Issuu on Google+

   

                                                                                       

par hedig le Ven 2 Sep - 12:55

 

( non mais tamp katsuo aurait pu demander nos noms x) ) Katsuo le pointa du doigt puis l'expression de son visage changea rapidement, il semblait avoir découvert quelque chose que lui seul savait, quelque chose de terrible, mais que pouvait t'il savoir sur lui ? après tout c'était la première fois qu'il entendait parler de lui......... L'homme ouvrit la bouche et commença un récit si terrible que chaque mots qu'il prononçait tailladait le corps d'hedig lui laissant de profondes entailles qui ne guériront surement plus jamais.... la douleur n'était pas physique mais elle se faisait ressentir plus que jamais, c'était comme si une personne s'amusait a lui enlever ses membres un par un en étant le plus douloureux possible. Un silence de mort tomba qui fut briser par le ricanement du père de Tampopo, il semblait prendre un énorme plaisir, pourtant hedig n'entendait même plus ce son atroce d'ailleurs il n'entendait plus rien.... une sombre colère bouillonnait en lui, il n'était plus maître de ses actes, les personnes autour de lui ne lui étaient plus familière. Maintenant c'était lui et l'homme qui se dressait devant lui, rien d'autre.... Un rire s'ajouta à celui de Katsuo, un rire sans humour, un rire froid... -Ha...... Ha......... HA HA HA HA HA ..................... je t'ai enfin trouver...... La main d'hedig se leva lentement tenant son revolver, puis un instant plus tard le son d'une balle se fit entendre, l'arme d'hedig volait maintenant bien loin de lui.... mais il s'en foutait..... Il se mit a avancer dangereusement vers Katsuo, une autre balle se fit entendre, et le pistolet cracha........ la balle se logea dans le genoux gauche d'hedig qui tomba directement cependant il ne ressentait pas la douleur, il se remit debout, son pied gauche ne lui répondait plus ,néanmoins il avança, une nouvelle fois l'arme cracha , et l'odeur de la poudre se fit plus plus forte, cette fois la balle se trouvais dans le genoux droit d'hedig, qui, ne pouvant plus bouger se leva sur ses deux genoux endoloris et essaya d'attraper son agresseur de ses main.


c'était bien entendu peine perdue, un liquide rougeâtre coulait de ses plaie, la fin semblait proche, mais Katsuo ne lui tirait plus dessus , il semblait heureux de voir un tel spectacle....

 

par Elel le Ven 2 Sep - 13:25 Quand la vérité sur les parents d'Hedig Fut dévoilée, elle eut l'impression de prendre plusieurs gifles. Elle ne les connaissait pas mais elle ressentait une douleur vive. Le son de coup de feux la fit revenir à la réalité. Ce qu'elle vit lui coupa le souffle. Hedig à genoux, incapable de de marcher et Katsuo le sourire au lèvres. Elle voulait faire un pas en avant...marcher...courir et protéger Hedig. Katsuo braqua l'arme une troisième fois sur lui. Son corps réagit par réflexe. Son esprit se vida, ignorant la douleur. Elle se précipita devant Hedig pour se mettre entre l'arme et lui. Elle cria. - Je ne vous laisserai pas faire ! Elle avait peur, son corps tremblait mais pour rien au monde elle ne reculerai. - Je ne vous laisserai pas lui faire plus de mal ! Il pouvait bien dire tout ce qu'il voulait sur elle mais pas sur lui...pas encore... Elle essaya de contrôler sa respiration, redevenir maître d'elle même mais c'était impossible. La douleur était trop forte, son esprit trop confus et... Son coeur battait fort, très fort mais surtout très rapidement. Il résonnait à ses oreilles comme un tambour. Le rythme allait de plus en plus vite...s'arrêta soudain et repris de plus belle. Il avait manqué un battement. Du sang commença à couler de sa bouche. Elle transpirait à grosse goutte. Elle était dos au autres, ils ne pouvaient pas s'en apercevoir...c'était temps mieux. Elle ne bougea pas, le sang coulait lentement le long de son menton, ses yeux étaient fixés sur Katsuo, son corps tremblait un peu moins. À l'intérieur, c'était un enfer.


par megamanga le Ven 2 Sep - 15:15 Ciel en avait assez que cette homme parle de chose horrible sur ses amis, si c'était lui il s'en foutait complètement! Quand il vit Hedig s'avancer puis se faire tiré dessus, son rêve refaisait surface. Il pris conscience qu'il pouvait perdre tous ses amis qui lui sont cher, mais il ne pouvait rien faire pour les aider, à part s'incruster dans la conversation.

 

       

                                             

Vous êtes bien abominable pour parler de la sorte à d'autre personne! Vous êtes bien le contraire de votre fille qui est calme et discrète et surtout gentille. Vous n'êtes qu'une abomination qui ne devrait exister!! par tampopo22 le Ven 2 Sep - 21:55 (Nunnaly est apparemment h-s je poste donc, c'est pas grave N-chi ^^ Je vous jure ... pendant ce post je me suis cognée au mur à cause d'un moustique ... maintenant j'ai mal à la tête et au bras !)

 

(Kilian) Sa soeur prit la défense de son petit copain et ça lui fendit le coeur. Il pensa immédiatement à Jay (Jay et Kilian sont gays). Son copain n'était pas là mais il ne voulait pas qu'il vienne, ici c'était affreux. Katsuo avait tiré sur Hedig et il aimait ça (Katsuo aime pas Hedig XD). A quoi bon tuer tout de suite quand on pouvait faire souffrir plusieurs personnes à la fois? Kilian avait mal pour lui et pour sa soeur. * (Haru) Elle écarquilla les yeux. Hedig avait reçu deux balles dans les genoux. Cela ne se passait pas comme prévu. Elle jura intérieurement. Elel et Ciel étaient en train de prendre des risques inutiles! Du moins ... ils attisaient la flamme de Katsuo. * (Tampopo) Elle porta les mains à la bouche. Elle eu un mouvement vers eux mais Haru la retient. Voir ses amis souffrir sans pouvoir faire quelque chose parce que c'est "nécessaire" ... Elle avait envie de pleurer et pourtant... * Katsuo regarda de haut Elel avec ses yeux noirs perçant.


Ils étaient à deux pas l'un de l'autre et derrière lui l'autre crétin par terre à genoux. Elel tremblait comme une feuille et ça lui faisait pitié en même temps qu'il avait envie de gerber. Un garçon lui coupa la parole alors qu'il s'apprêtait à envoyer Elel bouler. Il le toisa le snobant. Puis il prit la même tête que lorsqu'il avait découvert qui était Hedig. Il parla au dessus d'Elel, l'ignorant complètement. Haru et Tampopo étaient ensemble dans leur coin pas loin, Nunnaly à côté de Kilian tout près. Katsuo envoya: -Tiens, je me souviens de toi... c'est fou comme tu ressembles à ta mère... cette pauvre sotte. Son père, lui, à au moins eu la présence d'esprit de sauver sa vie et de partir loin de vous deux... Ta mère aurait du s'enfuir, elle aussi, mais étrangement elle est resté dans son petit appartement minable. Pour son fils, quelle idiotie...Alors j'ai décidé de la tuer. Cette chère Haru qui est présente en ce moment parmi nous, cette jeune fille éprise de justice, est-ce que tu es au courant que c'est elle qui a tué ta mère? Tu dois te souvenir, Haru... tu travaillais pour moi, à l'époque, quand tu n'étais encore qu'une gamine... [b]Tampopo se tourna vers Haru avec un air interrogateur. Katsuo continua: -Et quand je t'ai prévenu, Haruki, qu'une dangereuse terroriste allait bientôt s'en prendre aux magasins du centre ville à une heure où il y avait des centaines de personnes là bas, tu n'as pas hésité... oui, brave enfant qui pensait sauver des vies, qui pensait pouvoir trouver la rédemption alors que ses mains étaient tachées de sang... Tu as mis le feu à son immeuble en ayant consciencieusement évacué les gens n'ayant rien à faire dans cette histoire avant et tu as cru faire une bonne action... pauvre idiote... Ce jour là, Ciel, ce jour là ta mère est morte brûlée dans d'atroces souffrances. Je t'ai déjà dit qu'elle aurait pu s'enfuir... mais elle est restée avec son fils, pour son fils... c'est à cause de toi qu'elle est


morte... On peux même dire... Il eut un rictus moqueur, les yeux pétillants d'une joie féroce ou se mêlait la haine qu'il ressentait envers cette femme. [/b] Il posa ses yeux sur Elel et l'envoya valser à terre d'un revers de la main. -Oui Ciel Versalius, on peux même dire que c'est toi qui l'a tué... Katsuo continua à rire. Son rire résonna dans la pièce et dans leurs oreilles. (Ordre de passage : Ciel, Elel et Hedig, oblige. C'était cool ce post =D)

par megamanga le Sam 3 Sep - 11:44 C'est toi qui l'a tué.. Ciel n'en croyait pas ses yeux. Sa mère morte par sa faute! Il s'écroula sur ses genoux ne sachant quoi dire.

             

             

 

Oui, je savais que c'était Haru qui l'avait tué mais c'est sous ces ordres qu'elle la fait, donc c'est de sa faute! Mais ma mère aurait pu s'enfuir en me laissant mais elle a préférer rester à mes côté pour m'élever! Pourquoi est-ce arriver? Pourquoi??? Ciel mis ses mains devant son visage en pleure... Il en pouvait plus.

par Elel le Sam 3 Sep - 16:09

 

Elle n'entendait plus rien depuis que Katsuo avait repris la parole. Sa vision était de plus en plus flou, ce qui l'empêcha d'éviter le coup. Elle atterrit par terre. Elle n'avait pas sentit le la main qui l'avait projeté ni le sol qu'elle avait heurté. En fait, elle ne sentait plus rien qui provienne de l'extérieur. En touchant le sol, elle toussa et cracha du sang de plus belle. Elle essaya de se relever sans y parvenir. Là, elle ne voyait plus rien. Son coeur se mit de nouveau à résonner de plus en plus fort, effaçant même le bruit de sa respiration qui pourtant augmentait fortement. Elle avait mal, très mal. Elle sentait le moindre mouvement de


son coeur au plus profond d'elle-même. Il ne battait pas normalement : Il ratait presque un battement sur deux, il allait trop vite mais surtout, il était à l'agonie. Elle avait l'impression qu'il était tailladé de partout, qu'il se déchirait en deux pour laisser place à une vague de sang qu'elle vomissait. Ses yeux laissaient couler un liquide rougeâtre et acide, comme s'ils brûlaient. Elle voulait crier de toute ses forces mais aucun sons ne sortait de sa bouche. Elle transpirait plus que jamais, son corps était à la limite des convulsions (petite pensée pour Dr.House :p). Elle agrippait de toutes ses forces ses vêtement au niveau de la poitrine avec l'espérance d'arriver à arracher son coeur. Quand enfin elle réussit à faire sortir un son, le hurlement de douleur qu'elle lâcha couvrit le rire mauvais de Katsuo et glaça le sang de tout le monde. (Voila...c'est pas mal la je trouve...ça m'éclate d'écrire ce genre de chose ^^...par contre, je vais y passer pour de bon à ce rythme là...)

par hedig le Sam 3 Sep - 16:23

                                         

 

Katsuo se trouver encore debout devant lui avec un air de puissance, on dirait qu'il avait le contrôle de tout dans la pièce........ quelque chose se mit devant lui et lui bloqua la vue, cependant elle disparut de son champs de vision aprés un moment Entre temps Katsuo c'était désintéressé a lui, il ne le regardait plus -Je suis encore la espèce d'assassin !!! Avec un effort exceptionnel, il usa de ses mains pour continuer a hisser son corp meurtri - Crois moi tu ne sortira pas vivant d'ici!!


par haruki31 le Dim 4 Sep - 18:42 Elle qui était habitué à tout prévoir à l'avance, à imaginer toutes sortes de scénarios possibles et inimaginables, même sa propre mort, afin de limiter les risques, elle ne maitrisait plus rien. Lorsque Katsuo commença à raconter l'histoire de la mère de Ciel, et par la même occasion sa propre histoire, une vague de sentiments l'assaillit. Regret. Haine, contre elle même et contre cet homme. Honte. Tristesse. Mais par dessus toute cette vague de sentiment négatifs, quelque chose s'imposa au dessus du reste et l'empêcha de glisser à terre pour s'effondrer en larmes. La volonté d'aller de l'avant, de ne pas s'attarder sur le passé et de réparer les erreurs qui ont été commises dans la mesure du possible. Elle se tourna vers Ciel, et manqua de flancher face à son visage en pleurs. D'une voix dans laquelle elle s'efforçait de masquer toutes émotions, elle lui dit en murmurant: (elle est juste à côté de toi) -Ne te laisse pas aller maintenant. Tu réfléchiras à tout ça plus tard, quand nous serons tous hors de danger. Il veut nous faire perdre nos moyens, il veut nous rendre faible de manière à ce que nous ne puissions plus rien faire. Reprend toi, ne le laisse pas gagner. Nous aviserons de tout ça plus tard. Entre temps, Elel venait de tomber à terre, environ deux ou trois mètres devant elle. Elle remarqua immédiatement qu'elle faisait une crise différente de toutes celles qu'elle avait eu jusqu'à présent. Soudain, Elel hurla de douleur, et son cri aurait presque pu passer pour inhumain tant il était rauque, puissant, et terrifiant. En comprenant ce qu'il se passait, elle se mordit la lèvre, faisant perler quelques gouttes de sang dessus. Tenir droite. Ne pas flancher. Dans son dos, il y avait Killian. Discrètement, elle fit un signe avec sa main. Il savait ce que cela voulait dire. Le coeur d'Elel était en train de mourir, et il fallait d'urgence la conduire à l'hôpital, de même que pour Hedig dont le sang continuait de couler. En voyant qu'il continuait à provoquer Katsuo, Haru parla presque en criant pour attirer l'attention sur elle. -Cesse immédiatement ce petit jeu, Hedig! Tu ne serviras à rien si tu te fais tuer stupidement! La vie pour laquelle tes parents ont tout donnés, y compris leur vie, a-t-elle donc si peu de valeur?! (Killian) Lorsqu'il vit le signe que Haru lui faisait discrètement, il sentit son cœur rater un battement. Il avait bien sûr remarqué que la crise d'Elel était grave, mais là, il venait d'avoir la confirmation que si on ne faisait rien, elle allait mourir. L'attention de Katsuo fixée sur


Haru, il bougea le plus lentement possible et s'approcha de la jeune fille qu'il ne connaissait qu'en photo, image montrée il y a longtemps par Haru quand elle évoquait ses vieux souvenirs, Nunnaly s'il se souvenait bien. Il murmura doucement de façon à ce que seule la fille l'entende, sans détourner son regard du père de tampopo. -J'ai besoin de vous. Il faut évacuer ma soeur le plus rapidement possible et l'amener à l'hôpital. Il faudra juste l'emmener à l'entrée, où un 4 x 4 nous attend. Si nous le pouvons, amenons également Hedig, ou il mourra vidé de son sang. Vous le prenez sur votre dos, et je prendrais Elel. Attendez que Katsuo concentre son attention sur Haru ou tampopo.

par tampopo22 le Lun 5 Sep - 18:53 Elel tomba. Hedi se releva. Ciel trembla. Haru jura. Elle, elle resta immobile, fixant son père qui avait mis un point d'honneur à tous les ridiculiser un par un avec des secrets plus que troublant. Son revolver lui caressait les hanches à l'intérieur de sa veste. Que faire? Il fallait faire diversion pour qu'Elel, Hedig et Kilian sortent d'ici au plus vite! Elle s'approcha d'un pas vers son ancien père, le regardant droit dans les yeux.

 

Un picotement dans les veines la titilla ... (Bon Haru j'aimerai que tu postes après parce que je t'ai renvoyé tes post et c'est super je pense!)

par megamanga le Mer 7 Sep - 14:45 Il regarda Haru avec son visage triste. C'est sûr c'est facile pour toi! Mais je suis d'accord avec toi, il veut nous rendre faible. Bon allez je me ressaisis. Ce n'est pas le moment pour s’apitoyer sur son sort, si on ne finit pas ce travail, on finira jamais. Mais tu me devra des explications!  

Et puis elle partit, le laissant récupérer de ses pleures. Il passa sa main sur son visage pour sécher ses larmes, pour qu'ensuite il


puisse en finir!

par Elel le Mer 7 Sep - 18:13 (Euh...c'est à qui maintenant ??)

           

 

par nunnaly le Dim 11 Sep - 11:46 (Euh j'sais pas je crois que c'est a moi ^^'' de toute façon sa ne change pas grand chose je pense ._.') Nunnaly ne savais plus quoi faire devant tant de désarroi.Elle hésiter a tuer Katsuo lorsqu'elle entendit un murmure :

                   

 

-J'ai besoin de vous. Il faut évacuer ma soeur le plus rapidement possible et l'amener à l'hôpital. Il faudra juste l'emmener à l'entrée, où un 4 x 4 nous attend. Si nous le pouvons, amenons également Hedig, ou il mourra vidé de son sang. Vous le prenez sur votre dos, et je prendrais Elel. Attendez que Katsuo concentre son attention sur Haru ou tampopo. -D'accord je t'aiderais. J'attend ton signale .

par haruki31 le Sam 17 Sep - 19:33

         

 

Killian fut soulagé quand elle dit qu'elle l'aiderait, mais aussitôt après, une vague d'angoisse pour sa soeur le submergea. Elle poussa un cri à faire trembler d'effroi n'importe qui et, oubliant ce qui l'entourait, s'avança vers elle. Il lutta contre les larmes qui menaçaient de couler: ce n'était pas le moment, et il devait réfléchir. Il savait que s'il ne l'amenait pas très rapidement à l'hôpital, elle allait mourir. Le seul problème, c'est que pour y arriver, il fallait au moins cinq minutes avec le 4 x 4. Cinq minutes de perdues. Il serait déjà trop tard et... La solution s'imposa alors à lui soudainement. Il ferma les yeux et repensa à lui. A tout ce qu'il avait vécu. A tout


ceux à qui il tenait. Il pensa à Jay, qui en ce moment était assigné à la surveillance autour du manoir. Il pensa à son sourire, à ses yeux pétillants quand il riait, à ses cheveux verts qu'il refusait catégoriquement de déteindre, à la chaleur de ses bras quand il l'enlaçait. A ses mots d'amour, à la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, à leur première dispute qui avait failli se solder sur une séparation. Au bonheur intense qui l'étreignait dès qu'il croisait son regard. Il pensa aussi à Haru, son mentor, puis à tout les autres gars du groupe. Et enfin, il pensa à Elel. Une demi-seconde après les avoir fermés, il rouvrit les yeux. Il n'y avait pas de temps à perdre. Haru, une rage sourde dans les veines, regarda Katsuo en faisant fi de la douleur qu'elle sentait en elle. Elle savait ce que son apprenti pensait, ce qu'il risquait de faire, mais pour cela il fallait qu'il atteigne l'hôpital en vie. Et en elle restait l'espoir qu'il ne soit pas trop tard et que les deux jumeaux puissent survivre. Elle savait bien que c'était un espoir vain et que les deux pouvaient même mourir, mais...si jamais elle perdait l'espoir, que lui resterait-il, à part la haine? -Katsuo! Pourquoi est-ce que tu fais tout ça?! Non attends, ne me répond pas, je le sais déjà. Mais les tuer n'est pas nécéssaire! Nous...NOUS N'AVONS PAS A PAYER POUR TES ERREURS! Il tourna un regard indifférent vers elle, presque ennuyé, bien qu'en lui bouillonnait une haine irrationnelle. -Je ne lui ais pas demandé de s'effondrer, de même que je n'ai pas demandé à ce jeune homme de courir droit au suicide. N'aije pas fait que me défendre? Et puis leur mort m'importe peu: ils ne me sont pas utile. Non en fait, je dirais presque que ça m'arrange. Je me sens rassuré de savoir que cette sale engeance ne repartira pas d'ici vivant. Sa phrase avait duré un peu plus de dix secondes. Dix secondes d'inattention qui suffirent à Killian pour faire signe à Nunnaly, prendre Elel sur son dos, et courir vers la porte. Katsuo finit par le remarquer et se retourna, pistolet pointé vers eux. Haru, vive comme l'éclair, lança un couteau sur l'arme que le père de tampopo tenait et le pistolet fut projeté au loin. Killian, Elel, Nunnaly, et Hedig étaient déjà dehors. Katsuo comprit qu'il était en mauvaise posture quand son arme s'envola d'entre ses mains. Il avait été imprudent et maintenant, il allait probablement mourir. Cependant, peu lui importait, désormais: il s'était résigné à cette idée il y a maintenant longtemps. Sa respiration s'accéléra. Il avait chaud, très chaud, comme si son sang bouillait dans ses veines. Une douleur sourde se propageait dans tout son corps et lorsqu'il porta sa main à


son visage, il s'aperçut qu'il saignait du nez. -Je ne laisserais à aucun de vous la satisfaction de me tuer. Je ressens votre haine et votre envie de vengeance, car j'ai connu la même autrefois. Mais malheureusement pour vous, aucune arme, aucune balle ne plus avoir raison de moi. Je suis déjà mort. Il eut soudain envie de rire, mais au lieu de ça, il se mit à tousser et à cracher du sang. -Haru, ma fille, que pensez-vous de cette douleur...? Vous souffre, n'est-ce pas? Nous irons ensemble en enfer... Imperturbable, Haru ne bougea pas et ne desserra pas les dents pendant que du sang s'échappait de la commissure de ses lèvres. Elle sortit deux tubes de sa poche. Killian courut, Elel sur son dos. Il sentait son cœur s'accélérer dans sa poitrine, peut-être à cause de la course, peut-être à cause de la peur, mais savait que le sien ne possédait aucun problème. Pourquoi était-ce Elel qui avait hérité de cette maladie? Pourquoi pas lui? Il s'adressa à Nunnaly sans s'arrêter de courir pour sortir du manoir. -Un 4 x 4 est devant le manoir. On va l'utiliser pour aller à l'hôpital. Je conduis. Quoiqu'il arrive, fait moi confiance. Je vais les sauver, tout les deux. Hedig, si tu es encore conscient, écoute moi bien. Je ne laisserais pas ma soeur mourir. Ils sortirent du manoir et grimpèrent dans la voiture qui n'avait pas bougé. Il installa sa soeur à l'arrière et dit à Nunnaly de s'installer à côté des deux blessés. Il monta à l'avant, et démarra immédiatement sans s'embarrasser d'une ceinture de sécurité. Il démarra en trombe, sortit du domaine, et fila sur la route en doublant les voitures et en roulant parfois à contresens.

par Elel le Sam 17 Sep - 20:11 (Je remet mon cerveau en marche pour me souvenir de tout ce qui s'est passé.....)

     

 

Là, c'était vraiment la fin. Elle ne sentait plus rien de rien. La douleur était telle qu'elle ne la sentait même plus. La seule chose qui lui donnait encore l'impression d'être en vie, c'est le sang qui coulait de sa bouche à chaque fois qu'elle expirait. Plus de goût ni d'odeur et encore moins de vue. Son corps tremblait toujours, son coeur se déchirait petit à petit, son corps se vidait lentement et pourtant, elle n'en avait pas


conscience. Tout était noir tâché de rouge. Plus de voix, plus de pensées, impossibilité d'ouvrir les yeux... Même consciente, elle n'aurait jamais sut qu'elle se trouvait dans une voiture, elle n'aurait imaginé ce qu'il allait se passer et elle l'aurait encore moins acceptait. Mais voila, elle n'était pas consciente. Elle était même à la limite de la mort, les ciseaux sur son fil de vie. Elle s'était toujours dit que si ça devait finir de cette façon, elle aurait aimé avoir une pensée pour ceux qu'elle aime et sur les bons moments de sa vie....mais ce n'était pas possible    

 


Saison 2 page 19 version tableau