Page 34

Dossier

Le microATX se rebelle !

Récemment, trois constructeurs ont littéralement bouleversé le marché des cartes mères microATX en sortant des modèles totalement hors norme. Voilà de quoi nous séduire, c’est pourquoi nous les avons réunies toutes les trois pour les tester et vous les présenter !

MSI Media Live Diva 7.1

AM2+, DDR2, prix inconnu (estimé à 200 euros) Originale Qualité audio du DSP D2 Audio DAE-3

Introuvable en France pour le moment Utilité finalement limitée

Pas de pass-true Dolby Digital ou DTS via l’entrée S/PDIF (pour récupérer le signal 5.1 d’une console, par exemple)

Support des processeurs limités à 95 W de TDP ? (Suffisant pour un PCHC ; de plus, notre Phenom II 940 BE a fonctionné sans encombre durant les tests)

Pour ouvrir le bal, c’est une carte mère MSI qui nous intéresse. Connue sous le nom de Media Live Diva, elle est déclinée en deux versions, la 5.1 et la 7.1. Malgré ce que ces noms laissent supposer, la différence entre les deux ne se cantonne pas à la gestion de deux enceintes arrière supplémentaires. La Media Live Diva est la première carte mère, la seule à notre connaissance, à représenter la plateforme AMD Maui. Spécialement conçue pour les PC de salon, la plateforme Maui regroupe une carte mère à base de 780G, un processeur Athlon X2 ou Phenom à basse consommation et une carte fille servant de préampli. Dans le cas de la carte MSI, le chipset est remplacé par un AMD 780M, la déclinaison mobile du 780G. Pourquoi ? Cette variante consomme moins d’énergie. L’accélération vidéo du 780M est identique à celle du 780G, à savoir la meilleure après les GeForce 9300 pour CPU Intel. Pour de meilleures performances, MSI a soudé 128 Mo de mémoire à même la carte mère pour profiter à l’IGP (fonction SidePort). Au niveau du son, cette carte mère embarque toujours un codec HD Audio basique fabriqué par Realtek mais elle propose aussi et surtout un codec haut de gamme fabriqué par D2 Audio, le DAE-3. Les spécifications de celui-ci sont largement meilleures que la moyenne et il se révèle très modulaire. La Media Live Diva est livrée avec une carte fille dédiée à la partie son, c’est ici que se situe la différence entre les versions 7.1 et 5.1. La 7.1 que nous avons testée propose une carte fille préampli à 7.1 canaux, donc les spécifications sont exceptionnelles. Le rapport signal-bruit est de 110 dB, le taux de distorsion à 1 kHz de 6 dB et les sorties (en véritable RCA plaqué or) sont amplifiées à 2 V, de quoi faire pâlir les meilleures cartes son du marché. La variante 5.1 embarque carrément en carte fille un ampli cinq canaux de classe D (classe d’ampli offrant le meilleur rendement). Enfin, la connectique de cette carte est résolument imaginée pour le home cinéma, à savoir qu’elle propose en sorties vidéo du VGA, du HDMI et même du component, une entrée et une sortie S/PDIF (coaxiale uniquement). MSI ne sait pas encore si ce modèle sera commercialisé sur le territoire. A titre d’essai, la division France nous a fait parvenir un modèle équipé de la carte préampli 7.1. Rappelons qu’un préampli traite le signal, le format et conditionne beaucoup sa qualité, mais qu’il n’amplifie pas le signal de façon suffisante pour alimenter des enceintes. Il faut donc brancher les sorties RCA séparées de la Media Live Diva à un véritable ampli de salon qui dispose (comme la majorité d’entre eux) d’entrées séparées. En faisant ainsi, vous contournerez la partie préamplification de votre ampli de salon (s’il possède par exemple un décodeur Dolby Digital, celui-ci ne sera pas utilisé) pour n’utiliser que l’étage amplification. Nous aurions aimé tester la version 5.1 de cette carte mère, car si nous sommes très dubitatif quant à la qualité que peut offrir un ampli annoncé 5 x 100 W et tenant sur une petite carte fille tout juste alimentée par un Molex, les premiers commentaires de forums home cinéma sérieux évoquent une qualité équivalente à des amplis de 1 000 dollars ! 34

I Hardware Magazine

Hardware mag 40  

numéro d'avril 09

Hardware mag 40  

numéro d'avril 09

Advertisement