Page 17

Focus du projet : Myanmar

Savoir-faire suisse pour le Myanmar

Le Myanmar se situe à une période critique de sa transition. Le pays semble prêt à s’ouvrir et ses perspectives sont bonnes grâce à un potentiel économique immense. La croissance dans le secteur du tourisme est particulièrement dynamique. Cependant, le pays manque de professionnels formés pour soutenir sa croissance économique, car l’éducation professionnelle au Myanmar a été négligée depuis des décennies. Grâce au Programme de Développement des Compétences Professionnelles financé par la DDC, Swisscontact contribue à combler cette lacune. L’organisation fournit une formation et favorise l’employabilité des hommes et des femmes comme Kyaw Kyaw Moe. Bien que ce jeune homme ait terminé ses études, il ne pouvait pas se permettre de financer de nouvelles formations. Il est passé d’un emploi à un autre. Il n’avait ni revenu régulier, ni perspectives d’avenir. Apprentissage en cours d’emploi Kyaw Kyaw Moe a entendu parler de « l’Initiative de Formation en Hôtellerie », une composante du projet de Swisscontact au Myanmar. Il s’est inscrit à un cours de formation en hôtellerie de sept semaines à Yangon. « Je crois que je suis un bon communicateur et donc je serai bon en tant que serveur », déclare Kyaw Kyaw Moe. Les cours de courte durée combinent la théorie et la pratique et, au cours des deux dernières années, ils ont été organisés à Yangon et à Nay PyiTaw dans des hôtels avec lesquels Swisscontact collabore étroitement. Les stagiaires peuvent immédiatement appliquer au travail leurs compétences fraîchement acquises. En retour, les gestionnaires d’hôtels

peuvent également bénéficier de formations pour leurs propres superviseurs et leur personnel de première ligne. Les hôtels sont donc utilisés comme lieux de formation, ce qui permet aux stagiaires d’être dans un cadre idéal pour observer et appliquer leurs connaissances et leurs compétences en situations réelles avec des clients. Une équipe sélectionnée d’instructeurs, préalablement formés par une école de gestion hôtelière suisse depuis près d’un an, forme le personnel de supervision pour devenir instructeurs. Par la suite, ces instructeurs sont chargés de former les personnes défavorisées et le personnel de première ligne. Grâce aux efforts constants de l’équipe de Swisscontact et à la forte coopération avec les hôtels partenaires, le Ministère de l’Hôtellerie et du Tourisme et les organisations communautaires, l’industrie du tourisme de Myanmar a bénéficié de 2355 personnes formées en hôtellerie et près de 300 instructeurs dans une période de seulement deux ans. Après avoir terminé le programme de formation de Swisscontact, Kyaw Kyaw Moe a travaillé dans des salles de banquet dans différents hôtels et a ainsi acquis davantage d’expérience professionnelle. Trois mois après, il a trouvé un emploi à temps plein au Silver Green Hotel à Yangon, puis promu Superviseur des Aliments et des Boissons. Avec une source sûre de revenu et un emploi régulier, ses perspectives se sont également améliorées : « Mon rêve est un jour de devenir un Gestionnaire des Aliments et des Boissons ».

Swisscontact Rapport Annuel 2016

17

Profile for Swisscontact

Swisscontact Rapport Annuel 2016  

Swisscontact Rapport Annuel 2016