Issuu on Google+

LYCee marCeL sembat Une immense toiture végétalisée !

QUARTIERS

page 3

“Les conseillers saNte page 9 sont trop peu Infarctus : la découverte rouennaise connus” N° 24 - 15 septembre 2011

bruno bertheuil, adjoint au maire de rouen, chargé de la démocratie participative. Page2

braDerIe De rOUeN Trois jours de bonnes affaires patrImOINe Rouen découvre ses petits secrets

page 10

page 17

Nos poubelles valent de l’or

Nos déchets génèrent de l’électricité et du compost, permettent de construire des routes, de faire du papier ou du plastique, et bientôt de chauffer de l’eau. Dans l’agglomération de Rouen, le tri rapporte gros. page 4


N° 24 - 15 septembre 2011

Moments forts ✔✔ Patrimoine Samedi 17 et dimanche 18 septembre, Rouen dévoile ses secrets lors des journées européennes du patrimoine. Page 18.

✔✔ Livres 130 exposants investissent les quais rive droite de Rouen, dimanche 18 septembre, pour le Quai des Livres.

✔✔ Bonnes affaires La 1re braderie de Rouen ✔✔ Creativa Lâchez votre créativité ! Le parc

15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

animera les rues de la ville vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 septembre. Page 10.

des expositions de Rouen accueille le salon des loisirs créatifs, du 22 au 25 septembre.

✔✔ Sécurité La Semaine de la mobilité et de la sécurité routière est organisée dans les écoles du département du 16 au 22 septembre.

✔✔ Football L’US Quevilly reçoit Créteil au

AU COURRIER

stade Lozai, vendredi 16 septembre à 19h, lors de la 7e journée de National. Page 14.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Motards au-dessus des lois ?

POLITIQUE A quoi servent les conseillers de quartier ?

“Les motards sont en colère... cela devient une habitude. Samedi dernier, des centaines d’entre eux ont manifesté bruyamment à Rouen. Mais contre quoi, au juste ? Ils se disent stigmatisés, incompris, rackettés par l’Etat. Je ne comprends pas pourquoi ces pilotes de deux-roues motorisés se placeraient au-dessus des lois et des exigences de la sécurité routière qui sont, certes, de plus en plus fortes, mais nécessaires pour faire baisser le nombre de blessés et de morts sur nos routes. Les motards, comme les automobilistes, seraient-ils tous des anges au guidon ?”

Bruno Bertheuil est adjoint au maire, chargé jusqu’au 30 septembre de la démocratie participative. La délégation sera alors confiée à l’élue Françoise Combes.

D. Keller

“Pauvre cathédrale” “Merci pour votre article sur la cathédrale envahie par le béton. C’est navrant. Relisant un de vos numéros précédents (14 juillet), je me disais qu’on pouvait toujours rêver... Hélas, il s’agissait du parking de la place des Emmurées, aussi hideux. Mais au moins, lui, ne pollue pas la beauté de la cathédrale. J’espère que les “décisionnaires” et autres architectes ne passeront pas à la postérité”. L. Martz

■✔ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15, place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen, ou sur redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

“Donner des idées et des avis”

■✔ Qu’est-ce qu’un conseiller de quartier et quel est son rôle ? “C’est un des éléments majeurs de la démocratie participative. Un volontaire - il n’est pas élu - qui décide de contribuer à la vie de son quartier. Les conseillers sont à la fois des personnes qui donnent des avis sur des opérations mises en œuvre par la mairie, mais qui peuvent également être les initiateurs de projets d’aménagement concernant leur quartier. En outre, ils servent de relais entre les services de la ville et les habitants. Résidant eux-même dans ces quartiers, ils sont au fait de ce qu’il faut changer. Cependant, n’étant pas élus, ils ne représentent qu’eux et ils arrivent parfois que certaines propositions des conseillers ne soient pas appliquées parce qu’elles ne rencontrent pas l’adhésion des habitants.” ■✔ Depuis quand exis-

NOS DIFFUSEURS

P L’essentiel de l’info sur Rouen et son agglo, l’actualité musicale sur notre web radio

■✔ Bruno Bertheuil a été lui-même conseiller de quartier des Coteaux-Ouest de Rouen.

tent ces conseils à Rouen ? “Ils ont été introduits à Rouen sous le mandat d’Yvon Robert. Aujourd’hui, les villes de plus de 80 000 habitants sont obligées d’avoir des conseillers de quartier. A Rouen, ils sont environ 250.” ■✔ C o m m e n t f a i r e pour le devenir ? “Avoir envie de s’investir dans la vie de son quartier ! Les démarches à faire sont simples : proposer sa candidature lors d’une réunion ou de s’adresser à la Direction de la démocratie participative et locale. Il faut avoir du temps, car

remplir ce rôle nécessite de participer à une réunion une fois par mois, au minimum, certains quartiers en organisant plus fréquemment que d’autres.” ■✔ De quels moyens disposent-ils pour agir ? “Depuis 2008, la mairie de Rouen a mis en place un conseil du budget participatif. Les quartiers sont regroupés en cinq secteurs, et chaque secteur reçoit une enveloppe de 40 000 €. Les conseillers peuvent proposer des aménagement qui leur tiennent à cœur, après avoir construit un dossier qui sera présenté en conseil du budget participatif. Ils

peuvent aussi faire avancer un projet en proposant d’y investir une partie de leur budget. C’est ce qui s’est passé pour la place JeanBaptiste de la Salle ou la rénovation de la Butée SaintMaur, sur le boulevard de la Marne. Ce conseil est également là pour suivre l’avancée des projets, assurer le suivi des travaux. C’est pourquoi il se réunit trois à quatre fois par an.” ■✔ Quel bilan pouvezvous faire au bout de ces quelques années d’exercice ? “Il y a encore une marge de progrès à faire sur le nombre de conseillers de quartier. Nous travaillons pour les faire connaître, ils ne le sont encore pas assez.” ■✔ Une vie, six dates 1967 : naissance à Rouen 1990 : diplômé enseignant en histoire-géographie 2002 : arrive comme enseignant au lycée Corneille 2004 : conseiller de quartier des Coteaux Ouest 2008 : élu conseiller général et maire-adjoint de Rouen Avril 2011: adjoint en charge de la démocratie participative

On y court chercher l’info !

aradis pour sportifs, “Espace running” propose un choix très pointu d’articles de sports spécialisés dans la course à pied. Des chaussures aux fortifiants, en passant par les podomètres ou l’habillement, Eric Grouvel prône la qualité et conseille ses clients. Baskets neuves aux pieds, les joggeurs y trouveront aussi leur journal Tendance Ouest Rouen ! Pratique. 29 rue de la Tour de Beurre, à Rouen. Fermé dimanche et lundi. Infos sur espace-running-76.com

■✔ Eric Grouvel, coureur à pied expérimenté, tient la boutique “Espace Running”.


N° 24 - 15 septembre 2011

3

S

’il fallait décerner le prix de l’audace architecturale, le lycée Marcel Sembat, à Sotteville-lèsRouen, aurait de grandes chances de le décrocher. Après plus de trois ans d’une rénovation colossale, la plus importante réalisée par le Conseil régional de Haute-Normandie qui a déboursé la bagatelle de 56,5 millions d’euros pour refaire l’établissement de fond en comble, le résultat est plutôt bluffant.

Prolonger le bois Sans conteste, même si le nouvel intérieur vaut le détour, la plus grande prouesse architecturale du bâtiment se trouve audessus des têtes : un toit de 8 500 m 2 entièrement végétalisé, “la quatrième plus grande toiture de ce genre en Europe”, s’enorgueillit le président de la Région Alain Le Vern. Presqu’impossible à apercevoir lorsqu’on chemine dans les salles de cours et ateliers techniques dernier cri, le gazon aérien

se découvre depuis le tout proche bois de la Garenne. C’est d’ailleurs la présence de cet espace boisé qui explique en grande partie le choix du toit herbeux : “Nous devions intégrer le bâtiment dans son environnement et donc assurer un prolongement végétal avec le bois voisin”, retrace Anne Pezzoni, architecte responsable de projet au sein du cabinet Archi 5 Prod, basé à Montreuil. L’esthétique évidente d’une telle structure ne doit pas faire oublier pour autant les vertus écologiques de celle-ci. “Le toit végétal augmente de 20 % l’isolation, de 35% la rétention d’eau et procure un raffraîchissement naturel dans les salles situées en-dessous”, détaille Anne Pezzoni. Pendant deux ans, il faudra toutefois arroser régulièrement la toiture pour favoriser l’enracinement. Enfin, une fois par an, un jardinier prendra de l’altitude pour tondre au roto-fil les surfaces les moins pentues !

Photo Thomas Jorion

La prouesse végétale du lycée Marcel Sembat

■■ L’épaisseur de terre - 10 cm - rendra impossible la colonisation du toit par d’autres espèces plus volumineuses, comme des arbres ou arbustes.


4

N° 24 - 15 septembre 2011

NEWS

Nos déchets valent des millions Smédar

 164 villes confient  leurs poubelles au Syndicat mixte  d’élimination des déchets de  l’arrondissement de Rouen, créé en  1999 et présidé par Patrice Dupray.

Croissance

 Le Smédar traitera dès janvier 2012 les ordures de  Dieppe. En octobre, débutera aussi la  construction de son nouveau siège à  l’écopôle Vesta, à Grand-Couronne.

Réfioms Les déchets ultimes, 

appelés réfioms, représentent 7% du  volume d’ordures ménagères traitées. Ultra-toxiques, ils sont enfouis,  notamment à Tourville-la-Rivière.

Tri

 La vente de matériaux recyclables a rapporté 1,3 millions d’euros  au Smédar en 2009. Le papier, par  exemple, est revendu à l’usine UPM  de La Chapelle Darblay.

N

os déchets génèrent de l’électricité et du compost, permettent de construire des routes, de faire du papier ou du plastique et, bientôt, de chauffer de l’eau. Rien ne se perd. Pour découvrir la seconde vie de nos poubelles, il faut pousser les portes du Smédar. Chaque jour, 300 camions-bennes A Grand-Quevilly, impossible de rater l’écopôle Vesta, le “paquebot” de ce syndicat mixte. En 2010, 320 000 tonnes d’ordures ménagères, industrielles et hospitalières (l’équivalent de 30 tours Eiffel !) y ont été incinérées dans l’unité de valorisation énergétique et 27 000 autres tonnes triées pour être revendues. Chaque jour, 300 camionbennes vont et viennent. C’est aussi ici que sont acheminés les encombrants des déchetteries. Au total, le site engloutit les rejets des 600 000 habitants de la Crea et de cinq communautés de communes voisines. Des chiffres qui font tourner la tête, comme l’odeur âcre qui vous agresse les narines quand vous y pénétrez pour la première fois. Le gros de nos déchets, les ordure ménagères, finit à l’unité de valorisation énergétique, jeté dans une fosse titanesque de 20 000 m3. Depuis une cabine pressurisée, des agents actionnent d’immenses grappins et remuent le tas de poubelles pour créer le mélange idéal pour la combustion. Trois fours

■■ C’est ici, derrière les fours de l’écopôle Vesta du Smédar, à Grand-Quevilly, que l’énergie dégagée par la combustion de nos ordures ménagères est transformée en électricité. Chaque année, le syndicat mixte produit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de la ville de Rouen !

fonctionnant 24 heures sur 24 et où la température frise les 1 000 °C, dévorent ensuite plusieurs tonnes à l’heure. “Les fumées à 600 °C font tourner des chaudières qui produisent de l’électricité”, dévoile alors Sébastien Sellier du service communication devant la cathédrale de tuyaux. “Chaque année, nous produisons l’équivalent de la

consommation annuelle de Rouen”. En 2010, cette électricité a rapporté 6,5 millions d’euros au Smédar, lequel fournira également, en 2013 ou 2014, l’eau chaude de 1000 logements. Malheureusement, tout ne brûle pas. Les fumées, polluées, sont filtrées à travers des procédés complexes mêlant champs magnétiques, chaux, charbon actif, “tis-

sus” ou ammoniaque. “Les déchets ultimes, appelés refioms, et les cendres, partent en centre d’enfouissement”, explique Sébastien Sellier. Soit 13 000 tonnes par an. Quant aux métaux, verre, et gravats imbrûlables, ils sont transformés en mâchefer, 70 000 tonnes par an, revendu à des entreprises de génie civil. Le Smédar ne se limite pas

à l’incinération. Le centre de tri joue un rôle central. Là, machines et hommes se relaient pour séparer le plastique du papier, revendus à bon prix à des entreprises de recyclage. Des recettes non négligeables qui allègent la facture des usagers. “Plus on trie, moins on paye”, rappelle Patrice Dupray, le président du syndicat mixte et maire de Grand-Couronne. “Dans

ce domaine, il y a encore beaucoup à faire”. Décidément, rien ne se perd. Les déchets végétaux, enfin, permettent de fabriquer 60 000 tonnes de compost par an dans les sites de Saint-Jean-du-Cardonnay, Boos et Cléon. Un concentré de qualité revendu aux agriculteurs et particuliers après huit mois de fermentation. Thomas Blachère


N째 24 - 15 septembre 2011

5


6

N° 24 - 15 septembre 2011

NEWS

Archive Cellule Communication - SDIS76

Accident dramatique à la gare : le temps d’une nuit, Rouen va se prêter à un exercice de sécurité géant

TRAVAUX EN VILLE ●● PASTEUR Rue du Renard. Travaux sur façade. Circulation et stationnement réduits au numéro 173. Jusqu’au 30 septembre. ●● PASTEUR Rue du Contrat social. Travaux sur le réseau de gaz. Circulation réduite et stationnement interdit au droit de l’intervention. Jusqu’au 30 septembre. ●● GARE-JOUVENET Exercice de sécurité civile.

Circulation et stationnement interdits rue Verte entre la rue Sénard et la rue Jeanne d’Arc, place Bernard Tissot, rue Jeanne d’Arc entre la place Tissot et la rue Jean Lecanuet, rue du Renard entre la rue Colette Yver et la rue Louis Braille, rue Stanislas Girardin entre la rue du Framboisier et la rue du Renard et rue du Colombier à partir de la rue Mustel. Dans la nuit du 21 au 22 septembre. Lire aussi ci-dessus.

●● GARE-JOUVENET Rue du Docteur Léonard. Circulation et stationnement interdits au niveau de la rue de Bihorel. Jusqu’au 23 septembre.

●● BOULINGRIN Place du Boulingrin. Travaux d’accroissement de la capacité du tramway. Circulation interdite sur un quart de la partie sud de la place. Stationnement interdit. Jusqu’en décembre 2012.

●● SAINT-NICAISE Rue Poussin. Sécurisation de

façade menaçante. Circulation interdite, sauf riverains. Jusqu’au 30 septembre.

●● CROIX-DE-PIERRE Rue du Colonel Trupel. Mesures d’urgence suite à un effondrement. Circulation interdite sauf riverains et livraisons. Jusqu’au 25 janvier 2012. ●● SAINT-MACLOU Restauration de l’église. Rue Eugène Dutuit et rue Molière, stationnement et circulation de piétons interdits par endroits. Jusqu’en 2013. ●● RIVE GAUCHE Boulevard de l’Europe. Travaux sur le réseau d’assainissement. La circulation des véhicules réduite au niveau de la rue du Mail. Jusqu’au 30 septembre, de 9h à 16h. ●● RIVE GAUCHE Rue Henri Martin. Travaux au

niveau du jardin d’Amélie. Circulation réduite au niveau de la rue du Mail et rue Henri Martin, mise en sens unique. Stationnement interdit à l’endroit des travaux. Jusqu’au 25 septembre.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00  GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PHARMACIES DE SERVICE Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

Il n’y avait pas eu d’exercice de sécurité sur une ligne ferroviaire de cette ampleur, depuis 1993. Dans la nuit de mercredi 21 au jeudi 22 septembre, à partir de 23h30, un accident dramatique sera simulé dans le tunnel ferroviaire Saint Maur, à la Gare SNCF de

MME LE MAIRE

“N

Rouen. “L’objectif d’un tel exercice”, explique le souspréfet Florence Gouache, est de faire ressortir les dysfonctionnements, afin de nous améliorer et être prêts quand il le faudra.” C’est l’organisation des pouvoirs publics en cas d’accident ferroviaire grave qui va

être mise à l’épreuve. Pour le bon déroulement de cet exercice, la circulation sera interdite de 23h à 5 h. Le stationnement sera interdit dès 19h le 21 septembre et jusqu’à 5h le lendemain. L’accès au parking P1 de la gare sera fermé entre 19 h et 5 h, et les autres parkings

risquent d’être difficiles d’accès. Les piétons sont appelés à faire attention, au vu du grand nombre de véhicules présents dans le quartier de la Gare et la rue du Renard entre 23h30 et 4h30. Enfin, tout trafic ferrovaire sera annulé entre 23h30 et 4h30 du matin.

“Le Tour de France, je le voulais”

ous avons fait avancer la ville et son image”, s’est réjoui Valérie Fourneyron, le maire de Rouen, vendredi 9 septembre, lors de sa conférence de presse de rentrée. L’élue socialiste s’est davantage livrée à l’exercice du bilan à mimandat qu’à l’annonce de nouveaux projets. “Il va falloir être en forme et je le suis”, a-t-elle toutefois glissé. Logique : 2012 sera sportive, avec le passage annoncé du Tour de France à Rouen. Un événement voulu et impulsé par Valérie Fourneyron elle-même. “Je souhaitais que Rouen l’accueille lors de mon mandat”. La Ville, qui sera fixée à la mi-octobre,

est optimiste. Elle devra débourser environ 150 000 € pour faire venir le peloton et la caravane du Tour, une somme jugée raisonnable au vu des retombées économiques et touristiques induites. Dans les mois à venir, Valérie Fourneyron a promis d’accentuer ses efforts sur les trois axes “solidarité, qualité de vie-aménagement urbain et attractivité territoriale. Rouen sort d’une position très repliée. Nous nous sommes ouverts”, a estimé le maire, citant la place de la Ville dans l’agglomération, dans le projet Axe Seine ou le regroupement des écoles des beaux-arts de Rouen et du Havre.

■● A mi-mandat, Mme Fourneyron a dressé un bilan positif.


N° 24 - 15 septembre 2011

7

NEWS Luciano Acocella, le nouveau directeur musical de l’Opéra C’est d’une voix où chante l’accent italien que Luciano Acocella s’est présenté à la presse, mercredi 7 septembre. “J’ai envie d’aller explorer un nouveau répertoire, plus difficile, et un peu plus contemporain”. S’il est venu de Bologne en terre normande, c’est sans aucun

doute pour la qualité de l’orchestre. “Il est de grande qualité et je suis fier d’avoir été choisi pour ce poste.” En plus de diriger l’orchestre, Luciano Acocella choisira les solistes et musiciens à inviter et participera à l’élaboration des programmes.

ÉTUDIANTS Quoi de neuf dans l’enseignement supérieur ?

Les nouveautés de la rentrée

P (1) Prix public TTC de 17 500€ pour une VOLVO C30 D2 Kinetic type 20-11, soit un avantage client de 3 100€ par rapport au prix public TTC conseillé au tarif du 15/04/2011. Offre réservée aux particuliers, valable pour toute commande entre le 31/08/2011 et le 31/10/2011, en France métropolitaine et sous condition de reprise de votre ancien véhicule. Consommation Euromix (l/100 km) : 4,3-CO2 rejeté (g/km) : 114. (2) Prix public conseillé au 15/04/2011 dans le réseau participant. Tarif valable en France Métropolitaine. Offre réservée aux particuliers. VOLVO V50 D2 Kinetic : consommations Euromix (l/100 km- : 4,3 - CO2 rejeté (g/km) : 114. volvocars.com/fr

■■ Pour l’université de Rouen comme pour Rouen Business School, la rentrée apporte son lot de changements.

poser d’autres idées.

Ouverture au monde pour Rouen Business School La Rouen Business School continue de s’ouvrir sur le monde. La première promotion du MBA, conçu avec l’université Renmin en Chine, arrive à Rouen.

“Aujourd’hui, ce pays est très demandeur de personnes qualifiées en developpement du marketing”, explique Pascal Krupka, responsable des MBA sur Rouen. L’école développe également les destinations vers les pays émergents. Cette années, des échanges sont prévus avec plusieurs universités in-

diennes, chinoises et même colombiennes. “Nous prévoyons d’introduire l’hindi en 3e langue,” indique-t-on à la Rouen Business School. Sans compter qu’elle accueille cette année des étudiants venant de pays en développement. Une rentrée placée donc sous le signe de l’international.

Modulo ou le plein d’infos

our ne pas avoir à courir dans tous les coins de la ville à quelques jours de la rentrée, l’université de Rouen met en place, depuis trois ans, l’espace Modulo. C’est une sorte de forum pratique pour étudiants, qui a pris ses quartiers place Colbert à MontSaint-Aignan jusqu’au 22 septembre. CROUS, Caisse d’Allocations familiales, sécurité sociale et mutuelles étudiantes, CRIJ ou services de transport s’y sont regroupés, autant d’interlocuteurs incontournables à l’aube de

la rentrée universitaire. Chacun d’entre eux y a installé des stands afin de pouvoir répondre à toutes les questions. Enfin, parce qu’il n’est pas facile de connaître les démarches à suivre pour les jeunes étrangers, l’espace Modulo Monde sera ouvert jusqu’au 25 septembre, du lundi au jeudi de 10h à 16h. Les organismes sportifs et culturels sont également présents pour livrer aux étudiants fraîchement arrivés un avant-goût de ce que l’on peut faire à Rouen, une fois les cours finis.

Photo -LC-Université de Rouen

PRATIQUE

Photo Rouen Business School

P

our les étudiants, le grand moment de la rentrée est également arrivé, avec son lot de nouveautés. Nouvelles licences, nouveau logo pour l’université Deux licences professionnelles font leur apparition à l’occasion de cette rentrée 2011 : l’une axée sur le marketing direct multicanal et l’autre concernant la performance énergétique des bâtiments. Une bonne nouvelle pour les étudiants : les logements qui leur sont dédiés sont de plus en plus nombreux. Ce sont presque 200 logements supplémentaires qui ont été livrés à la rentrée 2011 avec l’ouverture de deux nouvelles résidences à Rouen, la résidence Barbet, qui a remplacé l’ancienne école d’infirmières, et celle de Pierre-Gilles de Gennes, avenue du Mont Riboudet. L’université de Rouen s’est dotée pour la rentrée d’un nouveau logo ainsi que d’une charte graphique. “Nous allons soumettre ce logo au vote du personnel de l’université et aux étudiants. Nous voulons que ce soit participatif pour que tout le monde se reconnaisse dans cette nouvelle image”, indique-t-on à l’université. Si le logo proposé ne convient pas, il sera possible de pro-

■■ Une question ? Vous trouverez ici une réponse.


8

NEWS Haute et Basse-Normandie veulent jouer collectif Ce n’est pas encore la réunification, mais les présidents des deux régions parlent d’une même voix. Le 7 septembre, à Rouen, Alain Le Vern pour la Haute et Laurent Beauvais pour la Basse sont sortis satisfaits de leur matinée de travail. Sur la question du projet

●■ CHÔMAGE Hausse de l’emploi salarié au deuxième trimestre 2011 Au 30 juin 2011, la Seine-Maritime comptabilisait 1 423 emplois supplémentaires par rapport au trimestre précédent. Cela représente une hausse de l’emploi salarié de 0,4 % , quand la moyenne nationale est de +0,2 %. La région Haute-Normandie a enregistré une hausse de 0,4 % de l’emploi salarié, ce qui la met à la 9e place des régions françaises.

●■ EMPLOI Un salon pour les cadres au Parc Expo L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) organise vendredi 17 septembre, de 9h à 17h, au parc des expositions de Rouen, son 3e salon de recrutement Cadres & Co. Près de 500 postes seront proposés aux jeunes diplômés ou aux cadres confirmés. Inscriptions sur le site cadres.salon.apec.fr.

●■ BILAN Succès de l’opération “la mer pour 1 €” Ils sont 10 000 à avoir saisi cet été l’occasion d’aller à la plage pour un prix symbolique, grâce à l’opération “La mer pour un euro”, lancée par la Région HauteNormandie. Le succès était au rendez-vous, à tel point qu’il a été parfois difficile de réserver son billet tant les lignes téléphoniques étaient saturées. C’est Dieppe qui a attiré le plus de monde : pas moins de 5 018 personnes ont choisi cette destination.

N° 24 - 15 septembre 2011

ÉDUCATION

L

de ligne grande vitesse, ils ont réaffirmé des exigences communes : mettre Caen et Le Havre à 1h15 de Paris, Cherbourg à Paris en 2h15, Caen à Rouen en une heuremaximum, bâtir le futur nœud ferroviaire normand à Rouen et développer la région de Mantes-la-Jolie.

Le “remaniement” à la mairie de Rouen ravive les tensions

Valérie Fourneyron a procédé à un léger remaniement au sein de son conseil municipal. Matthieu Charlionet (PCF) s’est vu confier la délégation de l’éducation à la santé, Florence Léautey l’environnement, Françoise Combes la démocratie participative et Bruno

Bertheuil la coopération décentralisée. Didier Choiset conserve les espaces verts et Christine Argelès la petite enfance. Les écologistes, sortis de l’exécutif au printemps, sont amers : le maire a refusé de confier des délégations à Stéphane Grima, l’un des leurs.

82 classes de moins que l’an passé

ors de la réunion du comité technique paritaire départemental, dix nouvelles fermetures ont été annoncées, non sans provoquer la colère des syndicats. Philippe Carrière, inspecteur d’académie, a détaillé, vendredi 9 septembre, ces mesures. Le département compte cette année 82 classes de moins que l’an passé. “Un souci d’équité” “Nous avons perdu 500 élèves par rapport à l’année dernière. Dans certaines classes, les effectifs n’étaient pas au rendez-vous.” Selon les critères définis, c’est 15 autres fermetures qui auraient pu être prononcées. “Je ne l’ai pas voulu car elles

seraient intervenues dans des écoles ayant déjà fait l’objet d’une fermeture prononcée en avril.”Conséquences : dans certaines classes, il arrive que les effectifs montent à 30 élèves. Les classes d’éducation prioritaire restent moins chargées, et l’encadrement plus fort. “Il n’est pas facile de fermer une école, mais cela me paraît nécessaire au regard de la variation actuelle des effectifs et si l’on veut répondre à certaines priorités de l’Education Nationale comme l’accompagnement renforcé des élèves en difficulté. C’est comme cela que nous pourrons maintenir l’égalité des chances”, a conclu l’inspecteur d’académie.

■■ Philippe Carrière a présenté les chiffres de la rentrée 2011.


N° 24 - 15 septembre 2011

NEWS Contournement Est de Rouen : la ministre redonne de l’espoir A la suite du comité de pilotage sur le sujet, vendredi 9 septembre, le ministre de l’écologie et des transports, Nathalie KosciuskoMorizet a envoyé un signal positif aux Rouennais en prenant position pour un contournement Est de la ville constitué d’une liaison

●■ PORT Le Norman Arrow revient hiverner à Rouen Il est arrivé en même temps que de gros navires, lundi 12 septembre. Depuis, les trois autres ont repris leur route vers d’autres horizons, mais lui, n’est pas prêt de repartir. Le Norman Arrow, de LD Lines, avait quitté Rouen fin avril. Il y est revenu pour y passer l’hiver, obligeant une seconde fois le Pont Flaubert à se lever.

●■ TRAVAUX Le Conservatoire va y voir plus clair dans un an L’opération, qui prévoit le remplacement des fenêtres et des baies vitrées du Conservatoire régional de Rouen, devrait permettre une meilleure isolation du bâtiment. Le chantier a déjà commencé et se déroulera en plusieurs temps : tout devrait être fini pour la rentrée 2012. Coût des travaux : 1,2 millions d’euros.

●■ CULTURE Quoi de neuf cette année ? La Fnac de Rouen et les commerçants de l’Espace du Palais donnent rendez-vous aux établissements culturels de la région pour la traditionnelle rentrée “culture”. L’événement aura lieu samedi 17 septembre de 10h à 19h. Entrée libre.

9

SANTÉ

entre l’autoroute A28 et l’autoroute A13 et d’un barreau entre cette liaison et la RD 18E. “C’est la position que les collectivités locales partenaires ont toujours soutenue”, ont réagi les grands élus socialistes de la région. Reste le plus compliqué : définir le tracé.

L’aurotoute A28 en travaux pendant deux mois

Jusqu’à mi novembre, la Direction interdépartementale des routes du nord-ouest (Dirno) s’est lancée dans la 3e phase des travaux de rénovation des chaussées de l’A28, endommagées lors de l’hiver 2009-2010. Près de 58 kilomètres de voie rapide,

répartis sur les deux sens de circulation entre les échangeurs de “la Ronce” au nord de Rouen et de “Four Rouge” au sud de Neufchâtel-en-Bray, sont refaits de nuit, entre 20h et 6h. Le jour, la vitesse est limitée à 90 km/h dans la zone de chantier.

Infarctus : la découverte rouennaise

R

econstituer tout un réseau de vaisseaux sanguins afin de remplacer ceux qui ont été détruits à cause d’un infarctus : l’idée n’est pas neuve mais l’unité de recherche de l’Université de Rouen semble avoir bel et bien trouvé la solution.

Un “engrais” pour vaisseaux sanguins Après un infarctus, la partie du cœur touchée n’est plus irriguée, le muscle s’atrophie : c’est la cause des insuffisances cardiaques. La nouvelle thérapie utilise l’angiogenèse - la création de vaisseaux sanguins stables et fonctionnels. “En combinant deux facteurs de croissance, nous avons réussi

à recréer de nouveaux vaisseaux et ainsi augmenter le flux sanguin, et réalimenter correctement le muscle cardiaque ”, explique Ebba Brakenhilm, de l’équipe qui a fait cette découverte. Pour administrer cet “engrais pour vaisseaux sanguins”, les scientifiques ont collaboré avec une chimiste de Reims, Florence Edwards-Levy. “Nous avons travaillé avec elle pour insérer les protéines de croissance dans des micro-capsules, qui libèrent la substance sur le long terme.” Pour le moment, l’expérimentation sur les gros animaux n’a pas encore commencé, mais les premiers résultats sont plus qu’encourageants.

■■ Ebba Brakenhilm, a participé à la découverte.


10

NEWS Le CNAR reçoit un nouveau    bateau et c’est un “Renault” ! Un nouveau bateau “quatre de couple” a été baptisé au champagne, samedi 10 septembre, par le Club nautique et athlétique de Rouen (CNAR). L’embarcation a été offerte par la Région, le Département et la Ville de Rouen - avec un minibus, en prime ! - dans

Les délices des “Cousines”

C

■■ “Les cousines” proposent aussi des pizzas à midi.

rences vont aux pâtisseries anglo-saxonnes. Avis aux amateurs ! Pratique. “Les Cousines”, 16 place du Lieutenant Auber, Rouen, ouvert mardi, jeudi, vendredi de 11h à 14h30 et de 16h à 18h30, mercredi de 11h à 18h30, samedi de 15h à 18h30.

le cadre du dispositif “276, ça roule”, et a été baptisée du nom de Thierry Renault, président du club durant treize ans. Alain Hedain, qui lui succède, se félicite : “C’est un sport onéreux et nous avions besoin de matériel, d’autant qu’il s’agit d’un matériel de haut niveau”.

Des fontaines dans les écoles  pour lutter contre l’obésité

L’idée a vu le jour dans les écoles Flaubert, Ferry et Thérèse Delbos, à Maromme. L’agence Eaux de Normandie a posé plusieurs robinets-fontaines sous les préaux. Le but ? Promouvoir l’eau du robinet pour enrayer le développement de l’obésité des enfants.

Le Conseil national de l’alimentation, l’Académie nationale de médecine et le ministère de l’Education nationale prônent la présence d’eau en libre-service dans les lieux fréquentés par les plus jeunes. Suffisant pour faire oublier les sodas ?

Trois jours de bonnes affaires

’était l’une des “promesses” de la jeune Association des commerçants et artisans de Rouen (Acar) lorsqu’elle a vu le jour il y a près d’un an : créer à Rouen une grande braderie. Et bien la voilà. Pendant trois jours, du 16 au 18 septembre, certaines zones de la ville vont se remplir de stands commerciaux. “Nous souhaitons que cette braderie soit rapidement connue à Rouen et au-delà”, explique José Ortuzar, le vice-président de l’Acar, conscient que cela nécessitera du temps, peut-être des années. Cette première édition ne tombe pas n’importe quel week-end. Journées du pa-

trimoine, foire à tout de la Croix de pierre, Quai des livres, vide-grenier des pompiers rive gauche... “C’est volontaire ! Ensemble, ces animations peuvent créer de l’émulation”. En outre, l’association a souhaité se positionner entre la braderie, mythique de Lille, au début du mois, et celle d’Amiens, fin septembre. Pratique. Vendredi 16 et samedi 17, la braderie met à l’honneur les sédentaires du cœur de ville et les brocanteurs, rue Boudin. Samedi 17, un marché des créateurs se tient place Lelieur. Enfin, samedi 17 et dimanche 18, les non-sédentaires prennent place sur les quais bas rive gauche.

ACAR - Vitrines de Rouen

BRADERIE 

Photo Marianne Sirgo-Donnaes

L’ENSEIGNE

“Mon rêve était d’ouvrir un lieu où l’on voit le pâtissier faire les gâteaux, où l’on parle et déguste”, affirme Angela Spriet. La pâtisserie - salon de thé “Les Cousines” est née grâce à la volonté de cinq cousines passionnées et gourmandes. Leurs préfé-

N° 24 - 15 septembre 2011

■■ Xxxxxxxxxxx


N° 24 - 15 septembre 2011

NEWS L’artiste Lksir redécore les camions-poubelles de la Crea La Crea a confié l’habillage de 70 de ses camions-poubelles à l’artiste rouennais Lksir, Sébastien Diologent de son vrai nom. L’objectif de cette petite originalité : faire des camions-bennes des “outils de sensibilisation au développement durable”. Plusieurs dessins ont été

L’ENTREPRISE

ÉNERGIES

Une petite boîte à idées

L

■■ La Petite Boîte, qui publie notamment Normandie Junior, est le seul éditeur de presse régionale pour enfants.

E

n 2004, le concepteur de la Petite Boîte, Jean-Benoît Durand, a décidé de lancer le premier magazine régional pour enfants, Normandie Junior. Les grands y apprennent presqu’autant de choses que les petits, en feuilletant ce trimestriel. “Il y a une partie documentaire, des jeux et un guide pratique davantage destiné aux parents.”

Editeur et agence de communication Au fil des années, la petite boîte rouennaise s’est agrandie - elle compte aujourd’hui neuf personnes - pour devenir éditrice de livres pour enfants sur les spécificités régionales.

11

“Nous concevons ici les maquettes des livres, choisissons les sujets et effectuons des recherches iconographiques.” Un seul crédo : “concevoir des publications ludo éducatives. Nous voulons faire, de façon amusante, un magazine intelligent, qui met à la portée des enfants des sujets parfois compliqués.” Et le concept plaît : ses clients sont de plus en plus nombreux à faire appel à la société d’édition et l’entreprise a remporté cinq prix . Aujourd’hui, la Petite Boîte est aussi une agence de communication jeunesse et travaille à l’élaboration d’outils éducatifs. Pratique. www.lapetiteboite-edition.fr

●■ BONSECOURS Grands travaux à La Poste Les portes du bureau de poste de Bonsecours fermeront lundi 19 septembre jusqu’à fin octobre, le temps que les travaux de réaménagement soient faits. Seul le distributeur de billets restera en service. En attendant, il faudra se rendre pour toutes les opérations à la poste de MesnilEsnard, 115 route de Paris, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 et le samedi de 9h à 12h.

●■ PORT DE ROUEN Philippe Deiss honoré Les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite seront remises à Philippe Deiss, directeur général du Grand Port Maritime de Rouen, vendredi 16 septembre. Ces derniers mois, le Port de Rouen a enregistré de très bons résultats.

●■ CONFÉRENCE Rufenacht à la Halle aux Toiles Antoine Rufenacht, ancin maire du Havre, sera à Rouen, samedi 17 septembre, pour donner une conférence sur le sujet “Le développement de la vallée de la Seine”. Rendez-vous à 14h, à la Halle aux Toiles, place de la Haute-Vieille-tour.

choisis. Ils ont pour but de véhiculer des messages “verts”, sur le tri, l’eau du robinet, le covoiturage, les piles rechargeables ou l’importance d’apporter ses déchets électroniques en déchetterie. L’an prochain, trente nouveaux camions seront habillés par Lksir.

Cet hiver, comment alléger ses factures de chauffage ?

L’automne arrive et certains travaux peuvent vous faire réaliser de belles économies sur vos factures de chauffage et d’électricité. L’association Effet de serre toi-même et la Crea délivreront leurs bons conseils en la matière, le 20 septembre à Duclair, à 19h30 à la salle

des Halettes et sur rendezvous personnalisés avec des conseillers de l’espace info énergie, au Trait, le 29 septembre de 9h à 12h et à Duclair de 14h à 18h. Renseignements et réservations au 02 32 76 44 72, au 02 32 76 84 37, ou par courriel à eie@la-crea.fr.

Renault-Cléon mise sur le solaire

es parkings Sud de l’usine Renault à Cléon ont changé de physionomie. De grands abris sont en cours de construction, sur les toits desquels une centrale solaire est installée. Un chantier de taille puisqu’il a fallu installer pas moins de 300 poteaux, 36 ombrières et enfin 30 000 panneaux solaires.

35 000 m2 de panneaux solaires ! “Cela représentera, une fois fini, 3,5 hectares de panneaux solaires pour une production de 3 900 MWH par an, soit l’équivalent de la consommation de 990 foyers européens”, précise Philippe Thomy, qui assure le suivi

de ce chantier. Renault a établi un partenariat avec la société Coruscant, pour réaliser l’une des plus grandes centrales solaires de France en couverture de parking. Pour mener à bien ce vaste projet, Coruscant a investi près de 15 millions d’euros. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette énergie solaire ne sera pas réutilisée en circuit fermé par l’entreprise. “L’énergie sera revendue à EDF.” Néanmoins, les bornes électriques, dont les premières devraient être installées dès la fin de l’année, seront alimentées par cette centrale photovoltaïque. “Le raccord à EDF sera opérationnel courant décembre.”

■■ Environ 30 personnes travaillent sur le chantier.


12

N° 24 - 15 septembre 2011

NEWS L’église Saint-Maclou est prête pour la grande métamorphose Les premiers échafaudages devraient enserrer Saint-Maclou dans les prochains jours. Des ouvriers sont déjà à pied d’oeuvre. Jusqu’en septembre 2013, ce joyau rouennais du XVe siècle sera soumis à une vaste cure de restauration. Avec le temps et la pollu-

L’ASSOCIATION

DÉTENUS

Depuis dimanche 11 septembre, les paroisses de Saint-Martin de Canteleu et de Saint-Jacques-de-Darnétal ont chacune un nouveau curé. A Canteleu, c’est l’abbé Olivier Meaume, né en 1979 à Bois-Guillaume, qui a posé officiellement ses valises. A Saint-Jacques, le

nouveau curé est l’abbé Joseph Mboumbi, né en 1949 au Cameroun. Après un premier passage en France de 1986 à 1990, il est arrivé dans le diocèse de Rouen en 2000, comme administrateur de la paroisse Sainte-Austreberthe de Pavilly.

La petite voix du dimanche

Photo Association Sur les Chemins de Compostelle

Destination Compostelle

tion, ses pierres ont noirci. Des éléments seront entièrement remplacés, comme la toiture, refaite de A à Z, les gouttières, les chenaux et les rambardes. Les statues abîmées ou manquantes retrouveront toute leur place. Coût de l’opération : 7,7 millions d’euros.

Deux nouveaux curés pour les paroisses de l’agglomération

■■ Près de 2 000 kilomètres séparent Rouen de SaintJacques de Compostelle.

N

ombreux sont les chemins qui mènent à Compostelle. Il en passe même un à Rouen. C’est cet itinéraire longtemps oublié que l’association “Sur les chemins de Compostelle” veut faire connaître et baliser. “Tout a commencé avec un groupe d’amis”, se souvient Patrick Lefèbvre, président de l’association. L’un d’entre nous est espagnol et voulait faire le chemin de Saint-Jacques, mais pas tout seul.” Itinéraire historique Et les voilà qui se préparent, et font des découvertes. “Nous avons retrouvé qu’un des chemins historiques passait par Rouen”. Les 25 membres de l’association ont recons-

titué une cartographie. Une convention a été signée avec la Région, le Département et la Crea, pour que ce chemin jacquaire soit reconnu comme un itinéraire de randonnée et balisé selon le modèle des autres voies européennes menant à Compostelle. Ces randonneurs doublés de passionnés d’histoire aident désormais tous ceux qui veulent se lancer sur la route spirituelle. Pratique. “Sur les Chemins de Compostelle” organise des réunions d’information les samedis 17 septembre, 8 octobre, 5 novembre et 10 décembre, de 10h à 12h, à la maison de quartier “Jardin des Plantes.”

La belle cabine anglaise a déménagé MONT-SAINT-AIGNAN

■■ La cabine téléphonique est désormais rue Pasteur.

Les habitants de la rue Nicolas Poussin, de MontSaint-Aignan sont privés depuis mardi 13 septembre, de la cabine téléphonique britannique qui mettait une pointe de cou-

leur dans la rue. Celle-ci est partie au 61 rue Pasteur. La cabine reviendra à sa place d’origine, dès que la restructuration du centre culturel Marc-Sangnier sera finie.

■■ Anne-Marie (à gauche) et Brigitte Neveu font le lien entre les messages des familles de prisonniers.

C

ela fera vingt ans en avril prochain que le téléphone du dimanche retentit sur les ondes rouennaises. “Nous sommes présents tous les dimanches, ainsi que le jour de Noël, de 12h à 13h”, indique Vincent Neveu, un des responsables de l’émission. L’idée vient tout droit des Etats-Unis, d’où elle a été importée par Daniel Siino, parti outre-atlantique visiter et soutenir un condamné à mort, Charlie Bass. Depuis, l’émission s’est développée un peu partout en France.

A Rouen, elle est hébergée dans les locaux de la radio RCF. Messages de soutien Le téléphone sonne sans discontinuer. Au bout du fil, des mères, des pères, des épouses ou des enfants qui saisissent l’occasion de communiquer avec leurs proches incarcérés, via les ondes. Chaque fin de semaine, les mêmes voies sont fidèles au rendez-vous. “Cette dame appelle depuis plus de dix ans,” observe Vincent Neveu. Ce moment de contact, très

attendu par les prisonniers, n’existe que grâce à l’engagement de bénévoles. Car l’émission repose entièrement sur une vingtaine de personnes qui se relaient tout au long de l’année pour assurer cette présence hebdomadaire. Ce dimanche-là, les deux fils de Vincent et Brigitte Neveu répondent au téléphone, bientôt remplacés par leur sœur et un autre bénévole. “C’est encourageant de constater que cette émission constitue une aide et un soutien pour les familles”, indique Laura Neveu. Et

nombreux, à l’autre bout du fil, sont ceux qui adressent un mot de remerciement pour la radio. Dans le studio, Brigitte Neveu et Anne-Marie, présente depuis les débuts de l’émission, assurent un lien entre les différents messages. Et de conclure, dans un sourire: “Nous sommes une petite goutte d’eau qui peut les aider à préparer en amont leur sortie de prison et à tenir le coup pendant leur détention, en gardant contact avec leur proches.” Anne Letouzé


13

N° 24 - 15 septembre 2011

Un entrepôt et neuf engins de chantier partent en fumée Un incendie a entièrement consumé les 2 500 m 2 de l’entreprôt de la société Bleu-Blanc, à SaintEtienne-du-Rouvray, non loin du boulevard indutriel, lundi 12 septembre vers 1h40 du matin. Neuf engins de cette société de location de machines de travaux

●● INSOLITE Flagrant délit de vol de tuiles Dimanche 11 septembre, vers 15 h, deux hommes ont été interpellés à Rouen alors qu’ils volaient des tuiles sur le toit d’une maison. La brigade anti-criminalité était en patrouille rue Jules Adeline lorsqu’elle a aperçu, en haut d’une bâtisse inhabitée, deux hommes en train de démonter des tuiles et de découper la charpente. Interpellés et interrogés par les forces de l’ordre, les deux Rouennais, âgés de 48 et 20 ans, ont expliqué qu’ils avaient besoin de matériaux pour réparer le toit de leur propre maison.

●● LE HAVRE Fusillade sanglante en pleine rue Deux automobilistes ont été pris à partie au Havre, dimanche 11 septembre, en début de soirée. Bien connus des services de police, ils ont été les victimes d’une fusillade. Deux hommes, sur un scooter, ont fait usage d’un revolver 9 mm en leur direction. Le conducteur de la voiture a été blessé aux avant-bras et le passager à la jambe. Transportés à l’hôpital, ils ont été opérés et tirés d’affaire. Une enquête est en cours pour identifier les auteurs de cette fusillade.

●● BUCHY En voiture avec 2,28 grammes d’alcool par litre de sang Un automobiliste de 26 ans, qui avait percuté trois voitures stationnées en bord de route, à Buchy, samedi 10 septembre, affichait une alcoolémie de 2,28 grammes d’alcool par litre de sang, ce qui constitue un gros délit. Il rentrait chez lui après un anniversaire bien arrosé. Il a été entendu par les gendarmes et son permis lui a été retiré. Son cas sera jugé au tribunal correctionnel.

●● ACCIDENT Mer de sable sur la Sud III Lundi 12 septembre, vers 9h,un camion transportant du sable s’est couché sur la Sud III dans le sens Paris-Rouen. La portion a dû être fermée et les automobilistes déviés vers le Zénith. Tout le chargement de sable s’était renversé sur la chaussée. Il n’y a pas eu de blessés.

●● ROUEN Cocaïne au volant : la police l’avait flairée Un homme au volant de sa voiture a été contrôlé positif au test de drogue vendredi 9 septembre, à Rouen. Lorsqu’il a été arrêté par les forces de l’ordre afin d’être contrôlé, le conducteur, l’homme, âgé de 43 ans et résidant à Mont-Saint-Aignan, a cherché à se débarrasser d’un petit sachet. Les tests salivaires ont démontré qu’il avait consommé de la cocaïne. Une prise de sang a été faite pour confirmer ce premier résultat.

●● SOTTEVILLE Ils conduisaient sans permis Au cours d’un contrôle routier effectué avenue des Canadiens à Sotteville-lès-Rouen, jeudi 8 septembre vers 17h30, la police a arrêté un automobiliste né en 1982 et conduisant sans permis. Le lendemain, un cas similaire s’est présenté à une équipe de la Brigade anti-criminalité patrouillant sur l’avenue du 14 juillet, toujours à Sotteville. Une voiture roulait à vive-allure. Interpellé, le conducteur, âgé de 27 ans et habitant Saint-Etiennedu-Rouvray, conduisait lui aussi alors que son permis avait été annulé.

JUSTICE

D

VIOLENCES

vray s’était dégradée. L’homme, retraité, restait au domicile tandis que sa femme travaillait. Dépressif, jaloux, il était autoritaire et “psychorigide”. L’épouse songeait à divorcer. Mais le 14 avril 2009, alors qu’elle revenait d’un centre de service social afin de se renseigner, son mari, soupçonneux, s’en est pris à elle,

tion difficile de la famille : Jean-Claude buvait beaucoup d’alcool, sa compagne ne faisait pas toujours face à ses devoirs maternels. Le 23 mars 2009, le couple s’est séparé. Tous se sont retrouvés à l’occasion du premier anniversaire de l’enfant. Au cours de la soirée, JeanClaude a ôté de la bouche de son bébé un bijou, avant de

SAINT-PIERRE-LES-ELBEUF

G

ilbert Letemple et son ex-compagne, tous deux alcooliques, s’étaient rencontrés dans un groupe d’abstinents. Mais l’un entraînant l’autre, ils ont replongé dans l’alcool. Leur médecin généraliste avait indiqué à la police les bagarres conjugales fréquentes : “Quand elle a bu, elle est infernale, elle crie,

“J

faits sont arrivés. Les deux conducteurs, âgés de 21 et 29 ans, ont dû être désincarcérés par les pompiers avant d’être transportés à l’hôpital des Feugrais, à Elbeuf, victimes de fractures multiples. Le Pont Jean-Jaurès a été fermé à la circulation jusqu’à 8h30.

l’abusant sexuellement puis s’est mis à table. La victime a attendu qu’il s’endorme et s’est enfuie.

Elle voulait divorcer Face aux magistrats, le retraité a reconnu les faits : “J’ai compris qu’elle ne voulait pas d’une relation sexuelle. Je lui ai donné une claque et je l’ai poussée sur le

divan”. “Pour l’humilier ?”, a questionné le juge. “C’était plutôt pour la punir car elle voulait partir. Je demande pardon”, a répondu le prévenu. L’ex-compagne était présente à l’audience. Son avocate a affirmé : “Ce qui compte pour elle, c’est qu’il reconnaisse ce qu’elle a pu endurer. Maintenant, la page est tournée”.

Il gifle son bébé et son ex-amie

e 6 septembre dernier, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné Jean-Claude Goujon à 6 mois de prison pour avoir frappé son exconcubine et leur enfant âgé d’un an. Quoique l’homme fut coutumier du fait, la récidive n’a pu être retenue. Des travailleurs sociaux avaient remarqué la situa-

ELBEUF

Il était 5h15 du matin, vendredi 9 septembre, lorsque deux véhicules se sont violemment heurtés sur le Pont Jean-Jaurès, à SaintAubin-Lès-Elbeuf. Selon les premiers éléments de l’enquête, il semblerait que les deux véhicules étaient en train de doubler lorsque les

Il viole sa femme “pour la punir”

ix-huit mois avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans, telle a été la peine prononcée par le tribunal correctionnel de Rouen, le 9 septembre, à l’encontre d’un homme de 65 ans, pour agression sexuelle. Depuis plusieurs années, la vie conjugale de ce couple de Saint-Etienne-du-Rou-

L

publics et industriels sont partis en fumée, ainsi que le petit matériel, les documents administratifs et les ordinateurs. Les sept employés ne devraient pas être mis au chômage technique. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie.

Grave accident de la route à Saint-Aubin-lès-Elbeuf

lui asséner deux gifles et de le projeter sur le lit. L’enquête fut instruite. La mère a expliqué “avoir été insultée, menacée, giflée, avoir fait l’objet de tentative d’étranglement” pendant leur vie commune.

Menaces à l’audience Face au juge, le prévenu a affirmé : “Je ne me rappelle

que de certaines scènes : c’est tout”. Les gifles, “c’était pour le ranimer”, a-t-il assuré. Or, les déclarations de la mère et du parrain ont parlé d’un geste de colère. En fin d’audience, alors que son avocate plaidait, le prévenu a menacé son excompagne. “Méfie-toi, après l’audience, surveille bien les enfants”, a-t-il lancé.

Frappée à coups de chaise

elle l’asticote. Lui n’est pas un mauvais bougre, mais quand il a bu, il ne sent plus sa force”. Courant mai-juin 2010, deux scènes de violences ont marqué davantage le corps de la femme. Cette dernière a affirmé aux enquêteurs : “Pendant la nuit, Gilbert m’a reproché d’avoir appelé les policiers. Il m’a ta-

pée avec une chaise”, avant de relater d’autres coups reçus, des scènes dont elle était incapable de préciser les dates. Seule certitude, les certificats médicaux ont prouvé la présence de plusieurs hématomes, et d’une fracture de la main droite. Le prévenu, interrogé, a avoué : “Par rapport aux voisins, il a fallu la faire taire.

Parfois, je l’empoigne, je lui mets une gifle ou deux. La chaise, c’était pour lui faire peur”. Lundi 12 septembre, il n’a eu de cesse de minimiser sa responsabilité devant le tribunal correctionnel de Rouen avant, en toute fin d’audience, de reconnaître à demi-mot sa responsabilité. Il a été condamné à un an de prison ferme.

Laissé pour mort dans le sous-bois

e crois que je l’ai tué”. Cette soirée du 6 juillet 2010 aurait pu virer au drame. Juanito Crocquefer venait d’agresser violemment un homme, en présence de sa compagne, avant de fuire en direction de Cléon. Dans la foulée, il avoua à un couple d’amis, dont David Bochard, avoir commis un acte “grave”. “Je l’ai laissé dans le coma… J’ai pris 150 € et le portable”. Il aurait demandé à ses amis de retourner avec eux à Saint-Aubin-lès-Elbeuf pour effacer ses empreintes et

brûler le corps. Les quatre jeunes gens ont accepté. Mais surprise : la victime s’était volatilisée. Juanito a incendié les lieux. Tabassé à coup de bâton Or, vers 21h40, un automobiliste avait remarqué sur le bas côté de la route un homme en tee-shirt et caleçon, qui titubait. En s’approchant, il se rendit compte qu’il avait le visage enfoncé. Aux policiers, la victime balbutia “dans le bois… des hommes”, et à l’hôpital d’Elbeuf, le médecin constata un important

délabrement : traumatisme crânien, fractures faciales... La voiture de la victime, elle, fut retrouvée incendiée le lendemain dans le quartier Blin, à Elbeuf. Les enquêtes débouchèrent sur Juanito Crocquefer et ses complices. C’est le 7 septembre dernier que les protagonistes se sont retrouvés devant le tribunal correctionnel de Rouen. M. Crocquefer a reconnu avoir volé, frappé la victime et brûlé la voiture, niant toutefois avoir voulu effacer les traces. “J’avais entendu des voix”, lui disant

“d’attraper la victime, de la frapper”. David Bochard, lui, a avoué à demi-mot sa participation à la destruction du véhicule. Quant à la compagne de M. Crocquefer, elle a expliqué “avoir entendu comme si on tapait sur un arbre avec un bout de bois”. Les deux hommes devront respectivement purger 6 ans et 6 mois de prison ferme. La compagne a été condamnée à 6 mois avec sursis, assorti d’un travail d’intérêt général de 140 heures. Marianne Sirgo-Donnaes


14

N° 24 - 15 septembre 2011

SPORTS

Photo DR

Le SPO Rouen finit troisième du trophée des Léopards La troisième édition du Trophée des Léopards, organisé le week-end dernier dans la salle des Cotonniers de Rouen, a vu la victoire des voisins havrais du Saint-Thomas Basket face aux invités de cette année, Gravelines, en finale (7866). Du côté des locaux, le

SPO Rouen a perdu lourdement lors de son premier match face au même Gravelines (68-90), mais les joueurs de Michel Veyronnet ont su se ressaisir et emporter la petite finale face à l’autre club de Pro B, Evreux, après prolongation (102-100).

NATIONAL L’US Quevilly a connu sa première désillusion, le FC Rouen est leader

HOCKEY

Les Canaris reviennent sur terre

Les Dragons en plein doute

L

a saison commence mal pour les Dragons de Rouen, qui avaient pourtant l’occasion de glaner leur premier trophée de la saison, samedi 10 septembre, lors du Match des Champions face à Grenoble. Mais dans la patinoire de Chambéry, les Normands n’ont pas été à la fête, défaits lourdement (6-1). Les Grenoblois ont ainsi inscrit pour la troisième fois en quatre participations le trophée à leur palmarès. Le poids des blessures Le match avait mal débuté pour les Rouennais, encaissant un but à 11’18 par Avenel. Le score en restera là jusqu’à la fin du premier tiers. Les Jaunes et noirs

sont ensuite revenus avec de meilleures intentions, égalisant juste après la reprise par le capitaine Carl Malette (21’10, 1-1). Malgré un powerplay pour les Rouennais, les Grenoblois ont pris l’avantage grâce à Baylacq. Avant la fin du deuxième tiers, les joueurs de Jean-François Dufour se sont même offert un troisième but par le grand et solide Suzzarini (3-1). Peut-être handicapé par plusieurs absences, Rouen n’a pas pu remonter la pente et s’est finalement incliné en souffrant (6-1). Les Dragons se rendaient à Neuilly-sur-Marne mercredi 14 septembre pour le début de la Coupe de la Ligue.

●■ RUGBY Le Stade rouennais est en forme Le Stade rouennais (Fédérale 2) n’a pas raté son match amical face à Evreux (Fédérale 3), le week-end dernier, à Rouen. Vainqueur 40 à 3 et auteur de six essais, Rouen a plutôt convaincu. La saison 2011-2012 de Fédérale 2 reprendra le 25 septembre. Les Rouennais se déplaceront sur la pelouse de Beaune.

●■ HANDBALL Coupe de France : Oissel perd le “derby normand” Le Oissel Agglomération rouennaise Handball a été éliminé de la Coupe de France de handball dès le premier tour, battu 28-30 par le Caen HB, samedi 10 septembre. Les deux équipes évoluent en Nationale 2. De son côté, le Rouen 76 Université a également été sorti de la compétition, éliminé par Saint-Valéry-en-Caux (18-36).

●■ COURSE À PIED 25e Foulées de Préaux Dimanche 18 septembre se déroule la 25e édition des Foulées de Préaux, comprenant une course de 8 km sur routes et chemin, un tracé de 15 km “nature” et un trail de 25 km. Le départ sera donné à 9 h.

Epinal-FC Rouen, choc au sommet Face à une équipe physique, le match s’est révélé engagé. A la 24e minute, sur un bon centre de Prieur, Dugimont, titulaire pour la première fois de saison en lieu et place du buteur Dona Ndoh, a ouvert le score pour le FCR, d’une tête à l’entrée de la surface qui loba le gardien. Les Rouennais se sont ensuite procurés plusieurs occasions, mais sans réussir à alourdir le score. Il s’en est toutefois fallu de quelques centimètres pour que les Parisiens n’égalisent sur une bonne frappe à l’entrée de la surface, qui a fini sa course sur le poteau. “Nous avons su bien tenir le résultat face à une équipe parisienne qui a un bon potentiel offensif”, a indiqué Eric Garcin lors de la conférence de presse d’après-match. Les Rouges et blancs sont

BASEBALL

Photo US Quevilly

■■ Mais qu’arrive-t-il aux Dragons rouennais ? Samedi 10 septembre, ils ont été sèchement battus par Grenoble.

■■ Défait (3-1) à Luzenac, l’US Quevilly est désormais quatrième du classement de National, à trois points du leader... rouennais.

toujours premiers devant Epinal, qui s’est également imposé à Fréjus (2-1). Grâce à la défaite de Niort à Vannes (1-0), les Rouennais creusent un petit écart en tête du classement et auront l’occasion de prendre de l’avance en affrontant le co-leader Epinal, vendredi 16 septembre à 20h, lors de

ce qui sera le match au sommet de la septième journée. A l’US Quevilly, en revanche, l’état de grâce est passé. Samedi 10 septembre, les Canaris se sont inclinés pour la première fois de la saison à Luzenac (3-1). A la 25e minute, les locaux avaient ouvert la marque sur une tête de Fori.

Les Quevillais sont parvenus à égaliser juste avant la mitemps, mais les Ariègeois n’eurent pas de mal à percer une défense fébrile. Finalement, les Canaris sont revenus sur terre. L’US Quevilly aura l’occasion de se racheter face à Créteil au stade Lozai, vendredi 16 septembre, à 19h.

Les Huskies sous pression

L

es Huskies peuvent nourrir des regrets. La première partie de la demi-finale aller, contre les Lions de Savigny, le weekend dernier à Rouen, s’est soldé sans vainqueur et sur un bilan mitigé. Lors du premier match, les deux équipes ont offert du grand spectacle, mais Rouen a pris l’ascendant (victoire 10-5). Dans le second match, le premier lanceur des Huskies, Jordan Crystal, a commencé sur la bute mais s’est fait prendre deux points dès la 1 re manche.

Keino Perez, qui l’a remplacé dans la 3e manche, a stoppé l’hémorragie, sans toutefois que l’un de ses coéquipiers ne parvienne à marquer des points à la batte, malgré les frappes. Au final, les Rouennais ont laissé filer la victoire. Bilan de la rencontre : un match partout et rien n’est encore joué. Ce week-end, les Rouennais auront encore deux matchs, voire trois, pour s’imposer face à Savigny. En cas de victoire, ils s’offriraient un ticket en finale. L’enjeu est grand.

Photo Romain Flohic

Photo RHE76

L

a dernière journée (6e) de National a débouché sur un résultat mitigé pour les clubs de l’agglomération rouennaise. Le FC Rouen, leader du classement, est aux anges. Les Diables rouges ont continué sur leur lancée vendredi 9 septembre en s’imposant pour la cinquième fois d’affilée au stade Robert Diochon, face à leur bête noire, le Paris FC (1-0).

■■ Les Rouennais devront arracher leur billet pour la finale.


N° 24 - 15 septembre 2011

FRANCE MONDE

PRIMAIRE SOCIALISTE

Le ton monte entre les rivaux

C

omment se démarquer sans trop critiquer vos concurrents ? Nos partis ne sont pas habitués aux primaires, système étranger à la culture politique française. D’où les réactions offusquées de Martine Aubry et François Hollande, étrillés par Ségolène Royal. Laquelle s’inquiète aussi de l’équité des sondages : le 7 septembre, elle saisissait la “haute autorité” du PS chargée de veiller sur le déroulement de la campagne interne. Dès le 9 septembre, celle-ci édictait une règle du jeu sur le sérieux des enquêtes

d’opinion, et rappelait : “il est contraire à la déontologie de l’information d’une société démocratique de ne révéler qu’une partie d’un sondage et de ne parler que des résultats obtenus par celles et ceux, souvent trois et parfois deux, qui bénéficient d’une sélection favorable, et parfaitement discrétionnaire, des médias.” Cela dit, combien de Français iront voter à la primaire socialiste, les 9 et 16 octobre ? 23 %, d’après l’Ifop : 11 % “certainement”, 12 % “probablement”. Soit une hausse de 2 % par rapport au mois de juin… Mais 76 % répondent qu’ils n’iront pas.

CLAUDE GUÉANT

“les délinquants roumains” Le 12 septembre, le ministre de l’Intérieur a repris cette “priorité” : “La délinquance impliquant des ressortissants roumains – en réseaux très perfectionnés avec à leur tête des chefs mafieux – s’est largement accentuée ces dernières semaines… Sur les sept premiers mois de l’année 2011, il y a eu 4 800 interpellés par la police à Paris, contre

2 500 sur la même période en 2010… L’installation d’un magistrat de liaison roumain à Paris d’ici quelques semaines permettra le rapatriement des mineurs délinquants dans leur pays.” Le ministre annonce également une surveillance accrue des points d’entrée sur le territoire.

Dix ans après le 11 septembre

■■ Les cérémonies de commémoration ont été l’occasion d’une grande ferveur patriotique autour du Président.

A

Ground Zero, dimanche 11 septembre, des milliers d’Américains se sont recueillis en mémoire des 2977 victimes civiles des attentats du 11 septembre 2011. Dès l’aube, une foule considérable se pressait dans les rues, malgré la crainte de nouveaux attentats. A 8 h 46, l’heure où le premier avion a percuté la tour du World Trade Center, toutes les cloches de New York ont sonné. La ville entière est entrée dans une minute de silence. Puis a commencé l’appel des noms des morts… Au premier rang de la foule, côte à côte: l’ancien président George W. Bush et le président Barack

15

Obama, réunis – au-delà de leurs profondes divergences de vues – par le même deuil. Dans la soirée, Obamaa prononcé une allocution patriotique : “dans des décennies, des Américains visiteront les monuments à la mémoire de ceux qui sont morts le 11 septembre. Ils sauront que rien ne peut briser la volonté des ÉtatsUnis lorsqu’ils sont vraiment unis… Ils se souviendront du fait que nous ne sommes pas parfaits, mais que notre démocratie est solide, et que la démocratie, qui reflète l’imperfection de l’homme, nous donne aussi l’occasion de parfaire notre union et notre détermination à progresser comme un seul peuple” !

La zone euro face au pire ?

■■ Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international, et le ministre de l’Economie, François Baroin, échangeaient début septembre à Deauville sur les dangers pesant sur la zone euro.

A

u début de cette semaine, le CAC 40 s’effondrait, plombé par la chute des valeurs bancaires. Au même moment se répandait la rumeur d’une éventuelle nationalisation de trois banques françaises, en raison des spéculations irresponsables qui les ont piégées dans la catastrophe grecque. Depuis le début de l’année, la Société Générale a en effet perdu plus de 60 % de sa valeur en Bourse. BNP Paribas et le Crédit

Agricole, près de 50 %. Le gouvernement dément cette rumeur, espérant ainsi rassurer les marchés. Mêmes propos lénifiants du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer. Réplique de François Hollande : “S’il advenait qu’il y ait un défaut de la Grèce et que les banques soient amenées à constater des pertes, l’État ne doit pas prêter aux banques mais doit prendre une participation à leur capital.” Les économistes ap-

prouvent plutôt Hollande. “Les banques nous ont menti en 2008 et cachent sans doute encore des produits toxiques dans leurs bilans”, soulignait lundi l’analyste Marc Fiorentino, désormais partisan d’une nationalisation. “L’État doit entrer dans le capital des banques françaises à hauteur de 30 %”, expliquait-il, étant désormais seul en mesure de recapitaliser les banques… tout en les empêchant de continuer le casino spéculatif.

La Commission européenne, quant à elle, assure “ne pas travailler sur une hypothèse de défaut de la Grèce”. Mais ce propos ne fait pas oublier qu’Athènes – de son propre aveu – sera à court de liquidités le mois prochain. Moins rassurant, le porteparole du gouvernement allemand laisse entendre, et c’est aussi l’avis du ministre de l’Economie, Philipp Rösler, qu’un défaut de la Grèce fait partie des perspectives…


16

AUTOMOBILE

La 500 se décline en objet  de mode

FIAT 

P

N° 24 - 15 septembre 2011

ur joyau de Fiat, la mini 500 n’arrête pas de faire le “buzz”. Après avoir été sérieusement remusclée par l’entité sportive Abarth, exhumée du passé pour l’occasion, une nouvelle variante chic et choc fait son apparition en s’acoquinant avec l’univers de la mode, et plus précisément avec l’illustre griffe italienne Gucci. D’abord lancée sur internet au printemps dernier, cette série spéciale de la “500 by Gucci” a déjà suscité depuis trois mille pré-commandes. Avec une campagne publicitaire à la clé qui n’a pas manqué ajouter de l’ampleur à l’événement, associant le mannequin Natasha Poly et la “500 by Gucci” pour des clichés très glamour, abon-

Korando : dans le bon rang

SSANGYONG   

damment publiés dans la presse féminine. Pour la rentrée, Fiat passe au second volet de cette opération charme en présentant la version découvrable 500C, personnalisée selon les mêmes principes : deux teintes de carrosserie au choix, blanc avec éléments chromés satinés, et noir avec des détails chromés brillants. Pour ces deux modèles (20 050 €), la capote noire est ornée du fameux motif vert-rouge-vert de Gucci, imprimé longitudinalement (le même motif figurant sur le profil de la voiture). Suréquipée par essence, l’intérieur de la “500C by Gucci” a le souci du détail, à l’instar des sièges bicolores en cuir Frau avec coutures apparentes.

Votre rubrique automobile avec

■■ Conjuguant habitabilité, confort et tenue de route, la Ssangyong Korando se signale aussi par un CO2 plutôt contenu (157 g/km), malgré tout doté d’un petit malus écologique.

S

sangyong n’est pas très connu sur l’échiquier automobile. Créé en 1954, le plus ancien, mais aussi le plus petit constructeur coréen, a rapidement su se singulariser en s’imposant comme l’un des spécialistes du 4x4. Avec, pour fer de lance, une Korando à l’allure comme à la technologie passablement rustiques. Silhouette gracieuse Mais sous la pression de l’évolution du temps et de difficultés ayant entraîné une pause de cinq ans, Ssan-

gyong a dû changer son fusil d’épaule. Apparue il y a quelques mois, la nouvelle génération de la Korando atteste que le constructeur a su faire table rase du passé pour assurer un avenir conforté par ses liens tissés avec le géant indien Mahindra. La Korando contemporaine épouse donc à présent pleinement son époque par une silhouette à la fois gracieuse et personnelle dessinée par l’un des meilleurs carrossiers, l’italien Giug-

giaro. Elle habille surtout une coque autoporteuse, la première de la marque, avec la technologie qui va avec, qui inscrit résolument ce modèle dans le dynamique marché des SUV compacts, comme en attestent aussi ses dimensions – 4,41 m de long – et son traitement d’ensemble. Ssangyong pallie également son manque de notoriété par un rapport qualité-prix favorable (à partir de 24 990 €) qui se traduit notamment par un équipement stan-

dard fourni sur les deux niveaux de finition (Confort et Luxe… avec sellerie cuir et toit ouvrant), assorti d’une garantie de 5 ans. Déclinée en traction avant 4x2 ou en 4x4, la Korando est animée par un puissant et moderne 2 litres diesel maison de 175 ch, à la fois puncheux et très bien insonorisé, pour servir avec entrain un châssis de qualité.

tous nos essais sur

www.peugeot-automobiles-nicolas.fr

ION E SéLECt N. r t O N E zd SIO PrOfItE ICuLES d’OCCA2 mois. h 1 é v m dE imu tie et n ie min

LES 16, 17 et 19 SEPtEMBrE*

t Garan sibilité gara ’à 72 mois Pos ent jusqu em financ

Soit (1) 1800€, (2) 4000€, (3) 4800€ d’avantage client composé du (1) (2) (3) du bonus écologique de 400€, d’une remise de (1) 900€, (2) de 2600€, (3) de 3400€ et d’une prime reprise de (1) 500€, (2) 1000€, (3) 1000€ pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné ou non à la casse. (4) Soit un Peugeot Contrat Privilèges Extension de Garantie 60 mois ou 50.000 kilomètres offert (selon le tarif 10C du 01/11/2010). (1) (2) (3) Offres cumulables entre elles, réservées aux particuliers, valables du 1er septembre au 31 octobre 2011, pour toute commande d’une (1) 107 Black&Silver 1,0L e 68ch BVM5, (2) 206+ Active 1,4L HDi FAP 5 portes avec option peinture métallisée, (3) 207 Allure 1,6L HDi FAP 92ch 5 portes neuves et livrées avant le 31 octobre 2011 dans le réseau Peugeot participant. Consommation mixte (en L/100 km) : (1) 4,5 ; (2) 4 ; (3) 4,2. Emissions de CO2 (en g/km) : (1) 103 ; (2) 104 ; (3) 110. * Ouverture le dimanche selon autorisations préfectorales.

Garage de l’Est

2495, route de Paris - 76520 FRANQUEVILLE-SAINT-PIERRE Tél. 02.35.80.11.10

Automobiles NICOLAS

Parc activités Brétèque, 106 rue Jean Mermoz - 76230 BOIS-GUILLAUME Tél. 02.35.12.44.00


N° 24 - 15 septembre 2011

DETENTE

LA RECETTE

17

LA TABLE

Ah, les bonnes crêpes du Saint-Romain !

Les poivrons, c’est tout bon ! Cette variété de piment doux s’utilise crue comme cuite. Qu’il soit rouge, vert ou jaune, on peut le griller ou le mariner, comme avec ces filets de rougets. Marinade de poivrons et filets de rougets aux herbes de Provence Cuisson :  30 mn Préparation :  45 mn Marinade :  3 h ●■ 2 poivrons rouges ●■ 2 poivrons jaunes ●■ 1 gousse d’ail ●■ 2 cuillères à soupe

d’herbes de Provence ●■ 4 filets de rougets ●■ 1/2 citron ●■ Huile d’olive, sel, poivre Éplucher la gousse d’ail puis l’écraser au presse-ail. Faire griller les poivrons au four à 200°C (th. 6-7) pendant 30 mn. Les peler et les couper en quartiers.

Les disposer dans un plat creux, ajouter l’ail écrasé, 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive, les herbes de Provence, du sel, du poivre et réserver. Déposer les filets de rougets dans un plat. Les arroser d’un filet d’huile d’olive et de jus de citron. Réserver au réfrigérateur pendant 6 heures. Ajouter les filets à la marinade de poivrons. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Astuce du chef : servir avec des toasts frottés à l’ail.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Au ras des pâquerettes (en). B – Faire son devoir civique. On la sort à chaque tour. C – Pan de jupe. Chaton de certaines fleurs. En ville. D – Il explore le monde. E – Ramenées vers soi. F – Dans la tendance. Halé par traction. G – Panier à fond plat. Un cambrioleur aux bonnes manières. H – Habitants des Galapagos. Numéro 87 pour Mendeleïev. I – Elles sont par trop agressives. J – Point du jour. Pressé jusqu’à la dernière goutte.

Verticalement 1 – Einstein en exposa la théorie. 2 – On y trouve beaucoup de poissons. 3 – Départ d’hypothèse. Erbium en équation. Période sans lumière. 4 – Crochets de chirurgie. Lettres d’argent. 5 – Troupe aux abois. Mère de Marie. 6 – Polies par frottement. 7 – Réduire au silence. Charpentés. 8 – Elles font le tour. Orifice naturel creusé par les eaux d’infiltration. Direction. 9 – Héros de Troie. C’est les autres... 10 – Eloigné du sein. Dialecte celtique des Highlands.

LES MAREES

Sudoku

L’horaire des marées du 16 au 22 septembre DIEPPE

PM

BM

Horizontalement A – Au ras des pâquerettes (en). B – Faire son devoir civique. On la sort à chaque tour. C – Pan de jupe. Chaton de certaines fleurs. En ville. D – Il explore le monde. E – Ramenées vers soi. F – Dans la tendance. Halé par traction. G – Panier à fond plat. Un cambrioleur aux bonnes manières. H – Habitants des Galapagos. Numéro 87 pour Mendeleïev. I – Elles sont par trop agressives. J – Point du jour. Pressé jusqu’à la dernière goutte. Les solutions

FECAMP

PM

BM

LE HAVRE

DEAUVILLE TROUVILLE

PM

PM

Dates

Coeff.

Vendredi 16

79-75

02.25 09.20 02.15 08.40 01.25 08.25 01.08 08.34 14.40 21.30 14.25 20.55 13.40 20.40 13.24 20.46

BM

BM

Samedi 17

71-67

02.55 09.40 02.45 09.05 01.55 08.50 01.38 08.59 15.10 21.55 14.55 21.20 14.10 21.05 13.53 21.12

Dimanche 18

61-56

03.25 10.10 03.15 09.30 02.25 09.15 02.08 09.24 15.35 22.25 15.25 21.50 14.40 21.35 14.23 21.40

Lundi 19

51-45

03.55 10.40 03.45 10.05 02.55 09.45 02.41 09.54 16.10 22.55 15.55 22.25 15.15 22.05 14.58 22.11

Mardi 20

40-35 04.35 11.20 04.25 10.45 03.40 10.25 03.24 10.31 16.55 23.50 16.45 23.15 16.00 22.50 15.48 22.54

Mercredi 21

32-32 05.30 12.20 05.25 11.40 04.40 11.20 04.32 11.23 17.55 17.50 17.10 17.11 -

Jeudi 22

31-34

06.55 00.55 06.45 00.30 06.15 00.00 06.16 00.02 19.40 13.40 19.20 13.10 18.55 12.45 18.53 12.42

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

Verticalement 1 – Einstein en exposa la théorie. 2 – On y trouve beaucoup de poissons. 3 – Départ d’hypothèse. Erbium en équation. Période sans lumière. 4 – Crochets de chirurgie. Lettres d’argent. 5 – Troupe aux abois. Mère de Marie. 6 – Polies par frottement. 7 – Réduire au silence. Charpentés. 8 – Elles font le tour. Orifice naturel creusé par les eaux d’infiltration. Direction. 9 – Héros de Troie. C’est les autres... 10 – Eloigné du sein. Dialecte celtique des Highlands.

■■ Dans la rue Saint-Romain, la petite crêperie du même nom attire touristes et locaux. Signe de qualité.

O

n ne peut pas dire qu’il y ait pénurie de crêperies, mais le plus compliqué est d’en trouver une qui sorte du lot. Le Saint-Romain, dans la rue du même nom, a déjà l’immense mérite d’être situé dans l’une des ruelles les plus agréables de la ville. Dedans, la clientèle reflète un éventail varié de la population : salariés, retraités, touristes en quête de charme et même quelques prêtres venus de l’autre côté de la rue. L’ambiance est chaleureuse, le service efficace et souriant. Midi et soir, un menu à 14,50 € très convaincant vous propose un apéritif avec ou sans alcool, une galette ou une salade, un dessert et une boisson. Si le choix reste limité, la qualité est au rendez-vous. Après

avoir hésité avec la salade au reblochon, jambon de pays, pommes de terre chaude, tomates, champignons et croûtons, et la galette au poisson fumé, j’opte finalement pour celle de blé noir au fromage de Neufchâtel, à l’émincé de poireaux, au magret de canard et à la crème fraîche. Le tout, servi avec une salade croquante, s’avère délicieux. Pour ceux qui s’aventurent hors du menu, une dizaine de galettes de blé noir figurent aussi sur la carte. En dessert, la coupe de glace au citron, agrémentée de crème de marron, de miel, de noix et de chantilly maison qui m’est servie, met un point (d’exclamation) final à mon repas. Pratique. Le Saint-Romain, 52 rue Saint-Romain, à Rouen. Tél. 02 35 88 90 36

LA METEO Des averses Vendredi 16 septembre

- Temps : ondées en fin d’après-midi. - Températures : minimales de 9 à 11°, maximales de 21 à 23°. - Vent : sud-ouest.

Samedi 17 septembre - Temps : risque d’averses. - Températures : minimales de 11 à 13°, maximales de 18 à 20°. - Vent : nord-ouest.

Dimanche 18 septembre

- Temps : ciel menaçant avec averses. - Températures : minimales de 10 à 12°, maximales de 16 à 18°. - Vent : nord-ouest.

Lundi 19 septembre

- Temps : ciel variable, menaçant avec un risque d’averses. - Températures : minimales de 9 à 11°, maximales de 17 à 19°. - Vent : ouest.


18

Photo Franpi Barriaux

SORTIES

.Midi-Musée. Vendredi 16, jeudi 22 et vendredi 23 septembre, profitez de votre pause déjeuner pour découvrir des œuvres de Claude Monet au Musée des Beaux-Arts. Rendez-vous à 12h30, pour une visite d’une durée de 45 minutes. Tarif : 4 € ; gratuit pour les moins de 26 ans. Sans inscription dans la limite des places disponibles (30 personnes). Vente de billets à partir de 11h30. Informations au 02 32 08 32 40. . Rouen de nuit. La ville a un tout autre visage la nuit, plein de charme et de mystère. Partez donc à la découverte de cette autre Rouen, lors d’une visite nocturne organisée samedi 17 septembre, à 18h ; vous partirez de l’Abbatiale Saint-Ouen, le Gros-Horloge, la Maison de l’Architecture, l’Ecole des Beaux-Arts et le CHU. Accès libre. Renseignements au 02 32 08 13 90. . Théâtre des Arts. Dans le cadre des journées du patrimoine, le Théâtre des Arts de Rouen ouvrira ses portes au public dimanche 18 septembre de 10h à 18h. Des visites guidées seront proposées chaque demi-heure, permettant de parcourir des espaces habituellement inaccessibles au public. Deux parcours différents seront possibles, chacun d’une durée comprise entre une heure et une heure et demie. A 15 h, une visite spéciale sera organisée en langue des signes pour les personnes malentendantes. . Flaubert. Une visite vous est proposée sur le thème “Flaubert : de fonds en combles”, le samedi 18 et le dimanche 19 septembre, à 11h30, à la bibliothèque Villon. Gratuit mais réservation indispensable au 02 76 08 80 88. Bibliothèque Villon, 3 rue Jacques Villon.

●● CONCERTS .Vendredi musical. L’Hôtel Bourgtheroulde se prête le vendredi à des concerts de jazz ou accueille des DJ. Vendredi 16 septembre, vous pourrez entendre DJ Mag. Rendez-vous à 21h, à l’Hôtel Bourgtheroulde, place de la Pucelle. Entrée libre. . Musiques de la Renaissance. Dans le cadre des journées du patrimoine, un bond dans le passé musical vous sera proposé le dimanche 18 avec le groupe “la Paduana”. Entrée libre à l’Eglise Saint-Olav, 16 rue Duguay-Trouin, à partir de 17h. .Récital d’orgue. Julien Bret, musicien reconnu qui a fait ses écoles au Conservatoire de Rouen aujourd’hui co-titulaire du grand-orgue à la Basilique de Bonsecours, présente un concert symphonique en hommage à Cavaillé-Coll, l’un des grands facteurs d’orgues du XIXe siècle. Concert à 17h, à l’Abbatiale Saint-Ouen, Place du Général De Gaulle. Entrée libre. . Michaël Jones. Pour la fête de la Saint-Maurice, après Désireless et Manau, Michaël Jones se produira sur scène, samedi 17 septembre, à partir de 20 h 30 sur la Place de la Mairie. Le concert sera suivi d’un feu d’artifice tiré depuis le Parc Municipal vers 23 h.

●● CONFÉRENCE . Les soins palliatifs. L’association pour l’Aide et la Recherche en Soins Palliatifs et Accompagnement propose de réfléchir autour des soins palliatifs, leur but, leur enjeu, l’accompagnement des malades, un sujet sensible qui nous concerne tous. La conférence-débat se déroulera le 17 septembre à 18h à la Halle aux Toiles (entrée libre).

●● SPECTACLE . Jamel Debbouze. Il sera au Zénith de Rouen le 11 mars à 20h pour présenter son spectacle “Tout sur Jamel” avec Malik, un jeune humoriste plein de talent et de piquant en première partie. Tarifs : 45€ la place assise numérotée ou 38€ la place assise non numérotée.

Le Rive Gauche fait sa rentrée et mène la danse

Les fonds cachés de la FRAC sortent de l’ombre

Le Rive Gauche a concocté un joli programme de rentrée, samedi 17 septembre, dès 19 h, sur le parvis du théâtre. Un cocktail sera proposé sur la musique du groupe “New Orleans, Funk & more”. Les “Vibrants défricheurs”, dix musiciens rouennais avec leur célèbre

A partir du 22 septembre, le Fond régional d’art contemporain (FRAC) fait son inventaire. C’est le moment d’aller découvrir les pièces de la collection cachées, dans une approche chronologique. Une partie des pièces sera exposée au Musée municipal de Lou-

maître à danser, vous emmèneront ensuite sur des musiques endiablées. Pratique. Le Rive Gauche, 20 avenue du Val-L’Abbé, St-Etienne-du-Rouvray. Tél. 02 32 91 94 94. Repas 7€. Infos sur internet : ville-saintetiennedurouvray.fr/rivegauche

viers, Place Ernest-Thorel ; une autre au FRAC HauteNormandie, 3, Place des Martyrs-de-la-Résistance, Sotteville, du mercredi au dimanche de 13h30 à 18h30, visite commentée le 1er dimanche du mois à 15h. Renseignements au 02 35 72 27 51.

ÉVÉNEMENT Les monuments de Rouen comme vous ne les avez jamais vus

Les petits secrets du patrimoine

N

e ratez pas, le samedi 17 et dimanche 18 septembre, les journées du patrimoine. Une occasion unique d’accéder aux monuments habituellement fermés au public. Au cours d’une visite commentée, vous pourrez apprendre l’histoire du magnifique Palais de justice qui fait la fierté de la ville, et admirer les somptueuses salles d’audience, le bureau du Premier Président… Venez aussi découvrir des sites moins connus, comme l’hôtel Delamare-Debouteville du XIXe siècle, qui abrite la Chambre régionale des Comptes, ou encore de l’Hôtel de Crosne, siège du tribunal administratif de Rouen, avec des visites commentées du salon de musique du XVIIIe siècle et du parc. Des circuits culturels originaux sont également proposés pendant ces journées, animés par un conteur et guide conférencier dans les rues de Rouen, sur des thèmes comme “Quand la peste s’en mêle”, “Saint-Romain, les saints et les dragons”, ou “L’empreinte des maîtres verriers à Rouen”, pour un bond dans le passé assuré. Pratique. Tout le programme des journées européennes du patrimoine sur www.rouen.fr ou au 02 32 08 13 90.

Photo Clémence Dupont

●● VISITES

N° 24 - 15 septembre 2011

■● Les journées européennes du patrimoine permettent de découvrir des monuments très ou peu connus, fermés au public le reste de l’année.

Pan ! La bande dessinée fait son show

L

a bande dessinée ravit toujours les lecteurs de tous âges. Dans le cadre du 16 e Festival de la bande dessinée, baptisé “Normandiebulle” le théâtre de l’Echo du Robec à Darnétal nous la fait découvrir “Pan !”, un spectacle qui vous entrainera dans une BD… sur scène !

d’un western, début d’un spectacle rocambolesque, où se mêlent humour et philosophie. Jusqu’à ce que le dessinateur tombe dans un questionnement sur sa création et doute de lui-même… comment parviendra-t-il à raconter encore et toujours sa poésie de manière originale et plaisante ?

Sur scène un conteur, un dessinateur, et leur producteur qui est loin d’être convaincu par leur nouvel album. Vexé, le scénariste se remet au travail de plus belle et se lance dans l’écriture

Pratique. Pan, vendredi 16 septembre, 20h30 ; Théâtre de l’Eau du Robec, 4, impasse des marais de Carville. Tarifs : 5€ / 11€. Renseignements et réservations au 02 35 88 98 86.

■● Vivez la bande-dessinée sur scène !


N° 24 - 15 septembre 2011

19

SORTIES Qui remportera la finale du podium des jeunes talents ? C’e s t s ame di 17 s e p tembre que sera révélé le nom des grands gagnants du 2e podium des jeunes talents. Cette finale réunit six groupes amateurs haut-normands : “Borborygmes”(notre photo), “Chambre Noire”, “Gianna M”, “Wednesday

●■ LE COIN DES CHINEURS

FESTIVAL

Les joies et les découvertes de la randonnée nocturne A pied, à vélo ou encore en rollers, tous les moyens sont bons pour la nouvelle randonnée nocturne organisée le 17 septembre à 16h15 ou à 18h. Vous aurez le choix entre quatre parcours (de 6 à 22 km) suivant votre moyen de locomotion et votre forme

Break”, “Plastic Riot” et “Taaw”. Pour profiter du talent des jeunes artistes ou soutenir votre groupe préféré, le rendez vous est fixé à 14h sur l’esplanade du centre culturel Bourvil de Franqueville-Saint-Pierre, suivi d’un concert des trois lauréats, à partir de 21h.

Rouen impressionnée recrée la ville

L

.Croix-de-Pierre et gare Une foire à tout se tiendra dans le centre-ville de Rouen, à partir de 8h, dimanche 18 septembre, à la Croix-de-Pierre ainsi que dans le quartier de la gare. .La Grande Braderie Samedi 17 septembre, les commerçants de Rouen déballent, à partir de 10h dans le centre rive droite et rive gauche. Le dimanche 18 ce sera le tour des quais bas rive gauche et rive droite, et du pont Boieldieu.

.Boos Le football club de Boos organise une foire à tout dimanche 18 septembre. Rendez-vous sur la place de la Salle Polyvalente.

●■ SORTIES .Activités aquatiques Le Club subaquatique de Rouen propose tous les mercredis, de 19h30 à 21h30, des entraînements, des formations aux brevets de la Fédération française d’études et de sports sous-marins, des initiations à la plongée et apnée à la piscine du Boulingrin, ainsi que de la plongée handisport, le vendredi soir, et de la plongée pour les jeunes, à partir de 8 ans, un soir par mois. Ceux qui préfèrent la nage avec palmes et l’apnée peuvent se rendre tous les vendredis, à la piscine Boisière de l’Ile Lacroix de 19h30 à 21h30. Renseignements et inscriptions au 06 08 83 29 04 ou au 02 35 88 57 42. .Marché de créateurs L’association Fabrique Emoi organise le week-end du 17 et 18 septembre, la 8e édition du marché des créateurs “Marque de Fabrique”. Samedi 17 septembre de 10h à 19h, la Place Lelieur réunira une vingtaine de créateurs (stylisme, déco, petit mobilier, graphisme) avec un espace enfants de coloriage. De 14h à 18h, une œuvre collective en 3D sera réalisée par les petits comme les plus grands sur le thème “Le voyage du Patrimoine”. Chaque pièce sera ensuite transportée à l’Hôtel de Région, 5 rue Robert Schuman. Durant les ateliers du dimanche, de 15h à 18h, les enfants continueront à inventer le reste de la ville commencée la veille. Les animations, d’une durée de 30 minutes environ, sont gratuites ; inscription 15 minutes avant. Rendez-vous dimanche vers 18h à l’Hôtel de Région pour la photo finale de la ville imaginaire des rouennais. .L’art de la photographie Initiez vos enfants, de 6 à 9 ans, à la photographie en les inscrivant à un atelier organisé au pôle culturel de Grammont, mercredi 21 septembre. Gratuit, inscriptions au 02 76 08 80 88.

■■ Une photo de Charles Burchell-Delaquaize

SALON

l’Abbatiale Saint-Ouen, pour découvrir Rouen impressionnée de nuit (entrée libre et gratuite). Vous pouvez également vous arrêter à la Maison de l’architecture, pour admirer une exposition de caissons lumineux sur le thème des activités portuaires. Le vernissage du festival aura lieu vendredi 16 septembre à 19h à l’Aître Saint-Maclou. “Rouen impressionnée se fera le miroir de ce qui génère une ville, un aller-retour incessant entre ville réelle, ville imaginaire et ville utopique”, écrit la directrice artistique. L’occasion de voir la ville autrement. Pratique. Programme sur www.rouenimpressionnee. fr ou au 02 32 08 13 90.

Dans l’univers des loisirs créatifs

S

e plonger dans le monde merveilleux des loisirs créatifs. C’est possible avec le salon Creativa, organisé du 22 au 25 septembre au parc des expositions. 150 exposants proposeront tous les accessoires nécessaires à l’expression du talent artistique de chacun, des arts du fil à la décoration florale, en passant par les beaux-arts. Mais le salon est avant tout interactif : des concours, démonstrations et ateliers pratiques sont mis en place un peu partout. Cette an-

ROUEN

e courant artistique propre à la ville de Rouen s’invite une nouvelle fois, avec le festival “Rouen impressionnée”, du 17 septembre au 20 novembre. La ville sera mise sur le devant de la scène grâce aux œuvres d’artistes plasticiens rouennais. De la peinture à la vidéo Un peu partout dans la ville, vous découvrirez des installations artistiques, des présentations d’images, des vidéos ou des sculptures, et vous pourrez accéder à des visites d’ateliers, des projections, des rencontres… Un parcours nocturne est prévu samedi 17 septembre, de 18h à 23h, au départ de

née, vous pourrez voir une exposition surprenante de 90 œuvres patchwork réalisées par des artistes sudafricaines, françaises et japonaises. Cette année vous trouverez “Creativa kids” et ses 500 m² de loisirs réservés aux enfants de 5 à 12 ans. Pratique. Ouvert tous les jours de 10h à 19h, et le 23 septembre jusqu’à 21h. Tarifs : 7€ / 5,50€ (gratuit le jeudi 22 de 18h à 19h et pour tous les enfants de moins de 11 ans). Tout le programme sur www.saloncreativa.com.

■■ Les créatifs y trouveront certainement leur bonheur.

Une bonne dose de jazz au Chat Vert

R

ien de tel qu’un verre entre amis dans une ambiance jazzy pour terminer la semaine en beauté… Le programme de rentrée du café-concert “Le Chat Vert”, situé non loin de la place du Vieux Marché, à Rouen, promet des soirées agréables et rythmées. Les vendredi 16 et samedi 17 septembre, les six musiciens du “Walkin’cool sextet”, issus des écoles de jazz elbeuvienne et rouennaise, feront vibrer trompette, trombone, saxophones alto et baryton, piano, contre-

basse et batterie pour offrir une musique colorée. Les musiciens feront revivre ce jazz américain qui oscille entre swing et be-bop, en interprétant des morceaux connus ou moins connus des années 1950-60.

Photo Le Chat Vert

.Mont-Saint-Aignan La Foire à tout de l’association du personnel de la ville de Mont-Saint-Aignan se déroulera le dimanche 18 septembre de 6h à 18h au Centre de Loisirs (Compagnons du Devoir, Golf). Inscriptions sur place. Commerce alimentaire non admis. Tél. 06 85 43 14 75.

Photo Collections Bibliothèque municipale de Rouen

.Quai des livres Dimanche 18 septembre sera décidément chargé à Rouen pour les chineurs. L’association Rouen Conquérant organise sur les quais rive droite la douzième édition du Quai des livres. Livres anciens, ouvrages d’art, revues, cartes postales, affiches, timbres : il y en aura pour tout les goûts. Plus de 130 exposants feront le bonheur des collectionneurs et des curieux, seuls ou en famille. .Sapeurs pompiers Ils organiseront leur foire à tout annuelle le dimanche 18 septembre, sur les quais de Seine de Rouen rive droite. Buvette et restauration sur place. Renseignements au 06 70 04 83 40 ou sur www.asspr.fr

physique. Des guides naturalistes seront là pour vous faire découvrir l’Avenue Verte. Départ du Château de Mesnières-en-Bray. A l’arrivée, des animations sont prévues au château. Informations sur www.seinemaritime.net et au 02 35 03 53 76.

■■ Le Chat Vert accueille des concerts de jazz

Pratique. “Le Chat Vert”, 20, rue de l’ancienne prison à Rouen, ouvert du mercredi au samedi de 18h à 2h et le dimanche de 16h à 20h d’octobre à mai. Tél. 09 81 95 11 58. Retrouvez la programmation de cette saison du Chat Vert sur www. lechatvert.net.


20

N° 24 - 15 septembre 2011

SORTIES Billets, abonnements, réductions au 106 : comment ça marche ? Pour les inconditionnels du 106, il est possible de prendre un abonnement annuel de 75 €, au tarif normal, ou de 40 € au tarif réduit (concerne les étudiants, les demandeurs d’emploi et les personnes à mobilité réduite). Grâce à cet abonnement, vous

ENTRETIEN

“Ce sera riche et éclectique”

PROGRAMMATION

bénéficierez de tarifs préférenciels (entre 5 € et 13 € de moins que pour le tarif de location) sur l’ensemble des concerts de la saison. Vous recevrez également un t-shirt du 106 ainsi que des réductions pour l’Omnia République, la salle du Cargö et l’Abordage. Les

cartes de la Région et le Pass Culture 76 sont également acceptés. Il est possible de réserver vos places en allant sur le site du 106, www.le106. com. Vous pouvez acheter vos places au 106, Quai Jean de Bethencourt, du lundi au vendredi de 13h à

18h et les jours de concert de 13h à 19h, à l’Office de Tourisme et enfin aux lieux de vente habituels. A chaque représentation, trois tarifs sont proposés : la location, le tarif réduit et enfin le tarif guichet disponible uniquement sur place les soirs de concert.

106 : les têtes d’affiches

■■ Dans quel esprit avez-vous construit la saison à venir ? Nous continuons à développer les lignes de force que nous nous étions définis : les concerts, l’accompagnement des artistes et l’action culturelle. ■■ En quoi consiste l’accompagnement des artistes ? Nous ouvrons nos salles de répétition aux groupes. Nous avons développé une sorte de parrainage : en accompagnant de façon plus appuyée deux ou trois groupes, choisis sur dossier. ■■ En quoi consiste votre action culturelle ? Nous organiserons,

comme l’an passé, des expositions. Cette année, nous rendrons hommage à la scène rouennaise des années 80. Il y aura également des goûters concerts ainsi que des conférences. ■■ Comment avezvous bâti la programmation des concerts ? Le programme sera riche et éclectique. Le 106 est un atout qui nous permet d’avoir des grands de la musique contemporaine. Nous avons cependant encore un cran à gagner en tant que scène indépendante. Nous essayons aussi d’attirer de nouveaux spectateurs en diversifiant la programmation. Cette année, notre voulons nous ouvrir à l’international.

Photo Frank EidelWooden

■■ Jean-Christophe Aplincourt, directeur du 106, espère faire avancer le lieu en tant que scène indépendante.

■■ La musique d’Agnès Obel, une voix accompagnée d’un violoncelle et d’un piano, est à la frontière du pop et du classique.

P

our la première partie de cette saison, la scène de musique contemporaine a tout fait pour que viennent à Rouen des figures incontournables de la scène contemporaine, non seulement française mais aussi mondiale, pour le plus grand bonheur du public. Cette nouvelle programmation a été conçue pour donner envie à un plus vaste public de venir au 106, et pourquoi pas d’attirer des spectateurs qui jusque là n’avaient pas l’habitude d’en

franchir les portes. . Agnès Obel + My north eye, vendredi 16 septembre, 20h, grande salle. . Wooden Shjips (rock psychédélique) + The Oscillation, vendredi 16 septembre, 21h, Club. . Peter Doherty + Grand Guru, jeudi 6 octobre, 20h. . Julien Doré + l’Amicale dijonaise pour un monde plus beau, mercredi 12 octobre, 20h, grande salle. . Catherine Ringer + Dead rock machine, vendredi 14 octobre, 20h. . Alela Diane + 1re partie,

mercredi 19 octobre, 20h. . The cat empire + Eagle and the worm, lundi 31 octobre, 20h. . Zone libre VS Casey & B. James + Virus, vendredi 4 novembre, 20h. . Stromae, mercredi 16 novembre, 20h, Grande salle. . Patti Smith, samedi 19 novembre, concert complet, il reste des places pour la lecture organisée à 17h, au Club. . Camille, jeudi 24 novembre et vendredi 25 novembre, 20h, Grande salle. . Joey Star, jeudi 1 er dé-

cembre, 20h, Grande salle. . Nneka, vendredi 2 décembre, 20h, Grande salle. . Cœur de pirate, mercredi 7 décembre, 20h, Grande salle. . Les Fatals picards, jeudi 15 décembre, 19h30, Grande salle. . Arch enemy “Kaos over Europe” winter 2011 Tour, vendredi 16 décembre, 19h, Grande salle. Cette programmation est encore susceptible d’évoluer, certains groupes pouvant être programmé plus tardivement.

. The lords of altamont + The Black king, vendredi 21 octobre, 20h. . My little cheap dictaphone, samedi 22 octobre, 20h. . Jean-Louis Murat, jeudi 27 octobre, 20h. Cults + Dirty beaches, samedi 29 octobre, 20h. . Bonnie Prince Billy + Alastair Roberts, mardi 1er novembre, 20h. . Keren Ann, samedi 5 novembre, 21h30, Grande salle. . Royal Republic + Corleone, jeudi 10 novembre,

20h, Club. . Miles Kane, samedi 12 novembre, 20h, Grande salle. . Shantel & Bucovina Club Orkestar, samedi 26 novembre, 20h, Club. . Debout sur le Zinc, goûter concert, samedi 3 décembre, 17h, Club, suivi d’un concert le soir, à 20h, Grande Salle. . Wu lyf, mardi 6 décembre, 20h, Grande Salle. . Découverte du Printemps de Bourges, vendredi 9 décembre, 20h, Club. . Femi Kuti and the positive force, samedi 10 décembre, 20h, Grande salle.

Les autres concerts de ce début de saison

L

e 106 propose également de nombreux concert et manifestations jusqu’en décembre. . Le 106 experience avec Poisson-Poney + Woodson + Ich Bin Doktor, mardi 20 septembre, 18h30. Gratuit. . Little Bob, Serge Kagansky (rencontre), samedi 1er octobre, 17h. Gratuit. . Little Bob Blues Bastards + The Jackhammers, samedi 1er octobre, 20h. . I’m from barcelone + Kid Bombardos, mercredi 5 octobre, 20h. . Soirée Quinze ans du Ka-

lif avec Steeple remove + 39th and Norton + Gordon Melon + Old battlefield entertainer, samedi 8 octobre, 20h. . CW Stoneking & his primitive horn orchestra + 1ere partie, mercredi 12 octobre, 21h, Club. . Shaka Ponk, jeudi 13 octobre, 20h. . Charles Bradley + Harlem Shuffle, samedi 15 octobre, 20h. . Le 106 experience avec Rosaparks + Guna + Second floor orchestra, mardi 18 octobre, 18h30. Gratuit.

■■ C.W Stoneking, la promesse d’un blues hors d’âge.


N° 24 - 15 septembre 2011

SUR LES ECRANS UGC

CINEMA

La guerre des boutons

D

Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00

●● Crazy stupid love (VOST - Grande Salle) : tous les jours 11h10, 14h10, 17h30, 20h, 22h25.

●● La guerre des boutons (Grande Salle) : tous les jours 11h05, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20.

●● Fright night (3D) : tous les jours 10h45, 13h25, 15h40, 17h50, 20h05, 22h15.

●● Et maintenant, on va où ? (VOST) : tous les jours

10h35, 13h30, 15h35, 17h40, 19h45, 21h55. ●● Warrior (VOST) : tous les jours 11h, 14h10, 17h35, 20h25. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 10h40, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 11h15, 14h15, 16h15, 18h15, 20h20, 22h20. ●● Présumé coupable : tous les jours 10h55, 13h50, 16h,18h10, 20h15, 22h25. ●● La guerre est déclarée : tous les jours 11h05, 13h55, 16h,18h05, 20h10, 22h15. ●● Sexe entre amis : jeu., ven., lun., mar. 10h50, 13h30, 15h45,18h, 20h15, 22h30, sam., dim. 18h, 20h15, 22h30. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 11h15, 13h50, 15h55. ●● La piel que habito (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 10h55, 14h, 20h, sam., dim. 20h. ●● Captain America : first avenger : tous les jours 17h30, 22h20. ●● Cowboys et envahisseurs : tous les jours 13h20, 17h50, 22h15. ●● Comment tuer son boss ? : tous les jours 10h45, 15h50, 20h15 (sauf lun.). ●● Cars 2 : sam., dim. 10h50, 13h15, 15h25. ●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 10h40, 13h20, 15h30,17h40, 19h50, 22h. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 10h50, 13h25, 15h35, 17h45, 19h55, 22h10. ●● Avant-première : Restless: lun. 19 septembre à 20h15.

■● Voilà une comédie pleine de fraîcheur, avec une bande de jeunes comédiens amateurs épatants de naturel.

●● Avant-premières : La fin du silence : jeu. 15

septembre à 20h; Jeanne captive : mar. 20 septembre à 20h30.

Cinéma Pathé Docks 76 Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96

●● La guerre des boutons : tous les jours 11h, 13h30,

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70

●● La fée : tous les jours14h10, 16h25, 19h50,

21h50, scéance suppl. sam., dim. 10h40. ●● Et maintenant, on va où? (VOST) : tous les jours14h, 16h35, 19h30, 21h45, scéance suppl. sam., dim. 10h30. ●● Présumé coupable : tous les jours 14h, 16h40, 19h35, 21h45, scéance suppl. sam., dim. 10h30. ●● Au revoir (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 13h30, 18h10, sam., dim. 15h30, 20h45. ●● Le monde de Barney (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 20h, sam., dim. 10h40, 16h25. ●● 18 jours (VOST) : jeu., lun. 15h35, ven., mar. 20h45, sam., dim. 18h. ●● Neds (VOST) : jeu., ven., lun. 13h35, 20h50, sam., dim. 11h, 17h45, mar. 13h35. ●● Les bien-aimés : tous les jours 15h30, 20h40 (sauf jeudi soir). ●● Melancholia (VOST) : jeu., ven., lun., mar.17h15, sam., dim. 13h35, 20h50. ●● Une séparation (VOST): jeu., ven., lun., mar.16h25, sam., dim. 19h25. ●● Les winners (VOST) : jeu., ven., sam., lun., mar. 14h05, dim. 14h05, 21h50. ●● Blackthorn (VOST) : jeu., lun. 20h45, ven., mar. 15h45, sam. 18h15. ●● La boîte à malice : sam., dim. 11h15, 13h30. ●● Les contes de la nuit : sam., dim. 11h10, 13h30. ●● Deep end (VOST) : jeu. 13h30, ven., lun., mar. 13h30, 18h15, sam. 20h, dim. 18h15.

21

15h45,18h, 20h15, 22h30.

●● Crazy stupid love : tous les jours 11h, 14h, 16h25, 19h40, 22h10.

●● Fright night (3D) : tous les jours 11h15, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20.

●● Présumé coupable : tous les jours 11h15, 13h55,

16h05,18h15, 20h25, 22h30. ●● Sexe entre amis : tous les jours 11h, 13h30, 15h45,18h, 20h15, 22h30. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 11h, 13h50, 18h10, 20h15. ●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 11h15, 13h40, 15h45,17h50, 20h, 22h10. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 11h, 15h45. ●● Les schtroumpfs (3D) : sam., dim. 13h40, 17h50. ●● Cars 2 : sam., dim. 11h, 13h50, 16h, 18h10. ●● Comment tuer son boss ? : jeu., ven., lun., mar. 11h, 14h15, 16h15, 18h15, 20h15, 22h15, sam., dim. 20h15, 22h15. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 11h, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● R.I.F. : tous les jours 11h15, 17h. ●● La guerre est déclarée : tous les jours 11h15, 13h30, 15h35,17h40, 19h50, 21h55. ●● Bad teacher : jeu., ven., lun., mar. 11h, 13h50, 16h, 18h10, 20h20, 22h20, sam., dim. 20h20, 22h20. ●● Captain America : first avenger (3D) : tous les jours 14h, 19h20, 21h50. ●● Cowboys et envahisseurs : tous les jours 11h15, 14h05, 16h40, 19h15, 21h45. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 11h15, 14h15, 17h, 19h30, 22h. ●● Super 8 : tous les jours 15h55, 22h30. ●● Avant-première : La nouvelle guerre des boutons : dim. 18 septembre à 11h et 16h.

epuis des générations, les enfants de Velrans et ceux du village voisin de Longeverne se font la guerre. Une guerre d’enfants, avec des épées de bois, des frondes et des cailloux. Une guerre qui a ses trophées : les boutons que les enfants récupèrent sur leurs malheureux prisonniers. À Velrans, c’est Lebrac le chef de la bande, à Longeverne, c’est l’Aztec. Les gamins de Velrans voient d’un mauvais œil la présence avec eux, lors des batailles, de Lanterne, une jeune fille astucieuse et qui n’a peur de rien. Mais Lebrac, qui semble s’intéresser de plus en plus à elle, l’associe à leurs expéditions. La dernière en date leur a permis, de nuit, d’écrire une insulte sur la porte de l’école de leurs ennemis et de truffer la salle de classe d’encriers qui se déversent sur les élèves et leur instituteur. Furieux, celui-ci se rend dans la salle de classe de Velrans, où il apostrophe violemment Maître Merlin, l’instituteur. Première des deux adaptations du roman de Louis Pergaud, publié en 1912, à sortir sur nos écrans (la seconde sort la semaine prochaine), le film de Yann Samuell est un véritable bain de jouvence. Avec une bande de jeunes comédiens amateurs épatants de naturel, le cinéaste reconstitue cette lutte ancestrale entre deux camps d’enfants, avec un bonheur qui illumine chaque plan. Rivalité entre enfants, désir d’indépendance vis-à-vis des adultes et méfiance visà-vis des filles, on retrouve tous ces thèmes dans cette libre adaptation du roman, dont l’atmosphère enchante par son ton de liberté et de joie de vivre. 13h30, 15h40, 17h55, 20h05, 22h20, scéance suppl. dim. 11h. ●● L’ange du mal : jeu., ven., lun., mar. 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h30, sam., dim. 20h, 22h30. ●● Warrior : tous les jours 13h45, 16h35, 19h30, 22h15, scéance suppl. dim. 10h50. ●● La planque : tous les jours 13h40, 16h,18h05, 20h, scéance suppl. dim. 11h. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 13h50, 15h55, 18h, 20h, 22h30, scéance suppl. dim. 11h10. ●● Comment tuer son boss ? : tous les jours 22h15. ●● Cowboys et envahisseurs : tous les jours 14h, 16h50, 19h45, 22h15, scéance suppl. dim. 11h. ●● Sexe entre amis : tous les jours 14h, 17h, 19h45, 22h15, scéance suppl. dim. 11h. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 13h30, 15h45, scéance suppl. dim. 11h10. ●● Les schtroumpfs (3D) : sam., dim. 17h55. ●● Cars 2 : sam., dim. 14h, 16h45, scéance suppl. dim. 11h. ●● La piel que habito : jeu., ven., lun., mar. 14h, 16h30, 19h30, sam., dim. 19h30. ●● Mes meilleures amies : jeu., ven., lun., mar. 13h45, 16h30, 19h30, 22h15, sam., dim. 19h30, 22h15. ●● R.I.F. : jeu., ven., lun., mar. 13h40, 16h, 18h05, 20h05, 22h20, sam., dim. 20h05, 22h20. ●● Super 8 : tous les jours 22h20. ●● Zookeeper : sam. 14h, 17h, dim. 17h. ●● M. Popper et ses pingouins : sam., dim. 13h30, 15h40, 17h50, scéance suppl. dim. 11h. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 : sam., dim. 13h45, scéance suppl. dim. 10h50. ●● Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 (3D) : sam., dim. 16h35. ●● Captain America : first avenger (3D) : tous les jours 16h40, 19h40, 22h20. ●● Captain America : first avenger : jeu., ven., lun., mar. 13h50, 16h40. ●● Colombiana : tous les jours 22h20. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 13h30, 15h45, 17h55, 20h10, 22h25, scéance suppl. dim. 11h. ●● Avant-premières : La nouvelle guerre des boutons : dim. 18 septembre à 11h et 14h; Shark : mar. 20 septembre à 20h.

Le Melville Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96

●● La guerre des boutons : tous les jours 11h, 13h30, 15h45,17h55, 20h10, 22h25, scéance suppl. dim. 11h.

●● Fright night (3D) : tous les jours 11h15, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20, scéance suppl. dim. 11h.

●● Crazy stupid love : tous les jours 11h, 14h, 16h45, 19h45, 22h30, scéance suppl. dim. 11h.

●● Et maintenant, on va où ? : tous les jours 11h,

75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 13h30,

15h30,17h30, 19h30, 21h30. ●● La piel que habito (VOST) : tous les jours 14h, 16h20, 18h45, 21h. ●● The tree of life (VOST) : tous les jours 15h45. ●● Carré blanc : tous les jours 13h45, 18h30, 20h45. ●● The trip (VOST) : tous les jours 18h. ●● Un tigre parmi les singes (VOST) : tous les jours 14h15, 16h, 20h30.




.O  SEPTEMBRE 

N Rouen, 625 €, rive sud

)--/"),)%2 prox. Saint-Sever, loue local comm. ou prof. de 78 m env. ,/#!4)/.Loyer + charges + foncier. 2

2/5%. N Rouen, 110 €, rue SaintDenis, loue garage une voiture. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70 N Rouen, 1.200 €, local comm. de 234 m2 env. à louer, prox. place Saint-Marc. Loyer + charges + foncier. Classe énergie B. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 1.000 €, limite Deville-les-Rouen, local comm. de 115 m2 env. à louer, loyer + charges + foncier, classe énergie F. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 3.500 €, centre ville, loue boutique de 37 m2 env. en angle et réserve à l’étage. Loyer + charges + foncier, classe énergie D. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 3.750 €, centre ville, loue boutique de 108 m2 env., loyer + charges + foncier, classe énergie D. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

Classe énergie C Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 390 €, local commercial de 14 m2 env. à louer, centre-ville. Loyer + charges + foncier. Classe énergie D. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 235.000 €, prox. cathédrale, vds local prof. de 100 m2, libre de toute occupation. Idéal prof. libérale. Prix FAI. Classe énergie C. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

)--/"),)%2 6%.4%3 2/5%. N Rouen, 712 €, prox. nouvelle préfecture, loue bureaux de 90 m2 env. au 1er ét. Loyer + charges + foncier. Classe énergie E. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen, 1.000 €, loue local comm. de 296 m2 env., prox. place Jacques Lelieur. Loyer + charges + foncier. Bail de 23 mois à établir. Classe énergie F. Cabinet Lagadeuc Tél. 02.35.15.72.70

N Rouen rive droite SaintMarc, à louer F1 bis meublé avec garage, 1 cuisine, 1 salle de bains, 1 pièce de vie, clair, calme, DPE classe énergie E, faibles charges, loyer 490 €. Particulier. Tél. 02.35.23.50.84. N Rouen, 640 €, gare, loue appt F2 comp. entrée, séjour, cuis. séparée aménagée, 1 chambre, s. de b. Loyer CC. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Rouen, loue près du CHU F2 et F3 tout confort, calmes, sécurisés, faibles charges, TVcâble, libres. Particulier. Tél. 06.88.64.29.44.

N Rouen, 156.000 €, vds maison de ville atypique et pleine de charme : séjour, cuisine ouverte toute équipée, 3 chambres, s. de b. et wc séparé, rangements. Magnifique terrasse en bois. Prox. tous comm. et écoles. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Rouen, 140.000 €, docks 76, vds appart. T3 de 71 m2 ds résidence arborée : entrée, séjour avec balcon plein sud, cuisine aménagée, s. de b., wc séparé, 2 chambres. Cave indiv. et gge. Faibles charges. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Rouen, 69.000 €, prox. jardin des plantes, laissez vous séduire par ce beau T1 lumineux ds endroit calme, situé au 1er étage d’une petite copropriété : entrée, séjour, kitchenette, s. de b., wc, cave, ascenseur. Place de parking privée. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Rouen, entre Saint-Marc et CHU, vds superbe appart. T4 ds résidence de standing sécurisée et au calme : entrée, séjour, cuisine américaine, s. de d., 3 chambres, nbrx rangements. Cave, place de parking ss-sol, gardien, joli balcon. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

retrouvez toute l'information en vidéo sur

N Rouen, 218.000 €, SaintSever, prox. comm. et transports, vds beau duplex avec 3 chambres, 1 s. de b., 1 s. d’eau. Box en sous-sol, cellier sur le palier. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Le Grand-Quevilly, 228.800 €, vds maison indiv. composée d’un séjour double, une cuisine américaine, 2 chambres, 1 lingerie, 1 s. de b., 1 wc et 1 gd gge de 50 m2. Jardin de 370 m2 ensoleillé. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Caen, 140.000 €, vds T4 au 3e étage, cuisine, séj. avec balcon expo. sud, 3 chambres, s. d’eau et wc, cave et parking. Proche comm., centre ville, bus et gare. DPE : F. Prix FAI. Evelyne Martin, Agt Mand Optimhome Tél. 06.78.43.32.77

!542%3 $%0!24%-%.43 N Caen, 145.550 €, Venoix, ds petite résid., vds appart. 4 p.p. de 74 m2, compr. entrée, séjour-salon avec petit balcon, cuisine A/E, wc, s. de b., 2 chambres, nbx placards. Cave, parking privé et gge extéieur fermé. Vue sur espace vert, au calme. Classe énergie D. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

N Caen, 68.310 €, hyper centre, ds immeuble ancien, vds studio de 17 m2 compr. p.p. avec kitchenette, s. d’eau avec wc, chambre en mezzanine. Faibles charges. Classe énergie G. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

!'',/-%2!4)/. N Caen, N Le Mesnil-Esnard, 268.000 €, maison indiv. pl.-pied, coup de coeur pour ce pavillon de 100 m2 en parfait état, au calme, ds secteur privilégié et recherché : entrée, vaste séjour avec cheminée insert, cuisine toute équipée, 3 chambres, s. de b. avec balnéo, 2 wc, gge. Magnifique jardin arboré, terrasse. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Saint-léger-du-Bourg-Denis, 279.000 €, 5 mn du CHU, vds maison indiv. en parfait état ds quartier résidentiel au calme : entrée, séjour avec cheminée, cuisine équipée, bureau, 4 chambres (dont 1 avec cabinet de toilette), s. de b., 2 wc séparés. Nbrx rangements. Garage, terrasse plein sud, jardin arboré. Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

N Sotteville-lès-Rouen, 79.000 €, prox. jardin des plantes, impasse ds secteur résid. au calme, vds maison de ville de 42 m2 composée d’une entrée, cuisine ouverte sur séjour, 2 chambres, s. de b. Prix FAI Côté Particuliers Tél. 02.35.98.54.26

140.400 €, place Champlain, vds superbe appart. 3 p.p. de 68 m2 refait à neuf, compr. entrée, séjour avec balcon expo. SE, cuisine amén. avec buand., belle s. de b. meublée, wc, 2 chambres, cave et gge en sous-sol. Au pied des comm. et proche Tram. Classe énergie E. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

N Caen, 217.640 €, St-Gabriel, ds résidence bon standing, vds appart. de 5 p.p. de 98 m2, compr. entrée, séjoursalon de 32 m2 avec balcon expo. S/E, cuisine avec cellier, wc, s. de b., 3 chambres dont 1 avec balcon, nbx placards, cave et parking privé. Proche centre comm. Classe énergie D. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

N Caen, 207.340 €, 17 km sud, vds pavillon pl.-pied sur ss-sol complet, 5 p.p. de 100 m2, compr. entrée, séjour salon avec chem. ouvrant sur terrasse de 11 m2, cuisine amén., wc, s. de b. + douche meublée, 3 chambres. Terr. 1.485 m2 avec arbres fruitiers. Bon état général. Classe énergie D. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

N Caen, 135.250 €, rue des Rosiers, quartier recherché, vds appart. 3 p.p. de 63 m2, compr. entrée, séjour de 20 m2 exposé SE, cuisine A/E avec buand., wc, s. de b., 2 chambres et 1 cave. Parking comm. accès par bip. Classe énergie E. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

N Caen, 170.000 €, Saint-Gilles, vds F3 de 70 m2 avec sa terrasse de 9 m2 expo. sud, cuisine équipée, séj., 2 chambres, wc, s. d’eau, bureau, cave et 2 places de parking, interphone. DPE : E. Prix FAI. Evelyne Martin, Agt Mand Optimhome Tél. 06.78.43.32.77

N Caen, 216.000 €, bords de l Orne, quartier en plein expansion, appartement F5 de 115 m2 comprenant entrée, séjour avec cheminée, cuisine aménagée et équipée, 4 chambres spacieuses. Cave et parking. Très bon état général. DPE : E. Bien assorti de la protection garantie-revente. b-IMMOBILIER Tél. 02.31.24.24.16




.O  SEPTEMBRE 

N C3 1.6 HDi, 16.500 €, 110 3.800 km, an. 07/2010. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

!54/-/"),%3 cv, exclusive, #)42/%. N Citroën C1 1.0I, 6.500 €, Airdream Attraction, an. 07/2009, 16.074 km, blanc, ABS, airbags frontaux. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Citroën C4 HDi 92, 13.900 €, Airdream Business, an. 28/05/2010, gris clair métallisé, GPS, ABS, antibrouillard, cond. centrale des portes, Bluetooth, direction assistée, régulateur de vitesse, garantie 12 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Citroën Ds3 1.6 E-HDI, 20.900 €, 90 Airdream So Chic, an. 28/06/2011, 1.300 km, roue de secours galette, GPS pack select confort MyWay, pack select cuir, peinture blanc banquise toit noir, jantes alliage 17" Bellone diamantées blanches, coques de rétroviseurs extérieurs chromées. Garantie 23 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Citroën Ds4 1.6 E-HDi, 27.100 €, 110 Airdream So Chic, an. 06/2011, 2.355 km, BMP6, peinture métallisée, système de navigation eMyWay, pack cuir mistral, climatisation auto, aide au stationnement. Garantie 23 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Citroën Jumpy Combi L2H1 HDI, 24.980 €, an. 06/2011, 3.300 km, 120 Millenium, gris clair métallisé, peinture métal. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Citroën C-Crosser HDI, 29.900 €, 160 Millenium, an. 05/05/2011, gris clair métallisé, peinture métallisée, GPS, ABS, antibrouillards, cond. central des portes, Bluetooth, direction assistée, régulateur de vitesse. Garantie 24 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Volvo S40 1.6L, !542%3 -!215%3 D Feeling, an. N Audi A4 2.0 L, 31.900 €, TDi, 143 cv, Ambition Luxe, an. 05/2010, 18.200 km. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

N Toyota Verso D4D, 20.900 €, 126 cv, Lounge, 7 places, an. 08/2009, 29.000 km. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

13.900 €, 08/2009, 65.900 km. Gtie 9 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

N Porsche 911 Carrera S coupé, 64.000 €, an. 13/12/2007, assistance parking arrière, chargeur 6 CD, jantes Carrera classic 19", module de navigation étendue, module de téléphone pour PCM, toit coulissant/relevable électrique, tapis de sol, échappement sport, climatisation auto. Garantie 12 mois. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Insight executive, 15.900 €, hybride, an. 03/2010, 14.900 km. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

N Citroën C5 2.0 HDi, 24.900 €, 140 cv, FAP Millenium Tourer, an. 23/05/2011, 34 km, blanc nacré, GPS, kit Bluetooth, climatisation auto, airbag de genoux, aide au stationnement, phares auto. Garantie 24 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

2%.!5,4

N Clio 3 DCi, XV de France 5 portes, non fumeur, Tomtom, 90 cv, beige cendré, 05/11, 4.700 km. RNUR. Tél. 02.35.88.06.83 ou 06.77.86.40.29. N Laguna coupé, 2.0L, 21.900 €, DCi, 150 cv, dynamique, an. 05/2009, 29.200 km. Gtie 12 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

N Honda CRZ 1.5L, 22.300 €, luxury, an. 09/2010, 10.000 km, hybride. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

-/4/3

N Civic hybrid, 14.900 €, an. 06/2009, 46.000 km, 115 cv. Gtie constr. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

saisissez votre petite annonce en ligne sur

N Civic 2.2L ICTDi, 17.200 €, 140 cv, exécutive, an. 03/2009, 33.500 km. Gtie constr. Photo non contractuelle. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

N Poussette double Graco, de couleur bleu, en bon état, avec habillage pluie et tissus, prix 50 €. Tél. 02.35.63.44.11. N Lit enfant 1,20 m x 0,60 m, pin massif miel avec tiroir, sommier lattes, matelas, alèse, tour lit, très bon état, valeur 470 €, vendu 210 €. Tél. 02.35.75.48.38. N 2 vélos : vélo course homme jaune paille 10 vitesses état neuf et vélo femme blanc, 10 vitesses, état neuf, prix à débattre sur place. Tél. 02.35.71.97.96. N Lit 1 personne, 1 m x 2 m, sommier sur pieds + matelas "Maison de la Literie", peu servi, état neuf, valeur 1.000 €, vendu 420 €. Tél. 02.35.75.48.38.

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

choisissez votre rubrique N Volkswagen Polo 1.6 TDI, 12.400 €, 75 CR FAP Trendline, an. 30/09/2009, gris foncé métallisé, pack confort de conduite, ABS, airbags frontaux, airbag latéral avant, antipatinage et ABS, cond. centrale des portes, direction assistée, ESP, filtre à particules, régulateur de vitesse, rétroviseurs électriques, lève-vitres élect. Garantie 12 mois Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

N Cabinet d’expertise comptable rech. secrétaire ayant des connaissances en secrétariat juridique. Envoyer CV et lettre de motivation au journal nº GB1137-22 qui transmettra. N Cabinet expertise comptable recherche un collaborateur(trice) confirmé, expérience solide en cabinet. Porte feuille PME PMI diversifié. Envoyer CV et lettre de motivation au journal nº GB1137-21 qui transmettra

"/..%3 !&&!)2%3

N BMW RT 100, an. 1982, 174.000 km, pneus neufs, bon état, noir, prix à négocier. Tél. 02.35.63.44.11. N Citroën C3 HDI, 6.900 €, 70 pack clim., an. 01/2006, 93.000 km, gris moyen métallisé, peinture métallisée vernie, ordinateur de bord, rétroviseurs électriques, 6 HP, radio CD, lève-vitres électrique. Garage du Centre, Citroën Pavilly Tél. 02.35.92.03.20

/&&2%3 $%-0,/)

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

N BMW 318 D, 22.900 €, 143 cv, luxe, an. 12/2008, 63.000 km. Gtie 9 mois. Honda, Sporty SAS Tél. 02.32.10.27.00

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

DÉCOUVERTE

N° 24 - 15 septembre 2011

Benoît Thiollent, un plasticien dans les rues de Rouen

Lever le nez Cet artiste plasticien, basé à Sotteville-les-Rouen, est le

sympathique auteur de cette “zone 3” installée dans le cadre de la programmation de Rouen Impressionnée. Une fois n’est pas coutume, la présence de ce radar fixe se veut surtout une incitation à se laisser distraire. “C’est l‘objet de mon travail” poursuit Benoît Thiollent, utiliser les objets, l’environnement quotidien et amener les gens à se questionner”. S’interroger sur ce qui les entoure, sur ce qu’ils ne voient plus, sur leurs craintes, le rapport à la technologie sécuritaire, sur nos comportements automatiques. Il est possible que certains tombent dans le panneau quand d’autres s’insurgeront plutôt contre cette nouvelle forme de répression piétonnière. L’essentiel étant que tous en profitent pour lever le pied et lever le nez. Dans tous les cas, Benoît Thiollent s’y est engagé : il ne distribuera pas de contraventions... Zone 3. A découvrir du 17 septembre au 19 novembre. Ariane Duclert

Photo Ariane Duclert

L

es piétons qui seraient tentés de commettre un excès de vitesse auront été mis en garde : au-delà de 3km/h, il y a de fortes chances pour qu’ils se fassent “flasher” ! Au croisement de la rue de la Poterne et de la rue Ganterie, un panneau préviendra bientôt le marcheur trop pressé. Et il est bien sûr fortement recommandé de ralentir, au moins sur quelques mètres. Rien de dangereux pourtant en apparence. Juste la façade d’un magasin de chaussures, très heureusement baptisé “Pas à Pas”. Mais surtout un petit détail à voir... absolument : deux curieuses statuettes des frères Eustache et Frédéric Bérat que la plupart des Rouennais, passés sans doute ici des centaines de fois, ignorent superbement. “Moi le premier d’ailleurs .. au moins jusqu’alors !”, reconnaît Benoit Thiollent.

■■ Benoît Thiollent installera son radar Zone 3, du 17 septembre au 19 novembre, dans le cadre de la manifestation Rouen Impressionnée.


Tendance Ouest Rouen du 15 septembre 2011