Issuu on Google+

FERRIES

“Nous avons enfin de la place” Jean-Michel Sevin, directeur général de Ports Normands Associés, gestionnaire du port de Ouistreham

N° 142 - 19 JUILLET 2012

PAGE 2

SPECIAL VACANCES CAHIER CENTRAL Il y en a pour tous les goûts

Un paradis

à dix minutes de Caen Loin de l’agitation estivale des plages caennaises, et pourtant tout proche, l’estuaire de l’Orne offre un site unique en Normandie. La nature y est reine et les activités s’y développent en harmonie avec elle. D’un pas tranquille, venez goûter à ses charmes. PAGE 4

T LANCEMEN AL COMMERCI

Au sein du nouveauu a quartier Clémence face à la presqu’île

30 appartements du studio au 4 pièces

BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION

12, place de la République - 14050 Caen cedex 4 www.edifides-immobilier.fr

02 31 27 89 89


N° 142 - 19 juillet 2012

Les temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Régie Ouest, tendancecaen@regieouest.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

✔✔ Cérémonie A la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français, dimanche 22 juillet (10h), square Jean Soreth à Caen.

✔✔ Marché Brocante et Livres avec une ving-

✔✔ Bibliothèque Jeudi 26 juillet, les bibliothèques universitaires de Caen ferment pour l’été. Réouverture le 19 août.

✔✔ Années 80 Concert d’Emile et Image de-

✔✔ Ouistreham Du mardi 24 au jeudi 26

✔✔ Football Trophée des Normands entre le

juillet à 20h30, festival piano plage, à la Grange aux dîmes à Ouistreham.

taine d’exposants, samedi 21 juillet au pied du château de Caen, rue de Geôle, de 9h à 18h.

vant le casino de Luc-sur-Mer, mercredi 25 juillet à partir de 21h.

Stade Malherbe et Le Havre, vendredi 20 juillet à Ouistreham (19h).

EXPLIQUEZ-VOUS

“Des places, oui, mais animées” “Je vois évoluer chaque jour à deux pas de chez moi le grand chantier du futur quartier des Rives de l’Orne. Une grande place centrale coupera le quartier en deux pour faciliter le transit des voyageurs de la gare au centre-ville. Mais à voir le désert qui caractérise aujourd’hui la place Gardin, près de la Prairie, j’espère sincèrement que cette future place, comme d’ailleurs celle de SaintSauveur, seront aménagées en conséquence pour favoriser la convivialité et l’animation. Faute de quoi leur intérêt reste à prouver. C’est un véritable défi pour notre ville de Caen qui doit rayonner comme une capitale régionale, digne de ce nom. De belles places, oui, mais vides, non”. F. Leboulanger

“Plus de publicité sauvage, s’il vous plait” “Merci d’avoir pointé du doigt dans votre dernier numéro ces panneaux d’affichage publicitaire qui se multiplient à Caen. J’aimerais dénoncer une autre pratique, celle de tous ces tracts distribués en boîte aux lettres. Que de papier gâché ! Dans mon immeuble, je les vois presque tous partir à la poubelle dans le hall. Ne peut-on réglementer cette pratique pour mettre fin à ce gachis incohérent avec notre époque ? A l’ère du numérique, c’est incroyable de voir encore ça”. M. Perette

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

URGENCES SAMU : faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SOS MEDECINS : 36 24 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SAPEURS·POMPIERS : le 18 POLICE SECOURS : le 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 92 00 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35

OUISTREHAM  Le terminal pour ferry s’agrandit

“Nous avons enfin de la place” Jean-Michel Sévin est le directeur général de Ports Normands Associés (PNA). Nous l’avons rencontré sur le chantier de l’extension du terminal des ferries de Ouistreham. ■■ Les travaux du terminal ont commencé depuis un an et demi. Où en sont-ils ? “Le gros oeuvre est quasiment terminé. Il ne reste plus que la restructuration de l’ancien terminal à achever, et quelques petits aménagements à faire, comme la peinture des sols et le balisage des voies. L’opération la plus délicate aura été le déplacement d’un des piliers de soutien de la passerelle de débarquement. Au final, les travaux auront coûté 16 millions d’euros”. ■■ Pourquoi ces travaux d’extension ? “Il fallait s’adapter aux nouveaux modes de manutention des marchandises. À titre d’exemple, il y a aujourd’hui de plus en plus de remorques non-accompagnées qui doivent impérativement stationnées à proximité du navire. Il y avait également un réel besoin de place. À la fois pour les activités de fret et de transport de marchandises,

■■ Jean-Michel Sévin : “Avec plus d’un million de passagers, Ouistreham est le 1er port d’activité en Basse-Normandie.”

comme pour l’accueil et le confort des passagers des liaisons maritimes. Parmi les nouvelles installations, on compte des sanitaires accessibles en plein milieu du parking d’attente, ou encore un espace de détente avec toutes les commodités pour, entre-autre, attendre au chaud, l’embarquement”.

retours par jour, au lieu de trois en temps normal, le trafic a été maintenu. Nous n’attendons pas d’accroissement significatif de l’activité à la suite des travaux. Les activités touristiques n’ont pas été trop affectées. Seule une partie de la plage de Ouistreham était fermée”.

■■ Quel est l’impact des travaux sur la saison touristique et le trafic maritime ?

■■ Cherbourg semble en perte de vitesse par rapport au port de CaenOuistreham. Où situezvous le terminal d’Ouistreham dans l’horizon des activités maritimes régionales ?

“Pendant les travaux, les activités ont bien sûr été perturbées, avec une légère influence sur le trafic des navires. Mais, avec en moyenne deux allers et

“La réponse se trouve clairement dans les statistiques

que dégagent les deux ports. En Basse-Normandie, chaque année près de 1,6 million de passagers et plus de 6 millions de tonnes de marchandises transitentpassent par nos ports. Les deux tiers passent par Ouistreham, le reste est géré à Cherbourg.” ■■ À l’avenir, programmez-vous de nouveau travaux ou des aménagements ? “L’extension du terminal représente une opportunité. Et comme l’a rappelé Michel Collin, le président de la CCI de Caen, on peut profiter de cette extension pour développer l’activité du port et accueillir de nouveaux bateaux, qui aujourd’hui, tendent à s’agrandir.” ■■ Une vie, six dates 1953 : Naissance le 2 novembre, à Pleurtuit (35) 1973 : Intègre le ministère de l’Équipement qu’il quittera en 1989. 1990 : Port de Lorient 1994 : Port Autonome de Saint-Nazaire 1997 : Chef du service Infrastructure du Port Autonome de Saint-Nazaire 2007 : Directeur général de PNA


N° 142 - 19 juillet 2012

DEMAIN

3

La maison du tourisme de Ouistreham, future entrée de la plage L’orientation du bâtiment sera légèrement différente afin que la porte d’entrée soit plus proche de l’allée qui conduit à la plage. La Maison du tourisme se distinguera par son esthétisme très “végétal”, en plus de disposer de la labellisation “Bâtiment basse consommation”. Elle sera recouverte d’un toit très original, puisqu’il constituera une aire de promenade, dans la continuité des jardins qui s’étendent jusqu’au casino. Les arbres et plantes qui seront plantés seront de nature à s’adapter au front de mer : sorbier des oiseleurs, chêne vert, argousier ou encore aubépine. Ce nouvel équipement devrait permettre à la municipalité ouistrehamaise de viser la première catégorie dans le cadre de la réforme du classement des offices de tourisme. Surtout, la Maison du tourisme constituera une étape majeure pour la revalorisation complète de l’entrée de la plage.

Cabinet Anglaret

D

errière les célèbres cabanes de plage de Ouistreham, le personnel de l’Office de tourisme se sent un peu à l’étroit. Ce manque de confort ne devrait plus durer. La municipalité a décidé de réunir près de 780 000 € pour construire une Maison du tourisme. Recouverte par un jardinpromenade “Nous avons choisi le terme maison plutôt qu’office, car nous y installerons aussi le bureau d’accueil de la station nautique avec ses deux agents, et disposerons d’une galerie d’art ouverte à l’année, et plus grande que celle qui existe actuellement”, explique Emmanuelle Hardouin, directrice de l’office de tourisme de Ouistreham. Le bâtiment actuel, dont l’édification remonte au milieu des années 50, sera rasé en septembre à l’issue de la saison estivale. Suivront dix mois de travaux. La future construction, sur un niveau, y prendra place.

■■ La Maison du tourisme ouvrira ses portes au début de la saison estivale 2013, sur l’emplacement de l’actuel office du tourisme. Pas moins de 55 000 visiteurs par an sont attendus.


4

N° 142 - 19 juillet 2012

NEWS

Le charme fou de l’estuaire de l’Orne Superficie L’estuaire de

l’Orne s’étend au nord-est de Caen, depuis le pont de Bénouville jusqu’à l’embouchure du fleuve. 786 hectares font l’objet d’une zone protégée.

Fréquentation Site

protégé de la côte calvadosienne, il accueille 150 000 visiteurs discrets par an, attirés par l’observation, la promenade ou les activités sportives.

Surveillance Deux gardes

sont présents sur le site. Ils entretiennent et surveillent une zone de 300 hectares. Un troisième agent promeut le volet naturaliste de cet espace.

Activités On y pratique la randonnée, l’observation ornithologique ou la pêche, mais aussi la chasse, le ramassage de plantes, la voile ou le kite-surf.

Calvados litoral

I

ls sont chaque année des milliers à venir chercher sur les plages caennaises la douceur estivale et le grand air maritime. Les touristes, comme beaucoup d’habitants de la capitale régionale, ignorent en revanche une autre facette du littoral, offrant une alternative sauvage et paisible aux promeneurs et amoureux de la nature : l’estuaire de l’Orne, un espace confidentiel d’un millier d’hectares, dont 786 font partie d’une zone préservée. Porte d’entrée naturelle du port de Caen depuis le Moyen-Âge, l’estuaire de l’Orne sort de l’oubli en 1857, lors de la construction du canal Caen-Ouistreham. Puis, avec l’instauration des congés payés, des cahuttes surgissent sur ses deux rives. L’urbanisation croissante du littoral, dans les années 70, provoque de nombreuses idées d’aménagement qui resteront à l’état de projet, dont la création d’une marina à hauteur de Merville... Dix ans plus tard, par chance, le Conservatoire du littoral s’appuie sur les vertus écologiques du site pour racheter progressivement les parcelles de ce territoire et le préserver. Cohabitation nécessaire “Aujourd’hui, cet estuaire est une relique. Certains milieux naturels présents ici sont rares, comme le bois dunaire de Merville, où les arbres ont poussé sur du sable. Peu de sites de ce genre ont été aussi bien conservés dans le Calvados”, souligne Thierry

■■ Les propriétaires des quelques maisonnettes qui bordent les rives de l’estuaire connaissent leur chance d’habiter dans un espace aussi préservé. Leurs parcelles sont convoitées par la ville d’Ouistreham, et par le Conservatoire du Littoral, qui souhaite que le milieu naturel reconquiert l’estuaire.

Pitrey, responsable de la Maison de la nature et de l’estuaire de l’Orne, à Sallenelles. La mission de cet établissement public : préserver le rôle essentiel de cette “zone de transition pour les animaux”, entre l’eau douce de l’Orne et l’eau salée de la Manche. En toutes saisons, des espèces d’oiseaux migrateurs évoluent dans la réserve ornithologique du

Monique Ybert

Prêt-à-Porter, du 44 au 60 LIQUIDATION TOTALE AVANT TRAVAUX

-30% à -80% Du 18 mai au 18 juillet 2012

SUR COLLECTIONS Printemps/Eté - Automne/Hiver 31, rue de Bernières - 14000 CAEN Tél. 02.31.86.62.98

LQ 14.12.013

de

“Gros banc”. S’y épanouissent aussi batraciens et coquillages, qui favorisent la production de plancton, lui-même nécessaire pour renouveler le stock de poissons. “Un petit air d’île de Ré” ! Si le site sanctuarisé bénéficie d’une surveillance particulière (deux gardes patrouillent en permanence), il n’en demeure pas moins

une zone d’activité partagée. Coin apprécié des amateurs de calme, il offre aussi, comme l’ensemble des deux rives de l’estuaire, des kilomètres de sentiers de randonnée et de nombreuses activités sportives, dont la voile et le kite-surf. “C’est un endroit loin des standards de la Côte de Nacre ou de la Côte fleurie. Son aspect brut me rappelle l’île de Ré”,

LA POINTE DU SIEGE 

L

a route étroite qui quitte le phare de Ouistreham a ses habitués  : elle mène tout droit à la Pointe du siège, un espace de paix, bien loin du tumulte des cités balnéaires. C’est ici, dans la très belle baie orientée plein nord, que l’école de voile de Ouistreham a élu domicile, profitant d’une exposition parfaite. Elle y fait découvrir toute l’année les joies de la navigation à des enfants dès 4 ans, encouragés sur la plage par leurs familles en vacances. Tout près, une fine bande

témoigne une habituée de la Pointe du siège, cette flèche de sable de 1,5 km, accessible depuis le phare de Ouistreham. D’autres activités “traditionnelles” s’y maintiennent de façon réglementée : la chasse, mais aussi le ramassage de la salicorne ou des “plouzes”, ces vers de vase très prisés des pêcheurs comme appâts. Ou encore l’agriculture, néces-

saire pour lutter contre les friches. Ces activités, aux intérêts divers, doivent désormais répondre à des objectifs communs depuis le classement de l’estuaire à l’inventaire européen Natura 2000, destiné à concilier tous les usages de ce fragile territoire. Une ultime garantie de sa pérennité. L-S. Jacquel-Blanc

Havre naturel, paradis du sport

d’habitations rappellent les cahuttes qui ont parsemé le littoral au temps des premiers congés payés. Aujourd’hui, 55 propriétaires, dont seuls 10% environ sont présents toute l’année, profitent de ce cadre idéal. Le reste de la Pointe du siège appartient au Conservatoire du Littoral, qui protège le site et y règlemente les activités. On peut s’y promener au calme et mieux apprécier son étendue du haut du chalet d’observation, perché au milieu du petit bois, au bout des dunes.

■■ L’école de voile apporte un peu d’animation sur cette Pointe où la nature règne en maître.


N째 142 - 19 juillet 2012

5


6

N° 142 - 19 juillet 2012

NEWS Bac 2012 : les Bas-Normands surclassent la moyenne Les résultats de la session 2012 du baccalauréat montrent une évolution positive des résultats. Cette année, à l’issue du second groupe d’épreuves, 87,2  % des candidats de l’académie de Caen, toutes sections confondues, ont obtenu le sésame. Soit 2,7 points au

La ligne à grande vitesse Caen-Paris remise en cause La Cour des comptes souhaite que soient réexaminés les projets des 14 lignes nouvelles de TGV en France, promises d’ici à 2020. Mercredi 11 juillet, Jérôme Cahuzac, ministre du budget a indiqué que “l’Etat avait prévu une multitude de projets sans avoir

dessus de la moyenne nationale. Dans le Calvados, la moyenne est un peu plus basse (86 %) : le taux de réussite au Bac général est néanmoins de 89,4 %, ceux des bacs technologiques et professionnels atteignent respectivement 84,5 % et 81,9 %.

Un giratoire Quai Hamelin

ENTREPRENDRE

RIVES DE L’ORNE

Léa & Léo parlent anglais

D

■■ La crèche Léa & Léo à Caen, installée rue Saint-Gabriel, est la seule à proposer des animations très british.

L

e concept de crèches Léa & Léo continue de faire des petits, depuis l’ouverture en 2007 de leur premier établissement dans la zone Citis d’Hérouville-Saint-Clair. Cinq autres établissements ont suivi, dont la première crèche bilingue de Caen, “Happy Babies”, installée désormais au 52 rue SaintGabriel. “Good morning” ! Deux assistantes “petite enfance” anglophones y animent des activités pendant “l’English Time”, le matin. Les 32 enfants accueillis bénéficient de cette spécificité linguistique. “Il est évident qu’à cet âge, ils enregistrent très vite”, observe la directrice Linda

le début du commencement du moindre financement.” “Nous n’abandonnons pas l’idée que ce projet se fera un jour, dans l’intérêt des BasNormands”, a commenté Laurent Beauvais, président de la région qui doit prochainement solliciter le gouvernement à ce sujet.  

Prével. Si la saison touche à sa fin, les dix membres du personnel ont déjà les yeux rivés sur la rentrée de septembre. “Des places sont encore disponibles dans nos crèches d’Hérouville, Colombelles et Caen, rappelle Eric Delbergue, directeur général de Léa et Léo. Comme nous proposons un service de crèche inter-entreprises, seuls les employeurs peuvent faire une demande de réservation”. Aux salariés donc, de demander à leur patron ou comité d’entreprise de prendre contact avec Léa & Léo. Il leur en coûtera le même prix que dans une crèche municipale. Pratique. Tél. 02 31 47 98 81.

ans le cadre de l’aménagement des voies de circulation, lié à la construction du quartier des Rives de l’Orne, un nouveau rond-point va sortir de terre à l’extrémité du pont Alexandre Stirn. Terminé à la rentrée Les travaux ont débuté lundi 2 juillet et s’étaleront sur près de deux mois. Toutefois, afin de ne pas trop perturber le trafic automobile du centre-ville, la circulation sera maintenue pendant les travaux, qui se feront par étapes. À terme, le carrefour giratoire sera semblable à son camarade de la rive gauche, le Rond-point de l’Orne. Il reliera le pont Alexandre

Stirn au Cours Montalivet et au Quai Amiral Hamelin. Pour Cécile Dossou, maireadjointe en charge de la voirie et des travaux, “il est important que l’espace public soit livré en même temps que le nouveau quartier. Par ailleurs, cela nous permet de réfléchir aux aménagements conséquents à l’installation de la futur ligne 2 du tramway”. Chaque jour, plus de 20 000 véhicules empruntent ce carrefour. Le long des berges, c’est toute la circulation qui va être reconçue. En effet, à l’issue des travaux, le quai Hamelin, actuellement en sens unique, sera ouvert à la circulation dans les deux sens.

COURSEULLES-SUR-MER 

■■ Le futur carrefour giratoire reliera le pont Alexandre Stirn au Cours Montalivet et au Quai Hamelin.

Pierre & Vacances s’installe

I

■■ Dans un cadre boisé où les palmiers flirtent avec le gazon, la résidence du “Chant des Oiseaux” propose 102 logements.

naugurée jeudi 12 juillet sous le label Maéva, la résidence “Le Chant des Oiseaux” a vu le jour à Courseulles-sur-mer, entre le port de plaisance et le bord de mer. Elle se compose de 21 maisons individuelles, de trois à six pièces, et de 81 appartements du deux au quatre pièces. Pour Frédéric Pouille, le maire de Courseulles, “cette résidence s’implante à un moment opportun. Elle va apporter un plus indéniable à la ville. Tant par les touristes qui la fréquenteront et qui, par conséquent,

feront tourner l’économie locale, que par la notoriété que nous apporte l’implantation d’une structure du groupe Pierre & Vacances”. Plage artificielle L’ensemble résidentiel est actuellement vendu sous la marque Maéva et sera reconnu établissement trois étoiles dès la fin de l’année. Du fait de la qualité de ses équipements, comme sa piscine chauffée ou sa plage artificielle, la résidences sera labellisée Pierre & Vacances dès 2013, symbole d’une prestation supérieure.


N° 142 - 19 juillet 2012

7

NEWS Après 311 années d’existence, l’école de la Providence ferme ses portes L’école privée catholique de la Providence, installée 24, rue de Falaise à Caen, ne rouvrira pas à la rentrée prochaine. Son organisme de gestion a été mis en liquidation judiciaire. La décision a été prise par la Direction diocésaine de l’enseignement catholique.

Enseigne

HORS EUROPE 

800 m2 en centre ville

L

■■ Le garage Speedy, 22 avenue du 6 Juin, est ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h et le samedi de 8h à 12h.

Ouvert depuis 1998 au coeur du centre-ville de Caen, le garage Speedy propose “d’apporter une solution aux clients, du simple essuie-glace aux problèmes électroniques”, souligne Olivier De Bras De Fer, diffuseur du journal Tendance Ouest. Donnant sur

l’avenue du 6 juin et la rue Saint-Jean, le garage, qui s’étend sur plus de 800 m2, est divisé entre plusieurs espaces avec entre autre, un parking à l’entrée pour le stockage des voitures et un espace dedié à l’atelier pour les réparations de voitures avec quatre ponts.

Les six salariés employés par l’établissement devraient être licenciés. Les sept enseignant, reclassés. Les parents des 160 enfants inscrits cette année, de la première section de maternelle jusqu’au CM2, ont donc dû trouver une nouvelle école. Plus des trois

quarts ont choisi un autre établissement privé pour le prochain exercice scolaire. Fondée en 1701 par les sœurs de la Providence de Rouen, l’école a d’abord servi de maison aux petites filles de la paroisse de Vaucelles. En 1812, les sœurs de la Providence de Sées en

ont pris le contrôle, avant que l’école ne devienne municipale en 1835, avec trois classes. Elle est redevenue “libre” en 1906, après 46 années de pensionnat. L’établissement appartient toujours aujourd’hui à l’ordre des Soeurs de la Providence.

Des touristes très contrôlés

es Européens n’ont pas besoin de très nombreux papiers pour circuler librement sur le territoire français. Mais les 76 Algériens, 16 Russes et les habitants du Malawi, Burundi, Kosovo ou encore du Kazakhstan, en visite à Caen en 2011, ont dû par contre satisfaire à des critères contraignants pour obtenir leur visa de tourisme. 52 nationalités Un Caennais qui invite un étranger en provenance d’un pays hors de l’espace Schengen, une zone sans frontières convenue entre pays européens, et dont l’Etat n’a pas d’accord avec la France, est en effet confronté à une enquête

administrative pointilleuse. Elle doit déterminer si l’hôte dispose bien d’un logement de 30m2 minimum, et d’un revenu supérieur au Smic. C’est un service de la police municipale qui s’en charge, et délivre, selon ces critères, une “attestation d’accueil” signée par l’adjoint au maire Jean-Louis Touzé. “C’est gênant d’avoir à refuser l’accueil de tel ou tel étranger. Mais c’est la loi”, témoignet-il. De 669 demandes acceptées en 2005, il y en a eu 353 en 2011, représentant 52 nationalités. Et 189 dans les six premiers mois de 2012. La moitié des requêtes sont rejetées.

■■ L’adjoint au maire Jean-Louis Touzé, en charge de la police municipale, supervise à ce titre l’accueil des étrangers.


8

NEWS Le préfet refuse au Conseil général son retrait de Viacités La Préfecture du Calvados a fait savoir, lundi 9 juillet à Viacités, le syndicat mixte gestionnaire des transports en commun caennais, qu’il rejetait la demande de dissolution de ce syndicat, formulée par le Conseil général. Celui-ci souhaite en sortir

depuis septembre 2011, pour ne plus “être prisonnier de dépenses qu’il ne pourrait financer”. Le préfet Didier Lallement considère cepndant que la minorité financière du département au sein du syndicat ne constitue pas une atteinte à son autonomie financière.

●● PSA Président de région et préfet s’inquiètent

Le président de la région Laurent Beauvais et le préfet Didier Lallement ont fait part de son inquiétude au sujet des emplois indirects concernés par la suppression de 8 000 postes au sein du groupe automobile PSA. “Ces décisions ne seront pas sans effet sur le tissu industriel régional, en particulier sur l’activité des sous-traitants automobiles.”

●● SOLEIL Premier vol réussi entre Caen et la Corse

Le premier vol à destination de Figari en Corse du sud au départ de Caen Carpiquet, s’est déroulé le samedi 14 juillet. Un vol hebdomadaire sur cette destination sera effectué chaque samedi jusqu’au 1er septembre, avec un départ à 15h45 pour une arrivée à 17h45. Figari est connue pour être la porte d’entrée du sud de l’île, vers Bonifacio et Porto Vecchio.

●● GRAND PARIS Caen en charge du tourisme

Dans le cadre du développement du “Grand Paris”, également connu sous la dénomination “Paris Seine Normandie”, la Chambre de commerce et d’industrie de Caen Normandie est désormais en charge de piloter la commission pour la filière tourisme. Le 25 septembre prochain, près d’un millier de chefs d’entreprises se réuniront au centre de congrès de Versailles pour valoriser l’importance et le poids du secteur économique sur ce nouveau territoire. “Un projet de trente ans”, selon la CCI.

N° 142 - 19 juillet 2012

67 nouveaux logements à Hérouville-Saint-Clair Jeudi 12 juillet, la ville d’Hérouville-Saint-Cair, en partenariat avec Calvados Habitat, a inauguré 67 nouveaux logements dans le cadre du Projet de rénovation urbaine. Situés rue des Sources et Avenue de Berlin, chaque appartement est équipé de terrasses

ALGUES  

ou balcons, et de cuisines pré-équipées de plaques chauffantes. Chaque locataire a une place de parking réservée et les étages sont desservis par un ascenseur. L’attribution se fait selon des critères sociaux pour permettre à des personnes dans le besoin de se loger.

Elles font la fortune du groupe Batteur

S

i elles ont tendance à ne pas attirer les baigneurs sur nos côtes, certaines algues sont dotées de propriétés bienfaisantes, savamment exploitées depuis cinquante ans par le groupe caennais Batteur, au travers de sa marque Algotherme. Sur les 900 salariés de cette société basée à Hérouville, une quarantaine travaille à la recherche, au développement et à la conception de produits cosmétiques enrichis par cette plante marine.

Hérouville en pointe “Les algues sont produites en mer d’Iroise à l’ouest du Finistère”, précise Stéphanie Motier, responsable de

la communication. Chaque espèce possède des propriétés spécifiques permettant la création de produits uniques. Une des crèmes anti-rides d’Algotherme se compose par exemple de pelvetia canaliculata, une algue capable de se régénérer seule après avoir passé quinze jours hors de l’eau. Outre la quarantaine de crèmes, huiles et autres gels de son catalogue, Algotherme proposera, en 2013, une nouvelle gamme à base de fougères des mers dont la propriété est de se rétracter une fois hors de l’eau, comme pour mieux se protéger du soleil. Cette caractéristique garantirait un meilleur éclat de la peau.

■■ Les produits cosmétiques du groupe Batteur, à base d’algue, sont exportés dans 84 pays du monde.


N° 142 - 19 juillet 2012

NEWS Peugeot-Citroën va supprimer 43 emplois à Cormelles

Le Palais Ducal, futur pôle culturel de l’artothèque Vendredi 13 juillet, la Ville de Caen a lancé officiellement les travaux de réhabilitation du Palais ducal, situé impasse du Duc Rollon, derrière l’hôtel de ville de Caen. Construit au XIVème siècle, le bâtiment rénové va accueillir au printemps 2013 la nou-

Les droits d’inscription sont en hausse

■■ Les inscriptions sont suspendues à partir du 24 juillet et jusqu’au 23 août inclus.

Pour l’année universitaire 2012/2013, les droits d’inscription à l’université augmentent à l’échelle nationale. Il faudra débourser 186 € (177 € l’an passé) pour s’inscrire en licence, 255  € (contre 245  €) pour un Master, 385 € en Doctorat et 601 €

en école d’ingénieurs. À ces droits vient s’ajouter la cotisation de sécurité sociale étudiante qui s’élève à 207 €, (contre 203 €). Le CROUS n’a toujours pas décidé de l’augmentation ou non du ticket de restaurant universitaire. Il coûtait 3,05 €.

●● ÉTUDIANTS  Le guide 2012 est sorti

La Ville de Caen s’est associée au Crous et à l’Université pour réaliser un guide pratique à destination des étudiants. Où sortir à Caen ? Faire du sport ? Où rencontrer les acteurs culturels et associatifs de la ville ? Comment se déplacer et où se loger ? Toutes les clés sont dans le guide, téléchargeable gratuitement sur

●● LOGEMENTS  108 bénéficiaires du Caen GRL

Le dispositif Caen Garantie universelle des Risques Locatifs (GRL) vient de franchir la barre des 100 bénéficiaires. Ce service garantit la mise à disposition d’une caution pour le locataire en quête d’un garant et assure le propriétaire d’un paiement de loyer en cas de problème financier du locataire. Depuis 2010, la Maison de l’Habitat a reçu 1 011 demandes d’informations, dont 753 sollicitations de Caennais. Aujourd’hui, 108 locataires ont pu se loger dans le parc privé grâce au GRL.

●● ARMÉE   Un nouveau délégué militaire

Le colonel Claude de Seze, délégué militaire du Calvados depuis 2007, est remplacé par le colonel Trochu. Le rôle d’un délégué militaire est de représenter l’armée dans le département auprès des populations civiles, et de conseiller le Préfet en cas de nécessité.

●● ROUTES  Le pont de Normandie en chantier

Jusqu’au 7 août prochain, la circulation sur le pont de Normandie restera perturbée par des travaux concernant la réfection de la chaussée. Une première depuis son ouverture en 1995. Chaque jour, ce bel ouvrage enjambant la Seine est emprunté par 18 000 véhicules.

●● FRAC  Précisions

L’usine automobile de Cormelles-le-Royal, qui produit des transmissions et des liaisons au sol, est elle aussi touchée par les suppressions de postes engagées dans le groupe. Le site devra supprimer 43 emplois, selon les chiffres dévoilés par le site Inter-

velle artothèque caennaise, contribuant du même coup à la mise en valeur du patrimoine. L’espace sera divisé en trois parties :la chapelle accueillera les œuvres à consulter, le premier étage sera réservé aux collections et le dernier offrira une salle d’exposition.

UNIVERSITÉ 

le site www.caen.fr.

9

Le projet d’installation du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) à Colombelles a été abandonné pour des questions techniques d’implantation et non budgétaires, tient à préciser son responsable. La relocalisation de la structure, située actuellement au 9 rue Vaubenard, sera financée par l’Etat, le ministère de la Culture et de la Communication, et la Région Basse-Normandie.

C’EST L’ÉTÉ

net du magazine “L’usine nouvelle”. Il s’agit de départs volontaires et non de licenciement, précise la direction. Ces départs concerneraient 13 ouvriers, 25 techniciens et cinq cadres. Le site de Cormelles, voisine de Caen, emploie actuellement 1750 salariés.

Le retour des cahiers de vacances

M

oments de frustration lorsque les plus jeunes préféreraient profiter du soleil et des activités estivales, plutôt que de se plonger dans les constructions grammaticales et les exercices de mathématiques, les cahiers de vacances demeurent un élément incontournable des vacances. “En dix ans, les ventes ont légèrement diminué, observe une libraire caennaise. Cette année pourtant, les ventes sont à la hausse par rapport à l’été dernier.” Il faut dire que les éditeurs font de gros efforts en rendant les cahiers de plus en plus ludiques et attractifs. Fini les simples exercices rébarba-

tifs. Aujourd’hui, les illustrations et les jeux font partie intégrante de ces cahiers de vacances, au côté des exercices. “Apprendre en s’amusant” reste la devise de ces documents périscolaires. Pour Jocelyne Ciaponi, maman, “les cahiers de vacances sont de très bons outils. Parfois, les enfants les prennent comme une punition, mais ils sont utiles pour corriger les faiblesses. Et d’ajouter : “Il faut que les parents accompagnent les enfants dans leur travail de vacances ; qu’ils s’impliquent.” Certains parents reconnaissent aussi que ces fameux cahiers sont l’occasion pour eux de refaire en famille des exercices... oubliés.

■■ Cet été, sur les étals des magasins caennais, trônent en rois ces fameux cahiers indémodables.


10

N° 142 - 19 juillet 2012

NEWS Ouistreham plombée par une redevance de l’Agence de l’eau 508 000 euros : c’est la somme importante que la commune de Ouistreham doit régler au titre d’une redevance de pollution domestique réclamée par l’Agence de l’eau SeineNormandie (AESN). Les conditions de cette contribution ayant changé en

2006, l’AESN a demandé aux communes leur solde pour la période précédente. Ouistreham a commencé à régler cette somme en suivant l’échéancier sur quatre ans convenu avec l’AESN. La commune a décidé de déposer plainte devant le tribunal administratif.

Caen s’est souvenue de la prise de la Bastille Samedi 14 juillet, la prise d’armes de la Fête Nationale s’est tenue à Caen place du Maréchal Foch. Pour cette occasion, d’anciens combattants ont été conviés à célébrer la fête nationale en présence de Didier Lallement, préfet du Calvados. La prise d’armes

SOLIDARITE

COMMUNAUTÉS 

Ils soutiennent les malades

P

■■ Les membres actifs de l’association Rhezhome aident les malades et leurs familles.

D

epuis un an, l’association Rhezhome vient en aide aux familles dont l’un des membres est atteint d’une grave maladie. “Au départ, avons créé un site Internet”, précise Didier Cailleux, fondateur de l’association. Une aide aux familles Le site www.rhezhome. com met à disposition sur sa page tous les liens nécessaires pour faciliter la lutte contre la maladie et contribue à sensibiliser les internautes à l’importance du don de sang et d’organes. Face à la progression du site, l’association a décidé d’intervenir dans les établissements scolaires. “Nous appuyons des actions humanitaires et

des initiatives à l’hôpital, ce qui est très important pour les enfants. Et nous tentons de faciliter l’hébergement pour les familles des patients, souvent obligés de quitter foyer et travail pour aider à vaincre la maladie.” Pour trouver des subsides, les responsables de l’association mettent en vente “le journal de Mathilde”, petite fille emportée par la leucémie. “Nous récupérons aussi les fonds de bougies pour en faire des coeurs que nous vendons”. Rhezhome participera au Téléthon en octobre avec l’Etablissement français du sang. Pratique  : www. rhezhome.com ou tél. 06 60 73 79 58.

Un parfum d’Algérie

résente dans l’agglomération caennaise depuis 1944 et le “début de la fin” de la Seconde Guerre mondiale, la communauté algérienne est aujourd’hui ancrée de plein pied dans la vie locale. 7 000 Franco-algériens dans l’agglomération “La culture française est dans notre sang, affirme Amar Amri, président de l’association culturelle franco-algérienne, basée à Hérouville. Mon oncle a participé au Débarquement en Normandie”. Avec l’été et les fêtes du Ramadan le 20 juillet, l’association estime que sur les 6 000 à 7 000 franco-algériens résidant dans l’agglomération, près de la moitié

PHOTO 

a été instaurée en souvenir de la prise de la Bastille en 1789. Cette cérémonie militaire marque le 14 juillet et la défense de la République. Avec émotion, les jeunes de l’Etablissement public d’Insertion à la Défense, l’EPIDE, ont chanté le refrain de la Marseillaise.

vont regagner l’Algérie. “Ce voyage de retour aux sources est très attendu. On économise parfois toute l’année pour celà. La plupart d’entre nous retournent au pays pour un mois, des fois davantage. C’est aussi une occasion de partager la culture française.” La majorité de ces Caennais d’origine algérienne sont employés dans le secteur de l’industrie et du bâtiment. À l’image de l’association culturelle, l’entraide reste toujours très présente au sein de la communauté. “Régulièrement, nous nous occupons des personnes âgées, afin qu’elles ne restent pas isolées. Nous essayons aussi de venir en aide aux familles dans le besoin”

■■ Depuis 2005, l’association culturelle franco-algérienne tient des permanences chaque mercredi à Hérouville.

C’est beau, la ville de Caen, la nuit

S

téphane Maurice a réussi son pari. Celui d’apprivoiser une ville à travers un livre, tel un étranger de passage, alors même qu’il arpente ses rues tout au long de l’année, du matin au soir.

Révélations nocturnes En librairie depuis le début du mois, Caen la Nuit et ses 130 clichés font avant tout parler le béton, la pierre et les espaces verts de la capitale bas-normande, plutôt que les hommes qui la font vivre. A l’automne dernier, Sté-

phane Maurice était à l’affût du cliché détonnant, “de cette image qu’on ne s’attend pas à trouver en feuilletant un livre sur Caen”. L’allumage des réverbères sonnait chaque soir le coup d’envoi de sa chasse photographique. “La nuit révèle des choses que le jour masque.” Et bien que rédacteur en chef du magazine Au fil de la Normandie, ce travail lui a permis de se rendre compte “à quel point il ne connaissait pas Caen, cette ville qui s’est régénérée sans effacer son passé”.

■■ L’un des clichés les plus détonnants de l’ouvrage photographique Caen la Nuit.

LIQUIDATION AVANT CESSATION D’ACTIVITE

-70% ’à

Poudre de Perlimpinpin, Little Marcel... Les Déglingos, T’es Fou Louloup, Veilleuses Egmont Toys, La Marelle...

Prêt-à-porter et accessoires pour enfants

LQ 14-12-017

Jusqu

10 bis rue Froide - CAEN - Tél. 02.31.50.32.21


N° 142 - 19 juillet 2012

SPECIAL VACANCES

11

Une journée à Dives, entre terre et mer

Un port animé Parmi les plus importants de la côte normande, son port de plaisance peut accueillir jusqu’à 600 bateaux. Port Guillaume propose aussi aux touristes une agréable promenade jusqu’à l’embouchure de la Dives le long du sentier des Douaniers. Ils peuvent y observer une faune et une flore encore préservées. Ici se croisent les visiteurs et les pêcheurs venant vendre la fraîche pêche du jour à la Halle aux poissons. On peut venir jouer soi-même les navigateurs sur des catamarans, disputer des régates et monter à bord de voiliers traditionnels. Le quartier du

port est aussi animé avec ses restaurants et ses commerces.

Un beau patrimoine Dives-sur-mer bénéficie d’un patrimoine important comme les Halles du XVe siècle, à l’architecture typiquement augeoise, ou les villas bourgeoises bordant la colline. Le village Guillaume le Conquérant, ancien relais de poste, est devenu aujourd’hui un lieu charmant de rencontres avec les artisans et antiquaires. La Maison Bleue est un merveilleux jardin composé de petits monuments recouverts de fresques animales en mosaïque. L’église romane et gothique arbore notamment de beaux vitraux d’anges musiciens. Enfin, le Manoir de Bois-Hibout, bâtie en pierre de Caen, est une très jolie maison de maître. Pratique. Syndicat d’initiative de Dives-sur-mer, par téléphone au 02 31 91 24 66 ou Internet sur www.divessur-mer.fr.

●● ANIMATIONS Emile et images à Luc-sur-mer. Le groupe

myhique des “Démons de minuit” et de “Capitaine abandonné” rejoue ses tubes des années 80. En première partie : Eve Angeli. ✔✔ Mercredi 25 juillet à 21h devant le casino de Lucsur-mer. Infos au 02 31 97 32 71.

Cinéma en plein air à Ouistreham. Le film d’animation “Rio” sera projeté vers 22h30 devant la plage. ✔✔ Vendredi 28 juillet à la tombée de la nuit sur l’esplanade Lofi de Ouistreham. Tél. 02 31 82 29 87.

Viking beach soccer tour. Le grand tournoi de beach soccer termine sa tournée sur le sable de Ouistreham, avec les finales jeunes et seniors. ✔✔ Samedi 21 (10h-18h) et dimanche 22 juillet (11h18h) sur la plage de Ouistreham.

“Un singe en hiver”, à Villerville. Le célèbre film

d’Henri Verneuil, avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo, était tourné il y a cinquante ans à Villerville. La commune s’en souvient avec de nombreux événements.

✔✔ Tout l’été dans la commune de Villerville. Programme sur www.les50ansdusingeenhiver.com.

●● FOIRES ET VIDE-GRENIERS Ouistreham. Dimanche 22 juillet de 6h à 19h, foire

aux greniers sur la Prairie de la mer. Tél. 02 31 97 37 96.

St-Aubin-sur-mer. Dimanche 22 juillet de 8h à 18h, foire aux greniers place de la gare. Tél. 06 21 75 41 93.

Dives-sur-mer

E

ntre Cabourg et Houlgate, Dives-sur-Mer, malgré les apparences, est riche d’Histoire. La ville a su garder au fil des siècles un rayonnement commercial puis touristique important. Au cours d’une journée de visite, elle se laisse découvrir sous deux facettes différentes.

■■ Notre carte postale : en haut à gauche, l’église romano-gothique du XIVe siècle. A droite, le quartier de port Guillaume. En bas à gauche, l’impressionnante charpente en chêne des Halles. A droite, le Manoir Bois-Hibout, aussi appelé “Lieutenance”.

DANS LA RUE 

L

Le mardi, c’est Histrions à Bernières

e festival d’arts de rue et de spectacles vivants “Les Histrions du Mardi” se déroule à Bernières-sur-mer le mardi soir, à partir du 24 juillet. Cette année, le festival vous propose de découvrir six spectacles de théâtre de rue et autres arts circassiens.Les deux comédiennes-chanteuses “Les Ch’Ti Lyrics” ouvrent le festival mardi 24 juillet, avec un répertoire musical très “Ch’ti”. Le 31 juillet, place au “Magic Tea Time” et “The Famous Jack and Viviane’s Magic Show”,

deux comédies humoristiques et surnaturelles. Le 7 août, la compagnie de danse “The Smokey Eyes” vous transporte dans l’univers du cirque d’épouvante avec des personnages hors normes. Le 14 août, le spectacle de marionnettes “Et ta soeur ?” prend le relais, suivi des clowns de “Cass’ Bouteilles” qui viendront clôturer le festival le 21 août. Pratique. Les mardis jusqu’au 21 août, 21h, place du 6 Juin à Bernières-surMer. Tél. 02 31 96 44 02.

■■ “The Smokey Eyes” vous invitent à la foire aux monstres.


12

SPECIAL VACANCES

N° 142 - 19 juillet 2012

●● A L’ANCIENNE Les attelages de Douville

●● DÉCAPANT Briouze fait son festival !

●● HISTORIQUE Les jours de l’enfant-roi

✔✔ Dimanche 22 juillet, à partir de 9h30, à Mandeville-en-Bessin. Infos : 02 31 22 50 15

✔✔ Vendredi 20 et samedi 21 juillet, à Briouze. Plus d’infos sur www.festival-artsonic.com.

✔✔ Dimanche 22 juillet et 5 août au Château de Fontaine-Henry, dès 14h30. Infos: 02 31 26 93 67.

Le festival familial d’art de rue “Les Veillées d’été” revient pour sept spectacles gratuits dans les villes du bocage normand. Retrouvez par exemple le spectacle loufoque d’ouverture “Carroussel des moutons”, vendredi 20 au centre culturel de Vassy. Rendezvous musical et acrobaties avec “Roue Libre”, jeudi 26 juillet à l’école de Jurques. Ou encore, jeudi 2 août, la compagnie “Joe sature et ses joyeux osselets” se produit dans le bourg de Villy-Bocage.

✔✔ Du 20 juillet au 10 août, à partir de 19h. Un pique-nique musical précédera chaque spectacle. Infos : 02 31 77 16 14 et sur www.veilleesdete.canalblog.com.

●● ANIMATIONS Balade viroise en calèche. Un aperçu au pas du

cheval des monuments incontournables de Vire.

✔✔ Mardi 24 juillet à 11h, square de la Résistance. Infos au 02 31 66 28 50.

La fête de l’Aure près de Bayeux. Vide-greniers, repas champêtre, ambiance Western et jeux.

✔✔ Dimanche 22 juillet, toute la journée. Informations au 02 31 51 28 28.

Musique sacrée à Landelles-et-Coupigny . Un tout nouveau festival voit le jour dans le bocage normand : “les méditations musicales”. ✔✔ Samedi 21 (dès 16h) et dimanche 22 juillet (dès 18h) à l’église de Landelles-et-Coupigny, près de Vire. Infos au 02 31 69 02 49.

La Dives, en kayak. Le moulin et le château de

Carel sont quelques-uns des coins cachés à découvrir en canoë-kayak le long de la Dives. ✔✔ Samedi 21 juillet, 14h30 au kayak-club de StPierre-sur-Dives. Réservation : 02 31 14 10 86.

BAYEUX 

Notre-Dame prend des couleurs

D

es projections numériques couvriront de nouveau cet été la face sud de la cathédrale Notre-Dame de Bayeux et de l’Hôtel Doyen. La cité ducale renouvelle son spectacle nocturne devant l’engouement rencontré l’année passée : 35 000 spectateurs sont venus l’admirer. Il met en scène Jeannine, passionnée par le patrimoine bayeusain et ancienne dentelière, qui nous conte 2 000 ans d’histoire à Bayeux. Mais cette année, elle nous emmène jusqu’au Brésil. Sur des sons

CLÉCY 

I

Le Château de Fontaine-Henry ouvre ses portes aux enfants en leur proposant des ateliers de maquillage, de sculptures de ballons et de magie avec un illusionniste.

de samba, la traditionnelle boîte de camembert est remplacée par un carnaval coloré et le drapeau brésilien devient dentelle. La colorisation de la cathédrale est aussi l’occasion de voir ce chef d’œuvre architectural du XIIe siècle d’un nouvel œil et d’en apprécier toute la beauté architecturale. Pratique. Jusqu’au 1er septembre les mardis, jeudis et samedis (23h et 23h30, plus 22h30 dès août), à la Cathédrale de Bayeux. Gratuit. Infos : 02 31 51 28 28

Patrice Lebris

Des veillées d’été pour petits et grands BOCAGE NORMAND

Cette année, Art Sonic réunit 20 artistes et autant de concerts éclectiques, du rock de Stuck in the Sound (photo) à la décapante chanson de Carmen Maria Vega.

■■ La nuit tombée, Notre-Dame se pare de milliers de teintes.

Le petit train bat tous les records

nlassablement, les trains du gigantesque chemin de fer miniature de Clécy, à 35 minutes au sud de Caen, se croisent, s’arrêtent, repartent au milieu des villes, des collines et des personnages animés. L’histoire de cette oeuvre remonte à 1969, lorsque Yves Crué, passionné de locomotives, crée chez lui une maquette de chemin de fer de 60 m2. Des années plus tard, il découvre en Allemagne un réseau de 270 m2 et décide de faire mieux. Sur sa maquette de 310m2

se côtoient 250 locomotives, 400 wagons et 650 bâtiments, sans oublier les effets sonores et les centaines de lumières qui donnent vie à cette oeuvre ! A l’extérieur du musée, un autre train, plus grand cette fois, permet une promenade le long du jardin. Enfin, pour les plus petits, une locomotive gonflable a été installée. Pratique. Ouvert tous les jours jusqu’au 2 septembre, de 10 à 18h. Infos au 02 31 69 07 13 et sur www.chemin-fer-miniature-clecy. com

Emmanuel Crué

Le Manoir de Douville rassemble dans sa cour une vingtaine de véhicules hippomobiles élégants et insolites, ainsi qu’une brocante et un marché artisanal.

■■ Trois kilomètres de rails où se croisent 250 locomotives !


N° 142 - 19 juillet 2012

13

SPECIAL VACANCES

●● SOIRS D’ÉTÉ Du chant nordiste... et des rires

●● FUTURISTE Que va devenir la Presqu’île ?

●● DESIGN “Autour du Jardin” à la Guérinière

✔✔ Jeudi 26 juillet à 18h30 et 21h près du 49, Bd Général Vanier. Précisions au 02 31 30 45 55.

✔✔ Jusqu’au 19 août au Pavillon de Normandie, quai Caffarelli. Infos au 02 31 30 41 00.

✔✔ Tout l’été au parc Claude Decaen, et à la vitrine L’Unique, 4 rue Caponière. Infos: 06 22 65 44 74.

musée d’initiation à la nature, jetez-vous à l’eau !

Christophe Pérelle

AQUATIQUE Au

✔✔ Du lundi au vendredi et de 14h à 18h jusqu’au 31 août au Musée d’initiation à la nature, derrière l’Hôtel de Ville de Caen. Plus d’informations au 02 31 30 43 27.

L’occasion est donnée de vous jeter à l’eau avec l’exposition “Plouf ! La vie aquatique”, jusqu’au 31 août au Musée de la nature de l’Hôtel de Ville de Caen. Plongez au fond de la mare pour découvrir des photos sur l’écosystème, la faune et la flore peuplant les eaux douces, les mares, rivières et étangs qui nous entourent. Des jeux et des animations permettront aux plus jeunes d’appréhender ce milieu et de découvrir différents moyens pour le protéger.

●● ANIMATIONS Marché nocturne à Hérouville. Un rendez-vous

estival qui invite à la gourmandise et à la déambulation, autour de produits artisanaux, de vieux livres...

Festival de design et d’art contemporain dans l’espace public. Où urbanisme et nature se réunissent pour créer la Pépinière, le Poulailler ou encore la Gardenmobile.

Trois équipes d’architectes autour d’un même projet : découvrez les trois projets urbains imaginés pour le futur de la Presqu’île de Caen.

Offrez-vous une balade musicale

NOUVEAUTÉ

L Office de tourisme de Caen - Jean Rémy

Art du clown (Mr Wilson) et récital lyrique (Ch’ti Lyrics, photo) sont au programme du prochain rendez-vous de Caen Soirs d’été.

■■ De grands airs seront repris par les comédiens.

PARCS ET JARDINS 

C’est presqu’un grand théâtre itinérant en plein air où l’ambiance fait partie intégrante du parcours. A un détail près : cette fois, c’est un petit train qui conduit les visiteurs au long des rues, les amenant aux endroits les

plus marquants de la capitale régionale. Un conférencier spécialiste des différentes facettes de la ville animeles étapes, accompagné de comédiens et musiciens polyvalents de l’association Amadava. Bref : des visites passionnantes pour les amateurs d’architecture, de patrimoine, de musique, ou de bon temps. Pratique. Les mercredi et vendredi jusqu’au 31 août de 21h à 23h. Rdv à l’office de tourisme, 12 place SaintPierre. 5,50/9,50€. Plus d’infos au 02 31 27 14 14.

Promenade dans Caen la verte

L

✔✔ Les jeudis soir jusqu’au 30 août, de 18h à 23h sur la place du Café des images. Tél. 02 31 45 33 11.

Tout savoir sur l’énergie. Opération découverte à

la Maison de l’énergie : pourquoi la terre se réchauffe telle ? Comment fabrique t-on de l’électricité ? D’où vient notre énergie ? Toutes les réponses dans cette visite ! ✔✔ Mercredi 25 juillet et tous les mercredis de 10h à 12h à la Maison de l’énergie, avenue Brillaud de Laujardière. Précisions au 02 31 06 61 61.  F. Decaens / Ville de Caen

●● VIDE-GRENIERS

. Marché à la brocante et aux livres d’été samedi 21 juillet (9h-18h) : une vingtaine d’exposants se réunissent au pied du Château de Caen. Infos au 06 70 07 80 84. . Foire aux greniers dimanche 22 juillet sur le boulevard Leroy. Plus d’informations au 02 31 82 67 19.

’office de tourisme de Caen innove encore cette année. Après ses visites théâtralisées qui ne manquent pas d’adeptes, il lance “la balade musicale”, une interprétation du patrimoine caennais au son d’instruments qui l’inscrivent dans l’histoire.

■■ Le Jardin des Plantes : un grand parc pédagogique.

es espaces verts de Caen sont bien cachés mais offrent une grande variété de promenades en pleine ville. Outre la fameuse Colline aux Oiseaux (Tendance Ouest du 12 juillet), le Jardin des plantes est un vivier de plantes médicinales et horticoles. Dans les serres et l’orangerie, vous trouverez plus de 1 500 espèces exotiques, tel le nénuphar géant. Les jardins de l’Abbaye-aux-Hommes, de type jardin à la française, sont d’une rare beauté avec leurs

cônes d’ifs et leurs fleurs colorées. Le cloître, très inspiré, est aussi à découvrir. Au sein du château ducal, poussent dans un joli jardinet des plantes médicinales et à visée utilitaire, utilisées au Moyen-Age : c’est le Jardin des Simples. Enfin, il y a la Prairie : des zones ombragées et une réserve ornithologique où hérons, cygnes et poules d’eau se prélassent. Et pour une balade insolite, les “cimetières dormants” de Caen offrent un calme sans pareil. Pratique. Infos sur www.caen.fr.


14

SPECIAL VACANCES

N

on ! Les musées ne sont pas forcément ennuyeux pour les enfants. Il en existe autour de Caen quelques uns qui font de la sortie culturelle familiale un plaisir pour tous. Sur la côte d’abord, rendezvous à Luc-sur-mer, où la maison de la Baleine (tél. 02 31 97 55 93) raconte l’histoire fascinante de ce grand cétacé échoué en 1885 sur la plage de la commune, et qui a vécu depuis de drôles de péripéties. Pour plonger dans un passé plus lointain, le Paléospace de Villers-sur-mer (tél. 02 31 81 77 60) se projette lui à l’époque des dinosaures. On peut y faire la connaissance des espèces qui peuplaient le monde au Crétacé, comme le Prosaurolophus de 10 mètres de long, ou l’énorme tête du plus connu Triceratops. A Port-en-Bessin, le musée des épaves du Débarquement (tél. 02 31 21 17 06) vous entraîne sous l’eau à la

découverte des vestiges du Débarquement. La maison de la nature de Sallenelles (tél. 02 31 78 71 06) met cet été le peuple pollinisateur à l’honneur : de quoi mieux connaître le lien qui unit les fleurs et les insectes. A Balleroy, près de Bayeux, le musée des Ballons (tél. 02 31 21 06 76) retrace l’histoire mouvementée des ancêtres de la montgolfière. Non loin de là, à Nonant, la chocolaterie du Drakkar (tél. 02 31 10 00 05) attire les gourmands dans son musée incontournable : 350 m2 qui vous mettront l’eau à la bouche ! A Falaise, plus au sud, le musée des automates (tél. 02 31 90 02 43) revient sur cet art d’autrefois, qui fait toujours rêver les familles. Tout comme l’univers mystérieux du souterroscope de Caumont L’Eventé (tél. 02 31 71 15 15), ou du planetarium de Beaumont-Hague (tél. 02 33 78 13 80). Il n’y a que l’embarras du choix !

ballons : amusants

Musée des Ballons de Balleroy

Chocolat et place aux musées

N° 142 - 19 juillet 2012

■■ Du musée des Ballons de Balleroy (photo) à celui des automates à Falaise, voilà qui devrait faire changer d’avis les enfants sur les musées !

Route du cidre : un circuit au goût bien normand de découvrir des villages typiques : Beuvron en Auge en tête, l’un des plus beaux villages de France. Maison à colombages, rues fleuries et vieilles fermes sont les piliers de cette halte magique. A Bonnebosq, vous pourrez visiter le Manoir du Champ Versant du 16 e siècle. A Cambremer, l’église du 17e siècle comporte des vitraux du 10e siècle et les mises en scène des jardins du Pays d’Auge sont à voir absolument. A Crèvecoeur en Auge, vous viendrez visiter l’ancien site médiéval, son manoir d’habitation, sa chapelle et ses bâtiments agricoles. Un spectacle visuel à l’arrière-goût... de pomme.

www.calvados-tourisme.com

Q

uarante kilomètres à la découverte de la fraîcheur et de la verdure de la campagne normande et des villages plein d’authenticité du canton de Cambremer : c’est ce que propose la Route du cidre, une balade pittoresque à la rencontre des producteurs qui vous ouvrent les portes de leur cave. Secrets de fabrication Le cidre, boisson emblématique de la région, se décline sur le parcours chez une quinzaine de professionnels sélectionnés. Ils vous accueillent pour une dégustation et pour vous révéler leurs secrets de fabrication. L’occasion aussi

■■ Après une étape à l’office de tourisme de Beuvron-en-Auge (ou par téléphone au 02 31 63 08 87), vous disposerez de toutes les informations pour vous laisser guider à travers le Pays d’Auge sur la route du Cidre.


N° 142 - 19 juillet 2012

SPORTS

“Ça devrait avancer” pour Jean-Jacques Pierre Mis à l’essai par le Stade Malherbe Caen, JeanJacques Pierre a disputé l’intégralité de la rencontre face à Rouen, mardi 17 juillet à Dives. “Dans l’état d’esprit, il était là. Physiquement, ça va. Ça devrait avancer”, indique Patrice Garande. Jean-Jacques

ENTRETIEN

“On vise la montée en D1”

MALHERBE 

Pierre, 31 ans, est actuellement libre de tout contrat. Passé par Nantes (2005-2011), il évoluait au Panionios (Grèce) la saison dernière. Caen est par ailleurs sur la piste d’un milieu gauche, pour combler le départ de Frédéric Bulot, et d’un attaquant.

15

Grégory Leca et Mathieu Duhamel bientôt de retour L’infirmerie caennaise est bien remplie en cette présaison. Branko Lazarevic n’a plus touché à un ballon depuis un an, Yrondu Musavu-King est arrêté jusqu’au début d’août et Lenny Nangis revient doucement d’une pubalgie. Il ne sera pas compétitif

avant septembre. En revanche, Grégory Leca et Mathieu Duhamel s’apprêtent à reprendre l’entraînement, après avoir été touchés respectivement au genou et à la cuisse. Ils seront néanmoins trop justes pour le déplacement en Corse, à Ajaccio.

Toujours pas rassurant

cœur des équipes. Je vais avoir tout un staff autour de moi qui connaît le foot féminin par cœur, puisqu’il sera composé d’anciennes joueuses. Que ce soit garçons ou filles, le football ne change pas sur le terrain pour un entraîneur.” ■■ Vincen Lehay.

V

incent Lehay est le nouvel entraîneur de l’ES Cormelles (D2 féminine de football). ■■ Comment êtesvous arrivé à Cormelles ? “Ce n’est pas un parcours tout à fait banal puisque j’étais embauché à l’AvantGarde. Il y a eu des désaccords au niveau du club et je me suis retrouvé sur le marché du travail. Après quelques rencontres avec Olivier Cahoreau qui avait décidé d’arrêter et de changer son staff, on s’est mis d’accord. ■■ Vous passez des jeunes garçons aux séniors femmes : est-ce un défi pour vous ? “C’est une nouvelle expérience mais ce n’est pas comme si je ne connaissais pas. Etant issu d’un club qui a vu se monter une section féminine, j’ai pu suivre le fonctionnement du foot féminin même sans être au

■■ Quel objectif vous a-t-on fixé ? “Le challenge, c’est la montée en D1 en 2014. Le club l’avait annoncé avant mon arrivée et ça n’a pas évolué.” ■■ Savez-vous à quoi vous attendre au niveau du jeu en lui-même ? “Quand j’ai commencé comme éducateur, ça m’arrivait de proposer mes équipes à des adversaires féminins. Ça fait quatre ou cinq mois que je suis des matchs féminins et que je suis en relation avec des clubs féminins. Si on retire le côté physique, l’approche du jeu est intéressante à travailler. Ce n’est pas comparable avec les garçons, mais il y a suffisamment de bonnes joueuses et de qualité technique pour faire quelque chose. Ce n’est pas la même rapidité que chez les garçons. Il y a peut-être un peu plus de temps pour faire les choses. Je ne suis pas spécialiste, on va découvrir. Ça devrait bien se passer. Il n’y a pas de pression à se mettre.”

●● TRANSFERTS  Niang et Hamouma sur le départ

L’attaquant du Stade Malherbe, Mbaye Niang est au centre des attractions de quelques gros clubs européens. Arsenal a été le premier à l’accueillir, le temps d’une semaine d’essai, mais Tottenham et surtout Manchester City sont sur les rangs en Angleterre. Le milieu droit, Romain Hamoua est lui obligé de prendre son mal en patience. S’il est tombé d’accord avec Saint-Etienne, il doit maintenant attendre que les deux clubs fassent de même. Cela s’annonce difficile, à tel point que Marseille est revenu dans la course.

●● GARDIEN  Perquis numéro un

Après quatre années passées dans l’ombre d’Alexis Thébaux à Caen, Damien Perquis débutera la saison dans la peau du gardien titulaire. Le joueur âgé de 26 ans et formé à Rennes l’a appris la semaine dernière.

●● COURSE  Luc-sur-Mer honore sa Translutine

Des centaines de coureurs investiront la plage de Lucsur-Mer pour la 22e édition de la Translutine. La course sur sable démarrera à 20h30, ce samedi. Inscriptions à l’office de tourisme ou par téléphone au 02 31 97 33 25.

■■ “Il ne va pas falloir répéter ce genre de prestation, sinon on va au devant de grandes désillusions”, assurait Nicolas Seube après la défaite de son équipe devant Rouen, en amical (0-1), mardi 17 juillet.

A

près deux matchs nuls face à Cherbourg (0-0) et Laval (1-1), le Stade Malherbe a concédé une première défaite en phase de préparation devant Rouen (National), mardi 17 juillet (0-1). Surpris par un coup-franc haut-normand dévié avec un brin de réussite au fond des filets de Thomas Bosmel (36e), les Caennais n’ont livré aucun gage de sécurité à dix jours de l’ouverture du championnat. “Ce que j’ai vu en première mi-temps et en deuxième mi-temps est

CFA 2 

évidemment insuffisant”, exposait Patrice Garande.

Malherbe se cherche En proie à de profonds soucis d’effectif, puisque seuls quinze professionnels étaient aptes à affronter Rouen, l’entraîneur caennais avait décidé d’aligner bon nombre de jeunes joueurs du centre de formation en première période. Ils ont subi dans l’ensemble la domination rouennaise, avant que leurs aînés prennent le relais au retour des vestiaires. Avec

son équipe-type du moment, Caen a modifié sensiblement la physionomie de la rencontre sans néanmoins se procurer pléthore d’occasions. “On fait un nonmatch et c’est catastrophique au niveau de l’investissement, résume Nicolas Seube sans langue de bois. Il va vite falloir se remettre à l’endroit et avoir d’autres objectifs que le strict minimum qu’on est en train de se fixer en ce moment.” Le Stade Malherbe, déjà handicapé par des blessures nombreuses et un

recrutement tardif, n’a pas besoin de s’ajouter un problème supplémentaire. “On est dans une situation pas simple, où il y a beaucoup d’essais, beaucoup de choses qui changent, poursuit l’ancien capitaine malherbiste. Il faut s’adapter à tout ça et aller de l’avant. On se doit de donner le meilleur de nousmêmes.” Caen aura droit à une dernière répétition vendredi 20 juillet (19h) devant Le Havre. “Il va falloir montrer un autre visage”, prévient Alexandre Raineau.

Mondeville attaque sa préparation

L

es joueurs de l’USON Mondeville étaient seize sur le terrain, lundi 16 juillet, dans l’attente de l’arrivée de cinq autres partenaires. Parmi ces derniers figuraient les seules recrues du moment, le milieu gauche Jérémy Haubert (ex-Dives, DH) et le défenseur Benjamin Mathan (ex-Flers, CFA 2).

Mondeville cherche encore deux joueurs Avec le seul départ de David Biaou, pour Cherbourg, dans le groupe CFA  2,

Mondeville s’appuie encore sur une forte stabilité. “Les joueurs se plaisent ici, apprécie l’entraîneur JeanFrançois Péron. Après, il faut apporter des plus-values pour progresser.” Le club bas-normand se laisse ainsi le temps de la réflexion avant de recruter deux joueurs supplémentaires “d’un niveau au-dessus”. Le premier match amical opposera Mondeville à Avranches le 1er août. La reprise du championnat aura lieu le 25 août à La Chapelle des Marais.

■■ L’heure de la reprise a sonné pour Pierre Sorin et ses partenaires mondevillais.


16

N° 142 - 19 juillet 2012

SPORTS

La natation caennaise rêve d’un Voeckler, Chavanel et Rolland podium chez les cadets attendus à Lisieux L’Entente Nautique a qualifié onze nageurs pour les championnats de France minimes et cadets d’Amiens. Quatre minimes seront sur les plots de départ du 18 au 22 juillet, et chercheront à améliorer leur meilleure performance chronométrique.

prendra

Mondeville rele 13 août

CHAR A VOILE 

C’est avec un effectif peu modifié que l’USO Mondeville retrouvera l’entraînement, le lundi 13 août. Aminata Konaté (ex-Nice) et Amanda Lassiter (exVoiron, L2) découvriront leur nouvel équipe pour une préparation de six semaines avant la reprise du

championnat. Celle-ci se déroulera le dimanche 24 septembre à Paris dans le cadre de l’Open LFB face au Hainaut Basket. Quatre matchs amicaux et deux tournois ont été programmés, dont une rencontre contre Duke, le vendredi 17 août à Deauville.

Neuvième place pour Camille Leclerc

MONDIAL D’AVIRON 

P

C

Encore une étape C’est une petite déception pour elle, qui visait une qualification en finale, donc un rang parmi les six premiers. Le tandem français a calé au stade des demi-finales. “Il nous a manqué un peu de chance, parce que le dernier qualifié passe avec quasiment le même temps que nous dans l’autre demi-finale, mais

surtout un peu de folie. C’est ma seule déception. J’aurais aimé tenter plus le coup.” Les Tricolores disputaient la finale B le lendemain. Elles ont dû se contenter de la troisième place. “Une page se tourne pour moi, je finis mes années -23 ans... Il va falloir doublement s’accrocher pour espérer continuer l’aventure en double avec une partenaire”, analyse Camille Leclerc. Maintenant, place au repos pendant quinze jours avant de reprendre de plus belle pour préparer les championnats de France sur 2000 mètres qui auront lieu fin septembre. “J’ai vécu une belle saison et je compte bien la terminer en septembre par une très belle note...”

n n’est jamais mieux servi que par soimême, paraît-il. Les frères Paul et Marc Patte en savent quelque chose. Avec leurs amis Jean-René Sorin et Maxime Fiquet, ils ont créé leur propre club de lutte. Les statuts de l’association ont été déposés en février, Grand Caen Lutte s’élancera le mardi 4 septembre au gymnase Allende d’Hérouville. Les JO comme objectif Les frères Patte font partie des tout meilleurs lutteurs français. Vice-champions

RUGBY 

place mondiale comme une fin en soi. “Mon objectif est de conserver mon titre à Las Vegas en 2014”. Le défi s’annonce d’autant plus relevé qu’elle découvrira une nouvelle surface : un désert de sel. Marie Clouet souhaite aussi améliorer ses performances dans la catégorie supérieure, en standart. Elle vise un podium aux championnats d’Europe qui se dérouleront à Saint Peter Ording, en septembre. Pour suivre le bon chemin, elle peut compter sur son oncle Francois Garrnavault, qui a profité de ces Mondiaux de char à voile en Bretagne pour s’adjuger sa première couronne mondiale en standart.

■■ A 27 ans, Marie Clouet a conquis sa première couronne mondiale de char à voile, dans la catégorie miniyacht.

Le Grand Caen Lutte s’est fait une place

O

■■ Camille Leclerc, au premier plan, visera l’or aux championnats de France d’aviron des moins de 23 ans.

amille Leclerc et Rachel Jung ont pris la neuvième place des championnats du monde d’aviron (moins de 23 ans) en deux de couple, dimanche 15 juillet en Lituanie. La Caennaise obtient le même résultat que l’année dernière, où elle participait à la compétition en skiff (individuel).

l est des titres mondiaux qui s’obtiennent dans la discrétion, mais pas sans abnégation. Il en va ainsi de la couronne conquise par Marie Clouet, à l’occasion des championnats du monde de char à voile à Cherrueix en Bretagne, du dimanche 8 au dimanche 15 juillet. Elle vise plus haut La licenciée du club d’Asnelles s’est imposée dans la catégorie miniyacht. “Ce sont de petits chars de 5,60 m”, précise la championne qui qualifie sa performance de “surprise”. Auréolée d’un titre de championne de France en catégorie standart en juin, elle ne considère pas cette première

LUTTE 

d’ailleurs déjà remporté une étape sur la Grande boucle. Organisé par le Vélo Club Lexovien, ce critérium propose une boucle de 2,5 km à parcourir plusieurs fois, au cœur de la capitale du Pays d’Auge. Le départ de la course sera donné à 20h.

Championne du monde !

I

■■ Laetitia Kamba et les Mondevillaises reprendront l’entraînement collectif le 13 août.

Le Tour de France n’est pas encore fini que les trois vedettes du cyclisme tricolore que sont Sylvain Chavanel, Thomas Voeckler et Pierre Rolland, vainqueur l’an passé, sont attendues mardi 24 juillet, au départ du critérium de Lisieux. Les deux derniers cités ont

Walter Carels

BASKET 

Les cadets, qui prendront le relais du 23 au 25 juillet, nourrissent de plus grands espoirs. “On peut faire cinq finales A et quatre finales B”, calcule le coach Mathias Faride, avec notamment Alexis Bruchon sur 50 m brasse, et Lucile Métayer dans la même spécialité.

de France par équipe avec Nice, ils ont terminé troisième (pour Marc, en 74 kg) et cinquième (pour Paul, en 84 kg) des championnats de France individuels de lutte libre cette année. “Si on a choisi Hérouville, c’est parce qu’il y a du potentiel. Il y a tout à faire ici.” Ils pourront notamment s’appuyer sur le talent de Maxime Fiquet puisqu’il est tout simplement champion de France en titre chez les moins de 66 kg. Il vise par ailleurs une participation aux JO 2016.

■■ Maxime Fiquet est champion de France en titre et titulaire de la catégorie des moins de 66 kg en équipe de France.

Le Stade veut tirer profit de sa descente

R

elégué à l’échelle régionale après avoir nourri des rêves de Fédérale 2, le Stade caennais tente de voir le côté positif de son échec. “On va se restructurer pour remonter aussitôt, car l’objectif est très clair”, annonce le vice-président Dominique Barthélémy.

Générer une dynamique Deux éléments majeurs ont été ciblés : le recrutement et les jeunes. Dominique Barthélémy aspire également à “recréer une dyna-

mique” effilochée au fil des années. “Il y avait peut-être une certaine lassitude. On va s’attacher à remettre cette ambiance qui a été perdue.” Caen sera l’équipe à battre dans un championnat qu’il découvrira.

■■ Les entraînements du Stade caennais reprendront le 17 août et le championnat fin septembre. .

Par ailleurs, le Stade caennais a pu éviter à ses cadets et juniors d’être également relégués. Une dérogation de la Fédération française de rugby pour continuer d’évoluer au niveau interrégional en raison des bons résultats obtenus la saison dernière, les a sauvés.


17

N° 142 - 19 juillet 2012

Le tramway tombe dans un guet-apens, Calvaire St-Pierre À 22h55, mardi 10 juillet, une rame du tramway de Caen a subi d’importantes dégradations au niveau de l’arrêt Calvaire SaintPierre. Un parpaing (ou une bordure de trottoir) avait été déposé sur la voie, forçant la rame à s’arrêter. Trois jeunes ont fait irrup-

Le 4x4 surpris par la marée à Varaville INSOLITE

ABUS SEXUEL  

Maève Miaux

E

■■ Un drôle de baigneur a goûté aux eaux de la plage de Varaville, près de Cabourg, samedi 14 juillet.

Un automobiliste s’est laissé surprendre par la marée, à Varaville, vers 15h30, samedi 14 juillet. Au moment de remorquer son Jet-ski, le véhicule 4x4 s’est embourbé dans

le sable alors que la mer remontait. Le véhicule a rapidement été submergé. Après avoir tenté de dégager le véhicule avec un tracteur, les sauveteurs ont dû protéger le site.

●● TENTATIVE DE VOLS Sélectionnées olympiques, elles voulaient s’habiller à bon prix Deux jeunes femmes de la sélection algérienne olympique de volley-ball ont été interpellées, samedi 14 juillet, alors qu’elles tentaient de voler pour 170 € de vêtements au magasin Décathlon de Lisieux. Elles participaient à un stage de préparation aux JO de Londres dans la cité lexovienne. Après s’être assurés de la restitution des biens, les policiers leur ont fait un rappel à la loi avant de les laisser regagner leur hôtel.

“CULTURE”  

L

DÉFICIENCE

L

Lundi 16 juillet, un incendie s’est déclaré sur la terrasse d’un immeuble, à Lisieux. Le feu s’est propagé à la cage d’escalier reliant deux immeubles mitoyens. Trois personnes ont dû être évacuées et un nouveau-né, incommodé par la fumée a dû être conduit au CHU de Caen.

Chaque jour, les faits divers défraient la chronique sur votre radio

du cannabis. L’adolescente vient y prendre un verre d’eau avant de se coucher. L’homme lui impose alors des baisers, puis des caresses, dont certaines auraient pu être qualifiées de viol. Ne voulant pas réveiller les deux petits, la jeune fille n’a pas crié, mais lui a intimé de stopper ses débordements.

Sa mère, mise tardivement au courant des faits, demande des explications à l’auteur qui nie en bloc. Cependant, assurée que sa fille ne ment pas, elle organise une expédition punitive. Une bagarre débute, et la police doit intervenir. Jugé en correctionnelle le 12 juillet, le prévenu, qui a entre-temps fait une tenta-

tive de suicide, reconnaît ses gestes. M.L. est condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis. Il devra indemniser sa victime de 5000 €, soigner son addiction au cannabis, et ne plus contacter la jeune fille. Il est inscrit au fichier national des délinquants sexuels.

voyer un SMS. Il prévenait sa compagne de cacher leurs plantations de cannabis. La perquisition de leur domicile à Saint Georges d’Aunay met à jour une serre située au grenier, et dix plants cachés au fond du jardin dans un sac poubelle. Le couple avoue avoir effectué trois “floraisons”, représentant un kilo de canna-

bis, et en avoir vendu pour 420 €. Ils comparaissent le 12 juillet devant le tribunal correctionnel. J., enceinte et chauffeur routier, est sermonnée par le président sur leur inconscience de rouler sous l’influence de stupéfiants. Après délibération, le permis de conduire de M. R., technicien dans une entreprise de rénova-

tion, est suspendu pour six mois. Il ne pourra donc pas conduire sa femme à Caen pour l’accouchement prévu fin octobre. Il est surtout condamné à six mois de prison ferme. Sa conjointe est condamnée à six mois de prison avec sursis. Ils devront s’acquitter d’une amende de 1000 € chacun.

Il volait des fleurs dans le cimetière

orsque le président demande au prévenu, âgé de 39 ans, d’indiquer son nom et son prénom, pas de souci. Mais pour sa date de naissance, cela se complique : il affirme qu’il ne sait pas. “Le jour, c’est le 6 janvier ; l’année, je ne l’ai jamais connue”. En fait, l’homme sous curatelle a, durant six mois de 2011,

DIFFAMATION  

Aladin

195 blessés. L’an dernier, sur la même période, on déplorait 15 décès et 238 blessés. Conséquence directe, les contrôles routiers seront accentués durant l’été. Notons que le week-end du 14 juillet, quatre personnes ont été tuées sur les routes bas normandes.

Des plans de cannabis au grenier

e 9 mai dernier, lors d’un contrôle routier visant à rechercher des possesseurs de cannabis, M.R, 34 ans, se fait arrêter à bord de son véhicule professionnel. Si le chien spécialisé ne détecte rien à bord, le conducteur présente des traces d’héroïne dans le sang. Les gendarmes le surprennent en train d’en-

Vers 3h, lundi 16 juillet, un homme de 71 ans s’est retranché dans son domicile de Giberville, armé d’une carabine. Dépressif, il n’avait pas supporté une dispute survenue avec sa compagne. Les policiers ont encerclé le pavillon, l’homme a fini par se rendre au bout d’une heure. Son arme n’était pas chargée. Il a été hospitalisé.

Le premier semestre 2012 a été marqué par une hausse importante du nombre d’accidents, de tués et de blessés sur les routes du Calvados. De janvier à juin, 263 accidents se sont produits, soit 10,5 % de plus que l’an passé, entraînant la mort de 20 personnes et

Elle n’avait que 14 ans

n attendant d’avoir un logement, M.L., 33 ans, vit avec sa compagne et ses deux jeunes enfants chez sa belle-mère. Dans ce même appartement habite également le compagnon de sa belle-mère, qui y reçoit régulièrement sa fille de 14 ans. Le 15 avril,M. L. regarde un film dans la cuisine en fumant

●● DÉPRESSIF Un homme de 71 ans retranché

●● INCENDIE Deux immeubles en émoi

tion et ont lancé de nombreuses pierres sur le tram, allant jusqu’à briser le parebrise du poste de conduite ainsi qu’ une vitre latérale. Le sang-froid de la conductrice a permis de faire fuire les voyous, avant que la Police ne parvienne sur les lieux.

Accidents mortels : une hausse dramatique

P

hilippe Duron, actuel député-maire socialiste de Caen, avait porté plainte pour diffamation contre le candidat centriste, Philippe Lailler, au cours de la dernière campagne des Législatives. L’audience correctionnelle s’est tenue le 28 juin. Durant la campagne électorale, M. Duron avait décidé d’installer temporairement la permanence du PS au rez-de-chaussée du 136 bd Maréchal Leclerc, une maison dite bourgeoise à deux pas du Théâtre, et d’y dé-

volé sur une tombe dans le cimetière de Condé-surNoireau. Il les replantait ensuite chez lui, dans une jardinière et, dès que les fleurs fanaient, allait en rechercher au même endroit. Une femme qui fleurissait régulièrement la tombe de son mari s’en est plainte, et le 12 juillet 2012, l’amoureux des fleurs a comparu

devant les juges pour violation de sépulture. En tout, dix vols de fleurs dans le cimetière ont été recensés. Non, il n’en voulait pas à la personne décédée, mais comme la veuve du défunt fleurissait régulièrement la tombe, il y voyait un moyen “pratique” de renouveler les fleurs de sa jardinière. “Je vais la rembourser !” af-

firme-t-il. Très connu des services psychiatriques et déficient intellectuel, il est accueille en institut depuis sa petite enfance. Il n’est que partiellement accessible à une sanction pénale et est condamné  à 300  € d’amende  pour  trouble à l’ordre public, mais pas à rembourser la victime.

La bataille des Philippe est close ployer ses banderoles. Son opposant M. Lailler avait alors lancé sur son blog une critique de la politique de M. Duron sous forme d’une adaptation du Monopoly. Le propriétaire de l’immeuble, D.W., aurait loué cette maison bien située en échange d’un hypothétique permis de démolir qui permettrait d’y édifier un immeuble. Le promoteur immobilier M. W. a précisé qu’il n’est en aucun cas un proche du député. Il possède ce bien sous forme d’une société indépendante de son activité

de promotion immobilière. Maître Langeard, pour Philippe Duron, estime qu’il s’agit d’une “diffamation par insinuation”. Maître Apéry, pour Philippe Lailler, rétorque, arrêts de la Cour européenne de justice à l’appui, que son client n’a fait qu’user normalement de sa liberté d’expression et qu’elle ne saurait être restreinte. Il plaide la relaxe. M. Lailler soutient que d’un point de vue strictement éthique, le maire n’aurait pas dû louer un bien à une personne susceptible de

lui demander ensuite des permis de construire dans le cadre de son activité. Il ajoute qu’à titre personnel, il ne mélange jamais vies privée et politique. Le délibéré a été rendu le 12 juillet : Philippe Lailler a été relaxé des faits de diffamation pour lesquels le maire de Caen l’avait poursuivi en correctionnelle. Philippe Duron est condamné à verser 236,20 € de participation aux frais de procédure que M. Lailler a engagé pour se défendre.


18

FRANCE MONDE

ANTISEMITISME

70 ans après, où en est-on ? Le 16  juillet 1942, sur ordre des autorités allemandes et avec l’accord du gouvernement de Vichy, plus de 13 000 “juifs étrangers” étaient arrêtés par la police parisienne et internés au camp de Drancy, d’où la plupart furent dirigés vers les chambres à gaz d’Auschwitz. Le lundi 16 juillet 2012, François Hollande s’est rendu à Drancy pour le 60e anniversaire de ce crime contre l’humanité. Crime dont la République, jusqu’à François Mitterrand inclus, avait refusé la responsabilité, celle-ci étant rejetée sur Vichy “pouvoir illégitime” selon

le général de Gaulle… 

Hollande ferme mais flou

Il fallut attendre 1995 et Jacques Chirac pour que la République étende cette responsabilité à la France, ouvrant ainsi aux familles des victimes de 1942 le droit aux indemnisations. François Hollande devait s’inscrire dans cette ligne. Mais le problème de l’antisémitisme ne se présente plus de la même façon : comme l’a montré le massacre de Toulouse en mars dernier, la haine anti-juive est portée par le terrorisme islamiste, qui prend pour prétexte la question israélo-palestinienne.

MÉDAILLES DES JEUX OLYMPIQUES

Déposées à la Tour de Londres Le 5 juillet, les 4 700 médailles des J.O. ont été déposées dans les coffres de la Maison des Joyaux de la Tour de Londres – qui conserve les bijoux des rois d’Angleterre depuis six siècles. Dans la grande tradition, la cérémonie du dépôt s’est faite par une météo typiquement britannique : “sous le ciel d’Angleterre tout alourdi de

N° 142 - 19 juillet 2012

pluie”, comme dit la première image de la légendaire BD (d’Edgar P. Jacobs) La Marque jaune… qui commence par le cambriolage de la Tour et le vol de la couronne. Néanmoins optimiste pour ses médailles, le président du comité a déclaré : “A quel autre endroit du monde aurions-nous pu confier leur sécurité ?”

Guerre civile en Syrie : Moscou garde sa position

■■ François Hollande a souhaité renouer avec la tradition de la conférence de presse, à l’occasion du 14 juillet. Mais d’aucuns ne l’ont pas trouvé vraiment incisif, autant sur les sujets politiques qu’économiques ou concernant sa compagne.

L

e 14  juillet 2012 n’a pas vu François Hollande rétablir la tradition (coûteuse) de la “garden party de l’Elysée”. En revanche, il a rétabli la tradition de la conférence de presse, coutume de François Mitterrand que Nicolas Sarkozy avait abolie.

Offensif dans l’abstrait, évasif dans le concret Jouer avec les questions des journalistes est un art ironique que Mitterrand maîtrisait à la perfection. Hollande est dans un autre registre, plus “normal”, dans le genre naturel et spontané qui correspond à son image. C’est ainsi qu’il a voulu dégonfler - au moins pro-

visoirement - le problème des ingérences de Valérie Trierweiler dans la politique française. Le président s’en est défaussé par cette déclaration : “Je suis pour une claire distinction entre vie publique et vie privée, je demande à mes proches de respecter cette distinction. Je suis donc pour que les affaires privées se règlent en privé. Les Français sont comme moi, ils veulent que les choses soient claires.” Mais il a dit “comprendre” que sa compagne veuille rester chroniqueuse au magazine Match… D’où l’ambiguïté – une “première dame” journaliste – qui motive la colère du propre fils de François Hollande, et qui inquiète Matignon et Solférino ! Valérie Trierweiler

va-t-elle “recommencer”, comme Hollande lui-même dit (mais en privé) le redouter ? Exclure clairement ce risque durant sa conférence de presse eût été, de sa part, plus présidentiel.

Pas très incisif D’autant qu’il n’a guère été plus incisif sur les sujets politiques. Les licenciements de PSA, par exemple : certes, il les condamne pour le principe (“ce plan, je le considère en l’état comme inacceptable”). Pourtant, le problème ne peut “se résoudre par un coup de gueule”, ironise un membre du gouvernement… François Hollande affirme que “l’Etat ne laissera pas faire” ? Mais PSA avait averti l’Ely-

sée du plan social après l’élection présidentielle . Arnaud Montebourg risque de se trouver en porte-à-faux. Hollande n’est pas plus précis en matière de fiscalité : “pourquoi regarder la CSG comme le seul instrument… je n’écarte aucune ressource puisqu’il y a un débat…”. Ni à propos du “pacte productif”, abandonné aux “conférences de concertation” prévues dans l’avenir. Ni en ce qui concerne la moralisation de la vie politique, excepté le fait qu’un groupe de réflexion sera confié au rigoureux Jospin…  Quant à la crise européenne, chacun sait que ni François Hollande ni personne n’en voit le bout.

Romney - Obama : ça patine

L Abu Saeed, leader de combattants rebelles qui s’intitulent “Soldats du prophète Mohammed”

B

ombardements de villes par l’armée régulière, attaques des milices de “barbus”, opérations sanglantes des milices alaouites pro-Assad… La situation en Syrie n’est plus une répression politique : c’est une véritable guerre entre forces comparables.  D’où l’impuissance de l’ONU, qui sait intervenir entre deux pays ennemis, mais pas entre deux fractions opposées d’une même population… D’autant que le Conseil de sécurité des Nations-Unies est verrouillé par le front commun Pékin-Moscou, qui refuse “l’ingérence occidentale dans une affaire nationale syrienne” : “nous n’autorisons pas l’adoption

d’une résolution qui ne se baserait pas sur les accords de Genève du 30 juin dernier fixant le processus de transition en Syrie”, confirmait le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le 16 juillet, à quelques heures de la visite de Kofi Annan au Kremlin. Ce “processus” impliquerait une conférence régionale dont Washington ne veut pas entendre parler – parce qu’elle inclurait l’Iran.  Pendant ce temps, de violents combats dans Damas opposent l’armée d’Assad aux milices révolutionnaires.  Le 15  juillet, la CroixRouge constatait officiellement une “situation de guerre civile”

e probable candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, peine à s’ériger en rival de Barack Obama. Idées vagues, bourdes en meeting… et, depuis cette semaine, casseroles financières.  Le quotidien “Boston Globe” vient de révéler que Romney a menti en disant avoir quitté “en 1999” le fonds spéculatif Bain Capital : il ne l’aurait quitté qu’en 2002, après avoir pris part à des opérations de rachat d’entreprises qui ont détruit des milliers d’emplois. Accusation meurtrière par ces temps de crise !  D’où nervosité dans l’équipe Romney… “Mitt n’est pas un délinquant mais un patriote”, proclame son conseiller Ed Gillespie : “Il a quitté une vie qu’il aimait pour aller à Salt Lake City sauver les Jeux Olympiques…”  Cette affirmation est une gaffe majeure : dire que Romney “aimait” la vie de

Mitt Romney, le candidat républicain à la Présidentielle américaine, connaît une campagne agitée : enquête, mensonge, accusation… Il doit trouver les arguments-clé pour faire face.

dirigeant d’un fonds prédateur. Assortie d’une gaffe mineure : mentionner Salt Lake City, capitale de la secte des Mormons en laquelle l’Américain moyen n’a guère confiance. Et d’une gaffe subsidiaire : “L’équipe

Obama veut parler de tout sauf du bilan économique lamentable du président, et ça marche”, a conclu Gillespie, admettant ainsi que Romney recule dans l’opinion. Réplique de David Axelrod, c o n s e i l l e r d ’ O b a m a  :

“M.  Romney devrait nous dire pourquoi il refuse de publier ses feuilles d’impôts d’avant 2010”. Quant aux difficultés de l’économie américaine, “elles viennent des fautes colossales de l’administration Bush”.


N° 142 - 19 juillet 2012

19

AUTOMOBILE

Lodgy, le monospace compact à bas prix

Repères ●● Un style neutre. Fabri-

quée au Maroc, à Tanger, la Lodgy n’a pas bénéficié d’un style trop marquant pour la bonne raison que 40 % de sa production est badgée Dacia (pour l’Europe et l’Afrique), alors que 60 % l’est au label de Renault, pour le reste du monde. Consensuelle, son allure devrait lui permettre de bien passer auprès de clients d’Europe, de Russie, d’Amérique du sud, d’Inde ou d’Afrique.

L

a Lodgy lancée par Dacia n’a rien d’un prix de beauté mais sa silhouette offre une “praticité” poussée sous toutes ses facettes. Son gabarit voisin d’un Espace de la seconde génération lui garantit une habitabilité exceptionnelle. Ancré verticalement, le hayon favorise la capacité du coffre, déjà énorme en 5 places.

Correctement dotée En examinant l’habitacle, on n’a pas le sentiment d’avoir affaire à une auto “low-cost” tant sa modernité ne fait aucun doute, notamment grâce à une planche de bord bi-ton, claire et foncée, dès la seconde des quatre finitions, avec une qualité des matières d’emblée acceptable. Beaucoup d’espaces de rangement aussi, dont un judicieux vide-poches implanté au sommet de la planche de bord, de grande capacité et protégé par un couvercle. Bien dessinés aux places avant, les sièges bénéficient d’une sellerie de sérieuse facture, et d’une modularité satisfaisante pour les assises du second rang et, éven-

NUMERIQUE

●● Dacia contre Renault.

Selon les stratèges du groupe Renault, la “canibalisation” entre les deux marques partenaires relève de l’exception, car les clients Dacia proviennent principalement de la voiture d’occasion, et pas ceux de Renault.

■■ Au volant, la Lodgy accroche la route tout en lissant également avec talent les inégalités du revêtement. .

●● L’esprit Dacia. Chez Da-

tuellement, du troisième. Et dès la version d’accès, la Lodgy dispose de 4 airbags et d’une direction assistée. En Ambiance s’ajoutent vitres avant et verrouillage électriques, ordinateur de bord et banquette arrière rabattable et fractionnable. Climatisation manuelle, limiteur de vitesse, radio et téléphonie Bluetooth, ou même système multimédia avec grand écran tactile 7” pilotant une navigation GPS, comptent parmi les

raffinements intégrables en y mettant le prix. Reposant sur la plate-forme “B-zéro” de la Logan, la Lodgy reprend un maximum de pièces existantes chez Renault. En France, la Lodgy amorce sa carrière avec un diesel 1.5 dCi décliné sous deux puissances, 90 et 110 ch. Un essence 1.6 MPi de 85 ch figure au programme mais, sévèrement malussé, il sera avantageusement appuyé, à partir du second semestre 2012, par

un 1.2 TCe 115 ch dernier cri. Au volant, la Lodgy accroche la route tout en lissant également avec talent les inégalités du revêtement. Moyennant quoi ce monospace compact, et au poids contenu, ne mégote pas sur la qualité de ses prestations dynamiques. Sur le papier, le 1.5 dCi 110 ch semble le meilleur diesel, et c’est vrai côté confort, avec un ronronnement discret et une certaine allonge. Mais dès

qu’on flirte avec les bas régimes, le turbo peine. Avec son cadet de 90 ch, plus homogène, on perd du brio, mais au profit d’une “rondeur” supérieure et d’une consommation réduite (7,1 l./100 contre 7,5 l./100 pour le 110 ch). Prix : 8 versions essence et diesel de 9 900 € à 16 500 € (Lodgy Prestige 1.5 dCi 110 ch). Sans bonus ni malus. tous nos essais sur

cia, on n’aime plus parler de “low cost”, préférant se référer à des modèles d’entrée de gamme en bon français… Une autre façon de formaliser l’esprit Dacia : mettre de la valeur là où elle est utile, et là où elle se voit. Sur la Lodgy : une habitabilité exceptionnelle.

●● Verdict (sur 4 étoiles)

- Sécurité comportementale *** - Finition *** - Confort *** - Economie d’usage **** - Séduction/prix **** - Notre note : 16,5/20.

La tablette fait des adeptes

Tous les spécialistes s’accordent sur un point : les tablettes tactiles, quelle que soit leur taille, sont l’avenir de l’ordinateur. Ou tout du moins un très intéressant complément, tant sur plan professionnel qu’à domicile. Aujourd’hui, plusieurs fabricants se partagent ce marché en pleine croissance.

retrouvez nos infographies sur

Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Les tablettes

La tablette numérique et tactile s'utilise du bout des doigts et ne nécessite quasiment aucun apprentissage. De l'ordinateur, elle n'a gardé que l'écran, qui devient une fenêtre sur l'information, Internet et les divertissements. Complètement sans fil grâce à sa connexion WiFi, elle séduit aujourd’hui autant les amateurs que les professionnels.

+ … ce qui plaît plus

Caméra : Les tablettes dotées de caméra frontale permettent de discuter avec vos amis en vidéo.

RAPIDITÉ ET PUISSANCE : Les nouvelles tablettes intègrent des processeurs multi-cœurs et multi-tâches. Vous pouvez donc faire plusieurs choses à la fois : surfer sur le Web et écouter de la musique!

Écouter et acheter de la musique Télécharger des applications gratuites ou payantes (information, jeux, réseau sociaux, météo, bourse…)

… ce qui plaît moins

ESTHÉTIQUE : Les tablettes tactiles sont aussi de véritables bijoux high-tech : coque alu, surface en verre, plastique haut de gamme... L’écran renvoie aussi des couleurs vives et des images très nettes.

Système d'exploitation

Applications

Les tablettes nécessitent un système pour être utilisée de manière tactile. Il a un impact majeur sur l’utilisation et les capacités de la tablette. iOS d’Apple Android de Google Windows 8 de Microsoft Blackberry Tablet OS de RIM WebOS de Hewlett-Packard

Oubliez les installations complexes sur PC. Ces «mini-logiciels» se téléchargent sur un magasin «d'appli» et s'installent directement sur votre tablette.

Elles s sont encore chères ! Il faut compter entre 450 et 800 euros selon les marques pour les appareils les plus performants.

S’orienter grâce au GPS Regarder des films UTERS

Abonnement

Photos RE

Naviguer sur internet Consulter ses mails

Mémoire : Certains modèles peuvent emporter

jusqu'à 64 Go de données. Idéal pour transporter toute votre bibliothèque musicale et vos films en voyage.

LÉGÈRETÉ : Elles n'excèdent pas les 800 grammes. Idéal pour les glisser dans son sac.

Une tablette n’aurait pas d’intérêt sans une connexion internet. Il existe des abonnements spécifiques chez tous les opérateurs mais la plus part des utilisateurs se connecte par le biais du wifi de leur box internet ou autres réseaux en accès libre.

Parts de marché mondiales

Quatrième trimestre 2011

Android 39,1 % Apple 57,6 %

Autres 1,9 % Windows 1,5 %

Deux magasins d'applications existent : - Android Market, créé par Google, qui équipe la plupart des tablettes dites «PC». - App Store, créé par Apple, qui équipe les iPad.

Nombre d’applications disponibles App Store 550 000 Android Market 450 000

Autonomie : les tablettes peuventêtre utilisées jusqu'à plusieurs heures sans avoir besoin d'être rechargées !

L’écran tactile permet de naviguer entre les applications, surfer sur internet comme on feuillette un magazine… Deux technologies existent : • résistive, fonctionnant à la pression du doigt (tablettes bas de gamme)

• capacitive, exploitant les propriétés conductrices de la peau

1 La couche tactile

2 Le contact avec le doigt

3 Le logiciel de décodage

Située juste au-dessus de l’écran LCD, sous la plaque protectrice, c’est une fine plaque en verre parcourue de circuits électriques très fins avec une électrode à chaque coin. Elle est reliée à un circuit électronique qui mesure en permanence l’intensité du courant qui la parcourt.

Lorsqu’on touche l’écran, le courant qui parcourt la couche tactile s’échappe par le doigt jusqu’à la terre. L’intensité du courant dans chaque électrode varie selon la distance avec le doigt. La comparaison des 4 intensités permet de déduire la position exacte du doigt sur la plaque.

Un logiciel interprète les mouvements du doigt à partir des informations collectées (point de contact initial, direction, vitesse et point d’arrivée) et l’affichage suit en conséquence.

Sources : Strategy Analytics et Constructeurs

Prendre des clichés et les admirer directement sur l'écran de votre tablette.


20

N° 142 - 19 juillet 2012

DETENTE

LA RECETTE

LA TABLE

L’écume des mers, à Colleville-Montgomery

La saison des soupes froides Couleur et texture dans l’assiette ! Aussi attractives pour l’œil que pour le palais, les soupes froides sont les bienvenues en été.

Velouté glacé d’avocat roquette et parmesan Pour 4 personnes Préparation : 15 mn Cuisson : 6 mn ●● 2 avocats ●● 150 g de roquette ●● 1/2 cube de bouillon de

volaille ●● 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre ●● 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ●● 50 g de parmesan en copeaux ●● 2 poignées de croûtons ●● 30 cl d’eau bouillante Préparer un demi-cube de bouillon dans 30 cl d’eau bouillante. Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle. Quand elle est chaude, y laisser “tomber”

la roquette pendant 3 mn. Ajouter alors le bouillon, saler et prolonger la cuisson de 3 mn. Pendant ce temps, éplucher et dénoyauter un avocat. Le mettre dans un grand saladier, l’assaisonner avec le vinaigre. Ajouter la roquette cuite, commencer à mixer au mixeur plongeant et ajouter petit à petit le bouillon de cuisson. Laisser refroidir avant de mettre au réfrigérateur. Au moment de servir, détailler la chair de l’avocat restant en petits dés, remplir les bols de velouté glacé et parsemer de dés d’avocat, de croûtons et de copeaux de parmesan. toutes nos recettes sur

L

Mots croisés Horizontalement A – Capacité à innover. B – Petit morceau de porc à faire frire. Un peu trop fier de sa personne. C – Elles tissent au jardin. Petite mesure chinoise. D – Troisième note. Elle s’achète à la pompe. E – Nettoie la surface d’une étoffe. Pour un départ en fanfare. F – Sans taches. D’après. G – Tête d’abruti. Démonstratif. Abréviation sur une partition. H – Pays du Proche-Orient. Invitation à quitter l’office. I – Elles font grimper le taux de natalité. J – Troyen légendaire. Couvre-chef du pape.

Verticalement 1 – Petit agrume sucré. 2 – C’est un vol ! Saint espagnol. 3 – Ça en fait des lustres ! Elle fait des siennes au cirque. 4 – Ce n’est qu’un au revoir. Elle apporte de la stabilité. 5 – Hauts de corps. Suit le docteur de près. 6 – Elle épousa Pierre de Portugal. Morceau de verre. 7 – Elle fait partie de l’équipement du cavalier. Outil de négation. 8 – Petit résineux. Il fait cap sur l’Espagne. Péruvienne au Sud de Lima. 9 – Pour les fesses de bébé. Consigner. 10 – Petit canal. Met en balance.

LES MARÉES Dates Vendredi 20

Horizontalement A – Capacité à innover. B – Petit morceau de porc à faire frire. Un peu trop fier de sa personne. C – Elles tissent au jardin. Petite mesure chinoise. D – Troisième note. Elle s’achète à la pompe. E – Nettoie la surface d’une étoffe. Pour un départ en fanfare. F – Sans taches. D’après. G – Tête d’abruti. Démonstratif. Abréviation sur une partition. H – Pays du Proche-Orient. Invitation à quitter l’office. I – Elles font grimper le taux de natalité. J – Troyen légendaire. Couvre-chef du pape.

Sudoku

TROUVILLE DEAUVILLE

DIVES SUR-MER

Coeff.

PM

BM

PM

84

12.15

07.21 19.39

12.11

BM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

PM

07.16 19.34 12.23

BM

PM

BM

07.16 11.47 06.52 19.34 23.57 19.08

Samedi 21

86-87 00.28 07.59 00.24 07.54 00.34 07.55 12.25 07.31 12.51 20.17 12.47 20.13 13.01 20.12 19.46

Dimanche 22

88-88 01.04 08.37 01.01 08.32 01.12 08.33 00.35 08.09 13.28 20.55 13.25 20.50 13.39 20.49 13.03 20.25

Lundi 23

88-86 01.43 09.14 01.39 09.09 01.51 09.09 01.14 08.46 14.07 21.33 14.04 21.28 14.19 21.25 13.43 21.02

Mardi 24

84-81

02.23 09.52 02.19 09.47 02.32 09.45 01.54 09.22 14.48 22.11 14.45 22.06 15.00 22.02 14.24 21.40

Mercredi 25

78-74

03.05 10.30 03.02 10.25 03.13 10.21 02.36 10.00 15.33 22.51 15.29 22.46 15.42 22.42 15.06 22.20

Jeudi 26

70-65 03.53 11.11 03.50 11.06 03.57 11.02 03.51 10.46 16.25 23.36 16.22 23.32 16.30 23.28 16.24 23.13

Les solutions

■■ Restaurant faisant face à la plage, “L’écume des mers” propose une cuisine fraîche et bien proportionnée.

Verticalement 1 – Petit agrume sucré. 2 – C’est un vol ! Saint espagnol. 3 – Ça en fait des lustres ! Elle fait des siennes au cirque. 4 – Ce n’est qu’un au revoir. Elle apporte de la stabilité. 5 – Hauts de corps. Suit le docteur de près. 6 – Elle épousa Pierre de Portugal. Morceau de verre. 7 – Elle fait partie de l’équipement du cavalier. Outil de négation. 8 – Petit résineux. Il fait cap sur l’Espagne. Péruvienne au Sud de Lima. 9 – Pour les fesses de bébé. Consigner. 10 – Petit canal. Met en balance.

’adresse est surprenante. Derrière ce qui a tout l’air d’une table de vacances, à la grande terrasse de chaises en plastique et à la carte très maritime, se cache un restaurant de qualité, et qui bénéficie, à en voir la fréquentation, de nombreux habitués. Quelques tables rondes donnent aussi plus de convivialité à ses grandes salles. Les places assises comme les places de stationnement, à l’extérieur, n’y manquent pas, et, luxe ultime, on peut y manger les yeux rivés sur la mer... Une bonne choucroute de la mer Côté cuisine, ce sont ici les fruits de mer et les poissons qui ornent de nombreuses tables et sont les stars des menus à 15,90€, 22,90€ et 29,90€. Ma voisine de table

se laisse donc tenter par une assiette de fruits de mer, alternative légère au plateau de fruits de mer. Bulots et bigorneaux, demi-tourteau et autres crevettes sont d’une grande fraîcheur, tout comme les huîtres un peu laiteuses, car c’est de saison. Le tout avec les traditionnels vinaigre à l’échalotte, mayonnaise et beurre (non salé, dommage !). Pour ma part, je suis curieux de goûter la choucroute de la mer. Elle me ravit, et chacun de ces morceaux de poissons sont à mon goût : saumon, colin et lieu jaune font bon ménage, accompagnés d’un chou bien relevé. Un bon repas en bord de mer, et à moins de 20€. Pratique. L’écume des mers, 17 boulevard maritime à Colleville-Montgomery. Tél. 02 31 97 19 82.

LA METEO le week-end prévu par Vendredi 20 juillet

- Temps : encore frais et mitigé, des nuages porteurs d’averses circulent dans le ciel normand. - Températures : minimales 11 à 14° et maximales encore bien justes 18 à 21°. - Vent : de secteur Ouest faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée localement agitée.

Samedi 21 juillet - Temps : des averses se produisent encore mais les pressions sont à la hausse et l’amélioration se dessine. - Températures : minimales 11 à 13°, maximales 18 à 21°. - Vent : variable faible. - Mer : belle. - Indice de confiance : 4 sur 5.

Dimanche 22 juillet - Temps : les averses ont cessé et le soleil est plus présent que la veille. - Températures : minimales 11 à 14°, maximales 19 à 22°. - Vent : de Sud-Ouest faible à modéré. - Mer : belle à peu agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5.


N° 142 - 19 juillet 2012

21

CINEMA

SUR LES ÉCRANS

Le Lorax

UGC Mondeville 2 - Tél. 02 31 35 84 50 - Rép. 0800 000 000

••Men in black 3 (VO) : dim. 22, 17h20 ; lun. 23, 13h40.

••Le rêve de Galiléo : ven. 20, mar. 24, 16h15. ••Contes persans : jeu. 19, lun. 23, 16h15 ; mar.

••Blanche neige et le chasseur : jeu. 19, ven. 20,

sam. 21, dim. 22, lun. 23, 17h10, 19h40, 22h15 ; mar. 24, 17h10. ••Bowling : tous les jours 10h50, 13h50, 15h50, 17h50, 19h50, 21h50. ••Effraction : tous les jours 10h35, 12h30, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 22h30. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents : tous les jours 10h40, 12h30, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 22h30. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents (3D) : tous les jours 11h, 13h30, 15h30, 17h30, 19h30, 21h30. ••Le Lorax : tous les jours 10h30, 12h15, 14h, 16h, 18h, 19h50, 21h40. ••Les Kaïra : tous les jours 10h50, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. ••Ma bonne étoile : tous les jours 10h45, 13h10, 15h10. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe : tous les jours 11h10, 13h10, 15h10, 17h10. ••Mains armées : tous les jours 10h55, 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h10. ••Paris-Manhattan : tous les jours 10h30, 12h05, 13h40, 15h15, 16h50, 18h30, 20h15, 22h. ••Piégée : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, 20h10, 22h15. ••The amazing spider-man : tous les jours 11h, 16h50, 19h30. ••The amazing spider-man (3D) : tous les jours 14h10, 22h10. ••The dark knight rises (av. prem.) : mar. 24, 20h, 21h. ••Un bonheur n’arrive jamais seul : tous les jours 10h35, 13h, 15h20, 17h40, 20h, 22h20.

Pathé-Lumière 17, bd du Maréchal-Leclerc - Caen - Tél. 02 31 86 36 33

••Bowling : tous les jours 13h40, 15h50, 18h,

20h05, 22h10. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents : tous les jours 15h45, 19h45. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents (3D) : tous les jours 13h45, 17h45, 21h45. ••Le Lorax : tous les jours 15h10, 19h20. ••Le Lorax (3D) : tous les jours 13h10, 17h10, 21h30. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe : tous les jours 13h10, 15h10, 17h10. ••Mains armées : tous les jours 13h20, 15h30, 17h40, 19h50, 22h05. ••The amazing spider-man : tous les jours 13h30, 16h15. ••The amazing spider-man (3D) : tous les jours 19h, 21h45.

24, 17h15.

Cinéma LUX 6, av. Sainte-Therese - Caen - Tél. 08 92 68 00 43

••Laurence anyways : jeu. 19, 16h, 19h ; ven. 20,

■■ Ce joli conte pour enfants aborde l’écologie à travers la préservation de la nature et une morale anti-gaspillage.

À

Thneedville, l’air s’est raréfié et il est fourni de manière artificielle, tandis que les arbres et les fleurs ont disparu, avantageusement remplacés par une végétation en plastique, colorée et… gonflable.  Si les habitants ne semblent pas s’en plaindre, la jeune Audrey aimerait bien faire pousser un arbre dans son jardin. Pour lui plaire, Ted décide de quitter la ville, ce qui n’est pas une mince affaire, pour en trouver un. Il rencontre un vieil homme, le Gash-pilleur, qui lui raconte de quelle manière il a été la cause de la disparition de toute végétation dans la région. Il lui parle du mystérieux Lorax, gardien de la forêt.  Ce délicieux film d’animation aux couleurs chatoyantes - sorti du studio d’animation français Illumination Entertainment, déjà auteur de “Moi, moche et méchant” - est l’adaptation d’un célèbre livre pour enfants de Theodor Geisel, dit

••The dark knight rises (av. prem.) : mar. 24, 20h. ••The dictator : jeu. 19, ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, 19h45, 21h45. ••Un bonheur n’arrive jamais seul : tous les jours 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h10.

Café des Images 4, sq. du Théâtre - Hérouville-St-Clair - Tél. 08 92 68 81 08

••The dark knight rises (av. prem., VO) : mar. 24, 20h30. ••A.C.A.B (All Cops are bastards) (VO) : jeu. 19, 15h40, 21h50 ; ven. 20, dim. 22, 21h40 ; sam. 21, 21h35 ; lun. 23, 21h50. ••La Vie sans principe (VO) : jeu. 19, lun. 23, 19h20 ; ven. 20, 15h30, 21h30 ; sam. 21, 13h10, 19h20 ; dim. 22, 17h10, 21h30 ; mar. 24, 18h20, 21h30. ••Je me suis fait tout petit : jeu. 19, 13h30, 19h40 ; ven. 20, 17h20 ; sam. 21, 19h50 ; dim. 22, 13h30 ; lun. 23, 22h ; mar. 24, 13h40. ••Paradis Perdu : jeu. 19, 15h30 ; ven. 20, 15h40 ; sam. 21, 17h35 ; mar. 24, 17h30.

“Dr. Seuss”.  Cet ouvrage, publié en 1971, distillait une petite morale écologiste très novatrice pour l’époque. L’histoire, en effet, est un plaidoyer en faveur de la préservation de la nature, en même temps qu’une critique d’un capitalisme trop gourmand qui entraîne gaspillage et destruction des richesses naturelles. Le message, bien sûr, est adapté aux enfants et passe à travers un joli conte. On peut reprocher au film un manque de cohérence dans le choix de son héros (Ted, le Gash-pilleur, le Lorax?), mais l’ensemble est sympathique et charmant et ravira petits et grands. Marie-Christine d’André

●● Film d’animation américain de Chris Renaud, d’après le livre de Dr. Seuss, avec les voix originales de Danny DeVito/François Berléand (le Lorax), Zac Efron/Kev Adams (Ted), Jenny Slate/ Alexandre Lamy (la mère de Ted), Ed Helms (le Gash-pilleur), Taylor Swift ••Playoff (VO) : jeu. 19, 17h50 ; ven. 20, mar. 24, 19h30 ; dim. 22, 19h40 ; lun. 23, 17h40.

••To Rome with love (VO) : jeu. 19, 13h30,

17h30, 21h40 ; ven. 20, 13h20, 17h40, 22h ; sam. 21, 13h15, 15h30, 17h40, 21h30 ; dim. 22, 13h, 17h30, 19h20, 21h50 ; lun. 23, 13h20, 17h30, 19h50 ; mar. 24, 13h20, 17h40, 19h50. ••La Part des Anges (VO) : jeu. 19, lun. 23, 20h ; ven. 20, 17h30 ; sam. 21, 13h20, 19h40 ; dim. 22, 13h20 ; mar. 24, 15h30. ••Adieu Berthe - L’enterrement de mémé : jeu. 19, 10h15 ; ven. 20, 20h ; sam. 21, 15h30 ; dim. 22, 15h30, 19h50 ; lun. 23, 15h40 ; mar. 24, 22h. ••Trishna (VO) : jeu. 19, lun. 23, 21h30 ; ven. 20, 19h20 ; sam. 21, 21h40 ; dim. 22, 15h20 ; mar. 24, 15h40. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe : lun. 23, 15h30. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe (3D) : jeu. 19, 10h30, 14h15 ; ven. 20, lun. 23, mar. 24, 14h15 ; sam. 21, 17h20 ; dim. 22, 15h10. ••Men in black 3 : ven. 20, 13h30. ••Men in black 3 (3D) : jeu. 19, lun. 23, 17h20 ; sam. 21, 15h.

15h30, 21h45 ; sam. 21, 16h, 21h ; dim. 22, 18h, 21h ; lun. 23, 15h30, 18h30 ; mar. 24, 21h. ••Trois soeurs (VO) : jeu. 19, 19h30 ; ven. 20, 17h50 ; sam. 21, 21h30 ; dim. 22, 20h50 ; lun. 23, 17h15 ; mar. 24, 19h50. ••Faces (VO) : dim. 22, 14h15 ; lun. 23, 21h10 ; mar. 24, 17h15. ••Kill List (VO) : jeu. 19, 22h ; ven. 20, 18h30 ; sam. 21, 15h40 ; dim. 22, 20h ; lun. 23, 15h15 ; mar. 24, 21h45. ••La nuit d’en face (VO) : jeu. 19, mar. 24, 15h40 ; ven. 20, 21h15 ; sam. 21, 19h20 ; dim. 22, 18h45. ••Les enfants de belle ville (VO) : jeu. 19, 13h45, 21h30 ; ven. 20, 15h40, 20h20 ; sam. 21, 13h45, 17h30 ; dim. 22, 13h45 ; lun. 23, 19h15 ; mar. 24, 15h15, 17h45. ••Shadows (VO) : jeu. 19, 17h45 ; ven. 20, 13h45 ; lun. 23, 19h40. ••Holy Motors : jeu. 19, 14h30, 17h, 21h15 ; ven. 20, 14h30, 16h45, 19h, 22h15 ; sam. 21, 14h30, 17h, 19h30, 21h45 ; dim. 22, 14h, 15h40, 17h50, 21h50 ; lun. 23, 15h20, 17h30, 21h30 ; mar. 24, 16h50, 19h40, 21h50. ••La Part des Anges (VO) : jeu. 19, 19h15 ; ven. 20, 19h45 ; sam. 21, mar. 24, 19h ; dim. 22, 16h45 ; lun. 23, 21h30. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe : ven. 20, 13h50 ; sam. 21, 14h10 ; dim. 22, 16h10. ••madagascar 3 Bons baisers d’Europe (3D) : jeu. 19, 14h15 ; mar. 24, 15h.

Le Méliès 12, rue Genas-Duhomme - Bayeux - Tél. 08 92 68 42 31

••Sammy 2 (av. prem., 3D) : dim. 22, 17h. ••The dark knight rises (av. prem.) : mar. 24,

20h30. ••Le Lorax : jeu. 19, sam. 21, 16h30 ; mar. 24, 16h30, 21h. ••Le Lorax (3D) : ven. 20, lun. 23, 16h30. ••Les Kaïra : jeu. 19, ven. 20, mar. 24, 16h30 ; lun. 23, 21h. ••Ma bonne étoile : tous les jours 21h. ••The amazing spider-man : jeu. 19, dim. 22, 21h ; sam. 21, 16h30. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents : jeu. 19, sam. 21, 21h ; ven. 20, lun. 23, mar. 24, 16h30 ; dim. 22, 17h, 21h. ••l’âge de glace 4 la dérive des continents (3D) : jeu. 19, sam. 21, 16h30 ; ven. 20, lun. 23, 21h. ••Un bonheur n’arrive jamais seul : ven. 20, sam. 21, 21h ; dim. 22, 17h ; lun. 23, 16h30.

Transports Publics epuis HUSSON D1999 • Transport de personnes • Accompagnement aéroport et gare toutes distances avec chauffeur TRANSPOR TS • Circuits touristiques 7/7 - 24/24 • Chauffeurs bilingues

Tél. 02.31.86.55.11 - 06.74.00.99.24 ulysse.tph@wanadoo.fr


22

No 142 - 19 juillet 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen, 13 Bis rue de l’Arquette, loue garage, l. 5,20 m, L. 2,40m, ht 2,20 m, libre. Particulier. Tél. 02.31.85.37.44 ■ Caen, proche Hôtel de Ville. Loue T3, 65m2 au RDC dans résidence avec gardien, pkg au sous-sol, libre le 1er sept, loyer : 715 € + 90 € de charge. Particulier, tél : 02 31 79 11 85 ■ Caen, loyer 490 € + ch, 214 rue d’Auge, prox. gare, loue T3, 53 m2, 13e étage, cuis. séparée, séjour balcon, S.D.B, 2 chambres, garage, libre, DPE : E. Particulier. Tél. 02.31.74.56.85 ■ Caen, 415 €, rue Demolombe, loue charmant studio ancien mansardé, kitchenette, chauff. électr. DPE : F. Libre. Loyer 390 € + charges 25 € + DG 390 € + FA 421 €. Réf. 1334638 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 459 €, rue de Bayeux, loue appart. 2 p.p., chauff. coll., 3e ét. avec ascenseur. DPE : D. Libre. Loyer 381 € + 78 € charges + DG 381 € + FA 411 €. Réf. 1334596 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, rés. Champlain, 48m2, appartement 2 p.principales, cave, garage. Libre 1er août. Loyer : 426 € + 80 € de charges. Classe énérgie E. Particulier. Tél : 02 31 86 43 85. ■ Caen, 450 € charges et chauffage compris, à louer appt F1, 36 m2, sortie Pierre Heuzé, très propre, vue sur parc, sudouest. Particulier. Tél. 02.33.95.11.36 ou 06.07.04.65.30 ■ Caen, rue Froide, hyper central et calme, loue ch. étud. meublées, SDE et cuisine communes. Loyer : 270 € et 290 €. Caution : 2 mois de loyer. Particulier. Tél : 0613557753 ou 0681896438 ■ Caen, loyer 300 euros, Université à deux pas de la Fac, proche des commerces, loue studio dans rue calme avec parking, classe energie : G. Particulier. Tél. 02 31 85 38 08 ou 06 88 44 71 12

■ Caen, loyer 490 € + ch, 214 rue d’Auge, prox. gare, loue T3, 53 m2, 13e étage, cuis. séparée, séjour balcon, S.D.B, 2 chambres, garage, libre, DPE : E. Particulier. Tél. 02.31.74.56.85 ■ Caen, loyer 250 € c.c, gare, à louer chambre meublée, douche, 12 m2. Particulier. Tél. 06.13.32.96.04 ■ Caen, secteur CHR. Loue T2, 42m2, 580 € ch. comprises, 2 places de parking, espace vert, libre. Particulier. Tel : 02 31 86 60 11 ou 06 18 21 58 37 ■ Caen, secteur CHR. Loue T2, 42m2, 580 € ch. comprises, 2 places de parking, espace vert, libre. Particulier. Tel : 02 31 86 60 11 ou 06 18 21 58 37 ■ Caen, 415 €, place SaintSauveur, loue appart. F1 mansardé au 4e ét., chauff. électr. DPE : F. Libre 12/07. Loyer 392 € + 23 € charges + FA 423 € + DG 392 €. Réf. 7451487 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 445 €, rue des Tilleuls, FAC à pied, loue studio en rdc avec parking, cuis. sép., chauff. ind. électr. DPE : F. Libre. Loyer 395 € + charges 50 € + FA 426 € + DG 395 €. Réf. 1334640 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 475 €, rue du Blanc (Zénith), loue appart. F1, cuis.sép., gd balcon, cave, chauff. coll. DPE : E. Libre 03/08. Loyer 395 € + charges 80 € + FA 426 € + DG 395 €. Réf. 1937735 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 443 €, Haie Vigné, loue appart. de standing ds petite résidence, quartier calme et agréable. Beau 2 pièces de 30 m2 compr. entrée avec gd placard amén., séj. avec kitchenette amén. et équip. (four, frigo, plaques), chambre, s. de b. avec wc. Parking et cave. Chauff. électr. Classe énergie : E. Loyer CC, honor. 291.60 €. Réf. 039001 Safaur Immobilier Tél. 02.31.15.56.56

■ Caen, 398 € + 57 € de charges, proche Université, loue beau F1 de 33 m2 expo. sud, entrée, séjour, SDB, cuisine équipée, double vitrage, volets élec., cave, parking. Particulier. Tél. 02.31.85.11.40.

CALVADOS ■ Douvres la Délivrande, à 5 mn du centre-ville. Chambres à louer de 50 à 90m2 par personne + salon et cuisine communs + 4 douches + parking + jardin de 800 m2 ! Loyer : 195 € c. c. Particulier. Tél. 01.70.38.54.59

■ Caen, 455 €, rue Gemare, loue appart. F2 au calme, vue sur cour, déco. neuve, coin cuis., chauff. électr., bcp de charme. DPE : G. Libre. Loyer 420 € + 35 € charges + DG 420 € + FA 453 €. Réf. 7645525 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, R. dr. Mondeville, CHR, Montmorency, recherche à acheter petite maison, pl. pied, T.B.E., max. 4 pièces avec garage, 160.000 € à 180.000 €, pas de crédit à envisager. Particulier. Tél. 07.78.34.00.56 ■ Caen, 140.000 €, Venoix, vds appt 52 m2 hab., 1er étage avec asc. et gardien, entrée couloir, bureau, placards de rangt, séjour, cuis. séparée aménagée, 2 chambres, 1 s. d’eau douche et vasque, 1 wc, cave, place de park. à dispos. dans la résid. (non priv.), chauff. semi-collectif + radiateurs électr., menuis. alu + dble vitrabe. TF 950 €/an. Réf. 7581335. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contacter Yamina Kradra Tél. 06.58.70.55.89.

IMMOBILIER VENTES ■ Caen, 567 €, place SaintSauveur, loue appart. F2 parqueté avec kitchenette, pierres apparentes, 2e ét., chauff. indiv. électr. DPE : F. Libre. Loyer 542 € + charges 25 € + DG 542 € + FA 585 €. Réf. 4336462 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 580 €, rue Ecuyère, loue appart. F2 avec séj., chambre, cave. DPE : G. Libre. Loyer 520 € + charges 60 € + DG 520 € + FA 561 €. Réf. 6277761 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

■ Caen, 497 €, rue Caponière, loue appart. F2 duplex avec vue sur espaces verts, kitchenette, s. de b., chauff. indiv. électr., cave en rdc. DPE : E. Libre 26/07. Loyer 450 € + charges 47 € + DG 450 € + FA 486 €. Réf. 1590818 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

AGGLOMERATION ■ Bretteville/Odon, 790 €, la ferme du Vieux Clocher, loue appart. F4 duplex, 3 chambres, 2 parkings, chauff. électr. Cadre exceptionn. Libre. Loyer 730 € + charges 60 € + DG 730 € + FA 788 €. Réf. 4577309 Barré Immobilier. Tél. 02.31.86.38.59

CAEN ■ Caen, 75.000 €, exclu., à 11 km du périph. (sortie Eterville), vds belle grange en pierre sur 935 m2 de terr., à restaurer, agrandissement poss., gge séparé, au calme. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 572.000 €, vds luxueux loft d’exeption, de 100 m2, rare à la vente, dernier étage avec asc., place de park. intér., cave, magnif. pièce de vie chem., superbe cuis. ouv., chambre avec s. d’eau dressing, étage en mezzan. avec chambre poss., dans immeuble bourgeois, rue Sadi Carnot, belles vues, unique. A voir. Vendu meublé. Réf. 7602161. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Tél. 02.50.50.95.51.

■ Cesny, 199.500 €, secteur, vds maison en pierre au calme en camp. (avec ramassage scolaire), à 20 mn de Caen (25 km), compr. une gde entrée, séj. de 22 m2, cuis. amén., s. d’eau, 4 chambres de 17, 13, 10 et 10 m2, bureau, s. de b., dépend. avec atelier. Expo. sud, beau terr. 1.000 m2 clos et arboré. DPE : D. Prix FAI à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 225.000 €, sud, vds belle maison en pierre rénov. de 145 m2 hab., entrée, séj. salon 40 m2, cuis. amén. + véranda. Et. : 3 chambres parquetées, s. de b., bureau, s. de jeux. Chauff. centr., PVC, gge 50 m2, écoles et comm. Terr. 800 m2. DPE : D. Prix FAI à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 265.000 €, ouest, à 15 mn du périph. ouest de Caen, par 4 voies, vds très belle maison de maitre XVIIIe rénovée, 200 m2 hab., compr. entrée, séj. 27 m2 + salon 29 m2 avec pierres poutres chem., cuis. amén. et équip. de 20 m2, buanderie, cellier, chaufferie. Et. : 4 chambres de 20, 15, 14 et 13 m2, gde s. de b. 17 m2 avec baignoire d’angle et douche. Expo. plein sud, PVC, chauff. centr., terr. au calme 2.000 m2 env. DPE : D. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 378.000 €, vds maison d’exception, 20 km du périph., direction Suisse-Normande, magnifique presbytère du XVIIIe avec maison principale de 225 m2 hab. et dépend. avec appart. de 80 m2 séparé, terr. clos de murs pour 1480 m2, très belles prestations avec tous les éléments de caractère et portail électr., alarme, interphone, puits, terrasse au sud de 80 m2, chauff. centr. Maison expo. plein sud au calme et sans aucun visà-vis. DPE : C Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 191.300 €, vds belle maison F5 entiér. restaurée de 110 m2 de surface au sol, située à 15 mn du périph. sud (18 km) parfaitement calme avec une magnifique vue sur la campagne plein sud, compr. gd séj. salon de 32 m2 avec poutres et chem., cuis. amén. et équip. de 12 m2, buanderie. Et. : 3 chambres de 13, 11 et 20 m2, s. d’eau de 9 m2. Gge de 33 m2, cave, terr. 1.000 m2, chauff. centr., PVC partout. DPE : D. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Caen, 252.000 €, vds belle maison en pierre 150 m2 située Caen ouest, 15 km du périph., restaurée, F6, ds site naturel très calme, entrée ouv. sur mezz., cuis. amén. et équip., séj.-salon avec pierre et poutres apparentes, gd bureau, véranda. Et. : 3 chambres, bureau, s. de b. amén., coin toil. Expo. plein sud sans vis-à-vis, terr. 1.000 m2 clos et planté. DPE : E, conso. électr. 750 €/an + bois. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

AGGLOMERATION ■ Fleury-sur-Orne, 395.000 €, vds maison GES : C. Classe Energie E. A la porte Caen Sud, 5 mn en voit. du centre ville, tram et bus à 300 m ainsi que collège, magasins, cab. médical, maison env. 190 m2 sur ss-sol complet, très bien entret., avec alarme. Rezde-ch. gde entrée (porte moderne posée en 2010), cuis. mod. de 2010 amén. avec grand ilôt central, séjour-salon de 43 m2 avec chem. pierres blanches, wc avec lave-mains, partie nuit avec 2 grandes chambres, chacune avec placard, grande s. de b. balnéo, douche et vasque. Etage belle pièce centr. servant de bureau et salon télé, 3 gdes chambres, s. de b., wc. A voir, belle toit. neuve, environnt. Réf. 7589685. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contacter Stéphane Stankovic. Tél 06.66.12.37.34.

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM


No 142 - 19 juillet 2012

■ Saint-Contest, 280.000 €, vds, exclu., superbe environnt pour cette jolie maison années 50 (doublée brique creuse) au calme, à 5 mn nord de Caen, très propre, maison 150 m2, terrain de 770 m2, grand séjour lumin. de 43 m2 avec chem., 1 chambre en rez-de-ch., wc, cuis. et arr.-cuis., s. de b. Etage s. d’eau, 3 chambres, wc, très grand dble garage, ss-sol partiel, dble vitr., pompe à chaleur + chaud. électr. neuve, ravalement neuf. Réf. 6011954. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contact Stéphane Stankovic Tél. 06.66.12.37.34.

23

■ St-Laurent-de-Condel, 52.000 €, 10 mn Caen sud par voie rapide, v. terrain constructible viabilisé 424 m2, expo sud, bordure forêt de Grimbosq, proche commerces et écoles, libre constructeur. Particulier. Tél. 06.79.95.12.93 ■ Mouen, 142.000 €, Uniquement à l’agence NouvellesDemeures FAI 4%, vds maison plain-pied de 70 m2, beau séjour chem., cuis. amér., dble vitrage PVC, volets électr. partout en parf. état, 2 belles chambres, 1 s. de b., wc séparé, grand garage, sur beau terrain de 800 m2 sud, à voir vite, extens. poss., beau vol. Réf. 7589692. Contacter Stéphane Tél. 06.66.12.37.34.

CALVADOS ■ Eterville ou Fontaine Etoupefour, achète terrain 300 m2, exposition. S/O. Particulier. Tél. 02.31.86.16.06 ■ Sainte-Honorine-du-Fay, 63.500 €, à saisir beau terr., hors lotiss., de 1.360 m2 dans secteur calme, à 11 km du périph. ouest, sortie Eterville. Pas de contrainte archit. COS de 0.25 soit 340 m2 de surface plancher poss. Permis de construire d’une maison F6 de pl.-pied, 120 m2 fourni. Viabilisation à la charge du preneur (tout à l’égout sur place). Ecole primaire sur place récente et ramassage scolaire Evrecy à 3 km. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Thury-Harcourt, 235.000 €, vds pavillon 170 m2 hab., F8, 6 chambres 2 sur 1.700 m terr., hors lotiss. compr. séj. salon sur cuis. amén. ouv., le tout 49 m2, chambre rdc avec s. d’eau 20 m2. Et. : 5 autres chambres de 16, 13, 13 et 12 m2, s. de b. et s. d’eau. Gge dble, chauff. sol basse temp., PVC + volets roulants, aspiration centr. Prix FAI. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

■ Courseulles-sur-Mer, 66.000 €, vds grand studio à rénover de 30 m2, vue sur port de plaisance, à 5 mn des commerces et de la plage, compr. 1 pièce de vie avec coin cuis., 1 s. d’eau-wc, 1 mezzan. Réf. 7589644. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeure. Contacter Fabrice Hoffnung Tél. 06.22.22.28.52.

■ Creully, 280.000 €, vds beau pavillon de 148 m2 de 1975 sur terrain de 1.152 m2, état exception. avec ss-sol complet, compr. entrée hall, cuis. A/E de 11 m2, salle-salon en L de 39 m2 avec chem. ouv., 2 chambres, wc, s. de b. Etage 3 chambres et bureau, s. d’eau, wc, bonne isol. fenêtres dble vitr., jardin arboré à 15 mn de Caen et 10 mn de la mer. Réf. 7584574. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contacter Fabrice Hoffnung Tél. 06.22.22.28.52.

■ Colleville-Montgomery, 665.000 €, vds maison anglonormande de 160 m2, front de mer avec maison d’amis compr., vue exception. et impren. sur terrain de 640 m2 et 400 m de digue, compr. entrée avec perron, salle salon de 45 m2, cuis. A/E 10 m2, s. d’eau et wc. Etage 4 chambres dont 3 vue sur mer, s. de b. et wc, grenier, cave, sauna, s. d’eau et buand. Maison d’amis de 30 m2 de pièce de vie avec chambre de 15 m2, lavabo wc à l’étage. Produit exception. à voir vite. Charme assuré. Réf. 7584831. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contacter Fabrice Hoffnung Tél. 06.22.22.28.52.

■ Bayeux, 364.000 €, vds superbe loft en centre ville, dans un état irréproch., calme et lumin., exp. est-ouest, 140 m2 avec belle vue dégagée, compr. entrée, salon-séjour de 50 m avec chem. fermée, cuis. A/E haut de gamme avec coin repas de 30 m2, bureau et chambre mezzan. A l’étage 2 suites parentales avec s. de b. priv., wc lavabo, produit rare, prix justifié. Réf. 7589679. Prix FAI 4 %, prix net hors frais notariés, d’enregistrement et de publicité foncière. Agence Nouvelles-Demeures. Contacter Fabrice Hoffnung Tél. 06.22.22.28.52.

■ Coulvain, 178.500 €, secteur, axe A84, 20 mn de Caen, vds maison en pierre 110 m2, F6, en camp. avec entrée, séj. salon 27 m2 avec poutres et cheminée, cuis. amén. et équip. 21 m2, s. d’eau, chambre au rdc 11.40 m2. Et. : 3 chambres de 13, 10 et 8 m2, chauff. centr., expo. sud. Dépend., terr. arboré au sud 1.200 m2. DPE : D. Prix FAI à déb. Normandy Immobilier Tél. 02.31.80.49.00

MANCHE

■ Citroën Jumper fourgonnette, réhaussé, année 1998, 180.000 km, CT ok, pneus, peinture ok, radio CD, prix 2.400 € à débattre. Tél. 06.41.71.43.56 ou 02 31 84 36 28

RENAULT ■ Twingo essence, 1998, 145.000 km, B.E, 5 portes, radio/CD, attelage, CT ok, 5 cv, 1400 € à débattre. Tél. 06.41.71.43.56 ou 02.31.84.36.28

DEMANDES D'EMPLOI ■ Maçon, expérience tous travaux intérieur et extérieur (entre autre dans la pierre) recherche travail. Tél. 06.05.96.35.85 ■ Professionnel du bâtiment, 35 ans, expérience, effectue tous travaux charpente, couverture, pose velux toute zinguerie, isolation exterieur et interieur, aménagement, placo, etc..., rayon 40 km de Caen. Tél. 06.82.53.74.41 ■ Vendeuse expérimentée produits alimentaires recherche CDi partiel ou agent d’entretien collectivité. Tél : 02 31 70 92 51 ou 06 75 36 01 29 ■ Assistante maternelle agréée dispose d’une place, Caen centre ville pour le 1er septembre 2012. Tél. 02.31.85.58.88 ■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61

■ St Sauveur Le Vicomte, 175.000 €, Cotentin, vds maison T.B.E, RDC : salon cheminée, séjour, cuisine, SDB. Etage : 3 chambres, 1 avec cheminée, grenier, puits, dépendances, expo. sud, forêt, mer proche, terrain 9.782 m2 ou 4.882 m2. Particulier. Tél. 06.98.88.30.17

BONNES AFFAIRES ■ Selle obstacle plat Horse Wood Arcon Forestier Gold T.B.E. + sangles étrivières, 700 €. Particulier. Tél. 06.31.78.02.28 ou 02.31.78.61.44 ■ AéroModélisme. à vendre hélicoptère "scorpio", avec radio très peu servi, prix : 90 €. Particulier. Tél : 06 03 74 46 35

■ AéroModélisme. à vendre avion pour voltige, en rodage, sans radio, prix : 300 €. Particulier. Tél : 06 03 74 46 35

choisissez votre rubrique Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

AUTOMOBILES ■ Citroën Jumper fourgonnette, réhaussé, année 1998, 180.000 km, CT ok, pneus, peinture ok, radio CD, prix 2.400 € à débattre. Tél. 06.41.71.43.56 ou 02 31 84 36 28 ■ Citroën Jumper fourgonnette, réhaussé, année 1998, 180.000 km, CT ok, pneus, peinture ok, radio CD, prix 2.400 € à débattre. Tél. 06.41.71.43.56 ou 02 31 84 36 28

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également le télécharger sur "www.tendanceouest.com".

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi

CITROEN

■ Salle à manger en merisier avec table ovale 1.83 x 1.05m + 2 rallonges + 4 chaises + buffet de 2.30 m avec 4 portes et 2 tiroirs. Prix : 500 €. Particulier. Tél : 06 71 32 06 33

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


24

N° 142 - 19 juillet 2012

PORTRAIT-PASSION

La mosaïste a des couleurs plein la tête L

a personnalité d’Evelyne Piskiewicz, 57 ans, est aussi colorée que son atelier. Cette artiste mosaïste est tombée dans la peinture toute petite. “A l’âge de 3 ans, mes parents m’avait déjà inscrite dans un atelier d’expression libre.”

Un guide de vie La liberté de s’exprimer à travers son art, Evelyne Piskiewicz ne l’a pas trouvé aux Beaux Arts où elle fit un passage de trois ans. Alors elle l’a développée autrement. “J’ai pas mal voyagé et j’ai enchaîné les petits boulots.” Le bricolage, la couture, et puis la mosaïque. “J’ai travaillé sur plusieurs supports mais les possibilité de couleurs étaient très limitées. Avec le verre transparent de la mosaïque, tout est devenu possible”. Elle achète des plaques de verre qu’elle découpe, puis peint par couches successives, avant de les assembler pour en faire des miroirs ou des bijoux. Ses créations

sont exposées dans son atelier. Si elle vend la plupart du temps des oeuvres déjà finies, l’artisane travaille aussi sur commande pour laisser à ses clients le choix des couleurs et des dimensions. Née à Caen, la créatrice y a ouvert son atelier Artagor il y a vingt ans, avec deux autres artistes. Très vite, elle s’est retrouvée seule, mais a décidé de garder le local et de le réinventer à son image. “Je prends plaisir à exposer mes créations et celles d’autres que moi dans un lieu qui me correspond.” Bijoux, miroirs, chapeaux, expositions de tableaux et de sculpture, l’atelier d’Evelyne Piskiewicz est une véritable caverne d’Alibaba, mais surtout un endroit agréable. “Les gens restent pour discuter, et me disent que j’ai de la chance d’être là.” Elle fait rêver. Car elle ne fait pas cela pour en vivre. Mais pour être “dans un univers où je me sens bien.”

■■ Dans son atelier caennais de la rue Buquet, au nom d’Artagor, Evelyne Piskiewicz expose ses créations mais aussi celles de nombreux autres artisans et artistes caennais.

Ce château ? une grange avec des fenêtres !

■■ C’est en 1987 que Martina et Krijn Giezen, artistes hollandais de grand renom, ont acheté la magnifique propriété de Magny-en-Bessin, construite sous Louis XIV. Depuis, les murs de pierre cachent la misère...

Depuis des années, à Magny en Bessin, 170 habitants, une magnifique propriété part en quenouilles. Martina Giezen, veuve d’un célèbre artiste hollandais prônant “l’art écolo”, y vit dans les dépendances, loin du monde. Le domaine fut grandiose Le château ? “En fait, ce n’est plus qu’une grange avec des fenêtres, et un grand vide à l’intérieur”. Les murs de pierre cachent la misère… La bâtisse avait pourtant tout pour être heureuse, une histoire royale démarrée sous Louis XIV avec le marquis Nicolas Joseph Foucauld qui la fit construire “sur le modèle des grandes demeures parisiennes”. Le domaine est grandiose, prolongé d’une double allée de deux kilomètres filant tout droit vers la cathédrale de Bayeux. Après guerre, la propriété, alors aux mains de la famille du Comte de Bonvouloir, fut vendue et revendue pour devenir une… filature,

qui mit la clef sous la porte dans les années 80. C’est à cette époque que le couple d’artistes hollandais, lui plasticien, elle éditrice, y débarquent, rêvant tous deux d’en faire un lieu unique de création contemporaine. Un atelier géant ! Las, les querelles de voisinage vont rafraîchir sérieusement leurs ardeurs. A la tronçonneuse, les arbres qui bordent la belle allée sont réduits en bois de chauffage par un voisin et c’est le divorce des châtelains-artistes avec leur village d’adoption. Krijn Giezen, l’artiste hollandais, est décédé l’an dernier et sa femme reste seule à habiter les lieux. Elle a comme plus proche voisin un soldat gallois débarqué le 6 juin 1944 et enterré dans le petit cimetière communal. Sa famille mit cinquante ans à retrouver sa tombe ! A Magny, Il n’y a pas que le château qui soit une curieuse histoire… Alain Fergent


Tendance Ouest Caen du 19 juillet