Page 1

SURENDETTEMENT

AGGLOMERATiON Le massacre des terres cultivables

PAGE 4

“5000 dossiers LONGEViTE PAGE 8 l’an dernier dans la région” Saint-Nicolas, la maison des centenaires jean-Louis Landais, directeur régional de la Banque de France

N° 87 - 2 juiN 2011

Page 2

PRiSON Une nouvelle unité de semi-liberté D DAY L’hommage de 400 cornemuses

PAGE 9

PAGE 19

Malherbe

Une énorme joie Ouf ! le Stade Malherbe a arraché son maintient en Ligue 1 lors de l’ultime journée de championnat. La fête fut belle ! PAGES 14 ET 15

POÊLES & CHEMINéES

Conditions exceptionnelles

COURSEULLES rte de Caen Tél : 02.31.36.10.15 MONDEVILLE 88 rte de Paris Tél : 02.31.70.02.24


N° 87 - 2 juin 2011

Temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 33 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Hépatites Mercredi 8 juin, journée mondiale des hépatites. Informations et conférence de 11h à 16h au pôle femme-enfant du CHU.

✔✔ Cornemuses Samedi 4 juin, 15h, aubade de 400 sonneurs de cornemuses sur l’esplanade du Mémorial de la Paix.

✔✔ Commémoration Mardi 7 juin, à partir de 14h30, cérémonie au Jardin canadien du souvenir, musée du Mémorial de Caen.

✔✔ Vacances Mercredi 8 juin, forum vacances

✔✔ Travail Jeudi 9 juin, de 9h à 16h30 à la

✔✔ Coquelicots Vite ! Allez profiter du tableau

CCI de Caen, forum sur “Agir sur les conditions de travail en Basse-Normandie”.

AU COURRIER

au centre municipal d’animation de la Folie-Couvrechef, de 10h à 20h. végétal “Le champ de coquelicots” de Monet devant le Zénith de Caen. Œuvre éphémère !

EN DIRECT

“Un bel engagement”

SURENDETTEMENT  La Banque de France voit le phénomène croître

“J’ai découvert avec plaisir votre article la semaine dernière sur ces étudiants qui font le choix de vivre à l’aumônerie durant leurs années universitaires à Caen. Félicitations à eux ! Il est rare à notre époque de trouver des jeunes gens qui affichent leur engagement dans la spiritualité et la chrétienté.” L. Louvais

“Piégez guêpes et frelons” “Désormais, les pompiers ne détruisent plus leurs nids. Que faire si l’on ne veut pas appeler une entreprise spécialisée et se délester de 120 à 150 euros ? Piéger ces insectes avant qu’ils ne les construisent. Il suffit d’utiliser des bouteilles en plastique vides. De couper le haut de la bouteille qui forme entonnoir. De le mettre à l’envers dans le haut de la bouteille restante. De percer un trou de chaque côté pour pouvoir suspendre la bouteille à un arbre. De verser du vinaigre de vin sur une hauteur de 10 cm avec du sucre en poudre. Le piège est prêt à fonctionner.” M. Datin

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

“5 000 dossiers l’an dernier” Jean-Louis Landais, directeur régional de la Banque de France, était l’invité de l’émission “en direct” de Tendance Ouest, diffusée le mercredi midi sur 100.2. ■■ Quelles sont les missions et les actions régionales de la Banque de France ? “La Banque de France est la banque centrale de notre pays. Elle intervient dans le cadre de l’Eurosystème et a des responsabilités très diverses : elle est responsable de la stabilité monétaire - la Banque de France met en œuvre la politique monétaire qui permet de garantir la stabilité et le pouvoir d’achat de notre monnaie et de la stabilité financière, c’est-à-dire du système bancaire. Nous sommes installés dans chaque département de Basse-Normandie. Localement, nous avons une double responsabilité  : d’une part, nous sommes au service des particuliers à travers le traitement des dossiers de surendettement et d’autre part, nous sommes très attentifs à l’évolution économique des entreprises

TENDANCE 

■■ Jean-Louis Landais, le 25 mai dans les locaux de Tendance Ouest à Caen, 30, avenue du Six Juin.

de notre région”. ■■ Les ménages basnormands sont-ils surendettés ? “Dans ce domaine, la BasseNormandie se situe à peu près dans la moyenne nationale. L’an dernier, nous avons traité environ 5 000 dossiers de surendettement. Le nombre de dossiers que nous recevons continue malheureusement de croître ces derniers temps. Pour le mois d’avril dernier, nous avons reçu plus de 200 dossiers. C’est un chiffre qui n’est pas neutre.Nous constations que de nombreuses personnes ont des difficultés de gestion, soit parce

qu’elles ont trop emprunté, soit parce que leurs ressources sont insuffisantes. La Banque de France assure alors le bon fonctionnement des commissions de surendettement dans chaque département. Pour le compte de cette commission, nous instruisons chacun des dossiers qui est déposé. Nous vérifions que les dettes sont bien réelles et nous étudions les moyens financiers dont disposent les personnes endettées pour définir les solutions que l’on peut proposer : soit un effacement complet des dettes quand il n’y a pas de capacité de remboursement, soit un étalement du remboursement”.

■■ Comment analysez-vous la conjoncture économique régionale actuelle ? “Chaque année, nous étudions plus de 6 000 bilans d’entreprises bas-normandes : bénéfices, activité, chiffre d’affaires, développement, investissements... De ce point de vue, nous pouvons dire que nous sommes sortis de la crise. Deux points toutefois pourraient s’améliorer : l’investissement encore à la traîne et le rythme de croissance, autour de 2 % en Basse-Normandie, qui mériterait de s’améliorer, ne serait-ce que pour faire diminuer le taux de chômage”. ■■ Une vie, six dates .1950 Naissance (Paris) .1974 Diplômé de Sciences Politiques .1978 Naissance de sa fille, Élodie .1990 Représente la Banque de France à NewYork (États-Unis) .1995 Nommé directeur des services du titre à la Banque de France .2009 Nommé directeur régional de la Banque de France en Basse-Normandie.

Sur Internet et à la radio (100.2FM) PAPILLONS DE NUIT

TENDANCEOUEST.COM

BONS PLANS

●● Tendance Ouest va vous faire vivre le festival de Saint-Laurent de Cuves, entre Caen et Rennes. Plus de 30 concerts sur trois scènes avec Puggy, Ben l’oncle Soul (photo), Cocoon, Yodelice, Zaz... Ecoutez Tendance Ouest en direct des Papillons de Nuit vendredi 10 aprèsmidi, samedi 11 et dimanche 12.

●● Le site internet de votre radio et de votre journal s’offre un rajeunissement printannier. Sur www. tendanceouest.com, retrouvez l’essentiel de l’information régionale et nationale, l’actu de la station, la grille des programmes, des jeux, les titres diffusés en direct sur l’antenne, les sorties près de chez vous...

●● Chaque jour à 9h45 (Tout l’Or du Monde) et à 17h15 (Génération Tendance), ne manquez pas l’interview “Ça se passe près de chez vous” : un Normand évoque en direct l’événement qui le passionne ou son bon plan dans la région. Envoyez vos propres infos sur tendanceouest@tendanceouest.com


N° 87 - 2 juin 2011

3

Le Palais Ducal sort de l’oubli pour accueillir l’artothèque R

edonner du sens à un bâtiment en déshérence : c’était la volonté du conseil municipal en 2009, lorsque celui-ci avait voté le principe de la réhabilitation du Palais Ducal, dissimulé derrière l’Hôtel de Ville par un grand mur de clôture. Cette même assemblée devrait valider prochainement le projet définitif qui redonnera vie à un site à l’écart des touristes et dont les Caennais eux-mêmes ne pouvaient apprécier la valeur patrimoniale. “Le Palais Ducal a évolué jusqu’à presque se nier”, indique l’architecte Florence Jacquemard. C’est elle et son mari François qui ont été choisis pour redonner tout son éclat à ce bâtiment construit au XIVème siècle.

Nouveau foyer de culture “Nous ne pouvions laisser ce patrimoine continuer à se dégrader”, explique Philippe Duron, député-maire de Caen. Dès 2012, le mur de clôture, si imposant, sera détruit pour laisser place à

un muret bac, façon banc, et un parvis sera créé pour rouvrir l’édifice sur l’abbatiale Saint-Étienne. Et début 2013, une fois tous les travaux achevés, le Palais Ducal accueillera l’artothèque. Organisme public permettant le prêt d’œuvres d’art aux particuliers et aux collectivités, elle est hébergée dans l’Hôtel d’Escoville, face à l’église Saint-Pierre, depuis 1994. “Et beaucoup trop à l’étroit”, souligne Claire Tangy, directrice. “Nous disposons de 250 m2 et nous n’avons pas d’espace de réserve. Au Palais Ducal, nous bénéficierons de 650 m2 !” L’artothèque pourra ainsi donner plus d’importance à la galerie de prêt, à l’espace documentation et offrira deux salles d’exposition, dont une pour “la création émergente”. Seul regret pour Claire Tangy : “Nous quittons un lieu extrêmement bien situé”. Gageons pourtant que son équipe saura en faire un nouveau foyer de culture caennaise.

■■ Le Palais Ducal, situé derrière l’Hôtel de Ville de Caen, a été construit au XIVème siècle. Il accueillait probablement les hôtes de marque de l’Abbaye aux Hommes. En 2013, ses locaux deviendront lieux d’expositions et de prêt d’œuvres.


4

N° 87 - 2 juin 2011

NEWS

La ville grignote les champs caennais 16 sur 29

Sur les vingt-neuf communes que compte Caen la mer, seize d’entre elles ont une activité agricole. Caen la mer compte encore 60 % de son territoire en surface non urbanisée.

Les gloutons

L’habitat, l’activité économique, les routes, les zones de loisirs (parcs, forêts) et d’espaces de protection environnementale sont les principaux consommateurs d’espace agricole.

Le symbole L’installation

d’Ikea à Fleury-sur-Orne est le symbole du grignotage de la ville sur les terres agricoles. Il occupe un plateau de 50 hectares, en plus de 4 hectares consacrés aux accès.

Exportations Les céré-

ales en provenance de la plaine de Caen représentent plus de la moitié du trafic de marchandises du port de Caen-Ouistreham. 456 000 tonnes s’y sont exportées en 2010.

Au rythme de 300 hectares par an, les riches terres agricoles de l’agglomération disparaissent au profit de l’espace urbain.

L

e phénomène marque jusqu’à la plus petite bourgade de la communauté d’agglomération de Caen la mer, Périers-sur-leDan. Dans cette commune de 500 habitants, Henri Le Maître, producteur de céréales, dirige son exploitation depuis vingt-cinq ans. Mais peut-être plus pour longtemps. “La future liaison routière qui doit relier Courseulles-sur-mer à Bénouville et Troarn coupera mes terres en deux, et me privera de la moitié de mes 98 hectares de production. Cette année, j’en ai déjà perdu quelquesuns en faveur d’un camping. L’an prochain, ce sera un lotissement. Construire sur des mètres de limon, des terres très fertiles, c’est un crime écologique !”

“Halte au gaspillage” Le Schéma de cohérence territoriale, arrêté par le syndicat mixte Caen-Métropole en décembre 2010, s’est pourtant fixé des engagements “extrêmement violents” de l’urbanisation des espaces cultivables. “Il engage à limiter la consommation de cet espace rural à 3 000 hectares en vingt ans. Le rythme a été de 200 hectares par an depuis dix ans. Ces dernières années, de 300. Il faut réduire ce chiffre de moitié”, insiste

■■ C’est entre Caen et la mer que la pression foncière est la plus importante. C’est aussi là où les terres agricoles sont les plus riches : elles peuvent valoir par endroits 15 000 € à l’hectare, soit 50 % de plus que leurs voisines du sud de la Plaine.

Dominique Vinot-Battistoni, vice-président de Caen la mer en charge de l’urbanisme. Pour respecter ces engagements, plusieurs solutions sont avancées. L’habitat, principal consommateur d’espace agricole, est responsable de plus de la moitié de la transformation des terres agricoles. “Il faudra s’attacher à boucher les trous à l’intérieur des com-

Avec l’AFPA, devenez cuisinier ou serveur en contrat de professionnalisation

Réunion d’information le 9 juin, de 9h à 10h sur notre campus de Caen, rue de Rosel www.basse-normandie.afpa.fr

0800 02 8000

munes. Et pour relativiser la consommation d’espace, on devra compter 20 à 25 logements par hectare, trois fois plus qu’à l’heure actuelle.” Le développement économique et l’installation de nouvelles zones d’activité ont aussi un effet conséquent. Une évolution observée de près par la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural

(Safer) de Basse-Normandie, en charge d’accompagner le développement de l’économie locale tout en préservant les ressources naturelles. “Un exemple à Mondeville est symbolique. Une zone de stockage utilise quelques hectares et mobilise un terrain de 40 hectares, transformés en pelouses et en colonnes d’arbres... Halte au gaspillage ! Ces terres peu-

vent être utilisées en bonne intelligence avec les agriculteurs”, estime Stéphane Hamon, le directeur de la Safer de Basse-Normandie. Autre grand poste de consommation d’espace, les infrastructures routières qui tracent des lignes à travers champs, rognant à chaque fois des dizaines d’hectares de céréales ou de betteraves. Et dans ce domaine aussi, les

projets sont nombreux. “On aura pourtant besoin de nourriture dans les années à venir. Je suis déjà en train de vendre ma production céréalière de 2013”, s’inquiète Henri Le Maître. “Heureusement, il y a une prise de conscience. C’est un grand paquebot qu’il faut faire changer de direction”, conclut-il. LS Jacquel-Blanc

Le massacre des meilleures terres d’Europe

L

es sols agricoles situés entre Caen et la mer sont parmi les plus fertiles en Europe. “Au nord du département, les rendements de blé sont régulièrement exceptionnels, atteignant parfois 115 quintaux par hectare : c’est plus du double du volume moyen”, souligne Dominique Larralde, responsable du secteur de la Plaine de Caen à la Chambre d’agriculture du Calvados. Mais ces terrains sont aussi les plus prisés par les investisseurs et les agences immobilières, qui voient en

la proximité de la mer un bel atout pour séduire les acheteurs.

■■ Au nord, les lotissements grignotent les terres.

Certains agriculteurs sont de plus en plus tentés de partir s’installer sur des exploitations plus éloignées de l’agglomération, risquant moins de subir l’élargissement de l’emprise urbaine. Les prix du foncier sont bien sûr un argument de poids : le prix de l’hectare a augmenté entre Caen et la mer de près de 20 % en trois ans, et peut parfois atteindre 15 000 €, contre environ 10 000 € ailleurs.


N째 87 - 2 juin 2011

5


6

N° 87 - 2 juin 2011

NEWS Première pierre posée à la résidence de la ZAC Gardin Vendredi 27 mai, la première pierre de la résidence “Les Terrasses de la Prairie”, au sein du nouveau quartier Gardin, entre le Palais de Justice et la Prairie, à Caen a été posée. Les travaux devraient s’achever en juin 2012, pour un coût prévisionnel de 10

TRAVAUX EN VILLE ●● CENTRE   Le stationnement est interdit et la cir-

culation limitée du 9 juin au 8 juillet pour assurer la réalisation de marquages routiers boulevard Aristide Briand, fossés Saint-Julien, rue Choron, rue des Carmélites, rue Docteur le Rasle, rue du Baillage, rue Fred Scamaroni, rue Jean Marot, rue Pasteur et rue Saint-Martin.

●● FOLIE COUVRECHEF   Une portion de l’avenue du Maréchal Montgomery sera perturbée par des travaux de voirie jusqu’au 29 juillet. Largeur de chaussée réduite à prévoir. ●● GARE  Stationnement interdit à certains endroits place de la Gare et rue d’Auge pour des aménagements de voirie jusqu’au 1er juillet. ●● SAINT-GILLES   Stationnement et circulation des véhicules limités rue Basse pour une intervention sur le réseau électrique du lundi 6 juin au vendredi 1er juillet. ●● VAUCELLES   À compter du lundi 6 au vendredi

17 juin, la circulation des véhicules s’effectue sur une largeur de chaussée réduite rue Branville, pour une intervention sur le réseau de signalisation tricolore.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 55 55 GAZ (dépannage) : 0 810 031 000 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 053 000 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SOS MÉDECINS : 36 24

SANTÉ 

millions d’euros. “La résidence comptera 63 logements destinés à la location et six cellules commerciales en rez-de-chaussée”, explique Philippe Grandval (photo), directeur général de la société Cirmad Prospectives, qui développe ce programme.

Intercommunalité : le préfet a rendu sa copie Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale du Calvados a été présenté lundi 30 mai aux membres de la commission départementale de coopération intercommunale. Le préfet Didier Lallement propose que Ouistreham, Colleville-

Montgomery, Saint-Andrésur-Orne et la communauté de communes des Rives-del’Odon soient rattachées à la communauté d’agglomération Caen-la Mer. Le projet va maintenant être débattu pendant sept mois avant d’être arrêté à la fin de l’année.

Un mois pour donner votre avis

C

aen a décidé de mener l’enquête. Et la Ville a besoin pour ce faire des Caennais. Elle lance en effet ce mois-ci un diagnostic de la santé sur son territoire. “C’est un moyen qui va nous permettre de connaître les besoins et les préocuppations des Caennais en matière de santé, quartier par quartier, thématique par thématique”, explique Colette Gissot, adjointe au maire, déléguée à la politique en matière d’hygiène et de santé. Cette enquête, Caen va la mener au travers d’un questionnaire diffusé principalement dans le magazine municipal, Caen Mag. Les Caennais accèdent-ils facilement aux soins ? Sa-

AGRICULTURE 

■■ Les réponses peuvent être envoyées jusqu’au 30 juin.

Un plan d’épandage révisé

V

endredi 27 mai, Caen la mer présentait son nouveau “plan d’épandage agricole des boues” à la station d’épuration du Nouveau monde de Mondeville. Ce plan vise l’épandage de 5 000 tonnes de “boues” sur 191 communes, contre 109 actuellement. Ouverte depuis juin 2003, la station d’épuration collecte les eaux usées de 42 communes, dont 27 de l’agglomération. Gérée par Veolia, elle récupére les “boues” générées par les eaux usées des habitants de l’agglo-

COLOMBELLES 

vent-ils où se renseigner en cas de doute ? Des disparités existent-elles sur le territoire ? Autant de questions qui devraient trouver réponse. “La santé n’est pas une compétence directe de la Ville. Mais notre compétente directe, c’est le bien-être des Caennais. Et nous savons que de plus en plus de gens ont du mal à se soigner”. A l’issue du diagnostic, qui sera complété par des données épidémiologiques et par des entretiens avec des professionnels, Caen cartographiera ses priorités. Colette Gissot, pour sa part, rêve de voir un jour sortir de terre à Caen “un lieu d’écoute active, d’information et d’orientation autour de la santé”.

mération, les sèchent et les transforment en granulés fertilisants pour les terres agricoles du territoire, en suivant les exigences de la réglementation sanitaire et agronomique. Entièrement prise en charge par Caen la mer, l’épandage est gratuit pour l’agriculteur. S’inscrivant comme une démarche durable, la filière bénéficiera désormais d’une traçabilité totale. Ces déchets valorisés doivent permettre d’enrichir les terres en matière organique et de nourrir les plantes.

■■ Joël Pizy, élu de Caen la mer, tient quelques granulés.

Pluie de logements sur le Libéra

P

rès de 150 logements, les premiers des 450 attendus d’ici à 2014, ont été inaugurés sur la Zone d’aménagement concerté du Libéra à Colombelles, vendredi 27 mai. Un véritable nouveau quartier s’installe le long de la route de Cabourg.

Résidents satisfaits “Il s’agit essentiellement de logements sociaux pour l’instant, mais à terme nous aurons deux tiers de privé, pour un tiers de public”, prévient Héléna Norie, en charge du

■■ Près de 500 logements d’ici à 2014.

renouvellement urbain à la mairie. “Je m’y sens bien, avec beaucoup d’espace dans le quartier, et de bons matériaux de construction qui isolent et réduisent les bruits des voisins”, précise Josette Posilek qui a emménagé il y a trois semaines dans un T2. Plus loin, Kamel Bourai est tout aussi satisfait : “La seule chose qui manque, ce sont des espaces de jeux pour les enfants, mais j’imagine que ça viendra”. Il reste aussi à aménager les espaces verts pour lesquels sera suivie une démarche écologique.


N° 87 - 2 juin 2011

7

NEWS CCI : le port pour de Gouville et l’aéroport pour Haize-Hagron Le mois de mai aura été marqué par deux nominations importantes à la Chambre de commerce et d’industrie de Caen. À 33 ans, Antoine de Gouville (photo) succède à Philippe Thieuw à la tête des équipements portuaires à la charge de la CCI , comme

les bassins de plaisance de Caen et de Ouistreham, le port de commerce, ainsi que celui de Port-en-Bessin. Autre nomination, celle de Maryline Haize-Hagron, désormais directrice de l’aéroport Caen-Carpiquet. Elle y travaille depuis 1988 et y a gravi tous les échelons.

JUIN 1944  Onze corps de résistants pourraient être identifiés à l’automne

La bioéthique à la rescousse

D

ans l’ombre des commémorations du 6 juin 1944, un combat pour l’identification de victimes de la Gestapo, la police politique du troisième Reich, se poursuit. “Un amendement récent à une loi sur la bioéthique permettra à l’automne prochain de pratiquer des tests génétiques sur les dépouilles de onze fusillés de l’été 44 à Saint-Pierre-du-Jonquet, entre Caen et Dozulé”, s’enthousiasme Yves Lecouturier, un historien caennais spécialiste de cette période. Laurence Dumont, députée du Calvados, a obtenu en février dernier à l’Assemblée nationale, le vote de ce texte qui alimente de nouveaux espoirs. “Cela permettra, 67 ans après la tragédie, la mise en œuvre de l’identification de ces corps”, assure-t-elle. Les décrets doivent entrer en vigueur à l’automne prochain. Il appartiendra alors aux familles supposées, de demander aux autorités françaises de lancer les recherches.

Torturés puis pendus Fin juin 1944, 28 Calvadosiens sont exécutés à SaintPierre-du-Jonquet, tous soupçonnés par les soldats allemands d’avoir soutenu la résistance, comme ce curé qui avait caché trois parachutistes alliés. Torturés, ils

D-DAY 

D

■■ Les dépouilles des onze victimes de la Gestapo à Saint-Pierre-du-Jonquet attendent d’être mises à l’épreuve de la bioéthique.

furent ensuite pendus, puis achevés d’une balle dans la nuque. Une partie des dépouilles fut découverte en septembre 1944. L’autre en novembre 1946. Certains corps furent alors rapidement restitués aux familles. Ceux qui ne pouvaient être identifiés ou n’étaient réclamés par personne furent

enterrés au cours d’une même cérémonie, les uns à côté des autres. Seule une des onze dalles est munie d’une plaque informant de l’identité de la victime. “Je pense que mes recherches ont permis de repérer huit personnes, mais pour les trois autres, je n’ai que des hypothèses”, assure Yves Lecou-

turier qui, depuis dix ans, a recoupé de nombreuses sources pour défier l’Histoire. “S’y trouve certainement ce photographe de Honfleur, confondu par le témoignage d’un agent français de la Gestapo qui décrit un homme à lunettes”, expliquet-il. Réponse dans quelques mois.

Ce sera le 67e anniversaire

es commémorations à la mémoire des victimes civiles et militaires tués dans les combats de la libération sont organisées ces dimanche 5 et lundi 6 juin, dans le Calvados. Dimanche 5 juin .16h, dépôt de gerbes au Jardin Britannique du Mémorial, Caen. Lundi 6 juin . 10h45, dépôt de gerbes sur la tombe de la Victime civile inconnue près de l’église Saint-Georges, Caen. . 11h, cérémonie au monument de la 3 e Division

d’Infanterie britannique, avenue de la Libération, à Caen, puis défilé. .10h15, dépôt de gerbes au Mémorial Commandos, puis défilé militaire, Ouistreham. .12h, dépôt de gerbes, gare Maritime à Ouistreham. . 15h, cérémonie au Centre Juno beach, Courseulles. Mardi 7 juin . 14h30 au Mémorial, 15h30 place de l’Ancienne boucherie, 16h30 à l’abbaye d’Ardenne à Saint-Germain. Pratique. www. normandiememoire.com

■■ L’occasion d’un retour des “collectionneurs”.


8

NEWS Fourrage : la Région met la main au portefeuille Jeudi 26 mai, la Région a présenté le bilan du dispositif d’aide à l’approvisionnement en fourrage qu’elle a lancé en avril pour soutenir les élevages agricoles confrontées, en ces temps de sécheresse, à des stocks de nourriture insuffisants. Le Conseil ré-

L’ENTREPRISE

LONGÉVITÉ

L’art de l’organisation

D

■■ Axelle Blazska-David (à droite), stagiaire, découvre l’organisation d’événements aux côtés de Julie Loison.

S

avoir s’organiser n’est pas une qualité donnée à tout le monde. Julie Loison la possède et a même décidé d’en faire son métier. Secrétaire médicale durant huit ans au CHU, elle a quitté son travail, il y a un an, pour créer “Un Jour à Part”, une entreprise d’organisation d’événements. Épaulée par des amis expert comptable et avocat, Julie n’a pas mis longtemps à mettre en place sa structure.

Une importante prospection S’adressant aux organismes professionnels comme aux particuliers, Julie Loison propose une prise en charge totale ou

N° 87 - 2 juin 2011

partielle des événements. L’entreprise a officiellement vu le jour le 1er janvier dernier mais avant de débuter son activité, il a fallu “se constituer un réseau de prestataires” : une prospection qui a duré deux mois. Depuis, “Un jour à Part” fonctionne à plein régime. Préparation d’arbres de Noël pour les comités d’entreprises, soirées à thèmes, mariages, ou encore séminaires, le champ d’action est vaste. Julie Loison, elle, ne demande qu’à l’étendre encore. Avec la motivation dont elle fait preuve, on ne doute pas qu’elle y arrivera. Pratique. Tél. 06 37 94 56 39.

C

Le nombre de demandeurs d’emploi bas-normands a marqué une petite baisse fin avril, avec 55 660 salariés (- 0,2 %). Ce pourcentage est identique à celui de la diminution de chômeurs dans la région sur un an. Le Calvados se distingue avec une très légère progression

de 0,1 % du nombre de ses demandeurs d’emploi. Il en compte 27 813 à la fin du mois d’avril, dont 5 198 de moins de 25 ans. 6 815 personnes bénéficient d’un droit payable au RSA. Par ailleurs, le Pôle emploi du Calvados a proposé en avril 3 325 offres d’emploi.

La maison des centenaires

ans un éclat de rire, Yvonne Bliault se révèle. À 101 ans, cette résidente de la maison de retraite “Les Rives SaintNicolas”, à Caen, a les yeux qui pétillent de vie. Et se raconte sans complexe. “Je me suis mariée à 37 ans je crois. Il était temps !”, ironise t-elle. “J’ai eu quatre enfants, trois filles et un garçon. J’étais cuisinière dans un château. Si j’imaginais être centenaire ? Ah ça, non !” Comme Yvonne Bliault, deux autres résidents ont vaillamment franchi le cap des 100 ans. Fernande de Bellery est née le 21 janvier 1911. Brodeuse, cette dernière s’est installée dans la maison de retraite

GRAFFITI 

gional a décidé de prendre partiellement en charge le surcoût d’achat fourrager. Au total, 854 demandes sur près d’un millier ont été validées, soit une enveloppe de 500 000 ¤ au lieu des 125 000 ¤ initialement prévus. Dans le Calvados, cela représente 175 élevages.

Très légère hausse du chômage dans le Calvados en avril

caennaise en février 2010. À elles deux, Yvonne et Fernande confirment la tendance : les centenaires sont en majorité des femmes  ! Selon l’INSEE, “neuf centenaires sur dix sont des femmes. Au 1 er janvier 2010, 15  000 centenaires vivaient en France métropolitaine : c’est treize fois plus qu’en 1970”.

Le doyen a 104 ans ! Mais à la maison de retraite “Les Rives Saint-Nicolas”, c’est un homme qui détient tous les records. Robert Lessieur est né le 26 juillet 1907. Dans six ans, cet ancien chef d’entreprise ne sera plus un centenaire mais un “super centenaire” !

■■ Yvonne Bliault (101 ans) fait la joie du personnel.

Un “artiste” de rue témoigne

habert 4 se déclare artiste. Peintre, il a commencé à exercer son art dans la rue, avant de tester les bombes de peinture. Voilà quelques mois, il a été pris sur le fait, de nuit : il venait de graffer un visage géant sur un mur en plein centre-ville. Un dessin en forme de symbole “d’un rasle-bol contre l’humain”. Huit cents euros d’amende plus tard, et une mention à son casier judicaire, il témoigne de son geste. “Mon but n’est jamais de dégrader, mais de m’approprier un lieu de

passage en montrant ce que je fais. Pour moi, les murs de la ville appartiennent à tout le monde. C’est sortir d’un cadre établi... Même pour écrire à la craie, il faut désormais une autorisation. Les moyens d’expression qui nous sont proposés ne suffisent pas.” Beaucoup de graffeurs se donnent désormais rendez-vous sur la Presqu’île de Caen, qui offre à l’écart un plus vaste terrain de jeu. En 2010, près de 27 000 m2 de surface ont été nettoyés par la Ville pour un montant de plus de 230 000 €...

■■ Rue de la Monnaie, un des graffs de “Chabert 4”.


N° 87 - 2 juin 2011

9

NEWS Le plus grand Boulanger de France est Mondevillais C’est tout simplement le plus grand de France ! Le magasin Boulanger, qui a ouvert ses portes samedi 28 mai dans l’enceinte du centre commercial de Mondeville, a une superficie de 4 700 m2 ! Situé à la place de l’ancien magasin Décathlon, l’enseigne propose

Ils ont fêté ensemble leur 30 ans d’existence CCAS 

PRISON 

désormais toute sa gamme de produits dans des espaces thématiques. Pour accompagner l’agrandissement de son magasin, Sébastien Michaux, le directeur, a constitué une équipe de 100 collaborateurs dont 25 personnes ont été recrutées en externe.

L’enseigne Intersport se déploie dans l’agglomération

En août prochain, deux magasins Intersport comptent s’épanouir dans l’agglomération caennaise. Le premier prendra la place de l’ancien Boulanger (2 700 m2), près du cinéma UGG, sur le site de Mondeville 2. Le second (1 800 m2) verra le jour à proximité de l’hypermarché

Cora, à Rots, près de l’axe Caen-Bayeux. A leur tête : un Bas-Normand, Jacky Rihouet, également président national d’Intersport depuis 2010. Avec ces deux ouvertures, une cinquantaine d’emplois devrait être créée dans l’agglomération caennaise.

La semi-liberté fait peau neuve

■■ L’association “Mandarine” fête les 30 ans du CCAS.

Les structures du Centre communal d’action sociale (CCAS) implantées sur le quartier de la FolieCouvrechef ont fêté leur 30 ans, vendredi 27 mai, place des Puits. La crèche familiale, la crèche collective, la halte garderie et le foyer rési-

dence de personnes âgées partageaient ce trentième anniversaire. Des animations étaient gratuites et ouvertes à tous. Les expositions et le spectacle musical et dansant de l’association “Mandarine” ont ravi les petits comme les grands.

■■ Deux ailes de 20 cellules chacune constituent le nouveau quartier de semi-liberté (QSL) de la prison de Caen.

C

e n’est pas une unité carcérale comme les autres. Ici, les détenus ont le droit d’entrer et de sortir. Bienvenue dans le tout nouveau quartier de semi-liberté de Caen, flanqué le long d’un mur du centre de détention. “C’est une des différences avec l’ancien, il se trouve en dehors des murs de la prison. Psychologiquement pour les détenus et le personnel, ce n’est pas anodin”, lâche un surveillant. Le bâtiment n’en est pas moins replié sur lui-même : large mur en pierre et grille

Ma

thé

ma

tiq

ue

s

Orthographe , Analyse de texte

prendre

re à ap

d Appren

is

gla

An

Ph Ch ysi im que ie ...

Cet été Révisez !

L’ASSOCIATION 

noire imposante en guise de clôture. À l’entrée, les détenus sont obligés de laisser argent, portable, médicaments, couteau et autres objets habituellement interdits en prison dans un petit casier, avant de passer sous un portique de détection d’objets métalliques et d’être fouillés dans une salle spécialement aménagée.

“Un sas de libération” Ces hommes sont accueillis par une équipe de douze personnes, dont neuf surveillants. Ouvert depuis le

18 avril, le QSL, comme il est appelé dans le milieu, peut accueillir jusqu’à 50 détenus. “Toutes les personnes placées ici ont en commun d’avoir obtenu d’un juge le droit de sortir, pour des durées qui varient selon les cas, le plus souvent pour pouvoir aller travailler ou chercher un emploi”, explique Marlène Guillaume, la responsable. La plupart des 16 hommes actuellement détenus purgent des peines courtes. “Mais le QSL, c’est aussi un sas de libération pour les longues peines”, précise-t-elle.

Dans les cellules, le confort est optimal, comparé à celui du centre de détention avec pour seul mobilier, un lit, une petite armoire, une télévision, une table, des chaises et un tableau de liège au mur pour accrocher quelques photos. “Mieux que ce que peuvent connaîre certains étudiants”, ose même un employé. Les grilles aux fenêtres, qui donnent toutes sur une cour intérieure réservée à la promenade, rappellent cependant à chacun, qu’ils sont encore en prison. Maxence Gorréguès

La Demi-Lune fourmille d’activités

L

e local a quelque chose d’une fourmilière. Les riverains vont et viennent d’une pièce à l’autre. Ils sont 180 à participer régulièrement aux activités organisées par l’association de quartier Demi-Lune Sainte Thérèse.

Relancer l’atelier théâtre Initiation à l’informatique, sophrologie, randonnée ou encore cours de guitare, les activités ont bien évolué depuis sa création il y a dix ans. Au public jeune des premières années a succédé la génération du

baby-boom, maintenant à la retraite. Dans cette association - “l’âme du quartier” - la débrouillardise et l’entraide priment. “Chacun s’enrichit de la compétence des autres”, rappelle Michel Marchand, président fraîchement élu, qui souhaite prouver qu’il y a “de la vie sur la rive droite”. Les activités sont orchestrées par les bénévoles qui aimeraient d’ailleurs relancer l’atelier théâtre. Nul doute qu’avec l’évolution du quartier, notamment avec la nouvelle caserne de gendarmerie, ils y parviendront.

■■ L’association a récemment fêté ses 10 ans.


10

N° 87 - 2 juin 2011

NEWS Une médaille qui distingue les familles nombreuses Dimanche 29 mai, Philippe Duron, maire de Caen, a remis la Médaille de la famille française à deux femmes d’exception le jour de la fête des mères. Françoise Dautois (photo) a reçu la Médaille d’argent pour avoir donné naissance à six enfants. “Mes enfants,

janvier 1432 à l’initiative du Duc de Bedford. C’est un cadeau royal pour la Normandie. Et pour la capitale Bas-Normande qui a été préférée à Rouen pour y enseigner le droit civil et le droit canon. Caen, berceau de l’enseignement En 1437, cinq ans après sa fondation, Henri VI y ajoute trois disciplines : les arts, la théologie et la médecine. Ces cinq facultés font alors de la Basse-Normandie un berceau de l’enseignement. Et au milieu, une enclave de “droit normand” qui aujourd’hui perdure. Le temps n’a pas de prise sur la “coutume de Normandie”...

E

n bas du Gaillon, rue de Geôle, le commerce est presqu’exclusivement tourné vers une cible : les étudiants. Restauration rapide, enseignes de photocopies et de reproduction... et, caché derrière l’arrêt du tram, la Librairie de l’université. Avec en clin d’oeil ses nains de vitrine et dans les rayonnages, l’enseigne est ultra spécialisée. “Nous sommes une antenne de la librairie Au brouillon de culture. Nous proposons ici exclusivement des livres universitaires, aucunement scolaires”, explique Valérie Barbe. Les deux libraires passent donc au crible les programmes de l’université de Caen BasseNormandie et scrute les moindres évolutions des formations. Depuis un an, ils se démarquent aussi d’une autre manière : en proposant des livres d’occasion. “Régulièrement, les étudiants demandaient si nous n’avions pas la même référence en occasion”. Ni une, ni deux, la Librairie a accepté de diversifier son offre pour s’adapter à ce nouveau mode de consommation.

Pour faire face à nos dépenses de santé, on a tous besoin d’une complémentaire santé. Vous avez des difficultés financières ; Vous ne pouvez pas vous permettre de payer une adhésion à une complémentaire santé ;

L’occasion : 60% moins cher ! “Dans les rayons, vous trouvez un titre neuf et à côté, son petit cousin, d’occasion.

VOTRE CAISSE PRIMAIRE VOUS PROPOSE : UNE AIDE FINANCIÈRE* POUR FACILITER L’ACQUISITION D’UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

ÉDITION 

Votre assureur solidaire en santé

Conception : cpam-caen - com-gg

■■ A la Librairie de l’université, rue de Geôle, Étienne Ruellan et Valérie Barbe proposent des milliers d’ouvrages universitaires, dont de plus en plus ouvrages d’occasion.

A l’étudiant de faire son choix ensuite. En moyenne, un ouvrage d’occasion est vendu 60% moins cher”, souligne Valérie Barbe. Et si c’est un bon plan pour ceux qui achètent, c’en est également un pour ceux qui vendent : soit les livres sont achetés en espèce à 25% du prix public, soit ils sont achetés

contre un avoir, utilisable à la Librairie de l’université ou Au brouillon de culture, à 33% du prix public. “De quoi réinvestir pour l’année suivante”. Quelques conditions toutefois pour la revente : les livres doivent être en bon état, non surlignés, non anotés, et assez récents. “Nous achetons en fonction

de l’édition. Nous n’allons pas racheter un livre de droit, d’économie ou même d’anglais si l’édition est ancienne. Cela veut dire qu’elle est obselète”. Pour avoir un maximum de chances de revendre ses ouvrages, autant donc s’en séparer immédiatement l’année universitaire écoulée.

Les CD prestige du “Petit Label”

C

Renseignez-vous en appelant le

* sous conditions de ressources

plique Sylvie Lenourrichel, présidente de la commission exécutive de la MDPH. Il permet de répondre à de nombreuses questions pratiques sur des sujets variés : scolarité des enfants, activité professionnelle, installation à son compte, déplacement...

Le marché de l’occasion explose

C’est mon droit !

Ou rendez-vous sur

Un guide tiré à 2 000 exemplaires est disponible à l’accueil de la Maison départementale des personnes handicapées, 17 rue du 11 novembre à Caen. “Ce guide a pour objectif d’aider toutes les personnes confrontées, à un titre ou à un autre, au handicap”, ex-

BON PLAN  La librairie reprend les manuels universitaires

1100 ANS D’HISTOIRE On l’enseigne encore aujourd’hui à l’université de Caen. Cette discipline, depuis les origines de la Normandie et le fameux traité de Saint-Clair-sur-Epte, défie le temps : le droit normand. Toujours appliqué dans les Iles anglo-normandes à Jersey et Guernesey, il est le témoignage vivant de ces 11 siècles qui font notre histoire. Un cadeau royal au détriment de Rouen A côté du Code civil de Napoléon qui n’a qu’un peu plus de deux siècles, le droit normand fait figure de vieux sage. L’Université de Caen fut fondée officiellement en

c’est un vrai bonheur. Je suis très fière d’eux”, confie cette femme de 49 ans, maman de Maëlle 11 ans, Aymeric 16 ans, Mégane 18 ans, Aurélien 21 ans, Kevin 24 ans et Gaëtan 27 ans. Jacqueline Mouton, maman de cinq enfants, a reçu quant à elle la Médaille de bronze.

La Maison des personnes handicapées sort son guide

’est certes un “Petit Label”, mais qui monte ! Consacrée depuis avril 2003 à l’édition d’enregistrements phonographiques, l’association caennaise du Petit Label dispose aujourd’hui d’une belle réputation qui s’est forgée à travers les cinquante albums qu’elle a réalisés. Des albums de prestige, rares et fabriqués en carton recyclé. Principalement consacré à la scène de jazz moderne et contemporain de la région, le Petit Label a déjà édité trente albums de ce genre

musical, qui portent tous une couleur sable. Viennent ensuite les productions “bleues”, onze titres de nouvelles “textures musicales” qui témoignent du renouvellement de la musique, des albums blancs pour un format “textes et musique”, et rouges pour le free jazz. Tous les albums sont produits en quantité limitée de cent exemplaires, mais c’est suffisant “pour permettre d’éviter que les titres retournent après quelques concerts, dans le silence des partitions oubliées.”

■■ Parmi les groupes produits, les Caennais de Renza Bô.


11

N° 87 - 2 juin 2011

Folie-Couvrechef : la voiture percute le piéton Mercredi 25 mai, peu avant 16h, une voiture a percuté un piéton avenue Jean Monnet à Caen, dans le quartier de la Folie-Couvrechef, à proximité du lycée technologique privé Sainte-Ursule. La victime, un homme de 79 ans, a été transportée par les pom-

Colombelles : le motard se tue contre un arbre Un motard de 46 ans a perdu la vie samedi 28 mai, vers 20h, dans le quartier du Plateau à Colombelles, au nord-est de Caen. Pour une raison encore inconnue, il a percuté de plein fouet un arbre. Il est décédé sur le coup. Le commissariat de Caen a ouvert une

piers dans un état préocuppant au CHU de Caen. Les forces de l’ordre cherchent à faire la lumière sur les circonstances de cet accident. Tout témoin est prié de contacter la brigade accident du commissariat de Caen au numéro suivant : 02 31 29 22 22.

●● CAEN  Dispositif de sécurité extraordinaire

Le dispositif de sécurité déployé dans le Calvados à l’occasion du sommet du G8 de Deauville était sans précédent. À Caen, lors de la manifestation anti-G8 du jeudi 26 mai, les forces de l’ordre étaient également très présentes. Comme ici, rue du Moulin, en plein centre-ville de Caen.

●● LISIEUX  Le TER percute une voiture sur les rails

Un Train express régional (TER) a percuté une voiture vers 20h30, dimanche 29 mai, à Saint-Pierre-des-Ifs, au sud-ouest de Lisieux. Il semblerait que la voiture se soit retrouvée sur les rails après être sortie de la route pour une raison que l’enquête devra déterminer. La conductrice de la voiture, gravement blessée, a été transportée au CHU de Caen. Le TER, et donc le trafic sur cette ligne, ont été bloqués pendant une heure et demie.

●● VILLERS-SUR-MER  Le kite-surfeur interpellé

Jeudi 26 mai, un kite-surfer a été interpellé à sa sortie de l’eau à Villers-sur-Mer, vers 21h. Les forces de l’ordre étaient venues en nombre pour le cueillir : pas moins d’une trentaine de policiers ! En raison du sommet du G8, la zone maritime était interdite à “toute mise à l’eau”. Son identité a été contrôlée.

ANTI-G8 

Faible mobilisation à Caen

A

lors que le sommet du G8 battait son plein à Deauville, jeudi 26 mai, quelques centaines de personnes ont battu le pavé à Caen. “Nous nous opposons à ce que huit dirigeants de grands états, sous l’égide de la finance, soient en train de décider du sort de milliards de personnes”, s’indignait dans le cortège Sylvain Mary, secrétaire départemental de la FSU dans le Calvados. Aucun incident notable n’a été signalé durant la manifestation. Les commerçants avaient été encouragés, par la mairie, a anticipé leur horaire de fermeture. Un important dispositif de sécurité avait été mis en place (lire ci-contre).

93 ANS  

L

Interpellé quelques temps plus tard, le présumé auteur

CHEMIN-VERT  

Retrait des dossiers : S.U.F.C.A. Service Universitaire de Formation Continue et d’Apprentissage : Université de Caen - Bat Sciences 1er cycle - BP 5186 - Esplanade de la Paix - 14032 Caen Cedex Service Universitaire de Formation Continue et d’Apprentissage

A

■■ La tête du cortège, rue Saint-Jean.

Agressée et ligotée à son domicile

a petite commune d’Espins, près de ThuryHarcourt dans le Calvados, était sous le choc lundi 23 mai lorsque qu’elle a appris qu’une habitante de 93 ans avait été agressée et ligotée à son domicile. C’est un voisin qui a alerté la gendarmerie de Falaise. Selon la nonagénaire, l’agresseur a fait main basse sur son sac à main, avec les espèces qu’il contenait, et sur son téléphone, afin qu’elle ne puisse pas appeler à l’aide.

Conditions d’accès : Etre âgé de 24 ans au moins au 1er octobre de l’année de l’examen ou de 20 ans si l’on justifie de 2 années d’expérience professionnelle. Formules : Cours du soir/Enseignement à distance.

enquête pour déterminer les circonstances de ce drame. Selon les premiers éléments, le motard venait d’achever une partie de pétanque et a ensuite pris la route, à vive allure d’après des témoins. Le choc a lieu quelques secondes seulement après son départ.

des faits, un homme de 35 ans, divorcé, au chômage et père d’une enfant de 4 ans, était jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Caen jeudi 26 mai.

Des regrets Habitant Saint-Pierre Canivet (commune à une vingtaine de kilomètres du lieu de l’agression), il a demandé un délai pour préparer sa défense. L’enjeu de l’audience a donc été de déterminer si le prévenu pouvait, ou

non, préparer celle-ci en liberté surveillée. Selon le Procureur, l’individu, dont la dernière condamnation remonte au 9 février 2010, devait rester en prison. Sur lui ont en effet été retrouvés lors de son interpellation un pistolet d’alarme, 52 g de graines de cannabis et un gramme d’héroïne. De quoi attester de la rechute du prévenu dans les drogues dures. D’ailleurs, selon les premiers éléments, c’est le besoin d’argent pour se payer une dose qui aurait été à l’origine de l’agression.

Toujours selon le Procureur, on pourrait d’autant moins faire confiance au prévenu qu’il était suivi par le juge d’application des peines et que des mois de sursis pesaient sur sa tête : “La pression ne l’empêche pas de commettre de nouveaux faits”. Le tribunal a suivi les réquisitions et a décidé que le prévenu resterait en détention provisoire jusqu’au 29 juin, 14h, date du jugement au fond. D’ores et déjà, le prévenu a exprimé ses regrets sur ce qu’il a fait vivre à sa victime

Il lui jette de l’eau brûlante au visage

llées des Rouges Gorges au CheminVert, mardi 24 mai vers 19h, Fréderic Coulomb est plus que dépité. Les premières épreuves de son CAP de cuisinier ne se sont pas passées aussi bien qu’il le souhaitait. Alors qu’il rentre chez lui, après avoir bu six ou sept bières (1,5 g d’alccol dans le sang), il passe devant le domicile de sa bellemère qu’il n’apprécie pas beaucoup. Pas plus que son beau-frère à qui il reproche d’avoir flirté avec sa compagne et mère de ses trois

enfants, dix ans auparavant. De manière totalement imprévisible, il aperçoit la cocotte sur la cuisinière, prête à accueillir les pommes de terre. Il s’en empare et en projette le contenu à la tête de son beau-frère. Fréderic Coulomb s’enfuit alors, jusqu’à son domicile.

Examen psychiatrique En comparution immédiate, jeudi 26 mai, le prévenu explique, par la voix de son avocat, qu’il travaille actuellement en cuisine avec la promesse d’un CDI, après

l’obtention de son CAP. Sa victime, elle, a eu le réflexe de protéger son visage par son avant-bras mais souffre de multiples brûlures. Conscient de la gravité de son geste, le cuisinier regrette : “Ca me fait ch… de le voir comme ça ! Monsieur le président, je sais que je vais aller en prison mais laissez-moi passer les épreuves orales de mon CAP demain”, supplie-t-il. Il est en effet le seul soutien de sa famille, sa compagne ne travaillant pas. Mais le président lui rappelle qu’après avoir tel-

lement bu deux jours auparavant, il n’est certainement pas en état d’aller passer quelqu’examen que ce soit. Fréderic Coulomb a finalement écopé de huit mois de prison ferme, avec quatre mois assortis d’une mise à l’épreuve. Il a été immédiatement incarcéré. Le président a par ailleurs exigé un examen psychiatrique. Déjà condamné pour d’autres faits en mars dernier, Fréderic Coulomb devait se voir poser un bracelet électronique. Nathalie Levergeois


12

N° 87 - 2 juin 2011

FAITS DIVERS Frayeur : l’autocar totalement détruit par les flammes C’est un incendie qui aurait pu tourner au drame. Un autocar a été en proie aux flammes en fin de journée à Campeaux, dans le bocage virois, vendredi 27 mai. Le véhicule, qui circulait entre Saint-Lô (Manche) et Vire, transportait une vingtaine d’adolescents. Heureuse-

●● CAEN  Il dégrade les voitures

Cinq véhicules ont été dégradés dans la nuit du vendredi 27 mai au samedi 28 mai en centre-ville à Caen. Un homme, âgé de 35 ans, très alcoolisé, s’en est pris aux voitures vers 2h40 du matin. Placé en garde à vue au commissariat de Caen, il sera poursuivi par la justice.

●● BOCAGE VIROIS  Condamné pour outrage au maire

Mercredi 25 mai, le tribunal correctionnel de Caen a rendu son délibéré dans une affaire qui opposait le maire de Landelles-et-Coupigny, dans le bocage virois, à un médécin généraliste. Ce dernier avait qualifié le maire “d’incapable, d’incompétent et d’irresponsable”. Le médecin a finalement écopé de 1 500 ¤ d’amende dont 800 ¤ avec sursis. Il devra également verser 350 ¤ de dommages et intérêts au maire.

●● VIRE  85 000 euros escroqués à la banque

À Vire, deux individus ont été interpellés la semaine dernière pour escroquerie. Leur victime ? La Caisse d’Épargne ! Le couple d’une trentaine d’années aurait réussi à dérober la somme de 85 000 € avec l’aide de trois complices. Tous comparaîtront devant la justice en octobre.

●● CAEN  Un camion incendié sur la Presqu’île

Vendredi 28 mai, vers 6h30 du matin, un camion a été incendié dans le quartier de la Presqu’île à Caen. Aucun blessé n’est à déplorer. Un homme d’une quarantaine d’années a été interpellé. Il pourrait être à l’origine du sinistre ainsi que d’un départ de flammes dans un hangar abandonné.

●● PRÉ-D’AUGE  Elle périt dans l’incendie

Une femme de 74 ans a perdu la vie dans l’incendie de sa maison, dimanche 29 mai, au Pré-d’Auge, à l’ouest de Lisieux. Selon les premiers éléments de l’enquête, il semblerait qu’elle ait tenté de fuir les flammes, malheureusement sans y parvenir. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’incendie. Le Parquet de Lisieux a également ordonné une autopsie du corps de la septuagénaire.

●● CAEN  Elles avaient attaqué la jeune femme

Mercredi 25 mai, le tribunal correctionnel de Caen a rendu son délibéré dans une affaire de conflit amoureux. En avril dernier, une mère de 53 ans, aidée de sa belle-fille de 25 ans, s’en étaient violemment pris à l’excompagne de son fils. Les deux femmes l’avaient frappée et lui avaient coupé les cheveux. La mère et sa belle-fille ont été condamné à deux mois de prison avec sursis. Elles verseront aussi 480 ¤ de dommages et intérêts.

ASSISES 

Nouvelle session dans le Calvados

D

u mardi 7 au mardi 28 juin, la Cour d’assises du Calvados, présidée par Jean-François Villette, examinera six affaires :

Mardi 7 juin Un homme de 41 ans doit répondre de viols et agressions sexuelles sur les fillettes du compagnon de sa mère. Les victimes étaient alors âgées de 8 et 9 ans, en 1995. Les faits auraient duré au moins quatre ans. Jeudi 9 juin Un père de famille com-

VOLS  

V

ALCOOL  

la réaction du Vimontais, ils avaient pris la fuite. L’acte était-il prémédité ? C’est sur ce point précisément que la Cour d’assises devra statuer. Lundi 20 juin Un homme de 37 ans est accusé du viol, en 2008, d’une femme de 29 ans à Deauville. Lors d’une soirée, les protagonistes ont eu un rapport sexuel : consenti pour l’accusé, forcé pour la victime. Ce soir-là, cette dernière était ivre. Mercredi 22 juin Un homme de 29 ans comparaît pour tentative d’ho-

micide volontaire dans la nuit du 19 au 20 juin 2009 sur le parking d’une discothèque d’Hérouville. Il avait foncé avec sa voiture sur un jeune homme aujourd’hui âgé de 23 ans. Lundi 27 juin Un homme de 52 ans, originaire de Bayeux, devra répondre de viols et agressions sexuelles sur la fille vulnérable de son ex-compagne. En mars dernier, il devait déjà comparaître devant cette même Cour mais avait pris la fuite avant l’ouverture de son procès.

nologiquement, les deux hommes avaient en fait été surpris en train de dérober deux véhicules, une Peugeot 207 et un Peugeot Boxer, dans les locaux d’une entreprise de transport à Villers-Bocage. Dans leur fuite, les prévenus s’étaient débarrassés d’une des deux voitures pour embarquer dans un seul

et même véhicule. La traversée de l’agglomération caennaise s’était opérée à grande vitesse et la police n’avait réussi à les arrêter qu’à l’aide d’un barrage équipé d’une herse.

Délai accordé, détention provisoire ordonnée Les prévenus encourent tous les deux la peine plan-

cher de trois ans d’emprisonnement pour récidive de vol. Ils ont donc demandé un délai afin de préparer leur défense. Délai accordé au vendredi 17 juin prochain, 14 heures. Toutefois, afin de garantir leur présence devant la justice à cette date, le tribunal a ordonné leur maintien en détention provisoire.

Le prévenu zigzaguait sur son scooter

23 ans, le prévenu a déjà un passé judiciaire comptant sept condamnations, principalement pour vols ou dégradations jusqu’en 2009. Il a exécuté sa dernière peine, et est sorti de détention le 29 avril 2010. Mais, le 19 mai dernier, il ne s’est pas présenté à l’audience où il devait répondre de

VIOLENT ?  

U

paraît pour viols et agressions sexuelles de l’une de ses filles entre 2004 et novembre 2009. Les faits auraient commencé dès l’entrée de la fillette en primaire. La mère de l’enfant est accusée de non-dénonciation de crime. Mardi 14 juin Cinq prévenus comparaîtront durant quatre jours. Le 17 janvier 2009, trois d’entre eux étaient entrés au domicile d’un habitant de Vimont pour le cambrioler, en présence de sa sœur et de son compagnon. Devant

Case prison après la course-poursuite

endredi 28 mai, deux individus de 27 et 28 ans, étaient jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Caen pour vols et délits routiers. La veille, ils avaient été interpellés au petit matin après une course poursuite dans les rues de Caen avec les forces de l’ordre. Chro-

À

ment, aucun n’a été blessé. Les jeunes, et la conductrice, ont réussi à sortir à temps du car puis ont été récupérés par leurs parents. L’origine du sinistre, qui a complétement ravagé le véhicule, demeure inconnue. Une enquête a été ouverte.

conduite en état alcoolique du 9 mars. Il a tout de même été condamné à deux mois d’emprisonnement ferme. Par ailleurs, il a été repéré en train de zigzaguer sur un scooter, le 25 mai vers 6h du matin, place Fontette. Son taux d’alcool dépassait les deux grammes par litre de sang ! Jugé en comparution immédiate jeudi 26 mai, il

indique : “J’ai changé, les conduites sous alcool, c’est pas “grave”. Depuis ma sortie de prison, j’ai retrouvé du travail et j’ai rendez-vous demain pour avoir un logement. Mon CDD va se transformer en CDI. C’est pour ça que je ne me suis pas présenté la dernière fois, j’ai préféré aller travailler. Je ne pouvais pas dire, en CDD, qu’il

me fallait un après-midi… Pour hier, j’avais arrosé la fin du service avec mes collègues serveurs”. “Il n’y a pas de petit délit !”, a rappelé le président. Le Tribunal a finalement condamné Gwénaël Cormier à quatre mois de prison ferme et à une interdiction de conduire quelque véhicule motorisé que ce soit.

Il estime que tout lui appartient

n couple se déchire sur le plan civil au cours d’une procédure de divorce houleuse. Le mari de 59 ans, notaire, ne supporte pas l’initiative de séparation de son épouse au bout de vingt ans de vie commune. La raison qui a déclenché la colère du mari, est que le juge a accordé la jouissance de la maison

caennaise à l’épouse, avec tous les meubles, alors que le château de Langrune a été laissé à l’époux. Mais, le couple était marié sous le régime de la séparation de biens et le mari estime que la maison lui appartient. Un changement de régime matrimonial aurait pu donner les biens par moitié à l’épouse. En jeu, la somme

de 750 000 euros réclamée par l’épouse.

Maison et château Furieux, le mari, qui s’estime seul propriétaire de l’ensemble des biens, a cherché, lorsqu’il est venu récupérer son fils, à reprendre divers objets. Selon l’épouse, à cette occasion, il aurait alors été violent à

deux reprises. Elle a donc porté plainte. A l’audience du 25 mai, le mari nie et évoque une empoignade. Il souligne qu’il n’y a pas eu de coups portés directement et volontairement. Il plaide une relaxe totale. Le tribunal a mis l’affaire en délibéré jusqu’au 30 juin prochain.


SPORTS

Voile : Tanguy de Lamotte triomphe à Caen Tanguy de Lamotte et Sébastien Audigane ont remporté sur le fil la deuxième édition de la Normandy Channel Race, jeudi 26 mai aux abords d’Hermanville. Les skippers d’Initiatives Saveurs ont devancé en troisjours, 22 heures et 25 minutes le local Fabien De-

Ifs s’est fait peur mais monte en Nationale 1 BASKET  

■■ Julie Villain a fait la différence en fin de partie.

Ifs a trouvé son bonheur dans la défaite, samedi 28 mai. “Ça fait bizarre de fêter une défaite”, en sourit Chloé Seigneur. En perdant de sept points contre Ronchin (63-56), les Normandes ont arraché leur ticket pour la Nationale 1. Si elles avaient encaissé

seulement trois points de plus, elles auraient laissé le précieux sésame à leur adversaire du soir. “Cela s’est joué à pas grand-chose”, constate la capitaine Chloé Seigneur. Le match a basculé dans la dernière minute quand Julie Villain planta un tir à trois points.

HANDBALL 

DECATHLON LOGISTIQUE RECRUTE pour son site de CAGNY

des collaborateurs en CDI/CDD,

temps complet et temps partiel étudiants Tous pratiquants de sports, les collaborateurs de DECATHLON conjuguent au quotidien passion du sport et du service, guidés par des attitudes simples

VOTRE PROFIL : Dynamique, passionné(e) de sports et pratiquant(e), votre enthousiasme est communicatif et vous faites preuve d’esprit d’équipe. Organisé(e), rigoureux(se), vous avez du bon sens et de la réactivité. Disponible et impliqué(e), vous êtes soucieux(se) du service clients.

VOTRE FUTUR METIER MAGASINIERS (H/F)

L

Vainqueurs incontestés et incontestables dans leur poule, les Caennais ont pu

Vous déchargez, réceptionnez et contrôlez les commandes dans les meilleurs délais. Vous préparez, contrôlez et chargez qualitativement les commandes à destination de nos magasins.

POUR POSTULER Envoyer votre lettre de motivation et votre CV par courrier ou par mail

Decathlon Logistique Normandie

Route de Giberville 14630 CAGNY recrutement.cagny@oxylane.com Tél. 02.31.82.01.10

Dix essais pour terminer : l’Ovalie Caennaise s’est fait plaisir à Chilly-Mazarin, tout Petit Poucet du Top 10 féminin, dimanche 29 mai (0-61). Les rugbywomen caennaises ont signé leur plus large succès de la saison en région parisienne. “C’était quasiment un match

gagné d’avance vu les résultats de Chilly cette saison”, ne cache pas l’entraîneur Patrick Ichambre. Au classement, les Caennaises ont fini loin des premières, tout en battant Perpignan et Rennes, respectivement premier et deuxième du classement.

se confronter à d’autres pratiques du handball. Ils ont découvert à Floirac, adversaire qu’ils retrouveront la saison prochaine en Nationale 2, le visage “musclé, vicelard” dixit Marc Collyer, co-entraîneur, que pouvait proposer les équipes du sud.

Mission accomplie pour cette saison mémorable Le Caen Handball, qui s’active au recrutement de trois ou quatre joueurs, peut partir en vacances sereinement. Malgré la légère contreperformance réalisée en Gironde, il a parfaitement rempli sa mission cette année. La préparation collective reprendra le 15 août. Place désormais au repos.

■■ Arnaud Mahieu quitte le club pour raisons professionnelles.

Delphine Dussaule ne s’arrête plus

À

16 ans, Delphine Dussaule est l’une des plus brillantes escrimeuses de sa génération. La lycéenne caennaise, déjà vainqueur du championnat national minime la saison dernière, est devenue championne de France cadettes le 21 mai à Poitiers. L’épéiste avait déjà étonné la saison dernière en empochant le titre en Nationale 2, alors qu’elle était surclassée. “Delphine est un bon espoir de l’escrime, elle a de belles qualités physiques mais aussi tactiques et techniques”,

TENNIS DE TABLE 

R

Rugby : final explosif pour l’Ovalie caennaise

Pas de cerise pour le Caen Handball

e Caen Handball ne sera pas champion de France de Nationale 3. Les Vikings se sont fait éliminer des finalités à Floirac près de Bordeaux (33), dimanche 29 mai. Des trois matchs de 30 minutes disputés lors de ce mini-tournoi, ils n’en ont gagné qu’un, le dernier. Avant de sauver l’honneur face à Amiens (11-7), dans un match sans autre enjeu que d’éviter la dernière place, ils se sont inclinés devant le club hôte (15-14) et Oissel (17-14). Un résultat logique au vu de la prestation caennaise en terre girondine.

ESCRIME 

lahaye et son équipier Bruno Jourdren sur Port de CaenOuistreham d’une grosse demi-heure. La course, indécise jusqu’au bout, a été raccourcie en raison des conditions météorologiques très houleuses. Douze des seize Class 40 engagés sont arrivés à bon port.

13

éunir sur un tournoi sportif valides et handicapés : telle était l’ambition du club de tennis de table de Ouistreham lorsqu’il mit en place cette compétition au format original. Lancé en 2008 à la suite de la création d’une section handisport par l’Amicale Pongiste, le rendez-vous n’a cessé de croître, passant d’un cadre inter-régional à une dimension internationale. Au travers de cette manifestation, qui se déroulera les 2 et 3 juin, l’idée développée par les organisa-

commente son maître d’armes, Jacques Desprès. Découvrant l’escrime à l’âge de 6 ans, l’athlète du Caen Escrime Club s’est prise de passion pour un sport alliant “rapidité, précision et endurance”. Elle peut rêver de l’équipe de France, elle qui n’avait pas été sélectionnée lors du championnat d’Europe de sa catégorie au printemps dernier. “Cela me plairait”, confie-t-elle. “Mais je ne veux pas rester uniquement dans le sport”, assure-telle, elle qui se dit attirée par la politique.

Solveig de La Hougue

N° 87 - 2 juin 2011

■■ Delphine Dussaule, championne de France cadettes.

Ping handisport à Ouistreham teurs est de “faire découvrir la richesse de l’handisport et du sport adapté” au grand public en proposant “des rencontres valides-handicapés de haut niveau”. Pour la deuxième édition ouverte aux compétiteurs étrangers, Ouistreham espère augmenter de nouveau le nombre de participants (320 en 2010). Le plateau s’annonce relevé. Plusieurs médaillés mondiaux et paralympiques sont attendus, dont le local Alain Pichon (champion du Monde et champion Olympique par équipe).

■■ Ouistreham est devenue une étape internationale.


14

N° 87 - 2 juin 2011

SPORTS Ligue 1 : le bilan chiffré des Caennais cette saison Les Caennais ont eu beau adopter une stratégie plus défensive pour redresser la barre après un automne 2010 catastrophique, c’est bien par leurs qualités offensives qu’ils se sont mis en évidence. Ils terminent le championnat avec la sixième

ENTRETIEN

Dumas : “Juste récompense”

LIGUE 1 

attaque (46 buts) et le troisième meilleur buteur (17 buts pour Youssef El Arabi). En revanche, Caen fait partie des moins bons élèves en défense (18 e avec 51 buts encaissés, devant Lens et Arles) et au classement du fair-play (avant-dernier devant Montpellier).

CFA : la réserve malherbiste a aussi accroché son maintien L’autre bonne nouvelle du week-end pour le Stade Malherbe Caen est venue de son équipe réserve. Malgré une lourde défaite chez le leader du Poiré sur Vie (3-0), les Caennais se sont maintenus en CFA. Quinzièmes, soit premiers non-relégables, ils évi-

tent la descente de deux points. La réserve malherbiste aura vécu une saison extrêmement contrastée, rêvant même un temps des playoffs avant de trembler subitement pour sa survie. Les Caennais ont perdu sept de leurs dix derniers matchs.

Le grand soulagement

■■ Franck Dumas restera à la tête de l’équipe première du Stade Malherbe Caen la saison prochaine.

F

ranck Dumas était fier de ses joueurs après le match nul réalisé contre Marseille et synonyme de maintien (2-2). ■■ Vous vous sauvez grâce à une belle deuxième partie de saison... “Une saison, c’est fait de sentiments mélangés, d’euphorie, de joies, de peines. Il y a deux ans, on avait pleuré lors de la dernière journée. Aujourd’hui, ça fait du bien de voir le sourire sur les visages.” ■■ Quel est le poids du centre de formation dans ce maintien ? “On ne va pas se mentir. La seule chose que j’avais dite, c’est qu’il fallait boos-

ter de l’intérieur. Nous avons pris le temps de préparer le gamin (Niang). Il a bien réagi, même si je l’ai trouvé à la peine contre Marseille, mais il a fait ce qu’il fallait en marquant le but. Pour le reste, on s’évertuera encore à profiter de la qualité du centre.” ■■ Comment vous sentez-vous ? “Chaque saison, on discute avec le président sur le projet et sur la nécessité. C’est vrai que cette saison a été fatigante. Je suis heureux mais je suis aussi fatigué. J’ai besoin de me ressourcer et d’emmagasiner de l’énergie pour pouvoir repartir de nouveau à la guerre.”

●● MAILLOT   Vous avez dit nouveau ?

Le nouveau maillot du SMC, que les joueurs ont porté contre Marseille, a été présenté dimanche 29 mai. La surprise vient du fait qu’il est, à quelques détails près, similaire à celui de la saison écoulée. L’inscription « 1913 » apparaît en large et en filigrane dans le bas devant.

●● TRANSFERT   El Arabi sur le départ

Le président du Stade Malherbe, Jean-François Fortin, a confirmé après le match contre Marseille les très fortes probabilités d’un transfert de Youssef El Arabi cet été. Le président caennais ferme la porte en revanche à un éventuel départ de Romain Hamouma qui, de son côté, dit “ne pas être sûr à 100 % de rester” à Caen. Le président a par ailleurs indiqué que les premières pistes de recrutement allaient vite être activées.

●● FOOT FÉMININ Cormelles a beaucoup appris

Cormelles a conclu sa saison sur une courte défaite face à Arras, dimanche 29 mai (0-1). “On aurait dû mener 2-0 à la mi-temps”, regrette l’entraîneur Olivier Cahoreau. Les filles de Cormelles finissent neuvième de leur groupe avec six victoires, un nul et quinze défaites.

■■ Sous les yeux de Lucho (à droite), Benjamin Nivet tente de prendre le meilleur sur Charles Kaboré. Il y arrivera notamment en offrant une passe décisive à Mbaye Niang, sur le deuxième but caennais.

I

l est un peu plus de 22h45 ce dimanche 29 mai. Les Caennais viennent de concéder le match nul devant le vice-champion de France, l’Olympique de Marseille (2-2), après avoir mené 2-0. Qu’importe. L’essentiel est ailleurs. À la faveur d’un contexte sportif favorable avec notamment, la défaite de Monaco face à Lyon (0-2), Malherbe arrache son maintien lors de cette ultime journée. “C’est tout simplement une énorme joie”, lâchait le premier buteur de la soirée,

CFA 2 

M

Yohan Mollo, bien servi par Romain Hamouma dès la 7’ minute de jeu. Tout aussi joyeux du haut de ses 16 printemps, Mbaye Niang s’est offert le luxe de doubler la mise pour son équipe sur une passe lumineuse de Benjamin Nivet, d’un plat du pied plein de sang froid (44’).

Honorable 15e place Malherbe avait alors fait le plus dur. Mais certainement vexés, les Marseillais reprenaient le contrôle des opérations et revenaient logiquement au score grâce

à deux buts de Loïc Rémy, dont le dernier à cinq minutes de la fin. “Ce match nul est logique selon moi”, confiait le président du Stade Malherbe, Jean-François Fortin, ravi de voir son club rempiler en Ligue 1. “Ce qui m’anime c’est d’apporter un peu, voire beaucoup de plaisir au peuple normand”, a-t-il ajouté avant de rappeler qu’il s’agit bien d’un gros “soulagement”. Le président Fortin aurait bien troqué ce match nul contre une victoire, qui

aurait alors permis aux Caennais d’accrocher la 13e place, plutôt que la 15e, et donc de réaliser une opération financière plus intéressante. Mais comme le rappelle le défenseur Jérémy Sorbon, “il ne faut pas faire la fine bouche. Si on nous avait proposé en début de saison de finir 17e, avec un petit but de plus que le premier relégable, on aurait signé tout de suite”. Une chose est sûre, les Caennais peuvent désormais partir en vacances, l’esprit libre.

Mondeville assure son maintien

ondeville respire enfin. Au moment où s’achève une “très, très longue saison”, les Mondevillais savourent un maintien acquis dans la douleur. Leur victoire 3-0 à Quimper, samedi 28 mai, a définitivement écarté le danger alors qu’une journée reste à disputer. “On le mérite car on a fait les efforts”, soutient l’entraîneur JeanFrançois Péron. En Bretagne, des buts de Nicolas Suzanne, Pierre Sorin et Florian Bouaziz ont concrétisé la domination normande.

Face à la lanterne rouge du classement, l’USONM n’a jamais tremblé. La saison mondevillaise relève du paradoxe, selon son coach : “Il y a un gros écart entre nos résultats et les statistiques, puisqu’on a une différence de buts nettement favorable (+8) et qu’on peut encore terminer troisième meilleure défense. Sur le plan du jeu, on n’a pas été brillants mais les garçons sont restés solidaires. On aurait dû faire mieux.” Mondeville finira samedi 4 juin à domicile devant Vitré (18h).

■■ Belle victoire pour Loïc Cheraldini et Mondeville.


N° 87 - 2 juin 2011

15

SPORTS

■■ Les supporters avaient préparé un “tifo” géant.

■■ Mbaye Niang vient de tromper Steve Mandanda.

■■ Feu d’artifice pour saluer les 20 450 spectateurs.

Et la fête fut belle pour Malherbe !

■■ Scène de joie entre Benjamin Nivet (n°10), Kandia Traoré (n°18) et Youssef El Arabi.

L

a saison fut éprouvante avec un sprint final des plus serrés. Mais la satisfaction d’avoir obtenu le maintien en Ligue 1 n’en est que plus grande. Les 4 000 dernières places disponibles pour assister à ce CaenMarseille, qui s’est soldé par un match nul (2-2), avaient toutes été vendues en moins de deux heures, lundi 23 mai. Sitôt le coup de sifflet final donné dimanche 29 mai au soir, les 20 450 spectateurs et tout le groupe malherbiste ont chaviré dans l’euphorie. Chaque joueur

se joignit sans se faire prier à un tour d’honneur bien mérité, suivi d’un feu d’artifice. Rarement d’Ornano n’aura été à pareille fête cette saison. Des adieux des attaquants Youssef El Arabi ou Yohan Mollo, qui rejoindront vraisemblablement un autre club dans quelques semaines, à la fougue rageuse de Mbaye Niang qui, à 16 ans, inscrivit son troisième but en Ligue 1, en passant par la joie communicative d’un public comblé par ce maintien, cette dernière soirée de la saison fut remplie d’émotions.

■■ Hamouma et Thébaux posent pour la postérité, eux qui se sont affirmés en Ligue 1 cette saison.

■■ Les Caennais se congratulent après le deuxième but contre Marseille (2-2), dimanche 29 mai.

■■ Les supporteurs pourront de nouveau soutenir Malherbe en Ligue 1 la saison prochaine.

■■ Les joueurs se massent autour du speaker pour connaître les résultats sur les autres stades.


16

FRANCE MONDE

BOSNIE

Mladic enfin arrêté Ratko Mladic, chef militaire des Serbes de Bosnie pendant la guerre civile de 1992-1995, a été arrêté le 26 mai par la police serbe dans le village de Lazarevo, en Voïvodine, au nord de la Serbie. Il va être déféré devant le Tribunal international pour l’ex-Yougoslavie, qui l’accuse de “crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crime de génocide” : notamment le massacre de 8 000 Bosniaques musulmans de la ville de Srebrenica, en 1995. La très longue cavale de cet homme célèbre ne s’explique pas sans d’actives complicités au sein d’une

population pour laquelle il fut longtemps un héros national. Caché depuis des années chez un cousin, il vivait sous son véritable nom. N’importe quel habitant de Lazarevo aurait pu le dénoncer et toucher la prime. Personne ne l’a fait. D’autre part, le criminel de guerre est aujourd’hui un vieillard malade en fin de vie : presque aphasique, la main droite paralysée, le côté droit du corps privé de sensations, il ne tient pas debout plus de cinq minutes. Traduit devant le tribunal, vivra-t-il plus longtemps que feu Milosevic ?

GEORGES TRON

L’étrange polémique Bizarre ! Quelques jours après le scandale StraussKahn (New York) éclate une affaire Georges Tron (Paris) : le secrétaire d’Etat UMP à la fonction publique est accusé d’abus sexuels par deux ex-collaboratrices. Il riposte en accusant... Marine Le Pen, parce que les deux plaignantes sont défendues par l’avocat Gilbert Col-

lard, qui sympathise avec la présidente du FN. Mme Le Pen contre-attaque en assignant Tron en justice pour diffamation. Tron affirme alors être l’objet d’une vendetta pour une sombre histoire de sa circonscription (l’appartement d’un beau-frère de Mme Le Pen)... La politique ne sort pas grandie de ce genre d’affaires.

Au G8, les Européens ont tenté de faire bloc

N° 87 - 2 juin 2011

Martine Aubry en marche

■■ Martine Aubry et Ségolène Royal ont réussi à se retrouver sur un sujet commun : l’union contre François Hollande.

Son mobile le plus profond : une hostilité franche (et ancienne) envers son vieux rival François Hollande. “Ma conviction est que, si elle l’emporte, Martine Aubry sera une présidente compétente, rassembleuse et proche des Français”, assure Laurent Fabius. Mais en fait de rassemblement, “Martine” veut barrer la route à François Hollande qu’elle n’aime guère. Pourquoi cette animosité envers un homme que beaucoup de Français semblent apprécier ? Martine Aubry déteste Hollande parce c’est un vieux rival. En 1994, quand Jacques Delors (le père de Martine) avait renoncé à briguer l’Elysée, Hollande – disciple de De-

lors – avait aussitôt fait savoir qu’il était l’héritier de la pensée “deloriste” : un socialisme très mitigé, marqué par la technocratie et l’Europe de Bruxelles. Cette prétention de Hollande avait paru une usurpation à Martine, héritière légitime de son père...

Une animosité de longue date La rancune s’est aggravée en 2008, quand Martine Aubry, succédant à Hollande à la tête du PS, a trouvé ce parti “dans un état lamentable” tant sur le plan moral que sur le plan matériel. “J’ai même dû réparer les toilettes”, a-t-elle affirmé, avant d’accuser son prédécesseur d’avoir laissé le PS s’enfoncer dans les oppositions de

clans et les querelles de personnes... Grief certainement injuste, sachant que les divisions internes font partie du paysage socialiste. Mais on voit l’ambiance : entre Mme Aubry et François Hollande, le conflit vient de loin.

Laurent et Martine, main dans la main Martine Aubry avait misé pour 2012 sur Dominique Strauss-Kahn : censé être un candidat irrésistible, ce dernier n’aurait fait – pensaitelle – qu’une bouchée de François Hollande. Mais le patron du FMI vient d’exploser en vol, et Martine Aubry se voit maintenant obligée de postuler elle-même à la candidature, si elle ne veut pas que le PS en 2012 soit représenté par Hollande.

Et Fabius, pourquoi soutient-il Mme Aubry ? Lui non plus n’a pas d’amitié pour Hollande. Mais la rumeur au PS veut surtout que “Martine” ait promis à “Laurent” le poste de Premier ministre si elle entrait à l’Elysée. L’intéressé ne confirme ni ne dément. Il évite d’en parler, et se borne à dire avec diplomatie : “Il appartiendra à la personnalité choisie par les Français lors de la primaire d’utiliser comme elle le souhaitera les travaux d’élus et d’experts qui vont traduire notre projet en actions gouvernementales précises, pour être prêts dès le premier jour.” Ces précautions de langage rappellent que Fabius a fait l’ENA. Comme Martine Aubry.

Sécheresse : le sinistre

L ■■ Le G8, à Deauville, s’est déroulé sans difficultés.

C

rise grecque sans cesse aggravée, risque de contagion vers l’Espagne, l’Italie et la Belgique, marchés financiers jouant contre les États... Face à leur horizon économique de plus en plus noir, les Européens ont tenté de faire bloc au G8 de Deauville. Nicolas Sarkozy a appuyé (sans le dire) la position allemande : accorder à la Grèce des délais de remboursement plus longs. Mais le risque est de voir certains pays de l’UE quitter le navire, c’est-à-dire refuser de continuer à payer pour les membres en difficulté. Auquel cas c’est toute la construction européenne qui serait menacée d’effondrement, comme les euro-sceptiques

ne cessaient de le prophétiser depuis vingt ans. L’Europe n’est pas seule en cause. À Deauville, Sarkozy n’a pas hésité à rappeler que la situation des États-Unis est aussi menaçante, sinon plus : le déficit et les dettes publiques américains sont nettement supérieurs à ceux des Européens. Mais pourquoi “les marchés” (en clair : les établissements financiers spéculateurs) jouent-ils seulement contre les pays de la zone euro, et non contre les États-Unis ? Les Européens ont affiché leur unité sur un autre point : la candidature de Christine Lagarde à la tête du FMI. Avec l’appui – inattendu – d’Hillary Clinton, la secrétaire d’État américaine.

a sécheresse qui sévit en France depuis le mois d’avril ne relâche pas son emprise. A la fin de la semaine dernière, 54 départements (sur les 96 de métropole) étaient contraints de restreindre certains usages de l’eau. Quatre de ces départements était placés en “situation de vigilance”. N’échappaient aux restrictions que le Finistère, l’Alsace, le Massif central et la Côte d’Azur... La production électrique des barrages fléchit. La sécurité des centrales nucléaires risque d’être menacée, ce qui pourrait provoquer – par mesure de protection – une baisse de leur activité. Dans certains secteurs du Lot-et-Garonne, de la Haute-Garonne et du Gers (où 2011 est l’année la plus sèche jamais enregistrée), les moissons prochaines ont subi des dégâts irrémédiables ; il faudra récolter le blé avec quinze jours

■■ La France s’inquiète. Chaque jour, un département se déclare en état de sécheresse.

d’avance, ce qui veut dire moins de graines à l’hectare et de moins bonne qualité. Selon les syndicats agricoles de ces départements, les baisses de rendement atteindraient 40 % pour les céréales à paille, 50 % pour

le colza, 30 % pour l’orge. Pour les protéagineux, la perte atteindrait 70 %, voire 80 %. La situation se complique du fait que les prix du blé sont fixés au niveau mondial. “Donc, même si on a peu de

quantité ici, les prix de vente pourraient être au plus bas s’il y en a beaucoup ailleurs”, explique le président des Jeunes agriculteurs d’un département sinistré. Quant aux prévisions météo, elles ne sont pas encourageantes.


N° 87 - 2 juin 2011

17

AUTOMOBILE

La DS4 relance le luxe à la française

Repères ●● Un concept exclusif : La

valeur ajoutée de la DS4 s’exprime par sa ligne, fruit d’un choix radical qui s’écarte de la compacte 5 portes avant tout fonctionnelle. Et démocratise par-là même la formule du “coupé-berline” à l’allemande, VW Passat CC, Audi A5 et A7 Sportback...

A

près la DS3, Citroën vient de passer à la vitesse supérieure en renforçant sa ligne DS – Distinctive Spirit, esprit de distinction – par un “coupé surélevé” inédit, la DS4. Variante de la C4 sur le plan technique, cette nouveauté s’avère plus raffinée et l’affiche clairement par une silhouette effilée, très sculptée autour des passages de roue, et une partie supérieure où la surface vitrée s’incline fortement sur l’arrière, à l’instar d’un classique coupé 2 portes. Sauf qu’ici, il y en a aussi deux pour accéder plus facilement aux trois places arrière. Mais seules les découpes de porte restent visibles, leurs poignées soigneusement camouflées dans le prolongement de la glace de custode. Hardi, ce choix a l’inconvénient de rendre les vitres arrière fixes, et un accès à l’arrière moins aisé qu’en C4. Mais est-il légitime d’en faire le reproche, puisque la DS4 se veut d’abord un coupé “nouveau genre”, qui bouscule les codes établis. Un fini artisanal en haut de gamme De bonne facture, la planche

●● Des services recher-

chés : Conformément au statut haut de gamme de la DS4, une palette de services particuliers s’y adjoignent, alerte automatique des secours “Citroën eTouch” en cas de besoin, ou maintenance personnalisée Citroën Freedrive. ●● L’esprit GT : Côté

■■ Qualifiée par Citroën de “coupé surélevé”, mais pouvant également se définir comme “crossover”, la DS4 joue résolument l’originalité conceptuelle et permet à son constructeur de s’engager sur de nouvelles voies.

de bord de la DS4 s’habille de “sluch”, cette matière synthétique noble car souple et douce au toucher. De série, l’éclairage des compteurs passe du blanc au bleu clair au gré de chacun, et ce détail, parmi d’autres, illustre le sérieux de la dotation dès la première des trois finitions (Chic, So Chic et Sport Chic), avec un vrai raffinement digne des “premium” germaniques pour les autres. Au volant, le nouveau 1.6

THP 200 ch miaule sans se faire prier quand on le sollicite. Même à plein régime, il est difficile de mettre en défaut la tenue au sol. La direction se combine à un freinage mordant et à une boîte plutôt bien étagée et agréable à manier, pour délivrer au bout du compte un vrai plaisir de conduite. Et malgré les jantes de 19 pouces taillées pour la performance, le confort de suspension reste de la partie. Moins flamboyant mais

néanmoins tonique, le HDi sans traîner, contre 12,8 160 ch donne un attelage l./100 avec le THP. plus équilibré. Et la consommation en sort évidemment Prix : neuf versions de gagnante, avec 8,6 l./100 21 300 € à 29 800 €. Votre rubrique automobile avec

technique, les trains de roulement de la DS4 se démarquent de ceux de la C4 par un typage élaboré dans l’esprit d’un toucher de route “grand tourisme”, associant également la précision du guidage de la direction et la filtration des vibrations issues du sol. ●● Verdict : 17/20

Sécurité **** Finition **** Confort *** Economie d’usage *** Séduction/Prix ***

tous nos essais sur

Les nouvelles mesures passent mal

RADARS  

Le gouvernement a annoncé vouloir supprimer les panneaux signalant les radars fixes, provoquant un tollé. Chez certains de nos voisins européens, comme en Suisse, les radars sont très régulièrement installés le long des routes et ne sont pas systématiquement signalés. En Angleterre, certains radars sont des coquilles vides...

retrouvez nos infographies sur Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Les radars en France Leur implantation Hautsde-Seine

Val-d’Oise Yvelines Essonne

Les nouvelles mesures :

Seine-SaintDenis Paris

Pasde-Calais

Valde-Marne

Seineet-Marne

Manche Calvados Côtesd’Armor Morbihan

Orne

Vendée

CharenteMaritime

Nombre de radars fixes par département Plus de 25 20 à 24 16 à 19 10 à 15 Moins de 10

Somme Oise

Moselle Marne

Eureet-Loir Loiret

LoirIndre- et-Cher et-Loire

DeuxSèvres Vienne

Aube

Meuse

Meurtheet-Moselle

HauteMarne

Yonne

Doubs

Nièvre Saôneet-Loire

Indre

Jura

Allier Haute- Creuse Vienne

Charente

Ain Rhône Puy-deDôme Loire

BasRhin

Vosges

Haute-Saône Côte-d’Or

Cher

Ce qui devrait finalement changer... SUR 10 KM RADARS

Leur nombre en 2010 ?

Aisne Ardennes

Eure

Ille- Mayenne et-Vilaine Sarthe LoireAtlantique Maineet-Loire

+ 1 500 euros d'amende). • Non-publication des cartes d'implantation des radars.

Nord SeineMaritime

Finistère

• Suppression des panneaux annonçant les radars. • Interdiction des avertisseurs de radars (retrait de 2 points

HautRhin

Territoire de Belfort

HauteSavoie

Savoie Isère HauteDordogne Loire Gironde Ardèche Hautes-Alpes Lot Drôme Lozère AlpesLot-etde-HauteAveyron Garonne Tarn-etProvence Landes AlpesGard Vaucluse Garonne Tarn Maritimes Gers BouchesHérault Hautedu-Rhône Var Garonne PyrénéesAtlantiques Aude HautesHautePyrénées Corse Ariège PyrénéesCorseOrientales du-Sud Corrèze

Cantal

Source : Ministère de l’Intérieur au 06/04/2011

1 850 radars fixes 933 radars mobiles 350 radars aux feux rouges Total : 3 133

Po ur

Pou

tr r vo

+ 1 000 d’ici fin 2012 dont dès cette année : • 100 radars tronçons (contrôle de la vitesse moyenne). • 90 radars discriminants (distinction poids lourds et véhicules légers). • Non-publication des cartes d'implantation des radars. • 1ers radars de passage à niveau.

Coûts et gains en 2010 Entretien : 57 millions d'euros

cu e sé

ri té

,

SUR LES AUTOROUTES ET ROUTES NATIONALES (compétence d'État) Les panneaux avertisseurs seront bien retirés. La zone où il y a des radars sera simplement signalée par l'affichage sur les panneaux lumineux. Des radars pédagogiques pourront ou non être implantés en amont.

Implantation :

d'euros

11 millions 4,6 millions

de flashs

Gains : 469 millions d'euros

sé cu

rit é,

co nt au to m rô le s at iq ue s

s tr ô le e s co n a ti q u m a u to

49 millions

vo tre

SUR LES AUTRES ROUTES (compétence départementale la plupart du temps) Les panneaux avertisseurs de radars seront a priori maintenus. Une «commission de concertation» (préfet, élus, associations, forces de l'ordre) se réunira dans chaque département et établira un programme d'installation de radars pédagogiques (et pourra décider d'enlever certains panneaux avertisseurs de radars).

de PV

Les radars pédagogiques

Pourquoi ? Indiquer la vitesse à laquelle roulent les automobilistes

Inciter les automobilistes à ralentir :

placés dans les zones dangereuses, y compris sur des itinéraires dans lesquels des radars existent.


18

DETENTE

LA RECETTE

Tarte aux cerises et macarons Pour 6 à 8 personnes Préparation : 30 mn cuisson : 30 mn

●● 230 g de pâte brisée, 10 g

de beurre pour la tourtière Garniture : ●● 500 g de cerises ●● 100 g de petits macarons (type amaretti) ●● 75 g de beurre mou, 75 g de sucre en poudre, 2 jaunes d’œufs, 1 c. à soupe de fécule, 2 c. à soupe de crème fraîche épaisse Préchauffer le four (thermostat 7 – 210°C). Abaisser la pâte au rouleau sur 3 millimètres d’épaisseur et en garnir une tourtière préalablement beurrée. Replier le pourtour en cordon et piquer le fond avec les dents d’une fourchette. Réserver

au réfrigérateur. Laver, équeuter et dénoyauter les cerises. Réduire les macarons en poudre à l’aide d’un robot. Dans une terrine, travailler le beurre mou en pommade avec le sucre en poudre, puis incorporer les jaunes d’œufs, la fécule, les macarons en poudre et enfin la crème fraîche. Sortir la pâte brisée du réfrigérateur. Etaler la crème de macarons en couche régulière sur le fond de pâte, en lissant avec le dos d’une cuillère. Disposer les cerises par-dessus, en les serrant et en les enfonçant légèrement. Enfourner à mi-hauteur et faire cuire 30 minutes. toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Il s’extasie devant son idole. 2 – Trop serrée. 3 – Numéro 13 au tableau périodique. Ville d’Ukraine fondée par Catherine II. 4 – Ce fut la tour Philippe Hamelin (tour de). Travail de postier. 5 – Ventilation. 6 – Ceintures de costumes japonais. Colle parfaitement. Pronom réfléchi. 7 – Terme de refus. Engin de travaux publics. 8 – En tenue d’Adam. Ils protégaient les maisons romaines. 9 – Couvre-pied rempli de duvet. Parti pour la vie. 10 – Éprouvées vivement.

Horizontalement A – Déclarer forfait. B – Aplanit avec un instrument tranchant. Fait la tête. C – Lettre grecque. Graisse de sanglier. Sont en reste. D – Représentations de divinités. Déterminant. E – Prendre des marques de vieillesse. Les navires y mouillent. F – Bête à mettre au coin. Sport nautique. G – C’est pour toi. Pianotent sur un clavier. H – Estonie aussi. Réparation d’oubli. I – Odeurs agréables. Sorti après le travail. J – Fait face à La Rochelle. Comme morts.

BM

PM

BM

O D E S S A

8 9 N E U D R L E A D R O E N S N T E

10 R E S S E N T I E S

Vendredi 3

81-81

07.22 12.20 19.40

Samedi 4

81-81

00.34 08.01 00.31 07.56 00.40 07.55 12.32 13.00 20.20 12.56 20.16 13.07 20.12 -

Dimanche 5

80-79

01.14 08.41 01.11 08.37 01.20 08.35 00.43 08.12 13.42 21.01 13.39 20.56 13.50 20.52 13.14 20.28

Lundi 6

78-76

01.58 09.22 01.54 09.18 02.03 09.15 01.56 08.58 14.28 21.43 14.24 21.38 14.35 21.34 14.28 21.15

Mardi 7

73-71

02.44 10.05 02.41 10.01 02.48 09.57 02.41 09.40 15.17 22.28 15.14 22.23 15.22 22.18 15.16 22.01

Mercredi 8

68-65 03.35 10.52 03.32 10.47 03.36 10.43 03.30 10.27 16.12 23.18 16.09 23.13 18.18 23.09 16.09 22.53

Jeudi 9

63-61

12.17

07.17 00.02 07.16 19.36 12.29 19.33

04.33 11.45 04.30 11.41 17.14 17.11 -

04.32 17.19

11.52 06.52 19.08 07.31 19.47

11.37 04.25 11.22 17.12 23.53

10 R E S S E N T I E S

PM

8 9 N E U D R L E A D R O E N S N T E

BM

2 3 4 5 6 7 B A N D O N O L E B O S A I N U D L E S I E R R A V I N T A P E E T I P R O M E I N E R

PM

BM

O D E S S A

2 3 4 5 6 7 B A N D O N O L E B O U S A I N D L E S I E R R N A V I E T A P E T I P R O M E I N E R

PM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

E

E

Coeff.

DIVES SUR-MER

1 A D M I R A T E U R

1 A D M I R A T E U R

Dates

Horizontalement A – Déclarer forfait. B – Aplanit avec un instrument tranchant. Fait la tête. C – Lettre grecque. Graisse de sanglier. Sont en reste. D – Représentations de divinités. Déterminant. E – Prendre des marques de vieillesse. Les navires y mouillent. F – Bête à mettre au coin. Sport nautique. G – C’est pour toi. Pianotent sur un clavier. H – Estonie aussi. Réparation d’oubli. I – Odeurs agréables. Sorti après le travail. J – Fait face à La Rochelle. Comme morts. Les solutions

Sudoku

TROUVILLE DEAUVILLE

■■ Le Pavillon est installé au 80, rue de la Délivrande. Tél. 02 31 94 20 10.

V

oici une table comme nous les aimons pour bien déjeuner. Pas de formule, mais des plats variés à des prix très corrects pour manger équilibré sans trop débourser. Preuve en est avec le plat du jour fixé à 7,50 ¤ et qui, lors de ma venue, était constitué de tagliatelles à la carbonara, fraîches et copieusement servies.

Standard brasserie Du côté des entrées, le palais peut voyager sur terre comme en mer : rillettes de poisson, tomates mozzarella, jambon de pays, terrine de campagne ou salade de crudités, toujours entre 3,50 et 3,90 ¤. Par la suite, l’émincé de hampe de bœuf (8,90 €) avec sa sauce au poivre était un bon choix, tout

A B C D E F G H I J

A B C D E F G H I J

LES MARÉES

LA TABLE

Le Pavillon, rue de la Délivrande

Cerises : les belles de juin Sa forme rebondie, sa peau ferme, son parfum généreux, sa robe rouge ; la cerise est si tentante qu’on ne peut que la croquer !

N° 87 - 2 juin 2011

Verticalement 1 – Il s’extasie devant son idole. 2 – Trop serrée. 3 – Numéro 13 au tableau périodique. Ville d’Ukraine fondée par Catherine II. 4 – Ce fut la tour Philippe Hamelin (tour de). Travail de postier. 5 – Ventilation. 6 – Ceintures de costumes japonais. Colle parfaitement. Pronom réfléchi. 7 – Terme de refus. Engin de travaux publics. 8 – En tenue d’Adam. Ils protégaient les maisons romaines. 9 – Couvre-pied rempli de duvet. Parti pour la vie. 10 – Éprouvées vivement.

comme l’émincé de dinde “vallée d’Auge” (9,90 €), accompagné de riz basmati. L’une des personnes qui m’accompagnait a opté pour une salade de chèvre, bien garnie. Mais comme dans les autres restaurants caennais, le fromage de chèvre était loin d’être l’ingrédient principal. À souligner aussi le prix abordables des desserts comme la crème brûlée à 3,50 €. Côté ambiance, peu d’originalité, mais la salle comble, le volume sonore reste toujours agréable. La luminosité qui investit l’espace l’est tout autant. Le tour de cette bonne table ne serait pas complet sans mentionner la bonne humeur du personnel, et notamment du serveur toujours à l’aise pour alimenter une conversation, avec une petite touche d’humour.

LA METEO

le week-end prévu par Vendredi 3 juin

- Temps : estival, chaud et bien ensoleillé. - Températures : le matin de 11 à 14° et l’après-midi de 23 à 26°, 18° sur les côtes nord et est. - Vent : modéré d’est à nord-est. - Mer : peu agitée sur la côte ouest, agitée ailleurs.

Samedi 4 juin - Temps : persistance du temps chaud et ensoleillé. - Températures : le matin de 13 à 16° et l’après-midi 20° sur les côtes nord et est, 25 à 28° ailleurs. - Vent : modéré d’est à nord-est. - Mer : peu agitée à agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5.

Dimanche 5 juin - Temps : chaud devenant lourd l’après-midi et le soir. - Températures : le matin de 13 à 16°, l’après-midi 20° sur les côtes exposées, 23 à 28° ailleurs. - Vent : d’est à nord-est modéré. - Mer : peu agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5.


N° 87 - 2 juin 2011

SORTIES

Pe Lang à l’artothèque : des moteurs qui laissent rêveur Magique, inattendue et étonnante... Voilà pour qualifier l’exposition Moving Objects de Pe Lang. C’est une série de dispositifs avec moteurs, mettant en mouvement des objets mécaniques pour créer un paysage sonore. Souffle, grincement, cliquetis ré-

MANIFESTATIONS . Vendredi 3 juin : Distribution gratuite d’œufs d’insectes utiles au jardin, au Jardin des Plantes, 5 place Blot de 9H30 à 11h30. 02 31 30 48 38 . Mercredi 8 juin : “Il était une fois... à Venoix”, festival du conte à la maison de quartier de Venoix de 9h30 à 21h30. Gratuit. 02 31 37 29 86 Visites

. Samedi 4 juin : visite guidée de la bibliothèque du centre-ville Place Guillouard à Caen de 10h à 12h. Réservation au 02 31 30 47 00. . Mardi 7 juin : visite guidée du patrimoine de Colombelles, du village rural à la cité ouvrière à14H30. 02 31 27 14 14 Enfants

. Mercredi 8 juin: Le musée des tout-petits, visite et goûter au café Mancel adaptés aux 3-4 ans au Musée des Beaux Arts, Esplanade du Château à 15h45. 02 31 30 47 70 SPECTACLES . Vendredi 3 juin : LA Party, avec Gold Wave et Crocodiles Inc. (pop-rock) au BBC, avenue du Haut-Crépon à Hérouville. 02 31 47 96 13 . Vendredi 3 juin : Orchestre Molto Piu et Orchestre d’Harmonie d’Hérouville au Théâtre d’Hérouville à 20h30. Gratuit. 02 31 46 27 29 . Mardi 7 juin : Mozart et Schubert par l’Orchestre de Caen au Conservatoire Musique et Danse de Caen, 1 rue du Carel à 20h. 02 31 30 46 86 . Mercredi 8 juin : DJ Shadow (hip-hop trip-hop) au Cargö, 9 Cours Caffarelli à 21h. 02 31 86 79 31 VIDE-GRENIERS . Samedi 4 juin : Foire aux greniers de la MJC Place du Berry, Chemin-Vert. 02 31 73 73 16 . Dimanche 5 juin: Foire aux greniers de Lebisey à Hérouville-Saint-Clair. 02 31 47 56 16 . Dimanche 5 juin : Foire à tout au stade Auguste-Michel de Colombelles. 02 31 72 11 12 EXPOSITIONS . Jusqu’au 24 juin : “Séance Tenante”, œuvres de Daniel Juré au Musée de Normandie de 9h30 à 11h30 et de 14h à 18h. 02 31 30 47 60 Jusqu’au 30 juin: “Guillaume Le Conquérant”, sculptures de Didier Nivaut à l’atelier Yvonne Guégan, 22 rue Géo Lefèvre, de 14h à 17h. 02 31 74 51 68

Dimanche au Théâtre de Caen : la billetterie est ouverte Le Théâtre de Caen a publié sur son site Internet l’avant-programme de sa saison 2011-2012, et celui des représentations plus grand public “Dimanche au théâtre”. Pour ces dernières, les places peuvent être achetées dès mardi 7 juin par correspondance.

Le grand retour de la scène parisienne, ce sera le 6 novembre avec “Grand écart” et Thierry Lhermitte. Suivront les stars Julie Depardieu, Arthur Jugnot, Jean-François Balmer, Sara Giraudeau... Pratique. Billetterie dès mardi 7 juin. Tél. 02 31 30 48 00.

ÉVÉNEMENT  Le “Pipefest” des Écossais arrive à Caen

Toute une journée de cornemuse

S

amedi 4 juin, vous n’aurez pas besoin d’être juste à côté d’elles pour les entendre : 400 cornemuses de 17 nationalités différentes s’invitent dans la capitale régionale pour y faire résonner leurs timbres vibrants, en hommage à feu Bill Millin, le “piper” légendaire du Jour du débarquement, immortalisé dans le film “Le Jour le plus long”. Ce 6 juin 1944, il avait 21 ans et avait mené les troupes écossaises de Sword Beach à Pegasus Bridge au son de sa cornemuse. Ce sera le parcours qu’emprunteront ses descendants samedi, avec une première parade dès 9 h depuis la statue du Field Marshall Montgomery à Colleville jusqu’à la plage de Sword Beach. A 10h30, les 400 pipers joueront sur le Pegasus Bridge, passerelle entre Bénouville et Ranville, où Bill Millin avait continué de jouer sous les feux des snipers. Les cornemuses rejoindront ensuite le Mémorial pour une courte parade. A 17h30, ils rallieront le Château de Caen à l’Hôtel de Ville, avant de clore la journée en beauté par une soirée exceptionnelle au Château. Pratique. Samedi 4 juin, dès 9h à Colleville-Montgomery jusqu’à 23h au Château de Caen. Tél. 02 31 30 41 00

PEINTURE 

A

■■ Au premier plan, Bill Millin avait 21 ans quand il a guidé les troupes écossaises sous le feu allemand. Un acte d’héroïsme magnifié par 400 cornemuses ce samedi 4 juin.

Un écrivain vu par un peintre

la question : “Comment qualifieriezvous votre travail ?”, Daniel Juré, artiste-peintre, répond sans hésiter : il “s’oppose à la planification des esprits, à une cité de laideur par le biais du beau”. L’exposition Séance Tenante, qui se tient au Musée de Normandie jusqu’au 24 juin, se présente ainsi : un écrivain croqué sur son lieu de travail, une seule séance de deux heures, et un texte rapportant le moment partagé entre les deux artistes, “d’une sensibilité singulière”,

d’après le peintre. Ces deux années d’atelier ambulant donnent lieu à trente-deux portraits d’écrivains et poètes de notre temps pour le plus grand plaisir des connaisseurs, et de “ceux qui se posent des questions, qui cherchent”. Parce qu’en plus d’être remarquable, Séance Tenante est une exposition qui fait réfléchir au questionnement perpétuel du sens de l’art, des médias, du bien : de la vie ! Jusqu’au 24 juin au Musée de Normandie de 9h30 à 18h. Tél.02 31 30 47 60

Daniel Juré

AGENDA

concilient l’art et la machine pour ravir les amateurs. Les plus petits seront fascinés par ces installations qui rendent le mécanique sensible et poétique. Pratique. Jusqu’au 17 juin à l’artothèque, place SaintPierre, de 14h à 18h30. Tél. 02 31 85 69 73

19

■■ Des peintures qui questionnent l’art et les médias.


20

SORTIES Une soirée de musique autour du monde au Théâtre de Caen À ne pas manquer. Jeudi 9 juin se succèderont dans les Foyers du Théâtre l’artiste chinoise Erle Xu et sa “cithare zheng”, le musicien multi-instrumentaliste malgache Tiana Ramarakoto, les chants et les danses antillaises de “Philo et les Voix du Tambour”, le flamenco

JARDINS 

Il y a 200 ans, Napoléon à Caen

■■ Une des représentations de la visite de Napoléon dans la région est signée Louis-Philippe Crépin (1816).

J

■■ Pour quelles raisons Napoléon était-il de passage à Caen ? “C’était un voyage de commémoration mais aussi à buts politique et économique. Il venait s’informer en province pour orienter sa politique. L’ennemi anglais était très présent sur les côtes : il tenait à examiner les travaux du port de guerre de Cherbourg. Il est donc passé à Caen, pour répondre aux voeux de la

municipalité de l’époque: rendre l’Orne plus navigable afin de développer le commerce maritime. Il s’est rendu également à Ouistreham pour préparer les travaux du canal”. ■■ Comment se présente votre conférence ? “Je relate l’intégralité du voyage, et l’illustre avec une cinquantaine de vues autour du cortège, des clés de la ville offerts à Napoléon. On sait par exemple où il a déjeuné à Ouistreham, et où il a logé à Caen... Du concret ! Vendredi 3 juin dès 16h30 à la Maison de associations, 7 bis rue Neuve Bourg l’Abbé. Tél. 02 31 27 11 91.

de Meneito et les accents celtiques de Kilkash en clôture. Un tour du monde en musique, symbole de la diversité culturelle du territoire bas-normand. Nuit des musiques et des cultures, jeudi 9 juin au Théâtre de Caen dès 19h. Tél. 02 31 30 48 00

Blainville-sur-Orne : lumière sur l’intime On y dort, on y rêve : on y passe près de la moitié de sa vie. Le mardi 7 juin, le théâtre du Champ Exquis lui rend hommage... C’est bien entendu la chambre à coucher ! La “Soirée Exquise” prend la forme d’un cabaret, mais aussi d’un instant d’échange et

de convivialité autour de ce thème intime et chaleureux. Toutes formes d’expression seront au rendezvous : littérature, théâtre, musique, arts plastiques... Mardi 7 juin au Théâtre du Champ Exquis, 2 rue du Stade à Blainville-surOrne. Tél. 02 31 44 08 31

Rendez-vous à la Pépinière

L

es “Rendez-vous aux jardins” sont de retour ! Cette année, ce sera l’occasion de venir découvrir la “performance artistique et jardinière” de la “Pépinière du quartier de la Guérinière”. Un jardin d’artiste conçu par Emmanuel Louisgrand comme un atelier à ciel ouvert. Habitants, associations locales et employés des espaces verts sont invités chaque mois à y participer, apportant à chaque fois quelque chose de nouveau. L’artiste invite à venir participer à une nouvelle étape de sa création. Samedi 4 juin de 10h à 12h et de 14h à 18h, rue Jean Jaurès. Tél. 06 22 65 44 74

LOISIRS 

Début juin, les kayaks sont de sortie

A

la faveur d’un ciel clément, les kayaks ont repris le chemin de l’eau, qu’ils ne quitteront sans doute plus avant la fin de l’été. Direction la Côte de Nacre mardi 7 et dimanche 12 juin pour le “Printemps du Kayak”, où le Luc Yacht Club de Luc-sur-mer propose des sorties d’une journée complète vers les sites remarquables de nos côtes calvadosiennes, ou un parcours de la campagne à la mer. Seules trois sorties d’initiation en mer sont à effectuer avant le grand saut !

PHOTOS 

■■ La Pépinière de la Guérinière a été produite en mars 2010 par Vincent Auvray.

Autre possibilité de l’autre côté de l’estuaire, au club voile et pagaie de Franceville. C’est là que vous pourrez naviguer sur l’estuaire de l’Orne en canoë-kayak ou en pirogue hawaïenne “vers des zones propices à la découverte”. En journée, ou au coucher de soleil pour les plus romantiques. Rendez-vous mardi 7 et dimanche 12 à l’école de voile de Luc-sur-Mer à 19h. Tél. 06 61 53 22 94. Samedi 4 et dimanche 5 juin à Franceville dès 12h. Tél. 02 31 24 46 11

■■ Un moment de détente en communion avec la nature !

La vie à New York en 21 clichés

L

a valeur n’attend pas le nombre des années : c’est ce qu’on se dit en voyant le travail d’Emmanuel Le Privé, 23 ans. En mars 2011, il passe dix jours à New York et “shoote” sans retenue. 2 000 photos plus tard, il expose jusqu’au 18 juin au bistrot Foch une vingtaine de ses vues, pour ainsi dire le meilleur du meilleur. Principalement axées sur l’architecture des grands buildings, ses photos témoignent de la vie dans cette grande capitale mondiale,

Emmanuel Le Privé

ENTRETIEN

oël Beauvais est le délégué en Normandie de l’association Le Souvenir Napoléonien. Il raconte dans une conférence ce vendredi 3 juin la visite de l’empereur à Caen, le 22 mai 1811.

N° 87 - 2 juin 2011

■■ Emmanuel Le Privé devant ses “sujets” de New-York.

tout en rappelant les nombreux films qui y ont été tournés. Une impression de gigantisme encore renforcée par la taille des panneaux de PVC sur lesquels sont imprimés les photos : un mètre de large sur 80 centimètres de haut. Emmanuel Le Privé a programmé son prochain voyage “professionnel” : il partira en Islande au mois d’août, pour des photos cette fois plus nature, autour des geysers et des... volcans. Pratique. Jusqu’au 18 juin au bistrot Foch, place Foch. Tél. 02 31 27 57 56.


N° 87 - 2 juin 2011

SUR LES ÉCRANS UGC Mondeville - Tél. 02.31.55.00.00 - Rép. 0800 000 000 ●● X men : le commencement : tous les jours à 10h50, 11h30, 13h35, 15h00, 16h25, 18h00, 19h15, 21h00, 22h05. ●● Monsieur papa : tous les jours à 10h55, 13h55, 16h00, 18h05, 20h10, 22h15. ●● Un baiser papillon : tous les jours à 11h25, 14h00, 16h40, 19h45, 22h25. ●● Le chat du Rabbin : tous les jours à 11h05, 13h40, 15h50, 17h55, 20h00, 22h00. ●● Very bad trip 2 : tous les jours à 11h00, 13h20, 15h35, 17h50, 20h05, 22h20. ●● Pirate des caraïbes, la fontaine de Jouvence en 3D : tous les jours à 10h40, 13h25, 16h15, 19h05, 21h55. ●● Pirate des caraïbes, la fontaine de Jouvence : tous les jours à 11h15, 14h30, 17h30, 20h30. ●● Fast and furious 5 : tous les jours à 10h35, 17h25, 22h10. ●● Minuit à Paris : tous les jours à 13h15, 15h20, 20h05. ●● La conquête : jeu. 2, ven. 3, sam. 4, dim. 5, 16h30, 19h25, 21h45 ; lun. 6, 11h20, 13h50, 16h30, 22h15 ; mar. 7, 11h20, 13h50, 16h30, 19h25, 21h45. ●● Rio : jeu. 2, ven. 3, sam. 4, dim. 5, 11h10, 13h50. ●● Le complexe du castor : tous les jours à 11h10, 15h45, 20h15 sauf mar. 7. ●● La défense Lincoln : tous les jours à 13h15, 17h45, 22h15. ●● The tree of life : tous les jours à 10h45, 13h30, 16h20, 19h10, 22h00. ●● Low cost : avant première mar. 7, 20h00. ●● Limitless : avant première lun. 6, 20h00.

Cinéma Lux 6 av. Ste Thérèse - Caen - Rep. 0892 680 043 ●● Rendez-vous avec un ange : jeu. 2, 13h50, 19h50 ; ven. 3, 14h30, 17h30  ; sam. 4, 13h45, 15h45, 21h30 ; dim. 5, 17h50, 21h50 ; lun. 6, 14h30, 17h00 ; mar. 7, 13h50, 21h15. ●● Le gamin au vélo : jeu. 2, 14h15, 16h00, 17h45 ; ven. 3, 15h50, 19h50 ; sam. 4, 14h00, 18h00, 19h45 ; dim. 5, 14h00, 17h50, 19h40 ; lun. 6, 13h45, 15h30, 20h00 ; mar. 7, 13h45, 15h45, 19h50. ●● Minuit à Paris (VO) : jeu. 2, 14h00, 17h00, 21h00  ; ven. 3, 15h15, 17h15, 19h15  ; sam. 4, 17h15, 21h15 ; dim. 5, 17h40, 19h40 ; lun. 6, 13h50, 15h45, 19h00 ; mar. 7, 14h30, 18h30, 21h40. ●● Où va la nuit : jeu. 2, 17h50 ; sam. 4, 19h30 ; dim. 5, 19h45 ; mar. 7, 16h30. ●● Moi, Michel G, milliardaire, Maître du monde  : sam. 4, 17h45  ; dim. 5, 21h40 ; lun. 6, 17h15 ; mar. 7, 19h30. ●● Il était une fois un meurtre (VO) : jeu. 2, 21h50 ; ven. 3, 19h30 ; dim. 5, 13h45. ●● Rio : lun. 6, 9h30. ●● Scream 4 (VO) : jeu. 2, 21h40 ; ven. 3, 21h40 ;

CINEMA

A l’affiche : Monsieur Papa

■■ Une jolie relation naît entre Kad Merad et Gaspard Meier-Chaurand, jeune garçon en mal d’une présence paternelle. Cette première peuvre douce-amère du comédien touche par sa sensibilité e sa modestie.

M

arius, 12 ans, a grandi sans père (il ne connaît même pas son nom !), élevé par une mère aimante, mais très occupée par ses responsabilités de chef de l’entreprise familiale. Le résultat est que l’enfant ne cesse de faire des bêtises et que sa mère, Marie, ne sait plus quoi faire pour le calmer. Un jour, elle imagine de lui trouver un père de remplacement, afin de satisfaire sa curiosité.

C’est par hasard que Marie croise la route de Robert Pique, un cadre au chômage longue durée qui survit en rendant de menus services à ses voisins. Il se charge ainsi de leur repassage, car il a acquis une centrale vapeur. Surpris de la proposition de Marie, Robert commence par refuser, puis il se ravise, car les conditions financières sont intéressantes, d’autant qu’il a exigé, en plus, qu’elle soutienne sa

dim. 5, 21h30 ; lun. 6, 17h45 ; mar. 7, 15h30. ●● Pina (VO) : jeu. 2, 19h30 ; ven. 3, 13h45 ; sam. 4, 15h50 ; mar. 7, 17h40. ●● Vent de folie à la ferme : jeu. 2, 16h00 ; ven. 3, 14h15, 16h30 ; sam. 4, 16h15 ; dim. 5, 16h40. ●● Rango (VO) : ven. 3, 21h15 ; sam. 4, 14h15. ●● Ma part du gâteau : ven. 3, 17h40 ; sam. 4, 21h40 ; dim. 5, 15h45 ; lun. 6, 21h45. ●● La Loi du silence (VO) : dim. 5, 16h00 ; lun. 6, 21h15. ●● Même la pluie (VO) : jeu. 2, 19h00 ; ven. 3, 21h45 ; sam. 4, 19h15 ; dim. 5, 14h40. ●● Le Narcisse noir (VO) : jeu. 2, 15h50  ; lun. 6, 19h15 ; mar. 7, 17h30. ●● Le roi danse : lun. 6, 21h00. Théâtre Coté Lux. ●● Ciné-rencontre - Joseph l’Insoumis : mar. 7, 20h30. Projection suivie d’une rencontre avec l’actrice Anouk Grinberg et la réalisatrice Caroline Glorion. En collaboration avec ATD Quart Monde.

Le café des images

■■ Le chat du Rabbin, un film de Joann Sfar et Antoine Delesvaux.

21

4 square du théâtre - Hérouville Saint-Clair ●● Le chat du Rabbin : jeu. 2, 12h00, 14h00, 18h00, 20h00, 22h00 ; ven. 3, dim. 5, 12h00, 16h00, 18h00, 20h00, 22h00 ; sam. 4, 12h00, 14h00, 16h00, 18h00, 20h00, 22h00 ; lun. 6, 13h30, 15h30, 17h30, 19h30 ; mar. 7, 14h00, 16h00, 18h00, 20h00, 22h00. ●● Gianni et les femmes (VO) : jeu. 2, 13h30, 19h15 ; ven. 3, 14h00, 19h30 ; sam. 4, 15h15, 19h15, 21h30 ; dim. 5, 16h30, 21h30 ; lun. 6, 12h00, 16h00, 18h00, 22h15 ; mar. 7, 12h30, 18h30, 20h30. ●● Infiltration (VO) : jeu. 2, 21h30  ; ven. 3, 12h30, 21h00 ; sam. 4, 19h00 ; dim. 5, 12h30, 14h45 ; lun. 6, 20h00 ; mar. 7, 14h30, 21h00. ●● La Mémoire amnésique : lun. 6, 9h30. Rencontre à l’issue de la projection avec le réalisateur Roger Dautais et des neuropsychologues de l’INSERN. ●● Rio : jeu. 2, 10h30, 16h00 ; dim. 5, 14h00 ; mar. 7, 16h45. ●● The tree of life (VO) : jeu. 2, 11h00, 13h45, 16h30, 21h15 ; ven. 3, 11h00, 13h45, 16h45, 21h30 ; sam. 4,

candidature au poste de comptable dans la holding qu’elle dirige. Bientôt, des liens d’amitié se nouent entre Robert et l’enfant, qui n’est pas dupe. Malgré quelques défauts, cette première œuvre douce-amère de Kad Merad touche par sa sensibilité et sa modestie. Certes, tout n’est pas parfaitement maîtrisé dans cette comédie un peu longue et manquant souvent de rythme. Mais

l’histoire est émouvante et elle donne lieu à quelques scènes très réussies. Surtout, Kad Merad a évité l’écueil de la comédie populaire à la française, avec ses gags lourds et faciles. Ses héros sont bien dessinés. Avec toutes leurs fêlures et leurs maladresses.

toute l'actualité du cinéma

13h30, 16h30, 21h15 ; dim. 5, 13h30, 18h30, 21h15 ; lun. 6, 14h15, 17h00, 21h30 ; mar. 7, 12h15, 15h30, 20h30. ●● Tomboy : jeu. 2, 15h30, 19h30  ; ven. 3, 14h45, 19h15 ; sam. 4, 17h15 ; dim. 5, 17h15 ; lun. 6, 14h00 ; mar. 7, 22h30. ●● La traversée du Zanskar (VO) : lun. 6, 20h30. ●● La valse des pantins (VO) : jeu. 2, 17h15 ; ven. 3, 17h15 ; sam. 4, 13h00 ; dim. 5, 19h15 ; lun. 6, 12h00 ; mar. 7, 18h45.

Pathé Lumière 15 Bd du Maréchal Leclerc - Caen - Rep. 0892 696 696 ●● Monsieur papa : tous les jours à 13h25, 15h30, 17h35, 19h55, 22h05 sauf dim. 5, 11h00, 13h25, 15h30, 17h35, 19h55, 22h05. ●● X men : tous les jours à 13h20, 16h05, 18h50, 21h35. ●● Very bad trip 2 : tous les jours à 13h20, 15h30, 17h45, 19h50, 22h00  sauf dim. 5, 11h10, 13h20, 15h30, 17h45, 19h50, 22h00. ●● The tree of life (VO) : tous les jours à 15h40, 21h35. ●● La conquête : tous les jours à 13h05, 15h20, 17h35, 19h50, 22h05 sauf dim. 5, 11h00, 13h05, 15h20, 17h35, 19h50, 22h05 et lun. 6, 13h05, 15h20, 17h35, 22h05. ●● Pirate des caraïbes en 3D : tous les jours à 13h15, 16h05, 18h55, 21h45. ●● Pirate des caraïbes en 2D : tous les jours à 13h45, 17h30, 20h30 sauf dim. 5, 11h00, 13h45, 17h30, 20h30. ●● Minuit à Paris : tous les jours à 13h40, 19h00 sauf dim. 5, 11h05, 13h40, 19h00. ●● Low cost : avant première lundi 6 juin à 19h45.


22

No 87 - 1er Juin 2011

IMMOBILIER LOCATION CAEN

■ Caen, place Résistance, loue à partir du 30/07, 3 p.p., standing, T.B.E., dble vitrage, asc., cave, grenier, garage à vélos, 650 € + ch. Particulier. Tél. 02.31.93.08.73, à partir de 18 h.

IMMOBILIER VENTES CAEN

■ Caen, 218.000 €, centre ville, au 5e et dernier étage d’un immeuble avec ascenseur, très bel appartement de 4 p. p., beaux volumes, récemment rénové entièrement avec goût, offrant entrée, séjour-salon ouvrant sur balcon avec jolie vue, 2 grandes chambres, s. de b., 1 cave. Le tout dans un secteur à fort potentiel, du centre ville ! DPE : D. Tout nouveau, urgent. Prix FAi négo. SARL Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Caen, 189800 €, agglo, à 15mn du périph. sud, pavillon 155m2 hab F7 hors lotissement sur s/sol complet avec grande entrée, séjour-salon 30m2 et chem. insert, cuisine amén. 11.5m2, 2 chambres en RDC de 11/10.5, bureau 8m2, à l’étage 3 chambres de 21/17/16m2, salle d’eau, chauffage central + insert, terrasse, terrain clos 950m2 au calme, ramassage scolaire école/collège/lycée à prox., prix FAi. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 380.000 €, à 12 mn du périphérique sud, grand corps de ferme avec maison de 170m2 hab. (250 m2 poss.) entrée, salon avec pierre et poutre 30m2, séjour 25m2, cuisine aménagée 12m2, bureau, chambre 10 m2, salle de bains avec baignoire et douche, coin bureau, chambre 25m2 parquetée, chambre 17m2, combles amén., 3 dépendances avec garage double, grange, terrain 3500m2 environ avec jardin clos plein sud au calme, prix FAi. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 1.310.000 €, nord, sompteuse maison de 2010 sur terrain de 9.000 m2, prestations très haut de gamme, 6 chambres dt suite parentale au rdc, séjour cuisine orienté sud, de 90 m2, terrasse bois, piscine, double garage. Classe énergie : B. Prix FAi. Réf. 5129 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.399.399

■ Caen, 238.500 €, bus de ville, au calme, maison en fond d’impasse au sud de Caen sur terrain de 389 m2, séjour traversant lumineux, 4 chambres, cuisine A/E, très bon état intérieur, garage, buanderie. A voir absolument. Classe énergie : E. Prix FAi. Réf. 5117 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.399.399

■ Caen, 127.200 €, rive droite, bel appt sis au dernier ét. avec balcon, cuis. amér. ouverte sur séj., sde, 2 chambres, cave, grenier, poss. acquisition gge. A voir rapidement. Prix FAI. Réf. 5099 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.27.50.60

■ Caen, 155.000 €, SaintPaul, au dernier étage d’une résidence de standing avec ascenseur grand appt 4PP 90 m2 env., trés jolie vue dégagée du séjour double (lumineux et grand volume) ouvrant par baie vitrée sur balcon, terrasse de 15 m2 env. Grande cuisine avec coin repas, 2 chambres, garage et cave ! DPE : D. Faire très très vite, une affaire ! Prix en attente d’une offre ! SARL Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Caen, 217.000 €, Mémorial, maison originale de 5 PP à 2 mn du centre ville en parfait état offrant séjour double traversant ouvrant sur véranda et cour d’un côté et sur grande terrasse bois et jardin de l’autre, 3 chambres à l’étage, cuisine am. et équipée, garage double, ouverture auto et cave. Proximité immédiate cces, écoles, espaces verts. DPE : D. Idéal 1re acquisition. Prix FAI. Faire offre. SARL Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Caen, 328.000 €, centre ville, plein centre ville dans rue calme, très grand appt de 126 m2 avec immense terrasse, état remarquable, garage, cave, cellier. Classe énergie : D. Prix FAi. Réf. 5115 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.27.50.60

■ Caen sud, 150000 € agglo, 25km périph. belle maison en pierre apparente rénovée 110m2hab F5 comprenant au RDC séjour 17m2 ouvert sur cuisine aménagée de 16m2, salon 24m2, 3 chambres 20m2/12m2/12m2, salle d’eau, abri jardin, toit neuf, prévoir quelques finitions terrain 485m2, prix FAi. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen sud, 225000 €, agglo., belle maison en pierre rénovée de 145m2 hab, entrée, séjour salon 40m2, cuis amen. + véranda, à létage, 3 chambres parquetées, salle de bains, bureau, salle de jeux, chauff cent, PVC, garage 50m2, école et commerces terrain 800m2 prix FAI à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen sud, 249.000 €, agglo, à 12 mn, belle propriété avec maison de 170m2 (+250 m2 poss) entrée, salon 30m2 pierre et poutres, séjour 25m2, cuisine amén. 12m2, bureau 10m2, chambre 10m2, escalier pierre, salle de bains bureau, chambre 20m2, 17m2, avec une dépendance à usage de garages, terrain 1600m2 (2500m2 poss avec sup) expo sud au calme, prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen sud, 265000 €, agglo. à 15mn, à 12mn axe Falaise, belle maison en pierre F7 de 190m2 hab. entrée, séjour-salon parqueté 32m2 avec chem., grande cuisine 33m2, à l’étage 5 chambres de 15,13,12,11,11 m2 parquetées, salle d’eau amén. + salle de bains, grand garage, terrain 900m2, prix FAI à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 329.000 €, 15’ axe Caen-Bayeux, maison ancienne du 19e comp. gde cuisine coin repas, salon cheminée, trois chambres, sdb et sdd. Dépendances, terr. clos de murs de 1.078 m2. Nombreuses possibilités. Classe énergie : F. Réf. 375 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 245.000 €, quartier Saint-Gilles, appartement lumineux et chaleureux, séjour de 30 m2 avec cheminée fonctionnelle, orienté sud-est, 3 chambres dont 1 avec balcon, cuisine équipée, chauffage gaz. Faire vite, classe énergie : C. Prix FAi. Réf. 5124 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.399.399

■ Caen, 195 000 €, agglo., axe A84 20mn, maison en pierre F6 en campagne avec entrée, séjour salon 27m2 avec poutres et cheminée, cuisine amén. et équipée 21m2, salle d’eau., chambre au rez de chaussée 11,40m2, à l’étage 3 chambres de 13/10/8m2, chauff cent. + insert, expo sud, dépendance avec garage, terrain arboré 1200m2 prix à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 472.500 €, Rive droite, nouveau et unique, vue imprenable et exceptionnelle pour cette jolie maison du 19e. Salon avec chem., cuisine coin repas, 3 chambres, bureau, 3 sdd, garage, terrain de 2.750 m2, classe énergie D. Réf. 367 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 249.800 €, agglo. à 15mn du périphérique ouest sortie Eterville, maison en pierre de 150m2 hab., avec au rez-de-chaussée entrée, séjour 19m2, salon 23m2 avec chem, cuis amén 11m2, étage 4 chambres de 23/20/14/14m2, salle de bains et salle d’eau, petit garage, atelier, chauffage central, expo sud, terrain de 1200m2 clos et arboré au calme. Prix FAi. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 94.000 €, proche tram, appt F2 d’env. 45 m2 expo sud/est, bon état. Séjour, cuisine A/E, chambre, sdd, cave, parking ext. privé. 3e et dernier étage. Vue dégagée. Classe énergie : E. Réf. 269 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 212.000 €, centre, appartement de 6 p.p., 4 chambres. Rénovation totale. Séj. sal. sur balcon, cuis. amér., chauf ind., cave et garage. Classe énergie : E. Réf. 316 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 96.000 €, Saint-Paul, nouveau et rare, vds appt F2, 36 m2, séjour, 1 chambre, cuisine, menuiseries PVC, 1 cave. Faibles Charges. Classe énergie F. Réf. 373 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 217.000 €, centre, exceptionnel duplex de 143 m2 hab., 3 chambres et un bureau. Chauff. ind. Faibles charges. Achat possible d’un garage. Classe énergie : E. Réf. 229 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 196.000 €, quartier Saint-Gilles, belle résidence, appartement de 4 p. p. de 80 m2, séjour, cuisine aménagée, 3 chambres, cave, parking privatif et garage. Classe énergie : D. Réf. 0309 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Caen, 138.000 €, quartier historique, centre ville, appt F2 de 48 m2 dans immeuble ancien, chauf. indiv. gaz de ville. Prix FAi. Réf. 5100 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.27.50.60

■ Caen, 280.900 €, entre Caen et la mer, maison anc. de 5 p.p. sur terr. plein sud enclos, charme remarquable, au calme, ds petit bourg, beau séj. + chem. Prix FAI. Réf. 5119 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.27.50.60

■ Caen, 329.000 €, rive gauche, très belle maison de 6 p.p. comp. entrée, séj. sal. chem., cuis. ind. amén., 2 chambres et sdb au rdc. Au 1er : 2 chambres et sdd. Ss-sol aménagé, gge double, ter. de 500 m2. Parfait état, calme. Classe énergie : E. Réf. 363 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

AGGLOMERATION ■ Louvigny, 275.000 €, maison récente comprenant : entrée, séjour chem. avec cuis. amén. équip. ouverte, 4 chambres dont une au rdc avec sdd, sdb, garage, beau terrain de 500 m2. Classe énergie : D. Réf. 318 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

■ Mathieu, 243.800 €, Caen nord, exclu. BI, maison de bonne construction de plainpied, comble aménageable, 1.000 m2 de terrain hors lotissement. Conviendrait à couple ou projet de retraite. Classe énergie : E. Prix FAi. Réf. 5066 Cabinet Patrick David Tél. 02.31.52.02.23

■ Caen, 178.000 €, bus de ville, charmante maison 80 m2, séjour-salon, cuisine, buanderie, wc. Etage : 2 chambres, sdb. 1 cave. Sur agréable jardin de 300 m2, expo. sud. Classe énergie C. Réf. 370 Bertin immobilier Tél. 02.31.86.04.55

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM


No 87 - 1er Juin 2011

23

CALVADOS ■ Evrecy, 495.000 €, exceptionnel, bordée d’un parc arboré d’environ 6.000 m2, magnifique maison d’architecte de 1840 de 250 m2 habitables, en parfait état, offrant cuisine et arrière-cuisine, vaste salle-salon avec cheminée, salle à manger, 4 grandes chambres dont 3 suites parentales, salon, possibilité 5e chambre ! Dépendance d’environ 70 m2, piscine ! Garage double. Nouveau et rarissime. DPE : F. Prix FAi. SARL Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

AUTOMOBILES RENAULT ■ Scenic DCi, 9.500 €, Conf. Exp., 103.059 km, an. 14/09/05, 120 cv, boréal. Gtie CS 6 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11.60

■ Clio III Dci Exception, 85 cv, an. 2007, 64 000 km, pneus neufs, 8 500 €. Tél. 06.85.87.23.10

■ Trafic confort L1H1, 9.900 €, 75.824 km, an. 09/06/04, DCi, 100 cv, platine. Gtie CS 6 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11.60

■ 308 Premium 1.6 HDi, 13.590 €, 110 cv, an. 07/01/09, 66.241 km, bleu métal, gtie CS 6 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11.60

■ Trafic pack plus L1H1, 9.900 €, 121.491 km, an. 30/11/05, DCi, 80 cv, blanc. Gtie CS 6 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11

■ Megane impulsion, 11.500 €, 56.534 km, an. 23/06/08, DCi, 105 cv, beige cendre, gtie CS 6 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11.60

AUTRES MARQUES ■ Espace IV DCi, 25.990 €, 11.208 km, an. 16/06/10, 25TH, 130 cv, platine, gtie or 24 mois. Garage Renault Varon Tél. 02.31.35.11.60

■ Audi A3 Quattro S3 2.0 ess., 34.900 €, 17 cv, 25.874 km, an. 06/11/2009, toit ouvr. électr., dir. ass., gtie 12 mois. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

■ Audi A3 1.6 TDi, 22.900 €, 105 cv, DPF, Ambition, 23.565 km, clim. auto, ESP, j. alu. Gtie 12 mois. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

■ Audi A4 TDi 2.0, 30.900 €, 143 cv, DPF S, Line multitronic, 11.791 km, an. 15/04/2010, dir. ass., clim. auto, ESP, gtie 12 mois. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

■ Audi A4 2.0, TDi, 28.300 €, Avant, 143 cv, DPF Ambiente, 16.735 km, an. 01/04/2010, société, dir. ass., clim. auto, j. alu. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

DEMANDES D'EMPLOI ■ Femme recherche heures de ménage, repassage, personne ayant de l’expérience dans le domaine. Environs de Caen ou Hérouville-St-Clair. Tel. 06.48.56.52.43 ■ En manque de nounou ! N’hésistez plus, Marie et Virginie, 23 et 37 ans, sont là avec leurs expériences en crèche et à domicile avec tout public. Pour nous contactez rien de plus facile au 06.66.14.29.61 ■ H. 30 ans d’expérience dans le bâtiment, rech. tous travaux, Caen et environs, charpente, couverture, zing, maçonnerie, placo, isolation, pose velux, chez particulier ou entreprise. Tél. 06.82.53.74.41

BONNES AFFAIRES ■ Canapé d’angle 5 places Roche Bobois L: 266 x Ht: 66 x Pr.: 197, tissu vert/rouge avec motifs, 2 accoudoirs, 8 coussins dorsaux, T.B.E. prix : 600 €. particulier. Tel. 02.31.44.46.54

■ Audi A8 Quattro 3.0 TDi, 39.900 €, 233 cv, société, 86.000 km, an. 28/04/2009, pack sport style, sellerie cuir, gtie 12 mois. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

■ Mobil-home IRM, 26.000 €, modèle Rubi, 3 chambres, occasion. Départ du parc de Bénouville import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76.69

■ Mobil-home IRM, 13.500 €, occasion, 2 chambres. Départ du parc de Bénouville Import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76.69

■ Mobil-home IRM, 10.000 €, modèle Neptune, 2 chambres, à saisir, occasion. Départ du parc de Bénouville import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76

■ Mobil-home Ridorev, 24.000 €, modèle Santafé, occasion, 2 chambres. Départ du parc de Bénouville Import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76.69

■ Mobil-home O’Hara, 22.000 €, modèle O’Hara 730, 2 chambres, occasion. Départ du parc de Bénouville import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76.69

■ Mobil-home Sunroller, 27.000 €, occasion, 2 chambres. Départ du parc de Bénouville Import, route de Ouistreham. Normandie Mobilhome Tél. 02.31.06.76.69

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique ■ Audi A3 1.6 TDi, 24.900 €, 105 cv, DPF, Ambit. S Tronic, 12.122 km, an. 25/02/2010, ESP, j. alu, ordi. bord, gtie 12 mois. Audera Audi Tél. 02 31 35 66 66

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Recherche

ASSISTANTE/SECRETAIRE à CAEN pour CDD en juillet 2011 Niveau BTS, bonne culture générale (orthographe), parfaite maîtrise des outils informatiques, polyvalence, expérience nécessaire.

Envoyer lettre manuscrite et CV/photo à : Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 Juin, 14000 Caen

BATEAUX ■ Rocca 4 m, cabine, moteur Suzuki 6 cv, remorque Nautilus + moteur Evinrude Sportwin 9.9 cv, sans garantie, équipements 5 catégorie, prix : 2.000 € à déb. Tel. 06.99.29.21.14

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

N째 87 - 2 juin 2011

Tendance Ouest Caen du 1er juin  

Votre journal gratuit sur Caen et son agglomération

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you