Issuu on Google+

MISS FRANCE

Le sourire parmi les larmes lll#iZcYVcXZdjZhi#Xdb"LZWIK"&%%#';B N° 63 - 9 DÉCEMBRE 2010

Malika Ménard a rendu sa couronne PAGES 12 ET 13

NEWS

PAGE 5

Grâce de Dieu : la superette arrive TELE-MEDECINE PAGE 8 CHU, les cardiaques surveillés à distance SPORTS PAGES 16 ET 17 Mondeville rebondit, Malherbe plonge SORTIES Les beaux dimanches au théâtre

PAGE 23

Librairies

le carré magique ! Autour de la rue Froide, se concentrent onze librairies ! Caen fait figure dans ce domaine d’exception française. PAGE 10


N° 63 - 9 décembre 2010

Les temps forts

(%!6kZcjZYj+_j^c"&)%%%8VZc I‚a#%'#(&#(%#'.#((";Vm/%'#(&#')#-(#&%

GVY^d;B&%%#'"B‚igdedaZ]ZWYd"iZcYVcXZdjZhi#Xdb"LZWIK

9^gZXiZjgYZaVejWa^XVi^dc/7Zcd^iA:8A:G8 9^gZXiZjgY‚a‚\j‚/;gVcd^h<>AADI I^gV\Z/((%%%ZmZbeaV^gZh# ?djgcVa‚Y^i‚eVgaVhdX^‚i‚IZcYVcXZDjZhi!fjV^?dhZe]AZXaZgX"=VgYn*%%%%HV^ci"A EjWa^X^i‚/CdgYDjZhi8dbbjc^XVi^dc!iZcYVcXZXVZc5cdgYdjZhiXdbbjc^XVi^dc#Xdb >begZhh^dc/8ZcigZY¼>begZhh^dcYZEgZhhZYZa¼DjZhi fjV^?dhZe]AZXaZgX"=VgYn"7E'%-%("*%.*-HV^ci"A8ZYZm.

✔ Sang Vendredi 10, de 9h et 14h et de 15h30 et 20h, et samedi 11 de 9h à 12h30, don du sang à la salle des fêtes de Mondeville.

✔ Noël Dimanche 12 décembre, les magasins de Caen sont autorisés à ouvrir en raison des fêtes de fin d’année.

✔ Événement Vendredi 10 décembre, sortie en DVD du film “Caen vu par... ses réalisateurs”, 14 courts-métrages de 14 réalisateurs caennais.

✔ Noël bis Dimanche 12 décembre, le Père Noël parade en ville. Il sera place Bouchard à 15h et au marché de Noël à 17h.

✔ Football Samedi 11 décembre, le Stade

✔ Concert Vendredi 17 décembre, les danseurs et danseuses de Celtic Legends se produisent à 20h30 au Zénith de Caen.

Malherbe Caen reçoit l’OGC Nice à 19h au stade d’Ornano.

GZegdYjXi^dc^ciZgY^iZYZidjiVgi^XaZ!^aajhigVi^dc!ejWa^X^i‚hVj[VXXdgY‚Xg^iYj_djgcVa#

EXPLIQUEZ-VOUS

AU COURRIER

CINÉMA Le Lux a fêté son cinquantième anniversaire

Distinction et recommandations “Dans l’affaire Woerth, il fut fait reproche à l’ancien ministre du Travail d’être intervenu, en vue de l’obtention de la Légion d’Honneur, pour une de ses connaissances. Si à l’origine, l’attribution de cette distinction était destinée à récompenser des valeurs et mérites bien reconnus, il est de plus en plus fréquent de constater qu’elle s’obtient depuis par des “recommandations” bien distillées ! Hélas”. J-P Le Breton

Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ?

Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

SECTEUR CAEN NORD : Maison en pierre à rénover d’une surface de 200 m2 sur 3 niveaux. Possibilité type loft en duplex. Terrain. Réf. 1034 - 138.000€ FAI

MONTMORENCY : Sur terrain de 300 m2, maison en pierre de Caen offrant grand séjour, 3 chambres. Possibilité aménagement des combles. Réf. 1046 - 177.000€ FAI

AXE CAEN LA MER : Maison en pierre à rénover de 110 m2 offrant cuisine, séjour, chambre. A l’étage 2 chambres, pallier. Terrain. Réf. 1033 - 138.000€ FAI

CAEN AGGLO : dans résidence, appartement F5 de 107 m2 offrant vaste séjour salon, cuisine, 3 chambres, buanderie. Réf. 1043 - 146.000€ FAI

“Une histoire forte avec les Caennais” Romuald Poretti , responsable des Animations au cinéma Lux, était l’invité de l’émission “Expliquezvous”, en direct sur Tendance Ouest le mercredi midi (100.2 FM).

■ Comment présentez-vous le cinéma Lux à ceux qui ne le connaissent pas ? “C’est une salle de cinéma que beaucoup de Caennais connaissaient. Cette année, nous avons fêté nos 50 ans. Il y a vraiment une histoire forte entre les Caennais et le Lux. C’est le cinéma Art et essai de Caen, le plus vieux cinéma de Caen d’ailleurs. C’est un peu devenu une institution”. ■ Comment jouezvous donc la carte de l’ancienneté et de la modernité ? “C’est un vieux cinéma avec une jeune équipe en place depuis 1995. Le Lux fonctionne depuis cette date avec une équipe de salariés et de nombreux bénévoles autour. C’est ce qui permet un renouvellement de l’esprit. Nous parvenons ainsi à lier une salle de cinéma d’éducation populaire d’où nous venons, à un cinéma

entretenez-vous avec l’autre salle Art et Essai de l’agglomération, le Café des Images à Hérouville ?

■ Romuald Poretti dans nos studios du 30, avenue du Six juin à Caen.

ouvert sur toutes les cinématographies.” ■ Comment la programmation du Lux estelle établie ? “La différence entre une salle comme le Lux et des multiplex, c’est que nous avons un programmateur. Nous visionnons les films avant de les diffuser et il y a un vrai choix, revendiqué et assumé, dans les salles indépendantes”. ■ Economiquement, comment vous en sortezvous par rapport à ces grands multiplex ? “La salle a été subventionnée très tardivement, au milieu des années 80. Du

coup, l’habitude a été prise de fonctionner dans un cadre économique assez précaire. Le Lux parvient à s’en sortir grâce à 150 000 entrées par an : cela nous place d’ailleurs parmi les meilleures salles de France. Si nous nous contentions de diffuser uniquement des films Art et Essai, nous pourrions presque parvenir à l’équilibre. Sauf qu’une salle Art et Essai, cela ne vit pas seulement par les films qu’elle diffuse mais aussi par l’esprit qui préside dans ses actions auprès du grand public. Au Lux, nous arrivons à 60% d’autofinancement et 40% de financement public”. ■ Quelles relations

“Nous avons deux approches assez différentes du cinéma , ce qui nous permet d’être très complémentaires. Nous essayons de ne pas trop nous marcher sur les pieds et nous nous accordons sur nombre de choses. Nous nous concertons sur des programmations et nous essayons de coordonner la diffusion des films : quand un film sort au Lux, il passe ensuite au Café des Images et réciproquement. Nous n’échappons pas à la concurrence, certes, mais elle est plutôt saine : faire vivre ces deux salles dans une même agglomération, cela n’était pas gagné !” ■ Le Lux en date .1960 Ouverture du LUX sous sa forme actuelle .1966 Le LUX devient Art et Essai .1978 Le LUX devient propriétaire de ses murs .1987 Retour sur la butte Ste-Thérèse après un mariage raté avec Pathé . 1995 Ouverture de la deuxième salle . 2007 Ouverture de la troisième salle


3

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH IKEA pose sa première pierre : l’ouverture est prévue le mercredi 2 novembre 2011 ! Lundi 6 décembre, une étape symbolique de l’arrivée d’IKEA dans l’agglomération caennaise a été franchie : la première pierre du futur magasin de 19 500 m2 a été posée à Fleury-sur-Orne en présence de nombreux élus et de Marie-Odile Mann, di-

LES RUES CAENNAISES EN TRAVAUX

MONDEVILLE

rectrice générale adjointe d’IKEA France. “Notre vision du design est celle d’un design démocratique”, a expliqué cette dernière avant d’annoncer une ouverture programmée au 2 novembre 2011. IKEA investit 55 millions d’euros dans ce projet et espère bien de-

venir un point d’attraction régional pour les 506 000 ménages qui habitent à moins d’une heure de route du futur magasin (Rouen est actuellement à 1h15, Rennes à 1h45). IKEA mise aussi beaucoup sur la population étudiante de Caen. “Notre volonté est de nous

rapprocher de nos clients du Grand Ouest”, a affirmé Marie-Odile Mann. Christine Frick, directrice de IKEA à Metz (Moselle) depuis six ans, prendra la direction de Caen. Dès février 2011, elle commencera d’ailleurs le recrutement : 220 postes sont à pourvoir.

Une nouvelle zone commerciale

● LE PORT Sur le cours Montalivet, circulation alternée jusqu’au 15 décembre pour assurer le branchement d’un panneau publicitaire.

● UNIVERSITÉ Dans la rue des Petites carrières, circulation alternée et stationnement interdit rue des Anciennes carrières jusqu’au 13 décembre pour des extensions de gaz.

● VAUCELLES Le long de la rue de Branville, circulation alternée jusqu’à la fin d’année pour des modifications de bordure.

● LA HAIE VIGNÉ L’allée des Genets est barrée jusqu’au 10 janvier pour l’entretien des trottoirs et circulation alternée pour assurer des branchements aéro-souterrains ERDF rue Eugène Maes jusqu’à la midécembre.

● PIERRE HEUZÉ Les travaux sur le périphérique nord doivent encore durer jusqu’au 10 janvier pour finir l’installation de nouvelles bordures enrobant l’élargissement des voies. Des travaux de fibres optiques perturbent également la circulation dans la rue Claude Bloch, au moins jusqu’au début du mois de janvier.

D

epuis le 17 novembre dernier, l’ancien site de l’entreprise de logistique Cool Jet, situé au niveau de la Valley Barrey à Mondeville près de Caen, est le théâtre de travaux de désamiantage. Une fois ceux-ci achevés, le bâtiment principal sera détruit pour être remplacé en partie par une nouvelle zone commerciale de près de 5 925 m². Elle sera complétée des immeubles d’habitation. L’aménagement de l’ensemble du site est assuré par l’entreprise bretonne Akène, filiale du groupe Blot Immobilier. Parmi les enseignes pressenties, une salle de

gymnastique pourrait venir s’y implanter. Cette opération s’inscrit à terme dans un programme plus vaste qui s’étend sur plus de 10 hectares avec des boutiques et de nouveaux logements. “C’est une zone dont nous souhaitons changer le visage car ce n’est pas très reluisant pour une entrée de ville”, assure le maire Hélène Mialon-Burgat. “Mais la difficulté demeure d’en avoir la maîtrise foncière”. Les commerces actuels auront le choix entre rejoindre le futur centre commercial Mondeville 1 ou investir les nouveaux locaux. Ce vaste projet urbain s’étalera sur une quinzaine d’années.

■ Le site actuel désaffecté de l’entreprise Cool Jet.


4

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH

Les Archives au bord de l’asphyxie Personnel

Un service d’archives doit compter 3 archivistes pour 2 kilomètres de rayonnages. A Caen, il en compte 40 pour 60 kilomètres de rayonnages occupés.

Salle de lecture

Ouverte 42 heures par semaine, elle abrite notamment 31 places de consultation d’originaux, 6 lecteurs de microfilms et 40 ordinateurs.

Génération On évalue à

5% la proportion de documents conservés à terme par chaque génération. Le reste est jeté par l’utilisateur premier, ou par les Archives.

Fréquentation

En 2009, 2 362 lecteurs se sont rendus régulièrement aux Archives, au 61 rue de Lion sur Mer. Tél. 02 31 47 18 50. Sur internet, www.cg14.fr

Déjà soixante kilomètres linéaires ! L’espace disponible pour conserver la mémoire du département se réduit comme peau de chagrin...

L

’imposant bâtiment qui accueille les Archives du Calvados ne peut échapper à ceux qui empruntent le périphérique nord de Caen. Mais on est loin d’imaginer l’ensemble des travaux réalisés par cette indispensable institution et ses 40 archivistes spécialisés. Le second fonds de France après Paris Centre de ressources historiques et culturelles dépendant du Conseil général, les Archives constituent le principal témoin de la mémoire de Caen et du Calvados. Instituées à la Révolution, elles réunissent légalement des documents-papier mais aussi des archives sonores et vidéos, des plans, des objets en provenance de plus de 1 300 administrations, collectivités ou particuliers... “Nos missions tiennent en six ‘C’ ”, précise Martine Le Roc’h Morgère, directrice adjointe : “collecter, classer, conserver, communiquer, conseiller et contrôler”. Les collections représentent à ce jour 60 kilomètres de rayonnages, et font du service caennais le second fonds départemental de France après celui de Paris. Un fonds qui continue de s’enrichir à raison d’un kilomètre linéaire chaque année...

■ Classés de manière scrupuleuse, les 60 kilomètres linéaires d’archives départementales incluent toutes sortes de documents comme d’objets, pour une masse totale au sol estimée à 3 000 tonnes !

Dans ce contexte, l’espace qui lui est consacré se réduit comme une peau de chagrin. D’autant plus que le service récupère petit à petit les pièces des tribunaux qui ont été récemment fermés dans le cadre de la réforme judiciaire ; et celles de nombreux notaires, dont le délai de communication au public est passé de 100 à 75 ans.

“Dans deux ans, nous serons obligés de refuser de nouvelles archives, faute de place. Or, si on ne recueille pas les archives aujourd’hui, il n’y aura plus d’histoire demain”, s’alarme la directrice adjointe. L’extension au point mort La construction d’une tour supplémentaire au bâtiment existant permettrait d’augmenter la capacité de stockage de 30 kilomètres.

Cette solution, votée par le Conseil général du Calvados il y a sept ans, est malheureusement au point mort. Son coût estimé à près de 15 millions d’euros a de quoi refroidir les élus, dans un contexte financier difficile pour les collectivités locales. La numérisation des archives est donc devenue le principal défi que les Archi-

ves doivent relever. Au niveau de la collecte d’abord, où il devient difficile de rassembler des documents que leurs utilisateurs mémorisent eux-mêmes de façon informatique. Pour la conservation, les données numériques prennent également beaucoup de place virtuelle et coûtent cher, entre serveurs imposants (600 mètres d’archives représen-

tent une mémoire de 4 000 giga-octets) et logiciels à actualiser régulièrement. Un premier pas a été franchi avec l’ouverture d’une base de données Internet qui met à disposition du grand public cadastres napoléoniens et plans de ville. Elle enregistre entre 1 500 et 2 000 connexions par jour ! L-S Jacquel-Blanc

On peut consulter sur place ou à distance Pour le grand public, il est facile d’accéder gratuitement à une grande partie des collections non numérisées dans la salle de lecture, du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h45 à 16h15, à la seule condition de disposer d’une carte de lecteur à demander à l’accueil du bâtiment.

bliothèque. Désormais sur Internet, 3 500 000 images numériques sont consultables à distance : plans, photos, état civil et cadastre napoléonien. L’accès à ces deux derniers éléments coûtent 2€ pour 48 heures. Depuis deux mois, le site a enregistré 11 millions de pages visitées.

D’une capacité de 72 postes de lecture, la salle abrite 40 postes informatiques pour la consultation de documents numérisés, six lecteurs-reproducteurs de microfilms et 57 500 références de bi-

Précision. Les habitués de la discothèque l’Alhambra (18 quai Vendeuvre) auront reconnu l’erreur figurant dans la légende de la photo en bas de la page 4 de Tendance Ouest du 2 décembre, et qui renvoyait au bar de nuit Le Che. Toutes nos excuses.

■ Un seul espace pour accéder à toutes les archives.


5

N° 62 - 9 décembre 2010

C:LH Le MoDem se présentera Catherine Sarlandie de La dans les cinq cantons de l’agglo Robertie, nouvelle rectrice Conseiller municipal d’Hérouville et président départemental du MoDem, Philippe Lailler a annoncé vendredi 3 décembre sa candidature au poste de conseiller général pour le canton de Caen 10, qui regroupe les communes d’Ifs, Cormelles-le-Royal et le quartier de la Grâce de

● GUÉRINIÈRE Des logements basse consommation Une résidence de 22 logements basse consommation est en cours de construction rue de Cormelles. Les superficies des appartements varieront de 27,5 à 98m2. L’équipement mis en place permettra aux futurs résidents de produire quatre fois moins de gaz à effet de serre qu’un habitat classique. Livraison à l’été 2011.

● CROIX ROUGE Arbre de Noël pour les enfants Mercredi 22 décembre, la Croix Rouge de Caen organise son traditionnel arbre de Noël. Elle est à la recherche d’environ 250 jouets (état neuf) pour des garçons et des filles âgés de 0 à 14 ans. Date limite de dépôt : lundi 20 décembre à la délégation régionale de la Croix Rouge, 44 bis boulevard du Mal Lyautey à Caen. Tél. 02 31 82 59 43.

● AÉROPORTS CityJet relance Deauville-Londres La compagnie CityJet, du groupe Air France KLM, relance sa ligne aérienne régulière entre les aéroports de Dauville Saint-Gatien et Londres City dès le 7 janvier 2011 et ce jusqu’à Pâques. Trois vols par semaine sont proposés : le vendredi, le dimanche et le mercredi.

● PRÉFECTURE Le service des cartes grises fermé En raison de travaux, le service de délivrance des certificats d’immatriculation des véhicules (excartes grises) de la Préfecture, rue Daniel Huet, sera fermé le jeudi 16 et le vendredi 17 décembre.

GRÂCE DE DIEU

Dieu à Caen. Par ailleurs, il a précisé que le MoDem sera présent dans chaque canton de l’agglomération concerné par l’élection. Le nom de ses candidats devrait être rapidement connu. Ils seront naturellement soutenus par le maire MoDem d’Hérouville Rodolphe Thomas.

Catherine Sarlandie de La Robertie, âgée de 52 ans, vient d’être nommée par le Conseil des ministres Recteur de l’académie de Caen, après le départ à la retraite de Micheline Hotyat. Elle a enseigné l’intelligence économique et stratégique ainsi que le management et

le marketing interculturels à l’Université de Rennes 1. Elle fut aussi conseillère en Défense auprès du Préfet de la région Bretagne. Mme Sarlandie de La Robertie parle couramment cinq langues étrangères : l’anglais, le chinois, le russe, l’allemand ainsi que le japonais.

La supérette arrive enfin

E

n mars dernier, la fermeture de la supérette ED, située en plein coeur du grand quartier HLM de la Grâce de Dieu, avait soulevé la colère des riverains obligés d’aller faire leurs courses ailleurs. Et les conséquences furent dévastatrices pour les boutiques de la place du Commerce que la Ville réaménage actuellement. “J’ai dû licencier deux employés et j’ai perdu 50% de mon chiffre d’affaires” assure le boulanger, Didier Gautier. A l’époque, le gérant du ED avait refusé de transférer son commerce dans de nouveaux bâtiments gérés par l’office HLM Caen Habitat. “Il a préféré partir avec

une indemnité d’environ un demi-million d’euros payée par Caen Habitat !” digère mal Philippe Lailler, pharmacien. “La mairie et Caen Habitat ont commis une erreur, car ils auraient dû négocier son maintien jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle supérette”, estime le candidat MoDem aux futures cantonales.

Le sourire revient Un bail a finalement été signé mardi 30 novembre entre Caen Habitat et l’enseigne G20 qui ouvrira ses portes le 1 er février prochain, “avec quelques rayons de produits hard-discount”, promet Sylvie Relland, maire-adjointe de quartier.

■ La supérette G20 de 700 m2 s’installera à côté du bar Clairefontaine sur la place du Commerce.


6

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH Monseigneur Boulanger en visite pastorale

Téléthon : participez jusqu’en janvier à la collecte du verre

La semaine dernière, l’évêque du diocèse du Calvados était à Caen pour rencontrer les fidèles de la paroisse Saint-Thomas de l’Université. Cette “escale” de Mgr Boulanger dans la capitale bas-normande s’inscrit dans le cadre de sa visite pastorale à l’ensemble des parois-

Depuis le 3 décembre, et jusqu’au 3 janvier, Caen la Mer se mobilise en reversant intégralement au Téléthon les recettes issues de la collecte du verre. L’an dernier, en un mois, 481 tonnes de verre avaient été collectées, soit 3% de plus qu’une collecte men-

ses du département. Une démarche qui sera étalée sur deux ans. Mgr Boulanger s’est aussi rendu dans chacun des établissements catholiques de la paroisse. Dimanche 5 décembre, l’évêque a conclu sa visite en célébrant la messe en l’église Saint-Julien.

suelle habituelle. Au total, ce sont 450 bornes d’apport volontaire, réparties sur tout le territoire de l’agglomération, qui attendent vos dons de verre ! Gageons que la mobilisation des habitants de Caen la Mer sera encore plus forte cette année.

URBANISME Les élus souhaitent se démarquer du Chemin-Vert

L’ENSEIGNE

Un monde de princesse

Saint-Germain change de visage

D ■ Un aperçu des robes que vous propose l’Univers d’Elsa Gary.

Décor féérique, couleurs pastels, moquette douillette rose bonbon : quand la future mariée franchit la porte de l’univers d’Elsa Gary, elle a l’impression d’entrer dans un monde de princesse. Cette nouvelle enseigne “cocoone” ses clientes. Sabine Bertrand

est à votre écoute et vous propose une robe sur-mesure. Marque de fabrique de cette créatrice en vogue, la fibre végétale apporte une touche subtile à votre tenue du grand jour. Pratique : 6, Place de l’ancienne Boucherie, www. elsagary.fr

● WEB Nouveau site pour Caen Habitat Cinq ans après la mise en ligne de son premier site Internet, Caen Habitat a dévoilé, lundi 6 décembre, son nouveau support. Le site a été entièrement repensé dans le souci de renforcer et d’améliorer l’information à ses différents publics : locataires, demandeurs de logement, institutionnels, partenaires ... www.caenhabitat.fr

● RECOMPENSE Territoria d’argent pour la Ville La Ville de Caen a reçu, le 1er décembre au Sénat, un Territoria d’argent dans la catégorie Enfance et jeunesse. Ce trophée récompense la mise en place, par la Ville, de l’opération “Cartable en vacances” qui favorise l’intégration des enfants en CP et 6ème, en leur permettant de reprendre des habitudes scolaires avant la rentrée.

● RECTIFICATIF Photo, vidéo : ils sont deux ! L’entreprise DVM située au 14 rue Alexandre Fleming à Hérouville (présentée dans Tendance Ouest du 2 décembre) n’est pas la seule spécialisée dans la numérisation de supports vidéos et photos. Planet’Micro offre également ses services dans ce domaine au 27, rue Guillaume le Conquérant à Caen. Tél. 02 31 94 51 80.

ans l’agglomération caennaise, la petite commune de SaintGermain-la-Blanche-Herbe est en passe de connaître une seconde jeunesse. Les travaux d’aménagement urbain entrepris depuis novembre 2009 dans le centre-bourg, ont dessiné un nouveau paysage urbain. Pour le maire, Jöel Cosson, “l’idée est d’affirmer l’identité de la commune et de se démarquer du quartier du Chemin-Vert tout proche”. Deux totems en granit ont ainsi été installés à l’entrée de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe pour concrétiser les limites de ce petit bourg de 2 500 habitants. Plus de sécurité Les élus ont également souhaité mettre fin aux nombreux excès de vitesse, jadis récurrents sur l’axe principal, la rue RolandVico. “Finie la grande ligne droite, nous avons aménagé une route plus sinueuse avec des parkings sur les côtés, et une zone à 30 km/h a également vu le jour”, précise le maire. Le deuxième grand chantier concerne la construction assurée par l’office HLM La Caennaise, d’un immeuble de 24 logements dont les livraisons devraient être assurées au début de l’année prochaine. A ses pieds, une surface commerciale de

■ Le centre-bourg de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe a connu d’importants travaux en 2010. Et ce n’est pas fini.

900 m2 est toujours prévue afin de dynamiser le bourg. Elle sera bien aidée dans cette mission par l’implantation d’une halle de marché dont la construction a commencé à l’automne et qui, pour le moment, n’est avancée qu’au niveau de ses fondations. Le projet est de taille pour une commune

qui n’a plus de terrain à construire. Et le bâtiment de la mairie n’est pas en reste. “Nous sommes en train de le déterrer”, explique Joël Cosson, “en aménageant une place de mairie qui accueillera des événements”. Cette place est quasiment achevée. Il est également prévu d’agrandir

la salle des fêtes et de réaliser les travaux nécessaires dans la salle du conseil pour que “les personnes à mobilité réduite puissent y accéder”. Déjà, les élus voient plus loin avec la rénovation en 2011 de trois immeubles et d’une trentaine de maisons. Maxence Gorréguès


7

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH Lutte contre les infections nosocomiales : le CHU bien classé

Mardi 7 décembre, l’entreprise Socra, spécialisée dans la restauration des mosaïques et des pavements, a procédé à la dépose de la statue Duguesclin, place Saint-Martin à Caen. Il a fallu quatre heures aux ouvriers pour la déloger de son promontoire, puis dix

Dans son édition du 1er décembre, le magazine l’Express publie le classement des hôpitaux “les plus sûrs” de France. Celui-ci est établi à partir d’un score obtenu par les établissements de santé dans leur lutte contre les infections nosocomiales et décerné par le ministère

EMPLOI

■ Le job-dating, ou l’embauche en cinq minutes.

diants, salariés, chômeurs et des entreprises du Campus EffiScience qui avaient 90 postes à pourvoir. Cette édition 2010 du Campus job dating confirme le dynamisme local en matière d’emploi qualifié ainsi que l’attractivité du Campus EffiScience.

de la Santé. Le CHU de Caen se classe en catégorie A (catégorie qui distingue les meilleurs établissements) et obtient un score de 98/100. Ce score est en constante augmentation depuis trois ans : 90,85/100 l’an passé, 79/100 en 2008 et 67,01/100 en 2007.

L’insertion sur les chantiers caennais

P La troisième édition du “Campus job dating’’ ou “forum de recrutement High Tech’’ a rassemblé jeudi 2 décembre à Colombelles des entreprises et demandeurs d’emploi. Le mode de recrutement s’articule autour d’entretiens de cinq minutes entre des étu-

heures pour la conduire à Périgueux (Dordogne), où elle a rejoint l’atelier. Trois techniciens sont chargés de lui offrir une seconde jeunesse, en vérifiant notamment la structure de son armature métallique. La statue doit revenir à Caen au début du printemps.

résente depuis 2007 dans les marchés publics, la politique d’insertion menée par la Maison de l’emploi et de la formation de l’agglomération caennaise prévoit l’intégration de demandeurs d’emploi de longue durée dans les chantiers locaux importants. En trois ans, cette mesure a permis à 218 chômeurs de retrouver le chemin de l’emploi et d’acquérir de nouvelles compétences.

Elargir le dispositif Aujourd’hui, la rénovation urbaine et donc la construction représentent une grande partie des ap-

pels d’offres des marchés publics. Ces deux domaines ont engendré 102 000 heures de travail, sur un total de 143 000 heures depuis trois ans. Mais ces métiers attirent principalement des hommes. Désormais, la responsable de la mission insertion Laurence Blondin souhaite “élargir le dispositif à d’autres domaines, comme le marché des services, avec du nettoyage ou autre.” Une nouvelle politique qui devrait s’adapter à un public plus large. “Cela permet à des personnes éloignées de l’emploi de rester connectées au monde du travail”, tempère toutefois Laurence Blondin.

■ Un des bénéficiaires de l’opération sur un chantier.

✶ ✶

LEROUX - BROCHARD ✓ Fournitures automobiles poids lourds TP et agricoles ✓ Outillage - Ateliers de réparation VL/PL ✓ Spécialiste climatisation diesel - Electricité - SAV - Rectification de culasse

Vente de matériels : Nettoyeur haute pression - Aspirateur - Compresseur Outillage FACOM - Groupe électrogène - Outillage électroportatif

Plein d’idées cadeaux pour Noël

210€

ttc*

Aspirateur poussières ICS sans sac

120 bars, 520 L/H, 1650 W Réf. C 120.3-6

Puissance 1300 W Dépression 2700 mm

99€ Coffret perceuse visseuse Makita Couple 36 Nm Livrée avec 2 batteries 14,4 V 2 Ah, 2 vitesses, 109 accessoires

Nettoyeur haute pression ALTO

222€ ttc*

ttc*

149€ ttc* Boîtes à outils FACOM

Une gamme complète de COMPRESSEURS De 25 L à 500 L De 1500 W à 20 ch A partir de

149€ ttc*

Parasol chauffant Sovelor Brasilia Propane 13.000 W H 2,24 m Ø 81 cm

Remise en état des injecteurs common rail et pompes d’injection haute pression Présent sur 80% des véhicules diesel

Zac du Citis - 2 avenue de la 3e DIB - HEROUVILLE-ST-CLAIR

S A TOUur OUVERrsT, Ag riculte s

Particulie Artisans...

Tél. 02.31.54.54.00

* Dans la limite des stocks disponibles - Photos non contractuelles

90 emplois en jeu sur le campus EffiScience

COLOMBELLES

La statue Duguesclin s’offre une cure de jouvence


8

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH

“Encourager cette mémoire apaisée “ ALGÉRIE

La Rochambelle : une course pour une belle cause

Vimont-Bellengreville : la déviation recalée

Mardi 30 novembre à 19 heures, le comité d’organisation des Courants de la liberté recevait leurs partenaires afin de les remercier pour leur soutien. Grâce à la participation de 10 000 femmes le 12 juin dernier lors de la Rochambelle, course/marche féminine

L’axe autoroutier reliant l’A13 à la nationale 13, à l’est de Caen, est en bonne voie de construction. Le projet de contournement par le nord des deux communes voisines de Vimont et de Bellengreville repart, lui, de zéro. La déclaration d’utilité publique, signée fin

TÉLÉ-MÉDECINE

L ■ Lors de la cérémonie, place du Maréchal Foch.

Dimanche 5 décembre, une cinquantaine de personnes ont bravé la pluie devant le Monument aux Morts, place du Maréchal Foch à Caen. Ils étaient réunis à l’occasion de la cérémonie commémorative organisée pour la Journée nationale d’hommage aux Morts pour

la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. “Presque 50 ans après la fin des combats, il est important d’encourager cette mémoire apaisée”, a rappelé dans son discours Didier Lallement, préfet de Basse-Normandie et du Calvados.

de 5 kilomètres, les associations Mathilde et Etincelle ont reçu la somme totale de 60 000 euros au profit de la lutte contre le cancer du sein. Marraine de la Rochambelle, Malika Ménard, Miss France 2010, était ravie de s’impliquer pour une telle cause.

2007 par le préfet du Calvados, vient d’être invalidée par la Cour administrative d’appel de Nantes pour vice de forme. Le conseil général du Calvados, qui juge le projet “prioritaire”, a indiqué lundi 6 décembre la relance de la procédure d’enquête publique.

Les cardiaques en bénéficient

e service de cardiologie du CHU de Caen propose une véritable alternative aux hospitalisations fréquentes des patients atteints d’insuffisance cardiaque. Ce dispositif, appelé “Suivi clinique à distance”(Scad), est installé au domicile du malade pour que ce dernier renseigne quotidiennement l’hôpital en données précises sur son état de santé. “L’objectif, c’est surtout d’apprendre au patient à se surveiller”, explique le Dr Rémi Sabatier. “Ce n’est pas un système de suivi d’urgence”, précise le Dr Annette Belin. ll s’agit en effet d’éduquer le patient pour le responsabiliser : prise de

poids, quantité de sel dans l’alimentation, fatigue, œdème… Le patient répond chaque jour aux questions qui lui sont posées sur un écran tactile.. “Je suis rassuré” L’appareil est prêté gratuitement au patient pendant trois mois. Au delà, celui-ci est censé avoir changé ses habitudes, alimentaires entre autres, et avoir acquis des réflexes qui lui permettront d’éviter toute nouvelle hospitalisation. Roland Fouchard, un sexagénaire habitant de Démouville près de Caen, dispose du Scad depuis le mois d’octobre. “J’en suis vraiment satisfait. Et rassuré”, confie-t-il.

■ Au premier plan, l’appareil de suivi clinique à distance.


9

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH

La tripe à la mode de Caen reste au goût du jour TOURNOI

La Médaille de la Ville pour les retraités de l’année

Une filière en e-learning à l’Institut des entreprises

La traditionnelle réception des retraités de l’année a eu lieu jeudi 2 décembre à 11h30 à la mairie de Caen. Pour l’occasion, le député-maire, Philippe Duron, est allé à la rencontre des 31 anciens employés de la Ville présents et les a félicités pour leur carrière. Il

L’enseignement à distance par internet, le e-learning, poursuit sa progression dans l’enseignement supérieur. A l’Université de Caen BasseNormandie, l’Institut d’administration des entreprises (IAE) achève la conception de la première filière universitaire intégralement dis-

TOURISME

En octobre dernier, « La Tripière d’or » lançait son 58 ème tournoi mondial de la meilleure tripe à la mode de Caen. Lundi 6 décembre, à l’Hôtel de ville, la célèbre Confrérie de Gastronomie Normande

a annoncé le palmarès de l’année 2010. Cent trente prix ont été décernés, c’est dire la qualité des produits jugés ! Et c’est Mme Sabot Sylvie, bouchère à Caen, qui remporte celui de “la meilleure tripe du monde”.

pensée via internet. Celle-ci est destinée aux salariés, chefs d’entreprises ou demandeurs d’emploi dans le cadre de la formation professionnelle continue. L’IAE de Caen compte d’ailleurs parmi les établissements européens de pointe en matière de e-learning.

Un nouveau parcours sans contact

L ■ La tripière d’or est remise à Sylvie Sabot.

a ensuite remis à chacun la Médaille de la ville pour le travail de toute une vie. Elisabeth, très émue, se remémore tous ses bons souvenirs. “C’est un moment particulier. Une page se tourne après trente ans de carrière au contact des enfants”.

a ville de Caen inaugurait le 30 novembre un circuit touristique de toute dernière génération. Le parcours nommé “Guillaume le Conquérant” a en effet la particularité de proposer un guidage interactif et ludique avec images, vidéos et commentaires audio directement sur... votre téléphone portable. Sept étapes touristiques Il existe aujourd’hui sept stations au circuit, situées devant les lieux symboliques de la ville : les remparts du château, l’enceinte de la forteresse, les deux abbayes, place Saint-Sauveur, l’église Saint-Pierre et le port. En prenant en photo la puce qui

figure sur les bornes au long du parcours ou simplement en approchant le téléphone de celle-ci, les informations touristiques se téléchargent automatiquement. Encore faut-il disposer d’un téléphone récent. Mais pour Jean Notari, adjoint au maire chargé du tourisme, “c’est un projet novateur qui va vite entrer dans les habitudes.” Cette initiative entend bien servir de test pour développer à l’avenir des applications dans les commerces et les services, et rapprocher un peu plus Caen de son ambition déclarée : devenir un “territoire leader du mobile sans-contact”.

■ Un circuit touristique guidé par votre portable.

JW CAEN

JW BAYEUX

Boulevard du Suffolk - 14112 Biéville-Beuville Tél. 02 31 44 09 90 - Fax 02 31 44 05 44 caen@jw-auto.fr - www.jw-auto.fr

Boulevard Winston Churchill - 14400 St-Vigor-le-Grand Tél. 02 31 51 80 00 - Fax 02 31 51 88 88 bayeux@jw-auto.fr - www.jw-auto.fr


10

N° 63 - 9 décembre 2010

C:LH Tout un “village de conteneurs” 765 066 euros pour les est parti pour Haïti établissements d’handicapés En partenariat avec le club Décider Entreprendre de Caen et grâce à un élan de solidarité exceptionnel dans toute la France, dix conteneurs ont été chargés début septembre avec plus de 500 m3 de matériel et de produits humanitaires (vêtements, médicaments, mobiliers...). Ces conteneurs,

centralisés dans les locaux de l’ancien karting de Caen, seront déchargés courant janvier à Port-au-Prince. Ils seront ensuite transformés en mobilhomes de 30 m2 pour héberger une famille de six personnes. Une action exemplaire 11 mois après le séisme vécu par les haïtiens.

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie a octroyé à l’Agence régionale de santé de BasseNormandie 765 066 euros afin de participer au financement des travaux d’investissement immobilier pour personnes handicapées de son territoire.

Cette aide représente près de 15% du montant total des travaux, qui s’élève à près de 5 millions et demi d’euros. La répartition des financements dans les services médico-sociaux pour personnes âgées devrait être connue à la fin du mois.

LIBRAIRIES La concentration dans ce quartier est remarquable

L’ASSOCIATION

Elle conte pour eux

Le “carré magique” du centre ville

L

■ Les enfants comptent aussi beaucoup pour Véronique Treiber

R

aconter des histoires aux enfants, c’est que propose l’association « Je conte pour toi ». La présidente Véronique Treiber l’a créée en octobre 2008, à la suite d’une maladie dégénérescente dont elle est atteinte et qui l’a obligée à arrêter de travailler à l’âge de 43 ans. Marie-Pierre Legrand a ensuite rejoint son active et généreuse amie aux commandes de l’association. « Notre objectif premier était d’aller à la rencontre des enfants malades dans le milieu hospitalier, mais devant la difficulté d’insertion, il nous a fallu élargir nos horizons», souligne Véronique Treiber. A l’heure actuelle, « Je conte pour toi » se produit

au Foyer de l’Enfance de la rue d’Auge à Caen, à la crèche du CHU ainsi qu’à la bibliothèque d’Ifs.

Un tapis-lecture Véronique et Marie-Pierre captent l’attention des enfants à coups de livres colorés, de petites marionnettes et de chansons choisies par leur jeune auditoire. Grâce à la « magie du livre», le lien se crée facilement. Le projet de création d’un tapis-lecture est à venir, dans l’attente de subventions. Pratique. Prochain rendez-vous avec l’association à la bibliothèque d’Ifs mercredi 15 décembre à 10h15.

³9RVWUDQVSRUWVVXUPHVXUH´

Navettes aéroports Transports toutes distances

Demandez votre devis personnalisé sur : www.thp-transports.fr Contact : Henri PAVARD Tél. 02.31.52.26.53 - Port 06.03.83.08.77

contact@thp-transports.fr EURL au capital de 3000€ - APE 4939 B - RCS Coutances : 511728578 Siret 51172857800010

orsqu’on flâne du côté de la rue Froide, ce n’est pas forcément la première chose qui saute aux yeux. Mais à y regarder de plus près, le nombre de librairies concentrées dans ce secteur est exceptionnellement élevé ! La rue, à elle seule, en compte quatre : le Cheval crayon, spécialisé jeunesse, et trois libraires BD : Univers BD, La Cour des miracles et Bd R’art. A quelques pas de là, rue des Croisiers, même constat, trois boutiques : la librairie Frérot, Mémoranda et Hémisphère.Rue Saint Sauveur : Au brouillon de culture... Cela ne s’arrête pas : rue Demolombe, ce sont Le Marque Page et Aquabulle ! Un peu plus loin, la rue Saint-Pierre compte aussi la librairie Guillaume. “C’est un carré magique”, s’amuse Eric Delapierre, créateur de Univers BD en 1996.

Caen : une exception française ! Le phénomène trouve une explication. “Auparavant, le square Camille Blaisot, c’était l’université”, indique Laurent Layet, co-responsable de la librairie généraliste “Au brouillon de culture” ouverte depuis 1986. “Au delà de ces rues, Caen est une exception culturelle en France : c’est la ville qui, par rapport au nombre

■ Un aperçu d’Univers BD, l’une des trois librairies du quartier spécialisées dans le monde de la bande dessinée.

d’habitants, offre le plus de librairies”, précisent Sophie et Jean-Marie Le Callonec de la librairie La Cour des miracles. Et tout ce petit monde cohabite dans la bonne humeur. “Nous nous mettons d’accord pour ne pas mettre en avant une nouveauté BD tant que chacun ne l’a pas reçu. Nous

la mettons en vente ensemble, au même moment”, assure Eric Delapierre. “C’est loyal”. L’arrivée de la FNAC en 1988 aurait pu contrarier l’activité. Mais au contraire, les “petits” libraires se sont spécialisés pour mieux résister. “Le quartier n’a perdu ni de sa tradition, ni de son dyna-

misme”, se félicite Laurent Layet. “En matière de lecture, plus il y a d’offre et plus il y a de demande”, estime-t-on à la librairie Frérot, installée à Caen depuis 1972. Et le mot concurrence n’appartient pas au vocabulaire des libraires de ce “carré magique” ! Floriane Bléas


11

N° 62 - 9 décembre 2010

C:LH

L’ENTREPRISE

■ Fanny Mansou vous propose de mincir à la carte.

D

Master : les diplômés caennais trouvent un emploi

Lundi 6 décembre, la première pierre de la résidence “les sémaphores” a été posée avenue de Tourville, à deux pas du port. L’immeuble regroupera 35 logements sociaux labellisés BBC sur 2 420 m2 habitables. Gratien Atchrimi, président de Caen Habitat, et Pierre-Yves

L’Observatoire régional des formations supérieures de l’université de Caen a publié les résultats d’une enquête sur la situation des titulaires d’un master obtenu en 2007. Trente mois après l’obtention de leur diplôme, 90,3% d’entre eux ont trouvé du travail. 76,3% d’entre eux

AVOCATS

Sport et conseils minceur

epuis septembre 2009, le docteur en pharmacie et en physiologie Fanny Mansour a ouvert Perso Diet, un bureau de conseil et de vente dans le but d’aider ses patients à retrouver et conserver leur minceur. Spécialisée dans la diététique personnalisée et l’utilisation des fleurs de Bach qui agissent au niveau des émotions, elle se distingue par le suivi régulier de ses patients, avant, pendant et après le régime. Les conseils sont personnalisés afin d’accompagner la perte de poids à chaque étape de la diète et un suivi hebdomadaire accompagne le régime jusqu’à la stabilisation (phase de re-

Avenue de Tourville, un nouvel immeuble sort de terre

tour à l’alimentation normale) pour éviter la reprise de poids. Les conseils et le suivi ne coûtent rien, seuls les produits nécessaires au régime sont facturés. Mme Mansour vient de lancer une nouvelle gamme de produits diététiques à l’attention des sportifs amateurs comme des professionnels. Et pour rentrer dans sa nouvelle robe de soirée le Jour de l’an, elle publie sur son site internet un régime basse calorie équilibré afin de perdre 2 à 3 kilos avant les fêtes. Pratique. Perso Diet, 8 allée de l’espinette, à Hérouville Saint Clair. Tél. 09 64 17 86 20. Sur internet, www.persodiet.com

U

Muller, directeur de CIRMAD, ont partagé leur fierté d’avoir œuvré à ce projet. Le maire-adjoint Xavier Le Coutour a insisté sur la démarche de développement durable destinée aux familles les plus modestes. La fin des travaux est prévue pour octobre 2011.

ont un emploi stable (CDI, fonction publique, chef d’entreprise, profession libérale ou indépendante). En moyenne, le salaire net mensuel pour ces diplômés était de 1 832 € à l’automne 2009. Au total, 75% des diplômés ont répondu à cette enquête.

Nouvelle mobilisation contre la réforme

ne nouvelle journée d’action contre le projet de réforme de la garde à vue est prévue mercredi 15 décembre. Thierry Wickers, président du Conseil national des barreaux, de passage à Caen la semaine dernière, justifie cette mobilisation. “Il y a deux points qui nous préoccupent : le fait que le législateur n’ait pas prévu une assistance effective de l’avocat. Par cela, nous entendons un véritable accès au dossier du gardé à vue qui permette à l’avocat de connaître l’ensemble des éléments pour organiser une défense. L’avocat doit aussi pouvoir, au cours des auditions, ne pas se contenter

d’être un témoin passif mais être en mesure, le cas échéant, de poser des questions. Le deuxième point, c’est le problème de l’audition libre. On nous explique que pour des délits mineurs, il faut mettre en place un système plus simple que la garde à vue. Nous n’avons pas d’objection de principe sur cette idée. Mais pour nous, la simplification ne signifie pas l’absence de l’avocat. Dans tous les cas, la personne prévenue de tel ou tel fait doit pouvoir bénéficier d’une véritable défense. La garde à vue, cela ne concerne pas uniquement une minorité de délinquants. Plus de 800 000 personnes par an sont gardées à vue en France”.

■ Le président du Conseil national des barreaux Thierry Wickers.


12

N° 00 - 16 décembre 2010

HE:8>6AB>HH;G6C8:

■ Ambiance chaleureuse, décors somptueux, technique irréprochable, tableaux superbes, public enthousiaste : le Zénith de Caen a connu, samedi dernier, l’un des plus beaux moments de son histoire.

■ Miss France 2005, la Normande de falaise Cindy Fabre est remontée sur scène au côté d’autres “anciennes” et de Jean-Pierre Foucault.

■ Juliette Polge, notre Miss Normandie, n’a pas démérité. Sélectionnée parmi les 12 meilleures par le jury, elle manqua de peu la finale.

■ La classe ! Les cinq finalistes (Ile de France, Picardie, Bretagne, Auvergne et Languedoc) ont utilisé tout leur charme pour conquérir le grand public, unique juge de l’ultime sélection.

■ Emouvant . A gauche, la Normande du Bessin Jeanne Beck, Miss France 1967, a fait l’objet d’un bel hommage.

Photos Maxence Gorréguès

■ Philippe Duron sur la grande scène du Zénith. Le député-maire de Caen s’est félicité une nouvelle fois de voir sa ville bénéficier d’une si belle promotion.

■ Le début d’un règne, la fin d’un autre. La caennaise Malia Ménard a transmis sa couronne à celle qui lui succède. Rires et tristesse...

■ Laury Thileman, l’heureuse élue, entourée d’un Alain Delon sous le charme et de Sylvie Tellier, directrice de la Société Miss France. Le grand acteur a joué son rôle de président avec jubilation.


13

N° 00 - 16 décembre 2010

HE:8>6AB>HH;G6C8:

La couronne reste à l’Ouest

P

aré de mille feux, le Zénith de Caen a accueilli samedi 4 décembre l’élection de Miss France 2011. Après plus de trois heures de show retransmis en direct sur TF1, les téléspectateurs ont sacré Miss Bretagne, Laury Thileman. A 19 ans, cette jeune femme de 1m79, originaire de Brest, succède à la Caennaise Malika Ménard et s’apprête à vivre une année de rêve. “Je suis étudiante à l’Ecole supérieure de commerce (ESC) de Brest où j’étudie en deuxième année de Bachelor en management”, a t-elle expliqué aux journalistes immédiatement après son couronnement. Miss France 2011 pratique aussi le surf depuis deux ans : “Ca m’aide à m’évader”.

L

aury Thileman a remporté le titre de Miss France avec une large avance sur les autres candidates, a précisé Sylvie Tellier, directrice de la société Miss France. Son sourire éclatant, son authenticité et son regard pétillant ont en effet séduit 35% des votants. Sa première dauphine, Miss Languedoc, a obtenu 18,8% des voix. “Je suis émue et honorée de représenter ma région”, a confié Miss France 2011. Et les Bretons ne manqueront sans doute pas de suivre l’aventure que la plus jolie femme de leur région s’apprête à vivre, après près de cinquante ans sans titre. “A leur place, moi aussi j’aurais voté pour la région qui me représente !”, s’est amusée Laury Thileman, ravie que la couronne reste à l’Ouest.

A

lors qu’il y a un peu plus d’un mois, elles ne se connaissaient pas, les 33 miss concurrentes ont offert à 6,9 millions de téléspectateurs un véritable spectacle. Arrivées sur scène dans de longues robes blanches, celles-ci ont raccourci en un clin d’oeil, dans une pluie d’étincelles. Les défilés, les danses, les sourires... Aucune fausse note n’est venue contrarier ce bel ensemble. Tout juste peut-on déplorer que le passage en costume traditionnel ait été enregistré la veille. Les contes de fée les plus magiques ont une fin. Après avoir offert aux (télé) spectateurs un beau voyage sur les cinq continents, les miss ont dû subir une sélection impitoyable. Douze anciennes Miss France, dont la très émouvante Denise Perrier, 75 ans, la seule française à avoir accédé au titre de Miss Monde en 1953, et la Normande du Bessin Jeanne Beck, Miss France 1967, sont venues annoncer les douze jeunes filles retenues pour poursuivre l’aventure. Parmi celles-ci, Juliette Polge, Miss Normandie.

Les larmes de Malika

E

n maillot de bain une pièce, puis maillot de bain deux pièces... Les rescapées ont alors rivalisé de charme pour être sélectionnées parmi les cinq finalistes.

Juliette Polge n’a pas eu cette chance qui aurait pu permettre à la Normandie de réaliser un doublé historique. Elle va dorénavant retrouver sa vie d’étudiante exemplaire. Sans regret. “Nous méritions toutes la couronne mais il fallait bien qu’il y ait une gagnante. J’ai passé une soirée formidable. Je suis très fière d’avoir été aussi loin. C’était une expérience formidable”, explique t-elle. Miss Normandie a bénéficié cependant de l’ovation du Zénith à chaque apparition sur scène. Tout comme une autre jeune femme : Malika Ménard qui n’a pas pu retenir ses larmes. Pour elle aussi, une nouvelle histoire commence. Floriane Bléas


14

N° 63 - 9 décembre 2010

Des bâtiments s’effondrent sous le poids de la neige

Bagarre avec un surveillant de prison : sanction atténuée

L’épisode neigeux hors du commun qui a traversé le Bessin dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 décembre a eu des conséquences dramatiques pour cinq exploitations agricoles situées à proximité de Grandcamp-Maisy. Quatre bâtiments se sont en effet

Condamné pour violences sur un cycliste à Moult en juillet 2010, Mehdi Desloges, 20 ans, libérable en décembre 2011, purge actuellement sa peine à la maison d’arrêt de Caen. Le 20 octobre dernier, une bagarre l’avait opposé à son surveillant auquel il a reproché des provocations. Le

écroulés sous le poids de la neige. À Longueville, au haras de Baussy, Stéphane Navet (photo) a vu aussi s’affaisser un bâtiment de 1 800 m2 qui abritait ses 40 chevaux. Sept chevaux ont été blessés. “Deux ont dû être euthanasiés”, selon l’éleveur.

● RN13 Elle conduisait à 191 Km/h au lieu de 110 ! Lundi 6 décembre, à 15h45, le peloton d’autoroute de St Loup Hors a interpellé une conductrice pour une vitesse enregistrée à 191 km/h au lieu des 110 km/h autorisé sur la RN 13, à la hauteur de St Martin des Entrées (14), dans le sens Cherbourg - Caen. La jeune femme, exerçant la profession de conseillère clientèle, âgée de 27 ans et demeurant à Paris, conduisait une Audi TT. Elle a fait l’objet d’une rétention immédiate de son permis de conduire et a été convoquée devant le tribunal de Police de Caen.

INTEMPÉRIES

tribunal a reconnu l’attitude non professionnelle du surveillant de prison et a écarté la peine plancher encourue pour récidive. Huit mois de prison et une révocation de six mois d’un sursis antérieur l’ont toutefois sanctionné. Il devra aussi indemniser le surveillant.

La fonte des neiges inonde le Bessin

● CAEN Des plaques minéralogiques volées Drôle de réveil pour une dizaine de propriétaires de voiture dimanche 5 décembre, route de la Délivrande. Les plaques d’immatriculation de leur véhicule avaient toutes disparues ...

● SAINT-JEAN Un bus du réseau Twisto dégradé Samedi 4 décembre au soir, un bus du réseau Twisto a été dégradé à Caen, à l’arrêt Saint-Jean. Les auteurs des faits, encapuchonnés, ont cassé une vitre de 1,30 mètre sur 20 centimètres en jetant un couteau à l’intérieur du véhicule. Ils ont ensuite pris la fuite. Aucun blessé n’est à déplorer.

● HÉROUVILLE Ils étaient entrés dans l’école Deux jeunes hommes de 19 et 23 ans ont été condamnés à 60 heures de travaux d’intérêt général. En août dernier, alcoolisés, ils étaient entrés dans une école d’Hérouville Saint-Clair pour y dérober des biens. Des jouets avaient été cassés.

● FOLIE-COUVRECHEF Accident de la route Vendredi 3 décembre, un Caennais de 30 ans a été blessé dans un accident de la circulation dans le quartier de la Folie-Couvrechef. Peu après 22h, un véhicule est entré en collision avec un second, arrêté à un feu. Le premier véhicule a été projeté à plus de dix mètres.

■ Sur les routes, la situation a été compliquée.

Dans l’ombre du sinistre cherbourgeois, un autre secteur bas-normand a souffert de la fonte des neiges, des précipitations et des coefficients de marée le weekend dernier : le Bessin. Tout a débuté dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 décembre, vers 2h, lorsque

plusieurs fossés du canton de Trévières ont débordé. Sur les routes, la situation a été identique : la D 517 est devenue une rivière. La D 514, la route touristique pour rejoindre les plages du Débarquement, n’a pas non plus été épargnée. Au sud, la vallée de la Tortonne puis la

■ De nombreuses habitations ont été sinistrées.

Vallée d’Aure ont aussi été totalement inondées. L’eau s’est aussi infiltrée par les

baies vitrées dans la maison de retraite Les Ondines à Grandcamp-Maisy.

CAEN Neuf prévenus étaient jugés pour trafic

Cocaïne : condamnations en série

● GIBERVILLE Il remet son cannabis à la police Dimanche matin 5 décembre, à 1 h 35, un jeune homme de 19 ans a été contrôlé par la police alors qu’il poussait son cyclomoteur, sur la commune de Giberville, près de Caen. Ce dernier a spontanément remis aux policiers les 3 grammes de résine de cannabis qu’il avait sur lui. Le jeune homme avait 0,32 grammes d’alcool dans le sang.

● CAEN Une moto et des vélos dérobés Le week-end dernier, un ou des malfaiteurs sont entrés par effraction dans un garage de la rue Esnest Manchon. Une moto-cross et trois vélos ont disparus.

■ La cocaïne était surtout consommée lors de soirées festives.

A

près deux jours de débats devant le tribunal correctionnel, neuf prévenus mis en cause dans un trafic de cocaïne dans la région caennaise ont été condamnés par la justice. Sallah Debba, originaire de la région parisienne et considéré comme le principal fournisseur des autres protagonistes, comparaissait détenu tout comme son relais caennais, Antonio Martins, 44 ans tous deux.

Ils ont été respectivement condamnés à six ans de prison et à quatre ans dont un an avec sursis.

Fêtes branchées Les sept autres prévenus, principalement consommateurs ou “partageurs” de cocaïne lors de fêtes branchées, ont été condamnés à des peines moindres. Un restaurateur de Bernières-surMer a été condamné à 12 mois de prison avec sursis.

Deux médecins étaient aussi jugés : une femme de 33 ans a écopé de 18 mois de prison avec sursis. Xavier Thomas, 33 ans, a hérité d’une peine de 24 mois de prison avec un sursis de 18 mois. Ludovic Simon, considéré comme la “mule” dans cette affaire a été condamné à trois ans de prison dont deux avec un sursis mise à l’épreuve. Valéry Sevestre, ex-tenancier d’un bar à Caen, a été condamné à 30 mois de pri-

son dont 20 avec sursis. Un intermittent du spectacle de 43 ans, Stéphane Lemazier, qui consommait pour faire taire ses douleurs dorsales, a été condamné à la même peine. Enfin, l’épouse du principal fournisseur a elle écopé de six mois de prison avec sursis pour détention de produit. D’autres personnes impliquées dans ce trafic devraient être jugées ultérieurement a indiqué le procureur.


15

N° 63 - 9 décembre 2010

Trouville : trois pompiers blessés en intervention

Le boulanger avait surpris le voleur en flagrant délit

Dix ans de prison pour avoir tué l’amant de sa femme

Lundi 6 décembre, un incendie s’est déclaré au premier étage du pub “Le Dickens”, rue des Bains, à Trouville. Très rapidement, une trentaine de pompiers de Caen, Honfleur, Houlgate, Villers-sur-Mer, Touques, Lisieux et Pont-l’Evêque sont arrivés sur place

Le tribunal a condamné cette semaine Arnaud Laville à un an de prison ferme. Cet homme de 26 ans était jugé en comparution immédiate pour vol et tentative de vol en récidive. Fin novembre, il s’était introduit dans une boulangerie de Mesnil-Clinchamps,

Mercredi 1er décembre, la Cour d’Assises de la Manche a condamné Mehmet Yilmaz, 31 ans, à dix ans de prison pour le meurtre de l’amant de sa femme. En novembre 2007, il avait surpris cette dernière avec un homme, chez eux, à Hérouville Saint-Clair. L’ac-

pour circonscrire le sinistre. Lors de cette intervention, trois pompiers ont été légèrement blessés. Deux ont été incommodés par les fumées et un troisième blessé à la main. Tous ont été transportés aux urgences de Cricqueboeuf dans le Pays d’Auge.

● ASSISES L’accusé acquitté Après deux jours de débats, mardi 30 novembre et mercredi 1er décembre, la Cour d’Assises du Calvados a acquitté un homme accusé de viol et d’agression sexuelle. Les faits remontaient à 2002 sur l’agglomération.

● GRANDCAMP-MAISY Une maison détruite Dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 décembre, un chalet en bois a été entièrement détruit par un incendie à Grancamp-Maisy. Le feu, allumé dans une cheminée, s’est propagé au plafond. L’habitant des lieux est indemne.

● OUISTREHAM Il espionnait dans les WC ! La justice a condamné un homme de 53 ans à trois mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pour avoir été surpris en train d’espionner des usagers des toilettes de la gare maritime de Ouistreham. Le prévenu devra aussi se soigner, indemniser ses victimes et régler 350 euros d’amende.

● ASSISES Quatre ans de prison pour viol Claude Pesnel, 46 ans, a été condamné à quatre ans de prison dont deux ans avec sursis. Le 1er janvier 2007, il avait frappé à la porte d’un couple d’amis afin de trouver un toit et avait violé la femme. L’accusé a aussi écopé de quatre ans de suivi socio-judiciaire.

HÉROUVILLE

V

gestes d’un meurtre. Il sera interpellé juste après. Jugé en comparution immédiate lundi 6 décembre, le prévenu ne s’est souvenu de rien, après dégrisement. Il a expliqué qu’il avait bu à lui seul une bouteille de whisky. “Je bois pour oublier”, a-t-il déclaré. “Oublier quoi ?”, a demandé la présidente. “Je ne sais

L

d’Haudricourt, dans la voiture de son co-prévenu de 23 ans, ostréiculteur à Isigny. Dans le filtre à air : 109 g d’héroïne et 300 g de produit de coupage qu’ils venaient d’acheter à Maastricht (Pays-Bas).

Il avait évité les Assises Dans la chaussette du conducteur également,

BASSE-NORMANDIE

A

près les vols de pièces de camion par des ressortissants polonais, certaines entreprises de transport bas-normandes ont dû faire face à des vols de carburant répétés, notamment à Brécey (Manche), à Nécy (Orne) et à Noyers-Bocage, Sannerville, Saint-Aignan-de-Cramesnil et Creully (Calvados).

V

pas !”, a t-il alors répondu. Or, son casier judiciaire comporte déjà 14 mentions et il est en récidive de ce genre de “démonstration”.

Un an ferme Parallèlement, le prévenu a fait de gros efforts attestés pour retrouver un travail et subvenir aux besoins de sa compagne et de ses deux

enfants. Mais six mois après être sorti de détention, il a recommencé. Son avocate a insisté sur le fait qu’il ne s’agissait que de paroles et qu’il n’y avait jamais eu de commencement d’exécution. Fréderic Gaucher a été condamné à un an d’emprisonnement ferme à purger immédiatement à l’issue de l’audience.

La drogue plus fort que tout

e 23 septembre dernier, Teddy Couture a été condamné à un an ferme à aménager pour un vol aggravé datant de 2009. Il avait braqué une station service pour s’acheter des produits stupéfiants. A l’audience, il avait argué qu’il ne consommait plus. Mais, le 4 décembre dernier, il a été arrêté au péage

BESSIN

cusé d’origine turc avait été condamné à 7 ans de réclusion en avril par la Cour d’Assises du Calvados. Le nouveau verdict de la Cour d’Assises de la Manche est donc plus important que le premier. L’avocat général avait lui requis douze ans de prison.

“Je vais tuer quelqu’un”

endredi 3 décembre, vers 15h45, près d’une grande enseigne commerciale à Hérouville Saint-Clair, Fréderic Gaucher, 35 ans, est manifestement ivre. Il gesticule et vocifère tout en agitant un couteau et une paire de ciseaux. Il interpelle aussi les passants en hurlant “Je vais tuer quelqu’un” et mime les

CAEN

près de Vire, et y avait dérobé près de 300 euros. Le propriétaire des lieux, constatant la disparition de son argent, avait alors décidé de surveiller luimême sa boutique. Début décembre, il avait surpris le prévenu en flagrant délit et l’avait livré à la police.

10 g de cocaïne. “Qu’avezvous compris du sursis mise à l’épreuve ?”, a interrogé la présidente. “Pourtant, le 23 septembre, nous vous avons déjà expliqué que vous aviez évité les Assises alors qu’en fait, vous aviez en fait commis un braquage !”. “La drogue, c’est plus fort que tout”, a répondu Teddy Couture. Son co-prévenu, Vincent

Gigan, primo délinquant, a écopé d’un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis, sans mandat de dépôt. Teddy, avec ce nouveau délit durant sa mise à l’épreuve a été condamné à 15 mois d’emprisonnement immédiat. Vient tout de suite s’y ajouter un an dont il avait hérité en septembre dernier.

15 000 L de gasoil siphonnés

Vendredi 3 décembre, cinq ressortissants mongols et un chinois comparaissaient devant la justice pour le vol de 15 000 litres de gasoil. Au total, dix entreprises se sont constituées parties civiles. Les prévenus, tous dans des situations précaires, revendaient le gasoil pour vivre. Le principal organisateur de ce trafic, Oyunbold Sandag,

33 ans, a été condamné à neuf mois d’emprisonnement ferme. Quinze mois de sursis seront assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans.

9 000 euros de préjudice Son épouse, enceinte de son deuxième enfant, a elle été condamnée à six mois de prison avec sursis. Amar-

mend Hunderchuluun a été condamné à six mois de prison assortis d’un sursis d’un an et d’une mise à l’épreuve de deux ans. Tsog Looli et Nandraï Monh ont eux été condamnés à cinq et deux mois ferme. Par ailleurs, les prévenus devront également rembourser environ 9 000 euros de préjudice aux entreprises volées.

Son cousin était mort dans l’accident

endredi 7 mai 2010. Ce soir-là, un groupe d’amis fête l’anniversaire de Guillaume, 21 ans, du côté de Litteau, entre Bayeux et Saint-Lô. Vers 23h30, plusieurs jeunes décident de se rendre à quelques kilomètres de là, pour terminer la soirée ailleurs. Kévin Blouet, pompier volontaire de 19 ans, prend alors le volant d’une Peugeot 605 avec à son bord deux de ses cousins : Guillaume, qui est aussi son meilleur ami, et Yohann. A hauteur de Noron-la-Poterie, Kévin, qui conduit avec

un taux de 0,77 g d’alcool dans le sang, atteint la vitesse de 162 km/h. Dans le virage, limité à 50 km/h, il perd le contrôle du véhicule. Les deux cousins de Kévin sont éjectés. Guillaume meurt. Yohann est lui blessé tandis que Kévin s’en sort indemne, du moins physiquement.

Apparente indifférence Lundi 6 décembre, Kévin Blouet comparaissait pour homicide involontaire. Maître Gabriel Sibout, avocat de la famille de Guillaume, a pointé du doigt l’apparente

indifférence de Kévin suite au drame et notamment, lors de la reconstitution des faits. A l’issue des débats, le procureur a insisté sur la nécessité d’une “peine ferme” à l’encontre du prévenu. Le procureur a aussi souligné l’entière responsabilité de Kévin Blouet dans l’accident et a requis une peine d’emprisonnement de 18 mois dont huit mois assortis d’un sursis mise à l’épreuve. Par la voix de Claire Acharian, présidente du Tribunal de grande instance (TGI), Kévin Blouet a été condamné à

deux ans d’emprisonnement dont un an assorti d’une mise à l’épreuve de deux ans. Son permis de conduire a été annulé et il ne pourra pas le repasser avant quatre ans. Outre l’obligation de soins, il sera surveillé dans sa manière de rembourser les victimes. En effet, au moment des faits, il circulait avec l’assurance de sa mère afin d’économiser la surprime des “jeunes conducteurs”. Cette fausse déclaration avait amené un refus de garantie total de la compagnie d’assurance. Nathalie Levergeois


16

N° 63 - 9 décembre 2010

Prochain adversaire de Caen : Nice en pleine confiance

CFA : Malherbe et Mondeville prennent leur mal en patience

Samedi 11 décembre, Malherbe accueille Nice (19 h). Au contraire des Caennais, l’OGCN est une équipe en confiance, récente tombeuse de Marseille (1-0). Dominés pendant toute la rencontre, les Aiglons ont tenu avant d’inscrire le but décisif sur leur seule frappe

Alors qu’ils s’étaient relancés en dominant Rouen après une longue série de matchs sans victoire, les Mondevillais ont connu près d’un mois sans compétition. Ils recevront Granville samedi 11 décembre (18 h) dans le cadre d’un match en retard de CFA2.

cadrée du match... dans les arrêts de jeu. L’OGC Nice est ainsi remonté à la quatorzième place de L1, six longueurs devant Caen. Il devra confirmer à l’extérieur, où il reste sur sept matchs sans victoire et n’a inscrit que quatre buts en huit rencontres.

ENTRETIEN

LIGUE 1

“J’ai des fourmis dans les jambes”

Même cas de figure en CFA pour la réserve du Stade Malherbe. Son match contre Luçon a été reporté au 11 décembre (16 h). Il est d’une importance capitale pour le maintien, puisque les jeunes caennais sont désormais derniers du classement avec Luçon.

Malherbe ne s’en sort pas

■ Bernard Mendy à l’entraînement avec Caen.

A

nnoncé du côté de Marseille ou de la Grèce, Bernard Mendy ne devrait pas rester longtemps sans club. Mais l’arrière droit de 29 ans est pour l’instant un homme au chômage, venu entretenir sa condition physique au sein de son club formateur, Malherbe.

■ Les rumeurs persistantes vers la Grèce sont-elles fondées ? Il y a des contacts avec plusieurs clubs mais je préfère ne pas en parler tant que ce n’est pas fait. Je suis encore jeune, j’ai des fourmis dans les jambes, j’ai envie de m’éclater, de me donner à 100 % pour une équipe. Le week-end à la maison,

c’est un peu tristounet. ■ Et pourquoi ne pas signer à Malherbe ? Je ne sais pas... J’entends à droite et à gauche qu’ils n’ont pas beaucoup de moyens. Je pense que je peux apporter mon expérience, mon vécu. J’attends un signe. ■ Comment vivezvous cette situation moralement ? Il y a pire dans la vie ! J’ai eu des propositions et j’ai attendu d’avoir de meilleures offres, qui ne sont pas venues. Quand je vois des matchs, je me dis “m... je peux encore jouer !”. Je sais très bien que je vais retrouver un club. Je sais ce que je vaux. Mais je n’ai pas la clé.

■ Les Malherbistes doivent mettre fin à une série de six défaites d’affilée en Ligue 1, ce samedi 11 décembre contre Nice au stade Michel d’Ornano.

S

ur la pelouse de Toulouse samedi 4 décembre, les Caennais semblaient avoir retrouvé tout ce qu’il fallait d’abnégation pour, à défaut de remporter un match en Ligue 1, au moins conserver le point qui est le leur à chaque début de rencontre. Mais après deux face-à-face manqués face au portier du TFC, par Kandia Traoré (31’) et Romain Hamouma (60’), le coach malherbiste, Franck Dumas savait certainement que la chance de ses joueurs était passée.

Derrière, les Toulousains qui avaient déjà manqué eux aussi à deux reprises l’ouverture du score, convertirent la troisième occasion, Federico Santander poussant le ballon au fond des filets à l’issue d’un cafouillage (1-0, 66’). Si Franck Dumas était monté au créneau lors du match précédent perdu à domicile une semaine plus tôt contre Sochaux (0-3), il semblait beaucoup plus complaisant après la défaite de Toulouse. “Je n’ai pas grand chose à reprocher à mes joueurs”, assu-

COUPE DE FRANCE

Bayeux rêve d’exploit

L

Bayeux, est considéré avant tout comme “une fête et une récompense” dans la capitale du Bessin.

es joueurs du Bayeux Football Club s’apprêtent à disputer le match de leur vie. Samedi 11 décembre (17h30), les pensionnaires de Division d’Honneur (6e division) recevront le leader de Ligue 2, Le Mans, pour un choc des extrêmes comme seule la Coupe de France peut en offrir. “Il n’y a pas de pression particulière”, estime leur entraîneur Joël Germain. “Il y a surtout une grosse envie et beaucoup d’impatience.” Ce huitième tour, qui sera le premier à domicile pour

Les Bayeusains qui n’ont plus joué de match officiel depuis leur qualification à Changé, rêvent néanmoins de créer l’exploit face à une formation bien partie pour la Ligue 1. “La priorité, c’est que l’enjeu ne tue pas le jeu”, souligne Joël Germain. “Il ne faut pas qu’on ait peur. On aura des atouts à faire valoir, ce sera à nous de tenter notre chance quand elle se présentera.”

rait-il avant de poursuivre : “il faut s’accrocher à la prestation de ce soir”. La clé du succès est certainement là, si les Caennais veulent éviter une septième défaite de rang contre Nice samedi 11 décembre. Il n’y a plus qu’à retrouver le réalisme fracassant qui faisait leur force en début de saison. S’il est à considérer que Malherbe doit obtenir au moins 40 points en mai prochain pour assurer son maintien, il est désormais urgent pour eux de signer au moins deux succès d’ici la trêve de dé-

cembre et la fin des matchs aller. Le train du maintien en Ligue 1 n’attend pas les retardataires. Classement : 1. Lille 28pts ; 2. Paris 27pts; 3. Rennes 27pts... 18. Lens 15 pts; 19.CAEN 14pts; 20. Arles 7pts. 17e journée, le samedi 11 décembre à 19 h : CAEN Nice ; Valenciennes - Paris ; Arles - Lille ; Brest - Montpellier ; Nancy-Sochaux ; Lorient - Lens ; à 21 h : Auxerre - Marseille ; le dimanche 12 à 17 h: Monaco St-Etienne ; Lyon - Toulouse ; à 21 h : Bordeaux - Rennes

■ La rencontre se déroulera au Stade Henry Jeanne.


17

N° 63 - 9 décembre 2010

Le Caen Basket Calvados coule à Vitré

Basket : Éric Fleury nouveau président du CBC

Le Caen Basket Calvados a craqué samedi 4 décembre à Vitré, provoquant l’ire de son entraîneur, Fabrice Calmon. “Une fois de plus on réalise une bonne entame, une fois de plus on gagne le premier quart-temps, et une fois de plus on explose dès que l’adversaire commence

Le Caen Basket Calvados tient enfin un successeur à Bernard Gruau. Éric Fleury, qui était alors directeur sportif, a accepté de prendre la présidence du club. Il a été élu par le nouveau Conseil d’administration, vendredi 3 décembre. “Je ne viens pas avec un pro-

à durcir son jeu. Dans le dernier quart, on a vraiment été ridicules.” Avec sept points de retard à la mi-temps (46-39), Caen pouvait pourtant y croire. La suite a éteint toutes ses illusions (défaite 93-65). Prochain match contre Cherbourg samedi 11 décembre.

jet révolutionnaire”, prévient-il. “Il va falloir définir un projet sportif qui restera axé sur la formation des jeunes, mais qui passe aussi nécessairement par un maintien de l’équipe première en Nationale 2. Je compte aussi travailler sur la convivialité, l’image du club.”

BASKET L’USO Mondeville s’impose sur le fil devant Montpellier (64-67)

ENTRETIEN

“Notre destin en main”

Mondeville relance la machine

■ “Quand on vise les play-off, c’est pour aller au bout”, assure Michaël Déjardin, l’entraîneur de Ifs.

A

l’issue des matchs allers, Ifs, pensionnaire de N2 féminine de basket, pointe au quatrième rang. Michaël Déjardin, son entraîneur, dresse un premier bilan. ■ Vous terminez la phase aller avec trois défaites : c’est une de trop ? Trois défaites, c’est deux de trop. Ce n’est pas celle contre Versailles, une équipe de haut de tableau, qui me pose souci. C’est plutôt celles contre Coulaines et Rennes, où on n’a pas joué de manière cohérente alors que l’adversaire était dernier du classement. Le point positif, c’est qu’on a gagné tous nos matchs à domicile.

■ Comment votre équipe a-t-elle évolué ? L’évolution est surtout en terme défensif. Offensivement, on a toujours bien travaillé, il y a toujours eu des solutions, même si on marque moins sur les deux derniers matchs. L’équipe a pris acte qu’elle pouvait défendre dur, en équipe. On a réussi à élever notre niveau de jeu en défense. ■ Votre objectif est d’atteindre les play-off, donc de monter en N1 ? L’objectif est déjà de terminer à l’une des trois premières places. On a encore notre destin en main puisqu’on reçoit les trois équipes qui nous ont battues en phase aller.

Résultats mitigés pour les volleyeurs

VOLLEY-BALL

■ Aurélie Bonnan (7 points et 9 rebonds) a effectué un retour remarqué contre son ancien club, Montpellier.

A

près trois défaites consécutives, deux en Euroligue et une à domicile en championnat, Mondeville n’a pas tardé à relever la tête devant Montpellier. Opposées au deuxième du classement, les Mondevillaises ont fait la différence en fin de match pour s’imposer 64-67. “C’est un soulagement”, reconnaît leur entraîneur Hervé Coudray, qui relativise toutefois les précédents revers. “Comme cela avait été le cas contre Nantes, on a été ca-

HANDBALL

N ■ Hérouville s’est facilement imposé contre Rennes.

L’ASPTT Caen poursuit sa série de victoires en Nationale 3 féminine de volley-ball. Mais elles ont à nouveau perdu un point contre Evreux, dimanche 5 décembre (victoire 3-2).

Leurs collègues de Carpiquet n’ont rien pu faire face au leader, Calais (défaite 3-0). Chez les hommes, Hérouville a survolé les débats contre la lanterne rouge de N3, Rennes (victoire 3-0).

pable de faire une belle performance chez une grosse équipe après une série de défaites.” Menées au score pendant près de 30 minutes, les Bas-normandes ont compté jusqu’à dix points de retard sur leurs adversaires (30-20, 12’).

Un duo de choc A l’attaque du quatrième quart-temps, elles étaient encore à six longueurs des Montpelliéraines, invaincues chez elles cette saison (56-50, 34’). Emmenée par sa capi-

taine Aurélie Bonnan, de retour sur le parquet après trois semaines d’arrêt, et par le duo K.B Sharp (17 points) - Yacine Sene (16 points), l’USOM a alors inversé la tendance et conservé jusqu’au bout quelques points d’avance. Cinquième du classement (cinq victoires pour quatre défaites), Mondeville disputera encore deux matchs de championnat contre les promus avant la trêve de Noël. Les Mondevillaises recevront d’abord Hainaut Basket avant de se déplacer

à Charleville-Mézières. Samedi 11 décembre, contre des Nordistes aux dents longues (quatre victoires cette saison), elles n’auront pas le droit à l’erreur. “C’est important de renouer avec la victoire chez nous”, annonce Hervé Coudray, déçu de constater que trois des quatre défaites de son équipe furent concédées dans la Halle Bérégovoy. En Euroligue, les rencontres face à Kosice (8 décembre) et surtout Pécs (15 décembre) s’annoncent décisives.

Les Vikings frappent un grand coup

ous les avions laissés perplexes après une défaite inattendue, la première de la saison, contre Guingamp alors avant-dernier du classement. Nous les avons retrouvés triomphants, deux semaines plus tard, vainqueurs sans coup férir chez un poursuivant direct (29-34). Le Caen Handball, toujours solide leader de Nationale 3 masculine, a remis les pendules à l’heure samedi 4 décembre à Loudéac. “Les joueurs étaient fébriles au départ”, reconnaît l’entraîneur adjoint Marc

Collyer. “C’est particulier de jouer là-bas, il y a beaucoup d’ambiance et de spectateurs. On a ensuite été à la fois rapides et patients.” Mené en tout début de match (3-0), Caen a rapidement inversé la tendance. “Tous les joueurs ont été performants et tous les postes ont marqué”, souligne Marc Collyer, heureux d’avoir assisté à “un match référence”. Après dix journées, les voyants sont plus que jamais au vert dans la perspective d’une montée en Nationale 2, l’objectif annoncé du Caen HB.

■ Le Caen Handball survole la poule 3 de Nationale 3.


18

N° 63 - 9 décembre 2010

Roller-hockey : Anglet trop fort pour Caen

Handball : Colombelles remercie ses cadres

Il n’y a pas eu de miracle pour les Conquérants face au champion de France en titre, tout récent vice-champion d’Europe, Anglet. Les Caennais se sont inclinés 6-3 à domicile, samedi 4 décembre. Après avoir tenu bon en première mi-temps, parvenant à rejoindre les

Porté par ses cadres Alisson Breysacher et Jessica Barbier (18 buts à elles deux) et soutenu par l’excellente prestation de sa gardienne Abir Riahi, Colombelles a décroché une victoire étriquée mais méritée contre Aunis-La Rochelle, dimanche 5 décembre (32-31). “Notre base

vestiaires sur un score de parité (2-2, buts de Pierre Feutry et Thomas Wood), ils ont lâché prise au cours de la deuxième période. “On n’a pas été assez conquérants”, regrette le joueur-entraîneur Benoît Leterrier. “Il nous manque peut-être quelques années d’expérience.”

arrière et notre gardienne ont fait un excellent match”, salue Philippe Breysacher. Par contre, il faut qu’on progresse défensivement.” Samedi, Colombelles, toujours huitième de Nationale 1, se déplacera à Poitiers et tentera de décrocher sa première victoire à l’extérieur.

HOCKEY Les Drakkars s’inclinent à Dijon (4-3)

ENTRETIEN

Caen au-delà des attentes

Un point au bout d’une... défaite

■ Caen a réalisé une première moitié de saison inespérée.

S

ix victoires, un match nul et deux défaites : c’est, à mi-saison, un bilan digne d’un prétendant à la montée. Ce sont les résultats qu’affiche le surprenant promu caennais, deuxième de N2 (troisième niveau français) de hockey sur gazon. Jorge Magrinho, son entraîneur, s’en réjouit mais se méfie.

n’avons pas le même dispositif tactique qu’elles. En ce qui concerne le jeu justement, le bilan est plus mitigé. Notre principe, c’est d’attendre et de partir en contre-attaque. Mais on ne crée pas assez de jeu. On subit beaucoup.

■ Quel bilan tirezvous à l’issue de la première moitié de saison ?

Il faudra trouver une autre tactique car nos adversaires seront prévenus. Ils s’attendaient à prendre les trois points contre nous, ce ne sera plus le cas. J’ai peur que la phase retour soit très dure. On aimerait toutefois se qualifier pour les barrages, donc finir parmi les deux meilleures équipes de notre poule.

Le bilan comptable est plus que positif. On ne s’attendait pas à être aussi hauts puisque, en tant que promus, nous visons d’abord le maintien. Toutes les équipes sont surprises par notre jeu parce que nous

WATER-POLO

en forme

■ La phase retour s’annonce compliquée ?

Les Marsouins sont

■ Aziz Baazi et ses partenaires sont parvenus à récupérer un point de leur déplacement à Dijon.

I

l y a des défaites qui rendent les regrets moins amers. En poussant les Ducs de Dijon à la prolongation, le Hockey Club de Caen n’a pas tout perdu dans la capitale bourguignonne, vendredi 3 décembre. Sa neuvième défaite en onze rencontres de championnat s’est cette fois accompagnée d’un point pris au classement. Mine de rien, il s’agit du premier de la saison à l’extérieur. L’objectif fixé a été rempli. “C’est bien, mais vu la physionomie du

INSOLITE

O ■ Hérouville s’installe en milieu de classement.

Hérouville a obtenu sa deuxième victoire consécutive en N2 masculine samedi 4 décembre. Les Marsouins ont facilement battu Corbeil-Essonne (11-5). “On a réalisé un match

plein”, se réjouit l’entraîneur Johan Paco. “Notre prochain match sera chez le leader, Poitiers. On ira pour gagner.” Hérouville remonte à la cinquième place du classement.

match et la manière dont on a joué, je pense qu’on aurait dû prendre les deux points”, admet le défenseur Alexis Gomane. Une goutte d’optimisme Une fois de plus, les Drakkars ont en effet mené au score. Avec les buts de Jeremiah Cunningham et d’Erwan Pain, qui évoluait sous les couleurs dijonnaises la saison dernière, Caen avait même fait le break à l’issue de la première période (0-2). Les nombreuses pénalités concédées

dans le deuxième tierstemps, “par excès d’envie”, aux yeux d’Alexis Gomane, ont permis à son adversaire de combler cet écart puis de prendre l’avantage dès l’entame de la troisième période de jeu (3-2). Mené au score, Caen n’a pas abdiqué. Un but d’Antti Urpo (51’) lui a même permis d’accrocher la prolongation. Dans ce moment décisif, Dijon a fait la différence après cinq minutes (4-3). Les Drakkars sont cependant sur la bonne voie.

Ils ont confirmé que leur dernière victoire contre Briançon avait relancé leur saison. “Défensivement, on commence à avoir un peu plus de sérénité”, apprécie l’assistant capitaine. Il faudra enchaîner à domicile samedi 11 décembre face à Mont-Blanc, adversaire direct au classement. “On peut les retrouver en play-down (matchs qui détermineront le relégué en fin de saison, ndlr), même si évidemment je ne le souhaite pas”, anticipe Alexis Gomane.

L’aviron, c’est aussi en salle !

xylane Village (le nouveau Décathlon à Mondeville) accueillera le premier championnat de BasseNormandie d’aviron en salle, samedi 11 décembre (de 14 h à 18 h). Nouvelle sous sa forme compétition dans la région, la discipline est pratiquée de longue date à Caen et ailleurs. “On concourt sur des rameurs”, explique Matthieu Chapron, entraîneur caennais et organisateur de l’épreuve. “C’est un bon outil pour tester sa condition physique puisqu’on

se situe en tout début de saison. Chaque année depuis 20 ans, la Fédération d’aviron fait une évaluation nationale à cette période.” La Société Nautique de Caen Calvados a décidé de l’intégrer sous la forme d’un championnat, “plus ludique et plus spectaculaire”, qui concernera aussi des athlètes des clubs voisins. Les compétiteurs et les spectateurs pourront suivre la course virtuelle de 2 000 mètres sur écran géant, les rameurs étant calibrés de la même manière et reliés à un système informatique.

■ La compétition se déroulera sur ces rameurs.


19

N° 63 - 9 décembre 2010

DEUX PRÉSIDENTS

Tension grave en Côte d’Ivoire

D

eux présidents, deux pouvoirs, le pays coupé en deux selon les clivages ethniques. Le pire des scénarios se mettait en place en début de cette semaine en Côte d’Ivoire, où le vaincu de la présidentielle, Laurent Gbagbo, refusait de reconnaître la victoire de son challenger Alassane Ouattara : 54,1 % des suffrages au second tour. Les incidents violents se multipliaient dans Abidjan, où les deux camps battaient le rappel. Premier ministre depuis 2007 (donc sous Gbagbo), mais reconduit à ce poste par Ouattara (donc ayant changé de

bord), Guillaume Soro parlait d’aller déloger Gbagbo par la force : “S’il nous oblige, on n’aura pas d’autre choix”. Tandis que Catherine Ashton menaçait au nom de l’Union européenne “l’UE est prête à suivre les procédures qui prévoient des sanctions s’il n’y a pas une résolution rapide à cette situation de crise” -, à Abidjan l’ex-chef d’Etat sud-africain Thabo Mbeki, mandaté par l’Union africaine, tentait une médiation. Sans grand espoir, sachant que Gbagbo déclarait “invalides”... les voix de la région nord, celle de l’ethnie adverse.

SONDAGES

Strauss-Kahn plébiscité Dix points en un mois ! Au baromètre Ipsos sur la personnalité politique préférée des Français, 60 % des sondés le désignent (contre 50 % en novembre). Bertrand Delanoë n’obtient que 53 % d’opinions positives ; Martine Aubry 44 %, François Hollande 43 %. Ségolène Royal, avec 31 %, recule

d’un point après l’annonce de sa candidature à la candidature. Au PS (où la compétition pour l’investiture fait rage), Dominique Strauss-Kahn s’envole, éliminant virtuellement ses challengers : un sondage Ifop lui donne 41 % d’intentions de vote, contre 19 % à Martine Aubry et 18 % à Mme Royal.

Bettencourt : la “réconciliation” Liliane Bettencourt et sa fille ont signé la paix : sur la ferme suggestion des dirigeants de L’Oréal.

C

oup de théâtre ! Le 6 décembre, après trois ans d’un conflit familial devenu scandale politico-financier, Liliane Bettencourt et sa fille, Françoise Bettencourt Meyers, ont fait la paix par ce communiqué :

Un rapprochement pour mettre un terme au conflit familail “Mme Liliane Bettencourt et sa fille Françoise Bettencourt Meyers se sont rapprochées pour mettre un terme aux conflits qui ont perturbé leur vie familiale, ainsi qu’aux procédures engagées. Elles ont décidé de se tourner vers l’avenir et ont pris pour cela, d’un commun accord, les dispositions nécessaires. Mme Liliane Bettencourt : “La décision que Françoise et moi avons prise est pour moi source d’espérance. Elle correspond à mon souhait de voir la famille réunie. Nous allons ensemble pouvoir aller

de l’avant. Pour notre bien commun, et pour L’Oréal qui fait tant partie de ma vie.” Françoise Bettencourt Meyers : “Cette entente nous fait enfin retrouver l’harmonie familiale, partagée tout autant par mon mari et nos enfants que par ma mère. J’y aspirais aussi pour toute l’entreprise L’Oréal qui poursuit sa merveilleuse épopée et à laquelle je suis profondément attachée.” En outre, Mme BettencourtMeyers et le photographe Banier (qu’elle accusait d’abus de faiblesse envers sa mère) ont mis fin à leur duel judiciaire. Commentaire de Me Olivier Metzner : désormais Liliane Bettencourt est “libérée de toute entrave”. Autrement dit : Banier et Maistre, son gestionnaire de fortune, sont évincés de l’entourage de la milliardaire. Me Metzner ajoute : “La vie familiale va se retrouver, en toute sérénité, en tout amour. Et tout cela, bien sûr, avec le même attachement pour l’entreprise familiale, L’Oréal.” Cette dernière phrase est importante. Ce sont en effet les dirigeants de L’Oréal qui ont imposé cette paix :

■ Liliane Bettencourt et sa fille Françoise : l’information n’est pas vraiment anecdotique.

la guerre mère-fille nuisait à l’image du groupe, et des répercussions économiques étaient à craindre.

Le rôle de L’Oréal a été capital Sur le contenu de l’accord, certains points seront connus : Liliane Bettencourt reste présidente de la holding Thétys qui représente la famille dans L’Oréal. Mais l’époux de sa fille devient directeur général, et ses deux enfants entrent au conseil de surveillance. Quant aux autres procédures

nées de l’affaire Bettencourt, ou dans le sillage de celle-ci, continuent (pour l’instant) à courir. Ainsi les enquêtes pour trafic d’influence et financement illicite de parti politique qui concernent Eric Woerth, en passe d’être à nouveau entendu par les juges. Il s’agit de savoir si Woerth, trésorier de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007, a reçu de l’argent de la famille Bettencourt. Et si ce financement a quelque chose à voir avec la Légion d’honneur de Patrice de Maistre...

Corée du Nord : le communisme de père en fils ! Les vieilles monarchies héréditaires s’effacent, d’autres surgissent, comme la Corée du Nord, marxiste-léniniste. Le fils du leader Kim Jong-Il a été promu cet automne “général à quatre étoiles”.

I

l est en place pour prendre la succession de son père à la tête de l’État et du parti. Kim Jong-Un avait lui-même été choisi comme héritier en 1980 par son père Kim Il-Sung, le fondateur du régime. Le troisième Kim se trouve donc, comme son père, dans la position de dauphin. La Corée est appelée le “pays du matin calme”, mais son histoire n’a rien d’un long fleuve tranquille. Dès le XIIIe siècle, elle tombe sous la tutelle des Mongols, ne reprenant son indépendance qu’au XIVe pour tomber au XVIIe siècle sous la coupe des Chinois qui exploitent le pays, en une sorte d’association avec les Russes. Dernière étape de la mise sous tutelle de toute la Corée : en 1904, des groupes d’intérêts puissants de la Cour de Russie persuadent Nicolas II de faire main basse sur ses ressources naturelles. Pour

■ Kim Jong-Un est en place pour prendre la succession de son père à la tête de l’État et du parti. Il avait lui-même été choisi comme héritier en 1980 par son père Kim Il-Sung, le fondateur du régime.

cela, il faut se débarrasser du Japon. Nicolas II engage une guerre qu’il prévoit brève et légère. Victorieux, le Japon met la Corée dans sa besace, et conserve sa proie jusqu’en 1945. Quelques semaines avant la fin du second conflit mondial, l’URSS déclare la guerre au Japon et pénétre en Corée. Les hostilités s’arrêtent avant que l’armée rouge n’ait conquis la totalité du territoire. Les Soviétiques occupent la moitié nord de la péninsule, les Améri-

cains la moitié sud. En août 1948, les Américains créent la République de Corée du Sud. Les Soviétiques s’empressent alors de créer une autre République, au Nord, qu’ils confient à un obscur personnage, ancien réfugié en URSS, surnommé dans la clandestinité Kim Il-Sung. Le 25 août 1950. Sans crier gare, les soldats du Nord communiste envahissent le Sud, et gagnent en un tournemain la quasi totalité du pays. S’étaient-ils lancés sur l’ordre, ou simplement avec

l’autorisation du Kremlin ?

La famine ! Les Américains réagissent immédiatement et envoient un détachement sur place, sous le commandement du général Mac Arthur. Des volontaires français figurent dans les rangs. Ils viennent d’ailleurs d’être honorés par la Corée du sud. Pendant quelques semaines, le monde craint une troisième guerre mondiale. Trop flamboyant, Mac Arthur est limogé et un accord est passé

après la mort de Staline en 1956, figeant provisoirement une ligne de démarcation sur le 38e parallèle, mais toujours en place aujourd’hui. Au nord, Kim Il-Sung, désormais appelé “grand leader”, conforte un des régimes communistes les plus durs. Il ferme complètement son pays au reste du monde, veut développer une politique autarcique qui est un échec cuisant. Les nords-Coréens souffrent encore de la famine. Un rapport récent de l’Onu

tire la sonnette d’alarme. La population est entretenue dans le mythe de vivre au paradis et que le chaos conduit le reste du monde. L’évolution des communications et l’ouverture ponctuelle des frontières ouvrent les yeux des nord-Coréens. Ils sont chaque année plus nombreux à tenter de passer au sud. Ce qui n’empêche pas Kim IlSung de développer à l’excès le culte de la personnalité. “Grand Leader” a même défié la mort en faisant édifier au centre de Pyongyang une statue dorée de 17 m de haut à son effigie. Son fils, actuellement aux commandes, est appelé “cher Leader”, “Soleil du XXIe siècle”. Les zélotes se contentent pour le moment de qualifier le petit-fils “d’étoile du XXIe siècle”. Mais il n’y a pas de quoi rire, car ces astres-là possèdent la bombe atomique. Une bombe qu’ils ont de nouveau testé il y a quelques mois. Le 25 mai 2009 (voir page 20), la Corée du Nord a annoncé avoir procédé à un essai nucléaire souterrain. Ce qui ne réjouit pas du tout leurs cousins du sud. Ils en ont assez de vivre avec une épée de Damoclès nucléaire au dessus de la tête.


20

N° 63 - 9 décembre 2010

La Fiat 500 devient un modèle de propreté

Repères

En revenant au bicylindre, Fiat progresse dans sa chasse au C02. Mais sans sacrifier le punch de la 500.

A

ntipollution toujours plus sévère, la tendance est à la diminution de la cylindrée des moteurs, tout en exploitant les dernières évolutions technologiques. Fiat a choisi d’exhumer le bicylindre, qu’il a lui-même longtemps cultivé dans les années cinquante, avec sa 500 première du nom. Le résultat s’appelle TwinAir. Deux cylindres donc, parce qu’ils diminuent les frictions sur les configurations à 3 ou 4 cylindres, ainsi qu’une modeste cylindrée de 875 cm3, mais avec 85 ch à la clef. Résultat remarquable avec 97 ch/litre, en lisière des mythiques 100 ch/litre des bolides de compétition ! Le secret du MultiAir Seulement 92 g de C02 au km. Une partie du “secret” repose sur la technologie MultiAir que Fiat a récemment intégrée à la grande série. Le bénéfice de cette gestion des soupapes consiste à pouvoir régler en

CORÉES

■ Trois ans après son lancement, la Fiat 500 refait parler d’elle pour sa parcimonie en CO2 qui dépasse celle des meilleurs modèles hybrides.

permanence les principaux composants du mélange air/carburant. Associée à un turbo dernier cri, cette technologie, dénommée TwinAir sur le bicylindre Fiat, ne se borne pas à fournir une belle puissance eu égard à sa cylindrée, mais également des performances spectaculaires en matière d’émission de C02. Dans sa version à boîte 5 vitesses, ce nouveau “moulin” n’émet en effet que 95 g/km, et même 92 g/km avec la boîte

robotisée maison Dualogic. Moyennant quoi le TwinAir s’impose comme le moteur à essence le plus propre du monde ! Cet innovant petit bicylindre turbo est aussi muni, de série, d’un système Start&Stop qui le fait taire à chaque arrêt prolongé. Une sobriété susceptible d’être accentuée par le conducteur lui-même, s’il enclenche le mode “ECO” au tableau de bord, qui écrête les performances et accentue aussi l’assistance de la direction.

C’est entendu, à l’oreille, le TwinAir a la tonalité du “deux pattes” de la 2 CV. Mais la comparaison s’arrête là car il anime la 500 sur un registre largement plus vif. Très “plein” dès les bas régimes, il insuffle un punch certain au “pot de yaourt” des temps modernes. Puis le TwinAir se mue en ronronnement bien discret sur le rythme plus élevé de la route. Autour des 100 km/h, le mode ECO est très approprié, mais l’adoucisse-

ment de la direction qui va avec, non ! Globalement sobre à l’usage, c’est néanmoins au conducteur d’accroître la performance du TwinAir par son “écoconduite”. Faute de quoi la consommation s’ancre au quotidien entre 6,5 et 7 l./100. Prix : de 11 600 à 18 800 € (cabriolet Abarth).

idjhcdhZhhV^hhjg

● Une gamme sobre : Bénéfice collatéral de la longue expertise du géant de Turin en matière de voitures populaires, celui-ci tire particulièrement bien son épingle du jeu dans la chasse au gaz à effet de serre instaurée par les pouvoirs publics puisque, depuis trois ans, il se positionne comme le constructeur généraliste à la gamme la plus “propre”, avec une moyenne de 127,8g/km de Co2 l’an dernier. ● Peu de CO2 = gros bonus. Pour juger de la parcimonie de la 500 Twinair en Co2, il faut la comparer aux performances des meilleurs modèles hybrides, Toyota Auris (93g/km) et Prius (89g/ km). Certes, les hybrides font partie de la catégorie supérieure, mais le résultat est là et se traduit dans notre pays, financièrement parlant, par un bonus écologique de 1000 €... jusqu’à la fin de l’année (puisqu’en 2011, le seuil de 95g/km sera abaissé de 5g/km). ● Verdict : 15/20 Sécurité *** Finition *** Confort *** Economie d’usage *** Séduction/Prix ***

Au bord d’une nouvelle guerre

Parmi les derniers vestiges du monde communiste, la Corée du Nord est assurément le plus belliqueux. Le voisin de la Chine s’enfonce peu à peu dans un systéme dictatorial et monarchique prêt à “faire parler la poudre” à tout moment...

gZigdjkZocdh^c[d\gVe]^Zhhjg

Les deux Corées Chronologie du conflit coréen

1953

Un armistice met fin à la guerre de Corée (plusieurs centaines de milliers de morts). Aucun accord de paix signé depuis.

1983

17 morts dont 4 ministres sud-coréens dans un attentat attribué aux nord-Coréens lors d'une visite en Birmanie.

1996

1958

Tentative d'assassinat du Président sud-coréen Park Chung-Hee par un commando nord-coréen.

1987

Attentat nord-coréen contre un Boeing de la Korean Airlines : 115 morts.

1999

Le face à face des deux Corées

Tentative d'infiltration d'un sous-marin en Corée du Sud : 28 morts.

2009

2010

Nombreux accrochages aux frontières maritimes disputées.

Nouvel échange de tirs en janvier. En mars, la corvette sud-coréenne Cheonan coule avec 46 marins à bord, torpillée par la Corée du Nord. Soldats nord et sud-coréens face à face dans la zone démilitarisée à la frontière.

Le nucléaire et la Corée du Nord CHINE

CHINE

100 Km CHINE

Superficie Km2

Population

NORD

SUD

120 538

99 720

22,7

En millions

Lundi 25 mai 2009

CORÉE DU NORD

2e essai nucléaire souterrain

Hamhung

48,6

50 km

Pyongyang

Secousse de magnitude : 4,7

CHINE

Kilju

Nampo

Militaires Réservistes En millions

1 180 000

670 000

4,7

4,5

CORÉE DU NORD Inchon

Tanks

3 500

Séoul

4 810

CORÉE DU SUD

Taejon

Dépenses militaires

5,5

25,5 Taegu

En milliards de $

?

1 à 6 armes nucléaires, 5 000 tonnes d'armes biologiques et chimiques

Contingent américain : 28 000 soldats sur place

Kwangju Pusan

Pyongyang Séoul CORÉE DU SUD

1994 Accord avec les États-Unis visant à l'abandon de tout programme nucléaire en échange de centrales à eau légère. 1998 Un missile balistique nord-coréen survole le Japon. 2002 Les États-Unis suspendent leurs engagementset dénoncent l'existence d'un programme nucléaire. La Corée du Nord justifie son droit à l'arme nucléaire comme arme de dissuasion. Expulsion des inspecteurs de l'ONU et de l'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) 2005 Négociations à 6 (Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis, Chine, Russie, Japon) : la Corée du Nord renonce à l'arme atomique contre le droit à un programme nucléaire civil. 2006 Juillet : nouveaux essais de missiles balistiques à longue portée. Octobre : la Corée du Nord réalise son premier essai nucléaire sous-terrain. 2009 Avril : lancement d'une fusée longue portée censée placer un satellite en orbite.


21

N° 63 - 9 décembre 2010

LA RECETTE

LA TABLE

Chou-fleur vert et poulet sauté au curry Rouge, blanc, vert, frisé ou lisse, cru ou cuit, ce chou-fleur bien cuisiné offre toujours un bouquet de saveur. Goûtez donc cette recette thaï.

Pour 4 personnes Préparation : 20 min Cuisson : 30 min Ingrédients : ● 1 chou-fleur vert ● 1 poulet de 1,2 kg ● 2 cuillères à café de gin-

gembre frais râpé ● 2 oignons, 2 échalotes ● 2 gousses d’ail ● 1 petit poivron ● 1 cuillère à soupe de curry ● 1 branche de coriandre ● 1 cuillère à café de farine ● 10 cl de crème ● 1 cuillère à café de sucre, sel Couper le poulet en huit parts égales. Dans une cocotte, sauter le poulet côté peau, le faire colorer.

ter les échalotes concassées, les oignons, l’ail écrasé, le sucre et faire blondir à feu doux. Saupoudrer de farine, verser la crème et autant d’eau. Ajouter le curry, le sel et le gingembre. Cuire 20 mn. Sortir le poulet, conserver au chaud. Réduire la cuisson à feu moyen avec le poivron coupé en dés. Séparer le chou-fleur vert en petits bouquets et le cuire à l’eau bouillante salée 5 à 6 mn. Egoutter. Terminer le plat dans la réduction avec le poulet. Servir dans un plat creux parsemé de pluches de coriandre. idjiZhcdhgZXZiiZhhjg

Dégraisser la cocotte, ajou-

Mots croisés Horizontalement A – Jeune fille noble du Moyen Age. B – Amas de matériaux désagrégés. Erbium au classement périodique. C – Dans les vignes du Seigneur. Adjectif possessif. D – Coeur de loup. Faire passer de vie à trépas. E – Vieil habitant de l’Utah. Ils font l’objet de jeux ancestraux. F – Brin de verdure. Arbrisseau d’Amérique du Sud. G – Fosse aux lions. C’est-à-dire. H – Botteras en touche. I – Repaire de grizzli. Il entre en jeu par le plus grand des hasards. J – Accroche-coeur. Elle fume pendant les heures de travail.

Verticalement 1 – Vraiment repoussante. 2 – Oter la vivacité d’esprit. La victoire lui est promise. 3 – Pronom personnel. Qui concernent les habitants du berceau de l’Antiquité. 4 – Un cri qui met à la porte. Superpose des briques. 5 – Occlusion intestinale. Possédée mais pas damnée ! 6 – Haut de gamme. Rebelle en chef. Bien garni. 7 – Infirmes en quelque sorte. 8 – Chanter “ Biche, ma biche ”. 9 – Largeur de couturière. Indication des prix. Il transporte les gènes. 10 – Ça en fait des lustres ! Soumise à un triage.

LA METEO le week-end prévu par

Sudoku

La Petite Marmite, Rue des Jacobins

■ La Petite Marmite est une bonne adresse à quelques pas de la place du Théâtre.

V

LES MARÉES DEAUVILLE

Vendredi 10 décembre

- Temps : anticyclonique d’hiver avec grisaille en journée. Quelques coins de ciel bleu possibles. Brouillard givrant localement la nuit. - Températures : minimales entre -3 et +4° des terres vers le littoral, maximales 3 et 6° jusqu’à 7 ou 8° sur les côtes. - Vent : de nord-ouest faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée.

Dimanche 12 décembre - Temps : les conditions restent anticycloniques avec grisaille le matin, apparitions du soleil plus ou moins larges l’après-midi. - Températures : évoluant peu. - Vent : s’orientant nord-est faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5.

Lundi 13 décembre - Temps : sec, souvent ensoleillé après dissipation des brouillards et nuages bas matinaux. Mais toujours froid. - Températures : minimales -3 à +3°, maximales 3 à 6°. - Vent : de nord-est dominant faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée - Indice de confiance : 3 sur 5.

Ensoleillé

Nuageux

Couvert

Averses

Pluie

Orageux

la météo de la région au quotidien, c’est sur «www.tendanceouest.com»

Neige

Les solutions

PM

BM

OUISTREHAM COURSEULLES

Coeff.

Vendredi 10

74-70

01.03 08.16 01.09 08.07 01.03 07.50 00.48 07.40 13.15 20.34 13.18 20.26 13.13 20.08 12.58 19.58

Samedi 11

66-61

01.42 08.52 01.47 08.44 01.41 08.26 01.26 08.16 13.54 21.10 13.57 21.01 13.51 20.44 13.36 20.34

Dimanche 12

57-52

02.23 09.28 02.27 09.20 02.21 09.03 02.06 08.53 14.37 21.46 14.37 21.38 14.32 21.21 14.17 21.11

Lundi 13

48-44 03.10 10.07 03.12 10.01 03.05 09.45 02.50 09.35 15.26 22.27 15.24 22.20 15.18 22.05 15.03 21.55

Mardi 14

41-38 04.05 10.54 04.06 10.49 03.58 10.35 03.43 10.25 16.27 23.17 16.24 23.12 16.17 22.58 16.02 22.48

Mercredi 15

37-37

05.11 17.37

Jeudi 16

38-41

06.18 00.19 06.19 00.15 06.11 00.00 05.56 12.31 18.45 13.02 18.43 12.55 18.37 12.41 18.22 -

11.52 -

PM

05.12 17.35

BM

PM

BM

PORT-EN BESSIN

Dates

Samedi 11 décembre - Temps : les brumes et nuages bas matinaux se déchirent pour faire place à quelques éclaircies l’après-midi. - Températures : minimales entre -1 et +4°, maximales 5 à 8°. - Vent : de nord-ouest à nord faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée. - Indice de confiance : 4 sur 5

mélange en bouche avec l’écrevisse est tout simplement exquis. En plat, la carte propose un filet de lieu jaune sauce rouille, un filet de colin au beurre blanc, une tête de veau façon “Petite Marmite”, un foie de veau à la Dijonnaise ou un onglet au fumet de Saint-Emilion. Je décide de poursuivre sur une note marine et commande le colin. Servi avec un mélange de petits légumes frais et cuit à la vapeur, ce poisson est tendre à souhait. Moi qui habituellement aime terminer mon repas par une note de sucrée, je préfère à la Petite Marmite m’en tenir à ce que je viens de déguster. Je suis, en effet, déjà comblée ! La Petite Marmite, 43, rue des Jacobins à Caen. Tél. 02 31 86 15 20.

oilà encore un établissement de qualité en plein coeur de Caen. Les clients de La Petite Marmite peuvent d’ailleurs apprécier d’entrée de jeu qu’ici, ils seront choyés : vestiaire proposé, table délicatement dressée, décoration très soignée ... Le midi, ce restaurant propose une formule entrée et plat ou plat et dessert à 15,50 €. Au choix pour débuter mon déjeuner : ragoût d’écrevisses aux pâtes à l’encre de seiche, terrine de canard et sa compotée d’oignon, oeuf en meurette au sancerre rouge ... Un poisson tendre à souhait La première option est intrigante. En tout cas suffisamment pour que je la choisisse. Je ne suis pas déçue : ces longues pâtes noires sont originales et le

PM

BM

11.47 05.03 11.34 04.48 11.24 17.28 17.13 23.50


22

AGENDA EXPOSITIONS . Jusqu’au 21 décembre : “Inondations, restons vigilants”, à la salle des fêtes de Louvigny. 02 31 75 10 61. . Du 12 décembre au 31 janvier : exposition Chapagre au centre sportif Body Tempo, rue jean Baptiste Colbert à Caen. 02 31 44 24 24 . Jusqu’au 18 décembre : “Avat’arts associés”, exposition de peintures, à la maison de quartier de Venoix, avenue des chevaliers à Caen. 02 31 74 48 70 . Jusqu’au 19 décembre : 56e salon d’automne des artistes indépendants de Basse-Normandie à l’Abbaye aux Hommes. 02 31 30 42 81 . Jusqu’au 23 décembre : “Luksus, design finlandais”, à l’Artothèque de Caen. 02 31 85 69 73 . Jusqu’au 31 décembre : “Empreintes et mémoires des rues”, roman-photo, à la bibliothèque de la Grâce-de-Dieu, esplanade André Malraux. 02 14 37 29 82. . Jusqu’au 31 décembre : “la cosmographie universelle”, à la bibliothèque centrale, place Guillouard. 02 31 30 47 00. . Jusqu’au 31 décembre : “Les aventures de Maurice Sandalette”, au théâtre Le niouzz à Caen. 02 31 34 95 28

N° 63 - 9 décembre 2010

Caen vu par ses réalisateurs pour voir la ville autrement

Musiques du monde : “Comme un jardin la nuit” à la Renaissance

Célébration d’une ville et de ses habitants, “Caen vu par... ses réalisateurs” est un événement cinématographique majeur de la région, initié dans le cadre des 50 ans du Lux. Le film se compose de 14 courts métrages réalisés par autant de jeunes cinéastes caennais. Il

C’est par amour pour leur langue natale que les deux chanteuses grecques, Angélique Ionatos et Katerina Fotinaki, se réunissent sur scène. Elles jouent et chantent “Comme un jardin la nuit”, une création intime et féminine, un hommage à la poésie. Leurs voix et

CINÉMA

leurs guitares s’accordent et s’entrelaçent au rythme d’une balade nocturne. Une complicité qui fait toute la beauté de ce jeu à deux. Pratique : Mercredi 15 décembre à la salle de spectacle La Renaissance à Mondeville à 20h30. De 7 à 13 €. 02 31 35 65 94.

Le Lux se met au rythme des enfants

É

vénement important de la période de Noël dans l’agglomération caennaise, le cinéma Lux présente sa 14e édition du festival “Enfants des cinés”. “Petite chérie”, “Les contes de la ferme”, “La guerre des Deux Mondes”, “Le Bonhomme de neige”... Jusqu’au 2 janvier, le Lux propose une sélection de qualité destinée aux jeunes amateurs de cinéma et à leurs parents. Des films d’horizons divers, des inédits ou des reprises, le menu est complet. “Les temps modernes” de Chaplin, “Le marchand de sable” de Jesper Moller ou “Le voyage fantastique” de Richard Fleischer sont

SPECTACLE

B

nous plonge dans l’inconnu de la ville que l’on croyait connaître avec des approches originales et diversifiées. Le film sera à l’affiche du cinéma Lux tout le mois de décembre et sortira en DVD ce vendredi 10 décembre. Pratique : Cinéma Lux au 02 31 82 29 87

autant de classiques et d’incontournables sur les écrans en décembre. Mais “Les enfants du cinés”, c’est aussi et surtout une formule qui remporte chaque année un vif succès : les cinés-spectacles. Conte théâtral, concert, spectacle musical ou théâtre d’objets, chaque animation est suivie d’un goûter offert, et d’un film adapté. Un programme gourmand pour apprendre aux enfants à aimer le 7e art en longeant les couloirs d’un monde onirique et animé. Pratique: jusqu’au 2 janvier, au cinéma Lux, 6 avenue Sainte Thérèse à Caen. Tél. 02 31 82 29 87.

■ A l’affiche, “L’apprenti Père Noël”, dès 4 ans.

Les virtuoses du rire au micro

allade romantique, “Only you” est une chanson mondialement connue du légendaire groupe des années 50 : les Platters. C’est aussi le titre préféré de 4 apprentis vedettes. Des chanteurs amateurs qui font un pari osé : monter sur scène pour défier ces monstres de la musique en interprétant le célèbre tube. Mais voilà, le direct est connu pour ses aléas... et patatras ! Créee en 1992, la compagnie Joe Sature et ses “joyeux osselets” produit des spectacles plus burles-

ques les uns que les autres, dont le théâtre se situe le plus souvent dans la rue, et en salle depuis quelques années. La dernière création en date : “Only you”, bien sûr. “Du chant sans son, du son sans chant, de l’exploit, de l’esbrouffe, et des sorties de piste”, telle est la performance du quartet bancal. Un spectacle drôle et décalé, un détour loufoque et atypique. Pratique : Mercredi 15 décembre à 20h30 et jeudi 16 décembre à 19h30, à l’espace Jean Vilar à Ifs.02 31 82 69 69.

■ Une affiche dans le ton du spectacle comique.


23

N° 63 - 9 décembre 2010

AGENDA

Un week-end de marchés de Noël à Caen et Hérouville

Vincent Malone : le roi des papas au Cargö

. Vendredi 10 décembre : marché associatif et solidaire au quartier du Calvaire Saint-Pierre. Tél. 02 31 93 11 08 . Samedi 11 et dimanche 12 décembre : Village “Normandie équitable” place Bouchard. Tél. 06 60 76 42 26

Vous ne le connaissez peutêtre pas, mais Vincent Malone n’est ni plus ni moins que le chanteur pour enfants nouvelle génération qui succède aux Henri Dès et Anne Sylvestre. Au rythme de plus d’un disque par an, Vincent Malone est devenu l’auteur-composi-

THÉÂTRE

SPECTACLES Concerts

. Vendredi 10 décembre : “The Berg sans nipple” (post rock), Mafalpa et Issachar (jazz), au Cargo, à 21h. 02 31 86 79 31. . Samedi 11 décembre : soirée métal avec l’association Norma prod au café El Camino, à Caen, à 21h. . Samedi 11 décembre : “Ensemble de Caelis”, un parlement d’oiseaux, musique française a capella, au musée des Beaux-arts de Caen, à 20h30. . Mardi 14 décembre : Concerto pour violon de Mendelssohn et symphonie n°3 de Schumann par le violoniste d’origine albanaise Tedi Papavrami au Grand Auditorium de Caen à 20h. 02 31 30 46 86 . Mercredi 15 décembre : Roberto Alagna. Annulé. . Jeudi 16 décembre : dixtuor à vent (Gounod, Schmitt, Enesco), à l’auditorium de l’Abbaye aux Dames, à 20h. 10€. 02 31 82 05 00. Théâtre

. Vendredi 10 décembre : “La compagnie du temps suspendu”, à la maison de quartier de Venoix, avenue des chevaliers à Caen, à 20h. 02 31 38 78 42. . Samedi 11 décembre : “Duodame”, théâtre féministe et slam à deux voix, au café-théâtre le Niouzz, boulevard Leroy à Caen, à 19h. 02 31 34 95 28. . Samedi 11 décembre : “Plume d’or”, conte théâtral et musical (dès 3 ans) au Tandem, rue Nicolas Oresme, à 17h. 4€. 02 31 29 54 54. Danse

. Jeudi 9 et vendredi 10 décembre : Lifelike, création de la compagnie Silenda, à l’Hippocampe, 6 impasse Dumont, à 20h30. De 5 à 9 €. 02 31 85 93 52. . Jeudi 16 décembre : “Casse-Noisette” de Tchaikovsky, au Centre chorégraphique de Basse-normandie, rue du Carel à Caen à 19h. 02 31 85 83 95. Humour

. Samedi 11 décembre : “Mother Fucker” de Florence Foresti au Zénith à 20h30. Spectacle complet. www. zenith-caen.fr MANIFESTATIONS . Vendredi 10 décembre : braderie au centre socioculturel du Chemin Vert, 17 rue Pierre Corneille à Caen, de 9h à 16h. . Vendredi 10 décembre : Visite guidée des mythes et légendes en ville de Caen. RDV au 02 31 27 14 14 . Samedi 11 et dimanche 12 décembre : bourse aux jouets à l’école élémentaire Michel Tregore, à la Folie Couvrechef, de 14h à 19h. 06 17 49 52 00. . Samedi 11 décembre : Visite-découverte “la fabrication du foie gras avec l’entreprise Joseph Delacour” de 15h à 16h. RDV au 02 31 27 14 14 . Dimanche 12 décembre : exposition-vente “art et artisanat”, à la salle municipale de Saint -Contest, de 9h à 17h30. 02 31 44 58 30. . Mercredi 15 décembre : scène de lecture avec Gilles Boulan, au Panta théâtre à Caen, à 18h30. 02 31 85 15 07. www.pantatheatre.com . Jeudi 16 décembre : vente de meubles à la Chiffo, rue Laumonier à Caen, de 10h à 17h. 02 31 94 14 28.

TENDANCE OUEST CAEN VOUS OFFRE DEUX PLACES POUR

“CELTIC LEGENDS”

LE 17/12 AU ZENITH DE CAEN Soyez les premiers à nous téléphoner au

02 31 30 29 33

jeudi 9 à partir de 14 h

. Dimanche 12 décembre : marché d’Hérouville, place de l’Europe de 11h à 18h. Tél. 02 31 45 32 60 . Dimanche 12 décembre : Arrivée du Père Noël place Bouchard à 15h30. Parade puis arrivée au marché de Noël à 17h. Tél. 02 31 29 99 99

teur-interprète loufoque de référence, “le roi des papas”, qui use de la même provocation qu’userait un enfant pour ses parents. Pratique : Vincent Malone au Cargö jeudi 16 décembre à 18h. Séance scolaire à 14h30. 6 à 12€. Tél. 02 31 86 79 31

Un dimanche de culture comme à Paris

C

aen se retrouve l’espace de quelques mois plus proche de la capitale. Le théâtre fait venir dans son enceinte les grandes têtes d’affiche du théâtre parisien, une fois par mois jusqu’à avril. “Dimanche au théâtre” invite des acteurs de renommée nationale et des représentations à succès pour attirer un public différent en après-midi, ou permettre d’aborder un théâtre de qualité en s’éloignant des créations et pièces subventionnées. Premier spectacle présenté, “Qui est Monsieur Schmitt” associe burlesque et absurde, dimanche 12 décembre à 17h. Au casting,

Richard Berry. Dès vendredi 17 à 20h, c’est Patrick Timsit qui investit la scène caennaise pour son spectacle d’humour “The One man stand up show”, dont le seul titre est suffisamment explicite. Retour après la césure dimanche 27 février à 17h avec “Parole et guérison”, une réflexion sur le sujet de la psychanalyse, avec notamment Samuel Le Bihan et Barbara Schultz. La pièce “Désiré” de Sacha Guitry figure aussi au programme dimanche 27 mars à 17h, suivi de la comédie “T’es à la menthe ou thé au citron” dimanche 3 avril. Pratique : Au théâtre de Caen. 10 à 36€. Tél. 02 31 30 48 00

■ “Qui est Monsieur Schmitt”, avec Richard Berry.


24

N° 63 - 9 décembre 2010

● CONCERT Le C.O.U.R chante Noël Le Chœur et Orchestre universitaire régional Caen BasseNormandie interprétera son traditionnel concert de Noël dimanche 12 décembre à 17h et mercredi 15 décembre à 20h30 à l’amphithéâtre Pierre Daure de l’université de Caen. Deux concerts au profit du collectif “Ecouter pour prévenir le suicide” composé des associations SOS Amitié, Jonathan Pierres Vivantes, Vivre son deuil et SOS Phénix. Renseignements au 02 31 56 60 87.

● ZÉNITH Roberto Alagna annulé Le concert “Hommage à Luis Mariano” du ténor populaire Roberto Alagna prévu mercredi 15 décembre à 20h30 au Zénith de Caen est annulé. En cause, “le report d’une date de concert aux Etats-Unis qui décale de façon trop importante les périodes de voyage et de récupération de l’artiste.” Les spectateurs sont invités à se faire rembourser dans les différents points de vente.

● LITTERATURE L’agenda “L’imprévisible” 2011 Samedi 11 décembre sera présenté à l’Artothèque le nouvel agenda littéraire “L’imprévisible”, des éditions Le Jeu de la règle, en compagnie de son auteur Pierre Bazantay. Un agenda qui se veut à la fois ludique et encourageant la réflexion, en copiant “la mode actuelle qui consiste à investir le temps quotidien” en attribuant à chaque jour une cause symbolique, et en y associant des faits historiques ou de société.

● EXPOSITION La mer, le sable, le soleil Les archives départementales du Calvados abritent encore jusqu’à fin décembre l’exposition “La mer, le sable, le soleil” au rez-de-chaussée et au premier étage de ses locaux. Une sélection de plusieurs dizaines de tableaux présentant des scènes de vie et des paysages du littoral du Calvados d’Honfleur au Mont Saint-Michel. Le livret de l’exposition, reproduisant chaque tableau, est par ailleurs distribué gratuitement aux archives.

● UNIVERSITÉ POPULAIRE Le programme Des cours gratuits pour tous et d’une durée de deux heures sont dispensés toute la semaine par des spécialistes de différents domaines. Samedi 11, Idées politiques au musée des Beaux-Arts à 10h, suivi à 14h30 d’Art contemporain. Lundi 13, rendez-vous de Philosophie et d’Atelier philo pour enfants, tous deux au théâtre d’Hérouville à 18h. Mardi 14, cours d’Economie au Panta théâtre à 18h. Mercredi 15, le Jazz est au programme au Café Mancel à 18h. Enfin, jeudi 16 sera consacré aux Mathématiques à partir de 18h au musée des Beaux-Arts. Plus d’informations sur www.michelonfray.fr

Maison boutique

Articles en lin, tissu au mètre, vêtements et accessoires, meubles neufs et d’antiquité, vaisselle et objets de décoration, etc...

Un univers magique pour un intérieur unique Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi inclus : 14h à 19h - Dimanche 15h à 19h Fermé le lundi Hameau de la Mare - 14610 ANGUERNY (route D79) Tél. 02.31.80.35.46

Le cirque Borsberg s’installe à Ifs du 15 au 29 décembre

“Wolfstunde” : le loup est en chacun de nous à la Comédie

Sous le célèbre chapiteau de Karl Borsberg, quinze artistes et une vingtaine d’animaux, venus des 4 coins de l’Europe, attendent de faire leur entrée. “Musik”, c’est le nouveau spectacle de l’année 2010. Deux heures de performance et attractions en musique avec

Quel loup se cache en nous ? C’est la question que se pose Silke Mansholt dans son nouveau spectacle: “Wolfstunde”. À la fois directrice, chorégraphe et performeuse, l’artiste s’interroge sur la relation entre la part sombre et la part lumineuse présentes

NOËL

en chaque individu. Elle explore aussi le pouvoir et l’impuissance de l’art. Et cherche des réponses à travers son vécu personnel. Pratique : le 14 décembre à 19h, le 15 décembre à 18h, à la comédie de Caen, théâtre d’Hérouville. Tél. 02 31 46 27 29.

Les Caennais chaussent leurs patins

L

a patinoire de Noel ouvre ses portes. Pour la 5e année consécutive, la ville de Caen offre à ses habitants 450m 2 de patinoire de plein air. Jusqu’au 2 janvier, l’espace ludique et sportif, situé au coeur de la ville, sur la place du théâtre, est accessible à tous, et gratuitement ! Samedi dernier la foule s’est rassemblée pour assister à son inauguration, en présence du personnel du service des sports de la ville et des élus Marie-Jeanne Gobert et Corinne Féret. En décembre, vous êtes vous aussi invités à venir découvrir les joies du patin à glace. Tous les jours, des séances pu-

ARTS

la présence d’un véritable orchestre de 5 musiciens. Une création à découvrir en famille, sous la toile du premier cirque de Normandie ! Pratique : le 15 décembre à 17h, le19 décembre à 14h et 17h, du 21 au 29, tous les jours à 16h, à Ifs. Tél. 06 15 26 44 97.

bliques sont ouvertes, pendant lesquelles des jeux et concours sont mis en place. Un espace a même été pensé pour accueillir les plus jeunes enfants. Des hôtes sont là pour vous guider, et assurer la sécurité. Rendez-vous est pris avec le club de patinage Acsel et le club de hockey de la ville, partenaires de l’événement, pour une initiation à ces deux sports. L’occasion de s’aventurer sur la piste et de passer un moment convivial en famille ou entre amis. Et qu’importe de tomber, l’important c’est de se relever. Alors bonne glisse. Pratique: Ville de Caen. Tél. 02 31 30 46 46 et www.ville-caen.fr

■ Des patineuses du club de l’Acsel en représentation.

Nouveau lieu pour l’association Amavada

C

réée il y a 15 ans, Amavada existe aujourd’hui à travers une multitude d’activités. Ce qui fait la force de l’association, c’est avant tout sa philosophie artistique. Rencontre avec son directeur, Nicolas Sorel.

■ Quelle est la vocation de l’association Amavada? “Notre volonté est de créer une véritable émulation humaine, en mélangeant les disciplines, les professionnels et les amateurs. On veut décloisonner le milieu artistique.

■ Qu’est ce que vous proposez au public? “Des choses accessibles, exigentes et spectaculaires. Mais surtout de la drôlerie et de la gaieté”! ■ Les actualités? “Un événement important, du 16 au 20 décembre : “4 spectacles et un enterrement”, à l’espace Puzzle. Et puis Amavada déménage... on ferme le petit lieu Poileboine pour ouvrir “La fermeture éclair”. Pratique : Asso Amavada au 02 31 83 20 35.

■ Les deux directeurs de l’association pluridisciplinaire : Nicolas Sorel et Valéry Dekowski.


25

N° 63 - 9 décembre 2010

SUR LES ÉCRANS UGC Mondeville - Tél. 02.31.55.00.00 - Rép. 0800 000 000 ● Raiponce : tous les jours à 10h45, 13h30, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15 ; sam. 11, dim. 12, 11h15, 13h50, 16 h, 18h10. ● Le Monde de Narnia : l’Odyssée du passeur d’aurore : tous les jours à 11 h, 14h20, 16h55, 19h30, 22h05. ● De vrais mensonges : tous les jours à 10h50, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30. ● Les trois prochains jours : tous les jours à 10h35, 13h35, 16h20, 19h05, 21h50. ● Holiday : tous les jours à 10h40, 17h40, 22 h. ● Bébé mode d’emploi : tous les jours à 10h55, 14h10, 16h40, 19h25, 21h55. ● Harry Potter et les reliques de la mort 1ère partie : tous les jours à 10h30, 14 h, 17h15, 20h30 ; mar. 14, 10h30, 11 h, 13h55, 15 h, 16h50, 18 h, 21 h, 21h45 ; jeu. 9, ven. 10, sam. 11, lun. 13, 11h30, 15 h, 18h15, 21h30 ; dim. 12, 10h50, 16 h, 19 h, 22 h ● Mon pote : sam. 11, dim. 12, 20h20, 22h35 ; jeu. 9, ven. 10, lun. 13, 11 h, 13h15, 15h25, 17h35, 20h20, 22h35 ; mar. 14, 11 h, 13h15, 15h25, 20h20, 22h35. ● L’apprenti Père-Noël : sam. 11, dim. 12, 11h10, 13h40, 15h25. ● Les petits mouchoirs : sam. 11, dim. 12, 17h30, 20h45 ; jeu. 9, ven. 10, lun. 13, mar. 14, 10h25, 14h15, 17h30, 20h45. ● Le nom des gens : tous les jours à 13h20, 15h30, 19h45 ; mar. 14, 19h45. ● A bout portant : tous les jours à 11h05, 13h45, 16h05, 18h05, 20h15, 22h20. ● Red : tous les jours à 10h50, sauf dim. 12, 17h55, 22h30. ● Potiche : tous les jours à 13h25, 15h40, 20h15 sauf lun. 13. ● Un balcon sur la mer : avant première le lundi 13 décembre à 20h15 ● Megamind : avant première le dimanche 12 décembre à 11 h

Pathé Lumière 15 Bd du Maréchal Leclerc - Caen - Rep. 0892 696 696 ● Le Monde de Narnia : sam. 11 en 3D, 13h25, 19 h ; dim. 12 en 3D, 11 h, 13h25, 19 h ; sam. 11 et dim. 12 en 35mm, 16 h, 21h30 ; jeu. 9, ven. 10, lun. 13, mar. 14 en 3D, 13h25, 16 h, 19 h, 21h30. ● De vrais mensonges : tous les jours à 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 21h55, sauf dim. 12, 11 h, 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 21h55. ● A bout portant: tous les jours à 13h30, 15h25, 17h25, 19h30, 21h45 ; sauf dim. 12, 11h15, 13h30, 15h25, 17h25, 19h30, 21h45. ● Harry Potter : tous les jours à 13h20, 14 h, 16h45, 17h45, 20 h, 21h30 ; sauf dim. 12, 11 h, 13h20, 14 h, 16h45, 17h45, 20 h, 21h30 ● Raiponce : tous les jours en 3D à 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 21h50 ; sauf dim. 12 en 3D, 11 h, 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 21h50 ; sam. 11, dim. 12 e, 35 mm, 13h45, 15h45, 17h45

■ “Harry Potter et les reliques de la mort” Un film de David Yates, avec Daniel Radcliffe, Emma Watson...

Le nouveau monde de Narnia

■ Le roi Caspian (Ben Barnes), capitaine du Passeur d’Aurore, a recueilli Edmund (Skandar Keynes) sur son beau voilier. Ce troisième volet des “Chroniques de Narnia”, rythmée par des aventures fantastiques, est destinée aux enfants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, tandis que leurs aînés, Susan et Peter, sont à l’abri à l’étranger, Lucy et Edmund ont été confiés à leur oncle et ils doivent tout partager avec leur insupportable cousin Eustache. Un jour, attiré par un tableau représentant un voilier sur la mer, Edmund a la surprise de le voir s’animer et des flots d’eau en sortir. Bientôt, avec Lucy et Eustache, il se retrouve dans

la mer et ils sont repêchés par les marins du Passeur d’Aurore, le beau voilier du roi Caspian. Les retrouvailles sont chaleureuses, mais brèves, car Caspian doit venir au secours d’hommes et de femmes avalées, avec leurs bateaux, par un mystérieux nuage vert. Pour vaincre cette curieuse malédiction, il doivent retrouver sept anciens amis du père de Caspian et poser les épées de ces derniers sur

● Potiche : jeu. 9, ven. 10, lun. 13, mar. 14, 13h15, 15h25, 17h35, 19h45, 21h50 ● Rien à déclarer : avant première le lundi 20 décembre à 19 h en présence de l’équipe du film. ● Les ballets du Bolchoi : “Casse noisette” en direct de Moscou le dimanche 19 décembre à 17 h

Cinéma Lux 6 av. Ste Thérèse - Caen - Rep. 0892 680 043 ● We are four lions (VO) : jeu. 9, 15h50, 19 h ; ven; 10, 17h50, 21h50 ; sam. 11, 11 h, 15h40, 19h40 ; dim. 12, 13h45, 17h45, 21h45 ; lun. 13, 19 h, 21h50 ; mar. 14, 15h45, 21h50. ● Perdu ? Retrouvé ! : dim. 12, 16h15 ● L’apprenti Père Noël : sam. 11, 14 h, 15h50 ; dim. 12, 10h45, 14 h. ● Le Nom des gens : jeu. 9, 21h30 ; ven. 10, 15h50, 21h45 ; sam. 11, 11h10, 19h30 ; dim. 12, 15h45, 19h45 ; lun. 13, 19h40 ; mar. 14, 17h45, 21h45. ● Outrage (VO) : jeu. 9, 17h45 ; ven. 10, 21h30 ; sam. 11, 17h15 ; dim. 12, 21h50 ; lun. 13, 15h50 ; mar. 14, 15h40, 19h40. ● Dernier étage gauche, gauche : jeu. 9, 17h50 ; ven. 10, 15h30 ; sam. 11, 20 h ; lun. 13, 21 h. ● L’Etranger en moi (VO) : jeu. 9, 17h20 ; ven. 10, 18 h ; dim. 11, 19h50 ; lun. 12, 21h40 ; mar. 13, 20h20. ● Potiche : jeu. 9, 15h30 ; ven. 10, 16 h, 19h45 ; sam. 11, 21h30 ; dim. 12, 18 h ; mar. 13, 19h45. ● Commissariat : jeu. 9, 15h40 ; ven. 10, 19h50 ; sam. 11, lun. 12, 18 h. ● Buried : ven. 10, 19h50 ; sam. 11, 21h40 ; dim. 12, 20 h ; mar. 14, 22 h ● Kill me please : jeu. 9, 19h40 ; sam. 11, 21h50 ; dim. 12, 21h30 ; lun. 13, 15h50. ● Le Voyage fantastique (VO) : dim. 12, 14h15 ; mar. 14, 17h45 ● Il était une fois dans l’Ouest (VO) : jeu. 9, 21 h ; lun. 13, 16 h ● Les temps modernes (VO) : sam. 11, 14h30 ; lun. 13, 17h30

Le café des images 4 square du théâtre - Hérouville Saint-Clair

une table située sur une île inhospitalière. Mais, les uns et les autres devront résister à la tentation... Les studios Disney ayant déclaré forfait, c’est la Fox qui a repris le projet de l’adaptation du troisième livre des “Chroniques de Narnia”, de C. S. Lewis. Les enfants ayant grandi, Susan et Peter ayant atteint l’âge adulte, ils ne sont plus de l’aventure, et ce sont Lucy et Edmund qui sont les jeunes héros de ce

film très spectaculaire. On retrouve le souffle épique et les images de toute beauté qui ont fait le succès de cette saga, avec quelques touches d’humour, des animaux qui parlent, en particulier la valeureuse souris Ripitchip, des monstres effrayants et de multiples péripéties.

idjiZaVXijVa^i‚YjX^c‚bV

● Home for Christmas : jeu. 9, 21h40 ; ven. 10, 21h30 ; sam. 11, 17h30, 21h15 ; dim. 12, 13 h, 21 h ; lun. 13, 21h30 ; mar. 14, 22 h. ● Mardi, après Noël : jeu. 9, 16 h, 19h30 ; ven. 10, 13h30, 19h30 ; sam. 11, 14h30, 19h45 ; dim. 12, 14h45, 19 h ; lun. 13, 15h45, 19h30 ; mar. 14, 16 h, 20 h ● Mystères de Lisbonne : dim. 12, 16h15. ● Nowhere Boy : jeu. 9, 20h15, 22h15 ; ven.10, 15h30, 20h15, 22h15 ; sam. 11, 12h30, 17h45, 21h45 ; dim. 12, 13h30, 20 h, 22 h ; lun. 13, 17h45, 19h45, 21h45 ; mar. 14, 21h15. ● Alamar : jeu. 9, 15h45 ; sam. 11, 13h45 ; dim. 12, 13h45 ; lun. 13, 16 h ; mar. 14, 18h10. ● Capelito, le champignon magique : dim. 12, 15h30 ; lun. 13, 9h45, 14h45. ● Ce n’est qu’un début : sam. 11, 19h15 ; dim. 12, 10h45. ● Moi, moche et méchant : dim. 12, 10h30. ● Perdu ? Retrouvé ! : sam. 11, 15h30, 16h45 ; dim. 12, 10h15, 15h15. ● Pieds nus sur les limaces : jeu. 9, 18 h, 21h30 ; ven. 10, 15h45, 18 h ; sam. 11, 16h30, 21h30 ; dim. 12, 17h45, 21h15 ; lun. 13, 16h15, 21h15 ; mar. 14, 15h50, 19 h. ● La Princesse de Montpensier : jeu. 9, 18h45 ; sam. 11, 18h45 lun. 12, 18h30 ; mar. 13, 16h15. ● Quartier lointain : jeu. 9, 17h30 ; ven. 3, 17h30 ; lun. 13, 17h30 ; mar. 14, 18 h ● Les secrets de la pyramide : ven. 10, 14h15 ; dim. 12, 16h45. ● Yoyo : sam. 11, 13h30 ; lun. 12, 14 h ● Le grand amour : ven. 10, 16h45 ; sam. 11, 15h40


26

No 63 - 9 decembre 2010

IMMOBILIER LOCATION CAEN

■ Caen, rue des Carmes, à louer garage, 85 € par mois. Particulier. Tél. 02.31.34.30.85, après 19 h ■ Caen, 10 mn Fac et centre ville, rés. Jean Racine, loue F5/F6, 119 m2, loggia , s. de b., T.B.E., park. + gge, 780 € + ch., libre 01/02. Particulier. Tél. 06.81.65.61.44

AGGLOMERATION

■ Bretteville-sur-Odon, à louer garage, petits véhicules er (5 m), du 1 déc. à fin août 2011, 200 €. Tél. 02.31.50.14.71

■ 4 km sortie Caen N/O, (réf; Mi1356), bus de ville, secteur rés., pavillon trad. 1985, 6 pp. excel. état, ss-sol complet. Calme. Terr. autour clos et planté 1.074 pm2. 269.140 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ Caen Venoix, (réf. V0012926), ds rés. de bon standing, superbe 4 pp. env. 92 m2 : séj. 35 m2 (vue imprenable superbe), 2 gde ch., vaste ent. av. nbreux rgts, cave, pkg. 191.898 € - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen, (réf. 0548), pavillon sur ss-sol compr. RDC : ent., séjour-salon chem./insert, cuis., SDB, bur., 1 ch. Et. : 3 ch., SDE. Jard. 565 m2. 305.188 € NI. SCP VÉRONIQUE ET STÉPHANE DE PANTHOU, tél. 02.31.77.70.00

IMMOBILIER VENTES CAEN

■ Caen, Lyautey, appt 3 pces (env. 64 m2), cave. 124.955 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ 15 km Caen Est, (réf. Mi1322), petit bourg, belle maison contemp., 7 p. p., 200 m2 habitables, prestations de qualité, garage double accolé sur cour, terrasse sur jard. et piscine et ptes dépend., chauff. géothermie, terr. 2.977 m2. 480.270 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ Caen, (réf. PA00948), verte vallée, F4 ds résid bon standing, 2e et dernier étage av asc, séj-salon, 2 c h, cuis et sdb amén, dressing, nomb. rangt, loggia, 2 parkings, vue dégagée sur la verte vallée, sans vis à vis. 186.749,46 € NI.- SCP PASCREAU, ENAULT-PASCREAU et LE BIHAN, tél. 02.31.86.94.75

■ Caen, hyper ctre, appt de 44 m2, 1 ch, sdb, séj, cuis, cellier, cave. Pvc dble vitrage, refait à neuf, idéal investisseurs. 124.955 € NI. - SCP DEVILLE ET POREE, tél. 02.31.29.33.06

■ Caen, rue de Bayeux, (réf. V0012933), ds rés., appt./mais. en duplex, 4/5 pp., jard., balcon, gde terrasse, à l’étg. : séj. env. 30 m2, 3 ch. dt 1 au RDC. 238.244 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen Rive Droite, (réf. V0012958), T2 : séj. Sud, ch., SE, 2e étg. ss asc., cave, pkg. 78.609 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen-Cormelles-le-Royal, appt TBE duplex 3 pces (58 m2), av. jard. priv., cave et park. 166.151 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07

■ Caen, (réf. Mi1380), St-Gabriel, pavillon jumelé 3 pp., sssol. Chauff. central fuel. Huiss. PVC/DV. Terr. clos 395 m2. 166.150 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ 10 km Caen Ouest, (réf. Mi1381), accès rapide 4 voies, bourg ts commerces, collège, maison 2002, 6 pp. excel. état, gar. dble. Terr. clos av terrasse 858 m2. 269.140 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, (réf. PA00941), av. G. Clémenceau, ds résid, 3 PP, au 2e étage av asc, balcon S/O, 2 ch, cuis et sde aménagées, 2 park, cave, calme, proche commerces. 186.749,46 € NI. - SCP PASCREAU, ENAULTPASCREAU et LE BIHAN, tél. 02.31.86.94.75 ■ Caen, 53.000 €, studio comprenant pièce de vie avec cuisine ouverte, sde avec WC et parking privatif. Prix FAI 2 PP cuisine ouverte sur séjour, 1 grande chbre, sdb, wc, dressing, pking privatif. 110 000 euros FAI 3 PP duplex offrant 2 belles cbhres et sdb à l’étage entièrement parqueté, pking privatif. Exclusivité. 135 000 euros FAI Quartier Maladrerie, entièrement rénovés en 2010, exposés plein sud et au sein d’une petite copropriété de 4 appts sans charges. Agence BM, Caen Tél. 06.28.801.901

■ Caen, ctre, à 2 pas du port, appt de 147 m2, 2e étage sans asc, 3 ch, 2 sdb, 2 wc, cuis, salon, séj, cave. Belles prestations ! 279.500 € NI. - SCP DEVILLE ET POREE, tél. 02.31.29.33.06

■ Caen, Couvrechef, (réf. V0012953), pav. idéal famille en 1re acquisition, séj. 27 m2, 4 ch., cuis. amén., accès terrasse, jard. 227.945 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURSMACH, tél. 02.31.27.55.68

AGGLOMERATION

■ Caen, 365.000 €, Venoix, en impasse et bien exposée, maison 7PP de 165 m2 hab. env. sur beau jardin arboré au calme, compr. 4 grandes chbres dont 1 en rdc + bureau, 2 sdb, 1 sde, séjour double av. cheminée ouvrant sur terrasse et véranda plein sud. Sous-sol cplet, ouverture automatique, garage triple + stationnement couvert. Idéal famille, urgent. Prix FAI, négociable. Agence BM, Caen Tél. 06.28.801.901

■ Caen, 90.000 €, centreville, dernier étage au calme et entièrement rénové en 2010, beau studio + grande chambre + grenier aménageable, kitchenette aménagée et équipée, huisserie pvc, élect. neuve, déco récente et de bon goût. Nouveau, excellente affaire. Exclusivité. Prix FAI. Agence BM, Caen Tél. 06.60.54.83.44

■ Caen, quart résidentiel, agréable appt F5, séj salon av balcon, cuis indépend. 3 ch. Déco soignée. Stationn. 174.300 € NC. - Me SOURISSE, tél. 02.31.85.14.12

■ Caen, 262.000 €, centreville, exclusivité, dans quartier prisé du bord de l’Orne, vds maison 4/5 PP en pierre, rénovée, 2 chambres possibilité 3, séjour ouvrant sur terrasse et jardin de 900 m2 environ, plein sud, clos de mur en pierre, cuisine aménagée, électricité récente, chauffage gaz neuf, double vitrage ! Faire très vite. Prix FAI. Agence BM, Caen Tél. 06 60 54 83 44

■ Mondeville, ds résid, appt 2 PP, entrée, cuis, séj, ch, sdb, cellier. Park. BE. Libre. 83.760 € NI. - SCP GUILBERT ET ROUSSEAU, tél. 02.31.80.50.01 ■ Epron, (réf. PA00943), maison sur 512 m2 de terr clos au calme, 130 m2 hab, séj-salon 44 m2 chem, 6 ch dt 3 au rdc av sdb, sde, chauff gaz, gar. Libre 07/2011. 330.935,46 € NI.- SCP PASCREAU, ENAULTPASCREAU et LE BIHAN, tél. 02.31.86.94.75

■ Lion-sur-Mer, (réf. V0012670), mais. trad. de pl. pied av. combles amén. : séj., cuis. amén. récente, 2 ch., SDB, beau ter. 1.100 m2 av. poss. de détacher une parcelle à bâtir (sous réserve des autorisations administratives), dépend. 239.000 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Lion-sur-Mer, (réf. 212897), maison compr. ss-sol complet : bur. amén., séjour, salon chem., cuis. amén., 5 ch., 2 SDB dt 1 av baignoire et WC. Terr. Prix négo incluse 339.175 €. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05

■ Bretteville-sur-Odon, quartier calme, proche commerces, maison en pierre de 7 PP, entrée, séj, salon lumineux, 3 chambres, s. de b., cuis. Etage : 2 chambres, s. de b., garage, terrain 735 m2. 361.800 € NI. SCP GUILBERT ET ROUSSEAU, tél. 02.31.80.50.01 ■ Hermanville-sur-Mer, (réf. MEU631), mais. comp. au RDC : ent., cuis. amén. et équip. ouv. sur la salle/salon, SDB et WC, à l’étg. : 3 ch., SE et WC, véranda, S/s. av. cave et gge, ter. autour de 14 a 80 ca. Prix : 361.832 € HNI. - Me JONVAL, tél. 02.31.32.45.63

CALVADOS

■ Caen très proche centre ville, (réf. V0012941), mais. anc. rénovée et agrandie par ext. de style contemp. : séj. 55 m2, cuis. US, office, 4 ch., 2 SDB, SE, ter. clos très au calme, exp. SW, env. 550 m2, gge séparé. 619.307 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURSMACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen Est, Cuverville, (réf. V0012771), bus de ville, hos lot., pav., 4 pp., 3 ch. dt 1 au RDC, cuis. amén., gge, atelier annexe, magnifique ter. env. gde terrasse. 1.200 m2, 178.600 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Ouistreham, (réf. 211851), studio en rés. compr. : ent., séjour, cuis., SDE, plac. Prix négo incluse 64.371 €. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Douvres-la-Délivrande, (réf. V0012937), mais. de ville de 46 m2 non jumelée ds venelle, RDC : séj./cuis. av. accès sur pt ter. privatif, à l’étg. : 2 ch. dt 1 av. SE, TBE. 114.656 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Ouistreham, (réf. 225.148), maison au calme avec joli terrain compr. 6 chambres, vaste séjour, chambre au RDC, belle A voir. déco. 775 m2. 325.791 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Ouistreham, (réf. 225.245), charmante petite maison de 3 p. p. compr. : séjour, salon, cuis., chambre, SDE. Terrasse plein sud. A voir. 145.560 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr

■ Moult, agréable mais. de plpied av. beau terr. comp. : cuis., séj-salon, 3 ch., SDB, WC, gar. ouv. pr 2 voit. 227.945 €. - SCP GOULEY, BOMPAINCHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Douvres-la-Délivrande, propriété pierre compr. : cuis., salon, SàM, chauff., 2 WC, 2 SDB, salle de jeux, 5 ch. dt une av dress. Atelier, gar., appentis, terrain. Prix négo incluse 506.019 €. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05

■ Douvres-la-Délivrande, (réf. 212465), maison pierre compr. : wc avec lavabo, SDB, ling., chauff., cuis., gde SàM 25 m2, salon chem. 41 m2 et mezz. au-dess., 4 chambres, terrain env. 1.970 m2. Prix négo incluse 670.802 €. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Colomby-sur-Thaon, (réf. 214000), maison 115 m2 habitable sur ss-sol compr. : ent. 8 m2, cuis. amén. 15 m2, séjoursalon chem. 40 m2, bur., dress., 3 ch., SDB, 2 WC. Terr. prix négo 274.291 €. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Colleville-Montgomery, pav. TBE sur ss-sol (1 bur., gar., buand.), RDC : entr., cuis amén., séj. expo sud, 2 ch., SDB, WC. Et. : 2 ch. et WC. 227.945 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Chicheboville, propr. comp. au RDC : cuis., salon, SDB, WC, chaufferie, ét. : 3 ch., WC, gren. au-dessus, grange atten. et dép. derr. Cour et jard. 361.832 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Bernières-sur-Mer, (réf. 212983), maison plain-pied compr. 2 ch., WC, SDE, séjour av coin cuis. Cour non priv. Prix négo incluse 196.019 €. SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Bayeux, résid ctre ville, F2, 49,61 m2 (carrez) + cave et gar. 104.360 € NI + frais. - Me NOIR, tél. 02.31.21.60.38 ■ Bayeux, ds résid de standing, bel appt de 4 PP au 2e étage av gd balcon plein sud, park privé et clos, cave. 124.955,48 € NI. - SCP PHILIPPE DAGORN, tél. 02.31.51.17.00

■ Bayeux, centre ville, hôtel particulier du 18e siècle compt 10 PP. Dépend, garage, cour, jardin clos et arboré. Le tout sur 1.130 m2 env. 773.792 € FNI. SCP RAUX, ENGELHARD, GARNIER ET BLOCHE, tél. 02.31.51.60.01

■ entre Bayeux et la mer, propriété de caractère comprenant 10 p. p., dépend, garages, parc clos. Le tout sur 7.900 m2 environ. 495.719 € FNI. - SCP RAUX, ENGELHARD, GARNIER ET BLOCHE, tél. 02.31.51.60.01

■ Bayeux, centre ville, à vendre appartement entièrement restauré comprenant 3 p. p. (80 m2), terrasse privative, garage. 197.048 € FNI. - SCP RAUX, ENGELHARD, GARNIER ET BLOCHE, tél. 02.31.51.60.01

■ Bayeux centre, (réf. N2263), vends maison ane cienne restaurée 15-17 siècle, RDC : séjour avec coin cuis., salon, bur., wc, buand., au 1er étage : 3 chambres, 3 SE, wc, au 2e étage : une grande chambre, SDB, wc, pigeonnier/tour, cour avecc jard. paysagé, cave en dessous voutée, terrasse 11 m2, puits. Prix NI : 598.710 €. - SCP DELORME ET LEMASLE, tél 02.31.51.16.60

■ Saint-Vigor-le-Grand, lotissement, à vendre pavillon tradition. sur sous-sol : séj (chem), cuis amén, 6 chambres, 3 s. de bains, terrain arboré sur parcelle 1.892 m2. 382.433 € HNI + frais. - Me NOIR, tél. 02.31.21.60.38

■ Saint-Vigor-le-Grand, (réf. N2369), propriété avec dépend. : ent., séjour, salon avec ch., cuis.;, ling., wc, au 1er étage : 3 chambres, SE, dressing, s. de b., wc, au 2e étage : 2 chambres mansardées, dépend., cour, très beau terrain 3.474 m2. Prix NI : 567.820 €. - SCP DELORME ET LEMASLE, tél 02.31.51.16.60


No 63 - 9 decembre 2010

■ Bayeux, (réf. N2425), pav. de pl. pied, type F5 : ent., cuis. amén. et équip., séj./salon avec ch., 3 chambres, SDB avec meuble et vasques, wc, garage double, terrasse, terrain arboré et clos 643 m2. Prix NI : 243.400 €. - SCP DELORME ET LEMASLE, tél 02.31.51.16.60

■ Bayeux, ctre ville, maison 4 PP restaurée av goût, éléments anciens, situation au calme ds cour commune, cave. 166.151,48 € NI. - SCP PHILIPPE DAGORN, tél. 02.31.51.17.00

AUTOMOBILES CITROEN ■ C 3 1.4 l pack clim., 2004, 5 p., ess., 52.000 km, logée garage, CT ok, dispo mi janv. 2011, 6.000 €. Tél. 02.31.83.25.98 ■ Xsara Picasso 2.0 HDi Exclusive, 2002, 250.000 km, gris alu T.B.E., toutes options, distribution 220.000 km, entretien suivi (factures), CT ok, 3.900 €.Tél. 06.70.88.95.31

27

AUTRES MARQUES ■ Lada Niva 4 x 4 essence GPL, 2003, 56.000 km, très bon état. Tél. 02.31.25.03.09

■ Achète tous types de véhicules à partir de 1994, même avec un fort kilométrage avec ou sans contrôle technique. Je me déplace, paiement comptant. Tél. 06.27.63.67.88

CAMPING-CARS CARAVANES ■ Jaguar XJV12, an. 1984, pour collection, boîte à revoir, valeur sûre. Tél. 06.68.81.80.10

■ Audi A6 TDi, 130 cv Avant, 2004, 178.000 km, boîte auto, régul., GPS, jantes alu, attelage, distri + 4 pneus neufs, très bon état, 11.800 € Tél. 06.87.97.80.76

■ Camping-car Profilé Bürstner T603 2.8 l JTD, 72.000 km, 07/02, L 6,46 m, 4 pl. couchage + lit permanent, ptevélo, pan. sol., antenne tv, vitres, rétro. élect., volant régl., pneus avt et distri. neufs, 28.000 €. Tél. 06.31.96.89.76

■ Camping-car Fiat Ducato 2.3 JTD, 28.000 € à débattre, Adriatik, toutes options, 2004, 6 places carte grise, 4 places couch., lit permanent, 68.000 km, très bon état. Tél. 02.33.61.38.26 -06.10.88.06.25

■ BMW X3 3.0 D, 10/2007, 80.000 km, Confort, cuir, boîte vitesses auto. Normandy Avenue, Mondeville. Tél. 02.31.35.40.99

BATEAUX

■ C4 2.0 coupé 180 VTS, 16 S, 2006, 31.000 km, bleue, jantes 18". Tél. 06.87.58.33.38

PEUGEOT ■ 406 HDi, 110 cv, T.B.E., 2000, 175.000 km, gris alu, chargeur CD, toutes options, 4.500 €. Tél. 02.31.21.66.89

■ BMW 730 D, 29.900 €, 08/2007, 113.500 km, Exclusive, 231 cv, toit ouvrant. Normandy Avenue, Mondeville. Tél. 02.31.35.40.99

■ Mercedes CLS 320 CDi pack luxe, pack techno, 40.900 €, 07/2007, 48.445 km. Aubin Normandie, Mercedes Caen. Tél. 02.31.350.350 www.groupe-aubin.com

■ Bateau Polyesta Océan, 4,50 m, équipements sécurité, sondeur, moteur 18 cv, 4 temps, très bon état, 1.500 € à débattre. Tél. 02.31.37.86.83

■ Rech. jardinier gardien région Bayeux, offre à ménage retraité, logement gratuit, récent, indép., tout confort, calme, r. de ch. entrée, living room, cuis., wc, étage 2 chambres, s. de b., wc, garage, jardin priv., chauffage (insert), contre gardiennage et entretien courant, propriété région Bayeux + heures de ménage rétribuées pour épouse, place stable, référ. contrôlables exigées. Ecrire avec CV, lettre manuscrite au journal nº WB1047-1 qui transmettra

DEMANDES D'EMPLOI ■ Donne cours de soutien scol. en maths, du primaire au lycée. j’ai 24 ans, 3 ans de maths en prépa, 12 €/h. Tél. 06.01.30.90.69 ■ Propose de vous conduire avec votre véhicule, toutes distances Normadie, et petits dépannages manuels, chèques emploi services. Tél. 02.33.58.99.09 -06.61.92.30.50 ■ Rech. création et entretien de jardins, taille, engazonnement, dallage, plantation, enrobé, 13 ans d’expérience, régions 14 et 50. Tél. 02.33.43.83.30 -06.83.54.73.50 ■ Peinture, tapisserie, enduit, vitrerie, bandes de placo, revêtement de sol, petite menuiserie, rech. emploi, employeur ou particulier. Tél. 02.31.82.76.43 ■ H. rech. travaux dans l’agriculture, à temps complet, 25 ans d’expérience, conduit engins agricoles, sérieux, urgent, peu importe la région. Tél. 06.84.37.61.94

■ H. rech. travaux, bandes et pose placo, enduit, peinture, carrelage, sur toutes régions. Tél. 06.15.59.35.77

■ Orgue Kawaï. Tél. 02.31.77.08.49, h. repas

ANIMAUX ■ Apparence braque allemand, 2 chiots mâles, non LOF, vac., pucés, nés le 10/07/2010, mère 250269602323057, parents chasseurs, 200 €. Particulier. Tél. 06.67.28.71.62 -06.88.16.78.94 ■ Apparence yorkshire : 2 femelles, nons LOF, nées 24/10/10, mère pèse 3 kg, puce mère 250269801159089, pèse LOF, pèse 2,2 kg. Particulier. Tél. 02.31.22.18.97

■ Chatte noire, un an, propre, caline, affectueuse, ok appt, stérilisée, vaccinée, tatouée HLS763, participation frais demandée. Tél. 06.74.16.91.93

BONNES AFFAIRES ■ Orgue meuble Bontempi, type B27, livraison possible. Tél. 02.31.68.72.30, ap. 20 h

■ Matelas et sommier neufs, sous emballage, 140 x 190, valeur 900 €, livraison possible, 370 €. Tél. 06.15.92.42.91 ■ Porte de garage, 2,40 x 2 m, manuelle, bon état, prix à débattre. Tél. 02.31.77.08.49

■ Sommier électrique, 2 x 70, bon état de marche, le tout 300 €. Tél. 02.31.77.48.54 ■ Groupe électrogène, 220 et 380 v, dans l’état, 80 €. Tél. 06.80.23.03.78 ■ Achète livres, cartes postales anciennes. Tél. 06.60.42.73.54 ou gilanse@yahoo.fr ■ Vélo d’appartement, marque Striale, état neuf, 120 €. Tél. 02.31.72.81.06

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

Envoyez ce bulletin avant le mardi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou contactez-nous au 02.31.30.29.33, fax 02.31.14.83.10

■ Bateau polyesta Océan, 4,50 m, équipements sécurité, sondeur, moteur 18 cv, 4 temps, très bon état, 1.500 € à débattre. Tél. 02.31.37.86.83

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

■ Cap Camarat avec moteur 115 cv, 300 heures. Tél. 02.33.47.17.95 -06.10.92.40.80

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

3€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2

RENAULT ■ Espace III 2.2 TD, an. 2000, 256.000 km, bon état. Tél. 02.31.21.66.74 ou 06.83.92.73.90

■ Megane II 2 l essence automatique Privilège, 7.800 €, an. 2005, 54.000 km, toutes options, boîte automatique, très bon état. Tél. 06.71.86.47.93

■ BMW 530 DA, 07/2007, 41.629 km, Luxe, kit mains libres bluetooth, pts, 32.900 €. Aubin Normandie, Mercedes Caen. Tél. 02.31.350.350 www.groupe-aubin.com

■ Ford Titanium 2 l TDCi, 21.800 €, 2009, 40.200 km, 136 cv, 1re main, attelage, pack style blanc. Tél. 06.16.67.16.34

3 4

OFFRES D'EMPLOI ■ Rech. J. F. expérimentée comme employée de maison à Bayeux, à temps complet, de 8 h à 16 heures, urgent. Tél. 06.80.41.74.59 ■ Rech. employé(e) de maison (enfants + maison), nourri(e), logé(e), permis B souhaité, 2 jours de congés, disponible le 15 janvier 2011, en région parisienne. Tél. 06.50.02.62.72 ■ Rech. J. H. ou J. F. pour cuisine et service lors du réveillon du 24/12, à Bayeux, possibilité logement. Tél. 06.80.41.74.59 -06.07.83.66.70

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


28

N° 63 - 9 décembre 2010

<gVcYXVbe"BV^hn

Edgi"Zc"7Zhh^c

7VnZjm

=dc[aZjg

9ZVjk^aaZ Dj^higZ]Vb

A^h^Zjm

8VZc K^aaZgh"7dXV\Z

K^gZ

C

8dcY‚" hjg"Cd^gZVj

’est un endroit discret à deux pas de l’Hôtel de Ville. Ici repose Léonie, sœur de Sainte Thérèse de Lisieux. Dans l’arrière-cour du Monastère de la Visitation, pas un panneau pour signaler la sépulture. Et pourtant, “Sœur Françoise-Thérèse Léonie Martin, décédée le 17 juin 1941 âgée de 78 ans”, suscite un incroyable “rayonnement” auprès des fidèles et des gens simples. Des familles viennent parfois de loin se recueillir dans la chapelle sous terre. Les lettres du bout du monde... Autour de la dalle, des lettres par dizaines qui arrivent chaque jour au monastère, courriers postés des quatre coins du monde, demandent la protection de Léonie. Celle qui passa le plus clair de son temps dans l’ombre de sa sœur illustre, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, est aujourd’hui en pleine lumière. Ce qui attire les pélerins ici ? Les Sœurs de la Visitation

;VaV^hZ

ont leur petite idée : “Léonie est une inspiratrice pour les jeunes d’aujourd’hui et aussi pour les parents qui ont des problèmes avec leurs enfants”. La vie de la religieuse plaide pour cela : “Avec son enfance qui fut difficile, son caractère abrupt, ses échecs, elle semble pouvoir répondre à leurs appels”. Adolescente turbulente, fragile et instable, on a d’elle un portrait contrasté et pourtant très attachant. Ses sœurs entrées au Carmel, elle veillera sur la santé de son père, interné à l’hôpital psychiatrique du Bon Sauveur à Caen. C’est à cette époque, vers 1889, qu’elle découvre le Monastère de la Visitation. Elle intégrera la communauté en 1899, peu de temps après la mort de sa sœur. A l’entrée de la petite chapelle, il y a des photos d’elle, avec le même sourire et les mêmes beaux yeux bleus : la grande douceur de l’âme sœur.... Alain Fergent

Promenades insolites : l’âme sœur...

■ A l’intérieur de la crypte, sous la chapelle du Monastère de la Visitation, en plein cœur de Caen, la pierre tombale de Léonie Martin, sœur de Sainte Thérèse de Lisieux, attire de plus en plus de fidèles.

La pédiatre est devenue patissière ! “Q

uand je serais grande, je veux continuer à comprendre comment on pense quand on est enfant”. C’est dans ce but que Sandrine Daccache devient pédiatre-allergologue. Puis elle s’est découvert une nouvelle passion : la pâtisserie. De cours de cuisine donnés par les grands du métier (parmi lesquels le chef-pâtissier de l’Élysée) en recettes imaginées, “plus je donnais du temps à ma passion, plus elle m’en prenait”, racontet-elle. Pour finalement la dévorer entièrement et la décider cette année à quitter son métier et installer, dans un local proche du Jardin des plantes, un atelier tout équipé.

Religieuse au veau et aux gambas

■ L’apprentissage en s’amusant, c’est le credo de Sandrine Daccache. Les cours pour enfants sont une des nombreuses activités qu’elle exerce dans son atelier gourmand, situé venelle du Jardin des plantes à Caen.

“Moi, je ne rêve pas de voiture. J’ai acquis un four de compétition à lecture digitale et une cuisine de professionnel aux normes.” C’est là, dans une petite venelle, qu’elle se consacre désor-

mais à ses nouvelles activités : l’accueil de groupes pour des cours de cuisine destinés aux enfants comme aux adultes, ou la mise en forme de sa dernière idée culinaire. “Ce que j’aime, c’est brouiller les frontières entre sucré et salé. Par exemple, créer une religieuse au veau et aux gambas en entrée, ou un club sandwich aux amandes et au praliné pour le dessert !” Elle a conservé le sens du contact avec les enfants, et sait donner du temps à chacun d’entre eux. Elle a ainsi créé un cours pour enfants diabétiques, et propose des cours bénévoles pour les CE2 de l’école SaintJoseph. “Pour susciter des vocations, peut-être. Surtout pour montrer qu’on peut apprendre en s’amusant”. Son âme d’enfant, Sandrine Laccache l’a bien gardée. Ecoutez-la donc réciter les menus qu’elle prépare, ou découvrez son décor plein de détails sucrés : le jeu n’est jamais loin.


Tendance Ouest Caen