Issuu on Google+

TOURISME

“L’été se présente bien” jean-François Santais, directeur du Comité départemental du tourisme

N° 15 - 23 juiN 2011

Page 2

HAuTS DE ROuEN Une formidable rénovation ECHANgES Les Chinois lorgnent sur Rouen

PAgE 3

PAgE 6

ENERgiE PAgE 8 Le photovoltaïque investit les toits HLM EVENEMENT PAgE 18 Le grand retour des Terrasses du jeudi

Zénith

L’ambition du géant

En dix ans, le Zénith de Rouen est devenu le vaisseau amiral des spectacles régionaux. Un succès qui n’a pas fini d’étonner. PAgE 4


N° 15 - 23 juin 2011

Temps forts 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Sable chaud L’opération Rouen sur Mer débutera mercredi 29 juin sur les quais bas rive gauche. Farniente et sports au programme.

✔✔ Inauguration Le Square Guillaume Lion, quai de Paris, ouvrira ses portes et ses allées samedi 25 juin.

✔✔ Viva Cité L’incontournable festival des

✔✔ Tous en terrasse Les concerts gratuits

arts de la rue de Sotteville va faire vibrer la rive gauche du 24 au 26 juin.

✔✔ Conseil général La prochaine session plé- ✔✔ Equitation Du jeudi 23 au dimanche 26 nière du Conseil général de Seine-Maritime se tiendra les mardi 28 et mercredi 29 juin.

AU COURRIER

juin, le Haras du Loup, à Canteleu, organise son grand concours de saut international.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Il faut élargir le Pont Mathilde”

TOURISmE La Seine-Maritime attire de plus en plus

G. Raffray

“Ne dit on pas qu’il faut que tout se fasse ? Oui, mais à quel prix ? C’est une bonne chose que les aménagements du métro subissent des améliorations. Néanmoins, il est moins agréable pour les automobilistes de se voir bloquer plus que de raison dans les bouchons pour rentrer chez eux. Les heures de pointe sont un cauchemar. Il est même préférable de prendre la route plus tard. Souhaitons une alternative si l’on ne veut pas que la tranquillité du centre-ville fasse place chaque soir pendant un mois à un concert de klaxons !” V. Vaire

■✔ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen, ou redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

“L’été se présente très bien” Le Comité départemental de Tourisme de Seine-Maritime présentait, jeudi 16 juin, la saison estivale 2011. ■✔ La saison débute tout juste. Comment se présente-t-elle ? “L’été se présente très bien. Il est vrai que nous avons eu un temps magnifique au printemps, ce qui a été très bénéfique pour le tourisme. On peut également évoquer la crise des pays arabes et les différents événements qui sont survenus dernièrement au niveau international, encourageant les Français à rester en France et les étrangers à venir chez nous plutôt qu’ailleurs. Mais nous notons aussi que le tourisme a progressé en Seine-Maritime, car nous nous sommes beaucoup investis pour proposer aux touristes des offres riches et diversifiées. Il y a un vrai marché et beaucoup de demandes, or nous avons été capables de les anticiper et de proposer plus d’offres que de demandes. De fait, pour la saison estivale qui vient, les réservations en matière de logements sont importantes et même meilleures que l’an dernier”.

nOS dIffUSEURS

A

vis aux amateurs de bonne chair, rendezvous à la Cave SaintSever située place des Emmurées, sur la rive gauche, à Rouen. Installée il y a cinq ans, cette boutique propose un large choix de vin, de bière et de champagne ainsi qu’un rayon épicerie fine dédié aux gourmands. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 9h à 12h, Mme Vasseur et son équipe vous accueillent avec beaucoup de gentillesse, et à l’entrée notre journal de la semaine.

■✔ Jean-François Santais, directeur du Comité Départemental de Tourisme est confiant pour la saison estivale 2011.

■✔ Quelle est la spécificité du tourisme en Seine-Maritime ? “C’est un département où l’on pratique majoritairement du tourisme de courtséjour. Cela s’explique par le fait que les visiteurs viennent de zones voisines. Pour vous donner un exemple, un client sur deux est originaire d’Ile-de-France. Les étrangers viennent majoritairement de pays voisins comme la Belgique ou l’Allemagne. Enfin, la part des nuitées et des séjours passés durant l’été est relativement faible, ce qui est assez positif puisque cela signifie que le tourisme est actif tout au long de l’année dans le dé-

partement”. ■✔ Sur quoi misezvous pour développer le tourisme ? “Nous avons travaillé à diversifier et améliorer l’offre en matière d’hébergement. Cela a payé puisque la fréquentation des gites a augmenté de 35% en cinq ans. Enfin, notre métier est en train de changer et d’évoluer complètement avec le développement et l’utilisation constante d’internet. Une véritable révolution est en train de s’opérer avec les smartphones. Nous avons créé un portail pour la Seine-Maritime pour donner accès à des informations

rapides et très lisibles. L’information va à la vitesse de l’électron, le rôle des agents sera donc moins d’informer et plus de faire de l’animation de territoire”. ■✔ Et qu’en est-il des Ambassadeurs 76 ? “L’idée est que plus l’on connaît le lieu où l’on vit plus on l’aime. Nous avons déjà 9 500 familles qui se sont portées volontaires pour avoir la carte d’ambassadeur. C’est une réussite. Ces personnes font la richesse du territoire et sont des relais formidables pour les touristes de passage qui, bien souvent, recherchent ce contact avec la population locale, pour être informés des lieux à découvrir et des coins à voir”. ■✔ Une vie cinq dates 1959 : Naissance à Dijon 1984 : Création du Tour Opérateur “Insolite Entreprise” 1990 : Directeur du Tour Opérateur “Génération Vacances” 1995 : Directeur de l’Ecole Européenne d’Animation Touristique 2009 : Directeur Comité Départemental du Tourisme de Seine-Maritime

Les saveurs de la Cave

Crédit

“Serait-il possible que le Conseil général, ou la Crea, se prononcent sur la circulation sur le Pont Mathilde ? Il était prévu, il y a bien longtemps, de l’élargir... Il serait souhaitable qu’il réponde aux deux files rejoignant la zone industrielle, aux deux files des quais hauts et aux trois files du boulevard de l’Europe. Pourtant, actuellement, il n’y a qu’une voie pour distribuer celui-ci ! Nos décideurs ne doivent pas emprunter ce pont aux heures de pointe...”

“Quais hauts rive droite, ça coince !”

des Terrasses du Jeudi reviennent à Rouen à partir du jeudi 30 juin.

■✔ Les amateurs de bons vins y trouveront leur compte.

Dans ce quartier, vous trouverez également votre journal Tendance Ouest : .au centre commercial Saint-Sever . au traiteur Asiatique, 87 rue Saint-Sever . au restaurant MacDonald, 150 rue Saint-Sever . au bar “La Rotonde”, 61 rue Saint-Sever . à la sandwicherie “Etoile du Sud”, 12 place des Emmurées . au “Point coop”, 65 rue Saint-Sever . à l’épicerie, 135 rue SaintSever.


N° 15 - 23 juin 2011

3

Hauts de Rouen : la reconquête immobilière C

’est en 2008 qu’a été donnée l’impulsion de réhabilitation dans les Hauts de Rouen. Les façades des immeubles évoluent au fil des semaines, les échaffaudages se montent et se démontent. Cette remise à neuf devient chaque jour un peu plus palpable et visible. Le but de l’opération, qui s’inscrit dans le cadre du Grand Projet de Ville est de favoriser la mixité sociale, en rendant plus attractifs ces quartiers de la ville. 1 000 logements à rénover Quelle que soit la résidence, les travaux demeurent sensiblement les mêmes. Ces grands immeubles, construits pour la plupart à la fin des années soixante, ne répondent plus aux normes de sécurité ou de confort qui sont ceux que l’on peut attendre aujourd’hui. Les systèmes de chauffage ont été revus et rénovés, les espaces repensés pour redonner une nouvelle dynamique à ces

lieux de vie. Le réaménagement extérieur témoignent de la transformation qui s’opère derrière ces murs. Certains bailleurs ont seulement remplacé les couleurs sombres des anciennes façades ; d’autres, comme Plaine Normande pour l’immeuble de la Traviata, ont légèrement modifié l’architecture en installant de grandes baies vitrées aux angles. Le bénéfice est double : de l’extérieur l’ensemble s’en trouve allégé, de l’intérieur, les appartements gagnent en clarté. Restructuration, réhabilitation, voire construction de nouveaux logements, l’opération a de multiples facettes. Au total, les Hauts de Rouen vont reconquérir mille logements, qui seront donnés à la location ou à la vente. D’ici 2013, 96 voire 97% de ce Grand Projet devrait être achevés. Au total, l’opération aura coûté un peu moins de 70 millions d’euros.

■■ Entre les réhabilitation, les rénovations et les constructions de nouveaux logements, les Hauts de Rouen vont reconquérir mille logements.


4

N° 15 - 23 juin 2011

NEWS

Zénith : l’ambition d’un géant Saison

 Toutes les saisons ne  sont pas propices aux spectacles.  Durant les vacances scolaires, par  exemple, les manifestations sont peu  nombreuses. 

61

 Le Zénith est bien parti pour  battre son record de programmation  qui était de 94 spectacles en 2007.  Sur le premier semestre 2011, 61  spectacles ont déjà été donnés.

426 233 € ont été versés en 

2010 par le SESAR à la Crea. C’ette  redevance est constituée, entre autre,  d’une part fixe de 305 000 € par an et  d’un intéressement aux bénéfices.

17 500 000 € C’est ce 

qu’ont dû débourser la Communauté  européenne, l’Etat, la région HauteNormandie, la Seine-Maritime et la  Crea pour la construction du Zénith.

I

Une mission culturelle Si la Crea qui a pris l’initiative de la construction, ce n’est pas elle qui en assure la gestion, mais un exploitant, choisi par le biais d’une délégation de service public. “Il l’exploite à ses risques et périls car il se doit de verser une redevance à la Crea qui est fixée indépendamment des recettes perçues.” C’est la société SESAR, qui vient d’être renouvelée dans ses fonctions qui est chargée de gérer la programmation et d’animer le Zénith. C’est donc à elle que font appel les producteurs pour fixer

Photo Jean-François Lange - Crea

l y a cette facette que tout spectateur connaît. Mais quand la lumière des projecteurs et les paillettes ont disparu, la vie continue dans l’antre de ce “navire amiral de la culturel” qu’est le Zénith de Rouen. Les premières études sur son implantation dans l’agglomération remontent à 1997. Le Zénith de Rouen fête son dixième anniversaire cette année. Dix ans de spectacles en tous genres et pour tous publics. “Concrètement, explique Christine Gaillard, directrice adjointe à culture au sein de la Crea, en charge des équipements, “c’est une grande salle vide, que louent les producteurs, lors des tournées des artistes. Le but d’une telle salle est bien-sûr de donner accès aux habitants à des spectacles de qualité et de participer ainsi au rayonnement culturel de l’agglomération.”

■■ Le Zénith peut accueillir jusqu’à 7000 places, mais la moyenne des manifestations est de 4000 places. En effet, le Zénith est modulable à souhait et s’adapte aux desiderata des diféfrents producteurs.

une ou plusieurs dates à Rouen “Pour un artiste, c’est un véritable challenge que de se produire dans un Zénith, note Franck Boucher, directeur du SESAR, car cela a un coût.” Et la barre est placée haut : pour qu’un spectacle soit rentable, il doit attirer entre 1500 et 3000 personnes. Le travail est long avant qu’un artiste ne monte

sur scène. Accueillir des concerts ou des comédies musicales implique tout un travail technique à fournir en amont. Définir les emplacements où sertont accrochés les projecteurs, agencer la salle. “Pour de grosses productions, il nous faut au moins deux jours de montage.” C’est également au SESAR que revient la tâche de fixer le nombre

d’hôtesses et d’agents de sécurité nécessaires, par exemple. Ils sont cinq, à plein temps, sur le site du Zénith. Mais qu’arrive une équipe de tournée et les effectifs explosent. Les lieux fourmillent d’une foule d’intermittents, de techniciens, allant du cuisinier, à l’accessoiriste, en passant par le peintre. L’équivalent d’une petite ville qui s’installe.

“Lorsque Mozart opéra Rock est venu à Rouen, l’équipe de tournée comptait 120 personnes. A côté des moyens humains, il faut prendre en compte le matériel : quand Mylène Farmer est venue, elle avait avec elle 22 camions de matériel.” Parallèment à toutes ces manifestations, le Zénith accueille également des séminaires, des conventions

d’entreprises ou des colloques, comme Axe Seine dernièrement. Ces animations, qui ne doivent pas représenter plus de 30% de l’activité, font certes moins rêver monsieur tout le monde, mais n’en demeurent pas moins nécessaires au rayonnement de la région et permettent aussi au Zénith de vivre. Anne Letouzé

Zénith : un label sous contrôle

N Connectez-vous sur notre web-radio !

’est pas Zénith qui le veut. Ce label, mis en place par le ministère de la Culture à la fin des années 80, est contrôlé par un cahier des charges. Sa mission première est d’accueillir des spectacles de grande audience, et de répondre à un souci d’aménagement du territoire. Le confort du spectacteur est une des préoccupations qui préside à la réalisation d’un Zénith. Une bonne visibilité, une acoustique soignée sont des conditions posées. Ainsi, les balcons et les piliers y

sont exclus. Enfin, la gestion des spectacles et de la programmation est confiée à une délégation de service public : c’est une assurance de neutralité. L’activité d’un Zénith est avant tout celle d’un service public.

■■ Franck Boucher est directeur du Zéntith de Rouen.

“Ce cahier des charges est essentiellement technique, et aucunement architectural,” affirme Christine Gaillard. Et de fait, sur les 18 Zénith que compte la France, aucun d’entre eux ne se ressemble. Celui de Rouen, est l’œuvre de l’architecte Bernard Tschumi.


N째 15 - 23 juin 2011

5


6

N° 15 - 23 juin 2011

NEWS Le PV électronique fait une brève apparition à Rouen Jeudi 16 juin, dans le cadre d’une vaste opération de sécurité routière (lire page 12), la compagnie de CRS de Rennes venue en renfort, avait apporté dans ses bagages le “procès-verbal électronique” (notre photo), permettant de verbaliser en 10 minutes

TRaVauX en VILLe ●■ PaSTeuR Boulevard de Lesseps. Circulation

échange

au lieu de 20. Finis le papier et le stylo-bille. De retour au commissariat, le PV part par internet au Centre national de traitement, à Rennes, et l’automobiliste fautif reçoit la contravention chez lui. Le PVE sera utilisé en Seine-Maritime dès novembre prochain.

Près de 3 000 motards en colère ont envahi Rouen Ils digèrent mal les nouvelles mesures gouvernementales visant à renforcer la sécurité routière : implantation de nouveaux radars, mise en place d’un contrôle technique pour motos, etc. Près de 3 000 motards en colère ont déferlé sur Rouen, samedi 18

juin, au niveau des quais de la rive gauche. L’aprèsmidi, ils se sont retrouvés devant les fenêtres de la préfecture, avenue Pasteur, pour allumer un “feu de la Saint-Guéant” et brûler des radars en carton, des gilets de sécurité et des cartes d’électeurs. Pas contents.

La crea séduit les chinois

des véhicules interdite sur la file de circulation sud, de la chaussée sud de la rue Amédée Dormoy à la rue Jean Ango. La circulation dans le sens ouest-est est basculée sur la file de circulation médiane de la chaussée sud.

●■ PaSTeuR Rue Nétien. Modification expérimentale de la circulation entre la rue de Lillebonne et l’entrée du parking des Docks 76. Des “baliroads” (séparateurs modulaires de chaussée) seront notamment posés. Jusqu’au 1er juillet. ●■ MOnT-RIBOuDeT En raison de travaux d’assainissement, la voie d’accès aux Docks 76 depuis le bd de Nansen est réduite à une seule voie de circulation, et l’avenue du Mont-Riboudet dans le sens RouenBarentin de quatre à deux voies. Jusqu’au 31 août. ●■ JOuVeneT Rue Jouvenet. Travaux de remplacement de branchements en plomb. Circulation et stationnement perturbés. Jusqu’au 1er juillet. ●■ SaInT-hILaIRe Rues Saint-Hilaire, Chantereine et des Cantelles. Travaux de remplacement de branchements en plomb. Circulation et stationnement perturbés. Jusqu’au 1er juillet. ●■ cenTRe RIVe DROITe Rues Saint-Hilaire,

Chantereine et des Pénitents. Travaux sur l’éclairage public. Circulation perturbée voire interdite par période. Déviation. Jusqu’au 29 juillet.

●■ POnT Jeanne D’aRc Réduction de la circula-

tion sur les voies sur berge rive droite et quais bas rive gauche. Jusqu’au 30 novembre.

●■ gRaMMOnT Rue des Platanes. Travaux d’aménagement des espaces publics du quartier Grammont. La rue sera fermée à la circulation automobile pendant six mois. A partir du 20 juin, le stationnement sera interdit sur la place. Des parkings restent à la disposition des habitants à proximité. ●■ SaInT-SeVeR Trémie Saint-Sever. Circulation modifiée lors des travaux sur la station de métro-bus. Jusqu’au 31 décembre. ●■ RIVe gauche Rue de Madagascar. Pose de conduite de gaz. Circulation réduite ou alternée. Jusqu’au 22 juillet.

BLOc nOTeS uRgenceS SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00  GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PhaRMacIeS De SeRVIce Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

■■ La délégation chinoise au Coria. La Crea sera présente début septembre à Tianjin à un forum sur le tourisme.

S

ilencieuse et imperturbable, la petite délégation chinoise de Tianjin qui a rendu visite à Laurent Fabius du 19 au 22 juin a eu le droit de visiter ce qu’il se fait de mieux dans l’agglomération : le port et le Technopôle du Madrillet. Là, ils ont découvert le Coria (Complexe de recherche interprofessionnel en aérothermochimie), emblème de la recherche de pointe à la mode de Rouen. Leur venue n’était que la nouvelle étape d’une coopération naissante entre

InVenTIOn

les deux territoires. Après un premier accord signé en janvier 2010 et une visite de Laurent Fabius en Chine en mars dernier, c’était au tour des représentants de cette ville de 13 millions d’habitants, abritant le plus gros port du nord du pays, de venir sur les bords de la Seine. 26 fois plus gros “Pour nous, l’intérêt est triple, explique Frédéric Sanchez, le vice-président de la Crea. Touristique, en faisant de Rouen une porte d’entrée en Normandie ; en terme d’enseignement su-

périeur, en développant des partenariats ; et économique, par les échanges portuaires mais aussi grâce à notre savoir-faire dans les éco-technologies”. Pourtant, côte à côte, les deux partenaires ressemblent à un nain et un géant. Vingt-six fois plus peuplée, que vient chercher Tianjin en Normandie ? “La Crea a plusieurs atouts : l’éducation, les arts et la culture. Elle pourra apporter beaucoup à notre ville”, explique, sobrement, Yang Lianfang, secrétaire générale adjointe du comité du

parti communiste chinois de Tianjin. La Crea, elle, a bien l’attention d’attirer des milliers de touristes mais aussi quelques investisseurs... Tianjin est-elle prête à faire des affaires ? “Les investissements sont possibles. Nous sommes là pour mieux connaître votre territoire et son potentiel”, indique Yang Lianfang. Même son de gong du côté de Wang Liming, le directeur adjoint du port de Tianjin : “Vous avez du potentiel de développement”. C’est bon signe... Thomas Blachère

Des cartes postales pour l’emploi

I

l y avait des cartes postales pour parler de ses vacances. Depuis le début du mois de juin, il y a celles qui récapitulent les différentes choses à savoir, et à faire, lorsque l’on veut trouver un emploi. Ce sont des cartes à thème, en quelque sorte. Des cailloux blancs laissés par un petit poucet pour trouver, ou retrouver, le chemin du travail. L’idée, c’est André Nestasio, un retraité se partageant entre Rouen et Yvetot, qui l’a eue. “Ces cartes sont là pour provoquer l’emploi,

pour inciter à faire le premier pas et à entamer une démarche”, explique l’inventeur de ces fameuses cartes postales. Ces dernières, qui seront vendues 3 € la série dans certaines maisons de la presse, sont un condensé des fondamentaux de la recherche d’emploi. Et en la matière, André Nestasio s’y connaît puisqu’il a travaillé pendant de nombreuses années au Pôle Emploi. “C’est la modeste participation que j’ai eu envie d’apporter à la reprise économique”, conclut-il dans un sourire.

■■ Une façon originale de connaître l’essentiel.


N° 15 - 23 juin 2011

NEWS L’Insa Rouen capte le CO2  rejeté par une usine havraise L’école d’ingénieurs Insa Rouen a installé le 15 juin un procédé de captage à partir d’amines du CO2 contenu dans les fumées rejetées par l’usine Sedibex, au Havre. Il s’agit pour l’instant d’une unité pilote pouvant absorber un kilogramme de CO2 par heure.

L’association l’Armada de la Liberté, la Région HauteNormandie, le Département de Seine-Maritime, la Communauté d’agglomération (Crea) et la Ville de Rouen se sont réunis, lundi 20 juin. Les élus se sont engagés à augmenter de 20 % leur participation fi-

nancière, soit 500 000 € de plus, pour l’édition 2013. L’association L’Armada de la Liberté, qui espérait une rallonge d’un million d’euros, tiendra une assemblée le 7 juillet pour valider ces propositions. Le budget total de l’événement atteint 11 millions d’euros.

Le marais de l’aulnay revit

Un demi-siècle de Matmut

son agglomération. Une croissance qui ne se dément pas. L’entreprise est prospère : en 2010, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros. La petite mutuelle assurance partie de Rouen, s’est étendue dans toute la France, puisqu’elle possède près de 577 agences conseils. Le but que s’est fixé la Matmut dès sa naissance, est de proposer des produits répondant aux besoins du grand public et non à une corporation particulière. Le groupe est désormais leader dans le secteur des assurances dommages et ne cesse aujourd’hui de diversifier ses offres au niveau des assurances à la personne.

es crapauds calamites doivent coasser de satisfaction. Leur lieu de vie, le marais de l’Aulnay, à Grand-Couronne, a enfin retrouvé un visage verdoyant après des longs mois d’aménagement qui ont permis de revitaliser ses cinq hectares nichés entre la zone d’activité portuaire et la ville. Jeudi 9 juin, Philippe Deiss, le directeur du Grand Port maritime de Rouen a très officiellement inauguré, en présence du maire de Grand-Couronne, Patrice Dupray, le parcours pédagogique qui y a vu le jour entre les roseaux et les mares.

Crapauds et orchidées Le port aura déboursé au total près de 400 000 € pour redonner au marais de l’Aulnay ses lettres de noblesse, lui qui a servi, entre les années 1970 et 1990, à entreposer des sédiments de dragage de la Seine. “En 1995, un stagiaire de la mairie de Grand-Couronne a constaté que le lieu abritait une certaine richesse de faune et de flore, comme le crapaud calamite, des roseaux, des saules ou l’orchis pyramidal, une orchidée”, raconte Michel Leprince, responsable du service territorial du port de Rouen. Et comme une charte “environnement” liait le port et la commune, le diagnostic du stagiaire

Photo GPMR / Rémi Hondier

Photo La Matmut

L

■■ Située à ses débuts avenue de Bretagne, la Matmut occupe aujourd’hui de vastes locaux rue de Sotteville.

C

L’unité à échelle industrielle, telle que Sedibex et l’Insa l’imaginent à terme, pourrait capter jusqu’à une tonne/heure. L’expérimentation de l’unité pilote va durer jusqu’à la fin 2011. Les partenaires réfléchissent à un moyen de valoriser ce CO2 capté.

armada 2013 : les collectivités  vont donner 3,2 millions d’euros

NaTuRE  Il servait autrefois à entreproser les boues de dragage du port

L’ENTREPRISE

’est dans la ville aux cent clochers, à la Halle aux toiles plus exactement, que s’était tenue, en 1961, l’assemblée générale constitutive donnant naissance à la Matmut : la “Mutuelle Assurance des travailleurs mutualistes”. Cinquante ans après, la société compte près de 2,9 millions de sociétaires, et est chargé de gérer 6,4 millions de contrats d’assurance. Sa particularité ? La Matmut est une société de personnes, c’est-à-dire qu’elle n’a pas d’actionnaires. Dans toute la France, la société emploie près de 5 000 personnes, dont 1 800 sont basées à Rouen et dans

7

■■ Sur un peu moins de cinq hectares, le marais de l’Aulnay abrite une faune et une flore intéressantes, que le port de Rouen et la Ville de Grand-Couronne ont voulu préserver.

fut transmis à la direction portuaire. Dès 2002, le cabinet “Fauna Flora”, mandaté par le port, lança une étude complète dans le but de recréer un marais “dans cette zone en friche”. “Il a fallu creuser des mares et les rendre étanches en apportant de l’argile. Le but était de retrouver la fonction de

marais des lieux, qui s’étaient asséchés”, poursuit Michel Leprince. Aujourd’hui prêt à débuter sa nouvelle vie, le marais de l’Aulnay est donc enrichi d’un parcours pédagogique réalisé par le Centre d’éducation à l’environnement (Cardere) et dont le crapaud calamite est devenu

l’emblème. Un belvédère et huit stations d’observation permettent de s’immerger dans ce monde d’eau et de roseaux. Ouvert au grand public, le marais espère attirer un large contingent de scolaires. Pratique. Le marais est situé boulevard du Grand Aulnay, à Grand-Couronne.


8

N° 15 - 23 juin 2011

NEWS Voitures électriques : UnibailRodamco et la Crea s’associent Lundi 27 juin, la communauté d’agglomération (Crea) et le groupe Unibail-Rodamco, qui possède les centres commerciaux Saint-Sever et Docks 76, signeront un programme de protocole concernant les voitures électriques. Les deux centres commerciaux

Challenge à vélo pour les écoliers rouennais séCURité RoUtièRe

Avec le départ de Laurent Salomé, les musées de la Ville de Rouen avait besoin d’un nouveau directeur. La décision du jury vient de tomber. Sylvain Amic est celui des cinq candidats qui a été choisi. Depuis 2000 et pour quelques mois encore, cet

historien travaille au sein du Musée Fabre de Montpellier, où il est chargé des collections d’art moderne et contemporain. Le tout nouveau directeur devrait prendre ses fonctions aux Musées de Rouen dès septembre, des projets plein la tête.

Des hLM branchés au soleil

Photo Arnaud Bertereau

habitat

rouennais offrentdepuis 2010 des places de parking équipées de bornes électriques de rechargement. La Crea, elle, s’est associée avec Renault afin de promouvoir l’utilisation de ces véhicules propres. Les deux acteurs étaient faits pour s’entendre.

Musées de Rouen : le nouveau directeur a été choisi

■■ Les cinq premier remporteront un VTT chacun.

Après le baccalauréat des lycéens, c’est au tour des 80 meilleurs élèves de CM2 de toutes les écoles de Rouen de passer aussi leur examen, mais au guidon de leur vélo, pour la 16e édition du challenge de la prévention routière qui se déroulera le 29 juin sur

la place Saint-Marc. Cette journée dédiée à la sécurité routière sera divisée en deux : une première partie d’épreuves théoriques le matin et la partie pratique l’après-midi, suivie d’un concert et d’un spectacle de majorettes. Des prix seront remis aux meilleurs élèves.

●■ MUsiQUe L’orchestre Pop-symphonique recrute

L’orchestre de la Crea, réservé aux 12-18 ans, cherche des musiciens. Pour postuler, il faut être inscrit dans une des écoles de musique ou un conservatoire de l’agglomération et avoir au moins un niveau de second cycle. Les auditions ont lieu ce samedi 25 juin dès 13 h 30 dans les locaux de l’Ecole de musique de Rouen, 10 rue du Dr Dévé. Les instruments concernés : violon, alto, violoncelle, contrebasse, bassin, saxophone, hautbois, clarinette, trompette, trombone, tuba, percussion, piano, cor, saxophone, harpe. Inscriptions au 02 32 76 44 97.

●■ anniVeRsaiRe Les Pastas Party ont eu un an

Vous avez dit Pasta Partys ?Ce sont ces dîners organisés le dimanche soir, autour d’un plat de pâtes pour permettre à des célibataires de se rencontrer. Lancées il y a un an, 500 normands ont déjà été séduits par le concept.

■■ Les premières résidences d’Habitat 76 à passer au photovoltaïque seront à Darnétal (notre photo) et Maromme.

h

abitat 76, premier bailleur social de Seine-Maritime, s’est lancé depuis peu dans un vaste chantier visant à équiper 238 HLM de panneaux photovoltaïques. Coût de l’opération : 52 millions d’euros. Réunis, ces panneaux produiront 3,9 mégawatts, l’équivalent des besoins domestiques d’une ville de 4 000 habitants. A l’heure du solaire, l’agglomération rouennaise sera bien lotie puisqu’elle comptera 118 bâtiments équipés, soit la moitié des

installations programmées, principalement dans quatre communes : Maromme et Darnétal, où les travaux ont débuté en mai, Canteleu (Cité Verte) et Déville. L’électricité revendue “Ces centrales photovoltaïques se fondent particulièrement bien dans le paysage”, note Cédric Lefebvre, directeur du patrimoine à Habitat 76. L’intérêt est double pour le bailleur social. D’abord, parce que les panneaux joueront le rôle de toiture, dont la rénovation devenait nécessaire. Ensuite

parce qu’elles rapporteront de l’argent. L’électricité générée sera revendue à EDF, “pendant vingt ans garantis”, précise Cédric Lefebvre. “Ce qui permettra de rembourser l’investissement”. A plus long terme, il n’est pas exclu que l’énergie produite alimente directement les logements sociaux. Malgré la chute du prix de rachat de l’électricité produite par le photovoltaïque décidée par le gouvernement ces derniers mois, Habitat 76 s’obstine. “Cela a constitué pour nous une très mauvaise nouvelle,

mais l’ensemble reste intéressant économiquement”. Il faut dire que le projet a d’autres vertus : l’énergie solaire a le don de redorer l’image d’un quartier. Habitat 76 et les maires concernés en sont conscients. Dans l’agglomération rouennaise, les travaux devraient durer jusqu’à la fin de l’année 2013. Ils s’inscrivent dans une démarche plus large d’une politique de développement durable de l’habitat social : isolation du bâti et essor des énergies renouvelables.


N° 15 - 23 juin 2011

9

NEWS Hôpitaux : le CHU de Rouen  10e du palmarès du “Point” Dans son édition du 16 juin, le magazine “Le Point” a dévoilé son palmarès 2011 des hôpitaux et cliniques. Bonne nouvelle : le CHU de Rouen gagne une place par rapport à 2010. Il est classé 10e d’un tableau d’honneur toujours dominé par le CHU de Toulouse.

Les meilleurs classements de l’hôpital rouennais par spécialité : chirugie des testicules (6e), pédiatrie (8e), cancer du rein (8e), accidents vasculaires cérébraux (10e), chirurgie cardiaque (10e), chirurgie de l’obésité (10e), strabisme (10e), incontinence urinaire (11e).

la Clinique de l’europe  reste la meilleure de la région  Dans le tableau d’honneur 2011 des 50 meilleures cliniques de France, la Clinique de l’Europe, à Rouen, demeure toujours la meilleure de la région. Classée 47e par “Le Point”, elle a cependant chuté de 27 places, puisqu’elle était 20e en 2010. Elle se classe

7e et 8e pour l’appendicite et les cancers gynécologiques. A noter également les très bons résultats de la clinique du Cèdre, à BoisGuillaume, en prothèse de genou (2e), chirurgie de la cheville (2e), prothèse de hanche (5e) et chirurgie du pied (5e).

santé  On l’avait presque oubliée, elle ressurgit...

l’assoCiation

Conga’sauce, rythmes épicés

Retour inattendu de la rougeole

a

■■ Conga’sauce soutient la musique “latina” à Rouen. Certains de ses musiciens se produiront à Rouen sur Mer.

M

usique afrocubain, salsa, r u m b a . . . Conga’sauce produit des musiciens à l’empreinte de Cuba et du Spanish Harlem. Si son local dispose d’un studio d’enregistrement, l’activité principale de l’association consiste à produire des musiciens sur scène dans divers évènements, généralement commandés par des institutions ou des particuliers. Membre de l’association, Nicolas Briant propose aussi des cours de percussions (timbales, congas, bata…), et le collectif intervient dans des écoles ou des écoles de musique, pour transmettre l’esprit dansant et populaire des

musiques afro-cubaines. Faire découvrir et partager la musique afrocubaine, tel est donc le but de Conga’Sauce. Ses musiciens seront présents à Rouen sur Mer : le 1er juillet au sein du groupe Vamoaya, le 8 juillet avec Guarapo, et le 22 juillet avec le plus célèbre groupe Calle del Sol (ainsi que le 9 juillet au Tréport). Sur les quais de Seine, une initiation à la danse, ouverte à tous, sera en outre proposée par Betzy, danseuse colombienne, dès 18 h, suivie des concerts de 20h à 22h. Pratique. Conga’sauce, 21 rue Ste-Croix-des-Pelletiers, Rouen. Tél. 06 77 30 12 05 ou à congasauce@ msn.com.

près une campagne de vaccination efficace qui a permis de la reléguer, en France, au rang des anecdotes, la rougeole a fait un retour inattendu depuis 2008. Début 2011, un nouveau pic épidémique a touché l’ensemble du pays. Selon les experts, un affaiblissement de la vaccination en serait à l’origine. “C’est vrai qu’il y a eu un relâchement ces derniers temps”, observe le Docteur Patrick Daimé, médecin généraliste au Petit-Quevilly et secrétaire général du Conseil de l’ordre des médecins de Seine-Maritime. “Nous faisons face à une triple résistance de la population : résistance au geste préventif, résistance à la piqûre et crainte d’effets secondaires du vaccin”. Complications graves La rougeole, infection virale très contagieuse, est redevenue ainsi un sérieux problème de santé publique. Si elle reste relativement bénigne chez les jeunes enfants, dont la vaccination est généralement proposée à 12 mois, elle peut prendre une forme bien plus grave chez les jeunes adultes. “Nous avons constaté une augmentation des cas dans cette tranche d’âge, notamment au sein du personnel hospitalier”, remarque le

■■ L’ épidémie de rougeole constatée en France depuis 2008 connaît un pic depuis décembre dernier. Une campagne de vaccination moins efficace en serait la cause.

Dr Daimé. “Cela pose un réel problème car ils sont en contact avec des patients au système immunitaire affaibli, donc vulnérables”. Graves séquelles Quels sont les symptômes de la rougeole ? Forte fièvre, nez pris, toux, visage rougeaud et larmoyant, et syndrome pseudo-grippal.

“Survient ensuite, sous trois jours, une éruption à l’ensemble du corps, accompagnée de tâches blanches sur la face interne des joues, le signe de Koplik”, poursuit le médecin généraliste. C’est après cette phase que les complications peuvent survenir : surinfection pulmonaire et atteintes

encéphaliques pouvant causer des séquelles neurologiques, voire la mort. La seule arme contre la rougeole demeure la vaccination. Le gouvernement a récemment appelé les parents à faire vacciner leurs enfants et les jeunes adultes de 18 à 30 ans à suivre le mouvement.

●■ inteRnational Rouen en Chine

Une délégation rouennaise, conduite par Bruno Bertheuil, élu à la mairie de Rouen en charge des relation internationales, est alléeà Ningbo, à l’Est de la Chine. Ils étaient une dizaine, représentant du CHU, du Grand Port maritime, du Smédar mais aussi du lycée Jeanne d’Arc à faire ce déplacement. Le but ? Développer et renforcer les coopérations qui existent déjà entre les deux villes, mais aussi faire connaître la ville aux cent clochers.

●■ la Poste  Rouen-Champmeslé a rouvert

Après huit semaines de travaux de modernisation, La Poste de la rue de la Champmeslé a rouvert ses portes, lundi 20 juin. Cette réorganisation doit notamment permettre de réduire les files d’attente.

●■ Pylône Pas d’antenne relais pour orange

Les habitants de Roncherolles-sur-le-Vivier ont accueilli la nouvelle avec joie : Orange a renoncé à son projet d’implantation d’une antenne relais, de 30 m de haut, dans le centre-bourg. Les travaux, qui devaient commencé en juillet prochain, avaient en effet rencontré l’opposition des Roncherollais.

pour les cantons de Bois-Guillaume, Boos, Caudebec-les-Elbeuf, Clères, Darnétal, Duclair, Elbeuf-sur-Seine, Grand-Couronne, Grand-Quevilly, Maromme, Mont-Saint-Aignan, Notre-Dame-de-Bondeville, Pavilly, Rouen, Saint-Etienne-du-Rouvray, Sotteville-lès-Rouen.


10

N° 15 - 23 juin 2011

NEWS Une virée à la plage pour un euro symbolique “La mer pour un euro” revient. L’opération menée par le Conseil régional propose aux Hauts-Normands de se rendre en bus ou en train à Dieppe, Fécamp, Le Havre, St-Valéry-en-Caux et au Tréport moyennant un euro. L’opération se déroulera le week-end, du

Les pommiers, un refuge à Mont-cauvaire handicap

société

Photo CG76

Un établissement destiné à accueillir des personnes handicapées va voir le jour à Mont-Cauvaire, au nord de Rouen. Ce foyer, nommé “Les Pommiers”, sera géré par l’Association médico-éducative rouennaise, dont le siège est basé dans cette commune.

La première pierre a été officiellement posée vendredi 17 juin, en présence d’Alain Le Vern et Didier Marie, les présidents des Conseils régional et général, tous deux participant au financement. Le projet vise à réaménager et agrandir un foyer existant.

●■ déchets Une ambassadrice du tri à caudebec

Samedi 25 juin, de 10 h à 12 h, une “éco-ambassadrice” de la Crea sera présente à la déchetterie de Caudebec-lès-Elbeuf pour sensibiliser les habitants au compostage, au tri et aux petits gestes qui peuvent faire diminuer les rejets de chacun. 30 000 tonnes de déchets sont produits chaque année dans l’agglomération.

●■ départeMent soutenir la culture à l’hôpital

Le Conseil général de Seine-Maritime a décidé d’accorder 33 400 € à différents acteurs impliqués dans le développement de la culture à l’hôpital. A Rouen, le Musée des Beaux-Arts, l’Association Ensemble de Musique Incidentale, la Compagnie Boublinki et la Compagnie Raz’Bitumes ont reçu de 4 500 à 6 000 € chacune.

●■ ordination Un nouveau prêtre pour rouen

Antoine Thai Binh Nguyen, diacre, sera ordonné prêtre, dimanche 26 juin à 15 h 30, en la cathédrale Notre-Dame, par Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen. Il sera au service du diocèse de Rouen. Né en 1976 au Vietnam, Antoine Thai Binh Nguyen a rejoint la France en 2003. Il a étudié les sciences du langage à l’Université de Rouen, avant de rentrer au séminaire et d’être ordonné diacre en octobre 2010.

●■ poLitiQUe Fabius reçoit le prix de l’humour !

Le Prix de l’humour politique 2011 a été décerné lundi 20 juin au président de la Crea, Laurent Fabius. Sa phrase “Mitterrand est aujourd’hui adulé, mais il a été l’homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d’espoir pour beaucoup d’entre nous...” a retenu l’attention du jury du Prix Press Club Humour et Politique, qui l’a déclarée “phrase la plus drôle de l’année”.

Les ophtalmologistes, qu’ils soient libéraux ou hospitaliesr, profitent de la 5e journée de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, pour proposer des dépistages, du 27 juin au 1 er juillet. Cette maladie, qui affecte le centre de la rétine, se traduit par une perte de la

vision centrale. Elle se déclare après 50 ans et touche un million de personnes en France. S’il n’existe pas de traitement curatif, l’évolution de la maladie peut cependant être stabilisée. Liste des ophtalmologistes participants sur www.journees-dmla.fr

prendre un enfant par la main

L

■■ L’AMER prend en charge des handicapés mentaux.

2 juillet au 28 août. Mille billets sont mis en vente. Il suffit de réserver deux semaines à l’avance, par téléphone au 0800 000 001 (numéro vert), le samedi, de 9 h à 18 h. Sept places par personne maximum seront délivrées. Les billets sont valables une journée.

La dégénérescence maculaire : dépister pour mieux soigner

e service d’aide sociale à l’enfance du département de la Seine-Maritime donne la possibilité à des adultes de parrainer un enfant dans une situation familiale difficile. Ces enfants âgés de 4 à 18 ans, toujours en quête d’attention et de liens affectifs sont placés en famille d’accueil ou en maison pour enfant. “Ces enfants souhaitent connaître un milieu de vie familial et avoir quelqu’un qui se préoccupe d’eux et de leur avenir”, explique Pascale Lemare, responsable du service adoption et parrainage de l’aide sociale à l’enfance. Cette démarche bénévole permet l’épanouissement des enfants mais comble

aussi un besoin affectif des parrains et marraines. Après la rencontre des potentiels parrains avec une éducatrice et un psychologue, les demandes des candidats sont examinées en même temps que les profils des enfants pour correspondre au mieux. “Nous faisons très attention à respecter les vœux des personnes pour que la relation entre l’enfant et le parrain se passe le mieux possible”, ajoute Pascale Lemare. Au total, 35 enfants sont parrainés par des familles, mais le service d’aide sociale à l’enfance du département de la Seine-Maritime est ouvert à toute candidature pour devenir parrain. Guilhem de Prévoisin

■■ Des réunions de parrains sont organisées deux fois par an.


N° 15 - 23 juin 2011

11

NEWS canteleu a déjà récolté  plus de 300 pots de miel Les abeilles de Canteleu, installées depuis octobre dans six ruches juchées sur le toit de la mairie, se portent comme des charmes. Mi-juin, Cyrille et Lionel Glatigny, les apiculteurs attitrés de la Ville, ont récolté 41 kg de miel, soit 328 pots. Une deuxième récolte aura

lieu à la fin de l’été. Par ailleurs, des chercheurs de l’IUT de Bourges ont équipé les ruches cantiliennes de capteurs pour suivre l’évolution de la colonie d’abeilles. Les relevés de la “e-ruche” sont consultables sur le site ruche.bourges. univ-orleans.fr.

Monet aux pixels : il n’y en aura pas cette année Le spectacle charmait et fascinait les foules depuis 2004. Cette année cependant, Rouen ne revêtira pas les couleurs de “Monet aux pixels”. Pourquoi supprimer un rendez-vous apprécié des Rouennais ? La Ville invoque des raisons budgétaires. En effet, une

fois le spectacle acheté, il restait néanmoins à régler 170 000 € de frais de fonctionnement. La sénatrice Catherine Morin-Dessailly, a réagi, en déplorant sa suppression. La municipalité affirme, quant à elle, que le spectacle reprendra pour la saison 2013.

enchères   à la découverte d’un Hôtel des Ventes de Rouen

l’enseigne

Ikea festoie pour Midsommar !

une vraie caverne d’ali baba

l

■● Musique folklorique, mât fleuri et gratin de saumon : Ikea fête la Saint-Jean suédoise à Tourville-la-Rivière.

a

près Noël, la Midsommar est la fête la plus populaire en Suède. Cette Saint-Jean à la mode scandinave, célébrant l’arrivée de l’été, se déroule les vendredi et samedi les plus proches du 24 juin. A Tourville-la-Rivière, comme partout en France, Ikea est de la fête. Fier de son identité suédoise, le groupe convie ses clients, vendredi 24 juin, à un dîner un peu spécial. “Nos clients savent que nos couleurs sont le bleu et le jaune, mais nous voulons réaffirmer notre différence culturelle”, explique David Saroul, responsable marketing à Tourville. “Nous proposons une soirée conviviale en présence

de musiciens et autour d’un dîner typique. Nous allons même planter un mât fleuri à l’entrée du magasin !”. En Suède, autour de ces mâts décorés et dressés devant les maisons, les Suédois viennent danser et chanter. A Tourville, les clients pourront déguster quelques plats venus du Nord : grâtin de saumon au gâteau princesse. Pour cette Midsommar, Ikea prévoit 900 couverts. Pratique. Réservation jusqu’au jeudi 23 juin, au 0825 10 3000 (0,15 €/ mn). Tarifs : 5€ pour les adultes (10€ pour les non membres) et 1€ pour les enfants (2,90€ pour les non membres). Services à 18 h 30, 19 h 30 et 22 h

●● grand déballage les commerçants satisfaits

Le week-end des 18 et 19 juin avait lieu le Grand Déballage, organisé par l’ACAR, l’association des commerçants rouennais. Ils ont été environ 200 d’entre eux à y participer. La météo ne les a pas vraiment gâtés: la pluie et le vent ont freiné plus d’un client, et ont desservi certains commerçants. Les nuages noirs n’ont cependant pas ôté l’envie aux commerçants de recommencer.

●● politique Valérie Fourneyron enquête sur les  emprunts toxiques La députée-maire de Rouen a été nommée, à l’Assemblée nationale, membre de la Commission d’enquête sur les emprunts toxiques. Cette commission a été créée pour enquêter sur ces emprunts qui polluent les comptes des communes et des collectivités.

●● Fusion les habitants s’en désintéressent

Des consultations, des réunions publiques ont été organisées au sujet de la fusion Bihorel/Bois-Guillaume mais les habitants n’étaient pas nombreux à s’exprimer dimanche, malgré le désir des maires, Pascal Houbron et Gilbert Renard.

e passant bien souvent n’ose pas en franchir les portes, tant l’Hôtel des ventes apparaît comme un lieu particulier, intimidant, réservé à des initiés. C’est pourtant se priver de découvertes que de ne pas franchir le seuil. Et à Rouen, le client n’a que l’embarras du choix entre les trois hôtels de ventes. Le dernier né étant l’Hôtel des Ventes de la Seine, qui s’est installé dans l’entrepôt d’une ancienne brocante, rue Victor Hugo, il y a un peu plus d’un an, en avril 2010. du neuf et de l’ancien “En tant que commissairepriseur judiciaire, je peux vendre de tout : des meubles, des lave-vaisselles, des voitures… Mais dans le cadre des ventes volontaires, que je fais ici à Rouen, je tombe parfois sur de véritables trésors.”, explique maître Cheroyan. Et il n’est pas uniquement question de vieux meubles ou des portraits de personnages aussi lointains. “J’ai vendu récemment des pièces d’art et des meubles contemporains. Les lots qui sont proposés lors des ventes aux enchères sont vraiment très divers.” Entre les ventes courantes, où les enchères ne dépassent pas les 300 € et les ventes dites cataloguées qui voient parfois les prix grimper, il y en a pour tous les

culture 

■● Maître Cheroyan vendra lors de la prochaines vente aux enchères, organisée le dimanche 26 juin, un tableau du peintre vietnamien, Le Pho.

goûts et toutes les bourses. La prochaine risque fort d’attirer des amateurs d’un peu partout : en effet, un tableau d’un peintre vietnamien, Le Pho, très recherché actuellement, fera partie des lots mis en vente. “Il faisait partie d’une succession et avait été acheté il y a des années, lorsque le

peintre n’était pas encore très connu.” Mais qui ne connaît pas le marché de l’art peut donc fort bien passer à côté d’un tableau de valeur. C’est pourquoi faire appel à un commissaire-priseur est souvent nécessaire pour bénéficier d’une expertise révélant parfois des trésors insoupçonnés. : “Il m’est ar-

rivé de vendre 11 000 € un tableau, acheté 3 € dans une foire ! ” Plus qu’une simple transaction commerciale, une vente aux enchères est aussi un véritable spectacle. “Mon métier est à la frontière entre celui de chef d’orchestre, de magicien, et même dompteur de cirque !”

elbeuf prend des artistes sous son aile

l

a ville d’Elbeuf se construit un îlot culturel. Dernière action en date : l’accueil de la Compagnie Logomotive, au théâtre des Bains-Douches, dans le quartier Blin et Blin. “Nous avons postulé à un appel d’offre lancé par la ville, se souvient Jean-Paul Viot, le directeur artistique. Elbeuf voulait avoir un théâtre de proximité, qui soit également une résidence de création et le siège d’une médiation culturelle forte, très ouverte au public.” Un projet qui a plu à la compagnie, six permanents,

que viennent renforcer des intermittents, très engagés dans les différentes actions. Depuis 2010, les projets s’enchaînent : ateliers, pièces, lecture. Et les Elbeuviens sont de plus en plus nombreux à y participer. C’est un travail culturel qui est aujourd’hui reconnu : la compagnie a signé tout récemment une convention quadripartite avec l’Etat, la Région, le Département et la Ville pour appuyer et développer ce travail de médiation culturelle.

■● La Cie Logomotive a pris ses quartiers aux Bains-Douches.


N° 15 - 23 juin 2011

12

Policiers à moto, CRS et agents de la Dreal réunis lors d’une vaste opération de contrôle routier Du 14 au 17 juin, les motocyclistes de la Direction départementale de la sécurité publique, des CRS et des agents de la Dreal ont mené conjointement une vaste opération de contrôle routier dans l’agglomération et le départmeent. Jeudi 16 juin, au pied du

La police multiplie les interpellations à Rouen

PROSTITUTION

Jeudi 16 juin, vers 19 h, la Brigade anti-criminalité (Bac) de Rouen a interpellé, au 11 e étage d’un parking rouennais, une prostituée roumaine d’une vingtaine d’années en plein “travail”, dans la voiture d’un homme né en 1990. La police avait repéré cette femme en train d’arranguer les automobilistes sur le boulevard de Verdun, avant de la suivre. Elle faisait payer la relation sexuelle 50 €. Un peu plus tard, vendredi 17 juin, vers 1 h, c’est une

Nigériane née en 1990 qui a été interpellée. Une fois de plus, les forces de l’ordre intervenaient suite à une plainte de riverains excédés par les nuisances. Rue Bouquet, à quelques mètres du boulevard de la Marne, la jeune femme racollait en relevant sa mini-jupe. Un homme né en 1959 et domicilié à Périers-en-Auge (Calvados), l’a alors fait monter dans sa voiture. La Bac les a cueillis à leur retour. La femme a été interpellée pour racollage actif.

●● CHOC Elle se jette d’un pont sur l’A29 et survit

Lundi 20 juin, une jeune femme de 21 ans s’est jetée d’un pont enjambant l’A29, au niveau de la commune de Saint-Aubin-Routot, près du Havre. Encore en vie, elle a été prise en charge par les sapeurs pompiers et hélitroyée par Dragon 76 jusqu’à l’hôpital du Havre.

●● COMMERCE Alcool : encore une épicerie rouennaise récalcitrante

L’épicerie de la rue des Bons-Enfants, à Rouen, a été prise sur le fait trois fois, en train de vendre de l’alcool après 22 heures. Dans la nuit de samedi 18 au dimanche 19 juin, trois personnes ont été vues par les policiers, sortant de cette épicerie avec de l’alcool. Pour rappel, la vente d’alcool est interdite dans les commerces, à Rouen, entre 22 h et 6 h.

●● ROUEN Il crève... alors vole un pneu

Il avait besoin d’un pneu, il s’est servi. Vendredi 17 avril, un Rouennais de 30 ans a été arrêté après avoir volé un pneu. après avoir crevé, il s’était stationné sur le place du Boulingrin et avait démonté le pneu d’une modèle de voiture similaire, prétextant qu’elle appartenait à un ami qu’il l’avait autorisé à se servir. En plus du vol, l’homme conduisait sans permis.

●● ALCOOL Au volant avec 2,64 g/l !

Dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 juin, un conducteur a été arrêté dans l’agglomération, manifestement ivre. Les forces de l’ordre ne pouvaient pas se tromper : il présentait une alcoolémie de 2,64 g/l ! Agé d’une cinquantaine d’années et domicilié à Saint-Etiennedu-Rouvray, il a été immédiatement placé en cellule de dégrisement.

●● LE HAVRE Un patient de l’hôpital psychiatrique met le feu à son lit

Un des patients de l’hôpital psychiatrique Pierre-Janet, placé alors en chambre d’isolement, a mis le feu à son matelas, mercredi 15 juin. Les faits se sont produits vers 9 h 50. Une cinquantaine de personnes a dû être évacuée, et près de 200 m2 de l’hôpital ont été endommagées.

●● VOL Deux jeunes siphonent un camion

Deux jeunes âgés de 21 et 22 ans, l’un russe l’autre chinois ont été arrêtés en train de siphonner un camion, en début de semaine dernière, à Rouen. Il était près de 2 heures du matin lorsque les hommes de la brigade anticriminalité (BAC) ont été alertés. Âgés d’une vingtaine d’années, les deux jeunes de nationalités russe et chinoise ont été emmenés au commissariat alors que leur titre de séjour en France avait expiré.

VIOLENCES

V

“P

L

lourds: poids du chargement, temps de conduite, transport de matières dangereuses. L’un d’entre eux, se dirigeant vers Caen, affichait 5,9 tonnes sur la balance, alors que son poids total autorisé en charge ne devait pas excéder... 3,5 tonnes.

Retour en arrière. Eté 2009. Deux Quevillais partaient en vacances au Maroc. Il y avait le père, le fils de 30 ans et les quatre fillettes âgées de 6 à 12 ans. Mauvais traitement De retour en France, les filles ont dénoncé les mauvais traitements dont elles auraient été victimes pendant leur séjour. Dormant à

même le sol, elles auraient eu pour principale nourriture du thé et du pain. En outre, elles se sont plaint de violences physiques : coups de poing, coups de sandales, brûlures, etc. Le père des fillettes et le demi-frère ont nié les faits farouchement. Or, les victimes présumées avaient été examinées par le médecin

légiste. Ce dernier avait constaté nombre de cicatrices et d’ecchymoses, sans pouvoir certifier qu’elles résultaient des violences décrites. Si, pour le procureur et l’avocat des parties civiles, les violences étaient caractérisées, l’avocat du père a accusé la mère “de tout faire pour que le père ne puisse voir ses enfants”.

Il vole un nom et des bijoux

our s’assurer de ses subsides, il s’attaque aux biens d’autrui”, a tonné le procureur au tribunal correctionnel de Rouen, mardi 14 juin, à l’encontre de Willy Lemarchand. Héroïne et petits larcins Après un vol et deux tentatives, ce dernier a été interpellé avec, dans son sac,

ROUEN

logique de frappes chirurgicales”, a expliqué, le Capitaine Guillaume Dennel, commandant des unités de sécurité routière à la DDSP. Des agents de la Dreal, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, contrôlaient les poids

Ont-elles été instrumentalisées ?

iolences ou simples mesures vexatoires ? Sur fond de divorce conflictuel, un père et l’un de ses fils, nés d’un précédent mariage, étaient prévenus dans une affaire de violences multiples sur mineurs. Lundi 20 juin, le tribunal de Rouen les a finalement relaxés, au bénéfice du doute.

VOLS

Pont Flaubert, rive gauche, sur le rond-point de Madagascar, la trentaine de policiers, dont une quinzaine de CRS de l’Unité motocycliste zonale, appelés en renfort, s’étaient positionnés. En amont, un radar mobile scrutait l’A150. “Nous sommes dans une

bijoux, montres, appareil photo, portefeuille, etc. Pour couronner le tour, il s’est fait passer pour son frère. Une fois son identification établie, il a finalement reconnu les divers larcins, expliquant qu’il forçait les maisons à l’aide d’un tournevis. Mais un jour, alors qu’il s’appliquait à décoller le joint d’un carreau, le pro-

priétaire des lieux a surgi. Jamais vraiment scolarisé, à 30 ans, le prévenu ne sait ni lire, ni écrire, travaillant de temps à autre dans la récupération de ferraille… Une vie marginale qui l’a régulièrement conduit à rencontrer magistrats et agents pénitentiaires. Le prévenu, héroïnomane, a expliqué au magistrat que sa consomma-

tion quotidienne, estimée à plusieurs grammes, “dépendait de ce qu’il volait, de la ferraille qu’il vendait”. Il a en outre affirmé, à sa façon, “voler à cause de la Justice. Ma peine de trois ans de prison m’a retourné le cerveau”. En récidive de vol et de prise du nom d’un tiers, l’inculpé doit purger 14 mois de prison ferme.

La tournée des bars se finit au trou

e 16 mars dernier, deux amis, Michael Laurence et Olivier Nourtier, originaires de Val-de-Reuil, sont venus se distraire à Rouen, s’offrant une tournée des bars. Mais peu après minuit, un témoin les a aperçus en train de pénétrer à l’intérieur d’un restaurant chinois... Que faisaient-ils là ? Ils sont ressortis, dis-

ARNAQUE

simulant maladroitement quelques trouvailles. Les policiers, avisés, ont alors interpellé les deux compères quelques rues plus loin. Les deux jeunes étaient ivres, affichant des alcoolémies supérieures à 1,5 gramme par litre de sang. Le premier avait caché dans la manche de son blouson une bouteille de

whisky. Il avait en outre chipé de l’argent liquide. “Nous sommes venus à Rouen en voiture pour nous changer les idées”, ont-ils expliqué aux policiers. Opération porte ouverte Face au tribunal correctionnel de Rouen, le 9 juin dernier, ils ont précisé leur version : “L’une des portes du restaurant était restée

ouverte”. Michael aurait proposé à Olivier de rentrer pour boire leur bière. C’est en s’approchant de la caisse qu’ils auraient eu l’idée de dérober l’argent et de voler des bouteilles. Michael et Olivier ont été respectivement condamnés à deux et quatre mois ferme et leurs permis de conduire ont été suspendus.

Mauvais coup de pompe au tribunal

“I

l venait ramoner la cheminée depuis deux ans. Cela se passait bien. Il était sympathique”, a déclaré la victime, un homme âgé, au tribunal correctionnel de Rouen, vendredi 17 juin. Le 16 novembre dernier, quand Elvis Mangin est venu effectuer l’entretien de la cheminée, le client rouennais lui a fait part des difficultés rencontrées avec sa chaudière : la pompe, en panne, était à changer. “Une pompe comme ça, je sais où en trouver une”, aurait dé-

claré le ramoneur. Ce dernier estimait les réparations à 422,10 €. Le client versa une avance de 400 €. Deux jours plus tard, l’homme est revenu pour demander à son “client” une rallonge de 800 € qui, après négociation, s’est réduite à 300 €.

700 € pour une pompe imaginaire Etait-il insistant ? Sans doute. Il aurait saisi le vieil homme par le bras. Le client, se sentant menacé, s’est alors rendu à la banque avec l’inculpé pour retirer

les 300 €. “Je pensais encore qu’il allait me changer la pompe”, a-t-il déclaré aux juges. Finalement, Elvis Mangin, incarcéré dans le cadre d’une autre affaire, n’a jamais réalisé les réparations, obligeant la victime à faire changer la pompe par un autre entrepreneur. Montant de la facture : 200 €. Aux policiers, le prévu a déclaré : “En prenant l’argent, j’avais l’intention d’installer la chaudière. […] Je ne l’ai pas menacé”. Pourtant, l’enquête a plutôt démontré

qu’il ne pouvait réaliser les travaux... puisqu’il n’avait pas les pièces. A l’audience, la victime a annoncé avoir reçu un courrier du ramoneur, où il été écrit qu’il s’engageait à rembourser les 700 €. Toutefois, pour s’assurer de récupérer son dû, le vieil homme a préféré se constituer partie civile et demander la somme équivalent en dommages et intérêts. L’inculpé a été condamné à trois mois de prison et à indemniser la partie civile à hauteur de 700 €.


N° 15 - 23 juin 2011

SPORTS

porter le second (10-5). Les Huskies sont troisièmes du championnat, à trois rencontres des play-offs. Lors du prochain match, les Huskies reçoivent Pessac, dimanche 3 juillet. Espérons cette fois que les Rouennais remportent leurs deux matchs.

Les golfeuses de Bondues triomphent à Rouen Dimanche 19 juin, la finale des championnats de France dames mid-amateurs, disputés pour la première fois sur le parcours du golf de Mont-Saint-Aignan, a vu la victoire des golfeuses de Bondues, une ville située près de Lille. En battant Chantilly lors

du match capital, les Nordistes sont ainsi devenueqs championnes de France, succédant ainsi à leurs homologues de Saint-Cloud. Sans équipe engagée mais avec une organisation de qualité, le golf rouennais aura été le deuxième grand vainqueur du week-end.

Photo Romain Flohic

Baseball : les play-offs se rapprochent pour les Huskies Dimanche 19 juin, lors de la 11e journée du championnat Elite, les Huskies de Rouen ont rencontré leurs adversaires de longue date : les Lions de Savigny. Fidèles à leurs habitudes, les Rouennais ont laissé filer le premier match (défaite 5-3), avant de rem-

13

équiTATiOn Le Haras du Loup organise son 12e concours international

SKATEBOARD

Trois jours magiques à Canteleu

Comme sur des roulettes...

D

■■ Dimanche, la compétition va se dérouler en petite session, les meilleures figures seront récompensées.

L

es skaters de Rouen et son agglomération font leur le show le dimanche 26 juin, à 11 h sur la place de l’Hôtel de Ville, à Rouen. Ne respectant pas certaines normes et ne pouvait accueillir que 50 personnes maximum, le skate-parc de Rouen, situé rive gauche, n’a pas pu recevoir cette exhibition. L’événement se déroulera donc en face de la mairie, avec buvette et barbecue sur place.

“Les skaters rouennais ont un vrai potentiel” “Pour l’occasion, on a transféré des petits tremplins, des barres de slides ou encore des petits murets du skateparc, pour que les partici-

pants tentent des figures en plein air et sous les yeux du public. Les meilleurs d’entre eux pourront remporter des lots fournis pas nos sponsors”, explique Florian Rivière, bénévole au skate-parc de Rouen et responsable d’un skateshop dans le centre ville de Rouen. Avec plus de 1 000 adhérents et deux champions de France dans ses rangs, l’un en plus de 18 ans, l’autre en moins de 16 ans, le club de skate de Rouen dispose de solides arguments pour développer ce sport urbain à Rouen. Pratique. Informations auprès du Budskateshop, 8 rue de la Chaîne, à Rouen. Tel. 02 32 08 66 60

Le phénomène Tamgho attendu à Sotteville ATHLéTiSmE

Près de 10 000 spectateurs attendus Seule ombre au tableau, cette année, Equi Seine doit affronter la concurrence, puisque le CSI**** de Fontainebleau se tient aussi ce week-end. Toutefois, quelques nations ont déjà répondu présentes, à l’image de la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Irlande, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, l’Autriche, la Suisse ou le Liechtenstein, mais aussi des pays d’autres continents comme le Venezuela, l’Argentine et les Emirats Arabes Unis. L’an passé, l’organisation d’Equi Seine avait rassemblé pas moins de 10 000 spectateurs, venus encourager les cavaliers participants au seul CSI*** du département de la Seine-Maritime. Pour

fOOTBALL

Photo Romain Flohic

epuis jeudi et jusqu’au dimanche 26 juin, se déroule le très attendu 12e Concours de saut d’obstacle internationnal (CSI***) du Haras du Loup, à Canteleu. Pendant ces quatre jours de concours, pas moins de 23 épreuves sont programmés dont plusieurs épreuves CSI*** comptant pour le classement mondial, mais aussi CSI* pour le classement européen. Encore une fois, Canteleu promet du très beau spectacle.

■■ Le CSI*** de Canteleu est l’un des plus importants concours de saut d’obstacles de HauteNormandie. Il se déroule du 23 au 26 juin.

rappel, en 2010, le Britannique Tim Stockdale, sur sa monture Fresh Direct Kalico Bay, avait remporté le Grand Prix. Pour les curieux et les passionnés de cheval, le rendez-vous a donc été donné au Haras du Loup à Canteleu, ce jeudi 23 juin à partir de 8 h 30.

Pratique. Entrée gratuite. Quelques épreuves à ne pas manquer : samedi, Prix du département de la SeineMaritime, épreuve de puissance avec des barres à plus de 1,80 m. Dimanche, à partir de 15 h : CSI***, Grand prix de la Crea. Côté animations, l’association Equi Seine organise à

Transferts en série au fCR et à l’uSq

Photo Aline Chatel

S

■■ Teddy Tamgho, l’homme volant, sera à Sotteville.

Teddy Tamgho l’actuel détenteur du record du monde en salle du triple saut avec la marque de 17,92 m, a annoncé qu’il sera présent le 2 juillet au traditionnel meeting de Sotteville-lès-Rouen. Il tentera à cette occasion de franchir la barre des 18 mètres. Champion d’Europe et du monde en salle, Tamgho vise cette année le titre de champion du monde en plein air, à Daegu, fin août.

nouveau l’activité pédagogique “l’enfant et le cheval”, permettant aux écoles de Canteleu de découvrir le monde équin à travers un baptême de poney, mais aussi le travail d’un maréchal ferrant et d’un dentiste équin. Plus d’informations sur www.equiseine.asso.fr.

i la reprise était fixée au 22 juin avec un premier entraînement le 25, l’effectif du FC Rouen est quasiment bouclé pour la saison à venir, suite aux dernières arrivées d’Alan Mermillod pour remplacer le second gardien de but Cyril Carrat et de Zahir Zerdab (milieu de terrain), en provenance de la D1 Algérienne. Coté départ, Christopher Mayulu a été laissé libre et Jean-Manu Ferreira s’engage pour le nouveau promu, l’US Quevilly. Rémi Bonenfant retourne dans

■■ L’Algérien Zahir Zerdab a rejoint l’effectif du FC Rouen.

son ancien club. Michael Alphonse et Alexis Lafon, eux, pourront s’en aller si une offre est faite au FCR. Une dernière arrivée devrait être officialisée au cours de la semaine. Celle-ci devrait clore le recrutement. De son côté, l’US Quevilly a engagé l’attaquant de Drancy Karim Herouat, ainsi que les milieux Alexandre Vardin et Pierrick Capelle. Côté départs, Mickaël Murcy a signé au Paris FC (National). Yannick Passape et Yohan Congio partent également.


14

FraNce MONDe

lybiE

les “bavures” de l’OTAN

N

euf morts et dixhuit blessés civils dans un immeuble d’un quartier résidentiel de Tripoli : bilan d’un missile de l’OTAN tombé dans la nuit du 11 au 12 juin... Face à ce désastre, l’organisation militaire atlantique déclare “regretter la perte de vies de civils innocents”, selon les mots du général canadien Charles Bouchard, qui commande l’intervention occidentale en Libye. Vingt-quatre heures plus tôt, déjà, l’OTAN admettait avoir “détruit par erreur” une colonne de véhicules des forces rebelles dans la région de Brega.

Ces mauvaises nouvelles se greffent sur une situation déjà morose : au bout de trois mois d’opérations militaires atlantiques, les forces loyales à Kadhafi ne montrent aucun fléchissement, et les insurgés ne progressent guère. La guerre civile paraît enlisée.

sauvetage à la grecque...

Le 11 juin, au Caire, une réunion de l’ONU, de l’Union européenne, de la Ligue arabe, de l’Organisation de la conférence islamique et de l’Union africaine a demandé “une solution politique”. Quant aux Etats membres de l’OTAN, leur résolution s’affaiblit.

primAirE du ps

la colère contre l’ump Entre 400 000 personnes et 4 millions pourraient participer à la primaire qui désignera le candidat socialiste à la présidentielle, les 9 et 16 octobre prochains. Mais les listes de votants poseront un problème de confidentialité et de sécurité pour les participants à ce scrutin : “ fichage politique !”, accuse le leader UMP

N° 15 - 23 juin 2011

Jean-François Copé. Plus diplomate, Claude Guéant déclare : “je demande au PS de proposer des garanties afin que le secret de l’opinion des gens puisse être préservé.” Saisie de cette polémique, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) donne donc un mois au PS pour détruire ces listes après le vote.

Colonna est bien l’assassin du préfet Erignac

■■ Le Premier ministre George Papandréou ouvre les débats le 19 juin, au Parlement grec.

Colère du peuple grec à Athènes, méfiance de l’Europe à Bruxelles : le sauvetage de la Grèce se complique.

l

e FMI et les 17 ministres des Finances de la zone euro voulaient bien débloquer 12 milliards d’euros pour aider la Grèce à ne pas s’effondrer durant l’été. Mais en exigeant que les députés grecs - y compris la droite - votent la confiance au gouvernement (social-démocrate) de M. Papandréou, et que ce gouvernement adopte, la semaine prochaine, un nouveau plan de réformes : c’est-à-dire d’austérité draconienne. Les exigences de l’UE et du

FMI se fondent sur un précédent : l’habitude des gouvernements grecs de communiquer de faux chiffres et des bilans lacunaires. Bruxelles soupçonne le ministre grec des Finances, Evangelos Venizelos, de finasser pour gagner du temps. la révolte du désespoir Le sauvetage grec se heurte à un autre problème : comment amener le secteur privé à financer lui aussi ce plan, en rachetant de la dette grecque ? Nicolas Sarkozy et Angela Merkel y tiennent. Mais Jean-Claude Trichet trouve l’idée mauvaise. Et les banques et autres fonds de pension renâclent à participer au plan, oubliant le rôle déstabilisateur qu’ils ont joué depuis trois ans...

Pendant ce temps, le peuple grec se révolte avec l’énergie du désespoir. Il refuse de payer pour les fautes et les malhonnêtetés de ses gouvernants passés. l’Appel de Theodorakis Lancé par le célèbre musicien Mikis Theodorakis, un “appel d’Athènes” proclame : “La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches. Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont ellemême générées sous forme de dettes. Comment peut-on proposer un ancien collaborateur de la Goldman Sachs pour diriger la Banque centrale européenne ? De quelle

sorte de gouvernements, de quelle sorte de politiciens disposons-nous en Europe ? Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, et qui monte les peuples européens les uns contre les autres.”

Tunis juge ben Ali

l ■■ Yvan Colonna, lors de son arrestation en 2003.

Le soir du lundi 20 juin, après six semaines d’audiences, Yvan Colonna, jugé pour la troisième fois, a de nouveau été déclaré coupable de l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998. Mais sans la peine de sûreté incompressible de 22 ans qui avait été réclamée par l’avocate générale... Les neuf magistrats de la cour d’assises spéciale en ont ainsi décidé. Les spéculations sur la date de sa libération ont donc commencé. Colonna s’est d’ailleurs pourvu - une fois de plus en cassation. Si celle-ci devait être prononcée, cette décision aurait pour effet de susciter un quatrième procès de Colonna devant une cour d’assises spéciale. Mais le prononcé d’une

nouvelle cassation pourrait ne pas être aussi facile que la fois précédente : en effet l’arrêt de la cour d’assises de 2011 est abondamment et précisément expliqué dans son dispositif même. C’est une innovation dans la pratique judiciaire française. Ainsi l’implication “totale et entière” de Colonna dans l’assassinat du préfet est considérée par les juges comme établie. Le rôle de tireur et de tueur l’est également. Si la cassation est cette fois refusée, libérer Colonna dans un certain nombre d’années sera une décision politique, dans le contexte des étranges relations entre les gouvernements successifs et le terrorisme corse.

e 20 juin s’est ouvert à Tunis le procès de Zine el-Abidine ben Ali, de sa femme Leïla Trabelsi, des membres de la famille et d’une centaine de collaborateurs et de membres de son parti. Ben Ali et ses proches ne sont pas présents dans la salle d’audience : jugés par contumace, ils sont réfugiés en Arabie Saoudite. Leur défense est assurée par une équipe d’avocats désignés par le tribunal. L’avocat français Jean-Yves Le Borgne et son confrère libanais Akram Azouri, conseils habituels de ben Ali, ne sont pas autorisés à plaider à Tunis : “un avocat non-tunisien ne peut assurer la défense d’un Tunisien, surtout s’il s’agit d’un procès par contumace”, souligne le ministre de la Justice Lazhar Karoui Chebbi. Ben Ali lui-même est inculpé sur dix-huit points, mais l’ensemble des procès couvre 93 chefs d’accusation, dont

■■ C’était en 2010. Le président tunisien ben Ali était alors en pleine gloire.

35 relèvent des tribunaux militaires. Les audiences se sont ouvertes cette semaine sur deux dossiers : d’abord, l’accaparement des fonds publics et le détournement de ces fonds, avec vol et transfert illicite de devises

étrangères. Ensuite, le trafic de stupéfiants... Suivront des affaires de haute trahison, homicide avec préméditation, torture, blanchiment d’argent, corruption immobilière, etc. Pour plusieurs de ces chefs d’inculpa-

tion, l’ex-président encourt la peine capitale. L’Arabie saoudite refuse d’extrader ben Ali et sa famille. Mais un mandat d’arrêt international est émis à leur encontre, et Tunis a constitué un dossier d’extradition.


N° 15 - 23 juin 2011

15

AUTOMOBILE

La DS4 relance le luxe à la française La DS4 peut aussi être considérée comme la première voiture nationale de classe “premium”.

A

près une DS3 qui a ajouté un pendant sophistiqué et ludique à la C3, Citroën vient de passer à la vitesse supérieure en renforçant sa ligne DS – Distinctive Spirit, esprit de distinction – par un “coupé surélevé” inédit, la DS4. Variante de la C4 sur le plan technique, cette nouveauté s’avère plus raffinée et l’affiche clairement par une silhouette effilée, très sculptée autour des passages de roue, et une partie supérieure où la surface vitrée s’incline fortement sur l’arrière, à l’instar d’un classique coupé 2 portes. Sauf qu’ici, il y en a aussi deux pour accéder plus facilement aux 3 places arrière. Mais seules les découpes de porte restent visibles, leurs poignées soigneusement camouflées dans le prolongement de la glace de custode. Hardi, ce choix a l’inconvénient de rendre les vitres arrière fixes, et un accès à l’arrière moins aisé qu’en C4. Mais est-il légitime d’en

Repères ●■ Un concept exclusif : La valeur ajoutée de la DS4 s’exprime par sa ligne, fruit d’un choix radical qui s’écarte de la compacte 5 portes avant tout fonctionnelle. Et démocratise par-là même la formule du “coupé-berline” à l’allemande, VW Passat CC, Audi A5 et A7 Sportback... ●■ Des services recher-

chés : Conformément au statut haut de gamme de la DS4, une palette de services particuliers s’y adjoignent, alerte automatique des secours “Citroën eTouch” en cas de besoin, ou maintenance personnalisée Citroën Freedrive.

■■ Qualifiée par Citroën de “coupé surélevé”, mais pouvant également se définir comme “crossover”, la DS4 joue résolument l’originalité conceptuelle et permet à son constructeur de s’engager sur de nouvelles voies.

faire le reproche, puisque la DS4 se veut d’abord un coupé “nouveau genre”, qui bouscule les codes établis. Un fini artisanal de haut de gamme De bonne facture, la planche de bord de la DS4 s’habille de “sluch”, cette matière synthétique noble car souple et douce au toucher. Voire même de cuir pleine fleur, avec le pack dédié qui gaine aussi les contreportes, alors que les assises de sièges s’enrichissent de

leur côté d’un joli travail de surpiqûres type bracelet, fait main, pour insuffler un remarquable fini haut de gamme, jusqu’alors inconnu dans la production nationale contemporaine. De série, l’éclairage des compteurs passe du blanc au bleu clair au gré de chacun, et ce détail, parmi d’autres, illustre le sérieux de la dotation dès la première des trois finitions (Chic, So Chic et Sport Chic), avec un vrai raffinement digne des “pre-

mium” germaniques pour les autres. Au volant, le nouveau 1.6 THP 200 ch miaule sans se faire prier quand on le sollicite. Même à plein régime, il est difficile de mettre en défaut la tenue au sol. La direction se combine à un freinage mordant et à une boîte plutôt bien étagée et agréable à manier, pour délivrer au bout du compte un vrai plaisir de conduite. Et malgré les jantes de 19 pouces taillées pour la per-

formance, le confort de suspension reste de la partie. Moins flamboyant mais néanmoins tonique, le HDi 160 ch donne un attelage plus équilibré. Avec moins de bruit aussi, et un meilleur moelleux de suspension lié aux jantes de 18 pouces. Et la consommation en sort évidement gagnante, avec 8,6 l./100 sans traîner, contre 12,8 l./100 avec le THP. Prix : neuf versions de 21 300 € à 29 800 € (2.0 HDi 160 ch Sport Chic).

●■ L’esprit GT : Côté technique, les trains de roulement de la DS4 se démarquent de ceux de la C4 par un typage élaboré dans l’esprit d’un toucher de route “grand tourisme”, associant également la précision du guidage de la direction et la filtration des vibrations issues du sol. ●■ Verdict : 17/20 Sécurité **** Finition **** Confort *** Economie d’usage *** Séduction/Prix ***

tous nos essais sur


16

beL ouvrage

N° 15 - 23 juin 2011

LIVRES

Ils en ont piqué pour l’abeille Liberté

Normands, le peintre JeanLoup Eve et l’écrivain Gilbert Hurel nous plongent dans les entrailles de l’Abeille Liberté.

D

ans sa maisonnée, Gilbert Hurel effleure du doigt la couverture de son dernier livre, “Abeille liberté, la vie à bord d’un remorqueur d’assistance”. Dans son regard de ciel de mer, il y a toute la fierté cachée du marin de Chausey et de l’écrivain de Granville. Amusé par tant de pudeur, son aquarelliste et ami Jean-Loup Ève l’observe du coin de l’œil. Entre les deux hommes, la complicité est réelle et invite l’étranger à écouter sagement l’aventure littéraire. Pas de chichis, on est dans l’histoire brute, de celle qui fait le grand livre des marins. Pour une fois, point de Chausey, point de MontSaint-Michel, les deux amis ont trouvé dans la force du remorqueur de haute mer l’essence d’un carnet de bord empreint d’inspiration artistique et d’écriture ciselée à la sève d’huile de coude. À l’invitation des

deux maîtres à bord du remorqueur de haute mer qui tire son nom des Liberty ships, ces cargos construits pendant la dernière guerre pour ravitailler les forces alliées, Pascal Potrel et du Breton Patrick Cartron, Jean Loup Ève et Gilbert Hurel ont pénétré dans ce “supplément de beauté” de la Marine.

“Ses flancs prolongés par deux grandes ailes d’écume blanche” “L’Abeille liberté est de la famille des petits remorqueurs noirs bardés de pare-battages improbables faits de pneus d’autos, d’ananas de chanvre, fumant, éructant, arc-boutés contre des forces invisibles”, écrit Didier Decoin, président des Écrivains de marine dans la préface. “Mais au physique, elle ne leur ressemble pas, la branche des anges. Il suffit pour s’en convaincre de la voir se ruer dans la tempête, ses flancs comme prolongés par deux grandes ailes d’écume blanche.” Manchois de cœur, résidant de La Hague et donc amoureux de la mer et de son caractère imprévisible,

Didier Decoin n’en a pas dit plus de peur de déflorer les “mots justes et forts” de Gilbert Hurel et les “aquarelles pleines et précises” de JeanLoup Ève.

Légèreté de l’aquarelle et rigueur de l’écriture Pour être complet, on ajoutera seulement quelques mots à la plume du Prix Goncourt pour décrire le long travail des deux Granvillais. L’aquarelliste fut dans l’insondable légèreté de son art et l’écrivain dans la profondeur de la rigueur. “On a été parfaitement complémentaires”, se contente de préciser Jean-Loup Ève. Pour saisir la finalité de leur labeur, il faut demander à d’autres aussi érudits. “Leurs talents conjugués ont abouti à un texte passionnant”, ajoute un brin admiratif, l’Amiral Philippe Périssé, ancien préfet maritime de la Manche. Pour lui, il ne fait aucun doute. “Le résultat est tout à fait remarquable. Ils ont trouvé un juste équilibre, en évitant les pièges d’une description trop technique qui aurait vite rebuté les néophytes ou à l’inverse

■■ Les missions à bord de l’Abeille Liberté ne relèvent jamais de la routine. L’équipage est prêt à risquer sa vie pour en sauver de nombreuses autres.

d’une vulgarisation trop superficielle qui aurait déçu les lecteurs initiés des sujets maritimes.” Ce livre qui se lit comme une histoire est aussi un vibrant hommage à “l’esprit d’équipe” de l’Abeille liberté. “À la demande de l’équipage, on n’a pas voulu personnaliser ni les uns ni les autres”, reconnaît Gilbert Hurel. De toutes les ma-

nières, leur tempérament leur aurait interdit tout dérapage. Il fallait juste qu’ils prennent le temps de les écouter et comprendre leur organisation. Deux ans après, Jean-Loup Eve et Gilbert Hurel sont allés au fond des choses, d’où l’on revient forcément savant de fortune de mer et de fortune tout court. L’Abeille liberté est le plus gros navire de nos

Sueurs froides chez les moines tibétains…

Eté 1944 : près de 60.000 morts en Normandie…

T

L

out commence en 1923 à Berlin avec le meurtre d’une vieille dame sur fond d’extorsion d’argent et d’idéologie sulfureuse. La suite, c’est l’Inde et sa magie. L’auteur, qui aime entretenir le mystère, laisse le lecteur deviner ce qui se cache derrière “l’Organisation” et ses thèses eugénistes… Sur cet arrière-plan angoissant, Le Nabour nous entraîne dans une haletante course-poursuite où il est question de secret d’explo-

rateurs et de sceau au pouvoir fabuleux, à mi-chemin entre le thriller politicopolicier et “Les aventuriers de l’arche perdue”. Amy, la femme de Matthias, le héros, a disparu. Tuée ? Enlevée ? Matthias part à sa recherche jusque dans les montagnes tibétaines… Mais l’ennemi veille ! Une narration endiablée, que le lecteur achève en s’épongeant le front et en se raccrochant au confort rassurant de son fauteuil.

Les anges de Jaipur Auteur : Eric Le Nabour Genre : roman Edition : Presses de la Cité, 318 pages, 20, 50 euros

’idée germée dès juin 40 dans l’esprit de Churchill devint l’opération “Overlord”, déclenchée dans la nuit du 5 au 6 juin 44. Ce devait être l’affaire de trois semaines. Cela dura dix fois plus longtemps. Et si la France, à partir de septembre 44, a pu être “si rapidement” libérée, c’est que la Normandie en avait payé le prix : trois mois de martyre. Des villes réduites en champs de ruines, des

villages anéantis et des dizaines de milliers de morts : 20 000 parmi civils, 37 000 parmi les troupes alliées. Et combien plus encore de blessés… N’oublions jamais, à côté de nos morts, le sacrifice des “boys” américains, canadiens et anglais dans ce qui fut une des plus sanglantes épopées de l’histoire, que retracent ces photographies accompagnées de commentaires explicatifs. Un album d’une rare qualité iconographique et textuelle.

Frigide Barjot, porte-étendard de Benoît XVI !

Un monstre sacré de la chanson du XXe siècle

“C

T

e que vous allez lire est l’histoire d’une conversion au catholicisme”, écrit-elle. Nous sommes toutefois bien loin de saint Augustin ! - Encore que… Tout bascule en 2003, lorsqu’on propose à cette “déjantée” de la bande à Ruquier de se prêter à une parodie provocatrice anticatholique. La nuit portant conseil, le lendemain matin elle refuse. “Et cette cassure fut une libération, dit-elle. Parce que j’ai com-

pris… Qu’il y a un Dieu, et qu’il existe des choses plus importantes que l’argent ou une chaotique carrière à la télévision”. Sa fréquentation des milieux politiques, du showbiz et des soirées branchées ont propulsé cette parodiste sur le devant de la scène médiatique, mais cela ne l’empêche pas de monter au front pour défendre l’Eglise et le pape ! Un récit autobiographique d’une verve redoutable et d’un humour décapant.

Confessions d’une catho branchée Auteur : Frigide Barjot Edition : Plon, 396 pages, 21, 90 euros

oute une littérature de chansons et d’histoires : telle résonnera à nos oreilles et nos cœurs l’œuvre de Dylan, bien audelà de cette “tournée sans fin” que maintenant septuagénaire il a entamée sans date d’expiration. Entre l’auteur de cette biographie et Robert Allen Zimmerman, dit “Bob Dylan”, les rencontres ponctuent les décennies de l’après-guerre aux années 1960-70, celles d’Elvis et de James Dean, de Kerouac et de la Guerre

froide, celles d’une certaine Amérique dont ses rebelles nous ont fait aimer le visage. Les amateurs de Dylan ne pourront pas faire l’économie de cette biographie : le chanteur-poète y est côtoyé au quotidien. Du jeune “paumé” disciple de Woodie Guthrie au vieux baladin du “Never Ending Tour”, le mythe prend chair mais continue de faire rêver.

nos sélections sur

côtes. Il fallait un cœur gros comme cela pour en parler… une volonté comme une montée d’orage dans un ciel chausiais. Jean-Christophe Collet

Pratique. Abeille liberté, la vie à bord d’un remorqueur d’assistance, texte de Gilbert Hurel, aquarelles de Jean Loup Eve, au prix de 35 euros.

Normandie 44 Auteur : Jean Quellien Genre : histoire Edition : OREP Editions, 244 pages, 24, 90 euros

La ballade de bob Dylan Auteur : Daniel Mark Epstein Genre : biographie Edition : Robert Laffont, 538 pages, 22, 50 euros


N° 15 - 23 juin 2011

DETENTE

LA RECETTE

Une recette haute en couleur dans laquelle le fruit libère toute sa saveur. A déguster sans modération.

Couronne de fruits Ingrédients: ●■ 2 jaunes d’œufs ●■ 50 g de sucre ●■ 1 cuillerée à soupe de farine ●■ 1 cuillerée à soupe de maïzena ●■ ¼ de litre de lait ●■ 4 feuilles de gélatine ●■ 2 cuil. à soupe de jus d’orange ●■ 1 citron ●■ 2 yaourts ●■ 2 kiwis ●■ 12 fraises environ ●■ Feuilles de menthe Travailler dans une casserole les jaunes d’œufs, le sucre, la farine et la maïzena. Mouiller avec le lait froid et mettre sur le feu. Amener à ébullition en

tournant (donner 1 à 2 bouillons). Laisser refroidir. Tremper les feuilles de gélatine à l’eau froide. Essorer et ajouter la préparation ainsi que le jus d’orange, le zeste du citron et les yaourts. Beurrer un moule à couronne. Disposer les kiwis coupés en tranches ainsi que les fraises sur le fond et les côtés. Verser la préparation et mettre une nuit au réfrigérateur. Démouler en trempant un instant dans l’eau chaude. Décorer avec des fraises et de la menthe.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement

Verticalement

A – Moments de détente. B – Reptile saurien des Galapagos. Terme poussant à prendre la porte. C – Ensemble de poèmes épiques. Samarium du chimiste. D – Arrivé à la trame. Ferme aussi. – E – Épées longues et effilées. F – Le plus lourd des halogènes. En l’air ou en mer. Sortis par le col. G – Entretiens. Après vous. H – Complètement à sec. Article pour chats. I – Suit le docteur de près. Réfléchi pour moi. Pointe à tailler. J – Qui déclenche une angoisse.

1 – Elles n’ont pas un grand rôle. 2 – Ils se comptent en années. Plaisir du petit-déjeuner. 3 – Faire le malin. Cité sumérienne fouillée. 4 – Pianiste français. Range dans la cale d’un navire. 5 – Qui dépassent toute attente. 6 – Fin de journée. Métal blanc utilisé en alliages. Est anglais. 7 – Compositeur du “Carnaval des Animaux” (Saint). Pour mon bien. 8 – Prêt à être mis en boîte. Fibre textile. 9 – Il met en relation. Remplissent. 10 – Liquides végétaux. A bout.

A B C D E F G H I J

Verticalement

A – Moments de détente. B – Reptile saurien des Galapagos. Terme poussant à prendre la porte. C – Ensemble de poèmes épiques. Samarium du chimiste. D – Arrivé à la trame. Ferme aussi. – E – Épées longues et effilées. F – Le plus lourd des halogènes. En l’air ou en mer. Sortis par le col. G – Entretiens. Après vous. H – Complètement à sec. Article pour chats. I – Suit le docteur de près. Réfléchi pour moi. Pointe à tailler. J – Qui déclenche une angoisse. Les solutions

PM

PM

2 3 4 5 6 7 A R N I E N G U A N E E S T E S S E S T A R A P I E T R E N O U R R I S A R I E S S M E M T R E S S A

8 9 10 T E S I T E M V B L E R E S E S T U L E S I N E N T E

Dates

Coeff.

Vendredi 24

42-42 06.20 00.25 05.55 18.55 12.50 18.30

BM

BM

Samedi 25

40-39 07.25 01.15 06.55 00.45 06.35 00.20 06.08 00.31 19.55 13.40 19.30 13.10 19.10 12.45 18.47 12.54

Dimanche 26

39-41 08.30 02.15 07.55 01.45 07.35 01.25 07.18 01.34 21.00 14.40 20.30 14.15 20.05 13.55 19.52 14.01

Lundi 27

44-47 09.30 03.20 08.55 02.55 08.30 02.35 08.23 02.45 21.55 15.50 21.25 15.20 20.55 15.05 20.50 15.14

Mardi 28

51-56

10.20 04.25 09.50 03.55 09.20 03.40 09.18 03.52 22.40 16.55 22.15 16.20 21.40 16.05 21.39 16.17

Mercredi 29

60-65

11.05 05.25 10.40 04.50 10.05 04.30 10.05 04.48 23.25 17.50 22.55 17.10 22.25 16.50 22.23 17.11

Jeudi 30

70-74

11.45 06.15 11.25 05.35 10.50 05.15 10.47 05.37 18.35 23.40 17.55 23.05 17.35 23.03 17.59

12.15 05.35 11.50 05.04 18.10 17.42 12.00

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

8 9 10 T E S I T E M V B L E R E S E S T U L E S I N E N T E

BM

DEAUVILLE TROUVILLE

2 3 4 5 6 7 A R N I E N G U A N E E S T E S S E S T A R A P I E T R E N O U R R I S A R I E S S M E M T R E S S A

PM

LE HAVRE

1 F I G U R A N T E S

BM

Horizontalement

Sudoku

L’horaire des marées du 24 au 30 juin PM

A B C D E F G H I J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A B C D E F G H I J

1 F I G U R A N T E S

LES MAREES

FECAMP

LA TABLE

Le Chabada : la cuisine qui fait chanter les papilles

L’été, c’est fruité !

DIEPPE

17

1 – Elles n’ont pas un grand rôle. 2 – Ils se comptent en années. Plaisir du petit-déjeuner. 3 – Faire le malin. Cité sumérienne fouillée. 4 – Pianiste français. Range dans la cale d’un navire. 5 – Qui dépassent toute attente. 6 – Fin de journée. Métal blanc utilisé en alliages. Est anglais. 7 – Compositeur du “Carnaval des Animaux” (Saint). Pour mon bien. 8 – Prêt à être mis en boîte. Fibre textile. 9 – Il met en relation. Remplissent. 10 – Liquides végétaux. A bout.

■■ Un établissement qui comble aussi bien les gourmands que les gourmets.

U

n serveur au charme suranné, qui n’est pas sans évoquer l’Amérique des années 20, vous accueille au Chabada. Une fois passé le seuil, place à une ambiance tamisée et feutrée où les boas de plumes côtoient des banquettes zébrées. Amusés par cette ambiance qui sort de l’ordinaire, nous nous installons. Aussi beau que bon Le choix est d’autant plus difficile que les plats qui passent, destinés aux autres tables, ont l’air plus appétissant les uns que les autres. La tablée est unanime : ce sera un menu à 12 €, entrée-plat ou plat-dessert. Je me laisse tenter par une escalope de poulet au camembert, accompagnée de pommes-de-terre, aussi crémeuses qu’onctueuses, un

régal. Mes voisins ont préféré une tranche de bœuf, accompagnée de sa sauce béarnaise et d’un blini de pomme-de-terre. Le seul point noir pour les gourmands : trop peu de sauce. Au moment du dessert, pas un bruit, chacun déguste, en silence. Qui des sorbets aux fruits ; qui un pochon normand et sa crème anglaise, pour lequel mon voisin ne tarit pas d’éloges ; qui enfin, un moelleux au chocolat et son coeur coulant au chocolat blanc, allégé d’une petite quenelle de sorbet au coquelicot. Le Chabada est un endroit qui comblera aussi bien les gourmands que les gourmets. Pratique. Le Chabada, 6 rue Armand Carrel, Rouen. Ouvert du mardi midi au samedi soir. Tél. 02 35 71 58 20.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B Belle fin de semaine C Vendredi 24 juin D - Temps : ciel nuageux, frais et venté. - Températures : le matin de 8 à 10°, E l’après-midi de 17 à 19°. - Vent : nord-ouest faible. F Samedi 25 juin G - Temps : sec avec passages nuageux assez denses. - Températures : le matin de 7 à 9°, H l’après-midi de 22 à 24°. - Vent : nord-ouest faible. I Dimanche 26 juin J - Temps : calme et ensoleillé. Chaud. - Températures : le matin de 13 à 15°, l’après-midi de 26 à 28°. - Vent : sud faible.

Lundi 27 juin

- Temps : chaud et ensoleillé. - Températures : le matin de 16 à 18°, l’après-midi de 30 à 32°. - Vent : sud faible.


18

les cordier : 40 ans de photos à  l’hôtel de Région

SORTIES

sages de l’agglomération, ils ont su saisir, à travers leur objectif, toute la poésie du monde qui les entourait. Pratique. Exposition photographique, Williams & Dominique Cordier, Hôtel de Région, du 24 juin au 3 septembre. Tél. 02 35 52 21 59.

événements . Vendredi 24 juin, 10h, Vente de livres d’occasion (Vente solidaire), Union des Arts Plastiques, 8 rue de la Pie. Accès libre. Renseignements : 02 35 72 15 52, www.spf76.org . Vendredi 24 juin, 19h30, La chance de sa vie (Théâtre), Salle Louis Jouvet, rue Albert-Dupuis. Tarif : 5€, TR : 3€. Réservation indispensable : 02 35 03 88 60 . Vendredi 24 juin, 20h30, La catin de Venise (Théâtre), à l’Almendra, 1 bis rue Paul Baudouin. Entrée payante. Renseignements : 02 35 70 52 14, www.theatre-almendra.fr . Samedi 25 juin, 9h, Croisière sur la Seine, départ embarcadère Jehan Ango. Tarif : 15€, TR : 12€, 15 € (TR 12 €). Réservations : 02 32 08 32 40, www. rouenvalleedeseine.com . Samedi 25 juin, 11h, Autour de l’exposition “Le Baroque en Flandres”, au Musée des Beaux-Arts. Entrée libre. Renseignements : 02 32 10 87 . Samedi 25 juin, 15h, Partez, découvrez…Rouen et ses trésors, RDV à l’Office de Tourisme. Tarif : 6,50€, TR 4,50 €, réservation indispensable : 02 32 08 32 40, www.rouenvalleedeseine.com . Samedi 25 juin, 21h30, Fini, Assez, Terminé (Spectacle de Clowns), Salle Louis Jouvet, rue AlbertDupuis. Tarif : 5€, TR : 3€. Réservation indispensable : 02 35 03 88 60, www.theatredelacanaille.fr

●● spectacle  sur un petit air d’afrique

La Salle Sainte-Croix-des-Pelletiers vibrera, vendredi 24 juin, au son de la musique africaine. Organisée par l’association “Une touche d’ébène”, ce spectacle débutera à 20h et verra passer des danses africaines, de la musique et des contes.

●● chant  Un nouveau chœur pour Rouen

C’est un tout nouveau projet, innovant, qui est en train de naître dans la ville de Rouen. Le chœur ? Il a pour nom Cyllène et se propose de réunir des jeunes dans ce qui sera plus qu’une simple chorale : un chœur en mouvement. Ils travailleront sur des œuvres tant classiques que contemporaines et mêleront la danse, au chant et au théâtre, entre autre. Le recrutement a débuté. Informations sur www.arpeges.org

●● exposition  Jumiège végétale

Depuis l’origine, l’abbaye de Jumiège a toujours été entouré d’un écran de verdure. Une constante que retrace l’exposition “Jumiège végétale”, qui se tiendra du 25 juin au 2 octobre. Ouvert jusqu’au 15 septembre de 9h30 à 18h30, puis de 9h30 à 13h et de 14h30 à 17h30.

événement   Les Terrasses du jeudi sont de retour, plus populaire que jamais

musiques en terrasse

e

vénement musical incontournable de la vie rouennaise, “Les Terrasses du jeudi” débutent la semaine prochaine. Des concerts gratuits en plein air sont organisés chaque jeudi de juillet aux terrasses des cafés ainsi que sur les places du centre ville de Rouen. Le jeudi 30 juin, aux Quais bas rive gauche, soirée “106 Block Party” avec le groupe “True Live”, de 20h30 à 21h30, suivi des “Friendly Fires” de 21h50 à 22h50 et de l’artiste “Missil” de 23h10 à 00h10. Le jeudi 7 juillet, rendezvous de 18h45 à 20h30, Place de la Pucelle pour “Kabbalah”, de 18h30 à 20h15 au Bar des Fleurs pour “claire Jau”, de 19h à 20h45 à la Brasserie Paul pour le trio “Mélosolex”, de 19h30 à 21h15 au 3 pièces, pour le trio “Syntax Error” et de 19h15 à 21h sur la Place du 19 avril 1944 pour “Melissa Jennings”. Le jeudi 14 juillet, de 18h45 à 20h30, parvis de l’Espace du Palais pour “Elisa Jo”; de 19h15 à 21h, le livre Café et L’interlude pour “Anaïs et Rebecca”; de 19h à 20h45, Place de la Pucelle pour “Papanosh”; de 18h30 à 20h15, au bar des fleurs pour Kelenya. De 18h30 à 23h s’enchaîneront les artistes “The Divine’s Orchestra”, “39th and Nor-

Photo Missill

conceRts . Vendredi 24 juin, 21h, Duo à 2 : Luc Gosselien et Alexandre Rasse (jazz), à l’Hôtel de Bourghteroulde, 15 place de la Pucelle, Rouen. Entrée libre. Renseignements. : 02 35 14 50 50, www.hotelsparouen. com . Vendredi 24 juin, 22h, Soulstice (Soul - R & B), au Bateau Ivre, 17 rue des Sapins, Rouen. Entrée payante. Renseignements : 02 35 70 09 05, www. bateauivre.rouen.free.fr . Samedi 25 juin, 20h30, On n’a pas que d’l’amour (Chorale), Salle Louis Jouvet, rue Albert-Dupuis, Rouen. Tarifs : 5€, TR : 3€. Réservation indispensable. Réservations : 02 35 03 88 60, www.theatredelacanaille.fr . Dimanche 26 juin, 19h, Sepultura (Metal), au Hangar 106, quai Jean de Béthecourt, Rouen. Tarifs : 24€, TR : 19€. Renseignements : 02 32 10 88 60, www.le106. com

plusieurs films à la suite ou pendant la semaine qui suit l’achat de la première place. C’est une superbe occasion de découvrir toutes les nouveautés mais aussi les films toujours à l’affiche. Pratique. Fête du cinéma, du 25 juin au 1 juillet,dans tous les cinémas.

Tous les cinémas de France participeront une nouvelle fois à la Fête du cinéma durant laquelle pendant sept jours, après l’achat d’une place en tarif normal les suivantes seront à 3€. Depuis 1985 où le 7e art est à l’honneur, cet événement permet à tous d’aller voir

■● Le concert d’ouverture des Terrasses du Jeudi a été particulièrement soigné. A l’affuche : la DJ, productrice, graphiste Missill qui transportera le public dans son monde coloré.

ton”, “Tokyo Overtones” et “Kim Novak” sur la Place Saint-marc. Le jeudi 21 juillet, de 19h à 20h45, Place du VieuxMarché pour “Bal d’Areski”; de 18h45 à 20h30, à la Rotonde pour “Willo”; de 19h30 à 21h15 à la Flèche pour “MOA”; de 19h15 à 21h sur la Place du 19 avril

1944 pour le groupe “Courir les Rues”; de 18h30 à 20h15, au P’tit Paul pour “Stefan Orins Trio”. Le jeudi 28 juillet, de 19h15 à 21h, Place du Vieux-Marché pour “Samy Thiébault Quintet”; de 18h45 à 20h30, parvis de l’Espace du Palais pour “Nicola Son”; de 19h à 20h45,

à la Rotonde pour “Marita trio”; de 18h30 à 20h15 à la Flèche pour “The Buttshakers”; de 19h30 à 21h15, au 3 pièces pour “The Street Chamaan”. Pour son concert de clôture “Les Terrasses du Jeudi” accueillent Susheela Raman, qui donnera son concert de 22h30 à minuit sur la Place Saint-Marc.

sotteville au sommet de la viva cité

s

otteville-lès-Rouen s’apprête à accueillir le festival Viva Cité, festival des arts de rue. Au programme, près de 300 spectacles réalisés par plus de 70 compagnies. Le résultat ? Un festival qui dépasse les frontières de la région. Pratique. Viva Cité les 24, 25 et 26 Juin, Sottevillelès-Rouen. Vendredi 24, 19h, place de l’Hôtel de Ville, coup d’envoi avec les batteurs de pavés ; 20h, les Apostrophés, l’Oiseau, Place de l’Hôtel de Ville ; 21h, Belle Pagaille, his-

Photo Mairie de Sotteville-Lès-Rouen

aGenDa

c’est la fête dans tous  les cinémas  Photo Williams & Dominique Cordier

L’Hôtel de Région accueille cet été une exposition photographiques de Williams et Dominique Cordier, couple de photographes rouennais. Deux cents clichés ont été choisis, parmi les 150 000 qu’ils ont produits. Morceaux de vie, coins de pays lointains, pay-

N° 15 - 23 juin 2011

■● Sotteville-Lès-Rouen accueille le 22e édition des Viva Cité.

toire d’homme, Atelier 231 ; 21h, Tnoy Clifton Circus, place de l’Hôtel de Ville ; 22h30, Ch’ti Lyric avec On’Off, Atelier 231. Samedi 25 juin, 14h, théâtre de la Toupine, espace enfants ; 14h30, Cirque Ombelico, Atelier 231 ; 17h, Vendaval, Lycée Marcel Sembat ; 22h, Le Gros Bal avec les Vibrants Défricheurs, Cité Bistrot Raspail ; 23h, Bilbobasso, lycée Marcel Sembat. Retrouvez toute la programmation sur www.mairie-sotteville-les-rouen.fr ou au 02 35 63 60 89.


N° 15 - 23 juin 2011

19

SORTIES

Rouen et ses environs au fil de l’eau Après le succès rencontré par les croisières sur la Seine, l’année dernière, la Crea a décidé de tenter une nouvelle fois l’aventure. Ainsi, tous les samedis, du 18 juin au 24 septembre, ceux qui le souhaitent pourront aller de Rouen à la Bouille, sur l’eau. Ne

tardez pas à réserver cependant : de nombreuses dates affichent déjà complet. Pratique. Tous les samedis, épart à 9h de Rouen. Tarifs. Rouen-La Bouille 12 €/10 € (3-12 ans) ; Rouen-Duclair 15 €/12 €(3-12 ans) Renseignements et réservations : 02 32 08 32 40.

Bientôt le lancement de Rouen sur mer, édition 2011! Préparez-vous à sortir les maillots de bain! La ville de Rouen renouvelle son concept de “Rouen sur Mer”, du 29 juin au 24 juillet et transforme les quais bas rive gauche en une vaste plage de 300 m, où détente et animations seront les seuls mots

d’ordre. Au total,1 450 tonnes de sable ont été déversées pour créer cette plage artificielle située entre les ponts Boieldieu et Corneille où des spectacles. Des expositions et des ateliers seront organisés pour divertir rouennais et touristes tout au long de l’été.

pRogRammatIon La prochaine saison s’annonce prometteuse

entRetIen

au Zénith ce soir...

Découvrir la Scenationale

v

Photo Scenationale Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan

oici la programmation du zénith de Rouen du mois de juillet au mois de décembre 2011.

■● La Scenationale de Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan, dirigée par Gérard Marcon, existe depuis 1969.

■● Qu’est ce que la Scenationale ? Le nom de Scenationale est un label qui a été créé en 1971. Les établissement concernés sont pluridisciplinaires, dans celui que je dirige, nous sommes plus axés sur le théâtre et la danse et l’art de la piste. ■● En quoi votre établissement se démarquet-il des autres établissements de spectacles ? Etant un théâtre national, notre rôle est donc non seulement d’accompagner la création contemporaine mais aussi d’accueillir des spectacles tout public. Nous consacrons d’ailleurs un volet important de notre programmation au

spectacle jeune public. ■● Que répondriezvous à ceux qui affirment que vous vous destiner à un public d’initiés ? Je leur dirai que c’est le contraire. Nous travaillons d’ailleurs à amener dans nos salles des publics qui n’ont pas l’habitude d’assiter à des spectacles. Nous travaillons beaucoup avec des associations, avec le milieu enseignant également. Il est vrai que nombreux sont ceux qui n’osent pas, mais il suffit juste de franchir le pas une première fois ! Pratique. Scenationale, rue François Mitterand, Petit-Quevilly. Tél 02 35 72 67 55

●● musées Inscrivez vos enfants pour les ateliers

Il est encore temps de s’inscrire aux ateliers des musées de la Ville destinés aux enfants. Ils pourront partir à la découverte des “Trésors cachés”, lors du prochain atelier, qui se tiendra le 4 juillet, de 10h à 12h. Tarif. 10 €, le matériel est fourni, mais pensez à prévoir une blouse.

●● vIsIte Les merveilles de la Colline ste Catherine

Elle surplombe la ville de toute sa hauteur verdoyante. Pourquoi ne pas aller voir d’un peu plus près comment est cette colline ? Dans le cadre d’un de ses rendez-vous, “15h ! Partez, découvrez...” ce site, riche en histoires Samedi 25 juin, départ à 15h, au pied de l’escalier près du cimetierre du Mt Gargan, rue Henri Rivière. Tarif. 6,5 €/4,50 €. Tél. 02 32 08 32 40.

●● ConCeRt Chœur d’hommes à saint eloi

Le Temple Saint Eloi accueillera, samedi 25 juin, un concert donné par un chœur d’hommes - ils sont très pue nombreux en France - à partir de 20h30. Au programme : leurs nouvelles mélodies “Musiques d’en France”. Les chants religieux tout comme les profanes seront à l’honneur.

Jeudi 7 juillet, 20h30, Supertramp. Mardi 27 septembre, 20h, Joan Baez. Vendredi 14 octobre, 20h, Jamel Debbouze. Mardi 18 octobre, 20h30, Charles Aznavour. Samedi 29 octobre, 20h, Lenny Kravitz. Mardi 8 novembre, 20h30, Véronic Dicaire. Mercredi 9 novembre, 20h, Alice Cooper. Samedi 12 novembre, 14h30 et 20h15, Age Tendre et Tête de bois (saison 6). Lundi 14 novembre, 20h, Grégoire. Vendredi 18 novembre, 15h et 20h30, Les flammes de Paris 1789. Samedi 19 novembre, 20h, Tri Yann. Dimanche 20 novembre, 14h et 17h, Dora l’Exploratrice. Mardi 22 novembre, 20h30, Trial Indoor International. Mercredi 23 novembre, 20h30, Laurent Gerra. Jeudi 24 novembre, 20h30, Serge Lama. Vendredi 25 novembre, 20h, Scorpions. Samedi 26 novembre, 20h30, Michèle Bernier. Dimanche 27 novembre, 18h, Ben l’Oncle Soul. Mercredi 30 novembre, 20h, Le Lac des Cygnes. Jeudi 1 décembre, 20h15, Lord of the dance. Retrouvez toutes les autres dates sur le site du zénith de Rouen

festIvaL

C

■● Pour son tout dernier spectacle de la saison, le 7 juillet prochain, Supertramp viendra en concert au Zénith de Rouen.

Rendez-vous avec le Jazz

’est dans des ruines illuminées de leur château médiéval que des bénévoles organisent chaque année le festival Archéo Jazz à Blainville. Au programme, quatre soirées entre le 29 juin et le 2 juillet avec des concerts de musiques actuelles offrant une nouvelle vie à des vestiges nationaux. Au milieu des champs, un chapiteau a été monté, vaste salle de spectacle champêtre pouvant accueillir 2300 spectateurs. Des repas sont proposés tous les soirs, à l’écoute des

concerts en off, dès 18h30. Pratique. Archéo Jazz, Blainville, du 29 juin au 2 juillet. Mercredi 29 juin, Kora Jazz Trio ; Asa, à partir de 18h30. Jeudi 30 juin, Roberta Gambarini ; Roy Hargove, à partir de 18h30. Vendredi 1 juillet, Lisa Doby ; Kool and the Gang, à partir de 18h30. Samedi 2 juillet, Otis Taylor ; Larry Carlton, à partir de 18h30. Tarifs : de 20 à 24€/concert, tarif 2 soirs : 38€, tarif 3 soirs : 51€. Informations et réservations : www.archejazz. com.

■● Roy Hargrove jouera pour l’Archeo Jazz.


20

SUR LES ECRANS UGC

N° 15 - 23 juin 2011

CINEMA

A l’affiche : Omar m’a tuer

Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00.

●● Kung-fu panda 2 (3D DOLBY - Grande Salle) :

tous les jours 10h50, 13h50, 15h50, 17h50, 20h, 22h. ●● Kung-fu panda 2 (DOLBY) : tous les jours 11h05, 14h, 16h, 18h, 20h10, 22h10. ●● Omar m’a tuer (DOLBY - Grande Salle) : tous les jours 10h45, 13h45, 15h45,17h45, 19h45, 21h50. ●● L’élève Ducobu (DOLBY): tous les jours 11h, 13h45, 15h55, 18h, 20h05, 22h15. ●● Blitz (DOLBY): tous les jours 10h50, 13h40, 15h50, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 10h55, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25. ●● X-Men : le commencement (DOLBY): tous les jours 10h40, 13h30, 16h20, 19h30, 22h10. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (DOLBY) : tous les jours 10h45, 13h35, 16h30, 19h20, 22h05. ●● Minuit à Paris (VOST DOLBY) : tous les jours 10h45, 13h40, 15h40, 17h40, 20h, 22h05. ●● Insidious (DOLBY) : tous les jours (sauf mar.) 11h, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25, mar. 11h, 13h45, 15h55, 18h05. ●● Une séparation (VOST DOLBY): tous les jours 10h50, 13h40, 16h15, 19h40, 22h10. ●● Limitless (VOST DOLBY): jeu., ven., sam., mar. 10h35, 13h25, 15h35, 17h55, 20h10, 22h25, dim. 13h25, 15h35, 17h55, 20h10, 22h25, lun. 10h35, 13h25, 15h35, 17h55, 22h25. ●● Pourquoi tu pleures ? (DOLBY) : tous les jours 10h55, 13h40, 15h45, 17h55, 20h05, 22h10. ●● Monsieur Papa (DOLBY) : jeu., ven., sam. dim. 15h50, 17h50, 19h55, 21h55, lun. 15h50, 17h50, 21h55, mar. 15h50, 17h50, 19h55. ●● Le chat du rabbin (DOLBY) : tous les jours 11h05, 13h50.

●● Avant-première : Transformers 3 (3D - Grande Salle) : mar. 28 juin à 21h.

●● Avant-première : Transformers 3 (3D) : mar. 28

juin à 22h. ●● Avant-première : Hop : dim. 26 juin à 11h. ●● Avant-première : Colombiana : lun. 27 juin à 20h10. ●● Avant-première : Les Tuche: lun. 27 juin à 20h05.

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70

●● Pater : jeu., ven., lun. 14h, 16h25, 19h30, 21h45,

sam., dim. 10h30, 14h, 16h25, 19h30, 21h45, mar. 14h, 16h25, 20h (en présence du cinéaste). ●● Balada triste (VOST) : 10h30 (sauf jeu., ven., lun., mar.), 14h, 19h25, 21h45. ●● La dernière piste (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 13h30, 18h, 20h45, sam., dim. 11h15, 13h30, 15h45, 20h45. ●● Brighton Rock (VOST) : 11h05 (sauf jeu., ven., lun., mar.), 15h40, 20h35. ●● Medianeras (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 15h50, sam., dim. 18h. ●● Beginners (VOST) : jeu. 14h10, 16h40, 21h50, sam., dim. 10h40, 14h10, 19h35, 21h50, ven., lun., mar. 14h10, 16h40, 19h35, 21h50. ●● Pourquoi tu pleures ? : 14h10, 16h40, 19h40 (sauf mar.), 21h50 (sauf jeu.). ●● Une séparation (VOST), : tous les jours 11h (sauf jeu., ven., lun., mar.), 15h35, 20h30. ●● Minuit à Paris (VOST) : ven., dim., mar. 13h35, jeu., sam., lun. 18h10. ●● The tree of life (VOST), Palme d’or Cannes 2011 : tous les jours 16h25. ●● Gianni et les femmes (VOST) : tous les jours 13h35. ●● Le gamin au vélo, Grand Prix Cannes 2011 : ven., dim., mar. 18h10, jeu., sam., lun. 13h35. ●● Le chat du rabbin : sam., dim. 10h45, 16h45. ●● Les sentiers de la gloire (VOST) : tous les jours 18h15. ●● Avant-première : La prima cosa bella (VOST) : mar. 28 juin à 19h30.

■● Sami Bouajila, qui ressemble à s’y méprendre au vrai Omar Raddad, fait une composition impressionnante et confirme, avec ce film, son immense talent.

L

e 24 juin 1991, Ghislaine Marchal est retrouvée morte dans la cave de sa maison de Mougins. Sur une porte, les policiers découvrent l’inscription “Omar m’a tuer” écrite avec son sang. Justement, le jardinier de la victime s’appelle Omar. Le lendemain, la police vient l’arrêter chez lui, devant sa femme et ses enfants. Mais Omar Raddad, un Marocain, parle très mal le français et il a bien du mal à comprendre ce qui lui arrive. De toute manière, la police tient un coupable et le présente au juge. En 1994, Omar Raddad est reconnu coupable et condamné à dix-huit ans de prison. Pierre-Emmanuel Vaugrenard, écrivain, est scandalisé par ce qu’il considère comme une injustice et il décide de se rendre à Nice, pour mener son enquête et écrire un livre sur le sujet. Nul n’a oublié ce tragique fait divers ni le retentissement du livre de Jean-Marie Rouart, alias Pierre-Emmanuel Vaugrenard dans le film. Pour son second film comme réalisateur, Roschdy Zem, convaincu de l’innocence d’Omar Raddad, réalise un plaidoyer en faveur de celuici, sans l’ombre d’un doute ni d’une nuance. Par exemple, il ne s’intéresse guère à cette fameuse faute de français

(“Omar m’a tuer”), régulièrement commise par Madame Marchal, qui confondait souvent participe passé et infinitif, comme l’atteste plusieurs de ses lettres. Mais le film, qui met en parallèle l’histoire d’Omar Raddad et l’enquête menée par l’écrivain, est très prenant, d’autant que l’interprétation est sensa-

tionnelle. Sami Bouajila, qui ressemble à s’y méprendre au vrai Omar Raddad, fait une composition impressionnante et confirme, avec ce film, son immense talent. Denis Podalydès, lui, déçoit un peu dans son personnage d’enquêteur brouillon, tandis que Maurice Bénichou semble beaucoup s’amuser

dans la peau de Maître Vergès. Il reste que, si l’on passe un bon moment, avec ce film bien ficelé, le mystère de cette étrange affaire reste entier, et les questions posées demeurent sans réponse. Qui a tué Ghislaine Marchal et pourquoi ? S’il était innocent, pourquoi la police et la justice se sontelles acharnées sur Omar Raddad ? Pourquoi depuis qu’il a été gracié n’a-t-il jamais pu obtenir la révision de son procès ? Car on l’oublie un peu vite mais, pour la justice française, Omar Raddad, malgré la grâce présidentielle, est toujours considéré comme l’assassin de Ghislaine Marchal. Marie-Christine d’André Drame français (2011) de Roschdy Zem, avec Sami Bouajila (Omar Raddad), Denis Podalydès (Pierre-Emmanuel Vaugrenard), Maurice Bénichou (Jacques Vergès), Salomé Stévenin (Maud), Nozha Kouadra (Latifa Raddad), Ludovic Berthillot (Enrique), (1 h 25).

toute l'actualité du cinéma


N° 15 - 23 juin 2011

21

CINEMA

suite... Cinéma Pathé Docks 76

●● Low cost : tous les jours 13h50, 16h40, 19h30,

Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96 ●● Omar m’a tuer : tous les jours 11h15, 14h, 16h, 18h, 20h, 22h. ●● L’élève Ducobu : tous les jours 11h15, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. ●● Mike : tous les jours 11h, 13h35, 15h30, 19h45, 21h40. ●● Kung-fu panda 2 (3D) : tous les jours 11h15, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 21h30, 22h30. ●● Kung-fu panda 2 : tous les jours 11h, 13h30, 15h30, 17h30, 19h30. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 11h, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. ●● X-Men : le commencement : tous les jours 11h, 14h, 16h40, 19h30, 22h15. ●● Pirates des Caraïbes: la fontaine de Jouvence (3D) : tous les jours 11h, 13h45, 16h30, 19h15, 22h05. ●● Monsieur Papa : tous les jours 11h15, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● Insidious : tous les jours 11h, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. ●● Limitless : tous les jours 11h, 13h25, 15h40, 17h55, 20h10, 22h25. ●● Fast and furious 5 : jeu., sam., dim. 19h45, 22h20, ven., lun., mar. 22h20. ●● La Conquête : tous les jours 11h, 13h15, 15h25, 17h35. ●● Low cost : tous les jours 11h15, 14h25, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25. ●● Pourquoi tu pleures ? : tous les jours 11h15, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15. ●● Une séparation (VOST) : tous les jours 17h20. ●● Avant-premières : Les Tuche: ven. 24 juin à 20h, 22h15; Hop : dim. 26 juin à 11h; Les contes de la nuit (3D): dim. 26 juin à 11h, 16h; Colombiana : lun. 27 juin à 20h, 22h15; Transformers 3 (3D): mar. 28 juin à 21h, 21h55.

●● Monsieur Papa : tous les jours 13h30, 15h40,

Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96

●● Omar m’a tuer : tous les jours 14h15, 17h, 19h45, 20h, 22h, scéance suppl. le dim. à 11h15.

●● L’élève Ducobu : tous les jours 13h40, 15h40, 17h50, 20h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h15.

●● Blitz : tous les jours 13h40, 15h50, 18h, 20h15,

22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Kung-fu panda 2 : tous les jours 15h, 19h15 (sauf mardi). ●● Kung-fu panda 2 (3D) : tous les jours 17h, 21h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Kung-fu panda 2 (IMAX 3D) : tous les jours 13h45, 15h45, 17h45, 20h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h15. ●● X-Men : le commencement : tous les jours 13h50, 16h40,19h30, 22h15, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Very bad trip 2 : tous les jours 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Limitless : tous les jours 13h30, 15h50, 18h, 20h10, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● L’affaire Rachel Singer : tous les jours sauf mar.14h, 16h40, 19h45, 22h20, mar. 19h45, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● L’amour a ses raisons : tous les jours 19h30. ●● Fast and furious 5 : tous les jours 14h, 16h45, 19h30, 22h20. ●● London boulevard : tous les jours 14h15, 17h, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h.

Cinéma, sorties nos coups de cœur sur internet

dim. à 11h15, 13h50, 19h30, .

17h45, 20h10, 22h20, scéance suppl. le dim. à 11h15.

●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (3D) : tous les jours 13h50, 16h40, 19h30, 22h15, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● Rio : sam. 13h45, 16h, 18h, dim. 11h15, 13h45, 16h, 18h. ●● The prodigies (3D) : jeu., ven., lun., mar. 13h35, 15h45, 18h, 20h15, 22h30, sam., dim. 20h15, 22h30. ●● Insidious : tous les jours 13h30, 15h45, 17h50, 20h, 22h30, scéance suppl. le dim. à 11h. ●● La croisière : tous les jours 21h30. ●● Avant-premières : Hop (3D): dim. 26 juin à 11h15; Nicostratos le pélican: dim. 26 juin à 17h; Colombiana : lun. 27 juin à 20h10, 22h30; Les mythos : mar. 28 juin à 20h10, Transformers 3 (3D): mar. 28 juin à 22h.

Le Melville 75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● Blue Valentine (VOST) : jeu. 13h45, 16h, 18h15,

ven., dim. et mar. 13h45, 18h, sam. et lun. 15h45, 20h30. ●● Noir océan : jeu. 20h30 (projection suivie d’un débat), ven., dim. et mar. 16h, 20h30, sam. et lun. 13h45, 18h30. ●● Irène : jeu. 17h30, ven., dim. et mar. 15h30, 19h15, sam. et lun. 17h30. ●● Le filmeur : jeu., sam. et lun. 15h30, 19h15, ven., dim. et mar. 17h15. ●● Le dernier jour d’un condamné : tous les jours 14h, 21h15. ●● Brazil (VOST) : jeu. et dim. 14h15, ven. et lun. 17h, sam. et mar. 20h15. ●● A l’est d’Eden (VOST) : jeu. et dim. 20h15, ven. et lun. 14h15, sam. et mar. 17h. ●● Mort à Venise (VOST) : jeu. et dim. 17h, ven. et lun. 20h15, sam. et mar. 14h15. ●● Escalade : tous les jours 16h15. ●● Incendies : tous les jours 13h30. ●● Tomboy : tous les jours 20h45. ●● Où va la nuit : tous les jours 18h15.

L’Ariel Place Colbert - Mont Saint Aignan - Tél : 08 92 68 04 76

●● Une séparation (VOST) : ven. 19h, sam. 18h30, 21h, dim. 16h, 18h30, lun. 20h30, mar. 18h30.

●● Où va la nuit : sam. 16h15, dim. 14h, lun. 18h30,

mar. 20h45. ●● Détective Dee, Le mystère de la flamme fantôme (VOST) : ven. 21h15, sam. 14h, dim. 20h45, lun. 16h15.

■● Un film d’action rondement mené par un Jason Statham en pleine forme.

Blitz

A

Londres, un tueur en série qui se fait appeler Blitz, tue uniquement des policiers, sans que l’on sache vraiment pour quelle raison. L’inspecteur Brant, dont les méthodes sont plutôt expéditives, est chargé de l’enquête et il doit faire équipe avec l’inspecteur Nash, un policier dont l’homosexualité provoque des quolibets. Voilà un film d’action rondement mené par un Jason Statham en pleine forme. Bien sûr, la violence est bien présente, surtout à la fin (assez contestable, il faut

le dire), mais les relations entre les deux policiers, d’abord méfiantes, puis amicales, sont finement analysées. Quant aux personnages secondaires, ils donnent une épaisseur humaine à un film d’action distrayant et qui sort un peu du lot. Policier britannique (2011) de Elliot Lester, d’après le roman de Ken Bruen, avec Jason Statham, (Brant), Paddy Considine (Nash), Aidan Gillen (Barry Weiss/Blitz), David Morrissey (Harold Dunlop), Zawe Ashton (Falls) (1 h 36).

Grand Mercure Square Raoul Sanson - Elbeuf - Tél : 08 92 68 00 72

●● Blitz : jeu. 20h30, ven. 21h45, sam. 14h15, 16h45,

21H45, dim. 10h30, 14h15, 19h30, lun. 14h15, 20h30, mar. 14h15, 21h45. ●● L’élève Ducobu : jeu. 20h30, ven. 19h30, 21h45, sam. 14h15, 16h45, 19h30, dim. 10h30, 14h15, 16h45, lun. 14h15, 18h, mar. 14h15, 19h30. ●● Une séparation (VOST): ven. 19h15, sam. 21h45, dim. 16h45, lun. 18h. ●● The tree of life (VOST), Palme d’or Cannes 2011 : dim. 14h, 19h30, mar. 14h, 21h45. ●● Limitless : sam. 14h15, 21H45, dim. 10h30, lun. 18h, mar. 14h15. ●● L’affaire Rachel Singer : jeu. 20h30, ven. 21h45, sam. 19h15, dim. 16h45, lun. 14h15, mar. 19h15. ●● X-Men : le commencement : jeu. 19h15, sam. 14h, 21h45, dim. 16h45, lun. 18h, mar. 21h45. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence (3D ): sam. 19h, dim. 19h30. ●● Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence : lun. 20h30, mar. 19h. ●● Kung-fu panda 2 (3D) : ven. 19h30, sam. 16h45, 21h45, dim. 16h45, lun. 20h30, mar. 14h15. ●● Kung-fu panda 2 : jeu. 20h30, sam. 14h15, 19h30, dim. 10h30, 14h15, lun. 14h15, mar. 19h30. ●● Very bad trip 2 : jeu. 20h30, ven. 21h45, sam. 19h30, lun. 14h15. ●● Fast and furious 5 : sam. 16h45, dim. 14h15, 19h30, mar. 21h45. ●● Infiltration (VOST) : sam. 16h45. ●● La solitude des nombres premiers : dim. 19h30, lun. 20h30, mar. 19h30. ●● Avant-premières : Les contes de la nuit (3D): dim. 26 juin à 10h30; Hop : lun. 27 juin à 18h; Les mythos : lun. 27 juin à 20h30; Les Tuche: mar. 28 juin à 21h45.

■● Vincent Lindon dans “Pater”, le dernier film d’Alain Cavalier présenté en compétition au Festival de Cannes 2011.


22

No 15 - 23 juin 2011

IMMOBILIER VENTES ROUEN

■ Rouen, vends appartement F2, meublé et loué ou non, à deux pas de l’hôtel de ville. Particulier à particulier. Tél. 02.35.37.02.01

■ Caen, 229.000 €, Prairie rive gauche, splendide F6 en duplex de 129 m2 offrant gd salon et séjour, cuis. équipée, 3 chambres rdc et 1 gde en mezzanine, sdb, wc. Huisseries PVC dble vitrage. Garage box. Excellent ratio prix/superficie. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

■ Caen, 229.000 €, sur les quais de l Orne, F4 parqueté de 97 m2, offrant séjour avec chem., 3 chbres dont 1 gde, cuis. équipée, dressing, sdb avec dble vasque, wc. PVC dble vitrage. Gde cave. Vue imprenable. Prix FAI I@D France Tél. 02.31.94.71.36

AUTRES DEPARTEMENTS

■ Caen, 149.500 €, hyper centre, très bel appt 51 m2 dans immeuble ancien compr. 1 séjour, 1 chambre avec dressing, cuisine A/E, s. de b., une cave. Beaucoup de charme. Prix FAi. Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen, 714.000 €, centre, belle maison début XXe de 195 m2 offrant 6 chambres, 4 p. d’eau, séj. salon cheminées parquet, moulures, beau jardin clos de murs, dble gge et cave. Classe énergie E. Prix FAI. Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen, 109.000 €, sur les hauteurs de la Prairie, rés. Joffre, F2 de 50 m2 avec gd balcon offrant séjour, cuis. équipée, chbre, sdb agencée avec wc, nbx placards. Cave et parking. Budget raisonnable. Prix FAI I@D France Tél. 02.31.94.71.36

■ Caen, 235.000 €, proche hippodrome, appart. de qualité avec de beaux volumes, gd salon/s. à m. parquetée, 3 chambres, s. de b., cuisine, dressing. Classe énergie E, vue sur l’Orne. Prix FAI. Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen , 249.000 €, Zenith, F4 de 78 m2 avec balcon en dble expo, séj. avec cuis. américaine moderne équipée, 3 chambres, sdb et wc. Cave et parking en s/sol. Prestation haut de gamme. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

■ Caen, 259.000 €, quartier St Paul, nouveau et rare, pavillon de 5 pp sur terrain clos et arboré de 350 m2, séjour/salon expo sud, cuisine aménagée, 3 chambres spacieuses, excellent état général, garage, possibilité extension environ 40 m2. Libre à la vente. DPE : E. Prix FAI. Protection garantie revente (voir conditions). b-IMMOBILIER Tél. 02.31.24.24.16

■ Caen, 546.000 €, université, maison cossue 7 p.p. édifiée sur 1.200 m2 arboré et clos, séjour double, cuisine A/E 20 m2, 5 chambres + grenier, sous-sol total, dépend. 100 m2 + gge. Classe énergie E. A négocier. Prix FAI. Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen, 238.500 €, centre ville, Canada, F4 ancien avec vue dégagée ds petite copropriété, 2 chambres, salon/salle à manger cheminée, s. de b., wc, cuisine A/E, cave. Beaucoup de charme. Classe énergie E. Coup de coeur. Prix FAI Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen, 217.000 € FAI négociable, Tour Leroy, hyper centre ville, au 4e et dernier étage, appt de 4 PP lumineux, entrée, cuisine aménagée, séjour-salon ouvrant sur balcon, 2 grandes chambres, parfait état ! DPE : D. Faire très vite ! Agence B. Mathieu Tél. 06.60.54.83.44

saisissez votre petite annonce en ligne sur

■ Caen, 755.000 €, 5 mn sud, propriété de caract. sur parc clos de murs d’environ 6.500 m2, 350 m2 hab. dont 6 chambres, boiseries cheminées d’époque, 3 belles dépendances. Classe énergie E. Prix FAI Halley Immobilier Tél. 02.31.37.69.17

■ Caen sud (14320), 265.200 €, maison traditionnelle de 7 p. de 140 m2 comprenant : séjour avec chem., 5 chbres dont 2 au rdc, sdb, salle d eau et wc. S/sol avec garage. Terrain de 638 m2. Construction de qualité. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

■ Caen, 142.000 €, Haut chemin vert, F3 de 62 m2 offrant : séjour expo sud sans vis-à-vis, cuis. équipée, 2 chambres, salle d eau et wc. Cave et garage box. Ravalement 2010. Prix attractif. Prix FAI I@D France Tél : 02.31.94.71.36

AUTOMOBILES

■ C4 HDi, 12.500 €, confort, 92 cv, 20.000 km. Citroën Franqueville Auto Tél. 02.35.79.06.62

■ C4 Picasso, 15.490 €, pack dynam., HDi, 110 cv, 52.400 km, BMP6, juin 2008. Dispo. de suite, gtie 12 mois PMO. Citroën Franqueville Auto Tél. 02.35.79.06.62

■ C4 Picasso, 93.000 km, HDi, 138 cv, BMP6, finition exclu., 1re main mai 2007, contr. techn. vierge, entretien à jour, lecteur CD, ABS, airbags, gtie 6 mois PMO. Citroën Franqueville Auto Tél. 02.35.79.06.62

PEUGEOT

■ 206, 8.990 €, 1.1e, 60 cv, Urban, mise en circulation 17/08/09, 8.900 km, radio CD, vitres élect., ABS, aide au freinage, fermeture centralisée à clés, rétroviseurs élect., airbags. Garantie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ 207 HDI, 11.990 €, 110 cv, Premium, mise en circulation 21/07/08, 63.430 km, radio CD MP3, vitres élect., toit panoramique ouvrant, climatisation auto. bi-zones, jantes alliage. Garantie 12 mois Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ Renault Grand Scénic, 5 places, peinture métal beige cendré, 65.000 km, révision faite, 4 pneus neufs, libre de suite, cause double emploi. Tél. 09.62.17.80.95

AUTRES MARQUES ■ Honda Jazz 1.4 l, 13.900 €, Elégance, sept. 2010, 100 cv, gtie constr. sept. 2013. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Honda Civic, 16.900 €, 2.2 l ICTDi Comfort, oct. 2009, 140 cv, 34.300 km. gtie constructeur. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ V50 2.0D, 13.900 €, 136 cv, Summum BVM6, 76.000 km, 28/03/2006, 1re main, cuir, Xenon, sièges avant élect., régulateur vitesse, pack famille, clim auto, airbags... Garantie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ Seat Altea, 15.990 €, 1.6 TDi, 105 cv, Référence, mise en circulation 21/05/10, 15.112 km, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, radio cd MP3 + commande au volant, climatisation, jantes alliage, garantie 24 mois Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ VW Polo 1.2 l, 5.900 €, ESP, 65 cv, 5 portes, juillet 2003, 78.000 km, gtie 3 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Nouvelle S60 D3, 28.900 €, 163 cv, Momentum BVM6, 9.000 km, 27/05/2011, bluetooth, radar recul, clim auto, jantes alu, rétros rabattables, CD USB, PM... Garantie 21 mois constructeur. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ V50 2.0D, 12.900 €, 136 cv, Momentum BVM6, 110.000 km, 13/11/2006, 1re main, pack famille, jantes alu, clim auto, CD, PM, régulateur vitesse, commande audio... Garantie 6 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ C30 2.0D, 12.900 €, 136 cv, Momentum BVM6, 75.000 km, 25/10/2007, 1re main, jantes alu, clim auto, PM, commande audio, détecteur pluie, airbags, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ Seat Leon, 13.990 €, 1.4 TSI Réference, mise en circulation 21/04/09, 17.000 km, climatisation auto. bi-zone, régulateur de vitesse, ordinateur de bord , radio cd MP3 + commande au volant, rétro élect. Garantie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

CITROEN ■ Grand C4 Picasso HDi, 13.990 €, 110 cv, BMP6, 09/2007, 91.000 km, radio cd mp3, régul. de vitesse, aide au stationnement, projecteurs xénon, jantes alliage, toit panoramique, garantie 6 mois. Seat Rouen. Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26.

RENAULT

■ Renault coupé Laguna, 21.900 €, 2.0 l DCi, 150 cv, Dynamique, mai 2009, 29.200 km, gtie constructeur. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Audi A4, 15.990 €, Avant 2.0 TDI, Ambition, mise en circulation 22/05/07, 100.322 km, radio CD, climatisation auto. bi-zone, régulateur de vitesse, rétroviseurs élect., vitres élect. Garantie 6 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ C-Max TDCi, 12.990 €, 90 Trend, 10/2008, 68.100 km, jantes alliage, anti-brouillard, radio CD + commandes au volant, clim. auto, régul. vitesses, garantie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26


No 15 - 23 juin 2011

■ Toyota Prius, 12.900 €, 110 cv, Linéa Sol, août 2007, 36.500 km, gtie 6 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ S60 2.4D, 14.500 €, 163 cv, sport BVM6, 85.000 km, 07/01/2008, cuir, toit ouvrant, régulateur vitesse, jantes alu, clim auto, CD, airbargs... Garantie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ V50 1.6D, 22.900 €, 110 cv, Feeling Drivé Start / Stop, 9.900 km, 29/06/2010, 1re main, bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ S40 2.0D, 22.900 €, 136 cv, Feeling BVM6, 9.900 km, 22/04/2010, 1re main, radar recul, bluetooth, détecteur pluie, radio CD, régulateur de vitesse, rétros escamotables... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

23

■ BMW 318 D, 22.900 €, luxe, cuir, GPS, 143 cv, 12/2008, 63.000 km, gtie 9 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Hyundaï I30, 12.500 €, 2.0 L, CRDi, 140 cv, 52.000 km, mars 2008, pack luxe, gtie 6 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Seat Altea, 17.990 €, 1.9 TDI, 105 cv, style, mise en circulation 30/06/10, 16.000 km, climatisation auto. bi-zone, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, radio CD MP3 et commande au volant. Garantie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ Seat Ibiza 1.9 TDi, 13.990 €, 105 Style, 06/2010, 14.750 km, régul. vitesse, ordi de bord, clim., rétrov. électr., 4 vitres électr., radio CD MP3 + commande au volant, garantie 24 mois. Seat Rouen. Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26.

■ Volkswagen Eos, 27.490 €, 2.0 TDI, 140cv, carat, mise en circulation 28/09/10, 20.000 km, sellerie cuir, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, GPS, commande au volant, rétroviseurs + vitres élect, toit ouvrant. Garantie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

■ Honda Civic, 12.200 €, 2.2 l CTDi, 140 cv, Exécutive, juin 2006, 81.500 km, gtie 6 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Audi A3, 19.900 €, 1.9 l TDi, 105 cv, Ambiente GPS, juin 2009, 50.000 km. gtie 9 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Guzzi V7 750 Classic, 6.290 €, an. 10/2009, 6.700 km, 1re main. Option : saut de vent. Moteur 750cc bicylindre, transmission par cardan. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Honda Hornet 600, 5.490 €, an. 2010, 1.400 km, 1re main, moto toujours sous garantie constructeur Honda. Option : échappement IXIL. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Gilera Nexus 500, 4.500 €, juin 2009, 1.500 km, 1re main, look sportif, motorisation 500 cc Piaggio, pare-brise réglable en 3 positions. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Honda CB1000R, 8.999 €, an. 2009, 3.000 km, 1re main. Option : Ecopes Boxer. Parfait état. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Suzuki TSR 125 cm3, 8.840 km, an. 2009, 1re main, très bon état, à saisir, prix : 1.500 € à débattre. Tél. 06.21.22.13.09 ■ Aprilia Mana 850, 5.500 €, an. 2008, 9.600 km. Moto "automatique" dotée d un variateur, possibilité passage des vitesses de manière séquentielle, rangement pour le casque, moteur 75 cv. Prix + CG.PRILIA MANA 850 Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

DEMANDES D'EMPLOI ■ Kawazaki Z 750, 4.890 €, an. 2008, 29.000 km. Options : selle confort, passage de roue, patins de protection, écopes, tapis de réservoir, saut de vent, échappement. Prix + CG Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Honda Varadero 1000, 4.390 €, an. 2003, 36.000 km. Options : top case, valises latérales, bulle haute Ermax, sabot, pare-mains, tapis de réservoir. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

■ Soutien et dépannage informatique à domicile, 30 € de l’heure, compta générale jusqu’au bilan, tarif à définir. Contact : 06.26.73.33.95 ou 02.35.36.46.34

BONNES AFFAIRES ■ Vds bâtiment de 6 x 6 avec électricité sur un terrain de 2.000 m2 non constuctible, 27520 Bosc Renoult en Roumois - 25.000 €. Particulier. Tél. 06.75.43.12.78

MOTOS

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

■ Guzzi Breva 750, 4.800 €, an. 2005, 20.000 km. Option : bulle haute, moteur 750 cc bicylindre, transmission par cardan, prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

choisissez votre rubrique

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi

■ C30 1.6D, 18.900 €, Premium edition drive start / stop, 9.900 km, 21/11/2009, bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD, régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

■ XC60 D3, 32.900 €, 163 cv, Kinetic Start / Stop, 8.000 km, 28/03/2011, 1re main, jantes 18 pouces, régulateur de vitesse, clim auto, tapis de sol, PM, radio CD, City Safety, airbags, ordinateur bord... Garantie 21 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

■ Aprilia Dorsoduro 750, 6.590 €, an. 09/2009, 6.600 km, modèle supermotard de la marque Aprilia, moteur bicylindre. Prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

■ C30 1.6D, 14.500 €, Premium Edition, BVM5, 45.000 km, 31/07/2009, bluetooth, radar recul, jantes alu, clim auto, rétros escamotables, détecteur pluie, CD régulateur de vitesse... Garantie 12 mois Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

Rubrique :

■ Audi A1, 19.500 €, 1.2 l, TFSi Ambition GPS, sept. 2010, 5 cv, 11.700 km. gtie constructeur. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

■ Suzuki GSR600, 5.350 €, an. 03/2010, 1.600 km, 1re main, moto toujours garantie constructeur Suzuki, prix + CG. Lebret Moto Tél. 02.35.72.76.68

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

DECOUVERTE

N° 15 - 23 juin 2011

Thierry Brune : la voix des fleurs

Atteindre l’harmonie Sa passion est née quand il avait 16 ans, grâce à une rencontre avec “Elizabeth Carpentier, l’une des pionnières de l’ikebana en France. C’est elle qui m’a initié” et qui l’a introduit dans l’école Sogetsu de Tokyo dont il est aujourd’hui diplômé. “Au Japon, l’ikebana est une véritable tradition, née avec le

bouddhisme et la coutume des offrandes florales. C’ est une discipline à part entière, une façon d’être”. Pesque une philosophie. C’est aussi un exercice d’équilibre ! “Composé autour d’une variation entre trois lignes : celle du ciel, la plus longue, celle de l’homme, intermédiaire, et celle de la terre, la plus courte”, le bouquet doit tendre vers l’harmonie. Depuis le choix du vase, jusqu’à la touche finale que sont les fleurs, en passant par le dessin des branches, ou la forme et la couleur des feuillages. “C’est un peu comme une peinture, une oeuvre d’art” dont la vocation n’est pas uniquement de décorer. “Installé ensuite dans la maison, il véhicule un message, une poésie. C’est un bouquet d’accueil qui souhaite la bienvenue aux hôtes et les invite à réfléchir” explique Thierry Brune. Tout un art dont il nous invite aujourd’hui à prendre de la graine... Ariane Duclert

Photo Ariane Duclert

O

ubliez le bouquet tout ficelé, arraché au vol, entre la sortie du travail et l’apéro. L’Ikebana en est l’exact opposé. Cet art floral japonais vous invite, au contraire, prendre le temps. “Et plus on y consacre de temps, plus le bouquet aura de la valeur”. Thierry Brune est professeur d’Ikebana à la MJC rive gauche depuis plusieurs années. De retour à Rouen après un parcours qui l’a amené à pratiquer son art dans les lieux les plus prestigieux : “J’ai travaillé pour Lachaume à Paris, pour l’Unesco, le château de Versailles”, énumère-t-il.

■■ L’ikebana ou l’art de faire réfléchir à travers des bouquets de fleurs. Par le biais de cet art, les fleurs deviennent bien plus qu’une décoration,elles invitent à réfléchir.

LE CLOS AUX ANTES - RUE PICARD


Tendance Ouest Rouen du 23 juin 2011