Page 1

JOURNAL INTERNE Juillet- Aout 2012 EDITO

La nouveauté est au goût du jour de toutes les campagnes de communication ! Nous essaierons surtout de ne pas s’aligner sur ce qui peut être vécu comme une simple banalité. Ce qui nous parait nouveau aujourd’hui, c’est la vie que l’ensemble des collaborateurs accorde par leur implication à notre structure. Seule notre force de proposition, notre créativité, mais aussi notre rigueur pourront nous permettre d’asseoir une position connue et reconnue au sein de la « mosaïque » marseillaise. Le sourire au standard qui s’entend, l’écoute attentive de nos soignants, la disponibilité des administratifs, la proximité humaine de nos aide-ménagères et auxiliaires de vie sont autant d’atouts à la pérennité de SOINS ASSISTANCE. Nous comptons sur votre dépassement, votre envie de provoquer le changement au quotidien. Nous savons qu’ici ces mots ne sont pas vains… ! N’hésitez pas à nous étonner. «Etre surpris» fait partie de nos valeurs de référence. B.CROVI et F. REMANT-DOLE

SOMMAIRE

SA

oins

Services A Domicile Soins Infirmiers A Domicile Hospitalisation A Domicile

ssistance

I. II. III. IV. V.

Bilan « Coup de projecteur sur… l’Equipe A.G.E» Vos expériences nous intéressent Nos usagers nous parlent A vos carnets !

SOINS ASSISTANCE - 1, rue Albert Cohen - Immeuble le Plein Ouest, bât C CS 90160 - 13322 MARSEILLE CEDEX 16 Tél: 04 96 20 66 66 - Fax: 04 96 20 66 67 mail: association@soins-assistance.org - Web: www.soins-assistance.org


I. 9 mois après ... Neuf mois après notre installation sur notre nouveau site marseillais, SOINS ASSISTANCE a mis en place une synergie des services, orientée sur de nouvelles méthodes de travail, des Réunions InterService (RIS), la Revue Mortalité Morbidité sans oublier la relance des diverses commissions déjà existantes. SOINS ASSISTANCE a établi un plan de formation rigoureux qui a permis à un grand nombre de nos collaborateurs de se former en interne ou en externe. Le personnel de «terrain» a donc pu suivre des formations continues sur les thémes suivants: La Maltraitance, Plaies et cicatrisations, Maladie d'Alzheimer, Manipulations / Gestes et postures, La fin de vie, Gestion de l'agressivité, Hygiène et Qualité. Pour nos «administratifs», des formations de perfectionnement en bureautique (Excel, Médisys, CLI..), en infographie ou gestion du Système d’Information ont été proposées. Les démarches de prospection pour le SAD/SAP, mais également pour l’HAD ont été engagées auprès des hôpitaux et cliniques, des médecins généralistes, assistantes sociales, MDPH, Provence Alzheimer, Association de bénévolat et d’aide et accueil aux personnes âgées (ACLAP), des centres sociaux, les Pharmacies du XVI°, les laboratoires d’analyses médicales, mais aussi les salons de coiffure, les salons de toilettage canin (pour la garde d’animaux), et cabinets des professions libérales (ergothérapeutes, orthophonistes, kinésithérapeutes, infirmiers libéraux). Le service «petits travaux de bricolage et de jardinage» a été créé en mai 2011. A l’origine, Alain FIEUJEAN conseiller technique, intervenait dans la structure une fois par semaine. Face à une demande croissante, les interventions se font actuellement à raison de 2 journées/semaine en moyenne. Ce service est ouvert à tous : bénéficiaires SADSSIAD, patients HAD, salariés de l’association (-20% sur le tarif horaire), extérieurs de l’association. Il permet de faciliter voire d’accélérer certaines prise en charge en HAD, SSIAD ou SAD par l’organisation des moyens d’accès au domicile (coffre à combinaison, ouverture à distance etc..) adaptation du logement (pose de banc d’appui..) petite plomberie, dépannage électrique... Cette offre est très appréciée des utilisateurs car réactive, le devis est sans engagement, rapidité d’intervention, polyvalence technique, déduction fiscale possible...(Tarif horaire 25€ + achat de fourniture). Un état des lieux de la prise en charge spécifique des patients VIH par le SSIAD SIDA nous a conduit à rencontrer des associations comme le TIPI, AIDES ou la Croix Rouge, les CISIH, l’Armée du Salut, la Maison des Associations, les structures Habitat Alternatif et Social... ou encore des médecins généralistes. Actuellement nous avons 3 lits occupés pour 7 places disponibles. Un nouveau Médecin Coordonnateur nous rejoindra dès la rentrée, ainsi que deux kinésithérapeutes salariées, une par secteur géographique, qui auront pour mission l’amélioration de la prise en charge rééducative, la kinésithérapie respiratoire, le suivi du projet oncologique et la coordination avec les kinésithérapeutes libéraux. Les efforts produits concourent à une objective relance de l’activité, à une diversification de la prise en charge et à la prochaine mise en perspective des projets Oncologique, A.G.E et Education Thérapeutique. De nombreuses réflexions sont actuellement en cours, pour optimiser nos activités respectives, elles feront l’objet de concertations et évaluations régulières. Vous pouvez d’ores et déjà consulter nos prochaines orientations, sur l’INTRANET de SOINS ASSISTANCE dans la rubrique «PROJETS».

SA

oins

Services A Domicile Soins Infirmiers A Domicile Hospitalisation A Domicile

ssistance

SOINS ASSISTANCE - 1, rue Albert Cohen - Immeuble le Plein Ouest, bât C- CS 90160 - 13322 MARSEILLE CEDEX 16 Tél: 04 96 20 66 66 - Fax: 04 96 20 66 67 - mail: association@soins-assistance.org - Web: www.soins-assistance.org


II. « Coup de projecteur sur… l’Equipe A.G.E » Le projet A.G.E est né de l’expertise du Dr.Didier PEMBEDJOGLOU au travers de sa spécificité de gériatre, mais aussi de notre profil patientèle pour les 2/3 âgée de plus de 65 ans. Le bilan gérontologique, tant cognitif que nutritionnel, sera assurément une valeur ajoutée quelle que soit la prise en charge de la personne âgée. La volonté de l’association a été de former en HAD deux aides-soignantes leur permettant ainsi de devenir assistantes en gérontologie. Cette équipe nouvellement formée est en valeur test durant l’été, et devrait débuter en septembre pour s’impliquer à plein régime.

- Comment est né ce projet ? Répondait-il à un besoin dans le département ?

Dr Didier Pembedjoglou Médecin Coordonnateur - Gériatre / Secteur Martigues: Le retour des personnes âgées à domicile fait peur aux familles, aux médecins, mais également aux vieux eux-mêmes. Ce qui effraie, c’est la vulnérabilité, les troubles fonctionnels, l’insécurité. C’est un vrai problème de notre société. Il est urgent de trouver des solutions «rentables». Cela peut-être une solution toute simple, un détail de la prise en charge qui engendre une cascade d’éléments favorables.

- Comment avez-vous constitué votre équipe? Deux postes d’aides-soignantes assistantes en gérontologie ont été créés, pourquoi, à quoi servent-ils plus précisément ?

Dr D.Pembedjoglou: On a mis du temps. J’avais une approche d’une «micro» formation, mais je me suis aperçu de l’intérêt de certains soignants pour cette problématique. Il faut avoir la même philosophie de la prise en charge de la vieillesse. Nous avons, dans un premier temps retenu deux soignantes, motivées et forces de proposition. Le plus de ces aides-soignantes, c’est la proximité d’approche chez un patient, leur démarche est plus humaine et moins technique. Elles donnent à regarder la vieillesse autrement, l’angle de vue change tant pour le patient que pour les aidants.

- Qu’est-ce que cette EQUIPE AGE peut apporter au quotidien au domicile de ces patients, quels conseils apporteriez-vous aux autres soignants ?

Dr D.Pembedjoglou: Ce qui change c’est la prise de conscience, ce que le patient est capable ou plus, de faire, et ce qu’il va pouvoir améliorer. Suite à son évaluation, nous pouvons lui indiquer ce qu’il ne peut plus faire, mais nous mettons en avant les solutions pour pallier à ce manque et surtout valorisons ce qu’il peut encore faire, seul, à son domicile. Nos aides-soignantes vont hiérarchiser ensemble les axes à améliorer et dresser un projet de vie et de soins. La reconnaissance de cette activité n’est pas encore effective. Il faut passer de la théorie à la pratique, de la technique à plus d’affect; et pour l’instant cela ne fait pas l’unanimité. Pour ma part, je souhaiterais voir se développer une «Maison de Soins», en accueil de jour, avec des cours de diététique, un suivi psychologique, des activités à visée psychomotrices...et bien sûr les soins. Pour les patients, un établissement similaire apporterait une autre approche des soins, une sortie, des rencontres, un lieu d’échange et d’écoute.

SA

Retrouvez l’intervention du Dr.PEMBEDJOGLOU du 24 mai concernant la Gériatrie sur notre site web http://soins-assistance.org/lassociation42/actualites.html

oins

Services A Domicile Soins Infirmiers A Domicile Hospitalisation A Domicile

ssistance

SOINS ASSISTANCE - 1, rue Albert Cohen - Immeuble le Plein Ouest, bât C- CS 90160 - 13322 MARSEILLE CEDEX 16 Tél: 04 96 20 66 66 - Fax: 04 96 20 66 67 - mail: association@soins-assistance.org - Web: www.soins-assistance.org


II. « Coup de projecteur sur… l’Equipe A.G.E » Aurélie BONNARD & Chantal BREUX : aides-soignantes assistantes en gérontologie - En quoi consiste votre formation spécifique d’assistante en gérontologie ? Qu’est-ce que cette formation vous a apporté en plus de votre formation d’aide-soignante ? CB: La formation d’aide-soignante assistante en gérontologie consiste à la prise en charge des

personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs nécessitant des techniques appropriées de soins et d’accompagnement spécifique. En plus de ma fonction d’aide-soignante, cette formation a modifié certaines activités exercées au quotidien, par la mise en œuvre des projets individualisés associant les soins journaliers. Par exemple ; l’évaluation des besoins, la surveillance, la prévention des complications, le soutien de personnes âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques, des troubles du comportement et de leur aidants. En conclusion, je contribue ainsi à restaurer leur autonomie et à maintenir l’image d’eux-mêmes. AB: La formation consiste à percevoir le patient dans son intégralité, et non pas que par sa pathologie. A apprendre à se poser les bonnes questions face à certaines situations difficiles, à comprendre la maladie d’Alzheimer (et démences apparentées) et ainsi à l’approcher plus facilement. Mais surtout permettre à la personne âgée de continuer à vivre avec sa dignité et de la respecter malgré son seuil d’autonomie. La formation d’aide-soignante nous apprend surtout comment apporter des soins de confort, la formation d’aide-soignante assistante en gérontologie nous permet de soigner la personne dans son intégralité. C’est-à-dire de ne plus soigner une maladie mais un être humain avec une histoire de vie qu’il faut respecter.

- Pensez-vous que cette spécificité soit un plus apporter aux plus de 65 ans à domicile ? CB: Effectivement, cette spécificité est un plus pour les personnes de 65 ans et plus à domicile,

la prise en charge et les soins assurés avec attention créent un confort qui peut concourir à soulager une souffrance, et éviter une solitude du patient et de ses proches. AB: Bien sûr, plus on est âgé, plus on est angoissé et seul. Les pathologies se multiplient et je pense que de pouvoir discuter avec des personnes formées à la spécificité du grand âge peut leur faire du bien. Aide-soignante à domicile c’est génial mais nous n’avons pas toujours le temps qu’il nous faudrait pour connaitre la personne, son histoire, afin de l’aider le plus possible.

- Quelles seraient, selon vous, les évolutions à apporter dans la prise en charge des Personnes âgées à domicile ? CB: Selon moi, l’évolution principale à apporter à la prise en charge de la personne âgée à domi-

cile est qu’elle doit se faire de façon plus personnalisée, en consacrant plus de temps. Ainsi, la capacité à comprendre et à interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé en utilisant différents tests d’évaluation clinique. AB : Un suivi régulier, hebdomadaire. Ouvrir une maison de soins pour développer les «sens» perdus, une aide aux aidants principaux, en plus de la psychologue, et surtout comme le valorise l’HAD (Hospitalisation A Domicile), respecter le domicile et le vécu des personnes âgées ce qui je pense leur permettra assurément de vivre une meilleure expérience de leur hospitalisation.

SA

oins

Services A Domicile Soins Infirmiers A Domicile Hospitalisation A Domicile

ssistance

SOINS ASSISTANCE - 1, rue Albert Cohen - Immeuble le Plein Ouest, bât C- CS 90160 - 13322 MARSEILLE CEDEX 16 Tél: 04 96 20 66 66 - Fax: 04 96 20 66 67 - mail: association@soins-assistance.org - Web: www.soins-assistance.org


III. Vos expériences nous intéressent «Depuis peu, j’effectue le transport accompagné des usagers du SAD. J’ai ainsi fait la connaissance de Rosine C., âgée de 100 ans !! Cette vieille dame, autonome et fière de l’être, loge au 4° étage sans ascenseur, avec pour seule aide sa canne. Dans son quartier, qu’elle habite depuis 50 ans, tout le monde la connait. Elle descend 3 ou 4 fois/ jour de son appartement pour faire ses courses, aller boire son café ou le rosé au bistrot d’en bas, ou rencontrer ses amis au club. Cette dame au grand cœur et à l’énergie débordante, m’a remercié en me faisant une énorme bise...!!! Encore une rencontre surprenante..» Anthony H.

IV. Nos usagers nous parlent «J’ai été très touchée par le courrier que vous avez eu la bienveillance de m’adresser suite au décès de mon époux Joseph G. et je vous remercie de tout mon cœur pour cette pensée. Merci à tout le personnel pour les soins et l’attention qu’ils ont bien voulu nous prodiguer. Avec mes meilleurs sentiments.» Elise GALEA, (05/03/12) «Merci à cette équipe médicale sensationnelle, qui a fait partie de la famille tout au long du séjour de maman. Une pensée toute particulière pour Vanessa, Jean-François, Patrick, Tahar, Gaëlle, Isabelle, Christèle, Aïssa, Djamila qui par leur présence nous ont aidés aussi bien physiquement, que moralement pour maman. Equipe très humaine avec beaucoup de coeur !! Sincères remerciements et amitiés» Eliane MATACCHIONE (22/06/12) «Nous tenons à souligner encore les qualités exceptionnelles de Mme SAWADOGO. Elle a été jusqu’au décès de notre mère une aide précieuse et indéfectible. Son inégalable humanité nous a réellement aidée dans cette épreuve douloureuse que représente la lente descente du malade d’Alzheimer. Elle allie efficacité au niveau du travail, ponctualité, prise d’initiative et chaleur humaine, patience, douceur, gaieté, arrivant ainsi à apporter à la famille un soutien psychologique sans prix ! C’est quelqu’un qu’on a rarement l’occasion de croiser dans une vie, et nous ne la remercierons jamais assez.» Gina BRUERA

V. A vos carnets ! Le samedi 6 octobre prochain, le Président Jean PERETTI organise un grand CONCOURS DE PETANQUE, dont le lieu vous sera confirmé dès la rentrée…

SA

Dès le début du mois de septembre, les grands projets en cours vous seront non seulement présentés mais confirmés en date de démarrage !

oins

Services A Domicile Soins Infirmiers A Domicile Hospitalisation A Domicile

En attendant toutes ces échéances, nous vous souhaitons un bel été et de bonnes vacances...!!!

ssistance

SOINS ASSISTANCE - 1, rue Albert Cohen - Immeuble le Plein Ouest, bât C- CS 90160 - 13322 MARSEILLE CEDEX 16 Tél: 04 96 20 66 66 - Fax: 04 96 20 66 67 - mail: association@soins-assistance.org - Web: www.soins-assistance.org

/Journalinternejuillet%202012  

http://soins-assistance.org/images/intranet/journalinterne/Journalinternejuillet%202012.pdf

Advertisement