Issuu on Google+

Les remparts de Bayonne Métamorphose d’une frontière urbaine

2 - Une ceinture au potentiel symbolique, urbain et naturel De la notion de frontière comme démarche à la compréhension des problématiques La ligne

1 - Les remparts, une respiration héritée de l’histoire

La marche - frontière

Les traces et les mémoires

L’ensemble de points

Une situation stratégique générée par les frontières Bayonne

Une ceinture cloisonnée et méconnue

Fontarrabie face à Hendaye San Sebastian

Navarrenx

Saint-Jean-Pied-de-Port

r

ou ’Ad

L

Pampelune e

iv aN

L

400 m.

Bayonne ou le boulevard de la France face à l’Espagne

Les fortifications, frontière de la ville

Un site stratégique pour une place forte

Des limites fortes parfois endommagées

L’empreinte des remparts, de l’oubli progressif

Une ceinture morcelée

Des espaces naturels dénigrés et peu accessibles

Des connexions difficiles et un patrimoine peu révélé

Les remparts lieu d’expression de la confluence Nive-Adour

Rythmer les espaces

Le marnage comme créateur d’espaces

Des points de repères emblématiques

Revivre le patrimoine, le site et les lieux

à un besoin de reconquête Une

cein

ture

For t

Une

Un

ver t e

mor

celé

Appuyer les limites urbaines

imp

act d

es é

vast

quip

e em

socl

e

e fo

prei

r tem

nte

ent

eme

nts e

au c

oeu

t inf

r de

rastr

uctu

res

Travail de Fin d’Etudes - Juin 2012 - Suzanna Rubino

L école nationale supérieure de la nature et du paysage

Genèse d’un parc dans les remparts

la vi

lle

scul

pté

Le nouveau tour de ville

Bayonne prisonnière de ses murs jusqu’en 1907

Les remparts du Grand Bayonne

Rétablir une lisibilité interne

L’urbain et le sauvage

Les remparts du Bourgneuf 1/11

2/11


1 - Du Lachepaillet au Front d’Espagne les remparts s’ouvrent à la ville Les glacis s’ouvrent et retrouvent leur ampleur, les pelouses deviennent de nouveaux espaces à vivre et à découvrir à proximité de la nouvelle ligne de TCSP qui circule le long des Allées Paulmy. Une étendue d’enrobé de l’ancien parking est conservée pour accueillir des évènements (foire, cirque, concerts en plein air). Un parking souterrain sera créé de manière à compenser les places supprimées sur l’ensemble de la ceinture.

Du bon usage des fortifications Gestion des surfaces en pelouses

Sous la trame des chênes rouges existants, les parkings laissent place à une large esplanade : espace de déambulation longeant les Allées Paulmy et reliant la façade de l’Adour jusqu’à l’hôpital. TSCP Quai en pierre de Bidache

Gestion des talus en prairies fauchées

La voie du pourtour des remparts - 1/50 e Souligner les glacis en redessinant le chemin couvert qui prend la forme d’une voie partagée à flanc de talus.

Stabilisé ocre

Bloc de pierre 70 x 300 x 45 cm Dalles de pierre de Bidache 40 x 70 cm

Les bancs des glacis et des étendues - 1/50 e Ces longs blocs de pierre de Bidache ancrés sur des nappes pavées rythment l’ampleur des grandes pelouses des glacis.

+8

A-A’ 1/250

10 m.

30 m.

3m

6.5mm

20m

47m

17m

+14

+14 +13

+12

Nouveau Parking souterrain du Champ de Foire

B-B’ 1/150

30m

0

6 m.

Les plantes des jardins d’ombre

+8

e

+7

2.3m

18 m.

3m

2m

9m

6m

6m

20m

80m

25m

6m

10m

20m

10m

1.5m

5.5m

10m

Ouvrir les fossés en coupant les arbres pour restaurer les vues depuis la promenade de la ville haute et y installer un jardin linéaire de plantes sciaphiles.

8m

Au cœur des remparts les espaces s’ouvrent enfin

L’entrée Nord des remparts

Du bon usage des fortifications

Du bon usage des fortifications

Modules en acier de 2m de long soutenus grâce à des équerres

Plaque d’acier pliée soudée à des supports plats Main courante en acier inoxydable pour les talus dont la hauteur dépasse 1m.

Garde-corps en verre Mur en acier Sol en acier diamant

Des bancs filants s’ancrent dans le bas des talus pour mieux les souligner - 1/100e.

Les volées d’escaliers survolent les pentes des talus pour ne pas endommager leur dessin. Dalles béton coulées en place, 2 à 5m de large Lettres en acier découpé, 40 cm de haut

5 L’étendue des glacis retrouvée Voie du pourtour des remparts

Porte d’Espagne, itinéraire de la Navette gratuite

Les jardins espagnols : le patio des orangers Réouverture de la porte voûtée qui sert d’entrée au patio

Le belvédère de la Rhune

L’Avenue de Pampelune

L’Esplanade Paulmy

6

Rampe d’accès au patio

Réouverture du passage en casemate permettant de rejoindre directement les fossés

18 m.

Travail de Fin d’Etudes - Juin 2012 - Suzanna Rubino

L école nationale supérieure de la nature et du paysage

Lupin Lupinus ‘Chandelier’

Achillée Achillea ‘Moonshine’.

Santoline Santolina rosmarinifolia

Pivoine à feuilles de fougère Paeonia tenuifolia

Dahlia Dahlia ‘Arabian Night

Montbrétia Crocosmia lucifer

Porte de Saint-Léon accès direct aux jardins depuis le centre ville Les glacis de Saint-Léon seuls les vieux platanes sont conservés

+16

+16

6 m.

Cyrès de provence Cupressus sempervirens

Les jardins espagnols : le jardin jaune et rouge

+17

0

La signalétique ancrée au sol crée des points de repères le long du parcours. Les inscriptions dans les fossés sont lisibles depuis les terrasses de la ville haute.

La trame linéaire du jardin jaune et rouge crée des alcôves, la double-corne devient un écrin tout proche du centre ville.

La trame orthogonale du patio des orangers souligne la forme de la double-corne. Leur canopée basse laisse l’horizon dégagé depuis le bastion Vieille-Boucherie.

+14

Dattier des Canaries Phoenix canariensis

Orangers Citrus sinensis

Les belvédères sur les Monts Basques - 1/20 e Trois belvédères s’avancent sur le haut des talus pour trouver les points de vue sur la Rhune et les collines du Pays Basque.

Dattier des Canaries Phoenix canariensis

Les plantes des jardins espagnols

C-C’ 1/150e

Fougère mâle Dryopteris filix mas

+16

Hosta Hosta sieboldiana

+17

Voie du pourtour des remparts

Du bon usage des fortifications Véronique Veronica longifolia

Jardins d’ombre

+14

+14

Les tennis en accès libre du parc Le club house est reconverti en café des remparts 6 tennis sont créés dans le parc des sports pour le club de l’Aviron Bayonnais

7m

26m

+14

+10

+9

3m

L’Avenue d’Aquitaine RD 810

0

+7

+7

e

Skatepark existant

Digitales Digitalis purpurea ‘Alba’

+10

Boulevard Lachepaillet : un plan de Bayonne et de ses fortifications s’incruste dans l’arrondi de l’ouvrage pour devenir un point de repère touristique. Pavillons d’expositions

Arums Arum italicum

La terrasse du Château-Vieux

Le parvis du champ de foire

4

Acanthes Acanthus mollis

+12

+11

1

Rue du 11 Novembre

Allées de la Poterne

+13

Jardin botanique existant

Les jardins d’ombre des fossés du Lachepaillet

Les glacis du lachepaillet rénovés

Boulevadr du rempart de Lachepaillet

Les Allées Paulmy : contre-allée

Les glacis devant les Allées Paulmy Nouveaux terrains de sport et leurs gradins soulignant le talus

Les Allées Paulmy : 3 voies circulables

La forme originelle du boulevard du Château-Vieux est suggérée par une passerelle. La relation avec la ville du XXe s. est rétablie grâce au dégagement de la terrasse.

L’Esplanade Paulmy

3

Les Allées Paulmy : voies de TCSP

2

Les trois pavillons Vauban, Deshoulières et Desjardins, du nom des ingénieurs du roi s’étant succédés à Bayonne, répondent au besoin de la mairie de proposer de nouveaux lieux pour l’art contemporain. Ils s’installent dans les talus des fossés du Lachepaillet, au coeur de jardins d’ombre. Ces boîtes en béton en partie vitrées sont encastrées dans les talus soulignant ainsi leur pente abrupte.

37m

5m

30m

16m

Toute une symbolique est recréée autour de l’ancien front d’Espagne : l’axe de l’Avenue de Pampelune est accentué par la restructuration du giratoire Saint-Léon, les jardins espagnols sont un îlot évocateur au cœur de la ville.

140m

27m

6/11


2 - L’entrée royale de Bayonne entre Nive et Adour sculpter le paysage des remparts Chemins en stabilisé, 2m. de large Baguettes d’angle en béton et rigole Rigole redirigeant l’eau vers les fossés

Recreuser les fossés sur tout le pourtour des courtines pour stocker l’eau de Les terrasses sont dessinées par de nouveaux talus qui se ruissellement et laisser entrer les marées. 70% des déblais sont réutilisés et servent à différencient des talus originels par leurs soulignements en reconstituer les glacis au pied des résidences de Mousserolles. béton -1/100e.

Des chemins sont encastrés dans les boulets des talus de manière à être invisibles depuis les dehors - 1/100e.

Saule roux Salix atrocinerea

Aulne Alnus glutinosa

Guimauve Althaea officinalis

Les plantes des collines alluviales

Noisetiers Corylus avellana

Menthe aquatique Mentha aquatica

Jonc aggloméré Juncus conglomeratus

Iris des marais Iris pseudoacorus

Hibiscus des marais Hibiscus loscheutos

Centaurée jacée Centaurea jacea

Massettes Typha latifolia

Les plantes des prairies soumises aux marées

Phragmites Phragmites australis

Souchets Cyperus longus

Renoncule de Baudot Ranunculus baudotii

Angélique des estuaires Angelica heterocarpa

Les plantes du marais des fossés

Mur de soutènement en acier Chemin en béton brossé, coulé en place

Sureau noir Sambucus nigra

Du bon usage des fortifications

Une rampe s’élance vers le haut des talus d’où un belvédère en porte-à-faux avance au-dessus du vide.

L’eau de la Nive réinvestit les fossés au grès des marées. En contre-bas de la route, les terrasses offrent diverses promenades pour longer les murs massifs.

Surverse du bassin acheminant l’eau vers les fossés

Entrée du parc depuis les berges de la Nive

Le chemin haut reprend le tracé d’une ancienne digue

Amphithéâtre (représentations, cinéma en plein air...) Le mur pare-boulets

+14

8

L’entrée du parc depuis la ville +14

+12

+7 +6 +5

+5

+4 +3

+3

D-D’ 1/150 6 m.

0

+4

+4

Pont du Génie

+8

Le chemin des Monts Basques

Bassin de récupération des eaux de ruissellement avant redirection vers les fossés

Les scènes du Bastion Royal

La poudrière, ce lieu d’exposition existant investit l’intérieur du bastion

Rue du Bastion Royal

Fossé de récupération des eaux allant jusqu’à la Nive en contre-bas

Le parking du Glain

Les terrasses du Bastion Royal Pont André Grimard

L’Avenue d’Aquitaine RD 810

7

+3

e 18 m.

2m

3m

5m

3m

17m

5m

16.5m

35m

5m

20m

1.5m

9m

1.5m

9m

1.5m

Les glacis du bourgneuf

9m

17m

82m

Résidences de Mousserolles

Restauration d’un chemin ancien

Demi-lune de Mousserolles

52m

Reconstitution du glacis

Passerelle au-dessus des prairies humides

E-E’ 1/250e 0

Du bon usage des fortifications

10 m.

30 m.

Passerelle filante en acier à la sortie d’un souterrain (cf. détail ci-contre)

Bordure guide-roue Grilles en acier galvanisé sur structure IPN et pieux de bois Garde-corps à filins

Chemin en stabilisé Les deux chênes du Bastion Saint-Jacques sont des arbres repères

Un chemin surélevé court le long des 230m de la courtine Notre-Dame -1/200e.

Les passages par les casemates sont rénovés et réouverts créant ainsi un nouveau réseau de connexions internes au parc.

L’eau de l’Adour s’invite à l’intérieur des murs. La placette du club Léo Lagrange est plantée de pommiers à cidre.

Les passerelles filantes longent les murs au-dessus de l’eau -1/50e.

10

La passerelle Saint-Jacques

Le passage souterrain du Glain débouche au niveau du cinéma et de la Maison des Associations. Il est animé et éclairé sur toute sa longueur.

+9

Réouverture du passage en casemate

L’Avenue d’Aquitaine RD 810

9

Accès aux terrasses par une rampe depuis les portes de Mousserolles

Les carrés ornementaux de la promenade haute de l’Université

Passerelle Saint-Jacques

Les fossés de mousserolles Les passerelles filantes

+14

+14 +13

+15 +13

+3

+3

+3

G-G’ 1/200e

F-F’ 1/150e 0

+16

Le chemin hors d’eau de la courtine Notre-Dame

+9

+5

6 m.

Le parking de Mousserolles est remodelé dans la logique des glacis

Le solarium de l’Université sur le boulevard Notre-Dame

Entrée du passage souterrain

L’Avenue Duvergier de Hauranne

Au débouché du pont Saint-Frédéric, la ville se dévoile par les remparts. Le parc rencontre l’infrastructure qui est simplifiée au profit de larges chemins. La passerelle Saint-Jacques devient un nouveau symbole.

18 m.

10m

Travail de Fin d’Etudes - Juin 2012 - Suzanna Rubino

L école nationale supérieure de la nature et du paysage

34m

10m

5m

60m

30m

7m

3m

15m

3m

15m

3m

2m

0

8 m.

32 m.

11/11


Les remparts de Bayonne . Panneaux de projet