Page 1


EDITO

La "loi de Moore", l'ère du progrès permanent Magazine d'information économique de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Savoie. Directeur de publication : Jean-Pierre Hugueniot Rédacteur en chef : Jean-Pierre Baste Chef d'édition : Sylviane Doise Secrétariat du journal : Madeleine Flaud Rédaction : Thibaut Bouvier, Jean-Claude Colomine, Sylviane Doise, Raphaël Sandraz, Flash Infos, les services de la CCI de la Savoie/ESC Chambéry Savoie/La Cité des Langues Crédit photo : Direction marketing-communication CCI de la Savoie Dépôt légal : Octobre 2008 Création graphique Mise en page : Direction marketing-communication CCI / Reprolac - Le Bourget du lac 04 79 25 23 31- www.reprolac.fr Publicité : Grands Espaces - Alain Poncet 06 80 91 88 15 - 04 79 60 42 45 grandsespacessavoie@wanadoo.fr N° ISSN 1298-3918 Distribution : La Poste Routage : SN Bourgogne Routage Impression : SN Macon Imprimerie Abonnements : 29 € (9 numéros par an) Ce numéro a été tiré à 26 300 exemplaires Tous droits réservés. Reproduction interdite, sauf autorisation de la direction du journal Chambre de Commerce et d'Industrie de la Savoie : 5, rue Salteur 73024 Chambéry cedex. Téléphone : 0 820 22 73 73 (0,009€ TTC/min)

Télécopie : 04 79 33 56 84 Courriel : partenaires@savoie.cci.fr

L

a première " Roadmap ", formalisée en 1965 par Gordon E.Moore, cofondateur d'INTEL, prédisait que le nombre de composants par puce allait doubler tous les ans au cours des dix années à venir. En 1975, il déclarait que ce nombre doublerait tous les 18 mois sans un avenir prévisible.

Avec leurs fournisseurs, les constructeurs ou grands équipementiers ont bien compris qu'ils devaient inciter et unir leur forces bien plus en amont dans le processus de développement du produit afin de raccourcir les délais, d'accroître la maturité et de maîtriser les coûts. Les opportunités engendrées par ces nouvelles méthodes de travail se résument à la politique du Bien que plus de 30 années se soient écoulées, les mem- " gagnant/gagnant " - " win/win " pour les moins " has bres de l'ITRS (Technology Roadmap for Semiconductors) been " - dans la mesure où la solution globale retenue estiment que la loi de Moore s'appliquera pendant au moins entraîne de fait, la sélection du fournisseur. C'est l'un des principes clé de la nouvelle politique les 10 à 15 années à venir. déployée par Airbus. Conscient des difficultés rencontrées C'est dans ce contexte d'innovation et de créativité, que au cours de cette période récente, l'avionneur a décidé d'un nous devons analyser le chemin parcouru et à parcourir plan d'actions de soutien en faveur de ses fournisseurs pour nos entreprises. Quelle que soit la filière industrielle parmi lesquelles figure l'établissement de diagnostics stratéreprésentée, la loi de Moore s'applique dans tous ses princigiques pour accompagner la réflexion des chefs d'entrepripes. ses. Si nous avons un regard plus senCes diagnostics doivent permetsible sur la filière électronique, c'est tre au chef d'entreprise d'affiner sa parce qu'elle appartient à la révolustratégie et de préciser ses plans tion industrielle de ces 20 dernières d'actions générateurs de progrès, années, qu'elle est désormais pré" Au cœur de la commais également d'aider les pouvoirs sente dans la plupart des activités pétence, on trouve le publics à identifier plus précisésociales, industrielles, commerciales ment les autres actions à mettre en savoir faire, qui se ou de loisirs. place en faveur de la filière aéronauNous comprenons plus aisément mesure par degré tique. que la valeur ajoutée de cette filière L'ensemble du débat consistera d'autonomie et de de production est un facteur décisif donc à placer l'entreprise dans son de compétitivité des produits responsabilité. " aptitude à entretenir le progrès perfinaux. manent, sachant que dans toute Dans nos pays riches et forteorganisation cohabitent deux forment industrialisés, synonymes de coût de main d'œuvre élevé, la compétitivité des entreprises ne peut plus se satis- mes de progrès : l'une repose sur des innovations majeures faire d'une simple avance technologique. Une avance tech- ou l'acquisition d'équipements performants ; l'autre sur l'acnologique qui, soit dit en passant, est toute relative et de plus cumulation de petites améliorations. Cette deuxième forme en plus éphémère… il suffit de regarder vers les pays du de progrès présente la caractéristique d'impliquer l'ensemble du personnel de façon quotidienne. soleil levant. L'avenir de nos entreprises passe donc plus que jamais par les hommes, par leurs savoirs, par leurs savoir-faire, par leurs comportements professionnels… en d'autres termes par leur compétence. Au cœur de la compétence, on trouve le savoir faire, qui se mesure par degré d'autonomie et de responsabilité.

Le progrès continu naît de l'observation du réel, associé à sa mesure et à son suivi.

Serge Villard Directeur Général de TECHCI Rhône Alpes/Groupe COFIDUR - Elu CCI

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>03


SOMMAIRE

10 LES DOSSIERS

DE PARTENAIRES SAVOIE

AliZé® : Oser se développer (p.11 à 19) - AliZé® : Oser se développer ! (p.11) - Témoignage José Teixeira, cogérant de VSEM Sarl (p.12) - Témoignage Patrick Guenyot, dirigeant Areva T&D Aix-les-Bains (p.12) - Témoignage Gilles Sabart, directeur général Saint Gobain Vétrotex (p.13) - Témoignage Alexandre Jenny, dirigeant de Kolor (p.14) - Témoignage Christian Deltimple, directeur Carrefour Chamnord (p.15) - Témoignage Jean-Claude Carle, dirigeant d'Emotion System (p.16) - Témoignage Yves Trocmet, directeur Schneider Electric Montmélian (p.17) - Témoignage Jean-Michel Pauline, dirigeant de Babylon.fr (p.18) - Témoignage Yvan Rozier, directeur EDF (p.19)

6 ACTUALITES

- Mister Ping, enfant de la balle (p. 6) - Clinique de Challes (p.7) - Atre et loisirs : de père en fils, le feu sacré (p.8) - ANPE Savoie : " l'aptitudes attitude " (p.9) - Paradis des chiens : une pension au poil (p. 10)

21BLOG-NOTES 24COMMERCE - Soirée Prestige (p.21)

- Ello Café : la pause bien-être (p.24)

26ENVIRONNEMENT

- REACh : obligations et subtilités (p.26) - Témoignage François Draskovic/ Lazure production (p.26)

27JURIDIQUE DANS LE 28SAVOYARDS MONDE

- Transmission d'entreprises : nouvelles mesures (p.27)

- Journal de bord d' un étudiant ESC Chambéry : Alexandre Mercier en Roumanie (p.28)

29 RESEAU MONTAGNE - Salon Ispo 2009 (p.29)

30 FORMATION

- Planète ESC (p.30/31) - Création d'une antenne DCF en Savoie (32)

34 CCI 38 AGENDA 39 RHÔNE-ALPES - CCI/AG/Soyons sérieux ! Jouons… (p.34)

36PORTRAIT DE FAMILLE - Agnès Girard : " Si c'était à refaire, je referais pareil ! " (p.36/37)

- Innover et gagner avec l'écoconception (p.39 à 46)

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>05


ACTUALITES

Enfant de la balle Pongiste invétéré, Daniel Kirszenblat a créé Misterping sur une idée phare : satisfaire au marché très exigeant des matériels de compétition de tennis de table. En trois ans, l'entreprise a décuplé son activité.

R

especter les exigences de haute qualité et technicité des consommables et accessoires de ping-pong : voici le pari (tenu) de Daniel Kirszenblat. Aujourd'hui, cet ex compétiteur distribue des mousses et bois de raquettes haut de gamme auprès des plus grands internationaux. Grâce à son expérience, l'entrepreneur a identifié les faiblesses du marché français pour proposer sur cette niche, des produits d'importation chinoise conçus selon ses prescriptions. Conscient de pouvoir intéresser tout ou partie des 200 000 pongistes licenciés à la Fédération française de tennis de table, voire une fraction des deux millions de licenciés en Europe, Daniel Kirszenblat accède, par les clubs, à celles et ceux qui doivent remplacer leurs mousses tous les six mois maxi. Sa stratégie ? Le E-commerce ! Pas de distributeur mais un seuil de prix attractifs sur des produits exigeants, sélectionnés et surtout testés par une trentaine de pongistes pros ou semi pros avant toute commercialisation. Le concept plaît. Créée en 2005 (CA = 25 K€), la SARL décuple son activité (CA 08 = +/- 300 K€). La fabrication depuis deux ans de "bois" prototypes en matériau com-

posite (en partenariat avec Serac Composite d'Aix-les-Bains) et la mise en vente du Killer Bled (appellation du bois en tennis de table) -manche le plus léger au monde (55g contre 85 g moyenne) grâce au mariage fibre bois et carbone -annoncent un développement exponentiel. Les trois modèles : le "poisoner" alternant jeu rapide et lent, le "ripper" très rapide et le "strangler" ont déjà leurs pré commandes. Pour répondre à son développement, la SARL de deux salariés a quitté ses ateliers d'Arith en Bauges (où reste le siège) pour des entrepôts mieux dimensionnés (SAV, commande) à Rumilly. Un moyen d'anticiper aussi l'export (15 % : Belgique, Canada, Allemagne, Hollande et un peu en Espagne). En savoir + : Misterping Bourchigny, 73340 Arith 04 79 61 59 54 www.misterping.com

Double casquette pour le champion de raquette

Informaticien d'origine et déjà chef d'une entreprise créatrice de sites Internet (Dif' interactive à Aix-les-Bains), Daniel Kirszenblat pratique la petite balle depuis ses 8 ans. Pongiste vétéran à La Motte-Servolex, il hérite d'un classement en équipe nationale depuis ses 12 ans, évoluant ensuite en niveau régional et départemental. A ses heures, l'entrepreneur teste aussi le matériel qu'il conçoit.

Avec plus de 2 000 produits écoulés chaque mois, 300 000 balles en stock, de dureté et de couleurs différentes (jaune ou blanc pour la compétition, orange le plaisir), des séries siglées, des mousses teintées mais de l'habillement anti transpirant griffé : Misterping est plein de rebonds !

Texto...

Actu

06< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

On respire ! 61,3 % des déchets ménagers recyclés D'après une étude réalisée par EcoEmballages, 61,3 % des déchets ménagers français ont fait l'objet d'un recyclage en 2007. L'objectif fixé par l'Union européenne est de 55 % pour 2008. Ont été recyclées 320 000t d'acier, 17 000t d'aluminium,

474 000t de papiers/cartons et 1 906 000t de verre. Ce qui représente une " économie " d'émission de CO² de 1,5 Mt. En savoir + : www.ecoemballages.fr (Source : Flash Infos Rhône-Alpes Bourgogne auvergne 5/09/08)


ACTUALITES

Clinique de Challes : mise en service automne 2009 Visite de chantier pour les élus de la CCI de la Savoie

L

'adéquation entre la configuration de la ZAC et de la clinique a fait l'objet d'une concertation avec Chambéry Métropole, communauté d'agglomération. Le pari retenu pour l'établissement est de composer un ensemble unitaire très intégré au site. Première implantée, la clinique de Challes se doit de présenter un caractère exemplaire. Bien que son financement soit privé, sa fonction même, ses choix techniques et médicaux lui confèrent des missions d'intérêt et de service public en matière de santé. C'est ainsi que le projet touche : à la préservation

de l'environnement (obligation de réaliser des ensembles à basse consommation énergétique HQE/haute qualité environnementale) ; au fait que tout un chacun, confronté à sa maladie ou celle d'un proche ne tolère plus que les moyens ne soient plus optimaux en terme de qualité, de sécurité et de réseaux entre les acteurs de santé. Au-delà, de ces aspects, il s'agit d'abord d'un projet médical regroupant les cliniques Cléret et St Joseph, ainsi que les praticiens des deux établissements (mise en service complète septembre 2009). L'établissement terminé sera en

capacité d'assurer entre 20 000 et 25 000 interventions par an, notamment dans les filières de chirurgie générale et cancérologique, chirurgie urologique, gynécologique et digestive / chirurgie vasculaire / chirurgie orthopédique et ligamentaire du membre inférieur et chirurgie de la main et de l'épaule / chirurgie de spécialité : pôle d'ophtalmologie, ORL et gastro-entérologie et chirurgie réparatrice. Il assurera des missions de services publics dans le cadre de ces spécialités en liaison avec les centres hospitaliers, notamment celui de Chambéry, dans le cadre de réseaux communs.

En liaison étroite avec l'ARH (Agence régionale d'hospitalisation), le projet participe au contrat d'objectifs de santé. Enfin, il s'inscrit dans la planification sanitaire du Schéma régional d'organisation sanitaire (SROS), c'està-dire dans les orientations de Santé publique. Il regroupe en effet les plateaux techniques ; crée des pôles de compétence forts ; répond à la raréfaction des praticiens ; met en réseau des complémentarités par des filières de soins structurées, notamment sur le Centre hospitalier de Chambéry. Une volonté que le bassin de santé de Savoie complète l'attractivité médicale des secteurs de Grenoble, de Lyon et d'Annecy.

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>07


ACTUALITES

Feu sacré, de père en fils Fabricant de cheminées et cuisines, Atre et Loisirs s'offre un joli cadeau d'anniversaire pour ses 40 ans : sa propre marque. Atréo prolonge ainsi l'expérience forgée par deux générations de Clément.

Jean-Y Yves et Stéphane Clément co-d dirigent Atre et Loisirs, producteur chaque année de 800 cheminées, 900 poêles et foyers fermés, 80 cuisines sur RhôneAlpes surtout, et en France.

C

réée en 1968 par Maurice et Elisabeth Clément, la PME familiale Atre et Loisirs est aujourd'hui un des principaux fabricants français de cheminées. L'entreprise de 35 salariés implantée à Arbin, devenue une référence de la "conception intégrée", lance sa propre marque, Atréo : un concept inédit d'habillages de foyers, affranchis de tout fabricant. Dans la droite lignée de leur père, Stéphane et Jean-Yves Clément désormais aux affaires, entendent ainsi " atteindre 1 % de part de marché en France et réaliser 2 000 habillages de cheminées à l'horizon 2012. " Dans cette optique, l'entreprise s'est associée un parc matériel d'exception (nouvelle découpe de pierres), un bureau R&D et des collaborateurs chevronnés. Une dizaine de métiers (pierre sèche, marbrerie, commande numérique, ébénisterie, pose, logistique et gestion) collabore à la taille des pierres, à leur assemblage, montage puis à l'habillage et à la livraison des foyers

auprès des professionnels et particuliers. La PME "gazelle" (CA = 5 M€, +15 %/an depuis 3 ans) a également pris le virage du développement durable : recyclage de l'eau de traitement, tri des déchets, réemploi des matières premières, sélection des bois, filtre à particules, sélection de matériaux naturels jusqu'à l'intégration dans les catalogues de vente de gamme de poêles de masse limitant la consommation forestière. Ces engagements, Atre et Loisirs, fraîchement récompensée du premier prix du concours Qualité Totale décerné par la Chambre des métiers, les présente dans un nouveau show room de 400 m² ; sur cet espace sont concentrées les nouvelles gammes d'aménagements intérieurs et équipements de cuisine sous la griffe du concepteur allemand Rotpunkt, et des grandes marques d'électroménager. En savoir + : Atre et Loisirs, ZI Les Iles, Arbin - 04 79 84 25 35 - www.atre-loisirs.fr

08< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

Une saga familiale

Spécialisée dès sa création dans l'installation de cheminées, Atre et Loisirs s'est tournée tôt vers la fourniture d'articles de loisirs extérieurs et de cuisines. Ex responsable dans une industrie montméliannaise, Maurice Clément, en quête d'accomplissement personnel, a vite pressenti l'affaire au lendemain de sa rencontre avec René Brisach. Devenu revendeur, il agrandit ses locaux. Rejoint en 89 par son fils Jean-Yves, il ouvre une agence à Grenoble (transférée depuis à Saint-Martin-d'Hères) et

devint le fournisseur pour l'Europe du leader mondial du chauffage au bois, le Norvégien Jotul. L'arrivée en 94 de Stéphane Clément catalyse l'essor : déménagement en 97 sur 7 000 m² de la Z.I. d'Arbin et, un an plus tard, acquisition d'une scierie à St-Pierrede-Soucy pour conforter l'atelier poutres de cheminées et développer le secteur cuisine intégrée. En 2000, la PME savoyarde devient le revendeur pour le SudEst national du fabricant de poêles de masse finlandais Tulikivi.


ACTUALITES

"L'aptitudes" attitude Nouvelle mesure d'aide à l'emploi, la " plateforme de vocation " mise en place par l'ANPE joue la carte du recrutement par simulation. En Savoie, la formule a déjà séduit plus d'un employeur.

N

Texto...

ombreuses sont les entreprises qui rencontrent des difficultés de recrutement sur certains métiers dits " en tension ". Depuis peu, l'ANPE a mis à l'œuvre un outil novateur dans ce domaine. Il ne s'agit plus, comme autrefois, de sélectionner sur la seule base d'un diplôme ou d'une expérience, mais sur la détection des aptitudes des candidats à occuper l'emploi visé. Ainsi, la " plateforme de vocation " de l'ANPE a mis au point un certain nombre d'outils présentés sous la forme de kits d'exercices de simulation, adaptés à chaque secteur d'activité, destinés à évaluer des candidats sur huit métiers différents : employé en libre-service, hôte de caisse, conducteur de transport interurbain, opérateur en industrie, agent de sécurité, ouvrier du BTP, employé polyvalent de restauration et aide aux personnes. Pour

des besoins en nombre dans d'autres métiers, l'ANPE peut accompagner l'employeur en montant une opération spécifique de recrutement. Cette méthode de recrutement par simulation possède, pour l'employeur, le double avantage de réduire les difficultés de recrutement et, pour le postulant à l'emploi proposé, de pouvoir accéder sans qualification à un nouveau métier, à la condition d'en présenter objectivement la capacité. De nombreuses entreprises savoyardes ont déjà fait appel à la " Plate-forme de vocation " de l'ANPE, dans l'industrie (Ugitech, Areva, Camiva…), la grande distribution (Ed, Champion…), le transport de voyageurs (Stac, Frossard, Transdev…), l'hôtellerie et la restauration (Courchevel…), etc.

Actu Bienvenue dans votre nouvelle vie… dans votre nouvelle ville… Les Accueils des villes françaises (AVF) accompagnent les personnes ou les familles qui vivent la mobilité. Chaque changement de résidence, même s'il est vécu dans l'enthousiasme, peut être déstabilisant sur le plan affectif. Il n'est pas évident d'entrer dans une nouvelle " tribu " ; une aide à ce moment est décisive. Grâce à l'AVF de votre ville, les liens sociaux perdus au moment du démé-

nagement peuvent recréer plus aisément.

se

En savoir + : AVF Chambéry 04 79 85 92 86 avf.chambery@wanadoo.fr

AVF Aix les Bains 04 79 88 07 75 avf.aix.les.bains@free.fr AVF St Jean de Maurienne 04 79 64 40 36 avfstjeandeme@wanadoo.fr PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>09


ACTUALITES

Une pension au poil ! Une grande maison avec beaucoup de chiens autour ! Sylvie Tripier Berlioz a réalisé son rêve d'enfant en installant, à Fréterive, le "Paradis des Chiens et des Chats", une pension tout confort pour animaux de compagnie.

E

n décidant de revenir "aux sources" de son projet, Sylvie Tripier Berlioz prolonge une expérience de plusieurs années au service des animaux (Voir encadré). L'entrepreneur achève la construction d'une pension animale où le confort de ses hôtes est particulièrement soigné. Après un galop d'essai en location durant quatre années, la jeune quadragénaire a aménagé sur 5 000 m² un gîte canin et félin. La quarantaine de chiens accueillie y trouve ses aises à l'intérieur de 16 petits chalets individuels, chauffés, entourés chacun de 100 m² de terrain ; parallèlement, une chatterie de 32 m² protégée de filets accueille une douzaine de matous, entre deux jours et deux mois. Au bénéfice de cet investissement (+/- 180 K€) aidé

par le Parc régional des Bauges et les services de la CCI de Savoie, plusieurs détails profitent à la qualité sanitaire des séjours : des parcs hiver avec écorce de pins pour rester au propre et des espaces été en pelouse avec surveillance et nettoyage quotidien. Depuis deux ans, ces prestations intéressent également une petite dizaine de rongeurs et oiseaux. Une cohabitation rendue possible

grâce aux rapports établis par la gérante. En humanisant son approche, elle veille néanmoins à se positionner " comme une louve ! Je suis l'alpha dominante de la meute ", sourit Sylvie Tripier Berlioz. L'établissement parvient ainsi à recevoir sans difficulté des chiens de garde de catégorie 1 (Rodweler et Pitbull). Ouvert à l'année pour répondre aux courts séjours encouragés par les RTT et

Championne de France de toilettage Connue de la place albertvilloise depuis 1988 à travers "L'élégance canine", centre de toilettage pour chiens qu'elle gérait avec sa sœur jumelle jusqu'en 1998, Sylvie Tripier Berlioz a décroché en 1990 le titre de championne de France. Elle assure au Paradis des chiens et des chats l'accueil des pensionnaires matin et soir, ainsi que les soins quotidiens.

Texto...

Actu

Val d'Isère 2009 : la Région en piste Le Conseil régional Rhône-Alpes s'est particulièrement impliqué dans l'organisation des Championnats du monde de ski alpin de Val d'Isère. A ce titre, il participe au financement des différentes infrastructures à hauteur de 3,2 M€ : 930 000€ iront à l'aménagement de la piste Rhône-Alpes, destinée aux épreuves féminines ; 1,47 M€ seront mobilisés pour la construction du centre sportif (accueil des média pour la

10< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

durée de la compétition). Le solde de la participation régionale ira notamment au financement de la mise en place de trajets aller-retour en TER à 1€ et au soutien du conseil d'organisation.

En savoir + : www.valdisere2009.org (Source : Flash Infos Rhône-Alpes Bourgogne auvergne 4/09/08)

" aux périodes de vacances scolaires et sinon aux hospitalisations ", le Paradis des chiens et des chats accueille des profils sélectionnés : moins de petits et davantage de gros gabarits, après une analyse comportementale attentive. Apprécié par une clientèle fidèle (anglaise notamment) arrivée des stations, de propriétaires originaires de Chambéry, Grenoble, de la Haute-Savoie ou de la Suisse qui recherchent, sur la route des vacances, la qualité de services et des soins pour leurs compagnons, le Paradis des chiens et des chats prépare la création d'un espace arboré supplémentaire. En savoir + : Le Paradis des chiens et des chats Fréterive 04 79 28 68 67 www.paradischienetchat.com


LES DOSSIERS DE PARTENAIRES SAVOIE Quand Goliath tend la main à David, quand les grands groupes, les collectivités locales, l'Etat et les acteurs économiques fournissent compétences et fonds aux petites entreprises innovantes, c'est tout le tissu savoyard qui s'en trouve oxygéné. Depuis septembre 2006, AliZé® apporte soutiens logistique, humain et aides financières aux PME/PMI (entreprises industrielles ou des sociétés de services ayant plus de deux ans d'existence) ayant un projet de développement créateur d'emplois.

AliZé® : Oser se développer A l'initiative des grandes entreprises et en par- de l'Agence économique de la Savoie, des sertenariat avec les collectivités locales, les servi- vices de l'Etat (Préfecture, Drire) et de la ces de l'Etat et les acteurs du développement Chambre de commerce et d'industrie. économique, le programme AliZé® épaule les Les dossiers sont présentés par leur porteur PME/PMI ayant un projet de développement devant ce comité. Ce dernier prend alors la créateur d'emplois. mesure de l'intervention qu'il peut accorder. Il s'agit d'un dispositif de logique privée, Les principes d'interventions d'AliZé® sont appuyé par l'action publique. simples : une avance remboursable et/ou une Les appuis aux projets mis en œuvre dans le aide sous forme d'expertise. En Savoie, l'accadre du dispositif sont de plusieurs natures : cent est mis sur l'apport en compétences. Des compétences, en provenance des Issues des besoins exprimés par le " demanentreprises partenaires (notamment en orga- deur ", les interventions des partenaires nisation, qualité, management, sécurité, appui industriels peuvent être variables en nature et à l'exportation, gestion des ressources humai- en durée. Allant de quelques heures à plunes, etc.) sieurs jours, ces appuis peuvent porter sur Des avances remboursables : un fond l'organisation, la mise en place d'un système d'avances remboursables est constitué avec les qualité, une réflexion marketing et commerapports financiers des différents partenaires ciale, la gestion de projet, l'analyse de la (publics et privés). valeur, … et bien d'autres thèmes encore Ce programme dispose d'un opérateur local : (NDLR : Voir témoignages p12 à 19). la Chambre de commerce et d'industrie de la Savoie assure la gestion, l'animation et le suivi des dossiers. En savoir + : CCI de la Savoie Pour fonctionner avec souplesse, un comité Philippe Ligot - 0820 22 73 73 d'agrément se réunit tous les deux mois envi- p_ligot@savoie.cci.fr ron sous la présidence de Saint Gobain. Il se compose des directeurs des sept grandes entreDeux ans après sa création, aliZé® prises locales (Aréva, Banque Populaire, Chambéry-Savoie a soutenu 14 Carrefour, EDF, projets (sur 21 étudiés). Une Ferropem, Schneider, St Gobain) ainsi que impulsion qui devrait générer 74 des communautés de emplois. communes mobilisées,

Témoignages… Quatre PME savoyardes ont été accompagnées par cinq groupes d'envergure internationale. Découvrez leurs interviews : quand aider les PME/PMI savoyardes à franchir un cap de croissance débouche, pour ces poids lourds, sur un ancrage local renforcé. C'est le principe gagnant/gagnant d'Alizé®.

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>11


LES DOSSIERS...

Témoignage

Témoignage

José Teixeira, cogérant de VSEM Sarl

Patrick Guenyot, dirigeant Areva T&D - Aix-les-Bains

" Nous bénéficions de compétences que nous n'avons pas, et qui ne nous coûtent rien. " Quelles motivations vous ont poussé à mobiliser le dispositif AliZé® ? José Teixeira : Il y a en a plusieurs. L'appui financier et technique au développement en premier lieu. Dans le cadre de l'émancipation de notre entreprise, Areva nous aide à mettre en place notre système qualité.

Quels avantages en tirez-vous ? En qualité de PME, nous bénéficions de compétences que nous n'avons pas, et qui ne nous coûtent rien depuis maintenant deux ans. C'est précieux pour notre petite société de sept personnes, dont le projet de croissance passera sans doute par des recrutements. C'est aussi une formidable ouverture pour éviter de se replier sur son métier.

Comment structurezvous cet appui ? Nous accueillons des visites mensuelles du responsable qualité d'Areva. Ce dernier nous accompagne dans l'écriture de nos procédures, complète nos lacunes. Nous sommes de bons techniciens, mais en matière de certification qualité, il nous fallait combler des manques.

Avez-vous identifié des contraintes ?

" Une meilleure intégration du groupe dans ses territoires d'implantation. " tance de proximité. Mais aussi une meilleure intégration du groupe dans ses territoires d'implantation. Enfin, la valorisation à l'extérieur de l'expertise de nos collaborateurs impliqués dans le dispositif.

Au contraire, ce dispositif est judicieux et gagne à être connu. C'est notre première aide et son apport est très positif.

La durée vous semblet-elle ajustée ?

Et des contraintes ?

Plutôt. Il convient de ne pas aller trop vite, sans quoi nous risquerions d'être trop rapides sur des points cruciaux.

Quelles suites envisagez-vous au terme d'AliZé® ? Un club des bénéficiaires ? Une fois menées à terme nos démarches qualité, nous pensons nous attaquer au volet innovation, en nous rapprochant d'autres dispositifs d'aides. AliZé® nous a, en ce sens, éveillé aux possibilités offertes par les réseaux d'accompagnement. Pour cela, créer un réseau des bénéficiaires concourrait sans doute à faire connaître ce dispositif. Et du coup à devenir acteur à notre tour dans le département. VSEM. Vibration Service Etude Maintenance : Analyse des besoins et conseils pour le choix d'équipements. Location d'équipements de vibration électrodynamiques. Remise en état d'équipements de vibration. Mesures et essais en vibration. Formation. En savoir + : http://www.vsem.fr

12< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

Pourquoi participer comité de pilotage ?

au

Patrick Guenyot : Areva T&D a, sur Aix-les-Bains, une activité tournée à 95 % vers l'export ; nos occasions de rencontre avec les acteurs locaux sont donc rares. Or, nous avons besoin d'un bassin d'emploi dynamique pour attirer les compétences et la main d'œuvre de qualité qui nous sont nécessaires pour maintenir notre position de leader mondial. Le dispositif AliZé® nous permet d'apporter notre contribution financière mais surtout en compétences, pour aider des entreprises locales à franchir un cap de croissance et participer à l'essor économique de la région.

Des avantages réels ? Nous obtenons une meilleure connaissance de notre bassin d'emploi, des compétences disponibles et de la sous-trai-

Dans cette période de très forte croissance, le doublement de notre activité en trois ans, c'est assurément la disponibilité de nos collaborateurs. Et peutêtre le risque d'un conflit d'intérêt si nous venions à aider au développement du sous-traitant d'un concurrent ! Une situation qui ne s'est jamais présentée fort heureusement.

La durée du dispositif vous semble-t-elle pertinente ? Tant qu'il y aura une demande de la part des PME, AliZé® devrait être maintenu. Nous serons disponibles en tout cas.

Quel "après AliZé®? Un club des bénéficiaires, pourquoi pas ! Nous n'y avions pas pensé ! Ce serait une excellente manière de contribuer à la pérennité du dispositif !

Areva. Leader mondial de l'énergie nucléaire, comprenant un pôle Transmission & Distribution à Aix-lesBains. En savoir + : www.areva.com


...DE PARTENAIRES SAVOIE

Témoignage

Gilles Sabart, directeur général Saint Gobain Vétrotex

" Une tradition dans le groupe d'être attentif aux bassins d'emplois où il se trouve (…) " dans l'esprit des prêts participatifs pour les PME que propose par ailleurs Saint-Gobain.

Quels avantages pour votre groupe ?

Quelles valeurs porte votre contribution au dispositif ? C'est une tradition dans le groupe d'être attentif aux bassins d'emplois où il se trouve, afin qu'ils ne s'appauvrissent pas. Et lorsqu'il s'agit de mutualiser les moyens privés des entreprises, et publics des CCI et des agences économiques, nous entrons tout à fait

Un gain de temps et d'énergie dans la préparation du bassin d'emploi et dans l'utilisation au mieux des ressources du territoire. SaintGobain s'ancre avec des liens plus intenses et témoigne de son dynamisme.

Inversement, des charges ? Plus que de l'argent - pour nous une contribution de 30 000 € - c'est une consommation de temps et d'énergie !

Mais l'apport technique de une à deux après-midi auprès de VSEM est, je pense, préférable à une unique aide financière.

Comment s'organisent vos interventions ? Lorsque le dirigeant vient nous présenter son entreprise, il exprime ses attentes, mais lorsque nous visitons les PME, nous nous rendons souvent compte que les besoins diffèrent. D'où l'intérêt du contact d'homme à homme.

Quelles suites souhaiteriez-vous pour AliZé®? L'un des défis tient, je pense, à sa coordination avec l'ensemble des dispositifs :

Réseau Entreprendre Savoie, Savoie Angels, l'Agence économique, Savoie Initiative, la CCI et bien d'autres, pour ne pas se marcher sur les pieds. AliZé® est assurément devenu un club d'acteurs puisque y participent les grands groupes. Il pourrait donc être judicieux que ces réseaux interviennent de manière plus coordonnée encore avec les collectivités publiques. Saint Gobain. Producteur, transformateur et distributeur de matériaux (verre, céramiques, plastiques, fonte, matériaux de construction, canalisation…), Saint-Gobain transforme la matière brute en produit d'utilisation quotidienne. En savoir + : www.saintgobain.com

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>13


LES DOSSIERS...

Témoignage

Alexandre Jenny, dirigeant de Kolor

" Etre mis en contact avec des partenaires plus pointus (…) " Pourquoi vous être rapproché d' AliZé®? Alexandre Jenny : Nous sommes une start-up en pleine croissance ; pouvoir bénéficier de conseils externes constitue un appui important, notamment sur le net working. J'ai cherché des programmes locaux adaptés à notre secteur. Membre du cluster RhôneAlpes Edit rassemblant des éditeurs de logiciels, j'ai découvert AliZé®. Nous avons alors été rapidement retenus.

Quels apports en tirez-vous ? Paradoxalement, c'est difficile à évaluer pour nous. Le plus important était, à nos yeux, de nous poser la bonne question, d'orienter notre entreprise dans la bonne direction. AliZé® nous apporte des contacts mais sans vraiment lever nos interrogations, pour l'heure. Le programme est par contre excellent, même s'il ne semble pas convenir à notre structure.

Avez-vous identifié des limites ? Nous avions des demandes sans doute trop précises sur notre secteur pour obtenir l'aide adaptée que nous espérions. Les recettes de la grande distribution s'adaptent mal à notre démarche de niche hyper ciblée. Par contre, nous avons pu être mis en contact avec des partenaires plus pointus, qui ont éclairé nos études marketing. Nous essayons aujourd'hui d'adapter ces recettes à notre situation, en particulier dans le BtoB.

Le rythme du suivi vous convient, alors ? Il permet en effet de garder un fil régulier.

Et demain ? Je pense que la constitution d'un collectif des bénéficiaires peut apporter des relations, des contacts performants, même si, dans notre cas, nous n'aurions rien à y gagner. Kolor. Développement de logiciels dans le domaine de l'imagerie. En savoir + : KOLOR - 458 Rue Costa de Beauregard 73000 Chambéry http://kam.kolor.com/

14 PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR


...DE PARTENAIRES SAVOIE

Témoignage

Christian Deltimple, directeur Carrefour Chamnord

" Créer des emplois sur notre bassin de vie. " Vos motivations pour rejoindre AliZé®? Christian Deltimple : En premier lieu : connaître d'autres dirigeants à mon arrivée en Savoie ; ensuite, aider des PME à passer un cap pour créer des emplois sur notre bassin de vie. L'occasion aussi de partager mes expériences en Chine, où nous aidions des TPE à pénétrer le marché.

Quels intérêts en retirezvous ? Sur le plan personnel, un partage d'expériences avec des collègues dirigeants d'entreprises de tailles différentes, et la découverte d'entrepreneurs dans des domaines que je ne connais pas. Sur le plan professionnel, c'est pouvoir aider des acteurs locaux, même s'ils ne sont pas en lien direct avec nous, par les nombreux secteurs de compétences du groupe.

Comment choisissez-vous le projet aidé ? Lors de la présentation des dossiers, les discussions mettent en avant les besoins de

l'entreprise. Kolor recherchait une compétence pour la mise en vente sur Internet d'un logiciel professionnel adapté pour les particuliers. Or, c'est le savoir-faire du service de vente en ligne aux particuliers du groupe Carrefour.

Carrefour. En quarante ans, le groupe Carrefour est devenu le deuxième distributeur mondial et premier distributeur européen. Deux magasins en Savoie. En savoir + : www.carrefour.fr

AliZé® dure trois ans, un bon tempo ? C'est à la fois long et court pour conduire à bien, ne seraitce qu'un passage de 5 à 10 employés dans une PME, avec la somme de contraintes exigeant autant de solutions à la bonne dimension.

A l'issue, quel bon vent souhaiter ? Un suivi doit se maintenir pour que les bénéficiaires communiquent sur leurs problématiques, échangent sur leurs expériences et fassent ainsi progresser d'autres entreprises. Le noyau qui a démarré pourrait grandir, devenir un maillage départemental, voire interdépartemental pour créer, contribuer au maillage régional, sinon national. PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>15


LES DOSSIERS...

Témoignage

Jean-Claude Carle, dirigeant d'Emotion System

" Une formule exemplaire de développement. " En quoi AliZé® vous a-t-il séduit ?

Prêt à prolonger ?

Jean-Claude Carle : Comme tous les créateurs de produits innovants exigeant des besoins de financement importants, il m'a fallu trouver un moyen d'abonder mon fonctionnement et de parvenir à finaliser mon produit, fraîchement breveté mais déjà retenu pour des marchés auprès de la SNCF.

Je suis en plein dedans. Je veux augmenter le capital social de mon entreprise et intégrer un ingénieur technico-commercial susceptible de prendre mon relais. Un AliZé® 2 serait pertinent. Pour continuer le développement de l'entreprise, avec des

Votre sentiment sur ce dispositif ? C'est une formule exemplaire de développement. Dans le dédale des financements, privés comme publics, le temps joue contre le porteur. Là, le dossier est léger, rempli en deux mois avec l'appui des services de la CCI. D'ordinaire, la moindre démarche exige six mois. Le comité d'agrément est composé de professionnels aguerris dont les capacités de jugement leur permettent de décider en une semaine du déblocage de fonds et, dans notre cas, d'engager l'appui que nous demandions sur l'analyse de la valeur. Autre nouveauté, le dispositif scanne plus le produit et le marché que l'individu.

Aucun regret ? Un seul peut-être : le plafonnement des aides à 15 000 € ; ce qui, dans notre domaine, constitue un montant vite consommé.

S'engager sur trois ans, c'est suffisant ? C'est plutôt un petit inconvénient, car il y a un différé entre le temps de lancement des produits et le retour sur investissement. Un différé de remboursement d'un an et des annuités progressives selon la courbe économique du projet seraient peut-être plus affinés.

16< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

partenaires marketing et financiers sur un modèle collectif, transparent et vertueux. Emotion System. Innovation dans la communication urbaine : En savoir+ : www.emotion-system.com


...DE PARTENAIRES SAVOIE

Témoignage

Yves Trocmet, directeur Schneider Electric Montmélian

" On peut envisager d'intégrer un club des anciens bénéficiaires (…) . " D'où vient votre engagement dans le comité de pilotage ? Yves Trocmet : C'est une motivation partagée au sein du groupe Schneider Electric et un enrichissement personnel : vivre et échanger avec les acteurs locaux. J'ai aussi souhaité apporter mon expérience industrielle.

Les avantages selon vous ? J'en vois trois, liés au contact et à l'échange avec les artisans,

PME et PMI locales avec lesquels nous ne serions pas en contact par notre métier. C'est aussi les relations avec les grands comptes départementaux, avec les collectivités territoriales au-delà des approches administratives, pour aider au développement de l'économie et de l'emploi.

Avez-vous identifié des difficultés ? Le temps ! La ressource la plus difficile à gérer dans nos industries. Heureusement, la CCI de la Savoie et l'Agence économique font un très gros travail de préparation.

Trois ans, est-ce suffisant ? Oui, d'autant que la PME bénéficiaire porte des projets qui durent rarement trois ans. C'est davantage la mise en place du dispositif, le remboursement des aides consenties qui s'étalent dans le temps.

Aisé de sélectionner un

dossier ? Dans le cas d'Emotion System, j'ai senti un manque d'aide sur la notion de valeur industrielle. La discussion engagée lors du comité d'agrément a permis d'identifier ce besoin qui n'était pas une demande initiale du demandeur. C'est notre rôle. Nous avons obtenu que le coût effectif du produit puisse être divisé par deux, grâce à des solutions techniques et des principes industriels.

Des relations commerciales sont-elles envisageables ? Nous avons orienté Emotion System vers des fournisseurs œuvrant dans cette technologie, mais aucune relation commerciale n'est engagée, ni même ingérence. C'est à l'entreprise d'aller plus loin dans la R&D, facilitée par le label AliZé®.

La création d'un club des bénéficiaires vous paraîtelle judicieuse ? Le dispositif doit s'entretenir, c'est certain. On peut envisager d'intégrer un club des anciens bénéficiaires qui, au contact des nouveaux demandeurs, pourrait aider ces derniers à mieux formuler leurs besoins et à pénétrer les réseaux utiles. Schneider : Solutions, produits et services en distribution électrique et automatismes. En savoir+ : www.schneider-electric.fr PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>17


LES DOSSIERS...

Témoignage Jean-Michel Pauline, dirigeant de Babylon.fr

" Présenter son dossier au comité de pilotage, c'est le moyen de mettre noir sur blanc le projet que l'on a dans la tête. " Pourquoi avoir choisi AliZé® ? Jean-Michel Pauline : Notre société était à un tournant, passant d'un établissement de formation "préventionnelle" à l'autoformation à distance, avec de nouvelles préoccupations de management. Nous étions deux au départ de l'entreprise, nous engageons trois embauches ; c'est un bond. Je gérais jusqu'à maintenant des intervenants qui maîtrisaient un sujet donné ; désormais, je m'occupe de rédacteurs, infographistes, intégrateurs, concepteurs de

dessins animés, de voix off ; les projets sont beaucoup plus complexes.

pas une contrainte. C'est le moyen de mettre noir sur blanc le projet que l'on a dans la tête, cela revient à s'autocriti-

Vos premières impressions ?

quer et à voir son projet avec plus de transparence.

Lorsque l'Agence économique m'a adressé vers AliZé®, j'ai rapidement trouvé les bonnes compétences pour m'accompagner dans ces changements.

Rien de négatif donc ? Même si devoir présenter son dossier au comité de pilotage est contraignant, ce n'est

18< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

Le rythme vous convient ? Tout à fait, nous avons démarré plus lentement que prévu, en novembre 2006. Après une formation pour acquérir des fondamentaux qui me faisaient défaut, je vais maintenant pouvoir mobiliser mon accompagnateur pour faire monter en puissance le coaching.

Seriez-vous intéressé pour rester plus durablement " dans le vent " d'AliZé®? Faire un bilan au bout de trois ans, devant le comité de pilotage notamment, cela me semble judicieux. Et pourquoi pas un club, voire devenir accompagnateur !

Babylon : organisme de formation professionnelle entièrement tourné vers le monde de la Banque et de l'Assurance. En savoir+ : www.babylon.fr


...DE PARTENAIRES SAVOIE

Témoignage

Yvan Rozier, directeur EDF

" Une visibilité locale en lien avec les collectivités territoriales et les acteurs économiques du territoire. " Vous appartenez comité de pilotage ?

au

Quelles ressources internes avez-vous mobilisées ?

Yvan Rozier : EDF est un acteur industriel local avec plusieurs sites et compétences sur tout le département : la production hydraulique, la distribution, l'ingénierie en énergie renouvelable via le centre de Savoie Technolac ; notre contribution est naturelle. Nous avons des intérêts partagés avec les PMEPMI. Leur développement donne vie à des relations probables client-fournisseur. Enfin, notre activité de concession de distribution et hydraulique nous rend proche des collectivités territoriales : communes, EPCI ou Conseil général.

Notre centre d'ingénierie des gros projets qui est spécialisé dans le suivi d'entreprises. Mais le moteur d'AliZé®reste la demande du bénéficiaire, notre accompagnement doit savoir s'adapter.

Quelle sont les retombées pour EDF ? Une visibilité locale en lien avec les collectivités territoriales et les acteurs économiques du territoire.

Des contraintes ? Essentiellement le temps passé et le besoin d'identifier en interne les compétences et disponibilités, pour savoir celles qui pourraient convenir aux PME-PMI ; car nous fonctionnons en unités autonomes, financièrement et en terme de gestion.

Le rythme triennal vous semble bien pensé ? Oui, les réunions mensuelles correspondent au rythme de sélection des dossiers. S'engager sur trois ans permet en plus d'avoir une vision dans la durée sans être bloqué si survient une contrainte pour l'entreprise.

De l'intérêt de garder le contact au terme du dispositif ? Un club pourrait être une sortie intéressante ! Devenus actifs, les bénéficiaires encourageraient l'émergence de dossiers en valorisant les compétences utilisées, mais gare à ne pas multiplier les étages face aux dispositifs en place.

EDF : Energéticien intégré, le groupe EDF maîtrise l'ensemble des métiers de l'électricité. En savoir+ : www.edf.fr

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>19


BLOG-NOTES

Soirée Prestige L a Soirée Prestige, organisée par la Chambre de commerce et d'industrie de la Savoie et le Centre des jeunes dirigeants de Savoie, se déroulera le mardi 2 décembre, à 18h30 au Centre de congrès le Manège à Chambéry. La conférence aura pour thème : " Votre entreprise a de la valeur… a-t- elle des valeurs ? " L'intervenant est Edouard Montier, entouré de deux autres conférenciers. Edouard Montier se consacre au coaching et au conseil d'entreprises dans le secteur des nouvelles technologies ainsi qu'au développement de projets sociaux, qui bénéficient aux plus pauvres de nos sociétés. Depuis 2008, il est membre de la faculté de l'IMD, la Business School suisse basée à Lausanne. Cet expert a plus de 20 ans d'expérience professionnelle dont 10 ans dans des positions de senior management pour Microsoft en

France et aux Etats Unis. Il a aussi travaillé pour Oracle et Cap Gemini, et a démarré sa carrière comme ingénieur aux avions Marcel Dassault. Il est fondateur du Réseau des Entrepreneurs Solidaires ( www.entrepreneurs-solidaires.ch ), une association suisse déclarée d'utilité publique, qui supporte les plus démunis dans des régions de grande pauvreté. Ancien membre du conseil d'administration du groupe Grenoble INP et ancien président du Grenoble INP Alumni, il est ingénieur diplômé de l'INP Grenoble - Ensimag et d'un DEA de finance de l'Université Paris Dauphine. A noter : Cette conférence sera animée par Bernard Jacquand.

En savoir + : CCI de la Savoie Julie Pachon - Programme Actions Collectives - 0 820 22 73 73 www.savoie.cci.fr

Ils sont partenaires !

Partenaire OR Crédit Agricole des Savoie Partenaires Diamant Atre et Loisirs Mithieux Gonthier Espaces Verts TriAlp BMP Gestion Partenaires Privilège Grands Evénements Apicil ALPA Partenaires Nature ETS SRA Couleurs Montagne Atelier Madelon Opéra Assurances SAS Vins & Fils Perrier ECC Conseil

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>21


COMMERCE

Ello Café, la pause bien être…

J

ean-François Baud a imaginé son concept en Italie : un établissement alliant légèreté des salades, bienfaits des pâtes, goût authentique de ses panini et "tempo" des cafés. C'est à Milan que l'homme de marketing s'est construit : directeur communication et directeur achats à Décathlon Italie, il a découvert les atouts d'une alimentation saine et équilibrée. " A Chambéry, J'ai voulu créer une restauration rapide de qualité, axée sur le bien-être, la vitalité, le plaisir. " Les peintures et le mobilier design chez Ello Café sont communicants : vert pomme et framboise sur les murs, tables et chaises à l'image des produits.

Conquises par la légèreté des menus, les femmes ont initié le pas tandis que les adolescents ont adopté les smoothies et cocktails aromatisés à emporter. " Les hommes ont désormais rejoint les femmes à la recherche de l'équilibre dans leurs repas quotidiens ", affirme le gérant. " Il m'a fallu un an et demi pour tester et trouver les meilleurs produits avec mon associé Frédéric Muret. Dernièrement nous avons intégré dans la carte du vin en canette avec un packaging design. " Autre nouveauté de la rentrée : " Nous venons de mettre en place un sandwich bar, afin que nos clients puissent composer eux-mêmes leur menu équilibré." Ainsi chacun prépare son sandwich au gré de ses envies : sau-

24< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

ces allégées, condiments, aromates. Afin de satisfaire les clients qui ne peuvent se déplacer : " nous livrons dans les entreprises le midi ". Jean-François Baud, fidèle à son esprit d'innovation, entrevoit à terme la création d'autres établissements hors de Chambéry. Poussant le concept du service, il

ouvre également ses portes le soir pour des soirées privées où il assure la restauration… Italienne bien sûr ! What else ? En savoir + : Ello Café 15 rue Jean Pierre Veyrat à Chambéry - 04 79 75 63 47 www.ellocafe.com


BLOG-NOTES

PARTENAIRES SAVOIE N째70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>25


ENVIRONNEMENT

REACh : obligations et subtilités

L

'Union européenne a adopté fin 2006 le règlement REACh (Registration Evaluation and Restriction of Chemicals) sur les substances chimiques. Le pré-enregistrement a démarré ce 1er juin et s'achèvera le 30 novembre. Avant cette date, vous devez TOUS faire l'inventaire des substances chimiques que vous utilisez ou distribuez (ceci même si sont principalement concernés les fabricants ou

importateurs de substances hors Europe de plus de 1 t /an). REACh intègre les substances, les préparations (mélange de substances) et les articles (objet dont la forme est plus déterminante pour sa fonction que sa composition chimique). Notez que les mélanges de substances ayant conduit à une réaction chimique deviennent des préparations fabriquées au sens de REACh et qu'un tissu, cuir, pièce métal, bois, composite, matériel

électronique… contient des substances dont il faut évaluer les pourcentages. De même, les bougies qui relarguent intentionnellement des substances sont des articles au sens de REACh. Le champ est large. Vous pouvez être concernés en tant qu'utilisateur, distributeur, fabricant ou importateur (exemple si vous vous fournissez en Suisse !). Les substances non enregistrées se verront interdites de distribution ou d'utilisation en Europe.

Tournez-vous vers vos fournisseurs, informez-vous des compositions, faîtes connaître vos usages pour garantir vos filières d'approvisionnement ou envisager les substitutions possibles.

En savoir + : CCI de la Savoie Programme Qualité, Sécurité, Environnement Corinne Mafei 0 820 22 73 73 c_mafei@savoie.cci.fr

Témoignage François Draskovic Lasure production (Chignin) Quelle est l'activité de votre société ? Comment avez-vous pris connaissance de ce réglement ? Dans quel cadre l'avez-vous mis en place? François Draskovic : Lasure production est spécialiste depuis plus de 40 ans de produits de traitement et décoration du bois. Nous sommes donc amenés à manipuler différents produits de synthèse et naturels et qui entrent dans le cadre de la directive REACh. Nous avons été informés de cette nouvelle réglementation par les syndicats et magazines spécialisés. Nous sommes uniquement utilisateurs de substances (utilisateur aval) et par

conséquent, nous n'avons pas d'obligation d'enregistrement de substances auprès du bureau : seuls les producteurs de molécules ont l'obligation de déclaration. Il est en revanche essentiel pour nous de veiller à ce que nos fournisseurs aient bien pré enregistré.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour mettre en place REACh ? La liste complète de toutes nos substances est en cours de finalisation. Entre l'information, la formation et la mise en place de l'inventaire, il nous a fallut l'équivalent de deux hommes x mois de travail sur une année.

Quelle stratégie avez-vous mise en place dans votre entreprise pour appliquer cette directive ? Quels en sont les résultats ? Nous sommes utilisateurs de matières premières qui peuvent être des mélanges de diverses substances. Aujourd'hui, nous avons mis en place un inventaire de substances et non plus seulement de matières premières, ce qui nous permet de connaître la quantité de chaque molécule dans notre atelier de production ainsi que dans chaque pot de lasure ou teinte. Nous avons profité de cet inventaire pour identifier les produits à risque en termes de santé et d'environnement pour notre personnel et nos clients. Nous avions déjà éliminé les substances CMR de nos fabrications ; nous avons aujourd'hui un programme de substitution des produits potentiellement dangereux

26< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

et devançons ainsi la réglementation.

Quels sont les enjeux de REACh ? Comment les percevez-vous ? Qu'est ce que cela a changé dans votre quotidien ? Pour Lasure Production qui formule les produits, il faut s'assurer que tous nos fournisseurs de substances, grossistes ou fabricants, ont bien fait la démarche de pré enregistrement. Depuis deux ans, nous avons anticipé une défaillance éventuelle de fournisseurs de matières premières en recherchant et testant d'autres matières premières équivalentes : nous avons ainsi aujourd'hui un ou des "remplaçants" pour chacune de nos matières premières. Nous pouvons ainsi garantir aujourd'hui la continuité des approvisionnements à nos clients.

Quels éléments vous paraissent importants à mettre en valeur pour informer et convaincre les autres acteurs concernés par REACh d'entreprendre la démarche (comme vous l'avez fait) rapidement ? Pour les producteurs de substances, il s'agit de se mettre en règle pour "simplement" pouvoir continuer l'activité ! Pour les utilisateurs aval, il faut s'assurer auprès des différents fournisseurs de la pérennité de l'approvisionnement des matières premières. En savoir + : www.lasure-production.com


JURIDIQUE

Transmission d'entreprises :

nouvelles mesures

Très attendue dans le domaine de la transmission d'entreprises, La Loi de Modernisation de l'Economie du 4/08/2008 (publiée dés son lendemain), à été voulue par le législateur afin de " libérer la croissance et de favoriser l'emploi. " Parmi de nombreux bouleversements, on peut notamment citer : ceux affectant le droit de la concurrence et de la consommation ; de nouvelles mesures fiscales et sociales ; d'autres encore touchant aux baux commerciaux, la fiducie… (*) Aujourd'hui, zoom sur les importants aménagements au régime d'imposition des transmissions d'entreprises (droits d'enregistrement), déjà en vigueur depuis le 6 aout dernier.

L

'article 64 de ladite loi a abaissé le tarif des cessions de droits sociaux et de fonds de commerces de 5 à 3 %. Avec les précisions suivantes : pour les cessions de parts de sociétés dont le capital n'est pas divisé en actions (ex. : SARL), il est ramené à 3,% (après application comme auparavant du mécanisme de l'abattement de 23 000 €). Pour les actions, le montant des droits demeure plafonné mais est porté de 4 000 à 5 000 €. Pour les sociétés par actions cotées, le droit n'est toujours exigible que si la cession est constatée par un acte. En revanche, les cessions de participations dans les sociétés à prépondérance immobilière non cotées

restent soumises à un droit de 5 %, sans plafonnement ni abattement. Mais la loi a aussi souhaité maintenir un régime comparable à celui des cessions de parts pour le cessions de fonds de commerce, ramenant ainsi de 5 % à 3 % le taux global d'imposition pour la fraction de la valeur taxable comprise entre 23 000 € et 200 000 € ; la fraction jusqu'à 23 000 € restant non imposable et celle excédant 200 000 € taxée au taux de 5 %. L'article 65 de la même loi a, quant à lui, instauré l'application d'un abattement de 300 000 € sur l'assiette des droits dus et sous certaines conditions, en cas de vente à un salarié ou à un apprenti de l'entreprise, mais aussi à un proche du cédant tel que conjoint, partenaire d'un pacs, ascendant ou descendant, frère et sœur, de

l'un des biens suivants : fonds de commerce, artisanal, agricole, clientèle d'une entreprise individuelle, parts ou actions d'une société dont une fraction de la valeur représente un fonds de commerce ou une clientèle.

En savoir + : Pour la Commission Entreprise du Barreau de Chambéry - Son co-président Me François Chat - Avocat. (*) Nous reviendrons sur ces différents points dans le numéro de décembre de Partenaires Savoie.

A Noter Il ne s'agit que d'un aperçu des changements voulus par le législateur, qui s'ils ne modifient pas en profondeur le modèle fiscal et juridique de l'entreprise, tentent avec détermination comme on peut le constater ici par ce nouvel allègement, d'en faciliter la transmission et donc la création. Cela sera t'il suffisant pour lui permettre de prospérer à l'aune d'une crise qui risque affecter en profondeur son activité ?

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>27


PROGRAMME MONTAGNE / CLUSTER CIM

Ispo hiver 2009

The French Alps : rendez-vous au sommet ! Le Salon Ispo Winter compte près de 2 000 exposants et 65 000 visiteurs professionnels, venus du monde entier. C'est l'opportunité de s'exposer sur la scène internationale.

D

epuis cinq ans, la CCI de la Savoie organise, dans le cadre des actions internationales des clusters CIM et Sporaltec, un stand collectif d'entreprises de la région RhôneAlpes sur le Salon Ispo Winter. Ce rendez-vous, fixé à Munich du 1er au 4 février 2009, est un évènement de référence mondiale dans le secteur des sports d'hiver. Les entreprises rhônalpines s'y mesurent au marché international et font découvrir leurs talents, leurs produits et leurs compétences. L'occasion idéale pour convaincre de nouveaux clients. La CCI de la Savoie et les Clusters proposent ainsi pour la

6e fois un pavillon collectif aux entreprises de la région, avec une organisation logistique commune. Il s'agit de permettre à chaque exposant de se consacrer à sa mission principale : promouvoir ses savoir-faire et attirer de nouveaux prospects. Afin de multiplier les chances de chacun, la CCI apporte également son expertise et ses réseaux pour gérer et soutenir une communication globale sur l'opération. Action phare des clusters CIM et Sporaltec, cette opération fait l'objet d'une demande de soutien financier à la Région RhôneAlpes et à Ubifrance, au profit des entreprises exposantes. Le projet de visite pour les détail-

28< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

lants est en cours d'élaboration : un déplacement de deux jours devrait être organisé pendant le salon au départ de Lyon, en partenariat avec la FPS. Les professionnels pourront découvrir l'offre immense d'Ispo hiver, se tenir au courant des tendances et rencontrer leurs fournisseurs. Le nombre de places étant limité à la fois pour le stand collectif et pour la visite, prenez contact au plus tôt pour vos inscriptions. En savoir + : Nathalie Saint-Marcel et Franck Conti - f_conti@savoie.cci.fr 0 820 22 73 73 n_saintmarcel@savoie.cci.fr 0 820 22 73 73

Les exposants

2009

Adhoc Associés Alp'Control Bohême Dupraz Snowboard Eurosports Diffusions Inook La Haute Société Magic Project Salac/Kimberfeel Sidas - Conform'able Skis Lacroix TSL Outdoor U-KAN Zag Skis


SAVOYARDS DANS LE MONDE

Citoyen du monde pendant un an L'ESC Chambéry Savoie propose à ses étudiants une année de césure à l'étranger durant leur cursus supérieur. Il s'agit d'une opportunité pour l'étudiant de construire son projet professionnel et de découvrir les usages en vigueur dans le monde des affaires sous d'autres latitudes. Chaque mois, Partenaires Savoie propose de découvrir un étudiant ESC Chambéry actuellement à l'étranger. Retrouvez l'intégralité des témoignages sur http://leblogdessavoyardsdanslemonde.over-blog.com

Aujourd'hui, rencontre avec Alexandre Mercier, 23 ans. Après deux années à l'ESC Chambéry Savoie, il passe son année de césure en Roumanie.

Depuis quand êtes-vous en Roumanie ? Alexandre Mercier : Je suis en Roumanie, plus précisément à Bucarest, depuis le 9 mai. Et je compte bien rester le plus longtemps possible!

Pourquoi avoir choisi ce pays ? Quelles étaient vos motivations personnelles et professionnelles pour faire une césure? Avezvous un projet de vie ? Une orientation? On ne peut pas dire que le choix de la Roumanie ait été mûrement réfléchi. Je n'avais pas vraiment de destinations privilégiées pour mon année césure, même si au début j'envisageais plutôt le continent

Sud-Américain. C'est en voyant une offre de stage pour une entreprise implantée à Bucarest que j'ai commencé à me pencher sur les opportunités que pouvaient offrir ce pays. Moins de trois semaines plus tard, j'atterrissais dans la capitale roumaine. Acquérir une expérience professionnelle supplémentaire, partir à

coup de jeunes diplômés, car elles sont en pleine expansion. De plus, les possibilités concernant la création d'entreprise sont nombreuses, surtout dans le domaine des services aux sociétés et à la personne, qui ne sont pas développés. Ou bien encore le secteur du tourisme, qui est délaissé, alors que le pays détient un

Retrouvez l'intégralité du témoignage d'Alexandre Mercier sur http://leblogdessavoyardsdanslemonde.over-blog.com la découverte d'un autre pays, et faire un " break " d'une année, étaient mes principales motivations pour faire une année césure. Les opportunités qu'offre la Roumanie sont nombreuses et les entreprises recherchent beau-

potentiel énorme. Je commence sérieusement à me pencher sur ce qui pourrait être développé dans ce domaine,

A votre avis, quels sont les points positifs et négatifs

d'une année de césure ? Pour le moment ma césure n'a que des points positifs aussi bien au niveau professionnel qu'au niveau personnel. Je travaille chez CallPoint New Europe, c'est un contact center en pleine expansion créé il y a un an. Le fait de travailler dans une entreprise de type start-up est vraiment formateur car il faut être flexible, les missions confiées sont variées ce qui permet de ne pas tomber dans un schéma routinier. Pour ma part j'ai travaillé comme téléopérateur, puis on m'a confié des projets touchant aussi bien aux ressources humaines qu'au business development de l'entreprise. De plus, nous sommes huit nationalités au sein de la compagnie, et la moyenne d'âge est inférieure à 30 ans. Donc ce ne sont pas que de simples collègues de travail, c'est avec ces mêmes personnes que je visite le pays (…). En savoir + : mercier2@gmail.com

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>29


FORMATION

Planète

ESC

Chambéry Savoie L'ESC Chambéry Savoie lance le Portfolio Europass, un " pack " qui formalise et valide les savoirs, savoir faire et diplômes obtenus par les étudiants de l'Ecole Supérieure de Commerce savoyarde à l'étranger. Ce dispositif, qui constitue une garantie pour les futurs employeurs, illustre la volonté de l'équipe pédagogique de hisser l'établissement au niveau des cursus de référence dans ce domaine. Doubles diplômes, stages dans des entreprises à l'étranger, nouvelles accréditations : explication de textes avec Michel Guilmault, Directeur des Relations Internationales du Groupe ESC Chambéry Savoie. Partenaires Savoie : Dans quel état d'esprit abordez-vous la rentrée internationale à l'ESC Chambéry Savoie ? Michel Guilmault : Le premier objectif est de garantir une offre de partenariats universitaires de qualité et diversifiée. Partir à l'étranger représente une étape fondamentale dans la vie d'un étudiant, à double titre : d'abord, c'est une expérience humaine, source de maturité ; ensuite, elle est vecteur de crédibilité vis-à-vis d'un futur employeur.

Pour optimiser cet apprentissage, nous proposons un panel de destinations adapté aux besoins de formation des étudiants, et qui correspond aussi à leurs intérêts. Le tout dans un souci de cohérence des programmes.

Concrètement, comment déclinez-vous cette exigence de performance internationale? Cela passe par la consolidation de nos actuels partenariats et par la création de nouveaux liens, dans un objec-

30< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

tif qualifiant ou diplômant et de réciprocité. A ce jour, 13 doubles diplômes sont proposés à nos promotions. Parallèlement, nous travaillons de façon étroite avec la Direction des Relations Entreprises afin de faciliter l'accès aux stages en entreprise à l'étranger. Ce développement s'articule autour d'un axe double : la consolidation de notre réseau de partenariats internationaux de placements en entreprise, le renforcement de l'ac-

compagnement et du suivi du projet individuel de l'étudiant. Dans ce sens, nous lançons un B.I.A.P.E. (Bureau International d'Aide aux Placements en Entreprise). Il s'agit d'optimiser les placements en terme de destination géographique et de spécificités académiques et de fidéliser un réseau de contacts. Cette démarche s'inscrit dans la durée et repose sur la confiance. Troisième pilier de l'édifice : l'obtention de nouvelles accréditations ; ces démarches insti-


FORMATION

tutionnelles reposent sur des critères de sélection précis et nécessitent des montages de dossiers pointus.

Cette rentrée s'amorce sous le signe de l'inédit avec le Portfolio Europass. Tous nos étudiants peuvent bénéficier de l'intégralité du Portfolio Europass ; celui-ci intègre, grâce à la collaboration du Département Langues, l'ensemble du dispositif : Supplément au Diplôme - CV Europass - validation des parcours à l'étranger via l'Europass Mobilité et le Passeport des Langues Europass. Homologation des mobilités, garantie pour les employeurs, formalisation des acquis… Ce package permet une lisibilité des formations dans un cadre européen.

L'ESC Chambéry est cosmo-

polite puisqu'elle accueille beaucoup d'étudiant internationaux. Notre vocation de " Melting pot " se traduit par des programmes d'échanges universitaires et l'accueil d'étudiants de tous pays. Elle s'est renforcée avec la création d'une majeure en "Management International ", dispensée intégralement en langue anglaise. A la demande des universités américaines, nous proposons désormais des cours d'histoire de la littérature française et des cours de culture européenne, accessibles à nos visiteurs de l'étranger mais également aux français désireux de renforcer leur aisance dans la langue de Shakespeare. En savoir + : www.esc-chambery.fr Michel Guilmault - 04 79 25 32 54

Année de césure

Mode d'emploi L'étudiant peut choisir entre plusieurs options : Partir en université partenaire pour un ou deux semestres avec des obligations de validations de crédits ECTS. Mixer un semestre université (obligations de valider des crédits ECST, c'est-à-dire des UV) et un semestre en entreprise étranger ou France (pour acquérir des compétences professionnelles, linguistiques …) Partir une année complète en entreprise à l'étranger Vivre une expérience dans une entreprise française pour acquérir des compétences professionnelles. En savoir + : Groupe ESC Chambéry Savoie Michèle Bérod International placement coordinator Res-ponsable alternance ESC - EGC 33 (0) 4 79 25 38 51 www.esc-chambery.fr

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>31


FORMATION

Une antenne DCF en Savoie Le dynamisme entrepreneurial du bassin chambérien amène les DCF Pays de Savoie, implantés à Annecy, à créer un relais dans la Cité des Ducs. A cette occasion, Roland Lechailler, président des DCF Rhône-Alpes et responsable des grands comptes à PSA Aménagement, resitue les objectifs de ce " premier réseau d'entrepreneurs et d'experts de la fonction commerciale. " Le mot d'ordre des DCF ? Roland Lechailler : La satisfaction du client.

Les Dirigeants Commerciaux de France sont nés en 1930. Cette association privilégie le " réflexe réseau ". Pour être adhérent DCF, vous devez être un acteur de la fonction commerciale ou un chef d'entreprise développant son business. L'objectif des DCF ? Promouvoir et valoriser la profession commerciale. Dans

nos civilisations latines, contrairement à nos voisins anglo-saxons, ces professions ne sont pas mises en valeur et souffrent d'un manque de reconnaissance.

L'art et la manière, DCF ? Le réseau : je reçois et je donne. La veille et l'analyse : nous détectons les évolutions dans le monde des entreprises, les nouveaux métiers, les nouvelles compétences. La formation et l'éducation : nous proposons des actions concrètes comme le développement de certains diplômes européens. Nous organisons des concours nationaux, comme celui de la commercialisation par les forces de vente. 14 000 jeunes y participent. C'est un formidable vivier d'idées nouvelles. Nous apprenons à nous former, par le biais d'ateliers. Ces " travaux pratiques " sont en phase

Organisme de formation de futurs cadres, l ' E c o l e Supérieure de Commerce de Chambéry sensibilise ses étudiants à l'entrepreunariat. Dans cette optique, l'ESC Chambéry propose à une vingtaine de créateurs d'entreprise d'être accompagnés par un groupe d'étudiants. Il s'agit d'un échange. Le créateur apporte son projet, sa passion, son expérience professionnelle. Les étudiants réalisent pour lui l'étude ante-créa-

32< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

avec l'actualité des chefs d'entreprise : organiser un mailing, lancer un recrutement… L'échange : nous partageons nos expériences du terrain. Nous transmettons également de l'optimisme. Nous sommes " entre nous ", c'est-à-dire entre dirigeants, prêts à écouter et surtout à entendre les problèmes des DCF. La reconnaissance : celle du statut de chef d'entreprise. Une vision : une transversalité des activités de l'entreprise. Nous sommes issus des domaines les plus divers : le ski, l'immobilier, le téléphone… Nous sommes des capteurs, des initiateurs, des mobilisateurs.

Pour conclure, une profession de foi ? Il n y'a pas de mauvais collaborateurs. Il n'y a que des mauvais managers. En savoir + : www.dcf-france.fr

tion (plan d'affaires - étude marketing, finacière et juridique) et lui donnent accès aux ressources de l'école (moyens d'information, conseils des enseignants-chercheurs). Cette étude est le fil rouge de leur première année autour duquel est organisé l'enseignement. Ils disposent d'une demi journée par semaine pour cette " Mission Entreprendre ", de décembre à fin mai (étude non rémunérée prise en charge des frais liés à l'étude de marché par le créateur, sur présentation d'un budget prévisionnel). En savoir + : ESC Chambéry - Philippe Tochon 04 79 25 32 54 p.tochon@esc-chambery.fr

Les chemins de la réussite Le 18 novembre, à l'occasion de la naissance officielle de l'antenne savoyarde des DCF, Hervé Gougeon animera une conférence au Casino d'Aix les Bains sur le thème : " Les chemins de la réussite. " Cet événement s'inscrit dans le cycle de conférences proposé par l'ESC Chambéry. En savoir + : Direction Marketing Communication : Patrice Mengual 0 820 22 73 73 p_mengual@savoie.cci.fr

L'Observatoire permanent de la fonction commerciale L'OPFC a pour mission de suivre l'évolution des métiers commerciaux : analyse des offres et de leur évolution, des offres et demandes non satisfaites, des effectifs, des niveaux de diplômes, des compétences émergeantes, des modes de recrutement et de promotion interne, des types de rémunération, des plans de formation, le tout tant en début qu'en cours de carrière.


CCI

AG CCI

Soyons sérieux ! Jouons ! La Chambre de commerce et d'industrie a organisé son assemblée générale plénière en clôture de la Foire de Savoie. En présence notamment de Louisette Reynaud, représentant la préfecture et de Robert Clerc, pour le Conseil général, le président Jean-Pierre Hugueniot a évoqué l'activité des services de l'établissement consulaire pour la période de septembre 2007 à août 2008. Hélène Michel, directrice de la Recherche du Groupe ESC Chambéry Savoie, est ensuite intervenue sur le thème du : " Management des connaissances et performances de l'entreprise : le cas des serious games. "

Chiffres CCI de septembre 2007 à août 2008 Service Accueil Information (SAI) : 9 400 visiteurs 28 000 appels téléphoniques 5 500 formalités à l'international 1 000 premiers rendez-vous individuels de porteurs de projet création/reprise d'entreprise (+ 30 %). Centre de Formalités des Entreprises : 6 800 formalités (+ 6 %) - 696 contrats d'apprentissage. Service Création/Transmission : 660 porteurs de projets accueillis lors des journées d'information (tous les 15 jours) - 108 porteurs de projets formés au cours des stages " 8 jours pour entreprendre " - 396 porteurs de projets accompagnés individuellement dans le montage de leur plan d'affaires. Direction du Développement des Entreprises : 2 800 contacts en face à face avec les entreprises de la Savoie - 157,8 contacts individuels/homme/an (+ 13,6 % de l'indice de productivité de la période précédente) - 136 manifestations collectives organisées.

A

quoi sert un serious game ? Comment peut-il améliorer la performance de l'entreprise ? Hélène Michel, directrice de la Recherche du Groupe ESC Chambéry Savoie a " plan-

ché " sur le thème innovant de " l'utilisation professionnelle de ces jeux vidéo d'apprentissage ", vecteurs de savoirs, savoir être et savoir faire. En appui de sa démonstration et de celle de Jean-Mathias Héraud, enseignant chercheur à l'Ecole de

A noter : missions CCI - Le CFE a repris depuis décembre 2007 la gestion des dossiers de l'ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprise). Le CFE a, pour la première fois, traité la campagne de collecte de taxe d'apprentissage, déléguée par la CRCI (660 dossiers pour une collecte de 477 873 €). - Renouvellement du label qualité " Entreprendre en France avec les CCI " pour le service Création/Transmission. - Première édition de " Commerce en Fête " (500 commerçants de proximité dans 17 villes de Savoie). - Accompagnement des commerçants sur les nouvelles technologies (Achatville, Passeport pour l'Economie Numérique). - Extension du dispositif d'appui aux PMI ALIZE à l'ensemble de la Savoie. - Prise en charge, à la demande de la Région Rhône-Alpes, de l'animation du Cluster des Industries de la Montagne dans le prolongement de l'animation du réseau montagne lancé il y a deux ans.

34< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

commerce, deux entreprises ont témoigné des applications concrètes de cette pédagogie ludique et interactive. Christelle Mariait, de la société symetrix, a évoqué les exemples de Total, L'Oréal, la Société Générale ou encore des organismes comme la Sécurité routière qui plébiscitent déjà ces modes de formation. Pierre Guillot, pour l'entreprise Ugitech a pointé l'intérêt du procédé pour " vérifier l'acquisition des connaissances. " Hélène Michel a conclu sur une annonce : la naissance d'une collection de serious games en management, lancée en partenariat entre l'ESC Chambéry Savoie et Symetrix. Un premier titre sortira le 3 décembre, à l'occasion d'un salon européen à Lyon consacré à ce sujet. Du " prêt à jouer ", l'opportunité pour les PME d'accéder à ces technologies à des coûts plus raisonnables que le " sur mesure " destiné aux grands comptes.

Direction des Etudes et de l'Aménagement Commercial : une centaine de demandes, dont 40 avis CDEC. Direction du Développement Territorial et des Etudes Economiques : 19 réunions délocalisées de réflexion et d'échanges (projets de SCOT, rapprochement école-entreprise, déplacements à l'échelle de Chambéry Métropole, problématiques posées par la rareté du foncier à vocation économique…) Groupe ESC Chambéry Savoie : 1 100 étudiants - formation Bac + 2 / + 3 / + 4, aux professionnels du sport et aux personnes en activité professionnelle - Un impact sur l'économie locale de 12 M€. Renouvellement de son Visa pour 5 ans, du grade de Master pour 3 ans, admission à la Conférence des Grandes Ecoles, membre de l'EFMD, intégration à la banque Passerelle.


PORTRAIT DE FAMILLE

La Chambre de commerce et d'industrie de la Savoie compte 46 membres élus. Au-delà du personnage de chef d'entreprise, quels sont leurs passions, leurs doutes, leurs espoirs ? Chaque mois, Partenaires Savoie raconte leur histoire.

Aujourd'hui, rencontre avec

Agnès Girard Jeune fille, Agnès Girard rêvait de quitter Val Thorens. Aujourd'hui, ce village de Tarentaise est le port d'attache de sa société, les Montagnettes : 10 résidences - 2 restaurants - 9 500 000 CA HT consolidé - 75 salariés en saison. Zoom arrière sur un voyage au long cours, une tranche de vie de 20 ans.

A

22 ans, après un deug de Sciences éco, l'Ecole supérieure des

Affaires et une maîtrise de Gestion, Agnès Girard n'est toujours pas touchée par la grâce de la vocation. Pour éclaircir son horizon et élar-

36< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

gir son champ de vision, la jeune femme met le cap sur une année sabbatique : un voyage en Asie, financé en partie avec les cours de ski qu'elle dispense. Ce périple bouclé, elle s'envole pour les Etats-Unis pour deux ans, le temps de décrocher un MBA. " Je me suis construite un CV, résume Agnès. Business et finances, ça me donnait accès à tout. " Echappe-t-on à son destin ? Celle qui était partie… va finalement revenir ; et mettre ses pas dans ceux de ses parents. Son père est l'un des piliers de la station. Sa mère y tient des commerces. " L'esprit pionnier " les anime et "anime" les discussions familiales : " C'était passionnant. Il se passait toujours quelque chose dans leurs métiers. Leur modèle me plaisait mais je n'avais pas envie d'ouvrir un magasin. Et puis j'avais l'idée de travailler à Singapour…" C'était compter sans la volonté de son père de la garder dans le giron familial : " Il m'a fait

Les Montagnettes

en chiffres 10 résidences + 2 restaurants 1 950 lits touristiques 80 M€ HT d'investissements immobiliers 9 500 000 € de CA HT consolidé 25 salariés à l'année 75 salariés en saison

engager dans un hôtel de Val Thorens pour faire du marketing. " Si l'expérience ne se prolonge pas au-delà d'un mois, elle entrebâille néanmoins la porte d'une carrière : " J'ai eu beaucoup de contacts avec des tours opérateurs qui m'ont fait part des manques sur la station, surtout en matière d'hébergement. " A peine ce constat dressé, " me voilà lancée dans la construction immobi-


PORTRAIT DE FAMILLE

" Quand on gère 13 sociétés, tout se complexifie. "

lière. Je n'avais jamais fait ça, mais j'ai découvert et appris à aimer les chantiers de construction grâce à mon père et aux gens qui m'ont entourée et aidée à démarrer. Je pense particulièrement à un monsieur, conducteur de chantier, qui m'a vraiment donné le goût de ce métier. Et pendant toutes ces années - depuis la création de la société jusqu'en 2002 - nous avons construit ! " Avec ce mentor, mais également avec tout le personnel, ils bâtissent non seulement des résidences mais aussi une entreprise : les Montagnettes. Au début, Agnès y fait tout. Son rôle de chef d'entreprise consiste aussi à bien à, faire les lits qu'à participer au déneigement. Ensuite, comme dans une ville champignon du Far West, tout va très vite : en 1996, cinq résidences sont déjà sorties de terre. Face à cet essor, " pour les montages juridiques et financiers, ma formation m'a bien servi. " Jusqu'en 2002, les Montagnettes restent une " entreprise familiale. Au début, nous avons empilé les légos sans nous poser trop de questions. Les collaborateurs suivaient… Mais à cette date, le rythme est devenu

trop intensif. Nous avons dû nous restructurer. " La fin de la pluri activités sonne le glas d'une époque : des services sont créés et chacun " trouve sa place. " Agnès quitte (à regret) le terrain pour se consacrer à l'organisation. " Au stress du timing, à l'époque où on développait " succède " un stress lié à la grosseur de l'entreprise. " En 2008, avec 75 salariés en saison, les Montagnettes ont " démultiplié les métiers. Au début, nous étions cantonnés dans la location d'appartement. Aujourd'hui, nous touchons les domaines de l'agence de voyages, de l'hôtellerie,

la restauration, la détente… " Le challenge se dispute aussi dans la sphère stratégique : " D'ici à deux ans, je dois structurer l'entreprise afin qu'elle puisse gérer son développement. J'ai changé, résume Agnès. Quand on dirige 13 sociétés, tout se complexifie. " " Ma passion pour mon entreprise a tout emporté ", conclut Agnès lorsqu'elle radioscopie ces 20 années. " C'est un accomplissement. Elle m'a fait me connaître. " En savoir + : Groupe Les Montagnettes www.lesmontagnettes.com

Transmettre le goût d'entreprendre Au seuil de la bataille économique qui s'engage pour les Montagnettes, Agnès Girard se fixe un objectif personnel qui lui tient particulièrement à cœur : transmettre à ses trois enfants " le goût d'entreprendre. " Les convaincre qu'on " peut se réaliser dans son travail " ; même si le prix à payer pour cette " liberté " est parfois celui de l'absence.

PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

>37


AGENDA

Les rendez-vous de la CCI de la Savoie Groupe ESC Chambéry Savoie

CCI de la Savoie

04 79 25 32 54 www.esc-chambery.fr

0 820 22 73 73 www.savoie.cci.fr

Rendez-vous du

du Groupe ESC Chambéry

tion pour le commerce de proximité organisée par la CCI de la Savoie en collaboration avec les unions commerciales. En savoir + : Isabelle Berthoud et Nicole Juni i_berthoud@savoie.cci.fr et n_juni@savoie.cci.fr

Jeudi 9 et vendredi 10 octobre participation du Groupe à l'AG du SNTF : avec le Cluster Montagne (Arles) En savoir+ : Oliver Reydellet : o.reydellet@formationentreprise73.com

Rendez-vous du Mercredi 15 octobre Journée avec la Marine nationale : Le Bourget. Jeudi 16 octobre/Conférencedébat : " Choc des générations Chaos des valeurs/Jeunes et entreprises, les nouveaux enjeux managériaux " : Animée par Thibault Lanxade, chef d'entreprise, auteur de deux ouvrages : " Génération 35 heures " et " Jeunes/Entreprises : Réussir la connexion ". Avec Philippe Stein, directeur GPS Interfaces. En savoir+ : Oliver Reydellet : o.reydellet@formationentreprise73.com

Cluster Cim 2 octobre Journée technique ODIT France : Alpexpo, Grenoble.Thème : Domaines skiables alpins : Quelles méthodes d'évaluation du produit touristique pour quels choix de développement ? www.odit-france.fr En savoir + : clustercim@savoie.cci.fr Nathalie Saint Marcel - n_saintmarcel@savoie.cci.fr 9-10 octobre AG du SNTF : Arles (Bouches-duRhône). En savoir + : www.sntf.org

d'inscription sur www.forum-rhodanien.org En savoir + : n_saintmarcel@savoie.cci.fr 31 octobre-02 novembre Ski and Board Salon : Moscou. Le plus grand salon consacré aux sports d'hiver en Europe orientale. www.skiexpo.ru En savoir + : n_saintmarcel@savoie.cci.fr 6 novembre 10e Entretiens de la Montagne : Chambéry En savoir + : Natalie Saint-Marcel n_saintmarcel@savoie.cci.fr

Rendez-vous du

Programme Relations Internationales 8 octobre Réunion Russie + RV individuels avec la CCI française en Russie.

Rendez-vous du

Programme Actions Collectives Du 2 au 13 octobre Club des Campings de Savoie : Dans les établissements membres du Club - de 9h à 17h30.Thème : Optimiser son temps En savoir + : Christine Balmefrézol c_balmefrezol@savoie.cci.fr Du 8 au 18 octobre " Le Commerce en Fête " : Opération nationale de communica-

15 octobre Rencontres Odit France : Palais des Congrès, Paris. Le thème du Grand Prix 2008 de l'ingénierie touristique d'ODIT France sera : L'innovation dans les campings et sites d'habitat de plein air : territoire et valorisation touristique. En savoir + : www.rencontres-oditfrance.fr n_saintmarcel@savoie.cci.fr 24 octobre 8e forum économique rhodanien Lausanne, Suisse. Rendez-vous annuel des décideurs rhodaniens français et suisses sur le thème : " le sport est-il un business comme les autres ? " Détails de la manifestation et bulletin

38< PARTENAIRES SAVOIE N°70 OCTOBRE 2008 WWW.SAVOIE.CCI.FR

9 octobre Programme régional " Marchés publics européens " : suivre les appels d'offres. 21 octobre Séminaire Nouveaux Exportateurs Du 21 au 24 octobre 8e édition du Forum EurafricPartners : Lyon. Journée de visites en Savoie (le 24) Du 23 au 27 octobre Salon du Goût : Turin - stand Savoie.

21 novembre Journée USA : Savoie Technolac Déjeuner-débat + rv. En savoir + : Programme Relations internationales Claudine Attanasio - Patrick Civier - Maryline Favre c_attanasio@savoie.cci.fr p_civier@savoie.fr m_favre@savoie.cci.fr

Assemblée générale de l'ASPIM Jeudi 16 octobre : 17h00 Restaurant Adelphia à Aix-les-Bains. " Comment optimiser votre poste de déplacements professionnels face à la hausse des prix du carburant ? Comment optimiser votre mobilité professionnelle ? " Intervention d'Olivier Luisetti (société Cohésion Networking) En savoir + : CCI de la Savoie - Julie Pachon j_pachon@savoie.cci.fr 04 79 75 93 72.

Formation Accompagnement à l'ISO 14001 Thème : Accompagnement à l'ISO 14001. Formation : " Système de Management Environnemental par étapes ", niveau 1. Durée : 2 jours (9h-17h) mardi 21 octobre et lundi 3 novembre - Lieu : ESC Dates : une journée en semaine 43 et une journée en semaine 45. En savoir + : Programme Qualité/Sécurité/Environneme nt - Paul Carbillet - p_carbillet@savoie.cci.fr


Partenaires Savoie Octobre 2008  

Magazine de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Savoie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you