Issuu on Google+

“Nos axes : économie et emploi”

SANTE

PAGE 8

La Presqu’île se dessine

Des chirurgiens opèrent à cœur ouvert

ZENITH Pour tous les goûts en 2012 !

PAGE 13

PAGE 20

Assemblée nationale

PAGE 2

F. Lecapitaine

PAGE 7

MALHERBE Le club à nouveau dos au mur

Didier Lallement, Préfet du Calvados, Préfet de Région.

N° 116 - 19 JANVIER 2012

URBANISME

Femmes d’influence A l’échelle de la ville, de l’agglomération ou du département, elles sont encore minoritaires. Pourtant, les femmes en politique ont une vraie carte à jouer. Rencontre avec ces femmes d’exception. PAGE 4

F.Decaens/ Ville de Caen

PREFECTURE


N° 116 - 19 janvier 2012

Les temps forts ✔✔ Voeux Samedi 21 janvier, à 11h, Philippe

✔✔ Communication Mercredi 25 janvier, 9e

✔✔ Plaidoiries Du 27 au 29 janvier, concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme au Mémorial de Caen.

✔✔ Chemin-Vert Vendredi 27 janvier (17h30), réunion publique sur le développement du quartier au Pôle de vie Nord-Ouest.

✔✔ Basket Dimanche 22 janvier, l’USO Mon-

✔✔ Hockey-sur-glace Samedi 21 janvier, à

Duron, maire de Caen, présente pour 2012 ses voeux à l’Hôtel de Ville.

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 30 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

deville reçoit Challes-les-Eaux dans le cadre de la 17e journée de ligue féminine (15h30).

AU COURRIER

forum des métiers de la communication au Zénith de Caen de 14h à 18h.

20h, les Drakkars reçoivent Briançon à la patinoire de Caen la mer en ligue Magnus.

EN DIRECT

Ecoles : le modèle américain

“Dans votre parution n°115, vous mettez en avant le dispositif “Cours le matin, sport l’aprèsmidi” au collège Jean Moulin. Je m’étonne que ce genre de solutions éducatives ne soient encore qu’à l’étape expérimentale en France, alors que d’autres pays, comme les Etats-Unis, ont déjà montré toutes les vertus du système, et l’appliquent depuis de nombreuses années. Votre article va dans ce sens, et nous ne pouvons qu’espérer une généralisation de cette organisation. Pour le bien de nos enfants”. P. Réguidon

1100 ans: “quelques nuances”

“En 911, à Saint-Clair-sur-Epte, pour retrouver la paix, le souverain carolingien Charles le Simple céda au Normand Rolf (Rollon) les évêchés de Rouen et d’Evreux. En 924, Rollon a aussi obtenu les évêchés de Lisieux, Sées et Bayeux. Son fils, Guillaume Longue-Epée, dut attendre 933 pour arracher le Cotentin à la Bretagne. Le comté normand devint duché quand Richard 1er Sans-Peur, fils de Guillaume Longue-Epée, décida de se faire duc, vers 950. Il est vrai qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même !”  S. Desoulle

■■ Courriers, communiqués Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

PREFECTURE  Didier Lallement fait le bilan de 2011 et fixe les priorités en 2012

“Nos axes : économie et emploi”

D

idier Lallement, préfet du Calvados et préfet de Basse-Normandie, était l’invité de l’émission “En direct”, diffusée sur Tendance Ouest le mercredi midi (100.2 FM).

■■ Le nombre d’accidents de la route est en baisse depuis janvier 2011. Avez-vous trouvé la solution ? “A l’évidence, non : il y a encore 35 morts sur les routes du Calvados en 2011, un nombre extrêmement élevé. Nous allons poursuivre notre politique de prévention, comme de sanctions. La plupart des accidents dans le département sont causés par l’alcool et les stupéfiants. Des gens meurent non pas dans des collisions, mais en sortant tout seuls de la route, en tombant dans un champ ou en percutant un arbre.” ■■ En tant que préfet de Basse-Normandie, quelles sont les orientations à suivre pour 2012 ? “Je travaille en permanence avec les préfets de département sur ces orientations : l’économie et l’emploi étaient et sont toujours nos axes communs de travail. Je souhaite relancer en 2012

■■ “J’entends parler de désengagement de l’Etat. Or plusieurs dispositifs ne sont pas assez consommés.”

le dispositif des contrats aidés, qui permet de trouver des solutions de réinsertion. En 2011, nous en avons proposé 11 000. Mais il manque d’employeurs, d’associations et de collectivités, qui veulent les utiliser. Il y a une sous-utilisation de ces dispositifs contre le chômage.” ■■ Les projets éoliens sont-ils en mesure d’apporter de l’emploi dans le département ? “Les retombées de l’éolien sont très significatives. Les projets d’éoliens peuvent amener 1 000 emplois dans la région. Pour les ouvriers du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, c’est une

possibilité de reconversion. Le département du Calvados en bénéficiera forcément, car des travaux assez significatifs de génie civil et d’assemblages seront réalisés.” ■■ A Caen, où en eston du projet de la future maison d’arrêt ? “Nous sommes encore à la recherche d’un emplacement pour l’accueillir. Ça n’est pas chose facile : construire un tel centre pénitentiaire nécessite entre 10 et 15 hectares de surface, et de bonnes dessertes de transport. Peu de terrains correspondent à ces critères.”

■■ Y a t-il des dossiers sur lesquels vous regrettez de ne pas avoir suffisamment avancé ? “C’est le cas par exemple de l’utilisation des fonds européens. Ils ne sont pas assez consommés en Basse-Normandie. J’entends parler de désengagement de l’Etat. Or il faut, malgré les difficultés de recours à l’emprunt, que les collectivités locales réalisent plus d’investissements publics pour bénéficier de ces dispositifs. J’espère redresser la situation d’ici la fin de ces fonds, en 2013.” ■■ Un dernier mot de vous. On vous dit peu communiquant... “Je parle quand j’ai quelque chose à dire. Pas seulement par souci de discrétion, mais parce que se livrer à des surenchères verbales porte préjudice à l’institution.” ■■ Une vie, trois dates . 2001 : Directeur de l’administration pénitentiaire au ministère de la Justice . 2007 : Secrétaire général du ministère de l’écologie et de l’énergie . Juillet 2010 : Préfet du Calvados et préfet de région Basse-Normandie


N° 116 - 19 janvier 2012

DEMAIN

3

Métamorphose enclenchée pour la cité des rosiers cie de trois pièces. Rue des Rosiers, la situation est par contre toute autre. Quatre logements ont en effet été détruits au profit d’une construction neuve de dix T4 (photo).

Au coeur, un jardin partagé Les trois typologies de logements permettront à Calvados Habitat d’offrir aux futurs habitants de la location-accession ou du locatif simple. “La livraison est prévue pour décembre 2012”, rappelle Véronique Guyot. “Pour une mise en habitation en février 2013”, poursuitelle. Au total, l’opération de réhabilitation est chiffrée à 4 400 000 €. Le coeur d’îlot, lui, est destiné à devenir un jardin partagé. “Les essences seront vues en concertation avec l’association des Rosiers”, souligne Calvados Habitat. Cette même association qui s’était battue pour obtenir le classement des maisons afin de préserver la mémoire du quartier.

CALVADOS HABITAT/Bienvenu Architectes

P

résenté en octobre 2009, le chantier de la nouvelle cité des Rosiers, jouxtant le Jardin des Plantes de Caen, suit actuellement son cours. Après avoir été caché pendant de longs mois derrière des palissades, l’îlot est à nouveau visible et les travaux se poursuivent. Rue Saint-Contest, neuf maisons classées monuments historiques, et dont les murs ont été conservés à ce titre, sont actuellement en cours de réhabilitation. “Nous refaisons les toitures à l’identique”, précise Véronique Guyot, directrice de la maîtrise d’ouvrage et du patrimoine pour Calvados Habitat. Ces logements sont en fait regroupés deux par deux, afin d’en faire des cinq pièces avec jardin à l’arrière et courette coté rue. Rue des Lilas, la situation est semblable dans la mesure où les maisons ont aussi été classées monuments historiques. Seule nuance : il s’agit là de onze maisons d’une superfi-

■■ La cité des rosiers, située dans l’îlot formé par les rues des Rosiers, François Marescot et l’avenue de Creully est propriété de Calvados Habitat depuis 1925. Les logements y seront disponibles en location-accession ainsi qu’en location simple.


4

N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS

Politique et parité Ville Neuf adjoints du maire sur

vingt sont des adjointes : C. Féret, M-J. Gobert, J. Travert, C. Dossou, C. Maguet, C.Gissot, A. Lebon, S. Relland et S. Chehab.

Caen la mer L’agglomération

ne compte qu’une femme sur 32 vice-présidents : Hélène Mialon-Burgat, seule femme élue maire en 2008 (Mondeville).

Département Sur les 49

conseillers généraux du Calvados, sept sont des femmes. Deux sont vice-présidentes : Anne d’Ornano et Sylvie Lenourrichel.

Région Sur quarante-sept

conseillers régionaux, vingt-trois sont des femmes. Elles sont aussi quatre vice-présidentes sur un total de dix vice-présidences pourvues.

Les femmes sont aujourd’hui plus nombreuses à entrer en politique mais l’équilibre reste fragile. Témoignages d’élues.

■■ Corinne Féret, première adjointe au maire de Caen, conseillère régionale “Je suis élue depuis 2004 au Conseil régional et depuis 2008 à la mairie de Caen. Quand on s’engage à ce point au service des autres, et particulièrement de nos concitoyens, cela change complètement sa vie privée. Le parcours est plus compliqué pour les femmes que

■■ Anne d’Ornano, présidente du Conseil général du Calvados de 1991 à 2011, est l’une des femmes emblématiques de la politique locale. A 76 ans, en tant que première vice-présidente, elle est aujourd’hui le bras droit de Jean-Léonce Dupont, actuel président.

pour les hommes même si depuis 2000, la loi impose la parité sur les scrutins de liste. Sur les scrutins uninominaux, les femmes doivent toujours s’imposer pour essayer d’exister. Mais c’est culturel ! Rappelons-nous que les femmes en France n’ont le droit de vote que depuis 1946. C’était juste avant-hier...” ■■ Sonia de La Pro-

vôté, conseillère générale depuis 2011, conseillère municipale “Je n’ai aucune illusion sur le fait que quand je suis entrée en politique, on cherchait des femmes pour les fameuses listes chabadabada. Aujourd’hui, être femme et élue n’est pas simple mais le partage des tâches existe et je suis très bien épaulée. Il faut que

les femmes osent et soient plus présentes aux scrutins uninominaux. Je suis l’illustration du fait que c’est possible ! Toutefois, si les choses évoluent en politique, et évoluent bien, dans la société, les combats féministes sont en ce moment plus que jamais à l’ordre du jour.” ■■ Hélène MialonBurgat, maire de Monde-

ville depuis 2008 “Je suis la seule élue à la tête d’une commune de l’agglomération caennaise. Au quotidien, ça n’est pas du tout un problème. Mais sur le principe, cela dénote quand même quelque chose sur le fonctionnement de nos collectivités et sur l’accès des femmes aux responsabilités politiques dans l’exécutif. Être femme et maire, c’est

physiquement dur et, qu’on le veuille ou non, c’est aussi empreint de beaucoup de culpabilité parce qu’on est pas tout le temps là à la sortie de l’école. Mais c’est une décision de famille. En ce qui me concerne, j’ai eu mes deux enfants depuis le début de mon mandat.” Propos recueillis par Floriane Bléas

Laurence Dumont au perchoir

E

lue députée du Calvados en 1997 (5 e circonscription), puis à nouveau en 2007 (2e circonscription), Laurence Dumont, a présidé sa première séance le 6 octobre 2001 en tant que vice-présidente de l’Assemblée nationale. A 53 ans, Laurence Dumont a ainsi succédé à l’ancienne ministre, Elisabeth Guigou : “Être une femme n’a même jamais été un frein pour moi. Mais je reconnais que les femmes doivent toujours se battre trois fois plus que les hommes pour arriver en

Assemblée nationale

“Dans le fond, être une femme en politique peut être un atout comme à d’autres moments, cela peut être un inconvénient. Lorsqu’on est une femme, très vite, le fait de diriger vous affuble par exemple du qualificatif de directionnel. Les femmes ont par ailleurs un avantage inouï : elles ont une approche beaucoup plus nuancée des problèmes et surtout la volonté de s’attacher aux aspects concrets des choses. Dans ce département, nous avions la chance d’avoir une femme présidente du Conseil général. Il s’agissait d’une particularité nationale. Et depuis peu, le positionnement des femmes recule. C’est regrettable.”

Frédérique Lecapitaine

■■ Brigitte Le Brethon, maire de Caen de 2001 à 2008, conseillère municipale

■■ Laurence Dumont à l’Assemblée nationale à Paris. Elle y passe deux jours par semaine.

politique. Je trouve pourtant légitime et même indispensable que la moitié de l’humanité soit représentée à égalité avec l’autre moitié. Pour ma part, je pars le lundi soir pour Paris. J’y reste systématiquement le mardi et le mercredi. Le reste du temps je suis dans ma circonscription, dans le Calvados. J’ai eu mes deux enfants lors de mon premier mandat. Nous avons fait le choix, avec mon mari, qu’il arrête de travailler pour s’occuper du foyer. Femme et politique, c’est aussi un choix de couple”, témoigne l’élue.


N째 116 - 19 janvier 2012

5


6

N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS Aéroport de Caen-Carpiquet : le cap des 100 000 passagers franchi !

Caen la mer a présenté, lundi 16 janvier, le bilan de l’aéroport de Caen-Carpiquet pour 2011. Et pour la première fois depuis 2008, le cap symbolique des 100 000 passagers a été franchi, soit + 25% par rapport à 2010. “100 023 passagers exactement”, a

L’ASSOCIATION

ST-CONTEST  

Le “Meetic du service” !

C

■■ Kaïs Mimouni, et l’association Permis de Service, sont à la recherche de subventions et d’un parrain médiatique !

Boucler ses fins de mois ou simplement travailler est devenu compliqué depuis plusieurs années. Pour y remédier, un groupe d’amis caennais a créé une plateforme de mise en relation des offreurs et des demandeurs de services, sur l’ensemble de la

Normandie. Baby-sitting, covoiturage, tâches ménagères ou administratives, bricolage, etc. Le but est de “donner du travail à ceux qui en ont besoin mais ce n’est pas une agence d’intérim !” Vous pouvez contacter Permis de Service au 06 50 77 41 07.

TRAVAUX EN VILLE ●● CENTRE-VILLE  Jusqu’au 27 janvier, stationnement interdit sur les emplacements situés à l’angle de place du 36e Régiment d’Infanterie et de la rue du 11 Novembre, pour des aménagement cyclables. Jusqu’au 31 janvier, l’arrêt et le stationnement sont interdits boulevard des Alliés, par instant et pour aménager les trottoirs. ●● CHEMIN VERT  Stationnement interdit jusqu’au 24 janvier rue de la Cotonnière, pour une intervention sur le réseau de gaz. ●● HASTINGS  Jusqu’au 31 janvier, la circulation

des véhicules s’effectue sur une largeur de chaussée réduite boulevard André Detolle, à cause de travaux liés à la fibre optique.

●● SAINT-OUEN   Le stationnement est interdit à

hauteur du n°35 ter de la rue de Maltot, du 23 au 27 janvier, pour permettre l’arrachage d’arbres.

URGENCES SAMU : faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SOS MEDECINS : 36 24 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SAPEURS·POMPIERS : le 18 POLICE SECOURS : le 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 55 55 GAZ (dépannage) : 0800 47 33 33 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 09 726 750 14 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35

précisé Marc Levilly, viceprésident délégué à l’évaluation des politiques publiques et à l’aéroport. De bons chiffres après ceux de 2009 et 2010, diminués par une conjonction d’éléments : la neige, l’irruption d’un volcan islandais et son nuage de cendres ou encore

la fermeture pendant sept semaines de l’infrastructure suite à des travaux de rénovation de la piste principale... “Caen est le premier aéroport normand en termes de lignes régulières”, a rappelé Marc Levilly. Autre indicateur significatif du “mieux” de l’aéroport : avec

plus de 80 000 passagers commerciaux accueillis sur la ligne Brit’air Caen/Lyon, le volume de fréquentation à vocation professionnelle s’améliore. 2012 signera d’ailleurs le retour d’un avion pour cette ligne de 70 places, contre 50 actuellement.

Retour aux urnes ce dimanche !

’est une situation relativement inédite. Dimanche 22 janvier, les habitants de Saint-Contest sont à nouveau appelés aux urnes suite à la démission, en 2011, de onze élus. “Six d’entre eux ont démissionné avec l’idée de provoquer ces élections complémentaires”, estime le maire, Denis Desnyder. “Ils manipulent l’opinion publique à travers des propos parfois insultants, voir diffamatoires”. Ces élus, pour moitié, se sont constitués autour d’une nouvelle liste : “Saint-Contest d’abord”. “A l’origine, nous étions tous derrière notre maire. Très rapidement, il s’est désolidarisé des positions initiales et plus particulière-

ment concernant le Plan local de l’urbanisme”, relate Jean-Pierre Winter. Autre point de mésententes entre le maire et ses anciens collègues : le projet de construction d’un pôle sportif au sein de la commune. Deux autres listes Dans ce contexte, deux autres listes ont aussi vu le jour dans la commune : “Protéger et sauvegarder Saint- Contest”, fruit de l’Association pour la protection et la sauvegarde de SaintContest (APSC), et “SaintContest autrement”, menée par Daniel Bisson. “Cette agressivité des uns et des autres me surprend. Notre liste veut apaiser les choses et renouer le dialogue”.

■■ Denis Desnyder, le maire de Saint-Contest. Dimanche, les électeurs auront à élire 11 nouveaux conseillers municipaux.


N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS Justice : une pléiade de réformes pour 2012 Lundi 16 janvier, l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel de Caen a été l’occasion pour Eric Enquebecq, procureur général, (à droite sur la photo) et JeanPaul Roughol, premier président, de souligner la multitude de réformes à laquelle la justice va devoir

■■ Sébastien Clerc, vice-président de LogiPays et Dominique Vinot-Battistoni, maire de Biéville-Beuville.

gements qui accueilleront de nouvelles familles dans le cadre d’une politique d’agrandissement de la commune. Dominique Vinot-Battistoni a souligné son souhait d’accueillir de “jeunes couples” pour leur offrir la possibilité de trouver un logement.

URBANISME 

faire face cette année. Notamment, celle des Assises (qui jugent les crimes)  : moins de jurés (6 contre 9 avant), un remplacement de la lecture de l’acte d’accusation par une “présentation concise” et le rendu, par écrit, d’une motivation du verdict à l’issue du vote.

Plate-forme conteneurs de Calix : PNA veut rassurer Dans le projet de plateforme conteneurs de Calix, Ports normands associés (PNA) a répliqué vendredi 13 janvier et expliqué : “le quai est disponible et adapté aux contraintes du terminal”. Au sujet des nuisances sonores, craintes des riverains opposés au projet,

PNA “assure qu’elle seront gérées par la réglementation qui limite le bruit à 5 db en période diurne et 3 db en période nocturne”. Enfin, concernant la sécurité du site, PNA a assuré que cette activité n’augmentera pas “le risque pour les territoires avoisinants”.

Les élus rêvent de la Presqu’île

I

l faudra encore patienter pour obtenir du concret au sujet de l’urbanisation massive de la Presqu’île. La Société publique locale d’aménagement Caen Prequ’île a en tout cas profité d’un conseil municipal extraordinaire, lundi 16 janvier, pour présenter une synthèse des premières réflexions des trois cabinets d’architectes qui planchent sur le sujet. De leur côté, des élus de Caen, Mondeville et Hérouville, ainsi que du Conseil Régional, de Caen la mer et de Ports normands associés, ont exprimé leur ressenti et leurs rêves.

“Dans leur réflexion, les trois cabinets ne laissent rien de côté : mobilité, commerces,

résidences, environnement, sociabilité..., assure Ophélie Deyrolle, chef de projet au sein de la SPLA. La démarche vise à intégrer de la meilleure façon possible la Presqu’île au territoire, dans sa globalité”. Début février, chacun des trois cabinets aura trois mois pour faire une proposition individuelle, avant qu’un seul ne soit retenu. Il travaillera alors sur un aménagement de plus en plus concret à partir de septembre prochain. “Entre le classicisme et la rigueur de Leclerc, la forte capacité d’AUC à sectoriser ses aménagements et la vision décoiffante de MVRDV”, le choix ne sera pas facile, prévient le maire de Caen, Philippe Duron.

Caen Presqu-île - MVRDV

“Les Hameaux du Moulin” inaugurés BIEVILLE-BEUVILLE 

Mardi 17 janvier, le maire de Biéville-Beuville, Dominique Vinot-Battistoni, a remis les clefs aux nouveaux locataires d’un lotissement récemment sorti de terre, “Les Hameaux du Moulin”, à quelques pas de la gendarmerie. Au total ce sont vingt lo-

7

■■ Cette image ne sert qu’à illustrer l’idée d’une gare, lieu aux intérêts multiples, vu par MVRDV. Au fond, le pont de Calix.


8

N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS Un nouveau bâtiment verra le jour au CHU fin 2013 L’annonce faisait partie des vœux de la direction du CHU caennais : dès fin 2012, des travaux vont être lancés dans la tour Côte de Nacre pour y installer le service de néphrologie-hémodialyse, auparavant présent dans l’hôpital Clémenceau. Cinq cabinets d’architectes

SANTE 

sont encore sur les rangs pour proposer leurs visions du futur bâtiment de deux niveaux et d’une surface de 2  400  m 2. Le coût du projet devrait avoisiner les cinq millions d’euros. Les travaux devraient durer un an et pourraient s’achever à la fin 2013.

Ils opèrent à cœur ouvert

■■ Une intervention mobilise à chaque fois et en permanence au moins six personnels de santé. Un vrai travail d’équipe.

D

es cartes de vœux égayent leur bureau en ce début d’année. “J’ai une petite collection de mots de sympathie envoyés par d’anciens patients à qui on a permis de retrouver une vie normale”, se réjouit Emmanuel Monier, chirurgien cardiaque depuis une quinzaine d’années à la clinique Saint-Martin. Avec ses deux confrères, Louis Guillou et Thierry Derieux, ils assurent près de 500 interventions à cœur ouvert chaque année, avec un taux de réussite global approchant 97  %.

Avec le CHU, l’hôpital privé Saint-Martin est le seul établissement de BasseNormandie à réaliser ces opérations qui consistent à remplacer ou à réparer des valves (chez 65% des patients), ou à intervenir sur les coronaires lorsqu’une dilatation n’est pas possible. Risque permanent Pour en avoir l’autorisation, l’hôpital doit répondre à de nombreuses conditions : un service de réanimation, une unité d’hospitalisation, une machine pour assurer la circulation du sang et rempla-

■■ Au premier plan, la machine nommée “Circulation ExtraCorporelle” assure le rôle du cœur pendant l’opération.

cer le travail du cœur pendant l’opération, et bien sûr une équipe médicale composée d’anesthésistes spécialisés, de cardiologues, de médecins et de chirurgiens. “Nous réalisons des opérations à risque face à des maladies qui tuent, tout en cherchant à sauver des gens qui sont condamnés à très court terme si on n’intervient pas”, rappelle Emmanuel Monier. En moyenne, les interventions durent entre 3 et 5 heures, “et jusqu’à 9 heures dans de très rares cas”, rapporte

Louis Guillou qui a lancé le service en 1988. “Si une opération de la hanche tourne mal, le patient boitera. Dans notre domaine, les interventions peuvent être fatales”. Dans l’esprit des 280 chirurgiens cardiaques exerçant en France, une autre donnée est présente : le poids des procès. “En général, le service en a un, voire deux par an, confie Thierry Derieux. C’est toujours trop. Nous n’attendons pas d’avoir un procès pour nous remettre en cause”. Maxence Gorréguès

■■ Dans la plupart des cas, les opérations se font avec un cœur arrêté.


N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS Accord trouvé à Twisto : la grève prend fin A l’issue d’une nouvelle journée de mobilisation, mercredi 11 janvier, deux des quatre syndicats de l’opérateur caennais de transports en commun Keolis ont trouvé un accord avec leur direction. Un mois après avoir déposé un préavis de grève

L’ENTREPRISE

UNIVERSITES 

Plus de place pour R’Pur !

L

■■ Caen la Mer a permis à R’Pur d’obtenir un bail intéressant pour ses nouveaux locaux de la Presqu’Île.

I

ls étaient nombreux, vendredi 6 janvier à venir découvrir les nouveaux locaux de R’Pur, à l’occasion de l’inauguration officielle des bâtiments situés au 123 cours Cafarelli à Caen, dans Norlanda 2. L’entreprise d’insertion professionnelle par le recyclage de déchets électriques et électroniques dispose désormais de 9 000 m² d’entrepôts, 600 m² de bureaux et 1 200 m² de plateforme logistique, qui lui permettent de gagner en ergonomie et en conditions de travail. Un pari audacieux Anciennement basée dans des locaux de la ZI Mont Coco, R’Pur est passé de

9

1 000 tonnes de déchets traités en 2006, à près de 12 000 en 2012 et fait désormais travailler 23 personnes dont 15 en contrat d’insertion de deux ans. “L’objectif premier de l’entreprise à sa création était de remettre à l’emploi des personnes éloignées du monde du travail. A cette époque le recyclage de déchets électriques et électroniques était un pari sur l’avenir !” déclare Franck Gervais, président d’R’Pur. Un choix gagnant car en 2005, une directive de l’UE obligeait au traitement de ces déchets, d’où ce rapide développement qui place maintenant Caen à la pointe ! Contact. www.rpur.asso.fr

de durée illimitée, les deux syndicats majoritaires Sud et la CGT ont accepté une hausse de salaires de 2,3 %. Le syndicat CFDT, à l’origine du mouvement, n’a pas approuvé cet accord, “qui reste ouvert aux signatures”, selon la direction du réseau.

Le Groupe Batteur devient aussi un géant de la savonnerie Le tribunal de commerce de Falaise a accepté, jeudi 12 janvier, que le Groupe Batteur, basé à Hérouville et spécialisé dans les produits de beauté et de santé, reprenne la société CosméSoap de Falaise, spécialisée dans la fabrication de savons solides. La reprise

de 17 des 22 salariés, la poursuite et la relance de l’activité sont prévues. En associant cette savonnerie à la sienne, le Groupe Batteur pourra désormais produire jusqu’à 11 millions d’unités de savons solides et 1,4 million d’unités de savons liquides par an.

Les regrouper pour attirer davantage

e dernier-né des 22 Pôles français de recherche et d’enseignement supérieur (Pres) n’a pas attendu d’élire son premier conseil d’administration, mercredi 11 janvier, pour agir. “Depuis plusieurs années déjà, les universités de Caen, du Havre, de Rouen, et les deux écoles d’ingénieurs, l’ENSICaen et l’INSA de Rouen, travaillent ensemble pour aller plus loin dans la recherche et offrir de nouvelles formations”, assure le premier président de l’histoire de ce Pres flambant neuf, Joël Alexandre. Garder les cerveaux Cette “maison commune” permettra aux 60 000 étudiants concernés de trouver

plus facilement une formation complémentaire à la leur, tout en restant étudier en Normandie. Dès la rentrée prochaine, de nouveaux cursus leurs seront présentés. L’Etat doit verser ces jours-ci la dernière moitié du million d’euros qui servira à faire fonctionner à Caen, le siège du Pres Université Normandie. La création officielle de cette structure va permettre de convaincre un plus grand nombre d’acteurs, publics et privés, de soutenir des projets. Le dernier en date, alimenté par un budget de 14 millions d’euros, a pour nom Genesis. Il s’attachera à réaliser des études sur les effets d’irradiations.

■■ Le premier président du Pres, Joël Alexandre (lunettes rouges), avec les membres du Conseil d’administration.


10

N° 116 - 19 janvier 2012

NEWS

Inauguration des nouveaux Le parking du parc-expo bureaux de la Plaine normande ouvert pendant les soldes Vendredi 13 janvier, Hervé Robin, directeur général de la Plaine Normande (à droite), et Xavier Le Coutour, président du conseil d’administration, ont inauguré l’ouverture de nouveaux bureaux, avenue de Verdun. Ceux-ci accueillent le pôle de commercialisa-

L’ENSEIGNE

TRANSPORT 

Les Galeries s’étoffent

L

■■ Les Galeries Lafayette ont réaménagé les espaces pour plus d’ergonomie et accueillir de nouvelles marques.

L

es Galeries Lafayette de Caen viennent d’achever leur “relooking”. Idéal alors que les soldes ont commencé il y a quelques jours ! Sur les 5 900m² que compte le magasin, 3 800 ont été rénovés.

Des espaces agrandis A Caen, grâce à cet aménagement se sont ouverts et peuvent désormais accueillir de nouvelles marques. Le rez-dechaussée a été totalement repensé : l’espace beauté s’étend désormais sur 230 m², la maroquinerie s’installe sur 170 m² et s’enrichit de nouvelles marques : See by Chloé, Desigual... Les montres

Paul Pilon, elles, sont présentées dans un stand à la verticale : “un concept en rupture avec les traditionnels comptoirs”. Les étages dédiés aux hommes et aux femmes se sont étoffés de nouvelles marques, Agnès  b, Arrow & Azzaro... La rénovation profite également aux autres espaces : l’espace chaussures et souliers s’étend sur 120 m², la bijouterie, l’horlogerie et le solaire ont également été agrandis. Des nouveautés qui feraient pâlir Théophile Bader et Alphonse Kahn, créateurs des Galeries Lafayette en 1894. Pratique. Bd du maréchal Leclerc, lundi au samedi 9h30-19h30.

●● ASSOCIATION  Réunion à Vaucelles

L’association des habitants du quartier de Vaucelles organisent vendredi 27 janvier à 20h leur assemblée générale à la maison de quartier, 1 bis rue de Branville. Les personnes intéressées par la vie du quartier sont invitées à s’y joindre.

●● PARENTS D’ELEVES  Un nouveau bureau élu

La Fédération des conseils des parents d’élèves du Calvados a élu un nouveau bureau, après la décision du président, le 2 décembre, de ne pas aller aux termes de son mandat. Le nouveau président, Jean-Michel Zuba, est parent d’élève au lycée Fresnel de Caen. Il est notamment assisté de Dominique Delasalle, secrétaire et parent d’élève au lycée Allende d’Hérouville, et d’Olivier Zuiani, trésorier et parent d’élèves aux lycées Rostand et Malherbe de Caen.

●● ERRATUM  Le bon numéro !

Une erreur s’est gliss��e dans les coordonnées de l’enseigne de notre édition du jeudi 5 janvier. My Body Clinic, centre d’esthétique spécialisé notamment dans la dépilation durable, est joignable au 02 31 39 61 30.

tion du bailleur normand. L’objectif de cette nouvelle organisation est de faciliter les démarches des demandeurs de logement et des partenaires de la société HLM, et de regrouper la gestion des dossiers et les attributions de logements en un même lieu.

La municipalité caennaise a pris la décision de prolonger l’ouverture du parking-relais gratuit installé pour les fêtes de fin d’année au parc des expositions. Prévue pour faciliter l’accès au centre-ville et à ses commerces jusqu’à début janvier, l’opération s’éten-

dra finalement jusqu’au 31 du mois pour favoriser les emplettes lors des soldes d’hiver. Situé à quelques minutes du centre-ville, le parking extérieur sera ouvert sept jours sur sept et de 7h à 21h. Il offre une capacité totale de 250 places de stationnement.

Le tram est-il trop bruyant ?

e propos revient régulièrement à la bouche des riverains et des commerçants proches des deux lignes de tramway : les rames du véhicule roulant sont loin de passer inaperçues. La Société concessionnaire du transport sur voie réservée de l’agglomération caennaise (STVR), en charge du fonctionnement de ce transport en commun, a la responsabilité de réaliser tous les trois ans des études mesurant la gêne sonore. Lors des dernières mesures, réalisées en avril 2011 rue Modigliani à Ifs, trois rames ont été testées, révélant un volume sonore de 80,6 décibels. Un bruit principalement créé par

le frottement entre le galet et le rail qui le guide. Mais quelle est la norme ? Sur ce point, STVR et l’exploitant Viacités sont en désaccord : le premier la limite à 80 décibels, le deuxième “se référant à la base contractuelle” de 78 décibels. Comme à Nancy, qui utilise le même appareil et connaît les mêmes déconvenues, les galets ont été fréquemment remplacés en 2011 et le rail graissé. Mais après de nombreuses mises en demeure de STVR par Viacités, le syndicat mixte procédera en 2012 à la prise de nouvelles mesures par un expert, et saisira le tribunal administratif pour le nonrespect des normes de bruit.

■■ En attendant le nouveau tramway d’ici 2018, la question du bruit accru des véhicules oppose Viacités et STVR.


N째 116 - 19 janvier 2012

11


12

FAITS DIVERS Isigny-sur-Mer : un corps   calciné dans la voiture L’autopsie pratiquée, lundi 16 janvier, sur le corps calciné du conducteur retrouvé mort dans sa voiture, deux jours plus tôt à Isigny-sur-Mer, n’a pas permis d’établir avec certitude une identité. Les enquêteurs laissent entendre qu’il pourrait s’agir d’un habi-

●● VIRE  Un enfant de sixième met fin à ses jours

Le reprise de l’école, lundi 16 janvier, au collège du Val de Vire, à Vire, s’est effectuée dans le calme après le drame survenu trois jours plus tôt. Vendredi 13 janvier, Hugo, un élève de sixième est en effet décédé à l’hôpital après un suicide par pendaison, dans sa chambre du domicile familial à Coulonces.

●● NORMANDIE  Un Caennais meurt près de Rouen

Un homme de 30 ans, originaire de Caen, a trouvé la mort mardi 17 janvier alors qu’il travaillait sur un chantier. Chauffeur-livreur, il venait déposer des pans de mur en béton boulevard Maurice Ravel, au Grand-Quevilly, près de Rouen. Alors qu’il commençait à décharger, une sangle s’est détachée, faisant basculer une plaque de béton contre lui. L’homme s’est alors retrouvé écrasé entre deux pans et n’a pas survécu. Les secours, arrivés sur place, n’ont pu que constater son décès.

●● GRÂCE-DE-DIEU  Coup de feu selon le suspect

Mardi 10 janvier, plusieurs jeunes hommes ont été interpellés dans le quartier de la Grâce-de-Dieu suite à une violente altercation liée à un trafic de stupéfiants. L’un d’entre eux a affirmé aux forces de l’ordre avoir été menacé par une arme et qu’un coup de feu avait même été tiré. L’enquête a été confiée à la brigade criminelle. Aucune trace de l’arme n’a pour le moment été relevée.

●● MONTALIVET  Blessés dans un accident

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, vers 4 heures du matin, deux jeunes hommes de 26 ans ont été grièvement blessés dans l’accident de leur véhicule, cours Montalivet, à hauteur de Mondeville. Après avoir été désincarcérés de la voiture par les pompiers, les victimes ont été transportées au CHU de Caen.

OUISTREHAM  

L

●● CAEN  La voiture du conducteur ivre prend feu

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, vers 4h30, une voiture de marque Audi a pris feu pour une raison accidentelle sur la nationale 814 à hauteur de le Porte de Bretagne, près de Caen. C’est le pneu avant gauche qui s’est échauffé avant de prendre feu. L’incendie s’est ensuite propagé au moteur. L’occupant du véhicule a été contrôlé par la police et faisait état d’un taux d’alcoolémie de 1,18 grammes d’alcool par litre de sang.

●● INCENDIE  Blessés aux mains

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, peu avant l’aube, un incendie s’est déclaré dans un appartement de la rue de l’Eglise à Caen. Deux personnes ont été légèrement brûlées aux mains et intoxiquées par les fumées. L’origine du sinistre est indéterminée.

●● IFS  Le poids-lourd se couche sur la route

Plus de peur que de mal pour le chauffeur d’un camion de 40 tonnes qui s’est couché tôt dans la matinée, lundi 14 janvier, dans le rond point “bleu” qui surplombe le périphérique sud de Caen à Ifs. Ce véhicule originaire d’Espagne, transportait de la viande. La circulation a été longuement perturbée alors que le camion a été relevé à l’aide d’une grue vers midi.

●● GRAINVILLE  Incendie à la boucherie

Mardi 17 janvier, un incendie a détruit le laboratoire d’une boucherie de Grainville-Langannerie, à une quinzaine de kilomètres au sud de Caen. Une friteuse est à l’origine de l’incendie qui a été facilement circonscrit pas les pompiers. Aucun blessé n’est à déplorer.

tant de 38 ans, résidant à Brévands, petite commune située dans la Manche à douze kilomètres d’Isignysur-Mer. Le véhicule avait été retrouvé, en flamme, sur le bas-côté de la RN 13. La thèse de l’accident est à ce jour privilégiée par les enquêteurs.

Prostitution : un réseau  démantelé L’information a été révélée la semaine dernière seulement, par la gendarmerie de Basse-Normandie. En octobre dernier, des enquêteurs ont procédé à l’interpellation d’une dizaine d’individus, dont une majorité de Camerounais, à Caen, Hérouville Saint-Clair et

Paris. Ils s’adonnaient à la prostitution dans de vieux fourgons sur les quais de l’Orne à Caen ainsi qu’en forêt de Balleroy (Bessin). Trois personnes ont finalement été incarcérées et deux autres placées sous contrôle judiciaire. Les autres ont été relâchées.

Sursis pour le voleur kazakh

e 20 septembre 2011, entre 18h30 et 23h15, la gendarmerie de Ouistreham est appelée pour plusieurs délits : deux tentatives de vol de voiture ainsi que deux effractions de résidence, l’une principale, l’autre secondaire. Dans sa précipitation, le voleur a abandonné un gant et une pince coupante dans l’un

des véhicules. Des traces ADN exploitables permettent aux enquêteurs de remonter, le temps passant, à un vol pour lequel E., 36 ans, demandeur d’asile du Kazakhstan, a été condamné à Cherbourg (Manche) en octobre 2011. Identifié, le prévenu a été interpellé à la préfecture de Caen, où il venait renouve-

ler sa carte de séjour, le 10 janvier dernier. Il reconnaît les différents faits et est jugé en comparution immédiate, après sa garde à vue, le vendredi 13 janvier. Avec 315  € mensuels alloués, mais sans le droit de travailler, il explique que ses vols étaient alimentaires et qu’il ne peut retourner au pays à cause de la pression

de la famille chinoise de sa femme qui ne l’accepte pas. Le procureur, redoutant une “certaine organisation des vols”, requiert un an de prison ferme et une interdiction de séjour dans le Calvados durant cinq ans. E. a finalement été condamné par le tribunal à une peine de prison de huit mois d’emprisonnement avec sursis.

Un an de prison pour le chauffard

FRESNAY  

A

49 ans, Michel Bordais, plombier-chauffagiste, est sorti de prison le 10 janvier dernier après avoir été condamné pour vol, falsification de chèques et escroquerie. Le 11 janvier, à Fresnay-le-Puceux, avant d’aller rechercher sa femme qui est en panne avec sa voiturette, il fait un détour chez son voi-

●● CARAMBOLAGE  Huit véhicules se percutent

Un carambolage impliquant huit véhicules sur la RD562 entre Boulon et Caen s’est produit lundi 16 janvier à hauteur du viaduc de Laize, à Fresney-le-Puceux. Le froid entraînant une chaussée glissante est à l’origine de l’accident. Une conductrice, légèrement blessée, a été transportée au CHU de Caen.

N° 116 - 19 janvier 2012

sin, où il boit trois whiskies selon les dires de son hôte. En sortant de la ferme, sur la route de Gouvix, à la sortie d’un virage dangereux, il fonce littéralement sur un automobiliste. Il sort alors de sa voiture et commence à courir en titubant, sans mettre de triangle de signalisation. Interpellé, Michel Bordais est mis en détention

provisoire dès le 14 janvier, dans l’attente d’une comparution immédiate lundi 16 janvier. “Du Whisky ? Je n’en bois jamais. Un délit de fuite ? Je partais chercher le tracteur de mon voisin, pour dégager le virage qui est dangereux. Le Triangle ? Il n’y en avait pas dans le Kangoo !”, se justifie-t-il à l’audience. Restent

encore les délits de conduite sans assurance, ni permis de conduire en récidive. Sur les quatorze mentions de Michel Bordais, six le sont déjà pour des délits routiers. Le procureur requiert dix-huit mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt. Le prévenu a finalement été condamné à un an de prison et à une amende de 150 €.

Un monde où il n’a “rien à perdre”

PRISON  

A

19 ans, Frédéric Veillard, a un casier judiciaire qui parle pour lui : le jeune homme a déjà été condamné huit fois, principalement pour violences, vols, rébellion et outrage à personne détentrice de l’autorité publique. A chaque fois, il n’a écopé que de sursis. Mais, le 11 juin dernier, sa comparution

ARMES  

L

immédiate à Lisieux, pour un vol supplémentaire, lui vaut un emprisonnement ferme immédiat. Tombent aussi ses sursis. Pour sa première incarcération, sa libération est fixée au 26 décembre 2014 ! A la maison d’arrêt, depuis six mois, il a déjà fait l’objet de quatre procédures disciplinaires. Le 11 janvier dernier arrive

dans sa cellule un co-détenu avec lequel il ne s’entend pas. Frédéric Veillard commence à taper du pied sur la porte. Incommodé, le surveillant de l’étage inférieur intervient. Dès l’ouverture de la porte, le détenu se déchaîne, agrippe le surveillant et lui enserre le cou à l’aide de son bras replié. A l’audience de comparu-

tion immédiate vendredi 13 janvier, le prévenu se présente comme “vivant dans un monde où il n’a rien à perdre et dont il n’attend rien”. Il n’exprime aucun regret. Frédéric Veillard a finalement été condamné à trois ans de prison supplémentaire et à un transfert immédiat à la maison d’arrêt de Coutances (Manche).

Les amateurs écopent tous de sursis

e 17 octobre 2007, trois amateurs et collectionneurs d’armes sont mis en relation lors du voyage en Corse d’un Hérouvillais de 65 ans (Paul), retraité du commerce de “Militaria” sur nos côtes. Marcel, corse de 54 ans, anime bénévolement un musée sur la résistance et la seconde guerre mondiale. Ils sympathisent. Jean-François, corse aussi, propose à Paul de le renseigner à propos d’améliorations techniques d’armes de guerre que ce dernier entend faire breve-

ter. Marcel, lui, vient de se faire donner pour son musée un pistolet “Marlin”, parachuté à l’époque à 6 000 exemplaires seulement dans le sud ouest de la France. Cette rareté gisant dans un seau au fond d’une ferme est complètement rouillée. Paul se propose de lui “phosphater”. Comme Paul revient en avion, le “Marlin” lui vient par voie postale, en pièces détachées, mais non neutralisé. Repéré en douanes, Paul est suivi lors de la réception du colis illégal. La perquisition dans son stu-

dio d’Hérouville met à jour un nombre impressionnant d’armes et de munitions en tout genre, dont une kalachnikov AK47 !

Le “Marlin” reste à Ajaccio Les trois hommes, dont les casiers judiciaires sont vierges, avaient été jugés pour tous ces faits jeudi 20 octobre. La décision du tribunal avait été mise en délibéré. Elle est finalement tombée la semaine dernière  : Jean-François a été relaxé de l’ensemble

des faits. Marcel a lui été condamné à deux mois d’emprisonnement avec sursis, sans mention sur son casier judiciaire, ainsi qu’à douze mois d’interdiction de port d’armes. Enfin, Paul a été condamné à une amende douanière de 2 000 €, à six mois d’emprisonnement avec sursis et a l’interdiction de porter une arme durant 24 mois. Le pistolet “Marlin”, vu sa rareté, trouvera lui sa place au sein du musée “A Bandera”, situé à Ajaccio. Nathalie Levergeois


N° 116 - 19 janvier 2012

SPORTS

CFA : la réserve malherbiste toujours lanterne rouge Le match nul obtenu par les jeunes de Philippe Tranchant sur la pelouse des Herbiers (0-0), samedi 14 janvier, n’a pas permis à la réserve caennaise de quitter la dernière place du groupe D de CFA. En terre vendéenne, la “B” de Malherbe n’a pas sem-

ENTRETIEN

Dumas:“En manque de buteur”

LIGUE 1 

blé chercher autre chose que défendre son but. Les locaux n’ont d’ailleurs eu qu’une seule occasion à se mettre sous la dent. La réserve accueillera Pontivy, dimanche 29 janvier (15h). En 15 journées de championnat, Caen ne s’est imposé qu’à deux reprises.

13

Division d’honneur : les PTT craquent, Ouistreham confirme Saint-Lô conserve son rythme d’enfer en tête de Division d’Honneur (8 victoires, 1 nul et 2 défaites), après la 11e journée disputée dimanche 15 janvier. Les Manchois comptent quatre points d’avance sur Vire et cinq sur Dives. Relégués de CFA 2 et initia-

lement grands favoris à la montée, les Divais ont disposé facilement de l’ASPTT Caen (0-3), qui glisse pour sa part à la huitième place. Ouistreham, quatrième, confirme son bon début de saison : sixième victoire face à l’équipe réserve de Mondeville (2-0).

A nouveau dos au mur

■■ Dumas a pointé du doigt le manque d’efficacité offensive de son équipe, après le match contre Rennes.

L

e coach du Stade Malherbe Caen, Franck Dumas, revient sur ce début d’année difficile, avec trois défaites en trois matchs. ■■ Quelle est votre analyse après cette défaite contre Rennes ? “Je suis avant tout déçu dans le sens où nous étions bien en place en début de match, avec beaucoup d’impact pour récupérer les ballons. Puis il y a eu une frappe adverse, un but qui nous a fait du mal. Sans minimiser le travail de Livio Nabab et Kandia Traoré, il nous manque aujourd’hui nos attaquants (ndlr : Frau et Niang). Il nous faut des buteurs absolument.”

■■ Allez-vous recruter dans ce secteur ? “J’attends le retour de Niang, celui de Frau. On ira voir ailleurs en fonction de l’état de santé qui s’améliore de jour en jour avec Frau (ndlr : tendon d’Achille). Et si c’est plus compliqué que prévu avec lui, on va s’attacher à prendre quelqu’un.” ■■ La mini-trêve qui arrive va-t-elle être utile ? “Il reste 18 matchs, donc du temps pour travailler. Cette trêve va nous faire du bien. On va s’extraire un petit peu de Caen. Tout le monde est touché. Mais le foot c’est comme la vie. Il ne faut pas baisser les bras au premier échec.”

■■ Fayçal Fajr balle au pied et Romain Hamouma ne sont pas parvenus à trouver la faille dans la défense bretonne, samedi 14 janvier. Caen n’a marqué que deux buts lors des trois premiers matchs de l’année, pour neuf encaissés.

M

alherbe n’est pas encore relégable. Une performance qu’il ne doit plus à ses résultats, mais aux contre-performances de ses adversaires directs dans la course au maintien, comme Valenciennes, Nice, Sochaux ou encore Ajaccio, bien que les Corses semblent connaître une certaine résurrection. Le nouveau revers subi à domicile contre Rennes (0-2), samedi 14 janvier, a fini de saper le moral d’un groupe désormais en proie au doute. “On se pose des

CFA 2 

M

questions, à savoir si on défend bien, si on attaque mal... confie le milieu offensif Romain Hamouma. Il y a un peu des deux, je pense. C’est pas terrible.”

Le plus mauvais bilan de Ligue 1 à domicile Après un bon début de match contre Rennes, la défense malherbiste a flanché sur la deuxième frappe cadrée des visiteurs (0-1, 21’). “Derrière, on a une dizaine de minutes de flottement”, notait le défenseur central, Thomas Heurtaux, bien

conscient que la sérénité n’est plus de mise à d’Ornano. Caen affiche le pire bilan des 20 pensionnaires de Ligue 1 à domicile, avec seulement 10 points pris sur 30 déjà mis en jeu. Privés de 16e de finale de Coupe de France, les Rouge et Bleu profitent actuellement d’une “mini-trêve” qui de l’avis de tous “devrait faire du bien”. Elle devrait notamment permettre de panser les plaies des blessés : Niang, Proment, Montaroup, Van Dam, voire Frau. “On va aller faire un

stage à Lourdes et ça ira mieux”, ironisait, le capitaine Nicolas Seube, après le match contre Rennes. Classement : 1.Paris 43pts; 2.Montpellier 40 pts; 3.Lille 36pts... 15.CAEN 20pts; 18.Nice 18pts; 19.Sochaux 18 pts; 20.Ajaccio 18pts. 21e journée de Ligue 1, samedi 28 janvier à 19h: Toulouse-CAEN; AuxerreNice; Brest-Paris; Lorient-Sochaux; Lyon-Dijon; Nice-Montpellier; à 21h: Lille-St-Etienne; dimanche 29 janvier à 17h : Evian-Bordeaux; ValenciennesAjaccio; à 21h : Rennes-Marseille

Panne sèche pour Mondeville

ondeville s’est replongé dans la tourmente des saisons précédentes en concédant sa quatrième défaite de rang, samedi 14 janvier à Flers (4-0). Dominés dans l’envie, les Mondevillais se sont effondrés après une entame de match pourtant intéressante. Alors qu’ils trustaient le haut de tableau au début du mois de novembre, ils sont actuellement relégables. “Psychologiquement, on est un peu à côté de la plaque, reconnaît le président de l’USONM,

Karim Bouaziz. Cependant, il n’y a pas péril en la demeure car le championnat est très serré. Il faut rester serein.” Le moral reste bon dans les rangs mondevillais, où l’ambition de jouer les premiers rôles n’a pas été écartée. Les hommes de Jean-François Péron reviendraient à égalité de points avec le sixième en cas de victoire contre Brest, samedi 21 janvier, dans un match en retard. “C’est un match très important, soutient Karim Bouaziz. Il faudra absolument ne pas perdre.”

■■ Passage à vide pour Zulémaro et Mondeville.


14

SPORTS Colombelles s’en sort malgré les coups du sort Le CLCH a ouvert un nouveau chapitre de sa saison face à Bordes (victoire 2721), équipe pyrénéenne, samedi 14 janvier. Désormais, le club colombellois ne peut plus compter sur les services de sa capitaine et meilleure scoreuse, Audi Pereira. Souffrant d’une

ENTRETIEN

LFB 

“En pleine progression”

A

■■ Mélissa Dumarais a été sacrée vice-championne de France junior l’an passé chez les -58 kg.

A 20 ans, Mélissa Dumarais vient de se qualifier pour les championnats de France juniors et seniors en battant son record individuel (78 kg à l’épaule jeté). ■■ Que pensez-vous de vos dernières performances ? “Je suis en pleine progression. C’est le résultat de tous mes entraînements, car je travaille beaucoup plus. Environ dix heures par semaine. C’est ma dernière année chez les juniors, donc j’ai ce petit déclic qui me dit qu’il faut que je fasse quelque chose cette saison.” ■■ Quels sont vos objectifs ? “Dans l’immédiat, mon objectif est d’entrer dans le

N° 116 - 19 janvier 2012

Top 5 au championnat de France séniors (le 3 mars prochain). A plus long terme, j’espère participer au championnat d’Europe juniors au mois de septembre. Il faudra que je me qualifie au stage en équipe de France par le biais du championnat de France juniors, qui auront lieu en mai. En termes de barres, l’objectif est d’atteindre 68 kg à l’arraché et 85 à l’épaulé-jeté.” ■■ Quel bilan tirezvous de 2011 ? “Pour moi, c’était un retour en forme. J’ai retrouvé le niveau de mes records personnels. J’ai montré que je revenais et qu’il fallait m’attendre cette année”

●● ROLLER HOCKEY  Caen passe à la trappe Demi-finalistes de la compétition la saison dernière, les Conquérants ont été contraints d’écourter cette année, leur aventure en Coupe de France, samedi 14 janvier. Ils sont logiquement tombés à Rouen, bien que les HautNormands évoluent en deuxième division (5-3).

●● VOLLEY  Les Caennaises très à l’aise L’ASPTT Caen a pris le meilleur sur Quimper, neuvième de Nationale 3, dimanche 15 janvier, en trois manches (25-21, 25-12, 25-21). Coutances reste cependant en tête et demeure le principal adversaire des Caennaises.

●● ESCRIME  Première européenne réussie pour Dussaule Delphine Dussaule s’est classée 13e sur les 174 participante de la Coupe du Danube, épreuve du circuit européen, samedi 14 et dimanche 15 janvier, à Bratislava en Slovaquie. Pensionnaire de l’escrime club de Caen et championne de France cadette en titre, elle se qualifie du coup pour la prochaine épreuve du circuit européen qui aura lieu le 5 février prochain à Göteborg (Suède).

Leur essai de début de match n’a pas résisté à ceux de leurs adversaires. L’opération comptable n’est pas bonne puisque les Caennaises glissent à la sixième place de première division. L’Ovalie visera la victoire et le bonus offensif dimanche 22 janvier à Saint-Orens.

Normandes avaient mené la plupart du temps. “On a ensuite été pénalisé par les fautes, en particulier dans le secteur intérieur”, relate Hervé Coudray. Avec peu de temps pour cogiter, l’USOM défie Botas Spor sur ses terres turques ce jeudi 19 janvier en huitième de finale retour de l’Eurocup. Les Bas-Normandes ont acquis onze points d’avance chez elles au prix d’une fin de match totalement renversante. Les filles de Mondeville enchaîneront sur un match délicat avant de recevoir Challesles-Eaux en championnat (dimanche 22 janvier, 15h30) pour un nouveau choc au sommet.

■■ L’USOM vise le top 4 de la LFB.

Le CBC déçu mais pas trop

L

e Caen Basket Calvados gagnera-t-il cette saison à l’extérieur ? La réponse ne laisse pas de doutes. Elle est positive. L’échéance, en revanche, laisse davantage dubitatif. Voilà des mois que Caen passe tout près d’une première victoire en-dehors de ses bases. Voilà sept rencontres qu’il perd systématiquement en déplacement. Les Caennais ont poursuivi cette mauvaise série samedi 14 janvier à Rennes, leader de Nationale 2 (85-82). “Est-ce que je suis déçu ?

HOCKEY 

L

Les rugbywomen caennaises sont rentrées frustrées de leur long déplacement à Perpignan, dimanche 15 janvier. Opposées aux championnes de France en titre, elles se sont inclinées 14-5 après avoir pourtant dominé la majeure partie des débats.

La chute après l’exploit pour l’USOM

près une victoire assez héroïque sur Botas Spor jeudi 12 janvier en Eurocup (69-58), Hervé Coudray et les Mondevillaises ont dû se rendre à l’évidence. Contre Montpellier trois jours plus tard, co-leader de Ligue féminine, la marche était un petit peu trop haute. “On n’avait pas suffisamment de gaz”, précise l’entraîneur de l’USOM, Hervé Coudray. Battu de 23 points (83-60), Mondeville a concédé dans l’Hérault son plus large revers de la saison, non sans avoir résisté en première mi-temps. Nouveau choc A la pause, le score était légèrement favorable aux locales (37-35), mais les

N2M 

pubalgie depuis plusieurs mois, la Brésilienne n’a eu d’autre choix que de renoncer. La demi-centre se fera opérer le mois prochain et n’évoluera probablement plus sous les couleurs colombelloises. Prochain match à Saint-Germain Blavozy, samedi 21 janvier.

Rugby : l’Ovalie caennaise perd du terrain

Oui mais pas trop, tempère l’entraîneur caennais, Fabrice Calmon. J’ai vu un bon match. Si on perd tout à l’extérieur et qu’on gagne tout à domicile, ça m’ira !” Largement dominateur en début de match (10-18, 10’), Caen a pris l’eau dans le deuxième quart-temps (29-10) et ne s’en est jamais remis. Septième au classement, Caen aura désormais bien du mal à accrocher les playoffs. Prochain objectif : préserver l’invincibilité à domicile contre Ormes, samedi 21 janvier.

■■ L’adresse de Florian Diesnis n’a pas suffi à Rennes.

Les Drakkars ne sont plus d’attaque

e Hockey Club de Caen a concédé sa quatrième défaite de rang, samedi 14 janvier à domicile, face à Epinal (2-4). “On est un peu dégoûtés, parce qu’on aurait pu prendre des points sur les trois derniers matchs, déplore l’attaquant Jérémie Romand. On n’était pas moins bons qu’eux mais on a manqué d’opportunisme devant la cage.” Le constat fut criant face aux Spinoliens, protégés par un gardien des grands soirs. Menés 2-0 après une demi-heure de jeu, les Caennais sont re-

venus dans le match grâce à Charles Geslain et Kévin Da Costa, mais ils ont lâché dans les dix dernières minutes. L’attaque est pointée du doigt. Malgré la qualité de ses individualités, JeanChristophe Gauthier en tête, le HCC ne trouve pas le bon rythme dans ce secteur. C’est d’autant plus vrai en supérioté numérique, pendant lesquels Caen n’a marqué que deux buts cette saison. Les Drakkars accueillent Briançon, samedi 21 janvier (20h).

■■ Comme Gauthier, l’attaque est en difficulté.


N° 116 - 19 janvier 2012

ITALIE 

U

SYRIE 

FRANCE MONDE

L’incroyable naufrage

n énorme paquebot de croisière, transportant 4 200 personnes dont quelque 3 500 touristes, allant s’éventrer près de la côte par la faute de son commandant ! Et cette histoire stupéfiante est survenue un vendredi 13… Vers 21h30, frôlant absurdement l’île du Giglio, au sud-est de la Toscane, le Costa Concordia heurte un rocher qui éventre sa coque sur soixante mètres de long. La radio du paquebot ment à la capitainerie du port : “La situation est sous contrôle”. L’équipage tarde à armer les chaloupes. Quand la décision d’éva-

cuer est enfin prise, une heure plus tard, c’est la panique, alors que tout cela se déroule à cent mètres de la côte : bousculades pour embarquer, vols de gilets de sauvetage, sauts dans le vide… Le commandant quitte le bateau avant les passagers et refusera d’y retourner. “Nous avons été livrés à nous-mêmes”, racontera un rescapé français. Bilan après la catastrophe : onze morts et une vingtaine de personnes disparues. Le commandant Francesco Schettino, 52 ans, a lui été inculpé d’homicide et d’abandon de navire. Il est désormais assigné à résidence.

Décès de Gilles Jacquier

Le journaliste de télévision Gilles Jacquier a été tué le 11 janvier par un obus de mortier dans la ville de Homs. Thierry Thuillier, directeur des rédactions de France Télévisions, a porté plainte pour homicide volontaire : “Les journalistes faisaient partie d’un convoi sous escorte, très sévèrement encadré. Quand les tirs ont commencé, les mi-

15

Après le triple A, la crise grecque

■■ Les notes des instruments de financement vont de AAA, qualité de crédit élevée, à D : défaut de paiement constaté.

litaires syriens ont reculé, laissant seuls et exposés les journalistes. Pourquoi ?”

Perdre le triple A est-il un drame ? Moins que ne le serait une faillite  de la Grèce...

Les journalistes présents sur les lieux estiment que Jacquier et son caméraman “ont été délibérément conduits par les services de sécurité gouvernementaux dans un lieu dont le bombardement était programmé.”

Lundi 16 janvier, pour sa première émission depuis la toute récente perte du triple A de l’agence de notation Standard & Poor’s, l’Agence France Trésor a réussi à lever, avec des taux d’emprunt en baisse, “8,590 milliards de bons du Trésor à

taux fixe et intérêts précomptés à court terme”. Toute la question était : une dégradation de la note était-elle synonyme de taux d’intérêts élevés ? Ce n’avait pas été le cas aux Etats-Unis, dégradés par Standard & Poor’s le 5 août. Ce n’est pas non plus le cas en France. D’autant que l’agence Moody’s maintient le triple A de la France et qualifie la perspective française de “stable”…Tan-

dis que Standard & Poor’s tord le nez sur la volonté de la France de réduire son déficit public, Moody’s trouve cette volonté crédible et juge “positives” les mesures annoncées. En revanche, Moody’s s’inquiète des risques d’ensemble de la zone euro. C’est là qu’on redécouvre le problème grec. La catastrophe hellénique serait une catastrophe pour toute la zone euro. Un “dé-

faut” total et non concerté, expliquent les économistes, déclencherait les CDS, “ces assurances contractées par les investisseurs et disséminées dans le système financier, avec un risque de réaction en chaîne aux effets désastreux…” La panique récurrente des marchés atteindrait alors l’hystérie, et détruirait d’autres pays fragilisés : Espagne, Portugal, Italie, Irlande.


16

N° 116 - 19 janvier 2012

AUTOMOBILE

La Renault Twingo devient charmeuse

Repères ●● Un prix d’appel excessif : En ne recevant pas la direction assistée, la version Access ne fait qu’un prix d’appel à 7 990 €. Installée sur la finition immédiatement supérieure Authentique, l’écart de prix entre ces deux versions proches est de 2 810 €. C’est beaucoup !

S

ans jamais avoir pu bénéficier de la cote d’amour de la Twingo première du nom de 1993, la seconde génération accomplit depuis 2007 un estimable parcours commercial. Mais à l’occasion du “facelift” qui vient de lui être appliqué en vue de relancer la seconde partie de sa carrière, Renault lui a insufflé un net supplément d’âme. Il s’épanouit avec l’habile métamorphose de sa face avant qui tient à l’introduction d’un style de calandre inédit, avec projecteurs ronds et moustaches supérieures.

Un air de jeunesse En outre, comme le profil dégage une certaine raideur, le hayon a également été très retouché, plus galbé et incrusté de feux de recul, avec reprise du bouclier arrière pour accentuer les rondeurs. Allongée de 8,7 cm, la Twingo 2 “phase 2” en sort visuellement consistante et surtout plus sympathique… De nouveaux coloris plus joyeux, fushia métallisé ou bleu Bermudes, y contribuent aussi. Dans la foulée,

500 SIGNATURES

●● Le label “eco2” : Renault

distingue ses moteurs à basses émissions de CO2, moins de 120 g/km, par le label “eco2”. Au lancement de la gamme renouvelée, le 1.2i LEV (avec 104 g) et le 1.5 dCi (90 g) l’arborent. Mais en milieu d’année 2012, ces seuils seront encore abaissés (102 g en essence et 85 g en diesel).

■■ Sans recevoir l’affectueuse attention du public pour la Twingo originelle, l’actuelle relève a néanmoins trouvé sa place en réalisant sur le marché national un bon tiers des ventes de sa catégorie. Celle qui donne accès à la mobilité automobile.

les possibilités de personnalisation s’avèrent très élargies. A commencer par l’exécution Gordini, l’une des 6 finitions proposées, ou par la couleur des coques des rétros extérieurs, des baguettes latérales ou les “stripping”, ces adhésifs autocollants de qualité à apposer sur le toit ou d’autres parties de la robe (à partir de 150 €). Dans l’habitacle, beaucoup de petits changements aussi qui, au bout du compte, si-

gnalent la différence : qualité perçue en hausse avec certaines matières d’habillage plus soignées sans bien sûr éradiquer quelques plastiques durs, bas prix d’achat oblige, apparition de notes colorées sur les contre-portes, etc.

Vaillante sur l’asphalte Sur le plan mécanique, le maintien des motorisations en cours n’empêche pas une valeureuse diminution des émissions de CO2, qui doit

aussi beaucoup à quelques profonds réaménagements aérodynamiques imprimés à chaque version. Au volant, la dernière évolution de la Twingo étonne favorablement par son toucher de route rigoureux, imputable à la précision retrouvée de la direction, y compris en tenue de cap. Et son TCe 100 ch pulse mieux qu’il y a quatre ans, plus souple aussi, tout en assurant bien en reprises. Bien filtrés, les trains de

●● Multimédia : La dernière

Twingo s’inscrit à son tour dans la tendance du multimédia avec l’intégration d’une innovante station audio Oxygène riche de tout (connexion iPhone/iPod, Bluetooth, navigation). Elle peut même fournir un appui à l’éco-conduite, via une application “Driving eco2” pour l’iPhone.

roulement – ceux de la Clio 2, l’actuelle Campus - accrochent vaillamment l’asphalte, même sur chaussée humide. Le 1.5 dCi 85 ch est à peine moins vif. Coupleux et assez silencieux, il se comporte si bien qu’on ne redoute guère les longues étapes, même si la Twingo n’a quand même pas l’étoffe d’une routière.

●● Verdict :  15/20

Sécurité ***  Finition ***  Confort ****  Economie d’usage ****  Séduction/Prix ***

tous nos essais sur

Un gage de démocratie retrouvez nos infographies sur

A chaque élection présidentielle, les “petits” candidats se plaignent de peiner à réunir les 500 signatures nécessaires pour valider leur candidature. Qui peut apporter son soutien et dans quelles conditions ? Réponse.

Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Réunir 500 signatures d'élus provenant d'au moins 30 départements français différents en vue d'être candidat à l'élection présidentielle. Système de parrainage instauré au début des années 60 pour éviter les candidatures farfelues, il est passé de 100 à 500 signatures en 1974.

Christine Boutin

Frédéric Nihous

160 environ

185

Parti démocrate-chrétien

Chasse, pêche, nature et traditions

Ceux qui n’ont pas donné de chiffre

Jean-Pierre Chevènement Mouvement républicain et citoyen

Seuls les élus peuvent soutenir une candidature : maires, députés, sénateurs, parlementaires européens, conseillers régionaux et généraux : un potentiel de 47 000 élus. Attention, un élu ne peut parrainer qu'un seul candidat.

Cette année la date limite de dépôt des parrainages a été fixée au 16 mars. Le conseil constitutionnel s'assure de la validité des 500 signatures, la liste des parrains est ensuite publiée au Journal officiel du 19 mars.

t i obtien Celui quatures devient at sign les 500 llement candidielle. t of ficie n présiden tio à l'élec

République solidaire

En nombre de promesses

Lutte ouvrière

Combien de temps ?

Nathalie Arthaud

Qui peut signer ?

Nouveau Centre

Quel est l’objectif ?

Où en sont les candidats ? Bilan provisoire dressé par l’AFP le 23 décembre 2011 Hervé Morin

500 signatures : mode d’emploi

Dominique de Villepin

Les parrainages des candidats à la présidentielle

300

Marine Le Pen Front national

Nicolas Dupont-Aignan

300

450

Moins de

Debout la République

Eva Joly

Europe Écologie Les Verts

Philippe Poutou

Nouveau Parti anticapitaliste

François Bayrou

300

MoDem

Jean-Luc Mélenchon

Corinne Lepage

Front de Gauche

CAP21

300/400

François Hollande

PS

Nicolas Sarkozy

UMP

Ceux qui devraient obtenir les signatures sans difficultés Crédit photos : Reuters


N° 116 - 19 janvier 2012

DETENTE

LA RECETTE

Le nouvel an chinois tombe le 23 janvier. L’occasion de mettre à l’honneur des saveurs asiatiques qui nous promettent un bon coup… de baguette ! 

Canard à l’ananas Pour 4-5 personnes Préparation et cuisson :  35 mn ●● 2 filets de canard ●● 4 champignons noirs

séchés, 4 champignons parfumés ●● 1 petit oignon, 1 gousse d’ail ●● 2 cuil. à soupe de sauce soja, 1 cuil. à soupe de fécule ●● 1  boîte d’ananas au sirop léger ou au naturel ●● 2 cuil. à soupe d’huile ●● 1 cuil. à soupe de xérès ●● Poivre Faites tremper les champignons 20 mn dans de l’eau  tiède. Retirez la peau. Couper les filets de canard en lamelles transversalement aux fibres. Mélangez

1 cuillerée à soupe de sauce soja et 1 cuillerée à café de fécule, ajoutez l’oignon et l’ail hachés et le canard. Mélangez et laissez macérer 10 mn. Égouttez l’ananas en conservant le jus, recoupez-le en lamelles. Délayez le reste de la fécule dans le jus d’ananas. Égouttez les champignons, coupez les chapeaux en lamelles. Faites chauffer l’huile dans un wok, saisissez-y les lamelles de canard 3 mn à feu vif, en remuant. Ajoutez l’ananas et les champignons, laissez cuire 1 mn, arrosez avec le jus d’ananas, le reste de la sauce soja et le xérès. Mélangez, poivrez et faites mijoter 2 mn.  toutes nos recettes sur

Mots croisés Verticalement 1 – Roussi par le sucre. 2 – Grand dieu germanique. Bâton de dieux champêtres. 3 – Un refus tout britannique. Mal d’esgourde. 4 – Il a fait des langues son métier. 5 – Rappliquer (se). C’est le tantale du chimiste. 6 – Restées comme deux ronds de flan. 7 – Petit professeur. Personnel réfléchi. Ils ne brillent pas. 8 – Ils constituent un joli trio. Saint de Normandie. En tenue d’Eve. 9 – Parts à payer. Victime du temps. 10 – Couronne d’ivoire. Charges de mules.

LES MARÉES

L’horaire des marées du 20 au 26 janvier DIVES SUR-MER

PM

PM

Dates

Coeff.

Vendredi 20

60-65 07.50 02.15 07.50 02.20 07.53 02.19 07.45 02.01 20.25 14.50 20.27 15.01 20.32 14.58 20.25 14.40

Samedi 21

71-77

Dimanche 22

82-87 09.40 04.15 09.41 04.40 09.49 04.38 09.11 04.12 22.10 16.40 22.08 17.09 22.19 17.10 21.52 16.45

Lundi 23

91-93

10.25 05.00 10.25 05.34 10.35 05.35 09.57 05.09 22.55 17.20 22.50 17.58 23.02 18.01 22.25 17.37

Mardi 24

95-96

11.05 05.40 11.05 06.19 11.17 06.21 10.39 05.56 23.35 18.05 23.29 18.40 23.42 18.43 23.05 18.19

Mercredi 25 Jeudi 26

96

BM

BM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

PM

BM

PM

BM

08.45 03.20 08.51 03.35 08.56 03.31 08.19 03.08 21.20 15.50 21.22 16.10 21.30 16.07 20.53 15.43

11.45 06.20 11.44 06.58 11.55 18.40 19.17 -

06.59 11.18 06.35 19.19 23.42 18.55

95-92 00.10 07.00 00.06 07.33 00.19 07.33 11.54 07.09 12.25 19.20 12.20 19.50 12.31 19.50 19.27

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

■■ Le Buquet’s, dans la rue du même nom, offre une formule midi à 11,50€. Un rapport qualité prix correct.

E

n franchissant la porte du Buquet’s, à quelques pas de la rue du Vaugueux, je doute de trouver une place tellement l’établissement est bondé. Mais contre toute attente, à l’arrière du restaurant, je découvre une seconde salle. “Récente”, m’indique le patron. En lieu et place se trouvait en effet avant un magasin pour enfants spécialisé dans les jeux en bois. L’endroit a été refait à neuf : pierre apparente et murs rouge flamboyant !

Plus de tiramisu aux fruits ! Le midi, le Buquet’s propose une offre à trois plats pour 11,50€. En entrée au choix : quiche lorraine maison, rillettes de thon et son toast chaud, terrine du chef ou jambon macédoine.

Horizontalement A – C’est tout le contraire ! B – Elle voue un culte. C – Participe amusant. Jeune personne. Particule chargée. D – Sans aucune importance. Lettres à lettre. E – Ils permettent de franchir les montagnes. F – Bien relevée. G – L’épistolier en écrit beaucoup. Temps de révolution. H – Production de la matière grise. Il permet de rêver un peu. I – Gardé à l’esprit. On ne joue plus avec cette vieille note. Laissée pour morte. J – Attrapées pour de belles accolades. Les solutions

Sudoku

TROUVILLE DEAUVILLE

LA TABLE

Le Buquet’s, à quelques pas du Vaugueux

Palais chinois

Horizontalement A – C’est tout le contraire ! B – Elle voue un culte. C – Participe amusant. Jeune personne. Particule chargée. D – Sans aucune importance. Lettres à lettre. E – Ils permettent de franchir les montagnes. F – Bien relevée. G – L’épistolier en écrit beaucoup. Temps de révolution. H – Production de la matière grise. Il permet de rêver un peu. I – Gardé à l’esprit. On ne joue plus avec cette vieille note. Laissée pour morte. J – Attrapées pour de belles accolades.

17

Verticalement 1 – Roussi par le sucre. 2 – Grand dieu germanique. Bâton de dieux champêtres. 3 – Un refus tout britannique. Mal d’esgourde. 4 – Il a fait des langues son métier. 5 – Rappliquer (se). C’est le tantale du chimiste. 6 – Restées comme deux ronds de flan. 7 – Petit professeur. Personnel réfléchi. Ils ne brillent pas. 8 – Ils constituent un joli trio. Saint de Normandie. En tenue d’Eve. 9 – Parts à payer. Victime du temps. 10 – Couronne d’ivoire. Charges de mules.

En plat, une bavette grillée, un filet de perche à la provençale, une échine de porc aux herbes ou un sauté de dinde à la normande, sont proposés aux clients. Le dernier plat me tente plutôt. Je le précède de la quiche lorraine. C’est bon et plutôt rapidement servi. Le sauté de dinde à la normande est lui accompagné de frites. Elles sont faites maison ! Pour parachever le repas, la carte propose ce midi-là un tiramisu aux fruits maison, une tarte aux pêches maison ou de l’ananas frais. Je choisis la première option. La serveuse me précise que ce dessert ayant été plébiscité, il n’est plus disponible. Je me tourne alors vers l’ananas. C’est léger ! Pratique. Le Buquet’s 9, rue Buquet, à Caen. Tél : 02 31 06 08 18

LA METEO

le week-end prévu par Vendredi 20 janvier

- Temps : ciel couvert avec petites précipitations. - Températures : minimales de 4 à 7° et de 9 à 11° pour les maximales. - Vent : de Nord-Ouest assez sensible. - Mer : généralement peu agitée.

Samedi 21 janvier

- Temps : nuages avec pluies par moments. - Températures : minimales de 4 à 6°, maximales de 10 à 12°. - Vent : de Ouest à Nord-Ouest assez fort. - Mer : peu agitée à localement agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5

Dimanche 22 janvier

- Temps : les nuages dominent avec des pluies passagères. - Températures : minimales de 5 à 7°, maximales de 9 à 11°. - Vent : d’Ouest à Nord-Ouest assez fort. - Mer : peu agitée à agitée. - Indice de confiance : 3 sur 5.


SORTIES

La science en folie à l’espace Jean Vilar à Ifs C’est l’histoire d’un savant un peu fou, le professeur Illman, persuadé de pouvoir sauver la planète grâce à ses expériences, et qui se sert de son fidèle acolyte comme d’un cobaye pour tester ses inventions. Un univers complètement loufoque, alliant habilement

MUSIQUE 

“Un an de plus sur la Presqu’île”

V

Loïc Picard

D

épendante de l’association Amavada, la Fermeture Éclair est un lieu où spectacles et animations culturelles cohabitent. Nicolas Sorel, responsable d’Amavada a répondu à nos questions.

■■ Vous avez appris récemment que vous pourriez occuper les locaux un an de plus. Quels sont vos projets ? “Effectivement, Didier Verbe, le propriétaire des murs, nous a donné son accord pour occuper les locaux du quai F. Mitterrand au minimum un an de plus, en attendant la réhabilitation du quartier de la Presqu’île (vers fin 2013). Nous souhaitons poursuivre nos ef-

forts pour que la “culture exigeante” - celle qu’on ne voit pas à la télé - soit accessible à tous. Nous sommes avant tout une compagnie de création. Et chaque semaine, nous proposons des ateliers de création artistique (théâtre, musique et écriture).” ■■ Quel est le prochain rendez-vous à La Fermeture Éclair ? Nous accueillons dès samedi 21 janvier l’exposition “Compte-rendu” d’AnneHouel, jusqu’au 4 mars. Le vernissage est à 18h30. La Fermeture Éclair, 23 quai François Mitterand, à Caen. Tél. 02 31 83 20 35. Loïc Picard

Les temps forts sont aussi nombreux que les formes variées : cette sixième édition regroupera notamment le temps d’une journée 900 élèves des écoles élémentaires du département qui interprèteront en chœur des pièces du répertoire latin jazz. Plus classique, plusieurs formations d’artistes connus et moins connus viendront enchanter le public dans plusieurs

FESTIVAL 

Pony Pony Run Run. Fin janvier, le BBC annoncera l’une des têtes d’affiche qui se produira sur sa scène. L’ensemble de la programmation sera connue mimars. Pratique. Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet dans le Parc Beauregard, à Hérouville.

lieux de la ville. Premiers à se jeter sur la scène, les dix musiciens normands de “Be why” réchaufferont la salle Legoupil de leur funk débridé, vendredi 27 à 21h. Suivront les Caennais d’Ilijazz (samedi 28, 17h30) et Hadouk trio (21h), un trio Victoire de la musique jazz en 2008. Les rues de Ouistreham retrouveront des airs festifs grâce aux déambulations de la Washboard compagnie samedi 28 à 11h, juste avant la projection du film “Michel Petrucciani” au cinéma le Cabieu. Pratique. Du jeudi 26 au dimanche 29 janvier dans plusieurs lieux d’Ouistreham. Programmation au 02 31 97 18 63.

■■ Le jazz va s’inviter en plein centre-ville de Ouistreham.

Harpes d’exil : des harpes sinon rien

F

ort d’une première édition réussie en 2011, le festival “Harpes d’exil” remet cette année la harpe celtique à l’honneur autour d’un thème pour le moins lyrique : Orphée.

Fil rouge de l’événement, une exposition consacrée à la “Harpe des Celtes : corps et âmes” est à voir à l’espace Tandem, dans le quartier de Beaulieu, jusqu’au dimanche 22 janvier. Plusieurs conférences se pencheront sur la figure mythologique : la maison de quartier de Venoix ac-

DANSE 

Les premiers noms du festival Beauregard 2012 viennent d’être dévoilés par l’équipe du Big band café d’Hérouville. Au programme, la révélation soul/ funk belge Selah Sue, la chanteuse rock Izïa, fille de Jacques Higelin, et le groupe disco-rock nantais

Le jazz fait étape à Ouistreham

oilà l’un des rendezvous les plus attendus par les inconditionnels bas-normands de jazz : “Ouistreham Jazz escales” est de retour, comme un contrepoint hivernal de “Jazz sous les pommiers” à Coutances (Manche).

■■ Nicolas Sorel, responsable de la Fermeture Éclair, se réjouit de pouvoir occuper les locaux plus longtemps.

Le festival Beauregard 2012 présente ses premiers noms

cueillera l’ensemble Bardos, vendredi 20 janvier à 20h30 pour une découverte de la lyre et de récits anciens, et la discussion autour des présences d’Orphée au cinéma clôturera avec un “harpéritif” le rendez-vous, lundi 23 janvier au musée des Beaux-Arts à 18h30. Enfin, ne manquez pas le grand concert d’Elisa Vellia et Salomon samedi 21 janvier à 23h30 à l’espace Tandem. Pratique. Plus d’information sur la programmation de “Harpes d’exil” à retrouver au 02 31 29 54 54.

■■ Harpes d’exil, la harpe découverte sous un nouveau jour. A découvrir à Venoix et à Beaulieu.

Du hip-hop pour les moins de 13 ans

S

amedi 21 janvier, la salle du Cargö accueille la fine fleur du break-dance des moins de 13 ans, sélectionnés dans la France entière. Une première à ne pas manquer, et qui devrait en appeler d’autres et s’ouvrir à terme à une sélection internationale.

tés au sol. Pour désigner le vainqueur, Babyson, Ben Johnson, Flamby, Mamson et Tip Top, les cinq membres du jury reconnus dans le monde du hip-hop, ont été soigneusement sélectionnés. Le tout sera accompagné d’un concert de Monsieur Charles et de la SNT Crew.

Pendant cette après-midi survitaminée, les jeunes danseurs réaliseront leur prouesses en “danse debout” et en “break-dance”, une danse qui se reconnaît à ses mouvements exécu-

Pratique. Au Cargö, cours Caffarelli, à Caen. Tarifs : de 13 à 17 €. Programme complet billetterie au 02 31 86 79 31 et sur www.lecargo. fr . Plus d’infos sur www. justepourlesenfants.fr.

DR

ENTRETIEN

marionnettes et comédiens, effets visuels et vidéo, humour et frisson... Les deux énergumènes de la compagnie Succusale 101 font un peu peur, mais surtout beaucoup rire. Pratique. Mercredi 25 janvier à 19h30 à l’espace Jean Vilar à Ifs. Tél. 02 31 82 69 69.

N° 116 - 19 janvier 2012

François Legay

18

■■ Vingt baby-break dancers s’affronteront au cours de “battle” musicales, samedi 21 janvier, au Cargö.


N° 116 - 19 janvier 2012

SORTIES

●● SOIREES SPECIALES . Vendredi 20 janvier à partir de 19h, le Centre chorégraphique national de Caen Basse-Normandie organise une soirée vidéo-danse : les pièces marquantes des chorégraphes-directeurs du Centre à travers une sélection de vidéos, de photos et d’affiches de leur répertoire. Infos au 02 31 85 83 95. . Vendredi 27 janvier à 20h, soirée concert et repas sénégalais à la salle Gutenberg du quartier de la Guérinière. Réservations conseillées au 06 77 76 48 39 ou au 07 61 61 64 51. . Jeudi 26 janvier dès 20h30, le restaurant le Dolly’s (au 16/18 avenue de la Libération) anime une Jam session ouverte à tous les amateurs de musique. Infos au 02 31 94 03 29.

●● CONFERENCES ET DEBATS . Jeudi 26 janvier à 20h30, l’Agence régionale de santé organise une soirée débat au Café des Images d’Hérouville, sur le thème du “cyber-patient” et l’impact des technologies sur les relations entre patients et médecins. . Mardi 24 janvier dès 18h30, le Café des Arts, face au Café des Images d’Hérouville, s’intéresse à “L’intégrisme : une tentation des croyants ?” avec la participation de représentants de l’Association Islamique et Culturelle du Calvados, de l’Eglise catholique, de l’Eglise réformée et de la Synagogue. Précisions au 02 31 94 21 48.

●● EXPOSITIONS . Jean-Louis Patrice expose ses séries de portraits et de nus féminins jusqu’au 5 février au Cinema Lux (rue Sainte-Thérèse). Infos au 02 31 82 29 87. . Après avoir occupé les salles du château de Bénouville, c’est à la Direction des Archives du Calvados qu’on peut retrouver l’exposition gratuite “Le Calvados vu du sol, vu du ciel” jusqu’au 29 février prochain, au 61 rue de Lion-sur-Mer à Caen. Infos : 02 31 47 18 50.

TENDANCE OUEST CAEN ET LA RENAISSANCE DE MONDEVILLE VOUS OFFRENT 8 PASS POUR ASSISTER AUX SPECTACLES DE “SUPERMONDE” Soyez les premiers à nous téléphoner au 02 31 30 29 33 VENDREDI 20 JANVIER À PARTIR DE 14H

de Vespa pourront bénéficier d’une entrée gratuite et d’un parking devant la salle ! Et pour aider à tenir le coup, des “fish n’ chips” cotoîeront des vendeurs de vinyls. Pratique. Vendredi 20 janvier dès 20h au Cargö; Tél. 02 31 86 79 31.

Le sound-system Dub Livity occupe la grande salle de la Fonderie d’Hérouville pour la première édition de la nuit dub caennaise, samedi 21 janvier : un plateau annoncé d’exception et 9h de vibrations ! Au programme : Aba Shanti, the Jah lightning and thun-

der sound system, un des grands noms de la scène, Rootsting, vétéran de la scène britannique, accompagné de Murray Main, chanteur, animateur, producteur... et précurseur ! Pratique. Vendredi 21 janvier de 22h à 7h à la Fonderie d’Hérouville.

INTERNATIONAL Jusqu’au 29 janvier, à la Renaissance de Mondeville.

“SuperMonde !” et le Portugal

G

rande nouveauté pour la salle “La Renaissance” de Mondeville. Jusqu’au 29 janvier, “SuperMonde !” s’impose pour sa première édition comme le temps fort du début de saison 2012. Loin de l’événement traditionnel et folklorique, “SuperMonde !” a pour vocation de faire découvrir l’actualité culturelle d’un pays ou d’une région et de s’y immerger, le temps d’un festival. Le Portugal à l’honneur La Renaissance a choisi de mettre le Portugal à l’honneur en ce début d’année, et plus précisément la ville de Lisbonne. Au programme, spectacles de danse, musiques, lectures, expositions photographiques, sans oublier quelques découvertes culinaires, typiquement portugaises. Parmi les temps forts, retrouvez dimanche 22 janvier, “Matrioska”, un goûter-spectacle de danse pour toute la famille. Pensez au Pass SuperMonde : “L’intégral” à 35 €, Pass 3 spectacles 30  € et Pass 2 spectacles 22 €. Réservations conseillée. Pratique. À la Renaissance de Mondeville, rue de l’Hôtellerie, jusqu’au 29 janvier. Toute la programmation et vos réservations au 02 31 35 65 94 et sur www.larenaissance-mondeville.fr .

FESTIVAL 

© Dimitri Wazemski

. Jeudi 26 janvier à partir de 20h, rendez-vous à la Maison de l’étudiant pour une soirée de tremplin musical : le hip-hop de Neko, puis le reggae de Fighting Reason et l’electro de Reason Pose. Et pour clore en beauté, les très courus Kim Novak. Plus d’informations au 02 31 56 60 93. . Vendredi 20 janvier à 20h, Little Boy (rock n’ roll) est en concert à la Ferme culturelle du Bessin à Esquay-surSeulles. Infos au 02 31 21 05 62. . Mardi 24 janvier, “Le jazz & la Bossa Nova… de Stan Getz à Tom Jobim” est à retrouver au grand auditorium du conservatoire de Caen à 20h. Concert également programmé à la salle Neruda de Giberville (samedi 21 à 20h) et au théâtre du Champ Exquis de Blainville-surOrne (dimanche 29 à 17h). Infos au 02 31 30 46 86. . Mercredi 25 janvier à 19h, Robert Lenoir and the good bye Joe sera en concert au BBC d’Hérouville. Le style blues boogie, folk, funk, country à retrouver en entrée libre ! . Vendredi 20 janvier à 17h30, le groupe normand Five((o)) se produira en showcase à la Fnac pour présenter leur nouvel album “There is a name for everything”.

Avis aux amateurs de vieux sons britanniques des années 60 ! Le Cargö va se transformer le temps d’une longue soirée en territoire hors du temps : vendredi 20 janvier de 20h à 3h, rendez-vous est pris avec deux live et plusieurs sets DJ. A noter que les propriétaires

Le dub et le reggae à l’honneur de la Fonderie d’Hérouville

■■ Dimanche 22 janvier, à 15h30, le goûter-spectacle “Matrioska”, du chorégraphe Tiago Guedes, sera l’occasion de suivre en famille des jeux de mots bilingues.

“Graine de mots” revient à Bayeux

D

u 24 janvier au 4 février, le festival “Graine de mots” est de retour à Bayeux pour sa cinquième édition. Sur les 12 jours de festival, 16 spectacles vous sont proposés. Cela commence mardi 24, à l’auditorium, avec à 20h30 le théâtre-récit de Titus. (de 6 à 11 €). À retenir aussi : - Mercredi 25, l’artiste jeune public Sophie Forte se produira en concert à la Halle aux Grains à partir de 18h (6 €). - Samedi 28, c’est Richard Bohringer qui présentera

© Anik Rubinfajer

Hervé Tencé

Une soirée vintage à la mode des sixties au Cargö

●● CONCERTS

19

■■ L’éloge de l’oisiveté, de Dominique Rongvaux, sera présenté à l’auditorium de Bayeux, vendredi 3 février, à 20h30.

son spectacle “Traîne pas trop sous la pluie”, à la Halle aux Grains, à 21h (de 10 à 18 €). - Vendredi 3 février, Dominique Rongvaux philosophera au cours de son spectacle “Éloge de l’oisiveté” sur la base de l’essai de Bertrand Russell. Pratique. La programmation complète du festival et la billetterie en ligne sur www.grainedemots.fr. Infos et billetterie auprès du Service Action-culturelle, Hôtel du Doyen, à Bayeux. Tél. 02 31 92 03 30.


20

N° 116 - 19 janvier 2012

SORTIES

© Pascal Victor - ArtCom

La Traviata vient rythmer les planches du Théâtre de Caen

L’université populaire de retour

Les dimanche 22, mardi 24, jeudi 26 et samedi 28 janvier, “la Traviata” de Giueseppe Verdi, opéra phare de la fin du XIXe siècle, est jouée au Théâtre de Caen. Elle sera interprété en trois actes par l’Ensemble de Basse-Normandie et le choeur-orchestre de Caen.

ZÉNITH 

Concert de soutien aux Enfants de Don Quichotte au BBC Samedi 21 janvier, à 20h, le Big Band Café d’Hérouville Saint-Clair accueille un concert de soutien à l’association Les enfants de Don Quichotte. Au programme, trois groupes et trois ambiance. Tout d’abord du rock “aux frontières de l’énergie électrique et de la

Loin des sujets historiques, “La Traviata” traite du plaisir, de l’argent, de la passion et de la mort, autant de thèmes qui dérangeaient la censure du XIXe siècle. Pratique. Au Théâtre de Caen les 22, 24, 26 et 28 janvier à 20h. Infos et résa. : www.theatre.caen.fr

Il y en aura pour tous les goûts en 2012

A

A la découverte de musiques exotiques au Cargö MUSIQUES 

■■ Parmi les groupes présents, Fady Mélo.

Jeudi 26 janvier, le Cargö laisse entrer le soleil grâce à une pléiade de groupes de musiques du monde parmi lesquels Noussondia (afro-beat), la chanson reggae de Fady Mélo, Patchamama et le son chanson ska folk. Une soirée gratuite et ponctuée d’intermèdes électro-rock d’Ingrid Luley. Pratique. Jeudi 26 janvier à partir de 20h au Cargö, quai Caffarelli. Tél. 02 31 86 79 31.

■■ Nicolas Canteloup est au Zénith de Caen, le 22 janvier.

L

’année 2012 commence à peine, et l’agenda de la Maison de l’Étudiant (MDE) de Caen est déjà bien garni. Zoom sur les prochaines dates à ne pas manquer. Tout d’abord, l’exposition “Paul-Émile Victor, le poète de l’errance” se poursuit jusqu’au 27 janvier dans les locaux de la MDE. Autre événement phare, la semaine culturelle chinoise, proposée par l’association des étudiants chinois. À 20h, le mardi 24 janvier, l’amphi Daure projette “Beijing Bi-

EXPOSITION 

lène Royal, Fabien Barthez ou encore Nelson Montfort. Tarifs de 48 à 52 €. - Mercredi 25, de 14h à 18h, le Forum des métiers de la Communication s’installera au Zénith. L’occasion pour étudiants et lycéens, de rencontrer les principaux acteurs régionaux de la communication et les formations qui s’y attellent. Entrée : 2 €. - Jeudi 26, à 20h, les danseurs, chanteurs et musiciens d’Irish Legends font vibrer le public pour une soirée au cour de l’Irlande. Pratique. Toute la programmation du Zénith de Caen et vos réservations sur www. zenith-caen.fr .

Le début d’année à la MDE cycle” (3,80 €), et du 30 janvier au 3 février, la culture chinoise s’expose à la MDE. Enfin le mercredi 1er février, l’artiste Souad Massi viendra se produire en concert, au cours d’une soirée de débat autour du thème de la place de la femme dans le printemps arabe, animée par des étudiants de l’université. Pratique. Maison de l’Étudiant, campus 1 de l’université de Caen. Infos et programmation complète au 02 31 56 60 93 et sur www.unicaen.fr .

© M. Eytier

PROGRAMMATION 

près avoir accueilli Opéras, Ballets et Valses viennoises, le Zénith poursuit un début d’année riche en couleurs. - Vendredi 20 janvier, le britannique Murray Head viendra fêter ses 40 ans de musique Blues, à 20h. Tarifs de 20 à 25 €. - Samedi 21, les étoiles du Cirque de Pékin présenteront leur nouveau spectacle “La légende de Mulan”, à 20h30. Tarifs de 31 à 46 €. - Dimanche 22, à 15h, l’humoriste et imitateur Nicolas Canteloup donnera un show “100 % neuf” en s’immiscent dans les personnages de Raphaël Nadal, Raymond Domenech, et ses grands classiques que sont Ségo-

■■ Souad Massi sera en concert à la Maison de l’étudiant, le mercredi 1er février.

Alexis Cordesse à l’artothèque

Jusqu’au 25 février, les travaux d’assemblages photographiques d’Alexis Cordesse sont exposés à l’Artothèque de Caen. La collection de montages de l’ensemble documentaire “Border lines” est composé de photos prises en Israël et dans les territoires palestiniens, et témoigne de la tension qu’il y règne chaque jours. Pratique. À l’artothèque de Caen, Hôtel d’Escoville, place Saint-Pierre. Du mardi au samedi (14h-18h30). Tél. 02 31 85 69 73

© Alexis Cordesse

L

Jazz (N. Béniès) de 18h à 19h30 au Café Mancel, château de Caen. . Jeudi 26 janvier : Mathématiques (J.P. Le Goff) de 18h à 20h au musée des Beaux-Arts de Caen. . Samedi 28 janvier : Idées politiques (G. Poulouin) de 10h à 12h au musée des Beaux-Arts de Caen. . Samedi 28 janvier : Art contemporain (F. Niay) de 14h30 à 16h30 au musée des Beaux-Arts de Caen. . Lundi 30 janvier : Philosophie (M. Onfray) de 18h à 20h à la Comédie de Caen, à Hérouville. . Lundi 30 janvier : Atelier philosophie pour enfants (G. Geneviève) de 18h à 20h à la Comédie de Caen, à Hérouville. Plus d’infos sur http:// upc.michelonfray.fr

DR

■■ Le philosophe Michel Onfray, à l’origine de l’idée d’une université populaire ouverte à tous.

’université populaire de Michel Onfray reprend ses rendezvous pluri-disciplinaires à Caen et Hérouville. Les prochains rendez-vous : . Jeudi 19 janvier : Littérature contemporaine (B. Lanot) de 18h à 20h au musée des Beaux-Arts de Caen. . Samedi 21 janvier : Cinéma (A. Gaillard) de 18h à 20h au musée des BeauxArts de Caen. . Dimanche  22 janvier  : Femmes & société (A. Destais) de 15h à 17h à la Salle Trianon de Lionsur-mer. . Lundi 23 janvier : Philosophie (M. Onfray) de 18h à 20h à la Comédie de Caen, Théâtre d’Hérouville. . Mercredi 25 janvier :

recherche atmosphérique” avec Yéti, suivi d’un tribute du groupe AC/DC par Riff Raff. La soirée se terminera autour des rythmes reggae, ska et rock de Patcha-Mama. Pratique. Au BBC, le 21/01 à 20h30. Infos et billetterie au 02 31 47 96 13.

■■ Le conflit israëlo-palestinien vu par Alexis Cordesse.


N° 116 - 19 janvier 2012

SUR LES ÉCRANS UGC

21

CINEMA

“La colline aux coquelicots”

Mondeville - Tél. 02.31.55.00.00 - Rép. 0800 000 000

●● Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas

les femmes : tous les jours à 10h45, 13h50, 17h15, 20h30. ●● Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes : tous les jours à 11h15, 14h50, 18h15, 21h40. ●● L’amour dure trois ans : tous les jours à 11h10, 13h30, 15h35, 17h55, 20h10, 22h15. ●● Et si on vivait tous ensemble ? : tous les jours à 11h05, 13h35, 15h40, 17h45. ●● The darkest hour : tous les jours à 21h45. ●● Ma première fois : jeu. 19, ven. 20, lun. 23, mar. 24, 10h35, 12h30, 14h25, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25 ; sam. 21, dim. 22, 16h25, 18h25, 20h25, 22h25. ●● Intouchables : tous les jours à 10h40, 13h00, 15h20, 17h40, 20h00, 22h20. ●● Le pacte : tous les jours à 22h15. ●● J. Edgar : tous les jours à 11h00, 13h40, 16h30, 19h15, 22h00. ●● Mission Impossible 4 - Protocole Fantôme  : tous les jours à 10h55, 16h00, 19h25 (sauf lun.), 22h05. ●● Parlez-moi de vous : tous les jours à 11h20, 13h15, 15h10, 17h20, 19h45. ●● Le chat Potté : sam. 21, dim. 22, 10h35, 12h30, 14h25. ●● Hollywoo : jeu. 19, 10h35, 13h10, 15h30, 22h20; ven. 20, lun. 23, mar. 24, 10h35, 13h10, 15h30, 20h05, 22h20 ; sam. 21, dim. 22, 20h05, 22h20. ●● Alvin et les chipmunks 3 : sam. 21, dim. 22, 11h20, 13h30, 15h30. ●● Une vie meilleure : tous les jours à 12h55, 15h15, 17h30, 19h55, 22h10. ●● La colline aux coquelicots : tous les jours à 10h50, 13h45, 15h50, 17h50, 20h05. ●● 10 jours en or : tous les jours à 11h25, 13h20, 18h00, 20h15 (sauf mar.), 22h30. ●● The descendants : avant-première jeu. 19 à 20h00. ●● Les papas du dimanche : avant-première lun. 23 à 20h00. ●● Sherloch Holmes : jeu d’ombres : avant première mar. 24 à 20h00.

Pathé Lumière 15 Bd du Maréchal Leclerc - Caen - Rep. 0892 696 696 ●● Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes : tous les jours à 13h40, 17h00, 20h30. ●● L’amour dure trois ans : tous les jours à 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h10, séance suppl. dim. 22, 11h00. ●● J. Edgar : tous les jours à 13h30, 16h15, 19h00, 21h45. ●● 10 jours en or : ven. 20, sam. 21, lun. 23, mar. 24, 13h10, 17h50, 19h50; dim. 22, 11h05, 13h10, 17h50, 19h50. ●● Intouchables : tous les jours 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h10, séance suppl. dim. 22, 11h00. ●● Alvin et les chipmunks 3 : sam. 21, 13h25, 15h15, 17h05 ; dim. 22,11h20, 13h25, 15h15, 17h05. ●● La délicatesse : tous les jours 13h15, 15h30, 17h45, 20h00, 22h15, séance suppl. dim. 22, 11h05. ●● Le pacte : ven. 20, lun. 23, mar. 24, 13h20, 15h30, 17h40, 19h50, 22h15 ; dim. 22, 19h50, 22h15. ●● Mission Impossible 4 - Protocole Fantôme  : ven. 20, sam. 21, dim. 22, lun. 23, mar. 24, 15h10, 21h50. ●● L’île enchantée (en direct du Metropolitan) : sam. 21, 18h55.

Le café des images 4 square du théâtre - Hérouville Saint-Clair ●● Les Acacias (VO) : jeu. 19, 14h00  ; ven. 20, 13h15, 19h30 ; sam. 21, 14h15, 20h15 ; dim. 22, 17h30 ; lun. 23, 14h00 ; mar. 24, 19h30. ●● Cinq burlesques : mar. 24, 14h00.

■■ Goro Miyazaki fait revivre une atmosphère des années 60 à travers de très jolis dessins aux couleurs agréables.

O

rpheline de père - il a disparu en mer pendant la guerre de Corée -, la jeune Umi vit toujours dans son souvenir et, chaque matin, elle hisse les drapeaux de son pays au sommet de la colline où elle habite, dans une sorte de pension de famille tenue par sa grand-mère. Nous sommes en 1963. Au lycée où elle se rend, Umi retrouve Shun, un jeune garçon qui conduit un mouve-

ment de protestation contre la destruction du foyer des lycéens, appelé le Quartier latin. Un jour, alors qu’il se trouve chez la jeune fille, Shun remarque une vieille photo du père d’Umi avec des camarades. Bouleversé, Shun prend alors ses distances avec la jeune fille... Avec “La colline aux coquelicots”, Goro Miyazaki, fils du maître incontesté du film d’animation japonais, Hayao Miyazaki

●● La clé des champs : sam. 21, 16h00 ; dim. 22, 11h00. ●● La colline aux coquelicots (VF) : jeu. 19, 17h45  ; ven. 20, 17h30 ; sam. 21, 11h30, 13h30, 15h30 ; dim. 22, 13h30, 16h30 ; mar. 24, 17h15, 17h30. ●● La colline aux coquelicots (VO) : jeu. 19, 12h00 ; ven. 20, 21h20 ; sam. 21, 22h00 ; dim. 22, 11h15, 13h15 ; lun. 23, 12h00, 16h00, 22h00. ●● Edvard Munch, la danse de la vie (VO) : lun. 23, 20h15. ●● Hugo Cabret (VO) : mar. 24, 18h15. ●● J. Edgar (VO) : jeu. 19, 13h45, 15h45, 18h30, 21h15 ; ven. 20, 15h00, 15h30, 18h15, 21h00 ; sam. 21, 13h00, 15h45, 18h30, 21h15 ; dim. 22, 13h45, 18h30, 19h30, 21h15 ; lun. 23, 12h45, 14h45, 15h30, 17h30, 21h00 ; mar. 24, 14h30, 15h30, 21h30. ●● Le Havre : jeu. 19, 13h30, 15h30 ; sam. 21, 19h15 ; dim. 22, 17h15 ; lun. 23, 18h45. ●● Louise Wimmer : jeu. 19, 18h15, 22h00 ; ven. 20, 15h45, 20h00 ; sam. 21, 17h30, 21h30  ; dim. 22, 15h30, 19h45, 22h15 ; lun. 23, 13h00, 20h15 ; mar. 24, 13h45, 15h45, 21h15. ●● Les nouveaux chiens de garde : jeu. 19, 19h45  ; ven. 20, 17h45, 21h45 ; sam. 21, 12h00, 18h00 ; dim. 22, 15h15, 21h30  ; lun. 23, 18h00 ; mar. 24, 12h15, 19h15. ●● Le voyage extraordinaire : jeu. 19, 11h45, 16h30 ; sam. 21, 11h15 ; dim. 22, 11h30 ; mar. 24, 20h30.

(ndlr : “Voyage de Chihiro” et “Princesse Mononoké”) n’a pas démérité. Contrairement à son père, dont l’univers relève du conte et du merveilleux, Goro Miyazaki a choisi un univers très réaliste, celui des années 60, en puisant probablement dans ses souvenirs personnels. Pourtant, malgré ces qualités esthétiques, on est loin de l’enthousiasme qui prend le spectateur lorsqu’il regarde un film du père, car

le réalisme ne procure jamais autant de plaisir que l’imaginaire et la poésie, surtout en matière de film d’animation. Il reste que ce film délicat, qui prône le respect des traditions ancestrales est une jolie réussite qui plaira aux enfants comme à leurs parents.

toute l'actualité du cinéma

●● Turn me on (VO) : jeu. 19, 16h15, 17h45 ; ven.

20, 15h45, 20h30 ; sam. 21, 13h45, 21h40  ; dim. 22, 20h15 ; lun. 23, 16h10, 18h00 ; mar. 24, 16h10, 19h40.

●● Le projet Nim (VO) : ven. 20, 14h00 ; mar. 24, 17h40. ●● Une vie meilleure : jeu. 19, 17h30 ; ven. 20, 16h00 ; sam. 21, 17h00 ; dim. 22, 21h50 ; lun. 23, 19h30 ; mar. 24, 21h15.

●● Take Shelter (VO) : jeu. 19, 14h00 ; ven. 20, 22h00 ; sam. 21, 15h45, 19h20 ; dim. 22, 15h30 ; lun. 23, 18h15 ; mar. 24, 21h50.

●● Les crimes de Snowtown (VO) : dim. 22, 22h00 ; lun. 23, 13h50.

●● Alvin et les Chipmunks 3 : sam. 21, 15h15 ; dim. 22, 13h45. Festival Cinéma Télérama (3 € la séance) :

●● Les neiges du Kilimandjaro : jeu. 19, 21h10, ven. 20, 13h45, dim. 22, 19h50, mar. 24, 17h45. ●● Il était une fois en Anatolie (VO) : ven. 20, 17h30 ; sam. 21, 14h15 ; lun. 22, 20h50.

●● L’exercice de l’état : ven. 20, sam. 21, 17h15 ; mar. 24, 19h30.

●● Drive (VO) : jeu. 19, 17h00 ; sam. 21, 11h10, 21h30. ●● Habemus papam (VO) : sam. 21, 19h30 ; dim. 22, 16h10 ; lun. 23, 18h50.

●● La guerre est déclarée : ven. 20, 19h30 ; sam. 21, 21h45 ; lun. 23, 16h15.

Cinéma Lux 6 av. Ste Thérèse - Caen - Rep. 0892 680 043 ●● Ici-bas : jeu. 19, 15h30, 19h15, 21h50  ; ven. 20, 13h50, 21h50 ; sam. 21, 11h00, 13h50, 19h45 ; dim. 22, 16h00, 20h00 ; lun. 23, 14h15, 20h30; mar. 24, 13h50, 15h45, 19h50. ●● Le printemps de Téhéran (VO) : jeu. 19, 13h50, 21h15 ; ven. 20, 15h50, 20h15 ; sam. 21, 18h00 ; dim. 22, 14h20, 18h10 ; lun. 23, 21h40 ; mar. 24, 13h45, 17h50.

●● La piel que habito (VO) : ven. 20, 18h00 ; dim. 22, 21h45 ; lun. 23, 14h00.

●● Une séparation (VO) : jeu. 19, 19h40 ; ven. 20, 21h30 ; dim. 22, 17h45 ; mar. 24, 13h45.

●● Black swan (VO) : jeu. 19, 19h00 ; dim. 22, 13h45 ; lun. 23, 16h45 ; mar. 24, 21h45.

●● Incendies : jeu. 19, 13h45 ; dim. 22, 18h00  ; mar. 24, 15h30.


22

No 116 - 19 janvier 2012

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Caen centre, à louer chambres d’étudiants, meublées, salle d’eau et cuisine communes, immeuble situé dans secteur piétonnier hypercentral et calme, rue Froide, loyer : 260 et 280 €, caution : 2 mois de loyer. Particulier. Tél. 06.13.55.77.53 ■ Caen, 880 €, loue pavillon de 95 m2, 6 p.p. compr. : séj./salon, cuis. amér., 4 chambres à l’étage, s. de b., 2 wc. Garage. terrain de 585 m2. Classe énergie : NC. Loyer HC. DG : 880 €. Frais d’agence : 697,96 €. Réf. 6832420. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen, 800 €, loue F5 90 m2 ds résidence Orée d’Hastings, calme et verdoyante. Double séjour avec balcon, 3 chambres, s. de b. et s. d’eau, chauff. et eau chaude collect.. Parking extérieur. Gardien, ascens. et interphone. Charges: 196 €. DG : 680 €. Frais d’agence : 565,96 €. Réf. 3682593. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen, à louer studette 14 m2, état neuf, prox. rue de Bayeux, libre début février 2012, fenêtres PVC, VMC, loyer 350 € (inclus eau et chauffage), kitchenette. Caution 1 mois. Particulier. Tel. 06.81.65.61.44

■ Caen, à louer garage avenue Georges Clémenceau, 63 €/mois. Particulier. Tel. 02.31.94.65.93 ■ Caen, 790 €, loue pavillon 90 m2 de 5 pièces, ds lotissement, 74, rue J. Prévert, quartier Folie-Couvrechef, proche Mémorial. 3 chambres, séjour, salon, garage et jardin de 250 m2. Classe énergie NC. Loyer HC. DG 790 €. Frais d’agence : 638,56 €. Réf. 3683534. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Caen, 28 bd Georges Pompidou, à louer studio, Venoix Beaulieu, 4e étage, séjour avec kitchenette, salle de bain wc, parking sous-sol. gardien, loyer 320 €, disponible de suite. Particulier. Tél. 06.84.72.10.35

CALVADOS ■ Fresné-la-mère, 805 €, loue maison récente de 6 p.p., proche Falaise. 4 chambres à l’étage. Terrain de 1215 m2. Garage. Chauff. électr. Classe énergie NC. Loyer HC. DG : 805 €. Frais d’agence : 646,48 €. Réf. 3683509. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

■ Langrune-sur-mer, loue maison de ville F3 (sans jardin), rez-de-chaussée, séjour, cuisine avec placards, entrée, wc. A l’étage : palier, 2 chambres et salle d’eau, chauffage au gaz, double vitrage, cabanon, loyer 550 €. Particulier. Tél. 06.31.40.44.78 ■ Troarn, 780 €, loue maison proche tous commerces, Avenue de Rouen. Cour de 150 m2, parking et garage. Séjour/salon avec parquets, cuis. et arr.-cuis. 3 chambres et s. d’eau à l’étage. Chauff. gaz, fenêtres PVC. Classe énergie E. Loyer HC. DG : 780 €. Frais d’agence : 631,96 €. Réf. 3682786. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Eraines, 690 €, loue maison récente de 6 p.p., proche falaise, lieu-dit le Courseulles. Séjour/salon 26 m2 et cuis. amér., 4 chambres à l’étage. Jardin de 1000 m2 et garage. Chauff. et eau chaude électr.. Classe énergie NC. Loyer HC. DG 690 €. Frais d’agence : 572,56 €. Réf. 3761081. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Courseulles-sur-mer, 895 €, loue pavillon récent de 97 m2, 6 pièces, ds lotissement au centre ville, à 500 m de la mer et proche des commerces. Terrain de 425 m2. Garage. 4 chambres, séjour, salon. Chauff. électr. Classe énergie E. Loyer HC. DG : 895 €. Frais d’agence : 707,86 €. Réf. 3682955. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

■ Baron-sur-Odon, 820 €, loue maison récente 96 m2 de 6p.p., proche tous commerces et écoles sur terrain de 705 m2 avec cuis. amér., séjour/salon de 36 m2 en rez-de-ch., 4 chambres et s. de b. à l’étage. Garage, terrasse. Classe énergie D. Loyer HC. DG : 820 €. Frais d’agence : 658,36 €. Réf. 3876511. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06 ■ Airan, 800 €, loue maison de 5 pièces de 100 m2, situé 15 km sud-est caen, proche Argences et Moult. 3 chambres à l’étage. Séjour avec poutres apparentes. Chauff. électr. Classe énergie F. Terrain de 300 m2. Loyer HC. DG : 800 €. Frais d’agence : 645,16 €. Réf. 3683572. Cabinet Billet-Giraud Pères et Fils Tél. 02.31.39.71.06

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

■ Feuguerolles-Bully, 850 €, loue maison 5 p.p. de 96 m2. 4 chambres à l’étage. Séjour avec cuis. amér. Garage. Terrain de 610 m2. Chauff. électr. Classe énergie E. Loyer HC. DG : 850 €. Frais d’agence : 694,66 €. Réf. 3683204.

IMMOBILIER VENTES CAEN ■ Entrée Caen, 208 000 €, vds charmante maison familiale de 120 m2 habitables sur terrain de 430 m2, clos et arboré dans environn. calme. Au rez-de-ch. : séj./salon en L avec grde baie offrant lumière et vue très agréable sur parc de verdure, accès balcon/terrasse. Cuis. amén. à revoir. 2 chambres dont 1 avec douche, 1 wc. A l’étage : 3 chambres, s. d’eau avec wc, grenier. S/sol complet, garage, buanderie, cave. Menuiseries bois, simple vitrage. Chauff. fuel. Volets roulants manuels bois. Ecoles, toutes commodités. A rafraîchir. Excellent potentiel à remettre au goût du jour. Faire offre. Prix FAI 4 %. Contacter Yamina Kradra au 06 58 70 55 89 Nouvelles-Demeures.com

■ Caen, 160 000 €, quartier CHR, vds magnifique appt de 78 m2, lumineux, entièr. refait, situé au 2e étage d’une résidence avec ascens. compr. : entrée, cuis. amén./équip. + arr. cuis., salon, salle à manger, 2 chambres avec fenêtres dble vitrage et volet roulant neuf, s. de b., 1 terrasse plein sud, tableau électr. neuf, 1 grde cave. Stationn. facile au pied de l’immeuble ou possib. de louer 1 place de parking numéroté. Contacter Damien au 06 20 96 47 96 Nouvelles-Demeures.com

■ Caen, 343 000 €, secteur port de plaisance, vds appt à réhabiliter ou à utiliser tel que en bureaux de 132 m2 en RDC surélevé de quelques marches, 2 places de parking, de type F6 à refaire en appt privé si besoin. Très fort potentiel. Foncier : 2500 €/an, charges : 3250 €/an, FAI 4 %. Nous contacter au 02 50 50 95 51 Nouvelles-Demeures.com


No 116 - 19 janvier 2012

23

■ Caen, 187 000 €, centre, vds joli appt de 76 m2 situé au 2e étage sans asc., compr. : entrée, grand séjour/salon avec parquet en chêne, 2 chambres avec parquet, s. de b., wc, grande cave, grenier. Chauff. indiv. au gaz. Contacter Damien au 06 20 96 47 96 Nouvelles-Demeures.com.

■ Caen, 468 000 €, vds très belle demeure aux portes de Caen de 280 m2 hab. avec magifique jardin de 1200 m2 en escaliers exposés sud-ouest, planté de vignes. Une grande dépend. en pierre pouvant servir d’atelier donnant sur le jardin. Entrée en rotonde de 6 m, salle de 20 m2, cuis. A/E moderne de 30 m2 env. avec coin repas tout vitré donnant sur jardin et terrasse en bois.Double salon de 37 m2 avec cheminée déco. Wc lave-mains. Accès cave voutée et garages. Au 1e : 4 chambres de 10 à 15 m2, s. de b., s. d’eau et 2 wc. Au 2e : 2 chambres avec placards, wc, s. d’eau et grenier. Maison athypique, en parfait état, décorée avec goût, fenêtres bois dble vitrage. Produit d’exception à visiter. Prix justifié. Contacter Fabrice Hoffnung au 06 22 22 28 52 Nouvelles-Demeures.com

AGGLOMERATION ■ Hérouville-Saint-Clair, 260 000 €, 14200 bourg, vds maison de 2007, indépendante (propre fondation et construc.) attenante de 6 p.p. sur 120 m2 (Carrez), située dans un secteur calme, proche toutes commodités. Au rez-de-ch. : cuis. amén./équip./cellier (10 m2 2,90 m2), séjour/salon 35 m2, exposition sud-ouest, wc. A l’étage : 4 chambres (12.5, 12.6, 9.6, 9.8 m2) dont 1 avec s. d’eau -s. de b., wc. Garage motorisé + place parking privée. Jardin clos et arboré avec terrasse. Visite avec Stéphane 06 66 12 37 34 Nouvelles-Demeures.com

■ Ifs, 200 000 €, vds, proche Centre Leclerc, maison jumelée année 2011 dans environn. calme et agréable, 97 m2 habitables, terrain de 300 m2 avec terrasse expos. sud-est. Au rezde-ch. : séj./salon 26 m2, cuis. amén., 1 chambre, wc. A l’étage: 3 chambres, s. de b. et wc. Chauff. électr.. Menuiseries PVC et dble vitrage. Ecoles et commerces. Frais d’agence inclus 4 %. Contacter Yamina Kradra au 06 58 70 55 89 Nouvelles-Demeures.com

■ Hérouville-Saint-Clair, 290 000 €, Caen Lebisey bordure de golf, vds maison de 1998 en parfait état de 115 m2 avec séjour cheminée de 35 m2 et 4 belles chambres à l’étage avec s. de b. et dressing sur 540 m2 de terrain, buanderie, grand garage, chauffage gaz de ville 100 €/mois, huisserie pvc dble vitrage. Dpe C co2 D. Agence Nouvelles-Demeures Pour visiter Stéphane 06 66 12 37 34 Nouvelles-Demeures.com

■ Louvigny, 315 000 €, 2 mn du centre ville Caen, vds magnifique maison contemporaine indiv. sans vis-à-vis de 145 m2 en excellent état, prestations exceptionnelles. Très grande pièce de vie 60 m2 (ch sde rdc possible) + cuis. équip./amén. haut de gamme, 3 grandes chambres, dont 2 suites, terrasse plein sud, garage, ch rdc possible ou comble aménageable sans vis-à-vis à voir. Chauff. élect. 800 €/an. Vite contacter Stéphane 06 66 12 37 34 Nouvelles-Demeures.com

CALVADOS ■ Bayeux, 195 000 €, vds maison de ville sur 2 niveaux, compr. entrée, wc, cuis. de 10m2, salle de 20 m2 avec cheminée au rez-de-ch. Au 1e étage : chambre de 10 m2, s. d’eau, wc, salon de 20 m2 avec cheminée. Second étage : bureau, chambre de 10 m2. En plein centre ville, accès commerces et écoles très rapides. Contacter Fabrice Hoffnung au 06 22 22 28 52 Nouvelles-Demeures.com

■ infirmier libéral vend patientèlle à 10 km au nord de Caen, tournées agréables avec peu de km. Tél. 06.20.08.53.06

DEMANDES D'EMPLOI ■ Peintre qualifié recherche travaux peinture, revêtements muraux, Caen et Calvados. Tél. 06.50.72.59.92 ou 06.63.85.98.61 ■ Rech. travail, région Caen, je possède un BEP électrotechnique et de nombreux diplômes de secourisme étant pompier volontaire à Montreuil. Tél. 06.49.62.71.43

recherche

ELECTROMECANICIEN DE MAINTENANCE Niveau BTS

Connaissances et expérience des chaînes de production souhaitables. Poste à temps complet en CDI, à pourvoir rapidement Envoyer lettre manuscrite + CV + photo au journal n° 19.01.02 qui transmettra

■ Chiots race basset hound LOF, 2 mois 1/2, excellentes origines, 5 mâles, 4 femelles, pucés, vaccinés, nº puce mère : 250269801120685. Particulier. Tél. 02.33.61.80.78

ACHETE VOS MEUBLES OBJETS ANCIENS ET DESIGN Paiement comptant - Estimation gratuite

ANIMAUX ■ Race yorkshire terrier, 2 mois, LOF, pucé, vacciné, mère 250269804521127, 1.100 euros les femelles, très bonnes origines. Pour plus de renseignements, me contacter au 06.20.27.17.96

59 av. Pierre Mendès-France (route de Paris) - MONDEVILLE 02.31.84.33.52 - horlogepenchee@wanadoo.fr - www.horloge-penchee.com

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou faxez-le au 02.31.24.83.10. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouest.com".

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

IMPRIMERIE EN BASSE-NORMANDIE

■ A adopter Eden, griffon 5 ans, tat. 6TA411, gentil, doux, très affectueux, sociable avec enfants, chiens et chats, pour vie de famille, un autre chien serait un plus. En refuge. Participation aux soins. Tel. 07.61.94.61.48

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce AUTOMOBILES

1

RENAULT

3

■ Express GTD, 1.6, 5CV, 1990, échange moteur standart à 175000 km, B.E. général, factures à l’appui, C.T. OK, 1 500 euros. Tél.02.31.37.89.65 heures repas

2

4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom :

OFFRES D'EMPLOI ■ Recherche prothésiste dentaire qualifié prothèse, expérience exigée, à Agneaux 50180. Tél. 02.33.05.18.82

Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


24

N° 116 - 19 janvier 2012

PORTRAITS-PASSION

Les petits secrets de Madame Papier F

rançoise Chevalier, surnommée Madame Papier, a deux occupations. Lorsqu’elle n’est pas à son poste d’assistante de direction chez un promoteur immobilier caennais, elle se voue entièrement à sa passion : l’origami, l’art de plier le papier, et plus particulièrement la création de bijoux en papier ! “J’exerce cette activité depuis environ 20 ans. Déjà petite, j’aimais bricoler avec trois fois rien”. Grâce à l’origami, Françoise Chevalier retrouve le plaisir de créer qui animait son enfance, les jours d’été avec des chapeaux de papier… Ce loisir, peu coûteux, a aussi l’avantage de pouvoir être exercé à tout moment, avec peu de matériel, ce qui génère une certaine magie du pliage. “J’ai d’abord commencé par présenter des compositions florales, des décorations... Puis faute de place, j’ai dû réduire mes pliages et j’en ai fait des bijoux”. L’idée d’utiliser ce support pour le transformer en de véritables

accessoires l’amuse. Et aujourd’hui, Madame Papier dispose d’une grande collection de papiers d’art indispensables à la réalisation de ces bijoux toujours plus originaux.

Des expositions sur les marchés “Je redonne au papier une valeur qu’il a perdue. Dans notre société, alors qu’il nous entoure, nous avons oublié sa valeur et toutes ses utilisations”. Aujourd’hui, ses bijoux rencontrent un succès grandissant. Il est possible d’en trouver tout au long de l’année sur les marchés de Noël ou de créateurs, ainsi qu’au Comptoir Normand, dépôt vente de l’artiste (7 rue de Geôle à Caen). Enthousiaste, Françoise Chevalier envisage également de développer son activité de manière plus étendue : “J’aimerais élargir mon rayon géographique. C’est l’occasion de faire appel aux organisateurs d’exposition”. Aimée Le Goff

■■ Madame Papier n’hésite pas à donner de nombreuses explications aux visiteurs portant un intérêt particulier à l’ensemble de ses créations. L’objectif étant de donner envie et de transmettre cet intérêt pour la magie du pliage et des papiers d’art.

Sylviane Lebon, artiste aux multiples talents A

vec un parcours riche en nouveautés, Sylviane Lebon semble avoir vécu plusieurs vies. Musicienne bas-normande, elle est chanteuse de musichall et de variétés, auteur, compositeur et interprète. “Je suis aussi en charge de la mise en scène et je réalise les costumes”. Actuellement en résidence au centre culturel de la Prairie de Caen, elle travaille à la création d’un spectacle adapté du conte musical Émilie Jolie.

■■ Après 30 ans de carrière comme musicienne et artiste de music-hall, Sylviane Lebon est souvent en déplacement. Depuis trois ans, elle anime aussi un atelier thérapeutique de chant auprès de personnes souffrant de sclérose en plaques.

Starmania à la prison Si le piano lui est imposé très tôt, son instrument de prédilection reste l’accordéon. C’est grâce à lui qu’elle compose, en travailleuse passionnée. Directrice d’un théâtre en Crète pendant un an, Sylviane, marchande de rêves comme elle aime à se définir, a réalisé une tournée en Bosnie puis un disque serbo-croate. Revenue en Normandie, elle s’est attachée à la création de spectacles, notamment

en milieu carcéral : “J’ai par exemple travaillé sur le spectacle Starmania à la maison d’arrêt de Caen”. Autant d’expériences qui témoignent aujourd’hui de son univers poétique plein de diversité. Sa passion pour la scène reste sans limites : “Je suis née avec des planches aux pieds. Le music-hall, à mes yeux, est un monde merveilleux, de joie et de partage”. Il y a 21 ans, Sylviane Lebon a aussi créé sa société de production, Multi Miss Production, lui permettant d’écrire et de monter des spectacles. Aujourd’hui, elle prépare une tournée régionale pour célébrer comme il se doit, ses 30 ans de carrière. D’autres projets trottent dans l’esprit de la musicienne : des chansons avec des orchestres symphoniques, une ouverture sur les musiques du monde… “Je suis toujours en recherche de renouvellement. Après tout, c’est ce qui permet d’avancer”.


Tendance Ouest Caen du 19 janvier