Page 1

R 17 TAMAT

Centre d’art contemporain du textile

[01]

Carnita Alvarez [09] Wendy Van Wynsberghe [17] Asia Nyembo Mireille [25] Elise Peroi [33] Raluca Petricel [41] Eva Evrard [49] Loup Michiels [57]

Biographies [65] Recherches 1981 — 2016 [69] Organigramme [V] Colophon [VIII]

I


II

III


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

TAMAT - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les ateliers de recherches & d’expérimentations - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - La recherche et l’aide aux créateurs sont des axes de travail essentiels au sein du TAMAT. Huit artistes viennent y travailler durant une année dans des ateliers mis à leur disposition. Les bourses de recherches, subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la province de Hainaut, sont pour les artistes sélectionnés l’occasion de travailler dans un  environnement propice. Outre la bourse, ils sont accompagnés par des directeurs artistiques et des chefs d’atelier qui portent un regard réflexif sur leurs expérimentations. Une année de recherches au TAMAT offre l’opportunité de produire un travail au sein d’une structure dynamique, en phase avec une vision contemporaine de l’art textile.  Pour le TAMAT, c’est, à long terme, la chance d’être générateur de talents et d’acquérir une reconnaissance internationale du savoir-faire de nos artistes. Au terme de l’année de bourse, une expo­ sition est organisée afin de présenter au public les pistes explorées par les artistes et marquer l’aboutissement de cette expérience. Un catalogue largement illustré est édité à cette occasion. Il ne s’agit toutefois pas d’une résidence, le logement des boursiers n’étant pas pris en charge.

IV

01 Tamat


≥ Comment postuler Une bourse mensuelle est accordée pour une période de 12 mois, de janvier à décembre. Les dossiers de candidature sont remis au TAMAT : — Par mail (format pdf) ≥ info@tamat.be ! et ! — Par voie postale au format papier ≥ 9 Place Reine Astrid 7500 Tournai. Il devra contenir : — Un programme de recherche motivé dont    l’intérêt est lié au textile, dans sa    plus large interprétation ; — Une documentation sur les œuvres et /    ou le travail réalisés ; — Un curriculum vitae qui précise les    cycles d’études terminées ou en cours   (TAMAT reste ouvert à l’examen de    candidatures d’autodidactes). Chaque année, les ateliers de recherches et d’expérimentations ouvrent leurs portes au public le 1er mardi du mois d’avril.

culièrement bien représenté au TAMAT. Les tapisseries de Roger Somville, Louis Deltour et Edmond Dubrunfaut révèlent le souffle nouveau qui fut présent dans notre pays dès l’immédiate après-guerre.

amateur, intéressé aussi bien par l’art du passé que par les tendances les plus contemporaines. Une recherche documentaire est possible par thème, noms d’artistes ou ateliers liciers.

Le TAMAT présente également des oeuvres d’artistes qui n’ont jamais été membres des « Forces Murales » mais qui, stylistiquement, s’apparentent aux mouvements de la seconde moitié du xxe siècle (Gustave Camus, Robert Degenève, Jules Lismonde, Michel Holyman, Liliane Badin, José Crunelle, Zéphir Busine, Joseph Lacasse, Pierre Caille, etc.).

Des études historiques, biographiques sur des artistes, cartonniers, tapisseries anciennes… peuvent être réalisées sur demande.

≥ Art contemporain Les oeuvres textiles des artistes contemporains permettent de découvrir la diversité des langages et des approches (Wierusz Kowalski Tapta, Yves Primault, Juliette Roussef, Martine Dolly, Marie-Jo Lafontaine, Edith Dekindt, Diane Didier, Patrice Hugues, Carole Simard Laflamme, Christine Hamoir, Monica Droste, etc.).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le travail du conservateur / restaurateur, au-delà de la patience face à une pièce dont il faut préserver la fibre, est de transmettre à chacun passant la porte de l’atelier, les techniques existantes mais aussi le respect de l’œuvre.

Béatrice Pennant, historienne de l’art et responsable du centre de documentation et d’études. ≥ bpennant@tamat.be

L’atelier de conservation  /  restauration

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les collections

Le centre de documentation & d’études

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Les collections du TAMAT sont le reflet des mutations stylistiques qui se sont produites en Europe depuis la fin du Moyen-Âge jusqu’à nos jours. Plus de six cent pièces résument ainsi six siècles de textile.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Le centre de documentation et d’études est spécialisé dans les domaines de la tapisserie, des arts du tissu, des arts muraux et de l’art textile contemporain en général. Il met à la disposition du public catalogues d’expositions, livres d’art, périodiques et dossiers d’artistes.

≥ Art ancien La ville de Tournai possède neuf tapisseries admirables témoignant du savoir-faire des lissiers tournaisiens des xve et xvie siècles. Celles-ci se complètent par une tapisserie appartenant à la Fédération Wallonie-Bruxelles relatant l’histoire d’Abraham.

Il se veut un pôle de recherches et de consultations spécifique et incontournable pour tout lecteur, étudiant, chercheur ou

≥ Art moderne Le groupe « Forces Murales » est parti-

Tamat

02

vous expliqueront les différentes étapes de restauration d’une tapisserie. ≥ Devis L’atelier de conservation / restauration accepte les commandes privées et publiques. Un devis gratuit est établi sur simple demande. Yves Dupont, restaurateur Fabienne Misson, restauratrice adjointe ≥ restauration@tamat.be - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Visites thématiques - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - La visite commentée permet d’aborder l’ensemble des collections exposées en un parcours menant des tapisseries anciennes de Tournai du xve et xvie siècle aux œuvres modernes et à l’art textile contemporain. Des visites spécifiques aux approches thématiques ciblées dévoilent certains aspects méconnus des œuvres présentées. Une manière de découvrir autrement les collections.

Ouvert depuis 1986, l’atelier du TAMAT conserve et restaure des tapisseries et des textiles anciens et contemporains. Respectant les normes établies dans le domaine de la conservation textile, l’atelier gère les collections présentes au TAMAT ainsi que les oeuvres mises en dépôt dans d’autres institutions. Il a acquis au fil du temps une excellente renommée dans le traitement des textiles, au niveau de la conservation et de la restauration proprement dite. ≥ Visite Loin d’être un lieu hermétique et clos, l’atelier est accessible aux visiteurs. Les restaurateurs vous y accueillent et

03 Tamat


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Tamat 04 ------Verdures Fin du xiie siècle ??? / 116 × 265 cm / 153 × 257 cm Collection privée, Audenarde / Aubusson ©  Fabienne Misson

--------Diane Didier Autoportrait Collection de l’artiste ©  Fabienne Misson

TAMAT Centre d’art contemporain du textile

-------------Exposition «  Marcels  » Emilio Lopez Menchero 2017 ©  Fabienne Misson

----------------Marco De Sanctis / R16 Série Les punitions : Labyrinthe de lettre #2 «Bandiera bianca» (détail) Broderie sur soie, branche d’arbre, câbles en métal 200 × 200 × 200 cm

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

05 Tamat


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

R 17 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, la bourse de recherches du TAMAT est ouverte aux artistes qui au cours de leurs cheminements souhaitent expérimenter une approche

--------------Dolores Gossye / R16 Recherche, épiblaste, 7 Toile calicot, toile de lin fil de coton, molton fin 77 × 38 × 25 cm

nouvelle des arts textiles. Ces 12 mois d’exploration sont vécus par les artistes que nous accueillons comme une opportunité temporelle de mettre entre parenthèse les contingences quotidiennes qui sont le plus souvent, un frein à la concentration inhérente à la création. Dès lors, il leurs est offert de se consacrer pleinement à leurs recherches et d’approfondir des pistes de réflexions jusque là inédites pour eux. S’appuyant sur la technique de la tapisserie lors de sa création en 1981, le Centre a évolué d’année en année vers une pratique textile pluridisciplinaire qui est en phase avec l’évolution des arts contemporains. Aujourd’hui, notre attention se porte tant sur l’immatérialité du médium que sur le savoir-faire et la technicité. Notre ancrage se niche dans la transgression du concept de textile pur. Sculpteurs, architectes, performeurs, céramistes, photographes, textile-designers, stylistes, graveurs, dessinateurs, peintres, etc, réussissent au TAMAT un parcours fréquemment décisionnel dans leur carrière.

--------------Hélène Moreau / R16 incrustation #08 et principe #01

Valérie Bacart,

Tamat

06

Directrice

07

R 17


--------------------

Carnita Alvarez

----------Lobos os coman 28 × 100 cm

-------------------Atelier Tapisserie / R 17 --------------------

R 17

08

09


Les histoires de ses ancêtres ressurgissent

L’univers de Carnita Alvarez est symphonie

telle une nourriture qui permet de faire

de couleurs vives et de liens où se dévoile

sienne une culture, culture qui passe par

une histoire des origines. À l’aube de sa

l’apprentissage de gestes séculaires, tisser

quête, des tissages miniatures de saints et

devient un geste simple… L’artiste aime les

saintes où elle revisite la représentation

transmettre, les met au monde et invite à

iconographique de « son Espagne », un petit

entrer, nous aussi, dans le geste.

métier de poche où se tracent des souvenirs

Tissage, sculpture et ossature… Une

de famille… Son goût de la recherche l’a

installation qui se construit dans le temps

conduite à l’élaboration d’un métier à

comme une histoire répétée, écoutée et

tisser à la mesure de son propos : un métier

transmise, mise en tension dans l’espace, là

à tisser en volume, se déployant dans

où la main et la pensée dansent ensemble.

-----Ex-voto Mini tissages 2014 – 2016

De pierres et d’os

l’espace, proche du geste et de la matière. Fait de fils aux nuances vives de bleu,

Cathy Alvarez

d’orange, de vert et de rose, de pesons en pierres et en os, il invite à entrer en vibration avec la trame, la tension et la simplicité des matériaux. Progressivement, de l’insouciance et de la légèreté d’un temps pour soi, un glissement s’est opéré vers une histoire plus personnelle. Une histoire qui prend racine dans les récits d’une vie proche et lointaine, histoires de loups, de montagnes, ----------------La Santa de los huesos 2017 Tissage 13 × 10 cm

de bergers et de nature humaine. Par des savoir-faire acquis au fil des années – du patronage de couture au désossement de la viande en passant par la sculpture et l’installation - elle fait se rejouer un làbas qui surgit sous nos yeux émerveillés. L’artiste en chemin collecte des os et des pierres. Les pierres glanées ici et là rappellent la terre, les os nos fondements. Le traitement des os devient un rituel de raclages, d’évidements, d’odeurs : nettoyer, bouillir, saler, sécher, calibrer, assembler et finalement relier par la trame des fils. Ce rituel devient une façon de rendre hommage à l’animal, celui qui dévore tel le loup, celui qui sommeille en nous, et celui

--------------------Prototype de métier à tisser 2017 20 × 40 cm

qui est dévoré.

Carnita Alvarez

10

11

Atelier Tapisserie


Carnita Alvarez 12 13 Atelier Tapisserie

----------------------Métiers à tisser dans l’espace Dimensions variables


Carnita Alvarez 14 15 Atelier Tapisserie

---------------------Lo que queda despuĂŠs de todo

----El rio


--------------------

Wendy Van Wynsberghe -------------------Atelier Tapisserie / R 17 --------------------

Tissu Tissé La peau nous enveloppe, elle nous raconte, au travers des milliers de couleurs. Elles varient selon la lumière du jour, les -------Le coureur Tissage 11 × 25 cm

variations atmosphériques,

notre santé,

notre âge… La peau est prise dans le regard de « l’autre » qui, dans une perception complexe, exprime des catégorisations et des biais implicites. Tenter de « dire » cette invisibilité, cet intangible tel est le projet de Wendy Van Wynsberghe.

Carnita Alvarez

16

17


À l’origine de la démarche, un voyage en Guadeloupe, en 2015, dans cette île imprégnée de son histoire coloniale, où la violence et le sang coulent tant dans les veines que dans l’architecture. Elle crie partout mais reste étonnamment muette. Wendy Van Wynsberghe s’est engagée dans le projet de rendre une voix à certaines dimensions de ce cri à travers une recherche ---------------------------------Échantillonnage de quatre-vingt huit bobines de provenances diverses, nombre variable.

sur les couleurs de la peau. Au cours d’entretiens, elle a invité des personnes à parler de leur peau, de son histoire et du contexte dans lequel elles se meuvent. À la fin de l’interview, elle leur a présenté quatre-vingt-huit bobines de fils très fins, de différentes couleurs -jaunes, verts, fluos, transparents, changeants-. ------------------------Dix sélections de fils entremêlés

Elle leur a proposé de choisir à dix fils qui pouvait représenter une partie de leur peau. Ce choix anonyme, réalisé dans l’instant, peut se voir comme une fiction

-------------------------Numéros correspondant aux bobines, choix d'une personne

de soi.

Wendy Van Wynsberghe

18

19

Atelier Tapisserie


---------------------Dix navettes de fils retordus prêts à être tissés

Ainsi récoltés, les fils filés sur un rouet, sont tissés dans un format de vingt sur vingt centimètres. Côte à côte, ils partagent la chaîne, grise, de tissage, ils partagent des couleurs, un certain vert, un orange… Ainsi mêlés il n’y a plus d’identité corporelle, les corps physiques sont transformés, loin de toute donnée paramétrique. Seules les voix, accompagnant l’installation, seront audibles…

-----------------------Retordre les sélections de fils

Andrée Wéry

Wendy Van Wynsberghe

20

21

Atelier Tapisserie


Wendy Van Wynsberghe 22 23 Atelier Tapisserie

---------Conversations Dispositif d’écoute (prototype), Haut parleur textile

---------------------Tissu Tissé 20 × 20 cm

-------------------Détail installation sonore


--------------------

Asia Nyembo Mireille -------------------Atelier Textile / R 17 -------------------Mon travail a pris naissance dans une histoire vécue à Kinshasa un 8 mars, journée internationale des femmes. Le port du wax hollandais, comme icône de la culture Congolaise, était obligatoire. Sachant que ce tissu n’a aucune origine dans l’histoire du Congo, j’ai pris la décision

------------Notes de travail

de ne pas le porter. Mais cela m’a coûté des chahuts et une interpellation policière. Suite à cet incident, je me suis questionnée sur l’état d’inconscience collective de ma société, sur la prise de conscience et la réappropriation du textile ancestral et de sa matière première qu’est la fibre de raphia, oublié au profit du pagne wax hollandais en R.D.Congo. « Le raphia dans la transfiguration et l’effacement » Je soumets le raphia à deux éléments de la nature : l’eau et le feu. Ceci aboutit à une transformation de la fibre en liquide tinctorial et en pigment de peinture, sources de créations plastiques suivant deux méthodes : construction/déconstruction et reconstruction, en l’ouvrant à de nouvelles créations toujours basées

-----------------------------Prototype pour le transport des bobines

sur la problématique de la revalorisation du raphia et de mon refus du pagne wax. Je puise mes ressources dans ma connaissance en biologie, en chimie et dans l›art. Un laboratoire parfait pour mettre en place mon vécu personnel, familial et social. Préparer des questionnements existentiels du Moi intérieur et profond vers le Moi extérieur, accompagné du passé, de l’actuel et du lendemain, ainsi que de l’histoire de mon pays, qui en somme n’est que l’histoire des hommes sur terre. En fin de compte, travailler avec mon imagination, mes algorithmes de la pensée, créer, réaliser, mettre au point des formules, des concepts, des nouvelles matières qui hier n’existaient pas. Et cela, afin de répondre à ces questions à ma manière, afin de dire au monde entier : « il est temps que chacun de nous prenne son histoire en main avec n’importe quel domaine que ce soit. L’écrire là où elle n’existait pas, la corriger là où elle va mal, la réécrire là où elle a été effacée, la raconter, la valoriser sans jamais s’arrêter. » Asia Nyembo Mireille

Wendy Van Wynsberghe

24

25


Asia Nyembo Mireille 26 27 Atelier Textile

------------------------------Effacement, éclatement et reconstruction Cendre de raphia sur pagne wax rigidifié 60 × 60 cm

------Recherche

------Recherche

------Recherche


Asia Nyembo Mireille 28 29 Atelier Textile

-------Effacement Cendre de raphia sur pagne wax 120 × 150 cm

-----------Transfiguration Teinture de raphia brut sur tissu de coton 80 × 100  cm


Asia Nyembo Mireille 30 31 Atelier Textile

------Recherche Teinture de raphia brut comme médium de dessin sur tissu de coton 48 × 81 cm

-----------Transfiguration Teinture de raphia brut sur tissu de coton 75 × 117  cm

-------Effacement Mix media. Cendre de raphia et acrylique rouge sur pagne wax rigidifié 120 × 150 cm


Asia Nyembo Mireille 32 ---Diem Sculpture tissée Soie peinte, lin, végétaux, toile, plomb, feuille d'or, acier 170 × 90 × 60 cm

------Découpage Cendre de raphia sur pagne wax rigidifié 120 × 150 cm -------Effacement Cendre de raphia sur pagne wax rigidifié 42 × 65 × 46 cm

------------------

Élise Peroi

-----------------Atelier Textile / R 17 ------------------

33 Atelier Textile


---Diem (Détail)

Tisser c’est apprendre la patience. C’est

À l’image des fileuses mythologiques, qui

accueillir et vivre pleinement le temps,

tenaient entre leurs mains le destin des

le regarder se matérialiser, lui donner

hommes en leur imposant l’existence de la

jour dans la durée de l’action de gestes

naissance, de la fatalité et de la mort,

silencieux. Parce que tisser, c’est aussi

l’artiste explore les confins et les champs

apprendre à écouter, à faire l’économie

de la création : de son début à sa fin.

du superflu et se donner l’occasion de retrouver l’essentiel.

Dans un jeu de constructions visuelles, le récit des origines se découvre. Le geste antique de la femme tisseuse se remet en action et nous raconte l’Histoire. Celle du monde, de l’homme ou encore, notre propre histoire. Tisser devient alors une action de construction, l’organisation d’une trame, qui traverse le temps et l’espace en suivant l’évolution personnelle des réflexions de l’artiste. Le temps devient un élément créateur. L’espace visuel qui en découle devient méditatif, presque idéal, sont plus associés au savoir faire mais se ritualisent – en quelque sorte – pour faire naître des œuvres contemplatives qui permettent alors la cohabitation d’antagonismes universels ; comme la

---Diem (Détail)

naissance et la mort, le vide et le plein,

Élise Péroi

l’immobilité et l’action, le fini et l’infini.

34

------Assemblée Sculpture Tissée Soie peinte, lin, bois 150 × 90 × 30 cm

philosophique. Les gestes du tissage ne

35

Atelier Textile


Cette multitude nous la retrouvons – sous une autre forme – dans le tapis « l’Arbre de vie ». Symbole de la force de la vie et de ses origines, cet arbre est ici cloisonné dans une trame d’où émergent de courts énoncés visuels. Mis ensemble, ils sont capables de structurer un récit. Isolés, ils fonctionnent comme autant de métaphores renvoyant aux origines, à la connaissance et que l’artiste nous transmet, perpétuant la tradition du geste créateur et porteur de savoir.

---------Arbre de vie Sculpture tissée Soie peinte, lin, corde, bois 183 × 90 × 30 cm

De ces entremêlements naissent des résonnances, se créent des réseaux d’effets visuels narratifs qui informent sur l’histoire du monde et sur la relation que l’artiste entretient avec le temps. Ce temps qu’elle cherche ici à structurer, à matérialiser ou encore à mesurer dans cette installation plurielle performative, rappelant dans une esthétique visuelle forte

Les travaux présentés à l’occasion de « Recherches 17 » témoignent de ces réflexions. L’artiste se fait ainsi témoin de l’expérimentation des structures en revisitant le rapport au métier à tisser comme structure portante. Elle interroge aussi le statut de l’œuvre tissée en abordant le jeu de vide et de plein et en repensant l’installation comme une mise en volume de l’objet et de la surface plane indissociable du tissus dans un espace donné.

De la matière, elle en

fait une approche intime en la pénétrant et en la considérant comme une entité vivante avec laquelle elle entre en inter-action. L’ensemble de la gestuelle se ritualise et les contacts avec la matière font naitre des émotions et des savoirs que l’artiste imprime dans ces créations. Par leur puissance poétique, les œuvres ainsi créées, ouvrent de nouveaux terrains d’expérimentation qui tentent de décloisonner le côté technique du savoirfaire pour s’inscrire dans la multitude du contemporain. Élise Péroi

36

37

Atelier Textile


et symbolique, ces instruments de mesure du temps que sont la clepsydre et le pendule. Encadré par cette masse solide, personnifié par la présence de plantes, sondé par ces oscillations et par l’intervention de l’artiste elle-même, le temps dans son cycle permanent s’est ainsi laissé prendre. Précieux et presque intouchables, d’autres scènes le pouvoir de se laisser transporter dans l’espace d’exposition. Hasard et destinée se rencontrent par ---------Arbre de vie (Détail)

l’intervention du spectateur,

qui devient lui aussi

acteur de cette dramaturgie textile, comme pour perpétuer indéfiniment ce lien qui nous relie. Coline Franceschetto

Élise Péroi

38

--------------Dramaturgie textile Encre, papier 40 × 29,7cm

isolées et fluctuantes, comme des cartes à jouer, ont

39

Atelier Textile


------------------

Raluca Petricel

-------------Travail au crochet Fil de mohair et soie

---Diem (Détail)

-----------------Atelier Textile / R 17 ------------------

Inaccessible intimité cette forme s’attache aux choses se trouve déchirée, elle brise le silence qui sort de nous, la peur que tu ne me connaisses plus. Raluca Petricel

Élise Péroi

40

41


Raluca Petricel 42 43 Atelier Textile

--Him Croquis sur papier, pastel gras, tempera et bande adhésive 14,8 × 21 cm

--------Autoportrait 2017 Impression aux pigments 50 × 70 cm Photographie en collaboration avec Barthélemy Decobecq


Raluca Petricel réalise des œuvres sur papier, sur tissu, avec du fil, des peaux de fruits, comme pour recomposer le corps, pour lui donner une seconde vie. Des reliques qui commémorent les photographies du souvenir qui s’est effacé. Par son goût du fil - fil couture, fil de cheveux, fil de feutre de chat -, du tissage, de la broderie, ses œuvres s’habillent et alors le corps absent devient un corps présent. La peau des fruits, pareille à la peau du corps, semble porter les coutures, les cicatrices qui guérissent. C’est conserver la peau pour préserver les souvenirs, même ceux oubliés. Ses œuvres, sensibles et poétiques, ------Recherche Peau de pomelo, cheveux naturels colorés, fil de coton 6 × 2 cm

touchent au plus intime. Elles posent un questionnement sur l’enfance, la disparition, le père, la mort et surtout l’absence. Dans une recherche d’une consolation, elle coud le patchwork de la mémoire et des émotions que l’on vit dans le silence. Que faire de cette absence et comment y survivre… Raluca Petricel nous parle du temps qui passe, du temps qui est passé et du temps qu’il reste. Du corps qui n’est plus là et comment vivre un présent avec les fragments du passé.

------Recherche Peau de pomelo, cheveux naturels colorés, fil de coton 15 × 8 cm

Lina Vasapolli

Raluca Petricel

44

45

Atelier Textile


Raluca Petricel 46 47 Atelier Textile

-------------A Childhood Memory Cyanotype sur mouchoir en coton 30 × 30 cm

------Recherche Peau de pomelo, cheveux naturels colorés, fil de coton 5 × 10 cm

----------------------Archives. Photographies issues de l’album familial 100 × 100 cm


-------------------

Eva Evrard

------------------------Assemblage de cyanotypes textiles En cours 80 × 100 cm

------------------Atelier Structure / R 17 -------------------

Connue d’abord pour ses livres d’artistes, dans lesquels Evrard déconstruisait l’espace de la page pour faire advenir des archi­ tectures minimalistes, l’œuvre de cette dernière s’est élargie à la question de l’espace dans son ensemble et de la place de l’être humain au sein de celui-ci. Procédant toujours par un travail de déconstruction minutieux de l’espace négatif, Evrard présente aujourd’hui des prototypes d’œuvres monumentales questionnant, à travers les notions d’architecture urbaine, ces autres constructions contemporaines que sont la spéculation financière, l’écart entre les riches et les pauvres, le rôle de l’image dans une société qui en est saturée.

Raluca Petricel

48

49


Amorcé successivement par une résidence et une exposition au Musée National des BeauxArts de Chine à Pékin, puis à San Francisco et Berlin, ce nouveau développement marque un tournant dans l’œuvre de l’artiste qui, tout en restant fidèle à son esthétique minimaliste, l’utilise pour interroger des thèmes politiques sensibles et projeter cette interrogation dans l’espace public. Au cœur de cette démarche, on devine le désir de l’artiste d’immerger le spectateur au sein de l’œuvre à venir, de le confronter à des représentations tridimensionnelles, poussant ainsi le spectateur à une confrontation directe, expérientielle, des thèmes abordés. En visant l’espace public de cette manière, Evrard le remet en jeu, affirmant de ce fait que c’est bien au sein de celui-ci que se dessinent les architectures sociales à venir.

Eva Evrard

50

-----------Recherche, 2017 Équations mathématiques sur papier, tige métallique, laiton.

-----------Sans titre 2017 Index géographique, papier, bois. 250 × 300 × 30 cm

Hadelin Feront

51

Atelier Structure


Eva Evrard

52

53

Atelier Structure


Eva Evrard 54 55 Atelier Structure

-----------Sans titre, 2017 Bois, céramique, tissu, miroir 200 × 250 × 10 cm


---------------Vue de la cathĂŠdrale, toit de la fondation pour la tapisserie, 2017 Tournai

-----------Recherche, 2017 Bois, plastique, miroir.

-------------------

Loup Michiels

------------------Atelier Structure / R 17 -------------------

Eva Evrard 56 57


Loup Michiels 58 59 Atelier Structure

--------------Références, Siemens 2017 Marqueurs à l’alcool sur papier Canson mi-teintes 160gr/m2 75 × 11cm


Loup Michiels 60 61 Atelier Structure

------------COLAS, Sponsors 2 2017 Bâche de chantier volée, textile, support de projection, Tournai

------------COLAS, Sponsors 2 2017 Bâche de chantier volée, textile, support de projection, Tournai


Loup Michiels 62 63 Atelier Structure

-----------COPIEUR MY17T2106X Copieur HP Office 7500A Wide Format - All-in-One, Made in Malaysia, matériel obsolète de la fondation pour la tapisserie, Tournai, septembre 2017

-------------------------------C’est à l’œuvre qu’on reconnaît l’ouvrier, Lucien Timmerman (2e M) Cahier d’écriture normalisé, Forest, Bruxelles, circa 1935

-----------COPIEUR N22110B Model B410D, Copieur OKI, made in china, matériel obsolète de la fondation pour la tapisserie, Tournai, septembre 2017

------------COPIEUR FAF615722 Toshiba Modele 1550, made in France, matériel obsolète de la fondation pour la tapisserie, Tournai, septembre 2017


biographies — Carnita Alvarez Eva Evrard Loup Michiels Mireille Asia Nyembo Elise Peroi Raluca Petricel Wendy Van Wynsberghe

[p 9] 

Carnita Alvarez

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

---------------------------Offrande pour notre propre direction 2017 Objet trouvé, pâtes chinoises naturalisés 50 × 30 × 26 cm

Carnita Alvarez Valle est née le 7 novembre 1964 à Liège d’une famille d’immigrés espagnols fuyant la misère et l’Espagne franquiste où elle avait connu la guerre et la faim. Après des études professionnelles de tailleuse, à 16 ans, Carnita travaille dans une boucherie. C’est à 22 ans qu’elle rencontre l’homme de sa vie et ses deux filles découleront de cet amour. À 35 ans, elle découvre l’art et s’inscrit à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège en sculpture. Elle y poursuit ensuite son cursus dans l’option arts-textiles dont elle sera diplômée en 2016. À la recherche de ses origines, sa démarche créative est orientée par une histoire familiale marquée par l’exil, les deuils de son frère aîné et de son père, mais aussi par ses expériences de vie.

Loup Michiels

64

≥ carnita.alvarez@gmail.com [txt  p 10] Cathy Alvarez Valle est née le 4 juin 1978, elle est la cadette d’une fratrie de 5 enfants. Photographe et plasticienne ayant obtenu une bourse à la fondation de la Tapisserie de Tournai en 2011, elle est lauréate du Prix de la Jeune Création de la Ville de Liège en 2013. Romaniste de formation, elle utilise rarement sa plume. La connaissance

65


de l’œuvre de Carnita Alvarez Valle, sa sœur aînée ainsi que leur passion commune pour le textile était une occasion particulière. - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 17] 

eva evrard

d’expositions collectives et de résidences d’artistes. Au croisement des sciences politiques, de la sociologie et de la philosophie de l’art, son approche curatoriale se distingue par une critique des régimes esthétiques et des rapports de force économiques, sociaux et politiques qui leur sont sous-jacents.

et y développe des performances textiles en se nourrissant de la technique du tissage dans lequel l’acte de faire peut être perçu telle une danse. Ceci l’a amenée à réfléchir sur l’importance du corps, des gestes et du passage du temps en collaboration avec la danseuse et chorégraphe hongkongaise Mui Cheuk-yin.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 25] 

W

loup michiels

Eva Evrard est une artiste belge née à Marchin en 1984. Elle vit et travaille à Bruxelles. Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre où elle a étudié la typographie avant d’explorer la forme-livre, la sculpture et l’installation. Son travail, représenté par la GNF Gallery à Bruxelles, est une réflexion précise et méticuleuse sur la forme et combine minimalisme, sculpture et pensée conceptuelle. En parallèle à ses activités de plasti– cienne, elle enseigne dans plusieurs Écoles Supérieures des Arts (La Cambre à Bruxelles, Arts2 à Mons et à l’ESA de Liège).

W

Loup Michiels, vit et travaille à Bruxelles. Suit des cours de gravure à l’académie des Beaux-Arts de Wavre. Intègre l’atelier de Peinture de la Cambre (diplômé en 2007). Expose à la galerie Bortier en 2008 et entre en résidence la même année à la Maison d’Art actuel des chartreux (M.A.A.C) jusqu’en 2011. Expose la même année au 38 quai notre dame à Tournai. Depuis 2014, il enseigne à l’École Supé­ rieure des Arts au Carré (Arts2) de Mons. Dans l’option Peinture et en tant que conférencier dans l’option de Communica­ tion graphique et visuelle.

≥ evaevrard@gmail.com ≥ www.evaevrard.com

≥ michielsloup@gmail.com - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 33] 

[txt  p 49-51] Hadelin Feront est commissaire d’exposition et écrivain. Depuis 2012, il collabore avec la GNF Gallery, à Bruxelles, où il dirige le programme

asia nyembo mireille 66

Asia Nyembo Mireille est née en 1984 en R.D.Congo. Elle fait des études de biochimie et d’architecture d’intérieur. En 2009, elle réalise une vidéo performance, exposée à la Biennale d’art vidéo (out) de Wrocklav. En 2010, elle fait un stage de scénographie à Strasbourg et termine ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa. Elle suit des formations d’arts plastiques et de critique d’art. Asia lie ses compétences en biochimie, en architecture d’intérieur et en cinéma à son art en se questionnant sur son histoire personnelle chargée d’une enfance dans une famille déchirée ainsi que du génocide du Rwanda. Mariée et mère d’un enfant, Asia vit et travaille à Bruxelles.

W

≥ elise.peroi@live.fr ≥ eliseperoi.com

[txt  p 34-36-37-38] Curatrice indépendante, rédactrice, critique et historienne de l’art de formation, Coline Franceschetto s’investit, au grès de ses rencontres, dans des projets d’écriture qui lui permettent d’explorer la pratique artistique contemporaine par le  contact et l’échange.

≥ mireillenyembo1@yahoo.fr ≥ www.mireillenyembo1.wixsite.com/asia

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 41] 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 49] 

Élise peroi

raluca petricel

Élise Peroi est une artiste textile diplômée et lauréate de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles en 2015. Elle a été invitée en Italie à la Fondazione Aurelio Petroni et y a développe des installations textiles qui retranscrivent la corrélation entre les éléments et les émotions que la vision d’un paysage peut susciter. En 2016, elle est soutenue par les Halles de Schaerbeek

67


Raluca Alexandra Petricel est née en 1972 à Bucarest, Roumanie. Fille unique, elle a été élevée par sa mère veuve suite à la disparition prématurée de son père. Après avoir terminé ses études, elle travaille dans l’aviation durant quinze années. Depuis 2001 elle vit en Belgique avec sa famille. Diplômée en peinture de l’École supérieure des arts de l’image Le 75 à Bruxelles, elle poursuit ensuite ses études à l’École supérieure des arts, ARTS² en Arts visuels et plastiques pour l’obtention du Master en Peinture à Mons. Artiste pluridisciplinaire, elle s’intéresse à la cartographie et au langage des signes des cartes aéronautiques. Récemment, dans son travail de recherche, elle s’interroge sur la disparition, la mémoire et le temps qui passe.

recherches 1981 –> 2016 ------------------

qu’enseignante à propos de la relation complexe entre le numérique et le monde physique ainsi que des interprétations dans l’univers artistique. Elle travaille avec l’électronique, le textile, le son, l’open hardware et crée avec des logiciels libres, tous sous une licence Art Libre.

W

≥ wendy@collectifs.net ≥ www.wvanw.space

≥ raluca.petricel@gmail.com [txt  p 45] Lina Vasapolli est bibliothé­ caire au centre de documentation et d’informations de la bibliothèque spécialisée des Arts visuels d’ARTS². Elle y est également enseignante en formation culturelle et intervenante dans le Livre d’artiste en tant que bibliothécaire et artiste. Artiste nuddru c’è, elle crée et auto-édite ses propres livres d’artiste.

[txt  p 17-19] Andrée Wéry (1943) est originaire de la région liégeoise. Elle est psychologue de formation psychanalytique et systémique et a travaillé dans une institution pour enfants psychotiques et également à la formation d’éducateurs spécialisés. À sa retraite, elle a suivi une formation en sculpture à L’Académie de Liège. Elle est aujourd’hui bénévole à l’asbl « Le Toit » et poursuit son travail de sculpture dans son atelier.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - [p 57] 

wendy van wynsberghe Wendy Van Wynsberghe est une artiste numérique, bricoleuse, amoureuse de la nature et de sa faune, fascinée par le protocole dans toutes ses formes, incluant les relations interhumaines et non-humaines. Depuis 2004, elle est membre de Constant, asbl d’artistes autogérés, basée à Bruxelles, active dans les domaines de l’art, des médias et de la technologie (féminismes, copyleft, open source). À l’École de Recherche Graphique, elle intervient en tant

68

69


1981 - - - - - - - - 1982 Yolande Devaux Joëlle Lemaire Pascale Sabbe-Wynance Magdelaine Avignon Françoise Colpe Chantal De Jaeger Marguerite Everaerts Chantal Hainaut Colombe Roulin 1982 - - - - - - - - 1983 Martine Dolly Michel Francois Fabienne Collet Ann-Veronica Janssens Monika Droste Marie-Odile Salmon Candas Myriam Hick Marie-Christine Jorgensen 1983 - - - - - - - - 1984 Francine Claeys Fabienne Collet Philippe De Tender Brigitte Elias Monique Huntzinger Anne Lobet Herman Luyckfasseel Nathalie Mortier Christine Wilmes 1984 - - - - - - - - 1985 Yves Primault Violaine Vande Pitte Brigitte Thelen Janine Wesel-Posschelle Anne Gourdin Evelyne Dubuc Eva Korczak-Tomaszewska Catherine Pleyers Brigitte Leclercq 1985 - - - - - - - - 1986 Joanne Allen Danièle Cochard Isabelle Glansdorff Dominique Licoppe Marion Muller-Purnode Veerle Pinckers Salvatore Silitti Gladys Zalazar 1986 - - - - - - - - 1987 Danièle Cochard Edith Dekyndt Anne Delnoij Laurence Dervaux Jef Dubois Dominique Pelgrims Marie-Thérèse Pregardien 1987 - - - - - - - - 1988 Véronique De Barquin Abdellah Benmerieme Michel Cleempoel Daniela Corradini Marie-Line Debliquy

Edith Dekyndt Anne Delnoy Yolande Pistone Patricia Urfels Angel Vergara 1988 - - - - - - - - 1989 Karin Deknop Dani Tambour Emilio-Lopez Menchero Emile Desmedt Catherine Balthazar Chantal Reiter Chris Straeling Eric Muller 1989 - - - - - - - - 1990 Victoire Dagadou Emanuelle Debras Emile Desmedt Caroline Fallon Patrick Guaffi Patrick Guns Pascale Loiseau Muriel Loth Sophie Pirson 1990 - - - - - - - - 1991 Francis Capes Krystyna Celej Amalia De Lorenzi Corinne Delsaux Pierre-Henry Leman Anne Mortiaux Isabelle Ravet Véronique Sabban Ariane Van Dyck 1991 - - - - - - - - 1992 Thomas Beckers Valérie Chuffart Luc Druez Gérard Larock France Marichal Woon-Sun Pasteels Annick Schotte Nathalie Vanlippevelde 1992 - - - - - - - - 1993 Amina Boujeddaine Didier Mouton Luc Druez Caty Gilissen Cathy Peraux Francis Linden Marie-Dominique Ponette Valérie Vancampenhout 1993 - - - - - - - - 1994 Amina Boujeddaine Pascale Flock Christiane Nameche Cathy Philippe Didier Picke Valérie Pollet Tom Decanter Juan Paparella Joël Wilmotte

70

1994 - - - - - - - - 1995 Leslie Deconinck Monique Houtart M’hammed Nouara Sandra D’addazio Bénédicte Branquart Véronique Carlier Boris Gregoire Jean-Marc Liben-Steyns Sylvie Ronflette 1995 - - - - - - - - 1996 Jean-Pierre Cogels Michal Gilboa Isabelle Lebeau Pénélope Garnier Maureen Ginion Déborah Paris Bénédicte Henderick Lara Olchanetzky Orlo Quirico Dottin 1996 - - - - - - - - 1997 Marc Bourgeois Valérie Hardenne Charlyne Misplon Dorothée Catry Tony Delcampe Cécile Poblon Jacques Andre Sabine De Coninck Valérie Travers 1997 - - - - - - - - 1998 Isabel Almeida Nicolas Bollinger Gudny-Rosa Ingimarsdottir Virginie Leclercq Yves Lecomte Sylcie Pichrist Christèle Simonard Véronique Van Mol Claude Yernaux 1998 - - - - - - - - 1999 Catherine Amatheu Marie-Line Debliquy Stéphane Balleux Pelussa Salazar Sandrine Rombaux Laetitia Marien Laurette Atruc-Tallau Frédéric Gaillard Nadia Corazzini 1999 - - - - - - - - 2000 Anne Orban Maya Tell-Nohet Tony Di Napoli Billie Mertens Emmanuel Grenard Véronique Grauls Fanny Glineur Edurne Rubio Elodie Moreau 2000 - - - - - - - - 2001 Reiko Takizawa

Pierre De Cafmeyer Vincent Batens Dlphine Jenicot Gauthier Hubert Béatrice Coppieter’s Wallant Katell Plisnier Anne Crousse Delphine Ferin 2001 - - - - - - - - 2002 Caroline Dhenry Sandra Przyczynski Barbara Kabot Jack Keguenne Olivier Gilson Françoise Dury Gille Delhaye Yeung-Fun Yuen Yasmina Laazaoui 2002 - - - - - - - - 2003 Ane-Sophie Georges Olivier Pitot Brigitte Ribaucourt Tamara Louis Hye Young Oh Roxana Stoleru Vincen Beeckman Alain Bornain Benoît Platéus 2003 - - - - - - - - 2004 Olivier Devos Hugues Dubuisson Nadia Kever Capucine Levie Géraldine Miesse Roberta Miss Marie Collard Valérie Lemal Godelive Vandamme 2004 - - - - - - - - 2005 Thisou Didier Decoux Valéria Nagy Aya Callori Pauline Grilliat Anne Liebhabergh Eirene Mavodones Piotr Osuszkiewicz Léopoldine Roux 2005 - - - - - - - - 2006 Ulla Hase Stéphane Martello Amélie Vancoppenolle Lysiane Bourdon Anne-Sophie Feyers Ludovic Ledent Elodie Antoine Nathalie Canivet Aurore Vandember 2006 - - - - - - - - 2007 Marcus Bering Jie Chang Roger Remacle

Isabelle Francis Sandra Laouadi Marta Mo Gomila Tessy Bauer Emmanuelle Flandre Aurélie Sombret 2007 - - - - - - - - 2008 Evelyne De Behr Ildiko Hetesi Manuel Perez Canteria Saiko Ashida Antonin Bachet Tatiana Bohm Inger Elisabeth Gleditsch Myriam Hequet Caroline Léger 2008 - - - - - - - - 2009 Sandra Biwer Maren Dubnick Maria Fernanda Niki Kokkinos Hélène Machin Julie Menuge Samuel Coisne Audrey Finet Jérôme Giller 2009 - - - - - - - - 2010 Hélène De Gottal Pauline Cornu Nicolas Grimaud Mathieu Boxho Romina Remmo Nolwenn De Couesnongle Mira Podmanicka Azilys Romane 2010 - - - - - - - - 2011 Cathy Alvarez Valle Benoit Carpentier Frederick Denis Pierre-Alexis Deschamps Anna Katharina Tretter Nicolas Clément Nathalie Guilmot Vanessa Vollmar 2011 - - - - - - - - 2012 Anne Bertinchamps Stéphanie Croibien Antonine Gougeau Julie Krakowski Ada Rajszys Erika Vancouver Dany Danino Alice Pilastre 2012 - - - - - - - - 2013 Vincent Chenut Eric “Willy” Meunier Valérie Vaubourg Olivia Clément Stéphane Goldrajch Frédéric Degand Jill Vandenberghe Kathleen Vossen

71

2013 - - - - - - - - 2014 Soul K. Olivier Reman Cyril Bihain Sahar Saâdaoui Nathalie Van De Walle Caroline Gilleman Olivia Mortier Céline Prestavoine 2014 - - - - - - - - 2015 Sophie Duquesne Caroline Fainke Clara Montoya Gary Farrelly Claire Williams Maximilien Ramoul Vincent Sainlez Adam Weiner 2015 - - - - - - - - 2016 Natalia Blanch Mathilde D’Hooge Marco De Sanctis Dolores Gossye Marie Helpin Hara Kamihara Hélène Moreau Gabriel Tapia …


72 V

Christine DUBRUNFAUT Secrétaire Dominique BARBIEUX et Alain RENIER Service technique Aurore DEBROUWER Accueil (Ville de Tournai)

Nicolas CLÉMENT Chef d’atelier Département Structure Béatrice PENNANT Responsable du centre de documentation et d’études

Nathan BAUNIER Chargé de communication

Fabienne MISSON Conservatrice - restauratrice

Yves DUPONT Responsable de l’atelier de conservation - restauration

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Tatiana BOHM Chef d’atelier Département Tapisserie

Valérie BACART Direction générale

Jean-Pierre VLASSELAER Président du Conseil Culturel

Tarik BOUZIANE Président du Conseil d’Administration

Orga n igramm e - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


VI

VII


VIII

W  www.tamat.be

T  +32 (0)69 23 42 85 F  +32 (0)69 84 31 51 www.facebook.com/tamattournai

9 Place Reine-Astrid 7500 Tournai Belgique

Centre d’art contemporain du textile de la Fédération Wallonie-Bruxelles

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Tamat

ISSN20348215 Prix 10 euros

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ce catalogue a été tiré à 500 exemplaires sur les presses de l’imprimerie Nevelland à Gand .

Design graphique Sébastien Lordez

Photographies Barthélémy Decobeck Sauf mention spéciale

Textes © Les auteurs 2017

Éditeur responsable Valérie Bacart, 9 place Reine Astrid B-7500 Tournai

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Catalogue R 17

R17  

Découvrez le catalogue de l'exposition "Recherches 17" édité dans le cadre de l'année de bourse du TAMAT, le centre d'art contemporain du te...

R17  

Découvrez le catalogue de l'exposition "Recherches 17" édité dans le cadre de l'année de bourse du TAMAT, le centre d'art contemporain du te...

Advertisement