Page 1


Edito

© Photo Stéphane Gauthier - Racingforever.com

Rédacteurs, pilotes, teams, rejoignez nous en 2019 sur nos médias : Web, réseaux sociaux, magazine, vidéos © Photo Stéphane Gauthier

2 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Sommaire Page 1 : La Une Page 2 : Edito Page 3 : Sommaire HOMMAGE Page 4 : Nicky Lauda 5 COURSES A LA UNE Page 7 : F1, la 1000e pour Hamilton Page 8 : Grand Prix de Pau Page 9 : Grand Prix d’Indianapolis Page 10 : Wec Spa Page 11 : WRC Tour de Corse PADDOCK CLUB Page 12 : Le Zap Race ! Page 13 : Accessoires Page 14 : Podium d’honneur Page 15 : Le top du flop Page 16 : L’horoscope du paddock ELECTRIQUE Page 18 : Formula E, Vergne en tête Page 19 : Moto E, les cendres du Phoenix GIRL POWER Page 20 : W Series RETRO Page 21 : Tour Optic 2000 ESPOIR Page 22 : Indycar Colton Herta

ALPINE FOREVER Page 24 : Le bonheur est dans l’Alpine Page 26 : Pierre Sancinena le premier conquis Page 27 : Alpine, une championne mondiale COUPES DE PAQUES Page 28 : FFSA GT4 Page 30 : Alpine Europa Cup Page 33 : Funyo Page 34 : Porsche Carrera Cup Page 36 : F4 FFSA Page 38 : Peugeot 308 Cup Page 40 : Clio Cup GT Page 42 : Blancpain Endurance Monza Page 43 : Blancpain Endurance Silverstone Page 44 : Blancpain Sprint Brands Hatch

MOTOS Page 48 : Qatar Dovi bat Marquez Page 49 : Argentine Marquez Page 50 : Austin Rins Suzuki Page 51 : Grand Prix de France Page 52 : Quartararo, nouvel héro Page 53 : Zarco, le doute Page 54 : Moto2, Baldassari Page 55 : Moto3 Page 56 : 24h du Mans Motos Page 57 : Dans l’oeil d’Adeline ACTUS PARTENAIRES Page 58 : TB2S Page 60 : Gael Castelli Page 61 : Jérémie Lesoudier Page 62 : Axel Gouesmel Page 63 : Jérémy Lopes Page 64 : Tom Montagne

HANDICAP Page 46 : Vianney Chan Tsin Page 47 : David Quichante

© Photo Stéphane Gauthier - Racingforever.com

Racingforever #18 - 25 Mai 2019 Textes et mise en page : S.Gauthier O.Jennequin - communiqués Photos : S.Gauthier - A.Fric - Services Presse divers Contact : postmaster@racingforever.com Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation

A VOIR Page 64 : Photos Forever JEUX VIDEOS Page 65 : Assetto Corsa Competizione A SUIVRE Page 66 : Agenda 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 3


Toto Wolff, Directeur Mercedes F1 : “Niki restera toujours l'une des plus grandes légendes de notre sport. Il a conjugué héroïsme, humanité et honnêteté à l'intérieur et à l'extérieur du cockpit”

HOMMAGE NICKi LAUDA : 1949 - 2019 A l’âge de 70 ans l’autrichien Nicky Lauda, , triple champion du monde de F1, est décédé le 21 mai dernier. Né en 1949 à Vienne, Niki Lauda débute la Formule 1 en 1971 en finançant le volant d'une March. En 1973, il devient pilote pour BRM et parvient à se faire remarquer, c'est chez la Scuderia qu'il pilotera la saison suivante. Dès lors, la légende va se mettre en place. Avec une approche très professionnelle, il ne lui faudra attendre qu'une année avant de décrocher le titre de Champion en 1975. En 1976, il est victime d'un très grave accident au Nurburgring, qui le laisse grièvement brûlé. On lui donne même les derniers sacrements. Par miracle, Lauda s'en sort et bien que touché dans sa chair pour le reste de sa vie, il retrouve le chemin de la piste six semaines plus tard. 4 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Paul Ripke


NIcki LAUDA, un champion nous quitte

Jean Todt, Président FIA : “Niki Lauda était un héros du sport automobile, qui m'a inspiré dans ma jeunesse. Il est une étape importante dans l'histoire de la F1. Toutes mes pensées vont à sa famille, ses amis et Mercedes.”

Triple champion du monde F1 : 1975 - 1977 - 1984 En 1977, il remporte son deuxième titre, mais les relations avec Enzo Ferrari se sont tendues et il finit par quitter la Scuderia. Les deux années suivantes il pilote pour Brabham puis s'éloigne deux ans de la F1 pour fonder sa compagnie aérienne. Il revient à la F1 en 1982 chez McLaren, et remporte un nouveau titre en 1984 un troisième titre pour un demi-point face à Alain Prost. 1985 sera sa dernière année en compétition. Niki Lauda est depuis resté une figure du paddock, En 2000 Il prend la tête de l'équipe Jaguar, et en 2012 président non-exécutif de l'équipe Mercedes aux côtés de Toto Wolff. Absent des circuits cette année pour des raisons de santé, son visage et sa personnalité manqueront à tout le paddock de la F1.

171 Grands Prix 25 victoires 24 pole positions 24 meilleurs tours 54 podiums 80 abandons 1 593 tours en tête

© Photo Ferrari

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 5


5 COURSES A LA UNE

Dans 5 courses à la une, on revient sur l'actu des 2 derniers mois qui ont marqué les esprits. En F1, si Hamilton a de nouveau écrit une partie de l’histoire en remportant le 1000e Grand-Prix de F1, Bottas le concurrence bien pour le championnat. Handicapé, Billy Monger est entré déns le cercle des vainqueurs du Grand Prix de Pau, une belle histoire de plus pour le sport auto. Simon Pagenaud , lui, a remporté brillamment une victoire en Indycar à Indianapolis.

6 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Toyota remporte le WEC avec Alonso sous la neige de Spa et le Tour de Corse a livré une fin cruelle en championnat du monde des rallyes.


Lewis Hamilton : “Faire un doublé est vraiment spécial pour le 1000ème Grand Prix. J’ai pu faire la différence au départ.

1. Lewis Hamilton gagne la 1000e course de F1 Le Grand Prix de Chine 2019 marquait la 1000eme course de la Formule 1.

La stratégie a vraiment bien fonctionné au cours de ces trois premières courses, nous devons donc continuer dans cette voie.

Une discipline reine du sportauto qui dure depuis 1950 et qui a connu de nombreux mémorables moments dans sa riche histoire.

Quel résultat fantastique pour l’équipe, tout le monde a travaillé si dur pour cela.”

Lewis Hamilton a repris la main sur la F1 qu’il domine depuis de nombreuses années maintenant. Valterri Bottas avait réussi à le contrarier pour l’ouverture de la saison en Australie. En gagnant à Bahrein puis en Chine Hamilton est de nouveau en tête du championnat. Une étoile qui brille de mille feu comme son team Mercedes. 3 doublés d’affilés et Ferrari loin du compte. Tout va bien !

© Photo Daimler Media

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 7


2. F3 : GRAND PRIX DE PAU, la victoire surprise

Billy Monger : “Je ne peux pas y croire. je n'avais rien à perdre. Il n'y a pas deux ans, je ne pensais pas que je gagnerais des courses. Je suis juste sur la lune. Je ne vois pas l’invalidité comme une limite, c’est un défi que l’on peut surmonter, en course comme au quotidien.”

Grand prix pluvieux, grand prix de Pau heureux pour le jeune Billy Monger qui vit une remontada morale depuis son terrible accident qui lui a coûté ses 2 jambes en F4 il y a 2 ans. La 78e édition du grand prix a donc eu un vainqueur singulier qui a su avec son équipe Carlin faire les bons choix vis à vis de la météo. Partis depuis les stands en chaussant les pneus pluies, Monger est remonté au classement. Le trepas du favoris Liam Lawson, vainqueur le samedi, lui a ouvert les portes d’une jolie victoire. 8

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Euroformula Open


3. INDYCAR : GRAND PRIX D’INDIANAPOLIS Le début de saison Indycar de Simon Pagenaud avait été plutôt décevant. Le français qui vise une victoire aux 500 miles d’Indianapolis a remporté début mai la version Grand Prix sur le célèbre speedway.

Simon Pagenaud : “C'était incroyable toute la course. C'est la plus belle victoire que j'ai jamais eue, je suppose.

Il a mené une course presque parfaite marquée également par la pluie. Il a battu Scott Dixon à 2 tours de l’arrivée alors que les stratégies face à la météo étaient des plus délicates.

Je devais juste tout bien faire. Nous y sommes arrivés ce week-end, lentement et sûrement.

C’est la 12e victoire de Pagenaud en Indycar, elle le replace au championnat dont son coéquipier, Josef Newgarden est actuellement leader. Bien entendu satisfait, Pagenaud se met donc dans de bonnes disposition avant d’aborder la course encore plus prestigieuse des 500 miles d’Indianapolis fin mai.

Les départs ne sont tout simplement pas alignés. La performance a toujours été présente cette année. L'équipe a été fantastique en me donnant ce dont j'avais besoin, alors nous sommes là.”

© Photo Penske 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

9


4. FIA WEC : TOYOTA ET PORSCHE TOUT SCHUSS Sebring n’avait déjà pas été facile avec la pluie mais l’épreuve suivante à SpaFrancorchamps a largement dépassé la difficulté avec la neige en plein mois de Mai. Toyota n’a pas failli avec son pilote vedette, Fernando Alonso. Le constructeur nippon est arrivé a déjoué les pièges de l’endurance et a concrétisé le titre équipe en LMP1. Le titre pilote devrait suivre au Mans. Autre courroné, la marque Porsche a remporté le GTE Pro grâce à la 3e place du duo Estre-Christensen dont la constance en Wec et dans leur catégorie est exemplaire. La victoire de la catégorie est revenue toutefois à Aston Martin avec la paire Lynn-Martin. En LMP2, l’Oreca de Davidson, Gonzalez et l’ancien pilote F1, Pastor Maldonado s’impose devant une Aurus et une Alpine.

Fernando Alonso : “Ce n’était vraiment pas une course facile, avec quelques problèmes dans la première partie en plus de la météo. Donc, la course a été de haut en bas en termes d'émotions. La chose la plus importante était de sécuriser le championnat mondial des équipes. Je suis extrêmement heureux pour TOYOTA GAZOO Racing d'avoir marqué assez de points pour devenir champion du monde. Ce fut une saison incroyable pour nous et u Mans, nous pourrons avoir la touche finale avec le titre de pilote.”

10 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Toyota


Thierry Neuville : “Nous n’avons peutêtre pas été les plus rapides sur le terrain, mais les performances ont été considérablement améliorées et cette victoire est parfaite.

5. Rallye WRC Tour de Corse

Les points que nous avons marqués ce week-end sont extrêmement importants. Cela témoigne du travail acharné de chacun chez Hyundai Motorsport. Merci pour tous leurs efforts”

Quatrième manche du championnat WRC et première disputée entièrement sur asphalte, le rallye du Tour de Corse était convoité par les stars du rallye mondial et a failli revenir à un espoir en la personne de Elfyn Evans associé à Scott Martin sur la Ford Fiesta WRC. Il aura fallu un coup du sort et une crevaison pour que le pilote Ford ne perde au tout dernier moment la victoire qui est revenue aux chanceux (pour une fois) Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul sur Hyundai. En se classant, seconds, Ogier et Ingrassia restent bien placés au championnat. Evans et Martin sauvent une 3e place, maigre consolation, alors qu'ils allaient remporter leur premier rallye cette année. © Photo @world / Red Bull Content Pool

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 11


Paddock Club : Le Zap’Race F1 : Mercedes enchaîne les doublés Les observateurs des tests d’intersaison avaient placés Ferrari comme favoris. Depuis le début de la saison la Scuderia passe de désillusions en désillusions et son concurrent Mercedes enchaîne les doublés. F2 : Latifi en feu L’anti-chambre de la F1 a démarré sa saison à Sahkhir fin mars puis se sont enchaînés Baku et Barcelone. Sur 6 courses, Latifi en a gagné 3 et ses résultats lui permettent de mener le championnat confortablement devant Ghiotto et De Vries. F3 FIA : Début à Barcelone Après la fusion GP3/FIA, première épreuve à Barcelone. Victoire de Shwartzman en course 1 et de Daruvala en course 2, les 2 avec le team Prema. FR Eurocup Basé sur la F3, Renault poursuit son Eurocup. A Monza, De Wilde a été le premier vainqueur suivi de Smoyar le dimanche. A Silverstone, Oscar Piastri s’est imposé 2 fois et prend la tête du championnat.

12 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

WRC : Tournée sud-Américaine Le championnat du monde des rallyes est fortement disputé. 2 rendez-vous superbes en Argentine remportée par Neuville/Gilsoul sur Hyundai. Pour la nouvelle épreuve au Chili, victoire de Toyota et de Tanak. Ogier s’était imposé de son côté au Mexique. ELMS Déjà 2 rendez-vous pour l’endurance européenne ELMS. Le Paul Ricard a permis à Oreca de remporter une 75e victoire en LMP2 avec Dragonspeed. A Monza, G-Drive Racing n’a pas eu trop de mal à s’imposer. Nascar whelen EuroSeries La Nascar Européenne a débuté à Valencia et a remis sur les feux de la rampe un ancien double champion avec Vilarino double vainqueur en Elite 1. Legend Cars Avant le tant attendu Grand prix de Pau, Les Legend Cars se sont déjà produites à Estoril au Portugal et à Lédenon. Thimothée Ghislain est actuellement en tête du championnat.

© Photo Ferraro S.P.A


ACCESSOIRES : SPECIAL ALPINE Autre Pour s’offir une Alpine dont on peut être fier, voici un beau coffret de 2 maquettes COFFRET ALPINE A110 1600S BERLINETTE Prix 39.99 Euros jouéclub

Pour les amoureux de la marque Alpine, cette BD qui date de 2014 est un incontournable. Alpine: Le Sang bleu Album de Denis Bernard (Auteur), Christian Papazoglakis (Illustrations), Robert Paquet (Illustrations)

Pour avoir le swag, et bien Alpine a sa propre ligne de vêtement. A votre shopping messieurs dames : https://boutique.alpinecars. com

13.90 euros chez Amazon

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

13


Paddock Club : PODIUM D’HONNEUR

Mercedes 5/5, c’est l’excellent résultat de l’équipe F1 Mercedes managé par Toto Wolff. Hamilton et Bottas se partagent les victoires au fil des courses et marquent de gros points au championnat constructeur. Ferrari est au pied du mur, Red Bull Honda pas encore à leur niveau. Mention spéciale aussi à Bottas qui tient pour la première fois la distance face à son champion de coéquipier. 14 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Ayton Senna Chaque premier Mai est l’occasion de se rappeller ce célèbre pilote qui a marqué son époque. Perfectionniste, toujours à la recherche du dépassement de soi, mystique, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le champion brésilien. Cette année marque le 25e «anniversaire» de son décès. Une première place auquelle on associe aussi Roland Ratzenberger décédé luiaussi à Imola en 1994.

Alvaro Bautista Passer de la MotoGP au Superbike a permis à Alvaro Bautista de relancer sa carrière de pilote moto. La saison a très bien débuté avec 8 victoires consécutives.


LE TOP DU FLOP Les nouvelles de l’intersaison n’avaient pas été très bonnes et une série concurrente ‘Ultimate cup’ avait vampirisée une partie des concurrents alors que le Funyo prenait la direction du championnat de France des circuits. Malgré les annonces rassurantes et bien le VDEV, plus de 25 ans d’histoire sur les circuits, ne pourra pas se tenir cette saison 2019. Et on doute que le programme puisse repartir ensuite.

© Photo Antoine Camblor

VDV

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 15


L’horoscope du paddock d’Amanda Délire

Bélier, 21 mars au 20 avril Si jamais vous enchaînez les victoires comme Mercedes, il serait temps de miser sur vous. En amour, plus l’année va passer moins vous apprécierez votre équipier. En santé, ne laissez rien paraître comme Bottas, on ne vous posera pas de question.

Cancer, 22 juin au 22 juillet Après avoir épâté la galerie tout l’hiver, vous vous rendez compte que vous galérez autant que Ferrari en F1. Du coup, on vous donne une seule consigne : laissez passer les plus expérimentés que vous, un jour c’est vous qui serez devant ! Coté santé, faites un tour à Monaco, l’air y est plus frais.

Taureau, 21 avril au 20 mai Ce mois-ci il faut éviter les bourres pifs façon Nascar. Coté santé, tout va bien pour vous

Lion, 23 juillet au 22 août Si vous décidez de faire un long chemin, choisissez Kawasaki car vous irez au but. Si vous entendez un rugissement, ce n’est pas le lion qui est en vous mais une voiture de course qui fait un tour de circuit. Coté santé, pas de risques de faire de l’huile

Gémeau, 21 mai au 21 juin En amour si vous êtes aussi amoureux que Marquez envers sa Honda, attention à la chute.

Vierge, 23 août au 22 septembre On ne vois rien pour vous ce mois-ci, prévisions vierges !

En amour, si vous êtes jeune vous ferez la pole comme Quartararo.

16 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Pixabay


L’horoscope du paddock d’Amanda Délire

Balance, 23 septembre au 22 octobre

Capricorne, 22 décembre au 20 janvier

Selon un indicateur qui veut garder l’anonymat, vous seriez sur la sellette. Si vous avez gagné un volant pour aller jusqu’en F1, vérifiez aussi qu’il y a un portefeuille !

Scorpion, 23 octobre au 21 novembre

En santé, si vous confondez vitesse et précépitations vous pourriez avoir un drive trough ! Si quand même vous gagnez, évitez de vous curer le nez sur le podium, c’est filmé !

Verseau, 21 janvier au 18 février

Ce mois-ci, on dira de vous : qui s’y frotte s’y pique ! Votre équipier est un drôle d’oiseau : Mi-poulet, Mi-dindon, et ce n’est pas une farce, méfiez-vous ! Du coup si l’ambiance est électrique, demandez conseil à Jean Eric Vergne.

Les courses de nuits vous endorment, du coup préviligiez les relais de jour pour éviter les sorties de piste. Vous avez de sérieux atouts dans votre jeu, le problème c’est que vous ne jouez pas aux cartes sur un circuit. Quand on vous dit de sucer la roue du leader, c’est une expression !

Poisson, 19 février au 20 mars

Sagitaire, 22 novembre au 21 décembre Si vous on vous provoque en duel, dites que vous êtes plus Hamilton que Bottas. Ca peut le faire au final. Si vous êtes pilote Renault en F1, un voyage à Lourdes pourrait être nécessaire pour gagner le championnat.

© Photo Pixabay

Vieillir est un naufrage mais comme vous êtes du bon signe çà devrait bien se passer comme pour Gabriele Tarquini. Côté santé si vous êtes boudiné dans votre combi, ressaisisez-vous !

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 17


ELECTRIQUE : Formule Vergne Jean Eric Vergne a fait de la Formule E son principal objectif. Déjà champion lors de la saison précédente, le parisien s’est imposé dans les rues de Monaco. Un succès qui se rajoute à celui obtenu à Sana en mars dernier. Un plus dans un championnat où les vainqueurs différents ont été très nombreux. Vergne a repris la tête du classement avec un seul point d’avance sur Lotterer et 6 sur Frijns. DS Techeetah est en tête des équipes. Ca promet une fin de championnat… électrique !!

18 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Sam Bloxham / LAT Images

Jean Eric Vergne : “8 vainqueurs différents avaient gagné les huit premières courses, tout est possible. Monaco est un circuit que j’aime et ça aide d’avoir déjà roulé sur cette piste. Comme le tracé du Grand Prix, le circuit de Formule E ne laisse que peu de place pour dépasser, il est utile de partir en pole.”


ELECTRIQUE : MOTO E, les cendres du Phoenix

Un dramatique incendie survenu dans le paddock de Jerez (Espagne) lors des essais de la Moto E en mars dernier avait réduit en cendre le parc de MotoE et remis en question le championnat lui-même.

Livia Cevolini, la PDG d’Energica : “Au lendemain de l’incendie, nous avions conscience de l’effort qui allait devoir être produit. Nous pouvons désormais affirmer avec beaucoup de fierté que nous serons dans les temps, de telle sorte à ce que la série soit lancée en Allemagne.”

Les efforts de Energica pour reconstituer le plateau auront porté leurs fruits et si 2 rendez-vous ont été amputés, le calendrier démarrera en Allemagne sur le circuit du Sachsenring début juillet.

© Photo Energica

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 19


GIRL POWER : Chadwick, première reine du W-SERIES

Jamie Chadwick: “La victoire est géniale. Au début de la course, les conditions étaient difficiles, ce qui rendait les choses un peu plus difficiles, mais après les qualifications et l'arrière d'hier, je tentais vraiment d'obtenir la première victoire. “Perdre l'avance à Sarah m'a un peu attiré. Je ne parvenais pas à arrêter la voiture à l'épingle et je ne pouvais pas passer à la vitesse supérieure mais, lorsque la voiture de sécurité est rentrée, je savais que j'avais une bonne occasion de reprendre l'avantage et de gagner. ”

Le pilote britannique Jamie Chadwick, âgé de 20 ans, a grimpé sur la plus haute marche du podium à Hockenheim pour devenir le premier vainqueur de la course des W Series réservées aux pilotes féminies. La pole-sitter a dû faire face à la forte opposition des 17 autres pilotes de la première course de la première série monoplace jamais réservée aux conductrices, mais elle a maîtrisé les conditions difficiles de la première manche serrée de la course à six. concurrence. 20 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo WSERIES


RETRO : 28eme Tour Optic 2000

La 28e édition du Tour Optic 2000 a de nouveau conquis un large public. En témoignent les spectateurs venus massivement au Grand Palais, puis à l’arrivée des étapes. Mais également sur les circuits de Dijon-Prenois, de MagnyCours, de Charade et du Mans, ainsi que sur les dix épreuves spéciales disputées sur routes fermées. Les concurrents sont arrivés à Deauville, pour marquer la fin d’un parcours long de 2280 kilomètres, dont près de 105 kilomètres sur routes fermées. Raphaël Favaro et Yves Badan (Lotus Elan) l’emportent pour la deuxième année consécutive. Eric Hamoniau et Edouard Lotthe (Ferrari 250 GT Lusso) s’imposent en Régularité. (Source Peter Auto)

© Photo Peter Auto

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

21


Espoir : Colton Herta se révèle à Austin L'épreuve d'Austin, 2e manche de la saison d'Indycar, restera marquée dans les annales de la discipline. Pour la première fois sur le circuit texan, l'Indycar a peut-être révélé une de ses futures stars avec la victoire de Colton Herta seulement âgé de 18 ans. Colton Herta, Harding Steinbrenner Racing, est effectivement devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire d'IndyCar. Sa victoire s'est dessinée en fin d'épreuve après un "restart" dû à un incident entre James Hinchcliffe et Felix Rosenqvist.

Colton Herta : “Incroyable! Nous avons tous fait un sacré boulot et vraiment mis sur pied la course parfaite. La stratégie était au point, les arrêts aux stands et la voiture étaient extrêmement rapides. Je pensais que nous allions avoir une troisième place. Je pense que nous avions le rythme pour cela, mais ce jaune est sorti au moment idéal pour nous. A la relance nous avons été très rapides.” 22 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Indycar


Magazine Racing Forever Un max de passion !

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 23


LE BONHEUR EST DANS L’ALPINE Annoncé en mars 2013, le retour d’Alpine en compétition avait eu lieu après trente-cinq ans d’absence en Endurance. Lancé en partenariat avec Signatech, ce programme a été la rampe de lancement des ambitions sportives d’Alpine, comblées par deux sacres consécutifs en European Le Mans Series (2013 et 2014) et une couronne en Championnat du Monde FIA WEC en 2016. Alpine s’est également offert deux victoires en LMP2 aux 24 Heures du Mans 2016 et 2018, l’année du quarantième anniversaire du triomphe de l’Alpine A442B dans la Sarthe. Actuellement en tête de sa catégorie en Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC avant la finale aux 24 Heures du Mans, l’équipe Signatech Alpine Matmut poursuivra son engagement lors de la saison 2019-2020, dont le coup d’envoi sera donné aux 4 Heures de Silverstone (1er septembre). L’équipage sera dévoilé peu après les 24 Heures du Mans 2019 (1516 juin).

Régis Fricotté, Directeur commercial et Compétition Alpine : “ Notre engagement en LMP2 nous offre une vitrine à l’international où les résultats sont au rendez-vous depuis 2013. Du côté de la compétition clients, l’A110 Cup et l’A110 GT4 ont déjà trouvé leur public grâce à des véhicules performants, fiables et accessibles. Leurs succès étaient un prérequis à un retour en rallye, une discipline profondément ancrée dans notre ADN. Nous poursuivrons notre relation de confiance avec Signatech, nous avons désormais hâte de revoir le nom d’Alpine briller sur les spéciales !” © Photo DPPI - Renault Communication

24

25 mai 2019 - Racingforever.com #18


LE BONHEUR EST DANS L’ALPINE Championne du Monde en 1973, Alpine a écrit certaines des plus belles pages de son histoire en rallye et le moins que l’on puisse dire est que son retour dans les spéciales était fortement attendu par nombre de concurrents et d’observateurs ! Signatech s’est vu confier la conception, le développement et la commercialisation d’une version rallye de l’Alpine A110 à partir d’un cadre général défini par Alpine visant à préserver les atouts et l’esprit de la voiture de série. Dérivée de l’A110 Cup, cette version deux-roues motrices développera près de 300 chevaux. Elle se destinera principalement aux épreuves sur asphalte et aux pilotes recherchant un produit performant, plaisant et facile à prendre en main. Les voitures serons disponibles à la vente au deuxième semestre 2019, © Photo Renault Communication

Philippe Sinault, Directeur de Signatech : “ C’est une opportunité fantastique de pouvoir travailler avec une marque dont le terrain de jeu concerne autant le circuit que le rallye. Leur première année de commercialisation n’est pas encore finie, mais elles se sont ancrées à une vitesse incroyable dans le paysage européen du sport automobile. Désormais, il est temps de nous attaquer au retour d’Alpine en rallye ” 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 25


LE BONHEUR EST DANS L’ALPINE : Pierre Sancinena En 2018, Pierre Sancinena est devenu le premier champion de l’Alpine Europa Cup. C’est dans la dernière course de l’année que le titre s’était jouée à xx. Au bout du suspence, Pierre Sancinena, ingénieur de formation avait remporté le premier championnat Européen de la marque face à des pointures du circuit. La même année, le parisien remportait une course du FFSAGT à Magny-Cours et remportait une coupe mondiale à Bahrein au volant de la voiture française.

Pierre Sancinena : “Quand Alpine a annoncé la création de cette compétition, je n’ai pas hésité une seule seconde à m’engager en raison de mon passé avec la marque. J’ai de la famille dieppoise et mon premier stage d’ingénieur a eu lieu à l’usine de Dieppe. J’ai beaucoup d’affection envers Alpine et c’est donc une immense fierté de devenir le premier champion de l’Alpine Elf Europa Cup avec le A fléché sur ma poitrine. Je savais que la finale serait tendue et que je devais éviter de prendre le moindre risque. J’étais conscient que la cinquième place ne suffirait pas © Photo dimanche, mais je n’ai jamais douté. Les deux derniers tours ont été très longs... Ce titre récompense une saison magnifique. ”

© Photo 26

25 mai 2019 - Racingforever.com #18


LE BONHEUR EST DANS L’ALPINE : Championne GT4 Organisée par SRO dans le cadre du Bapco Bahrain GT Festival à Sakhir, la première GT4 International Cup, véritable Coupe du Monde de la catégorie, réunissait vingt et un équipages et dix constructeurs venus des quatre coins du globe pour clore la saison 2018 en beauté Cela remonte donc à décembre dernier où Pierre Sancinena et Pierre Alexandre Jean et leur team CMR ont imposé leur Alpine A110 GT4 dans une compétition internationale GT4 avec les principales marques concurrentes. Une belle carte de visite pour Alpine qui monte en puissance.

© Photo SRO/D.Bogaerts Photography

Pierre Sancinena : “Quel sentiment incroyable d’avoir remporté l’international Cup GT4 sur le circuit de Bahreïn avec notre Alpine GT4 ! Malgré les longues lignes droites qui ne nous étaient pas spécialement favorables, nous avons pu faire la différence sur les autres secteurs du circuit au freinage et dans les virages pour aller chercher la victoire et battre nos concurrents les plus coriaces: Audi et McLaren entre autres.” 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 27


Coupes de Pâques de Nogaro : FFSA GT Avec ¼ des engagés GT4 sur la grille de départ l’Alpine GT4 était bien representée pour viser la victoire. Dès les essais, le duo Pierre Alexandre Jean et Stéphane Lémeret du team CMR s’est montré à son avantage. Mais l’Audi des champions en titre, Grégory Guilvert et Fabien Michal était également candidate aux victoires dans le Gers pour la première manche de la saison 2019.

Pierre Alexandre Jean : “C’est difficile d’espérer mieux pour commencer la saison, mais nous savons que le championnat est encore long ! ”

APrès un super duel dans la course 1 comme dans la course 2, Pierre Alexandre Jean et Stéphane Lémeret se sont imposés de belle façon donnant de nouveaux lauriers à la belle Alpine.

28

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com


Coupes de Pâques de Nogaro : FFSA GT

Stéphane Lémeret : “ C’est un week-end parfait pour un retour réussi en Championnat de France FFSA GT. Encore une fois, je tiens à saluer la qualité du travail accompli par Pierre-Alexandre. Son niveau de maturité et d’implication est tout simplement incroyable et j’ai déjà hâte de le retrouver à Pau ! ”

Lundi de Pâques, le menu gersois fut le même que la veille avec sur l’autoroute de Nogaro, l’Alpine en tête avec en chasse une Audi championne en titre. Avec une stratégie ciblée sur le départ, Pierre Alexandre Jean a fait la différence d’entrée puis Stéphane Léméret a parachever une partition plûtot parfaite. Dans la catégorie Am, Valentin Simonet et Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) ont arraché la victoire dans le dernier tour.

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 29


Coupes de Pâques de Nogaro : ALPINE Mateo Herrero a apporté un vent de fraicheur en Alpine Europa Cup qui ouvrait sa saison pour la première fois à Nogaro. Le tout jeune pilote a devancé les gros calibres que sont Gaël Castelli, et Laurent Hurgon. Guillot et Milan ont complèté le top 5.

Matéo Herrero : “ J’ai gagné ma première course dimanche et j’en étais vraiment fier vu l’expérience de mes adversaires. Je pensais que les différences avec la monoplace seraient plus importantes, mais j’ai réussi à m’adapter rapidement.”

Herrero a fait preuve de résistance à la pression et a bien défendu pour gagner.

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

30 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Coupes de Pâques de Nogaro : ALPINE La deuxième course de l'Alpine Elf Europa Cup a été remportée par Mike Parisy, devant Beltoise et Zimmer. Mike Parisy a fait une course maîtrisé depuis la pole qu'il avait signé tôt le matin. Il prend ainsi sa revanche sur le sort de la veille où il avait connu quelques péripéties. Matéo Herrero est de nouveau le meilleur Junior de la course. Il est également le leader du championnat. Les 3 premiers se tiennent en 5 points.

Mike Parisy : “Malgré mon expérience, je suis un peu novice dans ce championnat très relevé, excitant et sympathique. Je prends extrêmement de plaisir avec l’Alpine A110 Cup. Nous allons désormais poursuivre notre travail sur la voiture avec l’équipe CMR avant d’attaquer les circuits internationaux. Ce sont donc des débuts encourageants, mais la saison est encore longue ! ” © Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 31


Coupes de Pâques de Nogaro : Julien Febreau Commentateur officiel de la Formule 1 pour la France sur la chaîne Canal +, Julien Fébreau n’en est pas moins aussi un pilote Gentleman qui a déjà roulé dans divers courses notamment Rallycross. A Nogaro il était au volant de l’Alpine A110 cup dont il a apprécié les qualités jusqu’à même étonné le monde en gagnant la première course en catégorie Gentleman. A noté que son collègue commentateur, Jacques Villeneuve, champion du monde F1, avait fait aussi une course Nascar Europe avec moins de succès au classement.

Julien Fébreau : “C’était un week-end fantastique et vraiment génial. J’ai su dès mon premier tour que ce ne serait que du plaisir. J’avais juste peur de ne pas progresser autant que je le voulais, mais j’y suis parvenu et c’est un grand motif de satisfaction, tout comme ma victoire chez les Gentlemen ! J’ai découvert l’Alpine A110 Cup samedi matin. C’est une voiture très facile à prendre en main et jamais vicieuse. On peut vraiment aller chercher ses limites d’entrée, même sur un circuit redoutable comme celui de Nogaro. Et je ne parle même pas de la cote de popularité ! ”

32 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com


Coupes de Pâques de Nogaro : Funyo

Très bonne idée de proposer les protos Funyo au sein du championnat de France des circuits. Ce proto français au moteur Peugeot a montré ses performances pour son rendez-vous de Nogaro. Nicolas Cannard a dominé les débats tout le weekend. Effectivement la pole de Nicolas Cannard a été signée en 1.29.862. ( A titre de référence le GT4 tourne en 1.31.9 et la Porsche Carrera cup en 1.27.9)

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 33


Coupes de Pâques de Nogaro : Porsche Hugo Chevalier s'est imposé devant Guven pour la première course de la Porsche Carrera Cup à Nogaro, à l'occasion des Coupes de Pâques. Latorre prend la troisième place. Victoire en Pro-Am pour Misslin et en Am pour Boullery.

Hugo Chevalier : “N’ayant pas totalement concrétisé tous mes objectifs la saison dernière, j’avais cette année pour ambition de décrocher une pole position, un podium et une victoire. Ce fut chose faite dès Nogaro sur la seule journée de dimanche ! J’ai beaucoup bossé pendant l’hiver avec mon préparateur mental et physique.”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

34 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Coupes de Pâques de Nogaro : Porsche Martinet by Alméras a poursuivi sa razzia à Nogaro. L’écurie de Pierre Martinet et Philippe Alméras a en effet ajouté un triplé dans la seconde manche, agrémentant le tout par deux victoires chez les Rookies, deux podiums en ProAm, ainsi que les deux pole positions et les deux meilleurs tours en course. Ayhancan Güven, fraîchement débarqué dans l’équipe, a rappellé qu’il était le champion en titre et la référence en gagnant la course 2.

Philippe Alméras, Team manager : “Nous ne pouvions rêver meilleur début de saison. Nos pilotes ont soigneusement préparé leur week-end lors des essais privés et l’équipe technique a appliqué la même rigueur que durant l’intersaison. Hugo a montré qu’il avait franchi un cap en tenant en respect Ayhancan, qui pour sa part confirme son titre obtenu l’an passé.”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 35


Coupes de Pâques de Nogaro : F4 Une nouvelle saison démarre pour les futurs talents de la monoplace. La F4 FFSA a révélé de nombreux pilotes dont certains ont fini en F1. A Nogaro, les 3 courses proposées ont permis à Hadrien David (2 victoires) et Ugo Gazil (1 victoire) de prendre les premiers lauriers. Avec des podiums, Enzo Valente, Reshad de Gerus et Gillian Henrion n'ont pas démérité non plus. Isack Hadjar et Victor Bernier se sont montrés au classement junior.

Hadrien David : “Première course de la saison française, double pole position et double victoire en course 1 et 3!! On ne pouvait pas démarrer la saison d’une meilleure façon! J’ai réussi à bien gérer mon capital pneumatiques durant le weekend.”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

36

25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Coupes de Pâques de Nogaro : F4

Arrivé 10e de la course 1, Ugo Gazil pouvait profiter de la grille inversée pour partir de la pole position. Un avantage qui n'a pas toujours souris aux pilotes en bénéficiant car en général pas les plus rapides en piste.

Ugo Gazil : “Ce fut une course intense, car j’ai d’abord dû surveiller Victor Bernier dans mes rétroviseurs, puis j’ai vu revenir Reshad De Gerus à partir de la mi-course. Quelques gouttes de pluie se sont mises à tomber et ont rendu la piste un peu glissante. Ce fut vraiment difficile de contenir Reshad, on s’est même touché, mais j’ai pu garder la tête de la course. Je suis très content d’avoir gagné. ”

Et pourtant Ugo Gazil a bien maîtrisé tous les éléments qui construisent une victoire pour aller chercher un premier succès en F4. Et pourtant De Gerus aura été un redoutable adversaire pour la victoire en remontant de la 8e à la 2e place. Les 2 pilotes sont allés au contact mais Gazil n'a pas tremblé pour la première. © Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 37


Coupes de Pâques de Nogaro : Peugeot 308 Julien Briché s'est imposé lors de la première course des Coupes de Pâques à Nogaro. Il devance le Belge Frédéric Caprasse et Jimmy Clairet. Tout au long de la course on a assisté à un beau duel entre Briché et Clairet. Julien a attendu son heure et a finit par prendre l’avantage. A deux tours de l'arrivée, Caprasse tente une attaque sur Clairet et prend la deuxième place. En Junior victoire de Méric et en Amateur de Navarro.

Julien Briché : “Pour la première course, malgré un mauvais départ, je réussissais à remonter d’abord sur Xavier (Fouineau) et ensuite sur Fred (Caprasse) avant de revenir fort sur Jimmy et d’entamer une bagarre très propre de 2 tours, pour enfin prendre la tête et m’échapper à 8 tours de la fin.”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com 38 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Coupes de Pâques de Nogaro : Peugeot 308

Les concurrents de Julien Briché n’auront pas vu grand chose d’autre que son aileron arrière et sa poussière à Nogaro puisque le pilote et team Manager rajoute une victoire de plus sur le circuit Gersois. il devance Scheier et Fouineau. Florian Briché s'impose en Junior et Guyonnet en Amateur.

Julien Briché : “ C’était un week-end presque parfait, avec deux victoires et une pole ! En course 2, je prenais un bon départ, ce qui facilitait les choses pour la suite. Mon fils (Florian Briché), deuxième me protégeait d’éventuelles attaques sur le premier tour ce qui me permettait de creuser l’écart dès le début de course pour assurer une seconde victoire. ” © Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 39


Coupes de Pâques de Nogaro : Clio Cup Le début de week-end à Nogaro pour l'ouverture de la saison avait été plutôt en faveur de Dorian Guldenfels (TB2S) avec un chrono référence et une pole pour la course 1 venant confirmer un statut de favoris. La compétition aura livré un tout autre scénario dimanche et la coupe du vainqueur est revenue à Anthony Jurado (Milan Compétition). David Pajot (Vic’Team) s’imposait chez les Gentlemen et Luis Gonzalez en plus de terminer 2e était déclaré aussi meilleur junior.

David Pajot (vainqueur en Gentlemen) : “Je limite la casse en finissant P9 après être parti de la 23 ème position sur la grille suite à trois pénalités pour non respect des lignes de course en qualifications ! P1 en course en categorie Gentlemen ! ”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

40 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Coupes de Pâques de Nogaro : Clio Cup Dorian Guldenfels a pris sa revanche sur la course 1 en concrétisant ses performances en une victoire bien méritée. Son team TB2S complète ce succès par une 3e place de Thibaut Bossy au général et un podium pour Loic Brondeau en junior. Revanche aussi pour Mickael Carrée qui s'impose chez les Gentlemans. Gonzalez domine encore le junior.

Dorian Guldenfels : “Après un départ plutôt moyen dans la seconde course, je sors 4 ème, je ne me précipite pas et je remonte petit à petit, pour finir avec 5 secondes d'avance sur le second. Merci à tous mes partenaires, au team TB2S et bien sûr à mes parents sans qui je ne serais pas là ”

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 41


GT : BLANCPAIN ENDURANCE MONZA La saison de Blancpain Endurance Series s'est bien élancée à Monza, le week-end dernier, et cette première épreuve a été bien marquée par la pluie. La Porsche du nouveau team Dinamic Motorsport a remporté une première victoire phénoménale, grâce à la performance sans faille de son équipage Andrea Rizzoli, Zaid Ashkanani et Klaus qui a bravé tous les éléments. En effet, le nouveau venu dans la série a renversé l'ordre établi en s'imposant chez lui pour susciter l'émotion dans le garage, donnant ainsi à la marque Porsche sa première victoire en Endurance Cup depuis 2012 !!

Andrea Rizzoli : “Honnêtement, je n'aurais jamais pensé que je réussirais à gagner aujourd'hui ! C'était si difficile au début que j'ai juste essayé de faire un travail propre et sûr. Mes coéquipiers ont fait le travail plus tard. Ils étaient très rapides. C'est incroyable d'être ici et de remporter ma première course dans la catégorie Pro.” 42 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo SRO


GT : BLANCPAIN ENDURANCE SILVERSTONE SMP Racing a donné à Ferrari sa première victoire en plus de six ans en Blancpain GT Series Endurance, après une course excitante à Silverstone. Mikhail Aleshin, Miguel Molina et Davide Rigon ont donc emmené la marque italienne jusqu’à la victoire en gardant leur sang-froid tout au long d’une course mouvementée. Aleshin a perdu une place au départ mais l’important était d’éviter un accident durant le premier tour de course. Prenant le relais d’Aleshin, Molina est remonté à la 2e position. Le dernier relais avec Rigon a vu un affrontement avec une Lamborghini de l’équipage numéro 519 pilotée alors par Venturini. Rigon a pris les devants à environ 17 minutes de la fin de course. En Pro-Am, la victoire s’est également jouée au dernier relais en faveur d’une autre Ferrari de AF Corse et pour Hommerson, MAchiels et Bertolini. La Silver Cup a été remportée par le français Santamato associé à Tweraser et Mauron sur Lamborghini. Enfin en AM, victoire pour Barwell Motorsport sur Lamborghini. L’Italie était bien à l’honneur à Silverstone.

© Photo SRO/D.Bogaerts Photography

Davide Rigon : “Il nous manquait quelque chose lors des qualifications, car il était difficile de boucler un tour. Depuis la P10, nous avons fait un travail fantastique. Merci aux ingénieurs et à l'ensemble du SMP Racing. l’équipe a choisi une bonne stratégie et nous a offert une excellente voiture. Cela fait longtemps et l’équipe mérite d’être sur la plus haute marche du podium.” 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

43


BLANCPAIN GT : WORLD CHALLENGE EUROPE - BRANDS HATCH

Première étape de la Blancpain GT Series version sprint à Brands Hatch pour la manche inaugurale du Blancpain GT World Challenge. Le Team AKKA-ASP n’a pas raté son entrée en scène en empochant la victoire au scratch de la première course avec l’équipage Thomas Neubauer associé à Nico Bastian sur la Mercedes-AMG 89, signant du même coup sa première victoire en Silver Cup. En course 2, Mercedes garde la main sur la victoire mais cette fois avec le Team Falcon et l’équipage Luca Stolz et Maro Engel.

© Photo SRO/D.Bogaerts Photography

44 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Jérôme Policand, team Manager Akka Asp : “C’est une belle entame de saison avec dès la première course une victoire au scratch, des victoires en Silver Cup, des podiums en ProAM et des points au championnat, nous n’allons pas nous plaindre. Les pilotes ont fait de l’excellent travail et ont prouvé toute leur valeur. Coup de chapeau également aux mécaniciens qui pour la première fois sont montés sur le podium du Pit Stop Challenge.”


25 mai 2019 - Racingforever.com #18 45


L’événement a eu lieu sur le circuit du Val de Vienne. Le pilote normand tétraplégique Vianney Chan Tsin a pris le départ de la première épreuve du Free Racing - Trophée Berlines au volant de sa Seat Leon Supercopa.

HANDICAP : Vianney Chan Tsin

V.Chan Tsin : “ J’ai fait trois sessions de simulateur pour découvrir le circuit, c’était insuffisant. On roule relativement peu dans un meeting TTE quand on partage le volant, avec 20 minutes en essais libres, 10 en qualification, une course sprint de 20 minutes et la moitié d’une course de 40 minutes avec changement de pilote. Pour toutes ces raisons, je pense que je n’ai pas encore pu démontrer mon réel potentiel en termes de pointe de vitesse. Mais je suis satisfait d’avoir pu aller au bout de l’expérience et je remercie mon équipe ainsi que tous mes partenaires.”

Il a rejoint l’arrivée de la course sprint ainsi que de la course longue en compagnie de son coéquipier valide Charlie Lafon. Il a même signé des chronos tout à fait corrects compte tenu de sa qualité de débutant, qui plus est inexpérimenté sur le tortueux et technique tracé du Vigeant.

© Photo DR

46

25 mai 2019 - Racingforever.com #18


HANDICAP : CLIO CUP, DAVID QUICHANTE

Ancien skieur freeride, David Quichante est paraplégique après un accident de ski à Tignes dont il est originaire. A 42 ans, il s’est lancé un nouveau défi, celui de continuer à se dépasser et chercher les limites. Engagé dans une saison de Clio Cup au sein de l’équipe Autosport GP, David a fait son adaptation depuis 2 ans et a passé tous les tests pour être au départ des coupes de Pâques de Nogaro. Cette année est avant tout consacrée à l'entrainement et la découverte des courses l'une après l'autre même s’il espère bien progresser sur la seconde partie de la saison.

David Quichante : “J'ai choisi le sport automobile pour les sensations, la vitesse, l'engagement, comme mes sports pratiqués avant mais aussi car il n'y a pas de différences handi/valides une fois la voiture équipée. A Nogaro l'objectif était de relier les 2 lignes d'arrivées. J’ai découvert l'ambiance d'une compétition, pré-grille, qualifications, ligne de départ et courses. J'ai adoré les premiers tours à la bagarre et après mon rythme étant moins rapide que le pack, je devais rester propre et terminer.” © Photo S.Gauthier - www.racingforever.com 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 47


MOTO GP : Nouveau défi gagné pour Dovisiozo Lors de l’ouverture de la saison au Qatar, un nouveau duel a eu lieu entre les 2 principaux prétendants au titre. Andréa Dovizioso et Marc Marquez ont de nouveau batailler pour la victoire. Le pilote Ducati a eu de nouveau du flair pour remporter ce nouveau duel. Serait-il le seul à savoir comment battre le flambloyant champion espagnol ?

Andréa Dovizioso : “Je suis super content de cette victoire, surtout parce qu'après les essais, je ne m'attendais pas à être aussi rapide. Notre stratégie dans la course consistait simplement à préserver le pneu. Marquez a tout donné, comme d’habitude, et m'a poussé à la limite. ” © Photo Honda Pro Racing 48 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


MOTO GP : Marquez le conquistador

Marc Marquez : “Je savais que mon point le plus fort serait les cinq premiers tours. J'ai tout misé dessus et ensuite j'ai observé l'écart, une seconde, deux secondes, trois secondes, puis je me suis installé dans mon rythme et j'ai attaqué un peu moins. Je gérais les pneus et la moto, la sensation était vraiment agréable.”

Toujours favoris à sa propre succession, Marc Marquez est régulièrement impressionnant au guidon de sa Honda. Battu au Qatar, Marquez a immédiatement répliqué en Argentine où tant d’histoires avaient eu lieu l’an passé. Sa confiance est énorme, parfois trop, comme les risques qu’il a pris pour rester devant à Austin. Une chute est venu lui rappeler qu’il n’était pas invincible. © Photo Honda Pro racing

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 49


MOTOGP : RIns, le potentiel victoire de Suzuki

Alex Rins : “Nous avions essayé une configuration différente au warmup et cela n’a pas fonctionné comme prévu. Nous sommes donc revenus aux réglages habituels pour la course et nous avons gagné, c’est super ! Je ne trouve pas les mots ! J'ai bien géré la pression, même si j'ai un peu souffert dans les derniers tours. Lorsque j'ai franchi la ligne d'arrivée, tous les sentiments m'ont frappé en même temps.”

L'Espagnol Alex Rins est rentré dans l'histoire de la MotoGp en remportant sa première course MotoGP au guidon de sa Suzuki. Il a battu Valentino Rossi (Yamaha) arrivé à la 2e place. Jack Miller a imposé sa Ducati non officielle à la dernière marche du podium. Rins a de très bons résultats sur la Suzuki et semble bien placé pour viser de nombreux podiums cette saison. © Photo Suzuki 50 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


MOTO GP : GRAND PRIX DE FRANCE : succès au rendez-vous vec 2 français dans la catégorie reine MotoGP, le Grand prix de France est un succès d’autant que les résutats du jeune Quartararo sont enthousiasmant en ce debut d’année. Le grand prix de France a donc fait le plein avec 104 020 spectateur recensés sur la piste du Mans, “L’homme volant” Franck Zapata et son Flyboard Air, venu saluer depuis les airs les pilotes MotoGP lors de la mise en grille, quelques instants avant le départ ne sera pas passez inaperçu.

Hervé Poncharal, patron de Tech3 : “Claude Michy, l’organisateur du Grand Prix de France, a réussi à obtenir la plus haute participation. Avec Fabio Quartararo, Johann Zarco et toute l’équipe Tech3 portant le drapeau français, nous pouvons rendre cet événement très spécial. Nous avions hâte de voir les fans et de leur donner ce qu’ils venaient chercher.”

Cette édition aura également été marquée par les 50 ans de Grands Prix Moto disputés sur le circuit Bugatti du Mans. Les spectateurs ont ainsi pu revivre l’histoire de ces 50 ans via une exposition réunissant de nombreuses machines, et notamment les 5 ayant remporté le tout premier Grand Prix de France Moto sur le Bugatti tenu le 18 mai 1969. Avec en prime la présence de Giacomo Agostini. © Photo Jean René Roger (PHA/Claude Michy/ACO 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 51


MOTO GP : Quartararo, la jeunesse en marche Pour ce qui est seulement son 4ème Grand Prix en MotoGP, le niçois a signé la pole position du dernier Grand Prix d'Espagne ! Il devient ainsi le plus jeune pilote de l'histoire à signer une pole position en catégorie reine, à tout juste 20 ans et 14 jours. les débuts du français en catégorie reine sont excellents même si ‘El Diablo’ a connu quelques mésaventures comme un départ des stands au Qatar ou un problème mécanique à Jerez le privant de gros résultats. La performance est là et l’objectif est de devenir le meilleur rookie de l’année 2019. © Photo Yamaha Racing

52

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Fabio Quartararo : “Nous ne pouvons que tirer des conclusions positives du GP d'Espagne. Nous avons pris la pole, nous nous sommes battus pour le podium et lundi nous étions les plus rapides du test alors que nous essayions beaucoup de choses pour les prochaines courses.”


MOTO GP : Zarco, le doute L’aventure KTM en MotoGp n’est pas des plus reposantes pour Johann Zarco qi espérait surement de meilleurs débuts avec la marque usine qu’il a réjoint cette année. De tests en Grands prix, les courses se ressemblent et les difficultés pour performer sont nombreuses pour le moment. C’est donc assez frustrant pour le français de galérer ainsi avec une moto bien moins maniable que son ancienne Yamaha qu’il lui permettait de viser les podiums et d’envisager même une première victoire. Le challenge est donc encore plus beau pour Zarco qui vient de se rapprocher de Jean Michel Bayle et dès qu’il aura trouvé le déclic sans doute ne se contentera t’il plus de marquer quelques points d’autant que son coéquipier Pol Espargaro arrive à faire de meilleurs résultats que lui. Une pression supplémentaire mais un champion reste un champion… normalement.

Johann Zarco : “J'ai encore besoin de travailler et d'apprendre sur cette nouvelle machine car Pol Espargaro a prouvé que l'on pouvait faire quelque chose. On a besoin de temps, ce n'est finalement que le 5ème Grand Prix, il y en a encore 14 à réaliser ! Nous allons travailler.” © Photo Marcin Kin

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 53


A

MOTO2 : 1.2.3 …BALDASSARI ! En Moto2, l’italien Lorenzo Baldassari fait figure de favoris et en 5 courses en a déjà gagné 3. Face à lui, le suisse Thomas Luthi a repris ses marques dans la catégorie et s’est imposé aux Etats-unis à Austin. Jorge Navarro est un outsider sérieux grâce à sa régularité. Enfin Alex Marquez en remportant le grand prix de France s’est également relancé d’autant que malgré ses victoires Baldassari compte également 2 chutes. Ca promet !

© Photo Intact GP - F. Glänzel

54 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Luthi : “Lorsque j'ai passé le drapeau à damier en première position, j'ai immédiatement commencé à crier dans mon casque. C'était un sentiment incroyable. Obtenir une victoire à nouveau et être de retour à l'avant est incroyable. Tout le week-end s'est bien passé. Nous avions un bon rythme et je savais que je pouvais être rapide. Marcel est rapide et ça me met beaucoup de pression. ”


MOTO3 : Qui prendra l’ascendant ? La catégorie Moto3 devrait encore donner du fil à retordre aux prétendants au titre mondial. Ni Aron Canet actuellement leader, ni Dalla Porta, ni Antonelli n’ont pu faire de différence. Kaito Toba et Jaume Masia également vainqueur d’une course ont également leurs chances.

Aron Canet : “ En fin de compte, vous devez savoir quand vous battre pour une victoire et à quel moment viser un podium et à quel moment vous devez vous contenter de quelques points. Nous espérons garder ce leadership au Mugello.”

Peut-être que le premier qui doublera son score prendra alors un ascendant psychologique mais on sait que jusqu’au damier de la dernière course il faudra rester concentrer.

© Photo Gold and Goose 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 55


24 heures du Mans Motos : Sprint final ! La 42ème édition des 24 Heures du Mans Motos s'annonçait dantesque et elle a tenu ses promesses. La course s'est jouée jusque dans les dernières minutes, entre la Honda n°111 et la Kawasaki n°11, et la victoire revient à cette dernière. Tandis que la Suzuki n°2 termine troisième. En Superstock, c'est la Suzuki n°50 qui s'impose tandis qu'en Experimental, la première place est pour la Kawasaki n°17. Les vainqueurs du général, Erwan Nigon, David Checa et Jérémy Guarnoni permettent à Kawasaki France d’être leader du championnat 2018 -2019. Prochaine épreuve en Slovaquie poçur une course de 8 heures cette fois.

Erwan Nigon “Après une course incroyable, nous avons remporté les 24h du Mans 2019. Merci à mes coéquipiers Jérémy Guarnoni et David Chéca, à Gilles Stafler, et à toute l’équipe Kawasaki SRC. Je dédie cette victoire à mon pote Bison qui nous a quitté trop tôt, à ma compagne et à toute ma famille." © Photo Team ERC-Kawasaki 56 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Dans l’oeil d’Adeline : 24 MX Tour

© Adeline Fric - Racing Forever

Dans cette espace vous retrouverez un aperçu des dernières photos prises lors des derniers évenements de la saison auquels nous avons assisté.

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

57


ACTUS PARTENAIRES CLIO CUP : TB2S

Le lancement de la saison française de Clio Cup a commencé lors des coupes de Pâques de Nogaro pour TB2S. Avec 5 voitures sur la grille de départ, l'ambition du team est de s'illustrer aux avantpostes. Au soir de repartir du circuit, le bilan est très positif. 1 pole et 1 victoire pour Dorian, 2 podiums pour Thibaut Bossy qui est également le premier leader du championnat. Egalement 2 podiums junior pour Loîc Brondeau et 2 tops 10 pour Guillaume Savoldelli. Seul Lionel Viguier n'aura pas eu les résultats escomptés mais à l'entendre il a tout de même pris beaucoup de plaisirs au volant de sa Clio.

Thibaut Bossy : “Nous repartons de Nogaro avec de bons résultats. Nous aurions pu faire encore mieux mais la compétition est rude en Clio Cup. Je suis satisfait que Dorian est pu concrétiser ses performances par la victoire lundi. Loïc Brondeau a également fait de très bon résultats en Junior, Guillaume rentre dans le top 10 deux fois. L'équipe va continuer à travailler dur pour maintenir ce niveau de performance durant le reste de la saison.” 58 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo Stéphane Gauthier - racingforever.com


ACTUS PARTENAIRES CLIO CUP : TB2S

Dorian Guldenfels : “Après un départ plutôt moyen dans la seconde course, je sors 4 ème, je ne me précipite pas et je remonte petit à petit, pour finir avec 5 secondes d'avance sur le second Merci à tous mes partenaires, au team TB2S et bien sûr à mes parents sans qui je ne serais pas là.”

Loïc Brondeau : “Pour moi, ce weekend c’était seulement ma deuxième course en Clio cup après un essai l’an dernier. Je suis super heureux de mes résultats et de ceux de toute l’équipe qui est franchement au top et qui mérite de reproduire des podiums tous les weekends” © Photo Stéphane Gauthier - www.racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18

59


ACTUS PARTENAIRES : Gaël Castelli sur le podium de Nogaro

Gaël Castelli : “Le niveau en Alpine Europa Cup a augmenté par rapport à l'an passé. Les chronos sont plus proches entre les concurrents et chaque résultat va compter aussi bien en qualifications qu'en courses. Il va falloir être régulier et ne pas faire trop d'erreurs sur chaque courses. Les résultats dans l'ensemble restent bons sur un circuit où je ne suis pas forcément très chanceux. J'ai marqué des points et je reste optimiste pour les prochaines courses car nous allons rectifié le problème technique. Je suis serein et impatient d'aller à Hockenheim. ” 60 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Engagé dans une seconde saison en Alpine Europa cup, cette fois chez CMR, l’objectif de Gaël est de viser cette année le titre. Si le niveau a encore monté d’un cran, Gaël a été performant et a signé son premier podium en course 1 pour le lancement de la saison à Nogaro. Avec une 5e place en course 2, l’Isérois est bien placé au championnat et bien décidé à viser la victoire sur les prochains rendez-vous. © Photo S.Gauthier- www.racingforever.com


ACTUS PARTENAIRES : JEREMIE LESOUDIER AVEC ASTON MARTIN Après le karting, la Clio Cup et la Porsche Carrera Cup, c'est un nouveau cap dans sa trajectoire de pilote que Jérémie Lesoudier aborde en 2019 avec Aston Martin et son team ProPeak Performance. Sur la superbe Aston Martin Vantage GT4, il participe avec son coéquipier Florian Thoma au championnat d’allemagne GT4. La première course à Oschersleben, fin avril, a permis de mettre en lumière la performance avec l’obtention de la pole. Mais quelques soucis de jeunesse et une crevaison auront mis fin trop rapidement aux espoirs de l’équipage.

© Photo Adac GT

Jérémie Lesoudier : “C'est une superbe opportunité d'avoir été sélectionné par Aston Martin Racing pour intégrer ce nouveau programme de leur académie et qui va me permettre de travailler en étroite collaboration avec l'usine ! L'Aston Martin Vantage GT4 est la dernière venue de la marque britannique et elle est d'ores-et-déjà très bien née, performante, facile à prendre en main et efficace en pneus neufs. Nous avons d’ailleurs pu faire la pole position à Oschersleben pour la première course. Malheureusement une crevaison et une sortie violente a mis fin à notre premier meeting. ” 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 61


Actu partenaire : AXEL GOUESMEL, de nouveaux podiums en Kart

Axel Gouesmel a continué sa saison de Karting en ligue de Normandie qu’il finit à la seconde place. Les nouvelles places sur le podium obtenues n’auront pas suffit à gagner au général mais cela reste de bons résultats en attendant la suite du programme 2019.

Axel Gouesmel : “A Essay, la météo fut capricieuse et les réglages difficiles à trouver. Je n’ai rien lâché malgré les conditions difficiles mais j’ai dû m’incliner façe à mon principal rival. Bravo à lui.” 62 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

© Photo DR


Actu partenaire : Kart, retour en piste pour Jérémy Lopes Après un trop long break, Jérémy Lopes renfilait enfin son casque pour se remettre derrière un volant de karting. C’est dans le cadre de la coupe de France X30 sur le circuit ariégeois de Lavelanet que Jérémy retrouvait la catégorie X30 dans laquelle il avait roulé il y a quelques années. Si les espoirs de résultats étaient plutôt bons durant les manches qualificatives la journée du dimanche fut plus difficile et un abandon en finale frustrant. Mais l’envie de revenir est bien là et c’est peut-être le plus important.

Jérémy Lopes : “Je n’avais plus rouler en X30 depuis 4 ans. C’était dur de s’y remettre ! J’ai manqué de roulage et donc de rythme. Le samedi était plutôt positif ou l’on restait dans le top 5 en manches qualifs. Ce fut plus compliqué le dimanche où on a manqué de performances .... J’étais évidemment très déçu... C’était dur pour le moral ! Mais c’était quand même un beau plateau avec de belles courses. On a encore notre mot à dire et je ne peux pas m’arrêter sur ça ! Immense merci à toi Lionel Vaysse pour la mécanique, et au team pour la bonne humeur.” © Photo S.Gauthier - Racingforever.com

25 mai 2019 - Racingforever.com #18 63


Actu partenaire : Tom Montagne, à l’assaut du chrono ! Tom Montagne continue sa progression en Karting avec cette année le championnat cadet en ligue Grand Est comme entrée. Plusieurs podiums ont été obtenus à Biesheim et Mulhouse. Le plat principal est d’un niveau bien supérieur avec la participation à la NSK, championnat de référence. Mais aussi à la Dark Dog Trophy à Mirecourt ou encore au trophée Oscar Petit où il termine 6e. Tout cela participe à la prise d’expérience avant peut-être une cerise sur le gâteau en dessert : Coupe de France à Brignoles début juin, Kart Mag cet été et la fin de la NSK ensuite.

© Photo JDF Photographie 64 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Tom Montagne

Thomas Drouet

Vincent Fraïsse

Champion Ligue Est kart 2018

Champion Midi-Pyrénées Karting 2012-2013

Champion de france et international Karting 2013/2015

Dino Lunardi

Gaël Castelli

4 fois champion 2006-2007-2011-2015

3 fois champion de France 2010-2011-2013

Mike Parisy Champion FFSA GT 2009

Franck Mailleux Champion Winter Cup F.Renault 2006

RAC 41 3e 24h du Mans moto 2010

Pierre Loubère Champion Aquitaine et Sud Karting 2014-2015

Thibaut Bossy Vainqueur Coupe de France Gr.GT 2013

Melville McKee

Meilleur Rookie F.Renault Alps 2011

Evorace Champion Fun Cup

Antoine Leclerc Jérémy Lopes

Champion FFSA GT 2008

Champion Midi-Pyrénées Karting 2015

Michaël Denis Vainqueur volant F.Academy 2008 65


Photos Forever : Nogaro 2019

© Photos Stéphane Gauthier - Racing Forever.com

Dans cette espace vous retrouverez un aperçu des dernières photos prises lors des derniers évenements de la saison auquels nous avons assisté.

66 25 mai 2019 - Racingforever.com #18


Jeu vidéo : ASSETTO CORSA COMPETIZIONE

Assetto Corsa Competizione va passer la vitesse supérieure et quitter les mises à jour progressives pour passer en mode officiel dès le 29 mai sur la plateforme Steam. Puriste de la simulation, les concepteurs Kunos Simulzioni et 505 Games ont voulu donner un nouvel élan à leur jeu qui est également devenu le jeu officiel des Blancpain GT Series organisées par SRO. Axé sur la simulation réaliste du pilotage, graphiquement basé sur un moteur performant, l’unreal Engine 4, le jeu est entièrement nouveau et séduira le fan de belles GT et du pilotage. A avoir absolument d’où sa belle note !

0 2 / 19 25 mai 2019 - Racingforever.com #18 67


Agenda WRC :

F1 :

Portugal : 1 et 2 juin Italie : 13 au 16 juin

Monaco : 25 au 26 mai Canada : 8 au 9 juin

Formula E :

Grand prix de France : 22 au 23 juin

Berlin : 24 mai Berne : 22 juin

MOTO GP :

Š Photo Adeline Fric

Italie : 1 et 2 juin Catalogne : 14 au 16 juin Pays-Bas : 28 au 30 juin

ENDURANCE :

F2 : Monaco : 24 au 26 mai

24 heures du MANS : Tests : 1 et 2 juin Course : 15-16 juin

68 25 mai 2019 - Racingforever.com #18

Indycar : 500 Miles : 24 mai DĂŠtroit : 1 et 2 juin

Profile for Stéphane Gauthier

Racing Forever #18 - 25 mai 2019  

Racing Forever #18 - 25 mai 2019  

Advertisement