Issuu on Google+

TEMPERATURES

“En 2080, les mêmes qu’à Ajaccio” ! Thierry Masson, chargé du développement durable au Conseil général

N° 122 - 1ER MARS 2012

PAGE 2

Ifs grandit

L’irrésistible croissance

Xxxxxxxx xxxxxxxxxxxx

Elle est devenue la troisième ville de l’agglomération, la sixième du Calvados. Ifs n’en finit pas de grandir et de s’épanouir, portée par la métamorphose de son coeur de bourg et le développement d’infrastructures scolaires régionales. La voisine de Caen est en plein essor. PAGE 4.


N° 122 - 1er mars 2012

Temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Inauguration Le Mémorial des morts pour la France en opérations extérieures est inauguré ce samedi 3 mars, 15h, au parc Claude Decaen.

✔✔ Animaux Le Salon du chiot se déroule au Parc des expositions de Caen ces samedi 3 et dimanche 4 mars de 10h à 18h30.

✔✔ Formation Les métiers de l’informatique

✔✔ Aviron 180 rameurs pour une course sur le

✔✔ Hommes-femmes “Les hommes viennent de Mars, les femmes de Venus”, spectacle au Zénith jeudi 8 mars à 20h.

✔✔ Football Malherbe accueille Brest, pour le

se découvrent au CIDEME d’Hérouville, toute la journée du vendredi 2 mars.

AU COURRIER

compte de la 26e journée de Ligue 1, dimanche 4 mars (17h) au stade Michel d’Ornano.

en direct

Port Caen-Ouistreham

températures  Un à quatre degrés de plus en 2080 dans le Calvados

“Les dirigeants de Ports Normands Associés et de la CCI n’ont pas compris que la réussite économique du port de Caen-Ouistrehampasse par une liaison interports fiable pour poids lourds, évitant les lieux habités ou encombrés. Elle sera accompagnée par la 2x2 voies A84 - N13 - Courseulles - A13, inscrite dans le SCOT et d’une baisse des péages. Cela entraînerait entre autre une forte baisse de perte de temps et de pollutions, un grand soulagement pour les riverains portuaires, le désenclavement de la Côte de Nacre et un gain pour le tourisme et le périphérique”.

“Chers péages”

canal de l’Orne, dimanche 4 mars (10h-14h), à partir du pont de Calix. A suivre depuis les berges.

B. Collet

“La SAPN, société privée, a augmenté ses tarifs de 3,03 %. L’autoroute est amortie depuis longtemps, n’a pas subi de transformations et ne souffre pas de difficultés géographiques comme dans les Alpes. Or, le 5 février, j’ai roulé des heures entre Mantes et Caen sur une seule voie, faute de déneigement suffisant. Les péages euxmêmes n’étaient pas dégagés. Je souhaiterais que cette société respecte ses engagements en contrepartie d’une hausse supérieure à l’inflation”. M. Palmier

■■ Courriers, communiqués Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

TENDANCE OUEST CAEN et le CINEMA PATHE LUMIERE vous offrent 20 places pour l’avant première du film “John Carter” en 3D mardi 6 mars à 20h00 Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 2 mars à partir de 9h00

“Les mêmes qu’à Ajaccio” !

T

hierry Masson, en charge du développement durable au Conseil général du Calvados, était l’invité de l’émission “en direct”, diffusée sur Tendance Ouest le mercredi midi (100.2 FM). ■■ Comment agissezvous pour l’environnement sur un plan local ? “La section environnement du Conseil général effectue depuis 1989 des tâches qui touchent au quotidien: la qualité de l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, les paysages... Avec leurs conséquences sur la qualité de vie des Calvadosiens”. ■■ Quels sont les résultats de l’étude que vous avez commandée sur le changement climatique dans le département ? “Elle montre notamment les impacts de ce changement sur différentes activités. Les températures devraient augmenter de un à quatre degrés, et les précipitations devraient diminuer de 200 à 300 mm : une baisse colossale, quand on estime à 700 mm l’apport d’eau actuel en moyenne chaque année. Cela ne sera pas sans conséquences dans le domaine agricole notamment, car certaines cultures ne

■■ “Le réchauffement climatique aura de nombreuses conséquences négatives mais aussi positives sur notre vie.”

pourront plus être viables. L’étude met aussi en avant des épisodes météorologiques extrêmes plus fréquents, périodes de grands froids comme de canicule. Sur la côte, la hauteur de la mer pourrait monter jusqu’à un mètre, d’où des risques de submersion, notamment dans la région de Cabourg ou de la vallée de la Dives. ■■ Rien de positif ? “Si, car le changement climatique aura aussi pour effet de meilleurs rendements agricoles et la possibilité de cultiver de nouvelles variétés grâce à un plus grand ensoleillement. Par ailleurs, le tourisme devrait fortement

bénéficier de la tendance : en 2080, le climat du Calvados sera celui d’Ajaccio” ! ■■ Comment réagir face à ce constat ? “Chaque corps de métier va devoir adapter ses techniques et ses façons de faire. Notre bâti devra par exemple répondre à de nouvelles normes adaptées aux personnes sensibles, personnes âgées et enfants. Nous menons actuellement plusieurs actions pour créer un plan climat-énergie territorial. D’ici à la fin de l’année, le Grenelle de l’environnement nous impose d’établir un diagnostic des effets de nos activités sur

le réchauffement, et de prévoir les grandes pistes d’atténuation de ces effets. Nous souhaitons préparer les habitants à mieux appréhender la précarité énergétique : mieux isoler, moins consommer”... ■■ Les énergies renouvelables vont-elles continuer à se développer ? “Le département produit peu d’énergie, et en grande partie renouvelable. Pour l’éolien, on approche d’un début de saturation, et il existe déjà de nombreuses petites centrales hydrauliques. Des installations d’hydroliennes sont en projet. Et nous souhaitons dynamiser la filière bois énergie chez les particuliers et dans les collectivités. ■■ Cinq dates . 1958 : Naissance à Caen . 1980 : Ingénieur agronome à Toulouse . 1989 : Conseil général du Calvados (chef de service environnement et espace rural) . 2001 : Rejoint la direction de l’environnement . 2009 : Directeur général adjoint du développement durable et de l’environnement


N° 122 - 1er mars 2012

demain

3

L

’appel d’offres pour réhabiliter un symbole du quartier de la Grâce de Dieu a été lancé ce lundi 27 février. Que les riverains se rassurent : la mythique façade des “Bains et Lavoirs” du 36 rue Armand-Marie, sera préservée. La restauration des mozaïques qui dessinent les lettres sur le fronton participera à la cure de jouvence de ce “véritable point de repère”. Très attachés à ce bâtiment, non classé, mais fréquenté par plusieurs générations de Caennais qui y ont fait leur toilette depuis les années 30 jusque dans les années 80, les riverains n’auraient pas manqué d’exprimer leur colère si la façade avait été menacée.

Pour jeunes couples et personnes âgées Pour réhabiliter ce lieu, vide depuis 2005 et la fermeture des locaux utilisés par des associations, l’office HLM propriétaire, Caen Habitat, a pris le temps de la réflexion.

“La réglementation actuelle ne nous permettait pas d’occuper l’espace par du logement”, explique Fabien Laugerat, responsable du projet. “Du coup les deux ailes seront démolies en juin prochain”. Elles seront remplacées par deux blocs qui permettront d’aménager 12 appartements, dont 11 T2 de 46 à 54 m2, et un T3, pour un loyer moyen de 6,35 € le m2, charges non comprises. Trois des T2 disposeront par ailleurs d’une configuration en duplex, tandis que l’ensemble bénéficiera du label “Bâtiment basse consommation”. Cette seconde vie redonnée aux Bains et Lavoirs du siècle dernier permet à Caen Habitat de diversifier son offre de logement dans le quartier. “Il nous fallait notamment proposer des surfaces qui répondent à la demande des jeunes couples ou des personnes âgées”, rappelle Fabien Laugerat. La date de livraison des logements a été fixée à la fin du mois de septembre 2013.

Calvados Habitat

Une seconde vie pour les Bains et Lavoirs

■■ Plus d’un million d’euros seront investis par Caen Habitat pour la rénovation d’un bâtiment symbole du quartier de la Grâce de Dieu à Caen. Nés dans les années 30, les Bains et Lavoirs n’étaient plus utilisés depuis 2005.


4

N° 122 - 1er mars 2012

NEWS

Ifs ne s’arrête plus de grandir Population En vingt ans,

la population ifoise a doublé pour compter 10 922 habitants au dernier référencement de 2009, ce qui en fait l’une des 54 “boomburbs” de France.

Urbanisme

 Une convention a été signée entre l’Agence nationale de renouvellement urbain et Ifs, en février 2010, portant sur une enveloppe de 13 millions d’euros.

Gens du voyage

 Une aire d’accueil des gens du voyage de 16 places pour 32 caravanes doit ouvrir entre Ifs et Fleury d’ici à 2014, à proximité du futur lycée hôtelier.

Ikea

 Situé sur le territoire de Fleury-sur-Orne, le projet du futur Inter Ikea, qui doit s’implanter à proximité d’Ifs, menace le développement commercial de la commune.

A

Reconstruire sur la ville L’autre projet d’envergure en cœur de bourg concerne le Carré Saintonge, avec ses 26 logements disponibles à la fin de l’année. Répartis sur trois étages, ils domineront deux commerces de 110 et 160 m2. Une supérette doit s’y implanter, alors que le second local est toujours à la recherche d’un exploitant. C’est la première fois que Caen Habitat monte un projet locatif en dehors de la capitale régionale et de Saint-Germain-la-BlancheHerbe.

Nexity

vec ses 11 000 habitants, Ifs s’est hissée au troisième rang des communes de l’agglomération caennaise, derrière Caen et Hérouville SaintClair. Et à la sixième place des villes du Calvados. En Basse-Normandie, elle est la seule “boomburbs”, ces communes qui ont crû très rapidement en périphérie d’une grande ville. La croissance de sa population depuis vingt ans n’est pas le seul indicateur à traduire son dynamisme actuel. Depuis plusieurs années, la municipalité tente de modifier une partie du paysage urbain, comme l’illustre les aménagements en cours dans le cœur de bourg. Une centaine de logements y sera livrée d’ici à la fin de l’été, avec les Jardins d’Hélios, à 60% concernés par l’accession aidée à la propriété, les autres 40% étant gérés par l’office HLM, la Plaine Normande.

■■ Le projet immobilier des jardins d’Hélios et ses 104 logements permettront de densifier le centre d’Ifs. Les derniers aménagements sont en cours pour des livraisons prévues jusqu’à la fin de l’ été.

Le quartier des Joncquilles va également connaître une cure de jouvence, notamment à hauteur du boulevard des Violettes. Pas moins de 1,2 million d’euros doivent être injectés dans la rénovation urbaine de ce secteur par la municipalité. Les élus souhaitent y reconstruire “la ville sur la ville”, comme l’explique le maire, Jean-Paul Gauchard.

Journée Portes ouvertes le 17 mars de 10h à 12h

Maternelle - Primaire ● Accueil des enfants dès 2 ans ● Anglais dès la maternelle ● Garderie de 7h30 à 18h45 En cœur de ville, nous proposons un cadre de vie privilégié (jardins & parcs)

www.ecolesaintebernadette.fr 84 rue de Bayeux - 14000 CAEN Tél. 02.31.86.27.86 Mail : ecolesaintebernadette@yahoo.fr

L’entrée de ville connaît aussi un lifting. A cet effet, Caen la mer assure la gestion d’un vaste programme le long de la route de Caen: 145 nouveaux logements y seront érigés d’ici à 2015, alors que des démolitions ont déjà commencé. Pour assurer son développement et chasser l’image de “zone dortoir” qui lui colle à la peau, Ifs ne se dé-

bat pas uniquement sur le front du logement. Le développement d’infrastructures dédiées à l’enseignement supérieur en témoigne. Fini l’image d’une commune-dortoir Dans le prolongement de l’actuel Campus 3 de l’université de Caen, inauguré en 1995, la première pierre du futur lycée hôtelier sera posée en avril prochain.

L’établissement accueillera également le centre de formation de boulangerie et de pâtisserie actuellement situé sur le quai Vendeuvre à Caen, pour une ouverture prévue en septembre 2014. Pas moins de 600 élèves y sont attendus, dont 120 internes. L’avenir de la commune semble tout tracé, même si une “nuisance future” pour-

rait peser sur le bien-être des Ifois. L’ouverture programmée en 2014 d’Inter Ikea sur la commune voisine de Fleury, avec 7 millions de visiteurs annuels prévus, ne sera pas sans conséquence. “Le périphérique Sud étant souvent saturé, nous devrons faire face à un fort trafic de transit dans notre bourg”, déplore le maire. Maxence Gorréguès


N° 122 - 1er mars 2012

5

NEWS

Loïc Picard

De nouvelles balayeuses “Zéro pesticide” pour la Ville

L’ASSOCIATION

Les meilleurs sites éco-bio

Dans le cadre du Plan de désherbage communal, la Ville de Caen s’est dotée de quatre nouvelles balayeuses nouvelle génération. Dans un souci de préserver l’environnement, la propreté de l’eau et la santé des habitants, ces nouvelles ba-

layeuses n’utilisent aucun pesticide. “Le balayage est ainsi plus précis et vient en amont d’une diversification des techniques d’entretien”, précise Philippe Duron, maire de Caen. Ce dispositif vient en complément des balayeuses thermiques, acquises en 2007.

parc auto de la mairie 

Légère hausse du chômage en janvier dans le Calvados Dans le Calvados, le taux de chômage a augmenté de 0,1 % entre décembre et janvier et de 5,4 % en un an (moyenne nationale, + 6,2 %). Sur l’ensemble de la région, il a baissé en revanche de 0,2% en un an. Cette très légère diminution profite aux femmes

(-1%), aux moins de 25 ans (-1,7%) et aux plus de 50 ans (-0,8%). Les hommes (+0,5%) et les 25-49 ans (+0,4) n’en bénéficient pas. 58 605 salariés demeurent sans emploi en Basse Normandie : c’est 3,8 % de plus que l’an dernier à la même date.

La mutation en route

■■ Sylvain Perriollat, bénévole de l’association Tout En Eco.

C

réée il y a quatre ans, “Tout en éco” agit en faveur du développement durable. L’association a notamment mis en ligne un site Internet qui recense et présente toutes les références liées à l’environnement et à l’écologie. Il s’agit d’un véritable annuaire de professionnels et des meilleurs sites web éco et bio (actuellement plus de 1 000 sites y sont décrits) en France, et particulièrement en Basse Normandie. “Nous cherchons à être le plus objectif possible, afin d’offrir aux gens des informations fiables et nécessaires pour s’y retrouver” explique Sylvain Perriollat, chargé de communication

de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et bénévole de l’association. De l’alimentation, en passant par l’habitat, l’éducation, ou encore le transport et le tourisme, plus de 30 thèmes sont abordés. Il s’agit d’une véritable plate-forme évolutive mise à la disposition des internautes. “La générosité le partage et la solidarité, sont les valeurs de Tout En Eco, qui se veut une association de citoyens pour les citoyens. Et puis nous sommes ouverts à toutes les bonnes volontés, alors si vous avez des idées...”. Pratique :www.touteneco.fr

■■ Gr��ce à une meilleure planification des déplacements de ses agents, la mairie est parvenue à réduire le nombre de kilomètres parcourus par ses voitures de 300 000 kilomètres en deux ans.

A

l’heure où les prix du pétrole tutoient de nouveaux records à la pompe, la municipalité caennaise continue de réduire la taille de son parc automobile. Le nombre de véhicules en sa possession a ainsi diminué de 125 en 2007 à 114 aujourd’hui, dont sept pour l’usage de la police municipale. Sans compter les utilitaires : 52 fourgonnettes, 86 fourgons, 12 balayeuses, 5 laveuses, une quinzaine d’engins BTP, 8 motos pour la police et 33 petits porteurs, dont 17

“Goupil”, qui fonctionnent avec un moteur électrique. Côté deux-roues, la Ville compte 6 scooters, utilisés essentiellement par les employés aux espaces verts, ainsi que 115 vélos, dont 25 à assistance électrique. “Et ils ont du succès, précise Rudy L’Orphelin, maire-adjoint à l’environnement. Du coup, on vient d’en commander quinze de plus”. Les agents boudent les voitures électriques Pour améliorer son bilan carbone, la mairie a d’abord misé sur une bonne organi-

sation en interne, à l’aide d’un logiciel qui permet une meilleure répartition des véhicules. “Entre 2008 et 2011, nous avons réussi à diminuer notre rejet en CO2 de 18%, et nous tablons sur 4% de plus pour 2012”, explique Marc Levilly, maireadjoint à l’énergie. La municipalité a aussi “dégradé” ses véhicules les plus polluants en optant systématiquement pour des modèles de gamme inférieure au moment de les remplacer. Par exemple, les Laguna ont été remplacées par des

Mégane, et les Mégane par des Clio ou des C1. Actuellement, 20% des voitures municipales fonctionnent au GPL et 80% au gazole et à l’essence. La mairie compte disposer de six automobiles électriques d’ici à la fin de l’année. “Des Twizy de chez Renault à 7 000 € probablement”. Les deux seules voitures électriques acquises jusqu’à présent ont été revendues à EDF, les agents municipaux les ayant délaissées au profit des véhicules plus traditionnels...


6

N° 122 - 1er mars 2012

NEWS

Un nouveau centre d’animation Ville et CCAS: 23 nouveaux pour la Pierre Heuzé emplois pour les handicapés L’ambiance était au rendezvous jeudi 23 février pour l’inauguration du nouveau centre d’animation de la Pierre Heuzé. Place Champlain, au coeur du quartier, la ville de Caen a attribué à l’Association Mieux Vivre et Détente des locaux rénovés de 1 600 m2. Un investis-

TRAVAUX EN VILLE ●● centre-ville  Stationnement interdit en fonction de l’avancement du chantier de la place SaintSauveur jusqu’au 12 avril dans les rues aux Fromages, Vauquelin, Pémagnie, Pasteur, Quincampoix et Saint Sauveur. Rue barrée Louis Borderieux jusqu’au 24 mars, pour intervenir sur différents réseaux. ●● calvaire st-pierre  Stationnement interdit rue du Père Sanson jusqu’au 9 mars pour permettre la taille des arbres. ●● demi-lune  Jusqu’au 8 mars, stationnement perturbé rues de la Dives et Formigny pour des travaux de renouvellement HTA. Jusqu’au 30 avril, le stationnement est interdit boulevard Leroy, côté impair, entre les n°3 et 9, pour permettre l’aménagement d’un cheminement pour personnes handicapées. ●● gare  Largeur de chaussé réduite sur le cours Montalivet jusqu’au 9 mars pour une intervention sur les réseaux électriques. ●● prairie  Stationnement rue Fred Scamaroni

jusqu’au 16 mars, le stationnement est interdit rue Jean de la Varende pour des travaux sur le réseau d’eau et d’assainissement.

●● SAINT-OUEN  Interdiction de stationnement rue

de Bretagne le 1er mars de 8h à 12h dans sa partie comprise entre la rue Neuve Bourg l’Abbé et la rue Caponière, en fonction des besoins et de l’avancement du chantier, et le 2 mars, de 13h à 17h, dans sa partie comprise entre la rue Neuve Bourg l’Abbé et la rue Caponière. Interdiction également de stationner, entre les n° 51 et 43 pour une intervention sur le réseau électrique.

●● rive droite  Jusqu’au 9 mars, stationnement interdit et largeur de chaussée réduite pour des interventions sur le réseau éléctrique, rue de l’Eglise de Vaucelles entre le n° 28 et le n° 36, rue Branville entre le n° 2 et le n° 8, et rue de l’Arquette.

●● vaucelles  Stationnement interdit ponctuellement sur l’allée Ernest Blot, côté impair entre le n° 3 et le n° 5, et côté pair entre le n° 4 et le n° 10, rue Auguste Lechesne à hauteur des intersections avec l’allée Ernest Blot, et la rue Branville, à hauteur de l’intersection avec l’allée Ernest Blot, à cause du renouvellement des réseaux d’eaux, jusqu’au 13 avril.

URGENCES SAMU : faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SOS MEDECINS : 36 24 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SAPEURS·POMPIERS : le 18 POLICE SECOURS : le 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 92 00 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35

eclairage public 

A

u moins 20% d’économies d’énergie sur l’éclairage public d’ici à 2020 : les termes de la convention des maires ont été signés il y a un an et demi par la municipalité caennaise. Aujourd’hui, grâce à un système installé sur ses lampadaires, la Ville de Caen est sur le point d’atteindre déjà la moitié de cet objectif. 10 % d’économie Depuis novembre ont été installées sur 225 des 18 000 points d’éclairage de la ville des horloges astronomiques, capables d’allumer ou d’éteindre les lampadaires selon la position du soleil sur l’horizon. Cette technique permet

sement de 450 000 euros pour permettre à l’AMVD (73 salariés et 1 700 adhérents), de regrouper en un lieu unique et central ses activités culturelles, sportives et de loisirs destinées notamment aux jeunes. Un espace Cyber-base y sera prochainement implanté.

La Ville et le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Caen continuent de progresser dans le domaine de l’emploi des personnes en situation de handicap. D’ici à 2014, 18 d’entre elles vont être recrutées par la Ville et cinq par le CCAS. Elles

représenteront alors 5,3 % du personnel de la mairie (contre 4,47 % en 2011) et 4,58 % de celui du CCAS (contre 1,96 en 2011). Au 1 er janvier 2012, la Ville employait déjà 99 agents en situation de handicap tandis que le CCAS en comptait 34.

Vive les horloges astronomiques d’économiser chaque jour, sur les lumières allumées en permanence durant la nuit, une quinzaine de minutes d’éclairage. D’autres luminaires “semi-permanents” (un tiers de l’éclairage public), s’éteindront désormais à 23h30 plutôt qu’à 00h30, et se rallumeront à 6h, contre 5h30 auparavant. En tout, le système engendre un gain de deux heures d’éclairage chaque jour. Il devrait permettre d’économiser quotidiennement un million de kWh, soit 10% de la consommation d’énergie de l’éclairage public de la Ville. Et d’alléger la facture d’électricité de la Ville de 6%, soit 42 000 €.

■■ L’opération, d’un coût de 70 000 €, devrait être rentabilisée en un an et demi, compte tenu des économies réalisées.


N° 122 - 1er mars 2012

NEWS Le Guide Michelin offre une étoile à Contre Sens “C’est une belle surprise, beaucoup d’émotion et une dose de stress avant notre réouverture le 7 mars !” C’est avec ces mots qu’Anthony Caillot, le chef très créatif du restaurant Contre Sens au 8 rue des Croisiers, a commenté sa première étoile au Guide Michelin

●● OUVRAGE  Huit chercheurs publient sur l’école

Huit enseignants chercheurs nationaux, sous la direction de l’économiste caennais Nicolas Béniès, ont co-écrit l’ouvrage “Pour une école émancipatrice” (ed. Syllepse, 7€). Ce nouvel enseignement aurait pour but de développer l’esprit critique et la responsabilité des élèves, en leur donnant une place “plus démocratique”. “Le service public d’éducation est aujourd’hui en crise. Elle n’arrive plus à assimiler des catégories différentes d’élèves, et est dans l’incapacité de remplir ses objectifs”, constate ainsi Nicolas Béniès.

●● polyclinique  “Le parcours du sein”

Jeudi 15 mars, la Polyclinique du Parc ouvrira son nouveau “parcours du sein”, une maison virtuelle qui rapprochera spécialistes des pathologies du sein et médecins généralistes. Ces derniers pourront y faire appel en cas de doute. Quatre gynécologues de l’établissement pourront examiner le patient, et le diriger vers les médecins les plus à même de le traiter, dans des délais réduits au minimum.

●● une fois par mois  Contre les antennes relais

L’association caennaise Modul’Ondes souhaite sensibiliser la population sur les émissions des antennes relais de téléphonie mobile : après un premier rassemblement samedi 25 février, elle se réunira désormais tous les derniers samedis du mois place Bouchard.

7

recherche  

obtenue lundi 27 février. Ouvert depuis 2009, cette table se distingue en ayant acquis ce précieux macaron sans avoir été répertorié les années précédentes. Le château de Sully à Bayeux et La ferme Saint-Siméon à Honfleur, ont également décroché leur étoile.

Dix nouveaux Bus Verts dans le département Afin de répondre aux nouvelles exigences environnementales et de sécurité, le Conseil général a investi 2 millions d’euros cette année, pour renouveler une partie du réseau des Bus Verts du Calvados. Lundi 27 février, dix nouveaux véhicules et trois autres

adaptés au transport des personnes à mobilité réduite ont été mis en circulation dans le département, après avoir été inaugurés la semaine dernière par les représentants de Mercedes, fournisseur des véhicules, et Kéolis, exploitant du parc des Bus Verts.

Il prévoit les maladies cardiaques

L

a technique que j’ai contribué à mettre au point est une révolution”. Ingénieur d’étude au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) au sein de la plate-forme caennaise Cyceron d’imagerie biomédicale, Laurent Plawinski, formé à l’université de Caen, a récemment vu ses travaux couronnés par le prix Cristal du CNRS. Une distinction prestigieuse. Il a mis au point une méthode à la fois simple, efficace et peu coûteuse qui permet de déceler la présence dans l’organisme de microparticules produites par les cellules. Au sein d’un organe malade, les cellules qui le sont aussi présentent des bourgeonne-

ments, les microparticules, dont l’existence est connue depuis une vingtaine d’années. Laurent Plawinski a découvert le moyen de les détecter et de les visualiser. La médecine peut désormais disposer très à l’avance de signaux annonciateurs de certaines maladies. Ainsi, la technique élaborée par le chercheur caennais constitue une aide majeure au diagnostic de maladies vasculaires et cardio-vasculaires. “Concrètement, grâce à une prise de sang, il est possible de savoir si quelqu’un présente des risques d’arrêt cardiaque. Grâce à ce diagnostic précoce, le médecin pourra appliquer à temps un traitement approprié.”

■■ Ingénieur-chercheur caennais, Laurent Plawinski (à gauche) a mis au point une méthode révolutionnaire.


8

N° 122 - 1er mars 2012

NEWS

Gil Le Fauconnier

Deux Césars pour “Angèle et Tony”... et Port-en-Bessin

Les candidats UMP en campagne législatives

2012 xxxxxxxx 

■■ Joël Bruneau, chef de file départemental et régional de l’UMP, affrontera le député PS Philippe Duron à Caen.

D

ans le Calvados, l’UMP a investi cinq candidats sur les six circonscriptions. . Première circonscription (Caen Ouest) : le président départemental de l’UMP Joël Bruneau, ancien directeur de cabinet de René Garrec devenu porte-parole de l’opposition au Conseil régional, a été choisi pour affronter le député-maire socialiste Philippe Duron. . Deuxième circonscription (Caen Est) : c’est Amandine François, 29 ans, accompagnatrice en vie associative, candidate sur la liste de Brigitte Lebrethon aux élections municipales de Caen en 2008, que l’UMP fait monter au créneau contre la députée sortante du PS Laurence Dumont. . Troisième circonscription (Lisieux-Falaise) : le parti de Nicolas Sarkozy

a décidé de soutenir le député Nouveau Centre sortant Claude Letertre, 71 ans, ancien maire de Falaise, élu depuis 2002. . Quatrième circonscription (OuistrehamHonfleur) : confirmation logique pour la députéesortante et ancienne ministre Nicole Ameline, 59 ans, docteur en droit, ancienne suppléante de Michel d’Ornano, réélue, en discontinu, depuis 1993. . Cinquième circonscription (Bayeux) : le député sortant Jean-Marc Lefranc, 65 ans, élu à l’Assemblée depuis 2002, a été également réinvesti. . Sixième circonscription (Vire) : tout comme dans la cinquième, le maire Jean-Yves Cousin, 63 ans, inspecteur des impôts, député depuis 2002, a été logiquement retenu.

A LOUER

2 surfaces commerciales de 110 et 150 m2

Commune d’IFS BOURG Résidence Carré de Saintonge

Idéal pour supérette, bar-brasserie ou autres activités Travaux en cours - Livraison prévisionnelle 4e trimestre 2012

02.31.27.50.07

Le très beau film “Angèle et Tony”, de la réalisatrice Alix Delaporte, a été couronné lors de la cérémonie des Césars, vendredi 24 février. Les deux acteurs principaux du film, Clotilde Hesme et Grégory Gadebois (photo), ont respectivement obtenu le prix

COLLEGE 

L

du meilleur espoir féminin et celui du meilleur espoir masculin. Tourné à Porten-Bessin, cette double récompense a fait chaud au coeur de ses habitants, très nombreux à avoir participé au tournage du film et fiers d’avoir pu jouer, nombreux, les figurants.

Train : la ligne nouvelle coûtera 10 millions d’euros Le commissaire général au développement de la vallée de la Seine, Antoine Rufenacht, a rendu public mercredi 22 février ses propositions pour le développement du grand Paris. Parmi elles, le projet de ligne nouvelle Paris-Normandie. L’infrastructure

ferroviaire devrait coûter une dizaine de milliards d’euros, un investissement lourd réparti sur dix à quinzeans. C’est désormais à Réseau ferré de France de trancher pour la réalisation ou non de ce projet. La décision devrait être rendue dans le courant du mois.

A Saint-Paul, on apprend à piloter !

e cursus standard des collèges de l’agglomération s’enrichit de plus en plus : il y a ceux qui proposent des cours de musique, d’autres la pratique des activités sportives. Depuis trois ans, le collège Saint-Paul offre quant à lui la possibilité d’apprendre... à piloter. Dès 13 ans, chaque élève peut suivre à l’école une formation pour obtenir sle Brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA). 30 élèves déjà formés Ce premier niveau de pilotage, qui s’acquiert après 40 heures de théorie, permet aux élèves intéressés de poursuivre leur apprentissage pour prendre les commandes d’un appareil.

Chaque année, une quinzaine de collégiens suivent la formation, dispensée une fois par semaine par deux pilotes de l’aéroport de Carpiquet. Trois séances pratiques mènent les apprentis-pilotes à la découverte de l’aéroport de Carpiquet, avant de monter à bord avec un instructeur. “L’aéronautique se rapproche des maths ou de la physique : c’est une façon de montrer l’utilité de ce qu’on leur apprend dans des applications concrètes”, explique le directeur du collège, Jean-Luc Bonnissent. Et pourquoi pas, de créer des vocations : le BIA permet aux élèves d’obtenir une bourse pour aller plus loin. Ou plus haut.

■■ L’apprentissage du Brevet d’initiation à l’aéronautique, d’un coût normal de 130 €, est gratuit au collège Saint-Paul.


N° 122 - 1er mars 2012

NEWS Les platanes de la Prairie font peau neuve pour le printemps Les vingt élagueurs de la ville de Caen se sont attaqués, le lundi 20 février, aux dizaines d’arbres qui bordent la Prairie, occasionnant quelques bouchons aux heures de pointe. Cette opération spectaculaire, à une vingtaine de mètres du sol, est renouve-

●● La rose et le Lys  L’ancien préfet de région se fait écrivain

On connaissait les liens privilégiés entre le Gal de Gaulle et le comte de Paris. Plus surprenant, on découvre avec Cyrille Schott, préfet de région Basse Normandie et du Calvados de 2004 à 2007, ceux qui ont également uni le chef de la Maison de France et François Mitterrand. A l’époque conseiller auprès de la Présidence, l’ancien préfet fut le témoin de l’étrange amitié entre le président-monarque et le prétendant au trône de France. Cyrille Schott vient dédicacer son ouvrage édité chez Plon à la librairie Le Bouillon de culture, ce vendredi 2 mars de 16 h à 18 h.

●● bieville  Des ateliers techniques en 2012

En juin 2012, devraient débuter les travaux de construction de nouveaux ateliers municipaux à Biéville-Beuville. Située rue des Deux-Pierres, cette structure de 380m2 accueillera les services techniques de la commune. Coût de cette réalisation : 350 000 €.

●● Deauville-Cabourg  Bientôt la fin des travaux

Les travaux de modernisation de la ligne SNCF Deauville-Cabourg (près de 23 kilomètres entre les deux gares) s’achèveront le 5 avril prochain. Condamnée à la fermeture dans les années 90, 50 000 voyageurs ont emprunté cette ligne en 2010 qui dessert Blonville-Bénerville, Villers-sur-Mer, Houlgate et Port-Guillaume.

9

oubliée 

S

lée à quelques années d’intervalle. Elle fait non seulement perdurer l’esthétique des allées arborées, mais assure aussi la sécurité des véhicules empruntant les axes concernés. Les travaux achevés, les équipes ont investi dès cette semaine l’avenue Albert Sorel.

“Laboratoires d’excellence” : trois lauréats bas-normands Dans le cadre de la seconde vague de l’appel à projets des laboratoires d’excellence, appelé Labex, trois établissements bas-normands figurent parmi les 71 lauréats sur les 195 projets reçus par l’État : le GANEX, spécialisé dans la conception de composants

électroniques à base de nitrure de Gallium, l’IRON, qui fait de la recherche sur les radiopharmaceutiques innovants en oncologie et neurologie, et le SYNORG, qui développe de nouvelles molécules éco-compatibles en vue d’applications pharmaceutiques.

Miséricorde : la chapelle sauvage

i ce n’est par l’apparition de son clocher au-dessus des toits, peu de Caennais connaissent l’existence, encore moins l’histoire de cette chapelle de la Miséricorde, toute proche de la clinique du même nom. Elle jouxte le couvent des Cordeliers, dont la première mention date de 1236. Après plusieurs restaurations au cours des siècles, elle a subi les foudres de la deuxième guerre mondiale et perdu en 1944 une partie de son clocher, remis à neuf en 2009. De l’antique chapelle, une partie est aujourd’hui visible de l’extérieur. Son toit n’existe plus : seuls subsistent les deux murs,

l’un colonisé par la nature, et laissant pendre le long de ses hautes baies des milliers de feuilles de vigne vierge, l’autre encadrant un couloir gothique aux arcs-boutants et aux vitraux colorés. Un secret bien gardé Elle est aujourd’hui fermée au public, après avoir été régulièrement squattée. Une allée aménagée en parterre de verdure mène à l’autre partie de la chapelle, qui accueille encore aujourd’hui quelques soeurs de la congrégation de la Miséricorde. Elles y célèbrent chaque jour leur office religieux à 11h (9h30 le dimanche), avec quelques Caennais qui partagent le secret bien gardé de ce lieu.

■■ La chapelle de la Miséricorde offre tout son charme aux passants de la rue Elie de Beaumont.


10

N° 122 - 1er mars 2012

NEWS

Les bibliothèques universitaires Le Festival de Beauregard a s’évaluent sur Internet besoin de 550 bénévoles Jusqu’au 18 mars, les bibliothèques universitaires de Caen incitent leurs usagers à répondre à une enquête de satisfaction disponible sur Internet (www.unicaen.fr/bu). Déjà utilisé pour évaluer de nombreuses universités, le formulaire compte

L’ENSEIGNE

web  

Les juniors ont leur boutique

U

■■ Chez Seven Street, des vêtements Bensimon, le Temps des cerises, Redskins... pour juniors de 8 à18 ans.

S

even Street, c’est “ 80 m² de vêtements de qualité et de marque pour les juniors”, Diesel, Guess, Little Marcel, Kaporal… Bahija et Dany Tesnière proposent une large gamme de vêtements pour les 8-18 ans, et “pour faire comme les grands”. Déjà propriétaire de la jeannerie Made in de, place de la Résistance, le couple décide de se lancer dans les vêtements de qualité pour juniors. “Il est difficile pour des collégiens de trouver des vêtements qui soient à leur goût et à leur taille”. Ambiance street-art Dans une ambiance hors norme à la fois street-art, grâce à des tags réalisés

par l’association Aero, et épurée grâce aux couleurs claires et au mélange de matières, la déco plaît aux juniors autant qu’à leurs parents. L’envie des gérants est de proposer une large gamme de marques pour tous les goûts, de Desigual à Levi’s en passant par Pepe Jean. Très impliqués dans la vie caennaise, Bahila et Dany Tesnière ont été partenaires de différents événements comme au Palacio, avec un défilé lycéen. Ils ont également habillé les chanteurs et musiciens de Magic System lors de leur passage à Caen. Une façon pour eux d’être proches de leur clientèle. Pratique. 7place de la République à Caen.

Samedi 10 mars 9h-12h

Institution Sainte-Marie

8, Avenue Croix Guérin 14000 CAEN Tél. 02.31.46.86.31 www.saintemarie-caen.asso.fr

39 questions sur l’accueil, le personnel ou les services mis à disposition dans les bibliothèques. Les participants doivent donner leur avis sur la qualité de service minimal, souhaité et observé. Chaque année, les bibliothèques enregistrent plus de 800 000 entrées.

Ils sont déjà 250 à s’être déclarés prêts à contribuer au succès de l 4e édition du festival de Beauregard qui aura lieu du 6 au 8 juillet à Hérouville. Il en manque encore un peu plus du double pour faire vivre cette manifestation hors du commun. Pour répondre à

l’appel, il faut être majeur et au moins disponible durant les trois jours J. Il suffit alors de se rendre sur le site www.festival-beauregard.com/benevoles et de cliquer sur “inscription”. Confirmation sera envoyée à l’intéressé(e) dans les trois jours.

Dailymotion projette une série caennaise

n diplôme ne suffit pas pour trouver du travail. Particulièrement dans le cinéma. Pour booster leur CV et ne pas laisser leur talent au fond d’un tiroir, Gillian Caufourier et Dominique Leguen, 30 et 25 ans, ont co-écrit Borderline, une web-série noire de neuf épisodes. La diffusion du premier épisode est fixée à 18h ce samedi 3 mars sur Dailymotion, la plate-forme de vidéos sur internet qui a sélectionné le travail des deux créateurs pour en faire un document “star”. Hormis une scène à Trouville, la série a été tournée à Caen avec un budget de 300 €. Le décalage entre

le résultat final et ce financement dérisoire détonne. Costumes fouillés, graphisme épatant, acteurs surprenants... l’ensemble a été bien soigné, à raison de cinq heures de tournage par épisode et de plusieurs mois d’élaboration. Même la musique a été composée à 70% pour Borderline. “Nous avons aussi voulu nous faire plaisir avec des références à Scorcese ou Tarantino”, fait savoir Dominique Leguen. Comme n’importe quel réalisateur qui attend les premiers chiffres au lendemain de la sortie du film, les deux jeunes Caennais scruteront les compteurs de Dailymotion ces prochains jours.

■■ Cette scène de Borderline a été tournée un dimanche après-midi rue Fred Scamaroni, en plein centre de Caen.


N° 122 - 1er mars 2012

NEWS Un mémorial inauguré parc Claude Decaen Un monument commémoratif était inauguré ce jeudi au parc Claude Decaen, avenue Georges Guynemer. Les associations du monde combattant, de mémoire et du lien armée-nation, se sont unies dans l’élaboration de ce mémorial, rendant hommage aux civils

L’ENTREPRISE

cap’sport  

Une ferme sur le net

■■ Marie Herrero et Arnaud Thomas, créateurs de la Ferme du net.

C

réer un portail internet pour faciliter le commerce de proximité, c’est l’idée qu’ont eu Marie Herrero et Arnaud Thomas, “en regardant une émission de télévision consacrée aux producteurs locaux”, se souviennent-ils. En mai dernier,le couple met en ligne la Ferme du net, un site à travers lequel les consommateurs peuvent acheter en direct aux producteurs. Ces producteurs créent et gèrent eux-mêmes leur compte, gratuitement et sans abonnement. Ils mettent leur produits en ligne, en assurent la vente et la livraison. “Et nous nous occupons de la partie tech-

11

nique et des transactions”. 172 producteurs sont actuellement inscrits sur le site, dont plusieurs en Normandie. Plus de 1000 produits sont référencés, pour la plupart bio ou artisanaux. Marie et Arnaud, qui ont leur propre emploi, prennent le temps nécessaire pour veiller au bon fonctionnement du site. “C’est notre façon de partager notre culture de la bonne nourriture et de participer à une économie plus sociale et solidaire”. L’affaire tourne bien. La Ferme du net s’agrandit chaque mois. Pratique : www.fermedunet.com

En partenariat avec Calvados Stratégie, Comité d’Ex p a n s i o n E c o n o m i q u e d u C o n s e i l G é n é r a l d u C a l v ados qui accompagne le développement des entreprises. Tel. 02 31 16 62 70 - www. calvados-strategie.com

J

et militaires morts pour la France lors des conflits qui ont suivi la Seconde Guerre Mondiale (Indochine, Corée, Algérie, opérations extérieures au Maroc et en Tunisie...). Le nom des 424 victimes figure sur les stèles de verre de ce mémorial moderne.

Le seuil épidémique de la grippe est atteint Le virus de la grippe s’installe. En France, le cap des deux millions de personnes infectées a été atteint. Le seuil épidémique a été franchi plus récemment en Basse Normandie, confirmé le 15 février par le Groupe régional d’observation de la grippe (Grog). Pour le CHU

de Caen, c’est une petite et “banale” épidémie. Le virus qui frappe est le H3N2, que les spécialistes connaissent bien. Les personnes vaccinées ne devraient pas en souffrir. Les hospitalisations demeurent peu nombreuses, même si des cas de H1N1 ont été détectés.

Le sport contre toutes les exclusions

eudi 23 février, gymnase Sainte-Thérèse. Une quarantaine de personnes sont réunies autour du dispositif “Solidar’sport”. Il y a là des sans-abri issus de plusieurs foyers d’accueil, des déficients mentaux, des handicapés physiques. Ils sont différents mais un lien majeur les unit. “Ce sont des populations mises à part et trop souvent marginalisées”, déplore Julien Eliès. Renforcer le lien social L’association Cap’Sport pour laquelle il travaille propose un après-midi sportif un jeudi sur deux aux résidants de la Cotonière. Pendant les vacances scolaires, la manifestation accueille d’autres centres d’héberge-

ment, comme le Cap Horn, mais également différents publics. “L’objectif est de lutter contre toute forme d’isolement”, souligne Philippe Fourrier, responsable de Cap’Sport. “Il n’est pas question de faire un ghetto dans le ghetto. Le sport est un prétexte pour faire du lien social. C’est un facilitateur d’insertion.” Cap’Sport s’en est fait une spécialité depuis 2008, luttant avec ses vingt salariés, “tous d’anciens bénéficiaires”, contre l’exclusion. “Cela nous change de l’ordinaire”, témoigne M’Bo Bondoki-Makima, arrivé il y a peu du Congo. Autour d’un ballon, le quotidien pèse un peu moins lourd.

■■ Plusieurs sports étaient programmés en début d’aprèsmidi avant un tournoi de futsal.


12

SPORTS

Prochain adversaire de Caen : Brest marque et encaisse peu Brest, onzième de L1 avec deux points de plus que Caen, a la particularité de cumuler la meilleure défense et la moins bonne attaque du championnat (22 buts encaissés et inscrits). Le constat de ses carences offensives est criant en déplacement : en douze

BOXE

Ligue 1 

CFA : la réserve malherbiste chute contre le cours du jeu L’équipe réserve du Stade Malherbe a concédé une défaite frustrante devant Viry-Châtillon, dimanche 26 février (1-2). Le but d’Yroundu Musavu-King n’a pas été suffisant face au réalisme des visiteurs. Les Caennais, renforcés par un bon nombre de pro-

fessionnels, ont pourtant été dominateurs. “Il nous a manqué un peu de fraîcheur, sans compter que les éléments extérieurs ne nous ont pas été favorables”, a indiqué constate Philippe Tranchant, leur entraîneur. Prochain match à Luçon samedi 3 mars.

Caen a vu rouge à Nice

jsfboxeanglaise.skyblog.com

Première réussie pour Hodée

voyages, le Stade Brestois n’a marqué que quatre buts. Au vu de ce léger total, les sept matchs nuls obtenus sont plutôt une bonne performance. Brest, vainqueur de Marseille dimanche 26 février, court toujours après un premier succès à l’extérieur.

N° 122 - 1er mars 2012

■■ Plusieurs fois champion de Normandie, Maxime Hodée vient de remporter son premier match en pro.

M

axime Hodée, 25 ans, a remporté son premier combat professionnel de boxe anglaise, samedi 25 février. Son adversaire, Dominique Bernard, avait pourtant déjà 13 matchs à son actif. Mais le Fleurysien a su faire la différence et s’imposer 40 à 37. “C’est une soirée qui restera gravée dans ma mémoire. Plus de 600 personnes, présentes ça m’a donné des ailes”, at-il confié.

Employé du CHU Maxime Hodée est monté relativment tard sur le ring. A 14 ans. Avec un papa boxeur, la route était tracée. Très vite il intègre le club de Fleury-

sur-Orne et rencontre son entraîneur actuel Thierry Bertrand. Champion de Normandie à plusieurs reprises, ce boxeur né participe au championnat de France. Il se blesse a la main en demi finale et doit déclarer forfait. Après une opération, il intègre l’équipe de France en septembre 2010, avant d’épouser le statut de professionnel à la rentrée 2011. “C’est un investissement supplémentaire. Cela représente 1 à 2 entraînements par jour. C’est très dur de vivre de sa passion, à côté je travaille à l’accueil des urgences du Chu.” Le plus important reste pour lui de boxer avant passion. Heidi Cahlik

■■ Après avoir retrouvé la victoire à d’Ornano contre Auxerre (2-1), mercredi 22 février, les Caennais ont chuté à Nice (1-0), trois jours plus tard. Ils retrouvent Brest à d’Ornano dimanche 4 mars (17h), avant de défier Montpellier et Paris.

U

ne nouvelle fois en conférence de presse d’après match, le coach malherbiste a laissé son humeur du moment dicter ses mots, dans les coulisses du Nice-Caen, perdu 1-0, samedi 25 février, pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. “On s’est fait entuber”, a alors asséné Franck Dumas en référence à un pénalty non sifflé en faveur de ses joueurs et au carton rouge adressé à Aurélien Montaroup. Et il a eu bien tort de s’emporter, l’arbitre ayant sur ses deux

cfa 2 

P

actions décisives, pris certainement la bonne décision. Les excuses promulgués par Franck Dumas sur le site officiel du club n’ont alors pas tardé, ce qui ne l’empêchera pas d’être convoqué prochainement par la commission de discipline de la ligue.

Brest pour se relancer Côté terrain, ses joueurs ont livré une pâle copie en terre azuréenne avec une seule frappe cadrée en 90 minutes. Romain Hamouma sur un exploit personnel a manqué d’ouvrir le score

en première mi-temps, bien avant que les Caennais n’encaissent un but en contre (50’). “C’est pas dramatique mais on avait envie de prendre des points à Nice, assurait le défenseur Jérémy Sorbon, après la rencontre. Nos bons résultats lors des trois matchs précédents nous ont fait du bien et il faut donc s’appuyer sur cette bonne dynamique avant de recevoir Brest”. La réception des Bretons revêt d’autant plus d’importance que les Rouge et Bleu rencontreront les semaines

suivantes deux cadors du championnat : le leader Montpellier et son actuel dauphin parisien. Classement : 1.Montpellier 53pts; 2.Paris 52pts; 3.Lille 46 pts... 13.CAEN 27pts... 18.Nancy 23pts; 19.Auxerre 22 pts; 20.Sochaux 20 pts. 26e journée. Samedi 3 mars à 19h : Dijon-Montpellier; LilleAuxerre; Marseille-Toulouse; Nancy-Lyon; St-Etienne-Evian; Sochaux-Valenciennes. A 21h: Bordeaux-Nice. Dimanche 4 mars à 17h: CAEN-Brest; ParisAjaccio; à 21h: Lorient-Rennes.

Mondeville rate la belle affaire

armi les seize équipes du groupe H de CFA 2, douze sont actuellement sous la menace de la relégation (les cinq derniers descendront à l’issue de la saison). Alors que les matchs retours débutent tout juste, le constat est éloquent. “C’est une saison hyper-compliquée dans un groupe hyper-difficile”, reconnaît Jean-François Péron. Chasser le doute Septième à deux points seulement du premier relégable, Mondeville a man-

qué une belle occasion de prendre ses distances en s’inclinant à Deauville, samedi 25 février (2-3). Le doublé de Pierre Sorin ne s’est pas révélé suffisant. “C’est l’équipe qui a fourni le plus d’efforts qui a gagné, témoigne l’entraîneur mondevillais. Il nous a manqué beaucoup de choses, en particulier de l’investissement et de l’engagement, pour prétendre l’emporter.” L’USONM traverse une nouvelle période de doute avant d’accueillir l’équipe réserve de Laval, samedi 3 mars (18h).

■■ Pierre Sorin a signé un doublé contre Deauville.


N° 122 - 1er mars 2012

13

SPORTS

■■ Des démonstrations de sauts plus spectaculaires les unes que les autres ont agrémenté le week-end.

■■ Eva Ailloud a survolé la compétition chez les filles. Elle vise une participation aux Jeux Olympiques de Londres

■■ L’ Anglais Liam Phillips était clairement le plus fort chez les hommes. Il rêve lui aussi des JO de Londres.

Le grand show BMX a bien eu lieu P

as loin de 1 500 participants sur la piste, se relayant toutes les trente secondes sur la ligne de départ, 5 000 spectateurs dans des tribunes constamment garnies : le BMX indoor de Caen a encore attiré beaucoup de monde le week-end des 25 et 26 février au Parc des Expositions. “C’est une réussite, confirme l’organisateur Sylvain Huet. On gagne de la renommée sur le plan national, maintenant on espère développer encore plus le niveau international”. La centaine de concurrents étrangers s’est d’ailleurs distinguée sur les 3 500

tonnes de gravillon constituant la piste caennaise. Les deux courses majeures, samedi et dimanche, ont été remportées par Liam Phillips dans la catégorie Elite hommes. Le Britannique de 23 ans, qui se prépare pour les Jeux Olympiques, n’a laissé aucun suspense. Francky Gagnu, meilleur français sur les deux jours de compétition, a dû se contenter de deux troisièmes places. “Caen est un rendez-vous vraiment important parce qu’il permet de se tester après l’entraînement hivernal”, explique ce semiprofessionnel des Pays de la Loire.

■■ Une course de BMX dure généralement moins de trente secondes. La discipline requiert beaucoup de vélocité, en particulier au démarrage, la partie la plus importante de la course.


14

N° 122 - 1er mars 2012

SPORTS

Basket : le CBC dit au revoir à la Hand : Colombelles et Caen Coupe de France faciles en Coupe de Normandie Le Caen Basket Calvados avait fait de la Coupe de France une vraie priorité, cette saison. Il doit pourtant y renoncer. Privé de Florian Diesnis et d’Assane Seck au coup d’envoi de son seizième de finale à CergyPontoise, il s’est fait éliminer sur un score sans appel

ENTRETIEN

Hockey 

Un art martial complet

L

■■ Le jujitsu est un cousin du judo.

S

téphane Beaulieu est président de la section jujitsu de l’USM Blainville/Orne. Le club organise son 8e stage annuel ce samedi 3 mars. ■■ Une définition... “Le jujitsu est un art martial un peu plus complet que les autres. C’est à la fois du pied-poing, de la préhension – c’est-à-dire qu’on prend l’adversaire – et une possible finition au sol. Trois formes existent. Il y a la self-defense, le fighting-system et le duo-system, qui consiste à des démonstrations techniques.” ■■ Comment se déroulera le stage ? “Ouvert à tous les pratiquants d’arts martiaux,

roller hockey 

s’accrochent

il se déroulera en trois phases. Il commencera à 10 heures par du jujitsu. En début d’après-midi, jujitsu fighting pour apprendre des techniques de combat. Le dernier module sera une initiation au MMA (combat libre), avec Karl Amoussou, qui est combattant international.” ■■ Qu’est-ce qui attire les pratiquants vers votre club ? “On est un des plus gros clubs de la région. Il y a une très bonne ambiance sur le tatami. L’atout principal du jujitsu, c’est le côté complet. Les judokas viennent chercher l’apprentissage du pied-poing. Il y a toute une partie assez proche du judo.”

Les Conquérants

■■ Guillaume Bastien a marqué le but égalisateur quasiment depuis la ligne médiane.

Sur le plan comptable, “ce n’est pas exceptionnel”, convient Antoine Rage. Le match nul face à Angers (4-4) fait même perdre une place au classement de Ligue Elite, samedi 25

Contrat rempli “Ce qui est un peu triste pour les joueurs, c’est d’arriver en playoffs et que tout s’arrête aussi vite, témoigne Bertrand Pousse. Je pense qu’ils méritaient mieux que ça.” Le HCC tire le rideau

février. Dans le contenu, en revanche, le RSH Caen peut trouver bien des motifs de satisfaction face au troisième du classement. Caen peut encore espérer participer aux playoffs.

équipe-type, les Colombelloises ont tué le match dès la première mi-temps (10-20). Lancés dans la course à la Nationale 1, les Vikings ont battu Mortain (31-37), avant la réception de Morlaix, dans le cadre du championnat, dimanche 4 mars (16h).

sur une saison mitigée. “Le contrat a été rempli”, rappelle l’entraîneur caennais, mais la poule de maintien a été évitée dans la difficulté. “En octobre personne ne nous voyait en playoffs”, tempère l’attaquant Charles Geslain, Il est déjà l’heure, désormais, de préparer l’avenir. Le premier dossier concerne celui de l’entraîneur. En fin de contrat, Bertrand Pousse a pour “priorité” de rester à Caen. La décision des dirigeants à son égard doit être communiquée en fin de semaine. Une fois cette question résolue, Caen construira l’équipe de la saison prochaine, probablement renouvelée dans de grandes largeurs.

■■ La déception de Gauthier après l’élimination.

L’USOM se rapproche des demi-finales

L

e Top 4, synonyme de demi-finales du championnat de France, se fait de plus en plus concret pour l’USO Mondeville. En s’imposant face à Aixen-Provence dimanche 26 février (70-78), les Mondevillaises ont réalisé un pas conséquent vers leur objectif. A cinq journées de la fin du championnat, elles disposent de deux longueurs d’avance sur Basket Landes, leur premier poursuivant. “Elles nous avaient mis un peu de pression en gagnant à Nantes mais on garde notre

cyclisme 

L

Colombelles (N1F) et Caen (N2M) disputaient samedi 25 février les huitièmes de finale de la Coupe de Normandie. Ils ont franchi l’obstacle sans réelle difficulté. Le constat vaut surtout pour Colombelles, expéditif face à Bolbec (20-44). Venues avec leur

Saison terminée pour les Drakkars

es Drakkars sont déjà en vacances. Battus 2-1 par Angers mardi 28 février, ils ont été sèchement éliminés des playoffs dès le premier tour. La marche était trop haute face au cinquième de la saison régulière, ultra-dominateur lors des deux premières rencontres sur sa glace (victoires 6-1) et solide à Caen malgré la forte réaction locale en troisième période.

lfb 

(93-68). “Leur équipe était beaucoup plus armée que la nôtre”, concède le meneur caennais Corentin Sauzeau. Quand on a perdu Ramirez et Jean-Pierre, on n’a pas réussi à limiter leur secteur intérieur.” Privé de playoffs, Caen doit surtout éviter la relégation en N3.

destin en main”, se réjouit Hervé Coudray. Mondeville conserve même une petite marge d’erreur, d’autant qu’il accueillera les Landaises lors de la dernière journée de championnat. Contre Aix, au courage, l’USOM a su retourner la tendance. Le constat est de bon augure avant un déplacement attendu à Lyon, douzième de Ligue féminine avec seulement cinq victoires, mais dernier tombeur de l’USOM dans son antre. Il y aura de la revanche dans l’air…

■■ Kamba a été précieuse dans le dernier quart-temps.

Lifting pour le Tour de Normandie

a 32e édition du Tour de Normandie s’élancera le lundi 19 mars, non pas de Mondeville où le prologue se déroulait depuis plusieurs années, mais de Saint-Lô. Une nouveauté. L’arrivée est elle prévue aux abords de la Prairie de Caen, le dimanche 25 mars. Etapes raccourcies Parmi les 24 formations inscrites figurent deux équipes Continental Pro, le deuxième niveau international : Bretagne-Schuller et Europcar. Elles matérialisent un plateau relevé, cosmopolite

et jeune. Huit équipes réserves du Pro Tour, dont Astana, Leopard-Trek ou Bontrager-Livestrong, seront de la partie. Les 144 coureurs engagés, dont plusieurs régionaux comme le Lexovien Tony Hurel (Europcar), parcourront 998 kilomètres à travers les cinq départements normands. “Les étapes sont moins longues que par le passé pour rendre la course plus animée”, précisent les organisateurs. Alexandre Blain, vainqueur l’an dernier au sein de l’équipe Endura Racing, sera de la partie.

■■ Luke Rowe, de l’équipe de Grande-Bretagne (en jaune).


N° 122 - 1er mars 2012

15

FAITS DIVERS

Loïc Picard

Une vieille dame meurt écrasée Un vieillard séquestré meurt au Chemin Vert de dénutrition

Des tags nazis sur la façade d’une habitation

Vaucelles 

verre brisé  

DR

L

■■ La stupeur s’est emparée des propriétaires de l’habitation qui ont découvert ces tags.

Dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 février, une habitante de la rue des Tonneliers, à quelques pas du pont de Vaucelles à Caen, a eu la désagréable surprise de constater que sa façade extérieure avait été criblée de trois croix

gammées et deux signes nazis. “Même si nous ne sommes pas Juifs, je trouve le geste odieux et honteux”, a tenu à témoigner Héloïse Lemarchand. Une plainte a été déposée auprès du commissariat de police.

●● alcoolisés  Un “coup de tatane” au beau-père

Jeudi 23 février, Miguel Gaumin, la quarantaine, a été condamné à 18 mois d’emprisonnement, dont neuf mois assortis d’un suivi socio-judiciaire de deux ans. Dans la nuit du 9 au 10 mars 2009, à Saint-Sever, dans le bocage virois, le prévenu fortement alccolisé (3,28 g/L) en était venu aux mains avec son beau-père encore plus imbibé (4,78 g/L). Miguel lui avait donné “un coup de tatane” sur la tête puis était allé voir les gendarmes en déclarant : “je crois que je l’ai tué”. L’autopsie avait révélé que le beau-père était mort d’une défaillance cardiorespiratoire aiguë.

●● déflagration  C’était un avion !

Lundi 27 février, peu avant 21h, nombre de Caennais ont entendu une déflagration. L’événement a provoqué l’émoi chez beaucoup. Il s’agissait en fait d’un avion qui a franchi le mur du son !

●● Caen  La querelle se termine au couteau

Jeudi 23 février, peu avant 10h du matin, une femme de 85 ans qui traversait la rue du Chemin-Vert à Caen, sur un passage protégé à hauteur du centre commercial Molière, a été renversée par une voiture. Le conducteur est un habitant de If âgé de 32 ans. La vic-

Samedi 25 février, un homme a reçu des coups de couteau au cou et à l’abdomen au sortir de la boîte de nuit, près du port. L’auteur, un homme de 34 ans a été interpellé avec plus d’un gramme d’alcool dans le sang.

psychorigide  

D

epuis que son entreprise de maçonnerie a été mise en redressement judiciaire, Erbay Aktas, 51 ans, a changé. Le 21 février dernier, alors qu’il se rend dans la pizzeria-kebab de son fils aîné et de sa femme, ces derniers refusent de l’y laisser seul au moment de la fermeture de l’établissement. Le père

T

ans chez qui ils avaient élu domicile à Caen. Le vieil homme a été retrouvé mort le 8 février. L’autopsie a conclu à une mort par “dénutrition”. Dans ce dossier, un ami du fils a également été mis en examen pour non-assistance à personne en danger.

herbe, ils se font prendre à parti par trois jeunes, visiblement bien abreuvés. L’un d’entre eux, Damien Bénard, casse un verre et s’en sert pour courser et blesser l’un des trois étudiants, lui infligeant une entaille de sept centimètres, qui résultera de quinze points de suture au bras. En comparution immédiate,

le lundi 27 février, l’auteur de l’agression nie catégoriquement les faits. Reconnu par des témoins, il prétend que de dos, il leur est impossible de dire si c’est bien lui qui a porté les coups. Son avocate plaide la relaxe, et dit que depuis qu’il a quitté Vire après le décès de trois proches parents, son client s’est stabilisé malgré

un casier judiciaire qui ne plaide pas en sa faveur. Le tribunal correctionnel de Caen a finalement condamné Damien Bénard à deux ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve de deux ans. La victime, présente à l’audience, le bras en écharpe, sera indemnisée après expertise médicale.

La colère mène en prison de famille s’énerve, renverse le présentoir à canettes et prend une pelle à verglas avant de rejoindre le domicile familial. Le benjamin est prévenu que son père va arriver très énervé. Ils se bagarrent. Les gendarmes interviennent. A l’audience de comparution immédiate, jeudi 23 février, le prévenu explique : “Je me sens rejeté”.

Dans la salle, les deux fils et leur mère sont visiblement émus de voir leur père entre deux gendarmes : “On ne lui en veut pas. Avant, il n’était pas comme ça, même ses amis disent qu’il a changé. On ne veut pas qu’il aille en prison, mais qu’il se fasse soigner”. Les trois demandent un euro symbolique de dommages et intérêts. Qualifié

de “tyran domestique” par le procureur, l’accusé, primodélinquant, est estimé psychorigide et colérique par le psychologue. Le tribunal correctionnel de Caen a finalement condamné Erbay Aktas à quatre mois de prison ferme. Lui resteront huit mois de sursis suspendus à l’exécution de soins pendant deux ans.

Le coq disparaît, la caravane brûle

ous les matins, Tino Mingot, 41 ans, est réveillé par le coq de son voisin à Hérouville. Dans le jardin dudit voisin, vivent des poules, des canards autour d’une caravane qui sert de cabanon. Le 11 août dernier, ce dernier se rend chez la famille Mingot qu’il soupçonne d’avoir fait disparaître son coq. Le ton

monte. Le voisin traite les gitans de voleurs de poules. En retour, il se fait molester par Tino Mingot et finit par partir sous la menace : “On va te brûler ta cabane et te mettre un coup de fusil, si tu portes plainte”. Arrêté, Tino Mingot reconnaît les violences. Le 23 août, il est incarcéré pour quatre mois à l’issue d’une

pédo-pornographie  

E

Jeudi 23 février, une femme de 43 ans et son fils de 20 ans ont été placés en détention provisoire après avoir été mis en examen pour séquestration ayant entraîné la mort, abus de faiblesse et escroqueries. Ils sont soupçonnés d’avoir séquestré un homme de 77

Il entaille le bras de l’étudiant

e jeudi soir, à Caen, dans le quartier saintSauveur, c’est la soirée des étudiants qui se regroupent en masse sur les trottoirs et terrasses. Ce 23 février, trois d’entre eux raccompagnent une de leurs amies jusqu’à chez elle, rue Ecuyère, particulièrement pourvue de débits de boissons. En chemin, place Mal-

voisinage  

time, gravement touchée à la tête, a été transportée au CHU de Caen. Elle a succombé à ses blessures en début de soirée. Une enquête a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances précises cet accident dramatique a pu se produire.

n 2011, une enquête de routine permet aux gendarmes de Ouistreham de découvrir sur l’ordinateur d’Olivier Vornarx, 51 ans, 83 photos et 518 films pornographiques mettant en scène des garçons entre 10 et 14 ans. Or, le 20 novembre 2009, le prévenu avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à trois ans de prison dont deux avec sursis pour des faits similaires et pour agression sexuelle sur personne vulnérable (en l’occurrence sa

comparution immédiate pour un délit routier. Le soir de sa sortie de détention en décembre, la caravane du voisin brûle. Tino Mingot est immédiatement soupçonné. A nouveau en comparution immédiate, vendredi 24 février, il répond de violences et de menaces. “La caravane, c’est pas moi, puisqu’on a appelé

les pompiers”, déclare-t-il. Avec 29 mentions à son casier judiciaire, il est en récidive, et encourt la peine plancher d’un an de prison ferme. Tino Mingot a finalement été condamné à cette peine assortie de quatre mois de sursis et une mise à l’épreuve de deux ans au cours de laquelle il devra indemniser son voisin.

Plus de 500 films sur son PC

mère atteinte de la maladie d’Alzheimer).

Violé à 9 ans Lundi 27 février, Olivier Vornarx a comparu libre, sous contrôle judiciaire, en attendant le rapport d’un psychiatre. A l’audience, il explique qu’il prend progressivement conscience de son comportement déviant, mais que, par pulsions incontrôlables, il est amené à télécharger de nouvelles images, qu’il a même transmis à deux amis alors que ceux-ci ne lui avaient rien

demandé. Pour le procureur, le prévenu est dangereux. A l’âge de 26 ans, il aurait eu une relation avec un jeune de 13 ans, non punie du fait de la prescription. Le magistrat demande donc un mandat de dépôt immédiat, la peine-plancher de trois ans et l’exécution totale de sa précédente peine. Me Sandrine Chemla, avocate du prévenu, rappelle que son client a été violé par son frère de dix ans son aîné dès l’âge de 9 ans, et qu’après le décès de son père, sa mère n’aurait eu

de cesse d’avoir une relation ambivalente avec lui. L’avocate parle d’addiction plus que de réelle perversion active. Mais les réquisitions du procureur ont été suivies. Olivier Vornarx a été incarcéré à l’issue de l’audience pour une durée de six ans et devra, à sa sortie, se soigner sous peine d’un emprisonnement supplémentaire de deux ans. Son ordinateur a été confisqué et son nom inscrit au fichier national des délinquants sexuels. Nathalie Levergeois


16

France MONDE

usine rentable

Le fonds de pension ferme

L

’usine textile Cofpa de Saint-Junien, dans la Haute-Vienne, faisait vivre 134 familles. Spécialisée aujourd’hui dans la fabrication de toiles techniques pour la fabrication de mouchoirs en papier, lingettes et couchesculottes, elle existait depuis cent ans et gagnait de l’argent : 4 millions d’euros de bénéfice pour 21 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Mais elle avait été rachetée en 2000 par le groupe américain Albany, propriété d’un fonds de pension. Les salariés viennent d’apprendre qu’Albany ferme

leur usine et les licencie. Motif : toute bénéficiaire qu’elle soit, l’usine n’est pas encore assez payante pour les actionnaires du fonds de pension. Aussitôt les dirigeants de l’usine ont verrouillé les machines et quitté les lieux. Indignés, les salariés de Saint-Junien occupent maintenant l’usine jour et nuit, “pour protéger les stocks et l’outil de travail”. Quant au syndicat de communes local, il rappelle qu’il a dépensé un million et demi d’euros en 2004, à la demande du groupe Albany, pour aménager les accès routiers desservant le site de Saint-Junien.

TOURISME

Série noire pour Costa Après le paquebot “Costa Concordia” échoué le 13 janvier sur la côte italienne (25 morts), le paquebot de 29 000 tonnes “Costa Allegra” dérivait le 27 février dans l’océan Indien à la suite d’un incendie dans la salle des machines. Le “Costa Allegra”, qui avait appareillé le 25 février de Madagascar, devait arriver mardi à Victoria, capitale

des Seychelles. Aucun blessé n’était signalé lundi parmi les 636 passagers (dont 130 Français, 130 Italiens, 100 Autrichiens et 90 Suisses) et les 413 membres de l’équipage. Mais l’image de la compagnie est encore plus détériorée. Costa Croisières dépend du groupe américain Carnival.

Oscars : le triomphe absolu de Jean Dujardin

N° 122 - 1er mars 2012

Le ton monte, les coups pleuvent

■■ Najet Valaud-Belkacem est celle par qui François Hollande fait passer les messages qu’il ne veut pas exprimer lui-même. La jeune femme est ainsi surexposée et au cœur du tourbillon médiatique.

J

usqu’où va se durcir le ton de cette campagne ? Le 27 février, l’une des porte-parole de François Hollande, Najat VallaudBelkacem, publiait une déclaration ultra-violente contre Nicolas Sarkozy : celui-ci aurait pour modèle “un mélange de Berlusconi et de Poutine” ; “le Nicolas Sarkozy qu’on cherche à vendre aux Français est un faux, une contrefaçon, un produit de contrebande imaginé par des cerveaux d’extrême droite et revendu par des valets sans morale comme Xavier Bertrand”, affirmait la déclaration. Avant de qualifier “d’abus de confiance” et “d’escroquerie” la proposition de Nicolas Sarkozy de baisser

les cotisations salariales…

“Propos calomnieux” La riposte est venue sans tarder. Protestation de l’UMP contre ces “propos calomnieux”. Indignation d’Henri Guaino : “Que voulez-vous répondre à ça, sinon par la commisération ou l’énervement ?” Colère de Christian Jacob, président des députés UMP : “Mme Belkacem a perdu son sang-froid. On ne peut pas compenser le manque d’idées d’un candidat par l’agressivité de ses porte-parole. L’un ne compense pas l’autre !” Du coup, flottement dans l’entourage de François Hollande… Son collaborateur Jérôme Cahuzac, président de la commission

des Finances à l’Assemblée nationale, juge “durs” les termes du communiqué de Mme  Belkacem : “C’est à elle de le voir… En tout cas, moi, je ne rentre pas dans ces polémiques-là.” Mais Benoît Hamon, le porte-parole du parti socialiste, ne se désolidarise pas : “Vous ne me verrez pas dire que Najat Vallaud-Belkacem a mal fait !” Difficile de trancher.

François Hollande se contredit La question est de savoir si ces violences verbales répondent aux attentes des électeurs. La crise mondiale, aggravée par la crise européenne, indique d’autres priorités que le jeu de massacre.

Et la gauche au pouvoir ferait-elle une politique très différente de celle de la droite ? Les variations de François Hollande créent une incertitude quand il se déclare antilibéral dans ses meetings en France, mais “libéral” dans la presse londonienne pour rassurer les financiers de la City : “La gauche a été au pouvoir pendant quinze années pendant lesquelles nous avons libéralisé l’économie et ouvert le marché à la finance et aux privatisations. Il n’y a pas à avoir peur”, a déclaré le candidat socialiste au “Guardian” le 13 février, faisant ainsi gagner plusieurs points à Jean-Luc Mélenchon dans les sondages…

Poutine et le reste du monde

E ■■ Après les Césars, Jean Dujardin et le réalisateur Michel Hazanavicius ont trusté les Oscars.

8

4 e cérémonie des Oscars à Hollywood le 26 février : un triomphe sans précédent pour le cinéma français. Le film “The Artist” du réalisateur français Michel Hazanavicius a remporté cinq oscars, dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur – et du meilleur acteur : Jean Dujardin, premier Français à remporter un Oscar pour un rôle principal. Quant à Hazanavicius, il devient le deuxième Français à remporter l’oscar du réalisateur, après Roman Polanski en 2003 pour “Le Pianiste”. Sorti en France en 2011, “The Artist”, film en noir et blanc, raconte l’histoire d’une star du muet face à

l’apparition du parlant à la fin des années 1920. Mais Dujardin n’a pas été muet sur la scène de la cérémonie des Oscars : “Putain, génial, merci, formidable !”, at-il clamé, soulevé par une jubilation spectaculaire. Il y avait de quoi : l’ex-héros de “Un gars une fille” entrait dans la légende du cinéma mondial. Commentaire de Nicolas Sarkozy : “le succès de “The Artist” témoigne de la vitalité exceptionnelle de notre cinéma.” Moins cocorico, les spécialistes du cinéma soulignent que “les supporters du film à Hollywood ont réussi aux Oscars parce qu’ils ont su faire oublier qu’il s’agissait d’un film frenchy.”

lection présidentielle russe le 4 mars : l’actuel Premier ministre Vladimir Poutine sera vraisemblablement élu pour un nouveau mandat présidentiel. Les commentateurs occidentaux s’intéressent surtout à la situation intérieure de la Russie ; mais en politique internationale, quelles seraient les positions d’un Poutine derechef président ? Réponses de l’intéressé dans un entretien au journal “Moskovskie Novosti” (“Les Nouvelles de Moscou”), le 27 février : - Sur la Syrie, Poutine accuse l’Occident de faire le jeu de l’opposition armée anti-Assad sans connaître ses véritables objectifs. Et il invoque le précédent libyen : “J’espère bien que les Etats-Unis et d’autres pays prendront en compte cette triste expérience et n’utiliseront pas le scénario du recours à la force en Syrie.”

■■ A quelques jours des élections présidentielles de Russie, Vladimir Poutine tire tous azimuts pour flatter les couches populaires de son électorat.

- Sur l’évolution du monde arabe, Poutine est sceptique : “Il se peut que ces événements tragiques aient été stimulés non par les droits de l’homme, mais par les intérêts de certains pour la redistribution des marchés.”

- Sur l’Iran : “La Russie est alarmée par la menace croissante d’une attaque militaire contre ce pays. Si cela se produit, les conséquences seront vraiment catastrophiques. Leur véritable ampleur est impossible à imaginer.”

- Sur la Chine : “C’est un allié dont la voix dans le monde prend vraiment de l’importance.” - Sur les Etats-Unis : “Les Américains sont obsédés par le désir d’être totalement invulnérables.”


N° 122 - 1er mars 2012

17

AUTOMOBILE

La Volkswagen Up ! bouscule les lignes

A

bsent depuis sept ans de la catégorie des mini citadines, depuis l’arrêt d’une Luppo non renouvelée en 2005, Volkswagen revient en force avec une inédite “Up !” Avec sa physionomie sage, assez simpliste même, mais nette et sans bavure, elle ne s’efforce pas de ressembler à une Volkswagen. Et son style sans aspérité sous 3,54 m de long, pourrait finalement s’avérer en avance sur son temps. “Premium” urbaine en haut de gamme Le bénéfice de ce travail bien mené se retrouve dans la cellule de vie, avec des cotes d’habitabilité confortables pour quatre occupants. Mention bien aussi pour le coffre, étroit dans sa longueur mais profondément creusé, avec double plancher dès la finition intermédiaire. Sa capacité de chargement est modulable avec la banquette arrière rabattable, et fractionnable 60/40 à partir de la finition 2. Sièges et planche de bord ne suivent pas non plus la conformation habituelle des Volkswagen par leur allure épurée et une instru-

Repères ●● Raffinement : Sur la meilleure exécution “High Up!” comme les deux séries spéciales, la planche de bord de la Up! s’orne d’un élégant habillage couleur caisse, directement inspiré par la nouvelle Coccinelle. Une note chic qui, ici, ne fait pas “rétro”. ●● Ambiance “fun” : La Up!

témoigne du souci d’être à la page en proposant quelques ambiances de bord colorées… apanage du haut de gamme, ou certains accessoires astucieux, telles la gamme des boîtes transformables “Up! Boxes”.

■■ Avec sa conception dernier cri, la Volkswagen Up! s’impose par des prestations urbaines tout bonnement remarquables, sécurité, tenue de route, maniabilité et confort.

●● Petite mais sûre : La Up!

mentation plus sommaire. Spécifiques à la Up  !, les sièges avant incorporent les appuie-tête. Avec la carrosserie trois portes, lancée en premier, on regrette l’absence de mémorisation du réglage du dossier après son basculement, nécessaire pour laisser le passage aux places arrière. Cette critique s’efface naturellement sur la Up! 5 portes, annoncée pour la fin du printemps prochain. Avec trois niveaux de fini-

●● Verdict :  16,5/20 Sécurité ***  Finition ****  Confort ***  Economie d’usage ***  Séduction/Prix ****

Arrêts cardiaques

tion (Take Up!, Move Up! et High Up!) et deux séries spéciales (Black Up! et White Up!), c’est ici “à chacun selon ses besoins”. Options et possibilités de personnalisation fourmillent avec certains clins d’œil appuyés aux jeunes générations. Autre initiative remarquable : la mise en série du régulateur de trajectoire ESP. On peut y adjoindre, en option (250 €), un freinage automatique d’urgence, parfaitement inédit dans cette catégorie.

Pesant peu sur la bascule, la Up ! étrenne deux motorisations essence 3 cylindres 1.0 litre de 60 et 75 ch. Et courant 2013, la plus petite VW gagnera aussi un moteur électrique, mais le diesel n’y est pas envisagé. Au volant, et pour peu qu’on l’épaule par le bon rapport de boîte, le 1.0i de 75 ch affiche assez d’allant… et le fait savoir par une certaine sonorité à haut régime, plutôt mélodieuse néanmoins. Réellement

Ils sauvent des vies

Les défibrillateurs semi-automatiques sont apparus depuis quelques années dans nos villes. Ils ont été disposés dans la rue, dans les lieux publics. Conçus pour être utilisés par tout le monde, ils permettent de réduire considérablement les séquelles d’un arrêt cardiaque.

plaisante à conduire, la Up! répond au doigt et à l’œil, alors que sa visibilité panoramique exemplaire rassure aussi en ville. Son freinage est efficace, sa suspension confortable, et l’ensemble de ces qualités est également magnifié par un appétit d’oiseau en carburant… à condition de ne pas trop “tirer” dessus.

tous nos essais sur

est la citadine la mieux pourvue en sécurité passive avec l’option du freinage d’urgence “intelligent”, capable de stopper automatiquement l’auto sous les 30 km/h en cas de défaillance du conducteur ! Et en sécurité passive, la Up! a obtenu la meilleure note – 5 étoiles – aux crashtests EuroNCAP.


18

DETENTE

LA RECETTE

Envie de vert en hiver ?  De fondant et de croquant ?  Cette petite salade de saison aura à cœur de vous réconforter. 

Salade frisée aux œufs de caille Pour 4 personnes Préparation : 20 mn et cuisson : 5 mn Ingrédients : ●● 4 tranches de poitrine fumée ●● 8 œufs de caille ●● 1 cœur de salade frisée ●● 1 bouquet d’estragon ●● 5 cuillères à soupe d’huile de tournesol ●● 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin ●● 1 cuillère à café de moutarde ●● Sel et poivre du moulin Lavez la salade frisée et l’estragon. Essorez-les délicatement dans un linge. Réservez au frais. Découennez la poitrine fu-

mée et détaillez-la en lardons. Mélangez la moutarde et le vinaigre, puis, sans cesser de remuer, ajouter 4 cuillerées à soupe d’huile. Salez légèrement et poivrez. Faites chauffer la dernière cuillère d’huile dans une poêle antiadhésive. Lorsqu’elle est bien chaude, mettez-y les lardons et faites-les revenir 2 minutes. Ajoutez ensuite les œufs de caille et laissez cuire encore 2 minutes. Assaisonnez la salade frisée. Répartissez-la dans les assiettes, ajoutez les petits œufs frits et les lardons. Parsemez d’estragon et servez aussitôt.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Très attirante. 2 – Gonflements dû à un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Il lance la rumeur. 3 – Il ne rumine plus de nos jours. Il fait décoller du sol. 4 – Iridium au tableau Mendeleïev. En parfait état. 5 – Mammifères spécialistes des barrages. Infinitif. 6 – Demoiselle à traîner sur le pavé. Petite trotte chinoise. Impossible à utiliser. 7 – Forme de mélancolie. Point aux autres. 8 – Ils ont leur place en cuisine. 9 – A bout de forces. 10 – Elle forme les futurs gros bonnets. Coupées en deux.

BM

PM

BM

7 8 E U N S N T U E I N S M I A L E O S

E R E I N T E E

S C I E E S

9 10 S E N S

Samedi 3

30-33 06.05 12.35 05.59 05.59 05.48 12.24 18.50 18.51 12.37 18.55 12.36 18.48 -

Dimanche 4

39-46 07.20 01.20 07.21 01.31 07.22 01.29 07.15 01.14 19.55 14.05 19.58 14.20 20.01 14.16 19.55 14.00

Lundi 5

54-62 08.15 02.35 08.18 02.57 08.20 02.52 08.13 02.35 20.50 15.05 20.47 15.28 20.52 15.24 20.46 15.07

Mardi 6

70-79 09.05 03.30 09.02 03.56 09.07 03.51 08.30 03.29 21.30 15.55 21.26 16.22 21.35 16.21 20.59 15.58

Mercredi 7

86-93 09.45 04.15 09.41 04.46 09.50 04.45 09.12 04.21 22.10 16.40 22.03 17.10 22.16 17.12 21.40 16.48

Jeudi 8

99-105 10.25 05.00 10.19 05.32 10.31 05.34 09.53 05.08 22.50 17.20 22.41 17.55 22.57 17.59 22.20 17.34

9 10 S E N S

PM

S C I E E S

BM

E R E I N T E E

PM

BM

29-30 04.35 11.10 04.15 11.05 04.08 11.03 04.00 10.49 17.25 23.45 17.15 23.43 17.09 23.41 16.58 23.27

7 8 E U N S N T U E I N S M I A L E O S

PM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

5 6 C H A I S E T O L R I S H E S R

5 6 C H A I S E T O L R I S H E S R

Coeff.

Horizontalement A – Elle fait preuve de coquetterie. B – D’aucuns vivent sous la coupe de Nancy. C – C’est loin d’être la crème. Elles serpentent en campagne. D – Une bonne articulation. Fin de récit. Elle a été remplacée par l’UFR. E – Des paniers pour faire bouffer. F – Pour attirer l’attention. Choix. Selon les mots de l’auteur. G – Capitaine qui sauva l’Auvergne. De petite taille. H – Actinium au labo. Arrêt en marche. I – Sans exception. Grande surface économique. J – Garder un oeil sur le tronc. Grivois. Les solutions

Sudoku DIVES SUR-MER

■■ La Pastilla s’est installée il y a onze ans au 3, rue Montoir Poissonnerie. Tél. 02 31 93 82 02.

S

ur le chemin qui mène au Vaugueux, un restaurant fait honneur à ce quartier dédié de plus en plus à la gastronomie. Ouvert depuis onze ans, La Pastilla a su se forger une clientèle d’habitués qui continue de s’étoffer. Seul restaurant marocain du secteur, il constitue une invitation au voyage, de l’autre côté de la Méditerranée. La décoration adaptée, avec des mosaïques aux murs et de légers voilages sur les tables, s’y prête. Le sourire des serveuses également.

Des plats généreux La qualité des plats et la générosité des portions n’en demeurent pas moins ses points forts. Chaque jour, la maison propose une formule à 9,50 €. Au programme, lorsque je suis en-

2 3 4 G U I O R R I E T I R I N E T S S A A C O U T N T E

2 3 4 G U I O R R I E T I R I N E T S S A A C O U T N T E

Vendredi 2

A B C D E F G H I J

1 A L L E C H A N T E

1 A L L E C H A N T E

Dates

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A B C D E F G H I J

A B C D E F G H I J

LES MARÉES TROUVILLE DEAUVILLE

LA TABLE

La Pastilla, à l’entrée du Vaugueux

Salades d’hiver

Horizontalement A – Elle fait preuve de coquetterie. B – D’aucuns vivent sous la coupe de Nancy. C – C’est loin d’être la crème. Elles serpentent en campagne. D – Une bonne articulation. Fin de récit. Elle a été remplacée par l’UFR. E – Des paniers pour faire bouffer. F – Pour attirer l’attention. Choix. Selon les mots de l’auteur. G – Capitaine qui sauva l’Auvergne. De petite taille. H – Actinium au labo. Arrêt en marche. I – Sans exception. Grande surface économique. J – Garder un oeil sur le tronc. Grivois.

N° 122 - 1er mars 2012

Verticalement 1 – Très attirante. 2 – Gonflements dû à un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Il lance la rumeur. 3 – Il ne rumine plus de nos jours. Il fait décoller du sol. 4 – Iridium au tableau Mendeleïev. En parfait état. 5 – Mammifères spécialistes des barrages. Infinitif. 6 – Demoiselle à traîner sur le pavé. Petite trotte chinoise. Impossible à utiliser. 7 – Forme de mélancolie. Point aux autres. 8 – Ils ont leur place en cuisine. 9 – A bout de forces. 10 – Elle forme les futurs gros bonnets. Coupées en deux.

tré : poulet olive citron ou brick et salade, dessert, puis thé ou café. Mais je n’ai pu résister à commander un couscous trois viandes (15 €), parfaitement équilibré... au niveau du goût. La personne qui m’accompagnait l’a d’autant plus apprécié, que partager ce plat demeure toujours un moment de convivialité très agréable. La carte fait également l’éloge des traditionnelles tajines (14,50 €), mais aussi du bœuf maghdor à l’œuf et aux oignons, ou du poulet aux pruneaux et au miel. En dessert, certains apprécieront un bon thé à la menthe ou des spécialités marocaines comme le briouate, ce triangle aux amandes grillées. Enfin, les vins marocains sont également à l’honneur.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B le week-end prévu par C Vendredi 2 mars - Temps : anticyclone présent sur notre région. - Températures : minimales de 4 à 7°, maximales D douces comprises entre 9 et 12° au gré des éclaircies. - Vent : faible s’orientant au Sud. - Mer : calme à belle. E Samedi 3 mars - Temps : temps sec sous une couche nuageuse et F encore localement brumeuse le matin. - Températures : minimales de 6 à 7°. - Vent : de Sud-Ouest modéré. G - Mer : belle. Dimanche 4 mars H - Temps : le ciel se couvre et de petites pluies se produisent en journée. - Températures : minimales de 6 à 7°, maximales de I 12 à 13°. - Vent : de Sud-Ouest modéré se renforçant. - Mer : devenant peu agitée à agitée. J - Indice de confiance : 3 sur 5.


N° 122 - 1er mars 2012

SORTIES

●● MUSIQUES

. Samedi 3 mars à 20h au bar La Fabrique de Lion-surmer, c’est soirée “Bœuf blues” avec Thierry Anquetil. Entrée libre et ouverte à tous les musiciens et les mélomanes ! Plus d’informations au 02 31 36 03 87. . Cinq trompettes au théâtre d’Hérouville. Samedi 3 mars à 20h30, la Saison musicale d’Hérouville présente “Trombamania”, cinq trompettistes revisitant époques et répertoires. Réservations au 02 50 50 98 51.

●● VISITES et conferences

. L’office de tourisme présente... Caen. Vendredi 2 mars à 14h30, on s’intéresse à “Bagatelle, quartier belle-époque”, la place du Canada et la gare St-Martin. Réservation impérative au 02 31 27 14 14. . Dîner-conférence sur l’Abbaye d’Ardenne. L’ancien résistant Jacques Vico revient sur l’histoire du site de St-Germain la Blanche Herbe, samedi 3 mars à 18h30 au restaurant L’Essentiel, parc Athéna à St-Contest.

TENDANCE OUEST CAEN et l’espace Jean Vilar à IFS vous offrent 6 places pour le spectacle de danse “Le roi général” mardi 6 mars à 19h30 Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 vendredi 2 mars à partir de 14h30

L’Ensemble Orchestre de Basse-Normandie remet le clavecin à l’honneur de deux concerts, vendredi 9 et dimanche 11 mars à l’Abbaye aux Dames. Quatre violons, un violoncelle, un alto et une contrebasse accompagneront Béatrice Martin, aux commandes de

cet instrument à la sonorité reconnaissable entre toutes à travers plusieurs pièces de Bach : sonates (sonate III et sonate V), concerto et suite anglaise. Pratique. Vendredi 9 (20h) et dimanche 11 mars (17h) à l’Abbaye aux Dames. Tél. 02 31 82 05 00.

C’est le Printemps des poètes à Caen

Événement

D

u 5 au 18 mars, c’est la 14e édition du Printemps des Poètes. C’est l’enfance qui est à l’honneur de la nouvelle édition de cet événement d’ampleur nationale. “Le thème de cette année voudrait inviter à considérer la parole que tiennent les poètes sur le commencement, l’apprentissage du monde, l’appétit de vivre et la confrontation à la réalité, commente JeanPierre Sinéon, directeur de cette 14e édition. Le festival sert aussi à comprendre le rapport qu’ils entretiennent avec l’écriture”. Des rendez-vous dans tout le département À Caen tout d’abord, huit rendez-vous vous sont pro-

Théatre 

posés à la Bibliothèque de la Guérinière, la Maison de quartier de Venoix et à l’Église Saint-Sauveur. Au programme  : rencontres, débats lectures et expositions. Il y en aura pour tous les goûts. Mais c’est aussi dans le reste du département, à Bayeux avec un apéro-poésie, une exposition et un atelier d’écriture. Biéville-Beuville Fleury sur Orne, Lisieux et Pont-l’Evêque, Isigny sur Mer et Le Bény-bocage font de même. Pratique. Du 5 au 18 mars dans plusieurs lieux de l’agglomération. Retrouvez l’ensemble de la programmation sur www. printempsdespoetes.com.

Loïc Picard

. Un bus tout en théâtre au Calvaire St-Pierre. Le spectacle “Tam” raconte l’histoire d’une amitié, et se déroule dans un bus, sur la place du Marché au Calvaire Saint-Pierre, le mercredi 7 mars à 16h. Réservations au 02 31 93 11 08. . Une nouvelle d’H.P. Lovecraft sur scène. “The Outsider (je suis d’ailleurs)”, nouvelles des plus connues de l’auteur de fantasy, sera interprétée jeudi 1er, vendredi 2 et samedi 3 mars à 17h et 20h30 à la salle Gutenberg de la Guérinière à Caen. Infos : 06 49 86 81 96. . Le thème du chômage abordé à la Cité Théâtre. “Les 9,3% prennent la parole” est un spectacle sur le monde du travail, et du chômage. Vendredi 2 mars à 18h15 et 20h30 au 28, rue de Bretagne. Réservations au 02 33 35 26 20. . Le Roi Général à l’espace Jean Vilar d’Ifs. Maria Ortiz Gabella revient en chorégraphie sur la dictature argentine qui lui a volé son enfance et forcé à l’exil, mardi 6 mars à 19h30. Infos : 02 31 82 69 69.

tiré tout droit des aventures animées du petit T’Choupi. Spectacle familial par excellence, la troupe vous garantit un bon moment ! Pratique. Au Zénith de Caen, mercredi 7 mars, à 14h30 et 17h. 24 à 29,50 €. Infos et billetterie sur www. zenith-caen.fr.

■■ Le 13 mars, la Librairie Eureka de Caen accueille une rencontre-débat poétique sur l’enfance, dans le cadre du festival.

Cantona, le Père Ubu d’Alfred Jarry

D

u football à la scène, il n’y a qu’un pas. Du mardi 6 au vendredi 9 mars, le sulfureux et célébrissime Eric Cantona revêt le costume du Père Ubu, dans l’adaptation théâtrale de “Ubu enchaîné” d’Alfred Jarry, mise en scène par le regard décalé du britannique Dan Jemmett. De l’aveu même de l’auteur, “Ubu enchaîné” est “la contrepartie d’ “Ubu Roi” de Molière”. Dans l’adaptation, le despotique Ubu est esclave et devient roi des prisonniers... Aux côtés de

Mémorial 

Valérie Crouzet et de Giovanni Calo, le jeu d’acteur de l’ancien footballeur promet de marquer les esprits. En parallèle, le cinéma Lux vous propose une ciné-rencontre, vendredi 9 mars, à 14h30, avec la projection de “Looking for Eric” de Ken Loach, suivie d’une rencontre avec Eric Cantona. (www.cinemalux.org) Pratique. Au Théâtre de Caen du 6 au 9 mars, à 20h. Tarifs de 8 à 25 €. Informations et réservations au 02 31 30 48 00 et sur www. theatre.caen.fr.

© Pascal Victor

●● SPECTACLES

En tournée dans toute la France, T’Choupi, personnage créé par Thierry Courtin, fête cette année ses 20 ans de succès et fait son spectacle sur la scène du Zénith de Caen, mercredi 7 mars. Pour l’occasion, il a invité ses copains Pilou et Lalou. Un spectacle vivant,

Le clavecin au goût du jour à l’Abbaye aux Dames

■■ Eric Cantona impose sa stature sur les planches du théâtre de Caen, dans Ubu enchaîné, du 6 au 9 mars.

Un nouvel espace pour l’Histoire

I

l y a du nouveau au Mémorial de Caen. La cité de l’Histoire pour la paix a inauguré début février un nouvel espace au coeur l’exposition dédiée à la Seconde Guerre mondiale. “Le Débarquement et la Bataille de Normandie”, espace exclusivement consacré à la Bataille de Normandie, a été entièrement revisité pour plus de clarté et de pédagogie. Férus d’Histoire, ou curieux du déroulement de la Seconde Guerre mondiale et des plus grands conflits de la deuxième moitié du

Loïc Picard

William Let

T’Choupi fait une halte multicolore au Zénith

19

■■ Le nouvel espace dédié au Débarquement et à la Bataille de Normandie est accessible depuis le 1er février.

XXe siècle y trouveront plus d’informations qu’ils n’en attendent. Lors du D-Day, le 6 juin 1944, et durant les semaines qui suivirent, les bombardements alliés et la fuite des nazis ont fait plus de 20 000 victimes normandes, soit près du tiers des civils morts en France au cours du conflit. Pratique. Au Mémorial de Caen, tous les jours de 9h à 19h. Tarifs de 5 à 18,80 €. Informations au 02 31 06 06 45 et sur www.memorial-caen.fr.


20

SORTIES

FESTYLAND

UNIVERSITe 

Rencontre avec Alexandre Lair

L. Picard

vant la réouverture du parc Festyland, le dimanche 1er avril à 11h, c’est l’heure des derniers réglages. Nous avons rencontré Alexandre Lair, directeur du Parc. Il nous dévoile les dernières nouveautés.

enfants pourront tourner à leur guise, et “Les grenouilles” sur lesquelles les plus jeunes pourront se prendre pour un amphibien en pleine balade.”

■■ À un mois de la réouverture, quelles sont les nouveautés pour cette saison ?

“J’aime à croire qu’on le doit à notre travail ! Mais il faut dire que notre situation géographique et notre volonté permanente d’investir et d’innover y sont pour beaucoup.” Pratique. Parc d’attraction Festyland, route de Caumont, à Brettevilesur-Odon. Infos au 02 31 75 04 04 et sur www.festyland.com

■■ Comment expliquez-vous le succès du parc ?

Loïc Picard

Les concerts d’orgue reprennent à Saint-Pierre MUSIQUE 

■■ L’orgue s’est dernièrement doté d’un combinateur, qui rend plus facile les changements de tonalités.

Les étudiants artistes profiteront de la réouverture des concerts d’orgue à Saint-Pierre pour partager leurs nouveaux programmes et répéter avant les concours. Premier ren-

dez-vous vendredi 2 mars à 12h15 à l’église SaintPierre, puis tous les premiers vendredis du mois. Pratique. Vendredi 2 mars (et 30/03, 13/04, 4/05...) à St-Pierre. Gratuit.

leiman, devra départager une dizaine de long-métrages parmi lesquels des films chinois, coréens, iraniens ou encore japonais. Pratique. Du mercredi 7 au dimanche 11 mars au Centre international de Deauville. Tél. 02 31 14 14 14.

u vendredi 2 au samedi 10 mars, le festival des Fous de la rampe est de retour à la Maison de l’étudiant pour sa 18e édition. Le festival de théâtre amateur accueille cette année, cinq spectacles spécialement concoctés par les étudiants.

coincée entre le portrait et le drame. Lundi 5 mars à 20h30, le 6 à 19h30 et le 7 à 21h.

Un programme... fou ! - La troupe du Cadavre Exquis ouvre le bal, les vendredi 2 et samedi 3 mars à 20h30 avec “La Métamorphose”, une représentation qui allie récits fantastiques, histoires de monstres et science-fiction. - Le Dada Noir prend le relais avec “Perd & Sonne”, une création originale

- Enfin samedi 10 mars, à 20h, la soirée de clôture regroupera tous les participants pour une représentation groupée. (Entrée libre)

Programmation 

M

usique, théâtre, danse, cirque, art de la rue, ... La salle de spectacle “La Renaissance” de Mondeville est sur tous les terrains, et les prochaines dates s’annoncent spectaculairement riches !

- Jeudi 1er mars, “Devantnous”, la création théâtrale du collectif “Chantier21Théâtre”, en résidence à La Renaissance, sera jouée à 20h30. Adaptée à partir de mots et de phrases de la vie de tous les jours, et basée sur les écrits de Frédéric

Cinéma 

D

Le restaurant-cabaret O’Rock ‘nd Girls, rue du 11 novembre, accueille jeudi 8 mars une soirée spéciale autour de Priscilia Jones et Xavier Mortimer. La “déesse aux serpents”, cracheuse de feu découverte dans l’émission télévisée “Incroyable talent” 2010,

sera sur la scène du cabaret auprès de Xavier Mortimer, “le plus extraordinaire des illusionnistes”, également finaliste de l’émission en 2011. Pratique. Jeudi 8 mars dès 20h au cabaret O’Rock ‘nd Girls, 28 rue du 11 novembre. Tél. 02 31 70 03 02

Le retour des Fous de la rampe

D

■■ Alexandre Lair, directeur du Parc d’attraction Festyland, présente Vikland, le nouvel espace du parc à thème.

“Le dernier projet du parc se nomme “Vickland”. Il s’agit d’une sorte de village viking, à l’intérieur du parc, à la particularité qu’il s’adresse aux 0-8 ans. D’une surface de 1 500m2, il accueille deux nouvelles attractions mécaniques : “Les tonneaux” où les

Mercredi 7 mars, le festival du film asiatique reprend ses droits pour la quatorzième fois dans la cité balnéaire de Deauville pendant quatre jours. Un hommage sera rendu au cinéaste Kiyoshi Kurosawa, et le jury, présidé par le réalisateur palestinien Elia Su-

Soirée prestige au restaurantcabaret O’ Rock ‘nd Girls

À noter également, “Sous les pierres, ma chair”, jeudi 8 mars à 20h et vendredi 9 à 21h, ainsi que “Les carnets du sous-sol”, mardi 6 à 21h et les 7 et 9 à 19h30.

Pratique. À la Maison de l’étudiant, sur le Campus 1 de l’Université de Caen, du 2 au 10 mars. Spectacles : 3 €. Infos et réservations au 02 31 56 60 93 et sur http:// webetu.unicaen.fr .

■■ “La métamorphose”, spectacle à retrouver les vendredi 2 et samedi 3 mars à 20h30.

Quoi de neuf à la Renaissance ? Sonntag dans “Nous étions jeunes alors”, la pièce raconte comment une bande d’ami s’imagine un passé. - Mardi 20 mars, “Le Dodo”, de Yannick Jaulin. L’histoire du mythique oiseau de l’île Maurice. (20h30) - Vendredi 23 mars, cirque avec Foté Foré, la troupe guinéenne du Cirque Mandingue. (20h30) Pratique. La Renaissance, rue de l’Hôtellerie à Mondeville. Tarifs de 7 à 13 €. Infos et billetterie : 02 31 35 65 94 et www.larenaissancemondeville.fr .

Hervé Jolly

Hommages du festival 2011 @Guy Isaac

Deauville met le film asiatique à l’honneur

A

N° 122 - 1er mars 2012

■■ Yannick Jaulin auteur et comédien de Dodo, fera revivre le mythe de l’oiseau Mauricien, le 20 février !

L’Étrange festival revient au Lux

u 2 au 4 mars, l’Étrange festival de Paris se délocalise au cinéma Lux, le temps d’un week-end. Au programme, trois soirées de projections. - Vendredi 2 mars, première soirée “Ibérique et fantastique” avec trois films dès 20h. “Eva”, “Malveillance”, et “Les Yeux de Julia”. (Tarif soirée#1, trois films : 10,5 €.) - Samedi 3, place aux avantpremières avec dès 21h “Alois Nobel” et “The Oregonian”. (Tarif soirée#2, deux films : 8 €.)

- Dimanche 4, la contreculture américaine clos à partir de 19h, l’étape caennaise de l’Étrange festival. À l’affiche, “Bellflower”, “Electra Glide in Blue” et “Macadam à deux voies”. (Tarif soirée #3, trois films : 10,5 €.) Et jusqu’au 6 mars, découvrez “Bullhead”, Prix Nouveau genre de L’Étrange Festival 2011. Pratique. Pensez au Pass festival : 20 €. Film seul de 4 à 6 €. Infos et réservations au 02 31 89 22 87 et sur www.cinemalux.org .

■■ “Macadam à deux voies” clôture l’étape caennaise de l’Étrange Festival, dimanche 4 mars à 23h.


N° 122 - 1er mars 2012

21

CINEMA

Extrêmement fort & incroyablement près

SUR LES ÉCRANS UGC Mondeville 2 - Tél. 02 31 35 84 50 - Rép. 0800 000 000

●● Alvin et les Chipmunks 3 : sam. 3, dim. 4, 11h, 13h40.

●● Cheval de guerre : jeu. 1, ven. 2, lun. 5, 10h35,

13h25, 16h15, 19h05, 21h55 ; sam. 3, dim. 4, 16h15, 19h05, 21h55 ; mar. 6, 10h35, 13h25, 16h15. ●● Chronicle : jeu. 1, ven. 2, lun. 5, mar. 6, 10h35, 12h30, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h25 ; sam. 3, dim. 4, 18h20, 20h20, 22h25. ●● Devil inside : jeu. 1, ven. 2, lun. 5, mar. 6, 13h40, 18h, 22h20 ; sam. 3, dim. 4, 18h, 22h20. ●● Extrêmement fort et incroyablement près  : tous les jours 10h40, 13h20, 16h, 19h30, 22h10. ●● Félins : sam. 3, dim. 4, 11h30, 14h. ●● Intouchables : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, dim. 4, mar. 6, 10h45, 13h05, 15h25, 20h05, 22h25  ; lun. 5, 10h45, 13h05, 15h25, 22h25. ●● La Dame de fer  : jeu. 1, ven. 2, lun. 5, mar. 6, 11h10, 15h40, 20h ; sam. 3, dim. 4, 15h40, 20h. ●● La Mer à boire : tous les jours 17h45. ●● La vérité si je mens! 3  : tous les jours 10h55, 13h30, 16h10, 19h40, 22h15. ●● La Vie d’une autre : tous les jours 10h45, 15h20, 19h50. ●● Le territoire des loups  : tous les jours 10h50, 14h, 17h, 19h50, 22h20. ●● Les infidèles  : tous les jours 10h45, 13h10, 15h30, 17h50, 20h10, 22h30. ●● Sécurité rapprochée : tous les jours 13h, 17h30, 21h55. ●● Sherlock Holmes 2 : Jeux d’ombres  : jeu. 1, sam. 3, dim. 4, lun. 5, mar. 6, 11h, 14h10, 16h50, 19h30, 22h05 ; ven. 2, 11h, 14h10, 16h50, 22h15. ●● Star Wars : Episode I - La Menace fantôme (3D) : jeu. 1, 19h15 ; ven. 2, sam. 3, dim. 4, lun. 5, mar. 6, 19h15, 22h. ●● The Artist  : tous les jours 10h50, 12h55, 15h, 17h10, 19h20, 21h30. ●● Voyage au centre de la terre 2 - l’ïle mystérieuse : tous les jours 10h35, 14h35. ●● Voyage au centre de la terre 2 - l’ïle mystérieuse (3D) : tous les jours 12h35, 16h40. ●● Zarafa  : sam. 3, dim. 4, 10h35, 12h30, 14h20, 16h20. ●● A l’aveugle (av. prem.) : lun. 5, 20h15. ●● Projet X (av. prem.) : ven. 2, 20h. ●● John Carter (av. prem., 3D)  : mar. 6, 19h30, 22h10.

Pathé-Lumière 17, bd du Maréchal-Leclerc - Caen - Rép. 0892 696 696

●● Cheval de guerre : tous les jours 17h, 20h30. ●● Chronicle  : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, mar.

6, 13h30, 15h35, 17h35, 19h35, 21h45  ; dim. 4, 11h15, 13h30, 15h35, 17h35, 19h35, 21h45. ●● La vérité si je mens! 3 : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, 13h25, 16h30, 19h30, 21h55 ; dim. 4, 11h, 13h25, 16h30, 19h30, 21h55 ; mar. 6, 13h25, 16h30. ●● La Vie d’une autre : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, mar. 6, 13h40 ; dim. 4, 11h10, 13h40. ●● Le territoire des loups  : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, mar. 6, 13h45, 16h15, 19h15, 21h45 ; dim. 4, 11h15, 13h45, 16h15, 19h15, 21h45. ●● Les infidèles : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, mar. 6, 13h15, 15h30, 17h45, 20h, 22h10 ; dim. 4, 11h, 13h15, 15h30, 17h45, 20h, 22h10. ●● Sécurité rapprochée  : tous les jours 17h25, 19h45, 22h05. ●● Sherlock Holmes 2 : Jeux d’ombres  : jeu. 1, ven. 2, lun. 5, mar. 6, 13h35, 16h20, 19h15, 21h50 ; sam. 3, dim. 4, 19h15, 21h50. ●● Voyage au centre de la terre 2 - l’ïle mystérieuse : jeu. 1, ven. 2, sam. 3, lun. 5, mar. 6, 15h30 ; dim. 4, 11h15, 15h30. ●● Voyage au centre de la terre 2 - l’ïle mystérieuse (3D) : tous les jours 13h30. ●● Zarafa  : sam. 3, 13h25, 15h15, 17h  ; dim. 4, 11h15, 13h25, 15h15, 17h. ●● John Carter (av. prem., 3D) : mar. 6, 20h.

■■ Marcher dans les rues de New Yok à la recherche d’une trace de son père, tragiquement disparu, est un parcours initiatique qui permettra à l’enfant d’accepter enfin l’inacceptable. 

A

vec son intelligence vive et rapide, ses nombreuses phobies et son sens maniaque de l’organisation, on pourrait croire que Oskar, 11 ans, est un autiste surdoué. Non, il est tout simplement extrêmement malin et joueur, d’autant plus que son père, avec lequel il entretient une relation privilégiée, l’a initié à une multitude de jeux, qui font tous appel à son intelligence et à son astuce. 

Mais voilà, depuis un an, celui-ci a disparu, lors de la tragédie du 11-Septembre, “le jour le plus noir”. Et l’enfant ne parvient pas à faire son deuil, cherchant son père partout où il le peut, comme dans ces messages que le défunt a laissés sur le répondeur, en ce jour fatidique. Aussi, lorsqu’il trouve, dans un vase, une mystérieuse clé, avec un nom dessus : Black, est-il persuadé que, s’il trouvait la

Café des Images 4, square du Theatre - Hérouville-Saint-Clair - Tél. 08 92 68 81 08

●● Extrêmement fort et incroyablement près (VO) :

jeu. 1, 12h, 16h15, 21h ; ven. 2, 14h30, 19h ; sam. 3, 15h, 18h30, 21h ; dim. 4, 13h45, 18h30, 21h30 ; lun. 5, 14h30, 17h, 21h ; mar. 6, 14h15, 16h45, 21h30. ●● Rives : jeu. 1, 15h45 ; ven. 2, 16h ; lun. 5, 18h. ●● Ingrid Jonker (VO) : jeu. 1, 14h ; ven. 2, 17h45 ; lun. 5, 16h, 22h ; mar. 6, 17h35. ●● Portrait au crépuscule (VO) : jeu. 1, 16h, 19h30 ; ven. 2, 12h, 19h45  ; sam. 3, 13h30, 21h30  ; dim. 4, 16h15, 21h ; lun. 5, 13h45, 19h45 ; mar. 6, 21h15. ●● Amador (VO) : jeu. 1, 13h30, 18h45, 21h50 ; ven. 2, 17h20, 22h ; sam. 3, 21h15 ; dim. 4, 17h45, 21h40 ; lun. 5, 12h15, 13h40, 17h45 ; mar. 6, 19h15. ●● La Désintégration : jeu. 1, 14h30, 18h15 ; ven. 2, mar. 6, 19h30 ; sam. 3, 13h45, 19h30 ; dim. 4, 17h15, 20h ; lun. 5, 15h50, 19h30. ●● Le jardinier qui voulait être roi : sam. 3, 15h45 ; dim. 4, 14h. ●● La Taupe (VO) : ven. 2, 21h15 ; sam. 3, 16h ; dim. 4, 19h ; mar. 6, 17h. ●● Zarafa : dim. 4, 15h30. ●● The Artist : ven. 2, 17h ; sam. 3, 17h30 ; dim. 4, 13h30. ●● L’Insoutenable légèreté de l’être (VO)  : ven. 2, 14h15 ; mar. 6, 14h10. ●● Goodbye Mister Christie (VO) : jeu. 1, 20h. ●● Les Acacias (VO) : sam. 3, 17h15. ●● Home : ven. 2, 14h. ●● L’Esquive : mar. 6, 21h50. ●● Mémoire d’un saccage - Argentine, le hold up du siècle (VO) : lun. 5, 20h. ●● La Mauvaise éducation (VO) : mar. 6, 14h. ●● Institut Benjamenta (VO) : jeu. 1, 17h30. ●● Les Habitants : jeu. 1, 21h45. Passe ton bac d’abord : mar. 6, 19h30.

Cinéma LUX 6, av. Sainte-Therese - Caen - Tél. 08 92 68 00 43 ●● De mémoires d’ouvriers  : jeu. 1, 21h  ; ven. 2,

serrure pouvant ouvrir cette clé, il trouverait également l’ultime missive de son père. Sans hésiter, il part, dans les rues de New York, à la recherche de tous ceux qui s’appellent Black. En portant à l’écran le roman de Jonathan Safran Foer, Stephen Daldry s’intéresse aux conséquences de la tragédie du 11-Septembre sur les familles de disparus et, ici, sur un jeune garçon.  Dans cette œuvre

bouleversante, ce sont les thèmes de la paternité et de la transmission qui sont abordés, tandis que, vers la fin, le spectateur découvre que la mère, discrète pendant tout le film, se révèle attentive et protectrice de fort jolie manière. Marie-Christine d’André

  toute l'actualité du cinéma

18h40 ; dim. 4, 13h45 ; lun. 5, 17h45 ; mar. 6, 16h.

●● L’hiver dernier : jeu. 1, 17h15 ; ven. 2, 18h45 ; sam. 3, 13h45, 17h30 ; dim. 4, 15h20 ; lun. 5, 13h45 ; mar. 6, 21h45.

●● Albert Nobbs (VO) : jeu. 1, 19h15 ; ven. 2, 17h45 ;

sam. 3, 10h50, 19h30 ; dim. 4, 20h45 ; lun. 5, 16h15, 21h40 ; mar. 6, 14h15. ●● Bullhead : ven. 2, 22h20 ; sam. 3, 21h45 ; dim. 4, 19h20 ; lun. 5, 13h50. ●● Je suis venu vous dire, Gainsbourg par Ginzburg : jeu. 1, 21h30 ; dim. 4, 17h20 ; lun. 5, 15h50 ; mar. 6, 17h45. ●● La Dame de fer (VO) : jeu. 1, 14h15 ; ven. 2, 14h30, 22h15 ; sam. 3, 15h50, 19h50 ; dim. 4, 18h45 ; lun. 5, 14h, 19h50 ; mar. 6, 14h, 21h15. ●● La Grande illusion : jeu. 1, 16h45 ; ven. 2, 16h30 ; sam. 3, 11h ; lun. 5, 19h20 ; mar. 6, 14h30. ●● Jeux d’été (VO) : ven. 2, 13h45 ; lun. 5, 21h30 ; mar. 6, 19h45. ●● Louise Wimmer : jeu. 1, 18h20 ; sam. 3, 17h20 ; dim. 4, 15h30 ; lun. 5, 20h ; mar. 6, 19h20. ●● Maître du monde : jeu. 1, 16h45 ; ven. 2, 20h45 ; sam. 3, 14h ; lun. 5, 18h30. ●● Malveillance (VO) : ven. 2, 22h. ●● A dangerous method (VO) : jeu. 1, 21h50 ; ven. 2, 15h50 ; sam. 3, 19h ; mar. 6, 21h. ●● Alvin et les Chipmunks 3 : sam. 3, 10h50, 15h45 ; dim. 4, 13h45. ●● Le Havre  : jeu. 1, 20h  ; sam. 3, 15h30  ; dim. 4, 17h10 ; lun. 5, 16h ; mar. 6, 17h30. ●● Mission 4 : Impossible protocole fantôme (VO) : jeu. 1, 14h30 ; sam. 3, lun. 5, 21h50 ; dim. 4, 14h15 ; mar. 6, 18h45. ●● Welcome in Vienna - Partie 1 : Dieu ne croit plus en nous (VO) : ven. 2, 13h50. Partie 2 : Santa Fe (VO) : ven. 2, 16h15. Partie 3 : Welcome in Vienna (VO) : jeu. 1, 14h. ●● Les Yeux de Julia (VO) : sam. 3, 0h05. ●● Electra Glide in Blue : dim. 4, 21h. ●● Macadam à deux voies (VO) : dim. 4, 23h. ●● The Oregonian (VO) : sam. 3, 22h45. ●● Bellflower (av. prem., VO) : dim. 4, 19h. ●● Eva (av. prem., VO) : ven. 2, 20h. ●● Alois Nebel (av. prem., VO) : sam. 3, 21h.


22

No 122 - 1er mars 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, rue de Formigny, proche demi lune, loue garage. Particulier. Tél. 06.82.01.60.24 ■ Caen Prairie, loue beau T2 neuf, 51m2, dans grande propriété, soleil, calme, confort, interphone, chauf. ind. gaz, parking, cave, loyer : 580 € C.C. Particulier. Tél. 02.31.83.70.30 ou 06.66.07.79.60 ou 09.64.41.90.38 ■ Caen, loue maison 4 p., 80 m2 + jardinet devant, séjour/salon, 3 chambres, s. de b., garage, chauffage, eau chaude, gaz, cave, s/sol, DPE F, loyer : 750 €. Particulier. Tél. 02.31.74.41.45

■ Caen Prairie, loue T2, 38 m2, état neuf, quartier résidentiel, soleil, S.de.B, chauf. centr. ind. gaz, jardin privatif, loyer : 560 € C.C. Particulier. Tél. 02.31.83.70.30 ou 06.66.07.79.60 ■ Caen, 710 €, 155, rue de Falaise, rive droite, loue maison 4 p.p. de 95 m2, 3 chambres, jardin 100 m2 , chauff. gaz, dble vitrage, s-sol partiel, garage. Possib. de louer un 2e garage. Classe énergie E. Loyer HC. DG 710 €. Frais agence : 585,76 €. Réf. 3682895. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen, 385 €, loue, rue Duc Richard - Fac, studio en rez-dejardin avec terrasse, park. Classe Energie E. Libre 06/03. Loyer 360 € + ch. 25 € + DG 360 € + FA 250 €. Réf. 2131419. Barré Immobilier Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 550 €, route d’Harcourt, loue appt F3 avec balcon, cuis. sép., 2 chambres, chauff. collectif. Classe Energie E. Libre. Loyer 430 € + ch. 120 € + DG 430 € + FA 464 €. Réf. 6923254. Barré Immobilier Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 510 €, place SaintMartin, centre ancien, loue appt 2 p.p., chauff. ind. électr., 2e étage. Classe Energie G. Libre. Loyer 465 € + ch. 45 € + DG 465 € + FA 502 €. Réf. 1334773. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 545 €, rue Claude Chappe, loue dans résid. de stand. et sécur. appt 2 p.p. avec park. priv., chauff. électr., rezde-ch. Classe Energie E. Libre 15-02. Loyer 485 € + ch. 60 € + DG 485 € + FA 532 €. Réf. 7087131. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 585 €, loue, place Saint-Sauveur, charmant appt F2 ancien, rénové, env. 44 m2 + cave, chem. décor., petite dép., chauff. électr. Classe Energie E. Libre 01/04. Loyer 550 € + ch. 35 € + FA 594 € + DG 550 €. Réf. 1334578. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen Prairie, loue T2, 34 m2, état neuf, quartier résidentiel, soleil, salle d’eau, chauf. centr. ind. gaz, garage, loyer : 460 € C.C. Particulier. Tél. 02.31.83.70.30 ou 06.66.07.79.60 ■ Caen centre loue grand F2, entièrement refait à neuf, salon, cuisine, 1 chambre, S.de B., cave, loyer : 540 € + charges. Particulier. Tel. 06.03.54.42.99

■ Caen, 678 €, résid. Sanchez, loue beau F2 avec séjour parqueté, balcon, 1 chambre, park., cave, chauff. collect. Classe Energie E. Libre. Loyer 548 € + ch. 130 € + DG 548 € + FA 591 €. Réf. 1334605. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen 425 €, loue, rue de Bayeux, appt F1 bis duplex, chauff. ind., coin cuis. éq. Classe Energie G. Libre. Loyer 395 € + ch. 30 € + FA 250 € + DG 395 €. Réf. 1334262. Barré Immobilier Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, 738 €, Couvrechef, loue bel appt, séjour, cuis. amén., 2 balcons, 3 chambres parquetées, chauff. gaz, park. Classe Energie D. Libre. Loyer 675 € + ch. 63 € + DG 675 € + FA 729 €. Réf. 1334536. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

AGGLOMERATION

■ Caen, 750 €, Rive Droite, loue maison années 30, 2 chambres, séjour, cuis., dép., chauff. gaz, garage, cour. Classe Energie E. Libre. Loyer c.c. 750 € + DG 750 €+ FA 810 €. Réf. 1334526. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

■ Caen, à louer appartement, 60 m2, quartier jardin des plantes, refait à neuf, salle/salon 30 m2, parquet, loyer : 560 euros + 160 euros ch. Particulier. Tel. 06.07.11.66.90

■ Hérouville, 790 €, bourg, rue de Ravenne, loue maison de 90 m2, cuis. indép., séjour, 4 chambres à l’étage, placard, garage, chauff. gaz. Classe Energie NC. Loyer HC. DG 790 €. Frais agence 638,56 €. Réf. 3682514. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Bretteville-sur-Odon, 751 €, ferme du Vieux Clocher, loue bel appt F3 duplex, 2 chambres, chauff. électr., 2 park. Classe Energie F. Libre 04/04 (poss. avant). Loyer 716 € + ch. 35 € + DG 716 € + FA 773 €. Réf. 4215506. Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59.

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

CALVADOS ■ Eraines, 690 €, loue maison récente de 6 p.p., proche Falaise, lieu-dit Le Courseulles, séjour/salon 26 m2 et cuis. améric., 4 chambres à l’étage, jardin de 1 003 m2 et garage. Chauff. et eau chaude électr. Classe Energie NC. Loyer HC. DG 690 €. Frais agence 572,56 €. Réf. 3761081. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Courseulles, 895 €, ds lotissement au centre, loue pavillon récent, compr. 6 pièces, de 97 m2, à 500 m de la mer , proche des commerces. Terrain de 425 m2, garage, 4 chambres, séj./salon. Chauf. élect. Classe énergie E. Loyer HC. DG 895 €. Frais agence 707,86 €. Réf. 3682955. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Baron-sur-Odon, 880 €, loue maison, année 2000, 6 p.p. de 96 m2, proche commerces et écoles, compr. séj./salon de 36 m2 avec cuis. amér., 4 chambres, garage. Chauff. et eau chaude élect. Jardin de 714 m2. 2 terrasses. Classe énergie D. Loyer HC. DG 880 €. Frais agence 697,96 €. Réf. 3683487. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Baron-sur-Odon, 820 €, loue maison 6 p.p. récente, 96 m2, proche commerces et écoles, sur terrain de 705 m2, avec cuis. améric., séjour salon de 36 m2 en rez-de-ch., 4 chambres et s. de b. à l’étage, garage, terrasse. Classe Energie D. Loyer HC. DG 820 € Frais agence 658,36 €. Réf. 3876511. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

■ Fresné-la-Mère, 690 €, loue maison récente de 6 p.p., proche Falaise, 4 chambres à l’étage, terrain de 1.215 m2, garage, chauff. électr. Classe Energie NC. Loyer HC. DG 690 €. Frais agence 572,56 €. Réf. 3683509. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Fresné-la-Mère, 730 €, loue maison récente de 2008 de 6 p.p., proche Falaise, sur terrain de 1.234 m2, compr. entrée, cuis. améric., grand séjour avec 4 chambres, garage. Classe Energie D. Loyer HC. DG 730 €. Frais agence 598,96 €. Réf. 3683834. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Airan, 800 €, proche Argences et Moult, à 15 km au sud-est de Caen, loue maison 5 pièces de 100 m2, 3 chambres à l’étage. Terrain 300 m2. Séjour avec poutres apparentes. Chauff. électr. Classe énergie F. Loyer HC. DG 800 €. Frais agence : 645,16 €. Réf. 3683572. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Troarn, 780 €, loue maison avenue de Rouen, proche tous commerces, cour de 150 m2, park. et garage, séjour/salon avec parquets, cuis. + arr.-cuis., 3 chambres et s. d’eau à l’étage, chauff. gaz, fenêtres PVC. Classe Energie E. Loyer HC. DG 780 €. Frais agence 631,96 €. Réf. 3682786. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 retrouvez toute l'information en vidéo sur


No 122 - 1er mars 2012

23

IMMOBILIER VENTES AGGLOMERATION ■ Hermanville, 237.000 €, Exclusivité, vds maison anc. rénovée de 6/7 p.p., 125 m2 hab., séjour chem., salon, s. de b., 3 chambres, bureau + 2 p.p. en dép. de 35 m2 hab. env., garage, terrain 121 m2. DPE en cours. Réf. R8778. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Bénouville, 285.000 €, vds maison de 6 p.p., entrée, cuis., séjour-salon chem., 4 chambes dont 2 en rez-de-ch., 2 s. de b., wc, garage, terrain de 815 m2. DPE E. Réf. R8804. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

CALVADOS

■ Mathieu, 86.000 €, vds dans résid. de stand., studio en excel. état avec séjour, cuis. amér. A/E, s. d’eau wc, cave. DPE E. Réf. R8799. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Hérouville-Saint-Clair, 139.000 €, Exclusivité, proche commerces et écoles, appt de 4 p.p. en excell. état, entrée-placards, séjour avec cuis. amér., 3 chambres, s. de b., wc, cave. DPE D. Réf. R8793. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Ouistreham, 151.000 €, Exclusivité, vds maison de bourg de 4 p.p. en parf. état, véranda, séjour avec cuis., 2 chambres, s. d’eau, terrasse expo ouest. DPE NC. Réf. R8797. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Ouistreham, 102.600 €, Exclusivité, vds maison pierre restaurée de 2/3 p.p., séjour avec coin cuis., chambre, bureau avec couchage mezzan., wc, terrasse, débarras. DPE F. Réf. 8787. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Ouistreham, 275.000 €, vds maison de 5 p.p. de plainpied, entrée, séjour-salon chem., cuis., s. d’eau, wc, 3 chambres, terrain 730 m2. DPE F. Réf. R8764. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Ouistreham, 92.000 €, vds petite maison de bourg en bon état, avec séjour, coin cuis., s. d’eau. Etage, chambre, placard. DPE en cours. Réf. 8742. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

■ Ouistreham, 206.000 €, Riva Bella, vds dans résid. recherchée, appt de 2/3 p.p., 54 m2 hab. (70 m2 au sol) avec balcon, entrée, séjour, cuis. amén., chambre, bureau, s. de b., garage. DPE E. Réf. R8791. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

AUTOMOBILES

DEMANDES D'EMPLOI

RENAULT

■ Peintre, tapissier, tout enduit, petite menuiserie, bandes de placo, recherche emploi dans le Calvados. Tél. 02.31.82.76.43 ■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61

■ Laguna 1,9 DCi, grise, 120 cv, aout 2004, 121.500 km, distribution effectuée, logée garage, 4 pneus neufs, état parfait. Tél. 02.31.74.61.08 ■ Express diesel 5 cv, 1990, moteur échange standart, voiture bien entretenue, factures à l’appui, CT ok, 1.200 euros. à débattre. Tél. 02.31.37.89.65, heures repas

■ Plombier retraité recherche sur Caen et agglo., petits travaux : débouchage canalisation, réparation robinetterie, installation sanitaire et autre. Tel. 06.62.48.82.36

BONNES AFFAIRES ■ Canapé 3 places convertible, velours bordeaux, visible sur Caen, prix : 50 €. Tel. 06.20.21.82.72 ou 02.31.86.46.43 le soir

AUTRES MARQUES ■ Golf V TDi, 105 cv, décembre 2005, 83 000 kms, distr. refaite, entretien garage, factures, parfait état, 9.200 € à débattre. Tél. 02.31.47.63.08

■ Ouistreham, 99.000 €, Exclusivité, vds, 50 m plage, idéal second. ou investiss., appt de 2 p.p., séjour, coin cuis., chambre, s.de b., wc. Réf. R8803. Albatros Immobilier, Tél. 02 31 08 4000

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

AUTRES DEPARTEMENTS

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1

AMELIORATION DE L’HABITAT - EXTENSION

H2N Sarl

Placoplâtre - Maçonnerie Plomberie - Chauffage Electricité Contacter le

■ Aléria en Corse, à v. appartement meublé neuf lumineux de 74 m2 + terrasse 21 m2, salon coin cuisine (US cuisine), 2 chambres, 2 terrasses, salle de bains, parking privatif, à 5 mn de la mer, proche comodité. Particulier. Tél. 06.30.90.34.55

3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

07 62 80 78 98

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées

ACHETE VOS MEUBLES OBJETS ANCIENS ET DESIGN

Nom et prénom :

Paiement comptant - Estimation gratuite

59 av. Pierre Mendès-France (route de Paris) - MONDEVILLE 02.31.84.33.52 - horlogepenchee@wanadoo.fr - www.horloge-penchee.com

2

Adresse : Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


24

PORTRAIT-PASSION

N° 122 - 1er mars 2012

Tristan Jeanne-Valès : la mémoire de l’image “J’ai découvert la danse contemporaine au début des années 80, quand le mouvement commençait à se développer. J’ai été époustoufflé par ces spectacles, qui sont devenus pour moi une véritable passion”. A 58 ans, le photographe caennais est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels son dernier livre, Danse l’étreinte, regroupe les photographies de danseurs enlacés d’où se dégagent une sensualité et une énergie envoûtantes. L’agence de presse Enguerand, avec qui il a travaillé pendant près d’un quart de siècle, continue de diffuser ses portraits d’artistes et photos de théâtre. Le photographe s’est consacré à d’autres passions : “Je me suis intéressé à la musique folklorique en

Europe, au traditionnel fado portugais, au flamenco ou encore aux musiques des pays de l’Est tels que la Macédoine, la Serbie…”

Une trace de l’histoire de la région Artiste avide de nouvelles pistes, Tristan Jeanne-Valès ne se focalise pas seulement sur les spectacles et la musique. Actuellement, il travaille à la réalisation d’un nouveau projet artistique, Fol Art,à l’hôpital du Bon Sauveur de Caen, en collaboration avec l’écrivain Raoul Vaneigem . Il s’agit de mettre en lien le travail de la peintre Yvonne Guégan, décédée en 2005, les photographies de M. Jeanne-Valès et un texte de M. Vaneigem sur la folie. “C’est Eric Marais, également chasseur d’images, qui est à l’origine de cette rencontre. Pour un photographe, il est primordial de travailler sur la notion de mémoire”. Aimée Le Goff

Crédit photo : Michèle Barry-Bénard

D

epuis plus de trente ans, Tristan JeanneValès porte son regard sur le travail de nombreux chorégraphes, metteurs en scène, danseurs et musiciens.

■■ En 1993, Tristan Jeanne-Valès a réalisé un reportage sur la SMN, l’ancienne usine sidérurgique qui a fermé ses portes il y a vingt ans: “Ce travail permet de donner une trace de l’histoire de la région, afin de pouvoir constituer les archives de demain”.

La Normandie insolite, de A à… Y Q

uel territoire peut se targuer d’avoir vu naître Christian Dior, Guy de Maupassant, la fameuse Dame aux Camélias… d’avoir inspiré la Comtesse de Ségur ou encore accueilli l’impératrice Sissi, et même le fantôme d’Emma Bovary ? La Normandie pardi ! Après les peintres et les jardins normands, la Normandie insolite est à l’honneur du nouvel hors série proposé par Normandie Magazine. Intitulé “Dictionnaire curieux de la Normandie”, l’ouvrage de José Mouret se propose, à travers 22 lettres et pas moins d’une centaine d’entrées, de nous faire redécouvrir la région et ses incroyables richesses… le tout avec originalité.

■■ En plus d’anecdotes ou de lieux méconnus de Normandie, l’ouvrage offre une collection de photographies aux prises de vue originales : comme  ici, le château de Pirou sur la côte ouest de la Manche.

“De A, comme Alençon, à Y, comme Yport, l’objet de cet ouvrage est de présenter des sites, connus ou moins connus, à travers l’angle de l’intérêt historique, artistique ou anecdotique”, précise Catherine Forestier, directrice

de Normandie Magazine. Tout en précisant qu’il ne s’agit pas là d’une encyclopédie exhaustive, mais des archives et des notes personnelles de son auteur, le journaliste José Mouret, ancien reporter à Paris-Normandie. “Le nid d’amour de Gabrielle et d’Henri IV” Parmi les anecdotes à côté desquelles il était impensable de passer ? “l’histoire du Manoir de Tourpes, à Bures-en-Bray, en SeineMaritime, nid d’amour de Gabrielle d’Estrées, sa propriétaire, et d’Henri IV, qui venait l’y rejoindre déguisé en marchand de bêtes”, sourit l’auteur. Quant aux lieux incontournables, saviez-vous  que la tombe de sa fille Léopoldine, sur laquelle se rend Victor Hugo dans “Demain dès l’aube”, se situe à Villequier, en Seine-Maritime. “Il s’agit là d’une partie de ma vie et de souvenirs de reportages. J’ai pris un plaisir fou à écrire ce livre !”, conclut l’auteur. Gageons que le lecteur aura le même à le feuilleter !


Tendance Ouest Caen du 1er mars 2012