Issuu on Google+

DELINQUANCE

“Notre priorité : la lutte contre le cambriolage” Colonel Jean-Pierre Gesnot, patron des gendarmes de Seine Maritime

N° 77 - 18 OCTOBRE 2012

PAGE 2

PETROPLUS La terrible désillusion

PAGE 5

Saint Romain

c’est la plus belle !

La plus grande fête foraine de province est de retour ce vendredi. La Saint-Romain est, depuis près de dix siècles, une référence qui dépasse largement nos frontières. Elle accueille cette année 210 métiers et de multiples attractions. A vous de jouer ! PAGE 4


N° 77 - 18 octobre 2012

Temps forts ✔✔ Miam La Fête du ventre et ses délices

✔✔ Au Zénith L’imitateur Laurent Gerra est

✔✔ Imaginaire Rouen telle que vous ne l’avez

✔✔ Natation 12e édition du Meeting Arena

reviennent samedi 20 et dimanche 21 octobre, dans le quartier du Vieux Marché, à Rouen.

30, rue de la République - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 45 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Régie Ouest, tendancerouen@regieouest.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

de passage au Zénith de Rouen, mercredi 24 octobre, à 20h30.

jamais vue, à travers l’exposition Rouen Rêvée, à l’Abbatiale Saint Ouen, dès samedi 20 octobre.

Sprint de Rouen, samedi 20 et dimanche 21 octobre, piscine Guy Boissière.

✔✔ Anniversaire Le marché de Sotteville,

✔✔ Football National, 12e journée.

le plus grand de la région fête ses 50 ans, dimanche 21 octobre, entre 8h et 13h.

L’US Quevilly, lanterne rouge, reçoit Amiens (9e), vendredi 19 octobre à 19h. Lire page 11.

EXPLIQUEZ-VOUS

Les Canaris, du rêve au cauchemar

gendarmes  Les militaires de Seine-Maritime ont un nouveau chef

“Que le football est éphémère. Au printemps dernier, toute l’agglomération saluait l’exploit des joueurs de l’US Quevilly, en finale de la Coupe de France. Aujourd’hui, les Canaris n’ont même pas franchi le cinquième tour et affichent un bilan catastrophique en championnat. Les états de grâce ne durent pas. Espérons que les états d’urgence non plus”.

“Ma priorité : lutter contre le vol” Le colonel Jean-Pierre Gesnot est à la tête du groupement du département de Seine-Maritime depuis le 1er août dernier. Entretien.

G. Marcella

Chasse et propriété privée

“Possédant un petit champ près d’une jolie rivière dans un cadre préservé, j’aime profiter en arrière-saison de ce coin paisible. Malheureusement, depuis l’ouverture de la chasse, avancée cette année au 16 septembre, c’est devenu trop dangereux et je n’ose plus y aller. Ne serait-il pas possible d’obtenir un ou deux jours par semaine sans chasse, le mercredi et le samedi par exemple, que le propriétaire ne se sente pas complètement évincé de chez lui et que les enfants et les non chasseurs puissent en paix profiter à leur tour des bienfaits du grand air ? Il paraît qu’il y a déjà un jour sans chasse : le vendredi - pourquoi ce jour ? - mais pas pour tous les oiseaux, ce qui n’est guère rassurant car une méprise est toujours possible”. C. Laisné

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 30, rue de la République - 76000 Rouen, ou sur redactionrouen@ tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen, 30, rue de la République - 76000 Rouen - Tél. 02.35.98.28.25

■■ Pouvez-vous présenter en quelques mots votre groupement ? “Il est constitué de 978 militaires qui interviennent sur les 684 des 745 communes qui ne sont pas du ressort de la Police nationale. Celle-ci intervient sur les villes de Rouen, du Havre, de Fécamp, de Dieppe et de la bande Lillebonne-Bolbec. Le groupement départemental est divisé en six compagnies de gendarmerie départementale. Elles sont elles-même divisées en communautés de brigades et en brigades territoriales autonomes. Cette répartition de nos unités permet un bon maillage du territoire. Nous couvrons une vaste zone mais assurons la protection de 40 % de la population.” ■■ Quelles sont les missions de la Gendarmerie ? “ Nos missions sont sensiblement les mêmes que celle de la Police : nous sommes chargés du main-

■■ “Pour bien couvrir le territoire, nous disposons d’une brigade par canton.”

tien de l’ordre, de la sécurité publique et routière et des missions de police judiciaire. Nous disposons de brigades de recherches qui travaillent sur les investigations complexes. Le groupement compte aussi un escadron départemental de sécurité routière (EDSR). Nous intervenons en effet sur 246 kilomètres d’autoroute, 121 kilomètres de routes nationales et 6 434 kilomètres de routes départementales” ■■ Quelles sont les particularités de votre groupement départemental ? “Nous disposons de deux

unités spéciales qui ont en charge la sécurité des deux centrales nucléaires de Paluel et de Penly. Elles font de la protection et de la recherche de renseignements.” ■■ Quels sont les principaux problèmes que vous avez à traiter ? “Nous n’avons bien-sûr pas les mêmes problématiques qu’en ville, parfois confrontées aux problèmes liés aux quartiers sensibles. Nous luttons principalement contre la délinquance d’appropriation, comme les vols. Notre axe d’effort principal est la lutte contre les cambriolages. Nous en

constatons régulièrement sans pour autant détecter une explosion du phénomène, sur le département. Nous sommes confrontés également à des faits de violences, souvent liés à des difficultés sociales ou des problèmes d’alcool. Nos missions sont donc essentiellement liées à de la petite et de la moyenne délinquance.” ■■ Q u e l s s o n t v o s grands projets ? “Il y a la fusion en cours des gendarmeries de Pavilly et Barentin. Les locaux de la nouvelle brigade devraient être livrés fin 2013. D’autres travaux de rénovation d’autres brigades et logements de gendarmerie sont prévus.” ■■ Une vie, 6 dates 1968 : naissance dans les Ardennes 1992 : entre en école de gendarmerie 1995 : commande le peloton de gendarmerie mobile de Calais 2000 : commandant d’escadron de gendarmerie mobile à Aubervilliers 2012 : commandant du GGD76


N° 77 - 18 octobre 2012

demain

3

Une école et des jeux au Complexe des Murs Saint-Yon

15,3 millions d’euros Encore fallait-il trouver du foncier disponible alors que dans ce secteur, 600 permis de construire ont été délivrés chaque année, en 2010 et 2011. Or, la Ville disposait de cette parcelle de 10 000 m2. “La rénovation du collège Lecanuet aurait coûté aussi cher qu’une reconstruction”, détaille Didier Choiset, élu en charge des bâtiments communaux. “Pour le gymnase, la question

ne s’est même pas posée : il y avait trop de problèmes d’hygiène et de sécurité.” En tout, 7 000 m 2 ont été retenus pour le futur complexe, les 3 000 m2 restant étant réservés à Rouen Habitat qui y fera construire entre 50 et 60 logements. La future école comprendra huit classes - trois maternelles et cinq élémentaires. “Cela nous permettra de décharger les écoles au niveau de Saint-Sever et du boulevard de l’Europe”, note Christine Argelès, adjointe au maire en charge des Affaires scolaires. Un centre de loisirs de 100 places lui sera adossé, permettant la mutualisation de certains équipements comme la restauration. Le nouveau gymnase hébergera un dojo, un mur d’escalade, une salle polyvalente ainsi qu’un gymnase. L’aménagement de ce complexe est chiffré à 15,3 millions d’euros, financés entièrement par la Ville. Livraison prévue en septembre 2015.

Photo GPAA

L

e collège Lecanuet n’est plus qu’un tas de gravas  : preuve que les travaux du complexe des murs Saint-Yon ont commencé. Le gymnase de l’ASPTT disparaîtra bientôt lui aussi. A la place seront construits une école, un centre de loisirs et un nouveau gymnase. Car sur la rive gauche de Rouen, le nombre de nouveaux arrivants, et donc de petits Rouennais, ne cesse d’augmenter. Les écoles du secteur ne suffisent plus : une nouvelle école est devenue indispensable.

■■ Le gymnase occupera 3 061m2 et l’ensemble scolaire 2 616m2. Ce n’est qu’une fois l’ensemble des travaux finis, en septembre 2015, que ceux des nouveaux logements de Rouen Habitat débuteront.


4

N° 77 - 18 octobre 2012

NEWS

Saint-Romain : la foire est éternelle Histoire

 La toute première foire serait née au XIe siècle lors du transfert des reliques de SaintRomain (VIIe siècle), de l’église SaintGodard à la Cathédrale de Rouen.

Nouveautés

 Deux nouveaux manèges font leur  apparition cette année : la Turbine (montagnes russes) et le Night Flight, une roue à rotations multiples.

Réductions

 Mardi 13 et mercredi 14 novembre, il sera  possible d’accéder aux attractions pour 1 ou 2 €. Plus d’informations  sur le site foiresaintromain.fr

Pratique Du vendredi 19

octobre au dimanche 18 novembre. Couronnement de la Reine de la Saint-Romain jeudi 25 octobre, à 11h30, en mairie.

R

ouen sans sa Foire Saint-Romain, ce serait un peu Venise sans son carnaval, le Pays basque sans ses ferias, l’Irlande sans sa Saint-Patrick. La deuxième plus importante fête foraine de France, après la Foire du Trône de Paris, est de retour sur les quais bas rive gauche, du vendredi 19 octobre au dimanche 18 novembre.

Plus d’un million de visiteurs  ? Gérard Poetschke, le patron du célèbre restaurant l’Ours Noir et président du comité de promotion et d’animation de la Foire Saint-Romain, est confiant. Cette édition 2012 devrait être bonne. Du côté des forains, qui passent l’année sur les routes de France, voire d’Europe, pour faire tourner dans les foires et les fêtes leurs attractions, la Saint-Romain est une référence. A tel point que sa notoriété a encore tendance à grimper. “Même des forains étrangers viennent voir. Les places sont rares et personne, honnêtement, ne tient vraiment à ce que la foire s’agrandisse”, confie Gérard Poetschke qui réalise un quart de son activité annuelle lors de l’événement rouennais. A l’Ours Noir, qui emploie 55 personnes pour l’occasion, ce sont ainsi 50 000 clients qui devraient défiler sur les tables en bois de ce hautlieu du cochon de lait. “Chaque année, nous recevons de nouvelles demandes

■■ Sur 55 000 m2, la Foire Saint-Romain de Rouen est depuis longtemps la plus importante fête foraine de province. Près de 800 personnes, forains ou travailleurs saisonniers, viennent y travailler durant un mois.

d’installation d’attractions ou d’animations”, explique Didier Choiset, maire-adjoint de Rouen en charge des foires et marchés. “Mais il n’y a plus de place !”.

ses 1 000 ans au cours de ce siècle, attire entre un million et un million et demi de visiteurs durant un mois, selon les estimations, qu’il reconnaît approximatives, de Gérard Poetschke.

Déménagement “léger” en 2013 La Foire Saint-Romain demeure donc l’un des événements les plus populaires de Normandie. Elle qui fêtera

On imagine alors pourquoi les forains ont bataillé près de deux ans contre la Ville de Rouen, qui projetait de déménager la foire sur la presqu’île Waddington,

rive droite, loin du centreville. Or, tout est rentré dans l’ordre et elle demeurera sur les quais rive gauche. Les forains n’ont pas caché leur soulagement. Néanmoins, à partir de 2013, pour permettre le début des travaux de réhabilitation des quais, la fête foraine se déplacera plus à l’ouest, entre le pont Boieldieu et la limite du Hangar

106, et y restera jusqu’à nouvel ordre. “Nous ferons démolir le hangar 105 après l’Armada et nous procéderons à tous les travaux nécessaires pour accueillir les quelques 210 métiers de la foire”, explique Didier Choiset. “De tout temps, la foire a évolué au gré de l’évolution de la ville”. Née spontanément au XIe siècle sur le champ du Pardon, du côté de l’actuel

Boulingrin, en 1983, elle migra sur les quais. Un déménagement qui fut synonyme de seconde jeunesse. Depuis, l’attractivité de la foire Saint-Romain n’a jamais faibli. Peut-être que l’esprit de l’évêque-héros de Rouen, vainqueur du Dragon et de la Seine en crue au VIIe siècle, souffle encore sur la ville...


N° 77 - 18 octobre 2012

5

NEWS

Photo Eric Bénard

Deux ministres sont venues inaugurer à Rouen le projet d’excellence InnovENT-E en faveur des PME et PMI

petroplus liquidé

A

près plus de trois heures d’attente devant le tribunal de commerce de Rouen, mardi 16 octobre, la nouvelle est tombée comme une douche froide. Comme une terrible désillusion après l’optimisme affiché ces derniers jours. Les juges ont tranché : la raffinerie, qui emploie 470 salariés, sera liquidée, après maintien de l’activité pendant deux mois. Un délai, presque dérisoire, a toutefois été accordé jusqu’au 5 novembre pour trouver un repreneur. Maigre espoir. Dans la foule des salariés, des cris ont jailli, des larmes ont coulé. “Pourquoi ne nous laisse-t-on pas notre chance ?” a déploré Yvon

Rouen recevait des hôtes de marque pour l’inauguration officielle du projet d’excellence InnovENT-E, vendredi 12 octobre : Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises.

InnovENT-E se veut un soutien pour aider au développement de ces petites et moyennes entreprises et industries. Son objectif : proposer différents cursus de formations adaptées aux techniciens supérieurs et aux cadres, leur permettant ainsi de dynamiser et déve-

lopper leur PME/PMI, sur le plan des innovations et à l’international. InnovENT-E est par ailleurs lauréat de l’appel à projet des investissements d’avenir IDEFI (Initiatives d’excellence formation innovante). Ce projet est le fruit d’une collaboration entre diffé-

rents établissements : le groupe l’Insa, le groupe Cesi, l’université de Lorraine et le groupe des universités de technologies, entre autre. Il ne reste plus qu’à mettre en œuvre ce programme. Il devrait être pleinement opérationnel dans trois ans.

“Pourquoi ne nous a-t-on pas laissé notre chance ?” Scornet, l’un des porteparole de l’intersyndicale. “Tous ont pris aujourd’hui la décision de nous tuer. Ce n’est pas possible de jeter autant de familles à la rue”! La fermeture du site de PetitCouronne devrait toucher directement ou indirectement 2 000 emplois dans la région, dont la majorité dans l’agglomération. NetOil recalé Le dossier de reprise apporté par NetOil, jugé comme étant le plus sérieux, n’a donc finalement pas convaincu le tribunal de commerce. Selon ce dernier, la société “n’a pas répondu à toutes les questions et n’a pas pu prouver des capacités financières suffisantes”,

a rapporté Jean-Marie Valentin, l’avocat de l’intersyndicale. Pourtant, quelques minutes avant l’audience, les syndicats avaient révélé qu’un “partenaire coréen” était prêt à soutenir le projet de NetOil. Cela n’a pas suffi.

■■ Les représentants des salariés de la raffinerie à la sortie du tribunal de commerce de Rouen. Au centre, Yvon Scornet.

“Un massacre” “Il y a encore des repreneurs potentiels, mais je vois mal une possibilité de reprise. Si vous connaissez le Père Noël, apportez-le nous. Je pensais qu’aujourd’hui serait le jour de notre libération, c’est finalement celui de notre massacre”, a lancé Yvon Scornet, avant de fondre en larmes un peu plus tard. Non loin de là, dans la foule, plusieurs élus locaux se

sont également dit “sous le choc”, à l’instar de Frédéric Sanchez, le président PS de la Crea. “Nul n’imagine la fin de l’activité industrielle sur ce site, a-t-il estimé. La Crea sera pleinement partie prenante de tout projet de revitalisation et de ré-industrialisation du site de PetitCouronne qui permettra de sauvegarder un maximum des emplois existants. Une table ronde doit être organisée immédiatement”. Pour reprendre les mots de l’avocat Jean-Marie Valentin, “ce n’est pas la fin de l’histoire, juste celle d’un chapitre”. Mais le prochain s’annonce encore plus douloureux. Thomas Blachère


6

N° 77 - 18 octobre 2012

NEWS Patrice Colasse, maire de Mont-Saint-Aignan :   “Je suis un homme de dialogue” Encore un mariage PS-Europe Ecologie Les Verts qui tourne au vinaigre. Lors du dernier conseil municipal de Mont-Saint-Aignan, jeudi 11 octobre, au cours duquel Patrice Colasse (PS) a été élu maire en remplacement de Pierre Léautey, démissionnaire pour ne

●● UMP  François Fillon en visite le 30 octobre

François Fillon, candidat à la présidence de l’UMP, a répondu favorablement à l’invitation de la députée Françoise Guégot. L’ancien Premier ministre sera présent mardi 30 octobre, à 19h, à la salle Guillaume Le Conquérant, à Bois-Guillaume-Bihorel. Depuis quelques semaines, il multiplie les visites en province. Les militants de l’UMP éliront leur nouveau président le 18 novembre. Les derniers sondages révèlent une avance de François Fillon sur Jean-François Copé, son principal challenger.

ROUEN 

pas cumuler ses mandats, les élus du groupe écologiste Mont-Saint-Aignan Autrement ont décidé de sortir de l’exécutif, avant de reprocher “la faible aptitude du nouveau maire au rassemblement et au consensus”. Réaction de Patrice Colasse : “Selon l’ac-

cord passé en 2008, je leur ai proposé de reprendre les trois mêmes délégations”. Or, les écologistes convoitaient, semble-t-il, le poste d’adjoint aux finances, délégation conservée par le nouveau maire. “Je suis un homme de dialogue, estime ce dernier. Mais pour dia-

loguer, il faut être deux”. Le cas de Mont-Saint-Aignan n’est pas sans rappeler celui de Rouen : des écologistes dans la majorité mais en retrait de l’exécutif et critiques à l’égard des socialistes. Décidemment, les municipales de 2014 se rapprochent à grands pas.

La Ville fait son point d’étape

●● études  Un master sur l’art à RBS

Rouen Business School va lancer un master en management dans le domaine culturel et artistique. Ce Master of Science in Arts Management, dont le lancement est prévu en octobre 2013, durera 15 mois et sera intégralement dispensé en anglais. Il s’adressera à des Bac+4 ou des étudiants titulaires d’un Bachelor Degree ou équivalent. Les professionnels pouvant justifier d’une expérience dans les domaines artistiques et culturels pourront également postuler à cette formation.

●● rouen  Le tunnel de la Grand’Mare fermé la nuit Dans le cadre des travaux de modernisation de l’ouvrage, celui-ci est fermé la nuit, de 20h30 à 6h, jusqu’au vendredi 19 octobre, puis du lundi 22 au vendredi 26 octobre. Des déviations sont mises en place.

TRAVAUX EN VILLE sement. Circulation interdite. Jusqu’au 31 octobre.

●● centre rive droite  Rue des Bons Enfants. Suite à l’incendie de l’immeuble de la rue Jeanne d’Arc, circulation interdite au croisement des deux rues. Jusqu’au 26 octobre.

●● hauts de rouen  Rue Le Verrier. Aménagement de voirie. Circulation des véhicules interdite rue et contre-allée Le Verrier. Jusqu’au 26 octobre. ●● mont-gargan  Rue Léonard Bordes. Re-

nouvellement du réseau d’eau. Entre les rues du Fort Sainte Catherine et Arnaud, et rue Duclos. Circulation et stationnement très perturbés. Jusqu’au 20 octobre.

●● rive gauche  Rue Léon Malétra. Démolition. Circulation interdite dans le sens nord-sud. Du 22 au 26 octobre.

URGENCES SAMU : faire le 15 POLICE SECOURS : le 17 SAPEURS-POMPIERS : le 18 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 MÉDECINS DE GARDE : 02 35 58 76 33 PHARMACIES DE GARDE : 32 37 CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 MAIRIE DE ROUEN : 02 35 08 69 00 ALLO ROUEN ESPACES PUBLICS : 0 820 000 760 ALLO COMMUNAUTE (LA CREA) : 0 800 021 021

■■ De gauche à droite : Jean-Michel Bérégovoy (EELV), Yvon Robert (maire, PS) et Hélène Klein (PCF).

L

a municipalité rouennaise a dressé le bilan de ses actions plus de quatre ans après son arrivée au pouvoir et moins de deux avant les prochaines élections municipales. “Nous avons estimé qu’il était nécessaire de le faire pour un maximum de transparence”, a expliqué Yvon Robert, le maire. Pour le grand public, celui-ci prend la forme d’un guide de 36 pages, en supplément du journal municipal Rouen Magazine, énumérant les projets réalisés ou en cours.

Au rayon des promesses tenues, on citera l’aménagement des quais bas rive gauche (qui débuteront en mars 2013), la métamorphose à venir de la place des Emmurées, l’amélioration du plateau piétonnier en centre-ville, le lancement du quartier Luciline, le passage des cantines municipales en régie directe, la hausse du nombre de logements neufs ou encore l’arrêt des pesticides dans le traitement des espaces verts. “Tout n’a pas été fait compte tenu de la situation financière. Il nous a

conseil communautaire 

D

éveloppement durable et espaces verts ont été le fil rouge des décisions prises lors du conseil de la Crea, qui se tenait lundi 15 octobre. Il a en effet été décidé de mettre en place un programme visant à favoriser le développement de l’agriculture périurbaine. Par le biais d’appel à projet, la communauté d’agglomération s’est dite prête à verser une aide maximale de 50 000 € pour chaque projet retenu. Enfin, des campagnes de communication seront lancées afin

fallu régler la question des emprunts toxiques”, se justifient les élus socialistes. Certains grands projets, annoncés en 2008, ont dû être oubliés ou reportés, comme l’aménagement de l’île Lacroix, ou le projet de reprise du Cloître des Pénitents, finalement vendu par la Région à un promoteur. Projets abandonnés Fait notable : les écologistes, en froid depuis 2011 avec les socialistes, ont participé à la rédaction du bilan. “De manière sérieuse et apaisée”, a estimé Jean-Michel Béré-

govoy, conseil municipal Europe Ecologie-Les Verts. De son côté, l’opposition de droite en a profité pour pointer du doigt “un bilan social en demi-teinte”, comme l’affirme le groupe Centre Démocrates et Indépendants : SDF, vieillesse, accessibilité, selon eux le compte n’y est pas. L’UMP, elle, rappelle l’abandon de projets phares, comme l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse ou la création d’un jardin à la place de l’Espace MonetCathédrale.

La Crea mise sur le vert

de mettre en avant l’agriculture urbaine de proximité. Le but ? Encourager et accompagner le développement économique de ce secteur qui regroupe 450 exploitations agricoles pour près de 950 emplois directs et permettre à un plus grand nombre d’avoir accès à des produits locaux de qualité. Enfin, la Crea a annoncé qu’elle renforçait l’aide apportée aux communes pour le développement des aménagements cyclables. Ainsi, le plafonds de concours sera porté à 50 % des dépenses.

Photo la Crea

●● jouvenet  Rue de Bihorel. Travaux de terras-

■■ Débuté en 2002, le programme agglo-vélo de la Crea devrait être terminé en 2016.


N° 77 - 18 octobre 2012

7

NEWS Le Linoléum, une zone humide sauvage unique à deux pas de Rouen La zone humide du Linoléum, à Notre-Dame-deBondeville, a été inaugurée jeudi 11 octobre. A côté de l’usine GlaxoSmithKline (GSK), entre la route départementale et le Cailly qui serpente en contrebas, quelques taureaux “pie noir” broûtent désormais

ENTREPRENDRE

elbeuf

Et les batteries revivent

A

■■ Grâce à cette machine, Eric Mosnier-Thoumas peut régénérer les batteries.

C

’est en mars 2010 qu’Eric MosnierThoumas a décidé de créer sa propre entreprise. Initialement appelée RBC 76, l’entreprise a récemment pris le nom de MT Régénération. Pas de déchet Sa société récupère les batteries mises au recyclage afin de les régénérer. A ses clients, il explique qu’il existe trois types de batteries : “Les batteries de démarrage pour les véhicules, les batteries de traction pour les vélos électriques ou les transpalettes et, enfin, les stationnaires pour les réseaux télécom ou les éoliennes”. Aidé d’un commercial et d’un chef d’atelier, le jeune chef d’entre-

prise collecte près de 100 tonnes de batteries par an et s’efforce de les régénérer et de leur redonner de l’efficacité, leur offrant une seconde vie à moindre coût. “Si seulement 25 % des batteries de démarrage sont régénérées, 100 % des batteries de traction le sont”, indique le jeune homme qui se charge également de l’administratif et des démarches commerciales de MT Régénération. Dans une perspective économique et écologique, aucun déchet n’est produit et aucune batterie n’est vidée, assure Eric MosnierThoumas. Pratique. MT Régénération. Infos. www.mtregeneration.fr.

Vous avez le goût d’écrire et de la photo ? DEVENEZ NOTRE CORRESPONDANT (E) sur la ville de Rouen 02.35.98.28.25

en paix entre les grandes herbes. Le “Linoléum” est l’une des dernières zones humides de la vallée aval du Cailly. Six hectares préservés aux portes de la ville grâce à la volonté de la Crea, de l’Agence de l’Eau Seine Normandie, de la Région Haute-Normandie et

de la commune. Protéger et laisser s’épanouir une telle zone humide a plusieurs vertus. Elle favorise la biodiversité, dépollue les eaux du Cailly et permet d’en maîtriser les caprices, les crues. Les bovins qui y ont élu domicile grâce à l’aide du Conservatoire d’espaces

naturels de Haute-Normandie joueront le rôle de “tondeuses” naturelles. Empêchant ainsi le site de se reboiser pour lui permettre de conserver son caractère “humide”. L’évolution de la biodiversité sur le site sera observée de près dans les années à venir.

Les Bains Douches ouvrent leurs portes

près des mois de travaux de rénovation et de mise aux normes, le théâtre des Bains Douches d’Elbeuf est fin prêt à recevoir le public. L’inauguration est prévue ce vendredi 19 octobre et sera suivie d’un week-end riche en spectacles. Spectacles gratuits Depuis fin 2011, les travaux se sont enchaînés dans ce théâtre de proximité qui accueille en résidence la Compagnie Logomotive Théâtre. La façade a fait l’objet de nettoyage, le hall a été transformé et les loges mises aux normes. Les travaux ont permis de rendre l’ensemble des lieux accessible au public à mobilité

réduite, l’un des objectifs principaux de cette cure de jouvence. Le maire de la Ville, Djoudé Merabet, entend faire de ce lieu davantage qu’un endroit de représentation culturelle. Il y aura bien sûr des animations théâtrales, mais le but premier du théâtre est d’amener le public en général, et les habitants du quartier en particulier, à s’approprier la création théâtrale en se familiarisant avec l’endroit. Ateliers, lectures, débats, mises en spectacles de répétition ainsi que stages seront organisés entre ces murs où venaient autrefois se laver les ouvriers des manufactures voisines.

■■ La rénovation et la mise aux normes de ces bâtiments édifiés en 1930 auront coûté près de 800 000 €.


8

N° 77 - 18 octobre 2012

NEWS

Photo Communication SDIS76

Dix pompiers haut-normands au pays des kangourous Dix hommes du feu de Haute-Normandie partent en Australie pour participer aux Jeux Mondiaux des Sapeurs-pompiers dont la 14 e édition se déroule à Sydney du 19 au 28 octobre. Des pompiers venus du monde entier vont s’y affronter. Au programme :

●● rouen  La piscine Diderot a rouvert ses portes

Les nageurs avaient déserté ses bassins depuis le mois de mars. Et pour cause, la piscine Diderot, sur le boulevard de l’Europe, avait dû fermer à cause d’une inondation de la chaufferie. Après des travaux de réparation, elle peut à nouveau, depuis lundi 15 octobre, accueillir les amoureux de l’eau.

intolérance 

parcours du combattant, sauvetage aquatique ou encore course d’escalier. Les pompiers haut-normands ont pu s’entraîner à la Tour des Archives, à Rouen, pour l’épreuve de la montée d’escaliers. Sachez que la tour de Sydney est trois fois plus haute...

Occupation de la Maladrerie : les neuf familles déboutées Les neuf familles occupant illégalement les locaux de la Maladrerie à Rouen, propriété de l’Oeuvre normande des mères, ont vu leurs requêtes intentées contre la préfecture rejetées le 12 octobre. Elles réclamaient un hébergement d’urgence. La situation

pourrait toutefois s’améliorer puisque, lors du conseil municipal du 12 octobre, il a été annoncé que le gouvernement accordait une aide de 200 000 €. Un premier pas pourtant qualifié “de très insuffisant” par le maire-adjoint communiste Matthieu Charlionet.

Quand le gluten gêne

●● enchères  Les objets du musée Jeanne d’Arc sont à vendre Le musée Jeanne d’Arc prépare sa fermeture . Toutes les collections du musée seront mis en vente. Une exposition publique est prévue au musée samedi 27 octobre, de 10h à 18h et dimanche 28 de 10h à 12h. La vente se déroulera dimanche 28 octobre, à 14h30, à l’hôtel de ventes du Vieux-Palais.

●● livre  Polar futuriste

Nemesis 2.7, Expériences interdites, se déroule sur l’île d’Océanopolis, en 2035. Là, un scientifique est soupçonné de pratiquer des expériences sur le clonage humain. Théa et Martin mène l’enquête. Némésis 2.7, de Cécile Delacour-Maitrinal, aux éditions Cogito, 245 pages, 18 €.

●● santé  La vie avec le cancer du sein

Dans le cadre d’Octobre rose, le Centre Henri Becquerel organise un après-midi de rencontre autour du sujet “La qualité de vie pendant et après un cancer du sein.” Au programme : conférence et ateliers. Rendez-vous mardi 23 octobre, à partir de 16h, au Centre Henri Becquerel, rue Edouard Adam, à Rouen.

●● nouveauté  Un marché à Quincampoix

La commune de Quincampoix a accueilli son premier marché, mercredi 17 octobre, de 15h à 19h, sur la place du Champ de foire. Rendez-vous désormais, même jour, même heure, toutes les semaines.

●● succès  Les ateliers d’artistes attirent les curieux

La deuxième édition des Visites d’ateliers d’artistes, organisés par la Crea, a attiré plus de 6 700 visiteurs les 29 et 30 septembre. Un bilan très encourageant, puisque l’événement a rassemblé mille personnes de plus que l’année dernière. Pour cette édition, près de 200 artistes étaient de la partie, répartis sur 34 communes différentes de l’agglomération.

■■ Le régime sans gluten est contraignant. Les produits sans gluten sont aujourd’hui plus répandus mais coûtent plus cher.

L

a gliadine. C’est le nom de cette petite partie de la protéine de gluten que certains ne supportent pas. Elle est à l’origine d’une maladie baptisée maladie coeliaque, plus connue du grand public sous le nom d’intolérance au gluten. D’origine génétique, cette intolérance peut très bien se déclarer du jour au lendemain. “On constate des pics d’apparition entre six mois et deux ans, au moment de la diversification alimentaire, et entre 20 et 40 ans”, détaille Emilie Grout, diété-

études 

L

ticienne au pôle viscéral du CHU de Rouen. En France, environ quatre enfants pour mille seraient diagnostiqués intolérants au gluten, contre deux adultes pour mille.

Régime à vie Les symptômes ? Le malade est anémié et peut être sujet à des diarrhées fréquentes entre autres. L’intolérance au gluten est diagnostiquée après plusieurs examens : des prises de sang sont effectuées, une biopsie intestinale réalisée. Chez ces patients, les pro-

téines de gluten causent la destruction des villosités intestinales. “La disparition de tous ces petits plis de l’intestin diminue la surface d’absorption, d’où les problèmes de carence constatés”, explique Marylène Zenoni, diététicienne au CHU. Ces villosités se reforment au fil des semaines si aucune protéine de gluten n’est introduite dans l’organisme. La seule solution est donc de stopper complètement cet apport. A vie. Le régime est contraignant : les patients ne peuvent manger ni pain,

ni pâtes, ni farine de blé, avoine, orge ou seigle. Ils doivent également contrôler la composition de tous les aliments pour s’assurer qu’aucun amidon de ces céréales n’entre dans sa composition. Enfin, la majorité des plats cuisinés en contient, il faut donc faire attention à leur composition. Suivre un tel régime n’est pas évident au quotidien mais l’enjeu est de taille. “Si les écarts sont trop fréquents, l’intolérance peut, au fil des ans, évoluer en cancer.”

L’orientation trouve sa voie à Rouen

’arrivée, cette année à Rouen, de l’entreprise ID Orientation démontre un peu plus l’essor et le besoin croissant en matière d’orientation scolaire. “En France, il y a une formation pour tout. Mais pour s’y retrouver, c’est souvent le labyrinthe”, estime claire Gaborieau, fondatrice, avec Cécilie Lavalade, de la nouvelle société. Leur cible : les 15-25 ans. Leur système : “l’entonnoir”, pour ne retenir, après plusieurs heures d’entretien et de tests d’intérêts ou d’aptitudes, trois

métiers correspondants à la personnalité et au parcours du jeune. “Ce que l’on recherche, c’est le point de rencontre entre les points forts et les motivations”. Les 16-18 ans seraient les plus “désorientés”, avant ou après-Bac oblige. Le moment idéal pour rencontrer un conseiller d’orientation est en début de Seconde pour choisir sa filière ou en Première pour choisir ses études supérieures. Il existe une dizaine de sociétés ou d’instituts d’orientation scolaire dans l’agglo.

■■ Cécilie Lavalade et Claire Gaborieau en présence d’un lycéen, dans leurs locaux d’ID Orientation.


N° 77 - 18 octobre 2012

9

NEWS Vol de métaux : la préfecture contre-attaque Face à un phénomène très marqué ces derniers mois, une convention a été signée lundi 15 octobre à la préfecture de Rouen visant à “endiguer le vol et le recel de métaux”. Le but : s’organiser pour lutter plus efficacement contre les trafics de mé-

ça plane pour les modélistes...

C

L

’aéro-Club de Rouen Normandie est constitué d’une section modélisme qui a été créée il y a un siècle. Depuis, de nombreux modélistes font voler des planeurs, des hélicoptères ou encore des avions. S’ils se retrouvent principalement le samedi après-midi, “le terrain reste ouvert tous les jours de la semaine” affirme Jean-Jacques Barbary, le président de l’aéro-club de Rouen section modélisme. Le plaisir de voir voler Les modélistes font voler leurs propres modèles mais des moniteurs sont également présents pour apprendre aux adhérents à piloter. “Chaque mercredi de 17h30 à 20h30,

nous organisons un atelier de construction à la Maison Saint-Sever à Rouen. Cet atelier permet aux adhérents de fabriquer leur planeur et de le faire voler ensuite”, explique JeanJacques Barbary. Ce qui compte pour ce passionné, c’est “de faire découvrir l’aéronautique et de partager le bonheur que l’on ressent à voir un avion voler”. Aucun membre de l’aéro-club n’a fait du modélisme son métier, mais c’est pour tous une véritable passion qu’ils prennent plaisir à transmettre. Pratique. Aéro-Club de Rouen Normandie – section modélisme, Aéroport de Boos. Infos. www.acrnmodelisme.fr.

urieux destin que celui de l’ancienne mairie de Canteleu, à Dieppedalle-Croisset. Elle fut construite pour remplacer, au début des années 1940, la mairie installée à Bapeaume, devenue trop petite et vétuste. Implantée en bord de Seine, à quelques centaines de mètres du Pavillon Flaubert, la bâtisse de trois étages en impose. Le style scandinave y est probablement pour beaucoup, les bâtiments s’inspirant de l’hôtel de ville de Stockholm. C’est grâce à Monsieur Breton, maire de la commune en 1941 et directeur des Papeteries Aubry, voisines, que le projet a pu se concrétiser. Il a en effet

initiative 

formés des offres commerciales et des diverses actualités qui seront postées par les commerçants et les artisans de la ville. Les abonnés recevront également une newsletter hebdomadaire, dont le premier numéro est prévu pour le jeudi 15 novembre.

Les secrets de l’ancienne mairie obtenu de la famille Aubry qu’un terrain soit cédé gratuitement à la commune. Concue par les architectes Pierre Lafebvre et Raoul Leroy, le construction en fut exécutée par l’entreprise Chouard. La Seconde Guerre Mondiale ne stoppa pas les travaux. En raison de la présence proche de l’armée allemande, les services municipaux s’y installèrent dès que possible, parfois dans un véritable chantier. Francs-maçons Utilisés jusqu’en 1990, les locaux de l’ancienne maririe sont devenus propriété d’obédiences maçonniques en 1997 et elle abriterait maintenant trois temples et des bureaux administratifs.

■■ Pour concevoir les bâtiments de l’ancienne mairie de Canteleu, les architecte se sont inspirés de celle de Stockholm.

Une tranchée dans les pommiers

A

u milieu des fraisiers et pommiers se dessine un curieux parcours. Cathy et Philippe Debruyne, arboriculteurs passionnés, ont mis au point un véritable itinéraire commando. Au programme : 28 obstacles (tyrolienne, pont de singe, bambou, tranchées, tunnel...) à franchir seul ou en famille !

Photo Marianne Sirgo

■■ La section modélisme de l’aéro-club regroupe une cinquantaine d’adhérents.

Les 3 000 commerçants rouennais disposent d’un nouvel outil de communication. Son nom ? MonRouen.biz/ Le lancement de ce nouveau site internet est prévu pour samedi 20 octobre, à l’occasion de la Fête du ventre. Par ce biais, les clients pourront être in-

taux issus principalement de vols. Préfecture, police, gendarmerie, Justice et professionnels du recyclage sont associées. Elle visera notamment l’amélioration de la traçabilité des matières premières achetées par les entreprises de recyclage de métaux.

Photo Florent Billard

canteleu

Photo acrn-modelisme

L’ASSOCIATION

Les bons plans du site MonRouen.biz

■■ Le passage du mur au milieu du verger !

Il aura fallu deux ans pour que Commando 23 voit le jour. Le parcours a été élaboré à l’identique de ceux qui ont été créés pour les commandos lors de la Se-

conde Guerre Mondiale. “On ne peut former une société cohérente si on ne va pas tous dans le même sens malgré nos différences. Le commando ? C’est une unité où les officiers et soldats sont soudés sur un même champ de bataille”, explique Philippe Debruyne. Ce parcours se veut un vibrant hommage aux combattants de la Seconde Guerre. Pratique. Commando 23, Ferme Nature et Fruits, 555 route de Barentin, Roumare ; www.commando23. com.


N° 77 - 18 octobre 2012

10

Terrible collision mortelle près du Pont de Normandie Un automobiliste est décédé mardi 16 octobre sur l’autoroute A29, non loin du Pont de Normandie. Vers 7h45, surpris par un “bouchon”, le chauffeur d’un poids lourd immatriculé en Allemagne n’a pas freiné à temps, entrant à vive allure en collision avec

Il voulait dormir, manger et regarder la télé ! INTRUSION 

Le 12 octobre, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné Y. C., détenu, à deux mois de prison pour tentative de vol en réunion. L’avant-veille, vers 5h du matin, un propriétaire rouennais avait été réveillé en sursaut. Y. C. venait de lancer un pavé dans l’une de ses fenêtres. La victime était alors intervenue et les deux intrus, apeurés, s’étaient enfuis. En vain. “Ce n’était pas pour voler mais pour trouver un endroit où dormir, manger et

regarder la télé”, a affirmé l’inculpé aux juges. “Je vais vous dire la vérité. J’étais avec le petit jeune. On s’est mutuellement entraîné car il ne savait pas où dormir”. Pourquoi cette maison ? “Quelque chose m’a dit ‘Va dans cette maison !’ Il m’a fait la courte échelle. J’ai ouvert le volet, puis un autre volet, et j’ai crié ‘Police ! Police ! Il y a une perquisition !’ Et pas de réponse. Alors j’ai pris le pavé pour casser la vitre. Oh ! J’ai été surpris. D’un coup, j’ai vu le propriétaire…”

●● le havre Un train heurte une bonbonne de gaz Les faits auraient pu avoir des conséquences dramatiques. Dimanche 14 octobre, vers 19h30, un Train Express Régional a heurté une bouteille de gaz, qui se trouvait sur sa voie, alors qu’il était en phase d’approche à la gare du Havre. Le train transportait près de 200 personnes. Selon les premiers éléments de l’enquête, la bouteille de gaz aurait été placée délibérément sur les voies, au niveau de la passerelle Barbès, au Havre. Il n’y a pas eu de blessés.

●● elbeuf Opération coup de poing des policiers Police nationale et douanes ont créé la surprise, jeudi 11 octobre au soir, en se déployant dans l’agglomération d’Elbeuf pour une opération coup de poing visant à montrer la présence des forces dans ce secteur “sensible”. L’objectif était également de pourchasser la détention de stupéfiants et de contrôler identités et véhicules. Bilan : 236 véhicules contrôlés, 101 dépistages d’alcool, cinq alcoolémies importantes, deux flagrants délits de conduite sous stupéfiants, 24 contraventions dressées et l’arrestation d’un homme recherché pour non-exécution d’une peine de prison de quatre mois.

●● route L’A150 paralysée par un accident Deux accidents sont survenus coup sur coup sur l’A150 à l’entrée de Rouen, jeudi 11 octobre en début d’aprèsmidi, blessant quatre personnes et obligeant les secours à fermer cet axe dans le sens Barentin-Rouen. Le premier accident aurait impliqué deux ou trois voitures et fait trois blessés légers. Le second, beaucoup plus violent, s’est produit entre une voiture et un poids lourds, blessant gravement une personne. Vingt-cinq pompiers avaient été dépêchés sur place.

●● sotteville Un squat vidé et muré Situé rue Armand-Carrel, à Sotteville-lès-Rouen, un squat occupé par des Roumains a été vidé par la police jeudi 11 octobre. La maison, inhabitée depuis de nombreuses années après le décès de sa propriétaire, était occupée par une vingtaine de personnes. Un arrêté municipal, puis un autre préfectoral, a signé la fin de cette occupation illégale. Mais quand la police est arrivée, les squatteurs avaient déjà plié bagages. La maison a été nettoyée, puis murée.

deux voitures. Sur les six victimes, l’une était en arrêt respiratoire, une autre considérée comme une urgence absolue lorsque les opérations de désincarcération ont débuté. Deux autres étaient plus légèrement blessées. Le drame s’est soldé par un décès.

trafic de drogue

Le braquage au couteau échoue dans une supérette Quatre hommes ont tenté de braquer le “Cocci Market” de la rue Gounod, à Canteleu, jeudi 11 octobre, vers 20h30. La responsable de la boutique, seule présente à cette heure, était venue les servir avant que deux des hommes sortent des couteaux puis récla-

ment la caisse. Les deux autres malfaiteurs ont ensuite tenté de l’arracher, mais en vain, celle-ci restait accroché par un câble. Tous les quatre ont alors pris la fuite. Une enquête a été confiée à la Sûreté départementale pour tenter de les retrouver.

Plus de 10 kg de cocaïne saisis

L

es hommes de la Police judiciaire (PJ) normande viennent de porter un rude coup à un important trafic de stupéfiants centralisé dans l’agglomération rouennaise. Cing hommes, âgés de 26 à 37 ans et déjà connus de la justice pour avoir trempé ces dernières années dans des affaires de drogue, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Après plusieurs semaines de surveillance, la police est passée à l’action dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 octobre. Les

déville 

■■ Les stupéfiants saisis le 9 octobre dans l’agglomération.

Plus d’informations sur www.tendanceouest.com

Il la traîne sur cinq mètres en voiture

I

ls sont amis. Le jeune homme a le béguin pour elle. Elle, non. Qu’importe. Le 6 septembre, il la convainc de l’accompagner à une soirée à Déville-lèsRouen. Il consomme du whisky. Elle lui reproche de boire un peu trop. La dispute dégénère. Il l’insulte et elle quitte la soirée. “Monte dans la voiture”, lui intime-

convulsions 

L

e 12 août dernier, dans une salle polyvalente de Saint-Paër, une famille se réunit. Alors que la soirée bat son plein, un jeune homme se met à convulser. Etat éthylique ? Crise d’angoisse ? Nul ne le sait. Sa famille, inquiète, appelle les pompiers. Tandis que l’une d’eux procède aux premiers soins, le malade

cambriolage 

L

cinq hommes ont été interpellés aux quatre coins de l’agglomération : à Rouen, Sotteville, Petit-Quevilly, Darnétal ou encore PetitCouronne. En leur possession : un sac contenant 60 kg de résine de cannabis, plus de 10 kg de cocaïne pure et 8,3 kg de produits de coupe. Du matériel de préparation et de conditionnement de la drogue, un revolver Mauser et plus de 48 000 € en liquide ont également été saisis.

e 28 juin, à 4h10, place Voltaire à Sotteville-lèsRouen, les policiers reconnaissent H. T. Ce dernier, chargé, circule à vélo et à la vue des policiers, s’empresse de disparaître. Il zigzague entre les bâtiments. Puis, il stoppe afin de s’abriter sous un porche. Il jette son sac, duquel s’échappe un ordinateur portable. Plus

t-il. Elle refuse. Alors, il hausse le ton et la saisit par le poignet. Elle se dégage de son emprise et le gifle. Le jeune homme ne supporte pas ce rejet et la gifle à son tour. Elle poursuit son chemin. Lui a repris le volant. Il freine, dérape et vient se poster devant elle. Il profite d’être à sa hauteur pour l’attraper à nouveau par le poi-

gnet. “Y’a -t-il un problème ?” demande un passant. “Oui, il y a un problème, je vais la tuer”, répond l’automobiliste. Pendant ce temps, la jeune femme s’est éclipsée. Alors qu’elle court, l’homme la poursuit en voiture. Il monte sur le trottoir obligeant la jeune femme à faire un bond de côté pour l’éviter. Des témoins entendent

les coups d’accélérations et de freins. Il finit par l’attraper par le gilet et enclenche la marche arrière. La victime est traînée sur 5 mètres avant de retomber à terre. Le 10 octobre, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné Vincent Offroy à une peine mixte de 15 mois de prison dont 10 mois avec sursis.

Le pompier a eu le nez cassé la repousse violemment. La femme, surprise, tombe lourdement à la renverse. Incompréhensions Peu après, le jeune homme s’apprête à monter dans le véhicule de secours. Alors que le pompier s’approche pour l’aider, le malade lui assène un violent coup de tête. Le secouriste a le nez cassé. Le jeune est dans un

tel état d’excitation qu’ils doivent s’y mettre à plusieurs pour le sangler. Le transport au CHU de Rouen s’avère tout aussi laborieux. Insultes, menaces de mort… Le convoi s’arrête en cours de route. L’un des trois secouristes, écœuré par tant de hargne, demande à être relevé. Le lendemain, le jeune homme, originaire de

Barentin, est pris en charge par la gendarmerie. Sa sœur, témoin, déclare aux forces de l’ordre : “Le pompier a été très professionnel. J’ai trouvé lamentable que mon frère lui mette un coup de tête”. Le 5 octobre dernier, le prévenu a été condamné à 140 heures de travail d’intérêt général.

L’héroïnomane au club de sport tôt, l’homme avait volé un vélo dans un garage avant de se rendre dans un club de sport rouennais. Il y est entré en forçant la porte arrière. Les distributeurs de boissons et de confiseries ont été fracturés. Les armoires contenant les caisses ont été fouillées. Le jeune homme, interpellé en flagrant délit, a rendu

la marchandise. A 36 ans, l’homme est père et grandpère. S’il vit aujourd’hui en marge de la société, il avait autrefois une vie professionnelle et personnelle “rangée”. Après une première période de consommation de stupéfiants, il avait réussi à s’en sortir. A-t-il développé une certaine fragilité ?

Le 5 octobre, le prévenu a expliqué aux juges du tribunal correctionnel de Rouen qu’il consommait cinq grammes d’héroïne par jour. “Quand c’est trop difficile, il a tendance à replonger”, a expliqué la défense. “Il veut sortir de cette consommation de drogue”. L’inculpé a été condamné à 8 mois de prison ferme.


N° 77 - 18 octobre 2012

11

SPORTS

Photo Romain Flohic

Volley : Canteleu-Maromme attend toujours  sa première victoire en Ligue B Pour la 3e journée de Ligue B, Canteleu-Maromme espère rebondir à Alès (9e), samedi 20 octobre. Espérons pour le club de l’agglomération rouennaise que certains de ses joueurs, blessés, soient rétablis et aptes à disputer un match déjà capital.

Car une victoire ferait du bien à des Cantiliens au fond du classement, après deux défaites en autant de matchs. Samedi 13 octobre, face à Saint-Nazaire, au Kindarena, l’infirmerie de Canteleu-Maromme était pleine : cinq blessés, dont Peric Branamir et Sé-

P

●● natation  Meeting Arena des Vikings Le club des Vikings de Rouen organise son incontournable meeting Arena, samedi 20 et dimanche 21 octobre, toute la journée, à la piscine Guy-Boissière.

●● aviron  Rouen : 7 km intenses sur la Seine Le Club nautique et athlétique de Rouen (CNAR) organise samedi 20 octobre, de 16h à 18h, Défi Seine Aviron 2012, une course en huit sur une distance de 7 km entre le Pont-Flaubert (départ-arrivée) et le viaduc d’Eauplet.

●● tennis de table  Retour de la Pro A et Pro B Mardi 23 octobre, place à la 3e journée des interclubs nationaux de tennis de table. Pro B Messieurs : Bruille (1er)-Grand-Quevilly (5e) et SPO Rouen (5e)-Fontenay (5e), au gymnase Pélissier. Pro A dames : Poitiers (8e)Grand-Quevilly (7e).

●● tennis  La Fed Cup ne viendra pas à Rouen Evoqué un temps, le Kindarena de Rouen n’accueillera pas le premier tour de la Fed Cup, en février 2013, entre la France et l’Allemagne. C’est Limoges, et son palais des sports de 4 000 places, qui a été choisie par la FFT.

■■ Le FC Rouen a assuré la victoire en Coupe de France. Reste désormais à réagir en championnat.

SPO Rouen, objectif podium

basket

V

endredi 19 octobre, les joueurs du SPO Rouen affronteront Châlons-Reims lors de la cinquième journée du championnat de Pro  B. Châlons-Reims réalise un début de championnat en dents de scie, à l’image de celui connu par Rouen, avec un bilan de deux défaites pour deux victoires dont la dernière mardi 16 octobre, contre Saint-Quentin (8173). Les futurs adversaires de Rouen occupent la septième place alors que le SPO Rouen pointe juste

■■ Au Kindarena, le SPO Rouen est invaincu en ce début de saison de Pro B.

un cran au-dessus grâce à leur victoire sur le parquet du Kindarena face à Bourgen-Bresse (79-75), mardi 16 octobre. Les Normands restent donc invaincus dans leur nouvelle salle. Quelques jours plus tôt, samedi 13 octobre, les joueurs de Laurent Sciarra s’étaient inclinés sur le parquet de Saint-Vallier (94-91). Après l’alternance de bon et de moins bon, il leur faudra enchaîner une deuxième victoire pour espérer se positionner durablement dans le haut du classement.

Les Spiders tissent leur toile

roller-HOCKEY

L

es Spiders Rouen auront un adversaire de taille, samedi 20 octobre, lors de la 5e journée de championnat Elite : les Diables de Rethel. Actuellement deuxièmes derrière Rouen, ces derniers ont été vice-champions de France 2011. De son côté, Rouen carbure à la victoire. Samedi dernier, les Spiders ont vaincu les Artzaks d’Anglet (5-4). Un match débuté sur les chapeaux de roue suite à un but du rouennais Patrick Sebek dès la 4e seconde !

Les Artzaks ripostent, égalisent, puis encaissent un 2 e but, 8 secondes après l’engagement. Match fou. Les Diables résistent, marquent deux buts et repassent devant les Spiders avant la mi-temps. Cette pause fait du bien aux Rouennais qui, au retour des vestiaires, reviennent au score. Et c’est ensuite Patrick Sebek qui donne le coup de grâce à la 44 e minute. Fort de ses quatre victoires pour autant de matchs joués, Rouen tient la tête du championnat.

Photo Romain Flohic

jaunes et noirs ont quant à eux obtenu une précieuse victoire samedi 13 octobre sur le score de 5-2 sur la lanterne rouge, Chamonix, toujours sans victoire cette saison. Un succès glané notamment grâce à un bon Fabrice Lhenry dans les cages et au triplé de l’attaquant Julien Desrosiers. Après un début de saison plus que laborieux malgré une qualification en quart de finale de Coupe de la Ligue, les Normands cherchent à redresser durablement la barre en championnat. Et cela passe samedi par une deuxième victoire consécutive qui les rapprocherait des sommets du championnat. Leur place naturelle.

ment leur match de Coupe de France (5e tour) face à Fécamp (4-0), grâce à des buts de Chaussidière, Cissokho, Jahier et Rodriguez. L’USQ en crise Les Quevillais auront quant à eux la lourde tâche d’affronter Amiens, vendredi 19 octobre, à Lozai, à 19h. Toujours bons derniers de National, les Canaris auront fort à faire face au huitième du championnat. D’autant plus que l’USQ a littéralement sombré le week-end dernier dans sa compétition fétiche, la Coupe de France. Le finaliste 2012 a chuté face au modeste Evreux (DH), 2 à 1. Depuis, le départ de l’entraîneur Laurent Hatton est évoqué.

Photo François Béguin

■■ Les Dragons, remontés à la dixième place de la Ligue Magnus, doivent confirmer samedi à Villard-de-Lans.

lace à la 12e journée de National, vendredi 19 octobre, à 20h. Le FC Rouen, 15e, se rend sur la pelouse de l’AS Cherbourg (16e). Un derby normand et un match de mal classés entre deux équipes pouvant viser la première moitié du classement. Du côté du FCR, les voyants sont toujours au rouge en championnat : aucune victoire lors des six derniers matchs. Dernière performance en date : un match nul contre Orléans (0-0). Cherbourg, lui, reste sur une déroute face au Red Star 93 (0-3). Néanmoins, les Diables rouges de Didier Ollé-Nicolle se sont quelque peu rassurés samedi 13 octobre, en remportant aisé-

Photo B. Morvan / FC Rouen

Rouen doit confirmer

Photo RHE76

coupe de france

L

Jaldou et Jorge Zebenzui. Malgré des points serrés, Saint-Nazaire a remporté les deux premiers sets 2025 et 22-25. Le troisième fut dominé par Canteleu (26-24), avant que les volleyeurs de l’ouest déroche la victoire finale (3-1) en empochant l’ultime set.

Rouen passe, Quevilly trépasse

HOCKEY

e RHE76 se déplace à Villard-de-Lans ce samedi 20 octobre pour le compte de la sixième journée de Ligue Magnus. Après avoir rencontré Neuilly-sur-Marne dans la sixième et dernière journée des poules de Coupe de la Ligue, mercredi 17 octobre, les Dragons tenteront de remonter au classement en obtenant une troisième victoire en championnat. Désormais dixièmes, les joueurs de Rodolphe Garnier affronteront une formation iséroise sixième avec trois victoires pour deux défaites, dont la dernière à Briançon, lors de la cinquième journée, sur le score de (7-2). Les

bastien Ducange, absents de la feuille de match. En défense, la défection de Bertrand Morelle et Dario Dukic s’est également faite ressentir. Les attaques de Lionel Coloras de Saint-Nazaire, meilleur marqueur de Ligue B en 2011-2012, ont fait souffrir Hassan

■■ Rien ne résiste aux Spiders en ce début de saison.


12

France MONDE

exploit

Chute libre de 39 000 mètres Depuis le dimanche 14 octobre, le parachutiste Felix Baumgartner, 43 ans, est le premier homme à avoir franchi le mur du son… sans avion. Revêtu d’une combinaison pressurisée, et ayant atteint la stratosphère dans une capsule sous un ballon d’hélium, il a plongé vers la Terre sur 39 000 mètres : soit une chute libre de 4 minutes et 20 secondes à 1 341,9 km/h (au-dessus de la vitesse du son), avant d’ouvrir son parachute et de se poser sur le sol du Nouveau-Mexique. Baumgartner a ainsi établi – outre le record du mur du son individuel – deux

autres records : celui de la plus haute altitude atteinte en ballon par un homme, et celui du saut le plus haut en chute libre. Ce triple exploit aura deux utilités : valider les technologies ayant servi à fabriquer l’équipement du parachutiste - “elles seront incorporées aux futures combinaisons spatiales”, explique la NASA. Et servir l’image de marque du sponsor - la boisson énergisante Red Bull, à base de caféine et d’un dérivé d’acide aminé soufré - qui tient à prendre rang parmi les soutiens de la recherche aéronautique.

budget 2013

Un marathon de deux mois Les députés se prononceront le 23 octobre sur la première partie du budget de l’Etat : les recettes. Puis ils examineront le projet de loi de financement de la sécurité sociale (vote le 30 octobre), et enfin le volet des dépenses (vote le 20 novembre). Après quoi le Sénat s’emparera des textes, et la “navette” commencera entre les deux As-

semblées. Le budget final pour 2013 devrait être adopté à la mi-décembre. Déjà une information : le recul de Matignon devant la fronde des “Pigeons” sur la taxation des plus-values de cessions de valeurs mobilières fera perdre à l’Etat 700 millions d’euros selon la presse économique.

Flandre belge : un pas vers l’indépendance ?

N° 77 - 18 octobre 2012

Le “Mariage pour tous” divise

■■ Certains élus français, comme ici à Montpellier, ont déjà célébré des mariages homosexuels, par militantisme et provocation. Le projet de loi transcende les opinions politiques et risque de diviser le pays.

I

nquiétude à Matignon devant l’irritation des maires… que personne n’a jugé bon de consulter sur le projet !

Le projet sera présenté le 31 octobre en conseil des ministres. Il devait être inscrit à l’ordre du jour des députés au début de 2013… Or le conseiller régional PS JeanLuc Romero demande à Matignon d’accélérer parce qu’il sent un mouvement hostile dans l’opinion : “Il faut faire vite, ça peut tourner. Tous les jours, des gens de tous bords me demandent si c’est le bon moment pour faire passer cette loi. Je ne m’attendais pas à une telle virulence !” Un vent de fronde semble se lever. Les uns jugent

cette affaire superflue. Les autres ont des objections de fond. Le “mariage gay” fait l’unanimité dans les salons parisiens, mais il divise les maires de France : nombre d’entre eux se voient mal célébrer des unions homos… Ainsi Franck Meyer, maire de Sotteville-sous-le-Val en Seine-Maritime, porte-parole du “Collectif des maires pour l’enfance” qui s’oppose à la réforme du mariage. En 2004, il avait mobilisé 12 500 maires contre le mariage homosexuel illégal célébré par Noël Mamère. Aujourd’hui ce maire déclare : “il est fondamental que nous soyons consultés, or nous ne l’avons jamais été, pas plus que l’Association des maires de France ! Le mariage doit rester l’union d’un homme

et d’une femme dans l’intérêt de l’enfant.” C’est aussi l’avis de Bruno Perrin, maire de Migny (Indre) : “ça me paraît être une anomalie. L’homosexualité existe, c’est comme ça : mais de là à les marier devant la loi…” Ou Charles-Antoine Casanova, maire en Corse du Sud : “c’est diviser, éclater la société et la famille !” Ou JeanJacques Descamps, maire de Loches (Indre-et-Loire) : “il s’agit des enfants, c’est une question plus grave qu’une simple décision sur l’égalité des sexes !”

Même à l’Elysée Maire de Barsac en Gironde - et célèbre depuis 1999 pour s’être déclaré homosexuel en tant que jeune élu local UDF -, Philippe

Meynard dit à la presse que l’opposition au mariage gay transcende les clivages politiques : “Beaucoup de maires me confient qu’ils ne célébreront pas les mariages entre des personnes de même sexe… C’est une question humaine, davantage que politique. Même au PS, les gens n’ont pas les mêmes prises de position en public qu’en privé…” Le propre conseiller de François Hollande à l’Elysée, Bernard Poignant, maire PS de Quimper, est un adversaire de la réforme bien qu’elle ait été promise dès la campagne présidentielle. Le maire breton proclame : “un enfant se construit dans l’altérité des deux genres, un père et une mère.”

L’Europe, prix Nobel de la paix

■■ Le leader des indépendantistes flamands a remporté son pari : rafler la mairie d’Anvers, 1ere ville de Belgique.

D

u jamais vu en Belgique : aux élections municipales du 14 octobre, le parti nationaliste flamand NVA a réussi une percée foudroyante. Son chef, l’ultralibéral Bart De Wever, est en passe de s’emparer de la mairie d’Anvers, la mégapole qui concentre à elle seule toute l’économie de la Flandre. Crispé, le Premier ministre belge Elio di Rupo a rejeté d’avance toute négociation d’un système confédéral, voulu par le NVA comme un premier pas vers la séparation définitive de la Flandre et de la Wallonie. Vieux de quelques 80 ans - et compromis avec le nazisme durant les années 1940-1944 -, le nationalisme flamingant a pour slogan “België, barst !”

(“Belgique, crève !”). Il connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse sur fond de montée des populismes séparatistes dans toute l’Europe. Marche en avant des séparatistes catalans et basques en Espagne, coup de poker des séparatistes écossais au Royaume-Uni - référendum d’autodétermination en 2014 -, mauvaise humeur antifiscale des Bavarois contre Berlin, hostilité croissante des Italiens du Nord envers l’Italie du Sud… Ayant délégitimé les Etats-nations traditionnels sans parvenir à faire naître un sentiment européen, l’Europe semble impuissante devant les tendances centrifuges qui commencent à morceler le continent.

S

i les jurés norvégiens croyaient soulever l’allégresse en Europe, c’est raté : un malaise quasi-général a répondu à leur décision de décerner à l’Union européenne le prix Nobel de la paix 2012. Les jurés voulaient venir en aide à une U.E. en pleine crise, mais ce n’est pas la vocation du prix Nobel de la paix, censé servir à récompenser “la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix”, et cela au cours de l’année écoulée… Comme le dit Ulf Sverdrup, directeur de l’institut norvégien des Affaires étrangères : “on a du mal à voir en quoi l’Union européenne a rempli ces conditions au cours de l’année 2011.” Oslo répond que les jurés

■■ De nombreux commentateurs critiquent le choix de l’Union Européenne pour le prix Nobel de la Paix. L’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing y voit un “prix juste”.

du prix Nobel de la paix se sont accordé la liberté de récompenser, à titre rétrospectif, l’ensemble du bilan de la construction européenne depuis son origine en 1947… A cet argument, l’ex-eurodéputé français

Jean-Louis Bourlanges objecte, avec réalisme, que “ce n’est pas l’Europe qui a fait naître la paix mais la paix qui a fait naître l’Europe”. Autrement dit : traumatisés par la Seconde Guerre mondiale et angoissés par la

menace soviétique, les Européens avaient perdu toute velléité (voire toute possibilité) de se refaire la guerre, et c’est ce qui a permis les abandons de souveraineté successifs qui ont abouti au traité de Maastricht.


N° 77 - 18 octobre 2012

13

AUTOMOBILE

Un vrai bolide au prix d’une routière

Repères ●● Un passé sportif. Dans

le passé, Toyota a produit quelques voitures de sport mémorables, en particulier la 2000 GT sortie au comptegouttes dans les années soixante et, plus près de nous, les Supra, Celica ou MR. Son rôle pionnier dans le véhicule “propre” semblait l’avoir détourné de ce genre automobile. Il n’en est rien !

D

e format ramassé, l’inédite GT86 n’usurpe pas son identité en arborant une silhouette conforme à l’esprit “Grand Tourisme”. Long capot surbaissé, grosse entrée d’air inférieure cernée de phares félins, ligne de pavillon fuyante mettant en exergue une glace de custode taillée en pointe, ou encore petit aileron arrière, suggèrent en effet de jolies performances, tout en accrochant le regard.. “Tout compris” Plus allongé qu’assis aux commande, on se sent déjà pilote ! Et l’instrumentation ne dément pas l’impression en regroupant sous les yeux un grand compte-tours à fond blanc - rupteur à 7 200 tr/mn - qui intègre un tachymètre numérique à chiffres rouges sur fond noir, bien lisible. Malgré l’exiguïté de l’habitacle, on a plutôt ses aises à l’avant. Et les deux petites places d’appoint de ce coupé 2+2 peuvent bien dépanner, deux adultes pas trop costauds pouvant s’y loger temporairement. La boîte à gants n’est pas grande, mais quelques rangements suffi-

●● Des pneus ordinaires.

Une surprise du côté des pneus. Car ici, pas d’enveloppes hyper sophistiquées, mais de simples Michelin Premacy 215/45 R17 à faible résistance au roulement, option visant l’économie d’usage. Il revient donc au châssis d’affirmer à lui seul les qualités routières.

■■ Sans véritable concurrence frontale, hormis son clône Subaru bientôt introduit, le coupé Toyota GT86 propose une vraie sportivité dans l’esprit “Grand Tourisme”

sent à avoir tout son “petit bazar” sous la main. L’unique finition Premium joue bien sûr la carte du “tout compris”, mettant par exemple de série une clim bizone, l’écran tactile Toyota Touch avec système audio - GPS en option - ou la téléphonie Bluetooth. Avec un pédalier en alu pour la touche “sport”… sLe coupé Toyota se veut surtout un condensé de technologie. A commencer par son moteur, fourni par

Subaru, l’allié de Toyota, qui sort d’ailleurs de son côté un coupé BRZ, pendant de cette GT86. Il s’agit donc d’un 2 litres “boxer”, dont les 4 cylindres à plat opposés deux par deux abaissent le centre de gravité du véhicule. Affichant des cotes super-carrées, avec un alésage et une course de 86 mm, ce bloc puissant - 200 ch – et coupleux – 205 Nm - a été voulu atmosphérique (sans turbo) pour simplifier la donne.

Au volant “La mayonnaise” prend bien. Certes, en-dessous de 4 500 tr/mn, on avance sans le sentiment d’avoir une pêche formidable à disposition, pour rouler sereinement sur l’autoroute autour des 9,5 l./100. Mais au-delà, la GT86 rugit, transformée en boule de nerf capable de sauter d’un virage à l’autre comme une balle. La conso, elle, déborde des 15,5 l./100. Directe, consistante et précise, la direction fait

bien ressortir son agilité naturelle. La boîte est efficace et les freins aussi, mais davantage de mordant n’aurait pas fait de mal… La sonorité moteur, quoique travaillée, n’est pas très “fun”. En revanche, pas d’inconfort côté suspension. Bref, difficile de ne pas tomber sous le charme de cette Toyota.

●● Dispo en boîte auto. Al-

ternative à la boîte 6 vitesses, une automatique à 6 rapports est également proposée. Ultra-réactive et dotée de palettes au volant, elle écrête un peu plus les émissions. ●● Verdict :  16,5/20 Sécurité **** Finition *** Confort *** Economie d’usage ** Séduction/Prix ****

tous nos essais sur

Toujours plus de tabac Contrairement à ce qui était attendu, les ventes de tabac en France sont en augmentation. Les jeunes “goûtent” à la première cigarette de plus en plus tôt, dès 11 ans. Et près de la moitié des 15-25 ans sont des fumeurs déjà “accros” à la cigarette... Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Le tabac en France Les ventes de tabac ne baissent plus depuis 2004 et la consommation semble repartie à la hausse. Pour contrer cette tendance, les pouvoirs publics ont choisi depuis 2009 d'agir de nouveau sur les prix (ce qui permet aussi d'améliorer les rentrées fiscales à un moment où l'État a bien besoin d'améliorer ses comptes) et de multiplier les mesures dissuasives. Le prix Norvège Estonie de 20 cigarettes Ventes de cigarettes 10,20 3,20 Prix et consommation (en milliards d'unités) 6,60 Suède Marlboro Gold 4,62 Prix de vente (en euros)

6,20

au 1er oct. 2012

54 ,9 54 ,8 56 , 54 7 , 53 9 ,5 54 ,9 54 ,7

69 ,6

82 ,6 83 ,4 80 ,6

Dan. 5,36 Pays-Bas 5,68

,1

5,00

Lettonie 2,49

En euros, en juillet 2012

54

Le plus simple pour le gouvernement est d'agir sur les prix en augmentant les taxes: elles représentent actuellement 80 % du prix. Un levier qui semble avoir fonctionné jusqu'en 2004 mais avoir un peu atteint ses limites, les fumeurs se reportant de plus en plus sur les achats transfrontaliers (une cigarette sur cinq fumée en France serait achetée hors de France) et le tabac à rouler, pour l'instant moins cher. De fait, les ventes en France n'ont pas bougé depuis 2004 alors qu'on sait que la consommation a de nouveau augmenté, notamment chez les femmes et les jeunes.

Irl. 9,20

Roy. Uni 9,47

3,20 2000 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

Bel. 5,26

Sources : OFDT - Altadis/DGDDI, Douanes

France 6,20

Les ventes de cigarettes Effet des ventes transfrontalières (Belgique et Luxembourg)

L'usage

Source: Irish Tobacco

En nombre par habitant, en 2010

(occasionnel ou régulier) du tabac chez les 18-75 ans En %

60

ent ?

À qui va l’arg 50

1 000 et plus De 852 (moyenne France) à 999

Suisse 5,20

Grèce 3,70

Turquie 3,51

80 % État

Les cinq premiers groupes En milliards de cigarettes vendues en 2009

L'industrie

30 Source : OFDT

Femmes

20 1970

2010

Source: OFDT

Effet des ventes transfrontalières (Espagne et Andorre)

Rép. Tchèque Slovaquie Ukraine 1,30 3,51 3,47 Autriche Hongrie 4,50 2,71 Roumanie Slov. 0,89 3,40 Croatie Serbie 3,06 1,17 Bulgarie 2,50 Italie Alb. 5 1,49

Lux. 4,60

40

De 650 à 852 Moins de 650

8% Buraliste

Hommes

12 % Cigarettiers

Biélorussie 0,92

Pologne 3,15

All. 5,26

Andorre 3 Espagne 4,50

Portugal 4,20

Russie 1,59

Lituanie 2,06

La production de tabac a presque toujours été sévèrement réglementée et organisée par l'État. L'ancien monopole, la Seita, a été privatisé en 1995, a fusionné avec l'espagnol Tabacalera en 1999 pour former le groupe Altadis qui a lui-même été acheté par le britannique Imperial Tobacco en 2008. Celui-ci est un des cinq grands groupes occidentaux qui se partagent l'essentiel du marché mondial hors Chine.

Philip Morris International

809,6

British American Tobacco + 42% de Reynolds American (Camel, Salem, WInston aux Etats-Unis) 714,1 Japan Tobacco

Imperial Tobacco Altria

152,6

589,7 281,2 Source: Euromonitor


14

DETENTE

LA RECETTE

Petites douceurs pour cordon bleu C’est la semaine bleue ou semaine des retraités. Alors rien que pour eux, une recette pour garder la forme.

Cannelés bordelais Pour 12 cannelés Préparation : 10 mn Cuisson : 1 h Thermostat 6-7 - 230°C ●● 1/2 litre de lait ●● 1/4 de gousse de vanille ●● 50 g de beurre + 50 g pour

les moules

●● 4 œufs + 4 jaunes ●● 200 g de farine ●● 300 g de sucre ●● 1 cuillère à soupe de rhum

Faire bouillir le lait avec la vanille et le beurre. Pendant ce temps, mélanger la farine et le sucre à sec puis incorporer les œufs d’un seul coup, ce n’est pas facile car la pâte est dure à mélanger, la travailler le moins possible. Verser ensuite sur cette pâte le lait bouillant.

Mélanger doucement afin d’obtenir une pâte ressemblant à une pâte à crêpes ou une crème anglaise. Laisser refroidir, ajouter le rhum. Beurrer soigneusement les moules, les mettre 1 h au réfrigérateur, les beurrer à nouveau et les poudrer de sucre. Verser la pâte bien refroidie dans les moules en ne les remplissant qu’à moitié. Faire cuire à four chaud. Le cannelé doit avoir une croûte brune et un intérieur moelleux. Démouler tiède ou froid. Les moules à cannelés sont typiques, à défaut on peut les remplacer par des moules à babas individuels, mais ils n’auront plus leurs cannelures. toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Il se comporte comme un vil flatteur. B – Inspirée par le courant littéraire de Raymond Queneau et de Georges Perec. C – Enfin ensemble. Il draine le Jura et rejoint le Rhône. D – Terme familier. Gardé en tête. Pronom réfléchi. E – Erreurs de conduite. F – Un tout petit brin d’ère. Petit rongeur qui hiberne. G – S’expatria. Elle reste une nourrice mythique. H – Près de la. Elle est tenue par la main. I – Sa couleur est l’or. Autre do. J – Direction indiquée. Premier livre de la Bible.

Verticalement 1 – Construction qui devait être imprenable. 2 – Lumière diffuse. Ils se succèdent tout au long de l’année. 3 – Papier ménager. Prend un ton ironique. 4 – Plante utilisée comme remède par les Chinois. 5 – Son principe le plus actif est la morphine. Les élèves y rentrent. 6 – Mets fins et délicieux. Mince et souple. 7 – Négation. Ses titres changent en fonction de l’actualité. Monnaie asiatique. 8 – Grande école. Effectue un classement. 9 – Accord de voix. Habitudes. 10 – Courroie de direction. Laine de mouton.

LES MARÉES

Sudoku

L’horaire des marées du 19 au 25 octobre DIEPPE

PM

BM

DEAUVILLE TROUVILLE

PM

PM

Coeff.

Vendredi 19

95-89 02.45 09.45 02.30 09.05 01.45 08.55 01.25 09.01 15.05 22.05 14.50 21.30 14.05 21.20 13.47 21.23

Samedi 20

81-74

Dimanche 21

66-59 04.20 11.15 04.05 10.35 03.25 10.20 03.10 10.28 16.45 23.40 16.25 23.10 15.45 22.50 15.34 22.54

Lundi 22

53-49 05.20 12.10 05.05 11.35 04.25 11.15 04.16 11.23 17.50 17.35 16.55 23.55 16.45 23.57 48

BM

LE HAVRE

Dates

Mardi 23

PM

FECAMP

BM

BM

03.30 10.25 03.15 09.45 02.35 09.35 02.15 09.43 15.50 22.50 15.35 22.15 14.55 22.00 14.37 22.06

06.30 00.45 06.25 00.15 05.50 12.35 05.39 19.05 13.25 19.00 12.55 18.15 18.11 12.39

Mercredi 24

48-51

07.55 02.05 07.50 01.40 07.10 20.30 14.50 20.20 14.20 19.35

Jeudi 25

55-60

09.15 03.30 09.00 02.55 08.25 02.40 08.17 02.41 21.40 16.05 21.25 15.30 20.45 15.15 20.38 15.19

01.20 07.07 01.20 14.00 19.34 14.04

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

Horizontalement A – Il se comporte comme un vil flatteur. B – Inspirée par le courant littéraire de Raymond Queneau et de Georges Perec. C – Enfin ensemble. Il draine le Jura et rejoint le Rhône. D – Terme familier. Gardé en tête. Pronom réfléchi. E – Erreurs de conduite. F – Un tout petit brin d’ère. Petit rongeur qui hiberne. G – S’expatria. Elle reste une nourrice mythique. H – Près de la. Elle est tenue par la main. I – Sa couleur est l’or. Autre do. J – Direction indiquée. Premier livre de la Bible. Les solutions

Verticalement 1 – Construction qui devait être imprenable. 2 – Lumière diffuse. Ils se succèdent tout au long de l’année. 3 – Papier ménager. Prend un ton ironique. 4 – Plante utilisée comme remède par les Chinois. 5 – Son principe le plus actif est la morphine. Les élèves y rentrent. 6 – Mets fins et délicieux. Mince et souple. 7 – Négation. Ses titres changent en fonction de l’actualité. Monnaie asiatique. 8 – Grande école. Effectue un classement. 9 – Accord de voix. Habitudes. 10 – Courroie de direction. Laine de mouton.

N° 77 - 18 octobre 2012

LA TABLE

Le Bakoua des Antilles fait swinguer les papilles

■■ Au milieu de la rangée de restaurants de la rue Vieux palais, vous reconnaîtrez le Bakoua à sa façade vert éclatant.

Q

uand la fraîcheur et l’humidité hivernale s’installe, rien de tel qu’un bon plat exotique pour se redonner le moral. Aujourd’hui, direction les Antilles, avec le restaurant Le Bakoua pour une petite bouffée de soleil culinaire. Acras croustillants Le midi, la maison propose un menu à 10,50 € composé de l’entrée du jour ou du dessert du jour ainsi que du plat du jour. Pour 20 €, on vous propose entrée-platdessert parmi une sélection de mets. J’opte, comme les autres convives, pour la formule du midi et me laisse tenter, en entrée, par les acras de morue. Ils arrivent encore tout chaud, accompagnés d’un petit bol de sauce. Mais nous sommes prévenus : “attention aux quantités c’est très épicé.”

Effectivement, mieux vaut en user avec modération. Les acras sont croustillants à l’extérieur et fondants à l’intérieur, légèrement épicés. On se sent transporté en un instant sur des îles ensoleillées. Le voyage continue avec le plat : un colombo de dorade antillaise, baptisée du nom barbare de dorade coryphène. La sauce crémeuse et épicée, juste comme il faut, accompagne parfaitement la chair ferme du poisson. Le tout est servi avec du riz et des haricots rouges. Ma voisine s’était risquée pour des rognons au poivre. Pari réussi : la sauce est excellente et la cuisson parfaite. En dessert, un petit ananas, bien frais, vient clore en beauté ce repas antillais. Pratique. La Bakoua, 20 rue Vieux palais, Rouen.

LA METEO Retour de la douceur Vendredi 19 octobre

- Temps : Toujours aussi gris, quelques pluies éparses. Le vent reste marqué. - Températures : minimales de 13 à 15°, maximales de 16 à 18°. - Vent : Sud.

Samedi 20 octobre - Temps : Matinée humide, peut-être une amélioration en cours de journée. - Températures : minimales de 10 à 12°, maximales de 17 à 19°. - Vent : Sud-Est.

Dimanche 21 octobre

- Temps : Ciel très nuageux, temps sec et doux. - Températures : minimales de 10 à 12°, maximales de 17 à 19°. - Vent : Sud.

Lundi 22 octobre

- Temps : Calme, sec, nuages. Doux. - Températures : minimales de 10 à 12°, maximales de 17 à 19°. - Vent : Sud-Est.


LOISIRS-SORTIES Photo Wesenberg

Photo Emmanuellle Scorcelletti /Gamma

15

●● DESOPILANT Les people en ligne de mire

●● gastronomique Les ventres sont à la fête

●● INTERNATIONAL Mélodies nomades

✔✔ Mercredi 24 octobre, à 20h30, Zénith de Rouen, Tarifs de 48 à 53 €. Réservation sur citylive.fr

✔✔ Samedi 20 et dimanche 21 octobre, de 8h30 à 18h. Infos. www.feteduventre.fr

✔✔ Mardi 23 octobre, à 20h30, Hangar 23, à Rouen. Tarifs de 15 à 26 €. Infos. www.hangar23.fr

Dans la pure tradition du music-hall, Laurent Gerra présente au Zénith un spectacle qui a déjà fait le tour de France sur des rythmes jazzy.

Le quartier du Vieux Marché accueille la 13e édition de la Fête du ventre, mettant à l’honneur la gastronomie “Made in Normandy”. Invité d’honneur Périgo Légasse.

Le trio arabe Anouar Brahem puise son inspiration dans la musique de cabaret, d’Espagne ou des Balkans pour des créations résolument contemporaines.

●● Educatif L’art et l’enfant

●● Folklorique Chitalitcha va remuer Barentin

●● Humoristique One woman show

✔✔ A partir du vendredi 19 octobre, Musée National de l’Education, à Rouen. Infos. 02 35 07 66 61.

✔✔ Jeudi 25 octobre, à 20h30, Théâtre Montdory, à Barentin. Tarifs : 6 à 9 ���. Résa au 02 3 94 90 23.

✔✔ Samedi 20 octobre, à 20h30, Salle Guy de Maupassant, La Neuville-Chant-d’Oisel, Tarif : 10 €.

Le Musée national de l’éducation présente les méthodes pédagogiques des XIXe et XXe pour sensibiliser l’enfant à l’art et à l’esthétique au sein d’une nouvelle exposition.

Chitalitcha mêle musiques, chants et danses traditionnels de Serbie, Bulgarie et Macédoine dans un spectacle enlevé et terriblement entraînant.

●● Concerts André Rieu au Zénith. Le célèbre violoniste et chef

beaux-arts 

✔✔ Samedi 20 octobre, à 20h, Zénith de Rouen. Tarifs de 52,50 à 79 €. Réservation sur citylive.fr

C

d’orchestre se produira au Zénith accompagné sur scène d’une quarantaine de musiciens.

Jeunes voix de l’Opéra. Les quatres jeunes chan-

teurs de la compagnie de l’Opéra dévoileront leur voix et leur personnalité au cours d’un récital baptisé “Bienvenue la compagnie !”

✔✔ Dimanche 21 octobre, à 16h, Théâtre des Arts de Rouen. Tarifs de 15 à 20 €. Infos. www.operaderouen.fr

Marc Jolivet. Le comédien prend la baguette du chef d’orchestre pour un spectacle farfelu où il mêle humour, musique classique et variété, alternant bons mots et phrases musicales. ✔✔ Mercredi 24 octobre, à 20h, Théâtre Charles Dullin, à Grand-Quevilly. Tarifs de 35 à 39 €. Infos. www. theatre-charles-dullin.com

Tout va à Volo. La Maison de l’université de Rouen

accueille le groupe Volo, à qui la guitare va comme un gant, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album. Frédo et Olivier, dans un duo complices, mêlent rires et larmes. ✔✔ Mardi 23 octobre, à 20h, Maison de l’université, Mont-Saint-Aignan. Tarifs : de 5 à 15 €. Informations par courriel à spectacle.mdu@univ-rouen.fr

Le musée vu par Christian Lacroix

’est au grand couturier Christian Lacroix qu’a été confié le soin de composer, pour le Musée des Beaux Arts, une nouvelle scénographie décoiffante et raffinée. Le résultat est à la hauteur de son talent. Financée à plus de 90% par des partenaires, et pour une grande partie par la Matmut, cette mise en scène remet en lumière des oeuvres longtemps demeurées dans l’ombre des réser ves. Le Temps des collections propose sept expositions-dossiers. Au

visionnaire

fil des salles, le visiteur est transporté à la Renaissance avec le vitrail du jugement dernier. Il réapprend l’histoire du Port de Rouen, redécouvre le succès passé du compositeur rouennais Boieldieu. Il voit le musée à travers les yeux de Pierre Buraglio, la Normandie sous le pinceau d’Eugène Delacroix. Il lève le regard sur les décors du peintre Jacques-Emile Blanche et redécouvre Monet à travers la toile de Zao Wou-Ki. Pratique. Au Musée des Beaux Arts jusqu’au 26 mai.

■■ L’une des salles est entièrement consacrée à l’œuvre du peintre Jacques-Emile Blanche.

Un Rouen délirant à découvrir

N

●● découverte Dimanche en famille au musée. Un dimanche

par mois, le musée des Beaux-Arts propose des visite pour les familles. Ce dimanche, les enfants de 6 à 12 ans accompagnés de leurs parents découvriront les oeuvres de Pierre Buraglio et Zao Wou Ki. ✔✔ Dimanche 21 octobre, à 16h, Musée des Beauxarts, à Rouen. Tarif 4€, gratuit pour les moins de 26 ans. Renseignements sur www.rouen-musees.com

L’art du Tango. Venez découvrir et pratiquez le tango,

au Café noir, lors d’une présentation faite par l’association Tangoemoi.

✔✔ Mercredi 24 octobre, 20h, Café Noir, rue de la République, Rouen. Infos. www.tangoemoi.fr

Le spectacle de Souâd Belhaddad “Beaucoup de chose à vous djire” traite d’immigration avec un humour décapant.

■■ Auxietre imagine Rouen envahie par les extraterrestres.

ée des échanges et des rencontres du groupe In Cité, l’exposition collective Rêver Rouen, scénographiée par Laure Delamotte-Legrand, investit l’abbatiale Saint Ouen. Sept artistes ou collectifs interrogent le rapport des Rouennais à leur ville entre utopies et projets potentiellement réalisables. Cette exposition propose de nombreuses hypothèses en écho aux gravures uchroniques de Jules Adeline, historien, architecte et dessinateur du XIXe, dans lesquelles il avait

imaginé “Rouen telle qu’elle aurait pu être”. Les artistes envisagent Rouen détruite par une catastrophe, noyée sous les eaux ou emportée par des éruptions volcaniques, ils choisissent aussi parfois d’évoquer le passé de la ville ou de détourner ses monuments dans un esprit ludique. Pratique. Du samedi 20 octobre au dimanche 16 décembre, Abbatiale St Ouen. Ouvert mardi, jeudi et dimanche 10-12h et 1417h. Entrée libre. Renseignements au 02 76 08 80 88


16

N° 77 - 18 octobre 2012

SORTIES

●● Burlesque Le Nord version lyrique

●● Ornithologique La fleur et l’oiseau

●● Féministe Adaptation d’un best-seller

✔✔ Samedi 20 octobre, à 20h30, Le Sillon, à PetitCouronne. Tarifs de 6 à 12 €, Infos. 02 35 69 12 13

✔✔ Samedi 20 et dimanche 21 octobre, 9h30-18h30, espace Jean Bauchet, à Forges-les-Eaux. Tarif 3 €.

✔✔ Mardi 23 octobre, 20h30, Le Rive Gauche, St Etienne du Rouvray. Infos,02 32 91 94 94

●● EXPOSITIONS Maman et enfants. L’Unicef a mis en place une

exposition autour de la santé maternelle et infantile.

✔✔ Jusqu’au samedi 20 octobre, à l’Espace du palais, à Rouen. Entrée libre.

Jeanne d’Arc sous un nouveau jour. Le muséum donne carte blanche au plasticien François Riou pour démystifier la sainte dans une exposition anti-conformiste. ✔✔ Jusqu’au 7 novembre, Muséum d’histoire naturelle, à Rouen. Ouvert tous les jours sauf le lundi de 14h à 17h30. Tarifs 3 €/2 € et gratuit pour les moins de 18 ans et étudiants

●● THéatre Machines à images. Dans un spectacle baptisé

“Gyromances”, un conteur s’appuie sur un rouleau illustré pour embarquer le public dans l’imaginaire. Entre art plastique et théâtre, concert et marionettes, Roland Schön crée un spectacle unique et raconte l’histoire à la façon d’une bande-dessinée. ✔✔ Jeudi 18 et vendredi 19 octobre, à 19h30, à la chapelle Saint Louis, à Rouen, Tarifs de 6 à 14 €. Réservations sur www.chapellesaintlouis.com.

Pris au piège. La Dramatic Art Lacombe Compagnie

Des éléveurs spécialisés présenteront 1500 oiseaux dans un salon organisé par l’Amicale des Ornithologues Normands en partenariat avec Interflora.

années folles

Inspiré d’un témoignage, Fille du Paradis évoque le poids de la condition féminine et le regard sans concession de l’homme sur la femme.

Tharaud ose le cabaret

C

e n’est pas un violon mais un bœuf sur le toit que propose Alexandre Tharaud au Théâtre des arts ce vendredi. Entouré de nombreux artistes-comédiens,chanteurs ou musiciens, le pianiste s’inspire de l’ambiance du cabaret parisien “Le bœuf sur le toit” crée par la bande de Cocteau et Milhaud dans le quartier de la Madeleine en plein boom des années folles. la soirée commence par un récital où se succèdent de multiples pièces de Satie à Gershwin précédant

une deuxième partie où le jeu musical se prête au jeu théâtral. Nicolas Vial, metteur en scène de ce spectacle hors-norme valorise la prosodie -alternance de dialogues chantés et parlés - et les artistes s’en donnent à coeur joie rendant hommage à ce mythique cabaret. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’expression “faire un bœuf” serait née dans ce lieu.

Photo Marco Borggreve

Sous une choucroute laquée, le duo comique des sœurs Vandekaestecker, interprète les chansons populaires et traditionnelles du Nord en version lyrique.

Pratique. Vendredi 19 octobre, à 20h, Théâtre des arts, à Rouen. Tarifs de 10 à 30 €. Infos sur www. operaderouen.fr

Ballade champêtre 

■■ Alexandre Tharaud anime un spectacle inspiré par l’ambiance du mythique cabaret parisisen “Le bœuf sur le toit”

Dominique A, ce poète

A

investit la scène de l’Echo du Robec pour une soirée polar avec la toile d’araignée d’Agatha Christie. Dans une atmosphère pesante et mystérieuse, un meurtrier tisse sa toile. Qui saura démêler cet écheveau? ✔✔ Vendredi 19, samedi 20, à 20h30, et dimanche 21 octobre à 16h, Théâtre de l’Echo du Robec, à Darnétal. Tarifs de 6 à 15 €. Infos. www.echodurobec.fr

●● concert

✔✔ Samedi 20 octobre, à 17h30, Chapelle Saint-Julien, le PetitQuevilly. Tarifs : 3 à 6 €. Resa. 02 32 18 60 98.

●● Animations Foire à tout. Pour la 12e année consécutive, Maromme

accueille un vide-grenier réservé aux particuliers au centre commercial de la Binche. Pour les bonnes affaires, pas de grasse matinée, il va falloir venir tôt !

✔✔ Dimanche 21 octobre, de 6 à 18h, centre commercial de la Binche, à Maromme.

Thé dansant. L’associations ASTUS organise un thé dansant animé par l’orchestre de Michel Dan pour une après-midi virevoltante sur des musiques éclectiques. ✔✔ Dimanche 21 octobre, à partir de 14h30, salle des fêtes de l’hôtel de ville, à Sotteville. Tarif : 8 €. Infos. 02 35 73 83 75

Conte. La compagnie des singes présente la biographie

de Gusoko Budori. Ce conte pour petit et grand du poète japonais Kenji Miyazawa interroge dans un univers féérique la place de l’homme dans le cosmos.

✔✔ Dimanche 21 octobre, à 16h, Maison pour tous de Sotteville-lès-Rouen. A partir de 7 ans. Tarifs 3 à 5 €. Renseignements au 02 35 72 31 05.

Photo Franck Loriou

Octoplus. L’ensemble de musiciens propose un voyage musicale de Prague à Moscou avec des œuvres d’Antonin Leopold Dvorak et de Sergueï Prokofiev. ■■ Dominique A. est un artiste polymorphe qui s’essaye encore à un nouveau style en rupture avec les précédents.

BEAUTé sombre

vec ce 9e album baptisé “vers les lueurs”, Dominique A. prend le contre-pied du précédent, s’essayant à un mélange des styles original. Accompagné sur scène par une formation classique, il trouve dans le rock le moyen d’expression de sa poésie, savamment ponctuée par la délicatesse des instruments à vent. Artiste polymorphe, Dominique A. a su s’imposer sur la scène artistique française depuis 1993 par son style à part et sans cesse renouvelé. Après

ses débuts minimalistes avec ses “chansons nues”, ses ritournelles mélancoliques ou épidermiques, il prend cette fois un élan plus lumineux, inspiré par la nature. Privilégiant toujours la simplicité de la forme, il s’attache à créer une athmosphère suave où clarinettes, flutes et hautbois répondent avec naturel aux échos de sa voix. Pratique. Samedi 20 octobre, à 20h, Théâtre Charles Dullin, à GrandQuevilly. Tarifs de 18 à 22 €. Infos. www.theatre-charlesdullin.com

Troublante Soap and Skin

A

nja Franziska Palschg alias “Soap and skin” est une jeune autrichienne prodige maniant piano et musique électronique avec dextérité. Avec son spleen pour matériau, elle compose des mélodies mélancoliques marquées par sa voix gutturale. Après un premier album en 2009, elle exploite cette fois la douleur de son deuil en composant un deuxième opus sombre et épidermique : Narrow. Sur scène seule au piano accompagnée par son ordinateur

portable, elle entonne des litanies souvent morbides mais servies par des effets électroniques étonnement aboutis et une voix profonde et solennelle. Heritière de Björk, d’Aphex Twin, et de Cat Power, Anja flirte avec l’univers gothique tout en exploitant les codes de la pop. Influencée par la musique sacrée, inspirée par ses démons personnels, son univers trouble et fascine. Pratique. Jeudi 25 octobre, à 20h, 106, à Rouen. Tarifs de 6 à 22 €. Infos. www. le106.com.

■■ Anja, seule sur scène, sème le trouble avec ses mélodies funèbres et sa voix gutturale.


N° 77 - 18 octobre 2012

SUR LES ÉCRANS UGC C. Commercial Saint-Sever - Rouen - Tél. 08 92 70 00 00

CINEMA

Astérix & Obélix

• Stars 80 (av. prem.) : ven. 19, 20h. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté :

tous les jours 10h40, 11h05, 13h15, 13h30, 15h30, 15h45, 17h45, 18h, 20h, 20h15, 22h15, 22h30. • Bachelorette : tous les jours 11h10, 14h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10. • Paperboy (VO) : tous les jours 10h55, 13h25, 15h40, 17h55, 20h15, 22h30. • Clochette et le secret des fées : sam. 20, dim. 21, 11h, 14h, 15h50, 17h35. • Dans la maison : tous les jours 10h50, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. • Ted : tous les jours 10h55, 13h40, 15h55, 18h10, 20h20, 22h30. • Tous les espoirs sont permis : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h05, 13h30, 15h40, 17h50, 20h05, 22h15 ; sam. 20, dim. 21, 17h50, 20h05, 22h15. • Elle s’appelle Ruby (VO) : jeu. 18, lun. 22, mar. 23, 10h45, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h20 ; ven. 19, 10h45, 13h35, 15h45, 17h55, 22h20 ; sam. 20, dim. 21, 20h05, 22h20. • Kirikou et les hommes et les femmes : sam. 20, dim. 21, 10h45, 13h45, 15h40, 17h35. • Pauline détective : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h, 13h20, 15h30, 17h40, 19h50, 22h05 ; sam. 20, dim. 21, 19h50, 22h05. • Taken 2 : tous les jours 11h, 13h55, 16h05, 18h15, 20h25, 22h30. • Le Magasin des suicides : sam. 20, dim. 21, 11h05, 14h05, 16h05. • Les seigneurs : tous les jours 10h50, 14h05, 16h10, 18h15, 20h20, 22h25. • Jason Bourne: L’héritage : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 10h45, 13h50, 16h35, 19h25, 22h10 ; sam. 20, dim. 21, 19h25, 22h10. • Les saveurs du palais : tous les jours 10h45, 13h50, 15h55, 17h55, 20h, 22h. • Camille redouble : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h10, 14h10, 16h35, 19h45, 22h10 ; sam. 20, dim. 21, 19h45, 22h10. • Les Enfants Loups, Ame & Yuki : sam. 20, dim. 21, 10h50, 13h50, 16h15. • Rebelle : sam. 20, dim. 21, 13h50, 16h. • l’âge de glace 4 la dérive des continents : sam. 20, dim. 21, 11h10.

Omnia 28, rue de la République - Rouen - Tél. 02 35 07 82 70 • Amour (av. prem.) : mar. 23, 20h. • Le Jour des Corneilles (av. prem.) : dim. 21, 11h. • Au Galop : tous les jours 15h45, 20h, 22h. • César doit mourir (VO) : jeu. 18, sam. 20, lun. 22, 13h30, 17h35, 22h ; ven. 19, dim. 21, mar. 23, 16h, 20h15, 22h. • In another country (VO) : tous les jours 13h30, 17h40, 19h45. • La Pirogue : tous les jours 13h30, 17h50, 19h50. • Le petit Gruffalo : sam. 20, dim. 21, 11h. • Paperboy (VO) : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 14h, 16h30, 19h30, 21h50 ; sam. 20, dim. 21, 10h45, 14h, 16h30, 19h30, 21h50. • Dans la maison : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 13h30, 15h35, 17h45, 19h55, 22h ; sam. 20, dim. 21, 10h45, 13h30, 15h35, 17h45, 19h55, 22h. • God bless America (VO) : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 15h30, 21h50 ; sam. 20, dim. 21, 10h30, 15h30, 21h50. • Like someone in love (VO) : jeu. 18, sam. 20, mar. 23, 17h45 ; ven. 19, dim. 21, lun. 22, 13h30. • Kirikou et les hommes et les femmes : sam. 20, dim. 21, 10h45, 13h45, 15h45. • Reality (VO) : jeu. 18, sam. 20, lun. 22, 15h15 ; ven. 19, dim. 21, mar. 23, 17h45. • Le chien du Tibet : sam. 20, dim. 21, 10h45. • Vous n’avez encore rien vu : jeu. 18, mar. 23, 14h30 ; ven. 19, lun. 22, 20h45 ; sam. 20, dim. 21, 18h. • Quelques heures de printemps : ven. 19, dim. 21, lun. 22, 17h45 ; sam. 20, mar. 23, 13h30. • Camille redouble : jeu. 18, lun. 22, mar. 23, 17h ; ven. 19, 14h30, 17h ; sam. 20, dim. 21, 20h45. • Gloria (VO) : jeu. 18, sam. 20, lun. 22, 19h30 ;

17

21, 10h50, 14h, 17h15, 20h40.

• Clochette et le secret des fées : jeu. 18, lun. 22, 13h55, 15h50, 18h ; ven. 19, sam. 20, mar. 23, 13h55, 15h50, 18h, 19h35 ; dim. 21, 11h, 13h55, 15h50, 18h.

• Des hommes sans loi : tous les jours 19h55, 22h25.

• Expendables 2 : tous les jours 16h35, 22h15. • Jason Bourne: L’héritage : jeu. 18, ven. 19, sam.

20, lun. 22, mar. 23, 13h50, 16h40, 19h25, 22h15 ; dim. 21, 11h, 13h50, 16h40, 19h25, 22h15.

• Kirikou et les hommes et les femmes : ven. 19, mar. 23, 17h50, 19h50 ; sam. 20, 13h45, 15h50, 17h50, 19h50 ; dim. 21, 10h55, 13h45, 15h50, 17h50, 19h50.

• l’âge de glace 4 la dérive des continents : sam.

20, 14h10, 16h35 ; dim. 21, 11h10, 14h10, 16h35.

• Les saveurs du palais : jeu. 18, 13h45, 16h30,

22h20 ; ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h45, 16h30, 19h40, 22h20 ; dim. 21, 11h05, 13h45, 16h30, 19h40, 22h20.

■ Astérix & Obélix au service de sa Majesté : un nouvel épisode de nos Gaulois préférés.

Assoiffé de conquêtes, César envahit l’île Britannia, également appelée Bretagne. Mais, comme en Gaule, un village lui résiste. La reine des Bretons envoie son fidèle Jolitorax en Gaule, afin d’y trouver de l’aide. Celui-ci revient avec Astérix, Obélix et Goudurix, le neveu du chef du village qui arrive de Lutèce. Ils apportent avec eux un tonneau plein de “magique potion”. Pour cette quatrième adaptation des BD de Goscinny et Uderzo, l’équipe a changé. Laurent Tirard (“Le petit Nicolas”) se trouve aux manettes et Édouard Baer campe, pour la première fois, un réjouissant Astérix, avec beaucoup d’asven. 19, dim. 21, mar. 23, 13h30. • The Raid (VO) : jeu. 18, 20h30. • Singularity (VO) : jeu. 18, ven. 19, dim. 21, lun. 22, mar. 23, 15h30, 21h45 ; sam. 20, 10h45, 15h30, 21h45.

Pathé Docks 76 C. Commercial Docks 76 - Rouen - Tél. 08 92 69 66 96 • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté : tous les jours 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté (3D) : tous les jours 11h, 13h15, 15h30, 17h45, 20h, 22h15. • Camille redouble : jeu. 18, 13h15, 17h40, 20h15, 22h30 ; ven. 19, 20h15 ; sam. 20, dim. 21, lun. 22, mar. 23, 20h15, 22h30. • Clochette et le secret des fées : sam. 20, dim. 21, 11h, 13h15, 14h55, 16h35, 18h15. • Comme Des Freres : lun. 22, 20h. • Connaissance Du Monde : jeu. 18, 14h, 17h, 20h. • Dans la maison : tous les jours 11h, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. • Do Not Disturb : tous les jours 22h30. • Jason Bourne: L’héritage : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h, 13h50, 16h40, 19h25, 22h10 ; sam. 20, dim. 21, 19h25, 22h10. • Kirikou et les hommes et les femmes : sam. 20, dim. 21, 11h, 13h45, 15h45, 17h45. • l’âge de glace 4 la dérive des continents : sam. 20, dim. 21, 11h, 14h15, 16h15. • Le Magasin des suicides : tous les jours 11h, 13h15, 15h, 16h45, 18h30. • Les saveurs du palais : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h, 14h15, 16h15, 18h15, 20h15, 22h15 ; sam. 20, dim. 21, 18h15, 20h15, 22h15. • Les seigneurs : tous les jours 11h, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. • Paperboy : tous les jours 11h, 13h45, 16h, 18h10, 20h20, 22h30. • Pauline détective : jeu. 18, 11h, 15h35 ; ven. 19,

tuce et de second degré. Le réalisateur, qui cosigne le scénario, a concocté des dialogues très amusants, qui jouent en permanence sur les différences entre l’anglais et le français (n’est-il pas ?) et entre les deux cultures, sans oublier quelques clins d’œil à l’actualité (l es “sans-papyrus”). Guillaume Gallienne, très british, fait une excellente prestation, tout comme Valérie Lemercier et Fabrice Luchini, épatant en César plein de morgue. Mais la révélation du film, c’est le jeune Vincent Lacoste, sensationnel en ado fatigué et peureux. En conclusion, c’est un plaisir rare à déguster en famille. lun. 22, 11h, 13h30, 15h35, 17h45 ; sam. 20, dim. 21, 20h ; mar. 23, 11h, 13h30, 15h35, 17h45, 20h. • Quelques heures de printemps : jeu. 18, ven. 19, mar. 23, 13h50, 18h10 ; sam. 20, 18h10 ; dim. 21, 11h. • Rebelle : sam. 20, dim. 21, 11h, 13h30, 15h30, 17h30. • Resident Evil: Retribution (3D) : jeu. 18, ven. 19, mar. 23, 11h, 16h, 20h20, 22h30 ; sam. 20, 11h, 13h40, 16h, 20h20, 22h30 ; dim. 21, 13h40, 20h20, 22h30 ; lun. 22, 16h, 22h30. • Savages (VO) : jeu. 18, 22h15 ; ven. 19, lun. 22, mar. 23, 11h, 14h, 16h45, 19h40, 22h15 ; sam. 20, dim. 21, 19h40, 22h15. • Stars 80 : ven. 19, 20h, 22h20. • Taken 2 : tous les jours 11h, 14h, 16h10, 18h20, 20h30, 22h35. • Ted : tous les jours 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • Tous les espoirs sont permis : tous les jours 11h, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20.

Gaumont Grand-Quevilly 26, bd P. Brossolette - Grand-Quevilly - Tél. 08 92 69 66 96

• Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté :

jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30 ; dim. 21, 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté (3D) : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 14h15, 16h45, 19h15, 21h30 ; dim. 21, 11h, 14h15, 16h45, 19h15, 21h30. • Bachelorette : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h45, 15h50, 17h55, 20h, 22h20 ; dim. 21, 11h, 13h45, 15h50, 17h55, 20h, 22h20. • Camille redouble : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 14h, 19h40 ; dim. 21, 11h10, 14h, 19h40. • Ce que le jour doit à la nuit : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 14h, 17h15, 20h40 ; dim.

• Les seigneurs : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20 ; dim. 21, 11h05, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. • Rebelle : sam. 20, 14h10, 16h40 ; dim. 21, 11h, 14h10, 16h40. • Resident Evil: Retribution : tous les jours 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h30.

• Resident Evil: Retribution (3D) : dim. 21, 11h15. • Savages : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar.

23, 14h, 16h45, 19h30, 22h15 ; dim. 21, 11h05, 14h, 16h45, 19h30, 22h15.

• Sexy Dance 4 : jeu. 18, ven. 19, lun. 22, mar. 23, 14h, 16h40, 19h30, 22h10 ; sam. 20, dim. 21, 19h30, 22h10. • Taken 2 : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h30, 15h40, 17h45, 20h, 22h20 ; dim. 21, 11h, 13h30, 15h40, 17h45, 20h, 22h20. • Ted : jeu. 18, ven. 19, sam. 20, lun. 22, mar. 23, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30 ; dim. 21, 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • The dark knight rises : jeu. 18, lun. 22, 14h05,

18h30, 21h50 ; ven. 19, mar. 23, 14h05, 21h50 ; sam. 20, dim. 21, 21h50.

• The secret : jeu. 18, lun. 22, 14h, 16h45, 19h35, 22h15 ; ven. 19, mar. 23, 14h, 16h45, 22h15 ; sam. 20, 22h15 ; dim. 21, 19h35, 22h15.

Le Melville 75, rue du Général Leclerc - Rouen - Tél. 02 32 76 73 21

• Les fils du vent : jeu. 18, mar. 23, 16h20, 20h45 ; ven. 19, lun. 22, 13h45, 15h45 ; sam. 20, 13h45, 18h30, 20h30 ; dim. 21, 16h30, 18h30, 20h30.

• Sous la ville (VO) : jeu. 18, mar. 23, 13h45,

18h10 ; ven. 19, lun. 22, 17h45, 20h30 ; sam. 20, 15h45 ; dim. 21, 13h45.

• A perdre la raison : jeu. 18, mar. 23, 19h10,

21h15 ; ven. 19, 13h30, 15h30 ; sam. 20, 17h20 ; dim. 21, 15h20 ; lun. 22, 13h30, 17h20.

• Jane Eyre (VO) : jeu. 18, lun. 22, 14h15, 18h45 ; ven. 19, mar. 23, 18h45, 21h ; sam. 20, 14h15, 16h20 ; dim. 21, 16h20, 21h. • Holy Motors : jeu. 18, 16h35, 21h ; ven. 19, 14h15, 16h20 ; sam. 20, 18h45, 21h ; dim. 21, 14h15, 18h45 ; lun. 22, 16h20, 21h ; mar. 23, 14h15, 16h35. • La Part des Anges (VO) : jeu. 18, mar. 23, 13h30, 15h20, 17h20 ; ven. 19, 17h30, 19h20, 21h15 ; sam. 20, 13h30, 15h30, 19h20, 21h15 ; dim. 21, 13h30, 17h20, 19h20, 21h15 ; lun. 22, 15h30, 19h20, 21h15.

• Adieu Berthe - L’enterrement de mémé : jeu. 18, lun. 22, 14h, 18h15, 20h45 ; ven. 19, mar. 23, 14h, 16h, 20h45 ; sam. 20, 14h, 16h, 18h15 ; dim. 21, 16h, 18h15, 20h45.

• Le prénom : jeu. 18, lun. 22, 16h ; ven. 19, mar. 23, 18h15 ; sam. 20, 20h45 ; dim. 21, 14h.


18

No 77 - 18 octobre 2012

IMMOBILIER LOCATION ROUEN ■ Rouen, centre ville, à louer studios 300 € et F2 en bon état pour étudiant, cau tionnement. Particulier. Tél. 02.35.02.03.08 ■ Rouen proche CHU, loue appt type F3, 53 M2 env. Bon état, double vitrage, chauf. au gaz, classe energie D. Loyer 513 € + charges 53 €. Particulier 06 07 35 90 22

AUTRES DEPARTEMENTS ■ En Alsace, loue studio pour 3 personnes, à Obernain pour marché de Noël. Particulier Tél. 02 32 89 39 67 le soir

IMMOBILIER VENTES ROUEN ■ Rouen, 510.000 €, exclu. et nouveauté, quartier gare, venez découvrir cette belle maison de caract. qui propose un hall d’entrée, séj.-salon donnant sur terr. et jardin, cuisine amén./équip., 6 chambres, 3 s. de bain, cave voutée, bien exposé, parking à prox. Bcp de charme et belles prestations. Classe énergie D. Prix FAI. AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 149.900 €, entre Saint-Sever et Jardin des Plantes, vds bonne maison de ville jum. d’un côté, séjour-salon 30 m2, 3 chambres possib. 4, jardin. Pprévoir qques travx. Classe énergie F. A saisir ! Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

■ Banlieue Rouen, 216.000 €, rive Gauche, vds immeuble de 3 appartements et 1 commerce, 1 gge. Prévoir travaux d aménagement. Classe énergie F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Rouen, 199.000 € FAI, centre, idéalement situé, proche gare, ds petite copropriété, vds bel appart. F3 compr. entrée, gde p. de vie avec chem., cuisine, s. de b., 2 chambres, dressing, cave. Poss. parking. Les plus, très faibles charges, bonne expo. traversante. Classe énergie C. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Rouen, 890.000 €, droite, vds immeuble rénové de 8 appts (F2, F3, F5) et 1 commerce. Gros rapport : 7,50 %. Classe énergie D. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Rouen, 304.500 € FAI, entre préfecture et vieux marché, ds imm. ancien, vds bel appart. F5 env. 140 m2 compr. vaste p. de vie env. 40 m2, 3 chambres dont 1 suite parentale, bureau, cave, gge. Faibles charges. Classe énergie D. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Rouen, 147.000 € FAI, Saint-Clément/jardin des plantes, ce grand appt T4 env. 85 m2, ds résid. sécurisée et calme vous attend avec salon/ séj., balcon bien exposé, cuisine A/E avec arr.-cuis., 2 chambres, s. de b., wc et dressing. Un park. souterrain, proche car et comm. Le plus : belle vue dégagée. Classe énergie D. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Rouen, 523.000 €, banlieue rive gauche, vds immeuble rénové de 11 appts meublés, dans quart. calme. Jardin, park. Gros rapport de 8,60 %. Classe énergie E. A saisir ! Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

■ Rouen, 215.000 €, Jardin des Plantes, vds maison de caract., séj., salon, véranda, cuis. équip., 3 chambres, gge, jardin. Classe énergie D. A voir. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

■ Rouen, 117.500 €, place Cauchoise, exclu., vds beau F2 env. 43 m2 compr. entrée, cuis. amén., séj., chambre, s. de douche, wc. Double vitrage, volets roul., faibles charges ! Classe énergie F. Prix FAI AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 169.500 €, Cauchoise, vds belle maison env. 78 m2, atypique, compr. entrée, cuis. ouv. sur séj., salon avec chem., 2 wc, 2 s. de b., 2 à 3 chambres. A voir ! Classe énergie F. Prix FAI AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 55.000 €, gare, Cauchoise, vds beau studio env. 14 m2 Carrez, env. 35 m2 au sol compr. p.p. avec bloc kitchenette, s. de d. avec wc. Classe énergie : en cours. Prix FAI. AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 112.500 €, Cauchoise, gare, vds beau F1 bis env. 38 m2 au 1er ét. compr. entrée, p.p. avec coin kitchenette, coin nuit indépend., s. de d. avec wc, parquet ancien, dble vitrage. Classe énergie : en cours. Prix FAI. AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 335.000 €, gare, dans imm. de caract., vds bel appart. F6 compr. hall d’entrée, séj.-salon avec chem., cuis. amén., 4 chambres, s. de b. amén., bcp de charme, faibles charges, poss. parking. Classe énergie en cours. Prix FAI AGENCE DE LA GARE Tél. 02 35 70 24 34

■ Rouen, 435.000 €, rive droite, prox. Docks 76, vds ensble imm. compr. 1 local comm. avec vitrine de 75 m2 env., 1 local comm. avec vitrine de 55 m2, 1 atelier ou stockage de 140 m2, bureau de 160 m2, 7 parkings ds cour int., poss. de transformer en appart. Classe énergie F. A voir. Prix à débattre. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

AGGLOMERATION ■ Grand Couronne Centre, 149.500 €, vds murs, local 80 m2 env., tous commerces + appt F3, 60 m2 env. Classe énergie F. A voir ! Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78


No 77 - 18 octobre 2012

■ Le Petit Quevilly, 97.500 € FAI, vds très bel appart. expo. sud offrant un beau séj./salon, 1 chambre, s. de b., wc, nombreux rangements, balcon. Lumineux ! Classe énergie : en cours. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Boos, 315.000 € FAI, plateau est, au calme, vds gde maison sur env. 1000 m2 terr. plat et arboré, compr. : entrée, séj./salon, cuisine A/E, 5 chambres dont 1 au rdc, s. de b. Sous-sol complet. Le plus : idéal gde famille. Classe énergie D. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

19

■ Malaunay, 480.000 € FAI, vallée du Cailly, au calme, environn. except., vds propriété en parfait état, très confortable, proche ttes comm. Produit rare. Classe énergie D. Cabinet SENECAL, Ry Tél. 02 35 12 00 20 www.senecal-immmobilier.com

■ Sotteville-lès-Rouen, 212.000 € FAI, quartier 14 juillet, vds maison de caract. silex-brique offrant entrée, salon, cuisine A/E, 4 chambres, s. de b. avec wc, s. d’eau avec wc, cave, buand., gge, sur terr. arboré env. 275 m2. Poss. agrandiss. Au calme, proche métro. Classe énergie E. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Notre-Dame-de-Bondeville, 169.000 € FAI, vds maison de ville compr. séj. 36 m2 avec cuisine A/E et poele, 3 chambres dont 1 avec s. de b. priv., s. d’eau, 2 wc, 2 gges, cave totale, terr. 168 m2. A découvrir absolument. Classe énergie D. Cabinet SENECAL, Malaunay Tél. 02 32 82 19 36 www.senecal-immmobilier.com

■ Le Petit Quevilly, 56.500 € FAI, secteur Jean Jaurès, vds studio env. 28 m2 offrant salle/ salon, cuisine, s. de d. + wc. Ecoles, transports et comm. à prox. Faire vite ! Classe énergie : en cours. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

SEINE-MARITIME

■ Quincampoix, 180.000 €, 3 km, beau potentiel et beaux volumes pour cette maison sur env. 1.200 m2 de terr. plat et arboré compr. au rdc séj./salon, cuisine, s. de b., 1 chambre. Et. : 3 chambres, gge. Prévoir travaux. Classe énergie E. Cabinet SENECAL, Rouen Tél. 02 35 72 38 28 www.senecal-immmobilier.com

■ Perriers-sur-Andelle, 91.500 € FAI, 25 mn CHU Rouen Est, exclu., centre bourg avec comm., vds maison compr. séj., salon, cuis., 2 chambres, s. de d., cave, jardin env. 125 m2. Idéal 1re acquisition ou investiss. Classe énergie : en cours. Cabinet SENECAL, Ry Tél. 02 35 12 00 20 www.senecal-immmobilier.com

■ Elbeuf centre, 135.000 €, vds immeuble avec fond de restaurant, possibilité de 3 studios à létage. A saisir ! Classe énergie F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Barentin, 123.500 € FAI, exclu., négociable, au calme, proche ttes comm., vds maison de ville mitoy. 1 côté avec jardin et gge, stationnement, cuis., séj., 3 chambres, bureau. A rafraichir intérieurement. Classe énergie : en cours. Cabinet SENECAL, Malaunay, Tél. 02 32 82 19 36 www.senecal-immmobilier.com

■ 2 canapés cuir veau blancs Roche Bobois, neufs, valeur 12.000 € vendus 6.500 €. Tél. 06 22 08 60 00

DEMANDES D'EMPLOI ■ Dame sérieuse et compétente rech. heures de ménage et/ou repassage sur Rouen et agglomération, 10 € nets par heure. Tél. 06.23.58.81.84. ■ Auxiliaire de vie expérimentée auprès des pers. âgées rech. quelques heures par semaine (courses, repas, promenage, lecture, sortie de votre chien...) Tél. 06 09 66 28 05 ■ Peinture et décoration, homme sérieux rech. petits travaux intérieurs et extérieurs, paiement en CESU. Tél. 06.12.15.13.45 ou 02.35.89.47.10. ■ Electricien sérieux et compétent rech. travaux divers, particulier ou entreprise. Paiement CESU ou autre. Tel. : 06.25.43.18.03

BONNES AFFAIRES ■ Briques et 06.20.12.94.45.

silex.

Tél.

■ Centrale vapeur Bosch sous garantie, cuve acier. Jamais utilisée, dans son emballage. Valeur 259 € vendue 159 €. Tél. 06 22 08 60 00 ■ Couette neuve brun de vian tiran cachemire 240 x 260, valeur 950 €, vendue 350 €. Tél. 06.22.08.60.00

retrouvez toute l'information quotidienne sur

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 30 avenue de la République, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également le télécharger sur "www.tendanceouestrouen.com".

choisissez votre rubrique ■ Elbeuf, 208.000 €, vds immeuble compr. 1 commerce, 1 F2, 6 chambres meublées. Possibilité d aménager dépendance et grenier en 4 F1. Gros rapport de 16 %. A saisir ! Classe énergie F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

■ Porcelaine Ph. Deshoulieres Jardin Royal neuve dans coffret. Prix sacrifié - 50 % du neuf. Tél. 06 22 08 60 00

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

■ Sotteville, 235.000 €, Jardin des Plantes, vds beau pavillon de plain-pied sur 410 m2 de terrain, séjour, salon 30 m2, cuis. équip., 2 chambres, dépend., cave, 2 gges, chauff. gaz. Classe énergie D. A voir ! Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal : | AVRANCHES 90.5 | BAYEUX 106.1 | CAEN 100.2 | CHERBOURG 93.4 | LESSAY 95.2 | COUTANCES 104.4 | | GRANVILLE 106.2 | SAINT-LO 101 | VILLEDIEU 96.9 | ALENÇON 89.4 | MORTAGNE 92.3 | ARGENTAN 94.4 | | VIMOUTIERS 97.8 | DOMFRONT 98.1 | FLERS 100.4 | BAGNOLES, LA FERTÉ 103.3 | L'AIGLE 103.6 |

Nombre de parution :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


20

N째 77 - 18 octobre 2012


Tendance Ouest Rouen du 18 octobre 2012