Issuu on Google+

meTrO

POLLUTION

“Tous les conducteurs sont très exposés” N° 2 - 24 mars 2011

Véronique Delmas, directrice d’air Normand Page2

Page 5

L’agglo s’attaque aux stations BIHOreL-BOIs gUILLaUme Vers la fusion ? PrOsTITUTION Les autorités réagissent sOrTIes Pluriels : le festival des étudiants

Automobile

Rouen, c’est électrique ! Rouen se hisse en pôle-position des agglomérations françaises pour le développement de la voiture électrique. Page 4

Page 7

Page 10

Page 17


N° 2 - 24 mars 2011

Les temps forts de la semaine 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 45 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Véhicules du futur Vendredi 25 et samedi 26, l’agglomération accueille les premières Cités de la Mobilité Durable, quais rive gauche.

✔✔ Nuit noire Samedi 26 mars, de 20 h 30

✔✔ Réglez vos montres Dans la nuit du sa-

✔✔ Jeane Manson Vendredi 25 mars, l’artiste franco-américaine fera vibrer les voûtes de l’église Saint Godard avec Spiritual Love Gospel.

✔✔ Elections Dimanche 27 mars, douze can-

✔✔ Carnaval Mercredi 30 mars, les enfants défileront sur le thème de “Tous temps... Couleurs”. Départ : 14h des jardins de l’Hôtel de Ville.

medi 26 au dimanche 27 mars, nous passons à l’heure d’été. A 2 heures du matin, il sera 3 h. tons de l’agglomération sont appelés aux urnes pour le second tour des élections cantonales.

AU COURRIER

à 21 h 30, Rouen participe à l’opération “Earth hour” et éteindra l’éclairage de plusieurs édifices.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Un coup non, un coup oui”

“En avril 1986, les Etats-Unis ont tenté d’éliminer Kadhafi en le bombardant. Le gouvernement de gauche de l’époque s’y était opposé en interdisant le survol de notre territoire aux avions américains, une des causes de l’échec de ce raid. Aujourd’hui, la gauche, en accord avec la majorité présidentielle, applaudit notre bombardement des forces armées du même Kadhafi... Ne nous étonnons pas du taux d’abstention aux élections”. Michel Hamel

“Moins chère, l’essence”

“Belge de Namur, je fais de nombreux déplacements dans votre splendide région. Pour votre information, amis Français qui souhaitez aussi découvrir la nôtre, sachez que le site internet www.carbu.be vous permettra de faire votre plein à moindre prix chez nous”. JC. Arnoul

“Le coût du portable”

“Je suis parmi ceux qui se sont réjouis de la décision de l’ONU d’intervenir en Lybie pour éviter un bain de sang inévitable de la part d’un dictateur fou. Mais à y bien réfléchir, je crains que l’on n’ait mis la main dans un engrenage pouvant aboutir à une nouvelle guerre” . N. Bouchard

■✔ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen, ou redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

POLLUTION Trafic automobile, industries, chauffage : que respirons-nous ?

“Les automobilistes très exposés” Air Normand scrute notre atmosphère. Véronique Delmas, sa directrice, fait le point sur la qualité de l’air rouennais. Il y a du mieux, mais le trafic routier pose problème. ■✔ Rouen est-elle une ville polluée ? “Difficile de répondre, tant la pollution atmosphérique regroupe plusieurs aspects. Depuis plusieurs années, les industries ont été contraintes par les normes européennes de faire d’énormes progrès sur le dioxyde de soufre, principalement rejeté par leur activité. La pollution à l’ozone, elle, constatée surtout l’été, varie avant tout avec la météo. Plus il faut chaud et beau, plus elle est forte. Elle revient vers avril-mai. Pour les particules en suspension, davantage présentes l’hiver et provenant du chauffage au bois, de l’agriculture et des industries, la situation est stable ces dernières années, tout comme la pollution au dioxyde d’azote, causée en grande partie par le trafic routier.”

■✔ Véronique Delmas, directrice d’Air Normand. L’observatoire compte 14 sites fixes de relevé dans l’agglomération.

Ile-de-France, surtout l’été, lorsque les vents soufflent du sud-est. Mais on ne peut pas tout mettre sur le dos de Paris. Une grande partie de notre pollution est locale”. ■✔ Qui souffre le plus de la pollution causée par le trafic routier ? “On a constaté les concentrations en polluants les plus élevées à l’intérieur des habitacles des voitures. Une de nos études a démontré qu’une fois sur deux, on dépasse le seuil d’alerte pour personnes sensibles fixé par L’Organisation mondiale de la santé. Etonnamment, en ville, les cyclistes et les piétons subissent moins la

pollution. Une maman qui transporte son bébé a tout intérêt à prendre la poussette plutôt que la voiture !” ■✔ L’air de nos habitations est-il pollué ? “Oui, car la pollution extérieure pénètre les logements. Même les fenêtres fermées ne protègent pas entièrement. Ajouter à cela les sources de combustion, la cigarette ou les cheminées : il faut aérer très régulièrement”. ■✔ Les plantes dépolluantes sont-elles vraiment utiles ? “Pas vraiment. Il y a une plante dépolluante, le Ficus benjamina, qui est assez efficace... mais qui se révèle être particulièrement allergène.”

■✔ L’agglomération est-elle une bonne élève

en France ? “D’après un indice national prenant en compte le nombre de journées où l’indice de qualité de l’air est égal ou supérieur à 6, Rouen est douzième, derrière Paris, sur les 19 principales agglomérations françaises. Mais cela a tendance à cacher le fait que, la majorité de l’année, la qualité de l’air est bonne chez nous.” ■✔ Subissons-nous la pollution parisienne ? “Il faut savoir que le phénomème de pollution se forme environ 100 km après une agglomération. Nous sommes donc très concernés par celle émise en

TENDANCE OUEST

Le rouge, la couleur de votre info

■✔ Une vie, six dates 1961 : naissance à Lille 1984 : diplôme d’ingénieur en sciences de l’eau 1985-1986 : master de recherche sur les pluies acides au Québec 1989 : soutient sa thèse de physicochimie de l’atmosphère 1989 : responsable d’Air Normand Années 2000 : mise en place des “Nez normands”

C Découvrez donc notre web radio !

omme Reynald et Mari-Jo Durieu, gérants de la boulangerie “Saint-Vincent” sur la place de la Calende, à Rouen, près de 400 commerçants de toute l’agglomération diffusent chaque semaine votre hebdomadaire Tendance Ouest. Tous les jeudis, une dizaine de crieurs viennent également à votre rencontre au cœur de la ville pour vous faire découvrir la toute dernière édition. Chaque semaine, l’actualité locale revêt la couleur rouge de Tendance Ouest.

■✔ Marie-Jo Durieu et sa fille diffusent Tendance Ouest chaque semaine.


N° 2 - 24 mars 2011

3

Futur éco-quartier Luciline : et au milieu coule une rivière L

es projets immobiliers du futur quartier Luciline se suivent mais ne se ressemblent pas. La preuve en a été donnée lors de la conférence intitulée “L’axe de Seine, innovation et avenir. Le quartier Luciline Rives de Seine”, organisée à l’Omnia, le 18 mars dernier. “C’est une chance que d’être traversé par un fleuve”, rappelait Valérie Fourneyron, maire de Rouen. Cette chance, la ville entend l’exploiter avec la construction de l’écoquartier. Le site a d’ailleurs séduit l’urbaniste Christian Devillers : “L’endroit offre une occasion magnifique de développement.”

Diversité et harmonie

■■ Le futur quartier de Luciline : l’harmonie entre la rivière, les habitations et la végétation. Un projet suivi par les maîtres d’oeuvres Cirmad, Sogéprom et RSA, qui fait rêver. (Photo Devillers et Associés / L. Perreau)

enfin, un distributeur de billets dans le quartier ILe LacroIx

■■ Le distributeur est situé près des petits commerces.

Les commerçants le réclamaient depuis des années. Jeudi 17 mars, le premier distributeur automatique de billets de l’île Lacroix, situé à proximité du bartabac, a été inauguré. Jusqu’à présent, les “îliens” et le public de passage lors des grands événements

sportifs organisés à la patinoire ou à la piscine, devaient se rendre dans le centre-ville pour tirer de l’argent. L’arrivée de ce distributeur sonne donc comme une bonne nouvelle pour le petit commerce local et la population, vieillissante, de l’île.

●■ roUeN La ville aide les quartiers ouest La mairie de Rouen a lancé une opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain (Opah-RU) dans les quartiers ouest de la ville, entre la rue d’Alger et le boulevard des Belges, et la rue Chasselièvre et le boulevard du Mont-Riboudet. Près de 3 500 logements sont concernés. En contre-partie d’une aide totale de 536 000 €, les propriétaires seront incités à investir pour moderniser et valoriser leur bien immobilier.

●■ LogemeNt remplacement des anciens foyers Une nouvelle résidence devrait bientôt venir remplacer le foyer des Sénégalais et Mauritaniens, ainsi que celui d’El Hadji Homar. Le chantier, qui devrait débuter au cours du premier trimestre 2012, donnera naissance à un bâtiment qui abritera 139 chambres. Les travaux coûteront environ 9 millions d’euros.

Végétaux et espaces piétonniers y auront la part belle. La rivière Luciline sera, sans conteste, un de ses atouts majeurs. Enfouie aujourd’hui, elle ressurgira de terre pour donner au futur éco-quartier son caractère aquatique et lui apportera fraîcheur en été et chaleur

en hiver par le biais de la géothermie. Le mot d’ordre qui a guidé les quatre projets présentés le 18 mars ? la diversité. Les immeubles aux formes de “boîtes à chaussures” ont donc été bannis. François Leclercq, architecte urbaniste, a voulu créer “une machine à regarder.” Son immeuble superpose les les terrasses pour permettre aux résidents de profiter au maximum de l’environnement extérieur. Les architectes de FHY ont choisi d’habiller le leur d’un blanc réfléchissant, dans un souci de mettre en valeur le paysage. Le projet du cabinet B112, adoptera une enveloppe imitant la texture de l’écorce. Enfin, l’Atelier des Deux Anges a imaginé un bâtiment dans lequel 80% des logements seront orientés vers le sud. A l’horizon 2013, le quartier devrait être sorti de terre. Coût prévu des travaux : 49 500 000 €. Anne Letouzé


4

N° 2 - 24 mars 2011

NEWS

Rouen se rêve pionnière de l’électrique Cléon

 En 2013, l’usine fabriquera les groupes motopropulseurs électriques de troisième  génération (GPME 3) de Renault, qui  équiperont la future Zoé ZE.

Créa’venir C’est le nom du 

partenariat signé entre la Crea, Renault, EDF, Schneider Electric, ERDF  et E. Leclerc, avec l’appui de la ville de  Rouen et de la Région.

Vélo’R

 La communauté  d’agglomération possède déjà un antécédent électrique avec Vélo’R,  son système de vélos à assistance  électrique (VAE), lancé en 2009.

CIMOD Plus de 1 800 élus de 

Haute-Normandie ont été invités à la  toute première étape des Cités de la  mobilité durable (CIMOD) à Rouen,  ces 25 et 26 mars.

C

Bornes gratuites Début février, Renault révélait sa décision de construire, dès 2013 dans l’usine de Cléon, le moteur de ses futurs véhicules 100 % électrique. Ce choix n’est pas étranger à l’engouement rouennais pour la voiture propre. Ce vendredi 25 mars, en signant officiellement un partenariat avec le constructeur au losange, mais aussi avec les entreprises Schneider Electric, ERDF et E. Leclerc, la Crea espère ainsi se placer “en avant-garde des mobilités durables”. La question de la voiture électrique est au coeur de toutes les attentions. Même s’il faudra des années d’évolution des mentalités et d’innovations techniques avant de voir cette dernière s’imposer sur nos routes, l’agglomération se montre enthousiaste.

Photo Renault

’est le printemps de l’électrique dans l’agglomération rouennaise ! Rue Joffre, place du 39e Régiment d’Infanterie ou encore dans les centres commerciaux Saint-Sever, Docks 76 et Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf , les bornes de recharge pour véhicules électriques se mettent à fleurir. Derrière cette nouvelle tendance : la volonté affichée de la communauté d’agglomération (Crea) de se hisser en pôleposition des agglomérations françaises pour le développement de la voiture électrique.

■■ Voilà à quoi pourraient ressembler les parkings de l’agglomération dans un futur proche, si la voiture électrique parvient à s’imposer. Déjà, cinq bornes de recharge sont implantées dans l’agglomération. D’autres devraient suivre, comme sur le parking du Mont-Riboudet.

Reste maintenant à convaincre ses habitants. Pour séduire le grand public, les bornes de rechargement resteront gratuites jusqu’à la fin 2012. De son côté, la ville de Rouen ne fera pas payer le stationnement à tout véhicule électrique. “Notre agglomération connaît des problèmes de circulation et une pollution

importante aux heures de pointe. Naturellement, nous avons envie d’être pionniers dans cette évolution”, explique Frédéric Sanchez, maire du Petit-Quevilly et vice-président de la Crea en charge du développement durable. “Parallèlement, nous allons acheter cinquante vélos électriques supplémentaires et lancer une étude sur l’autopartage”,

un dispositif permettant à plusieurs personnes de partager un véhicule. L’agglomération va servir à Renault de zone d’expérimentation grandeur nature. A la clé, pour la Crea : une activité soutenue dans l’usine de Cléon et des emplois assurés dans les prochaines années. Mais l’agglomération voit encore plus loin. “Nous espérons créer des retombées

économiques plus vastes, poursuit Frédéric Sanchez. En face de l’usine Renault, on pourrait très bien imaginer une zone économique dédiée à ces nouvelles technologies”. En attendant, vendredi et samedi, Rouen accueillera la première étape du Tour de France des Cités de la mobilité durable (CIMOD), toujours dans le cadre du partenariat public-privé

pour l’essor des véhicules électriques. Sur les quais rive gauche, de 8 h 30 à 18 h, le grand public aura l’opportunité d’approcher de près les véhicules de demain, des deux roues au tramway, qu’ils soient “tout électrique”, hybrides ou fonctionnant aux biocarburants. L’opération séduction a débuté. Thomas Blachère

Nous avons testé la voiture 100 % électrique Vous avez le goût d’écrire et de la photo ?

DEVENEZ NOTRE CORRESPONDANT 02.35.98.28.25

P

rès des Docks 76, JFC Automobiles a déjà basculé dans l’ère du tout électrique. La concession d’Olivier Jacques commercialise depuis quelques semaines la i-Miev de Mitsubishi. Nous l’avons testée.

trique se révèle ultra-réactif. Sur les quais de Seine, la petite auto se faufile en silence. Car c’est l’autre surprise : elle émet très peu de bruit. A tel point qu’en centre-ville, certains piétons ne l’entendent même pas arriver.

Sur le tableau de bord, seule change la jauge indiquant votre consommation. Cette dernière va de “charge” - récupération d’énergie lors des freinages - à pleine puissance, en passant par “éco” pour une conduite en douceur. L’accélération est stupéfiante. Le moteur élec-

Pour la recharge, deux options sont possibles : charge lente (7 heures), sur une prise 220 V, et charge rapide (80 % en 35 mn) grâce à un branchement spécifique. Chargée, la batterie permet de rouler 160 km . Le prix de la voiture ? 29 750 €, bonus de 5 000 € inclus.

■■ Avec son i-Miev, M. Jacques espère aussi “lancer le débat” .


N° 2 - 24 mars 2011

5

NEWS Gagnant sur tous les plans avec  Prix d’excellence pour le square  le contrat partenaire jeunes Marcel-Paul à Petit-Quevilly La salle Suzanne-Lenglen, accueillait le 16 mars, la remise des Contrats Partenaires Jeunes. Grâce à ce dispositif, les jeunes de 6 à 20 ans, issus de familles ayant moins de 489 € de quotient familial, se voient offrir la possibilité de pratiquer le loisir qu’ils sou-

haitent. En contrepartie, ils s’engagent à participer à une initiative citoyenne : du jardinage, partager des jeux de société avec des personnes âgées. « Cela leur ouvre des portes et leur permet de créer du lien”, souligne Pascal Estrade, responsable du dispositif.

Le Grand prix régional d’architecture et d’urbanisme Auguste-Perret a distingué, cette année, les bâtiments du square Marcel-Paul à Petit-Quevilly. Créé par la Drac (direction régionales des affaires culturelles) et le Caue (conseil d’architecture, d’urbanisme et

d’environnement),ce prix est une preuve d’excellence pour cette réalisation signée Laurent Protois, de l’agence Aliquante. La construction du restaurant, de la salle d’activité et l’aménagement du square, inaugurés en septembre 2009, avaient coûté 2 millions d’euros.

METRO  Grands travaux aux arrêts Boulingrin, Saint-Sever et Technopôle

L’ENTREPRISE

Ils traquent les mauvaises ondes

L’agglo s’attaque aux stations

P

réparez-vous aux travaux. Le mois prochain, trois stations de métro rentreront dans une longue phase de modernisation. Le but : être prêt pour accueillir en 2012 les futures rames de métro plus vastes (lire notre numéro du 17 mars).

■● Thibault Castan et Jérôme Andreu, les deux jeunes patrons d’Ondelio.

T

éléphones portables ou sans fil, wifi, micro-ondes, plaques à induction : tous ces appareils ont un point commun, ils émettent des ondes électromagnétiques. Depuis peu, à Rouen, Ondelio en a fait son fonds de commerce. Voile et peinture   de protection Dirigée par Jérôme Andreu et Thibault Castan, la petite entreprise née en région parisienne propose aux collectivités, entreprises et particuliers, un diagnostic et des solutions pour limiter l’exposition aux ondes. “En France, nous sommes très peu sur le créneau”, révèlent les deux jeunes entrepreneurs. Leurs services

se décomposent en trois étapes : l’audit, la mesure et la remise d’un rapport et de préconisations. Ces dernières pourront aller du déplacement d’un émetteur wifi, situé près d’un lit, par exemple, à la pose d’une peinture ou d’un voilage anti-ondes. Prix de l’étude pour un particulier : de149 à 249 €. Alors que des études scientifiques estiment que l’exposition ne devrait pas dépasser 0,6 volt par mètre, en France, elle peut atteindre 60 V/m. “Nous sommes l’un des pays les plus laxistes”, constate Jérôme Andreu. Pratique. Ondelio : 9 rue Georges Braque. Tél. 02 35 61 22 22. Internet : www. ondelio.com

Une place arborée  à Saint-Sever La plus emblématique des transformations concernera sans nul doute la station Saint-Sever qui, avec ses 8 000 passagers par jour, est la troisième la plus fréquentée de l’agglomération rouennaise. “Aujourd’hui, cette station est exigüe et génère beaucoup de problèmes de circulation piétonne. Les gens se bousculent, c’est inconfortable”, reconnaît Alexandre Burban, directeur technique du pôle transports-mobilité-déplacements à la Communauté d’agglomération (Crea), en charge des travaux. “Les nouvelles rames vont draîner plus de monde”. Impossible, donc, de maintenir Saint-Sever à l’étroit. Le projet, ambitieux, consistera à élargir les quais tout en agrandissant la plateforme surplombant la 2x2 voix. “Nous allons créer une vraie place arborée, dotée de bancs, et allonger les abris pour passagers”.

■● Au printemps 2012, la station de métro Saint-Sever sera plus large et formera une véritable place de vie en plein coeur du quartier.

Au Boulingrin, c’est un quai supplémentaire et un nouveau bâtiment, regroupant un abri pour conducteurs, un local technique, des toilettes publiques et un garage à vélos, qui sortiront de terre. Le carrefour sera réaménagé, divisé en deux parties distinctes : bus et automobiles. Pour fluidifier

le trafic des bus, les rampes Beauvoisine et Saint-Hilaire seront reliées à travers l’actuel parking. Enfin, un terminal Teor “en dur” verra le jour. Plus modestes, les travaux à la station Technopôle permettront de bâtir un véritable quai, “afin d’éviter que les regroupements de piétons

ne perturbent le trafic”. Enfin, la Crea va agrandir son dépôt, situé au PetitQuevilly. L’ensemble des travaux devrait durer de douze à quatorze mois, sauf à la station Technopôle où le chantier n’excèdera pas six mois. Le coût total de l’opération avoisine les 23 millions d’euros.

●● MATERNELLE  Des parents en colère

A la maternelle Maurice Nibelle de Rouen, située avenue de la Porte des Champs, un collectif de parents d’élèves s’est constitué. Ces parents en colère exigent le maintien d’une classe menacée de fermeture. En cas de suppression, “cette école verrait ses effectifs grimper à 33 élèves par classe”, a mis en garde Jérôme Cortinovis, membre du collectif.

●● EVENEMENT  65 universités du monde à Rouen

Du lundi 28 mars au vendredi 1er avril, le Rouen Business School organise sa Semaine internationale, qui devrait réunir 65 universités du monde entier. Au menu : “la géoéconomie des nouveaux mondes”. Avis aux amateurs !

**POUR LES MAGASINS SUIVANT L’OPERATION ET SELON AUTORISATION PREFECTORALE

Thierry Chevrier, maire de Houppeville depuis 2008, a décidé de démissionner, lundi 14 mars. Depuis son élection, les démissions au sein de son conseil municipal s’étaient multipliées. Après avoir rendu son écharpe, il restera toutefois conseiller municipal. Le nouveau maire sera élu ce samedi 26 mars par le conseil municipal.

*Valable pour toute commande enregistrée du 1er au 31 mars 2011 inclus d’un montant minimum de 1.000€ HT - Hors volets roulants et options. Sur menuiseries PVC = fenêtres, baies et portes - non cumulable avec d’autres offres en cours. Valable pour la pose en rénovation.

●● HOUPPEVILLE  Le maire démissionne

FERMINOX Avenue Général Leclerc - 76250 DEVILLE-LES-ROUEN - 02 35 76 14 79


6

N° 2 - 24 mars 2011

NEWS “La Jatte” se dévoile aux scolaires L’usine d’eau de la Crea, “la Jatte” a inauguré le 21 mars ses visites pédagogiques, destinées aux élèves du CM1 à la 5 e . “Nous voulons les sensibiliser au problème de l’eau, leur faire comprendre que c’est un bien précieux,” explique l’un des guides qui mène

●■ PAsTeuR Du 25 mars au 25 avril, rue de Tanger, la circulation des véhicules est réduite au numéro 18. Le stationnement des véhicules est interdit sur 50 mètres linéraires de part et d’autre de la rue. ●■ sAinT-geRVAis Le stationnement et la circulation sont fortement perturbés jusqu’au 1er avril, rue du Renard, rue des Forgettes, rue Henry Barbet et rue Nicolas Mesnager. ●■ Rue VicTOR hugO Stationnement interdit jusqu’au 15 avril entre la rue Alsace Lorraine et la rue Martainville, entre la rue Martainville et la rue Géricault et entre la rue Géricault et la rue d’Amiens.

●■ gARe Branchements de gaz sur la rampe Beauvoisine, jusqu’au 1er avril : la circulation des véhicules est réduite et le stationnement qualifié de gênant au numéro 2. ●■ BOuLingRin Du 21 mars au 11 avril, la circulation et le stationnement des véhicules est réduite sur la place selon l’avancement des travaux. ●■ sAinT-hiLAiRe Rampe Saint-Hilaire, jusqu’au

1er avril : circulation des véhicules réduite et stationnement interdit et qualifié de gênant au niveau des travaux.

●■ hôTeL De ViLLe Travaux entre la rue du Pont de l’Arquet et la rue des Boucheries Saint-Ouen, jusqu’au 15 avril. Stationnement interdit par endroit.

●■ Les sAPins Renouvellement du réseau gaz rue Henri Dunant, jusqu’au 15 avril. Stationnement interdit selon l’avancement des travaux. ●■ RiVe gAuche Du 20 au 31 mars, la circulation

des véhicules est réduite au niveau des rues de la Mare aux Planches et du 74e Régiment d’Infanterie. Le stationnement des véhicules est interdit et qualifié de gênant rue de la Mare aux Planches en rive Est et Ouest selon l’avancée des travaux.

●■ Rue ALBeRT sOReL Jusqu’en novembre, des

travaux opérés par la Matmut réduisent la circulation et interdisent le stationnement. La circulation des piétons est déviée.

●■ euROPe Réhabilitation de la plateforme de métro-bus Europe. Jusqu’au 17 avril, la circulation continuera à être perturbée sur le boulevard de l’Europe.

BLOc nOTes uRgences SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 CLINIQUE SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00  GENDARMERIE : 02 35 07 89 50  GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 PRÉFECTURE : 02 32 76 50 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PhARMAcies De seRVice Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

Ce samedi 26 mars, de 20h30 à 21h30, Rouen éteindra les lumières de cinq de ses bâtiments municipaux. Le parvis de l’Hôtel de Ville, la Cathédrale, le Gros Horloge, le Monument aux morts de la Place Carnot, ainsi que l’église Saint-Maclou seront donc

privés de lumière. La ville participe ainsi au “Earth Hour”, une initiative lancée par l’association WWF (World Wildlife Found), pour lutter contre le réchauffement climatique. En 2010, 4000 villes dans le monde avaient éteint leur lumière durant une heure.

chu, cLiniques Une enquête de santé infantile est lancée

Les nourrissons à l’étude

s

i les médecins s’accordent à dire que l’environnement n’est pas sans effet sur le développement de l’enfant, aucune étude d’ampleur n’a encore été réalisée sur le sujet. C’est pourquoi, début avril, Elfe (Etude longitudinale française depuis l’enfance) sera lancée au niveau national. Le but de cette enquête est de déterminer l’impact de l’environnement sur la grossesse et le développement de l’enfant de 0 à 18 ans. Sept maternités de SeineMaritime y participent dont celle du CHU, la Clinique Mathilde ainsi que le centre hospitalier du Belvédère à Mont-Saint-Aignan.

1000 enfants éligibles “Il y aura quatre vagues de sélection, qui s’étendront chacune sur quatre à six jours, à différentes périodes de l’année pour étudier l’impact des saisons,” explique Christiane Barbier, sage-femme référente pour l’étude Elfe. Pour pouvoir participer à cette étude, le nourrisson devra être né au minimum à 33 semaines de grossesse. Seront écartés les enfants nés de femmes mineures ou issus de familles parlant ou comprenant mal le français, l’étude impliquant des entretiens et des questionnaires à remplir. “Sur l’ensemble de la Haute-Nor-

cRèche

L

■■ L’enquête Elfe, lancée début avril, suivra le développement de 20 000 enfants dans toute la France, dont 600 environ en Haute-Normandie.

mandie, 1000 enfants seront éligibles. Nous pensons qu’environ 600 familles, peut-être même plus, accepteront de participer à cette étude. Durant la première année,nous organiserons des entretiens avec les parents pour savoir quelles étaient les habitudes alimentaires pendant la grossesse, quelle alimenta-

tion est donnée à l’enfant, quel est son rythme de vie. Par la suite, nous enverrons des questionnaires régulièrement.” C’est la première fois qu’est lancée, en France, une étude s’étendant sur une aussi longue période. Pour la mener à bien, neuf enquêtrices ont été recrutées

à Rouen. Ce sont elles qui présenteront l’étude et proposeront aux futurs parents d’y participer. “Le bénéfice d’Elfe sera collectif : si les résultats ne profiteront pas directement aux enfants étudiés, leurs enfants, voire leur fratrie, pourront bénéficier des conseils et recommandations qui en découleront.”

La Rose des vents va renaître

’ancienne crèche Rose des Vents, inaugurée en 1974, sera bientôt remplacée par une structure multiaccueil dans la plaine de l’Aigle. « Nous voulions un bâtiment nouveau, qui soit construit dans le cadre du renouvellement des Hauts de Rouen », affirmait Valérie Fourneyron, maire de Rouen, le 17 mars lors de la présentation du projet sélectionné. s’adapter au XXie siècle Le chantier, financé par le Département, la Ville et la Caisse d’allocations fami-

liales, débutera en juillet 2012. “Nous avons souhaité un projet qui pétille dans un milieu végétal”, explique le cabinet Hondelatte Laporte qui a conçu les plans. Des verrières colorées, un écrin de verdure apporteront une touche d’originalité à la future crèche qui s’adaptera aux exigences environnementales. “La construction, tournée vers le Sud, sera munie de planchers chauffants, d’une ventilation double-flux ainsi que de capteurs solaires qui produiront l’eau chaude pour les sanitaires.”

Photo : tUvErraS

TRAVAuX en ViLLe

la visite. “Ils observent ici comment est traitée l’eau du robinet. C’est un traitement mécanique, par ultrafiltration. Nous ajoutons juste l’équivalent d’une goutte de chlore pour trois baignoires d’eau.” Les élèves, comme Augustin, étaient ravis : “J’ai appris plein de choses.”

samedi, Rouen sera plongée dans l’obscurité

■■ La crèche ouvrira en septembre 2013.


N° 2 - 24 mars 2011

7

NEWS Approfondissement du chenal :  Toute l’agglomération  l’enquête publique va débuter filmée en hélicoptère L’enquête publique sur le projet d’approfondissement et d’amélioration des accès maritimes du Grand port de Rouen aura lieu du 28 mars au 29 avril. Le dossier sera déposé dans les 53 communes concernées en Seine-Maritime, ainsi que dans l’Eure et le Calvados.

L’ASSOCIATION

Les acrobaties du Baron perché

Le public sera informé par les mairies et le Port sur les sites concernés ou dans leur voisinage. Ce projet vise à rendre la Seine pratiquable pour des cargos plus chargés. Les travaux devraient débuter cette année et durer jusqu’en 2015. (Photo GPMR - Rémi Hondier)

BIHOREL - BOIS-GUILLAUME 

La communauté d’agglomération (Crea) dévoile son territoire sous un oeil nouveau. Via son agence de développement économique Adear Rouen Développement, à l’origine du projet, elle a filmé toutes les facettes - économique, urbaine ou naturelle - de

son territoire depuis un hélicoptère. Mettant en valeur les caractéristiques et les atouts de l’agglomération, ce film de 2 mn 30 sera avant tout un outil de promotion. Tant mieux, car c’est réussi. A découvrir sur www.rouen-developpement.com.

Vers la fusion ?

■■ Pirouettes et acrobaties sont au programme des cours de l’atelier du cirque.

C

’est comme un cours du soir. Les élèves sont attentifs et se prêtent de bonne grâce aux exercices demandés. Les matières que l’on enseigne au sein de l’association du Baron perché sont loin d’être ordinaires : jonglerie, équilibre sur objet, accrobaties dynamiques, pour ne citer qu’elles. Cette association, née en 1997, qui travaille aujourd’hui en partenariat avec le cirque d’Elbeuf, s’est donné pour but de faire découvrir et d’initier aux arts du cirque en Haute-Normandie. “On ne se revendique pas école de cirque mais plutôt atelier pratique”, explique Mathieu Lateurtre, respon-

sable pédagogique. “Nous ne nous focalisons pas sur la performance. Le Baron Perché se base sur l’échange.” Et cet échange se fait sans limite d’âge : “L’association intervient dans les écoles, de la maternelle à la fac !” Le Baron perché, riche de ses huits intervenants, enchaîne les activités : en plus des ateliers proposés toutes les semaines, il participe aux Stages Planètes Vacances et intervient en hôpital de jour à travers des ateliers pratiques. Pratique. Le Baron Perché. Site : lebaronperche. free.fr. Courriel : cirkulation@free.fr. Rens. 06 88 07 29 49.

●■ ROUEN  Sabine invite les cyclistes mécontents Samedi 26 mars, à Rouen, la Société amicale pour la bicyclette en Normandie (Sabine) invite les cyclistes à venir repérer les aménagements cyclables insuffisants et les zones dangereuses dans la ville de Rouen. L’association donne rendez-vous à 14 h 30 devant la mairie. L’assemblée générale de Sabine aura lieu dans la foulée, à 16 h, au 55 rue Louis Ricard.

●■ LIVRE  “Flâneries à Rouen” réédité L’ouvrage “Flâneries à Rouen, hors des sentiers battus” (Editions Alan Sutton) de Daniel Caillet est de nouveau disponible. Composé de nombreuses photographies, le livre entend faire découvrir le patrimoine rouennais méconnu.

●■ DETENTE  Et si vous osiez la marche nordique ? En plein essor, la marche nordique a aussi trouvé son rythme à Rouen. Depuis septembre 2010, tous les jeudis matins, l’ASPTT Rouen propose ainsi une activité marche nordique et remise en forme au stade Saint-Exupéry, à Rouen. Bonne humeur garantie.

■■ Pascal Houbron, maire de Bihorel, et Gilbert Renard, maire de Bois-Guillaume, travaillent déjà main dans la main.

L

’idée de rapprocher, voire de fusionner Bihorel et Bois-Guillaume n’est pas neuve. “Après les élections de 2008, j’ai contacté Pascal Houbron pour voir ce qu’il était possible de faire, explique Gilbert Renard, maire de BoisGuillaume. Avec la réforme des Collectivités territoriales, nous avons opté pour un projet de commune nouvelle”. Jusqu’en avril, des débats publics sont organisés pour présenter cette fusion. “Au départ, les habitants étaient plutôt sceptiques, d’où la

ROUTES 

nécessité de leur exposer le projet, de leur donner la possibilité de nous poser des questions et même faire des propositions.” La nouvelle commune conserverait les deux noms et les deux codes postaux.

Faire face aux             difficultés à venir “Bihorel est née plutôt récemment : en 1892, rappelle son maire, Pascal Houbron. Avant cela, c’était un quartier de Bois-Guillaume. Nos deux communes sont donc vraiment imbriquées l’une

dans l’autre et cette fusion a un sens.” Pourquoi réunir les deux communes ? “Nous savons que les années à venir vont être difficiles au niveau financier. Fusionner nos deux communes, c’est nous mettre en mesure de faire face à une raréfaction de l’argent public et nous permettre de garder le même niveau de services sans augmenter les impôts.” Cette fusion permettrait donc de conserver les services de proximité. En outre, Bihorel verrait ses impôts diminuer et Bois-

Guillaume profiterait de la tarification avantageuse de certains services mise en place par Bihorel. Enfin, Bois-Guillaume apporterait à sa voisine un potentiel de développement qu’elle n’a plus. Le 26 juin prochain, les habitants donneront leur avis lors d’une consultation référendaire. Les élus se prononceront début juillet. Si la réponse est positive, la fusion aura lieu le 1er janvier 2012 et ferait de la nouvelle commune la première ville de la rive droite, après Rouen.

Un contournement nord plus sûr

M

ercredi 16 mars, le Conseil général de Seine-Maritime a inauguré la route départementale 43 “nouvelle version”.

A Mont-Saint-Aignan et Notre-Dame-de-Bondeville, celle-ci a été revue et corrigée afin d’en faire un contournement nord de l’agglomération digne de ce nom. Coût de l’opération : 7,5 millions d’euros. La 2x2 voies change ainsi de visage. Fini, ce “parcours peu lisible, les deux carrefours difficiles et les mauvaises conditions

de sécurité offertes aux cyclistes”. Dès 2007, les premiers travaux ont permis de doter le quartier du Cottage du Bois de murs antibruits. En 2009 et 2010, le plus gros de l’opération a été réalisé : construction d’une passerelle pour piétons et cyclistes ainsi qu’un giratoire au niveau du carrefour des Compagnons, réaménagement du carrefour de la gare, mise en place d’une piste cyclable séparée de la chaussée et aménagement d’accotements et d’équipements de sécurité.

■■ Sur la RD43, les travaux ont mis l’accent sur la sécurité.


8

N° 2 - 24 mars 2011

NEWS Le Musée dévoile enfin son Pissaro et son Corot Le moment était attendu ! Ce jeudi 24 mars, au Musée des Beaux-Arts, la mairie de Rouen dévoilait les deux tableaux d’exception achetés grâce aux bénéfices générés par l’exposition “Une ville pour l’impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen”, organisée

L’ENSEIGNE

Le chocolat, c’est fou !

INItIAtIVE

l’an dernier au Musée des Beaux-Arts. Il s’agit des tableaux Rouen, la Côte Sainte-Catherine de Camille Pissarro (notre photo) et Vue de Coulommiers de Camille Corot, ce dernier étant déjà visible au musée. La Ville a déboursé plus de 566 727 € pour les acquérir.

Docks 76 enseigne “comment bien consommer” Le centre commercial des Docks 76 organisera, du mercredi 30 mars au samedi 2 avril, l’opération “Seine de plein air”. Sur trois niveaux, trois types d’animations rythmeront ces journées. Le rez-dechaussée sera dédié à la cuisine et au vin, avec des

ateliers gastronomiques. Le premier niveau sera quant à lui le royaume des cosmétiques et du bien-être. Enfin, au deuxième étage, les Docks 76 espèrent sensibiliser les enfants sur “comment bien consommer”, le développement durable et les nouvelles énergies...

un potager dans la cité

■■ Les fondus du Chocolate Bar, place des Carmes, rencontrent déjà un franc succès.

à tout quand j’allais dans ce genre d’établissement. Une fois en France, j’ai arrangé le concept à ma façon et Chocolate Bar est né ! ” Chocolate Bar propose du chocolat en fondue, en boisson crémeuse ou épicée. Il y en a pour tous les goûts. Bertrand Delahaye développe également une formule pour le midi, et l’ardoise annonce même au programme un menu “Chocolate addict”. Pratique. Chocolate Bar, 38 bis, Place des Carmes, Rouen. Tél. 02 35 72 94 90. Courriel : chocolatebar76@gmail.com. Ouvert le lundi de 14h à 19h ; du mardi au jeudi de 10h à 19h ; les vendredi et samedi de 10h à 23h.

●■ SOLIDArIté Amaury Vassili avec les Bouchons 276

Le chanteur rouennais Amaury Vassili, sélectionné pour représenter la France au prochain concours Eurovision, continue à soutenir l’association Bouchons 276. Samedi 2 avril, il sera sur la Foire internationale de Rouen au côté de l’association. Cette dernière récolte des bouchons en plastique pour aider les personnes à mobilité réduite en Haute-Normandie.

●■ ASSOCIAtION SOS Amitié a besoin d’aide

La section rouennaise de l’association SOS Amitié, qui aide les personnes en détresse via un numéro de téléphone, connaît un cruel manque de bénévoles. Renseignements par mail à sos.amitie.rouen@orange.fr.

●■ tOurISME un gîte tout neuf à Bardouville

Le gîte précédent avait brûlé il y a cinq ans. Un nouveau a donc été inauguré récemment non loin du terrain de football et du massif forestier de Bardouville. Avec ses quatorze lits, le joli bâtiment de style normand pourra héberger les promeneurs venus visiter la région. Une construction qui prouve que l’on peut construire du neuf dans de l’ancien.

■■ Gaël Féréal a été recruté pour animer et coordonner les “Hauts sèment”, le tout premier jardin partagé de Rouen.

D

ans les Hauts-de -Rouen, un carré de terre a remplacé une vieille dalle en béton. Entre quatre petits blocs HLM, l’association “Mer et campagne” va lancer le tout premier jardin partagé de Rouen : “les Hauts sèment”.

Du lien social dans les salades “On travaille sur ce projet depuis 2002, indique Manou Fondard, la présidente de l’association. Il existe déjà des jardins familiaux, mais la philosophie d’un

FOrêtS

Q

jardin partagé est très différente”. L’idée est simple : créer un lieu de partage entre particuliers et associations, adultes et enfants ou membres d’une même famille. “Cela va créer du lien social, affirme Manou Fondard. Nous organiserons des repas dans le jardin pour partager nos récoltes”. Dans ce type de jardin, les parcelles sont petites, 30 m 2 maximum. Une taille limitée pour favoriser les contacts. “Pour une famille, venir s’occuper d’un potager va peut-être permettre de re-

créer des liens entre parents, frères et soeurs”, estime une adhérente de l’association. Quoi qu’il en soit, l’arrivée de ce petit bout de campagne dans le quartier ne passe pas inaperçue. Il aura fallu des années d’attente avant que l’idée finisse par germer sur les Hauts-deRouen. Soutenue par la municipalité, “Mer et campagne” a dû d’abord faire disparaître l’ancienne aire de jeux, située entre les rues Le Verrier, Isaac-Newton et Galilée, avant de cloturer l’ensemble. Tout devait être

prêt en janvier, mais une terre de mauvaise qualité et des problèmes d’infiltration ont retardé le projet. Heureusement, après rectification, les 576 m2 de terrain accueilleront bien leurs premières graines à l’arrivée du printemps. Pratique. “Les Hauts sèment” sera ouvert le mardi, mercredi et jeudi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 16 h 30. Gaël Féréal en est l’animateur-coordinateur. Tél. 02 35 60 61 55. Courriel : meretcampagne@wanadoo.fr

Plus de 100 000 m3 de bois en vente

uatre fois par an, l’Office national des forêts (ONF) de Haute-Normandie organise des ventes de bois par appel d’offres. Réservée aux professionnels, l’une d’entre elles avait lieu ce jeudi 24 mars à Houppeville. Une centaine de personnes était attendue. “Matinée à forts enjeux” “Toute la matinée, on met en vente 100 000 m3 sur pieds, explique Damien Galland, responsable du service bois à l’ONF. Un catalogue est présenté aux scieurs et

transformateurs”. En se basant sur une description des essences, des diamètres et des contraintes techniques, les acheteurs proposent un prix. Le plus offrant gagne le droit d’exploiter une partie de forêt. “C’est une journée de forts enjeux pour l’Office et les professionnels”, confie Damien Galland. La vente par appel d’offres est la méthode “traditionnelle” utilisée par l’ONF. Toutefois, cette dernière vend également du bois selon des contrats d’approvisionnement.

Photo ONF

Les inconditionnels du chocolat connaîtront bientôt par coeur le chemin menant au Chocolate Bar, place des Carmes. Un endroit magique, où le cacao se décline dans tous ses états, qui a ouvert ses portes le 14 février. Le concept est assez nouveau et n’a pas son pareil à Rouen. Bertrand Delahaye, l’heureux propriétaire de cette caverne d’Alibaba pour chocovores, a eu l’idée de ce bar particulier alors qu’il travaillait en Australie, dans un bar... à chocolat. “Ce qui m’a donné envie de m’inspirer de ce concept, c’est que même moi qui ne suis pas mordu de chocolat, j’avais envie de goûter

■■ Une vente par appel d’offres aura lieu le 5 mai.


N° 2 - 24 mars 2011

9

NEWS Hervé Morin et Cécile Duflot en campagne à Rouen On ne peut pas dire que les grandes pointures nationales se sont précipitées pour soutenir leurs représentants locaux. Seuls, à Rouen, juste avant le premier tour, Hervé Morin (Nouveau centre) et Cécile Duflot (Europe Ecologie) ont pointé le bout de leur

RoUen IV

Vers la réélection

Caroline Dutarte (conseiller général sortante, PS) : 31,90 %, Edgar Menguy (UMP) : 21,40 %, Françoise Lesconnec (Europe-Ecologie-Les Verts) : 14,45 %,

Patrick Lemaçon (FN) : 16,12 %, Carine Goupil (PCF) : 11,75 %, José Marin (NPA) : 3 %, Gabriel Calippe (Parti Ouvrier Indépendant) : 1,37 %.

RoUen V

la droite en embuscade

RoUen VI

la poussée frontiste

RoUen VII

Ps et Verts solides

Christine Rambaud (sortante, PS) : 27,86 %, JeanFrançois Bures (UMP) : 20,14 %, Cyrille Grenot (Nouveau Centre) : 16,52 %, Michel Pupin

Mamadou Diallo ( P S ) : 34,26 %, Bruno Paluteau (FN) : 18,45 %, Stéphane Martot (EE Les Verts) : 14,96 %, S. Benbia (UMP) : 11,65 %, H. Klein

Ludovic Delesque (PS) : 35,1 %, Jean-Michel Bérégovoy (Europe écologie Les Verts) : 21,16 %, Bruno Devaux (UMP) : 18,97 %, Guy Allain (FN) : 14,46 %,

st-etIenne-RoUVRaY

Hubert Wulfranc (sortant, PCF) : 57,66 %, Jacques Gaillard (FN) : 16,60 %, David Fontaine (PS) : 11,47 %, Michel Champalbert (UMP) : 6,06 %,

sotteVIlle oUest

Amélie Louvet (Front de gauche) : 7,07 %, Alain Mbongo Oyi (Nouveau Centre) : 2,32 %, Gérard Mannig (Parti de la décroissance) : 0,92 %

Pauvre UMP

Jaeoad Khili (Europe-Ecologie - Les Verts) : 5,96 %, Olivier Petit (NPA) : 1,93 % Philippe Renoult (Parti de la décroissance) : 0,33 %.

Gauche) : 10,83 %.

Lors du premier tour dans ce canton de Sotteville-les Rouen-Ouest, la droite n’a présenté aucun candidat !

l’UMP résiste

Pierre Leautey (conseiller général sortant, PS) : 35,41 %, Catherine Flavigny (UMP) : 29,52 %, Stéphanie Taleb-Tranchard (EE-Les Verts) : 14,84 %,

MaRoMMe

(PCF) : 10,18 %, L. de Kergal (NC) : 5,6 %, C. Chomant (Gauche Moderne) : 2,34 %, B. Brière (Debout la Rép.) : 1,97 %, I. Plouchard (DVG) : 0,59 %.

le Fn à + 20 %

Luce Pane (sortant, PS) : 55,42 %, Romain Barelle (Front national) : 21,63 %, Benoît Hébert (Alternatifs) : 12,12 %, Véronique Christol (Front de

Mont-st-aIGnan

(FN) : 14,69 %, Martine Fauchard (Europe-Ecologie Les Verts) : 13,48 %, Hugues Vigier (PCF) : 5,83 %, Hubert de Bailliencourt (MPF) : 1,48 %.

Jean-Claude Gaillard (FN) : 14,45 %, Martine Gest (PCF) : 5,78 %. Le canton a enregistré un taux d’abstention de 58,2 %.

la gauche sans rival

-David Lamiray (conseiller général sortant, PS) : 50,62 % -David Tabesse (FN) : 17,61 % - Boris Lecoeur (Front de Gauche) : 13,76 % - Gérard Levillain (EuropeEcologie Les-Verts : 7,31 %

- Frank Prouhet (NPA) : 2,81 % - Sandrine Henri (UMP) : 7,9 % Lors du premier tour, le canton, qui regroupe les communes de Canteleu et Maromme, a enregistré un taux d’abstention de 57,5 %.

nez. Le premier, ancien ministre de la Défense, a fait un petit tour dans les Hauts-de-Rouen, le 17 mars, pour son “Tour de France de la dépendance”. La seconde, la veille, a fait une apparition dans le canton Rouen V, pour soutenir Martine Fauchard.

Cantonales La gauche en bonne position, la droite s’effondre

le Ps gagne la première manche

l

a gauche en mesure de réaliser à nouveau le grand chelem sur Rouen ; la droite victime du Front national : tels sont deux des enseignements majeurs de ce premier tour des élections cantonales. Le troisième est plus préoccupant pour les deux camps : l’abstention est finalement la grande gagnante de ce scrutin. Dans l’agglomération, en termes de voix et à quelques exceptions près, aucun des grands partis républicains en présence n’a été épargné par ceux qui ont boudé les urnes. simple formalité ? Principale victime des abstentionnistes et de la montée du Front national, l’UMP et ses alliés se sont effondrés dans la plupart des cantons renouvelables. Elle ne disputera le second tour que dans les cantons de Rouen IV, Rouen V et MontSaint-Aignan. Sans grand espoir de convaincre. Dans la plupart des autres cantons, c’est le FN qui s’est qualifié à sa place. A Darnétal, Duclair, Maromme, Pavilly, Rouen VI, SaintEtienne du Rouvray et Sotteville Ouest, la gauche le trouvera sur son chemin. Même si cela leur simplifiera la tache pour s’assurer une élection confortable, les futurs élus ne s’en réjouiront sûrement pas.

PaVIllY

■■ L’actuel président socialiste du Conseil général de la Seine Maritime, Didier Marie, devrait sans souci conserver son fauteuil.

Ce second tour sera pour certains une simple formalité. On voit mal le socialiste Dominique Randon mordre la poussière contre le candidat du Front de gauche à Grand-Couronne. Ni son collègue Ludovic Delesque confronté à un écologiste sur Rouen VII. Ni encore comment pourrait être

la gauche majoritaire

- Pascal Marchal (conseiller général sortant, PS) : 46,88 % - Timothée Houssin (FN) : 20,92 % - Valérie Karmere-Loisel (UMP) : 14,51 % - Thibault Nivière (EuropeEcologie Les Verts) :10,30 %

GRanD-CoURonne

- Anne-Marie Blondel (PCF) : 7,39 % Lors du premier tour, le canton, qui regroupe vingtdeux communes dont Pavilly et Barentin, a enregistré un taux d’abstention de 55,1 %.

Un duel Ps-PCF

-Dominique Randon (conseiller général sortant, PS) : 38,12 % - Patrice Dupray (PCF) : 24,07 % - Nicolas Bay (FN) : 21,41 % - Francis Pautrat (UMP) : 8,42 % - David Cormand (Europe-

Ecologie Les-Verts) : 7,99 % Lors du premier tour, le canton, qui regroupe neuf communes dont Grand-Couronne, Petit-Couronne et Le Grand-Quevilly, a enregistré un taux d’abstention de 55 %.

battu le communiste Hubert Wulfranc, à qui il a manqué une vingtaine de voix pour être élu dès le premier tour à Saint-Etienne du Rouvray. Contre l’UMP, les candidats du PS Pierre Léautey et Caroline Dutartre sont en position favorables à MontSaint-Aignan et dans le canton de Rouen IV. Sur le can-

DaRnetal

François Gillot

le jeune Ps bien parti

- Jacques-Antoine Philippe (PS) : 34,61 % - Elizabeth Lalanne de Haut (FN) : 20,44 % - Bertrand Terreux (Nouveau Centre) :12,60 % - Michèle Prevost (sans étiquette) : 11,83 % - Marie Chalin (Europe-Eco-

DUClaIR

ton de Rouen V, la victoire devrait être moins facile pour Christine Rambaud, affectée par une baisse de suffrages par rapport à 2004. Le bon ou mauvais report des voix du Front national sur l’UMP Jean-François Bures pourrait compter. Un peu de suspens ?

logie Les Verts) : 12,16 % - Olivier Demiselle (PCF) : 6,32 % - Patrick May (A Gauche à Darnétal) : 2,04 % Lors du premier tour, le canton, qui regroupe 19 communes, a enregistré un taux d’abstention de 55,6 %.

Front de gauche, la percée

- Pierrette Canu (PS) : 36,47 % - Hubert Avenel (FN) : 19,46 % - Jean Delalandre (UMP) : 15,5 % - Jérôme Andrieu (Front de Gauche) : 8,46 % - Claire Lutz (Europe-Ecolo-

gie Les-Verts) : 7,88 % -Dominique Ponty (Gauche Moderne) : 7,09 % - Jean Dupont (Nouveau centre) : 5,14 % Lors du premier tour, le canton, qui regroupe 17 communes, a enregistré un taux d’abstention de 51,9 %.


N° 2 - 24 mars 2011

10

le Naftobulk VII saisi  pour raisons financières Le 3 mars, à Saint-Wandrille, à peine avoir déchargé des tôles en provenance de Tunisie, le Naftobulk VII (notre photo) a été saisi par la justice. Battant pavillon maltais, ce dernier a été mis à quai à la suite de plaintes d’un créancier, estimant que

Avarie technique rarissime  sur le bac de Duclair Lundi 21 mars, en fin de matinée, le bac 21 reliant Berville à Duclair a été victime d’un incident technique en pleine traversée de la Seine. Conséquence : le bateau est parti à la dérive sur 200 mètres, porté par les courants du fleuve, avec 24 passagers à son

l’armateur grec du cargo lui devait de l’argent. Le Port de Rouen ne disposant pas d’emplacements suffisants en aval, le navire de 122 mètres a été dirigé plus près du centre-ville, obligeant le Pont Flaubert à se lever. Il y restera pour une durée indéterminée.

●● JUSTICE  En prison pour harcèlement par SMS

PROSTITUTION 

bord. Après avoir dérivé, le bateau a fini par se stabiliser plus loin. Les pompiers ont été dépêchés sur place, mais aucun blessé n’est à déplorer. Plus de peur que de mal pour un incident extrêmement rare. Un bac de remplacement a été dépêché dans l’après-midi.

les autorités réagissent

La semaine dernière, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné un Elbeuvien de 26 ans à quatre mois de prison et 500 € de dommages et intérêts pour avoir envoyé un SMS de menaces à son ex-compagne. Il faut dire que l’homme était un récidiviste, déjà jugé fin janvier pour un fait similaire... quatre jours avant qu’il n’envoie un nouveau message d’insultes à la même femme. Par le passé, il avait également été jugé pour des violences physiques sur cette dernière.

●● MONTMAIN  Un adolescent tué sur la route Dimanche 20 mars, vers 21 h 30, un accident de la route particulièrement violent s’est produit à Montmain, sur la RD491. Un véhicule a fait une sortie de route, causant la mort de l’un de ses passagers, âgé de 14 ans. Trois autres adolescents présents dans la voiture, et la conductrice de 19 ans, ont été blessés.

●● ROUEN  Un cambriolage bien arrosé... Jeudi 17 mars, deux hommes originaires de Val-deReuil ont été interpellés en pleine nuit dans le centre de Rouen pour avoir cambriolé un restaurant de la rue Percière. Ivres, les deux larrons avaient pénétré dans l’établissement afin de vider la caisse, tout en chipant au passage quelques bouteilles d’alcool. Ils ont été placés en garde à vue.

●● DARNéTAl  Vol de carburant sur un camion Alors qu’un chauffeur routier était occupé à décharger son poids lourd, jeudi 16 mars à Darnétal, un homme originaire de Mantes-la-Jolie en a profité pour lui dérober une quarantaine de litres de carburant, en siphonnant son réservoir. L’homme, niant les faits, a été placé en garde à vue.

●● VIOlENCES  Durement frappée par son ami  Nouvel épisode de violences conjugales, dans la nuit de jeudi 17 à vendredi 18 mars, à Franqueville-Saint-Pierre : une femme d’une trentaine d’années a été transportée au CHU de Rouen après avoir été lourdement frappée au visage par son compagnon, en état d’ébriété au moment des faits.

●● AlCOOl  Une Saint-Patrick mouvementée La fête irlandaise de la Saint-Patrick, jeudi 17 mars, n’a pas été de tout repos pour les forces de l’ordre qui sont intervenues à de nombreuses reprises pour contrôler des piétons ou des conducteurs en état d’ébriété, notamment sur les boulevards rouennais. Le record d’alcoolémie revient à un automobiliste repéré en train de zigzaguer au volant sur le Boulevard de l’Yser. En cause : 2,08 grammes d’alcool par litre de sang.

●● JUSTICE  Quinze ans de prison pour le Havrais Le Havrais Yakouba Konté, 26 ans, a été reconnu coupable de tentative de meurtre par la Cour d’assise de Seine-Maritime, vendredi 18 mars, et condamné à 15 ans de réclusion criminelle. En avril 2008, au Havre, il avait tiré sur un homme, le blessant grièvement. Tout serait parti d’une insulte.

■● Face aux plaintes répétées de riverains, les forces de l’ordre maintiennent la pression sur le milieu de la prostitution.

l

es arrestations se suivent et se ressemblent, à Rouen. Depuis quelques semaines, les services de police ne relâchent pas la pression à l’encontre du milieu de la prostitution. Rares sont les nuits sans que quelques prostituées soient placées en garde à vue.

Coup de filet Retour en arrière. Jeudi 17 mars, vers minuit, la Brigade anti-criminalité (BAC) de Rouen se dirige vers des rues connues pour être des lieux de prostitu-

DISPARITION 

tion. Comme souvent, elle a été avertie par des lettres de riverains agacés par les nuisances sonores. Arrivée au niveau du quai de Paris, la BAC surveille une prostituée âgée d’une vingtaine d’années. Lorsque cette dernière monte dans la voiture d’un client, ils la suivent et finissent par la cueillir peu après . Placée en garde à vue, elle sera auditionnée par la Sûreté départementale. Le client, lui, sera entendu comme témoin. Vingt-quatre heures plus tard, dans la nuit du jeudi

17 au vendredi 18 mars, la police décide de frapper encore plus fort. Cette fois, c’est une quinzaine de policiers qui est mobilisée sur réquisition du procureur de la République. Le coup de filet, évidemment, est un succès. Entre 22 h et une heure du matin, pas moins de 34 prostituées, dont 10 travestis, ont été contrôlées dans le centre-ville de Rouen, ainsi que sur la rive gauche, du côté de la rue Jean Rondeau. Une des prostituées, de nationalité nigériane, était en situa-

tion irrégulière. Comme en décembre, où ont eu lieu deux opération d’envergure similaires, les autorités entendent ainsi envoyer un message fort aux prostituées et aux proxénètes. Les services de police estiment que les prostituées “visibles” seraient environ 150 sur Rouen, principalement composées de Roumaines, Nigérianes et Françaises. Pour rappel, le code pénal n’interdit pas la prostitution en tant que telle, mais sanctionne le racolage actif et le proxénétisme.

Un homme de 73 ans introuvable

l’

inquiétude persiste. Un homme de 73 ans, domicilié à Saint-Etienne-du-Rouvray, ne donne plus signe de vie depuis une dizaine de jours. A la suite d’une opération chirugicale lourde, Ahmed Ait Brahim aurait la santé fragile.

Djellaba blanche et  barbe grise C’est sa fille, mardi 15 mars, vers 7 h du matin, qui a donné l’alerte ne voyant pas son père revenir de la mosquée, où il était parti à

■● Ahmed Ait Brahim est porté disparu depuis le 15 mars.

l’aube, vers 5 h 30. Le jour de sa disparition, il portait une djellaba blanche, un manteau gris et des chaussures noires. Il mesure environ 1,50 mètre, a les cheveux poivre et sel, une barbe et une moustache grises. Selon plusieurs témoins, l’homme aurait été vu à Grand-Couronne. La police n’écarte pour l’heure aucune piste. Les disparitions de personnes âgées restent rares.Si vous pensez avoir apperçu M. Ait Brahim, contactez la police au 02 32 81 25 57.


N° 2 - 24 mars 2011

SPORTS

baseball : les Huskies à l’aube  d’un nouveau titre ? Les Huskies de Rouen, champions de France en titre, débuteront la nouvelle saison face au finaliste de la saison dernière, Savigny, le 27 mars sur le terrain Pierre Rolland. Rouen a recruté le lanceur Jordan Crystal et le voltigeur David Washington. Le club vise son 8e titre

Sans ressource, le SPO chute dans le Nord baSKET 

HOCKEY 

de champion de France et aura également l’occasion de défendre les couleurs françaises en Coupe d’Europe, organisée cette année à Parme du 31 mai au 5 juin. Les Huskies ont déjà remporté cette compétition en 2004 et 2006. (Photo Romain Flohic)

11

l’US Quevilly laisse filer  sa place de leader

L’US Quevilly recevait Compiègne, le week-end dernier, pour le compte de la 23e journée de CFA. Les Quevillais n’ont pas su trouver les ressources nécessaires et se sont inclinés (1-3). L’USQ perd donc sa place de leader au profit du Bastia C.A qui a réa-

lisé un bon match nul sur le terrain de la réserve du Havre. Quevilly ira défier la réserve du LOSC Lille Métropole, samedi 26 mars à 15 h, avec l’obligation de repartir du Nord munis des points de la victoire. Pour continuer de rêver à une montée en National.

les dragons en finale

■● Michel Veyronnet, le coach du SPO, a de quoi enrager. (Photo Bertrand Volant)

E

n Pro B, Le SPO s’est lourdement incliné le week-end dernier (98-69) face à une équipe de Boulogne décomplexée par son maintien obtenu récemment. Le match a débuté tambour battant. Face à la solide défense des Rouennais, les Boulonnais étaient obligés de sortir les tirs extérieurs. Les visiteurs d’un soir ne sont pas parvenus à contrer les offensives des jaunes et noirs et ont terminé le premier quart temps avec un retard conséquent (29-15). Les joueurs de Michel Veyronnet maintiendront l’écart dans le deuxème quart temps (25-24) avant de sombrer à nouveau

dans le troisième (27-9). Le dernier sera anecdotique, mais remporté par les Normands (17-21). Milbourne, l’ailier du SOMB finira le match avec un total de 32 points, 7 rebonds, 7 passes pour 40 d’évaluation. Le SPO rate l’occasion de distancer son adversaire direct Nanterre, battu à Charleville (6288). Dans le trio de tête, Evreux (3e) a recollé aux leaders en s’imposant face à Fos-sur-Mer sur le score de 87 à 81. Rouen tentera d’oublier vite cette défaite, samedi 26 mars, face à Nantes, 14e du championnat, alors que Nanterre se rendra au Portel (5e) dans un match décisif pour la montée.

●● TENNIS dE TablE  Rouen confirme en N2

En Nationale 2 masculine, les pongistes du SPO Rouen ont enregistré un nouveau succès important le week-end dernier, en allant battre Mayenne (6-11). Ils consolident ainsi leur première place du groupe, devant Poitiers. Leurs aînés de l’équipe première, actuellement 2e de Pro B, recevront Villeneuve (6e) le mardi 29 mars lors de la 14e journée.

●● RUGbY  le Stade rouennais vers le maintien

Les rugbymen rouennais ont fait un grand pas vers le maintien en Fédérale 2. En écartant Gennevilliers (2120), à domicile, dimanche 20 mars, les hommes de Benoît Cadiou occupent désormais la quatrième place du championnat. Prochain match le 17 avril, à Nantes (6e).

●● HaNdball  les Rouennaises en danger

En s’inclinant (24-27) à domicile, dimanche 20 mars face à l’US Vaires, lors de la 17e journée de Nationale 3 féminine de handball, les joueuses du Rouen 76 Université se sont enfoncées un peu plus dans le bas du classement. Actuellement 11e sur 12, elles iront affronter l’ES Arquaise, samedi 2 avril prochain, à 20 h 45.

■● Jonathan Zwikel, ici a l’engagement, auteur de deux assistances dans le troisième match.

l

es Dragons de Rouen se sont qualifiés pour la finale du championnat de France de Ligue Magnus en s’imposant dans la demifinale face aux Gothiques d’Amiens par 3 matchs à 0. Lors du premier match de la série, vendredi 18, le round d’observation a été long. Les deux équipes ont eu du mal à se lâcher suite à la blessure grave d’un des leaders des Gothiques, Miroslav Pazak, dès la 4e minute. Verdict : double fracture tibia-péroné pour ce dernier, qui sera indisponible jusqu’à la fin de

FOOTball 

saison. Le premier match s’est soldé par une victoire des Rouennais (3-1).

Un match fou Pas le temps, toutefois, de se reposer pour les deux équipes, qui s’affrontaient le samedi 19 mars dans un match beaucoup plus indécis et intensif en vitesse de jeu et mises en échec. Rouen a arraché la victoire dans le dernier tiers temps, s’imposant 2-1. Le troisième match, lui, a été complètement fou, du début à la fin. Et pour

cause : après avoir mené 4-0 au début du deuxième tiers-temps, Amiens s’est fait rejoindre en encaisant 7 buts en moins de 14 minutes par des Rouennais déchaînés Ils termineront le second tiers-temps avec deux buts d’avance (7-5). Dans le dernier tiers-temps, Amiens pensait tenir sa première victoire, menant 8-7 à deux minutes de la fin, mais les Dragons ont joué le tout pour le tout en sortant leur gardien. A 20 secondes de la fin, soulagement : Mathieu Brunelle envoyait les Dra-

gons en prolongation (88). A l’issue des 10 minutes de mort subite, le suspens était à son comble. Les deux équipes ont dû s’en remettre à la séance des penalties. Finalement, Rouen n’a pa tremblé et s’est qualifié pour la finale où elle affrontera Strasbourg. L’étoile Noire est en effet sortie victorieuse de sa confrontation face à Angers. Les deux premiers matchs de la finale se dérouleront sur la patinoire de l’Ile Lacroix, les 29 et 30 mars prochains à 20 h.

le FC Rouen retrouve le sourire

E

n National, le FCR s’est imposé vendredi 18 mars sur sa pelouse, dans le derby l’opposant à Pacy-sur-Eure (3-2). La victoire s’est dessinée au bout du suspens. Dans les arrêts de jeu, après une frappe dévissée de Mendy, c’est Ngosso qui a apporté le but gagnant aux Rouennais. Les joueurs d’Eric Garcin ont mené trois fois au score, mais ont été rejoints à deux reprises par le club eurois. Après sa contreperformance de la semaine dernière face à Fréjus, la

■● Le FCR est sorti vainqueur du derby. (Photo FC Rouen)

victoire fait du bien au FCR. Malgré ce succès et la sixième place acquise (avant cette journée, les Diables Rouges étaient 8e), la course à la montée reste indécise. En effet, les opposants directs des Rouennais se sont également tous imposés lors de cette journée de championnat. Un coup d’épée dans l’eau pour le FCR, qui peut se réjouir de ne pas avoir été distancé. Rouen affrontera Alfortville (20e), samedi 26 mars, pour le compte de la 32e journée de championnat.


12

FraNce MONDe

GrOssEssE

Contre le “délit de maternité” Un combat de plus pour les femmes : faire respecter le droit à la grossesse ! En 2010, plus de six cents salariées ont dû saisir la Halde contre des discriminations infligées par leurs employeurs parce qu’elles étaient enceintes. Dans une enquête intitulée Petit traité contre le sexisme ordinaire (Albin Michel), Brigitte Grésy, inspectrice générale des Affaires sociales, directrice au Centre d’études de l’emploi, et déjà auteur du rapport 2009 sur les inégalités hommes-femmes dans le monde du travail, a constaté l’apparition dans les entreprises de ce qu’elle

appelle le “délit de maternité”. Selon elle, cette dérive vient d’employeurs qui réagissent aux départs en congé de maternité comme s’il s’agissait de fautes professionnelles. Sur cette base, toutes les mesures deviennent concevables : “placardisations, refus de promotion, hésitations à l’embauche... Avoir un enfant entraîne deux ans de freinage de carrière et 11 % de rémunération en moins...” C’est ainsi que les normes (inavouées) de certaines entreprises jouent contre la natalité et contre les droits des femmes.

rEChaUffEMEnT CLiMaTiqUE

Plus chaud, plus froid Travaillant sur les observations des stations de sondage de l’ozone dans l’Arctique, des scientifiques de 16 institutions de recherche européennes constatent que “la couche d’ozone a été réduite de moitié au-dessus de l’Arctique au cours des dernières semaines”. Explication : “La concentration de gaz à effet de

N° 2 - 24 mars 2011

serre retient la radiation thermale de la Terre dans les couches inférieures de l’atmosphère, ce qui les réchauffe. Il y a moins de radiation de chaleur qui rejoint la stratosphère (où se trouve la couche d’ozone), intensifiant son refroidissement”. Mais les chercheurs soulignent que la couche d’ozone peut se régénérer.

fukushima : les experts accusent la firme Tepco

Guerre en Libye : quels buts ?

■■ Les Libyens de l’armée rebelle après les premières frappes de la coalition.

Après l’excitation des premières heures, l’avenir de cette opération s’annonce incertain et piégé.

L

’Allemagne est contre, la Ligue arabe aussi, Barack Obama fait profil bas, et les informations les plus contradictoires circulent sur les effets des “frappes” de la “coalition”. D’abord Paris a eu le beau rôle. La France venait d’obtenir “à l’arraché” la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. Ses quelques Rafale et Mirage 2000 avaient attaqué les premiers – brisant une ou deux colonnes de l’armée de Kadhafi dans les environs de Benghazi... Action qui dépassait d’ailleurs l’établissement de

la simple “zone d’interdiction aérienne” autorisée par l’ONU. Conséquences imprévisibles Mais autour de la France se déployait une armada ressemblant aux mobilisations de l’époque de la guerre contre la Serbie : le Royaume-Uni, les EtatsUnis (leader obligatoire dans ce type de coalition), la Norvège, le Canada, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas... Des Etats non concernés par l’insécurité en Méditerranée, mais fidèles piliers de l’OTAN. Les Européens du Sud (Italie, Espagne, Grèce) semblaient plus circonspects. Et l’Europe centrale (l’Allemagne et les autres) désapprouvait cette guerre...

Ainsi le ministre des Affaires étrangères de Berlin, Guido Westerwelle : “Nous avons dit très clairement depuis le début que nous ne participerions pas... Et lorsque nous entendons ce que la Ligue arabe a dit hier, nous constatons que nous avions des raisons d’être préoccupés.” Et ensuite ? La Ligue arabe, en effet, a condamné fermement les attaques françaises contre l’infanterie et les blindés de Kadhafi. Or le Conseil de sécurité de l’ONU n’avait autorisé une action qu’en raison de l’accord de la Ligue arabe... Seuls le Qatar et les émirats participent (plus ou moins) à cette nouvelle guerre de l’OTAN, soit deux pays arabes sur 22. Pendant ce temps, les soulèvements

populaires du Yémen et de Bahrein sont écrasés par les chars saoudiens, sans que les Occidentaux paraissent trouver à y redire. Et ensuite ? Au sol, les insurgés civils de Benghazi ne sont pas en mesure de combattre sérieusement les troupes de Kadhafi. Mais il semble exclu que les forces françaises et britanniques prennent cette guerre intégralement à leur compte... Va-t-on vers un enlisement ? Une scission de la Libye en deux moitiés, Tripolitaine à l’ouest, Cyrénaïque à l’est ? Et des hostilités interminables entre les deux ? En ce cas Paris se trouverait compromis dans une guerre sans but, comme en Afghanistan. Avec des conséquences imprévisibles.

Cantonales : KO pour l’UMP

T ■■ L’armée continue de rechercher les corps.

a

lors que les équipes nucléaires n’en finissent plus de “rétablir le courant électrique” dans la centrale sinistrée (et que se produisent de nouveaux incidents angoissants : fumées, rejets radioactifs), l’enquête sur la catastrophe met au jour les graves responsabilités de la firme Tepco, constructrice et exploitante de la centrale. On apprenait ainsi qu’elle avait truqué les registres de contrôle de la centrale avant de les soumettre au contrôle des autorités : c’était pour cacher (dit l’Agence de Sûreté nucléaire) que le plan de contrôle des installations et la gestion de la maintenance étaient inappropriés, et que la qualité

des inspections était insuffisante. Tepco avoue aujourd’hui “ne pas avoir vérifié depuis onze ans” la carte d’alimentation d’une valve de contrôle de température... Or Tepco est récidiviste. Déjà, en 2002, la firme avait maquillé des rapports, sacandale qui avait obligé le p-dg d’alors à démissionner. Encore plus stupéfiant : selon des ingénieurs nucléaires retraités, Tepco avait construit la centrale selon des plans imposés par la firme américaine General Electric qui ne tenaient pas compte des risques sismiques : “Nous avons importé une technologie qui n’était pas conçue pour notre géographie particulière et les menaces qui vont avec”.

ombée à 17 %, talonnée par un FN à 15%, l’UMP se divise sur la conduite à tenir. D’un côté, Jean-François Copé, appuyé par Nicolas Sarkozy, enfonce le clou déjà placé dans les semaines précédant le scrutin : pas d’ennemis à la droite de la droite... D’où la consigne du “ni ni” pour le second tour : les électeurs UMP sont appelés à ne voter, ni pour le FN, ni pour le PS. Mais une autre partie de l’UMP veut maintenir le réflexe de l’époque Chirac : en cas de second tour FN-PS, “tout conduit à voter contre le Front national”. Autrement dit : voter socialiste pour battre le FN. Qui pense ainsi ? François Fillon, Valérie Pécresse, Henri Guaino, Nathalie Kociusko-Morizet ! “Là où il y a un duel entre le Parti socialiste et le Front national, nous devons d’abord rappeler nos valeurs et nos valeurs ne sont pas celles du Front national. Nous devons

■■ Le PS (ici Martine Aubry en compagnie de Pierre Laurent, PC, et Cécile Duflot, Europe Ecologie), se retrouve face au FN dans certains cantons. L’UMP est divisé sur la conduite à tenir.

appeler nos électeurs à faire le choix de la responsabilité dans la gestion des affaires locales”, a déclaré Fillon lundi 21 mars au matin, lors d’une réunion de l’UMP à l’Assemblée nationale. Entre

le courant qui veut restaurer le “front républicain” et celui qui, au contraire, préfère laisser le PS seul face au FN, la rupture est acerbe. D’autant que les centristes de l’UMP, comme Jean-Louis

Borloo, mettent de l’huile sur le feu : “Il y a deux majorités présidentielles, celle qui considère que voter PS ou FN c’est indifférent et celle qui prône le front républicain”, a-t-il proclamé lundi.


N° 2 - 24 mars 2011

AUTOMOBILE

opel

jeep

De la joie pour la corsa L’an dernier, Opel avait présenté ce qui pouvait passer pour la “phase 2” de la Corsa : le grand restylage de sa mi-vie, rénovant cette citadine, née en 2006, dans ses aspects techniques (châssis amélioré et nouvelles motorisations). Un an plus tard, la Corsa revient pourtant sur le devant de la scène pour ajouter de nouveaux atours aux modèles 2011. Une nouvelle calandre cernée de grands projecteurs C’est au niveau de la face avant que la différence se détecte le mieux, avec l’adoption d’une nouvelle calandre cernée de grands

projecteurs également redessinés. Cette nouvelle donne s’appuie aussi sur une palette élargie des peintures intégrant certaines teintes “flashy”, et même une exécution spéciale Color Stripes arborant deux grosses bandes, blanches ou noires, façon voiture de course. L’habitacle suit le mouvement en faisant la part belle à la personnalisation autour de cinq niveaux de finition, plus celle réservée à la sportive OPC de 192 ch. L’invidualisation se renforce également avec un nouveau système d’info-divertissement multimédia Touch & Connect.

A

yant changé plusieurs fois de propriétaire ces cinquante dernières années, la célèbre marque américaine a eu une histoire mouvementée. Mais tout se passe comme si rien ne pouvait altérer la vigueur de sa légende, bâtie sur les exploits de ses 4x4 sur les terrains les plus accidentés de la planète. Hétitier du D-Day Désormais intégré au groupe Fiat, Jeep revient dans l’actualité automobile avec la Wrangler, son mo-

cent bougies au compteur Chevrolet est la marque la plus importante de General Motors avec 4 millions de véhicules annuels produits. Depuis 2005, elle a investi l’Europe avec une offre mieux adaptée qui s’élargira cette année de sept nouveautés, dont l’inédit Crossover familial Orlando de 7 places.

plus chic, la Wrangler

■■ Plus chic dans sa version 2011 grâce à un habitacle enfin convaincant, la Jeep Wrangler n’a surtout rien perdu de son caractère passe-partout, y compris sur la glisse.

cHevrolet

elections

13

“Chevy” a une origine européenne puisque Louis Chevrolet, qui lui a donné son nom, était un ingénieur suisse émigré, et l’épisode fondateur remonte à 1911, il y a un siècle. Chevrolet a donc mis à profit l’ouverture du Salon de Detroit pour célébrer son centenaire.

dèle le plus emblématique en tant que lointain héritier de la fameuse “Jeep” du DDay. Le plus fascinant est que, dans notre pays, une Jeep sur deux est actuellement une Wrangler. Un résultat lié à l’apparition des quatre portes sur la dernière génération, comme de motorisations diesel. Pour 2011, l’intérieur a été rénové pour devenir plus cossu, jusqu’au volant et aux contre-portes. Le hard-top peut désormais être couleur caisse, et bénéficie de vitres

latérales arrière et d’une lunette agrandies. Parmi l’enrichissement de l’équipement, on note l’apport de rétros électriques et de phares automatiques. Enfin, le 4 cylindres diesel 2.8 CRD reçoit une culasse en alu et passe de 177 ch à 200 ch, avec un malus qui tombe d’une tranche (750 €) grâce à des rejets de CO2 plus limités. A l’usage, il s’avère discret, un peu plus lourd à mener sur la 4 portes, sans doute à cause du poids.

La deux portes est un régal à conduire, vive et agile, y compris hors goudron où la Wrangler ne cache pas son grand savoir-faire (à partir de 28 200 €). D’autant que la version Rubicon continue d’affirmer son caractère 4x4 avec des vitesses plus courtes et un blocage de différentiel qui répartit le couple à parts égales sur chaque roue.

tous nos essais sur

la droite frappée de plein fouet

Rarement un scrutin local a rencontré aussi peu l’adhésion des électeurs. Le taux d’abstention record du premier tour s’est cumulé avec un vote protestataire important, dont les partis extrêmes ont profité. L’UMP et ses alliés de droite, handicapés par la mauvaise image du Président de la République, risquent de le payer cher.

retrouvez nos infographies sur Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Les cantonales Île-de-France

Les résultats nationaux

Les scores du Front National

5

Premier tour, France entière, en % des votants

Europe Écologie-Les Verts et autres écologistes

8,6 %

MoDem

Divers droite

1,2 %

14,8 %

55,6 %

9 16,4

Divers gauche

7,5 %

UMP UMP

PS PS

PCF

17,1 17,1 % %

25 25 % %

8% Extrême gauche

Totalisation sur 99 % des votes

0,6 %

FN FN 15,2 15,2 % %

Autres

2%

L’abstention tion Au 1er tour, r taux en %

55,6

39,6

39,7

1994

1998

30,1

34,5

36,1

35,1

2001

2004

2008

2011

20 22,1 6 16,8

23,6 10

28,8 23 9

17

17

1

19,8

18,4 10

22,5 12

Grande couronne

16 1 23,8 11 4,2 21 16,4 19,6 14,4 3 14,2 1 9 4,1 1 24,1 17,8 2,4 4,5 18,1 2 20,7 1 8 2 12,7 3 3 11,3 10 1 11,8 19,6 2 21,1 8 6 4 5,7 5,5 16,9 12,5 16 3 1 8,7 14,3 12 15,3 2 Voix FN en % 4 5 3 9,9 1 12,4 15,5 11,5 des suffrages 3,9 6,8 3 6 exprimés 1 2 16,2 0 15,5 2 19,8 1 9,1 20 et plus 20,8 14,3 11,9 4 11 5,3 13,6 2 5 1 15 à 19,9 18,9 5 0 8,6 14,8 0 11 1 10 à 14,9 3 13,4 7,8 14,3 17,6 6 0 3,9 2 2 5 à 9,9 10,6 13,8 14 2 2 13,9 23,9 25,1 3 moins de 5 5 16,7 25,3 1 7 11 22,4 27,6 2,2 5 27 18,4 1,2 13 25 5 1 6 16 19,9 5 10,1 9,9 2,1 20,3 6

9,9

L’ABSTENTIO L’ABSTENTION

1992

15,9 4

Nombre de - - candidats FN en ballotage

12,1 3

19,8 8

15,6 4 15,4 8

Petite couronne


14

N° 2 - 24 mars 2011

LIVRES

“Cessons de nous protéger et avançons”

dangers sanitaires  Jean de Kervasdoué met à mal les idées reçues sur les dangers sanitaires dans son livre “La peur est au-dessus de nos moyens”. ■■ Pourquoi souhaitez-vous la suppression du principe de précaution ? “Parce qu”il ne protège de rien. En revanche, comme ce n’est pas la raison qui guide la précaution mais l’émotion, il conduit la collectivité à dépenser de l’argent de manière inutile.” ■■ N’est-il pas nécessaire pour éviter certaines dérives ? “Ce principe existe depuis douze ans. Est-ce qu’il a protégé les Français de quelque chose ? ” ■■ Il a quand même été utile sur les OGM, les pesticides... “Sur les OGM, il a effectivement eu un effet en interdisant leur usage. Mais cet effet a-t-il été bénéfique ? Dans cette affaire, on a tout perdu : une recherche et une industrie. Limagrain était

une entreprise parmi les plus performantes dans ce secteur. Aujourd’hui, nous achetons pour nourrir les porcs du soja américain, qui est OGM à 90%, et nous n’avons plus aucune légitimité au niveau international. Il y a dans le monde un milliard d’humains qui consomment des OGM, 13 millions d’agriculteurs qui en produisent. Et nous, les Français nous serions censés détenir la vérité ?” ■■ Remettre en cause ce principe de précaution, n’est-ce pas choisir l’économique au détriment de l’humain ? Pas du tout. Il n’est pas question que les entreprises fassent n’importe quoi. Je suis pour la prudence au sens de la philosophie grecque. Je suis pour les rapports bénéfice/risque et ceux-ci ne sont pas toujours monétaires”. ■■ Si les autorités françaises ont été amenées à prendre de telles décisions, c’est qu’elles se basaient sur des études scientifiques. “Elles ont pris ces décisions par crainte du public et à

cause de leur incapacité à faire comprendre la modernité à nos concitoyens. Prenons encore le cas des OGM. Nicolas Sarkozy voulait avoir la paix sur le nucléaire. Il a donc, dans le cadre du Grenelle de l’environnement, sacrifié les OGM sur l’autel du nucléaire pour s’attirer les faveurs des écologistes.” ■■ Qu’en est-il de la dangerosité des antennes relais ? “Les antennes relais émettent cent mille fois moins d’énergie que les antennes télés. Or, personne ne s’est plaint de celles-ci. De plus, les antennes télés et relais produisent beaucoup moins d’énergie que la lumière du jour. Je conseille donc aux personnes qui ont peur des antennes relais de ne vivre que la nuit car la lumière du jour est dangereuse.” ■■ En quoi la peur est-elle au-dessus de nos moyens ? “Comme on ne peut pas tout prévoir, on prend des mesures inadaptées. C’est ce qui s’est passé, l’année dernière, avec la grippe A. On la croit aviaire, elle va être por-

■■ “On ne peut pas consacrer toute notre énergie à nous protéger. Il faut avoir des projets, une croyance dans l’avenir. La France a la chance d’avoir d’énormes atouts.”

cine ; on la pense asiatique elle va être mexicaine. On commande 10 % des vaccins et 30 % du Tamiflu mondial alors que nous représentons seulement 1 % de la population mondiale. En plus, le virus est facétieux et très impoli, il arrive avant le vaccin. Au final, cela nous a coûté entre 2 et 3 milliards d’euros.” ■■ Pourquoi sommes-

nous si peureux ? “C’est une des conséquences des grandes affaires comme celle du sang contaminé. C’est aussi dû à une remise en cause profonde de la légitimité de la classe politique qui ne croit plus se suffire à elle-même.” ■■ En quoi ce repli sur soi est-il inquiétant ? “On ne peut pas consacrer

Troisième âge : attention, cœurs fragiles !

Ce devait être un week-end si sympathique....

C

L

aroline, qui a décidé de prendre sa retraite, n’apprécie pas plus que ça le cadeau que ses enfants lui offrent pour la circonstance : une inscription à un club proposant diverses activités de loisirs pour personnes âgées. Ticket d’entrée pour un univers dont elle se croyait exempte, et que l’auteur nous décrit d’une plume tantôt grave, tantôt enjouée, scrutant finement les cœurs, avec les regrets et les espoirs propres à cet âge.

Ce qui n’était pas prévu, c’était cette deuxième lune de miel pas vraiment... conventionnelle. Une sitiation cocasse, que notre Caroline, plus en tout cas que le lecteur, a tendance à prendre un peu trop au sérieux. Mais comme elle nous parle à la première personne, et qu’elle n’est pas dépourvue de lucidité, on la suit avec sympathie dans ses égarements... en n’espérant qu’une chose : qu’elle se ressaisisse !

Une jeune fille aux cheveux blancs Auteur : Fanny Chesnel Edition : Albin Michel, 218 pages, 16 €

a côte normande, le soleil d’été : tout s’annonçait au mieux pour Delphine et Denis, venus de Paris comme chaque année passer le week-end du 14 juillet dans leur maison de Coutainville avec leurs grands enfants et des couples d’amis ; en tout, dix personnes, de quoi goûter de bonnes heures de convivialité. Mais en guise de fête, c’est un morose mélodrame qui va se jouer dans cette unité de lieu. Car la psychologie

humaine n’est pas toujours simple, et il suffit d’un rien, d’une interprétation erronée, d’un doute mal fondé, pour que s’immiscent, avec la déprime, les remugles d’une mauvaise conscience que ne balaiera pas la douce bise du grand large. C’est avec une effrayante acuité que Véronique Olmi sonde le vide intérieur d’une bourgeoisie désabusée et sans idéal, immergée dans la monotonie des heures. Un roman du bonheur impossible.

Même Staline avait pour lui de l’estime...

L’énigme des Templiers : les pièces du procès

s

M

ibérie, 1929. L’inspecteur Kirov, sur ordre de Staline, fait sortir du Goulag un homme anéanti par plus de dix ans d’une effroyable détention. Cet homme, c’est Pekkala, un policier incorruptible qui avant la Révolution bolchévique avait été l’homme de confiance du tsar Nicolas II. Motif de cette libération : Staline voulait se servir de lui pour retrouver le trésor des Romanov et enquêter sur la survie éventuelle du prince Alexeï.

De la Russie d’avant la Révolution à l’URSS de Staline, les flashbacks nous font virevolter entre secrets d’enfance et coulisses du pouvoir, et le lecteur est littéralement happé sur le suspense d’une enquête qui fait de Pekkala un personnage qu’on n’est pas près d’oublier : un de ces héros intègres martyrisés par l’Histoire. Ce roman historique est certainement le meilleur thriller de l’actualité littéraire.

L’oeil du tsar rouge Auteur : Sam Eastland Genre : roman Edition : Anne Carrière 346 pages, 21 €.

ars 1314 : Jacques de Molay et Goeffroi de Charney, grands maîtres de l’Ordre du Temple, périssent au bûcher. Depuis, on ne compte plus les ouvrages qui ont trait au “mystère” des Templiers, se recopiant le plus souvent les uns les autres. Comment y voir plus clair ? Cette étude a le mérite de rappeler sans parti pris les données de la question : de sorte que chacun, à défaut de pouvoir se faire un avis

définitif, disposera de suffisamment d’éléments pour ne pas se contenter d’une diabolisation péremptoire de l’Ordre du Temple, ou au contraire d’une condamnation sans appel du pape et du roi de France, trop facilement accusés de fanatisme, de jalousie et de cupidité. Les faits sont brutaux. Leur récit est donc de nature à passionner un lectorat avide de sensations, mais aussi, heureusement, à éclairer ceux que l’Histoire passionne.

toute notre énergie à nous protéger. Il faut avoir des projets, une croyance dans l’avenir. La France a la chance d’avoir d’énormes atouts. Nous avons des agriculteurs, des entrepreneurs, des chercheurs exceptionnels. Encore faut-il ne pas les faire courir avec des boulets aux pieds !” Propos recueillis par Benoît de Villeneuve

Cet été-là Auteur : Véronique Olmi Genre : roman Edition : Grasset, 286 pages, 18 €

La diabolique affaire des templiers Auteur : Dominique Labarrière Edition : Alphée, 160 pages, 18 €.


N° 2 - 24 mars 2011

DETENTE

LA RECETTE

Vert pistache, couleur gourmande Le vert est en état de grâce, même en cuisine ! Régalez-vous avec ces profiteroles à la pistache. Pour 4 personnes.

●■ 250 ml d’eau, 100 g de beurre, 105 g de farine, 1 cuillerée à soupe de sucre cristallisé, 4 oeufs, une pincée de sel ●■ ½ litre de glace à la pistache Décoration glace royale : ●■ 400 g de sucre glace, 2 blancs d’œufs, jus d’un citron, colorant alimentaire vert

Préchauffer le four à 200°C. Faire chauffer l’eau, le sucre et le beurre dans une casserole à feu doux, attendre que le beurre soit fondu et que le mélange commence à frémir. Ajouter la farine, le sel et battre vigoureusement jusqu’à ce que le mélange soit homogène et se décolle des parois. Retirer du feu, puis ajouter les œufs entiers, continuer de battre. Avec une cuillère, dépo-

Mots croisés Horizontalement A – Force qui pousse à croire. B – Il promène sa bourrique. Foyer chaleureux. C – Attaqués par le salpêtre. Il fut frappé sous St Louis. – D – C’est la fête pour les jeunes ! On ne joue plus avec lui. Lettres à Hervé. E – Elément désignant une tumeur. Complètement baba ! F – C’est le noir pour les Grecs. Début d’adresse. G – Louée. H – Relative à moi-même. Exécutées sur la piste. I – Théâtre du drame d’Hamlet. J – Méridiennes. Ses débordements n’inquiètent guère.

Verticalement 1 – Manèges ridicules. 2 – D’ordre indéfini. Il fut le roi du ring. 3 – Livres de formules liturgiques. En bout de course. 4 – Il était taillable et corvéable à merci. Ils roulent sur le tapis. 5 – Ancienne race de bovidés. Son jeu reste d’une grande simplicité. 6 – Détournée du droit chemin. 7 – Sigle de société. Tantale au classement périodique. Dieu celtique. 8 – Invitation à sortir. Presser le pas. 9 – Fleur délicate. 10 – De première main. Il paya fort cher son fameux plat de lentilles.

Mots croisés Horizontalement A – Elle est éblouissante. B – Elle faisait fureur. Débarrassés du chef. C – Blessures du Christ. D – Il circule en Ethiopie. Transporteur parisien. E – Parler de Mistral. Canton suisse. Marqué par les ans. F – Elle se pratique en bassin. Habitants d’Europe du Nord. G – N’adhéra pas à la version proposée. Elle a quelque chose de protecteur. H – Vraiment très secs. Pour stocker les eaux-de-vie. I – Victoire d’empire. Temps de révolution. Pour un départ en fanfare. J – En parfait état.

ser des petits tas de pâtes sur une feuille surfurisée, et faire cuire les choux environ 30 mn à 200°C puis ouvrir le four légèrement et laisser cuire encore 15 mn (les choux vont se durcir, se sécher...). Laisser refroidir sur une grille. Préparer le glaçage : presser le citron, verser le jus sur le sucre glace puis les 2 blancs d’œufs. Battre le mélange jusqu’à ce qu’il blanchisse et soit lisse, ajouter le colorant et finir de mélanger. Ouvrir les choux en deux, déposer une cuillerée de glace à la pistache, refermer avec son chapeau, napper le dessus du glaçage et décorer avec quelques pistaches concassées. toutes nos recettes sur

15

LA TABLE

Rue de la République, Le Cap Vers... la qualité

■■ Au début de la rue de la République, Le Cap Vers allie grands classiques de bistrot et cuisine du monde.

R

ue de la République, à la hauteur de la place de la Haute Vieille Tour, Le Cap Vers cache, sous ses allures de bistrot, une cuisine de qualité et un service chaleureux. L’idéal pour une pause déjeuner.

Un petit faible pour la tarte tatin Le restaurant propose une carte volontairement tournée vers les cuisines du monde et l’éclectisme. A l’heure de commander, je me décide pour un plat de fagottinis, pâtes garnies de viande servies dans une sauce basilic et parmesan. Il paraît qu’ils font partie des incontournables de la maison… Verdict ? Une réussite. Parfaitement cuites, toutes chaudes et accompagnées d’une fine tranche de jam-

Pour le dessert, mon cœur balance quelques secondes et me dit finalement de choisir la tarte tatin. Bonne pioche. Les pommes et la pâte sont fondantes, le caramel onctueux, et le tout rehaussé d’une boule de glace vanille. On continue sur la même lancée, la qualité est encore une fois au rendezvous. Autour de moi, tout le monde acquiesce : voilà une bonne adresse. Simple, agréable et chaleureuse. Au final, boisson comprise, la note ne dépasse même pas les 13 €. Pratique. Le Cap Vers, 13, rue de la République, à Rouen. Ouvert du lundi au samedi midi et le jeudi, vendredi et samedi soir. Tél. 02 35 89 07 09.

Horizontalement A – Force qui pousse à croire. B – Il promène sa bourrique. Foyer chaleureux. C – Attaqués par le salpêtre. Il fut frappé sous St Louis. – D – C’est la fête pour les jeunes ! On ne joue plus avec lui. Lettres à Hervé. E – Elément désignant une tumeur. Complètement baba ! F – C’est le noir pour les Grecs. Début d’adresse. G – Louée. H – Relative à moi-même. Exécutées sur la piste. I – Théâtre du drame d’Hamlet. J – Méridiennes. Ses débordements n’inquiètent guère.

Sudoku Verticalement 1 – Patriote portugais. 2 – Il nous fait rougir, mais pas de honte ! 3 – Femme politique d’Israël. Sous-vêtement féminin. 4 – Sur le chantier, elle a la tête dans les nuages. Cran de ceinture. 5 – Régal impérial. Une île à notre portée. 6 – Bête de cirque. Il est du genre sapajou. 7 – Belle de l’Hérault. Sigle de société. Sorti pour voir le monde. 8 – Se répétant sans cesse. 9 – Adjectif possessif. Capsule curative. 10 – Cela donne de la valeur au diplôme. Elles s’échangeaient en Espagne.

bon cru, ces pâtes sont un régal.

Les solutions

Verticalement 1 – Manèges ridicules. 2 – D’ordre indéfini. Il fut le roi du ring. 3 – Livres de formules liturgiques. En bout de course. 4 – Il était taillable et corvéable à merci. Ils roulent sur le tapis. 5 – Ancienne race de bovidés. Son jeu reste d’une grande simplicité. 6 – Détournée du droit chemin. 7 – Sigle de société. Tantale au classement périodique. Dieu celtique. 8 – Invitation à sortir. Presser le pas. 9 – Fleur délicate. 10 – De première main. Il paya fort cher son fameux plat de lentilles.


16

N° 2 - 24 mars 2011

SORTIES

foire de Rouen aux couleurs de la Chine impériale Pour sa 83e édition la Foire de Rouen reçoit un hôte de marque : le Chine impériale. Du vendredi 1er au dimanche 10 avril, elle dévoilera ses trésors au Parc Expo-Rouen, sur près de 1200 m 2. La foire met en lumière la reconstitution du site archéologique de Xi’An

aGenda ManifestatiOns . Jusqu’au samedi 26 mars : découverte de l’Irlande par le biais de la semaine culturelle, MJC Grieu, Maison Gaonac’h, 3 rue de Genève, Rouen. Programme, renseignement et réservations au 02 35 71 94 76. ateliers/animations

. Vendredi 25 mars, de 19h à 22h : stage de cuisine chinoise. Maison pour tous de Sotteville-lès-Rouen. Tél. 02 35 72 31 05. . Samedi 26 mars, 14h : chantier vert proposé par l’association Sainte-Catherine. Rendez-vous au Belvédère. Accès Libre. Résa conseillée : 02 32 08 01 42. . Samedi 26 mars, 15h : atelier de pratique scientifique pour enfants. Muséum. Tarif : 5 € ; tarif réduit : 2,5 €. Sur réservation. COnCeRts . Samedi 26 mars, 21h : Teenage Bad Girl, South Central, Fukkk offf et Christine, Grande salle du 106, quai Jean de Béthencourt, Rouen. Tarifs : Loc. 19 € ; Guichet : 16 € ; TR : 17 € ; Abonnés : 6 €. Rens. 02 32 10 88 60. . Dimanche 27 mars, 16h : César Franck et Camille Saint-Saëns, église Saint Maclou, Rouen. Concert au profit de la fondation Jérôme Lejeune. Tarif : 10 € ; réduit : 5 €. Rens. 02 35 61 22 73. . Mercredi 30 mars, 20h : The do et Willo, Le 106, quai Jean de Béthencourt, Rouen. Tarifs : Loc. 21 € ; Guichet : 24 € ; TR : 19 € ; Abonnés : 16 €. Rens. 02 32 10 88 60. . Jeudi 31 mars, 20h30 : concert d’Hadouk trio (jazz). Espace Beaumarchais, 13 rue de la République, Maromme. Durée : 1h30. Tarifs : 19 €/15 €/10 €. Résa. 02 35 74 05 32. . Jeudi 31 mars, 20h : Accentus, le parlement de l’Amour (extrait d’opéra), Théâtre des Arts, Rouen. Durée : 1h30, entracte compris. Billetterie. 0810 811 116. speCtaCLes . Vendredi 25 mars, 20h30 : “Mes amours, ma peinture, mes engagements - Frida Kahlo par elle-même” (théâtre), Maison de l’Université, Mont Saint Aignan. Tarifs : 10 € ; tarif réduit : 8 €/5 €. . Mardi 29 mars, 20h : Entre Deux, ballet de Kader Belarbi, Théâtre des Arts, Rouen. Durée : 1h50, entracte compris. Billetterie. 0810 811 116.

●■ festivaL variations autour de la canne à sucre

Les 26 et 27 mars prochains, au gré de contes et de recettes, la canne à sucre se dévoile par le biais de la manifestation “24h de lecture”, organisée par le salon de thé Ici et ailleurs. De nombreuses animations gratuites autour du thé, du cacao et du café, seront organisées de samedi 12h au dimanche 18h, avec seulement une interruption entre 4h et 10h.

●■ speCtaCLe attention Oapti au cirque d’elbeuf

Jusqu’au 9 avril, les artistes du cirque-théâtre d’Elbeuf, jongleront avec d’autres disciplines pour créer des Objets Artistiques Pas Totalement Identifiés. Jongleries avec de la glace, acrobaties autour d’une machine, danse seront autant d’occasions d’aller de surprise en surprise.

●■ danse Le Ballet Béjart au Zénith

Le mythe du Minotaure va revivre à travers les pas de danse, du ballet “Aria”, première création du Ballet Béjart Lausanne après la mort de son fondateur. Il sera suivi du ballet Dionysos. Zénith de Rouen, le 30 mars 2011, à 20h30. Tarifs : de 58 € à 32 €. Résa sur le site : www. zenith-de-rouen.com

où ont été découverts plus de 6 000 soldats de terre. Pratique. Ouvert tous les jours de 10h à 20h sauf les 2, 8 et 9 avril jusqu’à 22h, et le 10 avril jusqu’à 19h. Tarifs. plein : 6.60 € ; réduit : 4.60 € ; de 12 à 18 ans : 1 € ; gratuit pour les moins de 12 ans.

événeMent L’église Saint Godard va vibrer au son de “Spiritual Love Gospel”.

Jeane Manson chante l’universel

J

eane Manson, dont le nom fait écho aux airs de Gospel, sera à Rouen, vendredi 25 mars. Pour cette nouvelle tournée, la chanteuse sera accompagnée de son pianiste, des choristes du Broadway’s Gospel Group et de son Chef d’Orchestre JeanPaul Goury. Si le Gospel, qu’elle affectionne particulièrement, n’est pas absent de son dernier concert, Spiritual love Gospel, il laisse néanmoins la place à des mélodies d’aujourd’hui.

Un message de paix “Je tourne maintenant depuis pas mal d’années avec essentiellement un répertoire de chants gospels, explique la chanteuse franco-américaine. J’avais envie de changer pour interpréter des airs de notre époque, des comédies musicales, des chansons avec lesquelles j’ai grandi aussi. Ces chants n’en gardent pas moins une portée spirituelle et universelle, même s’ils ne sont pas tous pris dans le registre religieux. Je trouvais important de donner une couleur plus internationale à ce concert en y introduisant des chants en français, anglais et espagnol.” Après la Collégiale Notre Dame de Vernon, Jeane Manson a choisi, comme 2e date de sa tournée, la ville

■■ Jeane Manson sera à l’église Saint Godard de Rouen, le vendredi 25 mars pour son concert “Spiritual Love Gospel”.

aux cent clochers. “Pourquoi avoir choisi de venir chanter à Rouen ? Je vis dans l’Eure, et même si je n’habite pas très loin, je n’ai encore jamais donné de concert ici. C’est une chose que j’avais envie de faire depuis longtemps. Et puis, je vois cela comme une sorte de retour aux sources : une grande partie des ar-

tistes et des musiciens avec lesquels je travaille viennent de Rouen ! Enfin c’est la ville aux cent églises, un concert comme Spiritual Love Gospel me paraît s’intégrer tout naturellement dans un paysage tel que celui-ci. ” Pratique. Spiritual Love Gospel, vendredi 25 mars, 20h30, église Saint Godard,

Rouen. Durée : 1h50. Billetterie : Office de Tourisme de Rouen au 02 32 08 32 40, ainsi qu’à la Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché, Auchan, Cora, Cultura, E. Leclerc, Virgin. M. Placement libre assis. Eglise chauffée. Dédicace et rencontre avec le public à l’issue du concert.

Cocktail musical garanti au Café de la Marine

L

e Trianon Transtlantique de Sotteville-lesRouen, se met à l’heure du cabaret, jusqu’au 29 mars. Un changement de décor et d’ambiance qui a pour nom Café de la Marine. Pour sa 19e édition, l’intérieur du Trianon revisité en cabaret concert, a pris les airs d’une salle de bain ! Des musiciens et des interprètent qui viennent participer à ces quelques jours particuliers du Trianon Transatlantique arrivent d’un peu partout. C’est un voyage à la découverte des

musiques et des rythmes du monde entier. Pratique. Le Café de la Marine au Trianon Transatlantique, 114 avenue du 14 juillet, Sotteville-lès-Rouen. Billetterie ouverte le lundi, mardi, jeudi, vendredi, de 13h30 à 18h. Réservations au 02 35 73 95 15. . ASA (pop funky), vendredi 25 mars, 20h30. Tarifs : 10/17/20 €.

■■ Sophia Charaï sera en concert le 29 mars prochain.

. Naïf/Sophia Charaï, mardi 29 mars, 20h30. Tarifs : 8/13/16 €.


N° 2 - 24 mars 2011

SORTIES Un concerto grosso aux airs de musiques jazzy Ce Concerto Grosso, d’un style particulier, est né du mariage entre les musiques de huit musiciens. Six saxophones, un piano, une batterie, un xylophone, pour ne citer qu’eux, pour emmener le public à la découverte d’une musique à la croisée de différents

C

■■ Frédéric Roels est arrivé au Théâtre des Arts en novembre 2009.

L

40 musiciens permanents de l’orchestre.” ■■ L’homme qui s’efface, votre nouvel opéra de chambre, montre que vous visez tous les publics. “Oui, le Théâtre des Arts a une dimension intergénérationnelle. L’éducation à l’art est fondamentale pour la vie en société et l’art a besoin de ce contact pour se développer. Cet opéra de chambre est destiné à un public familial. C’est un petit conte onirique et surréaliste, sur une musique de Pascal Charpentier.” Pratique. La programmation de L’homme qui s’efface est sur www.tendanceouestrouen.com

●■ ExPOsitiOn Les nouvelles créations d’Houdry L’illustrateur rouennais, Fabrice Houdry, a l’habitude de voir ses oeuvres affichées, puisqu’on lui doit une bonne partie des affiches des festivals les Zazimuts, entre autre. Jusqu’au 15 avril, il expose de nouveaux travaux à la Rose des Vents, au 37 rue Saint-Nicolas.

●■ sPECtaCLE Conte autour de la Princesse K Les objets font leur théâtre. Manipulés avec brio, ils mettent scène l’histoire contée par Denis Athimon. La Princesse K vit dans une gentille famille mais un traître s’y cache et les anéantit tous pour monter sur le trône. La princesse cherche alors à se venger. Pratique. Vendredi 25 mars à 19h30, au théâtre de la foudre, à la scenationale du Petit-Quevilly.

●■ MUséE Promenade en musique aux Beaux-arts Le 26 mars, à 16h, Florence Gétreau, directrice de l’Institut de Recherche sur le Patrimoine Musical en France fera découvrir aux visiteurs l’art pictural et musical de la Renaissance au XVIIIe. Une visite en musique dans les couloirs du musée des Beaux-Arts.

Robinson est un mage. Ce Robinson-là ne part pas à la découverte d’une île. C’est sa propre vie qu’il se retrouve contraint d’explorer, à cause précisément de ce don de mage. Pour ce spectacle les bruits, les voix, les vidéos s’entremêlent pour donner corps au texte.

Pratique. Un mage en été, jeudi 31 mars et vendredi 1er avril à 19h30 et samedi 2 avril à 20h30. Théâtre des deux Rives, 48 rue Louis Ricard, Rouen. Durée : 1h30. Tarifs : 18 €, 14 €, 12 €, 8 €. Résa. au 02 35 70 22 82. Rencontre avec O. Cadiot et L. Lagarde, le 2 avril à 16h.

Un goût de nostalgie chez Chocolate Genius

’est un chanteur à part et encore bien peu connu du grand public qu’accueillera le 106, le 26 mars prochain. Il s’appelle Mark Anthony Thompson, Chocolate Genius Inc., de son nom de scène. Un écrivain et un chanteur newyorkais, qui bénéficie du respect des hautes sphères musicales de New-York. S’il est peu connu du grand public, c’est qu’il reste de longues années dans l’ombre entre deux albums. C’est aussi parce qu’il navigue entre plusieurs styles de musiques comme le pop, le folk, le rock, la soul ou encore le jazz ce qui en fait un chanteur inclassable. Il revient aujourd’hui sur le

Enfants

Pratique. Samedi 26 mars, 20h00, au 106. Tarifs. Loc. :13 € ; Guichet : 16 € ; TR : 10 € ; Abo : 4 €. Rens. 02 32 10 88 60

■■ Chocolate Genius Inc. sera au 106.

Momo et les pétales du temps

P

étales du temps est l’histoire d’une petite fille, Momo, qui veut sauver le monde de méchantes créatures, les hommes gris. Ces derniers tuent petit à petit les hommes en leur volant le temps. Le temps tel que le perçoit le coeur. Elle sera aidée dans son combat par Cassiopée, la tortue magique. C’est grâce à elle que l’enfant fera la connaissance du grand Maître Hora, gardien du temps. C’est lui qui indiquera à Momo comment détruire les hommes gris qui menacent le monde. Il y a

fEstivaL

devant de la scène pour présenter son dernier album, le quatrième en 12 ans : Swansongs. Plus doux et intimiste que ces albums précédents, Swansongs est fait de ballades et apparaît comme un chant d’adieu aux êtres et aux choses qu’il a connues durant la première moitié de sa vie. Chocolate Genius Inc. y privilégie les airs de soul, sans toutefois renier les accents folk ou pop. Des mélodies pleines de douceur qu’il présentera à Rouen, une des premières dates de sa tournée.

Photo box. net, inc.

L’Opéra pour tous

styles. Le jazz, la musique classique ou contemporaine, rien ne les arrête ! Pratique. Concerto Grosso, vendredi 25 mars, 20h30. Le Rive Gauche, 20 av. du Val-l’Abbé, St-Etiennedu-Rouvray. Tarifs : 14 €, 12 € , 8 €. Bil. : 02 32 91 94 94 (Photo Franpi Barriaux)

Robinson : un mage en été à la recherche de lui-même

d’abord eu le roman de Michael Ende, Momo, à partir duquel Jesus Hidalgo, de la compagnie alleRetour, a créé ce spectacle de danse pour les enfants. Cinq danseurs emmèneront le jeune public à travers un monde merveilleux. Pratique. Pétales du temps, mercredi 30 mars, 14h30. Dès 5 ans. Durée : 45 min. Le Rive Gauche, 20 av. du Val-l’Abbé, StEtienne-du-Rouvray. Tarifs, adultes : 6.50 € ; enfants: 3.50 € ; en groupe : 3 €. Billetterie. 02 32 91 94 94.

Photo C. Cormier

106

Photo Isabelle Françaix

Entretien

e théâtre des Arts bouscule les codes. Entretien avec son directeur, Frédéric Roels. ■■ Quelle est la particularité du Théâtre des Arts ? “Nous explorons toutes les formes de musiques vivantes et leur rapport avec l’art de la représentation. J’aime transgresser les frontières entre les catégories et les programmations.” ■■ Vous êtes également un lieu de vie ? “Quatre jeunes chanteurs sont ici en permanence et travaillent sur des concerts, des actions culturelles et pédagogiques. Sans compter les

17

■■ Momo se bat contre les hommes gris.

Découvertes aux “Pluriels”

O

rganisé par les étudiants de Licence Professionnelles “Métiers de la Médiation Culturelle appliquée au Spectacle Vivant” ce festival propose, du 30 mars au 1er avril, des spectacles ouverts à tous, ainsi que des rencontres avec les artistes. Pratique. Mercredi 30 mars : Scénocosme, Salle Ste Croix des Pelletiers, 15h30/16h ; Darjeeling Keepers, Amphithéâtre Axelrad, 20h30 ; Le Prince Miiaou, Amphithéâtre Axelrad,22h. Jeudi 31 mars : HP Process,

Salle Ste Croix des Pelletiers, 20h ; Sandrine, Compagnie Pôle Nord, Salle Ste Croix des Pelletiers, 21h15. Vendredi 1 er avril : TMS, 20h30, City Hunter, 21h45 et OXP, 23h, M.J.C St Sever. Samedi 2 avril : Agogô Percussions, Salle Ste Croix des Pelletiers, 15h30 ; Jobaga, Place de la Rougemare, 17h ; Conservatoire de Rouen, Chapelle St Louis, 18h ; Tango Sumo, 20h30 et Viktor Furiani, 22h, Hôtel de Ville de Rouen ; Le Sousmarin, Salle Ste Croix des Pelletiers.

■■ Les Pluriels inaugureront le 30 mars leur 14e édition.


18

SUR LES ECRANS UGC Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00. ●● L’agence (VF) : tous les jours à 11h05, 13h50, 16h00, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Hell driver (VF) : tous les jours à 10h45, 13h35, 15h40, 17h45, 19h50, 22h00. ●● Les yeux de sa mère : tous les jours à 10h45, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Le mytho (VF) : tous les jours à 11h00, 14h00, 16h20, 19h55, 22h15. ●● Rango (VF) : tous les jours à 10H45, 13h50, 16h00, 18h10, 20h20, 22h30. ●● World invasion : Battle L.A (VF) : tous les jours à 10h40 (sauf jeu. 24), 16h10, 21h50. ●● Pollen : tous les jours à 11h05, 14h.00 ●● Black Swan (VO ST) : tous les jours à 15h50, 22h25. ●● Paul (VF): tous les jours à 13H50 (sauf sam. 26, dim. 27) 18h10, 22h25. ●● Rien à déclarer : tous les jours à 13h35, 18h05, 22h30. ●● Le discours d’un roi (VO ST) : tous les jours à 10h55, 15h45, 20h15. ●● Les femmes du 6ème étage : tous les jours à 10h50 (sauf ven.25, lun. 28, mar. 29), 15h55, 20h20. ●● L’Assaut (VF) : tous les jours à 13h55, 18h00, 22h20. ●● Fighter (VO ST ) : tous les jours à 13h.35 (sauf sam. 26, dim. 27), 18h05, 22h25 ●● Le marquis : jeu. 24, ven. 25, lun. 28, mar. 29, 11h10, (sauf mar.29) 13h40, 15h45, 18h00, 19h55 (sauf ven. 25), 22h00(sauf ven. 25). ●● Ma part du gâteau : tous les jours à 11h00, 13h40, 15h50, 18h00, 20h10, 22h20. ●● Route Irish (VO ST) : tous les jours à 10h50 (sauf sam.26, dim. 27)16h00, 20h15. ●● True grit (VO ST) : tous les jours à 13h45 (sauf jeu. 24), 19h40. ●● Sans identité (VF) : tous les jours à 11h05, 15h50. 20h00 (sauf jeu. 24). ●● Les voyages de Gulliver (VF) : sam. 26, dim. 27, 11h00, 13h45. ●● Le rite (VF) : tous les jours à 10h55, 13h55, 16h20, 19h50, 22h10. ●● We want sex equality (VO ST ) : tous les jours à 17h55, 20h10. ●● Animaux et Cie : sam. 26, dim. 27, 10h45, 13h50. ●● Gnoméo et Juliette : sam. 26, dim. 27, 10h35, 14h05.

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70

●● Les yeux de sa mère : jeu. 24, ven. 25, lun. 28,

mar. 29, 14h10, 16h40, 19h35, 21h45, sam. 26, dim. 27, 10h40, 14h10, 16h40, 19h35, 21h45. ●● Rango (VO) : jeu. 24, ven. 25, lun. 28, mar. 29, 14h15, 16h45, 19h40, 21h50, sam. 26, dim. 27, 10h40, 14h15, 16h45, 19h40, 21h50. ●● Precious life (VO) : jeu. 24, sam. 26, lun. 28, 13h35, 18h00, ven. 25, dim. 27, mar. 29, 15h45, 20h30. ●● Si tu meurs, je te tue : jeu. 24, ven. 25, lun. 28, 13h30,18h00, sam. 26, dim. 27, mar. 29, 15h45, 20h35. ●● Amours salées et plaisirs sucrés (VO) : jeu. 24, ven. 25, lun. 28 à 20h35, sam. 26, dim. 27 à 13h30, mar. 29 à 18h00. ●● Les fables de Starewitch : sam. 27, dim. 28 à 11h15, 18h00. ●● Ma part du gâteau : jeu. 24, ven. 25, lun. 28, mar. 29, 14h00, 16h30, 19h30, 21h45, sam. 27, dim. 28, 10h30, 14h00, 16h30, 19h30, 21h45 ●● Route Irish (VO) : jeu. 24, mar. 29, 13h30, 20h45, ven. 25, lun. 28, 13h30,18h00, sam. 26, dim. 27, 11h00, 15h50, 20h45. ●● L’étrange affaire Angelica (VO) : ven. 25, dim. 27, mar. 29, 13h35, 18h00, jeu. 24, sam. 26, lun. 28, 15h.40, 20h30. ●● The silent house (VO) : ven. 25, sam. 26, dim. 27, mar. 29 à 21h50, jeu. 24, lun. 28 à 16h30. ●● True Grit (VO) : jeu. 24, lun. 28 à 14h00, ven. 25 à 19h45, sam. 26, dim. 27, mar. 29 à 19h25. ●● Never let me go (VO) : jeu. 24, lun. 28 à 21h50 sam. 26, dim. 27 à 14h00, mar. 29 à16h30. ●● La ligne droite : jeu. 24, ven. 25, lun. 28 à 15h45, mar. 29 à 13h30.

N° 2 - 24 mars 2011

CINEMA

A l’affiche : Rango

■● Porté par notamment la voix de Johnny Depp, ce film d’animation est une réjouissante parodie de western.

C

ertains caméléons ont été transformés en animal de compagnie. C’est le cas de Rango, dont la vie va changer le jour où un chaos l’éjecte de la voiture de ses maîtres et le laisse en plein désert. C’est ennuyeux pour lui, car il se trouve en pleine crise existentielle. La rencontre avec Fève, une jolie femme lézard, va le conduire dans la ville de Poussière, en proie à une

terrible sécheresse. Pour une raison inconnue, les réserves d’eau de la ville sont à sec et les habitants ne savent plus à quel saint se vouer. Trouvant là un bon moyen de se faire bien voir, Rango décide d’endosser le costume de héros et il devient, à la demande du maire, le shérif de la ville. Bientôt, les maigres réserves d’eau de la ville sont dérobées et Rango va devoir mener une enquête périlleuse.

●● Le discours d’un roi (VO): jeu. 24, lun. 28 à 19h25, ven. 25, mar. 29 à 14h00, sam. 26, dim. 27 à 10h30, 16h30. ●● We want sex equality (VO) : ven. 25, lun. 28 à 20h45, sam. 26, dim. 20, mar. 29 à 18h10. ●● Jimmy Rivière : jeu. 24, vezn. 25, lun. 28, mar. 29 à 15h50. ●● Les moomins et la chasse à la comète : sam. 26, dim. 27, 11h15, 13h30.

 CinémaPathéDocks76

Centre Commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 0892 69 66 96

●● Lucia Di Lammermoor (VO ST) : jeu 24 à 19h30. ●● Coppelia (VO ST) : lun.29 à 19h30. ●● Numéro quatre (VF) : ven. 25, 20h00, 22h10. ●● Titeuf le film (3 D) : dim. 27 à 11h00 ●● Rango (VO) : tous les jours à 11h00, 13h30, 15h40, 17h50, 20h00, 22h10.

●● Rango (VO ST) : tous les jours à 19H30. ●● Hell driver (VF) : tous les jours à 11h00, 13h40,

15h50, 18h00, 20h10, 22h20. ●● Les yeux de sa mère : tous les jours à 11h00, 13h20, 15h30, 17h40, 19h50, 22h10. ●● L’agence (VF) : tous les jours à 11h00, 13h25, 15h35, 17h45, 19h55, 22h10. ●● L’Assaut (VF) : tous les jours à 11h15, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● Ma part du gâteau (VF) : tous les jours à 11h00, 13h30, 15h40, 17h50, 20h00, 22h10. ●● Le marquis (VF) : tous les jours à 11h15, 14h25, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25. ●● Les femmes du 6ème étage (VF) : tous les jours à 11h15, 14h00, 16h30, 19h40, 22h10. ●● Black Swan (VO ST) : tous les jours à 11h15, 14h15, 17h00, 22h10. ●● Largo Winch 2 (VF) : tous les jours à 11h15, 14h20 17h00, 19h35, 22h00. ●● Sans identité (VF): tous les jours à 11h00, 14h20, 17h10, 19h40, 22h05. ●● Rien à déclarer (VF) : tous les jours à 11h00, 13h30, 15h40, 17h50, 20h00, 22h10. ●● World Invasion - Battle Los Angeles (VF) : tous les jours à 11h00, 14h00, 16h50, 19h30, 22h00. ●● Le discours d’un roi (VO ST) : jeu. 24, 11h15,

Fort du succès de la saga de “Pirates des Caraïbes”, Gore Verbinski se lance, pour la première fois, dans le film d’animation. Mais il choisit de trancher avec la tradition du genre et innove avec les aventures de ce héros pas comme les autres. Il faut reconnaître que l’on fait mieux qu’un caméléon, une tortue, un serpent ou une souris comme héros d’un film d’animation. Pourtant, avec cette bande de bras cassés,

Gore Verbinski a réussi une parodie de western, non seulement réjouissante, mais d’une extraordinaire inventivité. Que ce soit dans les décors, qui font revivre l’Ouest mythique, dans les personnages ou dans l’intrigue, l’imagination est aux commandes.

toutel'actualitéducinéma

14h10, ven. 25, lun. 28, 11h15, 14h10, 22h05, sam. 26, dim. 27, 19h35, 22h00. ●● Animaux et Cie (VF) : sam. 26, dim. 27, 11h00, 13h50, 15h45, 17h40.

CinémaL’Ariel Place Colbert - 76130 Mont Saint Aignan - Tél : 0892 68 04 76

●● Angèle et Tony : ven. 25 à 19h00, sam. 26, 16h30,

20h45, dim. 27, 14h00, 15h45, lun. 28 à 20h30. ●● Incendies : ven. 25 à 19h00, sam. 26, 16h30, 20h45, dim. 27, 14h00, 15h45, lun. 28 à 20h30

CinémaGaumontGrandQuevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 089269 66 96

●● Numéro quatre (VF) : ven.25, 19h30, 22h15. ●● Titeuf, le film (VF) : dim.27, 11h00 ●● Le Mytho - Just Go With It (VF) : jeu.24, ven.25,

sam.26, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim.27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● Rango (VF): jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h45, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20, dim.27, 11h00, 13h45, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20. ●● L’agence (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h45, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20, dim.27, 11h00, 13h45, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20. ●● Hell Driver (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim.27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● Les Yeux de sa mère (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim.27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● World invasion : Battle Los Angeles (VF) jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim.27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● Paul (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim.27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● Le rite (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, dim.27, lun.28, mar.29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15. ●● Ma part du gâteau (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h40, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20, dim.27, 11h00, 13h40, 15h50, 17h55, 20h05, 22h20. ●● Le marquis (VF) : jeu. 24, ven. 25, sam. 26, lun. 28, mar. 29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, dim. 27, 11h00, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15.


N° 2 - 24 mars 2011

●● Sans identité (VF) : jeu. 24, ven. 25, sam. 26, lun. 28, mar. 29, 13h45, 15h50, 18h00, 20h05, 22h20, dim. 20, 11h00, 13h45, 15h50, 18h00, 20h05, 22h20. ●● Les voyages de Gulliver (VF) : sam. 26, 13h45, 15h50, 17h55, dim. 27, 11h00, 13h45, 15h50, 17h55. ●● The Silent House (VF) : jeu. 24, ven.25, sam.26, dim.27, lun.28, mar.29, 22h20. ●● True Grit (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h45, 16h10, 20h05, 22h20, dim.27, 20h05, 22h20. ●● Sex Friends (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h40, 15h50, 17h50, 20h05, 22h20, dim.27, 11h00, 13h40, 15h50, 17h50, 20h05, 22h20. ●● Gnoméo et Juliette (VF) : sam. 26, 14h00, 16h45 (3D),dim.27, 11h00, 14h00, 16h45 (3D). ●● Rien à déclarer (VF) : jeu. 24, ven. 25, sam. 26, lun. 28, mar. 29, 13h40, 15h50, 18h00, 20h10, 22h20, dim. 27, 11h00, 13h40, 15h50, 18h00, 20h10, 22h20. ●● Le discours d’un roi (VF) : jeu. 24, lun. 28, mar. 29, 14h00, 16h45, 19h30, 22h15, ven.25, 14h00,16h45, sam.26, dim. 27, 19h30, 22h15. ●● Black Swan (VF) : jeu.24, ven.25, sam.26, lun.28, mar.29, 13h40, 15h50, 18h00, 20h10, dim.27, 11h00, 13h40, 15h50, 18h00, 20h10.

Le Melville 75 rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21 ●● Ma compagne de nuit : jeu.24, ven.25, 14h00, 16h00, 18h00, sam.26, dim.27, lun.28, mar.29, 16h00, 18h00, 20h30. ●● Aladin : sam. 26, dim.27 , 14h00. ●● CirKus Columbia (VO) : tous les jours à 14h15, 16h30, 21h00. ●● Correspondances : tous les jours à 19h30. ●● La permission de minuit : tous les jours à 13h45, 20h45. ●● Lumière : tous les jours, 16h15, 18h45. ●● Le voleur de lumières (VO) : jeu. 24, dim. 27, 15h30, 19h20, ven.25, lun.28, 13h30, 17h00, sam.26, dim.27, 16h45, 21h15. ●● La femme aux 5 éléphants (VO) : jeu. 24,

19

CINEMA dim. 27, 13h30, 21h15, ven.25, lun.28, 15h00, 21h15, sam.26, mar.29, 19h15.

●● Des hommes et des dieux : jeu.24, dim.27, 17h00, ven.25, lun.28, 18h30, sam.26, 13h30, mar.29, 14h00.

Grand Mercure Square Raoul Sanson - Elbeuf - Tél : 08 92 68 00 72

●● Hell Driver : jeu. 24, lun. 28 à 20h30, ven. 25

à 21h45, sam. 26, 14h15, 19h30, 21h45, dim. 27, 13h30, 14h15, 19h30, lun. 28 à 14h15, mar. 29 à 21h45. ●● L’agence : jeu. 24 à 20h30, ven.25 à 21h45, sam. 26, 14h15, 19h30, 21h45, dim. 27, 10h30, 14h15, 19h30, lun. 28 à 14h15, mar. 29 à 21h45. ●● Les Yeux de sa mère : ven. 25 à 19h30, sam. 26, 14h15, 21h45, dim. 27, 10h30, 16h45, 19h30, lun. 28 à 14h15, mar.29 à 21h45.

●● Waste Land : jeu. 24 à 20h30, sam. 26 à 16+h45, mar. 29 à 19h30.

●● Le Mytho - Just Go With It : ven.25 à 19h30, sam.

26, 14h15, 16h45, 21h45, dim. 27 à 10h30, mar. 29 à 21h45. ●● Rango : jeu. 24 à 20h30, ven.25, 19h30, 21h45, sam. 26, 14h15, 16h45, 19h30, dim. 27, 10h30, 14h15, 16h45, lun. 28 à 20h30, mar. 29 à 19h30. ●● Nos résistances : ven.25 à 19h30, lun. 28 à 14h15. ●● Ma part du gâteau : jeu. 24 à 20h30, ven. 25 à 21h45, sam. 26, 16h45, 19h30, dim. 27 à 14h15, lun. 28, 14h15, 20h30, mar.29 à 19h30. ●● World invasion : sam. 26 à 19h30, dim. 27 à 14h15. ●● L’assaut : ven. 25 à 21h45, dim. 27 à 16h45. ●● Paul : sam. 26 à 16h45, dim. 27 à 10h30, mar. 29 à 21h45. ●● Rien à déclarer : ven. 25 à 19h30, sam. 26 à 21h45, dim. 27, 16h45, 19h30, lun. 28, 14h15, 20h30, mar. 29 à 21h45. ●● Harry Brown : dim. 27 à 19h30, lun.28 à 20h30, mar. 29 à 19h30.

■● L’agence, un film de George Nolfi avec Matt Damon.

Retrouvez nos critiques de films en ligne sur :


20

Dieppe Fécamp Etretat Le Havre Jumièges

J

érôme Houyvet est un baroudeur. Normand, photographe, amoureux des plages aux grosses vagues, spécialiste des sports de glisse et depuis quelques années “pilote” d’un petit para-moteur qui lui permet, aux beaux jours, de prendre un peu de hauteur. Il y a deux ans, il a survolé les plages du Cotentin pour en faire un livre album remarquable. L’ouvrage a eu un tel succès que le photographe a voulu élargir sa palette pour voir encore plus large. Dans l’oeil de son objectif, cette fois : l’ensemble de la côte normande, du Mont Saint Michel au Tréport en passant par la côte d’Albâtre. Vu d’en haut, c’est encore plus beau L’ouvrage paraît début mai. Plusieurs pages sont dédiées à quelques uns des plus beaux sites du littoral tout proche, à vol d’oiseau : Le Pays de Caux et ses “falaises de porcelaine », Fécamp, Yport, Etretat ou encore

Rouen

Sainte-Adresse et le port du Havre... un long ruban de plages, de valleuses et de falaises haut perchées. On y apprend plein de choses, au fil de l’eau et des photos époustouflantes. Le parti pris du photographe : montrer au dessus du rivage et du front de mer ce qu’au niveau des pâquerettes on a parfois du mal à percevoir : la beauté des lieux, la douceur des ciels, l’incroyable mosaïque née du mélange de la terre et de l’eau, du vert et du bleu. Chaque photo de la côte d’Albâtre s’accompagne d’un texte présentant le site, avec en prime tout un tas d’anecdotes s’y rapportant. Un guide touristique, grandeur nature, qui saurait prendre de la hauteur sur les paysages qu’il décrit. Pratique. Vol au dessus du littoral de Normandie – ouvrage disponible à partir de mai. Big Red One Editions – contact : 02 33 57 19 96. web : www.bigred1editions. com.

N° 2 - 24 mars 2011

DECOUVERTE

La côte d’Albâtre à vol d’oiseau !

■■ Le site d’Etretat figure parmi les plus emblématiques de tout le littoral normand qu’a survolé à bord de son para-moteur le photographe Jérome Houyvet pour les besoins de cet album. La côte d’Albâtre y tient une place de choix.

Dans les coulisses du plus rapide catamaran du monde U

■■ Pas mécontent, le commandant du Norman Arrow, Captain Guy South, profite de la vue unique sur Rouen en haut de son colosse de 3 800 tonnes.

n géant blanc a jeté l’ancre sur les quais de Rouen. Vendredi 4 mars, après avoir obligé le Pont Flaubert à se lever, le Norman Arrow a fait une apparition remarquée en plein coeur de la ville, où il doit rester en hivernage jusqu’à la fin du mois d’avril. Sa compagnie, LD Lines, nous a ouvert les portes du “plus grand navire rapide du monde”. Une première à Rouen “C’est la première fois que l’on hiverne ici, indique Eric Derrien, directeur de la flotte. Il n’y avait plus de place au Havre et le port de Dieppe est trop étroit pour l’accueillir”. Cent douze mètres de long et 30 mètres de large : le Norman Arrow joue dans la cour des grands. Pouvant atteindre une vitesse maximale de 44 noeuds, soit 78 km/h, il boucle le trajet Le Havre-Porthsmouth - sa ligne régulière - en 3 h 15 chrono. Comment peut-il atteindre de telles pointes de vitesse ?

“Il n’est pas propulsé grâce à des hélices, mais des turbines, explique le “Captain” Guy South, commandant du navire. L’eau est aspirée et recrachée. Et, comme c’est un catamaran, il surfe sur la vague”. Elégant. Développant une puissance de 36 000 kW grâce à quatre moteurs turbinant à 1 000 tours par minute, la “flèche” fait la fierté de Louis Dreyfus Armateur, la maison mère de LD Lines. Pour l’anecdote, le bateau est un glouton, consommant 2 400 litres de diesel par heure. Tout de même. A l’heure actuelle, huit membres d’équipages s’activent dans le catamaran endormi. Peinture, nettoyage, révision du moteur : tout doit être prêt pour la reprise. Plus haut, dans la cabine du capitaine, un panorama inédit se dévoile. Plus de doute : Rouen est un port. Quand le Norman Arrow regagnera Le Havre, il y aura comme un vide au pied de la Préfecture.


Tendance Ouest Rouen du 24 mars