Issuu on Google+

EDITO RIAL

Sous le signe du développement durable :

Le Management vert : une responsabilité vis-à-vis de la planète. Le CETIME a opté, il y a plus d’une dizaine d’années pour le développement d’un noyau de compétences dans le domaine d’assistance technique en management environnemental pour concourir avec les autres structures et organismes

d’appui à

développer chez les entreprises industrielles,

notamment

celles

la

relevant

environnementale

du

secteur

des

IME,

culture

qui s’inscrit dans l’orientation générale de

notre Pays en tant que pilier d’une croissance économique globale et facteur clé dans le processus de

développement

durable. (point 21 du programme électoral du Présidentiel « Une approche moderne de la politique environnemen-

dans le processus de gestion des entreprises n’est plus un choix mais un impératif stratégique. Bien évidemment, la préservation de notre environnement est notre devoir à tous et l’atteinte d’un tel objectif est tributaire de la jonction des efforts de tous les intervenants: Ministères, structures d’appui, associations, professions, industriels…etc. Le CETIME, de sa part, et étant conscient des dangers environnementaux qui guettent la planète, adhère pleinement à ces efforts à travers les actions de diagnostic, d’assistance technique et d’audit environnementaux.

tale et de la protection des ressources naturelles »). En effet, les activités d’assistance technique réalisées pour le compte des entreprises ont pour objectif final d’améliorer, d’une façon continue, le comportement environnemental de ces entreprises ; et ce à travers la maîtrise et la réduction de la pollution en agissant sur les

processus de production

existant et en encourageant l’usage de technologies plus propres. Le Système de Management Environnemental demeure le cadre approprié permettant d’atteindre cet objectif et surtout de répondre à une réglementation de plus en plus exigeante. L’existence

d’une

telle

réglementation,

additionnée

au

nouveau contexte économique et à l’adhésion de la Tunisie à la zone de libre échange avec l’Union européenne conduisent au fait que l’intégration de la composante environnementale

SOMMAIRE Edito : - Sous le signe du développement durable : Le Management vert : une responsabilité vis-à-vis de la planète.

P. 1

Actualités : - GREEN IFRIQIYA 2009

P. 3

- Les activités réalisées par le CETIME en matière de

P. 4

développement durable - Stage de qualification en ultrasons (niveau II) - Formation qualifiante en CND niveau III - Visite au CETIME d’une délégation de l’Institut National de la Consommation

CETIME news

Coopération internationale: - Clôture du projet de coopération CETIME / SWECO - Visite du pôle français de la mécanique ViaMéca Veille & Informations : -Des perspectives encourageantes pour le secteur automobile tunisien - Les LED domineront tous les éclairages !

P. 7 P. 8 P. 9 P. 10

- Une synergie ingénieuse entre transport et bâtiment

P. 10

P. 6

- Liaison métallique parfaite en une fraction de seconde

P. 11

P. 6

Données du Secteur :

P. 14

Agenda:

P. 17

P. 5

Responsable de la publication:

Mohamed Férid HERELLI

Coordination : S. Ben Fadhel - ont participé à ce numéro : M. Ouazaâ - T. Ben Saâd - B. Zarrouk - W. Ouerghi - M.A. Balti Photographe : E. Trabelsi - Conception et réalisation: A. Ghariani

LE CETIME - GP7 - Z.I. Ksar Saïd - 2086 La Manouba - Tél.: 71 545 988 - 70 146 000 - Fax : 71 546 637 - 71 546 380 Numéro vert : 80100348 - E-mail : cetime@ati.tn - site web : www.cetime.ind.tn


ACTUALITES

Page 2

CETIME NEWS N째 36


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 36

GREEN IFRIQIYA 2009 La 2ème Edition du Forum International de l’investissement et de l’emploi dans le domaine de l’environnement c’est déroulé à Tunis les 10-11 et 12 Novembre 2009 au parc d’exposition du Kram. En tant que pays émergent, la Tunisie bénéficie d’un climat d’affaires de plus en plus reconnu à l’échelle mondiale en offrant des avantages tels que la qualité des infrastructures (transport, télécommunication, technologie d’information…), la qualité de la main d’œuvre, le positionnement géographique adéquat… En matière d’environnement la Tunisie est parmi les tous premiers pays africains et du monde arabe à avoir mis en place une politique et un programme pour la protection de l’environnement. Cette session de GREEN IFRIQIYA a visé le développement des opportunités de partenariats et d’affaires en matière d’environnement et d’accès aux nouvelles technologies de l’environnement. Les activités réalisées pendant ce forum sont les suivantes :

Assainissement des eaux usées Récupération et recyclage des déchets non dangereux Enlèvement et traitement des déchets ménagers et assimilés Traitement et élimination des déchets dangereux et spéciaux Autres activités de prévention et de lutte contre la pollution Efficacité énergétique

Energies renouvelables Economie d’eau Protection et conservation des ressources naturelles Eco tourisme Réalisation et entretien d’espace verts Information et communication environnementale

Le CETIME étant le premier Centre Technique à avoir intégré le volet environnemental parmi ses activités, et ce, depuis 1997, a participé à ce salon à travers l’ACTIT (Association des Centres techniques Industriels) et a présenté deux témoignages d’entreprises ayant profité de l’assistance du CETIME pour la mise en place de la Norme ISO 14001. Il importe de signaler, par ailleurs, que cet évènement a été une occasion propice pour consolider les liens avec les clients du CETIME et solutionner leurs problèmes de gestion des déchets. Contact : M. M.R. Methamem – poste 1444

Communiqué Le CETIME – vous informe du changement de ses numéros de téléphone et fax à partir du 20 / 11 / 2009, comme suit : ADMINISTRATION

TEL

FAX

Direction Générale

70 146 023

70 146 070

Direction Centrale Technique

70 146 027

Direction Centrale Administrative et Financière

70 146 016

Bureau D’ordre Central

70 146 000

STANDARD

70 146 000

70 146 071

Page 3


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 36

les activités réalisées par le CETIME en matière de développement durable Projet

Activités

Projet de coopération Espagnole intitulé « Intiative Entorno-CETIME » pour la promotion et le développement du management environnemental dans l’entreprise industrielle en Tunisie

Développement de compétences en matière de gestion environnementale au sein du CETIME 60 entreprises ont adhéré aux cycles de formation à distance Formation de plus de 200 cadres d’entreprises Assistance Technique pour l’implantation de Système de Management Environnemental selon la norme ISO 14001 Mise en place de plan de minimisation économique de l’impact environnemental Réalisation d’audits environnementaux Évaluation environnementale initiale

Étude d’impact environnemental

Projet de coopération Espagnole sur l’analyse des risques environnementaux

Formation des cadres du CETIME sur l’analyse des risques environnementaux en Espagne (participation de 5 cadres du CETIME) Développement d'une méthodologie d'analyse des risques et actions pilotes : - Développement d’un guide de diagnostic - Réalisation de diagnostics dans 6 entreprises pilotes

Réalisation d’une étude sur l’implantation de plans de minimisation et de contrôle des déchets dans les entreprises industrielles « à la demande de la Fédération Nationale de la mécanique (FNM) »

Développement d'une méthode pour la minimisation des déchets Réalisation de six Audits dans des entreprises pilotes: Identification des défaillances conduisant à la production de déchets Proposition d'alternatives de minimisation pour les entreprises pilotes Elaboration des rapports finaux

Etude de faisabilité pour la mise en place de stations de valorisation

Caractérisation des gisements de production des déchets de copeaux et identification des modes de gestion adoptés

des coupeaux et chutes de métaux ferreux « à la demande de la Fédération Nationale de la mécanique (FNM) »

Proposition des systèmes pour la collection des copeaux dans les entreprises

Page 4

Proposition des mesures opérationnelles et financières pour la création d’unîtes de valorisation des copeaux et chutes de métaux ferreux


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 36

Stage de qualification en ultrasons (niveau II) 2ème session : du 02 au 06/11/2009

Dans le cadre de son programme annuel de formation, le CETIME a organisé du 02 Novembre 2009,

au 06

le deuxième module de la formation qualifiante en ultrasons niveau 2 en

collaboration avec CETIM - France et avec l’appui du Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Solidaire – France. Ce module de formation vient compléter le premier module qui a démarré du 19 au 23 Octobre 2009 avec la participation de 19 techniciens et ingénieurs appartenant à diverses entreprises industrielles.

Photo de groupe des participants

Séance de travaux pratiques

Les stagiaires ont pu bénéficier, au cours de ce deuxième module, d’une initiation aux techniques ultrasonores évoluées telles que le « time of flight diffraction » (TOFD), le contrôle par multiéléments (Phased Array) et les ondes guidées. Après un temps consacré chaque début de journée à un questionnaire, ils ont pu exercer leur pratique du contrôle de soudure

à travers de nombreux

travaux pratiques qui ont concerné la vérification des traducteurs d’angles, l’étalonnage en ondes transversales, l’établissement d’une courbe amplitude distance (CAD) par ondes transversales, la vérification de la correction de transfert, et enfin la méthodologie du contrôle de soudure incluant l’analyse des normes EN1714 pour la rédaction de l’instruction écrite et EN1713 pour l’évaluation du caractère volumique ou non des indications relevées.

Contact : M. W. Ouerghi – poste 1493

Page 5


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 36

Formation qualifiante en CND niveau III

Le CETIME a organisé du 09 au 20 novembre 2009 à Tunis le cours régional AFRA (session de rattrapage) pour la formation et la qualification en CND niveau 3. Ont bénéficié de cette formation sept candidats de pays francophones d’Afrique : la Tunisie, l’Algérie, la République Démocratique du Congo et le Cameroun.

Remise du diplôme de formation à un candidat africain par de M. Férid HERELLI, DG du CETIME et M. Labidi BARHOUMi, DG du CETIBA, Président de l’ACTIT.

Ces candidats sont des opérateurs relevant des secteurs des mines, énergie, chimie, métallurgie et contrôle non destructif.

Ce cours a été conçu pour assister ces opérateurs et a été suivi d’une session d’examens de qualification niveau 3 dans les méthodes MT, RT, PT et UT conformément aux exigences de la norme ISO 9712 et aux exigences de la Commission Nationale des contrôles non Destructifs « COTEND ». Une cérémonie de clôture a été organisée le 20 novembre 2009, avec les candidats et les formateurs. A la fin de cette Cérémonie, le Directeur Général du CETIME et le Directeur Général du CETIBA, qui est en outre Président de l’ACTIT, ont félicité les participants et leur ont remis les diplômes de formation . Contact : Mme. A. Kharat – poste 1495

Visite au CETIME d’une délégation de l’Institut National de la Consommation Dans le cadre de la coopération entre l’Association des Centres Techniques Industriels Tunisiens ( ACTIT) et l’Institut National de la Consommation ( INC), une délégation de l’Institut conduite par son Directeur Général, Monsieur Ali Gharbi, a effectué une visite de travail au CETIME le mardi 03 novembre 2009. Monsieur Mohamed Férid Hérelli,

Directeur Général du CETIME a présenté, lors d’une réunion qui

s’est tenue à l’occasion, les différentes activités du Centre ainsi qu’un aperçu sur l’état des lieux du secteur des Industries

mécaniques et électriques.

Les membres de la délégation de l’INC ont manifesté leur souhait de bénéficier du savoir faire du CETIME dans divers domaines notamment les prestations de formation et d’assistance technique. La délégation a ensuite effectué une tournée au dans les pôles de compétences du centre qui leur a permis de prendre connaissance des moyens techniques et matériels dont il dispose, notamment les laboratoires d’essai et d’étalonnage et le centre de

Page 6

Documentation et de Veille technologique.


COOPERATION INTERNATIONALE

CETIME NEWS N° 36

Clôture du Projet de coopération Tuniso-Suédois LE CETIME

entre le CETIME et SWECO

Une cérémonie de clôture du projet de coopération Tuniso-Suédois intitulé « maintenance des systèmes mécanique automatisés » s’est tenue au CETIME le jeudi 12 novembre 2009, au cours de laquelle des certificats de technicien en maintenance selon les standards européens ont été remis à deux techniciens de la société COTREL. Etaient présents à cette cérémonie : M. Hans LUNDBORG – Directeur Général du SWECO M. Férid HERELLI – Directeur Général du CETIME M. Mohamed OUAZAA – Directeur Central Technique M. Mohamed Moncef HAJJI – Chef du projet M. Aymen GARBOUJ – représentant de la société COTREL M. Walid BOURGUIBA – Ingénieur de la société COTREL ( technicien Tunisien Certifié en maintenance selon les référentiels européens) Les coordinateurs des pôles de compétences et les chefs de projets au CETIME. Il est à rappeler, par ailleurs, que le projet a démarré au mois de janvier 2006 pour une période de trois ans. Les objectifs qui lui ont été assignés sont notamment la promotion de l’activité maintenance, la formation et la certification des compétences locales en maintenance selon les référentiels européens ainsi l’échange du savoir faire et des expériences. Les résultats acquis à l’issue de ce projet sont : la sensibilisation de 80 entreprises sur l’importance de la maintenance et aux nouvelles techniques d’application, l’assistance de 05 entreprises aux nouvelles techniques de maintenance. la formation de 45 techniciens (30 participants en provenance des entreprises industrielles et 15 appartenant au CETIME) sur les nouvelles techniques de maintenance, et la certification de 06 techniciens Tunisiens en maintenance selon les référentiels européens (02 techniciens du COTREL, 1 technicien de la CIOK et 3 techniciens de LUNDIN TUNISIA).

cérémonie de clôture du projet de coopération Tuniso-Suédois

Remise des diplômes aux candidats Contact : M. M. Hajji – poste 1433

Page 7


COOPERATION INTERNATIONALE

CETIME NEWS N° 36

Visite du pôle français de compétitivité de la mécanique ViaMéca (du 09 au 13/11/ 2009) Dans le cadre de la coopération Tuniso-française, et en tant que membre actif de l’ACTIT (Association des Centres Techniques Industriels Tunisiens), le CETIME a organisé une visite découverte au pôle français de compétitivité de la mécanique ViaMéca à SaintÉtienne et à ses plate-formes technologiques à Limoges et à Clairemont-Ferrand : 1- Visite du ViaMéca : un pôle de compétitivité, regroupant sur un même territoire des entreprises, des organismes de recherche publics et privés et des établissements de formation pour accélérer l’innovation dans la filière mécanique et faire émerger des projets collaboratifs innovants. L’ambition de Viaméca est de devenir la référence mondiale en matière d’offre spéciale sur les marchés de la machine, du véhicule et des ensembles de structures. Pour cela, Viaméca a l’ambition de dynamiser et accompagner une mutation profonde de l’industrie mécanicienne, qui doit relever le défi de passer d’une position de fabricant de produits à une logique de fournisseur de service durable. Les deux représentants du CETIME, ont eu une idée claire sur la politique de transfert technologique du Viaméca par le biais de ses plate-formes technologiques, ses centres de transferts et son activité à l'international. Aussi, ils ont pu apprécier comment ce pôle de compétitivité se met au service des entreprises en les accompagnants tant dans leurs projets de R&D que dans leur besoin d’acquisition de nouvelles technologies soit directement, soit via le concept d’Unité Pilotes à Dispositifs partagés (UPDP). 2 - visite de la Plateforme Technologique de l’ENISE, l’Ecole Nationale d'Ingénieurs de SaintEtienne (UGV, l’usinage par enlèvement de copeaux, Traitement de Surface, Fabrication Directe assistée laser par injection de poudre coaxiale et pilotée par SINUMERIK, systèmes de fabrication directe par frittage laser de poudres céramiques et métalliques) - www.enise.fr Centre d’Usinage Laser 5 axes

6 - visite du CRT, Centre de Ressources Technologiques, CISTEME (Centre d'Ingénierie des Systèmes de Télécommunication en ElectroMagnétisme et Électronique www.cisteme.net - CISTEME est un centre de transfert de technologie c’est le « chaînon manquant » entre l’innovation technologique faite par les chercheurs et l’utilisation de ce savoir notamment par les PME. 7 - visite du Département Mécatronique et du Hall Mécatronique 8 - visite du Département Matériaux de L’ENSIL. 9 - visite du CITRA (Centre d'Ingénierie en Traitements et Revêtements de surface Avancés - www.citralimousin.com) 10 - visite du Centre Technique des Industries Mécaniques CETIM - Saint-Etienne, et présentation des : Technologies de production usinage : UGV 5 axes, usinage grande vitesse et usinage haute performance, Technologies de production forgeage et mise en forme des poudres ou comment fabriquer directement vos pièces en minimisant les reprises d’usinage et pertes de matière, Technologies de production découpage-emboutissage, chaudronnerie, plateforme de production en temps partagé 3 axes et 5 axes (UPDP - Unité pilote à dispositif partagé) et à plate-forme Dental, technologie de conception et de fabrication informatisées de bridges et de couronnes), Technologies de fabrication directe par Compression Adiabatique (ou découpe à grande vitesse).

3- visite du LASMEA (LAboratoire des Sciences et Matériaux pour l’Electronique, et d’AuA la fin de la mission, Viaméca, a formulé l’intention de tisser trois tomatique, www.lasmea.univ-bpclermont.fr ) 4 - visite de l'IFMA (Institut Français de Mécanique Avancée, www.ifma.fr) et de la plateforme de transfert technologique MEC@PROD (http://www.ifma.fr/mecaprod/frame.html) 5 - visite de l’ENSIL, l’Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Limoges (www.ensil.unilim.fr)

grands domaines de collaboration et de partenariat avec le CETIME Tunisie: Le transfert technologique vers les entreprises tunisiennes des nouveaux procédés de fabrication : UGV: Usinage Grande Vitesse, Fabrication Directe assistée Laser, Traitement de Surface. L’accompagnement du CETIME dans le domaine de la mise en place de sa propre plate-forme mécatronique L’accompagnement du CETIME dans la mise à disposition via le concept d’UPDP, de technologies nouvelles et émergentes, permettant aux entreprises tunisiennes de gagner en compétitivité (triptyque : réduction des coûts, diminutions des délais et accroissement de la Contact : Mme. A. Kharat – poste 1495 performance). Contact : M. T. Ben Sâad / Melle. H. Hmaied – poste 1532

Page 8


INFOS SECTEUR

CETIME NEWS N° 36

Au cours d’une année 2009 marquée par une crise profonde qui a touché le secteur de l’automobile et des pièces de rechange, des signes de redressement et de bonne santé ont été relevés au niveau de certaines entreprises tunisiennes opérant dans le secteur dont nous reportons ci-dessous quelques illustrations : * Pour Assad chiffres au 30/09/2009 sont éloquents : Pour le marché export, les quantités vendues ont augmenté de 42% pour les batteries de démarrage et de 8% pour les plaques. Les quantités, de batteries de démarrage vendues à l’export, ont évolué, entre les deux périodes 2008 et 2009, comme suit : Europe : + 65% U M A : + 22% Moyen orient : + 33% Afrique : + 118% * Pour la SIA la progression positive des chiffres est comme suit (2009 par rapport à 2008) En chiffre : 16% En quantité : 17.5% * MISFAT a bien réussi l’opération d’achat de la société SOLAUFIL en France, et a bien géré son intégration au sein de son groupe. MISFAT s’attend à une progression de 15% sur le chiffre d’affaires pour 2009 par rapport à 2008. Ceci ne prend pas en considération les chiffres SOLAUFIL France qui s’attend à une croissance de 25% pour cette année. Ces résultats seront certainement appuyés par le fruit d’un grand effort promotionnel effectué pendant l’année 2009 avec pas moins de 4 participants à de grands salons : Automechanika Dubai, Milipol Paris, Automechnika St Petersburg et Motosr Show Libya La reprise du secteur automobile en France constatée au mois de novembre apportera certainement un appui considérable qui saura conforter ces résultats

Par M. R. Mahjoub

Page 9


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 36

Les LED domineront tous les éclairages ! Vous avez peut-être déjà vu quelques lampes à LED ou quelques ampoules à LED dans des magasins. Ce nouveau type d’éclairage équipe en fait bien des équipements techniques depuis des années (panneaux publicitaires, feux de voitures, éclairages public...), mais tend à se généraliser. Si sa percée est encore discrète en France, elle est plus sensible au Japon où Sharp vient de lancer une nouvelle gamme d’ampoules destinées au grand public. Elles se distinguent d’abord par la qualité d’éclairage bien plus uniforme que celui des premières générations d’ampoules à LED. En effet, la plupart des premiers modèles n’était constituée que d’un agglomérat de LED orientées dans toutes les directions. Cette nouvelle génération utilise une surface spéciale pour diffuser la lumière de manière homogène. Elle peut aussi être télécommandée pour régler la température de couleur et l’intensité d’éclairage ; un peu à l’image de ce qu’offre Philips mais directement sur une ampoule vissée dans un culot. Dernier avantage, et non des moindres, Sharp a divisé par deux le prix de vente de ces ampoules... mais elles restent tout de même quatre fois plus chères que les lampes à basse consommation. Il faudra donc encore un peu de temps avant de les voir se généraliser dans nos maisons. Les constructeurs espèrent cependant une augmentation du taux d'équipement (de 2-3% à 20% d'ici 2012). Un pari qu'il sera sans doute facile à tenir puisque les LED pointent le bout de leur nez dans presque tous les domaines. Cette diversification entraînera une augmentation de la production et donc une baisse des coûts. Un argument auquel le client n'est jamais insensible. Source http://www.clubic.com/actualite-303328-live-japon-ampoule-led-produit-vedette.html

Mobilité solaire

Une synergie ingénieuse entre transport et bâtiment Le CEA développe des technologies de gestion intelligente de l'énergie entre bâtiments et véhicules électriques ou hybrides. Comment assurer 20 % de taux de pénétration des énergies renouvelables dans les bâtiments et les transports d'ici à 2020 ? “En garantissant une synergie entre les équipements de production d'énergie solaire sur les bâtiments, le réseau électrique existant et les moyens de transport tels que les véhicules électriques et hybrides”, répond Jens Merten, chef de Laboratoire au Liten, basé à l'Ines. Pour éviter de lourds investissements d'extension de la puissance des réseaux électriques et ainsi faire face à la recharge de nombreux véhicules électriques et aux fluctuations des productions d'énergie renouvelable, une des solutions consiste à produire mais aussi à stocker l'énergie renouvelable localement. Dès lors, les bâtiments tertiaires font office de moyens de production d'électricité et de recharge des batteries des véhicules électriques, dans l'idéal sur le lieu de travail ou dans les parkings. Et les véhicules deviennent un moyen de stockage à part entière.“Nous testons depuis un an ce concept de couplage énergétique avec des véhicules électriques reliés à une ombrière équipée de panneaux solaires à l'Ines”, poursuit Jens Merten. Les chercheurs utilisent un système intelligent de gestion des flux énergétiques du bâtiment, de ses moyens de production d'énergie renouvelable, de ses moyens de stockage, développé dans le cadre du projet Multisol avec Schneider, G2Lab et Gscop. Ils sont ouverts à de nouveaux partenariats, par exemple pour tester l'injection d'électricité, cette fois du véhicule vers le réseau

Source CEA Techno(s) n° 94

Page 10


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 36

LIAISON METALLIQUE PARFAITE EN UNE FRACTION DE SECONDE LE SOUDAGE PAR EXPLOSION ASSEMBLE DES METAUX HETEROGENES On expérimente depuis des décennies déjà l'utilisation d'explosif pour l'usinage de métaux. Ces dernières années, ces techniques se fraient de plus en plus un chemin vers les applications industrielles commerciales. Cela vaut aussi pour le soudage par explosion. Ici, deux métaux sont pressés l'un contre l'autre sous haute pression par l'onde de choc résultant d'une explosion. Cette technique permet d'assembler des métaux hétérogènes comme l'acier et l'alu. Vu le faible apport thermique, la microstructure ne subit, en outre, pas de gros changements. Par Valérie Couplez

Soudage par explosion

Jet

Variables du processus

Le soudage par explosion est une méthode de soudage visant à assembler des métaux à température ambiante. Sous l'effet de l'onde de choc générée par une explosion, deux matériaux sont pressés l'un contre l'autre sous très haute pression. A l'interface, ces métaux deviennent superplastiques et on obtient une liaison métallique solide en une fraction de seconde. Ce procédé est appliqué depuis des décennies dans la navigation spatiale et l'industrie nucléaire. Ces dernières années, il se répand parmi les applications industrielles. Dans la norme EN ISO 4063, la technique a été dotée du numéro 441. Principe

Les chocs entre la plaque inférieure et la plaque supérieure génèrent une ligne de contact. Celle-ci se déplacera à une vitesse correspondant à la vitesse de détonat ion (quelques kilomètres par seconde) sur la plaque inférieure. La vitesse élevée de la plaque de métal supérieure se traduit lors de la collision par une très forte pression (dizaines de gigapascals). Etant donné que la pression est supérieure à la résistance des métaux, ils ont localement une réaction hydro-dynamique: comme si le métal n'avait plus de résistance et se comportait comme un liquide. La température reste bien en deçà du point de fusion. A la bonne plage d'angles d'impact, les surfaces se rencontrant formeront un 'jet', qui est éjecté à grande vitesse devant le point d'impact et chassant les impuretés (oxydes, couches superficielles). Derrière le point d'impact, on a ainsi un contact pur entre les surfaces. Les atomes en vrac des métaux se lieront ensuite sous haute pression. La ligne de soudage ondulée résultant du comportement hydrodynamique des métaux pendant la collision constitue ici un aspect caractéristique. Plus il y a de vagues, plus les propriétés mécaniques sont bonnes. La forme des vagues est déterminée par la vitesse d'explosion.

Métaux

Détonation Deux métaux sont superposés avec un écart de quelques millimètres. La plaque inférieure (matériau de base) repose sur un support solide. La masse du support doit être suffisante pour compenser la pression. Sur la plaque supérieure (couverture), une fine couche d'explosif est ensuite posée. Lors de la détonation, la plaque supérieure sera fortement accélérée (centaines de mètres par seconde). Ici, la détonation doit absolument être uniforme afin d'obtenir une soudure de qualité. Le choix de l'explosif est déterminant pour la force et la vitesse de l'explosion.

Page 11

Cette technique peut être appliquée pour assembler tous les types de métaux, à condition qu'ils présentent au moins une élasticité de 5%. Les métaux doivent aussi avoir une force et une ductilité suffisantes pour résister aux vitesses. Il n'y a pas de limites d'épaisseur pour le matériau de base, vu qu'il reste stationnaire pendant tout le processus. L'épaisseur de la couverture doit varier entre 0,025 et 1,5 mm. Les deux métaux doivent de préférence avoir une planéité de 150 µm ou plus pour réaliser des assemblages de qualité. Même si cette technique a un effet nettoyant grâce au jet, il vaut tout de même mieux livrer les parties à assembler propres (sans graisse, ni saleté, ni peinture). Ecart Il s'agit de la distance entre les deux métaux. Il aura un impact sur la forme de l'onde de choc. En augmentant l'écart, l'angle entre les métaux augmente. Cela augmentera, à son tour, l'ampleur de l'onde de choc jusqu'à ce qu'un certain maximum soit atteint. Après ce point, l'onde de choc diminuera. Le soudage s'effectue à un angle compris entre 5 et 25°.


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 36

Explosif

Liaison métallique parfaite

Microcavités

Différents facteurs influencent le choix du bon explosif. La vitesse d'explosion joue avant tout un rôle important. Elle déterminera, en effet, la densité de l'explosion et la pression produite. La sensibilité de la matière explosive constitue également un facteur crucial. Cela englobe la stabilité thermique de l'explosif, sa durée de stockage et sa sensibilité aux chocs. Les trois matières utilisées fréquemment pour le soudage par explosion sont: • ANFO (nitrate d'ammonium avec diesel, essence, kérosène ou un autre combustible) • Nitroguanidine • Amatol et sodatol

Si le procédé de soudage est exécuté correctement, on obtient une liaison métallique parfaite entre les surfaces de métal, sans la présence d'une troisième liaison intermétallique généralement friable, sans micro-cavités et sans structure coulée locale. Cela donne, de ce fait, une surface de liaison avec une excellente conduction thermique.

Dans le cas d'une ligne de soudage ondulée, il y a un risque de micro-cavités, si le procédé n'est pas exécuté parfaitement correctement. Il s'agit de matériau de jet constitué d'une combinaison des deux mé t a u x . Ces cavités sont ductiles, si les combinaisons de métal sont solides, mais peuvent être friables, si la combinaison génère des compositions intermétalliques. Les petites cavités ne sont pas gênantes. Si ces cavités sont trop importantes, elles réduisent, par contre, la force et la ductilité du matériau.

Avantages Métaux hétérogènes Cette technique se distingue en particulier par la possibilité de souder deux métaux hétérogènes e n t r e e u x . On peut ainsi par exemple plaquer de l'acier par soudage avec du titane pour des applications dans l'industrie chimique. Etant donné que l'assemblage soudé est très robuste, les plaques peuvent ensuite être transformées en fonds de chaudière. Dans la construction navale, le soudage par explosion est souvent appliqué pour les assemblages 'Triclad', qui sont utilisés pour la transition entre la coque en acier et la structure du navire en aluminium. Cela permet d'éviter une fente sensible à la corrosion entre l'acier et l'aluminium. Pas de changements au niveau de la microstructure Cette technique n'implique pas de phase de fusion. De grands changements ne surviennent dès lors pas au niveau de la microstructure des métaux. Il n'y aura ainsi pas de retrait de solidification ni de zone affectée thermiquement et les propriétés chimiques (résistance à la corrosion) et mécaniques (résistance, dureté) du matériau sont préservées.

Page 12

Faible résistance électrique Grâce à la liaison métallique, un échange d'électrons libres se produit. Par conséquent, la résistance électrique lors du soudage par explosion est extrêmement faible. Une donnée intéressante largement exploitée dans l'industrie électrochimique dans le cadre de procédés électrolytiques et galvaniques, impliquant des intensités de courant élevées et des assemblages de métaux hétérogènes comme le cuivre et l'aluminium. Etanche au gaz Contrairement aux méthodes de soudage conventionnelles, une soudure réalisée avec des explosifs ne fournit pas de voie de diffusion privilégiée pour les molécules de gaz. Un soudage par explosion est donc idéal pour la réalisation d'assemblages étanches au gaz dans l'équipement sous vide élevé. Inconvénients Usage limité Vu que l'utilisation d'explosifs est soumise à des réglementations strictes, il n'est pas possible de procéder au soudage par explosion n ' i m p o r t e o ù . Cela est principalement lié aux nuisances sonores inhérentes à ce procédé. L'explosion produit de 120 à 140 décibels. C'est pourquoi le soudage par explosion est uniquement appliqué dans des bunkers ou à l'extérieur sur des terrains isolés. Le risque d'explosion joue évidemment aussi un rôle et l'utilisation d'explosifs est exclusivement réservée aux personnes qualifiées.

Applications Tôle plate Le soudage par explosion est principalement utilisé pour assembler des tôles plates. Après le soudage, elles doivent souvent être redressées. L'onde de choc provoque, en effet, une légère courbure. On peut les redresser à la presse ou au rouleau. Soudage en ligne Ces dernières années, le Prins Maurits Laboratorium de TNO étudie avec succès l'utilisation du soudage par explosion comme soudage en ligne pour assembler de fines tôles. Un soudage en ligne de 1 mètre ne demande ainsi que 10 g d'explosif et la soudure coûte moins d'un euro en matériau. Le soudage par explosion peut aussi être utilisé pour couvrir une plaque de métal épaisse de fins feuils de métal (procédé de revêtement alternatif).


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 36

Passages de tuyaux Mais le soudage par explosion convient aussi pour les situations non plates. Des tubes peuvent ainsi être dotés à l'intérieur et à l'extérieur d'un revêtement. Le procédé se prête aussi à l'assemblage de tuyaux en métal et de tubes dans le sens de la longueur. On peut par ex. sans problème passer d'acier inoxydable à de l'aluminium ou du titane. De tels tuyaux de transition sont notamment utilisés dans la navigation spatiale pour le passage d'un réservoir à carburant en titane à la tuyauterie en inox d'un engin spatial. Autre exemple de la possibilité de déformation de l'assemblage par soudage: le tirage jusqu'à un diamètre de 0,2 mm d'une barre en acier inoxydable dotée par explosion d'une couche d'argent. Utilisation d'explosif dans des applications industrielles Les explosifs sont utilisés pour 90% dans des applications de génie civil, par ex. pour dégager des minerais et des pierres dans l'exploitation minière. Ces dernières années, on note toutefois une augmentation de l'utilisation d'explosifs pour des applications constructives de qualité, comme le soudage, la découpe, le placage, le formage et le trempage de métaux par explosion. Ce, parce que le processus de détonation est caractérisé par une pression constante dans la vitesse de propagation. Celle-ci ne dépend que de la composition chimique et de la densité de l'explosif. Il s'agit donc d'un processus très reproductible. Sur cette base, les explosifs constituent un outil fiable, puissant et polyvalent. Les explosifs modernes sont, par ailleurs, nettement plus stables que leur ancêtre, la dynamite. La génération actuelle ne peut exploser qu'à l'aide d'une onde de choc puissante. Le transport des explosifs, leur stockage et leur utilisation sont, en outre, très sûrs. Le stockage et l'application sont néanmoins soumis à des lois strictes et leur utilisation est exclusivement réservée aux personnes qualifiées. En collaboration avec l'Institut Belge de la Soudure

Source: lettre métallerie—1er décembre 2009 Page 13


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 36

Les indicateurs du secteur IME pour les 10 premiers mois 2009 Durant les dix premiers mois de l’année 2009, les paramètres du secteur des industries mécaniques et électriques « IME » ont affiché une légère baisse au niveau des exportations par rapport aux dix premiers mois de l’année 2008. Cette baisse est de l’ordre de 502.6 millions de dinars, équivalente à 21.49% (15947.8 MD contre 20314.9 MD).

Exportations en million de dinars

6000 5000 4000

Exportations du secteur IME (Comparaison des 10 premiers mois (de 2005 à 2009)

en MD 3000 2000 1000 0 Exportations en million de dinars

10 premiers 10 premiers 10 premiers 10 premiers 10 premiers mois 2005 mois 2006 mois 2007 mois 2008 mois 2009 2527,5

3109,4

4280,4

5348

4845,4

Source: INS

La même tendance est enregistrée au niveau des

importations. En effet, et parallèlement aux

exportations, la baisse des importations est estimée à 692.5 millions de dinars (9364 MD contre 10056.5 MD au cours des dix premiers mois de l’année 2008).

Importations en million de dinars

12000 10000 8000 en MD 6000 4000 2000 0

Importations en million de dinars

10 premiers mois 2005

10 premiers mois 2006

10 premiers mois 2007

10 premiers mois 2008

10 premiers mois 2009

5496,6

6630,5

8699,8

10056,5

9364

Importations du secteur IME (Comparaison des 10 premiers mois (de 2005 à 2009)

Source: INS

Contact: M. Med A. Balti - poste 1467 Page 14


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 36

Prix unitaire

Liste des indices des prix de vente industriels

Octobre 2009

Base 2000 / année 2009 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

en DT

Juin

Juillet

aout

sept

octobre

Produits de la sidérurgie Rond à béton (barre de 10) Fer forgée pour le bâtiment (carré 12) Fils émaillé

205,2 263,3

194,4 235,0

194,4 235,0

181,7 235,0

181,7 235,0

181,7 235,0

181,7 235,0

181,7 235,0

172,8 211,5

172,8 211,5

216,1

216,1

216,1

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

Tubes et tuyaux Tubes et tuyaux en acier noir

132,5 132,5

132,5 132,5

117,6 117,6

117,6 117,6

117,6 117,6

117,6 117,6

117,6 117,6

111,1 111,1

111,1 111,1

111,1 111,1

Produits en acier Tréfiles en acier

297,2 297,2

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

222,9 222,9

Métaux non ferreux Soudure d'étain

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

103,2 103,2

Produits de fonderie Regard alvéolaire

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

124,1 124,1

Construction métallique Pylônes métalliques Charpentes métalliques Porte en aluminium Bureau métallique

170,3 156,3 198,6 209,7 110,4

161,3 121,0 198,6 209,7 110,4

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

158,8 121,0 198,6 209,7 100,3

150,8 89,1 198,6 209,7 100,3

150,8 89,1 198,6 209,7 100,3

Réservoirs métalliques Citernes (le kg) Citerne à eau (réservoir)

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

158,7 145,7 170,8

Outillage et quincaillerie Lames à raser Fait tout Niveau à eau Serrures de porte Paumelles(110 par 55*2.7) Crémones

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

153,5 100,0 124,1 203,4 147,1 189,2 197,5

Autres ouvrages en métaux Bidons en fer blanc (1/2L;1L) Boites à conserve Vis boulon (à métaux M 5/10) Ressorts à lame Articles de ménage divers (casseroles série) Couscoussier Théière Coffres forts Classeur métallique Poignets Ensemble salle de bain Mélangeur évier

139,8 119,7 120,8 171,4 300,0

138,5 119,7 120,8 171,4 266,7

137,6 119,7 120,8 171,4 266,7

137,6 119,7 120,8 171,4 266,7

135,0 118,1 115,5 171,4 266,7

135,0 118,1 115,5 171,4 266,7

135,0 118,1 115,5 171,4 266,7

135,0 118,1 115,5 171,4 266,7

134,5 118,1 115,5 171,4 253,3

134,5 118,1 115,5 171,4 253,3

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

124,7 139,5 154,6 152,2 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 152,2 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

124,7 139,5 154,6 138,4 188,9 176,0 94,5

Page 15


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 36 Prix unitaire

Liste des indices des prix de vente industriels

Octobre 2009

Base 2000 / année 2009 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

Autres appareils d'usage général Filtres

Janvier

Février

Mars

Avril

en DT

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept

octobre

99,5

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

99,5

99,5

99,5

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

99,5

99,5

Equipements ménagers Réfrigérateurs Machines à laver Chauffe eau électrique Cuisinières Radiateur à gaz Chaudière simple Chauffe eau à gaz

116,8 109,6 102,2 116,4 144,0 99,4 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

Moteurs électriques Moteurs électriques Transformateurs

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

Matériel électrique Interrupteur Prise de courant

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

Fils et câbles isolés Fils électriques (H07 , SYT1) Fils et câbles téléphoniques

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

245,6 285,6 85,0

Accumulateurs et piles électriques Batteries (TR14;M12PG) Piles et câbles électriques

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

Lampes et tubes électriques Lampes et tubes électriques

117,9 117,9

117,9 117,9

117,9 117,9

115,4 115,4

115,4 115,4

115,4 115,4

115,4 115,4

115,4 115,4

115,4 115,4

115,4 115,4

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

Matériels optiques Montures de lunettes (enfant) Montures de lunettes (adulte) Monture de lunette Femme

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

Cycles et Motocycles Motocycles Pièces pour motocycles (câble de frein)

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

TOTAL BRANCHE I.M.E.

149,6

144,3

143,8

142,9

142,5

142,5

142,5

142,5

141,0

141,0

Appareils de réception de l'image Téléviseurs couleurs Antennes T.V. (6VHF , 8UHF) Instruments de mesure Compteur électrique (Monotriphasé)

Le CETIME mettra régulièrement à votre disposition la liste actualisée des indices des prix Contact: M. Med A. Balti - poste 1467 Page 16


AGENDAS

HANNOVER MESSE 2010 Foire de Hanovre

CETIME NEWS N° 36

19 - 23 avril 2010 http://www.hannovermesse.de/homepage_e Deutsche Messe Messegelände 30521 Hannover - Allemagne Tel: +49 511 89-31619 - Fax: +49 511 89-39695

INDUSTRIE PARIS Le salon des professionnels des technologies de production

22 - 26 MARS 2010

Deborah Guedj Responsable Relations Clients / Exhibitors Relationship Manager Tél.: +33(0) 1 44 31 82 56 deborah.guedj@gl-events.com

http://www.industrie-expo.com/index.php

ENERGISSIMA 2010 Salon suisse des énergies renouvelables et technologies nouvelles

Du 15 au 18 avril 2010

Maintenance Expo, Le salon de toutes les solutions maintenance

Du 02 – 05 novembre 2010

ENERGISSIMA Forum Fribourg - Expo Centre SA - Rte du Lac 12 - Case postale 48 - Suisse Tél. : +41 026 467 20 00 - Fax. : +41 026 467 21 00 http://www.forum-fribourg.ch/ http://www.eventseye.com/fairs/f-energissima-129850.html Email : Einfo@forum-fribourg.ch

Page 17

Paris Nord Villepinte - Hall 6 Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte 93240 Villepinte (Ile-de-France) France Tél. : +33 1 47 56 52 34 Fax. : +33 1 47 56 21 40 Email : info@maintenance-expo.com http://www.maintenance-expo.com


AGENDAS

Page 17

CETIME NEWS N째 36


36

CETIME NEWS N째 28

11 2009 . .

.

. :

:

70 146 070

70 146 023 70 146 027

70 146 071

70 146 016 70 146 000 70 146 000

Page 19

2009

20


.

. .

. .

.

.

: -

-

-

:

: 2086 – www.cetime.ind.tn - 71 546 637 :

– /

: : –6 7 . . : 70 146 000 - 71 545 988 :

-


Cetime News , n° 36 - novembre 2009