Page 1

1)

Présentez-vous, quel est votre (ou vos) parcours personnel et professionnel ? - Sophie LE CADRE 30 ans, en couple, un enfant - Mathieu LE CADRE 36 ans, marié, deux enfants Nous sommes tous les deux sportifs rugby et volley-ball et c'est ce qui nous a guidés dans nos choix d'études puisque nous avons choisi d'entrer en STAPS (fac de sport) après le BAC. Ensuite nous avons eu des parcours différents. ère

Sophie : En effet, dès la classe de 1 je suis entrée en pôle espoir volley-ball jusqu’à mon Bac ES, pour ensuite continuer mes études et obtenir une Licence STAPS spécialité « Education et motricité ». A l’issue de cette licence, j’ai intégré l’IUFM de Nantes en vue d’obtenir mon CAPEPS, mais, ayant échoué lors des épreuves d’admissibilité, je me suis orientée vers un poste dans un hôtel-club chez Nouvelles Frontières en tant qu’animatrice Gym. J’y suis restée trois ans ce qui m’a permis de voyager (Grèce, République Dominicaine, Egypte, Tunisie, Corse et Sénégal) et d’y évoluer afin de finir responsable d’animation. A mon retour en France c’est tout naturellement que j’ai intégré le camping et apporté dans mes bagages ma touche personnelle riche de mes trois années d’expérience dans le tourisme avec mon compagnon Julien. Après deux années d’activité avec mes parents nous avons décidé de rester et de nous investir à long terme. Mathieu : Pour ma part, j’ai fait deux années de fac à Bordeaux tout en jouant au rugby dans le bassin d’Arcachon. N'ayant pas obtenu le DEUG, j'ai décidé de changer d'orientation et de revenir m’installer dans ma ville natale à SAINT-NAZAIRE et rejouer dans mon club formateur. J'ai saisi l'opportunité d’un poste à la Mairie de SAINT-NAZAIRE dans le domaine de la prévention et de la sécurité du travail. J'ai pu y évoluer et j’ai occupé ce poste pendant 10 ans. C'est en 2011 que j'ai choisi avec ma sœur de prendre la suite de nos parents.

2)

Présentez votre établissement, sa localisation, ses installations et équipements. ème

génération Le camping de la baie va fêter ses 32 ans le 14 juillet 2013. Nous sommes la 3 à reprendre le flambeau puisqu’avant nos parents, nos grands-parents décidaient en 1981 de transformer leur terrain agricole en camping. Il se situe au lieu-dit Pen Bé sur la commune d’ASSERAC en Loire Atlantique. Il est idéalement placé entre le Golfe du Morbihan et la presqu’ile de Guérande. De plus, nous avons d’un côté l’océan et de l’autre le parc naturel régionale de Brière. En quelques kilomètres vous pouvez découvrir des paysages, des visites, des coutumes et de l’artisanat très différents. Le camping dispose d’installations neuves : bureau d’accueil, alimentation avec pain cuit sur place, terrasse, snack, bar et glaces. Il possède une piscine non couverte accolée à une pataugeoire et un jacuzzi. L’espace aquatique comprend également un solarium de 400 m2 équipé de transat. Les enfants ont à leur disposition une aire de jeux. Côté sportif, nous offrons la possibilité d’utiliser deux terrains de pétanque, deux tables de tennis de table. Nous souhaitons pour cette saison augmenter les espaces de loisirs en s’équipant pour cet été d’un city stade et d’un jeu gonflable. Pendant la saison estivale nous organisons des animations pour petits et grands. 3)

Quel est votre mode de commercialisation ? Nous commercialisons principalement notre camping par l’intermédiaire de notre site internet. Les « futurs » vacanciers peuvent ainsi réserver directement sur le Net via une plateforme ou encore par mail, téléphone ou courrier. Nous apparaissons dans deux guides, le Guide du Routard et le Petit futé. Nous sommes aussi présents sur les plateformes de notre communauté de communes (Cap Atlantique), de notre département, la Loire-Atlantique, et des différents Offices de Tourisme nous entourant. Aujourd’hui, nous sommes aussi commercialisés via THP.


4)

Quel est votre type de clientèle ? Notre clientèle est composée en majorité d’habitués et de familles. Tout comme nos parents nous sommes très proches de notre clientèle. C’est pourquoi l’ambiance est conviviale et familiale. Le calme des environs et la beauté du site correspondent parfaitement aux familles. Nous avons aussi bien sûr des vacanciers étrangers de passage et de plus en plus sur des longs séjours. Nombreux sont ceux qui tombent amoureux de notre coin et qui régulièrement reviennent nous rendre visite.

5)

Quelle est votre répartition locatifs/emplacements nus/résidentiel ? Le camping dispose aujourd’hui de 100 emplacements dont 30 emplacements nus, 58 résidentiels et 12 locatifs. A proximité du terrain, nous venons d’ouvrir une aire Camping-Car Park (ouverte à l’année, 24h/24h) de dix emplacements.

6)

Pourquoi avoir choisi THP et qu’attendez-vous de THP ? Lorsque nous avons rencontré Michel Genet lors du Salon Atlantica, nous réfléchissions à un moyen de se faire connaitre à plus grande échelle tout en gardant notre identité et surtout notre indépendance. De plus en plus les gros campings et les grosses chaines ont la part belle et peuvent, sans le vouloir d’ailleurs, écraser ou rendre la vie plus difficile aux campings plus petits comme nous. Il nous semblait important que les campings de notre taille puissent se faire entendre et communiquer notre marque de fabrique d’autant plus que nous représentons environs 70% des campings. Ces éléments, nous les retrouvons chez THP, un moyen de regrouper les campings disposant d’installations à peu près équivalentes, de porter et d’expliquer notre différence, notre identité au grand public. D’autre part nous sommes très attachés à notre indépendance et notamment tarifaire. La carte THP est adaptée et concerne toute notre clientèle qu’elle soit itinérante, locataire ou résidentielle. Nous nous sentons vraiment impliqués et intégrés à THP puisque nous sommes actionnaires de l’entreprise. L’ambition de THP est de développer un réseau, de favoriser les échanges, les partages d’expériences entre adhérents. Nous disposons également d’offres préférentielles de fournisseurs HPA que nous n’avons pas hésité à utiliser. Nous souhaitons que THP s’agrandisse et que les campings THP bénéficient d’un gage de qualité reconnu par la clientèle et la profession. 7)

Comment voyez-vous l’avenir de l’HPA ?

Bien qu’étant jeunes gestionnaires, nous avons baigné dans le camping dès notre plus jeune âge. Nous remarquons que la gestion d’un établissement et de la clientèle a changé. Il faut de plus en plus se différencier, se livrer à une bataille commerciale, notamment avec le Net. Vu le contexte actuel, nous n’avons pas vraiment le droit à l’erreur, compte tenu de notre taille, chaque choix de communication, d’investissement, d’aménagement doit être bien réfléchi. C’est pour cela que nous pensons qu’il faut jouer collectif sur le plan aussi bien local que national et prendre le bon wagon au passage. Pour nous c’est ce qui rend le métier passionnant et prenant. L’HPA prend en ce moment un virage important et il faut bien le négocier. Comme d’habitude nous ferons ce qu’il faut pour nous adapter aux nouvelles exigences.

interview camping de la baie - Team Holiday Partners  

Interview du camping Team Holiday Partners, le camping de la baie.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you