Page 1

ARCHITECTURE INTÉRIEURE


TANGRAM ARCHITECTES Tangram est une agence d’architecture, d’urbanisme et de paysage, située à Marseille et rassemblant 80 personnes de 12 nationalités différentes. Le tangram est un jeu constitué de formes géométriques élémentaires, dont l’assemblage patient et la complémentarité font sens par la création d’une infinité de combinaisons. L’équipe est constituée de sept pôles travaillant en étroite collaboration : Urbanisme, Paysage & Espace public, Logement, Hôtel & Equipement public, Tertiaire & Industriel, Architecture intérieure et Chantier. Quatre spécialités transversales en Recherche & Innovation, BIM management, Economie de la construction et Architecture bois complètent l’équipe pour assurer une progression constante des réalisations. Notre production résulte de la démarche collective d’une équipe pluridisciplinaire, fédérée et experte. La diversité des collaborateurs et des métiers, la culture et la sensibilité de chacun, les regards croisés sur des sujets communs permettent de renforcer les concepts au service du projet. Nos projets procèdent d’une analyse fine des complexités géographiques, historiques, sociales, urbaines, culturelles et économiques afin d’aboutir à des réalisations justes et ancrées dans leur site. Parce que ces études sont utiles aux hommes qui forment et animent un territoire, nous aimons placer le curseur au service de la qualité de vie et de l’intérêt général. C’est une conviction dogmatique et déontologique que nous portons avec envie et volonté. Cet engagement s’exprime, dans notre pratique, par la générosité, afin de concevoir un cadre de vie porteur de sens, respectueux des hommes et des territoires.


DES PROJETS Acteur de la mutation de Marseille, Tangram a apporté son savoir-faire dans de nombreux projets structurants parmi lesquels la construction de la station de métro La Blancarde, la semi-piétonisation du Vieux-Port et la transformation de l’Hôtel-Dieu en hôtel 5*. Aujourd’hui, l’agence s’engage plus largement encore dans le renouveau de la métropole AixMarseille Provence en participant à des projets de grande ampleur comme l’extension de l’aéroport Marseille Provence, la transformation de la rocade du Jarret en boulevard urbain multimodal, la requalification du Cours Lieutaud. En Provence, Tangram mène des projets emblématiques tels que le Sculpture Park de Château La Coste, la réhabilitation du Campus universitaire d’Aix-en-Provence, les écoquartiers Joly Jean à Avignon et Marenda Lacan à Antibes. En France, l’agence conduit la transformation des anciennes blanchisseries des Hospices Civils de Lyon en logements et commerces, la réalisation d’hôtels à Paris, et poursuit des projets d’urbanisme en Guyane et à la Réunion. Hors de nos frontières, après avoir mené la construction de six hôtels de luxe en Asie du Sud-Est, Tangram développe une cité scolaire à Rangoon au Myanmar et plusieurs études d’urbanisme au Ghana et à Madagascar. L’agence collabore régulièrement avec de nombreux confrères, parmi lesquels Tadao Ando, Michel Desvigne, Christian Devillers, Norman Foster, Sou Fujimoto, Frank O. Gehry, Jean Nouvel ou Renzo Piano. Ces expériences, très enrichissantes, permettent à l’équipe d’augmenter son niveau d’exigence et la qualité de sa production.


H

Ô

T

E

L

&

P

A

T

R

I

M

O

I

N

E

MERCURE - CANEBIERE **** Marseille (13) La Ville de Marseille a lancé l’opération «Grand Centre Ville» qui vise à rénover et restructurer profondément le tissu urbain. La réhabilitation du pôle Canebière- Feuillants en est le premier des exercices de valorisation urbaine et immobilière. Cet îlot est une importante friche urbaine ancienne, située en partie centrale de la Canebière, lieu emblématique et attractif de Marseille. Tangram intervient en respectant le bâti existant et l’identité locale du bâtiment. Les façades, toitures, menuiseries et volets sont restaurés à l’identique. Un lieu unique et un retour à sa majesté d’origine par une renaissance du bâti adaptée à son contexte. L’îlot est constitué d’un Hôtel Mercure de 90 chambres, d’une brasserie et d’un Spa dont les façades sont traitées dans l’esprit des boutiques qui animaient la Canebière autrefois. L’esthétique générale, confiée à l’équipe d’Architecture Intérieure de Tangram, décline l’imagerie marseillaise et l’artisanat provençal d’antan dans quelques-unes de ses caractéristiques, subtilement revisitées de manière contemporaine, tels la géométrie des tomettes, le travail du cuivre, les textiles en boutis, le cannage… Ces matériaux et savoir-faire repensés créent la surprise et ainsi permettent la mise en valeur de l’identité locale du bâtiment. Cette reconversion est guidée par plusieurs enjeux : révéler la richesse de l’îlot, animer le quartier de Noailles et plus généralement être le point de départ d’une transformation d’envergure du quartier (Grand Centre Ville).

©AMGraphisme

Année : 2018 - en cours Maître d’ouvrage : Groupe Fondeville AMO : Agir Promotion Exploitant : Arrelia Architecte : Tangram Programme : Réhabilitation et transformation du bâti en un hôtel 4* de 90 chambres dont 3 suites, une brasserie et un commerce Surface : 4.330 m² SDP Montant des travaux : 8 M€ H.T.


H

Ô

T

E

L

&

P

A

T

R

I

M

O

I

N

E

INTERCONTINENTAL HOTEL-DIEU ***** Marseille (13) Marseille possède un riche patrimoine architectural dont l’Hôtel-Dieu, laissé à l’abandon depuis 2006, est une des pièces majeures. Il s’agit d’un bâtiment historique : un ancien hôpital, à côté de la Mairie, face au Vieux-Port. Inscrite dans un projet d’urbanisme de réouverture du site à la ville, sa transformation en hôtel 5* a nécessité une étude historique approfondie. Tangram, associé à Anthony Béchu, mandataire, est intervenu à plusieurs titres : architecte, architecte d’intérieur, paysagiste. La force du projet a été de faire basculer l’édifice du XVIème siècle dans le XXIème siècle tout en le respectant : conserver, restaurer et valoriser tous les espaces de ce bâtiment classé et fragile pour en faire le plus majestueux des hôtels de luxe de la ville. Une attention toute particulière a été portée au ruban de jardins qui ceignait l’hôpital depuis sa fondation, au XIIème siècle. Ces jardins avaient deux fonctions vitales; premièrement, ils étaient destinés à créer une barrière physique entre le monde des malades et le monde des bien-portant, avec, en second, l’ambition de purifier l’air délétère venant du monde des malades. A travers le projet de réhabilitation, les jardins de l’Hôtel-Dieu ont été conçus pour mettre en valeur le beau bâtiment d’Hardouin-Mansart, pour le révéler, via des perspectives, vers le port et NotreDame, ou vers le bâtiment, pour les cadrer, les ouvrir ou les mettre en valeur.

©Gabrielle Voinot ©Eric Cuvillier

Année : 2013 - réalisé Maître d’ouvrage : Altarea Cogedim Investisseur : Axa Reim France Exploitant hôtelier : InterContinental Hotels Group Architectes : A. Béchu (mandataire), Tangram Architectes d’intérieur : J.P. Nuel (mandataire), Tangram Programme : Restructuration de l’Hôtel-Dieu de Marseille en hôtel 5* Surface : 23.000 m² SDP (194 chambres), 9.000 m² SDP (logements), parking de 260 places Montant des travaux : 62 M€ H.T. (Hôtel), 13 M€ H.T. (Logements)


H

Ô

T

E

L

&

P

A

T

R

I

M

O

I

N

E

RELAIS DE LA MARQUISE **** Saint Dalmas de Tende (06) Dans la Vallée de la Roya, l’ancienne gare-frontière des années 30 est reconstruite dans une interprétation contemporaine, et se transforme en complexe et hébergements touristiques. L’hôtel 4* s’affirme par un contraste entre existant et modernité. L’exubérance du décor architectural de la Gare, le jeu vigoureux des matériaux, les tons des pierres et des briques alternées, la marquise de fonte et de fer qui ceinturait le bâtiment , en font un ensemble patrimonial exemplaire à révéler. Ainsi, la dualité de ces matières brutes avec des surfaces réfléchissantes, l’opposition du mobilier d’époque aux lignes contemporaines, créent la force de cette réhabilitation. Les chambres sont dotées d’une innovation: le lit se déplace, sur des rails, vers un bow-window entièrement vitré en façade pour admirer le ciel étoilé. Un spa, des piscines, une brasserie et un restaurant gastronomique complètent l’offre surprenante dans ce lieu auparavant laissé-pour-compte.

©AMGraphisme

Année : 2011 - études prospectives Maître d’ouvrage : SCI l’Etoile des Merveilles Architecte : Tangram Programme : Réaménagement de la gare en hôtel 4*, piscines, Spa, restaurants, hébergement de loisir, commerces, espace événementiel. Surface : 19.000 m² HON Montant des travaux : 40 M€ H.T.


H

Ô

T

E

L

D

E

C

E

N

T

R

E

-

V

I

L

L

EXPRESS HOLIDAY INN *** Marseille (13) Un hôtel de centre ville face à la gare Saint-Charles, lieu emblématique de Marseille. Son implantation, entre un immeuble de grande hauteur, et un volume bas, a inspiré une composition à trois entités : le socle, le corps, le ciel. La façade blanche n’est pas sans rappeler le décor minéral et clair de la ville. Son traitement minimaliste assure le respect de cette ambiance. Le travail des volets - brises soleil, fixes, est une expression forte de l’architecture méditerranéenne, qui cultive l’intimité du logis et de l’enfermement. L’ambiance intérieure est accueillante, sobre, en parfaite cohérence avec l’enveloppe extérieure du bâtiment et l’image de la marque hôtelière. Tourné vers un cœur d’îlot protégé, le ressenti est immédiat, l’atmosphère douce met très rapidement à l’aise. Des déclinaisons subtiles de grèges, de blancs et de gris sombres rehaussés par des bleus et des bois lumineux apportent de la fraîcheur à la composition. Une harmonie intérieur/extérieur exprime tout le travail réalisé en continuité des architectes, dans l’idée d’un concept global. Une terrasse en bois, en cœur d’îlot, apporte une intimité et un calme très recherché dans ce quartier. La charte Holiday Inn est déclinée sur les 121 chambres, en harmonie avec les ambiances créées dans les parties communes.

©GabrielleVoinot

Année : 2010 - réalisé Maître d’ouvrage : Maurer Conseils SA Architecte : Tangram Programme : Construction d’un hôtel 3* de 121 chambres. Surface : 4.w415 m² SDP Montant des travaux : 9.5 M€ H.T.

E


S

A

N

T

É

CENTRE DE DIALYSE DIAVERUM SAINT-JOSEPH Marseille (13) Le concept de façade est généré par l’analyse du programme d’un Centre de Dialyse, de ses besoins et de son fonctionnement. Elle permet d’établir de nombreuses analogies au niveau du mouvement des patients, de la gestion des fluides médicaux ou du cycle d’osmose du sang. Utilisées à ces fins, les corniches sont alors des vecteurs de connexion entre les façades nord et sud. Elles se servent du contexte urbain dans lequel elles se développent en s’accrochant à des altimétries ou à d’autres éléments de composition de façade présents sur les bâtiments accolés. En pignons et en l’absence d’obstacles, elles se retournent et se rejoignent, ce procédé permet de ceinturer le bâtiment et de percevoir l’unité de son concept en tout point du site. En terme d’architecture intérieure, la principale mission de l’équipe Tangram consiste à concevoir des espaces novateurs, effaçant le vocabulaire hospitalier pour le remplacer par la mise en place des codes hôteliers et ainsi conférer à l’édifice une expérience spatiale ludique et agréable.

©Gabrielle Voinot ©Cyril Chauvin

Année : 2017 - réalisé Maître d’ouvrage : Hôpital Saint-Joseph Exploitant : Diaverum Architecte : Tangram Programme : Construction d’un centre de dialyse de 72 lits + centre de procréation médicalement assistée Surface : 7.008 m² SDP Montant des travaux : 11 M€ H.T.


E

N

S

E

I

G

N

E

M

E

N

T

PLAN CAMPUS Aix-en-Provence (13) Actuellement, les deux facultés du site universitaire (Droit et Lettres & Sciences humaines) sont dissociées, elles se font face et sont retranchées de la dynamique urbaine. Dans le cadre de la réhabilitation, le projet se décline autour de 3 axes: - La réhabilitation du bâti existant repensé aux normes internationales et répondant aux exigences d’enseignement et de recherche, afin d’optimiser les conditions de travail de la communauté universitaire, - L’ouverture du site sur la Ville pour ne former qu’un lieu unique, un grand Campus, comprenant des lieux de restauration qualitatifs, une capacité pour l’accueil du public extérieur et des entreprises ainsi que des lieux d’expressions culturelles (création d’un restaurant et bibliothèque universitaires, salle de spectacle). - La création d’un cadre de vie exceptionnel, en requalifiant les espaces extérieurs et en développant des installations uniques. La bibliothèque universitaire, insérée dans un édifice existant, s’articule autour de sa grande verrière d’origine à la lumière tamisée. Le nouvel espace du restaurant, à la géométrie très linéaire, s’ouvre sur l’extérieur par de grandes percées horizontales cadrant les vues sur le paysage. Ces espaces structurants, sobres et lumineux, dont la trame régulière est soulignée par l’éclairage et le rythme d’organisation du mobilier contemporain - en bois ou ponctués de touches colorées - améliorent les lieux de travail et offrent de nouvelles façons d’appréhender l’espace. Le dénivelé important du terrain et les fortes contraintes patrimoniales ont orienté grandement l’esprit du projet en organisant les espaces publics en larges terrasses, pour favoriser les échanges entre les étudiants.

©AMGraphisme

Année : 2018 - en cours Maîtres d’ouvrage : Aix Marseille Université, Ministère de l’Education Groupement : Eiffage Concessions Architectes : Carta Associés, Tangram, EAI Programme : Conception et réhabilitation du quartier des Facultés d’Aix-en-Provence Surface : 47.300 m² SDP et 15.500 m² d’espaces extérieurs Montant des travaux : 75 M€ H.T.


E

N

S

E

I

G

N

E

M

E

N

T

DULWICH COLLEGE Yangon, Birmanie Le campus situé à l’Est de Yangon proche de la mer, dans un environnement humide, est constitué de 8 bâtiments destinés à une éducation anglaise d’excellence. Dans un souci d’innovation et de recherche, constant à l’agence, nous avons travaillé avec les matières locales telles que la brique, le béton ou encore le bambou, très abondant au Myanmar, économique et écologique, à haute performance architecturale et technologique. Ces matériaux ont été utilisés sous toutes leurs formes et à différentes échelles afin de créer des univers, ludiques et accueillants, allant de la maternelle au collège. Les salles de classe, salles de musique, salles de dessin, bibliothèque sont pensées pour être des espaces calmes, neutres, propices à la concentration, avec quelques touches de couleur, où la qualité de la lumière est une priorité. Chaque meuble est dessiné sur mesure intégrant chaque besoin de façon ergonomique. Pour les espaces communs, un matériau est attribué à chaque école, à utiliser majoritairement comme un repère. Le bambou pour la petite école, parfois sculptural, souvent accueillant et amusant.La brique pour la moyenne école (fixe ou en mouvement), et le béton pour les plus grands (exprimant les bases solides acquises dans cette école).

©AMGraphisme

Année : 2018 - réalisé Maître d’ouvrage : SPA Project Management Architecte : Tangram Programme : Cinq bâtiments d’enseignement, depuis la maternelle jusqu’au lycée, un bâtiment d’enseignement artistique, un complexe sportif comprenant 3 gymnases, une piscine olympique et une piscine d’entrainement, un internat pour 300 étudiants et 3 terrains de sport extérieurs. Surface : 40.000 m² SDP Montant des travaux : 37.2 M€ H.T.


T

E

R

T

I

A

I

R

E

CAMPUS VOYAGE PRIVÉ Aix-en-Provence (13) À la façon de tout organisme vivant, notre quête architecturale vise la variété des parcours, la richesse de multiples interactions avec l’environnement et les personnes. Aussi notre approche est fondée sur l’homme et ses interactions avec son environnement. La recherche d’une hybridation paysage/architecture dédiée à la performance et au bien-être a avant tout guidé notre pensée. Situé dans la ZAC de la Constance, moteur principal de la FrenchTech Aix-Marseille, le campus se compose de 3 bâtiments et d’un restaurant installé dans l’ancienne bastide déjà présente sur le site. Une architecture de bois en osmose avec l’environnement qui l’accueille. L’espace se plie pour se faire discret, cadrer le lointain, viser l’horizon et contempler le paysage environnant. L’aménagement intérieur est traité dans la continuité des espaces extérieurs, effaçant ainsi les limites de l’architecture et proposant un cadre de travail plus proche de la nature. Les bureaux, adossés au grand talus, bénéficient d’éclairages zénithaux et de larges ouvertures cadrées sur le paysage, proche ou lointain. Les mezzanines et patios intérieurs permettent de recouper les espaces de travail en cellules modulables de 1 à 30 personnes. Les zones de détente et de restauration sont le prolongement direct des espaces extérieurs, paysagés ou naturels. Jouant avec la lumière naturelle et traitée comme un espace de vie à part entière, l’Agora se compose de grands gradins favorisant les échanges et reprenant les courbes de niveaux du terrain. Le challenge est d’offrir une nouvelle façon de travailler, empreinte de modularité et évolutivité dans un univers frais et personnalisable rehaussé de touches acidulées.

©AMGraphisme

Année 2019 - en cours Maître d’ouvrage : Groupe Voyage Privé Architecte : Tangram Programme : Siège social VPG, un restaurant d’entreprise et une crèche. Surface : 7.468m2 SDP Montant des travaux : 15 M€ H.T.


A

R

C

H

I

T

E

C

T

U

R

E

I

N

T

É

R

I

E

CITY CENTER VIEUX-PORT Marseille (13) Un projet à ambition nationale pour la requalification du socle de cet ensemble des années 70. Le premier enjeu était de remettre en valeur des façades existantes par le biais d’insertions graphiques contemporaines redéfinissant une lecture claire de l’entrée principale. Le second défi était d’inonder de lumière naturelle le cœur des volumes de ce large plateau en commençant par la percée verticale créée entre le RDC et la mezzanine puis par le traitement des espaces de la couronne périphérique en transparence. Cette trame lumineuse associée à un jeu de succession de boîtes traversantes organise l’espace en diverses entités proposant des zones d’échanges libres ou privatisées autour de la grande salle de congrès, en cohérence avec les nouveaux modes de travail.

©Tangram Architectes ©AMGraphisme

Année : 2017 - réalisé Maître d’ouvrage : World Trade Center Marseille Provence Architecte : Tangram Programme : Restructuration de l’ensemble Surface : 2.500 m² SDP Montant des travaux : 2.4 M€ H.T.

U

R

E


A

R

C

H

I

T

E

C

T

U

R

E

I

N

T

É

R

I

E

MAISON DES ASSOCIATIONS La Farlède (83) La contrainte principale était de proposer un espace multifonctionnel permettant l’organisation d’événements collectifs diamétralement opposés, tels que des expositions, manifestations associatives, projections, etc., tout en définissant un écrin qualitatif. Ce parti pris s’est illustré par un « Fond de scène » se déroulant, tel un ruban, sur le mur arrière des espaces d’exposition. Sorte de séquence fonctionnelle, il se transforme au fil du cheminement intérieur, passant de banque d’accueil à cimaises mobiles, créant ainsi une animation des lieux évolutive. Il permet l’intégration de l’ensemble des services liés au site : accès aux bureaux, salles de réunions, sanitaires, niche de rangement et vestiaires/dressing. Reliant ainsi l’enfilade des deux grandes salles, le choix du matériau s’est porté sur le bois, traité en verticalité et contraste, relief et mouvement (faisant directement écho aux éléments de façades et balcons de l’édifice) afin d’apporter une touche neutre mais chaleureuse aux volumes entièrement traités en blanc pour une plus grande adaptabilité des fonctions. Les axes lumineux mettent en valeur les cheminements et zones d’exposition en brisant le rythme linéaire général tout en structurant l’espace.

©Gabrielle Voinot

Année : 2016 - réalisé Maître d’ouvrage : Commune de la Farlède Architecte : Tangram Programme : Aménagement de la Maison des Associations de la Farlède Surface : 645 m² SDP Montant des travaux : 515 000€ H.T.

U

R

E


A

R

C

H

I

T

E

C

T

U

R

E

I

N

T

É

R

I

E

COMPAGNIE DES GEMMES Cannes (06) Un concept store créé pour 3 commerces autour d’un projet de design global cohérent avec la personnalité de l’enseigne et permettant de réactualiser son image lors de l’ouverture de sa nouvelle boutique sur la côte. L’idée réside dans la retranscription en formes et matières de l’image véhiculée par la marque : le classique revisité et l’association d’un savoir-faire ancestral et d’une entreprise jeune et dynamique. Dans l’optique de mettre en valeur cet artisanat d’art, l’inspiration est née de 4 grandes thématiques reliées au monde de la bijouterie : le métier, le voyage, la forme et la perception. La traduction spatiale est un « atelier devenu boutique» où l’image traditionnelle de la bijouterie se fond à la modernité par des jeux de dégradés, d’effacement de moulures et de vitrines créatives. La boutique Cannoise de « La compagnie des Gemmes » offre ainsi un lieu contemporain et intemporel décliné dans des camaïeux de blanc et taupe reflétant une ambiance élégante et cosy. Cet écrin sobre et épuré met en scène l’élément central de la bijouterie que sont les pierres précieuses et leurs couleurs. Elles se présentent sous un nouvel angle montées en bijoux ou exposées seules pour mieux en apprécier la beauté. Le premier regard se pose sur les doubles vitrines pivotantes de la façade, puis le Bar à bijoux – élément central du projet offrant une présentation linéaire des créations – se déploie généreusement vers le client devenant la signature identitaire de la marque. Le mobilier d’accueil participe entièrement à la mise en valeur de la joaillerie : les tables de réception obliques recentrent les clients vers le bijou et, plus intimiste, le cabinet du diamantaire devient espace de réception confidentiel reprenant les lignes de l’établi originel. L’univers intérieur s’appuie également sur l’idée du facettage comme fil conducteur dans la décoration et l’aménagement des boutiques, parfois mobilier, revêtement mural, sol… Matières creusées, jeux d’ombres et de lumières dynamisent l’espace.

©Gabrielle Voinot

Année : 2015 - réalisé Maître d’ouvrage : GMC Architecte : Tangram Programme : Aménagement d’une boutique de luxe et création d’un design global cohérent avec l’identité de la marque Surface : 60 m² SDP Montant des travaux : 170 500 € H.T.

U

R

E


A

R

C

H

I

T

E

C

T

U

R

E

I

N

T

É

R

I

E

CONCEPT STORE BY MAMÉ Marseille (13) L’idée principale pour cette nouvelle enseigne était de créer un signal visuel remarquable. Le projet a été élaboré à partir de l’histoire des cabinets de curiosité, support de présentation d’objets divers et variés, à la fois communs et rares. La marque base son identité sur «la curiosité». Un concept-store mêlant espace de vente, restauration et détente, où design, plaisirs gustatifs et soins du corps sont les maître-mots. L’accumulation de boîtes en bois devient un écrin précieux de collections dans un espace aux caractéristiques architecturales simples et épurées. Ainsi, le mur principal haut de 5 mètres est entièrement habillé de modules en bois créant une composition atypique. Les cubes, disposés et dimensionnés de manière à accueillir les diverses activités de la boutique, offrent l’impression d’un dégradé de volumes jouant avec la lumière du sud.

©Gabrielle Voinot

Année : 2014 - réalisé Maître d’ouvrage : Mamé Architecte : Tangram Programme : Création d’une identité visuelle et aménagement d’un concept-store en privilégiant le matériau bois Surface : 140 m² SDP Montant des travaux : 130 000 € H.T.

U

R

E


A

R

C

H

I

T

E

C

T

U

R

E

I

N

T

É

R

I

E

RÉSIDENCE MMV Tignes les Brévières (73) La chambre « au-delà du cadre ». Etude réalisée spécifiquement sur la typologie de chambre en résidence de montagne : innovation, optimisation dans l’intégration du programme MMV, ergonomie et ambiances. Un concept identitaire autour de l’archétype du chalet associé à un travail complémentaire sur la perception de l’espace. Entre intérieur et extérieur, les limites s’effacent par glissements du paysage et jeux de reflets. La façade miroitante accentue l’effet de perspective tout en inversant la notion de point de vue. La chambre semble s’agrandir et devient elle-même panorama. Le choix des matières et des teintes renvoie au foyer chaleureux et cosy des ambiances de montagne.

Année : 2015 - réalisé Maître d’ouvrage : Goupe MMV Architecte : Tangram Programme : Rénovation et aménagement intérieur Surface : NC Montant des travaux : NC

U

R

E


R

É

H

A

B

I

L

I

T

A

T

I

O

N

PALAIS DE JUSTICE MONTHYON Marseille (13) Au-delà d’une approche historique, d’une sensibilité patrimoniale, ce sont avant tout les qualités spatiales, la beauté de la lumière naturelle, la clarté d’organisation qui nous ont poussé à retrouver l’essence même du Palais. Pour la salle des pas perdus, rénovation de la verrière existante en conservant sa structure primaire, l’objectif étant d’avoir un minimum de structure porteuse. La lentille horizontale est supprimée. Ce dispositif apporte une lumière naturelle empreinte de sérénité, tout en offrant une lisibilité du temps qui passe. Pour les 3 salles d’audiences, on reprend l’ensemble des fenêtres en imposte existant à l’origine. Une fois retrouvés l’équilibre, l’harmonie et l’ordre des proportions de chaque salle, couverture des fenêtres d’un voile opalescent pour nimber le volume d’une lumière douce, enveloppante et protectrice. Les 2 grands patios et les 2 escaliers seront restitués comme la grande séquence qu’ils étaient. La paroi vitrée séparant les escaliers et les patios est recomposée comme une « simple feuille » de verre permettant une continuité visuelle totale entre l’intérieur et l’extérieur. Le sol des patios a reçu une dalle de finition au revêtement poli sombre. Ainsi, miroitant le ciel, ils inondent de lumière tout le bâtiment.Après une approche patrimoniale, ce bâtiment imposant et majestueux datant du XIXème siècle exigeait une intervention emprunte d’humilité et de sobriété. La démarche conceptuelle a donc été de mettre en valeur les décors historiques – afin de retrouver les volumes et ouvertures d’origine – et de souligner l’ensemble de ces éléments par des lignes simples et épurées. Les espaces ont ainsi été valorisés par un contraste entre une voûte – blanche et lumineuse – et des soubassements plus sombres. Ces teintes neutres et chaudes guident le regard et diffusent une atmosphère sereine et rassurante pour les justiciables. Une attention particulière a également été portée à la lumière, traitée de façon directe dans les espaces d’accueil et les circulations, ou filtrée et maîtrisée dans les salles d’audience ou de travail afin d’y adoucir l’ambiance. L’ensemble du mobilier a été spécifiquement dessiné pour le projet

©Gabrielle Voinot

Année : 2015 - réalisé Maître d’ouvrage : APIJ Architecte : Tangram Programme : Réhabilitation de l’ensemble du bâti Surface : 7.934 m² SDP Montant des travaux : 12 M€ H.T.


C

O

N

C

O

U

R

S

ZAC DE LA CONSTANCE Aix-en-Provence (13) Pour relier de manière efficace le quartier de la Constance au centre-ville, une passerelle piétonne est proposée au droit de la Fondation Vasarely. Elle enjambe l’autoroute A8 et se raccorde directement au cours Cézanne. A partir des cours principaux, deux boucles de desserte voitures sont installées et complétées par un maillage souple de voies piétonnes (ou voies partagées) qui suivent le relief et permettent l’accès à toutes les portes d’entrée des logements. Enfin, une succession de placettes publiques offrent des espaces de rencontre « aixois », par exemple autour d’un arbre et d’une fontaine. L’architecture proposée pour ce quartier s’inspire de celle du centre d’Aix. Sans créer de pastiche, il s’agira de trouver une écriture contemporaine à partir des trames, des hauteurs de baies, des couleurs et des toitures qui caractérisent les façades aixoises. Le quartier dialogue avec le relief et la nature du site. Il met en valeur les secteurs humides, les boisements du sud et le talweg enjambé par la passerelle. Les parcs proposés dans l’espace public renforcent l’idée de nature en ville. Les grands points de vue de Cézanne sont mis en scène au cœur du quartier.

©AMGraphisme

Année : concours non lauréat Maître d’ouvrage : Pays d’Aix Territoires Architecte mandataire : ANMA Paysagiste : Tangram Programme : Maitrise d’oeuvre des espaces publics de la ZAC de la Constance Surface : 98 hectares


TANGRAM ARCHITECTES 10 rue Virgile Marron - 13005 Marseille T. 04 91 42 91 38 - F. 04 91 48 01 65 www.tangram-architectes.com

Edition fĂŠvrier 2018


Tangram book architecture intérieure light  
Tangram book architecture intérieure light  
Advertisement