Issuu on Google+

PLaCe SaiNT-SaUVeUR Deuxième tranche de travaux

POMPIERS

“Pour les STaTiONNemeNT volontaires, il y a urgence” Fin de la tolérance N° 83 - 5 mai 2011

Patrice Letullier, Union départementale des sapeurs pompiers Page2

ObjeTS eN OR Le bon moment pour vendre ?

Page 3

Page 6

Page 7

FOOTbaLL Page 14 Malherbe joue son maintien en Ligue 1

Gendarmes

Une caserne géante La nouvelle caserne, installée rive droite sur cinq hectares, est prête à accueillir ses 500 occupants. Page 4


N° 83 - 5 mai 2011

Les temps forts ✔✔ Café citoyen Débat “La cuisine est-elle un

✔✔ Réunion publique Plan local d’urba-

✔✔ Malherbe 34e journée de Ligue 1 : Caen

✔✔ Loisirs Foire de Pâques au Parc des exposi-

✔✔ En direct Eric Vève, maire adjoint, sera l’in-

✔✔ Forum jeunes Mercredi 11 mai de 10 h à

art ?”, ce vendredi 6 mai à la salle polyvalente d’Hermanville-sur-mer à 18h30.

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 32 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

reçoit le Racing Club de Lens samedi 7 mai au stade d’Ornano à 19 h. En direct sur 100.2FM.

vité de Tendance Ouest mercredi 11 mai, 12h, à l’occasion des Etats Généraux du commerce.

AU COURRIER

nisme, mercredi 11 mai à 19 h au Pôle de vie nord-ouest, rue Jean Racine à Caen.

tions du vendredi 6 mai au 29 mai. Feu d’artifice vendredi 13 mai à 22 h. Infos sur www.caen.fr.

18 h, rendez-vous sur le thème du volontariat au CIDEME, place de l’Europe à Hérouville.

EN DIRECT

“Surtout, ne pas grandir” !

“La majorité du Conseil général et son nouveau président craindraient-ils que l’agglomération caennaise prenne davantage de place dans l’évolution démographique et économique nécessaire au département, si l’on se réfère à leurs pressions sur le préfet pour que le territoire de Caen la Mer ne grandisse pas dans le cadre de la nouvelle loi sur les communautés de communes ? C’est vraiment jouer petit bras alors que la locomotive du Calvados, de surcroît capitale régionale, doit s’affirmer au contraire comme une métropole capable de faire jeu égal avec les deux autres grandes cités normandes de Rouen et du Havre”. P. Dunier

“Vous avez dit Agenda 21” ?

“Vous avez abordé ce qu’on appelle je ne sais pourquoi “agenda 21” sur votre radio et dans votre journal. C’est un bon point. Mais cela reste confus, à entendre ou lire le maire-adjoint chargé du développement durable, quand on veut savoir ce que ce terme signifie concrètement. Si j’ai bien compris, on en saura un peu plus en septembre prochain lorsqu’un programme d’actions sera rendu public. Tant mieux, puisqu’on nous dit tous les jours que notre planète est en danger”. E. Cimonet

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

POMPIERS  Leur activité est remise en cause

Volontaires : il y a urgence ! Le capitaine Patrice Letullier, président de l’Union départementale des sapeurs pompiers du Calvados, était l’invité de l’émission “en direct” diffusée sur Tendance Ouest le mercredi midi. Sur 100.2. ■■ Sapeurs-pompiers volontaires ou professionnels, quelle est la différence ? “Il n’y a pas matière à faire de différence entre les sapeurs-pompiers volontaires et les sapeurs-pompiers professionnels. L’essentiel est que nous puissions porter secours à quiconque, dans n’importe quelle condition et à n’importe quel endroit. Mais si l’on veut détailler les choses, l’activité de sapeurpompier professionnel est un métier, un gagne-pain à part entière. Dans le Calvados, il a le statut d’employé du Service département d’incendie et de secours, le SDIS. Le sapeur-pompier volontaire exerce, en règle générale, une autre activité professionnelle, assimilable à une profession. Et, à côté de cette profession, il exerce la fonction de pompier volontaire occasionnellement.

TENDANCE 

■■ Patrice Letullier : “Actuellement, les pompiers volontaires n’ont pas réellement de statut”.

Dans le Calvados, nous disposons de 1 960 volontaires et 425 professionnels”. ■■ Quelle formation particulière reçoivent-ils ? “Le sapeur-pompier volontaire reçoit une formation assez lourde qui lui permet de pouvoir assurer les secours avec la même qualité que les professionnels”. ■■ Les pompiers peuvent être appelés à intervenir à tout moment  ? Comment les volontaires font-ils lorsque cela tombe durant leurs heures de travail ? “Aujourd’hui, dans la très grande majorité des cas, le pompier volontaire ne peut

exercer sa mission qu’en dehors de son cadre professionnel, c’est-à-dire durant son temps de repos, le soir, la nuit, les congés... Il existe néanmoins des entreprises ou des collectivités qui, sur la base de conventions formalisées sur le plan national, autorisent leurs salariés à quitter leur lieu de travail pour assurer les missions de sapeur-pompier”. ■■ Une proposition de loi sera étudiée les 10 et 11 mai prochain devant l’Assemblée Nationale. Elle vise à améliorer les conditions de travail des sapeurs-pompiers volontaires...

“Avant d’améliorer, elle va fixer quelque chose d’essentiel pour les sapeurspompiers volontaires : un vrai cadre juridique. Actuellement,les sapeurspompiers volontaires n’ont pas réellement de statut. Le grand risque est qu’ils soient assimilés à des travailleurs. Il existe une directive européenne en vigueur, qui impose pour un temps de travail donné, un temps de repos de sécurité obligatoire équivalant à peu près au temps de travail effectué. Si les pompiers volontaires se voient qualifiés de travailleurs, le volontariat risque bien logiquement de disparaître”. ■■ Chiffres clés Dans le Calvados : . 425 sapeurs-pompiers professionnels . 1 960 sapeurs-pompiers volontaires dont 140 appartiennent au corps médical (infirmiers, médecins) Au niveau national : . Les pompiers volontaires  assurent 68% de l’activité opérationnelle. En revanche, ils ne représentent que 20% du budget des services d’incendies et de secours.

Sur Internet et à la radio (100.2 FM) DES CADEAUX

L’ÉVÉNEMENT LIVE

PARTENARIAT

●● Jeudi 11 mai, Tendance Ouest passe en mode reggae et rend hommage à Bob Marley, disparu depuis trente ans. Toutes les heures, un hit de l’homme aux 200 millions d’albums sur l’antenne : c’est l’occasion de remporter le livre “Bob Marley, les secrets de toutes ses chansons...” aux éditions Hors-Collection.

●● A cinq semaines du grand concert gratuit “Tendance Live”, le 21 juin sur la plage Verte de Saint-Lô, découvrez sur internet le dossier spécial présentant l’événement. Plus de cinq heures de concert et 20 groupes et chanteurs monteront en scène. L’historique et la programmation sur www. tendanceouest.com

●● Tendance Ouest vous invite à découvrir la régate inter-entreprises Norlanda’s Cup sur le nouveau bassin de la presqu’île de Caen. Huit entreprises normandes s’affronteront en équipes de cinq, dans des duels de 20 minutes mardi 25 mai, 8 juin et 15 juin. Avant la grande finale le 22 juin. Infos : www. norlanda.com


N° 83 - 5 mai 2011

3

La place Saint-Sauveur a été au cœur de bien des discussions ces dernières années. Maintenant, il est temps de la faire”, lançait récemment Philippe Duron, député-maire de Caen. Alors que les travaux de réseaux gaz et électricité se poursuivent, c’est lundi 2 mai qu’une équipe dirigée par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a débuté la deuxième campagne de fouilles, à la recherche de nouveaux éléments sur l’histoire de la ville de Caen. Dix archéologues, un anthropologue et un pathologiste y participent.

1 350 m2 de fouilles Deux secteurs de 200 et 400 m2 de part et d’autre de la statue de Louis XIV seront d’abord investis durant deux à trois semaines. Ils devraient permettre de mieux connaître le passé de la place, utilisée depuis le XIe siècle comme une place de marché. La prochaine étape verra les spécialistes

s’attaquer à une zone de 750 m2 entourant le parvis de l’église du Vieux SaintSauveur, qui avait révélé il y a un an un ancien cimetière des XVIe et XVIIe siècles. Les ossements retrouvés appartenaient à des enfants victimes de pathologies graves, qui ont été soignées, ce qui pose de nombreuses questions sur leur origine. Côté pratique, les fouilles occuperont provisoirement quelques places de stationnement, mais ne gêneront pas la circulation des véhicules. Les piétons, eux, pourront même s’approcher et observer le travail des archéologues, en attendant le point information mis en place par l’Inrap le 21 mai, et les “portes ouvertes” en juillet. S’il est déjà décidé que la statue de Louis XIV sera déplacée, le choix du futur pavage de la place est encore en réflexion. A l’horizon de décembre 2012, “la plus vieille place de Caen” sera devenue un espace entièrement piétonnier.

●● LÉGION D’HONNEUR Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque du Calvados, Catherine Sarlandie de la Robertie, rectrice de l’académie de Caen, et Jean-Paul Roughol, premier président de la cour d’appel de Caen, ont été fait chevaliers de la Légion d’honneur à l’occasion de la promotion de Pâques.

●● COMMÉMORATION Dimanche 8 mai, 11h15, cérémonie du 66e anniversaire de la victoire de 1945, au monument aux morts, place Foch à Caen. Le même jour à 11h, autre cérémonie à la stèle des fusillés, avenue Guynemer.

●● CONSERVATOIRE Les dossiers d’inscription pour le concours d’entrée du Conservatoire, section musique, sont à retirer dès à présent au conservatoire. Ils sont à retourner au plus tard le vendredi 3 juin.

●● MÉMOIRE Samedi 7 mai, à 11h30, place Guillouard, cérémonie de recueillement devant la stèle des déportés et fusillés victimes de la répression vichyste et nazie de mai 1942.

Tous droits réservés

Place Saint-Sauveur aux piétons : la seconde étape débute

■■ Cette image virtuelle figure la place Saint-Sauveur, imaginée à l’horizon 2012. Avant cela, elle révèlera quelques secrets enfouis dans son sous-sol grâce aux fouilles préventives qui ont débuté lundi 2 mai.


4

N° 83 - 5 mai 2011

NEWS

L’immense caserne prend vie Fusion  

La nouvelle caserne des gendarmes est issue de la fusion des casernes Martin (centre-ville) et Le Flem (Grâce de Dieu), désormais mises en vente par France Domaine.

Population  

Environ 500 personnes peupleront la nouvelle caserne. Parmi eux, une soixantaine de gendarmes volontaires. Certaines familles comptent plus de cinq enfants.

Vendredi 6 mai  

La décision de regrouper les deux casernes de Caen en une seule remonte à 1988. Les travaux ont débuté en 2006, pour une livraison ce vendredi.

Coût  

Il atteindrait 132 millions d’euros. L’État paiera un loyer pendant trente ans à l’entreprise privée chargée du financement et de l’entretien, avant d’être propriétaire.

À

■■ La nouvelle caserne de gendarmerie est installée sur la rive droite à Caen, à cheval sur les quartiers de la Demi-Lune et de la Guérinière. Occupant 48 000 m2, elle accueillera progressivement, d’ici au mois de juillet, près de 250 gendarmes et leur famille.

et Le Flem (Grâce-de-Dieu), en une seule et même structure. “Cette fusion lui permet de devenir la plus grande caserne de gendarmerie de la région”, précise l’état-major. Un site de cinq hectares De l’avis de nombreux officiers, la nouvelle caserne sera bien plus fonctionnelle. “Dans celle de la Grâce de Dieu, l’état-major était étiré sur trois étages plus quelques

appartements, alors que dans la nouvelle caserne, nous serons tous au même niveau”, se félicite l’un d’entre eux. La communication n’en sera que plus efficace, d’autant que des salles de réunion y ont été aménagées, alors qu’il en manquait dans les deux autres casernes. Et nombreux seront les gendarmes du Calvados à bénéficier de nouvelles ins-

tallations, comme celles du stand de tir souterrain d’une longueur de 25 mètres, unique dans le département. La nouvelle caserne se distingue aussi par un label Haute Qualité Environnementale. L’énergie solaire produira la majorité de l’alimentation en eau chaude, alors que des plantes grasses seront installées sur certains

toits pour améliorer l’isolation. “Il était important de choisir un site vierge, pour pouvoir y aménager un espace bien pensé”, argue le colonel proche du dossier. “Il n’aurait pas été possible de nous implanter  sur le site du 18e RT de Bretteville-surOdon, car les logements individuels qui servaient aux militaires ne correspondent

pas aux besoins des familles”. Seul bémol : le coût de l’opération financée par le privé était estimé à 68 millions d’euros. Il approcherait désormais les 132 millions d’euros. L’État ne deviendra propriétaire de la caserne qu’en 2041, après avoir payé jusqu’alors des loyers dont le montant pourrait augmenter... Maxence Gorréguès

Le déménagement va durer trois mois

P

as facile de faire déménager les usagers de deux casernes en même temps. “Nous avons décidé d’étaler cette opération sur trois mois afin d’éviter tout embouteillage”, explique en souriant un membre de l’état-major. Forte densité urbaine Il faut dire qu’avec près de 500 âmes réparties sur 48 000 m2, la nouvelle caserne caennaise sera l’une des plus denses de France. À terme, 162 familles y habiteront avec une soixantaine de gendarmes adjoints vo-

Frédérique Lecapitaine

la caserne Le Flem, installée dans le quartier de la Grâce de Dieu depuis 1970, l’agitation est palpable. “Entre le G8 et le déménagement, on a de quoi s’occuper”, plaisante le gendarme adjoint volontaire qui tient l’accueil. Ce vendredi 6 mai, la nouvelle caserne fraîchement sortie de terre sur un site de 48  000  m 2 derrière la Polyclinique du Parc, sera gardée pour la première fois par des militaires. “Les familles s’y installeront à partir du lundi 9 mai”, annonce le colonel en charge de l’implantation de cette nouvelle structure, qui devrait récupérer le nom de la caserne Le Flem et accueillir jusqu’à 500 personnes. Des commerçants ravis Dans le quartier, les commerçants sont plutôt heureux de voir débarquer autant de nouveaux riverains. “Nous avons anticipé ce flux en embauchant du personnel”, assure Marion Hecquard de la pharmacie du Parc. Et de poursuivre : “On ne sait pas trop à quoi s’attendre, mais la fréquentation augmentera forcément”. De son côté, le boulanger du quartier vient d’investir dans un nouveau four, pendant que la direction du supermarché a reconçu ses rayons. L’avènement de cette caserne met fin à un projet né en 1988, lorsque l’administration française a commencé à étudier la possibilité de regrouper les casernes Martin (centre-ville)

■■ La caserne Le Flem est désormais à vendre.

lontaires, soit près de 500 personnes, réparties entre les villas d’officiers, les studios et les cinq immeubles flambant neufs. Les appartements vont du T2 (55 m2) au T6 (130 m2). “La répartition des familles dans ces logements se fait en fonction du nombre d’enfants par couple, de leur âge et de leur sexe et du grade de chaque gendarme”, précise-t-on. Le défi majeur pour tous les gendarmes de Caen est d’abord de limiter l’impact d’un tel changement sur la qualité du service.


N° 83 - 5 mai 2011

NEWS Petite mobilisation pour le défilé syndical du 1er mai Comme chaque année, le 1er mai a donné lieu au traditionnel défilé organisé par les syndicats. À l’image de la région et de l’Hexagone, celui-ci n’a pas donné lieu à une grande manifestation. Ils étaient entre 1 500 et 2 000 salariés, dimanche dernier, à

L’ENTREPRISE

POLÉMIQUE  

Du travail pour les handicapés

L

■■ La blanchisserie a notamment pour clients les Sapeurs pompiers et les maisons de retraite du Calvados.

P

ermettre aux personnes handicapées de travailler comme les autres, telle est l’essence de l’Atelier Contact. Créée en 1988, l’entreprise permet l’intégration sociale et professionnelle des personnes victimes de déficience mentale. Sur les 180 salariés, 142 sont reconnus comme travailleurs handicapés.

Un vaste domaine de compétences Acteur de l’économie locale et solidaire, l’Atelier Contact permet aussi aux entreprises de répondre en partie à leur obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Basé à Cormelles-le-Royal, sur l’an-

5

cien site de Moulinex, l’activité de l’Atelier Contact se répartit dans cinq domaines différents. Le plus ancien est l’assemblage de faisceaux électriques : 10 000 pièces sont fabriquées quotidiennement. Depuis 2005, d’autres branches ont été ouvertes : le conditionnement de cosmétiques tout d’abord puis le nettoyage industriel, l’entretien d’espaces verts et, depuis le mois de janvier dernier, le blanchissement industriel. Cette dernière activité, fruit d’une collaboration avec un établissement et service d’aide par le travail, a permis la création de sept nouveaux emplois. Tél. 02 31 39 80 10.

Re

mi

Reprenez votre Anglais

se

àn

ive

au

Préparatio n au Toeic ersion

d’imm

Stage

on

ati

ers nv

s“ ai gl An

02 31 43 96 10

de

su

rv

ie

Co

rejoindre la place saintPierre et battre le pavé du centre-ville de Caen, afin de défendre entre autres “le pouvoir d’achat, le maintien des services publics, la protection sociale” mise à mal comme jamais elle ne l’a jamais été”, selon les responsables syndicaux.

805 demandeurs d’emploi en moins en Basse-Normandie Le nombre de personnes sans emploi s’élevait à 55 748 en BasseNormandie à la fin du mois de mars. Soit une baisse de 1,4% (-805 chômeurs) par rapport à fin février, et de 0,2% sur un an. En revanche, le nombre des inscrits à Pôle Emploi exerçant

une activité réduite courte a augmenté de 3,9 % en un mois et de 11,5 % sur un an. La précarité est en hausse. Le total des salariés privés de travail en totalité ou en partie a augmenté de 0,4 % dans le Calvados, 1,1 % dans la Manche, mais reste stable dans l’Orne.

Faute de place, la greffe est annulée

’affaire à fait grand bruit. Mardi 26 avril, un habitant de SaintSauveur-la-Pommeraye (Manche) devait bénéficier d’une greffe du rein au CHU de Caen. Au dernier moment, l’opération a été annulée, faute de bloc opératoire disponible. En cause : l’admission en urgence de deux polytraumatisés et d’un blessé par balle ainsi qu’un prélèvement multiorganes à réaliser. “Je sais que nous n’aurions pas pu greffer ce rein et que si nous l’avions greffé, il avait plus d’une chance sur deux de ne pas fonctionner”, justifie le Pr Henri Bensadoun. Le rein en question a donc été expédié vers un autre centre

hospitalier. “Le patient sera de toutes façons greffé. Il n’a pas perdu sa place prioritaire sur liste d’attente”, souligne le médecin. Mais cette situation est inacceptable pour le receveur éconduit. “Si au CHU de Caen, on n’est pas capable de recevoir les gens, c’est tout simplement dû à une mauvaise gestion du personnel et des matériels !” Interrogée, la direction du CHU a réaffirmé le côté “exceptionnel” de l’affaire et “le flux important d’urgences” à l’occasion du week-end de Pâques. “Ce n’est pas le résultat d’un manque de moyens mais d’une convergence de faits inattendus”, conclut Angel Piquemal, directeur général.

■■ Le CHU a été débordé durant le week-end de Pâques.


6

N° 83 - 5 mai 2011

NEWS

L’une des figures de Promodès, Les États généraux du Jean Halley, est décédé commerce au Centre de congrès

TRAVAUX EN VILLE ●● CENTRE  L’accès des piétons à l’enceinte du château par la Porte Saint Pierre s’effectue sur une largeur de passerelle réduite du 9 au 20 mai, afin d’assurer la rénovation des lisses. Des fouilles archéologiques limiteront le stationnement place Saint-Sauveur jusqu’au 15 août. Circulation réduite et interdiction de stationner rue du Onze Novembre pour assurer l’aménagement de places de stationnement, du 9 au 27 mai. Du 18 mai au 3 juin, circulation réduite et stationnement interdit rue de l’Oratoire, à hauteur du Théâtre, afin d’assurer la mise en conformité d’emplacements de stationnement pour personnes handicapées. ●● HASTINGS  La réfection totale de la chaussée,

allée des Genêts, dans sa partie comprise entre la rue Guillaume de la Tremblaye et la rue Le Nôtre, entraîne une interdiction de stationner et de circuler jusqu’au vendredi 6 mai. Une intervention sur le réseau de gaz jusqu’au 12 mai provoque une interdiction de stationner et, par moments, une interdiction de circuler dans les allées des Noisetiers (du n°2 au 8) et des Genêts (du n°1 au 7) et dans la rue Hardouin Mansard (du n°10 au 12).

●● PLATEAU NORD  Des interventions sur le réseau

de fibre optique entraînent une circulation alternée, rue Jean-Baptiste Colbert, jusqu’au 13 mai.

●● UNIVERSITÉ  Le stationnement et la circulation des véhicules seront temporairement interdits sur les rues Gaillarde et Malfilâtre du 16 mai au 31 octobre pour une intervention sur le réseau de gaz.

●● VAUCELLES  Circulation réduite rue Ernest Man-

chon à cause d’une intervention sur le réseau électrique jusqu’au 16 mai.

●● MULTI-QUARTIERS  La circulation sera temporairement réduite pour assurer des marquages au sol jusqu’au 6 mai sur les voies suivantes : avenue Charlemagne, rue Maréchal Galliéni, boulevard Maréchal Juin, boulevard Leroy, rue du Magasin à Poudre, rue Général Moulin, rue Jean-Baptiste Colbert, avenue de Courseulles et rue Pierre Gringoire. Jusqu’au 24 juin 2011, la chaussée sera réduite et la circulation limitée pour assurer la création de quais de plain-pied avenue Maréchal de Lattre de Tassigny, avenue Robert Schuman, boulevard Georges Pompidou, boulevard Maréchal Juin, rue d’Authie, rue du Devon, rue du Mesnil, rue Eugène Maës.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 55 55 GAZ (dépannage) : 0 810 031 000 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 053 000 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SOS MÉDECINS : 36 24

Lundi 16 mai, de 8h30 à 13h, le Centre de congrès accueillera les États généraux du commerce caennais. Des ateliers et des tables rondes animeront la matinée autour de trois thèmes : les enjeux d’un “coeur commercial d’agglomération”, le com-

merce de proximité et les atouts des nouvelles technologies pour le commerce. Eric Vève, maire adjoint au commerce, à l’artisanat et aux entreprises, présentera les prochains ateliers de travail. Pratique : inscription avant le lundi 9 mai cnicolle@caen.fr

Jeudi 29 avril, Jean Halley (au centre) est décédé à 71 ans des suites d’une chute accidentelle à vélo. Fils de Paul-Auguste Halley, fondateur du groupe de grande distribution normand Promodès, il dirigea le premier hypermarché Continent à Mondeville,

puis fut directeur général de Prodis, filière vins, et de Prodim (commerces de proximité) avant que celui-ci ne fusionne avec Carrefour. Reconverti dans la vigne, il était propriétaire du domaine du Château de La Dauphine, fleuron du vignoble de Fronsac.

STATIONNEMENT  

La tolérance mise à mal

D

epuis fin avril, la souplesse des Agents de surveillance de la voie publique (ASVP), ceux qui verbalisent, semble avoir disparu. La tolérance concernant les dépassements d’horaires n’existe en effet plus. Les agents veulent attirer l’attention de leur employeur, la Ville, sur l’obtention d’une prime supplémentaire de 5 € par jour. “Ils ont des revendications à faire valoir quant à leur statut”, justifie Michel Réau, syndicaliste Force Ouvrière. “Ils souhaitent ainsi sensibiliser l’opinion publique”.

“J’ai un peu de mal à comprendre une telle action, réagit Corinne Féret, première adjointe au maire de Caen.

DÉPENDANCE 

■■ En conflit avec la mairie, les agents font du zèle.

Un nouvel équipement à Louvigny

U

n Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), entièrement médicalisé, ouvrira ses portes à Louvigny au printemps 2013 avec une cinquantaine de salariés. Le projet est porté par l’association “Adef Résidences” qui réalise et gère sur le plan national de multiples établissements médico-sociaux. La maison de retraite, construite sur une parcelle de 6 000 m2, offrira 100 places d’hébergement permanent dont 48

IMPÔTS 

“Cette application des règles à la seconde près est une forme de zèle poussé, dans la mesure où il n’y a jamais eu de refus de la part de la municipalité de rendre cette prime effective. Il est prévu d’en discuter dans le cadre de l’agenda social de la Ville, en septembre prochain”. Reçus en mairie lundi 2 mai, les agents ont toutefois décidé de “maintenir un mouvement sans souplesse” jusqu’à ce que les négociations soient engagées. “S’ils veulent attirer l’attention de la mairie, pourquoi ne cessent-ils pas plutôt de mettre des amendes?”, entend-on dire dans le centreville. Réponse : les agents n’ont pas le droit de ne pas mettre de contraventions !

en unité Alzheimer. Chaque pensionnaire bénéficiera d’une chambre de 20  m 2 minimum, équipée d’une salle de bain privée. Le futur équipement est destiné à répondre au vieillissement de la population de la commune et de l’agglomération. Le chantier devrait durer de 18 à 20 mois. Il débutera cet été pour un coût de 14,8 millions d’euros. L’EHPAD de Louvigny sera le 40 e établissement de l’Adef Résidences et le premier du groupe installé en BasseNormandie.

■■ La future maison de retraite de Louvigny.

Un guichet réservé aux malentendants

C

omme tout citoyen à cette époque de l’année, les sourds et malentendants n’échappent pas à la déclaration d’impôt. Mais depuis 2005, ils trouvent au centre des impôts de la rue de la Délivrande des conseillers attentifs et compétents pour les aider. Chaque année, ils sont trois à y accueillir du lundi au vendredi des dizaines de personnes sourdes et à les guider pour bien remplir les formulaires dans le box G, une petite pièce qui leur est réservée. Grâce au langage

■■ Dans ce box, établir sa déclaration devient plus facile.

des signes ou à la lecture sur les lèvres, les personnes en situation de handicap bénéficient d’un conseil adapté. “Il faut par exemple faire comprendre le mot “revenu” en le rapprochant du mot “salaire” qu’ils connaissent, ou encore expliquer le mot “part” en mimant une partie de quelque chose” , explique Gilbert Legret, conseiller spécialisé. “Le service est particulièrement apprécié. Beaucoup regrettent que de telles dispositions n’existent pas à la mairie ou à la Caisse d’allocations familiales.”


N° 83 - 5 mai 2011

7

NEWS Ifs et Ifracombe fêtent le 20e anniversaire de leur jumelage La célébration du 20e anniversaire du jumelage entre Ifs et Ifracombe, station balnéaire du Devon, en Angleterre, s’est déroulée samedi 30 avril. Rod Donovan, maire d’Ifracombe, Carol Jenkins, présidente du jumelage côté anglais, ainsi qu’une quarantaine

OR 

de leurs concitoyens ont été accueillis ce week-end chez les Ifois. Jean-Paul Gauchard, maire de Ifs, et Rod Donovan ont planté, ensemble, un chêne dans la forêt, symbole de l’amitié qui lie les deux communes et de l’espoir d’une relation durable.

Le bon moment pour vendre ?

■■ A Caen, Barbara Romero vérifie des bijoux qu’une cliente souhaite vendre. Cette fois-ci, ce n’est pas de l’or.

B

arbara Romero est une Caennaise qui a l’oeil fixé en permanence sur l’écran de son ordinateur. Et pour cause, son métier lui impose d’être à l’affût de la moindre fluctuation du prix de l’or. Cette numismate de la rue de Bernières achète le métal précieux sous toutes ses formes, “la monnaie, la médaille, le débris d’or, le bijou ancien et l’or dentaire. Ce dernier est d’ailleurs plus pur que l’or du bijou”, indique-t-elle. Acheté actuellement entre 14  € et 24  € le gramme,

M

crise de l’endettement public en Europe”. Est-ce pour autant le moment de vendre ? “Des gens hésitants, qui laissaient dormir des lingots dans un tiroir, vont vendre aujourd’hui en se disant que le cours est intéressant. Ce n’est pas vraiment lié à la hausse du prix de l’or mais plutôt à toute l’excitation autour du sujet entretenue dans les médias”, note Mme Romero. “Aujourd’hui, nous ne disposons pas d’éléments qui préfigurent une inversion de la tendance. Mais une bulle spéculative peut éclater à tout

moment”, souligne le spécialiste en finance de marché. Quoiqu’il en soit, l’activité de vente d’or augmente souvent à des périodes bien précises. Au moment du paiement des impôts par exemple, les Caennais ont plutôt tendance à s’en séparer. A l’inverse, l’achat du métal précieux est une activité faste à toute époque de l’année, reposant sur ceux qui craignent une dévaluation de l’euro ou qui n’ont plus une confiance aveugle dans les organismes bancaires.

L’étudiante caennaise rate le podium

ardi 3 mai, Bérénice Schleret a été éliminée du programme de la chaîne M6, X Factor, lors du troisième prime time. A 19 ans, l’étudiante caennaise en communication avait été sélectionnée pour participer à l’émission diffusée tous les mardis à 20h35. Bérénice Schleret concourait dans la catégorie féminine des moins de 25 ans, sous la direction d’Oliver Schultheis, compositeur et chef d’orchestre. Cette rockeuse avait passé avec succès les premières

étapes de l’émission depuis les pré-sélections à Rennes, avec le titre “Highway to hell” d’ACDC. “J’en étais très surprise et, en même temps, vraiment heureuse”. Mais si son interprétation de “Osez Joséphine” d’Alain Bashung, durant le dernier prime a séduit le jury, le public n’a hélas pas suivi. La Caennaise s’est alors retrouvée sur la sellette face à une autre concurrente. Pour les départager, elles ont interprété une seconde chanson. Las, la performance de Bérénice n’a pas convaincu.

Gorassini-Nebinger

SUR M6  

l’or reste une valeur sûre. “Ce n’est pas une matière comme les autres. C’est une valeur refuge. Depuis 2008, la crainte d’une dépréciation des devises favorise l’augmentation du prix de l’once d’or”, explique Sandy Campart, enseignant-chercheur en finance de marché à l’IUP Banque Assurance de l’université de Caen. Excitation médiatique “Plusieurs facteurs expliquent aussi l’actuelle montée du précieux métal, notamment le “risque souverain”, c’est-à-dire la menace d’une

■■ Bérénice Schleret a brillé sous les feux de la télé.


8

N° 83 - 5 mai 2011

NEWS Six jeunes des Balkans à la découverte des Caennais Mercredi 27 avril, Jean Notari, adjoint au maire en charge des relations internationales, a accueilli à l’Hôtel de ville de Caen six jeunes des pays Balkans durant leur tournée de 17 jours à travers l’Europe, dans le cadre du projet “We are Europeans” (Nous

sommes Européens). L’initiative vise à encourager le débat constructif autour des bénéfices et défis que représente l’élargissement de l’Europe. Le Centre régional d’information jeunesse est partenaire de ce projet unique financé par l’Union Européenne.

L’ENSEIGNE

DEMANDEURS D’ASILE  

Opticien de père en fils

K

■■ Richard Dieu, gérant de Dieu Opticien Caen, aux côtés de sa conjointe Jane Easterby.

O

pticien de métier de père en fils depuis 1938, la famille Dieu s’est fait un nom sur la place caennaise. Après avoir fait ses armes pendant plus de dix ans aux côtés de son père Patrice Dieu, Richard Dieu a repris l’affaire familiale au 21 rue Guillaume Le Conquérant. “Je suis aujourd’hui le seul représentant de ma famille à Caen. Je reprends le flambeau pour faire perdurer notre nom”, explique le gérant de Dieu Opticien Caen. La paire de lunettes étant devenue un accessoire de mode, cette boutique d’une surface de vente de 150 m², a renouvelé son stock en fonction des nou-

velles tendances. Entièrement reconçu pour exposer au mieux ses marques de prestige telles que Dior, Dolce & Gabbana, Gucci, et Ray-Ban, le rayon “solaire” met en valeur les formes “pilote” et “wayfarer”. “Notre plus, c’est le conseil. Ne confondez pas opticien et marchand de lunettes. Nous nous entourons de visagistes afin de conseiller au mieux nos clients dans le choix de leurs montures. Le montage est fait ici au magasin et nous assurons un service après-vente le plus irréprochable possible : garantie constructeur, dépannage, ajustage, changement de plaquette…” Pratique. Tél. 02 31 86 12 39.

lara, 72 ans, Astrik, 47 ans, et Nariné, 17 ans, sont respectivement grand-mère, mère et fille. Arméniennes, elles ont fui leur pays “à cause des menaces qui pèsent sur la famille, dues aux activités politiques de mon père”, précise la plus jeune. Vendredi 22 avril, l’antenne caennaise du Centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) a dû les expulser sur injonction de la préfecture, leur demande d’asile ayant été rejetée. “Grave erreur”, selon une source proche du dossier qui indique que “la préfecture ne pouvait pas demander leur expulsion du CADA dans la mesure où une autorisation de séjour leur

ALZHEIMER 

L

Jean-Léonce Dupont : “Pour l’adhésion, pas pour l’annexion” Le nouveau président du Conseil général du Calvados a réagi vendredi 29 avril sur le projet d’agrandissement de la communauté de communes, finalement “différé” par le préfet. “Riche de trente ans d’expérience”, Jean-Léonce Dupont s’est félicité d’être

intervenu dans ce sens pour susciter le débat. “Il faut laisser du temps au temps. Je suis pour l’adhésion, pas pour l’annexion. Caen la mer doit garder une taille humaine. Nous devons rester dans notre catégorie, et cesser de vouloir concurrencer Rouen ou Le Havre.”

Le coup de frein

avait été accordée jusqu’au 8 mai”. Elles ont finalement été relogées à l’hôtel. Cette situation a provoqué la fronde des associations d’aide aux réfugiés qui ont obtenu un rendez-vous avec la direction départementale de la Cohésion sociale, où on leur a expliqué qu’il fallait prévoir une baisse du nombre de personnes hébergées dans les différents centres d’accueil. Pour Maxime Blacher, de l’Association de Solidarité avec tous les immigrés du Calvados, “l’État veut faire des économies d’abord avec les étrangers”. A Caen, environ 450 personnes sont en attente d’une réponse à leur demande d’asile ou ont été déboutées.

■■ Bientôt un an que Klara et Nariné sont à Caen.

Un café pour fédérer les aidants

’association France Alzheimer Calvados, seule association reconnue d’utilité publique dans le domaine de cette maladie, organise chaque mois un “café des aidants” au Café Mancel. Il permet aux parents et proches des malades d’échanger leur expérience et de s’informer auprès de professionnels. Un aidant familial est un membre de la famille qui consacre tout son temps au malade. Dans 80% des cas, le malade vit chez lui. L’association, dont la devise est

“Ne restez pas seul face à la maladie”, se bat contre leur isolement progressif. “On se rend compte qu’on n’est pas seul lors de ces rencontres”, explique un aidant familial. La maladie d’Alzheimer fait de plus en plus de ravages. Il est impossible de chiffrer précisément le nombre de malades, car le déni et le manque d’information ralentissent le diagnostic. Cependant, on estime que 2 500 personnes sont atteintes de la maladie dans l’agglomération. Pratique. infoalz@gmail.com

■■ Les aidants familiaux se sentent moins isolés.


N° 83 - 5 mai 2011

9

NEWS Hérouville : un don du sang très gastronomique Rillettes de saumon aux herbes, risotto au chocolat... au menu d’une collation raffinée servie par Loison Traiteur lors du don du sang organisé samedi 30 avril, au château de Beauregard à Hérouville Saint-Clair. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Établissement français du

L’ASSOCIATION

SOLIDARITÉ  

Le souvenir n’a pas d’âge

D

■■ Pour la deuxième fois en six ans, l’association organise un voyage au Canada cet été.

Q

ui a dit que le devoir de mémoire était incompatible avec la jeunesse ? Pas les élèves du lycée Victor Lépine qui ont créé en 2005, sous l’impulsion de leur professeur d’histoire Christophe Collet, l’association Westlake Brothers’ Souvenir. Activité débordante Une initiative inspirée, un an plus tôt, par le 60e anniversaire du Débarquement. Las d’évoquer sans cesse le bilan comptable du D-Day, l’enseignant a recentré son cours sur l’expérience humaine des soldats alliés. L’idée était “d’appréhender l’impact de leur action sur notre vie d’aujourd’hui”, décrit-il. Visionnage de films, envoi

de lettres aux vétérans et rencontres avec eux au Mémorial, organisation de cérémonies commémoratives : tout s’est très vite enchaîné. Si bien qu’à la rentrée suivante, l’Espace Westlake, du nom de trois frères canadiens morts en juin 1944, ouvrait le jour au sein de l’établissement scolaire. Avec ses 150 membres et sa vingtaine de cérémonies annuelles, l’association est hyperactive. Loin de l’image nationaliste ou militante que certains veulent lui coller, elle est, au contraire, un “enrichissement et une source d’éveil historique” pour tous ceux qui y prennent part. Jeunes ou moins jeunes.

Record de candidates pour la course la Rochambelle Les inscriptions pour la Rochambelle, course pédestre caritative de 5 km, 100% féminine, sont closes depuis le 27 avril. Elles seront cette année 12  000 à participer à cette épreuve dans le centre-ville de Caen. Un nouveau record pour cette course qui se déroulera le

sang, cette initiative a été orchestrée par les Tables rondes de Caen 5 et 332. “117 donneurs reçus, dont 49 nouveaux, des bénévoles engagés, un lieu original et un chef présent et généreux. C’est une réussite,” se réjouit Mickael Marie, vice-président de la Table ronde Caen 5.

samedi 18 juin. Seules les femmes inscrites seront autorisées à participer. Cette course vise à renforcer la lutte contre le cancer du sein. La moitié du montant des inscriptions sera reversé à deux associations locales : Étincelle et Mathilde.

Le dispensaire du sourire

epuis 2006, Pierre et Catherine Guilcher, retraités du corps médical, ont rejoint l’association “La Chaîne de l’espoir”. Dans l’agglomération caennaise, ils sont une quinzaine à accueillir chez eux des enfants étrangers qui viennent se faire hospitaliser en France, faute de moyens techniques et financiers dans leur pays. Redonner un visage L’engagement de ce couple ne s’arrête pas là. Une idée leur est venue alors qu’ils accueillaient chez eux une Malienne qui ne parlait que le bambara. “Comment se faire comprendre ?” Ils ont fait appel à un chirurgien malien qui avait un projet

de dispensaire. Et l’ont créé avec lui à Bamako, capitale du Mali. Depuis novembre 2009, l’établissement baptisé “Daoula”, qui signifie sourire en bambara, langue la plus utilisée dans ce pays, agit pour “redonner ce sourire aux enfants malades”, explique Pierre Guilcher. Il reçoit et soigne les enfants atteints du noma, maladie qui ravage les tissus du visage, causée notamment par la malnutrition, ou victimes de la fente palatine, un défaut de fusion de deux parties du visage. “Le dispensaire réalimente des enfants, avant et après une opération chirurgicale, et les rescolarise si besoin”. En un an, il a déjà accueilli 50 enfants.

■■ Pierre Guilcher et deux enfants du dispensaire.

Profitez des avantages du dispositif SCELLIER/BBC en 2011 Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales

à COLOMBELLES

●● EMPLOI  Hérouville s’inquiète des jeunes

La mission locale pour l’emploi, installée au sein du Carrefour d’initiatives pour développer l’emploi et les métiers (CIDEME) d’Hérouville Saint-Clair, s’est associée jeudi 28 avril à l’agence d’intérim Adecco au travers d’une convention. Celle-ci traduit “la volonté de mettre en place une coopération commune dans un souci de développement de l’emploi des jeunes.”

●● STATIONNEMENT   “Verbalisez les élus” !

Maisons 4 pièces - 85 m2 ossature bois

Devant le mouvement de zèle appliqué par les agents de surveillance de la voie publique en conflit avec la municipalité (lire page 6), le président du Modem du Calvados Philippe Lailler suggère : “Pendant toute la durée du mouvement, j’invite les Caennais à retourner leurs contraventions à Philippe Duron et je propose aux agents de changer de stratégie en ne verbalisant que les véhicules des élus...”, explique t-il.

●● LIVRE   “Au dessus du Calvados”

“Au dessus du Calvados”, un superbe livre-photos de Francis Cormon, vient de paraître aux éditions PTC et aux éditions des Falaises (16 €).

Commercialisation

12, place de la République - 14050 Caen cedex 4

02 31 27 89 89 www.edifides.fr


10

NEWS

Caen 100.2

N째 83 - 5 mai 2011


N° 83 - 5 mai 2011

NEWS Ils portent les prénoms symboles de la Normandie Précédant le coup d’envoi officiel du “Happy Birthday Normandie”, samedi 30 avril dans la salle de l’échiquier du château de Caen, le Comité régional du tourisme avait installé un stand sur le port de plaisance pour fêter l’événement. Au fil de la journée, les enfants prénommés Guillaume,

1100 ANS D’HISTOIRE

Horsain Horsain se dit de quiconque est “étranger” à la Normandie. Voilà en fait ce qui arrive, 1100 ans après, à la seule commune qui peut revendiquer la naissance officielle de la Normandie.

Dans le Val d’Oise ! Saint-Clair-sur-Epte, où a été signé le fameux Traité donnant naissance en l’an 911 à notre région, en est aujourd’hui écartée. La faute aux frontières administratives qui ont bouté hors de chez nous ce bourg de près d’un millier d’habitants qui, du coup, ne sont pas Normands. Eux, ce n’est pas le moindre des

11

William, Robert ou Mathilde ont été invités à monter à bord du célèbre drakkar baptisé “Dreknor”. Pour le papa du jeune Guillaume, âgé de 8 ans (en photo avec sa sœur), ce prénom a un sens : “Mon grandpère s’appelait Guillaume et pour la Normandie, la symbolique était forte.”

JARDIN DES SAVOIRS 

30 ans : municipalité et PS fêtent l’élection de Mitterrand La fédération du Parti socialiste du Calvados organise des rencontres pour célébrer le 30e anniversaire de l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République, le 10 mai 1981. L’Hôtel de ville de Caen accueillera lundi 9 mai à 19h, l’exposition

“François Mitterrand et le Calvados”. Le lendemain à 18h, des rencontres sont organisées, place Bouchard. La projection du portrait de l’homme politique, les clips et les prises de paroles des élus locaux précéderont un apéritif offert au public à 20 h.

Ils réapprennent à vivre

paradoxes, habitent dans le Val d’Oise, à quelques centaines de mètres de l’Eure. A l’entrée du village, un panneau rappelle le fil de l’histoire “Ici est née la Normandie en 911”. Dans l’église de Saint-Clair, un vitrail représente l’entrevue de Charles III le Simple, roi de France, et du chef viking Rollon. La rencontre donne naissance au fameux traité que signent alors les deux hommes. La Normandie est née ce jour-là. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et Saint-Clairsur-Epte s’est retrouvée de l’autre côté de la rive !

●● FOIRE DE PÂQUES  On soigne les forains

La Foire de Pâques 2011, du 6 au 29 mai au parc-expo, est désormais gérée par la Ville en partenariat avec les industriels forains. Elle a pris de nouvelles dispositions pour l’accueil des forains dès leur arrivée (un parking pour camions est mis à leur disposition à 5 kilomètres du site), pour le gardiennage et la vérification des installations par un organisme agréé. L’an dernier, les forains avaient déploré leurs conditions d’accueil et saccagé les locaux de Caen-Expo-Congrès.

●● BOURSE  “Esprit de sel”, première édition

Le système d’échange local “Esprit de sel” tiendra sa première bourse d’échange local ce samedi 7 mai, de 10h à 12h, au Pôle de vie, 15 place Champlain à Caen. Pratique : Tél. 09 63 50 05 17

●● TÉLÉTHON   Les chiffres définitifs

La dernière édition du Téléthon, en décembre 2010, qui collecte de l’argent pour la recherche contre les myopathies, a mobilisé en France un million de donateurs pour un résultat définitif de 90 450 886 €. Dont 838 792 € issus du Calvados.

■■ Les acteurs du Jardin des savoirs, situé à Biéville-Beuville. Pratique : www.leselansaulondel.canalblog.com

S

e mettre au vert. C’est ce que propose le Jardin des savoirs, partie intégrante du centre horticole du Londel, près de Caen. Ici sont accueillis tous les quatre mois, des groupes de dix personnes : des “ELANS” comme aime à les appeler le responsable Jean-Manuel Nascimento. ELANS est en fait un dispositif qui a pour but d’intégrer socialement et professionnellement des publics identifiés par la Région Basse-Normandie, par la mise en œuvre d’activités.

“Les bénéficiaires sont des jeunes qui sortent de l’école comme des personnes cassées par le monde du travail... Ils sont âgés de 17 à 55 ans”, explique leur référent. “Le Jardin des savoirs leur permet de se reconstruire dans un lieu paisible. Ils peuvent y repenser leur projet de vie”. Au travers du jardinage, et de la rigueur qu’impose parfois la nature dans ce qu’elle a de plus beau et de plus contraignant, les participants réapprennent les règles de la vie en communauté. “Cela me permet de

redécouvrir le rythme du travail”, témoigne notamment Pascal, 24 ans. Quartiers difficiles Sophie a bénéficié du dispositif il y a plusieurs mois. De retour ce jour-là, pour le plaisir, elle a retenu une chose de son passage au Jardin des savoirs : “Il ne faut jamais dire : on ne peut pas”. Régulièrement, le groupe est confronté aussi au monde extérieur, étape primordiale pour une accession ou un retour à la vie professionnelle. “Dernièrement, nous avons organisé

un bar à soupe au Carrefour d’initiatives pour développer l’emploi et les métiers (CIDEME) d’Hérouville. Nous avons aussi réalisé des jardins nomades pour une école, avec des roulettes”, indique Jean-Manuel Nascimento. “90% des gens qui viennent ici sont issus des quartiers difficiles de Caen”, souligne t-il par ailleurs. Sur la ligne d’horizon, nombreux sont ceux à regarder le CHU, repère urbain indispensable, puis à se retourner sur le Jardin des savoirs, pour y laisser leur trace.


N° 83 - 5 mai 2011

12

France Télécom-Orange à Caen : une salariée tente de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail Mardi 26 avril, alors qu’ un salarié de France Télécom-Orange se donnait la mort en s’immolant par le feu à Mérignac, près de Bordeaux, une salariée du site de Caen-Venoix (photo) tentait elle aussi de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail, à

Jeudi 28 avril, un homme de 71 ans a succombé à ses blessures au CHU après avoir chuté de son vélo la veille, le long du canal de Caen la mer. Sa tête avait brutalement heurté le sol. La victime n’est autre que Jean Halley dont le père avait créé le groupe de grande distribution Promodès. (Lire en page 6).

●● VAUCELLES  Interpellé pour recel de vol Mardi 26 avril, la police a interpellé un homme de 34 ans rue de l’Église de Vaucelles à Caen. Elle intervenait après l’appel d’un riverain, intrigué par la présence inhabituelle d’un scooter dans le quartier. L’enquête a révélé que le scooter était volé. Au moment de le saisir, l’individu s’est manifesté, indiquant aux forces de l’ordre que le scooter lui appartenait et qu’il devait le réparer. Il est soupçonné de recel de vol.

●● CAEN  Il s’empare du mobile et réclame 100 € Dans la nuit du samedi 30 avril au dimanche 1er mai, vers 3h15, un individu de 28 ans a été interpellé près de la Tour Leroy à Caen pour vol et tentative d’extorsion. Quelques temps auparavant, il aurait dérobé le téléphone portable d’une jeune fille rue de Bernières, aidé de deux complices, et aurait enjoint sa victime à lui donner la somme de 100 € pour le récupérer. Les comparses du suspect courent toujours.

MARRAKECH 

L

’émotion est vive à Bayeux depuis l’annonce, vendredi 29 avril, du décès de Salomé Girard, jeune Bayeusaine de 18 ans, dans l’attentat de la place Jamaâ El Fna à Marrakech (Maroc). La jeune fille était en vacances avec plusieurs membres de sa famille, dont sa sœur de 20 ans, blessée au visage. “Bayeux est une petite ville. Nous connaissons bien la famille Girard. Salomé était une jeune fille dynamique et qui avait toujours le sourire. C’est pour nous un vrai drame humain”, témoigne Arnaud Tanquerel, maire adjoint. Le corps de Salomé, tout comme ceux des sept autres Français morts dans

Jeudi 28 janvier, un homme de 39 ans, marinpêcheur de profession, a été condamné à trois mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve. En juillet dernier, l’homme, déjà père de trois enfants, s’était rendu en urgence au CHU de Caen après qu’une amie de sa femme l’a appelé pour lui faire part de complications dans l’accouchement de leur quatrième enfant. La future maman subissait en fait une hémorragie postnatale. Sur place, il aper-

endredi 29 avril au soir, à Cesny-BoisHalbout près de Thury-Harcourt, les gendarmes repèrent un camion Mercedes duquel s’échappe une musique assourdissante. Ils s’approchent et enjoignent le conducteur en stationnement à baisser le son. Remarquant son état d’ébriété, ils lui conseillent de ne pas prendre la route dans ces conditions. Vers 23h30, ils voient le camion sur la route et somment le conducteur de s’arrêter. Celui-ci poursuit sa route,

V

MONDEVILLE 

Chaque jour, les faits divers et de justice sur notre site

À

l’explosion, a été rapatrié mardi 3 mai à l’aéroport d’Orly où le Président de la République a tenu à leur rendre hommage. Un registre de condoléances Bayeux accompagnera la famille dans l’organisation des obsèques de Salomé qui auront lieu ce vendredi en la cathédrale. “Nous souhaitons apporter un soutien à la famille pour essayer de la libérer au maximum des contraintes administratives”. Un registre de condoléances a par ailleurs été ouvert à l’Hôtel de Ville afin que Bayeusains et anonymes puissent “coucher sur le papier leurs émotions”, après un tel drame.

■■ La jeune Bayeusaine, décédée dans l’attentat.

Ivre, il prend quand même le volant

JUSTICE  

çoit sa femme intubée et perd son sang-froid : les sages-femmes, dont une étudiante, sont insultées et menacées de mort. L’une d’elle est même blessée au bras par le ricochet du téléphone portable du prévenu qu’il a violemment jeté contre un mur. Déjà condamné dans le passé pour outrage, ce père de famille devra aussi dédommager d’un euro symbolique et de 450 € les deux sages-femmes. Et s’acquitter de la somme de 450 € pour frais de justice.

connaissance, nous n’avions jamais eu d’événement semblable à Caen”, souligne Rémi Dupuis. Rappelons que le groupe France Télécom-Orange est particulièrement touché sur le plan national par une vague importante de suicides depuis plusieurs années.

Salomé, 18 ans, victime du terrorisme

Au CHU, il menace de mort les sages-femmes JUSTICE 

Le lendemain, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’entreprise s’est réuni et a décidé la mise en place d’une cellule de soutien psychologique sur le site. “Je crois qu’il faut rester très prudent sur les causes de ce geste. À ma

La Manche Libre

●● CANAL  Le cycliste décède après sa chute à vélo

l’aide d’un couteau. Elle revenait d’un arrêt maladie de trois mois. “Sa vie n’est pas en danger. Elle a été immédiatement hospitalisée. Je suis bouleversé, comme l’ensemble de mes collègues, par ce geste”, indique Rémi Dupuis, directeur régional de France Télécom-Orange.

stoppe le camion plus loin, puis tente de fuir à travers champs. Il finira par chuter et sera arrêté, après l’appel d’un renfort de deux gendarmes supplémentaires.

Incarcération immédiate Lundi 2 mai, le conducteur, Recep Arslan, entrepreneur de 33 ans, répondait de quatre infractions dont trois en récidive devant le tribunal correctionnel de Caen : conduite en état d’ivresse, conduite sans permis, refus d’obtempérer et outrage aux forces de l’ordre. Son casier

judiciaire porte les traces de onze mentions et, fait aggravant, le prévenu est sous aménagement d’une peine de prison antérieure. Il est porteur d’un bracelet électronique. Le prévenu explique que son chantier s’est terminé tôt ce jour-là et que ses équipiers rentraient sur Alençon (Orne). Alors, il a appelé un ami, qui n’est pas venu le chercher. En l’attendant, il a bu entre cinq et sept bières. Stressé et paniqué, il a fini par prendre le volant. À l’audience, il s’excuse de

n’avoir pas pensé à prendre un taxi et indique que s’il est emprisonné, son entreprise va devoir déposer le bilan. Recep Arslan implore même un délai, de quelques jours seulement, afin d’organiser son incarcération. Rien n’a attendri le tribunal qui l’a condamné à huit mois d’emprisonnement ferme, à effectuer immédiatement. Il ne devra pas repasser le permis avant six mois et verser 300 € à chacun des deux policiers injuriés. À l’énoncé de sa peine, le prévenu s’est effondré.

“Tu as planté ma copine” !

la sortie du centre commercial de Mondeville 2, le 29 février 2009, Yasmine Janaszak, alors âgée de 24 ans, vient de faire du shopping avec sa fillette, qui est bien installée à l’arrière du véhicule. Mais, elle croise le père de sa fille dans une BMW avec une passagère à ses côtés. Son sang ne fait qu’un tour, elle s’imagine instantanément qu’il la trompe. Elle entreprend alors de rattraper l’infidèle supposé. Elle engage une course poursuite au cours

de laquelle elle emboutit la BMW. Le conducteur finit par perdre le contrôle de sa voiture et atterrit, après dérapage, dans le grillage du Quick Hotel. Yasmine le rejoint sur le bas côté de la route. L’ex-conjoint, 26 ans, vocifère, ivre de rage contre l’attitude de sa compagne et l’importance des dégâts sur la carrosserie de la voiture. Il la gifle. Selon ses dires, il a tout cessé dès qu’il s’est aperçu de la présence de sa petite fille. Pas Yasmine. Furieuse, elle s’est armée d’un couteau avec lequel elle lui

a entaillé le bras. Quant à la passagère, qui est sortie de la voiture, bien mal lui en a pris : elle a reçu deux coups de couteau, l’un au thorax et l’autre au visage, près de l’œil. A surgi alors de la BMW le compagnon de la passagère pour hurler aux oreilles de Yasmine : “Tu as planté ma copine !”

10 500 € d’indemnité Au tribunal correctionnel, le 7 avril, les deux violents sont séparés. La passagère réclame des indemnités : elle n’a pas pu travailler

durant trois semaines et garde des séquelles de son agression. Jeudi 28 avril, après délibéré, le tribunal correctionnel de Caen a condamné Yasmine Janaszak à trois ans de prison dont deux avec sursis. Elle devra aussi payer 10 500 € d’indemnité à sa victime, tous préjudices confondus. L’homme a écopé de 450 € pour la gifle. La prévenue a immédiatement fait appel. Le 2 mai, la victime a procédé de même. Et le Parquet a lui aussi fait un appel incident.


N° 83 - 5 mai 2011

FAITS DIVERS Hérouville : incendie chez le concessionnaire Mazda L’enquête est au point mort à Hérouville Saint-Clair où sept véhicules ont été endommagés après qu’un incendie se soit déclaré vers 23 heures dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 mai sur le parking d’un concessionnaire automobile Mazda, rue Léon Fou-

●● PORT-EN-BESSIN  Un corps repêché en Manche

Le corps sans vie d’un homme a été repêché dans la soirée du vendredi 29 avril à Utah Beach (Sainte-Marie-du-Mont, Manche). C’est un promeneur qui a fait la macabre découverte. Une autopsie devait être pratiquée mercredi 4 mai. Il pourrait s’agir de l’habitant de Port-en-Bessin, âgé de 63 ans, et porté disparu depuis le mercredi 7 avril.

●● CHEMIN-VERT  11 000 € dérobés à la buraliste

11 000 €, c’est la somme qu’un malfaiteur a réussi à dérobé vendredi 29 avril à Caen au sein du domicile d’une buraliste, dans la soirée. Son domicile jouxte son commerce, Le Flash, situé rue d’Authie. Ce vol à main armée était accompagné de violences physiques à l’égard de l’occupante des lieux. La brigade criminelle a ouvert une enquête.

●● LE TRONQUAY  Il se fait flasher et a un accident

Dimanche 1er mai, un automobiliste de 52 ans qui circulait sur la départementale 572 a eu un accident à hauteur de la commune du Tronquay, entre Bayeux et Saint-Lô (Manche), et ce, alors qu’il venait de se faire flasher par un radar automatique. Indemne, le conducteur était ivre au volant. Son permis de conduire lui a été retiré pour une période de six mois et il devra répondre de ses actes prochainement devant la justice.

●● CAEN  La vieille dame agressée

Samedi 30 avril, en plein milieu de l’après-midi, une femme âgée a été agressée alors qu’elle se trouvait dans l’ascenseur de son immeuble, place de la Résistance à Caen. Selon son témoignage, quatre individus lui aurait dérobé son porte-feuille dans lequel se trouvait de l’argent, sa carte bancaire mais aussi ses papiers d’identité.

●● GUÉRINIÈRE  Au volant d’une voiture volée

Dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 mai, vers 23h40 , la police a interpellé un jeune homme de 25 ans, rue de l’Egalité (Guérinière) à Caen. Vers 14h le même jour, il avait été repéré au volant d’une voiture volée mais avait réussi à prendre la fuite. Déjà défavorablement connu des services de police, le prévenu sera poursuivi pour recel de vol et refus d’obtempérer.

●● CENTRE-VILLE   Torse nu dans les rues de Caen

Dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 avril, trois individus de 20, 21 et 22 ans ont été interpellés par des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) en centreville de Caen. Ils étaient en train de vider les poches d’un blouson en cuir. Or, quelques temps plus tôt, ces même policiers avaient croisé un jeune homme, torse nu et qui venait de se faire voler ... un blouson en cuir !

Huit mois avec sursis pour agression sur une fillette JUSTICE 

Jeudi 28 avril, le tribunal correctionnel de Caen a rendu son délibéré dans une affaire d’agression sexuelle. En mars dernier, il avait eu à se prononcer sur le témoignage de deux jeunes filles, âgés de 10 et 12 ans, accusant le compagnon de leur grand-mère, de gestes déplacés à leur égard. Le prévenu, un homme de 68 ans, a toujours nié les faits. Dans ce dossier, où le doute subsiste, le procureur de la République avait demandé la relaxe.

13

Il a été en partie entendu puisque l’accusé a été relaxé de l’agression sur la plus grande des deux jeunes filles. En revanche, le tribunal l’a condamné à huit mois de prison avec sursis et au dédommagement de la plus jeune des sœurs à hauteur de 3 500 €. Son nom est dorénavant inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles. Il n’a par ailleurs plus le droit de voir les jeunes filles.

FOOT 

E

cault, dans la zone industrielle de la Sphère. Pour les forces de l’ordre, l’origine du sinistre est toujours actuellement indéterminée. L’origine criminelle n’est pas écartée. Sur les sept véhicules touchés par les flammes, trois sont totalement hors d’usage.

Week-end à Caen : une nuit bien agitée La nuit du vendredi 29 au samedi 30 avril a été agitée dans la capitale régionale. Vers minuit, un gendarme de l’Isère qui n’était pas en service a été pris à partie par deux adolescents, de 17 et 14 ans. Ils l’ont copieusement insulté et frappé. Tous deux ont été placés

en garde à vue et seront poursuivis. Puis, vers 3h du matin, un homme a été frappé par deux jeunes car il ne voulait pas leur donner de cigarette. Légèrement blessé, il a été transporté au CHU. Les agresseurs de 22 et 18 ans ont été placés en garde à vue.

Le joueur du RC Lens condamné à Caen

n ligue 1 de football, samedi 11 septembre 2010, un derby LensLille avait été émaillé d’incidents à la suite de décisions jugées litigieuses de l’arbitre central, Tony Chapron. Le match a été stoppé net à la 47e minute sur le score de 1 but à 4. L’arbitre de touche, Emmanuel Boisdenghien, s’écroulait alors au sol. Il venait de recevoir un projectile lancé depuis les tribunes de Bollaert (Lens) et se plaignait de douleurs, notamment à la tête. Cinq jours d’incapacité totale de travail (ITT) lui ont été prescrits. Seul joueur témoin auprès de lui au moment des faits : Alaeddine Yahia, 29 ans, dé-

fenseur franco-tunisien du Racing-Club de Lens. Lors d’une conférence de presse, cinq jours plus tard, ce dernier a prétendu que le projectile reçu n’était en fait qu’une boulette de papier, avec trois frites dedans ! “Qu’il aille voir Steven Spielberg, car il est bon pour jouer au cinéma. Qu’il arrête de « mythoner », de dire qu’il ne dort plus la nuit et qu’il voit Bollaert dans son sommeil. Je n’excuse pas le geste. C’était lâche. Ça a été fait dans son dos. Mais, pour moi, tout ça c’est juste du cinéma”, déclarait Alaeddine Yahia dans La voix du Nord. Ses propos ont été relayés par la presse nationale dès

le lendemain et diffusés sur le site Internet officiel du Racing-Club de Lens. De quoi inciter Emmanuel Boisdenghien à porter plainte pour diffamation devant le tribunal correctionnel de Caen où les parties ont été entendues le 22 mars dernier et la décision mise en délibéré au jeudi 28 avril.

5 000 € d’amende Durant l’audience, Emmanuel Boisdenghien avait insisté sur le fait qu’il ne pouvait plus exercer son métier à Lens, où pèserait sur lui le soupçon de partialité. L’arbitre déclarait être atteint dans son honneur. L’avocat d’Alaeddine Yahia avait

lui soulevé l’incompétence du tribunal de Caen et une nullité de procédure avant d’avancer que la plainte demeurait abusive. Toujours selon lui, son client pouvait, en toute bonne foi, penser que l’arbitre faisait du cinéma et était en droit de ne pas le croire. Le tribunal de Caen a finalement été reconnu compétent dans cette affaire et a déclaré Alaeddine Yahi coupable de diffamation. Celui-ci devra payer 5 000 € d’amende, 5 000 € de dommages et intérêts au plaignant et participer à ses frais de procédure à hauteur de 2 000 €. Nathalie Levergeois


14

SPORTS

La réserve de Malherbe proche du maintien La réserve malherbiste tentera d’accrocher la victoire qui l’assurerait quasiment du maintien en CFA, samedi 7 mai chez l’avantdernier Saint-Pryvé. Quatre journées restent à effectuer. Du côté des plus jeunes, les U19 sont bien partis pour finir en tête de leur poule

ENTRETIEN

Thébaux: “On est dans les clous”

LIGUE 1 

et disputer ainsi les demifinales du championnat de France, qui se dérouleront du 25 au 28 mai. Premiers à deux journées de la fin, ils comptent un point d’avance sur Le Mans. En revanche, les U17 ne pourront pas obtenir mieux qu’une troisième place.

N° 83 - 5 mai 2011

Prochain adversaire de Caen : Lens est au plus mal Avec neuf points de retard sur Nice, le premier non-relégable, Lens est quasiment condamné à descendre en Ligue 2 après deux saisons passées à l’étage supérieur. Les prochains adversaires de Malherbe n’ont gagné qu’un match depuis leur succès sur Caen (2-0), le 22

janvier. Les résultats concédés ne sont pourtant pas en phase avec la qualité du jeu déployé, plutôt bonne. Lens pourra nourrir bien des regrets s’il ne termine pas par cinq victoires, seule manière pour lui de prétendre au maintien.

L’heure de vérité

■■ Alexis Thébaux se veut très prudent avant d’accueillir Lens, samedi 7 mai.

A

lexis Thébaux revient sur la belle victoire de son équipe contre Nice (0-4) et le match à venir face à Lens. ■■ Ce genre de victoire vous rassure-t-il ? “C’est sûr que nous avions à cœur de prendre trois points, même si on savait que ça allait être compliqué à Nice. On a aussi vu une équipe niçoise qui a lâché en deuxième mitemps, qui ne nous a pas posé énormément de problèmes mis à part dans le premier quart d’heure de la seconde période. Cette victoire nous remet dans les clous. Nous avons notre destin en main. Il va falloir gagner samedi

contre Lens, ce qui sera compliqué, même si on sait qu’ils ont un pied en Ligue 2. ” ■■ Encore un match décisif... “Contre Nice, il fallait gagner, mais il faut arrêter aussi... Si on avait su en début d’année qu’on aurait 39 points à cinq journées de la fin, on aurait signé. On sait qu’il nous manque quelques points, cinq je pense. Ça va être compliqué, je le répète, samedi contre Lens. Lens est un club basé sur la détermination, sur l’orgueil, sur l’appui de ses supporters et de son magnifique public. Ils ne vont pas venir là pour jouer aux dominos.”

■■ La confiance est de retour à Malherbe après le large succès obtenu à Nice (0-4), dimanche 1er mai. La venue de Lens, samedi 7 mai, est l’occasion de se rapprocher du but : le maintien au sein de l’élite du football français.

D

epuis le début de la saison, de nombreux observateurs ont critiqué le Stade Malherbe pour ne pas avoir su prendre suffisamment de points lors des confrontations avec leurs adversaires directs dans la course au maintien. Il aura fallu attendre la 33e journée et un déplacement délicat à Nice pour contrecarrer les statistiques. Le large succès des hommes de Franck Dumas dimanche 1er mai contre Nice (0-4) est d’autant plus important qu’il permet à Malherbe de s’ex-

CFA 2 

M

tirper de la zone rouge, à cinq journées de la fin d’un championnat qui n’aura rarement été aussi serré.

Ne pas s’enflammer Très solides en défense, les Rouge et Bleu ont su faire preuve de réalisme devant le but niçois. Romain Hamouma par deux fois, Yohan Mollo et Youssef El-Arabi ont ainsi permis à leur équipe d’accrocher trois points précieux, mais aussi de soigner la différence de buts. Une donnée vitale dans ce sprint final.

À la sortie des vestiaires, le défenseur Grégory Leca ne cachait pas sa satisfaction : “C’était le match presque parfait à l’extérieur, mais je pense que ce match, on le gagne grâce à notre envie de sauver le club”. De son côté, Franck Dumas soulignait “le bon équilibre de son équipe”, rappelant que son groupe devait vite tourner la page de ce succès dans le Sud pour se mettre à l’heure lensoise. Le coach malherbiste ne préfère parler que d’une “étape”. Tous ont conscience que la

réception de Lens samedi 7 mai (19h) est l’occasion de faire un grand pas vers le maintien. Classement : 1.Lille 63pts; 2.Marseille 62pts; 3.Lyon 56pts... 16.CAEN 39pts... 18.Nancy 38pts, 19.Lens 30pts, 20. Arles 14pts. 34e journée, le samedi 7 mai à 19h : CAEN - Lens; Arles St-Etienne; Auxerre  - Montpellier; Bordeaux - Sochaux; Brest - Nice; Lorient -Toulouse; Monaco - Paris; à 21 h : Nancy Lille; le dimanche 8 à 17 h : Valenciennes - Rennes; à 21 h : Lyon - Marseille

Mondeville fait du surplace

ondeville ne perd pas, mais Mondeville n’avance pas beaucoup plus à l’entame d’une dernière série de cinq matchs. Tout en étant dans une dynamique positive, que matérialisent huit rencontres sans défaite, l’USONM doit garder les yeux rivés sur les rétroviseurs. La zone de relégation n’est qu’à quatre longueurs. “On regarde aussi devant nous”, modère le défenseur Antoine Prével. “On aimerait gratter une ou deux places. Mais l’objectif reste

évidemment le maintien.” Dans cette perspective, le match nul réalisé contre l’équipe réserve de Brest samedi 30 avril (1-1) n’est ni une bonne, ni une mauvaise opération. Dominé en première mi-temps, au point d’avoir pris “une leçon de football”, selon le coach Jean-François Péron, Mondeville a totalement inversé la tendance en seconde période, égalisant logiquement par Mehdi Lecreux. Les Calvadosiens viseront la victoire samedi 7 mai à Dinan, premier relégable.

■■ Mehdi Lecreux (droite) a fini par trouver la faille.


N° 83 - 5 mai 2011

15

SPORTS Roller hockey : une fessée pour Handball : les Caennais terminer la saison continuent de dérouler Les Conquérants ont quitté les playoffs sur une bruyante fausse note. Alors qu’ils s’étaient mis dans d’excellentes dispositions pour prétendre à une qualification en demi-finale de la compétition grâce à leur succès 3-2 au match aller, ils se sont lourdement in-

C’est déjà l’heure des transferts à Mondeville BASKET  

■■ Ingrid Tanqueray devrait débarquer à Mondeville.

Nombreuses sont les joueuses à quitter le navire. Valeriya Berezhynska prend la direction de Charleville-Mézières. Anne-Sophie Pagnier et Yacine Sene pourraient la rejoindre. Aurélie Bonnan et Lenae Williams filent à NantesRezé. La jeune Esther

Niamké Moisan tentera sa chance aux Etats-Unis. Au rayon des arrivées, celles d’Ingrid Tanqueray (meneuse, Villeneuve d’Ascq) et de Laëtitia Kamba (intérieure, Hainaut Basket) ne font guère de doute . Pour le reste, Mondeville cherche.

●● BASKET  3e place pour Victor Hugo en Chine L’équipe féminine de basket de Victor Hugo qui représentait le France aux Mondiaux UNSS, a décroché la troisième place du tournoi, après avoir dominé l’Allemagne lors de leur dernier match (55-41).

●● HOCKEY  Deux recrues chez les Drakkars Après la signature du défenseur finlandais Panu Hyyppä, le Hockey Club de Caen vient de confirmer l’arrivée de l’attaquant Morgan Vialle, bientôt 20 ans, en vue de la saison prochaine. Il portait cette saison les couleurs de Mont-Blanc.

●● HOCKEY SUR GAZON   Caen s’obstine La belle victoire des Caennais à Rouen dimanche 1er mai, leur permet de rester en tête de Nationale 2. Avant de jouer le barrage d’accession, Caen reçoit ce dimanche 8 mai, son dauphin, le Racing Club de France (11 h).

●● RUGBY  Hérouville champion régional Dimanche 1er mai, lors des Finales territoriales organisées à Lisieux, le Rugby Club Hérouvillais a remporté le titre de Champion de Normandie (Promotion d’honneur) en s’imposant face au RC Saint-Lo (22-12).

VOLLEY-BALL 

malgré tout

Bilan positif

L’ASPTT Caen a échoué dans sa volonté de monter en Nationale 2. Sa deuxième place, longtemps synonyme d’accession, s’est finalement révélée insuffisante. Il s’en est fallu de peu, d’un adversaire calaisien beaucoup trop fort, pour que son objectif soit pourtant atteint. “On n’a pas eu de bol”, constate la capitaine Elise Cotelle. Caen ne pouvait rien faire contre Calais. “Dans la plupart des autres poules, on aurait terminé facilement premier”, assure l’entraî-

neur caennais Thibaut Gosselin. Favorite l’an prochain Avec cinq défaites, dont une pour du beurre samedi 30 avril contre Asnières (13), pour dix-sept victoires, Caen dresse un bilan néanmoins “très positif” de sa saison. Hésitant à l’entame de l’exercice, Caen s’est affirmé jusqu’à proposer une qualité de jeu largement en phase avec son ambition. L’ASPTT sera favorite pour la montée la saisons prochaine. Leur effectif devrait peu évoluer.

BASKET 

L

clinés à Amiens au retour (5-1). “Le groupe a manqué d’envie À ce stade de la compétition, c’est inconcevable”, peste le gardien et capitaine d’un soir, Jérôme Salley. L’absence d’entraîneur, un problème crucial en vue de la saison prochaine, s’est fait d’autant plus ressentir.

Malgré le manque total d’enjeu avec une montée assurée, le Caen Handball met un point d’honneur à gagner ses derniers matchs. Dimanche 1 er mai, il a conclu à domicile par une victoire difficile sur Issyles-Moulineaux (35-31). Les Vikings préparent les

phases finales qui détermineront le champion de France de Nationale 3. Elles débuteront dans moins d’un mois. Dans la préparation de cette échéance, Caen aura un dernier match officiel samedi 7 mai à Conflans, avant-dernier de sa poule.

Trois matchs et deux finales pour l’USOM

es dernières semaines de compétition sont aussi palpitantes que la saison régulière fut morne pour les Mondevillaises. Après celle décrochée en Coupe de France au prix d’un magnifique exploit contre Bourges, Mondeville s’est qualifiée pour une deuxième finale, celle du Challenge Round, vendredi 29 avril. Les joueuses d’Hervé Coudray ont éliminé Basket Landes en demi-finale du Challenge Round. L’écart creusé au match aller (70-59) aura tenu sans grande frayeur au retour, malgré la défaite 65-63. Emmenées par une Aurélie Bonnan encore remarquable (45 points en deux matchs),

les Normandes ont confirmé qu’elles étaient présentes dans les grands rendez-vous. Les Mondevillaises montrent donc de l’appétit alors que la finale de la Coupe de France contre Montpellier se profile (le 15 mai). “On ne veut pas partir sans rien”, confirme la capitaine Aurélie Bonnan. “Nous voulons prouver la qualité de ce groupe et la meilleure réponse à tout ce qui s’est dit est à apporter sur le terrain.” Vendredi 6 mai à domicile et lundi 9 mai en déplacement, Mondeville disputera donc la finale du Challenge Round contre Nantes-Rezé. Un billet en Eurocoupe, la “petite” coupe d’Europe, est à la clé.

■■ Bonnan continue de mener brillamment ses troupes.


16

FRANCE MONDE

GROSSESSE ?

La discrétion de Carla Bruni La “première dame de France” attend-elle un enfant ? La rumeur vient des magazines people, qui l’ont lancée à partir d’une “source proche du couple présidentiel”. Dans sa dernière interview, au début de cette semaine, Carla Bruni-Sarkozy s’enveloppe de discrétion. On comprend pourquoi : à peine lancée, la rumeur de sa grossesse a pris une allure politique. L’opposition soupçonne les Sarkozy de jouer de la fibre émotionnelle dans la perspective de 2012... Cette malveillance socialiste est peut-être l’une des causes de l’évolution

politique de Carla : elle qui se disait “viscéralement de gauche” il y a trois ans, se déclare aujourd’hui “ultrasarkozyste et plus du tout, du tout de gauche”. Que pense-t-elle de 2012 ? Elle dit qu’il “serait mieux pour la France” que Nicolas Sarkozy se représente, parce qu’il est, à son avis, “le meilleur”. Et l’éventuel heureux événement ? “Je voudrais bien parler de ma vie familiale, de mes rêves personnels, des détails de certaines choses. Mais là, je suis en quelque sorte bouche cousue”, répond-elle aux journalistes. Ce n’est pas une confirmation. Ce n’est pas non plus un démenti.

QUOTAS DANS L’ÉQUIPE DE FRANCE

Le vrai-faux scandale Vrai ou faux ? Les cadres de la FFF, lors d’une réunion le 8 novembre dernier, ont-ils réellement jugé – et dit – que chez les Bleus il n’y avait “pas assez de Français de souche” ? Dénoncés à ce sujet par le site Mediapart, ces cadres protestent énergiquement. Mais le directeur technique national François

N° 83 - 5 mai 2011

Blaquart a été suspendu de ses fonctions le 1er mai. Le suivant dans le collimateur est Laurent Blanc, menacé lui aussi... Scepticisme chez les professionnels (sachant les mauvaises performances de l’équipe) : “La Halde peut passer la FFF au kärcher au nom de la morale, de toute façon le problème n’était pas là.”

Guerre en Libye : l’OTAN dans l’engrenage

Les États-Unis ont tué Ben Laden

■■ Dans la nuit du 1er au 2 mai, scènes de liesse dans les rues de Washington et de New York.

Dix ans après le 11 septembre, les Américains ont leur revanche : ils ont enfin supprimé le chef d’Al-Qaïda.

S

tupeur mondiale ! Au soir du 1er mai, Barack Obama apparaît sur toutes les télévisions américaines et déclare : “Je suis en mesure d’annoncer aux Américains et au monde que les États-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama Ben Laden, le dirigeant d’AlQaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d’innocents.” Selon la Maison Blanche, cette exécution a été opérée par les services spéciaux de l’armée américaine agissant en territoire pakistanais. Et elle n’a fait que trois victimes en plus de

Ben Laden lui-même.

Dix ans après le 11 septembre, la vraie revanche américaine ? Aussitôt des centaines de New-Yorkais se rassemblent autour de “Ground Zero”, le site de l’attentat du 11 septembre 2001. Des milliers d’habitants de Washington se réunissent devant la Maison Blanche, brandissant des affichettes improvisées “Bin Laden is dead !”. Une flambée d’enthousiasme s’empare des Etats-Unis d’une côte à l’autre... Dans le reste du monde, la fièvre saisit toutes les salles de rédaction ; des centaines de milliers d’internautes se jettent sur leur clavier. Les questions fusent : où l’avait-on enfin trouvé ?

Dans une grotte des zones tribales, là où les insurgés taliban tiennent en échec l’armée pakistanaise ? Pas du tout : dans un immeuble des environs d’Islamabad, la capitale du Pakistan. A-t-on une photo du cadavre ? Oui, mais l’armée américaine ne l’a pas encore diffusée. Celle qui circule sur Internet est un faux. Où est le cadavre ? Disparu à jamais : au début de la matinée du 2 mai, les télévisions américaines CNN et MSNBC annoncent qu’il a été immergé en mer par les forces américaines... Étrange. Faut-il comprendre que les redoutables services secrets pakistanais, qui avaient longtemps protégé Ben Laden, l’avaient finalement laissé tomber ? Faisant ainsi un somptueux cadeau

pré-électoral à Obama, que la droite républicaine accusait de faiblesse – voire de sympathies “islamiques” ? Interpol appelle à des “mesures spéciales de vigilance.” “Le terroriste le plus recherché au monde n’est plus, mais la mort de Ben Laden ne représente pas la disparition des organisations affiliées à Al-Qaïda ou inspirées par Al-Qaïda, qui continuent et vont continuer à s’impliquer dans des attaques terroristes à travers le monde.” Depuis cinq ans, le label “Al-Qaïda” désigne des organisations dispersées, dépourvues de commandement central. Par exemple “Aqmi���, le mouvement terroriste qui frappe les intérêts français au Maghreb et en Afrique subsaharienne.

1,5 million pour Jean-Paul II

L ■■ Le fils de Kadhafi a été tué par les forces de l’OTAN.

B

ombardements de l’OTAN près de Zentane... Mais surtout, le soir du 30 avril dans un quartier chic de Tripoli, trois missiles de l’OTAN tirés sur une résidence de la famille de Mouammar Kadhafi : celui-ci en est sorti indemne, mais son fils cadet Saïf al-Arab et trois de ses petits-enfants ont été tués. D’où réaction vengeresse du gouvernement kadhafiste : “Tenter d’assassiner Mouammar Kadhafi et tuer une partie de sa famille, cela excède le mandat de l’ONU qui s’en tient à la protection des populations civiles !” “Les cibles de l’OTAN sont militaires, nous ne visons pas les civils”, répond évasivement le général Charles Bouchard, chef des opéra-

tions de l’OTAN en Libye. Il veut ainsi nier que les alliés soient pris dans un engrenage. L’escalade des frappes de l’OTAN ne suffit d’ailleurs pas à dissuader les troupes de Kadhafi de continuer les opérations. Le 2 mai, leurs blindés ont repris l’offensive contre la ville de Misrata, coupée du reste du pays, et où des centaines de réfugiés africains survivent misérablement dans les terrains vagues de la zone portuaire. Objectif des kadhafistes : empêcher les secours internationaux d’accéder au port, et obliger ainsi la ville à capituler. Slogan de Tripoli : “Le dirigeant (Kadhafi) a offert la paix à l’OTAN, mais l’OTAN la refuse.”

es médias avaient prédit “moins de trois cent mille personnes”. Il en est venu près d’un million et demi. Celui qui fut sans doute le plus grand pape du XX e siècle s’était fait connaître de la planète entière, ouvrant le dialogue sur tous les continents. En même temps, Jean-Paul II avait “réveillé” le catholicisme mondial en lui insufflant un tonus inédit. Pour parachever cette extraordinaire trajectoire, l’athlète de Dieu avait terminé son existence terrestre en icône de la souffrance : manifestation de solidarité avec tous les malades du monde... “Que Jean-Paul II soit un saint, nous n’en doutions pas”, répétaient d’innombrables pèlerins à Rome le weekend dernier. Un saint d’aujourd’hui, compréhensible à la fois par les non-croyants et par les croyants... À travers l’exemple de JeanPaul II, le christianisme ca-

■■ Sœur Marie Simon-Pierre dont la miraculeuse guérison a été attribuée à Jean-Paul II.

tholique devenait message pour l’humanité entière, comme le concile Vatican II en avait eu l’intuition dans les années 1960. Rien d’étonnant donc à ce qu’une foule immense déferle dans les rues de Rome et qu’elle

défile presque sans interruption, pendant 48 heures, devant le cercueil de Jean-Paul II exposé dans la basilique. Benoît XVI, qui fut le conseiller et ami de JeanPaul II, lui a rendu un hommage émouvant dans

l’homélie de la messe du dimanche matin où il a proclamé bienheureux le pape polonais. Larmes et acclamations dans la foule gigantesque... Vraiment Karol Wojtyla était aimé, et il le demeure.


N° 83 - 5 mai 2011

AUTOMOBILE

La DS 5 traduit l’essor de la marque

CITROËN 

P

etit clin d’œil à son glorieux passé, la ligne DS permet surtout à Citroën de se doter progressivement d’une gamme de modèles de luxe pour renforcer ses positions. Initiée par la petite trois portes DS3 au succès conséquent, et sur le point de commercialiser la DS4, pendant raffiné de la C4, le constructeur parisien vient de dévoiler, au Salon de Shanghaï en Chine, le prochain maillon de la lignée, la DS5. Pour la marque au double chevron, l’affaire devient importante car ce modèle à la croisée des genres, entre grand SUV et “crossover”, aborde un domaine qu’elle n’a pas eu à traiter depuis longtemps, le grand luxe. Au-delà d’une imposante silhouette

NISSAN  

pétrie de finesse visuelle et bien caractéristique du design maison, c’est surtout à l’intérieur de la DS5 que ça se passe. Avec l’association des matériaux les plus nobles à une qualité de finition qui se veut étayée par le prestige du geste artisanal, dans la pure tradition du luxe “à la française”. Là est le grand défi de Citroën, habitué à tutoyer la technologie de pointe. La DS5, lancée fin 2011, le relèvera avec panache en étant animée par un système diesel Hybrid4 de 200 ch à 4 roues motrices, assorti d’émissions réduites à 99 g/km de CO2 . En sachant que cette gamme DS tendance “premium” de Citroën devrait encore prendre de l’expansion à l’avenir.

Votre rubrique automobile avec

DISTINCTIONS  

17

La Micra : une citadine cohérente

■■ Honnête citadine qui en donne au minimum pour son argent, la nouvelle Nissan Micra s’impose par la cohérence de son concept bien mené.

H

dant dans la ville pour servir, et séduire aussi, celles et ceux qui la mènent. En piste depuis quelques semaines, la quatrième génération prolonge l’œuvre accomplie en continuant d’arborer ses gentilles rondeurs, sa marque de fabrique. Escorte des femmes et hommes d’Europe, elle se doit désormais aussi d’épouser ceux des autres continents. A telle enseigne que la Micra vendue ici nous vient d’Inde, mais elle est également produite au

ormis les fabricants de poupées-mannequin pour adolescentes, qui ont imaginé des autos miniatures rose-bonbon pour promener tout ce joli monde sur les routes des songes, il n’y a jamais eu de “voitures de femmes”. Elle fait “craquer” les dames Néanmoins, parfois, certaines autos font plus spécialement “craquer” les dames que d’autres. Depuis près de trente ans, la Nissan Micra est de celles-là, se fon-

Mexique, en Thaïlande et en Chine, puis distribuée dans 160 pays. Cela signifie qu’elle s’inscrit davantage dans le compromis qu’auparavant. Et explique le méchant plastique qui habille la planche de bord, les deux boîtes à gants minuscules, ou bien la direction seulement réglable en hauteur. Et l’absence définitive de tout diesel sous le capot ! Cependant plutôt bien équipée dès la première des quatre finitions, la Micra fait quand même de l’œil à

la gente féminine à partir du second niveau Acenta, avec un bloque-sac à main dégagé de l’assise du siège avant passager. Et puis, avec son unique 3 cylindres 1.2i de 80 ch qui pulse sympathiquement, en boîte 5 comme en BVA CVT, la Micra (à partir de 10 490 €) ne déçoit vraiment pas volant en mains, maniable et rassurante en toutes circonstances. Et en plus, sa bouille est plutôt sympa, couplée à quelques couleurs acidulées !

L’honneur et le mérite

Créée par Napoléon en 1799, la Légion d’honneur, dont la dernière promotion de Pâques vient d’être publiée, récompensait les faits d’armes des soldats de l’Empire. Devant un certain dévoiement de son attribution, le Gal de Gaulle lance en 1960 un second ordre national, le Mérite. Aujourd’hui, ces deux décorations récompensent les serviteurs de l’Etat.

retrouvez nos infographies sur

L’ordre national de la Légion d’honneur L’ordre national de la Légion d’honneur est chargé de décerner la plus haute décoration honorifique française. Elle a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Grades

Barrettes portées sur l’uniforme

Grand-croix Grand-officier Commandeur Officier Chevalier

Nombre d’attributions Montant au 15 juillet 2010 de la rente annuelle Les Grand-croix portent leur plaque sur le côté gauche et en écharpe, un ruban rouge. Les Grands Officiers portent leur plaque sur le côté droit et la Croix d'Officier sur le côté gauche de la poitrine. Les Commandeurs portent leur insigne en sautoir.

Les Croix de Chevalier et d'Officier se portent sur le côté gauche de la poitrine.

Conditions d’attribution Il n’est pas possible de demander la légion d’honneur pour soi. Il faut être proposé, sur dossier, par un ministère, la Préfecture, une association ou même un particulier. Pour les particuliers qui souhaitent proposer quelqu’un, 49 autres personnes doivent témoigner des mérites de celui qui est proposé. Les Ministres font alors leur choix parmi les dossiers présentés. Pour être Chevalier de la Légion d’honneur, il faut avoir au moins 20 ans d’activités, associés à des mérites éminents. La personne nommée à l’ordre doit désigner quelqu’un pour lui remettre la décoration. La Grande Chancellerie n’offre pas la médaille, il faut l’acheter à la Monnaie de Paris.

67

36,89 €

314

24,59 €

3 009

12,20 €

17 032

9,15 €

74 834

6,10 €

Calendrier des promotions 5 par an A titre civil : - 1er janvier, - Pâques, - 14 juillet A titre militaire : - début juillet - début mars

Ordre national du Mérite L'ordre national du Mérite est un ordre français qui a été institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle. Il récompense les mérites distingués, militaires ou civils, rendus à la nation française. Sa création permet de revaloriser l'ordre national de la Légion d'honneur créé pour récompenser les mérites éminents.


18

DETENTE

LA RECETTE

N° 83 - 5 mai 2011

LA TABLE

La Terrasse, Esplanade Einsenhower

Du carpaccio, qui l’eût cru ! Elégance et originalité au menu des fines bouches. Du poisson ou de la viande, crus, pour un hors-d’œuvre de choix ! Coquilles Saint-Jacques et thon frais marinés Pour 4 personnes

Préparation : 5 mn ●● 6 noix de coquilles

Saint-Jacques nettoyées

●● 250 g de thon frais émincé

très finement

●● 4 cuill. à soupe d’huile

d’olive, 2 citrons verts ●● 4 branches d’aneth ●● Sel, poivre du moulin

Décongelez ou si elles sont fraîches, essuyez les noix de coquilles Saint-Jacques et émincez-les très finement. Disposez-les au centre des assiettes et entourez-les de

lamelles de thon frais. Mouillez avec le jus des citrons verts. Salez très légèrement et donnez 2 ou 3 tours de moulin. Versez ensuite l’huile en filet. Placez les assiettes dans un endroit frais (mais pas au réfrigérateur) jusqu’au moment de servir. Ciselez les feuilles d’aneth et répartissez-les au dernier moment sur les assiettes.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Qui remonte au tout début. 2 – Taillées en pointe. 3 – Un proche de Jules Ferry. Pour faire les choses à moitié. Point de saignée. 4 – Adverbe de position. Tourmentée de manière incessante. 5 – Incapable d’en recevoir davantage. 6 – Remercie sans ménagement. Couvre-chef. 7 – Salutation angélique. Elle est très entourée. Démonstratif. 8 – Engin à moteur. Son début annonce un nouvel ordre des choses. 9 – Affluent du Danube. Gris voire noir. 10 – Matière physique. Pinces de table.

Horizontalement A – Susceptible d’être perçue. B – Cela vaut bien une bouchée de pain. Petit if. C – Ses sanctuaires shintoïstes se comptent parmi les plus anciens. Bien calculé. D – Personnification de la Terre. Clameur dans le stade. Durée légale. E – Jeu de pieds grec. Instinctif. F – Animal à détruire. G – Est employé pour créer une association d’idées. Fondateur de la ville de Lavinium. Base de projets. H – Chef de file. Il joua sur la confusion des genres. I – Commune du Cher. Naturelle. J – Capitaux.

Sudoku BM

PM

BM

3 4 5 S E R E N E P O L M B E I S I E N A D E R E S E N

80-79 00.49 08.14 00.45 08.09 00.56 08.07 00.20 07.44 13.11 20.31 13.07 20.26 13.20 20.22 12.45 19.58

B E R E T

7 8 9 A B L V E E C I A N I N N L E E S E O C R U I E L

E R I N E S

6 V I R E

10 E P S

Samedi 7

76-74

Dimanche 8

70.67 02.04 09.26 02.01 09.21 02.11 14.34 21.45 14.30 21.40 14.41

Lundi 9

63-59 02.50 10.06 02.47 10.02 02.55 09.58 02.49 09.39 15.25 22.27 15.22 22.23 15.30 22.18 15.25 21.59

Mardi 10

55-53 03.45 10.54 03.42 10.50 03.45 10.45 03.40 10.28 16.29 23.23 16.26 23.19 16.29 23.15 16.23 22.58

Mercredi 11

51-51

04.54 11.57 17.44 -

Jeudi 12

52-55

06.11 00.37 06.08 00.33 06.10 00.30 06.02 00.15 18.59 13.16 18.56 13.13 19.02 13.11 18.55 12.55

01.25 08.49 01.21 08.44 01.32 08.42 01.26 08.24 13.50 21.07 13.46 21.02 13.59 20.57 13.54 20.38

04.51 17.41

11.54 04.49 17.48

09.18 02.05 09.00 21.35 14.36 21.15

11.51 04.42 11.35 17.39 -

10 E P S

PM

6 V I R E

BM

E R I N E S

PM

BM

7 8 9 A B L V E E C I A N I N N L E E S E O C R U I E L

PM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

B E R E T

DIVES SUR-MER

3 4 5 S E R E N E P O L M B E I S I E N A D E R E S E N

TROUVILLE DEAUVILLE

2 B I S E A U T E E S

2 B I S E A U T E E S

Vendredi 6

Coeff.

Horizontalement A – Susceptible d’être perçue. B – Cela vaut bien une bouchée de pain. Petit if. C – Ses sanctuaires shintoïstes se comptent parmi les plus anciens. Bien calculé. D – Personnification de la Terre. Clameur dans le stade. Durée légale. E – Jeu de pieds grec. Instinctif. F – Animal à détruire. G – Est employé pour créer une association d’idées. Fondateur de la ville de Lavinium. Base de projets. H – Chef de file. Il joua sur la confusion des genres. I – Commune du Cher. Naturelle. J – solutions Capitaux. Les 1 O R I G I N E L L E

1 O R I G I N E L L E

Dates

A B C D E F G H I J

A B C D E F G H I J

A B C D E F G H I J

LES MARÉES

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Verticalement 1 – Qui remonte au tout début. 2 – Taillées en pointe. 3 – Un proche de Jules Ferry. Pour faire les choses à moitié. Point de saignée. 4 – Adverbe de position. Tourmentée de manière incessante. 5 – Incapable d’en recevoir davantage. 6 – Remercie sans ménagement. Couvre-chef. 7 – Salutation angélique. Elle est très entourée. Démonstratif. 8 – Engin à moteur. Son début annonce un nouvel ordre des choses. 9 – Affluent du Danube. Gris voire noir. 10 – Matière physique. Pinces de table.

■■ Pour arriver jusqu’au restaurant, au coeur du Mémorial, il faut parfois se faufiler entre les touristes.

C

’est un secteur de Caen où les restaurants ne sont pas légion. Abrité au cœur du Mémorial, esplanade Einsenhower, La Terrasse est un établissement accueillant aussi bien des touristes de passage qu’une clientèle d’affaires. Dans un cadre simple mais extrêmement soigné (j’ai rarement vu des verres et des couverts tant briller !), il propose un menu traditionnel à 13,90 €, un menu express à 16,90 € et, pour les moins pressés, un menu gourmand à 23,90  €. Le menu traditionnel me semble en adéquation avec l’appétit qui est le mien ce midi-là : dos de colin à l’oseille et son riz aux trois saveurs ou bavette grillée sauce béarnaise pommes frites. Étant plutôt viande que poisson, j’opte pour la

seconde proposition. Le service est vraiment rapide. La cuisson à point respectée. Seul regret : les frites ne sont pas maison et servies en petite quantité. Travers de porc à la mexicaine A ma table, un convive a lui choisi le menu du jour à 14,90 € (entrée et plat ou plat et dessert), soit une assiette de charcuterie et des travers de porc à la mexicaine. Il est charmé. En dessert, ma formule offre une coupe de salade de fruits exotiques ou une tarte normande tiède. Cette dernière suggestion me convient. Et j’ai visé juste. C’est bon. Avec un verre de vin et un café, la note est de 17,85 €. Pratique. La Terrasse, esplanade Général Einsenhower à Caen. Tél. 02 31 06 06 00.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B le week-end prévu par C Vendredi 6 mai D E Samedi 7 mai F G H Dimanche 8 mai I J

- Temps : après une matinée ensoleillée, le ciel se charge et les nuages prennent un aspect menaçant. Averses orageuses. - Températures : minimales entre 9 et 11°, maximales 17 à 22°. - Vent : de sud à sud-est faible à modéré avec rafales possibles. - Mer : belle. - Temps : instable avec quelques éclaircies alternant avec des nuages porteurs d’averses parfois accompagnées d’orages. - Températures : minimales de 11 à 15°, maximales de 19 à 22°. - Vent : de secteur sud faible à modéré. - Mer : belle. - Indice de confiance : 4 sur 5.

- Temps : soleil et nuages se partagent le ciel. L’après-midi, des averses peuvent se produire sous les nuages les plus menaçants. - Températures : évoluant peu. - Vent : de secteur sud faible à modéré. - Mer : belle. - Indice de confiance : 3 sur 5


SORTIES

A l’abbaye Saint-Martin de Troarn, un camp médiéval Le 1100e anniversaire de la Normandie fait des émules tout autour de la capitale régionale : samedi 7 mai, c’est l’abbaye de Troarn qui s’animera comme à l’époque. Un camp médiéval y sera implanté, avec démonstrations de combats et animations en

MANIFESTATIONS . Jeudi 5 mai : Visite animée sur la Normandie avant Guillaume Le Conquérant au Musée de Normandie à 14h. 02 31 30 47 60 . Vendredi 6 mai : Distribution au public de pontes d’insectes utiles au jardin, au jardin des plantes, 5, Place Blot de 9h30 à 11h30. 02 31 30 48 38 . Samedi 7 mai : Marché aux livres anciens et modernes à l’Eglise du Vieux St Sauveur, place St-Sauveur de 9h à 18h. 02 31 77 03 74 . Mercredi 11 mai : “La dictée du mercredi” à la Maison de Quartier de Venoix, 18 Avenue des Chevaliers à 15h. 02 31 74 48 70 Conférences

. Lundi 9 mai : Université populaire de philosophie avec Michel Onfray au Théâtre d’Hérouville, 1 Square du Théâtre. 02 31 46 27 29 . Mercredi 11 mai : “La Grande Muette dans une société médiatique”, avec le Colonel Francis Pollet, pilote de l’armée de l’air à l’amphi Alexis de Tocqueville, Université (Campus 1) à 20h30. 02 31 56 59 39 SPECTACLES Musiques

. Samedi 7 mai : Arnold Turboust au centre Tandem, 8 rue Nicolas Oresme à 20h. 10€. 02 31 29 54 54 . Samedi 7 mai: Next Episode vol.1 (electro-hip hop) au Cargö, Quai Caffarelli à 20h30. 02 31 86 79 31 . Mardi 10 mai : “Farinelli, par Les Talens lyriques” (baroque) au Théâtre de Caen à 19h. 02 31 30 48 00 . Mercredi 11 mai : The Buzzcocks (punk rock) + The Daltonz au BBC d’Hérouville. 02 31 47 96 13 Théâtre

. Mardi 10 (20h30) et mercredi 11 mai (19h30) : “Drink me, dream me” au théâtre des Cordes à 19h30. 02 31 46 27 29 Enfants

. Dimanche 8 mai : Conte pour enfant dès 5 ans “Petit cœur & moule à beurre” au Musée de Normandie à 15h. 02 31 30 47 60 . Lundi 9 mai : Atelier philosophie au Théâtre d’Hérouville, 1 Square du Théâtre à 18h. 02 31 46 27 29 EXPOSITIONS . Jusqu’au 20 mai : “Tout contre Nature” au Centre d’art contemporain de Basse-Normandie, place du théâtre d’Hérouville. Entrée libre. 02 31 95 50 87

L’ÉVÉNEMENT 

L’exposition “Voyage Dans Mon Quartier” s’installe à Hérouville Saint-Clair jusqu’au 31 mai. Elle présente le quartier de la Guérinière sous un œil différent : au-delà des clichés, c’est un autre visage pour le quartier. Découvrez le monde des jeunes du lycée

professionnel CIPPA grâce “à des mots, des photos pour explorer, s’exprimer, hurler, partager, voyager dans son quartier”. Pratique. “Voyage Dans Mon Quartier” jusqu’au 31 mai à la Bibliothèque d’Hérouville Saint Clair, 5 Square du Théâtre. Tél.02 14 37 28 60

Sport et nature en Suisse normande

C

e week-end des 7 et 8 mai se déroule “Suisse Normande, le raid” : 14e édition du Week-end de la randonnée et des sports rando aventure. Organisé par l’Office de tourisme de la Suisse normande et “Les Petits suisses normands”, cette manifestation célèbre une région de caractère à travers le sport. La vallée de l’Orne accueille déjà bon nombre d’amateurs grâce à la pratique de loisirs nautiques ou de l’escalade. Ce week-end devrait en attirer encore plus grâce notamment à de nombreuses animations gratuites. La très populaire “Rando Aventure” sera ouverte au grand public avec un parcours verdoyant

ENTRETIEN 

“Voyage dans mon quartier” : redécouvrir la Guérinière

et des activités diverses. Un parcours de 16 km, non chronométré, est une invitation pour les amis ou les familles. Grande nouveauté cette année, l’organisation du “Raid nature” : une compétition chronométrée et réservée aux sportifs réguliers. C’est une longue course en équipe dans un cadre naturel, combinant plusieurs disciplines de sports de plein air : VTT, canoë, course d’orientation. Une compétition verte au service d’une région qui veut se dévoiler au plus grand nombre. Pratique. Samedi 7 et dimanche 8 mai à ThuryHarcourt et en Suisse normande. Tél 02 31 79 70 45.

CDT 14 / Greg Wait

AGENDA

tous genres, dont de joyeux troubadours. Exceptionnellement, des visites de l’intérieur de l’abbaye seront guidées à 14h, 15h15 et 16h30 sur inscription. Pratique. Samedi 7 mai à l’abbaye Saint-Martin de Troarn de 10h à 18h. Tél. 02 31 39 14 22.

19

■■ Du sport pour tous dans le plus bel écrin du Calvados.

Bientôt l’été à la Maison de la nature

La Maison de la nature à Sallenelles se met à l’heure d’été. Entretien avec Thierry Pitrey, directeur de l’établissement. ■■ Quelles priorités pour cette saison ? “Nous voulons concilier expositions et nature, en nous concentrant sur l’Estuaire de L’Orne. Nous souhaitons faire comprendre son fonctionnement et les espèces qui y vivent. Nous disposons aussi d’une réserve ornithologique, pour y observer la nidification et le passage

migratoire”. ■■ P a r l e z - n o u s d e l’exposition actuelle qui va durer jusqu’au 8 juin... “Cette exposition photographique porte sur le “Gravelot à collier interrompu”, un oiseau vulnérable qui vit sur nos plages. Il peut se dissimuler facilement mais la pression humaine peut le détruire. Nous voulons sensibiliser le public sur les menaces qui pèsent sur lui”. Pratique. Maison de la Nature, à Sallenelles. Tél. 02 31 78 71 06.

JB Pons

N° 83 - 5 mai 2011

■■ Le gravelot, un oiseau qui détient l’art du camouflage.


20

SORTIES

●● CONCERT  Guillaume Grand en showcase à l’espace culturel Leclerc

L’espace culturel Leclerc (24, rue Lanfranc) accueillera mardi 10 mai à 16h le chanteur Guillaume Grand en showcase. Il présentera son premier album “L’amour est laid”, d’où est tiré son tube très apprécié “Toi et moi”. Plus d’infos au 02 31 85 75 61. Par ailleurs, Guillaume Grand sera aussi présent à 20h dans la petite salle du Cargö, cours Caffarelli (23€).

●● DÉBAT  Des écritures et lectures numériques

Jeudi 12 mai, l’Ésam de Caen se penche sur le sujet d’avenir que représente l’impact du numérique sur l’écriture et la lecture. Dès 10h30, la journée débutera avec un débat sur “l’e-auteur : l’écrivain de demain”, animé par la journaliste Karine Papillaud. Suivront d’autres conférences sur “la protection de l’œuvre” et les “nouveaux usages en bibliothèque” notamment. Informations au 02 14 37 25 00.

●● CLASSIQUE  Bienvenue au Printemps

L’Ensemble de Basse-Normandie présente jeudi 12 mai à l’auditorium de l’Abbaye aux Dames à 20h un programme haut en couleurs pour fêter le printemps ! En introduction, Mozart et son “Cassation n°1 K.63”, suivi de “l’étonnante et grandiose symphonie pour 17 parties” de Gossec. Enfin, en guise d’épilogue, la “Sérénade pour cordes op. 48” de Tchaïkovski. Infos au 02 31 82 05 00.

●● ANTIQUITÉS  Le salon, nouvelle génération

Le Salon des antiquaires reprend ses quartiers au Parcexpo de Caen du jeudi 5 à lundi 9 mai 2011 de 10h à 19h. Organisé depuis 11 ans par la famille Lottin, il est repris cette année par Caen Event, la structure de bureau des congrès de Caen.

●● DANSES D’AILLEURS  De retour en 2012

Le festival Danse d’ailleurs a réuni pour sa sixième édition quatorze compagnies venues de douze pays ! L’événement sera de retour du 22 au 30 mars 2012.

1 100E 

maquiller par des professionnels, au son du Carmen chanté par Stéphanie d’Oustrac, pièce présente au Théâtre en début de saison. Une après-midi d’éclat, pour tous. Pratique. Dimanche 18 mai au Théâtre de Caen à partir de 14h. Tél. 02 31 30 48 00

Mardi 10 mai, son grand auditorium se tranforme en territoire magyar : “Hungarian trip” part sur les traces de la musique hongroise, avec “Contrastes” pour violon, clarinettes et piano de Bartók, composition née de la rencontre entre un ami violoniste d’origine hon-

groise, et l’ami de ce dernier. Aussi au programme, Brahms et ses “Danses hongroises”, et un “Grand duo” de Liszt. Pratique. Mardi 10 mai au conservatoire de Caen à 20h, dimanche 15 mai à l’espace Nicolas Oresme de Fleury s/Orne à 17h. Tél. 02 31 30 46 86.

À la poursuite de “l’amulette de Rollon”

L

’Office de Tourisme de Caen offre un terrain de jeu vaste comme les deux régions normandes. Pour le 1 100e anniversaire de la Normandie, c’est un bijou serti de diverses pierres précieuses qui sera enfoui quelque part en Normandie, et fera l’objet d’une chasse au trésor exceptionnelle. Première partie de cette grande chasse le 15 mai : 43 sites et monuments de Normandie dévoileront une partie du mystère. Une aventure qui permet de revisiter les sites merveilleux de la Normandie à la recherche des indices. À chaque site, une énigme sera à découvrir. Les joueurs bénéficient d’une aide certaine grâce

NATURE 

au site internet (happybirthdaynormandie.com) sur lequel il peuvent parcourir une carte détaillée, découvrir les sites et établir leur carnet de route. À partir du 13 juillet, les choses sérieuses débuteront  : après avoir glané quelques informations, le site web pourra apporter un nouvel indice quotidien. Un événement original à ne pas manquer pour célébrer la Normandie médiévale de façon ludique, et transformer chacun des joueurs en aventurier des temps anciens. Pratique. Dès dimanche 15 mai. Inscriptions à l’office du Tourisme, 12 Place St Pierre à Caen. Tél. 02 31 27 14 14.

■■ Le bijou tant convoité caché quelque part en Normandie...

Un petit tour à travers les marais

L

’association des “Amis des Marais de la Dives” lance les 7 et 8 mai le second “Fest’Dival des Marais”, un week-end de valorisation de cet espace humide remarquable autant que fragile. Apprenez à mieux connaître la vie des marais de la Dives grâce à ce week-end au programme chargé : visites commentées, découverte de la faune et de la flore. Situés entre Troarn et Merville-Franceville, ils représentent une zone d’accueil pour de nombreux

A L’UNIVERSITÉ 

oiseaux migrateurs et sont un espace à la biodiversité exceptionnelle reconnue. L’association organisatrice de l’événement milite pour que ce patrimoine naturel normand obtienne un statut de préservation particulier tout en permettant un développement harmonieux de ceux qui y vivent : éleveurs, agriculteurs, ou responsables de gîtes. Pratique. Samedi 7 et dimanche 8 mai à Troarn, Bavent, Robehomme et d’autres communes. Tél. 06 73 55 28 14

AMD Marc Delfrandre

Mercredi 11 mai dès 9h45 puis à 10h15, c’est l’heure du conte pour les petits à la Grâce de Dieu (et à 11h pour les enfants dès 5 ans). C’est aussi le cas à 10h à la Guérinière. À 10h30, celle du centre-ville organise des “petites histoires autour d’un tapis”. Après déjeuner, rendez-vous au Chemin Vert pour une heure du conte spécial Gaëtan Dorémus, illustrateur jeunesse. Le circuit se termine à 15h30, direction la Maladrerie pour le conte et atelier dès 3 ans, ou les “histoires inventées” au centre-ville.

Le Théâtre de Caen s’investit d’une mission dimanche 8 mai dès 14h : faire découvrir ses coulisses inaccessibles au public, tout en ouvrant l’opéra à tous. Les foyers accueilleront les amateurs de costumes et de perruques, qui pourront les essayer et se faire

Un voyage hongrois en musique au Conservatoire de Caen

■■ L’espace bucolique des marais de la Dives.

Guerre et paix sur l’esplanade

Les Affrontements sur l’Esplanade de la Paix” est une exposition de la jeune photographe Marine Morin : elle occupera la Maison de l’Étudiant sur le Campus 1, de lundi 9 au 27 mai prochain. L’exposition retrace les affrontements qui eurent lieu au mois de mai 2009 entre les étudiants et les forces de l’ordre. Un parfum de révolte plane sur ces clichés, qui ne sont pas sans rappeler les photos symboliques du mois de mai 1968. Une histoire qui se répète : des centaines de manifes-

tants d’un côté et les forces de l’ordre de l’autre, devant l’esplanade de la Paix. C’est le paradoxe devant l’université de Caen, tout proche du centre-ville. Barricades et grenades lacrymogènes se répondent sur les photos en noir et blanc qui nous remémorent la violence de ces révoltes éphémères.

Marine Morin

Grégory Forestier

Une journée pour ouvrir l’opéra au plus grand nombre

●● ENFANTS  Les bibliothèques racontent des histoires !

N° 83 - 5 mai 2011

■■ Retour sur des affrontements violents, en mai 2009.

Pratique. “Les Affrontements sur l’Esplanade de la Paix”, du lundi 9 au vendredi 27 mai à la Maison de l’Etudiant, Université de Caen. De 9h30 à 17h. Entrée libre. Tél. 02 31 56 61 68


N° 83 - 5 mai 2011

SUR LES ÉCRANS UGC Mondeville - Tél. 02.31.55.00.00 - Rép. 0800 000 000 ●● Fast and furious 5 : tous les jours à 10h45, 13h30, 16h15, 19h00, 19h15, 21h45, 22h00. ●● De l’eau pour les éléphants : tous les jours à 10h45, 14h15, 16h45, 19h45, 22h20. ●● L’aigle de la 9ème légion : tous les jours à 10h55, 14h00, 16h30, 19h25, 21h50. ●● Thor en 3D : tous les jours à 10h40, 14h20, 16h50, 19h30, 22h05. ●● Titeuf le film : tous les jours à 11h20, 13h25, 15h15, 17h05. ●● Bon à tirer - B.A.T : tous les jours à 10h55, 13h20, 15h35, 17h50, 20h05, 22h30. ●● Rio : tous les jours à 11h10, 13h50, 15h55, 18h00. ●● Rio en 3D : tous les jours à 11h00, 13h40, 15h45, 17h50, 19h55, 21h55. ●● Source code : tous les jours à 11h15 ( sauf sam. 16h15), 14h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h15. ●● La croisière : tous les jours à 11h05, 13h55, 16h00, 18h05, 20h15, 22h25. ●● Et soudain tout le monde me manque : tous les jours à 20h15, 22h30. ●● Le chaperon rouge : tous les jours à 13h45, 17h40, 21h35. ●● Moi, Michel G, milliardaire, maitre du monde : tous les jours à 11h05, 15h45, 19h40. ●● Tous les soleils : tous les jours à 10h50, 13h25, 15h30, 17h35, 19h45, 21h55. ●● La fille du puisatier : tous les jours à 10h50, 13h15, 15h30, 17h45, 20h00, 22h20.

Cinéma Lux 6 av. Ste Thérèse - Caen - Rep. 0892 680 043 ●● La solitude des nombres premiers (VO) : jeu. 5, 11h00, 17h15, 19h30  ; ven. 6, 17h40, 21h40  ; sam. 7, 14h15, 19h00, 21h20  ; dim. 8, 15h45, 19h00, 21h15 ; lun. 9, 16h00, 18h15 ; mar. 10, 13h45, 17h45, 21h20. ●● Tomboy : jeu. 5, 15h40, 21h45 ; ven. 6, 17h50, 19h50  ; sam. 7, 13h50, 19h40  ; dim. 8, 14h10, 19h50  ; lun. 9, 13h50, 21h50 ; mar. 10, 13h50, 18h00. ●● L’étrangère (VO) : jeu. 5, 19h10 ; ven. 6, 11h00, 19h30 ; sam. 7, 14h00, 21h15 ; dim. 8, 16h45 ; lun. 9, 15h30, 21h30 ; mar. 10, 21h50. ●● All that I love (VO) : jeu. 5, 17h50  ; ven. 6, 16h00 ; dim. 8, 21h30 ; mar. 10, 17h40. ●● Women without Men (VO) : jeu. 5, 17h20 ; ven. 6, 21h50 ; lun. 9, 17h40 ; mar. 10, 19h30. ●● Pina (VO) : ven. 6, 15h50 ; sam. 7, 19h30 ; dim. 8, 17h40 ; lun. 9, 19h30 ; mar. 10, 16h00. ●● Bonobos : ven. 6, 13h45 ; sam. 7, 16h15 ; dim. 8, 14h00 ; lun. 9, 15h30, 21h30 ; mar. 10, 21h50. ●● Le vagabond (VO) : jeu. 5, 21h30  ; ven. 6, 20h00 ; sam. 7, 18h00 ; lun. 9, 15h50. ●● We want sex equality (VO) : mar. 10, 20h00. ●● Les femmes du 6ème étage : jeu. 5, 15h00  ; sam. 7, 16h30 ; mar. 10, 15h00. ●● Animaux et Cie en 3D : jeu. 5, 10h45, 13h50 ; ven. 6, 10h45, 14h00 ; sam. 7, 10h45, 15h30 ; dim. 8, 15h50. ●● Arrietty le petit monde des chapardeurs :  jeu. 5, 10h50, 14h10 ; ven. 6, 10h50 ; sam. 7, 10h50.

■■ De l’eau pour les éléphants, un film de Francis Lawrence, avec Robert Pattinson, Reese Witherspoon.

21

CINEMA

A l‘affiche : Fast & furious 5

■■ Mené à un rythme trépidant, ce film laisse le spectateur cloué à son fauteuil.

C

ondamné à perpétuité, Dominic Toretto croupit dans sa prison, jusqu’à ce que Mia, sa sœur, aidée de Brian O’Connor, son ami qui a maintenant quitté la police, le fassent évader.

Après cet exploit, Mia et Brian, maintenant mariés, coulent des jours heureux à Rio. Sur place, ils retrouvent Vince qui leur apprend qu’il a proposé à Dominic un coup spectaculaire  :

braquer un train transportant des voitures de luxe. Immédiatement, le couple décide de participer à ce casse audacieux. Mais l’affaire se passe mal et il y a des morts. Cependant, Mia et Brian retrouvent Dominic et parviennent à s’enfuir à cette occasion. Le problème, c’est que les voitures appartenaient aux plus puissants mafieux du pays. Bientôt, entre la police conduite par Luke Hobbs, et les hommes

●● Le plongeon (VO) : jeu. 5, 16h00 ; dim. 8, 18h00 ;

lun. 9, 20h00. ●● Les yeux ouverts : lun. 9, 20h30. ●● Animal Kingdom (VO) : jeu. 5, 19h40, 21h50  ; ven. 6, 15h30, 17h50, 21h45 ; sam. 7, 11h00, 17h20, 21h30 ; dim. 8, 14h30, 19h40, 21h50 ; lun. 9, 13h45, 17h50 ; mar. 10, 15h30, 19h40. ●● Ciné-débat - Euthanasie ou soins palliatifs ? : lun. 9, 20h30. Projection du documentaire Les Yeux ouverts, suivie d’une rencontre. En collaboration avec l’Unité de soins palliatifs du CHU de Caen.

Le café des images 4 square du théâtre - Hérouville Saint-Clair ●● La ballade de l’impossible (VO) : jeu. 5, 18h30 ; ven. 6, 20h30 ; sam. 7, 18h45 ; dim. 8, 16h15, 21h30 ; lun. 9, 18h30 ; mar. 10, 16h00, 21h00. ●● Aladin et la lampe merveilleuse : jeu. 5, 16h15 ; ven. 6, 13h45. ●● Les couleurs de la montagne : jeu. 5, 10h30  ; sam. 7, 15h30 ; dim. 8, 15h45. ●● Coup d’éclat : jeu. 5, 14h45, 19h30 ; ven. 6, 13h00, 19h30 ; sam. 7, 13h30, 19h15 ; dim. 8, 15h30, 22h15 ; lun. 9, 12h45, 19h30 ; mar. 10, 15h30. ●● Detective Dee : le mystère de la flamme fantôme (VO) : jeu. 5, 21h30 ; ven. 6, 11h30, 18h00 ; sam. 7, 16h15, 21h30 ; dim. 8, 13h45, 19h00 ; lun. 9, 17h00, 21h30 ; mar. 10, 18h45. ●● L’enfance nue : mar. 10, 14h00. ●● L’homme d’à côté (VO) : jeu. 5, 14h00, 18h00  ; ven. 6, 15h30, 21h45 ; sam. 7, 19h45 ; dim. 8, 20h00 ; lun. 9, 15h15, 21h00 ; mar. 10, 17h30. ●● L’homme sans passé (VO) : mar. 10, 14h30. ●● Le journal d’une femme de chambre (VO) : jeu. 5, 20h15 ; ven. 6, 19h00 ; mar. 10, 21h15. Ciné-club de Caen jeudi 5 mai à 20h15 : projection suivie d’une onversation autour du film. ●● Nous, Princesses de Clèves : jeu. 5, 12h45, 16h45 ; ven. 6, 16h30, 20h00 ; sam. 7, 17h45, 22h00 ; dim. 8, 14h00, 19h45 ; lun. 9, 13h45, 17h30 ; mar. 10, 17h00, 20h00.

de main d’Hernan Reyes, les héros auront fort à faire. La particularité de cette cinquième mouture de Fast & furious, c’est qu’outre les scènes spectaculaires, les personnages existent réellement, avec des comportements qui sonnent juste (une rareté dans ce genre de film !). Justin Lin, qui maîtrise parfaitement son sujet, offre un festival de scènes toutes plus spectaculaires les unes

que les autres, avec des effets spéciaux très réussis et un rythme trépidant qui laisse le spectateur cloué à son fauteuil. Réglé comme une montre, le scénario déroule son intrigue sans temps mort ni faux pas, pour la plus grande joie des spectateurs.

toute l'actualité du cinéma

●● Où va la nuit ? : jeu. 5, 13h00, 17h15, 21h15  ;

ven. 6, 15h00, 17h15, 21h30 ; sam. 7, 13h15, 15h30, 21h15 ; dim. 8, 13h15, 17h30, 21h15 ; lun. 9, 14h00, 16h15, 21h15 ; mar. 10, 13h15, 18h45, 21h30. ●● Rango : jeu. 5, 15h15 ; ven. 6, 14h15 ; sam. 7, 14h15.

Pathé Lumière 15 Bd du Maréchal Leclerc - Caen - Rep. 0892 696 696 ●● Fast and furious 5 : tous les jours à 13h30, 16h15, 19h00, 21h45  sauf dim. 8, 11h00, 13h30, 16h15, 19h00, 21h45. ●● De l’eau pour les éléphants : tous les jours à 13h25, 16h00, 18h50, 21h30  sauf dim. 8, 11h00, 13h25, 16h00, 18h50, 21h30. ●● L’aigle de la 9ème légion : tous les jours à 13h35, 16h20, 19h10, 21h40  sauf dim. 8, 11h05, 13h35, 16h20, 19h10, 21h40. ●● Thor en 3D : tous les jours à 13h45, 16h30, 19h15, 22h00  sauf dim. 8, 11h00, 13h45, 16h30, 19h15, 22h00. ●● La fille du puisatier : tous les jours à 13h15, 15h25, 17h40, 19h50, 22h05  sauf dim. 8, 11h05, 13h15, 15h25, 17h40, 19h50, 22h05. ●● Source code : tous les jours à 19h45, 21h50. ●● Scream 4 : tous les jours à 19h40, 22h00. ●● Rio en 3D : tous les jours à 13h25 sauf dim. 8, 11h10, 13h25. ●● Rio en numérique : tous les jours à 15h30, 17h35. ●● Titeuf en 3D : tous les jours à 13h30 sauf dim. 8, 11h10, 13h30. ●● Titeuf en numérique : tous les jours à 15h35, 17h30.


22

No 83 - 5 mai 2011

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, 126 rue de Bayeux, loue garage dans résidence sécurisée. Particulier. Tél. 06.82.01.60.24 ■ Caen, hyper centre, (50 m prairie, 2 mn Fnac et Théatre) à louer studio dans un bel immeuble 1850, 19 m2, kitchenette, mezzanine, coin nuit, interphone, 360 € + 20 € charges + électricité. Particulier. Tél. 06.79.09.89.97

■ Caen, rue Caponière, loue F3, RDC, 56 m2, cuis. aménagée, chauffage ind., gaz classe E, caution pers., 480 € + 80 € charges. Particulier. Tel. 02.31.84.59.83

MANCHE ■ Avranches, proche centre, loue calme et agréable studio dispo fin aout : belle pièce avec kitchenette + s. de bains, place parking, fenêtres PVC, VMC. compteurs eau et élec. indiv., idéal étudiant, 230 €. Particulier. Tél. 06.61.72.23

■ Caen, (réf. AP00273), bel appart. av vue au 3e ét., asc., 86 m2 habit., 2 ch., SDB, WC. Cave & gar. A voir. Classe énergie D. Prix 166.151 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75

■ Caen, (réf. V0012926), Venoix, superbe 4 pp., vue dégagée, 93 m2. Cave + park. Gd balcon. Classe D. 186.749 €. SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen, (réf. PA00941), av. G. Clemenceau, ds rés., 3 pp., au 2e ét. av asc., balcon S/O, 2 ch., cuis. et SDE amén., 2 park. Cave, calme, proche commerce. 176.450,46 € dt 6.450,46 €. Classe E. - SCP PASCREAU ET ENAULTPASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Caen ouest, (réf. 225.161) magnifique maison de 5 p. p. : entrée avec plac., vaste séjour/ salon, cuis. amén., arrière cuisine, ét. 3 chambres, grande mezzanine (salle de jeux). Le tout sur terr. env. 1.000 m2. Classe énergie D. Px de vente 403.035 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Caen, (réf. V0013052), proche polyclinique, superbe 5 pp. 109 m2, 2 balcons, 2 SDB, 3 ch. Rénov. 2007. Gar. + park. Vue dégagée. 289.739 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen, (réf. PA00949), route d’Harcourt, idéal investiss., F4 au 4e et dernier ét. ss asc., 67 m2 habit. : séjour-salon, 2 ch., balcon, vue dégagée. Très clair, ravalement fait. Loué 450 €. 104.357,45 € dont 4.357,45 € de négo. Classe F.SCP PASCREAU ET ENAULTPASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

IMMOBILIER VENTES CAEN ■ Caen centre, vue sur le Château, traversant est ouest, entièr. parqueté, 4e étage, 84 m2, double vitrage, séjour salon 27 m2, 2 chambres de 18 m2 et 12 m2, entrée 10 m2, cuisine A/E, 210 000 €. Particulier. Tél. 02.31.50.20.12

■ Caen, (réf. AP00287), au 2e ét., 65 m2 habit., 3 pces, 2 ch., asc., cave et grenier. Classe énergétique E. Prix 130.105 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75

■ Caen, rue Jean Racine, appart. 2e ét. : ent., plac., séjoursalon plac., WC, dégag., 2 SDE, plac., cuis. A/E, 3 ch. Classe énergie E. Cave, park. Prix négo incluse 213.526 €. - SCP PERLEMOINE-ENGERRAN, GRAILLOT et BERTOL, tél. 02.31.88.20.26 ■ Caen, (réf. V0013043), Prairie, à v. appartement 3 p. p. d’env. 68 m2 au 2e ét. : séjour 25 m2 avec balcon, 2 chambres dont 1 avec balcon, cuis. amén. 186.479 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen, secteur St-Joseph, place du Canada, vds appartement F6, cave, garage, Classe énergie D. Prix : 375.221 € NC. - SCP CHUITON - BARRE. Tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr ■ Caen, (réf. V0012958), rive droite, T2 de 35 m2 avec séjour sud, ch. + SDE. Cave et park. DEP : D. 78.609 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURSMACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen Sud (réf. 225.520) corps de ferme à rénover : bât. de 6 pp. à rénover : séjour, SàM, gde pièce, cuis., arr.-cuis. Et. 4 chbres, sdb, nbses dépend., granges. Gd terrain bordé par ruisseau. Très bx bât. en pierre. Classe énergie F. 310.340 HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Caen 17 km au sud, accès rapide 4 voies, gros bourg ts commerces et école, collège, beau terrain clos 1.485 m2. Classe énergie E. 219.700 € NC - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, (réf. V0011200), rive droite, maison de 1990 en copro : séjour-salon 31 m2, 4 ch. Terr. 200 m2. Gar. 199.107 €. SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen, (réf. V0012792), Université, maison 5 pp. av gde cuis./repas, séjour, 3 ch. au 1er et une ch. en comble. Ss-sol. Jard. env. 250 m2. 238.244 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen, rés. J. Cartier, 5e ét., ascenceur, v. F4, 75,07 m2, cave, gardienne, entrée avec penderie, cui., arr. cuis., gd séjour avec balcon, 3 chambres, salle d’eau neuve, couloir avec penderie et placards, chauf. collectif fuel, très propre, 130.000 €. Particulier. Tél. 06.73.11.59.00

■ Caen, 109.000 €, sur les hauteurs de la Prairie, rés. Joffre, F2 de 50 m2 avec gd balcon offrant séjour, cuis. équipée, chbre, sdb agencée avec wc, nbx placards. Cave et parkingÖ Budget raisonnable. Prix FAi I@D France Tél. 02.31.94.71.36

■ Caen, secteur CHR, à v. appartement F3 TBE, 2e et dernier ét., ascenseur, garage, classe énergie F. Prix : 155.852 € NC. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr ■ Caen St-Paul, (réf. At 586), résid. agréable et calme, beau F5, 2e ét. Gd balcon sud et garage. Classe énergie F. 186.740 € N C. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, 190.000 €, bd Detolle, rés. Olympia, F4 de 78 m2 avec balcon exposé ouest proposant salon et séjour, cuis. aménagée, 2 chambres, s. de b. et wc, cave et garage box s/sol, nombreux parkings à dispositionÖ A saisirÖ Prix FAi. I@D France Tél. 02.31.94.71.36

■ Caen, 230.000 €, 2 mn du centre ville grand appt F5 duplex dans résidence de standing avec asc. en parfait état, beau séjour parqueté lumineux ouvrant sur balcon avec vue dégagée sur la ville, grande cuisine, 3 chambres dont 1 de 25 m2, s. de b. avec douche et baignoire d’angle, belles prestations, 2 grands balcons, 2 caves et 2 garages. DPE : E Agence BM Caen Tél. 06 60 54 83 44

■ Caen, (réf. N2496), maison jumelée, quart. proche centre ville : ent., séjour-salon, cuis. A/E, WC, véranda, terrasse. Et. : 2 ch., bur., SDE, WC. Grenier, cave, gar. dble, dépend. Pt terr. Prix négo incluse 217.650 €. - SCP DELORME ET LEMASLE, tél 02.31.51.16.60

■ Caen, 229.000 €, Prairie rive gauche, splendide F6 en duplex de 129 m2 offrant gd salon et séjour, cuis. équipée, 3 chambres RDC et 1 gde en mezzanine, sdb, wc. Huisseries PVC, dble vitrage. Garage box en susÖ Excellent ratio prix/superficie. Prix FAI I@D France Tél. 02.31.94.71.36

■ Caen, 218.000 €, centre ville, 5e et dernier étage d’un immeuble avec ascenseur, très bel appartement de 4 pp., beaux volumes, récemment rénové avec goût, offrant entrée, séjour-salon ouvrant sur balcon, 2 grandes chambres, s. de b., le tout en parfait état, cave. DPE : D Agence BM Caen Tél. 06 60 54 83 44

■ Caen, 142.000 €, Haut Chemin Vert, F3 de 62 m2 offrant séjour expo sud sans visà-vis, cuis. équipée, 2 chambres, salle d eau et wc. Cave et garage, box. Ravalement 2010. Prix attractif. Prix FAI I@D France Tél. 02.31.94.71.36

■ Caen, 229.000 €, sur les quais de l Orne, F4 parqueté de 97 m2 offrant séjour avec chem., 3 chambres dont 1 gde, cuis. équipée, dressing, sdb avec dble vasque, wc. PVC dble vitrage, grande caveÖVue imprenableÖ Prix FAi I@D France Tél. 02.31.94.71.36

AGGLOMERATION ■ Caen, 159.000 €, quartier Saint-Paul, dernier étage d’une résidence de standing avec ascenseur, grand appt 4 pp., 90 m2 env., très jolie vue dégagée du séjour double (lumineux et grand volume) ouvrant par baie vitrée sur balcon terrasse de 15 m2 env., grde cuisine am. et équip. avec coin repas, 2 chambres, garage et cave. DPE : D Agence BM Caen Tél. 06 28 80 19 01

■ Bretteville-sur-Odon, (réf. PA00961), bus de ville, maison sur 484 m2 de jard. clos planté, terrasse plein sud, 3 chambres, possibilité 4, mezzanine, 2 SDB, séjour double cheminée, chauffage gaz, parfait état. Ss vis-à-vis. 274.290,96 € dont 9.290,96 € de négo. Classe C.SCP PASCREAU ET ENAULTPASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Epron, à vendre pavillon de 160 m2 s/2 niveaux, 6 chambres, bur., séj./salon avec chem. et biblio., cuisine amén. récente, 2 SDB, 1 SE, garage, terrain clos. Classe énergie : D. 372.131 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Epron, (réf. PA00943), maison sur 512 m2 de terr. clos au calme, 130 m2 habit. : séjoursalon 44 m2 chem., 6 chambres dont 3 au RDC avec SDB, SDE, chauffage gaz, garage, libre 07/2011. 330.935,46 € dt 10.935,46 € de négo. Classe D.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Ifs, (réf. 010509 20), maison d’habit. compr. ss-sol ss partie. RDC : véranda, salle-salon, cuis. amén., 2 ch., SDE WC. 1er ét. : salon, 2 ch., SDE av WC. Bât. compr. gde pièce. 2 gar. Chauff. central fuel. Tt à l’égout. Le tt 14 a 43 ca. Classe énergie D. 361.832 € négo incluse. - Me BRAQUEHAYE, tél. 02.31.77.10.12

■ Ifs, (réf. LI00989), proche TVR, maison belle prestat. et gd grenier amén. sur le tt. RDC : ent., séjour-salon, cuis. A/E neuve, 3 ch., dress., SDE neuve, wc, sous-sol complet : garage 2 voitures, bur. Terr. 600 m2. Classe énergie D. Prix : 392.700 € HNI. - Etude VARIN, tél. 02.31.48.57.00. www.peyron-notaire.com

■ Ifs, 232.000 €, dans quartier résidentiel et en impasse, maison de 6 pp. offrant entrée, séjour-salon ouvrant sur véranda, 4 chambres dont 1 au RDC, sous sol total avec garage, jardin paysagé d’environ 500 m2. DPE : C Agence BM Caen Tél. 06 60 54 83 44

■ Hérouville-Saint-Clair, (réf. V012998), nord de Caen, bus de ville, hors lotiss., maison anc. 4 pp. + combles amén. Terr. 1.220 m2. DEP : G. 166.151 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68


No 83 - 5 mai 2011

■ Cambes-en-Plaine, (réf. PA00957), maison récente 152 m2 habit., terr. clos 593 m2 : séjour 35 m2, 5 ch., cuis. A/E, 2 SDB, dble gar. Au calme. 380.370,66 € dt 12.370,66 € de négo. Classe D.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Saint-Contest, à v. maison 6/7 pièces, 152 m2 sur 1000 m2 terrain clos, état neuf, limite Caen, proche écoles, collèges, lycée, Campus II (tram), bus 7, 10 et 22, sous-sol complet, terrasse, faibles charges, 398.000 €. Particulier. Tél. 06.77.42.88.39

■ Hermanville-sur-Mer, (réf. PA00934), à vendre maison plain-pied, refaite à neuf, 1.043 m2 de terrain clos planté, séjour chem., 4 chambres, cuis. et SDB amén. Ss-sol complet, chauffage fuel, déco récente. Au calme. 269.141,47 € dt 9.141,47 € de négo. Classe E.SCP PASCREAU ET ENAULTPASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

23

■ Luc-sur-Mer, (réf. 225.589) à vendre grand studio proche mer : séjour avec cuis. amén., sdb, prox. immédiate de la plage. Classe énergie F. 83.766 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Courseulles-sur-mer, à v. agréable maison normande F3 de 42 m2, fenêtres PVC, double vitrage, radiateur fluide, calorporteur, deux chambres avec jardin, exposée sud, coup de coeur assuré. Particulier. Tél. 06.23.33.49.54

■ Mézidon-Canon, vds maison 7 pièces située dans un cadre agréable, une grande salle, cuisine, s. de b., 4 chambres, toilettes et grand sous-sol, terrain 700 m2, 160.000 €. Particulier. Tél. 02.31.20.12.60

AUTOMOBILES CITROEN ■ C5 HDi, 110 cv, pack Ambiance, cuir, ttes options, jtes alu, GPS intégré mise à jour 2010, sièges électriques cuir, année 2002, 138.500 km, 5.500 €. Tél. 02.31.79.28.71

■ Zafira 1.9 CDTi, 150 cv Cosmo pack, noir métal, excel. état général, ttes opts : clim., jtes alu 17º, pavillon aviation électrique, rétros dégivrants électr., pare-brise et rétro at. Tél. 06.62.87.34.67

■ Très belle Yamaha Royalstar de 1997, 32.850 km d origine, nombreuses options, révision totale faite pour la saison, 6800 €, très belle affaire. Tél. 06.78.12.91.55

■ Fleury-sur-Orne, (réf. V0012676), rive droite, au calme, petite maison av jard. et dépend., 3 pp., env. 60 m2 habit. + garage, DPE : G. 135.254 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

OFFRES D'EMPLOI ■ Rech. serveur(veuse) à Bayeux, en CDi plein temps et CDi mi-temps midi, fermé dimanche. Tél. 02.31.92.00.82

DEMANDES D'EMPLOI CAMPING-CARS CARAVANES ■ Camping-car Ducato 2.3, 130 cv, 13.000 km, 12/2008, 6 couchages, store, panneau solaire, porte-vélos, 39.900 €. Tél. 02.31.68.36.97

■ Caravane Sterckeman Evasion 4 places, 2 grands lits, cabinet de toilette avec wc chimiques, auvent PVC neuf, côtés et façade détachables, solette, stabil., parfait état, hivernage sort 2 semaines/an. Tél. 02.31.93.67.61

■ En panne de nounou ! N’hésitez pas. Marie et Virginie 23 ans et 37 ans sont là, avec leur expérience en crèche et à domicile avec tout public. Pour nous joindre rien de plus facile au 06.66.14.29.61 ■ H., rech. tous travaux, 30 ans d’expér. dans le bâtiment, sur Caen et envir., charpente, couverture, zing, maçonnerie, placo, isol., vélux, chez particulier ou entreprise. Tél. 06.82.53.74.41

CALVADOS ■ Luc-sur-Mer, (réf. 225517) belle mais. : entr., cuis. amén., séjour av. insert. A l’ét. 5 chbres, wc, sde, sdb. Avec bureau. Dépend., garage, terrasse. 243.392 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Langrune-sur-Mer, (réf. V012923), face à la mer, plain2 pied sur 1.200 m : séjour 43 m2 vue mer, 3 ch., SDB. Au ss-sol : cuis. d’été + 2 ch. DPE : G. 294.888 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Mini Cooper 1.6 essence, modèle 2003, rouge et blanche, jantes alliage, excellent état, 105.000 km, 8.000 €. Tél. 06.25.42.16.15 ■ Volvo 480 ES coupé an. 89, sans contrôle tech., 216.000 km, 500 € à débattre. Tél. 06.08.31.12.90

■ Camping-car Eriba Trafic 2.5 D, 95, 150.000 km, 5 places, carte grise, 3 couchages + hamac enfant, boîte, embr., freins neufs, peu encombrant, 14.500 €. Tél. 06.18.94.38.64

■ Machine à coudre avec meuble, prix : 50 €. Tel. 02.31.93.06.43 ■ Autoradio CD marque Sony, bon état de marche, complet avec son boîtier, 40 euros. Tél. 06.66.78.50.34 ■ Artiste recherche mécène(s) pour projet d’art du cheval JEM 2014 en Normandie. Tel. 06.72.43.06.93 ■ Recherche coffret 5 CD Dalida les plus beaux concerts (1993) en excellent état, petit prix et divers sur Dalida (presse - photos). Tél. 02.31.36.43.82, soir

■ Canapé Club cuir bycast marron, 2 places, longueur 165 + 2 poufs, 480 €. Tél. 06.68.88.23.33

■ Belle chambre à coucher en acajou avec 2 chevets, bonne qualité, 600 € à débattre. Tel. 02.31.73.28.67

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

Le CHU de Caen recrute des

INFIRMIERS (H/F)

Temps complet ou partiel Dans les services de soins - Titulaire du diplôme d’Etat Postes situés à Caen, à pourvoir très rapidement. CV + lettre de motivation crosville-a@chu-caen.fr

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

AUTRES MARQUES

■ H. rech. travaux de jardinage ou reconstruction de murs en pierre, Caen et agglo, compétent, soigné, règlement CESU. Tél. 06.17.16.11.81 ■ Rech. n’importe quel petit job (baby-sitting, etc...) possibilité de me déplacer jusqu’a Caen, je me situe à Sainteny entre Carentan et Périers, très motiv.. Contactez moi 06.44.29.00.06

BONNES AFFAIRES

MOTOS

PEUGEOT ■ 406 1.8 essence, break, mod. 97, 82.000 km d’origine, 1re main, bien entretenue (factures), contrôle tech. ok, 3.600 €. Tél. 06.98.15.06.88 ou 02.31.44.23.39, après 19 heures

■ Jeanneau Leader 605, 2003, moteur HB 140 cv, Suzuki, 4 temps, 2005, 180 hrs, équip. 5e cat., gps, sondeur, etc, remorque double-essieu, treuil élec., 21.500 €. Granville. Tél. 06.76.94.44.04 -02.33.51.08.10

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

■ VW Tiguan 4 Motion essence, 170 cv, pack audio, pack off road, dsg 6, climatronic, bixenon, 82.000 km, 07/2008, très bon état, 17.000 €. Tél. 06.81.69.59.17

BATEAUX ■ Cap Ferret 4,52 cc + remorque Mécanorem 600 kg, 2007, moteur Mercury 40 cv, 4 temps, 8.500 €. Tél. 06.09.39.59.04

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

DECOUVERTES

N째 83 - 5 mai 2011


Tendance Ouest Caen du 5 mai