Page 1

Saint-Martinfo N° 006 / avril 2014

Sommaire Informations communales Fête cantonale de lutte suisse Crèche-UAPE Financement du CSP de Saint-Martin Fête de la Saint-Martin Patrouille de la Maya

2 2 3 3 4 4

Musée de la mine L’invité - La famille Beltrami Promotion civique Bons conseils : les économies d’électricité Le saviez-vous ? Club des aînés Une question pour vous...

5 6 6 7 8 8

Editorial

Par Louis Moix, Président

La lente diminution de notre population est-elle devenue inexorable ? La tendance de ces dernières années est-elle irréversible ? Sommes-nous condamnés à voir nos jeunes partir ailleurs pour se former, au risque de ne plus jamais revenir ? Nos jeunes couples s’installer en plaine à proximité d’un poste de travail que nos entreprises ne peuvent leur fournir ? Ou encore nos aînés quitter notre commune lorsqu’il est devenu trop difficile pour eux de vivre ailleurs qu’en bordure de route ? Ces questions taraudent les pensées de vos élus, eux qui tentent avec beaucoup d’enthousiasme d’inverser la tendance. Mais une autre question leur vient immédiatement à l’esprit : que faut-il entreprendre, quelle est la meilleure méthode pour éviter l’exode ? Que peuvent-ils faire pour inciter des populations extérieures à venir s’établir dans notre commune ? Des réponses toutes faites à ces questions n’existent pas ; il convient donc de mettre en place une politique et des actions susceptibles d’améliorer la situation. Une de ces actions est la réalisation de la Maison des Générations, à l’Evouettaz. Qui est concerné par cette construction ? Les aînés bien sûr, qui pourront y trouver des logements adaptés à leurs possibilités de se mouvoir et de se déplacer. Mais aussi des jeunes couples qui y trouveront sur place un logement, même temporaire, une nurserie, une crèche et une UAPE, ainsi que des salles de classe, permettant la prise en charge de leur progéniture pendant qu’ils vaquent à leurs activités professionnelles ou privées. Avec, en prime, un commerce de proximité, qui sera construit cette année.

Après la lex Weber et ses incertitudes, peut-on imaginer un maintien des places de travail existant encore dans nos entreprises, voire un développement de celles-ci ? Cela est sûrement possible si, ensemble, la commune et les entrepreneurs, font preuve d’imagination et d’une réelle volonté de collaboration. Une collaboration entre entreprises aujourd’hui concurrentes peut paraître une utopie. L’histoire économique démontre cependant que les utopies, quand elles peuvent être bien réalisées, conduisent souvent au succès et à la prospérité. Rêvons donc à des transformations d’appartements, voire de maisons entières ou de ruraux, en résidences principales, pour garder nos places de travail et nos jeunes couples chez nous, ou encore accueillir de nouveaux résidents, attirés par une région au paysage bien conservé et aux conditions de vie agréables et saines. Sans oublier dans nos réflexions ou rêveries, la mise à disposition de nos touristes de logements de vacances avec une organisation de type hôtelier, afin que ces hôtes séjournent chez nous et y laissent de la substance économique au lieu de seulement passer… Avec tout cela, il faut penser à nos jeunes, créer des conditions leur donnant envie de rester chez nous, pour leur formation professionnelle, leur travail et leurs loisirs. Heureusement, notre commune dispose d’une riche vie associative, qui permet à la jeune génération d’exprimer ses talents dans de multiples domaines. L’amitié et l’ambiance qui règnent dans nos sociétés locales constituent un ciment précieux, susceptible d’attacher nos jeunes au pays qui les a vu naître. La tâche est difficile, ardue, mais pas insurmontable. Il faut juste la volonté de collaborer, de mettre nos forces ensemble pour inverser le cours des tendances vécues ces dernières années.

Journal avril 2014  

Journal communal

Journal avril 2014  

Journal communal

Advertisement