Issuu on Google+

THEATRE DES ARTS

speCIAL AUtOmObILe pAges 12 A 13 Les nouveautés du Salon de Francfort

“Les spectateurs HAUts De rOUeN se plaignent” Frédéric roels, directeur de l’opéra de rouen

N° 26 - 29 septembre 2011

Page2

La renaissance d’un pôle culturel LIgNe A grANDe VItesse Top départ pour le débat public

pAge 3

pAge 6

sOrtIes pAge 20 La saison du théâtre des Deux Rives

Sotteville

L’étonnante vitalité Avec ses 32 000 habitants, la seconde ville de l’agglomération répond au défi de croître sans perdre son identité “populaire.” La rive gauche bouge. pAge 4


N° 26 - 29 septembre 2011

Moments forts 15, Place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen Tél. 02.35.98.28.25 Fax : 02.35.98.28.62

Web Radio - Le journal de Rouen - www.tendanceouestrouen.com

Directeur de la publication : Benoit LECLERC Directeur délégué : François GILLOT Tirage : 50 000 exemplaires. Journal édité par la société Tendance Ouest, quai Joseph Leclerc-Hardy 50000 Saint-Lô Publicité : Nord Ouest Communication, tendancecaen@nordouestcommunication.com Impression : Centre d’Impression de Presse de l’Ouest quai Joseph Leclerc-Hardy - BP 20803 - 50958 Saint-Lô Cedex 9 Reproduction interdite de tout article, illustration, publicité sauf accord écrit du journal.

✔✔ Au conseil C’est la rentrée pour les élus. Prochain conseil municipal à Rouen ce vendredi 30 septembre à 17h30 à l’Hôtel de Ville.

✔✔ Navire en vue Les 4 et 5 octobre, le

✔✔ Débat public Rouen ouvre lundi 3 octobre le débat public sur le projet de nouvelle ligne ferroviaire entre Paris et la Normandie. Page 6.

✔✔ Fossiles Le salon des minéraux et des fossiles se tient samedi 1er et dimanche 2 octobre dans la Halle aux Toiles de Rouen. Page 19.

✔✔ Mangez bio Elbeuf organise ce week-end

✔✔ Football Championnat National, 10e jour-

son tout premier salon régional de l’alimentation et de l’agriculture biologiques. Page 6.

AU COURRIER

MS Fram, navire d’excursions polaires, est de passage au terminal croisières de Rouen.

née : le FC Rouen reçoit Orléans, vendredi 30 septembre, à 20h, au stade Diochon.

EXPLIQUEZ-VOUS

“Sauver de l’oubli”

THÉÂTRE DES ARTS Son avenir est en discussion

“Quelle bonne idée d’avoir caché les travaux effectués sur la cathédrale, rue du Change, par de hautes parois noires agrémentées de plantes grimpantes, de capucines et de rosiers, derrière un parterre de gazon ! C’est super, mais là où cela ne va plus, c’est que tout le monde a oublié ces plantations et surtout le gazon... Ce dernier est haut, maigrichon, une tonte lui aurait redonné des forces. Quant aux rosiers, la plupart des feuilles sont mangées par d’affamées bestioles qui se régalent. Alors, ne pourait-on sauver ce petit coin bien pensé” ? F.B.

“Les Gérard de l’accueil”

“Le prix de l’accueil est une belle initiative pour rendre hommage aux commerces de Rouen qui font de la maxime, “le client est roi”, une réalité. Mais on pourrait aussi décerner le “Gérard de l’amabilité” - comme cela existe déjà pour les sites internet les plus laids -, aux commerçants qui vous “accueillent” sans un bonjour ni un sourire et qui vous donnent l’impression d’être dérangés lorsqu’on vient leur acheter quelque chose. En commerce, le bon accueil n’est-il pas la règle de base ! Certains l’ont peut-être oubliée...” G. Chaulieu

■✔ Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer ? Ecrivez-nous à Tendance Ouest Rouen, 15, place de la Haute Vieille Tour - 76000 Rouen, ou sur redactionrouen@tendanceouest.com

Abonnez-vous à Vous souhaitez recevoir votre journal à votre domicile porté par votre facteur ? Il vous suffit de nous faire parvenir votre nom et votre adresse accompagnés de votre réglement, 58 € pour un an à : Tendance Ouest Rouen,

15, place de la Haute Vieille Tour - 76 000 Rouen - Tél 02.35.98.28.25

“Les spectateurs se plaignent” Alors que l’avenir du bâtiment du Théâtre des Arts est en discussion, Frédéric Roels, le directeur de l’Opéra, fait son bilan. ■✔ Près de cinquante ans après l’inauguration du Théâtre des Arts, quel bilan peut-on tirer ? “Le bâtiment a subi deux phases de travaux. La première s’est déroulée en 1992 : c’était un lifting. Des accès ont été aménagés pour les personnes à mobilité réduite, et la salle a changé de visage mais rien n’a été fait en profondeur. La deuxième phase de travaux a eu lieu en 2006. D’importants aménagements ont été réalisés au niveau des parties techniques du bâtiment, ainsi que sur l’ensemble de la chaufferie.” ■✔ Comment vit-on, aujourd’hui au Théâtre des Arts ? “On n’y vit pas mal mais nous recevons régulièrement des courriers des spectateurs qui se plaignent de la qualité des fauteuils ou des sanitaires. Il est également urgent de réorganiser le bloc administratif qui est obsolète. Un plan de travail va d’ailleurs être élaboré et

NOS DIFFUSEURS

C

ela fait dix ans qu’au 141 rue de Lessard, Gaël Dufay propose toutes sortes de jeux à gratter, de la Française des Jeux. Dans son magasin, le Loto Saint-Sever, tous les jours, excepté le jeudi, c’est près d’une quinzaine de ces jeux que vous pouvez tenter, des grands classiques indémodables aux nouveautés qui changent régulièrement. Vous trouverez donc vos jeux préférés mais aussi de quoi vous informer : le Loto Saint-Sever diffuse en effet Tendance Ouest Rouen.

■✔ Prochainement, le bloc administratif du Théâtre des Arts sera restauré pour être plus fonctionnel.

devrait être réalisé très prochainement.” ■✔ Q u e l s s o n t s e s atouts et ses points faibles ? “Le rapport entre la scène et la salle est très bon. La visibilité et l’acoustique sont excellentes sans compter les aménagements techniques d’une grande qualité qui ont été faits en 2006. Ensuite, il est très bien situé : nous sommes au cœur de Rouen. Par contre, nous manquons de certains espaces à l’intérieur : il n’y a pas suffisamment de salles dédiées aux répétitions et nous sommes donc contraints de mobiliser le plateau lorsque nous

voulons en faire avec l’ensemble des artistes. Il faudrait également développer les espaces consacrés aux événements organisés par les entreprises.” ■✔ Y-a-t’il une place pour une salle de cette ampleur dans l’agglomération rouennaise ? “La question est plutôt de savoir si la culture peut faire partie du développement économique de la Région. Un bâtiment comme le Théâtre des Arts est un apport et peut être un axe à développer pour redonner une attractivité au territoire. Il faut faire le choix de disposer d’outils performants

et modernes. Celui d’Alain Le Vern, président de la Région, est de le positionner comme un élément fort de développement.” ■✔ L’Opéra est-il vraiment destiné à tous les publics ? “L’Opéra est ouvert à tous les publics, mais dans la pratique, ceux-ci sont plus ou moins attirés par les spectacles que nous proposons. Cela ne nous empêche pas de nous adresser à tous parce qu’il peut se trouver partout des gens qui se passionnent pour l’opéra. En somme, ce que nous produisons au Théâtre des Arts n’intéresse pas forcément tout le monde mais il peut intéresser vraiment n’importe qui.” ■✔ Une vie, six dates 1971 : naissance à Louvain 1990 : arrête ses études de physique pour se consacrer au théâtre 1994 : diplômé de théâtre 2000 : mise en scène de trois spectacles qui lancent sa carrière 2009 : directeur du Théâtre des Arts 2011 : mise en scène de “The Turn of the Screw” de Benjamin Britten

Misez sur l’info locale

■✔ Vous pourrez tenter votre chance et vous informer au Loto Saint-Sever.


N° 26 - 29 septembre 2011

3

Le nouveau support culturel des Hauts-de-Rouen J

usqu’en juin dernier, la salle Louis Jouvet accueillait uniquement des cours et des spectacles d’associations. Cette salle des Hauts-de-Rouen entamera bientôt une seconde vie. Elle va changer non seulement de visage, mais aussi de programmation, pilotée par la Chapelle Saint Louis, en proposant un ensemble de manifestations culturelles qui n’auront rien à envier à celles du centre de Rouen.

Ancrée dans un quartier Les travaux auront pour but d’optimiser au maximum cet espace qui ne servira pas uniquement aux spectacles. “Après les travaux, la salle sera complètement modulable”, précise Sonia Leplat, coordinatrice de la politique culturelle et associative de la Ville. La municipalité se propose en effet d’en faire le point d’appui de la médiation culturelle ainsi qu’un lieu de résidence d’artistes. “Nous voulons offrir un lieu culturel en lien direct avec la population”, indique

Laurence Tison, maire-adjoint de Rouen en charge de la culture. “Les artistes y travailleront avec les gens du quartier.” Une “boîte noire” Pour répondre à ces nouveaux besoins, la salle va se transformer en “boîte noire”. Elle sera entièrement ceinte de rideaux noirs. “Le plafond aura une isolation phonique et un système, qui permettra l’installation du matériel technique comme des projecteurs, va être installé.” Une nouvelle sortie de secours et un accès pour les personnes handicapées sont également programmés. Les travaux débuteront à la fin de l’année pour une ouverture prévue fin marsdébut avril 2012. Pour mener à bien ce projet, la mairie de Rouen a engagé un budget de 260 000 €, dont 140 000 € seront consacrés au travaux d’aménagement pur et 137 000 € aux équipements scéniques. Anne Letouzé

■■ Sophie Noël, directrice du développement culturel à la ville de Rouen, et Sonia Leplat, coordinatrice de la politique culturelle et associative, suivent ce projet. La salle sera en effet le pilier de cette politique dans les Hauts-de-Rouen.


4

N° 26 - 29 septembre 2011

NEWS

Sotteville : la rive gauche bouge Le maire

 Sociologue et urbaniste très impliqué dans les questions  de développement urbain, Pierre  Bourguignon a été élu député pour la  première fois en 1981.

Place nette

 Agé de 250 ans  mais malade, le vieux platane de la  place de l’Hôtel de Ville va être abattu  du 17 au 26 octobre. Cette place doit  être prochainement rénovée.

Assos Sotteville est la commune  de l’agglomération comptant le plus  grand nombre d’associations par habitant. Ses gymnastes et son meeting  d’athlétisme font autorité.

Viva Cité

 Ce festival des arts  de la rue est l’une des plus belles  réussites culturelles de la ville. Sa 22e  édition s’est déroulée en juin dernier  en présence de 70 compagnies.

C

’est l’histoire d’une commune qui avait tout pour devenir une ville-dortoir. Et pourtant, aujourd’hui, Sottevillelès-Rouen étonne par son dynamisme, sa douceur de vivre ou sa vitalité sportive et culturelle. Avec près de 32 000 habitants au compteur, comment la deuxième plus grande ville de l’agglomération rouennaise prépare-t-elle l’avenir ?

A la conquête du rail L’indéboulonnable députémaire socialiste Pierre Bourguignon, rocardien en terre fabiusienne, à la tête de la municipalité depuis 1989, a appliqué à Sotteville une méthode toute personnelle : “Je fais de la ville” ! répètet-il à l’envi. Une “haute couture” rendue complexe dans une ville où l’espace est rare. “En comptant la zone d’activité, les bords de Seine, le boulevard industriel, la zone ferroviaire et nos espaces boisés, un tiers du territoire n’est pas constructible. Dans les deux tiers restants, la densité urbaine atteint 7 300 habitants par kilomètre carré, similaire à celle d’une très grande ville. Il faut donc, en fait, refaire de la ville sur la ville !” Quitte à autoriser, malgré les réticences de certains riverains et élus du conseil municipal, la construction de nouvelles HLM hautes de 30 mètres. L’avenir de Sotteville passe aussi par la “reconquête” de la ville sur les rails. Beau clin d’œil de l’histoire pour cette commune marquée par le

■■ Sotteville-lès-Rouen doit une partie de son dynamisme à la présence du métro-bus sur son territoire. Pierre Bourguignon s’était battu pour qu’il desserve sa commune. Un combat gagnant.

chemin de fer et le poids des cheminots : avec son projet “100 mètres de ville en plus”, Pierre Bourguignon veut “étendre le tissu urbain” dans la zone ferroviaire. “La ville va se regreffer sur une bande de 100 mètres de largeur”. Atelier 231, nouvelles activités économiques de la SNCF, futurs logements, projet de gymnase : lente-

ment mais sûrement, le nouveau Sotteville sort de terre. Le défi de la première ville de la rive gauche est de croître sans perdre son identité “populaire”. Et son marché hebdomadaire, le plus important de l’agglomération rouennaise, illustre une étonnante vitalité. Une qualité de vie qui se ressent jusque dans le marché immobilier local. “Sotteville est

très recherchée, confirme Séverine Blot, responsable de l’agence Orpi. Elle fait partie des villes incontournables de la rive gauche. Ses atouts ? La présence du métro et de nombreux services. A l’achat, les prix sont équivalents à ceux de Rouen rive gauche”. Dans ce tableau plutôt flatteur, quelques voix discordantes se font néanmoins entendre. “Tout n’est pas si

rose, glisse Stéphane Delahaye, conseiller municipal de droite. Dans certains quartiers, comme dans la rue Victor Hugo, des petits commerces ferment et la municipalité ne fait rien pour les retenir”. Le maire, lui, préfère mettre en avant son volontarisme en la matière. Il a ainsi pris un arrêté et utilisé son droit de préemption pour

protéger le commerce local contre les grandes enseignes bancaires, d’assurance ou immobilières. Dans le centre-ville, un vendeur de légumes et un bijoutier ont ainsi pu griller la politesse à deux banques. Telle est la “méthode Bourguignon” : l’art de faire de la “dentelle” avec une main de fer. Thomas Blachère

Future gare LGV : Saint-Sever ou Sotteville ?

S

i le débat public sur la Ligne nouvelle ParisNormandie s’ouvre le 3 octobre (lire page 6), les grands élus socialistes de l’agglomération expriment d’une même voix leur préférence pour construire la future gare “TGV” à SaintSever. Même Pierre Bourguignon soutient ce choix, bien que le nom de sa commune circule aussi pour accueillir ce qui sera l’un des plus gros projets des vingt prochaines années. “Imaginez une gare à Sotteville, au milieu des voies ferrées !

s’exclame le député-maire. Saint-Sever est la meilleure option. Il faut maintenant se battre pour que ce projet voie le jour. Il faudra aussi développer les faisceaux de fret”.

■■ La Ligne à grande vitesse, un enjeu d’avenir.

Il y a donc peu de chances pour que Sotteville héberge la future grande gare de Rouen. “C’est dommage, estime Stéphane Delahaye, conseiller municipal d’opposition. Pourquoi ne pas défendre l’option sottevillaise quand on prétend défendre le rail ? Regardez notre gare actuelle... c’est une poubelle”.


N째 26 - 29 septembre 2011

5


6

N° 26 - 29 septembre 2011

NEWS Les élus de droite de la Crea dénoncent un “manque de débat” A trois mois du deuxième anniversaire de la Crea, les élus de droite de l’agglomération rouennaise sont sortis de leur silence. Vendredi 23 septembre, à Bois-Guillaume, autour du maire du cru Gilbert Renard, une dizaine de “ténors” UMP et centristes ont

RENDEZ-VOUS

Les délices de Catalogne

C Photo Marianne Sirgo-Donnaes

L’ENSEIGNE

■● Pierre Lebarbé, gérant de “La Tramontane”.

P

ierre Lebarbé vient de rentrer au pays après vingt-six ans passées en Catalogne française. Il a rapporté quelques trésors gastronomiques et a ouvert la boutique “La Tramontane”. Vous y trouverez des vins doux naturels, vins AOC, Muscat, huiles,

terrines, miels et autres délices. Pratique. La Tramontane, 13 rue Alsace Lorraine, Rouen. Tél. 02 35 14 09 81 ou 06 77 70 38 61. Internet : latramontane.wifeo. com. Une fois par mois, M. Lebarbé organise des dégustations de vins.

TRAVAUX EN VILLE ●● PASTEUR Avenue du Mont-Riboudet. Vitesse limitée à 30 km/h entre la rue Dormoy et le Palais des Sports. Circulation réduite en rive sud. Jusqu’au 21 octobre.

fustigé une communauté d’agglomération selon eux trop administrative et fermée à la concertation. “Il n’y a pas de véritable travail dans les commissions, ni de débat”, a répété le maire de Bois-Guillaume. Certains ont pointé du doigt “les inégalités de trai-

’est une première : les 1 er et 2 octobre, Elbeuf sera le théâtre de “Bio en Seine”, un salon qui se veut le rendez-vous de l’agriculture et l’alimentation biologiques dans la région. Valoriser la filière bio “Nous voulons faire découvrir les produits bio à ceux qui n’ont pas l’habitude d’en consommer”, explique Laurent Moinet, du groupement régional des agriculteurs biologiques de Haute-Normandie. “Nous avons prévu des ateliers, comme celui de fabrication de conserves, pour montrer que l’on peut composer des repas équilibrés, bio, tout en maîtrisant son budget”, ajoute Valérie

Auvray, adjointe au maire d’Elbeuf. Quatorze animations seront proposées durant le week-end, ainsi qu’un marché constitué d’une dizaine de producteurs et distributeurs, représentatifs de ce qui se fait en bio dans la région. Cet événement est l’occasion saisi par les acteurs de la bio pour faire découvrir et donner envie de développer cette forme d’agriculture encore très discrète en HauteNormandie : seul 0,8 % des terres arables lui sont consacrées quand la moyenne nationale est de 2,5 %. Mais les choses bougent. “En deux ans, le nombre de fermes bio a doublé ”, se réjouit Laurent Moinet.

LIGNE GRANDE VITESSE

T

●● CROIX-DE-PIERRE Rue du Colonel Trupel. Mesures d’urgence suite à un effondrement. Circulation interdite sauf riverains et livraisons. Jusqu’au 25 janvier 2012. ●● SAINT-NICAISE Rues de Joyeuse et des Minimes. Stationnement interdit par endroits en rive sud. Jusqu’au 9 décembre.

URGENCES SAMU faire le 15. CHU CHARLES NICOLLE : 02 32 88 82 84 PEDIATRIE : 02 32 88 80 29 CENTRE ANTI-POISON : 02 35 88 44 00 HOPITAL SAINT-JULIEN : 02 32 88 65 65 CLINIQUE DE L’EUROPE : 02 32 18 11 69 SOS MÉDECINS : 02 33 01 58 52 SAPEURS·POMPIERS : 18 POLICE SECOURS : 17  COMMISSARIAT : 02 32 81 25 00  GENDARMERIE : 02 35 07 89 50 VETERINAIRE - SOS VETO : 02 35 36 30 00 GAZ (dépannage) : 0 810 433 076 ÉLECTRICITÉ (dépannage) : 0 810 333 076 ALLÔ LA MAIRIE : 02 35 08 69 00 PHARMACIES DE SERVICE Tél. 39 15 / 02 32 08 04 30 ou 02 32 88 89 95

■● Tous les acteurs de la filière ont travaillé de concert.

Trois minutes pour tout dire

tionnement interdit entre les rues Saint-Maur et du Roi. Jusqu’au 21 octobre.

BLOC NOTES

sur un projet majeur, il n’y a aucune lisibilité”. Enfin, la sénatrice Catherine MorinDesailly en tête, les élus ont relancé l’idée de fonder une métropole, ou du moins un pôle métropolitain. A une condition : “éviter de créer une communauté bricolée et sans projet”.

Elbeuf voit la vie en bio

●● GARE Rue Crevier. Circulation réduite et sta-

●● HAUT DE ROUEN Rue Le Verrier. Travaux d’aménagement de la voirie. Circulation interdite, sauf riverains. Jusqu’au 31 octobre.

tement” entre les territoires, citant à plusieurs reprises le cas d’Elbeuf bénéficiant des faveurs communautaires plus que d’autres territoires. “Il n’y a pas non plus de débat sur le projet d’Axe Seine, a estimé la députée Françoise Guégot. Même

■● Le TGV Le Havre-Marseille en gare de Rouen.

op départ pour le grand débat public sur le projet de ligne ferroviaire grande vitesse entre Paris, Rouen, Le Havre et la Basse-Normandie. Lundi 3 octobre, c’est Rouen qui a l’honneur d’ouvrir les discussions. Pour rappel, le projet a pour ambition de mettre Paris à 45 minutes de Rouen et 1h15 du Havre d’ici à 2020 (au mieux). Les trains circuleront jusqu’à 250 km/h. Le coût total des travaux est estimé à plus de 10 milliards d’euros. Il faudra bâtir une nouvelle gare

à Rouen, très probablement à Saint-Sever. Jusqu’au 3 février 2012, le “débat” public va permettre aux élus, acteurs socio-économiques et “simples” citoyens de donner leur point de vue. Et tous sont logés à la même enseigne : chacun aura trois minutes, pas une de plus, pour s’exprimer. Pratique. Lancement du débat public sur la ligne nouvelle Paris-Normandie, lundi 3 octobre, à 19 h, à la Halle aux Toiles, à Rouen. Plus d’informations sur www.debatpublic-lnpn.org


N° 26 - 29 septembre 2011

7

NEWS

■■ Le train contre les blocs de pierre... en carton.

■■ Le choc a été violent : deux “morts” et 65 “blessés”.

■■ L’alerte est donnée dans la salle de contrôle SNCF.

Sur un air de catastrophe ferroviaire M

ercredi 21 septembre, 23h45, le train en provenance du Havre heurte violemment un bloc de pierre dans le tunnel menant à la gare de Rouen. Quinze minutes passent avant que les premiers secours arrivent sur place. Des dizaines de passagers sont pris au piège, certains sont grièvement blessés, d’autres ne survivront pas. Rassurez-vous : il s’agissait d’un exercice grandeur nature. Au total, 360 personnes ont pris part à l’événement piloté en direct par la préfet. Parmi eux, une soixantaine de figurants, certains couverts de faux

sang, issus des écoles d’infirmières et de policiers. Le scénario, ignoré de tous sauf des organisateurs, simulait un plan ORSEC “nombreuses victimes”. Essai concluant Il a mis à rude épreuve les capacités des secours et des autorités à répondre, dans l’urgence, à une catastrophe majeure en milieu hostile, à savoir un tunnel sombre et inhospitalier. Dans le hall de la gare, il a ainsi fallu monter en un temps record un hôpital de campagne. Le test fut passé avec succès, 17 ans après la dernière catastrophe ferroviaire simulée en Seine-Maritime.

■■ Il a fallu passer certains blessés grave sur une “barquette” par la fenêtre du train.


8

NEWS Martine Aubry à guichets fermés à Canteleu Près de 1 500 personnes ont rempli le gymnase Calmat, à Canteleu, lundi 26 septembre en fin d’après-midi, lors de la dernière étape de la visite de Martine Aubry en Normandie. Entourée par les grands élus socialistes de l’agglomération, ses alliés, Laurent

L’ASSOCIATION

FIN DE VIE

Des bouchons en or

P

■■ L’association ne compte que des bénévoles : tout l’argent peut ainsi être reversé aux personnes handicapées.

Q

uand ils ont débuté, en mars 2003, les membres de Bouchons 276 se réjouissaient de récolter un sac de 12 kg par semaine. Aujourd’hui, c’est un camion de 14 tonnes qui est chargé tous les mois, à l’entrepôt de la place Carnot où l’association a posé ses bouchons. “Nous récupérons 250 € par tonne livrée et reversons la totalité aux personnes handicapées” explique Dab Delaporte, son président. Faciliter le quotidien Contrairement aux idées reçues, les bouchons récoltés ne servent pas à acheter des fauteuils roulants. “Nous utilisons l’argent pour financer des projets qui facilitent la vie

N° 26 - 29 septembre 2011

quotidienne des personnes handicapées.” Cela peut aller de l’aménagement d’une salle de bain au financement d’un billet de train pour suivre une formation. “Depuis le début, nous avons reversé près de 150 000 € à des personnes ou des associations aidant des handicapés.” Les personnes qui ont besoin d’aide doivent simplement déposer un dossier à l’assocation. Ceux qui souhaitent aider n’ont qu’à apporter leurs bouchons et autres couvercles aux points de collecte. C’est simple et ça marche. Pratique. Association Bouchons 276, 1, Place Carnot, Rouen. www.bouchons276.org.

Fabius, Valérie Fourneyron, Guillaume Bachelay et Christophe Bouillon en tête, la candidate à la primaire socialiste a rendu hommage à la Normandie, “terre de travail et d’industrie”. La primaire se dérouleront les 9 et 16 octobre, partout en France.

Le chômage a poursuivi sa progression en août

Au mois d’août, le nombre de demandeurs d’emploi des catégories A, B et C en Haute-Normandie a progressé de + 0,5 % par rapport à juillet, selon Pôle emploi. La Seine-Maritime s’en sort mieux que l’Eure avec une hausse de seulement + 0,3 % contre + 1,1 %

Ecouter jusqu’au dernier souffle

our certains malades, la guérison n’est plus espérée : les soins palliatifs qui leur sont donnés visent juste à soulager la douleur. Le réseau Dousopal et l’association “jusqu’à la mort accompagner la vie” (Jalmalv) se sont donnés pour but d’accompagner ces malades, chacun à leur façon. Les uns veillent aux détails matériels, les autres cherchent à soulager la douleur psychologique. Reconsidérer le malade “Nous permettons le maintien, ou le retour, à domicile, d’un patient en soins palliatifs. Nous intervenons à la demande de la famille ou du malade”, précise le docteur Proust, membre du réseau

TRANSPORT

Dousopal de Rouen-Elbeuf. “Les écouter, les considérer comme des personnes et non comme des malades les soulage”, note Magali, membre de l’association, qui visite ces derniers. “Nous voulons les replacer au cœur du dispositif, qu’il ne soient plus objets de soins mais véritables sujets”, explique le docteur Proust. La prise en charge de la douleur globale est primordiale. “J’ai été très surpris de voir que, lorsque la souffrance a été entendue et prise en compte, la demande d’euthanasie disparaît.” Aujourd’hui, tous cherchent à faire connaître leur action pour développer les soins palliatifs dans la région. www.jalmalv.fr

■■ “La mort est une évolution naturelle de la vie.”

Le CHU opte pour le covoiturage

F

■■ Pour covoiturer, chacun doit jouer le jeu et être ponctuel.

TOUT ARRIVE

D

dans le département voisin. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (chômeurs sans aucune activité) a très légèrement diminué (- 0,1 %) en Seine-Maritime. En un an, le nombre de demandeurs d’emploi est en hausse de + 4,3 % dans la région.

ace aux parkings saturés de l’hôpital Charles Nicolle, il fallait trouver une solution. Le covoiturage en est une qui se révèle, de plus, économique et écologique. “Lorsque le Plan de Déplacement des Employés a été établi, explique France Isabelle Montaigû, chargé du développement durable au CHU, nous avons constaté que 13% des employés covoituraient.” L’enquête a permis de déterminer que la majorité du personnel était favorable à ce moyen de transport, pourvu qu’il

se fasse avec des personnes de l’établissement et qu’un outil facilitant les mises en relation soit mis en place. C’est ce qui a été fait avec la création d’un espace dédié au CHU sur le site internet covoiturage 76. “Certains pensaient que personne, près de chez eux, était prêt à covoiturer. Le site leur a montré le contraire.” “J’ai commencé, explique Thierry Siemion, qui covoiture depuis quinze ans, pour des raisons financières. Et c’est quand même plus agréable de ne pas faire la route seul le matin.”

Pourquoi La Poste se modernise

epuis 2006, La Poste rénove ses bureaux à tout va. Pas un mois ne passe sans apprendre le début de nouveaux travaux. En Haute-Normandie, ils sont 120 à subir cette cure de jouvence (dont une trentaine dans l’agglomération rouennaise), pour un coût total estimé à 18 millions d’euros. Quel est le but ? Rationnaliser et fluidifier les opérations pour diminuer l’attente. “Une enquête de TNS Sofres montre que le temps d’attente a été divisé par deux dans les bureaux

modernisés”, se réjouissait Paul Bernas, directeur de La Poste en Haute-Normandie, jeudi 22 septembre, lors d’une inauguration à Canteleu. Avec un système “d’îlots” thématiques, conçus par type d’opération, La Poste nouvelle version prend des airs de supérette. “Clients et postiers évoluent dans un même espace. Le but est d’orienter plus vite le client vers son besoin”. Prise en charge pour les opérations courantes : moins de 5 minutes, promet l’entreprise. A vos chronomètres !

■■ Le nouvel “espace service client” de Canteleu centre-ville.


N° 26 - 29 septembre 2011

NEWS Manifestation enseignante : public et privé côte à côte

Le préfet veut installer plus de radars sur les routes

Le fait est suffisamment rare pour être souligné : les enseignants du privé ont participé à la manifestation de protestation, qui s’est déroulée mardi 27 septembre à Rouen. Public-privé, les problèmes sont les mêmes : “Nous avons trouvé des classes

“Davantage de radars pour plus de sécurité”, a annoncé la préfecture de Seine-Maritime, lundi 26 septembre, à la suite d’une réunion de concertation sur la sécurité routière organisée aux côtés d’élus, des services de l’Etat et des associations d’usagers de la route. En

PASSION WESTERN

Magicien du verre

I

Photo Clémence Dupont

L’ENTREPRISE

■■ Hugues Desserme, spécialiste du verre à l’ancienne, dans son atelier de Bapeaume-lès-Rouen, à Canteleu.

C

réer un gabarit en chaudronnerie à froid, faire un moule, bomber le verre et parvenir à sa coupe finale… Telles sont les étapes que franchit Hugues Desserme dans son atelier de Bapeaume, pour restaurer des vitrines anciennes, de la miroiterie, des pare-brises de voitures de collection ou encore des lanternes d’époque Louis XV. Dans les fours, la température atteint entre 550 et 750°C en moyenne, offrant un degré de plasticité suffisant au verre pour pouvoir le travailler. Hugues Desserme effectue un travail purement artisanal. Passionné, c’est lui qui a monté son propre atelier il y a six ans, mais il avoue

9

avoir “baigné” dans le verre dès son enfance. “Je suis impressionné quand je visite un site où tout est industrialisé. Ici, je suis attaché au fait de suivre chaque étape particulière et de travailler de manière plutôt traditionnelle, comme aux prémices du bombage de verre au 18e siècle”. Dans l’atelier, s’entassent des centaines de moules et de plaques de verre, les fours à gaz et à bois tournent à plein régime. Ses clients ? Les antiquaires de la région, mais aussi des particuliers. Pratique. Atelier Hugues Desserme, 14 rue du Canal, Bâtiment 20, Bapeaume-lès-Rouen. Tél. 02 35 14 09 67.

●■ GRÈVE Grogne dans les bibliothèques de Rouen Le personnel des bibliothèques de la ville de Rouen était appelé à suspendre leur travail ces mercredi 28 septembre et samedi 1er octobre. Il demande le maintien de postes en place et de nouvelles recrues. Certains agents se plaignent que leur savoir-faire n’est plus reconnu par la municipalité.

●■ PETIT-QUEVILLY Un “Chalet” tout neuf “Le Chalet”, foyer de vie de l’association “Les Papillons Blancs de l’agglomération rouennaise et du Pays de Caux” a été inauguré vendredi 24 septembre. Il vient d’être totalement modernisé. Situé rue Pierre Sémard, à Petit-Quevilly,, il accueille 18 adultes déficients déficients intellectuels âgés de 20 à 63 ans.

●■ PRÉCISION Amateur, pas professionnel de BD La photo de Une de notre numéro du 22 septembre 2011 a été prise au cours d’une réunion de l’association Rouenzine, qui réunit des amateurs de bande dessinée.

l manie le Colt et porte une veste en cuir à lanières authentique. Fabien Féré est du genre mordu, “un cinglé” comme il se définit lui-même. Président de l’association Normandie Expositions, il est l’organisateur du Normandy W e s t e r n Tr ade Sho w , “unique en France”, et des Puces militaria, deux salons se déroulant côte-à-côte, ce week-end, au Parc Expo. Nourris aux Westerns Cet elbeuvien de 55 ans carbure aux westerns et aux armes à feu, qu’il collectionne par dizaines. Il s’est même aménagé sous sa maison un repère bourré de trésors du grand ouest. On y pénètre par une porte bat-

surchargées. On ne peut pas enseigner dans de bonnes conditions,”s’inquiéte JeanFrançois Dufour, président régional du syndicat professionnel de l’enseignement libre catholique. Tous criaient leur mécontentement en dénonçant les suppressions de postes.

2012 seront donc installés des radars pédagogiques (indiquant la vitesse mais ne flashant pas), des radars automatiques, des radars de vitesse moyenne et des radars dits de “feu rouge”. Les panneaux annonçant les radars automatiques vont également disparaître.

Dimanche, le grand show ! tante de type “saloon”... évidemment ! “Il y a de plus en plus de passionnés de grand ouest et de country”, estimet-il devant ses carabines Winchester originales. “En général, ils sont âgés de 45 à 70 ans, certainement nourris aux westerns de Clint Eastwood ou de John Wayne”. Fabien Feré, “ancien mécano moto et historien amateur de Buffalo Bill”, voit dans cette nostalgie festive un remède anti-morosité : “C’est notre manière de nous évader !” Pratique. Normandy Western Trade Show, au Parc Expo de Rouen, à GrandQuevilly, dimanche 2 octobre de 9h à 18h. Entrée 6 €. Charlie West donnera un concert à 14h30.

■■ Fabien Féré, un “pacifiste” amoureux des armes.


N° 26 - 29 septembre 2011

10

Ivre, il zigzaguait sur l’A150 et le Pont Flaubert Lundi 26 septembre, la police a été appelée pour maîtriser un véhicule qui faisait des embardées sur l’A150, dans le sens Barentin-Rouen. Il était 0h25 quand les forces de l’ordre ont vu arriver le véhicule sur le pont Flaubert. L’automobiliste s’est arrêté au

●● ROUEN Fumée dans le tunnel de la Grand’Mare Il n’y a “pas de fumée sans feu” ? Si, cela arrive. Mardi 27 septembre, vers 15h45, les pompiers ont été appelés en urgence dans le tunnel de la Grand’Mare (A28) à Rouen, suite au dégagement d’une fumée blanche. Dix véhicules de secours se sont rendus sur place et la circulation a été coupée dans le sens Rouen-Bihorel. Mais les pompiers n’ont rien trouvé. La fumée aurait pu être causée par une mauvaise carburation moteur d’un véhicule circulant dans le tunnel.

●● PROSTITUTION Arrêtée avec son “client” Une prostituée roumaine de 24 ans a été interpellée par la Brigade anti-criminalité, dimanche 25 septembre, en fin d’après-midi. Elle faisait des signes aux automobilistes sur le boulevard de l’Yser, à Rouen. Elle a été interpellée en présence d’un client, rue Triège des Sapins. Tous deux ont été emmenés à l’hôtel de police afin d’y être entendus.

●● DRAME Une femme s’immole par le feu Dimanche 25 septembre, une femme s’est immolée par le feu à Montivilliers, près du Havre. Gravement brûlée, elle a été évacuée à l’hôpital militaire Percy, à Clamart, qui dispose d’un service de pointe dans le traitement des grands brûlés. On ignore les raisons de son geste.

●● INCENDIE Il s’endort, son repas brûle Le locataire s’était endormi pendant que son repas cramait sur le feu... Dimanche 25 septembre après-midi, à Sotteville, un incendie s’est déclaré dans l’appartement d’un immeuble de la rue Claudine Guerin. Quinze résidents ont dû être évacués. La personne habitant l’appartement touché a été transportée au CHU pour examen. Tout le monde est rentré chez soi dans l’après-midi.

●● SPORT Un motard décède sur le circuit de Sainte-Austreberthe Un participant du 5e moto-cross de Goupillères, organisée à Sainte-Austreberthe dimanche 25 septembre par le Moto-club gravenchonnais, a trouvé la mort. Vers 9h20, l’homme de 46 ans, résidant à Pavilly, est décédé alors qu’il s’échauffait sur le circuit de course. Il aurait succombé à une crise cardiaque. Toutes les courses ont été annulées après ce drame.

●● DARNÉTAL Un couple d’adolescents voleurs à la roulotte arrêté Un garçon de 15 ans et une fille de 17 ans ont été arrêtés à Darnétal, jeudi 22 septembre, après une série de vols à la roulotte. Les faits se sont produits vers 1h50 du matin. La brigade anti-criminalité (BAC) était informée que deux individus étaient en train de voler des objets dans des voitures en stationnement. Les policiers ont réussi à les identifier rue de la Ferme. Les deux voleurs se sont alors cachés derrière des voitures et l’un d’eux a jeté un objet... Une muselière pour chien, dérobée rue Lefebvre. Interpellés, ils ont également reconnu avoir volé un autoradio, rue Thiers, ainsi qu’un appareil photo et plusieurs objectifs trouvés dans une Mercedes, rue de la Terrasse. Une trousse de pharmacie a été retrouvée dans leur sac. En outre, l’adolescent, né en 1996, avait un couteau sur lui. Il était accompagné d’une jeune fille née en 1996 et résidant à Yvetot.

“C

e jour-là, j’ai traîné toute la nuit. J’avais mélangé les cachets et la drogue…”, a raconté Yahia Aïssa El Mahdi, le 20 septembre, devant le tribunal correctionnel de Rouen. Au soir du 24 août, un homme regardait la télévision dans son salon lorsqu’il entendit la porte d’entrée

D

E

s’ouvrir. Intrigué, il se leva et constata la présence de Yahia Aïssa dans sa cuisine. Ce dernier prétexta avoir un problème de voiture, puis il disparut. Peu après, le jeune homme escalada la clôture d’une propriété dans laquelle il s’introduisit. Alors que le couple dormait, il vola le sac à main contenant plusieurs centaines d’euros,

un téléphone portable, des papiers d’identité. Et de trois ! Enfin, le jeune homme s’en prit à une troisième personne. Cette dernière, invitée par des amis, avait laissé sa veste dans sa voiture. Yahia Aïssa s’empara de l’argent, puis pénétra dans la maison attenante. Il passa en revue le sac à main

de l’une des invitées. De retour dans la rue, il s’apprêtait à fouiller le sac lorsque la police l’interpella. Il tenta maladroitement de se dissimuler derrière un gros buisson, en vain. Les importantes sommes d’argent en numéraires et chèques cadeaux furent restituées. L’inculpé a été condamné à un an de prison ferme.

voiture étaient entreposées dans la grange. Le feu la détruisit entièrement et causa d’importants dégâts aux habitations proches. Les explosions provoquèrent les bris de multiples carreaux, des micro-fissures dans les murs de certaines maisons. Sept pompiers furent légèrement commotionnés. L’auteur présumé des faits

avait assisté à l’incendie. “J’étais ivre. J’ai vu la 306, j’ai voulu la brûler, a-t-il indiqué au tribunal correctionnel de Rouen, le 23 septembre dernier. J’ai plié la portière du conducteur en mettant le genou, cassé le neiman, trafiqué les fils pour faire démarrer la voiture. Elle s’est arrêtée, je l’ai poussée pour essayer

de la mettre dans la descente mais le volant s’est bloqué. La voiture est restée coincée contre la grange. J’ai pensé aux empreintes, j’ai mis le feu au siège”. Le procureur a requis deux ans d’emprisonnement dont un an avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de 12 mois. La décision est attendue le 24 octobre prochain.

Les SDF volaient en groupe

n septembre dernier, cinq SDF vivaient dans un squat en forêt, à proximité de Bonsecours. Dans la nuit du 7 au 8, le responsable du club-canin tout proche constatait la disparition de matériel, l’association des jardins déplorait la disparition de bâches et le club de football des ballons, des trophées et

VIOLENCES

un Cy’clic. Un détail a attiré leur attention : l’attache qui relie, à l’arrêt, le vélo à la borne, était dégradée. “Je l’ai trouvé dans cet état”, aurait affirmé l’individu. Place du Vieux Marché, les policiers ont découvert un deuxième vélo dégradé et une borne cassée.

Il brûle une voiture : tout explose

ans la nuit du 11 au 12 août 2009, le quartier Pasteur de Grand-Couronne avait connu un terrible incendie. A l’origine du sinistre, une Peugeot 306 volée, accidentée, puis incendiée. Une action lourde de conséquences. En effet, des bouteilles de gaz à oxygène, une cuve à fioul et une autre

BONSECOURS

Un homme, très alcoolisé, a dégradé et volé un Cy’clic - le vélo en libre-partage -, dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 septembre, à Rouen. Un équipage de police secours était de passage rue Guillaume le Conquérant quand il a aperçu l’individu poussant

Le voleur nocturne était drogué

SAINT-ETIENNE

RIVE GAUCHE

beau milieu du rond-point de Madagascar. En ouvrant sa vitre, une forte odeur d’alcool s’est échappée de l’habitacle. Agé de 26 ans et originaire du Pays de Caux, il était très agité et a dû être menotté. Il présentait une alcoolémie de 1,70 g d’alcool par litre de sang.

Rouen : un voleur de Cy’clic arrêté en pleine nuit

des sacs de sport. Quant au club de chasse, la porte de son local avait été défoncée. “Pour aider ma mère” Rapidement, les enquêteurs suspectèrent les squatters. Leur camp fut fouillé. Ils y découvrirent les desdits objets ainsi que des denrées et de l’alcool. L’un d’eux avoua aux policiers que, ce soir-là, “tout le monde avait un peu

bu”. Si le groupe a reconnu l’ensemble des délits, chacun a minimisé sa responsabilité. Peu après, les cinq SDF furent entendus dans une autre affaire, similaire. Le 10 septembre, ils avaient forcé une voiture stationnée à Rouen. Pendant que l’un avait dérobé l’auto-radio, l’autre avait tenté de faire démarrer le véhicule, en

vain. “J’ai voulu voler l’autoradio pour aider ma mère, pour qu’elle ne se retrouve pas dans la même galère”, a affirmé le deuxième, lundi 26 septembre, devant le tribunal correctionnel de Rouen. Les cinq hommes ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et des travaux d’intérêt général.

L’éducateur s’en prend aux enfants

L

undi 14 février, à MontSaint-Aignan, les pensionnaires de la maison d’enfants étaient agités au moment d’aller se coucher, mettant à rude épreuve les nerfs des éducateurs de permanence. Alors qu’une fillette traversait le couloir pour redonner une peluche à un camarade, un des éducateurs, excédé, l’attrapa par le cou et la souleva. Le lendemain matin, ce même éducateur se leva tard, très énervé, alors qu’il devait s’occuper des pensionnaires au petit-déjeu-

ner. Pendant que les petits mangeaient, il renversa la table. Certains reçurent leur bol de chocolat au visage. L’un d’eux indiqua s’être pris une chaise dans la figure. Peu après, un tube de dentifrice heurtait un jeune au front. Dans la foulée, l’éducateur excédé fit irruption chez un préadolescent pour le disputer. Il s’était promené, la veille, à moitié nu dans le couloir. Il aurait reçu gifles et coups de pied, avant de s’enfuir du foyer. C’est la plainte de la fillette

qui permit de dévoiler les faits, quinze jours plus tard, date à laquelle les victimes furent examinées par un médecin. Des verres de whisky Son diplôme de moniteur éducateur en poche, l’éducateur avait été recruté en 1986 par l’association qui gère le foyer. Il n’avait jamais rencontré de difficultés jusqu’à ce jour. Son employeur attesta de l’entière satisfaction qu’il apportait à l’institution : il était un éducateur attentif, apprécié des enfants. En revanche, le pré-

venu consommait de l’alcool sur son lieu de travail, une addiction qu’il avait su surmonter avant de replonger. Avait-il bu avant ou après avoir couché les enfants ? Oui, selon lui : trois ou quatre verres de whisky. Comment admettre des violences inadmissibles sur des enfants en détresse ? Gilles n’a pu avouer. Il a reconnu les claques, non les “tentatives d’étranglement”. Il a été condamné à 4 mois de prison avec sursis. Marianne Sirgo-Donnaes


N° 26 - 29 septembre 2011

SPORTS

Photo Romain Flohic

Baseball : Rouen-Montpellier, une finale inédite Le championnat Elite de baseball va vivre une finale inédite entre les Huskies de Rouen et Montpellier. Rappelons que ces deux équipes ont dû éliminer les les meilleures équipes de la saison régulière pour accéder à ce stade de la compétition. Rouen n’a qu’une

idée en tête : décrocher son 8e titre de champion de France. Les joueurs de Montpellier, eux, n’ont plus connu cette joie depuis 1995. Le rendez vous est donc donné : les 1er et 2 octobre à Montpellier et le 8 et 9 octobre à Rouen pour la rencontre retour.

11

La Reinette fait courir les femmes à Bonsecours Depuis 1995, la Reinette met les femmes à l’honneur sur sur le plateau Est de Rouen. Organisée par l’Entente athlétique du Plateau Est (EAPE), la course à pied vit ce week-end sa 6e édition. Le parcours se fera autour de Bonsecours, 7 km dans la convivialité avec un

échauffement musical pour préparer ces dames. L’année dernière, pas moins de 200 participantes ont couru à Mesnil-Esnard. Rendezvous dimanche 2 octobre. Plus d’informations et inscription au 06 42 54 91 68 ou sur www.eape.athle. com

NATIONAL Le FC Rouen et l’US Quevilly se sont rassurés

HOCKEY

Les Rouennais mettent le turbo

Des Dragons conquérants

S

amedi 24 septembre, lors de la deuxième journée de Ligue Magnus, les Dragons rouennais n’ont pas raté l’occasion de dominer Briançon, un ténor du championnat (5-2). Le match débute par une forte domination des jaunes et noirs. En supériorité numérique, Werenka lance à la bleue et Paré reprend le rebond pour le (1-0). Au début du deuxième tiers, ce sont les Briançonnais qui vont égaliser par Vanoosten à cinq contre quatre, d’un bon lancer à la bleue qui trompe Lhenry. Les joueurs de Rodolphe Garnier vont ensuite se ressaisir et inscrire deux nouveaux buts par

Manavian et Elomo avant que Eric Castonguay ne réduise la marque. A la fin du deuxième tiers Rouen mène (3-2). Dans le dernier tiers, les joueurs de Luciano Basile encaisseront un quatrième but par l’incontournable Julien Desrosiers. Briançon tente une dernière fois de revenir au score en sortant son gardien mais “Capitaine Karl” chipe le palet et s’en va inscrire le cinquième but dans une cage déserte. Mardi 27 septembre, en coupe de la ligue cette fois, Rouen est allé s’imposer à Caen (2-3). Retour à la Ligue Magnus, ce samedi 1er octobre : les Dragons se déplacent à Neuilly-sur-Marne.

●■ VOLLEY Canteleu-Maromme débute fort Privée de ses joueurs étrangers, non qualifiés, l’AL Canteleu-Maromme a réussi à s’imposer sans bavure, à domicile, face à Brive, samedi 24 septembre lors du premier match de la saison en Nationale 1 masculine. Samedi 1er octobre, l’ALCM ira affronter le Paris Université Club.

BASKET

A

●■ RUGBY Le Stade rouennais cale d’entrée Le premier match de la saison en Fédérale 2 n’aura pas souri à Rouen. Les rugbymen du Stade rouennais se sont inclinés, dimanche 25 septembre, à Beaune, en Bourgogne (14-9). Dimanche 2 octobre, au stade Mermoz de Rouen, les Normands recevront Orsay, battu le week-end dernier par Compiègne.

Si le bilan des matchs amicaux n’est pas brillant pour les Hauts-Normands, avec sept défaites en neuf rencontres, dont une dernière face à Châlons-Reims, sa-

Lors de la deuxième journée de Nationale 2 masculine, le week-end dernier, les handballeurs du Oissel Agglomération rouennaise HB ont fait match nul à Saint-Ouen (31-31). Prochain match le 8 octobre : les Rouennais recevront Paris.

■■ Facilement vainqueurs à domicile de Vannes (3-0), les joueurs du FC Rouen sont de retour sur le podium de National.

difficile avec une première mi-temps moyenne au cours de laquelle nous parvenons à marquer sur la seule occasion que nous avons. Nous avons su être rigoureux en 2e période pour préserver ce score”, a confié Eric Garcin lors de la conférence de presse d’après-match. Du côté du stade Lozai,

l’ambiance était également à la fête grâce à la victoire des Quevillais (2-0) face à Vannes, relégué de Ligue 2 et qui restait sur trois victoires consécutives. Les Bretons auront livré un non-match qui a permis aux Jaunes et noirs d’en profiter pour s’imposer et garder la cinquième place

à égalité avec leur adversaire du jour (17 points). Lors de la dixième journée, Rouen affrontera Orléans, actuellement dans le ventre mou du classement, vendredi 30 septembre à 20h au stade Robert Diochon. L’US Quevilly se rendra à Fréjus (10e). François Béguin

SPO Rouen : revoilà Jason Siggers !

près la signature de Thierry Rupert, international français (35 sélections), en remplacement d’Ivory Clark jugé insuffisant par le club, et le retour de Jason Siggers, le “chouchou” du public en 2010-2011 , le SPO Rouen semble désormais bien armé pour aborder la saison 2011-2012 sereinement.

●■ HANDBALL Oissel ARHB et Saint-Ouen se neutralisent

Photo A. Denis / FC Rouen

■■ Des Dragons ont entamé le championnat par une nette victoire contre Briançon.

medi 24 septembre (74-85), ces deux renforts permettent à Michel Veyronnet de positiver. Le SPO Rouen tentera de se rassurer dès le premier match de championnat qui l’opposera à Vichy, tout juste relégué de Pro A, samedi 1 er octobre, à 20h, à la salle des Cotonniers. Les Vichyssois doivent faire face à une hécatombe de blessés qui les a fortement pénalisés lors des matchs amicaux de préparation. L’occasion pour le SPO de réaliser le premier gros coup de cette saison ?

Photo François Béguin

Photo RHE76

A

près deux dernières journées mitigées en National, le FC Rouen et l’US Quevilly se sont bien rattrapés le weekend dernier au cours de la 9e journée de championnat. Les Diables rouges du FCR se rendaient au stade Didier Deschamps à Bayonne pour y affronter la lanterne rouge du championnat. Même si la manière n’y était pas, les joueurs d’Eric Garcin ont pris les trois points en s’imposant sur le score de 1 à 0. Les Rouges et blancs ont débuté timidement le match et ont peiné à se procurer des occasions. Après une première tentative manquée, Chabaud débordait sur le côté et centrait en direction de Dugimont qui, de la tête, envoya le ballon au fond des filets. Le FCR sur le podium Au retour des vestiaires, les Rouennais ont eu l’occasion de doubler la mise, une nouvelle fois grâce à une tête de Dugimont, bien centrée par Vincent. Le ballon finit sur la barre transversale. En faisant preuve de solidarité, les Rouennais ont tenu bon, parvenant à conserver les points de la victoire qui leur a permis de remonter sur le podium, à la troisième place, à égalité de points avec Niort (20 points) et juste derrière Epinal (23 points). “C’était un match

■■ Jason Siggers est de retour à Rouen.


12

SPÉCIAL AUTOMOBILE

N° 26 - 29 septembre 2011

Salon de Francfort : une vraie fête L

e Salon de Francfort, qui vient de se tenir dans la dernière quinzaine de septembre, a plus que jamais été à la hauteur de la puissance de l’industrie automobile allemande. C’est-à-dire triomphante sur le plan économique, grâce aux grosses cylindrées si rémunératrices pour leurs constructeurs, et si prestigieuses aussi en pouvant toujours rouler à grande vitesse sur moult portions des autoroutes du pays, objets de concupiscence exportés vers tous les îlots de propérité du monde, Asie et Chine notamment.

La voiture fait toujours rêver les foules Par rapport au Mondial de l’Automobile de Paris, qui se tient tous les deux ans à Paris en alternance avec l’IAA de Francfort, le rendez-vous germanique l’a assurément surpassé en décorum, inouï. Et dans l’enceinte du plus grand salon automobile du monde de l’année 2011, les nouveautés étaient bien là,

à foison, avec un spectacle non moins extraordinaire au niveau des concept-cars.

Les automobiles de l’avenir Chargés d’éclairer tout un chacun sur l’avenir de l’automobile, c’est aussi à ce niveau que le visiteur a pu rester sur sa faim. Car la “belle” carrosserie paraît se faire plus rare, au profit d’autos sans style affirmé mais voulues fonctionnelles, semblant même échappées de l’univers des fameux Playmobil et que l’on verrait mieux dans le sac à jouets du petit que dans la rue. Mais les y rencontreronsnous un jour ? En tous cas, dans un contexte économique peu favorable, l’automobile semble, une fois de plus, tirer son épingle du jeu. Avec 10 % de visiteurs en plus au Salon de Francfort (928 000 entrées), notre chère bagnole montre qu’elle fait encore rêver les foules.

■■ Dans l’enceinte du plus grand salon automobile du monde de l’année 2011, les nouveaités étaient bien là, à foison (une cinquantaine), avec un spectacle non moins exceptionnel au niveau des concept-cars.

V20 et S60 DRIVe : sportives et écologiques

Photo Volvo Car Corporation

VOLVO

■■ La S60 dans sa dernière version 2011.

Pour le constructeur suédois, sportivité et émissions de CO2 limitées ne sont pas incompatibles. Dotés de pneus verts et d’une meilleure aérodynamique, le break V60 et

la berline S60 disposent dans leur version DRIVe d’un moteur 4 cylindres 1.6 diesel de 115 ch, aux émissions raisonnables : 114 kg/km pour la berline et 119 g/km pour le break.

●■ ALCOOL AU VOLANT Les éthylotests antidémarrage obligatoires Il ne faut pas cligner des yeux au mauvais moment mais, entre deux mesures contre les excès de vitesse sur autoroute, il arrive parfois qu’un autre facteur d’accident mortel soit pris en compte. Depuis mercredi, les automobilistes s’étant rendus coupables d’un délit de conduite en état d’ivresse devront ainsi faire installer à leur frais un éthylotest de démarrage sur leur véhicule.

●■ INTERNET il nous suit jusque dans la voiture C’est une figure obligée pour les constructeurs: des voitures connectées à internet pour commander une pizza, lire ses e-mails ou consulter les réseaux sociaux, même dans les bouchons A l’avenir, la plupart des voitures permettront peut-être de se connecter à sa musique, ses films et ses documents, qu’ils soient contenus dans son ordinateur domestique, ou hébergés sur un “nuage de données”. Mais…connecter les voitures, c’est aussi en faire la proie éventuelle des hackers, a récemment souligné la société de sécurité McAfee.

8.990€ Seat Ibiza

5 p., 1.2i 12v 70 Référence, 13/02/09, 22.500 km, CD, clim. manu., rég., ABS, RE, VE, 5 cv. Gtie 12 mois

8.990€ Peugeot 206 +

5 p., Urban 1.1 60, 17/08/09, 8.900 km, CD, FC, VE, ABS, 4 cv. Gtie 12 mois

15.990€ Seat Leon

1.8 TSI 160 Style, 23/07/10 12.200 km, clim. auto., rég., phares auto, CD, radar recul, JA 17”, ABS, CD, 9 cv. Gtie 24 mois

12.490€ Seat Ibiza

SC 1.2 TDi 75 Style, 3 p. CD, FC, rég., clim. manu., VE, 4 cv Gtie 24 mois

8.490€ Fiat Grande Punto

1.3 JTD Multijet, 18/05/09 54.000 km, CD, VE, rétro élect., ABS, ESP, 4 cv Gtie 12 mois

12.990€ Peugeot 207

HDi 110 Premium, 15/05/09, 42.000 km, rég., CD, clim. auto, phares auto, essuie-glaces auto, radar recul, 6 cv. Gtie 12 mois

Seat Leon 1.6 TDi 105 Référence, clim. manu., rég., JA, ABS, RE, VE, ESP, 5 cv. Gtie 24 mois 23/12/09, 30.000 km 15.990€ Seat Ibiza 1.6 TDi 105 Sport, clim. manu., CD, VE, RE, JA 17”, ABS, ESP, rég., 5 cv. Gtie 24 mois 19/02/10, 16.300 km 13.490€ Ford C Max 1.6 TDCi 90 Trend, JA, CD, VE, RE, clim. auto, rég., 5 cv. Gtie 12 mois 02/10/08, 68.000 km 12.990€


N° 26 - 29 septembre 2011

13

SPÉCIAL AUTOMOBILE

Photo Citroën

La DS5 de Citroën dévoile ses courbes à Francfort

NOUVEAUTÉS

Troisième modèle de la ligne Distinctive Series, la DS5 de Citroën a été l’une des stars du Salon de Francfort 2011. Crossover élégant, surfant sur le succès de ses deux prédécesseurs, la citadine DS3 et la berline DS4, la DS5 propose trois niveaux d’équi-

pements : Chic, So Chic et Sport Chic. Voiture à la finition soignée, son prix varie de 29 300 € à 43 950 € pour la Sport Chic Hybrid4 Aidream, équipée de multiples technologies. A Francfort, la Citroën a commencé à faire de l’ombre à ses cousines Allemandes !

50 avant-premières

■■ En dehors des pures nouveautés, le Salon de Francfort a été l’occasion de mettre en avant de nombreux restylages.

P

lus de 50 avant-premières mondiales ont été dévoilées à Francfort. Parmi elles, le Volvo XC90 et la Seat Exeo restylées, la nouvelle Renault Twingo ou encore le Jeep Grand Cherokee SRT8. Avec dix ans de commercialisation, le Volvo XC90 est l’un des plus anciens modèles en activité. Il reçoit le deuxième restylage de sa carrière, nécessaire pour lutter contre ses plus récents rivaux, les BMW X5, Audi Q7 et le tout nouveau Mercedes ML. A l’arrière

(1) Prix public TTC de 17 500€ pour une VOLVO C30 D2 Kinetic type 20-11, soit un avantage client de 3 100€ par rapport au prix public TTC conseillé au tarif du 15/04/2011. Offre réservée aux particuliers, valable pour toute commande entre le 31/08/2011 et le 31/10/2011, en France métropolitaine et sous condition de reprise de votre ancien véhicule. Consommation Euromix (l/100 km) : 4,3-CO2 rejeté (g/km) : 114. (2) Prix public conseillé au 15/04/2011 dans le réseau participant. Tarif valable en France Métropolitaine. Offre réservée aux particuliers. VOLVO V50 D2 Kinetic : consommations Euromix (l/100 km- : 4,3 - CO2 rejeté (g/km) : 114. volvocars.com/fr

se détachent les bandeaux de diode, à l’avant le jeu de pare-chocs argentés. Mais c’est le système Volvo on Call qui profite de ce restylage pour se coupler à la fonction Bluetooth et une connexion mobile pour localiser le véhicule ou mettre le chauffage à distance. New look Beaucoup plus relookée, la Twingo est le premier véhicule Renault à adopter le nouveau design de la marque. Nouvelle calandre dynamique, soulignée par l’ajout d’antibrouillards et

de feux de position ronds, feux supplémentaires qui prennent place sur le hayon et bouclier plus rond à l’arrière ; éclairage vert ou orange, plancher en bois mettant en avant “l’esprit cabane” et “la simplicité fonctionnelle du camping”, renforcement du “caractère gai, coloré et convivial en travaillant notamment les couleurs et matières” ; personnalisation avec une offre de cinq stripings de toit s’ajoutant aux dix déjà disponibles : avec cette nouvelle Twingo, Renault

entend augmenter son pouvoir de séduction au-delà de sa clientèle citadine et féminine. Autre sensation du salon de Francfort, le Jeep Grand Cherokee SRT8 s’est doté d’un V86.4 HEMI qui développe 471 chevaux. Ainsi, le 0 à 100 km/ est obtenu en 4,8 secondes et la vitesse de pointe dépasse les 250 km/h ! Tout pour concurrencer les SUV premium les plus performants d’Europe, BMW X5 M, Range Rover Sport Supercharged ou encore Porsche Cayenne.


14

SPÉCIAL AUTOMOBILE L’Alhambra 4WD,  un monospace tout en sécurité Le Seat Alhambra 4WD, est fait pour circuler sous les pires conditions météo. Il est doté d’un système 4x4 électronique qui répartit automatiquement la motricité sur les trains avant et arrière selon les besoins. Il ne peut que séduire les familles à la recherche d’une

La nouvelle Accord est  devenue un tout-temps

HONDA 

CONCEPT-CARS 

voiture luxueuse, maniable et sûre. L’atout de ce véhicule est assurément sa tenue de route, grâce à sa transmission intégrale. Ce monospace haut de gamme dispose d’un moteur 2,0l TDI, de 140 ch, s’appuyant sur un boîte à vitesse manuelle à six rapports.

N° 26 - 29 septembre 2011

Hybrides, électriques et            citadines en tête Sur fond de baisse des ventes, de tempête boursière et de risques de récession économique, les marques ont présenté à Francfort 80 exclusivités, nouveautés et concept-cars confondus . Les véhicules hybrides et les électriques étaient à l’honneur chez

plusieurs constructeurs, de la 3008 Peugeot aux petites voitures micro-urbaines électriques. La part belle a également été faite aux citadines, secteur qui, selon les études, pourrait connaître une forte croissance dans les prochaines années.

Le grand rendez-vous

■■ La Honda Accord s’est adaptée aux grands rouleurs.

Calandre plus imposante, blocs optiques plus fluides, le changement n’est cependant pas frappant de l’extérieur. Mais il suffit de s’installer au volant pour qu’il devienne évident. Une trentaine de chevaux viennent ajouter à la puissance du précé-

dent modèle, pour les véhicules équipés du moteur 2.2 i-DTEC 180ch. Ce qui offre un comportement très réactif sur routes sinueuses. Autres points notable, l’amélioration de l’insonorisation et un confort accru pour les passagers.

●■ PARADOXE La France importe... des voitures  françaises Il serait facile de désigner les importations de voitures étrangères comme principales coupables du déficit commercial dans ce secteur. Comble de l’ironie, ce sont principalement les voitures françaises, produites à l’étranger, qui viennent alourdir le bilan des importations, notamment en ce qui concerne les utilitaires légers.

●■ PORSCHE  La 911, 700 chevaux ! Le préparateur allemand a décidé de passer la seconde sur la 911 Turbo, et d’offrir à la sportive Porsche un boost de puissance à 700 chevaux, pour des performances de feu.

●■ SÉCURITÉ ROUTIÈRE  Mortalité en baisse Après un excellent mois de juillet à -21%, la mortalité routière a à nouveau reculé en août à -3,9% et tous les autres indicateurs suivent la même tendance. Le cumul des huit premiers mois de l’année reste toutefois toujours au dessus de la même période de l’année dernière.

■■ Au grand salon allemand, Citroën a fait sensation avec ce surprenant “Tubik”, un concept à la fois fantasque et rétro.

L

es concept-cars sont les spécificités des grands salons automobiles. A Francfort, nombreux furent-ils à offrir du rêve aux amoureux de la belle voiture. Mais les vrais “dreamcars”, comme l’étonnant Citroën Tubik, se sont faits plus rares qu’à l’habitude. Les autres annonçaient plutôt des modèles à venir, tels que la Seat IBL, la Volvo You ou la Honda Civic 9. Chez Citroën, on a décidé de jouer la carte de l’utilitaire, avec le Tubik, un concept pour le moins fan-

tasque et rétro. Il fait référence au célèbre utilitaire que la marque aux chevrons avait lancé en 1939 : le Tub. Long de 4,8 mètres, large de 2,08 et haut de 2,05, il est conçu pour transporter à la fois marchandises et passagers. Neuf personnes peuvent y prendre place grâce à trois grands sièges, qui peuvent être modifiés. Après l’IBE et l’IBX présentés au salon de Genève, Seat a dévoilé à Francfort l’IBL, le prototype de sa future berline sportive. A l’avant, l’IBL se distingue par sa

forme de flèche, élément caractéristique du design Seat et sa ligne distinctive qui entoure le capot. La calandre reprend aussi le thème de la flèche à cinq côtés. Avec ses 4,67 mètres de long pour 1,85 de large, elle entre dans la catégorie des grandes berlines. Le concept You préfigure aussi la future grande berline Volvo, au profil ramassé de la poupe et à la ligne droite du toit plongeante vers l’arrière. La finition bois et cuir de haut niveau côtoie des éléments

technologiques modernes comme un tableau de bord à l’affichage entièrement numérique et un système multimédia matérialisé par une tablette tactile amovible. Honda de son côté a montré un premier teaser de sa future Civic. La face avant devrait s’inspirer de l’hybride Insight, avec un look de soucoupe volante. Quant à la motorisation de la belle compacte, le 2.2 i-DTEC de 150 ch a été amélioré. Grâce à un aérodynamisme revu, la Civic affichera des émissions de CO2 de 110 g/km.


N° 26 - 29 septembre 2011

FRANCE MONDE

L’AFFAIRE DU MEDIATOR

Servier devant les juges

J

acques Servier (88 ans) et la société Biopharma – qui commercialisa le médicament Mediator – vont se retrouver devant les juges. Leur premier procès commencera le 14 mai 2012, devant le tribunal de Nanterre, saisi de trois citations directes pour des faits de tromperie aggravée. “La voix des victimes a été entendue. Elles s’en réjouissent car elles n’ont pas le temps d’attendre, certaines ayant leur pronostic vital engagé”, déclarent leurs avocats. Ce n’est pas la seule action en cours : à Paris, trois juges d’instruction enquêtent sur d’autres imputations

de tromperie aggravée, escroquerie et homicides involontaires. Pendant ce temps, Servier lutte contre d’autres accusations : selon la presse, il aurait envisagé de délocaliser aux Pays-Bas la direction de son groupe. “Nul n’est plus attaché que moi à nos collaborateurs et à notre pays”, répond-il… On attend aussi ses explications sur l’intense lobbying politique déployé par lui auprès de tous les dirigeants politiques depuis trente ans. Notamment auprès de Bernard Kouchner, qualifié de “libéral qui s’ignore” par l’état-major du groupe Servier, en 1998.

ESPAGNE

Elections anticipées Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a dissous le Parlement le 26 septembre. Les élections auront lieu le 20 novembre, quatre mois avant la date prévue. Motif de cette accélération : un léger mieux dans l’économie espagnole et dans les sondages de la gauche… Mais les mesures d’aus-

15

térité, aggravées cet été, restent un handicap difficile à remonter pour les socialistes. Et Zapatero a annoncé qu’il renonçait à gouverner. Son successeur serait l’ancien ministre de l’Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba, si l’opposition de droite n’était pas donnée largement gagnante : 46 % contre 31 %.

A Barcelone, l’émotion de la “dernière corrida”

La gauche conquiert le Sénat

■■ S’il n’a plus la majorité au sein du Sénat, le président sortant de la Haute assemblée Gérard Larcher, se fait fort de convaincre le nombre suffisant d’élus du centre pour conserver ce samedi son siège de deuxième personnage de l’Etat.

Signe d’évolutions dans la société française, cette rupture aura des conséquences politiques sérieuses.

C

oup de tonnerre dans l’histoire de la Ve République ! Le 25 septembre, pour la première fois depuis 1958, la gauche a conquis la majorité au Sénat : 177 des 348 sièges. Deux de plus que la majorité absolue… A sept mois de la présidentielle, cet événement inédit résonne comme un coup de semonce, non seulement pour l’UMP mais pour Nicolas Sarkozy. Le PS, quant à lui, n’hésite pas à présenter son score comme le premier pas vers l’Elysée : “C’est une victoire pour tous les socialistes, pour

tous les candidats à la primaire, une sorte de premier acte, de répétition générale pour la victoire en 2012”, affirme le premier secrétaire par intérim Harlem Désir.

Le Sénat, chambre d’opposition ? A droite, on grimace. Surtout Chantal Jouanno, tête de liste UMP à Paris : une liste mise en déroute. Seul le président UMP du Sénat, Gérard Larcher, laissait entendre lundi que la droite pourrait encore limiter les dégâts le 1er octobre, lors de l’élection du président de la haute assemblée, le deuxième personnage de l’Etat. Cela impliquait une négociation minutieuse entre l’UMP et les centristes, dans l’espoir de faire réé-

lire… Larcher. Cependant les socialistes, mis en appétit, entendaient bien emporter aussi ce fauteuil de président : “Je serai candidat à ce poste et si j’en crois les résultats d’hier soir, c’est une majorité de gauche qui est sortie des urnes”, annonçait le président du groupe socialiste au Sénat, Jean-Pierre Bel. Ajoutant : “Il faut rester serein et vous verrez que les choses vont se passer naturellement.”

Les causes du choc Comment expliquer ce choc politique majeur ? Par la montée de la gauche dans les régions depuis plusieurs années… “Il y a une véritable grogne des territoires”, admet Jean-Pierre Raffarin, de plus en plus enclin à mar-

quer sa différence d’avec le sarkozysme. Cette grogne vient de la politique gouvernementale, qui a chassé vers la gauche un certain nombre d e no ta b l es j u sq u e-l à conservateurs. D’autre part, nombre de maires ruraux ne sont plus des agriculteurs mais des fonctionnaires ou des syndicalistes retraités, sympathisants PS de longue date… Là aussi, la politique de Paris – favorisant l’exode rural – a produit des effets inattendus. Première victime collatérale du scrutin de dimanche dernier : la “règle d’or” que Sarkozy voulait incorporer à la Constitution. Faute de la fameuse majorité des trois cinquièmes au Congrès, ce projet serait condamné d’avance.

Le vaudeville des mallettes

■■ Le matador José Tomas a livré la dernière corrida de Barcelone, dimanche 25 septembre.

Par décision du gouvernement catalan, la “dernière corrida” de Barcelone a eu lieu le 25 septembre. Elle s’est achevée devant 20 000 aficionados debout qui chantaient l’hymne “Libertad”, tandis que le torero José Tomas pleurait, genou en terre, le drapeau sang et or sur les épaules… Est-ce une question de drapeau plus que d’écologie ? “La mort d’un toro de combat face à un matador, dans l’arène, n’a en soi rien de contraire aux sciences de l’écologie”, affirme le sociologue Joan Lloret. Selon lui, le problème est ailleurs… Immémorial sport castillan, la corrida serait le symbole “de ce que les nationalistes catalans rejettent : l’unité espagnole”. L’emblème de

la tauromachie ibérique représente un toro noir sur fond de drapeau espagnol. Mais les nationalistes catalans ne reconnaissent que leur drapeau à eux, celui de la “generalitat” autonome de 1932 supprimée par Franco en 1939. Voilà donc les jeunes militants du “front de libération animale” enrôlés dans un nationalisme : ce qui pourtant ne leur ressemble pas. Le dernier espoir des aficionados catalans est la probable victoire de la droite aux législatives de novembre : Alberto Fernandez Diaz, leader local du Partido popular, jure que “c’est la dernière corrida de l’année, pas la dernière corrida de Barcelone”.

D

rame shakespearien ou comédie de mœurs ? L’affaire des “mallettes”, cette semaine, tournait à l’embrouille : “ma mère a menti pour se venger de mon père”, déclarait Milena Gaubert, fille de Patrick Gaubert, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy… En effet l’épouse de ce dernier, Hélène de Yougoslavie, venait d’affirmer – le 24 septembre à Europe 1 – que son mari “avait rapporté de l’argent en espèces après des voyages en Suisse en compagnie de Ziad Takieddine”, autre suspect dans l’affaire dite des mallettes. “Je suis très choquée de ce que raconte ma mère”, s’indigne Milena : “Il y a quelques mois, elle m’avait confié qu’elle voulait emmerder mon père, dont elle divorce… Cela va trop loin, c’est trop grave maintenant, je ne peux pas laisser faire ça… Elle rend publique cette histoire ? donc moi je rends public ce qu’elle m’a

■■ L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy Thierry Gaubert (à droite), est accusé par son exépouse d’avoir transporté de l’argent liquide pour la campagne d’Edouard Balladur.

dit !” Milena jure qu’elle ne témoigne pas pour rendre service à son père… Celui-ci a été mis en examen le 21 septembre pour recel d’abus de biens sociaux, dans le cadre de l’enquête sur le financement poli-

tique présumé de la campagne d’Edouard Balladur, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole. Un financement lié aux contrats de vente d’armes au Pakistan… Sur la base des déclarations de Takieddine, l’intermé-

diaire libanais, le juge Renaud Van Ruymbeke a également mis en examen Nicolas Bazire, l’ancien directeur de cabinet de Balladur. Le juge devait aussi entendre cette semaine Brice Hortefeux.


16

ENTRETIEN

N° 26 - 29 septembre 2011

LIVRES

“L’apocalypse n’est pas pour demain”

Tsunami, catastrophe nucléaire… le monde va mal ! Pour le politologue Bruno Tertrais, il n’y a pourtant pas lieu de s’inquiéter. ■■ Tremblements de terre, Tsunami, cyclones… notre planète ne tournerait-elle plus rond ? “Les catastrophes naturelles sont plus visibles et marquent davantage les esprits. Mais, statistiquement, leur nombre n’augmente pas, et le nombre de morts qu’elles entraînent tend à diminuer depuis un siècle. C’est assez logique car nous sommes de mieux en mieux protégés.”  ■■ Pourquoi êtes-vous sceptique quant à l’ampleur du réchauffement climatique ? “Je ne nie pas la réalité du réchauffement, mais il y a tellement d’inconnues sur son ampleur et sur ses effets qu’il ne me semble pas urgent de consacrer autant de moyens à la réduction des gaz à effets de serre (GES). D’autant plus que la proportion du réchauffement climatique éventuellement due aux GES me paraît en-

core, aujourd’hui, entourée d’incertitudes.” ■■ L a p o p u l a t i o n mondiale continue de croître. Notre planète pourra-t-elle nourrir tout le monde ? “Je le pense d’autant que la population va se stabiliser. L’existence d’un réservoir de terres arables, les progrès dans le domaine de la productivité en Afrique, la possibilité d’avoir recours aux OGM… me rendent optimiste quant à la capacité de notre planète à nourrir 10 milliards d’habitants.” ■■ Bactérie, grippe A, Sida… est-ce le retour des grandes épidémies ? “Certes, elles se transmettent plus rapidement avec les moyens de transport modernes, mais nous sommes mieux armés médicalement pour y faire face. A l’exception du Sida qui reste un vrai fléau non vaincu, les grandes épidémies dont on a parlé ces dernières années ont eu des bilans humains limités. C’est pourquoi la peur des grandes épidémies est exagérée.”  ■■ Après Fukushima,

faut-il arrêter le nucléaire ? “En 1975, la rupture d’un barrage en Chine avait causé la mort de 30 000 personnes. A-t-on pour autant demandé la fermeture des barrages ? Il est vrai que le nucléaire fait peur. Et pourtant, il tue infiniment moins que les autres sources d’énergie (pétrole, charbon…). La vraie question est donc de savoir quel niveau et quel type de risque une société moderne est prête à accepter.”  ■■ M o y e n - O r i e n t , Asie… les risques de conflits sont nombreux. Ne vivons-nous pas sur une poudrière ? “Pas plus qu’auparavant. Depuis vingt ans, les conflits diminuent. Et s’il existe des risques de guerre notamment en Asie ou au MoyenOrient, rien n’indique qu’ils sont plus élevés qu’il y a vingtans.”  ■■ Sauf qu’à l’avenir de plus en plus de nations risquent de se doter de l’arme nucléaire… “Le danger de la prolifération nucléaire existe mais je m’inscris en faux contre le catastrophisme dans ce

■■ “Par les moyens de communication actuels, les catastrophes naturelles sont plus visibles et marquent davantage les esprits. Mais, leur nombre n’augmente pas.

domaine. L’idée - qui est une des grandes idées du catastrophisme stratégique américain - que l’on va avoir subitement cinq ou dix puissances nucléaires de plus ne me semble pas fondée.”

pris de mon propre milieu pour lesquels cela fait plus de crédits de recherche, les journalistes toujours à la recherche de sensationnel, les politiques parce que cela renforce leur rôle de protecteur face aux risques…”

Si tout ne va pas si mal que cela, pourquoi cherchet-on à nous faire peur ? “Cela arrange beaucoup de monde : les experts – y com-

■■ Quel type d’événements pourrait mettre à mal votre optimisme ? “Un événement totalement

La passionnante saga des ducs de Normandie

La fidélité, une vertu en voie de disparition

L’

C

Échiquier, c’était, réunie à Rouen, Caen ou Falaise, l’assemblée souveraine de Normandie. C’est elle qui, lors de la séance du 9 novembre 1469, sur ordre de Louis XI, brisa l’anneau ducal. La Normandie, qui toutefois n’existait plus en tant que duché depuis 1204, faisait désormais partie intégrante du royaume de France ; ainsi s’achevait une longue histoire, racontée par André Davy dans un ouvrage que l’on qualifierait

volontiers de définitif. De l’avènement en 911 du Scandinave Rollon jusqu’au repli de Jean Sans Terre en 1203, l’auteur retrace trois siècles d’histoire des ducs de Normandie. On en gardera l’idée que, sans qu’elle en soit pâlie, la haute figure de Guillaume le Conquérant connaît des prédécesseurs et des successeurs tout aussi prestigieux. Le travail d’un spécialiste, dont le talent narratif rend son ouvrage captivant.

La véritable histoire des ducs de Normandie Auteur : André Davy Genre : histoire Edition : Pascal Galodé 198 pages, 20 €

ourir, toujours courir, comme pour combler d’inconsistants divertissements la vacuité d’une vie décidément trop courte et vouée à l’éphémère : plus variées seront nos expériences, plus renouvelées nos dilections, plus grande sera l’illusion d’une plénitude jamais atteinte. A une époque dominée par l’obsession du changement, où la nouveauté est dans l’air du temps, Jean Bastaire, en iconoclaste de nos modernes idoles, vient sans

vergogne prôner la vertu de fidélité. En amour comme en politique, mais aussi dans nos modes de consommation, le changement est devenu synonyme de progrès. Face à cette tyrannie de l’incessante nouveauté, l’auteur, inspiré d’une sagesse qu’il doit autant à Montaigne qu’à la Bible, démasque la folie de nos comportements et suggère que nous réapprenions le chemin vers les sources immuables de la vie et du bonheur.

Cancer du sein : comment mieux y faire face

Tout ce qu’il faut savoir sur la Normandie

D

D

ans la collection de poche “Medicatrix” des éditions du Rocher, un opuscule des plus précieux pour les femmes d’aujourd’hui. Parmi les dix causes recensées du cancer du sein, il en est une, aux limites du physiologique et du psychologique, qui semble activée, pour ne pas dire sécrétée, par notre société moderne : le stress. Course au rendement et inquiétude croissante du lendemain génèrent une vie trépidante

qui favorise le développement de la maladie. Et une fois le diagnostic posé, comment ce facteur déterminant ne s’aggraverait-il pas encore ? Alors, pour rompre ce cercle vicieux, et mieux encore pour prévenir le mal, le cancérologue Henri Joyeux, professeur à la Faculté de Montpellier, propose des solutions et donne des conseils fondés sur l’expérience de longues années d’observation. Un petit livre qui pourrait être salutaire.

Stress et cancer du sein Auteur : Professeur Henri Joyeux Genre : santé Edition : du Rocher 168 pages, 7,50 €

es “miscellanées”, ce sont des mélanges, une suite variée sans ordre préétabli. Et c’est là ce qui fait le charme de cette découverte de la Normandie, des usines Alpine de Dieppe aux saints guérisseurs de nos paroisses, en passant par Madame Bovary ! Cet assortiment de faits historiques, de particularités géographiques, d’anecdotes insolites et de cent autres articles touchant à l’art, aux coutumes, à l’artisanat

imprévu, comme un astéroïde qui se dirigerait vers la terre et que l’on repère trop tard. Avecconséquences désastreuses sur l’ensemble de la société humaine.” Propos recueillis par Benoît de Villeneuve

“L’apocalypse n’est pas pour demain”, Bruno Tertrais, Editions Denoël.

Eloge de la fidélité Auteur : Jean Bastaire Genre : essai Edition : Salvator 110 pages, 12,90 €

ou aux trésors enfouis du patrimoine, sans oublier patois et chansons, se déguste sans retenue et laisse aux papilles de l’esprit une incomparable saveur. Gens de passage ou Normands enracinés de nos cinq départements, ne boudons pas le plaisir de cette promenade semée de surprises.

nos sélections sur

Miscellanées de Normandie Auteur : Alain Gérard Genre : régionalisme Edition : CLC Éditions 170 pages, 15 €


N° 26 - 29 septembre 2011

DETENTE

LA RECETTE

Les champignons, chapeaux bas ! Un footing dans les sous-bois, une escapade familiale dans les prés peuvent être l’occasion de ramasser de bons champignons. Et de les accommoder.

Omelette aux girolles Pour 4 personnes Préparation : 30 mn

●■ 250 g de girolles ●■ 1 poivron rouge ●■ 50 g de lard maigre fumé ●■ 5 œufs ●■ 30 g de beurre ●■ 12, 5 cl de crème ●■ 4 échalotes ●■ 1/2 cuillère à café de pa-

prikadoux (facultatif)

●■ 1 bouquet de ciboulette ●■ Sel

Nettoyez les girolles et coupez-les en lamelles. Pelez les échalotes, hachezles finement. Lavez le poivron, éliminez les graines et la partie blanche et taillez-le en lanières. Taillez le lard en petits dés. Faites fondre le beurre et faites-y revenir les lardons.

Ajoutez ensuite les échalotes et les girolles. Faitesles cuire à feu moyen, pendant 10 mn environ, jusqu’à ce que toute l’eau rendue se soit évaporée. Pour finir, ajoutez le poivron et poursuivez la cuisson pendant 8 mn. Fouettez les œufs avec la crème, ajoutez le sel et le paprika. Lavez la ciboulette, secouez-la et ciselez-la. Versez le mélange œufs crème sur les girolles, et parsemez de la moitié de la ciboulette. Faites prendre la masse à feu moyen puis réduisez le feu. Partagez l’omelette en quatre parts que vous dresserez sur un plat. Parsemez avec le reste de ciboulette. toutes nos recettes sur

Mots croisés Horizontalement A – Disposer par couches. B – Ils sont encore apprentis. C – Ville italienne célèbre pour sa tour. Période idéale pour un bain de minuit. D – Article d’importation. Brut de décoffrage. E – Thymus de veau. Passes à table. F – Preuves de bienveillance. G – Il n’hésite pas à piquer. Princesse vachement mythologique ! C’est-à-dire. H – Deux autrement. Plissée. I – C’est une épreuve. Acide de synthèse. J – Expulsé puis déclaré. Entreposas ton fourrage dans de grands réservoirs.

Verticalement 1 – Elle provoque une rupture. 2 – Véhicule qui rend bien des services. 3 – Substance qui se dégage d’une plaie infectée. Il obligeait à travailler. 4 – Un petit coin de paradis. Prend de l’importance. 5 – Partie de rigolade. Brin d’hérédité. 6 – Elles prennent place sur le pupitre du pianiste. 7 – Personnel anonyme. Elle est célébrée à l’église. 8 – On l’entend de tous côtés. Durcissement de l’épiderme. 9 – Européen du Nord. Rejettera la réalité. 10 – Propres à l’habitat présidentiel.

LES MAREES

Dates

Coeff.

Vendredi 30

PM

BM

FECAMP

PM

BM

LE HAVRE

DEAUVILLE TROUVILLE

PM

PM

BM

BM

110-105 02.05 09.10 01.50 08.30 01.05 08.20 00.42 08.24 14.25 21.30 14.15 20.50 13.30 20.40 13.05 20.45

Samedi 1

98-91 02.45 09.50 02.35 09.10 01.50 09.00 01.28 09.05 15.10 22.10 14.55 21.30 14.10 21.20 13.50 21.25

Dimanche 2

82-73

Lundi 3

64-56 04.15 11.10 04.05 10.35 03.20 10.20 03.06 10.25 16.40 23.35 16.20 23.05 15.40 22.45 15.29 22.48

Mardi 4

48-43 05.10 12.00 04.55 11.30 04.20 11.05 04.07 11.12 17.40 17.25 16.45 23.40 16.36 23.45

Mercredi 5 Jeudi 6

40

Horizontalement A – Disposer par couches. B – Ils sont encore apprentis. C – Ville italienne célèbre pour sa tour. Période idéale pour un bain de minuit. D – Article d’importation. Brut de décoffrage. E – Thymus de veau. Passes à table. F – Preuves de bienveillance. G – Il n’hésite pas à piquer. Princesse vachement mythologique ! C’est-à-dire. H – Deux autrement. Plissée. I – C’est une épreuve. Acide de synthèse. J – Expulsé puis déclaré. Entreposas ton fourrage dans de grands réservoirs. Les solutions

Sudoku

L’horaire des marées du 30 septembre au 6 octobre DIEPPE

A B C D E F G H I J

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

03.30 10.30 03.20 09.50 02.35 09.40 02.15 09.45 15.50 22.50 15.35 22.15 14.55 22.00 14.37 22.05

06.20 00.35 06.20 00.05 05.35 12.20 05.30 18.55 13.15 18.55 12.45 18.10 18.06 12.23

40-43 07.55 01.55 07.50 01.35 07.10 20.30 14.45 20.25 14.20 19.40

01.10 07.07 01.08 13.55 19.37 13.55

Les initiales PM et BM signifient pleine mer et basse mer. Malgré toute l’attention apportée à la rédaction de ce tableau nous déclinons toute responsabilité pour les erreurs qui auraient pu s’y glisser

Verticalement 1 – Elle provoque une rupture. 2 – Véhicule qui rend bien des services. 3 – Substance qui se dégage d’une plaie infectée. Il obligeait à travailler. 4 – Un petit coin de paradis. Prend de l’importance. 5 – Partie de rigolade. Brin d’hérédité. 6 – Elles prennent place sur le pupitre du pianiste. 7 – Personnel anonyme. Elle est célébrée à l’église. 8 – On l’entend de tous côtés. Durcissement de l’épiderme. 9 – Européen du Nord. Rejettera la réalité. 10 – Propres à l’habitat présidentiel.

17

LA TABLE

Le Vascœuil, valeur sûre du quartier Saint-Marc

■■ Le Vascœuil, en face de la place Saint-Marc, est une bonne adresse pour son rapport qualité-prix.

L

a place Saint-Marc, à Rouen, est plutôt bien dotée gastronomiquement parlant. Le Vascoeuil, situé du côté de la rue Martainville, présente un visage attrayant : une terrasse pour les beaux jours et une ambiance ni trop lourde ni trop fade de vieux bistrot. Café gourmand de luxe Le midi, une clientèle de salariés et de jeunes cadres dynamiques s’y retrouvent. On est immédiatement surpris par la bonne insonorisation de la salle : pas de brouhaha ! Côté carte, une formule à 10,50 € comporte une entrée et un plat ou un plat et un dessert parmi d’autres propositions intéressantes. Pour 15 €, vous avez le droit à la totale. En ce mardi midi, j’opte pour un entrée-plat-des-

sert et débute la dégustation avec un croustillant normand. Du camembert chaud accompagné de pommes chaudes, le tout entouré de feuilles de brick et servi avec un lit de salade fraîche. Une bonne entrée en matière avant l’arrivée de mon duo de volailles et sa sauce au miel. Si la volaille n’a rien d’inoubliable, l’ensemble est plus que correct. Seul bémol : le service, bien qu’agréable, s’est montré un peu lent. En dessert, c’est finalement vers le café gourmand que se porte mon choix. Et là, superbe surprise : il s’agit sans doute du meilleur que j’ai jamais goûté. Bien présenté, copieux et varié, il finit mon repas en beauté. Pratique. Le Vascœuil, 106 rue Martainville, Rouen. Tél. 02 35 70 27 43

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A LA METEO B Beau temps C Vendredi 30 septembre D - Temps : temps très chaud. - Températures : minimales de 11 à 13°, maximales de 26 à 28°. E - Vent : est. F Samedi 1er octobre - Temps : ambiance estivale. G - Températures : minimales de 11 à 13°, maximales de 25 à 27°. H - Vent : sud-est. I Dimanche 2 octobre - Temps : chaleur et soleil au J programme.

- Températures : minimales de 11 à 13°, maximales de 25 à 27°. - Vent : sud.

Lundi 3 octobre

- Temps : plus nuageux. Restant sec. - Températures : minimales de 11 à 13°, maximales de 22 à 24°. - Vent : nord-est.


18

Photo Valérie Burton

SORTIES

. Fresquienne à l’heure du conte Le 22e festival du conte de Fresquienne débutera par une soirée conte et cirque. Retenez bien la date du 30 septembre, jongleurs, cracheurs de feu, clown, se mêleront aux conteuses et conteurs pour faire de cette soirée, la première soirée d’un festival inoubliable. Du 30 septembre au 15 octobre. Retrouvez l’ensemble de la programmation sur www. fresquiennes-caux-festival.fr. . Les vers sont dans la rue ! Poésie dans(e) la rue, c’est la promesse d’avoir, tout au long de la journée, des cafés-lectures, des poètes invités, des stands éditeurs, ainsi qu’un espace nomade avec la Roulotte à poèmes, pour ne parler que de cela. Sans oublier les interventions de rue, de respirations dansées et d’un “freezing poétique-surprise”. Samedi 1er octobre, dans le quartier Saint-Maclou Eau-de-Robec, à Rouen. Retrouvez toute la programmation sur detournements.over-blog.com. . Marché artisanal de Bihorel Les samedi 1er et dimanche 2 octobre, le centre commercial Kennedy accueillera la 10e édition du marché artisanal. Terrines de gibier, escargots, neufchâtel, linge de maison brodé, bijoux, peinture sur toile, chapeaux, produits apicoles figureront sur les stands des nombreux producteurs et artisans.

●● CONCERT . “Au temps d’Hector Malot” Isabelle Demoy donne un concert, sur le thème “Au temps d’Hector Malot”. Rendez-vous dimanche 2 octobre au Grenier à sel de la Bouille. L’artiste chantera des airs connus du répertoire lyrique et sera accompagnée par deux musiciens Yves Mouchel (pianiste) et Florent Dusson (violoniste) ; quelques lectures d’œuvres d’ Hector Malot et divers auteurs de la période Romantique viendront ponctuer ce concert. . L’Opéra s’invite au CHU Une envie de pousser la ballade jusqu’au CHU de Rouen ? Quelle idée ! Seulement pour l’occasion, lundi 3 octobre, les musiciens de l’opéra de Rouen jouent les symphonies de Haydn, au coeur de l’hôpital , à l’Anneau Central. Chaque mois, 30 minutes de musique sont offertes pendant la pause déjeuner de 12 h 30 à 13 h. Ouvert à tous. . Illuminations musicales Les œuvre de Benjamin Purcell continuent de défiler sur la scène du Théâtre des Arts. Jeudi 6 octobre, ce sont les Illuminations qui seront données. Le compositeur a mis en musique dix poèmes d’Arthur Rimbaud. Rendez-vous à 20h, au Théâtre des Arts. Billetterie au 0810 811 116.

Les clowns entrent dans la danse à Maromme

“Canard Pirate” : quand l’art contemporain fait son cinéma

C’est un moment saisissant. Un spectacle d’humour mélangeant la danse, plutôt danse de salon, et le clown, qui raconte une belle histoire autour de la complicité de deux êtres vieillissants... Idéal pour une famille, des grands parents aux petits enfants.

Dans le cadre de Rouen impressionnée, le musée des Beaux-Arts de Rouen propose une séance détonante ! Réaction en chaîne de télé, “Canard pirate” est un zapping, une suite de petits instants ouverts à l’improvisation et à l’imprévu. Ces vidéos et films

En croisant les âges et les genres, “Los Yayos” montre le quotidien de ce couple qui met en exergue toutes les émotions humaines. Pratique. Los Yayos, par la Cie de la Casquette, mardi 4 octobre, 19h, espace Beaumarchais, Maromme. Dès 6 ans. Tarifs. 3 € à 5 €

d’animations, réalisés par HSH, font la part belle à la manipulation d’objets, du dessin à la craie animé, des acrobaties de ville, des expérimentations de toutes pilosités... Rendezvous, mercredi 5 octobre à 19h, à l’auditorium du musée des Beaux-Arts.

ÉVÉNEMENT Découvrez ce qui se passe dans votre tête

Venez vous creuser la cervelle

D

evant cette exposition “Remue-méninges” qui a pris place à l’espace des sciences H2O, à Rouen, les petits et les grands se creuseront la cervelle pour découvrir et deviner la façon dont fonctionne cet organe indispensable à la vie : le cerveau. Bien qu’il soit perpétuellement sollicité, on sait finalement peu de choses sur lui, ni tout ce qu’il contrôle chez l’être vivant. C’est ce que cette exposition se propose de faire sortir de l’ombre à travers des expériences, aussi curieuses qu’amusantes, qui permettent aux visiteurs de lever le voile sur une foule de choses. Par exemple, comment fait-on pour mémoriser une information ? Qu’est ce que l’horloge interne ? Comment le cerveau traduit-il des émotions ? Des tests sont proposés au cours de la visite, mettant à l’épreuve la mémoire, la vision... Une excellente façon d’apprendre tout en s’amusant. Pratique. Exposition “Remue-méninges”, jusqu’au 11 mars 2012. Espace H2O, quai de Boisguilbert. A partir de 7 ans. Ouvert du mardi au dimanche de 13h30 à 17h30 et durant les vacances du lundi au dimanche de 13h30 à 17h30. Tarif 3 € / 2,50 €. Informations au 02 35 52 95 29

■● Outre des tests et des expériences que l’on peut y faire, l’exposition montre le cerveau de manière concrète. Ici, c’est un vrai cerveau qui est montré au public..

Un atelier pour manier la plume

O

ublions un instant notre époque, pour remonter le temps et revenir à celui où l’écriture reposait sur l’art de l’enluminure et à la calligraphie. Ces deux techniques ont accompagnées pendant des siècles nos ancêtres qui cherchèrent systématiquement la beauté, la perfection artistique dans leurs réalisations. Le Musée départemental des antiquités vous propose de plonger un instant dans ces deux univers par une initiation à ces techniques du Moyen âge. Découvrez

Photo cg76-Musée départemental des Antiquités-François Dugué

●● SORTIES

N° 26 - 29 septembre 2011

■● Apprenez à réaliser vous-même de belles enluminures.

le support, les outils utilisés et les encres adéquates pour réaliser des enluminures ou des calligraphies. Cet atelier vous emmènera dans une autre dimension qui vous rapprochera de l’histoire de l’écriture. Pratique. Musée départemental des Antiquités, 198 rue Beauvoisine, 10 € par séance (matériel fourni). Informations et réservations au 02 35 15 69 22. Plusieurs sessions sont organisées, les samedis 1er, 8 et 15 octobre, de 10h à 12h, ainsi que de 14h30 à 16h30.


N° 26 - 29 septembre 2011

19

SORTIES Les minéraux et les fossiles sont de sortie La Halle aux toiles accueillera les 1er et 2 octobre prochains le salon “Rouen Minéraux-fossiles”. Pour cette 18e édition, les organisateurs ont choisi de valoriser les fossiles de poissons. Avec les 60 exposants internationaux, les collectionneurs pourront trouver la

. Un midi au Musée Dans le cadre de l’animation “midi-musée”, vous êtes invités à découvrir une cinquantaine de dessins et d’estampes de l’école émilienne du XVIe siècle, dominée par l’extraordinaire figure de Girolamo Francesco Maria Mazzola, dit le Parmesan (15031540). L’ensemble provient des collections conservées à l’École nationale supérieure des Aeaux-Arts à Paris. Les jeudi 29 et vendredi 30 septembre et jeudi 6 et vendredi 7 octobre, 12h30, Musée des beaux arts Rouen. Tarif. 4 € ; entrée gratuite pour les moins de 26 ans.

OPÉRA

Les vacances de la Toussaint approchent : c’est le moment d’emmener les enfants à la découverte des trésors de la ville rouennaise. Le musée des Beaux-Arts en fait partie et ouvre ses portes à la jeunesse. Pendant les vacances, Valérie Wiesendan-

pierre de leur rêve (minéralogique, paléontologique ou préhistorique), sans oublier les démonstrations de taille d’outils façon Cro-Magnon par un préhistorien. Pratique. Salon minéraux fossile-Préhistoire, 1er et 2 octobre, de 10h à19h, Tarif. 3.5€ gratuit-de 10 ans.

The turn of the screw

A

près le Théâtre des deux rives, c’est au tour de l’Opéra de Haute Normandie de proposer une pièce, en l’occurence un opéra, de Benjamin Britten. Cette fois-ci le Britannique le plus doué de sa génération a composé un nouveau chef d’œuvre en s’inspirant d’un ouvrage écrit par Henry James.

. Bonsaïs ! Venez admirer plus de 80 specimens de cet arbre miniaturisé grâce à des techniques de taille particulières. Stand de conseils et démonstrations, Visites guidées de l’exposition. Samedi 1er et dimanche 2 octobre, Orangerie du Jardin des Plantes, 114 ter, avenue des Martyrs de la Résistance, Rouen. Ouvert de 10h à18h. Entrée libre.

. La peinture sur soie Peindre sur de la soie semble être une activité inabordable. Et bien non ! Héléna Uria vous démontrera que par l’acquission de techniques simples vous pourrez vous lancer très rapidement sur la conquête de la peinture sur soie. Du tact, de la persévérance, un œil vif….tant de qualité que nous possédons tous… Vendredi 30 septembre, Résidence Gallieni, 75 rue du maréchal Gallieni. Gratuit, inscription indispensable au 02 35 72 73 01.

■■ L’œuvre de Benjamin Britten a été salué à sa sortie.

SPECTACLES

élogieuses en 1954, lors de sa première représentation. Au fil des notes et des mouvements, l’opéra retrace pour le public les angoisses d’une gouvernante, livrée à elle-même avec la garde de deux enfants, dans un manoir anglais. Mais deux anciens domestiques, morts dans des conditions mystérieuses, reviennent hanter les lieux et exercent une influence néfaste sur les deux jeunes enfants. Pratique. The turn of the screw (le tour d’écrou), Théâtre des Arts de Rouen, mercredi 5 octobre, 20h ; vendredi 7 octobre, 20h ; dimanche 9 octobre 16h. Réservations au 0810 811 116.

Les déboires de la Princesse K

L

es histoires de princes et de princesses sont toujours à la mode et sont encore plus intéressantes lorsqu’il s’agit d’une création du théatre de Bob. Le théâtre de Bob ? ce sont des comédiens, tous acteurs et metteurs en scène, qui vouent leur profession aux enfants. Cette fois-ci, ils ont décidé de leur raconter les aventures de la Princesse K, émanant de l’imagination d’un des membres de la troupe. Dans cette réalisation, les comédiens jouent avec des sentiments tels que

106

Lorsqu’une nouvelle d’exception rencontre un compositeur talentueux, cela crée une alchimie, qui a pour nom “The turn of the crew”. Cet opéra fut, à sa sortie, un succès salué par des auteurs de référence tels que Oscar Wilde et Todorov. Il a également été célébré par des critiques

la vengeance, la traîtrise, la cruauté, le vice, l’appât du pouvoir. Une pièce incommodante ? Certainement pas, car le théâtre de Bob sait donner aux enfants des spectacles à leur mesure : le traitre est sympathique comme tous les autres personnages. L’honneur de la pièce est sauf ! Un très agréable moment… Pratique. Princesse K, mercredi 5 octobre, 15h. Tarifs : 3,20/4,60/7,10 €. Le Rexy, 31-33 rue Aroux, MontSaint-Aignan. Informations au 02 35 74 18 70.

■■ Avec le Théâtre de Bob les traîtres restent sympathiques.

Le pop délirant de “I’m from Barcelona”

U

ne chorale au 106 ? Oui, mais une chorale délirante qui débarque sur la scène de musiques actuelles. Caractérisé par des chansons “pop”, ce groupe est animé par Emmanuel Lundgren. Un jour, au fin fond de Jonkaping (Suède) le compositeur réunit quelques amis pour présenter ses dernières réalisations et soudain…l’ensemble du groupe y jette sa touche. Ainsi, clarinettes, saxo, flûte, trompette, banjo, accordéon, viennent tour à tour agrémenter de

leur spécificité la maquette d’origine. C’est ainsi que naquit, en 2006, “I’m from Barcelona”. Le succès vient vite et tout le monde s’empare du phénomène. Le groupe insolite fait escale à Rouen. Si vous êtes fan de musique pop, parfumée de délires vocaux et instrumentaux, c’est un concert à vivre ! Photo Box. net, Inc.

. Au pays du soleil levant Pour apprendre à réaliser de la cuisine japonaise, rien ne vaut une petite formation. Le Sushimura propose aux curieux un atelier afin d’apprendre à réaliser soi-même des sushis et des makis comme au restaurant ! Mardi 4 octobre. Durée approximative: 2h30. Tarif :29€/pers. Vous pourrez déguster vos créations sur place ou les emporter à la fin de l’atelier. Le Sushimura, 32 Rue des Fossés Louis VIII, Rouen. Informations 02 35 07 31 55.

Photo Croisier

●■ ATELIERS . Pour les sctientifiques en herbe “A vos sens, prêts, partez” et c’est parti pour une exploration à travers les couloirs du Muséum, à la rencontre des animaux du continent africain. Au cours de cet atelier, les enfants doivent reconnaître par le toucher, en exprimant ce qu’ils ressentent, des objets dissimulés dans des boites “mystère”. Un excellent moyen de travailler la précision du vocabulaire mais aussi d’exercer leur raisonnement. Atelier “A vos sens, prêts, partez”, samedi 1er octobre, de 15h à 16h. A partir de 7 ans. Sur réservation au 02.35.71.41.50. Tarifs. 5 € / 6 €.

ger, plasticienne, animera deux ateliers. L’un entraine les enfants à la découverte du Parmesan et de son lion couché, l’autre leur montrera l’importance accordée au chien dans la peinture. Pratique. Pour les inscriptions il suffit d’appeler le 02 35 52 00 62.

Photo Laurent Guizard

●■ EXPOSITIONS

Ateliers vacances : les inscriptions sont ouvertes

■■ Le groupe I’m from Barcelona a été fondé en 2006.

Pratique. I’m from Barcelona, mercredi 5 octobre, 20 h, au 106, quai Jean de Béthencourt. Tarif. de 15 à 18 €. Informations au 0232108860 ou sur www. le106.com.


20

N° 26 - 29 septembre 2011

SORTIES

Le Théâtre des Deux Rives, billets, abonnements réductions : comment ça marche ? Le Centre Dramatique régional de Haute-Normandie fait sa rentrée le 30 septembre prochain. Vous pouvez acheter vos billets à l’accueil du théâtre du lundi au vendredi, de 14h à 18h, ainsi que les samedis en période de représentation. En soirée, la billetterie est

ENTRETIEN

Un théâtre ouvert et de qualité

SAISON

ouverte une heure avant le début du spectacle. Sinon, vous pouvez réserver par téléphone au 02 35 70 22 82, à condition d’envoyer votre règlement par chèque sous 48 heures. La grille tarifaire est fonction de votre situation personnelle. Adultes, familles, jeunes ou

spectateurs en groupe, vous pouvez vous abonner en sélectionnant au minimum trois spectacles de cette saison culturelle 2011-2012. Les bulletins d’abonnement sont disponibles à l’accueil du théâtre, vous pouvez également le télécharger sur le site internet.

Pratique. Centre Dramatique régional de HauteNormandie Théâtre des Deux Rives, 48 rue Louis Ricard, Rouen, 02 35 89 63 41, www.cdrdeuxrives. com, tarifs hors abonnement de 4€ (pour les Rmistes et primaire) à 18€ pour un adulte.

Les incontournables

■■ Le théâtre des deux Rives, dirigé par Elisabeth Macocco, propose une programmation très diversifiée.

nouveautés de cette année ?

“Je l’ai voulue très éclectique. Le programme est très ouvert et très varié, tant sur au niveau des thèmes abordés que des genres utilisés. Nous donnerons bien-sûr des créations puisque nous sommes un lieu de production artistique.”

“Nous avons ouvert de nombreux partenariats pour avoir cette variété que je voulais dans la programmation. Cette démarche permet de mutualiser nos moyens mais aussi de faire circuler les publics. Ces partenariats ne signifient par pour autant que l’on nivelle tout, bien au contraire.”

■■ Quel axe de travail avez-vous privilégié ?

■■ Comment s’annonce cette saison ?

“Mon désir est d’avoir un théâtre qui soit ouvert et accueillant, sans pour autant faire l’impasse sur la qualité artistique de ce que l’on propose.”

“Nous avons la chance d’avoir un public qui soit curieux et très fidèle. Le nombre d’abonnés ne cesse d’augmenter : nous en comptons 4 000 cette année.”

■■ Quelles sont les

Photo Hervé Mazaury

■■ Comment avezvous conçu la saison 2011-2012 du Théâtre des Deux Rives ?

■■ Le spectacle “Portrait de groupe avec Molière” est une création librement inspirée de l’œuvre du grand Molière.

L

e centre dramatique régional de HauteNormandie, propose une saison enlevée et touchante, tantôt burlesque, tantôt poétique. Elisabeth Macocco, directrice du Théâtre des Deux Rives, poursuit, avec son équipe sa volonté d’ouvrir le théâtre au jeune public, tant par le choix des sujets que par les tournées effectuées dans les établissements scolaires. A voir absolument . Portrait de groupe avec Molière, d’après Molière, les lundi 10 octobre, 14h ou

19h30, mardi 11 octobre, 14h ou 20h30, mercredi 12 octobre, 19h30, jeudi 13 octobre, 14h ou 19h30, vendredi 14 octobre, 14h ou 19h30, samedi 15 octobre, 14h30, lundi 17 octobre, 14h ou 19h30. . 1973, le concours de l’Eurovision au cœur d’une réjouissante création théâtrale, les mercredi 19 octobre, jeudi 20 octobre, vendredi 21 octobre à 19h30. . Arlequin poli par l’amour, d’après Marivaux, une pièce à la fois manifeste et conte de fées

qui célèbre l’innocence de la jeunesse, vendredi 4 novembre, 14h ou 19h30, samedi 5 novembre, 20h30, lundi 7 novembre, 14h ou 19h30, mardi 8 novembre, 14h ou 20h30, mercredi 9 novembre, 19h30, jeudi 10 novembre, 14h ou 19h30, lundi 14 novembre, 14h ou 19h30, mardi 15 novembre, 14h ou 20h30, mercredi 16 novembre, 19h30, jeudi 17 novembre, 14h ou 19h30, vendredi 18 novembre, 14h ou 19h30, samedi 19 novembre, 14h30. . Gribouille, d’après His-

toire du véritable Gribouille de George Sand, théâtre de marionnettes, les mardi 22 novembre, 14h ou 20h30, mercredi 23 novembre, 15h, jeudi 24 novembre, 10h ou 14h, vendredi 25 novembre, 14h ou 19h30. . Le Saut de la tortue : Du Côté d’Alice 2, lundi 28 novembre, 14h ou 19h30, mardi 29 novembre, 10h, 14h, 15h, mercredi 30 novembre, 15h ou 19h30, jeudi 1er décembre, 10h, 14h, 15h ou 19h30, vendredi 2 décembre, 10h, 14h ou 19h30.

deux conceptions de l’amour et du couple, mise en scène Jean-Marie Besset, mardi 13, 20h30, mercredi 14, 19h30, jeudi 15 décembre, 14h ou 19h30.

25, jeudi 26, vendredi 27, 19h30, samedi 28, 20h30, lundi 30, 19h30, mardi 31 janvier, 20h30, mercredi 1er, jeudi 2 et vendredi 3, 19h30, samedi 4 février 14h30.

Le Théâtre des Deux Rives, c’est aussi... frontent en musique pour remporter le premier prix du jeu télévisé “la chance aux chansons”, mardi 24 janvier, 9h30, 10h30, 14h, 15h ou 19h30, mercredi 25, 15h, jeudi 26, 9h30, 10h30, 14h ou 15h, vendredi 27 janvier, 9h30, 10h30, 14h, 15h, samedi 28, 14h30, lundi 30 janvier, 14h ou 15h. . Il faut je ne veux pas, d’après les pièces Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, d’Alfred de Musset et Je ne veux pas me marier de Jean-Marie Besset, un jeu de miroir entre deux textes,

Photo Robert Mizono/Getty images

A

côté des représentations événements, vous retrouverez également : . The Golden Vanity, pièce de théâtre pour piano et voix d’enfants, de Benjamin Britten, vendredi 30 septembre, 19h30, samedi 1er, 15h ou 19h30, dimanche 2 octobre, 16h. . La Course aux chansons : Du côté d’Alice 3, d’après La course à l’échalote de Lewis Carroll, texte de Marie Nimier, mise en scène d’Elisabeth Macocco. Deux jeunes candidats s’af-

■■ Lily et Lily sera joué en janvier 2012.

. Lily et Lily, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, une pièce de boulevard devenue quasi mythique, une comédie menée tambour battant, mise en scène d’Elisabeth Macocco et Bernard Rozet, mardi 17, 20h30, mercredi 18, jeudi 19 et vendredi 20 janvier, 19h30, samedi 21 et mardi 24 janvier, 20h30, mercredi

. Caligula, d’Albert Camus, une version plus instinctive qui révèle toute la complexité de la nature humaine, mise en scène par Stéphane Olivié Bisson, programmation hors les murs au Théâtre Charles Dullin de Grand-Quevilly, vendredi 27, 14h ou 20h et samedi 28 janvier, 20h.


N° 26 - 29 septembre 2011

SUR LES ECRANS UGC

CINEMA

A l’affiche : Restless

I

Centre commercial St Sever - Rouen - Tél : 08 92 70 00 00

●● La guerre des boutons (Grande Salle) : tous les jours 11h, 13h45, 15h55, 18h05, 20h15, 22h25.

●● La nouvelle guerre des boutons (Grande

Salle) : tous les jours 10h45, 13h30, 15h40, 17h50, 20h, 22h10. ●● Un heureux évènement : tous les jours 10h40, 13h25, 15h40,17h55, 20h10, 22h25. ●● Identité secrète : tous les jours 10h30, 13h25, 15h35,17h45, 19h50, 22h. ●● Les hommes libres : tous les jours 10h30, 13h25, 15h35,17h45, 19h50, 22h. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 10h40, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05 (sauf lun.), 22h15. ●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 10h55, 15h55, 20h05 (sauf mar.). ●● Shark (3D) : tous les jours 13h55, 18h05, 22h20. ●● Sexe entre amis : tous les jours 22h20. ●● Présumé coupable : tous les jours 11h05, 13h40, 15h50,18h, 20h15. ●● Tu seras mon fils : tous les jours 10h50, 15h40, 20h sauf ven. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours (sauf ven.)13h50, 18h, 22h20, ven. 13h50. ●● Crazy stupid love (VOST) : tous les jours 11h, 14h05, 17h25, 19h50, 22h15. ●● Et maintenant, on va où ? (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 10h35, 13h30, 15h35, 17h40, 19h45, 21h55, sam., dim. 17h40, 19h45, 21h55. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 10h55, 13h30, 15h35. ●● La guerre est déclarée : tous les jours 10h35, 13h40, 15h45,17h50, 19h55, 22h05. ●● Mais comment font les femmes ? : jeu., ven., lun., mar. 11h10, 14h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10, sam., dim. 11h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10. ●● Cars 2 : sam., dim. 11h05, 13h55. ●● Restless (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 10h45, 14h, 16h, 18h, 19h55, 22h, sam., dim. 14h, 16h, 18h, 19h55, 22h. ●● Avant-premières : The artist : ven. 30 septembre à 20h (en présence du réalisateur Michel Hazanavicius); Le skylab : mar. 4 octobre à 20h; Dream House : lun. 3 octobre à 20h.

■● Une merveilleuse ode à la vie et à l’amour, avec deux remarquables comédiens, Henry Hopper et Mia Wasikowska.

●● Nashville (VOST) : sam., dim., lun. 20h05. ●● Les goonies : sam., dim. 11h05, 13h30. ●● Les contes de la nuit : sam., dim. 11h. ●● Avant-premières : The artist : ven. 30 septembre à 20h (en présence du réalisateur Michel Hazanavicius); De bon matin : mar. 4 octobre à 20h30 .

Cinéma Pathé Docks 76 Centre commercial Docks 76 - Rouen - Tél : 08 92 69 66 96

●● Un heureux évènement : tous les jours 11h, 13h30, 15h45, 18h, 20h15, 22h30.

●● Les hommes libres : tous les jours 11h15, 14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20.

●● La guerre est déclarée : tous les jours 11h15,

OMNIA Rouen - 28 rue de la République - Tél. 02 35 07 82 70 ●● Un été brûlant : tous les jours 14h10, 16h25, 19h50, 21h50, scéance suppl. sam., dim. 10h40. ●● Ceci n’est pas un film (VOST) : tous les jours 14h10, 20h, scéance suppl. sam., dim. 10h40. ●● We need to talk about Kevin (VOST) : tous les jours 13h35, 15h50, 18h15, 20h45. ●● Le cochon de Gaza (VOST) : jeu., sam., lun. 14h, 19h30, ven., dim., mar. 16h40, 21h45. ●● L’Apollonide, souvenirs de la maison close : tous les jours 13h30, 18h, 20h35. ●● Restless (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 13h30, 15h45, 18h, sam., dim. 15h45, 18h, 20h40. ●● La fée : jeu., ven., lun. 16h, 20h40, sam., dim. 11h10, 16h, mar. 16h. ●● Présumé coupable : tous les jours 21h50. ●● Et maintenant, on va où ? (VOST) : jeu., sam., lun. 16h40, 21h45, ven., dim., mar. 14h, 19h30. ●● Au revoir (VOST) : jeu., ven., sam., lun. 16h30. ●● Le monde de Barney (VOST) : sam., dim. 10h30. ●● Melancholia (VOST) : sam., lun. 14h, dim. 10h30, 16h45, mar. 16h45. ●● Une séparation (VOST): ven., dim., mar. 16h30. ●● Les bien-aimés : sam. 10h30, 16h45, dim., mar. 14h, lun. 16h45.

21

13h30, 15h35,17h40, 19h50, 21h55.

●● La guerre des boutons : tous les jours 11h, 13h20, 15h35,17h50, 20h05, 22h20.

●● La nouvelle guerre des boutons : tous les jours 11h15, 14h30, 16h30, 18h30, 20h30, 22h30.

●● Présumé coupable : tous les jours 11h15, 13h55,

16h05,18h15, 20h25, 22h30. ●● Crazy stupid love : tous les jours 11h15, 14h, 16h25, 19h40, 22h10. ●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 11h, 13h55, 18h10. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 11h, 14h20, 16h20, 18h20, 20h20, 22h20. ●● Fright night (3D) : tous les jours 11h15, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h20. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 16h, 20h20, 22h30. ●● Le cochon de Gaza (VOST) : jeu., ven., lun., mar. 11h, 13h30, 15h35, 17h40, 19h45, 21h50, sam., dim. 19h45, 21h50. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 11h, 15h35. ●● Les schtroumpfs (3D) : sam., dim. 13h30, 17h40. ●● Cars 2 : sam., dim. 11h, 13h40, 15h50, 18h. ●● Mais comment font les femmes ? : tous les jours 11h15, 13h30, 15h30, 17h30, 19h30, 21h30. ●● Sexe entre amis : tous les jours 11h, 13h30, 15h45,18h, 20h15, 22h30. ●● Restless (VOST) : jeu., lun. 15h50, 22h05, ven. 11h, 13h40, 15h50, 18h, 20h10, 22h05, sam., dim. 20h10, 22h05. ●● Avant-premières : Toutes nos envies : jeu. 29 septembre à 20h (en présence de l’équipe du film); Beur sur la ville : lun. 3 octobre à 20h (en présence de l’équipe du film); Dream House : mar. 4 octobre à 20h15, 22h30; Bienvenue à bord : mar. 4 octobre à 20h, 22h20.

Cinéma Gaumont Grand Quevilly 26, bd Pierre Brossolette - Grand Quevilly - Tél : 08 92 69 66 96

●● Un heureux évènement : tous les jours 13h50, 16h45, 19h45, 22h20, scéance suppl. dim. 11h.

l est à peine sorti de l’enfance qu’il hante régulièrement les enterrements et les cimetières. À sa d��charge, Enoch a perdu brutalement ses parents dans un accident de voiture, et il n’a pu assister à leurs funérailles car il était dans le coma. Depuis, la mort l’obsède, au point que son meilleur ami, depuis qu’il est sorti du coma est un fantôme ! Celui-ci, Hiroshi, est un kamikaze japonais, mort pendant la Seconde Guerre mondiale, avec lequel Enoch joue à la bataille navale. Un jour, lors d’une cérémonie, Enoch rencontre Annabel, une jeune et délicate jeune fille. Très vite, ils sont attirés l’un vers l’autre, en raison sans doute de leur singularité et de leur complémentarité. Car Annabel est en phase terminale d’un cancer, ce qui ne l’empêche pas de croquer la vie à pleines dents, tandis que son jeune compagnon vit dans le passé. Ensemble, ils vont vivre pleinement les quelques semaines qui restent. À la lecture du sujet, on s’attend à un nouveau “Love story”, avec force larmes et pathos. Il n’en est rien, car le grand talent de Gus Van Sant - et du scénariste Jason Lew qui a “porté” cette histoire pendant des années - consiste à transformer ce beau mélo en une ode à la vie, à l’amour et à la jeunesse. Le cinéaste a transformé cette rencontre en des scènes légères et lumineuses, comme portées par la grâce. Certes, on sait que la mort est proche et qu’elle va séparer les amoureux, mais la manière dont ceux-ci profitent de ces courts instants ensemble est magnifique.

●● Glee ! on tour (3D) : tous les jours 13h40, 16h, 18h05, 20h05, 22h20, scéance suppl. dim. 11h. ●● Identité secrète : tous les jours 13h35, 15h45,17h50, 20h, 22h25, scéance suppl. dim. 11h. ●● La guerre des boutons : tous les jours 13h30, 15h40,17h50, 20h05, 22h25, scéance suppl. dim. 11h. ●● La nouvelle guerre des boutons : tous les jours 14h10, 16h35, 18h10, 20h20, 22h, scéance suppl. dim. 11h. ●● Mais comment font les femmes ? : tous les jours 13h45, 15h50, 17h50, 20h, 22h20, scéance suppl. dim. 11h10. ●● Sexe entre amis : tous les jours 14h, 19h45. ●● Warrior : tous les jours 13h45, 16h35, 19h30, 22h15, scéance suppl. dim. 10h50. ●● Cowboys et envahisseurs : jeu., ven., lun., mar. 13h50, 16h50, 19h30, 22h15, sam., dim. 19h30, 22h15. ●● Crazy stupid love : tous les jours 13h55, 16h45, 19h30, 22h20, scéance suppl. dim. 11h. ●● Destination finale 5 (3D) : tous les jours 13h45, 15h55, 18h, 20h10, 22h30, scéance suppl. dim. 11h10. ●● Et maintenant, on va où ? : tous les jours 19h45, 22h15. ●● Fright night (3D) : tous les jours 14h, 16h45, 19h45, 22h20, scéance suppl. dim. 11h. ●● La planète des singes : les origines : tous les jours 17h, 22h15, scéance suppl. dim. 11h. ●● Cars 2 : tous les jours 13h50, 16h35, scéance suppl. dim. 11h. ●● Les schtroumpfs : sam., dim. 13h30, 15h45, scéance suppl. dim. 11h10. ●● Les schtroumpfs (3D) : sam., dim. 17h55. ●● R.I.F. : jeu., ven., lun., mar. 13h40, 16h, 18h05, 20h10, 22h20, sam., dim. 20h10, 22h20. ●● Tu seras mon fils : jeu., ven., lun., mar. 13h35, 15h45, 19h30, 22h20, sam., dim. 19h30, 22h20. ●● Zookeeper : sam. 14h, 17h, scéance suppl. dim. 11h15. ●● Shark (3D) : tous les jours 13h45, 16h, 18h, 20h, 22h30, scéance suppl. dim. 11h10. ●● M. Popper et ses pingouins : sam., dim. 13h30, 15h40, scéance suppl. dim. 11h. ●● Avant-première : Beur sur la ville : lun. 3 octobre à 20h45 (en présence de l’équipe du film).

Le Melville 75 Rue du Général Leclerc - Rouen - Tél : 02 32 76 73 21

●● Habemus papam (VOST) : tous les jours 13h30,

15h30,17h30, 19h30, 21h30. ●● Notre paradis : tous les jours 14h, 16h30,18h45, 21h15. ●● The tree of life (VOST) : tous les jours 14h15, 20h45. ●● La brindille : tous les jours 17h, 19h. ●● La piel que habito (VOST) : tous les jours 13h45, 16h05, 18h30, 21h.




.O  SEPTEMBRE 

N Peugeot

207

active,

Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 3008, 27.500 €, Premium pack, an. 06/07/2011, break, 5 portes, 5 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 207, 14.500 €, business pack, an. 05/08/2010, berline, 5 portes, 26.580 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N S60 2.4 D, 14.500 €, 163 cv, Sport, BVM6, 85.000 km, 07/01/2008, cuir, toit ouvr., régul. vit., j. alu, clim. audo, cd, airbags, gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N Peugeot 5008, 28.850 €, premium pack, monospace, 5 portes, 238 km. Gtie 12 mois. Prix TTC Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15 !54/-/"),%3

N Peugeot Partner Tepee, 16.490 €, an. 07/06/2010, break, 5 portes, 24.043 km. Gtie 12 mois. Prix TTC Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 807, 26.900 €, premium pack, an. 02/03/2011, monospace, 5 portes, 16.074 km. Gtie 12 mois. Prix TTC Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N 206 +, 8.990 €, 5 ptes, Urban, 1.1, 60, 17/08/2009, 8.900 km, CD, FC, VE, ABS, 4 cv, gtie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

13.900 €, an. 14/12/2010, )--/"),)%2 berline, 5 portes, 26 km. Gtie ,/#!4)/.12 mois. Prix TTC

2/5%. N Rouen, loue studio 30 m2 rue de Lessard, parking ss, 450 € charges comprises. Particulier. Tél. 02.35.70.03.27. N Rouen, loue près du CHU F2 et F3 tout confort, calmes, sécurisés, faibles charges, TVcâble, libres. Particulier. Tél. 06.88.64.29.44.

0%5'%/4 N 3008 HDi 1.6 Premium pack 112CV, 13.800 km, garantie déc. 2012, gris shark, ttes opts, roue de secours homogène, stationnement garage, véh. non fumeur, valeur neuve : 29.460 €, vendu 23.800 €. Tél. 06.72.19.69.62 N 406 ST 1.8 essence, 7 cv, modèle 1999, 230.000 km, 1.500 €. Particulier. Tél. 06.58.35.77.40, Le Mesnil-Esnard

N Peugeot 107 Urban Move, 9.900 €, an. 31/08/2010, berline, 3 portes, 5.649 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 308 Féline, 13.990 €, an. 12/12/2008, berline, 5 portes, 56.500 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

2%.!5,4 N Clio III DCi, XV de France 5 portes, non fumeur, Tomtom, 90 cv, beige cendré, 05/11, 4.700 km. RNUR. Tél. 02.35.88.06.83 ou 06.77.86.40.29.

N XC60 D3, 32.900 €, 163 cv, kinetic start/stop, 8.000 km, 28/03/2011, 1re main, j. 18 pouces, régul. vit., clim. auto, tapis de sol, PM, radio CD, city safety, airbags, ordi. de bord, gtie 21 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N Seat Ibiza, 8.990 €, 5 ptes, 1.2i, 12v, 70, Référence, 13/02/2009, 22.500 km, CD, clim. man., régul., ABS, RE, VE, 5 v, gtie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Ford C-Max, 12.990 €, 1.6 TDCi, 90 Trend, 02/10/2008, 68.000 km, j. alu, CD, VE, RE, clim. auto, régul., 5 cv, gtie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Nouvelle S60 D3, 28.900 €, 163 cv, Momentum, BVM6, 9.000 km, 27/05/2011, bluetooth, radar recul, clim. auto, j. alu, rétros rabatt., CD USB, PM, gtie 21 mois constructeur. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

!542%3 -!215%3 N Peugeot 5008, 27.770 €, premium pack, an. 09/03/2011, monospace, 5 portes, 3.004 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 107 Trendy, 10.990 €, diesel, an. 28/10/2010, berline, 5 portes, 8.985 km. Gtie 12 mois. Prix TTC Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Peugeot 308, 13.990 €, confort pack, an. 29/07/2009, break, 5 portes, 32.010 km. Gtie 12 mois. Prix TTC. Garage Peugeot Automobile Nicolas, Bois Guillaume. Tél. 06.80.59.85.15

N Seat Leon, 15.990 €, 1.6 TDi, 105, Référence, 23/12/2009, 30.000 km, clim. man., régul., JA, ABS, RE, VE, ESP, 5 cv, gtie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N V50 1.6 D, 22.900 €, 110 cv, Feeling, drive start/stop, 9.900 km, 29/06/2010, 1re main, bluetooth, radar recul, j. alu, clim. auto, rétros escamot., détect. pluie, CD, régul. vit., gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N S40 2.0 D, 22.900 €, 136 cv, Feeling, BVM6, 9.900 km, 22/04/2010, 1re main, radar recul, bluetooth, détect. pluie, radio CD, régul. vit., rétros escamot., gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N V50 2.0 D, 13.900 €, 136 cv, Summum, BVM 6, 76.000 km, 08/03/2006, 1re main, cuir, xénon, sièges avt électr., régul. vit., pack famille, clim. auto, airbags, gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N V50 2.0 D, 12.900 €, 136 cv, Momentum, BVM6, 110.000 km, 13/11/2006, 1re main, pack famille, j. alu, clim. auto, CD, PM, régul. vit., comm. audio, gtie 6 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N C30 2.0 D, 12.900 €, 136 cv, Momentum, BVM6, 75.000 km, 25/10/2007, 1re main, j. alu, clim. auto, PM, comm. audio, détect. pluie, airbags, régul. vit., gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N Seat Ibiza, 12.490 €, SC, 1.2 TDi, 75, Style, 3 ptes, 26/08/2010, 27.900 km, CD, FC, régul., clim. man., VE, 4 cv, gtie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26




.O  SEPTEMBRE 

N 207 Premium, 12.990 €, HDi, 110, 15/05/2009, 42.000 km, régul., CD, clim auto, phares auto, essuie-glaces auto, radar recul, 6 cv, gtie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Seat Leon, 15.990 €, 1.8 TSI, 160 Style, 23/07/2010, 12.200 km, clim. auto, régul., phares auto, CD, radar recul, j. alu 16", ABS, CD, 9 cv, gtie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N C30 1.6 D, 18.900 €, Pretmium Edition, Drive start/stop, 9.900 km, 21/11/2009, blueooth, radar recul, j. alu, clim. auto, rétros escamot., détect. pluie, CD, régul. vit., gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N Seat Ibiza, 13.490 €, 1.6 TDi, 105 Sport, 19/02/2010, 16.300 km, clim. man., CD, VE, RE, j. alu 17", ABS, ESP, régul., 5 cv, gtie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Seat Exeo, 20.990 €, ST TDI, 120 Intuition, 02/2011, 9.700 km, véh. direct., CD, VE, RE, ABS, ESP, j. alu, 7 cv, gtie 24 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Seat Grande Punto, 8.490 €, 1.3 JTD Multijet, 18/05/09, 54.000 km, CD, VE, rétro électr., ABS, ESP, 4 cv, gtie 12 mois. Seat Rouen, Continental Automobiles Tél. 02.32.10.26.26

N Roller Team Granduca 255 P, 46.880 €, 2010, 6.835 km, porteur Fiat Ducato 2.3 JTD, 130 cv, 4 couchages, panneau solaire, pré-équipement TV, autoradio CD, climatisation porteur, camera recul, réfrigérateur 150 l Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Rapido 746, 43.830 €, 2008, 21.250 km, porteur Citroën Jumper 2.2l 130 cv, 3 couchages, panneau solaire, pré-équipement TV, autoradio CD, climatisation porteur, réfrigérateur 150 l Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Weinsberg Scout, 37.880 €, 2009, 9.407 km, porteur Renault Master 2.5l DCI, 120 cv, 4 couchages, panneau solaire, antenne TV télé plus, autoradio CD, climatisation porteur. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Caravelair Eden 480, 9.990 €, 2003, auvent, store extérieur, antenne TV, chauffage gaz, maxi lanterneau, antilacet AKS, roue de secours. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Bavaria T59, 29.980 €, 2006, 46.863 km, porteur Citroën Jumper 2.8 HDI, 127 cv, 4 couchages, panneau solaire, antenne TV omnimax, autoradio CD, travel cool. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Roller Team Sirio P, 28.650 €, 2007, 19.138 km, porteur Ford Transit 2.2L TDCI, 3 couchages, caméra de recul, store, antenne tv, régulateur vitesse, clim. Ets Jacqueline, boos Tél. 02.35.79.90.60

#!-0).' #!23 #!2!6!.%3 N C30 1.6 D, 14.500 €, Premium Edition, BVM5, 45.000 km, 31/07/2009, bluetooth, radar recul, j alu, clim. auto, rétros escamot., détect. pluie, CD, régul. vit., gtie 12 mois. Volvo, Thibaut SA Tél. 02.30.32.40.88

N Eura Mobil Terrestra 670 SB, 53.880 €, 2009, 23736 km, porteur Fiat Ducato 2.3 JTD, 130 cv, 2 couchages, chassis ALKO, double plancher, panneau solaire 120W, caméra recul, antenne sat. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Adria Vision 707 SG, 46.780 €, 2007, 66.533 km, porteur Renault Master 3.0L, 140 cv, 4 couchages, double plancher, chassis ALKO, caméra recul, antenne sat., réfrigérateur 150 l. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

N Chausson Odysee 92, 29.980 €, 2005, 42.335 km, porteur Ford Transit 2.4L TDCI, 125 cv, 4 couchages, antenne sat, pré-équipement TV, four gaz, panneau solaire, autoradio CD. Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

"/..%3 !&&!)2%3 N Rech. coffret 5 CDS "Dalida, ses plus beaux concerts" (1993) + émissions TV 80/87, photos presse et articles sur Dalida. Fans de Dalida bienvenus. Tél. 02.31.36.43.82. (soir). N Lit enfant 1,20 m x 0,60 m, pin massif miel avec tiroir, sommier lattes, matelas, alèse, tour lit, très bon état, valeur. . €,. .vendu . . 210 €. Tél 470 02 35 75 48 38

N Bâtiment de 6 x 6 avec électricité sur un terrain de m2 non constuctible et /&&2%3 2.000 er. . . Bosc . . Renoult . arboré, 27520 en $%-0,/)Roumois - 25.000 €. Particuli Tél 06 75 43 12 78

N Cabinet d’expertise comptable rech. secrétaire ayant des connaissances en secrétariat juridique. Envoyer CV et lettre de motivation au journal nº GB1139-2 qui transmettra. N Cabinet expertise comptable recherche un collaborateur(trice) confirmé, expérience solide en cabinet. Porte feuille PME PMI diversifié. Envoyer CV et lettre de motivation au journal nº GB1139-1 qui transmettra N Rech conseiller commercial H/F sur du VN. CDi, Bac à Bac + 2, dynamique, sens du service client, rigoureux, esprit d’équipe, dispo de suite. Envoyer CV + lettre de motivation à commercialvolvorouen@groupeguez.com ou à Garage Thibaut SA, 24 rue Amédée Dormoy, 76000 Rouen.

. N VTT homme neuf, cadre XL . . à disque . . hydraul., 26 alu,. freins pouces, valeur 650 €, vendu 450 € (à débattre). Tél 02.35.88.44.83 ou 06 83 66 70 37

retrouvez toute l'information en vidéo sur

Découpez ce bulletin puis envoyez-le ou déposez-le avant le lundi soir à Tendance Ouest Rouen, 15 place de la Haute Vieille Tour, 76000 Rouen ou faxez-le au 02.35.98.28.62. Vous pouvez également saisir votre annonce sur "www.tendanceouestrouen.com".

choisissez votre rubrique

Forfait 4 lignes

Immobilier, automobile, nautisme, bonnes affaires, motos, scooters, meubles, demandes d'emploi Offres d’emploi Suppléments : ❏ Fond gris 3 €

La ligne supplémentaire

4€ 6€

1€ 2€

❏ Domiciliation au journal 10 € (prix TTC réservés aux particuliers).

rédigez votre annonce 1 2

N Eriba 613 GT, 48.950 €, véhicule de direction, prix neuf 63.580 €, 2010, 210 km, porteur Fiat Ducato 3.0L 160 cv, 2 couchages, régulateur de vitesse, climatisation, panneau solaire, antenne TV, réfrigérateur 150 l Ets Jacqueline, Boos Tél. 02.35.79.90.60

3 4

Ecrire en majuscules : une lettre, signe ou espace par case - un seul bien par annonce

Rubrique :

...........................................

Nombre de parution :

indiquez vos coordonnées Nom et prénom : Adresse :

semaine(s)

(renseignements non publiés)

........................................... .....................................................................................................................

............................................................. .....................................................................................................................

Code postal : saisissez votre petite annonce en ligne sur

........

....................................

Ville :

.....................................................................................................................

Particuliers, la photo vous est offerte ainsi que la 3ème parution. Règlement comptant par chèque bancaire ou postal joint à ce bulletin. *Offre non-cumulable réservée aux particuliers, limitée à 1 bulletin par numéro et par famille.


24

PORTRAIT-PASSION

N° 26 - 29 septembre 2011

Frédéric Emeraud, “in vino felicitas” I

l serait plutôt du genre à séparer le bon vin de l’ivresse. Avec deux mille références en magasin, du petit vin à moins de 3 euros au grand cru classé, Frédéric Emeraud, aujourd’hui à la tête des Caves Pierre Noble à Rouen, n’a qu’un seul mot d’ordre : la qualité. Devenu fin connaisseur, rien pourtant ne le prédestinait à s’engager sur cette voie : “J’ai commencé ici comme stagiaire, avec un BTS force de vente et sans avoir jamais bu une goutte de vin !”

Verre à déguster Embauché en 1996 par Ludovic Aventin, créateur de l’entreprise avec 150 associés passionnés, Frédéric Emeraud se pique vite au jeu. Tous les week-ends, il part sillonner les routes des vignobles pour se former. “J’ai tout de suite été fasciné par la complexité du vin, qui touche à de nombreux domaines, aussi bien à l’histoire, à la gastronomie, à la géologie, au climat”. Pendant huit ans, il engrange

ainsi les connaissances au contact des vignerons, avant de reprendre la boutique, en 2004. Insensiblement, les Caves Pierre Noble se sont imposées dans le paysage rouennais comme l’un des tout premiers cavistes. Mais la grande fierté de Frédéric Emeraud est d’avoir su préserver l’esprit de convivialité des débuts. “Ici, il y a toujours un petit verre pour le client !”. La boutique organise des animations, cours d’oenologie, soirées dégustations... Garder l’esprit de découverte est le vœu le plus profond de Frédéric Emeraud qui, convaincu que chaque région recèle ses talents, refuse d’avoir un vignoble de prédilection, “juste des coups de coeur”. Le dernier en date ? “Un Montlouis du domaine Le Rocher des Violettes”. Ariane Duclert

Pratique. Caves Pierre Noble, 21 boulevard de Verdun, à Rouen. Internet : cavespierrenoble.fr

■■ Frédéric Emeraud organise aussi des “Barbecue, Pinard Party”. Chacun vient avec sa salade et sa bouteille à déguster... qui, naturellement, ne doit pas venir de chez Pierre Noble ! Tout cela avec modération, bien sûr.


Tendance Ouest Rouen du 29 septembre