Page 1

Pôle de Compétitivité de Bizerte

Le Bulletin d’information Le

BULLETIN Février 2013

N°24 Editorial

Le Pôle en activité P3– P4

Sommaire 

LACTIMED : première mission de valorisation des produits laitiers typiques de Bizerte

Premières Soutenances de Master Professionnel en Management Agroalimentaire en décembre 2012

Réunion avec les professionnels de la filière laitière

Echange tuniso-marocain: Une délégation marocaine suit une formation sur la qualité à l’INAT

Réunion de lancement du projet LACTIMED

Participation à la journée « Défis logistiques pour une meilleur compétitivité de l’entreprise : Les zones d’activités industrielles ».

News des partenaires P4-P5

Pôle de Compétitivité de Bizerte : partenaire du projet TEMPUS IV

Association de 3 pôles de compétitivité du végétal: VEGEPOLYS, PEIFL et CEREALES VALLEE.

Visite du Kyushu Bio Cluster à Vitagora

Projet BIOVECQ (Biotechnologie marine vecteur d’innovation et qualité)

Programme de participation du Groupement des Industries de Conserves Alimentaires GICA aux manifestations commerciales en 2013

Pôle vigilance P6-P8

Evènements P8-P9

Agenda des Salons P9

Les Rencontres TECH Agri Food : Le 3 et 4 Juin 2013 à Marseille au Palais du Pharo

Méditerranée: Augmentation des quotas de thons rouges pêchés

Naturalité : au service de l’industrie agroalimentaire

Un cornichon de mer pour purifier l'eau de pisciculture ?

L’arôme de beurre, mauvais pour le cerveau ?

Choux et brocoli diminuent la mortalité

Un nouveau concept de capteur pour détecter des molécules d'intérêt médical et agroalimentaire

Packaging : L’emballage modulo clip

Le Parlement européen approuve la réglementation sur le brevet unitaire

Prix de l'Usine alimentaire durable 2013

Adria Développement lance le “Facebook” de l’agroalimentaire

Pentawards 2013

Nationaux

Internationaux

Bulletin N°24

1


Pôle de Compétitivité de Bizerte

Le Bulletin d’information BULLETIN Février 2013

N°24

Editorial LACTIMED : première mission de valorisation des produits laitiers typiques de Bizerte

Du 28 janvier au 1er février 2013, Bizerte a accueilli la première mission de terrain du projet LACTIMED. Une délégation d’experts du Pôle de Compétitivité de Bizerte et du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes – Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, accompagnée par ANIMA (coordinateur du projet), s’est déplacée dans toute la région pour rencontrer les acteurs locaux de la filière laitière. Les ateliers et rencontres organisés permettront de dresser un état des lieux et d’adopter une stratégie pour la valorisation des produits laitiers typiques en Tunisie et à l’international. Un plan d’action local sera mis en œuvre pour répondre aux besoins spécifiques de la filière laitière de Bizerte. Les acteurs locaux seront associés à son élaboration à l’occasion d’ateliers et de réunions de travail. Des opportunités concrètes d’investissement et de partenariat seront mises en lumière pour favoriser la modernisation des systèmes de production et de distribution. Les organismes d’appui à la filière et les producteurs locaux seront formés sur les techniques agricoles efficaces et durables, les procédés de production flexibles et innovants, et les méthodes de commercialisation. Un concours distinguera les meilleurs projets de valorisation des produits laitiers typiques de Bizerte. Enfin, des rencontres d’affaires, salons et marchés de producteurs permettront de promouvoir ces produits auprès des médias, des consommateurs ainsi que des acteurs économiques et touristiques des deux rives de la Méditerranée. Le Pôle de Compétitivité de Bizerte organisera ces activités en Tunisie, en association avec la Banque Nationale Agricole, l’Association de développement régional de Bizerte , ainsi que de nombreux autres acteurs tunisiens, européens et méditerranéens.

Premières Soutenances de Master Professionnel en Management Agroalimentaire en décembre 2012 Nous arrivons à la clôture de la première session du MBA en management agroalimentaire qui a démarré en 2010-2011. Mlle. Hend Ben Miled étant la première à soutenir son mémoire le 18 décembre 2012 devant un jury présidé par M. Elyes Hamza, directeur de l’INAT. Le travail intitulé « Comportement du consommateur et amélioration du chiffre d’affaires du rayon fruits et légumes frais . Cas de l’enseigne Promogro la Marsa » a été encadré par M. Jemaeil Hassaynia , professeur à l’INAT et M. Hamid Bencharif enseignant chercheur à l’IAMM , Mme. Selma Tozanli de l’IAMM et Mme. Faten Khamessi, maître assistante à l’INAT sont deux membres examinatrices. Mlle. Hend a été félicitée pour son travail .Elle a eu la mention assez bien.Le même jour, un second étudiant du master M. Sofiane El Hair a soutenu devant le même jury que celui de Mlle. Hend , son mémoire intitulé : Amélioration typique et managériale des déchets solides dans le volet environnement. Il a obtenu la mention assez bien. Bulletin N°24

2


Le Pole en activite Réunion avec les Professionnels de la Filière Laitière Le Directeur Général du Technopôle Agroalimentaire de Bizerte a été invité par les représentants des différents maillons de la filière laitière, le 10 janvier 2013, pour animer une réunion de travail au sujet de l’organisation de cette filière. Il ressort des discussions qui ont eu lieu la nécessité de renforcer l’implication de l’interprofession dans la gestion courante de la filière laitière. Une requête pour identifier les modalités de cette nouvelle forme de gouvernance a été formulée pour le bureau régional de la FAO en Tunisie.

Echange tuniso-marocain: Une délégation marocaine suit une formation sur la qualité à l’INAT Dans le cadre des échanges tuniso-marocains, le Pôle a accueilli dans ses locaux 14 étudiants marocains. Cette délégation

a

participé du 28 janvier au 1er février 2013 à un module de formation sur le thème « Gestion de la qualité et comportement du consommateur » à l’INAT. Il y a lieu de rappeler que les étudiants de la seconde promotion du master en management agroalimentaire organisé conjointement par l’Institut National Agronomique de Tunisie, le Pôle de Compétitivité de Bizerte et l’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, ont eux aussi assisté au module « marketing agroalimentaire » à l’Université Cadi Ayyadh, à Marrakech et ce du 26 Mai au 2 Juin 2012. Cette mobilité mutuelle des étudiants a pour objectif principal de renforcer les liens entre la Tunisie et le Maroc et surtout de tisser des accords de partenariat relatifs au volet « formation ». Le pôle de compétitivité de Bizerte vise à rendre le Master en management agroalimentaire, étendu à une échelle maghrébine.

Réunion de lancement du projet LACTIMED Messieurs Kamel BELKAHIA (P.D.G du pôle de compétitivité de Bizerte) et Zakaria H’MAD (Directeur Général du Technopôle Agroalimentaire de Bizerte) ont participé le 12 & 13 décembre 2012 à Marseille à la réunion de lancement du projet LACTIMED. LACTIMED vise à renforcer la production et la distribution de produits laitiers typiques et innovants en Méditerranée par l’organisation des filières locales, l’appui aux producteurs et la promotion de leurs produits sur les marchés locaux et internationaux. Le projet est mis en œuvre dans le cadre du programme IEVP CT MED. Il est financé, pour un montant de 4,35 millions d'euros, par l'Union européenne à travers l’Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat. De novembre 2012 à mai 2015, ANIMA et ses 11 partenaires réaliseront une centaine d’opérations à destination des acteurs des filières laitières d’Egypte, du Liban, de la Tunisie, d’Italie et de la Grèce. La réunion de lancement a permis aux partenaires et associés du projet de se rencontrer et de dégager une vision commune des objectifs du projet et de ses principales activités. Ils en retireront une compréhension précise du plan d'action, du guide de procédures et des règles de communication du projet.

Participation à la journée « Défis logistiques pour une meilleure compétitivité de l’entreprise : Les zones d’activités industrielles » Le Pôle de Compétitivité de Bizerte a participé à la journée organisée par la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) le 09 janvier 2013 sur le thème « Défis logistiques pour une meilleure compétitivité de l’entreprise ». L’intervention de M. Sabri STA, Responsable veille stratégique au Technopôle agroalimentaire, a porté sur la présentation du concept de Pôle de Compétitivité et comment ce dernier peut s’inspirer du modèle du Parc d'Activités Economiques de Bizerte dans la gestion des zones industrielles. Bulletin N°24

3


Pôle de Compétitivité de Bizerte : partenaire du projet TEMPUS IV Le projet TEMPUS IV ayant pour thématique : "Développement de partenariats Universités - Entreprise du domaine des Sciences et Technologies du vivant". Ce projet national soumis avec le concours de l’INAT l'année dernière a été accepté. Il a été monté en collaboration avec du côté tunisien, les Universités de Sfax, de Gabès, de Monastir, de Manouba, de Jendouba et de Carthage, INAT et FSB. Du côté européen , AGROCAMPUS Ouest (coordinateur), les Universités de Pise, et d’autres universités espagnoles. La réunion de démarrage du projet a eu lieu à Sfax le 11 et 12 décembre 2012. Actuellement, chaque semaine, des réunions de travail se tiennent à l’INAT entre professionnels et universitaires afin de mettre en place la démarche à suivre pour concrétiser les activités liées à ce projet: Création d’un réseau de partenaires professionnel, professionnalisation des diplômés, requalification expérimentale des doctorants, révision de la formation doctorale, appui au milieu professionnel (formation continue), valorisation de la recherche. La contribution du pôle dans ce projet sera le renforcement du lien entre l’université et l’entreprise ainsi que son appui au milieu professionnel. De même, il participera à l’identification des besoins en formations courtes et à la sensibilisation sur les modalités de professionnaliser de la formation dans les universités tunisiennes.

News des partenaires Association de 3 pôles de compétitivité du végétal: VEGEPOLYS, PEIFL et CEREALES VALLEE

VEGEPOLYS, PEIFL ET CEREALES VALLEE, 3 pôles de compétitivité du végétal s'associent à 6 autres pôles et clusters pour lancer un appel à idées de projets innovants sur le thème « Végétal et TIC. ». De la sélection de variétés de plantes à leur commercialisation, en passant par leur mise en culture, leur récolte, leur conditionnement et leur distribution, les Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication (STIC) sont désormais des outils précieux qui accompagnent tout au long de la chaîne de production du végétal et offrent un levier concurrentiel à intégrer dans un marché de plus en plus globalisé. Pour aider les entreprises à accroître leur compétitivité, les pôles VEGEPOLYS, PEIFL et CEREALES VALLEE lancent, jusqu'au 22 février 2013, un appel à idées de projets innovants sur le thème « Végétal et TIC », en partenariat avec les pôles de compétitivité Images et Réseaux, OPTITEC, ViaMéca et les clusters Auvergne TIC, Cap'Tronic et LEA Valley..

Source : www.francematin.info

Visite du Kyushu Bio Cluster à Vitagora Vitagora® a accueilli pendant deux jours (26 & 27 novembre2012) une délégation japonaise du Kyushu Bio Cluster. Ce cluster, avec lequel les membres de F²C Innovation, dont Vitagora®, ont signé un accord de partenariat en octobre 2010, est basé dans le sud du Japon. Le « KBCC » travaille notamment au développement de nouveaux produits alimentaires et fonctionnels, ainsi qu'à l'amélioration des techniques de fermentation. La délégation, formée d'industriels des produits laitiers et des œufs, des centres technique et universitaires, est venue à la rencontre du réseau Vitagora® : une dizaine de personnes ont ainsi visité les laboratoires de recherches des ENIL, du CSGA, de l'université de Bourgogne, ainsi que le groupe Eurodough, le Conseil Régional de Bourgogne et le Grand Dijon. Dix entreprises du réseau du Pôle sont venues nouer - ou renouer - contact à travers une série de 24 rendez-vous individuels. Ces échanges visent à développer des coopérations scientifiques et industrielles entre les 2 pôles. Ils permettent aux participants de s'inspirer des innovations développées à l'étranger et de valoriser leur savoir-faire sur de nouveaux marchés. Vitagora® prévoit le renouvellement de ces opérations en 2013 avec une visite collective à Kyushu et l'accueil d'une nouvelle délégation à Dijon. Source: www.vitagora.com Bulletin N°24

4


Projet BIOVECQ (Biotechnologie marine vecteur d’innovation et qualité) : L’utilisation des biotechnologies marines et la forte participation des PME pour le développement durable du secteur des bioproduits marins innovants et des produits halio-alimentaires constituent l’originalité de ce projet . L’INSTM est le demandeur de ce projet qui dure 30 mois. Plusieurs partenaires sont impliqués : le Parc Scientifique et Technologique de la Sicile, l’Institut Zoologique Expérimentale de la Sicile , BiotechPole Sidi Thabet, l’IRESA, Technopole EL Ghazela, le Pôle de Compétitivité de Bizerte , etc. Le contrat de subvention relatif au projet BIOVECQ, approuvé dans le cadre de l’appel à proposition des projets stratégiques, a été signé le 28 décembre 2012.

Programme de participation du Groupement des Industries des Conserves Alimentaires GICA aux manifestations commerciales en 2013 Evènement

Lieu

Pays

période

Organisateur Périodicité

GulfoodDubai

Dubai

E.A.U

25-28 fév

CEPEX

Annuelle

FOODEX

Tokyo

Japon

6- 9 mars

CEPEX

Annuelle

SEAFOOD

Bruxelles

Belgique

23- 25 avril

APIA

Annuelle

Fancy Food show

New York

U.S.A

30 juin- 2 juil

CEPEX

Annuelle

World Food Moscow

Moscou

Russie

16 - 19 sep

CEPEX

Annuelle

ANUGA

Cologne

Allemagne

21- 25 oct

CEPEX

biannuelle Source: www.gica.tn

Les RencontresTECH Agri Food : Le 3 et 4 Juin 2013 à Marseille au Palais du Pharo Ce sont des rencontres d’Affaires euro-méditerranéennes organisées par le PEIFEL et la CCIFM en partenariat avec la CCI Internationale Marseille Provence et le réseau Entreprise Europe Network soutenus financièrement par le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur.

Pour cette 4ème édition, les rencontres d’affaires euro-méditerranéennes co-organisés par le PEIFEL deviennent TECH Agri Food et s’ouvrent aux filières vigne & vin et céréales en plus des fruits et légumes. Pour cette édition 2013, les thématiques à l’honneur sont les Serres (enjeux et solutions innovantes), les déchets organiques (Procédés innovants de gestion et de valorisation) ainsi que les NTIC et les procédés agroalimentaires. Au rendez-vous, des affaires pour favoriser les partenariats commerciaux scientifiques et techniques ainsi que des ateliers thématiques pour échanger sur des enjeux technologiques clés. Source: www.peifel.org

Bulletin N°24

5


Pole vigilance Méditerranée: Augmentation des quotas de thons rouges pêchés La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta) relève légèrement les quotas de thons rouges pêchés en Méditerranée en les portants à 13 500 tonnes en 2013 contre 12 900 en 2012.Les quotas restent cependant bien endeçà de leur niveau de 2008 quand ils atteignaient les 28 500 tonnes par an. La Cicta espère aboutir, d’ici 2022, à une reconstitution des stocks de thons rouges, menacés par la surpêche et la pêche illégale. Source: econostrum

Naturalité : au service de l’industrie agroalimentaire Le respect de la naturalité est devenu quasiment un pré-requis à tout développement en industrie agroalimentaire. C’est cette tendance de fond qu’a décortiquée le colloque Natur’Iaa, organisé en novembre par le technopôle Alimentec, à Bourg-en-Bresse. « Le naturel génère des pensées positives relevant de la symbolique santé et goût. Il y a ainsi un raccourci entre le naturel et les autres bénéfices, ce qui fait que les produits naturels sont en général préférés aux produits artificiels », introduit Pierrick Gomez, spécialiste des comportements des consommateurs à la Reims Management School. Reste que l’utilisation du terme naturel est peu cadrée par la réglementation, hormis le cas des arômes. Françoise Hébert d’Euroconsultants rappelle toutefois l’existence de la note d'information n°2009-136 de la DGCCRF, qui précise que le terme « naturel » doit être réservé aux aliments « provenant de la nature et présentés à la vente en l’état ou après une transformation mécanique n’entraînant pas de modification profonde (ingrédients parés, tranchés, hachés, etc.) ». La note privilégie l’utilisation de l’allégation « origine naturelle » pour les aliments ayant subi une stabilisation (réfrigération, congélation, surgélation), un conditionnement sous atmosphère protectrice, un traitement thermique (pasteurisation, stérilisation, cuisson), ou une fermentation- emprésurage - torréfaction ou infusion. Source : www.processalimentaire.com

Un cornichon de mer pour purifier l'eau de pisciculture La surexploitation des mers et de ses ressources halieutiques, ajoutée à la demande toujours plus accrue pour le poisson dans l'alimentation, ont conduit à un fort développement de la pisciculture commerciale. Par conséquent, la majorité des poissons que l'on consomme aujourd'hui provient de fermes piscicoles. En dehors des élevages côtiers, il existe quelques infrastructures visant la production terrestre de poissons marins (bar, daurade, maquereau). Le maintien de la qualité de l'eau dans ces bassins sans accès à l'eau de mer naturelle est une tâche complexe. L'Université Leibniz de Hanovre (Basse-Saxe) mène un projet novateur de purification de l'eau issue des piscicultures avec des plantes tolérantes au sel, comme l'aster maritime ou la salicorne, surnommée "cornichon de mer". Ces plantes utilisent les nutriments excédentaires issus des déjections des animaux permettant ainsi de recycler l'eau de mer artificielle. Les chercheurs de Hanovre testent ces plantes dans des bassins expérimentaux où les plantes poussent en eau, sur des plaques en polystyrène flottantes. Les résultats seront utilisés pour la réalisation d'un système intégré poisson-plantes dans une unité de production piscicole de Völklingen (Sarre). La particularité de ce projet est que la plante n'est pas seulement utilisée comme biofiltre, mais sera également récoltée pour l'alimentation humaine. Le choix de la responsable du projet, Jutta Papenbrock de l'Institut de botanique de l'Université Leibniz, s'est porté sur des plantes tolérantes au sel qui pourront aussi être consommées. En effet, dans certaines régions côtières de France, la salicorne se retrouve dans les restaurants et sur les étals de marché. Source : www.bulletins-electroniques.com

Bulletin N°24

6


L’arôme de beurre, mauvais pour le cerveau ? Des chercheurs de l’université de Minnesota avancent dans la revue Chemical Research in Toxicologyques que les arômes artificiels contenant du diacétyle, bien connu pour être à l’origine de l’arôme de beurre, seraient nocif pour la santé. Leurs recherches démontrent que le composé pénètre facilement la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau et provoquerait des troubles neurologiques. Le composé organique permettrait à la béta-amyloïde de s’agréger autour du cerveau. Cette accumulation, néfaste pour le système nerveux, étant à l’origine de la maladie d’Alzheimer. Source: www.processalimentaire.com

Choux et brocoli diminuent la mortalité Brocoli, chou frisé, chou-fleur,… des légumes à ne pas oublier. D’après une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les adeptes des légumes crucifères vivraient plus longtemps et auraient moins de risques de décéder d’une maladie cardiovasculaire que les personnes qui en consomment peu. Les chercheurs de l’Université Vanderbilt

(Etats-Unis) et de l’Institut du cancer de Shanghai (Chine) ont analysé les données de 61,436

hommes inclus dans la Shanghai Men’sHealth Study et suivis durant 4,6 ans ainsi que celles de 73,360 femmes incluses dans la Shanghai Women’s Health Study et suivies durant 10,2 ans. Les données utilisées étaient collectées grâce à un questionnaire alimentaire évaluant la consommation de fruits et légumes. Résultat : chez les personnes qui consomment le plus de légumes crucifères, le risque de décès prématuré (quelle qu’en soit la cause) est réduit de 22 % et le risque de décès liés à une maladie cardiovasculaire est réduit de 31 %. Source :www.lanutrion.fr

Un nouveau concept de capteur pour détecter des molécules d'intérêt médical et agroalimentaire L'agroalimentaire est toujours à la recherche de méthodes plus efficaces pour détecter des biomolécules. Pour répondre à ces besoins, un nouveau concept de capteurs miniaturisés vient d'être mis au point par des chercheurs du LAASCNRS et de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, en collaboration avec la société HEMODIA. Ces capteurs peuvent mesurer dans une solution la concentration d'une gamme de molécules telles que le glucose, le lactate ou le glutamate présentant un intérêt pour l'industrie agroalimentaire. Ce dispositif, appelé ElecFET, associe, pour la première fois, un microcapteur d'acidité et une microélectrode métallique présentant sur sa surface une enzyme spécifique à la molécule recherchée. L'avancée technologique est liée à l'imbrication de ces deux composants à l'échelle micrométrique sur une puce électronique en silicium. Ces travaux sont publiés le 08 novembre 2012 dans la revue Biosensors & Bioelectronics. L'ElecFET permet de détecter des molécules dans différentes gammes de concentration qui vont de la micromole à la mole par litre1. L'avantage de ce système par rapport aux technologies actuelles est lié au contrôle potentiel de la réaction: en modifiant la polarisation de la microélectrode, il est possible de changer la gamme de détection du dispositif, et de pallier ainsi à une possible trop faible activité de l'enzyme utilisé. Testé par les chercheurs pour la détection du glucose, du lactate et du glutamate, le dispositif ElecFET a démontré une précision de mesure comparable à celle des technologies actuelles. Source :Communiqué de presse CNRS

Bulletin N°24

7


Packaging : L’emballage modulo clip Plastobreiz, société spécialisée dans la conception et la fabrication d’emballages thermoformés, lance au Carrefour des Fournisseurs de l’Agroalimentaire CFIA 2013, un concept innovant d’emballage, basé sur un système de clips mâles et femelles. Grâce à un outillage unique, il est possible d’assembler plusieurs unités entre elles. On obtient un empilage parfaitement fiable. Ce concept peut se décliner sous différentes formes, et il est applicable à un large panel de produits. Dans l’exemple qui sera présenté au salon, il s’agit d’une boîte charnière ronde de petit format en APET. Ce développement, précise Plastobreiz, permet de moduler une présentation des emballages à l’unité, par 2 ou par 3. Il offre une flexibilité à l’industriel, mais également au consommateur pour une consommation fractionnée.

Source :http://www.processalimentaire.com

Evenements Le Parlement européen approuve la réglementation sur le brevet unitaire Les inventeurs européens vont disposer bientôt d'un brevet unitaire. Après plus de 30 ans de pourparlers, le nouveau régime va réduire jusqu'à 80 % les coûts d'un brevet dans l'UE et le rendre plus compétitif face aux États-Unis et au Japon. Les députés ont réduit les coûts pour les petites entreprises et adapté le système à leurs besoins, dans un compromis conclu avec le Conseil et approuvé par le Parlement le 11 décembre 2012. Le nouveau brevet sera moins onéreux et plus efficace que le système actuel en termes de protection des inventions des entreprises et des particuliers. Le nouveau système assurera une protection automatique du brevet unitaire dans les 25 États membres participants, réduira fortement les coûts des entreprises européennes, et contribuera à stimuler leur compétitivité. Lorsque le nouveau système fonctionnera à plein régime, un brevet européen pourrait coûter 4 725 euros, comparés aux 36 000 euros nécessaires actuellement, selon la Commission européenne. Tout inventeur pourra demander à l'Office européen des brevets (OEB) un brevet unitaire européen lui assurant une protection dans les 25 États membres participants. Les brevets seront disponibles en anglais, en français et en allemand. Les demandes devront être faites en anglais, en allemand ou en français. Si elles sont introduites dans une autre langue, elles devront être accompagnées d'une traduction dans l'une de ces trois langues.

Source: www.observatoire-immateriel.com

Prix de l'Usine alimentaire durable 2013 :Les candidatures sont ouvertes ! Le Prix de l'Usine alimentaire durable 2013 est officiellement lancé. Pour la cinquième année consécutive, le magazine Process Alimentaire et ses partenaires Linéaires et Rayon Boissons mettront en avant les industriels qui agissent et innovent dans le développement durable. Le développement durable ne se cantonne pas à la construction de bâtiments type HQE (haute qualité environnementale), c'est un fait. Aussi, le Prix de l'usine alimentaire durable 2013 s'appuie sur un jugement transversal et objectif prenant en compte quatre grands critères: les performances énergétiques, le traitement de l'eau et des déchets, l'éco-conception des emballages et des formulations, et l'exercice de la responsabilité sociétale. Le jury 2012 remarquait que la distinction entre les entreprises candidates se faisait sur leur périmètre d'action : de l'investissement d'amélioration qui génère des économies de ressources, à la stratégie globale et cohérente d'un bout à l'autre. Le développement durable s'adresse bel et bien à tous, à l'image des profils divers des candidats 2012. La candidature à ce prix est une occasion unique de valoriser une démarche d’entreprise et bénéficier d'une couverture presse auprès des clients et fournisseurs dans Process Alimentaire, Linéaires et Rayon Boissons. Source :http://www.processalimentaire.com/A-la-une

Bulletin N°24

8


Adria Développement lance le “Facebook” de l’agroalimentaire Une plate-forme collaborative pour permettre au monde de l’agroalimentaire d’échanger. C’est l’idée d'Adria Développement qui sera matérialisée après l’été 2013. Pour les inscrits, plusieurs modes d’échanges seront possibles : « Il est tout à fait possible de créer par exemple un réseau social privé, pour échanger entre membres invités et ainsi s’assurer de la confidentialité des informations échangés, explique Jean-Robert Geoffroy, directeur général. Certains outils seront au contraire mutualisés et ouverts à tous, professionnels de l’agroalimentaire et également fournisseurs ». Parmi les objectifs affichés : fédérer la filière en partageant les savoirs, savoir-faire et ressources mais également développer l’innovation en mettant à portée de tous les différents acteurs. « L’étude de faisabilité a mis en évidence qu’il y avait une réelle attente chez les salariés, et notamment chez les jeunes, de décloisonner. Ces structures, qui peuvent améliorer la compétitivité du secteur, n’existent pas. Les nouvelles générations de salariés ont besoin de sens et de comprendre ce qu’ils font dans leur travail, c’est aussi le but de cette plate-forme », poursuit-il. La structure du site comprendra une page d’accueil permettant le référencement du site mais aussi d’expliquer son fonctionnement. A côté des réseaux sociaux ouverts et privés, Adria Développement entend également proposer des modules complémentaires d’e-learning par exemple, une base documentaire, des outils de veille et des logiciels métiers. Source: www.processalimentaire.com

Pentawards 2013 Pentawards est la première et seule compétition mondiale dédiée exclusivement au packaging design sous toutes ses formes. Ouverte à tous ceux et celles qui dans tous les pays du monde sont associés à la création ou la mise sur le marché d'un emballage. Les gagnants recevront des bronze, silver, gold, platinum et diamondPentawards en fonction de la qualité créative de leur travail. Les emballages du monde entier créés ou édités depuis le 1er janvier 2012 seront jugés par un jury lui aussi international qui sélectionnera les gagnants en

fonction de la qualité créative des œuvres présentées. Outre la remise de récompenses, Pentawards a pour mission la promotion de packaging design auprès des sociétés, de la presse, des autorités économiques et politiques et du grand public en général, partout dans le monde. Les Pentawards sont divisés en deux compétitions distinctes. 1. Pentawards "CLASSIC" est dédiée aux emballages existants sur le marché, accessibles aux consommateurs. 2. Pentawards "CONCEPT", est dédiée aux concepts d’emballages non encore commercialisés. Source :http://www.pentawards.org

Agenda des Salons Nationaux Salon Tunisia Food-Expo

Internationaux Salon FRUIT LOGISTICA Fruits & Légumes BIOFACH Produits Bio ANFAS FOOD PRODUCT EXHIBITION Salon international de l'alimentation et des boissons GULFOODDUBAI Restauration Hôtellière FOODEX Tous Produits SIAL CANADA Tous Produits ALIMENTARIA Tous Produits ANUGA Tous Produits MONDIAL DU PAIN Concours international du pain Bulletin N°24

Lieu

Date

El Kram

13 au 16 Novembre 2013

Lieu

Date

Berlin

06/02/13 au 08/02/13

Nuremberg

13/02/13 au 16/02/13

Antalya Expo Centre

20/02/13 au 23/02/13

Dubai

25/02/13 au 28/02/13

Tokyo

05/03/13 au 08/03/13

Montréal

30/04/13 au 02/05/13

Mexico

04/06/13 au 06/06/13

Cologne

05/10/13 au 09/10/13

Eurexpo Lyon

2013 9

Bulletin N°24 du Pôle de Compétitivité de Bizerte  

Bulletin N°24 du Pôle de Compétitivité de Bizerte

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you