Issuu on Google+

m

m

un

es

mmunauté d Co e

Co

N°21 Janvier 2014

Communauté Communes Communautédede Communes

Lettre d’information de la Communauté

Pays Sud Gâtine

Pays Sud Gâtine Le 31 décembre 2013, la communauté de communes fête ses vingt ans.

Edito

Depuis sa création, les communes ont renforcé leur confiance en déléguant de nombreuses compétences comme l’école, la voirie et le développement économique et nous avons appris à travailler ensemble. Durant ces vingt dernières années, de nombreux projets ont pu être menés à terme dans les domaines délégués. Et si nous avons réussi, c’est grâce à cette confiance donnée et cet élan de solidarité entre les communes qui composent notre communauté. Le PLU Intercommunal est en voie d’aboutir. C’est un vaste projet communautaire auquel nos communes participent dans le but d’imaginer notre territoire pour les 15 ans à venir. Les domaines de l’environnement, de l’urbanisme et de l’économie sont abordés. Notre futur document d’urbanisme doit aussi être conforme avec le schéma de cohérence territorial (SCOT) que le Pays de Gâtine est en train d’élaborer avec ses communes membres et auquel nous participons activement. L’école du Chambon à Clavé bénéficiera cette année de travaux importants. Les classes vont être rénovées, une garderie va être construite et le chauffage de l’ensemble des bâtiments sera remplacé par une chaudière à granulés en partenariat avec la commune de Clavé. Il nous restera une phase de travaux à l’école de Saint-Pardoux et nous aurons terminé la restructuration de l’ensemble de nos écoles. La mise en place des rythmes scolaires est aussi un vaste chantier sur lequel nous travaillons en collaboration avec les communes, les enseignants et les parents d’élèves. Nous souhaitons réussir cette réforme afin d’apporter des activités de qualité à nos enfants. Une nouvelle gendarmerie est en construction, la première pierre a été posée le 11 octobre dernier à Mazières en Gâtine. Quinze mois de travaux seront nécessaires avant que nos gendarmes puissent emménager dans leurs nouveaux locaux. La zone d’activité de la Croix des Vignes dont les travaux d’aménagement débuteront fin 2014 sera dédiée plus particulièrement à l’artisanat. Nous avons donc spécialisé nos différentes zones d’activité afin de pouvoir répondre aux demandes des entreprises et surtout rester cohérent dans le développement économique de notre territoire. D’autres projets sont en train de germer, le plus important étant la construction d’une maison de santé regroupant toutes les professions libérales de santé. Nous étudions également la possibilité d’élargir notre compétence voirie en prenant en charge la totalité des voies communales goudronnées. Tous ces projets communautaires sont le fruit d’une coopération solidaire entre nos communes. 2014 sera aussi une année d’élection au cours de laquelle les conseils municipaux vont se renouveler. Mon souhait le plus cher serait que cette entente communautaire perdure et que de nombreux projets voient le jour sur notre territoire. Au nom du Conseil Communautaire, je vous présente tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Pascal OLIVIER

Président de la Communauté de Communes


Urbanisme // Plan Local d’Urbanisme Intercommunal La Communauté de Communes du Pays Sud Gâtine s’est lancée en milieu d’année 2012 dans l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi). Le projet porte sur les 12 communes qui représentent une population de 6 770 habitants en 2009. Organisé en trois temps principaux, le PLUi arrive aujourd’hui à la fin de la phase de zonage et de règlement.

Retour sur les phases d’élaboration du PLUi 1. Le Diagnostic, un regard sur le territoire…

Premier temps fort de la démarche de construction d’un PLU, un diagnostic du territoire intercommunal, dans l’ensemble de ses composantes (cadre de vie, profils socio-démographiques des habitants, dynamique d’emplois, tissu commercial, déplacements…), a été réalisé en fin d’année 2012. Cet état des lieux de la communauté de communes a permis de dégager les grandes dynamiques à l’œuvre sur le territoire intercommunal et ainsi réfléchir aux actions à engager afin d’accompagner ou au contraire de contrer ces dynamiques.

2

2. …pour un projet cohérent et durable matérialisé par le PADD… À partir de ces constats, le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) de la communauté de communes à horizon 15 ans a été élaboré. Pièce fondamentale du Plan Local d’Urbanisme intercommunal, le PADD définit les principales orientations intercommunales concernant les politiques d’habitat, d’aménagement, d’urbanisme, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, d’équipement économique, de développement commercial et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. Ce projet déjà présenté aux habitants de l’intercommunalité lors d’une réunion publique organisée en juin 2013, se décline en deux axes majeurs : 4 Axe 1 : Inscrire le projet d’aménagement au sein de l’armature naturelle et agricole L’agriculture est le premier secteur d’emploi de Sud Gâtine et constitue un atout économique pour le territoire. Elle a également façonné le paysage de bocage typique de Gâtine, qui participe au cadre de vie du territoire. Le projet de la Communauté de


Urbanisme Communes s’attache à garantir la pérennité et le dynamisme de l’activité agricole en : • Affirmant

territoire

la vocation agricole d’une large partie du

• Préconisant

un mode de développement laissant une large part au renouvellement urbain et au comblement des dents creuses (les dents creuses sont des parcelles non bâties comprises entre des parcelles bâties au sein du tissu urbain)

• Limitant

le mitage au sein de l’espace agricole

• Permettant

les déplacements d’engins agricoles sur l’ensemble du territoire

• La

Communauté de Communes du Pays Sud Gâtine dispose également d’un patrimoine naturel et paysager riche que le PLUi s’attachera à préserver et à mettre en valeur en :

• Préservant

les continuités écologiques qui s’appuient sur un maillage bocager dense, les boisements, les cours d’eau et les zones humides. Ces espaces n’ont pas une fonction exclusivement écologique et peuvent également être utilisés pour l’agriculture ou la promenade

• Préservant

le patrimoine classé. Au-delà des monuments historiques, il s’agit de préserver et mettre en valeur le patrimoine « particulier » du Sud-Gâtine.

• Permettant

la découverte des paysages et espaces naturels par le renforcement et le développement des liaisons douces et des réseaux de sentiers

4 Axe 2 : Maintenir, organiser et maîtriser le développement urbain La vie quotidienne des habitants s’organise autour de 3 bassins : • Beaulieu-sous-Parthenay

Vouhé.

/ Saint-Pardoux / Soutiers

• La

Boissière-en-Gâtine / Les Groseillers / Mazièresen-Gâtine / Saint-Marc-la-Lande / Verruyes.

• Clavé

/ Saint-Georges-de-Noisné / Saint-Lin.

A l’intérieur de ces bassins peuvent être distingués des bassins d’hyper-proximité structurés autour des regroupements scolaires et éventuellement de quelques commerces et services. Le PLUi entend conforter cette organisation en : • Maintenant

le bon niveau d’équipement et de services.

• Améliorant la mobilité des habitants

(créer des liaisons douces, favoriser la pratique du co-voiturage).

• Permettant

l’aménagement et le développement des zones d’activités communautaires.

• Requalifiant

les autres sites d’activités existants et en y permettant l’évolution des établissements qui y sont implantés.

La Communautés de Communes souhaite poursuivre la dynamique démographique engagée dans les années 2000. Elle se fixe ainsi un objectif de construction de 600 logements neufs sur la période 2014-2029.

3. La traduction réglementaire du PADD à travers le zonage, le règlement et les Orientations d’Aménagement et de Programmation Depuis la définition du projet intercommunal, la communauté de communes a travaillé sur l’élaboration d’un zonage, d’un règlement et d’Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP). Ces pièces sont chargées de traduire les orientations prises par le PADD. Le zonage correspond à la délimitation parcellaire des différentes zones du PLU. Le territoire intercommunal est divisé en 4 zones : ➠ les zones urbaines, dites zones « U », sont des zones déjà urbanisées où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les nouvelles constructions. Cela correspond aux bourgs et aux villages identifiés en phase PADD. ➠ les zones à urbaniser, dites zones « AU », sont des secteurs destinés à être ouverts à l’urbanisation à plus ou moins long terme. ➠ les zones agricoles, dites zones « A », sont des secteurs, équipés ou non, à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique des terres. Seules les constructions à usage de services publics ou agricoles sont autorisées. ➠ les zones naturelles, dites zones « N », sont des secteurs à vocation naturelle sur lesquels la constructibilité est fortement limitée. Le règlement définit, sur chacune de ces zones, les possibilités de construction inhérentes à chaque terrain et les conditions permettant la constructibilité d’un terrain. En plus du règlement et du zonage, des éléments graphiques viennent préciser certaines dispositions : ➠ Emplacements réservés. ➠ Espaces Boisés Classés.

➠ Patrimoines à protéger au titre de la Loi Paysage. Cela concerne notamment les haies d’intérêt (cf. zoom) Local n la P le l, Pour rappe ➠ Zones humides. unal intercomm e m is n a rb itr d’U r ie m au pre Enfin, les Orientations d’Aménages’appliquera t remplacera e ment et de Programmation définissent 5 1 mestre 20 ommuc ts n e m notamment les modalités d’aménageu c alors les do e cartes u q ls te ment de secteurs particuliers (futurs ls naux actue d’Occun la P lotissements, projets de réaménages, communale ou Plan , ls o S ment des centres-bourgs…). s e pations d s come m is n a rb Locaux d’U munaux.

3


Urbanisme // Plan Local d’Urbanisme Intercommunal

4 Zoom sur l’inventaire participatif du bocage Historiquement présent, le bocage est un élément identitaire du paysage de la Gâtine. Puzzle assemblant haies, talus, fossés, parcelles agricoles, bétail, cours d’eau et faune sauvage, c’est une mosaïque dont les pièces sont en interaction étroite. À l’interface entre différents espaces, le bocage remplit de nombreuses fonctions : il accueille une biodiversité parfois riche, structure le paysage, protège les cultures et le bétail en agissant comme brise-vent, fixe les berges, favorise l’infiltration des eaux vers les nappes, limite l’érosion des sols, etc. Aujourd’hui, la prise de conscience de l’intérêt de la protection de ce patrimoine est collective : élus, citoyens et agriculteurs ont connaissance de la valeur culturelle, écologique et économique du bocage. Ainsi, dans le cadre de l’élaboration du PLU intercommunal la communauté de communes entend réaffirmer son attachement au bocage par le classement de certains linéaires de haies au titre de la Loi Paysage. Afin d’argumenter ce classement, les élus ont souhaité se doter d’un état des lieux du patrimoine bocager à l’échelle du territoire, véritable outil d’aide à la décision. Ceci s’est traduit par la réalisation, à l’automne dernier, d’un inventaire des haies au sein de secteurs à enjeux (proximité de cours d’eau, de zones humides,

de voies …), selon différents critères (position topographique, intérêt paysager, intérêt pour la biodiversité...). Dans un souci de concertation la plus large possible, les élus ont souhaité que cet inventaire soit réalisé selon une démarche participative, impliquant des groupes de travail, constitués à l’échelle communale. La banque de données ainsi constituée a été analysée par le bureau d’études Even Conseil afin de définir les entités à fort enjeu de conservation. Après restitution des résultats de l’étude, chaque commune, en concertation avec les acteurs du territoire, a procédé à des arbitrages afin de définir avec pertinence, les éléments à inscrire au zonage du PLUi. Ainsi les haies repérées au zonage seront soumises au règlement suivant : « Les travaux ayant pour effet de détruire ou de porter atteinte à une haie repérée au plan de zonage doivent faire l’objet d’une autorisation d’urbanisme. Cette dernière pourra être refusée ou soumise à des conditions particulières si les travaux sont de nature à leur porter atteinte de manière irrémédiable, les principaux critères de décision étant l’état sanitaire des arbres, la fonction précise de la haie, la sécurité, la fonctionnalité agricole et la fonctionnalité des accès. En cas d’arrachage, en tant que mesure compensatoire, une haie devra être plantée dans les mêmes proportions que celle détruite (linéaire supérieur ou équivalent). »

Prochaine réunion publique d’information sur le plan local d’urbanisme intercommunal

Mercredi 29 janvier 2014 à 20 h 30 Salle des fêtes de Verruyes.

4

SUITE


Bâtiments // LA SECURITE, UNE EVIDENCE protection

Pôle sportif Pour sécuriser les alentours et faciliter l’accès de la salle, un éclairage public a été installé sur le parking longeant le cimetière et une vidéo protection a été mise en place à toutes les portes d’accès suite aux nombreuses dégradations et incivilités. En cas d’ urgence, un défibrillateur a été installé à l’entrée principale de la salle, côté extérieur.

Des rangements supplémentaires vont être installés en extension du pôle sportif, par l’intermédiaire de deux containers maritimes réaménagés. Compte tenu de la spécificité technique de ce projet, un nouveau permis de construire a dû être déposé. Les associations sportives et les scolaires pourront bénéficier de ce nouvel équipement au dernier trimestre 2014.

Pose de la première pierre de la nouvelle caserne de gendarmerie Les travaux de construction de la nouvelle caserne de gendarmerie, située route du mémorial à Mazières en Gâtine, ont débuté à l’automne dernier. La première pierre a été posée le 11 octobre en présence du Colonel Jacquet, commandant le groupement de gendarmerie des Deux-Sèvres, M. Laurent Olivier, Sous-Préfet de la circonscription de Parthenay, M. JeanMarie Morisset, conseiller général du canton, et M. Pascal Olivier, Président de la communauté de communes. La communauté de communes, maître d’ouvrage du projet, finance l’investissement de 1.5 million d’euros à hauteur de 70 %, le reste étant pris en charge par l’État. Les loyers de la gendarmerie nationale équilibreront à terme le financement. La nouvelle caserne intégrera des locaux de services (214 m²) et cinq hébergements (deux T5 et trois T4, pour une surface de 726 m²).

Voirie

// fin du programme 2001-2013 La communauté de communes continue de rénover ses axes routiers communautaires Travaux réalisés en 2013 : 70 000 € sur 20 515 m² soit 4,800 km • Verruyes : la Fouquetière • Soutiers : vc 1 – tronçon Veillerie / la Rulière

• St Pardoux : vc 2 – les Bonnetières • Mazières en Gâtine : Ternan

• Beaulieu sous Parthenay : Tronçon Borde / la Guillonnière

Une étude est en cours visant à étendre la compétence voirie aux chemins communaux goudronnés représentant 125 km supplémentaires.

// Un nouveau technicien

Informatique

Mathieu PINEAU a rejoint l’équipe au siège social depuis le 1er septembre 2013 en remplacement de Nicolas BRUNET. Chargé de la maintenance et du développement informatique de tous les établissements communautaires, il apporte aussi son aide et conseils auprès des mairies.

5


Enfance Depuis plusieurs mois, la Communauté de Communes a mené une réflexion sur le relais petite enfance et la halte-garderie. La Commission enfance, composée d’élus, ainsi que le comité de suivi réunissant les partenaires ont travaillé sur l’évolution de ces services ayant pour objectif de répondre au mieux aux besoins et demandes des familles.

// Le Relais petite enfance Lieu d’accueil, d’animation et d’information pour les assistantes maternelles, les enfants, et les parents, situé à l’Ombrelle à St Pardoux L’animation de ce relais est assurée par Nadine Decorce, éducatrice de jeunes enfants. Contact : 05 49 69 05 52 Mail : relaisombrelle@ccsudgatine.fr

Nadine DECORCE

Jours et Horaires d’ouverture : Les lundis de 8 h 30 à 18 h Les jeudis de 9 h 30 à 19 h Les vendredis de 8 h 30 à 18 h (Fermé lors des vacances scolaires, sauf 1ère semaine de juillet et les 2 dernières semaines d’août).

A qui s’adresse le relais ?

Le relais, c’est quoi ?

Aux parents : Une information globale sur les modes d’accueil de la petite enfance, une mise en relation avec les assistantes maternelles agréées, une information sur les droits et obligations d’employeurs (contrat de travail, aides financières...), des conseils pour toutes les démarches administratives, une écoute et un accompagnement concernant l’accueil de votre enfant Aux Assistantes maternelles : Une mise en relation avec les parents qui recherchent une assistante maternelle agréée Une information actualisée sur les droits et obligations : statut, agrément, formation, rémunération... Des échanges avec d’autres assistantes maternelles agréées et d’autres professionnels de la petite enfance (animations autour de l’enfant) Des renseignements sur les conditions d’agrément, les avantages liés au statut d’assistante maternelle agréée. Aux enfants • un lieu ressources avec des jouets, des livres, des espaces créatifs, des animations... • un lieu de vie d’échanges entre enfants • un lieu de socialisation pour préparer l’entrée à l’école maternelle • un lieu d’éveil pour l’enfant.

6

Des ateliers d’éveil Un atelier est proposé tous les lundis matins de 9 h 30 à 11 h 30 à l’Ombrelle à St Pardoux. Il est gratuit et ouvert à tous les parents, les assistantes maternelles et les enfants. Des soirées d’échanges de savoir faire Ces soirées permettent de se retrouver, créer ensemble : atelier de la voix, musique, fabrication de marionnettes, réalisation d’un coussin de la colère, du land art, sensibilisation à l’environnement, art de la récup... Elles pourront être proposées avec la collaboration d’artistes locaux et la mise en valeur des talents de chacun. Des débats et soutien à l’éducation des jeunes enfants Des soirées d’informations sont mises en place en partenariat avec d’autres relais petite enfance de Gâtine.

Des projets d’actions intergénérationnelles pour le bonheur de tous Un partenariat garanti avec les relais petite enfance des Deux-Sèvres, la Caisse d’Allocations Familiales, la Mutualité Sociale Agricole, la Protection Maternelle et Infantile... N’hésitez pas à rejoindre ce service gratuit et ouvert à tous en participant aux ateliers, aux soirées thématiques !!!!


Enfance // La halte – garderie La Halte-Garderie accueille les enfants de 2 mois ½ à 4 ans, dans les locaux de l’Ombrelle à St Pardoux. Elle peut accueillir 12 enfants par heure. La prise en charge des enfants est assurée par une équipe pluridisciplinaire diplômée de 3 personnes : • Nathalie FRAIGNEAU, éducatrice de jeunes enfants, • Élisabeth LAVAUD, auxiliaire de puériculture, • Sabine RAYMOND, CAP Petite Enfance, directement impliquée dans la vie quotidienne de l’enfant (soins, activités, repas, bien-être). Contact : 05 49 69 74 27 - haltegarderie@ccsudgatine.fr

Jours et Horaires d’ouverture : 3 jours par semaine depuis le 1er septembre 2013 : les mardi, jeudi et vendredi de 8 h à 18 h fermée pendant les vacances scolaires

// L’accueil de loisirs Lors des vacances scolaires, un accueil de loisirs est proposé aux enfants de 3 à 14 ans, situé à l’Ombrelle à St Pardoux. De nombreuses activités ont été proposées aux enfants durant le mois de juillet ainsi que des mini-camps :

Coût des services enfance supporté par la Communauté de Communes pour l’année 2012

• Au Lambon : Kayak, Escalade, Accrobranche, piscine,

veillées et activités de plein air

Dépenses totales

Reste à charge de la cdc

• A

Accueils de loisirs des vacances

59 314 €

19 370 €

• A Vouneuil

Accueils périscolaires 229 260 € et Mercredi Loisirs

71 925 €

Halte-Garderie

46 447 €

26 016 €

Relais Assistantes Maternelles

13 300 €

7 684 €

Garde en horaires décalés

11 420 €

6 211 €

la Garette : Barque, baignade, grands jeux, veillées... sur Vienne : Tir à l’arc, canoë, baignade, activités de plein air, veillées...

144 enfants ont été accueillis avec une moyenne de 75 enfants par semaine. Les inscriptions : Une journée d’inscription est proposée avant chaque période de vacances. • pour les petites vacances scolaires : inscriptions à la journée. • pour la période estivale : inscriptions à la semaine. Prochaines dates d’ouverture : Du 24 au 28 février 2014 Du 22 au 25 avril 2014 Du 7 juillet au 1er août 2014

Pour tout renseignement, contacter le service animation de la Communauté de Communes au 05 49 63 22 31.

7


Écoles // au coeur des prioritÉs

Les effectifs de la rentrée 2013 Quasi stable puisque 550 élèves fréquentent nos 6 écoles publiques (548 à la rentrée 2012) répartis sur 25 classes soit une moyenne de 22 élèves par classe encadrés par 31 enseignants dont 6 nouveaux. Les 2 écoles privées de St Georges de Noisné et St Pardoux totalisent 125 élèves (123 l’an passé) répartis sur 6 classes.

Inauguration le 4 mai 2013 Trois sites ont été inaugurés au printemps 2013 suite à des travaux de réhabilitation, en présence de Eric GAUTIER, Président du Conseil Général des Deux-Sèvres, Françoise BELY, Vice-Présidente de la Région Poitou-Charentes, et Laurent OLIVIER, Sous-Préfet de la circonscription de Parthenay.

Verruyes Construction d’un accueil périscolaire, d’un préau et réhabilitation des classes

St Pardoux

Extension du pôle maternelle, sanitaires, mise en accessibilité des locaux, installation de nouveaux jeux de cours.

St Marc la Lande Construction d’une salle de motricité, réhabilitation des classes, et mise en accessibilité. La toiture de la garderie-cantine a été refaite à neuf en partenariat avec la commune en été 2013.

8


Écoles

Loi sur la réforme de l’école

:

report des nouveaux rythmes scolaires en septembre 2014 A la majorité (28 votants : 22 pour 2014 et 6 pour 2013), la communauté de communes a décidé de reporter l’application de la réforme sur 4 jours ½ d’école à la rentrée 2014-2015 dans les écoles publiques du canton dont elle a délégation de compétence. Les raisons ayant motivé cette décision sont les suivantes : Se donner le temps pour élaborer un véritable projet éducatif de qualité sur le temps libéré en journée après les cours. Ne pas qualifier le temps libéré en simple garderie Se donner les moyens humains et financiers pour aboutir à une offre d’activités diversifiées et encadrées. Un comité de pilotage regroupant les enseignants, des parents d’élèves des élus et des techniciens a été constitué pour l’élaboration d’un projet éducation.

Extension de l’école du Chambon Après avoir engagé sur la dernière décennie des travaux de réhabilitation et de mise aux normes sur l’ensemble des écoles de la communauté, c’est au tour de l’école du Chambon de faire peau neuve.

Dans un souci de performance énergétique, cette chaudière alimentera également les locaux municipaux (mairie, salle des fêtes, logement locatif) en partenariat avec la commune.

Le RPI du Chambon, regroupant les élèves des communes de Clavé, Saint-Georges de Noisné et Saint-Lin, va ainsi bénéficier d’une restructuration de son bâti et d’un nouvel accueil périscolaire. Ce projet permet de réorganiser l’école en installant la quatrième classe dans les locaux utilisés actuellement par la garderie, libérant de ce fait un nouvel espace nécessaire aux bureaux des maîtres.

La garderie sera à disposition du SIVU, en charge de la cantine, pour permettre aux enfants de se restaurer dans de bonnes conditions.

Les travaux intègrent la réhabilitation des classes primaires existantes (isolation, abaissement des plafonds), une réorganisation du pôle maternelle, la réfection du système de chauffage par l’installation d’une chaudière bois à granulés.

Les travaux devraient commencer en mars 2014 par la partie neuve en extension, puis se finaliseront durant l’été 2014 dans l’existant. Coût de l’opération : 450 000 euros TTC, avec une participation financière de l’État, du Conseil Régional, du Conseil Général et de la commune de Clavé.

Clavé

9


Ordures Ménagères Par mesure d’hygiène, les ordures ménagères doivent être placées dans des sacs fermés à l’intérieur des bacs collectifs. Il est interdit de déposer des déchets au pied des conteneurs. Les déchets volumineux, toxiques, électriques… seront déposés en déchetterie, et les emballages au point tri.

// Les dÉchetteries Déchetteries

Localisation

Jours

Heures

St Pardoux

La Croix des Vignes

Lundi, mardi, jeudi, vendredi, samedi

9 h à 12 h et 14 h à 18 h

Verruyes

Marcilly

Lundi,mercredi, vendredi, samedi

9 h à 12 h et 14 h à 18 h

Retrouver les horaires d’ouverture de l’ensemble des déchetteries du SMC sur le site www.smc79.fr

Déchets acceptés

Contrôle d’accès

Batteries, bois, cartons, déchets végétaux, cartouches d’imprimantes, huiles mécaniques usagées, piles, radiographies médicales, métaux, toxiques, appareils électriques, huiles alimentaires, lampes, néons, gravats, plastiques… Papier, verre, emballages dans les bornes d’apport volontaire dédiées.

ints Les po de tri

Chaque foyer du SMC peut obtenir gratuitement, sur demande, une carte qui donne accès indifféremment à toutes les déchetteries du SMC. Pour obtenir une carte, envoyer la copie de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères, ou pour les nouveaux habitants un justificatif de domiciliation à demander en mairie par courrier au : SMC BP 23 – 79403 SAINT MAIXENT L’ÉCOLE Cedex ou par mail à smc4@smc79.fr

Pour le recyclage, il est important de respecter les consignes de tri de chaque borne. EMBALLAGES : Bouteilles et flacons en plastique, petits cartons, briques alimentaires, emballages métalliques. PAPIERS : journaux, magazines, publicité, enveloppes, annuaires, catalogues, livres… VERRES : bouteilles, pots, bocaux.

Merci de laisser ces points tri propres, pour préserver un cadre de vie agréable, pour éviter tout risque (verre cassé). Icône vert = Borne Verre uniquement Icône rouge = Bornes Papier, Verre et Emballages Déchetterie

Pour tout renseignement complémentaire, prendre contact avec le SMC au 05 49 05 37 10 ou par mail à smc4@smc79.fr

moins de prospectus dans sa boîte aux lettres c’est possible !!! Nos boites aux lettres se trouvent souvent remplies de prospectus, de publicités ou de journaux gratuits. Ces courriers non adressés représentent chaque année plus de 35 kg par foyer (donnée ADEME). C’est autant de déchets à collecter et à traiter… à la charge de la collectivité. Pour ceux qui ne lisent pas les publicités, et désirent ne plus les recevoir, il est possible d’apposer sur sa boîte aux lettres un autocollant ou une étiquette, mentionnant le refus de recevoir ces imprimés. Ainsi, le SMC, en partenariat avec le Conseil général met à disposition des autocollants stop-pub. Ils sont disponibles en mairie et au SMC.

10


Une PME en zone rurale

Économie

// Rencontre avec M. Raymond WITTMANN

ELCéA à Mazières-en-Gâtine A l’extrémité sud de la commune de Mazières, en bordure de la RD 743 en allant ver Niort, au lieu-dit ‘Le Pin’, est installée une usine de transformation de céréales en flocons, farines, crèmes, billettes etc.

Un peu d’histoire :

C’est en 1992 que M. François Marchesseau construit cette usine de transformation tout près de son domicile au lieu-dit Le Pin (sur la ZAE du Moulin de Pierron) avec le partenariat de la toute nouvelle Communauté de Communes présidée par M. Jean Cantet. L’évolution du marché dans ce domaine incite M. Marchesseau à céder cette affaire à EUROGERM (spécialisé dans les farines composées) et c’est en Décembre 2009 que le groupe CERECO devient propriétaire d’ELCéA.

ELCéA aujourd’hui :

ELCéA propose désormais une gamme 100 % BIO. Les produits de base issus de l’agriculture biologique et certifiés par ECOCERT que sont l’avoine, le blé, le seigle, le maïs, ainsi que l’orge proviennent essentiellement de fournisseurs locaux (CORAB coopérative de céréaliers BIO en Poitou-Charente etc).

Le bâtiment de Mazières abrite actuellement trois chaînes de transformation : • •

En premier une unité de nettoyage et triage des céréales (élimination des impuretés). Une seconde unité de floconnage avec passage dans une colonne de cuisson à la vapeur puis réduction

par laminage et enfin toastage afin d’obtenir un rendu croquant et croustillant. Une troisième et toute nouvelle unité de fabrication de cornflakes, à base de maïs et des pétales de blé. Après un passage dans la 1ère chaîne, les céréales sont traitées à la vapeur sous pression (principe de l’autocuiseur) puis cuites dans un four en continu de 300°. Les cornflakes, après refroidissement mécanique sont conditionnées en big-bag de 250 kg.

Les outils performants de cet ensemble de production permettent ainsi de réaliser les opérations suivantes : broyage, toastage, débactérisation, précuisson, mélange et floconnage. Les produits issus de l’unité de Mazières sont autant d’ingrédients de qualité destinés aux applications suivantes : céréales pour petit déjeuner, barres céréalières, biscuiterie, préparations culinaires et infantiles. Pour cela, ils sont acheminés vers l’usine principale située à Domagné près de Rennes qui se charge également du conditionnement et de la commercialisation. M. Wittmann, responsable de production à Mazières, relate que la réelle difficulté provient de la qualité fluctuante des céréales selon les années en fonction de la météo, mais aussi en raison de l’absence de traitement chimique de ces céréales. C’est avec fierté qu’il mentionne que l’unité de Mazières est unique en France pour la fabrication de cornflakes BIO. L’objectif de production annuelle est fixé à 500 tonnes.

Quelques chiffres : - 2000 m2 Surface de l’unité de Mazières - 2500 tonnes Production annuelle à Mazières - 4 personnes présentes sur ce site

11


Comptes annuels // COmptes de la communauté de communes : BILan 2012 Dépenses de fonctionnement 2012 : 2 440 967 €

Fiscalité Recettes de fonctionnement 2012 : attribution compensation 2 997 044 € des cnes net

Fiscalité (29%) ordures ménagères

Ordures ménagères (32%) ordures ménagères

Attribution (11%)

Écoles (26%)

DGF

Ordures Ménagères (25%)

écoles Actions sociales, enfance (20%)

DGF actions(22%) sociales, enfance

Administration Générale (9%) actions sociales, enfance

jeunesse

Actions sociales, enfance (10%)

jeunesse Bâtiments communautaires (4%)

Bâtiments

Bâtiments communautairescommunautaires (1%)

administration générale Tourisme - Jardin Val de Flore (3%)

Écoles (1%) écoles

Communication et tic (2%) Bâtiments

Autres compensations (2%)

communautaires Voirie (2%)

Autres compensations et tic (0%) Communication

tourisme - jardin val de économique (2%) Développement

Tourisme - Jardin Val de Flore (0%)

flore

communication et tic

Logement (0%)

Développement économique (0%) tourisme - jardin val de flore

voirie

Investissement dépenses 2012

développement

économique Montant

social, enfance

%

Voirie

95 291

6%

Social, enfance

15 798

1%

2 028

0%

matériel techniques Matériel techniques divers divers

Développement économique développement économique Bâtiments scolaires

3 710 320 405

batiments scolaires Caserne de gendarmerie

0% 20 %

41 764

3%

Plan Local d’urbanisme intercommunal

20 772

1%

Remboursement de la dette

72 077

5%

caserne de gendarmerie

planReport local d'urbanisme à nouveau n-1 intercommunal

TOTAL

remboursement de la dette

1 007 737

64 %

1 579 582

100 %

report à nouveau n-1

Investissement recettes 2012

Montant

%

autofinancement Autofinancement

417 293

37 %

subvention Subvention

135 181

12 %

fctva

FCTVA

75 871

emprunt voirie

Emprunt voirie

500 000

TOTAL

Communauté de Communes du

1 128 345

7% 44 % 100,00 %

Pays Sud Gâtine

Ouverture :

le lundi, mardi et jeudi de 9h à 12h30 et 14h à 18h, le mercredi de 9h00 à 12h30 et le vendredi de 9h à 12h30 et 14h à 17h

Adresse : Téléphone :

1, rue des carrières Moreau, 79420 Saint Lin 05 49 63 25 73

05 49 63 25 44 Fax : Site Internet : http://www.cc-pays-sud-gatine.fr communaute@ccsudgatine.fr E-mail : Directeur de la publication : Pascal OLIVIER Mise en page et Impression : TTI services - Mazières-en-Gâtine - www.ttiservices.fr Nombre d’exemplaires : 3250 Imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement


bulletin N°21