Page 1

SOMMAIRE Edito : - Les IME à l’horizon de la stratégie industrielle 2016

p. 1

Actualités : - L’analyse et l’expertise des défaillances de matériaux métalliques

p. 3

- Partenariat CETIME/YAZAKI

p. 4

- Le marquage CE et les accords de reconnaissance (ACAA)

p. 5

- Journée de partenariat au Kef

p. 6

- La recherche et l’innovation au service de la compétitivité de l’entreprise

p. 7

- ACTIT: Association des Centres Techniques Industriels Tunisiens

p. 8

Coopération internationale : - Coopération Tuniso-Espagnole

p. 9

- Coopération Tuniso-Béninoise

p. 10

- Coopération Tuniso-Algérienne

p. 10

EDITO RIAL Les IME à l’horizon de la stratégie industrielle 2016 L’étude de la stratégie industrielle nationale à horizon 2016, réalisée en 2008 par le Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME, en collaboration avec l’Agence de Promotion de l’Industrie « API » a

dégagé

les atouts majeurs des secteurs prioritaires et les démarches à entreprendre, dans le cadre d’une approche globale de développement, pour atteindre les objectifs assignés à chaque secteur d’activité.

Veille & Informations :

La concrétisation de ces objectifs requiert une mobilisation de la part des

- Pour une meilleure intégration des produits Tunisiens

p. 11

- Charte euro-méditerranéenne pour l'entreprise

p. 12

- Etiquetage énergétique des climatiseurs

p. 13

- Rendement record pour une nouvelle pile à combustible

p. 13

- LU pour vous

p. 14

- L’éclairage entre dans l’ère des nanotechnologies

p. 15

différents intervenants et opérateurs économiques privés et publics pour conjuguer tous les efforts en faveur du maintien du rythme de croissance économique ascendant,

affiché au cours des dernières années, et faire

face à la conjoncture économique internationale déstabilisée. Il revient ainsi, au CETIME, en tant qu’opérateur économique, de

Données du Secteur :

contribuer à la réussite de cette stratégie en se positionnant comme vecteur de facilitation et de coordination entre les prenantes (donneurs d’ordre publics et

différentes parties

privés, industriels, structures

d’appui à l’industrie, structures d’enseignement et de Recherche,… ). De ce fait, et à la lumière des performances enregistrées par le secteur

- Les indicateurs du mois d’avril 2009 du secteur IME

des IME, de ses perspectives de développement et des résultats probants p. 16

réalisés par le CETIME durant les cinq

dernières années, le Centre s’ac-

commode en permanence avec les orientations stratégiques de développeAgendas :

p. 17

.

ment des entreprises du secteur en se plaçant en avant-garde de leurs besoins en vue d’assurer pleinement son rôle de vecteur de développement et de croissance. Suite page 2

CETIME news Responsable de la publication: Mohamed Férid HERELLI Coordination : S. Ben Fadhel - ont participé à ce numéro : M. Ouazaâ - T. Ben Saâd - B. Zarrouk - W. Ouerghi - M.A. Balti Photographe : E. Trabelsi - Conception et réalisation: A. Ghariani

LE CETIME - GP7 - Z.I. Ksar Saïd - 2086 La Manouba - Tél.: 71 545 988 - 71 545 721 - 70 146 000 / Fax : 71 546 637 - 71 546 380

E-mail : contact@cetime.com.tn

Site web: www.cetime.ind.tn


EDITORIAL (suite)

CETIME NEWS N° 30

A cet effet, le CETIME a préconisé un plan d’actions qui se

4. Renforcer l’infrastructure qualité du

CETIME en

décline en 4 axes stratégiques :

matière de contrôle et essai et développer de nouveaux thèmes de formation et de qualification du per-

1. Renforcer les activités R & D et Innovation au

sonnel : A ce niveau, le CETIME a entrepris les démarches

sein des entreprises du secteur des IME à travers

nécessaires pour la mise en place d’un laboratoire de Com-

l’expertise acquise en matière d’ingénierie de l’innovation,

patibilité Electromagnétique « CEM » pour développer les

pour accompagner les IME dans des projets innovants

essais relevant de la compatibilité électromagnétique et pour

« gagnant- gagnant » tournant autour de l’accroissement

lesquels le Centre a pris toutes les dispositions pour accom-

de la Valeur Ajoutée et ce, à travers l’apport des techno-

pagner les entreprises à relever les défis de l’exportation et

logies les plus avancées. A ce niveau, le Centre est tenu

gagner les enjeux de la compétitivité en leur épargnant des

de mettre à leur disposition des informations ciblées se

coûts d’essais, allant de 5 à 8 fois plus chers et la réduction

rapportant à l’innovation,

des délais d’attente.

la veille technologique,

les

orientations de la Recherche - Développement et les projets porteurs, en étroite collaboration avec la profession et

Et pour couvrir les besoins des branches émergentes en ma-

l’Université.

tière de formation, le CETIME a pris l’initiative de développer

2. Activer la démarche d’implantation du CETIME au

divers domaines tels que le soudage, l’analyse des défaillan-

de nouveaux thèmes de formations qualifiantes couvrant

technopôle de Sousse pour insuffler la dynamique de développement technologique du pôle, car avec la création récente de la société de gestion du technopôle, le CETIME y occupe désormais une place de choix en tant que « porteur technologique du pôle » et promoteur – veilleur du Centre de Ressources Technologiques. Cette activité constitue le prolongement des activités du CETIME dans la région. A partir de ce rôle, le pôle est en mesure de connaître

un développement certain étant

donné l’importance des thèmes autour desquels se profilent les nouvelles technologies comme la mécatronique, les systèmes embarqués, le prototypage rapide, la micro-

ces, les techniques du froid industriel, l’homologation des équipements médicaux et autres chantiers à haute technicité susceptibles d’améliorer le taux d’employabilité des diplômés de l’enseignement supérieur et ce, grâce à l’apport de notre réseau de partenariat international que le CETIME ne cesse d’élargir et dont nous pouvons citer deux actions pionnières, la première concernant l’introduction en Tunisie d’une nouvelle technologie de contrôle non destructif par émission acoustique au sein des travaux d’inspection réglementaires périodiques de quatre sphères de stockage de GPL pour le compte de la SNDP, en collaboration avec CETIM-France et la seconde ayant trait à une action de formation qualifiante

électronique, les nano- matériaux, …etc.

en soudage au profit des ingénieurs et techniciens en souda-

Ainsi, le CETIME, à travers l’écoute permanente des be-

les, et ce, en collaboration avec l’Institut de Soudure Indus-

soins des entreprises du secteur,

ge et techniques connexes selon les exigences internationa-

pourra contribuer aussi

trie - France. Les effets de ces coopérations seront assuré-

bien au niveau matériel qu’immatériel pour soutenir et

ment d’un grand apport pour le secteur des IME et présen-

faciliter la mise en œuvre des projets à travers ses pres-

tent des gisements considérables pour l’avenir.

tations de conseil, d’assistance

et d’accompagnement à

chaque entreprise du secteur.

En exploitant au mieux les atouts des secteurs prioritaires et de l’Industrie nationale en général, la Tunisie gagnerait à

3. Œuvrer continuellement et en collaboration avec

renforcer son positionnement en tant que pays émergent et

les structures concernées, à l’introduction des nou-

site de production international tout en diversifiant les sour-

velles technologies aux industriels exerçant dans le sec-

ces de création de valeur pour assurer un développement

teur des composants aéronautiques qui est un secteur

global et durable susceptible de procurer croissance et pros-

émergent et prometteur pour notre Industrie, dont cer-

périté pour toute la nation.

tains composants pourraient même substituer les composants automobiles tels que le prototypage rapide, , la CFAO, … etc.

Page 2


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 30

Organisation de la 2ème session du séminaire de formation sur

« l’analyse et l’expertise des défaillances de matériaux métalliques » Les 04, 05 et 06 Mai 2009.

Le CETIME

Compte tenu de la réussite qu’a connu la première session de formation sur l’analyse et l’expertise des défaillances de matériaux métalliques, organisée au mois de mai 2008, et de

l’intérêt qu’elle a suscité auprès des experts en automobile et matériel industriel, le CETIME, en collaboration avec son partenaire CETIM-France et avec l’appui du ministère français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Solidaire, a organisé une deuxième session de formation du 04 au 06 mai 2009.

Cette formation a été conçue pour apporter une réponse immédiate aux besoins les plus souvent exprimés par les experts, techniciens et ingénieurs confrontés aux analyses de défaillances de pièces métalliques, des composants automobiles notamment. Elle a été animée par deux experts du CETIM-France et a enregistré la présence d’une vingtaine de personnes dont une quinzaine d’experts en automobile et matériel industriel représentant la Fédération Nationale de la Mécanique. La première phase de la formation s’est déroulée pendant les deux premières journées dans un hôtel à Tunis et a comporté une phase théorique, permettant de définir précisément les notions indispensables à la compréhension du thème et une phase méthodologique précisant les spécificités de l’enquête préliminaire, l’analyse morphologique ou les essais complémentaires en laboratoire, propres au thème abordé. La deuxième partie de cette formation a été organisée au siège du CETIME et a porté sur l’étude et l’examen complémentaire de plusieurs cas concrets faits par les participants eux-mêmes aux laboratoires de contrôle et d’essais mécaniques du CETIME.

Page 3


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 30

Cette session a suscité encore une fois un intérêt important de la part des participants qui ont pu, après avoir disposé des éléments pertinents de jugement, apprécier et juger la pertinence de la poursuite des investigations par des travaux de laboratoire qui leur permettent de définir les actions à engager et d’en apprécier globalement les coûts.

Ce séminaire, à fort contenu technique, a été également participatif et enrichissant à travers les échanges de vues entre participants et experts. Contact : M W. Ouerghi – poste 1493

Partenariat CETIME/YAZAKI Le CETIME

Dans le cadre du rapprochement entre le CETIME et la société japonaise YAZAKI, Leader au niveau mondial dans la fabrication de faisceaux de câbles et récemment installée en Tunisie dans la région de Gafsa, une délégation de la société

a

effectué une visite au siège du CETIME le lundi

11/05/2009 en vue de s’enquérir sur les différentes prestations du Centre et déceler les créneaux de développement de cette coopération entre les deux parties. Au cours de cette visite, les membres de la délégation de YAZAKI ont pris connaissance des différentes activités des laboratoires et

ont relevé les activités jugées intéressantes pour leur

entreprise qui ont touché les volets formation, essais électriques, métrologie dimensionnelle, maintenance industrielle et gestion et amélioration de la productivité.

Page 4


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 30

Le marquage CE et les accords de reconnaissance (ACAA) Le Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques sous l’égide du Ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Petites et Moyennes Entreprises et en collaboration avec l'Association Française de Normalisation (AFNOR) organise un séminaire d’information sur

:

le lundi 15 juin 2009 à l’Hôtel ACROPOLE Les Berges du Lac Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du projet de jumelage entre le Ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Petites et Moyennes Entreprises et le Ministère Français de l'Economie, des Finances et de l'Emploi, portant appui à l’administration tunisienne pour la préparation d’accords de reconnaissance avec l’Union Européenne dans le domaine de l'évaluation de la conformité (dits ACAA). Sont invités à cette manifestation, les industriels et les instances publiques concernées par le secteur électrique. Aussi, nous vous informons que le Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME vous consacre un site dédié au MARQUAGE CE.

www.industrie.gov.tn/marquage-ce qui vous est destiné pour cerner de près vos besoins et intérêts. Pour plus d’informations, veuillez contacter : - Madame Asma KHARRAT, email :a.kharrat@cetime.com.tn - Monsieur Hamadi Trigui,

email : h.trigui@cetime.com.tn

- Monsieur wahid ouerghi,

email : w.ouerghi@cetime.com.tn

Page 5


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 30

Cette rencontre vient en temps opportun pour soutenir

Journée de partenariat au Kef

la dynamique que connaît la région par l’instauration de deux zones industrielles, l’une au Kef et l’autre à Tajerouine,

Dans le cadre de la campagne nationale de création et de développement des petites et moyennes entreprises et sous l’égide du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME , de la Banque Centrale et de gouvernorat du Kef a organisé samedi 17 mai 2009 dans les locaux de l’Institut Supérieur

des

Etudes

technologiques

du

Kef

une

rencontre de partenariat pour impulser l’investissement dans cette région. Cette rencontre, qui a été présidée par monsieur Afif Chelbi, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des PME s’est déroulée en présence de messieurs Taoufik Baccar Gouverneur

de

la

Banque

Centrale,

Hédi

Djilani,

président de l’UTICA Mohamed Ben Abdallah, Directeur Général de l’API, Hatem EL AMMARI, Gouverneur du Kef et plusieurs autres personnalités publiques et régionales ainsi qu’un bon nombre de promoteurs et d’industriels.

l’installation

d’importantes

sociétés

étrangères telle que Coroplast opérant dans le secteur des câbles pour automobiles, et Alternatif, dans le secteur du textile, la concrétisation prochaine du projet d’extraction du minerai de « Sra Ouertane », les projets essaimés, en particulier celui conclu avec la Cimenterie Oum El Khelil,… Autant d’investissements qui seraient en mesure

d’insuffler

une nouvelle

dynamique de

développement, tant implorée par les habitants du Kef pour

résorber

le

nombre

croissant

de

demandes

d’emplois dans la région. Le CETIME, en tant que partenaire développement

et vecteur de

des entreprises du secteur IME , s’est

engagé à prêter assistance et accompagnement à la société Sakmo Invest, située dans la région et ce, à l’issue de la signature d’une convention cadre de partenariat visant l’assistance du Groupe Nour dans les domaines suivants : l’amélioration de la qualité et de la productivité, l’optimisation des charges de production, l’accréditation du laboratoire de SAKMO INVEST, l’étude et le développement de nouveaux produits, l’élaboration de projets de recherche, développement et innovation, l’encadrement et la formation continue du personnel, l’amélioration des procédés de contrôles et essais des produits, et toutes actions s’inscrivant dans le cadre des missions du CETIME.

Séance d’ouverture de la journée

Les différents intervenants qui se sont succédés à

Par ailleurs, il est à signaler que le groupe Nour a manifesté une adhésion volontaire pour la mise en place d’un système d’aide à l’innovation et un système de management intégré (Qualité – Sécurité – Environnement) au sein de toutes les unités du groupe.

prendre la parole au cours de cette rencontre ont adressé un message fort aux originaires de cette région pour impulser la cadence actuelle de lancement de nouveaux projets qui reste en deçà du potentiel réel de la région et des aspirations nationales. Ce qui ne pourrait être sans la conjonction des efforts de toutes les

parties

(L’Etat,

les

structures

d’appui

et

de

financement et les habitants de la région. L’Etat quant à lui, ne cesse de consolider l’infrastructure de base

et de multiplier les mécanismes d’encourage-

ment à l’investissement privé à l’instar de l’essaimage et des multiples campagnes de promotion qui lui sont

Acte de signature de la convention par MMFethi Ghali, PDG du groupe NOUR et Férid Hérelli, DG du CETIME

dédié. Contact: M. M. Hajji - poste 1433

Page 6


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 30

M. Férid HERELLI, Directeur Général du CETIME, a

La recherche et l’innovation au service de la compétitivité de l’entreprise

participé aux travaux de cette journée par une présentation

sur : « Développement des capacités de R & I au

sein de l’entreprise ». Lors de son intervention, Monsieur Hérelli

a présenté les atouts et les indicateurs de

performances du secteur des IME, secteur locomotive Face à un contexte de globalisation des marchés, une

situation

en

perpétuel

changement :

compétition sévère, crise, manque de visibilité ; l’entreprise a besoin de prendre certaines mesures et identifier ses priorités et surtout se doter d’une culture d’innovation afin de capacité autour

d’adaptation

aux

s’accaparer d’une changements,

c’est

de ce sujet que s’est déroulé la journée

d’information : sur « la recherche et l’innovation au service de la compétitivité de l’entreprise organisée conjointement par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie et l’UTICA.

séminaire sont la présentation

au cours de ce

de l’ANPRI (Agence

Nationale de la Promotion de la Recherche et de l’Innovation) et les instruments de soutien à l’entreprise ainsi que de l’entreprise en matière

d’innovation. contribuer à vulgariser la culture de la créativité et de l’innovation dans l’entreprise et au sein de l’université Favoriser la circulation de l’information sur les opportunités de partenariat, y compris étrangères en

faveur

- 1er secteur exportateur : plus du 1/3 des exportations manufacturières en 2008, taux de croissance à 2 chiffres - 1er secteur en termes d’entreprises certifiées avec une part de 29 % - L’Industrie des composants automobiles est 2

ème

classée

au niveau africain

Il a également présenté le rôle que joue le CETIME dans la promotion des programmes nationaux de recherche développement

(PNRI,

PIRD,

VRR,

ème

programmes internationaux (7 sur

ITP)

et

des

PCRD) et a mis le point

l’action pilote qu’a mené le CETIME avec le concours

de

prestations

de

l’innovation au sein de cinq entreprises du secteur IME. Les principales suggestions sont

dégagées

et recommandations qui se

des débats

entretenus

lors de

ce

séminaire sont les suivantes : adapter les mécanismes

à la

situation actuelle

surtout pour les inventeurs individuels fusionner les fonds en un seul et déléguer sa gestion

Le rôle principal de l’ANPRI étant de :

Œuvrer

par les indicateurs suivants :

du PMI portant accompagnement à l’intégration

Les deux principaux thèmes débattus

le recueil des besoins

pour l’industrie tunisienne, qui se traduisent notamment

de

services

d’expertise, dans le cadre de ses missions, au profit des structures de recherche et d’entreprise.

à l’ANPRI lancer une étude stratégique pour évaluer l’état des lieux de la R & D et procéder

à un bench-marking

international avec les pays scandinaves ou asiatiques de même taille que la Tunisie 1,16% du PIB est destiné à la R & D. Comment est-il réparti ? quelle est la part de l’entreprise ? Spécifier le rôle de l’UTICA. Celui de l’ANPRI réside en premier lieu dans le diagnostic des besoins des entreprises en innovation.

M Férid Herelli, DG CETIME lors de son intervention Contact: Mme B. Zarrouk - poste 1498

Page 7


ACTIT est une association qui regroupe les centres techniques du secteur industriel tunisien. Elle est composée des Directeurs Généraux des différents centres. Elle a été créée le 22 août 2008 à l'initiative des centres et a pour missions essentielles de: • Promouvoir le dispositif « Réseau » et les activités des centres techniques industriels. • Être un interlocuteur pour toute relation d'intérêt général de ses membres. • Promouvoir les échanges et travaux entre ses membres. • Promouvoir et accompagner les actions collectives entre les membres. • Actions d'évaluation. • Relations institutionnelles et internationales.

Les membre du réseau ■

Centre Technique de l'Industrie du Bois et de l'Ameublement

Centre National du Cuir et de la Chaussure

12 ru e de l'usine , Z . l . Charguia II 2 0 3 5 Tuni s C a r t h a g e - TUNISI E Tel: ( 2 1 6 ) 71 9 4 0 7 30 Fax: ( 2 1 6 ) 71 9 4 0 1 06 E-mail: c e t i b a @ p l a n e t . t n www.cetiba.com.tn

17 Ru e du Cuir , Z. l. Sid i Rézig 2 0 3 3 - M é g r i n e - TUNISI E Tel: ( 2 1 6 ) 71 4 32 2 55 Fax: ( 2 1 6 ) 71 4 32 2 83 E-mail: c n c c . l e a t h e r @ p l a n e t . t n

www.cnccleather.nat.tn

Centre Technique des Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre

Centre Technique de l'Emballage et du Conditionnement

Route d e Lacagna , 1 0 0 9 - El O u a r d i a Tunis - T U N I S I E Tel : ( 2 1 6 ) 71 3 9 2 3 00 Fax : ( 2 1 6) 71 3 9 2 4 60 E-mail : c t m c c v @ p l a n e t . t n

Cité El Khadra, 1 0 0 3 Tunis-EI Khadra - TUNISIE Tel : ( 2 1 6 ) 71 7 7 2 7 55 Fax : ( 2 1 6) 71 7 7 3 3 00 E-mail : p a c k t e c @ e m a i l . a t i . t n

www.ctmccv.ind.tn

www.packtec-tunisia.com

Centre Technique de l'Agro alimentaire

Centre Technique du Textile

12, r u e de l'usin e 2 0 3 5 Charguia I I , Tunis C a r t h a g e - TUNISIE Tel : ( 2 1 6 ) 71 9 4 0 1 98 Fax : ( 2 1 6) 71 9 4 1 0 80 E-mail : c t a a @ e m a i l . a t i . t n

A v e n u e des Industries B.P 2 7 9, Z.l. Bi r El Kassâa , 2 0 1 3 - Ben Arous - TUNISIE Tel : ( 2 1 6 ) 71 3 8 1 133 Fax : ( 2 1 6) 71 3 8 2 5 58 E-mail : c e t t e x @ c e t t e x . c o m . t n

www.ctaa.com.tn

www.textiletunisia.com.tn

Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques

Centre Technique de la Chimie

Z.l. Ksa r Said, 2 0 1 0 - L a M a n o u b a - TUNISIE Tel : ( 2 1 6 ) 71 5 4 5 9 88 Fax : ( 2 1 6) 71 5 4 6 6 37 E-mail : c e t i m e @ a t i . t n

www.cetime.ind.tn

Page 8

1 2 , Ru e de l'usine , 2035 - Charguia II Tunis - TUNISIE Tel: ( 2 1 6 ) 71 9 4 0 7 55 - 71 9 4 0 7 72 Fax: ( 2 1 6 ) 71 9 4 1 2 41

E-mail: ctc@planet.tn


COOPERATION INTERNATIONALE

CETIME NEWS N° 30

COOPÉRATION TUNISO-ESPAGNOLE : Réalisations et perspectives de développement Le vendredi 08 mai 2009, Yasmine Hammmet a abrité une rencontre Tuniso-espagnole, organisée par le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Petites et Moyennes Entreprises, en collaboration avec l’agence de coopération technique Tuniso-espagnole dont l’objet est l’évaluation des résultats atteints au niveau des huit centres techniques sectoriels relevant du ministère, ayant bénéficié de l’apport de cette coopération en tant qu’institutions d’appui au ouverture du séminaire

secteur industriel. Rappelons à ce titre, que ce partenariat a été lancé depuis le 27 décembre 2004, date de signature du protocole administratif entre le

Gouvernement de la République Tunisienne et le Gouvernement du Royaume d'Espagne visant le renforcement des capacités d’intervention des centres techniques dans leurs domaines respectifs en vue de développer leur programme d’assistance technique mis au service des entreprises industrielles et de services liés à l’Industrie. A travers cet accord, le CETIME a bénéficié d’un plan de travail arrêté en commun avec ses partenaires espagnols AIMME et ITE couvrant les volets suivants: Etude et implantation de plans pour minimiser et contrôler les déchets dans les entreprises industrielles (CETIME / AIMME) Etude de faisabilité pour la mise en place d'une station pilote de valorisation des métaux ferreux en Tunisie (CETIME / AIMME) Renforcement des capacités du CETIME en matière d'analyse et d'expertise d'avaries (CETIME / AIMME) utilisation rationnelle de l'énergie et efficacité énergétique (CETIME/ITE). Les Directeurs Généraux des Centres techniques ont présenté au cours de cette journée, les réalisations relatives à chaque projet, qu’ils ont qualifiées dans l’ensemble, de satisfaisantes. Deux entreprises ont témoigné de la bonne conduite des travaux menés dans le cadre de cette coopération et ont exprimé leur satisfaction quant aux résultats obtenus. A propos des projets réalisés avec le CETIME, Monsieur Mohamed Férid HERELLI, Directeur Général, a exprimé sa satisfaction des résultats obtenus et a exposé les perspectives de développement pouvant être envisagées dans le cadre de la coopération Tuniso-espagnole ayant trait notamment à l’élaboration d’études sectorielles. De leur côté, les représentants de la délégation Espagnole, ont expliqué les mécanismes et les circuits pour bénéficier des projets de coopération. Par ailleurs, le CETIME et l’ITE ont signé un accord de continuation pour élargir leur champs de coopération qui couvrira, entre autres, des prestations d’essais, d’assistance technique, de conseil ainsi que le développement de nouvelles activités au sein du CETIME et la promotion de nouvelles technologies sur les zones de marchés privilégiées, notamment en Afrique et au Moyen orient. Contact: M M. Hajji - poste 1433

Page 9


COOPERATION INTERNATIONALE

CETIME NEWS N° 30

COOPÉRATION TUNISO – BENINOISE Dans le cadre de la coopération bilatérale entre la Tunisie, et le Bénin, Monsieur Léandre HOUAGA ministre Béninois, des Petites et Moyennes Entreprisses et de la Promotion du Secteur Privé, accompagné d’une délégation, a effectué une visite de travail au CETIME le lundi 04 mai 2009. Monsieur Mohamed Ferid HERELLI - Directeur Général du CETIME a présenté, lors de cette visite, les différentes activités du Centre et particulièrement les prestations de conseil et d’assistance technique fournies aux opérateurs privés. La délégation a ensuite effectué une

visite aux différents laboratoires du CETIME et a pris connaissance des moyens

techniques et matériels dont il dispose, notamment les prestations de contrôle technique des produits à l’import et à l’export. Le ministre Béninois a manifesté une importance particulière à l’activité du CETIME liée à la promotion des produits fabriqués localement et ceux destinés à l’export en conformité avec les exigences des normes internationales de qualité. Il a également apprécié l’expérience du Centre dans les actions d’appui aux nouveaux investisseurs et d’accompagnement des projets industriels. Contact: M M. Ouazâa - poste 1528

COOPERATION TUNISO - ALGERIENNE Dans le cadre de la coopération bilatérale Tuniso-Algérienne, une délégation du ministère algérien de l’Industrie et de la Promotion des Investissements, composée de Monsieur Elyes Medjek Directeur d’Etudes à la Direction Générale du Développement Industriel et Monsieur Idir Brouri Chef de Division à la même Direction, a rendu visite au CETIME le 26 mai 2009. Le but voué à cette visite étant de s’enquérir de l’expérience tunisienne et du rôle des centres techniques dans la promotion et le développement industriel. Après avoir tenu une réunion de travail avec Monsieur Férid Herelli, Directeur Général du CETIME, durant laquelle les deux invités ont pris connaissance des activités du CETIME, messieurs Medjek et Brouri ont visité les différents laboratoires et pôles de compétences du Centre et se sont intéressés notamment aux activités contrôle technique à l’importation, formation en soudage et en CND ainsi qu’aux outils modernes de management et d’amélioration de la productivité. Nos invités ont manifesté une importance particulière à l’expérience du CETIME en matière d’accompagnement des entreprises dans la réalisation de leur plan de mise à niveau. Page 10

Contact: Mme B. Zarrouk - poste 1498


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 30

POUR UNE MEILLEURE INTÉGRATION Le CETIME

DES PRODUITS TUNISIENS Pour contribuer au renforcement de la compétitivité des PME relevant du secteur des IEEE et en vue d’assurer une meilleure intégration des entreprises tunisiennes dans le marché national et international, notamment dans le marché des mégaprojets programmés en Tunisie, la FEDELEC a confié au CETIME une mission d’élaboration d’un guide de l’acheteur tunisien. Ce guide sera mis à la disposition des acheteurs nationaux et internationaux et des firmes internationales en charge de ces grands projets ainsi que les entreprises totalement exportatrices pour les inciter à s’approvisionner auprès des fournisseurs locaux. Il convient de rappeler à ce titre, que cette démarche a été entreprise suite aux rencontres d’affaires organisées en 2007 par les structures d’appui à l’Industrie tunisienne, en l’occurrence : API, Centres techniques, CEPEX et FIPA, qui ont regroupé les entreprises industrielles totalement exportatrices et les fournisseurs locaux. Ces rencontres ont décelé différents besoins en matière d’approvisionnement. Ce projet a été initié au mois d’avril 2008 et s’étale sur une période de 12 mois. Il couvre les entreprises opérant dans les branches d’activité suivantes : Industrie Electrique ; Industrie Electronique ; Industrie de l’Electroménager ; Installation de produits électriques et électroniques. Il comprend trois phases essentielles : 1ère phase : identification des produits et des producteurs 2ème phase : identification des services et des prestataires 3ème phase : conception et élaboration du guide en deux langues (français /anglais). Actuellement, le projet est en phase de réalisation de l’enquête auprès des industriels et prestataires de services d’installation de produits électriques. Cette phase prendra deux à trois mois avant d’entamer la dernière phase de conception du guide qui sera ouvert vers le mois de décembre 2009 aux entreprises opérant dans le secteur électrique et électronique sur le site web de la FEDELEC : www.fedelec-uaf.com et celui du CETIME www.cetime.ind.tn

Contact : M. M. Sebaï/ Mme A. Ghariani – CETIME M. S. Mansour – FEDELEC.

Page 11


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 30

CHARTE EURO-MÉDITERRANÉENNE POUR L'ENTREPRISE Des acquis importants en matière d’innovation et de promotion de l’esprit d’entreprise La Commission européenne et l’Agence de Promotion de l’Industrie ont tenu le jeudi 14 mai 2009 dans un hôtel à Tunis une réunion pour communiquer les résultats de l’évaluation de la mise en œuvre de la Charte euro-méditerranéenne pour l’entreprise et la position de la Tunisie, en comparaison avec l’ensemble des pays signataires de ladite charte, notamment avec ses voisins du Sud de la Méditerranée. L’évaluation s’est basée sur plusieurs critères dont notamment le cadre institutionnel, la politique de l’entreprise, le cadre de consultation entre le secteur public et privé, l’information, la simplification administrative, l’enregistrement de société, l’accès au financement, l’accès aux marchés et à l’innovation… Les résultats enregistrées au niveau de la Tunisie sont globalement positifs et devancent sur certains points, des pays Sud Méda

traduisant ainsi, l’importance accordée par les pouvoirs

publics à la promotion de l’esprit d’entreprise, par l’instauration d’un système éducatif qui valorise l’esprit créatif, la recherche, l’innovation et l’accès à l’information. La Tunisie a brillé selon cette évaluation au chapitre de l’enregistrement de société, sachant que c’est le premier pays dans la région MED à expérimenter l’approche «guichet unique OSS». Néanmoins, et selon le même rapport, la Tunisie devrait œuvrer encore plus dans le domaine de la simplification administrative et plus particulièrement

l’accès au financement par le

développement du cadre organisationnel et la création d’un système d’enregistrement des actifs mobiliers ainsi que la promotion de la micro-finance. Parmi les atouts dont dispose la Tunisie, l’on retient l’accès aux marchés qui fait qu’elle soit parmi les pays les plus avancés dans la région MED en terme d’intégration du commerce (accords de libre-échange régionaux et avec l’UE et les avancées réalisées en matière d’innovation, avec des dépenses sur la recherche et le développement évaluées à 1,25% du PIB en 2009), une main-d’œuvre qualifiée et des liens Université-Industrie assez développés.

Page 12


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 30

Normes & Réglementations Etiquetage énergétique des climatiseurs : Paru au journal officiel le 21 avril 2009, l’arrêté conjoint du ministre de l’Industrie, de l’Energie et des PME et du ministre du Commerce et de l’Artisanat précise les modalités d’étiquetage et de classement selon les performances énergétiques ainsi que les différents tests à effectuer sur les appareils de climatisation individuelle de puissance frigorifique inférieure à 12 kW fonctionnant exclusivement à l’énergie électrique. Il est à préciser que cet arrêté entrera en vigueur au mois de juillet 2009 pour renforcer les différentes mesures prises dans le cadre du programme national de maîtrise de l’énergie et notamment dans le domaine de la rationalisation de la consommation des ménages en appareils et matériels électroménagers, en adoptant la même démarche appliquée aux réfrigérateurs, congélateurs et appareils combinés. Cet arrêté répartit les performances énergétiques des appareils de climatisation sur huit (8) classes selon des tests d’efficacité énergétique calculés en mode refroidissement et en mode chauffage. Les normes de référence applicables à cet arrêté sont les suivantes : NT 81 236 NT 81 245 NT 81 246 NT 81 247

Rendement record pour une nouvelle pile à combustible NTT, Toho Gas et Sumitomo Precision Products ont conjointement mis au point une pile à combustible à usage professionnel dont le rendement de production d'électricité est a priori le plus élevé au monde. Le système produit de l'électricité en utilisant de l'oxygène de l'air et de l'hydrogène obtenu à partir du gaz de ville. La puissance actuelle de la pile est de 3 kW et non 30 kW comme indiqué sur de nombreux sites non japonais. Le système a enregistré 56% de rendement pendant quelques centaines d'heures et a même récemment atteint un maximum de 59%, par rapport à 57% jusqu'à présent. L'équipe a confirmé une performance de résistance de quelques milliers d'heures. Elle envisage de l'augmenter jusqu'à quelques dizaines de milliers d'heures pour une mise en application destinée aux supermarchés et aux restaurants dans deux ou trois ans. Source : BE Japon numéro 501 (18/05/2009) - Ambassade de France au Japon / ADIT http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59106.htm

Page 13


VEILLE & INFORMATIONS

LU

pour vous:

Innovation La Chine est le pays qui évolue le plus rapidement Selon une étude de l'Economist Intelligence Unit (EIU) [1], parmi les pays innovants, la Chine serait celui qui évolue le plus rapidement, devant l'Inde et la Turquie. En l'espace de seulement 2 ans la Chine a fortement progressé dans les classements mondiaux de l'innovation. Elle est passée de la 59ème à la 54ème place, sur un classement de 82 pays. Les prévisions de l'EIU estimaient à 5 ans le temps nécessaire à la Chine pour atteindre ce niveau. L'EIU mesure les performances en matière d'innovation en fonction du nombre de brevets que les pays possèdent par habitant. L'étude prend également en compte les facteurs pouvant favoriser ou entraver la capacité du pays à innover, par exemple, les montants que le pays investit dans la recherche ou les niveaux des compétences techniques de la main d'oeuvre. [2] L'une des raisons expliquant cette accélération de l'innovation en Chine est que le pays a fait de sérieux efforts pour se construire une économie plus innovatrice en investissant massivement dans la R & D et dans l'éducation. Selon le rapport, près de 136 milliards de dollars ont été investis dans la recherche et l'éducation du pays. Mais la Chine reste toutefois encore loin des 25 pays les plus innovants. Sa politique de recherche et d'innovation concerne essentiellement la côte Est du pays. Cependant la crise économique actuelle devrait affaiblir les performances en matière d'innovation pour les cinq prochaines années. L'EIU prévoit désormais seulement une croissance de 2% en moyenne entre 2009 et 2013, au lieu des 6% prévus à l'origine. La récession oblige les pays à limiter leurs dépenses en R & D, éducation et en formation, pour se concentrer sur leurs besoins immédiats. Source : Economist Intelligence Unit : - http://www.eiuresources.com/mediadir/default.asp?PR=2009042301 - http://www.eiu.com/index.asp?rf=0

Edison invente la lampe à incandescence

Dans son laboratoire de Melo Park dans le New Jersey,Tomas Alva Edison réussit à faire fonctionner la première ampoule à incandescence. En guise de filament, il utilise un bambou du Japon dans une ampoule sous vide alimentée par de faibles voltages. En se carbonisant, le bambou relié à deux fils de platine conducteurs de l'électricité, produit une lumière électrique. L'inventeur américain n'a que 29 ans. Il présentera son invention au public américain émerveillé, le 1er janvier 1880. Source: http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/2850/1/a/51555/ edison_invente_la_lampe_a_incandescense.shtml

Page 14

CETIME NEWS N° 30

Matériaux Des polymères adaptés à la technologie du collage Il existe différentes méthodes d'assemblage de pièces. L'utilisation de nouveaux matériaux, l'assemblage de matériaux de différentes natures et la construction légère nécessitent aujourd'hui la technique de collage. En effet, en combinaison avec d'autres procédures d'assemblage telles que le rivetage, le soudage, le sertissage, cette méthode ouvre de nombreuses possibilités d'application. Pour obtenir des liaisons collées particulièrement durables, la plupart des matériaux nécessitent un traitement préalable ainsi qu'un choix adapté de colle. A l'Institut de technique de surfaces et de fabrication de l'Université technique de Dresde (TUD), le Prof. Dr. Eckhard Beyer et son équipe ont pour objectif l'analyse de matériaux polymères encore peu aptes à être collés, tels que le téflon, le polycarbonate ou le polypropylène. Ces derniers comptent parmi les polymères de basse énergie superficielle, ce pourquoi ils doivent recevoir un traitement préalable spécifique. Afin que l'assemblage soit durable, les experts du groupe de travail pour le collage ("Kleben") sont à la recherche de nouvelles techniques. Le traitement de surface qu'ils utilisent se base sur des procédures chimiques et mécaniques, ainsi que sur des techniques plasma et des techniques laser. Leurs méthodes présentent les avantages suivants : un recours à des traitements partiels et sans contact avec les matériaux à assembler, une intégration aisée aux procédés de production ainsi qu'un impact faible sur l'environnement. Les chercheurs de Dresde s'intéressent particulièrement à des combinaisons de matériaux innovantes de polycarbonate et de verre pour une utilisation dans l'industrie de construction par exemple. En commun avec d'autres partenaires, ils travaillent à l'élaboration d'un élément hybride verre-polymère en forme de poutre en double T dans le cadre d'un projet soutenu par l'alliance de recherche industrielle "Otto von Guericke". De plus, ils s'orientent également vers l'assemblage de composants renforcés de textiles (fibre de verre-polyprolène) pour les applications dans la construction automobile et aéronautique. L'agence de moyens pour la recherche allemande (DFG) soutient ces travaux dans le cadre d'un programme de recherche sur thématique spécifique (SFB) intitulé "développement d'alliages hautement résistants entre matériaux semblables et distincts (par exemple verre et aluminium) sur la base de technologies laser et plasma". Dans ce contexte, les recherches ciblent également les procédures d'assemblage efficaces et sans collage. Dans le cadre de travaux de développement actuels dans le domaine des nanotechnologies, les experts de la TUD analysent l'intégration de nanotubes de carbone multiparois dans les colles pour améliorer leurs propriétés mécaniques.

Pour en savoir plus, consultez : Site Internet de l'Institut de technique de surfaces et de fabrication de l'Université technique de Dresde : http://www.iof.mw.tudresden.de


l’éclairaGe entre Dans l’ère Des nanotechnoloGies Les nanoluminophores mis au point par le CEA LITEN ouvrent desapplications nouvelles aux secteurs de l’éclairage et de la signalétique.

Applications directes en signalétique Pour l’heure, les scientifiques ont mis au point un dispositif à base de terres rares incorporées dans une plaque de verre. Ces luminophores, émettant dans le vert et le rouge, sont excités par de la lumière bleuvert, d’une longueur d’onde de 490 nm : “Pour atteindre l’objectif parfait de lumière blanche, nous travaillons à l’ajustement de la composition des mélanges et de celle du Page 15

A partir de terres rares, le Liten a mis au point des luminophores émettant dans le vert et le rouge, et excitables à 490 nm.

Micro nano

Quoi ? ∫

Luminophores à base de terres rares ou de molécules organiques excitables dans le bleu.

∫ Création de zones d’affichage sur des objets transparents.

Environ nemt

pour Qui ? ∫

Industriels de l’éclairage.

CEA

∫ Industriels ayant des besoins en signalétique.

comment ? ∫

verre afin de rendre l’ensemble excitable à 460 nm et corriger ce défaut.” Parallèlement, les scientifiques ont déposé de l’encre fluorescente organique (excitable à 460 nm) sur des lames de plastique. Les premiers tests effectués sur des luminophores émettant du vert sont concluants. Reste à réaliser des encres émettant du rouge et à valider les mélanges qui permettront d’obtenir de la lumière blanche. Des applications personnalisées dans le domaine de la signalétique sont envisageables. “Grâce à cette encre, quasi invisible, on peut créer des zones d’affichage sur des objets totalement transparents.” Le CEA participe ainsi au projet Luminosurf, dont les activités sont reconnues dans le cadre du pôle de compétitivité Axelera. Sous la houlette de Philips Eclairage, il entend mettre au point des surfaces éclairantes fondées notamment sur des luminophores excitables à 460 nm avec un rendement compatible avec les standards de l’éclairage. Un premier proto type de surface éclairante devrait être mis au point courant 2010. * Substances émettant de la lumière sous l’effet d’une excitation photonique, dont la taille varie de 1 µm à quelques nanomètres.

Partenariat de R&D. ∫ Contrats de collaboration.

Expert :olivier Renard Contact04 38 78 50 50 relation.entreprises@cea.fr article n°9207

CEA

* Les nanoluminophores Procé mis au point au CEA Liten pour de nomdés breuses applications, comme la lutte anticontrefaçon ou le photovoltaïque, sont à nouveau à l’honneur. Cette fois en convertissant la lumière primaire issue des derniers développements en matière de LED basse consommation, pour réaliser des panneaux éclairants ou de signalisation. En illuminant des plafonds, des murs entiers ou même des vitres, ces derniers permettent d’obtenir des éclairages plus efficaces et surtout plus agréables. Outilspossibilité : des panneaux TIC indicateurs Autre transparents, de formes cylindrique ou sphériques, qui font apparaître des messages préétablis. Pour obtenir une lumière blanche avec un bon rendement de conversion, les chercheurs du Liten utilisent des luminophores émettant dans le vert et le rouge lorsqu’ils sont excités par des photons de faible énergie dans le bleu. Si les quantum dots, ces cristaux semiconducteurs nanométriques fluorescents donnent de bons résultats en termes de rendement et de qualité de lumière, ils restent relativement fragiles. Plus stables, les terres rares ont retenu l’attention des chercheurs. Contrairement à de nombreux luminophores actuellement commercialisés, qui réagissent aux ultraviolets (de longueur d’onde 254 nm), il est possible d’élaborer des matériaux à base de terres rares susceptibles d’être activés par une source de lumière bleue, d’énergie inférieure. “La différence d’énergie entre le photon consommé et le photon émis est donc moindre et le rendement de conversion, meilleur,” explique o livier Renard.

Ener gie

Les premiers tests effectués avec une encre fluorescente organiqueémettant dans le ver t laissent entrevoir des applications dans le domaine de la signalétique.

Source: CEA TECHNOS N 92 / Mars 2009


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 30

Indicateurs du secteur IME pour le mois d’avril 2009 : Les prémisses d’un redressement Selon les dernières données sectorielles, les paramètres du secteur IME ont enregistré pour le mois d’avril 2009 une baisse au niveau des exportations évaluée à 94.3 millions de dinars par rapport à la même période de l’année précédente. Cependant et malgré cette baisse, il importe de signaler que les exportations du secteur évoluent à un rythme croissant depuis le mois de février 2009 et qu’une importante évolution a été enregistrée durant le mois d’avril par rapport au mois précédant, évaluée à 52.9 millions de dinars. Cette tendance à la hausse s’exprime surtout par l’apport des entreprises offshore qui ont augmenté leurs exportations durant les quatre premiers mois de l’année 2009 par rapport à l’année 2008 (61 % contre 57 %) et ce, grâce notamment au déploiement actif d’une politique attrayante des IDE en Tunisie et aux différentes mesures présidentielles instaurées en faveur des entreprises exportatrices. Exportations en million de dinars 700 600 500 400 en MD 300 200 100 0

608,8 514,5 430,5 251,6

2005

298,9

2006

2007

2008

2009

Exportations du secteur IME

le 4ème mois

Exportations en million de dinars

avr-05

avr-06

avr-07

avr-08

avr-09

251,6

298,9

430,5

608,8

514,5

(Comparaison entre les mois d’avril de 2005 à 2009) Source: INS

Aussi, et en comparaison avec les autres secteurs d’activité, les IME occupent la première place au niveau des produits exportés durant les quatre premiers mois de l’année 2009 pour une valeur de 1.841,9 millions de dinars correspondant à un taux de 41.45 % .comme illustré par le graphique ci dessous

Exportations (4 mois 2009) 15% 11%

41%

18% 15% IME Agriculture et industries agroalimentaires Energie et lubrifiants Mines,phosphates et dérivés

Source: INS

Autres industries manufacturières

La même tendance est enregistrée au niveau des importations du secteur qui affichent durant le mois d’avril 2009 une baisse de 80.5 millions de dinars par rapport au mois d’avril 2008 mais et à l’encontre, une nette amélioration est constatée par rapport au mois de mars 2009, évaluée à 120.6 millions de dinars.

Importations en million de dinars 1200 1000 800 en MD 600 400 200 0

575,2

1031,8

951,3

694,6

2005 2006 2007 2008 2009

Importations du secteur IME

le 4 ème mois

(Comparaison entre les mois d’avril de 2005 à 2009)

Source: INS

Page 16

954,8

Importations en million de dinars

avr-05

avr-06

avr-07

avr-08

avr-09

575,2

694,6

954,8

1031,8

951,3

Contact: Med A. Balti - poste 1467


AGENDAS

CETIME NEWS N° 30

FORMATIONS SPÉCIALISÉES AU CETIME : JUIN 2009 15 - 19 juin

15 - 25 juin Radiologie industrielle niveau 1

Stage de spécialisation en soudage TIG sur acier inoxydable

(pré-requis formation radioprotection)

(formation pratique)

24 - 26 juin

23 - 25 juin Optimisation de la facture énergétique par l’élimination des perturbations sur les installations électriques

L’expertise de la chaîne du froid (coopération Tuniso-Française) CETIME /CEMAFROID

(coopération Tuniso-Espagnole)

Jumelage Tunisie-France La Tunisie, premier pays sud méditerranéen à intégrer la zone de libre échange de l’Union Européenne

Pour un accès libre au marché européen ! « Le marquage CE et les accords de reconnaissance (ACAA) : Les implications pour les produits électriques » Séminaire Sectoriel d’information

Le 15 juin 2009,

à l'hôtel ACROPOLE Les Berges du Lac

ELEKTROTECHNIEK (Salon de l’électronique)

Salon de la Mécatronique sur Internet

28 Sep. - 2 Oct. 2009 Lieu : PAYS-BAS - Utrecht Organisateur: ELEKTROTECHNIEK : VNU EXHIBITIONS EUROPE Email : info@vnuexhibitions.com Web : www.vnuexhibitions.com

Deux semaines " EVENEMENT " sur Internet

du 12 au 23 Octobre 2009

www.mecatronicexpo.com Contact: Mme F. Ammar - poste 1403

Page 17


30

1986

12

86-482

(LE COTEND)

2001 .

... .

) ( ...

.

1493

Page 18

:

CETIME NEWS N째 28


2016 "

2016

-2

" .

-3 . . -4 :

.

...

-

:

) (...

.

– .

.

:

: .

" Innovation " .

: -

-

– -

-

:

/

:

: Page 17

71 546 637 :

: 70 146 000 - 71 545 988 :

-

2086 –

www.cetime.ind.tn

–6

7

. . :

-1

cetime.news.30-mai.2009  

Bulletin électronique mensuel, édité par Le Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques, Le CETIME - Tunisie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you