Page 1


B

Bien des superlatifs ont été attribués à Dresde mais au fil des siècles celle que l’écrivain allemand Johann Gottfried Herder surnomma "la Florence Allemande", demeure cette ville Princière, belle alanguie sur les bords de l’Elbe. La pluie de bombes qui s’abattit sur elle le 13 février 1945 anéantit ses murs mais pas son âme et c’est un formidable élan de reconstruction et de restauration encore poursuivi aujourd’hui qui la rend chaque décennie plus resplendissante. Capitale du Land de la Saxe dans l’Allemagne réunifiée sa renommée historique commence en 1485 sous le règne des Wettiner d’Albertin riche famille tirant une partie de ses ressources des monts métallifères dont profitèrent les souverains Frédéric Auguste Ier appelé Auguste le Fort et son fils Auguste II qui en feront la Cité des Arts et de la Culture. A la fois mécènes et connaisseurs d’Art cette dynastie ne cessa d’embellir et de magnifier sa ville, mais l’idée de base fut de concentrer dans leur Château Résidence de Dresde l’une des plus fabuleuses collections de porcelaines, de tableaux de Maîtres, d’antiquités, de pièces de joaillerie et d’orfèvrerie, des objets d’or et d’argent, d’ambre et d’ivoire, des récipients faits de pierres précieuses constituant ainsi le berceau somptueux des Collections d’Art d’Etat dispersées au cours de la seconde guerre mondiale et désormais presque totalement réparties dans les différents musées de la Résidence. Ils accueillirent des artistes renommés tels les architectes Gottfried Semper créateur de la Theaterplatz, l’une des plus jolies places existantes aux proportions harmonieuses et de l’Opéra Semper, seul théâtre allemand à porter le nom de son architecte et reconnu pour son acoustique unique. De la collaboration de l’architecte M.D Pöppelmann et du sculpteur B. Permoser naîtra l’un des joyaux baroques de Dresde : le Zwinger ( le terme définit l’espace entre le rempart intérieur et le rempart extérieur sur les anciennes fortifications). C’est un charmant ensemble de Pavillons et de galeries, une architecture d’esthète réjouissant l’oeil attiré par cette riche décoration. Ainsi le Wallpavillon ou Pavillon du Rempart impressionnant de perfection surmonté par une sculpture d’Hercule immortalisant Frédéric le Fort portant le globe terrestre. La coupole de la porte de la Couronne supportant la couronne en or portée par quatre aigles polonais référence à Auguste II et Auguste III Princes Electeurs de Saxe mais aussi Rois de Pologne. A l’opposé le Pavillon du Carillon en porcelaine de Meissen qui continue à égrener depuis son installation en 1936 d’agréables mélodies. Le Nymphenbad ou Bain des Nymphes et ses cascades d’eau, fantaisie baroque des plus appréciées. L’une des plus importantes collections de porcelaine est présentée au Zwinger, elle est unique en son genre par le nombre de pièces et sa diversité. Omniprésente la porcelaine se retrouve également dans la Augustusstrasse où il est impératif de voir le Fürstenzug, une frise murale de 102m composée de 24000 carreaux en porcelaine de Meissen faisant défiler les souverains Saxons de 1123 à 1904. La galerie de Peintures des Maîtres Anciens idéalement exposés dans le bâtiment Semper. Des chefs-d’oeuvre de la Renaissance Italienne du Giorgione et du Titien ainsi que l’admirable Madone Sixtine de Raphaël. La peinture hollandaise et flamande du XVIIe siècle avec des oeuvres majeures de Rembrandt, Van Dyck ainsi que le célèbre tableau de Vermeer Jeune fille lisant une lettre devant une fenêtre ouverte. La peinture allemande et néerlandaise et ses maîtres tels Jan Van Eyck, Dürer, Cranach et de Hans Holbein le Jeune Le portrait de Charles de Solier, Sieur de Morette. De nombreuses vues de Dresde sont représentées peintes par Canaletto peintre officiel de la Cour de Saxe au milieu du XVIIIe siècle. C’est dans les salles historiques de la Grünes Gëwolbe (la voûte verte) où Chambre des Trésors Royaux que l’Art Baroque atteint son paroxysme.

Zwinger Palace

Opéra Semper

Cabinet turc

Tente d’apparat ottomane (Cabinet turc)

09-DRESDE.indd 3

21/10/10 14:38


Hideaway for Happy few in oman

Al Bustan Palace Intercontinental Muscat by Natalia SigNoroNi

Originally built to host the 1985 Gulf Co-operation Council Summit in Muscat and Oman’s 15th National Day celebrations the same year, the Al Bustan Palace InterContinental Muscat has become an iconic property and the name ‘Jewel of the Sultanate’ was bestowed upon it. Following His Majesty Sultan Qaboos bin Sa‘id al Busaidi’s accession to the throne as the ruler of the Sultanate of Oman in 1970, the Sultanate witnessed substantial progress and advancement in a variety of sectors and industries including infrastructure, education, health facilities as well as the overall quality of everyday life for Omanis and expatriates. As a part of this ‘renaissance’ period, the Sultanate of Oman became an active and leading partner in business relating Gulf and Arab states, as well as the international community. A need was therefore seen to provide suitable accommodation and facilities in Oman for visits by Heads of State and their delegations, and for hosting international

conferences and any other highlevel visits and meetings. Built in the originally Al Bustan village, the Al Bustan Palace -now part of the Intercontinental network and renamed Al Bustan Palace Intercontinental Muscat- is unique by his location by the sea, surrounded by a lunar scenary that brings the visitor immediately to a certain state of mind. Exclusive materials and craftmanships were used to transform the dream in reality. The masterpiece of design itself, the atrium’s walls incorporate stunning arabesque wood carvings filled with dazzling mother of pearl and gold leaf inlays. The fabrics for the furniture and carpets in the atrium are rich and warm in colour accented with tastefully contrasting highlights. Dominant colour tones are gold, beige, off-white, soft browns, pistachio greens and pastel blues. The atrium was exclusively designed by the Diwan, or the Royal Court. A seating area consisting of intimately arranged chairs, brings guests closer to the awe inspiring atrium space. Guests are welcome to relax and enjoy

a casual drink or afternoon tea listening to musicians. In early in 2007 Al Bustan Palace InterContinental Muscat closed for an extensive multimillion dollar renovation. In total, 800 tonnes of marble were used throughout the hotel. Perlato Sicilia from Italy clads the external corners of the octagonal drum; Blue de France from France clads the walls in the Atrium; White Dionysos from Greece paved the Atrium. Perlato Sicilia was used again in the floors and walls of the Ballroom, Auditorium and Gulf of Oman Room. An infinity pool stretching to the beach was also built and surrounded by an ‘oasis’ of over 70,000 plants, trees and shrubs; blending in with the property’s natural surroundings. The property reopened its doors to guests in November 2008 ushering in a new era of history making magnificence. The property recently hosted the 29th Gulf Cooperation Council Summit (GCC) as one of the first high-level events to take place – indirectly commemorating the original reasons behind the property being built. But far beyond the evident extremely refine luxury of the place, the Al Bustan Palace possess that very special "something" that makes you feel immediately connected with the place! The very smiling employees – at all levels – are sincerely involved in the quality of your stay.

After the astonishment of the discovery of the site, your heart will start beating in a very unique way : bringing peace and radiance into your soul ! The Al Bustan Intercontinental Palace Muscat softly impose you to reconsider the perception of time and brings you to a state of mind that seems THE esence of life. Luxury is by evidence an experience through the splendor arround you but far more with the atmosphere of the place. The surrounded nature, the birds, palm trees garden and scenary. The exceptional light brings a different scenary hours after hours ! Without pressure, in a very mooth and delicate way, the fascination of Oman and his exceptional nature and people, will be part of you for ever… www.Al-Bustan-Palace.com

Awards and recognitions: Over the years, Al Bustan Palace InterContinental Muscat has won several awards of recognition including: Best Hotel in the Middle East and Asia by several regional and international travel trade publications, Best Conference Hotel in the World by the UK’s Executive magazine (1996), Best Hotel in the World for Environmental Friendliness by Condé Nast Traveller Magazine – UK (2000), and Best Hotel in the Middle East at the World Travel Awards two consecutive years in a row (2000/2001).

18-HIDEAWAYS.indd 2

26/11/10 14:46


A perfect day in Muscat Starting your day with a boat trip to share the first moments of the journey with dolphins – infos to the Marina Muscat any hotel frontdesk ! After a traditional arabic coffee with cardamon, you should take the direction of the very welknown Bait al Zubair. a museum that completely concentrates on the household items and daily life of the people. The historical museums depict the history and tradition of the country. The Bait al Zubair is one of the historical museums which portrays the cultural history and tradition of Oman. The Bait al Zubair is situated in the heart of Old Muscat. Apart from the museum a book house and an Omani town house is also located within the premises of the Bait al Zubair. The construction of the building was performed by Shaykh Zubair Bin Ali in the year 1914. Later on in the year 1988 the museum was inaugurated by Shaykh Zubair Bin Ali’s son Muhammad Bin Al Zubair. www.baitalzubairmuseum.com after a visit in the past of the country, a discovery of the modern Muscat through the work of contemporary omani artists represented at www. baitmuznagallery.com Hassan Meer Born in 1972, Omani artist Hassan Meer grew up in Muscat, the capital of Oman. His abstract paintings reflect obscure symbols of spirituality. The use of yellow color and line is to convey emotional states, a child-like sensibility, and a sense of light and heat which he associate with his childhood. The blue appears in his works as a symbol of invisible spirit from his hometown in Oman.

Budoor Al Riyami was born in 1977and graduated from Sultan Qaboos University Muscat, Oman. She won the Grand Prize at the 13th Asian Art Biennale in 2008 with her innovative work, a video installation entitled "The Peak of Burning" which is one of the very few artworks employing modern technologies on display at the event. Discovering the refined know-how of perfume making with the very omani but also very international company: Amouage – who confirms that culture can feets with modernity. Remembering that Oman have a perfume and encens culture from old days ! Go on with your floating visit with a moment of special light entering in the Quabous Mosque… or enjoying the shopping experience in refine boutiques like Khimji stores, contemporary Mistal, Al Araimi complex, Alquorum, Al Awaidi who are representing international brands as well as traditional high quality items. At night a must corniche ballade and souk discovery in the old Muscat town to catch the magic atmosphere of the sweet muscat ! At the occasion of Muscat Festival in february 2011, an exclusive exhibition-event "celebrating time through time" will take place in Muscat. The "Time and Tempo" event as a tribute to oman history will brings exclusive collection of the Art & History Geneva Museum and some of the most proeminent swiss watchmakers and manufactures presenting their latest gems. Mechanical time measurement will stay two weeks in the capital. www.time-in-tempo.ch Many informations and proposal on www.omantourisme.com

Photos : Courtesy of His Excellency Mr M. Al Zubair from his last publication : "Windows of Oman 2010"

His Excellency M. Al Zubair

18-HIDEAWAYS.indd 3

26/11/10 14:47


BÉNÉDICTINE 500 ANS DE MAGIE

2010 marque le 500ème anniversaire de l’une des liqueurs les plus célèbres et les plus copiées au monde qui a fait la gloire de la petite cité normande : la bénédictine.

03- BENEDICTINE.indd 2

04/11/10 11:38


A

a la renaissance le moine vénitien dom bernardo vincelli se serait installé à l’abbaye de fécamp et cet herboriste inspiré, passionné d’alchimie mit au point la recette de son élixir de santé trouvant sur les falaises voisines nombre de plantes médicinales comme l’angélique, l’hysope ou la mélisse. a la mort du moine la réputation de son breuvage aura dépassé les frontières normandes ayant même les faveurs de la cour de françois 1er et pendant près de trois siècles les bénédictins de fécamp continueront à le distiller. En 1863 c’est la seconde naissance de la liqueur grâce à Alexandre le Grand, négociant en vin issu d’une vieille famille fécampoise qui découvre et déchiffre dans un vieux grimoire de la bibliothèque familiale la recette du précieux élixir. en hommage à dom bernardo il la nomme bénédictine et pour abriter et fabriquer ce nectar il fait construire en 1888 un fabuleux châteauusine par camille albert, émule de viollet-le-duc. collectionneur éclairé, alexandre le grand réunit une collection d’une richesse inouïe, où cohabitent art profane et art sacré. une salle raconte l’histoire de la liqueur, une autre rassemble plus de 600 contrefaçons de la bénédictine,; les plantes entrant dans sa composition sont, elles, présentées sous la verrière du Jardin des essences. dans la bibliothèque se trouve plus de mille ouvrages anciens provenant de l’abbaye de fécamp. si le site attire aujourd’hui plus de 120.000 visiteurs on n’en continue pas moins à "fabriquer" en ce lieu la dive liqueur : les alambics de cuivre datent du temps du bien nommé alexandre le grand. issue de 27 herbes et épices soigneusement sélectionnées en provenance des 5 continents, elles sont infusées, lentement distillées et les 4 alcoolats obtenus qu’on appelle les "esprits" vieillissent séparément pendant 3 mois en fûts de chêne avant d’être assemblés, viendra ensuite l’ajout de miel et d’infusion de safran, en tout 2 années avant la mise en bouteille et la commercialisation de la liqueur. surtout consommée aux etats-unis et en asie elle se déguste toujours principalement en digestif mais l’imagination fertile des barmen-alchimistes l’a fait entrer dans des compositions de cocktails savants. propriété du groupe bacardi-martini, acteur clé sur le marché des spiritueux haut de gamme, une édition limitée vient de voir le jour avec son design inspiré des anciennes bouteilles de bénédictine, le noir évoquant la couleur des habits des moines, l’or faisant référence à l’alchimie et les trois lettres d.o.m en majesté (Deo Optimo Maximo : a dieu, absolument bon, absolument grand, devise des moines bénédictins). n g.c.

03- BENEDICTINE.indd 3

04/11/10 11:39


PREMIERE BOUTIQUE

PIAGET AU ROYAUME-UNI

Le prestigieux horloger et joaillier suisse PIAGET vient d’ouvrir au 169 New Bond Street à Londres son flagship de 200 m2 renforçant ainsi sa présence sur le marché britannique. Le client découvrira les pièces horlogères et joaillières PIAGET en se promenant sur les deux étages dans un environnement chaleureux dû au cuir, à la pierre et au bois et à un éclairage doux avec un espace bibliothèque retraçant les grands moments de l’histoire de la Marque. Philippe Léopold-Metzger, président-directeur général de PIAGET a déclaré : "Nous sommes particulièrement heureux d’inaugurer une boutique à notre enseigne sur Bond Street qui est, à mes yeux, le meilleur emplacement au monde pour une boutique de luxe à l’égal de la place Vendôme à Paris. Londres est la métropole cosmopolite par excellence et une marque globale à l’instar de Piaget se devait d’être présente en son cœur".

20-PIAGET Londres - copie.indd 2

15/11/10 14:32


WATCH and JEWELLERY BRAND

PIAGET OPENS UK FLAGSHIP

The Swiss leading luxury watchmaker and jeweller PIAGET just open its UK flagship boutique at 169 New Bond Street, London W1. The store occupies two storeys which will offer customers an exceptional and ultimate luxury shopping experience. The phenomenally large collection displays a full range PIAGET watch and jewellery creations from their classic, iconic range to their extraordinary complicated collections and high jewellery pieces. Philippe L茅opold Metzger, CEO PIAGET says, "We are delighted to open a store in Bond Street which I consider the best place in the world for a luxury store, alongside place Vend么me in Paris. London is the cosmopolitan city by excellence, and it is a must for a global brand like Piaget to have a strong qualitative presence there".

20-PIAGET Londres - copie.indd 3

15/11/10 14:33


■ La référence de la langue française et des dictionnaires encyclopédiques, le Petit Larousse illustré propose sans son millésime 2011, 150 nouveaux noms communs, 50 nouveaux noms propres, 8 nouvelles planches illustrées, 40 dessins humoristiques et en cadeau un micro-dictionnaire à emporter partout : le Plus Petit Dictionnaire Larousse. Et, nouveauté pour les aficionados des nobles volutes : le Petit Larousse des CIGARES de Guillaume Tesson. Un vade-mecum complet sur l’univers du cigare, son histoire, son savoir-faire ancestral, des conseils pour l’achat, la conservation et l’art de le déguster et pour finir un répertoire des 65 marques les plus réputées et des 200 meilleurs cigares ainsi qu’un glossaire des mots du cigare. Présenté dans une cave à cigares en cèdre avec un humidificateur et un hygromètre et pouvant loger toutes tailles de cigares, le nouvel indispensable LAROUSSE.

LIVRES et DVD ■ Avec LE LUXE DES CHEFS nous parcourons à travers 6 chapitres l’univers de la haute gastronomie, qu’elle soit traditionnelle ou moléculaire, utilisant une technologie de pointe, des ustensiles ultramodernes ou des appareils de cuisson révolutionnaires. Le livre présente une vision inédite et complète de la cuisine moderne comme espace de vie, de son équipement à son design (appareils, vaisselle, design & intérieurs, ustensiles et accessoires, cuisson, et enfin ingrédients rares pour que le luxe se retrouve dans vos assiettes). Vous trouverez un grille-pain permettant de graver un dessin sur les toasts, un four à micro-ondes portatif idéal pour les pique-niques et beaucoup d’autres trouvailles qui raviront les Grands Chefs et les chefs d’un jour que nous sommes. YB Editions.

■ Après "L’Age d’Or des Voyages en Paquebot" les Editions du Chêne proposent une nouvelle invitation au voyage avec PALACES ET GRANDS HOTELS de LEGENDE. De l’Europe aux Etats-Unis en passant par l’Orient et l’Asie ce sont les plus fabuleux palaces qui revivent sous nos yeux. Ritz, Plaza, Carlton, Raffles, Peninsula, jusqu’aux hôtels futuristes des Emirats, Catherine Donzel nous fait visiter ces établissements où ont séjourné têtes couronnées, écrivains voyageurs tels Pierre Loti ou Somerset Maugham, espions, célébrités du cinéma, de l’art et de la politique… avant l’arrivée du tourisme de masse qui a dénaturé beaucoup d’entre eux. Un magnifique album de voyage où Histoire et histoires se croisent illustré par des archives exceptionnelles.

■ YB Editions après sa série sur "les images d’une vie" de quelques grandes stars (James Dean, Maria Callas, Paul Newman, Audrey Hepburn…) consacre un ouvrage à l’un des acteurs les plus talentueux et mythiques de sa génération : IRRESISTIBLE MARLON BRANDO. Du sex-symbol de l’ "Equipée sauvage", cet acteur caméléon qui interpréta Napoléon, Jules César, le père de Superman ou le Parrain a été nommé 8 fois à l’Oscar du Meilleur acteur et récompensé à deux reprises. Une biographie captivante dans laquelle Vincent Perrot met en lumière à la fois un acteur habité par ses rôles mais aussi un personnage complexe marqué par une enfance douloureuse et à la vie houleuse. Le livre regroupe quelques-unes des plus belles photos de Marlon Brando du métrosexuel d’"Un Tramway nommé Désir" à l’immense colonel Kurtz d’Apocalypse Now.

29-LIVRES DVD.indd 2

24/11/10 13:15


■ Avec BRAGUETTES, une histoire du vêtement et des mœurs de Colette Gouvion et Khadiga Aglan aux Editions Le Rouergue ce sont 5 siècles au plus près du corps occidental à un emplacement on ne peut plus stratégique qui nous sont contés. Du haut-de-chausse qui indigne les religieux car il "colle au corps tellement que l’on voit la façon de leurs culs et de leurs génitoires" à l’arrogance du jean, cet ouvrage retrace l’histoire de la braguette en mettant chaque fois en regard l’évolution parallèle du costume féminin et le climat social et moral de la période concernée, lui-même déterminé par les événements politiques, économiques ou religieux. A travers les plus belles œuvres et les plus célèbres photographies, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur…

■ Dans "La petite collection" Diane de Selliers Editeur nous invite avec ROME, NAPLES et FLORENCE de Stendhal illustré par les peintres du Romantisme à un magnifique voyage dans l’Italie mythique du XIXe siècle telle que Stendhal la découvre en 1800 et la décrit dans ses récits de voyage. Ambiance feutrée d’une loge à la Scala de Milan, brouhaha sur le Ponte Vecchio à Florence, calme des jardins de la Villa d’Este, douceur d’un coucher de soleil sur la Baie de Naples, c’est tout un itinéraire touristique et culturel reflétant l’amour de l’auteur pour ce pays "J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés". Cette éternelle recherche de beauté par les mots se double d’une fresque de 150 œuvres, originales et souvent méconnues, transportant le lecteur dans une Italie de couleurs, de contrastes et de lumières. ■ Illustré par des photos de scènes de films cultes dialogués par Michel Audiard alternant avec des recettes de plats canailles photographiés par Jérôme Bryon A TABLE AVEC LES TONTONS de Claire Dixsaut aux Editions Agnès Viénot sur un stylisme de Coco Jobard est un livre ciné-gastronomique. 70 recettes de bistrots que n’auraient pas désavoués les "Barbouzes", "Tontons Flingueurs", "Baron de l’Ecluse" ou autres "Vieux de la Vieille". Il y a même la recette de la "gnôle du Mexicain", vous vous souvenez il y a de la pomme dedans, et de la betterave aussi… Inénarrable.

■ ERIC FRECHON chez Solar. Un voyage dans la cuisine française, authentique et généreuse d’Eric Fréchon qui dirige depuis 1999 le restaurant gastronomique de l’Hôtel Bristol à Paris et qu’il a porté au firmament avec 3 Etoiles Michelin. Après 11 années dans les cuisines du palace il a voulu coucher sur le papier les 85 recettes qu’il aime cuisiner, qui ont fait son succès et qui définissent le mieux sa cuisine faite de rigueur et de créativité. Hommage à ses pairs, Paul Bocuse, Christian Constant, à ses amis Yves Camborde, Christian Le Squer et à ses disciples Arnaud Bigon ou Fabien Lefebvre l’ouvrage est un formidable hymne au véritable "esprit de cuisine", celui qui ne se démode pas et dont il est l’un des meilleurs artisans.

■ C’est presque un livre à déguster tant les photographies de Jean-Jacques Pallot sont alléchantes et le graphisme Ich&Kar sublime : PIERRE HERME Infiniment chez Agnès Vienot Edition. La pâtisserie élevée au rang d’art. On n’est plus dans l’illustration culinaire mais on voit défiler au long des pages d’authentiques sculptures et tableaux. Une couverture architecturale digne de Serra, une flaque de chocolat ressemblant à un Pollock, des fruits mis en scène à la façon Irvin Penn, des gouttelettes minimalistes clin d’œil à Damien Hirst… Un traitement visuel détonnant par la photographie avant que les recettes ne viennent parfaire cette mise en bouche. Là encore la mise en espace est totalement décalée et les variations typographiques créent de nouveaux effets de sens comme ce "pain perdu" dont les deux dernières lettres s’amusent à n’apparaître que trois pages plus avant.

29-LIVRES DVD.indd 3

24/11/10 13:15


TABLES POUR HAPPY FEW

Par Guy COULOUBRIER

LES AMBASSADEURS - HOTEL de CRILLON

10, place de la Concorde - Paris 8èmeTél. : 01 44 71 16 16 - www.crillon.com

Après une période de flottement dû au départ de Jean-François Piège on était très impatient de connaître le cuisinier-star qui allait investir l’une des plus majestueuses salles de restaurants d’Europe. L’heureux élu a 28 ans, formé par les deux Grands Eric (Fréchon & Briffard) Christopher Hache n’a pas encore la stature de ses aînés mais nul doute qu’il ne va pas tarder à rejoindre le cercle très fermé des grands Chefs de palace. La grande créativité et élaboration de Piège a laissé la place à une cuisine d’inspiration où le légume tient une place de choix et accompagne des produits venus des meilleurs fournisseurs (Joël Thiébault pour les légumes, La Houle à Saint Guénolé pour les poissons et crustacés, Huguemin pour le foie gras et la poularde…). A côté du menu-dégustation qui donne un aperçu du savoir-faire du jeune Chef, une carte de saison : "cèpe, œuf de caille, tuile de parmesan", "ormeaux sauvages en vol au vent, morilles des pins", "cigale de mer, poêlée de girolles, infusion au sureau", "volaille gauloise blanche fondante", "carré d’agnelait en cheveux d’ange" , vous terminerez par les desserts de Jérôme Chaucesse "finger chocolait, glace à la banane, croustillant noisette et mousse Jivara", "vacherin, crème glacée à la rhubarbe". n

LE PUR’ PARK HYATT VENDOME

5, rue de la Paix - Paris 2ème Tél. : 01 58 71 10 60 www.paris.vendome.hyatt.com

Dans l’élégantissime Park Hyatt Vendôme la Table Etoilée de JeanFrançois Rouquette est un atout de premier ordre pour le palace de la rue de la Paix. Dans l’univers minimaliste aux accents résolument contemporains de la belle salle en rotonde, les clients peuvent observer le Chef à l’oeuvre dans son piano ouvert ultramoderne. Il y confectionne une cuisine créative et audacieuse et propose désormais à travers son Menu "Carnet de voyages" qu’il change en fonction des saisons un voyage gastronomique au cœur des mille et une saveurs. La carte, de son côté, fait la part belle à quelques plats superbement maîtrisés aux saveurs très élaborées comme les "escargots petits gris à la vapeur, bouillon de radis rouges", les "cèpes de châtaignier poêlés dans son terreau", une merveille pour les mycophages, pour suivre un "cabillaud demi-sel à la plancha, tapenade concombre, mousseline des Belles de Fontenay au sésame noir" une mémorable "pièce de bœuf Wagyu de 250 grammes grillée aux sarments de vigne", les desserts terminent avec la même inventivité ce repas festif comme la "pina, meringue légère coco, caramel de muscovado acidulé à l’ananas, parfait citron vert". n

19-TABLES 01 .indd 3

26/11/10 14:58


Photo du jury avec les 2 "Promising Barmen", Samuel Roustaing et Marc Bonneton

1ère Edition de la Bacardi Legacy Cocktail Competition en France. A la suite d’une très belle soirée au Karé Magik organisée par Bacardi-Martini France, 10 barmen issus des régions françaises ont réalisé leur création devant un public de connaisseurs. Marc Bonneton de l’Antiquaire à Lyon et Samuel Roustaing du Black Pearl à Cannes ont été nommés les "Two Most Promising" France.

Eli Semoun

L’un des deux cocktails gagnants avec son créateur.

Charlotte Le Bon

Un tout nouveau concept pour BACARDI avec le MOJITO LAB ouvert au cœur de Paris près de la place de la Bastille où officie le mixologiste Laurent Gréco. Dédié à l’un des plus célèbres cocktails au monde, le Mojito, un espace entier de 160m2 avec bar à cocktails, Mojito School, un concept store, une bulle sensorielle et même des plantations de menthes rares. La mojitomania au sommet. 28, rue Keller - 75011 PARIS www.mojitolab.com.

V.I.P. Nouveau décor au Bar Ice Kube by GREY GOOSE dans le Kube Hôtel. C’est la réplique d’une chambre de l’hôtel avec salle de bain, chambre à coucher, coin salon et bar privatif composé de 20 tonnes de glace. Vêtu d’une parka on traverse un sas éclairé de lumières noires fluorescentes avant de pénétrer dans cette suite de glace. Pour les "Kubers" invétérés adeptes de LA vodka de référence qu’ils pourront déguster à loisir avec modération toutefois.

30-VIP 03-04.indd 2

26/11/10 15:48


HAPPY FEW • HAS BEEN • HAPPY FEW • HAS BEEN

..

La diplomatie n’est plus ce qu’elle était : Mimie Mathy promue ambassadrice de l’UNICEF en France, Charles Aznavour occupant le poste d’ambassadeur d’Arménie en Suisse ! Quand les plénipotentiaires sortent du show-biz et non plus des Grandes Ecoles. Pour son dernier spectacle - Sainte Vierge pourvu qu’il ne revienne pas sur sa décision - ROBERT HOSSEIN va monter à Lourdes sur l’Esplanade des Sanctuaires "Une femme nommée Marie" - l’un de ses premiers spectacles s’appelait "Un homme nommé Jésus", notez l’imagination débordante dans le choix des titres - afin, dixit le metteur en scène mégalomane, de "donner un sens dans un monde blessé". Il reste à souhaiter que les conducteurs de bus amenant les pèlerins-spectateurs programment la bonne orthographe sur leur GPS sinon ils risquent de se retrouver non pas à Lourdes mais à Lourde, en Haute-Garonne. Ces deux localités de la douce France portaient le même nom jusqu’en 1830, l’une d’elle a ôté le "s" afin d’éviter la confusion avec la commune de Bernadette. Pauvre bourgade de Lourde de même pas 100 âmes à une centaine de kilomètres de la métropole de la foi qui risquerait d’être envahie et assourdie à l’occasion de cette célébration-barnum. Les "Verts" de Paris - qui en font voir de toutes les couleurs à un Maire usé qui après deux trop longs mandats ne sera jamais rien qu’un second couteau au PS- ont dû passer un accord avec la Maison de Borniol spécialisée depuis 1820 dans les services funéraires. En effet pour suivre les directives du Grenelle de l’Environnement, 1000 rues à sens unique de la capitale accueillent désormais à contresens les vélos. L’idéologie a encore gagné du terrain à Paris/Paris Plage. Ainsi les piétons pourront se faire indifféremment écraser par une voiture, un bus et maintenant un vélo puisqu’il leur faudra tourner la tête des deux côtés avant de traverser. Quant aux vélos ils heurteront de plein fouet motos ou voitures mais ils seront dans la bonne voie ! C’est désormais la Mairie de Paris qui est devenue "abracadabrantesque". Que ne ferait pas TF1 pour essayer de faire de l’audience ? Elle vient de faire appel à un extennisman plus à l’aise dans les cocktails que sur les courts de tennis pour animer une émission en devenant "médiateur pour les conflits entre voisins" !

27-HAS BEEN.indd 1

Après une réconciliation devant la caméra pour ne pas ridiculiser Henri Leconte, les animosités sont reparties de plus belle entre voisins. C’est dire l’impact des sportifs sur le vulgum pecus. Quant au fils de l’ex de la raquette, il était engagé dans la sordide émission de téléréalité Secret Story 4 et le moins que l’on puisse dire c’est que Maxime n’a pas brillé par sa prestation. Tel père tel fils. On se croirait revenu au bon vieux temps de la censure dans les années 60 où l’on interdisait aux moins de 18 ans "Les Amitiés Particulières" de Jean Delannoy ou "La Religieuse" de Jacques Rivette. On n’imaginait pas qu’en 2010 une exposition allait faire les frais d’une telle interdiction. Cela concerne la rétrospective des photos de Larry Clark au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Où finissent l’art et le documentaire, où commence la pornographie ? Ces teenagers s’accouplant et se droguant n’est qu’une infime partie de l’œuvre de l’artiste qui a si bien montré la jeunesse précarisée des grandes villes américaines. Interdire aux adolescents une œuvre photographique qui parle d’eux est un paradoxe bien français. L’intégrisme est de retour, la bien pensance s’installe au quotidien. C’est la téléréalité décérébrant nos ados qui devrait être interdite. Comme l’a suggéré avec beaucoup de lucidité Larry Clark, mieux eut valu interdire cette exposition aux plus de 18 ans. Un métier passionnant en voie d’extinction : la sommellerie. A Atlanta chez "Bone’s", l’un des plus grands restaurants de la ville, on vous propose en guise de ces magnifiques cartes reliées, un iPad qui vous affiche la carte des vins avec des descriptions détaillées des crus sommeillant dans la cave. L’ennui c’est que d’autres tables à Sydney, Londres ou New York sacrifient à l’inutile invention de Steve Jobs. Il ne reste plus à l’inventeur milliardaire qui a rendu indispensable l’inutile qu’à inventer un iDéboucheur ! Avec la bénédiction d’héritiers peu regardant sur l’image de celui qui les nourrit grassement depuis sa disparition il y a quatre décennies, le grand Fernandel entame une carrière posthume dans un spot télévisé. Grâce à un détournement d’images de l’un de ses films il revient pour vanter les mérites d’une huile d’olive que nous boycottons par charité artistique et décence pour celui qui nous a fait passer d'aussi bons moments.

G.C.

23/11/10 15:50

Profile for TAKETEK

HF 92  

Opéra Semper Tente d’apparat ottomane (Cabinet turc) Cabinet turc Originally built to host the 1985 Gulf Co-operation Council Summit in Musc...

HF 92  

Opéra Semper Tente d’apparat ottomane (Cabinet turc) Cabinet turc Originally built to host the 1985 Gulf Co-operation Council Summit in Musc...

Profile for taketek
Advertisement