Page 1

JUSTiCE

“Je viens de signer avec Marseille” ! gurami Enukidze, buteur de l’aSPTT Caen

N° 80 - 14 avril 2011

Page14

PagE 3

Les 200 ans de la Cour d’appel CENTrE-villE Le retour des grandes supérettes SaNTE Le CHU labellisé “SOS mains”

PagE 6

PagE 10

SOrTiES PagE 19 Au Cargö, place aux musiques actuelles

Clémenceau,

Le quartier du renouveau L’hôpital condamné à disparaître, c’est tout le quartier qui va faire l’objet d’une belle métamorphose. PagE 4

WEEK-END PORTES OUVERTES 22-23-24-25 avril

CONTACTEZ-NOUS

02 31 06 79 69

Espace architecture DEGW

FOOTBALL


N° 80 - 14 avril 2011

Les temps forts

30, Avenue du 6 juin - 14000 Caen Tél. 02.31.30.29.33 - Fax : 02.31.24.83.10

Radio 100.2 - Le journal de Caen - www.tendanceouestcaen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 33 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

AU COURRIER

✔✔ Théâtre Du jeudi 14 au mardi 19 avril, fes-

tival universitaire de théâtre étudiant, à la Maison de l’étudiant à l’université, Campus 1.

✔✔ Police Samedi 16 avril, 20h, soirée dansante-repas à la Fonderie d’Hérouville organisée par l’amicale de la Police nationale de Caen.

✔✔ Formation Vendredi 15 avril, de 14h à

✔✔ Patinage synchronisé Première Coupe

✔✔ Artisanat Vendredi 15 avril, de 14h à

✔✔ Santé Jeudi 21 avril, 19h, conférence sur la

20h, portes ouvertes à l’IUFM (Institut universitaire de formation des enseignants) de Caen.

16h30, réunion d’information sur la reprise d’entreprise artisanale, rue Claude Bloch à Caen.

de France Open de patinage synchronisé à la patinoire, samedi 16 et dimanche 17 avril. paraplégie après traumatisme du rachis dans le hall de la Tour Côté de Nacre (CHU).

EN DIRECT

“Ne pas se fier au classement”

“Le classement des lycées est établi tous les ans et chaque année, je m’étonne ! Deux de mes enfants sont aujourd’hui à l’université, le dernier est toujours au lycée. Tous ont fréquenté le même établissement dans l’agglomération caennaise, en bas de tableau dans ce classement de l’Education nationale. Or, mes enfants ont toujours été bien encadrés par le personnel de leur établissement. Et leurs résultats témoignent de la qualité de l’enseignement. Ce classement ressemble-t-il aux sondages avant les élections, à qui on fait dire ce que l’on veut !” B. Rabard

“Je rêve d’un train à l’heure”

“En attendant l’arrivée de la ligne à grande vitesse entre Paris et Caen en 2020, je rêve d’un train qui respecte ses horaires. Caen à 1h15 de la capitale, c’est bien. Mais finalement ne doit-on pas dans un premier temps se concentrer sur l’amélioration de la ligne actuelle ? Ne peut-on pas prélever quelques millions sur les 10 milliards que coûtera cette LGV pour apporter ces améliorations ? Agé de 67 ans aujourd’hui, je ne serais peut-être plus là lors de la mise en service de la LGV. Alors, autant profiter d’une bonne liaison dès maintenant pour tout le monde. ” B. Mortagne

■■ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14000 Caen, ou redactioncaen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Caen, 30, avenue du 6 juin - 14 000 Caen - Tél 02.31.30.29.33

CAEN LA MER  Vingt ans d’actions

Qu’en retenez-vous ? Jacques Lelandais, viceprésident de Caen-la mer délégué à la communication, était l’invité de “En direct”, émission diffusée sur Tendance Ouest, chaque mercredi midi. Sur 100.2. ■■ V o u s a v e z d e mandé aux habitants de l’agglomération de se prononcer sur les actions de la communauté d’agglomération ces vingt dernières années par le biais d’un questionnaire. Quel retour avez-vous eu ? “Dans le numéro 29 du magazine de l’agglomération, Sillage, nous avions en effet mis un questionnaire pour que chacun puisse, de façon anonyme, donner son avis sur ce qui a le plus marqué dans l’intercommunalité depuis vingt ans. Nous avons recueilli 520 réponses et les résultats sont assez surprenants”. ■■ Quels sont les résultats de cette enquête ? “Ce qui arrive en tête des actions (49,1%), c’est la rénovation des piscines et du stade nautique. Ce dernier équipement est une image phare de la ville de Caen et le fait de le rénover et de l’améliorer est une attente

TENDANCE OUEST 

■■ Jacques Lelandais dans nos studios du 30, avenue du Six juin à Caen.

très forte de l’ensemble de l’agglomération. Puis vient l’engagement pour une ligne ferroviaire à grande vitesse (48,9%). Même si cela ne fait pas partie des compétences directes de Caen la mer, l’agglomération a, au travers de l’ensemble des élus communautaires, beaucoup travaillé sur ce dossier et continue de le faire. Il est incontournable que la Basse-Normandie soit reliée à Paris par une ligne à grande vitesse. Arrive en troisième le projet de bibliothèque multimédia à vocation régionale (36,4%). C’est une grande attente. A quasi égalité avec la construction de l’usine d’as-

sainissement de la STEP du Nouveau Monde (36,2%). Ce fut un chantier important pour réguler le traitement des eaux usées. Enfin, est plébiscitée la reconversion du site de la SMN en campus technologique Effiscience”. ■■ Comment expliquer que, dans ce classement, figurent deux projets, donc deux équipements non achevés : la rénovation du stade nautique et la bibliothèque multimédia à vocation régionale ? “Ce sont de très beaux projets et les Caennais sont impatients de les voir réalisés. La bibliothèque actuelle

de Caen est arrivée à saturation. Et la ville a besoin d’un pôle central autour de la culture.” ■■ Ce questionnaire devait servir à définir les priorités de l’agglomération pour demain. Quelles sont-elles ? “Les priorités sont simples. En premier lieu, le développement économique. Nous voulons apporter au sein de l’agglomération un tissu industriel susceptible de créer de l’emploi. On ne peut négliger les déplacements et l’habitat. Il y a une grande attente dans ce domaine au niveau de l’agglomération. Le Programme local de l’habitat (PLH), qui vient d’être mis en place, confirme cette volonté de Caen la mer à initier le maximum de constructions”. ■■ Une vie, six dates . 1946 Naissance (Caen) . 1965 Entre au laboratoire corpusculaire de Caen . 1980 S’engage en politique (Parti socialiste) .1995 Elu maire d’Hermanville . 2003 Elu à Caen la mer . 2008 Naissance de ses petites-filles, Rose et Clémence

Sur internet et 100.2 FM PARTENAIRE OFFICIEL

ÉVÉNEMENTS

●● Tendance Ouest devient la radio officielle du festival Papillons de Nuit, plus grand festival musical de BasseNormandie. Plus de 30 concerts sont au programme de cette 11 e édition, les 10, 11 et 12 juin prochains à SaintLaurent de Cuves (entre Caen et Rennes), dont Cocoon, Ben l’Oncle Soul, Zaz et Yodelice...

●● Dernière ligne droite pour “l’e-tremplin”, le concours musical made in Tendance Ouest, qui permet à un groupe ou un artiste de la région de jouer sur la scène du Tendance Live, grand concert organisé par Tendance Ouest pour la fête de la musique, le 21 juin prochain à SaintLô, devant 15 000 personnes. Le gagnant accè-

dera aussi à une séance d’enregistrement au Studio Pick-Up, et à sa diffusion sur Tendance Ouest. Attention ! Plus que 15 jours pour voter sur le site “etremplin. tendanceouest.com”.

SAUT À L’ÉLASTIQUE ●● Tendance Ouest sera présent 61 mètres au-dessus du sol sur le site du Viaduc de la Souleuvre, ce samedi 16 avril. Lire, page 20.


N° 80 - 14 avril 2011

3

Discrètement, la Cour d’appel fête ses 200 ans 1

2 mai 1811. C’est le jour de naissance de la Cour d’appel de Caen. Dans quelques semaines, la grande institution judiciaire fêtera discrètement son anniversaire, contexte économique oblige. Mais son histoire n’en est pas pour autant moins riche. “Jusqu’à la Révolution, Caen avait ses tribunaux, bien sûr, mais ne disposait pas de Cour d’appel”, rappelle le procureur général, Eric Enquebecq. Ce manque sera pallié par un décret de Napoléon. “A l’époque, la création d’une Cour d’appel était un événement considérable. L’Empereur est venu lui-même à Caen, avec l’impératrice”. Depuis le XIXe, le cadre de la Cour d’appel a changé. Elle a en effet été transférée, en 1997, du palais Fontette au palais Gambetta, face à la Préfecture. Mais l’esprit du lieu est resté inchangé, tenues comprises. “Sous le costume du magistrat, l’homme s’efface pour devenir le juge. Et une Cour

d’appel reste fondamentalement un lieu où le citoyen doit avoir la certitude que le procès qui le concerne, et qui a déjà été jugé en première instance, sera entièrement revu avec un œil neuf et que les juges du second degré n’hésiteront pas à défaire, si besoin est, ce que les juges du premier degré ont fait”, souligne Eric Enquebecq.

Hommage à l’Echiquier “La Cour d’appel de Caen a été le premier bâtiment moderne de grande ambition dans l’art contemporain et frappe tous ceux qui le visitent. Il donne une image noble de la justice”, se réjouit le procureur général. Au rez-de-chaussée de l’établissement, et à l’occasion de son anniversaire, une salle pourrait être baptisée du nom de la première cour de justice des ducs de Normandie : la salle de l’Echiquier, méconnue des Caennais, et pourtant toujours existante dans l’enceinte du château de Caen.

■■ Inauguré en 1997, le palais qui accueille la Cour d’appel de Caen est un bâtiment à l’architecture “exceptionnelle”, estime le procureur général, Eric Enquebecq.


4

N° 80 - 14 avril 2011

NEWS

Clémenceau, en quête de renouveau Calendrier Début des

travaux pour les premiers logements à la fin de l’année 2011. Premières livraisons en 2013. La fin du projet global est prévue pour 2017.

CHR Aucun calendrier n’est prévu pour le déménagements vers le CHU des services hospitaliers toujours en activité. Inauguré en 1908, le CHR a compté jusqu’à 1 200 salariés.

Entrée de ville 18 000

véhicules passent chaque jour sur le boulevard Clémenceau. Une zone à 30 km/h sera instaurée pour éviter de n’en faire qu’un axe de passage.

Espaces verts Une place

d’environ 7 000 m2 sera aménagée, ouverte sur le parc d’Ornano. Un square verra également le jour place Gidon.

A

la faveur de ce début de printemps exceptionnellement doux, les enfants du quartier Clémenceau sont de sortie. Dans les bacs à sable du parc d’Ornano, ils s’amusent, sans se douter que leur environnement proche ne sera plus du tout le même dans six ans. Si tout se passe bien. Constituant l’une des principales entrées de ville de Caen, avec le passage quotidien de 18 000 véhicules sur le boulevard Clémenceau, ce secteur offre aux touristes qui débarquent à Ouistreham leurs premières impressions sur la ville de Caen.

700 habitants de plus La municipalité souhaite accueillir dans ce quartier au moins 700 nouveaux résidents, et combattre le vieillissement de la population. Ainsi, 360 logements, dont la moitié sera publique, doivent sortir de terre. Les premières livraisons sont prévues pour 2013. ■■ De ce côté du parc d’Ornano, les familles habituées à fréquenter le parc n’auront plus le CHR pour horizon. La chaufferie (à gauche), qui se distingue par ses trois cheminées vertes constitue néanmoins le gros point noir de la “dépollution” du site.

long de l’avenue Clémenceau et sur la partie nordest du Centre hospitalier régional (CHR)accueilleront quant à eux des immeubles de cinq étages. Des commerces et des services s’installeront au rezde-chaussée. A l’origine, la Ville souhaitait y implanter un immeuble de dix étages, mais elle a dû y renoncer devant la mobilisation des

riverains. “Il faut se féliciter de la démocratie participative des résidents et des commerçants”, souligne Jacky Toullier, maire-adjoint du quartier Centre.

Privilégier l’espace L’autre grand chantier vise à abattre la barre blanche de l’hôpital, là où se trouvait jadis le premier centre contre le cancer de Caen. On y

aménagera un vaste espace vert de la taille de la place Saint-Sauveur, communiquant directement avec le parc d’Ornano. La chapelle du CHR, qui abrite les fidèles de la communauté orthodoxe, sera conservée. Elle sera mise en valeur, tout comme le manoir Vaubenard, actuellement masqué par l’hôpital. Pour dynamiser le secteur,

en plus de l’arrivée de nouveaux commerces, la Ville souhaite y installer une importante administration. Jacky Toullier parle de “300 postes”. Un pôle santé avec au moins neuf praticiens est également envisagé. Enfin, d’importants aménagements de voirie sont prévus. Une zone limitée à 30 km/h doit être instaurée. “Cette rénovation du quartier est

nécessaire, car la disparition du CHR entraîne une baisse d’activité évidente”, rappelle Colette Sanrey, gérante du restaurant La Chaumine. Pour elle, comme pour les autres riverains, le temps risque d’être bien long jusqu’à l’avènement du nouveau quartier Clémenceau. Maxence Gorréguès

Un projet qui mettra du temps à aboutir

L

es riverains devront s’armer de patience pour voir apparaître le nouveau visage du quartier Clémenceau. Comme le rappelle le maire-adjoint à l’urbanisme, Xavier Le Coutour, “ce projet de rénovation urbaine est lié au transfert des services du Centre hospitalier régional, vers le plateau nord où se trouve le CHU”. Si le service femme-enfanthématologie a déménagé en 2009, les autres spécialités ne savent pas quand elles y seront transférées. La Ville négocie toujours l’achat de

Frédérique Lecapitaine

Les travaux vont d’abord concerner le Clos Joli, connu pour ses habitations des années 30. Lors de la dernière réunion publique, Xavier Le Coutour, adjoint au maire, a promis que “quelques pavillons seront réhabilités pour garder en mémoire ceux qui constituaient la cité du Clos Joli.” Au total, 84 logements seront abattus. A proximité, l’immeuble Gidon et ses 24 appartements disparaîtront également. Les espaces déjà libérés le

■■ Quelques maisons du Clos Joli vont être conservées.

terrains du CHR, en espérant que cela ne prenne pas trop de temps. Amiante Se pose aussi déjà la question de la “dépollution” du site qui ne présenterait qu’un seul obstacle majeur : la chaufferie. Elle ne sert plus depuis des années mais elle est bourrée d’amiante. Elle est actuellement enveloppée dans un “sarcophage” qu’il faudra bien ouvrir pour démolir le bâtiment. L’opération sera coûteuse et pourrait repousser la date de fin des travaux.


N째 80 - 14 avril 2011

NEWS

5


6

N° 80 - 14 avril 2011

NEWS

fréedérique Lecapitaine

La statue Du Guesclin est de Ligne grande vitesse : retour sur la place Saint-Martin il y aura bien un débat public

TRAVAUX EN VILLE ●● CALVAIRE SAINT-PIERRE  Jusqu’au vendredi 15 avril 2011, le stationnement est interdit avenue de Thiès, à hauteur de l’intersection avec la rue Galmanche pour des interventions sur les différents réseaux. La circulation sera également alternée. ●● CHEMIN  VERT  Des travaux sont en cours

jusqu’au dimanche 17 avril avenue Robert Schuman pour assurer l’installation du réseau de fibre optique. Stationnement interdit et circulation interdite allée de Goury, les mercredi 20 et jeudi 21 avril, pour permettre des travaux sur le réseau GDF.

●● CLEMENCEAU  Une intervention sur le réseau

GDF entraîne une interdiction de stationner et une circulation alternée, rue de la Masse, à hauteur de l’intersection avec la rue Basse, du lundi 18 au vendredi 29 avril.

●● DEMI-LUNE  Stationnement réduit place Docteur

Buot pour des travaux d’aménagement de la voirie, du lundi 18 au vendredi 22 avril.

●● HASTINGS  Stationnement interdit et circulation

alternée rue des Poilus d’Orient jusqu’au samedi 22 avril pour la réfection des trottoirs et de la chaussée. La réfection totale de la chaussée, allée des Genêts, dans sa partie comprise entre la rue Guillaume de la Tremblaye et la rue Le Nôtre, entraîne une interdiction de stationner et de circuler entre le lundi 18 avril et jusqu’au 6 mai.

●● PLATEAU NORD  Des interventions sur le réseau

de fibre optique entraînent une circulation alternée, rue Jean-Baptiste Colbert, jusqu’au 13 mai. La circulation s’effectue sur une largeur de chaussée réduite et le stationnement est interdit, avenue de la Côte de Nacre et rue d’Hérouville, pour permettre le marquage routier, jusqu’au vendredi 22 avril.

●● PRAIRIE  Une intervention sur le réseau d’assainissement boulevard Aristide Briand, entraîne une interdiction de stationner mardi 26 et mercredi 27 avril. ●● VAUCELLES  Circulation et stationnement interdits rue Pierre Girard, du 18 au 22 avril (travaux de voirie). ●● VENOIX  Circulation réduite et interdiction de

stationner, rue des Paladins à hauteur du n° 10 et rue Mélusine à hauteur du n°18, du 14 au 18 avril, à cause d’une intervention sur le réseau GDF.

BLOC NOTES URGENCES SAMU faire le 15. CHU : 02 31 06 31 06 CHR : 02 31 27 27 27 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17 COMMISSARIAT : 02 31 29 22 22 GENDARMERIE : 02 31 35 55 55 GAZ (dépannage) : 0 810 031 000 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 053 000 PRÉFECTURE : 02 31 30 64 00 ALLÔ LA MAIRIE : 02 31 30 45 55 SNCF renseignements voyageurs : 08 92 35 35 35 URGENCES DENTAIRES (dimanche et jours fériés) : 02 31 85 18 13 PHARMACIES DE SERVICE : 32 37 SOS MÉDECINS : 36 24

La célèbre statue de la place Saint-Martin a retrouvé son promontoire le 6 avril, après trois mois de soins intensifs à Périgueux. Les techniciens chargés de sa restauration ont dû lui retirer la tête, et couper un morceau de la cuisse gauche du cheval pour pou-

CENTRE-VILLE  

voir intervenir à l’intérieur. Avec le temps, la structure avait perdu de son assise. Les vieux boulons ont ainsi été remplacés par des nouveaux en inox. Il a fallu toute une matinée pour replacer cette statue de trois tonnes. Coût de l’opération globale : 68 000 €.

la création d’un service à haute performance pour les voyageurs des grandes villes normandes. Il vise à “favoriser le développement des services ferroviaires régionaux normands et franciliens”. Caen serait dans ce cadre à 1 heure et quart de Paris en train.

Les supérettes reviennent en force

Au cours des dernières décennies, le développement de l’offre commerciale s’est surtout résumé aux grandes surfaces de périphérie. Les grandes enseignes comprennent aujourd’hui que ce “modèle” est en partie dépassé”, note Eric Vève, adjoint au maire en charge du commerce. Rue SaintJean, les habitants du quartier bénéficient depuis plusieurs mois d’un Carrefour Express. En centre-ville, rue de Vaucelles, un magasin Petit Casino est sur le point d’ouvrir ses portes au pied de l’ex-BHV. Lidl, déjà bien implanté à Ifs, Mondeville et rue du Général Moulin à Caen, s’apprête lui aussi à ouvrir un nouvel espace

avenue de Tourville. Jusqu’alors, seul Monoprix, et plus à l’écart Leclerc, avaient résisté avec succès au déploiement d’hypermarchés éloignés du centre ville. On assiste aujourd’hui à un retournement de situation, la population des grands centres urbains - de plus en plus de jeunes célibataires et de retraités - évoluant dans sa composition comme dans ses pratiques d’achat. Cette nouvelle tendance n’a pas échappé aux grandes marques alimentaires qui réinvestissent dans ce nouveau marché. “C’est pratique pour les horaires”, témoigne une cliente. “Et très utile pour les courses quotidiennes”.

ADMINISTRATION  

L

Vendredi 8 avril, la Commission nationale du débat public (CNDP) a émis un avis favorable quant à l’organisation d’un débat public sur la Ligne Nouvelle Paris-Normandie. Il devrait avoir lieu à l’automne. Ce projet de ligne à très grande vitesse devrait permettre

e préfet du Calvados Didier Lallement a présenté mercredi 6 avril le “schéma départemental de la coopération intercommunale”. Une loi de décembre dernier impose une révision de la dimension des communautés de communes sur l’ensemble du territoire français. Dans les environs de Caen, les municipalités isolées de Ouistreham, Colleville Montgomery et SaintAndré sur Orne seront ainsi contraintes de rejoindre une communauté de communes d’ici à la fin de l’année, sa-

■■ Avenue Saint-Jean, cette enseigne “dépanne”.

L’intercommunalité repensée

chant qu’aucune d’entre elles ne pourra compter moins de 5 000 habitants. L’occasion est donc donnée à toutes les intercommunailtés de réfléchir à se regrouper avec d’autres. Le Préfet a rappelé “qu’il ne s’agissait aucunement d’un redécoupage de celles qui existent. Il faut tenir compte des réflexions de chacun et des traditions”, a-t-il tenu à expliquer. Il attend désormais les avis de tous les élus et même des citoyens sur cette question, jusqu’au 23 avril.

■■ Ouistreham rejoindra-t-il Caen la mer en 2012 ?


N° 80 - 14 avril 2011

NEWS Deux bombes découvertes à Fleury et à Colombelles La semaine dernière, deux bombes ont été découvertes dans l’agglomération caennaise. L’une, à Fleury-sur-Orne, l’autre, à Colombelles. La première, britannique, pèse 463 kg et nécessitera l’évacuation de 1 500 personnes dimanche 17 avril, dans un périmètre

L’ASSOCIATION

CORMELLES 

Caen-Nashville, la belle entente

D

■■ Au centre, le président de l’association, Daniel Charles Badache, et ses collaborateurs.

C

ette année, l’association de jumelage entre Caen et Nashville, aux Etats Unis, fête ses 20 ans. Le 21 mars dernier, Daniel Charles Badache est revenu à la présidence, seize ans après l’avoir quittée. Durant cet intermède, Thierry Ygouf était chargé de développer les rapports franco-américains. Principale vocation de Caen-Nashville, l’échange se décline sous plusieurs formes. Un séminaire judiciaire annuel mais aussi des séjours linguistiques pour les jeunes. Cette année, onze lycéens caennais auront le privilège de s’envoler quinze jours au pays de l’Oncle Sam. Onze américains fe-

7

ront de leur côté le chemin inverse.

Eddy Mitchell, parrain du jumelage ? De nombreux projets nourrissent l’avenir de l’association. Le premier est de faire d’Eddy Mitchell le parrain de l’association. Lors de la semaine de l’international à Caen, l’accent sera mis sur la Country. Le sport est aussi un incroyable vecteur de partage et après avoir fait du Caen Basket Club, le premier club hexagonal à jouer outre-Atlantique, le nouveau rêve du président est d’envoyer le Stade Malherbe de Caen faire sa tournée de préparation au Tennessee !

de sécurité de 800 mètres. La seconde est américaine et pèse 222 kg. Elle sera désamorcée ce même jour. L’opération nécessitera l’évacuation totale de la population dans un périmètre de sécurité d’un rayon de 540 mètres. Près de 300 personnes sont concernées.

Que Choisir a enquêté sur les prix du contrôle technique L’association de défense des consommateurs, UFC Que Choisir, a réalisé une enquête dans le Calvados sur les contrôles techniques. Au total, seize centre ont été sondés à proximité de Caen. Le résultat est explicite : il existe une quasi uniformité des tarifs. Gérard

Becher, président de l’UFC Que Choisir de Caen, s’en étonne. “Il n’y a pas assez de concurrence dans ce domaine. Pourtant, c’est cela qui fait baisser les prix”. En effet, les tarifs relevés par l’association varient de 55 € à 70 €, avec une moyenne à 60 €.

La “voie douce” pose des questions

ans le cadre du renouvellement urbain du quartier de la Guérinière, une “liaison douce” paysagée devrait faire le lien avec la commune de Cormelles-le-Royal. Ce projet d’une dizaine d’années se heurte aujourd’hui aux craintes des riverains. Un vrai parc en longueur Avec une emprise de quatorze mètres de large, ces derniers regrettent “un manque de concertation” et craignent que la voie se transforme à terme en rue. “On prendra toutes les garanties pour que ce ne soit pas le cas”, a rassuré Bernard Oblin, le maire de Cormelles. Et Xavier Le Coutour, maire-adjoint de

Caen d’ajouter : “Il ne s’agit pas de faire un couloir, mais de réaliser un vrai parc tout en longueur.” Fin mars, le conseil municipal de Cormelles avait délibéré pour surseoir au projet. Une nouvelle réunion rassemblera les différents acteurs le 1er juin prochain. Avec une date butoir impérative pour la Ville : le projet ne pourra obtenir des financements que si les travaux ont démarré en septembre. A terme, cette liaison douce ouvrira un accès direct aux piétons et aux cyclistes de la Guérinière vers les jardins familiaux de Cormelles, tandis que les Cormellois accèderont plus facilement aux équipements de la Guérinière.

■■ La liaison douce, pour décloisonner deux quartiers.


8

NEWS Victor Cohen Hadria récompensé par la Ville Victor Cohen Hadria s’est vu attribuer le prix littéraire de la ville de Caen, vendredi 8 avril, à l’Hôtel de ville, pour son roman Les trois saisons de la rage. Pour la présidente du jury, Claudette Caux, “c’est un honneur de remettre ce prix. La très grande majorité des

L’ENTREPRISE

LYCÉENS  

Louez donc pour votre bébé !

L

■■ Siège-auto, transat, porte-bébé, jeux d’éveil et baby cook... Virginie Fauvel loue tout le matériel pour bébé.

L

’arrivée d’un heureux événement est un moment très attendu pour les futurs parents. Seulement, il coûte cher. Virgine Fauvel, jeune maman, a trouvé la solution : “Je me suis rendue rapidement compte que la chambre de ma fille ressemblait plus à un entrepôt qu’à une chambre de bébé ! Je me suis donc renseignée pour louer le matériel dont j’avais besoin mais, excepté dans le sud, pour les vacanciers, aucune entreprise ne propose un tel service”. La jeune femme décide de mettre à profit son DESS en ingénierie économique et ses expériences professionnelles pour donner naissance à “Petit Loc”.

N° 80 - 14 avril 2011

Pourquoi investir dans du matériel neuf pour quelques mois seulement ? La nacelle “Window”, d’un usage conseillé de trois mois, est vendue en magasin à 350 euros alors que “Petit Loc” vous la loue pour 25 euros par mois. 275 euros d’économie ! En termes d’idées de cadeaux, l’originalité ne manque pas. La spécialité de la maison : un gâteau de couches. “Petit Loc” s’adresse aux parents, aux grands-parents qui reçoivent leurs petits enfants chez eux, et aux vacanciers qui ne veulent pas s’encombrer. Pratique : 320 quartier du Val à Hérouville-SaintClair Tél. 06 42 81 74 58, www.petitloc.com

●● ASSOCIATION   Bourse aux vêtements L’association “Familles de France” organise une bourse aux vêtements au 48, rue de Bretagne à Caen. Dépôt des vêtements, le lundi 18, vente du mardi 19 au mercredi 20 avril. Tél. 02 31 82 78 30.

●● SOCIAL  Fin de la grève chez ABL Lights Les salariés de la société ABL Lights, rue de la cotonnière à Caen, qui fabrique des phares pour les engins, ont repris le chemin du travail lundi 11 avril. Ils étaient en grève depuis le samedi précédent en raison de leur salaire jugé trop bas. Les employés ont obtenu une hausse de 3 % pour les personnes qui travaillent dans les bureaux, et une hausse de 4 % pour les salariés de la production.

●● TÉMOIGNAGE Action contre la faim en Mongolie Une soirée témoignage est organisée mercredi 20 avril à 20h à l’Université de Caen, campus 1. Deux bénévoles, d’Action contre la faim, raconteront leur expérience en Mongolie, puis les projets de sécurité alimentaire et d’assainissement.

voix s’est portée sur Victor Cohen Hadria”. L’auteur est un homme de l’image, réalisateur d’émissions médicales, mais aussi un homme de lettres donc, avec ce roman. Ce dernier a également été primé par les libraires de Caen, lauréat 2011.

Médiator : un rendez-vous pour s’informer Ce samedi 16 avril, l’Association de défense des victimes du Médiator (ADVM Normandie) organise une réunion d’information à 19h30 à la salle de spectacle de la Folie-Couvrechef, place Dom Aubourg à Caen. L’occasion pour ses adhérents et le grand pu-

blic d’aborder de multiples questions sur ce médicament coupe-faim produit par le laboratoire Servier et qui aurait causé des centaines de décès. L’association assure une permanence téléphonique tous les jours sauf le dimanche. Tél. 02.31.64.02.39.

Ils ont fait classe chez NXP

a semaine dernière, dans les couloirs de l’entreprise NXP, basée à Colombelles, on pouvait rencontrer des individus plus jeunes que d’ordinaire. Du mercredi 6 au vendredi 8 avril, 24 élèves de seconde du lycée Jules Verne de Mondeville ont en effet investi les locaux de l’entreprise à l’occasion de la semaine de l’industrie et d’un dispositif appelé “Classe en entreprise”. “C’est pour nous la possibilité d’encourager les vocations scientifiques”, a souligné Jean-Yves Muller, Pdg de NXP Semiconductors France. Et pour les élèves, l’opportunité d’approcher de près la réalité du monde en entreprise et de vivre une

expérience plus concrète que celle du “stage de 3e”. Car pendant ces trois jours, la classe a alterné entre cours traditionnels et ateliers pratiques avec les salariés de l’entreprise.

Un nouveau bac “C’est un dispositif remarquable par son caractère innovant”, a indiqué Catherine Sarlandie de la Robertie, recteur de l’Académie de Caen. La “classe en entreprise” a aussi été l’occasion de promouvoir la filière sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D), un nouveau baccalauréat technologique proposé à la rentrée de septembre.

■■ Les acteurs du projet et quelques élèves.


N° 80 - 14 avril 2011

NEWS Une grande station de bus pour le Théâtre Après deux mois de travaux, l’arrêt “Théâtre”, devient une vraie station de bus, carrefour de treize lignes qui convergent de toute l’agglomération caennaise. Viacités, le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération caennaise, a financé

L’ENSEIGNE

PRÈS DE CORA 

Courtepaille s’installe au port

L

■■ L’équipe de Courtepaille qui a ouvert à Caen dans le quartier du bassin portuaire.

D

epuis le 15 mars, une nouvelle enseigne culinaire a rejoint le centre-ville caennais : le restaurant Courtepaille, qui se situe place Courtonne. Ce lieu abritait auparavant l’enseigne culinaire Le Jardin d’Iris, entre 1991 et 2000, et depuis dix ans, le restaurant La Londe. L’enseigne Coutepaille souhaitait en effet, après trois implantations en périphérie, s’installer au cœur de Caen. C’est fait.

Nouveau restaurant, nouveau concept Cette installation coïncide avec le cinquantenaire du groupe Courtepaille et lui donne l’occasion de développer son nou-

9

veau concept décoratif : un endroit “plus noble et traditionnel”, dans lequel l’espace et le confort sont privilégiés. Preuves en sont, la mise en place d’îlots séparés et d’une climatisation. Pour son directeur, Eric Minsé, l’atout majeur du nouveau Courtepaille réside dans ses horaires : il est ouvert sept jours sur sept, de 11h à 23h. Afin de tenir la cadence et de proposer un service de qualité, dix recrutements ont été effectués, portant le nombre de collaborateurs à quinze. Pratique. Restaurant Courtepaille, 6 place Courtonne à Caen. Formules à partir de 9,50€.

ce projet à hauteur de 170 000 €. Les quais ont été conçus de plain-pied afin de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Philippe Stéphanazzi, président de Handicap pour mieux vivre, estime que “la Ville de Caen et Viacités ont fait un effort énorme”.

Le Pass Tourisme est disponible pour la saison estivale L’office de tourisme de Caen vient de lancer le Pass Tourisme pour la saison estivale 2011. “C’est un document, style chéquier, constitué de coupons détachables offrant des réductions et cadeaux aux touristes et locaux dans les sites, musées, loisirs, restaurants, com-

merces et transports de la ville. Il a été tiré à 50 000 exemplaires”, explique-t-on à l’Office. En 2009, 9 000 personnes avaient bénéficié de ce Pass. On peut se le procurer auprès de l’Office de Tourisme, des hôtels de l’agglomération et en gare maritime de Ouistreham.

La jardinerie Truffaut se lance

a jardinerie Truffaut inaugurait ce jeudi 21 avril à 9h30 la série des ouvertures d’enseigne prévues dans la nouvelle zone commerciale mitoyenne de l’hypermarché Cora de Rots, à l’ouest de Caen. Cette implantation permet à la marque, filiale du groupe Cora, de renforcer sa présence en Basse-Normandie. “C’était un souhait de longue date”, souligne Frédéric Barbier, manager du nouveau magasin. “Nous disposons déjà d’un magasin à Deauville. Celui de Caen-Rots sera le 57 e”, rappelle-t-il. En s’étendant sur 6 000 m2,Truffaut espère conquérir le coeur des habitants de l’aggloméra-

tion en proposant “une offre complète” autour de ses domaines de prédilection : le jardin, l’animalerie, la fleuristerie, la décoration de la maison ou encore le textile de jardinage et les loisirs créatifs.

Un parc de 28 000 m² Initié par la société Pacaly, spécialisée en urbanisme commercial, le nouveau parc de 28 000 m², en bordure de la RN 13, va accueillir également Darty, Norauto, Intersport… Son ouverture au public est prévue au début de l’été. Pratique. Truffaut est ouvert de 9h30 à 19h tous les jours et de 9h30 à 18h30 le dimanche.

■■ Frédéric Barbier et l’une de ses collaboratrices.

Direction DOUVRES CAEN NORD - Sortie CHU n° 5 - 02 31 84 01 72


10

NEWS La tomothérapie à Baclesse : une innovation médicale Le centre François Baclesse a accueilli un nouvel équipement de tomothérapie, le 29 mars. Il permet de traiter un patient atteint d’une tumeur, particulièrement pour les cancers de la prostate et des poumons. La tomothérapie est “une véritable innovation.

●● CAEN  Portes ouvertes au collège Le collège Guillaume de Normandie ouvre ses portes aux élèves et parents d’élèves. Le rendez-vous est fixé ce samedi 16 avril de 9h à 12h, au 243 rue de Falaise. Pratique : Tél. 02 31 70 30 49.

N° 80 - 14 avril 2011

CHU 

Seulement huit centres au niveau national en sont équipés”. Cet équipement, au coût de 3,8 millions d’euros, a été financé par des collectivités locales, des associations caritatives et des partenaires. Il donne aussi la possibilité de faire de l’imagerie.

Place Bouchard, on s’informe sur l’environnement Mercredi 6 avril, deux véhicules “information environnement” ont été installés place Bouchard par le Groupement régional des associations de protection de l’environnement de Basse-Normandie (Grape). Ces véhicules ont été aménagés afin que les enfants

et les adultes puissent venir librement et gratuitement se renseigner sur diverses questions écologiques. Ces véhicules seront présents place Bouchard un mercredi sur deux, de 10h à 16h. Renseignements par téléphone au numéro suivant : 02 31 94 03 00.

La chirurgie de la main labellisée

●● SPORT  Les mini-olympiades des jeunes Mercredi 20 avril, les mini-olympiades d’Hérouville Saint Clair seront de retour! Les élèves de 6 à 15 ans auront l’occasion de découvrir un maximum de disciplines dans un esprit olympique. Des équipes mixtes de cinq jeunes seront constituées, elles parcourront des sites “olympiques” dans les quartiers hérouvillais. Pratique : Tél. 02 31 45 33 41.

●● SOCIAL  Bourses de vacances pour les enfants Les imprimés de demandes de bourse du Conseil général pour bénéficier de séjours en centres de vacances et de loisirs sont à retirer à l’Hôtel du département, rue Saint Laurent. Les dossiers sont à retourner avant le 1er juin.

●● SÉCURITÉ  Le 27ème radar du Calvados Un nouveau radar est en place à Varaville, depuis lundi 11 avril sur la RD27, dans le sens Varaville vers Divessur-Mer. Il est situé sur une portion de route où la vitesse est limitée à 90km/h.

■■ Les patients victimes d’une blessure à la main sont pris en charge de manière spécifique.

C

haque année, l’équipe spécialisée du CHU de Caen opère en urgence près de 800 patients à la suite de traumatismes de la main. C’est pour valider les savoir-faire de ses chirurgiens et garantir une qualité de service irréprochable que le centre hospitalier s’est doté cette année du label “centre spécialisé dans la prise en charge et le traitement des urgences de la main” de la Fédération européenne des services d’urgence main.Une reconnaissance pointue qui

JAPON 

en fait le site de recours de la région pour les urgences liées à la main. Ne pas sous-estimer un accident Ce label valide l’organisation rigoureuse d’un service dédié, avec la présence de quatre chirurgiens spécialisés dans ce domaine, leur disponibilité 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, un lieu d’accueil à part et un matériel adapté. Ainsi, les patients bénéficient de salles spécifiques, d’un plateau technique conséquent dont trois microscopes per-

formants. “Les accidents avec des tondeuses à gazon ou liées à une alliance qui se serait bloquée dans un autre élément peuvent occasionner de graves blessures”, explique le professeur Christophe Hulet, chef du service d’orthopédie, dont dépend le service de chirurgie de la main. “Mais certains traumatismes qui apparaissent moins graves a priori peuvent aussi être à l’origine de graves conséquences, avec un nerf sectionné ou une plaie articulaire qui n’entraînent

généralement pas de phénomènes douloureux.” C’est donc aussi un message de prévention que souhaite transmettre l’équipe : ne pas sous-estimer un choc ou une déchirure minime des doigts ou de la main, en se rendant systématiquement à l’accueil des urgences ou en contactant le Samu au 15, qui se chargera de transmettre l’information au service. Et de rappeler : “Parfois, dix minutes de chirurgie faite à temps peuvent éviter des jours d’hospitalisation, plus tard”.

Expatriés, ils ont préféré rentrer à Caen

L

■■ Emilie et Nicolas, scolarisés en urgence à Saint-Joseph.

e mois dernier, la famille Bouvier pensait bien qu’elle finirait l’année scolaire chez elle, à Tokyo. Mais le séisme du 11 mars a tout remis en question. Trois jours de stress et de réflexion plus tard, la décision est prise : retour en France. Seul le père, salarié dans l’agro-alimentaire, se trouve encore au Japon pour honorer son contrat qui s’achève cet été. De retour dans l’Hexagone, les enfants ont immédiatement été scolarisés au collège SaintJoseph à Caen. “Le séisme

aura finalement permis à nos trois enfants de découvrir une scolarité en France, eux qui ont toujours été à l’école à l’étranger”, souligne leur maman, Carole Bouvier. Pour Emilie, 6 ans, “les dames en kimono, la céramique et les temples” vont beaucoup lui manquer. Son frère Nicolas, 12 ans, regrette déjà “la nourriture et l’architecture moderne”. “La vie d’expatrié est formidable, mais c’est une chance de pouvoir se replier sur son pays quand intervient un tel drame”, conlut Carole Bouvier.


N° 80 - 14 avril 2011

11

NEWS Les Vikings ont envahi le carnaval d’Hérouville Dimanche 10 avril, la ville d’Hérouville-Saint-Clair était en fête. Sous le soleil printanier, les habitants sont sortis en nombre dans les rues animées de la cité pour rejoindre le rassemblement prévu près du château d’eau et assister à la parade autour du centre

Elle était dure, cette dictée ! ORTHOGRAPHE 

ville. Plusieurs tableaux ont défilé sous les yeux ébahis des enfants : l’arbre de vie, Thor et le serpent du monde, le célèbre drakkar et son armée de vikings, les elfes et les trolls, les oués de Pirou et le couronnement de Guillaume le Conquérant et de sa cour.

Ifs : la municipalité rend compte de son action Samedi 16 avril, l’équipe municipale d’Ifs rendra compte de son action lors d’un forum organisé de 14h à 18h à l’espace Jacques Prévert, rue Camille St Saëns. Des stands d’informations thématiques et des mini-débats seront proposés aux résidents de

la commune. Cette journée est destinée à faciliter les échanges entre habitants et élus en cette période de mi-mandat. Cet après-midi sera également l’occasion d’aborder les actions prioritaires, les grands chantiers et les projets du mandat de l’actuelle équipe.

CUISINE   Longtemps oubliés, ils réinvestissent les étals des marchés

Le retour des légumes anciens

I ■■ Martin, Sophia et Mathias : catégorie des cadets

La finale régionale de la première édition des “Timbrés de l’Orthographe”s’est déroulée samedi 9 avril à Caen. Trois catégories ont permis à tous les âges de participer : les cadets de 8 à 12 ans, les juniors de 13 à 18 ans et les adultes. À la fin de la dictée, les réactions

ont été multiples. “Ce n’était qu’un jeu, l’important, c’est de participer !” lance Mathias. Chez les adultes, les mêmes remarques reviennent sans cesse : “La dictée était beaucoup trop rapide.” Pour voir la dictée, rendezvous sur www.timbres delorthographe.fr/

ls avaient disparu des champs, puis des marchés, et donc des recettes de cuisine. Voilà qu’ils font leur retour, et Caen n’est pas épargnée par cette vague de légumes anciens, dont les noms “barbares” renvoient à une autre époque. Installé tous les vendredis sur le marché Saint-Sauveur à hauteur du n°2, rue des Fossés Saint-Julien, Romain Minguet a eu la bonne idée de mettre en avant sur son étalage ces produits oubliés. “Depuis un an que nous tournons sur les marchés avec Créances Terroir, nous avons su générer une certaine curiosité”, explique-t-il avant d’ajouter : “Une certaine complicité s’est créée avec les clients, car il faut leur expliquer ce que c’est et surtout dans quelle recette ils peuvent introduire ces légumes.” Les restaurateurs qui veulent insuffler une touche d’originalité à leur menu ne sont pas les derniers à venir s’approvisionner. Des richesses locales Il est vrai que face à son stand, l’impression de débarquer dans un autre pays rattrape vite le chaland de passage. Cultivés dans le pays manchois de Créances, ces légumes présentent l’avantage de respecter les saisons et donc de s’inscrire dans une démarche de développement durable. “Pour

VOISINAGE 

M

■■ Romain Minguet, des cerfeuils tubéreux à la main, redonne vie à des légumes oubliés sur le marché Saint Sauveur. à Caen, tous les vendredis.

se repérer dans le temps, c’est assez simple puisqu’il n’y a que deux saisons : d’octobre à mars, et d’avril à septembre”, précise Romain Minguet. Alors que les nombreuses variétés de tomates anciennes débarquent ces jours-ci sur les marchés, le panais ou la rutabaga disparaissent peu à peu, pour

mieux revenir à l’automne prochain. Pour le premier, il s’agit d’un légume cultivé dès le Moyen-Âge, qui se prépare comme une carotte et qui trouve parfaitement sa place dans un ragoût ou une soupe. La rutabaga est, elle, bien plus proche de nous dans le temps, puisque très consommée pendant la

seconde guerre mondiale. Elle aussi se glisse parfaitement dans une soupe ou une purée. Autre légume à se marier délicatement avec les pommes de terre : le cerfeuil tubéreux qui offre un généreux goût de châtaigne à la préparation. Les bonnes surprises ne manquent pas.

Trois Caennais bientôt sur M6

arine et Fred sont deux nouveaux tenanciers de bar à deux pas du Vaugueux. Après la fermeture de leur établissement, il n’est pas rare qu’ils rentrent à point d’heure à leur domicile. Leur voisine, Monique, a 71 ans. Agacée par les bruits liés à leur activité, elle répond il y a quelques temps à un appel de la chaîne de télévision M6, qui recherche des conflits de voisinage pour un tout nouveau concept d’émission en provenance du Danemark. “C’est vrai

qu’on vit en décalé,” explique Marine, “et notre immeuble a des planchers qui ne sont pas vraiment silencieux.” Rendez-vous était pris avec la chaîne, venue une semaine sur place tourner une première de l’émission avec deux intervenants vedettes, dont le populaire agent immobilier Stéphane Plaza. Une expertise, des travaux dans les deux appartements et un “pacte de bon voisinage” plus tard, l’émission devrait avoir porté ses fruits. La date de programmation n’est pas encore connue.

■■ C’est dans cet immeuble du centre que M6 a tourné.


12

N° 80 - 14 avril 2011

NEWS L’armée en fera un pilote d’hélicoptère

Inscriptions aux stages sportifs : c’est parti Les pré-réservations de stages des vacances de printemps 2011 sont ouvertes depuis lundi 11 avril. Elles ne peuvent être effectuées que par téléphone au 02 31 30 46 56. Les stages sportifs, mis en place par le service des sports de la Ville, sont des-

Valentin Pannier, jeune Caennais de bientôt 21 ans, a été sélectionné par le Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) de Caen, pour suivre une formation de pilote d’hélicoptère dans l’Armée de terre. Mardi 11, après la signature de son

contrat, le jeune homme a rejoint sa formation dans le Morbihan. En 2010, seulement une soixantaine de jeunes, agés de 18 à 29 ans, ont été sélectionnés en France pour apprendre à piloter. “C’est rare de recruter un pilote pour un centre comme celui de Caen”.

INITIATIVE

DOCUMENTATION 

Dialoguer à distance

Des chevaux vendus aux enchères

S

■■ C’est dans cette salle de paris de la Prairie que se déroulent les enchères, sept fois par an.

E

n marge des courses et des paris existe aussi à l’hippodrome de la Prairie une activité moins connue : les enchères publiques de chevaux organisées par l’hôtel des ventes de Caen. Sept jours par an, elles occupent le grand hall, occupé d’habitude par les parieurs, et accueillent à chaque session 300 à 400 acheteurs venus du monde entier, qu’ils soient propriétaires ou entraîneurs.

800 chevaux en 2010 Cette vente, dite “de service et d’élevage”, a la particularité de ne pas subir de sélection à l’entrée : “Chacun peut s’inscrire et vendre un cheval”, explique

Thierry Andrieu, responsable des ventes et viceprésident de l’Association des éleveurs normands. En 2010, 800 chevaux de race “trotteur français” et âgés de six mois à un an et demi y ont été présentés pour un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros. “Le trotteur français marche bien à l’international : environ 70 % des chevaux présentés trouvent acquéreurs.” En moyenne, une monture d’un an et demi s’adjuge à 4 500 euros. Le prochain rendez-vous des enchères aura lieu mardi 26 avril, où 73 trotteurs seront mis en vente à l’hippodrome. Plus d’informations sur le site Internet www. ventes-caen-trot.com.

1100 ANS D’HISTOIRE

Sacré Gaillard Il est à la “porte” de la Normandie et c’est tout un symbole de l’histoire de notre région : le château Gaillard, une silhouette impressionnante qui fut en son temps la réponse des Normands aux velléités du Roi de France. Richard Cœur de Lion aurait eu ce coup de cœur en venant sur place admirer sa forteresse : “Quelle est belle ma fille d’un an !”. Marque de fabrique des Plantagenêts, le château Gaillard, destiné à barrer la route aux

i vous aimez trouver des réponses sans trop avoir à chercher, le service Ping Pong est fait pour vous. Développé par le Réseau universitaire numérique normand il y a tout juste six mois, cette plateforme en ligne offre la possibilité aux étudiants et aux enseignants, mais aussi au grand public de poser des questions par conversation instantanée le mardi de 10 h à 18 h, ou par formulaire complété sur le site. De l’autre côté de l’ordinateur, 40 bibliothécaires caennais volontaires répondent aux questions en choisissant, selon leur curiosité ou leur spécialité, celle qu’ils souhaitent éclaircir. Et ce,

dans un délai maximum de 72 heures. Toutes les questions de documentation sont abordées, des “problèmes pratiques” aux sujets d’art, de géographie, de sciences de l’information, de gestion, voire même de propriété industrielle. “Nous souhaitons offrir des outils aux étudiants qui leur permettent d’être plus autonomes. Autant sur le fond de la recherche que sur sa méthodologie”, explique Hélène Le Ber, en charge du pilotage du service. Une centaine de questions ont déjà été posées depuis l’ouverture de Ping Pong, et la session de “chat” sera très bientôt élargie. “Nous espérons la rendre quotidienne dès la rentrée prochaine.”

tinés aux enfants et jeunes de 6 à 14 ans et se déroulent du 26 avril au 6 mai 2011. Ils leur proposent des combinaisons alliant un large choix de sports et d’activités (aviron, VTT, futsall, activités d’expression, escrime, escalade, kin ball…).

■■ Un service disponible sur http://pingpong.unr-runn.fr

vous offre cette annonce s emière s 50 pr pour le ces déposées annon

Vous voulez vendre un bien ? Découpez ce bulletin, puis envoyez-le ou déposez-le avant le mardi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen. Ou, connectez-vous sur notre site internet "www.tendanceouest.com" pour y saisir votre annonce en ligne.

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi.

Rubrique :

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .,

parution pour 1 semaine

rédigez votre annonce 1 2 3

troupes de Philippe Auguste, est doté d’une série de remparts. Juché sur un promontoire à cent mètres au-dessus de la Seine et de l’Epte, La Roche d’Andeli, est réputé imprenable. Mais en 1203, quatre ans après la disparition de Richard, le roi isole le château avec ses troupes, laissant mourir de faim et de froid les habitants qui s’y sont réfugiés. Quelques mois plus tard, le 6 mars 1204, l’assaut final est fatal aux Normands.

4 5 6 Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

(renseignements non publiés)

....................................................................................... Tél.

: ...........................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par famille.


13

N° 80 - 14 avril 2011

Opération coordonnée de la police et de la gendarmerie Ils souhaitaient marquer leur présence pour l’arrivée des beaux jours. L’opération a été une réussite. Mercredi 6 avril, une quinzaine de policiers et une dizaine de gendarmes ont investi conjointement un rond-point menant à l’A84, à hauteur de la sortie Porte

Il se montre impudique : un mois de prison ferme Un homme de 45 ans a été condamné, mercredi 6 mars, à un an de prison, dont un mois ferme, devant le tribunal correctionnel de Caen. Le 27 mars dernier, il avait agressé une jeune femme de 19 ans en soulevant sa jupe et en lui mettant la main aux fesses.

de Bretagne sur le périphérique caennais. État général du véhicule, contrôle des papiers, éthylotest puis éthylomètre si besoin : rien n’a été laissé au hasard. Au total, plus d’une centaine de véhicules a été contrôlée. Onze infractions ont été relevées.

●● CAEN   Il s’enfuit du CHU

Un homme de 33 ans a été incarcéré à la maison d’arrêt de Caen lundi 11 avril. Ce même jour, boulevard de l’Espérance, il avait violemment frappé sa concubine de 24 ans. Interpellé, il a été placé en garde à vue puis, sur le conseil d’un médecin, envoyé au CHU. Sur place, il a pris la fuite et a été de nouveau interpellé dix minutes plus tard par la Brigade anti-criminalité (BAC). Présenté au Parquet, l’individu a été immédiatement incarcéré, probablement en raison d’un sursis antérieur.

●● BAYEUX   Elle s’était allongée sur les rails

Jeudi 7 avril, une femme de 67 ans a mis fin à ses jours sur une voie de chemin de fer de l’axe Bayeux-Caen. Il était 7h45 lorsqu’elle s’est allongée sur les rails, accompagnée de ses deux chiens et que le train les a percutés. La femme, de nature dépressive, vivait à Nonant au sud-est de Bayeux.

●● GRÂCE-DE-DIEU  80 kg de cuivre dérobés

Lundi 11 avril, vers minuit et demi, un homme de 44 ans a été interpellé avenue du Père Charles de Foucault à Caen alors qu’il venait de dérober 80 kilos de cuivre sur un chantier de la place du Commerce. L’individu est originaire du quartier de la Grâce-de-Dieu. Il a été placé en détention provisoire.

●● MINEURS   A cinq pour voler une voiture

Cinq jeunes âgés de 14 et 15 ans ont été interpellés à Mondeville lundi 11 avril à 23h40 sur le parking du magasin Babou, avenue de Paris. Les adolescents, tous placés en foyer, tentaient de dérober un véhicule. Ils ont été placés en garde à vue.

●● COLLISION   Deux enfants bousculés

Lundi 4 avril, à 12h35, un garçon de 13 ans et une fille de 12 ans ont été bousculés par un véhicule alors qu’ils traversaient la route, allées de Méliers, à Cormellesle-Royal. Le conducteur, un homme de 30 ans, s’est arrêté afin d’interroger les enfants sur leur état de santé puis s’en est allé. L’individu a finalement été interpellé quelques temps après, grâce à un témoin de la scène. Le suspect présentait un taux d’alcoolémie de 0,82 grammes par litre de sang.

●● JUSTICE   Remise en liberté rejetée

La chambre de l’instruction de la Cour d’Appel de Caen a rejeté mardi 12 avril la demande de remise en liberté d’un homme de 46 ans. En 2007, il avait aspergé le corps de sa compagne d’alcool à brûler avant d’y mettre le feu. L’homme avait été condamné pour actes de barbarie et de torture.

La mort d’un détenu suscite le débat PRISON 

Les faits remontent au 13 mars dernier. Dans la matinée, un détenu âgé d’une soixantaine d’années est décédé dans la cour de promenade du centre de détention de Caen. “Il était assis et tout d’un coup, il a chuté, inanimé”, explique Elsa Dujourdy, juriste à l’Observatoire international des prisons. La victime souffrait en fait de troubles cardiaques. “Nous avons reçu plusieurs témoignages concordants. Il a été fait état d’un problème d’utilisation du défibrillateur

cardiaque”, souligne Elsa Dujourdy. L’Observatoire a donc saisi les autorités sanitaires, compétentes dans ce domaine, afin qu’une inspection soit menée. Par ailleurs, comme c’est le cas lors d’un décès en détention, une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte. “La mort de cet homme doit appeler à une vigilance particulière, notamment par rapport à la question du vieillissement de la population pénale et de la prise en charge des soins d’urgence”.

CAEN  

D

“Je ne sais pas m’arrêter”

epuis 2003, alors qu’il était mineur, Nicolas Deveaux, 23 ans, a accumulé quatorze mentions à son casier judiciaire, majoritairement pour violences, avec ou sans vol, souvent en état d’ivresse. Le 6 avril dernier, vers 23h40, rue de Geôle, il traîne avec un groupe d’amis, tous plus ou moins SDF, et plus ou

moins ivres. Joe réclame le remboursement de 10 € à l’un d’entre eux qui ne les a pas sur lui. Le prévenu, qui affiche 2,60 grammes d’alcool par litre de sang, entreprend de servir “d’intermédiaire”. Il assène des coups de pied et de poing au visage du débiteur. Pour finir, il lui prend la puce de son portable, afin de garan-

AUNAY-SUR-ODON  

A

45 ans, le prévenu, originaire d’Aunaysur-Odon, n’a jamais passé son permis de conduire. Ce “détail” ne l’a pourtant pas empêché de se faire arrêter quatre fois au volant d’un véhicule. En 2008, sous l’empire d’un état alcoolique, il a même eu un accident. Jugé pour ces faits lundi 11 avril,

PERMISSION  

C

tir le remboursement. La victime, qui est sous curatelle renforcée, appelle la police. “Rien à voir là-dedans” En comparution immédiate vendredi 8 avril, le prévenu témoigne : “Je me rends compte qu’à chaque fois, c’est pareil. A la base, j’avais rien à voir là-dedans. Une fois que je suis parti, dans

l’alcool, ou la violence, je ne sais pas m’arrêter.” Le tribunal a condamné Nicolas Deveaux à la peine plancher de trois ans de prison ferme. Viennent s’y ajouter six mois issus de la révocation d’un sursis antérieur. La victime recevra 250 € de provision à valoir sur un préjudice qui sera fixé après une expertise médicale à venir.

Il n’a jamais eu son permis

Alain Dubosq explique que le 14 novembre 2010, vers 3h45 du matin, il venait de se disputer avec sa fille et qu’après avoir bu quelques verres, il avait pris la voiture de sa femme. Il n’était pas allé plus loin que dans le champ voisin où il s’était embourbé... A l’audience, son avocat rappelle qu’à cette époque, il commen-

çait ses premières leçons de conduite et qu’il avait pris des rendez-vous avec un service d’addictologie compétent.

Deux mois de prison Alain Dubosq ajoute, lui, qu’après cette dispute, sa femme a demandé le divorce, qu’il doit rembourser les frais de réparation du vé-

hicule endommagé et continuer à élever ses enfants. Le tribunal l’a condamné à deux mois de prison ferme. Quatre mois sont assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il lui est aussi interdit de conduire tout véhicule à moteur durant un an. Pour la non-maîtrise du véhicule, il s’acquittera enfin de 150 € d’amende.

“Quitte à payer, autant en profiter”

annois d’origine, Joseph Albert, cavalier, est venu en Normandie, “terre de cheval” pour trouver un travail dans ce domaine. En octobre 2010, il est incarcéré à la maison d’arrêt de Caen afin de purger les mois cumulés de six délits. Le 24 mars, Joseph Albert obtient une ordonnance de permission

FLAGRANT DÉLIT  

A

Les enquêteurs sont finalement parvenus à l’identifier et à le relier à une affaire similaire en date du 13 décembre dernier… L’homme a été immédiatement incarcéré. Il avait par ailleurs déjà été condamné pour ce genre d’actes au cours de l’année 2004.

vocate de la défense, Maître Sophie Lechevrel avance : “C’est celui qui courait le moins vite qui s’est fait interpeller !”. Leszlek Krokowski, Polonais de 43 ans, répondait seul le vendredi 8 mars de 21 vols en réunion avec effraction. Les faits remontent à la période du 24 mars au 5 avril, date de son arrestation. En comparution immédiate, le prévenu explique, par interprète interposé, qu’il était venu à Caen pour rechercher une de ses connaissances albanaises, et le ra-

de sortir, afin de subir une opération bénigne au CHU. N’y tenant plus, le 25, il sort de l’hôpital, abandonnant ses papiers d’identité au secrétariat. Il devait être libéré le mois prochain En premier lieu, il passe quelques jours avec la mère de son fils, qu’il n’a pas vu depuis un an. Celle-ci a

fait le déplacement de Bordeaux. Le prévenu n’a pas le courage de rentrer. Déprimé, il croit que sa dernière condamnation lui vaut neuf mois de prison ferme à purger. Or, c’est une erreur de lecture : cette peine a en effet été prononcée avec sursis. Il décide de continuer à fuir. Puis, il est interpellé à Alençon (Orne), en com-

mettant une nouvelle infraction. “Quitte à payer, autant en profiter”, a-t-il expliqué à l’audience de comparution immédiate du vendredi 8 avril. Joseph Albert a écopé de quatre mois d’emprisonnement ferme supplémentaires. A la base pourtant, s’il avait regagné sa cellule, il aurait été libre le 4 mai prochain.

Il n’était pas assez rapide mener en Pologne, contre rémunération. Encore selon ses dires, il venait aussi pour voir s’il ne trouverait pas du travail.

Mal au genou “Heureusement qu’il n’avait pas envie de voler”, reprend le procureur. Entre son arrivée en France et son arrestation, 21 de ses victimes ont été recensées dans des maisons à Mondeville, Giberville, Merville-Franceville, Bretteville-sur-Odon, Saint-Arnoult et Deauville. Le mode opératoire ? Une

mèche, pour percer la fenêtre d’un trou de quelques millimètres, puis, l’utilisation d’un “tourne à gauche”, introduit par le trou, afin d’en actionner la poignée. Méthode sans bruit, destinée à pénétrer discrètement dans des maisons durant le sommeil de leurs habitants… Le butin est hétéroclite : portefeuilles, bijoux, pièces d’or, ordinateurs portables, sacs à main de marque, et même du gasoil et des éviers sur un chantier. Le prévenu explique encore que son ami alba-

nais fait partie d’un réseau international d’écoulement d’objets volés. “Il voulait être seul sur les lieux, pour ne pas confondre le bruit de nos pas avec ceux des occupants. Moi, je ne peux pas escalader, j’ai mal au genou”. Relaxé au bénéfice du doute des vols avant le 29 mars (date estimée de son arrivée en France), Leszlek Krokowski a été condamné à trois ans de prison ferme, à exécuter immédiatement en France. Une somme de 1 900 € lui a aussi été confisquée. Nathalie Levergeois


14

N° 80 - 14 avril 2011

SPORTS

CFA : l’équipe réserve se met en Prochain adversaire de Caen : difficulté Sochaux impose son style Battus lors de leurs quatre dernières sorties, les Malherbistes sont passés de la quatrième place du groupe D de CFA à la onzième, avec deux points et un match de plus au compteur que le premier relégable. Samedi 9 avril, les Caennais se sont inclinés

ENTRETIEN

Enukidze, de l’ASPTT à Marseille

LIGUE 1 

2-1 à Yzeure, quatrième du classement. Caen va devoir réagir dès ce dimanche 17 avril (15h) contre La Vitréenne, battue seulement trois fois cette saison, pour ne pas sombrer dans la zone rouge. À domicile, les Malherbistes n’ont pas le droit à l’erreur.

Au moment d’accueillir le Stade Malherbe, samedi 16 avril (19h), Sochaux n’est plus très loin d’officialiser son maintien en Ligue 1. Dixièmes du classement avec 39 points, les Doubistes voient dans la réception du Stade Malherbe un possible tournant de la fin

de saison qui se profile. S’ils s’imposaient face aux Normands, ils pourraient revoir leurs ambitions à la hausse. Porté par un effectif jeune et talentueux, Sochaux développe un jeu offensif (5e attaque de Ligue 1) qui pourrait offrir un match ouvert contre Caen.

Caen a grillé ses jokers

■■ Ce jeune Géorgien de 18 ans, évoluant à l’ASPTT, vient de signer avec l’Olympique de Marseille !

S

ur les pelouses de division d’honneur de Basse-Normandie, Gurami Enukidze s’est déjà fait une place, lui qui, a 18 ans, empile les buts le week-end avec l’AS PTT. Mais de là à signer à l’Olympique de Marseille début avril, peu d’observateurs l’auraient parié. Il remplace Brandao Arrivé en France à l’âge de 10 ans en provenance de Géorgie, il ne “parlait pas un mot de français”. Aujourd’hui, il partage son temps entre sa seconde bac pro comptabilité au Lycée Victor Lépine, et l’ASPTT Caen où il évolue depuis 2007. En juin dernier, son agent lui décroche un essai au

Stade Malherbe Caen, mais le club bas-normand ne donne pas suite. Quelques mois plus tard, il débarque à Marseille pour un stage d’une semaine au cours duquel il convainc José Anigo (recrutement) et Henri Stambouli (formation). Rapidement, les dirigeants marseillais lui font donc signer un contrat de stagiaire pro d’un an. Il portera le numéro 9. “Je prends la place de Brandao”, plaisante-t-il. Marseille n’était pas le seul club sur les rangs. “Nice, Lyon, Bordeaux, Le Mans, Lens et des clubs allemands” souhaitaient enrôler le prodige géorgien, auteur de 25 buts en 18 matchs de DH cette saison.

■■ Youssef El Arabi n’a jamais pu trouver le chemin des filets malgré plusieurs occasions, lors de la défaite (1-2) de son équipe face au Paris Saint-Germain, samedi 9 avril.

E

n l’espace de deux journées, le Stade Malherbe a vu son avance sur la zone de relégation se réduire à peau de chagrin. La défaite contre Paris à domicile, samedi 2 avril (1-2), a remis le couteau sous la gorge à des Caennais qui ne sont pourtant pas si loins du maintien. Après la rencontre contre le PSG, le coach Franck Dumas s’est dit “extrêmement déçu” de la prestation de ses joueurs, “car nous n’avons pas eu en première mi-temps le comportement

d’une équipe qui doit se sauver”. Dominés par une formation parisienne venue pour prendre trois points dans l’optique d’une qualification européenne en fin de saison, les Caennais n’ont réagi que dans la deuxième moitié de la rencontre, à la faveur de l’entrée en jeu de Romain Hamouma qui a su déstabiliser à plusieurs reprises la défense parisienne. Mais entre temps, Clément Chantôme avait permis aux Parisiens de doubler la mise sur une frappe venue d’ailleurs (0-2, 69’). La ré-

duction du score en toute fin de match par Romain Hamouma n’était alors plus qu’anecdotique, tant les Caennais ont manqué de réalisme en seconde période. Quatre matchs décisifs Les deux gros cols que constituaient Lille et Paris, à présent passés, Malherbe s’attaque désormais à une série de quatre matchs plus “accessibles” avec dans l’ordre, Sochaux, Toulouse, Nice et Lens. Le maintien en Ligue 1 se jouera très certainement au cours des quatre

prochaines confrontations, tous ces clubs étant à l’heure actuelle encore concernés par la relégation. Classement : 1.Lille 58pts; 2.Marseille 55pts; 3.Lyon 53pts ...17.CAEN 35pts; 18.Auxerre 34pts, 19.Lens 28pts, 20. Arles 13pts. 31e journée, le samedi 16 avril à 19 h : Sochaux- CAEN; Lens-Brest; Nice-Monaco; Rennes-Lorient; St-EtienneNancy; Toulouse-Auxerre; à 21 h : Lille-Bordeaux; le dimanche 17 à 17 h : Arles-Valenciennes; Montpellier - Marseille, à 21 h : Lyon-Paris

  Mondeville progresse et enchaîne

CFA 2

I

l y a des paradoxes dont Mondeville se passerait bien. Quatrième attaque du groupe H de CFA 2, troisième défense, invaincu depuis six rencontres, le club de la banlieue caennaise est pourtant “dans une situation délicate” de l’aveu de son entraîneur, à deux points seulement d’une treizième place potentiellement synonyme de relégation. “C’est un championnat très surprenant où chaque match se joue à peu de choses”, constate Jean-François Péron. Samedi 9 avril, ses joueurs

ont signé leur huitième succès de la saison contre l’équipe réserve de Rouen (2-1). Malgré une fin de match ternie par un penalty sifflé à leur encontre, les Mondevillais ont apprécié leur soirée, ponctuée par un doublé de Mehdi Lecreux. “On arrive maintenant à aligner des matchs complets, en conservant une bonne défense et en ajoutant une animation offensive de qualité”, se réjouit Jean-François Péron. Prochain match contre Granville, troisième du classement, samedi 16 avril.

■■ Les Mondevillais restent sur une pente ascendante.


N° 80 - 14 avril 2011

15

SPORTS Basket : fin de saison morose pour les Mondevillaises Mondeville a concédé un troisième revers consécutif en championnat, samedi 9 avril sur le parquet d’Arras (56-48). “Le changement de défense adverse et l’absence du point de fixation qu’on avait auparavant à l’intérieur nous ont fait mal”, explique Hervé Coudray.

Les Normandes tenteront d’évacuer cette saison pleine de regrets samedi 16 avril à Bourges, lors des demi-finales de la Coupe de France. La mission paraît impossible, mais l’imprévisibilité des Mondevillaises entretient un infime espoir d’exploit.

HOCKEY SUR GLACE 

L

’équipe de France féminine de hockey sur glace n’a pas réussi son pari de monter en Division 1 à l’issue des championnats du monde (D2) qui se déroulaient à Caen du 4 au 10 avril. Elles ont laissé les joueuses tchèques leur passer devant, après une confrontation directe perdue 3-0 lors du dernier jour de compétition. Seul le vainqueur de ces championnats, à savoir cette formation tchèque, a pu valider son ticket pour l’échelon supérieur. Le but inscrit par les Tchèques après seulement deux minutes de jeu a tronqué les débats. Les Françaises, malgré quelques

Le pari perdu des Bleues

occasions franches, n’ont jamais réussi à combler leur retard, avant d’encaisser deux autres buts en fin de partie. “Elles ne nous ont pas posé beaucoup de problèmes en défense mais ce qui nous a manqué, c’est de la concrétisation”, analysait Betty Jouanny, les yeux rougis. Au regard des autres rencontres du tournoi, la victoire tchèque apparaît néanmoins comme assez logique. Les joueuses de Karel Manhart ont marqué 18 buts en quatre matchs ! Ce n’est que partie remise pour les jeunes protégées de Christine Duchamp. Elles gardent la D1 en ligne de mire, mais aussi les Jeux Olympiques de Sotchi en 2014.

PATINAGE SYNCHRONISÉ 

2

0 clubs, 40 équipes, 650 patineurs : ça se pressera à la patinoire Caen la mer, ce week-end des 16 et 17 avril ! La glace de la capitale bas-normande sera le théâtre de la première Coupe de France Open de patinage synchronisé, laquelle accueillera la crème de la discipline à l’échelle nationale pour clore la saison sur une compétition majeure. À domicile, l’ACSEL nourrira des ambitions à la hauteur de ses dernières performances, à savoir éle-

ROLLER HOCKEY  

L

es Conquérants vont enfin pouvoir passer à autre chose ! Au sortir d’une saison régulière très décevante, ils attaqueront les playoffs, samedi 23 avril contre Amiens. Auparavant, ils ont subi une dernière défaite, la huitième en championnat (8-1). Opposés au leader Anglet (18 victoires en 18 matchs), ils n’ont rien pu faire, samedi 9 avril. “On est parti avec l’espoir d’être les premiers à faire tomber Anglet, mais ça a été très dur”, témoigne l’attaquant Benoît Leterrier.

■■ Caroline Baldin, meilleure gardienne du tournoi, émue.

Caen ambitieux à domicile

vées. “Nous engageons trois équipes, des juniors aux plus petites”, indique le président Jean-Marie Massot. “L’objectif des grandes, les Axelines, est de confirmer le titre de championnes de France de deuxième division récemment obtenu à Valenciennes.” Les Axel’ices (équipe intermédiaire), troisièmes du championnat de France, pourront elles aussi tirer leur épingle du jeu. Début des représentations samedi 16 avril à 15h, puis dimanche 17 avril à 13h. Tarifs : 8 euros pour une journée, 15 euros pour les deux.

■■ Les Axel’ices, équipe de jeunes caennaises.

Place aux playoffs Le Roller Skating Hockey Caen termine sa saison à la sixième place. Une nouvelle compétition s’ouvre désormais à lui. “Avec un effectif au complet et un peu plus de sérieux, tout est possible pour nous”, assure Benoît Leterrier. Les Conquérants ne pourront pas compter sur le retour de l’excellent Canadien Thomas Woods, contraint de rester au pays par manque de moyens financiers. Il avait disputé la première moitié de saison avec Caen, le temps de valider un semestre d’études.

■■ Les Caennais vont aborder une nouvelle compétition.


16

FRANCE MONDE

La fin du règne de Gbagbo

LYBIE

Libye : une guerre enlisée Cette semaine, une délégation de l’Union africaine tentait de négocier l’arrêt des combats entre le régime de Moammar Kadhafi et les rebelles. Elle proposait “la cessation immédiate des hostilités, l’acheminement de l’aide humanitaire aux populations et un dialogue entre les parties libyennes en vue d’une période de transition”. Conditions acceptées par Kadhafi, mais rejetées par les opposants de Benghazi. Le 11 avril, ces derniers exigeaient non seulement le retour des troupes gouvernementales dans leurs casernes et “le respect de la

liberté d’expression”, mais surtout le départ de Kadhafi... Incapables de repousser l’armée libyenne, les rebelles voudraient voir l’OTAN faire ce travail à leur place. Mais le secrétaire général de l’OTAN, le Danois Anders Fogh Rasmussen, confie pour sa part à qui veut l’entendre qu’il “ne croit pas dans une solution militaire”. Et l’Union européenne affiche son soutien à l’Union africaine dans le sens d’une “solution politique”. Autrement dit, d’une négociation, ce qui ne veut pas nécessairement dire la démission de Kadhafi.

■■ Les combattants de Ouattara ne pouvaient aboutir à l’arrestation de l’ancien président sans l’aide de l’armée française.

A

bidjan, lundi 11 avril, 15h07 : “Le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo a été arrêté lundi par les forces spéciales françaises et a été remis à des chefs de la rébellion”, déclare son représentant pour l’Europe, Toussaint Alain. Mais à 15h36, rectificatif des agences de presse : “Le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo a été arrêté lundi par les forces d’Alassane Ouattara et conduit au Golf hôtel, QG du camp Ouattara dans Abidjan, a annoncé à l’AFP l’ambassadeur de France, Jean-Marc Simon.”

SONDAGES

Sarkozy descend encore Nicolas Sarkozy ne parvient pas à améliorer son image dans l’opinion. Ainsi, pour LH2, 66 % des Français ont une opinion négative du chef de l’Etat. “La difficulté de Nicolas Sarkozy à progresser s’explique essentiellement par le maintien au plus bas des électeurs constituant son socle de soutien traditionnel”, note l’institut.

GREFFES 

N° 80 - 14 avril 2011

En clair : la droite aurait en grande partie lâché le Président de la République. Le premier ministre, François Fillon plonge aussi : “Victime de ses positions décalées, notamment au sujet du débat sur la laïcité ou en ce qui concerne les consignes de vote à l’issue du premier tour des cantonales, il atteint ainsi son plus bas niveau en termes de popularité.”

Qui a réellement opéré la capture de Laurent

Gbagbo ? Les forces spéciales françaises. Certes, la diplomatie commandait de dire que c’était les hommes de Ouattara ; mais on avait oublié d’en prévenir l’ambassadeur de France et Ouattara lui-même ; inexplicable lacune dans le dispositif. D’où la cacophonie et le rectificatif, qui ne trompera ni les capitales étrangères, ni les Ivoiriens eux-mêmes. Ouattara a donc été débarrassé de Gbagbo directement par l’armée française. L’action n’a pris que quelques heures. Lundi dans la matinée, trente blindés de la force Licorne ont fait mouvement vers la rési-

dence-bunker de Gbagbo à Cocody, le quartier diplomatique d’Abidjan. “Je vois les blindés avancer avec des soldats derrière et un hélicoptère au-dessus, on entend des tirs d’armes automatiques”, téléphonait un habitant du quartier aux journalistes français. “L’opération en cours a pour objectif d’éviter un bain de sang”, affirmait le porte-parole de Licorne. Mais le véritable objectif était de suppléer à l’inefficacité des combattants de Ouattara, incapables de s’emparer seuls des deux secteurs tenus par les partisans de Gbagbo, les quartiers de Cocody et du

Plateau. L’avant-veille, les hommes de Gbagbo avaient même pu canonner l’hôtel du Golf, résidence de Ouattara... Ce à quoi les Français avaient riposté en tirant des missiles sur l’artillerie de Gbagbo. Selon l’ONU et le Quai d’Orsay, il y avait urgence : plus le chaos durait et plus la population de la ville, privée de soins et d’aliments, subissait les attaques d’éléments “incontrôlés”. Autrement dit, des combattants de Ouattara ; ou plus exactement de son allié Guillaume Soro, déjà soupçonnés d’avoir commis des massacres dans l’ouest du pays.

Difficile parfois d’accepter le don de soi

Lorsqu’une personne décède de façon accidentelle, il n’est pas rare que ses proches soient confrontés à la question du don d’organes. Jamais simple, même si elle a été préalablement évoquée, elle intervient toujours quelques heures après le décès, dans les moments les plus douloureux. Il faut pourtant faire vite.

retrouvez nos infographies sur Retrouvez toutes nos infographies sur www.lamanchelibre.fr

Les dons d’organes Don d’organe, don de vie

10h00

Les c

hiffre s 200 4 850 9 8 244 greffes p a t 1 481 ientsin 250 personne scrits. mala s pr

11h00 18h00 Une équipe de coordination vérifie qu’il n’existe aucune opposition au prélèvement, en consultant le registre national du refus, puis en prenant contact avec la famille du défunt.

Décès d’un donneur potentiel dans un accident de voiture, constaté par deux médecins différents.Les organes sont maintenus en état de fonctionner artificiellement par une équipe de réanimation.

Rien ne s’oppose au prélèvement. Un laboratoire contrôle le sang du donneur. neur.

7 616

8 000

7 000

Poumon

5%

Foie

4 000

8%

62 %

6 348 Les besoins…

6 000

5 000

Rein

21h00

Autres

2%

3 000

…les greffes réalisées

4 708

3 630

02 03

04 05

06

07

Source : Agence de la biomédecine

Le sentiment des Français face au don d’organes 85 % des Français sont favorables au don d’organes. 12 % environ portent une carte de donneurs. 32 % des prélèvements possibles ont été refusés en raison de la volonté du défunt ou de sa famille 74 700 personnes sont inscrites sur le registre national du refus. (Source France-Adot)

Les organes sont prélevés. Après l’opération le corps du défunt est préparé et rendu à sa famille.

23h00

23 %

Cœur

Coordination des équipes. Les receveurs sont prévenus et sont préparés pour l’opération.

Des chiffres en hausse

08

09

10

élev de de gr s décédé ées. s effe.

Le sentiment des Français

20h00

Le rein, premier organe greffé Répartition des greffes par organe (en 2009)

faute

Le cœur est placé dans une glacière hermétique pour son transfert vers l’hôpital où le receveur attend. L’attente ne doit pas dépasser trois à quatre heures. Les poumons, le foie et les reins partent pour d’autres hôpitaux. L’attente ne doit pas excéder six à huit heures (poumon), douze à dix-huit heures (foie), vingt-quatre à trente-six heures (rein). Pour se renseigner www.dondorganes.fr (site de l’agence de la biomédecine) www.france-adot.org

minuit

Les chirurgiens procèdent à la greffe du cœur.


N° 80 - 14 avril 2011

17

AUTOMOBILE

La Lexus CT 200h, vraie compacte de luxe

M

oins reconnue en Europe qu’en Amérique du nord, Lexus, marque de luxe de Toyota, n’avait jusqu’alors rien à opposer aux compactes “premium”, généralement allemandes. D’où la sortie de la CT 200h, son plus petit modèle. Mais plutôt que de jouer sur la fibre du brio comportemental qui caractérise ses rivales, Lexus a choisi l’alternative de la technologie hybride pour les affronter avec l’atout d’une économie d’usage et de très faibles émissions de CO2. Un positionnement habile, d’autant que pour réussir son coup, Lexus a repris tout l’ensemble propulseur de l’illustre Prius 3 de Toyota. Luxe et bilan carbone favorable La carrosserie 5 portes affirme clairement la personnalité Lexus, avec un traitement original des glaces de custode et les volumes très sculptés de la poupe. La cellule de vie distille un certain luxe : grand écran central rétractable commandé par une “souris” de type ordinateur, instrumentation rétro-éclairée, large console centrale, etc. Trois niveaux

REPERES ●● Un vrai appui élec-

trique : tenante de la technologie hybride (“full hybrid”), la CT 200h roule intégralement sur le mode électrique jusqu’à 45 km/h, théoriquement sur 2 km, mais davantage dans la pratique (freinages et décélérations rechargent les batteries). ●● Une instrumentation

dédiée : l’instrumentation rétro-éclairée informe le conducteur sur le fonctionnement complexe du système hybride, et le pousse même à l’éco-conduite en répandant une lumière à dominante bleue en utilisation apaisée, et rouge s’il sollicite la vélocité.

■■ Outre des frais d’exploitation réduits et un environnement haut de gamme appliqué aux dimensions d’une voiture compacte, la CT 200h bénéficie d’un service après-vente des plus raffinés.

de finition en rehaussent un équipement déjà fourni en base. Sans pour autant occulter les aspects pratiques, avec des espaces de rangement en nombre suffisant et un coffre correct et à double fond. Mais face aux très bons sièges avant, l’habitabilité des places arrière et leur accessibilité sont hélas moins bien vues. Pour apprécier la CT 200h au volant, mieux vaut savoir renoncer à peser sur le champignon ! Certes,

son mode “sport” fait parler toute la cavalerie, mais hormis quelques exceptions, à quoi bon ? Inversement, le mode “éco” transforme l’auto en veau, comme si l’on tirait une caravane. Le meilleur compromis revient donc au mode “normal”, avec des poussées d’origine électrique suffisantes pour stabiliser la consommation autour des 6 l./100. La conduite ne manque pas de velouté, mais pèche cependant par l’insuffisance de

son amortissement, et l’imprécision de sa direction. Sans détrôner les reines de la route que sont les “premium” allemandes, la Lexus

CT 200h n’en est pas moins la princesse de l’économie d’usage. Prix : de 29 000 € (Emotion) à 42 000 € (Passion).

Votre rubrique automobile avec

●● Assurément

propre : comparativement aux voitures thermiques conventionnelles, et notamment diesel, la CT 200h émet bien moins de vrais polluants nocifs comme les NOx (dioxyde d’azote, 3 mg/km), et aucune particule. ●● Verdict :  14/20

Sécurité *** Finition **** Confort ** Economie d’usage *** Séduction/Prix **

tous nos essais sur


18

DETENTE

LA RECETTE

N° 80 - 14 avril 2011

LA TABLE

Le Bouchon du Vaugueux, bistrot gourmand

Goûtez-moi ces muffins ! Avec l’installation du printemps, les activités de plein air reprennent. Batterie un peu faible ? Rechargez-là en optant pour cette recette au chocolat ! Muffins au muesli Pour 8 muffins ●● 125 g de beurre fondu + une noisette pour les moules ●● 100 g de chocolat au lait ●● 3 œufs ●● 80 g de sucre semoule ●● 80 g d’amande en poudre ●● 80 g de muesli au chocolat noir ●● 50 g de farine ●● 4 g de levure chimique ●● 1 plaque en silicone avec 8 moules façon muffins

Préchauffer le four thermostat 190°C. Laisser fondre le beurre et le chocolat au lait dans une casserole, sur feu doux. Battre les 3 jaunes d’œufs

avec le sucre, ajouter l’amande en poudre, la farine et la levure. Bien mélanger.Battre les blancs d’œufs en neige, les ajouter délicatement au mélange chocolat/beurre, puis incorporer le muesli. Beurrer les formes des moules, les remplir avec la pâte et enfourner pour 20 minutes. Laisser refroidir avant de déguster. Conseil : pour une saveur plus corsée, vous pouvez remplacer le chocolat au lait par du chocolat noir.

toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Sans entrer dans le détail. B – Les coulemelles en sont une espèce. C – Dame de compagnie de Constance de Castille. Elles vont à dos de bêtes. D – Pour un lord. Celle pour l’emploi est nationale. E – Réunion de travail. Il évite les déviations. F – Signe de distinction. Roumaine située sur le Bahlui. Radium. G – Y tomber, c’est échouer. Elle sort d’une bouche en feu. H – Première moitié. Germandrée. Marcher en queue. I – Avançai sur le dos. Est servie au comptoir. J – Subir les inégalités de parcours.

Verticalement 1 – Déplacement d’une masse de terrains meubles. 2 – Retournes ta veste. Un coin de Provence. 3 – Travailla sur une table. Incomplètement chargé. 4 – Placé dans un cabinet. Refusa d’admettre. Façon d’être. 5 – Points collatéraux. Le mimosa fait partie de leur famille. 6 – Ne sont rendus que sous certaines conditions. Voie romaine. 7 – Prend la tête. Huit ponts la relie au reste de Paris. 8 – Tentent le coup. Astate condensé. 9 – Il n’a rien dans le crâne. 10 – Elle se jette dans la Seine. Rendre plus léger.

A B C D E F G H I J

BM

PM

BM

PM

BM

A E R E R

10 O I S E

Vendredi 15

71-80

Samedi 16

88-95 09.49 04.51 09.46 04.46 09.54 04.43 09.16 04.19 22.15 17.19 22.12 17.15 22.25 17.15 21.47 16.50

09.01 03.47 08.57 03.43 09.00 03.36 08.23 03.15 21.30 16.19 21.27 16.14 21.38 16.12 20.58 15.49

Dimanche 17 101-106 10.35 05.47 10.31 05.43 10.44 05.43 10.06 05.18 22.58 18.13 22.55 18.08 23.11 18.11 22.34 17.46 Lundi 18

110-112 11.19 06.38 11.15 06.33 11.32 06.36 10.54 06.10 23.42 19.01 23.39 18.56 23.56 19.00 23.19 18.35

Mardi 19

112-112

Mercredi 20

110-107 00.27 08.07 00.23 08.02 00.40 08.09 00.03 07.40 12.50 20.27 12.47 20.23 13.04 20.24 12.26 20.00

Jeudi 21

103-97 01.11 08.48 01.08 08.43 01.23 08.44 00.46 08.20 13.37 21.07 13.33 21.02 13.48 21.02 13.11 20.38

12.01

07.20 19.41 12.18

07.23 11.40 06.57 19.44 19.19

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

10 O I S E

6 7 8 9 O M O D T E S A N E E G E N C E T E S I R L A V V E E I A L A U T E

Coeff.

A E R E R

PM

Dates

6 7 8 9 O M O D T E S A N E E G E N C E T E S I R L A V V E E I A L A U T E

PM

OUISTREHAM COURSEULLES SUR-MER

2 3 4 5 R O S S E P I O N E S I R A E A N C S I A L A C V E I A G E A R E S S

DIVES SUR-MER

1 G L I S S E M E N T

2 3 4 5 R O S S E P I O N E S I R A E A N C S I A L A C V E I A G E A R E S S

TROUVILLE DEAUVILLE

07.24 12.04 19.46

Horizontalement A – Sans entrer dans le détail. B – Les coulemelles en sont une espèce. C – Dame de compagnie de Constance de Castille. Elles vont à dos de bêtes. D – Pour un lord. Celle pour l’emploi est nationale. E – Réunion de travail. Il évite les déviations. F – Signe de distinction. Roumaine située sur le Bahlui. Radium. G – Y tomber, c’est échouer. Elle sort d’une bouche en feu. H – Première moitié. Germandrée. Marcher en queue. I – Avançai sur le dos. Est servie au comptoir. J – Subir les inégalités de parcours. Les solutions

Sudoku

L’horaire des marées du 15 au 21 avril BM

A B C D E F G H I J

A B C D E F G H I J

1 G L I S S E M E N T

LES MARÉES

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Verticalement 1 – Déplacement d’une masse de terrains meubles. 2 – Retournes ta veste. Un coin de Provence. 3 – Travailla sur une table. Incomplètement chargé. 4 – Placé dans un cabinet. Refusa d’admettre. Façon d’être. 5 – Points collatéraux. Le mimosa fait partie de leur famille. 6 – Ne sont rendus que sous certaines conditions. Voie romaine. 7 – Prend la tête. Huit ponts la relie au reste de Paris. 8 – Tentent le coup. Astate condensé. 9 – Il n’a rien dans le crâne. 10 – Elle se jette dans la Seine. Rendre plus léger.

■■ A quelques pas de la rue du Vaugueux, l’établissement est en plein cœur historique de la ville.

B

istrot gourmand. C’est ainsi que les nouveaux propriétaires du Bouchon du Vaugueux, Emmanuel Maintenant et Corinne Poussier, décrivent leur établissement. Et à vrai dire, la définition est plutôt fidèle. A la carte, les plats sont attrayants : pavé de colin cuisiné comme un couscous, croustade de boudin et d’andouille de Vire et son condiment de pommes et moutarde au vinaigre de cidre, filet de saumon ouvert à la plancha avec son écrasé de pommes de terre... Mais ce qui retient mon attention est le filet de canette à la plancha. Il est proposé dans un menu du midi à 21 €, avec une entrée ou bien un dessert. J’opte pour commencer directement par le plat. Le filet de canette est servi avec un jus

naturel aux poires et au gingembre, ainsi qu’avec de la purée. Cet assemblage est agréable. Fondant. Bref, un délice.

Banane rôtie Je parachève le repas avec un dessert rarement vu sur une autre carte à Caen : une banane rôtie en coque aux épices. Cela change des traditionnelles mousses au chocolat ou crèmes brûlées et ce petit renouveau fait véritablement marquer un point à l’établissement ! Seule fausse note, mais facilement pardonnable : une décoration un peu trop pâle, à l’opposé de la qualité et du tonus de ses plats. Pratique. Le Bouchon du Vaugueux 12, rue Graindorge à Caen. Tél. 02 31 44 26 26.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B le week-end prévu par C Vendredi 15 avril D E F Samedi 16 avril G H Dimanche 17 avril I J

- Temps : près d’une perturbation située sur la pointe bretonne, le temps est sec mais le soleil doit composer avec des nuages. - Températures : minimales de 4 à 7° et maximales comprises entre 14 et 16°. - Vent : très faible de secteur sud dominant. - Mer : belle.

- Temps : les hautes pressions repoussent les nuages. La journée s’annonce alors bien agréable avec de belles apparitions du soleil. - Températures : en hausse avec des minimales allant de 5 à 8° et des maximales de 16 à 19°. - Vent : faible de nord-est à est. - Mer : belle. - Indice de confiance : 4 sur 5. - Temps : agréable avec une belle présence du soleil. - Températures : elles poursuivent leur hausse avec 6 à 9° pour les minimales et 17 à 20° du nord au sud pour les maximales. - Vent : faible à passagèrement modéré sur le littoral, secteur est. - Mer : belle. - Indice de confiance : 4 sur 5


N° 80 - 14 avril 2011

19

SORTIES

SPECTACLES Musiques

. Samedi 16 avril : Audition de la Maîtrise de Caen : “Stabat mater” d’Astorga, église Notre-Dame de la Gloriette à 12h. 02 31 30 46 70 . Samedi 16 avril : “P’tit Printemps de Douvres”, festival de groupes régionaux. 5¤. 06 62 72 56 79 . Samedi 16 avril : Sanseverino (chanson swing) au Théâtre d’Hérouville à 20h. 02 31 46 27 29 . Lundi 18 avril : Catherine Ringer (chanson) au Cargö, 9 Quai Caffarelli. 02 31 86 79 31 Théâtre

. Dimanche 17 avril : “Toi, tu serais une fleur, et moi à cheval” (théâtre et musique) à la Renaissance, le Plateau à Mondeville à 15h30. 02 31 35 65 94 . Mardi 19 avril : “Mon père, ma guerre” (marionnettes) à l’espace Jean Vilar, square de Niederwern à Ifs, à 19h30. 02 31 82 69 69 . Mardi 19 et mercredi 20 avril : “Traces...nos écritures” à l’Hippocampe, 6 impasse Dumont à 20h30. 02 31 85 93 52 . Jeudi 21 (14h et 19h30) et vendredi 22 avril (14h et 20h30) : “La vraie fiancée” à la Comédie de Caen, théâtre d’Hérouville. 02 31 46 27 29 Cinéma

. Jeudi 21 avril : Rencontre avec Bernard Jeanjean (réalisateur) et Clovis Cornillac (comédien) du film “Une folle envie” à l’UGC Mondeville. 08 92 70 00 00 Enfants

. Samedi 16 avril : “La petite histoire du grand début” (théâtre et musique) à Tandem, 8 Rue Nicolas Oresme à 10h, 11h et 16h. 02 31 29 54 54 . Mercredi 20 avril : “J’ai perdu Siméon” (marionnettes et objets) au Théâtre Foz, rue Eustache Restout à 11h. 02 31 84 42 80 MANIFESTATIONS . Samedi 16 avril : Fest-Noz de Louvigny à la Salle des Fêtes, 2 Grande Rue à 20h. 02 31 80 09 71 Hors les murs

. Samedi 16 et dimanche 17 avril : 6e Festival des Jouets Récré’actifs à l’hippodrome de Cabourg. 02 31 28 88 88 . De vendredi 15 à dimanche 17 avril : Salon livres & musiques au Centre international de Deauville de 11h à 19h. 02 31 14 02 14

RENCONTRES 

L’exposition “L’œil et la Passion”, au Musée des Beaux-Arts jusqu’au 20 juin, se diversifie, avec d’étonnantes animations. D’abord, en “visite dégustative” avec Michel Bruneau, cuisinier, le 16 avril à 16 h. Une “visite croquis” aussi le 17 avril à 10h, pour ob-

server différemment l’expo, carnet et crayon à la main. Enfin, une “visite animée”, ponctuée de devinettes et d’anecdotes autour du dessin le 17 avril à 15h. Pratique : samedi 16 et dimanche 17 avril au musée des Beaux-Arts de Caen. Tél. 02 31 30 47 70

Les musiques actuelles au Cargö

M

élomanes amateurs ou musiciens, vous êtes conviés aux Rencontres des musiques actuelles de Normandie. Organisées par le Cargö et Musique en Normandie, elles vous apprendront tout sur les enjeux des musiques actuelles. Bien sûr, rien de tel pour ça que des travaux pratiques, et trois jours de concerts ! Premier acte avec la soirée “AÖC Normandie 20 ans sans Gainsbourg”, jeudi 14 dès 20h, des reprises pop entre jazz et reggae. Changement de cap le lendemain : la Fermeture Eclair reçoit vendredi 15 le groupe Red Clubs : un son résolument electro-rock, dès 19h.

ÉVÉNEMENT 

se battre seul au milieu d’une Europe sous l’emprise nazie. Une pièce en forme d’éloge à la démocratie et une vraie leçon d’histoire. Pratique : Mardi 19 et mercredi 20 avril à l’amphi Pierre Daure, université de Caen à 20h. Entrée libre. Tél. 06 37 78 77 95

Dernier acte avec Moriarty et le groupe L samedi 16 à 20h30, conclusion tout en douceur folk. Ces rencontres seront aussi l’occasion d’échanger sur diverses expériences et d’en dresser un état des lieux. Plusieurs conférences donc, dès jeudi sur le “partage des expériences”. Le vendredi, “la communication et les réseaux sociaux”. Enfin le samedi, un colloque sur les dispositifs d’aide aux artistes. D’autres rendezvous sont également au programme les 18 et 19 mai prochains. Pratique : Du jeudi 14 au samedi 16 avril au Cargö. Cours Caffarelli. Tél. 02 31 86 79 31.

Crédit : Laurent Sand

AGENDA

“Churchill, la décision qui sauva le monde” sera jouée mardi 19 et mercredi 20 avril. Ce huis-clos, une création de la compagnie l’Air de rien en partenariat avec le musée du débarquement d’Arromanches, illustre les raisons qui poussèrent Churchill à vouloir

■■ Un public très divers attendu pour ces Rencontres.

L’art prend ses quartiers...dans la rue

C

apu peintre est une artiste caennaise qui crée l’événement en organisant l’exposition “I Park Art Day” samedi 16 avril. Véritable galerie d’un nouveau genre, la rue caennaise sera le terrain de jeu d’une trentaine d’artistes qui y exposeront leurs œuvres. Cette rue sera dévoilée quelques jours avant au public, jeudi 14, pour créer la surprise. Entre le happening et le street-art, cet événement international est un mouvement créé par l’architecte Mattia Paco Rizzi. Il

souhaite opérer une “réhabilitation de l’espace urbain par des artistes qui s’illustrent dans toutes les formes d’art possibles”. Chaque artiste organise son propre espace, sur des places de parking par exemple, et convoque ainsi le regard interloqué des passants. Le public est ainsi un acteur à part entière de l’exposition : il est sollicité à travers des performances, toujours ludiques. Pratique : Samedi 16 avril à Caen de 14h à 18h. Exposition gratuite. Tél. 06 35 12 57 79

Crédit : Capu peintre

Crédit : Compagnie l’Air de rien

Au cœur de l’histoire avec “L’œil et la passion” se déChurchill à l’amphi Pierre Daure couvre entre goût et anecdotes

■■ La rue investie par les artistes est dévoilée ce jeudi 14.


20

SORTIES C’est la dernière des dernières séances d’Eddy Mitchell !

SENSATIONS FORTES 

L Crédit : Philippe Tchernobaeff

e Viaduc de la Souleuvre réouvre ses portes pour sa 21e saison aux férus de sensations fortes et d’espaces naturels. Samedi 16 avril, Tendance Ouest sera présent pour ce premier week-end d’exception, aux côtés du fondateur du site, le néo-zélandais AJ Hackett.

■■ Le “mediéval fantastique” de Tolkien : un univers d’elfes, de nains et de hobbits, ces “semi-hommes”.

C

■■ Racontez-nous votre exposition… “Elle regroupe des reproductions de John Howe, connu pour ses nombreuses illustrations des livres de Tolkien. Nous sommes fiers d’avoir eu son accord pour cet événement. Vous y trouverez aussi des dessins de Didier Graffet, un dessinateur normand qui compte dans l’univers de la Fantasy. On y découvre différents univers, comme la fantasy ar-

thurienne, assez proche du roman historique. Tolkien nous tenait à cœur en tant que passionnés. Une envie soutenue par l’éditeur Christian Bourgois”. ■■ Quel est le public visé ? “Les fondus de fantasy seront présents mais nous voulions faire découvrir ce monde peu connu au grand public. On aimerait toucher un public vaste pour passer au-delà des clichés et faire connaître Tolkien et son univers si riche”. Pratique : jusqu’au 23 avril au Carrefour socioculturel de Mondeville, 3, rue Croizat. Tél. 02.31.82.22.73

●● GRAND AIR  “Printemps des Vikings à la ferme” Le réseau “Bienvenue à la ferme” s’approprie l’anniversaire de la Normandie, en apportant une thématique à la découverte des produits de la campagne. Des fermes de Ducy-Sainte-Marguerite, d’Amayé-sur-Orne et plein d’autres jouent le jeu, samedi 16 et dimanche 17 avril. Infos au 02 31 47 22 47.

●● TOURNAGE  Recherche appartements La société de production Dublin Films est à la recherche de deux appartements de centre-ville à louer, avec décoration simple et chaleureuse, pour 2 ou 3 jours de tournage. Propositions à envoyer au 06 71 47 29 35.

●● DÉBAT  Les femmes en question à Hérouville Le Printemps de la diversité interroge sur “l’entreprise et la politique au féminin”, jeudi 21 avril de 9h30 à 18h sur le site de la Fonderie. Informations au 02 31 45 34 88.

●● GAGNANTS  Ils écouteront Bernard Lavilliers Ils ont gagné leurs places pour aller applaudir Bernard Lavilliers en concert au Zénith de Caen : N. Labbadi, A. Djouadi, L. Diguet.

C’est à quelques kilomètres de Vire, en plein cœur du bocage virois, qu’il a décidé de mettre à profit le viaduc, conçu sur les plans de Gustave Eiffel et construit en 1889 pour les chemins de fer. Il y installe en 1990 une passerelle suspendue de 140 mètres de long qui donne accès à une plateforme de saut à l’élastique, haute de

LÉGENDES 

Osez le grand saut à la Souleuvre

61 mètres et surplombant la rivière. Trois autres activités viennent compléter l’offre : la tyrolienne, qui traverse la vallée à plus de 100 km/h sur un câble de téléphérique. Le “Swing” et le “Top Swing”, quant à eux, vous emporteront à plus de 130 km/h sur une balançoire géante : une bonne montée d’adrénaline en perspective ! “On ne pousse pas le public, on l’accompagne vers ce concentré d’émotions. Comme le geste n’est pas naturel, on aide au maximum les gens à se dépasser”, précise Christian Ferrier, gérant du site. Pratique : Viaduc de La Souleuvre 14350 La Ferrière-Harang. Tél. 02 31 66 31 66

■■ A chacun son niveau de saut... Ici, un habitué !

Le patrimoine caennais en ébullition

H

appy birthday Normandie ! C’est le slogan ornant l’affiche des Contes et Légendes Urbaines, qui se dérouleront du mois d’avril à octobre prochain. La Ville et l’association Arts attacks fêtent le 1100 e anniversaire de la création de notre Normandie. Elles proposent de réinterpréter des contes et légendes tirés de l’histoire de Guillaume le Conquérant ou empruntés au folklore régional. Premier chapitre samedi, où “Les Fées d’Hambye” se déroulera

SPECTACLE 

sition “Enig(math)ique”, animée par le centre de culture scientifique Relais d’Sciences de Basse-Normandie. Pour tous dès 8 ans. Pratique : vendredi 15 et samedi 16 avril de 9h30 à 18h30 à l’office de tourisme de Caen, place StPierre. Tél. 02 31 27 14 14

sur le site de l’Abbaye aux Dames, en deux parties. De 14h à 18h, découvrez une installation plastique par Yann Esnault au Parc d’Ornano et de 21h30 à 23h, le spectacle multimédia “Mille sang mêlé” au Grand escalier de l’Abbaye aux Dames. Chaque mois jusqu’à octobre, un artiste devra dépoussiérer un lieu emblématique du patrimoine. Pratique : Samedi 16 avril au Parc d’Ornano (14h) et à l’Abbaye aux Dames (21h30). Entrée libre. Tél. 02 31 86 79 31

■■ Les emblèmes de la ville vus sous un angle nouveau.

Etrange panne au Théâtre de Caen

L

e Théâtre de Caen accueille mardi 19 et mercredi 20 avril “La Panne”, une pièce de Friedrich Dürrenmatt mise en scène par Jean-Yves Ruf. Suite à une panne de voiture, Alfredo Traps trouve refuge chez un juge retraité. Pour se divertir, l’hôte et trois anciens hommes de loi à la retraite organisent des procès fictifs. Alfredo Traps accepte de jouer le rôle de l’accusé, mais une succession d’imprudentes confidences transforme le jeu en véritable piège. Au-

tour d’une table copieuse et bien arrosée, le metteur en scène se sert de ce dispositif rappelant un peu “La Grande Bouffe”, le film de Marco Ferreri. Il donne ainsi à ce procès de pacotille un caractère inquiétant voire monstrueux : c’est une pièce où l’absurde rencontre l’humour noir, un procès qui tient le public en haleine, et l’amuse en même temps. Crédit : Mario del Curto

“Tolkien, c’est un univers si riche”

Vous n’êtes peut-être pas familiers de la “suite de Fibonacci” ou de la “théorie des graphes”, ces concepts mathématiques un tant soit peu abstraits. L’office de tourisme vous invite à venir les comprendre mais sans vous ennuyer. C’est le but de cette expo-

Crédit : Arts attack!

ENTRETIEN

son dernier album “Comeback”. Un spectacle à ne pas manquer : il a remporté le Prix de la meilleure tournée aux Victoires de la musique 2011. Pratique : vendredi 22 avril à 20h au Zénith de Caen, 6 rue Joseph Philippon. 45 à 70 €. www.zenith-caen.fr

Des énigmes de maths pour les curieux à l’Office de tourisme

Crédit : AJ Hackett

Eddy Mitchell l’a annoncé, c’est sa dernière tournée, sa “dernière séance” sur les scènes de France. Mais il a du mal à s’arrêter ! Déjà présent à Caen en novembre dernier, il ajoute une date supplémentaire pour entonner les tubes de sa carrière et les refrains de

urieux et connaisseurs, plongez à Mondeville dans l’univers de Tolkien, le père du “Seigneur des Anneaux”. Rencontre avec Jean Noël Briand, commissaire de l’exposition.

N° 80 - 14 avril 2011

■■ Rencontre avant-spectacle : mardi 19 avril à 19h.

Pratique : “La Panne”, mardi 19 et mercredi 20 avril au Théâtre de Caen, 41 Rue des Jacobins. Tél. 02 31 30 48 00


N° 80 - 14 avril 2011

SUR LES ÉCRANS UGC Mondeville - Tél. 02.31.55.00.00 - Rép. 0800 000 000 ●● Scream 4 : tous les jours à 10h40, 14h10, 16h30, 19h45, 22h05. ●● Mon père est femme de ménage : tous les jours à 11h15, 14h15, 16h15, 18h05, 20h05, 21h55. ●● Rio en 3D : tous les jours à 10h50, 13h40, 15h45, 17h50, 19h55, 22h00. En version numérique : 11h10, 14h00,16h05, 18h10, 19h55, 20h15, 22h20. ●● La proie : tous les jours à 10h55, 13h25, 15h40, 17h55, 20h10, 22h25. ●● Winnie l’ourson : sam. 16, dim. 17, 11h25, 13h30, 15h05, 16h40, 18h15. ●● Titeuf le film en 3D : tous les jours à 11h10, 13h45, 15h50, 17h50, 19h50, 21h50. ●● Titeuf le film : tous les jours à 11h20, 13h20. ●● Numéro quatre : tous les jours à 15h10, 17h25, 19h40, 21h55. ●● L’agence : jeu. 14, ven. 15, lun. 18, mar. 19, 10h50, 13h30, 15h45, 18h00, 20h15, 22h30 ; sam. 16, dim. 17, 20h15, 22h30. ●● Rien à déclarer : sam. 16, 20h00. ●● Le flingueur : jeu. 14, dim. 17, lun. 18, mar. 19, 11h05, 14h05, 16h00, 17h55, 19h50, 22h20 ; ven. 15, sam. 16, 11h05, 14h05, 16h00, 17h55, 22h20. ●● Sucker punch : tous les jours à 13h10, 17h40, 22h10 ●● Morning glory : tous les jours à 10h45, 15h25, 19h55 sauf lun. 18. ●● Rango : tous les jours à 10h50, 13h15, 15h25, 17h35, 22h15. ●● Ma part du gateau : tous les jours à 20h00. ●● Tous les soleils : jeu. 14, ven. 15, lun. 18, mar. 19, 10h45, 13h55, 16h10, 18h20, 20h20, 22h35 ; sam. 16, dim. 17, 16h10, 18h20, 20h20, 22h35. ●● Winx club - l’aventure magique : sam. 16, dim. 17, 10h45, 13h55. ●● La fille du puisatier : avant première lundi 18 à 20h00 ●● Et soudain, tout le monde me manque : avant première vendredi 15 à 20h00.

Cinéma Lux 6 av. Ste Thérèse - Caen - Rep. 0892 680 043 ●● Rabbit Hole (VO) : jeu. 14, 14h10, 16h00, 21h45 ; ven. 15, 16h15, 19h45, 22h10  ; sam. 16, 11h00, 13h50, 19h40 ; dim. 17, 17h45, 15h20, 21h40 ; lun. 18, 13h45, 18h40 ; mar. 19, 14h20, 20h00. ●● Mr. Nice (VO) : jeu. 14, 13h45, 18h15  ; ven. 15, 14h10, 21h15  ; sam. 16, 13h45, 19h30  ; dim. 17, 17h10, 19h30 ; lun. 18, 19h30 ; mar. 19, 15h30, 22h00. ●● Robert Mitchum est mort : jeu. 14, 16h10, 19h50  ; ven. 15, 13h45, 15h30, 20h20  ; sam. 16, 11h10, 16h00, 19h50  ; dim. 17, 13h50, 19h15, 21h50 ; lun. 18, 15h40, 20h30 ( rencontre avec les réalisateurs Olivier Babinet et Fred Kihn à l’issue de la projection) ; mar. 19, 13h45, 17h50, 21h20. ●● Le discours d’un roi (VO) : ven. 15, 14h00 ; sam. 16, 21h50 ; lun. 18, 14h00 ; mar. 19, 16h15. ●● Essential killing (VO) : ven. 15, 18h40 ; sam. 16, 17h50  ; dim. 17, 13h45, 21h00 ; lun. 18, 17h30  ; mar. 19, 19h40. ●● Plastic Planet (VO) : jeu. 14, 17h50 ; ven. 15, 21h40 ; dim. 17, 17h20 ; lun. 18, 21h50 ; mar. 19, 20h15 ●● The company Men (VO) : ven. 15, 16h30  ; sam. 16, 17h30 ; dim. 17, 19h30 ; mar. 19, 21h50. ●● Si tu meurs, je te tue (VO) : jeu. 14, 21h40  ; ven. 15, 17h15 ; sam. 16, 17h45 ; dim. 17, 16h00 ; lun. 18, 19h10. ●● L’étrange affaire Angélica (VO) : jeu. 14, 18h00 ; ven. 15, 21h30 ; lun. 18, 16h15. ●● Les femmes du 6ème étage : sam. 16, 21h30 ; dim. 17, 14h00. ●● Qui a envie d’être aimé ? : jeu. 14, 19h50 ; ven. 15, 18h00 ; sam. 16, 15h45. ●● Yogi l’ours : sam. 16, 10h50. ●● Aladin et la lampe merveilleuse : sam. 16, 16h20 ; dim. 17, 15h40. ●● Arrietty le petit monde des chapardeurs (VO) :  sam. 16, 14h30. ●● Le Guépard (VO) : jeu. 14, 14h20. ●● Les Mille et une nuits (VO) : ven. 15, 19h00. ●● La strada (VO) : lun. 18, 21h00. ●● Jazz Dudim “Koyaanisqatsi” : jeu. 14. Conférence à 19h30 “Le jazz au cinéma, une histoire d’amour impossible ?” animée par Nicolas Beniès. A 21h00 ciné concert Koyaanisqatsi, slam et musique par le collectif Le

21

CINEMA

A l’affiche : Rio

■■ Du haut du célèbre Christ, deux perroquets offrent au spectateur une vue inoubliable sur cette ville magique.

E

nlevé à sa forêt brésilienne dès son plus jeune âge par des braconniers, un joli perroquet bleu se retrouve dans le Minnesota, dans une caisse en bois sur le bord de la route, car il a été éjecté de la voiture qui le transportait. Linda, une fillette, le trouve et l’adopte. Quelques années plus tard, Blu, comme elle l’a appelé, est devenu un perroquet domestique d’une grande

intelligence. Le seul problème, c’est qu’il n’a jamais réussi à voler. Un jour, Tulio, un biologiste, vient rendre visite à Linda et lui explique que Blu est le dernier mâle de son espèce et qu’il doit impérativement s’accoupler avec la dernière femelle qui se trouve au Brésil. Après bien des hésitations, Linda se décide à partir pour Rio, avec Blu et Tulio. Dès qu’il rencontre Perla,

Blu tombe sous son charme, ce qui est loin d’être réciproque. Car Perla est aussi dégourdie et audacieuse que Blu est intellectuel et raisonnable. Mais, pendant la nuit, les deux aras sont capturés par des braconniers. Après le succès international de “L’âge de glace”, le réalisateur brésilien Carlos Saldanha a eu envie de rendre hommage à son pays avec cette œuvre co-

lorée et brillante qui entraîne le spectateur sur les traces de ces deux aras si dissemblables, des favelas à la jungle brésilienne, en passant par le carnaval de Rio. Et c’est un tourbillon d’aventures qui nous est offert dans cette fantaisie colorée et nerveuse.

toute l'actualité du cinéma

milieu, sur les images du film de Godfrey Reggio. ●● Ciné-rencontre : mar. 19, 18h30. L’improbable rencontre : Balzac-Rodin. Documentaire de Laurent Canches. Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

mar. 19, 16h00. ●● Vent de folie à la ferme : sam. 16, 14h30 ; dim. 17, 13h30 ●● Viva Cuba ! (VO) : mar. 19, 14h00. ●● Yaaba : jeu. 14, 17h00.

Le café des images

Pathé Lumière

4 square du théâtre - Hérouville Saint-Clair ●● L’homme d’à côté (VO) : mar. 19, 19h00. ●● L’oeil invisible (VO) : jeu. 14, 19h15. Film projeté en clôture du 1er concours lycéen de la critique de films. ●● Les moomins et la chasse à la comète : sam. 16, 10h45 ; dim. 17, 14h00. ●● 108- Cuchillo de Palo (VO) : jeu. 14, 21h40 ; ven. 15, 17h00 ; sam. 16, 19h45 ; dim. 17, 22h15. ●● Cabeza de Vaca (VO) : jeu. 14, 15h30  ; ven. 15, 19h00 ; dim. 17, 19h40 ; lun. 18, 13h15 ; mar. 19, 21h15. ●● Le criquet : sam. 16, 16h15. ●● Easy money (VO) : jeu. 14, 14h30 ; ven. 15, 14h30, 21h15 ; sam. 16, 17h15  ; dim. 17, 22h00 ; lun. 18, 15h30, 21h00 ; mar. 19, 21h30. ●● Fissures (VO) : mar. 19, 17h15. ●● Je n’ai rien oublié : jeu. 14, 13h30, 19h40 ; ven. 15, 15h30, 19h30 ; sam. 16, 13h30, 17h30, 21h45 ; dim. 17, 14h15, 18h15 ; lun. 18, 13h00, 17h00, 22h15  ; mar. 19, 13h15, 17h30, 22h15. ●● Macadam à deux voies (VO) : lun. 18, 18h00. ●● La Nostra Vita (VO) : jeu. 14, 13h00, 21h30 ; ven. 15, 13h30, 17h30, 21h30  ; sam. 16, 15h30, 21h30  ; dim. 17, 16h15, 20h15 ; lun. 18, 15h00, 20h15 ; mar. 19, 15h15, 19h30. ●● Pina en 3D (VO) : jeu. 14, 15h00, 18h30, 20h45 ; ven. 15, 14h00, 16h15, 21h00 ; sam. 16, 11h45, 14h00, 19h30 ; dim. 17, 14h45, 17h00, 21h20 ; lun. 18, 14h45, 16h45, 18h45 ; mar. 19, 13h00, 18h00, 20h15. ●● Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch : jeu. 14, 17h40 ; ven. 15, 12h30 ; dim. 17, 17h30 ; lun. 18, 19h00. ●● Road to Nowhere (VO) : jeu. 14, 12h15  ; ven. 15, 18h30  ; dim. 17, 19h00 ; lun. 18, 12h15, 20h45 ( suivi d’une rencontre avec Emmanuel Burdeau) ; mar. 19, 15h30 ●● Les sept frères : sam. 16, 15h45 ; dim. 17, 15h45 ;

15 Bd du Maréchal Leclerc - Caen - Rep. 0892 696 696 ●● Scream 4 : tous les jours à 13h10, 15h25, 17h40, 19h50, 22h00, sauf dim. 17,11h00,13h10,15h25, 17h40, 19h50, 22h00. ●● Rio en 3D : tous les jours à 13h25, 15h30, 17h35, 19h40, 21h45 sauf dim. 10, 11h10, 13h25, 15h30, 17h35, 19h40, 21h45. ●● Rio en 2D : sam. 16, dim. 17, 11h15, 13h45, 15h50, 17h50 ●● Winnie l’ourson : sam. 9, 13h20, 15h00, 16h40, 18h20 ; dim. 17, 11h15, 13h20, 15h00, 16h40, 18h20. ●● La proie : tous les jours à 13h25, 15h30, 17h40, 19h50, 22h00 sauf dim. 17, 11h05, 13h25, 15h30, 17h40, 19h50. ●● Titeuf en 3D : tous les jours à 13h30, 19h55, 21h55 sauf ven. 15, 13h30, 21h55 et dim. 17, 11h10, 13h30, 19h55, 21h55. ●● Titeuf en numérique : tous les jours à 15h35, 17h50. ●● Rango : tous les jours à 15h30, 19h50 sauf dim. 17, 11h00, 15h30, 19h50. ●● Sucker Punch : jeu. 14, ven. 15, lun. 18, mar. 19, 13h10, 15h25, 17h40, 19h55, 22h05 ; sam. 16, dim. 17, 19h55, 22h05. ●● Le flingueur : jeu. 14, ven. 15, lun. 18, mar. 19, 13h20, 15h30, 17h40, 19h55, 22h00 ; sam. 16, dim. 17, 19h55, 22h00. ●● Tous les soleils : tous les jours à 13h15, 17h40, 22h00.


22

No 80 - 14 avril 2011

IMMOBILIER LOCATION CAEN ■ Couple, rech. à louer à Caen, F3, quartier St Ouen, Beaulieu, Haie Vigné, Venoix avec balcon, cave, 1er étage. Particulier. Tél. 06.33.60.09.62, le matin ■ Caen, place Champlain, loue F4, 4e étage, asc., gardien, séj., balcon, 3 chambres, chauf. coll., s. de b., baign., grand placard, DPE D, 610 € + 130 € ch. Particulier. Tél. 02.31.75.25.43

CALVADOS ■ Ouistreham, 150 m plage, appart. F4 de 101 m2, TBE, jard. 177 m2. Gar. Classe énergie C. Prix : 263.991 € NC. SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr

IMMOBILIER VENTES CAEN ■ Caen, (réf. V0013026), Belvédère, bel appart. 4 pp. env. 83 m2, séjour 31 m2, vue impren. Gar. 176.450 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Caen, (réf. V0013003), centre ville, proche Monoprix, ds copro av asc., F3 env. 77 m2, séjour chem. 28 m2 + 2 ch. Cave et grenier. Classe énergie D. 207.347 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen, proche gare SNCF, appart. F2 en BE, 4e ét. asc., cuis. équipée. Cave, park. Classe énergie E. Prix : 94.058 € NC. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr ■ Caen, Clémenceau, idéal investisseur, F1 parf. état ds pte coprop. des années 1930, 13 m2 (Carrez) et 21 m2 au sol, kitchen. av coin repas, ch. av plac. ss combles. Chauff. collectif gaz. Prix 55.000 € NC. DPE G. - Me SOURISSE, tél. 02.31.85.14.12

■ Caen Hastings, (réf. At 585), petit immeuble pierre, beau F4, 2e étage, balcon, chauf. indiv. gaz, stationn. sur cour privée. Class énergie F. 207.340 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ Caen, (réf. Loc dev) joli F3 comp. : entrée, s. de b., 2 chambres, cuis., séjour avec balcon, garage. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr

■ Caen, rive droite, appart. F1, 3e av asc., balcon sud. Au calme. Classe énergie E. Prix : 63.161 € NC. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr ■ Caen, St-Gilles - bassin StPierre, appart. F5 (145 m2), 3e ét; asc., cave, gar. Classe énergie D. Prix : 464.822 € NC. SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr ■ Caen, (réf. PA00925), Jardin des Plantes, 4 pp. ds rés. de standing, au 4e ét. av asc., vaste séjour salon parquet sur balcon expo sud, 2 ch. Cave, gar. Produit rare. 217.646,46 € dt 7.646,46 € de négo. Classe D.SCP PASCREAU ET ENAULTPASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Caen, (réf. PA00900), Venoix, F4 ds rés. au 3e et dernier étage : séjour, 3 ch. Cave, park. 127.015,26 € dt 5.015,26 € de négo. Classe D.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Caen, prox. université, appart. 84 m2 à rafraîchir comp. : 2 ch., bur., salon-séjour, cuis. A/E, gar. et dble cave. Prix : 191.898 € NI. Classe énergie E. - SCP DEVILLE ET POREE, tél. 02.31.29.33.06

■ Caen, quartier St-Paul, à vendre maison "canadienne" très lumineuse 5 p. p. : entrée avec placard, séjour salon, cuis. indép., SDD. Et. : palier avec plac., 3 chambres, SDB. En dépend. : garage et atelier, beau terrain arboré 496 m2. DPE G. Prix 228.000 € NC. - Me SOURISSE, tél. 02.31.85.14.12

■ Caen, rés. J. Cartier, 5e ét., ascenceur, v. F4, 75,07 m2, cave, gardienne, entrée avec penderie, cui., arr. cuis., gd séjour avec balcon, 3 chambres, salle d’eau neuve, couloir avec penderie et placards, chauf. collectif fuel, très propre, 130.000 €. Particulier. Tél. 06.73.11.59.00

■ Caen, Venoix, dans rés. récente, v. appt F3, 65 m2, 2 chambres, 1er étage, asc., park. intérieur, cave, DPE D, 145.000 €. Particulier. Tél. 06.32.77.81.11

■ Caen St-Gabriel, pavil. jumelé 3 p. p. S/sol, huis. PVC/ DV, terrain clos 395 m2. Classe énergie G. 166.150 €. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ Caen université, vends maison 1960 entièrement rénovée et amén., toute équipée, normes, chauf. central gaz, s/sol partiel, terrain clos 425 m2. Classe énergie D. 325.780 € NC. - SCP DESFOUX, VIELPEAU, MARGUERITE ET LEFORT, tél. 02.31.85.52.00 ■ Caen Nord, (réf. 225.057), jolie mais. sur s/sol complet : entrée, séjour/SàM, cuis., 5 chbres, garage, atelier, cave, terrain clos et arb. Très bon état. Classe énergie E. 361.830 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr

■ Caen, (réf. MI834), secteur Lebisey, 5 pièces, au calme, vue dégagée, terr. 482 m2. Classe énergie D. Prix : 258.842 € NC. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr

■ Caen Nord, (réf. 225.572) mais. au calme ds bourg ts commerces : bât. ppl. : entrée, sde, cuis. amén., séjour, chbre. Et. 2 chbres. Annexe : buand., chbre indépend. avec sde et wc. Garage. Classe énergie D. 197.055 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr

■ Caen, (réf. V0013048), centre, quartier historique, ancien local à rénover dans immeuble ancien en plein centre, env. 120 m2. 233.094 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURSMACH, tél. 02.31.27.55.68 ■ Caen, (réf. PA00964), StPaul, maison tard. 1955, 140 m2 habit., 878 m2 de terr., 5-6 ch., séjour-salon chem. Gar. Dépend. Chauff. gaz. 341.234,46 € dont 11.234,46 € de négo. CLasse E.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Caen, (réf. MI836), 10 p. de caract., TBE, rive droite. Au calme. Gar. Terr. 621 m2. Classe énergie C. Prix : 650.204 € NI. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr

■ Colomby-sur-Thaon, (réf. V0011276), proche Caen Nord, gde maison trad., espace de vie sur 3 volumes : séjour + salon + véranda 84 m2 l’ens.), cuis. 17 m2, 7 ch. Ss-sol complet. Terr. 930 m2. Classe E. 341.234 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

AGGLOMERATION ■ Fleury-sur-Orne, à v. maison rénovée, RDC : ent., séj./salon, cuis. ouverte, arr. cuis., 1er étage : 2 chambres, SDB, 2e étage : 1 chambre s/ combles, ter., appentis. Classe énergie : C. 238.244 € HNI. SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Bretteville-sur-Odon, (réf. V0012974), pavillon de belle allure, rue calme : séjour au sud 33 m2 + 4 ch. Ss-sol. Terr. env. 600 m2. 263.991 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Fleury-sur-Orne, (réf. AP00295), au 4e ét., 57 m2 habit., 2 ch., SDB, séjour exposé sud, cave. Classe énergie F. Prix 126.500 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75 ■ Caen ouest, (réf. MI839), sur l’axe A13 Bayeux, 7 p. en TBE + une dépendance, terr. arboré 1.837 m2. Classe énergie E. Prix : 413.327 € NC. SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr

■ Bretteville-sur-Odon, (réf. PA00931), maison d’architecte, 8 p. p., 5 ch., vaste séjour-salon chem., chauf. gaz, jard. arboré 653 m2, très clair, produit rare, beaucoup de charme, libre juillet 2011. Classe énergie D. 444.224,46 € dt 14.224,46 € de négo.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Mathieu, (réf. MI811), 9 pièces de caractère avec 3 bât. pierre, terr. 3.785 m2. Classe énergie D. Prix : 928.278 € NC. - SCP CHUITON - BARRE, tél. 02.31.27.93.92. www.caen-notaires.fr

■ Mathieu, (réf. V0013011), Caen Nord, maison sur 1.400 m2, salle-salon, cuis. US, 1 ch. au RDC + SDE. Mezz. et 2 ch. au 1er + 50 m2 à aménager si besoin. DEP : D. 433.925 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

CALVADOS ■ Hérouville, (réf; MA00238), Lebisey, maison 133 m2 habit., terr. 527 m2, 4 chambres, SDB. Classe énergétique D. Idéal div. en F2 + F3. Prix 284.590 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75

■ Courseulles-sur-Mer, (réf. 213729), appart. au RDC av ent., séjour, salon, ch., cuis., SDB, wc, rangt. parking au sous-sol. Prix négo incluse 73.460 €. DPE : E. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Courseulles-sur-Mer, (réf. AP00272), au 1er ét., 27 m2 habit., 2 pces, 1 ch., SDB, WC. Classe énergétique F. Prix 75.520 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75

■ Cresserons, (réf. 225.055), magnifique maison : entrée, séjour salon, cuis., arr. cuis., chambre avec salle de bains. Et. 4 chambres, s. de b. Annexe garage double, cave, grenier, jard. clos et arb. A voir. Classe énergie D. 380.393 € HNC. SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Reviers, à vendre grange pierre d’une quarantaine de m2 au sol à réhabilité. 47.691 € NI. - Me PEAN, tél 02.31.29.39.00

■ Saint-Aignan-de-Cramesnil, (réf. V0011695), proche sud de Caen, pavillon plainpied : séjour chem., 2 chambres, sous-sol complet. 2 dépend. 27 et 52 m2. Terr. 1.000 m2. 186.749 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Cairon, (réf. PA00960), maison récente 170 m2, terr. clos 694 m2, séjour-salon, 5 ch. dt 1 au RDC, gar. dble, cuis. A/E, SDB, SDE, au calme. TBE. 320.636,46 € dt 10.636,46 € de négo. Classe E.- SCP PASCREAU ET ENAULT-PASCREAU, tél. 02.31.86.94.75

■ Hérouville-Saint-Clair, maison sur ss-sol de 6-7 pp. Gar., terrasse, jard. Le tt sur 200 m2 env. Classe énergie C. Prix 289.739 € FNI. - SCP RAUX, ENGELHARD, GARNIER ET BLOCHE, tél. 02.31.51.60.01

■ Saint-Contest, (réf. 0567), pavillon sur ss-sol : séjour-salon chem., 4 chambres dont 1 en RDC. Terr. 1.567 m2. Environn. agréable. Classe énergie E. 310.337 € HNI. - SCP VÉRONIQUE ET STÉPHANE DE PANTHOU, tél. 02.31.77.70.00

L’info et la musique d’ici... et d’ailleurs


No 80 - 14 avril 2011

■ Lantheuil, (réf. V0012348), nord de Caen, très belle maison sur 1.350 m2, 6 pp. env. 160 m2 habit. Ss-sol, séjour 55 m2. DEP : E. 310.337 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURSMACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Douvres-la-Délivrande, (réf. V0012937), à v. maison de bourg 46 m2 non jumelée proche commodités. DEP G. 104.357 €. - SCP DESHAYES ,LEMAIRE ET COURS-MACH, tél. 02.31.27.55.68

■ Douvres-la-Délivrande, (réf. 225.089), magnif. appt de 3 p. p. : entrée, cuis. ouv. sur vaste séj., gd terrasse sans vis à vis, 2 chambres, s. de b., belles prestations. Classe énergie : NC. 227.952 € HNC. - SCP CHRISTOPHE ET GUILLAUME COQUELIN, tél. 02.31.97.70.13 www.coquelin.calvados.notaires.fr ■ Moult, pav. de qualité S/s.s, RDC : ent., grande cuis. amén., séj./salon av. chem., 1 ch., SDB, WC, étage : 3 chambres dont 1 avec SE, aspiration cent., 2 grandes dépend. avec garage. Classe énergie : E. 341.234 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07 ■ Basly, (réf. 213735), propriété compr. d’un appartement type F2 d’env. 50 m2 compr. : séjour avec coin cuis., ch., buand., SDE ; et d’un appartement type F4 compr. : séjour-salon, cuis. amén., 2 chambres, SDB, wc, bureau, jardin, prix négo incluse 227.946 €. DPE : F. - SCP VILLEDIEU ET KERGUENO, tél. 02.31.37.30.05 ■ Vaux-sur-Seulles, (réf. MA00283), corps de ferme rénové, 180 m2 habit., terr. 8.209 m2. Install. à éco d’énergie. 2 dépend. rénovées à us. de ch. d’hôtes. A voir. Classe énergie C. Prix 567.812 €. - SCP GOUHIER ET BOISSET, tél. 02.31.80.73.75 ■ Bourguebus, belle maison anc. rénovée d’env. 180 m2, avec 3 chambres, bureau, salon, séjour, sous-sol, garage, beaucoup de cachet. Prix 351.533 € NI. Classe énergie F. - SCP DEVILLE ET POREE, tél. 02.31.29.33.06

■ Thaon, pavillon plain-pied 5 pp. sur sous-sol complet compr. : entrée, cuis., séjoursalon chem., 3 ch. Terr. clos 700 m2. Classe énergie D, émission de CO2 E. 205.765 € NI. Me PEAN, tél 02.31.29.39.00

23

■ Douvres-la-Délivrande, studio au 3e et dernier ét. d’un bel immeuble anc., plein centre ville, compr. : pièce à vivre av. plac., SDB, wc, espace kitchen. Classe énergie F, émission de CO2 D. 58.011 € NI. - Me PEAN, tél 02.31.29.39.00

■ Bellengreville, à v. pav. plain-pied comp. : ent., cuis. amén., séj./salon avec chem. insert, SDB, wc, 3 chambres, garage accolé, ter. clos de murs. Classe énergie : E. 189.839 € HNI. - SCP GOULEY, BOMPAIN-CHATELARD ET RIZZOTTO, tél. 02.31.23.60.07

AUTOMOBILES CITROEN ■ XM turbo diesel, 1995, 240.000 km, intérieur cuir, parfait état. Tél. 02.31.86.03.85 ■ C3 essence 1,1, noire, pack, 12/2005, 55.000 km, 6.000 €, toit ouvrant panoramique, 1re main, B.E. Tél. 02.31.94.81.05

AUTRES MARQUES ■ Golf IV TDi, 6.900 €, 2002, 126.500 km, 100 cv Confort Plus, 3 portes, frais récents, 1re main. Tél. 06.79.71.68.20

■ BMW 120 D, 21.990 €, 07/2007, 45.500 km, 177 cv, luxe, GPS. Normandy Avenue, Mondeville. Tél. 02.31.35.40.99

■ Mercedes E cabriolet 350 CDi, 52.900 €, 04/2010, 19.485 km, Exécutive BlueEfficiency, BA, pack, pack confort, sièges chauffants, projecteurs ILS. Aubin Normandie, Mercedes Caen. Tél. 02.31.350.350 www.groupe-aubin.com

■ C 25 2.5 D, an. mod. 90, carte grise 5 pl., 249.000 km, CT ok, distri ok, factures, 7.900 €. Tél. 06.62.02.35.27

BATEAUX ■ Zodiac Mark I (BM 50), moteur Honda 6 cv, remorque avec roues de mise à l’eau, matériel neuf. Tél. 02.31.84.63.94, le soir ■ Ultramar 600, prix 14.500 €, insubmersible, 2003, Suzuki 140, 4 temps, T.B.E., idéal pêche et promenade, remorque, prix sacrifié. Tél. 06.43.94.30.40.

■ Pêche promenade, 6.800 €, 5 m, cabine, moteur Yamaha 50 cv, 4 temps, peu servi, sécurité, taud, chariot, GPS, sondeur neuf, le tout excellent état. Tél. 07.86.52.96.36

■ Kia 1,6 l diesel, CEE D, SW, 6 cv, 03/2010, 25.000 km, ttes opts, gtie constructeur 6 ans, gris métal, 15.000 €. Tél. 06.72.16.68.19

■ C4 HDi Millenium, 2010, 6.000 km, GPS, ttes opts, gtie jusqu’au 09/2012, prix usine 15.200 €. Tél. 06.15.87.80.56 -02.31.39.64.97

■ Peugeot 806 TD, 5.000 €, 97, 238.000 km, distri, rotule, batterie, échap., 4 amortisseurs, freins avant/arr., 4 pneus, facture, prix ferme vu les frais. Tél. 02.31.57.28.45

■ Nº un mondial en compléments pour la forme et le bienêtre, Calvados/Manche, produits exclusifs, rech. personne, statut VDi, formation assurée, liberté d’entreprendre. Tél 06.89.20.45.80 ■ Rech. employé de maison, aide à domicile, à Bayeux, sachant cuisiner, temps complet, horaire pouvant s’adapter pr mère de famille ayant des enfants en âge scolaire, envoyer CV à M. Michel Laisney, 9 rue François Coulet, 14400 Bayeux ou Tél. 02.31.51.17.90 -06.80.41.74.59

DEMANDES D'EMPLOI ■ H. rech. place de commercial, toutes régions, 20 ans d’expérience en restauration. Tél. 06.81.61.13.84 ■ H. rech. poste de dessinateur, toutes régions, 25 ans, maîtrise logiciels Autocad 2000-2010, MS office, Adobe, Photoshop, Autodesk. Tél. 02.33.48.91.19, mail : robhamilton@orange.fr ■ H. compétent, soigné, rech. trav. jardinage ou reconstruction de murs en pierre, Caen et agglo., réglement CESU. Tél. 06.17.16.11.81 ■ H., 30 ans exp. dans le bâtiment, rech. tous travaux, Caen et envi., charpente, couverture, zing, maçonnerie, placo, isol., vélux, chez particulier ou entreprise. Tél. 06.82.53.74.41

ANIMAUX ■ A adopter Selamine, minette tricolore, 2 ans, stérilisée, tat. HLS 749, vac., propre, gentille, besoin foyer sans enft, ni chat, paticipation demandée. Tél. 06.74.16.91.93

BONNES AFFAIRES ■ Tracteur-tondeuse Alko, 550 €, coupe 55 cm, très bon état, an. 98. Tél. 06.84.35.68.42 ■ Vélo d’appartement, très peu servi avec ordinateur à piles, vitesses, temps, distance, calories, 40 €. Tél. 02.31.82.98.25 ■ Canapé cuir et bois, rustique, couleur paille, quasi neuf, valeur 1.200 € vendu 600 €. Tél. 02.31.83.30.95, midi et soir

Toutes les heures de 6 h à 22 h l'actualité nationale et internationale sur 100.2 FM

Envoyez ce bulletin avant le mardi soir à Tendance Ouest Caen, 30 avenue du 6 juin, 14000 Caen ou contactez-nous au 02.31.30.29.33, fax 02.31.14.83.10

MOTOS

PEUGEOT

OFFRES D'EMPLOI

■ Scooter MBK Sport Bikes, an. 2008, 12.800 km. Tél. 06.81.18.65.16 ■ Moto Derbi 125, 3.300 €, 07/2009, 4.000 km, sacoches de voyage et top case 2 casques, gtie fin juil., prix à débattre. Tél. 02.31.68.47.44 -06.64.74.33.58

choisissez votre rubrique Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

Forfait 4 lignes

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2 3 4

RENAULT ■ Clio III estate, Exception 85 DCi, GPS, Tom Tom, 9.000 km, an. 2010, noire, coll. Renault, gtie constructeur, 14.300 €. Tél. 02.31.96.35.81

CAMPING-CARS CARAVANES ■ Bavaria 173 Fiat 3.0 l alko double plancher, lit permanent, clim de toit, frigo, cong., parabole, TV, store, grande soute, porte vélo, 47.000 €. Tél. 06.80.40.11.88

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

........

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal :

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin.


24

DECOUVERTES

N° 80 - 14 avril 2011

D

ockers, grutiers, commandants de bord... Les activités liées au port sont aussi nombreuses que diverses : moins connus que ceux-ci, certains métiers sont pourtant tout autant essentiels à son bon fonctionnement. C’est le cas du lamanage qui compte, au port de Caen-Ouistreham, huit professionnels, dont six anciens matelots, tous rompus à l’amarrage et au largage de bateaux, mais aussi à de multiples tâches annexes. Six d’entre eux sont les associés de leur propre Société coopérative ouvrière de production (SCOP).

De 10 minutes à 4 heures d’amarrage Ils sont tous marins, détenteurs de brevets de marine marchande et ont une moyenne d’âge de 30 ans. “Nous sommes souvent lamaneurs de père en fils. Mais pour le devenir, il faut être passionné par le milieu maritime et avoir une qualité essentielle : être toujours à l’heure !”, explique Alain To-

mine, l’un des deux gérants de la SCOP. Car les bateaux n’attendent pas. Tous les cargos et les ferries du port, sans exception, sont amarrés et largués par l’équipe. Dans de bonnes conditions, un amarrage de ferry prend dix minutes à deux lamaneurs. Mais certains navires de commerce, qui exigent des manœuvres plus complexes, parfois même une embarcation en soutien (cf. photo), peuvent nécessiter jusqu’à quatre heures d’opérations. Et comme le trafic maritime est toujours très aléatoire, le lamaneur se doit d’être disponible 24 heures sur 24. Les lamaneurs ont également en charge la surveillance de bateaux transportant des matières dangereuses et sont mis à contribution pour les petits remorquages ou pour compléter l’équipage d’un navire. “Les journées sont bien remplies.” Voilà en tout cas un métier qui a peu de chance de disparaître. L.S Jacquel-Blanc

Agence Franck Castel

Les lamaneurs du port de Caen ont plus d’une corde à leur arc

■■ Le lamanage : un métier certes physique, mais surtout très technique. Au port de Caen-Ouistreham, l’équipe de lamaneurs est exclusivement masculine.

Tendance Ouest Caen du 14 avril  

L'édition du 14 avril de Tendance Ouest Caen, votre hebdomadaire gratuit

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you