Page 1


Jean Dolhats


George Pool

Il n’y a pas grand chose à raconter sur ce tre flip mis à part que le temps que ses potes Mat Débauché et Vincent Milou fassent quelques tentatives de backside 360 et frontside flip, George a rentré son trick en seulement deux essais, juste avant de se faire virer du spot, comme trop souvent…


Le programme de la colonie est on ne peut plus simple : partir skater à Barcelone après avoir passé une petite journée-étape à Toulouse. Les trois jeunes se connaissent déjà pas mal, vu qu’ils arpentent la plupart des gros contests tout au long de l’année. Le premier repas est l’occasion pour les monos de faire 62


Backside air

plus ample connaissance avec eux afin d’évaluer l’ampleur de la tâche à venir. Un steak-frites et un ice-tea pêche plus tard, nous voilà tous au dodo afin d’être en forme le lendemain. Et on a bien fait de se coucher tôt, parce qu’un jeune, du moins un de ceux que l’on a embarqué avec nous, ça se lève aux

aurores, vers 8 heures, et c’est d’attaque pour skater une petite heure plus tard, alors qu’il y a encore du brouillard et que le froid hivernal est rude. Nous arrivons au spot en fin de matinée : une nouvelle pool, plutôt réussie. Les jeunes sont chauds, et un petit quart d’heure plus tard, les tricks pleuvent dans

tous les sens. On ne sait plus trop si Julien appartient au groupe des jeunes ou à celui des monos, il skate à fond la caisse en gueulant que le spot est trop bien. La session bat son plein, le soleil commence doucement à nous caresser de ses rayons, lorsqu’Aurélien a comme qui dirait eu un moment d’inattention. Il drope le grand côté du bowl, mais juste au-dessus de la deathbox. Il bloque donc à peine les roues posées et atterrit directement sur le front en bas de la courbe. L’ambiance en prend un coup. Aurélien n’a pas perdu connaissance, mais le choc a été violent, donc on file à l’hôpital pour un petit examen de sécurité, histoire d’être tranquille le reste du tour. Une fois rassurés, nous retournons au bowl où Aurélien profite de son repos forcé pour faire quelques photos, enfin beaucoup de photos, énormément de photos même… Pendant ce temps, du haut de ses 14 ans, Vincent, pour qui les transitions n’ont aucun secret, puisqu’il nous vient de Marseille, s’occupe personnellement du bowl en question. Si bien que la nuit arrive sans que l’on ne s’inquiète vraiment de l’heure qu’il est. On plie bagage et on retourne prendre des forces car demain sera une journée “bagnole”...


Switch flip

78


Salut Manu, tu viens du Pays Basque, c’est bien ça ?

Oui, c'est un endroit où il fait bon vivre, on a la mer, la montagne et les spots du côté espagnol. Il y a pas mal d'endroits sympas pour faire des soirées, une bonne ambiance… Bref, le paradis !

Fakie heelflip fakie five-O fakie frontside shove-it out

Tu envisages de rester vivre au Pays Basque ou tu préfèrerais aller voir ce qui se passe ailleurs ?

d'heure de Bordeaux, alors j'en profite pour skater là-bas de temps en temps.

Je ne sais pas trop... Je ne suis pas du genre à me projeter dans l'avenir, donc on verra bien… Aujourd’hui, tu travailles et vis à Bordeaux, avec ton frère, qu’est-ce que tu fais exactement ?

Je travaille dans une grosse boîte de travaux publics qui construit des autoroutes... Donc, je suis les chantiers en France. Grâce à ça, je peux voir beaucoup de spots, là, par exemple, je suis à un quart

Quelles études as-tu suivies pour en arriver là ?

J'ai passé un BTS Géomètre à Toulouse où je n’ai pas fait que bosser...

Tu es géomètre. D’un point de vu extérieur, ça ne semble pas vraiment passionnant…

Justement, je trouve que c'est très intéressant. C'est un boulot où tu es parfois au bureau, mais souvent sur le terrain. Et puis les tâches sont toujours différentes, du coup, les journées ne se ressemblent pas. Et puis ce n’est pas très physique, donc tous les soirs je suis d’attaque pour me faire une petite session. 79


Slappy 5050

« Je bosse dans les jardins toute la semaine et le week-end, c’est le rituel, je skate avec les potes… »

Qu’est ce qui t’a le plus plu et déplu là-bas ? Le mieux, c’était la facilité avec laquelle on grugeait le métro et le train… Ce qui m’a le plus déplu c’est le prix des bières ! Comment se passe ta vie à Antibes ? En ce moment je travaille pas mal, donc c’est un peu galère, je n’ai pas trop de temps libre. Je bosse dans les jardins toute la semaine et le week-end, c’est le rituel, je skate avec les potes, on se fait des barbecues de temps en temps le midi, avant d’attaquer une bonne session… La belle vie !

50


Frontside boardslide

Où pourrais-tu envisager d’aller t’installer ? J’aimerais bien m’installer sur Bayonne pour septembre. Avec le FTW Gang on va se louer une baraque et bien profiter ! Qu’est-ce que tu fais lorsque tu n’es pas en train de skater ? Je joue pas mal de la guitare électrique, j’avais commencé plus jeune et j’avais tout de suite arrêté. Il y a deux ans, je suis parti passer un petit séjour au Pays Basque et je suis pas mal resté avec Mathieu Dupuy et Janos (le légendaire sosie bayonnais de Janoski !). Comme ils jouent tous les deux beaucoup, ils m’ont vite remis dans le bain et depuis je n’ai pas arrêté, je suis à fond ! Sinon, quand je suis à Antibes j’aime bien aller à la pêche avec les potes, on prend les vélos et on va se caler sur les falaises.

Tu as suivi des études et une formation de paysagiste, c’est bien ça ? Oui, j’ai fait un CAP paysagiste, mais je ne suis pas vraiment fan de ce boulot, je fais surtout ça pour gagner de l’argent pour le moment, mais si j’ai l’opportunité de faire autre chose un de ces jours, je ne manquerai pas l’occasion ! Pour finir, imaginons que tu gagnes 10 millions d’euros, qu’est ce que tu ferais de tout cet argent ? Je m’achèterais une énorme baraque au Mexique et je partirais vivre là-bas avec tous mes potes. Évidemment, je construis aussi un énorme skatepark dans le jardin, ça va sans dire, mais il ne faut pas trop rêver hein ! 51


Dave Chami


Yaje Popson Switch backside 50-50

SuGaR 145  

Ben Botta, Manu Etchegoyen, Brian Bunting et Arno Wagner en interviews, la première vraie tournée d'une bande de potes, les Goûts et les Cou...