous les emplacements prévus. Ce travail se fait en lien avec les services de la mairie de Rouen, dont l’aide est précieuse.” ■■ Serait-ce l’année du renouveau ? “2012 est une année charnière que l’on se doit de réussir. L’avenir des 24 heures motonautiques est en jeu. Nous étions sous la vague et nous faisons tout pour remonter. Si cela ne marche pas cette année, ce sera fini. Ce serait une immense perte pour Rouen, qui reste le cœur du motonautisme en France. Mais au vu du travail que l’on fournit depuis dix mois, je suis vraiment optimiste” !

■■ Une vie, cinq dates 1953 : naissance à Dévillelès-Rouen 1990 : crée la société Pierre Angot Publicité, à Maromme 2007 : crée la One Team Family 2011 : intègre l’organisation des 24 heures motonautiques 2011, septembre : devient coordinateur du comité de pilotage

Rollet entame sa métamorphose

a presqu’île Rollet est en train de changer de visage. Un aménagement qui annonce celui de l’éco-quartier Flaubert, rive gauche. Sur place, les travaux commencent à peine, mais la butte paysagère apparaît déjà. Sur l’ensemble de la presqu’île, autrefois couverte de charbon, un peu plus de 100 000 jeunes plants vont être répartis afin de créer un parc urbain d’une quinzaine d’hectares. Une promenade de deux kilomètres sera aménagée entre le pont Guillaume Le

Conquérant et la pointe de la presqu’île. Le parc urbain, devrait être terminé au printemps 2013 juste avant l’Armada. Ces travaux coûteront 12 851 706 euros TTC, financés par la Crea, la Région Haute-Normandie, le Département et le FEDER (fonds européen de développement régional). Un dossier a été déposé au concours “EcoCités”, récompensant les projets d’urbanisme innovant.“Notre dossier a été reçu de façon très positive”, précise Laurent Fabius.

■■ Sur l’ancienne île au charbon, des milliers d’arbres vont être plantés pour constituer un parc urbain.


N° 54 - 19 avril 2012

demain

Un nouveau temple du livre pour le département L

e grand déménagement a eu lieu entre fin mars et début avril. Les livres ont désormais un nouveau temple flambant neuf. Entre les locaux vieillissants de l’ancienne école normale de Mont-Saint-Aignan et le bâtiment flamblant neuf qui vient d’ouvrir ses portes, rue de la Fontaine à NotreDame-de-Bondeville, le changement est de taille pour les 28 employés qui travaillent entre les rayons. Vingt mille nouveaux ouvrages par an Les travaux de ces nouveaux locaux, vastes de 3 370 m2 et certifiés Batiment basse consommation, ont coûté 8 millions d’euros. Trois cent mille documents dorment entre les rayons de la médiathèque départementale. La place ne manque pas mais au stock déjà existant, viendront s’ajouter chaque année, près de 20 000 nouveaux ouvrages, qu’il s’agisse de livres, de CD ou encore de DVD. C’est dans ces rayons que les

bibliothèques du département viendront “faire leur marché”. Le choix est donc vaste. “Nous avons passé une convention avec plus de 200 communes de Seine-Maritime”, précise Didier Marie, président du Conseil général. Dédiée principalement aux professionnels, la médiathèque n’en sera pas pour autant fermée au public. “C’est un lieu que nous avons voulu ouvert à tous. Universitaires, professionnels ou personnes privées pourront trouver ici ce qu’ils cherchent.” Enfin, dans le garage de la médiathèque, quatre bibliobus attendent de partir en tournée. “Un pour chacun des quatre territoires que nous avons défini : le nord, le sud, l’est et l’ouest.” L’inauguration officielle du nouvel équipement est prévue le 21 juin mais on peut déjà explorer ses richesses. Son portail internet devrait voir le jour en fin d’année. Anne Letouzé

■■ Avec cette nouvelle médiathèque bâtie à Notre-Dame de Bondeville, Didier Marie, président du Conseil général, désire mettre en valeur le patrimoine littéraire de Seine-Maritime et développer pour tous le goût de lire.

3


4

N° 54 - 19 avril 2012

NEWS

Le port ne manque pas d’appétit 2011 Après son record historique

de 2010 (26,6 millions de tonnes), le Grand port maritime de Rouen a légèrement reculé en 2011, avec un trafic total de 25,4 millions de tonnes.

Petroplus

 La raffinerie de Petit-Couronne a généré 10 % du trafic total du port en 2011. Si elle venait à disparaître, les conséquences seraient lourdes pour le GPMR.

Ecolo

 En volume de marchandises transportées, un navire de 50 000 tonnes équivaut à une file de camions de 136 km ; un convoi  fluvial, à 176 camions de 25 tonnes !

Tourisme

 L’activité croisières du Port de Rouen reste marginale dans son activité totale. Cette année, il accueille 41paquebots, dont 14 à Rouen et 27 à Honfleur.

Photo GPMR - R. Hondier

L

a vie de Philippe Deiss est tout, sauf un long fleuve tranquille. A 47 ans, le directeur général du Grand port maritime de Rouen (GPMR) est à la barre de l’une des places portuaires les plus dynamiques de France. Et ces derniers mois, l’histoire semble s’accélérer : réforme portuaire, mise en place d’Haropa, “l’alliance” des ports de Rouen, du Havre et de Paris, approfondissement du chenal... Depuis le pont Jeanne d’Arc, le port donne l’impression d’être un peu éloigné des préoccupations des Rouennais. Et pourtant, il s’agit d’un acteur majeur, autour duquel gravitent près de 20 000 emplois directs ou indirects. Appelé à grandir dans les années à venir, le grand port maritime travaille à renforcer son image au coeur de l’agglomération. 20 000 emplois directs ou indirects “Les anciens ont vu le port comme on ne le verra plus. Aujourd’hui, les navires restent à quai moins de douze heures et l’activité s’est éloignée du centre, afin de permettre la création d’installations performantes”, rappelle Philippe Deiss, dans son grand bureau du boulevard de Boisguilbert, offrant une vue imprenable sur la Seine. “Conséquence : les Rouennais ont tendance à oublier qu’ils vivent dans une ville portuaire ou alors, ils la résument aux paquebots qu’ils aperçoivent parfois”. En outre, rive droite comme

■■ “Les Rouennais ont tendance à oublier qu’ils vivent dans une ville portuaire”, constate Philippe Deiss. “Désormais associés avec les ports du Havre et de Paris, ils vont comprendre qu’ils voisinent avec le quatrième ensemble portuaire européen.”

rive gauche, jusqu’au pont Flaubert, “la ville gagne désormais sur le port, alors que ce dernier se développe”. Cinquième port de France, premier d’Europe pour les céréales, le GPMR gère son voisinage en bonne intelligence. Visites en bateau, campagnes de communication, prise en compte du facteur écologique, comme pour le marais de l’Aulnay, à

Grand-Couronne, reconstitué après avoir servi de lieu de stockage de sédiments : “C’est important de faire connaître le port”, estime son directeur, “alors que, depuis dix ans, menace terroriste oblige, les ports se barricadent de plus en plus”. Mais pourquoi vouloir à tout prix renvoyer une bonne image à la population ? “Nous générons des flux de poids lourd

ou de la poussière. Il est indispensable de pouvoir en expliquer les raisons aux gens”. D’autant plus qu’avec la création du Groupement d’intérêt économique Haropa (contraction de Havre, Rouen, Paris), qui traduit la volonté de l’Etat d’associer les trois grands ports dans le cadre de l’Axe Seine, la place rouennaise pourrait voir son activité gonfler

dans les prochaines années. “Les habitants de Rouen vont comprendre qu’ils vivent au sein du quatrième système portuaire européen”, rappelle Philippe Deiss, le premier président du GIE Haropa. “Derrière cette alliance, c’est la naissance d’un bras armé pour mener des actions en commun. Seul, Rouen est le 10e ou 12e port d’Europe. Désormais, nous sommes

dans une toute autre échelle”. A terme, Haropa ambitionne de monter sur le podium des plus gros ports du continent. “Nous pouvons gagner des parts de marché, dépasser Anvers (3e) et nous rapprocher de Hambourg”, confie Philippe Deiss. Les Rouennais sont prévenus : leur port ne manque pas d’appétit. Thomas Blachère


N° 54 - 19 avril 2012

NEWS Le conseil général aux couleurs de l’US Quevilly L’hôtel du Département, à Rouen, revêt depuis vendredi 13 avril les couleurs de l’US Quevilly. Les grilles sont couvertes de panneaux de soutien et des drapeaux du club ont été hissés sur les mâts. La nuit, la tour des archives est illuminée en jaune. Une décision prise

L’ENTREPRISE

fibre optique 

Exprimez votre créativité

E

■■ Tee-shirt, coques d’iPhone... Exprime peut personnaliser de nombreux objets.

D

ans cette petite boutique de la rue Cauchoise, les murs sont couverts de motifs et de tee-shirt. Manuel Lourenço s’est spécialisé dans l’impression textile en créant Exprime. “J’avais remarqué ce concept en région parisienne et j’ai décidé de me lancer, il y a quatre ans maintenant. Mon travail est de personnaliser des tee-shirts, de les réinventer selon ses envies propres.” Et au fil du temps, l’idée s’est étendue à d’autres objets, comme les mugs ou les casquettes. Le client arrive avec son idée en tête et Manuel Lourenço la met en forme sur un logiciel spécialisé. “J’apporte mon œil et mon

5

savoir-faire, en adaptant les motifs aux désirs des clients.” Le plus : la rapidité. “Pour un tee-shirt, la personnalisation prend, en général, quinze minutes.”

Coques pour i-phone Manuel Lourenço propose même de personnaliser les coques d’i-phone. “C’est devenu un véritable outil de communication”. Car si les étudiants sont nombreux à franchir la porte d’Exprime, ils ne sont pas les seuls. Les entreprises font facilement appel au savoirfaire de l’infographiste de formation. “Certaines, par souci d’écologie, font personnaliser des mugs. Cela évite de gaspiller les gobelets plastiques.”

●● l’événement  USQ-Lyon : la billetterie ouverte L’US Quevilly commercialise les billets de la finale de la Coupe de France à partir du vendredi 20 avril à 9h30 aux guichets du Stade Lozai, au Petit-Quevilly. Plus d’informations sur www.usquevilly.fr/

●● Rouen  Inscrivez-vous à l’opération “Sac Ados” L’opération Sac Ados permet aux jeunes non salariés de 16 à 25 ans de partir en vacances de façon autonome. En contrepartie, ils apportent leur aide dans des actions de la Ville ou associatives. Les dossiers sont à retirer auprès de la Maison de quartier du Plateau, Ouest, du Centre Malraux, ou des associations de l’AREJ Lombardie, MJC Rive Gauche et du Centre Social Grammont.

●● autoroute A28  Attention aux travaux L’étanchéité du pont dit de “l’ancien château”, non loin de Neufchâtel-en-Bray, est refaite jusqu’au vendredi 20 avril. La circulation sera coupée sur 3 km  et la circulation réduite sur deux voies. Sur la zone du chantier, la circulation sera réduite à 90 km/h et à 50 km/h. Le basculement pourrait être maintenu samedi 21 et dimanche 22 avril.

par Didier Marie, président du Conseil Général, pour afficher le soutien du Département envers les héroïques Canaris avant la grande finale de Coupe de France qui les opposera aux “ogres” de Lyon, samedi 28 avril prochain, au stade de France (pages 10 et 11).

Bois-Guillaume-Bihorel : les  impôts s’adaptent à la fusion Jeudi 12 avril, le conseil municipal de BoisGuillaume-Bihorel votait son premier budget depuis sa fusion. La nouvelle municipalité doit désormais unifier, d’ici 2024, les taux d’imposition sur les deux secteurs. A Bihorel, le taux de la taxe d’habitation sera

de 16,23 % contre 15,99 % en 2011. A Bois-Guillaume il passera de 8,86 à 9,86 %, mais des abattements plus importants seront consentis. Ils seront de 20 % pour les familles ayant deux personnes à charge, et jusqu’à 25 % par personne, à partir de trois personnes à charge.

La Crea équipée d’ici 2020

n 2020, au plus tard, les 70 communes de la Crea devraient être équipées en fibre optique. Tel est l’engagement pris par SFR et Orange. Les deux opérateurs présentaient le détail de ce déploiement, lundi 16 avril, en présence de Laurent Fabius, président de la Communauté d’agglomération. Rouen fibrée à 60 % “C’est le territoire le plus vaste qui va être fibré en France”, souligne Isabelle Simon, directeur des relations régionales Ouest de SFR. “Dès que nous commençons à travailler dans une agglomération, nous nous engageons à la fibrer entièrement dans les cinq ans”, a affirmé

Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités d’Orange. Le fibrage ne devrait pas occasionner trop de gêne pour les habitants : “Nous utiliserons au maximum les travaux de voirie pour provoquer un minimum d’encombrement.”A terme, 196 000 foyers devraient être raccordables. Aujourd’hui, Rouen est fibrée à 60 % et le développement de la fibre optique se fait actuellement autour du secteur de l’Hôtel de Ville. “La difficulté est d’entrer dans les colonnes d’immeubles car ne pouvons le faire dans l’autorisation du syndic de copropriété”, conclut Pascale Homs, déléguée Haute-Normandie pour Orange.

■■ D’ici à 2015, les travaux de fibrage auront commencé dans toutes les communes de la Crea.


6

N° 54 - 19 avril 2012

NEWS

Petroplus : les quatre propositions de lois de l’intersyndicale  soutenues par presque tous les candidats à la Présidentielle Le 13 avril, les salariés de Petroplus n’ont pas gagné au loto mais ont remporté une bataille  en obtenant du groupe suisse, des banques et du gouvernement qu’une part “substantielle” de la vente des stocks qu’ils bloquaient dans la raffinerie depuis le début du conflit

Le 1er tour en direct sur tendanceouestrouen.com dimanche 

■■ Découvrez les résultats sur Tendance ouest.

Ce dimanche 22 avril, la rédaction de Tendance Ouest se mobilise pour le premier tour de l’élection présidentielle. Sur notre site www.tendanceouestrouen.com/ vous retrouverez en temps réel les résultats à Rouen et dans les principales

villes de l’agglomération et de la région. Tout au long de la soirée, découvrez les réactions à chaud et les analyses des représentants locaux des partis engagés dans la bataille. Rendez-vous dimanche, dès 20 heures, sur tendanceouestrouen.com

élection 

L

permette de “financer les éventuelles conséquences sociales de la procédure de redressement en cours”. Dans la foulée, l’intersyndicale a présenté les réponses des neuf candidats à l’élection présidentielle (Marine Le Pen n’ayant pas été contactée) à son projet

de “charte de l’industrie”, soumis fin mars. Les neufs se sont déclarés très majoritairement favorables aux quatre propositions de loi : égalité de traitement entre les marchandises produites en France et importées, obligation de cession de la part d’une société désirant

fermer un site en France, affirmation de la responsabilité sociale et environnementale du cédant et externalisation, sous forme de provisions, de la “dette sociale” des entreprises. Par ailleurs, le 16 avril, Jacques Cheminade s’est rendu sur le site.

Ambiance de “ruche” au PS

a tension monte. Au siège départemental du Parti socialiste, rue d’Elbeuf, à Rouen, les militants sentent le jour J arriver. “En ce moment, notre local ressemble à une ruche”, confie Bastien Coriton, le premier secrétaire fédéral adjoint de Seine-Maritime. Les 4 500 adhérents du PS 76 s’activent dans tous les sens, campent sur les marchés et collent le visage de François Hollande en milliers d’exemplaires. 53 % de portes ouvertes Lors de leurs porte-à-porte, une méthode de campagne que le candidat a voulu renforcer, les socialistes ont déjà sonné au domicile de plus de 60 000 Seino-

Marins. Le “taux de portes ouvertes” ? 53 %, selon leurs chiffres, bien au-dessus de la moyenne nationale (40 %). Elus comme “simples” militants se sont prêtés au jeu. Même Laurent Fabius a tenté de convaincre quelques anonymes sur leur paillasson. Leur cible ? “Les abstentionnistes de gauche”, explique Bastien Coriton. Jusqu’à dimanche, jour du vote, les militants roses promettent de se montrer encore davantage, sur les marchés comme aux portes des particuliers. Côté affichage, “ce sera un peu plus musclé les derniers jours”, reconnaît Bastien Coriton. Et ce sera, sauf surprise, rebelote la semaine suivante.

■■ A Elbeuf, le maire Djoudé Merabet (à gauche) et Didier Marie (à droite), 1er adjoint et président du Conseil général.


N° 54 - 19 avril 2012

NEWS Rouen : les bons comptes de l’Office de Tourisme Certes, en 2011, il n’y a pas eu de manifestation telle que Normandie Impressionniste pour faire exploser la fréquentation touristique. L’Office de Tourisme a présenté néanmoins de bons chiffres lors de son assemblée générale. L’an passé, 361 622 per-

arbres 

Une bonne tranche d’actu

I Photo Laura Lelandais

L’ENSEIGNE

■■ Khalid Bigi dans sa boucherie Atlas.

B

oucher de père en fils. Rue Lafayette, Khalid Bigi a repris la boucherie de son père il y a cinq ans. Atlas, c’est le nom de la boutique, vend de la viande halal ainsi que quelques produits d’épicerie fine. La spécialité de la maison : les produits orien-

7

taux. “Avec les travaux et le manque de place de stationnement, les clients se font un peu plus rares”, regrette le boucher. Atlas distribue également votre journal Tendance Ouest Rouen. Restez informés ! Pratique. Boucherie Atlas, 59 rue Lafayette, à Rouen.

sonnes sont passées dans ses locaux, contre 412 832 en 2010. Il faut dire que Rouen fait de plus en plus sa promotion à l’étranger. Une démarche qui paie :les Japonais ou encore les Russes sont de plus en plus nombreux à profiter des charmes de la ville.

Et oui, la sécheresse menace en Seine-Maritime D’après les relevés pluviométriques de février, il n’est tombé que 7 millimètres d’eau près de Dieppe, quand la normale est de 50 mm. Dans de telles conditions, les nappes phréatiques ne peuvent se reconstituer. Aussi, dès le 13 avril, après réunion du

comité du suivi de la sécheresse, la préfecture a décidé de mettre en place les premières mesures restrictives des usages de l’eau, dans plusieurs zones de SeineMaritime : les bassins versants de la Saâne, de la Scie et de la Varenne, de l’Andelle et de l’Epte.

Les bijoux verts méconnus de Rouen

l y a des arbres qui sont de vrais chefs d’œuvre. A Rouen, quelques spécimens hors du commun déploient leurs branches, parfois dans l’indiffé rence. Pour les retrouver, rien de tel qu’une plongée dans l’ouvrage du Pr Bernard Boullard, “Plantes et arbres remarquables des rues, squares et jardins de Rouen” (éd. PTC / AREHN, 2006). “Un arbre peut être remarquable par sa forme, sa taille, son âge, son histoire, sa rareté ou sa présence insolite”, explique M. Boullard, 85 ans, professeur de biologie végétale à l’université de Rouen jusqu’en 1986. Il avoue avoir un petit faible pour le charme fastigié du

square Verdrel (photo), découvert vers 1850 à BoisGuillaume. A cette époque, les charmes fastigiés (de forme très élancée) ne couraient pas les rues. Un peu plus au nord, dans le parc du CROUS, rue d’Herbouville, vous pourrez observer deux chênes hybrides du Comte Ambrozy, nés ducroisement entre un chêne chevelu et un chêne-liège. Rive gauche, dans le Jardin des plantes, plusieurs sujets valent également le détour, comme l’arbre aux pochettes, le noyer ailé du Caucase ou le pin mugo. Retrouvez notre sélection d’arbres remarquables à Rouen sur www. tendanceouestrouen.com

■■ Le charme fastigié du square Verdrel, planté en 1886. “L’une des vieilles gloires du square”, explique le Pr Boullard.


8

N° 54 - 19 avril 2012

NEWS Maromme franchit un pas de plus dans l’originalité colorée Après son centre technique municipal Pixel en février, la Ville de Maromme a inauguré samedi 14 avril un nouvel équipement haut en couleurs : la Maison municipale des associations. Voulue par le maire socialiste David Lamiray, elle abrite 37 associations non-

L’ASSOCIATION

psychiatrie 

Informatique à tout âge

P

■■ Abri donne de nombreux cours aux personnes âgées qui désirent maîtriser les outils informatiques.

I

l est aujourd’hui difficile de se passer de l’informatique et les adhérents de l’association Abri, à Rouen, l’ont bien compris. Créée en 1933 par Marie-Marcelle Maillard, cette association, présidée par Arnaud De Gasting, propose des cours d’informatique pour personnes du troisième âge. “Les demandes sont nombreuses, et les places manquent”, souligne Michel Deslandes, formateur. Pour tous les niveaux Les grands débutants sont les bienvenus, les cours d’initiation leur donneront les bases. Du mardi matin au jeudi après-midi ,différents thèmes sont proposés : Publisher, re-

touche photo, Internet, messagerie, diaporama. Chacun y trouve son compte en choisissant deux heures de cours par semaine. “Beaucoup souhaitent apprendre à manier Internet pour communiquer avec les enfants ou petitsenfants qui vivent loin”, remarque Michel Deslandes. Le temps de la formation est à peu près le même qu’une année scolaire : les cours commencent fin septembre et finissent fin juin. Les tarifs quant à eux dépendent des cours suivis. Les prochaines inscriptions débuteront en juin. Pratique.  Abri, 62 rue Beauvoisine, à Rouen. Tél. 02 62 14 84 02.

URGENCES SAMU : faire le 15 POLICE SECOURS : le 17 SAPEURS-POMPIERS : le 18 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 MÉDECINS DE GARDE : 02 35 58 76 33 PHARMACIES DE GARDE : 32 37 CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 MAIRIE DE ROUEN : 02 35 08 69 00 ALLO ROUEN ESPACES PUBLICS : 0 820 000 760 ALLO COMMUNAUTE (LA CREA) : 0 800 021 021

sportives. En face, l’aire de jeux “Jules Vernes” vient également de voir le jour. Tout aussi originale, elle a été choisie pour être le sitepilote de “Web’aventures”, un dispositif d’aventure interactive où six décodeurs permettent de livrer des indices aux enfants.

La pub “Tic Tac” tournée à Rouen fait un buzz mondial La vidéo a été postée sur YouTube le 6 avril. Dix jours plus tard, elle avait été visionnée plus de 2 millions de fois ! La dernière publicité virale de “Tic Tac”, une marque de Ferrero, tournée dans le centre de Rouen fin mars, fait un carton sur le web. Son titre :

La pire haleine du monde. On y aperçoit même des policiers municipaux. Ce qui a fait réagir la mairie de Rouen, mise en cause : “L’agent de surveillance de la voie publique qui apparaît dans le film est un figurant habillé d’un costume de location”, a-t-elle dû préciser.

Un centre “pour penser autrement”

our les malades psychiatriques, la vie ne se résume pas au Rouvray. Au Centre de jour Saint-Gervais, à Rouen, la grande majorité des patients sont adressés par l’hôpital psychiatrique. Depuis 2007, le centre a recours à des outils de réhabilitation psychosociale, appliqués en complément des traitements médicamenteux pour des maladies comme les schizophrénies. Réinsérer les patients Faire des projets et retrouver un sens à sa vie est ici l’objectif. Une soixantaine de patients sont suivis. “Nous pratiquons la remédiation cognitive. Le travail est le même que celui de l’ortho-

phoniste, mais appliqué aux fonctions cognitives, comme la mémoire, explique Fethi Brétel, médecin responsable du centre. Avec la thérapie cognitive, les patients réapprennent à penser autrement, afin d’évacuer leurs peurs en situation de stress. Et nous les entraînons à vivre en société, grâce à des exercices de mise en situation”. Le malade devient acteur à part entière de son traitement. “Nous sommes dans une démarche de partenariat entre les soignants, le malade et son entourage, pour aller vers le rétablissement”. Ainsi, des patients, hospitalisés depuis des années, ont pu sortir de l’hôpital et construire une nouvelle vie sociale.

■■ Le docteur Fethi Brétel veut offrir à ses patients les moyens de construire une nouvelle vie sociale.


9

N° 54 - 19 avril 2012

Ils volent près de 200 litres de gasoil sur la place Carnot Deux hommes ont été arrêtés, mardi 10 avril à Rouen, après avoir siphonné 200 litres de gasoil contenu dans les réservoirs de poids lourds en stationnement. Les deux siphonneurs opéraient place Carnot. Dans des buissons, les hommes de la brigade anti-crimina-

lité ont retrouvé 11 bidons d’une vingtaine de litres chacun plein de gasoil. Onze autres bidons, vides, ont également été découverts. Sur un camion, les deux hommes avaient également dérobé une courroie et une boîte de vitesse. Ils ont reconnu le vol.

●● autoroute L’A13 paralysée pendant 4 heures

Bouchon monstre sur l’autoroute A13, mardi 17 avril, à la hauteur de Tourville-la-Rivière, dans le sens Paris-Rouen. Vers 7h30, un accident impliquant deux poids lourds a coupé nette la circulation, créant un embouteillage de près de dix kilomètres. L’un des deux chauffeurs routiers a été légèrement blessé et transporté à l’hôpital des Feugrais, à Elbeuf.

●● industrie Un gaz incommode dix employés d’une entreprise rouennaise

Mercredi 12 avril, plusieurs agents de l’entreprise Triadis, société spécialisée à Rouen dans l’incinération de déchets industriels, ont été incommodés après avoir inhalé des produits chimiques. Le dispositif de sécurité mis en place rue de Madagascar, aux abords de l’entreprise, avait de quoi impressionner le passant. Une trentaine de pompiers ainsi que des agents des forces de l’ordre se trouvaient sur les lieux. Vers 10h30, des agents avaient transvasé un produit chimique dans une cuve, située dans une cellule spécialisée. C’est là qu’un dégagement gazeux s’est échappé. Sur les dix personnes incommodées, quatre ont été envoyées pour des examens plus approfondis vers les centre de Saint Julien et du CHU Charles-Nicolle. Elles sont rentrées chez elle quelques heures plus tard. Plus de peur que de mal.

●● elbeuf La bouteille de gaz explose

Une petite bouteille de gaz, utilisée dans la préparation de certains plats, a explosé mardi 17 avril dans le bar L’Esplanade, à Elbeuf, sans faire de blessé. Il semblerait que la bouteille avait été laissée par inadvertance sur une gazinière allumée. Une vitre du bar s’est brisée et un passant, qui se trouvait non loin de là, s’est plaint d’avoir mal aux oreilles.

●● prostitution Deux nouvelles interpellations à Rouen

00h40, vendredi 14 avril. Une jeune femme court vêtue fait les cents pas sur le trottoir, boulevard de l’Yser et fait ralentir les automobilistes. Un véhicule s’arrête, fait monter à bord la jeune femme et part se stationner dans un parking, rue du Nord, à Rouen. C’est là qu’ils sont contrôlés par les forces de l’ordre puis amenés à l’Hôtel de Police. Lundi 16 avril, c’était au tour d’un prostitué d’être interpellé vers 2 heures du matin, chemin deClères, à Bois-Guillaume, après avoir été aperçu par la police montant dans la voiture d’un client au niveau du boulevard de la Marne, à Rouen.

●● vol en réunion Pris en flagrant délit à la fenêtre de la voiture

Il est 22h30, jeudi 12 avril, rue Grand Pont, à SaintLéger-du-Bourg-Denis. Deux individus sont penchés à l’intérieur d’un véhicule dont la portière a été ouverte et la vitre brisée. A la vue d’un policier, les deux hommes partent en courant et laissent tomber derrière eux tout le magot qu’ils avaient amassé : chargeur de portable, lampe torche, lecteur MP3... Les deux voleurs sont rapidement rattrapés par les force de l’ordre. Le premier, né en 1985, est originaire de Darnétal. Le second, de deux années son aîné, habite Saint-Léger-du-Bourg-Denis. Ils ont été interrogés à l’hôtel de police.

●● petit-quevilly Ses cris font fuir le voleur

Ce vendredi 13 a bien mal débuté pour cette habitante de la rue Léon Maletra, à Petit-Quevilly. Vers 00h30, elle a découvert un homme s’activant dans sa cour, où il avait pénétré en escaladant le mur d’enceinte. De sa fenêtre, la pauvre quevillaise s’est alors mise à crier, tant et si bien que le voleur a pris ses jambes à son cou. Appelées sur place, les forces de l’ordre ont fini par le retrouver. Il était accompagné d’une seconde personne. Le premier est né en 1981, le deuxième en 1989, et tous les deux résident à Petit-Quevilly. Ils ont été interpellés.

COURSE-POURSUITE 

C

’est l’histoire, terrible, d’une soirée de défonce qui finit par une mort inutile. O. et D., la vingtaine, sont des amis d’enfance. Dans la nuit du 4 au 5 octobre 2010, ils boivent quelques verres de whisky coca et fument plusieurs joints. Les sens bien altérés, ils montent pourtant en voiture. Il est 4h30.

“Il met les gaz” Soudain, des policiers en civil de la Brigade anti-criminalité (BAC) aperçoivent une Audi A3 remonter un peu vite la rue de la République, à Rouen. O., le conducteur, se porte à leur hauteur. Il descend sa vitre,

Un Chinois meurt poignardé dans un foyer de Oissel La dispute a mal tourné. Lundi 16 avril, au foyer Aftam, rue Fauquet, à Oissel, un homme est décédé après avoir été poignardé. Un peu avant 2 h du matin, les hommes de la Sûreté départementale avaient été requis sur les lieux pour une rixe entre

deux hommes hébergés là. La victime, un Chinois né en 1977, aurait été poignardée d’un ou plusieurs coups de couteaux par un homme d’origine mongole, né en 1964. La victime n’a pas pu être sauvée. Quant à l’agresseur, il a été placé en garde-à-vue.

Leur petit jeu tue un innocent

il fait signe au policier d’en faire de même. “Croyez-vous pouvoir m’arrêter ? Tu n’as qu’à essayer”, lance-t-il aux forces de l’ordre. La BAC tente de les intercepter. En vain. L’Audi A3, lancée à 130 km/h dans les rues de Rouen, emprunte le pont Jeanne d’Arc et disparaît en direction de Oissel. Vers 5h du matin, les employés de nuit de la SNCF quittent leur travail. Deux d’entres eux attendent au feu rouge sur le boulevard industriel, au niveau de la rue d’Eauplet. Le premier est dans la file pour rentrer sur Rouen ; le second, qui s’est arrêté à la station service, manœuvre pour s’insérer dans la circulation. Le

feu passe au vert. Le premier dépasse un camion. Et puis, soudain, l’avant de son véhicule est pris dans un choc extrêmement violent. L’Audi A3 poursuit sa folle course à 108 km/h. Une seconde plus tard, elle percute la Renault Mégane, la projetant 33 mètres plus loin à 76 km/h. Le véhicule s’écrase lourdement contre le mur de la station tandis que l’Audi A3 s’encastre dans les pompes à essence. Une fumée épaisse s’échappe du site et des véhicules accidentés.

“Je voulais m’amuser avec les policiers” O. et D. s’extirpent de l’Audi pour s’enfuir. Laissant les victimes seules. La

première, hébétée, appelle les secours tandis que le conducteur de la Renault Mégane, un quarantenaire, père de trois enfants, décède. Les deux chauffards sont arrêtés trois quarts d’heure plus tard et 700 mètres plus loin, sur le site de la SNCF. L’Audi A3 est arrivé “comme une balle, à 130 km/h, sur la voie de gauche”, raconte le chauffeur aux policiers. Le 11 avril dernier, le détenu O. a déclaré aux juges : “Je voulais m’amuser avec les policiers”. Lui et D. ont été respectivement condamnés à 4 ans et 6 mois de prison ferme. Marianne Sirgo-Donnaes


10

SPORTS

Photo François Béguin

Pro B : le SPO Rouen  se rapproche des abysses

Il n’y a plus d’enjeu, et pourtant, l’AL CanteleuMaromme continue de faire le show ! Samedi 14 avril, face à Dunkerque, l’avant dernier du championnat de N1M, L’ALCM s’est imposée sans difficulté, 3-1 (25-16, 23-25, 25-17, 25-11) dans un match plus compliqué

que prévu. Dunkerque n’avait plus rien à perdre et a tout donné pour le plaisir du jeu. Mais en face, la maîtrise des joueurs de Dario Dukic a fait la différence. Lors de l’avant dernier match de la saison, l’ALCM ira affronter Halluin (6e), ce samedi 21 avril.

Ce sera le match de leur vie

Les Huskies intraitables

Rouen reste en tête, seul à la première place du championnat avec 8 victoires en 8 matchs. Et côté statistiques, Rouen n’a encaissé que 8 points en 66 manches depuis le début de la saison (dont 7 face à Savigny) et vient d’enchaîner 31 manches blanches. En attaque, les Huskies ont marqué 66 fois depuis le début du championnat. Derrière, le Paris UC a perdu son premier match à Montpellier mais demeure deuxième au classement. Ce dimanche 22 avril, Rouen recevra d’ailleurs les Parisiens sur le terrain Pierre Rolland. Le PUC tentera le tout pour ne pas se laisser distancer en tête du championnat.

a France entière a salué l’exploit et attend le dernier chapitre de l’histoire avec impatience. Mercredi 11 avril, 85 ans après avoir disputé pour la première fois une finale de Coupe de France, l’US Quevilly a réalisé l’inimaginable : se hisser au dernier échelon de la compétition, en battant Rennes, grand club de Ligue 1, par 2 buts à 1, au terme d’un match époustouflant. S’ils ne sont pas encore au paradis, les Quevillais en ont entrouvert les portes, grâce aux deux buts signés Karim Herouat (64e) et Anthony Laup (93 e ). Des étoiles pleins les yeux, les Canaris ont la lourde tâche de rester concentrés. En vue de cette finale, bien sûr, mais aussi du championnat National. Comme les Bleus en 98 Après trois petits jours de récupération, les Canaris (13e) recevaient Martigues (17 e ), samedi 14 avril. Objectif : distancer leurs concurrents directs au maintien. En obtenant le point du match nul (1-1), les Quevillais ont signé l’essentiel. Et comme un symbole, c’est Anthony Laup qui a offert l’égalisation... dans les arrêts de jeu. “C’est une très belle semaine, il ne faut pas faire la fine bouche. Nous avons senti qu’en deuxième mi-temps, les garçons

NATIONAL 

TENDANCE OUEST et

la ville de petit-quevilly vous offrent 40 places pour le match USQ/Lyon le 28 avril au Stade de France Soyez les premiers à nous téléphoner au

02 35 98 28 25

lundi 23 avril à partir de 14h00

L

■■ La France entière a découvert l’entraîneur Régis Brouard et sa bande de Canaris. Karim Herouat, à sa droite, a livré un match particulièrement exceptionnel.

avaient envie de faire quelque chose, mais leur corps ne répondait plus”, expliquait Michel Mallet, le président de l’USQ, à l’issue du match.  Avant d’affronter Lyon, le 28 avril, lors de la finale de Coupe de France, les joueurs de Régis Brouard devront encore passer par Cherbourg (14e), en cham-

pionnat, ce vendredi 20 avril. “Il manque encore une victoire pour aller chercher le maintien”, estime Régis Brouard. “Il va falloir gérer toutes les sollicitations avant la finalede la Coupe. Cela ne va pas être simple”. Dès le 26 avril, ils partiront se mettre au vert à Clairefontaine. Clin d’œil

de l’histoire : au stade de France, les Normands occuperont le même vestiaire que l’équipe de France, un certain 12 juillet 1998. “En deux ans, nous avons joué les plus grandes équipes françaises. Nous ne sommes plus à un exploit près !” ironise le défenseur Frédéric Weis. François Béguin

La machine FC Rouen est en panne

a fin de saison risque d’être longue pour le FC Rouen. Vendredi 13 avril, les Diables rouges se déplaçaient à Colmar, lors de la 32 e journée de National, où ils ont obtenu le point du match nul (0-0). Pourtant, les joueurs de Manu Da Costa ont subi la pression alsacienne pendant 60 minutes, concrétisée par un tir sur le poteau rouennais en début de seconde période. Contre le sixième du championnat, le FCR s’en tirait bien. Mais mardi 17 avril, Rouen est

de nouveau retombé dans ses travers face au leader Niort, lors du match de la 26e journée annulé à la suite de problèmes d’éclairage. Louiron expulsé Et cette fois, ce sont les Niortais qui furent lumineux, écrasant un FC Rouen aux abois (3-0), grâce à Gastien (40e), Diaw (59e) et Roye (85e). Les Diables ont terminé la partie à dix, suite à l’expulsion de William Louiron (72e). Au classement, le FCR est 9e. Il reçoit Luzenac (15e) samedi 21 avril à 20 h, au stade Diochon.

Photo Arnaud Denis / FC Rouen

Photo Romain Flohic

L

■■ Huit victoires en huit matchs : les Huskies de Rouen ont débuté le championnat sur les chapeaux de roue.

E

quart temps. Pas de changement au classement pour les Haut-Normands qui demeurent 16e devant Vichy et Quimper avant la prochaine journée. Ils recevront l’ESSM Le Portel (14e), samedi 21 avril à 20 h, dans leur salle des Cotonniers.

Volley : Canteleu-Maromme ne se repose pas sur ses lauriers

FOOTBALL L’US Quevilly fait vibrer la Normandie et la France entière

BASEBALL

ncore une rencontre à sens unique pour les Huskies de Rouen en championnat Elite ! Dimanche 15 avril, les champions de France sont allés terrasser les Panthères de Pessac. Parcours parfait Lors du premier match du jour, Chris Mezger, au lancé pour Rouen, n’a pas cédé le moindre point et les Rouennais ont récupéré, en huit manches, tous les points. Victoire 13 à 0. Le 2e match fut plus serré. Owen Ozanich, le meilleur lanceur actuel de Rouen, revenait aux manettes, mais les Panthères ont fait de la résistance. Victoire de Rouen 3-0. Du côté du classement,

Le SPO Rouen s’est de nouveau incliné, en Pro B, lors de la 30e journée, vendredi 13 avril face à Nantes (9588). C’est une nouvelle fois dans le “money time” que les joueurs de Michel Veyronnet ont flanché après un mano a mano très tendu pendant les deux derniers

N° 54 - 19 avril 2012

■■ Zerdab et les Rouennais alternent le bon et le médiocre.


N째 54 - 19 avril 2012

11


12

N° 54 - 19 avril 2012

Special IMMOBILIER Les investisseurs sont prudents : l’immobilier rouennais dans l’attente La réforme de la loi de finances, fin 2011, a boosté l’immobilier rouennais. Les vendeurs “devaient acter au plus tard le 31 janvier pour bénéficier du régime des plus values à l’ancienne, soit une exonération sur la totalité de la plus value à partir de 15 ans contre à présent 30

●● ROUEN  A l’Ouest, pas encore d’effet Luciline

L’ouest de Rouen est plus calme malgré le début de l’aménagement du quartier avec le centre commercial des Docks 76 ou encore plus récemment le palais des sports Kindarena. Les prix ne bougent pas : environ 2000 €/m2. “Dès que vous dépassez la colline de Rouen, les prix restent stables”, souligne Séverine Blot (ORPI). Les professionnels considèrent qu’il est un peu tôt pour mesurer l’impact de ces transformations, d’autant que le quartier Luciline n’est pas encore sorti de terre.

achat 

ans avec des coefficients peu avantageux”, rappelle Bruno Lacroix, président de la FNAIM Haute-Normandie. Ainsi, les investisseurs n’ayant pas vendu leurs biens les ont retirés du marché. “Les investisseurs existent mais nous n’avons

rien ou très peu de choses à leur proposer”, indique Didier Menn, agent immobilier au cabinet Legay Menn, à Rouen. Enfin le marché ralentit dans l’attente des résultats des élections, auxquelles s’ajoute l’incertitude de l’avenir. “Nous avons perdu le marché

des gens qui empruntent. Les banquiers ont perdu 49 % de demandes de prêt”, estime Didier Menn. Inversement, il assiste souvent à un report d’épargne : “Au premierr trimestre, sur les 23 compromis qui ont été signés, 80 % d’entre eux ont été payés comptant.”

Les prix se stabilisent

●● ROUEN  Des disparités dans les quartiers Est

Du côté du CHU, les prix restent mesurés, excepté aux abords de la Place Saint-Marc, plus prisée. Enfin, dans le quartier Grieu, les biens se vendent entre 1 800 € et 2 000 €, 2 200 € au maximum. Aux Sapins, comptez entre 1 200 € et 1600 €.

●● location  Quelles difficultés pour les CDD ou les chômeurs ?

Les agents immobiliers interrogés lors d’une enquête certifient que les conditions d’accès à la location ne se sont pas durcies avec la crise. “Dans l’ancien, nous sommes restés sur les mêmes règles, soit 3 ou 3,5 fois le montant du loyer en revenus. S’il est un peu inférieur, nous demandons une caution ou un garant”, dit Bruno Lacroix. David Protais, directeur de l’agence ALP Immo & Gestion, ajoute que le contrat de travail doit être stable. “Pour quelqu’un qui travaille mais qui n’a pas de CDI, il n’y a pas de souci, moyennant un garant. Au chômage, là, c’est une question de ressenti. Quand nous avons, en face, des gens qui ont déjà enclenché quelque chose professionnellement, on prend une garantie et puis on y va”, tempère Bruno Lacroix.

●● achat  On ne s’endette pas à la légère

Avant de signer un compromis de vente, l’idéal est de connaître sa capacité d’endettement, de s’être renseigné sur les diverses possibilités de financements auxquelles on peut prétendre : prêts sociaux, 1 % patronal, prêt à taux zéro renforcé (pour un achat dans le neuf) et autres avantages sociaux. Il devient impossible de transiger sur la question de l’apport, perçu comme un gage d’implication. Il doit au moins couvrir les frais de notaire, d’agence, etc. Tout l’enjeu de l’emprunt consiste à trouver un taux d’endettement inférieur à 33 %. A noter que le prêt doit être garanti par une assurance décès invalidité - incapacité de travail, que vous n’êtes pas tenu de souscrire auprès de votre banque. Les assureurs extérieurs proposent souvent des contrats moins chers que ceux du groupe mais soyez très attentifs à la nature du contrat. Renseignements sur www.immonot.com , journal-des-notaires.com ou cr-rouen.notaires.fr

●● grandes villes  Les prix en Normandie

Au Havre, les prix moyens de vente au mètre carré atteignent 1 880 € pour les appartements et 1 970 € pour les maisons. A Dieppe : 1 930 €/m2 (appartements), 1 650 €/m2 (maisons). A Caen : 2 330 €/m2 (appartements), 2 340 €/m2 (maisons). A Evreux : 1 770 €/m2 (appartements), 1 840 €/m2 (maisons). Source : www. meilleursagents.com

●● jeunes actifs  Un studio pour investir

D’après les spécialistes, certains trentenaires n’hésitent plus, tout en restant locataires eux-mêmes, à investir dans un studio qu’ils louent puis revendent pour réinvestir le bénéfice dans l’achat de leur résidence principale.

●● nouveauté  L’achat groupé arrive

Il fallait s’y attendre : l’achat groupé de biens immobilier a fait son apparition en France. Son pionnier : Serge Benichou, fondateur du réseau social des métiers de l’immobilier urban-profil.com/ L’avantage : investir à plusieurs dans des biens de grandes surfaces où le prix au mètre carré peut être inférieur à la moyenne du marché.

■■ A Rouen, les prix de vente au mètre carré peuvent varier de 1 600 à près de 3 500 €.

L

’écart s’accroît entre les biens de qualité, que celle-ci soit due à leur construction, leur emplacement ou encore leur Diagnostic prévisionnel énergétique. La vente est avant tout affaire de quartier. C’est donc souvent l’enveloppe budgétaire qui détermine le choix géographique. “A un client qui nous dit ‘j’ai tel budget, je veux habiter à tel endroit’, notre rôle est de lui dire si ce sera possible ou pas”, explique Séverine Blot, directrice des agences Orpi de Déville et

Sotteville.  “Si le client veut absolument s’installer dans un quartier précis, il devra faire un effort sur la grandeur de la maison”, ajoute Didier Menn du cabinet Legay Menn. Le cœur historique et ses maisons à colombages, les quartiers de la Gare, Saint-André et Jouvenet restent des valeurs sûres. “Quartier gare, pour des logements de taille moyenne, de très bonne qualité, on peut vendre jusqu’à 3500 €/m2”. Le secteur Nouvelle Préfecture a le vent en poupe :

boulevard des Belges, Préfecture, les prix grimpent jusqu’à 2500 €/m 2. “Aujourd’hui, on peut se dire que l’intra boulevard comprend la préfecture”, explique David Protais, directeur d’ALP Immo & gestion. “Tout ce qui a été fait par Kaufman autour de la préfecture se vend très bien. On offre balcon et parking à dix minutes du centre”, ajoute Didier Menn. Rive gauche La rive gauche, secteur en plein développement urbain, a aussi ses adeptes, notamment le quartier

Jardin des Plantes particulièrement attractif. Les acquéreurs privilégient en premier lieu les axes desservis par les transports en commun. Le projet de la nouvelle gare TGV n’impacte pas encore le marché immobilier. “Quand la gare commencera à se construire, cela provoquera sans doute quelques ventes”, prévoit Didier Menn. Pour une maison à Rouen, comptez en moyenne entre 1800 € et 2200 €/m 2 et 1 600 à 1 700 €/m2 au MontGargan.


N째 54 - 19 avril 2012

13


14

SpEcial IMMOBILIER

N° 54 - 19 avril 2012

Prêt viager : transformez votre patrimoine immobilier en liquide Un prêt sans remboursement mensuel ? C’est possible, depuis 2007, avec le prêt viager hypothécaire du Crédit Foncier. Il permet au propriétaire d’obtenir des liquidités sur son bien immobilier pris en hypothèque. Il s’adresse aux 65 ans et plus, sans aucune

agglomération 

L

e plateau nord demeure un secteur où l’offre est inférieure à la demande. Le nord et l’est sont des marchés quasi identiques. “Il n’y a pas de problème pour la vente des maisons entre 400 000 € et 700 000 €, voire au-delà”, assure un agent immobilier. Du côté des parcs résidentiels, la rotation est importante avec des transactions autour de 2 000 €/m2. Des prix stables Selon Séverine Blot, Sotteville et Grand-Quevilly sont très demandées à cause de leurs infrastructures urbaines  : métro, centres commerciaux. Toutefois, on trouve peu à vendre au Grand-Quevilly.

condition de ressource ou questionnaire de santé. Le montant du prêt est fonction de la valeur du bien, de l’âge et du sexe du souscripteur. Plus la personne est âgée, plus les fonds prêtés seront importants. A l’issue du prêt, les héritiers peuvent

décider de le rembourser pour garder le bien ou le laisser en gage à la banque qui se charge de le vendre pour en récupérer les fonds. Si excédent il y a, elle le leur reverse. “C’est un produit qui prend de plus en plus de sens aujourd’hui. Les cas sont

Une offre stable sur les plateaux Nord et Est Seuls 4 000 des 12 000 logements appartiennent à des propriétaires. Ainsi, il existe quelques pavillons d’une trentaine d’années avec jardin et garage. Enfin, il y aussi des personnes qui cherchent à Saint-Etienne du-Rouvray. Vallée de l’Austreberthe, Sotteville-lès-Rouen, les prix, stables, sont semblables. “La demande et l’offre n’ont pas forcément évolué. Il y a toujours des primo-accédants et des secundo-accédants parce que le secteur leur convient bien. On trouve des maisons de ville entre 90 000 € et 120 000 €, des pavillons individuels autour des 200 000 €”, rapporte David Protais.

■■ Sotteville-lès-Rouen, comme Grand Quevilly, sont prisées pour ses infrastructures urbaines.

variés : amélioration du quotidien, travaux d’aménagement pour une fin de vie dans de meilleures conditions”, indique Julie Rech, directrice commerciale régionale au Crédit Foncier (photo). Les frais de dossier s’élèvent à 4 % du montant du prêt.


N째 54 - 19 avril 2012

15


16

SpEcial IMMOBILIER

N° 54 - 19 avril 2012

Location : à Rouen, les loyers baissent

Environ 9 € le m2 Selon Clameur, l’observatoire des loyers du parc privé, les loyers rouennais ont subi une baisse de 4,5 % par rapport à l’an passé. “Nous avons des stocks plus importants – 70 % de plus que l’année dernière –, on est obligé de téléphoner à nos propriétaires pour renégocier un petit peu les loyers. Pour

des logements loués durant trois ou quatre ans par les mêmes personnes, les loyers, de par les indices, sont passés de 490 € à 515 € ou 520 €. Aujourd’hui, nos prospects cherchent entre 400 € et 500 €, pas 520 €”, explique Bruno Lacroix, président de la FNAIM Haute-Normandie. Dans l’ancien, les loyers des studios oscillent en général entre 11 et 13 € le m2 contre 8,5 à 10 € pour les F2 et F3. Selon Bruno Lacroix, la moyenne tourne plutôt autour de 9/9,5 € que de 11 €, sauf bien sûr dans le neuf, dont les loyers sont plafonnés à 13 € le m2 par le dispositif Scellier. “Dans l’ancien comme dans le neuf, le locataire a le droit à un logement décent”, rappelle Bruno Lacroix. “Aujourd’hui, les logements qui ne se louent pas sont les moins frais. Pour un logement en bon état, il n’y a pas de souci. Et, en cas d’usure naturelle, les propriétaires sont prêts à faire des réductions”.

Tous droits réservés

A

une heure de la région parisienne et de la mer, Rouen, située au cœur d’un bassin d’emplois, connaît une croissance démographique exceptionnelle. Elle attire les investisseurs à la recherche d’un “bon” placement dans la pierre. Une rentabilité que Didier Menn, du cabinet Legay Menn, situe autour de 6,5 % brut sur le territoire de la CREA. Etudiants, couples, familles, personnes âgées : les trois quarts des Rouennais sont locataires. La municipalité impose à chaque programme immobilier 30 % de T1 et T2 mais aussi 30 % de T4 et T5.

■■ Les prix des loyers ont tendance à baisser à Rouen et dans l’agglomération. La cause ? Une offre bien supérieure à la demande, qui oblige parfois les propriétaires à revoir leurs prix.

Emprunter sans apport devient impossible financement 

■■ Les primo-accédants sont souvent contraints de s’installer rive gauche, où les prix sont plus abordables.

L’

immobilier est dev e nu compliqu é pour les primo-accédants, surtout à l’approche des grandes villes. Les prix ont progressé plus vite que les salaires. Cette situation financière tendue risque de s’aggraver avec la hausse durable des prix des carburants, sans compter la suppression du Prêt à Taux Zéro renforcé, réservé aux seuls acquéreurs d’un bien neuf. Manque de solvabilité Franck Hernas, directeur commercial de “La construction résidentielle”, estime le budget moyen des primo-accédants hautnormands entre 130 000 € et 145 000 €. A Rouen, leur manque de solvabilité les chasse du cœur historique pour les contraindre à

s’installer rive gauche ou en périphérie. Souvent, il s’agit d’un premier achat permettant de se constituer un apport. La dégradation des comptes des entreprises a rendu les banques plus méfiantes. “Elles ont donné un coup de frein sur le dernier trimestre et en début d’année”, a constaté David Protais. Elles ont perdu près de 50 % de leurs dossiers “demandes de prêt”. Aussi, aujourd’hui, elles démarcheraient à nouveau. Pensez à vous renseigner auprès des courtiers ! Actuellement, le taux d’intérêt fixe moyen se négocie à 4 % sur 15 ans, à 4,25 % sur 20 ans, à 4,45 % sur 25 ans. Les professionnels estiment qu’il pourrait à nouveau augmenter.

LOI SCELLIER Derniere annee pour Defiscaliser * *


N째 54 - 19 avril 2012

17


18

SpEcial IMMOBILIER

N° 54 - 19 avril 2012

L’

an passé, les ventes ont connu une forte hausse, dynamisées par la fin du dispositif Scellier à 22 %. Les ventes à investisseurs ont progressé de 13 % tandis que celles des occupants ont baissé de 7 %. Chez certains promoteurs, les investisseurs représentent 80 % de leur clientèle. “Le marché se tient bien, quoiqu’il soit au ralenti sur 2012. Dans le neuf, janvier et février sont en général un peu creux mais en période de crise la pierre reste une valeur refuge”, indique un promoteur de chez Kaufman & Broad. L’effet “présidentielle” Aujourd’hui, le marché s’immobilise : les prospects attendent les résultats de l’élection présidentielle. “Depuis février, de nombreux clients intéressés n’arrivent pas à acter. Ils sont dans un certain attentisme”, note Franck Hernas, directeur commercial chez “La construction résidentielle”. Croissance démographique oblige, de nombreux pro-

grammes de construction sont en cours ou débuteront prochainement sur Rouen et son agglomération : rive droite, près de la faculté de médecine avec “les Jardins d’Emma”, mais aussi rue Duguay Drouin, rue Verte ou boulevard de la Marne. Rive gauche, on trouvera “Le Clos Leanor” et “Le carré des marchands”, “Le clos Mathilde” boulevard de l’Europe ou encore la “résidence l’Eden” rue Malherbe. Bientôt, la rue Méridienne accueillera 100 à 200 logements supplémentaires avec la résidence Square Voltaire vendue par Kaufman & Broad. “La Construction Résidentielle” commercialise 26 appartements en accession à la propriété dans le quartier du Jardin des Plantes, ainsi que 50 logements rue Jean Jaurès, au Petit-Quevilly. Enfin, deux programmes sont commercialisés chez Akerys : “Eclat de Vert” à Mont-Saint-Aignan et “La résidence Carré Royal” à Grand-Couronne.

Tous droits réservés

Le boom des grands programmes immobiliers

■■ Le Sisley, immeuble contemporain en construction à Petit-Quevilly, devrait être livré en mai 2012. Il fait partie de ces nombreux programmes immobiliers qui fleurissent en ce moment dans Rouen et son agglomération.


N° 54 - 19 avril 2012

DETENTE

LA RECETTE

●● 1 gousse d’ail non pelé ●● 1 gros oignon pelé et dé-

coupé en quartiers

●● 4 petites carottes pelées

et coupées en quartiers

●● 4 petits panais pelés ●● 6 petites pommes de terre

grattées, coupées en deux

●● 1 bulbe de fenouil

grossièrement coupé

●● 4 brins de romarins frais ●● 4 brins de thym frais ●● 2 c. à soupe d’huile d’olive ●● 200 g de fromage aux

herbes allégé type Boursin ou Tartare ●● 4 c. à soupe de lait écrémé ●● Le zeste de 1/2 citron ●● Thym frais pour le décor Préchauffez le four à 200°C (th. 7). Coupez l’ail en deux horizontalement et placezle dans un grand plat à rôtir avec tous les légumes et toutes les herbes. Ajoutez l’huile, salez, poi-

vrez et mélangez bien les ingrédients pour les imbiber. Recouvrez avec du papier aluminium et mettez au four 50 minutes. Retirez la feuille d’aluminium et prolongez la cuisson de 30 minutes jusqu’à ce que tous les légumes soient tendres et légèrement dorés. Sortez le plat du four et laissez refroidir.Dans une petite casserole, faites fondre le fromage avec le lait et le zeste de citron. Retirez l’ail du plat et recueillez sa chair dans un bol. Ecrasez-la soigneusement, puis ajoutez-la à la sauce. Chauffez à feu doux. Versez la sauce dans quatre petits ramequins et décorez avec du thym. toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – On lui retire ses pétales par amour. B – Récif corallien. Droit de propriété. C – Elle n’est pas très dégourdie. Queue d’ours. D – Dans le vent. Canalisation sous-marine. E – Il sert à montrer. Symbole du strontium. Ce général américain dut capituler à Appomattox. F – Passe à la casserole. Unité de mesure de pression. G – Grand trouble. Consomma jusqu’à épuisement. H – Bien soigné. Elle est voleuse et bavarde. I – Elle offre une belle Promenade. Jeune rongeur. J – Souhaitent vivement.

Verticalement 1 – Cette femme-là saura vous ensorceler. 2 – Complètement amorphe. Il peut conduire au narcissisme. 3 – Rôdeur... sur le bord. Il stoppe le jeu ou la voiture. 4 – Elles servent de patinoires. 5 – Plaie végétale due à une irritation. 6 – Se pousse avec des ho ! Emettre de la lumière. 7 – Passages étroits. De l’argon réduit. 8 – Fausse note. Abréviation latine. Naturellement capable. 9 – Variété de navet fourrager. Particule électrique. 10 – Crochet utile au boucher. Employé des services publics.

A B C D E F G H I J

BM

BM

5 6 U E L C H E A R E L U R I R P E

7 8 9 R I T U S U E R L I N L E E E P S A P I A T O R E N

A G E N T

10 E S S E

Vendredi 20

81-83

Samedi 21

85-85 00.20 07.10 12.40 19.30

Dimanche 22

85-84 00.55 07.45 00.30 07.05 13.15 20.00 12.50 19.20

Lundi 23

83-80

01.30 08.15 01.05 07.35 00.30 07.20 00.18 07.44 13.45 20.35 13.20 19.50 12.45 19.35 12.35 19.58

Mardi 24

78-74

02.00 08.50 01.35 08.10 00.55 07.50 00.48 08.13 14.20 21.05 13.55 20.25 13.15 20.05 13.06 20.26

Mercredi 25

71-67

02.30 09.25 02.05 08.40 01.30 08.25 01.19 08.41 14.50 21.40 14.25 20.55 13.50 20.40 13.39 20.54

Jeudi 26

62-58

03.05 09.55 02.40 09.15 02.00 09.00 01.52 09.10 15.25 22.15 15.00 21.35 14.20 21.15 14.15 21.25

12.05 06.35 11.40 05.55 11.05 05.35 10.59 06.09 18.55 23.55 18.10 23.25 17.55 23.16 18.25 12.15 06.30 11.40 06.10 11.32 06.43 18.45 23.55 18.25 23.47 18.58 12.15 -

06.45 07.14 19.00 12.04 19.29

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

10 E S S E

PM

Coeff.

A G E N T

PM

Dates

7 8 9 R I T U S U E R L I N L E E E P S A P I A T O R E N

BM

DEAUVILLE TROUVILLE

5 6 U E L C H E A R E L U R I R P E

PM

LE HAVRE

2 3 4 A R G T O L O D I N S E S P O M O I O U R I C E E S

BM

FECAMP

1 M A G I C I E N N E

2 3 4 A R G T O L O D I N S E S P O M O I O U R I C E E S

PM

Horizontalement A – On lui retire ses pétales par amour. B – Récif corallien. Droit de propriété. C – Elle n’est pas très dégourdie. Queue d’ours. D – Dans le vent. Canalisation sous-marine. E – Il sert à montrer. Symbole du strontium. Ce général américain dut capituler à Appomattox. F – Passe à la casserole. Unité de mesure de pression. G – Grand trouble. Consomma jusqu’à épuisement. H – Bien soigné. Elle est voleuse et bavarde. I – Elle offre une belle Promenade. Jeune rongeur. J – solutions Souhaitent vivement. Les

Sudoku

L’horaire des marées du 20 au 26 avril DIEPPE

A B C D E F G H I J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A B C D E F G H I J

1 M A G I C I E N N E

LES MAREES

LA TABLE

O binôme : un duo gagnant pour une cuisine de choc

Fringales printanières Avec le retour du printemps, il nous prend des fringales de nature. Légumes grillés aux herbes, pour 4 personnes

19

Verticalement 1 – Cette femme-là saura vous ensorceler. 2 – Complètement amorphe. Il peut conduire au narcissisme. 3 – Rôdeur... sur le bord. Il stoppe le jeu ou la voiture. 4 – Elles servent de patinoires. 5 – Plaie végétale due à une irritation. 6 – Se pousse avec des ho ! Emettre de la lumière. 7 – Passages étroits. De l’argon réduit. 8 – Fausse note. Abréviation latine. Naturellement capable. 9 – Variété de navet fourrager. Particule électrique. 10 – Crochet utile au boucher. Employé des services publics.

■■ La rue Eau de Robec regorge décidément de petites tables de choix qui servent une cuisine alléchante.

O

Binôme c’est une petite table à l’entrée de la rue Eau de Robec. Aux commandes de ce nouveau restaurant, un couple : le mari est en cuisine, sa femme au service. Curieux, nous décidons de découvrir cette nouvelle adresse. Passons la porte. Lapin au cidre La décoration intérieure est simple et jolie, toute de vert et blanc. Nous prenons place dans la salle située à l’arrière. Chacun opte rapidement pour la formule complète à 14,90 €. En entrée, il fait froid ce jour-là, ce sera potage à la carotte. Il est servi dans une petite cocotte, accompagnée de croutons et de fromage rapé. C’est simple mais excellent. Les choix divergent pour le plat de résistance : certains choisissent le la-

pin au cidre, accompagné de pommes fruits et d’un gratin de pomme de terre. Il ne reste bientôt plus rien dans les assiettes : mes voisins gourmets et gourmands ont plus qu’apprécié. Ma voisine a pris quant à elle du poulet, sauce à la crème, accompagné de petites carottes et courgettes. J’ai eu envie pour ma part d’essayer la tartine au chèvre. C’est copieux et délicieux. La grande tranche de pain est recouverte de pommes de terre, de lardons et de chèvre. Le tout est accompagné de salade. En dessert j’opte pour la mousse au chocolat au lait, aérienne et onctueuse, je suis conquise. Un café conclut agréablement le repas. Pratique. O Binôme, 196 rue Eau de Robec, Rouen. Tél. 02 76 28 57 06.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B Temps instable C Vendredi 20 avril - Temps : pas de changement, ciel D menaçant, averses et rafales de vent - Températures : minimales de 4 à 6°, E maximales de 11 à 13°. - Vent : Nord-Ouest. F Samedi 21 avril - Temps : Toujours aussi instable. G - Températures : minimales de 5 à 6°, maximales de 13 à 14°. H - Vent : Ouest. I Dimanche 22 avril - Temps : nuages, éclaircies, risque J d’averses persistant... - Températures : minimales de 5 à 6°, maximales de 12 à 13°. - Vent : Ouest.

Lundi 23 avril

- Temps : peut-être un peu moins instable. - Températures : minimales de 5 à 6°, maximales de 12 à 13°. - Vent : Ouest.


20

N° 54 - 19 avril 2012

SORTIES

Marc Dozier présente ses “hommes-plumes”

Achetez l’affiche de votre film préféré aux enchères Décorer son appartement avec des vraies affiches de cinéma, un rêve pour beaucoup d’entre nous. Que ne donnerait-on pas pour s’entourer de “Il était une fois dans l’Ouest”, “Les parapluies de Cherbourg” ou encore “Le Nom de la Rose” ? L’Omnia renouvelle

●● CONCERTS . Rouen à l’heure du classique  Un quatuor sera en concert à la salle des Mariages de l’Hôtel de Ville. JeanCharles Dautin à la flûte, Bernard Mathern au violon, Sophie Plat à l’alto et Catherine Fléau au violoncelle. Vendredi 20 avril à 12h15. . Du rock sans complexe rive gauche  La scène “L’oreille qui traîne” accueille quatre groupes pour une soirée totalement consacrée au rock. Au programme : The black kning, FrenchKiss, Speed-Freaks, Superscream. Samedi 21 avril à 20h30, MJC Rive Gauche, Place des Faïenciers, à Rouen. Entrée 5 €. Renseignements, tél. 02 32 81 53 60. . Octoplus se la joue baroque  L’ensemble de musique Octoplus célébrera l’Age d’or du hautbois et du basson en interprêtant des œuvres de Teleman, Bach et Zelenka. Samedi 21 avril, 17h30, Chapelle Saint Julien, à Petit-Quevilly. Tarifs de 3 à 6 €. Réservations, tél. 06 10 46 57 87. . Django django au 106  Ce groupe anglais est en tournée en France à l’occasion de la sortie de son album. Il sera de passage à Rouen mardi 24 avril à 20h au 106, quai jean de Béthencourt. Tarifs de 3 à 9 €. Renseignements, tél. 02 32 10 88 60 ou www.le106.com. . Concert au Kalif  Dans le cadre des “lundi du Kalif”, My North Eye sera en concert, lundi 23 avril à 20h, au 33 route de Darnétal, à Rouen.Gratuit pour les adhérents (6 € l’adhésion). Réservation indispensable. Renseignements, tél. 02 35 98 35 66 ou www.lekalif.com.

événement 

C’

sa vente aux enchères publique de ces somptueuses affiches, en proposant 200 lots. Les passionnés du septième art ont rendezvous, ce mercredi 25 avril à 18h30 à l’Omnia République, à Rouen. Tél. 02 35 07 82 70 ; www. omnia-cinemas.com

sie. Ses clichés montrent des Papous revêtus de parures colorées et somptueuses : les bilas. Pratique. “Au pays des hommes plumes”, jusqu’au 30 septembre, au Muséum d’Histoire Naturelle de Rouen, 198 rue Beauvoisine. Tél. 02 35 71 41 50.

Un printemps tout en culture

est un déluge d’animations qui attend les Rouennais à partir du 21 avril et jusqu’au 3 juin, avec le Printemps de Rouen. Pendant plus d’un mois, folies culturelles et artistiques sont au programme. Le mot d’ordre ? Gratuité et moindre coût. Profitez-en : les musées de la ville seront gratuits. L’événement sera marqué par plusieurs temps forts : . Henry VI. Thomas Jolly et la Piccola Familia revisitent les trois pièces du monumental Henry VI de Shakespeare avec du théâtre ambulant, une projection et des sorties ateliers. Du 29 avril au 12 mai. La représenta-

tion intégrale d’une durée de 8 heures se joue samedi 12 mai, au théâtre CharlesDullin, à Grand-Quevilly. . Jazz. Venez découvrir ou redécouvrir des groupes et des musiciens talentueux, lors des concerts de “Jazz en terrasse”, qui se tiendront aux quatre coins de la ville. . Les Fêtes de Jeanne d’Arc En 1412 naissait Jeanne. Pour fêter le 600e anniversaire de sa naissance, le Printemps de Rouen réserve un week-end entier à sa mémoire. Du 1er à 3 juin. Pratique. Le printemps de Rouen, du samedi 21 avril au dimanche 3 juin. Toute la programmation à retrouver sur www.rouen.fr ou au au 02 32 08 13 90.

au zénith de rouen 

■■ Duke et Thelonius seront en concert le 26 mai au 106.

Les folies du cabaret

. What’s up Festival  Quatre groupes débarquent à Rouen pour le festival What’s up. Shaka Ponk, Skip The Use, Groundation et Fishbone enflammeront la scène du Zénith, jeudi 26 avril, dès 18h. Tarif 29 €.

C

●● cinéma . L’Omnia à l’est  Soirée de clôture du festival “À l’Est du nouveau” en présence du réalisateur Fridrik Thor Fridriksson pour son film Mamma Gogo, samedi 21 avril à 19h30 au Cinéma L’Omnia République, à Rouen. Renseignements sur www.alest.org. Photo Brinkhoff-Mögenburg

●● EXPOSITION . Les pastels de Le Bozec  Jean-Pierre le Bozec est un peintre pastelliste. Il a un goût prononcé pour l’érotisme, l’autoportrait et la nature et manie les couleurs avec panache. Jusqu’au 3 juin au Centre d’art contemporain, Château de Saint-Pierre-de-Varengeville. Renseignements, tél. 02 35 05 61 73.

Le Muséum de Rouen accueille l’exposition “Au pays des Hommes plumes” de Marc Dozier. Celui qui parcourt le monde pour le magazine “Grands Reportages” présente dans cette exposition les us et coutumes des hommes des hautes terres de la Papoua-

■■ Le spectacle fait un carton depuis son retour.

abaret est une comédie musicale créé en 1966 à Broadway. L’histoire est adaptée de la pièce de théâtre I Am a Camera de John Van Druten. L’action se situe en Allemagne au cœur des années 1930. Les nazis mettent sur pied le Troisième Reich. Dans la boîte de nuit berlinoise Kit Kat Klub, on essaye, par des divertissements extravagants, de faire oublier aux visiteurs les menaces du monde extérieur. La troupe de Cabaret a connu un succès inouïe lors de son re-

tour, en accueillant 80 000 spectateurs au théâtre de Marigny. Trois représentations ont donc été programmées au Zénith de Rouen. C’est l’un des événements de l’année et l’occasion de connaître ce classique de Broadway qui continue de marquer les esprits. Pratique. Broadway, samedi 21 avril à 15h et 20h ; dimanche 22 avril à 14h30, au Zénith de Rouen, 44 Avenue des Canadiens, Le Grand-Quevilly. Tarifs : de 29 à 79 €. Informations au 02 32 91 92 92.


N° 54 - 19 avril 2012

SORTIES La Crea dévoile son art et son histoire On n’en sait jamais assez sur le patrimoine qui nous entoure. Rouen et son agglomération regorge de lieux chargés d’histoire. C’est dans cette optique que la Crea nous invite à visiter plusieurs vestiges, de chantiers de restauration aux églises, en passant par

●● découverte . Projection débat : Exploration inversée  À l’occasion de l’exposition “Au pays des hommes plumes” au Muséum, l’explorateur papou Mundiya Kepanga et le photographe Marc Dozier viendront présenter le film documentaire suivi d’un débat. Vendredi 20 avril à 20h30, à l’Omnia République, Rouen. Entrée libre et réservation indispensable au 02 35 71 41 50 ; museum@rouen.fr. . Un atelier dans les nuages  Animé par Valérie Wiesendanger ou Pierre-Louis Franco, plasticiens et conférenciers des musées, l’atelier “les nuages en peinture” se déroulera lundi 23 avril à 10h, au Musée des Beaux-Arts. Pour les 6/12 ans. Tarif 10 €, matériel fourni. Réservation indispensable au 02 35 52 00 62 ou sur www.rouen-musees.com. . Dédicace  Amateur de BD, courez à la séance de dédicace de Sébastien Salingue. L’auteur sera au Forum de la Fnac, samedi 21 avril, à 15h, à l’occasion de la sortie de son dernier album, “Plongeurs”. Renseignements sur www.fnac.com/rouen. . Musée national de l’éducation  Le centre d’expositions du musée national de l’Éducation, situé au 185 rue Eau de Robec, à Rouen, propose une visite gratuite et commentée des collections du musée. Mercredi 25 avril à 16h, Renseignements : tél. 02 35 52 00 62 ou sur www.rouen-musees.com

●● SPECTACLES . Guignol est de retour  Guignol et le théâtre de Polichinelle attendent petits et grands pour deux représentations, mardi 24 avril à 15h30 et 17 h au Jardin des Plantes, de Rouen. Tarif 6 €. Renseignements : tél. 07 86 82 43 86 ; www.letheatredepolichinelle.com. . Présidents au menu !  Dans le cadre des rendez-vous de la cervelle, l’association “le nom du Titre” vous parlera de l’histoire des présidents. Mardi 24 avril à 19h30, salle Sainte-Croix-des-Pelletiers, à Rouen. Entrée libre. Renseignements : tél. 02 32 08 13 90. . Ali au pays des merveilles   Après le succès des Bonimenteurs, Didier Landucci co-écrit avec Ali Bougheraba le texte et signe la mise en scène de ce spectacle. Dans le cadre du 3e Festival Rire en Seine. Samedi 21 avril à 21h. Salle Sainte-Croix-des-Pelletiers, à Rouen. Tarif : 10 € (gratuit - 12 ans). Renseignements sur www. rireenseine.fr. . Canteleu et les cultures urbaines  Jusqu’au 23 avril, la Ville de Canteleu accueille la 5e édition du festival des Cultures urbaines. Au programme, des concerts, des spectacles de danse urbaine mais aussi des ateliers pour s’initier aux techniques des nouveaux arts urbains. Renseignements : tél. 02 35 36 95 80 ; www.canteleu. info . Théâtre du P’tit Ouest  “D’un retournement l’autre, comédie sérieuse sur la crise financière” d’après la pièce en alexandrins de l’économiste Frédéric Lordon par la compagnie des Passeurs de mots. Vendredi 20 Avril à 20h30 au Théâtre du P’tit Ouest, 1 rue de Buffon, à Rouen. Participation libre. Renseignements : tél. 02 35 98 15 60.

●● concerts . Savarit et Messier au Grutli  Eric Savarit et Alain Messier jouent du blues et donneront un concert-apéro au Grutli, vendredi 27 avril. Pensez à réserver à l’avance. Le Grutli, 38 rue de la République,  à Rouen. Entrée libre. Informations : tél. 02 35 71 09 34 ; savarit-messier. over-blog.com . Linda Lemay au Zénith  La chanteuse canadienne connue pour ses chansons à texte sera sur la scène du Zénith de Rouen, mercredi 25 avril à 20h30. Tarifs de 36 € à 43 €. Zénith de Rouen, Grand-Quevilly. Informations, tél. 02 32 91 92 92.

21

concert 

des villages et autres lieux incontournables. Pratique. La prochaine visite aura lieu dimanche 25 avril à 15h, sur le territoire d’Elbeuf (ici en photo). Le programme est disponible à l’Office de tourisme de Rouen Vallée de Seine. Gratuit. Tél. 02 32 08 32 40.

Mais comment étaient donc les dinosaures… Comment sont-ils apparus ? Comment vivaientils ? Quel était leur mode de vie ? Et pourquoi ont-ils disparu ? Ils ont dominés la terre pendant des milliers d’années. Les scientifiques restent toujours autant fascinés par les dinosaures. Que dire des enfants...

Rouen accueille une exposition itinérante consacrée à ces mastodontes. Pratique. Du samedi 21 avril au mardi 8 mai, ouvert tous les jours de 14 h à 18h, quai rive gauche à Rouen. Tarifs de 6 à 8 €. Informations sur www. luniversdesdinosaures.com

La Chanson du dimanche : le retour

P

■■ Les deux lurons du web arrivent sur la scène du 106.

our tous les internautes, la Chanson du dimanche est un classique des buzz internet avec ses vidéos vues des millions de fois. Ce duo de chansonniers s’est formé en 2007 par la rencontre de Clément Marchand (guitare et chant) et Alexandre Castagnetti (synthétiseur et chant) dit “Alec”. Bonne humeur garantie Chaque dimanche, ces deux “lurons” parisiens postent sur le web une nouvelle chanson, abordant tous les thèmes de société et de politique. Tout y est dit. L’humour est de rigueur ! Toujours. Les deux compères ont ainsi donné à un public toujours plus nombreux des

compositions entraînantes. Tout peut se dire dans la bonne humeur et les acteurs de la Chanson du dimanche ne s’en privent pas. Le groupe, fort de son succès, propose sur scène un “best of” de ses succès. “Enfin nous partageons les humeurs en direct”, aiment-ils dire, en évoquant leur tournée. Ils répondent ainsi à une demande de tout ceux qui les suivent. La Chanson du Dimanche arrive à Rouen... en pleine campagne présidentielle. Pratique. La Chanson du Dimanche, samedi 21 avril à 20h au Hangar 106, quai jean de Béthencourt, Rouen. Tarif : 18€. Infos. 02 32 10 88 60 ; www.le106.com.


22

SUR LES ÉCRANS UGC Saint-Sever

N° 54 - 19 avril 2012

CINEMA

A l’affiche : Nouveau départ

Centre Commercial Saint-Sever - Rouen - Tél. 08 92 70 00 00

●● American Pie 4 (av. prem.) : jeu. 19, 20h. ●● Arrête de pleurer Pénélope (av. prem.) : ven. 20, 20h. ●● Battleship  : tous les jours 11h05, 14h10, 17h, 19h45, 22h15.

●● Blanche

Neige  : tous les jours 10h45, 13h25, 15h40, 17h55, 20h10, 22h25. ●● Hunger games  : tous les jours 10h55, 13h50, 16h40, 19h40, 22h. ●● Le choc des titans 2 : La colère des Titans (3D) : jeu. 19, sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 20h05, 22h15. ●● Le fils de l’autre (VO) : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, dim. 22, mar. 24, 15h55, 20h10 ; lun. 23, 15h55. ●● Le prénom (av. prem.) : lun. 23, 20h. ●● Le roi lion : tous les jours 11h10, 13h50. ●● Le roi lion (3D) : tous les jours 15h50, 17h50. ●● Les Adieux à la reine : jeu. 19, 19h55 ; ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 19h55, 22h25. ●● Les pirates ! Bons a rien mauvais en tout : tous les jours 11h, 14h, 16h. ●● Les vacances de Ducobu (av. prem.) : dim. 22, 11h. ●● Lock out : tous les jours 11h05, 14h, 16h10, 18h15, 20h20, 22h25. ●● Mince alors ! : tous les jours 11h, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15. ●● Nouveau départ : Et si on achetait un zoo? : tous les jours 10h40, 14h10, 16h45, 19h50, 22h20. ●● Plan de table : tous les jours 10h55, 13h55, 16h05, 18h15, 20h, 22h30. ●● Projet X : jeu. 19, 18h, 22h30 ; ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 18h, 20h, 22h30. ●● Radiostars  : tous les jours 11h10, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Rec 3 Génesis : tous les jours 10h40, 12h25, 14h15, 18h10, 22h10. ●● Sur la piste du Marsupilami : tous les jours 10h50, 12h20, 13h30, 14h35, 15h45, 16h50, 18h, 20h15, 22h30. ●● Titanic (3D, VO) : tous les jours 13h25, 17h05, 20h45.

Omnia 28, rue de la République - Rouen - Tél. 02 35 07 82 70

●● Les Vieux chats (av. prem.) : mar. 24, 20h. ●● l’enfant d’en haut : jeu. 19, ven. 20, 14h, 16h20, 19h45,

21h50 ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h30, 14h, 16h20, 19h45, 21h50. ●● Rock’n’love : jeu. 19, ven. 20, 13h35, 15h40, 20h45 ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h15, 13h35, 15h40, 20h45. ●● A pas de loup : sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h05, 13h30. ●● Les nouvelles aventures de Capelito  : sam. 21, lun. 23, 14h15 ; dim. 22, mar. 24, 10h35. ●● Nana : jeu. 19, ven. 20, 14h15, 16h35 ; sam. 21, mar. 24, 16h35 ; dim. 22, lun. 23, 16h35, 20h. ●● Trabalhar Cansa : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h30 ; dim. 22, mar. 24, 13h30, 20h40 ; lun. 23, 13h30, 18h. ●● Twixt : jeu. 19, ven. 20, 14h10, 16h30, 20h, 22h ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h35, 14h10, 16h30, 20h, 22h. ●● Low life : ven. 20, dim. 22, mar. 24, 17h50. ●● 2 days in New York : jeu. 19, ven. 20, 14h, 16h20, 19h45, 21h50 ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h30, 14h, 16h20, 19h45, 21h50. ●● Perfect sense : dim. 22, lun. 23, mar. 24, 22h. ●● Vol spécial  : jeu. 19, dim. 22, 20h40  ; ven. 20, lun. 23, 15h45 ; sam. 21, mar. 24, 18h. ●● Young adult  : jeu. 19, ven. 20, 13h30  ; sam. 21, lun. 23, 20h40 ; dim. 22, mar. 24, 18h. ●● Bye Bye Blondie : jeu. 19, ven. 20, 15h45 ; sam. 21, 11h ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 15h45. ●● Entre les bras la cuisine en héritage : jeu. 19, sam. 21, lun. 23, 17h50. ●● Ulysse, souviens-toi ! : jeu. 19, sam. 21, dim. 22, mar. 24, 15h45 ; ven. 20, lun. 23, 20h40. ●● Comédie érotique d’une nuit d’été : jeu. 19, ven. 20, dim. 22, lun. 23, 18h ; sam. 21, mar. 24, 20h40. ●● Le Vilain Petit Canard : sam. 21, lun. 23, 10h35 ; dim. 22, mar. 24, 14h15. ●● Cinema Komunisto : sam. 21, 20h30. ●● Citoyen Havel : jeu. 19, 20h30 ; sam. 21, 18h. ●● Hey is Dee Dee Home : ven. 20, 18h. ●● La Dette : jeu. 19, 18h. ●● Sur le départ : sam. 21, 15h45.

Pathé Docks 76 Centre Commercial Docks 76 - Rouen - Tél. 08 92 69 66 96

●● American Pie 4 (av. prem.) : jeu. 19, 20h10, 22h30. ●● Battleship  : tous les jours 11h, 14h10, 16h50, 19h30, 22h15.

●● Cloclo : jeu. 19, ven. 20, 11h, 13h55, 16h50, 22h ; sam. 21,

dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h55, 16h50, 19h45, 22h. ●● Hunger games  : tous les jours 10h50, 13h40, 16h30, 19h20, 22h10. ●● Le choc des titans 2 : La colère des Titans (3D) : tous les jours 11h, 14h, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Le fils de l’autre : tous les jours 11h, 13h40, 15h50, 18h,

■■ La délicieuse Maggie Elizabeth Jones, dans le rôle de Rosie, la fille du héros, tient la vedette au milieu des animaux du zoo. Une jolie histoire, avec des scènes amusantes et d’autres très poignantes.

D

emeuré seul après la mort de son épouse avec ses deux enfants Dylan et la petite Rosie, Benjamin Mee a du mal à faire face aux tâches ménagères ou à son chagrin. Pour trouver un nouveau départ, rien de tel qu’un déménagement. Après bien des déboires, il découvre enfin la maison de ses rêves, en pleine campagne. Mais elle abrite, sur son terrain, un zoo tombé en décrépitude

qu’il ne peut ni vendre ni liquider. Très vite, Benjamin décide d’acheter la maison et de reprendre en main l’exploitation de ce zoo. Les comédies familiales à l’américaine dégoulinent souvent de bons sentiments. Et il y en a, dans cette adaptation d’une histoire authentique, mais le grand mérite de Cameron Crowe est d’avoir réussi à y insuffler des scènes très réussies, certaines amu-

20h10.

●● Le prénom (av. prem.) : ven. 20, 20h15, 22h30. ●● Le roi lion (3D) : tous les jours 11h, 13h, 14h55, 16h50, 18h45,

20h40, 22h35. ●● Les Adieux à la reine : jeu. 19, ven. 20, 15h55 ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 15h55, 22h30. ●● Les infidèles : tous les jours 11h, 20h15, 22h30. ●● Les pirates ! Bons a rien mauvais en tout : jeu. 19, 11h ; ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h10, 15h. ●● Les pirates ! Bons a rien mauvais en tout (3D) : tous les jours 16h50, 18h40. ●● Les vacances de Ducobu (av. prem.) : dim. 22, 11h. ●● Mince alors !  : tous les jours 11h, 13h30, 15h35, 17h45, 19h55, 22h35. ●● My week with Marilyn (VO) : jeu. 19, 11h15, 18h05 ; ven. 20, sam. 21, lun. 23, mar. 24, 11h15, 13h50, 18h05 ; dim. 22, 13h50, 18h05. ●● Nouveau départ : Et si on achetait un zoo? : tous les jours 11h, 14h15, 17h, 19h40, 22h20. ●● Projet X  : jeu. 19, ven. 20, 11h15, 14h30, 16h30, 18h20, 20h30, 22h30 ; sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h15, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 22h30. ●● Radiostars  : tous les jours 11h, 14h, 16h05, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Sur la piste du Marsupilami : tous les jours 11h, 13h, 13h40, 15h10, 15h55, 17h25, 18h10, 19h40, 20h20, 21h55, 22h35. ●● Target : tous les jours 20h30, 22h35.

Gaumont Grand-Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand-Quevilly - Tél. 08 92 69 66 96

●● American Pie 4 (av. prem.) : jeu. 19, 20h10, 22h30. ●● Arrête de pleurer Pénélope (av. prem.) : ven. 20, 19h30. ●● Aux yeux de tous  : jeu. 19, sam. 21, lun. 23, mar. 24, 14h,

19h30 ; ven. 20, 14h ; dim. 22, 19h30. ●● Battleship : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h50, 16h45, 19h40, 22h20 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h50, 13h50, 16h45, 19h40, 22h20. ●● Blanche Neige : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 14h10, 15h45, 18h, 19h40, 22h20 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 14h10, 15h45, 18h, 19h40, 22h20. ●● Cloclo : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h35, 16h35, 19h30, 22h ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h45, 13h35, 16h35, 19h30, 22h. ●● Fetih 1453 (VO) : dim. 22, 14h. ●● Hunger games  : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h40, 16h35, 19h30, 22h ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h40, 16h35, 19h30, 22h. ●● L’oncle Charles : jeu. 19, 20h05 ; ven. 20, sam. 21, dim. 22, 20h05, 22h20 ; lun. 23, 11h, 20h05, 22h20 ; mar. 24, 11h, 20h05. ●● Le choc des titans 2 : La colère des Titans (3D) : jeu. 19, ven.

santes, d’autres poignantes. Loin de raconter seulement l’histoire d’une renaissance après un deuil cruel, cette œuvre parle des relations difficiles entre un père et son adolescent en révolte, qui peine à trouver sa place dans ce monde hostile. Matt Damon incarne avec talent ce père dépassé par les événements, et il est entouré d’une brochette d’excellents comédiens, dont la superbe Scarlett

Johansson, dans un rôle un peu effacé. Mais dans cette jolie histoire, ce sont les animaux sauvages, lions, ours, tigres et autres paons et perroquets, qui tiennent finalement la vedette, aidés par la délicieuse Maggie Elizabeth Jones, qui interprète la fille du héros.

toute l'actualité du cinéma

20, sam. 21, 13h35, 15h50, 20h10 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h35, 15h50, 20h10. ●● La dame en noir : tous les jours 18h, 22h25. ●● Le prénom (av. prem.) : mar. 24, 20h10, 22h30. ●● Les pirates ! Bons a rien mauvais en tout : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h45, 15h50, 17h55 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h10, 13h45, 15h50, 17h55. ●● Les vacances de Ducobu (av. prem.) : dim. 22, 11h. ●● Lock out : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h45, 15h50, 18h, 20h10, 22h30 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h45, 15h50, 18h, 20h10, 22h30. ●● Mince alors ! : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h20  ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h20. ●● Plan de table : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h45, 15h45, 17h50, 20h, 22h15  ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h15, 13h45, 15h45, 17h50, 20h, 22h15. ●● Projet X : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 17h15, 22h30 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h15, 17h15, 22h30. ●● Radiostars : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h20  ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h20. ●● Rec 3 Génesis  : jeu. 19, 17h, 22h30  ; ven. 20, 17h, 20h15, 22h30  ; sam. 21, dim. 22, 13h45, 17h, 20h15, 22h30  ; lun. 23, 11h15, 13h45, 17h, 20h15, 22h30 ; mar. 24, 11h15, 13h45, 17h, 22h30. ●● Sur la piste du Marsupilami : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h30, 14h30, 15h45, 16h45, 17h55, 19h, 20h10, 21h30, 22h25 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 13h30, 14h30, 15h45, 16h45, 17h55, 19h, 20h10, 21h30, 22h25. ●● Titanic (3D) : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 13h30, 17h15, 21h10 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 10h45, 13h30, 17h15, 21h10. ●● Viva Riva! : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, 14h, 17h, 19h45, 22h30 ; dim. 22, lun. 23, mar. 24, 11h, 14h, 17h, 19h45, 22h30.

Le Melville 75, rue du Général Leclerc - Rouen - Tél. 02 32 76 73 21

●● A

moi seule  : jeu. 19, sam. 21, 16h30  ; ven. 20, dim. 22, 21h15 ; lun. 23, 18h45 ; mar. 24, 14h. ●● La terre outragée : tous les jours 13h30, 15h45, 18h30, 21h. ●● Les Adieux à la reine : tous les jours 14h15, 16h15, 18h15, 20h45. ●● 38 témoins : tous les jours 13h45, 16h, 18h, 20h30. ●● Hasta la Vista! (VO) : jeu. 19, 18h45 ; ven. 20, 16h30 ; sam. 21, 18h45, 21h15 ; dim. 22, 14h, 18h45 ; lun. 23, 16h30, 21h15. ●● L’Exercice de l’Etat : jeu. 19, 21h15 ; ven. 20, 18h45 ; sam. 21, lun. 23, 14h ; dim. 22, mar. 24, 16h30.


No 54 - 19 avril 2012

IMMOBILIER LOCATION ROUEN

■ Rouen, près du CHU, loue F1 22 m2, rez de ch., libre 1er juin, classe énergie F, 350 € charges comprises. Particulier. Tél. 02.77.76.31.33 ou 06.99.63.38.86. ■ Rouen Boulingrin près du métro, loue F2, 45 m2, calme, très bon état, double vitrage, libre, loyer 470 € + charges. Particulier. Tél. 06.07.35.90.22.

23

■ Couple de retraités recherche location maison plain-pied dans l’agglomération rouennaise. Particulier. Tél. 02.35.74.18.85. ■ Sotteville, P. Bertel. Bureau, loue 74 m2, 1 entrée, 2 bureaux, chauffage électr., climatisation, 3 parkings. Particulier. Tél. 06.09.50.57.66.

IMMOBILIER VENTES AGGLOMERATION

■ Elbeuf, 500 €, rue des Martyrs, plein centre ville, loue grand F4 rénové compr. entrée, salle, salon, 2 chambres, cuis. indép. équip., s. de b., wc indép. Chauff. central au gaz indiv. dble vitrage, 1er étage, parking fermé sécurisé, dans le quartier le plus agréable d’Elbeuf. Avenir Marketing Immobilier Tél. 06 07 47 33 72

AUTRES DEPARTEMENTS ■ Proche Vannes (56), vds maison 1975 sur 470 m2, 240.000 €. Classe énergie E, hall, cuis. amén., séj. 37 m2, chambre, sdb, wc, véranda, garage 2 voitures, cellier, étage 3 chambres, douche, wc. Particulier. Tél. 06.37.88.92.87.

AUTOMOBILES PEUGEOT ■ Peugeot 406, 3.000 € à débattre, T.B.E., CT ok, embrayage et courroie de distrib. refaits, très propre, attelage, factures présentées. Particulier. Tél. 06.83.74.43.21 (le soir).

RENAULT ■ Renault Clio 1.5 DCi, 8.990 €, Authentique, 70 cv, 5 ptes, 42 000 km, 12/11/2009, gtie 12 mois, radio CD, ferm. central., vitres élect., dir. assistée. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

AUTRES MARQUES ■ Volkswagen Polo, 7 990 €, 1.4 TDi 70 cv, 3 ptes, noire, 91.000 km, 09/07/2008, gtie 12 mois, clim, CD, vitres élect., dir. assist., régul. vit., fermeture centralisée. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ Seat Leon 2.0 TDi, 16 990 €, 140 cv Style, 5 ptes, 12 940 km, 30/06/2011, gtie 24 mois, radio CD, clim. auto, jantes alliage, régul., ESP, dir. assistée. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ BMW 316 i, année 1997, gris métal, TBE, 58 600 km, 5 800 €. Tél. 02.35.68.42.66

■ Hyundai Getz CRDi 82 pack clim., 2004 120.000 km, 3 portes, 5 cv, gris métal, anti-brouillard, révision 120.000 km effectuée, 3.000 €. Tél. 02.35.95.58.74.

■ Opel Agila 1,2 Enjoy, mod. 2005, 1re main, 96 500 km, parfait état, lect. CD, ferm. central., sièg. 2/3-1/3. 3.380 €. Particulier. Tél. 06.72.06.86.39.

retrouvez toute l'information en vidéo sur

Envoyez votre annonce ou déposez-la avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-la au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également la saisir sur "www.tendanceouestrouen.com".

DEMANDES D'EMPLOI ■ Vous avez besoin de faire sortir ou garder votre chien ? Téléphonez au 06.09.66.28.05.

■ Personne expérimentée garde personnes âgées (sorties, repas, gardes de nuit,...). Tél. 06.09.66.28.05. ■ Propose tonte gazon, taille haies, petit élagage, petits services bricolage, sénior dispo 7/7 jours, prix garantis jusqu’à fin 2013. Tél. 07.60.89.49.08 ■ Dame sérieuse et compétente rech. heures de ménage et/ou repassage sur Rouen et agglomération. 10 € nets par heure. Tél. 06.23.58.81.84. ■ Vous avez besoin d’aide pour répondre à un courrier, classer tous vos dossiers, apprendre à créer une lettre sur votre ordinateur ? Tél. au 06.27.47.91.51 (50% de réduction d’impôts). ■ Sénior retraité auto-entrep. est à votre disposition 7/7 jours pour coupe gazon, vidange voiture sur place, contrôle boîte de vitesse + cartouche + filtre. Petits prix. Tél. 06.22.44.30.39.

BONNES AFFAIRES ■ Meubles et leur contenu, bibelots, linge et divers cause départ maison de retraite. Tél. 06.03.08.32.00. ■ Living en merisier (2,40m) composé d’un bar, 1 vitrine, 1 table avec 2 rallonges, 6 chaises cannelées, 1 meuble TV. 1.800 € à débattre. Tél. 02.35.89.63.85.


N° 54 - 19 avril 2012

portrait-passion

Aucune quille ne résiste à Jean-Michel ! P

as question de venir le déranger sur la piste. Lorsqu’il joue, JeanMichel Billard est tout à son bowling. Le grand public n’y voit qu’un loisir, mais c’est un sport qui requiert concentration et méthode. Tout est dans le lancer, le bon dosage des forces : juste ce qu’il faut pour que la boule noire renverse toutes les quilles. Champion de France C’est par hasard que JeanMichel Billard est tombé dans le monde du bowling. C’était en 1971, “à l’ouverture du bowling de Rouen”, se souvient-il dans un sourire. Au départ, le jeune étudiant de 20 ans n’y connaissait rien. Et puis, “Nous avons passé nos midis au lieu d’aller manger au resto U !” Mais alors qu’il débute à peine sur les pistes, il est repéré par un instructeur. “Toi, m’at-il dit, tu vas pouvoir faire quelque chose.” Il ne croyait pas si bien dire. Quarante ans plus tard, Jean-Michel Billard est tou-

jours au rendez-vous. Entre temps, les championnats se sont enchaînés. Les titres aussi et notamment celui de champion de France, disputé à Reims en 2001, en doublette excellence au côté de Jean-Jacques Reitel. Si le lancer paraît facile, n’allez pas croire pour autant que les strikes s’amoncellent sans entraînement. “Je m’entraîne une à deux fois par semaine, pour acquérir et conserver des automatismes. C’est essentiel lorsque l’on joue six ou sept heures d’affilée pour des championnats.” Son meilleur score ? Le maximum : 300 points. Pour arriver à ce sommet, il faut enchaîner les strikes à chacun des douze tours que compte une partie. “Tous les joueurs de bowling rêvent de faire ce score au moins une fois dans leur vie.” Il l’a fait et ne semble pas près de s’arrêter. “Le joueur le plus âgé de la région a 95 ans.” Cette perspective n’est pas pour lui déplaire. Anne Letouzé

■■ La pratique du bowling demande de l’entraînement, que ce soit pour acquérir des automatismes ou de l’endurance. Une boule peut peser jusqu’à 7 kilos. Lors d’un championnat, le joueur est amené à jouer six à sept heures d’affilée.

24


Tendance Ouest Rouen du 19 avril 2012  

Edition du 19 avril 2012 de Tendance Ouest Rouen

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you