Issuu on Google+

COMMERCE

“Ce n’est pas le cauchemar annoncé” N° 85 - 13 DÉCEMBRE 2012

Philippe Depréaux, président de la Concentration des comités commerciaux et de la Chambre commerciale et artisanale PAGE 2

DERBY ROUEN-QUEVILLY ”Faites-nous rêver”!

PAGE 11

du chocolat

Rouen attire les chocolatiers. Leur nombre grandit au fil des années. Les Rouennais et les touristes, surtout les femmes, en raffolent. La réputation des Auzou, Hautot, Hélouin et Masse, le petit nouveau (notre photo), dépasse largement les frontières du département. Pour les fêtes, c’est sûr, ils font encore nous faire craquer. PAGE 4.

Photo Letouzé

Les maîtres


N° 85 - 13 décembre 2012

Temps forts 30, rue de la République - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 45 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Régie Ouest, tendancerouen@regieouest.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Rouen Givrée Tous les jours, de nombreuses animations font bouger le centreville de Rouen. Lire pages 13, 14 et 15.

✔✔ Domenech Coach Raymond sera à la

✔✔ Gastronomie Un Marché du Terroir

✔✔ Le derby Ca va chauffer : le FC Rouen

✔✔ Au Zénith Le dernier spectacle de “Disney

✔✔ Volley Au Kindarena, Canteleu-Maromme affronte Saint-Brieuc, en championnat de Ligue B, samedi 15 décembre, à 20h.

prend place allée Eugène-Boudin, à Rouen, du vendredi 14 au dimanche 16 décembre. sur glace” est de passage dans l’agglomération de Rouen, mardi 18 décembre, à 20h.

AU COURRIER

librairie L’Armitière, à Rouen, jeudi 20 décembre à 18h pour dédicacer son livre “Tout Seul”. reçoit l’US Quevilly en National, vendredi 14 décembre, à 20h, au stade Diochon.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Oui au radar-tronçon”

commerce  “Le centre-ville reste très attractif”

G. Cognet

“C’est choquant et injuste”

“L’attaque en règle de l’Eglise et de ses soit-disant nombreux biens immobiliers à réquisitionner par la ministre du Logement, me touche profondément. Je suis de ceux, et pas le seul, qui se sont engagés depuis des années au côté des sans-abri et privés de patrie pour contribuer à leur offrir un toit, même provisoirement. Qu’un ministre de la République stigmatise ainsi ceux qui ne l’ont pas attendu pour agir avec discrétion et amour du prochain est tout simplement indigne et me révolte contre tant de morgue, de méconnaissance et de mépris”. A. Delabrousse

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 30, rue de la République - 76000 Rouen, ou redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen, 30, rue de la République - 76000 Rouen - Tél. 02.35.98.28.25

“Non, ce n’est pas le cauchemar” Noël redonne-t-il le sourire aux commerçants rouennais ? Philippe Depréaux préside la Concentration des comités commerciaux (3CR). Entretien. ■■ Ces fêtes de fin d’année s’annoncent-elles bien pour le commerce rouennais ? “Le premier samedi de décembre a été plus que rassurant. Il y avait foule à Rouen et les gens sont venus pour consommer, c’est évident. Le centre-ville reste très attractif et continue de capter la clientèle malgré tout ce qu’on peut entendre sur le stationnement ou la circulation. En outre, le panier moyen se révèle élevé. Décembre est toujours un mois de consommation et Noël un moment magique. Les gens se réunissent et veulent faire plaisir”. ■■ Quels commerces tirent-ils le mieux leur épingle du jeu ? “Comme d’habitude, les achats dits ‘contraints’ - l’habillement, l’équipement de la maison - s’en sortent très bien, tout comme les bons artisans de bouche. Ceuxci sont peu touchés par la mauvaise situation écono-

bois-guillaume 

C

e vendredi 14 décembre, les habitants de Bois-Guillaume-Bihorel vont voir un nouveau bureau de police ouvrir ses portes à 8h30. Il remplace le bureau installé à Mont Saint-Aignan ainsi que celui, déjà existant, à Bois-Guillaume-Bihorel. L’établissement est dirigé par Catherine Moisselin, commissaire chef de division. Une vingtaine de policiers y travailleront, répartis entre le poste de police et un groupe d’appui judiciaire. Les horaires d’ouverture

■■ Philippe Depréaux : “Je reste optimiste. Nous observons de bons signaux en terme de consommation”.

mique. Les consommateurs recherchent de plus en plus la qualité. Du côté des enfants, même si l’on note clairement une évolution vers les nouvelles technologies, on remarque dans les petits commerces du centre-ville un retour vers les jeux traditionnels en bois, souvent fabriqués en France. Comme s’il y avait un sursaut de solidarité”. ■■ Quel est votre regard sur Rouen, privé du Pont Mathilde ? Les commerçants en souffrent-ils ? “Ce qui est sûr, c’est que nous ne vivons pas le cauchemar annoncé. En semaine, hormis aux heures

de pointes, on circule et on stationne très bien à Rouen. Le week-end aussi. C’est rassurant. Mais au-delà des problèmes de circulation, ce mois de décembre va être crucial pour bon nombre de commerces rouennais, dont la pérennité en dépend. Ceci dit, je reste optimiste, nous observons de bons signaux en terme de consommation”. ■■ Sur quels atouts le commerce du centre-ville peut-il s’appuyer ? “Rouen bénéficie d’une diversité commerciale extraordinaire, mêlant grandes chaînes et commerces indépendants de grande qualité.

Ce que l’on ne retrouve pas, par exemple, au Havre”. ■■ V o u s ê t e s é g a lement président de la Chambre commerciale et artisanale de Rouen (CCAR). Comment agissent ces deux structures pour le commerce rouennais ? “La 3CR travaille avec les comités commerciaux et conseille les commerçants. Mais nous menons également des actions plus visibles, comme le concours de décoration de façades cet hiver. La CCAR est plus connue pour le site internet de bons plans et d’information sur le commerce - Rouen Shopping - qui enregistre 82 000 visites mensuelles”. ■■ Quatre dates du commerce rouennais 1953 : création de la Concentration des comités commerciaux de Rouen (3CR) 1969 : naissance de la Chambre Commerciale et Artisanale de Rouen (CCAR) 1998 : création de Rouen Shopping.com 2001 : Philippe Depréaux ,président de la 3CR

Un nouveau bureau de police resteront identiques à ceux en vigueur jusqu’à présent : 8h30-12h et 14h-18h30 (17h55 le vendredi).

Photo Jonathan Rohman

“Je lis dans votre journal qu’un radar-tronçon va être installé sur l’autoroute A150. C’est, je crois, une bonne nouvelle. Et ce à plusieurs titres. D’abord, parce que les accidents sont nombreux sur cette autoroute et qu’ils participent à bloquer la circulation à Rouen aux heures de pointe. Ensuite, car je suis persuadé que les radars-tronçons constituent une réponse plus intelligente que les radars fixes, où l’automobiliste se contente de freiner à proximité. Vous rétorquerez peut-être que rien ne prouve qu’un radar-tronçon ne provoque le même phénomène. A voir...”

■■ Catherine Moisselin et François Mainsard, patron des policiers du département, ont présenté le nouvel établissement.

Les 208 m2 de locaux neufs mis à disposition par la ville de Bois-Guillaume, au 544, route de Darnétal, permettront aux policiers d’exercer leur métier dans des conditions plus confortables et comprendront deux locaux de rétention administrative. Cette ouverture “n’affectera pas les riverains”, annonce François Mainsard, directeur départemental de la Sécurité Publique.


N° 85 - 13 décembre 2012

demain

3

Des classes du lycée hôtellier aux logements sociaux

Emplacement idéal La transformation va s’opé-

rer en profondeur. Dans les parties les plus anciennes, 18 appartements vont être aménagés. La partie édifiée dans les années 1970 sera démolie début 2013 pour laisser place à une construction plus moderne au sein de laquelle prendront place dix autres logements. “L’emplacement est idéal, note Sébastien Métayer, directeur du territoire Rouen-Elbeuf, à Habitat 76. Nous sommes proches de la gare, des commerces et des services de proximité. Cela correspond parfaitement à la demande que nous avons pour les logements sociaux.” Le chantier de réhabilitation débutera en octobre 2013. Le chantier s’annonce vaste et intéressant. “Le changement de destination est particulièrement intéressant et permet de montrer notre savoir-faire en la matière.” Le projet, qui devrait atteindre, tout compris, les 5,2 millions d’euros, devrait être livré fin 2014 tout début 2015.

Photo Fabri Architectes

C

’est un morceau du patrimoine rouennais qui va retrouver vie dans les deux ans à venir. En effet, 28 logements sociaux, allant de 47 à 92m2. Ce lieu ? Il s’agit de l’ancien lycée hôtellier, rue de l’Avalasse, non loin du boulevard de l’Yser, à Rouen. Il y a plusieurs années que les salles de classes ne résonnent plus des cours donnés par les professeurs. Le lycée, qui s’est vidé de ses élèves en 2004 au profit du lycée Georges-Baptiste de Canteleu, a été racheté à Rouen par Habitat 76, en 2008 pour 1,3 millions d’euros. Les lieux sont vastes, constitués de bâtiments construits à différentes époques : au XVIIIe, XIXe et dans les années 1970. Au vu de l’ancienneté des lieux et de la reconversion qu’il va falloir entreprendre entre ces murs, c’est un chantier de taille qui attend le bailleur, Habitat 76.

■■ Si le chantier de réhabilitation ne débutera qu’en octobre 2013, la démolition du bâtiment des années 1970 est prévue pour début 2013.


4

N° 85 - 13 décembre 2012

NEWS

Rouen fond pour le chocolat Finesse Le chocolat fin n’est

pas le plus répandu. Il ne représente que 8 à 10 % des volumes vendus. Le reste est du chocolat utilisé par les grandes industries du chocolat.

Conservation

 Selon JeanMarie Auzou, la température idéale pour conserver le chocolat se situe entre 18 et 24 °C, dans une pièce non humide.

Savoir-faire

 Le travail du chocolat est précis. Il est monté à 55°C, redescendu à 26° et remonté à 31°. Ce qui permet une bonne cristallisation et assure le brillant.

Féminin

 Apparemment, Les femmes sont plus gourmandes et consommatrices de chocolat que les hommes. “80 % de nos clients se déclinent au féminin”.

L

es boutiques des chocolatiers jalonnent les rues de Rouen, comme autant de petits caillous sur le chemin de la gourmandise. La ville attire les meilleurs. Ils sont de plus en plus nombreux, au fil des années. Des grandes enseignes nationales aux chocolatiers artisanaux qui se sont faits un nom et rayonnent bien au-delà de l’agglomération. Hautot, Auzou, Le cacotier, Hélouin ou encore l’Atelier du chocolat ou les Jeff de Bruges, chacun revendique sa spécialité. Peut-être plus que le reste des Français, les Rouennais sont des croqueurs de chocolat et il ont, chez eux, tout ce qu’il faut pour les satisfaire. Rouen regorge de grands chocolatiers et de chocolat fin. Une créativité permanente A tout seigneur, tout honneur : dans une vieille maison normande de la rue du Gros Horloge, à Rouen, Jean-Marie Auzou a installé ses marmites pleines de chocolat en 1979. Aujourd’hui, il est devenu un incontournable. Il a commencé à travailler le chocolat en 1961. Le déclic, Jean-Marie Auzou l’a eu à 7 ans. Le petit garçon a aperçu, émerveillé, dans la vitrine d’un pâtissier, une station essence tout en chocolat. “Ce jour-là j’ai réalisé que l’on pouvait faire beaucoup de choses avec lui.” Depuis, les créations se sont enchaînées, du Zouzou d’Auzou au Number 1, en passant par les larmes de Jeanne d’Arc. Tous les ans,

■■ Jean-Marie Auzou part régulièrement à l’étranger pour découvrir de petits producteurs de cacao. L’attention donnée à la matière première est essentielle pour obtenir un chocolat fin et de qualité.

un nouveau chocolat fait son apparition dans l’étal du maître chocolatier. Les saveurs se mulitiplient également chez Hautot, venu de Fécamp pour s’installer place de la Pucelle, en plein centre de Rouen. L’an passé, par exemple, Olivier Hautot a créé pour Noël un saucisson au chocolat qui n’a plus quitté les vitrines. Depuis que le magasin s’est

installé, la fréquentation augmente et la clientèle se fidélise. Sans compter que l’Hôtel Bourgtheroulde, tout proche, a augmenté l’attraction de la rue, autrefois un peu délaissée. Les gourmands et gourmets qui se laissent tenter ont tous les âges : “des écoliers qui viennent acheter un rocher aux personnes plus âgées qui ont pris ici leurs

habitudes”, explique la responsable du magasin. Fait nouveau, les amateurs de chocolat sont de plus en plus jeunes. Et tous les milieux se laissent séduire peu à peu. “Ces chocolats sont plus chers, mais pour les grandes occasions, certains recherchent les plus fins”, note Jean-Marie Auzou. Ses classiques, Hubert Masse, le fondateur de

l’enseigne le Cacaotier, les connaît sur le bout des doigts. Installé depuis un an à Rouen, rue Guillaume le Conquérant, il a été sacré récemment l’un des douze meilleurs chocolatiers de France, par le club des croqueurs de chocolat. Une vraie consécration pour celui dont les débuts n’ont pas été faciles. Jeune chocolatier, il s’était installé à

Perth, en Australie. Mais la chaleur étouffante au mois de décembre, et une panne de climatisation, a eu raison de sa première tournée de chocolat. Ce mauvais souvenir s’estompe. Aujourd’hui, Hubert masse est la tête de quatre magasins de chocolats et fait l’unanimité parmi les amateurs de ses gâteries délicates ou goûtues. Anne Letouzé


N° 85 - 13 décembre 2012

5

SPECIAL noel

Un Teor T4 lancé, rien que pour Courses de Noël : des parkings les week-ends de décembre à 2 € à Rouen le dimanche La TCAR renforce son offre de transport en commun les week-ends de décembre. Un Teor “T4” a ainsi circulé samedi 8 décembre à Rouen. Cette nouvelle ligne temporaire relie le CHU Charles-Nicolle à la station Mont-Riboudet-Kindarena. Ce Teor T4 sera en

●● chapeau !  Haropa élu “port de l’année”

Après s’être vu décerner le titre de meilleur port de vrac du monde lors des IBJ Awards, Haropa (Le Havre-RouenParis) vient d’être désigné “port de l’année” par le jury de la “Nuit du Shortsea” organisée par le Bureau de Promotion du Shortsea Shipping et de l’intermodalité, le 5 décembre à Paris.

●● région  Les finances de la Région sont bonnes D’un montant total de 909 millions d’euros, quasi-stable par rapport à 2012, le budget du Conseil régional de Haute-Normandie a été voté lundi 10 décembre. La Région n’a pas manqué de souligner une capacité d’investissement en hausse (340 millions d’euros). Les dépenses de fonctionnement progressent légèrement (+0,3%, à 506 millions d’euros). A noter enfin une baisse notable de l’encours de la dette, qui recule de 258 à 238,9 millions d’euros.

●● eure  L’usine M-Real “départementalisée” !

C’est une première en France : le Conseil général de l’Eure va racheter une entreprise privée. La collectivité présidée par Jean-Louis Destans (PS) va débourser 22 millions d’euros pour acquérir la papeterie M-Real située à Alizay et propriété d’un groupe finlandais. A peine achetée, celle-ci sera revendue en trois lots. En octobre, la société avait annoncé la fermeture du site employant près de 330 personnes.

e-commerce

L

service les samedis 15 et 22 et les dimanches 16 et 23 décembre. Pour inciter les habitants de l’agglomération rouennaise à prendre les transports en commun, davantage de métros et de bus sur la ligne 7 circulent également durant ces week-ends de fêtes.

La ville de Rouen propose un tarif spécial dans ses quatre parkings souterrains “Rouen Park”, les dimanches de décembre. Cette offre temporaire s’explique par l’ouverture dominicale de la majorité des commerces en centreville pour les fêtes de fin

d’année. Pour 2€, les automobilistes pourront stationner de 10h à 18h dans les quatre parkings souterrains gérés par la ville : Haute Vieille Tour, Vieux Marché, Bourse et Hôtel de Ville. L’opération sera renouvelée les 12 et 13 janvier pour les soldes.

La Poste à l’heure du grand “rush”

e pic était attendu autour du 12 ou 13 décembre au Centre de livraison ColiPoste de SaintEtienne-du-Rouvray. C’est ici que l’opérateur spécialisé du groupe La Poste redistribue les colis à Rouen et dans sa proche agglomération. “Alors que nous en traitons environ 2 700 par jour le reste de l’année, ce chiffre dépassera sûrement les 5 000 ces prochains jours”, révèle Stéphane Cudelou, le directeur du centre. Equipes renforcées Année après année, le phénomène s’intensifie. Et le “responsable” est bien connu : le boom des achats sur internet. “Nous le constatons sur l’origine

des colis : principalement les grands sites marchands”. Depuis peu, au centre de SaintEtienne, les colis de grande taille ou de provenance lointaine font également leur apparition. Autrement dit, l’internaute n’hésite plus à commander un écran plat ou un produit du Japon sur le web. La Poste doit alors s’organiser en conséquence. Dans l’agglomération, une quinzaine de personnes sont recrutée en CDD pour affronter le grand rush des fêtes. “Il faut assurer jusqu’à 45 tournées par jour, au lieu d’une trentaine habituellement”, précise Stéphane Cudelou. Et ColiPoste n’a pas le droit à l’erreur : tout doit être livré en 48 heures.

■■ ColiPoste traite les colis de Rouen et de l’agglomération proche. Le reste est livré par les facteurs de La Poste.


6

N° 85 - 13 décembre 2012

SPECIAL noel Un hôtel d’entreprises va voir  le jour à Caudebec-lès-elbeuf L’hôtel d’entreprises du Clos Allard va voir le jour en septembre 2013 à Caudebec-lès-Elbeuf. La première pierre a été posée jeudi 6 décembre. Il deviendra alors le troisième du genre lancé par la Crea, après Seine Creapolis à Déville et Seine Biopolis près

illuminations

Sur la vague du cuir rétro

A

■■ Florent Poirier (à droite) conçoit les produit puis les commercialise, aidé par un salarié.

A

Le tribunal de commerce de Rouen a autorisé vendredi 7 décembre la poursuite d’activité de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne jusqu’au 16 janvier. Celle-ci a donc été prolongée d’un mois, permettant notamment l’arrêt progressif des installations de raffinage.

Le contrat de processing entre Shell et la raffinerie se terminera bien quant à lui ce 16 décembre. Les syndicats n’ont pas obtenu du tribunal la tenue rapide d’une audience de cession (à la société NetOil), ce qu’ils réclament en force depuis mardi 4 décembre.

Les leds font baisser la facture

ENTREPRENDRE

ux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années.” Florent Poirier, le créateur de Paul Marius, marque de maroquinerie à tendance vintage, semble, à 25 ans, avoir été inspiré par cette phrase d’un autre Rouennais. Frappé par la fibre entrepreneuriale, le jeune businessman a gagné son indépendance à 18 ans, en se lançant dans une première aventure commerciale. En 2010, Florent Poirier a décidé de faire le grand saut et de vendre ses biens personnels pour créer Paul Marius, car “il ne faut pas avoir peur de perdre pour réussir”, avance l’entrepreneur avec conviction.

du CHU de Rouen. Deux autres suivront : Seine Innopolis à Petit-Quevilly et Seine Ecopolis au Technopôle du Madrillet. L’hôtel d’entreprise, vaste de 1 200 m 2 et situé au cœur d’un parc d’activités, accueillera des PME. Son coût : 3,2 millions d’euros.

Petroplus : l’activité maintenue jusqu’au 16 janvier

Rapport qualité prix “Cette petite entreprise cherche à conserver un esprit artisanal et propose des sacoches, besaces, cartables ou sacs de voyage en cuir de buffle à des prix abordables tout en ne lésinant pas sur la qualité”, explique Florent Poirier. Paul Marius s’appuie sur quelques distributeurs, mais la plus grande partie des ventes s’effectue sur internet. La marque ne dispose pas encore de magasin à son nom, mais en plein essor, il ne serait pas étonnant de voir le nom Paul Marius apparaître prochainement en toutes lettres sur une devanture rouennaise. Pratique : www.paulmarius.fr

URGENCES SAMU : faire le 15 POLICE SECOURS : le 17 SAPEURS-POMPIERS : le 18 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 MÉDECINS DE GARDE : 02 35 58 76 33 PHARMACIES DE GARDE : 32 37 CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 MAIRIE DE ROUEN : 02 35 08 69 00 ALLO ROUEN ESPACES PUBLICS : 0 820 000 760 ALLO COMMUNAUTE (LA CREA) : 0 800 021 021

vec le mois de décembre, les décorations lumineuses sont revenues. Suspendues à travers les rues ou accrochées aux façades, elles donnent un air de fête à 80 lieux rouennais. Un vrai challenge, étant donné le budget qu’y alloue la Ville. “Nous consacrons près de 3 € par habitant, quand certaines villes depassent les 5 €/habitant pour les illuminations”, explique Bruno Bertheuil, adjoint en charge des manifestations publiques à Rouen. Soit un budget de 380 000 €. De nouveaux coins de la ville comme la place Gaillarbois, le bas de la rue du Bac, disposent d’illuminations. Et cette année,

elles sont toutes 100 % leds. Plus économiques Rive gauche, à SaintEtienne-du-Rouvray, les leds sont aussi les reines. “Nous avons commencé à les utiliser il y a deux ans”, explique Hervé Sellier, qui travaille à la direction technique de la Ville. Une partie des illuminations est constituée de boules de couleurs, faisant une discrète décoration le jour. L’enveloppe totale se monte à 71 000 €. Avec la démocratisation des leds, le matériel revient beaucoup moins cher. “Nous avons effectué une économie de près de 15 000 €”. Sans compter celles faites au niveau de la consommation d’énergie.

■■ Les décors lumineuxs sont à admirer jusqu’au 6 janvier.


N° 85 - 13 décembre 2012

7

SPECIAL NOEL

Photo : Jonathan Rohman

Les licenciés de l’USQ ont découvert deux terrains synthétiques au pied du sapin

EVENEMENT

plaisir

Des costumes à vendre

■■ L’entreprise Rinato se propose de donner une seconde vie aux costumes d’opéra.

Une fois les grandes productions finies, les somptueux costumes tombent souvent dans l’oubli. C’était sans compter sur l’entreprise Rinato qui leur redonne une seconde vie en les proposant aux particuliers et professionnels. Une vente est organisée en

Malgré des débuts très difficiles pour l’équipe fanion dans son championnat, l’US Quevilly a tout de même un motif de satisfaction : le Pôle football a officiellement été inauguré le vendredi 7 décembre dans l’enceinte du stade Lozai. Ce nouvel équipement

partenariat avec l’Opéra de Rouen. L’occasion unique d’acquérir de belles pièces et, pourquoi pas, de faire des heureux à Noël.

Pratique. Samedi 15 décembre, de 17h à 21h, dans les ateliers de l’opéra, rue des Grosses pierres à Déville-les-Rouen.

C

municipal comprend deux terrains synthétiques, composés de 640 millions de brins de gazon, ainsi que l’extension des vestiaires déjà existants. Selon Frédéric Sanchez, maire de la ville de PetitQuevilly qui a financé ce projet à hauteur de 2,8

millions d’euros, “ce pôle va résoudre les effets de dispersion qui nuisaient aux licenciés”. Plus de responsabilité Effectivement, la majeure partie des 479 licenciés de l’US Quevilly étaient jusqu’à présent contraints de s’entraîner dans des

communes voisines. “Le club est doté d’un outil extraordinaire qui va permettre à tous les jeunes de fouler la pelouse du Stade Lozai”, peut désormais se réjouir Michel Mallet, le président de l’USQ, même si cela donnera une responsabilité supplémentaire au club.

Le retour en force du Marché de Noël

ette année, le marché de Noël de Rouen a enfin fière allure. Alors qu’ils n’étaient que 27 en 2011, 52 chalets le composent désormais, et ceux-ci sont groupés comme un petit village chaleureux sur le parvis de la cathédrale. “Nous avons confié pour les quatre prochaines années la gestion de cet événement à une entreprise privée, 2A, spécialisée dans ce domaine”, explique Bruno Bertheuil, maire-adjoint en charge du dossier. “Ce n’était pas le métier de la Ville que d’organiser un marché de Noël”. Appelé à grandir La mairie ne s’en cache pas : elle rêve de voir ce marché grandir dans les prochaines

années, pour s’étendre vers la place de la Calende. “Je pense que nous pouvons raisonnablement atteindre un jour les 70 chalets”. Pour s’en convaincre, Bruno Bertheuil site l’exemple d’Angers, qui a réussi à relancer le sien grâce au travail de la société 2A. La formule plaît, attire et crée de l’ambiance. Dans le marché de Noël version 2012, artisanats et produits de bouche, à consommer sur place ou à offrir, sont les rois. Un quart des exposants est originaire de Seine-Maritime. Pratique. Marché de Noël, place de la Cathédrale, à Rouen. Tous les jours sauf lundi matin. Jusqu’au 6 janvier.

■■ Le marché devrait s’étendre d’année en année.


8

N° 85 - 13 décembre 2012

SPECIAL noel

Miss ronde Haute-Normandie vit dans l’agglomération Photo Comité Miss Ronde Haute-Normandie

Laure Nuytten, 25 ans, de Saint-Etienne-du-Rouvray, a été élue “Miss ronde Haute-Normandie” samedi 8 décembre à Duclair. Alors que la France élisait sa nouvelle “miss”, la HauteNormandie découvrait sa reine de beauté... ronde, parmi 11 candidates. Elle

installation 

Quand la crèche monte au mur

T

ous les ans, début décembre, les quatre ou cinq cartons où repose la crèche durant l’année redescendent au salon. Mais chez les Robert, les santons ne sont pas réunis au pied du sapin. Ils grimpent au mur. Il y a un peu plus de quinze ans, la maîtresse des lieux a opté pour cette installation verticale. Une centaine de santons Sur la plateforme principale, les figurines de Provence se suivent et reconstituent le petit monde de la crèche. “Il y en a une centaine en tout.” On y voit le ravi qui s’émerveille devant le petit Jésus, la femme corse, toute de noir vêtue, mais aussi le voleur à la cape rutilante. Dans

jouets 

défendra les couleurs de la région le 19 janvier lors de la cérémonie nationale des Miss rondes. Les autres lauréates. 1re dauphine : Mélanie Dubourg (Evreux). 2e dauphine : Laetitia Patrice (Grand-Quevilly). 3e dauphine : Laura Levieux (Le Havre).

un coin, un peu à l’écart, un petit personnage somnole sur un tas de fagot, au-dessus de sa tête trois angelots font des cabrioles. Pour mettre en place cette crèche murale, qu’elle renouvelle chaque année sur un thème différent, Monique Robert est à pied d’œuvre durant deux jours. La crèche est large de deux mètres pour trois mètres de haut. Régulièrement, de nouveaux éléments font leur apparition. Des miniatures de chapelles grecques ou mexicaines ou même de Saint-Martin-de-Boscherville viennent apporter un petit air exotique à la joli ecrèche rouennaise.

■■ Tous les ans, début décembre Monique Robert ressort sa crèche de ses cartons, pour la ranger fin janvier.

Le numérique monte en puissance

Photo Disney

O

■■ La tablette numérique, adaptée aux enfants ou spécialement conçue pour eux, va connaître un boom cette année.

haut. La crise sera donc toute relative cette année. A noter également la déferlante des jeux dits hybrides, mêlant jouets traditionnels et nouvelles technologies, à l’image de l’application Appmates de Disney faisant de l’iPad d’Apple un véritable plateau de jeu (photo). Paradoxalement, ce Noël 2012 marque enfin le retour du “fabriqué en France” du côté des jouets pour enfants. Selon un sondage récent de l’institut Ipsos, 76 % des parents y sont désormais sensibles.

Comment bien choisir son sapin

A

Noël, les sapins “naturels” ont la primeur des consommateurs. Epicea ou Nordmann ? C’est une histoire d’envie. Les nostalgiques choisissent l’Epicea, pour son odeur suave, les autres optent pour le Nordmann ou le pin. Certains apprécient les sapins blancs cirés ou floqués. Les petits sapins Nordmann, reconstitués sur un support en bois, s’adaptent parfaitement aux petits intérieurs. “Contrairement à l’Epicea, les aiguilles du Nordmann (ou Abies) sont plus douces

et larges à la base. Leurs ligules sont prises dans la tige”, explique Ludovic Buisson, gérant des Jardins de Clématite, à Mont-Saint-Aignan. Les différences de prix sont sensibles d’une variété à l’autre. Comptez pour des sapins de 0,90 à 2,50m, entre 11 et 27 € pour un Epicea, de 22 € à 113 € pour un Nordmann. Vous souhaitez conserver votre arbre en bon état ? Avant de le décorer, laissez-le à l’extérieur. S’il reste à l’intérieur, pensez à le vaporiser ou à humidifier la motte.

Photo Marianne Sirgo

PRATIQUE 

n la sentait venir depuis deux ans, mais elle explose cette année. La tablette numérique est partout. A tel point qu’elle apparaît ce Noël au rayon des cadeaux pour enfants. Spécialement conçue pour les bambins, ces écrans interactifs affichent désormais des prix raisonnables (à partir de 100 €). Les professionnels du secteur, comme ceux de la Fédération française des industries du jouet et de puériculture, estiment qu’ils vont tirer le marché vers le

■■ Il n’y a plus qu’à décorer  votre roi des forêts !


N° 85 - 13 décembre 2012

9


10

SPECIAL noel

N° 85 - 13 décembre 2012

Un plongeon tropical  dans une serre géante C

’est une bulle tropicale dominant le majestueux lac des Deux Amants. En cet hiver humide, nous nous sommes glissés dans l’ambiance moite du parc Biotropica. Située à Val-de-Reuil, cette serre zoologique de 6 000 m2 unique en France a ouvert ses portes en septembre et a déjà séduit des milliers de visiteurs.

Un parcours intelligent Tout débute par la Terre des Origines, le premier des huit “territoires” thématiques. On y croise des espèces aquatiques vieilles de 400 millions d’années : raie, Arwana ou autre Axolotl, une créature capable de vivre sous l’eau comme sur la terre. Plus loin, un groupe de chauves-souris apparaît tel une grappe bruissante sous laquelle s’agite un tatou frénétique. N’oubliez pas de passer par la volière des Loriquets pour donner à manger (du nectar de fleurs !) à ces pétillants perroquets. On est tout de

suite frappé par la qualité des enclos, des bassins, des aquariums. Le bien-être des animaux est ici un leitmotiv. L’une de nos terres préférées est peut-être celle des “insomnies”. Dans une grotte artificielle, les pupilles dilatées, on y découvre sous lampe ultra-violette une faune ayant fait de la nuit son royaume : grenouilles aux yeux-rouges, scorpions, poissons aveugles... Fascinant. De retour en plein jour, les piranhas ou les grenouilles multicolores viennent vous scruter derrière leur vitre. Puis surgissent les alligators ou les loutres. A chaque fois, une fiche rappelle que ces animaux sont menacés par l’homme. Car Biotropica joue aussi un rôle de protection. Bienvenue dans le zoo du XXIe siècle. Pratique. Biotropica, Base de Loisirs de Léry-Poses. Ouvert de 9h30 à 18h. Fermé le 25 décembre et 1er janvier. Tarifs : 9 € (adulte), 5,5 € (moins de 11 ans). Infos sur biotropica.fr

●● pont mathilde  La Région veut accélérer

A l’occasion de la session du Conseil régional consacrée lundi 10 décembre aux orientations budgétaires de la Région, Alain Le Vern, son président, a annoncé que celle-ci va participer financièrement à la rénovation du Pont Mathilde. Le Conseil régional pourrait procéder à des avances de trésorerie.

●● cinéma  Un court métrage tourné à Darnétal

Le Bois du Roule et la Maison des forêts, à Darnétal, ont accueilli le tournage d’un court métrage, Aurore Boréale, dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 décembre. Hippolyte Girardot, Ana Girardot, Jonathan Cohen et JeanFrançois Stevenin seront là. Aurore Boréale est l’histoire de Louise, 23 ans, traînée en forêt par son père, Jacques, qui a entendu qu’une aurore boréale allait se produire.

●● guide  “Le P’tit normand” 2013 est sorti

Au fil des pages, 350 restaurants de Haute-Normandie sont répertoriés dans ce guide gastronomique. Un restaurant rouennais se trouve dans le top 100 du P’tit Normand : il s’agit du Gill. Le restaurant Origine, rampe cauchoise à Rouen, fait partie des meilleures progression au Top. Pratique. Le P’tit Normand, 144 pages, 4,90€.

●● pavilly  La Ville dévoile un nouveau site web

Le site de la ville commençait à dater - il a vu le jour en 2004 - et un raffraichissement s’avérait nécessaire. Pavilly dispose désormais d’un nouveau site, www.pavilly. fr, qui a été présenté officiellement vendredi 7 décembre. Les Pavillais pourront désormais faire des démarches administratives, via le site, par exemple.

●● animation  Noël aux Docks 76 et à Saint-Sever

Le père Noël et son photographe seront à Saint-Sever, tous les mercredi, samedi et dimanche de 11h à 13h et de 14h à 18h, jusqu’au 23 décembre. Les Docks accueilleront une séance de maquillage féérique, de 11h à 13h et de 14h à 18h, les vendredi, samedi, dimanche jusqu’au 23 décembre.

●● rouen  Postulez pour les Terrasses du Jeudi

Les groupes qui souhaiteraient participer au grand rendez-vous musical des Terrasses du jeudi ont jusqu’au 18 janvier pour poser leur candidature. Ils étaient 300 àcandidater l’an passé. Les artistes qui ont été sélectionnés l’an passé ne peuvent pas se représenter. Les résultats seront donnés d’icià la fin mars 2013.

■■ Le goûter des Loriquets, auquel le public est invité à participer, permet de s’approcher au plus près de ces perroquets australiens... qui n’hésitent pas à se poser sur votre crâne !


SPORTS

Lors de la 9 e journée de championnat Elite, samedi 15 décembre à 18h à la Halle Saint-Exupéry, les Spiders de Rouen (2e) accueilleront les Fous du Bitume de Villeneuve-laGarenne (3e). Rouen devra gagner s’il ne veut pas se retrouver à égalité avec

national

Une fin d’année cruciale

E

■■ Après un début de saison poussif, les Dragons de Rouen ont trouvé leur rythme sur tous les tableaux.

A

près la belle victoire obtenue samedi 8 décembre sur la glace de Dijon, quatrième avant le match, sur le score de (5-1), les Rouennais ont prouvé qu’ils étaient bien de retour aux affaires en consolidant leur troisième place, à trois points du deuxième Briançon et deux points devant Morzine-Avoriaz. Dix jours de pause Les joueurs de Rodolphe Garnier profitent maintenant de la trêve internationale et d’une dizaine de jours pour préparer la série de quatre matchs qui se profilent avant la fin de l’année. Mercredi 19 décembre, les Dragons devront s’imposer à Villard-

de-Lans en quart de finale de Coupe de France. Leur objectif est clair : disputer une nouvelle finale à Paris-Bercy. Les Ours de Villard occupent la septième place, trois points derrière les Normands. Les deux équipes se sont déjà affrontées cette saison et les Dragons s’étaient imposés sur la glace des Ours (5-2) le 20 octobre. Trois jours plus tard, le 22 décembre, les Jaunes et noirs recevront les Gothiques d’Amiens en championnat, avant de repartir à Meribel disputer la finale de la Coupe de la Ligue contre Angers... le lendemain de Noël. L’année 2012 se terminera à Mulhouse, le 29 décembre.

●● hockey en salle  Amsterdam domine le 7e Open international de Rouen

Dimanche 9 décembre, au Kindarena, Amsterdam a battu Moscou aux tirs aux buts en finale du 7e Open Matmut de hockey en salle. Les jours précédents, les Rouennais de l’ASRUC n’ont pas fait le poids en terminant derniers de leur poule B.

●● rugby  Le Stade rouennais leader avant Noël

Le Stade rouennais est redevenu leader de sa poule de Fédérale 3 à la faveur d’un match disputé en plus par rapport à son grand rival, Drancy (2e). Dimanche 9 décembre, à domicile, Rouen a battu Hérouville (466). Drancy jouera le 6 janvier son match de la journée, contre Houilles (3e). Le Stade rouennais retrouvera les terrains le 13 janvier... à Houilles, justement.

●● handball  N2M : 10/10 pour la Crea-Oissel

Leader invaincu de son groupe de Nationale 2 masculine, le club de La Crea-Oissel reçoit Arras (13e), dimanche 15 décembre, à 19h45, pour le dernier match de l’année. Dimanche 8 décembre, il s’est difficilement imposé (2924) à Dunkerque (11e) lors de la 10e journée.

ront à Mirande (6e). Lors de la 7e journée, mardi 4 décembre, les Grand-Quevillaises ont battu Niort. Chez les hommes, le SPOR s’est quant à lui incliné face à Saint-Denis tandis que Grand-Quevilly n’a pas pu faire mieux qu’un match nul contre Fontenay.

Place au grand derby rouennais

ntre les troubles administratifs qui secouent le FC Rouen et l’épouvantable début de saison de l’US Quevilly, le derby rouennais arrive à point nommé pour se changer les idées. Le FCR se retrouve donc une nouvelle fois dans la tourmente. La DNCG, le “gendarme” des comptes des clubs de football français, vient de lui retirer quatre points en championnat et lui interdit de recruter jusqu’à la fin de la saison. La raison est connue : la présence de dettes liées à la saison 2011-2012. Le club va faire appel. Malgré tout, sur le plan sportif, les joueurs de Didier Ollé-Nicolle semblent sereins. Dimanche 9

basket

Mardi 18 décembre, lors de la 8e journée de championnat de Pro B masculine (la dernière de 2012), le SPO Rouen (2e) recevra l’ALCL Grand- Quevilly (6e) au gymnase Pélissier. Au même moment, en Pro A féminine, les joueuses de l’ALCL (4 e ) se déplace-

décembre, ils se sont ainsi qualifiés pour les 32es de finale de la Coupe de France, en battant Blois (DH). Au tour suivant, le 5 ou 6 janvier, ils accueilleront l’AC Ajaccio (Ligue 1). L’USQ au fond du trou En attendant, place au grand derby ! Vendredi 14 décembre (20h), les Diables rouges reçoivent un Quevilly en piteux état, triste lanterne rouge de National, toujours sans victoire depuis le début de saison. Le FC Rouen, lui, est 10 e (mais virtuellement 17e si la sanction de la DNCG est confirmée). Autant dire qu’il partira largement favori. Mais un derby peut réserver des surprises.

■■ Premier derby de la saison entre le FC Rouen et l’US Quevilly, vendredi 14 décembre, au stade Diochon.

Les voyants sont au vert au SPOR

L

es joueurs du SPO Rouen n’ont pas tremblé vendredi 7 décembre en s’imposant brillamment sur la lanterne rouge du championnat, Bordeaux, dans leur salle du Kindarena (86-67). La tournée des mal-classés Après une entame difficile face à une équipe girondine qui jouait son va-tout, les joueurs de Laurent Sciarra se sont bien repris pour décrocher une victoire qui les rapproche un peu de la course aux play-offs. Ils

volley

C

■■ Solide et efficace, le SPO Rouen de Laurent Sciarra remonte petit à petit au classement de Pro B.

sont désormais dixièmes, avec un bilan de six victoires pour sept défaites. Les Rouennais ont un peu plus de temps que d’habitude pour préparer leur déplacement à Hyères-Toulon (17e), mardi 18 décembre, lors de la 14e journée de Pro B. Les Sudistes viennent de subir une lourde défaite face à Boulogne (102-69) et n’ont plus gagné depuis la dixième journée. En cas de succès, les Normands pourront égaler leur bilan de défaites-victoires et grimper un peu plus au classement.

Canteleu-Maromme part favori

anteleu-Maromme a l’occasion de signer une nouvelle victoire en Ligue B, samedi 15 décembre (11e journée), en recevant Saint-Brieuc, lanterne rouge de Ligue B. Statistiquement, la victoire semble presque assurée. En outre, l’effectif cantilien se voit renforcé par de nouvelles recrues du centre de formation local. Martigues a tremblé Du côté des terrains, l’équipe se maintient à une honorable 9e place, malgré une défaite le week-end der-

nier à Martigues, troisième du classement. Et pourtant, les Normands auraient pu l’emporter dans le Sud. Le sort en a décidé autrement. Bertrand Morelle et ses coéquipiers ont vaillamment lutté, remportant même les deux premiers set, avant que Martigues ne reprenne subitement confiance pour s’imposer dans les deux sets suivants. Le match s’est terminé par un tie-break de folie, en faveur de Martigues. Défaite de Canteleu-Maromme 3 à 2 (22-25, 23-25, 27-25, 25-22, 23-21)

Photo Romain Flohic

Photo RHE76

HOCKEY

leurs adversaires du jour. Ce match à domicile sera aussi l’occasion de lancer une opération caritative en faveur des enfants malades du CHU de Rouen. L’entrée au match sera gratuite pour tous les supporters apportant deux peluches avec eux. Un beau geste.

Tennis de table : Rouen-GrandQuevilly pour conclure l’année

Photo SPO Rouen

Photo Romain Flohic

Roller-hockey : un choc de haut de tableau à Rouen

11

Photo François Béguin

N° 85 - 13 décembre 2012

■■ Canteleu-Maromme reçoit la lanterne rouge de Ligue B, Saint-Brieuc, samedi 15 décembre, à 20h, au Kindarena.


N° 85 - 13 décembre 2012

12

Héroïne : un réseau démantelé Alcoolémie : la mère de famille en Haute-Normandie passera Noël en prison Au terme d’un an de travail, la Compagnie de gendarmerie de Pont-Audemer a démantelé un réseau d’héroïne et interpellé près de 60 personnes en Haute-Normandie, mardi 4 décembre. En tout, près de 140 gendarmes, 32 enquêteurs du Groupe d’inter-

●● rouen Sa voiture tombe en Seine, il meurt

Un homme de 86 ans a été retrouvé mort dans sa voiture, tombée dans la Seine, ce lundi 10 décembre, vers 8h30. L’homme a été repêché mort par les plongeurs secouristes. Le véhicule se trouvait quai de Boisguilbert à Rouen. D’après les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un suicide.

●● accident La police lance un appel à témoin

Il était 5h50, samedi 8 décembre, lorsque l’accident a eu lieu à Petit-Couronne, sur la RN138, dans le sens Rouen vers Caen. Une Mercedes classe C a violemment percuté une Peugeot 206, provoquant la mort de la conductrice âgée de 46 ans et blessant le passager, âgé de 49 ans. L’auteur présumé de l’accident, un homme de 25 ans, résidant à Bois-Guillaume-Bihorel était ivre au moment des faits et a été incarcéré. La police lance un appel à témoin pour obtenir des détails sur les circonstances de l’accident. Si vous en avez été témoin appelez le 02.32.81.25.70.

●● maromme Un des cambrioleurs retrouvé

Les faits s’étaient passés le 23 novembre dernier, un peu avant 20h, dans un tabac presse de la ville de Maromme. Le gérant des lieux avait été menacé par deux hommes armés qui étaient repartis avec la caisse et un centaine de cartouches de cigarettes. Grâce à des témoignages, la police a pu remonter jusqu’à un véhicule. Le propriétaire, un Sottevillais de 28 ans, a été interpellé le 5 décembre. Chez lui, les forces de l’ordre ont retrouvé des cartouches de cigarettes ainsi qu’une malette de pistolet automatique à gaz, vide. L’enquête se poursuit afin d’identifier son complice.

●● incendie Un salon de coiffure ravagé

Un salon de coiffure de Petit-Quevilly a été sévèrement endommagé par les flammes, lundi 10 décembre, vers 1h50. Selon les premiers éléments de l’enquête, la porte de ce salon de coiffure de Petit-Quevilly, Art et Coiffure, aurait été forcée.

●● rouen Le froid fait sa première victime

Il était 7h, mercredi 5 décembre, lorsque la police municipale a retrouvé une personne morte rue des Capucins, à Rouen. Il s’agissait d’un homme, sans domicile fixe, âgé de 43 ans.

●● vol Un bureau de poste braqué à Elbeuf

Le vol à main armée s’est déroulé vendredi 7 décembre, dans un bureau de poste de la ville d’Elbeuf. Il n’était pas 9h lorsqu’il a pénétré dans ce bureau de poste situé rue des Martyrs, à Elbeuf. Menaçant avec une arme les personnes qui se trouvaient dans l’établissement, il est reparti avec la caisse. L’enquête a été confiée au service régional de la Police judiciaire.

●● prostitution La Bac ne chôme pas à Rouen

Dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 décembre c’est un travesti péruvien, repéré par la Brigade anticriminalité (BAC) au croisement de la rue du Champ des Oiseaux et du boulevard de l’Yser, à Rouen, qui a été arrêté vers 2h du matin dans la voiture d’un client originaire du Havre. Plus tard, dimanche 9 décembre, vers 22h30, c’était au tour d’une jeune Roumaine de 20 ans de connaître le même sort. Elle était en train de pratiquer un acte sexuel dans la voiture d’un client, garée rue des Docks. Enfin, mardi 11 décembre, vers 1h du matin, un autre prostitué péruvien a été arrêté auprès d’un client, dans le véhicule de ce dernier, impasse de Neufchâtel, à Rouen.

●● le trait Un corps découvert en bord de Seine

Il était 16h, lundi 10 décembre, lorsqu’un cadavre, pris dans la vase, a été découvert sur les bords de Seine, au Trait. Sur place, pompiers et gendarmes ne disposaient pas de suffisamment d’élements pour identifier le corps. Une enquête est en cours.

escroquerie

J

D

çants notent les références de sa pièce d’identité. Surprise ! Ils ne peuvent les encaisser car l’acheteuse a, au préalable, fait opposition . L’un d’eux porte plainte. Les policiers ne tardent pas à remonter jusqu’à l’acheteuse indélicate. Ils s’aperçoivent qu’elle n’a ni confirmé l’opposition par lettre ni déposé copie du dépôt de plainte.

tier. Ils ne tardent pas à découvrir le fuyard, en possession d’un portable et d’une montre. L’homme, un toxicomane récidiviste, se laisse appréhender. Il monte dans la voiture, qui le conduit au commissariat. Mais alors qu’ils passent devant le domicile du témoin, l’inculpé le dévisage méchamment.

pédopornographie

L

’homme, père de famille, semble mener une vie de famille épanouie à Bois-Guillaume Bihorel. Pourtant... En début d’année, les autorités brésiliennes dénoncent un réseau de diffusion et d’importation d’images pédopornographiques sur le web. En France, les enquêteurs épinglent 250 internautes

S

d’alcool dans le sang. Le 5 décembre, l’inculpée a reconnu en comparution immédiate “boire un peu de trop de temps en temps”. Elle a été condamnée à 4 mois de prison dont 3 avec sursis. Le tribunal a révoqué la moitié de sa précédente peine avec sursis.

La prévenue, arrêtée, explique avoir fait cela pour son amie et les enfants de celle-ci. Elle avoue, ne s’être acheté pour elle-même qu’une guitare et un ampli ! “J’ai fait tout cela par amour.Mais actuellement, je suis seule. Elle m’a laissée tomber.” “Ses relations amoureuses se sont toujours mal terminées”,

a indiqué la défense. La dernière fois, une ex-compagne avait rompu après avoir reçu de l’argent. Cette fois-ci, c’est un peu pareil : sa compagne dit : “Tu vas acheter ceci cela, puis tu fais opposition.” Et bien ma cliente l’a fait.” Le 5 décembre, l’inculpée a été condamnée à 70 heures de travail d’intérêt général.

L’occasion a fait le larron

imanche 2 décembre après-midi, au PetitQuevilly, un voisin voit Y. M.détaler comme un lapin avec un sac sous le coude. Il se “planque” un peu plus loin dans un chantier. L’homme, se croyant à l’abri, ausculte le contenu du sac à main. Les policiers, alertés et accompagnés du témoin, sillonnent le quar-

héroïne

En juillet, une mère de famille a été condamnée à 3 mois avec sursis pour conduite en état d’ivresse. Le 27 juin, en plein milieu d’après-midi, elle est, à nouveau, contrôlée ivre au volant. Même scénario le 4 décembre. A chaque fois, elle a près de 3 grammes

Elle a agi “par amour” !

uin 2012, une Rouennaise, la petite cinquantaine, entretient une relation avec une autre femme, mère de famille à Amiens. Elle effectue de nombreuses courses d’alimentation, de jouets et d’électroménagers pour un total de 1 438 €. Elle règle ses achats par chèques au dos desquels les commer-

cambriolage

vention régional de Rouen et des douaniers, avec sept équipes cynophiles étaient mobilisés pour cette opération. De janvier 2011 à décembre 2012 le réseau a permis découler près de 4 kilos d’héroïne en HauteNormandie, pour une valeur estimée à 80 000 €.

Il s’énerve et profère même des menaces. “J’ai vu le sac, le téléphone et la montre sur la table. J’ai clenché. Je suis rentré”, a-t-il indiqué au tribunal correctionnel de Rouen, le 5 décembre. “Je voulais des choses faciles à revendre ! Ce n’était pas pour acheter de la drogue mais des cigarettes et tout ça…” Y. M. affiche près

d’une vingtaine de mentions à son casier. La plupart sont liées à des affaires de drogues. “Il a commencé à 14 ans avec le cannabis, à 17 ans l’alcool, à 18 ans l’héroïne et autres médicaments. Depuis 5 ans, il prend de la cocaïne”, a rappelé la défense. Le détenu a écopé de 6 mois ferme, entamant sa 15e incarcération.

C’était un bon père de famille...

et enchaînent les perquisitions. Le père de famille figure parmi les interpellés. Il avoue les faits expliquant qu’il “ne comprend pas ce qui l’a poussé à télécharger de telles images”. Il peine à accepter le plaisir qu’il a éprouvé en les regardant et s’inquiète de ce qu’il pourrait faire à ses propres enfants. La garde à vue plonge

le prévenu dans un tel état dépressif qu’il est hospitalisé à plusieurs reprises. L’expert diagnostique des “troubles psychiques de l’humeur” qui auraient pu atténuer le discernement au moment des passages à l’acte. Est-il dangereux ? Selon lui, “pas pour l’instant”. Le 5 décembre, le prévenu est sorti de l’hôpital pour se

présenter devant le tribunal correctionnel de Rouen. L’homme est apparu le visage blafard, le regard fixe. Il a été condamné, pour détention et importation d’images pédopornographiques de mars 2008 à septembre 2011, à 6 mois de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de 2 ans.

Six kilos dans l’appartement vide

tupeur ! Le 3 juillet 2008, les employés d’un organisme HLM visitent l’appartement qu’une mère de famille a laissé vacant, quelques jours plus tôt. A l’état des lieux, elle n’a pu redonner que deux des trois jeux de clés. Alors que la jeune femme a nettoyé le logement de fond en comble, les agents y découvrent trois sacs, l’un contient 482 g d’héroïne pure, deux autres de 2,5 kg et 1,3 kg d’héroïne coupée, ainsi qu’environ 1 kg de produits de coupe et 822 g

d’héroïne mélangée en bonbonnes. Il y a aussi des gants en latex, mixeurs, balances, lingettes, sacs plastiques, papier cellophane et essuietout ont été laissés en vrac dans la cuisine.

Empreintes multiples Six personnes sont interpellées parmi lesquelles l’ancienne locataire, son concubin et les quatre dealers présumés dont deux d’entres eux sont les demifrères du petit ami de la locataire. Le 4 décembre dernier, tous ont comparu

devant le tribunal correctionnel de Rouen. Le propriétaire de la drogue ? “Je l’ai rencontré dans la rue. Il m’a donné un sac et m’a demandé de le rallonger”, a affirmé le principal suspect, détenu. “Je l’ai ramené à l’appartement. Je savais que mon demi-frère avait un appartement vide dont il avait encore la clé.” Le matériel ? “Tout était déjà sur place.” -“Vous deviez le faire avec d’autres ?, questionne le juge. - Je ne vais pas parler pour les autres. On n’a pas eu le

temps de tout finir. On est tombé malade. J’ai inhalé des substances, malgré les masques.  - Pourquoi avez-vous fait cela ? - Pour gagner un peu de sous. J’avais un bénéfice de 8 € par gramme.” Quatre des six prévenus ont été relaxés, le cinquième a été condamné à 10 mois d’emprisonnement pour détention de stupéfiants, quant au sixième inculpé, le tribunal a prononcé à son encontre 3 ans et demi de prison.


N° 85 - 13 décembre 2012

13

SORTIES

■■ Les gourmands retrouvent les spécialités de la foire.

■■ Place du Vieux Marché, le manège a pris un air de fête.

■■ La maison du Père Noël, près de la cathédrale.

Le cœur de Rouen bat pour Noël

■■ Le caroussel de la place de la cathédrale séduit aussi bien les petits que les grands.

R

ouen a revêtu ses habits de fêtes. Place de la cathédrale, des voix de crooners chantent Noël, une douce odeur de vin chaud monte jusqu’au nez des flaneurs. Place de l’Hôtel de Ville, un ours polaire et quelques pingouins veillent sur le lac gelé qui a pris place juste en face de la mairie. Les patineurs sont nombreux, le soir et le week-end à venir tester leur équilibre.

La luge pour les petits En temps de fête, la ville s’anime au gré des manifestations. Les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16

décembre, un Marché du terroir posera ses tentes et ses étals allée Eugène Delacroix. Les enfants, quant à eux, trouveront leur bonheur esplanade Marcel Duchamps. Le village des enfants, leur propose une piste, avec trois couloirs de descente, à dévaler en luge. Un spectacle “Les lutins à la neige”, sera donné pour les enfants, samedi 15 décembre, à 15h30. Le même jour, près de 300 choristes, de neuf chorales différentes, joueront dans les rues de la ville. De 15h à 17h40, la ville retentira de chants du monde.

■■ Les angelots donnent à la vitrine de ce fleuriste un air de Noël.

■■ Les patineurs sont nombreux à venir tester la glace du lac gelé, place de l’Hôtel de ville.

■■ Rue Ganterie, les commerçants ont installé à l’entrée de leur boutique de petits sapins lumineux.

■■ La Couronne, place du Vieux Marché, décline Noël sur le thème... chinois.


Photo David Morganti

LOISIRS-SORTIES

N° 85 - 13 décembre 2012

●● Musclée L’improvisation façon Steac Frit !

●● rythmé Dominique Comont chante le blues

●● fougueux Cordes Tourmentées à l’Opéra

✔✔ Vendredi 14 décembre, à 20h, Maison de l’université, Mont-St-Aignan. Infos. www.steacfrit.com

✔✔ Vendredi 14 décembre, à 20h30, Le Trianon Transatlantique, à Sotteville. Tarifs de 7 à 13 €.

✔✔ Mardi 18 décembre, à 20h, Théâtre des arts, à Rouen. Tarifs 10/20 €. Infos www.operaderouen.fr

●● Militant L’homme et son savoir-faire

●● Tyrannique Pouvoir et décadence

●● Troublant La magie de Qui vive

✔✔ Jusqu’au vendredi 21 décembre, du mecredi au samedi 14h-17h30, Fabrique des Savoirs, à Elbeuf

✔✔ Mardi 18 décembre, à 20h30, Théâtre des Deux rives, Rouen. Tarifs 4,5 à 19 €. Tél. 02 35 70 22 82.

✔✔ Mardi 18 et mercredi 19 décembre, à 20h, MDU, Mont-Saint-Aignan. Tarif 9/13 €. Tél. 02 35 03 29 78

Inspiré par la fougue de Werther, le héros romantique de Goethe, Brahms évoque les tourments de l’amour à travers cette oeuvre pour piano et cordes.

Photo Nathaniel Baruch

Cet auteur compositeur originaire de Normandie a le rythme sous son blues. Il présente un nouvel album inspiré acoustique et mélancolique.

Photo Loel Willens

A coup de bons mots et de réparties bien trouvées, le Steac Frit de Rouen donne la réplique au Lami de Tours pour un combat d’improvisation théâtrale sans pitié.

Les portraits des salariés de Petroplus réalisés par les photographes Bruno Maurey et Martin Fleux donnent une dimension humaine au drame économique.

●● Théâtre Les K-Barrés et l’Amour. Pour un bain de bonne

Théâtre de vérité, la pièce Le président évoque dans un huis clos oppressant les relations de pouvoir entre un président à la dérive, sa femme et sa maîtresse.

Marchés de Noël

humeur, les personnages farfelus des K-Barrés livrent leurs émois et évoquent leurs méthodes et leurs échecs.

Trois champions de la manipulation mentale s’interrogent sur les dérives potentielles de leur art tout en pratiquant des tours de magie époustouflants.

Petits plaisirs, grands gourmands

L

✔✔ Vendredi 14, samedi 15 à 20h30 et dimanche 16 décembre à 16h30, Théâtre de l’Almendra, à Rouen. Tarif 6 €. Réservation au 02 35 70 52 14.

Singeries au Muséum. Les Singeries du Jeudi re-

viennent avec, cette fois-ci, Athanase Kabre. Originaire du Burkina-Faso, ce conservateur hors-norme viendra présenter son musée, fait d’une foule d’objets détournés de leur vocation première. Drôle et instructif.

✔✔ Jeudi 20 décembre, 20h33 et 22h33, Muséum d’Histoire Naturelle, rue Beauvoisine, à Rouen. Photo Elodie Laval

●● concerts Shubert, Grieg et Chostakovitch. L’animation musi-

cale organise à l’université de Rouen un concert classique avec des œuvres pour violoncelle et piano interprétées par les talentueux Yan Levionnois et David Kadouch (Photo Caroline Doutre).

✔✔ Mardi 18 décembre, à 20h30, Amphithéâtre J. Axelrad, Mont-Saint-Aignan. Tél. 09 63 50 19 61

Indochine. Le groupe mythique sera en concert au

Zénith de Rouen, le 17 octobre 2013. Les places sont ouvertes à la vente à partir du lundi 17 décembre, à partir de 10h.

✔✔ Réservations sur Citylive ainsi qu’aux points de vente habituels.

●● rencontre Domenech. L’Armitière accueille celui qui fut durant

six ans à la tête de l’équipe de France de football. Raymond Domenech viendra en effet présenter son livre, Tout seul. ✔✔ Jeudi 20 décembre, 18h, librairie l’Armitière, rue Jeanne d’Arc, à Rouen.

■■ Les vitrines alléchantes valorisent les spécialités locales et le savoir-faire artisanal : la Normandie est à la fête !

au zénith 

A

es fêtes s’annoncent gourmandes et les plus pressés n’attendront pas les fêtes pour déguster les mets vendus sur les Marchés de Noël de l’agglomération. Du pain d’épices au vin chaud en passant par le chocolat, le cidre et le nougat, la gastronomie est à la fête et les idées de cadeau se bousculent. Voici quelques marchés sur lesquels flâner ce week-end: . Rouen, tous les jours, de 10h30 à 19h30, parvis de la cathédrale . Cléon, tous les jours sauf

les lundis et mardi, de 8h à 21h sur la Zone industrielle. . Tourville-la-rivière, samedi 15 décembre, de 9h30 à 18h, salle des fêtes . Buchy, dimanche 16 décembre, de 10 à 18h, rue des halles . Bapeaume, Samedi et dimance, 9-18h, salle Marie et Pierre Curie . Eslettes, dimanche 16 décembre, 9-18h, salle du Micolor. . Les Andelys, samedi 15 et dimanche 16, de 10 à 18h, place Nicolas Poussin.

Tout le monde de Disney sur la glace

près avoir accueilli l’année passée Les mondes enchantés, spectacle sur glace qui célébrait 100 ans de Disney, le Zénith accueille à nouveau la troupe de patineurs émérites. Cette année, c’est sur le thème du voyage imaginaire que les plus célèbres héros de Disney nous embarquent dans un tour du monde étourdissant. La savane de Simba, le royaume sous-marin des sirènes, l’île d’Hawaï de Lilo et Stitch et le ciel étoilé de Peter Pan, seront les lieux d’une belle

épopée. Spectacle sur glace inventé il y a maintenant 30 ans, et sans cesse décliné pour le plaisir des fans de tout âge, ce voyage dans le monde de Disney n’a pas fini de faire rêver. Avec Ariel toute en jambe, Sébastien rouge de plaisir, Stitch plus farceur que jamais et Pumba toujours aussi mal élevé, les patineurs transportent le public à travers les plus beaux classiques. Pratique. Mercredi 19 décembre, à 14h, Zénith de Rouen. Tarifs 36,5/44 €. Réservations sur citylive.fr

■■ Sur les plus belles chansons de Disney, les patineurs virevoltent sur la glace pour un voyage imaginaire fascinant.


N° 85 - 13 décembre 2012

15

Photo Célie Valdenaire

Photo Barbara Cabot ville de Rouen

SORTIES

●● Envoûtante Salammbô fête ses 150 ans

●● ItinéranteS Les chorales sont de sortie

●● Merveilleux Contes “tordus” au Hangar 23

✔✔ Jusqu’au samedi 22 décembre, Bibliothèque Jacques Villon, à Rouen. Tél. 02 76 08 80 88

✔✔ Samedi 15 décembre. A 15h place de la Calende, à 17h15 Espace du palais. www.rouengivree.fr

✔✔ Dimanche 16 décembre, à 15h30 et 18h, Hangar 23, à Rouen. Tarif 6 €. Infos. www.hangar23.fr

Pour célébrer le plus grand succès de Flaubert, la bibliothèque Villon présente des documents inédits : sources d’inspiration, scénarii et éditions originales.

●● Exposition 40 ans de sérigraphie. L’Union des arts plastiques

de Saint-Etienne-du-Rouvray présente dans une belle exposition collective la richesse de ce médium méconnu par le biais du travail de ses membres et de prestigieux artistes tels que Vélickovic ou Saura.

✔✔ Jusqu’au 6 janvier, à l’Espace de l’UAP, 8 rue de la Pie, à Rouen.

●● danse Exquisite Corpse. Sur le mode d’expression du cadavre exquis, la chorégraphe Joanne Leighton a invité 58 chorégraphes à composer avec elle une pièce unique.

✔✔ Vendredi 14 décembre, à 20h30, au Rive Gauche, à Saint-Etienne-du-Rouvray, Tarifs 8 à 15 €.

●● rouen givrée Le lac gelé. Les petits et les grands peuvent s’adonner aux plaisirs de la glisse gratuitement à la patinoire éphémère, baptisée le Lac Gelé, sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Le centre-ville va résonner des échos des chorales présentées dans le cadre de Rouen Givrée. Une déambulation musicale à suivre avec plaisir.

Nature et jeux 

Quelle vie dans l’arbre mort !

D

ans le cadre d’une exposition organisée par la Maison de la forêt, les animateurs du lieu viennent de concevoir un jeu de société destiné aux enfants à partir de 7 ans. Ce jeu de l’oie permet de découvrir ce qui se cache sous l’écorce de l’arbre mort. On y découvre en s’amusant qu’il n’y a rien de plus vivant : lieu d’habitation pour le pic épeiche, c’est aussi une terre promise pour les champignons. Comment respirent les arbres ? Existe t-il des arbres qui ne

Découverte 

meurrent pas ? Des fleurs peuvent-elles pousser sur du bois mort ? Toutes ces questions trouvent leur réponse dans ce jeu. Placé au cœur de l’exposition, un hêtre livre ses secrets dissimulés dans ses tiroirs. Peuplée d’oiseaux naturalisés et illustrée par des photographies d’arbres, le jeu permet de donner vie à cette exposition instructive. Pratique. Les dimanches 16 décembre, 20 janvier et 17 février de 14 à 17h30, Maison des forêts, St-Etienne du Rouvray. Tél. 02 35 52 93 20

D

Draco escamote et fascine. Le magicien rouen-

nais, sollicité dans le cadre de Rouen Givrée, présentera un spectacle familial au Jardin des neiges. Pas de lapin mais plus d’un tour dans son sac et beaucoup de malice !

✔✔ Dimanche 16 décembre, à 11h, 14h et 17h30. Esplanade Marcel Duchamp, à Rouen.

A l’heure du jeu. Pour favoriser le plaisir, la rencontre et l’échange, l’association Ludens crée un espace ludique pour les enfants dès 5 ans.

✔✔ Samedi 15 et dimanche 16 décembre,11h-12h30 et 14h-18h30. Gratuit. Esplanade Marcel Duchamp.

Contes de Noël. Que serait la magie de noël sans cette belle tradition orale ? Pour séduire petits et grands, les conteurs de l’association Lire et faire lire donnent vie aux histoires

■■ Les dernières recherches ont permis de montrer l’évolution du peintre et l’originalité de cet artiste méconnu.

✔✔ Samedi 15 décembre, à 15h, 15h45 et 17h30, dans la tente d’animations du Jardin des neiges, esplanade Marcel Duchamp.

Marionnettes chinoises 

Orgue et trompettes. Les trompettistes Jean-Charles Levaillant, Josselin Sauvage et Clément Saunier accompagnent l’organiste Bastien Stil. Un carré d’as plein d’atouts pour un concert baroque envoûtant. ✔✔ Dimanche 16 décembre, à 16h, Eglise de Pavilly. Tarifs 4/8 €. Tél. 02 32 94 52 22.

Requiem de Fauré. La forme du requiem et sa connotation religieuse et sacrée donnent lieu a des productions uniques et inspirées de Fauré ou de Puccini, conçues dans un esprit de consolation et d’apaisement.

✔✔ Vendredi 14 décembre, à 20h, Théâtre des arts, à Rouen. Tarifs 27 à 44 €. Infos. www.operaderouen.fr

■■ Un dimanche par mois, la maison des forêts organise un jeu familial pour découvrir la vie qu’abrite l’arbre mort.

Nicolas Colombel percé à jour

✔✔ Jusqu’au 5 janvier. Horaires et infos pratiques sur www. rouengivrée.fr

●● concerts

Entre danse contemporaine et art du cirque, les contes tordus font rêver et révèlent toute la beauté du monde à travers la moindre bagatelle.

L

e marionnettiste chinois Yeung Faï, dans l’héritage famillial, perpétue l’art ancestral de la marionnette chinoise mais réactualise sa forme à travers un spectacle unique inspiré par sa propre expérience de vie. Entre fiction personnelle et visée universelle, accompagné par les images d’ambiance de l’artiste Yilan Yeh et des sonorités originales du compositeur Colin Offord, Yeung Faï crée une fable poétique : un jeu de main qui transporte à travers les siècles et les

e nouvelles découvertes scientifiques viennent de révéler la variété et la richesse de l’œuvre de Nicolas Colombel, peintre classique méconnu né à Sotteville en 1644 et trop souvent oublié dans l’ombre de Poussin. Cette première exposition rétrospective, qui réunit un corpus de 37 œuvres, donne une image nouvelle à son travail. Inspiré certes par le classicisme de Poussin à ses débuts, il se dégage peu à peu de l’influence du maître. Répondant à des com-

mandes, il révèle des talents de portraitistes et réalise des scènes religieuses destinées à des lieux de dévotion privés. Après son intégration à l’Académie, il exerce son style avec plus de souplesse autour de thèmes galants : des portraits de membres de l’aristocraties sous les traits des dieux antiques donnent toute la valeur de son art. Pratique. Jusqu’au dimanche 24 février. Ouvert de 10 à 18h tous les jours sauf le mardi, Musée des Beaux arts, Rouen. Infos sur www.rouen-musees.com

Du personnel à l’universel

générations et dans lequel la famille occupe une place centrale. Ce spectacle se compose de multiples saynètes sans paroles où l’animation des personnages, leur interaction, l’image et le son suffisent à transporter dans une fiction où l’intime se mêle à l’universel, où la tradition interragit avec la modernité dans des tableaux d’une rare beauté. Pratique. Vendredi 14 décembre, à 19h30, Théâtre de la Chapelle Saint Louis, à Rouen. Tarifs 6 à 14 €. Réservation au 02 35 98 45 05.

■■ Yeung Faï exerce l’art ancestral de la marionnette chinoise pour évoquer une fiction personnelle avec grâce et poésie.


16

CINEMA

SUR LES ÉCRANS

Ernest et Célestine

UGC C. Commercial Saint-Sever - Rouen - Tél. 08 92 70 00 00

• Jean de la Lune (av. prem.) : dim. 16, 11h. • L’Odyssee De Pi (av. prem., 3D, VO) : lun. 17, 20h15.

Omnia 28, rue de la République - Rouen - Tél. 02 35 07 82 70

• L’Homme qui rit (av. prem.) : ven. 14, 20h. • Les Visiteurs du soir (av. prem.) : jeu. 13, 20h ;

ven. 14, dim. 16, lun. 17, 17h15 ; sam. 15, mar. 18, 19h40. • Main Dans La Main (av. prem.) : mar. 18, 20h15. • Ernest et Célestine : sam. 15, dim. 16, 11h, 13h45, 15h30. • Héritage : tous les jours 13h50, 15h50, 19h50, 21h50. • Les betes du sud sauvage (VO) : tous les jours 13h45, 15h45, 17h45, 19h45, 21h45. • Télé Gaucho : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 14h, 16h30, 19h30, 21h50 ; sam. 15, 10h30, 14h, 16h30, 19h30, 21h50 ; dim. 16, 10h31, 14h, 16h30, 19h30, 21h50. • Ai Weiwei: Never Sorry (VO) : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 18h25. • Hors les murs : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 16h30, 21h50 ; sam. 15, dim. 16, 19h45. • L’Histoire du petit Paolo : sam. 15, dim. 16, 11h. • Les Hauts de Hurlevent (VO) : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 14h15, 17h ; sam. 15, dim. 16, 14h15, 20h30. • Tabou (VO) : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 13h35, 16h, 20h30 ; sam. 15, dim. 16, 13h35, 18h, 20h30. • Les Invisibles : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 14h, 19h30 ; sam. 15, dim. 16, 10h45, 17h15. • Niko le petit Renne 2 : sam. 15, dim. 16, 11h, 13h30, 15h15. • Operacion E (VO) : sam. 15, dim. 16, 21h50. • Rebelle : tous les jours 17h50. • Violeta (VO) : sam. 15, dim. 16, 10h45. • Royal Affair (VO) : jeu. 13, lun. 17, 20h30 ; sam. 15, dim. 16, 10h30, 17h. • Rengaine : sam. 15, dim. 16, 16h. • Argo (VO) : jeu. 13, 16h ; sam. 15, 17h, 21h45 ; dim. 16, 19h25, 21h45 ; lun. 17, 14h30 ; mar. 18, 13h30, 16h, 21h45.

• Telegaucho : tous les jours 11h, 14h10, 17h, 19h50, 22h15. • The Impossible : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim. 16, lun. 17, 11h, 13h20, 15h35, 17h50, 20h10, 22h30 ; mar. 18, 11h, 15h35, 17h50, 20h10, 22h30. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : tous les jours 11h, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30.

Gaumont Grand-Quevilly

• Ernest et Célestine : sam. 15, dim. 16, 11h05,

13h55, 15h45, 17h35. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu : tous les jours 10h30, 13h50, 17h15. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (3D) : tous les jours 10h50, 13h15, 14h30, 16h40, 18h, 20h20, 21h30. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (VO) : lun. 17, 20h45. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (3D, VO) : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim. 16, mar. 18, 20h45. • Les betes du sud sauvage (VO) : tous les jours 10h55, 13h25, 15h35, 17h40, 19h50, 21h55. • Mes Héros : tous les jours 11h05, 14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20. • Télé Gaucho : tous les jours 11h, 14h10, 16h35, 20h, 22h25. • Anna Karenine (VO) : tous les jours 10h45, 14h05, 16h45, 19h30, 22h10. • Cogan (VO) : jeu. 13, ven. 14, mar. 18, 11h, 13h35, 15h50, 18h05, 20h15, 22h25 ; sam. 15, dim. 16, 20h15, 22h25 ; lun. 17, 11h, 13h35, 15h50, 18h05. • Les Mondes de Ralph : tous les jours 10h50, 13h45, 15h55, 18h05, 20h10, 22h20. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : tous les jours 10h45, 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h15. • Les Cinq légendes : tous les jours 10h55, 13h40, 15h50, 18h, 20h05, 22h15. • Niko le petit Renne 2 : sam. 15, dim. 16, 11h15, 13h50, 15h40, 17h30. • Populaire : tous les jours 10h40, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : jeu. 13, 11h10, 13h40 ; ven. 14, sam. 15, dim. 16, lun. 17, mar. 18, 11h10, 13h40, 16h15, 19h45, 22h10. • Skyfall : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, 10h40, 13h55, 16h50, 20h40 ; sam. 15, dim. 16, 20h40 ; mar. 18, 10h40, 13h55.

N° 85 - 13 décembre 2012

26, bd P. Brossolette - Grand-Quevilly - Tél. 08 92 69 66 96

• Anna Karenine : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17,

■ Beaucoup de poésie, du rêve, de la fraîcheur et de l’amitié… Le film de Benjamin Renner est à l’image des albums de Gabrielle Vincent.

E

lle a beau être toute petite Célestine, la petite souris n’a pas peur des ours qui habitent la ville au-dessus de celle des souris. Malgré les conseils de ses amies, lorsqu’elle rencontre Ernest, un ours clochard et gourmand, elle se lie d’amitié avec lui. Mais cela n’est pas du goût de tout le monde. Les souris en bas, dans les souterrains, les ours en haut, dans la ville. Chacun chez soi et personne ne se mélange. C’est avec ce début un peu sombre que l’écrivain Daniel Pennac commence son histoire, librement adaptée des albums de la dessinatrice belge Gabrielle Vincent. Mais c’est pour mieux la conduire vers une fin lumineuse, véritable hommage à celle-ci. Pur bijou de l’animation franco-belge, ce film est un bonheur, avec ses dessins à l’aquarelle pleins de finesse, son animation pas trop rapide (idéale pour les petits), sa poésie et ses jolies notations

sur l’amitié et le respect de la différence. Le comédien Lambert Wilson prête sa voix à son personnage d’ours un peu balourd, mais si sympathique, et on se laisse volontiers embarquer avec lui dans une aventure aussi cocasse qu’émouvante. Les petits vont craquer pour cette délicieuse souris, tandis que les adultes admireront la beauté des dessins et le charme de l’histoire. C’est à la sortie de son école que les producteurs de ce très joli film sont venus chercher Benjamin Renner, 24 ans, pour lui en confier la réalisation. On le voit, l’animation française, avec ses spécificités, n’a pas à rougir face à l’animation américaine.

● Film d’animation franco-belgo-

luxembourgeois de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, d’après les albums de Gabrielle Vincent (1 h 19).

• Traviata et nous : lun. 17, 19h30. • L’Ordre et la morale : ven. 14, 20h30.

• Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (3D) : tous

Pathé Docks 76

16, 11h, 13h30, 15h45, 17h50, 20h10, 22h10 ; lun. 17, 11h, 13h30, 14h15, 15h45, 17h50, 20h10, 22h10 ; mar. 18, 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h, 22h10. • Les Cinq légendes (3D) : dim. 16, 11h. • Les Mondes de Ralph : jeu. 13, sam. 15, dim. 16, lun. 17, mar. 18, 11h, 13h45, 15h50, 18h, 20h05, 22h20 ; ven. 14, 11h, 13h45, 15h50, 17h50, 20h05, 22h20. • Looper : jeu. 13, lun. 17, 11h, 20h10, 22h30 ; ven. 14, 11h, 17h, 22h30 ; sam. 15, mar. 18, 11h, 22h30 ; dim. 16, 20h10, 22h30. • Main Dans La Main : mar. 18, 20h15, 22h15. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 11h, 13h50, 16h, 18h15, 20h20, 22h30 ; dim. 16, 13h50, 16h, 18h15, 20h20, 22h30. • Mes Héros : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim. 16, mar. 18, 11h, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20 ; lun. 17, 11h, 14h05, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. • Niko le petit Renne 2 : mar. 18, 13h45. • Populaire : tous les jours 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • Renoir : dim. 16, 10h30. • Skyfall : tous les jours 11h, 14h, 17h15, 20h30.

Centre Commercial Docks 76 - Rouen - Tél. 08 92 69 66 96

• Aida (VO) : sam. 15, 18h55. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté : mar. 18, 13h45.

• Casse-Noisette (VO) : dim. 16, 16h. • Cogan : jeu. 13, dim. 16, 14h, 16h10, 18h20,

20h25, 22h30 ; ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 11h, 14h, 16h10, 18h20, 20h25, 22h30. • Comme Des Freres : jeu. 13, 11h, 13h45, 15h55, 18h05, 22h30 ; ven. 14, 11h, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h30 ; sam. 15, 11h, 13h45, 15h55, 20h15 ; dim. 16, 13h20, 20h15, 22h30 ; lun. 17, 11h, 15h55, 18h05, 20h15, 22h30 ; mar. 18, 11h, 15h55, 18h05. • Connaissance Du Monde : jeu. 13, 14h, 17h, 20h. • Ernest et Célestine : sam. 15, dim. 16, 11h, 13h10, 14h55, 16h40, 18h25 ; lun. 17, 13h10, 14h55, 16h40, 18h25 ; mar. 18, 11h15, 13h10, 14h55. • L’Homme qui rit : ven. 14, 20h. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim. 16, lun. 17, 13h10, 16h40, 20h ; mar. 18, 13h10, 16h30, 20h.

les jours 10h50, 14h10, 17h30, 21h.

• Les Cinq légendes : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim.

mar. 18, 13h45, 16h30, 19h25, 22h10 ; dim. 16, 11h, 13h45, 16h30, 19h25, 22h10. • Arbitrage : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30 ; dim. 16, 11h05, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • Argo : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 13h45, 18h45 ; sam. 15, dim. 16, 18h45. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu : tous les jours 13h35, 16h55, 19h10, 20h15. • Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (3D) : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 14h30, 15h15, 18h10, 21h10, 21h35 ; dim. 16, 11h, 11h30, 14h30, 15h15, 18h10, 21h10, 21h35. • Les Cinq légendes : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h20 ; dim. 16, 11h, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h20. • Les Mondes de Ralph : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15 ; dim. 16, 11h10, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15. • Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h35, 15h50, 18h, 20h15, 22h25 ; dim. 16, 11h, 13h35, 15h50, 18h, 20h15, 22h25. • Mauvaise fille : tous les jours 13h30, 18h. • Niko le petit Renne 2 : sam. 15, 14h, 16h30 ; dim. 16, 11h10, 14h, 16h30. • Nous York : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 22h30 ; dim. 16, 11h, 22h30. • Populaire : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 13h50, 16h45, 19h45, 22h20 ; sam. 15, 17h, 19h45, 22h20 ; dim. 16, 11h, 13h50, 16h45, 19h45, 22h20. • Silent Hill : Revelation : jeu. 13, ven. 14, lun. 17, mar. 18, 13h40, 15h50, 20h10 ; sam. 15, 13h40, 20h10 ; dim. 16, 20h10. • Silent Hill : Revelation (3D) : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 17h55, 22h20 ; dim. 16, 11h, 17h55, 22h20. • Sinister : tous les jours 16h30, 22h30. • Skyfall : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h40, 16h30, 19h20, 22h10 ; dim. 16, 10h50, 13h40, 16h30, 19h20, 22h10. • Stars 80 : tous les jours 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30. • The Impossible : jeu. 13, 16h45, 19h40, 22h15 ; ven. 14, lun. 17, mar. 18, 14h, 16h45, 19h40, 22h15 ; sam. 15, dim. 16, 19h40, 22h15. • Les Trois Mondes : tous les jours 15h50, 20h20. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, lun. 17, mar. 18, 13h45, 16h50, 19h30, 22h30 ; dim. 16, 11h, 13h45, 16h50, 19h30, 22h30. • Un plan parfait : tous les jours 22h25.

Le Melville 75, rue du Général Leclerc - Rouen - Tél. 02 32 76 73 21

• Le noir (te) vous va si bien : jeu. 13, ven. 14, sam. 15, dim. 16, 13h45, 15h30, 17h15, 19h, 20h45.

• Les Trois Mondes : jeu. 13, lun. 17, 16h45,

21h15 ; ven. 14, mar. 18, 14h, 21h15 ; sam. 15, dim. 16, 14h, 19h25, 21h15. • The Brooklyn Brothers (VO) : jeu. 13, sam. 15, 21h ; ven. 14, dim. 16, 19h. • Au-delà des collines (VO) : jeu. 13, lun. 17, 14h, 18h35 ; ven. 14, mar. 18, 15h50, 18h30 ; sam. 15, dim. 16, 16h45. • Beautiful Valley (VO) : jeu. 13, sam. 15, 16h15 ; ven. 14, dim. 16, 14h15. • Le petit Gruffalo : sam. 15, dim. 16, 15h50. • Cherchez Hortense : jeu. 13, sam. 15, 14h15, 19h ; ven. 14, dim. 16, 16h15, 21h. • La Part des Anges (VO) : jeu. 13, sam. 15, 16h, 20h30 ; ven. 14, dim. 16, 13h30, 18h. • Adieu Berthe - L’enterrement de mémé : jeu. 13, sam. 15, 13h30, 18h ; ven. 14, dim. 16, 16h, 20h30.


N° 85 - 13 décembre 2012

DETENTE

LA RECETTE

Cassolette d’escargots au chablis pour 6 personnes Préparation : 20 mn et cuisson : 25 mn

●● 6 douzaines d’escargots en boîte ●● 200 g de champignons de Paris ●● 200 g de cèpes ●● 2 cuil. à soupe de vinaigre de vin ●● 60 cl de chablis ●● 60 cl de bouillon de volaille ●● 3 échalotes ●● 2 gousses d’ail ●● 30  g de beurre ●● 3 cuil. à soupe de persil haché ●● 5 cuil. à soupe de crème fraîche épaisse ●● Sel, poivre Epluchez et hachez finement les échalotes. Epluchez et pressez les gousses

d’ail. Nettoyez les champignons de Paris et les Cèpes. Coupez-les en morceaux s’ils sont trop gros puis passezles rapidement dans un bain d’eau vinaigrée. Faites fondre le beurre dans une cocotte sur feux doux. Ajoutez les échalotes hachées et laissez-les fondre 2 à 3 mn. Ajoutez les escargots égouttés, le bouillon de volaille, le chablis et les champignons. Laissez cuire à feu doux pendant 15 minutes. Assaisonnez de sel et de poivre. Versez la crème fraîche et ajoutez les gousses d’ail. Faites cuire encore 5 mn. Servez après avoir saupoudré de persil haché. toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Brasser de l’air. B – Sentiment tendre et intense. Effectue un sondage. C – Période de chaleurs bestiales. Travailler au bloc. D – Indication parfois croustillante. Cela compte pour deux. E – Hormone pour les diabétiques. F – C’est sur lui que croissent les reines du jardin. Pieuses initiales. G – Pas t out à fait ronds. Très actuel. Astre déifié. H – Il recouvre la jambe. Propre à un ancien habitant d’Allemagne. I – Article d’importation. Poussières de fleurs. J – De telle façon. Patrie de Brassens.

Verticalement 1 – On y trouve tous les vêtements. 2 – Profondément touchée. D’une forme géométrique. 3 – Ce sont des âneries. 4 – Petit mot entre amis. Il parfume le raki. Il coule en Lombardie. 5 – Mer de Bretagne. Intensité de couleur. 6 – Pas un, mais deux ! 7 – Il fait partie d’une tribu amérindienne. Vraiment très mauvais. 8 – Il s’occupe des tâches les plus ingrates. Petite cheville sur le départ. 9 – Couperont le courant. 10 – Il dessert Paris et sa banlieue. Elle est utile pour attraper le panier.

LES MAREES

DIEPPE

Dates

Coeff.

Vendredi 14 Samedi 15

104

PM

BM

FECAMP

PM

BM

LE HAVRE

DEAUVILLE TROUVILLE

PM

PM

BM

BM

12.05 06.45 11.50 06.05 11.05 05.55 10.47 06.01 19.10 18.30 23.35 18.25 23.15 18.28

104-103 00.30 07.35 00.20 06.55 11.55 06.45 11.35 06.52 12.55 20.00 12.40 19.20 19.15 19.17

Dimanche 16 100-96 01.20 08.25 01.10 07.40 00.25 07.35 00.05 07.40 13.40 20.50 13.25 20.10 12.40 20.00 12.24 20.03 Lundi 17

91-86

Mardi 18

80-74 02.55 09.55 02.40 09.10 02.00 09.05 01.42 09.09 15.15 22.15 14.55 21.35 14.15 21.25 13.59 21.31

Mercredi 19

67-61

Jeudi 20

55-51 04.30 11.25 04.15 10.40 03.35 10.35 03.23 10.37 16.55 23.45 16.35 23.10 15.55 22.55 15.44 22.59

02.10 09.10 01.55 08.25 01.10 08.20 00.54 08.25 14.30 21.35 14.15 20.55 13.30 20.45 13.12 20.48

03.40 10.35 03.30 09.55 02.45 09.50 02.31 09.52 16.05 22.55 15.45 22.20 15.05 22.10 14.49 22.14

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

■■ Midi et soir, le Bandol fait souvent le plein. Le restaurant, à deux pas de la gare, séduit une clientèle active.

L

e midi, c’est une population de cadres et d’employés, de Rouen ou de passage - puisque le restaurant est situé en face de la gare -, qui vient déjeuner au Bandol. Sur deux étages, dans des pièces lumineuses et bien agencées, le lieu propose une cuisine traditionnelle de qualité.

Pizzas, grillades et salades A l’heure méridienne, vous pouvez opter pour un choix assez large de plats (viandes, salades, pizzas...) ou une formule bien calibrée à 14,90 € (plat, dessert, boisson). Au choix en plat principal : trois propositions de pizza, l'andouillette de Troyes, une salade composée, des spaghettis à la bolognaise ou un steak haché sauce poivre. En voyant

Horizontalement A – Brasser de l’air. B – Sentiment tendre et intense. Effectue un sondage. C – Période de chaleurs bestiales. Travailler au bloc. D – Indication parfois croustillante. Cela compte pour deux. E – Hormone pour les diabétiques. F – C’est sur lui que croissent les reines du jardin. Pieuses initiales. G – Pas t out à fait ronds. Très actuel. Astre déifié. H – Il recouvre la jambe. Propre à un ancien habitant d’Allemagne. I – Article d’importation. Poussières de fleurs. J – De telle façon. Patrie de Brassens. Les solutions

Sudoku

L’horaire des marées du 14 au 20 décembre

LA TABLE

Bandol : accents du sud et cuisine de qualité

Une cassolette pour les fêtes Ce n'est sûrement pas la fête pour les escargots ! Mais dans cette cassolette, ils devraient ravir les plus exigeants des gourmets.

17

Verticalement 1 – On y trouve tous les vêtements. 2 – Profondément touchée. D’une forme géométrique. 3 – Ce sont des âneries. 4 – Petit mot entre amis. Il parfume le raki. Il coule en Lombardie. 5 – Mer de Bretagne. Intensité de couleur. 6 – Pas un, mais deux ! 7 – Il fait partie d’une tribu amérindienne. Vraiment très mauvais. 8 – Il s’occupe des tâches les plus ingrates. Petite cheville sur le départ. 9 – Couperont le courant. 10 – Il dessert Paris et sa banlieue. Elle est utile pour attraper le panier.

passer une pizza dans la salle, j'opte finalement pour la "Cardinale". Sans aucun doute, il s'agit là d'un des points forts du Bandol : on a affaire à de "vraies" pizzas à la pâte fine et craquante. La garniture est également excellente et les produits frais. Bref, un très bon point. En dessert, les grands appétits seront ravis. Le crumble pomme-rhubarbe qui m'est servi ce jour-là est... très généreux, accompagné d'une boule de glace vanille bien appréciée. Un bon rapport qualité-prix, un lieu agréable, un service très pro : le Bandol est l'une des bonnes adresses du quartier de la gare. Pratique. 27 rue Verte, à Rouen. Ouvert du lundi au samedi, midi et soir (sauf samedi soir). Tél. 02 35 71 46 43

LA METEO Pluies, vent, redoux Vendredi 14 décembre

- Temps : perturbation très active apportant pluies, vents fort et redoux - Températures : minimales de 3 à 5°, maximales de 7 à 9°. - Vent : Sud-Ouest.

Samedi 15 décembre - Temps : temps instable avec averses. - Températures : minimales de 6 à 8°, maximales de 9 à 11°. - Vent : Sud-Ouest.

Dimanche 16 décembre

- Temps : éclaircies et averses. Venteux et doux. - Températures : minimales de 4 à 6°, maximales de 8 à 10°. - Vent : Sud-Ouest.

Lundi 17 décembre

- Temps : aucune évolution attendue. Poursuite du temps instable. - Températures : minimales de 4 à 6°, maximales de 8 à 10°. - Vent : Ouest.


18

France MONDE

nobel de la paix à l’europe

Un prix d’encouragement A Oslo, le 10 décembre, le président du comité Nobel norvégien a remis le prix Nobel de la paix aux responsables de l’Union européenne. Or la Norvège a refusé par deux fois (1972 et 1994) de faire partie de l’UE ; et l’UE, en proie à une profonde crise économique et institutionnelle, n’a guère pu faire quelque chose pour la paix dans le monde l’an dernier. D’où la question posée par les journaux européens : pourquoi ce prix ? Le discours du président Jagland n’a apporté que des réponses très générales. La construction européenne, a-t-il affirmé,

“a fait d’un continent de guerre un continent de paix”. Quant à la crise européenne : “Nous ne sommes pas rassemblés ici aujourd’hui avec la conviction que l’UE est parfaite, mais avec la conviction que l’on doit résoudre nos problèmes ensemble”. S’attirant ce mot ironique d’un diplomate portugais : “Si les Norvégiens veulent résoudre les problèmes avec nous, le mieux serait qu’ils nous rejoignent”. Cette perspective est peu probable : en Norvège, les chefs des partis se sont engagés devant les électeurs à ne jamais œuvrer pour une adhésion à l’Union.

EXILES FISCAUX

Depardieu a passé la frontière L’acteur vient de se domicilier dans la commune frontalière belge de Nechin : la loi belge n’impose pas la fortune ni les plus-values sur le patrimoine privé... Commentaire acide de la ministre Delphine Batho : “Je préfère l’acteur à l’exilé fiscal. Quand on a les moyens de bien vivre, je pense qu’on doit contribuer au redressement des

finances publiques.” Protestation aussi du PCF : “En refusant de participer à la solidarité nationale, il entache durablement son image auprès des Français.” Et du FN : “Quand on gagne son argent en France, c’est quand même patriotique de rester en France. Surtout venant d’un talent si français.”

Italie : l’incroyable retour de Berlusconi

N° 85 - 13 décembre 2012

8,6 millions de pauvres en France

■■ Des millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté, des mal-logés, des jeunes renonçant à bénéficier du RSA… A la demande d’un collectif de 35 associations, s’est tenue à Paris une “conférence nationale de lutte contre la pauvreté”.

L

a nouvelle pauvreté française, c’est un tragique emballement des chiffres – et un tournant sociologique inédit… Les chiffres : 8,6 millions de Français, dont 20 % des jeunes, vivent désormais au-dessous du seuil de pauvreté (964 euros par mois pour une personne seule). Un Français sur cinq avoue avoir renoncé aux soins médicaux. Près de 3,5 millions sont mal logés. Plus de 800 000 ont recours à l’aide alimentaire. Selon la Caisse nationale d’allocations familiales, 68 % des bénéficiaires potentiels du RSA activités n’osent pas le demander ; 40,3 % des immigrés (29 points de plus que la moyenne nationale) vivent sous le seuil de pau-

vreté. Selon les sondages, 48 % des Français se disent pauvres ou en voie de le devenir. Le tournant : on compte de plus en plus de femmes seules (et “parent unique”) dans les statistiques.

La femme seule, symbole de cette nouvelle pauvreté D’où l’initiative du Conseil économique et social, qui accueillait à Paris, les 10 et 11 décembre, une “conférence nationale de lutte contre la pauvreté”. A la tribune, onze ministres et les porte-parole des associations. Certains ministres n’ont pas résisté au désir de politiser le problème. Pour Marisol Touraine, il faut un “véritable changement

de méthode” par rapport au gouvernement Fillon qui tenait des “discours stigmatisants” sur “l’assistanat”. Selon la ministre déléguée chargée de la lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, le gouvernement fera une priorité de la lutte contre le “non-recours” au RSA. D’autres ministres ont évoqué des mesures concrètes : Delphine Batho (Energie) a annoncé que les tarifs sociaux de l’énergie seraient étendus bientôt à 830 000 personnes supplémentaires. Cécile Duflot (Logement) a annoncé la création de plusieurs milliers de nouvelles places d’hébergement en 2013 ; elle s’est montrée plus évasive sur les fameuses réquisitions de “logements vides”.

Les associations, pour leur part, ont été combatives, mais leur insistance est désarmée face à l’assèchement budgétaire de l’Etat : elles demandent ainsi une revalorisation du RSA, dont le niveau ne correspond plus à la situation sociale. Des bungalows pour les mal-logés Pour appuyer la revendication, un rassemblement était convoqué lundi après-midi par le Mouvement national des chômeurs et précaires, Droit au logement et Agir contre le chômage, devant le Conseil économique et social avenue d’Iéna. Le président de cette assemblée, Jean-Paul Delevoye, a proposé pour sa part la création de villages de bungalows pour les mal-logés.

Le Caire : l’armée arbitre

■■ Berlusconi signe son retour et se présente comme l’homme providentiel.

O

n le croyait fini ? Il revient. Le 8 décembre, Silvio Berlusconi (76 ans) n’a eu qu’à annoncer sa candidature aux législatives du printemps 2013 pour que le président du Conseil, Mario Monti, décide de partir – soulevant aussitôt l’inquiétude à Bruxelles, à Berlin, à Paris et dans les salles de marché, où la “cure de rigueur” italienne passait pour garantir l’effort de redressement de toute l’Union européenne. “L’expérience Monti est terminée”, a proclamé le PDL (parti de Berlusconi) le 9 décembre. Ainsi accusé d’être le responsable de la crise et de la pauvreté, le “technicien” Monti a préféré déclarer qu’il quittait le pouvoir.

Le pire est que ce retour offensif de Berlusconi ne visait pas directement à faire tomber Monti, mais simplement à garder au Cavaliere (traqué par les juges) une immunité politique qui lui serve de bouée de sauvetage. D’où l’indignation des autres partis : “Les Italiens se sacrifient depuis un an pour éviter un gouffre à la grecque, et voilà que Berlusconi veut nous ramener cinq ans en arrière !”, proteste le leader centriste Pier Ferdinando Casini, de vingt ans plus jeune que le Cavaliere. Ce danger est-il réel ? Le PDL est tombé à 15 % dans les sondages, et 7 % seulement des Italiens envisagent aujourd’hui Berlusconi comme président du Conseil.

L

e 10 décembre, le chef du gouvernement Mohamed Morsi a donné “provisoirement” à l’armée le pouvoir d’arrêter des civils dans les villes d’Egypte. Objectif : casser le mouvement de protestation laïque qui s’oppose à la tenue, le 15 décembre, du référendum sur la nouvelle Constitution.  Samedi dernier, Morsi faisait mine de céder sur un point en renonçant aux pleins pouvoirs qu’il s’était octroyés ; mais c’était pour instaurer, 48 heures après, l’état d’urgence “jusqu’à ce que la Constitution soit promulguée”. L’opposition peut toujours protester en rappelant que l’état d’urgence “provisoire” instauré par Moubarak avait duré jusqu’à la chute de ce dernier ; peu importe à l’armée, qui a les clés de la situation. Il était temps, pour les Frères musulmans. Près de trente de leurs immeubles avaient été incendiés dans

■■ Au Caire, des blindés de l’armée se sont déployés autour du palais présidentiel. 

le pays depuis les six derniers jours. Et les syndicats ouvriers commençaient à parler de “grève générale pour la démocratie”. Le 11  décembre, deux grandes manifestations contraires étaient annon-

cées dans les rues du Caire : l’une pour soutenir Morsi, l’autre pour rejeter le référendum. Qu’allait-il se passer – et qu’allait faire l’armée ? On n’allait pas tarder à savoir de quel côté elle penchait : l’opposition, avec

Mohamed el-Baradeï, Amr Moussa Hamdine Sabahy et leur “Front du salut national” ? ou les Frères musulmans ? La réponse ne manquait pas d’intérêt, sachant que l’armée égyptienne est une annexe du Pentagone.


No 85 - 13 décembre 2012

IMMOBILIER LOCATION ROUEN ■ Ile Lacroix, loue place de parking dans cour sécurisée. 70 € par mois. Particulier. Tél. 06.30.36.58.81 ■ Rouen Rive Droite, loue un parking à 5 mn de la gare, dans résidence, prix : 65 €. Particulier. Tél. 06.13.31.06.10 ■ Rouen droite centre, grand F2 58 m2, libre, cuisine aménagée, grand séjour, parquet vitrifié, loyer 543 € charges 49 €. Particulier. Tél. 06.09.77.72.16 ■ Rouen centre ville studio pour étudiant, 300 €, libre cautionnement exigé. Particulier, tél. : 02 35 02 03 08

AGGLOMERATION ■ Mont-Saint-Aignan Parc Cerisy, à louer F3 de 72 m2 dont loggia de 3 m2, 2 chambres, séjour, salon, cuisine américaine, parking en soussol. Loyer 675 € + 95 € de charges. Particulier 02.32.56.24.32

19

■ Caen, 543 € c. c.. rue Caponière, loue appt 2 p.p. 2e étage, cuis. équipée, parking dans cour fermée, libre, classe énergie : D. Loyer 512 € + ch. 31 €. DG 512 € + FA 552 €. Réf. 1334303. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 890 € c. c., dans centre ancien, loue maison de ville anciennne avec 4 chambres, cuis. américaine, cour intérieure, dépendance, chauf. gaz, libre 1/02, classe énergie : D. DG 890 € + FA 961 €. Réf. 1334685. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 670 € c.c. rue Domazanne, loue appt F3, cuis. équipée, séjour parqueté, 2 chambres. Classe énergie : D. Libre, chauf. coll. Garage. Loi Besson. Revenus plafonnés exigés. Loyer 565 € + ch. 105 €. FA : 514 € + DG 595 €. Réf. 1334597. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Rouen, 523.000 €, banlieue rive gauche, imm. rénové de 11 appart. meublés, ds quartier calme. Jardin, parkings. Gros rapport de 9.80 %. Classe énergie : E. A saisir. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

FONDS DE COMMERCE ■ Magasins tous équipés dans centre commercial Rouen agglomération. Idéal bijouterie, onglerie ou prêtà-porter. Loyers à partir de 395 €. Particulier. Tél. : 06 13 31 06 10

AGGLOMERATION ■ Sotteville, 235.000 €, jardin des plantes, vds beau pavillon de pl.-pied sur 410 m2 de terr., séj., salon 30 m2, cuisine équip., 2 chambres, dépend., cave, 2 gges, chauf. gaz, classe énergie : D. A voir. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

AUTRES MARQUES

OFFRES D'EMPLOI ■ Urgent recherche chauffeur 21 ans minimum, permis de conduire obtenu depuis plus d’un an. 2 à 3 jours par semaine, 25 à 30 heures par semaine y compris attentes. Trajets Rouen, Dieppe et région. Contact 06 03 69 78 74 ■ Manuco Services sur Boulleville recherche technicien itinérant H/F chariots élévateurs et matériel TP, secteur 27/14/76. Expérience souhaitée. Poste en vue d un CDI. Tél. 02.32.20.12.80. Envoyer CV et lettre de motivation : p.capon@manuco-services.fr

DEMANDES D'EMPLOI ■ Employée de maison rech. heures garde d’enfants, repassage, ménage. Tél. 02.35.73.51.20 ■ Serveur en bar-brasserie rech. emploi, 23 ans d’expérience, très bon vendeur, sérieux et disponible immédiatement. Tél. 06.48.35.71.39.

BONNES AFFAIRES ■ Briques anciennes et silex. Tél. 06.20.12.94.45. ■ Verre cristal peint main motif papillon 35 € pièce, bol Napoléon avec assiette. Tél. : 02 35 74 34 23 ■ Table chêne, pieds chevillés, dessus pavés, dimensions 1,38 m x 0,65 m. prix 50 €. Tél. : 02.35.07.64.10 ■ Piano droit Fuchs et Möhr bon état de marche. 600 € à emporter. Tél. : 02.35.23.44.71

■ Luxueuse veste simili fourrure vison, jamais portée, taille 44. Longeur 85 cm. Prix 160 €. Tél. : 02.35.07.63.30

■ Mercedes cabriolet SLK 280. 19.000 km, toutes options (boîte auto, cuir, jantes alu...). état neuf, prix 23.500 €. Particulier. Tél. 06.70.69.79.94 ■ Volkswagen Bora année 2003 (fin décembre), 96 000 km, contrôle technique OK. Prix : 6 500 € à débattre. Tel.: 02.35.07.38.27

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 30 avenue de la République, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également le télécharger sur "www.tendanceouestrouen.com".

■ Rouen, 215.000 €, jardin des plantes, maison de caract. compr. séj., salon, véranda, cuisine équip., 3 chambres, gge, jardin. Classe énergie : D. A voir. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 retrouvez toute l'information quotidienne sur

■ Elbeuf, 135.000 €, centre, imm. avec fond de restaurant, poss. 3 studios à l’ét. A saisir. Classe énergie F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Elbeuf, 208.000 €, bon imm. compr. 1 local comm., 1 F2, 6 studios, 5 chambres meublées. Gros rapport de 20 % poss. A saisir. Classe énergie : F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

AUTOMOBILES

IMMOBILIER VENTES ROUEN

HORS AGGLOMERATION

■ Rouen, 890.000 €, rive droite, imm. rénové de 8 appart. (F2, F3, F5) et 1 comm. Gros rapport 7.50 %. Classe énergie : D. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Rouen, 196.000 €, banlieue rive gauche, imm. de 3 appart. et 1 comm., 1 gge. Prévoir travaux d’amén. Classe énergie : F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Rouen droite, 360.000 €, prox. docks 76, ensble immo. compr. 1 local comm. avec vitrine de 75 m2 env., 1 local comm. avec vitrine de 55 m2, 1 atelier ou stockage de 140 m2, bureau de 160 m2, 7 parkings dans cour intér. Poss. de transformer en appart. Classe énergie : F. A voir. Prix à débattre. Urgent. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

■ Grand-Couronne, 149.500 €, centre, mur local 80 m2 env., ts comm. + appart. F3, 60 m2 env. A voir. Classe énergie : F. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78 ■ Elbeuf, 207.000 €, centre ville, bel imm. de 6 appts (prévoir petits travaux). Rapport 10% env. Classe énergie : E. A voir. Agence Saint-Clément Immobilier Tél. 02 35 03 81 17 06 11 83 11 78

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


20

PASSION

N° 85 - 13 décembre 2012

François Olivier, le bonheur du fromager

La patience est reine Son travail commence par la collecte des différents fromages, ce qui passe par une

relation privilégiée avec les agriculteurs et les petites laiteries. Vient ensuite le moment de les maturer dans l’une de ses deux caves. Un lieu où la patience est reine. ici, il ne faut jamais oublier de “laisser du temps au temps”. Ce père de famille de quatre enfants se définit avant tout comme un “chef d’orchestre qui essaye de composer des symphonies de saveurs et d’arômes.” A l’approche de Noël, François Olivier glisse quelques conseils : “un grand fromage se mange nature, avec un morceau de pain et un verre de vin”. Et de conclure par trois idées de combinaisons harmonieuses : “un grand Bordeaux accompagne joliment un Saint-nectaire ou un reblochon. Servez du cidre avec le Neufchâtel, et un blanc de Savoie avec le Beaufort”. Accompagnez-les d’un pain de campagne cuit au feu de bois ou d’un pain aux noix, qui se marient avec tous les types de fromages.

Photo Jonathan Rohman

N

é dans une famille d’illustres fromagers affineurs, dont le premier contact avec le lait cru remonte à 1907, le destin de François Olivier semblait tout tracé. Pourtant, ses ascendants ne l’ont jamais incité à suivre leurs pas. Bien au contraire. Après avoir été invité à sortir par la porte, François Olivier se plaît à dire y être “revenu par la fenêtre”, lorsque l’opportunité de reprendre l’affaire rouennaise de son grand-oncle s’est présentée en 1997. Pouvait-il en être autrement quand on voit la passion qui anime ce maître fromager dès qu’il parle de son métier ? “C’est en harmonie avec ce que je suis : j’aime profondément la nature et faire du bon fromage, c’est respecter la terre et se plier à son rythme saisonnier”, explique-t-il d’un ton tranquille.

■■ Olivier François travaille beaucoup avec de petites laiteries. Son travail de fourmi lui permet de trouver et de garder des producteurs de qualité. Pratique. 40, rue de l’Hôpital, à Rouen.


Tendance Ouest Rouen du 13 décembre 2012