Issuu on Google+

PORTFOLIO//2014 THOMAS AMOUYAL


LA M


MEUSE: UNE

[2010] VISION SUR UN TERRITOIRE

La vallée de la Meuse est le «territoire-prétexte» de cet exercice. Il nous est demandé d’y projeter une vision. Nous considérons ici la vallée (Namur-liège) comme un élément structurant le territoire, pouvant servir d’infrastructure et le long duquel est tissée une ville linéaire de trois millions d’habitants, soit la totalité de la population wallonne, créant de fait un nouveau paysage. La ville est une fiction dystopique dessinée selon des critères de proximité et de mobilité.


LA CHAUX-DE-FONDS 2030,

LA CHAUX-DE-FONDS AUJOURD’HUI: centre ville compact, dense et diversifié tendance à la périurbanisation, différenciation des fonctions, zonage industriel rapport au paysage ambigu


[2011] , REFLEXION SUR L’AVENIR D’UNE VILLE ET DE SON TERRITOIRE

Par le biais d’un workshop la ville de la Chaux-de-Fonds espère appréhender l’avenir de la cité et de son territoire avec plus de recul et de fraîcheur. L’architecte et l’urbaniste de la ville nous exposeront les différentes «problématiques-cibles» à traiter. Nous choisirons de nous en écarter pour recentrer le débat sur l’avenir d’une cité à l’échelle de son territoire. Une volonté de maintien du tissu urbain compact et dense pour les qualités qu’il impose depuis la fin du XVIII° dirige la réflexion. Elle interroge entre autre les notions de limites et de mixités. Comment la ville se répend-elle ? Quel rapport entretient-elle avec son environnement ? Il s’agit d’explorer la signification d’une ville énergétiquement et économiquement soutenable dans son urbanité sur la base du plan d’aménagement de l’ingénieur Chaux-de-fonnier dont la typologie en damier avait déjà favorisé l’apparition des réseaux de transports et de communications.

Proposition élaborée en colaboration avec Severin Malaud.


LA CHAUX-DE-FONDS DEMAIN: ville éclatée périurbanisation indéscente, tissu urbain flou paysage endommagé

LA CHAUX-DE-FONDS MAITRISÉ: ville compacte et dense habitat, industries et commerces se cotoient au sein d’une ville unie paysage retrouvé


CHAPELLE DE BOUXTHAY, HE


[2011] ERSTAL: RESTAURATION D’UN PATRIMOINE

Ce projet répond à une demande de la commune concernant la possible restauration d’une chapelle en ruine. Les attentes explicitées sont précises: la chapelle tend à disparaitre et ses qualités architecturales avec, l’enjeux tient dans l’édification d’une couverture afin de stopper les dégradations que le temps et les éléments infligent à l’edifice. Il en va de la «sauvegarde» de notre patrimoine. La proposition entend questionner notre conception du patrimoine. La chapelle en ruine est un témoin de notre rapport au mythe de même qu’un marqueur du temps qui passe. Elle nous ramène à notre condition d’Homme, et c’est là que réside toute la beauté et la magie du site. Une restauration en bonne et due forme figerait à jamais le processus d’évolution de la ruine, la poésie serait perdue pour toujours. L’intervention de béton propose d’accentuer encore cet aspect «marquant»: la chapelle est un marqueur dans le paysage qu’elle définit, son état de ruine est un marqueur temporel évolutif. Le geste vient souligner ces caractères, ils ne sont qu’une étape supplémentaire dans le processus de ruine de la chapelle.

Projet collectif réalisé au sein de l’atelier «architecture, art et paysage».


PROCESSUS: lorsque les pierres auront disparue, laissant leurs traces dans la matière, le béton perpétuera la présence de la chapelle et prendra le relais dans le jeu de la degradation.


[2012] GÎTE RURAL

Reconversion d’une grange en gîte. Une partie de la ferme a déjà subie ce type de transformation tandis que le reste est toujours en fonctionnement.


PRINCIPES


PLAN

+1

PLAN DU REZ


DETAILS


[2013] EVOLUTION PAVILLONAIRE

L’habitat pavillonnaire et le mode de vie qu’il implique ont été et sont le sujet de nombreux discours tous plus variés les uns que les autres. Depuis l’apparition des phénomènes de rurbanisation des années soixante et soixantedix, qui naissent entre autre du dictat de l’automobile et du désir des citadins de rejoindre les campagnes aux alentours des villes, ce type d’habitat n’a cessé de faire parler de lui, d’être critiqué autant qu’adulé.

La question du devenir de l’habitat pavillonnaire et du mode de vie qu’il génère continue d’être une question fondamentale autant que d’actualité, particulièrement dans le contexte de crise environnementale et économique que nous connaissons aujourd’hui. A partir d’un scénario extrapolant les réalités économiques et environnementales actuelles, et servant de cadre à la réflexion, le devenir des zones d’habitat pavillonnaire est posé comme une question cruciale. Quel avenir pour le pavillon? Quel avenir pour le lotissement ? L’hypothèse tient dans les potentialités de réappropriations dont peuvent faire preuves ces quartiers. Le contexte de crise est envisagé comme déclencheur. Il pousse au retournement de la situation pavillonnaire. La population d’habitant change, les besoins et les nécessités évoluent. L’usage et donc la morphologie du quartier s’adaptent aux évolutions. Symbole d’une société et d’un mode de vie individualiste en voie de dépassement, le pavillon est réinvesti. Comment peut-on transformer le pavillon et son quartier? Quelles spatialités le lotissement, réapproprié selon des critères et des valeurs autre est-il en mesure d’offrir ?


GESTE_1: ROUTE DÉCOMPOSER

DRAINER

COMPOSER


LIER


GESTE_2: PARCELLE/PAVILLON/CLOTURE DIVISER

JOINDRE

SURELEVER

REDECOUPER


GESTE_3: NATURE NATURE-ARGUMENT

GISEMENT


NATURE-AGRICULTURE


GESTE_4: USAGE/FONCTION MIXITE


ZONE DE COHERENCE


QUARTIER AVANT INTERVENTIONS


QUARTIER APRES INTERVENTIONS


H C B .

HORMUZ-CITY-BRIDGE :

.

CROSSING THE LIFE


[2014] HORMUZ CITY BRIDGE

L’appel à idée «the Hormuz Bridge» demande aux participants d’envisager une liaison physique entre Iran et Oman. La proposition envisage la situation «post-petrol-ère» comme l’occasion d’une nouvelle organisation à l’échelle mondiale. Le pont devient une ligne nécessairment habitée. Sa fonction même de liaison est remise en question. Il ne s’agit plus de relier un point à un autre, le pont devient une infrastructure vivante, dans la continuité du réseau linéaire mondiale.


DURABILITE ECOLOGIQUE / ECONOMIQUE / SOCIAL

NENTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DES FAMILLES NOMBREUSES DE WALLONIE _ NELE STRAGIER & ALIVE ARCHITECTURE

DURBUY _ DIX LOGEMENTS ADAPTES AUX BESOINS SPECIFIQUES DES HABITANTS PERMANEN


[2013-2014] DURBUY

TOOLBOX PROCESSUS SESSION D’INFORMATION

DATE: 01/2014

PRESENTATION DU PROJET, DU PRINCIPE ‘COMMUNITY LAND TRUST’ ET VISITE DU SITE. CRITERE DE COMPOSITION: EQUILIBRE ENTRE HABITANTS PORTEURS ET NON-PORTEURS

Le projet est une réponse à un concours lancé par la commune de Durbuy dans les ardennes, au Sud-Est de la Belgique. La demande repose sur la construction de dix entités de logements pour des résidents permanents de campings de seconde residence, population considérée comme démunie et marginale. La parcelle est donnée par la commune. Le parti pris choisi propose la mise en place d’unités de logements aux surfaces minimales, comprenant une frange d’appropriation. Elle permet d’une part la réduction des couts de construction et donc l’accessibilité aux plus démunis tout en offrant d’autre part un potentiel d’appropriation réel. L’implantation en bord de parcelle, permet la conservation d’un coeur de terrain vert, collectif et semi-public. ACTIVATION DU LIEU

DATE: 03/2014

INSTALLATION ‘MOBILHOME’ COMME ESPACE DE RENCONTRE ET ATELIER

VISITE PROJETS DE REFERENCES

DATE: 04/2014

PROJET ESPOIR, ‘PILOOTPROJECT AARSCHOT’, SOLARIUM ZEMST, ...

CARTOGRAPHIE DES EXPERTISES

DATE: 05/2014

L’HABITANT COMME RESSOURCE & CREATION DES LIENS AUX EXPERTISES LOCALES

ATELIER ‘MON TERRAIN, MON VOISIN’

COUPER ARBRES > L’HABITANT BOIS POUR CHAUFFER ET DES POIS PUBLICS MONTRER ECONOMI: ZECO IMPACT

DATE: 06/2014

COMME CO-CONCEPTEUR

OVECONOMIE SOCIAL DURABILITE ?

NTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DES FAMILLES NOMBREUSES DE WALLONIE _ NELE STRAGIER & ALIVE ARCHITECTURE

ATELIERS ‘DO-IT-YOURSELF’

DATE: PENDANT L’ATTENTE DU PERMIS D’URBANISME ESPACES DIVERS: VERGER, POTAGER, COMPOST, POULAILLER, ...

CHANTIER DES ESPACES COLLECTIFS DATE: 03/2015-09/2015

PREPARATION DU TERRAIN (EGOUTS, RUE, PARKINGS, DALLES) ET MONTAGE DE L’INFRASTRUCTURE COLLECTIVE

ATELIER 1:1 DATE: 09/2015

L’HABITANT COMME CO-CREATEUR TESTER SA MAISON A L’ECHELLE 1:1 EN CARTON

ACTIVITES COLLECTIVES DATE: A PARTIR DE 09/2015

ENTRETIEN & PRODUCTION AUTO-SUFFISSANTE FORME JURIDIQUE: FONDATION COMMUNITY LAND TRUST

MONTAGE DES MAISONS DATE: 03/2016

L’HABITANT COMME CO-CONSTRUCTEUR

FETE D’INAUGURATION DATE: 12/2016

S’APPROPRIER LE PROJET COLLECTIF

EXTENSION ESPACE COLLECTIF DATE: SELON LES BESOINS

TRANSFORMATION FORME JURIDIQUE: SOCIETE CIVILE COOPERATIVE

EXTENSIONS DES MAISONS

DATE: SELON LES BESOINS DES HABITANTS L’HABITANT COMME AUTO-CONSTRUCTEUR


RDIN COLLECTIF

ESPACE URBAIN

TOOLBOX ARCH INSPIRATION

SAGE

JARDIN BIO SOLIDAIRE ‘POURQUOI PAS’

FOND DU LOGEMENT

ESPACE BIODIVERSITE MONT DES PINS

VUE

BIODIVERSITE MONT DES PINS

EXISTANT BOIS DE LA REGION

ADL MAISON COMMUNALE

DALLE EN BETON

ANTENNE SOCIALE M. LE BOURGMESTRE

ECOLE CLAIRVAL

PERIFERIA & CIRE COMMUNITY LAND TRUST

POTAGER SOCRATES

SOCRATES / RESTO SOLIDAIRE

BOIS DE LA REGION MAISON CITOYENNE

CE CONSTRUIT

GARE ASBL INTEGRA+

BOIS DE LA REGION

MIROIR VAGABOND

BLOC CENTRAL

ACCROCHES AU PAYSAGE

ACCROCHES AUX EXPERTISES LOCALES TECHNIQUES

RA

A

SANITAIRES

E COLLECTIF

SURFACE MINIMALE

B

RE

ES

BR

AM

CH

ES

QU

NI

CH

TE

UR

JO

SE

SE

AS

RR

TE

CO-CREATION

LOGEMENTS HP

NCIPE

TRUST’

COMPO

detail!!

151.00

PRINCIPE STRUCTUREL

BOIS CONTRE-COLLE 153.00

TIONS SPATIALES

155.00

FERMETURE

TOIT I

ETANCHEITE CONTINUE CONTINU 157.00

F

ECONOMIE DURABLE

DOUBLE TOIT VERT

CE COLLECTIF

BOILER SOLAIRE

PRIX/OPTION MODULE DE BASE

158.00

1 chambre 2 chambres 3 4

60.087 72.888 84.842 98.151

ZONE EXTENSIBLE

CCES VOITURE

A

1 chambre 2 chambres 3 4

10.037 11.096 11.096 14.252

ZONE EXTENSIBLE

B

MIN VERS LA GARE

STRUCTURE COLLECTIVE

PLAN 1/250

APPROPRIABLE

POLYCARBONA

1 chambre 2 chambres 3 4

2.362 2.520 2.520 2.975

10 LOGEMENTS

FONDATION COMMUNITY LAND TRUST

ESPACE ESPACE COLLECTIF COLLECTIVE

Coupe AA 1/250

IN COLLECTIF BUISSONS DE BAIES POULAILLER

INFRASTRUCTURE COLLEC PANNEAUX SOLAIRES ET PHOTOVOLTAIQUES

LAV

BUISSONS DE BAIES

Coupe BB 1/250

GEMENTS ADAPTES AUX BESOINS SPECIFIQUES DES HABITANTS PERMANENTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DES FAMILLES NOMBREUSES DE WALLONIE _ NELE STRAGIER & ALIVE ARCHITECTURE

TOILETTES SECHES CHAUDIERE AUX PELLETS

DURBUY _ DIX LOGEMENTS


JARDIN COLLECTIF TOOLBOX ESPACE URBAIN

TOOLBOX ARCHITECTURE

TOOLBOX PROCESSUS SESSION D’INFORMATION

INSPIRATION

CONSERVER LE PAYSAGE

DATE: 01/2014

PRESENTATION DU PROJET, DU PRINCIPE ‘COMMUNITY LAND TRUST’ ET VISITE DU SITE. CRITERE DE COMPOSITION: EQUILIBRE ENTRE HABITANTS PORTEURS ET NON-PORTEURS

JARDIN BIO SOLIDAIRE ‘POURQUOI PAS’

JARDIN BIO SOLIDAIRE ‘POURQUOI PAS’

FOND DU LOGEMENT

FOND D LOGEME

ESPACE BIODIVERSITE MONT DES PINS

VUE BIODIVERSITE MONT DES PINS

EXISTANT BOIS DE LA REGION

ADL

ANTENNE SOCIALE M. LE BOURGMESTRE

MAISON COMMUNALE

PROJETE ADL

DALLE EN BETON

ACTIVATION DU LIEU

ECOLE CLAIRVAL

DENSIFIER CONSTRUIT MAISON L’ESPACE CITOYENNE

DATE: 03/2014

ANTENNE SOCIALE M. LE BOURGMESTRE

ECOLE CLAIRVAL

INSTALLATION ‘MOBILHOME’ COMME ESPACE DE RENCONTRE

PERIFERIA & CIRE ET ATELIER COMMUNITY LAND TRUST

POTAGER SOCRATES

PERIFERIA & CIRE COMMUNITY LAND TRUST

ZONES ISOLEES

SOCRATES / RESTO SOLIDAIRE

SOCRATES / RESTO SOLIDAIRE

BOIS DE LA REGION MAISON CITOYENNE

GARE ASBL INTEGRA+

ASBL INTEGRA+

BOIS DE LA REGION

DURABILITE ECOLO ECONOMIQUE / SOC

MIROIR VAGABOND

MIROIR VAGABOND

BLOC CENTRAL

ACCROCHES AUX EXPERTISES LOCALES VISITE PROJETS DE REFERENCES

TECHNIQUES

CUISINE

A

SANITAIRES

DATE: 04/2014

PROJET ESPOIR, ‘PILOOTPROJECT AARSCHOT’, SOLARIUM ZEMST, ...

RANGEMENTS

A

ACCROCHES AU PAYSAGE

CROCHES AUX EXPERTISES LOCALES

DEFINIR UN ESPACE COLLECTIF

SURFACE MINIMALE CARTOGRAPHIE DES EXPERTISES

4-5 TERRAINS A VENDRE

DATE: 05/2014

B

L’HABITANT COMME RESSOURCE & CREATION DES LIENS AUX EXPERTISES LOCALES

ES

BR

AM

CH

ES

QU

NI

CH

TE

EXTE

UR

JO

SE

NSIO

N

SE

AS

RR

TE LOGEMENTS HP

CO-CREATION ATELIER ‘MON TERRAIN, MON VOISIN’

COUPER ARBRES > L’HABITANT BOIS POUR CHAUFFER ET DES POIS PUBLICS MONTRER ECONOMI: ZECO IMPACT

APPLIQUER LE PRINCIPE

DATE: 06/2014

COMME CO-CONCEPTEUR

OVECONOMIE SOCIAL

‘COMMUNITY LAND TRUST’ COMPOSER SA MAISON

DURABILITE ?

detail!!

151.00 151.00

PRINCIPE STRUCTUREL

ATELIERS ‘DO-IT-YOURSELF’

BOIS CONTRE-COLLE

DATE: PENDANT L’ATTENTE DU PERMIS D’URBANISME 153.00

ESPACES DIVERS: VERGER, POTAGER, COMPOST, POULAILLER, ...

153.00

1/3 POUVOIR PUBLIC 1/3 HABITANTS 1/3 SOCIETE CIVILE

FACADE PORTANTE

DEGAGER DES RELATIONS SPATIALES

155.00 155.00

FERMETURE

VUE

CHANTIER DES ESPACES COLLECTIFS

TOIT ISOLE

DATE: 03/2015-09/2015

PREPARATION DU TERRAIN (EGOUTS, RUE, PARKINGS, DALLES) ET MONTAGE DE L’INFRASTRUCTURE COLLECTIVE

BOIS LAZURE

ETANCHEITE CONTINUE CONTINU 157.00

RELATION A L’ESPACE COLLECTIF

ECONOMIE DURABLE ATELIER 1:1

DOUBLE FLUX

DATE: 09/2015

TOIT VERT

L’HABITANT COMME CO-CREATEUR TESTER SA MAISON A L’ECHELLE 1:1 EN CARTON

CONNECTER L’ESPACE COLLECTIF AUX ENVIRONS

POELE CHAUDIERE

BOILER SOLAIRE

ACTIVITES COLLECTIVES

PRIX/OPTION

DATE: A PARTIR DE 09/2015

MODULE DE BASE

ENTRETIEN & PRODUCTION AUTO-SUFFISSANTE FORME JURIDIQUE: FONDATION COMMUNITY LAND TRUST

TERRASSE 158.00

1 chambre 2 chambres 3 4

HIERARCHISER L’ACCES VOITURE

60.087 72.888 84.842 98.151

1.491 1.704 -

ZONE EXTENSIBLE

OFFRE

A

ET PIETONNIER

1 chambre 2 chambres 3 4

10.037 11.096 11.096 14.252

71.615 85.688 95.938 112.403

MONTAGE DES MAISONS DATE: 03/2016

L’HABITANT COMME CO-CONSTRUCTEUR

ZONE EXTENSIBLE POLYCARBONATE

1 chambre 2 chambres 3 4

2.362 2.520 2.520 2.975

PANNEAUX DE FACADE

6.075 6.075 6.075 7.425

B

CHEMIN VERS LA GARE

APPROPRIABLE

OFFRIR UNE INFRASTRUCTURE COLLECTIVE

PLAN 1/250

FETE D’INAUGURATION DATE: 12/2016

10 LOGEMENTS

S’APPROPRIER LE PROJET COLLECTIF 286.460

FONDATION COMMUNITY LAND TRUST

257.066

191.876

112.403

TOTAL 847.808

ESPACE ESPACE COLLECTIF COLLECTIVE

EXTENSION ESPACE COLLECTIF DATE: SELON LES BESOINS

TRANSFORMATION FORME JURIDIQUE: SOCIETE CIVILE COOPERATIVE

Coupe AA 1/250

AMENAGER LE JARDIN COLLECTIF BUISSONS DE BAIES POULAILLER POTAGER

TOTAL 117.582

COMPOST

INFRASTRUCTURE COLLECTIVE

EXTENSIONS DES MAISONS

DATE: SELON LES BESOINS DES HABITANTS

PANNEAUX SOLAIRES ET PHOTOVOLTAIQUES

VERGER

L’HABITANT COMME AUTO-CONSTRUCTEUR

LAVERIE SANITAIRE

BUISSONS DE BAIES

Coupe BB 1/250 TOILETTES SECHES CHAUDIERE AUX PELLETS

CITERNE D’EAUX TOTAL 164.093

DURBUY _ DIX LOGEMENTS ADAPTES AUX BESOINS SPECIFIQUES DES HABITANTS PERMANENTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DES FAMILLES NOMBREUSES DE WALLONIE _ NELE STRAGIER & ALIVE ARCHITECTURE REUSES NTS ADAPTES DE WALLONIE AUX BESOINS _ NELESPECIFIQUES STRAGIER & DES ALIVE HABITANTS ARCHITECTURE PERMANENTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DURBUY DES _FAMILLES DIX LOGEMENTS NOMBREUSES ADAPTES DE WALLONIE AUX BESOINS _ NELE SPECIFIQUES STRAGIER DES & ALIVE HABITANTS ARCHITECTURE PERMANENTS DES INFRASTRUCTURES DE LOISIRS (ZONES HP) _ FONDS DU LOGEMENT DES FAMILLES NOMBREUSES D


Thomas Amouyal_architecte (1988, Nîmes, France) 10, rue Alfred Orban, 1190 Bruxelles, Belgique. Tel: Courriel:

(00961) 70 13 49 23 thomasamouyal@hotmail.fr

Langues: Français (langue maternelle), Anglais (courant), espagnol (bases).

FORMATION 2012-2013// Septembre 2013: Diplômé «avec distinction». Architecture, deuxième année de master, atelier “art, architecture et paysage”, Faculté d’architecture La Cambre-Horta,ULB, Bruxelles. Cours de dessin «modèle vivant», ENSAV La Cambre. 2011-2012// Architecture, première année de master, atelier “art, architecture et paysage”, Faculté d’architecture La Cambre-Horta, ULB, Bruxelles. 2010-2011// Architecture, troisième année de licence, atelier “art, architecture et paysage”, ISACF La Cambre, Bruxelles. 2009-2010// Architecture, deuxième année de licence, ISACF La Cambre, Bruxelles. 2008-2009// Architecture, première année de licence, ISACF La Cambre, Bruxelles. 2007-2008// Arts Appliqués, première année de licence, Université de Nîmes. 2006// baccalauréat, France.


EXPERIENCE 2014// Entrée pour l’appel à idée «The Hormuz Bridge», International call by the Gulf Architecture Biennial. 2013-2014// _Octobre-janvier: mission chez «Alive Architecture» & Nele Stragier (L’escaut), Bruxelles, Belgique, concours logements; réalisation FarmTruck pour ParckDesign2014. Entrée pour l’appel à projet «art ville & paysage», Hortillonnages Amiens. _Aout-septembre: mission chez «AVA», Bruxelles, Belgique, programmation de la nouvelle faculté d’architecture de l’ULB. _Juillet: Stage chez «Alive Architecture», Bruxelles, Belgique, concours pour la réalisation de mobilier urbain. 2012// Workshop, Bruxelles, Belgique, «workshop Archizines, la publication A+». Workshop, Bordeaux, France, “workshop BSB, récits futurs, la base sous-marine dans un contexte urbain en mutation: reflexion prospective”. 2011// Workshop, La Chaux-De-Fonds, Suisse, “La Chaux-De-Fonds 2030, reflexion sur l’avenir d’une ville et de son territoire”. 2009// Stage: maçon sur chantier de maison individuelle, Rochemaure, France.

INFORMATIQUE //Autocad, Archicad, Sketchup, suite Adobe (photoshop, illustrator, indesign), suite Office.



Portfolio