Issuu on Google+


Le 20e Art

46 rue des Vignoles 75020 Paris http://20e-art.com/

2ème VENTE PRIVEE

Dimanche 11 décembre 2011 de 12h00 à 18h00

Hernan L. Toro Dessins et peintures récentes mise en ligne des œuvres http://hernanltoro.weebly.com/


« Que

veut

dire

peindre, si c’est d’un maintenant, d’un maintenant sous la forme de son éternité, si peindre, veut dire... peindre ? Déjà aux Beaux-arts je disais peindre comme ça, n’étant pas certain que d’un même mot il se parlait de la même chose. Il y avait peindre et peindre.

Qui peint, qui ne peint pas, qui va vraiment au tableau ? etc.

Partir, je quitterai l’École de B.A. en me disant qu’un jour j’y répondrais, en ce point précis, là où j’avais tous les fossoyeurs du monde pour la grimace, comme autrefois. Partir, à moi de trouver le lieu et la phrase: que d’un geste, aussi bien que de raison, je puisse savoir qui peint qui ne peint pas, qui vraiment va au tableau. Entre temps le dessin aura été ce silence qui comme un apport de séjour, n’ajoute rien et change l’instant —

Nudités d'intervalles


Acrylique et sable sur toile 30x30cm


… « Tu es pressé d’écrire comme si tu étais en retard sur la vie », celle que j’aime vie, Vida, comme et ce comme comme le retard d’autrefois, l’objet d’un désaccord, partir sur le champ, quitter les Beaux-arts: lire et écrire, et surtout se donner les moyens d’en savoir un peu plus. Que veut dire peindre, non pas que moi je peigne, mais où faut-il aller pour peindre?

écart, autre chose que soi, Vida, trouver le passage, vida, comme

comme ces bourgeons, ces pousses au bout des branches que j’apprends à reconnaître à mon fils, le son qu’il dit et qu’il répète comme l’accord du corps à l’espace, d’un là de présence, et même que parfois on s’arrête et lui va qui descend de la poussette pour chercher au ras du sol le bleu des premières fleurs du printemps, ou il me dit de m’arrêter là où il a vu la veille des fourmis, lui aussi assiste cet encore d’une première fois, d’un mot qui n’est pas nominal dans la langue, c’est d’un là que prolonge le bras mais qui vient du dehors, même là que celui de peindre et dessiner. » Extrait de : Vida Mise en ligne in extenso http://issuu.com/Tacteon/docs/hlt_vida/7


« les travaux les mots les plus secrets chevelure d'un pinceau qui aurait la touche comme enclos

Travaux

sable, orge, torse nu, lumières ajournées traits qui auraient l'ossature du retard des traces en miettes la fermeté du plaisir je parle des mots qui ne viendront pas la couleur est une phrase qui échoue mais apporte du sable le grain pas la réponse »


« il y a une matière pour l'oubli c'est le dessin mais si la matière est sans oubli où est le dessin ? Qu'est-ce ce qui reste ? Qui va et prend la relève ? D'où vient où va le dessin si l'oubli ne prend pas dans la matière ? Qu'est-ce ce qui fait retour entre crépuscule et ciel ? Qui chante et reprend la syllabe ? Qui la répète tard le soir tard la nuit ? Qui reprend l'essaim de la veille pour franchir le bord ? Délestée du sol la forme est l'écart entre matière et oubli le passage »

Dessin



Doc 2e Vente Privée