Issuu on Google+

2010 Rapport d’activités

www.agrartechnik.ch

Association suisse pour l’équipement technique de l’agriculture – ASETA


Janvier

Editorial

Rapport d’activités 2010 Editorial 2 Bilan 3 Défense des intérêts 4 Circulation routière 5 Périodique de l’association 6 Formation continue 7 Sections 8 Comité central et Assemblée des délégués 9 Service technique 10 Perspectives 11 Organigramme 12 Adresse: Association suisse pour l’équipement technique de l’agriculture Ausserdorfstrasse 31 CH-5223 Riniken Tél : 056 441 20 22 Fax : 056 441 60 77 zs@agrartechnik.ch www.agrartechnik.ch

2

SVLT / ASETA 2010

Le contrat d’impression conclu avec Stämpfli Publications SA pour Technique agricole et Schweizer Landtechnik a démarré dès janvier. Sur la base des premières expériences réalisées et grâce à la bonne coordination entre l’imprimerie, l’association et la rédaction, la production a pu être encore optimisée. Pour ce faire, l’introduction d’un logiciel informatique spécifique à la branche de l’imprimerie a largement contribué à simplifier le procédé de production et à augmenter la productivité. Dans le secteur « Formation permanente », l’ASETA a proposé les cours selon l’OACP*, comblant ainsi un besoin chez ses membres. Grâce à de rapides négociations et beaucoup de souplesse, un programme de cours a été mis en place dans les plus brefs délais. Quelque peu serré par les délais, le Groupe de travail 2010, dirigé par le vice-président Auguste Dupasquier, a dû prévoir davantage de temps pour le développement et l’organisation de l’association, et la révision de ses statuts. En conséquence, pour cette révision, un processus en deux étapes a été retenu : dans un premier temps, l’Assemblée des délégués 2010 a pris une décision de principe, en renonçant à l’avenir à recourir à la position du Comité central ; ensuite, dans un deuxième temps, l’Assemblée des délégués 2011 à Sursee parachèvera l’évolution de l’organisation en ratifiant les nouveaux statuts. Afin d’atteindre les objectifs fixés, le facteur « temps » n’est pas le seul à jouer un rôle : les moyens financiers sont aussi nécessaires.

L’augmentation de la cotisation en 2009 s’est avérée bénéfique, puisque la création de nouveaux emplois et leur occupation par des personnes compétentes a porté ses fruits. Le renforcement de l’ASETA prouve l’estime que lui prêtent ses membres en tant qu’organisation professionnelle. L’association parvient en effet à défendre les intérêts des agriculteurs de manière rationnelle et pratique dans les secteurs « circulation routière » et « technique agricole ». J’adresse ici mes plus vifs remerciements à toutes les personnes qui, durant toute cette année, ont coopéré au bon développement de notre organisation. Je pense ici à nos membres et à toutes celles et ceux qui ont suivi nos cours, de même qu’aux présidents et gérants des sections, aux membres du Comité directeur et des commissions sectorielles, sans oublier tous les spécialistes des services de conseil, des institutions et des domaines agro-techniques. Mes remerciements s’adressent également à toutes les collaboratrices et collaborateurs de l’ASETA. Willi von Atzigen, directeur


Février

Comptes 2010 2009

2010

Recettes Produit d’exploitation Recettes Produit des intérêts Immobilier Recettes extraordinaires

2’234’841.47 2’073’274.25 145’821.45 3’764.27 12’000.00 –18.50

2‘672‘279.80 2’234’796.28 419’537.21 5’247.31 12’000.00 699.00

Dépenses Matériel de cours Frais de personnel Frais de location Intérêts des emprunts Entretien, réparations Amortissement Primes d’assurances Electricité, matériel Gestion des bureaux Publicité Frais d’exploitation div. Comptes immobiliers Frais extraordinaires Impôts

1’999’608.48 32’842.40 1’131’143.40 14’700.00 – 25’535.54

11’634.55

2’578’641.88 39’775.50 1’299’012.00 13’200.00 – 27’938.95 – 9’947.80 91’800.93 204’001.11 74’743.10 559’805.49 100’672.30 145’000.00 12’744.70

235’232.99

93’637.92

809’105.53 780’004.00 1’589’109.53

1’048’975.35 780’004.00 1’828’979.35

Capitaux extérieurs Capital propre : Compte capital Bénéfice net

1’107’631.60

1’253’863.50

246’244.94 235’232.99

481’477.93 93’637.92

Total des passifs

1’589’109.53

1’828’979.35

Recettes – Dépenses

8’955.10 47’689.69 178’464.31 25’802.70 444’478.79 78’362.00

Bilan au 31.12 2010 Fonds de roulement Capital d’investissement Total des actifs

Le réviseur permanent a transmis son rapport au président le 29.03.2011. Le Comité directeur l’a approuvé lors de sa séance du 15.04.2011. Les membres de la Commission de vérification des comptes et le réviseur permanent ont contrôlé le rapport de clôture le 06.06.2011.

SVLT / ASETA 2010

3


Mars

Défense des intérêts Procédures d’audition et prises de position L’association a pris position en ce qui concerne les procédures d’au­ dition suivantes de l’Office fédéral des routes (OFROU) : • Procédure d’audition sur l’entrée en vigueur de l’Ordonnance du travail et du repos des conduc­ teurs professionnels de véhicules à moteur • Bases légales relatives à l’aména­ gement de zones environnemen­ tales.

Réseau L’ASETA est l’un des maillons d’une longue chaîne d’organisations très diverses intéressées par la sécurité routière et l’agriculture : • Agriforum • ART* :

Station de recherche Agroscope Reckenholz­Tänikon ART

• AGIR :

Bureau d’informations agricoles

• Agridea :

Secteurs spécialisés «Construction» et « Agro­technique »

• ASMA* :

Association suisse de la machine agricole

• ASE :

Association suisse d’ensilage

• CSR :

Conseil de la sécurité routière

• HESA :

Haute école suisse d’agriculture, Zollikofen

• Instituts de formations agricoles • OFROU :

Office fédéral des routes

• SIK :

Association suisse des intérêts des fabricants et négociants en machines et engins pour la voirie

• USM :

Union suisse du métal, secteurs « Mécanique » et « Agro­technique »

Sur demande, l’ASETA commu­ nique volontiers ses prises de posi­ tions à d’autres organisations (ou réseaux). L’association a aussi traité l’éven­ tuelle suppression de la vignette pour cycles, mais a finalement re­ noncé à une position propre, vu que « routesuisse » a pris l’avis de l’ASETA en considération. Interventions particulières Dans le projet commun à l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et à l’Office fédéral de l’agriculture

L’ASETA siège dans les organisations suivantes : • SPAA* :

Service pour la prévention des accidents en agriculture – présidence de la Commission technique

• USP :

Union suisse des paysans – chambre agricole,

• routesuisse :

Fédération routière suisse FRS – comité

• SSM :

Société pour l’étude des carburants et lubrifiants – comité

grand comité

*Groupe de travail OETV (les organisations­membres sont désignées par *)

(OFAG) pour l’aménagement de zones environnementales dans l’agriculture, l’ASETA a pu déposer sa demande dans le cadre du module « Bâtiments ». L’ASETA est de plus en plus sollicitée en rapport avec les difficultés occasionnées par la cons­ truction des routes. Sur­ tout lorsque l’emplacement Les mesures pour ralentir le trafic et les routes étroites compromettent considérablement le déplacement de machines lourdes. et l’aménage­

4

SVLT / ASETA 2010

ment de giratoires ou d’îlots com­ pliquent la conduite de véhicules agricoles exceptionnels. Les collaborateurs de l’ASETA don­ nent régulièrement des conseils pour l’immatriculation de véhicules agricoles. De plus, les différences entre les cantons sont réelles. Il est normal que l’on se heurte à de l’incompréhension. Dans les cas épineux, l’ASETA a un devoir de médiation et propose des solutions constructives. n


Avril

Circulation routière Sélection d’exposés et de journées à thèmes avec l‘ASETA Rouler en campagne et en forêt Exposés – Groupe de transporteurs de betteraves, Stammheim/ZH – Négociants horticulteurs Zurich/ Strickhof – Ecole de police, Institut de police, Neuchâtel – Agroverein, Amriswil/TG – Journées techniques, ART Tänikon, TG La responsabilité est grande aux commandes des tracteurs et grosses machines.

Toujours plus de professionnels tendent à croire qu’en matière de performances et de dimensions, le niveau est difficile à dépasser. Et pourtant, les tracteurs sont toujours plus puissants et atteignent des niveaux dépassant les 200 kW. Largeurs et poids maximum sont le plus souvent atteints, surtout en combinaison avec des charges élevées sur le timon. S’ajoute à cela que les trajets parcoururs sur routes sont plus longs et plus fréquents depuis quelques années. L’ASETA fait partie du groupe OETV qui réunit les représentants des organisations suivantes : USM, ASMA, SIK, SPAA et ASETA. Ensemble, tous s’engagent pour la circulation sûre des véhicules agricoles dans un trafic dont la densité s’intensifie. L’ASETA veille à obtenir des solutions basées sur la pratique et qui tiennent également compte des aspects économiques.

Conduire « par anticipation » tout en respectant les autres usagers est aussi prioritaire dans les cours destinés aux futurs employés d’entreprises en travaux agricoles. Dans le cadre d’exposés et de démonstrations, la sécurité du chargement et les systèmes de freinage des véhicules ont fait l’objet d’une grande attention. Les questions de la sécurité routière sont aussi indissociables de la théorie enseignée aux cours de conduite G40.

Charger en toute sécurité – Ecole d’agriculture, Pfäffikon/SZ – « Journées aux champs » Plantahof/GR – Fête des tracteurs, Wallisellen/ZH Contrôles de freins – Ecole d’agriculture LBBZ Liebegg, Gränichen/AG – Cours de gestion d’entreprise LBBZ Liebegg, Gränichen/AG

SVLT / ASETA 2010

5


Mai

Journal de l’Association La collaboration avec Stämpfli Publications SA s’est révélée fructueuse tant sur le plan technique qu’administratif. Dans un premier temps, la maison mère à Berne a assuré la mise en page et les échanges d’informations entre la rédaction et le service « prépresse » de l’imprimerie. Ensuite, ce service a été confié à un spécialiste de Stämpfli Publications SA à Zurich. L’année 2010 a vu l’introduction d’un système de publication (EditorBox). Ce dernier facilite l’échange structuré des informations entre la rédaction et l’imprimerie. Lors de l’Assemblée des délégués à Chézard-Saint-Martin/NE, le Comité central a élu Roger Stirnimann, connaisseur avisé de technique et de journalisme agricole, à la présidence de la Commission sectorielle 6. Il succède à Joseph Meyer qui était à la tête de cette commission fondée en 1994 et nommée à l’origine « Comité de rédaction ». Gaël Monnerat, rédacteur francophone très apprécié à la rédaction, a donné sa démission à l’ASETA fin 2010, afin de suivre une autre filière journalistique. Entre-temps, le deuxième poste de rédacteur est repourvu. Davantage de moyens financiers à disposition ont permis de renforcer et de développer le périodique de l’association grâce à une pro-

duction plus rationnelle et un meilleur volume des annonces. Du point de vue qualité des articles et quantité de pages rédactionnelles, Technique Agricole et Schweizer Landtechnik ont réalisé une progression considérable (voir le tableau). Divers articles ont été publiés par des revues agronomiques étrangères et vice-versa. Basés sur les tests et essais effectués par ART, quatre rapports de test sur tracteurs ont pu paraître, complétés par des appréciations pratiques. A cet effet, des propositions d’amélioration ont été échangées au cours d’une séance commune entre la rédaction et les représentants d’Agroscope Reckenholz Tänikon ART. En coopération avec Terre & nature et le Schweizer Bauer, Technique Agricole et Schweizer Landtechnik ont participé pour la

Une première pour Technique Agricole : sa participation à l’élection du « Tracteur de l’année ».

première fois à l’élection du « Tracteur de l’année », évènement annonciateur de l’AGRAMA. Sous ces auspices, Technique Agricole et Schweizer Landtechnik disposent des meilleures conditions pour se profiler et s’affirmer sur le marché de la presse agricole et agro-technique. n

AD à ChézardSaint-Martin : Max Binder se réjouit de l’élection de Roger Stirnimann, nouveau président de la Commission sectorielle 6.

Evolution du nombre de pages 2008/2009/2010

2008 2009 2010

6

Annonces + PR LT TA 107 76 111 85 117 82

SVLT / ASETA 2010

Rapports ART LT TA 78 77 89 89 100 97

Textes rédactionnels LT TA 383 311 376 306 415 374

Total LT 568 576 632

TA 464 480 552


Juin / Juillet

Formation permanente vation de bâtiment » comprenant carrelage, maçonnerie et électricité ont connu un bon succès.

Cours selon l’OACP*

Au début de l’année, un nouveau poste a été créé pour développer le secteur « formation continue ». Engagé en mai, Franz Nietlispach assume désormais la responsabilité de ce secteur. Une étape importante a été franchie avec le processus de certification des cours, qui s’est achevé en décembre. Ainsi, le secteur formation continue répond aux exigences « eduQua », une condition impérative pour que l’Association des services des automobiles (ASA) délivre l’autorisation nécessaire aux cours conformes à l’Ordonnance réglant l’admission des chauffeurs (OACP)*.

Cours en atelier Dans les deux centres ASETA de Grange-Verney et Riniken, la participation aux cours d’atelier est en net recul. A Riniken, le nombre de participants aux cours appareils à moteur et aux cours de soudure s’est maintenu dans le cadre habituel : 21 cours ont pu être organisés, dont deux cours K25 (durée 25 jours). A Grange-Verney, la saison 2010 enregistre une baisse de participation progressive. Les cours d’informatiques s’essoufflent aussi, vu qu’entre-temps tout le monde sait se débrouiller avec un ordinateur. Par contre, les cours « Réno-

Les nouveaux cours réservés aux détenteurs du permis cat. C pour chauffeurs poids lourds ont été très bien fréquentés. De nombreux membres ont également profité de ces cours ASETA pour répondre aux directives de l’OACP* en matière de formation continue. Un grand effort et l’engagement de moniteurs supplémentaires se sont avérés nécessaires pour répondre à la demande.

Cours de conduite G40

Cette année, plus de 920 participants ont suivi ce cours. Le G40 est continuellement actualisé et complété. Les instructeurs titulaires du permis de cat. C – une dizaine pour l’instant – suivent régulièrement des cours de formation internes ou externes.

SVLT / ASETA 2010

7


Août

Sections / Expositions / Manifestations Toutes les assemblées annuelles des sections ont eu lieu et, dans la mesure du possible, l’ASETA y était aussi représentée. Les sections s’acquittent de fonctions importantes comme organiser des démonstrations de machines, des contrôles de pulvérisateurs ou des gymkhanas de tracteurs, par exemple. Pas moins de trois sections ont mis sur pied ces joutes rurales cette année. La formation de base et continue dans le secteur « circulation routière » fait aussi partie du domaine principal d’activités des sections ; ainsi, 16 d’entre elles ont organisé les cours préparatoires à l’examen du permis des catégories F/G. Les membres des comités de section ainsi que les membres sont le mieux placés dans leur région pour observer les progrès de la technique agricole, les effets des nouvelles règles de la circulation ou des nouvelles lois sur l’aménagement du territoire, et pour intervenir au bon moment auprès de la bonne instance. D’où les contacts entretenus avec le siège de l’ASETA qui jouent un rôle prépondérant en matière de compétence et de soutien professionnel. Par ailleurs, diverses sections ont organisé des tests de freins en collaboration avec des ateliers de machines agricoles. Une première : suite à la nouvelle législation, la section saint-galloise, organise des cours pour propriétaires de chiens !

8

SVLT / ASETA 2010

Grande effervescence chez Althaus SA pour fêter les 20 ans du Club des adeptes du semis sur bandes fraisées.

Agro-entrepreneurs Suisse En début d’année, sept participants ont suivi le premier « Cours sur machines » de quatre semaines organisé par Agro-entrepreneurs Suisse. Au terme de cette formation, ils ont reçu leur certificat lors de l’Assemblée générale à Niederbuchsiten/SO. Dans le cadre de la journée dédiée aux 20 ans de semis sur bandes fraisées organisée dans l’entreprise Althaus, Ersigen/BE, le Club des adeptes de semis sur bandes fraisées a rejoint l’association Agro-entrepreneurs Suisse. Début décembre, une délégation d’Agroentrepreneurs Suisse a participé aux journées pour professionnels DeLuTa organisée à Münster, en Allemagne. n


Septembre

Comité central et Assemblée des délégués L’association a continué son processus de restructuration élaboré par le « Groupe de travail 2010 ». Lors de la conférence des cadres en mars 2010, ce groupe a présenté une version retravaillée de l’organigramme. Les points marquants sont les suivants : • suppression du Comité central • possibilité de convoquer des séminaires régionaux en cas de besoin • instauration de la conférence des cadres comme plate-forme • création d’une commission de révision • répartition des commissions sectorielles selon les secteurs « Défense des intérêts », « Formation permanente », « Information » et « Prestations de service » • création de « Commissions sectorielles temporaires » pour des projets ciblés.

En regard des objectifs décidés dans les années 2008-2009, des changements essentiels suivent leur cours. Quelque peu pressé par le temps, le « Groupe de travail 2010 » a dû corriger sa planification. Ainsi, le futur processus est prévu en deux temps : 1. Prise de décision pour supprimer le Comité central 2. Approbation des nouveaux statuts Ces deux points seront soumis à l’Assemblée des délégués 2011 pour approbation En 2010, la section Neuchâtel a accueilli les délégués de l’ASETA à Chézard-Saint-Martin pour la séance du Comité central et l’Assemblée annuelle. En marge de la partie statutaire, le Comité central et l’Assemblée des délégués ont discuté de l’évolution de l’organisation. Dans la perspective des nou-

veaux statuts, la suppression du Comité central a été approuvée à l’unanimité. Ainsi, cette démarche apporte davantage de clarté dans un domaine important, et le « Groupe de travail 2010 » a pu ensuite se concentrer sur les détails. La section Neuchâtel a reçu les délégués en leur offrant un excellent séjour pour toute la durée de l’assemblée. La bonne organisation et la convivialité des lieux ont favorisé les échanges entre les délégués. Le programme proposé par les Neuchâtelois en marge des séances, riche en découvertes, a comblé toutes les personnes présentes. n

L’Assemblée des délégués ASETA avec la séance du Comité central le vendredi, et l’assemblée annuelle le samedi matin favorisent les contacts et les discussions sur la politique de l’association.

SVLT / ASETA 2010

9


Octobre

Service technique Le service technique assiste les sections et leurs membres pour toutes questions relevant de la sécurité et de l’aspect économique des tracteurs et machines agricoles, soit la conformité des équipements, de l’immatriculation ou l’utilisation. Les questions se rapportent souvent aux dimensions, équipements techniques, à la signalisation ou aux particularités des permis de conduire. Les informations et explications relatives aux lois et ordonnances font l’objet d’exposés ou autres manifestations auprès de la base, dans les sections et au cours d’entretiens professionnels avec les autorités et les institutions. Le progrès technique, un confort plus élevé et une sécurité de haut niveau exigent de gros investissements pour les machines agricoles. Grâce au programme de calcul des coûts-machines élaboré

par la station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART, les collaborateurs du service technique conseillent les membres en cas d’investissement ou d’exploitation de machines en commun. Ce type de conseils va de la simple information au calcul individuel de chaînes de machines complètes. Les tarifs indicatifs publiés dans Technique Agricole sont en fait le produit dérivé de cette activité. Tests pour pulvérisateurs La manipulation des appareils de pulvérisation est soumise à des directives strictes. Ces dernières ont pour but d’exclure, voire de diminuer les risques liés à l’entreposage, le dosage, l’emploi propice et la technique d’application. Dans ce domaine, la mission de l’ASETA est de superviser les stations de contrôle certifiées et

chargées du contrôle des pulvérisateurs. L’an dernier, le montage ou le postéquipement de réservoirs d’eau claire a suscité de nombreuses questions, surtout en relation avec les prestations écologiques requises (selon AP 2011). Pendant la saison 2010 et sur l’ensemble du territoire, les stations ont contrôlés quelque 3070 pulvérisateurs « grandes cultures » et 674 turbodiffuseurs. Le matériel nécessaire pour homologuer ces tests – soit le procès-verbal et la vignette – sont exclusivement délivrés par le secrétariat ASETA de Riniken. Un contrat conclu entre Agroscope Reckenholz-Tänikon ART et l’Office fédéral de l’agriculture doit garantir le parfait état des infrastructures et les connaissances techniques actuelles des responsables. n

Plus l’investissement en capitaux est grand, plus la planification est importante en regard des futurs placements financiers. (Image et graphique tiré du rapport ART 728 « Quand l’achat de machines est-il rentable ? »

10

SVLT / ASETA 2010


Novembre

Perspectives 2010, une année à nouveau riche en évènements. Les travaux du « Groupe de travail 2010 » ont bien progressé, et l’Assemblée des délégués se prononcera en septembre sur les nouveaux statuts. 2012 verra la mise en œuvre des décisions prises. Ce qui est certain, c’est que même avec les nouveaux statuts, l’ASETA défendra les intérêts de ses membres. Les objectifs de l’association n’ont pas changé, bien au contraire; par contre les adaptations en ce qui concerne la structure sont évidentes et s’imposent. L’ASETA va revoir certains procédés, tenter de garder ce qui a fait ses preuves et s’attaquer de manière conséquente aux points faibles.

En politique, économie et dans la société, des changements fondamentaux s’annoncent. Les conflits d’intérêt croissent, et les joutes entre les acteurs deviennent de plus en plus virulentes. L’ASETA est prête à défendre les intérêts de la technique agricole également dans ce contexte difficile. Nous remercions chaleureusement tous nos membres, clients et partenaires pour leur engagement et les bons rapports entretenus cette année. n Willi von Atzigen Max Binder

Willi von Atzigen : « L’AGRAMA est une plate-forme importante pour recruter des membres.»

SVLT / ASETA 2010

11


Décembre

Impressionen von der Delegiertenversammlung im Kanton Neuenburg zusammengestellt von Louis Jeannin, Les Bayards (NE). Reflets de l’Assemblée des délégués en pays neuchâtelois, rassemblés par Louis Jeannin, Les Bayards/NE.

12

SVLT / ASETA 2010


Rapport d'activités 2010