Page 1

IDOLE

Johnny Hallyday, ces samedi et dimanche soir au zénith

N° 157 - 22 NOVEMBRE 2012

PAGE 23

Photo Guervilly

“A Caen, je vais mettre le feu” ! FUTUR STADE NAUTIQUE Le chantier commence

PAGE 5

Caen

la fée électricité La capitale régionale est aussi la tête du réseau d’électricité bas-normand. Elle contrôle tout son acheminement, de la centrale nucléaire de Flamanville jusqu’au moindre usager. A Caen et dans l’agglomération, son impressionnant poste-source de la Presqu’île (photo) alimente 125 000 foyers, entreprises et équipements publics. PAGE 4.


N° 157 - 22 novembre 2012

Temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Régie Ouest, tendancecaen@regieouest.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Solidarité Vendredi 23 et samedi 24 novembre, la Banque Alimentaire organise une collecte dans des hypermarchés du Calvados.

✔✔ Europe Jeudi 29 novembre, 18h, confé-

✔✔ Saint-Sauveur Samedi 24 novembre, à partir de 18h, inauguration de la place Saint-Sauveur rénovée !

✔✔ Handicap Vendredi 23 novembre, dès

✔✔ Chanson française Le chanteur Chris-

✔✔ Ligue 2 Vendredi 23 novembre, le Stade

tophe Willem se produit sur la scène du Cargö dimanche 25 novembre à 19h30.

AU COURRIER

rence “Visions d’Europe” à l’hôtel de Ville, avec Jean-Marie Cavada, député européen. 13h30, États généraux du handicap à la maison des associations, rue Neuve-Bourg l’Abbé, Caen.

Malherbe reçoit Angers au stade d’Ornano. Coup d’envoi de la rencontre à 18h45.

EXPLIQUEZ-VOUS

Détruire, toujours détruire ! “Votre article sur la destruction des trois bâtiments de la caserne Martin me fait réagir. Le coût de l’opération est estimé à 478 400 €, écrivezvous... Décidément, la municipalité de Caen a des idées de grandeur. Au lieu de conserver les deux bâtiments déjà composés de logements (spacieux, lumineux et fonctionnels) et de les réhabiliter si besoin était, elle décide de les détruire et de reconstruire certainement sous le label BBC, avec des superficies mouchoirs de poche dans lesquelles les familles devront se serrer. Vive ces architectes qui ne pensent qu’à réduire les surfaces habitables, lesquelles deviennent un véritable casse tête à aménager”. Une fidèle lectrice, un peu excédée

“Un temps pour découvrir le monde” “Votre chronique sur ces jeunes qui quittent Caen pour découvrir, travailler et vivre durant un temps dans un pays étranger me semble bien positive. Leur exemple est important. Il faut que cette nouvelle génération puisse appréhender concrètementd’autres réalités, d’autres modes de vie et de pensée. Leur expérience ne peut qu’enrichir notre vision collective du monde en marche”. B. Audusseau

TENDANCE OUEST CAEN et le theatre du champs exquis a blainville-sur-orne

vous offrent 10 places pour assister à la pièce “Le monde e(s)t moi” mardi 27 novembre à 20h00 Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 23 novembre dès 9h00

géolocalisation  8 000 équipements publics recensés sur internet

Une base unique ouverte à tous Olivier Le Reste, ingénieur géographe du Conseil général du Calvados, était “l’invité de la rédaction”, l’émission du mercredi midi sur Tendance Ouest (100.2 FM). ■■ Le Conseil général du Calvados a lancé Open Équipement 14. Qu’en est-il exactement ? “Il s’agit d’une base de données géographiques réalisée en partenariat avec l’Agence d’urbanisme de Caen-Métropole (Aucame). Elle permet la géolocalisation de près de 8 000 équipements publics ou recevant du public sur l’ensemble du département. Ceux-ci sont répertoriés en plusieurs catégories : administratif, culturel, cultuel, éducatif, funéraire, judiciaire, sanitaire, de santé, d’animation, de loisirs et de tourisme. L’accès y est libre”. ■■ La géolocalisation s’impose de plus en plus sur Internet. Qu’apporte de plus Open Équipement 14 ? “C’est un référentiel géographique qui n’existait pas. Pendant dix-huit mois, nous avons fait un travail de recensement et de localisation de tous ces équipe-

tendance 

■■ “Elle sera régulièrement enrichie”, souligne Olivier Le Resteau micro de Tendance Ouest.

ments. C’est donc une base unique. Nous souhaitons qu’elle soit pérenne, c’està-dire que l’on puisse progressivement et régulièrement la mettre à jour. De cette façon, nous mettons à disposition de tous une information géographique précise. Cela relève des données publiques, nous avons une obligation de qualité de l’information”. ■■ Q u ’ a a p p o r t é l’Agence d’urbanisme de Caen-Métropole dans l’élaboration de ce projet ? “Il y a eu, entre le Conseil général et l’Aucame, une convergence de besoins et d’intérêts. L’Aucame avait

des études à réaliser sur l’agglomération caennaise et nous, nous devions recenser les équipements publics dans le cadre du déploiement de l’internet très haut débit. Nous avons associé nos ressources techniques. En travaillant ensemble, nous avons réduit le temps de mise en oeuvre de cette base de données”. ■■ Le besoin de géolicaliser est-il important localement ? “D’un point de vue professionnel, le Conseil général ou l’Aucame avaient un fort besoin de centraliser et de disposer de toutes ces informations. C’est aussi

vrai pour les collectivités territoriales : mairies, intercommunalités, etc. Cela nous permet à tous de mieux maîtriser l’aménagement du territoire, de pouvoir projeter des études, de connaître le taux d’équipement par secteur. Auparavant, cela n’était pas possible, ou alors partiellement, car aucune base de données n’existait. Nous avons récemment présenté Open Equipement 14 à la sphère publique. Plus d’une centaine de personnes était présentes, ce qui atteste de l’intérêt de cet outil. Nous souhaitons à terme que cette base de données soit collaborative, qu’elle fasse l’objet d’une appropriation du public et qu’elle prenne de l’ampleur”. ■■ Repères . www.calvados.fr ou www.aucame.fr : depuis ces sites, vous pouvez télécharger librement Open Équipement 14. . 50 000€ : c’est le coût estimé de cette base de données . 27 septembre 2012 : date de mise en service

Sur internet et votre radio (100.2FM) champ de courses

un site en forme !

a vous la suède

●● Retrouvez chaque jour

●● Le nouveau site inter-

●● Jusqu’à ce vendredi

les bons pronostics hippiques d’Apollinaire pour le Tiercé – Quarté – Quinté +à 6h05, 6h35, 7h05, 7h35, 8h05, 8h35. Et dès 14 h, Rodolphe et Tendance Ouest vous annoncent le résultat de la grande course du jour. Les pronostics et les résultats des courses sont également disponibles sur le site internet www.tendanceouest.com, dans la rubrique “Actualités”.

net de la radio et des journaux de Tendance Ouest (www.tendanceouest. com) enchaîne les records. En octobre dernier, le site à enregistré plus de 383 000 visiteurs et plus de 1 432 000 pages vues. En un an, www.tendanceouest.com a progressé de plus de 85% en nombre de visites et plus de 221% en nombre de pages vues. Alors, qu’attendezvous pour vous y connecter à votre tour ?

soir, Tendance Ouest et le Centre régional des Lettres de Basse-Normandie offrent deux billets d’avion pour découvrir la Suède, à l’occasion du festival culturel nordique Les Boréales, jusqu’au 1 er décembre à Caen et en Basse-Normandie. Expositions, lectures, spectacles, ciné-concert... toutes les informations et la programmation complète sur www.crlbn.fr et sur Facebook.


N° 157 - 22 novembre 2012

demain

3

Dans un an, Mondeville aura sa grande salle des fêtes

Tout près du périphérique nord La Ville a donc débloqué 1 650 000 € pour un nouvel édifice qui verra le jour sur un terrain dont elle est propriétaire, situé entre la RD 675 et le périphérique nord. “Il sera loin des habitations afin de limiter les nuisances pour le voisinage mais il ne

sera pas non plus confiné dans une zone industrielle”.

Un totem pour marquer l’entrée de la ville Le futur complexe offrira deux salles distinctes : la plus grande, d’une surface de 640 m2 , pourra accueillir près de 350 personnes en configuration assise et devrait être utilisée principalement par les associations locales. La seconde salle de 160 m² pourra recevoir 150 personnes dans la même configuration et sera utilisée en priorité pour les réceptions et autres fêtes de famille. Un patio central séparera et donnera accès aux deux salles, et sera entouré d’un jardin clos “pour que les enfants puissent jouer en toute sécurité”, souligne Hélène Mialon-Burgat. Extérieurement, la nouvelle salle des fêtes devrait devenir un “véritable marqueur d’entrée de ville” grâce à la présence d’un totem mettant en avant le logo de la commune.

Billard-Durand

L

’ancien maire de Mondeville, Jean-Michel Gasnier, avait mis le projet sur les rails. Hélène Mialon-Burgat, qui lui a succédé, inaugurera la nouvelle salle des fêtes dans un an à peine. “L’actuel équipement a été construit en 1970. Il est situé en plein centre-ville. Les voisins n’en peuvent plus. J’ai vu une femme pleurer parce qu’elle appréhendait les week-ends. Et s’il est encore ouvert aujourd’hui, c’est de façon tout à fait dérogatoire”, précise l’élue. Quarante ans après, la salle des fêtes ne répond plus aux besoins ni aux normes de sécurité.

■■ La nouvelle salle des fêtes de Mondeville sera livrée en novembre 2013. Le chantier de ce véritable complexe de loisir va démarrer en janvier. L’offre de stationnement y sera importante.


4

N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS

Caen contrôle le réseau bas-normand Voltage  L’électricité arrive à

Caen à une très haute tension (225 000 volts). Pour être acheminée jusqu’au consommateur, elle est transformée jusqu’à atteindre 220 V.

Réseau  Le réseau électrique

compte 700 kilomètres de lignes à Caen, et dessert 125 000 clients en tout, qui peuvent être particuliers ou collectifs.

Energies  75% de l’électricité

produite dans la région provient du nucléaire. Caractéristique de la BasseNormandie : elle compte près de 15% d’énergie d’origine hydraulique.

Poste-source  Le site,

discret derrière l’école des beauxarts (ESAM), fournit les deux tiers de la ville et une partie de Mondeville, Hérouville, Colombelles et Giberville.

L

es compteurs du postesource de Caen, sur la Presqu’île, en témoignent : depuis quelques jours, la consommation électrique des habitants de la capitale régionale augmente quotidiennement. Sur chacune de ces armoires (photo), figure le nom du quartier desservi : Arquette, CHU, Cité Gardin... Correspondant à chaque armoire, tout au bout de la chaîne de l’électricité, ce sont 1 500 à 2 000 personnes qui en bénéficient. En tout, les deux antennes de très haute tension (220 000 volts) du poste-source de Caen sont en mesure d’alimenter 45 000 points de livraison, soit les deux-tiers de la ville et une partie des communes voisines de Mondeville, Hérouville, Colombelles et Giberville. Les relais intermédiaires ne manquent pas : depuis la centrale nucléaire de Flamanville, ou d’un autre producteur d’énergie, jusqu’à l’usager, l’électricité emprunte un circuit complexe, et particulièrement bien contrôlé. 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 A quelques dizaines de mètres du “poste-source” caennais se dresse le grand bâtiment de l’Agence de conduite régionale, un centre qui contrôle le bon déroulement de la distribution du courant. Quatorze salariés s’y relaient pour surveiller l’activité électrique de toute la région BasseNormandie, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. “Notre

■■ Dans l’une des salles que compte le poste-source de Caen où l’électricité est acheminée, s’alignent des dizaines de gros disjoncteurs. Chaque armoire porte un nom et contrôle l’électricité distribuée dans tel ou tel quartier.

travail, c’est de faire correspondre en permanence production et consommation d’électricité. Il nous est impossible de stocker cette énergie, nous fonctionnons donc en flux tendu. Dans le cas d’une consommation plus importante que la production, il peut être nécessaire de “délester”, c’est à dire couper le courant pour les personnes les moins sensibles”,

explique Thibaut Bernon, responsable du site ERDF de Caen. Cette décision demeure extrême : le dernier délestage à Caen a eu lieu en 2006. Caen, bonne élève C’est vers 18 heures qu’on compte la consommation la plus importante de la journée, quand les industries caennaises sont encore en marche, et que les habitants

regagnent leurs foyers. Les coupures de courant ne sont pas légion. C’est d’ailleurs l’un des indicateurs de progression de l’Agence de conduite. En 2011, elle a évalué à 60 minutes la durée moyenne des coupures par Caennais. “Un tiers est la conséquence de travaux et les deux autres sont à imputer à des incidents. Ces défauts sont observés en temps réel

sur l’un des nombreux postes informatiques que compte la salle principale du Centre. Dans environ 70 % des cas, nous parvenons à rétablir l’électricité dans les trois minutes”. La situation du Calvados fait des envieux. Aucune tempête n’a eu lieu ces dernières années, et les températures sont généralement clémentes. En matière de consomma-

tion électrique, Caen et son département font figure d’exemple pour Jean-Louis Leclerc, qui dirige le Syndicat intercommunal d’énergie : “On compte 12 000 points lumineux d’éclairage public à Caen. Et grâce notamment à un système de télécommandes que nous avons développé, nous consommons 20 % d’énergie en moins que la moyenne française !”


N° 157 - 22 novembre 2012

5

Guervilly

NEWS

■■ Vision de la future entrée du stade nautique, qui fera face à l’avenue Yves Guillou.

L

es habitués du stade nautique l’attendent depuis plus de dix ans. Ils devront encore patienter près de trois années, mais une chose est certaine : le chantier de construction du nouveau complexe a bel et bien commencé lundi 19 novembre, sur le site actuel, face à la prairie.

La lumière sera reine Seuls le bassin de 50 mètres et la fosse sont conservés. Ils seront complétés par deux grandes halles. “L’une accueillera un bassin de huit couloirs de 25 mètres avec des tribunes, tandis que l’autre sera dédiée à une pratique de loisir avec deux petits bassins”, précise Thomas Ber-

■■ Les travaux ont commencé par l’aménagement des espaces extérieurs, lundi 19 novembre.

Le stade nautique nouveau ouvrira en juin 2015 nard, l’un des deux architectes retenus pour mettre en oeuvre le projet. Le site se distinguera également par une entrée majestueuse, qui fera face au boulevard Yves Guillou, et par un grand nombre de baies vitrées. Tous les processus de filtration d’eau et de chauffage sont également repensés, avec notamment l’installation de panneaux solaires qui alimenteront, en partie, le stade nautique en électricité. Le chantier, réalisé aux deux tiers par des entreprises régionales, se déroulera en deux phases. Jusqu’en février 2014, le bassin olympique extérieur restera accessible au grand public,

pendant que la piscine de huit couloirs sera construite. La deuxième phase commencera en mars 2014 pour s’achever quinze mois plus tard. Pendant cette période, la seconde halle sera érigée et les usagers pourront utiliser le bassin de 50 mètres en extérieur et celui de 25 mètres en intérieur.

Guervilly

grands projets 

■■ 1.Entrée. 2.Bassin couvert. 3.Chaufferie. 4. Bassins de loisir. 5.Solarium. 6.Deconstruction du mur. 7.Bassin 50m. 8.Fosse

■■ Le bassin de 50 mètres est conservé. A côté, une halle accueillant un bassin de 25 m et des tribunes sera construite.

22,6 millions d’euros Pas moins de 400 000 usagers seront attendus chaque année, contre 171 000 aujourd’hui. Quant au prix des entrées, “il ne connaîtra pas de hausse soudaine, mais légère et régulière comme c’est le cas actuellement”, s’engage Marie-Jeanne Gobert, vice-présidente du Conseil

régional, en charge du sport. Le coût du chantier est estimé à 22,6 millions d’euros, financé à 56% par Caen la mer, qui gère les quatre piscines de l’agglomération dont le stade nautique. Le Conseil régional apporte quant à lui 4,8 millions d’euros. “Nous pourrons accueillir des compétitions internationales, mais surtout, nous séduirons de nouveaux licenciés sachant qu’en dix ans, leur nombre est passé de 1 800 à 900. Nos vœux sont exaucés”, s’enthousiasme Philippe Thieuw, président de l’Entente nautique caennaise. Mais quid du parking, aucun espace supplémentaire n’étant prévu actuellement ?

Publicité

Vos monnaies anciennes valent mieux que le prix du métal au poids. Parole d’expert. A Caen et dans la région, elle est connue et reconnue. Barbara Romero, spécialiste en achat d’or, est aussi numismate de profession. C’est ce qui la démarque dans le milieu classique des acheteurs du précieux métal. Membre notamment du Syndicat national des experts numis-

25 siècles de monnaies Chez elle, on distingue tous ces petits objets en or, qu’on a envie d’échanger contre quelques euros,

grecques, gauloises, romaines et byzantines, monnaies féodales, provinciales et royales, monnaies modernes de la révolution à l’Euro. Les monnaies antérieures au XIXe siècle, rappelle-t-elle, comme les jetons et objets monétiformes de plus de 100 ans ne sont pas assujettis à l’impôt sur la fortune. “Ne vendez pas au cours de l’or des collections qui en valent beaucoup plus” ! insiste-t-elle. Prenez des pièces de 100 Frs de Monaco : en vente collection sur un plateau de numismate, sa valeur est de 1.600 euros. Au prix de l’or, on ne vous en offrira tout au plus que 1.300 euros. Barbara Romero assure la négociation aussi bien pour les établissements financiers que pour les particuliers.

Vos petits objets valent... de l’or ! Chez elle, bien entendu, pour compenser un petit découvert en banque ou simplement se faire

plaisir, chacun peut négocier toutes ces petites choses en or qui traînent dans les boîtes et tiroirs : or dentaire, débris divers, bijoux cassés ou démodés, monnaies d’argent ou encore des lingots. Dans ce domaine aussi, son savoir-faire et son expérience résultent de la qualité de son travail et de ses expertises. Sachez enfin que pour toute transaction, il faut être majeur et muni d’une pièce d’identité. Respectant la législation fiscale et du code monétaire, le règlement s’effectue obligatoirement par chèque. Barbara Romero retiendra l’impôt libératoire de 8% et vous remettra un justificatif. Elle vous apportera toutes les informations fiscales et juridiques nécessaires.

BARBARA ROMERO Expert Numismate Conseil

mates de la Chambre Syndicale des fondeurs affineurs et négociants en métaux précieux, du Syndicat national du commerce antiquité occasion et galeries d’art, elle a démontré jeune son savoir-faire, sous l’enseigne Philco, créée en 1973 à Paris, avant de s’installer à Caen, il y a quinze ans.

des pièces de monnaie qui ont traversé le temps. Spécialiste de leur achat et leur vente, Barbara Romero en propose une large collection, du IVe siècle avant Jésus-Christ à nos jours. L’histoire de cette nouvelle ère commerciale défile sous nos yeux : monnaies antiques,

ACHAT D’OR 10, rue de Bernières

CAEN - 02.31.85.12.11 romero.barbara@orange.fr www.barbararomero.fr

BON POUR UN CATALOGUE DES MONNAIES ROYALES DEPUIS L’AN 751

L’or est la vraie valeur-refuge


6

N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS La ministre des Droits des femmes en visite à Caen La ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem était à Caen, vendredi 16 novembre, où elle participait à un programme de réflexions sur le “temps partiel subi” dans les secteurs de la propreté, du commerce et de la grande distribution. “Nous avons

Les Grecs de Caen soignent leur culture caennais d’adoption 

region 

M

ichail Sinodinos ne fait pas forcément les choses comme les autres. Ce Grec de 52 ans a ouvert il y a deux ans, rue Guillaume le Conquérant à Caen, un magasin dédié aux spécialités culinaires et à l’artisanat de son pays d’origine, après avoir lancé le même genre de boutique un an plus tôt, mais sur internet.

Ils ont leur boutique Son commerce est vite devenu un point de passage régulier pour la trentaine de familles grecques qui habite dans l’agglomération. “Mais la grande majorité de mes clients, et heureusement, sont des Caennais amoureux de la Grèce”, assure-t-il. Petite et bien intégrée, la communauté grecque de Caen s’articule en partie autour de l’association Contacts Franco-grecs qui organise des cours de

danse le samedi, des leçons de grec moderne, ainsi que deux conférences par an. Athanasie Scodriani, qui enseigne la langue d’Homère à l’université et au lycée Victor Hugo, et Dimitris Molyvdis, son homologue à l’université inter-âges, sont aussi bien connus des amateurs caennais de culture hellénique.

Contre les préjugés La crise économique qui touche la Grèce alimente les conversations ces temps-ci. Michail Sinodinos, installé en France depuis plus de vingt ans et à Caen depuis 2006, reçoit depuis plusieurs semaines des appels de concitoyens qui souhaitent quitter leur pays pour trouver du travail. Il espère prochainement organiser une soirée au Café des images autour du film “Khaos”, “pour contrecarrer les préjugés sur l’économie grecque.”

URGENCES SAMU : faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SOS MEDECINS : 36 24 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SAPEURS·POMPIERS : le 18 POLICE SECOURS : le 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 92 00 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35

Le périmètre de Caen la mer va s’élargir au 1er janvier 2013, intégrant les communes de Ouistreham, Colleville-Montgomery, Verson, Tourville-surOdon, Mouen et SaintAndré-sur-Orne. La compétence des transports en commun dont bénéficient

ces communes sera transférée du Département à la Communauté d’agglomération. La desserte ne sera plus qu’en partie assurée par le Conseil général (Bus Verts), mais par Twisto. “La continuité du service sera respectée”, rassure son vice-président.

Les élus se mettent à l’écoute

L

a série de douze réunions publiques de mimandat organisée par le Conseil régional a été lancée le lundi 12 novembre. Elles ont pour objectif de permettre aux élus et au grand public de se rencontrer.

■■ Dispersés dans l’agglomération, les Grecs de Caen se retrouvent à l’occasion de soirées régulières.

discuté pour faire progresser le sujet de ce travail en miettes”, a-t-elle à l’issue de cette journée. La ville de Caen avait été choisie en écho à l’ouvrage “Le quai de Ouistreham” de la journaliste Florence Aubenas, qui traitait notamment de ce même sujet.

Les Bus Verts en retrait des nouvelles villes de l’agglo

En décembre à Caen “C’est un formidable outil démocratique,” selon le président de la région, Laurent Beauvais. “Ce n’est pas toujours facile pour le grand public de savoir ce que nous faisons au Conseil régional, et nous devons rendre des comptes, en présentant ce que nous avons pu réaliser, et ce qui n’a pas encore été fait.” Il sera possible pour les citoyens qui ne pourront

d’adresser leurs questions à tout moment sur le site du Conseil régional (www.crbasse-normandie.fr), dans la rubrique “La Région”. En clôture de cette tournée politique, les débats qui auront lieu à Caen le mardi 18 décembre (20h30) dans l’auditorium de l’Abbaye-aux-Dames, seront également retransmis sur le site du Conseil régional. Les élus s’attendent à ce que les thèmes de la ligne SNCF Caen-Tours, de celle à grande vitesse entre Caen et Paris, de la gestion des fonds européens et de celle des lycées soient abordés. Mais d’autres interrogations devraient être certainement exprimées.

■■ Les élus régionaux ont commencé leur tournée de réunions publiques qui s’achèvera à Caen le 18 décembre.


N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS Près de 600 emplois d’avenir à pourvoir sur Caen la mer Les premiers “Emplois d’avenir”, à destination des jeunes âgés de 16 à 25 ans, ont été signés mercredi 14 novembre à la Préfecture de Caen : 1 731 contrats de ce type sont à pourvoir dans la région d’ici à 2014, dont un bon tiers dans l’agglomération caennaise. Ils

●● UMP  Copé en tête dans le Calvados

Dans la bataille pour la présidence de l’UMP, sur 1 357 votants, 735 militants du Calvados se sont prononcés, le 18 novembre, en faveur de JeanFrançois Copé, contre 622 pour François Fillon.

●● Chambre de métiers  Nouveau président

Lundi 12 novembre, Jean-Marie Bernard, imprimeur dans le Bessin, a été élu président de la Chambre de métiers de l’artisanat de Basse-Normandie. Il succède à Régis Chalumeau.

●● Parti socialiste  Raphaël Chauvois réélu Jeudi 15 novembre, les militants socialistes du Calvados ont réélu Raphaël Chauvois, conseiller régional et maire-adjoint de Ouistreham, au poste de premier secrétaire fédéral. Celui-ci a obtenu 55% des suffrages face à Vincent Louvet, conseiller régional.

7

s’adressent à des jeunes peu ou pas qualifiés, dans des domaines aussi variés que les espaces verts, l’entretien, le secrétariat, l’aide scolaire ou l’animation. Selon la Mission locale, 3 600 jeunes sont sans qualification dans le territoire de Caen la mer.

Fermeture d’un collège : union sacrée au conseil municipal Alors que le Conseil général du Calvados envisage de fermer un collège de Caen (Lemière ou Pagnol), le conseil municipal, à l’unanimité, a voté un voeu “pour un vrai projet éducatif partagé en faveur des collèges de l’agglomération caennaise”. Majorité

et opposition ont exprimé leur incompréhension et exigent du président du Département, Jean-Léonce Dupont, qu’il “revoie sa méthode de travail, et clarifie ses intentions et sa vision des enjeux pédagogiques dans les établissements de l’agglomération caennaise”.

Le CCAS ouvre un nouvel espace

Restaurant social  

U

ne entrée, un plat, un dessert... Et surtout, un peu de lien social. C’est ce que proposera dans quelques jours l’Espace Marcel Aymé, situé dans le quartier de la Pierre-Heuzé, en offrant la possibilité aux personnes sans domicile fixe de déjeuner gratuitement. Le dispositif n’est pas nouveau dans la capitale régionale. Jusqu’alors, il était porté par le collectif SaintPaul et la distribution des repas se faisait au centre Aurore, rue de la Délivrande. Dorénavant, c’est le Centre communal d’action sociale (CCAS) qui sera chef d’orchestre. Autre changement de taille : les bénéficiaires trouveront, et pour la pre-

mière fois, porte ouverte toute l’année. L’an dernier, ce restaurant solidaire n’avait ouvert que de fin novembre à fin avril. Côté fonctionnement, le principe demeure le même : l’Espace Marcel Aymé recevra les bénéficiaires le midi en deux services, à 11h30 et 12h30, du lundi au samedi. Pour y déjeuner, ils devront préalablement s’inscrire auprès de services d’hébergement comme la Boussole ou le Cap Horn. L’année dernière, une centaine de repas étaient ainsi servis chaque midi. Coût de l’opération pour le CCAS : “73 600€”, précise Gilles Déterville, adjoint au maire en charge de la solidarité.

■■ Le restaurant solidaire prend ses quartiers au sein de l’Espace Marcel Aymé. Il ouvre mardi prochain 27 novembre.


8

N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS

L. Callens

Mathilde Debian, nouvelle Miss Ronde

●● Livre  Le commandant Kieffer à l’honneur

Historien, Stéphane Simmonet, ancien directeur scientifique du Mémorial de Caen, vient de publier Commandant Kieffer, le Français du jour J aux éditions Tallandier. L’ouvrage retrace la vie de l’officier de commando qui donna son nom à la seule troupe française débarquant sur les plages de Normandie au matin du 6 juin 1944. A Ouistreham, précisément.

●● CDI  Moins de propositions en région

Selon qapa.fr, site dédié à l’emploi, depuis le mois d’octobre 2011, les propositions de CDI sont passées de 51% des contrats à 43% en France. La Basse-Normandie fait partie des trois régions les plus touchées avec 41% d’offres contre 54% l’an dernier. “Les recruteurs cherchent à gérer leur masse salariale avec le plus de souplesse possible en cas de crise encore plus grave”, estime Stéphanie Delestre, fondatrice de qapa.fr

●● distinction  Les pinceaux Manet labellisés

L’entreprise caennaise Manet, qui fabrique des pinceaux d’art et de loisirs, vient d’obtenir le label “Entreprise du patrimoine vivant” remis par le ministère de l’Economie. Il valorise “l’excellence des savoir-faire français”.

Mathilde Debian, 21 ans (2e à droite) a remporté vendredi 16 novembre à Caen le concours Miss Ronde Basse-Normandie. Parmi les sept candidates retenues, cette Alençonnaise a convaincu le jury. “Cette expérience va me permettre de partager mon histoire avec

les personnes qui n’arrivent pas à s’assumer”, a-t-elle expliqué. Élève préparatrice en pharmacie, elle ne pourra participer à l’élection nationale, en janvier. C’est sa première dauphine, Célia Chauvin (1ère à droite), qui représentera notre région.

place saint-Sauveur 

L

a place Saint-Sauveur n’a pour ainsi dire pas changé. Elle a toujours gardé sa disposition et son caractère, lieu de vie et de passage depuis le MoyenÂge. La rue Saint-Martin, voie romaine, débouchait sur la place, faisant d’elle l’entrée principale de la ville. Elle était alors plus petite qu’aujourd’hui, car l’église était jusqu’au XVIIIe siècle entourée d’un cimetière. Mille ans de marchés C’est en 1025 qu’on y fait référence une toute première fois en tant que “place du marché”. Des halles avaient même vu le jour derrière l’église, sur l’actuel square Camille Blaisot. Près de

Promis : les impôts ne seront pas augmentés à Caen en 2013 A l’occasion de la dernière séance du conseil municipal de Caen, lundi 12 novembre, les élus ont pris acte du débat d’orientation budgétaire pour 2013. Pour la quatrième année consécutive, ils assurent que les impôts concernant la Ville n’augmenteront

pas l’an prochain. L’investissement sera maintenu à hauteur de 34 millions d’euros, un chiffre record pour la capitale bas-normande. Le budget 2013 devrait être adopté le 17 décembre, à l’occasion du dernier conseil municipal de l’année.

C’est toute une histoire !

mille ans plus tard, le marché s’apprête à reprendre ses quartiers après plusieurs mois de travaux. Les maisons, elles, ont changé. Aujourd’hui parfaitement alignées, elles étaient, au Moyen-Âge, disposées de manière très aléatoire et dotées d’arcades pour pouvoir acheter ses vivres à l’abri des intempéries. Jusqu’à la Révolution, c’est sur la place Saint-Sauveur que se dressait le pilori, et la rue aux Fromages actuelle était fort justement nommée la rue “monte à regrets”. Au début du XXe siècle apparaissent les voitures, qui envahissent la place dans les années 60, avant de la quitter définitivement... en 2012.

■■ C’est François Orceau de Fontette qui a réaménagé la place au XVIIIe siècle, et donné son nom à la place voisine.


N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS

C.Desmousseaux

Audrey Serrat est la nouvelle Miss Caen 2013

Vingt nouvelles familles s’installent Ouistreham 

Samedi 18 novembre, douze candidates se sont présentées à l’élection de Miss Caen, organisée par l’Association des Jeunes créateurs mode et beauté, au Centre de congrès. Audrey Serrat, belle jeune fille de 20 ans à la chevelure éclatante, a séduit lo-

obésité 

M. Masson

L

■■ L’ensemble immobilier a été conçu par le cabinet d’architecture Bienvenu à Caen.

A deux pas de la mer et du centre-ville de Ouistreham, 17 pavillons de quatre pièces et trois pavillons de cinq pièces ont été inaugurés mardi 20 novembre. LogiPays, bailleur social, a pour habitude de célébrer la remise des clés aux locataires. Ainsi,

9

chaque futur habitant s’est fait accompagner jusqu’à sa nouvelle maison par un élu du conseil municipal de Ouistreham. Ces pavillons accueillent au total 20 familles, soit l’équivalent de 68 personnes, choisies sur dossier par l’administration.

giquement jury et convives et remporté le titre 2013. Originaire du Mans, cette étudiante en BTS Communication au lycée SaintUrsule imagine “un avenir de miss haut en couleur”. Miss et dauphines ont été reconduites à leur domicile à bord d’une limousine !

Les Hérouvillais surferont cinq fois plus vite sur le net en 2013 Les travaux de déploiement de la fibre optique ont commencé à Hérouville SaintClair, mardi 13 novembre. Seuls les quartiers du Grand Parc et de la Haute Folie sont concernés dans un premier temps. Cette zone couvre 3 000 prises optiques. Les habitants

pourront alors se connecter au très haut débit dès l’été prochain. “Nous souhaitons que tout Hérouville soit couvert d’ici à 2017”, précise Rémi Dupuy, délégué régional d’Orange, l’opérateur choisi par Caen la mer pour assurer la gestion de ce nouveau réseau.

La situation se stabilise à Caen

es résultats d’Obepi 2012, l’étude sur l’obésité en France, laisse entrevoir une lueur d’espoir en Basse-Normandie. A l’inverse de la tendance nationale, le nombre de personnes victimes d’obésité dans la région est en baisse de 3,8% par rapport à 2009. Cette maladie touche désormais 230 000 Bas-Normands, un chiffre néanmoins en hausse de 72% sur quinze ans... Des jeunes moins suivis “Depuis l’an dernier, la lutte contre l’obésité est devenue une priorité pour l’Agence régionale de santé et le CHU a été labellisé à ce sujet en janvier dernier : d’où de meilleurs soins et un meilleur

suivi qui peuvent expliquer en partie cette baisse”, précise Marietta Musikas, docteur spécialisé en nutrition au centre hospitalier régional. L’étude révèle cependant que la tranche d’âge des 18 à 24 ans continue à progresser et subit une hausse de plus de 150%. “C’est un public plus difficile d’accès que les autres pour le corps médical, car souvent ces jeunes n’ont pas encore connu de complications et n’ont donc pas ressenti le besoin d’être pris en charge.” Cette augmentation est due, en grande partie, à la perte des bonnes habitudes alimentaires et surtout, chez les adolescentes, à la multiplication de régimes inadaptés.

■■ A l’inverse des autres tranches d’âge, le nombre des 18-24 ans atteints d’obésité continue de progresser en région.


10

NEWS

H.Blondel

Grimbosq : de nouvelles cartes pour la course d’orientation C’est l’automne en forêt de Grimbosq. C’était aussi l’occasion pour le comité départemental de course d’orientation du Calvados, de lancer, samedi 17 novembre, dix nouvelles cartes de parcours de course. L’occasion aussi de rappeler l’histoire de ce

ENTREPRENDRE

moyen orient 

A lui les belles Anglaises !

L

■■ Après huit ans d’activité, Lionel Vincent compte 150 clients réguliers et entretient 250 véhicules.

C

ertains passent toute leur vie à rêver de belles voitures dans les magazines. Lionel Vincent, lui, en fréquente toute la journée. Garagiste spécialisé dans les voitures sportives haut de gamme, dont de nombreuses anglaises, il voit défiler dans ses ateliers des vieilles Jaguar MKII ou Type E, des Triumph, parfois des RollsRoyce, des Aston-Martin ou d’autres bolides à la solide réputation.

“Nous nous adaptons à chaque voiture” C’est au terme d’un parcours disparate que Lionel Vincent concrétise son désir de longue date en lançant Normandie Mo-

N° 157 - 22 novembre 2012

tors Service, à Fontenayle-Pesnel. Rapidement, le bouche-à-oreille transforme son mi-temps en temps plus que complet. “Pour travailler sur ces voitures, on ne peut pas ne pas les aimer. L’investissement est bien plus important que sur une voiture moderne, où le travail est plus systématique. Nous devons impérativement nous adapter à chacune d’entre elles”, explique Lionel Vincent. Assisté d’un mécanicien, l’homme jouit aujourd’hui d’une grande renommée dans le petit monde de collectionneurs. Avec une démarche payante : “j’essaie de comprendre ce que souhaite mon client, et faire mieux que ce qu’il attend”.

●● Entreprise  Belle réussite pour Planète Créa

1 300 : c’est le nombre de visiteurs reçus au Centre de Congrès à l’occasion du salon Planète Créa. La conférence de Nicolas Doucerain, auteur du livre “Ma petite entreprise a connu la crise”, a suscité un vif intérêt et délivré un message optimiste sur la création et la gestion d’une entreprise.

●● Formation  2 600 appels en un an

Lundi 12 novembre, la Région a fêté le premier anniversaire du Numéro Vert de la formation professionnelle. Mis en place en octobre 2011, le 0 800 05 00 00 a recueilli 2 600 appels. Ce numéro permet d’obtenir des informations sur l’offre de formation ainsi que sur les mesures d’accompagnement possibles.

●● Portsmouth  Réductions pour les Caennais

Une équipe de Portsmouth (sud de l’Angleterre) était à Caen ce week-end afin de faire la promotion d’une nouvelle carte offrant des tarifs préférentiels aux Caennais qui souhaitent visiter leur cité portuaire. Gratuite, elle donne droit à des réductions, notamment sur l’hébergement sur place.

A six mois de son ouverture, la commercialisation des Rives de l’Orne atteint ses objectifs : 90%. Des enseignes, jusqu’ici absentes de l’agglomération, viennent de signer leur bail, comme par exemple Desigual, marque de prêt-àporter espagnol.

“C’est important pour les enseignes d’être dans un cadre de pluralité dans la clientèle”, rappelle Marc Wainberg, directeur d’Apsys. Le nouveau quartier est en effet issu d’un projet mixte : espaces commerciaux, logements, bureaux, cinéma et hôtel.

Les femmes en noir rêvent de paix

a constance fait leur force. Depuis neuf ans, le deuxième et quatrième samedi du mois, les “Femmes en noir” battent le pavé devant l’ancienne chambre de commerce et d’industrie de Caen, entre 15h et 16h. Dans un silence total, elles marchent ou se tiennent figées, pancarte à la main. La Palestine à Hérouville “Ce mouvement, composé d’une trentaine de femmes, a suivi une visite en 2002 à Jérusalem, au cours de laquelle nous avions rencontré des Israéliennes qui s’opposaient à la construction du mur”, explique la présidente de l’association, Jacqueline Le Corre. Un mur de sé-

notaires 

sport scandinave et pour les personnes présentes, d’assister à une démonstration par de jeunes coureurs. La course d’orientation peut se pratiquer à Caen à plusieurs endroits, dans les parcs notamment : c’est un sport de plein air très accessible. A vos boussoles !

90% des Rives de l’Orne déjà commercialisés

paration entre Israéliens et Palestiniens jugé illégal par la Cour internationale de justice, le 9 juillet 2004. “Le plus souvent à Caen, les passants sont indifférents, mais le nombre de personnes soutenant nos positions est de plus en plus important”. Militantes convaincues que la colonisation accrue des territoires palestiniens par Israël demeure le principal obstacle à l’avènement d’un état indépendant, elles sont de toutes les campagnes de sensibilisation. Elles prendront ainsi part, ce samedi 24 novembre, aux “Huit heures pour la Palestine” dans les locaux de La Fonderie, à Hérouville Saint-Clair (accès libre).

■■ Ateliers-débats, conférences et animations sont au programme des Huit heures pour la Palestine, le 24 novembre.

La signature électronique est lancée

L

es notaires de BasseNormandie sont à l’aube d’une petite révolution. “L’acte authentique électronique” fait ses premiers pas dans la région. “Nous écrivons la mémoire des Français”, rappelle Maître Pierre Lemée, dont l’étude est l’une des deux seules dans le Calvados à être équipée pour le moment. “Pour cela, il fallait concevoir un réseau d’échanges de données numériques extrêmement sécurisé. C’est ce qui a été fait”. ■■ Pierre Lemée est l’un des pionniers de la signature numéChaque notaire détiendra rique qui devrait gagner les études notariales de la région. Publicité

bientôt une clé, véritable emprunte digitale, qui fera office de sceau. Une fois signés à l’aide d’une tablette, les documents notariaux sont envoyés, via un réseau conçu à cet effet, avant d’être stockés sur des sites protégés. Cette signature numérique présente l’avantage de ne plus avoir à parapher toutes les pages d’un acte. Avec ce gain de temps, les notaires pourront se consacrer davantage à présenter le bien et à dialoguer avec l’acquéreur.

BTSI, un vrai savoir-faire La Société Bâti Tôlerie Serrurerie Industriels (BTSI) aura bientôt quatre ans. Fondée en janvier 2009 par trois associés ayant travaillé vingt ans ensemble, l’entreprise poursuit sa progression constante dans ses locaux de Soliers, à huit kilomètres au Sud de Caen. Ses savoir-faire en matière de pliage de tôle, de soudure, de création de pièces en métaux et d’alliages métalliques se vendent bien. Après un lancement sans la moindre commande, BTSI réalisait dès sa première année 760.000 euros de chiffre d’affaires, et devrait le voir grossir cette année à 1,8 million d’euros. Au départ, les trois associés étaient à la fois di-

rigeants et ouvriers. Aujourd’hui, l’entreprise compte 14 salariés “jeunes et dynamiques”.

Le sens de la réactivité

Le leitmotiv de BTSI ? La réactivité. “La majeure partie de nos clients sont du département, ce qui nous permet de répondre rapidement aux commandes”, explique le gérant, Yannick Lebrec. D’autres marchés s’ouvrent progressivement à Paris en Bretagne, et la polyvalence de BTSI s’élargit selon les besoins de ses clients. Bientôt la société s’enrichira d’une secrétaire, d’un agent de contrôle et de personnels de production supplémentaires.

15 rue Augustin Riffault

14540 SOLIERS - Tél. 02.31.08.68.51


N° 157 - 22 novembre 2012

NEWS

Dans le cadre du programme Speak 14, mis en place par le Conseil général du Calvados, 44 collèges du département bénéficieront cette année d’un(e) assistant(e) de langue anglaise, allemande ou espagnole. Cela représente un total de cinquante assistant(e)s de onze nationalités différentes. Ils et elles interviendront auprès des collégiens pendant cinq mois afin d’assurer sept heures de conversation par semaine. Speak 14 existe depuis l’an 2000.

●● EM normandie  23e pour les “grade master”

Lundi 19 novembre, le magazine l’Étudiant a présenté la 26e édition de son palmarès des écoles de commerce. L’Ecole de management de Normandie, avec ses sites de Caen et du Havre, se classe à la 23e position des 36 établissements qui délivrent un bac+5 estampillé “grade master”.

●● Austérité  800 personnes battent le pavé

A Caen, mercredi 14 novembre, des manifestantsont défilé à l’occasion de la Journée européenne de mobilisation contre l’austérité. Selon la police, 800 personnes ont battu le pavé dans la capitale régionale.

Organisé tous les deux ans par la Ville de Caen, le 10e concours Challenge Qualité Sécurité récompense les entreprises qui travaillent sur les grands chantiers caennais. Jeudi 16 novembre, au Parc des expositions, les sociétés Eurovia (attributaire du

marché d’entretien des trottoirs de la ville), Sato (entretien et création de réseaux souples à Giberville) et Floro TP (assainissement des réseaux en béton pour les écoulements des eaux pluviales ou des eaux usées à Bretteville-sur-Laize) ont été récompensées.

Un Observatoire de l’enfance et de la famille Le Conseil général du Calvados a choisi la date anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant pour lancer, mardi 20 novembre, son observatoire de l’enfance et de la famille. “Ce nouvel outil nous donnera des éléments précis sur les différentes me-

sures d’accompagnement que nous proposons, et nous aidera à mieux cerner l’origine des réalités concernant le placement d’enfants”, a précisé Hubert Courseaux, en charge de l’action sociale : 2 200 enfants sont aujourd’hui sous la responsabilité du Département.

Caen Event repart du bon pied

expo-congrès

R

ebondir. C’est le mot d’ordre de Caen Event, qui gère le Centre de congrès et le Parc des expositions de Caen. Après le licenciement pour faute grave de son ancien directeur général, Guy Ros, la Ville a néanmoins choisi de renouveler à la société sa Délégation de service public (DSP) et d’étendre son périmètre d’action aux activités de promotion du tourisme. “Cela devrait permettre pour la première fois de proposer un plan cohérent et coopératif entre tous les acteurs du secteur”, souligne Jean Notari, maire-adjoint, qui présidera Caen Event jusqu’à la fin de l’année. Au 1er janvier, date d’entrée

en vigueur de la DSP pour six ans, il cédera sa place à Christian Ferré, président de l’office du tourisme, mais demeurera vice-président. L’union pour la promotion de Caen Frédérique Gervais, directrice de l’office de tourisme caennais, prendra également la direction de Caen Event. Elle gérera un budget non négligeable en matière de communication sur Caen : le produit de la taxe de séjour (plus de 150 000€ par an), une dotation du Mémorial de 100 000€ ainsi que de Caen Event et de l’Office de tourisme. Soit un montant annuel de 300 000€”.

A.Rose - OT Caen

F.DECAENS / Ville de Caen

Grands chantiers caennais : trois entreprises lauréates

●● Langues  50 assistants pour les collèges

11

■■ Frédérique Gervais dirigera à la fois Caen Event et l’Office de tourisme de Caen.


N° 157 - 22 novembre 2012

12

Drame au commissariat de Caen : la policière se tue avec son arme de service Une femme brigadier a mis fin à ses jours dans les locaux du commissariat de Caen, dimanche 17 novembre, à l’heure du déjeuner. Cette dernière, âgée de 42 ans et mère de deux enfants, a utilisé son arme de service pour se tuer. Le drame s’est dé-

INCENDIE Un

épais nuage de fumée alerte le Bessin

■■ A cause de la météo, le lin n’a pu être récolté cette année. La seule solution est de le brûler.

Mercredi 14, en début d’après-midi, les pompiers ont été alertés par des automobilistes et habitants inquiets d’apercevoir une épaisse fumée entre Bayeux et Arromanches. A hauteur de Magny-enBessin, une fumée très dense a en effet semé la

pagaille en coupant la RD 516. Il s’agissait en fait d’un écobuage maîtrisé et déclaré. Brûler le lin non récolté est nécessaire car ses fibres sont une gêne pour travailler le sol. Dans le Calvados près de 1 100 ha de lin ont été brûlés durant l’automne 2012.

●● PRISON  Un détenu transsexuel se suicide

Un détenu transsexuel s’est suicidé au centre de détention de Caen. Il s’est pendu dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 novembre dans sa cellule à l’aide d’un câble électrique de télévision. Il est décédé vendredi 16 novembre. Ce dernier venait d’apprendre que son recours pour obtenir l’autorisation d’utiliser un prénom féminin avait été rejeté.

●● LONGUES La conductrice désincarcérée

Une jeune conductrice âgée de 19 ans a été victime d’une sortie de route spectaculaire dans le bourg de Longues-sur-Mer mardi 13 novembre. Probablement en raison d’une vitesse excessive, le véhicule a violemment percuté l’angle d’une maison d’habitation. La jeune femme a été désincarcérée par les pompiers et transportée, heureusement légèrement blessée, vers le centre hospitalier de Bayeux.

●● CAEN  Armé et menteur !

Lundi 19 novembre, lors d’un contrôle de routine à la Grâce-de-Dieu à Caen, la police a appréhendé un homme de 29 ans porteur d’un couteau, une arme de 6e catégorie. Après avoir une première fois fourni une fausse identité aux forces de l’ordre, il s’est avéré que le jeune homme était connu des services de police et devait purger une peine de 15 mois de prison pour vol avec violences. A l’issue de l’audition, il a même tenté de s’échapper avant d’être rattrapé !

●● A13  A 195 km/h au volant de sa Porsche

Samedi 17 novembre, un Parisien a été contrôlé à 195 km/h au lieu de 130 sur l’A13, à hauteur des Authieux-sur-Calonne. Ce dernier conduisait une Porsche 911. Son permis lui a été immédiatement retiré.

●● PÉRIPHÉRIQUE  Le poids-lourd se couche

Un accident impliquant un poids-lourd s’est déroulé mardi 20 novembre peu avant 10h45 sur le boulevard périphérique de Caen à hauteur de Bretteville-sur-Odon (sens Rennes-Caen). Le camion, qui transportait de la terre et du sable, s’est renversé sur la bretelle de raccordement à l’A84. La circulation a été rétablie vers 17h.

ASSISES  

D

roulé dans les vestiaires. “L’événement a beaucoup choqué l’ensemble de ses collègues. Il n’y avait pas de suspicion d’un tel acte”, a souligné Philippe Trenec, Directeur départemental de la sécurité publique du Calvados (DDSP). “La victime avait des antécédents dé-

Vire, il est complètement ivre. Il entre alors par une des fenêtres, se précipite dans la chambre à coucher où il trouve son ex avec son nouveau compagnon, éducateur de 38 ans. Il surprend alors le couple endormi et assène plusieurs coups de couteau à la gorge de l’homme, qui après une rude bataille parvient à lui

PÉDOPORNOGRAPHIE 

F

.H, 47 ans arrive libre à l’audience du jeudi 15 novembre, sous le régime de libération conditionnelle. Incarcéré en mars 2011 pour des agressions sexuelles commises sur des mineurs de moins de 15 ans en 2008, il avait depuis retrouvé un travail, en tant que commercial. Mais, son employeur vient à vérifier

A

arracher son couteau des mains. Devant les Assises, mardi 13 et mercredi 14, l’accusé reconnaît les coups de couteau, mais nie toute intention véritable de tuer. Il explique avoir vu “rouge” après une nuit passée à s’alcooliser. Le ministère public requiert alors dix ans d’emprisonnement assortis d’un suivi

socio-judiciaire de dix ans. Après quatre heures de délibéré, les jurés ont finalement requalifié les faits de tentative d’assassinat en violences volontaires et menaces de mort réitérées. D.M est condamné à sept ans de réclusion criminelle. L’accusé était déjà emprisonné depuis le 3 mai 2011.

Des centaines de photos

l’ordinateur qu’il lui avait prêté pour son travail et y trouve un film pédopornographique. Au cours de l’enquête qui s’en suit, les policiers retrouvent la trace d’images par centaines et d’une dizaine de vidéos qui avaient été effacées. Le prévenu explique, entre autres choses, qu’il regardait les images pour mieux

s’en dégoûter. Le président estime pour sa part que le dégoût “a été long à venir”. De 2001 à 2008 : quatre agressions sexuelles sur des mineurs. Le procureur, qui requiert trois ans de prison avec mandat de dépôt à l’audience, estime que l’homme a un profil “type” de prédateur sexuel. Son avo-

cate reprend la thèse du prévenu : “Il voulait vérifier qu’il arrivait à contrôler ses pulsions”. F.H a finalement été condamné à trente mois de prison fermes à exécuter immédiatement, avec mandat de dépôt. Il a également interdiction d’exercer une activité qui pourrait le mettre en contact avec des mineurs.

Son butin : une roue de secours !

Vire, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2012, six Peugeot 205 voient leur porte avant “pliée”. Le récit d’un témoin permet, quelques jours plus tard, l’interpellation d’un homme de 28 ans : A.M. Ce dernier, jugé en comparution immédiate vendredi 16 novembre, explique ne

BOCAGE  

P

nos sources, la policière, qui travaillait depuis une dizaine d’années au sein de l’Hôtel de police, avait déjà dans le passé attenté à sa vie. Un dispositif de soutien psychologique a été mis en place au commissariat. Son mari est lui aussi policier à Caen.

Coups de couteau à la gorge

epuis une première agression, D.M, 37 ans, auto-entrepreneur dans le spectacle, avait interdiction de revoir son ex-compagne âgée de 30 ans, animatrice dans une association. Ce 1er mai 2011, lorsqu’il se présente vers 6h45 chez cette dernière à SaintCharles de Percy, près de

VIRE 

pressifs”, a toutefois relevé Catherine Denis, procureur de la République à Caen. Une enquête a été confiée à la police judiciaire pour tenter de faire la lumière sur ce drame. “Les débuts de l’enquête confirment la thèse du suicide”, a indiqué Catherine Denis. Selon

pas avoir cherché à voler les véhicules. “Je voulais simplement offrir une roue de secours à mon ami. Il suffisait de plier la porte pour lever le capot”. Le président l’interrompt : “Les devis de réparation vont de 508 à 942€ pour remettre les voitures en état ! C’est facile de faire des cadeaux avec les biens des autres !”. Ce à

quoi le prévenu répond : “J’étais trop ivre pour me rendre compte. Mon ami, sachant que je n’ai pas de travail, m’a confié la restauration de son appartement, et me loge gratuitement”. Avec sept condamnations, un sursis mise à l’épreuve en cours et un aménagement de peine en demande, le procureur prononce une

peine ferme de six mois à l’encontre d’A.M. La défense estime que le prévenu voulait simplement rendre service de manière “un peu particulière”, plus par désœuvrement que par volonté de nuire. A.M a finalement été condamné à huit mois de prison dont cinq avec sursis.

Il tenait en laisse son beau-frère

arce qu’il a une “attitude suspecte”, le 9 octobre dernier, E.B, 22 ans, est interpellé. Une protubérance au niveau de sa chaussette révèle un pochon d’héroïne, acheté la veille pour 120 € à la Grâcede-Dieu, à Caen. La garde à vue qui s’en suit permet de l’interroger sur une série de violences commises sur son beau-frère et sur son demifrère le 16 mars au MesnilAuzouf, au domicile de sa mère. En comparution immédiate le 12 octobre, il demande un délai pour prépa-

rer sa défense. Délai obtenu au vendredi 16 novembre. Un an de prison ferme L’expertise psychiatrique pratiquée durant ce laps de temps ne révèle pas de troubles psychiatriques. La communication de son dossier d’assistance éducative, en revanche, décrit une enfance chaotique, au sein d’une famille “toxique”, selon son avocate. Le prévenu a par ailleurs déjà sept condamnations à son actif. Concernant les faits eux-mêmes, quelques jours avant ce 16 mars, sa mère

l’avait appelé, se plaignant que son beau-frère “faisait le petit caïd” dans sa maison. Le 16 mars, E.B, en l’absence de sa mère organise “la punition de son beaufrère, qui a déjà frappé sa sœur de 17 ans alors qu’elle était enceinte…”

demi-frère de 15 ans. La défense insiste sur le fait que son client a déjà déménagé dans la Manche, d’une part pour développer son projet de ferrailleur mais aussi pour s’éloigner de sa famille.

Il sort alors son beau-frère de son lit, avec la laisse du chien autour du cou, envisage de lui faire boire son urine, puis une mixture vomitive de son cru. Il oblige sa sœur à frapper son beaufrère, puis, dans la mêlée, frappe sa sœur puis son

E.B a finalement été condamné à 18 mois d’emprisonnement dont six assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il lui est strictement interdit de revoir son beau-frère. Les victimes n’étaient pas présentes à l’audience.


N° 157 - 22 novembre 2012

special deco

Décoration : les tendances fortes L

e style industriel et le vintage séduisent. Cette tendance forte s’introduit dans nos maisons et appartements avec des objets “coup de cœur” parfois chinés, parfois reproduits, souvent recomposés à partir de matériaux anciens, porteurs d’une séduisante patine. Influence ethnic La tendance ethnic s’affirme avec le goût du voyage et la découverte d’autres horizons. Elle n’a jamais cessé de monter en gamme, avec des atmosphères fortes, des matériaux et des techniques sophistiqués, mais aussi une réelle implication éthique, unissant volonté de commerce équitable et d’écoconception. Tout le secteur du design apparaît comme un formidable creuset de découvertes, engagé dans un processus créatif toujours plus poussé. Le son, l’image, l’informatique et l’électronique sont également objets de design. Les matériaux sont une

source inépuisable d’inspiration pour la décoration. Ainsi, les solutions architecturales à partir de la pierre et des marbres naturels, les utilisations nouvelles de la mosaïque.

Ambiance industrielle L’esprit industriel passe par l’utilisation de matériaux comme le zinc, la tôle galvanisée, le béton et bien sûr l’acier. L’ambiance manufacturière est assurée par des teintes grises, argentées et métalliques, exploitées dans ces différents matériaux qui assurent de larges palettes de coloris. Ceux-ci s’intègrent particulièrement bien dans la cuisine avec notamment un plan de travail en inox et l’électroménager assorti. La salle de bains et les sanitaires, aussi, deviennent des temples de la déco vintage. Robinetterie chromée, lavabo rigole en inox, la salle de bains puise son inspiration dans les vestiaires avec toutefois la noblesse des matériaux en supplément d’âme.

■■ La décoration évolue au rythme de la mode, écho de nos modes de vie. Et dans cet univers où se croisent de multiples courants, des tendances fortes se dessinent et le design est roi.

13


14

N° 157 - 22 novembre 2012

SPECIAL deco

Le coaching d’intérieur fait des émules D

es cours de cuisine par-ci, des cours de bricolage par là... et voilà qu’a débarqué à Caen en septembre dernier, le coaching déco. “On a tendance à vouloir faire de plus en plus de choses soi-même plutôt que d’acheter du toutfait”, observe Marie-Noëlle Prieur, à l’origine de ces cours d’un nouveau genre. “En temps de crise, les gens soignent toujours un peu plus leur intérieur, pour se sentir le plus à l’aise possible chez soi”.  

L’écoute est essentielle Le lundi en déplacement au domicile des particuliers ou dans les magasins, les mercredi après-midi et lsamedi dans sa boutique du 46, rue Caponière, elle prodigue des conseils en matière de décoration liée au textile. “Mais attention, il est hors de question d’imposer quoi que ce soit au client”, prévient cette ancienne costumière, un métier qui lui a permis de découvrir une grande va-

PIERRE de caen 

C

amille Cappoen, chef de la carrière de Cintheaux, au sud de Caen, passe tous les jours devant sa “coccinelle” en pierre de Caen. Taillée dans un bloc par une machine paramétrée de manière très précise, elle illustre bien l’une des utilisations de ce matériau aux reflets blanc pastel et au poids conséquent de deux tonnes par mètre cube. “C’est une des raisons qui font des sculptures en pierre de Caen des pièces assez rares. Elles sont, le plus souvent, de petite

riété de matières. “Le plus important pour moi, c’est de bien être à l’écoute pour pouvoir faire les meilleures propositions”. Elsa, 28 ans, a déjà fait appel à ce genre de service. “Je souhaitais du jaune, et même si la coach qui travaillait avec moi ne trouvait pas cela tendance, elle a fait l’effort de chercher des tons qui pouvaient bien se marier avec cette couleur.” Coussins, rideaux, couvrelits... le nombre d’objets de décoration liés au textile est légion. La coach se charge alors de tout, du début à la fin : prise des mesures, sélections des matériaux, dessins et conseils de fabrication. Marie-Noëlle Prieur possède l’avantage de connaître le marché du tissu à Caen. Elle sait donc parfaitement où dénicher dans l’agglomération ce dont le client a envie. Et la transmission de son savoirfaire artisanal contribue largement à son épanouissement personnel.

Son éclat brille à nouveau dans les habitations taille. Les plus grandes sculptures habilleront un jardin ou une cour. Autre spécificité de ce matériau : il est cher car il est prestigieux”, résume un sculpteur d’Audrieu, Philippe Olive. Demande en croissance Mais malgré ces inconvénients, la demande existe. “Les Normands redécouvrent la pierre de Caen, et la demande suit une courbe exponentielle. Je recueille toutes sortes de requêtes plus ou moins réalisables. Parfois, c’est à la limite du mobilier, parfois de l’ornement, ou de

L’artiste B.Lec peint la décoration intérieure

www.b-lec.sitew.com

insolite 

■■ Les peintures de B.Lec sauront personnaliser son intérieur.

Dans son atelier de Bretteville-sur-Odon, l’artiste peintre B.Lec travaille à la commande, aussi bien pour des particuliers que pour des professionnels qui souhaitent agrémenter

■■ Dans son atelier du 46, rue Caponière, Marie-Noëlle Prieur joue les coachs déco, en plus de son activité de créatrice de mode. Côté tarif, compter 28 € de l’heure, et 200 € pour dix heures.

leur décoration intérieure d’une toile personnalisée. Parasols, oursons, pots, phares, jeux... Pratique. Atelier 81, au 81 route de Bretagne, à Bretteville-sur-Odon.

la décoration très contemporaine.” Pour un produit fini de cinquante ou soixante centimètres, les premiers prix se situent à 600€.

■■ C’est la machine aui a taillé cette “coccinelle” de pierre.

Outre cette activité pointue, la bâtiment a largement recours à la pierre de Caen pour d’autres œuvres plus importantes. Le plus souvent, ce sont les monuments historiques qui bénéficient de l’éclat de cette pierre. Mais les particuliers peuvent aussi se fournir. La pierre de Caen sert ainsi souvent de dallage ou de structure aux cheminées massives,

mis en valeur par l’aspect “marbré” du matériau. Elle permet aussi d’en faire du “plaquage”, une plaque de 2 centimètres appliquée sur un mur. Autant de prestige, et moins de matériau. “On sent ce débouché en pleine croissance. Cette pierre plaît, parce qu’elle a une vie”, prêche Camille Cappoen. “Elle permet d’ancrer chez soi du patrimoine de notre région. Sa réputation n’est plus à faire : Guillaume Le Conquérant l’a bien exportée dans les plus prestigieux bâtiments d’Angleterre...”


N° 157 - 22 novembre 2012

15

SPECIAL deco

Osez mixer le mobilier ancien et le contemporain D

ans le prêt-à-porter comme dans la décoration intérieure, trouver sons style n’est pas une mince affaire. Il y a les pièces dont la griffe est affirmée : esprit bord de mer, tendance champêtre, notes orientales... Et les pièces qui se cherchent : l’armoire normande de grand-mère Suzanne, la lampe design reçue l’an dernier à Noël, la table basse acheté 25 € alors que vous étiez étudiante, les photos de famille auxquelles vous tenez tant et les cadres ultra-modernes de votre conjoint... Bref, entre l’ancien et le neuf, votre coeur balance. Quelques conseils pour trouver une unité.

Harmoniser les tons Bien souvent, ce ne sont pas les meubles qui ne vont pas ensemble, ce sont leurs couleurs. Préférez par exemple cette commode grise chinée chez un broc qui ira bien avec votre canapé en cuir noir plutôt que cette console brun froncé.

D

■■ Quand le budget n’est pas extensible et qu’il faut faire avec des meubles de famille, tout en mixant avec des luminaires modernes, osez la couleur ! Chic et économique !

Le “faux-vieux” demeure apprécié

es grille-pains bombés d’un rouge franc qui rappelle une autre époque, des cadres poncés pour gagner plusieurs décennies en l’espace de quelques minutes, des armoires patinées et volontairement vieillies... les exemples de faux-vieux sont nombreux. Glisser dans son univers personnel un meuble tout neuf au cachet ancien a toujours été très tendance. Reste à se faire confirmer l’origine du produit pour ne pas tomber de haut.

“Lors d’un voyage en Mongolie en 2007, je suis tombé dans une petite brocante qui ne payait pas de mine, sur un jeu d’échecs qui me donnait l’impression d’avoir un siècle tellement il y avait de poussière incrustée dans les pièces”, se souvient Baptiste Eudine qui habite aujourd’hui le quartier de la Folie Couvrechef. “De retour en France, je l’ai montré à un antiquaire qui m’a assuré qu’il s’agissait d’un jeu fabriqué très récemment en Chine et qui avait été volontairement vieilli.”

Horloge Penchée

style 

Oser le décalé Sur les murs, les photos aux notes sépia de tante Simone dans un cadre contemporain peuvent tout à fait trouver leur place dans une déco mixte tellement l’anachronisme est marqué. Mieux : un vieux cadre sans son verre (voir même sans images à l’intérieur  !) et accroché de façon atypique sur un mur (dans un coin, en diagonale, au-dessus d’une porte ...) peut donner à votre pièce toute son originalité. A vos pinceaux ! A l’instar des émissions de télévision qui vous le recommandent, n’hésitez pas à poncer un meuble ancien, ou à le repeindre avec une couleur atypique. Il conserve ainsi toute son authenticité, tout en réaffirmant son caractère moderne. Et si repeindre la table de chevet de votre chambre vous effraie, optez pour des notes plus discrètes : changez juste la poignée !

■■ Les fauteuils “club aviateur” sont à la mode.

Dans l’agglomération caennaise comme ailleurs, le “faux-vieux” continue de tenir une place importante chez les marchands de meubles : “10% de mon chiffre d’affaires”, estime Pierre-Antoine Marchand, responsable de l’Horloge Penchée, route de Paris à Mondeville. “Et surtout, cela donne un certain look au magasin”. Inspectez la carcasse D’ailleurs, les clients ne s’y trompent pas et restent rarement indifférents au “fauteuil-club aviateur”.

Bien que possédant un look ancien, ces objets ont été fabriqués récemment, d’où leur excellent état. “Il ne s’agit pas de mentir au client et c’est aussi notre rôle de garantir l’époque de fabrication des meubles”, estime Pierre-Antoine Marchand. Un meuble relooké restera donc ancien et ne concourra pas dans la même catégorie que les “faux-vieux”. Quand quelques doutes persistent, la carcasse est alors inspectée pour s’assurer de la date de fabrication. Toujours en quête d’authenticité.


16

N° 157 - 22 novembre 2012

SPECIAL deco

La lumière, partie intégrante de la décoration C

’est l’un des principaux critères retenus dans le choix d’une maison ou d’un appartement : la luminosité. Dans la conception du bien comme dans le choix des luminaires, la tendance évolue et de nouveaux produits permettent de donner un vrai caractère à son habitation. Star parmi les sources lumineuses, la lumière naturelle est aujourd’hui privilégiée par tous, notamment pour des raisons évidentes d’économies d’énergie. “Les particuliers recherchent à faire entrer cette lumière naturelle dans toutes les pièces, sans exception. Les baies et ouvertures sont devenues plus nombreuses et très communes”, témoigne Alban Amsellem, de l’agence Eve architectes. Même la cuisine et la salle de bains sont concernées, équipées ici de verres techniques, là de matériaux translucides. La lumière artificielle vient après, offrant de plus en plus de possibilités tandis que les lampes

rangements 

évoluent. Dernière mode : la diode électro-luminescente (LED). Lancée il y a moins d’une dizaine d’années, elle fait l’objet d’améliorations constantes.

Le fluocompact, délaissé D’une lumière moins diffuse et plus froide que les lampes classiques, “les leds servent aujourd’hui plus de balisage que d’éclairage. Elles font figure de complément”, relève Isabelle Aubé, du magasin Expo luminaires. Elles sont privilégiées pour le bureau, où elles apportent un vrai confort de lecture, ou pour la cuisine. Les lampes fluocompactes, nées récemment, sont pourtant délaissées du grand public, qui fustige son délai nécessaire à l’allumage. Elles apportent néanmoins un éclairage diffus, qui crée facilement une ambiance. Enfin, les lampes halogènes, dont la lumière est la plus proche de celle du jour, reste très appréciée car adaptable à de nombreux environnements. Mais consomme beaucoup...

■■ Lumière naturelle et différents types de lumière artificielle : bien souvent, c’est en mélangeant ces sources lumineuses que l’on donne à son intérieur une véritable personnalité.

Un dressing sur mesure, c’est possible

P

our équiper son chez soi d’un dressing en optimisant l’espace et en privilégiant la fonctionnalité, il faut commencer par prendre les mesures de son emplacement futur : largeur, hauteur sous plafond et profondeur. Il est ensuite important d’établir un budget.

Livré et monté chez vous “Vous serez accompagné dans la création sur mesure de votre dressing. Après une visite à votre domicile et la réalisation d’un croquis, un

porte cravates/ chaussures/ ceintures/ foulards, tablette coulissante, luminaires...

dessin en 3D finalisera le projet. L’ensemble du dressing sera alors livré et monté chez vous”, explique Vincent Barnier, de l’enseigne Hubert Parquet, rue de falaise, revendeur de la marque Ambiance Dressing.

Projet personnalisable Chaque projet est personnalisable, de nombreux accessoires viennent compléter le choix des portes, coulissantes ou battantes (avec charnières invisibles) : penderie télescopique afin d’optimiser l’espace en hauteur,

●● depenses  A quand la barre des 10 milliards ?

En 2011, les Français ont consacré 9,83 milliards d’euros pour l’achat de mobilier, soit une hausse de 2,5% par rapport à l’année précédente, selon la Fédération française du négoce de l’ameublement et de l’équipement de la maison. Un record.

●● Ameublement  La cuisine a la cote

Le chiffre d’affaires lié au mobilier de la cuisine a connu une hausse de 6% en 2011 par rapport à 2010, soit la plus forte hausse en comparaison avec les autres pièces de la maison. Près de 25% des meubles vendus en France sont ensuite installés dans une cuisine.

●● television  Première source d’inspiration

D’après une étude réalisée en ligne par Harris Interactive auprès de 1 500 internautes représentatifs de la population française de 15 ans et plus, 51% des Français consultent Internet lors de la concrétisation d’un projet “déco”. Cependant, lé télévision demeure “le média d’image” par excellence. 81% des sondés assurent s’y référer pour y trouver des idées. L’étude révèle aussi que 77% des Français s’intéressent à la décoration d’intérieur.

■■ Le dressing, une pièce qui fait rêver nombre de couples..

Une pièce unique Toutes les tendances existent, des portes traditionnelles en chêne, à celles en miroir ou en verre laqué, en passant par le mélaminé (panneau décor). “Vous avez la possibilité de créer un dressing unique qui respectera toutes vos exigences”. Pour un dressing plus standard mais certainement plus économique, les grandes enseignes

d’ameublement telles Ikea, Conforama, Castorama ou Leroy Merlin proposent de composer vos placards (environ à 650€ l’armoire de deux mètres de large).

Rideaux ou portes ? Mais, il existe toujours des armoires prêtes à l’usage, moitié penderie, moitié lingère, dont les prix oscillent entre 250 et 700€. Enfin, une grande économie peut être réalisée si l’on choisit de fermer son dressing avec un rideau plutôt qu’avec des portes !


N° 157 - 22 novembre 2012

17

SPECIAL deco

Bien-être : la balnéo à domicile B

alnéothérapie et hydrothérapie sont le nec plus ultra de nos installations sanitaires. Pas besoin de disposer d’une place démesurée: ces technologies du bienêtre se fondent dans des dimensions standard.

Bulles du bien-être Symboles de moments privilégiés, les baignoires équipées de systèmes balnéo ne cessent de se perfectionner. Elles offrent tout un choix de massages par jets d’eau et se font de plus en plus silencieuses. De nombreuses options viennent en complément : aromathérapie avec un diffuseur de brumes parfumées, chromo et photothérapie qui animent la baignoire de couleurs et de lumières changeantes, musicothérapie reliée aux combinés hi-fi de la maison … Pour profiter plus longtemps des plaisirs du bain, un réchauffeur stabilisateur de température maintient l’eau à la chaleur idéale,

et la désinfection de l’eau s’effectue en douceur par l’ozone.

Plaisirs du spa Le spa, du latin sanitas per acqua (la santé par les eaux), fait une entrée en force dans les foyers. Ses équipements associent généralement des jets et des bains bouillonnants, soulagent les articulations, améliorent la circulation sanguine, contribuent à l’élimination des toxines et surtout, favorisent une meilleure décontraction mentale. Le spa est un tout : des outils sophistiqués, mais aussi une ambiance apaisante à développer. L’ensemble doit inspirer luxe, calme et volupté... Du côté des cabines spa, le choix est diversifié : hammam avec diffuseur d’essences aromatiques, douche pluie ou cascade, jets modulables, pulsojets pour des massages dorsaux ou latéraux...

■■ Les baignoires équipées de systèmes balnéo ne cessent de se perfectionner. Elles offrent toutes un choix de massages par jets d’eau et ne cessent de se perfecionner. Pour offrir de magiques instants de détente.

à l’unanimité 

L

La douche se décline à l’italienne

a douche a gagné ses lettres de noblesse. Pas de bac, de simples parois, et un esprit minimaliste très tendance. On aime son receveur extra-plat aux dimensions si généreuses qui permet une accessibilité optimale, ses parois affranchies de profilés, ses lignes pures et ses matériaux luxueux. La douche à l’italienne est plébiscitée dans le neuf puisqu’on peut prévoir en amont arrivées d’eau et évacuations et une parfaite étanchéité sous le revête-

ment. Et on peut l’introduire en rénovation par l’installation d’une dalle surélevée qui dissimule tuyaux et syphon, et permet une évacuation de l’eau sans souci. Pas question de doter de si belles installations de vulgaires pommeaux de douche, ni de jets trop puissants. Place aux larges pommeaux de douche, aux plafonniers et aux douches en pluie, des installations belles et tendance à compléter par de petites douchettes pratiques.

■■ Pas de bac et un esprit minimaliste très tendance.


18

SPORTS

Coupe de France : Hérouville a lâché prise sur la fin La première participation d’Hérouville (DH) au 7e tour de la Coupe de France s’est soldée par une élimination logique, mais frustrante contre SaintMalo (CFA), samedi 17 novembre (0-2). Dominateurs en première mi-temps, les Hérouvillais ont péché par

Courseulles sort par la grande porte coupe de france 

Ligue 2 

manque d’efficacité. Ils ont concédé l’ouverture du score à dix minutes du terme et ont lâché prise une deuxième fois quasiment à l’issue du temps réglementaire. Le SCH peut désormais se concentrer sur son objectif prioritaire : la montée en CFA 2.

N° 157 - 22 novembre 2012

Mondeville accompagnera le Stade Malherbe au 8e tour

Voilà dix ans que Mondeville attendait une qualification pour le 8e tour de la Coupe de France. C’est chose faite depuis le dimanche 18 novembre et une victoire à Aulnay-sousBois (DSR, 0-2). Les Mondevillais, qui avaient bénéficié d’un tirage favorable,

n’ont fait la différence qu’en fin de match. A cinq minutes des prolongations, un but contre son camp sur coup-franc a eu raison des efforts locaux. L’USONM a doublé la mise en contre-attaque par Jérémy Haubert. Le prochain tour se jouera les 8 et 9 décembre.

Malherbe bientôt fixé

■■ Les Courseullais ont tenu tête aux Guingampais qui évoluent pourtant quatre divisions au dessus.

Opposé à Guingamp (Ligue 2), Courseulles a longtemps cru à l’exploit, samedi 17 novembre (3-4) au 7e tour de la Coupe de France. Les pensionnaires de DH ont mené 2-1 pendant une bonne partie de la deuxième mi-temps avant de concéder l’éga-

lisation en fin de match sur penalty. Les prolongations à rebondissement ont tourné en faveur des visiteurs, mais Courseulles est sorti la tête haute. “Mes joueurs ont offert un match de fou, je leur tire mon chapeau”, savourait le coach Sébastien Mazure.

●● glace  150 patineurs attendus à Caen L’Acsel, le club de patinage de Caen, organise les samedi 24 et dimanche 25 novembre, le Trophée de la Côte de Nacre, sur sa patinoire. Il s’agit d’une compétition nationale regroupant l’élite française des moins de 13 ans.

●● patinage  7e place pour Popovat et Massot Le couple caennais Daria Popova et Bruno Massot, champion de France en titre, a terminé à la septième place du trophée Bompart, la plus prestigieuse des compétitions de patinage artistique en France. Prochaine étape : le NRW Trophy à Dortmund, du 5 au 9 décembre.

●● natation  Lucile Métayer s’illustre encore La nageuse de l’Entente nautique caennaise s’est illustrée les samedi 17 et dimanche 18 novembre à l’occasion des championnats de France jeunes en terminant 2e du 50 mètres brasse, 3e du 200 m brasse et 3e du 100 m brasse.

●● apnée  Une soirée au Chemin Vert Une rencontre du championnat de Normandie d’apnée se déroulera le samedi 24 novembre à partir de 19h, à la piscine du Chemin Vert.

■■ Kandia Traoré a signé un doublé bon pour la confiance lors de l’entrée en matière du Stade Malherbe en Coupe de France. Il devrait être appelé dans le groupe qui défiera Angers, vendredi 23 novembre à d’Ornano (18h45).

L

e Stade Malherbe a obtenu plutôt tranquillement sa qualification pour le 8e tour de la Coupe de France, samedi 17 novembre à Breteuil (DH). Bien rentrés dans la rencontre grâce à un doublé de Kandia Traoré (11e, 32e), les Caennais n’eurent même pas l’ombre d’un doute quand Breteuil réduisit le score peu avant la mi-temps. Après la pause, les hommes de Patrice Garande assurèrent leur qualification en inscrivant un troisième but par Mathieu Duhamel (1-3).

badminton 

L

Loin d’être anecdotique, cette victoire en Coupe de France permet surtout d’alimenter la bonne dynamique. Alors que les Rouge et Bleu restent sur trois victoires et un match nul, se présente à eux d’ici Noël, une passionnante série de matchs, puisqu’ils doivent affronter quatre des sept premières équipes du classement.

Invaincu à domicile contre Angers en Ligue 2 Les Malherbistes entreront dans le vif du sujet ce ven-

dredi 23 novembre, à l’occasion de la réception d’Angers, actuel cinquième. Si les statistiques plaident en faveur des Caennais avec huit victoires en leur faveur en autant de confrontations en Ligue 2 à d’Ornano, Patrice Garande “se méfie d’une équipe qui marche pas mal à l’extérieur”. Le technicien malherbiste devra se passer d’Alexandre Cuvillier suspendu trois matchs, et probablement de Fayçal Fajr, blessé au talon. A Noël, Malherbe saura à quoi s’en tenir.

Classement : 1.Monaco 26pts; 2.Nantes 26pts; 3.CAEN 24pts; 4.Istres 24pts; 5.Angers 26pts... 18.Arles 13pts; 19.Ajaccio 12pts; 20.Sedan 10pts. Le programme de la 15e journée de Ligue 2. Vendredi 23 novembre à 18h45 : CAEN-Angers; Istres-Arles-Avignon; LavalDijon; Le Mans-Guingamp; Nîmes-Lens; Niort-Châteauroux; Sedan-Le Havre; ToursAjaccio. Le samedi 24 à 14h : Auxerre-Nantes. Le lundi 26 à 20h30 : Clermont-Monaco

Le sport comme thérapie

es personnels de l’Établissement public de santé mentale (EPSM) de Caen sont persuadés que le sport peut constituer un excellent outil thérapeutique. Non content de proposer chaque jour une activité physique à leurs patients, ils organisaient jeudi 15 novembre leur premier tournoi de badminton ouvert aux autres hôpitaux psychiatriques du grand ouest. L’échange est facilité Pas moins de 130 participants, dont une trentaine

de soignants, issus de douze structures, avaient répondu présents. “L’idée est d’utiliser le sport comme un outil de médiation dans le cadre d’une thérapie. Il existe des compétitions de toute sorte qui nous amènent à aller vers d’autres hôpitaux. Les psychiatres sont présents, les patients ne sont pas livrés à eux-mêmes”, explique Nadine Patte, infirmière coordinatrice. Le prochain grand rendez-vous est programmé pour le mois de janvier : une semaine de sports d’hiver aux Saisies.

■■ C’est une doublette saint-loise qui s’est imposée à la Halle des Granges de Caen.


N° 157 - 22 novembre 2012

SPORTS

L. Callens

y avait 300 inscrits de plus que l’année précédente. Cette manifestation est rentrée dans les moeurs, elle est une date marquante de l’année scolaire.” Du CM2 à la terminale, les jeunes de 126 établissements sont venus pour le plaisir et la compétition.

L’Ovalie conforte sa place sur le podium du Top 10

rugby 

A. Chatel

nutes, Solveig de La Hougue (pénalité) et Aurore Sobolak (drop) ont accru la marque. Caen signe une belle victoire qui conforte sa deuxième place au sein de l’élite du rugby féminin.

●● basket(n2m)  Le CBC laisse filer la victoire

Pour la quatrième fois de la saison en cinq matchs en dehors de leur base, les joueurs du CBC ont perdu à l’extérieur, cette fois à Tourcoing (80-77), samedi 17 novembre. Caen enchaînera deux matchs à domicile, dont le premier contre Vitré, samedi 24 novembre.

●● basket (n1f)  Et de trois pour Ifs !

Les Ifoises ont obtenu une cinquième victoire, samedi 17 novembre à Thouars (58-63), la troisième d’affilée. Après huit journées de championnat, les joueuses de Michaël Déjardin occupent la troisième place du classement à égalité de points avec leur premier devancier.

●● Escrime  Dussaule se distingue en Slovaquie

Piètre défense “Si on avait joué de cette manière devant Gap, il n’y aurait pas eu photo”, assure le

Pour sa première année junior, la jeune licenciée de l’Escrime club de Caen, Delphine Dussaule, s’est emparée de la 31e place sur 200 participantes, du premier circuit de coupe du monde épée qui se déroulait à Bratislava en Slovaquie, les samedi 17 et dimanche 18 novembre. Elle a terminé première Française. Ce résultat lui offre sa sélection pour la seconde épreuve mondiale le 16 décembre à Lauphiem (Allemagne).

ondeville affrontait, mercredi 21 novembre, ce qu’Hervé Coudray n’hésite pas à qualifier de “meilleure équipe du monde” : Ekaterinbourg. Avant les strass et paillettes d’un grand match d’Euroligue, les Mondevillaises avaient une mission à accomplir devant Lyon, samedi 17 novembre. Elles l’ont parfaitement remplie en s’imposant (63-52).

Enchaîner les victoires Adroit à trois points, présent près du cercle avec Marie-

zen 

capitaine Thibault Geffroy. Irréguliers, les Caennais ont été bons contre Epinal, menant rapidement 2-0, avant de se faire rejoindre. Les visiteurs ont enfoncé le clou ensuite (3-6, 48e). Il était alors trop tard pour revenir. Moins bonne défense du championnat, Caen ne s’en sortira pas s’il ne redresse pas la barre dans ce secteur. “On est à mi-chemin, il reste des points à prendre, souligne Luc Chauvel. C’est la régularité qui fera qu’on pourra espérer autre chose.” Samedi 24 novembre, le HCC disputera un match abordable à Amiens, après avoir perdu à Angers (6-0) en Coupe de France, mardi 20 novembre.

■■ Visage fermé, Charles Geslain salue ses adversaires après une nouvelle défaite douloureuse contre Epinal.

La défense de l’USOM fait la différence

M

■■ Les coéquipières de Sandra Rabier, capitaine, ont réalisé une remarquable performance en écrasant Perpignan.

Souvent battues de peu par Perpignan, les Normandes ont pris une belle revanche, dimanche 18 novembre (victoire 36-5). Après l’essai de Julie Duval dans les cinq premières mi-

e Hockey Club de Caen (HCC) est au fond du trou. Vainqueur de seulement deux matchs en dix journées de championnat, le club bas-normand pointe bon dernier du classement et commence à regarder de loin la douzième place, synonyme de play-offs. Au contraire du “non match” réalisé à Gap deux jours plus tôt (5-2), les Caennais ont pourtant produit une prestation encourageante contre Epinal, dimanche 18 novembre (5-7).

basket 

défaites”, estime le coach Christian Le Moal sans pour autant céder à l’inquiétude. A Saint-Ouen, mal classé, Caen a manqué d’efficacité aux penaltys (5/10). Place à la Coupe de France désormais, avec la réception de Gonfreville (D2), dimanche 25 novembre (16h).

Les Drakkars s’enfoncent au classement

L

■■ Les organisateurs ont enregistré un nombre de participants en hausse pour ce 23e cross du Conseil général.

Le Caen Handball a concédé sa troisième défaite d’affilée samedi 17 novembre sur le terrain de Saint-Ouen (24-25). Pour la troisième fois de suite avec un but d’écart. “C’est bon signe d’un côté et mauvais de l’autre, car ça nous inscrit dans une spirale de

A. Chatel

hockey 

Saint-Amand, dimanche 18 novembre (30-27). Alors qu’elles ont compté jusqu’à 13 longueurs d’avance, les Colombelloises ont eu peur sur la fin. Il faudra confirmer contre Dreux au Palais des Sports de Caen, dimanche 2 décembre, pour remonter au classement.

Bernadette M’Buyamba, Giedre Paugaite et Mima Coulibaly, Mondeville ne fut pas franchement inquiété. Lyon revint à quatre points (52-48), mais le money time fut entièrement à l’avantage des joueuses d’Hervé Coudray. “Je suis satisfait parce que c’était une grosse équipe en face et notre défense a bien tenu le coup”, souligne ce dernier. Il faudra poursuivre sur cette voie samedi 24 novembre à Basket Landes, premier tombeur du leader Montpellier.

A. Chatel

Le cross scolaire attire de plus en plus de participants

course 

La voilà enfin, la vraie victoire que Colombelles attendait ! Après cinq revers, entrecoupés d’un succès sans grande envergure devant la lanterne rouge poitevine, Colombelles a signé une remarquable performance en dominant l’ancien premier de la classe,

Handball garçons : Caen tombe encore pour un but

■■ Mima Coulibaly n’a pas eu son rendement habituel mais a été précieuse en fin de match.

La méditation japonaise s’invite à Caen

L

e zen est perçu comme une philosophie, mais c’est avant tout une pratique et elle ne se cantonne pas qu’à l’Asie. A Caen, au sein de l’association “Jardin sous la lune”, Hervé Monji Robert, moine zen, enseigne la pratique du “zazen”. Ce terme signifie en japonais “assise silencieuse” et s’exécute sur un petit coussin rond appelé “zafu”, jambes croisées et dos droit.

Méditation zen Ce type de méditation consiste à prendre connais-

sance de son propre esprit, sans rien ajouter, ni rejeter, sans intention particulière. “On est dans l’ignorance, on laisse venir les choses : ça évite de se laisser emporter par les émotions”, explique Hervé Monji Robert. Pour cela, les adeptes doivent se concentrer sur le changement permanent de leur corps et prendre du recul par rapport aux pensées quotidiennes envahissantes. H. Blondel

A. Chatel

Handball filles : Colombelles fait tomber le leader

La 23 e édition du cross scolaire a rassemblé mercredi 14 novembre 6 300 jeunes à l’hippodrome de la Prairie. Arnaud Bidel, directeur départemental de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS), était ravi du succès grandissant de l’événement. “Il

19

■■ Hervé Monji Robert, à droite, et un de ses “apprentis” expliquent la bonne posture pour méditer..

Pratique. Lundi à 18h30, mercredi à 19h30 à la maison de quartier de la Maladrerie. www.ermitage-zen.fr


20

France MONDE

déserts médicaux

Un plan de lutte

Un plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux début 2013” : promesse de Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 18 novembre. “Je vais lancer une concertation avec les syndicats de médecins et les élus territoriaux”. Sans prédire de miracles : “il n’y a pas de recettes magiques pour résoudre le problème des déserts médicaux… La plupart des étudiants en médecine ne font pas de stage dans un cabinet libéral : dans ces conditions pourquoi iraient-ils s’installer dans un territoire rural ou urbain sensible “? La ministre se défend de vou-

loir forcer les médecins : “il n’y aura pas de mesures autoritaires, mais des incitations”. Elle annone des mesures inédites, aptes à motiver des candidats. Un “guichet unique” leur offrira “toutes les informations administratives et pratiques” : “quand on veut aller s’installer dans un territoire rural, on ne sait pas où aller, on manque d’informations…” Une formule de “contrat territorial de médecine générale” entrera également en vigueur dans trois mois, garantissant aux praticiens des revenus durant leurs deux premières années d’exercice.

Enquête bettencourt

Nicolas Sarkozy entendu En déplacement de Paris vers Londres, Nicolas Sarkozy devait faire un crochet le jeudi 22 novembre par Bordeaux, dans le cabinet du juge Gentil, l’un des trois magistrats qui suivent l’enquête sur la fortune de Liliane Bettencourt. Cette dernière a-t-elle réellement – et illicitement – financé la campagne présiden-

N° 157 - 22 novembre 2012

tielle de 2007 à l’aide de retraits en espèces, comme le soupçonnent les enquêteurs ? Selon les avocats de l’ex-président de la République, ces soupçons ne reposent que sur des indices eux-mêmes suspects : note évasive sur un agenda Bettencourt, allégation sans preuve dans le journal intime de François-Marie Banier…

Par dizaines de milliers contre le mariage homosexuel

Copé tend la main à Fillon

■■ Jean-François Copé a finalement été élu à la présidence de l’UMP, d’une très courte tête et après des heures de confusion..

L

’UMP aura vécu des heures scabreuses les 18 et 19 novembre, pendant et après que les militants (dans la confusion des bureaux de vote) aient départagé François Fillon et Jean-François Copé, les deux candidats à la présidence du parti.  L’échec du favori Fillon avait fait une campagne d’homme de gouvernement, et les sondages le donnaient favori. Mais ces sondages portaient sur les sympathisants et non sur les militants. Copé avait fait une campagne d’homme d’action et de terrain, plus en phase avec l’état d’esprit des militants… On allait retrouver cette différence dans les urnes. Mais les deux rivaux

s’étaient jeté mutuellement des accusations de fraude, pour la plus grande ironie du PS, du FN et de JeanLouis Borloo. La plus vive tension s’est installée lundi soir, pendant que la commission de contrôle électoral de l’UMP, au siège du parti rue de Vaugirard à Paris, recomptait les votes. Chaque heure de retard aggravait les risques de division.

“Nos adversaires sont à gauche” C’est vers 23 h, finalement, que la commission a fini par proclamer le résultat : 50,03 % à Copé, qui devenait ainsi président de l’UMP mais d’une très courte tête. Néanmoins les copéistes, rassemblés rue de Vaugi-

rard, ont acclamé l’annonce aux cris de “On a gagné !” Quant au vainqueur, il a aussitôt appelé François Fillon pour le convier à “travailler ensemble” : “nos adversaires sont à gauche”, lui a-t-il rappelé. Après quoi il a improvisé un point de presse : “Mes mains et mes bras sont grand ouverts… Je n’ai ni amertume ni rancœur… Ce qui nous rassemble est infiniment supérieur à ce qui nous divise”, a-t-il proclamé entouré de son équipe : Luc Chatel (vice-président délégué), Michèle Tabarot (secrétaire générale), Roger Karoutchi, Rachida Dati, Nadine Morano… “C’est un moment très important de l’histoire de notre famille politique”, a souligné Jean-François Copé à

l’intention des journalistes. En effet : l’UMP venait de faire pour la première fois l’expérience de la démocratie interne directe, et la chose avait failli tourner à la foire d’empoigne. A tel point qu’Alain Juppé avait fini par intervenir dimanche soir pour appeler les deux camps à la raison… Combat de chefs Si l’incertitude et les polémiques avaient duré huit jours de plus, les militants de base de l’UMP risquaient de se soulever contre ce combat des chefs, et d’en appeler à Nicolas Sarkozy luimême comme à un recours. Mais au fait : comment Sarkozy voit-il la victoire de Copé, cet animal politique trop actif pour ne pas lui ressembler beaucoup ?

Israël-Gaza : tous les dangers

■■ A Paris, le 17 novembre, comme dans de nombreuses villes, des milliers de Français ont dit non au projet.

Le samedi 17 novembre, c’est par dizaines de milliers, dans de nombreuses villes, que des Français ont protesté contre le projet de loi du “mariage pour tous”. Cette réforme radicale (les mots “père” et “mère” disparaîtront) suscite en effet une fronde qui dépasse de loin le milieu catholique : à la “Manif pour tous” parisienne du 17 novembre (100 000 personnes) ont pris la parole aussi des orateurs musulmans, juifs et protestants. D’autre part, des associations homosexuelles étaient dans la manifestation, autour de personnalités comme Pascal Ariño (auteur de “L’homosexualité en vérité”, éditions Frédéric Aimard) et de Xavier Bongibault, animateur de “Plus gay

sans mariage”. Succès de masse Ce succès de masse a même surpris ses organisateurs : l’humoriste Frigide Barjot, le “communicant” Guillaume de Prémare et une équipe de cinquante jeunes (22 ans en moyenne). Dans son discours final, Guillaume de Prémare a déclaré : “Cette vaste mobilisation est une étape vers un rassemblement, encore plus massif, de toutes les forces d’opposition au projet de loi. Ces forces, marquées par une impressionnante diversité, appellent dès aujourd’hui, et dans les jours et semaines qui viennent, à une grande manifestation nationale le 13 janvier prochain, qui sera suivie par d’autres, si c’est nécessaire.”

Si la diplomatie échoue, nous n’aurons d’autre choix que d’envoyer des troupes”, disait Benyamin Netanyahu le 19 novembre. Mais, le 20  novembre, il s’engageait à suspendre cette intervention. En représailles contre les roquettes du Hamas et du Jihad islamique, l’aviation israélienne venait de bombarder Gaza pendant plusieurs jours, mais les médias israéliens s’interrogeaient sur “les erreurs de l’aviation” et sur “la mort de Palestiniens innocents” … Peur d’un massacre Pour demander que l’on n’attaque plus, ils s’appuyaient sur un sondage : 30 % seulement des Israéliens se disaient favorables à une opération de blindés et d’infanterie contre Gaza. L’opinion israélienne redoute en effet un nouveau massacre de civils, comme lors l’opération “Plomb durci” : du 27  décembre

■■ Un véhicule blindé des forces israéliennes est en feu dans le centre de la ville d’Hébron.

2008 au 18 janvier 2009, l’armée israélienne avait tué 1 330 Gazaoui dont 895 non-combattants, et fait usage d’armes américaines prohibées par le droit international. Aujourd’hui beaucoup d’Israéliens souhaitent

ne pas revoir pareille chose. Laurent Fabius, présent en Israël durant le week-end, avait rencontré tous les protagonistes – y compris le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Il appelait à la né-

gociation. Mais Israël posait en préalable la fin des tirs de roquettes contre son territoire. Et le Hamas répondait : “nos tirs de roquettes cesseront quand les bombardements israéliens auront cessé.”


N째 157 - 22 novembre 2012

21


22

DETENTE

LA RECETTE

Tajine d’agneau aux fruits

●● 2 pincées de gingembre en poudre ●● 3 c. à soupe d’huile d’olive ●● 400 g de pruneaux ●● 3 c. à soupe de miel liquide ●● 1 c.à café de cannelle en poudre ●● 1 c. à soupe de graines de sésame ●● Sel, poivre

Pour 6 personnes Préparation :15 mn Cuisson : 1h45 mn ●● 1 gros oignon ●● 1,5 kg d’épaule d’agneau avec os ●● 1 bâton de cannelle ●● 1/2 c. à café de curcuma

Epluchez l’oignon et hachez-le. Mettez-le dans un tajine ou une cocotte avec la viande, le bâton de cannelle le curcuma, la poudre de gingembre, l’huile d’olive, du sel et du poivre. Couvrez juste d’eau, portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez frémir 1 h 30, couvert à demi. Ajoutez alors les pruneaux dans le tajine ou la cocotte, arrosez avec le miel et poudrez de cannelle. Laissez mijoter encore au moins 15 mn, jusqu’à ce que la viande soit bien tendre. Faites dorer les graines de sésame dans une petite poêle, sans matière grasse, et parsemez-en le plat. Servez très chaud. Selon le même déroulé de recette, vous pouvez préparer d’autres variantes.

Pour un tajine aux dattes, remplacez les pruneaux par 250 g de dattes fraîches. Pour réaliser un tajine aux poires, commencez par faire cuire la viande de la même façon et ajoutez le miel et la cannelle 15 mn avant la fin de la cuisson ; pelez 6 poires, coupez-les en deux, retirez-en le cœur et les pépins, faites-les cuire à la poêle avec du beurre jusqu’à ce qu’elles soient légèrement caramélisées. Déposez-les sur la viande au moment de servir. Pour un tajine aux pommes, procédez de la même façon que pour la recette aux poires, en faisant dorer les pommes à part, dans du beurre. toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Courtoisie à l’égard des femmes. 2 – Vercingétorix y fut battu par les armées de César. Cardinal éclairé en premier. 3 – Inapte à l’action et au mouvement. Extrait de férule. 4 – Défauts de régularité. 5 – Magnésium dans une équation chimique. Sur la paille. 6 – Concert matinal. C’est la fin des Anglais. 7 – Numéro 22 au tableau. Renforcement subit et momentané du vent. 8 – En colère. Il peut se faire plaquer. 9 – Gros fruit écailleux à pulpe très parfumée. 10 – Qui revient deux fois par an.

Horizontalement A – Ecrit inintelligible. B – Rendre faible. C – Cause du tort. Mémoire vive. D – Il a le dessus sur le roi. Couvert d’une croûte dorée. E – Gourde ou cruche. Grand nombre de choses. F – Cela te revient de droit. Serrèrent avec un lien. G – Département des Burgiens. Il se jette dans le Danube. H – Demeurées. Début de condition. I – Maître de rhétorique grec dont Démosthène fut probablement le disciple. C’est nouveau. J – Cela facilite la connexion des idées. Relatif aux astres.

LES MARÉES

TROUVILLE DEAUVILLE

DIVES SUR-MER

PM

PM

BM

BM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

Dates

Coeff.

PM

BM

PM

BM

Vendredi 23

50-52 06.34 00.52 06.31 00.49 06.34 00.47 06.26 00.31 19.00 13.31 18.56 13.27 18.57 13.24 18.50 13.09

Samedi 24

55-58

Dimanche 25

62-65 08.20 03.03 08.17 02.58 08.26 02.54 08.19 02.36 20.41 15.32 20.37 15.28 20.46 15.23 20.40 15.06

Lundi 26

68-71

09.01 03.53 08.57 03.49 09.07 03.45 08.30 03.21 21.21 16.18 21.17 16.13 21.27 16.09 20.50 15.47

Mardi 27

73-75

09.37 04.36 09.34 04.31 09.42 04.27 09.06 04.03 21.57 16.57 21.53 16.52 22.02 16.50 21.27 16.27

Mercredi 28

76-77

10.11 05.13 10.08 05.09 10.15 05.06 09.39 04.42 22.31 17.33 22.27 17.28 22.36 17.27 22.01 17.04

Jeudi 29

77-78

10.43 05.49 10.40 05.45 10.47 05.42 10.11 05.18 23.03 18.07 22.59 18.03 23.09 18.02 22.34 17.39

07.33 02.01 07.30 01.57 07.37 01.54 07.29 01.37 19.55 14.37 19.52 14.33 19.58 14.28 19.51 14.12

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

■■ Proche du château, Sakoura est sans doute la référence caennaise en matière de cuisine nippone.

V

éritable institution de la cuisine japonaise à Caen, Sakoura mérite bien ses lettres de noblesse. Dans un décor spacieux et très sobre, le client est invité à découvrir une carte offrant le plus large éventail de mets nippons disponibles dans la région. Les sushis ne sont dès lors plus les seules vedettes, même si chaque jour de la semaine, la maison en propose dans certaines de ses formules aux tarifs forts avantageux.

Raviolis au saumon Exemple avec l’un des menus à 13 €,composé de divins morceaux de poulet mariné et frit nommé kara-age, accompagné de quatre nigeris sushis, d’une soupe miso, d’une salade et d’un bol de riz. Des menus à 9,90 €, logiquement un peu

Horizontalement A – Ecrit inintelligible. B – Rendre faible. C – Cause du tort. Mémoire vive. D – Il a le dessus sur le roi. Couvert d’une croûte dorée. E – Gourde ou cruche. Grand nombre de choses. F – Cela te revient de droit. Serrèrent avec un lien. G – Département des Burgiens. Il se jette dans le Danube. H – Demeurées. Début de condition. I – Maître de rhétorique grec dont Démosthène fut probablement le disciple. C’est nouveau. J – Cela facilite la connexion des idées. Relatif auxsolutions astres. Les

Sudoku

L’horaire des marées du 23 au 29 novembre

LA TABLE

Sakoura, l’éventail japonais

Envoûtants tajines Dépaysement en cuisine… Les tajines s’invitent à notre table sur un tapis de parfums venus d’ailleurs. Dégustez donc celui-ci.

N° 157 - 22 novembre 2012

Verticalement 1 – Courtoisie à l’égard des femmes. 2 – Vercingétorix y fut battu par les armées de César. Cardinal éclairé en premier. 3 – Inapte à l’action et au mouvement. Extrait de férule. 4 – Défauts de régularité. 5 – Magnésium dans une équation chimique. Sur la paille. 6 – Concert matinal. C’est la fin des Anglais. 7 – Numéro 22 au tableau. Renforcement subit et momentané du vent. 8 – En colère. Il peut se faire plaquer. 9 – Gros fruit écailleux à pulpe très parfumée. 10 – Qui revient deux fois par an.

moins fournis, sont également à la carte. Lors de mon passage, je me suis lancé dans la formule à 14 € qui me proposait en entrée de délicieux raviolis au saumon frit, accompagnés d’une soupe. La suite fut tout aussi agréable. J’ai pu découvrir le yakiniku, une sorte de sauté d’émincé de bœuf à l’ail. Ce plat de viande léger conviendra à tous ceux qui ne veulent pas rester scotchés à leur chaise après avoir mangé ! L’adresse est également connue pour ces yakitori, ces brochettes de viande si communément cuisinées au Pays du soleil levant. Sans oublié le saké teri, un plat à base de saumon grillé qui en séduira plus d’un. Pratique. 35-39 rue de Geole à Caen. Tél. 02 31 79 89 98.

LA METEO le week-end prévu par Vendredi 23 novembre

- Temps : les pluies s’attardent en matinée puis des éclaircies se développent par l’Ouest. - Températures : minimales 6 à 10°, maximales 10 à 12° - Vent : de sud-ouest modéré à assez fort. - Mer : peu agitée.

Samedi 24 novembre - Temps : éclaircies et passages nuageux avec ondées. - Températures : minimales 4 à 5°, maximales 9 à 11° - Vent : d’ouest à sud-ouest modéré. - Mer : peu agitée. - Indice de confiance : 2 sur 5.

Dimanche 25 novembre - Temps : nouvelle zone pluvieuse intéresse le département une bonne partie de la journée. - Températures : minimales 4 à 6°, maximales 9 à 11°. - Vent : de Sud-Ouest modéré. - Mer : peu agitée.


LOISIRS-SORTIES Armando Roch

Giovanni Galardini

23

●● INTIME Une histoire d’ado...

●● ca bouge Absynthe Minded en concert !

●● INAUGURAL Fêtons la nouvelle place “St-Sau” !

✔✔ Dimanche 25 et du 27 au 30 novembre au Théâtre du Champ Exquis, à Blainville.

✔✔ Mercredi 28 novembre à 20h, au Big Band Café. Tarif : 12 à 19€. Réservez au 02 31 47 96 13.

✔✔ Samedi 24 novembre, déambulation depuis la place Bouchard (17h30), dès 18h place St-Sauveur.

●● TRAGIQUE “Inconnu à cette adresse”

●● vintage Bric à brac au Parc des expositions

●● poetique Le langage se réinvente

✔✔ Jeudi 22 et vendredi 23 novembre, 20h30 à la Cité Théâtre, rue de Bretagne. Tél. 02 33 36 09 64.

✔✔ Vendredi 23 à dimanche 25 novembre, 10h-18h au Parc-expo. 4€, gratuit pour les - de 12 ans.

✔✔ Mercredi 28 novembre à 20h30, au Panta Théâtre. 5 à 13€. Réservations au 02 31 85 15 07.

L’œuvre de Kressman Taylor est adaptée au théâtre par Samuel Desfontaines. Une amitié entre un juif américain et un Allemand confrontés au nazisme.

●● spectacles et ANIMATIONS Le stade d’Ornano, côté coulisses. Le haut-lieu

du football caennais s’ouvre au public pour une visite unique organisée par l’office du tourisme. ✔✔ Jeudi 29 novembre dès 14h. Lieu de rendez-vous sur réservation au 02 31 27 14 14.

De la danse à voir dès 4 ans. L’espace Tandem poursuit sa programmation pour enfants avec “Le carnaBal des hOmnimaux”, la pièce de Saint-Saëns revisitée.

✔✔ Samedi 24 novembre à 17h à l’espace Tandem, rue Nicolas Oresme. Infos au 02 31 29 54 54.

Soirée spécial seniors avec Luis Mariano . La Ville de Caen invite les seniors caennais au spectacle de Luis Mariano au Zénith, lundi 21 janvier 2013.

✔✔ Les plus de 63 ans doivent s’inscrire le mercredi 27 novembre de 8h à 17h à l’Hôtel de Ville, ou de 9h à 18h dans les pôles de vie des quartiers.

Du bridge ! Caen compte deux clubs ouverts tous les jours, le Caen Bridge club (06 72 38 72 90) et le Venoix Bridge Club (06 11 20 10 13). Le “Casuc’s” est, lui, privé.

Le groupe belge présente son nouvel album sorti en France en juin. Les liens tissés entre le jazz et le rock par ce groupe, assure un show phénoménal !

170 brocanteurs et antiquaires exposent leurs objets rares lors des puces caennaises ce week-end. L’occasion de faire de bonnes affaires sur plus 11 000m² de stands!

IDOLE 

Après 18 mois de travaux, la place Saint-Sauveur et ses nouveaux pavés seront rouverts aux piétons. Et ça se fête samedi avec des spectacles et des surprises.

Le Discours aux animaux de Valère Novarina détourne et manipule les mots pour s’approcher de l’absurde. Le discours reste fort et incroyablement poétique.

La tournée de Johnny passe par Caen !

L

e Tour 66 devait être sa tournée d’adieu, mais après les graves soucis de santé rencontrés pendant l’hiver 2009, le chanteur avait dû être hospitalisé d’urgence à Los Angeles après des complications consécutives à l’opération d’une hernie à Paris. Johnny Hallyday a considéré qu’il n’avait pas fini de dire au revoir et qu’il devait à ses fans une 181 e tournée ! Commencée en avril avec plusieurs concerts en extérieur, il a repris en octobre avec des dates “indoor” dans

HANDICAP 

des salles de concert et des théâtres fermés. Le voici donc au Zénith de Caen pour un show qui promet d’être à la hauteur de la star préférée des Français ! Âgé de 68 ans, le crooner revient en pleine forme et compte en mettre plein la vue à ses millions de fans ! Le concert de samedi est déjà complet mais vous pouvez encore tenter votre chance pour celui du dimanche. Pratique. Samedi 24 et dimanche 25 novembre à 20h, au Zénith de Caen. Résa sur www.zenith-caen.fr.

photo Courtoisie

Deux adolescents se confient à leur journal mais la vraie vie les attend et les pousse l’un vers l’autre. Une pièce de Véronique Piantino pour tous, à partir de 12 ans.

■■ “L’idole des jeunes” est de passage à Caen pour sa nouvelle tournée nationale.

Chacun a sa chance à Hollywood

L

a Maison de l’étudiant accueille toute une semaine la compagnie Absolument Production ! Cette compagnie professionnelle travaille avec des personnes handicapées et les conduit sur le devant de la scène. Elle souhaite explorer le potentiel de chacun et faire de chaque création une aventure humaine. Leur nouveau spectacle, “Hollywood”, mélange les arts du cirque et le théâtre, et fait très vite oublier le handicap. La compagnie invite le pu-

blic à venir assister au travail de plateau ainsi qu’à deux échanges-débats entre comédiens et étudiants sur l’art et le handicap, jeudi 22 et vendredi 23 novembre à la Maison de l’Etudiant. Une répétition générale aura lieu le lundi 26 novembre, également ouverte au public. Pratique. Résidence de la compagnie du jeudi 22 au jeudi 29 novembre et représentation de la pièce les 27, 28 et 29 novembre à 20h30, à la Maison de l’étudiant à Caen. Infos : 02 31 56 60 93

■■ La compagnie Absolument Production ! est en résidence à la MDE, l’occasion de voir sa dernière création “Hollywood”.


N° 157 - 22 novembre 2012

24

Bagad LBH

SORTIES

●● polaire Le grand Nord à l’affiche

●● savoureuse La coquille Saint-Jacques en fête

●● JAZZy Une chanteuse d’exception

Youn Sun Nah Duo, chanteuse d’origine coréenne, possède une voix envoûtante. Avec le légendaire guitariste Ulf Wakenius, elle promet un concert tout en nuances .

Projection de trois films musicaux à la Maison des étudiants : Northern Sounds et Until the lights take us, et au Théâtre de Caen : Inni, sur le groupe Sigur Ros.

✔✔ Samedi 24 et dimanche 25 novembre dès 10h, sur le port de Ouistreham. Infos : 02 31 97 18 63.

✔✔ Mardi 27 novembre à 20h30 à la Renaissance de Mondeville. Tél au 02 31 35 65 94. De 7 à 13 €.

✔✔ Mardi 27 novembre dès 19h30, à la MdE (4 ou 6€) et le 29 novembre à 20h, au Théâtre (gratuit).

Quoi de beau à retrouver cette semaine ? BOREALES  

✔✔ Les billets d’entrée pour La Reine des neiges sont à retirer au secteur jeunesse de la bibliothèque de Caen, en centre-ville (Tél. 02 31 30 47 00)

ACHETE VOS MEUBLES OBJETS ANCIENS ET DESIGN Paiement comptant - Estimation gratuite

59 av. Pierre Mendès-France (route de Paris) - MONDEVILLE 02.31.84.33.52 - horloge.penchee@wanadoo.fr - www.horloge-penchee.com

Par-Courts croisés de ville en ville

P Zéphyr

Pour les enfants, un spectacle plein de magie : La Reine des neiges ! Le conte d’Andersen sera présenté au Conservatoire de Caen le samedi 24 novembre à 15h. Pour tous, du cirque et du jonglage : Zéphyr ! La plus stupéfiante troupe de jongleurs finno-britannique se fait accompagner de l’ensemble instrumental de Basse-Normandie pour un spectacle magnifique, le 24 novembre à 15h et 19h30 et le 25 novembre à 14h et 17h, au Théâtre des cordes (4 à 24€).

saynetes 

renez trois spectacles, trois villes, un bus et un public et vous obtenez les “Par-Courts Croisés” de l’espace Jean Vilar d’Ifs. Lors de trois soirées les salles des fêtes de Cuverville, Démouville et Giberville (le 23 novembre), puis de St-Contest, Ifs et Caen (le 24 novembre), et enfin de St-Aubin d’Arquenay, Lionsur-Mer et Hermanvillesur-Mer (le 25 novembre) accueillent chacune une compagnie de théâtre et son spectacle. Ainsi, neuf jolis petites

En danger ? 

■■ Le 24 novembre, “Deux secondes” explore cette expérience hilarante : replier une tente dans le temps indiqué.

La famille au cœur de la société

L

e Centre régional de culture ethnologique et technique (CRéCET) et le Lux assurent la 18e édition de La Semaine du cinéma ethnographique. Cette année, le thème est la famille. Plus précisément, en quoi celle-ci est-elle un vecteur privilégié de transmission du patrimoine culturel appartenant à la famille ? Que ce soit son passé, ses croyances ou encore les recettes de cuisine, un savoir-faire, énormément de choses sont transmises grâce aux liens familiaux. L’évolu-

inédit 

pièces toutes plus charmantes les unes que les autres, mélangeant les arts du cirque, de la marionnette ou du théâtre d’objets, vous attendent dans les différentes villes du coin. Choisissez votre ville de départ, assistez au premier spectacle puis laissez vous promener en bus pour assister aux deux autres. Pratique. Le vendredi 23 novembre à 19h30, le 24 novembre à 16h et le 25 novembre à 17h. Tarif : 8 € et jeunes - de 15 ans : 6 €. Réservation et infos au 02 31 82 69 69.

tion de la société met-elle en danger ce patrimoine ? 20 films et 7 thématiques pour le savoir, du lundi au dimanche(dans l’ordre): Les films de famille, L’improbable transmission, La musique et le cirque en héritage, Cessions, successions et transmissions, D’une famille à l’autre, La mémoire dans l’assiette, Tu seras ... mon fils. Pratique. Du lundi 26 novembre au dimanche 2 décembre, au cinéma Lux. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Infos : 02 31 82 29 87.

Ma Famille américaine

Dégustations, ventes, chants marins, visites de bateaux de pêche… Le port de Ouistreham revêt son habit de fête pour la coquille et la gastronomie marine.

■■ A l’honneur de la Semaine du cinéma ethnographique : la famille, son influence et ses évolutions.

Spectateurs : vous donnez le rythme !

E

n entrant dans la salle chaque spectateur trouvera sur son siège... un djembé. “Do you speak djembé ?” est un spectacle aussi insolite qu’interactif. Avec l’aide d’un des musiciens, Doug Manuel, le public va apprendre à taper le rythme et à jouer tous ensemble, accompagné ensuite de tous les musiciens sur scène. Autre particularité de ce spectacle, c’est la rencontre entre deux mondes, celui d’un orchestre symphonique et celui d’un groupe de mu-

sique africaine. Que ce soit pour interpréter Haendel ou les chants maliens, les deux groupes s’accompagnent et se complètent. La kora chante avec les cuivres et les dunduns répondent aux instruments à vent. La diversité des instruments et la variété du répertoire a de quoi vous laisser sans voix… heureusement, vous avez un djembé entre les mains pour vous exprimer !

■■ “Do You Speak Djembé ?” un spectacle unique où se mèlent percussions et cuivres.

Pratique. Le mardi 27 novembre à 20h30, au Cargö. Réservations au 02 31 86 79 31. Tarif : 28,8 €.


N° 157 - 22 novembre 2012

SUR LES ÉCRANS UGC

25

CINEMA

The impossible

Mondeville 2 - Tél. 02 31 35 84 50

• The Impossible : jeu. 22, ven. 23, lun. 26, mar.

27, 10h50, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30 ; sam. 24, dim. 25, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30. • Une nouvelle chance : tous les jours 10h30, 12h45, 15h, 17h20, 19h50, 22h10. • Clochette et le secret des fées : sam. 24, 10h50, 12h30, 14h15, 16h ; dim. 25, 10h50, 12h30. • Le Capital : jeu. 22, ven. 23, lun. 26, mar. 27, 10h35, 12h50, 15h10, 17h30, 19h50, 22h10 ; sam. 24, dim. 25, 12h50, 15h10, 17h30, 19h50, 22h10. • Frankenweenie : sam. 24, dim. 25, 10h40, 12h25. • Kirikou et les hommes et les femmes : sam. 24, dim. 25, 10h30. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : tous les jours 10h30, 11h, 12h50, 14h, 15h10, 16h40, 17h30, 19h20, 20h, 21h50, 22h30. • Argo : tous les jours 19h55, 22h20. • Le Jour des Corneilles : sam. 24, dim. 25, 10h55. • Nous York : tous les jours 17h50. • Un plan parfait : jeu. 22, ven. 23, lun. 26, mar. 27, 10h55, 13h05, 15h25, 17h40, 19h45, 21h50 ; sam. 24, dim. 25, 17h40, 19h45, 21h50. • Skyfall : jeu. 22, ven. 23, lun. 26, mar. 27, 10h40, 11h, 13h30, 14h10, 16h20, 17h10, 19h10, 20h30, 22h05 ; sam. 24, dim. 25, 10h40, 13h30, 14h10, 16h20, 17h10, 19h10, 20h30, 22h05. • Stars 80 : tous les jours 11h, 13h30, 15h40, 18h, 20h15, 22h30. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté : jeu. 22, 13h20, 15h40 ; ven. 23, sam. 24, dim. 25, lun. 26, mar. 27, 10h50, 13h20, 15h40. • Comme Des Freres (av. prem.) : tous les jours 10h40, 13h40, 15h50, 18h, 20h20, 22h30. • Thérèse Desqueyroux (av. prem.) : tous les jours 10h45, 13h, 15h20, 17h40, 20h, 22h20. • Les Cinq légendes (av. prem.) : dim. 25, 15h40. • Niko le petit Renne 2 (av. prem.) : dim. 25, 14h.

Pathé-Lumière 17, bd du Maréchal-Leclerc - Caen - Tél. 02 31 86 36 33

• Comme Des Freres : jeu. 22, ven. 23, sam. 24, lun. 26, mar. 27, 13h20, 15h35, 17h50, 20h, 22h10 ; dim. 25, 11h, 13h20, 15h35, 17h50, 20h, 22h10.

25, 17h10.

• Le petit Gruffalo : sam. 24, 16h10. • Entre nos mains : lun. 26, 14h. • Rue Cases Nègres : ven. 23, mar. 27, 14h. • L’Opinion publique (VO) : jeu. 22, 18h ; sam.

24, 15h30 ; dim. 25, 21h50. • Un Roi à New York (VO) : dim. 25, 15h. • Niko le petit Renne 2 (av. prem.) : dim. 25, 15h30.

Cinéma LUX 6, av. Sainte-Therese - Caen - Tél. 08 92 68 00 43

• Au-delà des collines (VO) : jeu. 22, 16h15,

■ Thaïlande 2004, le tsunami de triste mémoire. Ce film montre la terrible réalité des faits mais aussi une belle histoire d’amour familial dans la lutte courageuse pour survivre.

La vie est belle sur cette plage dorée de Thaïlande, où Maria et Henry passent des vacances avec leurs trois jeunes garçons. Mais, le lendemain de Noël, un tsunami d’une rare ampleur ravage les côtes, séparant les membres de la famille. Cinéaste talentueux, Juan Antonio Bayona s’est fait remarquer avec “L’orphelinat”, un film de terreur parfaitement maîtrisé. Avec “The impossible”, c’est une histoire vraie qu’il raconte, mais sans intervention du fantastique. La réalité est suffisamment terrible pour n’avoir pas besoin d’artifices. La reconstitution de la catastrophe est saisissante de réalisme, car le cinéaste a privilégié les scènes tournées en studio aux images numériques, plongeant ainsi le spectateur dans l’horreur de cette vague vertigineuse. Mais ce qui intéresse le plus ce cinéaste surdoué, ce sont les relations entre les personnages et leur lutte courageuse pour survivre. Dans la première partie, c’est la

• Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté :

sam. 24, 13h10, 15h25, 17h40 ; dim. 25, 13h10.

• Nous York : jeu. 22, ven. 23, sam. 24, lun. 26,

mar. 27, 13h20, 15h30, 17h40, 20h, 22h15 ; dim. 25, 11h10, 13h20, 15h30, 17h40, 20h, 22h15.

• Skyfall : jeu. 22, ven. 23, sam. 24, lun. 26, mar. 27, 13h45, 16h35, 20h45 ; dim. 25, 11h, 13h45, 16h35, 20h45. • The Impossible : jeu. 22, ven. 23, sam. 24, lun. 26, mar. 27, 13h45, 16h15, 19h20, 21h45 ; dim. 25, 11h, 13h45, 16h15, 19h20, 21h45. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : jeu. 22, ven. 23, lun. 26, mar. 27, 13h20, 14h, 16h, 17h15, 19h, 19h50, 21h40, 22h10 ; sam. 24, 13h20, 16h, 19h, 19h50, 21h40, 22h10 ; dim. 25, 11h, 13h20, 16h, 19h, 19h50, 21h40, 22h10. • Une nouvelle chance : jeu. 22, ven. 23, sam. 24, lun. 26, mar. 27, 13h20, 15h30, 17h40, 20h, 22h15 ; dim. 25, 11h10, 13h20, 15h30, 17h40, 20h, 22h15. • Les Cinq légendes (3D) : dim. 25, 11h. • La Fille Du Pharaon (VO) : dim. 25, 16h.

mère et son aîné qui tentent d’échapper à la catastrophe, non sans aider un enfant égaré, tandis que la seconde relate la quête désespérée du père pour retrouver les siens. Car ce film impressionnant est aussi et surtout une magnifique histoire d’amour familial, de cet amour capable de déplacer des montagnes et de révéler le caractère des uns et des autres, tel celui de Lucas, le fils aîné, obligé de grandir rapidement pour protéger sa mère blessée. Dans ce rôle, le jeune Tom Holland impressionne par la justesse de son interprétation, à l’image des comédiens qui l’entourent. Marie-Christine d’André

19h ; ven. 23, 14h, 18h30 ; sam. 24, 15h50, 21h10 ; dim. 25, 14h10, 18h50 ; lun. 26, 14h30, 18h40 ; mar. 27, 16h15, 21h15. • Little Bird : sam. 24, dim. 25, 16h. • Little Bird (VO) : jeu. 22, 17h50 ; sam. 24, 11h10 ; lun. 26, 13h45. • La Chasse (VO) : jeu. 22, 13h45, 17h, 19h40, 21h45 ; ven. 23, 13h50, 15h20, 17h50, 22h ; sam. 24, 11h, 13h50, 19h40, 21h40 ; dim. 25, 13h50, 17h, 19h40 ; lun. 26, 14h, 15h30, 21h50 ; mar. 27, 16h45, 19h10, 21h50. • Argo (VO) : jeu. 22, 14h30, 19h10 ; ven. 23, 17h30 ; sam. 24, 17h30, 21h50 ; dim. 25, 19h10, 21h50 ; lun. 26, 16h15, 21h30 ; mar. 27, 14h20, 17h45. • L’Etrange créature du lac noir : ven. 23, 13h45. • Frankenweenie (VO) : ven. 23, 16h45 ; sam. 24, 15h40. • Frankenweenie (3D, VO) : dim. 25, 21h40 ; lun. 26, 20h. • Amour : jeu. 22, 13h50 ; ven. 23, 21h15 ; sam. 24, 18h40 ; dim. 25, 16h20 ; lun. 26, 17h30 ; mar. 27, 13h45. • Kirikou et les hommes et les femmes : sam. 24, 10h50. • Kirikou et les hommes et les femmes (3D) : sam. 24, 14h ; dim. 25, 14h30. • Submarino (VO) : ven. 23, 22h. • It’s All About Love (VO) : ven. 23, 20h. • Sur le chemin des dunes (av. prem.) : jeu. 22, 21h50 ; ven. 23, 19h45 ; sam. 24, 17h45 ; dim. 25, 21h30 ; mar. 27, 13h50.

● Drame américain. De Juan Antonio

Bayona, avec Naomi Watts (Maria), Ewan McGregor (Henry), Tom Holland (Lucas), Samuel Joslin (Thomas), Oaklee Pendergast (Simon), Geraldine Chaplin (la vieille dame) (1 h 54).

Café des Images 4, sq. du Théâtre - Hérouville-St-Clair - Tél. 08 92 68 81 08

• Les Lignes de Wellington (VO) : jeu. 22, 14h10,

19h20 ; ven. 23, 13h20, 19h20 ; sam. 24, 15h50, 19h20 ; dim. 25, 12h10, 16h ; lun. 26, 13h30, 16h20, 19h20 ; mar. 27, 13h40, 16h30, 19h20. • Royal Affair (VO) : jeu. 22, 13h30, 21h20 ; ven. 23, 18h50, 21h20 ; sam. 24, 13h, 18h40, 21h10 ; dim. 25, 19h10 ; lun. 26, 17h30 ; mar. 27, 15h50, 20h50. • Après Mai : jeu. 22, 15h, 17h ; ven. 23, 13h20, 19h ; sam. 24, 13h50, 18h50 ; dim. 25, 13h40, 20h40 ; lun. 26, 14h50, 19h10 ; mar. 27, 13h30, 19h20. • Le Capital : jeu. 22, 17h20, 19h30, 21h40 ; ven. 23, 15h40, 21h30 ; sam. 24, 17h10, 21h20 ; dim. 25, 17h, 20h ; lun. 26, 17h10, 21h30 ; mar. 27, 18h30, 21h40. • Rengaine : jeu. 22, 16h20, 19h50, 22h10 ; ven. 23, 16h10, 17h50, 22h10 ; sam. 24, 17h20, 22h10 ; dim. 25, 13h50, 19h, 22h10 ; lun. 26, 13h, 15h50, 22h10 ; mar. 27, 16h, 17h50, 22h10. • Le Jour des Corneilles : sam. 24, 13h40 ; dim.

Le Méliès 12, rue Genas-Duhomme - Bayeux - Tél. 08 92 68 42 31

• Une nouvelle chance : ven. 23, 21h ; sam. 24,

17h, 21h ; dim. 25, mar. 27, 17h, 20h30 ; lun. 26, 14h15, 20h30. • Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie : ven. 23, 21h ; sam. 24, 14h30, 17h, 21h ; dim. 25, 14h30, 17h, 20h30 ; lun. 26, 20h30 ; mar. 27, 17h, 20h30. • Un plan parfait : lun. 26, 14h15. • Skyfall : sam. 24, dim. 25, mar. 27, 20h30. • Amour : sam. 24, 14h30 ; dim. 25, 17h ; lun. 26, 14h15, 20h30. • Stars 80 : ven. 23, 21h ; mar. 27, 17h. • Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté : sam. 24, 14h30. • Clochette et le secret des fées : dim. 25, 14h30. • Dans la maison : sam. 24, 17h ; dim. 25, 14h30.

toute l'actualité du cinéma


26

No 157 - 22 novembre 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, à louer dans résidence Mathilde avenue Clémenceau, appt F2 au RDC avec terrasse et garage en sous-sol, libre au 1er décembre , loyer 530 € C.C. Tél. 06.76.35.79.77 ■ Caen, 545 € c. c., loue appt. 2 p.p., entrée avec placard, séjour parqueté avec balcon et coin cuis., une chambre avec coin s. d’eau (douche à l’italienne + vasque), wc, chauf. indiv. gaz. Loyer 490 € + ch. 55 €. DG : 490 € + FA : 529 €. Réf. 8019006. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 550 € c. c., St-Martin, loue appt F2 ancien avec balcon, chauf. indiv. électr., classe énergie G. Libre. Loyer 510 € + ch. 40 €. FA 550 € + DG 501 €. Réf. 1334572. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 580 € c. c., rue Ecuyère. Loue appt. F2 avec séjour, chambre, cave. Classe énergie : G. Libre. Loyer 520 € + ch. 60 €. DG 520 € + FA 449 €. Réf. 6277761. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 970 € c. c., place Villers. Loue dans bel imm. ancien rénové, bel appt F3, 2 chambres, cuis. amén., parquet, 2 park., chauff. indiv. gaz, belles prest. Classe énergie C. Libre. Loyer 880 € + ch. 90 €. FA 950 € + DG 880 €. Réf. 1334777. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, à louer pavillon proche gare, 5 pièces, 3 chambres, séj-salon 30 m2, terrain 200 m2, cave, chauff. gaz, loyer 720 €, libre 1er déc. Particulier. Tél. 02.31.73.70.44 ou 06.16.30.48.85

■ Caen, 720 € c. c., rue StSauveur, loue charmant appt duplex, bcp de charme. 1 chambre, grde mezzan., cuis. améric., chauff. indiv. électr. Classe énergie F. Libre 25-11. Loyer 680 € + ch. 40 €. DG 680 € + FA 734 €. Réf. 3091291. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 495 €. Place St-Martin. Loue appt. F2 ancien au 3e étage. Chauff. ind. élect., kitchenette. Classe énergie : F. Llibre 1.01. Loyer 460 € + ch. 35 €. DG 460 € + FA : 496 €. Réf. 4000016. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 460 € c. c., rue des Tilleuls, face à la Fac, résid., loue studio avec balcon, cuis. éq., parking, sous-sol, classe énergie F. Libre. Loyer 425 € + ch. 35 €. FA 365 € + DG 425 €. Réf. 1334739. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 430 € CC. Loue appt. 1 p.p. Cuis. séparée, balcon, cave, chauf. collectif, classe énergie : F. Libre. Loyer 350 € + ch 80 €. DG 350 € + FA 302 €. Réf. 1334601. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 605 € c. c., résid. Sanchez, loue appt. F2 + terrasse + cave + parking. Chauff. collectif. Classe énergie : E. Libre. Loyer 500 € + ch. 105 €. FA 540 € + DG 500 €. Réf. 3128108. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, secteur CHR, loue F2, 45m2, très bon état, 2 places de parking, disponible, loyer : 590 € ch. comprises. Particulier. Tel : 02 31 86 60 11 ou 06 18 21 58 37

AGGLOMERATION ■ Mondeville, rue Emile Zola, à louer F1 27 m2 cuisine séparée, proximité commerces et transports, parking, 320 € + 60 € ch. (chauff. collectif). Particulier. Tél. 02.31.72.38.86 ■ Saint-Contest, 1.115 € c. c., dans copropriété, loue maison BBC neuve de 5 pièces de 100,42 m2, compr. entrée avec rangements, s. d eau avec wc, cuis. amén., grd séjour, chambre. A létage : 3 chambres avec placard de rangements, s. de b. avec wc, garage, terrain 407 m2, chauf. gaz. Livraison début décembre. Classe énergie : B. Honoraires : 642,60 €. Safaur Immobilier. 14, rue Saint-Pierre - 14000 Caen. Tél. 02 31 15 56 56 02 31 15 56 57. www.safaur.fr

■ Hérouville-Saint-Clair, 390 € c. c., loue appt 2 p.p. 1er étage, chauf. collectif. Classe énergie : E. Libre, remise de loyer possible pour réfection de déco. Loyer 295 € + ch. 95 €. FA : 318 € + DG : 295 €. Réf. 7388998. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

CALVADOS

■ Caen, 444.000 €, Jardin des Plantes, dans résidence recherchée, vds superbe appart. de 109 m2, compr. séj./salon de 34 m2 avec balcon/terrasse expo ouest, cuis. A/E, 2 chambres, bureau de 13 m2, s. d’eau, s. de b., cave et garage. Prestations de qualité. Décoration soignée. DPE B. Réf. 14003-72707. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, 130.000 €. exclusivité, quartier Nice Caennais, vds appt de 4 p.p., 71 m2 hab. env. avec balcon expo ouest. Séj./salon, cuis., cellier, 2 chambres, s. de b., cave, parking, fenêtres PVC, chauf. gaz. DPE : D. Réf.8813. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Caen, 352.000 € FAi. rive droite, beaucoup de charme pour cette maison année 30 offrant de trés beaux volumes, belles pièces de vie, séjour ouvrant sur terrasse, 5 belles chambres, s/sol, jardin exposé plein ouest... Aucun travaux à prévoir ! Idéal famille ! DPE : D. Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Ouistreham, 300 € CC. Quartier du Port : Studio à louer en excellent état. R8836. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

IMMOBILIER VENTES CAEN ■ Caen, à vendre 3 pièces en centre ville, tout confort, terrasse, idéal profession médicale, prix à débattre. Particulier à Particulier. Tél. 06.87.14.33.71 à partir de 19 h. ■ Caen, 73.400 €, place Champlain, proche ligne tram. et commerces, vds appart. 2 p.p. de 46 m2, compr. entrée, séjour, cuis. séparée, s. de b. + wc, 1 chambre, cave et parking privé. Huiss/Pvc. DPE D. Réf. 14003-76725. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen rive droite, 315 000 € FAi. vds maison pierres 6 p. p. idéalement située dans rue calme à 2 pas de la gare, séjour parqueté, cheminée, cuis. amén. 4 belles chambres + bureau. S/sol complet. Le tout sur beau jardin exposé sud ouest. DPE : E. Nouveau. Uniquement à l’agence. Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Caen, 351.500 €, Vallée des Jardins, vds maison cossue de 160 m2 sur s/sol complet, compr. séj./salon avec cheminée de 38 m2 avec vue dégagée, cuis., 4 chambres dont 1 rdc, s. de b. à l’étage, chambre/ bureau en s/sol en rez de jardin. Terrain clos de 624 m2. DPE E. Réf. 14003-75417. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Caen, à vendre T3 neuf, 66 m2, RDC, balcon terrasse expo. E/N/O, cuisine aménagée et équipée, garage, 231.500 €. Particulier. Tél. 07.87.26.43.46

■ Caen, rue des frères Colin, à v. maison avec sous-sol, RC: entrée, wc, salle d’eau, cuis., salle, étage : 3 chambres, combles aménageables, orient. sud, chauff. gaz, surf. terr. 292 m2, 190 000 euros + frais d’acte. Particulier. Tél. 06.71.57.14.03

■ Mondeville, 83.750 €, pour investisseur, vds appt 2 p.p. de 48 m2, compr. entrée, séjour avec balcon sud, cuis. séparée, s. de b., chambre, cave, parking et garage. Vendu loué 430 €/mois. Bonne rentabilité. DPE en cours. Réf. 14003-80250. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

CALVADOS

■ Caen, 265.000 € FAi, à 2 mn du centre et en impasse, vds maison 5 p.p. neuve livrée en 2011 d’env. 90m2 sous garantie décennale offrant un vaste séj./salon ouvrant sur un jardin paysagé clos de murs en pierres plein Sud, 2 chambres, 1 bureau, stationnement. DPE : C. La visite s’impose ! Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

AGGLOMERATION ■ Hérouville-Saint-Clair, 130.000 €, exclusivité, proche commerces et écoles, vds appt en excellent état de 4 p.p., entrée, séjour, cuisine américaine, 3 chambres, s. de b., cave. DPE : D. R8793. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Biéville-Beuville, 325.000 € FAi, coup de coeur pour cette magnifique maison en pierre entièrement rénovée de bon goût offrant cuis. A/E, séjour, salon, 3 belles chambres, nombreuses cheminées, pierres, poutres ! Jardin paysagé clos de mur, dépendance en pierre ! Beaucoup de charme, faire très vite ! DPE : D. Agence B. Mathieu, Caen Tél. 06.28.80.19.01

■ Anisy, 330.900 €. vds beau pavillon contemporain de 125 m2, compr. entrée, séj./salon avec cheminée, cuis. A/E, wc, 4 chambres dont suite parentale avec s. d’eau, s. de b., wc, garage de 45 m2, terrain clos de 810 m2, parfait état. Au calme. DPE E. Réf. 14003-80398. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Cagny, 197 000 €. Vds beau Pavillon individuel de 90 m2 sur sous-sol complet, compr. séjour avec balcon, cuis. A/E, wc, à l’étage : 3 chambres, s. d’eau+wc. Garage en annexe avec atelier. Terrain clos de 461 m2. Ravalement récent. DPE E. Réf. 14003-79894. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham, 310.300 €. à 200 m de la plage, vds maison en pierres de 84 m2 sur s/sol total, compr. entrée, séj./salon avec cheminée, cuis. meublée, wc, à l’étage : 3 chambres, s. de b. Terrain de 373 m2 avec potager. Garage camping-car en annexe. Bon état général. Classe énergie en cours. Réf. 14003-80080. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00


No 157 - 22 novembre 2012

■ Luc-sur-Mer, 217.600 €. vds maison ancienne restaurée de 102 m2 sur 3 niveaux, compr. cuis. A/E, s. de b. + wc, salon, 2 chambres et mezzanine. Terrasse bois au sud. Décoration soignée. DPE F. Réf. 14003-75756. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham bourg, 169.000 €. vds plain-pied total pour cette maison de 5 p.p., 80 m2 hab., à rénover avec entrée, cuis., séj./salon, 3 chambres, s. d’eau. 2 garages. DPE : NC. Réf. MI 883. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

27

■ Rocquancourt, 238.200 €. vds superbe pavillon 5/6 p.p. de 100 m2 sur s/sol, séj./salon cheminée, cuis. A/E, s. de b. récente, 3 chambres dont 1 rdc, bureau. Terrain de 542 m2. Ravalement neuf. Déco soignée. DPE E. Réf. 14003-66758. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham, 141.000 €. vds maison de bourg en excellent état avec séjour cuis. amér., véranda. Etage : 2 chambres, s. d’eau-wc, dégagement. Terrasse. Expo. Ouest. DPE : C/F. Réf.8797. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

■ Ouistreham, 139.000 €. dans quartier calme, vds maison de bourg de 4 p.p. avec entrée, séjour, cuisine, 2 chambres, bureau, s. d’eau. DPE : E. Réf. 8777. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Bellengreville, 181.500 €. vds pavillon récent de 2008, en frais de notaire réduits, de 85 m2, compr. séj./salon avec cuis. ouverte A/E, wc, 3 chambres à l’étage avec s. de b. Garage attenant. Terrain de 255 m2 avec piscine bois hors sol. DPE C. Réf. 14003-76577. SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE, LEFORT et DESCLOS, Tél. 02.31.85.52.00

■ Ouistreham, 98.500 €, Riva-Bella, exclusivité. vds maison de 2/3 p.p. avec séjour, cuis. amén., s. de bains-wc, mezzanine, terrasse. Idéal résidence secondaire. Réf.8826. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

MANCHE ■ Amfreville, 157 000 €. Vds terrains hors lotissement de 2412 m2. Viabilisés SHON : 460 m2. Libre choix du constructeur. R8899. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

AUTOMOBILES AUTRES MARQUES ■ Dacia Logan diesel, 2009, 4 portes, 88 000 km, radio bluetooth, bavettes, crochet d’attelage, parfait état, vitres électriques, prix : 6000 €. Tel. 06.88.65.23.14

OFFRES D'EMPLOI

DEMANDES D'EMPLOI ■ Maçon avec expérience effectue tous travaux int/ext, travail de la pierre. Tél. 06.05.96.35.85 ■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61 ■ Jardinier recherche tonte pelouses, taille haies, petits travaux, CESU. Tél 02.14.40.57.32, appeler vers 19h. ■ Pers. sérieuse et soignée rech. heures de ménage sur Caen. Tél. 02.31.24.75.75 ou 06.83.21.23.02 ■ Homme propose tous travaux d’électricité + multiservices, diplôme et habilitation électrique à jour, devis gratuit. Tél. 06.58.12.13.64 ou 02.31.43.51.97 ■ Peintre, tapissier, tout enduit, petite menuiserie, bandes de placo et coffre placo, rev. sols recherche emploi particuliers ou professionnels dans le Calvados. Tél. 02.31.82.76.43

■ Yorkshire, à vendre 1 chiot né le 10/08/12, mâle, non LOF, vac. et vermifugé, non pucé, 400 €, mère née le 23/09/09 pucée 250269801433972. Particulier. Tél. 07.86.29.10.97

BONNES AFFAIRES ■ Lave vaisselle Bosch 12 couverts, réfrigérateur congélateur Lieebherr 323 l, lits gigognes + sommiers, matelas. Tél. 02.31.74.20.39 ■ Plateforme vibrante neuve, de la marque Holisane, appareil de musculation performant avec 5 programmes, à retirer à Caen, vendu 80 euros. Tél. 06.72.93.91.18

■ Recherche homme/ femme pour vendre de la viande et des produits surgelés à domicile, sur votre région, statut VDi accepté, Accompagnement assuré. Contacter Ty-Viande au 02.99.06.16.70

■ Ouistreham-Riva, 318 000 €. 100 m de la plage ! Quartier résidentiel, vds maison 1930 de 5 p.p. sur s/sol complet. Entrée, séj./salon cheminée, cuis. amén., 3 chambres, s. de b. Garage indép. Terrain de 386 m2. DPE : E/F. R8845. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également le télécharger sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

■ Ouistreham, 79.500 €. Riva Bella. Vue mer. Vds F1 en parfait état avec balcon expo Est. Séjour, cuis. meublée, s. d’eau wc. Parking. Idéal secondaire ou investisseur. DPE : en cours. Réf.8833. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

ANIMAUX

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

■ Saint-Laurent-de-Condel, 49.000 €, vds terrain constructible viabilisé 424 m2, 10 mn Caen sud par voie rapide, expo sud. Bordure forêt de Grimbosq, Tous commerces et écoles à proximité. Libre choix constructeur, Albion Promotion Tél. 06 79 95 12 93

Rubrique :

...........................................

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

1ère radio indépendante de Normandie

Nombre de parution :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


28

decouverte

N° 157 - 22 novembre 2012

Promenade insolite : l’église en pente ! C

’est une bizarrerie de la nature. La nef descend en pente douce. Un cas unique en Normandie et même au-delà. Dans l’église Sainte-Croix, près de Pont-l’Évêque, les chaises et les bancs ont été ajustés pour être carrés d’équerre selon où l’on se trouve à l’intérieur. Renversant pour qui pousse les portes de cette petite église perchée au bout d’une minuscule ruelle surmontée d’un petit escalier : les orgues de l’église sont au même niveau que l’autel ! Le clocher ne tangue plus Le petit village de Cormeilles, une vraie carte postale avec ses façades à colombages, lui doit une grande partie sa renommée. A l’Office de tourisme, on a fait de l’église un étendard et une belle carte de visite. Elle faillit pourtant disparaître. Au lendemain de la Révolution française, elle était dans un tel état qu’on a songé à la remplacer par une neuve. La nef primi-

tive avait été transformée en fabrique de salpêtre ! Il aurait été dommage de s’en priver : l’église bâtie sur les débris d’une ancienne forteresse remonte au Xe siècle. C’est un compagnon de Guillaume le Conquérant qui confia l’édifice aux bons soins des moines de Cormeilles. La nef en pente douce épousant le relief fut construite un peu plus tard, au XVe siècle. L’église est en pente et son clocher le fut tout autant, à tel point qu’il menaçait de tomber à chaque fois qu’on faisait sonner le carillon.  En 1935, la tour carrée fut rehaussée pour accueillir un nouveau clocher qui désormais ne tangue plus. Les historiens parlent souvent de Sainte-Croix, l’église en pente, comme le symbole de la “montée au calvaire”. Ils ne croient pas si bien dire : l’église renfermerait, dans un coin resté secret, un morceau de la vraie Croix du Christ. Renversant ! Alain Fergent

■■ L’église Sainte Croix de Cormeilles, a été construite au XIe siècle sur les débris d’une ancienne forteresse perchée pour dominer toute la vallée, près de Pont l’Evêque. Elle renfermerait un morceau de la vraie croix du Christ secrètement caché.

Tendance Ouest Caen du 22 novembre 2012  

Edition de Tendance Ouest Caen du 22 novembre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you