Page 1

2009 Rapport annuel


Fédération suisse du tourisme Finkenhubelweg 11 Case postale 8275 3001 Berne Tél.: 031 307 47 47 Fax: 031 307 47 48 E-mail: info@swisstourfed.ch Internet: www.swisstourfed.ch Concept / Rédaction: Mila Trombitas Auteurs: Chantal Beck, Nadja Meier, Mario Lütolf, Mila Trombitas, Fabienne Villars Lectorat: Priska Vogt, Korrvogt, Berne / Stämpfli-Verlag, Berne Photos: Yoshiko Kusano, Berne Conception graphique: Cuno Vollenweider, Berne Impression: Länggass Druck AG, Berne


sommairE 2 Editorial 3 Tourisme 4 Tourisme international 5 Tourisme suisse 7 Politique et économie 8 Politique touristique 12 Economie touristique 13 Promotion de la qualité 17 Formation 19 Mandats 21 22 23 24 25 27

Annexe Bilan 2009 Compte de pertes et profit 2009 Rapport de l’organe de révision Organes Membres

Sommaire

1


2

Editorial

Editorial

Mis à rude épreuve Le tourisme vient de traverser une année mouvementée. Alors que le tourisme de jour affichait des fréquences record, le total des nuitées a reculé en 2009 pour la première fois après trois années de croissance. L’hôtellerie a totalisé 35,6 millions de nuitées – soit une baisse de 4,7 pour cent par rapport au record de 2008. Les diverses branches ont été touchées de façon variable. Mais leur point commun a été leur détermination à s’opposer aux prévisions de l’évolution économique et au durcissement du contexte concurrentiel sur les marchés internationaux. La pertinence du tourisme pour l’économie publique ressort tout particulièrement durant les années de crise. Bien que fortement tributaire des variations conjoncturelles de l’économie mondiale, il parvient à avoir un effet équilibrant et stabilisateur. La difficile année 2009, encore aggravée par la menace de pandémie de grippe porcine et le débat sur le climat, a fait prendre conscience de l’importance du tourisme pour les chiffres de l’emploi, le produit de la balance commerciale et la création de valeur. La Confédération a engagé un train de mesures conjoncturelles parmi lesquelles figurent également des mesures en faveur du tourisme. Complétées par les ressources de l’économie touristique, ces mesures ont permis d’assurer une présence supplémentaire sur les marchés importants. Les résultats positifs parlent d’eux-mêmes.

En périodes difficiles, l’investissement dans la qualité et le professionnalisme est particulièrement rentable. Vu la forte demande dans tous les domaines de services, la Fédération suisse du tourisme (FST) se voit confortée dans son travail visant à garantir la qualité si importante du service et de l’offre. Au cours de l’exercice écoulé, la Confédération a également posé les jalons des instruments de promotion de la politique touristique à compter de 2012. La FST collabore étroitement à l’aménagement de ces nouvelles bases. Pour les travailleurs en coulisses de la FST, c’est un plaisir et un défi d’intervenir sur le plan de la politique nationale et de l’administration pour défendre les intérêts de l’économie touristique, ainsi que d’exercer une influence portant des fruits rentables. Nous vous remercions de la confiance que vous accordez à notre travail.

Dominique de Buman Président

Mario Lütolf Directeur


tourismE La crise financière et l’évolution économique négative ont freiné l’essor de l’économie touristique qui n’avait cessé de croître ces dernières années. Les pertes ont été limitées avec une diminution de 4 pour cent des arrivées internationales et de 4,7 pour cent des nuitées nationales.

Tourisme

3


Tourisme | Tourisme international

4

TourismE International

L’évolution économique négative de 2009 a laissé des traces sur le tourisme, même si celles-ci ont été moins profondes qu’on aurait pu le redouter: les arrivées internationales ont reculé de 4 pour cent1, et sont donc retombées en dessous de la barre des 900 millions. Par rapport aux 12 pour cent de baisse estimée dans le secteur global de l’exportation, c’est là un très bon résultat. D’autant plus que 2009 a également été l’année où la grippe pandémique (H1N1, grippe porcine) a fait le tour du monde. L’Organisation mondiale de la santé OMS l’avait tout de même qualifiée de danger d’ampleur internationale pour la santé publique. Arrivées internationales (absolu)

Arrivées internationales (relatif 2008-09)

Estimation de l’Organisation mondiale du tourisme OMT. Les valeurs définitives seront publiées en juin 2010.

1

Le dynamisme avec lequel le marché international du tourisme s’est développé ces dernières années se traduit également par le fait que les comptes 2009 restent meilleurs que ceux de 2006. En effet, les arrivées internationales ont presque doublé depuis 1995. Et en 2010, la perte de cette année doit être pratiquement compensée selon les experts de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Ce pronostic est étayé par le déroulement de l’année 2009. Après un recul de 6 pour cent dans les trois premiers trimestres, le quatrième trimestre s’est à nouveau soldé sur un résultat positif. La reprise la plus rapide a été enregistrée en Asie, dans le Pacifique et au Moyen-Orient, avec des chiffres à nouveau positifs dès le deuxième semestre.


Arrivées internationales (en millions, par région) 2008 2009 Evol. en % Monde entier 920 880 – 4,3 % Europe 487 460 – 5,6 % Asie / Pacifique 184 181 – 1,9 % Amériques* 147 140 – 5,1 % Afrique 46 48 5,1 % Moyen-Orient 56 53 – 5,6 % * Amérique du Sud, Amérique centrale, USA, Caraïbes

La crise économique de 2009 a eu des incidences moins graves sur le tourisme suisse que l’on ne pouvait le craindre. Par rapport à l’année précédente, l’hôtellerie a enregistré un recul de 1,7 million de nuitées. Cela représente 4,7 pour cent de moins qu’en 2008, mais il faut dire que 2008 avait été une année record qui s’était close sur le meilleur résultat depuis 1990. En comparaison européenne aussi, la Suisse a obtenu des résultats très remarquables.

Source: Organisation mondiale du tourisme (OMT)

Arrivées internationales (en millions, par an)

Source: Organisation mondiale du tourisme (OMT)

L’Afrique a été le seul continent à boucler sur un résultat positif; cependant, ce continent présente les valeurs absolues les plus faibles, avec 48 millions d’arrivées internationales. En termes absolus, c’est l’Europe avec 27 millions (–6,5 %) qui a enregistré la perte la plus importante. Les deux continents américains ont enregistré une perte de 7 millions (–5,1 %), l’Asie, le Moyen-Orient et le Pacifique ont chacun perdu 3 millions. C’est sur le tourisme d’affaires que la crise de l’industrie financière s’est fait le plus directement sentir, et dans ce segment, surtout sur les compagnies aériennes et les hôtels haut de gamme. En ce qui concerne les voyages privés, les voyages de courte durée (répétés) ont connu un recul supérieur à la moyenne, et la fermeté de l’euro a plutôt incité les voyageurs à éviter la zone euro.

Les Suisses passent leurs vacances en Suisse Ce résultat satisfaisant, vu les circonstances, a notamment été obtenu grâce aux touristes suisses. Pour un volume de 15,4 millions de nuitées, leur diminution n’a été que de 2,5 pour cent (–400 000 nuitées). Le nombre de nuitées déclenchées par les touristes étrangers a baissé et est passé à 20,2 millions à cause des répercussions de la crise financière bien plus fortes à l’étranger. Cela correspond à une chute de 1,3 million, soit 6,2 pour cent. Sur l’ensemble de l’année, le recul s’est aplani par analogie avec la tendance internationale. Les touristes anglais ne sont pas venus L’essentiel du recul s’explique par la baisse du nombre de touristes européens. Si l’on excepte les touristes suisses, ils constituent le groupe de visiteurs le plus important en termes absolus. La part des touristes européens a diminué de 6,5 pour cent, soit 1,1 million de nuitées. Près de la moitié est due à l’absence des touristes britanniques, qui représente une baisse de 16 pour cent (–425 000 nuitées). Viennent ensuite les Allemands avec un recul de 4,5 pour cent (–282 000 nuitées). Le marché asiatique est intact Avec une diminution de 1 pour cent des nuitées, la Suisse a obtenu un résultat respectable sur le marché asiatique en 2009. L’augmentation absolue la plus forte a été enregistrée par la Chine avec un bond de 27 pour cent (57 000 nuitées) suivie par Singapour et Hongkong avec +20 pour cent (18 000 respective-

5

Tourisme | Tourisme suisse

Tourisme Suisse


Tourisme | Tourisme suisse

6

ment 10 000 nuitées). En négatif, on trouve la Corée avec une diminution de 22 pour cent (31 000 nuitées), les pays du Golfe avec 7,1 pour cent (–29 000 nuitées) et le Japon avec 3,9 pour cent (–19 000 nuitées). Sans surprise, on constate que les touristes venant des Etats-Unis ont également présenté un résultat négatif avec –8,9 pour cent (–136 000 nuitées). Toutes les régions touristiques touchées sauf la région de Bâle En 2009, le site de foires Bâle a pu marquer des points avec une croissance de 1,4 pour cent (+19 000 nuitées). Ce sont les Grisons, traditionnellement fortement fréquentés par des visiteurs allemands, qui ont été le plus touchés et ont accusé une baisse prononcée de –5,7 pour cent (–354 000 nuitées). Ils ont été suivis par la Suisse centrale et Genève, dont les valeurs ont diminué respectivement de 6,7 pour cent, soit 252 000 nuitées, et de 7,8 pour cent, soit 224 000 nuitées. Nombre de nuitées par région 2007 / 08 Genève 0,2 % Grisons 6,3 % Léman/ Vaud 4,0 % Neuchâtel, Jura bernois, Jura 1,7 % Oberland bernois 3,4 % Plateau suisse 1,3 % Région de Bâle 6,9 % Région de Fribourg 4,6 % Région de Zurich 0,9 % Suisse centrale 1,7 % Suisse orientale 2,3 % Tessin – 3,2 % Valais 3,7 %

2008/ 09

– 7,8 % – 5,7 % – 5,6 % – 1,0 % – 4,8 % – 4,3 % 1,4 % – 2,7 % – 4,1 % – 6,7 % – 3,0 % – 2,2 % – 4,3 %

Courte durée des séjours En comparaison mondiale, la Suisse s’en est très bien sortie sur le plan des arrivées avec –2,7 pour cent (15,6 millions). Dans le monde, le nombre d’arrivées a diminué de 4 pour cent après une longue période de croissance ininterrompue. Ces arrivées se répartissent en moyenne entre 2,4 nuitées pour les touristes étrangers et 2,1 nuitées pour les Suisses. Les séjours les plus longs sont enregistrés dans les Grisons avec 3,1 nuitées, les plus courts dans les régions de Fribourg et du Jura. Parahôtellerie Les nuitées Reka en Suisse ont régressé de 3,7 pour cent. Elles totalisent 1,02 million, dont 102 000 (+2 %) relèvent des vacances à la ferme. Les clients ont réservé davantage à court terme et choisi des offres bon marché. Les appartements dans les 16 villages de vacances Reka ont été occupés pendant 244 jours. Les valeurs de pointe ont été enregistrées par les installations de vacances de Morschach (287 jours), Hasliberg (282 jours) et Lenk (269 jours). Les villages de vacances présentent une durée de séjour moyenne de 7,9 jours par famille. Dans les années qui viennent, la Reka investira plus de 15 millions de francs dans des améliorations écologiques et qualitatives. Malgré la crise mondiale, 2009 a été une bonne année pour les auberges de jeunesse suisses. Les nuitées n’ont cependant pas tout à fait pu se maintenir au niveau de l’année précédente. Les quelque 1 million de nuitées correspondent à un recul de l’ordre de 3 pour cent. Il est cependant dû au fait que le nombre d’auberges a diminué. En comparaison en termes réels, le résultat annuel correspond donc à une hausse de 1,3 pour cent.

Source: Office fédéral de la statistique

Les campings ont enregistré 3,3 millions de nuitées, soit une augmentation de 9,4 pour cent par rapport à l’année dernière. Tant pour les auberges de jeunesse que pour les campings, la demande suisse a représenté plus de la moitié des nuitées; dans les auberges de jeunesse, elle a atteint 58 pour cent du total des nuitées, et 54 pour cent dans les campings.


PolitiQuE Et EConomiE L’effondrement conjoncturel attendu au début de 2009 a fortement occupé le secteur touristique. La Fédération suisse du tourisme a soutenu un programme d’impulsion intégré au 2e paquet conjoncturel national pour un montant de 12 millions de francs que le Parlement a approuvé. Ce programme vise à stimuler le désir de nos voisins européens à passer des vacances en Suisse grâce à des mesures supplémentaires.

Politique et économie

7


8

POLITIQUE TOURISTIQUE

Politique et économie | Politique touristique

Politique économique Le repli conjoncturel, que l’économie touristique suisse suit généralement avec un décalage de six mois, a fortement occupé le secteur national du tourisme en 2009. Le recul du nombre de nuitées de 7 pour cent et du chiffre d’affaires de 10 pour cent qui avait été prévu au dernier trimestre de 2008 faisait craindre le pire. C’est pourquoi la Fédération suisse du tourisme (FST) s’est penchée de près sur ce sujet durant toute l’année. Elle a participé aux travaux de lobbying relatifs aux deuxième et troisième paquets conjoncturels et a traité le sujet dans le cadre du Groupe parlementaire pour le tourisme, ainsi que lors de la session conjointe de la branche du tourisme. Paquet conjoncturel, 2e phase Dans le cadre des mesures de stabilisation de la Confédération, Suisse Tourisme a mis en œuvre en 2009 des offensives de marketing supplémentaires assorties d’une majoration provisoire des ressources. Ces offensives ont principalement porté sur le semestre d’été 2009 et se sont concentrées sur les marchés de la Suisse, de l’Allemagne, de la France et de l’Italie. Par ailleurs, elles se sont étendues au semestre d’hiver 2009/10. Elles ont englobé au total un volume de 15 millions de francs. La FST a fait du lobbying en faveur de ressources supplémentaires de la part de la Confédération. Documents de voyage biométriques La FST s’est engagée lors de la votation populaire du 17 mai 2009 dans le comité multipartite et a recommandé de voter oui à la liberté de voyage. La Confédération et le Parlement soutenaient également le

slogan du oui. L’introduction de passeports biométriques n’a été acceptée que d’extrême justesse en raison de réserves au titre de la protection des données. Depuis 2006, seuls des passeports biométriques et des documents de voyage présentant une photo du visage ont le droit d’être émis à l’intérieur de l’espace Schengen, et à partir de juin 2009 également avec des empreintes digitales. La présente révision de la loi a créé dès 2010 la base pour l’introduction définitive des passeports biométriques. Cette nouvelle solution repose sur des normes de sécurité internationales. Pour l’économie touristique, il est important que la liberté de voyage des voyageurs suisses et la reconnaissance des visas de l’Union européenne pour nos visiteurs étrangers restent garanties. D’autres précisions seront débattues par le Parlement en 2010. Achats dans les boutiques hors taxes des aéroports Etant donné que 35 pour cent des touristes ayant leur domicile à l’étranger entrent et sortent de Suisse en avion, les aéroports font partie des prestataires de la chaîne de services touristiques. Sur le plan touristique, il n’est plus adapté à notre époque de n’autoriser les achats dans les boutiques hors taxes qu’aux touristes qui quittent le pays, surtout lorsque d’autres pays introduisent également des « Arrival Duty Free ». Pour les touristes aussi, c’est la première impression qui compte. Cela inclut non seulement le slogan « Bienvenue en Suisse », mais aussi des portes ouvertes dans la zone détaxée. La FST s’est donc félicitée de la révision de la loi fédérale sur l’achat de marchandises dans les boutiques hors taxes des aéroports.


Nouvelle politique régionale La Nouvelle politique régionale (NPR) en tant qu’instrument de promotion des cantons vise à motiver les entreprises à déployer des activités innovantes en dehors des centres économiques. Près de la moitié de l’ensemble des mesures sont pertinentes pour le tourisme. La FST s’est engagée dans la communauté du savoir-faire «Economie rurale, tourisme et espace vital». Celle-ci a l’intention de mieux mettre en réseau les acteurs et d’approfondir le savoir sur les chaînes de création de valeur. Révision de la loi sur l’aménagement du territoire Les paysages de découverte et de détente naturels de la Suisse sont d’une valeur inestimable pour l’économie touristique. Dans le même temps, ils constituent la base vitale et la principale source de revenus de notre population. La FST est donc d’avis que les optimisations apportées à la loi existante sur l’aménagement du territoire doivent obligatoirement viser à ne pas entraver l’action responsable des entreprises, à permettre la création de valeur et à exploiter du potentiel nouveau – en conformité avec l’entretien de nos paysages naturels et culturels incomparables. Déjà aujourd’hui il est possible de contrecarrer les excès du « mitage » redouté en établissant des plans maîtres touristiques. Aides à la planification pour les résidences secondaires La FST est convaincue qu’un développement durable sur le plan territorial dans les zones touristiques est un préalable essentiel à une forte attractivité touristique et à une grande compétitivité face à la concurrence mondiale des régions de vacances. L’audition « Résidences secondaires, aide à la planification directrice cantonale » a donné à la FST l’occasion de s’exprimer sur l’important sujet des résidences secondaires. La FST s’était déjà engagée en faveur de mesures d’accompagnement échelonnées lors des discussions sur l’abrogation de la Lex Koller. Des instruments de pilotage flexibles doivent aider les responsables des cantons et des communes à prendre conscience du besoin d’agir et d’intervenir.

Transports Signalisation touristique sur les routes nationales Seule une poignée de panneaux de signalisation installés le long des autoroutes répondent aux critères de l’ordonnance proprement dits. Avec cette prolifération incontrôlée, il n’est pas possible de procéder à un guidage uniforme et donc convivial pour les touristes. Sur l’initiative du canton de Vaud, la FST a milité en 2009 auprès de l’Office fédéral des routes (OFROU) en faveur d’une solution pilote dans la région touristique de Vaud et d’un recensement systématique de la situation actuelle. Les TP dans les zones rurales Dans la consultation portant sur la mise en œuvre de la révision des actes législatifs relatifs aux transports publics, la FST a soutenu une bonne desserte de base des zones rurales en transports publics et s’est exprimée contre le renforcement des dispositions relatives aux indemnisations. Elle a critiqué le fait qu’il soit envisagé de ne pas prendre en compte le trafic d’excursion et le trafic touristique dans le calcul de la demande. Aviation L’aviation est un partenaire important de l’économie touristique, et le rapport du Conseil fédéral sur la politique aérienne datant de 2004 signalait à juste titre qu’un raccordement optimal de la Suisse au réseau aérien mondial et le développement du pôle touristique suisse étaient liés. Le cœur du projet de loi sur la révision partielle 1 de la loi sur l’aviation a été une nouvelle taxe de surveillance que la FST a rejeté. En revanche, elle s’est exprimée en faveur du «financement spécial» du trafic aérien. Si les carburants aériens sont taxés en Suisse, ces taxes ne doivent plus alimenter le compte routier, mais bénéficier à l’aviation. Etant donné que ce principe exigeait une modification constitutionnelle, le peuple et les Etats ont dû voter le 29 novembre 2009 sur le projet. Celui-ci a été adopté à la majorité des deux tiers. Ces 40 millions de francs par an vont financer des mesures de sécurité et de protection de l’environnement.

9

Politique et économie | Politique touristique

Aménagement du territoire et politique régionale


Politique et ĂŠconomie | Politique touristique

10


Politique sociale

Révision de la loi sur le CO2 La Fédération suisse du tourisme a soutenu une réduction des gaz à effet de serre d’au moins 20 pour cent d’ici 2020 (base 1990). Cela correspond aussi aux objectifs de l’UE-27. Elle a soutenu l’option d’une acquisition illimitée de certificats étrangers et s’est félicitée d’un panachage d’instruments s’appuyant premièrement sur la réduction des émissions, deuxièmement sur des stratégies d’adaptation et troisièmement sur la recherche et l’innovation. Pour la FST, un objectif de réduction de 50 pour cent d’ici 2020 constitue une alternative irréaliste.

Initiative populaire « Contre la construction de minarets » La FST a interprété le Oui surprenant à l’initiative populaire « Contre la construction de minarets » comme l’expression de craintes et d’incertitudes sociales. Elle a souligné dans ses commentaires l’importance de poursuivre et d’intensifier le dialogue entre les groupes de la population. La décision populaire n’est pas un rejet de la communauté musulmane, de cette religion et de cette culture. Le tourisme reste appelé à prouver les qualités d’hospitalité de la Suisse envers toutes les cultures et toutes les religions.

Lignes électriques à haute tension Le schéma d’évaluation de la Confédération répond à la question de savoir si les lignes à 220/380-kV doivent faire l’objet d’une pose aérienne ou souterraine. La Confédération prévoit que tous les projets soient jugés à l’aide des trois critères principaux de la préservation de l’environnement, de la sécurité d’approvisionnement et des intérêts communaux. La FST a estimé que la pondération donnée aux intérêts du tourisme était insuffisante, car la procédure devait uniquement être appliquée dans les zones bâties et les zones protégées couvertes par un inventaire. Elle a réclamé que les parcs d’importance nationale et les régions touristiques soient également impliqués dans la procédure. Par ailleurs, elle s’est exprimée en faveur de l’opérationnalisation du critère de la qualité touristique par la valeur de détente, un paysage culturel intact et la particularité du paysage. Révision de la loi sur l’énergie D’un point de vue politique, la FST aurait préféré qu’un certificat de performance énergétique des bâtiments uniforme soit introduit sur une base volontaire, et que la demande sur le marché détermine le succès de cet instrument. Certains cantons ayant déjà annoncé une introduction obligatoire, elle a cependant plaidé pour une obligation à l’échelle nationale ainsi que pour l’introduction d’une déclaration énergétique compatible avec l’UE pour les appareils ménagers (étiquetteEnergie). Dans le secteur touristique, ce sont surtout la parahôtellerie et les petites entreprises touristiques qui sont touchées par cette disposition.

11

Politique et économie | Politique touristique

Climat et énergie


Politique et économie | Economie touristique

12

ECONOMIE TOURISTIQUE

Statistique d’hébergement HESTA 2009–2012 La HESTA est un partenariat public-privé coordonné par la FST. Ses coûts de 1,6 million de francs sont partagés par l’Office fédéral de la statistique (OFS), 4 associations, 26 cantons, 13 organisations touristiques régionales (CDR) ainsi que Suisse Tourisme. Statistique de la parahôtellerie: PASTA light Le développement resp. la reprise de la statistique sur la parahôtellerie, qui fait défaut depuis 2003, est d’une grande importance. On estime à 30 millions le nombre de nuitées qui manquent dans les dépouillements nationaux, et qui ne pourront être rendues transparentes qu’après une harmonisation du registre de l’Office fédéral de la statistique à partir de 2014. La FST s’est engagée en faveur d’une solution transitoire sur la base des 20 000 unités d’appartements de vacances gérées sur le marché en ligne. Un concept détaillé sera élaboré et mis en œuvre en 2010. Nouvelles taxes pour les appartements de vacances La FST a partagé les réserves des organisations touristiques qui estiment que les conséquences financières massives ont un effet négatif sur les locations d’appartements de vacances. Elle a donc soutenu et accompagné une plainte privée contre la société Billag et l’Office fédéral de la communication (OFCOM). Par jugement en date du 7 avril 2009, cette plainte a malheureusement été rejetée par le Tribunal administratif fédéral. Fondamentalement, le tribunal a suivi l’approche de l’OFCOM selon laquelle la location d’un appartement de vacances privé contre rémunération est considérée comme commerciale. L’arrêt du tribunal fédéral devrait intervenir en 2010. Par ailleurs, de nouveaux règlements sur les taxes pour la réception de la radio et de la télévision sont en discussion.

Charte du développement durable du tourisme suisse Douze ans après que 12 prestataires touristiques se sont réunis pour une initiative en faveur de l’hospitalité et ont lancé un programme commun de qualité, la branche vient à nouveau de donner un signal fort. Lors de la Journée des Vacances de Suisse Tourisme, 26 organisations touristiques ont signé la Charte du développement durable du tourisme suisse. Celle-ci prévoit trois axes d’intervention: les signataires s’engagent à mettre en œuvre d’ici 2012 des mesures de développement durable dans leurs organisations, à sensibiliser leurs membres à ce sujet et à examiner et évaluer régulièrement les progrès. Des discussions intenses seront menées en 2010 pour savoir quelle forme pourrait prendre un programme de mise en œuvre commun. Agrotourisme L’agrotourisme est une source intéressante de revenus accessoires pour les familles d’agriculteurs. Depuis que la loi sur l’aménagement du territoire a été légèrement révisée en 2007, les transformations agrotouristiques dans les propriétés existantes sont plus faciles à réaliser. Mais il manque encore de structures appropriées pour développer et commercialiser l’offre existante, ainsi que pour mieux mettre en réseau les divers acteurs. La FST a accompagné le projet d’une plateforme agrotouristique, lancé par l’Union suisse des paysans, qui visait à regrouper l’offre des trois organisations existantes. En raison de divergences de vues entre les protagonistes de l’agrotourisme, cette plateforme n’a pas pu être réalisée en 2009.


Promotion dE la QualitE Le tourisme suisse mise sur la qualité. Pour répondre aux exigences nouvelles, la Fédération suisse du tourisme, en liaison avec les organismes responsables, a révisé les exigences applicables aux trois niveaux du Programme qualité du tourisme suisse. Elle a attribué le label Familles bienvenues à 23 localités de vacances et a procédé au classement de 1000 appartements de vacances.

Promotion de la qualité

13


14

Programme qualité du tourisme suisse

Promotion de la qualité

Après 12 années de succès, les responsables du Programme qualité ont commencé en 2008 à réviser le Programme qualité pour l’adapter aux exigences actuelles. Ils ont déjà pu achever la révision du niveau I et publier un nouveau manuel. En 2009, les représentants du programme ont désormais travaillé à tous les niveaux au perfectionnement du Programme qualité. A cet égard, la notion d’environnement a joué un grand rôle – tout à fait dans le sens de la charte du développement durable que les associations sectorielles touristiques et les CFF avaient signée lors de la Journée des Vacances 2009. C’est pourquoi le règlement du niveau I du programme réclame depuis le mois d’août que le plan d’action déposé chaque année contienne au moins une mesure visant à améliorer la qualité de l’environnement. Cette année, l’accent a été cependant mis sur l’adaptation du niveau II. Les exigences ont été légèrement modifiées, et l’accès à ce niveau a été simplifié. En outre, un nouveau guide ainsi qu’un nouveau DVD ont été élaborés et seront utilisés dans les formations à partir de 2010. Nouveautés au niveau II Le niveau II a subi des modifications à la fois formelles et portant sur le contenu. Sur le plan formel, le programme devient plus ouvert et plus flexible grâce à la reconnaissance d’autres instruments. Lorsqu’une entreprise utilise déjà des sondages auprès des collaborateurs et des clients qui ne relèvent pas du programme ou bien des contrôles par une Mystery Person réalisés par un prestataire externe, elle peut désormais les déposer auprès de l’organe de contrôle et en demander la reconnaissance.

5 processus, c’est-à-dire déroulements de travail. Le contenu des profils a été révisé, et le profil de base ne doit désormais plus obligatoirement être déposé. Mais il reste recommandé pour l’analyse de la situation actuelle de l’entreprise du point de vue des collaborateurs. En outre, les représentants du programme ont insisté pour que les aspects écologiques soient également intégrés au niveau II. Reconnaissance du label « Steinbock » au niveau III Au niveau III, on reconnaît désormais non seulement la certification ISO, le modèle EFQM et Valais Excellence, mais aussi le label de développement durable « Steinbock ». Les entreprises hôtelières portant le label « Steinbock » peuvent obtenir le label de qualité niveau III moyennant des frais supplémentaires réduits. Cela constitue un nouveau pas en direction d’un Programme qualité ouvert et flexible. Année record pour le label de qualité niveau III En 2009, 100 entreprises ont obtenu le label de qualité niveau III. Malgré l’ambiance de crise dans la branche, le nombre d’entreprises labellisées au niveau III s’est donc accru de plus de 40 pour cent par rapport à l’année précédente. Le niveau II lui aussi a pu enregistrer une augmentation l’an dernier: 79 entreprises ont reçu l’attestation du niveau II, contre 59 en 2008. En revanche, le nombre de labels de qualité niveau I a régressé. Il semble qu’ici, la crise économique se soit fait sentir. Nouveaux labels de qualité décernés en 2009

Sur le plan du contenu également, il existe certaines innovations au niveau II. Désormais, l’octroi du niveau II exige l’analyse et la modélisation d’au moins

Etat au 31.12.2009


Nombre d’entreprises labellisées

Label de qualité obligatoire Auberges de jeunesse suisses (QI) +++ Bien-être Suisse (QI; dès 2010 QII) +++ Campings TCS (QI) +++ Car postal suisse (QIII) +++ Entreprises Commercio Zurich (QI) +++ Gastrag (QI) +++ Hôtels typiquement suisses (QI) +++ *hotelleriesuisse (est pris en compte dans la qualification supplémentaire superior ) +++ IBIS (QIII) +++ Matterhorn Valley Hotels (QIII) +++ ­Novotel (QI) +++ Swiss Deluxe Hotels (QIII) +++ Swiss Backpackers (QI) +++ ­Swiss Quality Hotels (QI; pour les entreprises du segment SQ Excellence et SQ Superior en outre QII) +++ *SWISS SNOWSPORTS (QI pour toutes les écoles suisses de licence de ski et de snowboard) +++ Villages de vacances Reka (QI)

15

Etat au 31.12.2009

Personnes formées Aux côtés de 22 cours de Quality-Coach et de QualityTrainer, 11 cours spéciaux ont été organisés. Ceux-ci ont été réservés par des gros clients tels que les CFF, la coopération de marketing Typically Swiss et des groupes de projets, tels que les régions Enjoy Switzerland. En 2009, 506 personnes au total ont reçu une formation.

Aventure sur la paille (QI) +++ ­*Car Tourisme Suisse, Car-Groupe ASTAG (QI–QIII) +++ CAS (QI) +++ Entreprises ZFV (QI) +++ ­Familotel (QI) +++ *Fédération Suisse du Tourisme (QI) +++ ­*GastroSuisse (QI–QIII) +++ Hôtels à prix avantageux (QI) +++ Hôtels Best Western (au moins QI) +++ Hôtels Sunstar (au moins QI, bientôt QIII avec « Steinbock ») +++ *Remontées mécaniques suisses (QI–QIII) +++ *Suisse Tourisme (donne la préférence aux entreprises labellisées pour les campagnes) +++ SV (QIII, ISO obligatoire pour les entreprises SV) +++ *Union des transports publics (QI–QIII) +++ Verein Christlicher Hotels (QI) * Organisation promotrice du Programme qualité

Label Familles bienvenues Foire internationale du tourisme de Berlin Le Programme qualité s’est fortement développé et suscite un intérêt international. C’est la raison pour laquelle il s’est présenté lors de l’ITB 2009. Le prof. Dr Hansruedi Müller de l’Institut de Recherches pour les Loisirs et le Tourisme de l’Université de Berne a exposé les innovations majeures du programme. Jürg Schmid, directeur de Suisse Tourisme, a relevé que la qualité devait être positionnée avant même les efforts publicitaires, et qu’elle constituait le meilleur marketing. Quality Meeting Le 26 juin 2009 a eu lieu à l’Hôtel Art-Deco Montana de Lucerne la première réunion sur la qualité. Les représentants du Programme qualité du tourisme suisse y ont fait une rétrospective de 12 années d’engagement commun et ont obtenu des informations sur les innovations apportées au programme. En prélude à la manifestation, les participants ont pu désigner une « Quality Person ». Le plus grand nombre de voix s’est porté sur le prof. Dr Hansruedi Müller, directeur de l’Institut de Recherches pour les Loisirs et le Tourisme (FIF) de l’Université de Berne, qui a développé le concept du Programme qualité. Un hommage lui a été rendu en tant que « père du Programme qualité ».

Fin septembre, la FST a décerné le label à 23 localités et destinations familiales pour la période 2009– 2012. Les nouvelles destinations de vacances à s’être portées candidates étaient Diemtigtal Tourismus et Flims Laax Falera Tourismus SA avec les communes de Flims, Laax, Falera, Trin et Sagogn. En été 2009, une personne de contrôle a vérifié si toutes les localités répondaient aux neufs critères. Les localités de vacances qui cherchent à obtenir le label axent leur offre de façon ciblée sur les besoins et souhaits des enfants et des personnes qui les accompagnent. Les normes en matière d’amabilité envers les enfants et les familles ne valent pas seulement pour les entreprises individuelles, mais aussi pour toute la localité respectivement toute la destination. Cela permet aux localités et aux destinations labellisées de se profiler par rapport à la concurrence suisse et étrangère. Localités familiales labellisées Aletsch-Arena avec Bettmeralp, Riederalp, Mörel et Fiesch-Eggishorn +++ Arosa +++ Bellwald +++ Braunwald-Klausenpass +++ Brigels +++ Crans-Montana +++ Davos Klosters +++ EngelbergTitlis +++ Grächen +++ Haslital avec Hasliberg et Meiringen +++ Lenk Simmen­tal +++ Lenzerheide +++ Loèche-les-Bains +++ Maloja +++ Nendaz +++ Saas-Fee/Saastal +++ ­Savognin +++ Schwarzsee +++ Toggenburg +++ Triesenberg Malbun Steg +++ ­Villars avec Gryon et Bex.

Promotion de la qualité

Label de qualité recomandé


16

Label Destination wellness

Promotion de la qualité

Le label Destination wellness créé en 2008 est décerné aux localités et destinations de vacances qui proposent une offre de wellness de haute qualité. Qu’il s’agisse de parcours à VTT, de chemins Kneipp ou d’un walking en commun: le programme public est axé sur le mouvement et les bains. En 2009, avec Charmey, la FST a pu labelliser la septième localité.

Classification des appartements de vacances et des chambres d’hôtes Plus de 18 000 appartements de vacances et chambre d’hôtes classés En 2009, un total de 1002 appartements de vacances et chambres d’hôtes a été classé. Le nombre d’objets classés s’élevait à la fin de l’année à 18 102 objets. La région touristique de pointe est le Valais avec un total de 6261 appartements de vacances contrôlés. Le plus grand nombre d’objets se trouve dans la catégorie des 3 étoiles (11 227). Deux cours ont permis de dispenser une formation à 22 contrôleuses et contrôleurs. Appartements de vacances et chambres d’hôtes classés

Etat au 31.12.2009

Séminaire et assemblée des délégués Les intérêts des appartements de vacances, importants sur le plan régional et macroéconomique, ne sont pratiquement pas coordonnés au niveau national. C’est pourquoi la FST a organisé un séminaire à Zurich. Près de 100 participants venant de toutes les régions du pays y ont obtenu des informations sur les évolutions des statistiques et du marketing de Suisse Tourisme. Ce séminaire a rassemblé pour la première fois les 18 délégués de la classification des appartements de vacances, institués par la Conférence des directeurs d’offices de tourisme régionaux de Suisse (CDR). Le nombre de délégués dépend du nombre d’objets classés dans la région, ce qui donne les représentations suivantes: Suisse centrale 1, Tessin 1, Oberland bernois 2, Grisons 4, Valais 4. Ont chacun un délégué: Suisse Tourisme, Reka, Interhome SA, hotelleriesuisse et Begasoft SA. La FST dirige l’assemblée des délégués et a voix prépondérante lors des décisions.


Formation

17

formation Nouvel examen professionnel dans le tourisme de la santé La FST organisait l’examen d’association menant au diplôme de Manager en wellness à titre de solution provisoire depuis 2007. En liaison avec l’association faîtière suisse des professions du mouvement (DBBS), la FST a élaboré un nouveau cours de Gestionnaire en tourisme de santé et d’activité physique, reconnu par l’Office fédéral de la formation et de la technologie (OFFT). Il est couronné par un examen professionnel. Cette formation qui s’appuie sur le Manager en wellness atteste que les diplômé(e)s peuvent assumer des fonctions dirigeantes dans des entreprises de services privées et publiques dans le tourisme de la santé et la promotion de la santé, la détente et le mouvement. Nouveau programme-cadre des écoles supérieures Le programme-cadre décrit les compétences qui doivent être atteintes dans la filière menant au diplôme d’expert(e) en tourisme ES. Les organismes responsables sont la FST, la Fédération Suisse des Agences

de Voyages (FSAV) et la Communauté d’intérêts des écoles supérieures de tourisme (IG HFT Schweiz). La FST a coordonné ce projet. Les travaux commenceraient en 2007 et ont pu être menés à terme avec la remise du rapport final à l’OFFT.

Assistant(e)s en tourisme diplômé(e)s en 2009 Balmer Nathalie, Koppigen +++ Bregy Annetraud, Saas-Grund +++ Cartier Manon, Brig +++ Cordonier Jessica, Crans-Montana +++ Domig Désirée, Sierre +++ Fuchs Raphael, Schönenberg +++ Grivel Patrik, Bulle +++ Héritier Aude, Savièse +++ Kehl Tanja, Bern +++ Keller Melanie, St. Gallen +++ Marti Nathalie, Belp +++ Murray Gai Si Wei, Etagnières +++ Raxi Hicham, Sion +++ Ruchti Nadine, Sion +++ Savoyat Gwendoline, Thônex +++ Spitz Christophe, Chandolin +++ Vaithi Selvacoomaren, Genève +++ Weber-Furler Béatrice, Les Breuleux +++ Wüthrich Rebekka, Utzenstorf +++ Wyss Kathrin, Grosshöchstetten

Expert(e)s diplômé(e)s en tourisme en 2009 Keiser Alois, Hergiswil +++ Mabillard Corinne, Zürich +++ Reber Susanne, Luzern +++ Schubnell Esther, Frauenfeld +++ Steger Sibylle, Luzern +++ Vögele Kathrin, Brugg +++ Wettstein Sarah, Zweidlen +++ Zollinger Daniel, Schaffhausen +++ Zumstein Mirko, Möhlin


18


Mandats

19

mandats SuisseMobile Depuis l’ouverture de SuisseMobile en 2008, l’intérêt pour le réseau de mobilité douce destiné aux loisirs et au tourisme a fortement augmenté. Suisse Rando, la Suisse à vélo, la Suisse à VTT, la Suisse en rollers et la Suisse en canoë sont devenus des piliers du tourisme estival. SuisseMobile lance les modes Les nombreux échos positifs le confirment: la détente et le mouvement dans la nature – sans polluer l’environnement –, joints à la diversité culturelle et à l’hospitalité, ont de l’avenir. Malgré la crise économique, la faiblesse de l’Euro et les prix très bas de la concurrence étrangère, l’intérêt pour SuisseMobile a continué à croître l’an dernier. Cette tendance se reflète dans la hausse des accès au site web (+35 %) et dans l’augmentation du nombre d’offres réservées (+20 %). La revue spécialisée «anthrazit» a à nouveau choisi «www.schweizmobil.ch» comme l’un des 200 meilleurs sites web de Suisse.

Reconnaissance internationale Après que la Fondation SuisseMobile a reçu le prix suisse du tourisme «Milestone» en 2008, c’est au tour des pays étrangers de voir leur attention attirée sur l’offre unique de la Suisse. Les spécialistes du tourisme et de la mobilité douce de nombreux pays d’Europe, de Russie et du Canada ont voulu faire la connaissance de SuisseMobile sur place. Une équipe télévisée est même venue du Japon. Le point culminant a été l’octroi du prestigieux «Globe Award» à la Fondation par les 270 membres de la «British Guild of Travel Writers». Les journalistes de voyages de la Gilde ont qualifié d’exemplaire l’intervention en faveur d’un tourisme durable et l’ancrage local, même dans les régions périphériques. Stratégie future En 2009, le Conseil de fondation s’est penché intensivement sur la stratégie future de SuisseMobile. L’assurance qualité et le développement du réseau d’itinéraires, l’accroissement de la notoriété ainsi qu’une collaboration plus étroite avec le secteur du tourisme et des loisirs et les transports publics sont au cœur des efforts. Le but de rendre SuisseMobile


Mandats

20

également accessible aux personnes handicapées est tout aussi important. La deuxième priorité portera sur l’extension des activités en hiver (randonnées hivernales et à raquettes). ASMT L’Association suisse des managers en tourisme (ASMT) est l’association professionnelle des managers en tourisme de Suisse. Elle soutient et promeut ses quelque 230 membres venant de toutes les régions du pays ainsi que des pays voisins en dispensant conseils, formation et perfectionnement. Elle défend les intérêts de ses membres dans la politique touristique et leur permet d’échanger entre eux. Sur mandat de la Confédération, et en liaison avec la «branche de formation et d’examens hôtellerie, gastronomie, tourisme», l’association réalise les cours interentreprises pour apprentis dans les agences de tourisme ainsi que les examens de fin d’apprentissage dans les entreprises.

Sous la direction de son nouveau président, Stefan Otz, le Comité s’est fixé trois objectifs comme priorités pour la période législative 2008–2012: il doit y avoir davantage de postes d’apprentissage commercial dans le tourisme, l’Association doit être mieux perçue dans la branche et les membres doivent profiter d’offres de formation professionnelle attrayantes. Formation continue à haut niveau Du 18 au 20 novembre, plus de 60 principaux spécialistes du tourisme de toute la Suisse se sont réunis à Loèche-les-Bains pour un perfectionnement et des échanges. Le séminaire de management de l’ASMT est l’offre la plus importante de l’association sectorielle nationale. Il est axé sur des sujets spécialisés ainsi qu’un sujet de personnalité. Les échos des participant(e)s ont été excellents; 71 pour cent ont jugé le séminaire de l’année dernière « très bon ».


Annexe

21

annEXE Commentaires aux comptes annuels L’exercice 2009 se clôt sur un excédent de CHF 20 475,81. Le résultat annuel budgétisé était de CHF 22 094.–. Les dépenses supplémentaires de +3,31% ont été pratiquement compensées par les recettes supplémentaires de +3,19 %. Sur le plan des recettes, on enregistre les effets des contributions de la Confédération au projet InnoTour relatif au Programme qualité, au développement du programme-cadre pour les hautes écoles spécialisées du tourisme et au développement du Gestionnaire

en tourisme de santé et d’activité physique ainsi que de la modification de la certification dans le secteur Familles bienvenues. Sur le plan des dépenses, signalons les provisions effectuées pour l’exploitation et pour la classification des appartements de vacances et des chambres d’hôtes ainsi que les amortissements extraordinaires. La transformation de la certification dans le secteur Familles bienvenues a également eu des répercussions sur les dépenses.

Chiffres financiers – Cotisations des membres en % des recettes globales – Charges de personnel en % des dépenses globales – Résultat de la Fédération en % des recettes globales – Cash-flow en % des recettes globales – Fonds propres y compris fonds/provisions en % de la cotisation des membres

2009

2008

28,4 % 56,8 % 0,8 % 5,9 % 207,7 %

30,4 % 56,1 % 1,6 % 26,0 % 209,5 %


22

BILAN 2009

Annexe | Bilan 2009

Actif

2009

2008

CHF

CHF

Actif circulant Liquidités Créances Comptes de régularisation d’actifs Total

2 443 609 120 939 90 961 2 655 509

Actif immobilisé Mobilier, installations, informatique Immobilisations financières Total

8 229 391 536 399 765

18 710 885 002 903 712

Total

3 055 274

2 922 328

1 783 162 189 026 46 428 2 018 616

Passif Fonds étrangers Engagements à court terme 534 750 373 445 Comptes de régularisation de passifs 338 711 416 667 Provisions 1 153 226 1 193 105 Projets Innotour 629 000 577 000 Projets de formation 22 000 5 000 Fonds tourisme et santé 16 300 16 300 Total 2 693 987 2 581 517 Fonds propres Solde de l’exercice précédent 340 811 Résultat annuel 20 476 Total 340 811 Total

3 055 274

2 992 328


Compte de pertes et profits 2009

23

Budget

Comptes

Comptes

2009

2009

2008

CHF

CHF

742 000 118 000 0 1 000 500 1 860 500

739 888 122 800 304 630 749 761 1 914 079

739 976 121 000 63 020 911 504 1 835 500

–1 316 406 –37 000 507 094

–1 403 018 – 59 925 451 136

– 1 290 594 – 41 655 503 251

– 458 500 48 594

– 419 297 31 839

– 449 235 54 016

– 45 000 3 594

– 37 000 – 5 161

– 50 457 3 559

19 500 – 1 000 22 094

23 571 – 700 17 710

31 538 – 2 343 – 32 754

0

2 766

6 592

22 094

20 476

39 346

Annexe aux comptes annuels Valeur assurée des biens mobiliers Réserve de cotisation de l’employeur auprès de Publica Engagements auprès d’institutions de prévoyance

230 000 194 690 15 876

Frais de personnel Organes de la Fédération Bénéfice brut 2 Charges d’exploitation EBITDA* Amortissements, provisions pour dépréciation EBIT ** Résultat financier Impôts Résultat d’exploitation Résultat extraordinaire Résultat de la Fédération

* EBITDA : résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements ** EBIT : résultat d’exploitation avant intérêts et impôts

2009

2008

230 000 100 000 14 028

Annexe | Compte de pertes et profits 2009

Cotisations des membres Contrat de prestations SECO Contributions fédérales Innotour/OFFT Bénéfice brut prestations de services Bénéfice brut 1

CHF


24

Rapport de l’organe de rÉvision

Annexe | Rapport de l’organe de révision

adressé à l’Assemblée générale de la Fédération suisse du tourisme FST, Berne

En notre qualité d’organe de révision, nous avons vérifié la comptabilité et les comptes annuels (bilan, compte de pertes et profits et annexe) de la Fédération suisse du tourisme pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2009. La responsabilité de l’établissement des comptes annuels incombe au Comité, alors que notre mission consiste à vérifier les comptes et à émettre une appréciation les concernant. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales de qualification et d’indépendance. Notre révision a été effectuée selon les normes suisses de la profession relatives au contrôle restreint. Ces normes requièrent de planifier et de réaliser la vérification de manière à pouvoir constater des anomalies significatives dans les comptes annuels. Un contrôle restreint englobe principalement des sondages et des actes de contrôle analytiques ainsi que des contrôles de détail adaptés aux circonstances portant sur les documents soumis par l’entreprise révisée. En revanche, il n’inclut pas la vérification des processus d’exploitation et du système de contrôle interne ni des interrogations ou d’autres actes de vérification destinés à déceler des actes délictueux ou d’autres infractions à la loi. Notre révision n’a pas fait apparaître d’éléments donnant à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts.

Gastroconsult SA Jakob Huber

Bruno Faulhaber

expert-comptable dipl., réviseur responsable, expert en révision agréé

vice-directeur

Zurich, le 18 mars 2010


OrganeS

25

COMITé

COMITé DIRECTEUR

Président

de Buman Dominique, Nationalrat, Fribourg (à partir du 27.8.09) Steinegger Franz, Fürsprecher und Notar, Altdorf (jusqu’au 27.8.09)

Président

Vice-Président

Beindorff Gerhard W., Managing Director, Credit Suisse, Berne (à partir du 27.8.2009) +++ Lauper Hubert, Präsident, Union ­Fribourgeoise du ­Tourisme, Autafond (jusqu’au 27.8.2009)

Vice-Président

Balmer Florian, Zentralpräsident, swisscamps VCS, ­Matten +++ ­Barras Charles V. Dr., Vizedirektor, Ticino Turismo, ­Bellinzona +++ Bernet ­Werner, Direktor, Schweizer Reise­kasse Reka, Bern +++ ­Bieger ­Thomas Prof. Dr., Direktor, IDT-HSG, St. ­Gallen +++ ­Brentel Guglielmo L., Präsident, hotellerie­suisse, Bern +++ ­Campell Riet R., ­Direktor, Swiss Snowsports, Belp +++ ­Cathomas Sep, National­ rat, Brigels +++ Cina ­Jean-Michel, Staatsrat, Volkswirtschaftsdirektor, Sitten +++ ­Domenig Jürg Dr. jur., Mitglied der Verbands­leitung, hotellerie­suisse, Bern +++ ­Eberhard Urs W., Head of Partnership Marketing, Swiss International Air ­Lines Ltd., Zurich-Airport +++ Egloff ­Daniel, Direktor, Basel Tourismus, Basel +++ Emch Urs, ­Direktor, Ostschweiz Tourismus, St. ­Gallen +++ Favre ­Charles, Nationalrat, Echallens (à partir du 27.8.2009) +++ Frei ­Daniel, Präsident, ­Schweizer ­Casino ­Verband, Bern +++ Gehrken, Michael Dr., Direktor, ­ASTAG, Bern +++ ­Germanier Jean-René, Nationalrat, ­Vétroz +++ Gmür ­Fredi, Geschäftsleiter, Schweizer Jugendherbergen, Zürich +++ Hew ­Florian Dr. , ­Direktor, Gastro­Suisse, ­Zürich (jusqu’au 27.8.2009) +++ ­Höhener Hans, Präsident, Seilbahnen Schweiz, Bern +++ ­Huber Roland, Direktor, Volkswirtschafts­kammer ­Berner Oberland, Interlaken +++ ­Jeker Leo, Vizepräsident, Handels­kammer und Arbeit­geberverband Graubünden, ­Savognin +++ Jobin Jean-­ Pierre, Président, ­Genève Tourisme & Bureau des ­congrès, Genève +++ Juen Christoph Dr., Direk­tor, hotelleriesuisse, Bern +++ Kämpf Richard, ­Leiter ­Ressort Touris­mus Staatssekre­tariat für Wirtschaft SECO, Bern +++ ­Kunz ­Walter, Geschäftsführer, Schweiz. Reisebüro-Verband, Zürich +++ Künzli Klaus, Zentralpräsident, GastroSuisse, Ostermundigen +++ ­Lauper Hubert, Président, Union Fribourgeoise du ­Tourisme, Autafond +++ ­­Lergier Markus, Direk­tor, Bern Tourismus, Bern +++ ­Lombardi ­Filippo, Ständerat, ­Massagno +++ ­Masshardt Urs, Geschäftsleiter, ­Hotel & Gastro Union, Luzern +++ ­Müller Hansruedi Prof. Dr., ­Direktor, Forschungs­institut für Freizeit und Tourismus, Universität Bern, Bern +++ ­Niedermann Beat, Branchen­verantwortlicher Tourismus, UBS, Zürich +++ Otz ­Stefan, Präsident Verband ­Schweizer ­Tourismusmanager VSTM, Interlaken +++ Pasche Philippe, Direktor, Schweizerische Gesell­schaft für Hotelkredit, ­Zürich +++ ­Perren Marcel, Direk­tor, ­Luzern Touris­ mus AG, Luzern +++ ­Ramseier Charles-André, Direk­tor, ­Office du Tourisme du ­canton de Vaud, ­Lausanne (jusqu’au 27.8.2009) +++ ­Rychener ­Hanna E., Direktorin, Internationale Schule für Touristik AG, ­Zürich +++ Schmid Jürg, Direktor, Schweiz Tourismus, ­Zürich +++ ­Schmutz Anton, Direktor, ­GastroSuisse, ­Zürich +++ ­Signer Kurt, General­sekretär, SBB AG, Bern +++ ­Trachsel Hansjörg, Regierungsrat, Volkswirtschaftsdirektor, Chur +++ ­Vollmer Peter Dr., Direktor, Verband öffentlicher Verkehr/Seilbahnen Schweiz, Bern +++ Wüthrich ­Daniel, Ressort­leiter Tourismus und Regionalentwicklung, beco Berner Wirtschaft, Bern +++ ­Zumbühl ­Rudolf, ­Direktor Kommunikation, ­Politik und Wirtschaft, Touring Club Suisse TCS, Bern +++ ­Zürcher ­Niklaus, Geschäfts­führer, Auto­­mobil Club Schweiz ACS, Bern

Favre ­Charles, Conseil national, Echallens (à partir du 27.8.2009) +++ Hew ­Florian Dr., ­Direktor, GastroSuisse, ­Zürich (jusqu’au 27.8.2009) +++ Juen ­Christoph Dr. , Direktor, hotelleriesuisse, Bern +++ Kämpf Richard, ­Leiter ­Ressort Touris­mus Staatssekre­tariat für Wirtschaft SECO, Bern +++ Schmutz Anton, ­Direktor, ­GastroSuisse, ­Zürich (à partir du 27.8.2009) +++ S ­ chmid Jürg, Direktor, Schweiz Tourismus, Zürich +++ ­Vollmer Peter Dr., Direktor, Verband öffentlicher ­Verkehr/Seilbahnen Schweiz, Bern +++ ­Zumbühl Rudolf, Direktor Kommunikation, Politik und Wirtschaft, Touring Club Suisse TCS, Bern

de Buman Dominique, Nationalrat, Fribourg (à partir du 27.8.2009) Steinegger Franz, Fürsprecher und Notar, Altdorf (jusq’au 27.8.09)

ORGANE DE RÉvision Gastroconsult SA, Zurich

Annexe | Organes

Beindorff Gerhard W., Managing Director, Credit Suisse, Berne (à partir du 27.8.2009) +++ Lauper Hubert, Président, Union Fribour­geoise du ­Tourisme, Autafond (jusqu’au 27.8.2009)


26

SeCRéTARIAT Direction Lütolf Mario, directeur Trombitas Mila, suppléante du directeur, Politique (transports, énergie, environnement), RP, Informatique Haid Andrea, responsable du département Programme qualité du tourisme suisse, chargée de qualité

Annexe | Organes

Collaborateurs/trices Beck Chantal, Product Manager Label de qualité niveau I, assistante de marketing (à partir du 1.6.2009) +++ Bühler Katharina, Secrétariat FST, comptabilité +++ Fruhmann Ulrike, collaboratrice spécialisée site internet Q & Desktop-publishing (jusqu’au 31.3.2009) +++ Gutbub ­Martin, secrétariat général Fondation SuisseMobile +++ Haegy ­Natascha, ­, Product Manager Label de qualité niveaux II et III, directrice de la gestion de la qualité FST (1.6. – 31.8.2009) +++ ­Herrmann ­Béatrice, ­collaboratrice spécialisée site internet Q & Desktop-publishing, administration des cours (à partir du 1.4.2009) +++ H ­ urter Lea, ), Apprenante en 1ère année, apprentissage de commerce hôtel-gastro-tourisme (à partir du 1.8.2009) +++ Meier Nadja, Product Manager Classification des appartements de vacances, secrétariat FST, documentation +++ Pinto Noemi, collaboratrice administrative, assistante de projet (à partir du 1.4.2009) +++ Politano Loredana, collaboratrice administrative, assistante de projet (à partir du 1.2.2009) +++ Sanchez Regula, Product Manager Label de qualité niveau I, assistante de marketing (jusqu’au 30.6.2009) +++ Schmidt Siegfried, Product Manager Label de qualité niveaux II et III, directeur de la gestion de la qualité FST (jusqu’au 30.6.2009) +++ Stoffel Annette, Assistante de projet (à partir du 1.8.2009) +++ ­Thüler Daniela, collaboratrice administrative, assistante de projet (à l’étranger depuis 1.10.2009) +++ Villars Fabienne, Product Manager label Familles bienvenues et label Destination wellness, direction des examens professionnels et examens professionnels supérieurs fédéraux du tourisme, formation professionnelle HGT, secrétariat de l’Association suisse des managers en tourisme +++ Vögtlin Pascal, Secrétariat FST, site web, documentation +++ Weber Fabian, Assistant de projet (à partir du 1.8.2009) +++ Wolff ­Kirstin, Product Manager Label de qualité niveaux II et III, directrice de la gestion de la qualité FST (à partir du 1.12.2009) +++ Ziemer ­Duncan ­Andrea, secrétariat général Fondation SuisseMobile

Représentation de la Fédération dans les organisations suivantes Association suisse de normalisation +++ Caisse suisse de voyage (conseil d’administration) +++ Conférence des directeurs régionaux des offices de tourisme suisses (comité) +++ Ecole internationale de tourisme (conseil) +++ Fondation Safety in Adventures (conseil de fondation) +++ F­ ondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage (conseil de fondation) +++ Fondation SuisseMobile (conseil de fondation) +++ Fondation Vacances au coeur du patrimoine (conseil) +++ Groupe d’intérêt Neige +++ Groupement suisse pour les régions de montagne (comité) +++ Haute école de Lucerne – économie, groupe spécialisé Tourisme + Mobilité (conseil) +++ Institut de Recherches pour les Loisirs et le Tourisme (FIF) de l’Université de Berne (conseil) +++ Intergroupe pour le tourisme et les transports (comité) +++ route suisse (comité central) +++ Suisse Tourisme (conseil du tourisme) +++ Tourisme du canton de Berne (conseil) +++ Union suisse des arts et métiers (commission des transports)

Mandats Secrétariat de l’Association suisse des managers en tourisme +++ Secrétariat de la Fondation SuisseMobile +++ Secrétariat du groupe parlementaire pour le tourisme et les transports


mEmBrEs

27

Effectif des membres: 624

Branches et associations professionnelles, entreprises touristiques actives sur le plan national

Communes

Ë Æ Å

Suisse Tourisme, Zurich +++ Swiss Snowsports, Belp

ASTAG Car-Tourisme Suisse, Bern +++ Bed and Breakfast Switzerland, Arlesheim +++ GastroSuisse, Zürich +++ Schweizer Jugendherbergen, Zürich +++ Schweizer Reisekasse Reka, Bern +++ Seilbahnen Schweiz, Bern 6 +++ Verband öffentlicher Verkehr, Bern +++ Verein Ferien auf dem Bauernhof Schweiz, Altnau +++ Wohlbefinden Schweiz, Gossau Schweizer Jugendherbergen, Zürich Association suisse de Golf, Epalinges +++ Automobil-Club der Schweiz, Bern +++ caravaningsuisse, Thun +++ CONTACT groups. ch, Ferienhäuser und Hotels für Gruppen, Liestal +++ Hotel & Gastro Union, Luzern +++ hotelleriesuisse, Bern +++ Schweizer Alpen-Club SAC, Bern +++ Schweizer Bergführerverband, Zürich +++ Schweizer Cafetier-Verband, Zürich +++ Schweizer Casino Verband, Bern +++ Schweizer Wanderwege SAW, Bern +++ Schweizerische Arbeitsgemeinschaft für die Berggebiete, Bern +++ Schweizerische Beratungsstelle für Unfallverhütung, Bern +++ Schweizerische Gesellschaft für Hotelkredit SGH, Zürich +++ Schweizerischer Hängegleiter-Verband, Zürich +++ Schweizerischer Reisebüro-Verband, Zürich +++ SEREC, Vissoie +++ SIAA Swiss International Airport Association, Zürich-Flughafen +++ Swiss Cities, Zürich +++ SWISS International Air Lines Ltd., Zurich-Airport +++ Swiss Partner für den Gruppentourismue, Adliswil +++ Swiss Ski, Muri b. Bern +++ Swiss Travel Association of Retailers, Birmensdorf +++ swissApartments, Bern +++ swisscamps, Matten-Interlaken +++ Swissplay Verband der schweizerischen Spielautomatenbranche, Düdingen +++ Switzerland Convention & Incentrive Bureau, Zürich +++ TOUREX Schweiz. Vereinigung dipl. Tourismus-Experten, Gstaad +++ Touring Club Suisse TCS, Bern +++ tourisme-rural.ch, Lausanne +++ Unique (Flughafen Zürich AG), Zürich +++ VCS Verkehrs-Club der Schweiz, Bern +++ VDH Vereinigung dipl. Hoteliers SHV, Pfaffhausen +++ Verband historischer Eisenbahnen Schweiz, Dürnten +++ Verband Schweizer Bergsportschulen, Flims-Dorf +++ Verband Schweizer Tourismusmanager VSTM, Bern +++ Verband Schweizerischer Schifffahrtsunternehmungen, Zürich +++ Verein «Schlaf im Stroh», Lungern +++ Verein Tourismpool.ch, Pfaffhausen

Cantons Aargau ++ Appenzell Ausserrhoden ++ Basel-Landschaft ++ Basel-Stadt ++ Bern ++ Freiburg ++ Genève ++ Glarus ++ Graubünden ++ Jura ++ Luzern ++ Neuchâtel ++ Nidwalden ++ Obwalden ++ Schwyz ++ Solothurn ++ St. Gallen ++ Thurgau ++ Ticino ++ Uri ++ Vaud ++ Wallis ++ Zug ++ Zürich

Adelboden ++ Agno ++ Arosa ++ Ascona ++ Baden ++ Bern ++ Bissone ++ Blenio ++ Charmey ++ Chermignon ++ Davos ++ Erlach ++ Flühli ++ Grächen ++ Grindelwald ++ Gryon ++ Hasliberg +++ Interlaken ++ Klosters-Serneus ++ Lausanne ++ Lauterbrunnen ++ Lenk im Simmental ++ Leysin ++ Locarno ++ Lugano ++ Lumino ++ Luzern ++ Montreux ++ Morcote ++ Ollon ++ Olten ++ Pontresina ++ Pradiso ++ Savognin ++ Schaffhausen ++ Scuol ++ Sion ++ Solothurn ++ St. Gallen ++ St. Moritz ++ Stein am Rhein ++ Surselva ++ Thun ++ Vaz/Obervaz ++ Weggis ++ Zermatt ++ Zofingen ++ Zug ++ Zürich

Organisations touristiques locales

Ë

Appenzellerland Tourismus AR, Heiden +++ Basel Tourismus, Basel +++ Gstaad Saanenland Tourismus, Gstaad +++ Lenk-Simmental Tourismus AG, Lenk i. S. +++ Thunersee Tourismus, Thun +++ Valais Tourisme, Sion +++ Vierwaldstättersee Tourismus, Stans +++ Zürich Tourismus, Zürich

Æ

Ente Turistico Lago Maggiore, Locarno +++ Flims Laax Falera Tourismus AG, Flims Dorf +++ Genève Tourisme, Genève +++ Jungfrau Region Marketing AG, Grindelwald +++ Jura bernois Tourisme, Moutier +++ La Gruyère Tourisme, Bulle +++ Liechtenstein Tourismus, Vaduz +++ Luzern Tourismus AG, Luzern +++ Office du Tourisme du Canton de Vaud, Lausanne +++ Rapperswil Zürichsee Tourismus, Rapperswil +++ Schweizer Mittelland Tourismus, Bern +++ St. Gallen-Bodensee Tourismus, St. Gallen +++ Toggenburg Tourismus, Wildhaus +++ Tourisme neuchâtelois, Neuchâtel +++ Union fribourgeoise du tourisme, Fribourg

Å

Appenzellerland Tourismus AI, Appenzell +++ Berner Wanderwege, Bern +++ Davos Klosters Destinations-Organisation (Genossenschaft), Davos +++ ENGADIN/Scuol Tourismus AG, Scuol +++ Ferienregion Heidiland/Heidiland Tourimus AG, Bad Ragaz +++ Haslital Tourismus, Hasliberg Wasserwendi +++ Interlaken Tourismus, Interlaken +++ Jura Tourisme, Saignelégier +++ Region Oberaargau, Langenthal +++ Regionales Verkehrsbüro Willisau, Willisau +++ Thurgau Tourismus, Amriswil +++ Ticino Turismo, Bellinzona +++ Tourismus Biel Seeland, Biel +++ Vallemaggia Turismo, Maggia

Davos Klosters Destinations-Organisation (Genossenschaft), Davos +++ Eggishorn Tourismus, Fiesch +++ Flims Laax Falera Tourismus AG, Flims Dorf +++ Haslital Tourismus, Hasliberg/ Meiringen +++ Lenk-Simmental Tourismus AG, Lenk i. S. +++ Toggenburg Tourismus, Wildhaus ++ Tourismusorganisation Engadin St. Moritz, Infostelle Maloja ENGADIN/Scuol Tourismus AG, Scuol +++ Gstaad Saanenland Tourismus, Gstaad

Annexe | Membres

Baden CarPostal Suisse SA, Berne +++ CFF SA Division Voyaguers, Berne


Annexe | Membres

28


Organisations touristiques locales

Ë

Anzère Tourisme, Anzère +++ Crans-Montana Tourisme, Crans-Montana +++ Engelberg-Titlis Tourismus AG, Engelberg +++ Evolène Région Tourisme, Evolène +++ Kandersteg Tourismus, Kandersteg +++ Nendaz Tourisme, Haute-Nendaz +++ Office du Tourisme, Zinal +++ Saas-Fee/Saastal Tourismus, Saas Fee +++ Savognin Tourismus im Surses, Savognin +++ Villars Tourisme, Villars-sur-Ollon +++ Zweisimmen Tourismus, Zweisimmen

Æ

Adelboden Tourismus, Adelboden +++ Bad Zurzach Tourismus AG, Zurzach +++ Bellinzona Turismo e Eventi, Bellinzona +++ Charmey Tourisme, Charmey (Gruyère) +++ Château-d‘Oex Tourisme, Château-d‘Oex +++ Fribourg Tourisme, Fribourg +++ Lenzerheide Tourismus, Lenzerheide +++ Leysin Tourisme, Leysin +++ Lugano Turismo, Lugano +++ Montreux-Vevey Tourisme, Montreux +++ Nyon Région Tourisme, Nyon +++ Samnaun Tourismus, Samnaun Dorf +++ Sedrun Disentis Tourismus, Sedrun +++ Weggis Vitznau Rigi Tourismus, Weggis +++ Winterthur Tourismus, Winterthur

Å

Aeschi Tourismus, Aeschi b. Spiez +++ Arosa Tourismus, Arosa +++ Avenches Tourisme, Avenches +++ Beatenberg Tourismus, Beatenberg +++ Bellwald Tourismus, Bellwald +++ Bergün Tourismus, Bergün/Bravuogn +++ Bettmeralp Tourismus, Bettmeralp /Betten +++ Braunwald-Klausenpass Tourismus AG, Braunwald +++ Bürchen Tourismus, Bürchen +++ Chur Tourismus, Chur +++ Diemtigtal Tourismus, Oey +++ Einsiedeln Tourismus, Einsiedeln +++ Ernen Tourismus, Ernen +++ Frutigen Tourismus, Frutigen +++ Grächen Tourismus, Grächen +++ Gryon Tourisme, Gryon +++ Morgins Tourisme, Morgins +++ Moudon Région Tourisme, Moudon +++ Murten Tourismus, Murten +++ Office du tourisme de Saillon, Saillon +++ Region Solothurn Tourismus, Solothurn +++ Rougemont Tourisme, Rougemont +++ Schaffhausen Tourismus, Schaffhausen +++ Schanfigg Tourismus, Tschiertschen +++ Schwarzsee Tourismus, Schwarzsee +++ Sempachersee Tourismus, Sursee +++ Sörenberg Flühli Tourismus, Sörenberg +++ Spiez Tourismus, Spiez +++ Tourismus Emmetten, Emmetten +++ Tourismus Rheinfelden, Rheinfelden Tourismusverein Melchsee-Frutt - Melchtal - Kerns, Kerns +++ Tourist Service Regio Frauenfeld, Frauenfeld +++ Vallée de Joux Tourisme, Le Sentier ++ Verein Aarau Standortmarketing, Aarau ++ Visit Vals, Vals

Arosa Tourismus, Arosa +++ Bellwald Tourismus, Bellwald +++ Bettmeralp Tourismus, Bettmeralp/Betten +++ Braunwald-Klausenpass Tourismus AG, Braunwald +++ BrigelsWaltensburg-Andiast Tourismus, Breil/Brigels +++ Crans-Montana Tourisme, Crans-Montana +++ Diemtigtal Tourismus, Oey +++ Engelberg-Titlis Tourismus AG, Engelberg +++ Grächen Tourismus, Grächen +++ Lenzerheide Tourismus, Lenzerheide +++ Leukerbad Tourismus, Leukerbad +++ Liechtenstein Tourismus, Triesenberg/ Malbun/Steg +++ Nendaz Tourisme, Haute-Nendaz +++ Riederalp Mörel Tourismus, Riederalp +++ Saas-Fee /Saastal Tourismus, Saas Fee +++ Savognin Tourismus im Surses, Savognin +++ Schwarzsee Tourismus, Schwarzsee +++ Villars Tourisme, Villars-sur-Ollon

29

Bad Zurzach Tourismus AG, Zurzach +++ Charmey Tourisme, Charmey (Gruyère) +++ Leukerbad Tourismus, Leukerbad +++ Weggis Vitznau Rigi Tourismus, Weggis Albinen Tourismus, Albinen +++ Andermatt Gotthard Tourismus, Andermatt +++ Beatenberg Tourismus, Beatenberg +++ Bern Tourismus, Bern +++ Binntal Tourismus, Binn +++ Bönigen Tourismus, Bönigen +++ Brig Belalp Tourismus, Brig +++ Brigels-Waltensburg-Andiast Tourismus, Breil/Brigels +++ Brunnen Tourismus, Brunnen +++ Chablais Tourisme S.A., Monthey +++ Château-d‘Oex Tourisme, Château-d‘Oex +++ Coeur du Valais, Sierre +++ Diablerets Tourisme, Les Diablerets +++ Ernen Tourismus, Ernen +++ Gampel-Bratsch Tourismus, Gampel +++ Heidadorf Visperterminen, Visperterminen +++ Kiental+Reichenbach Tourismus, Reichenbach +++ Kur- und Verkehrsverein Heiden, Heiden +++ Kurverein Kehrsiten, Kehrsiten +++ Leysin Tourisme, Leysin +++ Lötschental Tourismus, Wiler +++ Mendrisio Turismo, Mendrisio +++ Office du Tourisme Salvan-Les Marécottes, Les Marécottes +++ Prättigau Tourismus GmbH, Grüsch +++ Promotion Pully Paudex, Pully +++ Région Yverdon-les-Bains, Yverdon-lesBains +++ Riederalp Mörel Tourismus, Riederalp +++ San Bernardino Vacanze, San Bernardino +++ Sattel-Hochstuckli AG, Sattel +++ Société de développement, Veysonnaz +++ Société de Développement de Martigny & Office Régional du Tourisme, Martigny +++ Thun Tourismus-Organisation TTO, Thun +++ Tourismus Emmetten, Emmetten +++ Tourismus Laupenamt, Laupen +++ Tourismusverein St. Niklaus & Region, St. Niklaus +++ Tourist Info Werdenberg, Buchs +++ Tourist Information Ringgenberg-Goldswil, Ringgenberg +++ Uniun da Traffic Val Lumnezia, Vella +++ Unterbäch Tourismus, Unterbäch VS +++ Val-d‘Illiez Tourisme, Val-d‘Illiez +++ Verkehrsverein Ebnat-Kappel, Ebnat-Kappel +++ Verkehrsverein Lichtensteig, Lichtensteig +++ Verkehrsverein Oberiberg +++ Verkehrsverein Obersaxen, Obersaxen Meierhof +++ Verkehrsverein Thusis, Thusis +++ Verkehrsverein Wettingen, Wettingen +++ Viamala Ferien, Splügen +++ Visp Tourismus, Visp +++ Wilderswil Tourismus Gsteigwiler & Saxeten, Wilderswil

Annexe | Members

Association hôtelière du Valais, Sion +++ Baselland Tourismus, Liestal +++ Basler Hotelier-Verein, Basel +++ Ente Turistico di Tenero e Valle Verzasca, Tenero +++ Gambarogno Turismo, Vira (Gambarogno) +++ GastroTicino, Lugano +++ Graubünden Ferien, Chur +++ Hotelier-Verein Berner Oberland, Thun +++ Hotelierverein Graubünden, Chur +++ Hôtellerie vaudoise (ACVH), Lausanne +++ Hotelleriesuisse Ticino, Chiasso +++ Kantonaler Verkehrsverband Luzern KKVL, Rothenburg +++ Malcantone Turismo, Caslano +++ Organisme Intercantonal de Développement du Chablais, Monthey +++ Ostschweiz Tourismus, St. Gallen +++ Pro Emmental, Langnau i. E. +++ Regionalkonferenz Oberland-Ost, Interlaken +++ Société des Hôteliers de Genève, Genève +++ Swiss Knife Valley AG, Ibach-Schwyz +++ Tourismusorganisation Engadin St. Moritz, St. Moritz +++ Tourismusverband des Kantons Schwyz (TVSZ), Schwyz +++ Verkehrsverband Schwarzenburgerland, Schwarzenburg +++ Volkswirtschaft Berner Oberland, Interlaken +++ Zermatt Tourismus, Zermatt +++ Zürcher Hotelier-Verein, Zürich


30

Hébergement, restauration

Ë

Annexe | Membres

Albergo Castello del Sole, Ascona +++ Art Deco Hotel Montana, Luzern +++ Badrutt‘s Palace Hotel, St. Moritz +++ Ferienart Resort & Spa, Saas-Fee +++ Grand Hotel Park SA, Gstaad +++ Grand Hotel Zermatterhof, Zermatt +++ Grand Resort Bad Ragaz AG, Bad Ragaz +++ Hôtel Beau-Rivage SA Genève, Genève +++ Hotel Bernerhof, Gstaad +++ Hotel Palace, Gstaad +++ Hotel Schweizerhof Luzern, Luzern +++ Hotel Schweizerhof, St. Moritz +++ Hotel Splendide Royal SA, Lugano +++ Kulm Hotel, Arosa +++ Les trois rois, Basel +++ Park Hotel Vitznau AG, Vitznau +++ Restaurant Park am Rheinfall & Schifflein deck dich AG, Neuhausen +++ Seedamm Plaza, Pfäffikon SZ +++ Seehotel Waldstätterhof, Brunnen +++ Seiler Hotels Zermatt AG Mont Cervin und Residence, Zermatt +++ Seminarhotel Sempachersee, Nottwil +++ Société Montreux-Palace S.A., Montreux +++ Victoria-Jungfrau Collection AG, Interlaken

Æ

Hotel Bern Volkshaus AG, Bern +++ Hotel Hilton Basel, Basel +++ Hotel Lago di Lugano, Bissone +++ Hotel Valbella Inn, Valbella +++ Landgasthof Sternen Muri, Muri b. Bern +++ Mercure Hotel Europe Basel, Basel +++ Parkhotel Zug AG, Zug

Å

Albergo Losone, Losone +++ Best Western Swiss Hotels, Bern +++ Grand Hôtel des Bains, Lavey-les-Bains +++ Hotel Cristal, Braunwald +++ Hotel Kreuz, Bern +++ Hotel Restaurant Sternen, Guggisberg +++ Hotel Schiff am See, Murten +++ Hotel Wildstrubel, Lenk im Simmental +++ Interhome AG, Glattbrugg +++ Lenkerhof alpine resort, Lenk i.S. +++ Luzern Hotels, Luzern +++ Robinson Club (Schweiz) AG, Tarasp, Vulpera +++ Swiss Quality Hotels SQHI, Stäfa Boldern, Evang. Tagungs- und Studienzentrum, Männedorf +++ Ferienart Resort & Spa, Saas-Fee

Agence Immobilière Barras, Crans-sur-Sierre +++ Agence immobilière Trachsel SA, Anzère +++ Albergo Ceresio, Lugano +++ Albergo du Lac, Lugano-Paradiso +++ Albergo Eden Roc, Ascona +++ Albergo Federale, Lugano +++ Albergo Villa Castagnola au Lac, Lugano +++ Boldern, Evang. Tagungs- und Studienzentrum, Männedorf +++ Candrian Catering AG, Zürich +++ CDM Hotels & Restaurants SA, Lausanne +++ e-domizil AG, Zürich +++ Eurotel Riviera, Montreux +++ Grand Hotel Eden, Lugano +++ Grand Hotel Kronenhof, Pontresina +++ Hapimag, Baar +++ Hilton Zürich Airport Elba Swiss GmbH, Opfikon-Glattbrugg +++ Hotel Alpenrose, Wengen +++ Hotel Baur au Lac, Zürich +++ Hotel Carlton, St. Moritz +++ Hôtel des Bergues, Genève +++ Hotel Flora Luzern AG, Luzern +++ Hotel Frohsinn, Erstfeld +++ Hôtel International et Terminus, Genève +++ Hotel International Zürich GmbH, Zürich +++ Hotel Kulm, St. Moritz +++ Hotel Piz Mitgel, Savognin +++ Hotel Restaurant 3 Könige & Post AG, Andermatt +++ Hôtel Richemond, Genève +++ Hotel Savoy Baur en Ville, Zürich +++ Hotel Schützen Lauterbrunnen AG, Lauterbrunnen +++ Hotel zum Rebstock, Luzern +++ Hotelier-Verein St. Moritz, St. Moritz +++ KidsHotels, Braunwald +++ Le Mirador Kempinski Lake Geneva, Le Mont-Pèlerin +++ Lindner Hotels Interlaken AG, Interlaken +++

McDonald‘s Suisse Restaurants Sàrl, Crissier +++ MINOTEL, Lausanne +++ Mövenpick Hotel & Resorts Management AG, Glattbrugg +++ Park Plaza Hotel AG, Zürich +++ Parkhotel du Sauvage, Meiringen +++ Ramada-Treff Hotel Arcadia, Locarno +++ RamadaTreff La Palma au Lac, Locarno-Muralto +++ Relais & Château Hotel Giardino, Ascona +++ Romantik Hotel Orselina, Orselina +++ Romantik Hotel Schweizerhof, Flims Waldhaus +++ Seehotel Pilatus AG, Hergiswil NW +++ SOLALP SA, Régie Immobilière, Crans-Montana +++ Steigenberger Hotels AG, Thalwil +++ Sunstar-Holding AG, Liestal +++ Swiss Budget Hotels, Villars-sur-Ollon +++ swiss historic hotels, Muri b. Bern +++ Swiss International Hotels, Zürich +++ Tschuggen Grand Hotel, Arosa +++ Turicum Hotel Management Group, Zürich +++ Waldhaus Flims Mountain Resort AG, Flims Waldhaus

Transports

Ë

Aare Seeland mobil AG, Langenthal +++ Bergbahnen Hohsaas AG, Saas Grund +++ Bielersee-Schifffahrts-Gesellschaft, Biel-Bienne +++ BLS AG, Bern +++ Jungfraubahnen Management AG, Interlaken +++ Matterhorn Gotthard Bahn, Brig +++ PILATUS-BAHNEN, Kriens +++ Rhätische Bahn, Chur +++ Schifffahrtsgesellschaft des Vierwaldstättersees, Luzern +++ Stanserhorn-Bahn-Gesellschaft, Stans +++ TMR SA Transport de Martigny et Régions SA, Martigny +++ zb Zentralbahn AG, Stansstad

Æ

Arosa Bergbahnen AG, Arosa +++ Belalp Bahnen AG, Blatten b. Naters +++ Bergbahnen Meiringen-Hasliberg AG, Meiringen +++ GoldenPass Services (MOB), Montreux +++ Savognin Bergbahnen AG, Landquart +++ Schilthornbahn AG, Interlaken +++ Sedrun Bergbahnen AG, Rueras +++ Sportbahn BeatenbergNiederhorn AG, Thun

Å

Andermatt Gotthard Sportbahnen AG, Andermatt +++ Bergbahnen Adelboden AG, Adelboden +++ Ecotaxi Sagl, Ascona +++ Gornergrat Bahn AG, Brig +++ Luftseilbahn Engelberg-Brunni AG, Engelberg +++ Luftseilbahn Kandersteg-Sunnbüel AG, Kandersteg +++ Niesenbahn AG, Mülenen +++ Pizolbahnen AG, Bad Ragaz +++ Rigi Bahnen AG, Vitznau +++ Stockhornbahn AG, Erlenbach i. S. +++ Titlis Rotair, Engelberg Bergbahnen Beckenried-Emmetten AG, Beckenried +++ Bergbahnen Destination Gstaad AG, Gstaad +++ Bettmeralp Bahnen AG, Bettmeralp +++ Brienz Rothorn Bahn AG, Brienz BE +++ Bürgenstockbahn AG, Bürgenstock +++ Centre Touristique Gruyères Moléson Vudalla SA, Gruyères +++ ENGADIN St. Moritz Mountain Pool, St. Moritz +++ Gondelbahn Grindelwald-Männlichen AG, Grindelwald +++ Lenk Bergbahnen, Lenk i.S. +++ Luftseilbahn Wengen-Männlichen AG, Wengen +++ Mountain Vision AG, Laax - Murschetg +++ Saas-Fee Bergbahnen AG, Saas Fee +++ Sportbahn Beatenberg-Niederhorn AG, Thun +++ Télé Leysin SA, Leysin +++ Téléverbier SA, Verbier


Institutions de formation

Ë

Centre interrégional de perfectionnement CIP, Tramelan +++ Forschungsinstitut für Freizeit und Tourismus (FIF), Bern +++ Internationale Schule für Touristik, Zürich +++ Scuola superiore alberghiera e del turismo, Bellinzona +++ Swiss School of Tourism and Hospitality, Chur Academia Engiadina, Samedan +++ Ariaq SA, Yverdon-les-Bains +++ Association GIP, Neuchâtel +++ Feusi Bildungszentrum AG, Bern +++ Forschungsstelle für Freizeit, Tourismus und Landschaft, Rapperswil +++ Haute école valaisanne, Sierre +++ Hochschule für Technik und Wirtschaft, Chur +++ Hochschule Luzern - Wirtschaft, Luzern +++ Hochschule Wädenswil, Wädenswil +++ Hotelconsult SHCC ­Colleges, Le Bouveret +++ Hotelfachschule Thun, Thun +++ IHTTI SA, Neuchâtel +++ Institut für Öffentl. Dienstleistungen und Touris­mus IDT-HSG, St. Gallen +++ Institut Universitaire Kurt Bösch IUKB, Sion +++ Passion for People SA, Commugny +++ Salzburg Management GmbH, Puch/Salzburg +++ SAQ-QUALICON AG, Kirchberg

Autres prestataires touristiques

Ë

Emmentaler Schaukäserei AG, Affoltern i.E. +++ Grand Casino Luzern AG, Luzern +++ Kongress- und ­Kursaal Bern AG, Bern +++ Sport- und Feriencenter, Fiesch +++ Verkehrs­­haus der Schweiz, Luzern

Å

Center da sport e cultura, Disentis/Mustér +++ Centre Sportif de la Vallée de Joux, Le Sentier +++ CITYGUIDE (Schweiz) AG, Adliswil +++ Ernst Marti AG, Kallnach +++ ­Reise­büro Christoffel, Davos-Platz +++ Schweizerisches Freilicht­museum Ballenberg, Brienz +++ Switzerland Travel Centre AG, Zürich +++ UNESCO Biosphäre Entlebuch, Schüpfheim Alpar Flug- und Flugplatzgesellschaft, Belp +++ CAI Management AG, Zug +++ Casino du Lac, Genève +++ CityGuideTV Hotel TV, Herrliberg +++ Ferien- und Sportzentrum Hoch-Ybrig AG, Hoch-Ybrig +++ Golf-Club Crans-sur-Sierre, Crans-sur-Sierre +++ Grischconsulta AG, Chur +++ Hergiswiler Glas AG, Hergis­ wil NW +++ Hertz GmbH, Schlieren +++ Kuoni ­Travel Ltd., Zürich +++ ­RailAway AG, Luzern +++ Railtour Suisse SA, Zollikofen +++ ­Sherlock ­Holmes Museum, Meiringen +++ Sixt AG Schweiz, Zürich +++ Spielbank Baden AG, Baden +++ Ticino­Info SA, Bellinzona +++ Unia Ferien, Bern +++ Verein ­oe-plus, Chur +++ ViaStoria, Bern +++ Zentrum Paul Klee, Bern

Assurances ELVIA Reiseversicherungs-Gesellschaft, Wallisellen +++ Euro­pä­ische Reiseversicherungs AG, Basel +++ Swisslife, Zürich +++ Zürich Schweiz, Zürich

Banques Banca dello Stato del Canton Ticino, Bellinzona +++ Banque Cantonale de Fribourg, Fribourg +++ Banque Cantonale du Valais, Sion +++ Banque Cantonale Vaudoise, Lausanne +++ BEKB/BCBE, Bern +++ Credit Suisse, Zürich +++ Graubündner Kantonalbank, Chur +++ Luzerner Kantonalbank, Luzern +++ Raiffeisen Schweiz, St. Gallen +++ RBA-HOLDING, Bern +++ Schwyzer Kantonalbank, Schwyz +++ UBS AG, Zürich +++ Urner Kantonalbank, Altdorf UR +++ Verband Schweizerischer Kantonalbanken, Basel

Entreprises de service et autres membres

Ë Å

Cobbex Consulting AG, Wohlen AG +++ F.E.E. Consult AG, Oberengstringen +++ Swiss TS Technical Services AG, Bönigen +++ Tune management & training AG, Muri b. Bern RVM Consulting GmbH, Murten

APG Montagna, Zürich +++ BEA bern expo AG, Bern +++ Beaulieu Exploitation SA, Lausanne +++ BEGASOFT Informatik AG, Bern +++ BHP Brugger Hanser & Partner AG, Zürich +++ Bucherer AG, Luzern +++ Büro Wirtschafts-, Raum- und Umweltplanung, Grächen +++ CFB network AG, Zürich +++ CoText Übersetzungs Service GmbH, Zürich +++ Desk Design, Hinter­kappelen +++ Dialog Consulting, Thun +++ ­DUBLER Hotel- und Tourismusberatung, Münsingen +++ ­Ecolab GmbH, Muttenz +++ Feldschlösschen Getränke AG, Rheinfelden +++ ­feratel Schweiz AG, Rotkreuz +++ First Currency (Schweiz) AG, ­Brüttisellen +++ Frei Managementsystem-Beratungen, ­Wettswil +++ Garaventa AG, Goldau +++ ­GastroFacts GmbH, Zürich +++ Gübelin AG, Luzern +++ H+M Media, Zürich +++ ­Hallwag Kümmerly+Frey AG, Schönbühl +++ Handwerker-u. Gewerbe­verein Adelboden, Adelboden +++ ­Heineken Switzerland AG, Winterthur +++ Hirsig Crea Consult, Thun +++ Ilg AG, ­Wimmis BE +++ Ingenieurbüro Schönholzer AG, Thun +++ ­Intersoc ­Bruxelles, Bruxelles +++ Inter-Translation SA, Bern +++ Kappler Management AG, Luzern +++ Kirchgessner Consulting GmbH, Stans +++ ­Länggass Druck AG, Bern +++ Leinenweberei Bern AG, Bern +++ ­Marketing ­Dynamics AG, Glattbrugg +++ ­Metron Verkehrsplanung AG, Brugg +++ METZ. Konzepte und Kommunikation für Tourismus, Verkehr, Logistik, Gümligen +++ Naville S.A., Carouge +++ Nestlé Waters (Suisse) SA, Henniez +++ Olma-Messen St. ­Gallen, St. Gallen +++ Optimiso SA, Genève +++ pfaff Consulting GmbH, Luzern +++ ­Planval OekonomieOekologie-Raumplanung AG, Brig +++ Polyquest AG, Bern +++ Procede, Goldiwil +++ ­ProCert, Bern +++ ­Publicitas Mosse AG, Zürich +++ Regions- und Wirtschaftszentrum Oberwallis AG, Naters +++ RITZ AG Print und Media, Bern +++ Sauter+Heiniger AG, Belp +++ ­Scarton + ­Stingelin SGD, Liebefeld +++ Schweizer Milchproduzenten SMP, Bern +++ Schweizerischer Verband von Comestibles Importeuren, Thal +++ Sericora Siebdruck AG, Köniz +++ SGS Société Générale de ­Surveillance SA, Zürich +++ Sharp Electronics (Schweiz) AG, ­Liebefeld +++ Signal AG, Büren an der Aare +++ Smartcoach GmbH, Liebefeld +++ SQS Schweiz. Vereini­gung für Qualitäts- und Management-Systeme, ­Zolli­kofen +++ Swiss Brand Experts AG, Zürich +++ Swisscom AG, Bern +++ Thematis SA, Vevey +++ Ticketcorner AG, ­Rümlang +++ Treuhandbüro Rischatsch, Lenzerheide/Lai +++ Übersetzungs-Service USG AG, Ittigen +++ Unilever Schweiz GmbH, ­Thayngen +++ USP Storrer & Partner, Rüschlikon +++ Velobüro, Olten +++ Victorinox, IbachSchwyz +++ Walter Kuhn GmbH, Langricken­bach +++ wellswiss Management, Luzern +++ WeServe AG, Bern-Liebefeld

31


32


JB2009f  

http://www.swisstourfed.ch/files/infothek/jahresbericht/2009/JB2009f.pdf

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you