Page 1

na tur el

ch e

z

âm e re

so

ng e

his toi re

co nfi

er

ca rac tè

DIS-MOI DIX MOTS QUI TE RACONTENT au Centre pénitentiaire de Martinique

en t

ns po tra

au tre m

pe

nc

ha

nt

rt

Edition 2012


Dis-moi dix mots qui te racontent...


EDITO Cette année encore, et pour la troisième fois, le Centre ressources Illettrisme, co-financé par l’Etat et la Région, a souhaité s’engager dans cette opération en collaboration avec le Centre pénitentiaire de Martinique. Des détenus engagés dans un parcours scolaire au sein du Centre Pénitentiaire ont été mobilisés sur ce projet. Trois ateliers leur ont été proposés afin de varier les formes et modes d’expression : un atelier intitulé « Ladja de paroles », un atelier « Poésie » et un atelier « Slam ». Cette action visait à leur permettre de développer leur confiance et l’estime qu’ils ont d’eux, à mieux maîtriser leurs émotions pour replonger dans le sens profond des mots et ainsi venir en renforcement des savoirs de base. Gageons que cette expérience ait pu contribuer à leur socialisation, à valoriser leurs talents d’auteurs et d’acteurs et surtout à poursuivre la construction d’un projet professionnel en vue de s’insérer dans la société.

Daniel ROBIN, Président de l’AGEFMA

1


ez na tur el

ch

âm e tèr e rac ca

DIS-MOI DIX MOTS quI TE RacOnTEnT

so ng e

his

toi re

co nfi er

Un concept national

tre

me

nt

tra n

au

pe

nc

ha

nt

sp or ts

LE LIVRET DES DIX MOTS

L’opération « Dis-moi dix mots   », organisée par la Direction des Affaires Culturelles ( DAC ) invite chaque année le public à découvrir dix mots choisis avec les partenaires francophones de l’Opération (la Belgique, la Suisse, le Québec et l’Organisation internationale de la Francophonie).

Le thème de l’édition 2011-2012 s’intitulait : « Dis-moi dix mots qui te racontent » et mettait à l’honneur l’expression personnelle autour des dix mots puisés dans l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, dont c’est le tricentenaire de la naissance en 2012. Les mots choisis étaient : âme, autrement, caractère, chez, confier, histoire, naturel, penchant, songe, transports. A partir de ces mots, il s’agissait de dévoiler un sentiment, consentir un aveu, raconter une anecdote, faire part d’un rêve : la langue française est riche de ressources lexicales pour mettre en mots, son moi (et ses émois).

2


SOMMAIRE PrĂŠsentation des ateliers 4 Les dix mots en dix dĂŠfinitions 6 Atelier des Jeunes Adultes 10 Atelier des Femmes 14 Atelier des Hommes 28

3


Présentation des ateliers ATELIER DES FEMMES / ATELIER SLAM ( animé par Black Kalagan )

Le Slam Parler de slam aujourd’hui, c’est forcément se confronter au sens des mots, à leur pouvoir et à leur maniement. Le mot slam est issu de l’argot américain et notre langue peine souvent à en traduire le véritable sens : poésie, oralité, rap, a cappella, compétition, moment, mouvement… Cette poésie parlée, déclamée ou rappée a, en effet, largement débordé sur les trottoirs, alimentant désormais les plus importants poumons culturels. Le slam est une poésie de l’instant, un instant d’écoute et de partage. Une urgence de dire aussi, un moment où notre société manifeste son irrépressible besoin de prendre la parole. Les ateliers répondent à une volonté naturelle de transmission. Il semble important de transmettre certaines valeurs. Animer un atelier slam c’est aussi faire en sorte que chaque participant se sente en confiance, et que l’ambiance soit à la fois dynamique, studieuse et détendue.

4

L’idée est de présenter l’écriture comme un moyen d’expression personnelle, esthétique et ludique qu’il faut s’approprier en respectant son identité propre. L’atelier propose un cadre commun où chacun pourra s’amuser à se dépasser, au fur et à mesure de ses acquis. Dans cet atelier, nous avons abordé les thèmes de l’opération «Dis-Moi Dix Mots». Tout en respectant l’esprit des ateliers slam, nous avons pu mettre en avant certains aspects de ce thème.

L’atelier La prise de contact et les créations n’ont commencé à émerger qu’au bout de la 3ème rencontre. Mais les choses se sont très vite accélérées. Elles se sont prises au jeu et ont donné beaucoup de leur personne. Les discussions étaient relativement animées, mais tout en respectant les opinions différentes des autres participantes. Nous avons pu aboutir à plusieurs créations.


A travers cet atelier, j’ai vécu des moments très forts en émotion et très intéressants sur le plan humain car on a tendance à rester dans notre petit univers avec nos problèmes de tous les jours. En oubliant que d’autres vivent vraiment des moments de grande tristesse et de solitude. Et c’est pour cela que j’aime faire mes ateliers dans ces lieux dénigrés mais qui renferment beaucoup d’amour et de partage. Donc un grand merci à tous les détenus qui ont participé à cet atelier. Animateur slam : Black Kalagan

Bien sûr tout le monde n’avait pas la même motivation, mais chacune portait sa contribution au bon déroulement de l’atelier. Certaines aptitudes ont pu être décelées chez plusieurs participantes. Nous avons pu aboutir à un résultat : ■ Création de groupes par binôme ■ Prise de parole ■ Réconciliation avec l’écriture ■ Gestion du temps de parole avec production au bout ■ Organisation et structuration d’une démarche réflexive ■ Travail de diction, d’écriture, de présence scénique ■ Exercice de diction, d’articulation ■ Exercices de présence scénique, savoir se déplacer dans l’espace. Objectifs Qualitatifs : ■ Notion de respect ■ Organisation de la prise de parole ■ Communication plus facile ■ Cohésion autour d’un challenge Jusqu’à la présentation des productions.

Mes impressions sur cet atelier d’écriture... Ces quelques jours d’écriture m’ont beaucoup apporté. Cela m’a permis de m’extérioriser par les mots surtout dans ce milieu où nous sommes enfermées et où nous enfermons aussi parfois nos sentiments. D’habitude, j’évite de parler de mes états d’âme car j’ai souvent peur qu’on s’en serve contre moi pour me blesser. Mais grâce à l’écriture, je n’ai pas hésité à aller chercher au fond de moi ce qui dormait et à le partager. Même si j’ai fait un peu référence à certaines périodes de ma vie qui m’ont inspirée, cette expérience m’a également donné l’occasion de développer mon imagination en écrivant des textes où d’autres personnes peuvent se retrouver. En participant à « Dis-moi dix mots », j’ai découvert en moi un potentiel pour l’écriture et aussi un moyen (thérapeutique ou pas) différent pour me « libérer » de mes émotions. Fleurs

5


ATELIER DES HOMMES

( encadré par Alex SANDIAYE ) Autrement, mot étudié dans la dizaine, affiche ici toute sa substance avec les textes produits par ces détenus volontaires dans le cadre de cette activité « Dis moi dix mots qui te racontent ». La difficulté de concevoir un texte narratif standard incluant ces dix mots a été contournée par la création de plusieurs petites histoires incluant chacune un des dix mots parmi ceux proposés. La méthode avait le mérite de laisser libre cours à l’imagination et surtout de ne pas les enfermer dans une structure formelle et obligatoire qui pourrait refroidir les ardeurs.

6

Ces petites histoires se veulent être purement imaginaires mais se révèlent être parfois de véritables aveux de leurs vécus personnels. Telle est l’essence de la production de chacun. tant son identité propre. L’atelier propose un cadre commun où chacun pourra s’amuser à se dépasser, au fur et à mesure de ses acquis. Dans cet atelier nous avons abordé les thèmes de l’opération «Dis-Moi Dix Mots». Tout en respectant l’esprit des ateliers slam, nous avons pu mettre en avant certains aspects de ce thème.


ATELIER DES JEUNES ADULTES ( encadré par l’association KARISKO avec Marie Claire Diser et Marcel Rapon ) L’atelier Danmyé Pawol portait sur deux axes fondamentaux : Le Danmyé Pawol proprement dit qui est issu de notre patrimoine culturel et comportemental. Il s’agit d’une joute verbale entre majors. Le sens des mots, l’argumentation et la rhétorique sont cultivés. Au delà, c’est un exercice de maîtrise de soi. La peinture corporelle également pratiquée est une initiation à cet art graphique et à l’hygiène corporelle. Le but réel étant la rencontre et l’acceptation de l’autre dans un rapport d’estime et de confiance mutuelle. L’accent ayant été mis sur une adéquation entre leur créativité picturale et leur création verbale.

Les dix participants se sont découverts autrement et l’émergence de leur engagement et de leur créativité a été saluée par le public. Ayant présenté cette démarche comme étant valorisante pour eux, nous formulons le vœu que cette activité globale soit prise en compte par les autorités pour leur devenir immédiat et futur. Donner la main de cette magnifique façon et brutalement la retirer, cela ne devrait-il pas nous interpeller ?

7


Les dix mots en dix définitions Définitions extraites du dictionnaire Le Robert Junior illustré 2011.

âme n.f. Partie de l’être humain qui pense et qui éprouve des sentiments, par opposition au corps.

La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix du corps. Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou de l’éducation »

autrement adv. 1. D’une autre manière. 2. Dans le cas contraire.

On m’a imputé de vouloir être original et faire autrement que les autres Jean-Jacques Rousseau, « Les Confessions »

8


caractère n.m. 1. Lettre d’imprimerie. 2. Manière d’être, de se comporter. 3. Particularité.

chez prép. Dans, à l’intérieur, du temps des.

La manière de former les idées est ce qui donne un caractère à l’esprit humain. Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou de l’éducation »

Nous fûmes bientôt liés par notre goût commun pour la musique, qui chez l’un et chez l’autre était une passion très vive. Jean-Jacques Rousseau, « Les Confessions »

confier v. 1. Laisser en garde. 2. Dire ses pensées secrètes à quelqu’un.

Jamais l’instinct moral ne m’a trompé : il a gardé jusqu’ici sa pureté dans mon coeur assez pour que je puisse m’y confier. Jean-Jacques Rousseau, « Rêveries du promeneur solitaire, 4e promenade »

9


histoire

...voici ton histoire telle que j’ai cru la lire, non dans les Livres de tes semblables qui sont menteurs, mais dans la Nature qui ne ment jamais .

n.f. 1. Récit d’événements vrais ou imaginaires. 2. Histoire inventée pour tromper. 3. Suite d’événements compliqués. 4. Récit d’événements passés importants d’un pays, d’un peuple.

naturel

Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou de l’éducation »

Les voyages poussent le naturel vers sa pente, et achèvent de rendre l’homme bon ou mauvais.

adj. 1. Qui fait partie de la nature. 2. Qui n’a pas été modifié par l’homme. 3. Normal. 4. Simple, spontané. n.m. 1. Caractère, tempérament. 2. Simplicité avec laquelle on se comporte.

Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou de l’éducation »

penchant n.m. 1. Tendance. 2. Goût particulier.

10


transport n.m. 1. Tendance. 2. Goût particulier.

… les transports immodérés de toutes les passions… Jean-Jacques Rousseau, « Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes»

songe n.m. Rêve.

Je n’ai plus d’autre règle de conduite que de suivre en tout mon penchant sans contrainte. Jean-Jacques Rousseau, « Rêveries du promeneur solitaire, »

Je ne sais point apprendre à vivre à qui ne songe qu’à s’empêcher de mourir. Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou de l’éducation »

11


Dis-moi Dix mots

atelier des JEUNES ADULTES


Mon corps peut se faire transporter mais ma mémoire et ma pensée transportent des valeurs acquises tout au long de ma vie. Frédéric

Je te confie une parole je te fais confiance alors garde la parole pour toi. Steevie

Je sais bien qu’un songe n’amène pas un évènement mais je me donne les moyens. Iglann

13


Il est important de changer de comportement après l’adolescence. Je dois savoir maîtriser mon caractère. Lionel

caractère

J’ai toujours voulu d’une vie sans histoire mais, chaque histoire de ma vie doit me permettre de mûrir et d’avancer. Brandon

14

La vie est comme une colline avec différents versants. Je dois faire le bon choix pour arriver à bon port En maîtrisant mes penchants. Harry

Histoire


Nature, aide-moi à devenir un homme essentiel ! Parce que mon caractère est aussi naturel que toi. Evin

La musique c’est un autre goût de vivre, ça me fait bouger tout en œuvrant chez moi ! Cependant, la violence des jeunes n’est surement pas commise par leurs erreurs. « Mais elle vient de chez nous !! » Thierry

J’ai besoin d’un repère pour avancer dans ma vie, changer de position et me mettre autrement ! Timothée

âme

L’âme ! C’est le spirituel et elle me guide. Si mon corps n’a pas d’âme, que suis-je ? Dimitri

15


atelier des femmes


Amour non avoué Mais toujours mon âme En moi le réclame Vivre notre histoire Avec plein d’espoir Serait-ce là un songe, Auquel il ne songe ? Chez moi, tout mon corps Naturel transport De mes émotions, Traduit la passion Que je n’ose confier A ce Bien-Aimé. L’unique caractère Que ne saurait taire, L’élan de mon cœur Fait mon seul bonheur. Ma vie, autrement, Sans aucun penchant, N’aurait pu me dire Ces mots à écrire. Perle

17


Liberté emprisonnée Comme il est difficile de se confier par écrit, d’avouer, d’expier enfin son âme, d’accepter d’être enfermée en ces lieux, privée de ma liberté ! Oui ! J’ose le dire, comme toutes mes compagnes d’infortune, en prison, dans une cellule triste et exigüe où seul mon corps répond aux interrogations, réagit, me fait prendre conscience que cette situation n’est pas un songe, mais une réalité cruelle et indéfinissable. Mon âme, quant à elle, est restée en suspens devant la porte de la prison, m’attendant !!! Etrangement, j’ai cessé de me poser des questions rationnelles. Le temps s’est arrêté. Je fais partie à présent de ces femmes oubliées, dénigrées, rejetées, et jugées par ceux qui ne connaissent rien à notre histoire, à notre vécu. Il fut un temps où moi aussi, je me suis permise d’être juge. Aujourd’hui, je les côtoie ces jeunes femmes et nous cohabitons tant bien que mal. Des amitiés se nouent, recréant un nouvel univers, une sorte de microcosme où chaque sentiment est exacerbé. Elles sont de tous âges, de toutes nationalités, de divers horizons sociaux, extraverties ou timides, attachantes ou horripilantes.

18


Souvent je me laisse aller à mon penchant naturel : la mélancolie. Mon esprit cartésien se heurtant souvent aux barreaux de ma cellule, bulle hermétique, mon chez-moi dorénavant... Il nous faut apprendre à vivre autrement, au rythme des verrous et des cliquetis des serrures. Les surveillantes sont devenues nos référents sociaux, une part de ce qui vient « du dehors ». Elles ont remplacé nos proches, une famille de substitution contrainte et factice. Il n’est pas dans mon caractère de me plaindre, j’ai inscrit sur le mur de ma cellule une petite phrase d’Epictète qui dit : « Ne demande pas que les choses arrivent comme tu le désires, mais désire qu’elles arrivent comme elles arrivent et tu couleras des jours heureux ». Cette phrase qui m’a tant réconfortée, me produit ici l’effet escompté, elle me transporte loin de ces lieux lugubres, dans un monde idéalisé. Je prends pleine conscience que ce dont je rêve n’existe pas, mais même en ces lieux, il est permis de rêver !!! Hassna A.

19


L’argent Certains ont vendu leur âme pour de l’argent, c’est naturel quand on manque de caractère ! Pourtant l’argent ne fait pas le bonheur ! L’important c’est ce qu’on a dans le cœur. Pour ma part, j’ai toujours eu un penchant pour ce qui brille, pour le bling-bling ! Laissez-moi vous confier ce que l’on m’a dit, depuis ma plus tendre enfance : « Un jour tu seras riche mon enfant, il ne saurait en être autrement ». Le jour... la nuit... je songe au luxe... aux belles robes de princesse... aux diamants aux mille facettes... Je me vois en princesse des mille et une nuit. Conviée à tous les galas, aux grandes réceptions, Avec un carrosse d’or, d’argent et de pierres précieuses tiré par 4 chevaux comme moyen de transport. Je me raconte des histoires pour ne pas voir que ce matin encore Je me suis réveillée dans cette cellule, dans cette geôle... Tout ça à cause de l’argent !!! J’ai hâte de rentrer chez moi...

20

Nathalie


Le progrès dans l’automobile Fabriquer des voitures est une histoire ancienne et de savoir-faire. Auparavant, l’homme utilisait le cheval, l’âne ou la vache comme moyen de transport. Il va sans dire que c’étaient des moyens tout à fait naturels. Avec le progrès, les âmes se sont éveillées. L’homme a voulu défier les lois de la nature et de la gravité. Il voulait se déplacer autrement. Avancer plus vite et plus loin. Chez les conducteurs, le caractère vigilant est très important. Certains nous confient qu’ils ne possèdent pas le permis et ignorent le code de route. Tout ce qui leur plait, c’est la voiture. Peut-être est-ce dû à un penchant pour la vitesse. Ils ne songent même pas aux accidents dont ils pourraient être la cause.

Marguerite A.

21


L’âme des pierres précieuses J’espère que l’âme de tante Évelyne repose au milieu d’une multitude de pierres précieuses, car je me souviens des histoires qu’elle me racontait lorsque je me rendais chez elle chaque weekend. Elle avait un penchant pour toutes sortes de pierres, tellement qu’elle disait que le diamant est le roi des pierres précieuses. En eux, elle voyait un très fort caractère, ce que jusqu’à présent je ne peux comprendre ! Je ne pouvais faire autrement que l’écouter, car je sentais qu’elle voulait se confier avant son départ vers l’autre monde. Jadis tante Évelyne m’avait dit avoir fait un songe, se voyant dans un milieu naturel, où la verdure des arbres était aussi pure que l’émeraude, les pommes et les prunes aussi resplendissantes que le grenat, et les framboises, flamboyantes comme le rubis. Dans son songe, toute forme de vie scintillait : elle voyait les transports comme des étoiles filantes, la lune aussi étincelante que la pierre de lune qu’elle a pu voir réellement lors d’une visite au musée des Arts Décoratifs à Paris. La lune avait une telle clarté qu’elle donnait l’impression de se refléter sur les lacs comme la pierre de laque noire. Les nuages lui rappelaient la perle d’huître, car la perle disait-elle, est le plus parfait des bijoux bruts, produit par la nature. Nul besoin d’intervention humaine pour qu’elle at-

22


teigne la plénitude de sa beauté. Elle représentait la couleur du ciel et des océans de couleur saphir, parce qu’ils étaient pétillants comme la bague en saphir portée par la Duchesse de Windsor pour son mariage. Tante Évelyne a toujours pensé que les pierres précieuses possédaient une âme, c’est pour cela qu’elle les considérait comme ses meilleurs amis en qui elle pouvait avoir confiance. Pour lui rendre hommage, je me rendis chez elle récupérer quelques unes de ses pierres préférées pour transformer son songe en histoire et avec tout cela, je fis une grande plaque recouverte de fleurs naturelles, pour que son âme repose en paix. Loriane J.

23


Plainte à mon âme Toi mon âme ! Toi la flamme De mon corps. Sans effort Tu m’endors. Puis tu sors Sans transport De mon cœur, Et ailleurs, Tu me plonges Dans un songe. Ô, toi âme ! De moi, femme ! Dois-je croire Ton histoire Naturelle Eternelle Et plus belle Dans le ciel ? Toi, chère âme, Grande dame Incarnée. Je suis née, Et ton souffle Par ma bouche Dans un cri Retentit M’inscrivit Dans la vie.

24

Et pourtant, Lentement, Ton penchant Dans le temps, C’est d’partir Pour ne fuir Que la mort De mon corps. Corps de chair, D’éphémère Caractère Sur cette terre De misères.

âme

Si seulement, Ce serpent, Qu’il en crève ! A notre Eve M’avait dit Et menti : Qu’en mangeant Simplement Une pomme, Son bel homme Et elle-même Seraient même Bienheureux Comme des dieux ! Que leurs yeux S’ouvriraient, Que jamais Ils n’mourraient… Si seulement, Ce serpent…


Ecoute âme ! Vois mes larmes. Je voudrais En effet, T’empêcher D’t’en aller. Mais j’ne suis Aujourd’hui, Qu’une pécheresse En détresse, Corps maudit Qui vieillit Et te prie De laisser Attaché Ce beau fil Si fragile, Qui nous lie Dans la vie. Ame en moi ! Mais dis-moi, Oui, dis-moi, Dis, comment Qu’autrement Supplier Te confier De rester ? Tu t’en fous De ce trou Où un jour, Pour toujours

Dans une boîte Trop étroite, A mon heure Oh ! Malheur ! Je serai Enfermée Délaissée, Oubliée. Juste une onde D’une seconde, Et tu s’ras Hors de moi, En silence, Dans l’immense Infini Reparti. Sans regret A jamais, Vers les cieux Où ton Dieu Te reveut. Et moi, âme ! Quel drame ! Quand mon corps, Triste sort, En poussière Sous la terre Finira Seul…sans toi…

25 Perle


Vacances en Savoie Je suis en Savoie pour des vacances chez un ami... Et il n’y a pas de transports en commun, Ici tout est histoire de courage, d’endurance et de motivation. Mon penchant naturel étant autrement à la fainéantise, Je songe malgré moi, En savourant mon repos bien mérité après 10 mois de « métro, boulot, dodo » « Et s’il y avait un métro ici ? Ça changerait tout ! » Mais à mon réveil, je suis toujours dans ce bled, loin de tout... Et puis, après tout, je suis venue Pour voir mon ami que j’aime tant. Je peux lui confier mes états d’âme, mes joies et mes peines. Son caractère se rapprochant de celui du Saint-Bernard, Doux mais fort, le coeur sur la main, toujours prêt à aider ! Nathalie V.

26


Mamie J’aimais aller chez ma grand-mère tous les mercredis et les week-ends aussi Je prenais mon petit banc et m’asseyais près d’elle, c’était tout naturel. Elle me racontait des histoires passionnantes et émouvantes Des fois, nous prenions les transports pour nous promener au parc. Mamie avait un petit penchant pour l’alcool, elle aimait boire son petit punch. Lorsqu’elle avait trop bu il lui arrivait de me confier Quelques aventures qu’elle avait eues avec les garçons. Ça me faisait bien rire, car sans l’alcool, autrement elle ne m’aurait rien dit. J’adorais ma grand-mère, c’était un exemple, une femme à fort caractère. Parfois je regarde vers le ciel et je songe à mamie Qui n’a pas eu une vie très facile. J’espère que là où elle est, elle est bien, et que son âme repose en paix ! Leïla S.

27


Mon âme en détresse D’avoir tant pleuré et absorbé comme une éponge, Mon penchant naturel à la mélancolie a fini par achever ce songe ! Dans cette histoire, je n’ai pas su faire autrement Que de tomber dans le néant ! Tous ces transports m’ont donné le vertige Moi qui voyais la vie en grand, aujourd’hui tout se fige ! Mon âme tourmentée ne peut s’apaiser De ne pouvoir se confier Face à ce caractère que je déteste chez moi. Peu à peu, je baisse les bras !!! Nathalie V.

28


Dis-moi dix mots pour dire mes maux... Quelle histoire ? Mon histoire voyons ! Avec des bleus à l’âme, engluée dans mes songes. Comment faire autrement ? J’ai vécu tant de transports dans la vie que chez moi c’est un penchant naturel que de confier mes états d’âme au premier venu. Mais j’ai mauvais caractère et gare à celui qui se poserait en juge et qui m’imposerait son point de vue incompatible avec le mien. Je risquerais d’en faire une histoire de plus pour en revenir au stade où je suis... Dans un ailleurs qui torture mon âme et me plonge dans des tourments indescriptibles... Pascale

Mon histoire

29


atelier des hommes


Dans ce Centre Pénitentiaire où je purge ma peine Mon âme a soif de pénitence. La dure réalité de cet univers si particulier Me travaille lentement et m’impose d’être autrement En faisant un tri dans mon passé. En tenant compte du passé et du présent, Je me forge un caractère là où se croisent tous les délits. Les aléas de la vie carcérale au quotidien m’enseignent l’humilité. A qui se confier dans ce milieu austère ? Mes nuits de songes se révèlent trop courtes, Transports inachevés d’un réveil brutal sur un sentiment d’échec. C’est ça mon histoire. Il est temps pour moi de retrouver la liberté de mon corps physique Et prendre une nouvelle voie. La liberté naturelle de pouvoir partager un vrai moment familial, chez moi autour d’un bon repas. Mon penchant est pour un vrai gigot d’agneau ou une belle entrecôte. Byron

31


Petit, j’ai souvent rêvé d’être riche, de vivre aisément, de manger et marcher comme un roi. Ces pensées trottaient dans ma tête, se bousculaient à cause de l’inégalité sociale et l’histoire de mes grands parents me rappelle que nous courons toujours comme des esclaves dans un monde de bourreau et de fouets. Elle a été la personne la plus aimée, la plus désirée mais je n’ai pas pu profiter d’elle. Autant le goût du sucre que du sel. Aussi belle et charnelle mais particulièrement naturelle, ma mère est l’histoire de ma vie même si elle repose au ciel. Cela fait très longtemps que j’envie Jonathan à cause de la piscine construite chez ses parents. Alors, en sortant de l’école, une fois arrivé chez moi, j’ai creusé un trou... à mains nues, dans l’espoir d’installer une aussi grande que la sienne. Il y a bien longtemps que je songe à changer mon attitude déplorable envers mes collègues de travail, car souvent je me lève du mauvais pied et une fois en colère je deviens à fleur de peau et je réagis spontanément à toutes paroles que je juge déplacées, à tous gestes mal interprétés. Cela fait ressortir le côté agressif de ma personne. Cet été j’ai décidé d’être écologique ; donc je ne prends plus la voiture, ni ma moto,mais les transports en commun pour mieux participer à l’action : « Sauvons notre monde ».

32


Le mariage est une bonne chose dans l’évolution de l’homme. Un homme et une femme sont faits pour être unis et il est bon qu’au moins une fois dans sa vie une personne fasse confiance à une autre afin de chérir et d’honorer cette personne et vivre autrement. A l’heure de ma mort, je ne fuirai pas le moment, je souhaite avoir les yeux ouverts, voir ma vie défiler, observer mon souffle ralentir, faire ma dernière prière, sentir le froid envahir mon corps et laisser mon âme retrouver le repos éternel. Au cours de ma scolarité, j’ai connu pas mal de professeurs, tous plus ou moins sympathiques mais je me souviens particulièrement de ce professeur de mathématiques qui était aussi brillant qu’Archimède mais avec le caractère de cochon de Serge Gainsbourg. Une cigarette dans une main et une équerre dans l’autre. Tel était son cliché. Dans certaines circonstances, je me suis toujours fait confiance pour me sortir des problèmes, mais dans beaucoup d’autres j’ai du me confier au Très-Haut pour y trouver une délivrance spirituelle. Dans le genre humain il existe plus de types de sexualité que de sexes (bi-sexualité, hétérosexualité, homosexualité), tout ça pour un homme et une femme alors qu’il n’y a qu’une union normalement possible, celle de l’homme et de la femme. Il existe des personnes ayant un certain penchant pour d’autres du même sexe ce qui est contre nature. Samuel

33


Dans ma jeunesse j’aimais bien regarder les dessins animés le mercredi, histoire de me détendre avant de partir au centre de loisirs pour rencontrer mes camarades. Quelquefois quand je suis couché à la maison, je songe à toutes les conneries que j’ai pu réaliser dans ma jeunesse et aux réactions de ma mère quand je rentrais trop tard. Quand je pars en vacances avec ma famille en Métropole, on passe faire quelques jours chez ma tatie qui habite Notre Dame de Paris. La tatie de Nathalie a un vrai caractère de cochon, on ne peut jamais rigoler avec elle parce qu’elle se fâche pour un rien. J’étais parti sur une autre île et on a dû louer pendant quelques jours dans un garage spécialisé en transport privé un petit avion pour aller en Guadeloupe.

34


Lors de la grève du 5 Février 2009 il y a eu un important mouvement de protestation. Tout le monde s’y est mis et moi, je n’ai pas pu faire autrement. Pendant la période du Carnaval, il y eut un drame entre plusieurs personnes et dès cet instant, plus d’un avaient perdu leur âme (après cette fusillade). Cette fille a des cheveux naturels, mais elle préfère utiliser des synthétiques parce que c’est la tendance actuelle. Maintenant elle a perdu toute la splendeur de sa chevelure. Pendant les grandes vacances de l’année dernière je suis parti en voyage à Saint Martin ; j’étais obligé de confier à ma mère la garde de ma fille pendant deux semaines. Je suis allé dans un magnifique restaurant sur les Champs Elysés avec ma copine. Différents mets nous ont étés proposés, de vrais délices, mais nous avons eu un penchant pour un plat de crustacés et une bouteille de vin rouge. Aldo

35


Je songe à ces moments passés. Te rappelles tu ? Oui cela s’était bien déroulé ces vacances à London. Ah ! A chaque fois que je regarde les tasses, je pense à tout cela. Déjà l’hiver s’approche ; eh ! Oui, je suis de là-bas. Je serai obligé de ranger la moto, et changer mon moyen de transport, revenir à la voiture. Chaque soir, c’est la même chose Je me vois posé sur mon lit Avec la sensation d’avoir les yeux ouverts L’impression de vivre des choses A croire que c’est réel Mon âme vogue loin d’ici Et au petit matin, je pense à ce voyage. Allo ! Ouais comment vas tu ? Ca va merci, notre rendez vous tient toujours ? Oui, on se retrouve chez moi. OK pour 19h. Tchao. Malgré une mer agitée, j’ai su rester naturel et gérer la situation. Nous avons pu récupérer les filets et rentrer à bon port avec une bonne pêche. Ca va, nous avons passé une bonne soirée, mais quand nous sommes deux, c’est hallucinant Ton caractère est totalement différent C’est à ne rien comprendre. Bientôt, c’est le départ de notre comptable et il nous en faut un au plus vite.

36


Je suis sûr et certain que Caroline est la personne la plus expérimentée pour ce poste. Alors je te conseille de le lui confier. En ce début de vacances avec ce gros embouteillage sur l’A6, il est pratiquement impossible d’avancer et d’arriver à l’heure prévue. Ah ! Bon. Autrement dit tu penses que l’A 86 est plus accessible que l’A6. Oui, fais moi confiance, c’est l’itinéraire pour rejoindre ma fille et ma compagne. Dis moi petit frère, tu les as trouvés comment ces tours de moto !!! Ca va, c’est cool, mais j’ai plutôt eu un penchant pour le 1000 cm3 par rapport à la 750 cm3. Les sensations étaient plus fortes. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Mon premier vélo, quelle histoire ! Mon anniversaire venu et voilà une surprise. Mon frère mit du temps à le faire prendre forme. Et me voilà face à la grande allée qui était longée par un caniveau infesté par les crapauds du coin. En deux coups de pédales, je suis parti suivi de mon frère qui maintenait le vélo en équilibre. Oui je commençais à y croire juste au moment où mon frère lâcha le vélo. S’ensuivit la perte de contrôle et je finissais ma course dans le caniveau. Néanmoins à la fin de la journée, je finis par dompter la bête après quelques échecs. Joseph Dave

37


secret

Qui, dans le monde, n’a pas en lui des petits souvenirs cachés ? Nous en avons tous. Il suffit quelquefois d’un petit moment secret, un moment passé avec la famille, les copains, une histoire d’amour et des vacances inoubliables. Je me souviens d’un arbre où l’on se retrouvait seul en pleine nature sous les rayons du soleil avec ce vent qui nous berçait les oreilles. Les chants naturels des oiseaux se transformaient en mélodies musicales. La première fois que je l’ai vue sous son maquillage extravagant, elle était franchement laide. Elle me déplut et puis je n’aimais pas la façon dont elle était habillée. Une étoffe que je n’aurais pas choisi. Seulement on devinait que si elle était habillée et coiffée autrement ce serait une fille splendide. Il y avait plus de quatre ans que je ne l’avais pas vue. Et voilà qu’il revient et me parle de son passé avec son sale caractère. Décidément il est impossible à vivre ; il ne changera jamais. Habitant dans un ville réputée dangereuse où les agressions et les cambriolages sont fréquents, elle a dû me confier les clés de son appartement.

38


Quelquefois, fatigué le soir, pour rentrer à la maison je dois attendre plus de dix longues minutes à l’arrêt du bus, le transport en commun de service. C’est le seul moyen de locomotion qui existe pour se déplacer si tard après le travail. Imagine-toi que le soir même de son rendez vous avec elle, j’ai reçu par message spécial, une invitation à déjeuner chez son père, c’est la preuve incontestable que je lui ai fait bonne impression. Je l’aime de toute mon âme, cette fille est celle qui fait battre mon cœur car dans mes songes, elle est présente lorsque je pense à son visage si raffiné, son joli sourire, ses lèvres si douces. Mais le réveil est plutôt douloureux . Elle n’est plus là. Telle est la dure réalité. Depuis quatre ans, ma femme et moi nous habitons Miami. Cet été nous désirons partir en vacances. Les amis nous conseillent Paris mais j’avoue mon penchant pour la destination soleil, sous les cocotiers : La Martinique l’île aux fleurs. Jimmy

39


mon enfance

De temps en temps, je me rappelle mon enfance, surtout le jour où mon père décida de m’emmener à la mer et me jeta à l’eau, histoire de me familiariser avec la natation. La natation chez moi reste une histoire de famille. Je me déplace souvent dans mon île par différents types de transports : transports maritimes, transports en communs, transports privés. Se confier, chose que je m’abstiens de faire, se transforme souvent en déception et peut être source de conflit. Se confier peut être une forme de solidarité et de complicité. Mais je reste sceptique à l’idée de me confier. La prochaine fois pour éviter les prises de tête, j’agirai autrement, car je réfléchirai différemment pour ne pas avoir à regretter par la suite. Comme vous le savez : « On ne fait pas d’omelettes sans casser les œufs ». Souvent j’ai été critiqué pour mon sale caractère. Ce qui m’a causé bien des soucis. Maintenant avec le temps, je me contiens, j’améliore mon mode de vie. Mon père m’a toujours répété de rester moi-même, naturel et de ne jamais faire semblant. De plus il m’a toujours enseigné : « Chassez le naturel il revient au galop ».

40


Quand j’étais gamin, souvent après le foot, mes amis et moi allions manger chez la mère d’un ami. C’était la belle époque, on se sentait chez soi. Je suis un passionné des voitures de sports mais j’ai toujours eu un penchant pour la moto et les bateaux. La moto reste une mode chez nous les jeunes. Oui je lui ai juré fidélité, car je l’aime de tout mon cœur et de toute mon âme. Cette fille est l’amour de ma vie, mon âme sœur. Je me rappelle cette histoire de Marcus Garvey, où il racontait avoir vu en songe, un chevalier sur un cheval blanc, qui défendait l’Ethiopie contre les envahisseurs européens. Il parlait de l’empereur Haïlé Sélassié Rodrigue

41


Tous les matins, avant d’aller travailler, Je dois faire le choix entre prendre les transports en commun ou ma voiture car les embouteillages rencontrés sont parfois très longs et épuisants. Je viens d’employer un jeune dans mon entreprise, mais vu son manque d’expérience en la matière, je pense que je vais me passer de ses services et m’y prendre autrement. Il me faut quelqu’un qui s’y connaît dans le milieu de la mécanique et des nouvelles technologies car l’évolution est très rapide et les voitures sont de plus en plus équipées de systèmes électroniques. Des vacances inoubliables, je n’ai pas pu en passer de plus belles. J’ai pu faire des rencontres inattendues, des sorties entre amies et c’est justement là qu’a commencé ma plus belle histoire d’amour. L’histoire de ma vie. Ces moments resteront gravés à tout jamais dans mon coeur. Le matin, je n’ai jamais le temps de tout préparer avant d’aller au travail ; mes devoirs de père ne sont plus assumés comme il faut, c’est à peine si je peux prendre un p’tit café. Je suis donc obligé de confier à ma femme toute cette responsabilité. C’est elle qui s’occupe de toutes les tâches désormais. Aujourd’hui je compte me faire plaisir. Après avoir économisé durant les trois années qui se sont écoulées, je vais passer à ma banque afin de faire un prêt, car je souhaite passer chez Sun Moto pour m’acheter un « deux roues » nouveau modèle.

42


Pendant ma jeunesse, la musique qui m’a le plus marqué et dont je m’inspire jusqu’à maintenant est celle de Bob Marley. Ces agréables mélodies me rappellent de beaux souvenirs. Que son âme repose en paix. Derrière ma maison je possède un petit jardin potager où je cultive des laitues, du persil, du piment et des tomates. Pour ma santé je consomme le plus souvent des produits naturels, pas forcément bio, mais 100% naturels. Cette année , ma nouvelle voiture sera la Léon, la nouvelle Léon car elle est puissante et a une bonne tenue de route. Mais j’ai toujours ce petit penchant pour la nouvelle Honda G T. Elles ont le même profil sauf que la Honda reste plus performante et plus puissante mais beaucoup moins chère. Dans trois mois, ce sont les vacances. L’année dernière j’ai pu camper avec des amies et parfois je songe à ces moments de délire. On buvait comme des fous et la nuit, on se retrouvait à dormir sur le sable n’importe où, malgré la proximité de nos tentes. Cette année je ne pense pas boire autant. Aujourd’hui j’ai rendez-vous avec la fille de mon voisin. On doit se retrouver tous les deux, chez elle entre midi et deux ; mais ma plus grande frayeur est que son père nous surprenne. Vu son gabarit imposant et son sale caractère, je préfère la rencontrer ailleurs que chez ses parents. Nicolas

43


Autrefois, dans ma jeunesse, j’aimais le football et il m’arrivait de jouer à toute heure de la journée, sans repos. Un beau jour, je me suis cassé la jambe à la suite d’un tacle appuyé de mon adversaire et ce fut l’histoire la plus douloureuse de mon enfance. J’ai dû rester en convalescence de longs mois à souffrir après mon hospitalisation. Durant les vacances d’été, ma grande sœur et moi allions toujours chez nos grands parents qui habitaient la campagne dans une maison immense et tout à coté, un long fleuve descendait de la colline. Ma coiffeuse a de très jolis locks, propres et qui lui vont bien. J’ai eu l’occasion de discuter avec elle à propos de soins pour les cheveux. Elle m’a conseillé et proposé des produits naturels pour soigner mes cheveux et les faire pousser. Au restaurant où nous étions le week-end dernier mes enfants et moi, nous avons dégusté différents desserts, tous délicieux à la fin du repas mais j’avais un penchant pour les crèmes glacées. Quand j’habitais chez mon frère en Métropole, je ne connaissais pas grand monde. Mes déplacements n’étaient pas nombreux mais plutôt rapides. Il faut dire que nous avions à notre disposition divers moyens de transports tels le métro, les trains, le TGV et même des bus en forme d’accordéon.

44


J’aimais entendre la musique reggae que mon père écoutait souvent à la maison. Ma mère, elle, chantonnait en faisant son ménage et ceci je le vis comme un songe inoubliable. Le gérant du bâtiment où résident les SDF à Fort-deFrance réclame auprès de l’administration davantage de sécurité dans l’enceinte de l’établissement. Malgré son mauvais caractère et sa mauvaise foi, il a obtenu satisfaction auprès de sa hiérarchie. Après une séparation mal vécue avec mon ex-compagne j’ai beaucoup souffert. Maintenant j’ai bien l’intention de retrouver l’âme sœur, de l’honorer et de la respecter le mieux du monde. Après le décès d’un proche, suite à un accident de la route, je me suis présenté aux urgences afin de connaître le diagnostic médical autrement dit les résultats de l’autopsie. A l’époque dans mon quartier, j’avais une très bonne voisine et camarade de classe qui m’accompagnait tous les jours à l’école… D’ailleurs on avait une grande complicité amicale et on a toujours pu se confier l’un à l’autre. Steeve

45


Je vois des larmes et beaucoup de tristesse pour des frères partis trop tôt. Que vos âmes soient dans les mains du Dieu tout Puissant Reposez en paix dans le ciel ! Garde, mon fils, ton caractère sain, loin du mal Déraper dans ce chemin sombre à chaque fois Fera de toi une bête assoiffée de haine, Garde la foi, courage petit et ne baisse pas les bras ! Je me rappelle l’histoire du jeune Léo qui est devenu riche grâce à ses talents de jongleur dans les rues de Rio Janeiro. Tous mes déboires et mes fréquentations malsaines m’ont compliqué l’existence. Au lieu d’en parler à mes parents j’ai préféré me confier à mon psychologue pour apaiser mes douleurs car je vis mal, je dors mal alors que j’essaie de me réinsérer dans la société actuelle. La mer bleue et ses cocotiers sur le sable fin, Les rivières et ses montagnes fraîches Les liqueurs, cocktails, rhum et canne à sucre, Le ti-nain, la banane jaune, les plats épicés, La capitale Fort de France et sa savane, ça c’est chez moi, la Martinique. Avec les « bouchons » interminables sur la route, Je prends ma moto, c’est un moyen de transport rapide, Et je suis sûr d’arriver à l’heure au travail Alors si tu veux faire comme moi, J’ai une affaire pour toi, une 600 cm3 à bon prix.

46


Pour mon visage j’utilise des crèmes, du savon à base de plantes vertes, des produits naturels car je suis allergique aux produits alcoolisés. J’ai un penchant pour les filles au longs cheveux couleur métisse, chabine ou négresse avec un corps de mannequin. Je pars en songe quand je regarde le foot à la télé. Je pense à ma jeunesse, je me revois en train de jouer dans l’équipe la plus forte du championnat. Je faisais partie des plus rapides attaquants du moment. Restez gentils les potes ! Pourquoi faire autrement ? Je ne veux pas perdre mes remises de peine, La terre continue à tourner et on perds notre temps. Kévin

47


Dans un cadre purement naturel et agréable, ma campagne nous offrait cette tranquillité que j’appréciais avec les chants d’oiseaux et le chuintement de la rivière. Chez nous tout était tranquille car chacun savait exactement ce qu’il avait à faire. Dès mon plus jeune âge? j’avais un très gros penchant pour la moto à cause de la sensation de liberté qu’elle me procure, ce qui fait qu’elle est devenue mon moyen de transport favori pour pour mes déplacements plus ou moins longs. Adolescent, mon parrain qui était militaire me donna l’envie d’embrasser une carrière dans l’armée et je vis en songe que je devenais un homme comme lui. J’ai donc suivi ses traces car il trouvait que j’avais du caractère et que je pourrais faire un bon soldat au sein de sa compagnie, mais malheureusement les choses se passèrent autrement à cause d’un incident qui me détourna totalement de cette voie. Sincèrement j’ai entendu parler du paradis et j’espère y aller, mais encore faut-il sauver mon âme pour le jugement dernier. A vrai dire je n’ai jamais eu de confident, mais je me suis déjà confié à mon aîné sur mes faits divers et mes préoccupations. Bien que dans ma vie il y ait eu des hauts et des bas, je n’envie personne, car elle restera mon histoire surtout avec ses ambiances. Jimmy

48 mon histoire


Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le coeur humain puisse goûter.

Créa : TAG Sarl.com - www.tagsarl.com

Jean-Jacques ROUSSEAU Extrait des « Rêveries du promeneur solitaire ».


Dis-moi Dix mots  

Livret des Dix mots, réalisé en Martinique en 2012

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you