Page 1

Du 28 juin au 7 juillet

Les Nuits de la Méditerranée

EXPOSITION

ACTUALITE

escapade - SORTIES -

À L’AFFICHE - ÉVÉNEMENTS - IDÉES

c nouveau

- À DÉCOUVRIR - VISITES - PEOPLE - PLAN DE LA VILLE - ADRESSES UTILES - MONUMENTS

WEEK-END - BALLADES DANS LES ENVIRONS DE TANGER - ON A TESTÉ - NOUVEAUTÉS

AGENDA - ACTUALITÉS - EXPOS

ASILAH - CHEFCHAOUEN - KSAR SGHIR - LARACHE - TAMUDA BAY - TÉTOUAN

COULEURS

N° 7 - Juin 2008 - Mensuel

Tanger www.tangerpocket.com


Sommaire N° 7 - Juin 2008

ACTUALITÉS 4

Edito

Brèves

AGENDA 6 7 8 10 12 13

Voici donc paraître le 7e numéro de

L’événement du mois

Couleurs Tanger Pocket. Nous quittons

Les Nuits de la Méditerranée Expo

la petite enfance pour entrer dans l’adolescence. La maturité vient

Concerts, théâtre... Cinéma People Sorties

progressivement… Depuis sept mois maintenant, nous nous efforçons de rester fidèles à notre ambition première : vivre au diapason de Tanger et de sa

À DÉCOUVRIR 14 16 18 20 22 23 24 25

région, vous les faire découvrir ou

Tanger et... ...la ville des consuls Escapade Tétouan Plan de Tanger Plan médina et région Visites et monuments Excursions L’adresse du mois Dar D’Art C’est nouveau

redécouvrir. Actualités, expositions, cinéma, sorties, escapades… le Nord bouge, fourmille de nouveaux projets comme en témoigne le Pocket au fil de ses pages, tous les mois. En espérant qu’il en soit encore longtemps ainsi et que l’information à relayer soit toujours plus riche !

Aurore Chaffangeon

ADRESSES 26 35 36 37 38 39

Tanger Asilah Tétouan Chefchaouen Carnet pratique Evénéments annuels

Directeur de Publication : Youssef Mouhyi Directeurs d’Edition : Anne Scheuer et Julien Rateau Rédactrice en Chef : Aurore Chaffangeon. Journalistes : Anna-Gael Rio, Aline Bernard,Corinne Verner et Guillaume Rateau Infographistes : Jalila Diki, Youssef Rafik, Lahcen Amlou Photographes : Otman Sakhi et Mathieu Gast Réservation espace : Anne-Marie Demtchenko , Anne Scheuer et Hamza Bouhait Secrétariat : Laïla Taoumi et Siham Nassouri Distribution : Abdelhak Ghanem Bentouis Couleurs Com Tanger : 115 av. Med Ben Abdellah apt 15 , Tanger Tél : 039 93 34 30 / 31 – Fax : 039 93 34 36 Edition : Couleurs Com SARL, 9 avenue Mansour Eddahbi, rés. Jaâfar, Guéliz, Marrakech Tél. :024 43 96 41 / 024 43 29 04 Fax : 024 43 75 32 Site web : www.tangerpocket.com Email : contact@tangerpocket.com Impression : Youssef Impressions Marrakech ISSN : en cours. Dépôt Légal : C 07/14 Marrakech

Pour toute correction ou rajout concernant les adresses ou les informations contenues dans le guide, contactez-nous par mail contact@tangerpocket.com ou par téléphone au 039 93 34 30 Merci de votre compréhension. 3


Actu Nouveau bateau sur le détroit

JUMELAGE DE TANGER AVEC PRAIA

L'inauguration officielle de la nouvelle unité Tanger Jet II, le catamaran le plus rapide sur le détroit et le second bateau à grande vitesse sous pavillon marocain, aura lieu le 12 juin 2008 au port de Tanger. Ce dernierné chez FRS, d’une longueur de 86,60 m et d’une largeur de 23,80 m, pourra accueillir 900 passagers et 238 véhicules. Il aura nécessité un investissement de 30 millions de dollars. Il assurera la liaison entre Tanger e t Ta r i f a e n 3 5 m n a i n s i q u e Ta n g e r –Algeciras en juillet et août. FRS Maroc Sarl, 18 rue El Farabi à Tanger Tél. : 039 34 94 06

Les membres du Conseil de la commune urbaine de la ville de Tanger ont adopté en mai le projet de jumelage de Tanger avec la ville de Praia, capitale du Cap Vert. Ce projet de jumelage a été lancé au cours de la récente visite à Tanger du Président de la République du Cap Vert au cours de laquelle il a été reçu par les autorités locales et les élus. Ce jumelage confirme l'ouverture de la ville de Tanger sur son environnement international, et en particulier africain. Située à Sotavento, l'une des principales îles de l'archipel du Cap Vert, Praia dispose d'un aéroport international et d'un port qui joue un rôle économique vital pour l'archipel. La république du Cap-Vert, d’une superficie de 4.033 km2, est constituée de 13 îles situées dans l'océan Atlantique. La langue officielle y est le portugais.

Coopération catalane dans l’associatif Depuis avril 2008 le siège de l ’ A g e n c e Catalane de Développement ouvre ses portes a u m i l i e u associatif. Ce nouveau siège, basé à Tanger, a comme objectif la coordination des projets et des partenaires, qu’ils soient catalans ou marocains. Dans ce cadre, l’intervention sera axée sur l’intégration sociale, la lutte contre la discrimination des femmes et des jeunes, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la promotion des droits de l’homme et le renforcement du tissu associatif. Des projets de coopération au développement sont déjà en cours dans les provinces de Chefchaouen, Tétouan et Tanger. 39A, rue Sidi Bouabid (à coté Dar Chebab), Tanger - Tel.039 93 68 87/ Fax.039 93 68 25

La région vedette du SMAP Du 9 au 11 mai a eu lieu au parc des expositions de Villepinte à Paris, le Salon de l’immobilier Marocain à Paris. Les visiteurs ont découvert l’ensemble des nouveaux projets, en particulier ceux de la région TangerTétouan, vedette de l’édition 2008. Elle a fait preuve de son expansion urbaine et économique, du dynamisme de son activité touristique qui devrait permettre à la Ville du détroit d’héberger plus de deux millions de touristes à l’horizon 2015.

Tanger à Bruxelles Le Conseil régional du Tourisme de Tanger-Tétouan (CRT) et la représentation de la Royal Air Maroc (RAM) pour le Benelux ont organisé, en mai, à Bruxelles, un atelier consacré à la promotion touristique de la ville. Les organisateurs ont présenté les atouts de Tanger et exposé l'essor de développement de la région engendré par les grands chantiers récemment démarrés. De nombreux contacts ont été pris entre le CRT de Tanger-Tétouan, la RAM et les tours opérateurs dans le but de promouvoir cette destination appelée à devenir un pôle touristique d'excellence.

4


Actu LANCEMENT DE TANGER CITY CENTER

assises nationales du tourisme à tétouan

Fadesa vient de commencer la construction de Tanger City Center. 803 appartements, plus de 10 000 m2 de plateaux de bureaux, 2 hôtels 4 et 5 étoiles d’une capacité totale de 1000 lits, un centre commercial et de loisirs… le Tanger City Center est appelé à devenir un nouveau pole attractif de la ville. Situé près de la gare et à 200 mètres de la Corniche, cet ensemble intégré, contribuera également à positionner la ville du détroit comme une importante destination touristique. Bâti selon les règles de sécurité les plus exigeantes en la matière, tout en respectant les normes inspirées du développement durable - isolation thermique des constructions pour éviter au maximum les déperditions d’énergie – il s’étendra sur une superficie de 3 ha.

inauguration du barrage tanger-méditerranée

Le Roi Mohammed VI a inauguré le 17 mai dernier, à Taghram, le barrage Tanger-Mediterranée. D’une retenue de 25 millions de m3, d’une superficie de 123 hectares, il se situe sur l’Oued Rmel, à 45 km à l’est de Tanger et à 1km de Tanger-Méd. Cette nouvelle installation, qui va permettre de régulariser un volume de 8 millions de m3, est destiné à l’alimentation en eau potable et industrielle du complexe portuaire Tanger-Méd et à la protection de ce dernier contre les crues de l’Oued Rmel qui traverse le port.

5

La 8e édition des Assises Nationales du Tourisme se dérouleront le 14 juin à Tétouan. Placées sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, elles seront l'occasion d’établir le bilan des réalisations du secteur entre 2001 et 2007. Il permettra d'exposer les avancées significatives dans le cadre de la « Vision 2010 » dont l'objectif est d'atteindre 10 millions de touristes. Par ailleurs l'accent sera mis sur les chantiers prioritaires à dresser sur les prochaines années pour faire de la destination Maroc une destination de qualité : ressources humaines, professionnalisation des métiers & qualité et tourisme durable seront à l'honneur et feront l'objet d'échanges et débats donnant de la visibilité sur les actions à initier. Seront également présentés les projets futurs du secteur du tourisme au Maroc pour les différents acteurs du secteur, publics, privés, nationaux et internationaux.


Association Tanger Région Action Culturelle

Agenda ÉVÉNEMENT DU MOIS

Tél. : 039 93 91 46 / 039 93 17 29 tangeregion05@yahoo.fr www.atrac/fimt.ma Places à retirer à l’Institut français de Tanger

LES NUITS DE LA MEDITERRANEE La 8 e édition du Festival des Nuits de la Méditerranée se déroulera du 28 juin au 7 juillet au palais des Institutions Italiennes et dans le quartier de Beni Makada.

PROGRAMME Samedi 28 et dimanche 29 juin à 20h30 Avant-première du festival : concerts gratuits. Dar Dmana, les Gnaouas de Tanger, les Ghiyatas de Jahjoukas, Chabab Tanja Lil Mousiqa Alarabia. Dar Tounsi à Beni Makada. Mardi 1er juillet à 21h30 Nuit de la Rencontre : ouverture officielle du Festival Deux parties : les 3MA puis Ihsan Rmiki et l’ensemble Zamane Al Wasl (Maroc) Palais des Institutions italiennes - 150 Dh Mercredi 2 juillet à 21h30 Nuit Africaine Deux parties : Gnaouas de Tanger puis Dobet Gnahoré (Côte d’Ivoire) Palais des Institutions italiennes - 150 Dh Jeudi 3 juillet à 21h30 Nuit des Troubadours et du Flamenco 1ère partie : Los Trovadores Hispanos : Olavide Begoña et l’ensemble Mudéjar 2e partie : Groupe de flamenco traditionnel provenant du « festival del Cante de las Minas » (Espagne) Palais des Institutions italiennes - 150 Dh Vendredi 4 juillet à 21h30 Nuit du Châabi Mâalem Ghorfti et la Taqtouqa Jabalia, Abdellatif Benmoussa et Malika Marrakchia ainsi que l’ensemble Firdaous de Marrakech Palais des Institutions italiennes - 100 Dh

Cette année encore la programmation musicale choisie par l’équipe de l’Atrac (Association Tanger Région pour l’Action Culturelle) a été axée sur l’ouverture et la rencontre. Ce festival propose au public déjà fidèle de nombreux concerts, mais aussi une exposition, une pièce de théâtre, des projections, des animations organisées par des jeunes, et des tables rondes. L’Atrac et l’ensemble de ses partenaires souhaitent ainsi «dynamiser l’image, la notoriété et l’économie de la Région Nord du Royaume ». De nombreuses institutions et associations - la Wilaya, le Conseil régional, la Ville de Tanger, l’IF Nord, l’Instituto Cervantès, le Ministère de la Culture espagnol , les Ambassades d’Espagne et du Venezuela, le Consulat Général d’Italie à Casablanca… - ont, cette année encore, participé à la mise en place de cet événement.

Samedi 5 juillet à 21h30 Nuit Latino / Salsa Orlando Poleo et son Ensemble (Venezuela) Palais des Institutions italiennes - 150 Dh Dimanche 6 juillet à 21h30 Nuit Gitane 1ère partie : le duo Anna Yerno (danseuse flamenco) et Guillaume de Chassy (piano) 2e partie : Mayte Martin dans son spectacle « Al cantar a Manuel » Palais des Institutions italiennes - 150 Dh Lundi 7 juillet à 21h Nuit Esprit du Festival 1ère partie : Toumback, concert de percussions corporelles avec les enfants de Tanger 2e partie : Duo Berimba, Stéphane Grosjean (Berimba) et Béatrice Reuther (guitare). Palais des Institutions italiennes

6


Agenda expo MOHAMED MEZIATI A VOLUBILIS Diplômé en stylisme et en modélisme, Mohamed Meziati accumule les expériences d i v e r s e s : restauration de tableaux et de sculptures, la création de prototypes de mosaïques, travail pour des publicitaires… Il exposera à la Galerie Volubilis des œuvres mêlant bois, pâte à colle et peinture à huile. Du 15 juin au 15 juillet Galerie Volubilis, 6 rue Sidi Boukouja, Tanger Tél/Fax : 039 33 38 75

HECTOR BERLIOZ À L’IF TÉTOUAN L’approche thématique permet de mieux saisir la personnalité de Berlioz compositeur, génie du romantisme français, son talent visionnaire de chef d'orchestre, par l'exposé de son œuvre, de ses écrits, de ses voyages, de pages biographiques et musicales. L'iconographie est riche de documents peu connus ou inédits comprenant manuscrits autographes, décors de scènes, partitions annotées, portraits… La plupart de ces documents proviennent des collections de la Bibliothèque nationale de France et de celles du Musée Hector Berlioz de la Côte Saint-André. Du 10 juin au 15 juillet Institut Français de Tétouan, 13 rue Chakib Arsalane - Tél. : 039 96 12 12 / 039 70 11 25

AMINA R’MIKI À VOLUBILIS

Diplômée de l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Tétouan et de l'Ecole des Arts Visuels de N e w Yo r k , A m i n a R m i k i a exposé dans plusieurs villes du Royaume. Ses oeuvres frappent par une forte sensibilité qui donne toute son originalité à la peinture où toutes les formes et les couleurs ne sont qu'un support pour servir une « esthétique picturale qui accroche l'oeil et interpelle le regard avec son épaisseur sémantique ». Jusqu’au 14 juin. Ouvert de 10h30 à 13h et de 15h30 à 19h. Fermé le lundi. Galerie Volubilis, 6 Sidi Boukouja, Tanger. Tél/ Fax : 039 33 38 75 gallery@menara.ma

MANUSCRITOS À L’INSTITUT CERVANTÈS. Vernissage le 16 mai à 19h. L’exposition « Paroles Manuscrites » regroupe 40 écrivains espagnols qui ont envoyé des fragments manuscrits pour l’inauguration de la médiathèque de Fès. Cette dernière porte le nom de l’écrivain et éditeur de la « génération poétique du 27 », Manuel Altolaguirre. Du 16 mai au 29 juin. Salle d’expositions de l’Institut Cervantès, 9 rue de Belgique, Tanger Tél : 039 93 20 01

ET AUSSI Margarita Suàrez Carreno à Medina Art Gallery Du 14 au 28 juin. 30 av Abou Chouaib Doukali, Bel Air, Tanger Tél : 039 37 26 44/064 11 65 41 www.medinagallery.com Mohammed Larbi Zaidane et Houda Khalladi à Dar D’art Jusqu’au 20 juin (voir la rubrique Adresse du mois ) 6 rue Matrane à Tanger – Tél. : 039 37 57 07 Patrick Debelle à Lawrence-Arnott A partir du 10 juin 68 ru Amr Ibn Ass, Tanger. Tél. : 039 33 34 82

7


Agenda

Concerts, conferences, Théâtre

JOURNEE MONDIALE THÉATRE-TAOUB CIRQUE DE L’ENVIRONNEMENT Dimanche 8 juin L’association Al Boughaz célèbre la journée mondiale de l’environnement en collaboration avec ses différents partenaires dont les associations de quartiers et les scolaires. Des actions de sensibilisation de la population à la protection et à la défense du patrimoine sont prévues ainsi qu’une visite de la médina, activité désor mais traditionnelle pour Al Boughaz, reconnue aujourd’hui grâce à la passion de son président, Rachid Tafersiti, pour sa ville, sa médina et ses habitants. tafer@iam.net.ma - Tél. : 039 32 23 42

THÉÂTRE. DU VENT DANS LES BRANCHES DE SASSAFRAS

Vendredi 13 et samedi 14 juin à 20h30 La truculente famille Rockefeller assiégée dans son ranch du Kentucky par de redoutables guerriers Peaux-Rouges. Un western burlesque et trépidant ! Cette comédie de René de Obaldia haute en couleurs et pleine d’humour sera jouée par une troupe réunissant professionnels et amateurs, tous bénévoles, au profit d’une œuvre caritative. Salle Beckett, rue Okba Ibn Nafie, Tanger. Réservations : 039 94 25 89 ou 039 94 10 54

Samedi 14 juin à 21h TAOUB, qui veut dire tissu en arabe, est un spectacle construit à partir de ce matériau : tapis, habits, scène, toiles de parachute et de trampoline. Ici, l’acrobatie, qui est une pratique marocaine ancestrale, est pratiquée par une troupe familiale qui l’intègre à un travail de projections d’images : photographies, ombres, vidéo. La musique est entièrement jouée et chantée sur scène par les acrobates et tout est construit sur scène face au public. Ce mélange d’acrobatie, d’arts visuels et de chant est un régal à partager en famille. Ecole Adrien Berchet, 131 rue Chapi, Tanger. Tél. : 039 94 25 75 eberchet@iam.net.ma

THEATRE. WAITING FOR GODOT Mercredi 18 et vendredi 19 juin à 20h L ’ E c o l e A m é r i c a i n e d e Ta n g e r ( A S T ) p r é s e n t e « Wa i t i n g f o r G o d o t » a u P a l a i s M o u l a y H a f i d d e s Institutions Italiennes. Mis en scène par Alex Yo u n g , c e c l a s s i q u e d e S a m u e l B e c k e t t s e r a joué en anglais par le club de dramaturgie de l ’ A S T. Av i s a u x a n g l o p h o n e s . Renseignements : 039 93 98 27 Email : alex.trimble@gmail.com

8


Agenda Concerts, conferences, Théâtre

RENCONTRES MÉDITERRANÉENNES DE LA GUITARE DU 19 AU 23 JUIN 2008 Durant 5 soirées consécutives, à travers le jazz, le flamenco, via de grands compositeurs classiques (de Bach à Vivaldi), des œuvres incontournables (d’Albéniz à Django), des duos et trios nous montreront la richesse et la diversité de le guitare. Deux soirées phares à retenir : le 21 juin, à l’occasion de la fête de la musique, un triple concert de guitaristes marocains, espagnols et français, parmi lesquels les frères Boulou et Elios Ferré, héritiers de Django et, le 23 juin, un hommage exceptionnel sera rendu au compositeur marocain Mustapha Aicha Rahmani. IF Tétouan, 13 rue Chakib Arsalane Tél. : 039 96 12 12 et 039 70 11 25

THEATRE. GAGNE TON VISA SAMEDI 28 JUIN ET DIMANCHE 29 JUIN A 18H Née de la volonté d ’ e n f a n t s d e l’association Darna de traiter de la thématique de l’immigration clandestine, cette pièce réunit 7 enfants et 7 adultes de différentes nationalités (guinéens, espagnols, français et marocains). Montée tout d’abord en 2007, elle est présentée après une complète réécriture, une nouvelle mise en scène et distribution des rôles. Ecrite et jouée en franco-darija, « Gagne ton visa » réunit un large public. Parodie de concours télévisé, elle se veut une critique de l’instrumentalisation de la détresse humaine et de la banalisation du sujet par les médias. Entrée libre. Théatre Darna, 48 rue Salah Eddine al Ayyoubi, Foundaq Chejra, Tanger - Tél.: 068 16 63 20

3ÈME FESTIVAL DU THÉÂTRE MÉDITERRANÉEN DU 26 AU 29 JUIN Ce festival rendra hommage au dramaturge Dris Mamoun. Nombreuses représentations et table ronde sur « Le spectacle du théâtre dans les deux rives de la Méditerranée. » Spectacle inaugural “Sens” de Gragiella Boggiano à la Maison de la Culture de Tétouan le 26 juin à 18h. Le festival aura lieu entre Tétouan - salle de spectacle de la maison de la Culture et théâtre espagnol - et Tanger - Salle Beckett et complexe Dawliz -. Renseignements : 064 59 67 91

ET AUSSI Compétitions de golf Les 7 et 8 juin : coupe Peugeot ; les 13 et 14 juin : « Copa de Estrecho » (organisée par la chambre de commerce espagnole et Consulat d’Espagne) ; le 28 juin : la coupe HIST. Royal Golf de Tanger, Route de Boubana - Tél. : 039 93 89 25 golftanger@menara.ma Foire du Livre à Tétouan - Du 6 au 13 juin Place du Méchouar et Maison de la Culture - Tél. : 039 96 48 43 Fête de la musique - Le 21 juin De 15h à 19h30, cour de l’Institut Français 41 rue Hassan Ibn Wazzane, Tanger. Tél. : 039 94.25.89/ 39 94.10.54 - institut.tanger@ifnord.ma 6e édition du Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger - Du 23 au 28 juin Renseignements au CCM : 037 28 92 00 - www.ccm.ma Festival Andalousia de Chefchaouen - Du 27 au 29 juin Défilé de la collection Jodour 2008 de Mahmoud Benslimane Le 26 juin à 22 h au Pasarella. Renseignements : 065 83 05 59 - mahmoudin_ben@yahoo.fr Festival Voix de Femmes - Du 3 au 5 juillet Ecole des Arts et Métiers Bab el Okla, Tétouan - Tél. : 039 96 24 38

9


Agenda CINÉ

Horaires des séances : 16h30, 17h, 19h et 19h30 Séances supplémentaires le vendredi, samedi et dimanche à TÉL. : 21h et 21h30 039 93 46 83 Tarif : 15 Dh et 20 Dh PLACE DU 9 AVRIL GRAND SOCCO www.cinemathequedetanger.com

CINEMATHEQUE DE TANGER DU DIMANCHE 1ER AU MARDI 10 JUIN

ISLAMOUR De Saâd Chraïbi, avec Fatema Loukili, Saâd Chraïbi, Maroc, 2008, 1h35, VO fr, ar, ang, ST fr Une famille Maroco-Américaine vient s’installer a u M a ro c a p r è s l e s é v é n e m e n t s d u 1 1 Septembre. Ce retour entraîne un conflit familial. DU MERCREDI 11 AU MARDI 24 JUIN

LA BEAUTE EPARPILLEE De Lahcen Zinoun, avec Sanaa Alaoui, Mohamed Miftah, Maroc, 2007, 1h30. Maroc 1913. Enlevée puis vendue par des marchands d’esclaves, Oud L’Ward découvre la musique et intègre la riche demeure d’un maître de musique qui décide d’en faire son élève…

CINE-CLUB POUR ENFANTS LA LANTERNE MAGIQUE

MERCREDI 18 JUIN A 19H30

BUTTERFLY PEOPLE De Rhodia Mann, 2006, 45 mn, VO eng Projection suivi d’une discussion avec la réalisatrice Documentaire sur la tribu des Samburu au nord du Kenya. DU MERCREDI 25 JUIN AU MARDI 1ER JUILLET

ARGANA De Hassan Rhanja, avec Touria Jabrane, Younes Megri, Hamidou Benmasoud, Maroc, 2008, 1h45 Rachid regagne son village natal après de brillantes études à l’étranger. Pour protéger les arganiers il crée une petite usine d’extraction de l’huile.

GOETHE INSTITUT REGARD SUR LE CINEMA ALLEMAND CONTEMPORAIN FILMS PROJETÉS À LA CINÉMATHÈQUE DE TANGER À 17H, 19H30, 21H30 SAMEDI 14 JUIN

YELLA De Christian Petzold, Allemagne, 2007, 1h28, VO all, ST a DIMANCHE 15 JUIN

PRINZESSINNENBAD Documentaire de Bettina Blümner Allemagne, 2007, 1h33, VO all, ST a SAMEDI 21 JUIN

DIMANCHE 15 JUIN A 10H ET A 12H 12h

SEHNSUCHT De Valeska Grisebach, Allemagne, 2006, 1h28, VO all, ST a

Dernière séance de la saison

ROXY DU 1ER AU 10 JUIN

LE CHAOS De Youssef Chahine et Khalid Youssef avec Khaled Saleh, Mena Shalaby, Youssef El Cherif, Egypte, France, 2007, 2h02 Hatem, policier véreux tient d'une main de fer Choubra, un quartier du Caire. Il transforme la vie de la femme dont il est amoureux, et qui se refuse à lui, en enfer. DU 11 AU 22 JUIN

TAIMOUR WA CHAFIKA

- RIF

DIMANCHE 22 JUIN

WER FRÜHER STIRBT, IST LÄNGER TOT De Markus H. Rosenmüller, Allemagne, 2006, 1h44, VO all, ST a SAMEDI 28 ET DIMANCHE 29 JUIN

EIN FREUND VON MIR De Sebastian Schipper Allemagne, 2006, 1h24, VO all, ST a

De Khalid Maraa

10


Agenda CINÉ INSTITUT FRANCAIS Films projetés à la Cinémathèque de Tanger et à l’Institut Français de Tétouan JEUDI 5 JUIN A 19H30 - TANGER VENDREDI 6 JUIN A 18H30 - TETOUAN

JEUDI 26 JUIN A 19H30 TANGER VENDREDI 27 JUIN A 18H30 TETOUAN

SAUF LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS NOTRE De Fabienne Godet, avec Olivier Gourmet, Dominique UNIVERS Blanc IMPITOYABLE France, 2006, 1h30, VO fr

De Léa Fazer, avec Alice Taglioni, Jocelyn Quivrin, Thierry Lhermitte France, 2008, 1h27, VO fr

JEUDI 12 JUIN A 19H30 TANGER VENDREDI 13 JUIN A 18H30 TETOUAN

JEUDI 3 JUILLET A 19H30 TANGER VENDREDI 4 JUILLET A 18H30 TETOUAN

CE QUE MES YEUX ONT VU De Fatih Akin, avec Baki Davrak, Tuncel Kurtiz… Turquie, Allemagne, 2007, 2h02 JEUDI 19 JUIN A 19H30 TANGER VENDREDI 20 JUIN A 18H30

LA RAISON DU PLUS FAIBLE

DE BATTRE, MON CŒUR S’EST ARRETE

De Jacques Audiard, De Fatih Akin, avec Baki Davrak, avec Romain Duris, Tuncel Kurtiz… Turquie, Allemagne, Niels Arestrup, Emmanuelle Devos 2007, 2h02 France, 2005, 1h47, VO fr

FICAM - Festival du film d’animation JEUDI 19 JUIN A 16H - TANGER LUNDI 23 JUIN A 10H30 - TETOUAN

VENDREDI 20 JUIN À 19H - TANGER MARDI 24 JUIN À 16H - TÉTOUAN

L’ARBRE AUX ESPRITS

LA REINE SOLEIL

De Cilia Sawadogo, Burkina Faso, Canada, 2005, 45mn, VF. A partir de 6 ans Dans la savane désertique, Kodou va demander l’aide des ancêtres pour sauver l’arbre…

Un film de Philippe Leclerc. France, 2006, 1h17. A partir de 6 ans. Egypte antique, 18ème dynastie Akhesa, ravissante princesse de 14 ans, est loin d’imaginer qu’elle règnera un jour sur l’Egypte...

JEUDI 19 JUIN A 14H - TANGER LUNDI 23 JUIN A 16H - TETOUAN

SAMEDI 21 JUIN À 16H - TANGER MERCREDI 25 JUIN À 10H30 - TÉTOUAN

TOUS A L’OUEST / LUCKY LUCKE

LES TROIS BRIGANDS

D’Olivier Jean-Marie, France, 2007, 1h30. A partir de 6 ans New York, 1855. Lucky Luke escorte les Dalton pour un Un film de Hayo Freitag, Allemagne, 2007, 1h20. énième procès. Inévitablement, les quatre affreux s’évadent A partir de 3 ans Trois méchants brigands rencontrent un jour une et pillent les banques de la future Grosse Pomme. petite fille orpheline. SAMEDI 21 JUIN A 16H - TANGER MERCREDI 25 JUIN A 10H30 - TETOUAN

SAMEDI 21 JUIN À 19H - TANGER MERCREDI 25 JUIN À 18H - TÉTOUAN

LE CORBEAU ET UN DROLE DE MOINEAU Iran, 45min. A partir de 8 ans Trois court-métrages dont les oiseaux sont les héros “Un jour, un corbeau “d’Abdollah Alimorad et “Le moineau et le cotonnier“de Morteza Ahadi Sarkani, et “Le corbeau qui voulait être le plus fort” réalisé par Mohammad Ali Soleymanzadeh.

11

PERSEPOLIS Un film de Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud, France, 2007, 1h30 Prix du jury au Festival de Cannes 2007. A partir de 10 ans Histoire autobiographique d’une Iranienne.


Agenda PEOPLE REPRÉSENTATION DE « L’INVITÉ », SALLE BECKETT

Philippe Lorin et Marie-Christine Vandoorne, directrice de l'IF Tétouan

Hicham Zouali de l'ALCS et Nadia Sentissi

Stéphane Ferrandez du Consulat de France et Nabil Alami de l'IF

Rachid Seffar et Driss Ksikes

INAUGURATION DE LA GALERIE DAR D’ART

Jean-Pierre Lugli, directeur de l'école Berchet, et Francis Godard, consul adjoint de France à Tanger

Lawrence Mynott et son épouse

Najat al Ghandouzi de la Galerie Delacroix, Tomek Kawiak, Philippe Morin du Relais de Paris et Louis Niang

L’artiste Mohamed Ataallah et Me Bahaeddine Tawed

M. Laroussi avec M.et Mme Ben Moussa

Chokri Bentaouit, Antonio Denis et Mounir Lamrani de Dar d’Art

AVANT-PREMIÈRE À LA CINÉMATHÈQUE « WHATEVER LOLA WANTS »

Carmen Lebbos, Philippe Verhaegen du Mangana et Laura Ramsey

Le styliste Mahmoud Ben Slimane

Le réalisateur Nabil Ayouch

12

Saad Bennani du Tom Yam, Assaad Bouab, Myriem, Khalid et Sarah Bennani


Agenda SORTIES BEACH CLUB 555

COMPLEXE DE LA ROSE BLEU

Vous entrez au triple five : musique endiablée, projections sur écrans géants, jeux de lumières intenses, une ambiance assurément délirante… vous ressortirez azimutés ! Pour une ambiance plus calme, mettez les voiles sur le restaurant ou installez-vous à côté de la piscine, les serveurs en vestes d'amiraux vous accueilleront. Bd Mohamed VI - Tél. : 039 94 49 50

PASSARELA Vo u s v o u s d e m a n d e z certainement comment profiter de l’heure de soleil en plus que nous apporte le mois de juin ? Essayez donc le bar à tapas dans le jardin, au bord de la piscine bleue ciel avec vue sur le banc de sable et sur la mer azure, vous nous en direz des nouvelles ! Dans la lancée, goûtez aux grillades (viandes et poissons), spécialité de la nouvelle carte du restaurant tout juste relooké. Et le Pasarela c’est également la discothèque que l’on ne présente plus, une incontournable des nuits festives tangéroises. Café et bar ouverts à partir de midi. Av. Mohammed VI Tél. : 039 94 52 46

Déambulez dans le petit jardin, au bord de la piscine, faites une halte au lounge Boubana, profitez du havre de fraîcheur de la Rose Bleu et de sa belle terrasse qui ouvre pour la saison estivale. Pour continuer la soirée en beauté, un bon repas au restaurant et enfin, pour se déhancher et se déchaîner jusqu'au petit matin, rendez-vous au Loft. Route de Boubana - Tél. : 039 33 94 00

LA ESQUINITA D a n s v o s pérégrinations nocturnes une halte à la Esquinita s’impose ! Pub et restaurant animé, lieu de retrouvailles très en vogue chez les 25-35 ans. La musique fait monter l’ambiance… mais limite les conversations. Av Mohamed VI (en face de l’hôtel Rif) Tél. : 039 34 19 47

R.J' S IRISH Il peut se targuer d'être le seul bar irlandais de Tanger, enfin de gaélique, l'Irish Pub ne possède qu'un poster au-dessus du synthétiseur et de l'enseigne extérieure. Vous l'aurez compris, on n'y cherche pas une Guinness mais bien une ambiance multiculturelle et bon enfant. A l'instar du Bon Goût dont il a investi les locaux, ce bar à tapas ne déçoit pas. 63, rue Amir Ibn Ass - Tél. : 039 37 28 01

ET AUSSI PIANO BAR DU TRICAM’S : à partir du 9 juin : le trio de filles, à partir du 23 : le groupe « Brotherhood » et son chanteur Spike. CHELLAH BEACH CLUB : tous les soirs à partir de 20h30 jusqu’au 7 juin soirées jazzies avec The Pitch Billino from Boston. Flamenco et danseuse orientale les vendredi 13 et samedi 14 juin RIO GRANDE : le groupe de salsa hispano-cubain pimentera vos soirées, rendez-vous dès 20h au Rio Grande sur le port de plaisance de Marina Smir. Marina Smir, route de Sebta, Tamuda Bay, Mdiq - Tél. : 039 66 63 88 13


A decouvrir TANGER ET ...

…la ville des consuls Corinne Verner Photos : collection privée Hans Tischleder

Tanger connait au tournant du 18e siècle un étrange destin. Le sultan Sidi Mohammed ben Abdallah, déterminé à développer la croissance économique de son royaume, appelle de ses vœux l’installation de délégations consulaires à Tanger. La cité devient progressivement une capitale diplomatique. Convoitée par toutes les grandes puissances, elle acquiert de 1923 à 1956 un statut international.

Dès la fin du 18e siècle, le sultan Sidi Mohammed ben Abdallah encourage à Tanger l’installation des négociants et des consuls européens précédemment établis à Rabat et Mogador. Le consulat des Pays-Bas y prend pied dès 1788, la France, perturbée par la Révolution, en 1795, les Etats-Unis en 1797. En 1880, la Conférence de Madrid scelle le début de l’internationalisation. Tanger passe au premier rang de la scène diplomatique et ne cesse de s’épanouir. En même temps que s’y développent une administration et une bourgeoisie locale, elle attire de plus en plus d’étrangers, des politiques mais aussi des affairistes, des peintres, des écrivains, des touristes et des aventuriers de tout poil. Les consulats généraux (au nombre de quatorze en 1905) deviennent, pour la plupart, des légations. Ils acquièrent de plus en plus d’autorité, notamment pour tout ce qui concerne les charges urbaines, les décisions sanitaires ou encore la sécurité de la navigation – c’est le corps consulaire qui impose, en 1861, la construction du phare du cap

S p a r t e l . Ta n d i s q u e l e s E u r o p é e n s s’enracinent, les aristocraties locales s’ouvrent au modernisme : elles adoptent le costume européen, fournissent guides et interprètes, soutiennent les institutions naissantes. Temple, église, mosquée, synagogue et zaouïa voisinent sans heurts. C’est dans ce contexte libéral que l’Anglaise Emily Keene devient cherifa d’Ouezzane (voir encadré) ou que le célèbre caïd Mac Lean instruit les troupes du sultan pendant plus de vingt-cinq ans. En 1906, la Conférence d’Algésiras donne aux treize puissances représentées à Tanger un véritable droit d’ingérence dans les affaires du pays. Puis, en 1923, conformément aux souhaits de l’Angleterre, on lui reconnait le statut de ville internationale. Dès avant les folles années 1920 qui marquent le début de sa carrière internationale, Tanger captive l’attention du monde. Les grands journaux européens y envoient leurs correspondants. Ils ne manquent pas d’événements à couvrir. En 1904, Tanger défie la chronique internationale avec

14


A decouvrir TANGER ET...

« l’affaire Perdicaris », qui stimule l’imaginaire d’une ville hors la loi. Le héros de cette affaire, dont Hollywood tirera en 1975 une adaptation fantaisiste interprétée par Sean Connery et Candice Bergen, est le légendaire Raisouli. Bandit théologien pour les uns, brigand aristocrate pour les autres, protecteur et fléau de Tanger tout à la fois, Sherif Ahmed er-Raisouli s’est fait le spécialiste de la prise d’otages étrangers qu’il monnaie contre de fortes sommes d’argent et des titres visant à renforcer son pouvoir sur la Province. Il est à l’origine de l’enlèvement de l’américain Perdicaris, fils d’un magnat grec du New Jersey, et du journaliste a n g l a i s Wa l t e r H a r r i s . O n p a r l a beaucoup de l’affaire Perdicaris car les Etats-Unis s’y impliquèrent outre mesure. Le président Roosevelt y voyant l’occasion d’assurer sa réélection à la Maison Blanche, envoya plusieurs navires de guerre dans la baie de Tanger. Ne sachant où Raisouli cachait son otage, il dut cependant se résoudre à faire pression sur le sultan pour que soient acceptées toutes les exigences du chef des montagnes : Raisouli fut nommé gouverneur et il reçut une rançon de 70 000 livres sterling. Une fois libéré, Perdicaris devint l’un des hôtes privilégiés de la Maison Blanche. Il fut révélé, bien des années plus tard, qu’il n’était même pas citoyen américain… Avec le statut international, Tanger connaît ensuite une période sulfureuse liée à l’arrivée de la « beat generation » - Paul Bowles fait son premier voyage à Tanger en 1931. En 1940, elle devient une plaque tournante de l’espionnage où se nouent quantité d’intrigues internationales. Eté 1942 : les Etats-Unis envoient deux agents à la légation américaine de Tanger. Gordon Browne

et Carleton Coon, un anthropologue d’Harvard, connaissent bien le terrain. Dotés d’un vaste réseau d’informateurs pour déjouer les plans germaniques d’invasion de l’Afrique du Nord, ils deviennent des espions légendaires. Après guerre, alors que l’Europe est en ruine, Tanger vit encore de ses frasques. Elle ne connait ni contrôle des changes, ni quotas d’immigration, ni barrières douanières, ni taxes. Avec son casino espagnol et sa corniche bordée de palmiers, elle donne l’image d’un autre Monte Carlo. A l’indépendance, en 1956, lorsqu’elle perd son statut international, elle voit le déménagement de toutes ses ambassades dans la capitale, Rabat. Pourtant, comme en témoigne l’usage qu’ont ses habitants de l’espagnol, de l’arabe, du français ou de l’anglais, tout est là, encore, de la diversité de son passé cosmopolite.

La jeune anglaise et le saint musulman 1872 : une jeune gouvernante anglaise du nom d’Emily Keene débarque à Tanger. Neuf mois plus tard, elle épouse le chef de confrérie Sidi Hadj Abdeslam ben Larbi et devient Cherifa d’Ouezzane. Dotée de la baraka de la célèbre confrérie, elle introduit au Maroc le vaccin contre la variole. Amazone expérimentée, elle se déplace seule à cheval dans le pays et se joint aux missions diplomatiques au Maroc et en Algérie. Après la mort du Cherif en 1892, elle s’occupe de défendre les intérêts de ses fils et se consacre à l’éducation de ses petits-enfants qui, sous son influence, reçoivent pour la première fois une éducation à l’extérieur de la zaouïa d’Ouezzane. Elle s’installe ensuite pendant trente ans à Tanger, jusqu’à sa mort, en 1941. Mise en terre à l’âge de 92 ans dans le cimetière familial de Dar Dmana, elle incarne cette mixité heureuse dont Tanger avait le secret. Son récit My Life Story publié à Londres en 1911, reste un document historique de première importance pour comprendre les enjeux politiques du Maroc à la fin du XIXe siècle.

15


A decouvrir ESCAPADE

TÉTOUAN LA BELLE AUX DEUX VISAGES…

Guillaume Rateau

©

Mathieu Gast

Du haut de son promontoire rocheux, entre mer et montagne, celle qui fut quatre fois détruite et rebâtie, celle qu’on a nommée « la petite Jérusalem », « le Patio andalou du Maroc » ou encore « la Cité des pirates », et qui est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, hérite d’un passé culturel, architectural et artistique qui la hisse au rang des plus beaux joyaux du Royaume.

à nouveau en raison du blocus portuaire ordonné en 1565 par Philippe II d’Espagne. Le début du XVIIe siècle la verra recevoir un nouvel afflux de réfugiés ibériques. C’est le début d’un autre essor, sous le règne de Moulay Ismaïl, grâce au développement des relations commerciales avec l’Occident. Il la dotera de ses remparts crénelés aujourd’hui longs de cinq kilomètres. Les Espagnols finiront par l’occuper de 1860 à 1862 avant d’en repartir au terme d’une tractation financière ruineuse et d’y revenir en 1913 pour en faire la capitale de leur zone de Protectorat. Aujourd’hui encore, l’Espagne est partout présente. Dans la langue, largement répandue. Dans le style colonial de la ville nouvelle accrochée à son balcon rocheux et dont la place Moulay-el-Mehdi est le centre. Ses immeubles en demi-lune et son église bâtie en 1926 tranchent avec la toile de fond d’une médina lumineuse et touffue. C’est de cette place stratégique que de part et d’autre s’étend le long boulevard piétonnier Mohammed V qui s’anime à l’heure du paseo et rejoint la place Al-Yalâa et son étrange sculpture d’homme ailé suspendue

Au pied des contreforts du Rif occidental, la cité arabo-andalouse par excellence, cubique et blanche en haut, cossue et colorée en bas, hospitalière et frondeuse partout, épouse à plus de 500 m d’altitude les flancs du jbel Dersa et surplombe la fertile vallée de l’oued Martil, qui s’ouvre sur la Méditerranée. Sa situation privilégiée fut pour elle un atout autant qu’une faiblesse. Si les Romains la reprirent en main au IIIe siècle, ce n’est qu’à partir du XIVe siècle que Tétouan connaît un véritable essor. Refondée au tout début du XIVe siècle par About Thabit de la dynastie des Mérinides, elle devient, par sa proximité avec la Méditerranée, un repaire de pirates. Devenue nuisible au commerce, elle fut détruite en 1399 par Henri III de Castille en un massacre aveugle qui la désertifia pour un siècle. Reconstruite par le Grenadin Sidi Ali AlMandari pour devenir un lieu d'accueil de la civilisation andalouse à partir de la fin du XVe siècle, elle sera repeuplée au début du XVIe siècle par des musulmans et des juifs chassés d’Espagne. Elle redevient alors un pôle de commerce et de piraterie avant de décliner

16


A decouvrir ESCAPADE..

©Mathieu Gast

pour le corps, le four à pain pour la vie, la medersa pour l’esprit – et reste dédié à une activité particulière : menuisiers, ébénistes, tisserands, potiers, tanneurs ou tailleurs. De ce tourbillon d’odeurs et de couleurs émergent quelques merveilles, comme la grande mosquée, la zaouia Fassiya ( 17e siècle) ou le mausolée Sidi Ali Ben Masoud`(16e), sans oublier ces minarets si caractéristiques, décorés de céramiques et de for me octogonale. L’ancien mellah, dessiné sur un plan à angles droits et aménagé sous le règne de Moulay Slimane en 1807 atteste de la forte présence de la communauté juive, aujourd’hui quasiment disparue. Mais on n’oubliera pas que c’est à Tétouan qu’ouvrit la première école juive du Maroc. C’est aussi dans cette cité que l’art et la culture ont toujours eu leur place, ce que rappellent l’école des Beaux-Arts et le musée d’art moderne. Si l’avenir proche est placé sous le signe d’un développement touristique sans précédent, qu’ils semblent éternels, ces microscopiques cafés où les anciens boivent un thé préparé sur un lit de braises, palabrent et fument devant un poste de télévision crachotant une obscure série américaine doublée en espagnol… Pour embrasser d’un seul regard cette ville bordée de ses cimetières juif, musulman, chrétien, et où le nouveau s’est harmonieusement accordé à l’ancien, le mieux est encore d’aller sur l’autre versant de la montagne, là où les Tétouanais viennent en fin de semaine pique-niquer sous les arbres ou flirter à l’abri des regards. On y comprend alors mieux le sens du surnom donné à la discrète Tétouan : « la colombe blanche », si chère aux poètes arabes…

au fronton d’un édifice. Les rues adjacentes sont bordées de façades hispanomauresque dont les balcons en fer forgé, les loggias ouvragées et les arcades mériteraient qu’on en prenne mieux soin. Sur la grande place Hassan II, des petits cafés déploient sous leurs tonnelles de vigne vierge des tables où les Tétouanais viennent s’adonner à leur distraction favorite, « le parchi », un jeu de société dans l’esprit de celui des petits chevaux, qui s’accompagne de lancers de dés à la chorégraphie spectaculaire. À deux pas de la place, Tétouan dévoile son autre visage. Quand on pénètre les entrailles de la médina par l’une de ses sept portes, on est frappé par le soin que ses habitants semblent lui apporter. D’une propreté incomparable, elle déploie dans son enchevêtrement de rues escarpées des placettes ombragées, des venelles fleuries, des fontaines alimentées par un exceptionnel réseau d’eaux souterraines et de grandes portes ouvragées marquées de signes distinctifs ibériques ou juifs. Comme dans toutes les médinas, chaque quartier s’articule autour des trois éléments vitaux - le hammam

Pratique

©Mathieu Gast

Ou loger ? Riad Dalia 25, rue el Ouessaa, Souika, médina. Tél.: 039 96 43 18 www.riad-dalia.com A partir de 400 Dh la nuit. El Reducto 38, Zanqat Zawya, médina Tél.: 039 96 81 20 A partir de 700 Dh la nuit. Hotel Chams Route de Martil, km 2,3 Tél. : 039 99 09 01 / jusqu’à 06 Autour de 500 Dh la chambre double Pour plus d’informations : Délégation du Tourisme 30 Av. Med V, Tétouan Tél.: 039 96 19 15 /16 dttetouan@menara.ma http://www.tourisme.gov.ma

17


Rue

Mly

Has

san

i sa is na Ba

Lihoud

Lihoud

Im

am R

Att irm

id

i

Wad

ue en Av

Al

Im

am

e nu Ave

Avenue

Mo

lam sa As ue en Av

Mo ula y

ue en Av

lay

Moulay

ue

Is m

en

Mou

e Avenu

ziz l’a da Ab

Av

Wad

Al

a il

S li ma ne


Av . oulay

Youssef

Av

en

ue

Id r

iss

1e

r


Ru eL a hn

Derr az

Rue

Rue Sekka ed Ru

e la

e rin Ma

n erda Rue Mokht ar Ah

n Rue be

Rue Moulay iman

Ru ed eS Ru afé eA l Fe rran

eK Ru hath

mi Bra Rue

eK Ru

r sou

Ch e

rk i

uga l

Rue Na ciria

Rue Jama a

Rue Tem

San ia

An fa

Ru eA

Dal

Rue Aï n

ia d ir

Ka

S

Alexa

Rue Sem erté

ani

Be ni A rou sse d Torre s

a rm Ke Rue

sa m

ine tion ica Léga Amér

Rue de la Lib

Cadi

e

RueE l

sia

in Rue To ua

e Ru

bi ou Ay Al

e terr ngle d’A

ne -di Ed

e Ru

h

abid Bou

Sa la

Ru

me

ce Rue la s On

Ru e

I g le

e

e gogu Syna

de Bouarrakia

nn

Rue M nar

Ru e Moh a

Ruedu Pa lmie r

m selha Bou Rue hine Siag Rue

i Sid

Rue A l Ou ed

Dar Baroud

e Bej arin Ru

Rue Tensift

Rue

ul

Oued Aherdan

ma

bde lmo ume

Ru eO u

Rue Bab As sa

Rue

c

sdik

Rue

ras

Rue Dar Ba roud

Na

iri a a Rue Roman

Hassan

Sed

Rue du Commerce

Tetouan

ya qa Se

Rue W ad

elw Rue M ya

Sousse Rue

Avenue

de

li ’Ita ed Ru

Rue

a da Hmatch Jdi

e Ru

e Ru

Rue

Rasso

kous Rue L ou

r

aya zen Rue G

ba

ani ass eH Ru Rue

ek dessad Rue Ben Ab ou eb nia Rue Tija

Ab

n Jnan Kapta

RueMoulay Adbess al am

a

Rue C heik hM o

en idi B eS Ru

Rue Ibn

un ahldo Ibn K Rue

oun R ue Z aït

n hamed BE

ue Ghassal

bah Kas

Al

ia

kk e Dou Ru

en kak eD Ru

Ba to ut a

Rue Ibn

Kerma n

Rue Ben Abou

Ru e

e Ru

Rue Bouka ja R

ed

ala

a

Sidi M ou

Bounaka

R ue

R ue

Rue Ks ir

Rue Ben Abou

Sl

a ss

Place Mech ouar

Rue Riad Sol tan

Kacha Rue

rt Po

Du e Ru

CHEFCHAOUEN


Visites et monuments T A N G E R Dar El Makhzen

Cap Spartel

Palais construit par le sultan Moulay Ismaïl en 1684 juste après le départ des Anglais, il se dresse sur la place de la Kasbah. Il a été récemment rénové et abrite un musée ainsi qu’un jardin andalou. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 16h Tél. : 039 93 20 97

Il marque l’extrémité nord-ouest du continent africain. C’est là que les eaux de la Méditerranée et de l’Atlantique se rejoignent. Vue panoramique sur le détroit de Gibraltar. Si le gardien du phare est présent, vous pourrez y accéder. Situé à 14 km de Tanger

Eglise Saint Andrew’s

La Légation américaine

L i e u d e c u l t e britannique, construit à la fin du 19e siècle. Sa particularité : l’arche de l’église est gravée d’une prière chrétienne en arabe. Pour la visiter, adressez-vous au gardien. Un cimetière et un jardin jouxtent l’édifice. Rue d’Angleterre, au-dessus de la place du Grand Socco

Installée depuis 1821, il s’agit de la plus ancienne légation des Etats-Unis à l’Etranger. Peinture, bibliothèque, atmosphère surannée… Entrée gratuite. Visite guidée 8 rue d’Amérique. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h à 17h Tél. : 039 93 53 17

T E T O U A N La Médina

Le Musée d’art marocain

ILa vieille ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Elle a gardé l’empreinte du protectorat espagnol. En témoignent l'architecture et l'art marqués par de fortes influences andalouses.

Pour mesurer toute la diversité et l’héritage andalou. Il est situé dans un ancien bastion militaire. Vous pourrez y découvrir des collections d’instruments de musique, des costumes, des poteries. Le musée se trouve en face de l’école d’artisanat, près de Bab el Oqla

Le Musée archéologique La majorité des objets exposés proviennent de fouilles anciennes et modernes entreprises dans le nord du Maroc. Situé au centre ville à l'intersection entre la Médina et la ville moderne. Ouvert tous les jours sauf le week-end de 8h30 à 16h30 2 rue Ben H’saïn. Tél. : 039 96 73 03

A S I L A H La ville ancienne

Palais de Raissouni

Un dédale de ruelles Edifié au début du XXe b o rd é e s d e m a i s o n s siècle par Raissouni, un blanches rehaussées bandit célèbre du Rif de teintes pastel. qui avait fait du rapt Longer les remparts d’étrangers un construits par les commerce prospère… Portugais à la fin du 15e Le palais est aujourd’hui siècle et découvrir un un centre culturel. Il accueille chaque année, point de vue splendide. Une médina calme au mois d’août, le festival de musique. Passer et lumineuse. par Bab al Bahar pour y accéder.

C H E F C H A O U E N La Kasbah Erigés à la même époque que la ville, en 1471, les murs crénelés de la Kasbah abritent un paisible jardin et un musée andalou. C’est dans son donjon que les Espagnols enfermèrent, en 1926, le chef berbère Abdelkrim el Khattabi avant qu’il ne soit exilé. Ouvert de 9h à 13h et de 15h à 18h30.

22


A decouvrir EXCURSIONS

Ksar Sghir

A 33 km de Tanger Ce charmant village de pêcheur borde une plage en pente douce dominée par les vestiges d’une forteresse portugaise. Non loin de là, un site archéologique de l’époque phénicienne (6e siècle av JC) a été découvert. Nombreuses criques désertes et sablonneuses.

1

Sebta/ Ceuta A 70km de Tanger (1) Une des deux enclaves espagnoles au Maroc. Pour y accéder il faut passer un poste frontière, ne pas oublier son passeport ! La ville se dresse sur une presqu’île. La route de la corniche permet de jouir d’une vue magnifique sur le rocher de Gibraltar. Intéressant également pour le shopping. On trouve de tout et en hors taxe.

2

Cabo Negro A 72 km de Tanger Station balnéaire près de Tétouan. Bondée l’été, calme hors saison. Plages magnifiques. Offre également de très belles ballades sur le Cap, à deux pas du port de M’diq

Larache A 80 km de Tanger (2) Larache a longtemps été une escale pour les corsaires avant d’être conquise par les Espagnols qui la garderont jusqu’à la fin du protectorat. La ville en conserve d’ailleurs les traces. A ne pas rater dans les alentours : les ruines de Lixus et le site néolithique du cromlech de M’Zoura.

3

Oued Laou A 100 km de Tanger (3)

4

Petite station balnéaire sur la Méditerranée située à l'embouchure de l'Oued Laou. Le village est juste au bord de la plage, très recherchée l'été par les Tétouanais et les Espagnols. La route côtière pour y accéder depuis Tétouan est splendide, entre lauriers roses, oueds et falaises. Vous pouvez aussi rejoindre la mer en passant par les gorges (depuis Chefchaouen). Dire que la route serpente est un euphémisme. Mais le trajet vaut le détour.

5

Moulay Bousselham

Stehat A 130 km de Tanger (5)

A 120 km de Tanger (4) L’immense lagune de Merja Zerga, à l’entrée de Moulay Bousselham, est le lieu de passage obligé pour de très nombreux oiseaux migrateurs. De la fin de l’hiver jusqu’au début du printemps, vous pourrez, avec un guide, naviguer au cœur de la réserve naturelle non loin des flamands roses et des aigrettes et autres spatules blanches.

23

Ce village abrite une très belle plage protégée par un cirque de montagnes. La Méditerranée y est presque douce grâce à une source abondante qui se jette ici. Nombreuses possibilités d'excursions jusqu'aux petits villages accrochés aux montagnes.


A decouvrir L’ADRESSE DU MOIS

galerie

Dar D’art 6 rue Khalil Matrane (derrière la Pagode), Tanger Tél.: 039 37 57 07 dardart-galerie@hotmail.com dardart.galerie@gmail.com Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 13h et de 16h à 20h.

DAR D’ART orientalistes contemporaine

OUVERTE

DEPUIS QUELQUES SEMAINES , LA GALERIE

DE L’ ART UN NOUVEL ESPACE AU CŒUR DE

DAR D’ART

OFFRE À TOUS LES AMOUREUX

TANGER.

Le premier est phar macien, le second spécialisé en commerce et finances. L’un vivait à Paris, l’autre à Rabat… C’est à Tanger qu’ils se retrouvent autour de leur passion commune : l’art en général, la peinture en particulier. « Installés ici depuis deux ans, on se voyait régulièrement pour parler art. Nous nous vendions l’un à l’autre des tableaux jusqu’à ce que germe l’idée de créer notre propre galerie » explique Chokri Bentaouit. Avec Mounir Lamrani, ils l’imaginent moderne, haute de plafond avec de beaux volumes. Pari gagné le 11 avril 2008. C’est avec une partie de leur collection privée et des peintres dont ils ont l’exclusivité - dont l’espagnol Antonio Denis - qu’ils l’inaugurent. Si à cette occasion de grands peintres marocains ont été exposés - Hassan El Glaoui, Farid Belkahia, Fatéma Hassan, Jilali Gharbaoui… - ces deux galeristes ont également pour ambition de faire de leur espace un outil de promotion pour les jeunes talents. « Il existe trois galeries privées à Tanger… pour plus de 150 artistes. Nous voulons vraiment que notre galerie permette de promouvoir ces talents. » Pour les aider dans leur choix, ils ont fait appel à une élève en 4 e année à l’école des Beaux-Arts de Tétouan, Hanae Saber, elle-même artiste plasticienne. Outre les expositions et les vernissages, des rencontres et des signatures devraient très vite être mises au programme, pour faire de Dar D’art un espace à vivre où se croisent toutes les cultures… et tous les talents.

24

A voir… Jusqu’au 20 juin Houda Khalladi et Mohamed Larbi Zidane. Alors que Houda Khalladi propose un hommage à la nature tangéroise où s’associent toutes les lumières de la ville, Mohamed Larbi Zidane se veut compositeur d’une symphonie où se marient les formes et les couleurs.

Du 18 juillet au 5 août Tomek. Plus connu comme sculpteur, l’artiste Tomek Kawiak a pour habitude de travailler des objets symboles de notre vie quotidienne. Il entretient, par le biais de ses peintures, un rapport étroit et authentique avec le Maroc.


A decouvrir C’EST NOUVEAU

TANGER. QUAD RANDONNÉES Alain, le pilote, et Frédéric, le passionné, vous proposent de découvrir l’arrière pays tangérois en quad, à travers les pistes. En groupe, en famille ou individuellement, vous serez encadré par des professionnels qui allient convivialité et sécurité. Les randonnées comprennent : le trajet aller-retour de Tanger au circuit, le matériel, l’eau, une collation et un guide. La ballade qui traverse forêt, montagne et prairies dure trois heures et coûte 600 Dh par pilote et 200 par accompagnant. Deux départs par jour : été à 9h30 et 15h, hiver à 9h30 et 14h. Tanger Quad, Douar K Haoucha, Had Gharbiya, Tanger. Tél. : 061 85 62 20 www.tangerquad.com

GOLDEN BEACH. NOUVELLE GÉRANCE Après avoir résidé en Espagne où elle tenait un piano bar avec son mari, Cristina, amoureuse de Tanger, recherchait un restaurant à reprendre. C’est chose faite avec le Golden Beach où elle nous propose de déjeuner ou de dîner avec vue sur mer et en musique. Elle vous propose une cuisine française et marocaine, dont un couscous royal le vendredi sur commande, à ne pas manquer. Dès la fin du mois des spectacles seront programmés le samedi soir et pour la saison hivernale des thés et des repas dansants, pour les amateurs de tango, de passo et autres danses de salon. Ouvert de 12h à 16 h et de 19h à minuit. Avenue Mohamed VI, Tanger Tél. : 039 94 06 15

BENAGARDEN. TOUT POUR SON JARDIN Samir et Lamyae Benjelloun proposent tout ce dont nous avons besoin pour embellir notre jardin dans leur nouvelle boutique nommée Benargarden. Ils offrent à la vente ou à la location de nombreux articles pour balcons et jardins : plantes d’intérieur et d’extérieur, meubles pour jardins, articles de décoration ainsi qu’une gamme d’aquariums et de poissons. Si vous n’avez pas la main verte, ils proposent leurs services pour l’aménagement des espaces verts, qu’ils soient publiques ou privés. N° 7 rue Taroudant, Bd Moulay Ismail, Tanger Tél. 039 35 18 32

RESTAURANT. LOUNGE ORIENTAL PALACE Attenant à l’hôtel Intercontinental, ce nouveau restaurant nous promet mille et une nuits de saveurs et d’épices dans un décor à l’Oriental, dans les tons argentés et pourpres. Le manager, Alain Maree, et son équipe proposent une cuisine orientale ainsi qu’une belle sélection de vins marocains, libanais et français. Une animation musicale est assurée par un DJ spécialiste des sons de l’Orient, accompagné de danseuses et, certains soirs, de spectacles. Le bar de terrasse, ouvert dès 18h, vous permettra de siroter un cocktail glacé sur fond de musique chill-out . Ouvert de 19h30 à minuit. Buffet oriental et couscous le vendredi midi. 3 rue de Cordoue, Tanger - Tél : 039 93 60 54 www.orientaltanger.com

25

Tanger Pocket N°7 - Juin 2008  

Toute l'actualité de Tanger les évênements, l'agenda culturel et la liste des soirées immanquables, le programme cinéma du mois, les photos...

Advertisement