Issuu on Google+

ON iPhone and iPAD too!

#1

MERCREDI 14 MAI

Croisette

Chaque jour Each day ALL PHOTOS AND BUZZ

ON SCREEN THE COMPETITION BY THIERRY FRÉMAUX

HOT SPOTS THE MAP

MARCELLO MASTROIANNI: THE LEGEND

Nicole

Kidman Suivez-nous sur facebook.com/gala.fr

Grace of Cannes


La sensualité mise à nu

www.dior.com Dior OnLine 01 49 53 88 88


COLLECTION FORCE

21, la Croisette, Cannes - 6, avenue des Beaux-Arts, Monte-Carlo

10


SOMMAIRE

DAVID KOSKAS

14 MAI 2014 / Nº 1

Nicole Kidman : Grace of Monaco.

8 Marion Cotillard : Deux jours, une nuit.

10

7 EDITO BY Pierre-Ange Le Pogam 8 INTERVIEW Grace of Monaco : Nicole Kidman 10 ON SCREEN Cannes 2014, ouvre-toi ! 20 FLASH Each day all photos and buzz 26 CHRONICLE’S CROISETTE 28 THE WORLD OF CHOPARD Retour vers le futur

CHRISTINE PLENUS

30 CULTE Marcello Mastroianni 34 ZOOM Maître Lambert Wilson 36 FLASHBACK Gilles Jacob

38 PALM STORY 1953 : Le salaire de la peur  40  LA FRÉMAUX TOUCH 42 ON SCREEN Un certain regard 44 ON SCREEN La semaine de la Critique 46 ON SCREEN La quinzaine des réalisateurs 48 BILLBOARD Le Palmoscope de la presse 50 BEAUTY PALMS 52 SUCCESS STORY OF DE GRISOGONO Destin de star 54 GIVE ME THE NIGHT 62 THE MAP

Réalisé par la rédaction de Gala délocalisée au Majestic Barrière. Rédacteur en chef : Matthias Gurtler. Rédactrice en chef adjointe : Juliette Serfati. Conception Graphique : Vincent Le Bee avec Françoise Beuzen, Nicolas Neskovic, Véronique Roy, Claudia Waksman. Photos : Nathalie Duchesne, Alexandra Hubert, Françoise Paris, Ulrike Schladenhaufen. Secrétariat de rédaction : Yasmina Benchehida, Claire Mahier, Alain Mazerus. Reporters : Camille Choteau, Laure Costey, Julie Dessagne, Thomas Durand, Carlos Gomez, Jean-Christian Hay, Alexandre Maras, Amélie de Menou, Sarah Merlino, Virginie Picat, Nora Sahli, Hervé Tropéa. Coordinateur technique : Jerôme Misztal. Traduction : TagLine. Directeur de publication : Rolf Heinz. Editeur : Pascale Socquet. Directrice Développement : Claire Bernard. Directrice Exécutive : Philipp Schmidt. Directrice commerciale : Anouk Kool,avec Claire Schmitt. Direction Marketing : Marjorie Pouzadoux Bokobza, avec Julia Azzi. Dépôt légal : mai 2014. © 2014 Prisma Media / Gala Croisette. Fabrication : Céline Charvin, Mélanie Moitié, Stéphane Redon. Photogravure : Quart de Pouce. Imprimeur : Imprimerie Trulli (Vence) Prisma Media – 13, rue Henri-Barbusse 92 230 Gennevilliers. Société en Nom Collectif au capital de 3 000 000 € d’une durée de 99 ans Ayant pour gérant Gruner & Jahr Communication GmbH Ses trois principaux associés sont Media Communication SAS, Gruner & Jahr Communication GmbH, France Constanze Verlag GmbH & Co KG. Crédit photo de couverture : THEBAUD / PANORAMIC / STARFACE.

5


FOURNISSEUR OFFICIEL

À C O N S O M M E R A V E C M O D É R A T I O N . L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É .


E D I TO

Cannes by

J

ABACA

Pierre-Ange Le Pogam* e croyais avoir déjà tout connu à Cannes. J’avais 21 ans la première fois. C’était en 1976, je distribuais Cría cuervos de Carlos Saura, pour Tony Molière, et ce fut dingue : prix spécial du jury. Le bonheur absolu, pensais-je, alors que je commençais à peine dans le métier. Plus tard, il y a eu notamment la palme d’or de Maurice Pialat, décernée en 1987, autres instants incroyables, tellement forts, parmi d’autres souvenirs. Et aujourd’hui, Thierry Frémaux nous offre, à Olivier, à toute l’équipe, à moi-même, de vivre la responsabilité et l’émotion d’être en ouverture de ce toujours plus grand festival du monde. Ce lieu unique où l’amour du cinéma n’est que célébration. Avec un film dont je suis éminemment fier. Grace de Monaco : le porI thought I’d seen everything at Cannes. The first time, I was 21. It was trait d’une artiste de l’écran réalisé par un 1976; I was distributor for Carlos Saura’s Raise Ravens, for Tony Molière, artiste de la caméra. Je sais que ça va être un and it was crazy: Special Jury Prize. That’s the end of the rainbow, I moment de stress intense, d’excitation aussi. thought, though I’d just started in the business. Later, there were others, Le film explore une période charnière dans like Maurice Pialat’s Palme d’Or awarded in 1987, other incredible, la vie de cette icône hollywoodienne devenue powerful moments amidst so many memories. And today, Thierry princesse, avec une totale liberté artistique, Frémaux gives us – gives Olivier, the whole team, myself – the chance et un absolu respect. C’est ce qu’on appelle to experience the responsibility and emotion of opening what is still the « du cinéma ». Ce cinéma qui fera rêver, je greatest festival in the world. This unique place where the love of film l’espère, les festivaliers, et le public qui va le is a celebration. With a movie of which I am eminently proud. Grace of découvrir en même temps dans les salles, Monaco: the portrait of an artist of the screen directed by an artist of parmi lesquels certains pourraient s’approthe camera. I know it will be an intensely stressful time, enormously prier ce portait de femme bouleversante, exciting, too. The film explores a pivotal time in the life of this Hollywood émouvante. Les polémiques ? Quelles poléicon who became a princess, captured with total artistic freedom and miques ? Surtout notre responsabilité du absolute respect. It is what we call “moviemaking”. This movie will, I cinéma, qui rayonne dans le monde entier hope, fire the imagination of festival-goers, and the public will depuis cet écrin, le festival de Cannes. On a simultaneously discover it in theatres, a chance for some to embrace this beau avoir de l’expérience, on redevient un portrait of an astounding, poignant woman. Controversy? What tout jeune étudiant à chaque fois que le Fescontroversy? This is, above all, about our cinematic responsibility, which tival nous appelle. Alors, les prix passés ou gains international attention here at the Cannes Film Festival. Even we les mauvais coups ou les souvenirs ne compexperienced industry pros become young students again whenever the tent plus. Seul importent le présent, l’appétit Festival summons us. Then, all the past prizes, the hard knocks, the de découverte, et l’envie de partage Bon memories… count for nothing. The present moment is all there is, the Festival à tous.  thirst for discovery, the desire to share. Have a great Festival, everyone.  * Producteur français 7


I N T E RV I E W

Nicole

Kidman en état de Grace Le biopic du Français Olivier Dahan, avec la splendide Australienne, ouvre Cannes ce soir, en avant-première mondiale. The biopic from Frenchman Olivier Dahan, starring the awe-inspiring Australian, opens the Festival tonight in a world premiere.

L

DR

’an dernier, elle était membre du jury. NICOLE KIDMAN: A STATE OF GRACE Last year, she Cette année, elle ouvre le bal, dans la was a member of the jury. This year, she kicks off the peau d’une princesse. Grace Kelly. Un whole show in the shoes of a princess – Grace Kelly. portrait non autorisé de celle qui fut l’épouse du An unauthorised portrait of the woman who became prince Rainier. C’est l’hiver dernier que nous l’avons Prince Rainier’s wife. We met with Ms Kidman last rencontrée. Magnéto. winter. A playback. GALA  : Quel a été votre premier challenge en GALA: What was your first challenge in agreeing acceptant d’incarner Grace Kelly ? to play Grace Kelly? NICOLE KIDMAN : D’honorer sa mémoire, de collecter NICOLE KIDMAN: Honouring her memory, gathering un maximum d’informations, de m’imprégner de ce as much information as possible, steeping myself in qu’elle représentait. Mais, Olivier Dahan l’a répété, what she represented. But, as Olivier Dahan has said FILM ce film est une fiction, pas un documentaire. many times, this movie is fictional, not a documentary. GALA : Quelle période de sa vie relate-t-il ? GALA: What period of her life does it portray? D’OUVERTURE N. K. : Une période de transition : elle quitte Hollywood N.K.: A transition period: she has left Hollywood to pour devenir princesse. Caroline et d’Albert sont déjà become a princess. She has given birth to Caroline and nés. J’ai essayé de m’imaginer à sa place, en artiste qui Albert. I tried to imagine myself in her position, an D’Olivier Dahan avec choisit de mettre fin à sa carrière pour devenir une sorte artist who chose to end her career to become a kind Nicole Kidman, Tim Roth, de modèle pour un peuple qu’elle ne connaît pas. J’ai of model for a people she doesn’t know. I realised to Paz Vega. 1 h 43. réalisé à quel point une vie de princesse pouvait être une what extent a princess’ life could be one of solitude. I Après six ans de mariage, vie de solitude. J’espère que ses enfants apprécieront la hope that her children will appreciate how we’ve son couple avec le prince manière dont nous l’avons dépeinte. represented her. Rainier connaît des GALA : Comment Grace Kelly aurait-elle jugé ce GALA: What would Grace Kelly think of this feature difficultés. C’est le moment long-métrage ? film? que choisit Alfred Hitchcock pour lui proposer N. K. : Nous avons tenté de la mettre à jour, de dévoiler N.K.: We’ve tried to give her a modern dimension, de retourner à Hollywood… la face humaine cachée derrière l’icône. Plus je faisais shedding light on the human side that’s hidden behind de recherches, mieux je percevais la très bonne perthe icon. The more research I did, the more I saw the OPENING FILM sonne qu’elle était. Elle avait un grand cœur et j’ose truly great person she was. She had a big heart and I From Olivier Dahan, espérer qu’elle aurait été heureuse en découvrant son hope she would have been happy with how we’ve starring Nicole Kidman, portrait. portrayed her. Tim Roth, Paz Vega. 1’43”. GALA : Ressentez-vous une part de responsabilité ? GALA: Do you feel a sense of responsibility? After six years together, N. K. : A son égard ? Bien sûr, énorme. Je l’ai aimée, N.K.: To her? Of course, a huge responsibility. her marriage to Prince sans pour autant chercher à la mettre sur un piédestal. I loved her, but without trying to put her on a pedestal. Rainier is strained. This is GALA : Vous êtes-vous découvert des points communs GALA: Have you discovered things you have in common the moment chosen by avec Grace Kelly ? with Grace Kelly? Alfred Hitchcock to invite N. K. : J’ai appris à marcher comme elle, à parler comme N.K.: I learned to walk like her, talk like her... She was her back to Hollywood... elle… Elle était si naturellement élégante. Son style so naturally elegant. I’m still influenced by her style. continue de m’influencer. GALA: Did you dream of being a princess when you GALA : Enfant vous rêviez-vous en princesse ? were little? N. K. : Non, je ne courrais pas après le prince charmant, mais je crois N.K.: No, I wasn’t looking for my Prince Charming, but I think I’ve l’avoir trouvé (son époux, le chanteur Keith Urban, ndlr). found him [her husband, singer Keith Urban - Ed.]. GALA : On dit que vous êtes totalement tombée amoureuse de la Côte GALA: People say you fell completely in love with the Côte d’Azur d’Azur en tournant ce film. while making this movie. N. K. : Je connaissais la région pour être venue à plusieurs fois, ici, à N.K.: I knew the region from having come here to Cannes a few times. Cannes. Mon mari rêve d’acheter une maison du côté de Saint-JeanMy husband dreams of buying a house around Saint-Jean-Cap-Ferrat. Cap-Ferrat. La France garde une place à part dans mon cœur. I have a special soft spot in my heart for France. PROPOS RECUEILLIS PAR HERVÉ TROPÉA

8


The wavy blond bob, deep blue eyes sometimes clouded by sadness, angelic beauty, elegant bearing… in Olivier Dahan’s cinematic interpretation, Nicole Kidman doesn’t just play Grace Kelly – she is Grace Kelly.

9

DAVID KOSKAS / STONE ANGELS / GAUMONT

Carré blond ondulé, regard couleur lagon voilé parfois de tristesse, allure divine, dans le film d’Olivier Dahan, Nicole Kidman n’incarne pas Grace Kelly : elle est Grace Kelly.


‘‘

Le Meraviglie

DR

Le deuxième film d’une prometteuse cinéaste de 32 ans, qui relate son enfance dans une Italie méconnue, paysanne et altermondialiste. Son travail fait écho à celui, tout aussi autobiographique, d’Asia Argento (Incompresa), présenté à Un Certain Regard. Les merveilles d’Alice Rohrwacher. (Dimanche 18). The second film from a promising 32-year-old filmmaker recounts her childhood in a little-known, farming-centred, anti-globalisation Italy. Her work echoes the equally autobiographical oeuvre of Asia Argento (Incompresa), presented in Un Certain Regard. The Wonders by Alice Rohrwacher. (Sunday 18th).

MONICA BELLUCCI

10


2014 CANNES ouvre-toi !

Thierry Frémaux

©P. QUAISSE

ON SCEEN

Pour Gala Croisette, le délégué général du Festival commente, en quelques mots choisis, sa sélection. Moteur.

©ISAAC IMAGE.COM / MICHAEL GIBSON

For Gala Croisette, the Festival’s General Delegate shares a few succinct words about the films of his selection. Action!

RYAN REYNOLDS

‘‘

Captives Le beau retour du Canadien Atom Egoyan avec un long-métrage aux accents hivernaux, qui nous renvoie à son plus gros succès cannois, De beaux lendemains. (Vendredi 16). Canadian Atom Egoyan makes a glowing return with a winter-tinged feature that takes us back to his biggest success at Cannes, The Sweet Hereafter. (Friday 16th).

11


ON SCREEN

‘‘

Foxcatcher

MARS DISTRIBUTION

Après avoir réalisé Le stratège (pour Brad Pitt), Bennett Miller s’intéresse une nouvelle fois au monde du sport et signe un film d’auteur avec de grandes vedettes. Que demander de plus ? C’est sa première sélection à Cannes. (Lundi 19).

CHANNING TATUM ET STEVE CARELL

After making Moneyball (for Brad Pitt), Bennett Miller once again turns his interest to the world of sports and puts out an art-house film with major stars. What more could anyone ask for? This is his first selection at Cannes.(Monday 19th).

LES DARDENNE , UNE 3E PALME ? CHRISTINE PLENUS / DIAPHANA

A THIRD PALME FOR THE DARDENNES?

‘‘

Deux jours, une nuit Un western social belge, comme une relecture du Train sifflera trois fois par Luc et Jean-Pierre Dardenne. Avec une comédienne de génie qui surprend encore, Marion Cotillard. (Mardi 20). A Belgian social western, something like a twist on High Noon by Luc and Jean-Pierre Dardenne. With an ingenious actress who is still surprising her public, Marion Cotillard. (Tuesday 20 th).

MARION COTILLARD

‘‘

Mommy

It is prodigy Xavier Dolan’s first Cannes competition, though he had already directed four feature films by the age of 25. The story of a turbulent boy who is defended by his mother at all costs. Strange, lush, dynamic…the kind of film that shakes up the Cannes Croisette. (Thursday 22nd).

12

DIAPHANA DISTRIBUTION

Première participation en compétition pour le prodige Xavier Dolan, auteur déjà de quatre longs-métrages à moins de 25 ans. L’histoire d’un gamin turbulent que sa mère défend coûte que coûte. Baroque, foisonnant, le genre de film qui va bouger la Croisette. (Jeudi 22).

ANNE DORVAL


Bagues Liens Haute Joaillerie

chaumet.com

“Double Je� par Marine Vacth

9, boulevard de La Croisette - Cannes


‘‘ ‘‘

The Homesman Steven Spielberg, président du jury l’an passé, m’avait mis l’eau à la bouche en évoquant ce projet. Et je suis d’accord avec lui : Tommy Lee Jones, tel le Clint Eastwood d’autrefois, signe un grand film élégiaque sur la rencontre de deux solitudes, avec pour décor les paysages à couper le souffle de l’Amérique profonde. (Dimanche 18).

TIM BLAKE NELSON ET TOMMY LEE JONES

Steven Spielberg, last year’s President, made my mouth water when talking about this project. And I agree with him: Tommy Lee Jones, like Clint Eastwood of days gone by, directs an important elegiac film about the meeting of two solitary sorts, against a breath-taking backdrop of landscapes from the American heartland. (Sunday 18th).

18 FILMS, 18 REGARDS SUR LE MONDE 18 FILMS, 18 WORLD VIEWS

KRISTEN STEWART ET JULIETTE BINOCHE

14

© CAROLE BETHUEL / LES FILMS DU LOSANGE

Sils Maria Olivier Assayas revient en compétition avec un film bergmanien. Un saisissant portrait de femmes qui est aussi une confrontation d’actrices : Juliette Binoche et Kristen Stewart. (Vendredi 23). Olivier Assayas is back in competition with a Bergmanian film. A striking portrait of women that also puts two actresses, Juliette Binoche and Kristen Stewart, together in the ring. (Friday 23rd).


ON SCREEN

‘‘

The Search

DR

A personal vision of the legendary couturier through the eyes of Bertrand Bonello. Yves Saint Laurent between creative art and despair. (Saturday 17th).

‘‘

Relatos Salvajes

Ou le grand surgissement d’un jeune artiste argentin, Damián Szifron, qui applique au cinéma ce réalisme magique propre à l’âme latino-américaine. (Samedi 17).

GASPARD ULLIEL

‘‘

© LA PETITE REINE / LA CLASSE AMÉRICAINE / ROGER ARPAJOU

BÉRÉNICE BEJO

© JOSS BARRATT / LE PACTE FILMS DISTRIBUTION

Saint Laurent

Une vision personnelle du légendaire couturier vu par Bertrand Bonello. Yves Saint Laurent entre art de créer et mal de vivre. (Samedi 17).

©EUROPA CORP / CAROLE BETHUEL

‘‘

© DAWN JONES

Changement de registre radical pour Michel Hazanavicius, réalisateur d’OSS 117 et de The Artist. Avec un talent intact pour un mélodrame d’une grande ampleur. sur le théâtre de la guerre en Tchétchénie. (Mercredi 21). A radical change of register for Michel Hazanavicius, director of OSS 117 and The Artist. Proof his talent is intact in this great melodrama set in the theatre of the war in Chechnya. (Wednesday 21st)..

Winter Sleep

Une œuvre de 3 heures signée Nuri Bilge Ceylan, tournée aux confins de la Turquie, afin d’évoquer la solitude d’un homme. De loin, l’œuvre pourrait rebuter les moins audacieux. Et bien ce serait dommage, car pas du tout. (Vendredi 16). A three-hour work by Nuri Bilge Ceylan, shot within the Turkish borders, capturing one man’s loneliness. The work could easily alienate less-daring sorts. And, well, that would be a shame. (Friday 16 th).

The dramatic emergence of a young Argentine artist, Damián Szifron, who gives his movies that magical realism unique to the Latin-American soul. (Wild Tales). (Saturday 17th).

BARRY WARD ET SIMONE KIRBY

‘‘

Jimmy’s Hall

DR

Pour sa quatorzième participation au Festival et pour son retour en Irlande qui lui avait valu sa palme d’or, Ken Loach livre un film d’une lumineuse simplicité et d’une merveilleuse conviction. (Jeudi 22). For Ken Loach’s fourteenth Festival selection and his return to Ireland, which earned him the Palme d’Or, he delivers a movie of luminous simplicity and marvellous conviction. (Thursday 22nd).

15


ON SCREEN

‘‘

Timbuktu

© ARNAUD CONTRERAS / DR

L’Afrique en compétition à Cannes, à travers ce film Mauritanien d’Abderrahmane Sissako. Une œuvre de fiction qui permet de comprendre la société malienne d’aujourd’hui. (Jeudi 15).

ESEQUCGBE SIAM

‘‘ ‘‘

Africa in competition at Cannes by way of this Mauritanian film from Abderrahmane Sissako. A fictional work that sheds light on today’s Malian society. (Thursday 15th).

Léviathan

Le renouveau du cinéma russe. Andrey Zvyagintsev évoque le quotidien d’une petite ville loin de Moscou, où un personnage s’affronte au pouvoir politique, religieux, policier et amoureux. Et passe ainsi sa société au scalpel. (Vendredi 23).

DR

The revival of Russian cinema. Andrey Zvyagintsev captures daily life in a small town near Moscow, where a character confronts the political, religious and law-enforcement powers that be, along with the power of love, thereby meticulously dissecting his society. (Friday 23rd).

LE PALMARÈS DÉVOILÉ SAMEDI SOIR

WINNERS REVEALED SATURDAY NIGHT TIMOTHY SPALL

Mr. Turner L’histoire du grand peintre anglais Joseph William Turner (1775-1851) ou l’autoportrait dans la glace de Mike Leigh en créateur tourmenté. (Jeudi 15).

16

©SIMON MEIN  THIN MAN FILMS

The story of great English painter Joseph Mallord William Turner (1775-1851) or the mirror self-portrait of Mike Leigh as tormented artist. (Thursday 15th).


I L Y A DES HISTOIRES QUI MÉRITENT D’ÊTRE ÉCRITES.

Depuis près d’une décennie, Jaeger-LeCoultre s’associe aux plus grands festivals cinématographiques internationaux pour la préservation de leur patrimoine. Un prix annuel “Glory to the Filmmaker” récompense ainsi l’ingéniosité et la créativité de réalisateurs. Pour renforcer cet engagement, Jaeger-LeCoultre est devenu le partenaire du “Film Society of Lincoln Center” et de son programme “Filmmaker in Residence”.

PARTENAIRE DE

VOUS MÉRITEZ UNE VRAIE MONTRE.


ON SCREEN

‘‘

Still The Water

La voix singulière de Naomi Kawase (plus jeune lauréate de la Caméra d’Or) évoque un Japon éternel qui fait se confronter les générations. Un retour en compétition après avoir été membre du jury l’an dernier. (Mardi 20).

DR

The singular voice of Naomi Kawase (youngest winner of the Camera d’Or) captures a timeless Japan bringing different generations face to face. A return to competition after having been a jury member last year. (Tuesday 20th).

‘‘

Adieu au langage

Signé Jean-Luc Godard, un poème cinématographique d’une heure dix. Ultrapersonnel, un film qui vous donne envie de vivre. Godard a promis d’être là, ce qui avec lui, bien sûr, ne veut rien dire… (Mercredi 21).

DR

By Jean-Luc Godard, a 1’10” cinematic poem. Supremely personal, a film that makes one want to live. Godard has promised to be there, which, of course, knowing him, means nothing… (Wednesday 21st).

‘‘

Maps to the Stars

Entouré d’un casting de stars (Robert Pattinson, Julianne Moore, John Cusack, Mia Wasikowska), David Cronenberg décrit une société hollywoodienne qui terrifie car elle annonce aussi notre propre futur. (Lundi 19).

Surrounded by a star-studded cast (Robert Pattinson, Julianne Moore, John Cusack, Mia Wasikowska [pictured]), David Cronenberg describes a Hollywood society that strikes fear in one’s heart, for it also presages our own future. (Monday 19th).

18

MIA WASIKOWSKA

DANIEL MC FADDEN / LE PACTE DISTRIBUTION

LE RETOUR DE GODARD EN COMPÉTITION GODARD IS BACK IN COMPETITION


f l a s h c ro i s e t te

MADE IN CANNES Pour la cinquième année, votre hebdo se mue en quotidien pour être au rendez-vous cannois avec une pagination à la hauteur de l’événement et ne rien manquer : la montée des marches, les soirées les plus glamour et, bien sûr, les films en compétition. Toutes les rubriques du Gala Croisette mettront à l’honneur le cinéma : le Palmoscope – composé de dix signatures de la presse française et internationale – donnera chaque jour la température de la compétition. Un billboard auquel s’ajouteront les pages de critiques, les pages d’interviews. Sans oublier la séquence nostalgie pour revivre les grandes heures du Festival. Chaque nuit nos 25 journalistes et photographes, installés dans le Salon Naoura du Majestic Barrière boucleront à 4 H 00 du matin pour livrer – jusqu’au 25 mai – 15 000 exemplaires, dès 13 H 15, du magazine le plus chaud de la Croisette. Vous le trouverez cette année dans les points de presse officiels du Festival et à l’intérieur du marché du film. Mais aussi dans tous les lieux incontournables de la quinzaine : lobbys des palaces, en chambres au Majestic Barrière, Gray d’Albion, au Carlton, au Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez et au 3/14 mais aussi sur toutes les plages, dans les bars, les clubs et les lieux éphémères… M. G. EN DIRECT DE LA RÉDACTION SUR FACEBOOK ET INSTAGRAM Pour ne rien manquer des coulisses du Festival, suivez désormais la rédaction sur les réseaux sociaux. facebook.com/gala.fr est cette année le sésame pour vivre en temps réel avec les artistes. En véritables insiders, nos journalistes posteront les photos et vidéos de tout ce que vous ne voyez jamais. GalaCroisette est ainsi le badge d’accès aux Palais des festivals, aux soirées les plus prestigieuses. C’est également sur la page Facebook de Gala que vous pourrez directement interviewer les stars ou les suivre pendant une journée entière. Du jamais vu !

For the fifth year, your weekly magazine becomes a daily to keep pace with the breathtaking speed of Cannes, with broad-spectrum coverage worthy of the event: the red carpet, the most glamorous parties and, of course, the films in competition. Every section of Gala Croisette is an homage to moviemaking: the Palmoscope – with ten signatures from the French and international press – takes the pulse of the competition each day. The line-up continues with pages of movie reviews and interviews. Not to mention the nostalgia series, taking you back to the Festival’s greatest moments. Every night, our 25 journalists and photographers, based in the Naoura room at the Majestic Barrière, wrap up their writing at 4:00 a.m. to deliver – starting at 1:15 p.m. every day through 25 May – 15,000 copies, straight from the press, of the hottest magazine on the Croisette. This year, the magazine can be found at all official Festival press points and inside Le Marché du Film. It will also be distributed at all the hot spots of this two-week extravaganza: luxury hotel lobbies, the rooms at the Majestic Barrière, Gray d’Albion, at the Carlton, the Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez and at the 3/14, as well as at all the beaches, bars, clubs and pop-up sites... THE EDITORIAL OFFICES LIVE ON FACEBOOK AND INSTAGRAM To be sure you don’t miss a single trick behind the scenes at the Festival, you can now follow the editorial offices on the social networks. This year, facebook.com/gala.fr is your ticket to following the artists in real time. Our journalists are true insiders, posting photos and videos of the things you never see. Gala Croisette is your backstage pass to the Palais and the most exclusive parties. And the Gala Facebook page is where you can directly interview the stars or follow them for an entire day. An absolute first!

GALA CROISETTE PARTOUT AVEC VOUS ! ON iPhone and

Retrouvez toutes les émotions de la Croisette sur

facebook.com/gala.fr

Chaque jour, découvrez Croisette avant tout le monde, sur Gala.fr, iPad et iPhone. Dès 10 heures, feuilletez le magazine, visionnez nos vidéos exclusives, making of des interviews, soirées et montées des marches.

#1

iPAD too!

MERCRE DI 14 MAI

Croisette

Chaque jour Each day ALL PHOTOS AND BUZZ

ON SCREEN

THE COMPETITION BY THIERRY FRÉMAUX

Téléchargez gratuitement l’application Gala Croisette sur l’Apple store.

HOT SPOTS THE MAP

MARCELLO MASTROIANNI: THE LEGEND

Nicole

Kidman sur Suivez-nous facebook.com/gala.fr

ON iPhon

e and

iPAD

too!

Croisette

Grace of Cannes

#1

MERC REDI 14 MA I

Chaque jour Each day

ALL PHOTOS AND BUZZ

ON SCRE

EN

THE COMPE BY THIERR TITION Y FRÉMAUX

HOT SPOT

12/05/14 14:40

THE MAP

S

MARCELL MASTROIANNIO THE LEGEND :

KidmNaicole n

Suivez facebo-nous sur ok.com /gala.fr GC05-14-001. indd

1

Grace of Cannes

12/

20


f l a s h c ro i s e t te 2. Depuis Virgin Suicides, Sofia Coppola est une habituée de Cannes. 3. Leila Hatami, actrice iranienne a été remarquée dans Une séparation, meilleur film étranger aux Oscars et Golden Globes en 2012.

PHOTOS : STARFACE

1

2. Since Virgin Suicides, Sofia Coppola is no stranger to Cannes. 3. Iranian actress Leila Hatami garnered attention in A Separation. 2

4 4. Jeon Do-yeon, première Sud-Coréenne à recevoir le prix d’interprétation pour Secret Sunshine. 5. Carole Bouquet. 8. Willem Dafoe avait choqué avec Antichrist de Lars von Trier. 4. Jeon Do-yeon, the first South Korean woman to receive the Best Actress Award for Secret Sunshine. 5. Carole Bouquet. 8. Willem Dafoe shocked viewers with Lars von Trier’s Antichrist. Jeanne Moreau, Isabelle Adjani, Liv Ullmann, Isabelle Huppert et maintenant Jane Campion. Rares sont les femmes à avoir présidé le Festival. Jeanne Moreau, Isabelle Adjani, Liv Ullmann, Isabelle Huppert and now Jane Campion. Few women have been the Festival’s President of the Jury.

JURY 2014 : LES FEMMES PRENNENT LE POUVOIR Glamour, indépendance, caractère. Cette année encore, le jury du Festival offre un bel équilibre. Sauf celui des sexes. Une fois n’est pas coutume, les femmes seront plus nombreuses que les hommes. Cinq contre quatre. Forcément, la présidente est une femme et pas n’importe laquelle : Jane Campion, la seule a avoir reçu une palme d’or (en 1993, pour La leçon de piano). La réalisatrice néo-zélandaise sait donc de quoi elle parle et son expérience devrait peser dans la balance au moment de décider qui succédera au subversif La vie d’Adèle au palmarès. JEAN-CHRISTIAN HAY. JURY: WOMEN TAKE POWER Glamour, independence,

character. This year’s Festival jury once again is well-balanced. Except when it comes to gender equality. But just once won’t hurt - this year, women outnumber men. Five to four. Obviously, the President is a woman, and not just any woman: Jane Campion, the only one to win the Palme d’Or (in 1993 for The Piano). So the New Zealand filmmaker knows what she’s talking about and her experience should carry weight when deciding on a successor to the subversive Blue is the Warmest Colour at the awards.

22

5

PHOTOS : STARFACE

3

6 8

6. Nicolas Winding Refn, prix de la mise en scène en 2011 pour Drive. 7. Gael Garcia Bernal a déjà présidé le jury de la Caméra d’or en 2010.

9

6. Nicolas Winding Refn, winner of Best Director in 2011 for Drive. 7. Gael Garcia Bernal presided over the Camera d’Or jury in 2010. 7

9. Le Chinois Jia Zhangke, couronné par le prix du scénario à Cannes en 2013 pour A Touch of Sin. 9. Chinese Jia Zhangke, who won Best Screenplay at Cannes in 2013 for A Touch of Sin.


f l a s h c ro i s e t te

HÔTEL MAJESTIC BARRIÈRE

PLAGE TO BE

PHOTOS : DR

Exceptional. Gael García Bernal, Mads Mikkelsen, John Woo...between interviews and screenings, the Majestic Barrière Beach should again see stars and festival folk flocking to the restaurant, now run by Chef Maryan Gandon. Toyofumi Ozuru, formerly of Nobu, will also display his talents in Japanese cuisine. After six months’ work, 2,600 (entirely removable) square meters of beach will host some unforgettable parties, including the one tomorrow, Thursday, for the opening of the Marché du Film, with a sumptuous Chinese feast and a floating stage.

PASCAL PRONNIER

Exceptionnel. Gael García Bernal, Mads Mikkelsen, John Woo… Entre interviews et projections, La Plage du Majestic Barrière devrait encore voir stars et festivaliers se presser au restaurant désormais dirigé par le chef Maryan Gandon. Toyofumi Ozuru, ancien de Nobu, y déploiera également ses talents en matière de gastronomie japonaise. Après six mois de travaux, ce sont 2 600 m2 de plage entièrement démontables qui accueilleront quelques soirées inoubliables ; notamment, demain jeudi, en ouverture du Marché du Film, une fête chinoise somptueuse avec une scène sur l’eau. J. S.

CASIA MIA

L’ADRESSE INCONTOURNABLE HÔTEL 3.14

LA DOLCE VITA Magique. Programme digne de la Dolce Vita pour célébrer les 10 ans de l’incontournable établissement et son concept original de chambres aux couleurs des cinq continents. Horaires tout en souplesse (déjeuner jusqu’à 16 h, dîner jusqu’à 4 h du matin…), Green Bar élaboré par Dyn Ahn et Olivia Brunet, Tea Time concocté par le pâtissier Guillaume Sanchez, mais aussi cours de yoga sur le sable tous les jours à 11 h… A. M. Sur résa. 04 92 99 72 00 Magical. Events worthy of La Dolce Vita to celebrate this establishment’s 10th anniversary, with its original concept of rooms in décor capturing the spirit of the five continents. Easy-going hours (breakfast ‘til 4 p.m.; dinner ‘til 4 a.m.), the Green Bar developed by Dyn Ahn and Olivia Brunet, tea time concocted by pastry chef Guillaume Sanchez, daily yoga classes on the beach at 11 a.m., and more.

24

Cadre cosy. C’est derrière les murs d’une somptueuse maison des années 30, à deux pas du Palais des festivals et de la Croisette que cet élégant restaurant reçoit ses hôtes. Dans l’assiette, des produits régionaux italiens, au bar, une atmosphère feutrée et chic ambiancée par Nathalie Tartary, la maîtresse de maison. Un véritable havre de paix… N. S. 7, rue Marceau. 04 93 38 93 93 Cosy. This elegant restaurant is tucked inside a sumptuous 1930s home near the Palais des Festivals and the Croisette. Guests can dine on Italian regional specialties or take in the chic and tranquil ambiance of the bar, graced by the warm hospitality of the mistress of the house, Nathalie Tartary. A getaway to peace and quiet. 7, rue Marceau. 04 93 38 93 93


L’H UM E U R DE

DR

c h ro n i c l e ’s c ro i s e t te

Juste retour des choses

DR

L’usine à rêves, c’est pour Hollywood. Son antithèse sera Cannes. Pendant dix jours, le cinéma que l’on découvrira sera ancré dans le réel et l’actualité. Et cela dès aujourd’hui avec le portrait d’une princesse de Monaco au cœur de la crise politique qui opposa violemment De Gaulle et Rainier. Plus contemporain à Cannes, on parlera de l’Ukraine et de la Syrie à travers des documentaires, de la crise grec aussi. Treize réalisateurs sont convoqués dont Godard pour donner leur vision de Sarajevo. Et puis, c’est à Cannes, au Marché du Film, que l’on découvrira Welcome to New York, inspiré de l’affaire DSK. Affaire qui avait, en mai 2011, mis le festival de Cannes entre parenthèses de l’actualité. Juste retour des choses donc ! � Olivier Benkemoun POETIC JUSTICE The role of dream factory belongs to Hollywood. Cannes is its antithesis. For ten days, the films we are to experience will be anchored in the real world. And that all begins today with the portrait of a Monaco princess in the centre of a political storm between De Gaulle and Rainier. More contemporary clashes will appear in Cannes –Ukrainian, Syrian – in the form of documentaries. The Greek crisis, as well. Thirteen directors, including Godard, have created a compilation to share their vision of Sarajevo. And it is in Cannes, at the Marché du Film, that we will first see Welcome to New York, inspired by the Dominique Strauss-Kahn affair, one which, in May 2011, made the Cannes Film Festival a mere footnote to the headlines. Poetic justice, n’est-ce pas? �

Pendant toute la quinzaine, i>TELE se met au rythme du plus glamour des festivals de cinéma, en partenariat avec Gala. De la cérémonie d’ouverture à la soirée de clôture, i>TELE et ses envoyés spéciaux emmènent les téléspectateurs au plus près de l’événement avec plusieurs rendez-vous quotidiens : > Chaque matin, Marie Colmant anime, en direct, sa chronique Culture (7 h, 7 h 55, 8 h 55 et 9 h 40). > A 12 h 30, Olivier Benkemoun prend les rênes du Journal de Cannes pour un tour d’horizon de l’actualité de la Croisette(images et interviews inédites, films en compétition, photo-calls, etc.) > Autour de 19 h, Olivier Benkemoun, accompagné de Matthias Gurtler, directeur de la rédaction de Gala, vous fera vivre la montée des marches, en direct du Palais des festivals. > A 23 h 15, dernière édition du Journal de Cannes par Olivier Benkemoun.

SÉQUENCE RED CARPET CHEZ SEPHORA : UN REGARD ENVOÛTANT POUR VOTRE ACTEUR FAVORI Aujourd’hui, Sephora vous offre le beauty look du jour qui va faire trembler les marches du Palais… Craquez vite pour l’application d’un trait d’eyeliner, sublimé par une touche de Mascara* pour un regard captivant afin d’envoûter votre acteur favori. ACTION ! * Offre limitée à une par personne, valable uniquement le 14/05 entre 15 et 18 heures, sur présentation de la page mettant en avant l’offre dans ce magazine Gala Croisette, dans les magasins Sephora au 53 et 90/94 rue d’Antibes, 06400 Cannes. Sous réserve de disponibilité des conseillers Sephora.

RED CARPET SEQUENCE AT SEPHORA: A CAPTIVATING LOOK FOR YOUR FAVOURITE ACTOR Today Sephora is offering you the beauty look of the day that will create a sensation on the steps of the Palais… So hurry on over to get your application of eyeliner enhanced with a touch of Mascara* for a totally captivating look to enchant your favourite actor. ACTION! * Offer limited to one per person and valid only on 14/05 between 3 pm and 6 pm, upon presentation of the page promoting the offer in this Gala Croisette magazine, in Sephora shops at 53 and 90/94 rue d’Antibes, 06400 Cannes. Subject to the availability of Sephora beauty advisers.

26

L E C I N É MA DE CARLOS GOMEZ

MERCI PICASSO Il existe une photo troublante de Grace Kelly prise en 1955 arrivant la première fois à Cannes. A sa descente du train, elle apparaît délicate, chapeau, tailleur, gants blancs, tandis qu’un fan lui tend une revue avec elle en couverture. La star n’y prête guère attention, regard rivé au sol pour ne pas glisser. Sa main tient la poignée et elle s’apprête à poser le pied sur le sol cannois, sans savoir à quel point sa vie va s’en trouver bouleversée ; ce qui rend si fascinant l’instantané. Grace vient défendre un mélo oublié, avec Bing Crosby. Le lendemain, le journaliste Pierre Galante, a prévu de conduire Grace à Vallauris, à la rencontre de Picasso, lui aussi en sélection avec un doc d’Herni-Georges Clouzot. Mais l’artiste fait faux bond et l’idée vient alors au reporter de pousser jusqu’à Monaco pour lui présenter un prince attiré par les actrices. La suite, on connaît. Ce soir, Grace Kelly revient à Cannes sous les traits de Nicole Kidman. Le film déplaît à la famille. Sans savoir, ingrats, ce qu’ils doivent à l’invention du train. A Cannes. A la presse people. Et à Pablo Picasso. � THANKS, PICASSO There is a disconcerting photo of Grace Kelly taken in 1955 as she arrives in Cannes for the first time. She seems delicate as she alights from the train; hat, suit, white gloves, while a fan holds out a magazine featuring her on the cover. The star pays little attention, her eyes downcast, watching her step to avoid slipping. Her hand holds the railing; she is about to set foot on Cannes soil without knowing to what extent her life will be turned upside-down by this place, which is what makes the snapshot so fascinating. Grace had come to represent a forgotten melodrama with Bing Crosby. The next day, journalist Pierre Galante was to drive Grace to Vallauris to meet Picasso, who also figured in the selection in a documentary by Henri-Georges Clouzot. But the artist stood them up and the reporter had the brilliant idea of going as far as Monaco to introduce her to a prince with a penchant for actresses. And we all know what happened next. Tonight, Grace Kelly returns to Cannes in the guise of Nicole Kidman. The family is not pleased with the movie. Those ingrates have no idea what they owe to the invention of the train. To Cannes. To journalists. And to Pablo Picasso. �


Š Sephora 2014

Shopping beautĂŠ sur sephora.fr


Caroline Scheufele, coprésidente et directrice artistique de Chopard. Chopard Co-President and Artistic Director Caroline Scheufele.

PHOTOS : © CHOPARD

T H E WO R L D O F

Retour vers le futur La maison horlogère se pare de ses plus beaux atours pour une quinzaine inoubliable. Magique.

Collier en or blanc de la collection Red Carpet 18 cts serti de diamants triangles (13,34 cts), de diamants « beads » (23,25 cts), de diamants taille rose (12,68 cts) et de diamants roses en forme de poire (7,65 cts). Necklace from the Red Carpet collection in 18k white gold set with triangle diamonds (13.34 ct), diamond “beads” (23.25 ct), rose-cut diamonds (12.68 ct) and pink pear-shaped diamonds (7.65 ct).

The watchmaker dons its finery for an unforgettable fortnight. Magic!

D  

BACK TO THE FUTUR epuis 1998, année où la maison horloSince 1998, the year the watchmaker became an gère est devenue partenaire officiel du official partner to the world’s most famous film Festival de cinéma le plus célèbre du monde, festival, Chopard and Cannes have been living a Chopard et Cannes vivent une véritable idylle. perpetual honeymoon. In 2007, inspired by the L’importance de la montée des marches pour les importance of red carpet appearances for actresses actrices, les bijoux dont elles rêvent, ont donné and the jewels they dreamed of wearing, Caroline envie, en 2007, à Caroline Scheufele, coprésidente Scheufele, Co-President of the Festival’s official du joaillier officiel du Festival, de créer pour elles jeweller, designed unique pieces for these stars des pièces uniques avec la collection de haute for what became the Red Carpet Haute Joaillerie joaillerie Red Carpet. Cette année, pas moins de collection. This year, no fewer than 67 unique 67 pièces uniques – autant que d’éditions du Fespieces – one for each year of the Festival – have tival – ont été dessinées, inspirées par le glamour been designed, inspired by the glamor and senet la sensualité des stars qui ont illuminé l’âge d’or suality of stars who glowed during the golden age du cinéma italien des années 1950 et 1960. of Italian cinema in the Fifties and Sixties. La pièce majeure ? La parure Riviera composée The centrepiece of this collection? The Riviera d’un collier et d’une paire de boucles d’oreilles set, a necklace and matching earrings, exquisitely assorties, merveilleusement sertie de diamants et set with diamonds and exuding mesmerising allure. dégageant une fascinante aura. Tout le témoignage A dazzling demonstration of the savoir-faire of Chopard ressuscite la légende des du savoir-faire d’artisans talentueux et de tech- mythiques studios de cinéma italien avec the house’s talented artisans and avant-garde nologies d’avant-garde. L’exposition de photos technologies. The black-and-white photo exhibil’expo Backstage at Cinecittà. noir et blanc Backstage at Cinecittà*, prolongera tion, Backstage at Cinecittà*, is a poignant and Chopard revives the matchless avec délice cette immersion dans la période bénie charisma of the legendary Italian film delightful prolongation of this foray into that du cinéma italien. Last but not least, pour la pre- studios with the Backstage hallowed age in Italian cinema. And, for the first mière fois, la palme d’or qui récompense le meilleur at Cinecittà exhibition. time, the Palme d’Or, awarded to the best film in film de la sélection officielle – façonnée dans les the official selection and fashioned in the Chopard ateliers Chopard depuis 1998 –, va se parer d’un éclat inédit puisqu’elle workshops since 1998, will gleam even more brightly this year, for it est en or certifié Fairmined. Tout comme l’éblouissante collection de is made with gold that is Fairmined certified. Just like the glittering haute joaillerie Green Carpet. Une démarche initiée par Chopard lors Green Carpet Haute Joaillerie collection. A step first taken by Chopard de la 66e édition visant à favoriser l’essor du développement durable at the 66th Festival to promote sustainable development in the realm dans le domaine du luxe. « Je suis très heureuse et fière que la palme of luxury. “I’m very pleased and proud that the Palme d’Or I redesigd’or que j’ai redessinée il y a seize ans puisse aujourd’hui bénéficier ned 16 years ago is now made with traceable gold mined in a manner d’un or traçable, extrait dans le respect des hommes et de l’environthat respects people and the environment,” says Caroline Scheufele. nement », confirme Caroline Scheufele. Entre nostalgie et vision futuChopard, on the leading edge between nostalgia and futuristic vision, riste, Chopard poursuit sa quête d’excellence. Pour le plaisir des yeux continues its quest for excellence, one that delights the eyes and et la richesse de l’âme.  VIRGINIE PICAT satisfies the soul. * Sur la terrasse Chopard au Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez.

28

* On the Chopard terrace at the Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez.


PRODIGIEUSE. BMW SÉRIE 7. Habiter l’espace par sa seule présence. Ce talent rare, les designers, concepteurs et ingénieurs de la BMW Série 7 en ont fait leur credo. La BMW Série 7 distille sa force dans une synthèse unique où esthétique, technologie et puissance ne font qu’un. Sereine et impériale, elle conjugue confort et sécurité avec une efficience exceptionnelle. Enrichie du programme de personnalisation BMW Individual, la BMW Série 7 est une automobile dont la prestance subjugue partout où elle fait son apparition. www.bmw.fr/serie7

Consommations en cycle mixte de la BMW Série 7 : 5,6 à 12,9 l/100 km. CO2 : 148 à 303 g/km.

BMW Série 7

www.bmw.fr

Le plaisir de conduire


DR

l fut l’interprète de plus d’une vingtaine de films présentés à Cannes. Par deux fois*, il sortit même vainqueur de ce jeu un peu dérisoire, qu’on accepte, qui consiste à récompenser le « meilleur acteur ». Le meilleur, Marcello Mastroianni (1924-1996) le fut à chaque fois. Avec Luchino Visconti qui le premier loua sa « proverbiale indolence » pour l’avoir dirigé dans Nuits blanches. Avec Michelangelo Antonioni l’espace d’une mémorable Nuit. Avec Dino Risi courant après son Fantôme d’amour. Et bien sûr avec Federico Fellini qui l’avait « lancé au cinéma » comme il disait, en faisant avec ses bras le geste de quelqu’un qui jette un enfant à l’eau. « Il préparait La Dolce Vita quand on s’est connu. Son producteur voulait Paul Newman. Mais Federico m’a rassuré : “Moi ce que je veux, c’est quelqu’un comme toi, avec un visage quelconque.” J’étais très content d’être ce visage-là. » Il ne gardait pas un très bon souvenir de son premier Festival, en 1960, en dépit de la palme d’or. « Je me suis toujours senti terriblement provisoire à Cannes. Comme en danger. » Il aimait bien évoquer La grande bouffe (1973) : « Un scandale très excitant. Quel vacarme ! On s’était tellement amusés à le tourner. Rien ne pouvait nous atteindre », confiait-il à Jean-Pierre Dufreigne. Marcello avait joué les impuissants (Le bel Antonio), les cocus (Drame de la jalousie), un homo (Une journée particulière), mais on continuait de l’imaginer en séducteur. « C’est un travail où il faudrait être performant tout le temps. Moi, j’aime mes amis et puis manger. Je n’aime pas lire, ni débattre. Mais je sais observer », disait-il. Il ne s’imaginait pas devenir immortel. Surtout lorsqu’un taxi le reconnaissait dans son rétro et remarquait ses rides. « Eh oui, le temps passe aussi pour nous, les artistes » Pour lui, un peu moins.  CARLOS GOMEZ * En 1970 : Drame de la jalousie ; en 1987 : Les yeux noirs.

 

GHOST OF LOVE He acted in more than twenty films screened at Cannes. Twice*, he was even the victor of this game of choosing a “best actor,” a somewhat silly game, we must admit, for Marcello Mastroianni (1924-1996) was the best every time. With Luchino Visconti, who first praised his “proverbial indolence” after directing him in Le Notti Bianche (White Nights). With Michelangelo Antonioni for a memorable Notte. With Dino Risi, chasing his Fantasma d’Amore, his ghost of love. And, of course, with Federico Fellini who, in his words, “launched his movie career,” gesturing ➸

30

Le visage de Marcello Mastroianni qui illustre l’affiche 2014 est tiré d’une scène de 8 ½, présenté hors-compétition en 1963. On the 2014 Cannes poster is the face of Marcello Mastroianni, taken from a scene in 8½, screened out of competition in 1963.


C U LT E

MARCELLO MASTROIANNI

Fantôme

d’amour

Disparu en 1996, son nom reste intimement lié à l’histoire du Festival. Souvenirs.

SECCHIAROLI / PHOTOMOVIE / STARFACE

He left this earthly set in 1996, but his name is inextricably linked to the history of the Festival. Memories.

31


Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, dans La dolce vita (1). Dans Intervista (2). Avec Sophia Loren dans La Femme du prêtre (3). Fellini et Mastroianni sur le tournage de 8 1/2 (4). Marcello Mastroianni and Anita Ekberg in La Dolce Vita (1). In Interview (2). With Sophia Lorenin The Priest’s Wife (3). Fellini and Mastroianni on the set of 8½ (4).

SECCHIAROLI / PHOTOMOVIE / STARFACE

STARFACE

1

2

*The Pizza Triangle in 1970; Dark Eyes in 1987.

32

STARFACE

with his arms like someone throwing a child into the water. “He was getting ready for La Dolce Vita when we met. His producer wanted Paul Newman. But Federico reassured me, saying, ‘I need a face with no personality in it, like yours.’ I was very happy to have that face.” His memories of his first Festival in 1960 were not good ones, despite the Palme d’Or. “I always felt terribly temporary Cannes, like I was endangered.” He enjoyed recalling La Grande Bouffe(The Big Feast, 1973): “A very exciting scandal. What an uproar! That film shoot was so much fun. We were untouchable,” he shared with Jean-Pierre Dufreigne. Marcello played men who were impotent (Bell’ Antonio), cuckolded (The Pizza Triangle/Drama of Jealousy), and homosexual (A Special Day), but we always saw him as a seductive ladies’ man. “That’s a job in which you’d have to perform all the time. At night I like to be quiet with my friends – to eat, drink, talk, say stupid things – to laugh. I don’t like to read or debate issues. But I’m very observant,” he said. He never imagined he would become immortal. Especially when a taxi driver recognised him in his review mirror and commented on his wrinkles. “Yes, time passes for artists like us, too.” But, perhaps, a little less for Marcello Mastroianni. 

SECCHIAROLI / PHOTOMOVIE / STARFACE

STARFACE

SECCHIAROLI / PHOTOMOVIE / STARFACE

3 4

Ci-contre : deux images de l’acteur avec sa fille Chiara : en 1976 (âgée de 4 ans), puis sur les marches en 1996 pour Trois vies et une seule mort. L’acteur, pudique, en gardera « un sentiment de gêne » pour avoir dû laisser derrière, le temps de la photo, « les autres merveilleux comédiens ». Opposite: Two shots of the actor with his daughter Chiara: in 1976 (age 4) and on the Palais red carpet in 1996 for Three Lives and Only One Death. The modest actor long felt “embarrassed” for having had to leave behind “the other wonderful actors” when the photo was taken.


Photo Sylvie Lancrenon

Boutique Cannes. 69, rue d’Antibes Boutiques Paris. 20, place Vendôme - 66, av. des Champs Elysées Information points de vente : 01 44 55 10 83 - www.mauboussin.fr


ZO O M Lambert Wilson succède à une longue liste de femmes, de Jeanne Moreau à Audrey Tautou. Côté masculin, il n’a été précédé dans ce rôle que par Vincent Cassel et Edouard Baer.

Maître

Lambert Wilson follows a long list of French women, from Jeanne Moreau to Audrey Tautou. As far as men are concerned, Vincent Cassel and Edouard Baer have both played the role before him.

STARFACE

Wilson

L’acteur accueille ce soir la présidente et son jury sur la scène du Palais.

C

Tonight, the French actor ushers the President and jury onto the Palais stage.

’est un grand acteur. Dans tous les sens du terme même, si on considère aussi son mètre quatre-vingt dix. Lambert Wilson, maintes fois venus à Cannes pour défendre une poignée de bons films (Des hommes et des dieux), inaugurera la 67e édition du Festival. Ambiance. GALA : De quels prédécesseurs pourriez-vous vous inspirer ? LAMBERT WILSON : La distance amusée d’Edouard Baer, combinée à l’intelligence d’Isabelle Huppert, plus un zeste de décontraction tout anglaise à la Kristin Scott Thomas (son côté « regardez-moi, j’ai vieilli ») ce serait l’équilibre parfait. En tout cas, je ne pourrais pas m’en tirer en faisant comme certaines actrices qui arrivent bouleversées sur scène, dont le cœur palpite sous la robe de mousseline. GALA : Quel pourrait être le thème de votre introduction ? L. W. : Je crois que j’aimerais tourner autour de l’idée de mémoire. Ma mémoire personnelle, celle du cinéma et son évaporation qui est un phénomène très moderne. Lors d’une avant-première de Barbecue, j’ai évoqué mon prochain spectacle adapté du film Le roi et moi, avec Yul Brynner. J’ai demandé qui le connaissait et dix personnes seulement ont levé la main dans une salle de 500 places. Et si je faisais pareil avec Glenda Jackson, Alan Bates, Dirk Bogarde ou Julie Christie ce serait l’hécatombe aussi. On est déconnectés d’une partie de notre histoire. Ça ne me déprime pas, mais c’est un fait. GALA : Comment vous l’expliquez ? L. W. : Avant, on voyait les films plus longtemps, on en parlait à table en famille. Et puis, il y avait moins de chaînes et l’aura de ces artistes restait plus longtemps dans l’imaginaire collectif. GALA : Vous comptez évoquer Alain Resnais ? L. W. : Je ne peux pas ne pas lui faire un clin d’œil et saluer sa mémoire. GALA : Quel est votre premier souvenir lié au Festival ? L. W. : Un souvenir d’enfance. J’en avais entendu parler par mon père puisque la palme d’or était une sorte de mythe familial, son plus grand titre de noblesse au cinéma. Il l’avait obtenue en 1961 pour Une aussi longue absence où Alida Valli était sa partenaire. PROPOS RECUEILLIS PAR CARLOS GOMEZ

34

MASTER WILSON He is an actor of stature in every sense

of the term, particularly if we take into account his 6-foot-2 frame. Lambert Wilson, who has come to Cannes many times to represent a handful of superb films (Of Gods and Men), will open the 67th Cannes Film Festival. A preview. GALA: How might your predecessors inspire you? LAMBERT WILSON: The perfect balance would be the entertained aloofness of Edouard Baer paired with the intelligence of Isabelle Huppert, plus a touch of the British effortlessness of Kristin Scott Thomas (her “I felt like an old ragbag”). In any case, I won’t be able to pull off what some actresses do, coming onto the stage overwhelmed, heart pounding under the chiffon dress. GALA: What might be the theme of your introduction? L.W.: I think I’d like to focus on the idea of memory. My personal memory, that of film and its disappearance, which is a very modern phenomenon. At a sneak preview of my movie Barbecue, I mentioned my next show based on the movie The King and I with Yul Brynner. I asked who was familiar with the film and only ten people raised their hands in a 500-seat theatre. And the carnage would be the same if I asked about Glenda Jackson, Alan Bates, Dirk Bogarde and Julie Christie. We’re disconnected from a part of our history. It’s not that I’m depressed about it, but it’s the truth. GALA: What’s your explanation for that? L.W.: In earlier days, films had a longer presence; we talked about them around the dinner table. And there were fewer channels back then and the aura of these artists stayed alive longer in the collective imagination. GALA: Are you planning to bring up Alain Resnais? L.W.: To honour his memory, a tip of the hat is the very least that I can do. GALA: What is your earliest Festival-related memory? W. L.: A childhood memory. I heard my father talking about it, since the Palme d’Or was kind of a family legend, his crowning cinematic achievement. He won it in 1961 for The Long Absence, when he shared the screen with Alida Valli.


POUR LE FESTIVAL DE CANNES, DESSANGE MET DU SOLEIL DANS LES CHEVEUX D’ALICE TAGLIONI.

SPRAY SOLEIL ÉCLAIRCISSANT Eclaircissement naturel et progressif

cconseils onseils ccoiffure oiffure TOUTE LA COMPÉTENCE PROFESSIONNELLE DESSANGE CHEZ VOUS Des sur secrets-d secrets-dessange.fr dessange.fr LASCAD - SNC au capital de 20 160 € - siège social : 7 rue Touzet - 93400 SAINT OUEN - RCS Bobigny n° 319 472 775


2006 1

1982

ABACA

1. Entre Jean-Luc Godard et Gérard Depardieu. 2. Avec Gérard Oury qu’il regrette de n’avoir jamais programmé à Cannes et Michèle Morgan. With Jean-Luc Godard and Gérard Depardieu. 2. Beside Gérard Oury, whom he regrets never having brought to Cannes, and Michèle Morgan.

2

STARFACE

2001

2003

ABACA

3

4

ABACA

2007

3. Le Grand Bleu (Luc Besson) et « Le grand chauve ». 4. Avec Sharon Stone, une fidèle de la Croisette. 3. The Big Blue (Luc Besson) and the big bald man. 4. With Sharon Stone, a Croisette aficionada.

36

STARFACE

ABACA

2008

5

2010


F L AS H B AC K

Jacob

ABACA

Gilles

LA DER DE CITIZEN CANNES 5. Aux côtés de Sean Penn et de Thierry Frémaux, Gilles Jacob à la chasse aux photos. 6. Avec Bertrand Tavernier qui présente cette année-la La Princesse de Montpensier. 7. Avec le couple glamour de Cannes, Brad Pitt et Angelina Jolie. 5. Gilles Jacob poised for picture-taking alongside Sean Penn and Thierry Frémaux. 6. With Bertrand Tavernier, presenting The Princess of Montpensier that year. 7. With Cannes’ glamourissimo couple, Brad Pitt and Angelina Jolie.

6 7

ABACA

STARFACE

2011

D  

ernier tour. Après trente-huit ans au service du Festival, dont quinze comme président, Gilles Jacob, 84 ans, prend sa retraite. A partir d’avril 2015, Pierre Lescure lui succédera en haut des marches. Une trajectoire remarquable qui l’avait vu démarrer en 1976 comme délégué général adjoint de Maurice Bessy, après avoir été renvoyé de L’Express. Dans sa jeunesse cinéphile, il avait exercé comme critique et couvert en 1964 son premier Festival. Comme sélectionneur, « monsieur Jacob » comme l’appellent ceux qu’il continue d’intimider, restera celui qui sut donner sa première chance à des cinéastes différents comme Lars von Trier (qui le nomme « Papa »), Nanni Moretti, les frères Cohen (qui l’appellent « Tonton ») ou encore Jane Campion, sa particulière fierté. En 1978, sa première contribution à l’indépendance artistique du Festival fut de programmer, sans rien dire à personne, L’homme de marbre du maître André Wajda, censuré dans son pays. L’indépendance économique, Cannes l’a acquise grâce à lui, qui sut donner envie aux entreprises privées d’être sur la photo, durant la tenue du plus prestigieux festival au monde. Devenu président en 2001, il a délégué progressivement la partie artistique pour se consacrer à des taches représentatives. Gilles Jacob n’est sorti de sa pré-retraite que pour prendre, avec le vote de son conseil d’administration, certaines décisions politiques, comme le renvoi de Lars von Trier pour propos déplacés. Au Film Français, il vient de confier que sa reconversion va lui permettre de s’investir davantage « dans mon rêve de toujours », dit-il, « la littérature ».  CARLOS GOMEZ

FAREWELL, CITIZEN CANNES It’s his last lap. At age 84, after thirty-eight years of serving the Festival, including fifteen as its President, Gilles Jacob is retiring. As of April 2015, Pierre Lescure will stand in his stead at the top of the red-carpeted stairs. A remarkable career path that started with his serving as Assistant General Delegate to Maurice Bessy in 1976, after having been fired by French newspaper L’Express. When just a young film-buff, he worked as a critic and, in 1964, covered his first Festival. As a selector, “Mr. Jacob”, as he is called by those still intimidated by him, will ever remain the man who gave first chances to a number of filmmakers, like Lars von Trier (who nicknamed him “Papa”), Nanni Moretti, the Cohen brothers (who call him “Uncle”) or Jane Campion, of whom he is particularly proud. In 1978, his first contribution to the Festival’s artistic independence was to schedule, without telling a soul, Man of Marble by master filmmaker André Wajda, censored in his own country. Cannes attained economic independence through Jacob’s efforts, this man who savvily enticed private companies to get into the game of the most prestigious festival in the world. Once President in 2001, he gradually delegated the event’s artistic dimensions to focus on his representative functions. Gilles Jacob has only stepped out of pre-retirement to vote with his board of directors on certain political decisions, such as banning Lars von Trier for inappropriate remarks. He recently shared with Film Français that his change of lifestyle will give him more time to invest in what he says “has always been my dream: literature.”

37


Charles Vanel, en téméraire du volant (1 et 2) obtenait à 60 ans le prix du meilleur acteur à Cannes entouré de Montand et du couple Clouzot (3). Le Guatemala poisseux fut reconstitué dans les Cévennes et en Camargue (4). At age 60, Charles Vanel, here guilty of reckless driving (1 and 2), won the Special Mention award in Cannes for his acting; in the company of Montand and the Clouzots (3). Hot, humid Guatemala was recreated in France’s Cévennes and Camargue regions (4).

2

PHOTOS : SIPA

1

PALME D’OR

1953

LA PETITE HISTOIRE Initialement, Jean Gabin fut pressenti par Clouzot pour le rôle de Charles Vanel. Mais il le refusa, persuadé que son public ne paierait pas une place pour le voir incarner un lâche.

THE STORY BEHIND Jean Gabin was, in fact, the first to be approached by Clouzot for the character played by Charles Vanel. But he turned it down, thinking his audience would not buy tickets to see him embodying a coward.

38

Yves Montand et Charles Vanel.

3


PA L M STO RY

LE SALAIRE DE LA PEUR

Duel au 4

soleil L  

a bande-annonce vous garantissait l’enfer : « Sans précédent dans l’histoire du cinéma ! Quatre hommes vont jouer leur vie au volant de ces camions… » Dans le sillage des poids lourds, suivait une série d’explosions dingues tandis qu’un mot venait brutalement barrer l’écran : « La nitroglycérine ! » La promesse d’un tel voyage à risques sur une route d’Amérique centrale a sans doute accouché des tournages les plus chaotiques du cinéma français. Commencées en août 1951, les prises de vues du Salaire se sont éternisées jusqu’en novembre  1952. Henri-Georges Clouzot, le réalisateur, se cassait la cheville, sa vedette tombait malade (Véra, son épouse) tandis que les éléments finissaient de pourrir l’ambiance, à coups de tempêtes dévastant le décor cévenol. Résultat, 50 millions de dépassement de budget, mais 7 millions de spectateurs à l’arrivée. L’Ours d’or gagné à Berlin et le Grand Prix à Cannes (la première palme ne sera remise qu’en 1955) plaçaient critiques et public sur la même ligne. John Ford, Alfred Hitchcock ou Luis Buñuel étaient d’autres candidats à la victoire finale. A Charles Vanel aussi le prix du meilleur acteur. Montand ? A 32 ans, il trouvait là son premier très bon rôle : Mario, le routier pas sympa, qui sadise son patron. Tout réussit alors à l’immigré rital qui remplit depuis des mois le théâtre de l’Etoile et, dans le privé, le cœur d’une certaine Simone Signoret.  CARLOS GOMEZ DEADLY ROAD The movie trailer promises a hellish ride: “Unprecedented in the history of cinema! Four men are going to risk their lives driving these trucks...” In the slipstream of heavy vehicles comes a series of booming, roiling explosions, while one word swells to fill the screen: “Nitroglycerin!” Behind the intimations of a perilous journey on the roads of Central America was most likely one of the most chaotic shoots in all of French cinema. Begun in August 1951, filming of The Wages of Fear dragged on until November 1952. Director Henri-Georges Clouzot broke his ankle, his leading lady (Vera, his wife) fell ill, while the elements had their way with the natural and artificial atmospheres, with storms devastating the Cévennes set. In the end, it went 7.6 million euros (50M FRF) over budget, but drew an audience of seven million when it was released. The film, winning Berlin’s Golden Bear and Cannes’ Grand Prix (the first Palme d’Or would not be awarded until 1955), drew unanimous acclaim from critics and the public. John Ford, Alfred Hitchcock and Luis Buñuel were also in the running for the crown. Charles Vanel won a Special Mention for his acting craft, as well. And Montand? At age 32, it was his first great role: Mario, the mean driver with a sadistic streak for his boss. A wondrous time for the Italian immigrant, who had been captivating audiences at the Théâtre de l’Étoile for months and, in private, capturing the heart of Simone Signoret. 

39


J.LUC MÉGÉ

L A F R É M AUX TO U C H

Arrivé sur la pointe des pieds en 2001 à la direction artistique, il est depuis 2007 un précieux délégué général. Avec une idée claire de ce qu’est une (bonne) sélection, Thierry Frémaux continue de moderniser une institution qui change de président l’an prochain. Passage en revue de ses 14 premiers Festivals.

2001

Baptême du feu

Il applique d’entrée le premier commandement Gilles Jacob : « Ne pas penser que Cannes est le plus grand Festival, mais faire qu’il le reste. » From the very beginning, he applied Gilles Jacob’s first commandment: “Don’t just think Cannes is the greatest film festival; do what it takes for it to remain so.” 1

Tiptoeing onto the scene in 2001 as Artistic Director, he has been an invaluable General Delegate since 2007. With a clear idea of what a (good) selection is, Thierry Frémaux continues to modernise an institution that will change presidents next year. A look back on his 14 first Festivals.

PHOTOS : TARFACE

2

3

Mélanie Griffith remet à Nanni Moretti la première palme de l’ère Frémaux pour La chambre du fils (2). Moulin Rouge, de Baz Luhrmann, séduit en ouverture (1). Shrek en compétition, sa première audace (3).

DR

Melanie Griffith hands Nanni Moretti the first Palme of the Frémaux era for The Son’s Room (2). Baz Luhrmann’s Moulin Rouge won over opening audiences (1). Shrek in competition, his first bold move (3).

U  

n premier Cannes, c’est comme passer sous les chutes du Niagara. Ça allait si vite, je ne comprenais rien. » Eloquent souvenir de son premier Festival ! Gilles Jacob, président après avoir assuré le job vingt-cinq ans, nomme Thierry à ses côtés fin 2000 pour transmettre une partie de son savoir à celui qui programme (déjà) l’Institut Lumière de Lyon. « J’ai été frappé par la manière dont Gilles m’a donné d’emblée autant de liberté. » Première mission, « récupérer les Américains. » Chose faite avec Moulin Rouge en ouverture et un tapis rouge qui retrouvait son éclat perdu avec une star que le grand public découvre : Nicole Kidman.  CARLOS GOMEZ

40

BAPTISM OF FIRE “A first Cannes Film Festival is like passing under Niagara Falls. It went so fast, I didn’t understand a thing.” An eloquent memory of his first Festival! President Gilles Jacob, after 25 years on the job, appointed Thierry to stand at his side in late 2000 to pass some of his knowledge on to the man who had already been programming the Institut Lumière de Lyon. “I was struck by how Gilles gave me so much freedom from the very start.” His first assignment: “Get the Americans back.” A done deal with Moulin Rouge to open the event and a red carpet that regained its lost lustre with a rising star establishing her brilliance before the general public: Nicole Kidman. 


wwww.eden-park.com


ON SCREEN

Un Certain

REGARD

Créée en 1978, cette section régale chaque année les festivaliers par son audace cinématographique. Aperçu des films en lice.

D  

This section, created in 1978, treats festival-goers to daring moviemaking every year. A look at the films in contention.

es jeunes pousses et de glorieux anciens », disait Thierry Frémaux à propos des réalisateurs d’un Certain Regard. Parmi eux cette année, July Jung, jeune réalisatrice coréenne dont le premier film A Girl at My Door a été produit par le maître Lee Chang-Dong (Poetry). On y verra aussi Ryan Gosling faire ses débuts comme metteur en scène avec Lost River. Les cinéastes confirmés ? Ils ne sont pas en reste, comme l’Allemand Wim Wenders qui présentera The Salt of the Earth, documentaire sur le photographe Sebastião Salgado. Traditionnellement moins riche en personnalités et en glamour que la compétition, Un certain regard comptera pourtant cette année sur de très beaux noms comme celui de Jessica Chastain, Viggo Mortensen, Charlotte Gainsbourg, ou Eva Mendes.  CAMILLE CHOTEAU

“Budding talent and glorious old-timers” is what Thierry Frémaux has said about the directors of Un Certain Regard. This year, they include July Jung, the young South Korean director whose first film, A Girl at My Door, was produced by master Lee Chang-Dong (Poetry). We will also see Ryan Gosling make his director’s debut with Lost River. The established filmmakers are equally stellar, like German Wim Wenders, presenting The Salt of the Earth, a documentary on photographer Sebastião Salgado. Though traditionally less “glamorous” and personality-studded than the main competition, Un Certain Regard does have very big names this year, such as Jessica Chastain, Viggo Mortensen, Charlotte Gainsbourg and Eva Mendes. 

XENIA Un voyage à travers la Grèce en crise. A la mort de leur mère, Dany et Odysseas, 16 et 18 ans, partent à la recherche de leur père qu’ils n’ont jamais connu. Le réalisateur grec, sélectionné pour la première fois, a fait face à d’énormes difficultés de financement pour ce film qui a failli ne jamais voir le jour. De Panos H. Koutras.

PHOTOS : DR

A journey through crisis-crippled Greece. After the death of their mother, Dany and Odysseas, 16 and 18, set off in search of a father they have never known. The Greek director, enjoying his first selection, faced enormous challenges in financing this film, which came close to never being released. By Panos H. Koutras.

42


LOST RIVER En 2013, il avait fait profil bas ici, pressentant que les critiques allaient être assassines pour Only God Forgives (de Nicolas Winding Refn). Cette fois, le Canadien sera bien là, mais en tant que réalisateur, avec ce film fantastique porté par l’incendiaire Christina Hendricks, et dans lequel on retrouve aussi sa compagne, Eva Mendes. De Ryan Gosling. He kept a low profile here in 2013, sensing that the critics would be unforgiving with Only God Forgives (by Nicolas Winding Refn). But the Canadian is back, this time as a director with this fantastic film carried by the red-hot Christina Hendricks and Gosling’s companion, Eva Mendes. By Ryan Gosling.

BIRD PEOPLE La réalisatrice française nous donne rendez-vous dans le décor ultracinématographique de l’aéroport de Roissy où un ingénieur informaticien et une femme de chambre voient tous deux leur vie basculer. Mais on a promis à la cinéaste de ne pas vous en dire pas plus pour préserver la magie véritable de cette fable. De Pascale Ferran.

KIM SIMMS

The French director serves up a story in the super-cinematic decor of France’s Roissy airport, where a computer engineer and a housemaid see both their lives dramatically changed. But we promised the filmmaker we would say no more, to preserve the tale’s true magic. By Pascale Ferran.

TITLI A mi-chemin entre Bollywood et le cinéma d’auteur, ce premier long-métrage nous présente Titli, jeune Indien, qui tente de s’extraire d’une tradition familiale violente. Il va trouver en son épouse, à qui il a été marié de force, une alliée. Immersion réaliste dans un New Dehli ravagé. De Kanu Behl. Part Bollywood, part film d’auteur, this debut feature introduces Titli, a young Indian who tries to flee a violent family tradition. His wife, whom he was forced to marry, will prove an ally. A realistic plunge into a ravaged New Delhi. By Kanu Behl.

PARTY GIRL Angelique, sexagénaire libérée, est entraîneuse dans un cabaret pour gagner sa vie, mais la demande en mariage d’un de ses clients vient la bouleverser. Le trio de réalisateurs issu de la prestigieuse école de cinéma, La Fémis, s’offre rien de moins qu’une ouverture à Cannes pour son premier long-métrage. Bravo ! De Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Théis. Liberated sexagenarian Angelique earns a living as a hostess in a cabaret, but a marriage proposal from one of her clients shakes up her life. The trio of directors from the prestigious film school, La Fémis, has earned a Cannes opening for their first feature film. Congratulations! By Marie Amachoukeli, Claire Burger and Samuel Théis.

INCOMPRESA L’Italienne rebelle livre ici un troisième film très personnel. Le pitch tient en une phrase : Aria a 9 ans et a un rêve, être aimée par ses parents. L’occasion de réunir un duo aussi glamour que troublant : Asia Argento elle-même et Charlotte Gainsbourg, son « actrice préférée ». D’Asia Argento. Here, the rebellious Italian puts forth a third, very personal film with a one-sentence pitch: Aria is 9 years old and has a dream – to be loved by her parents. It brings together a glamorous and unsettling duo: Asia Argento herself and Charlotte Gainsbourg, her “favorite actress”. By Asia Argento.

43


ON SCREEN

La Semaine de la

CRITIQUE

Dédiée aux premiers et deuxièmes films d’auteurs, la sélection innove.

Dedicated to first and second feature films through an innovative selection.

D  

epuis 1962 à l’initiative de l’Association Française de la Critique, cette section que dirige Charles Tesson promeut de jeunes cinéastes. Antichambre de la compétiton, la sélection a déjà honoré Loach, Carax, Audiard, Ozon ou Desplechin. Pour cette 53e édition, onze longs-métrages seront présentés, dont sept en compétition, parmi 1 200 visionnés. Nouveauté, deux films fantastiques programmés. Attendus aussi : FLA (pour “Faire l’Amour”) de Djinn Carrénard (ancien prix Louis Delluc) et Respire, de Mélanie Laurent. � AMÉLIE DE MENOU

First established by the French Union of Film Critics in 1962, this parallel section headed by Charles Tesson promotes young filmmakers. A gateway to the main competition, the selection has already honoured Loach, Carax, Audiard, Ozon and Desplechin. Eleven feature films will be presented at the Semaine’s 53rd year, including seven in Competition, out of 1,200 screened. New this year: two special screenings. Also showing: FLA (for Faire l’Amour) from Djinn Carrénard (winner of the Louis Delluc prize) and Mélanie Laurent’s Breathe (Respire). �

THE TRIBE

DARKER THAN MIDNIGHT

Sergey, sourd et muet, entre dans un internat où il subit et affronte les rites de la bande qui organise trafics et prostitution. Il tombe amoureux de l’une des membres. De Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine).

PHOTOS : DR

Sergey, a deaf-mute, arrives at a boarding school where he is confronted by the rites of a trafficking and prostitution gang. He falls in love with one of the members. By Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine).

CRISTINA DI PAOLO ANTONIO

Rattrapé par son passé, un adolescent à l’allure très féminine abandonne sa maison pour trouver refuge à la Villa Bellini, un parc de Catane, habité par des marginaux. De Sebastiano Riso (Italie). Pursued by his past, a teenager with a very feminine appearance flees his home to find refuge at Villa Bellini, a park in Catania populated by those on the fringes of society. By Sebastiano Riso (Italy).

HOPE Alors qu’il traverse le Sahara pour remonter vers l’Europe, Léonard, un jeune Camerounais, vient en aide à Hope, une Nigériane. Ils vont tenter d’avancer ensemble et de s’aimer. De Boris Lojkine (France). While crossing the Sahara trying to reach Europe, Léonard, a young Cameroonian man, rescues Hope, a Nigerian woman. The two will try to find their way together and learn to love one another. By Boris Lojkine (France).

Après une confusion à un point de contrôle, deux femmes – une Israélienne, l’autre Palestinienne – se retrouvent à vivre la vie de l’autre, de part et d’autre de la frontière. De Shira Geffen (Israël). After a mix-up at a security checkpoint, two women – one Israeli, the other Palestinian – find themselves living one another’s lives on either side of the border. By Shira Geffen (Israel).

44

CRISTINA DI PAOLO ANTONIO

SELF MADE


www.carmensteffens.fr

Carmen Steffens

CHAUSSURES, MAROQUINERIE ET ACCESSOIRES Made in Brésil AIX-EN PROVENCE

CANNES - 97 rue d’Antibes / NICE - 4 rue de la Liberté BUZIOS HOLLYWOOD & HIGHLAND MARSEILLE SAO PAULO 300 MAGASINS - 18 PAYS

RIO DE JANEIRO


ON SCREEN

TU DORS NICOLE A 22 ans, Nicole passe l’été avec sa meilleure amie, Véronique, dans la maison familiale. Les parents absents, elles vont être dérangées par la venue du frère aîné de Nicole et son groupe de musiciens. De Stéphane Lafleur.

CAROLINE HAYER

Nicole, 22, spends the summer with her best friend, Véronique, at her friend’s house. While the parents are away, their lives will be shaken by the arrival of Nicole’s older brother and his band. By Stéphane Lafleur.

La Quinzaine des

RÉALISATEURS Une 46e édition sous le double signe du polar et de la comédie. Avec un zeste d’horreur : Massacre à la tronçonneuse, projeté dans sa version restaurée. A double-edged 46th Fortnight with thrillers and comedy. All with a hint of horror: the screening of the restored version of The Texas Chainsaw Massacre.

N  

ée en 1969, la Quinzaine poursuit le double objectif de débusquer les jeunes talents (l’an passé le film de Guillaume Gallienne a d’abord été applaudi ici) et de raviver le travail de cinéastes confirmés. Parmi eux cette année, le maître japonais du dessin-animé, Isao Takahata (Le tombeau des lucioles), 78 ans, et John Boorman (Délivrance), 81 ans, présenteront leurs nouveaux films parmi les 19 longs proposés par Edouard Waintrop, délégué général. Candidates à la Caméra d’Or, trois premières œuvres seulement. En ouverture, le troisième opus de Céline Sciamma, qui signe avec Bande de filles un nouveau portrait d’adolescentes sans interdit.  SARA MERLINO

46

The Fortnight, first held in 1969, has the twin objective of flushing out young talent (last year’s Guillaume Gallienne film was first applauded here) and putting the work of established directors back in the spotlight. This year, that includes Japanese animated-film master Isao Takahata (Grave of the Fireflies), 78, and John Boorman (Deliverance), 81, who will present their new films among the 19 feature-length works proposed by Artistic Director Edouard Waintrop. Only three first works are candidates for the Camera d’Or. Opening the Fortnight, the third opus by Céline Sciamma in a new portrait of free-wheeling adolescent girls, Bande de Filles. 


DAVID DARE PARKER

P’TIT QUINQUIN Bruno Dumont s’essaye à la télé pour Arte et signe cette série qui dit le quotidien de P’tit Quinquin, de son amoureuse Eve, et de sa bande de crapules…

PHOTOS : DR

Bruno Dumont tries his hand at television for Arte, creating this series that recounts the daily life of P’tit Quinquin, his lady love Eve, and his band of thugs.

THESE FINAL HOURS Douze heures avant la fin du monde, James se rend à une ultime fête, tandis que le crime généralisé règne sur Terre. En chemin, il sauve une jeune fille. Ses priorités sont bouleversées… De Zak Hilditch. Twelve hours before the end of the world, James heads for one last party whilewidespread crime reigns on Earth. Along the way, he saves a young girl and his priorities are turned upside-down. By Zak Hilditch.

8 BALLES Un étonnant court-métrage d’animation : « Je m’appelle Gabriel Douard, j’habite Taipei, j’ai perdu ma femme lors d’une agression, depuis j’ai comme un vide. » De Franck Ternier.

PRIDE Au pays de Galles, en pleine période Thatcher, la rencontre inattendue et comique d’un groupe d’activistes gay-lesbien et de mineurs en grève. De Matthew Warchus.

NICOLA DOVE

In the Thatcher era in Wales, an unexpected and entertaining encounter between a gay-lesbian activist group and striking miners. By Matthew Warchus.

An astonishing animated short: “My name is Gabriel Douard; I live in Taipei. I lost my wife in an attack and since then, I feel empty inside.” By Franck Ternier.

MANGE TES MORTS Signé Jean-Charles Hue,

COLD IN JULY

un film étonnant tourné encore une fois parmi la communauté des gens du voyage. Un thriller. L’histoire de Jason, 18 ans qui avec son frère sorti de prison part en virée à la recherche d’une cargaison de cuivre…

Un casting de stars (Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson) qu’on avait oubliées pour ce film noir : l’histoire d’un homme qui après avoir abattu un cambrioleur, devient un héros… De Jim Mickle.

From Jean-Charles Hue, an astounding film once again shot from within the traveller community. A thriller. The story of Jason, 18, who, with his ex-con brother, sets out on a search for a cargo of copper.

An all-star cast of sunset celebrities (Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson) for this film noir: the story of a man who becomes a hero after shooting a burglar. By Jim Mickle.

47


B I L L B OA R D

LE

Palmoscope DE LA PRESSE

Chaque jour, en un clin d’œil la tendance de la critique internationale sur les films en compétition.

PHOTOS : DR

Each day at a glance, see what the international critics are saying about the films in competition.

STÉPHANE BOUDSOCQ

PETER BRADSHAW

BRIGITTE BARONNET

PAOLO MEREGHETTI

PIERRE VAVASSEUR

CARLOS GOMEZ

CAROLINE VIÉ

OLIVIER BENKEMOUN

SABINE GORNY

THIERRY CHÈZE

GRACE OF MONACO FILM D’OUVERTURE (H. C.)

MR. TURNER TIMBUKTU CAPTIVES

LE MODE D’EMPLOI USERS’ GUIDE

WINTER SLEEP SAINT LAURENT RELATOS SALVAJES

Dix journalistes de la presse internationale feront équipe pour passer ce 67e festival de Cannes au crible de leur œil critique. Chaque jour, vous découvrirez en exclusivité la synthèse de leurs avis au sortir des projections des films de la compétition officielle. Français, Anglo-Saxons, Latins ne seront forcément pas d’accord, mais c’est le but du jeu et le charme de l’exercice ! Plus qu’un sondage, le Palmoscope dégagera une tendance profonde, un avant-goût du palmarès.

THE SALVATION (H. C.) THE HOMESMAN LE MERAVIGLIE THE ROVER (H. C.)

Ten international journalists will work as a team to cast their critical eyes over the films in this 67th Cannes Film Festival. Here, you’ll get an exclusive summary of their opinions right after they come out of screenings of the films in competition. There’s little chance that the Frenchmen, Anglo-Saxons and Latins on the team will agree, but that’s the aim of the game and is what makes it fun. Much more than a mere poll, the Palmoscope will reveal the underlying trends and give you an early feel for the winners.

FOXCATCHER MAPS TO THE STARS DEUX JOURS, UNE NUIT STILL THE WATER THE SEARCH ADIEU AU LANGAGE L’HOMME QU’ON AIMAIT TROP (H. C.)

H. C : HORS COMPÉTITION

JIMMY’S HALL MOMMY SILS MARIA LEVIATHAN FILM DE CLÔTURE (H. C.)

Notre barème de notation, de la déception à l’exaltation…  ZÉRO... 48







MODERATO

MEZZO

BRAVO

PALMISSIMO !


FREE LANCE PARIS 6 30, rue du Four FREE LANCE CANNES 13, rue du Commandant André

freelance.fr


beauty palms CARRÉ V IP

S EC R ETS DE PR O

LE SPA MY BLEND BY CLARINS

MAJESTIC BARRIÈRE

PHOTOS : DR

Global Facialist, L’Oréal Paris

A deux pas du Palais des festivals, mettez votre peau en haut de l’affiche avec le soin Expressément My Blend, la ligne créée par le Dr Olivier Courtin. 60 minutes avec diagnostic pointu, soin ultrapersonnalisé, modelage dingue. De quoi faire chababada jusqu’au bout de la nuit. 190 €. Just steps from the Palais des Festivals, let your face enjoy the spotlight with Expressément My Blend skincare, a facial range created by Dr Olivier Courtin. Sixty minutes for a skin diagnosis, treatments blended specifically for you and a mind-blowing modelage. To keep your face in top form into the wee hours. €190.

3

QUESTIONS À

JOËLLE CIOCCO

L’ÉPIDERMOLOGUE© DES STARS NOUS DÉVOILE, STEP BY STEP, LES RITUELS TRÈS RED CARPET D’UNE PEAU PARFAITE. À CHIPER POUR UNE SOIRÉE. 1 Faut-il changer ses habitudes ? Eviter les gommages, les aliments riches et se coucher avant minuit quelques jours avant. 2 Une astuce détente ? Se plonger dans un bain chaud avec des sels et quelques gouttes d’Huile Extraordinaire Age Perfect L’Oréal Paris. Vider la ba baignoire en savourant la sensation d’apesanteur. Puis, la rem remplir d’eau froide jusqu’à mi-cuisses. Se lover dans son peignoir ave avec un jus de citron dilué dans l’eau chaude et… au lit ! 3 3 Et le jour J ? Deux heures avant, pratiquer sur la peau démaquillée – deux fois De de suite – un massage du visage toujours de bas en haut.

TH EPIDERMOLOGIST© OF THE STARS REVEALS THE THE SECRET STEPS OF HER RED-CARPET RITUALS FOR TH PERFECT SKIN. TAKE NOTE, FOR YOUR OWN BIG NIGHT! PE 1 S  Should we change our habits? Av facial scrubs and rich foods, and get to bed before midnight Avoid in the t days before the event. 2 A relaxation tip? Take a hot bath with bath salts and a few drops of Age Perfect Tak Ex Extraordinary Oil from L’Oréal Paris. Let the tub drain while lingering in the t sensation of weightlessness. Then fill it with cold water to mid-thigh. Curl up in a bathrobe with a cup of warm water mixed wi with lemon juice then…get to bed! 3 AAnd on the big day? Two hours before the event, on clean skin, perform a facial massage, Tw tw twice in a row, always massaging upwards from the jawline.

For ever

50

DOMINIQUE MOREL

STAR P RO D UC T Comme Scarlett Johansson (notre photo), on rend hommage à la blondeur hitchcockienne de Grace Kelly avec le blond californien des salons Dessange. Décliné en trois versions (Parisien, nacré, Montaigne, très plein soleil et Saint-Germain, sophistiqué), on l’entretient chez soi pour le faire chatoyer sous le soleil de la Croisette avec le Shampooing et le Masque Signature ad hoc.

Blond

Like Scarlett Johansson (pictured), you, too, can pay tribute to Grace Kelly’s fair-haired Hitchcockian sheen with the Blond Californien look from Dessange salons. Available in three shades (pearly Parisien, outdoorsy Montaigne and sophisticated Saint-Germain), keep it shimmering in the Croisette sun yourself with the brand’s Blond Signature shampoo and hair mask. PAGE RÉALISÉE PAR VIRGINIE PICAT


Belle et bien dans votre âge. N O U V E AU

Haute Exigence Jour Multi-Intensive Redensifie, life, illumine

Et si être belle c’était tout simplement se sentir bien dans son âge ? Aujourd’hui, votre peau a de nouveaux besoins. Enrichie du pouvoir anti-âge exceptionnel de l’extrait d’harungana, un nouvel actif végétal bio exclusif Clarins, la crème Haute Exigence Jour Multi-Intensive redensifie votre peau à tous les niveaux1. Elle est plus dense, plus lisse, plus lumineuse. Il y a un âge pour être belle, le vôtre. Clarins, No 1 Européen des soins de beauté haut de gamme2. 1. Tests ex vivo et in vitro. 2. Source : NPD BeautyTrends, ventes totales des 4 pays : France, Italie, Espagne (péninsule) et Royaume-Uni, produits de soin vendus en parfumeries, marques prestige, ventes en valeurs 2013.

Votre boutique en ligne : www.clarins.com


S U CC E SS STO RY d e G R I S O G O N O Tout au long du Festival, le joaillier retrace son destin pavé de pierres précieuses. Throughout the Festival, the jeweller pursues the path of its destiny, one paved with precious stones.

Bcomme Boule Création scintillante, animée de gemmes et d’or, de lumière et de couleurs, la collection Boule précieuse et sensuelle, est la pure expression du savoir-faire maison. A scintillating creation wrapped in gemstones and gold, light and colours, the sensual, precious Boule collection captures the quintessence of the house savoir-faire.

A comme Allegra Pour l’amour de sa fille Allegra, Fawaz Gruosi a créé une bague iconique, puis une ligne de bijoux éponyme dont le point d’orgue, une montre vient d’être présentée à Baselworld. For the love of Allegra, his daughter, Fawaz Gruosi designed an iconic ring, followed by a line of eponymous jewellery, the highpoint of which is a watch, just displayed at Baselworld.

F comme Fawaz Fawaz Gruosi, fondateur et directeur artistique de la maison de GRISOGONO, signe des créations originales, précieuses qui ravissent une clientèle huppée depuis ses débuts en 1993.

Dcomme Diamant noir

Fawaz Gruosi is the man responsible for the renaissance of this long-neglected stone. A smouldering, mysterious, mesmerising gem with a fascinating destiny.

C’est à Fawaz Gruosi que l’on doit la renaissance de cette pierre longtemps délaissée. Une gemme sombre et mystérieuse, hypnotisante au destin fascinant.

Fawaz Gruosi is the man responsible for the renaissance of this long-neglected stone. A smouldering, mysterious, mesmerising gem with a fascinating destiny.

Destin DE STAR

G comme Galuchat & Gypsy PHOTOS : © DE GRISOGONO

Retenez bien ces deux signatures emblématiques de de GRISOGONO. La ligne Gypsy avec ses anneaux qui dansent comme une ode à la vie. Tandis que la collection Galuchat, matériau noble s’il en n’est, réenchanté par Fawaz Gruosi très inspiré, déploie toute sa sensualité à travers des bracelets, bagues et autres boucles d’oreilles. Hautement addictif. These two emblematic de GRISOGONO signature lines should never be forgotten: Gypsy, with rings that dance like an ode to life; and Galuchat, a collection in an unquestionably noble material rendered more enchanting still by the inspiration of Fawaz Gruosi, exuding immense sensuality in bracelets, rings and earrings. Absolutely addictive.

52

Scomme Star Amie des stars, la maison suisse de GRISOGONO pare les plus belles femmes du monde, comme ici Rihanna, sur les red carpets les plus prestigieux, du festival de Cannes… à Hollywood.

A steadfast companion to the stars, Swiss jeweller de GRISOGONO graces the world’s most beautiful women – like Rihanna, pictured here – on the most prestigious red carpets, from Cannes to Hollywood.

PAGE RÉALISÉE PAR VIRGINIE PICAT


Unilever France - RCS Nanterre B 552 119 216 - PFD 40802

Pour votre santĂŠ, ĂŠvitez de grignoter entre les repas. www.mangerbouger.fr


G i ve m e t h e n i g h t Gros plan sur tous les spots incontournables de ce 67e Festival. A closer look at the must-do hotspots of the 67th Festival.

Some 1,200 people are expected every night at the VIP Room. Jean-Roch, master of the house.

50, BD DE LA CROISETTE, JW MARRIOTT

VIP ROOM : SO CHIC…

C

hangement total de déco, nouvel agencement, cabine de dj centrale rotative, nouveaux partenaires… le VIP Room met les petits plats dans les grands pour fêter sa 17e participation sur la Croisette. Après avoir relooké son club niché au rez-de-chaussée du JW Marriott, Jean-Roch, fort de son imposant carnet d’adresses, se démultiplie pour attirer un casting forcément très VIP ! � A. MARRAS

PHOTOS : DR

1 200 personnes sont attendues chaque soir au VIP Room. Jean-Roch, maître des lieux.

A complete change of decor, new layout, central rotating DJ cabin, new partners...The VIP Room has gone all out to celebrate its 17th year of Croisette excitement. Having revamped his club tucked away on the ground floor of the JW Marriott, Jean-Roch, brandishing his daunting address book, is pulling out all the stops to assure VVIP attendance! �

15, RUE DES FRÈRES-PRADIGNAC Chaude ambiance au Baôli. A dr. : Jamie Foxx et Christophe Caucino.

LE BARON : SELECT…

P

our la 11e année consécutive, Le Baron investit la Croisette. Entre 3 h 30 et 6 h, l’adresse s’impose comme le point de ralliement de tous les festivaliers les plus branchés. Problème, la porte est très select, claquer la bise aux patrons, Lionel Bensemoun et André Saravia, est fortement recommandé. � A. M.

LE BÂOLI : 3 EN 1

J

udicieusement orchestré par Christophe Caucino et Pierre Antoine Navarro, la particularité du Bâoli est de fusionner trois concepts : un bar lounge, un restaurant et un club (qui a investi dans une nouvelle bâche en cas de mauvais temps). Au fil de la soirée, l’ambiance et la musique montent crescendo dans ce lieu de fête très prisé. � A. M. Le Bâoli, savvily run by Christophe Caucino and Pierre Antoine Navarro, is unique because it blends three coveted concepts: a lounge bar, a restaurant and a club (now boasting a new protective tarp in case of inclement weather). Over the course of the night, the atmosphere and music rise to a crescendo at this very popular party place. �

54

RACHID BELLAK

PORT CANTO

For the 11th year in a row, Le Baron sets the Croisette dawn on fire. Between 3:30 and 6 a.m., this place is considered the ultimate rallying point for the trendiest festival folk. Only problem: admission is super-selective, so planting kisses on the cheeks of bosses Lionel Bensemoun and André Saravia is heartily recommended. �

Le Baron : l’adresse hype par excellence. Ci-dessus : Lionel Bensemoun. Le Baron: THE door to get in. Above: Lionel Bensemoun.

DR

PHOTOS : DR

The ambiance heats up at Le Baôli. Right: Jamie Foxx and Christophe Caucino.


LE PALACE AVEC DEUX AILES Nouvelle Suite La Première : découvrez le confort absolu et un service cinq étoiles tout au long de votre voyage. AIRFRANCE.FR

France is in the air : La France est dans l’air. Mise en place progressive à compter de septembre 2014 sur une partie de la flotte Boeing 777.


G i ve m e t h e n i g h t

Le secret d’une soirée réussi ? « Un bon mélange de genres, aimer les gens. Et les bonnes ondes de mes trois fées dans le métier : Isabelle Adjani, Marion Cotillard et Mélanie Laurent. » What’s the secret to a successful party? “The right mix of genres; being a people person. And the good vibes of my three fairy-godmothers in the business: Isabelle Adjani, Marion Cotillard and Mélanie Laurent.”

Albane

PHOTOS : DR

Club Costes by

Cannes sans Albane ne serait pas tout à fait Cannes. Le gotha du cinéma mondial le sait et se retrouve sur sa terrasse. Cannes without Albane just wouldn’t be Cannes. And the elite of the movie world know it, which is why they choose this terrace to meet.

A

vec seulement 400 cartes de membres délivrées à la crème du cinéma mondial et un service sur mesure, Albane Cléret a créé l’un des lieux les plus désirés et sexy de la Croisette. GALA : Depuis quand êtes-vous présente au festival de Cannes ? ALBANE CLÉRET : Depuis 2001, année où j’ai créé mon agence de communication avec Anne Floderer. Je vivais entre Londres et Paris, nous avions alors trois budgets pour lesquelles nous organisions des événements : Moët & Chandon, Les Galeries Lafayette et Motorola. Je venais tout juste d’accoucher de ma fille, Gioia… GALA : Pourquoi avoir fondé un club éphémère ? A. C. : Je me suis rendue compte qu’après la montée des marches, aucun lieu n’accueillait les professionnels du cinéma, de la mode. Chacun s’éparpillait aux quatre coins de la Croisette. J’ai alors imaginé un écrin avec carte de membre, en offrant un service privilégié, allant d’une mise à disposition jour et nuit d’une flotte de quinze BMW avec chauffeurs à une mixologie signée Belvédère, en passant par une décoration raffinée renouvelée chaque année. GALA : On le sait, la carte de membre donne accès au club et à ses privilèges, ainsi qu’à un open bar. Quelles sont les nouveautés ? A. C. : Le parrainage de Jean-Louis Costes. Ainsi que la jouissance de la totalité de la magnifique terrasse de l’hôtel JW Marriott. Les équipes de films pourront ainsi déguster les it food de la carte Costes la journée, et dîner le soir. GALA : Quels seront les moments forts de l’édition 2014 ? A. C. : Le dîner Dior sur la terrasse avec vue sur la mer, le dîner Vanity Fair et Chanel au restaurant Tétou, le cocktail du film Respire de Mélanie Laurent ainsi que la soirée du film The Search, de Michel Hazanavicius. Le reste, c’est top secret ! PROPOS RECUEILLIS PAR NORA SAHLI

56

With just 400 membership cards issued to the crème de la crème of the film world, as well as customised service, Albane Cléret has created one of the most sought-after, sexiest sites on the Croisette. GALA: So how long have you been involved in the Festival? ALBANE CLÉRET: Since 2001, when I founded my communications agency with Anne Floderer. I was living between London and Paris, so we had three clients for whom we organised events: Moët & Chandon, Galeries Lafayette and Motorola. I’d just given birth to my daughter, Gioia... GALA: Why establish a pop-up club? A.C.: I realised that after red carpet appearances, there wasn’t any place that was hosting the film and fashion industry pros – everyone just scattered to the four corners of the Croisette. Then I came up with the idea of a club with a membership card, with VIP service that includes access day and night to a fleet of fifteen chauffeured BMWs and mixology by Belvédère, plus refined décor that changed every year. GALA: As we know, the membership card is a pass to the club and the privileges that go with it, along with an open bar. What’s new this year? A.C.: Sponsorship by Jean-Louis Costes. And so we have use of the entire, beautiful terrace of the JW Marriott. The film crews will be able to enjoy the trendiest food from the Costes menu during the day, and at dinner in the evening. GALA: What will be your highlights for the 2014 Festival? A.C.: The Dior dinner on the terrace overlooking the sea, the Vanity Fair and Chanel dinner at the Tétou restaurant, the cocktail party for Mélanie Laurent’s movie Breathe, and the party for Michel Hazanavicius’ film The Search. The rest is top secret!


G i ve m e t h e n i g h t Gros plan sur tous les spots incontournables de ce 67e Festival. A closer look at the must-do hotspots of the 67th Festival. Gontran Cherrier devrait régaler les happy few de La Boulangerie Bleue

M. TAILLEFER

PHOTOS : DR

La Boulangerie Bleue’s Gontran Cherrier will keep things hot and fresh.

45, BOULEVARD DE LA CROISETTE

LA BOULANGERIE BLEUE : ICONOCLASTE ! La marque de vodka française Grey Goose a créé le lieu le plus surprenant de la Croisette, La Boulangerie Bleue. Nichée au cœur des jardins du Grand Hôtel, mariant un décor inattendu et une programmation surprenante, elle s’est attachée les services du maître boulanger star Gontran Cherrier. Cet espace design (ouvert de 18 h à 1 h) s’impose comme l’endroit idoine pour débuter les soirées. � A. MARAS

LA BOULANGERIE BLEUE: RADICAL French vodka brand Grey Goose has created the most astonishing site on the Croisette, La Boulangerie Bleue. Tucked away on the grounds of the Grand Hôtel, pairing dazzling décor with amazing entertainment, it is also bringing on the talents of star super-baker Gontran Cherrier. This custom-designed space (open 6 p.m. to 1 a.m.) is a stand-out start to any soirée. �

AU 5, RUE DES BELGES

LE SILENCIO VA FAIRE DU BRUIT…

P

our la 3e année consécutive, Le Silencio (en partenariat avec Rémy Martin) s’installe à Cannes au dernier étage d’un ancien casino. A une minute du Palais des festivals, des espaces intérieurs complétés de trois terrasses accueillent un restaurant, un bar à cocktails, un club, des espaces privatisables pour réceptions et press junkets. Une adresse qui ne devrait pas rester silencieuse bien longtemps. � A. M. LE SILENCIO: RAISING THE ROOF… Now in its third year, Le Silencio (in partnership with Rémy Martin) sets up shop in Cannes on the top floor of a former casino. Just a minute from the Palais des Festivals, the indoor areas and three terraces are home to a restaurant, a cocktail bar, a nightclub, and meeting spaces that can be privatised for receptions and press junkets. Things won’t stay quiet at this place for long. � 10 jours et 10 nuits de folie au Silencio. Ten crazy days and nights to come at Le Silencio.

Les glaces Magnum risquent de régaler plus d’un festivalier. Magnum ice cream will melt the hearts of Cannes revellers.

64, AVENUE DE LA CROISETTE

LA PLAGE MAGNUM : SAVOUREUX !

M

arion Cotillard, Catherine Deneuve, Harvey Weinstein, Audrey Tautou, Jacques Audiard, Léa Seydoux… L’année dernière, La plage Magnum a fait succomber de nombreuses stars du 7e art. Inutile de dire que pour son 25e anniversaire, la marque de glaces iconique espère de nouveau faire fondre la Croisette. � A. M.

MAGNUM BEACH: DELECTABLE Marion Cotillard, Catherine Deneuve, Harvey Weinstein, Audrey Tautou, Jacques Audiard, Léa Seydoux…last year’s Magnum Beach tempted a glittering galaxy of stars. Naturally, to celebrate its 25th anniversary, the iconic ice cream brand will have one of the hottest – and coolest – clubs on the Croisette. �

58


PUBLI-COMMUNIQUÉ

CARNET D’ADRESSES

BouCHeron Quatre « Radiant Edition» Dans un esprit résolument contemporain, Boucheron a imaginé en 2004 l’iconique collection Quatre, création lumineuse et définitivement audacieuse. Après les éditions Quatre « Classique », « White » et « Black » qui ont séduit tant les femmes que les hommes, Boucheron a créé en 2013 la bague Quatre « Radiant Edition ». Encore plus graphique, encore plus vibrante, encore plus exclusive, cette nouvelle édition s’impose par son architecture et son intensité monochrome. Déclinée en or blanc ou or jaune, Quatre « Radiant Edition » est une bague intemporelle pensée telle une sculpture. Les femmes de caractère s’y reconnaitront immédiatement. Plus qu’une bague, c’est une expérience, une affirmation de style et de personnalité. Bref, elle est tout ce qu’on aime et recherche : une pièce signature unique, précieuse et solaire.

Monte-Carlo Bay Hotel & resort Love Seats Etre seuls au monde, appartenir l’un à l’autre, dans un cocon de bien-être. Les Love Seats sont une exclusivité du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort. Dans d’immenses et élégants bains de soleil, entourés d’un personnel attentioné, vous pouvez vous prélasser à deux, dans la chaleur de l’été en toute intimité. Avec la formule « Love Seat Zen », profitez d’un accès au lagon à fond de sable (unique en Europe) et de 2 massages de 20 minutes en plus de la formule habituelle (eau minérale, corbeille de fruits, cocktail de fruits glacé, brochette de fruits, eau égyptienne Cinq Mondes, brumisateur, serviettes et tongs, journaux et magazines ainsi qu’une connexion wifi offerte).

Boutique Boucheron à Cannes 17 Boulevard de la Croisette + 33 (0)4 93 38 96 96 Boutique Boucheron à Monaco Hôtel de Paris, Place du Casino + 377 97 97 42 44

Disponibles de mai à fin septembre 2014 - 335€ / jour pour deux personnes.

Monte-Carlo Bay Hotel & Resort 40 avenue Princesse Grace à Monaco (377) 98 06 03 60 montecarlobay.com

55 Croisette La boutique luxe multimarque La nouvelle équipe de la boutique 55 Croisette vous propose un espace unique sur la Croisette de 300 mètres carrés de souliers, accessoires, maroquinerie et vêtements des plus prestigieux stylistes comme Givenchy, Balmain, Stella McCartney, Alexander McQueen, Dries Van Noten, et bien d’autres ; dont un nouvel espace de 60 mètres carrés exclusivement dédié au créateur Azzedine Alaïa.

Ouvert tous les jours de 10h à 19h30

55 Croisette 55 boulevard de la Croisette 06400 Cannes +33 (0) 4 93 99 08 42 info@55croisette.fr www.55croisette.com

55 Croisette ne cache pas sa passion pour l’art. A ce titre, un espace important lui est régulièrement dédié au sein de la boutique qui accueille actuellement les oeuvres de Philippe Pasqua, peintre et sculpteur autodidacte et majeur de sa génération, qui nous propose 4 imposantes vanités aux papillons. A cette occasion, 55 Croisette vend une série limitée de teeshirts imprimés, présentés dans un coffret rehaussé et signé par l’artiste. La boutique lance également son nouveau site internet participatif dont le principe est de réunir sur une même plateforme les photos publiées sur différents réseaux sociaux. Partagez votre expérience au 55 Croisette en ajoutant l’hashtag #55official à vos Tweets et vos posts Instagram.

RUBRIQUE RÉALISÉE PAR L’AGENCE S.C.P. : 01 46 39 46 39 – CONTACT : SOPHIE LAUCK CALVET – RÉDACTION : CLÉMENTINE MONPERRUS


G i ve m e t h e n i g h t

« Mon meilleur souvenir ? DiCaprio, à Cannes l’an dernier pour The Great Gatsby était tous les soirs au Gotha, à la même table, dans un coin, casquette vissée sur la tête. »

Au Gotha PHOTOS : DR

avec Patrick Tartary

“My greatest memory? DiCaprio was in Cannes last year for The Great Gatsby and was at Le Gotha every night, at the same table, baseball cap pulled down low.

L’institution des nuits cannoises marie luxe, design, folie et démesure pour des nuits inoubliables. Cannes nights are an institution, a blend of luxury, design, madness and excess that create unforgettable experiences into the wee hours.

E

nfant du pays, il connaît mieux que personne les rouages du Festival. Avec Le Gotha, Patrick Tartary offre un clubbing festif et élégant très French Riviera. GALA : Depuis quand êtes-vous présent au Festival ? PATRICK TARTARY : Natif de Cannes, je connais le Festival depuis toujours, mais cela fait quinze ans que j’y officie à la tête d’un club. A l’époque, c’était une manifestation très professionnelle, axée sur le cinéma. Aujourd’hui, un esprit de fête s’est installé et on y donne des soirées incroyables dont on parle toute l’année. GALA : Qu’est-ce qui vous a donné envie d’ouvrir un club ? P. T. : Avec mon associé, David Barokas, nous sommes propriétaires de restaurants tels que La Guérite, sur l’Île Sainte-Marguerite, du Pastis, Casa Mia et de La Chunga, l’un des plus vieil établissement festif cannois puisqu’il a ouvert en 1958, mais nous pensions qu’il manquait un lieu de nuit dédié à la fête. Nous avons donc créé Le Palais Club, niché au sein du Palais, puis Le Gotha au Palm Beach depuis trois ans. La particularité de ce lieu est qu’il est aussi ouvert tous les étés et que nous nous attachons à une programmation musicale pointue. Au Gotha, c’est la crème des djs français et internationaux qui s’emparent des platines… En clair, nous offrons un clubbing festif et élégant, sans oublier le monde du cinéma en période de Festival. GALA : Quels seront les moments fort de cette édition ? P. T. : Bob Sinclar lance les hostilités dès ce soir. Nous accueillons aussi le dîner du film Expendables 3, avec le casting au complet (Sylvester Stallone, Harrison Ford, Antonio Banderas, Arnold Schwarzenegger, Dolph Lundgren, Wesley Snipes…) suivi du dîner, et d’un feu d’artifice. Mais aussi la Chopard Goes clubbing… PROPOS RECUEILLIS PAR NORA SAHLI

60

This native son knows the Festival’s inner workings better than anyone. At Le Gotha, Patrick Tartary offers festive, elegant clubbing that is quintessentially French Riviera. GALA: How long have you been involved in the Festival? PATRICK TARTARY: I’m a Cannes native, so I’ve always known the Festival, but it’s been fifteen years that I’ve been running a club. Back in the day, it was a very professional event focused on film. Today, a party spirit has really settled in and people throw incredible bashes that folks talk about the rest of the year. GALA: What made you want to open a club? P.T.: My partner, David Barokas, and I own restaurants like La Guérite on Île Sainte-Marguerite, the Pastis, Casa Mia and La Chunga, one of Cannes’ oldest gathering places since it opened in 1958, but we thought it lacked a nocturnal place really dedicated to partying. So we opened Le Palais Club, set inside the Palais, then Le Gotha at the Palm Beach for the past three years. What makes this place so unusual is that it’s also open every summer and we really focus on having top-of-the-line musical programming. Le Gotha brings in the cream of the crop of French and international DJs, who really take hold of the turntables...In short, we’re a place for fun, elegant, stylish clubbing, not to mention the moviemaking world during the Festival. GALA: What will be your highlights for this year’s Festival? P.T.: Bob Sinclar will kick off the festivities tonight. We’re also hosting the full cast of the movie The Expendables 3 (Sylvester Stallone, Harrison Ford, Antonio Banderas, Arnold Schwarzenegger, Dolph Lundgren, Wesley Snipes...), followed by the cast dinner and a fireworks display. But the “Chopard goes clubbing” event, too...


Croisette

Hot Spots

INFOGRAPHIE: SÉBASTIEN AGNONA

PALACES, CLUBS, LOUNGES, PLAGES

62


Retrouvez nos salons sur franckprovost.com facebook.com/franck.provost.paris twitter.com/FranckProvostFR


Mise en beauté : Le Teint Touche Éclat shade B20 / shade BR60, Touche Éclat N°2 / N°6, Blush Radiance N°10 / N°1, Pure Chromatics N°19 / N°12, Dessin du Regard Haute Tenue N°1, Mascara Volume Efet Faux Cils N°1, Rouge Pur Couture Vernis à Lèvres Glossy Stain N°35 / N°39, La Laque Couture N°22 / N°25

ysl-parfums.fr

TOUCHE ÉCLAT

L’ÉCLAT DE 8 HEURES DE SOMMEIL EN UN CLIC

Iconique stylo enlumineur de teint, TOUCHE ÉCLAT gomme les cernes et illumine les traits du visage touche par touche. Infusé d’un complexe anti-fatigue unique, il offre le parfait équilibre entre hydratation, couvrance et éclat, en un clic. Son pouvoir de lumière est renforcé lorsqu’il est maquillé sur LE TEINT TOUCHE ÉCLAT: un fluide effet sans matière qui unifie le teint dans un éclat révélateur d’expression. LE CULTE DE LA LUMIÈRE.


Gala Croisette 14/05/14