Page 20

News un écran externe mais dispose aussi de son propre écran tactile de 5 pouces, pouvant afficher une résolution de 800 x 400 pixels. Ce clavier inclut, en outre, une batterie permettant de l’utiliser sans fil. De quoi balader ses 950 g un peu partout…

Une oeuvre d’art ? Non un boîtier… Une GeForce GTX 295 particulière chez Zotac puisque le système de refroidissement est remplacé par un waterblock… Le concept du PC dans un clavier n’est pas nouveau mais Asus frappe cependant fort avec son Eee Keyboard PC intégrant un Intel Atom dual core…

A l’occasion de son dixième anniversaire, Thermaltake sortira un boîtier en édition limitée, le Level 10 dont le design a été confié à un bureau du groupe BMW.

au printemps. Le X320 embarquera un processeur Intel Atom Z530 monocore mais avec HyperThreading associé au chipset Intel Poulsbo US15W. La solution graphique intégrée est l’Intel GMA500, tandis que le stockage est confié à un disque dur de 250 Go. Le X340 inclura pour sa part un processeur Intel « Penryn » Core 2 Solo ULV (Ultra Low Voltage). Le modèle définitif n’est pas encore arrêté, MSI

exposant des X340 avec un SU3500 (1,4 GHz) et d’autres avec un SU3300 (1,2 GHz). La solution graphique intégrée est l’Intel GMA4500, tandis que le disque affichera une capacité de 320 Go. Points communs à ces versions : écran de 13 pouces (1 366 x 768), un poids de 1,3 kg, une hauteur maximale de 1,98 cm et une batterie amovible 4 cellules. Les tarifs évoqués pour la France tablent pour le moment sur une fourchette de 650 à 700 euros pour le X320 et de 850 à 900 euros pour le X340.

Asus : un PC dans un clavier sans fil

News

Si le concept du clavier incorporant un PC n’est pas nouveau dans l’histoire de l’informatique, on peut dire qu’Asus s’apprête à pousser le concept dans ses derniers retranchements avec le Eee Keyboard PC. Il s’agit d’un clavier très design et très fin qui renferme une configuration à base d’Intel Atom N270 ou d’Atom dual core 330, au choix. Il inclut aussi 1 Go de DDR2, une puce Wi-Fi 802.11n, du Bluetooth 2.0, une solution audio et un disque SSD de 16 ou 32 Go. Une puce graphique est bien entendu de la partie et s’exprime via une sortie VGA ou HDMI. Car ce clavier-PC peut se brancher à

20

I Hardware Magazine

Thermaltake a fait sensation en présentant un boîtier au design avant-gardiste, le Level 10. Il tire son nom de la volonté de Thermaltake de célébrer son dixième anniversaire d’existence par un produit hors du commun. Le design de ce boîtier n’est pas l’oeuvre de Thermaltake mais d’un bureau de design américain appartenant à BMW : Designworks USA. Le principe est d’enfermer chaque composant dans un emplacement dédié sans que l’on n’en sache plus sur la ventilation, étant donné que le concept était présenté en avant-première et que Thermaltake le lancera officiellement lors du Computex en juin prochain. On aura alors droit à tous les détails sur le principe de fonctionnement et les impératifs de montage et de refroidissement. Pour ceux qu’il intéresse, il n’y en aura pas pour tout le monde puisque Thermaltake le produira en série limitée à un prix que l’on imagine exorbitant. Quoi qu’il en soit, il nous a tapé dans l’oeil tandis qu’il est décrié par d’autres. Ce qui est certain, c’est qu’il ne laisse personne indifférent.

Corsair, comme OCZ ou presque

OCZ et Corsair sortent très souvent des produits similaires et un peu comme ATi et nVidia, il y a une réelle rivalité, commerciale entendons-nous bien, entre les deux firmes américaines. Alors qu’OCZ s’apprête à lancer son premier boîtier que nous avons aperçu au CES en janvier dernier, voilà que Corsair envisage aussi d’intégrer ce marché. Mais pas de la même manière puisque là où OCZ lance un clone de certains boîtiers Cooler Master, Corsair a demandé à ses ingénieurs de concevoir le boîtier idéal. Le résultat est une tour énorme qui ferait presque passer la carte mère pour un modèle microATX. Ce prototype prévoit un grand espace pour un radiateur de watercooling, une baie frontale de type « hotswap » pour les disques durs, un compartiment dédié à l’alimentation et des possibilités de rangement des câbles derrière la carte mère avec des passe-câbles remplis de caoutchouc du plus bel effet et permettant d’obtenir un rangement plus propre. S’il n’est pas définitif et ne sortira pas avant de longs mois, Corsair évoque tout de même un tarif d’environ 250 à 300 euros.

Hardware mag 40  
Hardware mag 40  

numéro d'avril 09

Advertisement