Issuu on Google+

GRAND PARIS

“Les Rouennais doivent s’exprimer” Yves guermond, géographe et professeur émérite de l’Université

N° 11 - 26 mai 2011

Page2

CHU Délicate, la gestion des déchets mOTO Femmes et fans des Harley !

Page 6

Page 12

SPeCiaL BieN-ÊTRe PageS 13 a 15 Bien dans sa peau, bien dans sa vie PeTiTeS aNNONCeS Elles sont gratuites !

Page 23

L’eau

sous surveillance Pour la Communauté d’agglomération dont elle a la charge, l’eau potable est devenue un enjeu stratégique. Page 4


N° 11 - 26 mai 2011

Au fil de la semaine 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

réunit ce vendredi 27 mai, à partir de 17 h 30, à la salle des Conseils de l’Hôtel de Ville.

✔✔ Fête des mères Ce dimanche 29 mai, les mamans sont à l’honneur. Des fleurs, un petit cadeau ou un coup de téléphone s’imposent !

✔✔ Fêtes Jeanne d’Arc Messe solennelle à

✔✔ Jardinage La troisième édition du festival

9 h 30, samedi 28 mai, en l’église Sainte-Jeanne d’Arc et cérémonies dès 10 h 30 (page 21).

Graines de Jardin investit le Jardin des plantes, à Rouen, samedi 28 et dimanche 29 mai.

✔✔ Afrique Le marché africain “Africa-Bôm” est ✔✔ Football L’US Quevilly jouera en National organisé samedi 28 et dimanche 29 mai, de 8 h à 19 h, place de la Pucelle, à Rouen (page 9).

la prochaine saison si elle fait au moins match nul à Poissy, samedi 28 mai, à 18 h.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Risque d’impasse”

GRAND PARIS  Après le consensus des élus normands

“Le ministre de la justice va proposer un cinquième lieu, pour implanter l’établissement qui remplacera l’actuelle prison Bonne-Nouvelle. Vous écriviez que pour rassurer toutes ces communes de l’agglomération rouennaise qui s’insurgent contre l’installation d’une prison sur leur sol, le ministre de la justice a assuré qu’il n’irait pas à l’encontre de la décision des maires. Mais si tous disent non, que se passera-t-il ? Il semble que nous soyons dans une impasse, car enfin, une nouvelle prison est nécessaire, même si tout le monde la veut chez son voisin !”

“Johnny méritait mieux”

✔✔ Conseil Le conseil municipal de Rouen se

M. Michel

“J’ai toujours été curieux et, je l’avoue, fan invétéré de notre rocker national. Je n’ai donc pas résisté à la tentation d’aller faire un tour au pied de la statue installée la semaine dernière à Caudebec-lès-Elbeuf, une œuvre censée représenter Johnny Halliday. Déception totale... Je ne jugerai pas ici le talent de l’artiste, mais plutôt l’intérêt d’une telle représentation, puisque je n’ai même pas reconnu Johnny dans les traits de cette sculpture de bois. Un comble. Ceci dit, cela m’aura au moins permis de me promener du côté de Caudebec”. D. Rivière

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15, place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen, ou redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

“Les citoyens doivent s’exprimer” Yves Guermond, géographe et professeur émérite de l’université de Rouen, plaide pour la relance d’une dynamique normande. Son analyse du dernier colloque “Acte Seine” (page 6). ■■ Vous avez assisté au grand colloque, lundi 23 mai au Zénith de Rouen, réunissant les grands élus normands et franciliens. Son but : préparer le Grand Paris. Qu’en retenez-vous ? “Contrairement au colloque de 2010, au Havre, où il avait été question de l’axe Seine comme un lien Paris-Le Havre uniquement économique, j’ai le sentiment qu’on s’oriente enfin vers une véritable coopération régionale. J’en suis agréablement surpris, puisque c’est l’idée que je défends et que nous avons exprimée récemment, avec onze autres géographes des universités de Rouen, du Havre et de Paris, dans une lettre ouverte.” ■■ Il faut donc avoir une vision plus large... “Oui, et c’est ce qui a été évoqué. En imaginant, par exemple, la création de véritables filières normandes autour de l’éolien ou des véhicules électriques, le débat s’est décentré de la simple ligne à

NOS DIFFUSEURS  Venez faire embellir vos ongles aux “Doigts de fée”, une onglerie qui se trouve au 32, rue Beauvoisine. Ouvert depuis cinq ans, ce salon propose French manucure, pose d’ongle mais aussi des soins de pieds, maquillages permanents et tatouages éphémères. Seule pour prendre soin des doigts de ces dames, Delphine Charron vous accueille, le lundi de 14 h à 19 h  et du mardi au samedi, de 10 h à 19 h, dans un cadre chaleureux et convivial avec, à l’entrée de son magasin, notre édition de la semaine.

■■ Pour Yves Guermond, géographe, Rouen ne doit pas rater le coche du futur Grand Paris et de son axe Seine.

grande vitesse. Les élus ont, à mon sens, dévoilé un projet cohérent et consensuel, il faut le souligner.” ■■ Rouen retrouve-telle une place de choix ? “Je crois, oui. Il faut se rappeler qu’il y a deux ans, quand Nicolas Sarkozy avait lancé le débat, il n’avait évoqué qu’une ligne Paris-Le Havre, contournant Rouen. Là, le ministre Bruno Le Maire a entériné l’idée d’une future gare à SaintSever. Comme Pierre Mauroy à Lille avait réussi à obtenir la nouvelle gare en centre-ville dans les années 1990, Rouen peut en faire de même, créant ainsi un pôle urbain central.” ■■ En 2008, vous aviez

publié “Rouen, métropole oubliée ?” Où en est votre interrogation ? “La création de la Crea, laborieuse, a mobilisé tous les efforts des élus pendant plusieurs années. Pendant ce temps, Rouen a laissé passer des opportunités. Quand le rapport Balladur, en 2009, parlait de Rouen, nous aurions dû sauter sur l’occasion. Si Rouen n’a pas réussi à devenir métropole, c’est la faute des élites rouennaises. Il a manqué, par le passé, un homme fédérateur. Aujourd’hui, le projet “Axe Seine”, tel qu’il est apparu lundi, change la donne. Il reste que le grand handicap de la Normandie est la proximité sur son territoire

de trois grandes villes, Rouen, Le Havre et Caen. Ce n’est que reliées entre elles qu’elles arriveront à grandir”. ■■ Vous pointez du doigt l’absence des citoyens dans le débat... “Il y a comme un divorce entre les élus et la population. Je ne sens pas les Normands mobilisés derrière les politiques. Comme a dit Bertrand Delanoë, le maire de Paris, “il faut que le peuple fasse vivre ce projet”. ■■ Comment ? “Il faudrait que ce débat puisse se multiplier localement. Car il s’agit de tout sauf d’une discussion complexe et technocratique. C’est l’avenir de la région qui est en jeu. Si rien n’est fait, elle se videra au profit de la région parisienne.” ■■ Une vie, six dates 1936 : naît à Cherbourg 1967 : professeur assistant à l’université de Rouen 1976 : thèse d’Etat à l’université de Caen 1990-1994  : préside la commission géographie du CNRS 1993 : “La Haute-Normandie sur deux horizons” (La Documentation française) 2008 : “Rouen, métropole oubliée ?” (L’Harmattan)

Doigts de Fée

■■ Doigts de Fée pour les femmes de 7 à 77 ans.

Dans ce quartier, vous trouverez aussi Tendance Ouest: . au restaurant “Le Bistronome”, 93 rue Beauvoisine . au “Modern Style”, 63 rue Beauvoisine . à la sandwicherie “Aladin”, 220 rue Beauvoisine . à la boulangerie, 26 place Beauvoisine . à la pizzeria “Pizza Speed”, 114 rue Beauvoisine . à “La compagnie du lit”, 20 rue Jean Lecanuet . à l’hotel “Versan”, 3 rue Jean Lecanuet . au centre de radiologie, 41 rue Jean Lecanuet.


N° 11 - 26 mai 2011

NEWS

Un nouveau visage pour la place Jean-Baptiste de la Salle À

la croisée des rues Saint-Gervais et Nicolas Mesnager, la place Jean-Baptiste de la Salle va connaître une véritable métamorphose. Le projet est en train de prendre sa forme définitive. Une réunion publique était organisée le mercredi 18 mai pour présenter aux Rouennais son futur visage.

Le souhait des riverains Tout est parti de la volonté des habitants et du conseil de quartier des Coteaux ouest de voir remodeler les lieux. “Un premier projet, qui à l’époque n’avait pas abouti, avait déjà été abordé en 2006”, se souvient Bruno Bertheuil. Aujourd’hui, la place Jean-Baptiste de la Salle laisse peu de place aux piétons. L’espace ombragé d’arbres sert plus souvent de canisette aux chiens que de lieu de repos, ou de promenade. Pour assurer la propreté du site, le sol actuel sera remplacé par un revêtement facilement lavable. Renforcer la sécurité

du piéton à un endroit où la circulation est dense est l’une des priorités. “Nous allons créer un plateau, au niveau de la place, pour que les automobilistes se sentent dans un espace différent, et fassent davantage attention aux piétons”. Si le nouveau projet prévoit l’abattage d’une partie de la végétation actuelle, les arbres y gardent néanmoins une place de choix. La future place sera plus ouverte sur l’environnement urbain tout en conservant un caractère paysager. “La colonne publicitaire devrait être conservée. Les habitants en ont fait la demande lorsque nous avons évoqué ce sujet, car ils estiment qu’elle évite l’affichage sauvage.” Enfin, les travaux ne supprimeront pas de place de stationnement. Le début des travaux est fixé en mars 2012. Un budget de 100 000 € a été alloué pour rajeunir cette place, qui devrait arborer son nouveau visage à l’été 2012.

■■ Les travaux commenceront au printemps prochain sur la place Jean-Baptiste de La Salle, à Rouen, dans le quartier SaintGervais. La fin du chantier est prévue pour le début de l’été 2012.

3


4

N° 11 - 26 mai 2011

NEWS

Eau potable : le réseau stratégique Elargissement En janvier

2012, 12 communes du nord-ouest de Rouen intégreront la régie publique de l’eau de la Crea. Elle alimentera 51 communes, soit 411 000 habitants.

“Eau de la Crea” Ce

sera le nouveau nom de la régie publique de l’eau en 2012, “pour mieux identifier l’entité, la mutualisation”, explique l’élu Jean-Marie Masson.

Prix unique En 2012, les

habitants des 45 communes de l’excommunauté d’agglomération rouennaise (CAR), payeront l’eau au même prix. En 2018, ce sera toute la Crea.

Sécheresse Selon les ser-

vices techniques de la Crea, le niveau des nappes phréatiques n’est pas alarmant. L’impact de la sécheresse devrait se faire sentir après l’été.

Photo La Crea

N

on, l’eau que nous buvons n’est pas pompée dans la Seine mais sous nos pieds, à plusieurs mètres de profondeur, dans une immense nappe phréatique où une partie des eaux de pluie finit sa course. Pour la Communauté d’agglomération (Crea), qui a en charge sa production, sa distribution et son traitement, l’eau est un enjeu stratégique. Chaque année, 22 millions de mètres cube d’eau potable sont produits sur son territoire. Imaginez : l’équivalent d’un bassin de deux kilomètres de long, d’un kilomètre de large et de dix mètres de profondeur. Sous haute surveillance Des captages aux stations d’épuration, en passant par les réservoirs et les châteaux d’eau, la Crea pilote un réseau gigantesque. “Si elle ne devait garder qu’une compétence, ce serait bien celle de l’eau, ose même dire Jean-Marie Masson, maire de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, en charge de la régie communautaire. Nous la considérons comme un bien essentiel, pas comme une marchandise”. Un bien essentiel que les pouvoirs publics surveillent de très près, comme en témoigne la présence du site de Moulineaux et des sources du Robec à Fontaine-sous-Préaux, qui alimentent l’usine de la Jatte, dans la liste nationale des captages prioritaires. “S’il sont autant surveillés, c’est qu’il fournissent une grande partie de l’eau potable de l’agglomération”, indique

■■ La communauté d’agglomération (Crea), première régie publique d’eau de France en nombre d’abonnés, veut contrôler l’ensemble du réseau, de la production à l’épuration, prônant un prix unique raisonnable et une sécurisation de la ressource.

Alain Renaud, directeur du pôle eau et assainissement de la Crea. La vie et l’hygiène de centaines de milliers de personnes en dépendent. Une pollution de la nappe à grande échelle – le scénario catastrophe – n’est jamais à exclure. “En cas de problème de ce type, les interconnexions du réseau permettraient d’alimenter la population à partir d’un autre”, éclaire Jean-Ma-

rie Masson. Pollution, sécheresse, gâchis : protéger la ressource revient dans toutes les bouches. A chaque problème, la Crea tente de réagir, notamment au travers du Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) s’appliquant à 25 communes du nord-est de l’agglomération. Des pesticides dans la nappe phréatique ? On orga-

nise des réunions pour sensibiliser les agriculteurs. Des canalisations défectueuses ? On lance la chasse aux fuites, avec trois agents dédiés à temps plein à cette mission.

cours à l’ultrafiltration. Ici, la Crea a opté pour des filtres en acétate de céllulose, avec des trous de10 nanomètres de largeur, empêchant même le passage des microbes.

Parallèlement, sous la pression de l’Union européenne, les normes de qualité de l’eau potable se durcissent. Depuis dix ans, l’usine de la Jatte, qui alimente 60 % des foyers rouennais, a ainsi re-

“A l’avenir, de nouvelles substances, même les molécules médicamenteuses rejetées dans les eaux usées, seront contrôlées. Dans cinq ans, nous devrons investir 40 millions d’euros pour adapter la

station d’épuration Emeraude (située au Petit-Quevilly) à ces nouvelles contraintes, note Alain Renaud. Il faut en être conscient : avec ces traitements de plus en plus sophistiqués, le prix de l’eau n’ira qu’en augmentant. Nous avons donc tout intérêt à responsabiliser les usagers sur leur consommation. Il y a d’énormes économies à faire”. Thomas Blachère

“La ressource la plus surveillée”

Q Vous avez manqué un numéro du journal ? Retrouvez-le sur notre site

ue buvons-nous vraiment ? Ces derniers mois, la présence de solvants nocifs (trichloroéthylène et tétrachloroéthylène) dans l’eau du Syndicat intercommunal d’eau potable de Montville a fait prendre conscience de la vulnérabilité de la ressource. Dans chaque région, c’est l’Agence régionale de santé (ARS) qui contrôle sa qualité. “Nous faisons également contrôler l’eau toutes les semaines par un laboratoire indépendant de Caen”, explique la direction de l’eau, à

■■ Le système d’ultrafiltration de l’usine de la Jatte.

la Crea. En matière d’eau, les pouvoirs publics se veulent transparents. Sur orobnat. sante.gouv.fr, les résultats chimiques et bactériologiques sont donnés en temps réel. “Entre les pesticides et les rejets industriels, certains sols sont pollués, reconnaît Alain Renaud, de la Crea. Il y a une prise de conscience, mais personne ne sait combien de temps il faudra pour que certains polluants, datant parfois de plusieurs années, disparaissent. Ceci dit, n’oublions pas que l’eau reste la ressource la plus surveillée”.


5

N° 11 - 26 mai 2011

Découvrez 2 belles adresses à Rouen pour habiter ou investir

grâce au Prêt à Taux 0% Plus(1) et à la Loi Scellier (2) rouen - saint-sever

tVa à 5,5 % (4)

Devenez propriétaire à partir de 650 e /mois !

(5)

Prix en TVA à 19,6 %(3)

PRIX en TVA à 5,5%(4)

155 000 €

136 727 €

3 Pièces 62 m2 - Balcon de 5 m2 - Parking 220 000 €

194 064 €

2 Pièces 42 m2 - Balcon de 4 m2 - Parking

4 Pièces 90 m2 - Balcon de 7 m2 - Parking 300 000 € 264 632 €

économie réalisée(4)

 Appartements du studio au 4 pièces.

mensuAlITés

18 273 € 650 €/mois 25 936 € 859 €/mois 35 368 € 1 213 €/mois (5)

(6)

(7)

 Terrasses, balcons, loggias et jardins privatifs.  Espace vert arboré et fleuri en cœur d’îlot.

Bureau de vente : Le Clos Léanor 10, place Jacques Lelieur - 76100 Rouen - Ouvert tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h (sauf le dimanche).

rouen Martainville - rive Droite

Prochainement

 Au cœur d’un nouvel ÉcoQuartier (avec pistes cyclables, mails piétonniers, jardins…).  À deux pas de la faculté de médecine.  Une réalisation à l’architecture résolument contemporaine et novatrice.  Appartements du studio au 4 pièces. Pour être informé en avant-première : Les Jardins d’Emma Contactez-nous au 0 800 544 000 ou sur KetB.com *Label BBC “Bâtiment Basse Consommation” Effinergie : démarche visant à l’obtention de la certification à l’achèvement des travaux garantissant des performances énergétiques exceptionnelles. (1) Sous réserve de destiner le bien à sa résidence principale. Le taux d’emprunt est applicable sur un plafond maximum qui est établi en fonction de la localisation, du type, de la performance énergétique et du nombre de personnes résidant dans le bien immobilier. (2) Dans le cas d’un investissement effectué dans un logement neuf, pour un montant maximum de 300 000 €, mis en location en résidence principale pour une durée minimum de 9 ans, sous conditions de plafonds de loyer et sous réserve des textes de la Loi des Finances 2011. Le non respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales. (3) Prix avec TVA à 19,6 %, selon la disponibilité des stocks au 26 avril 2011. (4) Offre réservée pour l’achat d’une résidence principale (zone ANRU), sous conditions de revenus ; voir détails sur le bureau de vente. Prix en TVA à 5,5 % arrondi à la dizaine inférieure. Prix avec TVA à 5,5 %, selon la disponibilité des stocks au 26 avril 2011. (5) Lot 107. Exemple d’un financement pour une opération d’acquisition d’une résidence principale neuve titulaire du label BBC RT 2005 d’un montant de 136 727 € (hors frais) avec un apport de 950 €. L’opération est réalisée en Zone B1, par un célibataire dont le revenu fiscal de référence est de 21 600 €, bénéficiant d’un Prêt à Taux Zéro +. Cet achat est réalisé grâce à un prêt PC Liberté d’un montant de 95 777E d’une durée de 30 ans, d’un prêt à 0 % + d’un montant de 40 950 €, d’une durée de 16 ans pour une mensualité globale lissée de 645,14€ pendant 30 ans. Le prêt PC Liberté est un prêt amortissable à taux fixe pendant toute la durée du contrat. Mensualités (hors assurance) de 431,86€ pendant 16 ans puis 645,14 € pendant 14 ans. TEG 5,30 % (assurances et frais de dossier inclus). Coût total 109 699,80 € (intérêts, frais de dossier et d’assurances compris). Le montant des frais de dossier est de 950 €. La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. Prêt à taux 0 % + : prêt amortissable à taux fixe. Mensualités (hors assurance) de 213,28 € pendant 16 ans. TEG annuel (assurance comprise**) 0,75 %. Coût total 2 515,20 € (cotisations d’assurance uniquement). La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. (6) Lot 310. Exemple d’un financement pour une opération d’acquisition d’une résidence principale neuve titulaire du label BBC RT 2005 d’un montant de 194 064 € (hors frais) avec un apport de 500,60 €. L’opération est réalisée en Zone B1, par un couple avec 1 enfant dont le revenu fiscal de référence est de 30 240 €, bénéficiant d’un Prêt à Taux Zéro +. Cet achat est réalisé grâce à un prêt PAS Liberté d’un montant de 126 141 € d’une durée de 30 ans, d’un prêt à taux 0 % + d’un montant de 67 922,40 €, d’une durée de 25 ans pour une mensualité globale lissée de 856,20 € pendant 30 ans. Le prêt PAS Liberté est un prêt amortissable à taux fixe pendant toute la durée du contrat. Mensualités (hors assurance) de 647,01 € pendant 23 ans puis 431,66 € pendant 2 ans puis 918,29 € pendant 5 ans. TEG 5,30 % (assurances et frais de dossier inclus). Coût total 130 503,80€ (intérêts, frais de dossier et d’assurances compris). Le montant des frais de dossier est de 500 €. La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. Prêt à taux 0 % + : prêt amortissable à taux fixe. Mensualités (hors assurance) de 209,19 € pendant 23 ans puis 424,54 € pendant 2 ans. TEG annuel (assurance comprise**) 0,70 %. Coût total 6 522 € (cotisations d’assurance uniquement). La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. (7) Lot 206. Exemple d’un financement pour une opération d’acquisition d’une résidence principale neuve titulaire du label BBC RT 2005 d’un montant de 264 632 € (hors frais) avec un apport de 950 €. L’opération est réalisée en Zone B1, par un couple avec 2 enfants dont le revenu fiscal de référence est de 37 800 €, bénéficiant d’un Prêt à Taux Zéro +. Cet achat est réalisé grâce à un prêt PC Liberté d’un montant de 182 732 € d’une durée de 30 ans, d’un prêt à taux 0 % + d’un montant de 81 900 €, d’une durée de 23 ans pour une mensualité globale lissée de 1 209,57 € pendant 30 ans. Le prêt PC Liberté est un prêt amortissable à taux fixe pendant toute la durée du contrat. Mensualités (hors assurance) de 912,82 € pendant 23 ans puis 1 209,57 € pendant 7 ans TEG 5,30 % (assurances et frais de dossier inclus) Coût total 195 011,04 € (intérêts, frais de dossier et d’assurances compris). Le montant des frais de dossier est de 950 €. La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. Prêt à taux 0 % + : prêt amortissable à taux fixe. Mensualités (hors assurance) de 296,75 € pendant 23 ans. TEG annuel (assurance comprise**) 0,74 %. Coût total 7 233,96 € (cotisations d’assurance uniquement). La cotisation d’assurance est de 0,384 % l’an du capital emprunté pour un capital assuré à 100 % et un emprunteur de moins de 35 ans. Barème en vigueur au 11/04/2011, sous réserve d’acceptation du dossier par le Prêteur - Crédit Foncier de France S.A. au capital de 903 917 969,50 € - Siège social - 19 rue des Capucines – 75001 Paris / 542 029 848 RCS Paris - Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le N° 07 023 327. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours. La vente est subordonnée à l’obtention d’un prêt et si celui ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées (article L.312-5 du code de la consommation). Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent (article L.321-2 du code la consommation). **Assurance décès, perte totale et irréversible d’autonomie et incapacité de travail. (8) Prix avec TVA à 19,6% valable du 23 mai au 12 juin 2011, selon la disponibilité des stocks au 26 avril 2011. Kaufman & Broad S.A. au capital de 5 792 065,24 € - RCS Nanterre 702 022 724 - Document non contractuel - Libre interprétation des artistes - OswaldORB - 05/2011.

KetB.com

0 800 544 000 numéro vert

L’ a v e n i r v o u s a p p a r t i e n t

6571-AP ROUEN 254x348_Tendance_ouest_0511.indd 1

18/05/11 19:09


6

N° 11 - 26 mai 2011

NEWS

TRAVAUX EN VILLE ●● CÔTEAUX OUEST  Rues Coulon et Chasselièvre. Circulation des véhicules interdite ou réduite, sauf pour les riverains. Jusqu’au 4 juin. ●● MONT-RIBOUDET  En raison de travaux d’assainissement, la voie d’accès au Dock76 depuis le bd de Nansen est réduite à une seule voie de circulation, et l’avenue du Mont-Riboudet dans le sens Rouen-Barentin de quatre à deux voies. Jusqu’au 31 août. ●● PASTEUR  Boulevard de Lesseps, circulation

des véhicules interdite sur la file de circulation sud, de la chaussée sud de la rue Amédée Dormoy à la rue Jean Ango. La circulation dans le sens ouest-est se fait sur la file de circulation médiane de la chaussée sud.

●● PASTEUR  Rue Nétien. Modification expérimentale de la circulation entre la rue de Lillebonne et l’entrée du parking des Docks 76. Des “baliroads” (séparateurs modulaires de chaussée) seront notamment posés. Jusqu’au 1er juillet. ●● JOUVENET  Rues du Fond de la Jatte, de Bellevue, des Marronniers, Langlois, Court et Jouvenet, circulation et stationnement perturbés. Jusqu’au 31 mai. ●● BOULINGRIN  Travaux d’agrandissement de la station de métro-bus. Circulation et stationnement des véhicules interdits sur un quart de la partie sud de la place. Jusqu’au 31 décembre 2012. ●● CENTRE RIVE DROITE  Rue d’Ecosse. Aména-

gement de la chapelle au n° 10. Circulation interdite (sauf pour les riverains) entre la rue du Rempart Bouvreuil et la rue Beauvoisine. Stationnement perturbé du 17 mai au 31 août.

●● GRAMMONT  Rue des Platanes. Travaux

d’aménagement des espaces publics du quartier Grammont. La rue sera fermée à la circulation automobile pendant six mois. A partir du 20 juin, le stationnement sera interdit sur la place. Des parkings restent à la disposition des habitants à proximité.

●● EUROPE  Avenue Rondeaux. Circulation réduite et stationnement interdit sur la contre-allée nord du Bd de l’Europe. Jusqu’au 1er octobre 2012. ●● SAINT-SEVER  Trémie Saint-Sever. Circulation

modifiée lors des travaux sur la station de métro-bus. Du 16 mai au 31 décembre.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00 GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PHARMACIES DE SERVICE Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

Tous les grands élus de Normandie et de Paris étaient réunis au Zénith de Rouen ce lundi 23 mai pour le colloque “Axe Seine, Acte II”, depuis Laurent Fabius, président de la Crea et maître de cérémonie, à Bertrand Delanoë, en passant par les présidents de région et les

HÔPITAL 

maires de Rouen, du Havre et de Caen. Un consensus et un projet affiné ont émergé. Sur la future ligne à grande vitesse (LGV), tous ont demandé que l’Etat annonce un engagement financier clair, probablement entre 30 et 40 % du coût total. Mais le gouvernement, prudent,

dit attendre la fin du débat public (prévu entre octobre 2011 et mars 2012) avant de se prononcer. Toutefois, le ministre Bruno Le Maire a annoncé le lancement d’une mission de financement du projet. Pour les élus normands et franciliens, l’axe Seine ne se limite plus

semble-t-il à un simple lien économique Paris-Le Havre. Des dynamiques normandes autour de l’enseignement supérieur, de l’éco-mobilité tout au long de l’axe, du transport fluvial ou encore de projets culturels et touristiques fédérateurs, ont été imaginées.

Le CHU gère des tonnes de déchets

L

e CHU de Rouen est une véritable ville dans la ville, qui génère, quotidiennement, 11 tonnes de déchets ! Les agents de l’environnement passent jusqu’à huit fois par jour dans les services, pour collecter les ordures ménagères et les cartons. Vu son activité, l’hôpital doit également suivre un protocole spécifique pour certains conteneurs. C’est le cas des “déchets d’activités de soins à risque infectieux” (Dasri) comme les aiguilles ou les bistouris. “Ces déchets sont traités à part - car ils présentent des risques - par des prestataires extérieurs”, explique France Isabelle Montaigu, chargée

du développement durable au CHU. Ils sont incinérés très rapidement, c’est-à-dire dans les 48 heures qui suivent leur collecte”. Quand le traitement d’une tonne d’ordures ménagères, coûte en moyenne 120 €, il faut en compter 450 pour une tonne de “Dasri”. “Nous cherchons à réduire encore notre production de déchets, en abandonnant notamment la vaisselle à usage unique au self du CHU, ou en étudiant la possibilité d’adapter les packs d’ustensiles stériles aux besoins pour l’usage unique.” Car, chaque année, ce sont 600 tonnes de Dasri et 2500 tonnes d’ordures ménagères qui sortent des sites du CHU.

Photo CHU Rouen Charles Nicolle

Photo Jean-François Lange

Axe Seine : unis, les élus normands et parisiens réclament un engagement du gouvernement

■■ Les Dasri sont traités à part, à cause des risques infectieux.


N° 11 - 26 mai 2011

NEWS

Photo Aftam

Deux nouvelles résidences   sociales à Grand-Quevilly L’Aftam, en collaboration avec la ville, a transformé ses deux foyers de travailleurs migrants pour en faire des résidence sociales. “Les Sarcelles” et “Montmorency” ont été inaugurées le 16 mai. Les 123 chambres des “Sarcelles” ont laissé place à 102 logements au-

L’ASSOCIATION

SOLIDARITÉ 

La créativité selon Fabrique émoi

L

■■ A l’occasion de la fête des mères, l’association propose toutes sortes de cadeaux pour faire plaisir aux mamans.

E

ntre atelier dessin pour enfant et exposition d’œuvres pour les plus grands, l’association Fabrique émoi allie initiation et professionnalisme. Créée en 2007, elle propose des ateliers d’arts plastiques le mercredi et samedi après-midi, pour des enfants de 4 ans et plus. “Marché de créateurs” Dessins, objets décos, les enfants ont carte blanche pour laisser libre cours à leur imagination sous les yeux attentifs de Céline Voisin, présidente et animatrice de l’association. “Je n’accepte pas plus de six enfants par ateliers, il faut que je puisse les aider sans me faire déborder”, explique Mme Voisin à

7

l’initiative de ces activités pour les enfants. L’association sert également de tremplin pour les artistes de la région qui exposent lors des “marchés de créateur”. “Chaque année, j’essaie d’organiser ces marchés pour promouvoir les œuvres d’artistes encore méconnus. Cela peut aller d’illustrations à la confection de sacs ou de bijoux”, ajoute Céline, graphiste dans la vie professionnelle. En s’inspirant du concept des ventes privées, l’association lance pour la première fois une exposition de quatre créatrices dans ces locaux, vendredi 27 et samedi 28 mai. Pratique. Frabrique émoi, 11 rue du Moulinet, Rouen Tel. 06 64 90 63 94.

●● PRÉCISIONS  “Pompiers, au cœur des alertes” Dans notre précédent numéro (n°10 du 19 mai 2011), la photo de “une” sur les pompiers est signée Pascal Campbell.

●● FREE À ROUEN  Pas le bon numéro Le numéro téléphonique indiqué dans l’article “A Rouen, Free a tout compris” (n°10 du 19 mai 2011) est erroné. Le “Free Center”, situé rue Jeanne d’Arc, n’a pas communiqué de numéro de tél��phone.

●● PASTEUR  Une œuvre d’art devant la faculté Cet automne, une œuvre d’art en hommage au poète Aimé Césaire sera installée sur la coulée verte entre la Préfecture et les quais de la rive droite, en face de la faculté de droit. Signée Laurent Saksik et se nomme “Gyro”. L’oeuvre sera composée de deux murs / miroirs de 9 mètres sur 3.

●● CLÉON  La déchetterie modernisée Les travaux, débutant le 30 mai, dureront deux mois. A terme, les usagers pourront déposer leurs déchets d’équipements électriques et électroniques et dangereux dont certains pourront être valorisés ou réparés.

tonomes dont six adaptés pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Le résidence “Montmorency” compte quant à elle 104 logements. Coût des travaux : respectivement 2,8 millions d’euros pour “Les Sarcelles” et 1, 412 millions pour “Montmorency”.

Le centre Saint-Sever dans de beaux draps ! Unibail-Rodamco a le don pour attirer l’attention sur ses centres commerciaux. Samedi 27 et dimanche 28 mai, la façade côté métro du centre Saint-Sever va être recouverte d’un drapage de 250 m 2 dont la réalisation graphique a été confiée à Jean-François

Lange et l’installation à la société Bréard. Derrière cette immense bâche, se poursuivront les travaux de rénovation du centre commercial. Par ailleurs, une grande parade descendra les rues de Rouen, samedi 28 mai dès 14 h 30, depuis la gare SNCF.

Un nouvel autobus pour le Samusocial

e Samusocial vient d’inaugurer un nouveau camion. C’est avec lui que les 180 bénévoles de l’association feront, à tour de rôle, leur “maraude”, c’està-dire leur tournée dans l’agglomération rouennaise pour venir en aide aux personnes vivant dans la rue. “Il y a des jeunes, des vieux, des retraités qui n’ont pas assez pour vivre. Il y a ceux qui travaillent mais ne gagnent pas assez encore pour se sortir de là”, explique Evelyne Dehut, présidente depuis trois ans de cette association créée en 1993. Les membres du Samusocial veulent avant tout aider ceux qu’ils rencontrent en établissant un contact.

“Notre priorité est d’être un lien, leur montrer qu’ils sont encore des individus.” Lors des maraudes, les bénévoles distribuent des sandwichs, soignent si besoin est et emmènent ceux qui le souhaitent vers des foyers d’accueil. L’Autobus part en “maraude” tous les jours, en hiver, et trois fois par semaine, cet été. Une des missions de l’association est de changer le regard des gens sur ces oubliés de la rue. “Aujourd’hui, tout le monde a conscience que l’on peut très vite en arriver là.” Ils sont environ une soixantaine - 90 le dimanche où toutes les structures d’accueil sont fermées - à bénéficier de cette solidarité.

■■ Elodie Meunier et Evelyne Dehut devant le nouvel autobus.


8

N째 11 - 26 mai 2011


N° 11 - 26 mai 2011

NEWS Fini, le sationnement gênant rue des Bons-Enfants D’ici à la fin de la semaine, le stationnement des voitures ne sera plus possible rue des Bons-Enfants. Limités à 20 km/h dans cette rue, les automobilistes ne pourront plus s’arrêter à la va-vite et gêner la circulation dans cette rue désormais réservée aux vélos et

NOUVEAU 

Figaro défie le temps

“L

■■ Stéphanie Magnier se concentre sur les têtes de ces messieurs.

E

avec des meubles d’époque et des fauteuils de barbier, c’est assez rare et c’est ce qui fait le charme du Figaro”, explique-t-elle. Seule aux commandes de ce lieu unique à Rouen, Stéphanie Magnier a su garder la clientèle de son prédécesseur et faire évoluer le salon Figaro, tout un gardant son originalité. “J’ai choisi de garder ce côté un peu vintage”, ajoute-telle. Dans un décor de théâtre et une atmosphère relaxante, le Figaro propose dépaysement et service de qualité. Pratique. Figaro, 8 rue d’Alsace-Lorraine, à Rouen. Ouvert du mardi au vendredi, de 9h30 à 19 h. Tél. 02 35 88 87 87.

aux piétons. Après avoir rencontré de nombreux problèmes de stationnement et afin d’éviter d’éventuels abus, la ville de Rouen a décidé d’installer une cinquantaine de poteaux et de rendre plus claire la cohabitation entre automobilistes, vélos et piétons.

Rouen sur Mer reçoit le prix “Evillementiel” 2011 La Ville de Rouen a reçu jeudi 19 mai le prix “Evillementiel” pour son opération “Rouen sur Mer”. Créé et remis par l’Ecole française des attachés de presse, ce prix récompense des projets sportifs, culturels ou écologiques. Rouen sur Mer est arrivée en tête

de la catégorie “sports” des villes de plus de 45 000 habitants, succédant à Bobigny (“Bobigny sur Ourcq”). Pour rappel, l’opération estivale se déroule sur les quais bas rive gauche depuis 2009. Cette année, elle se tiendra du mercredi 29 juin au dimanche 24 juillet.

Yukata pouponne toutou à domicile

e toilettage, ce n’est pas seulement manierune brosse et des ciseaux, c’est aussi et surtout prendre soin de l’animal”, selon Delphine Walbaum, la créatrice de Yukata. Et de fait, c’est un véritable salon de beauté itinérant destiné à nos amis les animaux qu’elle a mis en en avril dernier. “J’ai découvert ce concept à l’étranger, et je le trouvais très pratique : il n’y a pas besoin d’aller chez le toiletteur, c’est lui qui vient à vous ! En France il y a très peu de salons mobiles. Quand j’en parlais, les gens étaient très intéressés par le concept. J’ai donc décidé de me lancer.” De là, Yukata est né. Delphine Walbaum a fait aménager

un camion en s’inspirant de ce qui se fait en Australie ou aux Etat-Unis - où le concept développé depuis une trentaine d’années fait fureur. Les deux personnes qui y travaillent se déplacent sur un rayon de 30 kilomètres autour de Rouen. Cette solution convient à tous les propriétaires d’animaux qui ne peuvent pas ou ont du mal à se déplacer. “ L’avantage de ce système est que le client peut rester auprès de son animal, et en général au bout d’un moment, voyant que tout se passe bien, il retourne à ses occupations chez lui. Quant à l’animal, il est moins stressé, car il reste en terrain connu.” Chacun peut apprécier.

Photo David Morganti

L’ENSEIGNE

t si vous vous faisiez faire une coupe de cheveux dans une véritable institution rouennaise, située rue AlsaceLorraine, entre rue de la République et place SaintMarc ? Depuis février dernier, ce salon de coiffure exclusivement réservé aux hommes et aux enfants affiche un nouveau visage. Après vingt-cinq ans de loyaux services, JeanClaude Plassard a passé le flambeau à Stéphanie Magnier, coiffeuse d’expérience et ancienne salariée d’un salon de Forges-lesEaux. Au Figaro, elle a su conserver le cachet et le style du salon d’antan. “C’est vrai qu’un salon de coiffure

9

■■ Le camion de Yukata est un vrai salon de toilettage mobile

Chaleur africaine place de la Pucelle

MARCHÉ

E

ntre colombage normand et stands aux couleurs vives venues d’Afrique, le contraste est saisissant. Le marché africain “Africa-Bôm” est de retour ces samedi 28 et dimanche 29, de 8 h à 19 h, place de la Pucelle à Rouen. Après Martin Luther King en 2009, Léopold Sédar Senghor l’année dernière, les commerçantes camerounaise, appelées les “Bayam-Sellam”, seront à l’honneur cette année sur le marché africain. Au nom issu des termes anglais “to buy” et “to sell”, ces femmes

FRAISES 

négocient et achètent des produits en dehors des villes et viennent les vendre sur les marchés. “Elles se battent au sens propre du terme pour obtenir toutes sortes de produits et les rapporter sur les marchés afin d’en tirer le meilleur prix. C’est cette économie informelle qui fait tenir l’Afrique debout”, explique Evelyne Pèlerin Ngo Maa, l’organisatrice de celui de Rouen. Premier marché africain de France, il a pour but de réunir deux cultures différentes pour un moment de partage, de rencontre et de bonne humeur.

■■ Une trentaine de stands seront en place ce week-end.

Elle est meilleure, cueillie soi-même !

D

es milliers de fraises charnues se cachent sous les larges feuilles, sur des centaines de mètres. A la ferme de cueillette des Authieux-Ratiéville, à une trentaine de kilomètres au nord de Rouen, les amateurs de fruits rouges s’en donnent à cœur joie. Le soleil de ces dernières semaines a gorgé les fruits de sucre et de saveur. Dans les allées de la ferme, où le public peut cueillir une large variété de fruits, légumes et fleurs, les sourires en disent long. D’où viennent ces cueilleurs-flâneurs ? Des

environs, beaucoup de l’agglomération rouennaise. “C’est la première fois que je viens, explique Elvire Reboulet, jeune maman de Pavilly. J’aime l’idée de cueillir moimême les fruits et de manger de la qualité. J’achète également beaucoup aux producteurs locaux”. Plusieurs cueilleurs rencontrés ce jour-là partagent cette même exigence. “Nous venons nous aérer tout en consommant des produits frais, glisse Dominique Mulot, de Sotteville. C’est l’idéal !”. Un éden ouvert sept jours sur sept.

■■ Les fruits sont vendus au poids à des prix dégressifs.


10

N° 11 - 26 mai 2011

FRAMTID MW3 four micro-ondes

249€

L59,5xP31,4, H34,7cm. Acier inox. Puissance restituée 750W. Intégrable, capacité 22L. Jet start, décongélation rapide, cuisson vapeur.

Voir détails en magasin ou sur www.IKEA.fr

Faites de vos rêves une réalité. Du 7 mai au 19 juin 2011,

100€

offerts en carte cadeau par tranche de 1000€ d’achat d’une cuisine*. Offre réservée aux membres IKEA FAMILY.

Carte délivrée gratuitement.

HOVSKÄR mitigeur

75€

*Pour tout achat de mobilier de cuisine(1) (caissons, façades, aménagements intérieurs, crédences, plans de travail, évier, robinetterie, boutons, poignées, électroménager,

Laiton revêtu zirkonium. H30cm.

© Inter IKEA Systems B.V. 2011

réalisé en une seule fois dans un magasin IKEA en France, une carte cadeau IKEA(2) de 100€ par tranche de 1000€ d’achat vous sera remise après passage en caisse. (1)Hors livraison, pose, services et vente à distance. (2)Carte cadeau IKEA non nominative utilisable jusqu’au 31/10/2011, non échangeable et non remboursable, même en cas de perte ou de vol. Carte cadeau IKEA donnée sur présentation de la carte IKEA FAMILY lors du passage en caisse.

IKEA ROUEN Tourville-La-Rivière Avenue Gustave Picard - ZAC du Clos aux Antes - 76410 Tourville-La-Rivière Lundi à Mercredi : 10h à 20h - Samedi : 10h à 20h NOCTURNES - Jeudi et Vendredi : 10h à 22h

www.IKEA.fr/tourville


N° 11 - 26 mai 2011

11

NEWS La 222e promotion de gardiens de la paix quitte le nid

Ils ont fêté l’événement en lançant leur képi en l’air, après avoir défilé en rangs serrés. Vendredi 20 mai, les 120 femmes et hommes de la 222 e promotion de l’Ecole nationale de Police de Oissel sont officiellement devenus gardiens de la paix, sous les yeux de

ÉDUCATION La Châtaigneraie se met à l’écoute des enfants dyslexiques

L’ENTREPRISE

Quand Ymare rime avec radar

■■ Les clients de Thales Air Systems à Ymare sont principalement les administrations civiles et militaires.

Y

mare, dans la campagne rouennaise. Thales Air Systems, filiale du groupe Thales, y dispose depuis 1985 de l’un de ses centres d’étude et de production. Sa mission est double. D’un côté, il fabrique, intègre et installe des radars du Contrôle du trafic aérien, permettant 24 heures sur 24 aux contrôleurs aériens de guider les avions au décollage et à l’atterrissage. De l’autre, il conçoit et fabrique aussi “des sous-ensembles électroniques radars pour applications civiles et militaires. Très sophistiqués, ils sont utilisés pour émettre et recevoir des signaux à très haute fréquence, ce qui permet d’assurer la détec-

leurs aînés, des autorités et de leurs proches. Après un an de formation, dont deux mois de stage, les nouveaux policiers vont désormais rejoindre leurs commissariats d’affectation, situés à 85 % en région parisienne, où la demande en gardiens de la paix est la plus forte.

tion de toutes sortes d’objets (avions, hélicoptères, véhicules)”, explique Philippe Eudeline, directeur du site et président de la filière Normandie AéroEspace. Le centre emploie 300 personnes, dont plus de 200 ingénieurs et techniciens de pointe, dont certains sortent de l’université de Rouen ou de l’ESIGELEC. “Le site est classé “sensible” et donc à accès limité, précise son directeur. Pour certains programmes, le personnel doit être habilité “sécurité défense” ou “confidentiel défense” . Des formations spécifiques sont réalisées pour le sensibiliser aux risques liés à l’espionnage industiel”. On ne badine pas avec les équipements militaires.

Réussir malgré la dyslexie

L

es enfants dyslexiques sont souvent vus comme des élèves paresseux ou si distraits qu’ils ne mémorisent pas ou mal les enseignements qu’on leur donne. Or, la dyslexie, ce trouble de l’apprentissage de la lecture entraînant à sa suite des difficultés pour l’acquisition de connaissances, représente un véritable handicap. S’il n’est pas pris en compte, il peut gravement nuire à la scolarité de l’enfant. À la Châtaigneraie, un groupe pilote d’une douzaine d’enseignants a suivi une formation sur la dyslexie, en vue d’accueillir et d’accompagner des élèves confrontés à ce problème dès la rentrée prochaine.

Adapter les moyens d’apprentissage Le but de ce groupe est de lancer et faire vivre ce projet, et de sensibiliser à ce problème les autres enseignants et élèves. Pour l’instant, l’établissement prévoit d’accueillir, dans une classe de 3e, quelques élèves dyslexiques. “Ils se verront enseigner les méthodes de travail spécifiques leur permettant de contourner les difficultés qu’ils rencontrent lors de l’apprentissage et ainsi de pouvoir s’en sortir au milieu des autres élèves”, explique Jo-

MÉTALLERIE

■■ Munis des méthodes de travail adaptées, les élèves dyslexiques peuvent suivre une scolarité tout à fait normale.

celyne Malais, enseignante membre du groupe pilote. Loin de constituer un sousgroupe distinct des autres, ce projet a pour but d’intégrer ces élèves en difficulté au milieu de leurs camarades. “S’ils disposent d’un suivi adapté et d’outils spécifiques d’apprentissage, ces enfants

peuvent tout à fait suivre une scolarité normale malgré la dyslexie.” Le but est de revaloriser ces jeunes qui ont les mêmes capacités intellectuelles que les autres mais qui sont entravés dans leur apprentissage par des fonctionnements de base. “Nous leur apprendrons éga-

lement à utiliser le tiers temps supplémentaire dont ils disposent lors des examens, pour leur donner toutes les chances de réussir.” Grâce à cette initiative, l’établissement devrait rentrer prochainement dans la Fédération des établissements scolarisant des enfants dyslexiques (FEED).

Un nouveau caisson pour les pompiers

L

es apprentis du CFA Georges Lanfry travaillent depuis plus d’un an sur la conception de pièces essentielles à un outil pédagogique utile à la formation des sapeurs-pompiers. Cage d’escalier, rambarde, toiture, ces pièces conçues par les apprentis vont être assemblées à un “caisson” multi-activité dans le cadre de la formation des sapeurs-pompiers.

■■ Les apprentis métalliers mettent la main à la pâte.

Au total, 45 jeunes de première et deuxième années, en alternance, ont travaillé sur ce projet indispensable

à l’entraînement des pompiers. “Les compétences de ces jeunes professionnels de la métallerie en formation sont mises au service des sapeurs pompiers en formation et quelque part, ces deux métiers se ressemblent puisque pompiers et métalliers protègent chacun à leur manière”, explique Richard Prades, directeur du CFA Georges Lanfry. Prévus d’être transportés et assemblés sur le site de Tourville la Rivière, les caissons devraient être terminés fin juin.


12

N° 11 - 26 mai 2011

NEWS Le logement social version basse consommation Le bailleur social Habitat 76 a présenté lundi 23 mai ses tout premiers pavillons certifiés BBC, bâtiments basse consommation. Situées à Ymare, ces deux maisons (notre photo) consomment quatre fois moins d’énergie que des bâtiments traditionnels. De l’autre côté de la

Prenez-vous au jeu au “Strata J’aime” ! BAR 

MOTO 

rue, Habitat 76 possède également un autre lotissement flambant neuf, “Le Clos du Bel Event”, composé de huit pavillons THPE (Très haute performance énergétique, - 20 % de consommation d’énergie). Dans la petite commune rurale, l’ensemble ne passe pas inaperçu !

La Poste : trois nouvelles fermetures temporaires Les travaux de modernisation des bureaux de Poste vont bon train dans l’agglomération. Après Rouen Saint-Sever, Rouen Quartier Gare, Rouen Hôtel-deVille, Grand-Quevilly Hôtelde-Ville et Canteleu, ceux de Petit-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen et Darnétal

sont actuellement fermés au public pour permettre leur réaménagement complet. Les trois bureaux de Poste rouvriront à la mijuillet, dotés d’un espace client entièrement repensé. Informations au 02 32 18 22 70 (Petit-Quevilly) ou 02 32 81 96 78 (Sotteville).

Elles n’ont besoin de personne

■■ Alexis Beaucamp (au fond) est un mordu de jeu.

A

utour d’un verre, des dés, des pions, des cartes et une grande dose de bonne humeur. Bienvenue au “Strata J’aime”. Dans ce bar pas comme les autres, une drôle de maladie frappe : l’addiction au jeu... de société. “J’ai ici, sur une grande étagère, environ 400 jeux différents, dévoile Alexis Beaucamp, le gérant du bar, un mordu. Cela va des grands classiques - échecs, Monopoly, Trivial Pursuit... - à des jeux plus rares, de stratégie, de réflexion ou d’ambiance”.

Créateur de liens Installez-vous et et le patron du “Strata J’aime” rapplique aussitôt avec une de ses trouvailles, dénichées sur internet ou en Allemagne. Après vous

avoir expliqué les règles (Alexis Beaucamp les maîtrise toutes !), place au jeu. Rapidement, un lien s’opère, la convivialité s’installe. “Des gens qui ne se connaissent pas se mettent à jouer en semble. En peu de temps, des liens se créent”. Tournois par équipes, olympiades des jeux, soirées thématiques : le bar attire un public “assez large, majoritairement de 20 à 40 ans”. Ouvert depuis mars 2010, le lieu a trouvé sa place dans le paysage des bars rouennais. Le boucheà-oreille a produit ses effets. Pratique. Bar à jeux “Le Strata J’aime” : 12, rue de la République. Ouvert de 18 h à minuit mardi et mercredi et de 18 h à 2 h jeudi, vendredi et samedi. Fermé dimanche et lundi.

●● RÉACTION Salon du livre annulé : la députée réagit

La députée rouennaise Catherine Morin-Desailly a déploré, mardi 24 mai, l’annulation du salon du livre de Rouen. “Le livre est à nouveau victime de la politique culturelle municipale”, a-t-elle exprimé. “Une fois de plus, la municipalité se désengage de ses prérogatives culturelles”. Ce salon devait se tenir les 25 et 26 juin.

●● ROUEN PLU : une exposition pour comprendre

Le Plan local d’urbanisme, cela vous dit quelque chose ? A l’occasion de sa prochaine révision, la Ville de Rouen organise une exposition jusqu’au 6 juin à l’Hôtel de ville, puis du 6 au 20 juin au centre municipal Pélissier. Les habitants peuvent aussi donner leur avis sur des registres mis à disposition en mairie.

●● OISSEL Le Centre médico-social inauguré

Ouvert au public depuis avril, le nouveau Centre médicosocial (CMS) de Oissel a été officiellement inauguré lundi 23 mai. Douze personnes y travaillent. De nombreux services sont proposés en gynécologie, aide aux personnes en situation précaire, personnes âgées et protection maternelle infantile.

■■ Lila et Emma vivent une véritable histoire d’amour avec leur Harley Davidson.

L

a Harley. Un mythe : une moto, un motard baraqué, barbu, bandana sur la tête et tatouages aux bras. Mais il y a aussi des femmes qui pilotent ces monstres sacrés : les bikeuses. Emma et Lila en sont le parfait exemple. Leur passion pour cette moto, qui évoque les routes sans fin des Etats-Unis, ne les a pas empêchées de rester féminines. Pourquoi une Harley Davidson ? “Mon mari en possède une, j’ai toujours aimé ça et un jour j’ai eu le coup de

INSOLITE 

L’

foudre pour un modèle, se souvient Emma. Personne d’autre n’aura la même moto, puisqu’on peut les personnaliser. Elle véhicule quelque chose, elle est un peu l’image de son propriétaire. Quand on voit une Harley on peut imaginer qui la conduit.”

Un état d’esprit Harley Conduire une Harley, c’est plus que le plaisir de piloter une belle moto : c’est un style de vie, un état d’esprit qui sent bon la liberté et l’esprit rebelle.

“Le bikeur véhicule une certaine image. Cette moto ne s’adapte donc pas à toutes les personnalités.” Mais elle semble convenir parfaitement à ces deux femmes, ainsi qu’à celles, encore assez peu nombreuses il est vrai, qui ont attrapé le virus. “Si on s’en tient au côté pratique, la Harley s’adapte bien aux femmes : c’est une moto lourde, donc stable avec une garde au sol basse.” Et tout a été prévu pour qu’elles restent féminines, même sur leur moto : “La tenue, cela fait aussi partie du plaisir

de rouler en Harley.” Bruits, vibrations : conduire une Harley demande un temps d’adaptation. “Quand on est sur la route, on ne fait pas de la moto, on fait de la Harley. On ne privilégie pas la vitesse, on profite de la nature et du moment.” Ces femmes parlent d’une vraie communion avec leur engin lorsqu’elles le pilotent. Elles demeurent un véritable point d’interrogation pour le commun des mortels. Un détail qui ne les empêche pas de vivre à fond leur passion. Anne Letouzé

Le port confie un hangar aux graffeurs

énorme hangar 181 va subir une transformation pour devenir plus “sexy”, les 3, 4 et 5 juin. L’idée de donner un nouveau visage au hangar est née lors de la dernière campagne électorale. Financée par le grand port fluvial d’un montant de 50 000€, l’association de graffeurs “Or2vue” va mettre ses talents à contribution et faire appel à des artistes de toute la France pour donner une allure plus colorée à ce bâtiment triste à regarder. “Près de 2 000 bombes de couleurs

et une cinquantaine d’artistes seront présents pour un rendez-vous très convivial”, prévoit Baptiste, trésorier de l’association. Sous forme d’une animation, les graffeurs vont peindre en public et auront carte blanche pour laisser libre cours à leur imagination. “J’ai pensé à représenter tout ce qui caractérise un port avec ses infrastructures, ses grues et ses mouettes”, prévoit Baptiste. Le week-end de l’Ascension se promet haut en couleur cette année, sur les quais de la rive gauche.

■■ Plusieurs couches vont être appliquées avant la couleur.


N° 11 - 26 mai 2011

SPÉCIAL BIEN-ÊTRE

Le bien-être a le vent en poupe S

oins du corps, modelages, la tendance est à l’utilisation de produits naturels, sans paraben. L’Aloe Véra, l’huile de Jojoba ou d’Argan sont très appréciées des clients. Emmanuelle Manchion, gérante d’Aquavital Institut, insiste sur l’emploi d’huiles essentielles de “première pression”. Elle constate : “Depuis ces deux dernières années, les clients sont plus au fait de l’aromathérapie mais il faut savoir bien les utiliser au risque d’avoir des problèmes de peau.”

Qualité de contact De plus en plus, les centres d’esthétique s’inspirent des pratiques des médecines dites “douces”. Outre les soins usuels, gommages et autres épilations, les clients recherchent des soins de bien-être. Modelages aux pierres chaudes, réflexologie, endermologie, hydrothérapie sont autant de solutions pour se sentir bien, physiquement et mentalement. La préférence va aux

soins relaxants mais aussi drainants ou détoxifiants. Isabelle Gibourdel, gérante de l’institut Yves Rocher, assure qu’il “faut mettre le client en condition. Le ressenti est question d’odeur, d’accessoires, de visuel.” “Au-delà du soin, les clients viennent chercher une qualité de contact. Nous sommes tous assujettis à une forme de stress”, précise Emmanuelle Manchion. Selon Isabelle Gibourdel, l’effet de mode “soins bien-être”, associé au contexte économique morose, crée un effet “boule de neige”. Cet engouement se traduit au moment des fêtes et des anniversaires, où hommes et femmes s’offrent du bien-être. Eh oui, dorénavant, les soins esthétiques ou relaxants s’adressent aussi bien aux dames qu’aux messieurs, bien qu’une certaine pudeur demeure. Et Emmanuelle Manchion de conclure : “ Prendre soin de soi, c’est se prémunir contre de nombreux problèmes.” Marianne Sirgo Donnaes

■■ Séance de réflexologie au centre de bien-être Aquavital, au Mesnil-Esnard.

13


14

SPÉCIAL BIEN-ÊTRE Le Qi Gong : la gymnastique de la vitalité Cette discipline existait déjà en l’an 220 avant J-C ! Influencée par le taoïsme et le bouddhisme, elle enchaîne une série de mouvements, qui, associés à des automassages, permettent de faire circuler l’énergie et le sang dans le corps. S’il n’est pas question de performance

●● BIO Où en est la Haute-Normandie ? En 2010, la région comptait 156 producteurs Bio, soit une progression de 44,4 % par rapport à 2009. Si cette augmentation est l’une des plus fortes en France, nous restons bien loin derrière la région Rhône Alpes (2290 producteurs Bio) ou Languedoc Roussillon (2200 producteurs Bio). La surface agricole totale Bio était en 2010 de 6022m2 (3496 m2 de surfaces certifiées bio sans oublier les 2526 m2 de surfaces en conversion) : elle représente 0,8 % de la surface agricole utile.

N° 11 - 26 mai 2011

SENIORS 

sportive, sa pratique amène à aller jusqu’au bout de ses facultés. Pratique. Conférence « Qi Gong et médecine traditionnelle chinoise » animée par Joël Carthery, vendredi 27 mai à 19h, à la M.J.C. Rouen Rive Gauche, place des Faïenciers. Gratuit.

Aujourd’hui, la tendance est au non-régime Un médecin nutritionniste explique les inégalités devant les problèmes de poids. “On n’est pas coupable d’être gros, on est victime d’un mauvais métabolisme.” Il ne faut pas manger trop gras ou sucré, intégrer l’exercice physique à son activité

quotidienne… et s’estimer ! “Etre mince en mangeant est un bonheur total, être mince sans manger est un drame absolu”, déclare-t-elle. Le régime est obligatoire en cas de complication médicale liée à un surpoids : diabète, hypertension, apnée du sommeil...

Bien vieillir : un état d’esprit

●● BIEN-ÊTRE Le plaisir de la balnéothérapie Pour celles ou ceux qui souhaitent prendre soin de leur santé et se relaxer, il existe plusieurs centres de balnéothérapie dans Rouen et son agglomération. Si vous souhaitez suivre une cure de thalassothérapie, il existe des centres agréés France Thalasso, syndicat officiel.

●● NATURE Les bienfaits des plantes On assiste aujourd’hui à un véritbale engouement pour les plantes sauvages. Pour fabriquer leurs propres cosmétiques ou tout simplement les mettre dans leur assiette, certains consommateurs redécouvrent les plantes sauvages. Attention cependant à la cueillette ! Certaines plantes toxiques ou impropres à la consommation ressemblent parfois à s’y méprendre à des plantes comestibles.

■■ “Eviter l’isolement, resserrer les liens sociaux est un objectif primordial”, affirme Maryse Morand

Q

u’est-ce que la vieillesse ? A quel âge sommes-nous vieux ? Un médecin généraliste estime que cet état de vieillesse intervient généralement vers la cinquantaine : il est fonction de ce que l’on tolère ou pas, de sensations de douleurs, d’une gêne dans l’exécution de certaines tâches du quotidien. “Pour bien vieillir, il faut être bien dans sa tête car on supporte davantage de choses”, déclare-t-elle. Le passage de la vie active à la retraite peut s’avérer

ALIMENTATION 

difficile s’il n’a pas été préparé. Le médecin insiste sur l’importance d’avoir une passion en parallèle de sa profession, afin de sentir moins durement la cessation d’activité, la retraite venue.

Rompre la sollitude C’est pour maintenir le lien social que les résidences non médicalisées pour personnes âgées se développent en milieu urbain. Outre les prestations de surveillance et de services à la personne, “l’objectif

primordial d’une résidence comme celle-ci est de rompre la solitude”, affirme Maryse Morand, directrice de la résidence ARC 5, les Jardins d’Arcadie. Bien vieillir, c’est aussi prendre soin de sa santé, apprendre à se poser, manger équilibré, pratiquer une activité physique pour entretenir son capital osseux. Il suffit de fournir des efforts au gré de ses activités quotidiennes comme monter les escaliers à pied. Le médecin met en garde contre le risque cardiovasculaire :

“Il faut être vigilant à tout ce qui peut favoriser l’encrassement des artères, arrêt du tabac, lutte contre la sédentarité, contrôle des taux de cholestérol, de glycémie, de tension artérielle.” L’alcool doit être consommé avec modération à cause des problèmes neurologiques et de dépendance qu’il peut engendrer. En outre, certains rendez-vous médicaux sont incontournables : dépistage des anomalies intestinales, mammographie pour les femmes, dosage P.S.A. (prostate) pour les hommes.

Le bio se démocratise

E

ffet de mode ou prise de conscience ? D’après l’Agence Bio, le “Bio” se développe sur tous les fronts. De 2008 à 2010, en France, le nombre d’exploitations a augmenté de 55 % ; en deux ans, le marché alimentaire Bio a progressé de 32 %. En 2010, quels que soient les circuits de distribution, les produits d’épicerie Bio représentaient 20 % du marché. Un mode de production sans ajout de produits chimiques ou de synthèse, un niveau de qualité nutritionnelle su-

périeure, voici les attentes des clients, constate Sébastien Durand, gérant de Rouen Bio. Depuis quatre ans, la consommation de produits “bio” touche toutes les catégories socioprofessionnelles, y compris les ménages les plus modestes. Le marché du Bio se démocratise. Aujourd’hui, les prix se sont stabilisés, mis à part peut-être les cosmétiques. Isabelle Mulot, gérante de Bien-être & Nature l’assure. Nous souhaitons proposer des produits de qualité Bio abordables.”

■■ Sébastien Durand présente une brique de lait au soja.


N° 11 - 26 mai 2011

BIEN-ÊTRE

15

Gymnastique et sport : l’effort offre le réconfort A

ujourd’hui plus qu’hier, la société nous impose un rythme de vie trépidant. Les professionnels du secteur du bien-être font le même constat. “Les gens sont tellement stressés que cela se répercute sur leur organisme. Ils prennent conscience de n’avoir qu’une vie et veulent revenir à un certain confort”, indique Isabelle Mulot, responsable de Bien-être & nature. A cette prise de conscience s’ajoute “l’image de la personne en forme qui pousse les gens à prendre soin d’eux”, estiment Laurence et Jérôme Catel, gérants de Planète Bienêtre. Les difficultés économiques semblent renforcer ce phénomène. “Les clients n’ont pas voulu cesser leurs activités sportives, il a fallu trouver des solutions pour leur budget.”

Gym douce ou tonique La tendance est aux techniques ancestrales de relaxation originaires d’Asie : yoga, shiatsu...

Les personnes stressées ou en détresse psychologique privilégient les “médecines douces” comme la sophrologie. “C’est une forme de thérapie basée sur la détente “physique et mentale”, explique Isabelle Chalverat Deliaux, sophrologue. Nous n’essayons pas de guérir des symptômes mais d’en soigner les causes”. Côté activités sportives, si ces dernières années ont été marquées par les gymnastiques douces apparentées au zen tels que le tai-chi, la France voit l’émergence de mouvements plus dansés, plus rythmés, de nouvelles façons de pratiquer la remise en forme. Laurence Catel explique le concept de la Zumba : “Il s’agit d’un mélange de danses latines et de pas de fitness qui peut se décliner selon les publics.”Finalement, qu’importe la méthode pourvu qu’elle permette, le temps de quelques dizaines de minutes, de s’évader de son quotidien pour mieux y revenir…

■■ Certains préfèrent la gymnastique rythmée et dansée, comme ici, lors d’une séance de Trampo Sculpt avec Laurence Catel, gérante de Planète Bien-Etre.


N° 11 - 26 mai 2011

16

Incendie dans un immeuble de la rue de Buffon Lundi 23 mai, en milieu de journée, un incendie s’est déclaré à Rouen, au 58 bis rue de Buffon (notre photo), dans le logement d’une jeune femme absente au moment des faits. Il semblerait que le feu soit parti d’un faux contact, au niveau d’un interrupteur.

Au Petit-Quevilly, des policiers ont été violemment frappés Plusieurs policiers ont été pris à partie, vendredi 20 mai, par une bande du Petit-Quevilly, soupçonnées de dealer de la drogue. En fin d’après-midi, rue Gaston Donnette, les forces de l’ordre (quatre policiers) ont voulu procéder à l’interpellation de deux individus

L’appartement a été entièrement ravagé et quelques autres touchés. Aucune victime n’est à déplorer. L’immeuble a été rapidement évacué, permettant aux sapeurs-pompiers d’effectuer leur travail. La circulation a été fortement perturbée une partie de l’après-midi.

●● SOTTEVILLE Il fait fuire les braqueurs armés ! Le tabac-presse de la place de Verdun, à Sotteville-lèsRouen, a été braqué, vendredi 20 mai. Les faits se sont déroulés vers 7 h 30 du matin. Deux hommes cagoulés et armés ont fait irruption dans ce petit établissement tenu par un couple. L’un des deux malfaiteurs aurait alors ensuite braqué son pistolet vers la gérante. Mais s’était sans compter sur la réaction du gérant, qui a réussi à faire fuire les deux hommes en criant et en pointant vers eux un couteau.

●● PRISON Détention indigne : l’Etat contre-attaque En mars dernier, le tribunal administratif de Rouen avait donné raison à l’avocat rouennais Me Etienne Noël et les 25 détenus de la maison d’arrêt Bonne-Nouvelle, jugeant “indignes” leurs conditions de détention. Un coup d’éclat de Me Noël que l’Etat va finalement essayer de remettre en cause, puisque le Garde des Sceaux a décidé au dernier moment de contester la décision auprès de la cour d’appel de Douai. En 2008, 2009 et 2010, Me Noël avait déjà réussi à faire condamner plusieurs fois l’Etat. Il aurait également été sollicité par plus d’une centaine d’autres détenus.

●● JUSTICE Violences policières : l’homme blanchi Finalement, le tribunal correctionnel de Rouen a décidé de relaxer, vendredi 20 mai, le policier - brigadier-chef mis en examen pour violences, lors d’une interpellation, en avril 2007, à Mont-Saint-Aignan. Pendant les faits, un riverain avait filmé la scène. Sa vidéo avait été ensuite reprise par France 3, créant un emballement médiatique.

ROUEN  

A

M

●● ACCIDENT Un enfant se coince le pied sous un bus Un petit garçon de 8 ans s’est coincé le pied sous un Teor, vendredi 20 mai au matin, à la station du boulevard des Belges. Après l’intervention des pompiers, l’enfant a été transporté à l’hôpital Charles-Nicolle. La maman de l’enfant blessé, en état de choc, a également été prise en charge au CHU.

ROUEN  

L

e 16 mai dernier, à 17 h 45, le service de sécurité d’un grand magasin sollicitait les forces de l’ordre. Laura L’Hommel, 18 ans, et sa sœur cadette, venaient de dérober un carré et deux étoles de marque d’une valeur totale de 700€. Elles furent reconnues puis interpellées par la police, rue du Gros Horloge, et la marchan-

CANTELEU  

Les deux jeunes hommes qui avaient tiré sur des voitures à la carabine, au niveau de la voie rapide Sud III, vers Grand-Quevilly, en février dernier, seront prochainement jugés. Cet hiver, ils avaient été repérés par un automobiliste qui venait de se faire tirer dessus. Les policiers, visionnant notamment des enregistrements vidéo, avaient réussi à les confondre. Depuis, ils auraient reconnu leurs actes.

E

Un décès troublant

Le premier week-end de mai, le décès d’une malade au CHU Charles-Nicolle de Rouen a soulevé des interrogations. Cette dernière a succombé aux mêmes symptômes que ceux ayant emporté son mari une quinzaine de jours plus tôt,

dans le même hôpital. Ces décès seraient liés à “deux cas de pneumopathie” selon l’Agence régionale de Santé. Les médecins réalisent des recherches microbiologiques afin de déterminer la cause exacte de ces deux étranges décès.

selon lui. Le total des dépenses par chèques et carte bleue atteint 79 000 €. La vieille dame, devenue insolvable, se confie au personnel de la maison de retraite. Une enquête est ouverte. Face au tribunal de Rouen, lundi 23 mai, Charles et Nora estiment que tout a été fait en accord avec la victime, même s’ils reconnaissent avoir abusé

de son aide. “On a voulu se débarrasser d’elle, profiter de son argent”, martèle la partie civile. La défense plaide la relaxe, considérant que l’abus de faiblesse n’est pas établi. De 33 mois dont 18 mois de prison avec sursis et un an de prison avec sursis ont été requis à l’encontre de Charles et Nora par le procureur. Délibéré le 23 juin prochain.

18 mois de prison ferme à la Maison d’Arrêt de Rouen, puis à celle du Havre. Pour préparer sa libération, le juge avait signé une autorisation de sortie afin de permettre au détenu de préparer sa réinsertion. Il était convenu qu’il entreprenne des démarches auprès d’un centre social. Le 12 avril dernier, soit six jours avant

sa libération, Sylvain est sorti de détention à 16 h 30. Il s’est dirigé vers la gare SNCF et a pris le train à destination de Rouen. “Envie de partir” Les jours suivants, il a erré dans la capitale haut-normande jusqu’au moment où il est trouvé en état d’ivresse manifeste sur la voie publique. Il a alors été

contrôlé, interpellé et ramené sous bonne escorte. Un mois plus tard, c’est emprisonné que Sylvain comparaissait devant le tribunal correctionnel de Rouen pour évasion par non réintégration à l’issue d’une permission de sortie. “J’ai pris le train sur un coup de tête. Je voulais partir”, a-t-il avoué.

Vol, port d’arme, violence sur policière

●● JUSTICE Les tireurs à la carabine poursuivis

HOPITAL 

d’hôtel, avant d’être placée dans une maison de retraite. Les meubles sont vendus. En juin 2008, le couple, sans emploi, déménage. Il fait appel à la générosité de leur aînée, qui se porte garante et paie plusieurs loyers ainsi que les frais d’assurance. Une réserve de 2000 € est également souscrite par Charles, au profit de sa grand-mère,

En permission, le détenu s’enfuit

ardi 17 mai, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné Sylvain Beaufils, 34 ans, à quatre mois de prison ferme pour ne pas avoir regagné la prison lors d’une permission de sortie. Les faits remontent à mars 2010. L’homme était convoqué pour exécuter une peine de

●● DÉLINQUANCE Des filles brûlent des poubelles Plusieurs adolescentes de Canteleu ont été interpellées, dimanche 22 mai. Peu avant minuit, quatre jeunes filles ont été arrêtées par la Brigade anticriminalité (BAC), rue Jean Jaurès. Elles avaient mis le feu à plusieurs poubelles ainsi qu’à une voiture stationnée rue du Chêne-à-Leu. Elles sont âgées de 14 et 15 ans.

A-t-il dépouillé sa grand-mère ?

la mort de son mari, une vieille dame de 88 ans demande à son unique petit-fils, Charles, de l’aider dans ses démarches quotidiennes. Début 2008, alors que Charles et son épouse Nora emménagent chez la dame, dégradations et fuites d’eau inexpliquées surviennent. La propriétaire part vivre dans une chambre

EVASION

lorsqu’ils ont été agressés, en retour, par une dizaine de jeunes, selon la police. Deux policiers ont reçu d’importants coups au visage et ont été hospitalisés au CHU Charles-Nicolle. Après l’arrivée de renforts, deux jeunes ont été interpellés et déférés au parquet de Rouen.

dise restituée. Au moment de la fouille, les policiers ont découvert deux couteaux dissimulés dans l’une des manches de la jeune femme. Au commissariat, la situation a dégénéré. La jeune femme a insulté la policière, lui assénant même un coup de poing. Le lendemain, à l’issue de sa garde à vue, elle est passée en comparution

immédiate devant le tribunal correctionnel de Rouen pour transport prohibé d’arme, outrage, vol et violence en récidive. Oppressée, elle frappe Quant au coup de poing, elle s’est justifiée : “J’ai refusé d’enlever mes chaussures parce que le sol était sale”. Alors que le gardien de la paix (une femme) se penchait pour ôter

les chaussures, la prévenue se serait sentie oppressée : “Elle m’étranglait, donc je lui en ai mis un, c’est normal”. Le tribunal a tenu compte de l’enfance difficile et de l’extrême précarité de la jeune femme. En conséquence, il l’a condamnée à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, assortis d’une mise à l’épreuve de 2 ans.

Coupable d’avoir frappé sa nièce

n 2008, un magistrat algérien accorde à un habitant de Canteleu et son épouse le droit de recueillir leur nièce. L’adolescente, âgée de 15 ans et livrée à elle-même, arrive en France. La cohabitation s’avère désastreuse. Chaque partie accuse l’autre : la jeune fille parle de maltraitance, la tante fait état d’une tentative de vol à l’issue de laquelle sa nièce l’aurait violentée. Intégration difficile Après une première fugue, la Justice française ordonne le placement en foyer de l’ado-

lescente. L’éducatrice décrit une jeune fille “manipulatrice”, et fait état de violences et de vol au sein du groupe. A plusieurs reprises, elle disparaît en région parisienne, prise en charge semble-t-il par des hommes plus âgés, puis revient à Canteleu. Mais ses absences répétées et son comportement inadéquat ont raison de sa scolarisation. Le 20 décembre 2009, l’éducateur appelle l’oncle pour annoncer le retour de la mineure au foyer. Vers 20 h 30, les époux, énervés, débarquent afin de demander des

explications. A l’étage, une bagarre oppose deux jeunes filles ; l’oncle a l’impression de reconnaître la voix de sa nièce. Il monte, gifle cette dernière et la prend par le bras. Dans l’entrefaite, la police arrive au centre pour ramener une autre fille. L’oncle est emmené, menotté. Les versions de l’éducateur et de la nièce divergent de celle de l’inculpé. Le témoin déclare “avoir vu la jeune fille recroquevillée au sol, le prévenu donner un coup de poing, non une gifle”. La nièce explique “avoir été tirée par les

cheveux, frappée à la tête, aux côtes”. Enfin, les hématomes et ecchymoses repérés par le médecin légiste ne peuvent résulter d’une simple gifle. Devant les magistrats, l’oncle reconnaît être monté à l’étage et avoir donné une gifle. “Ce n’est pas la meilleure chose que j’ai pu faire, explique-t-il. Mais je me dis que je suis au tribunal parce qu’elle a pris une gifle...”. Mardi 17 mai, l’homme est reconnu coupable par le tribunal correctional de Rouen et condamné à une amende de 500 €.


N° 11 - 26 mai 2011

SPORTS

CFA : un match nul suffit  au bonheur de l’US Quevilly

la 6e minute. Frédéric Weis, auteur de son 9e but cette saison, a offert le but de la délivrance (65e), avant de rater un pénalty juste après. Les joueurs de Régis Brouard pourront se contenter d’un match nul face à Poissy, samedi 28 mai, lors de l’ultime journée. Un petit effort...

Les Huskies dominent mais s’inclinent contre Sénart

Basket : fin de saison décevante pour les Bihorellaises

Photo François Béguin

L’US Quevilly est à un cheveu de la montée en National grâce à sa victoire le week-end dernier lors de l’avant-dernière journée de championnat de CFA contre Drancy (1-0). Un match rendu un peu plus facile pour les Canaris suite à l’expulsion de Cissoko dès

17

Dans les play-offs de Nationale 3 féminine de basket, les joueuses de Bihorel se sont une nouvelle fois inclinées, cette fois-ci à domicile, face à Sin Dechy Ostrevent (41-68). Un bon début de match n’aura pas suffi, les Normandes s’effondrant rapidement. Après n’avoir

gagné qu’un seul des neuf matches disputés lors de cette phase, le GCO Bihorel pointe à la dernière place (6e) du classement général. Lors de l’ultime journée, les Bihorellaises iront affronter, pour l’honneur, le Stade français Paris, dimanche 29 mai, à 15 h 30.

FOOTBALL  Le FC Rouen est revenu de Cannes sans césar...

BASEBALL 

Rouen en chute libre en National

Dimanche 22 mai, Rouen s’est incliné en championnat Elite face à Sénart, dans une rencontre très disputée. Le premier match a débuté sur les chapeaux de roues pour les Huskies, avant que ces derniers soient rattrapés et dépassés (victoire de Sénart 7-6). Le second match

fut à l’image du premier. Les Rouennais ont dominé, mais ont perdu, face à une équipe de Sénart réussissant un home-run gagnant, pour s’imposer 6-5. Rouen est redescendu à la 4e place. Prochain match dimanche 29 mai à domicile contre Montpellier (3e).

Les amateurs avaient rendez-vous à Canteleu

Photo Romain Flohic

EQUITATION  

■■ Le Haras du Loup a fait sauter les amateurs.

Le week-end dernier, à Canteleu, un concours de sauts d’obstacles (CSO) a réuni les catégories Amateur Elite Grand Prix (1,25 m), Amateur 1 Grand Prix (1,15 m), Amateur 2 Vitesse (1,05 m), Amateur 1 Spéciale chrono (1,15 m), Amateur 2 Spéciale chrono (1,10 m) et Amateur 2 Vitesse (1,10 m). Un avant-goût du 12e Concours internationnal (CSI***) qui aura lieu du 23 au 26 juin.

●● INSOLITE  Un évêque arbitre à Bonsecours Samedi 21 mai, les jeunes footballeurs de la paroisse de Bonsecours accueillaient leurs homologues des Hautsde-Rouen. Jusque-là, rien d’extraordinaire... sauf que l’arbitre de la rencontre était plutôt inhabituel. Et pour cause : il s’agissait de Mgr Lebrun, évêque de SaintEtienne, rouennais d’origine et ancien arbitre officiel. Pour l’anecdote, Bonsecours a gagné 6-4.

●● TENNIS DE TABLE  Derby normand en Pro B L’équipe première masculine du SPO Rouen reçoit Caen, mardi 31 mai au gymnase Pélissier, pour le compte de la 16e journée de Pro B. Les Rouennais, quatrièmes, partent favoris face à des Caennais bon derniers. Début du match à 20 h. Entrée 3 € (2 € pour les moins de 12 ans).

●● TRIATHLON  Leboucher champion de Normandie Le triathlète de Mont-Saint-Aignan, Thomas Leboucher, est devenu champion de Normandie de triathlon courte distance, le week-end dernier, à Pont-Audemer.

Dégringolade Au retour de la pause, les Rouges et blancs ont même réussi à faire le break à la 52e minute sur une remise de la tête de Ndoh, repoussée par Gavanon, mais reprise par Burel, qui n’a plus eu qu’à pousser le ballon dans le but (0-2). Rouen semblait alors bien parti pour l’emporter... Pourtant, les coéquipiers de Jan Koller inscrivirent deux buts quasiment coup sur coup, en cinq minutes. La réduction du score est venue d’Armand, sur un coup franc bien tiré au-dessus du mur rouennais (1-2), avant l’égalisation sur un beau mouvement de Uzu-

BASKET 

Photo François Béguin

■■ Les Huskies sont retombés à la 4e place du classement.

■■ Le FC Rouen n’a plus remporté le moindre match en National depuis sept journée. La fin de saison ressemble à un long chemin de croix pour les Rouennais.

makunda (2-2). Les deux équipes paraissaient se diriger tranquillement vers un match nul, jusqu’à ce que Cannes réussisse à inscrire le but de la victoire dans les arrêts de jeu sur un mouvement identique au second but. Doublé d’Uzumakunda (3-2). Les Normands sont repartis

des Alpes-Maritimes avec une nouvelle défaite dans leurs bagages. Ils restent donc huitièmes et ne pourront plus perdre de place au classement général. Lors de l’ultime journée, vendredi 27 mai à 20 h, les joueurs d’Eric Garcin feront office d’arbitre en affrontant Guingamp qui, en cas de

contre-performance, pourra perdre sa troisième place au profit de Strasbourg, à égalité de points avec les Bretons mais avec une différence de buts moindre. Les joueurs de Laurent Fournier se verraient bien profiter de ce faux pas pour chiper la troisième place synonyme de montée en Ligue 2.

Final cruel pour le SPO Rouen

P

our le SPO rouen, les espoirs de montée en Pro A se sont arrêtés mardi 24 mai, à la salle des Cotonniers, lors du dernier match des quarts de finale de play-offs, face à Boulogne. Après une défaite 100-103 et une victoire éclatante dans le Nord 98-110, les Rouennais ont perdu la belle (83-93). Mardi soir, tout avait mal commencé pour le SPOR, en manque d’adresse. Les joueurs de Michel Veyronnet se sont rapidement fait distancer par des Boulonnais très adroits. Rouen n’a toute-

Photo François Béguin

Photo Romain Flohic

L

a série noire continue pour les Diables rouges. Vendredi 20 mai, lors de l’avant-dernière journée de National, les Rouennais ont de nouveau chuté à Cannes (3-2), portant à sept leur nombre de matchs sans victoire. Le match a débuté mollement de la part des deux équipes ne pouvant plus rien en cette fin de saison. A la 30e minute, ce sont les Normands qui ont ouvert le score en contre suite à une frappe du joueur cannois Armand, sur la barre. Alexis Lafon a filé au but avant de battre Gavanon d’une frappe croisée (0-1).

■■ Les joueurs de Michel Veyronnet ont perdu la “belle”.

fois rien lâché, revenant un peu à la marque avant la mitemps (33-38). Au retour des vestiaires, les Normands sont repartis avec de meilleures intentions, bien emmenés par Siggers (21 points), et efficaces aux lancers. Ils parviendront même à prendre la tête d’un petit point grâce à une bonne série (10-0). Mais cela n’aura pas suffi. Les Boulonnais ont jeté toutes leurs forces dans la bataille, repris l’avantage et terminé le match en gérant leur avance aux lancers francs. La déception est immense.


18

FRANCE MONDE

LIBYE

La France dans la zone rouge En Libye, l’armée française se rapproche de la ligne rouge au delà de laquelle il faudra intervenir au sol. Le 23 mai, le ministre de la Défense Alain Juppé a indiqué qu’il allait envoyer des hélicoptères de combat “pour mener des frappes plus précises”. Le BPC (bâtiment de projection et de commandement) “Tonnerre” avait déjà appareillé de Toulon le 17 mai. En considérant que ce navire est non seulement un porte-hélicoptères mais un transport de troupes (750 hommes), de blindés (60 véhicules) et de moyens d’assaut amphibie, ainsi qu’un navire-

hôpital, la suite se laisse deviner. Douze hélicoptères de combat sont embarqués à bord du “Tonnerre”. Sachant le peu d’appareils dont dispose l’armée française – et leur prix, ajouté à celui des bombes guidées que lance l’aviation depuis le début des opérations –, l’addition devient salée : “particulièrement en ces temps de crise économique”, soulignent des députés. “Mais il faut engager des hélicoptères d’attaque si l’on veut participer aux combats urbains sans risquer de bombarder des non-combattants”, assurent les experts...

COTE D’IVOIRE

Sarkozy marque un point Le 21 mai, l’intronisation d’Alassane Ouettara comme président de la Côte d’Ivoire a été un instant de triomphe pour Nicolas Sarkozy. Lui que l’on disait étranger aux réalités africaines, pouvait se féliciter d’avoir provoqué le renversement de Gbagbo et l’arrivée au pouvoir de l’homme que les NationsUnies reconnaissaient

N° 11 - 26 mai 2011

comme seul chef d’Etat ivoirien. D’autant que Ouattara a toujours besoin de l’armée française : la guerre ethnique latente, et la présence de centaines de mercenaires libériens restés sur le territoire ivoirien, entretiennent l’insécurité dans le pays. Et une partie de l’armée ivoirienne reste hostile à Ouattara.

L’Espagne punit Zapatero

Politique : après le séisme DSK

■■ Christine Lagarde, actuelle ministre de l’Economie, est pressentie pour prendre la tête du FMI.

A New York, c’est l’heure de la grande enquête. A Paris, c’est l’heure des grandes manœuvres...

Hollande contre Aubry

New York, l’affaire Dominique StraussKahn se développe selon les règles de la dramaturgie judiciaire américaine. Financée par les avocats de DSK, une agence de limiers privés cherche de quoi détruire la réputation de la femme de chambre. Mais selon la presse newyorkaise, les tests ADN accuseraient DSK. “Ce qui s’est passé le 14 mai à l’hôtel entre 12 h 30 et 13 h 30” jouerait contre l’accusé, avec des détails sordides. Et d’autres employées de l’hôtel, elles aussi, révèlent avoir été l’objet de tentatives (quoique

Dominique Strauss-Kahn était cette semaine assigné à résidence à Broadway, et son immeuble devenait une attraction pour touristes : “Sur votre droite, la résidence du Français accusé de tentative de viol”, annonçaient narquoisement les guides au micro des cars. Pendant ce temps, à Paris, les forces se rééquilibrent après le choc de la disparition politique de DSK. Au PS, François Hollande affiche sa prudence, allant jusqu’à dire qu’il ne “sait pas” si Strauss-Kahn se présentera à la primaire : “quant à moi”, précise Hol-

A

lande, “je suis là pour essayer de convaincre, pas de me substituer à telle ou telle candidature qui pourrait être absente...” Martine Aubry ne s’était pas encore déclarée au début de cette semaine, mais déclarait : “Comptez sur mon enthousiasme...” Ségolène Royal, pour sa part, semblait croire de nouveau en son étoile.

moins directes) de la part de l’ex-directeur du FMI...

lui fait la gauche à propos de Bernard Tapie n’étaitelle pas “une casserole” ? Réponses diverses de l’opposition : “Mme Lagarde a été l’acteur principal de l’affaire Tapie, c’est elle qui a tenu les commandes lors de cette période critique”, souligne François Bayrou. “S’il y a un risque qu’une fois nommée, elle soit éventuellement mise en cause, il ne faut pas prendre ce risque”, dit François Hollande. Mais il est contredit par Martine Aubry : “Ce serait bien que ce soit la France qui ait ce poste, et je crois que Mme Lagarde, au delà des divergences que l’on peut avoir, est une femme respectable”, affirme la patronne du PS. En campagne, on saisit toutes les occasions de se démarquer.

Lagarde au FMI ? Au gouvernement, la grande affaire devenait le FMI : autrement dit la candidature virtuelle de Christine Lagarde à la succession de DSK. L’actuelle ministre de l’Economie était-elle “vraiment soutenue” par le reste de l’Europe ? L’algarade que

Encore un volcan islandais

U ■■ Le Premier ministre socialiste se retrouve très seul.

L

es manifestations de colère sociale se sont transposées dans les urnes. Aux élections régionales du 22 mai, le parti socialiste de José-Luis Zapatero a subi une lourde défaite : 27,4 %, contre 37,34 % à l’opposition. A dix mois des législatives, la gauche, au pouvoir depuis 2004, entend sonner le tocsin. Effet du chômage de masse (22 %) et de l’austérité... Le gouvernement répond qu’il n’est pas responsable de la crise mondiale, mais la classe politique et les médias favorables à Zapatero sont devenus inaudibles. A l’inverse, le pays est secoué depuis le 15 mai par une lame de fond que personne n’avait senti venir, et qui ressemble à ce

qui s’est passé en Egypte. Mêmes courants (la jeunesse, l’Internet et les réseaux sociaux), et mêmes symboles. Les jeunes Madrilènes ont rebaptisé la Puerta del Sol “place Tahrir”, et leur slogan ““qu’ils s’en aillent tous”) ressemble au “dégage” des manifestants du Caire. En Espagne comme au Caire, le mouvement est spontané et n’a pas de couleur politique précise : il se veut “citoyen”, il dénonce la corruption et l’inefficacité des élites, les mensonges séduisants du zapatérisme, l’absence d’horizon. Zapatero avait su divertir les Espagnols à coups de réformes de “modernisation des mœurs”, mais la recette semble ne plus fonctionner aujourd’hui.

n an après l’éruption du volcan islandais Eyafjallajökull qui avait entraîné la fermeture de l’espace aérien européen et fait perdre 100 000 vols et 2 milliards de dollars aux compagnies d’aviation, le volcan Grimsvötn est à son tour entré en éruption le 21 mai. Après cinquante secousses sismiques, son panache de vapeur d’eau, de fumée, de cendres et de matières incandescentes est monté “à près de 20 kilomètres d’altitude”, selon le géophysicien Einar Kjartansson.

La prudence des autorités aériennes Le volcan Grimsvötn est situé dans le sud-est de l’île, juste au dessous du célèbre glacier Vatnajökull bien connu des touristes amateurs de moto-ski. Il est entré en éruption à neuf reprises entre 1922 et 2004. Le nuage du Grimsvötn

L’éruption du Grimsvötn Situation le mardi 24 mai 2011

Groenland

Volcan Grimsvötn

(DANEMARK)

C’est le volcan le plus gros et le plus actif du pays (9 éruptions depuis 1922), situé lui aussi sous le glacier Vatnajökull.

ISLANDE Reykjavik

Volcan Eyjafjöll

NORVÈGE

CANADA

En mars 2010, l'éruption du volcan Eyjafjöll provoque l'annulation de 100 000 mouvements d’avions.

Oslo

Nuage de cendres

ROYAUME-UNI

Dans un premier temps les vents ont repoussé le nuage vers le nord. Les prévisions à 5 jours laissent craindre un déplacement possible vers l'Europe.

Océan Atlantique

Nuage de cendres De 10 000 à 15 000 m. De 6 000 à 10 000 m. Inférieur à 6 000 m.

Dublin

IRLANDE

Londres

RUSSIE

Berlin

ALL.

Paris

FRANCE ESP.

0

1 000 km

Madrid

■■ Les prévisions laissaient craindre l’arrivée du nuage de cendres en Espagne ce jeudi.

devait atteindre mardi le nord de l’Ecosse, et toucher éventuellement l’ouest de la France puis le nord de l’Espagne dans la journée de jeudi. La poussière d’éruption, composée de fines parti-

cules, risque d’encrasser les moteurs d’avion : d’où l’extrême prudence des autorités aériennes. Selon Eurocontrol, au début de cette semaine, aucun aéroport européen n’envisageait d’interrompre les vols

domestiques ou transatlantiques. Lors de l’éruption de l’Eyafjallajökull en 2010, huit millions de passagers étaient restés bloqués dans les aéroports pendant près d’un mois.


N° 11 - 26 mai 2011

DETENTE

LA RECETTE

Lapin aux petits oignons Pour 6 personnes

Préparation : 15 mn cuisson : 1h30 ●● 3 cuillères à soupe d’huile ●● 2 tranches de lard fumé ●● 3 oignons ●● 1 lapin de 1,5 kg coupé

en morceaux

●● 1 cuillère à soupe de farine

fluide

●● 40 cl de vin blanc ●● 10 cl d’eau ●● 1 bouquet garni ●● Sel, poivre ●● 200 g de champignons ●● Matériel : Un faitout en

inox de 24 cm

Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Ajouter le lard fumé coupé en dés, les oignons épluchés et les faire revenir pendant 10 mn à feu moyen en mélangeant.

A l’aide d’une écumoire, enlever les oignons et les lardons et les réserver sur une assiette. Dans la même cocotte, faire revenir les morceaux de lapin. Hors du feu, ajouter la farine, bien mélanger et remettre sur le feu. Verser le vin blanc, ajouter 10 cl d’eau, le bouquet garni, du sel, du poivre, le lard et les oignons et laisser mijoter une heure en couvrant. Après une heure de cuisson, ajouter les champignons coupés en lamelles et laissez mijoter encore 20 minutes. Servir ce plat très chaud accompagné de pommes de terre ou de bananes vertes de Guadeloupe ou de Martinique cuites à l’eau. toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Célèbre Limougeaude. 2 – Marteau de tailleur de pierres. Bonnes parts de poulet. 3 – Résine fétide. Teint artisanalement. 4 – Ses stars défilent en mai sur la Croisette. 5 – Précise la matière sur le diplôme. Chéries. 6 – Marqué par le temps. Fils de Noé ou caricaturiste français. 7 – Tout à fait correct. Six pour Néron et Caligula. 8 – Il court en Afrique. Douceurs de fin de repas. 9 – Adverbe de quantité. Danse de théâtre à trois temps. 10 – Sorties de bain.

A B C D E F G H I J

L O U R E

10 S E R V I E T T E S

2 L A I E

8 N I L

9 T R E S

Samedi 28

47-50 09.20 03.30 08.55 03.05 08.25 02.40 08.19 02.42 21.50 16.00 21.30 15.30 20.55 15.05 20.47 15.08

Dimanche 29

54-57

10.15 04.30 09.55 04.00 09.15 03.40 09.08 03.44 22.35 16.55 22.20 16.25 21.40 16.05 21.30 16.08

Lundi 30

61-64

11.00 05.20 10.40 04.50 10.00 04.35 09.50 04.38 23.20 17.45 23.00 17.10 22.20 16.55 22.09 16.59

Mardi 31

68-71

11.40 06.10 11.25 05.35 10.40 05.20 10.29 05.24 23.55 18.30 23.40 17.55 22.55 17.40 22.46 17.43

Mercredi 1

74-76

12.10 06.40 11.50 06.00 11.15 05.45 11.06 06.05 19.00 18.15 23.30 18.00 23.21 18.23

Jeudi 2

78-80 00.30 07.20 00.05 06.40 11.50 06.20 11.43 06.44 12.50 19.40 12.25 18.55 18.40 23.57 19.02

Les solutions

9 T R E S

T A R T E S

42-44 08.15 02.30 07.55 02.00 07.20 01.40 07.20 01.38 20.50 15.00 20.35 14.30 20.00 14.05 19.56 14.05

8 N I L

3 4 5 6 7 A C E M E S I S E N S M E E A U X E M I R A A M I C R E T O T E S S S E V A U M I

Vendredi 27

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

BM

2 L A I E

BM

10 S E R V I E T T E S

PM

Coeff.

L O U R E

BM

PM

Dates

T A R T E S

PM

DEAUVILLE TROUVILLE

3 4 5 6 7 A C E M E S I S E N S M E E A U X E M I R A A M I C R E T O T E S S S E V A U M I

BM

LE HAVRE

A I L E S

A I L E S

PM

FECAMP

Horizontalement A – On parlera d’investissements. B – Point d’eau en terre hostile. Elle faisait rougir la Pompadour. C – Pas grand-chose. Mettre en désordre. D – Démonstratif. Elles se perdent avant la délivrance. Morceau de savon. E – Principauté du golfe Persique. F – Il met au diapason. Digne de confiance. G – Milieu respirable. Pas rapide. H – Esclaves des Spartiates. Ne pipa mot (se). I – Arrivés en bloc. Qui ne fait pas preuve d’indulgence. J – Frère de Jacob. Enfilées.

Sudoku

L’horaire des marées du 27 mai au 2 juin DIEPPE

A B C D E F G H I J

1 P O R C E L A I N E

1 P O R C E L A I N E

LES MAREES

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A B C D E F G H I J

Horizontalement A – On parlera d’investissements. B – Point d’eau en terre hostile. Elle faisait rougir la Pompadour. C – Pas grand-chose. Mettre en désordre. D – Démonstratif. Elles se perdent avant la délivrance. Morceau de savon. E – Principauté du golfe Persique. F – Il met au diapason. Digne de confiance. G – Milieu respirable. Pas rapide. H – Esclaves des Spartiates. Ne pipa mot (se). I – Arrivés en bloc. Qui ne fait pas preuve d’indulgence. J – Frère de Jacob. Enfilées.

LA TABLE

Taj Mahal, la magie de l’Inde sous les colombages

Quand maman est à la fête Une recette toute simple et c’est exprès ! Pour fêter les mamans, ce sont les papas soutenus par les enfants qui œuvrent en cuisine...

19

Verticalement 1 – Célèbre Limougeaude. 2 – Marteau de tailleur de pierres. Bonnes parts de poulet. 3 – Résine fétide. Teint artisanalement. 4 – Ses stars défilent en mai sur la Croisette. 5 – Précise la matière sur le diplôme. Chéries. 6 – Marqué par le temps. Fils de Noé ou caricaturiste français. 7 – Tout à fait correct. Six pour Néron et Caligula. 8 – Il court en Afrique. Douceurs de fin de repas. 9 – Adverbe de quantité. Danse de théâtre à trois temps. 10 – Sorties de bain.

■■ Les amateurs de cuisine indienne ne seront pas déçus par le Taj Mahal, rue aux Ours.

V

ous aimez le charme du vieux Rouen et les saveurs de la cuisine exotique ? Alors pourquoi ne pas pousser la porte du Taj Mahal, le restaurant indien de la rue aux Ours. Entre les poutres centenaires, dans une salle baignée de lumière et autour de tables joliment dressées, le lieu est paisible. Sur la carte, il y en a pour tous les budgets. Epices raisonnables En entrée, certains se laisseront tenter par la salade de courgette au yaourt, un plat raffiné et frais, ou par le shami. Je choisis ce dernier, un beignet à la viande et aux herbes, accompagné de ses crudités légères. Une réussite, tout en finesse. En plat principal, le restaurant sort les grands classiques indiens : poulet au curry, aubergine, riz

basmati et naan... Ne vous attendez pas à une cuisine épicée à l’extrême, le restaurant n’en abuse pas et préfère miser sur les saveurs et la douceur. Je poursuis le rapas avec des boulettes (kofta) de viande, dans leur sauce, accompagnées d’un riz délicieux. Encore une fois, la qualité est là, même si les portions peuvent éventuellement décevoir les affamés. A l’heure du dessert, un sorbet délicat au fruit de la passion viendra conclure un très agréable repas. Avis aux gens pressés. Avec un service relativement lent, le Taj Mahal ne convient pas pour un repas sur le pouce. Néanmoins, cela n’efface pas la qualité de l’accueil, irréprochable. Pratique. Le Taj Mahal, 59 rue aux Ours, à Rouen.Tél. 02 35 15 95 66

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B Ciel nuageux C Vendredi 27 mai - Temps : ciel variable, chargé de D nuages, une ondée est possible. - Températures : le matin de 10 à 12°, E l’après-midi de 18 à 20°. - Vent : nord-ouest modéré. F Samedi 28 mai - Temps : ciel variable, plus menaçant G l’après-midi. - Températures : le matin de 7 à 9°, H l’après-midi de 19 à 21°. - Vent : nord-ouest faible. I Dimanche 29 mai - Temps : ciel nuageux à très nuageux. J Sommes en limite d’une perturbation. - Températures : le matin de 10 à 12°, l’après-midi de 21 à 23°. - Vent : sud-ouest modéré.

Lundi 30 mai

- Temps : dégradation en vue. Quelques averses. - Températures : le matin de 12 à 14° et l’après-midi de 25 à 27°. - Vent : sud-ouest modéré.


20

SORTIES

Hip-hop et petit air d’Amérique avec les “S’Tazunis”

réalisées avec une insolente facilité. Abdennour Belalit présente ici une pièce qui reflète le quotidien de notre culture franco-américaine. Pratique. Les S’Tazunis, vendredi 27 mai, l’Avant Scène de Grand-Couronne. Tarif : 10€, TR : 7€. Réservations : 02 32 11 53 55.

THÉÂTRE . Vendredi 27 mai 19h30, Le dire troublé des choses, Théâtre de la Chapelle Saint-Louis, place de la Rougemare, de 6 à 14€, réservations : 02 35 98 45 05, www.chapellesaintlouis.com . Vendredi 27 mai 20h30, Treize femmes (Théâtre amateur), Théâtre du Présent, Cité du Bois, La Pléiade, Mont-Saint-Aignan. Tarif : 6€ ÉVÉNEMENTS . Vendredi 27 mai, 12h30, Le Baroque en Flandres, Musée des Beaux-Arts (visite), 4€, rens.: 02 35 52 00 62, www.rouen-musees.com . Dimanche 29 mai, Foire à tout de Sotteville-lèsRouen, place de l’hôtel de Ville, accès libre. . Dimanche 29 mai, 8h00, Africa-bôm (Marché africain), Place de la Pucelle. Accès libre. . Mercredi 1 juin, 10h00, Atelier de pratique artistique “Dinde aux marrons”, Muséum, 198 rue Beauvoisine, de 2,50 à 5€, réservations : 02 35 71 41 50 . Jeudi 2 juin, 20h00, Dîner-Croisière, départ embarcadère Jehan Ango, de 25€ à 59€. Réservations : 02 35 08 32 40, www.rouenvalleedeseine.com . Samedi 4 juin, 15h00, Atelier de pratique scientifique “À vos sens”, Muséum, 198 rue Beauvoisine. De 2,50 à 5€. Réservations : 02 35 71 41 50

●● MUSIQUE  Récital d’orgue à l’Abbatiale St Ouen Le jeudi 2 juin, à 16h, les doigts de Marie-Andrée Morisset-Balier courront sur le clavier de ce gigantesque instrument de l’abbatiale rouennaise. Des morceaux de musiques classique et romantique sont au programme du concert orgue et trompette, donné pour fêter le deuxième centenairre de la naissance d’Aristide CavailléColl, célèbre facteur d’orgues.

●● CONCERT  Les frères Dodo au Trianon Ce sont de véritables troubadours haïtiens qui viendront clôturer la saison du Trianon Transatlantique, mardi 31 mai. Avec ce concert, les frères Dodo font leur première tournée en Europe. Rendez-vous à 20h30. Tarifs. 7 € à 14 €. Réservation au 02 35 73 95 15.

●● THÉÂTRE  Réflexions sur la mort Ils sont quatre vieux amis, qui possèdent un château métamorphosé en maison de retraite. Ces quatre personnages sont les protagonistes de cette farce gérontologique à retrouver au théâtre Montdory de Barentin, le samedi 28 mai, à 20h30. Tarifs. 6 € et 9 €.

vous le 3 juin avec Virginie Trompat, conteuse-chanteuse, et Philippe Gibaux, violoniste, qui livreront des anecdotes où la réalité et la poésie s’entremêlent. Pratique. Contes en musique, musique contée, 3 juin, à 12h15, Salon Louis XVI, Hôtel de Ville. Gratuit.

NATURE Le Festival Graines de Jardin met l’accent sur la biodiversité

À la découverte des plaisirs verts

L

e jardin des Plantes de Rouen ouvre ses portes le samedi 28 et dimanche 29 mai pour recevoir la 3e édition du festival Graines de Jardin organisé par la CREA. Les passionnés de nature, de jardinage mais aussi les gourmands trouveront certainement leur bonheur, le thème choisi cette année étant “des goûts et des couleurs”. Organisé en partenariat avec les villes de Rouen, Grand-Quevilly, Franqueville-St-Pierre et Canteleu, les visiteurs en auront plein les papilles avec un marché bio, des conseils sur des recettes à base de plantes et fleurs comestibles, des stands sur les légumes anciens et plantes aromatiques. Au programme, plus d’une quarantaine d’exposants professionnels du jardinage et du monde végétal, des ateliers de jardinage, une bourse aux plantes et un vide jardin, un marché alimentaire bio, des visites commentées des serres et vergers. De nombreux artistes seront là pour animer le jardin des plantes durant tout ce week-end. Les invités d’honneur seront la biodiversitéet la préservation de la nature. Pratique. Festival Graines de Jardin, les 28 et 29 mai, Jardin des Plantes de Rouen. Accès libre de 10h à 20h.

Photo La Crea

CONCERTS . Samedi 28 mai, 20h00, The Sonics + The 5,6,7,8’s + Kellies, Hangar 106. De 19€ à 24€. Renseignements : 02 32 10 88 60, www.le106.com . Samedi 28 mai 21h00, Eduardo Pachari à la guitare, aux Ami(e)s de la guitare et des arts, 23 rue du VieuxChâteau, 10 €, réservations : 02 35 73 05 63 . Samedi 28 mai, 20h30, Beluga (Jazz), Théâtre de l’Almendra, 1 bis rue Paul-Baudoüin, 5 €, renseignements : 02 35 70 52 14, www.theatre-almendra.fr . Dimanche 29 mai, 17h00, Ensemble vocal Bergamasque “The inner voice”, Temple Saint-Éloi, de 6€ à 10€, renseignements : www.concerts-saint-eloirouen.org . Mercredi 1 juin, 19h00, Le jazz est mort !?... C’est arrivé quand ?, auditorium du musée des BeauxArts, entrée libre . Jeudi 2 juin, 16h00, Marie-Andrée et Michel Morisset (Orgue et trompette), Abbatiale Saint-Ouen. Tarif : 10 €.

En collaboration avec le Conservatoire de Rouen Haute-Normandie, la Ville propose un cycle de concerts gratuits, “Les Méridiennes”, tous les vendredis midi à l’Hôtel de Ville : l’occasion de prendre une pause déjeuner agréable et mélodieuse. Rendez-

■■ Les artistes et les animations défileront au Jardin des Plantes, le week-end prochain, pour faire découvrir les mille et un plaisirs du jardin.

Les chantiers de Normandie à travers les ans

L

es chantiers de Normandie retrouvent de leur superbe avec cette exposition organisée au Musée Maritime Fluvial et Portuaire de Rouen. Un siècle d’histoire y est retracé à travers les chantiers dont l’activité industrielle était consacrée jadis à la construction et la réparation navale. Heures de gloire Des maquettes représentant les bateaux qui y ont été construits sont exposées. Un diaporama sur son histoire est également proposée. Mise en place autour de

six grandes grues “Titan”, l’exposition plonge le visiteur dans toutes les grandes étapes de l’existence des chantiers, qui ont réuni jusqu’à 1 700 employés en 1958. Entre 1893 et 1986 ce sont 458 navires qui sont sortis de ses ateliers.

Photo Ellebé Rouen

AGENDA

Hôtel de Ville Rouen : au menu, contes en musique

Photo Gilles Garofolin

C’est une chorégraphie aux influences de hip-hop de l’oncle Sam qui sera présentée à l’Avant-Scène, vendredi 27 mai. Les six danseurs de la compagnie “Les S’Tazunis” ravissent et bouleversent les spectateurs de leurs acrobaties de haut vol et de leurs figures

N° 11 - 26 mai 2011

■■ L’exposition retrace l’histoire des chantiers de Normandie.

Pratique. Les chantiers de Normandie, Musée Maritime et fluvial de Rouen, Hangar 13, jusqu’au 31 décembre. Tarif : de 3€ à 4,50€. Du mardi au vendredi : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Renseignements au 02 32 10 15 51.


N° 11 - 26 mai 2011

SORTIES Promenade énigmatique   au Bois du Roule

Rendez-vous dans  les “jardins nourriciers”

Le Conseil général de Seine-Maritime organise depuis cinq ans des visites guidées de 22 plages et des sspaces naturels sensibles du département. Observer, comprendre, connaître ce patrimoine naturel, tels sont les objectifs de ces animations. Le 28 mai, l’asso-

Déjà la 9e édition de cette manifestation nationale organisée par le ministère de culture qui met à l’honneur parcs et jardins publics et privés. Le public peut ainsi rencontrer propriétaires et jardiniers, et assister aux diverses animations proposées : ateliers, expositions,

Rouen célèbre la Normandie

N

■■ Guy Pessiot est adjoint au patrimoine, aux bibliothèques et également président de l’Office de Tourisme.

“Les animations visent toutes les catégories de public. il y aura, par exemple, un projection en plein air du film “Les Vikings”. Des expositions sur la tapisserie de Rollon ou autour de la tapisserie de Bayeux, vue de façon humoristique, ont été organisées. Des visites et des conférences sont également au programme pour découvrir quelle était la Normandie de cette époque.” ■■ La Ville attendelle beaucoup de touristes ? “Il y a de nombreuses raison de venir en Norman-

die. Les activités que nous proposons cette année en sont une supplémentaire. Nous attendons des Norvégiens pour le mois de septembre. Là-bas on célèbre le jubilé de Rollon : par notre histoire nous sommes un peu liés à eux.” ■■ L’histoire de la Normandie intéresse-telle ? “Oui. Bien sûr l’image du viking sanguinaire est souvent celle que les gens ont en tête ! Cependant des festivités comme celles qui sont organisées dans toute la région sont un moyen de faire découvrir cette belle histoire qu’est l’épopée du peuple viking, et la naissance de la Normandie.”

●● VISITE  Les femmes peintres Le Musée des Beaux-Arts invitent cette semaine à partir à la découverte des femmes peintres, au fil des pièces et des œuvres du Musée, dans le cadre de l’animation Midi Musées. Rendez-vous à 12h30. Tarif. 4 €, gratuit pour les moins de 26 ans. Renseignements. 02 35 52 00 62 ou sur www.rouen-musees.com

●● MAGIE  Les tours sous vos yeux La magie se fera juste sous les yeus des spectateurs, lors du spectacle que donnera le magicien Draco, au théâtre de l’Almendra. Rendez-vous le vendredi 3 juin, à 20h30, au théâtre de l’Almendra, 1bis rue Paul Beaudouin, Rouen. Infos et réservations : 02 35 70 52 14.

●● DOCUMENTAIRE  Quid de la crise ? Ceux qui n’auraient rien compris à la crise et aux enjeux géopolitiques, parce que personne n’a jamais pris la peine de leur expliquer, peuvent toujours aller faire un tour du côté de l’Ariel. Mercredi 25 mai, à 18h, l’association Antipode propose de voir “Inside job”, à l’Ariel, Place Colbert, Mont Saint Aignan. Tarif. 3,20€ à 5,50 €.

Nour rêve de danser

our El Yacoubi, fille d’Amin et Djamila, est née en 1983 en France. Ses parents algéromarocains sont venus sur les conseils de proches pour améliorer leur quotidien matériel et se fondre dans la représentation qu’ils se faisaient de cette ancienne culture coloniale et dominante : modernité, accès à la scolarité, connaissance, confort. Ils s’installent dans la Cité des Vignaud, à côté de Périgueux. À onze ans, Nour découvre la danse urbaine. Sa mère dansait et chantait et son père était interprète virtuose de musiques et d’acrobaties dans une communauté berbère. Mais rien ne lui est

FESTIVITÉS 

transmis : son père, saisonnier et maçon, la somme de “réussir à l’école”. Nour, second volet d’une écriture consacrée à la Personne, a été créée en novembre 2010 par le GdRA. A partir de témoignages réels, les auteurs, Christophe Rulhes, Julien Cassier et Sébastien Barrier, créent un “théâtre pluridisciplinaire, un théâtre qui utilise l’écriture, le jeu d’acteur, la danse, la musique, l’acrobatie, le documentaire”. Pratique. Nour, mardi 7 juin, à 20h, Théâtre de la Foudre, rue François Mitterrand à Petit-Quevilly. Billetterie : 02 35 03 29 78 ou en ligne sur www.scenationale.fr. Tarifs : 5 à 9€.

■■ Nour chez ses parents, en 1991

Rouen célèbre Jeanne d’Arc

L

es 27 et 28 mai prochain, la Ville et le Diocèse de Rouen rendront hommage à Jeanne d’Arc. Cette année, les festivités seront présidés par le célèbre médiéviste Jean Favier. Pratique. Vendredi 27 mai, Disputatio “Homme, femme, quelle différence ?”, 20h, Cathédrale NotreDame. Samedi 28 mai, messe solennelle, 9h30, église Jeanne d’Arc ; à partir de 11h30, dans l’esprit des charivari médiévaux, un défilé de Jeanne joyeux et éclectique partira du Vieux-

OPÉRA 

concerts, etc. Cette année, le fil conducteur sera “le jardin nourricier” et la journée du vendredi réservée aux scolaires. Pratique. Rendez-vous aux Jardins, du vendredi 3 juin au dimanche 5 juin. Entrée libre. Renseignements au 02 32 08 32 40.

Photo DR

THÉÂTRE 

ciation “Mille choses à dire” propose une promenade atypique “avec énigmes et malices” au Bois du Roule. Pratique. Promenade contée au Bois du Roule, samedi 24 mai, à 15h. Rrendez-vous au parking à l’entrée du Bois de Darnétal. Gratuit.

Marché pour se rendre à l’Abbatiale Saint-Ouen ; cérémonie du tombeau de Jeanne, 12h, Pont Boieldieu ; cérémonie de l’abjuration et de la réhabilitation de Jeanne, Abbatiale StOuen à 13h ; visite “Jeanne picturale”, 14h, Musée des Beaux Arts ; visite “Sur les pas de Jeanne”, 15h, office de tourisme ; panégyrique de Sainte Jeanne d’Arc, 17h, Cathédrale Notre-Dame. L’Omnia République propose la projection du film documentaire “Je cherche Jeanne”, à 16h.

Photo Thomas Gogny

ENTRETIEN

■■ Comment la Ville va-t-elle marquer cet anniversaire ?

21

■■ Image de “Je cherche Jeanne”, de Franck Saint-Cast.

Les larmes de Jenufa

P

our son dernier opéra de la saison, le Théâtre des Arts a choisi une oeuvre du compositeur Janacek, souvent appelé le Puccini tchèque : Jenufa. Cet opéra en trois actes, créé en 1904 est ici mis en scène par Friedrich Meyer-Ortel. Il prend place dans les rues et les maisons d’un village morave. C’est l’histoire de Jenufa, une jeune et jolie fille, séduite puis abandonnée par son amant lorsqu’elle lui apprend qu’elle porte son enfant. Défigurée par un amoureux jaloux, elle

perdra son enfant, tué par sa belle-mère qui craint que la honte et l’humiliation ne rejaillissent sur elle et toute sa famille. C’est une sorte de fait divers que retrace ici le compositeur. Mais sublimé par la beauté de sa musique qui fait entrer le spectateur dans l’âme des personnages qui vivent et souffrent sur scène. Pratique. Jenufa, de Janacek, Théâtre des Arts, vendredi 27 mai, à 20h ; dimanche 29 mai, à 11h ; mardi 31 mai, à 20h. Billetterie au 0810 811 116.

■■ C’est une distribution internationale qui a été réunie.


22

SUR LES ECRANS UGC Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00.

●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jou-

vence (VF 3D) : tous les jours 11h05, 13h50, 16h35, 19h35, 22h15. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (VF): tous les jours 10h30, 11h00, 13h05, 14h00, 15h50, 16h45, 19h30, 20h15, 22h10. ●● Very bad trip 2 (VF): tous les jours 10h50, 13h45, 15h50, 18h05, 20h10, 22h20. ●● Le complexe du castor (VF): tous les jours 10h45, 13h50, 15h45, 17h50, 20h00, 21h55. ●● La défense Lincoln (VF): tous les jours 11h00, 13h55, 16h15, 19h50, 22h10. ●● Fast and Furious 5 (VF): tous les jours 10h50, 13h45, 16h20, 19h45 ( sauf mar. 31), 22h15. ●● Minuit à Paris (VO) : tous les jours 10h50, 13h55, 15h55, 17h55, 20h05, 22h05. ●● The tree of life (VO) - palme d’or Cannes 2011 : tous les jours 10h40, 13h40, 16h20, 19h30, 22h10. ●● Une folle envie (VF) : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31, 11h05, 14h05, 16h05, 18h05, 20h05, 22h00 ; sam. 28, dim. 29, 16h05, 18h05, 20h05, 22h00. ●● Titeuf le film (VF) : sam. 28, dim. 29, 10h45, 14h00. ●● La Conquête (VF) : tous les jours 10h55, 13h35, 15h50, 18h00, 20h15, 22h30. ●● Rio (VF) : sam. 28, 10h35, 14h05 ; dim. 22, 10h35, 14h05, 16h00. ●● De l’eau pour les éléphants (VF DOLBY) : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31, 10h55, 13h55, 16h20, 19h50, 22h15, sam. 28, 16h20, 19h50, 22h15 ; dim. 29, 19h50, 22h15. ●● Le gamin au vélo (VF) : tous les jours 10h55, 13h45, 15h40, 17h45, 19h45, 21h45. ●● Tomboy (VF) : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, dim. 29, 11h10, 15h40, 19h40 ; lun. 30, 15h40, 19h40 ; mar. 31,15h40. ●● Source Code (VF) : tous les jours 13h50, 17h35, 21h45. ●● Le chat du rabbin (VF 3D) : avant première mardi 31 à 20h00. ●● Une séparation (VO) : avant première mardi 31 à 19h55.

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70 ●● Le complexe du castor (VO): tous les jours 10h30 (sauf jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31), 14h00, 16h30, 19h40, 21h45. ●● Play a song for me (VO) : jeu. 26, lun. 30, 13h30, 18h05 ; ven. 27, mar. 31, 15h45, 20h30 ; sam. 28, dim. 29, 11h00, 15h45, 20h30. ●● L’autobiographie de Nicolae Ceausescu (VO) : jeu. 26, dim. 29, 16h15 ; sam. 28, lun. 30, 19h30. ●● The tree of life (VO) - Palme d’Or Cannes 2011  : 11h00 (sauf jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31), 14h30, 17h30, 20h45. ●● Le gamin au vélo - Grand prix Cannes 2011 : 10h40 (sauf jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31), 14h10, 16h20, 19h50, 21h45. ●● Minuit à Paris (VO) - sélection Cannes 2011 : 10h40 (sauf jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31), 14h10, 16h40, 19h45, 21h50. ●● Juste entre nous (VO) : jeu. 26, sam. 28, lun. 30, 13h30 ; ven. 27, mar. 31, 18h15 ; dim. 29, 11h00, 18h15. ●● La ballade de l’impossible (VO) : tous les jours 15h35, 20h30. ●● Le nom des gens : jeu. 26, lun. 30, 18h15 ; sam. 28, 11h00, 18h15 ; ven. 27, dim. 29, mar. 31, 13h25. ●● La fille du puisatier : jeu. 26, dim. 29, 19h30, 21h40 ; lun. 30, mar. 31, 14h00, 16h30. ●● Animal Kingdom (VO) : jeu. 26, lun. 30, 15h40, 20h30 ; ven. 27, sam. 28, dim. 29, mar. 31, 13h25, 18h00. ●● L’illusionniste : sam. 28, dim. 29, 10h30, 14h00. ●● Le trophée Frank Noël : ven. 27, 20h30. Finale de la 9ème édition du Trophée Frank Noël ●● Je cherche Jeanne : sam. 28, 16h00. Séance spé-

CINEMA

ciale organisée dans le cadre des Fêtes Jeanne d’Arc de la ville de Rouen. ●● Soirée de la bande annonce : mar. 31, 19h30. ●● Gianni et les femmes (VO) : avant première mardi 31 à 20h30. ●● Opération Cannes 2011 : pour chaque place achetée sur un des films de la sélection Cannes 2011, une invitation cinéma offerte. Offre jusqu’au 31 mai.

Cinéma Pathé Docks 76 Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96

●● Very bad trip 2 (VF) : tous les jours 11h00, 13h50, 16h00, 18h10, 20h20, 22h30.

●● La défense Lincoln (VF) : tous les jours 11h00, 14h15, 16h45, 19h10, 21h35.

N° 11 - 26 mai 2011

●● De l’eau pour les éléphants (VF) : tous les jours

14h00, 16h30, 19h40, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Une folle envie (VF)  : tous les jours 13h30, 15h30, 17h30, 20h00, 22h20, séance supplémentaire dim. 29, 11h15. ●● L’aigle de la neuvième légion (VF) : tous les jours 17h45, 22h30, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Thor (VF 3D) : jeu. 26, lun. 30, mar. 31, 14h10, 16h45, 19h15, 22h15 ; ven. 27, 16h45, 19h15, 22h15 ; sam. 28, dim. 29, 19h15, 22h15. ●● La croisière (VF) : tous les jours 13h40, 15h45, 17h50, 20h00, 22h20, séance supplémentaire dim. 29, 11h15. ●● Monsieur papa (VF) : avant première lundi 30 à 20h15 et 22h20.

●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence

(VF 3D) : tous les jours 11h00, 12h30, 13h45, 15h15, 16h30, 17h20, 18h15, 19h15, 20h20, 21h15, 22h05. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (VF 2D) : tous les jours à 11h15, 14h30. ●● Fast and furious 5 (VF) : tous les jours 11h00, 14h00, 16h45, 19h35, 22h15. ●● The tree of life (VOST)- palmes d’Or Cannes 2011  : tous les jours 11h00, 13h50, 16h30, 19h10, 21h50. ●● Le gamin au vélo (VF) - Grand prix Cannes 2011  : tous les jours 11h15, 14h25, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25. ●● Rio (VF 3D) : sam. 28, dim. 29, 11h15, 14h10, 16h10, 18h10. ●● Minuit à Paris (VOST) : tous les jours 11h15, 14h00, 16h00, 18h00, 20h00, 22h00 ( sauf ven. 27 et sam. 28). ●● Bon à tirer (B.A.T) - (VF) : jeu. 26, sam. 28, lun. 30, 11h15, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25 ; ven. 27, 11h15, 13h45, 15h55, 18h05, 22h25 ; dim. 29, 11h15, 13h45, 20h15, 22h25 ; mar. 31, 11h15, 13h45, 15h55, 18h05. ●● La croisière (VF) : tous les jours 11h15, 13h50, 15h55, 18h00, 20h05, 22h10. ●● Thor (VF 3D) : tous les jours 11h00, 13h20, 15h35, 17h50, 20h10, 22h30 sauf sam. 28, dim. 29, 20h10, 22h30. ●● De l’eau pour les éléphants (VF) : tous les jours 11h15, 14h10, 16h35, 19h20, 21h40 ( sauf ven. 27, sam. 28). ●● La Conquête (VF)  : tous les jours 11h15, 13h30, 15h45, 18h00, 20h15, 22h30. ●● Monsieur papa (VF) : avant première vendredi 27 à 20h15 et 22h15. ●● Un baiser papillon (VF) : avant première mardi 31 à 20h10 et 22h20. ●● Coppelia - Bolchoï : dim. 29, 17h00.

Le Melville 75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● Revolucion (VO) : tous les jours à 18h15. ●● L’oeil invisible (VO) : tous les jours à 16h15. ●● La solitude des nombres premiers (VO) : tous les jours à 18h00, sauf mar. 31, 17h50.

●● Ou va la nuit : tous les jours à 13h30, 15h45, 21h00. ●● Tomboy : tous les jours à 13h45, 15h30, 17h15, 21h25.

●● Incendies : tous les jours à 19h00. CYCLE BRIGITTE BARDOT :

●● Les bijoutiers du clair de lune : jeu. 26, 20h45  ;

sam. 28, 18h30 ; lun. 30, 16h00. ●● Cette sacrée gamine : ven. 27, 14h00  ; sam. 28, 20h45 ; lun. 30, 18h00. ●● Et Dieu créa la femme : ven. 27, 16h00 ; dim. 29, 14h00 ; lun. 30, 20h45. ●● Une parisienne : ven. 27, 18h30 ; dim. 29, 16h00 ; mar. 31, 14h00. ●● Le repos du guerrier : jeu. 26, 14h00  ; ven. 27, 20h45 ; dim. 29, 18h30 ; mar. 31, 16h00. ●● La vérité : jeu. 26, 16h00 ; sam. 28, 14h00 ; dim. 29, 20h45 ; mar. 31, 18h00. ●● Voulez-vous danser avec moi ? : jeu. 26, 18h30  ; sam. 28, 16h30 ; lun. 30, 14h00 ; mar. 31, 20h45. CYCLE WOODY ALLEN : ●● Annie Hall ( VO) : jeu. 26, 20h30 ; ven. 27, 14h15; sam. 28, 20h30 ; dim. 29, 14h15 ; lun. 30, 20h30 ; mar. 31, 14h15. ●● Stardust Memories ( VO) : jeu. 26, 14h15  ; ven. 27, 20h30 ; sam. 28, 14h15 ; dim. 29, 20h30 ; lun. 30, 14h15 ; mar. 31, 20h30.

Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96 ●● Very bad trip 2 (VF) : tous les jours 13h40, 15h50, 18h00, 20h15, 22h30, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● La défense Lincoln (VF) : tous les jours 14h10, 16h45, 19h30, 22h15, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Le complexe du Castor (VF) : tous les jours 13h35, 15h50, 18h00, 20h15, 22h20, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (VF- 3D) : tous les jours 13h45, 16h45, 19h30, 22h15, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (VF) : tous les jours, 17h30, 20h30. ●● Fast and furious 5 (VF) : tous les jours 14h00, 17h00, 19h40, 22h20, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● The tree of life (VF) - palme d’or Cannes 2011  : tous les jours 13h40, 16h30, 19h30, 22h15, séance supplémentaire dim. 29, 10h50. ●● La Conquête (VF)  : tous les jours 13h30, 15h45, 18h00, 20h15, 22h15, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Rio (VF 2D) : tous les jours 13h30, 15h30, séance supplémentaire dim. 29, 11h15. ●● La fille du puisatier (VF) : tous les jours 14h20, 16h35, 19h15, 22h00, séance supplémentaire dim. 29, 11h00. ●● Priest (VF 3D) : tous les jours 22h30. ●● Coup d’éclat (VF) : tous les jours 13h45 (sauf lun. 30), 15h45, 20h10. ●● Minuit à Paris (VF) : tous les jours 14h30, 17h00, 19h15, 22h00, séance supplémentaire dim. 29, 11h15. ●● Titeuf (2D) : sam. 28 , 14h00, 17h00 ; dim. 29, 11h15, 14h00, 17h00.

■■ A l’affiche : La conquête. “La politique est une chose stupide jouée par des gens intelligents”, dit Nicolas Sarkozy, remarquablement interprété par Denis Podalydès, dans une œuvre passionnante et très amusante.


No 11 - 26 mai 2011

IMMOBILIER LOCATION ROUEN ■ Rouen Droite, 280 €, studio à louer, 136bis Rue du Renard 14m2, 3e étage avec ascens. coin cuisine, équipé chauff. collectif, Libre de suite. Parking. + 70 € charges/mois. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

■ Rouen, 423 € , Nouvelle Préfecture, F2 à louer, 16 rue Contrat Social, 45m2, 3e étage cuisine équipée, chauffage individuel élect., libre de suite, + 30 € charges/mois. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

■ Rouen, 3.750,00 €, centre ville, local commercial à louer, face aux Galeries Lafayette, 108 m2 env. avec vitrine, loyer mensuel + charges + foncier, classe énergie F. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

■ Sotteville-les-Rouen, 590 €, F4 à louer, 10 Rue Marion, 70 m2, 1er étage, chauffage individuel gaz, refait à neuf, libre de suite, + 30 € charges/mois. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

23

IMMOBILIER VENTES ROUEN ■ Rouen, vds appt F5 Bonsecours quartier recherché, très calme, arboré, très lumineux, parquet massif, excellent état, aucun travaux, belle vue, 3 chambre, balcon, cave, surfaces vitrées très grandes. Particulier. Tél. 06.58.39.14.05 ■ Rouen Droite, St Gervais, 232 000 € (Réf NN44-025), appt T5 94m2 en excellent état dans résidence au calme comprenant : entrée, double séjour avec balcon, cuisine équipée, 3 chambres, 2 salles de douche, wc séparé. Nombreux rangements. Cave, garage et place de parking extérieure. Prix FAi Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen Saint-Sever, 128 000 € (réf NN44-029), bel appartement de type F3, composé d’une entrée, séjour, cuisine séparée, 2 chambres, SDB, parking en SS, gardien, classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

■ Rouen Saint-Sever, 231.000 € (réf NN44-031), maison de ville proximité Rouen centre : entrée, séjour avec cheminée, salle à manger, cuisine aménagée, 4 chambres, SDB, 2 wc, véranda, double cave, cour au calme, classe énergie D. Prix FAi. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

AUTRES DEPARTEMENTS ■ A 20 mn de Rouen, dans le 27, dans un bourg, vds maison (ancienne boulangerie) habitable, avec travaux, 1.000 m2 de terrain avec dépendances, 2 voitures et autres caves, barbecue, arrêt de bus et écoles, prix : 150.000 €. Particulier. Tél. 06.61.37.56.13

■ La Ferté-Macé (61600), à v. studio/F1, rien à faire, 43 m2, central gaz indiv., balcon, cave, parking, ascenseur, double vitrage, volets élect., cuisine équipée aménagée, lit à étag. repliable, s. de b., wc séparés, 48.000 €. Particulier. Tél. 02.31.28.30.48

RENAULT

■ Megane Fluence Privilège 1.5 l DCi, 105 Eco 2, 01/2010, beige cendré, équipements principaux : 6 vit., aide parking arr., carte mains libres, CI, contrôle trajectoire, ESP. Tél. 02.35.80.48.55 -06.17.17.16.33

■ Espace IV (Phase 2 ) 2.0 l DCi, 15 950 €, Privilège, 150cv BV6, 120 000km, moteur à chaine de distribution (aucun frais), 6e siège d’origine (carte grise 7 places), climatisation auto , régulateur de vitesse, capteur pluie et luminosité, JA+ capteur de pression, radar de stationnement avt et ar., 6 airbags + ABS + ESP + EBV. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

AUTRES MARQUES

■ Mazda MX5 2.0, 16 990 €, 160 cv Elegance, 07/2007, 57 300km. Créations Automobiles Tél. 02.35.98.30.60

■ Chrysler Pt Cruiser, 8600 €, 2.4 Touring, ABS, clim., jantes alu, peint. métal., radio CD, 23/03/2007, bleu roi métal, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly, tél. 02.35.92.03.20

■ Saab 9.3 cab. 1.9 TiD, 25 990 €, lynx cuir, 04/2008, 52.920 km. Créations Automobiles Tél. 02.35.98.30.60

■ Mini Cooper S, 15 490 €, pack hot spice, 04/2008, 77 772km. Créations Automobiles Tél. 02.35.98.30.60

■ Alfa Roméo 147 essence 1.6 l, 9 900 €, 120 cv, Distinctive, 04/2007, 20000Km, clim., radio CD, jantes alu, ABS, airbag, garantie 6 mois. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

■ Fiat Punto JTD, 7 500 €, 75cv, 5 ptes finition Team, première main, de mars 2008, 78 400Km, ABS, Airbag, Pack élec, DA, Radio CD, très bon état intérieur et extérieur. Garantie 6 mois. Garage Espace Vulauto 76 Tél. 02.35.73.24.02

AUTOMOBILES CITROEN ■ C 2 HDi, 8900 €, 70 Leader pack, ABS, clim., airbags frontaux, airbag latéral avt, conda. central. des portes, DA, ordi de bord, rétro élect. et chauffants, radio CD MP3, lève-vitres élect., 11/09/2008, blanc, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly, tél. 02.35.92.03.20

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

choisissez votre rubrique ■ C 3 HDi, 8900 €, 70 cv pack clim, ABS, clim., airbags frontaux, airbag latéral avt, antibrouillards, conda. central. des portes, DA, velours, ordi de bord, rétro élect., radio CD, lève-vitres élect., 25/11/2008, blanc, gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3

DRÔME PROVENÇALE OFFRE LOCATION VACANCES Loue F4 meublé, 93 m2, dans ferme rénovée avec piscine et jardin (Montboucher sur Jabron, 10 mn de Montélimar) Au rez-de-chaussée : séjour-cuisine côté cour (sud), entrée côté Est, WC et cellier, 3 chambres, salle de bains et WC à l’étage 490€/semaine - 920€/quinzaine et juillet et août Tél. 04.75.53.52.59 ou 06.72.96.79.95

4

■ C 3 1.4 HDi, 13 900 €, 70 cv, Confort, peint. métal., connecting box, pare brise Zenith, roue de secours homogène 15", ABS, clim., antibrouillard, conda. central. des portes, régul. de vit., 13/01/2011, 10.178 km, gris foncé métal., gtie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

DECOUVERTE

N° 11 - 26 mai 2011

Avec Benoît Fontaine, les cubes ont leur maître

Toute une collection Sur internet, il cherche des formules, des techniques pour aller vite, toujours plus rvite. Il s’oriente vers la compétition, participe aux championnats de France et d’Europe et établit son meilleur temps à 16,27 secondes. Seize secondes pour débrouiller les six couleurs  : un exploit, diront les néophytes. Mais au regard du record de 6,24 secondes, actuellement détenu par un

jeune Australien, la marge est suffisante pour les années à venir... Avec une moue de challenger insatisfait, l’étudiant en mathématiques et informatique de 24 ans n’en a toujours pas fini avec le Rubik’s cube. “Cela me détend entre deux révisions, ou dans le train”. Seul, face à son casse-tête, oubliant le temps où il cherchait encore à impressionner. Sur la table, il étale, méthodique, sa collection. “Les cubes sont désignés par le nombre de carrés de côté”, explique-t-il. Vous connaissiez le 3x3x3 ? Peut-être pas le 2x2x2, le 5x5x5 ou encore le Pyraminx, le Megaminx et le Square One, un hybride coriace de triangles et de trapèzes... Piquant au hasard dans le lot, il concède enfin une petite démonstration et fait sautiller le cube entre ses doigts comme un film en accéléré. “Il faut juste un peu d’habileté, le sens de la logique”. Certes. Il n’empêche que sa sœur, elle, n’arrive toujours pas à le terminer...

Photo Ariane Dulcert

C

’est à 9 ans qu’il a touché pour la première fois au Rubik’ s cube. “Ma soeur en avait reçu un à Noël... elle a fini par me le confisquer !”, se souvient Benoît Fontaine. Il a dû attendre ses 17 ans pour revenir à la charge. “Je faisais du camping avec des amis. Un copain savait le faire en entier et me l’a appris. On a commencé à se chronométrer, je me suis entraîné et au bout d’un mois, je le battais”. Rapidement, Benoît Fontaine se prend au jeu du petit cube multicolore.

■■ Benoît Fontaine est un crack du Rubik’s Cube, un jeune homme carré. Il a déjà réussi à finir le casse-tête en seize secondes et participé au championnat d’Europe de la discipline.


Tendance Ouest Rouen du 26 mai