Issuu on Google+

SPECIAL IMMOBILIER PAGES 10 à 18 Tendances, crédits, investissements

AMENAGEMENT

“Nous voulons un centre-ville PROTHESES PIP Baclesse fait face au scandale ouvert sur la mer” PLACE SAINT-SAUVEUR N° 117 - 26 JANVIER 2012

Les pavés seront indiens

Jean-Marc Gilles, maire de Lion-sur-mer PAGE 3

MEMORIAL Le second souffle

PAGE 5

PAGE 6

PAGE 8

Musée

La face cachée Le Musée de Normandie abrite dans son sous-sol bien des trésors. Riches de 80 000 pièces et objets, ses collections, qui s’enrichissent en permanence, reflètent la densité du petit patrimoine normand . Plongez parmi les témoins du passé. PAGE 4


N° 117 - 26 janvier 2012

Les temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Dépendance Pose de la première pierre de l’établissement pour personnes âgées de Louvigny, rue Robert Capa, samedi 28 janvier.

✔✔ Cirque et danse. Le Théâtre de Caen accueille la compagnie québécoise du Cirque Eloize, du 31 janvier au 5 février. Superbe.

✔✔ Football Le Stade Malherbe est en dé-

✔✔ Colombelles Evacuation autour de la zone d’activité Jean Jaurès, dimanche 29 janvier, pour le désamorçage d’une bombe de 265 kg.

placement à Toulouse pour la 21e journée de Ligue 1, samedi 28 janvier. Coup d’envoi à 19h.

✔✔ Mémoire Commémoration du 67e anniver- ✔✔ Hockey Les Drakkars de Caen accueillent saire de la libération d’Auschwitz-Birkenau, vendredi 27 janvier à 14h, place Louis Guillouard.

AU COURRIER

Dijon, vendredi 27 janvier, à la patinoire Caen la mer (20h), en Ligue Magnus.

en direct

“La place des sourds”

tourisme  La page du 1 100e anniversaire de la Normandie est tournée

Dans un récent article, vous évoquiez les dispositifs ULIS en faveur des déficients auditifs. Parents d’enfants sourds scolarisés au collège Jean Moulin et au lycée Jean Rostand, nous constatons que ces deux dispositifs manquent cruellement de moyens. Notamment dans le domaine de l’enseignement en langue des signes française leur permettant d’avoir accès à l’intégralité du cours et d’enrichir leur langue. Or, cet enseignement est assuré par des auxiliaires de vie scolaire au statut précaire et peu formés ou des personnes du secteur médico-social pour un nombre d’heures insignifiant (en moyenne 4 heures par semaine). M. et Mme Déméautis, M. Legret et Mme Beaudouin

“Elles sont Normandes !”

A propos de l’abandon des Iles Anglo-Normandes rattachées au Duché de Normandie, la version historique la plus plausible semble la suivante. Dans le cadre du traité de Saint-Clair sur Epte, Charles le Simple donna sa fille en mariage à Rollon en même temps qu’il le nommait Duc de Normandie. Les Anglais ont gardé ces Iles par héritage, et leurs habitants ont préféré dépendre du Royaume d’Angleterre, plutôt que de la couronne de France. Aurions-nous un vide juridique qui nous permettrait de reconquérir ces Iles ?” A. Leplongeon

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

“Ce fut une réussite !”

A

lain Tourret, président du comité régional du tourisme, était l’invité de l’émission “en direct”, diffusée sur Tendance Ouest le mercredi midi (100.2 FM). ■■ Le 1 100e anniversaire de la Normandie, c’est fini. Etes-vous satisfait des animations qui se sont déroulées ? “Ce fut une réussite dans les cinq départements normands. Ce fut “Normandie Supertar”, avec près de 1 100 événements qui ont correspondu au 1 100e anniversaire. Nous avions reçu 280 projets d’animation et nous en avons retenu 230, dont 80 dans le Calvados et 70 dans l’Eure, qui ont été les deux départements les plus dynamiques.” ■■ Le Conseil régional avait alloué 500 000 € pour soutenir ces projets. Etait-ce suffisant ? “J’aurais aimé davantage. Et je regrette qu’il n’y a pas eu d’aide de la région Haute-Normandie, ni des cinq Conseils généraux normands.Nous aurions pu soutenir toutes ces petites communes, ces mini-projets qui se sont montés ça et là pour célébrer la naissance de la Normandie.”

■■ Alain Tourret a piloté, en 2011, l’organisation des festivités du 1 100e anniversaire de la Normandie.

■■ Pour beaucoup, il a manqué un événement marquant à Caen. Est-ce votre avis ? “Oui. Ainsi qu’à Rouen. Philippe Duron a présenté une magnifique exposition sur les Vikings en Russie. Un drakkar est venu dans le port de Caen. C’était symbolique, parfaitement réussi. Mais il n’y a pas eu ce grand événement à la mesure de cette célébration. Nous avons peut-être été trop raisonnables. Cela aurait été amusant de prendre d’assaut le château fort de Caen !” ■■ Que garderont les Normands de ce 1100e ?

“Le retour sur les racines, la notion de fête médiévale ont marqué beaucoup de gens. Un certain nombre de villes se sont distinguées, comme Bayeux, Deauville ou Divessur-Mer. C’est d’ailleurs à Dives que les troupes de Guillaume Le Conquérant s’étaient rassemblées avant de gagner l’Angleterre. Nous avons fêté ça dignement avec le maire de Dives, tout comme avec Philippe Augier à Deauville. Comme quoi, tout l’échiquier politique s’est senti concerné.” ■■ Ce 1 100e anniversaire a-t-il permis d’attirer davantage de touristes ? “C’est certain. Tous les

échos que j’ai eu des offices de tourisme ou des syndicats d’initiative le révèlent. Nous n’avons pas la possibilité de le chiffrer, comme pour Normandie Impressionniste en 2010, car il n’y avait pas d’entrées payantes comme dans un musée. Nous avons également su profiter de l’événement pour faire valoir notre terroir, notamment les produits alimentaires de la terre normande. Cet anniversaire fut enfin très positif pour mieux préparer 2012, avec l’Armada de Rouen et Normandie Impressionniste 2, ainsi que les Jeux équestres mondiaux et le 70e anniversaire du débarquement en 2014. C’est essentiel, car le tourisme de mémoire attire chaque année, 5,5 millions de touristes chez nous.” ■■ Une vie, six dates 1947. Naît à Coblence en Allemagne. 1972. Il prête serment et devient avocat. 1981. Elu maire de Moult. 1986. Elu conseiller régional. 1997. Elu député du Calvados. 2010. Elu président du conseil régional du tourisme de Normandie.


N° 117 - 26 janvier 2012

DEMAIN

Lion-sur-Mer va réaménager son centre-ville C

e n’est pas un hasard si Lion-sur-Mer est l’une des communes de la côte les plus appréciées des Caennais. L’ouverture de son centre-bourg sur la mer, que nombre de ses voisines lui envient, fait partie de ses arguments touristiques. Pour la municipalité en place depuis 1989, il est grand temps de valoriser cet énorme atout. Elle a patiemment acquis, entre le début des années 90 et 2008, des terrains vierges en plein cœur de la commune, ainsi que divers biens immobiliers. Résultat : “Nous avons désormais une maîtrise foncière confortable pour entamer la rénovation urbaine de notre centre-bourg”, se réjouit le maire, Jean-Marc Gilles.

Logements, hôtel, commerces Trois cabinets d’architectes et d’urbanistes ont planché sur le sujet, proposant plusieurs orientations en matière d’aménagement urbain. C’est Lacaton-Vas-

sal qui a finalement été choisi pour la transformation des deux hectares autour de l’actuel Carrefour Contact qui doit s’agrandir ces prochaines années. Exit la société Lion Salaisons qui jouxte le magasin. Viendront s’y installer dans les dix ans à venir, 96 logements neufs et privés, en complément des 20 pavillons HLM existants dont le nombre doit doubler dans le même temps. Des commerces sont aussi prévus le long du bd Paul Doumer. Le cabinet Babylone rénovera quant à lui la place du 18 Juin et ses proches environs, ainsi que celle qui fait face à la mairie. “Nous souhaitons leur donnerun cadre propice à l’animation et une meilleure ouverture sur la mer”, explique Jean-Marc Gilles. Un hôtel d’au moins 30 chambres est prévu. Il reste à attribuer l’aménagement des deux parcs de la mairie, pour mieux connecter la zone du Carrefour aux deux places du front de mer.

■■ Les deux zones orangées correspondent à la place du 18 juin (1) et à celle du 41e-commando (2). Elles seront réaménagées d’ici à 2020. La zone en pointillés rouges délimite l’ensemble du secteur de Lion, concerné par la rénovation urbaine.

3


4

NEWS Le musée de Normandie n’en finit pas de faire son inventaire Collections

 Constituées actuellement de 80 000 références rigoureusement inventoriées, les collections couvrent une période allant de l’Antiquité à aujourd’hui.

Leur origine

 De nombreuses pièces proviennent de la Société des antiquaires de Normandie. D’autres ont été données par des Caennais attachés à leur patrimoine.

Les inventaires C’est en 1864 qu’est créée la première liste du patrimoine normand par Charles Gervais. Aujourd’hui, la moitié de cet inventaire a été identifiée.

N° 117 - 26 janvier 2012

Témoins

 Le musée de Normandie entend témoigner de l’histoire de la région, de son patrimoine comme de la façon d’y vivre à travers chaque époque.

C

aen, symbole d’une ville détruite et reconstruite ? Ce sentiment prime souvent chez les Caennais. Pour Pascal Leroux, cette vision fait trop vite oublier la densité du patrimoine toujours présent dans la capitale régionale. L’attaché de conservation du musée de Normandie est bien placé pour le savoir. Il arpente la ville d’un œil attentif depuis des années, et connaît mieux que quiconque les anecdotes de chaque recoin. Et c’est lui qui a en charge la préservation des 80 000 pièces des collections du musée, dont seules quelques centaines, les plus pédagogiques, sont sélectionnées pour être accessibles aux visiteurs.

“Tout est soigneusement répertorié” Il faut se rendre dans le quartier de la gare pour mieux appréhender l’étendue de ce patrimoine. Dans un banal hangar de 1 200m2 sont entreposées des centaines de sculptures lapidaires, soigneusement numérotées en attente d’une prochaine exposition. Ici, une cuve baptismale du XIIe siècle. Là, la lucarne qui entourait la fenêtre de la maison du poète François de Malherbe au XVIe. Des trésors du passé qui ne sont pas toujours restés sagement en place : “Le but de chacune de ces pierres, c’est d’être montrée. Parfois, des chercheurs ou des étudiants s’intéressent à telle ou telle pièce. Parfois, on les prête à

■■ Dans ce hangar acquis en 2004 par le musée de Normandie se côtoient pierres sculptées datant de l’Antiquité et machines d’artisanat du XXe siècle. Autant de témoins d’un passé à la culture normande particulièrement riche.

des musées français ou étrangers. Elles alimentent également nos expositions temporaires”, souligne Pascal Leroux. Plus loin reposent de volumineuses machines agricoles ou industrielles, témoins d’époques révolues. Elles apportent au musée de Normandie sa dimension ethnographique : comment vivait-on à cette époque ? Quels outils utilisaient-on ?

Des questions auxquelles on tente aussi de trouver des réponses à travers les deux autres lieux de conservation du musée. A chaque objet sa carte d’identité L’un, sous celui-ci, abrite sur une surface de plus de 300 m2 des centaines d’éléments de textile, de morceaux de céramique et d’objets ethnographiques : armoires,

outils, pots, flacons... L’autre, intégré aux salles du Château, dispose pour sa part du dernier cri des techniques de préservation. L’hygrométrie (taux d’humidité) et la température de la salle sont contrôlées, et les étagères de classification sont étudiées pour utiliser au mieux l’espace. C’est dans cet espace que sont stockés les pièces les

plus sensibles aux agressions de l’extérieur. Là encore, chacune arbore un numéro d’inventaire donnant accès à sa carte d’identité. Date de découverte, éventuels prêts, description et caractéristiques diverses y sont déclinées. Un travail considérable, d’autant plus que les collections s’enrichissent très régulièrement. C’est pour absorber les fu-

tures acquisitions du musée que cette ultime réserve a été créée en 2005. Nombre de ses étagères restent encore vides, en attente des pièces de valeur qui viendront, immanquablement, témoigner des us et coutumes de la population normande pour les générations prochaines. LS. Jacquel-Blanc

“Chaque acquisition répond à un choix”

Le fonds de collections est sans cesse en train de s’enrichir”, confirme Lucie Voracek, responsable du laboratoire de restauration du musée. “La réserve aujourd’hui présente dans les salles du château a été conçue au mieux pour accueillir les futures acquisitions du musée. Avec les récentes fouilles du Château, celles de la place Saint-Sauveur et du site d’Ikea, cela bouge tout le temps !” Chaque nouvelle pièce dont le musée de Normandie veut faire l’acquisition relève d’un choix strict

et motivé. Une fois l’objet validé par la Direction régionale des affaires culturelles, il rejoint finalement les collections du musée. “Il est alors inaliénable et n’en sortira plus jamais.”

■■ Le musée de Normandie ne cesse de répertorier de nouvelles pièces grâce aux nombreuses fouilles actuelles.

De ces trésors retirés du sol, ou issus des dons de Caennais passionnés, seules quelques pièces à chaque fois seront mises de côté et restaurées à leur état d’origine. Ce seront “les plus intéressantes, les moins abîmées, celles dont nous avons le plus besoin pour une exposition ou une recherche”.


N° 117 - 26 janvier 2012

5

NEWS

Frédérique Lecapitaine

Presqu’île de l’Orne : le préfet a mis fin au projet de terminal de conteneurs en transit du Havre A la suite de l’enquête publique sur le projet d’installation d’un terminal de conteneurs en transit du Havre, à proximité du viaduc de Calix, Didier Lallement, préfet du Calvados, a annoncé mardi 24 janvier le refus de l’Etat de laisser construire un tel équipe-

L’ENTREPRISE

protheses pip 

La bonne gestion

L

■■ Une trentaine de maisons de retraite ont été déjà séduites par MedgicNet, un logiciel facilitateur de gestion.

L

ancée en 2009 et opérationnelle depuis mi-2011, Medgic Group est une société de service s’adressant aux maisons de retraite et aux personnes âgées. Après avoir été pendant plusieurs années consultant auprès d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), Alain Durel a constaté qu’il devenait nécessaire de trouver une solution pour que le personnel de ces établissements cesse de crouler sous les tâches administratives pour pouvoir accorder plus de temps avec les résidants. C’est dans cet objectif qu’a été créé Medgic Net, un logiciel

facilitateur de gestion d’une grande simplicité d’utilisation, garant d’une meilleure organisation et fonctionnant via internet. Sécuriser le quotidien “Il s’agissait d’apporter une solution simple pour s’informatiser sans contrainte d’un savoir-faire trop poussé”, explique Alain Durel. Des applications pour une utilisation sur tablettes tactiles ont même été élaborées, ce qui permettra, à terme, d’apporter une aide à domicile pour les personnes âgées et de sécuriser leur quotidien. Les familles pourront suivre à distance la vie de leurs proches isolés. Pratique : infos sur www. medgicnet.com

●● Ouistreham  Le non au référendum

Le préfet Didier Lallement a fait savoir à André Ledran, maire de Ouistreham, qu’il s’opposerait à l’organisation d’un référendum sur le rattachement de sa commune à la communauté d’agglomération Caen la mer. La loi stipule que dans ce dossier, le conseil municipal peut donner un avis mais ne peut remettre après en question la décision retenue par la commission départementale de la coopération intercommunale. Il est trop tard, donc, pour Ouistreham, d’organiser une consultation.

●● solidarite  En quête de soutien scolaire

Le Centre d’animation du Calvaire Saint-Pierre est à la recherche de bénévoles pour l’accompagnement scolaire d’enfants, inscrits du CP à la sixième. Les séances ont lieu les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 16h45 à 18h30. Renseignements, tél. 02 31 93 11 08.

●● LOGEMENT  Un nouveau Foyer

Le Foyer des jeunes travailleurs (FJT) d’Hérouville “Horizon Habitat Jeunes” a été inauguré le 18 janvier. Il compte 150 logements de 13 à 28 m2 ,dont le loyer varie de 28 à 450€.

ment. Soutenue par Ports Normands Associés, syndicat mixte réunissant les conseils généraux du Calvados et de la Manche avec le Conseil régional, cette initiative avait l’avantage de développer une activité portuaire supplémentaire

et remplacer l’équivalent de 25 000 poids lourds transitant chaque année entre Le Havre et Caen. Mais elle a suscité une forte opposition des riverains et de la commune d’Hérouville. Et, fait rare, l’avis très défavorable du commissaire enquêteur. “J’ai constaté qu’il n’y avait

aucun consensus possible”, a justifié le préfet. “L’Etat ne pouvait passer outre ce rejet d’autant plus que les nuisances étaient trop importantes, et que le projet s’inscrivait dans un environnement déjà très sensible : zone de danger, dépôt pétrolier, viaduc”.

Baclesse fait face au scandale

e Dr Marie-Yolande Louis, spécialiste de la chirurgie réparatrice, est sereine. Le centre de lutte contre le cancer François Baclesse a su vite faire face au scandale des prothèses mammaires PIP, dont le retrait a été préconisé à plus de 30 000 femmes par le ministère de la Santé. L’établissement, prévenu par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, a cessé toute utilisation de la marque PIP depuis mars 2010. “De 2003 à 2010, 197 prothèses PIP ont été implantées à Baclesse pour une reconstruction mammaire après un cancer du sein”, précise le Dr Louis. “Aujourd’hui, 80 femmes en

sont encore porteuses. Elles sont informées. La plupart d’entre elles ont demandé à ce qu’on les leur enlève le plus vite possible. Fin 2012, tout devrait être terminé”. Depuis le début de cette affaire, de nombreuses femmes se tournent vers une “reconstruction mammaire par lambeaux”. “Il s’agit d’une technique de comblement. Nous prélevons des tissus sur l’organisme, le plus souvent dans le dos ou grâce à la liposculpture”. A noter que Baclesse n’a pas vocation à pratiquer la chirurgie esthétique. Le centre renvoie donc les femmes concernées vers le professionnel de santé qui leur a implanté une prothèse PIP.

■■ Le Dr Marie-Yolande Louis et Marina Lefèvre, infirmière au centre de lutte contre le cancer François Baclesse.


6

N° 117 - 26 janvier 2012

NEWS

Bientôt, un centre de ressources Élection à Saint-Contest : pour les aidants familiaux second tour ce dimanche Le maire de Caen présentait ses vœux samedi 21 janvier : une année placée sous le signe de l’espérance. Rappelant un “contexte incertain”, l’élu a évoqué la “reprise”, soulignant “les atouts nécessaires” dont Caen dispose “pour traverser cette période diffi-

TRAVAUX EN VILLE ●● centre-ville. Jusqu’au 31 janvier, l’arrêt et le stationnement sont interdits bd des Alliés, pour aménager les trottoirs. Stationnement interdit rue Neuve Saint Jean, côté pair, à hauteur du n° 30, en fonction des besoins et de l’avancement du chantier jusqu’au 3 février, pour une intervention sur réseau électrique. ●● gare  Jusqu’au 29 février, circulation des véhicules alternée par feux, sur la voie longeant le parcotrain et reliant le cours Montalivet à la rue de la Gare, pour des raccordements aux réseaux d’eau. ●● hastings  Jusqu’au 31 janvier, circulation sur une largeur de chaussée réduite bd André Detolle, à cause de travaux liés à la fibre optique. ●● Saint-gilles  Une intervention sur le réseau

d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales entraînera une interdiction de circuler par moment dans les rues Manissier et Haute, du 16 janvier au 3 février.

●● venoix  Jusqu’au 2 mars, stationnement interdit rue de Brocéliande, dans sa partie en impasse, pour permettre la création d’une nouvelle voie. Perturbations également à prévoir sur le bd Georges Pompidou.

URGENCES SAMU : faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SOS MEDECINS : 36 24 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SAPEURS·POMPIERS : le 18 POLICE SECOURS : le 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 55 55 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35

cile et en sortir plus forte”. Philippe Duron a aussi annoncé la mise en place de “correspondants de nuit” pour prévenir des débordements lors de soirées et l’ouverture prochaine d’un centre de ressources pour les aidants familiaux au Chemin-Vert.

PLACE Saint-sauveur 

L

es nouveaux pavés, qui couvriront dans les prochains mois les 8 900 m2 de la place Saint-Sauveur, ont été choisis par la municipalité caennaise. Ce sont des pavés en grès extraits d’une carrière du Rajasthan en Inde, et commercialisés par une entreprise de Carquefou (Loire-Atlantique), qui ont répondu aux critères fixés par la Ville. Bien adaptées aux piétons, similaires aux pavés historiques et offrant une bonne résistance au gel, ils seront acheminés par bateau jusqu’au port du Havre. Ils seront par la suite mis en place au côté des anciens pavés qui ont pu être récupérés. Ils sont destinés

Dimanche 22 janvier, les électeurs de Saint-Contest (2 390 habitants)ont été appelés à voter à la suite de la démission, en 2011, de onze élus municipaux. Trois listes (“St-Contest autrement”, “St-Contest d’abord” et “Protéger et sauvegarder St- Contest”),

se présentaient à l’élection. Le quart des inscrits était nécessaire pour être élu au premier tour. Personne n’a atteint ce suffrage. Marie Cardin, élue démissionnaire, est toutefois arrivée en tête , avec 419 voix. Un second tour est organisé ce dimanche 29 janvier.

Les pavés seront indiens !

particulièrement au parvis de l’église du Vieux SaintSauveur. La pose des pavés doit intervenir prochainement, dans la foulée du déplacement de la statue de Louis XIV qui sera décalée d’une trentaine de mètres. La fin des travaux est programmée pour novembre. Elle sera suivie de la mise en lumière des façades entourant la place, et de l’installation de “points de végétalisation”, une des demandes formulées par les riverains lors des réunions de concertation. Ce sera alors au tour de la façade et du portail de l’église de bénéficier d’une restauration, pour “profiter de l’esthétique de la perspective de la place.”

■■ Les pavés de grès indien ont emporté le choix de la Ville, au détriment de pavés français des Pyrénées ou de l’Aveyron.


N° 117 - 26 janvier 2012

NEWS Plus de lignes électriques aériennes rue de la Folie Le député maire de Caen Philippe Duron et Denis Desnyder, maire de Saint Contest, ont visité jeudi 19 janvier le chantier des travaux d’effacement des réseaux aériens rue de la Folie. L’opération lancée le 3 janvier était “attendue des riverains” depuis plusieurs

L’ASSOCIATION

facs  

Vague Folk rassemble les arts

F

■■ Les joyeux drilles à l’origine du réveil de l’association Vague Folk !

L

orsque les musiciens du groupe Elendil créaient l’association Vague Folk en 1984, c’était avant tout pour faciliter la gestion et l’organisation de concerts, de bals et de stages musicaux. Le but était aussi de mettre en lumière la musique folk, en déclin dans les années 80 sur notre territoire, ainsi que ses dérivés. L’idée était donc de continuer à surfer sur la “vague folk” mais aussi d’être “vaguement folk”.

Un collectif éclectique En sommeil durant près de quinze ans, l’association a été réveillée en 2008 par Olivier Geneviève. Rapidement, Vague folk est

7

devenue agent tourneur et producteur amateur d’amateurs. En 2011, un catalogue d’une douzaine d’artistes a été réalisé (www.vaguefolk.fr) regroupant de la musique folk mais aussi soul, hiphop, du théâtre et même de la couture et du maquillage. Bref, Vague Folk est un label permettant la mutualisation des arts en lien étroits avec le spectacle vivant. Après un grand concert fin décembre, l’associationpropose à nouveau le 24 mars prochain une soirée spectacle à Ifs (salle Mitterrand). Pratique. Olivier Geneviève, o.genevieve@free. fr ou 06 73 12 39 24

●● formation  Portes ouvertes aux Compagnons

Vendredi 27 et samedi 28 janvier, de 9h à 18h, les Compagnons du Devoir et du Tour de France organisent des portes ouvertes. Vingt-sept métiers dits traditionnels (parmi lesquels chaudronnier, ébéniste, maçon ou pâtissier) seront présentés dans les locaux des Compagnons, au 16 rue du Château de Sainte Croix Grand Tonne, à 16 kilomètres à l’ouest de Caen.

●● Chambre des comptes  Le siège près de la gare ?

Des deux Chambres régionales de comptes normandes, le gouvernement a décidé de n’en faire qu’une. A Rouen ou à Caen ? Si Caen est choisie, le préfet de région a prévu qu’elle s’installe derrière la gare, dans le cadre du futur quartier des Rives de l’Orne.

●● cadre de vie  La Ville de Caen édite son guide Un guide “environnement et cadre de vie” vient d’être édité par la Ville. Il aborde les sujets de la propreté en ville, de la nature et des actions de sensibilisation. Disponible dans les Pôles de vie et à la mairie, le guide est aussi accessible sur le site Internet www.caen.fr.

années. Les travaux ont été divisés en deux phases, de huit et de six semaines, pour diminuer la gêne. Cet effacement, qui a lieu sur les deux communes ,permettra “d’améliorer la sécurité et le cadre de vie des riverains” et prendra fin en juillet de cette année.

Le boulevard de l’Espérance réaménagé à Cormelles Les travaux de fluidification du trafic et de sécurisation des accès du boulevard de l’Espérance, à Cormellesle-Royal, ont été achevés après plus de neuf mois de chantier. Un kilomètre de voie, ainsi que ses abords, ont été entièrement requalifiés pour faciliter les

échanges routiers particulièrement importants dans cette zone d’activité (11 000 véhicules par jour). Le tronçon, situé entre la sortie du périphérique “Vallée Sèche” et l’accès aux entreprises Letna et PSA Peugeot-Citroën, a notamment été élargi.

Les tablettes s’invitent à la bibliothèque

ace aux milliers d’ouvrages qui trônent sur les étagères des trois bibliothèques universitaires, les tablettes numériques ne pèsent pas lourd. Pourtant, depuis leur première apparition le 21 novembre dernier, elles attisent la convoitise des étudiants. Ils sont 250 à en avoir déjà bénéficié sous forme de prêt. Celui-ci est accordé pour une semaine, après qu’ils aient signé une charte de bon utilisateur, sans avoir à verser la moindre caution. L’emprunteur peut télécharger tout ce qu’il souhaite sur le disque dur. Manque de contenu “Avec seulement 25 unités à notre disposition, nous

ne pouvons pas vraiment répondre à leur demande”, note cependant Cécile de Coccola, conservateur de la bibliothèque Droits-Lettres. Il faut compter un mois et demi d’attente pour en emprunter une”. “Le problème que nous rencontrons n’est pas technique mais éditorial, car l’offre numérique pour nos étudiants en licence est très peu fournie”, observe Danièle Verdy, conservateur et chef de celle de médecine. Pour palier ce manque, l’université de Caen travaille avec les éditeurs. Quant à la disparition du papier : “Il n’y a jamais eu autant de papier imprimé que depuis l’apparition du numérique” !

■■ Deux conservateurs des bibliothèques de l’université de Caen, Cécile De Coccola (à gauche) et Danièle Verdy.


8

N° 117 - 26 janvier 2012

NEWS

Good Price inaugure la zone Le recensement a repris commerciale de la Vallée Barrey dans l’agglomération Jeudi 19 janvier a eu lieu l’inauguration de la zone commerciale de la Vallée Barrey à Mondeville, dans les locaux de Good Price, un magasin de 900 m2 ouvert la veille, spécialisé en déstockage de produits de marques. Il est installé dans un bâtiment construit sur

●● train  Le scénario du consensus

La Conférence des Exécutifs bas-normands, réunie lundi 23 janvier, s’est dite favorable au tracé AB présenté par Réseau ferré de France au sujet de la future ligne nouvelle Paris Normandie. Favorable mais sous certaines conditions : les élus ont par exemple rappelé la nécessité d’une gare nouvelle à Evreux. Le scénario AB tel qu’il est présenté aujourd’hui fait état d’une liaison Paris-Caen en 1H17 et Caen-Rouen en 51 minutes.

●● Sciences  Deux laboratoires caennais primés

Le magazine Science, revue scientifique de renommée internationale, a établi un classement des dix plus grandes avancées scientifiques de l’année passée. Parmi les résultats majeurs pour 2011 figure le travail de deux laboratoires caennais, le LCS et le CRISMAT, où travaillent des chercheurs de l’Ensicaen, de l’Université de Caen et du CNRS. Ils planchent sur un nouveau procédé destiné à la préparation d’un matériau à fort potentiel industriel et à moindre coût.

●● SOLIDARITE  Le lycée Lépine soutient l’Unicef

Les élèves de seconde du baccalauréat professionnel Métiers de la Mode du lycée Victor Lépine de Caen confectionnent cette année des poupées de chiffon sur le thème de la Renaissance. L’argent récolté par leur vente lors de la journée portes ouvertes du lycée en mars contribuera au financement de cycles de vaccination.

nouveautés 

l’ancien site de l’entreprise Cool Jet. En présence des commerçants de la nouvelle zone commerciale, Robert Lebon, maire-adjoint de Mondeville, a rappelé que “cette opération n’était pas terminée : il reste à construire 80 logements à côté du centre commercial”.

Alors que les chiffres de population établis au 1 er janvier 2009 ont été récemment publiés, le recensement a repris son cours dans les trois départements bas-normands jeudi 19 janvier. Comme chaque année désormais, 8 % des logements seront recensés

dans les villes de plus de 10 000 habitants. D’autres communes le seront totalement, comme Blainville, Bretteville-l’Orgueilleuse, Cormelles-le-Royal, Fleurysur-Orne, Grentheville, Rosel, Saint-André-sur-Orne, Touffréville, Troarn ou encore Verson.

Le second souffle du Mémorial

Toutes les conditions sont réunies pour continuer notre essor”, estimait il y a deux semaines Stéphane Grimaldi, le directeur du Mémorial. Dès le mois prochain, doit être présenté le nouvel espace sur la Bataille de Normandie, “plus didactique” que le précédent parcours “créé il y a un an dans la précipitation” et jugé “trop bavard”. L’exposition présentera notamment une maquette grandeur nature de la façade d’une maison détruite, et une frise chronologique des événements. Le hall et la librairie ont également été remodelés durant janvier. L’été 2012 sera pour sa part consacré à l’étude des comportements

des visiteurs, avec l’installation de 60 capteurs épiant leurs mouvements dans le musée. Ils devraient pouvoir contribuer à la réflexion sur les méthodes de mise en valeur de l’Histoire. Le Mémorial a désormais pris en charge le cinéma circulaire d’Arromanches. Celui-ci va bénéficier d’une rénovation du hall et de la muséographie avant la réalisation en 2013 d’un nouveau film d’archives racontant la Bataille de Normandie. Tandis que le bunker Richter, sous le Mémorial, dévoilera à la même date, les systèmes de défense allemande et le quotidien des soldats qui y vivaient.

■■ Sous le Mémorial, l’ancien bunker du général Richter sera rouvert au public en 2013.


N° 117 - 26 janvier 2012

9

FAITS DIVERS 2011 : les bonnes statistiques de la délinquance  dans le Calvados, les mauvais chiffres des cambriolages 16 % pour la moyenne nationale. C’est surtout dans les 708 communes de la zone gendarmerie que la hausse des cambriolages est la plus importante, c’està-dire plutôt dans les zones rurales : +31 % entre 2010 et 2011. La disparité est conséquente avec les zones

Grâce-de-dieu 

“On va les fumer”

●● Caen  Un corps sans vie repêchée dans l’Orne

Un corps sans vie a été retrouvé dimanche 22 janvier dans l’Orne à Caen et a été identifié lundi matin. Il s’agit du cadavre d’une femme de 84 ans portée disparue au début du mois de janvier. Cette dernière avait signifié son intention d’en finir avec la vie. L’hypothèse du suicide est donc privilégiée par les enquêteurs.

●● Rue basse  Évacuation après une fuite de gaz

Environ quinze personnes ont dû être évacuées de leurs logements, rue Basse à Caen, à hauteur de l’intersection avec la rue Manissier, vendredi 20 janvier dans la matinée. Quinze autres personnes ont été contraintes de rester confinées chez elles. En cause, une fuite de gaz, due à l’arrachage d’une conduite sur la voie publique.

●● Hérouville  La conductrice perd le contrôle

Accident spectaculaire à Hérouville Saint-Clair, mercredi 18 janvier, dans le secteur de la Fonderie. La conductrice, d’un bus twisto, âgée de 60 ans, a perdu le contrôle de son véhicule après avoir fait un malaise. Le car a alors percuté une voiture et un mur, avant de s’immobiliser. Les autorités ont dénombré sept blessés légers, transportés ensuite dans différents hôpitaux de la ville. Tous s’en sont tirés avec de légers hématomes.

●● Côte de nacre  Ils mangent dans les rayons

Lundi 23 janvier, dans l’après-midi, trois jeunes de 16, 17 et 18 ans ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à quitter le centre commercial Carrefour Côte de Nacre. Ils avaient consommé de la nourriture dans les rayons et avaient omis de passer en caisse. La mère de l’un des mineurs, venue chercher son fils, a réglé la note.

●● Boulon  Une voiture en flammes

A Boulon, à une dizaine de kilomètres au sud de Caen, une voiture a pris feu vers 3h25, mercredi 18 janvier, dans un hangar, semble-t-il à cause d’un problème électrique. Le véhicule qui se trouvait à côté s’est également embrasé. Les personnes occupant les résidences locatives qui partagent le hangar ont eu le temps de sortir les autres véhicules. Il n’y a pas eu de blessé.

●● RN158  Deux véhicules à contre-sens

Mardi 24 janvier, deux véhicules ont été signalés à contre-sens sur la RN158 (Caen-Falaise). Le premier, repéré à Soulangy, est resté introuvable. En fin de journée, un individu a lui été intercepté, à contre-sens, à hauteur de Grainville-Langannerie. L’homme venait dépanner un véhicule qui n’avait plus de batterie et n’a trouver que le contre-sens pour se rapprocher du lieu de la dite panne !

Le prévenu volait dans la déchetterie

baron-sur-Odon  A 55 ans, vivant du RSA, en passe d’obtenir une allocation adulte handicapé, Jean-Jacques Bidaux ne sait ni lire, ni écrire. Pour améliorer son train de vie, il s’est déjà fait repérer en train de “récupérer” des objets à la déchetterie de Baron-sur-Odon. Objets qu’il remet ou non en état et qu’il écoule sur des vide- greniers. Mais, le 22 janvier, les employés découvrent le grillage autour de la, sectionné. Aussitôt soupçonné, Jean-Jacques Bidaux est interpellé et

dans ses objets usuels est découverte une pince coupante. Il reconnaît être passé par la brèche du grillage mais nie en être l’auteur. Au vu des seize mentions de son casier, le procureur fait remarquer qu’il vole ce qui peut servir aux plus démunis par le biais d’associations caritatives qui se fournissent à la déchetterie. Il requiert trois mois ferme. Le tribunal a suivi le procureur dans ses réquisitions mais n’a pas prononcé de mandat de dépôt.

urbaines, puisque la police a constaté une hausse de 2,49 % des cambriolages sur l’ensemble de ces cinq secteurs (ensembles urbains de Caen, Honfleur, Dives, Deauville et Lisieux). Sur la circonscription de Caen, la hausse est de 5,26 % avec 1 001 faits de

Malgré une baisse de 4% de la délinquance générale dans le Calvados en 2011, tous les indicateurs ne sont pas au vert. L’item “cambriolages” fait partie des mauvais élèves. L’an dernier, les cambriolages étaient en hausse de près de 13,55 % contre près de

A

24 ans, Steeve Ferard était jugé en comparution im médiate, lundi 23 janvier, pour outrage, rébellion et vol avec violence, le tout en récidive ! Ce Deauvillais, qui faisait l’objet d’une période de probation, est accusé d’avoir, le 13 janvier, craché en direction d’un véhicule de police dans le quartier de

mariage blanc  

D

iaaeldin, Égyptien de 25 ans vivant à Paris, faisait l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière au 20 avril 2011. Rue de Ménilmontant, il rencontre le responsable d’une boucherie qui, après plusieurs semaines, lui promet de l’embaucher à Caen, à l’ouverture de son kebab-pizzeria près de

justice  

L

la Grâce de Dieu et, tenté, lors de son interpellation, de rameuter les jeunes autour : “Venez, on va les fumer à la kalachnikov !”. Dans la voiture qui l’emmène au poste, il parviendra aussi à mordre un policier et à le blesser. Relâché, le 19 janvier, c’est à la Maladrerie que vers 16h30, ivre, il vole le sac à dos de l’agent de la police

municipale qui fait traverser les enfants à la sortie de l’école. Steeve Ferard lance le sac au milieu de la rue et, quand elle le somme de le lui rendre, il fait tomber cette femme au sol. Le Deauvillais est arrêté, non sans mal (outrages, tentatives de morsures), venelle du puits, où il joue avec le bâton lumineux et

cambriolages enregistrés. “Notre département est très bien desservi par un réseau routier qui permet aux délinquants de sortir très rapidement des zones qu’ils ont cambriolées. L’habitat y est aussi plutôt diffus. Cela favorise des actes de délinquance”, estime le Préfet.

la chasuble de la victime. Le tribunal, visant la récidive de vol, décide finalement de condamner le prévenu à trois ans de prison, dont deux ferme. Il versera 4  200€ de dommages et intérêts aux six policiers outragés. La femme malmenée, après une provision de 1 450€ sera indemnisée après expertise.

Les faux époux condamnés la gare. Diaaeldin, a par ailleurs repéré, Lindsay, une Française de 24 ans. Résidant rue de Falaise, la mère de deux enfants a envie de retourner à Drancy, sa commune d’origine. Et a besoin d’argent. En échange d’un mariage blanc, 4 000€ lui sont promis. L’union a lieu le 5 février 2011. L’exconjoint de Lindsay, aussi

père des deux enfants, est au courant de la situation. Début mars, une lettre de dénonciation de mariage blanc arrive au commissariat de Caen. Après enquête, (au 31 mars 2011, “l’heureuse” épouse n’avait même pas la brosse à dents de son mari à Caen), les mariés et le boucher parisien, soupçonnés d’être entremetteur

dans le dossier, répondaient de leurs actes devant le tribunal correctionnel de Caen jeudi 19 janvier. L’entremetteur présumé a lui été mis hors de cause mais Lindsay est condamnée à six mois de prison avec sursis, tandis que Diaaeldin a la même peine, ainsi que l’interdiction définitive de résider sur le territoire français.

Deux affaires renvoyées

undi 23 janvier, deux affaires étaient jugées en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Caen. Les deux ont été renvoyées. Le premier dossier concernait des violences conjugales en date du 11 février. Le prévenu de 33 ans, très agité, a fait l’objet d’un placement en hôpital psy-

chiatrique après les faits pour être présenté à sa sortie. Furieux, il a poursuivi sa compagne à l’aide d’un marteau et d’une hache avec laquelle il a explosé la porte de la salle de bains où s’était réfugiée sa compagne. Avec déjà 11 mentions dont dix condamnations à son casier, le prévenu risquait une peine plancher. Ce dernier

violences conjugales  

N

é en France, Amar, Alsacien de 28 ans, n’est revenu du “bled” que depuis quelques années. Installé à Caen, quartier de la Guérinière, il est imam et contrôleur “de la chaîne Halal”. Séparé de sa première épouse algérienne, il lui est proposé de rencontrer sa sœur restée au pays, via un de ses amis caennais. Ils se marieront en Algérie en janvier 2010, et Amina arrivera à Caen deux mois plus tard. Fin mai, elle dépose plainte. Son époux ne lui laisse pas

a demandé un renvoi qui lui a été accordé au 20 février prochain. Le maintien en détention a été ordonné jusqu’à cette date. Dans la deuxième affaire, un jeune Bayeusain de 18 ans répondait d’offre, cessiondétention et usage de résine de cannabis pour environ 1,4 kg de produit estimé. Le prévenu, qui sort d’une en-

fance dans un foyer, est aujourd’hui intérimaire et vit chez sa belle-mère auprès de qu’il trouve une “complicité que je n’ai même pas eue avec mes parents”. La justice lui a accordé un renvoi au 17 février. D’ici là, il devra pointer une fois par semaine au commissariat de Bayeux et commencer un sevrage.

L’imam devant la justice

la possibilité d’apprendre le français. Elle se dit aussi victime de violences physiques.

Parole contre parole La justice se penche sur l’affaire le 22 décembre dernier. Amina explique que son mari voulait, entre autres choses, lui faire porter la burqa, lui interdisait de répondre au téléphone et avait posé du papier autocollant sur les vitres des portes-fenêtres du salon afin que personne ne puisse la voir de la rue… Depuis, la jeune femme a même de-

mandé le divorce selon la loi française Le prévenu conteste l’intégralité des accusations. Il explique qu’il s’agit d’un complot orchestré par Amina dans le but d’obtenir des papiers français. Amar affirme également avoir entamé une procédure de divorce en Algérie, lieu du mariage. Il souligne aussi qu’il ne pourrait pas se conduire autrement que ce qu’il prêche le vendredi à ses coreligionnaires. L’affaire prend donc la tournure de “parole contre parole”

et est mise en délibéré au mercredi 18 janvier. Amar, absent à l’énoncé, est finalement condamné à six mois de prison avec un sursis mise à l’épreuve de deux ans. L’imam écope aussi d’une obligation d’indemniser Amina, de l’interdiction de la contacter, sauf à l’occasion des procédures qui les opposent. Amar devra verser 1 200 € de dommages et intérêts à la victime et devra procéder au remboursement de frais de procédure à hauteur de 500€.


10

N° 117 - 26 janvier 2012

SPECIAL immobilier

Prix : 2012, une année pour les acheteurs ? U

ne nouvelle année démarre et avec elle son lot de spéculations ! Est-ce la bonne pour acheter ? Est-ce le bon moment pour vendre ? Dans l’ancien comme dans le neuf, 2012 pourrait être une année favorable aux acheteurs.

Frédérique Lecapitaine

Appartement anciens

■■ Le quartier de l’Hôtel de Ville à Caen est un secteur toujours très apprécié, tout comme le plein centre. Les prix de l”immobilier y sont plus élevés qu’ailleurs.

Dans ce secteur, la baisse des prix est amorcée. Si elle ne s’affiche pas encore clairement sur les annonces des biens à la vente, la marge de négociation est plus conséquente qu’auparavant pour les acheteurs. “A quelques pas de la Place de la République, j’ai acheté il y a un an un F3 de 65 m2. En vitrine, il était affiché à 175 000 €*. A la première visite, l’agent m’a informé qu’à 165 000 €*, la propriétaire vendrait. Et j’ai encore réussi à négocier 6 000 € ! Bilan : 159 000 €*”, explique Antoine, Bayeusain installé à Caen pour des raisons professionnelles. Léa, bientôt 26 ans, a quant à elle acheté à proximité du futur quartier des Rives de

l’Orne un F3 de 70 m2. Là encore, la marge de manoeuvre a été importante. “Je l’ai acheté 132 000 €**. L’annonce en demandait à la base 144 000 €** et dès la première visite, mon agent immobilier m’a confié qu’on pouvait faire baisser le prix à 130  000  €**”, se souvient-elle. La suppression du PTZ+ (prêt à taux zéro) dans l’ancien et le durcissement de la fiscalité pourrait toutefois refroidir nombre de candidats à la propriété dans les mois à venir. Logements neufs Si les promoteurs immobiliers n’envisagent pas une réelle baisse des prix en 2012, nombreux sont ceux qui évoquent toutefois une stabilisation des tarifs afin d’enrayer la chute des ventes. La coupe franche du gouvernement sur le dispositif Scellier a en effet fait déchanter certains investisseurs. * hors frais d’agence et hors frais notariés - ** hors frais notariés

MODELE CAPELLA F5 avec TERRAIN

MODELE DEIMOS F6 avec TERRAIN

Compris frais de notaire + branchements + DO et garantie bancaire CGI BAT, convention n° 5056-00

Compris frais de notaire + branchements + DO et garantie bancaire CGI BAT, convention n° 5056-00

(sous réserve de disponibilité des terrains)

(sous réserve de disponibilité des terrains)

Sur vide-sanitaire de 0,75 m et 2 planchers béton

Sur vide-sanitaire de 0,75 m et 2 planchers béton

Tout compris AUNAY-SUR-ODON .................... 145.500€ LAIZE-LA-VILLE.............................. 162.500€ BANVILLE (à côté de Courseulles) .... 166.700€ COULOMBS ..........................................172.300€ THAON ....................................................... 177.800€

PAVILLONS

Tout compris BIEVILLE-BEUVILLE ................. 235.400€

Consultez notre catalogue sur

www.pavillons-galaxie.fr

GRAINVILLE/ODON....................191.000€ BARON-SUR-ODON.....................197.000€ BANVILLE (à côté de Courseulles) ... 194.800€

02.31.34.63.23 i s s u é 117, bis rue Calmette l’espace r 14120 MONDEVILLE


N° 117 - 26 janvier 2012

SPECIAL immobilier

11

Acheter sur plan : du neuf et des garanties A

cheter en “vente en l’état futur d’achèvement” (Vefa), c’est acquérir un bien immobilier sur “plan”, autrement dit devenir propriétaire d’un logement dont la construction n’est pas terminée. “Une formule singulière, très réglementée par la loi”, selon Luc De Joybert, attaché commercial de la société Sedelka, spécialisée dans la promotion immobilière dans le Calvados.

Fiscalités avantageuses pour l’acquéreur La Vefa est encadrée par un contrat de réservation soumis à des règles bien spécifiques, fixées par le code de la construction et de l’habitation. L’acquéreur dispose de multiples garanties : le parfait achèvement, la garantie biennale qui couvre les risques de mauvais fonctionnement des installations techniques dans l’immeuble pendant deux ans, et la garantie décennale concernant les risques liés à la stabilité

de l’immeuble pendant dix ans. “Les risques sont très limités et quasi inexistants car le particulier qui achète en Vefa est extrêmement bien protégé”. En achetant un bien sur plan, l’acquéreur a la possibilité de personnaliser son logement. Un logement qui va répondre aux dernières normes d’éco construction, et dont la revente sera donc, à terme, facilitée. La Vefa permet aussi de bénéficier de dispositifs fiscaux liés au neuf : réduction d’impôts, achat avec un taux de TVA réduite, exonération de taxe foncière pour les investisseurs et prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété. Des avantages non négligeables qui expliquent à eux seuls l’engouement pour cette formule. “La vente du neuf s’est développée grâce aux fiscalités avantageuses mais c’est un marché changeant sur lequel nous devons constamment nous adapter”, rappelle Luc De Joybert.

■■ Luc de Joybert devant le chantier du Wagram, immeuble qui participe aux derniers aménagements de la Cité Gardin, face à la Prairie.


12

N째 117 - 26 janvier 2012


N° 117 - 26 janvier 2012

SPECIAL immobilier

13

Le grand saut vers l’achat I

l y a cinq ans, lors de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy souhaitait “une France de propriétaires”. Entre-temps, la crise financière est passée par là, semant le trouble dans l’esprit des potentiels acquéreurs, surtout les plus modestes. Aujourd’hui, 58 % des Français sont propriétaires mais, parmi les locataires, nombreux sont ceux qui, désormais, ne parviennent plus à détecter le bon moment pour acheter. “C’est maintenant !”, clame avec insistance Pascal Thouroude, d’Edifidès. “Grâce à la persévérance de plusieurs députés, certains dispositifs avantageux ont été maintenus pour cette année 2012. C’est le cas du Prêt Social Location Acquisition qui permet encore d’accéder à la propriété avec un prêt à 5,5%. Acheter, oui ! Avec un dispositif sécurisé, c’est encore mieux”. Cela dit, acheter n’est pas une décision à prendre à la légère, c’est même l’une des plus impor-

tante au cours d’une vie, car elle pose une équation à deux variables fondamentales : le temps et l’argent.

Repérer la situation Tout d’abord, il faut pouvoir se projeter dans l’avenir, au moins sur les 15 ou 20 prochaines années, ce qui implique une situation personnelle et professionnelle stable et durable. C’est pourquoi, les premiers achats sont souvent effectués par les couples de trentenaires actifs. D’autres facteurs entrent en ligne de compte : la situation professionnelle, la capacité de financement, les taux de crédit, les aides de l’Etat à l’accession et bien entendu l’état du marché immobilier local. Mais chacun garde sa vision propre : s’endetter pour devenir finalement propriétaire de «son logis à soi», ou louer et donner chaque mois un peu de ses revenus tout en restant libre de tout engagement sur le long terme.

Terrains disponibles à THAON à partir de

73.000€

* Hors frais de notaire/terrain de 540 m2

Vous avez un projet de construction ?

Dès 2013, les maisons neuves devront être obligatoirement BBC

Présent au SALON DE L’IMMOBILIER J.F.R. Maisons Individuelles Technoparc du Golf, route de Douvres 14610 EPRON Tél. 02.31.95.07.00 www.maisons-jfr.com e-mail : societe.jfr@maisonfc.fr

■■ Maison ou appartement : les critères de l’achat diffèrent au cours de la vie. Les jeunes actifs citadins choisiront le second avant de fonder une famille et de se tourner vers une maison. Les personnes âgées chercheront de nouveau un appartement.


14

N째 117 - 26 janvier 2012


N째 117 - 26 janvier 2012

15


16

N° 117 - 26 janvier 2012

SPECIAL immobilier

L’aménagement des combles permet de gagner en superficie L’aménagement des combles résulte souvent d’une volonté d’augmenter son espace de vie. De bons conseils sont alors nécessaires pour optimiser au mieux le temps et l’argent à investir dans un tel projet. La surélévation du toit, par exemple, permet de gagner

L’ENSEIGNE

investir 

La maison neuve par Batinov 

A

■■ Batinov, concept créé par David Ferreira et Fabrice Hérisson, propose “construction, rénovation, extension”.

B

atinov concept est un bureau de maîtrise d’oeuvre créé par Fabrice Hérisson (commercial) et David Ferreira (technicien), deux associés qui connaissent le monde du bâtiment qu’ils fréquentent depuis une quinzaine d’années. “Nous avons conjugué nos deux expériences pour créer Batinov concept.” Le bureau de maîtrise d’oeuvre, installé récemment rue d’Auge, propose des maisons neuves “clés en main, c’est-à-dire des maisons et des terrains entièrement finis à des prix compétitifs, grâce à notre filière promotions immobilières”. Batinov concept fait aussi de la rénovation

et des extensions. “Nous n’avons pas de catalogue précis, nous agissons en fonction des désirs de nos clients.” Un suivi de A à Z “Être deux nous permet un suivi de A à Z de tous les projets. Chacun est au courant des dossiers. Cela permet une exécution rapide.” Batinov concept assure le suivi du chantier, le devis, la réalisation des plans : “nous travaillons directement avec les artisans.” Les avantages de Batinov concept sont “la réalisation d’un projet personnalisé, mais aussi adapté aux besoins et au budget de chacun.” Pratique : tél. 02 50 50 50 14.

●● location  La tendance est au direct

Selon le magazine économique Capital, de plus en plus de propriétaires sont tentés de louer en direct, sans passer par une agence immobilière. L’objectif est d’augmenter le rendement locatif, en baisse régulière en France depuis 2008. Plus de la moitié du parc immobilier français est géré de la sorte.

●● loyer  Quid des assurances pour les impayés

Dans la grande majorité des cas, les mauvaises surprises sont rares pour les propriétaires. Seuls dans un peu moins de 3% des cas,ceux-ci sont confrontés à des problèmes d’impayés. Des assurances existent pour s’en protéger. Il faut alors s’acquitter d’une cotisation annuelle, qui représente généralement 2,5 à 4% du loyer annuel.

●● rive droite  Un nouveau programme

Un nouveau programme immobilier qui sera réalisé à Caen, sera présenté à l’occasion du salon de l’immobilier. La “résidence Harmony” se dévoilera au grand public le vendredi 27 janvier à 16h30, sur le stand B3 du hall 1, au Parc des expositions.

en superficie, et bien souvent de créer ou augmenter la provision en lumière naturelle. La bonne isolation de cette nouvelle pièce sera alors essentielle pour le confort de ses occupants, mais aussi pour réaliser des économies d’énergie non négligeables.

Devenir bailleur reste rentable

cheter pour louer, c’est une pratique devenue courante sur le marché de l’immobilier. L’investissement locatif, c’est “Le produit actuellement”, explique Maryline Bourdon, responsable de la société Maison Iso confort, spécialisée dans la construction de maisons traditionnelles sur le Calvados. “Environ 20% de nos réalisations sont destinées à la location, et beaucoup de nos clients sont devenus des habitués de cette manœuvre”.

“Le jeu en vaut la chandelle” Investir dans l’immobilier permet d’une part de s’assurer un revenu complé-

mentaire, via la perception des loyers, de réaliser des économies en faisant jouer des dispositifs de défiscalisation, de se constituer un patrimoine et donc une sécurité. Les risques ne sont pour autant pas moindres, le pari étant de rentabiliser les coûts de construction en prenant en compte les aléas du marché. Mais selon Maryline Bourdon, le jeu en vaut la chandelle, d’autant que l’immobilier peut être facilement financé par l’emprunt bancaire, à la différence d’autres placements. Selon elle, “acheter pour louer n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît, il suffit d’oser et de se lancer”.

■■ Investir dans l’immobilier demeure un refuge sécurisant pour se constituer un patrimoine confortable.


N° 117 - 26 janvier 2012

SPECIAL immobilier Le choix de l’énergie : à chaque combustible ses avantages et ses inconvénients C’est une des questions cruciales qui intervient au moment de la construction ou de la rénovation d’un bien immobilier. Doit-on opter pour le fuel, le gaz, l’électricité, le bois ? Energie fossile, ou renouvelable ? Plusieurs critères sont à prendre en compte,

A quoi sert un syndicat de copropriété VOISINAGE 

■■ Les informations du syndic de votre immeuble sont généralement placardées dans le hall d’entrée.

D

tinée à assurer à la copropriété le remboursement de ses fonds en cas de faillite, d’une assurance en responsabilité civile, ouvrir un compte distinct au nom de la copropriété et posséder une carte professionnelle de “gestion immobilière” délivrée par la préfecture. Chaque année, le syndic est tenu d’organiser une assemblée générale où il rend compte de sa gestion. Il revient donc aux propriétaires de choisir un syndic digne de confiance, qui ne trichera pas sur les prix et aura une gestion transparente. Un locataire peut contacter le syndic pour signaler un problème, mais les deux n’auront en aucun cas de lien juridique.

●● PRATIQUE  Salon de l’immobilier, version 2012 Grande nouveauté de cette édition, le Salon de l’immobilier occupe le Parc des expositions, vendredi 27 janvier de 14h à 19h30, samedi 28 janvier de 10h à 19h30 et dimanche 29 janvier de 10h à 19h30. Un emplacement nouveau et davantage d’espace pour cet événement qui rassemble en moyenne 5 000 visiteurs. Malgré un contexte difficile, cinquante exposants seront présents pour informer le public dans des domaines aussi divers que la gestion du patrimoine, la défiscalisation ou encore la promotion immobilière. L’entrée à ce 20e salon reste gratuite, tout comme le parking très appréciable du Parc des expositions.

●● SaLON  Le programme des conférences . Vendredi 27 et samedi 28 janvier à 16h, “Investir en maison de retraite, un marché qui ne connaît pas la crise”. . Vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 janvier à 17h, “comment faire une maison BBC ?”. . Samedi 28 janvier à 11h30, “Tout savoir pour réussir son projet immobilier”.

l’usage, le confort recherché, mais aussi l’investissement initial et le coût annuel. Le fioul constitue un chauffage performant pour les grands espaces, mais il produit une forte émission de gaz carbonique et le coût du combustible est en augmentation per-

manente. Le bois s’impose depuis quelques années comme une alternative efficace : énergie intéressante financièrement, elle est aussi écologique. L’énergie solaire est quant à elle gratuite et disponible partout. Pollution zéro, haute performance, aides fiscales,

les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives quelque soit la situation de la maison. Mais, avant de raisonner chauffage, il faut penser à l’isolation : à quoi bon un chauffage performant si la chaleur s’enfuit à travers la toiture ?

Le crédit demeure encore abordable

emprunter

L

es crédits immobil i e r s “se portent à merveille”, selon Yves Barnaud, responsable de l’agence Crédit immobilier de France Ouest. Sur 2012, “nous sommes toutes voiles dehors !”

ès l’instant où un immeuble est divisé entre deux propriétaires ou plus, il devient une copropriété. Celle-ci est fondée sur la réunion de propriétaires en un groupement syndical. Ce dernier doit désigner un représentant nommé le syndic, un professionnel qui doit gérer le bon fonctionnement et l’entretien de l’immeuble. Ce mandataire des copropriétaires les représente en justice et gère les soucis de la vie quotidienne : eau, chauffage, entretien des parties communes, parking... Bien choisir Pour assurer sa mission, le syndicat professionnel doit justifier d’une garantie financière suffisante des-

17

La stabilité maintient des taux acceptables Depuis 2008, l’accès à la propriété est facilitée grâce à des taux d’intérêt relativement bas, marqués par une certaine stabilité du marché. “Nous essayons de revenir sur des prêts immobiliers de longue durée afin de répondre aux besoins des particuliers concernant la mensualité.” Selon l’indice CID, un baromètre qui mesure en temps

réel le taux de crédit immobilier moyen proposé par les banques en France, celui-ci représente ces jours-ci 4,09 % pour un prêt sur 15 ans, 4,38% sur 20 ans et 4,60% sur 25 ans. Avec les assurances emprunteur, les frais de dossier, les pénalités au remboursement… les écarts peuvent être importants d’une banque à l’autre, pour un même dossier déposé. “Ça tourne, ça change, les politiques évoluent avec le temps, et ce ne sont jamais les même établissements bancaires qui proposent les crédits les plus avantageux”. Il s’agit donc avant tout de comparer et de ne pas se lancer tête baisser.

■■ Les taux de crédit historiquement bas de l’hiver 2010/2011 ne sont plus. Leur hausse reste mesurée cependant.


18

SPECIAL immobilier

N° 117 - 26 janvier 2012

Habitat groupé : le choix de treize familles de Louvigny

Une réelle aventure sociale Avec cette idée de construction collective, les familles voient ici l’opportunité de créer une vie sociale riche et agréable, une possibilité de s’ouvrir à la vie associative

du quartier. Un projet de chorale a été lancé. Christian Delabie, ingénieur à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, explique  : “Ce projet est aussi né d’une réelle volonté de mixité sociale. Nous venons tous d’horizons différents, nous n’avons pas le même âge”. Si les familles sont encore aujourd’hui en phase d’expérimentation en matière de relations sociales, les participants au projet sont optimistes : “Je pense que nous avons créé quelque chose qui tient la route sur le plan architectural, énergétique mais également sur le plan de l’aventure sociale”, ajoute M. Delabie. Les familles ont également tenu à construire en tenant compte des énergies renouvelables, avec très peu d’électricité. Un mode d’éco-construction exemplaire pour ce nouveau lieu d’habitat collectif et solidaire.

Photo : Emmanuel Lesouef

M

ode de construction alternati f , volonté de vivre ensemble d’un groupe : un projet d’habitat collectif a pris forme il y a maintenant trois ans à Louvigny, au sud-ouest de Caen. Il reste trois maisons en cours de construction, mais déjà plusieurs familles occupent les lieux. L’idée est simple : le terrain, d’environ 5 000 m2, est acheté en commun par treize familles et structuré en plusieurs parties. Tous les logements sont des maisons solaires passives. Elles disposent chacune d’une façade sud entièrement vitrée et d’un jardin privatif de 50 mètres carrés, qui s’ajouteau jardin d’agrément volontairement commun à toutes les familles.

■■  Comme dans toute forme de vie collective, les prises de décisions sont parfois longues : “Nos réunions prennent beaucoup de temps. Mais personne ne s’en plaint. Nous essayons de suivre le fonctionnement démocratique autant que possible”.


N° 117 - 26 janvier 2012

SPORTS

Handball (N1F) : Colombelles s’installe en haut de tableau Colombelles (N1) a mis à profit son long déplacement à Saint-Germain/ Blavozy, samedi 21 janvier, pour prendre ses distances avec la zone de relégation. Opposées à l’avant-dernier, les handballeuses calvadosiennes se sont imposées “dans la douleur”, d’après

Le Caen Basket Calvados tout en maîtrise n2m 

lfb 

leur capitaine Alisson Breysacher (22-25). “On était à égalité à 1’30’’ de la fin. Abir Riahi a réalisé un arrêt, on a marqué sur la possession suivante et ce n’est qu’à ce moment-là qu’on s’est détaché.” Le prochain match, samedi 28 janvier à Bergerac, s’annonce plus difficile.

19

N2M : le Caen Handball poursuit sur sa lancée Deux montées consécutives n’ont pas rassasié l’immense appétit des Vikings. Promus en Nationale 2, les handballeurs caennais occupent la deuxième place du championnat à une journée de la fin des matchs aller. Leur dernière sortie à Sannois-Saint-Gra-

tien, pourtant désigné par le classement comme un concurrent direct pour l’accession, a confirmé leur impressionnante forme du moment. Victoire 29-34, samedi 21 janvier. Prochain match contre BoulogneBillancourt dimanche 29 janvier (16h à Caen).

Mondeville s’offre le leader

■■ Les Caennais se congratulent après leur victoire : ils restent les plus forts au Palais des Sports.

Le Caen Basket Calvados a préservé son invincibilité à domicile, samedi 21 décembre face à Ormes (10490). Dominateurs pendant la quasi-totalité de la rencontre, les Caennais ont encore impressionné chez eux. “Quand on met les paniers à l’intérieur, on n’est

pas loin des 100 points, ou on les dépasse. Mais il aurait fallu qu’on soit capables de serrer les boulons beaucoup plus tôt”, indiquait le coach Fabrice Calmon. Sixièmes de N2, le CBC accueille Carquefou (N2) en 32 e de finale de la Coupe de France, samedi 28 janvier.

●● basket (n1f)  L’USOM frappe fort, Ifs s’incline Samedi 21 janvier, le centre de formation de Mondeville, a réalisé une superbe performance en prenant le meilleur sur Colomiers, sixième du classement (84-73). Dans la même poule, trois victoires plus haut au classement, Ifs n’a pas réalisé d’exploit à Mourenx (Pau). Elles n’ont lâché prise que dans les cinq dernières minutes (score final 69-46). Huitième de N1, Ifs aura droit à une pause Coupe de France contre Brest (N2) samedi 28 janvier. Il s’agira des 32e de finale.

●● natation  Les Caennais se préparent à Nancy En pleine préparation pour les championnats de France, Jérémy Nègre a battu son record personnel en finale B sur 200m 4 nages en signant le 3e temps de la course : 2’16”94. Toujours en finale B, Victoria Kosack a signé le 4e temps en 4’30”96, sur le 400m nage libre. Lucile Métayer a fini sur la troisième marche du podium en finale B, sur 50m brasse, avec un chrono de 34”99. “Compte tenu des charges de travail que les nageurs supportent en ce moment, les performances sont plutôt de très bonne augure pour la suite de la saison.

Le Caen TTC marque son territoire Tennis de table  

■■ Wang Xin et les Caennais ont assuré leur retour aux affaires contre Roanne.

Le Caen TTC a-t-il fait le plus dur dès la première journée ? C’est possible. En écrasant Roanne, son principal rival désigné pour la première place, l’ancien champion d’Europe

a frappé un grand coup, samedi 21 janvier. Vainqueurs 11-4, les Caennais se sont rassurés après l’incertitude liée à la coupure hivernale. Les témoins sont au vert pour Caen.

■■ Katerina Zohnova s’est distinguée en inscrivant 16 points contre Challes-les-Eaux.

L

a désillusion puis la joie, en l’espace de trois jours seulement. Jeudi 19 janvier, l’USOM sortait de l’Eurocup à Adana, en Turquie, après un terrible scénario. A quinze secondes de la fin du match, les Mondevillaises étaient encore qualifiées contre Botas Spor. Une succession d’erreurs a eu raison de leurs espoirs. La défaite de 15 points (8267) a rendu inutile la victoire acquise à l’aller avec 11 unités d’avance. Le choc a été rude à encaisser, mais Mondeville a su

Hockey 

A

rebondir dès le dimanche suivant, en dominant les Savoyardes, leaders de Ligue féminine avant la rencontre (64-50).

Des promesses “C’est une victoire bien construite, avec de l’intensité en défense et de la vitesse d’attaque. J’avais dit aux joueuses que si on avait les crocs pour se venger de notre défaite à Botas, il fallait le faire ce soir. Elles l’ont bien fait”, s’enthousiasmait le coach, Hervé Coudray, après la rencontre. Après

un début de match difficile (4-10, 7’), Mondeville a pris la mesure de son adversaire en réduisant l’impact de son arme majeure : Mistie Mims. La meilleure marqueuse du championnat de France n’a jamais réussi à s’exprimer et s’est rapidement retrouvée en difficulté avec les fautes. Ses neuf points et deux rebonds n’ont pas pesé lourd face au collectif mondevillais. En tête d’un point à la mitemps, les Mondevillaises ont creusé l’écart dans le troisième quart et tué le

match dans le quatrième. “L’adversaire n’a jamais pu trouver de solutions. 23 points encaissés en deuxième mi-temps, c’est une grosse performance”, soulignait Coudray. Plus déterminé, Mondeville a donné une petite leçon à Challes, attendu à un meilleur niveau. L’USOM conforte sa place parmi le Top 4, synonyme de play-offs. Avant de se déplacer à Nice dimanche 5 février, l’USOM disputera son premier match de Coupe de France samedi 28 janvier à Dunkerque (Ligue 2).

Les Drakkars se rassurent à Villard

près six défaites consécutives, dont deux dernières particulièrement inquiétantes face à Neuilly-sur-Marne (10-2) et Briançon (0-4), le Hockey Club de Caen s’est remis dans la bonne direction à Villard-de-Lans, mardi 24 janvier (4-5). Les Drakkars n’ont pas raté ce rendez-vous décisif en s’imposant au terme d’un scénario haletant. Menés trois fois au score, alors qu’ils étaient en tête à l’issue du premier tiers-temps (1-2, 20’), ils n’ont égalisé qu’à

dix secondes de la fin du temps réglementaire par leur capitaine Jean-Philippe Paquet. Le score est resté de parité (4-4) pendant les dix minutes de prolongation et ce n’est qu’aux tirs au but que les Caennais ont arraché leur victoire. Villard est désormais à cinq points, Neuilly à six longueurs. Les Drakkars restent en bonne position dans l’optique des playoffs avant d’accueillir Dijon vendredi 27 février (20h). Il y aura de la revanche dans l’air, après le 11-1 reçu à l’aller.

■■ Les Drakkars sont en route vers les playoffs.


20

SPORTS Prochain adversaire de Caen : Toulouse, c’est du solide Malherbe affrontera samedi 28 janvier (19h) une équipe toulousaine solidement installée dans la première moitié du classement. Huitièmes, les hommes d’Alain Casanova restent néanmoins sur quatre matchs sans victoire : deux nuls fin 2011,

CFA 2 Mondeville

renoue avec ses bonnes habitudes

■■ David Biaou aux prises avec le buteur brestois, un certain Benoît Lesoimier, ancien joueur du SM Caen.

Après quatre défaites en championnat et une élimination en Coupe de France, les footballeurs mondevillais ont renoué avec le succès, samedi 21 janvier face à la réserve de Brest (2-1). Antoine Prével a délivré son équipe à la dernière minute du temps

N° 117 - 26 janvier 2012

réglementaire d’une tête victorieuse. “La pression qu’on a imposée a été récompensée”, souffle le coach Jean-François Péron. L’USONM gagne six rangs au classement, et prend un peu d’air avant de défier Sablé-sur-Sarthe, samedi 28 janvier (18h).

●● athlé Le Cac brille aux épreuves combinées Le Caen Athletic Club a obtenu deux titres aux championnats de Basse-Normandie d’épreuves combinées, disputés les 21 et 22 janvier à la Halle d’Ornano de Mondeville. Maxime Fiaux, 23 ans, s’est imposé chez les séniors en réalisant la huitième performance nationale : record personnel battu avec 4 942 points obtenus. Nicolas Pignet, arrivé 37 petits points derrière, s’impose chez les espoirs et signe également sa meilleure performance individuelle. Les deux athlètes caennais sont qualifiés pour les championnats de France qui se dérouleront à Metz les 3 et 4 mars prochains.

●● LuTte Déception pour Guzel aux France A l’occasion des championnats de France de lutte organisés à Strasbourg du vendredi 20 au dimanche 22 janvier, le grand espoir des Cheminots de Caen, Muhammed Guzel, n’a pu obtenir mieux qu’une neuvième place dans la catégorie seniors -55kg. Champion de France cadet il y a deux ans, médaillé de bronze en juniors l’an passé, il participait à son premier championnat de France seniors, en étant surclassé.

can 2012 

A

à Bayeux (1-0). Derrière, l’ASPTT Caen a renoué avec la victoire à Avranches (03). Septièmes de DH, les hommes de Laurent Dufour sont positionnés entre Ouistreham (2-2 face à la MOS) et Hérouville (défaite 3-0 à Alençon). Saint-Lô caracole toujours en tête.

core, “ça va pas mal chambrer dans le vestiaire”, prévient Pape Fall. Si chacun semble soutenir le nation dont il est originaire, le Ghana pour Van Dam, le Maroc pour Fajr, le Sénégal pour Niang et Fall, la Côte d’Ivoire pour Traoré et le Mali pour Wagué, seul Bulot semble hésiter sur les chances du pays où il est né, le Gabon : “Mais bon, la compétition a lieu à la maison !”. En dehors du terrain les joueurs ne manquent pas de se rassembler. “On se retrouve souvent en famille, pour manger notamment”, avance Traoré. Avec la CAN, les soirées foot risquent de se multiplier jusqu’à la finale, le 12 février.

■■ Pape Fall a porté les couleurs du Sénégal et a même été élu meilleur latéral droit des CAN 1986 et 1990.

L’Ovalie caennaise se relance

B

attues à Lons et Perpignan lors de leurs deux précédentes sorties, les rugbywomen caennaises n’avaient pas le droit à l’erreur dimanche 22 janvier à Saint-Orens. Pour garder toutes leurs chances de qualification en demifinale du championnat de France, elles devaient impérativement s’imposer dans la banlieue toulousaine. La mission a été accomplie, au moins partiellement puisque le point de bonus offensif a échappé aux Normandes (018). Très solides en défense,

escrime 

e

Ifs n’était pas attendu à pareille fête cette saison en Division d’honneur de football, mais le carton plein réalisé à domicile, avec six victoires en six matchs, l’a porté à la troisième place du classement. Les Ifois ont continué sur leur lancée dimanche 22 janvier face

Les Africains de Malherbe à la fête

des milliers de kilomètres du Gabon et de la Guinée équatoriale où se déroule la 28e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, des téléspectateurs attentifs suivent les exploits des différentes équipes engagées. Avec sept joueurs professionnels originaires d’Afrique, et un membre du staff technique qui a déjà porté les couleurs du Sénégal en la personne de Pape Fall, jamais une CAN n’aura autant été suivie à Malherbe. Repas en famille L’international marocain Youssef El Arabi a beau avoir quitté le navire Rouge et Bleu l’été dernier, nulle doute que cette année en-

rugby 

une élimination en Coupe de France contre le Gazélec d’Ajaccio (National) et une défaite face à Paris lors de leur dernière sortie. L’athlétique et jeune formation toulousaine, battue une seule fois à domicile cette saison, espère renouer avec la victoire contre Caen.

Division d’honneur : Ifs s’accroche au podium

ces dernières ont manqué de précision en phase offensive pour donner plus d’ampleur à une victoire logique. Solveig de La Hougue avait pourtant inscrit le premier essai – transformé – au bout d’un quart d’heure de jeu. Malgré leur domination, elles n’aplatirent le ballon dans l’en-but adverse qu’une autre fois seulement, en seconde période. Ce succès permet à l’Ovalie caennaise de remonter à la quatrième place du classement à égalité de points avec Rennes, cinquième.

■■ La défense caennaise a tenu le coup contre St-Orens.

Delphine Dussaule, la fierté caennaise

n une semaine, Delphine Dussaule est passée d’une compétition internationale en Slovaquie, aux championnats de Basse-Normandie, avec toute l’aisance de ses seize ans. L’épéiste licenciée à l’Escrime Club de Caen s’est imposée sans forcer dans deux catégories, samedi 21 janvier au gymnase du Chemin Vert. Le week-end précédent, elle achevait à la 13e place (sur 174 concurrentes), sa première sortie sur le circuit européen, réunissant les meilleures

cadettes du continent. La championne de France cadette, qui figure depuis plusieurs années parmi l’élite française de sa génération, confirme ses prédispositions. “C’est une tireuse extraordinaire, s’enthousiasme le président de l’ECC, Franck Lemarié. C’est un moteur pour notre club. Elle est surdouée.” La lycéenne caennaise, qui concourra en Suède le mois prochain, a pour objectif d’intégrer l’équipe de France cette année pour participer au championnat d’Europe.

■■ Deux titres de plus pour Delphine Dussaule.


N° 117 - 26 janvier 2012

France MONDE

téléchargement

L’étrange bataille

L

e 19 janvier 2012, aux Etats-Unis, le site internet MegaUpload a été fermé par le FBI pour lutter contre le téléchargement illégal. Dans le quart d’heure qui suivit, un réseau pirate nommé “Anonymous” bloquait l’accès aux sites internet de la Justice américaine et de la multinationale Universal Music. Et une tempête mondiale de protestation contre Washington se levait sur les “réseaux sociaux” dans le monde entier… MegaUpload, en effet, était la principale plateforme de téléchargement, notamment musical. Ce site proposait l’héber-

gement de fichiers en un clic, permettant ainsi à un internaute de mettre en ligne n’importe quel type de fichier dans la limite de 1 Go pour les utilisateurs libres, et sans limite pour les utilisateurs “premium”. D’où la fureur des syndicats américains du cinéma et de la distribution vidéo, qui ont obtenu l’intervention de la Maison Blanche. Ils ont aussi lancé une mise en demeure à la France, pour que ses opérateurs - Google France, Orange, Bouygues, France Télécom, SFR - bloquent eux aussi les sites de référencement de contenus illégaux.

LIBYE

Le retour des kadhafistes  A la stupeur des observateurs, le 23 janvier, des partisans de feu Mouammar Kadhafi équipés d’armes lourdes se sont emparés de Bani Walid, à 200 km de Tripoli, défendue par l’une des milices du nouveau pouvoir libyen. Le drapeau vert du régime Kadhafi flotte de nouveau sur la ville. Fief de la tribu warfallah, elle

21

était l’un des bastions de ce régime. Pendant ce temps, à Benghazi, la capitale de l’est, des manifestations ont éclaté contre les dirigeants de Tripoli, la capitale de l’ouest. Ceux-ci, qui composent le Conseil national de transition, ne parviennent pas à instaurer un nouvel Etat en Libye. Le pays se dirige vers le morcellement.

Désindustrialisation de la France : le cas Lejaby

Hollande : la guerre à la finance

■■ Au Bourget, dimanche 22 janvier, la campagne de François Hollande a passé la vitesse supérieure, sur la forme et sur le fond, mettant la finance au cœur du débat.

V

ingt mille personnes surchauffées, une scénographie impeccable : la campagne de François Hollande a semblé décoller. C’était le dimanche 22 janvier au Bourget.  Deux nouveautés ont frappé les journalistes : pour déconcerter, le PS a choisi comme couleur de campagne le bleu, symbole habituel de la droite ; mais pour mobiliser, Hollande s’empare du discours antifinance, anti-spéculation, que Nicolas Sarkozy avait tenté plusieurs fois de s’incorporer. Et que Jean-Luc Mélenchon brandit de son côté… Hollande tend un piège à l’UMP, donc à Sarkozy D’où les accents belliqueux

du candidat socialiste. Sous les projecteurs du Bourget, François Hollande a proposé l’interdiction totale des stock-options - complément de rémunérations sous forme de titres -, l’encadrement des primes des traders et des dirigeants, l’interdiction aux banques de recourir aux paradis fiscaux.  Il a proposé de séparer les activités bancaires de trading et celles de dépôt, pour calmer le jeu et protéger l’épargne. Il a même réclamé une taxe sur les transactions financières, “non pas nationale mais européenne”, et plus stricte que celle de Nicolas Sarkozy… Ironie supplémentaire : cette taxe prônée par Hollande ressemble beaucoup

à “l’impôt de Bourse” supprimé par le gouvernement en 2008. Et en réplique aux diktats de Standard & Poor’s, Hollande propose de créer une agence européenne de notation financière. Une agence publique, souligne-t-il, “et non pas privée” ! Réactions à droite Sitôt connues les propositions de François Hollande, Jean-François Copé a ouvert le feu : “Grand numéro de démagogie en direction de l’extrême gauche et des tenants de la démondialisation… Applaudissements garantis sur les bancs socialistes… Mais que doit-on en faire une fois les lampions de la fête éteints ?”.  Sa réaction ne fait pas l’una-

nimité : “Copé semble oublier qu’une partie des idées de Hollande en matière financière ont été prônées par Nicolas Sarkozy. Si la droite se met à défendre le système financier mondial, elle tombe dans le piège tendu par le PS”, observe-t-on chez François Bayrou. Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, s’est montré plus nuancé que Copé : “Les attaques contre la finance, et la nécessité de réguler la finance, à laquelle je souscris, ne doivent pas masquer la nécessité profonde de réorganiser notre dispositif économique et social”, a-t-il déclaré. Hollande et les siens le pensent aussi. Mais leurs idées de réformes ne sont pas les mêmes.

Bruxelles contre Téhéran

L’ ■■ Le Français Alain Prost, patron du consortium qui a repris la lingerie Lejaby.

L

e dernier site français de la lingerie Lejaby est fermé par ses repreneurs : un consortium incluant le sous-traitant tunisien de la marque.  Depuis 2010, 93 % de la production était fabriquée à l’étranger – notamment en Chine, ce qui avait nui à l’image de Lejaby. Ne restait en France que l’usine d’assemblage d’Yssingeaux en Haute-Loire (sous-vêtements, maillots de bain) avec ses 93 salariées : un site qui produisait vite et bien. Néanmoins sa fermeture a été décidée. D’où licenciement, avec faibles primes, des 93 ouvrières. Celles-ci n’admettent pas la situation. Elles viennent d’écrire à Nicolas Sarkozy une lettre ouverte : “Nous

sommes victimes des délocalisations des productions et de la recherche permanente de la baisse de la rémunération du travail. Nous refusons les licenciements et voulons continuer à gagner notre vie en travaillant.”  Elles réclament “le redémarrage de leur atelier et la réindustrialisation du site.” “Nous resterons mobilisés jusqu’à la réponse à ces exigences”, concluent les signataires, assurant : “notre détermination est à la hauteur de notre colère contre l’injustice qui nous est faite.” La fermeture de Lejaby aurait une fâcheuse résonance dans la campagne présidentielle, alors que Nicolas Sarkozy parle de “protéger les Français”.

Union européenne, le 23 janvier, a décrété le “gel” de ses importations de pétrole iranien. Objectif : tarir le financement de l’industrie nucléaire de Téhéran… Au delà du 1er juillet, tout nouveau contrat concernant le pétrole iranien est interdit par Bruxelles. En outre, l’UE “gèle” les actifs de la banque centrale d’Iran “et de toutes ses transactions liées au pétrole, ainsi que toutes les transactions en or et en métaux précieux”. Riposte immédiate de Téhéran : d’abord, la menace de fermer le détroit d’Ormuz - par où transite un cinquième du pétrole brut mondial. Ensuite, la menace de cesser dès maintenant de vendre du pétrole à l’UE… En effet l’Italie, l’Espagne et la Grèce dépendent du pétrole iranien. La privation de cette ressource les mettrait dans une situation économique grave, d’autant

■■ Paris, Berlin et Bruxelles ont décrété un embargo sur le pétrole iranien, espérant ébranler la monnaie iranienne et provoquer une flambée des prix des denrées de base. 

que ces trois pays sont aussi les plus touchés par la crise. Par cet embargo sur le pétrole, Paris, Berlin et Bruxelles espèrent ébranler la monnaie iranienne et provoquer une flambée des prix des denrées de base en Iran,

frappant ainsi le consommateur et mettant Téhéran en position difficile.  C’est la dernière étape, estime Bruxelles, avant la guerre proprement dite, qui serait menée par les Israéliens et l’Otan – autrement

dit les Américains et les Européens. C’est “un pas dans la bonne direction”, a déclaré le gouvernement israélien.  Devant Ormuz, un navire de guerre français et un britannique viennent de rejoindre la flotte américaine.


22

DETENTE

LA RECETTE

A la Chandeleur, faites sauter les crêpes !  En version “salé” ou “sucré”, il y en a pour tous les goûts.

Gâteau de crêpes à la crème de marrons Pour 6 à 8 personnes

Préparation : 20 mn et cuisson : 5 mn ●● 12 à 16 crêpes ●● 100 g de chocolat riche

en cacao

●● 125 g de crème de marrons

vanillée

●● 25 g de beurre mou ●● 5 cl de crème liquide ●● 1/2 cuillerée à café de va-

nille en poudre

●● Quelques brisures

de marrons glacés Faire fondre le chocolat, le beurre et la crème liquide au bain-marie ou au microondes. Remuer au fouet à main pour lisser la préparation. Ajouter la crème de marrons et la vanille en poudre. Mélanger

Tartiner les crêpes d’une couche de la préparation à la crème de marrons. Les superposer au fur et à mesure sur un plat de service posé lui-même sur une petite casserole d’eau frémissante. Les couvrir d’un film alimentaire, à soulever pour disposer chaque nouvelle crêpe : elles resteront ainsi chaudes et ne se dessécheront pas. Enlever le plat du bain-marie.Poser l’avantdernière crêpe sur le dessus, sans la tartiner. Décorer le sommet du gâteau avec la dernière crêpe coupée en morceaux disposés en dôme. Agrémenter le plat de service de quelques brisures de marrons glacés. Servir encore tiède. toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Ne point avantager. 2 – Elles traînent leurs mules. Pronom personnel. 3 – Attaque à l’épée. Détient toutes les capacités. 4 – Lettres sur la croix. Appeler un bateau au large. 5 – Il chantait lors des banquets grecs. 6 – Style nouille. 7 – Point à moi. Certes sont en trop ! Petite voisine de Dijon. 8 – Intégrations dans la société. 9 – Affirmation du Moyen Age. Grosses volées d’insectes. 10 – Vraiment impeccables. C’est un monticule.

A B C D E F G H I J

Horizontalement A – C’est là que l’on fait sa vie. B – Enfant capricieux. Passe à l’eau. C – Ils sont mis en culture. D – Gardent en poche. E – On la piquait volontiers chez Racine. Début d’une petite série. C’est la place du peuple. F – Pour désigner. Blessés par accident. G – On y extrait le fil de soie. Elle est parfois sans issue. H – Génie scandinave. Ancienne armée. I – Prête à craquer. Premier sur 96. J – Comme de jolis petits nez. Les solutions

BM

PM

BM

PM

BM

9 10 O N C E T N T U E E S E S T A E S

Samedi 28

81-76

01.25 08.10 01.16 08.35 01.28 08.32 00.51 08.09 13.40 20.30 13.29 20.50 13.38 20.45 13.03 20.22

Dimanche 29

71-65

02.05 08.45 01.50 09.02 01.59 08.58 01.53 08.41 14.20 21.05 14.03 21.15 14.10 21.09 14.05 20.52

Lundi 30

59-53 02.45 09.20 02.25 09.28 02.30 09.24 02.24 09.09 15.05 21.40 14.40 21.41 14.42 21.37 14.38 21.21

Mardi 31

47-41

Mercredi 1

36-32 04.35 10.55 04.01 10.49 03.58 10.48 03.49 10.35 17.10 23.20 16.37 23.16 16.33 23.15 16.25 23.00

Jeudi 2

30-30 05.45 12.05 05.23 05.24 18.25 18.11 12.01 18.15

03.35 10.00 03.05 10.00 03.05 09.59 02.59 09.44 15.55 22.25 15.27 22.19 15.25 22.17 15.20 22.02

11.57 05.11 18.06

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

11.45 -

9 10 O N C E T N T U E E S E S T A E S

7 8 T I I N E S N E R R T O I O I N S S

89-86 00.50 07.35 00.42 08.05 00.54 08.03 00.17 07.40 13.05 19.55 12.55 20.21 13.06 20.19 12.29 19.56

7 8 T I I N E S N E R R T O I O I N S S

5 6 T A R A T E N D O E U V F E A O U

Coeff.

Vendredi 27

5 6 T A R A T E N D O E U V F E A O U

PM

Dates

2 3 4 A B I N O N I T R E T I R E E H S P E E L M U E E T R

PM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

1 H A N D I C A P E R

2 3 4 A B I N O N I T R E T I R E E H S P E E L M U E E T R

DIVES SUR-MER

■■ Le cabaret restaurant O’ rock ‘nd girls offre la possibilité de déjeuners en nombre, avec de grandes tablées.

V

ous cherchez un restaurant à part pour votre pause de midi ? Le cabaret O’ rock ‘nd girls est tout trouvé : un cadre (très) spacieux où le déjeuner ne souffre d’aucune promiscuité avec vos voisins, des tables faiblement éclairées de lumières de salles de spectacle et une musique plutôt entraînante. Et pour vous sentir complètement dans l’ambiance, les serveurs vous accueillent en uniforme de shérif dans un décor américain à souhait. La curiosité est assez inédite à Caen, mais peine à se faire une place en tant que restaurant de midi.

Menu du jour à 9,90 € Dans l’assiette, les noms sont américains, mais pas la cuisine. De nombreuses salades sont à choisir entre

Sudoku

L’horaire des marées du 27 janvier au 2 février BM

A B C D E F G H I J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A B C D E F G H I J

1 H A N D I C A P E R

LES MARÉES

TROUVILLE DEAUVILLE

LA TABLE

O’ rock ‘nd girls, le cabaret qui fait restaurant

Et que ça saute !

Horizontalement A – C’est là que l’on fait sa vie. B – Enfant capricieux. Passe à l’eau. C – Ils sont mis en culture. D – Gardent en poche. E – On la piquait volontiers chez Racine. Début d’une petite série. C’est la place du peuple. F – Pour désigner. Blessés par accident. G – On y extrait le fil de soie. Elle est parfois sans issue. H – Génie scandinave. Ancienne armée. I – Prête à craquer. Premier sur 96. J – Comme de jolis petits nez.

N° 117 - 26 janvier 2012

Verticalement 1 – Ne point avantager. 2 – Elles traînent leurs mules. Pronom personnel. 3 – Attaque à l’épée. Détient toutes les capacités. 4 – Lettres sur la croix. Appeler un bateau au large. 5 – Il chantait lors des banquets grecs. 6 – Style nouille. 7 – Point à moi. Certes sont en trop ! Petite voisine de Dijon. 8 – Intégrations dans la société. 9 – Affirmation du Moyen Age. Grosses volées d’insectes. 10 – Vraiment impeccables. C’est un monticule.

McQueen (tomate, oeuf, croûtons), Stallone (bacon et roquefort grillé) ou Brad Pitt (œuf de caille, fêta) selon vos envies. Pour ma part, ce sera la Murphy, à la viande des grisons et copeaux de parmesan. D’autres entrées sont plus classiques, entre foie gras maison et carpaccio de bœuf. La carte propose aussi une dizaine de viandes en tous genres, parmi lesquelles un filet de kangourou à la crème de camembert (13  €), et quelques références de poissons (13 à 15 €). Le menu du jour, à 9,90 €, aligne un plat (en l’occurence, jambon braisé au cidre), un dessert (salade de fruits) et un café. Rapide. Pratique. O’ rock ‘nd girls, 28 rue du 11 novembre à Caen. Ouvert du lundi au samedi de 11h à minuit.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B le week-end prévu par C Vendredi 27 janvier - Temps : éclaircies et averses avec un peu de grésil. - Températures : minimales de 1 à 4° et de 5 à 7° sur D les côtes. Maximales de 8 à 10°. - Vent : de Nord-Ouest modéré tendant Nord. - Mer : peu agitée. E Samedi 28 janvier - Temps : quelques ondées côtières. F - Températures : minimales voisines de 0°, maximales entre 5 et 7°. - Vent : de Nord faible à modéré. G - Mer : peu agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5 H Dimanche 29 janvier - Temps : le ciel est relativement clément avec des éclaircies. Un petit risque d’ondées persiste. I - Températures : minimales entre 0 et 2°, maximales de 4 à 6°. - Vent : de Nord modéré. J - Mer : peu agitée. - Indice de confiance : 2 sur 5.


N° 117 - 26 janvier 2012

SORTIES

DR

Finale du concours Appassionato à l’Orchestre de Caen

“Les encombrants”, création au Panta théâtre

Vendredi 27 janvier, l’orchestre de Caen accueille la finale du 3 e concours “Appassionato Violon Joël Klépal”. Parmi les trois finalistes, un jeune virtuose se verra confier pour deux ans le violon sélectionné au concours international de lutherie de Paris. Il sera

également l’invité de la Saison de l’Orchestre de Caen pour deux concerts en 2012 et en 2013. Pratique. Au grand auditorium du Conservatoire de Caen, le 27 janvier à 20h. Entrée libre. Infos au 02 31 30 46 86 et sur www. orchestredecaen.fr.

23

La parole aux défenseurs des Droits de l’Homme au Mémorial Les 27, 28 et 29 janvier, le Mémorial de Caen accueille la quinzième édition des concours de plaidoiries pour les Droits de l’Homme. Vendredi 27, ce sont quatorze équipes de lycéens qui plaideront, pour ensuite laisser place samedi aux élèves-avocats,

puis dimanche aux professionnels des Barreaux. À suivre en direct sur www. memorial-plaidoiries.fr. Pratique. Les 27, 28 et 29 janvier, au Mémorial de Caen. Entrée libre et gratuite. Infos au 02 31 06 06 45 et sur www.memorialcaen.fr.

Spectacle Au Théâtre de Caen du 31 janvier au 5 février

THEATRE 

Le Cirque Eloize présente “iD”

Marc Frémond signe pour sa nouvelle création une pièce pour le moins cocasse : une histoire de bébés et de naissances, mais vécue du point de vue du nourrisson. On découvre à travers leurs sensations, le monde qui les entoure, ce qui les façonne. Une

pièce interprétée par les comédiens-stagiaires du Panta théâtre, de jeunes comédiens en formation professionnelle. Pratique. Mercredi 1 er, jeudi 2 et vendredi 3 février à 20h30 à la Cité/ Théâtre 28 rue de Bretagne. Tél. 02 31 93 30 40.

●● SPECTACLES . “Liszt et la Dame aux Camélias” à Caen. Pierre Tisseyre, pianiste et comédien, propose son spectacle, dimanche 29 Janvier à 17h à la maison de quartier de Venoix. Informations au 02 33 26 12 10. . Saison musicale à Hérouville. Samedi 28 janvier à 20 h 30 au Théâtre d’Hérouville, Stéphanie-Marie Degand et Olivier Peyrebrune présentent les sonates de Brahms n°1, 2 et 3 pour violon et piano. Plus d’infos au www.saisonmusicale.fr.

●● ENFANTS . “Théâtre d’argile” à Ifs. L’espace Jean Vilar accueille “Tim Taou”, spectacle inédit de création de marionnettes d’argile (dès 3 ans) dimanche 29 janvier (16h) et mercredi 1er février (15h et 18h30). Infos : 02 31 82 69 69. . Journée du livre à Louvigny. Vendredi 3 février dès 20h, puis samedi 4 février, les enfants sont conviés à la journée du livre : spectacles et rencontres autour d’auteurs. Plus de détails sur www.ville-louvigny.fr.

Loïc Picard

Chorégraphie 

©Valérie Remise

■■ La nouvelle création de Marc Frémond : une curiosité au “parti-pris bouffon” dans le monde des bébés.

■■ Cascades, jonglages, break-dance, hip-hop et autres numéros sont au programme du spectacle “iD” du Cirque Eloize, du 31 janvier au 5 février, au Théâtre de Caen.

“Tours des vents” à l’Hippocampe

D

u 30 janvier au 3 février, la compagnie de danse “AlleRetour” présente sa nouvelle création “Les Tours des vents”, à l’espace de création AlleRetour / L’hippocampe. Le spectacle créé par le chorégraphe Jesús Hidalgo, est basé sur le conte de Jo Hoestlandt “Et les petites filles dansent”. La notion du temps est très présente dans cette adaptation. Synopsis : “La terre s’arrête de tourner, les saisons ne se suivent plus, le jour ne précède plus la nuit et plus rien

ne change. Mais tout doit pourtant continuer à changer”. Au cours de la représentation, cinq danseurs se succèdent pour comprendre comment cette situation s’est produite, et tenter d’y mettre un terme. Créée en 1991, la compagnie AlleRetour a enchaîné les succès comme “À perte de vue” ou “Soledades”. Ch. Cormier

Tristan Jeanne-Valès

A

près plus de 4 000 représentations dans 31 pays, la compagnie québécoise du Cirque Eloize pose ses valises au Théâtre de Caen pour présenter du mardi 31 janvier au dimanche 5 février son dernier spectacle “iD”. Quand le cirque contemporain rencontre les danses urbaines Pour se première venue sur les planches caennaises, le Cirque Eloize ne vient pas les mains vides. Son spectacle “iD” est une vraie rencontre entre le monde du cirque contemporain et l’univers des danses urbaines. C’est ainsi près de deux heures de spectacles rythmés par seize artistes débordants d’énergie qui vous sont proposées. “J’ai voulu créer une esthétique entre la bande dessinée, les films de science-fiction et l’univers riche du monde du graffiti, précise Jeannot Painchaud, le metteur en scène, une place publique comme un lieu où l’on se réfugie, où l’on peut sortir de l’anonymat pour exprimer son individualité, pour affirmer son identité”. Pratique. Au Théâtre de Caen, du 31 janvier au 4 février à 20h et le 5 février à 17h. Informations et réservations au 02 31 30 48 00 et sur www.theatre.caen.fr .

■■ Le spectacle du chorégraphe Jesus Hidalgo est à l’Hippocampe du 30 janvier au 3 février.

Pratique. À l’espace culturel “L’Hippocampe”, 6 Impasse Dumont à Caen, du lundi 30 janvier au vendredi 3 février. Infos et réservations au 09 50 33 56 60.


24

SORTIES

Programmation 

Thomas Ngijol au Cargö

L

seb&enzo

a saison 2012 de la Comédie de Caen démarre sur les chapeaux de roues ! Après avoir accueilli “Gardiena” et “La peur des coups” depuis le début d’année, pléthore de spectacles sont à venir. À vos agendas !

■■ Thomas Ngijol termine la tournée de son spectacle “A block” au Cargö de Caen.

’humoriste Thomas Ngijol est de retour à Caen au Cargö, mardi 31 janvier à 20h30. ■■ Le spectacle “A block” tourne depuis 2009. A-t-il évolué ? “Ce sont mes dernières dates : je suis aujourd’hui beaucoup plus libre qu’à mes débuts. J’ai besoin de mettre de la fraîcheur dans mes spectacles pour sentir que je ne fais pas toujours la même chose. Je suis très minutieux pour continuer à faire plaisir.” ■■ Vous étudiez pour devenir prof : ça vous a aidé à être aussi pointilleux ? “J’ai toujours eu cette culture mais c’est surtout

la transmission orale qui me plait : parler à des gens en face de vous. C’est ça que je retrouve dans mes études.” ■■ Quels sont les projets ? “Je devrais présenter un nouveau spectacle d’ici 2013. Après l’expérience du film avec Fabrice Eboué, on discute et on devrait proposer quelque chose dans l’année. Personnellement, j’ai d’autres idées pour le cinéma ou la télé.” Pratique. Thomas Ngijol au Cargö, mardi 31 janvier à 20h30. Réservations dans les points de ventes habituels.

TENDANCE OUEST CAEN et la renaissance a MONDEVILLE vous offrent 10 PASS pour assister aux spectacles de “supermonde” du 27 au 29 janvier Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 27 janvier à partir de 9h00

TENDANCE OUEST CAEN et Le cinema pathe lumiere vous offrent 20 places pour l’avant première de “Félins” dimanche 29 janvier à 11h00 Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 jeudi 26 janvier à partir de 14h00

Des spectacles pour tous Pour la dernière date de janvier, la pièce “Le Cas de la famille Coleman” se joue au Théâtre des Cordes, vendredi 27 janvier à 20h30. Février commence en beauté avec “Comment ai-je pu tenir là-dedans ?”, au Théâtre des Cordes, du 6 au 10 février, puis du 5 au 9 mars. Grand moment de la saison, “War Sweet War”, la

Humanitaire 

Mardi 31 janvier, l’artiste, humoriste, chanteuse, comédienne, auteur et compositeur Jessica Cohen propose une soirée de rire et de chanson au centre socioculturel et sportif de Mondeville. Pendant ce spectacle de plus d’une heure, actualité et sketch

seront rythmés en musique. Pratique. Au Carrefour socioculturel et sportif de Mondeville, mardi 31 janvier à 20h. Tarif : 3 € et gratuit pour les moins de 14  ans. Infos et réservations au 02 31 82 22 73 et sur www.mondevilleanimation.org.

Début 2012 à la Comédie de Caen dernière création du directeur de la Comédie de Caen, Jean Lambert-Wild, est présentée du 28 février au 9 mars sur les planches du Théâtre d’Hérouville. Elle mélange le théâtre à la danse et aborde le thème de la guerre de demain. Du 29 février au 1er mars, les arts-plastiques se mêlent enfin au théâtre dans “Globale Surveillance”, une coproduction présentée à l’École Supérieure des Arts et Médias (Esam) de Caen. Pratique. Toute la programmation de la Comédie de Caen et vos réservations en ligne au 02 31 46 27 29 et sur www.comediedecaen. com .

■■ La dernière création de Jean Lambert-wild, “War Sweet War”, fait partie des dates à retenir en ce début de saison.

Soirée Bollywood avec “Hindi-Go !”

M

ercredi 1er février, le restaurant Le Benazir, situé avenue du Six Juin à Caen, accueille une soirée humanitaire. À l’initiative de cinq étudiantes de “Hindi-Go !” (l’une des 26 associations de l’École de Management de Normandie), cette soirée placée sous le signe de l’exotisme et de la solidarité a pour objectif de venir en aide à l’orphelinat de Madurai, au sud de l’Inde. Un projet d’extension du bâtiment est à l’étude, ainsi que le soutien de la formation

Concert 

toute l’après-midi, et tenter de gagner des cartes cadeaux, en choisissant de parier sur un renne en course. En outre, des animations seront proposées aux plus jeunes. Pratique. À l’hippodrome de Caen, dimanche 29 janvier, à partir de 13h30.

Tristan Jeanne-Valès

HUMOUR

Dimanche 29 janvier, le magasin Ikea installé à Fleury-sur-Orne organise la première course de rennes en France, à Caen ! Dès 13h30, la piste de l’hippodrome prend des airs de Laponie. Le public pourra assister gratuitement à des courses de rennes durant

Jessica Cohen et son onewoman show à Mondeville

d’une jeune fille aux soins infirmiers. Au programme, un dîner gastronomique et une exposition photographique dédiée à l’Inde et sa culture. C’est la deuxième année consécutive que cette opération est menée à destination des “amateurs de cuisines exotiques et des étudiants soucieux de faire une bonne action”. Pratique. Le 1er février, à 20h, au restaurant Le Benazir situé 45 avenue du Six Juin. 20 €/pers. Réservations avant le 31 janvier au 07 78 67 65 06.

Hindi-Go !

Ikea

Ikea organise la première course française de rennes !

L

N° 117 - 26 janvier 2012

■■ Mercredi 1er février, “Hindi-Go !” propose une soirée gastronomique et humanitaire en faveur d’un orphelinat indien.

Du Pink Floyd au Zénith de Caen !

D

u Pink Floyd, oui, mais venu tout droit d’Australie. Dimanche 29 janvier à 18h, “The Australian Pink Floyd Show” se produit en concert sur la scène du Zénith caennais, à l’occasion de sa tournée intitulée “Exposed in the light”, issue de la mythique chanson “Shine On Your Crazy Diamonds”. Pratique. Au Zénith de Caen, dimanche 29 janvier, à 18h. Tarifs de 45,5 à 56,5 €. Infos et billetterie sur www.zenith-caen.fr et points de ventes habituels.

■■ Retour aux sources des Pink Floyd, à Caen dimanche 29 janvier.


N° 117 - 26 janvier 2012

SUR LES ÉCRANS UGC Ciné Cité

25

CINEMA

“Jeu d’ombres”

Mondeville - Tél. 02 31 35 84 50 - Rép. 0800 000 000

●● Café de flore (sortie nationale) : tous les jours 10 h 45, 13 h 20, 16 h, 19 h 40, 22 h 15.

●● The Descendants (sortie nationale)  : tous

les jours 11 h, 13 h 15, 15 h 30, 17 h 50, 20 h 10, 22 h 30. ●● Sherlock Holmes 2 : Jeux d’ombres : tous les jours 10 h 50, 13 h 40, 16 h 30, 19 h 20, 22 h 10. ●● Jack et Julie : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31, 10 h 50, 13 h 05, 15 h 10, 17 h 30, 19 h 50, 22 h ; sam. 28, dim. 29, 17 h 30, 19 h 50, 22 h. ●● Les Papas du dimanche : tous les jours 10 h 35, 12 h 30, 14 h 30, 16 h 30, 18 h 30, 20 h 30, 22 h 30. ●● Et si on vivait tous ensemble?  : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31, 11 h 30, 13 h 50, 16 h, 18 h 10, 20 h 20 ; sam. 28, dim. 29, 18 h 10, 20 h 20. ●● L’amour dure trois ans : tous les jours 10 h 55, 13 h, 15 h 05, 17 h 10, 19 h 30, 21 h 40. ●● Ma première fois  : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, 11 h 05, 13 h 30, 15 h 30, 15 h 50, 18 h, 18 h 50, 20 h 15, 22 h 25 ; sam. 28, dim. 29, 15 h 50, 18 h, 20 h 15, 22 h 25 ; mar. 31, 11 h 05, 13 h 30, 15 h 50. ●● Millenium les hommes qui n’aimaient pas les femmes : tous les jours 11 h 20, 14 h 40, 17 h 40, 17 h 50, 21 h. ●● J.Edgar : tous les jours 11 h, 13 h 40, 16 h 30, 19 h 15, 22 h. ●● La Colline aux Coquelicots : sam. 28, dim. 29, 10 h 50, 13 h 05, 15 h 10. ●● Une vie meilleure : jeu. 26, mar. 31, 14 h 45 ; ven. 27, sam. 28, dim. 29, lun. 30, 14 h 45, 19 h 45. ●● Alvin et les Chipmunks 3  : sam. 28, dim. 29, 11 h 30, 13 h 50, 16 h. ●● Mission 4 : Impossible protocole fantôme  : jeu. 26, 11  h  40, 17  h  05  ; ven. 27, sam. 28, lun. 30, 11 h 40, 17 h 05, 22 h 05 ; dim. 29, 17 h 05, 22 h 05 ; mar. 31, 11 h 40. ●● Hollywoo : tous les jours 22 h 30. ●● Le chat potté  : sam. 28, dim. 29, 11  h  05, 13 h 30. ●● Intouchables  : tous les jours 10  h  40, 13  h, 15 h 20, 17 h 40, 20 h, 22 h 25. ●● Félins (avant-première) : dim. 29, 11 h. ●● La vérité si je mens! 3 (avant-première) : mar. 31, 19 h, 19 h 50, 21 h 30, 22 h 20.

Pathé-Lumière 17 bd du Maréchal-Leclerc - Caen - Rép. 0892 696 696 ●● Sherlock Holmes 2 : Jeux d’ombres (sortie nationale, 3D)  : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, lun. 30, mar. 31, 13 h 40, 16 h 15, 19 h, 21 h 50 ; dim. 29, 11 h 05, 13 h 40, 16 h 15, 19 h, 21 h 50. ●● The Descendants (sortie nationale, VO)  : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, lun. 30, mar. 31, 13 h 30, 15 h 55, 18 h 20, 21 h ; dim. 29, 11 h 10, 13 h 30, 15 h 55, 18 h 20, 21 h. ●● Alvin et les Chipmunks 3  : sam. 28, 13  h  25, 15 h 30 ; dim. 29, 11 h 20, 13 h 25, 15 h 30. ●● Intouchables  : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, lun. 30, mar. 31, 13  h  10, 15  h  25, 17  h  40, 19  h  55, 22 h 10 ; dim. 29, 11 h, 13 h 10, 15 h 25, 17 h 40, 19 h 55, 22 h 10. ●● J.Edgar  : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, lun. 30, 13  h  35, 16  h  15, 19  h, 21  h  45  ; dim. 29, 11  h, 13 h 35, 16 h 15, 19 h, 21 h 45 ; mar. 31, 13 h 35, 16 h 15. ●● L’amour dure trois ans (sortie nationale)  : jeu. 26, ven. 27, sam. 28, lun. 30, mar. 31, 13 h 10, 15 h 25, 17 h 40, 19 h 55, 22 h 10 ; dim. 29, 11 h, 13 h 10, 15 h 25, 17 h 40, 19 h 55, 22 h 10. ●● La délicatesse : jeu. 26, ven. 27, lun. 30, mar. 31, 13 h 15, 15 h 30, 17 h 45, 20 h, 22 h 15 ; sam. 28, dim. 29, 17 h 45, 20 h, 22 h 15. ●● Millenium les hommes qui n’aimaient pas les femmes (sortie nationale) : tous les jours 13 h 40, 17 h, 20 h 30. ●● La vérité si je mens! 3 (avant-première) : mar. 31, 19 h 30, 22 h 05. ●● Felins : Le Royaume Du Courage (avant-première) : dim. 29, 11 h. 

■■ Le duo formé par Sherlock Holmes et le Dr Watson fonctionne bien… On sent la complicité unissant les deux comédiens, Robert Downey Jr. et Jude Law. Décors impressionnants, scènes spectaculaires, tous les ingrédients pour un bon moment.

A

la fin du XIXe siècle, différents attentats secouent l’Europe. Tout le monde les attribue aux anarchistes, mais Sherlock Holmes sait que ceux-ci ne sont que le bras armé d’une intelligence supérieure, probablement égale à la sienne - ce qui est fort irritant ! Nul doute : il s’agit bien du professeur James Moriarty, adversaire et ennemi juré du célèbre détective. Ravi de repartir

sur les traces de celui qu’il traque depuis longtemps, Sherlock Holmes va devoir se passer de l’aide précieuse de son fidèle ami le docteur Watson. Celui-ci est sur le point de se marier avec la charmante Mary, et il demande à Sherlock d’organiser son enterrement de vie de garçon. Erreur fatale. Le premier épisode des aventures du célèbre héros de Sir Arthur Conan Doyle avait scandalisé les fans

Cinéma LUX 6, av. Sainte-Therese - Caen - Tél. 08 92 68 00 43 ●● L’oiseau (sortie nationale)  : jeu. 26, 17  h  30, 19 h 40 ; ven. 27, 15 h 40, 17 h 30, 21 h 40 ; sam. 28, 10 h 50, 13 h 45, 19 h 40 ; dim. 29, 16 h 40, 21 h 45 ; lun. 30, 13 h 45, 21 h 30 ; mar. 31, 15 h 40, 17 h 40, 19 h 30. ●● Tahrir place de la libération (sortie nationale, VO) : jeu. 26, 15 h 30, 20 h 30 (rencontre avec le réalisateur Stefano Savona à l’issue de la projection) ; ven. 27, 13 h 50, 18 h 15 ; sam. 28, 14 h, 19 h 50 ; dim. 29, 13 h 45, 20 h ; lun. 30, 14 h, 19 h 40 ; mar. 31, 13 h 50, 21 h 20. ●● The Descendants (sortie nationale, VO) : jeu. 26, 16 h 10, 18 h 20, 21 h 15 ; ven. 27, 13 h 45, 15 h 50, 19 h 45, 21 h 50 ; sam. 28, 11 h, 15 h 40, 19 h 30, 21 h 45 ; dim. 29, 13 h 45, 15 h 50, 18 h, 21 h 50 ; lun. 30, 13 h 45, 15 h 30, 21 h 40 ; mar. 31, 13 h 45, 15 h 50, 19 h 40, 21 h 50. ●● Ici-bas : jeu. 26, 19 h 20 ; ven. 27, 14 h 15, 16 h 15 ; sam. 28, 17 h 45, 21 h 30 ; dim. 29, 17 h 20 ; lun. 30, 15 h 50, 17 h 45 ; mar. 31, 14 h, 19 h 45. ●● Le Printemps de Téhéran - l’histoire d’une révolution 2.0 (VO) : jeu. 26, 13 h 50 ; ven. 27, 20 h ; sam. 28, 17 h 50 ; dim. 29, 20 h 10 ; lun. 30, 15 h 50, 17 h 40 ; mar. 31, 18 h. ●● Turn me on (VO)  : jeu. 26, 21  h  30  ; ven. 27, 18 h 10 ; sam. 28, 18 h ; dim. 29, 18 h 30 ; lun. 30, 17 h 30 ; mar. 31, 16 h. ●● Take shelter (VO)  : jeu. 26, 17  h  20  ; sam. 28, 21 h 40 ; dim. 29, 19 h 15 ; lun. 30, 19 h 20. ●● Une vie meilleure  : ven. 27, 19  h  20  ; sam. 28, 13 h 50 ; dim. 29, 21 h 30 ; mar. 31, 21 h 40. ●● Les crimes de Snowtown (VO) : ven. 27, 21 h 30 ; lun. 30, 21 h 50 ; mar. 31, 17 h 30. ●● Le chat potté (3D) : sam. 28, 10 h 45, 16 h ; dim. 29, 15 h 30. ●● Hamlet (VO) : jeu. 26, 14 h 20 ; dim. 29, 13 h 50 ; lun. 30, 19 h. ●● Des hommes et des dieux  : sam. 28, 15  h  45.

de Sherlock Holmes, mais réjoui les spectateurs du monde entier. Guy Ritchie avait dynamité les codes un peu compassés du personnage pour en faire un héros bondissant et toujours prêt à se lancer dans d’homériques bagarres. Ses connaissances en arts martiaux déroutent plus d’un adversaire, sans parler des puristes ! Le cinéaste mène son affaire tambour battant, avec des scènes spectaculaires et des

décors impressionnants, qu’ils se situent en France, à Londres, en Allemagne ou en Suisse. L’humour, toujours très “british”, est réjouissant, et la faculté du héros à se déguiser fait l’objet de plusieurs scènes très amusantes. La présence de Noomi Rapace, étonnante interprète de Lisbeth Salander dans “Millénium”, lapporte une touche de charme et d’exotisme à cette œuvre distrayante.

Le Café des Images 4, square du Theatre - Hérouville-Saint-Clair - Tél. 08 92 68 81 08

●● La folie Almayer (sortie nationale)  : jeu. 26,

15 h 15, 21 h 30 ; ven. 27, 14 h 15, 19 h 45 ; sam. 28, 14 h, 21 h 30 ; dim. 29, 11 h 30, 13 h 30, 18 h, 22 h ; lun. 30, 13 h 30, 19 h ; mar. 31, 14 h 15, 21 h. ●● Les Chants de Mandrin (sortie nationale)  : jeu. 26, 13 h 15, 19 h 30 ; ven. 27, 17 h 30, 21 h 30 ; sam. 28, 15 h 45, 19 h 45 ; dim. 29, 16 h, 20 h 30 ; lun. 30, 21 h 30 ; mar. 31, 13 h 15, 20 h 30. ●● Sport de filles (sortie nationale) : jeu. 26, 16 h 15, 19 h ; ven. 27, 11 h 45, 15 h 30, 19 h 30, 22 h 15 ; sam. 28, 13 h 45, 17 h 45, 21 h 40 ; dim. 29, 11 h, 16 h 30 ; lun. 30, 14 h 30, 16 h 30, 21 h 15 ; mar. 31, 13 h 45, 17 h 30, 19 h 30. ●● J.Edgar (VO)  : jeu. 26, 13  h  30, 21  h  ; ven. 27, 13  h  40, 21  h  ; sam. 28, 18  h  15, 21  h  ; dim. 29, 13  h  45, 17  h  ; lun. 30, 14  h  45, 18  h  30  ; mar. 31, 16 h 30, 21 h 30. ●● La Colline aux Coquelicots  : sam. 28, 14  h  15  ; dim. 29, 15 h. ●● La Colline aux Coquelicots (VO) : dim. 29, 10 h 10. ●● Les nouveaux chiens de garde : jeu. 26, mar. 31, 18 h 15 ; ven. 27, 12 h ; dim. 29, 19 h 45, 20 h ; lun. 30, 17 h 30. ●● Louise Wimmer  : jeu. 26, 17  h  45  ; ven. 27, 13 h 45 ; sam. 28, 16 h 30 ; dim. 29, lun. 30, 13 h ; mar. 31, 15 h 45, 19 h 15. ●● Alvin et les Chipmunks 3 : sam. 28, 16 h 15. ●● Le Havre (VO) : jeu. 26, 13 h 45 ; ven. 27, 16 h 30. ●● Le cheval de Turin (VO)  : jeu. 26, lun. 30, 16  h  ; ven. 27, 16 h 45 ; sam. 28, 18 h 30 ; mar. 31, 15 h 15. ●● Le Monde de Gaston Rébuffat : lun. 30, 20 h 35. ●● Les Piolets d’Or : lun. 30, 19 h 45.

toute l’actualité du cinéma


26

No 117 - 26 janvier 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, 820 €, centre en résid. neuve, loue bel appt de 3 p.p., 2 chambres, cuis. amén., belles prest., cave et garage. Libre. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 820 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen, 790 €, centre, résid. Les Marines, loue beau F3, 80 m2, parquet, cuis. séparée, balcon, asx., séjour chem., poss. prof. libérale, cave, chauff. et eau froide inclus. Libre déc. 2011. Classe Energie E. Loyer c.c. FA 790 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen, 735 €, Mémorial, en résid. de qual. splendide, loue T3, 65 m2, séjour, cuis. ind., 2 belles chambres placard, s. de b., terrasse, jardin, cave et garage. Libre janv. 2012. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 735 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen, 699 €, Venoix, résid. neuve, loue beau F3, 67 m2 hab., entrée, grand sé2 jour cuis. 34 m , 2 chambres, placards, s. de b., wc, balcon, park. intér., dispo 02/01/2012. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 699 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen, à louer studette 14 m2, état neuf, prox. rue de Bayeux, libre début février 2012, fenêtres PVC, VMC, loyer 350 € (inclus eau et chauffage), kitchenette. Caution 1 mois. Particulier. Tel. 06.81.65.61.44 ■ A Caen, loue chambre meublée près université, SDB, cuisine salon en commun, libre, DPE : D, loyer : 320 € C.C. Particulier. Tél. 02.31.97.40.32 ou 06.80.32.16.59 ■ Caen, 680 €, loue F5 90 m2, situé 12 résid. Orée d’Hastings, calme et verdoyante. Double séjour avec balcon, 3 chambres, s. de b. et s. d’eau, chauff. et eau chaude collect.. Parking extér. Gardien, asc. et interphone. Charges : 196 €. DG : 680 €. Frais d’agence : 565,96 €. Réf. 3682593. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen Nord, 320 €, campus, loue studio semi-meublé avec balcon, kitchenette éq., placard aménagé. Libre. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 149 € TTC. Quesnée immobilier, Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen Prairie, loue T2 duplex, 38 m2, cuis. am., S.D.B, chauf. central ind. gaz, calme, dans grande propriété, jardin, parking, cave, loyer : 580 € C.C. Particulier. Tél. 02.31.83.70.30 ou 06.66.07.79.60 ■ Caen, 499 €, résid. le Weygand, loue beau F2, entrée, séjour, cuis. kitchen., chambre, chauff. indiv. électr., placards, cave, dispo 04/09/11. Classe Energie E. Loyer c.c. FA 499 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen centre, loue appt 25 m2, situé 73 rue de Bretagne, composé d’une pièce à vivre avec coin cuisine aménagé (frigo, plaques électriques) et d’une s. de b., 395 € + élect., libre le 12 fév. Particulier. Tél. 06.23.35.40.78 ■ Caen, à louer F2, 60 m2, quartier jardin des plantes et université, grand salon 30 m2, refait à neuf, libre, loyer : 560 euros + 160 euros ch. Particulier. Tel. 06.07.11.66.90

■ Caen gare, à louer chambre meublée, douche, 12 m2, loyer 250 € c.c.. Particulier. él. 06.13.32.96.04 ■ Caen, 776 €, Mémorial, loue F3, 73 m2 neuf en résid., entrée, séjour, cuis. ind., 2 grandes chambres 13 m2 et 14 m2, s. de b., garage double, balcon ouest, asc. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 776 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Caen, 790 €, loue pavillon 90 m2 de 5 pièces, ds lotiss., 74, rue J. Prévert, quartier FolieCouvrechef, proche Mémorial. 3 chambres, séjour, salon, chuff. gaz, garage et jardin de 250 m2. Classe énergie NC. Loyer HC. DG 790 €. Frais d’agence : 638,56 €. Réf. 3683534. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen Hasting, loue studio meublé, 30 m2, endroit calme, possibilité garer sa voiture dans cour privée, libre, loyer 450 € C.C (chauf. elect., compteur indép.). Particulier. Tél. 02.50.65.78.50 ou 06.61.83.30.84

AGGLOMERATION ■ Hérouville, 790 €, bourg, rue de Ravenne, loue maison de 80 m2, 5 p.p., située proche toutes commodités, entrée, cuis. indép., séjour, 4 chambres à l’étage et s. de b., wc, jardin, chauff. gaz, garage. Classe Energie D. Loyer HC. DG 790 €. Frais agence 638,56 €. Réf. 3683401. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Ifs, 710 €, résid. Hélios, loue bel appt 3 p.p. 68 m2 avec balcon sud, neuf, séjour 30 m2, cuis. ouv., 2 chambres, s. de douche, wc séparé, environnt calme. Libraison 01/04/2012. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 710 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50

■ Mondeville, 596 €, loue F3, 55 m2, parquet, entrée, séjour, cuis. amén. ind., 2 chambres, s. de douche, asc., chauff. gaz, park. extér. Loyer c.c. FA 596 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50

CALVADOS ■ Fresné-la-Mère, 805 €, loue maison récente de 6 p.p., proche Falaise, 4 chambres à l’étage, terrain de 1.215 m2, garage, chauff. électr. Classe Energie NC. Loyer HC. DG 805 €. Frais agence 646,48 €. Réf. 3683509. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Feuguerolles-Bully, 850 €, loue maison 5 p.p., 96 m2, 4 chambres à l’étage, séjour avec cuis. amér., garage, terrain 610 m2, chauff. électr. Classe Energie E. Loyer HC. DG 850 €. Frais agence 694,66 €. Réf. 3683204. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Courseulles, 895 €, loue pavillon récent compr. 6 p.p. de 95 m2, lotiss. au centre, à 500 m mer, proche commerces, terrain 450 m2, garage, 4 chambres, séjour-salon, chauff. électr. Classe Energie E. Loyer HC. DG 895 €. Frais agence 707,86 €. Réf. 7131282. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Courseulles, 895 €, loue pavillon récent compr. 6 p.p. de 97 m2, lotiss. au centre, à 500 m mer, proche commerces, terrain de 425 m2, garage, 4 chambres, séjour salon, chauff. électr. Classe Energie E. Loyer HC. DG 895 €. Frais agence 707,86 €. Réf. 3682955.Cabinet Billet-Giraud Pères et FilsCabinet Billet-Giraud Pères et FilsCabinet Billet-Giraud Pères et FilsCabinet Billet-Giraud Pères et FilsCabinet Billet-Giraud Pères et Fils Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

■ Fontenay-le-Pesnel, 775 €, loue maison neuve 110 m2, 6 p.p., 4 chambres, séjour salon 38 m2, cuis. amén., s. de b. et douches, terrain 350 m2. Classe Energie D. Loyer c.c. FA 775 € TTC. Quesnée immobilier Tél. 02.31.34.08.50 ■ Troarn, 780 €, loue maison avenue de Rouen, proche tous commerces, cour de 150 m2, park. et garage, séjour/salon avec parquets, cuis. + arr.-cuis., 3 chambres et s. d’eau à l’étage. Chauff. gaz, fenêtres PVC. Classe Energie E. Loyer HC. DG 780 €. Frais agence 631,96 €. Réf. 3682786. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Eraines, 690 €, loue maison récente de 6 p.p., proche Falaise, lieu-dit le Courseulles. Séjour/salon 26 m2 et cuis. amér., 4 chambres à l’étage. Jardin de 1003 m2 et garage. Chauff. et eau chaude électr.. Classe énergie NC. Loyer HC. DG 690 €. Frais d’agence : 572,56 €. Réf. 3761081. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Airan, 800 €, loue maison 5 p.p. de 100 m2, située 15 km sud-est de Caen, proche Argences et Moult, 3 chambres à l’étage, terrain 300 m2, séjour avec poutres appar., chauff. électr. Classe Energie F. Loyer HC. DG 800 €. Frais agence 645,16 €. Réf. 3683572. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

IMMOBILIER VENTES CAEN ■ Caen, rive droite, F2, 1er étage, asc., séjour, balcon, chambre, cuisine, SDB, wc, entrée, placard, cave, parking, DPE: E, libre. Prix : 92 000 €. Particulier. Tél. 02.31.85.48.16

■ Caen, 186.700 €, SaintPaul, vds pavillon plain-pied de 80 m2, séjour avec terrasse sud, 2 chambres, garage atten., terrain clos de 387 m2, au calme dans impasse. DPE F. Frais de négociation inclus 6.700 €. Frais d’acte en plus 12.700 €. Réf. 14003-47179. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, 243.300 €, proche Beaulieu, résid. stand., vds appt spacieux F5 de 105 m2, grand balcon expo sud, cuis. A/E, 3 chambres, garage ss-sol, T.B.E. Classe Energie D. Frais négociation inclus 8.300 €. Frais d’acte en plus 16.310 €. Réf. 14003-46888. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, 92.000 €, centre ville, particulier vds appt 2 p.p. dans immeuble ancien rénové, en rez-de-jardin, 32 m2 compr. séjour, cuis. indép., chambre, s. d’eau avec wc, chauff. électr., dble vitrage. Tél. 02.31.23.55.40 ou 06.08.95.90.06

■ Caen, vends garage, rue de l’Arquette, 10.000 €. Particulier. Tél. 02.31.38.91.18 ■ Caen, 330.930 €, Venoix, vds maison de ville avec jardin de 155 m2, 6 chambres, s. de b., s. d’eau, bureau, garage et ss-sol enterré. Parf. état. Classe Energie en cours. Frais de négociation inclus 10.930 €. Frais d’acte en plus 21.520 €. Réf. 14003-49656. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen centre, vend studio 12 m2, parking, dans hotel particulier, bon état, interphone, faibles charges, 72 000 €. Particulier. Tel. 06.30.87.72.01

AGGLOMERATION ■ Mathieu, 598.700 €, vds belle maison 8 p.p. de 226 m2 dans parc boisé de 4.580 m2 avec piscine ext. chauffée, compr. 5 chambres dont 3 en rez-de-ch., 1 s. de b. 2 s. d’eau, 3 wc, séjour-salon avec chem., magnif. cuis. A/E, véranda d’été de 32 m2, ss-sol complet, prest. de qual. Classe Energie D. Frais de négociation inclus 18.700 €. Frais d’acte en plus 36.930 €. Réf. 14003-49889. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00


No 117 - 26 janvier 2012

■ Mondeville, 217.640 €, vds au pied commerces, dans résid. bon stand., beau duplex 5/6 p.p. de 100 m2, 3 chambres, cave, park. privé et garage en ss-sol. DPE C. Frais de négociation inclus 7.640 €. Frais d’acte en plus 14.700 €. Réf. 14003-41092. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Ifs-Plaine, 130.100 €, vds dernier étage avec asc., appt F3 de 69 m2, séjour avec balcon exp. sud, cuis. A/E, 2 chambres, cave, park. Huiss. alu + volets électr. Au calme. DPE F. Frais de négociaton inclus 5.100 €. Frais d’acte en plus 9.440 €. Réf. 14003-49882. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Cormelles-le-Royal, 238.240 €, vds pavillon de 95 m2, 3 chambres dont 2 au rez-de-ch., en rez-de-jardin sssol avec chambre et s. d’eau + wc, sdj, abri voiture, huis. alu + volets électr. T.B.E. DPE D. Frais de négociation inclus 8.240 €. Frais d’acte en plus 15.970 €. Réf. 14003-50143. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

27

CALVADOS

■ Fontaine-Etoupefour, 200.000 €, à v. maison de plain-pied, sous-sol, 3 chambres, grande salle, s. de b., cuisine, chauffage fuel, double vitrage, terrain 980 m2, 10 mn à pied école et commerces, 2 sorties coté rue, coté lotissements. Particulier. Tél. 06.61.00.13.85 ■ Grimbosq, 166.000 €, 20 km Caen Sud, vds maison pierre rénovée 6 p.p. de 125 m2, 3 chambres, jardin à l’arr. avec terrasse et abri de jardin, grand park. intér. DPE D. Frais de négociation inclus 6.000 €. Frais d’acte en plus 11.730 €. Réf. 14003-42327. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Cairon, 286.600 €, vds pavillon 5 p.p., 105 m2, séjour-salon 37 m2 chem., cuis. A/E, 3 chambres, ss-sol, terrain de 646 m2, déco soignée. Classe Energie C. Frais de négociation inclus 9.600 €. Frais d’acte en plus 18.890 €. Réf. 14003-44446. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Volvo C70, 6.500 €, 2001, 85.000 km, bleu marine, intér. cuir beige. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

■ Volvo C30, 11.500 €, Momentum, 136 cv, 2006, 98.000 km, vert clair, kit carrosserie. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

■ Lupo noir 1.4 l, 118.000 km, an. 2000, 3.200 €. Tél. 06.61.94.11.68

DEMANDES D'EMPLOI ■ Rech. à faire ménage ou repassage, chez particulier ou bureaux, urgent, sur Caen. Tél. 02.50.65.16.80 ■ L’informatique pour tous : cours et dépannages à domicile sur Caen. Expérience séniors. Petits prix. Cesu. Tél. 06.74.77.37.34 ■ Vous voulez monter votre abri de jardin ? je vous fais la dalle et pose votre abri, travail professionnel garanti. Tél. 06.85.69.64.96. ■ Peintre, tapissier, tout enduit, petite menuiserie, bandes placo, recherche emploi dans le Calvados. Tél. 02.31.82.76.43 ■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61

■ Express GTD, 1.6, 5CV, 1990, échange moteur standart à 175000 km, B.E. général, factures à l’appui, C.T. OK, 1 500 euros. Tél.02.31.37.89.65 heures repas

■ Land Rover Discovery, 2.500 €, 1996, moteur HS 186.000 km, vert. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

■ Volvo C70 Cabriolet, 23.900 €, Momentum, 136 cv, 2010, 30.000 km, noire, intér. cuir beige. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

■ A adopter Eden, griffon 5 ans, tat. 6TA411, gentil, doux, très affectueux, sociable avec enfants, chiens et chats, pour vie de famille, un autre chien serait un plus. En refuge. Participation aux soins. Tel. 07.61.94.61.48

■ Ford Mondéo Clipper, 2.300 €, 2000, 250.000 km, beige métal, intér. tissu noir. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi

■ Volvo 940, 2.000 €, bte auto, 1995, 415.000 km, gris métal. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

BONNES AFFAIRES ■ Animateur du blog creully.blogspot.com rech. tous documents sur la localité de Creully pour les faire partager. Tél. 02.31.92.59.75 ■ Bahut 3 portes en orme, 350 € à débattre. Tél. 02.31.34.30.17

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouest.com".

Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

AUTRES MARQUES

ANIMAUX

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

AUTOMOBILES RENAULT

■ Carpiquet, 186.740 €, proche, vds pavillon de 1970 de 100 m2, séjour-chem., véranda récente, coin repas, 2 chambres à l’étage, bureau, s. de b. + douche, garage, terrain de 980 m2. DPE D. Frais de négociation inclus 6.740 €. Frais d’acte en plus 12.850 €. Réf. 14003-49435. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT Tél. 02.31.85.52.00

■ Fiat Scudo, 5.000 €, 2003, 238.000 km, moteur 10.000 km, blanc. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

retrouvez toute l'information en vidéo sur

■ Volvo S40, 5.800 €, 2003, 188.000 km, gris argent métal, intér. tissu gris. DL Auto, 14700 Aubigny Tél. 02.31.20.58.09.

Rubrique :

...........................................

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

■ Ford Kuga Trend 2.0 DTCi, 140 cv, 01/2011, 20.000 km, 21.000 €, prix argus. Tél. 06.49.32.10.96

Nombre de parution :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


28

PORTRAIT-PASSION

N° 117 - 26 janvier 2012

Footballeurs de table et vice-champions du monde ! N

e dites pas à Romain Droit et Jeffrey Fidelino qu’ils sont champions de baby foot. “Le baby, c’est dans les bars. Nous, on fait du football de table”. Dans quelques rares pays, cette pratique est reconnue comme un sport. Pas en France, où la Fédération française comptabilise tout de même 1 500 licenciés. Romain et Jeffrey en font partie, et pas des moindres puisqu’ils évoluent sous les couleurs de l’équipe de France junior.

600 fois le même tir Les lycéens, fondateurs du Mondeville football de table en 2009, sont devenus vice-champions du Monde par équipe, le 6 janvier à Nantes. “A la base, on espérait seulement sortir des poules. On a éclaté tout le monde mais on a été plus fébriles en finale, contre les Pays-Bas.” Nation-phare du baby-foot, guère loin des Etats-Unis et de l’Allemagne dans la hiérarchie mondiale,

la France a tenu son rang tandis que Romain et Jeffrey ont vécu une expérience mémorable. “Ce dont nous sommes le plus fiers, c’est la vitesse à laquelle nous avon progressé, souligne, aligné en simple à Nantes. Au début, on faisait du baby pour le fun. On se retrouvait dans un local jeunesse à Mondeville et on s’est dit “pourquoi pas créer un club” ?” Peu de temps après, ils rejoignaient la sélection nationale. Une récompense de la passion qui les anime et, surtout, du travail fourni. Romain Droit, l’un des joueurs les plus doués de sa génération, s’entraîne au minimum douze heures par semaine. Parfois seul. “Je peux faire 600 fois le même tir en une séance”, précise-t-il. “Il faut être sûr de ses gestes quand on arrive en match, car finalement on reproduit par cœur ce qu’on a travaillé à l’entraînement.” Au football de table comme dans chaque sport, le haut niveau a un prix.

■■ Romain Droit (à droite) et Jeffrey Fidelino sont devenus vice-champions du Monde avec l’équipe de France en ce début d’année 2012, battus en finale par leurs homologues hollandais.


Tendance Ouest Caen du 26 janvier 2012