Page 1

Le Livret Environnemental du Raid XL 2013

Les 13 et 14 avril 2013 Les porteurs du projet :  Le Comité Régional d’Aquitaine de Surf  Le Conseil Général des Landes Ces deux entités souhaitaient à travers cet événement sportif, faire découvrir au plus grand nombre, la diversité de l’offre d’activités physiques de Pleine Nature sur le territoire landais.

Le concept du Raid XL : Raid sportif de deux jours durant lesquels s’enchainent différentes épreuves sportives dédiées aux sports de nature et à la valorisation de l’environnement de pratique.

A

découvrir au

cours de

ce

Raid, plusieurs

disciplines sportives : Le VTT, la course à pieds, le « Run and skate », courses d’orientation diurne et nocturne, le Stand Up Paddle, la rame en longboard sur lac, la pirogue hawaïenne.

Ainsi qu’un environnement riche à préserver : Ce book consacré à l’aspect environnemental du RAID XL, a pour objectif d’informer les pratiquants d’Activités de Pleine Nature du milieu de et des enjeux de l’organisation de tel événement. Un des enjeux clé de ce Raid : Le développement maîtrisé des sports de nature en Aquitaine

1


Les organisateurs du RAID XL Le Comité Départemental D’Aquitaine de Surf Basée à l’Académie des Activités du Surf et du Littoral (ACASAL) à SoustonsPlage.  Ses missions : Administratives : Elaboration du règlement intérieur de l’association, établir des relations avec les Comités Départementaux. Formatives : Contrôle de la qualité d’encadrement du surf, délivrance de diplômes Fédéraux (juges, initiateur, animateur). Educatives : Se soucie du bon fonctionnement du Pôle Espoir de Bayonne. Sportives : Préparation du calendrier annuel des manifestations sportives, alimentation de la filière à l’accès au Haut Niveau.  Ses compétences : Organisme de Formation : Brevet d’Initiateur Fédéral de Surf, PSC1, PSE1, permis bateau, surf et handicap, accompagnateur fédéral scolaire, conduite de jet ski en mer. Evénementiel Sportif : Organisation de compétitions de Surf en Aquitaine, de raids sportifs. Président de l’association : Dominique Sanchis (réélu le 12/01/13) pour 4ans. Le mot du président : « Comme promis au terme de la 3ème édition du RAIX XL, nous revoilà cette année pour une édition encore plus riche en épreuve, en moyen technique mis en œuvre et en investissement humain, pour votre quête de performance sportives ! Bon Raid 2013 !» Sportivement,

2


Le

Conseil

Général

des

landes Pour répondre à une demande croissante en matière d’activités physique de pleine nature, le Conseil Général des landes a conduit des schémas d’aménagements du territoire au sein desquels les sports de nature sont intégrés (Plan Départemental d'Itinéraires de Promenades et de Randonnées, Schéma Tourisme, Landes 2040), il exerce avec volontarisme une compétence légale confiant aux départements le développement maîtrisé des sports de nature. 

Le Plan Départemental des Espaces Sites et Itinéraires des Landes (PDESI) est un outil de planification et d’aménagement qui permet l’inscription d’Espaces, Sites et Itinéraires (E.S.I.) dans le but d’améliorer, pérenniser et sécuriser l’accessibilité des zones sur lesquelles se pratiquent les sports de nature.

Le Conseil Général s’est alors doté d’une Commission Départementale des Espaces, Sites et Itinéraires (CDESI), instance de concertation et de réflexion collective regroupant des partenaires pluriels, pour élaborer les travaux préparatoires au vote d’un Plan Départemental des Espaces Site et Itinéraires (PDESI). Il Développe également une stratégie d’intervention pour protéger son patrimoine naturel : la gestion des espaces naturels sensibles tels que les cours d’eaux, les zones humides, les espaces boisés et les milieux ouverts (prairies, pelouses…). 

Les Espaces Naturels Sensibles Landais sont des sites remarquables par leur diversité biologique, valorisés et gérés par les Conseil Général des Landes. 3


Le RAID XL est l’illustration des actions envisageables au titre du PDESI (Plan Départemental des Espaces Sites et Itinéraires). Cet événement, en transposant les objectifs du PDESI dans un Raid Multisports, permet de faire découvrir à des sportifs venus de toute la France, confirmés ou amateurs, la diversité de l'offre des Sports de nature dans le département ainsi que la qualité des sites et de l'offre touristique. L'animation de la CDESI et la mise en œuvre du PDESI (Art.L.311-3 Code du Sport) :

" Un développement maîtrisé des sports de nature pour favoriser la pratique sportive des landais et servir de support à l’attractivité touristique du territoire tout en préservant et valorisant les qualités environnementales du département. " La CDESI a pour mission: 1. Proposer le Plan Départemental des Espaces Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature et concourir à son élaboration ; 2. Proposer les conventions relatives au plan ; 3. d’être consultée sur toute modification du plan ainsi que sur tout projet d’aménagement ou mesure de protection susceptible d’avoir une incidence sur l’exercice des sports de nature dans les espaces, sites et itinéraires inscrits au PDESI. Composée d’élus territoriaux, de représentants de l’Etat, du mouvement sportif, d’associations de protection de l’environnement, de professionnels des sports de nature, la CDESI est ainsi un outil collégial pour organiser la concertation entre les divers usagers et acteurs concernés. Elle a ainsi soumis le PDESI au vote de l’Assemblée départementale et proposera l'inscription des Espaces Sites et Itinéraires. 4


Tout au long de votre parcours, vous allez traverser différents milieux de pratique. Chaque milieu est alors concerné par différents acteurs :

Direction départementale des Territoires Maritimes (DDTM) Son rôle : Elle met en œuvre des politiques publiques d’aménagement et de développement durable des territoires et de la mer. Elle regroupe : la Direction Départementale de l’Equipement (DDE), la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt, les affaires maritimes (DDAM), une partie des services de la préfecture. En se qui concerne le RAID XL, ses missions s’exercent en particulier sur les domaines : - de la forêt et de la chasse dans un contexte de conséquences de la tempête Klaus de 2009 et de ressource à reconstituer, - des sites classés Natura 2000 - de l’eau et de ses usages (pêche, irrigation, ...), dans un cadre réglementaire durci et une ressource à partager et à protéger, - de l’environnement et du paysage, - du littoral notamment au titre de la gestion des eaux et du domaine public.

Focus sur les zones classées Natura 2000 Fondé sur les deux directives Habitats et Oiseaux, Natura 2000, le réseau écologique européen d’espaces de protection d’habitats et d’espèces menacés, a pour objectif de contribuer à la préservation de la biodiversité en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales. 7 millions d’hectares, représentant plus de 12% du territoire métropolitain, sont ainsi préservés sur terre comme en mer. Les sites Natura 2000 doivent faire l’objet de mesures de gestion adaptées.

L’Etang de Moliets fait parti des zone humides classées

5


Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCSPP) Ses missions dans le cadre du RAID XL : Protéger l’environnement : la DDCSPP aura pour mission d'appliquer les réglementations visant à maîtriser l'impact environnemental des manifestations sportives de pleine nature. Dans le cadre du RAID XL, la DDCSPP autorise ou non son organisation après avoir analysé le type de manifestation, les moyens mis en œuvre, et vérifie que la réglementation a correctement été prise en compte dans toutes les démarches d’organisation. Il a également une compétence à assurer si une telle manifestation peut être réalisée en toute sécurité.

Comité Départemental de Tourisme Equestre (CDTE)

Cette année exceptionnellement, nous avons la chance d’accueillir le CDTE sur notre manifestation sportive pour participer au bon déroulement du RAID XL. Toujours dans cette logique de développement des sports de nature, la pratique équestre reste une activité respectueuse de l’environnement et pouvant être réalisée en pleine nature. Au cours du RAID XL, les chevaux seront présents sur les épreuves aux terrains « meubles ». Ils assureront le bon déroulement des épreuves en clôturant la course.

6


L’Office

National

des

Forêts (ONF) Etablissement français chargé de la gestion des forêts publiques, placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche et du Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durable. Ses 3 missions :  Production du bois  Accueil du public  Protection du territoire et de la forêt Partenaire du développement local et touristique sur le littoral comme en montagne, l’Office approvisionne la filière bois, participe à la création et au maintien de l’emploi en zone rurale, et agit pour la protection et la sauvegarde des espèces de la faune et de la flore.

Conservatoire du littoral Le Conservatoire du littoral est membre de l’Union Mondiale pour la Nature (UICN), c’est un établissement public, créé en 1975. Il mène une politique foncière visant à la protection définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres. Il peut également intervenir dans les cantons côtiers en métropole, dans les départements d’Outre-mer, à Mayotte, ainsi que dans les communes riveraines des estuaires, des deltas et des lacs de plus de 1000 hectares. Ses objectifs :  Promouvoir le développement durable ; Connaître et veiller à l’équilibre des territoires urbains et ruraux.  Prévenir les risques naturels  Mettre en œuvre la politique de la mer et du littoral ; Assurer la gestion des gens de mer. 7


Syndicat Intercommunal à Vocation Multiples, Côte Sud (SIVOM) Ses compétences : Etude, réalisation et gestion des équipements nécessaires au développement des communes associées et, notamment, aménagements touristiques et équipements sociaux et éducatifs et culturels:    

la gestion du PORT DE PLAISANCE et du Domaine Public maritime concédé l'assainissement la recherche de la Ressource en eau la gestion de la salle de spectacle des Bourdaines à Seignosse (depuis le 30 mars 2006)

8


Focus sur les communes traversées Soustons : La ville de Soustons située près de l’océan, bénéficie d’une situation géographique et climatique privilégiée. A la fois proche des Pyrénées que du Pays Basque. Elle possède une forêt communale, patrimoine important tant sur le plan touristique qu’économique est suivie avec soin par une équipe compétente d’agents communaux en partenariat avec, l’Office National des Forêts. Le lac de Soustons : Superficie du plan d’eau : 380 ha ; Volume moyen : 2,5 millions de m3. Le canal entre Soustons-Ville et SoustonsPlage : Géré par la Direction Départemental des Territoires Maritimes. Il relit le lac de Soustous au lac marin de Port d’Albret. Le lac marin de Port d’Albret : Superficie du plan d’eau : 40 ha ; Volume moyen : 1,2 millions de m3. C’est le seul lac marin artificiel en France. Léon : Cette commune est riche en sentiers de randonnées ainsi qu’en pistes cyclables. Hossegor : Adossée à une forêt d'émeraude, bordée par l'océan, munie d'un lac marin et d'une plage infinie de sable fin, Hossegor reflète le prestige d'une longue tradition d'accueil. Fleuron architectural de la Côte Aquitaine, capitale européenne de surf et paradis du Golf, Hossegor préserve l'intelligence de son passé. 9


Les enjeux pour les acteurs locaux du tourisme

Le Comité Départemental du Tourisme C’est un organisme décentralisé qui exerce des missions légales et qui a pour vocation de contribuer au développement et au dynamisme du tourisme départemental.  Il prépare et met en œuvre la politique touristique du département. Un événement tel que le RAID XL permet de dynamiser le tourisme, en favorisant les courts séjours, et éventuellement augmenter le nombre d’excursionniste sur une période donnée. Le Printemps des Landes est également un enjeu de taille pour les acteurs du tourisme qui misent tout sur cette période de manifestations culturelles pour lancer la saison estivale 2013.

Les Offices de Tourisme Elles sont présentes dans chaque commune du département, et sont à votre service pour vous aider à organiser votre séjour grâce aux offres d’hébergements sur le territoire landais, des activités à pratiquer sur place ainsi que les événements culturels et sportifs de la saison. Elles sauront vous présenter la gastronomie locale et vous indiquer les meilleures adresses pour profiter pleinement des produits du terroir.

10


Les débuts du RAID XL A l’origine, le RAID XL découle de la « Journée Sport en famille » organisé par le mouvement sportif et le Conseil Général. Cette manifestation avait pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre, différentes activités sportives. La première édition du « Challenge Sports de Nature - RAID XL », née de la volonté du Conseil Général, qui souhaite en 2010, « changer de formule » en valorisant le potentiel des Activités Physiques de Pleine Nature, ainsi que celui de son littoral. En collaboration avec tous le mouvement sportif, le Comité Régional d’Aquitaine de Surf et sous l’égide du Comité Départemental Olympique et Sportif. Aujourd’hui, ce RAID sportif est organisé dans le cadre de l’ouverture du Printemps des Landes. Période durant laquelle de nombreuses manifestations sont organisées pour lancer la saison touristique estivale. Focus sur l’année 2010 Du 23 au 25 avril Parcours : de Mimizan à Capbreton, en passant par VieuxBoucau, Soustons et Hossegor. De nombreuses animations et initiations au surf étaient organisées pour le bonheur des landais et de ses touristes. Focus sur l’année 2011 Les 23 et 24 avril Parcours : de Saint-Paul-Lès-Dax à Hossegor ; en passant par Soustons. Focus sur l’année 2012 « La course des lacs » Les 28 et 29 avril Parcours : de Vielle-Saint-Girons à Hossegor, en passant par Soustons. 11


La charte générale du sportif éco-responsable

Respect des sites et bonne conduite Les Espaces Naturels Sensibles des Landes représentent un patrimoine collectif reconnu. Il est nécessaire d’adopter quelques règles de bonne conduite lors de pratiques sportives afin d’en préserver la qualité : Ne pas jeter de déchets par terre, je les jette lorsque je trouve une poubelle. Je préserve ainsi l’environnement et je respecte les animaux qui y vivent. Ne pas cueillir de plantes ou ramasser d’éléments essentiels à l’équilibre écologique du milieu naturel. Marcher uniquement sur les sentiers balisés, pour ne pas perturber les zones en restauration. « Pratiquant de sports de nature, n’imaginez pas que vous avez des droits : en course comme à l’entraînement, nous avons des devoirs et nous devons être exemplaires. Il en va de la survie des courses qui ne pourront perdurer que si toutes les organisations, tous les coureurs sont exemplaires. Evitez ainsi de labourer un champ cultivé, c’est interdit par la plupart des règlements mais même si l’organisateur a oublié de le mentionner, faites le tour des champs, le long de la clôture, ne violez pas les propriétés privées (ne passez pas de barrières, sauf autorisation expresse). Il arrive qu’un coureur laisse échapper un papier de barre de céréales, un bout de plastique, il est inadmissible que l’équipe suivante ne se baisse pas pour ramasser ce déchet et le mette rapidement dans une poche. Vous êtes rarement à quelques secondes près et ce geste est gagnant pour tout le monde. Les organisateurs seront certainement de plus en plus vigilants sur ce point et comprenez que l’organisation d’une course est un travail de passionnés, chronophage et qu’il fait souvent appel à de la négociation avec les pouvoirs publics qui mettent un point d’honneur à préserver les sites traversés de toute pollution. Limitons nos impacts sur l’environnement traversé, dès maintenant. » 12


Les milieux naturels traversés au cours du RAID XL La forêt landaise La forêt landaise s’étend sur 632 300 ha. On y trouve 70 222 ha de forêts de feuillus, 465 389 de forêts de résineux et 5 300 ha de peupleraies. Il atteint 72% au nord de l’Adour, possédant un massif forestier résineux, dominé par le Pin maritime : Le département des Landes représente 60% du massif des Landes de Gascogne, premier massif européen (en superficie). Il se maintient à 24 % au sud de l’Adour, où prédominent les espèces feuillues, notamment le Chêne pédonculé. En dehors de cette suprématie spatiale, la forêt des landes présente des caractéristiques à retenir :  Une quasi mono culture du Pin maritime (présent sur 87% des surfaces boisées)  Une propriété privée à 90%, dont 75% de la superficie appartient à moins de 20% de propriétaires : 20 900 d’entre eux possèdent une propriété de plus d’un hectare soit un total de 609 400 ha.  L’Office National des Forêts gère 65 000 ha dont 25 000 ha en forêt domaniale (essentiellement sur le cordon dunaire du littoral), 10 000 ha sur des terrains militaires et 30 000 ha en forêt des collectivités relevant du régime forestier.  Un intérêt économique, lié à la sylviculture, à l’exploitation et à la transformation des bois.  Une grande sensibilité aux incendies, ayant entraîné le développement d’une politique active de prévention depuis plusieurs décennies.  Un intérêt écologique (le réseau NATURA Epreuves de VTT en forêt sur la boucle PDIPR de 2000). Léon et une partie de celui de Moliets-et-Maa

13


Epreuve de coastering entre Soustonsplage et Les Casernes

Le littoral Les dunes Caractérisé par un amoncellement de sable, l’ensemble des dunes situées le long du littoral est appelé : le cordon dunaire.

Il est formé de plusieurs « étages » : Le haut de plage : Limite la montée des hauts de grandes marrées. Seules peuvent croître des plantes résistantes à une forte salinité. Celles-ci profitent des matières organiques de la laisse de mer L’avant-dune ou dune embryonnaire : ce sont les premières formations terrestre. Sur les côtes en érosion, les avant-dunes restent à un stade embryonnaire de faible volume, leur survie est précaire. Par ailleurs, les côtes bien alimentées en sable, elles peuvent atteindre un volume important. La dune « blanche » : Zone de forte accumulation de sable, elle constitue un obstacle net entre la plage et l’arrière dune. Elle est fixée par l’Oyat qui pousse en grandes touffes. La dune semi-fixée : Les apports de sables sont très faibles. Les végétaux de cet espace laissent place à une pelouse de dune « grise ». La frange forestière : cette forêt de pins implantée par l’homme s’enrichit par colonisation naturelle de chênes. 14


« Pour bien jouer leur rôle de protection, les dunes littorales doivent être régulièrement entretenues et protégées. »

La Voie Verte La Voie Verte du littoral dans les Landes est une belle Voie Verte de 162 km, élément de la piste continue qui relie la Pointe de Grave à Tarnos sur 380 km. Réalisée en enrobé lisse, de qualité inégale, elle longe la côte, à l’arrière de la première rangée de dunes, en pleine forêt, et dessert toutes les stations balnéaires. Les paysages sont magnifiques, variés, on est en pleine la forêt et l’on peut rejoindre facilement, sur des pistes cyclables, l’Océan et ses longues plages, ou les petites villes proches. La Voie Verte s’achève à Tarnos-plage, à seulement 5 km du pont sur l’Adour permettant d’entrer dans Bayonne, ou de continuer vers Biarritz!

Epreuves de VTT sur piste cyclable entre Soustons ainsi qu’entre Léon et Seignosse et Hossegor

15


Les lacs marins

Le lac d’Hossegor Le lac marin d’Hossegor est un des vestiges de l’ancien lit de l’Adour dont l’embouchure a été détournée en 1578. Il a été raccordé à l’océan en 1876 et se remplit et se vide au gré des marées. Un circuit piétonnier d’une longueur d’environ 5,800 km en fait le tour et de nombreux marcheurs et joggeurs l’utilisent souvent. Il héberge également des installations ostréicoles. Sa faune est assez riche, on y trouve : crabes verts, couteaux, crevettes grises, huîtres, coques et moules; des mulets, bars, anguilles, plies, lançons, vives, dorades royales et gobie et enfin des mouettes rieuses, goélands, aigrettes, grands cormorans, bécasseau variable et hérons cendrés.

Le lac Port d’Albret Vieux Boucau, signifiant « vieille embouchure », fut autrefois Port d’Albret. Il pourrait être encore le premier port du littoral landais à l’embouchure de l’Adour, si le fleuve n’avait pas été détourné en 1578 pour lui donner son estuaire actuel à Bayonne. Le Lac Marin tel qu’on le connait aujourd’hui a vu le jour en 1966, en effet avant sa création la commune était confrontée à une obstruction régulière de l’embouchure due à l’ensablement. De nombreux projet se sont succédés sur la construction de digues mais aucunes ne fut satisfaisante. C’est la mise en place du lac marin qui mit fin à cette situation d’ensablement. On remarque au milieu du lac, une île formant un espace boisé qui représente un véritable havre de paix pour les oiseaux. Cette île était une presqu’île avant que la nature y reprenne ses droits, cependant il est possible de s’y rendre en barque, pédalos ou canoë. 16


Faune et flore des landes de Gascogne

Flore des dunes Oyats des dunes : Espèce de plante vivace originaire de l’Ancien Monde. On la retrouve sur des terrains sablonneux. Grâce à un système racinaire très profond, il est utilisé pour fixé la dune sur tout le littoral Atlantique. Panicaut des dunes : Son feuillage persistant est souvent épineux. Ses fleurs sont souvent de couleurs bleues, blanches ou vertes et sont composé de bractées, plus ou moins grosses, épineuses et colorées. Liseron : C’est une plante herbacée vivace. Le plus souvent rampante, aux feuilles assez charnues, aux grandes fleurs solitaires.

Flore des forêts landaises Les chênes lièges : Ces forêts sont importantes pour la préservation de la biodiversité (classement Natura 2000). Ces milieux jouent également un rôle dans la régulation du cycle hydrologique, la protection des sols et la séquestration du carbone. Le chêne liège à longtemps été un des La fougère aigle : Elle est très commune dans la forêt des Landes, voire envahissante. Cette plante toxique a longtemps été utilisée à des fins alimentaires et médicinales et reste utilisée, notamment en horticulture. Elle se développe sur des terrains en pleine lumière ou semi-ombragés. Elle est indifférente à l’humidité du sol. 17


Flore des forêts landaises (suite) Ajoncs nains ou petits ajoncs : Ce petit arbrisseau vivace est très épineux. Il est parfois appelé ajonc des Landes, petit Landin ou bruyère jaune. Il peut être associé au genêt qui lui ne possède pas d’épines mais garde les mêmes fleurs jaunes.

Pins maritime : Conifère de la famille des pinacées. Cet arbre peut atteindre 30 mètres de hauteur et peut vivre jusqu’à 500 ans. L'écorce est gris pâle pour les jeunes arbres, devient rougeâtre puis rougeâtre-noir au fil de l'âge. Épaisse, elle se crevasse avec les années et les rhytidomes forment de grandes écailles. Le tronc du Pin Maritime est flexueux. L'enracinement est d'abord plongeant, puis traçant. Il est plus résistant aux tempêtes que le pin sylvestre. Pins sylvestre : Arbre élancé au long tronc nu, pouvant vivre plus de 500 ans. Il peut atteindre quarante mètres de hauteur. Il se reconnaît notamment à la couleur ocre-rouge de son écorce, dans la partie haute du tronc de l'arbre adulte, les rhytidomes devenant gris en vieillissant. 18


19


Faune des forêts landaises

Le chevreuil : Il est le plus petit représentant des cervidés européens, et réputé pour être agile et rapide. Le mâle porte des bois qui tombent chaque année, puis repoussent. La femelle appelée « la chevrette », ne porte pas de bois et est reconnaissable à sa tâche en forme de cœur. Il fréquente différents milieux comme les lisières de bois, près et culture. Il est observable aussi bien en forêt, qu’au cœur de la forêt. Le cerf élaphe : Le cerf porte des bois qui tombent chaque année, à la fin de l’hiver et qui repoussent jusqu’en Juillet. On l’observe en forêt, en montagne, le soir dans les plaines avoisinantes. Le sanglier : Sorte de cochon sauvage. Mammifère omnivore et forestier, le sanglier se déplace souvent en « bande ». Le mâle possède des canines redoutables. Plutôt attaché à son territoire, il peut cependant parcourir des kilomètres à la recherche de nourritures. Le faisan commun : Le mâle présente un pelage coloré, généralement ocre et rouille aux reflets brillants. Il mesure 75 à 90 cm de long (dont 50 cm de queue). Son habitat se compose essentiellement de bois, de haies et de bosquets régulièrement entretenus, de culture, ou encore de jachère. 20


Faune des forêts landaises (suite)

Le lièvre d’Europe : Il est de couler brun/roux, l’extrémité de ses longues oreilles est noire. Ses pattes arrière sont plus grandes que ses pattes avant, ce qui lui permet de courir vite. La femelle est appelée hase, le mâle bouquin. L’oie cendrée : En hiver elle recherche les zones en eau, lacs estuaires, prairies inondées. Pendant la reproduction elle va se cantonner plutôt dans les marais ou les roselières. Entre mai et août, les oies perds les grandes plumes de ses ailes (rémiges) et ne peur plus voler pendant 3 semaines. Les oies sont migratrices et quelques-unes nichent en France. La bécassine des marais : Elle vit dans de multiples habitats humides tels que : dans les tourbières, les marais, les prairies inondées et en bord de rivière. Elle vit en petit groupe. Oiseau migrateur présent dès le mois de Juillet.

21


Fête de la Tulipe à Soustons

Nouveauté : concours floral Pour son 1er concours floral, la fête de la tulipe reçoit 3 écoles d'art floral : 2 écoles d'inspiration occidentale -celle de Bagnères de Bigorre dirigée par un juge national et celle de Bordeaux ayant à sa tête un juge international- et une école d'inspiration orientale. Cette dernière construit des IKEBANA, bouquets traditionnels japonais. L’Ikebana remonte au 6ème siècle, quand des moines bouddhistes viennent au Japon et introduisent le rite d’offrandes de fleurs au Bouddha. Les Samurais, guerriers japonais, s’initient au 17ème siècle à l’Ikebana comme méthode de relaxation. Ce n’est qu’au 19ème siècle que les femmes se créent des loisirs et étudient l’Ikebana. Fondée en 1927 par Sofu Teshigahara, l’école Sogetsu reçu l’année dernière a fait de l’art traditionnel de l’Ikebana un art contemporain. Le défilé des chars : (Affiche ou flyer + programme de la manifestation)

22


Création du « Livret Environnemental Raid XL 2013 » par Lucile Auquinet Comité Régional d’Aquitaine de Surf Commission environnement Acasal 1 Avenue de Fray 40140 Soustons plage 05 58 49 31 37 06 74 82 74 17 info@surfingaquitaine.com www.surfingaquitaine.com

23

LIVRET ENVRIONNEMENTAL RAID XL 2013  

Ce livret vous permettra de connaitre l'environnement traversé durant le Raid XL 2013 et les nombreuses collaborations qui ont été mises en...

Advertisement