Page 102

Comprendre

Un UC virtuel, également appelé PID, est attribué à chaque processus.

L’exFAT est un système de fichiers particulièrement adapté aux périphériques de stockage Flash.

aux entrées/sorties des composants et périphériques, la gestion du système de fichiers qui inclut notamment les opérations de lecture/ écriture des disques durs, ou encore les permissions de lecture/écriture des fichiers. La bibliothèque hal.dll représente, par exemple, la couche d’abstraction matérielle sous Vista et Seven. Les bibliothèques de haut niveau assurent, quant à elles, une liaison avec le noyau en permettant, par exemple, de gérer les fonctions audio, d’affichage, d’animation du bureau ou de logiciels plus complexes tels que les jeux vidéo ou les programmes de traitement d’image/ vidéo (Photoshop, Gimp, etc.). A noter que sous Linux, les bibliothèques utilisent l’extension .so (pour Shared Objet).

A l’aide du moniteur de ressources sous Vista ou Seven, il est possible de connaître le nombre de threads exécutés par chaque processus.

La mémoire virtuelle D’une façon générale, la mémoire vive est divisée en deux parties indépendantes : le noyau et l’espace utilisateur. Un tel mécanisme s’impose

Ici, à chaque page Web affichée, correspond un thread dans le processus Safari32.

102

I Hardware Magazine

pour des raisons de sécurité puisque les applications ne peuvent ainsi pas accéder accidentellement ou volontairement à un espace d’adressage ne leur appartenant pas. Ce qui explique que la zone d’adressage, également appelée page, est au maximum de 3,25 Go pour les applications sous Windows XP, Vista et Seven 32 bits, alors que sa limite se situe à 4 Go (232 octets). Le reste étant alloué aux processus du noyau. Comme nous l’avons vu, le système d’exploitation attribue un espace d’adressage mémoire à chaque processus. Mais suivant les cas, il arrive que les besoins en mémoire d’un processus dépassent l’espace d’adressage qui lui a été alloué ou que la mémoire physique soit tout simplement insuffisante. Le système d’exploitation étend alors l’espace d’adressage sur une zone du disque dur, à laquelle l’utilisateur ne peut pas directement accéder et qui est, bien sûr, plus lente que les accès mémoire. C’est ce qu’on appelle la mémoire virtuelle. A noter que depuis Vista, Windows est capable d’allouer

Hardware mag 40  

numéro d'avril 09

Hardware mag 40  

numéro d'avril 09

Advertisement